<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN* • ..• i. HH DPURATIF 3 combat les Maladies de la Femma Tsr^ST •' __3 Vicei du S*| Varices, (.laide Mauvaise rirculatioa Retour d'ig "",!"'• .....Il % %  accompli*** rullfrMi.il. au p-l .lu awlndr. c^x^-^iS rEwr uirsi SAS* SfffiSitoUfe fj !" Mr. tut, mA 1 QRNO* PB"*. Nwt— %  rt "-— • P- r v > i<-..t..i.n.P. •' '** !••*" ^_____— mais(kl.cllcl:u:.n!uiu' hoi-nc piredegiffle8.E..ni plojJJ}uot preuve d'un courage Mroiqoe.il mit le revolver ou poing S briqua l'arme tur la pauvre lamine aana dlente. Ausaitl il y eul le dcor accoutume cea aorte I* acaet publiques: cris, attroupement, (moi dam la rue. Il ny manqua CM le gendarme. volt aujourd'hui que ha cyclistes n'allument plue leur lan ternes. Il parcourent les rues ,1. |a Capital sans lumire. QueUe imprudencal En Thonneur de Sainte-Thrse de l'EnfanlJsus Le 12 Dcembre prochain aura lieu Deapinoae, section rurale de la Croix-dea-Bouqueta, le baptme de la chapelle et de la statue de Samlc-Thrsc de l'Enlant-Jsua. Une belle messe sera clbre celte occasion. La Bndiction lu Tra SaintSacremcnl sera aussi donne. De nombreux parrains et marraines ont t choisis. Le l're Cur de la Croix-des-Houquets a invit les fidles assister en L'Espagne Le Prsident de la Rpublique a lait une promenade en ville i Hier matin, le Prsident de la Rpublique a lait une magne promenade en ville. U Chef de l'Eut, en automobile, accompagn d'un officier de sa maison militaire, a passe devant nos bureaux. Nous avons t heureux de voir liPraident Horno en excellente sant. Le bal de < Primavra > Demain soir, 8 hs.,le cer de primavra offrira son bal annuel dans les salons du Cercle liclkvue. LKnombreuse! Invilaticna ont t lances et d'avance l'on prvoit que la ltfl aura le plus grand succs. Le Font de Rortsseau vi De noire correspondant. %  jCequipe du riveluge les Ponts en Ptr, vient de finir le pont de Moiisseau, situ Aquin. Ce pont mesure .1 pieds de longueur sur 1K pieds de largeur. H contient 4.000 nwts qu'on R placs en '20 jours, malgr le baludleme qui ne donne Bis quai lier. On est maintenant au l'ont de Miiubin.situ Saiul-Louiadu Sud . L'quipe qui est dirige par l'Ingnieur Krt Klana, un vrai f ;entilliomine et un nule travaileur, est compose de deux riVeteura Mr Sautas Casimir et Mr b'ernand Ducaase, de deux teneurs de Tares.de deux chauffeurs du rivets et de quelques manœuvres. Vlalgr la livre qui svit dans ces parages, l'quipe travaille activement pour donner salislaction aux populations ainsi qu'au Dpartement des Travaux Publics. Fernand DUCASSE foule cette crmonie. WF$ Le Bulletin de la Quinzaine Nous avana reu le dernier numro du Hulletiu de la Quinzaine qui, comme toujours, publie de trs belle pagea religieuse et renferme de nombreuse et intressantes informations concernant l'Archidio ese et les deux Diocses d'Hati. Nous remercions pour le giaCicux envoi. Le Misnions aposloliqu s Depuis le dimanche 7 novembre courant, le H. P. Manise, Suprieur des Prdicateurs R" dcmptor.sk s et collalx.i alcurs les P. P. fiilHa et Hogaert ont commenc, dan le diocse des Goualvea, les sermonsda la • is lion aboatolique. Les Jidlca assistent en trs grand" nombre ces prdications. Mariage* Nous avons revu le taira part du mariage de Melle Assuuta d Alascio avec Mr Hercule Halon. qui a t clbr Haratea. le lo Septembre dernier. En l'Egliae Mtropolitaine sera clbr le aamedl i Dcembre prochain le maiiage de Mille Simone Cam avec Mr Dutorl Valm. Meilleurs comphiuenls. Duil Hier a 1 heure du matin, est mort l'Hpital (inral, finie*! Camille. Les funrailles on! eu lieu, hier aprs-midi la Loge /.-/ Virile dont le d.u d ait le Vnrai) e. Aux parents prouvs nous enVOVOil nos condolances. MADRID— Le journal espaguol El Sol a signal que'ce temps derniers 1573 espagnols ont quitt Cuba pour rivmagne lt, cela, dua seul coup. Le Gouvernement espa gnol attribue ce mouvement de r immigralion la nouvelle loi qui permit des insoumis aux lois roi lilaires de rentrer en Espagne. %  m Un ordre du Secrtaire du parti fasciste Etrangers et italiens^doivenl se dcouvrir devant les emblmes lascistes ROME— MrTurali, secrtaire gnial du parti lasciste, a sign un ordre prescrivant que toute per tonne devait se dcouvrir comme marque ue respect lorsque des cor tgs portant des drapeaux des l S ions lascistts ou de tendards, es organisations fascistes passe raient dans les rues Cet ordre est applicable aux lrar.geis aussi bien qu aux llalieus et aucuue er .use ne sera tolre. la naladie du roi de Boumanie la reine interron.pt son voj a (je aux Etais Unis VIENNEDans les milieux Casa ciersqui sont en limita relation avec Bucarest l'tat du loi Feidinacd de Roumanie est tonsidi assez grave pour justilur l'inqui tude de la reine Mrie qui a .breg sa ourne aux Etats Ci is it l'un Laquera peur retoumer cbez elle la semaine prochaine. Toutelois, to tes lessourv.es officielles de icn aeigneroents gai dent le si ence en ce qui concerne l'tat du roi. CINCINNATI— La train spci.l portant la reiue Marie et sa tune a quitt la station de Starrs i 15 milles de Ciacinr.ali i 10 heures 35, heure de l'est a destination de New York. La reine Marie d. a tre i New Voik samidi soir alia de faire ses prparants pour s'i m baquer le plus tt possible et voler au chevet du roi Ferdinand que l'on dit gravemeat malade. Le complot italo-catalan PARIS — L'ne dpche de Bruxelles annonce que douze catalans expulses de France soat arriv t i dans la capitale belge, ils ont t et LiUOa trouvs en tat de subvanir leurs besoins et oui piomis de travailler et de se Unir tranquille ; il est probables qu ils seront autoriss rester. .lu ••"U la MV 'I *•••* P u " furinallu.i .! iluul.iuf.ui. nu'iiup.uv. • Uouvn.l i Au Brsil RIO DE JANEIRO M. Washington Luis a t install aujour d'bui comme prsident del Repu blique du Brsi 1 Il succde M. Auiiur oa MIVB Bbnadt. V accord Bren. ger-Mellcn devant la Chambre Jranaiij p AK i?_ La commission des finances de la chambre a discut auiourd'lui en sance plmre IVuvrede Waihiiglon sur lesdet tes c'est la premire fou que la question est dbcu'. depuis la ru oion del cb. n.Lre ; la sarce a t plutt orageuse et la conmta •ion a dcid d'ent.adre M. Poin car avant de pouisuiwe l'trde de la question. Bien que divnaasolutions de la question ai ni t avance, aveune dlies i.'a t accepte et la commission a a mft me paa lu un tapporteur PARIS— Le Serai a lu Mr Paul Doumer. snateur de la Corse, pr aident de !a coamission des tiLan ces et Mi Hemy Cbror, s'oaleur du Calvado, rpporleur-gnral. Les Etats Uni*, Jj le Mexique et le Nicaragua MEXICO — Le mexicain en gnral et les journaux continuent d'exprimer leurressentiment an sujet des nouvelles reues de Washington disant que les Etat Lais % oient avec inquitude une unmit tion trangre dans les affairedi Nicarsgua et du fait que le nouveau prsident du Nicaragua a ac cus directement le Mexique d tre impliqu dans le mouvement rvo lutioa'iaire contre le gouvernement. Parmi ceux qui blAment l alhlu de des Etals L'nis se trouve l'exprjidentObrgoo.ll est tonnant, n-t-il dit aujourd hui, que l'on essaye de condamner le Mexique Les Cheveux ^belles deviennent Soumis et oAttractifs avec le $qwm Le.budget naval{\ des Etats-Unis • L'ensemble du budget naval de Etat Uni prvu pour l anne 192fl1927 reprsente une aomme de 329.ll7.OOO dollar, cequiconti tue une augmentation de 37 millions ,117 000 dollars sor le chif Ires de l'anne prcdente. Une partie des nouvelles sommes affecte au budget oava sirautili ste pour la rorganisation du ser vice arien de la Hotte. En 1 lie*, alors que le scivice disposait, data le budget prcdant, le 14.5000. 000 dollars, il disposera, dm le prochain exeiclce, de 2ii.j00.000 dollars. Avant, lea cheveux dsordonns et hrisss offraient leur propre exclue. A prsent un peu de L.acomb appliqu vos cheveux le matin tes retiendra lisses et flamboyants toute la journe sans besoin de pommades graisseuses. Les huiles curt ifs qui entrent dans sa composition maintiennent le pericrne et lui donnent de la vigueur et de la sant. Employez le Stacomb sans aucune hsitation. OT7T GratiM Le Stacomb peut tre obtenu de deux faons: dans la forme originale de crme ou en forme liquide. Aucune des deux n'est graisseuse et ne tache pas. Le Stacomb est en vente dans toutes les pharmacie et parfumeries. 7777/7777 Contrxm Us chtiMux pe igni t Standard Laboralorita. Inc. 11J Waat ISth Sir..i, Naw York, K. U. A. Knvujr.-mot (ratli un chantillon d* Stacomb. Nom. Adrnaa —^ VIII* .1 P.yiLa confiance de plusieurs milliera de personnes est ce qui ide rendre L'LIIVUIJSION SCOTT le tonique nutritif le plua populaire au monde. L'Emulsion Scott produit de la force. pour sa prtendue immixtion aiii le allaires intrieure du Nioartf uH et de demauder l'aida d* '.tats L'ai pour y mettre fi qu&4 lea Etats t'ms eux-memei nolenl ouvertement la souvcr&iost et a dignit du Nicaragua. Le tul) n ; cirngnnypns a Mexico soui || nom de t-oiu.lj u\u!u.io:inaireiicaragu:' yen or.t adress une reqala te aux Kr.U Unis poui leurdtn dr qu'ils ccsseul J'empchirq le se u lime ut ^opalaire 'eipriti librement au Nicr.tgoi. WASHINGTONLe secTUiii Kllogg a inform le prsidantCu lidge aujourd'hui qu l'AmritM avait ollf.rl sa coopralioa IUU.I qu'il tait possible pour lire 1b isse.lient de la pais auNieaiv gua.Le Dpartement d'Etataan se une rponse cet eil'd |ln. manie du prsident Duz pour al tenir l'aide amricaine On 11 p 1 indiqu quel avait ' le IttU a la communication ni l'tecdam la nature de la .coopration ptoj te. La grve noire ^*> .•*! t a Ptr cable fraaais* • TENDRES-Wuaa la des membres de la fdration 1 mineurs s'ttaol prooouei coi l'acceptai i >n des oflrei du goa nement, il s'coulera cerUiatr* au moin und qu'nuio d* M •vaut quoi que ce soit di aT puietre raliser eavu jaj meut du diffrend minier. V le* rapp r s qui vieaaeaL p.bli, le pr< p^liew* vernement oni t r^eteaj district votant pal *W>.8f, contre 3fi tOO maigre haj de la fdration de mlar poussait l'acceptatioaAccident BALTIMORE-DU iaat( et marina ont pri et 7J bless quand ils • aoai cipit d" la cal iBcg ptrolier aoregiaa a MaM truit par une -xplsion %  le sche de I bethlejej, t;ompany Sparrow PoUj aprs-midi. fatlNAQRES! I Pour teindra tous tissus : LAlNt.. COTON, SOIE, -catft*'" produit u'**ia l'ia MAURESQUE' 1 -_mi*l ss wawiirinrani''*" *'''* M % %  *.„. ... ., ..r<,...aJ.IJ' ••* ^. V • C yEaCOaaA SNlf.RE5lS-'_' N"*j vis La Maison Meusy anno ce sa nomlff-euse clientle qu'elle a repris son commera,suspendu par suite du dernier incendi<\ elle son 11 en fu'r a la d ?folition du public pour la vente d s rt cea *i > v; l ,5 : Cli r. ir.fti P N 'o 516. Troubles en Irlande DLBL1N— Leudd l'Irlande est profondment mu par les atta ques qui ont eu lieu hier soir contre le casernes des; gardes civiques. On croit en gnral qu'on se trouve en prsence d'une nouvelle politiqueues lpubiieaine. Un ser gent a t tu a M Luke prs de la ville de Ci rU et un autre a ilollyforn T.,perary 1 y a eu g 1 ment d'aunes ra.d, dans qualr localitdu cjmt de Cork.Le chef de l'une des bandes a di un sergent qu'il voulait savoir ai la police possdait de documents ur l'arme lpubhcaiue irlandaise. 5 Une nouvelle entente franco .^allemande J PARIS— U France et l'Allemagne ont approuv une convention relative (change des thses et des publications ollicielle du mi nistre de l'Instruction publique et des socits savantes. Norwish Union Fire Insura Socit ttmlted l Au Capilal de Or. 30.ooo.ooo Uns des plus D portantes Compagnies d'assiiraoi conlre lincendie 1 o.nAVlSlNl Agents z Ztg^Jbmfa \Agent Gnral : J DA ALDtn Pot t-au-Pi ince - ^ t A. DE MATTIS & CO, Betwevt.taf V* •



PAGE 1

LE MATIN— 26 Novembre IWj > \* Radio ;l *** *** **i*i*tiiritle qui >era es .£$ T, concert du Radio : ^ g Orebeslre de la G n "WZ lier,Alors je -rai heu ^ 'foilrot). 2e .'slencia, wj iktli v. (mriogue) fc VirEarl V. Grime, •£•£ Use voix m'appelle .^ •il. 2eL'ouefl del Itr, Grand Cirque Argentin Propritaire : Monge Frres jrande Reprsentation Programme compltement urtt* i,i Leelore par le Dpar lrig*ollore. La Compagnie possde une excellente musique trs £15. apprcie par le public. | ut* El£e, Masee$& Lcs arlis,es excutent les tours les plus extraordinairesg Pour lever v >* fmfattlR Bain* il robusl D().\ \E7.-LEUR l'.iYul.Xl^.l-hlMlF.S* *'~ > Vkti d Arte. Tosca. Bi Mort-enux de piano Sol'on Moos. 1er, Apj,Mho*en. 2P. We flj Ijpwdlr, •£$ Ll Clture. ^,'4 r^=^=^, vendre S ta Cadilsc Sedan V^ l'n r >7 J| PANTOMIMES K r / CCRGBATIES | PRESTIDIGITATION aLes dimanches a 4 h. p. m. matine pour les enfants. E Les soires commencent toujours 8 heures prcises. ES toujou Logea 4 chaises : 3 dollars Chaises, or 0.60 fq. Chaises pour entants ; 150 centimes or L'Avoine .'i-Mm.ile ;esl cel le (uiedig eni mieux les en lanls.'es vieUards, les convalescents i'l les malades. >'.v sont des crains d'avoine sp cinlenu'iil slection ns et prpares n n.l.ir.l douze heu res dans des poles s.iiisieii dans la tobrique; pour cette raison l'avoine .{ Minutes est recoin mande par les meilleur* mdecins et sp. c "alisles. i iiKin; M\ NL ri:s CItRALBS Co Ceitar rapids, lowe 1* HO T 6HAKF45T IM Jlff* %  %  Cooktd -ai th *f for l\v*L*Hour* ~\ "^'nwniaiw-MMH •*• Entre le ; or 0.30. —Entre (le entant 0.15 Grand Hue l.$ij ilfl r: a sont en vente Chez Italie Grand'Kue Port-au-Prince I 1 es billet* de lu Huile de la Mai •on tage situe l'angle des IUI* Uotnaila u l'eiiou, sol *a vent* : Cb / Mr Aies Lsroche.an.gle des ru. Dr Aubi y et ues M irut-les. A l'imprirutiie du Cuin:i.erc.i, ru lionne Fol. — Uns Mr ll.Miifort, rue du Centre. —Glu/Mr B. Dsir, eu lace de l'EcoL Thtre. A l'picerie N. D. du Perptuel Secours, Ortui'llat. Cie/ MrCa mille Urouioaul, rue Pave— A la Direction, en face du I yce. Cbts Mr Jules Vil. 'rue du Centre. Le tirage est lise au t Janvier |9t7 t Cin Varits. s, Accourez vite, car les billets l'en lvent rapidement. ^.p^^g^gpgggiaavHa* Ecole Et Mois Le 3 Dcembre, le e J Bal* Kr ; i X.'vi r. p ir •• ,t, ,''-> ttYisusiue Use liaadnaA 1E o'e EIH Dubois, u. vente e l.ro d ries t a trs t av ux conl ctnnn^p ri s Aucienii Liv s de PEi lis tr.ien Joli b ix de cad u pour tr nnes Heures de vente de 9 12 b a.m. et de 2.li. 5 p m Le soir, tirage des ralles do t les listes sont en circulation. La Direction Avis Euy.Le Boss $Co Agent Gnraux, Insurance Co P ne des plus fortes Compagnie canadiennes d'assurances ** sur la vie. Eug.Le Boss & Co. Le steamer c Lafros > venant de l'Europe st attendu Jr. m et |a Port au-1'rioce le 30 coU'ant apportant des passagers et du ir Il continuera le 1er Dcembre pour le Cap liai ienLe S/S Ounewald est atten. du xi vers le 10 Dcembre pour prenlredu fr.'-t pour l'Europe. Ce ^ ei ner JII.-J un J occasion mer/ailla isi pj-irJis p n-. i ; a r.s Ololisoa. LVJAk Cn Aeuls Gn-Sraui PS* jS.IH^iHa For sale |9 n automabile Esses Coacb, 'Muipped witb spare lires and l ^o new, wilb ail accesories r>> arantee in pei lct condition good bargaifl lor Ihepuichiser. Adress A. 81 INES CMiatermaste-.tiend'i met it d'Haiti. Tlphone C60 Une automobi'e marque ssex Coach, trois pneus de rechange et 2 pneus ncut,ave tous les accessoires en bonne condition. S'adressera Mr A. STIMS Bureau du Quartier Mai Ire. Tlphone *>***. WVni BBBraBaTBKSBES! PENDULE//uY^£yEiLS. fvV *C.,lrf.^..0...,~4i*..l—•< ^IfJS Le soulign Christian Ca meau annonce au public et aux ehaufleurs en particulier qu* partir de celte date ils trouveront en sa maison sise la Qrand'Rue ancienne proprit Chabeud maintenant Raphal Bouard de la Gazoline.de l'huile et de la(iraiss c Port-au-Prince, 25 Nov. t92B. i CH. CAMEAI*. —__ i Remerciements JMunsieur Ililger Peters, M. Albert Peters, Mr et Mme -Ricbard Pete.s fleuri enfants, Mr et Mme J. W. l'uil, Mrs iii ci-c et Jultb h ai ri i i Mme (iwendolvn Toakcr nn.er rient pu lundi nu ',1 l-'.s cilliiieib de la Uendarmcne, du Maiii e Coipa, hs mdecins de l'Hpital Gncr&l, les l'tcties du Sminbire.les t'icres de St Louis de Gor/Hgue a i n . i que !i? nomlreux mis qui leur ont tmo'gn leur rympaihie l'orcaliao de la BOtl de leur ugiellte : Mvdume Mttger Cornlius Peter ne Hvatiline heresa lia Suiiza leur pouse, belle tille, belle>iuur et tante et les prient d'agrer l'ai pretiion de leur vive ^reconnais sance. Haraburo merika-Lloie Cordonnerie Mionl-Carmcl M Ryppotite R. JEUDY m Fabricant de chaussures N 339 Hue des Fronts Forts S33 A l'honneur d'annoncer sa nombreuse cliente Luit de l.i province que de la Capitale qu' l'occasion des IL, te es dj li.i d'anne, la trouveront ses c'.iaussties de wB toute traicheur et de toute beaut priucip.ileinent dos /§8 chaussures ddouble semelle pour garc.miu'l et lillelL^ •ton trouvera aussi de grands STOCKS de cliatissuics qui peuvent tre livrs meilleurs march Jque partoul aillcures, toujours avec le ni.ne proinplitude. so u et la nu*.ne A ux inUivu de notre aimable olien .la, et de fc toutes dames fastidieuses, la maison de AJbert . Bcha 1 Rue des Fronts Forts No 403 • S'empresse d'aunoncer l'arrive rcemment d'un superbe assortirent tout frais et do derires vogues consistant spcialement en articles suivants: Souliers de faut union pour dames, souliers de sport. Cbaoeaux garnis. Un loti stojk de chapeaux d paille et feurtre poui nom nes.l'our es fillettes et ga nets nous offrons 1rs chapeaux Jean Huit. f$t Venez nous visiter et voas sarez convainc is \WW^3a'3UESm& Westclox America C 'EST le membre de la famille aime un service duraUe et lireWcstclox <|ui iiuui^'ura ces procBabk. s4ouvantent d'an joar rveila fameux. 1 est pesetUe et eosnerie continue. qu'il ne soit pas aussi bien c> nnu que Big Ben, mais tout i!..mme il est aussi un bon cl fidle serviteur. L'n joli rveil attrayant avic Vont noterez le nom Wtetcku au centre du cadran, le son ilis fabricants en bas du ccnle sur le cadran et sur l'tiquette orangschamOM. C'est une garantie pour timbre en haut jxiur celui qui la bonne qualit. WKSTI.RN CI.OCK COMIMNV, I_\ SAUF.. IIJ.INOIS, FU. A. r Momt S lALMIX Agents exelu-nle %  —. lia.: Que I |.r .une. ir. .icnij la li,ui mit mtli.li. Iniomacei ll.njtnl, •• IUIIII. [..urt.ni J pUiai i u..fi (jui le rii.ut lt d .ifxl Cru un* pti.fun.it .• ...c qui ,t i .M..I, rlntti r ir. ,,lus ri.hruto Une mtlijie Uf> i .i >.-• :.Li i > Ht ru, pu, b niHCK JtO> loul Un lujtt. >OUlpfi.n.fl ,.., nMMra i II uni! <". t :i Jr.f n rna>iinI..oci>-nou>ptn" Il u a f a > ,ii ;..i.ti6ir. p>. j. ,,f kcuituir me un tuimtt <4ui d^erc '. •' tout. :n. ,.i.c d. aMBM BttliK, dtIon. il plu) ttr.rgK %  • %  i i . il du ratl qu lim tu.loi upu.ittr le reinf.lt, %  Aw uu ... -J .jj .i .u ... Jcnncpts >.-ultinrut utM ttitft. %  ' r r I tql %  importe quel tliment J*UI l'.'fipf .p.t. le. reptt, neu r.li.ti II.IJIE, i ... n.i K i.mt. .r. > JUI iiiiurii ti d ut.' levier I nie ht >h| t repu di I Cui> .uni p.' .^ueo dtnt lc> .11 Oi ir. n |i, iv |. i %  ..:.,„,, B a ||„narmeott. Aireur. l.e> .. \tm ^ le .ithi pour dcninninr leur erli.au!. '* I *k . irnutcit -lin tcuiek> Pharmaneidela ("-> ,n boite, mcl.lliuuelit-;.: .r.! a poual e de I ^. I. jiuunl i N.rfji A t*&n au ittntt ; l'L.^.... .>.uUI, •f .iSV.> -rf M I 4



PAGE 1

LE MATIN -^Novembre \J2Q Grand Illel De FRANCE P.;i\ PATHIZI, Propritaire et Etablissement renomm don I l'loge n'est plus taire y i< ni d'tr compltement restaur et remisa neiii. Les membres ontjtout le .couforljj moder.i \ Iservice irrprochable, le Restauranl soim a\ de toul premier ordre.l'Hotd n'ayant rien nglig pour faire plaisir s. (marinante clientle. Mr. PATWSI, quiparl bientt, apportera son retour de Fronce de nouvelles amliorations qui donncroiil I; plus entire satisfactions Ions DEJEUNER la CARTE, TABLE d-HOTh PLAT du JOUR au CHOIX Pension nu mois, llsemaire, oui four Gavage niisaratuiU aienl la .lis.iosilion dis y./., a eurs Bains, Douche toutes les heures Tkplions : R 341 Dans les Magasins souches l'Htel, ou trouvera lou tes soi 1rs de provisions, VINS, LlQUBUBS, ClGlBETTES, \ INS d ESPAGNE, de BOURGOGNE, d'iTAi JE,GRAND CHOIX de CONSERVES. () >I y trouve A l'arrive, pendt.nl le B|o::i ou au dpart tout ce ( j„ t l'on dsire au GRAND HOTEL de PRANCEs P.P. PATRiai.Proprietaire )) Ithiiin a Champion Del Distillerie do l'Aigle M. FONTAINEJ Justifie son nom Deot \iti/lc'lrs Hius Danlt's Destoitch s & Magasin d %  l'Hhit o on trouve-a galement deiLlOVEL'RS, SIROPS dealer choix ainsi qu'une KM DE COLOGNE extra 90 u LfiKarinliela plu absolue e>l dosais qu'il n'entra d.un la fabrication le ces prodoila q-ie te l'a'c I neu're de evin i du suer.' raffin' et ftVl extraits da planl -s <1 l.-r cbo*l l'exclusion d' ton' proluit cliimiqne : ils se efsifQSBl .lurune compir'isoi avur I articles similiir importas tout en rort tant beaucoup m tins rhar. Dans lin: rl l > voira b> ne I&I t faites en l'essai voi.s n'ra achterez p' .1 autre*. ImporUti n !emeilleur. VI>J> .le la Mlle. GROS & DETAIL Paul E Auxila Port-au-Prince ( Haili ) Annonce l'arrive de .on stock de fin.d'anne. — Soieries, nouveaut* Maruier chic, tha usu es > l'g nte> et solides, Has le oie tt te fil, nuances mo e, Pli:ov1 %  franais.Cbtrlct de soif, longue frasi 1 . l'art" iras de luxe dei premires mar-|ues fran fltlscs, (iaibitures pour r bes ta tous gei.re, collerette bro d>-, jabots r. coi os, Rb ns, Baode brodes. Dentelles Va len< deai .ta l'.bar.hl'N Parapluies et Oml relies de soie t coton, Tem P< uea In.laisie. Itaptisle et linons de fil ou de co ton. Moucb ira, et tous articles pour dames et fillettes, pour toutes e.r.Wnonies. Les PRIX sont D ui. Vos intrts vous co nmu lc.it d#*BOM vid'uer. LA MAISON) Nicolas Cordasco A l'honneur d'offrir au public les Incomparable voi turccREO* Sedan-Coup-Tourlng Car—Sp >rt et les Ingalables Camions Speed Wagon de la mme mar que, avec leurs'pices (fe rechange. Pneui et chambres air s Ma son . (ia/oline et huiles pour moteur. Bicvclettea Sporl > & accessoires. l'neus et Chambres nir Michelin pour licvcbiies Assortimeul de^peaux il articles de eonl ii.neri en gnral.. Chapeaux de paille d'Italie de toutes qui lits. Phonographes ai disques Fallu . Globes et Abat jour d e to utes dimensions pour lani pes Electriques. fS£S Machines coudre xnndloas eUNormannias a pied el la main pour cordonnier, tailleur cl couturiers. Huile d'Olive suprieure. Aluminium Une New-Orlans? &' S outh America Stciiilip Jt>h* Proohainsdpartsdirectspoui IPort-auPrince "Haiti Le S^anier •* Eidiliorn" laissera >H-0'<> ans le 16 direct n cil peur Perl iF rince. n steittur kWstrt N ?.-Ci<'i n Iet3lvem lire p' ne 'es pf ris du fin d, Pori-iuPn.ee, le 10 hWfiXie ii 26 Ade IJTEIS l Co Ai Cl 19 le leit in poudre ' %  | lus c n tofin au* BHSIE-UI is. 'ti.r l'ilin talalioi. Its* !>.'•Ui t des cibvble c r's. 1 e seul lbil n | ni dre q I <•'"• fient l*s'f II ois vilamii es. Les trois indispensables ll.'me. (s i la nutrition. Cessechet strilis d'ipra le procd .lubi-ll l'miker . MOMILK est le se l'jlnit d v lie en poi dr\ s* rapiirocharit le plus du lait maternel. De^liyiblion facile, l'est l'aliment idal pour les bbs. ln vente chez : Simon Vieux, Alfred Vieux, Midan.e L. II. Doret l!i I.WLH & Company Inc. W'nr RGBMTBR La sant est une premire n L'nergie d'une sant magnifique gagne tout dans ce monde. Les maladies proviennent des germea qui abondent dans la salet. Le Savon Lilebuoy dtruit toua les germea de la peau. U la purifie et la protge, LMW Bro* LU., Part Sunlight, Anglttan* A. Boit, R.pl.sal BrouarJ, S'i\ inieu Mai lin, Teiit Goave Geo. JKAiYSI.ME & Co AllE.NTS Tles Tles NOU VELLEM ENT^AB R I VEES 29JGAUOFS Ba stock cheaj L.Preel/niann-A GGERBOI M Rtie|dii Ouai, T'es Tle wwwsemm MP Lecifine Granul Brewer Le plus actif des Reconstituant* Fortifie le cerveau, la moelle epinire, les'os et' !" reins.JMend poissants et vigoureux les enian'ts dblH les lemmes faibles. Les personnes uses par des trava" 1 assidus. En Tente chfz : Simon lieux, llfred lieux, Lopc Rivera, Ed. Estve 8' C->, ABoit, ilphons: O^sir, J. H. Borday,lme L 11. Doret. i PeliU Gove : Slartiu. El stock chez : R. Brouard,rai.dRu Ko 170$ GEO.JEANSr.ME ft Co, Agents A LIONS A'I.()\ S Costumes de bain suprier Or. 2.00 • hemisclls ipicoi pour lioiniiif, Or. 0. (i(i Sortis de bain Pymsfl Chan l;iils d • soie Sweater* Chles espagnoles de soit1er dernires nouveauts. MAGASIN MODERNEd KA *'AS HBRMANOS 1721, Hue du Magasin de l'Etat Satina-Whitesnow-'Hercules les Seules Peintures iiilrabes AVIS Li Serxlce Mditai de la Gendarmerie d'Hati lolorma Messieurs les Mdecins Haitiens ;igs de 2.") .'l") ansqu'un examen aura lieu, le 15 Decem bre lil2C la Caserne DarligueiiMve.l'oi t au Prince, Haili pour une charge de Mdecin avec le grade de Capitaine. l'our loua ivr.scig.ic.r.cnl* s'adresser au Directeur Mdi cal de la Gendarmerie d'Hati Quartier Gnral, Port-auPrince, Haili. M. K. HIGGINS Colonel (SM)C. 1*1 1 I lirecteur Mdical B. k WLFF Comestibles^ t.i ( |ueur8 .Hue traversire S aucisson de Lyon aucisson d'Arles el aaaor liment Iraiade Conserves alimen'aireade la maison Flix Potin de Paris. 116. Rue Traversire — %  — — ....,j M omi;ui, f 8 auresser m Gt^o. Jeaiisme & o Hae Krou.enjlace de lajiar.qnc Nnliocale •% e <*: Ce (pli n'a jamais t fait Ce qui ne peut tre dpass. Ko lu hampagn P, Sjourn i'rt-par dans zs conditions'rigoureuses D'ASEPSIE Prparation et Vente Pharmacie P. SrJOCpN'r; ngl des Rue* Houx et duCenlu, W p —-t; Maurice Rostand fotiflt I-e dernier ouvrage de Lon LALEAU l'n vente au prix de*4.Gde A Port-au-Prince"— An* Cenl mille articles, Vux Gonaives— Chez Mr ArnilSt Rome. _*•> A JrmicCheTMr Louis Desgratr. k ^f?a;ffTOi• .., f s 7 > s s



PAGE 1

LE MATIN -26 Novembre 1.12,; VJ De FRANCE P4P.PATIUZI, Propritaiw Lel KljihlisscnuMil renomme dont l'loge n'est plue taire vient (I tre compltement restaur et remis nciii. Les luinibrealontyout le .confort]} moder.i •, Iservice irrprochable, le Restaurant soi m eil de tout premier ordre.l Htel n'ayant rien nglig pour faire plaisir s.. u lia ri nante clientle. Mr. PATHISI,quiparl bientt,apjjorlera sou retour ne fiance de nouvelles amliorations qui donneront U plus entire satisfactions !<: is DEJEUNER In CAHTK, TABLE tl-IIOTh PLAT du JOUR au CHOIX Pension au mois, la\scmaire, oar hitr Garage niisuraluili aeul la disposition des v Bains, Douches a tontes les heures Tlcpicas : I 341 Dans les Magasins souches l'Htel, ou trouvera lou es sortes de provisions, VINS. LlQUHL'M, ClG METTES, VINS d LsPAGNE, (le BoURGOQXE, d'iTALIE.GRANti CHOIX de LONSKHVES. On y trouve h l'arrive, pendt.nl lesc|o::i ou au dpart tout ce que l'on dsire au GRANDHOTELde i-'RANGE; P.P. PATwai.Froprietaire Alnminum Une Hiw-WtisS South America Stc8D?bip Xo.'-Inc* Proohains!dpart8directspoux |Poirt-a\x Prince "I-aiti Le Stonier Eidsliorn* 4 laissera NfW-O't•&? ans le 16 direct n en I peut Perl i: i-F rince. £S n Mi an. r li*sera N y.-Cib'j n le • 3 Hi vrm ij lue p< nr es p< ils m •& d III s lUuiii a Champion)) De la Distillerie(lel'Aiqle M. FONTAINE] Justifie son nom Dpt t nyleVes Ruei Dania Destouch %  < & M matin d l'El.tt o on hourra % %  'intentent des LJQCEl'RS, SIROPS de[lir choix ainsi qu'une RAI />/•.' COLOGNE extra £90" Lit armtie la pluabsolue e>l dinn,'.' pi'il a'eafrt diOl la blbncatinn de re< p r odaill qie te l'a'ciH nen're ite rvin • du SIKT." raffin cl d-s extraits de plantai de 1er clio'x l'exclusion il > tout proluil rhimiqne : iU ne ereigneat .tunine compifisoi avec Ira articles simiUii Importe tout en e0 tant beaucoup moim r-her. Dans I in' ri 'tt i bi ne rai t faites PU l'aaiai vous n'en achtera/ p' a d aj ra, Importai a ! %  • meilleur. VIN?! .le la \ ille. ('.nos & DETAIL Paul E Auxila Port-au-Prince ( Haili ) Annonce l'arrive de ou itoeh de fin .d'anne. — Soieries, nouveaut* Mm uier ehle, ebausu 69 lfftote*el solides,Itas le soi1 tt le fil, ouancei mo e, Plom t rrtjnali .Charles de toie, loogue fiant:". Parfuma le luia des premire* marques frau ailta. larbilures pour r bes eu tous {;ei.re, rolleietle* lro de#, jebotl rocotOI, R"b n, Bande* brodes. Dontelles Va leniniMi Chili, t N I v. Parapluie! et Oml relies de soie le et linons de li| ou de co ton. Moiicli i;*, et loua articles pour dame et fillettes, pour toutes c.'iv'nonits. Les PRIX sor.l D u*. Vos Intrts OUI 0O9miaJe.lt dn'nrui visiter* A du $o PorlturVi.ee, le 10 Ko^en:Lie 1.26 Ad IATTEIS k Va A( c i ls p?ilB MM 1 M i f W$M I h il i n | n, i. %  i | tus ( n M.|'iM aux ttaU-Ui s. 'u.r ,'tiliri enihlioi c't s* l> ; ld 1 1 des coavajc C-PIF. I e scu! lait n | ni dre q i < r < lient Ur.liois vilamii es. Les trois indispensable • %  ';. u ls i la nutrition. Deneebd el strilis d'npri la procd Jint-Udlnaker . MOMILK est le se itjlait d v %  lie en poi dre. se rapprochant le plus du lait maternel. De ,tliyi slion facile, t'est l'aliment idal pour les bbs. En vtnte cbei : Simon Vieux, Alfred Vieux, A. Boit, Ripl.ael Drouard, M.diin.e L. II. Poret | Sntinien Maitin, Teiit Goave II] l.W Lit & Company Inc. Geo. JEANSEME & Co Wnc i csaarrBB Aoam Tles Tles NOUVELLMENT^ABBIVEES 29JGAUOES BQ stock cheaj L.PreetzmannAecERfiOLii l'nffjdii Quai, T> '? WWW^t A'LONc >La sant est une premire L'nergie d'une sant magnifique gagne tout dans ce monde. Let •9 maladies proviennent des germes qui abondent dans la salet. Le Savon Lifebuoy dtruit tous les germes de* la peau. Il la purifie et la protge. t*w Broa. Li.. Port lunllght. An t ltfm Lecitine Granul Brewer Le plus aelil des Reconstituant* Fortifie le cerveau, la moelle epinire, les* os et* 1 rems.JRend puissants et vigoureux les enian'ts dbM lesiemmes faibles. Les personnes uses partiestrava u) assidus. Ko ?CDte chez : Simon lieux, lllred lieux, Lopc Rivera, Ed. Estve • C>, ABoit, ilphons: C^sir, J. H. Borday,Imc L. II. Dont. PetitGove : SKartin. Enslork chez : R. Btouard,fraud'Ru. Ho 1703 GEO,JEANScME &Co, Agents LLONS Costumes de bain supner Or.2.(K) 1 bemiselte tricot pour honunci Or. 0. (>(• Sortis ,lc bain Pyjamafi UKJII laits d %  s „ic Sweateri Lhaies espagnoles de soir J e r dernires nouveauts. MAI;/ s ix MODERNE da Al WAS HJmxtANOS liU, Rue du Magasin de l'Etal Nicolas Cordasco A l'honneur d'offrir au public les incomparables voiture cREO Sedan-Coup-Touring Car-Sport et les Ingalables Camions Speed Wagon de la mme mar pie, avec leurs 'piiees de rechange. Pneus et chambres a air Mason. Gazoline et huiles pour moteur. Bicyclettes Sport & accessoires. l'neus et Chamores nirMichelin pour Bicyclettes Assortiment de^peaux el articles de cortl mneri • en gnral., Chapeaux de paille d'Italie de toutes qui lites. Phonographes fi disques aPatha, Globes el Abat jour (le toutes dimensions pour la m pes Electriques. ffilS Machines a coudre \fundlos elNormannia a pied et la main pour cordonnier, iailleurel couturire. Huile d'Olive suprieure AVIS Li Service Mdical de la Gendarmerie d'Hati informe Messieurs les Mdecins liaitiens gs de 25 35 ans qu'un examen aura lieuje lo Dcem bre 1926 la Caserne Darligueimve.Porl au Prince, Haili pour une charge de Mdecin avec le grade de Capitaine. Pour tous renseignements s'adresser au Directeur Mdi cal de la Gendarmerie d'Haiti Quartier Gnral, Port-an-* Prince, Haili. M. E. HIGGINS Colonel (S.M)(i. dll. Directeur Mdical B. *• WOLFF Comestibles [ ii|umirs Rue traversire S aucisson de Lyon aucisson d'Arles el aasor liment Irais de Conserves alimen'airesde la maison Flix Potin de Paris. 116, Rue TraversireSatina-WhitesnowHercules Les Seules Peintures karats Un gallon de as peintures convenub'emsnt appliqu recouvr|700 pieds crrs dTrurlacc. Voki les importants difices o notre peint ire a t employe : Eglise du Saci C.iur, Turgeau Eflifl Snint Joseph, Poi'l-au-Prince—&H de r ort de Paii ternie Bellevu* Roval Bank of Canada Itanque Nationa'ede U EHpobltqua dllaiti, Port f U u ^ r< ; e .. B' r q ''.. N l'onle de la Rpublique d'Ilaili, AQX Gava Banque Nationale da a Rpublique d Hati* PeliMiove banque Nationale do la Rpublique d'IIaili, Jrnie I nque Nalloaala de la Rpublique d'IIaili, Jacmel Compagnie Electrique, Rue amricaine Bureau du Malin , Hue amricaine Radio Corporation, Itue Keiou Htel de France Hue! du Quai Hur Terminus hamp de MaraViila NartiaMP, Turgeau Villa Alcide ; MR j2 r ~ u r W *T J~ V la UoB Dei lleuresconstructions architecte Lon Mathon Pour vos ftmmander ou.tout|autre renseignement,"s'adresser Geo. Jeansme & Co Hue h'rou.enilace de la.Rai.que Nntiotale •c! Ce qui n'a jamais t luit Ce qui ne peut tre dpass. Kola ham pagne } Sjourn ('rpar dans des conditions' rif|oureuses D'ASBPSIE Prparation et Vente Pharmacie P. SfcJOURNrf //;,/( %  da liuei, liou.r et duCentu > ^??.-~ r. .-.' %  -. % %  ^to.-j.l •?. .-.• Maurice Rostand int-QM Le dernier ouvrage de Lon LALEAU En vente uu prix de*4 Gde A l'ort-.iu-Princef— Aux Cent mille urticles, Vux Gonaives— %  Chez Mr Ai nil St Home. *• y AJrinie—CheTMrLouis Deagratr. %  OiuauiXi: ges^T^ EZZZ ttiu M n timwvoi M: m nue d.. i^



PAGE 1

jHtECTEL'R PROPHItTAIRK MI'IUMI.I T Clment MAQL01RS BOIS-VEH.V. .jjS, Rue Amricaine, lliH QUOTIDIEN lr NUMERO 20 CENTIMES c'-i A Ui ANNEE N-WK) TLIMONE \' 212 I'OIW-AUI'IU.NŒ (HATI) 1 u ne.cesi en nousflibranl des phra ologea creuses,des prjugsSsueS et regress,.*. c'est e ,, mcan Un • no s recnnm, ;1 | lolls sll iK s ,in J pntrant plus avant dnsTsenicS ralits qmyroua y pai^iendronete ploa ioreinent.il nyV |K1S l jetueUeunemeilleure niTniiedvK un serviteur de la Patrie. ,1,lc tauisBORftO Prsident d'Hati VENDREDI 2(1 NOVEMBRE 192b' L aprs-guerre. .. g^^M4tt4ttitWft^ %  fej A l'occasion des Ftes di fia d Anae Grand Itabiis A LA U U troisime) lois de. k|oerrf, et la iieiivime il'originc, la Conlrence plebrilanuiquc a runi uitrs ministres des ions. En UUl et l l J23 ilrnices avaient d irlusolulio.i de la plu. problmes (j ni se p.j |devjnl elle, tant ils sont leies. Il parait dillicile, id'hui de cou limier jjoer cette mth nie. L?s islmiivs devienujjit de 1 plus pressantes et les Luis impriales se pr%  •sec un caractre dur (tel qu'il estdifiK-ile de amer une lois de plus, mois de Juillet deri Baldwiu indiquait nmunes les problmes posent. Ils visent les m des dillrentes parjilEmpirc avec les aupladiense niililaire de l'Empire et le [JnterimprijI.D'uire gnrale les l)oaaspirent l'autono%  Ms des degrs ditp mme que rirlanWneduSiKi pousse ce llexlriiic et nia ni leste Mincescentrifuges. Pella.\uuveMe leprononctiit, au co.i •Ire fouie politique W l'intgrit de [ qui ne les enip jde revendiquer le %  dpendance na"i le cadre d l'unit impriale. Le Guuida, qui ne peut pas chapper | influence des Etats-Unis, redoute dlie entran dans une politique qui le met Ira il en conflit avec le pays voisin. Il est un point su r lequel les pays divers (|i iconstituent I Empire britannique, seront toujours d accord: c'est leur autonomie douanire. Tous prtendent devenir industriels et utiliser eu<-m.n?s Ls m.ilircs prm res qu'ils produisent. Pour.cela. ils ont besoin de protger leurs industries naissantes, .11 nie contre les importation! britanniques. Ils ne sont doncpas toujours disposs accder aux dsirs de la mtropole et a lui concder un tarit prfrentiel. En tous cas, ils demandent la rciproque. C'est ainsi que la Conlcience Impriale voit se poser une fois de plus la question qi i, depuis Jo Chamberlain, im t aux prises les partisans de la protection et ceux du libre change. On sait comment il avait voulu cime.lier l'unit i npriale en facilitant cl dveloppant le commerce entre les diverses parties de l'Empire. Il fallait, pour cela, abjurer le dogme traditionnel jrtu libre change. Depuis lors,' les deux doctrines opposes sont devenues une arme aux mains des partis |>olili(|ues et un instrument de lutte lectorale. &f 1 Les Dominions, d'autre part, peuvent ils rpondre aux vues du gouvernement britannique en absorbant l'excdent de la population industrielle qui chme aujourd'hui en Angleterre? 1 criaillement non.Kl il leur sera beaucoup plus dillicile de s'entendre avec la M[rop.lt sur ce point que sur la question du commerce. Ce qu'ils voudraien I recevoir, ce sonl des travailleurs agricoles; mais la Grande ilreufffiie, qui en manque elle-mme, ne se soucie pas de leur en envoyer. Qua.it aux travailleurs industriels, ils son: indsirables, parce qu ils ont trop de mal s'adapter des conditions de vie beaucoup plus dures que celles qu'ils o l dans leur pays natal. La Crande Bretagne ne peut gure diriger sur ses Dominions plus de 75.000 .S.) 000 migranta par an. Or, le nombre des chmeurs dpasse un million, et en tenant compte de leurs familles, il s'agirait d'un mouveinent de population qui excderait de beaucoup les facults d'absorption de ces pays neufs. Il n'y a donc pas' a compter que, dans cet ordre d ides, les Dominions puissent apporter une aide efficace a la Grande D lague pour l'aidera s irtir de ses difficults prsentes... f Socit fl'kportoii l'aune GojrJej uYIl DriJI blanc fil I). iil lil jaune c lui II blanc coton Drill tiKsor Drill flanelle hrili couleur Kaki blanc Kaki Jaune suprieur Kaki jaune infrieur Palm licach djuble largeur LnausseUes blanches 3 paires In lian llead toutes couleurs Jo niches l'a uns ZCyhyr ma Iras toutes coul. a h ores 30 .nches Tanne Perait sjp. AI indies l'aune I ercale .'; imhes Voile ile.irs sup. .'K> inebt Pbpellitetlc blanche barre soie M inches l'aune Faux cols rabattus chaque Robe voile campagne •ravale soie Chapes x paille Chapeaux paille fl ne 3.73 2.)M) .2.20 1.50 1.30 2.00 2.25 1,75 (1.20 3,03 1,00 .00 1 7.'i 1.50 t,ao 1,75 1.00 5,00 2.00 5.00 10,00 'and qui voue lui-mme qu'il est l'crivain de France le plus calomni. Quand 011 sait de quelles calomnies la "vie intime, la vie d'homme'de M. Rostand t clabousse cl dont le triste cho est parvenu jusqu' nous. OU ne peut no pas louer M. Laleau de celle action nui iloire.et le nous avoir prsent son ami j'omine l'hoiiMiie le plus simple, le plus honnte qui soit, ennemi de toutes ces recherches, de joute cette casiustique intiualinable.donl, au dire de ses dtracteurs, d est le professionnel impnitent. M. Laleau, seloa Mes bonnes nalNUdes de lettr dlicat, a sem sou livre dr bien jolies pages qu on ht avec Ull wre p | al si,. t t quon se surprend relire, tel ce morceau sur unecNuil de PariSSOU d H saisi cette Volupt mme, celle Irnsie et celle 111leusited me de la grands Ville, 11 riche de doire, d'lgance el de beaut. D'autres ne ;,oni pas moins bien venues, et si elles 11 ont pas ce luxe descriptif olIrenl I intrt le plus accentu •oui eu rvlanl de la pari de I auteur l'observation la plus aigu. Nous recommandons chaleureusement la lecture de Maurice Rostand Intime •> qui .1 df/. ),)lt V!. l c S11 1 1 ^ des bons lettres d Hati. ^—.. Us lirrei INTMII d Maurice Hosfaad Mm PAU Lon Laleau m Femmes Mdecins Kr C l mlion 9Ui fait '"ombreuses contnwerN/PHW,V par ,, /.* la Guadeloupe . MPi la mdecine par Bes l l>:is une cou ,' l, • l.'ui.liquil a Jjtorews el le Mo "£honores. Il n'est ^dEiropequiuJ J*' 10 ",' de quelqua P* de sou teaips %  •mdicale. IJo-roinjinc, les "devuirenltr n,es avaient ^ vieerdotales. 5pne chrtienC S; Au lemp, W," *lit d'usa e fc'i^ Question 5ectf a,,, (,es I S e c,ne un peu de jj-rliculier le "aC* ,,: l " Ulns delieales s'uaient | ct M: SU. ,1 — %  %  • KS E\r n le lour^mbat*. UMi S( i u ^' abondct-elle eu hommage ces mdeciennes >• bienlauantes. U autre pari, un grand nombre e religieuses jeiguaienl aux c uinaissances gnrales l'art de so jjner les blessures, la science %  -•* diffrentes piaules et du puti qu'on en peut hier pour la g l'risoa des indades. Sainle Hildeg.irde, la savante ahhesse bndictine, a laiss dent ouvrages le mdecine qui coutfeniient eu germe des dcouvertes de la seieuee nuJenie. La premire, elle dcrivit les phuamues (L la circulation du sang; elle connat les loaelions du cerveau, rinlieuence des nerfs sur la marcha de la vie; elle sait q ie l'air est un aliment, etc. Au Mlle sicle, il v avdt S finis, huit le.nin s mdecins. Mais la Facult commenait dj une guerre sans merci contre la leiiiiiicvndeeinet la lin du XVIe sicle ne vit plus de femmespratiquer cet ait eu France. Il y avait encore des femmes chlruigieuaes et barbires, nuis le mtier de chirurgien tait alors rabaiss un mtier d'artisan, Au XVIIle sicle, le got de la (mule poar la mdecine se rveille de nouveau. LI remmes a< slenl aux cours de la Pacu a msrquiss de Voyer pratique des dissections et la eo ntesse de Goignv opra de srs propres mains. Trois em nei reprsentent encore les lu les mdicales avec distinction : Mlle Hihron. Mmts d'Arconvillr et Necker. M ne d'Arco.ivillc s laiss un trait remannjable sur les substances septiques cl anlisepliques el Mme N'eeker fui. comme on sait, la rformairiia deshpilaui franais. Le6mais 1771, f'Acadinie des Sciences recevait la visite du prince royal de Sude. D'Alemhert et daulres acadmiciens lurent des nu'inaires, mais ce q li intressa le plus le noble visiteur, ce fuient plu sieurs dmonstrations analoniiques de Mlle Bihiron et n nia liment ses expriences d'anatomie artificielle *. Puis la question il-s le ai 11 •; md'cias SMI')!,s >n n-ill T iusq l'en 18 ii o M ni M i I %  •leine Brs fil la pre nire d marche auprs du doye i W.irtz pour obtenir l'aulonaatio.i de suivre les cours de la.Facult de Mdecine. ooooooooooo— xx —ooooooooi) iii nu miels L'ART SAUVEUR S'il l'flil rio tt blea fie le ciil el la air, h b'uid \u 1rs '-pu, dt rtu i ttstt. S'il l'fUii ili kuulr fi'jui introaiblft (Uut, L* plaisir tVnlnirtrne strail pinl aatr. I iu ITK l'Krai, la niapt el Nasr, lu Un d'ui attrait iltiUimii Mit erliys. Le rianie l< rejarJi, in stirires, in MM, lirt* imp nul dais l'w, t Fiaat, il % [ Ini r'ir. Util BSBSS, el de 11 bdiilein IIUIM, fir lf,"ii, qui lit 11 pare lier 1rs blfSMiM, lit l'iaour d'un tJUfMf ^n l'est pj^ :u nu-l lns|rMin. Mirtanl l'irl BSN (imr amure loir BS lfrr,dn jem.l'erd'ur rknrlnrr, (iOiiiie l'rii, la NSI, el la ii-r el le nel. Syll PII l'iiomt Notre ami Lon Laleau vient de publier aux Editions du Monde Moderne a Psris un nouveau livre: MAURICE ROSa TAN INTIME, qui marque une lieiireiisc tape dans sa carrire littraire. Il convient de fliciter Mr Laleau de ce nouvel apport qui enrichit la Brbliolh que hatienne d'un beau livre, et qui montre de faon lumineuse qu'il existe cher, noas de purs, de vrais lettrs, cpii gardent toujours le flambeau des belles-lelfres. parmi I iu lillrence des uns al lincoiii prhension des autre*, Mr Laleau dj publi quelqnes ouvres dnotant un latent rel qui lui ont fait, parmi les littrateurs hatiens, une place c.niable. On se rappelle encore* les clatants succs des pices de llialrc qu'il fit jouer, il v a quelques annes, notamment IT.au. le THKMIM.IX. ainsi que la faveur avec laquelle tuf accueilli A VOIX BASSE.petit erifl de pierres prcieuses,qui reste la dilcetion des plus dlicats ; on se souvient aussi del brillante srie de nouvelles et de contes, par quoi il dbuta au journal I E MATIX si accueillant uu\ jeunes talents, et qui rvlrenl de vritables dons de romancier et de conteur, une observation fine ef pnranle des mœurs locales, une psychologie uhlileet un art a liev" du rcit. Dans le nouve ni livre de Mr I alesu se retrouve.il la plupart des brillantes qu dites qui assurrent le succs des OBUVres in cdantes. Maurice Rostand Intime esf un hommage d'admiration sincre que l'auteur ap porte au jeune et prestigieux crivain franais qui porte ce nom. Ds les premires pages* Mr Laleau nous dit le dsir doiq il brlait de voir celui dont les vers msgnifleiaes bercrent se, rves de pote, nous raconte comilftnl ses T eux ardents larenl combls par l'imprvu et le bonheur d'une rencontre au Thtre des Champs Blyses qui I il le point da dpart

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06874
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, November 26, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06874

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
jHtECTEL'R PROPHItTAIRK
MI'IUMI.I T
Clment MAQL01RS
Bois-Veh.v.
.jjS, Rue Amricaine, lliH
QUOTIDIEN
lr NUMERO 20 CENTIMES
c'-i A
Ui ANNEE N-WK)
TLIMONE \' 212
I'OIW-AUI'IU.N (HATI)
1 u ne.cesi en nousflibranl des phra
ologea creuses,des prjugsSsueS
et regress,.*. c'est e,, mcan Un
no s recnnm,;1|lolls sll, iK.s ,in J
pntrant plus avant dnsTsenicS
ralits qmyroua y pai^iendronete
ploa ioreinent.il nyV |K1S l
jetueUeunemeilleure niTniiedvK
un serviteur de la Patrie. ,1,lc
tauisBORftO
Prsident d'Hati
VENDREDI 2(1 NOVEMBRE 192b'
Laprs-guerre... g^^M4tt4ttitWft^
fej
A l'occasion des Ftes di fia d Anae
Grand Itabiis
A LA
U U troisime) lois de.
k|oerrf, et la iieiivime
il'originc, la Conlrence
plebrilanuiquc a runi
uitrs ministres des
ions. En UUl et llJ23
ilrnices avaient d
irlusolulio.i de la plu.
problmes (j ni se p.j
|devjnl elle, tant ils sont
leies. Il parait dillicile,
id'hui de cou limier
jjoer cette mth nie. L?s
islmiivs devienujjit de
1 plus pressantes et les
Luis impriales se pr-
sec un caractre dur
(tel qu'il estdifiK-ile de
amer une lois de plus,
mois de Juillet der-
i Baldwiu indiquait
nmunes les problmes
! posent. Ils visent les
m des dillrentes par-
jilEmpirc avec les au-
pladiense niililaire
de l'Empire et le
[JnterimprijI.D'u-
ire gnrale les l)o-
aaspirent l'autono-
Ms des degrs dit-
p mme que rirlan-
WneduSiKi pousse ce
llexlriiic et nia ni leste
Minces- centrifuges.
Pella.\uuveMe le-
prononctiit, au co.i
Ire fouie politique
W l'intgrit de
[ qui ne les enip
jde revendiquer le
dpendance na-
"i le cadre d l'uni-
t impriale. Le Guuida, qui
ne peut pas chapper | in-
fluence des Etats-Unis, redou-
te dlie entran dans une
politique qui le met Ira il en
conflit avec le pays voisin.
Il est un point sur lequel
les pays divers (|i iconstituent
I Empire britannique, seront
toujours d accord: c'est leur
autonomie douanire. Tous
prtendent devenir indus-
triels et utiliser eu<-m.n?s
Ls m.ilircs prm res qu'ils
produisent. Pour.cela. ils ont
besoin de protger leurs in-
dustries naissantes, .11 nie
contre les importation! bri-
tanniques. Ils ne sont donc-
pas toujours disposs acc-
der aux dsirs de la mtropole
et a lui concder un tarit pr-
frentiel. En tous cas, ils de-
mandent la rciproque. C'est
ainsi que la Conlcience Imp-
riale voit se poser une fois de
plus la question qi i, depuis
Jo Chamberlain, im t aux pri-
ses les partisans de la protec-
tion et ceux du libre change.
On sait comment il avait vou-
lu cime.lier l'unit i npriale
en facilitant cl dveloppant le
commerce entre les diverses
parties de l'Empire. Il fallait,
pour cela, abjurer le dogme
traditionnel jrtu libre change.
Depuis lors,' les deux doctri-
nes opposes sont devenues
une arme aux mains des par-
tis |>olili(|ues et un instrument
de lutte lectorale.
? 1
Les Dominions, d'autre part,
peuvent ils rpondre aux vues
du gouvernement britannique
en absorbant l'excdent de la
population industrielle qui
chme aujourd'hui en Angle-
terre? 1 criaillement non.Kl il
leur sera beaucoup plus dilli-
cile de s'entendre avec la M-
[rop.lt sur ce point que sur
la question du commerce. Ce
qu'ils voudraienI recevoir, ce
sonl des travailleurs agrico-
les; mais la Grande ilreufffiie,
qui en manque elle-mme, ne
se soucie pas de leur en en-
voyer. Qua.it aux travailleurs
industriels, ils son: indsira-
bles, parce qu ils ont trop de
mal s'adapter des condi-
tions de vie beaucoup plus
dures que celles qu'ils o l
dans leur pays natal. La Cran-
de Bretagne ne peut gure di-
riger sur ses Dominions plus
de 75.000 .S.) 000 migranta
par an. Or, le nombre des
chmeurs dpasse un million,
et en tenant compte de leurs
familles, il s'agirait d'un mou-
veinent de population qui ex-
cderait de beaucoup les fa-
cults d'absorption de ces
pays neufs. Il n'y a donc pas'
a compter que, dans cet ordre
d ides, les Dominions puis-
sent apporter une aide efficace
a la Grande D lague pour
l'aidera s irtir de ses difficul-
ts prsentes...
f Socit fl'kportoii

l'aune GojrJej uYIl
DriJI blanc fil
I). iil lil jaune c
lui II blanc coton
Drill tiKsor
Drill flanelle
hrili couleur
Kaki blanc
Kaki Jaune suprieur
Kaki jaune infrieur
Palm licach djuble largeur
LnausseUes blanches 3 paires
In lian llead toutes couleurs
Jo niches l'a uns
ZCyhyr ma Iras toutes coul.
a h ores 30 .nches Tanne
Perait sjp. AI indies l'aune
I ercale .'; imhes
Voile ile.irs sup. .'K> inebt
Pbpellitetlc blanche barre *
soie M inches l'aune
Faux cols rabattus chaque
Robe voile campagne
ravale soie
Chapes x paille
Chapeaux paille flne
3.73
2.)M)
.2.20
1.50
1.30
2.00
2.25
1,75
(1.20
3,03
1,00
.00
1 7.'i
1.50
t,ao
1,75
1.00
5,00
2.00
5.00
10,00
'and qui voue lui-mme qu'il
est l'crivain de France le plus
calomni. Quand 011 sait de
quelles calomnies la "vie intime,
la vie d'homme'de M. Rostand
t clabousse cl dont le triste
cho est parvenu jusqu' nous.
OU ne peut no pas louer M. La-
leau de celle action nui iloire.et
le nous avoir prsent son ami
j'omine l'hoiiMiie le plus simple,
le plus honnte qui soit, enne-
mi de toutes ces recherches, de
joute cette casiustique intiuali-
nable.donl, au dire de ses d-
tracteurs, d est le professionnel
impnitent.
M. Laleau, seloa Mes bonnes
nalNUdes de lettr dlicat, a se-
m sou livre dr bien jolies pages
qu on ht avec Ull wre p|alsi,. tt
quon se surprend relire, tel ce
morceau sur unecNuil de Pa-
riSSOU d H saisi cette Volupt
mme, celle Irnsie et celle 111-
leusited me de la grands Ville,
11 riche de doire, d'lgance el
de beaut. D'autres ne ;,oni pas
moins bien venues, et si elles
11 ont pas ce luxe descriptif ol-
Irenl Iintrt le plus accentu
oui eu rvlanl de la pari de
Iauteur l'observation la plus
aigu. '
Nous recommandons chaleu-
reusement la lecture de Mau-
rice Rostand Intime > qui .1 d-
f/.),)lt',V!.lc S11"1'1^ des bons
lettres d Hati.
^- .. _
Us lirrei intmii
d
Maurice Hosfaad Mm
PAU
Lon Laleau
m Femmes Mdecins
Kr
C lmlion 9Ui fait
'"ombreuses contnwer-
N/phW,V par ,, /.-
* la Guadeloupe .
MPi la mdecine par
Besl l>:is une cou
,','l, l.'ui.liquil a
Jjtorews el le Mo
"honores. Il n'est
^dEiropequiuJ
J*'10",' de quelqua
P* de sou teaips
mdicale.
IJo-roinjinc, les
"devuirenltr
JJn*ndionale ) nQ
5J" Pl lard .V-
deeiu, greequea.
f"iaines llac_
E3'nvssio,W|MHI.
ttePlires en
P ""Htions. Iv,
l>n,es avaient
^ vieerdotales.
5pne chrtien-
C S; Au lemp,
W," *lit d'usa e
fc'i^ Question
5ectfa,,,' (,es
I S e!c,ne. un peu de
jj-rliculier le
"aC* ,,:" l"
"Ulns delieales
s'uaient |ct
m:
SU. ,1 KS
E\rn le lour-
^mbat*. ,UMi
S(iu^' abondc-
t-elle eu hommage ces m-
deciennes > bienlauantes.
U autre pari, un grand nom-
bre e religieuses jeiguaienl aux
c uinaissances gnrales l'art de
so jjner les blessures, la science
-* diffrentes piaules et du
puti qu'on en peut hier pour la
g l'risoa des indades. Sainle
Hildeg.irde, la savante ahhesse
bndictine, a laiss dent ou-
vrages le mdecine qui coutfen-
iient eu germe des dcouvertes
de la seieuee nuJenie. La pre-
mire, elle dcrivit les phua-
mues (L la circulation du sang;
elle connat les loaelions du cer-
veau, rinlieuence des nerfs sur
la marcha de la vie; elle sait q ie
l'air est un aliment, etc.
Au Mlle sicle, il v avdt S
finis, huit le.nin s mdecins.
Mais la Facult commenait dj
une guerre sans merci contre la
leiiiiiicvndeeinet la lin du XVIe
sicle ne vit plus de femmes-
pratiquer cet ait eu France. Il y
avait encore des femmes chl-
ruigieuaes et barbires, nuis le
mtier de chirurgien tait alors
rabaiss un mtier d'artisan,
Au XVIIle sicle, le got de la
(mule poar la mdecine se r-
veille de nouveau. Li remmes
a< slenl aux cours de la Pa-
cu a msrquiss de Voyer pra-
tique des dissections et la eo n-
tesse de Goignv opra de srs
propres mains. Trois em nei
reprsentent encore les lu les
mdicales avec distinction : Mlle
Hihron. Mmts d'Arconvillr et
Necker. M ne d'Arco.ivillc s
laiss un trait remannjable sur
les substances septiques cl anli-
sepliques el Mme N'eeker fui.
comme on sait, la rformairiia
deshpilaui franais. Le6mais
1771, f'Acadinie des Sciences
recevait la visite du prince royal
de Sude. D'Alemhert et daulres
acadmiciens lurent des nu'inai-
res, mais ce q li intressa le plus
le noble visiteur, ce fuient plu
sieurs dmonstrations analonii-
ques de Mlle Bihiron et n nia li-
ment ses expriences d'anato-
mie artificielle *.
Puis la question il-s le ai 11 ;
md'cias smi')!,- s >n n-ill t
iusq l'en 18 ii o M ni M i I -
leine Brs fil la pre nire d -
marche auprs du doye i W.irtz
pour obtenir l'aulonaatio.i de
suivre les cours de la.Facult
de Mdecine.
ooooooooooo xx ooooooooi)
iii nu miels
L'ART SAUVEUR
S'il l'flil rio tt blea fie le ciil el la air,
h b'uid \u 1rs '-pu, dt rtu i ttstt.
S'il l'fUii ili kuulr fi'jui introaiblft (Uut,
L* plaisir tVnlnirtrne strail pinl aatr.
I iu itk l'Krai, la niapt el Nasr,
lu Un d'ui attrait iltiUimii Mit erliys.
Le rianie l< rejarJi, in stirires, in mm,
lirt* imp nul dais l'w, t Fiaat, il %
[ Ini r'ir.
Util BSBSS, el de 11 bdiilein iiuim,
fir lf,"ii, qui lit 11 pare lier 1rs blfSMiM,
lit l'iaour d'un tJUfMf ^n l'est pj^ :unu-l !
lns|rMin. Mirtanl l'irl BSN (imr amure
loir BS lfrr,dn jem.l'erd'ur rknrlnrr,
(iOiiiie l'rii, la NSI, el la ii-r el le nel.
Syll PII l'iiomt
Notre ami Lon Laleau vient
de publier aux Editions du
Monde Moderne a Psris un
nouveau livre: MAURICE ROSa
TAN INTIME, qui marque une
lieiireiisc tape dans sa carrire
littraire. Il convient de flici-
ter Mr Laleau de ce nouvel ap-
port qui enrichit la Brbliolh
que hatienne d'un beau livre,
et qui montre de faon lumi-
neuse qu'il existe cher,
noas de purs, de vrais lettrs,
cpii gardent toujours le flam-
beau des belles-lelfres. parmi
I iu lillrence des uns al lincoiii
prhension des autre*,
Mr Laleau dj publi quel-
qnes ouvres dnotant un latent
rel qui lui ont fait, parmi les
littrateurs hatiens, une place
c.niable. On se rappelle encore*
les clatants succs des pices
de llialrc qu'il fit jouer, il v a
quelques annes, notamment
IT.au. le THKMIM.IX. ainsi que
la faveur avec laquelle tuf ac-
cueilli A VOIX BASSE.- petit
erifl de pierres prcieuses,qui
reste la dilcetion des plus dli-
cats ; on se souvient aussi del
brillante srie de nouvelles et
de contes, par quoi il dbuta au
journal I E Matix si accueillant
uu\ jeunes talents, et qui rv-
lrenl de vritables dons de ro-
mancier et de conteur, une ob-
servation fine ef pnranle des
murs locales, une psychologie
uhlileet un art a liev" du rcit.
Dans le nouve ni livre de Mr
I alesu se retrouve.il la plupart
des brillantes qu dites qui assu-
rrent le succs des OBUVres in
cdantes. Maurice Rostand In-
time esf un hommage d'admi-
ration sincre que l'auteur ap
porte au jeune et prestigieux
crivain franais qui porte ce
nom. Ds les premires pages*
Mr Laleau nous dit le dsir doiq
il brlait de voir celui dont les
vers msgnifleiaes bercrent se,
rves de pote, nous raconte
comilftnl ses t eux ardents la-
renl combls par l'imprvu et
le bonheur d'une rencontre au
Thtre des Champs Blyses qui
I il le point da dpart ti q u pis un j mr na se dmen
lit. i.intimit est venue par la
suite, e! c'est celle intimit ch
rs l'an comme l'autre que
consacre Mr Laleau dans le co-
quet pjtil volu ne qu'il nous ot-
ite aujourd'hui. Avec Mr Mau-
rice Rostand, Mr Laleau a go
ce que Henry Maladie appelle
la grande fraternit des esprits
dhies. Ensemble, ils connu-
reul le prestige el l'eiilhousiasme
le Iwaui rves littraires, ces
longues causeries d'art, dans
une atmosphre favorable
souhait.
Mr Maurice Hostand n'est pas
ui.-onnu eu Hati, et cerlains q.ic
ne rebutent pas les choses d'art
oui I i la plupart de ces iravres
notamment et en citant au ba-
sant, le Cercueil de cristal )e
Page de la Vie, la (ihire. I\\r-
cliaiu/e, le Phnix el la dernire
en d le. lAu/e du Suicide. On
counail son beau talent, souvent
ingal, lait de magnificences cl
d originalits, qui va souvent
jusque Iexcs, son insuffisance
desvntaxeelautr-s.ee mlan e
de dons rares et de d M '
lui a valu Isa admiri! os |e
plus aveugles et les plus svre
critiquas.
*r Laleau na pu, entremis
de juger Ioeuvre de Vr H ,S|-,, i
une telle initiative dpasserait
le cadre de son livre. Par contre
ce voluim a t pour lui locca-
i.on de dtruire certaines l'en-
ds ayant ours contre Mr Hos
Conseil d Etat
Sance du Se Novembre 1936
Au premier point de l'ordre
Uu jour ligure le renouvellement
mois de la prsente Session F -
traordjnaire. Deux raWidals
sont en prsence : Messieurs les
Conseillers James Thomas et Ti-
mofl.e larct. ..u premier tour,
M. riiomas lemporle sur sou
')mplileur parOn/e vois con-
tre H Faret.
' L'*ssembJe lit Farci, pre-
mier secrtaire du Bureau, nia s
Mr Parttoul en remerciant s s
collgues d'avoir VOl pour lui
dcline cet honneur, c'est Mon-
sieur Pinchinal qui est lu pre-
mier secrtaire, avec une majo-
rit de treize voix et Monsieur
Louis Li/.aue a t rlu, deu-
xime secrtaire.
l.'Assemhle vote ensuite le
Contre! eufre l'Etal haitieii el la
Compagnie Iranatae des Cbli s
tlgraphiques, sur les COIldi-
liona d'atterrissage des Labis,
des iiiaullalions el du trafle de
cette compagnie en Hati, !\ nai-
lir du 15 Mai 1927.
Au F point de l'ordre du |our,
M.Ldm Manigal lil le rapport
de constitution de la Section de
I Instruction Publique, du Trs-
VSil cl de l'Agriculture avec.
pour prsident cl rapporteur :
Hsec Dorsinville et ianigat.
La sance est leve.
vu. avant-hier, vors,', |,a
usII prs-midi, rue do la Rvo-
lution, tout prs de l'glise Bai -
tisle, une scne des plus eu..eu
s. E... est le cohabitant rfeTi
a, une des filles. dominica
ns qui nous sonl re ites. Uni
autre fille de joie. Ifargueril
hatienne celle-l, eut ;, pgai I
des dominicaines quelques pm
pns qui lurent jugea dsobli.
gants par Tins qui s'en pjei
gnit son galant.Celui-ci, s;.i,.
autre forme de pr.uev.se rendi
Chez Marguerite el lui appliqua l
9
'
'v
\


LE MATIN* ..- i. HH
DPURATIF
3
combat
les Maladies de la Femma
Tsr^ST
' __3
Vicei du S*|
Varices, (.laide
Mauvaise rirculatioa
Retour d'ig
"",!"' .....Il accompli*** rullfrMi.il. au p-l .lu awlndr.
c^x^-^iS rEwr uirsi sas*
SfffiSitoUfefj'
Mr.
tut, mA 1 QRNO* PB"*. Nwt' rt" "- P-
r v>i<-..t..i.n.P. ' '** !*" ^_____
mais(kl.cllcl:u:.n!uiu' hoi-nc
piredegiffle8.E..ni plojJJ}-
uot preuve d'un courage Mroi-
qoe.il mit le revolver ou poing
S briqua l'arme tur la pauvre
lamine aana dlente.
Ausaitl il y eul le dcor ac-
coutume cea aorte I* acaet
publiques: cris, attroupement,
(moi dam la rue. Il ny manqua
cm le gendarme.
. volt aujourd'hui que ha cy-
clistes n'allument plue leur lan
ternes. Il parcourent les rues
,1. |a Capital sans lumire.
QueUe imprudencal
En Thonneur
de Sainte-Thrse
de l'EnfanlJsus
Le 12 Dcembre prochain au-
ra lieu Deapinoae, section ru-
rale de la Croix-dea-Bouqueta,
le baptme de la chapelle et de
la statue de Samlc-Thrsc de
l'Enlant-Jsua. Une belle messe
sera clbre celte occasion.
La Bndiction lu Tra Saint-
Sacremcnl sera aussi donne.
De nombreux parrains et mar-
raines ont t choisis. Le l're
Cur de la Croix-des-Houquets
a invit les fidles assister en
L'Espagne
Le Prsident de la Rpu-
blique a lait une prome-
nade en ville i
Hier matin, le Prsident de la
Rpublique a lait une magne
promenade en ville.
U Chef de l'Eut, en automo-
bile, accompagn d'un officier
de sa maison militaire, a passe
devant nos bureaux.
Nous avons t heureux de
voir liPraident Horno en ex-
cellente sant.
Le bal de < Primavra >
Demain soir, 8 hs.,le cer
de primavra offrira son
bal annuel dans les salons du
Cercle liclkvue.
LK- nombreuse! Invilaticna
ont t lances et d'avance l'on
prvoit que la ltfl aura le plus
grand succs.
Le Font de Rortsseau
vi De noire correspondant.
jCequipe du riveluge les Ponts
en Ptr, vient de finir le pont de
Moiisseau, situ Aquin.
Ce pont mesure .1 pieds de
longueur sur 1K pieds de lar-
geur. H contient 4.000 nwts
qu'on R placs en '20 jours, mal-
gr le baludleme qui ne donne
Bis quai lier.
On est maintenant au l'ont de
Miiubin.situ Saiul-Louiadu
Sud .
L'quipe qui est dirige par
l'Ingnieur Krt Klana, un vrai
f;entilliomine et un nule travail-
eur, est compose de deux ri-
Veteura Mr Sautas Casimir et
Mr b'ernand Ducaase, de deux
teneurs de Tares.de deux chauf-
feurs du rivets et de quelques
manuvres.
Vlalgr la livre qui svit dans
ces parages, l'quipe travaille
activement pour donner salis-
laction aux populations ainsi
qu'au Dpartement des Tra-
vaux Publics.
Fernand DUCASSE
foule cette crmonie. WF$
Le Bulletin
de la Quinzaine
Nous avana reu le dernier
numro du Hulletiu de la Quin-
zaine qui, comme toujours, pu-
blie de trs belle pagea reli-
gieuse et renferme de nom-
breuse et intressantes infor-
mations concernant l'Archidio
ese et les deux Diocses d'Hati.
Nous remercions pour le gia-
Cicux envoi.
Le Misnions
aposloliqu s
Depuis le dimanche 7 novem-
bre courant, le H. P. Manise,
Suprieur des Prdicateurs R"
dcmptor.sk s et collalx.i alcurs
les P. P. fiilHa et Hogaert ont
commenc, dan le diocse des
Goualvea, les sermonsda la is
lion aboatolique.
Les Jidlca assistent en trs
grand" nombre ces prdica-
tions.
Mariage*
Nous avons revu le taira part
du mariage de Melle Assuuta
d Alascio avec Mr Hercule Halo-
n. qui a t clbr Haratea.
le lo Septembre dernier.
En l'Egliae Mtropolitaine
sera clbr le aamedl i Dcem-
bre prochain le maiiage de
Mille Simone Cam avec Mr
Dutorl Valm.
Meilleurs comphiuenls.
Duil
Hier a 1 heure du matin, est
mort l'Hpital (inral, finie*!
Camille.
Les funrailles on! eu lieu,
hier aprs-midi la Loge /.-/
Virile dont le d.u d ait le
Vnrai) e.
Aux parents prouvs nous
enVOVOil nos condolances.
MADRID Le journal espaguol
El Sol a signal que'ce temps
derniers 1573 espagnols ont quitt
Cuba pour rivmagne lt, cela,dua
seul coup. Le Gouvernement espa
gnol attribue ce mouvement de r
immigralion la nouvelle loi qui
permit des insoumis aux lois roi
lilaires de rentrer en Espagne.
.___________ m
Un ordre du Se-
crtaire du parti
fasciste
Etrangers et italiens^doi-
venl se dcouvrir devant
les emblmes lascistes
ROME MrTurali, secrtaire
gnial du parti lasciste, a sign
un ordre prescrivant que toute per
tonne devait se dcouvrir comme
marque ue respect lorsque des cor
tgs portant des drapeaux des l
Sions lascistts ou de tendards,
es organisations fascistes passe
raient dans les rues Cet ordre est
applicable aux lrar.geis aussi bien
qu aux llalieus et aucuue er .use
ne sera tolre.
la naladie du roi
de Boumanie
la reine interron.pt son
voj a (je aux Etais Unis
Vienne- Dans les milieux Casa
ciersqui sont en limita relation
avec Bucarest l'tat du loi Feidi-
nacd de Roumanie est tonsidi
assez grave pour justilur l'inqui
tude de la reine Mrie qui a .breg
sa ourne aux Etats Ci is it l'un
Laquera peur retoumer cbez elle
la semaine prochaine. Toutelois,
to tes lessourv.es officielles de icn
aeigneroents gai dent le si ence en
ce qui concerne l'tat du roi.
CINCINNATI La train spci.l
portant la reiue Marie et sa tune
a quitt la station de Starrs i 15
milles de Ciacinr.ali i 10 heures
35, heure de l'est a destination de
New York. La reine Marie d. a
tre i New Voik samidi soir alia
de faire ses prparants pour s'i m
baquer le plus tt possible et vo-
ler au chevet du roi Ferdinand que
l'on dit gravemeat malade.
Le complot
italo-catalan
Paris L'ne dpche de Bru-
xelles annonce que douze catalans
expulses de France soat arriv
t i dans la capitale belge, ils ont t
et LiUOa trouvs en tat de subvanir leurs
besoins et oui piomis de travailler
et de se Unir tranquille ; il est
probables qu ils seront autoriss
rester.
.lu "U
la MV 'I ** Pu" "
furinallu.i .! iluul.iuf.ui.
nu'iiup.uv. Uouvn.l i
Au Brsil
RIO DE JANEIRO M. Wa-
shington Luis a t install aujour
d'bui comme prsident del Repu
blique du Brsi1. Il succde M.
Auiiur oa mIvb Bbnadt.
Vaccord Bren.
ger-Mellcn devant
la Chambre
Jranaiij
pAKi?_ La commission des fi-
nances de la chambre a discut
auiourd'lui en sance plmre
IVuvrede Waihiiglon sur lesdet
tes c'est la premire fou que la
question est dbcu'. depuis la ru
oion del cb. n.Lre ; la sarce a
t plutt orageuse et la conmta
ion a dcid d'ent.adre M. Poin
car avant de pouisuiwe l'trde
de la question. Bien que divnaa-
solutions de la question ai ni t
avance, aveune dlies i.'a t
accepte et la commission a a mft
me paa lu un tapporteur
ParisLe Serai a lu Mr Paul
Doumer. snateur de la Corse, pr
aident de !a coamission des tiLan
ces et Mi Hemy Cbror, s'oaleur
du Calvado, rpporleur-gnral.
Les Etats Uni*,
Jj le Mexique et
le Nicaragua
MEXICO Le mexicain en
gnral et les journaux continuent
d'exprimer leur- ressentiment an
sujet des nouvelles reues de Wa-
shington disant que les Etat Lais
?oient avec inquitude une unmit
tion trangre dans les affairedi
Nicarsgua et du fait que le nou-
veau prsident du Nicaragua a ac
cus directement le Mexique d tre
impliqu dans le mouvement rvo
lutioa'iaire contre le gouverne-
ment.
Parmi ceux qui blAment l alhlu
de des Etals L'nis se trouve l'ex-
prjidentObrgoo.ll est tonnant,
n-t-il dit aujourd hui, que l'on es-
saye de condamner le Mexique

Les Cheveux ^belles deviennent
Soumis et oAttractifs avec le $qwm
Le.budget naval{\
des Etats-Unis
L'ensemble du budget naval de
Etat Uni prvu pour l anne 192fl-
1927 reprsente une aomme de
329.ll7.OOO dollar, cequiconti
tue une augmentation de 37 mil-
lions ,117 000 dollars sor le chif
Ires de l'anne prcdente.
Une partie des nouvelles sommes
affecte au budget oava sirautili
ste pour la rorganisation du ser
vice arien de la Hotte. En 1 lie*,
alors que le scivice disposait, data
le budget prcdant, le 14.5000.
000 dollars, il disposera, dm le
prochain exeiclce, de 2ii.j00.000
dollars.
Avant, lea cheveux dsordonns
et hrisss offraient leur propre ex-
clue. A prsent un peu de L.acomb
appliqu vos cheveux le matin tes
retiendra lisses et flamboyants toute
la journe sans besoin de pommades
graisseuses. Les huiles curt ifs qui
entrent dans sa composition main-
tiennent le pericrne et lui donnent
de la vigueur et de la sant. Em-
ployez le Stacomb sans aucune hsi-
tation.
Ot7t GratiM-----------
Le Stacomb peut tre obtenu de
deux faons: dans la forme originale
de crme ou en forme liquide. Au-
cune des deux n'est graisseuse et ne
tache pas. Le Stacomb est en vente
dans toutes les pharmacie et par-
fumeries.
7777/7777
Contrxm Us chtiMux peignit
Standard Laboralorita. Inc.
11J Waat ISth Sir..i, Naw York, K. U. A.
Knvujr.-mot (ratli un chantillon d* Stacomb.
Nom.
Adrnaa ^
VIII* .1 P.yi-
La confiance de
plusieurs milliera de
personnes est ce qui
ide rendre
L'LIIVUIJSION
SCOTT
le tonique nutritif le
plua populaire au
monde. L'Emul-
sion Scott produit
de la force.
pour sa prtendue immixtion aiii
le allaires intrieure du Nioart-
fuH et de demauder l'aida d*
'.tats L'ai pour y mettre fi qu&4
lea Etats t'ms eux-memei nolenl
ouvertement la souvcr&iost et a
dignit du Nicaragua. Le tul)
n;cirngnnypns a Mexico soui ||
nom de t-oiu.lj u\u!u.io:inaireii-
caragu:' yen or.t adress une reqala
te aux Kr.U Unis poui leurdtn
dr qu'ils ccsseul J'empchirq
le se u lime ut ^opalaire 'eipriti
librement au Nicr.tgoi.
WASHINGTON- Le secTUiii
Kllogg a inform le prsidantCu
lidge aujourd'hui qu l'AmritM
avait ollf.rl sa coopralioa iuU.I
qu'il tait possible pour lire 1-
b isse.lient de la pais auNieaiv
gua.Le Dpartement d'Etataan
se une rponse cet eil'd |ln.
manie du prsident Duz pour al
tenir l'aide amricaine On 11 p 1
indiqu quel avait ' le IttU a
la communication ni l'tecdam
la nature de la .coopration ptoj
te.
La grve noire
^*> .*!
t a Ptr cable fraaais*
TENDRES-Wuaa la _
des membres de la fdration 1
mineurs s'ttaol prooouei coi
l'acceptai i >n des oflrei du goa
nement, il s'coulera cerUiatr*
au moin und qu'nuio d* m
vaut quoi que ce soit di aT
puietre raliser eavu jaj
meut du diffrend minier. V
le* rapp r s qui vieaaeaL
p.bli, le pr< p^liew*
vernement oni t r^eteaj
district votant pal *W>.8f,
contre 3fi tOO maigre haj
de la fdration de mlar
poussait l'acceptatioa-
Accident
BALTIMORE-DU iaat(
et marina ont pri et 7J
bless quand ils aoai
cipit d" la cal iBcg
ptrolier aoregiaa a MaM
truit par une -xplsion
le sche de I bethlejej,
t;ompany Sparrow PoUj
aprs-midi.
fatlNAQRES!
I Pour teindra tous tissus :
LAlNt.. COTON, SOIE, -c-
atft*'" produit u'**ia
l'ia MAURESQUE'
1 -_mi*l ss wawiirinrani''*" *'''*M
' *.. ... .,.......... ..r<,...aJ.IJ' *
^. V C yEaCOaaASNlf.RE5lS-'_-' N"*j
vis
La Maison Meusy anno ce
sa nomlff-euse clientle qu'elle a
repris son commera,suspendu
par suite du dernier incendi<\
elle son 11 en fu'r a la d ?fo-
lition du public pour la vente
d s rt cea *i >v; l ,5,:
Cli r. ir.fti P pais, n 1 oui 11 la l M IMi.'
h n T roi qui :i ni 1 t .1 lorrr,
I v, u ir l /eB BO le li jeu
i:e
Rue T fc-tri >N'o 516.
Troubles
en Irlande
DLBL1N Leudd l'Irlande
est profondment mu par les atta
ques qui ont eu lieu hier soir con-
tre le casernes des; gardes civi-
ques. On croit en gnral qu'on se
trouve en prsence d'une nouvelle
politiqueues lpubiieaine. Un ser
gent a t tu a M Luke prs de
la ville de Ci rU et un autre a ilol-
lyforn T.,perary 1 y a eu g 1 -
ment d'aunes ra.d, dans qualr
localit- du cjmt de Cork.Le chef
de l'une des bandes a di un ser-
gent qu'il voulait savoir ai la poli-
ce possdait de documents ur
l'arme lpubhcaiue irlandaise.
5

Une nouvelle
entente franco
.^allemande J
. PARIS U France et l'Allema-
gne ont approuv une convention
relative (change des thses et
des publications ollicielle du mi
nistre de l'Instruction publique et
des socits savantes.
Norwish Union Fire Insura
Socit ttmlted
l Au Capilal de Or. 30.ooo.ooo
Uns des plus d portantes Compagnies d'assiiraoi
conlre lincendie
1 o.nAVlSlNl
Agents z Ztg^Jbmfa
\Agent Gnral : J DA ALDtn
Pot t-au-Pi ince
- ^
t
A. DE MATTIS & CO, Betwevt.taf V*


LE MATIN 26 Novembre IWj
>
\*
Radio ;l *** *** **i*i*tiiritl -uJ">e qui >era es .$
T, concert du Radio : ^
g Orebeslre de la G n "WZ
lier,Alors je -rai heu ^
'foilrot). 2e .'slencia, wj
iktli v. (mriogue) fc
VirEarl V. Grime,
' Use voix m'appelle .^
il. 2e- L'ouefl del
. Itr,
Grand Cirque Argentin
Propritaire : Monge Frres
jrande Reprsentation
Programme compltement urtt*
i,i Leelore par le Dpar
lrig*ollore.
La Compagnie possde une excellente musique trs 15.
apprcie par le public. |
' ut* Ele, Masee- $& Lcs arlis,es excutent les tours les plus extraordinaires- g
Pour lever v >* fmfattlR
Bain* il robusl -
D().\ \E7.-LEUR
l'.iYul.Xl^.l-hlMlF.S*
*'~
> Vkti d Arte. Tosca.
! Bi Mort-enux de piano
, Sol'on Moos. 1er, Ap-
j,Mho*en. 2p. We flj
Ijpwdlr, $
Ll. Clture. ^,'4
r^=^=^,
vendre S
ta Cadilsc Sedan V^
l'n .r>7 J|
PANTOMIMES Kr / CCRGBATIES
| PRESTIDIGITATION
a-
Les dimanches a 4 h. p. m. matine pour les enfants. E
Les soires commencent toujours 8 heures prcises. ES
toujou
Logea 4 chaises : 3 dollars
Chaises, or 0.60 fq.
Chaises pour entants ; 150 centimes or
L'Avoine .'i-Mm.ile ;esl cel
le (uiedig eni mieux les en
lanls.'es vieUards, les conva-
lescents i'l les malades. >'.v
sont des crains d'avoine sp
cinlenu'iil slection ns et
prpares n n.l.ir.l douze heu
res dans des poles s.iiisieii
dans la tobrique; pour cette
raison l'avoine .{ Minutes
est recoin mande par les
meilleur* mdecins et sp.
c "alisles.
i iiKin; m\ nl ri:s
CItRALBS Co
Ceitar rapids, lowe
1* HOT 6HAKF45T IM Jlff*
** Cooktd -ai th *f
for l\v*L*Hour*
~\ "^'nwniaiw-MMH *
Entre le ; or 0.30. Entre (le entant 0.15

Grand Hue l.$ij
ilfl
r:.............a
sont en vente Chez
Italie
Grand'Kue Port-au-Prince I
1 es billet* de lu Huile de la Mai
on tage situe l'angle des
iui* Uotnaila u l'eiiou, sol *a
vent* :
Cb / Mr Aies Lsroche.an.gle des
ru. Dr Aubi y et ues M irut-les. -
A l'imprirutiie du Cuin:i.erc.i, ru
lionne Fol. Uns Mr ll.Miifort,
rue du Centre. Glu/- Mr B. D-
sir, eu lace de l'EcoL Thtre. A
l'picerie N. D. du Perptuel Se-
cours, Ortui'llat. Cie/ MrCa
mille Urouioaul, rue Pave-
A la Direction, en face du I yce.
Cbts Mr Jules Vil. 'rue du Centre.
Le tirage est lise au t Janvier
|9t7t Cin Varits.
s, Accourez vite, car les billets l'en
lvent rapidement.
^.p^^g^gpgggiaavHa*
Ecole Et Mois
Le 3 Dcembre, le e J Bal*
Kr ; i X.'vi r. p ir ,t,,''->
ttYisusiue Use liaadnaA 1E o'e
Eih Dubois, u. vente e l.ro
d ries t a trs t av ux conl c-
tnnn^p ri s Aucienii Liv s
de PEi lis tr.ien .
Joli b ix de cad u pour
tr nnes
Heures de vente de 9 12 b
a.m. et de 2.li. 5 p m
Le soir, tirage des ralles do t
les listes sont en circulation.
La Direction
Avis
Euy.Le Boss $Co
Agent Gnraux,
Insurance Co
Pne des plus fortes Compagnie
canadiennes d'assurances **
sur la vie.
Eug.Le Boss & Co.

Le steamer c Lafros > venant
de l'Europe st attendu Jr.
m et |a Port au-1'rioce le 30
coU'ant apportant des passagers
et du ir Il continuera le 1er
Dcembre pour le Cap liai ien-
Le S/S Ounewald est atten.
du xi vers le 10 Dcembre pour
prenlredu fr.'-t pour l'Europe.
Ce ^ ei ner jII.-j unj occasion
mer/ailla isi pj-irJis p n-. i ; a r.s
Ololisoa. LVJAk Cn
Aeuls Gn-Sraui
PS*
jS.IH^iHa
For sale
|9n automabile Esses Coacb,
'Muipped witb spare lires and
l^o new, wilb ail accesories
r>> arantee in pei lct condition
good bargaifl lor Ihepuichi-
ser.
Adress A. 81 INES
CMiatermaste-.tiend'i met it
d'Haiti.
Tlphone C60
Une automobi'e marque
ssex Coach, trois pneus de
rechange et 2 pneus ncut,ave
tous les accessoires en bonne
condition.
S'adressera Mr A. STIMS
Bureau du Quartier Mai Ire.
Tlphone *>***.
WVni BBBraBaTBKSBES!
PENDULE//uY^yEiLS.
fvV *C.,lrf.^..0...,~4i*..l< ^IfJS
Le soulign Christian Ca
meau annonce au public et
aux ehaufleurs en particulier
qu* partir de celte date ils
trouveront en sa maison sise
la Qrand'Rue ancienne pro-
prit Chabeud maintenant
Raphal Bouard de la Gazo-
line.de l'huile et de la(iraissc.
Port-au-Prince, 25 Nov. t92B.
i Ch. CAMEAI*.
__------ i
Remerciements
JMunsieur Ililger Peters, M. Albert
Peters, Mr et Mme -Ricbard Pete.s
fleuri enfants, Mr et Mme J. W.
l'uil, Mrs iii ci-c et Jultb h ai ri i i
Mme (iwendolvn Toakcr nn.er
rient pu lundi nu ',1 l-'.s cilliiieib de
la Uendarmcne, du Maiii e Coipa,
hs mdecins de l'Hpital Gncr&l,
les l'tcties du Sminbire.les t'icres
de St Louis de Gor/Hgue a i n . i que
!i? nomlreux mis qui leur ont
tmo'gn leur rympaihie l'orca-
liao de la BOtl de leur ugiellte :
Mvdume Mttger Cornlius Peter
ne Hvatiline heresa lia Suiiza
leur pouse, belle tille, belle>iuur
et tante et les prient d'agrer l'ai
pretiion de leur vive ^reconnais
sance.
Haraburo merika-Lloie

Cordonnerie Mionl-Carmcl M
Ryppotite R. JEUDY m
Fabricant de chaussures
N 339 Hue des Fronts Forts S33
A l'honneur d'annoncer sa nombreuse cliente
Luit de l.i province que de la Capitale qu' l'occasion des IL,
te es dj li.i d'anne, la trouveront ses c'.iaussties de wB
toute traicheur et de toute beaut priucip.ileinent dos /8
chaussures ddouble semelle pour garc.miu'l et lillelL- ^
ton trouvera aussi de grands Stocks de cliatissuics
qui peuvent tre livrs meilleurs march Jque partoul
aillcures, toujours avec le ni.ne
proinplitude.
so u et la nu*.ne
Aux inUivu de notre aimable olien .la, et de fc
toutes dames fastidieuses, la maison de
AJbert . Bcha 1
Rue des Fronts Forts No 403
S'empresse d'aunoncer l'arrive rcemment
d'un superbe assortirent tout frais et do der-
ires vogues consistant spcialement en articles
suivants: Souliers de faut union pour dames,
souliers de sport. Cbaoeaux garnis.
Un loti stojk de chapeaux d paille et feurtre
poui nom nes.l'our es fillettes et ga nets nous
offrons 1rs chapeaux Jean Huit.
f$t Venez nous visiter et voas sarez convainc is
\WW^3a'3UESm&
Westclox
America
C'EST le membre de la famille aime un service duraUe et lire-
Wcstclox <|ui iiuui^'ura ces procBabk. s4ouvantent d'an joar
rveila fameux. 1 est pesetUe et eosnerie continue.
qu'il ne soit pas aussi bien c> nnu
que Big Ben, mais tout i!..- mme
il est aussi un bon cl fidle ser-
viteur.
L'n joli rveil attrayant avic
Vont noterez le nom Wtetcku
au centre du cadran, le son ilis
fabricants en bas du ccnle sur le
cadran et sur l'tiquette orangs-
chamOM. C'est une garantie pour
timbre en haut jxiur celui qui la bonne qualit.
WKSTI.RN CI.OCK COMIMNV, I_\ SAUF.. IIJ.INOIS, F- U. A.
r
Momt S lALMIX Agents exelu-nle
. .
lia.:
Que I |.r .une. ir. .icnij la li,ui mit mtli.li. Iniomacei ll.njtnl,
iuiIii. [..urt.ni J pUiai i u..fi (jui le rii.ut lt d .ifxl Cru un*
pti.fun.it . ...c qui ,t i .M..I, rlntti r ir. ,,lus ri.hruto Une mtlijie
Uf> i .i >.- :.Li i > Ht ru, pu, b niHCK JtO> loul Un lujtt. >OUl-
pfi.n.fl ,.., nMMra i II uni! <"......t :i Jr.f n rna>iinI..oci>-nou>ptn"
Il u a f a > ,ii ;..i.ti6ir. p>. j. ,,f kcuituir me un tuimtt <4ui
d^erc '. ' tout. :n. ,.i.c d. aMBM BttliK, dt- Ion. il plu) ttr.rgK
i i il du ratl qu lim tu.- loi upu.ittr le reinf.lt,
Aw uu ... -J .jj .i .u ... Jcnncpts >.-ultinrut utM ttitft.
'-----' r r I tql importe quel tliment
J*UI l'.'fipf ..... .p.t. le. reptt, neu r.li.ti Ii.iJie,
. i ... n.iKi.mt. .r. > jui iiiiurii ti d ut.'
levier I nie ht >h| t repu di I
Cui> .uni p.' .^ueo dtnt lc> .11
Oi ir. n |i, iv |. i ..:.,,, Ba||narmeott. Aireur. l.e>
.. \tm ^ le .ithi pour dcninninr leur erli.au!.
'* I *k . irnutcit -lin tcuie- k> Pharmaneidela ("->
,n boite, mcl.lliuue- lit-;.: .r.- a poual e de I ^. I. jiuunl i N.rfji
A t*&n au ittntt ; l'L.^.... .>.uUI,
f .iSV.- > -rf
M
I
4


LE MaTIN -^Novembre \J2q
Grand Illel
De FRANCE
P.;i\ PATHIZI, Propritaire
et Etablissement renomm donI l'loge n'est plus taire
y i< ni d'tr compltement restaur et remisa neiii. Les
membres ontjtout le .couforljj moder.i \ I- service irr-
prochable, le Restauranl soim a\ de toul premier
ordre.l'Hotd n'ayant rien nglig pour faire plaisir s.
(marinante clientle.
Mr. PATWSI, quiparl bientt, apportera son retour
de Fronce de nouvelles amliorations qui donncroiil I;
, plus entire satisfactions Ions
DEJEUNER la CARTE, TABLE d-HOTh
PLAT du JOUR au CHOIX
Pension nu mois, llsemaire, oui four
Gavage niisaratuiU aienl la .lis.iosilion dis y./.,aeurs
Bains, Douche toutes les heures
Tkplions : R 341
Dans les Magasins souches l'Htel, ou trouvera lou
tes soi 1rs de provisions, Vins, LlQUBUBS, ClGlBETTES,
\ ins d Espagne, de Bourgogne, d'iTAije,Grand choix de
Conserves.
()>i y trouve A l'arrive, pendt.nl le B|o::i ou au d-
part tout ce (jt. l'on dsire au
GRAND HOTEL de PRANCEs P.P. PATRiai.Proprietaire
))
Ithiiin a Champion
Del Distillerie do l'Aigle
M. FONTAINEJ
Justifie son nom
Deot \iti/lc'lrs Hius Danlt's Destoitch s & Magasin d
l'Hhit o on trouve-a galement deiLlOVEL'RS, SIROPS
dealer choix ainsi qu'une KM DE COLOGNE extra 90u
LfiKarinliela plu absolue e>l dosais qu'il n'entra d.un
la fabrication le ces prodoila q-ie te l'a'c I neu're de evin i
du suer.' raffin' et ftVl extraits da planl -s <1 l.-r cbo*l l'ex-
clusion d' ton' proluit cliimiqne : ils se efsifQSBl .lurune
compir'isoi avur I articles similiir importas tout en rort
tant beaucoup m tins rhar. Dans lin: rl l > voira b> ne i&i t ,
faites en l'essai voi.s n'ra achterez p' .1 autre*.
ImporUti n !e- meilleur. VI>J> .le la Mlle.
GROS & DETAIL
Paul E Auxila
Port-au-Prince ( Haili )
Annonce l'arrive de .on stock de fin.d'anne. Soieries,
nouveaut* Maruier chic, tha usu es > l'g nte> et solides, Has le
oie tt te fil, nuances mo e, Pli:ov1 franais.Cbtrlct de soif,
longue frasi1. l'art" iras de luxe dei premires mar-|ues fran
fltlscs, (iaibitures pour r bes ta tous gei.re, collerette bro
d>-, jabots r. coi os, Rb ns, Baode brodes. Dentelles Va
len< deai .ta l'.bar.hl'N. Parapluies et Oml relies de soie t
coton, Tem P< uea In.laisie. Itaptisle et linons de fil ou de co
ton. Moucb ira, et tous articles pour dames et fillettes, pour
toutes e.r.Wnonies.
Les PRIX sont D ui. Vos intrts vous co nmu lc.it d#*BOM
vid'uer.
LA MAISON)
Nicolas Cordasco
A l'honneur d'offrir au public les Incomparable voi
turccREO* Sedan-Coup-Tourlng CarSp >rt et les
Ingalables Camions Speed Wagon de la mme mar
que, avec leurs'pices (fe rechange.
Pneui et chambres air s Ma son .
(ia/oline et huiles pour moteur.
Bicvclettea Sporl > & accessoires.
l'neus et Chambres nir Michelin pour licvcbiies
Assortimeul de^peaux il articles de eonl ii.neri en
gnral..
Chapeaux de paille d'Italie de toutes qui lits.
Phonographes ai disques Fallu .
Globes et Abat jour de toutes dimensions pour lani
pes Electriques. fSS
Machines coudre xnndloas eUNormannias a pied
el la main pour cordonnier, tailleur cl couturiers.
Huile d'Olive suprieure.
Aluminium Une
New-Orlans? &'South America
Stciiilip Jt>h*
Proohainsdpartsdirectspoui
____IPort-auPrince "Haiti
Le S^anier * Eidiliorn" laissera >h-0'<>
ans le 16 direct n cil peur Perl i- F rince.
n steittur kWstrt N ?.-Ci<'i n Iet3lvem
lire p' ne 'es pf ris du fin d,
Pori-iuPn.ee, le 10 hWfiXie ii 26
A- de IJTEiS l Co
Ai Cl 19
le leit in poudre ' | lus c n
tofin au* bHsIe-Ui is.
'ti.r l'ilin talalioi. Its* !>.'-
Ui t des cibvble c r's.
1 e seul lbil n | ni dre q I
<'" fient l*s'f II ois vilamii es.
Les trois indispensables ll.'me. (s i la nutrition.
Cessechet strilis d'ipra le procd .lubi-ll l'miker .
MOMILK est le se l'jlnit d v lie en poi dr\ s* rapiirocharit le
plus du lait maternel. De^liyiblion facile, l'est l'aliment idal
pour les bbs.
ln vente chez :
Simon Vieux, Alfred Vieux,
Midan.e L. II. Doret
l!i I.WLH & Company Inc.
W'nr RGBMTBR

La sant est une premire n
L'nergie d'une sant magnifique
gagne tout dans ce monde. Les
* maladies proviennent des germea qui
abondent dans la salet. Le Savon
Lilebuoy dtruit toua les germea de
la peau. U la purifie et la protge,
LMW Bro* LU., Part Sunlight, Anglttan*
A. Boit, R.pl.sal BrouarJ,
S'i\inieu Mai lin, Teiit Goave
Geo. JKAiYSI.ME & Co
AllE.NTS
Tles Tles
NOU VELLEM ENT^AB RIVEES
29JGauofs
Ba stock cheaj
L.Preel/niann-A GgErBOI m
Rtie|dii Ouai,
T'es Tle
wwwsemm
MP
Lecifine Granul Brewer
Le plus actif des Reconstituant*
Fortifie le cerveau, la moelle epinire, les'os et'
reins.JMend poissants et vigoureux les enian'ts dblH
les lemmes faibles. Les personnes uses par des trava"1
assidus.
En Tente chfz : Simon lieux, llfred lieux, Lopc
Rivera, Ed. Estve 8' C->, a- Boit, ilphons:
O^sir, J. H. Borday,lme L 11. Doret. i PeliU
Gove : S- lartiu.
El stock chez : R. Brouard,rai.dRu Ko 170$
GEO.JEANSr.ME ft Co, Agents
A
LIONS A'I.()\S
Costumes de bain suprier
Or. 2.00
hemisclls ipicoi pour
lioiniiif, Or. 0. (i(i
Sortis de bain Pymsfl
Chan l;iils d soie Sweater*
Chles espagnoles de soit- 1er
dernires nouveauts.
MAGASIN MODERNEd
KA *'AS HBRMANOS
1721, Hue du Magasin de l'Etat
Satina-Whitesnow-'Hercules
les Seules Peintures iiilrabes
AVIS
Li Serxlce Mditai de la
Gendarmerie d'Hati lolorma
Messieurs les Mdecins Hai-
tiens ;igs de 2.") .'l") ansqu'un
examen aura lieu,le 15 Decem
bre lil2C la Caserne Darli-
gueiiMve.l'oi t au Prince, Haili
pour une charge de Mdecin
avec le grade de Capitaine.
l'our loua ivr.scig.ic.r.cnl*
s'adresser au Directeur Mdi
cal de la Gendarmerie d'Hati
Quartier Gnral, Port-au-
Prince, Haili.
M. K. HIGGINS
Colonel (SM)C. 1*11.
I lirecteur Mdical
B. k WLFF
Comestibles^ t.i(|ueur8
.Hue traversire
Saucisson de Lyon
aucisson d'Arles el aaaor
liment Iraiade Conserves ali-
men'aireade la maison Flix
Potin de Paris.
116. Rue Traversire
------ ....,jMomi;ui,f8 auresser m
Gt^o. Jeaiisme & o
Hae Krou.enjlace de lajiar.qnc Nnliocale
%
e
<*:
Ce (pli n'a jamais t fait
Ce qui ne peut tre dpass.
Ko lu hampagn
P, Sjourn
i'rt-par dans zs conditions'rigoureuses
d'ASEPSIE
Prparation et Vente
Pharmacie P. SrJOCpN'r;
ngl des Rue* Houx et duCenlu,
Wp
-t;
Maurice Rostand fotiflt
I-e dernier ouvrage de
Lon LALEAU
l'n vente au prix de*4.Gde
A Port-au-Prince" An*
Cenl mille articles,
Vux Gonaives Chez Mr
ArnilSt Rome. _*>
A Jrmic- CheTMr Louis
Desgratr.
k ^f?a;ffTOi itm m inmi \moi m. > .., f s7>s s


LE MaTIN -26 Novembre 1.12,;
Vj
De FRANCE
P4P.PATIUZI, Propritaiw
Lel KljihlisscnuMil renomme dont l'loge n'est plue taire
vient (I tre compltement restaur et remis nciii. Les
luinibrealontyout le .confort]} moder.i , I- service irr-
prochable, le Restaurant soi m eil de tout premier
ordre.l Htel n'ayant rien nglig pour faire plaisir s..
u lia ri nante clientle.
Mr. PATHISI,quiparl bientt,apjjorlera sou retour
ne fiance de nouvelles amliorations qui donneront U
, plus entire satisfactions !<: is
DEJEUNER In CAHTK, TABLE tl-IIOTh
PLAT du JOUR au CHOIX
Pension au mois, la\scmaire, oar hitr
Garage niisuraluili aeul la disposition des v
Bains, Douches a tontes les heures '
Tlcpicas : I 341
Dans les Magasins souches l'Htel, ou trouvera lou
es sortes de provisions, Vins. LlQUHL'M, ClG METTES,
VINS d LsPAGNE, (le BoURGOQXE, d'iTALIE.GRANti CHOIX de
LONSKHVES.
On y trouve h l'arrive, pendt.nl lesc|o::i ou au d-
part tout ce que l'on dsire au
GRANDHOTELde i-'RANGE; P.P. PATwai.Froprietaire
Alnminum Une
Hiw-WtisS South America
Stc8D?bip Xo.'-Inc*
Proohains!dpart8directspoux
|Poirt-a\x Prince "I-aiti
Le Stonier Eidsliorn*4 laissera NfW-O't- &?
ans le 16 direct n enI peut Perl i: i-F rince. S
n Mi an. r li*sera N y.-Cib'j n le 3 Hi vrm ij
lue p< nr es p< ils
m
&

d
III s
lUuiii a Champion))
De la Distillerie(lel'Aiqle
M. FONTAINE]
Justifie son nom
Dpt t nyleVes Ruei Dania Destouch < & M matin d '
l'El.tt o on hourra 'intentent des LJQCEl'RS, SIROPS
de[lir choix ainsi qu'une RAI />/.' COLOGNE extra 90"
Lit armtie la plu- absolue e>l dinn,'.' pi'il a'eafrt diOl
la blbncatinn de re< prodaill qie te l'a'ciH nen're ite rvin
du sikt." raffin cl d-s extraits de plantai de 1er clio'x l'ex-
clusion il > tout proluil rhimiqne : iU ne ereigneat .tunine
compifisoi avec Ira articles simiUii Importe tout en e0
tant beaucoup moim r-her. Dans I in' ri 'tt i bi ne rai t ,
faites pu l'aaiai vous n'en achtera/ p' a d aj ra,
Importai a ! meilleur. VIN?! .le la \ ille.
('.nos & DETAIL
Paul E Auxila
Port-au-Prince ( Haili )
Annonce l'arrive de ou itoeh de fin .d'anne. Soieries,
nouveaut* Mm uier ehle, ebausu 69 lfftote*el solides,Itas le
soi-1 tt le fil, ouancei mo e, Plom t rrtjnali .Charles de toie,
loogue fiant:". Parfuma le luia des premire* marques frau
ailta. larbilures pour r bes eu tous {;ei.re, rolleietle* lro
de#, jebotl rocotOI, R"b n, Bande* brodes. Dontelles Va
leniniMi Chili, t n I v. Parapluie! et Oml relies de soie coton, Ton l*< UCI l'Ut table. l!auti>le et linons de li| ou de co
ton. Moiicli i;*, et loua articles pour dame et fillettes, pour
toutes c.'iv'nonits.
Les PRIX sor.l D u*. Vos Intrts OUI 0O9miaJe.lt dn'nrui
visiter*
A
du $o
PorlturVi.ee, le 10 Ko^en:Lie 1.26
A- d IATTEiS k Va
A( c i ls
p?ilB MM 1M i f W$M
I h il i n | n, i. i | tus ( n
M.|'iM aux ttaU-Ui s.
'u.r ,'tiliri enihlioi c't s* l>;-
ld 11 des coavajc c-pIf.
I e scu! lait n | ni dre q i
Les trois indispensable ';. u ls i la nutrition.
Deneebd el strilis d'npri la procd Jint-Udlnaker .
MOMILK est le se itjlait d v lie en poi dre. se rapprochant le
plus du lait maternel. De ,tliyi slion facile, t'est l'aliment idal
pour les bbs.
En vtnte cbei :
Simon Vieux, Alfred Vieux, A. Boit, Ripl.ael Drouard,
M.diin.e L. II. Poret | Sntinien Maitin, Teiit Goave
II] l.W Lit & Company Inc. Geo. JEANSEME & Co
Wnc i csaarrBB Aoam
Tles Tles
NOUVELLMENT^ABBIVEES
29JGAUOES
Bq stock cheaj
L.PreetzmannAecERfiOLii
l'nffjdii Quai,
T v i % >> '? WWW^t
A'LONc >-
La sant est une premire
L'nergie d'une sant magnifique
gagne tout dans ce monde. Let
9 maladies proviennent des germes qui
abondent dans la salet. Le Savon
Lifebuoy dtruit tous les germes de*
la peau. Il la purifie et la protge.
t*w Broa. Li.. Port lunllght. Antltfm
Lecitine Granul Brewer
Le plus aelil des Reconstituant*
Fortifie le cerveau, la moelle epinire, les* os et*1
rems.JRend puissants et vigoureux les enian'ts dbM
lesiemmes faibles. Les personnes uses partiestravau)
assidus.
Ko ?CDte chez : Simon lieux, lllred lieux, Lopc
Rivera, Ed. Estve C>, a- Boit, ilphons:
C^sir, J. H. Borday,Imc L. II. Dont. Petit-
Gove : S- Kartin.
Enslork chez : R. Btouard,fraud'Ru. Ho 1703
GEO,JEANScME &Co, Agents
LLONS
Costumes de bain supner
Or.2.(K)
1 bemiselte tricot pour
honunci Or. 0. (>(
Sortis ,lc bain Pyjamafi
Ukjii laits d sic Sweateri
Lhaies espagnoles de soir Jer
dernires nouveauts.
mai;/six MODERNE da
Al WAS HJmxtANOS
liU, Rue du Magasin de l'Etal
Nicolas Cordasco
A l'honneur d'offrir au public les incomparables voi-
ture cREO Sedan-Coup-Touring Car-Sport et les
Ingalables Camions Speed Wagon de la mme mar
pie, avec leurs'piiees de rechange.
Pneus et chambres a air Mason.
Gazoline et huiles pour moteur.
Bicyclettes Sport & accessoires.
l'neus et Chamores nirMichelin pour Bicyclettes
Assortiment de^peaux el articles de cortl mneri en
gnral.,
Chapeaux de paille d'Italie de toutes qui lites.
Phonographes fi disques aPatha,
Globes el Abat jour (le toutes dimensions pour la m
pes Electriques. ffilS
Machines a coudre \fundlos elNormannia a pied
et la main pour cordonnier, iailleurel couturire.
Huile d'Olive suprieure
AVIS
Li Service Mdical de la
Gendarmerie d'Hati informe
Messieurs les Mdecins liai-
tiens gs de 25 35 ans qu'un
examen aura lieuje lo Dcem
bre 1926 la Caserne Darli-
gueimve.Porl au Prince, Haili
pour une charge de Mdecin
avec le grade de Capitaine.
Pour tous renseignements
s'adresser au Directeur Mdi
cal de la Gendarmerie d'Haiti
Quartier Gnral, Port-an-*
Prince, Haili.
M. E. HIGGINS
Colonel (S.M)(i. dll.
Directeur Mdical
B. * WOLFF
Comestibles [ ii|umirs
Rue traversire
Saucisson de Lyon
aucisson d'Arles el aasor
liment Irais de Conserves ali-
men'airesde la maison Flix
Potin de Paris.
116, Rue Traversire-
Satina-WhitesnowHercules
Les Seules Peintures karats
Un gallon de as peintures convenub'emsnt appliqu recouvr|700 pieds crrs dTrurlacc. Voki
les importants difices o notre peint ire a t employe :
Eglise du Saci C.iur, Turgeau Eflifl Snint Joseph, Poi'l-au-Prince&H de rort de Paii
ternie Bellevu* Roval Bank of Canada Itanque Nationa'ede U EHpobltqua dllaiti, Port
fU"u^r<;e.._ B'rq''..Nl'onle de la Rpublique d'Ilaili, Aqx Gava Banque Nationale da
a Rpublique d Hati* PeliMiove banque Nationale do la Rpublique d'IIaili, Jrnie
I nque Nalloaala de la Rpublique d'IIaili, Jacmel Compagnie Electrique, Rue amricaine
Bureau du Malin , Hue amricaine Radio Corporation, Itue Keiou Htel de France
Hue! du Quai Hur Terminus hamp de MaraViila NartiaMP, Turgeau Villa Alcide ;
MRj2r~ur,W*T J~ V la UoB D Ml e hdmon i M.Djoura, feu de Chose Villa Maurice Caatar, l'eu de chose
\ il'a Mme- Veuve 1 augiat, Ilois-N erna V lia Anloine Talaaiaa, Peu de
Chonr Rodolphe Roi ey. Peu de Chose -Vill Plch er Anselme' Tnigeau
VII a Bd. lesp.ra. e, |i .Itvaa Villa Ren taul-ert, Uelkvue
..... .. *'Ha " Veuve llarbanrouri, llellevue
,r- ~ i d j.W1" PSff,f Peu de Ch08e Vile Me A. Morel, Hellevue
Vi la OlWhW Brandi Its.dence N.lla.Luc Thard,Bois Vsjn4-VfllsB.ua Thard, Avenu John Bit*
L-a meill.i res ronatrurt.ona Architecte Geo. taussan Les nsiliuures constructions arrhitccli
Da;'t7,r ,Les>ei lleuresconstructions architecte Lon Mathon
Pour vos ftmmander ou.tout|autre renseignement,"s'adresser
Geo. Jeansme & Co
Hue h'rou.enilace de la.Rai.que Nntiotale
c!
Ce qui n'a jamais t luit
Ce qui ne peut tre dpass.
Kola ham pagne
} Sjourn
('rpar dans des conditions' rif|oureuses
d'ASBPSIE
Prparation et Vente
Pharmacie P. SfcJOURNrf
//;,/( da liuei, liou.r et duCentu

>^??.-~"r. .-.'-.^to.-j.l ?. .-.
Maurice Rostand int-QM
Le dernier ouvrage de
Lon LALEAU
En vente uu prix de*4 Gde
A l'ort-.iu-Princef Aux
Cent mille urticles,
Vux Gonaives Chez Mr
Ai nil St Home. * y
AJrinieCheTMrLouis
Deagratr.
OiuauiXi: ges^T^ EZZZ
ttiu m n timwvoi m: m nue d.. i^


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM