<%BANNER%>







PAGE 1

LE M V TIN — 18 Novembre 1926 Le Journal Officiel Dans son dition de lundi le Moniteur publie: 1 )— L'Arrt du Prsident de la Kpablicue Dominant les nouveuux Secrtaires d'Etat. 2)— l'Arrt nommant MM. llnec Dorsinville et Orner Cav. Conseillers d'Etal en n-mpla cernent de MW AogUSle Scott cl Camille Lon, appel! aux fonctions de Secrtaires dEtat. 3)— L'i de Conslilulil de la Haytian American Development i orporatlon sign le 2S Septembre dernier entre MM. C.barles l'ombiun, Secrtaiie d'Etal de l'Intrieur et Ilntc Dorsinville, Secrtaire d'Etat de l'Agriculture et du Travail, reI irscntant l'Etal bailien et M. )s\vald John Brandi, au nom du Conseil d'Administration de la tie. 1 ) Les procs-verbnux des sances du lundi 21 loin et du mercredi 14 Juillet 1926 du Con seil d'Etal et divers avis. ooooooooooo— xx—ooooooooo Un noy Iiier, le nomm Altus Rcnlus, g d'environ 28 ans, cm ploy dans les travaux de dbarquement des restes du Ses Serpent , ce steamer de la Royal Mail Co, qui brla en mtr la" lin de Septembre dernier, tit un laux pas, tomba dans une cale immerge et se noya. C'tait dj, malgr son jeune ge, un vieux loup de mer dont les services taient lis apprcis des capitaines et des armateurs. Les constatations lgales ont t faites parle Juge de Paix. 006O000000 eoooooooooo Socit Franaise de Sei cours Mutuels et de T Bienfaisance A l'occasion de la Sainte Elisabeth, patronne de l'Asile Fran vais la Messe sera clbre la chapelle de l'Etablissement. />/'mum lie '21 hooembnk 8 1/2be. prsices du matin. M. Il, les Membres de la Socit et leur lamille y sont cordialement invits. Aprs la messe, il y aura une kermesse au profil de l'Œuvre qui 8 tant de besoins pour continuer sa tache humanitaire. Le Prsident de la Socit, F. CHERIEZ. ooooooooooo— XX —OOOOOOOOO Dans Port-au-Prince— — La Compagnie Gnrale Transatlantique avise que, par suite du changement de raison sociale, la procuration confie II. H. Sicibano par la maison L. Hobelin a pris fin. l'ai contre celle de Mrs E. Kobclin A Cl lui a t confie. — La Direction du Journal Officiel avise les abonns au Moniteur qu'aprs deux avertissements espacs le s jours en 8 jours partir de la date de l'chancc, tout abonnement dont le montant n'aura pas t vers a la Direction du journal, seia supprim. M. Aimard Lesaira a dpos au Dpartement de "intrieur, conformment la loi, ."> exemplaires de son volume < LAniant Idal . — M. Flix Duthiera a soumis au Dpartement de la Justice des pices qui tablissent sa nationalit hatienne, QOOOOOOOOO — xx—oooooooooo Les Assises St-Marc Par une ordonnance du Doyen du Tribunal de Premire Instance de Saint-Marc, l'ouver. arc de la Session criminelle est fixe au lundi 29 novembre courant. — i r — Compagnie gnrale Transatlantique Le steamer Carabe de retour de Cuba et des ports du S d est attendu l'orl au 1' ince dimanche 21 courant. Il repartira le mme jour i o ir Si-Marc, (ionaives, l'orl e> Paix, Cap Hatien, Puerto 1 lala.SM Juan e' le Havre. .UUUELIN & C u Agents Vous sentez vous Vieux, Fatigue, sans forces? Vaueoup de jwreonnes qui n^gliitent presque compltement leur sant arrivent tout a coup S un tat de cumpK-te dprmaion et dcadence. C'.--t malheureusement trop vrai quel jeuneaee ne peut Bai durer toute la vie. MaU il eut nuiai vrai qu'il est relativement facile de conserver les forera et prolongT la priode vigoureuse de la vie si l'on prend les prcaution ncessaires. La science a produit un prcieux reconstituant qui revivifie le sang appauvri. Le Fer Nuxat est la formule moderne qui restaure au sang le fer organique dont il a besoin pour produire des forces et du Lien-tre. Sans ce fer le sang ne peut donner ni fore* ni vitalit. Le IVr Nuxat est aussi d'un ellot insupcrable pour le systme nwvoux, ayant dans ses ingrdients un ilmu'it e uissant pour restaurer la vigueur naturelle de i sant et rparer les ravages d'une vie active Des milliers d'hommes et de fi mmes prennent le Fer Nuxat frquemment pendant les priodes de dpression pour ainsi maintenir la vigueur de I organisme et la tranquilite' mentale. Il gutlt gnralement le prends pendant deux nemainea pour eu reconnatre tea puissant* tllets. Achet*-le aujourd'hui mme dans les bonnes pharmacies. La demande peur le Fer Nuxat a t si grande et immdiate que nous n'avons pas eu le temps de prparer des tiquette! pour ce puys. Par consqi.i ; t et ti inporellenient nous userons lu flacon Espagnol que nous reproduisons A droite. Vous trouverez dans chaque flacon des instructions compltes en Franais. Parisiana U. S. S. H. ce soir Le 7 de Trfle Pour la dernire fois*(SUITE ). Tao ou l'Esprit du Mal 1er pisode Entre : Q.50 :i Les escapades d'un fou L'on se rappelle, sans doute, que, dans notre dition du vendredi novembre courant, nous relations qu'une rixe avait lieu, le soir de lavant-veille, la rue des Fronts-Forts entre St. Germain Georges, chauffeur d'automobile et Alphonse Pierre. Nous disions que ce dernier avait t bless la tte d'un coup de inancbelte et que son adversaire tait en fuite. Si. Germain Georges s'est prsenlaux Bureaux du MATIN et, nous a expliqu qu'Alphonse Pierre est un fou qui circule librement dans les rues, qu'il s'est prsent chez lui dans la nuit, cl, sans vouloir expliquer les causes de sa visite, s'apprtait tout briser dans la maison. Ces! au cours du corps corps qui eut lieu pour le |eter la porte qu'il reut un coup de bton la tte. Les choses ayant t expliqu au bureau de "la Police, l'incident n'eut aucune suite. Ce n'tait donc que des escapades d'un (ou. Nous nous empressons l'apporter ces dtails nouveaux notre prcdente note. En vue du match international jouer contre l'quipe du Croiseur Franais Jeanne d'Arc, qui arrive le t Dcembre prochain, les joueurs s nvonli sont pris de venir r iliitineiil a 1 1 '.liaincmcnl les Mercredis, Vendredis el Dimanches aprsmidi : Cator, Cassagnol, JeanJacques, Deeb, Racine, Flix. Jo. Louis Villaid, kielfcr, Mitton, Delva, A.St. Cyr, liai. I hlpps, Allabv,Assad, Saint l'oit AdElic, Laeuerre, Perarlz, PierreLouis, Smith, Lin ien Rgn r, Emile, Lavelanet, HyppoHte, Rd. Mou/itr, Albert Emile, Tousssint, Fritz Maximilien, Max Viens, Bernadotle.Blain.Rigaud, Appolon. Lm. B. ARMAND Prsident a. i. de IV. S. S. Il 0 KI-I;I;I)I:MPL()I Demaude une leiun e cliaulleurd'iiuloiiiobiie 30 a lO.ans, Adresse ; NOIU'Z La lutte contre la [mode en Italie B Indign .des exagrations de"ht mode actuelle, le conseil communal de BUtten, eu Suisse, a promulgu une ordonnance relative aux bonnes qui ne manque pas de saveur ; la voici : 'o La population entire, qu'il s'agisse d'trangers, de touristes ou d'indignes des deux sexes babi tant le territoire de la commune pour un sjour de quelque dure que ce soit, doivent tre habill s de faon dcenle et conforme aux bonnes mœurs pour circuler sur les chemins, sentiers, ^pturages.; o La poitrine, le haut des bras et les jambes doivent tre couverts d'toile et non de voiles transparents seulement ; 3o Les vtements de dessus des personnes des deux sexes doivent tre suffisamments longs pour ne pas otlenser la pudeur des gens comme il faut Ils d ivent descende pour le a.oint jusqu'au d> ssous du genou. lu Les contrevenants cetteordonnance teio il punis d'une amen de de 5 30 francs, qui sera double chaque lois en cas de rcidive. -a ^.S'jX'JC^i ',:.\t\r. Ma! ades Nerf: Anmis Impuissants i ; Ittt I primt, uns foret, t-.' lourage. Mm nergie. I.e moindre effort voue eti pnible, L'apptit disparu, %  > r.nlu v ni igiti ii peu| i .i i IU len tri \ i Idei M brouillent, v s > yti i• %  • i en n.iir. voue eunoue^ de confi.ince en i m \ lire m. njiij e-i rebelle, Tout n' -i pJ ; i i, i i)ei-tn bien persuad, l. Mllule rWvcQta n'eei p* monci elle en iculcment affaiblie. Rendu4ul sa force p..L'ELIMIR ZIDA du l> OMNS Grce te palliant rgnrateur, vous sent, .• r n -i l H n rfe •c calmer, vous donnai, l'epptil renat, V > dci l'A i n lient, V.A .tni;ins\f s'i'vannuitient. VoeW repu no/ poMeuina de vins. ntM,voM cerveau eat actif, vos foi s'alre tont dcapita. Le flacon 11 fr. bo N* S de Se B*SM< *'•' etteetatiom in matire de ttUmm 1 Norwith Union lire tance Society W | f\u Capital de Or. 30.ooo.ooo | Une k [lus importantes Coaipagnies d'assurances i contre l'incendie £1*4 AaPVkfa — Au Cap-Haitien : J. PARAV1SINI ^ 53 Ayenis Au c ^ cs : JEAN BOURGEOIS ^ Agent Gnral : J • DALDER Port-au-Prince 1 mmmmmmm^^ .... 'r-^?e^'. jex---w A. DE MATTIS & CO, B^tmlant po* flatl' • -*i



PAGE 1

LE MATIN— 18 N'ove nbrc lP & pfcl La es( heureuse d'annoncer ses clients qu'elle conlinueraencoi*edurantfiout le mois de Novembre ladistribulktn de Bits Je loterie pour 100 Bous primes remis chez ug. Le Boss & Co. Si/ ^v ; ft-rifiln Ivan, ijN jx£) ( MM r6H(nrl.it>!r. Lis tf.~.v ••1 | J' dr>atil uce tuilaisie. Ittptisle et linons (h fil ou de co II >n Mouidnirs, et lois articles pour damai et lillettis pour I tjules crmonies. Les PRIX sont Doux. Vos interdis vous comminJent da ncua I visiter. Proclame la premire des petites voilures A PRS plusieurs annes de comptition. John X. VVillya a donn au monde un nouveau modle da voiture moderne. Dans toutes les parties du m m U l'Overland Wn'ppni est ace ame omm> I uilu e pouvant donner plus 'tr ni ment l'autoTiobii'is' Il fi'a l ois an a de i • clnrch •* lechn ques en Europe et aux Etals Liais pour produire cette voiture Yoit'i quelqiU faite remarquables sur ce nouveau modle de petite voitures U Whippa J'apparance basse, avac carrosse ie m ) lern ayant h hauteur et la loogueui ta nioportioas, alla a plus de place Piotriaur qua d'autres petites voitures. Des Ireinsaures quatrea roaesa-surjnt une garant s ni gte — la WiYppet s'arrte a l pied} sur IM f.M ' %  de .u milles l'hure. Elle atteint une vitesae de plus de 55 m'.ltes I heure et |*C e u .o acclration de B M) milles en 13 secondes. KhV u une puissance telle qu'elle est capable de franchir les cotes en vitesse ce qui semblait impissible auparavant. Elle est conomique, 33 mille au gali n eslsa consomni^tion ordinairj Allez voir ce nouveau type de voilure Aucun manufacturier u'a encore COUtruit uue voiture comme la Whipptt Aucun autre ue peut .en o .nstruire san uue gale patience dt plusieurs uuue de recherrhea techniques. Aprs eu avoir vu la beaut vous n'achterez au cune autre voiluie. Assurez-vous eu c induisant la Whipperl qu'aucune autre petite voiture ut lui ci cemparable. KNEA'Jj GARAGE POHT-AU-PMNCE OVERLAND Whippet World's New-Type Light Car r v V W1LLYS.OVERLAND AUTOMOBILES • DE HAUTE • QUALITE ^^^ %  %  BjiBBf^BMraBnaa -^^a^ai^B^Bw^M-a^B^a^^a*^^^iv^^^a ,^^^^^^^^^^^^^^ a ^^^ a _^^^ a ^ a ^ B _^^^_^^^^^^^ ^^^^^^*^^^^^ k ^^ a ^ B *>>^>^iHiBB^I^^M^^^^<^^^^HHI^HHi^B^^^^^^E^^^^K^^B^L^K^^^^H^HHBHH^B^1^B^^^S^HHHHI^^^H| ftftff Maigreur et Dprissement utf.Le Boss $> Agents Gnraux Signe de danger Il faut agir de suite Insurance Co ^ des plus fortes Compagniesa canadiennes d'assurances \ sur la vie. Eug.Le Boss & Go. Des millicis Je pcrs..iuie, konUMI et femmes, se voyant nwig'ir de |0UI en jour Uni pouw.lt reprendre leurs forces, finissent par s'inquiter et par dsesprer de limifT retrouver leur poids normal, leurs telles couleurs et leur florissante sant. Ces malades n'ont qu'a prendre des Tablettes d'Huile ,le Fol. de Morue McCoy's pour que U saute, la vigueur et la ),>ie de vivre leur soient aussitt rendues. Tous les pharmaciens vous le diront Les Tablettes McCoy's ont rendu leur poids normal a des milliers de personnes. Une malade, entre auties, ronge par l'animle et dcourage, reprit xi livres en cinq semaines et se porU aujourd'hui J merveille. Nul n'Ignore, en effet, que l'huile de foie de morue abonde en vitamines reconstituants Malheureusement, la plupart des gens ne peuvent endurer son odeur repoussante et ion goil de poisson et beaucoup la digrent difficilement. Par coiitr. les Tablettes d'Huile de foie de Morue McCoy's sont aussi faciles prendre que des bonbons et l'argent est rembours par le pharmacien A toute personne maigre qui n'aura pas gagne au moins 5 livres ta Jo Jour*. • U.\auJ Les Rh umes de s Bbs I..i te digeation & %  onfunl rat fiirilciniiit Ufaagl pal 1 ahua M" ni.ili-iii.i tnttrnra. OiM'iidant h> rbuiuui dat petite no doivxnt pua (tro tU'KliKO*. ) Au pnalM iiidir (V> ernup, mai do gotif ou tout' ulriaort'' M rhume, |I|.IH|I!1 Vieka VupnHuli ur U gorgn at U poitrine. Il n'y a ru n avulor, frirtiuiiiKi awili-iniMit. Vltfcl atfit du doux f.-ir.in —loa di'UI %  ont ilirirl.a. Alurb£ i n.n..un Uniment Pt m 1 aie noua funno de vapeur*. (' it un rapide Heroura pour rliumea iliom toutea I.. famille*. ICKS VAfORUB PIUM dt 21 million de pot en uiagt annuellement V Pour gurir ou viter HIORAINLI • OCIUIPATIB CCH3ISTl01IT0-ilUia.MHITa iaijAHHAi aAsvaiaua IL SUFFIT de prendre & l'OO ill* VCJ l'pM tuua IH a*ja i.r gajgaj i^Mmm^^kW^^S^^S^lia^ une Pilule du IV Dehaut |47 ( rM du Taub< St-Denli. Parti Mais Olaut exiger lesTriUliles qui tout t*t i fait blaacbat liur caeiMt J*au*MM laa Il DEHAUT A PAR 13 taal tr*. n.l*)l.ii t le-p'iH •" olf _Jk k %  %  %  % %  — %  %  % % %  III . a. M pour "II.La" a } PHaSPHT!f^ J mutsES Le meilleur afittCul&Lafl Inpul* l'Age -t 7 i. %  %  !• • t pendant la croi. rvcuij u NiTirioi r.r.ii.'.i ut n Rccmmnrdi aux M*-<* qui noor ...J.I( ( au* Cenr.i.'.K.ns*. tt taouvi faaioul *. Vtu. d. 1. Tnoti*rl. i. Il U PUtaWaSaM ET U PLUS KHICACK INJECTION PEYRARO DALCER conlr. la BLENNORRKAG.'E •t loul c.ul.mtnti aMl.nl ou rlce.ta. 231 iribn nirii m M 32 IK.H-I m WU. MI...I Le tiaUemeiM eat comple"!. par le* ORABEESPETRARDrKKITINE qui i.lment U douleur, clarifient le* un* puTih'-t le aanf et ru^ntaent U cystite. • TOUT: S bi/NNLs ni ARMAI ILS • SPCIAUTtS KTIUID. 44. n. . (A, PAR MBJ r -—--.. * t** *ar \



PAGE 1

[E MATIN' —18 Novembre 1926 r GLOBEOLiquid combat l'anmie Soi: ta nouv forma liquide 01 Soi. agnal>!e a boire, it par; cu'lorement '•tcommandl' cjr !. %  ) infant Cul le reennsituRai idal, plui :Uf qua. l'u el ailmilr Kiiit'troubip gatlrique ui untpahon. le Olowol liquide procu.-c tir.p incomparable senalioa oe bicn-tre. paraflle a l'sinrllor.iitOR rapide de U milrilion el iM rappatli et ' la dltparlftoa J" troublt Mfvtiu aasoela Inolaaolublcment la eaterOM. Docteur Eu/ciua. NUtcln Oc Cr*..r.i pjrititiinea Il MMllll e*f P' J *'. 4>puli qur )t prt*ds du OtobtoL PORAt !(,<, Ail.lf Mt.|ihyilW. r .r•. le poumon, %  > %  <>:> C.IHP. cbioniqua". T'ibcfruin IL... • m piraO'irv • Ralit un* puirio HJItl sulftirnj.a qut loi* connanuu*nl t la pcriei ilt la .n'. M M ra-n.p'tra ' cura tut ill.en drt Pyiaiiea. • D* v .i;Ul. iiomK (i atian.cv NOCTYL "ar^,^ ..tombai iMatomnit nr %  Oit. IV <46er! E. Bach" Bue Thomas ladiou ^—g,_.-.. -, •—t*^V -i. .. # . •,"*"L a.maison AlbertE. BAGUA annonce sa nomrveuse clientle qu'elle vient de rece* voir par le dernier 11 nais \\n assortiment de souliers de fautait!.* pour dames le toutes les couleurs el de la dernire ncde. Piofitez de celle IOPOC occasion pour obtenir une irarcliandise frache el i elle. On trouvera aussi des chainr dam s el lilleltes, chapeaux de p. illes pour liommes et enfants. Prix dliant toute concur ence. Elle se rserve encore de 'aire tat de ce qui est rserv ux clients. des Fronts Porto No 10:1 Albert f. BACHA. clar La sant est une premire L'nergie d'une sant m.Agnifiqoe gagne tout dans ce mend^. Lea v maladies proviennent des germea qed abondent dans la salet. Le S&vot Lifebuoy dtruit tous les germea de 4 la peau. Il la purifie et la protge. Lav.r Broa. Ltd., Port Sunll|ht, Angltlaira %  1 Occasion exceptionnelle *| p SU)!!?*! Parfumeriejde loutfgenre — Lotions— i-oudrej— Savons.'* .£$ ^SS^A^^^ST^^u^nSS^i^i M UlMws. qui, tir J' ilcao's MlVfdtbUass gg naires, rticlcs de toilette, Monlres.JHveil, Bijouterie fine et '•* iv -i • i ife-v ordinaire, articlesjde nouveaut franaises — italienne—amlf directem ni pa'DlsIillaliCn Simple du Sirop d^s Caune?, KJ% licaine. s..*£ n • „• „..;. . _, ,. ,, : 1 Et Chapeiuiy Je toutes formas dfl toute; BMOce*, de tou~ lea prix. — Cbaptaoi pour homme!*, dames -t Yr.lants. Chapeaux Panasses — Paaamii en COUIMIS. Tout le plus chic et le plus conomique se trouve en gros et ei dtail chez Genaro Hurtado La Maison aux Dix Milles Chapeaux Gn.nd'Rue — Coin Hudes Miracles, en face de Gardi ner. e seul (]in uvee exclusion rrd Ho 117 Rue ( aetjtns IvOUX OU H'-tilir |'oi, N Tlphone 667 17. ON TROLVRA;: Alcool lin"Jpoiir',li(pieiir. ~ Si rre II taco blanc et rouge, gros •i M'ai], Suera granul anrieaio Sato.i par eaiaM i .n dtail. Ri/ par snc et par livre • — Sirop, Or^eal,*: raaadit>r, rVhe ( etc ).—( i^a elles, ( lie te. iild Cim '. Chaslaeltr, l'anlahon. — Mam beltei qualit niprieure. LoBtc rv(s al!menlh'res. — Cal vieux par livre, caf en poudre. — WsKv. Mre Pat/enhofIVr. Cnampagoa M liai Pin et li!g, Cfampagne qui peut rivaliser avec avantage avae n'importe qu'elle rnarqi.a del plaa. CliairiSfM Lansan. PtrfuBl rie ^in IdaSc par baulaillaa el falloDI — Viu roo^a par bnutaillai el ira lon, qnaliie supliauil — Clainn ier.i par I arr'quca el vnHoni. %  Enfin la laoi"! Itliura Naetar. Et ion moi it laniense Anise"-* 'a "ma Frdric Ga-ljtOSi Venez Inire une visite, vous en sortira/ satiaraits. d'un Unii|U6 el loiljoursmme piantatioa el nailllt par l'action du teB3(.t daai les dpts av* r*goureuM Je tons dar.gu^ue, comme h s autres produits ti-cilaites et comme lea autres >piritueui. J'te Tle* NIVELLEMENT. ARWVES 29 OAUGES Er slockjche/. L Preel/inaim-Acr.i i.iioi. M llutjdii (Juai, Tles l'e* B. WOIFF Comestibles *>\ L ,( i ueurs Rue Iraversire S aucisson de Lyon aucissou d'Arles el [sasor liment Irais de Conserves aliineniaires de la maisoii l'lix l'i lin de Paris. 116, Rue Traversicrc ilfifii Alnminum Liae New-Orlans & South America Steamshp Co Inc*i ool^a.iant.s!cl^p ol Canada Dasqna N.itionalede la Rpublique dUitl, Port ai *?it.rc Barque Nationale del Rpublique d'Hall i, Aux tsJSS Banque Khl'OnaH de I IM'| I.I liq;;e d'Hslti* Petif-Govs Banque Nalionale^de la Hpublique d'Hs'ti, JrlBM Banqna Nalionala de la Hpublique d-llaili, Jacmel t'.tmpagnie l'ilecliiqi e, Hue \meiicaioe BiH.n du Vatls •>, Bue amricaine Badio Corpoialion, Itua PclQtl — Hlel de Frasei Bn> du QoaJ Bar Tara inu-, Champ de MaraVUla Mariinea", Turgeau —VilsAlaWa — Varl.r.eau, 'l'nsgeau Villa Lon Djaap, HellevueVilla Bn T Ai guste. Ption • Ville — r.dmcnd Mangous, l'eu de Cb< se Villa Maurice Caatara, Heu de CbstS Villa .vrr.eVeuve T. Auguste, Bois \erna Villa Antoine Tilamas. Peu de i lu ^^ Bodolplie Boncv, Heu da Chose Villa l-lclnn AnselmeTuigeau Villa Ed. Lespi nasse, Hcllevue Villa Ben Faubert, Bellevue Villa Mue Vtuve Biftairourt, Bellevuc Ni. la lUmann Paaqukr, Il .. il.w Ville Me A Morel, Bellevue Villa Dr TMbaud, Cbemin In .' GHO JnaiisDie Co Hue Frou, en lace de la Banque Nationale lis labriqu* Souvenez vous que lespjj l ts plus solides, et les"" leures tubes sont par FiKESTONIL Rrestone Full Size GjJJ nippedHalInonssontlesP^ t o Amis elles plus recherc stock chez En stock cnez soosgj vous trouverez toutes duntt. lions de pneus WyggIS Duty. BalloonJ V tubes et palchef/ PRELnMNK-fiGEPHClM s de kilomtre avec o/QuaJiti far Dollars



PAGE 1

ylHECTEUR PROPMLTAIRK JMI'HIMLUF dment MAQL01RE BOIS-VEUV. 1358, R ,e Amricaine, 1358 LE NUMERO CENTIMES QUOTIDIEN TLPHONE N" 242 leijarde au dedans de toi i c'est au dedans de toi qu'est la source du bien, une source intarissable, pourvu que tu louilles toiinurs. Iirc-Aurle 2me ANNE N 5053 POir-AU-PRINCE ( HATI) JEUDI 18 NOVEMBRE 1926 ictuellenient.dans le montu |a leiiime n'est plus exclue IL stades et des terrains de Tnnasliquc. physiquement. Epi bien que moralement. Bes'est affranchie de prjuLtroits et suranns. Nous -Envisageons pas les argu Lents qu'on oppose celte Cancipatioii, car il ne sauLjt en atteindre le principe f inie. Mieux vaut mettre en wirela vrit profonde qui I fberche se taire jour Ira* Mers mille ta'onneinenls.niille [jvialions: l'exercice physi i ie est indispensable la une. Beaucoup plus que bouillie,elte subit l'iotlut'iicc Ut son organisme, dont cliawevnement a un cho nioBl. Le rythme de sa vie inl rieure est avant tout physi iue.cn rapport immdiat [Jrec les grandes (onctions J ihysiologiques. Or. combien Hobstacles s'opposent a.i jea jlormal de (mictions? Il fnflit de regarder autour de [ni pour s'en convaincre. Rail tant les lemmes dont la ge thorai'ique, par excmprsenle une ampleur lirmle: cela prouve siniement que depuis de lonpl annes e 1 1 e s respirent it, ce "qui entraine, comme [pieuce directe,une maur attitude du buste, des S uies et du cou. Y a-fil, _ltrepart, plus de dix ternis sur cent, qui n'ont pas de 'diable menton, signe certain "un empalement la taille, |*ue Urdera pas envahir Questions fminines '^tm^ Rhum Champion* 3 lu DUtillerie dfl l'Aigle M. FONTAINE Justilie son nom I Oepl Annie des Hues D infs Mouche* &. Mgotm de 1 ri-tut <>.i on hou r i galement desL'QUEUtS. SIHOPSM. I de ter choix ainsi qu'une FM DE COUHiSE ex ra A90*K, I ilr la taule le corps tout entier. Or, l'obsit, aussi bien que la niai§reur excessive, dccoulc'nt 'une mauvaise assimilation, et toutes deux causent des troubles trop connus pour qu'il soit ncessaire d'insister. Il y aurait encore beaucoup dire sur les vices qui trop souvent dparent le corps fminin : mais soyons aussi charitables que les vtements et dissimi,lons-les. Observons maintenant la femme en mouvement. Combien d'nergie elle dpense inutilement parce qu'elle ne sait pas adapter le geste au but. Regardons-la marcher: tantt elle avance cahotiquement, donnant l'impression tic M disloquer dans tous les sens tantt elle progresse avec la raideur d'une poupe mcanique< roirait-on, la voir se baUser.que sa colonne vertbrale est articule, souple et flexible dans tous les sens? Chez la plupart des iemmes, les mouvements sont automatiques; elles n'ont pas ce contrle inconscient q u i garantit la mesure et l'adaptation de l'ellort au rsultat dsir. \\ en rsulte beaucoup de fatigue superflue, de l'agitation, une absence complte de grce et d'harmonie. Quant la cause, il faut la chercher dans l'ignorance complte o les temmes vivent de leur corps. Elles n ont ni le sens de 1 espace qu'elles remplissent, ni la matrise de leurs muscles. et le Fascisme pnpot de cm Irais noms qui W*Wf comme une triloyie formais insparable, voici ce %  +tcrit,(lar 'f! "?" ** *M < %  '" devant le bras bien bu, r J r T U M :l l ,ro ,ler clti tendu, la paume de la m lin OU. -"j uvnurs a |n i.iiei ue "jwrre franco-allemande pour **** l'unit dlia palria. *J* Palria , on entend ce Jwrtir d* toutes les bouclr-s. kHf qUC ms,;ml ;li| i si que. des ***** dans lesquelles rsonMles mots nationale, liberiu, l'ilia. frontiera, etc.. etc. ftljyinne fasciste, trs entrai"Mjfailleurs, a tait oublier le Fsrsdoubl de la Vfarciu reale, J* I hymne GsribaWi. Tout 011 Oiovinezza, Giovinezza, v T ps de la beaut, ssuve^ede la libert -et du lu>^ chant tait fureur. On le T*' ? '* c ,anlon ne, on le cftiL n ,e J ue Sl, r tous les acJjJ^ns, sur toutes les mang**j Vo Us vovez un attroupeUI sur le trottoir, ne cherchez LTf est un artiste qui charE*"'l'asphalte un Mussolani„ V1, caracolant en agiB, e "harpe et brandissant "•ton de commandement. |ndu, la paume de la m tin ouverte, puis en tendant le bras horizontalement. Le geste est trs gracieux. Vous ne serez pas surpris qu'un cantonnier sur la roule vous salue de cette manire pour peu que votre automobile ait quelque apparenceEl puis c'est le triomphe de lunilorme. Il n'y a pas ue les soldats de l'anne rgulire et les officiers qui ne se mettent jamais en bourgeois. Il y a aussi la millice nationale, qui comprend toute hi jeunesse valide — lascisle naturellement et exclusivement — et qui attend impatiemment ledim niche pour e adosser lafenue nationale. Les jours de semaine seuls les tascistes de service se promnent la carabine au dos. en faisant la police, cherchant avidement u le occasion de se signaler. Un voyageur, par exemple, dans une gare, ou dans un wagon, mettra-t-il un pied sur une banquette ? Vite un hsviste arrive, lui fait remarquer qu'il ablC'est ici nue s'affirme le rle de l'exercice physique. Il n'est pas ncessaire qu'une femme soit championne au tennis ou la natation; mais il est indispensable qu'elle soit en bonne sant belle et d'aspect harmonieux. Or, les conditions de la vie actuelle ne lui permettent plus de l'tre na turellement. i our conserver des proportionsjnormales, des tonnes souples, pour acqurir l'aisance et la grce du mouvement, il huit qu'cll • ait une lu -atioii phy.ique. Education, adaplj aux particularits de son sexe el de son ca rac'.re. car il nesiuruit tre question d'employer sans retouches les mthodes masculines. Grcc des exercices choisis avec intelligence la femme ralisera toutes les possibilits physiques qui sont en elle; elle dveloppera les dons naturels tout corps humain: la force et la beaut. La faiblesse du sexe fminin n'est qu'un mythe, car il convient de distinguer fragilit ac quise et taibles,e constitutionnelle. La teiumc-poupe est un produit artificiel; elle rpond des gots dnaturs, tort dangereux pour la vitalit d'un peuple. L'ducation phy sique bien entendue au contraire est une garantie de sant, elle dveloppe le souci de la dignit phvsiquc qui assure une base solide toutes les qualits morales elle est le moyen le plus sr pour la femme d'acqurir la beaut.... me le matriel national et le lorce prendre— et vivement — une autre attitude. Le moindre manquement une ordonnance de police est aussitt relev. Kl le lasciste est heureux chaque fois qu'il a trouv un prtexte intervenir, une occa sion de prouver son autorit. C'est souvent un bien, hatonsnous de le dire. Les enfants sont enrls a partir de 7 ans. Ils ont le costume laseiste garons et filles — et marchent au pas, en limitant (iioninezza, (iiouinezza en chœur et avec beaucoup de ciear. Ce so.il no* ancien l> itaillons scolaires. Ca.n K'.il p-'ul-oa do .lier d.i triomthe dinnitif autneisme. quant on voit une nation aussi comp lment enrgimente, caporal ise ? Le fascisme et le peuple ne tout qu'une seuls et mme chose, et c'est pourquoi, quand on attaque le fascisme. l'Italien dit qu'on attaque l'Italie. Mussolini est surtout un gran I organisateur, qui a tabli sou rgime sur l'ide de patrie, mais surtout el avant tout OOUime le voulait chez. Booa Blsaqui s.ir la tores. Les bolcheviks ont renlorc l'arms rouge; les I s cistes ont cr une arme rou blanche et verte, sur laquell repose leur puissance dsor 0 I i indestructible. C'est trs bien d'inclin. I i drapeau devant une ide, ilis il faut que le drapeau soil %  lcadrl par des tnlonnetles. Kl propos de h nonuetles, u >tons qui! y eu a beaucoup *a m m j3 La garantis la plus absolue >-l dooas qt* I 'iStn Jn s >8 la labiTcatios de ce* produits que de l'alcool neutre da ttuneP du sucre raflin el dis extraits dl plantes de 1er cho^ > a, 'Br >, : i elosion de tout produit cbimwjne : ils ne craignent au unes*. >*f comprtraihon avec les articles similaires imports tout en co fe^ $ tant beaucoup mo ns ilier. Dans l islrst de votre bonne saute K f\% faites en l'essai vous n'en acheteiez plus d'au re. Jm 3L Imporluti. n des meilleurs VINS de la Ville. *.* : GROS 4 uETAlL & %  tf d italiennes — la Irontire Iranaisa, Aujourd'hui, en franchissant les Alpes, j'ai vu de Coquets alpins parUMI. Dans la petite ville d'Ivres, ou jai djeun, l'en ai bien compU la valeur de deux rgimeiits. Militarisme, uationalissse, patriotisme lorment iniinlenant un trpied sur lequel s'lve la nouvelle et jeune Italie que tout un peuple — sans aucune dissension — salue la romaine, un gests qui ressemble un sernieul. Les beiax soniets SODDlt Sur San Gimiiinano Les cris d'iHlraje M IODI rri.v(.La atiace (liijle d knlle ai nsniji, l l'urijuril siurd Pu, M irtisr, kuidil, sSttSftl.Unlf Saereaite aai Uurds assauts d'tae haine riparr. (J.i iki'ti'nluent rt te ilriiml, V Irait pasu. L'oubli atru a plane jtirUnt : qa'eit-il rul D'tui -atiaes ? Leur pajs, ^ui aiairit ImAr, lepni Urs rilVunl plat rlair el plu mal Je la kruiat louler Jacs ui rbaos de palais romulsils, T.'IN dra phares surijis aui mbn les rcits, Les Ireiie tours ileboul sur la iille eu ruiie. tnar rtmiiis >\ U.S.S.H. CONVOCATION Les Membres du Conseil d'administration, les Capitaines des CJubsde lrej'ic et Se catgories saut convoqus l'extraordinaire le jeudi l8No veinbre courant lues nivcises du soir en vue d'tablir la calendrier de la nauvcllc session sportive. Ordre du jour Questions d'intrt gnral Nota—Le dlgu Alphonse St Cloud est invit assistera Citto sance. Port au Prince.le 1G Nbrel926 Le Secrtaire Gai P.HRARD La Petite M 1637 /lut du Centre JOUETS | ;J0UETS V ient de recevoir un bel assortiment de : Costumes d'enlanUadcruier cri de Paris ;eols pour gsrconncls; ottoman soie pour cols el petits COStumSS; chaussures d'enfants, chaussettes. Il is cl souliers de dames.ven taiis, etc, etc. Lingerie; couler! i. ni pour bbs. objets jiour cadeau t /'/"' lerie pour damn. I i* f LKS CIGARETTES PATRIOTES •£i"j> oui les rsultats de recherches patientes dans le dosage di] diffrentes qualits de Ubac employes leur fabrication. | La grande l'aviur qu'ellesont obtenue dans le public sont* une preuve de bur supriorit. i a v..leur des Cigarettes a Phtrioles • ne dtpend point dut noDibie des anne?. Leur coup dSSSSl est un vrai coup de^ matre Et leur succs s'aftirme, chaque jeur, d'avantage. Dpt gnral Anacaona Grande Eabriqe de TABAC BT pE CiOASKETTts 2(Mi, Rue Justin I. hrisson, 200 Gebara & C Propritaires ...a vu, lundi vers 1 heure du mittn, L... A--, uns modiste, vtue d'un manteau noir, se prsenter JU poste de police proche de sa demeur et se plaindra aux gendarmes des cris que poussaient des voisins a l'occasion de la mort d'il il enfant et qui troublaient son sommeil. Sous son manteau, lu modiste n'avait que sa chemise de nuit line et parluinoe. Et elle tait gentille voir ainsi. Le gendarme qui, heureusement, na pas.. l'a'il, lit comprendre la plaignante DUS pour lui. mal (('autrui n'csl point songeai une las bonnes gant avaient bien le droit de pleurer leur petit tomb sous la taux de la grande Faucheuse, et Nonu; < Lu. vit l;i modiste reprendre le chemin de son logis, gracieuse, lgante, tandis i|iie dans la maison voisine les pleurs continuaient &f ... a vu, mardi soir, dans un des [grands Pales de Port-auPrince, la (iiand'Hue, E... C..., un dandy, portant beau sous un complet blanc, Irais moulu de chez le chinois, blanc et parluni comme un jasmin. Son... ail ptillait d'amour derrire les verres de son pincenez et, souriant, appuy contre le bord de la leiu'lre qui ouvre sur la cuisine, du restaurant, en tl a lte. l'odeur des biftecks et des rots qui mijotaient dans les sauces odorantes, il contint songes roses un jeune cl joli cordon bleu Une pendue Lundi dernier 15 du courant, vers 7 heures du matin, dans la section de Malanga, situe la hmiie des Arrondissements de Port-su-Prince et de Jacmel on a dcouvert, dans une maison, tendu par terre, le cadavre d'une jeune leiiiuie nomme Mrosinc Filosti.r La malheureuse a t trangle l'aide d une corde et portant deux uior sures a lu ligure. Dans une pice voisine de celle o le drame s'est droul, ou a retrouv un entant eu bus ge qui dormait tranquillement sur un lit. Ou a retrouv une malle Irai tar et la somme de 60 gourdes qui s'y trouvait a disparue. Le mobile du crime lambic donc tre le vol, jj La police enqute activent ut^


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06867
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, November 18, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06867

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
ylHECTEUR PROPMLTAIRK
JMI'HIMLUF
dment MAQL01RE
Bois-Veuv.
1358, R,e Amricaine, 1358
LE NUMERO
CENTIMES
QUOTIDIEN
TLPHONE N" 242
leijarde au dedans de toi i
c'est au dedans de toi qu'est
la source du bien, une source
intarissable, pourvu que tu
louilles toiinurs. Iirc-Aurle
2me ANNE N 5053
POir-AU-PRINCE ( HATI)
JEUDI 18 NOVEMBRE 1926
ictuellenient.dans le mon-
tu |a leiiime n'est plus exclue
IL stades et des terrains de
Tnnasliquc. physiquement.
Epi bien que moralement.
Bes'est affranchie de prju-
Ltroits et suranns. Nous
-Envisageons pas les argu
Lents qu'on oppose celte
Cancipatioii, car il ne sau-
Ljt en atteindre le principe
finie. Mieux vaut mettre en
wirela vrit profonde qui
I fberche se taire jour Ira*
Mers mille ta'onneinenls.niille
[jvialions: l'exercice physi
iie est indispensable la
une. Beaucoup plus que
bouillie,elte subit l'iotlut'iicc
Ut son organisme, dont clia-
wevnement a un cho nio-
Bl. Le rythme de sa vie inl
rieure est avant tout physi
iue.cn rapport immdiat
[Jrec les grandes (onctions
J ihysiologiques. Or. combien
Hobstacles s'opposent a.i jea
jlormal de ..... (mictions? Il
fnflit de regarder autour de
[ni pour s'en convaincre. Ra-
il tant les lemmes dont la
ge thorai'ique, par excm-
prsenle une ampleur
lirmle: cela prouve sini-
ement que depuis de lon-
pl annes e 11 e s respirent
it, ce "qui entraine, comme
[pieuce directe,une mau-
r attitude du buste, des
Suies et du cou. Y a-fil,
_ltrepart, plus de dix tern-
is sur cent, qui n'ont pas de
'diable menton, signe certain
"un empalement la taille,
|*ue Urdera pas envahir
Questions fminines '^tm^
Rhum Champion*
3 lu DUtillerie dfl l'Aigle
M. FONTAINE
Justilie son nom
I Oepl Annie des Hues D infs Mouche* &. Mgotm de
1 ri-tut <>.i on hou r i galement desL'QUEUtS. sIHOPSm.
I de ter choix ainsi qu'une FM DE COUHiSE ex ra A90*K,
I ilr la taule
le corps tout entier. Or, l'ob-
sit, aussi bien que la niai-
reur excessive, dccoulc'nt
'une mauvaise assimilation,
et toutes deux causent des
troubles trop connus pour
qu'il soit ncessaire d'insis-
ter. Il y aurait encore beau-
coup dire sur les vices qui
trop souvent dparent le corps
fminin : mais soyons aussi
charitables que les vtements
et dissimi,lons-les.
Observons maintenant la
femme en mouvement. Com-
bien d'nergie elle dpense
inutilement parce qu'elle ne
sait pas adapter le geste au
but. Regardons-la marcher:
tantt elle avance cahotique-
ment, donnant l'impression
tic M disloquer dans tous les
sens tantt elle progresse
avec la raideur d'une poupe
mcanique- < roirait-on, la
voir se baUser.que sa colonne
vertbrale est articule, sou-
ple et flexible dans tous les
sens? Chez la plupart des
iemmes, les mouvements sont
automatiques; elles n'ont pas
ce contrle inconscient q u i
garantit la mesure et l'adap-
tation de l'ellort au rsultat
dsir. \\ en rsulte beaucoup
de fatigue superflue, de l'agi-
tation, une absence complte
de grce et d'harmonie. Quant
la cause, il faut la chercher
dans l'ignorance complte o
les temmes vivent de leur
corps. Elles n ont ni le sens
de 1 espace qu'elles remplis-
sent, ni la matrise de leurs
muscles.
et le Fascisme
* pnpot de cm Irais noms qui
W*Wf comme une triloyie
formais insparable, voici ce
+tcrit,(l * kmile kassard ,ttn chemise nuire.
(Aujourd'hui. 20 septembre.
Pt litiiiiversaire de la pris.-
* Hssje sur les Franais et les
Dimri.. ...... lu-.. ,.
------
Alors les hadauds crient: Bravo !
et jettent des sous au glorilica-
teur du Duce le Dux des Ro-
mains, le chef.
*
* *
Mais ce qu'il y a de de plus
caractristique c'est le salut qu'-
changent tout instant citoyens
el citoyennes, mme dans les
wEV - fanva i campagnes, le salut romain qui
Zd-.5 I l>ar 'f! "?" ** *M <'" devant le bras bien
bu, r Jr T"UM :l l,ro ,ler clti tendu, la paume de la m lin OU-
. -"j uvnurs a |n i.iiei ue
"jwrre franco-allemande pour
**** l'unit dlia palria.
*J* Palria , on entend ce
Jwrtir d* toutes les bouclr-s.
kHfqUC ms,;ml- ;li|isi que. des
***** dans lesquelles rson-
Mles mots nationale, liberiu,
l'ilia. frontiera, etc.. etc.
ftljyinne fasciste, trs entrai-
"Mjfailleurs, a tait oublier le
Fsrsdoubl de la Vfarciu reale,
J* Ihymne GsribaWi. Tout
011 Oiovinezza, Giovinezza,
v Tps de la beaut, ssuve-
^ede la libert -et du lu>-
^ chant tait fureur. On le
' T*' ? '* c',anlonne, on le
cftiLn ,eJue Sl,r tous les ac-
JjJ^ns, sur toutes les man-
g**j Vo,Us vovez un attroupe-
UI sur le trottoir, ne cherchez
LTfest un artiste qui char-
E*"'l'asphalte un Musso-
lani V1, caracolant en agi-
B, "e "harpe et brandissant
"ton de commandement.
|ndu, la paume de la m tin ou-
verte, puis en tendant le bras
horizontalement. Le geste est
trs gracieux. Vous ne serez pas
surpris qu'un cantonnier sur la
roule vous salue de cette ma-
nire pour peu que votre auto-
mobile ait quelque apparence-
El puis c'est le triomphe de
lunilorme. Il n'y a pas ue les
soldats de l'anne rgulire et
les officiers qui ne se mettent
jamais en bourgeois. Il y a
aussi la millice nationale, qui
comprend toute hi jeunesse va-
lide lascisle naturellement et
exclusivement et qui attend
impatiemment ledim niche pour
e adosser lafenue nationale. Les
jours de semaine seuls les tas-
cistes de service se promnent
la carabine au dos. en faisant
la police, cherchant avidement
u le occasion de se signaler.
Un voyageur, par exemple,
dans une gare, ou dans un wa-
gon, mettra-t-il un pied sur une
banquette ? Vite un hsviste ar-
rive, lui fait remarquer qu'il abl-
C'est ici nue s'affirme le rle
de l'exercice physique. Il n'est
pas ncessaire qu'une femme
soit championne au tennis ou
la natation; mais il est in-
dispensable qu'elle soit en
bonne sant belle et d'aspect
harmonieux. Or, les condi-
tions de la vie actuelle ne lui
permettent plus de l'tre na
turellement. i our conserver
des proportionsjnormales, des
tonnes souples, pour acqurir
l'aisance et la grce du mou-
vement, il huit qu'cll ait une
lu -atioii phy.ique. Educa-
tion, adaplj aux particulari-
ts de son sexe el de son ca
rac'.re. car il nesiuruit tre
question d'employer sans re-
touches les mthodes mascu-
lines. Grcc des exercices
choisis avec intelligence la
femme ralisera toutes les
possibilits physiques qui
sont en elle; elle dveloppera
les dons naturels tout corps
humain: la force et la beaut.
La faiblesse du sexe fminin
n'est qu'un mythe, car il con-
vient de distinguer fragilit ac
quise et taibles,e constitution-
nelle. La teiumc-poupe est
un produit artificiel; elle r-
pond des gots dnaturs,
tort dangereux pour la vitalit
d'un peuple. L'ducation phy
sique bien entendue au con-
traire est une garantie de san-
t, elle dveloppe le souci de
la dignit phvsiquc qui assure
une base solide toutes les
qualits morales elle est le
moyen le plus sr pour la
femme d'acqurir la beaut....
me le matriel national et le
lorce prendre et vivement
une autre attitude. Le moin-
dre manquement une ordon-
nance de police est aussitt re-
lev. Kl le lasciste est heureux
chaque fois qu'il a trouv un
prtexte intervenir, une occa
sion de prouver son autorit.
C'est souvent un bien, hatons-
nous de le dire.
Les enfants sont enrls a
partir de 7 ans. Ils ont le cos-
tume laseiste garons et filles
et marchent au pas, en limi-
tant (iioninezza, (iiouinezza en
chur et avec beaucoup de
ciear. Ce so.il no* ancien l> i-
taillons scolaires.
*

Ca.n K'.il p-'ul-oa do .lier d.i
triomthe dinnitif autneisme.
quant on voit une nation aussi
comp lment enrgimente, ca-
poral ise ? Le fascisme et le peu-
ple ne tout qu'une seuls et mme
chose, et c'est pourquoi, quand
on attaque le fascisme. l'Italien
dit qu'on attaque l'Italie.
Mussolini est surtout un gran I
organisateur, qui a tabli sou
rgime sur l'ide de patrie, mais
surtout el avant tout OOUime
le voulait chez. Booa Blsaqui -
s.ir la tores. Les bolcheviks ont
renlorc l'arms rouge; les I s
cistes ont cr une arme rou
blanche et verte, sur laquell
repose leur puissance dsor 0 I i
indestructible.
C'est trs bien d'inclin. I i
drapeau devant une ide, ilis
il faut que le drapeau soil l-
cadrl par des tnlonnetles.
Kl propos de h nonuetles, u >-
tons qui! y eu a beaucoup -
*a
m
m
j3 La garantis la plus absolue >-l dooas qt* I 'iStn Jns
>8 la labiTcatios de ce* produits que de l'alcool neutre da ttuneP
du sucre raflin el dis extraits dl plantes de 1er cho^ >a,'Br
>,:i elosion de tout produit cbimwjne : ils ne craignent au unes*.
>*f comprtraihon avec les articles similaires imports tout en co fe^
$ tant beaucoup mo ns ilier. Dans l islrst de votre bonne saute K
f\% faites en l'essai vous n'en acheteiez plus d'au re. Jm
3L Imporluti. n des meilleurs VINS de la Ville. *.*
: GROS 4 uETAlL &
tf

d italiennes la Irontire
Iranaisa, Aujourd'hui, en fran-
chissant les Alpes, j'ai vu de
Coquets alpins parUMI. Dans la
petite ville d'Ivres, ou jai d-
jeun, l'en ai bien compU la
valeur de deux rgimeiits.
*

Militarisme, uationalissse, pa-
triotisme lorment iniinlenant un
trpied sur lequel s'lve la nou-
velle et jeune Italie que tout un
peuple sans aucune dissension
salue la romaine, un gests
qui ressemble un sernieul.
Les beiax soniets
SODDlt
Sur San Gimiiinano
Les cris d'iHlraje m iodI rri.v(.La atiace
(liijle d knlle ai nsniji, l l'urijuril siurd
Pu, m irtisr, kuidil, sSttSftl.Unlf
Saereaite aai Uurds assauts d'tae haine riparr.
(J.i iki'ti'nluent rt te ilriiml, V Irait pasu.
L'oubli atru a plane jtirUnt : qa'eit-il rul
D'tui -atiaes ? Leur pajs, ^ui aiairit ImAr,
lepni Urs rilVunl plat rlair el plu ma t'est pne a prttal si l'rclin sait leur MB
Hhiiiiit. lieu ue suni; a Ir.ir <}' rr. I-ikib
Des pierres, J ou l'ui mit au Uu>l Je la kruiat
louler Jacs ui rbaos de palais romulsils,
T.'In dra phares surijis aui mbn les rcits,
Les Ireiie tours ileboul sur la iille eu ruiie.
tnar rtmiiis
>\
U.S.S.H.
CONVOCATION
Les Membres du Conseil
d'administration, les Capitai-
nes des CJubsde lrej'ic et Se
catgories saut convoqus
l'extraordinaire le jeudi l8No
veinbre courant lues niv-
cises du soir en vue d'tablir
la calendrier de la nauvcllc
session sportive.
Ordre du jour
Questions d'intrt gnral
NotaLe dlgu Alphonse
St Cloud est invit assistera
Citto sance.
Port au Prince.le 1G Nbrel926
Le Secrtaire Gai
P.HRARD
La Petite M
1637 /lut du Centre
JOUETS | ;J0UETS
V
ient de recevoir un bel
assortiment de :
Costumes d'enlanUadcruier
cri de Paris ;eols pour gsr-
conncls; ottoman soie pour
cols el petits COStumSS; chaus-
sures d'enfants, chaussettes.
Il is cl souliers de dames.ven
taiis, etc, etc. Lingerie; cou-
ler! i. ni pour bbs.
objets jiour cadeau t /'/"'
lerie pour damn.
. I
________________ i*
f LKS CIGARETTES
PATRIOTES
i"j> oui les rsultats de recherches patientes dans le dosage di]
diffrentes qualits de Ubac employes leur fabrication. |
La grande l'aviur qu'ellesont obtenue dans le public sont*
une preuve de bur supriorit. i
! a v..leur des Cigarettes a Phtrioles ne dtpend point dut
noDibie des anne?. Leur coup dSSSSl est un vrai coup de^
matre
Et leur succs s'aftirme, chaque jeur, d'avantage.
Dpt gnral
Anacaona
Grande Eabriqe de Tabac bt pE CiOASKETTts
2(Mi, Rue Justin I.hrisson, 200
Gebara & C
Propritaires
...a vu, lundi vers 1 heure du
mittn, L... A--, uns modiste, v-
tue d'un manteau noir, se pr-
senter ju poste de police proche
de sa demeur et se plaindra
aux gendarmes des cris que
poussaient des voisins a l'occa-
sion de la mort d'il il enfant et
qui troublaient son sommeil.
Sous son manteau, lu modiste
n'avait que sa chemise de nuit
line et parluinoe. Et elle tait
gentille voir ainsi. Le gendar-
me qui, heureusement, na pas..
l'a'il, lit comprendre la plai-
gnante DUS pour lui. mal (('au-
trui n'csl point songeai une las
bonnes gant avaient bien le
droit de pleurer leur petit tom-
b sous la taux de la grande
Faucheuse, et Nonu; < Lu. vit l;i
modiste reprendre le chemin de
son logis, gracieuse, lgante,
tandis i|iie dans la maison voi-
sine les pleurs continuaient
*
?
... a vu, mardi soir, dans un
des [grands Pales de Port-au-
Prince, la (iiand'Hue, E... C...,
un dandy, portant beau sous un
complet blanc, Irais moulu de
chez le chinois, blanc et parlu-
ni comme un jasmin.
Son... ail ptillait d'amour
derrire les verres de son pince-
nez et, souriant, appuy contre
le bord de la leiu'lre qui ouvre
sur la cuisine, du restaurant, en
tl a lte. l'odeur des biftecks
et des rots qui mijotaient dans
les sauces odorantes, il contint
songes roses un jeune cl joli
cordon bleu tout en taisant Iricasser les ailes
de poulet cl les ctelettes dans
les polons, coulait avec le
plus tendra sourire les compli-
ments Qvreus de son amou-
reux qui la dvorait des... yeux.
La petite scne tait cro-
quer.

... a vu, mardi soir, devant
la maison Lope Hivers, Grand*
Hue, une automobile o tait un
groupe de jeunes tilles, essaim
joyeux et pailuuic. La voilure
n'avanait pas; mais le moteur
en marche, haletait. Le ebaut-
leur tait descendu i lie/. Lope
pour acheter quelques Iriuudi-
SSS a ses gentilles compagnes.
Mais NOTRE(ElLle voyait dans
le plus grand embarras, les bol
tes de chocolat de iruils cristal
lises, dans les vitrines, la p-
tisserie, soupirs, amours sans
tin, paraissait m apptissante ...
l'il que le galant ne pouvait sr
dcider taire sou choix, l'u
quart d'heure, une iemi-heure,
nos heure passrent, dans.la voi-
ture Us demoiselles riaient aux
clats landisque le moteur ron-
flait dans la nuit bleue.
r i>-
Une pendue
Lundi dernier 15 du courant,
vers 7 heures du matin, dans la
section de Malanga, situe la
hmiie des Arrondissements de
Port-su-Prince et de Jacmel
on a dcouvert, dans une mai-
son, tendu par terre, le cada-
vre d'une jeune leiiiuie nomme
Mrosinc Filosti.r La malheu-
reuse a t trangle l'aide
d une corde et portant deux uior
sures a lu ligure.
Dans une pice voisine de
celle o le drame s'est droul,
ou a retrouv un entant eu bus
ge qui dormait tranquillement
sur un lit. Ou a retrouv une
malle Irai tar et la somme de
60 gourdes qui s'y trouvait a
disparue. Le mobile du crime
lambic donc tre le vol,
jj La police enqute activent ut^


LE M V TIN 18 Novembre 1926
Le Journal
Officiel
Dans son dition de lundi le
Moniteur publie:
1 ) L'Arrt du Prsident de
la Kpablicue Dominant les
nouveuux Secrtaires d'Etat.
2) l'Arrt nommant MM.
llnec Dorsinville et Orner Ca-
v. Conseillers d'Etal en n-mpla
cernent de MW AogUSle Scott
cl Camille Lon, appel! aux
fonctions de Secrtaires dEtat.
3) L'i de Conslilulil de la
Haytian American Develop-
ment i orporatlon sign le 2S
Septembre dernier entre MM.
C.barles l'ombiun, Secrtaiie
d'Etal de l'Intrieur et Ilntc
Dorsinville, Secrtaire d'Etat de
l'Agriculture et du Travail, re-
Iirscntant l'Etal bailien et M.
)s\vald John Brandi, au nom
du Conseil d'Administration de
la tie.
1 ) Les procs-verbnux des
sances du lundi 21 loin et du
mercredi 14 Juillet 1926 du Con
seil d'Etal et divers avis.
ooooooooooo xxooooooooo
Un noy
Iiier, le nomm Altus Rcn-
lus, g d'environ 28 ans, cm
ploy dans les travaux de d-
barquement des restes du Ses
Serpent , ce steamer de la
Royal Mail Co, qui brla en mtr
la" lin de Septembre dernier,
tit un laux pas, tomba dans une
cale immerge et se noya.
C'tait dj, malgr son jeune
ge, un vieux loup de mer dont
les services taient lis appr-
cis des capitaines et des arma-
teurs. Les constatations lgales
ont t faites parle Juge de Paix.
006O000000 eoooooooooo
Socit Franaise de Se-
i cours Mutuels et de
T Bienfaisance
A l'occasion de la Sainte Eli-
sabeth, patronne de l'Asile Fran
vais la Messe sera clbre la
chapelle de l'Etablissement. />/'-
mum lie '21 hooembnk 8 1/2be.
prsices du matin.
M. Il, les Membres de la So-
cit et leur lamille y sont cor-
dialement invits.
Aprs la messe, il y aura une
kermesse au profil de l'uvre
qui 8 tant de besoins pour con-
tinuer sa tache humanitaire.
Le Prsident de la Socit,
F. CHERIEZ.
ooooooooooo XX OOOOOOOOO
Dans Port-au-Prince
La Compagnie Gnrale
Transatlantique avise que, par
suite du changement de raison
sociale, la procuration confie
II. H. Sicibano par la maison
L. Hobelin a pris fin. l'ai contre
celle de Mrs E. Kobclin A Cl
lui a t confie.
La Direction du Journal
Officiel avise les abonns au
Moniteur qu'aprs deux avertis-
sements espacs le s jours en
8 jours partir de la date de
l'chancc, tout abonnement dont
le montant n'aura pas t vers
a la Direction du journal, seia
supprim.
M. Aimard Lesaira a dpo-
s au Dpartement de "intrieur,
conformment la loi, ."> exem-
plaires de son volume < LA-
niant Idal .
M. Flix Duthiera a soumis
au Dpartement de la Justice
des pices qui tablissent sa na-
tionalit hatienne,
qooooooooo xxoooooooooo
Les Assises St-Marc
Par une ordonnance du Do-
yen du Tribunal de Premire
Instance de Saint-Marc, l'ouver-
. arc de la Session criminelle est
fixe au lundi 29 novembre cou-
rant.
i r
Compagnie gnrale
Transatlantique
Le steamer Carabe de re-
tour de Cuba et des ports du
S d est attendu l'orl au
1' ince dimanche 21 courant.
Il repartira le mme jour
i o ir Si-Marc, (ionaives, l'orl
e> Paix, Cap Hatien, Puerto
1 lala.SM Juan e' le Havre.
.UUUELIN & Cu, Agents
Vous sentez vous Vieux,
Fatigue, sans forces?
Vaueoup de jwreonnes qui n^gliitent presque
compltement leur sant arrivent tout a coup S
un tat de cumpK-te dprmaion et dcadence.
C'.--t malheureusement trop vrai quel jeuneaee
ne peut Bai durer toute la vie. MaU il eut nuiai
vrai qu'il est relativement facile de conserver les
forera et prolongT la priode vigoureuse de la
vie si l'on prend les prcaution ncessaires. La
science a produit un prcieux reconstituant qui
revivifie le sang appauvri. Le Fer Nuxat est la
formule moderne qui restaure au sang le fer
organique dont il a besoin pour produire des
forces et du Lien-tre. Sans ce fer le sang ne
peut donner ni fore* ni vitalit. Le IVr Nuxat
est aussi d'un ellot insupcrable pour le systme
nwvoux, ayant dans ses ingrdients un ilmu'it
euissant pour restaurer la vigueur naturelle de
i sant et rparer les ravages d'une vie active
Des milliers d'hommes et de fi mmes prennent
le Fer Nuxat frquemment pendant les priodes
de dpression pour ainsi maintenir la vigueur de
I organisme et la tranquilite' mentale. Il gutlt
gnralement le prends pendant deux nemainea
pour eu reconnatre tea puissant*
tllets.
Achet*-le aujourd'hui mme dans
les bonnes pharmacies.
----------------------------------
La demande peur le Fer Nuxat a
t si grande et immdiate que nous
n'avons pas eu le temps de prparer
des tiquette! pour ce puys. Par
consqi.i ; t et ti inporellenient nous
userons lu flacon Espagnol que nous
reproduisons A droite. Vous trou-
verez dans chaque flacon des instruc-
tions compltes en Franais.
Parisiana U. S. S. H.
ce soir
Le 7 de Trfle
Pour la dernire fois*(SUITE ).
Tao
ou l'Esprit du Mal
1er pisode
Entre : Q.50
:i
Les escapades
d'un fou
L'on se rappelle, sans doute,
que, dans notre dition du ven-
dredi novembre courant, nous
relations qu'une rixe avait lieu,
le soir de lavant-veille, la rue
des Fronts-Forts entre St. Ger-
main Georges, chauffeur d'auto-
mobile et Alphonse Pierre. Nous
disions que ce dernier avait t
bless la tte d'un coup de
inancbelte et que son adversai-
re tait en fuite.
Si. Germain Georges s'est pr-
senlaux Bureaux du Matin et,
nous a expliqu qu'Alphonse
Pierre est un fou qui circule li-
brement dans les rues, qu'il s'est
prsent chez lui dans la nuit,
cl, sans vouloir expliquer les
causes de sa visite, s'apprtait
tout briser dans la maison.
Ces! au cours du corps corps
qui eut lieu pour le |eter la
porte qu'il reut un coup de b-
ton la tte.
Les choses ayant t expliqu
au bureau de "la Police, l'inci-
dent n'eut aucune suite. Ce n'-
tait donc que des escapades
d'un (ou.
Nous nous empressons l'ap-
porter ces dtails nouveaux
notre prcdente note.
En vue du match interna-
tional jouer contre l'quipe du
Croiseur Franais Jeanne d'Arc,
qui arrive le t Dcembre pro-
chain, les joueurs s nvonli sont
pris de venir r iliitineiil a
11''.liaincmcnl les Mercredis,
Vendredis el Dimanches aprs-
midi : Cator, Cassagnol, Jean-
Jacques, Deeb, Racine, Flix. Jo.
Louis Villaid, kielfcr, Mitton,
Delva, A.St. Cyr, liai. I hlpps,
Allabv,Assad, Saint l'oit Ad-
Elic, Laeuerre, Perarlz, Pierre-
Louis, Smith, Lin ien Rgn r,
Emile, Lavelanet, HyppoHte, Rd.
Mou/itr, Albert Emile, Tous-
ssint, Fritz Maximilien, Max
Viens, Bernadotle.Blain.Rigaud,
Appolon.
Lm. B. ARMAND
Prsident a. i. de IV. S. S. Il
0
ki-i;i;i)i:mpl()I
Demaude une leiun e
cliaulleurd'iiuloiiiobiie
30 a lO.ans,
Adresse ; NOIU'Z
La lutte contre la
[mode en Italie
B Indign .des exagrations de"ht
mode actuelle, le conseil commu-
nal de BUtten, eu Suisse, a pro-
mulgu une ordonnance relative
aux bonnes qui ne manque pas de
saveur ; la voici :
'o La population entire, qu'il
s'agisse d'trangers, de touristes
ou d'indignes des deux sexes babi
tant le territoire de la commune
pour un sjour de quelque dure
que ce soit, doivent tre habill s
de faon dcenle et conforme aux
bonnes murs pour circuler sur
les chemins, sentiers, ^pturages.;
o La poitrine, le haut des bras
et les jambes doivent tre couverts
d'toile et non de voiles transpa-
rents seulement ;
3o Les vtements de dessus des
personnes des deux sexes doivent
tre suffisamments longs pour ne
pas otlenser la pudeur des gens
comme il faut Ils d ivent descen-
de pour le a.oint jusqu'au d> ssous
du genou.
lu Les contrevenants cette- or-
donnance teio il punis d'une amen
de de 5 30 francs, qui sera dou-
ble chaque lois en cas de rcidi-
ve.
-a
^.S'jX'JC^i
',:.\t\r.
Ma!
ades
Nerf:
Anmis
Impuissants
. i ; Ittt I primt, uns foret, t-.' lourage. Mm nergie. I.e
moindre effort voue eti pnible, L'apptit disparu, > r.nlu
v ni igiti ii peu| i .i i iu len tri \ i Idei m brouillent,
v s > yti i i en n.iir. voue eunoue^ de confi.ince en i m
\ lire m. njiij e-i rebelle, Tout n' -i pJ ; i i, i i)ei-tn bien
persuad, l. Mllule rWvcQta n'eei p* monci elle en iculcment
affaiblie. Rendu4ul sa force p..-
L'ELIMIR ZIDA
du l> OMNS
Grce te palliant rgnrateur, vous sent, . r n -i l H n rfe
c calmer, vous donnai, l'epptil renat, V > dci l'A i n lient,
v.a .tni;ins\f s'i'vannuitient. VoeW repu no/ poMeuina de vins.
ntM,voM cerveau eat actif, vos foi s'alre tont dcapita.
Le flacon 11 fr. bo
. N* S de Se B*SM< *'' etteetatiom i<- mekt ine ri .le maUSea, Jiessi nr
'..-nunac aua Specialiiee Ncarologiqueidu I1' Sillet, n, Bvul. .le Stiaibourg, l'AMS.
EN VSNTB IANS TOUTES ni \um \< il- -

fcwaiB^
ffoleproof
Jfosierg
Bonneterie d'un (In tissage, de couleurs l*s plus
rcentes qui donne un ton chic toutes
les toilettes
LE TRS BELCLA des Holeproof avec ces beaux reflet
d au fin tissage obtenu | ai de mains de matre.
Chacune de tes iolies paires de bas dure plus longtemps que
beaucoup d'autres tisss jour un plus dur usage. Ses pni sont
models ainsi lesbasHoLEI'BoOF oITicnl une double conomie*.
Auiouid'bui les magasins en ( ni xotie Ettvtce une Iri
belle varit de couleur licaiscs la mode el des qualits
diffrentes. Soit en rurefoiedo Joion.cn Lcgu GT merceris
et en combinaison de ces matires,
Acbetez-en aujourd'liui une ou deux paires
JXHir essayer, vous serez satisfaits de la
e vos bas et de l'conomie que vous aurez ralise
N'accepter aucune contrefaon pour le HOLEPROOF
agents:
MOUR &LAUHIN
Porl-au-Printe,

i5*^!
aiaee.o^-
Le Japon tait eons
truire un avion
gant
Le rdacteur aronautique du
Daily Chronicle de Londres d
(lare lavoir que le gouvernement
japonais vient d'acheter la com-
pagnie allemande Dornier, de Frie
drichahafea, le plus grand avioa
mtallique, actuellement eu cous
tructioa.
Ce nouvel appareil pourra trans
porter cent personnes ; en cas de
guerre, il serait a mme d'empor-
ter d'normes quantits de bom-
bes et d'explosits. U est muni ,de
douze moteurs dveloppant un to
Ul de 54OO HP.
Ce gant de l'air, qui gagnera
le Japon par la voie arienne, ser-
vira surtout faire des vols d'as-
sais entre les bases de la cte ja-
ponaise et certains points du Paci-
fique.
Des JRH0-IM
pour les Ni
On mande de New-York fl
l'Institut Harmon. une i* J
importantes organisatieniq*]
t fondea en faveur 4a ssall
pement intellectuel de la raei 1*
re, annonce qu'elle vient *SJJJ*|
tuer un capital dont Isa isterta"
ront eomacrs rcompenser 1
meilleures productions, iml**|
noirs, >n matire de ttUmm
1 Norwith Union lire tance
Society W
| f\u Capital de Or. 30.ooo.ooo
| Une k [lus importantes Coaipagnies d'assurances
i contre l'incendie
1*4
AaPVkfa Au Cap-Haitien : J. PARAV1SINI ^
53 Ayenis Au c^cs : JEAN bourgeois ^
Agent Gnral : J DALDER
Port-au-Prince
1 mmmmmmm^^
.... *
'r-^?e^'. jex--- -w
A. DE MATTIS & CO, B^tmlant po*
flatl'
-- *-.....
i-


LE MATIN 18 N'ove nbrc lP
-_____________ & pfcl
La
es( heureuse d'annoncer
ses clients qu'elle conlinue-
raencoi*edurantfiout le mois
de Novembre ladistribulktn
de Bits Je loterie
pour 100 Bous primes remis
chez ug. Le Boss & Co.
Si/
^v; ft-rifiln Ivan, ijN
jx)( mm r6H(nrl.it>!r. Lis
tf.~.v 1|J' dr>atil JW ri drut |Hinr Jinnr un
(&y "'ffs facile .m mpic aarir
j? deliMilirr
H
_ii-artl, industrie, r
(RifDCCreligieuse, le*
iccs prix inst/rs de
ificerontej ot.ire ui e
kirne Institut unnotcj
iid prix annuel dont le
[fcr.ice noire ou de race
Ihdillreament devra
li U cor.h b.ition la
Iia!e l'amlioration
un.re Les races en
lies otroya-
Ut-
tsans fil
^Novembre Ungrou
ifraoais ayant tent
lia bureaux de la r.'dac
[(Action Franaise , or
, oit engag une lut
rivac une vingtaine
La police intervint.
lira aux turent bls
Aux i la
Port-au-Prince ( Haili )
Annonce l'arrive de son stock de (in|d'anDe. Marit,
nouveauts deruier chic, (hlUttUfM lrg lia et bolides, lias Je
s rie et de l', niuncps mode, Plum'tis franraiK.Cliarle* do toit,
longues franges, Parfums de luxe des renure* marques fran
aises. (iiiruiures pour robes en to geures collerettes bro
de, jabots r cocoi, Hubans, Band brodes. Denlelles Va
hncieme* Chailyliy. Parapluies tt Ombrelles de .- ,ie et
I coton, 'l'om rV>uce tuilaisie. Ittptisle et linons (h fil ou de co
II >n Mouidnirs, et lois articles pour damai et lillettis pour
I tjules crmonies.
Les PRIX sont Doux. Vos interdis vous comminJent da ncua
I visiter.
Proclame
la premire des petites voilures
APRS plusieurs annes de comptition. John X. VVillya a
donn au monde un nouveau modle da voiture moderne.
Dans toutes les parties du m m U l'Overland Wn'ppni est
ace ame omm> I uilu e pouvant donner plus 'tr ni ment
l'autoTiobii'is' Il fi'a l ois an a de i clnrch * lechn -
ques en Europe et aux Etals Liais pour produire cette voiture
Yoit'i quelqiU faite remarquables sur ce nouveau
modle de petite voitures
U Whippa J'apparance basse, avac carrosse ie m ) lern ayant
h hauteur et la loogueui ta nioportioas, alla a plus de place
Piotriaur qua d'autres petites voitures.
Des Ireinsaures quatrea roaesa-surjnt une garant s ni g-
te la WiYppet s'arrte a l pied} sur IM f.M ' de .u
milles l'hure.
Elle atteint une vitesae de plus de 55 m'.ltes I heure et |*C e u .o
acclration de B M) milles en 13 secondes.
KhV u une puissance telle qu'elle est ca-
pable de franchir les cotes en vitesse ce
qui semblait impissible auparavant.
Elle est conomique, 33 mille au gali n
eslsa consomni^tion ordinairj ,
Allez voir ce nouveau type de voilure
Aucun manufacturier u'a encore cou-
truit uue voiture comme la Whipptt
Aucun autre ue peut .en o .nstruire san
uue gale patience dt plusieurs uuue ,
de recherrhea techniques. Aprs eu
avoir vu la beaut vous n'achterez au
cune autre voiluie.
Assurez-vous eu c induisant la Whipperl
qu'aucune autre petite voiture ut lui ci
cemparable.
KNEA'Jj GARAGE POHT-au-PMNCE
OVERLAND Whippet
World's New-Type Light Car
r v -----.V
W1LLYS.OVERLAND AUTOMOBILES DE HAUTE QUALITE
^^^BjiBBf^BMraBnaa -^^a^ai^B^Bw^M-a^B^a^^a*^^^iv^^^a ,^^^^^^^^^^^^^^a^^^a_^^^a^a^B_^^^_^^^^^^^
^^^^^^*^^^^^k^^a^B*>>^>^iHiBB^I^^M^^^^<^^^^HHI^HHi^B^^^^^^E^^^^K^^B^L^K^^^^H^HHBHH^B^1^B^^^S^HHHHI^^^H| ftftff
Maigreur et
Dprissement
utf.Le Boss $>
Agents Gnraux
Signe de danger
Il faut agir de suite
Insurance Co
^ des plus fortes Compagniesa
canadiennes d'assurances
\ sur la vie.
Eug.Le Boss & Go.
Des millicis Je pcrs..iuie, konUMI et femmes, se
voyant nwig'ir de |0UI en jour Uni pouw.lt reprendre
leurs forces, finissent par s'inquiter et par dsesprer
de limifT retrouver leur poids normal, leurs telles cou-
leurs et leur florissante sant.
Ces malades n'ont qu'a prendre des Tablettes d'Huile
,le Fol. de Morue McCoy's pour que U saute, la vigueur
et la ),>ie de vivre leur soient aussitt rendues. Tous les
pharmaciens vous le diront Les Tablettes McCoy's ont
rendu leur poids normal a des milliers de personnes.
Une malade, entre auties, ronge par l'animle et d-
courage, reprit xi livres en cinq semaines et se porU
aujourd'hui j merveille.
Nul n'Ignore, en effet, que l'huile de foie de morue
abonde en vitamines reconstituants Malheureusement, la
plupart des gens ne peuvent endurer son odeur repous-
sante et ion goil de poisson et beaucoup la digrent dif-
ficilement.
Par coiitr. les Tablettes d'Huile de foie de Morue
McCoy's sont aussi faciles prendre que des bonbons et
l'argent est rembours par le pharmacien A toute per-
sonne maigre qui n'aura pas gagne au moins 5 livres ta
Jo Jour*.
U.\auJ
Les Rhumes des Bbs
I..i te digeation &* onfunl rat
fiirilciniiit Ufaagl pal 1 ahua M"
ni.ili-iii.i tnttrnra. OiM'iidant h>
rbuiuui dat petite no doivxnt pua (tro
tU'KliKO*. )
Au pnalM iiidir (V> ernup, mai do
gotif ou tout' ulri- aort'' M rhume,
|i|.Ih|i!1 Vieka VupnHuli ur U gorgn
at U poitrine. Il n'y a ru n avulor,
frirtiuiiiKi awili-iniMit.
Vltfcl atfit du doux f.-ir.inloa di'UI
ont ilirirl.a. Alurb i n.n..- un Uni-
ment Pt m1 aie noua funno de vapeur*.
(' it un rapide Heroura pour rliumea
iliom toutea I.. famille*.
ICKS
VAfORUB
PIum dt 21 million de pot
en uiagt annuellement
V
Pour gurir ou viter
HIORAINlI ociUiPaTIB
CCH3ISTl01IT0-ilUia.MHITa
iaijAHHAi aAsvaiaua
IL SUFFIT de prendre
& l'OO ill* VCJ l'pM
tuua ih a*ja i.r gajgaj
i^Mmm^^kW^^S^^S^lia^
une Pilule du IV Dehaut
|47(rM du Taub< St-Denli. Parti
Mais Olaut exiger lesTriUliles
qui tout t*t i fait blaacbat
liur caeiMt J*au*MM laa Il
DEHAUT A PAR 13
taal tr*. n.l*)l.ii t le-p'iH " olf
_Jk----------------------k -
-,........ III .
a. M pour "II.La" a }
PHaSPHT!f^J
mutsES
Le meilleur afittCul&Lafl
Inpul* l'Age -t 7 i- !
t pendant la croi. -
rvcuij u NiTirioi r.r.ii.'.i ut n
Rccmmnrdi aux M*-<*
qui noor ...j.i(
( au* Cenr.i.'.K.ns*.
tt taouvi faaioul
*. Vtu. d. 1. Tnoti*rl.
. i. Il
U PUtaWaSaM ET U PLUS KHICACK
INJECTION PEYRARO
DALCER .
conlr. la BLENNORRKAG.'E
t loul c.ul.mtnti aMl.nl
ou rlce.ta.
231 iribn nirii
m M32
iK.h-i m WU. MI...I
Le tiaUemeiM eat comple"!.
_________ par le*
ORABEESPETRARDrKKITINE
qui i.lment U douleur, clarifient le* un* '
puTih'-t le aanf et ru^ntaent U cystite.
TOUT: S bi/NNLs ni ARMAI ILS
SPCIAUTtS KTIUID. 44. n. . (A, PAR
MBJ
r
---.. * t**
* -
*ar *


-
\


[E MATIN' 18 Novembre 1926
r GLOBEOLiquid
combat l'anmie
Soi: ta nouv
forma
liquide
01 Soi. agnal>!e a boire,
it par; cu'lorement 'tcommandl'
cjr !.) infant Cul le reenns-
ituRai idal, plui :Uf qua.
l'u Convalescence
Neurasthnie
Tuberculose
Anmie
tuM en.i.i.in. 9 r v*i KX rarlt. *} * h'#*
MlfMtMMBl r':ort> el ailmilr
Kiiit'troubip gatlrique ui unt-
pahon. le Olowol liquide procu.-c
tir.p incomparable senalioa oe
bicn-tre. paraflle a l'sinrllor.i-
itOR rapide de U milrilion el iM
rappatli et ' la dltparlftoa J"
troublt Mfvtiu aasoela Inolaao-
lublcment la eaterOM.
Docteur Eu/ciua.
NUtcln Oc Cr*..r.i pjrititiinea
_ Il MMllll e*f P'J*'.
4>puli qur )t prt*ds du OtobtoL
PORAt
!(,<, A- il.lf Mt.|ihyilW.
r .r- . le poumon, ><>:>
C.iHp. cbioniqua". T'ibcfru-
in il... m
piraO'irv Ralit un* puirio HJItl
sulftirnj.a qut loi* connanuu*nl t la
pcriei ilt la .n'. M M ra-n.p'tra ' cura
tut ill.en drt Pyiaiiea. D* v .i;Ul.
iiomK (i atian.cv
NOCTYL
"ar^,^ ..-
tombai iMatomnit nr
Oit.
IV
<46er! E. Bach"
Bue Thomas ladiou
^g,_.-.. -, -
t*^V -i. .. # . ,"*"-
La.maison AlbertE. Bagua
annonce sa nomrveuse
clientle qu'elle vient de rece*
voir par le dernier 11 nais
\\n assortiment de souliers de
fautait!.* pour dames le toutes
les couleurs el de la dernire
ncde. Piofitez de celle Iopoc
occasion pour obtenir une
irarcliandise frache el i elle.
On trouvera aussi des cha-
inr dam s el
lilleltes, chapeaux de p. illes
pour liommes et enfants.
Prix dliant toute concur
ence.
Elle se rserve encore de
'aire tat de ce qui est rserv
ux clients.
des Fronts Porto No 10:1
Albert f. BACHA.
clar
La sant est une premire
L'nergie d'une sant m.Agnifiqoe
gagne tout dans ce mend^. Lea
v maladies proviennent des germea qed
abondent dans la salet. Le S&vot
Lifebuoy dtruit tous les germea de 4
la peau. Il la purifie et la protge.
Lav.r Broa. Ltd., Port Sunll|ht, Angltlaira
1
Occasion exceptionnelle *| p SU)!!?*!
Parfumeriejde loutfgenre Lotions i-oudrej Savons.'* .$
, ^SS^A^^^ST^^u^nSS^i^i M UlMws. qui, tir J' ilcao's MlVfdtbUass
gg naires, rticlcs de toilette, Monlres.JHveil, Bijouterie fine et '* iv -i i
ife-v ordinaire, articlesjde nouveaut franaises italienneam- lf directem ni pa'DlsIillaliCn Simple du Sirop d^s Caune?,
Kj% licaine. s..* n ..;.__----------. _, ,. ,, :
1
Et Chapeiuiy Je toutes formas dfl toute; BMOce*, de tou~
lea prix. Cbaptaoi pour homme!*, dames -t Yr.lants.
Chapeaux Panasses Paaamii en couImis.
Tout le plus chic et le plus conomique se trouve en gros
et ei dtail chez
Genaro Hurtado
La Maison aux Dix Milles Chapeaux
Gn.nd'Rue Coin Hudes Miracles, en face de Gardi ner.
e seul (]in
uvee exclusion
rrd
Ho 117 Rue
(
aetjtns
IvOUX OU H'-tilir |'oi, N
Tlphone 667
17.
on trolvra;:
Alcool lin"Jpoiir',li(pieiir. ~ Si rre II taco blanc et rouge, gros
i M'ai], Suera granul anrieaio Sato.i par eaiaM i .n
dtail. Ri/ par snc et par livre Sirop, Or^eal,*: raaadit>r,
rVhe ( etc ).( i^a elles, ( lie te. iild Cim '. Chaslaeltr,
l'anlahon. Mam beltei qualit niprieure. LoBtc rv(s al!-
menlh'res. Cal vieux par livre, caf en poudre. WsKv.
Mre Pat/enhofIVr. Cnampagoa M liai Pin et li!g, Cfam-
pagne qui peut rivaliser avec avantage avae n'importe qu'elle
rnarqi.a del plaa. CliairiSfM Lansan. PtrfuBl rie
^in IdaSc par baulaillaa el falloDI Viu roo^a par bnutaillai
el ira lon, qnaliie supliauil Clainn ier.i par I arr'quca
el vnHoni. Enfin la laoi"! Itliura Naetar. Et ion moi it
laniense Anise"-* 'a "ma Frdric Ga-ljtOSi
Venez Inire une visite, vous en sortira/ satiaraits.
d'un Unii|U6 el loiljoursmme piantatioa el
nailllt par l'action du teB3(.t daai les dpts av*
r*goureuM Je tons dar.g it pana djnclion d'aucun ingrdient d'usi.--. ron ira as
iagamrntda la phifait h ne s .Notabilits Mdicales et soi
vaut I appretatiOD de bons anr.ateuia, la suavu lacomparabla
du bouquet t les pius ien;i.iqualle8 qualits hyginiques.
Wn.c pris avec ext. 1-hum Nectar n'enixre pas el ne pro
dois paa l'Alcoolisme 1s l>u^ue, comme h s autres produits
ti-cilaites et comme lea autres >piritueui. ____
J'te Tle*
NIVELLEMENT. ARWVES
29 Oauges
Er slockjche/.
L Preel/inaim-Acr.i i.iioi.M
llutjdii (Juai,
Tles l'e*
B. WOIFF
Comestibles *>\ L,(iueurs
Rue Iraversire
Saucisson de Lyon
aucissou d'Arles el [sasor
liment Irais de Conserves ali-
ineniaires de la maisoii l'lix
l'i lin de Paris.
116, Rue Traversicrc
ilfifii
Alnminum Liae
New-Orlans & South America
Steamshp Co Inc-
*i ool^a.iant.s!cl^p Port-svi.-Prii3ce "Maiii
i e Stta,''er E"4- liorii" laissera Neff*Or^*J
ans le 16 diretlement pour^Port-au-Prince.
n steamer laissera Bel-Orlans le 23 love
]/e pour les ports du Rord.
Forl-auPrince, le 10 lovemhre 1911.
A- de IATTEiS l Oo |
\gants
ttrfffiiiitiifi*iitiitarlnwtlrrtriti'tl,i'tr j
Satina-Whitesnow- Hercules ^
s
Propiitaires d'Automobiles.
e.1-* .3*Laaat
I es Seules Peintures iJrabes
l'n ^a Ion de cra peinlures convenablement appliqu recouvre 700 pieds carrs de surface. Voici
kl important- d.lice* o notre peinture a t err.ployt'e :
Kpjtiaa du Sici-Cn-ur, Tuigc i l.glise 8aist*JcMpb, Portas PrinceKglise de "ol'!'
< erch- Btllcviie Kov.rl Bai l> ol Canada Dasqna N.itionalede la Rpublique dUitl, Port
ai *?it.rc Barque Nationale del Rpublique d'Hall i, Aux tsJSS Banque Khl'OnaH de
I Im'| i.I liq;;e d'Hslti* Petif-Govs Banque Nalionale^de la Hpublique d'Hs'ti, JrlBM
Banqna Nalionala de la Hpublique d-llaili, Jacmel t'.tmpagnie l'ilecliiqi e, Hue \meiicaioe
BiH.n du Vatls >, Bue amricaine Badio Corpoialion, Itua PclQtl Hlel de Frasei
Bn> du QoaJ Bar Tara inu-, Champ de MaraVUla Mariinea", Turgeau VilsAlaWa
Varl.r.eau, 'l'nsgeau Villa Lon Djaap, HellevueVilla Bn T Ai guste. Ption
Ville r.dmcnd Mangous, l'eu de Cb< se
Villa Maurice Caatara, Heu de CbstS
Villa .vrr.e- Veuve T. Auguste, Bois \erna Villa Antoine Tilamas. Peu de
i lu ^^ Bodolplie Boncv, Heu da Chose Villa l-lclnn Anselme- Tuigeau
Villa Ed. Lespinasse, Hcllevue Villa Ben Faubert, Bellevue
Villa Mue Vtuve Biftairourt, Bellevuc
Ni.la lUmann Paaqukr, Il .. il.w Ville Me A Morel, Bellevue
Villa Dr TMbaud, Cbemin In .'<- V a Onfald Brardt, rsidence
Villa Luc Thard. Bois Sun' Villa Luc Thard, Avenu John Hrown
ireillcnraa conatrac'ldna Architecte Geo. l'aussan Le meilleures constructions architecte
Daniel Brun Les neilltures constructions architecte Lon Mathon
Pool vos commander ou tout autre renseignement, s'adresser i>
Gho JnaiisDie Co
Hue Frou, en lace de la Banque Nationale
lis
labriqu*
Souvenez vous que lespjj
lts plus solides, et les""
leures tubes sont
par FiKESTONIL
Rrestone Full Size GjJJ
nippedHalInonssontlesP^
toAmis elles plus recherc
stock chez
En stock cnez soosgj
vous trouverez toutes duntt.
lions de pneus WyggIS
Duty. BalloonJ V
tubes et palchef/
PRELnMNK-fiGEPHClM
s de kilomtre avec
o/QuaJiti
far Dollars


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM