<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN'—1.". Novembre I92g URODONAL Gouda Rhum&lismes Ecsara Arirlo-Sclrose ObeSait Calcula GRANDS PRIX f '..* %  ''! >,'. t -ulatn 1,.,>. % % %  %  % % % %  • %  %  Fournlttciii. tel II ,il,i. I. P..I.. | V "~ "Ht %  Nettoie le Rein* fat* .'.•> /JJ> et les anU-ulaust^, dissout l'acide t/rique. aciite la nutrition tt oxyda les gr&'ssJ f Partout OU H •>. .! .1... i' I l> Dtlt II mi.ill (vint „.. .... ... .. -Mvunl et hn< ||. .,I-,I i 1 .,i.l ml. GtlU 11 lu cl i Iris miiKukiJmo (,I,I..IIii,, .,! %  • %  : ..:,)i iii. %  uni.,.,, lit | j . .,. ,t f... IU'H Inetfttlt ; ,m >: mi -. i*M miiS'a %  I I I". I [M i. .: .11 V< fl ntrvc.r. i|„'il II,,„ I>.,;i I mi vo 'la — _7m11lllr.il, 1, ,, ,:,.,„ ,1 VVl,V W M >/•• .!•• I'.II. Ilblll nul lui uni r*i 11 • %  I 1.1. li ''"'* "' %  t—ni l'miii,l . l'm [itu 1K1 JUll'an Il I Iri!i i< 1. ir, .'.,| 1.1* '.. >.. .H an -, ut pi • n ,n.l.-. 1 N iro < |K),(uf-, u'n.. lihcuuiMi:.,' t :'CII conti 1er 1,1 '. lll.'UI. V D" Bl 1 m x. de la fltoru/.V.d AK'dri./l i' Monl^clll U.' / \ el Benoit Dernier. I.e vin lin, la liqueur, la bire blonde el brune t|ui coulrenl Ilots firent ptiller les convives de joie el d'esprit. b Au Champagne Monsieur Eromannel t'ierre-Charlei rappela les bonnes intentions du l'raident Honni, les larges vues que comporte son programme de { [ouvcrnenient qui ne vise qu' A restauration nationale et, pinji l'assistance de lcher, de as solidariser sincrme^ pas; le coeur afin de | ernieUav au, I icinicr ajbigislral le l.a Rpublique le tout 1 enliser sans encombre. Le Ministre dont ont connat le talent trouva deseipresaions heureuses pour v rpondre. Madame Pierre-C hurles qui le I)irecleur courageantes l'gard du l'as leur cl de ses aides. Le iuisli e cltura la visite par deux allocutions laites, l'une l'intrieur l'autre la barrire de sortie. \isilr l'Hosiiice St-MicM A ('eux heures et demie le Ministre visita celle institution oii rgne le plus grand ordre, la llus grande propret. Les notabilits de la Ville reurent I aimable visite du Ministre avant son. (.W 1 pari qui eut heu heures.. lis. du soir ou s'tait spar de lui devant la Chapelle de St-PLkiN Bonrsiquet aprs avoir post a>u cham I iagne tant sa sanN que celle du Ssidenl UOItNO. issoc I Personnes Anmiques LISEZ! i I sang des personnes forte contient toujoon du fer organique en quantit, qui est mSBSm par la grande abondance de globules rougM. Dans les personnes anmiques ou dbilites l'absence de fer apporte un excs de globulsa blancs destructeurs de la vitalit. Si cette condition devient chronique, l'anmie peut puiser compltement la source de vitalit ave des raaltats faciles imaginer. Pour combattre cette dangereuse maladie 11 faut chercher tous les moyens possibles pour revivifier le sang. Une alimentation bonne t modre et du Jer Nuxat produisent das rsultats surprenants en beaucoup de cas. Zf Fer Nuxat produit le prcieux fer organique dont le sang a besoin, et graduellement mai srement l'enrichit et le purifie. Il est facile de reconnatre les effets du Fer Nmit. Deux semaines sont gnralement suffisant* pour voir les effets vivifiants du sang et des nerf et comme reconstituant •11 gnral. Reconnu et recommand! par les autorits mdicales. Deman1 dex le dans les bonnes pharmacies. OOOOOOOO— XX —OOOOOOO' Les As* 1 "' ,00000 0 s Criminelles tfiViuin lu Par ordonnance du Doyen du Tribunal de • lemire Instance d'Miuin l'ouverture des Assises Criminelles en celte lundiclio" est fixe au lundi 13 Deee.nbi 10 heures du malin. OOSOOOOOOO eooooooooo > Noutello Commission Communale La demande pour le Fer Nuxat a •t si grande et immdiate que nous n'avons pas eu le temps de prparer des tiquettes pour ce psys. Par consquent et temporellement nous userons le flacon Espagnol que noua reproduisons droite. Vous troureret dans chaque flacon des instructions compltes en Franais. Le steamer Sonlhlaiy j 8 venant de Gai vos ton, l'es? s, scia Ici le 17 dn courajtt e i r.P .*a le mme ion r pour porlo-Rico. l'orl au IVincc.Sv U NOVCIB bre 192 J. BOUEZ Frnes, Agenli Le conflit religieux au Mexique h Pape tudie l'i siiuUio i avec (les Vlats m xicains HOMli.lO Novembre— Le Pa.)^ IV. XI a exitmin la ailudlioti ieaglauaa *lu Iles que hVSS J Pr#Uln m xiedini aioard'hu, \-%i le • i i tnenl lpo^*il)i i' u*8 r v r un enltnle av c le gouv.rr.em.nt rue u ife n iir les oatho n ier poir i\* %  --• ••• s i technique huent au nombre ne convives. Rception u / Commuai (/< %  Jacmcl Marigol cino se reiulil la Commune de I 'use Nus compliment*. Hamburu Amerika-Linie uni i|o ,...-..---—, , tire rendu son invitation. ViiiU Silot'La f tare dimi* nue ses effectifs militaires p AR(S — D'aprs les pi {visions du budget de la guerre, es effectifs totaux de larmes lisr<;aie ta&t dans la mtropole qu'aux colonies comprendront 31.029 ollicieis.6*7 4^4 s-oldals l 147.300 clievsux. Dans ce* cliitlrex sont •ompri847.v'Hind g'ne cnlonaux 9*>.4^9 •frleains du Nord et 11.088 iirguliers. L'armi'e fian^aiee seia de ne compose en chiffres roi.d de 078.000 o'.ficiers et soldats dont 230.000 seront tblionns aux colonie, fiO.OOO sur le Rhin si 388. 000 en France Le* trou; es du Ma roc fournissant tn ternes de paix les contingents ncessaires pour la garde des (routires et les oprations ds policeso: t fixes z891 olficitrs, 82.75himmes et81 438 chevaux el lu nieaur. L'arme du Levant en ?s est diminue de mclt.* Elle "i.e mpren ira plus que O48 oflicifis, IJ 087 hou mes et 5609 animau. 1 inme jour pour le Cnp preii.iut !i) ir.'l pour l*Eurapc. Le steamiT sLagOSS, est attendu veis le .'Kl N ivemlnv apporta du l" ^l de I' nrnue, |„ PrinccL Nuv.liKM OL> i %  \ LUCAS y rve cot Angleterre L0NDhi:**-ha grve anglaise du charbon et les restrictions qui en ont rsult dans les autres industries ont occasioun • l'AoJ terre BBS Dette d'envi ou t ?V># 000.000oui, 100.000 ono. Lest sir Philip Cuu'ille RcftSf prdJcit du Boardal Tiads.enl i-.it cela dclartt ; OD • la l .Il mb' es p> ir reprendre les n gociitio is av:c le gouvero;m^.nt dan< le but d'ariver dnouer la crise chaibjjn., re.ee geste indiq e que 'e* m.neurs ont cd sur la question ies heures de travail. A l'occasion de )• anniversaire de VArmistics Un messacte du larcha! Ttfdi pajrjsj — A l'ocCiision de l'Armis tice. le Marchal fr'ocli t remis % Mr Stphane l.anssone, rdacteur en chel du Matin ' un message pour les millions d'hommes qui ont combattu sous s*sordres\b\n* CS msange que publie L,e Malin l'ancien commandant en ehot des mrmes allies tecommunae IOUJ Je^ anciens combattants du rester toujours unis el d'accord ; m* , ce suit, dit leM&ichsl, je n'ai nucune inquitude.les anciens co n battants s'cnlendrojl toujours par cequ'ils se comprennen'. (l'est o que j'ai dit au (inral Perthi g lorsqu'il m'dunoni qui les lgion bains amricains vi.udr-nt i'n prochain A Paris pour y tenir leur congre *. Petites Nouvelles l'.um— On dclare non fonde Viu orm itiou de source anglaise d'apis Usa-Ua Hi B iand n'irait pas Genve pour |t sess'oa fjj eoDttU 4a la Scci d IffUoci en Dcembre procluin, P,snis — Les aviateurs ostl et Basant s >al arrivs au ho, rgel veDM( de'Rome; ils ont termin leur r'.r.d nne de iO.OOO kilomtrer en 1 t jour* une sttaaefl rao\ %  •m %  > -A'' 'li'i kilomtres l'beuro. ttOMiC l>o vient de dcouvrir syrie le Qlavsao dans 'e; A|p?§ c6r tiennes des gisements aurifres et ur.'.'nli 1 . ii t. %  % %  % % %  %  • — %  i %  i %  % %  • Le voyage rie la reine de /tournante aux Etats Uni* DENVER— A bord du tratn spi cial l 1 Nov mbre. L' reine Marie -—a* U joi roc le jour de l'Ar s j... — Darer I llao initie i voyage. u a fut CMj et a t sa'ue lou .. points d'arrt par une foule enthousiaste. I ne foule de plusieurs n i'lie s de personnes vint sec smei la %  i liftings, Lincoln e| .') O'r a o la train s'arrta MUTILATED %  M r m & %  ^A^r&Zk &i ^ V i^niillers de litres de sant concentre vont de Norvge au inonde entier par voie de l'Emultion Scott. La prcieuse huile de Foie de Morue, incorpore en forme digestive dane cette emulsion, constitue une) bndiction pour une multitude de gens qui ont ainsi obtenu leur figues* dans toutes les poque de la rie. Ceat un pro* duit pour toute la famille, unique en son genre pour presque toute forme de dbilit. Prenez L'EMULsSION SCOTT L'exprience de quatre gnrations et da millier de mdecins est votre meilleure garantie. Prenez-la vous mme, et donnez-la S votre femme et vos enfants. Que la saut tt la p vigueur reignent dana votre foyerl quelques minutes. A Om.Jia, les • Isirons de l'Am r an Lsfl >n vm rent saluer les visiteurs roysux lan dis que lesjautoi's prsentaient la s'uivrraine les souhails de bien enue de la ville. Une alliance asia tique contre la Socit des Nations MOSCOL— Mr Gerget Tchitchenoe, ministre sovictiq ie djs ail re irangres.v.ent ds p r ir pour Odessa o il doit se rencontrer avecl'tkliU ttuh di bey, ministre turc des allair.s trangres q i do t arriver dans au lq i jours, bord d'un nav.re de gi> re turc. M. Tchilcberine disoutera av c Ruhdi bey le preb'.me d s relations entre la Itussie et U l'urqui. O ctoit savoir qu'il touchera rg ih ment la question d une alliance ventuelle entre la l'urquie, l'Afghanistan, la Perse et la Rusieso vilique pour former une sorte de bloc asiatique s'opp-.suut la Socit des [Nations et faisant obstacle su trait ds Locamo. I>a rentre des Chambres franaises PARIS— Un calme inusit renne dans les milieux politiques c la vville de la r nlrev des cham lire-. Les couloirs du palais Bo .r bon tait-ut compltnment dsert.t cet aprs midi, e.h se qu'on n'a en core jamais vue. C est d un bon ai'guie potr la vidu gnuvr-rne incui, disait un vieil habitu.I.'opi nion g'n'rale e t que la politique vi e umise de cot tant au suul q lacbamhie juqu' u moment o le budget aura t vot ; ceci mnerait le cabinet Poincar jus qu'au mois de Fvrier date a la 3 nulle la question de la rntiiication s l'ae:ord de Wa-b ngiou sera mise sur le lapis. Les leaders de tous les partis considrent qu'il es I ncessaire de laisser Mi Puiccar men> r a hi> n : on œuvre de-edresst ment linai cV it l'on semble convaincu que p r mite de celte sorte de live le b d get pour 1927 sera ad ,.t dlit. ili ysmcni fin Dcemb e Lerappc:t de U<.nmmission des iinances qui ttt prt iu< recdent pour l'an oe q. i vient plus 4" $99 '" :i lions de frsnc. Les Etats-Unis et la Cour lnternatio note de Justice Une dclaration die MrCooJidiin KANSAS ClTY -U prsident Coolidge dans le discours qu'il a prononc dans cette ville mijoi.r d'imi | drlxr que les Etats (Jnis n'adhreraient ij Co^r f i.tcrpa tipnah) de JusLce qu'aux pond) (ions stipules par le sna^.L'atltu dp du pi.-i4i nf qui, depuis Us dp but 4s son ^fJrBiD : sirti D i '• •—n^ uu, l'Amrique 0( par COmiM-. '—..ni',, lie de la Cour a t auu. UM. M pose dans ce discours daus lequel il s discut Us problmes mon diaux. La nouvelle Maire frai a PARIS Trois projets nt dposs demsiosur U. de ls chambre prvoyant bl lion des lectifs de 1 tirait! roui ramens de a 6000048 ho-nmcs el une rdu tioa m vice d un au su lieu de 18si 1) aprs cepr jets de loi m ront soumis par Mr Painlev, i' nis!re de la guerre, de* rser ront appeles 21 aiu au tO et il est p yu l'appelailf volontaires qui auront pour r d'pargner aux jeunes >ldili les les corves afin de leur pi tie de consacrer les li oeiii vice uniquement i leur est ment iniiua'.ie.Lei con;io*' rjol appels en deux foii ne aliu d'sssurer ls prttM tinuelle sous les draaeiux moiti de l'arme sysst moins G mois d'snUslssssi| L'anniversam l'Armistice WSHINUTO.N — Ls ansisj prt-ident a t prononei sioo de rinauguratioetsM Mmorial diti par lu p de la ville en souvenir Ut citoyens qui aatasf.vir" J te Guerre. p AHW U fte fcjjj comme le jour de 1 Aji appel en V rance a • dsi.stoutle payiSOjOBiii principales crmonie!ssi f la tombe du Soldat I* Sous l'Arc de Trioeaps ai dent de la Rpublique, -^ elles autres membre diM les marchaux de Prsoce, ( raui et des goraui MftJ dposer des couroun. %  se trouvaieul des iHl" des puissances jslli*-si i L'ambassadeur Ilernc la it les Ktals tois.Auloir de triomphe tairn russi petut de 50 rgimeeUl qui es s. nt inclin! pou' Su A inconnu. A II %  moment o oaclii.o' g .rue vou, pend.ol "' Foute la ville de P.n*f silence, les hommes JJ ve.lsetl s I^^V/'.r t:coulaitles.gnede dis que le Port du Mot ralldescoupeje^ 1 .: ds VUtrvSl dsBem BRLXKLLES-^j,, lia son. P^J cde Cierguon sp '• dhier .leiron B ^L f s J dtMatiwe af P pJg, Dames —s— -.—--aaassR %  ~B BliF A* iffira A DE MATT ^ ,S & C0 Reprenlants l> ur \\A • v



PAGE 1

LE Wlfm 15 Novembre 1926 four les jeunes filles 1 U rasoir it surelr ii Irllr ni l'insIruceDi Jidfal • i.ur l*n>iijr Ia* il. n. r s, l'tur 'iMlitwii\ri.ii|fSiiliii i> letirlffupro|iriel(i^iiH. foui lu ilwtsous Je Iras il les tuent Itlaucs el unis La Compagnie GiHeite n'assu me la responsabilit du psrtuil lomtionnenienl de vraisrtso'.rs Gillellcque quand lieront uss avec les vraies limes GUMU Les rasoirs de surelc Gittette sont 1rs premiers du monde j.ar leur qualit, leur popularit et leur incontestable service. Voici le (iillelle qui journellement luit la barbejaoec satisfaction a plus de 5OJOO0.0O0 d'hommes. Un rasoir digne de lotit homme, el coulant si peu (pie n'importe qui peu! s'en pro curer un. Faites votre vendeur vous montrer son assortiment d %  vrais rasoirs Gillette— il ij e i a de tous genres. Choisissez celui qui VOUS plait. laxiste; toujours pour avoir les vrai.' FIRE D'EMPLOI Demande) une temme chauffeurd'aBlmobile .'50 f^ans, Adress ; XOH'Z Jberi E. Bcha nue Thomas ladiou L a maison s'empresse d'viser ses 1res aimables cl.enfes qu'elle a reu par le dernier bateau franais on ta jerba assortiment de souliers de loules nuances pour dames, dernier cri. Nous avons galement des chapeaux de paille pour hora me. Jolis chapeaux garnis pour dames. Chapeaux Jean Hait pour garonnets. Chapeaux pour lilletlcs. Dans vos propres intrts, visite/nous avant daller ailleurs ; nous soi unies certains de pouvoir satisfaire nos plus %  ""aies clients; notre stock desoulicrsel chapeaux£tant de tonte Iraicheur el beaut The Hoyal Mail Mearap Racket Company Le steamer "Conway" venant de J'ngston est attendu Jacrnel, le Novembre courant. Il chargera • lous le,porta du Sud et sera Vor\ au Prince; le ?5 Novembre prenant le fret pour les ports du Jord et l'Europe. P^rtaui'riDce.le 10Novembre l9i(J J. DAALDER Jr., Agent Gnral pour Hati Eug.Le Boss $ Co Agents Gnraux ASTHME ] S Opprostton, Catarrhe, Suffocations, Toux n trot uns. O nriaon conoino par la* CIGARETTES CLRYJ .... POUDRE CLRl Dr CUTHY, 53. Boni. S t Martin, Horn -Unie Le S. , Henry Horn venant le Kingston et des ports du Sui sera ici le 14 courant et partir* le ni' me jour pour l'Kurope via les poils t du .Nord et Puerto l'Iata pre liant i • -1 cl passager 8 Poit nu Prie*, le . EK.HAEHNI-ER A Co BSHpjtljOaral Agents fmuranceCa, iP& des plus fortes Compagnies canadien u es d'assurances . —$ mm •: --m, sur la vie. a Eug.Le Boss & Co. %  A vendre Un buggy Feltch tout attel. Conditions avant geuse?. S'adresser au Journal. Ste Rose de Lima Les membres de l'Association des Anciennes Elevai sont 1 >risd'assister une mcss,e-do tequicm qui sra dite en h ( h,i|i.IUSle Dose le mercredi 1/ courant, l h. et demie.en mmoire de Mesdames Jacques BasquiaL U.iiuqnd Lcspi nasset deMUes Eva Dauphin ctJKugnie Dulort. £_i,s parents et les *aj|il d nos regrettes, socitaires d jivs y sont aussi cordialement invits. I* Seortslre EponineJEAN LOUIS QUAk VOUS AUiJEZ TOUT ESSAY 2 u rlan n'aura %  •usai. I %  >> V. tam .,:- a f ."•** \m %**m MoMa •nanH.so!,* „__ afnf tu.na. IM.M t*. . •• tv*> iwa taaiier •i'ataw •* a*w ftatjM* %m u* -^ .th. %  B)*a U. ... *. Taaa ritill, m ~dHm\ H... k.i. cfcr, n M. au liai U I^T'HIM pajaaaaaaara. J taaa iwa.ia'iaaaaaa i Ua MB •• *aaa a % %  n* U Wail. J ayanaja lai p" a waae al aaaara U •-•—•< AUULIt* H.aOFi.ac. 4.—.la 13.78 %  aa dasal aaaral • PI iaHal PIANY. II. a.. 4a la % % %  ! % %  .. h IL & Saa, la—t Paur -W-, Quelle que scit sou orLine t TOUJOURS i..' iT.'..Tr.:;i:.;i.N'i" icULiCl ^.ar lar.iploi loa PASTILLES ALDA ANTISEPTIQUES PRODUIT INCOMI'AIUDLB eearRi RHUMES. RtltjtlES de CERVEAU. [MAUX d CORCE. LARYNGITESr*ccnlau Invl*r4 BRONCHITES alfUM ou chroniques. GRIPPE. W LUENZA. ASTHME. EMPHYSEME, to. FAITES Bill ATTEMTIOM DErVIAriDEZ, EXIGEZ tu.z TOUT:S n. HtMUUaM la BOTTt; d* VRITABLES PASTILLES VV.LDA ;. .i.-.:. lo nom VALSA ChezF.LavelanetuOl 11716 Ruejdu lajasin^de l'Etal. Tlphone No 808 I ON TROUVERA LES ARTICLKS SUIVANTS: Articles d,Mode. — Calottes en Sparterie f.ros et dtail.apar | tene pir aune, fleurs plumes. Cabochons en perles pour roE bes, perles, galons perl, Pouf h Autruche, Tonnes de chaW peau, chapeaux garnis, lil de soie coudre, coton broder D. f M. U., chaussures talon Bottier, rubans. 1- ArtMes de Luxe. — Sacs dancing, maroquinerie de luxe, hventails autruche, chaussures pour dames el enfants, brets V pourgarroi.oets, dentelles Cliantillv. dentelle de soie, dentelle £& or et argent, valenciennes Unes pour lingerie. £< Parfumerie, — Kstraits, lotions.poudres, fards cravons pour k : ,n. lvres peignes coiller, peignes chignon liaute.mode. .bresses %  a ICle dents, onges.ptes, savoo, eau de Cologne de llotot. \M' Articles pour hommes, Chapeaux, Brelelles.cravHtesJaux &f ,' %  • cols, chaussettes, boutons manchettes, pipes, (etc. . Articles Divers. Bretelles pour entants.reveils, bouchons. *'l * ei: tous genres. Extraits colorants, liquides et en poudre, pour tairop, liqueurs. glaAH et confiserie. Bas ac.Mes pour lilleltes. a'rf. Alimentation,— Vies tes Sle Crois da ifoat, Si Julien, si K Lmtlien ele Champagne authentique Cartes d Or, Liqueurs f& Ltrangeres, Lognac etc. Srt. .S/>r/r////r S Pharmaceutique* et accessoires. — GWceio&• fiWl*!BaliSl tt c y o r,rJilllel VinLavoix, Vlo iJourry & Clobol^Lmulsion Scotl, Faudorine, Tubes en Caoutchouc, g Douches|Kma,l 1 hire, i Utre., Bidets, Bassins, .Ttines tien *.'> iViquecaoulcll0 "c, Ttines consolatrices, Savons antisep Jjfc |£,.tiim-/enV. — Conserves et lunettes en tous genres. Pince j inei, eic prix tntrefisants. Lunettes pour Chaulleurs d'autos. T lr.V.V"r ***ortiment* de Jouets en tous genres. -Bicyclettes Ift piafiolo, presse/ vous de passer chez : E 1517, Kue du Magasin de l'Etat'. Tlphone No 008, f& Wi erflHWJ "Wififwk ITTEL GRANDE SOURCE VOSQE8 (l'raiicc) ACTION tLBCTIVX SUR LK REIN Cure complte de IARTHRITI8ME Sauon du 20 Mal au 25 Septembre OOURMCS TEMMB QOLF POLO THEATRE OASIKO Z PARO SPtOIAL POUR tes ENFANTS Train dlratcls i PARia tara cl* VttmO A viTTPIa K Tenta dam Ira prln.-ipal.a Pharmaclai. DrogM^rlei n Mal.on .l'AllmarnaUon. SELECT FAMILY HOUSE ii pENJIONde KAMIIXI" de |ler. ordre l'entre de 17 :3i l l "*r. e, n ( ancienne maison do breger )' Cuisine soigne, confort moderne Service cS: Hygine irrproclubte. Euglish spoken. se hahla Espagnol et mme Spricht Deutch. Drages d'huile de Foie de Morue |Bn slockj chez : C ..... JKANS&ME i<& Co."AgcnM •* •,., % % %  a.



PAGE 1

LE MATIN' 15 NOVEMBRE 192C m 3 t* > R JJHV a k Air (: ti! r r • — . l'< ur lin :. i : %  .-, M i urihii x!c ,! t&jyju r i %  •'• i i •• • % %  % % %  %  l" 11 4) %  \ %  il 1 : li : ,; Il • v II I : l< -I 1 ; ,, 0 \ li. I '. ,11,. ...... L\ m m .•, ..... %  >, -.v. n 1 1 :,,..,• ... , 11 c '., 1 ,, t\ ..v.n ;J r i -, ,\r .•, • ''ii |i .ai J I r. n ..n %  J % %  %  • %  ; ; : LIFE # l e Savon K pour la San l V Lever Liioa. Co., Boston. Hast., L'.a.A ', A A A >fr A A A A A A A A A A A A A A £X4 H •* • &f •* -, w • &f * %  • ** &f&f ••7 7-* I'I < V -TAluriiinuQj Lin^ New-rfans Soutb. America Steamship Co>loe IP* cohainsldpartsdireo'spoiir Pori-auPrince "Haii Le SU amer Clirislian Irogh" ayai I lai>s Ni w-0 < ,JBns '''^ Novembre sera a pcrlauPiince I* M avt-c 200 tonnes de marchandises et .continuera pour 'e C*|H aitiei. |_i steamer "'Eid&born" laissera \w-0rl'ans le 16 direclenienl pour PorUau-l'ritice. In sic.imcr laissera New-0 ,,,anj le 23 novembre pour les porta du lord, forl-aufnoce, le 10 Hovembrc 1026Ade lATTE'S & Ce SjMmts Colombo Steamship Co k le steamer *• Bolivar"jvenant directement de lew-Iork est attendu i Pot '-.ui-Priuce le 16 No \embre cit. Il r> pr'.na le mme jour pour Fet'Jitve, Ii aijoau •, Cjes et Jacmel en route pour h s poi Is de la fjlombie ni nant Irt et passagre. £Port au l'iince. le 12 Novembre M0t y Colombian Steamslii|> Company Inc. Gebara&Co Agents EZ Ul 1 v* % Y• e r Grand Htel De FRANGE P. P. PATRIZI, Propritaire C.ei rtablissement renomm dont l'loge uV l plus ;> lair vient d'tre eoinpliemenlYe.slaur el remisa neui. Le luuulircs oui lont • cOnfort£ni > Lv.i.\ le service il r I rochable, le Restaurant soigne esl de tool premier i;i('ii',l'II()U'l n'ayant rien nglig pour fa re plaisir s* ni' rmanteclientle. Mr. PATRISI, qutpari bientt, apportera son retour de France de nouvelles amliorations qui donneront li plus entire satisfactions a loua Dr'JEUNER la CARTE, 1 ABLE d IIO'IK PLAT du JOUR au CHOIX Pension (tu mois, la'stmuire, oar ftLit (.iri.gc mis graluitemoil la disposition des voyageurs bains, Douihcs; toutes les heure! Tlphoue : R %  341 |);iiis les Magasins souches l'II )i I, ou Irotivera lo i Us sortes le provisions. VINS, LiQUiaits, (*.il'()i Sedan-Coup-Touiinf| ( ar-Spi ri et' les togatoMcsComiana %  Speed Wagona de la mme mar que. avec leurs pices de rechange. Pheus cl chambres air •< Mason. Caroline et huiles pour moteur, Pu\ ( U i Us Sport & accessoires, I IKI:S cl riiaml)u-s;i air Michel h. pour Buvilrins. Assortiment de peaux startielcsde cnruionncriv ci gnral. fhs| taux de paille d'Italie de tootsa iialiu*. ^t. d'un Pi.ii||if et, fle$ MU Ce qui n'a jamais t fait 'Ce qui>e peutj: r e dpass.* Kola Charnpagne F Sjourn Prpar dans. d e s conditions^rigoureuses[J nASKFSlE Prparation et Vente l'I armaeie 1'. SftJOURNd Angle des Hues Roux et iluCentre.fi ^ ^ Leriline Granul Brewer Le plus actif des Reconstituant* Fortifie le cerveau, la mu-Ile pinire, les os et ^ reins. Rend puissants et vigoureux lesjeniants dbile' les icmmes laiblcs. Les personnes uses parades travaux assidus. En Yertc che : Himon lieux, Alfred lieux, LoptHivera ? Ed. Estve 8" Co, A Bott, lphonse sir, J. JL orday,Ime l. II. OoreL i Pe 1 Oove : §. lartin. En slork chez : B. lfroufcird, Oran^Rue Ko 1709 GtX), JEA'ScMK & Co, Agents g* & fcrABflCODit Vf > & 5 X •?• •? & $ P v-. A ,pet. A A v-, i A ^*1V? W A A A A A A A A Hii Vente? as iiAMOI £?/fcHgfi£;S3i£l Se vend aux V Caves cbez Vve A Sipit^ 1 l'O Hue des sair; i MUTIUTED



PAGE 1

^CTEUR FBOPHll.TAir.H lMPRIMLLT k Clment MAQL01RE BOIS-VON:. 135. Rue Amricaine, 1358 Les gens faibles sont les troupes lgres de l'arme des mchants; ils lont plus de mal que l'arme elle-mme : ils infestent et ils ravagent. Chamlort t MUMEHO 220 CENTIMES tncANNKE X" :H36 QUOTIDIEN TLPHONE N" 242 PORf-AU-PUtNCi: (HATI) LUNDI 15 NOVEMBRE 1926 Chose et autres.,. )&M*m0m**Mto0lktitAX Dans Porl-.u n riuce Attention !! fit i ils s.trouvent lurent aussitt cotnpU'tentent dsertes et pionjjMriiqiirnicnl I.ijqucsliou FpmtcS <' sl agite dan* s diplomatiques riKM, L3.-l,>. H y ont certes des iluris rc (lis|)cis pour s :ilirde lelreinle rls assis ail autour des ci nlres Jjftion, sur les ctes "Jl^comm-Mir celles />J le march russe phvemenl terme et K>£ues sur les 1erau Uuiease, cette oc%  pouvait tre que bH "i eflel, les gisc 1 * I on exclut CCUN T' voisins de \ ovo Publics |fe s ''ans noire K2?te d : 'cisi oll de I K?ti i,,|U1,,,€ PMnim: k sj0Urso: 'rossik, ne sont pi ; Ir3 productifs. Les plus importants aonl ceux de .'irosny cl de Hakoil Le premier, dans le or I lu Caucase .'n'esl m iin!cnu MMIS I autorit sovi jiiquc que grce A la prsence de troupes. Uuaal au second sis ni l> ml mme de la mer ('.aspic, ne daik tu presqu'led Apshron, ii i>iisenle une ligne anticll mile rvla 11 1 ta passib t dune e vtfeuHlon favorable. Nous avons aussi les gisc im-nls Je 1 1 rivire Km a, mais ceux-ci dans la rgion de l'Oural, liiin des rseaux de Irunspoi ts. sont pratiquement inaccessibles. Il demeure encore les puits de l'le Sainte, en remontant vers l'Est et enlin sur la cte occidentale de la .Mer aspienne le centre de Krasno.'odik,celui de FerghaM en Asie centrale. To lies les s uirces r.nves, ea raisin de Ici r situation geographi que, pr s m lent de grave inconvnients pour une exploitation par l'tranger. Avant la guerre, la production du ptrole russe atteignait mensuellement 4 millions de pounds.L'exploilalion actuelle a une tendance devoir dpasser de loin ce chiffre. Mais I approvisionnement intrieur cous niinie la presque totalit de la production. De plus, la Russie manque (large ni pour renouveler un matriel vtust et prim. Si. pour la prio le d avant guerre. 7 o|o du ptrole de Ha kou gagnait l'intrieur du pays et principalement la rgion de la 'Olga. tOofO du solde ravitaillait 1 binlerland de la .Mer Noire. Kns nie venait en ordre subsidiaire il est vrai, l'approvisionnement d e la Pe.se, de lu Turquie et de I Egypte. rJrcf.cn tait, le ptrole russe n'est e.xp' rl qu'en quanti e. pr %  li q 11 e m e n t ngl g( abl --s. Pour que les concessions p t roi i 1re s qu'accorderaient ventuellement les S ivicts | Qisseht vritablement pro duire leurs effets en Europe, il Ludrnit que la ligne FJn'ko .Bat ou m lt pourvue de nom hi eux wagons-citernes, et (|iie les pipe-lines lussent rpares, de manire que reprit l,nd duction du krosne et de l'esse ne. h bals publics qu'ils pouvaient avoir leurs tablissements ouverts jusqu' minuit. nrice Rostand intim ) s Su •".fdioulediman s taient auto lls ju' minuit H„r s i!! e,sdes( i ,u r iouv '! s ^ient auto ihels Nir; 1 s i!us ccs "*Nr*? u,ava 'enlannon ^Q^n.'^.P^Pntaiwn, ^ mrdlaPo. Nimatin i l es ' 1 1 ^ a Police. ^"Pnelaires de re Le-^ernief ouvrage de "'Lon -LALKAf lui vent du' prix 41e 4 Gdes / Port-au-Prince Aux Cent mille arti les. \u.x (JonaiW Chc/. Mr Arnil St Home. A .lruiie Chez Mr Louis Desgralf. MAUMC ETIKNNE fils Angle des Rues du Magasin de l'Etat et des tronts-torls Chaussures pour bain de mer, Lisez ceci Messieurs les Gentlemen,^ V OULEZ-VOUS suivre la dernire mode '.' Voulez vous JB porter, un trs joli ebapeau, c'est--dire les chapeaux *£" les plus lgants qui ne soient jamais arrivs A Port-au%£ .JlV Prince* Srement vous dire/, oui Eh bien' vous pouvez venir |fc >.•!' ^n* Perdre de temps la Mn'son ii Commerce Lin SPORT* TJ W OCIIOX e, ansle des Rues Roux et du Mainsin de I Kl l W O, angle des Rues Rom et du Magasin de f vous trouvre/ le cliapeau que vous d.?j quelque chose d'extraordinaire. '*j^ •CA lous lrouveroz leR c,,1 pes George'lc et de chine uni J* g et avec d.ssio les plus jolis qu'il y a sur celle place. Vous W •JHf trouvre/ aussi, des bas de soie garantis par leur solidit et tr} ',*4 leur supriorit et de couleurs varies. jfl Accoiur:. Accoure:, tout le monde en foule >^ PoMT les Daines cl Demoiselles J^ Mesdames et MesJemoisalle?, ooirei vit i eula "'v d'anne approche. i i.V •j* **-ii• 333H-iAI i-n -t* •! &f js-it • • • -Z i -i> -v tts S / < & /> '/ if 4? $ y. $. v %  '-A 9C '^ V V # V -^ V & *\ ... a vu. jeudi soir d"\vnt les Caves d'Ilaiti , aprs la lorle averse, l'auto No. 80/8 et le buss No. >7t qui lais lient les plus grandes exigences ceux qui avisent b.'soiu de voilure pour rentrer chez e.ix. Le cocher du bu;s r>ela.na 'l gourdes (i... H... A... pour ramener au Rois Veina elle ehauil'c ir dcnianda t gourdes au jeune P... pour le conduire l.ilue. le plus drle c'est que lorsipie celui-ci eut accept ;'i payer les I gourdes, le brave chevalier du votant li IIMM son prix 7 gourd s. Le client prlra rentrer cbez lui pie Is. Ce. sont l des contrevenants aux rglements de police. • ... voit, chaque soir, rue dtl Poste Marchand, prs de la maison de Mr M. S'. Port, un nonin I leslin qui olrc aux geusdu quartier une longe srnade. Mais fart m ilheureuscmerittelle n'a rien de trs potique; car, c'est un long chapiire de m ils o iscliea et .le propos orduriers qui eoiurenl les familles. ... verrait avec pl.iisir la Police rappeler ce dmur de gros mots la raison. • • ...a vu, lundi (lernier, au Cimetire, une jeune veuve qui, jalouse, enlevait les fleurs (pu se liouvaient sir In tombe de son dlunl par equelles} avaient t d pose; par des mains inconnues. Nta : s Norui: (KlL plongeant :.es regards dans l'au-del*, voit comme le disparu a du tre mcontent de voir jeter au loin ces Heurs dposes sur sa tombe pailles tres qu'il tVffil aims sur terre. -a vu. vendredi soir, vers H heures, aprs le gios gra 11 de pluie, u\w quipe de pompiers arriver avec leUi' pompe pour enlever l'eau qui avait envahi le Commissariat rie la Banque Nationale. • • ... a vu, sa neiii vers 4 he.iris du malin, un galant qui, arrivant de l'A-cahaie alla Irapper la porte de Mis-, a ie aises jolie fi le %  qui habite l'angle de la rue de la Rvolution et de la ruelle de Saillie Anne. Mai* la porie ne s'ouvrit p tint tout de su-te; ce n'esl qu'aprs* plus de 10 minutes de heurts rpts que l'huis s'entrebilla. Le premier occupant qui tait dans la place depuis fort longtemps s'en alla el I.voyageur de l'Areahaie lui succda" • • • ... voit encore l'esplanade de la Cathdrale|dan> le mme tat ; herbes tulles, plantes sauvages, halliersy crois,eut prolusion. Mais pourquoi ne nettoie-t-on pas l'Esplanade de notre Mtropolitaine ? GEOA. mu I.Ioy's Agent — e jeudi, I Novembre courant !<• Prsident de la Rpublique rei,ul en audience particulire, au Palais National, W. Allredo de Malteis qtii lui remit la lettre autographe de S. M. le roi d'Italie responnivc celle par laquelle le Prsident Hornolui avait notifi sa rlection la Premire Magistrat ire idanl celle par 'laquelle le Prsident Dorno lui avait notifi sa rlection la Prsidence de la Rpublique. — Le Journal O.Hciel publie: I ) le Dcret de l'A.senible Nalionale sanctionnant l'accord si gu le 2li Octobre dernier entre les reprsentanta d'Huiti el de la Francs el mo UHanl l'Art. I d 1 Protocole d'Arbitrage Franco. hatien ;2) l'Accord modilieaI I dont l'article unique stipule que le Tribunal Arbitral d'Vppel devra le. miner ses travaux M e imois au plus lard • jion ; .'i ) la loi Ins. ;* a Par li route defTroiiiu arriva Is section ruralde la Valle de Jac.nel, Samsdl, vers 1101, de l'aprs-inidi le Secrtaire d'E.al de l'Instruction Publique, Mr Hnec I) irsiiivitlc, ea compagnie de Mwn,:e.i;Victor Thomas, Chef de Division au Dpartement de l'Agriculture pour l'inauguratiou de l'Ecole des Frres de l'Intlruction Chrtienne, dirije par l'aimable I rre Jrme, a .cien Directeur de l'Etablissement de Jacmel. Avant celte crmonie, le pre Paul, qui dessert la paroisse de la Valle, procda au baptme du vaste local. L inauguration eut lieu aprs la messe, vers dix heures. A C.'lts occasion, le NI i ni Ire Dor. inville improvise un beau (ti.co us maillde hautes considrations conomiques et administratives, en exprimant tout le bien qu'il pense de l'intKssa.ite population de la Valle dont 0:1 lui avait dj signal les grandes ides d'volution et eu la priant de compter sur son concours et la profonde sollicitude du Premier Magistrat del !; 1 •-!)!< ue. Mr le l'ilet Rousquelques paroles tient aux intressants \ s. Le frre Aichan%  e pronona aussi une belle Ilocution. Le Irre Jrme, un ;. rouverliire qu'a la cl.'l ne d l.i IV-le JOUI au saxophone l'hvm11e nsllOnol avec ment par les clives. Djparl :> m Jacmel \ drus heu res es 1 aprs sstdi, UMinistre el le Chsl de Di\ iMOU >.• mirenl en route pour Jacmel. en compagnie du cure de la Vnllc, des autorits de Jacmel parties le malin et (l'une )ikescorte q,,, b c |al portera ia rencontre veille, ayant Irai Communal Pulber Arrive A cinq heures et tait la passe R.iinel e lu Ministre, la sa tte, le Magis Il ila ire de dans n-... en Dorsiueala secompagm quart, on du portail de a. l'escorte qui s'tait grossie d autres cavaliers longej lal : lc ^ "J Comdie et u.1 partie de la (iraud'Mue pour se •hnger la M llt (h s (; |VVS S! se rendre elle/ Mr E TO manusl Pierre-Chsrles, Dlrc. wur particulier de l'Enreaistrernenf. qui devait lecevoirfchez ' le M.nislre et le Ch'l de uivMion. Diner chez l'inrrCharles Lundi, a une heure de l'aprsmidl, l'aimable Directeur Ihnrcgist rement donnait ses salons, un diner de 1 honneur du Ministre ville, reprsentant officiel de .ouvernement de Son Kxcellenee le Prsident Ro.no. On v remarquait, part Mr le Mini* ge et le Chef de Division MM Rousseau. Prfet de Jacmel, Il ie 1 oiyniee, Commissaire du Gouvc.ne.nenlH.gnon Pierre LoBrS, Dovendu rribunal de Premire Instance Fulbert V. Rilaira, Magistrat Communal de Jacmel n mie Voyant, Inspecteur des h oies. John L issiter. Directeur les Contributions, Frre Archange. Suprieur des Frres de l Institution Saint-Loula deGonsjgue, Edze Gousse, Directeur UU I.v.ee, (.eoig.s Roche, Ofl'cisrds l'Ktat Civil, Frre Alain. Directeur de J Heole des frres (le Jacmel, Emmanuel Vol.l a\ovat, Edouard Bordes, avocat


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06864
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, November 15, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06864

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
^CTEUR FBOPHll.TAir.H
lMPRIMLLTk
Clment MAQL01RE
Bois-Von:.
135.
Rue Amricaine, 1358

Les gens faibles sont les troupes
lgres de l'arme des mchants;
ils lont plus de mal que l'arme
elle-mme : ils infestent et ils
ravagent. Chamlort
t MUMEHO 220 CENTIMES
tncANNKE X" :H36
QUOTIDIEN
TLPHONE N" 242
PORf-AU-PUtNCi: (HATI)
LUNDI 15 NOVEMBRE 1926
.
Chose et autres.,. )&M*m0m**Mto0lktitAX Dans Porl-.u nriuce
Attention !!
fit

i
ils s.- trouvent lurent aussitt
cotnpU'tentent dsertes et pion-
jjMriiqiirnicnl I.ijqucsliou
FpmtcS <'sl agite dan*
' s diplomatiques ri-
KM, L3 ' luil'-rtc les grau les
pi continentales cous
pour celles-ci un emp-
ltmajeur ne 'e. 1 r |: -
Iflilie d'en sager 1 :e
ne 1res ne e des >.-l,- >.
H y ont certes des iluris
rc (lis|)cis pour s :il-
irde lelreinle ces derniers temps
irdes rivages de h |{ ,|.
!,ilc l'AHan tique el de h
mane. es e 11 o r I s
Id'ailleurs pu dnouer la
(d'intrts internatio-
i, plus qu'on ne le
ifomniunment, psent
[Il restau rat ion cc.momi-
lsait q ue l'Allemagne
jon industrie cliimiqu:?
laWe la lc!ie et ip'.
orlt- tous ses soi :.s n
td'mi produit sviillieli-
|t" puisse l'adranchir
lionsonreuses pour
Bernent de sa balance
Ijjlcs. Divers procds
N l'essai. Aucun n'a
salire satislaclion. En
Tttten luiiif lacarbo-
V 'a houille, un r-
^ participation des
p de Transylvanie,
Jure, lurent autant
ns vers la ralisa
"politique indpen-
pplrole.
[domine cependant
- tinc pou,- l'Hampe,
y"''! prise :i Pcn-
l'Ha Russie et de ses
PKcsfacults d'appro-
JPjmcnt. Si aux rids-
Pfextraction et le Iraus-
JoiIps minrales sont
**'enl facilits par
lient de p >rls assis
ail autour des ci nlres
Jjftion, sur les ctes
"Jl^comm-Mir celles
/>J le march russe
phvemenl terme et
K>ues sur les 1er-
au Uuiease, cette oc-
* pouvait tre que
bH "i eflel, les gisc
1 * I on exclut ccun
T' voisins de \ovo
Publics
|fes' ''ans noire
K2?te d:'cisioll de I
K?tii,,|U1,,,
PMnim:ksj0Urso:'-
rossik, ne sont pi ; Ir3 pro-
ductifs. Les plus importants
aonl ceux de .'irosny cl de Ha-
koil Le premier, dans le or I
lu Caucase .'n'esl m iin!cnu
mmis I autorit sovi jiiquc que
grce A la prsence de troupes.
Uuaal au second sis ni l> ml
mme de la mer ('.aspic, ne
daik tu presqu'led Apshron,
ii i>iisenle une ligne anticll
mile rvla 111 ta passib t
dune e vtfeuHlon favorable.
- Nous avons aussi les gisc
im-nls Je 11 rivire Km a,
mais ceux-ci dans la rgion de
l'Oural, liiin des rseaux de
Irunspoi ts. sont pratiquement
inaccessibles. Il demeure en-
core les puits de l'le Sainte,
en remontant vers l'Est et en-
lin sur la cte occidentale de
la .Mer aspienne le centre de
Krasno.'odik,celui de Fergha-
M en Asie centrale. To lies
les s uirces r.nves, ea raisin
de Ici r situation geographi
que, pr s m lent de grave in-
convnients pour une exploi-
tation par l'tranger.
Avant la guerre, la produc-
tion du ptrole russe attei-
gnait mensuellement 4 mil-
lions de pounds.L'exploilalion
actuelle a une tendance de-
voir dpasser de loin ce chif-
fre. Mais I approvisionnement
intrieur cous niinie la pres-
que totalit de la production.
De plus, la Russie manque
(large ni pour renouveler un
matriel vtust et prim. Si.
pour la prio le d avant guer-
re. 7 o|o du ptrole de Ha
kou gagnait l'intrieur du pays
et principalement la rgion
de la 'Olga. tOofO du solde
ravitaillait 1 binlerland de la
.Mer Noire. Kns nie venait en
ordre subsidiaire il est vrai,
l'approvisionnement d e la
Pe.se, de lu Turquie et de
I Egypte.
rJrcf.cn tait, le ptrole russe
n'est e.xp' rl qu'en quanti e.
pr li q 11 e m e n t ngl g( abl --s.
Pour que les concessions p
t roi i 1re s qu'accorderaient
ventuellement les S ivicts
| Qisseht vritablement pro
duire leurs effets en Europe,
il Ludrnit que la ligne FJn'ko .-
Bat ou m lt pourvue de nom
hi eux wagons-citernes, et (|iie
les pipe-lines lussent rpares,
de manire que reprit l,nd
duction du krosne et de
l'esse ne.
h
bals publics qu'ils pouvaient
avoir leurs tablissements ou-
verts jusqu' minuit.
*
nrice Rostand intim )
s
Su
".fdioulediman
s taient auto
llsju' minuit
Hrsi!!e,sdes(i,u'r
iouv '!s ^ient auto
ihels
Nir;1si!us ccs "*-
Nr*? u,ava'enlannon
^Q^n.'^.P^Pntai-
wn,^mrd- laPo.
Nimatin i
les'1'1^ a Police.
^"Pnelaires de
re Le-^ernief ouvrage de
"'Lon -LALKAf
lui vent du' prix 41e 4 Gdes
/ Port-au-Prince Aux
Cent mille arti les.
\u.x (JonaiW Chc/. Mr
Arnil St Home.
A .lruiie Chez Mr Louis
Desgralf.
MAUMC ETIKNNE fils
Angle des Rues du Magasin de
l'Etat et des tronts-torls
Chaussures pour bain de
mer,
Lisez ceci Messieurs
les Gentlemen,^
VOULEZ-VOUS suivre la dernire mode '.' Voulez vous jB
porter, un trs joli ebapeau, c'est--dire les chapeaux *"
les plus lgants qui ne soient jamais arrivs A Port-au- %
.JlV Prince* Srement vous dire/, oui Eh bien' vous pouvez venir |fc
>.!' ^n* Perdre de temps la Mn'son ii Commerce Lin SPORT* TJ
W OCIIOX e, ansle des Rues Roux et du Mainsin de I Kl l W
O, angle des Rues Rom et du Magasin de
f vous trouvre/ le cliapeau que vous d ^1^ Le chapeau que cette Mrison de Commerce vous olfre est {&.
>.?j quelque chose d'extraordinaire. '*j^
CA lous lrouveroz leR c,,1pes George'lc et de chine uni J*
g et avec d.ssio les plus jolis qu'il y a sur celle place. Vous W
JHf trouvre/ aussi, des bas de soie garantis par leur solidit et tr}
',*4 leur supriorit et de couleurs varies.
jfl Accoiur:. Accoure:, tout le monde en foule
>^ PoMT les Daines cl Demoiselles
J^ Mesdames et MesJemoisalle?, ooirei vit i eu- la
"'v d'anne approche.
i
i.V
j* **-ii 333H-i- aii-n -t* !? js-it -z i -i> -vtts S
/ < & /> '/ if 4? $ y. $. v- '-A 9C '^ V V # V -^ V & *\
... a vu. jeudi soir d"\vnt les
Caves d'Ilaiti , aprs la lorle
averse, l'auto No. 80/8 et le buss
No. >7t qui lais lient les plus
grandes exigences ceux qui
avisent b.'soiu de voilure pour
rentrer chez e.ix. Le cocher du
bu;s r>ela.na 'l gourdes (i...
H... A... pour ramener au Rois
Veina elle ehauil'c ir dcnianda
t gourdes au jeune P... pour le
conduire l.ilue.
le plus drle c'est que lors-
ipie celui-ci eut accept ;'i payer
les I gourdes, le brave cheva-
lier du votant li IIMM son prix
7 gourd s. Le client prlra ren-
trer cbez lui pie Is.
Ce. sont l des contrevenants
aux rglements de police.
*

... voit, chaque soir, rue dtl
Poste Marchand, prs de la
maison de Mr M. S'. Port, un
nonin I leslin qui olrc aux
geusdu quartier une longe s-
rnade. Mais fart m ilheureusc-
merittelle n'a rien de trs po-
tique; car, c'est un long chapi-
ire de m ils o iscliea et .le pro-
pos orduriers qui eoiurenl les
familles.
... verrait avec pl.iisir la Po-
lice rappeler ce dmur de gros
mots la raison.


...a vu, lundi (lernier, au Ci-
metire, une jeune veuve qui,
jalouse, enlevait
les fleurs (pu se liouvaient sir
In tombe de son dlunl par e-
quelles} avaient t d pose;
par des mains inconnues.
Nta:s Norui: (KlL plongeant
:.es regards dans l'au-del*, voit
comme le disparu a du tre m-
content de voir jeter au loin ces
Heurs dposes sur sa tombe pai-
lles tres qu'il tVffil aims sur
terre.
*
-a vu. vendredi soir, vers H
heures, aprs le gios gra 11 de
pluie, u\w quipe de pompiers
arriver avec leUi' pompe pour
enlever l'eau qui avait envahi le
Commissariat rie la Banque Na-
tionale.
*

... a vu, sa neiii vers 4 he.i-
ris du malin, un galant qui, ar-
rivant de l'A-cahaie alla Irapper
la porte de Mis-, a ie aises
jolie fi le qui habite l'angle
de la rue de la Rvolution et de
la ruelle de Saillie Anne. Mai*
la porie ne s'ouvrit p tint tout
de su-te; ce n'esl qu'aprs* plus
de 10 minutes de heurts rpts
que l'huis s'entrebilla.
Le premier occupant qui tait
dans la place depuis fort long-
temps s'en alla el I.- voyageur de
l'Areahaie lui succda"


... voit encore l'esplanade de la
Cathdrale|dan> le mme tat ;
herbes tulles, plantes sauvages,
halliersy crois,eut prolusion.
Mais pourquoi ne nettoie-t-on
pas l'Esplanade de notre Mtro-
politaine ?
GEO- A. mu
I.Ioy's Agent
e jeudi, I Novembre cou-
rant !< Prsident de la Rpubli-
que rei,ul en audience particu-
lire, au Palais National, W.
Allredo de Malteis qtii lui remit
la lettre autographe de S. M. le
roi d'Italie responnivc celle par
laquelle le Prsident Hornolui
avait notifi sa rlection la
Premire Magistrat ire Le m lie |iltll. le Prsident
DornOrecul aussi, au Palais Na-
tional, il. .1. Daalder.Jr, Consul
l.n.-ril des Pays lias ipii lui re-
mil la lettre autographe de S.
M. la Reine des l\ivs-Bis r-
p > idanl celle par 'laquelle le
Prsident Dorno lui avait noti-
fi sa rlection la Prsidence
de la Rpublique.
Le Journal O.Hciel publie:
I ) le Dcret de l'A.senible Na-
lionale sanctionnant l'accord si
gu le 2li Octobre dernier entre
les reprsentanta d'Huiti el de la
Francs el mo UHanl l'Art. I d 1
Protocole d'Arbitrage Franco.
hatien ;2) l'Accord modiliea-
II dont l'article unique stipule
que le Tribunal Arbitral d'Vp-
pel devra le. miner ses travaux
M e i- mois au plus lard
jion ; .'i ) la loi
allant la Jamaque; I ) un
ArrdAdu Prsident de la Rpu-
blique" ) h- compte-rendu
de la sance du lundi 7 .'iiiudu
Conseil d'Etal el diycs-av#
Vendredi soir, la Police a
encore l'ait la" rade" des tilles
de joie dans les quartiers des
dancings et des bals publics.
Ces tablissements lermreut
do IC ds 0 heures et les ru.-s o
un silence de eiuu-
g.es dans
li re.
Par une nouvelle dcision,
les l-inpes lectriques au kios-
que i\n Champ de Mars restent
allumes toute la nuit.
Hati e: la Rpu-
blique de Cuba
A la suite
sa de
US
lu cyclone qui eau-
graves dgts dans diver-
ses villes
Kl
lpublique de
Cuba, le rsident Porno adres-
sa au Prsident Machado le tl-
gramme suivant :
'Son Excellence lo Prsident
Machado"
La Havane.
J'offre . Votre Excellence l'ex-
pression de ma tr.s vive sympa
lliie l'occasion du dsastre qui
vient de dsoler le Peuple de
Cuba auquel nous attachent les
liens fraternels.
BORNO.
Prsident d'Ilaiti."
hfl'do rpondit:
Le Prs.,lent Ma
"Porno-.!
Pressent d'Ilaiti,
Porl-au-"rince.
lis reconnaissant du svmpa-
thique llgrammade Votre Kx.
cellence l'occasion de la ca-
tastrophe cause par le cyclone.
Veuille/, agrer nies pfus ex-
pressifs remerciements au nom
du Peuple Cubain et en mou
nom personnel.
(ierardo MACHADO.
Prsident dp la Rpublique!
De Jacmel
Le voyage do Sertira d'Etal
de Mmlm ?\i^
Bureau a rbtage del maison
I. J. BIGIO
Entre rue Courbe.
sM
Paris-lkzar

I VOUf ave/ besoin de beaux CHALES, nuances va-
ries pour cadeau de Gn d'anne, empressez-vous
de passer
Pari s-Bazar
Knvoyez-y
etc. pour agr
:-y vos portraits, ceux de vos amis, parents *-
andisscinent. Prix 1res m > Ins. ;*
a
Par li route defTroiiiu arriva
Is section rural- de la Valle
de Jac.nel, Samsdl, vers 1101,
de l'aprs-inidi le Secrtaire
d'E.al de l'Instruction Publique,
Mr Hnec I) irsiiivitlc, ea com-
pagnie de Mwn,:e.i;- Victor
Thomas, Chef de Division au
Dpartement de l'Agriculture
pour l'inauguratiou de l'Ecole
des Frres de l'Intlruction Chr-
tienne, dirije par l'aimable
Irre Jrme, a .cien Directeur
de l'Etablissement de Jacmel.
Avant celte crmonie, le pre
Paul, qui dessert la paroisse de
la Valle, procda au baptme
du vaste local. L inauguration
eut lieu aprs la messe, vers dix
heures. A C.'lts occasion, le NI i -
ni Ire Dor.inville improvise un
beau (ti.co us maillde hautes
considrations conomiques et
administratives, en exprimant
tout le bien qu'il pense de l'int-
Kssa.ite population de la Valle
dont 0:1 lui avait dj signal les
grandes ides d'volution et eu
la priant de compter sur son
concours et la profonde sollici-
tude du Premier Magistrat del
!; 1 -!)!< ue. Mr le l'ilet Rous-
quelques paroles
tient aux intres-
sants \ s. Le frre Aichan-
e pronona aussi une belle I-
locution. Le Irre Jrme, un
;. rouverliire qu'a la cl.'l ne d
l.i IV-le JOUI au saxophone l'hvm-
11e nsllOnol avec
ment par les clives.
Djparl :> m Jacmel
\ drus heures es 1 aprs sstdi,
U- Ministre el le Chsl de Di\ i-
mou >. mirenl en route pour
Jacmel. en compagnie du cure
de la Vnllc, des autorits de
Jacmel parties le malin et (l'une
. )ik- escorte q,,, b'c|al portera
ia rencontre
veille, ayant
Irai Communal Pulber
Arrive
A cinq heures et
tait la passe
R.iinel e
lu Ministre, la
sa tte, le Magis
Il ila ire
de
dans
n-... en
Dorsiu-
eala
secompagm -
quart, on
du portail de
a. l'escorte qui s'tait
grossie d autres cavaliers longej
lal:lc,^ "J Comdie et u.1 !
partie de la (iraud'Mue pour se
hnger la Mllt. (h.s' (;.|VVS
S! se rendre elle/ Mr ETO.
manusl Pierre-Chsrles, Dlrc.
wur particulier de l'Enreaistre-
rnenf. qui devait lecevoirfchez
' le M.nislre et le Ch'l de
uivMion.
Diner chez l'inrrCharles
Lundi, a une heure de l'aprs-
midl, l'aimable Directeur
Ihnrcgist rement donnait
ses salons, un diner de
1 honneur du Ministre
ville, reprsentant officiel de
.ouvernement de Son Kxcel-
lenee le Prsident Ro.no. On v
remarquait, part Mr le Mini*
ge et le Chef de Division MM
Rousseau. Prfet de Jacmel, I-lie
1 oiyniee, Commissaire du Gou-
vc.ne.nenlH.gnon Pierre LoBrS,
Dovendu rribunal de Premire
Instance Fulbert V. Rilaira,
Magistrat Communal de Jacmel
n mie Voyant, Inspecteur des
h oies. John L issiter. Directeur
les Contributions, Frre Ar-
change. Suprieur des Frres de
l Institution Saint-Loula deGon-
sjgue, Edze Gousse, Directeur
UU I.v.ee, (.eoig.s Roche, Ofl'-
cisrds l'Ktat Civil, Frre Alain.
Directeur de J Heole des frres
(le Jacmel, Emmanuel Vol.l
a\ovat, Edouard Bordes, avocat


LE MATIN'1.". Novembre I92g
URODONAL
Gouda
Rhum&lismes
Ecsara
Arirlo-Sclrose
ObeSait
Calcula
GRANDS PRIX
f '..*''! >,'. t -ulatn
1,.,>.
Fournlttciii. tel II ,il,i. I. P..I.. | V
"~..........."Ht

Nettoie
le Rein*
fat* .'.> /jj>
et les anU-ulaust^,
dissout l'acide t/rique.
aciite la nutrition
tt oxyda les gr&'ssJ
f
Partout OU H >. .! .1... i' I l> Dtlt
II mi.ill (vint .. .... ... ..
-Mvunl et hn< ||..,i-,ii ......1 .,i.l ml.
GtlU 11 lu cl ..... i Iris
miiKukiJmo (,i,i..ii- ii,, .,!: ..:,)i iii.
uni.,.,, lit | j .,. ,t f...
iu'H Inetfttlt ; ,m >: mi -. i*M miiS'a -
I I I". I....... [m i. .:.........- .11 V<
fl ntrvc.r. i|'il ii,, I>.,;i I mi vo 'la
_7m11lllr.il, 1, ,, ......,:,., ,1
VVl,V W M >/ .! I'.ii. Ilblll nul lui uni r*i 11 !
I 1.1.li ''"'* "' tni l'miii,l . l'm [itu 1K1
' JUll'an Il I.......Iri!i i< 1.......ir, .'.,| 1.1-
* '.. >.. .H an -, ut pi n ,n.l.-. 1 n iro
< |K),(uf-, u'n.. lihcuuiMi:.,' t :'cii conti 1er
1,1 '. lll.'UI. V
D" Bl 1 m x.
' de la fltoru/.V.d AK'dri./l i' Monl^clll U.'
/ \
el Benoit Dernier. I.e vin lin, la
liqueur, la bire blonde el brune
t|ui coulrenl Ilots firent p-
tiller les convives de joie el
d'esprit.
b Au Champagne Monsieur Ero-
mannel t'ierre-Charlei rappela
les bonnes intentions du l'rai-
dent Honni, les larges vues que
comporte son programme de
{[ouvcrnenient qui ne vise qu'
a restauration nationale et, pinji
l'assistance de lcher, de as soli-
dariser sincrme^ pas; le coeur
afin de | ernieUav au, I icinicr
ajbigislral le l.a Rpublique le
tout 1 enliser sans encombre. Le
Ministre dont ont connat le ta-
lent trouva deseipresaions heu-
reuses pour v rpondre. Mada-
me Pierre-C hurles qui le I)i-
recleur vint Vraiemenl la russite de la
fte en avait rehausse l'clat par
sa prsence au dessert.
Itiitin, wallon V T Ecole
Imlusliellf
A quatre heures et demie on
s'tait dj rendu au March des
Acrobates on se trouvent riges
les vastes locaux le l'Ecole in-
dustrielle dont l'inauguration
eut lieu sous la prsidence du
Ministre Doisinville qui rpau
dit par un admirable discours,
plein de fortes considrations
d'ordre progreseil ceux qu'a-
vuient prononcs le Directeur
de l'Ucolc. Mr Emile Vildouiu
et Mr llawk.t het du Dparte-
nient Industriel La niclct lut
aussi son discours eu l'occurmi-
ce. Aprs ejUOB avait fini de
Voue du Champagne son ai"*
tout le inonde se spara
JVIii1 arrt aux f
.\ ardi, o" .
le Mini" .uyes-Jacmei
,.- ._ heures du malin,
-k fut cordialement revu
,.x aeea-Iacmel par J'Inapec-
leur C. Voyard et Mr Menions,
commerant puis visita rcola
de gardons du bourg.
Randonne Marigot
p.n Adlino Flix el Mariette
Jean-Louis el un sachet en pile
laonno par Norlie dmiincai;
un porle-pol fleurs pour gu-
rithui ouvrag pa-r (lai mita Heu
riquez et un attire joli plateau
lui huent remis gracieusement
pour a' an.' Murno.
Un cantique Gloire I Dieu
Urlonn. par les lves BVCC ac-
coiBipagnemcnl sTIiarmoniom
lie ni; par l Ile Alice .In-Louis, lit
courir en ss un Irisson divise!
inspira v. r Emmanuel rietre-
( luuiftqui adressa un vtbranl
djsrcmrs l'Etablissement. ie
Dfns-issaire du Qosveraes&enl
eut aussi quelques paroles ei>
courageantes l'gard du l'as
leur cl de ses aides. Le iuisli e
cltura la visite par deux allo-
cutions laites, l'une l'intrieur
l'autre la barrire de sortie.
\isilr l'Hosiiice St-MicM
A ('eux heures et demie le
Ministre visita celle institution
oii rgne le plus grand ordre, la
llus grande propret.
Les notabilits de la Ville re-
urent Iaimable visite du Minis-
tre avant son. (.W1 pari qui eut heu
heures.. lis. du soir ou
s'tait spar de lui devant la
Chapelle de St-PLkiN Bonrsi-
quet aprs avoir post a>u cham
Iiagne tant sa sanN que celle du
Ssidenl UOItNO.

issoc
I Personnes
Anmiques
LISEZ! i
I sang des personnes forte contient toujoon
du fer organique en quantit, qui est mSBSm
par la grande abondance de globules rougM.
Dans les personnes anmiques ou dbilites '
l'absence de fer apporte un excs de globulsa
blancs destructeurs de la vitalit. Si cette con-
dition devient chronique, l'anmie peut puiser
compltement la source de vitalit ave des r-
aaltats faciles imaginer.
Pour combattre cette dangereuse maladie 11
faut chercher tous les moyens possibles pour
revivifier le sang. Une alimentation bonne t
modre et du Jer Nuxat produisent das r-
sultats surprenants en beaucoup de cas.
Zf Fer Nuxat produit le prcieux fer or-
ganique dont le sang a besoin, et graduellement
mai srement l'enrichit et le purifie. Il est
facile de reconnatre les effets du Fer Nmit.
Deux semaines sont gnralement suffisant*
pour voir les effets vivifiants du sang
et des nerf et comme reconstituant
11 gnral. Reconnu et recommand!
par les autorits mdicales. Deman-1
dex le dans les bonnes pharmacies.
OOOOOOOO XX OOOOOOO'
Les As*1"'
,00000
0s Criminelles
tfiViuin
lu
Par ordonnance du Doyen du
Tribunal de lemire Instance
d'Miuin l'ouverture des Assises
Criminelles en celte lundiclio"
est fixe au lundi 13 Deee.nbi
10 heures du malin.
OOSOOOOOOO------eooooooooo >
Noutello Commission
Communale
' La demande pour le Fer Nuxat a
t si grande et immdiate que nous
n'avons pas eu le temps de prparer
des tiquettes pour ce psys. Par
consquent et temporellement nous
userons le flacon Espagnol que noua
reproduisons droite. Vous trou-
reret dans chaque flacon des instruc-
tions compltes en Franais.
Le steamer Sonlhlaiy j8 ve-
nant de Gai vos ton, l'es? s, scia
Ici le 17 dn courajtt ei r.-
P .*a le mme ion r pour
porlo-Rico.
l'orl au IVincc.Sv U Novcib
bre 192 J.
BOUEZ Frnes, Agenli
Le conflit reli-
gieux au Mexique
h Pape tudie l'i siiuUio i
avec (les Vlats m -
xicains
HOMli.lO Novembre Le Pa.)^
IV. XI a exitmin la ailudlioti iea-
glauaa *lu Iles que hVSS J Pr#Uln
m xiedini aioard'hu, \-%i le i i
tnenl lpo^*il)i i' u*8 r v r un
enltnle av c le gouv.rr.em.nt rue
u ife n ii-
r les oatho
n ier poir
i\* -- ---- s i
technique huent au nombre ne
convives.
Rception u / Commuai
(/< Jacmcl
Marigol cino
se reiulil
la Commune de I 'use
Nus compliment*.
Hamburu Amerika-Linie
uni i|o ,...-..---- , ,
tire rendu son invitation.
ViiiU Silot'-
La f tare dimi*
nue ses effectifs
militaires
pAR(S D'aprs les pi {visions
du budget de la guerre, es effec-
tifs totaux de larmes lisr<;aie
ta&t dans la mtropole qu'aux co-
lonies comprendront 31.029 olli-
cieis.6*7 4^4 s-oldals l 147.300
clievsux. Dans ce* cliitlrex sont
ompri847.v'Hind g'ne cnlonaux
9*>.4^9 frleains du Nord et 11.088
iirguliers. L'armi'e fian^aiee seia
de ne compose en chiffres roi.d
de 078.000 o'.ficiers et soldats dont
230.000 seront tblionns aux co-
lonie, fiO.OOO sur le Rhin si 388.
000 en France Le* trou; es du Ma
roc fournissant tn ternes de paix
les contingents ncessaires pour la
garde des (routires et les opra-
tions ds police- so: t fixes z891
olficitrs, 82.75himmes et81 438
chevaux el lu nieaur. L'arme du
Levant en ?s est diminue de
mclt.* Elle "i.e mprenira plus
que O48 oflicifis, IJ 087 hou mes
et 5609 animau. 1 suffisant d'pre t inislre de la
ge.erie pciirmaii.tenir l'ordre.
v ; rnieiveiiic un
,i -t eistCUts par les petites
i,;' miiuu'k qui V sont internes.
^l'ssi.itansle but d^ncourager
h- I oatetir, u-t il achet (h- lui
1.. ioli plateau tonds d accuioij
k, .u contour d'osier travaills
Le steamer t ilexanm *n"t
attendu ici le 16 cri el partira
b> inme jour pour le Cnp pre-
ii.iut !i) ir.'l pour l*Eurapc.
Le steamiT sLagOSS, est at-
tendu veis le .'Kl N ivemlnv
apporta du l" ^l de I' nrnue,
| PrinccL Nuv.liKM
OL> i \ LUCAS
y rve
cot
Angleterre
L0NDhi:**-ha grve anglaise
du charbon et les restrictions qui
en ont rsult dans les autres in-
dustries ont occasioun l'AoJ -
terre BBS Dette d'envi ou t ?V>#
000.000oui, 100.000 ono. Lest
sir Philip Cuu'ille RcftSf prdJcit
du Boardal Tiads.enl i-.it cela
dclartt;OD la l.Il mb' munes.
Les lections
en Grce
la majorii!'1 au Parlemei.
sera rpublicaine
ATHENES Le lections dj
dimanebe dernier ont d)nDau
rpublusini a ruajoril' dam !)
Qouveu |'" '!;!' 11 i. < rtpubli-
silns ont obtenu r-3 s ges ci l s
autres ps lis i '
L'empereur du Jrt
pon est malade
TOKIOL'tat de sant de l'en
prrtur du Jajon malade depuis
plus' ~ i:r.- mois en use une certaine
anxit ;i louftlr* d'une bronchite
avec fivre intermittente mais lei
docteurs ne consi lrent pas son
t^t comme grave.
La grve noire
anglais*
LONDRES Par un tote indivi
duel les dlgus la confreoca
des mineurs ont donn au comit
excuti! d s pj voir.. illim> es p> ir
reprendre les n gociitio is av:c le
gouvero;m^.nt dan< le but d'ari-
ver dnouer la crise chaibjjn.,
re.ee geste indiq e que 'e* m.-
neurs ont cd sur la question ies
heures de travail.
A l'occasion
de ) anniversaire
de VArmistics
Un messacte du larcha!
Ttfdi
pajrjsj A l'ocCiision de l'Armis
tice. le Marchal fr'ocli t remis %
Mr Stphane l.anssone, rdacteur
en chel du Matin ' un message
pour les millions d'hommes qui
ont combattu sous s*sordres\b\n*
CS msange que publie L,e Malin
l'ancien commandant en ehot des
mrmes allies tecommunae Iouj
Je^ anciens combattants du rester
toujours unis el d'accord ; m* ,
ce suit, dit leM&ichsl, je n'ai
nucune inquitude.les anciens co n
battants s'cnlendrojl toujours par
cequ'ils se comprennen'. (l'est o
que j'ai dit au (inral Perthi g
lorsqu'il m'dunoni qui les lgion
bains amricains vi.udr-nt i'n
prochain A Paris pour y tenir leur
congre *.
Petites Nouvelles
l'.um On dclare non fonde
Viu orm itiou de source anglaise
d'apis Usa-Ua Hi B iand n'irait
pas Genve pour |t sess'oa fjj
eoDttU 4a la Scci d IffUoci
en Dcembre procluin,
P,snis Les aviateurs ostl et
Basant s >al arrivs au ho, rgel ve-
dm( de'Rome; ils ont termin
leur r'.r.d nne de iO.OOO kilom-
trer en 1 t jour* une sttaaefl rao-
\ .m> -A'' 'li'i kilomtres l'beuro.
ttOMiC l>o vient de dcouvrir
syrie le Qlavsao dans 'e; A|p? c6r
tiennes des gisements aurifres et
ur.'.'nli1. ii-
t. * i i
Le voyage rie la
reine de /tourna-
nte aux Etats
Uni*
DENVER A bord du tratn spi
cial l1 Nov mbre. L' reine Marie
-a* U joi roc le jour de l'Ar
s j... Darer I llao
initie i voyage. ua
fut CMj et a t sa'ue lou ..
points d'arrt par une foule en-
thousiaste. I ne foule de plusieurs
n i'lie s de personnes vint sec s-
mei la i liftings, Lincoln
e| .') O'r a o la train s'arrta
MUTILATED
M r m & ^A^r&Zk
&i
^ V i^niillers
de litres de sant concentre
vont de Norvge au inonde entier par voie de
l'Emultion Scott. La prcieuse huile de Foie de
Morue, incorpore en forme digestive dane cette
emulsion, constitue une) bndiction pour une
multitude de gens qui ont ainsi obtenu leur figues*
dans toutes les poque de la rie. Ceat un pro-
* duit pour toute la famille, unique en son genre
pour presque toute forme de dbilit. Prenez
L'EMULsSION SCOTT
L'exprience de quatre gnrations et da
millier de mdecins est votre meilleure garantie.
Prenez-la vous mme, et donnez-la S votre
femme et vos enfants. Que la saut tt la
p vigueur reignent dana votre foyerl
quelques minutes. A Om.Jia, les
Isirons de l'Am r an Lsfl >n vm
rent saluer les visiteurs roysux lan
dis que lesjautoi's prsentaient
la s'uivrraine les souhails de bien
- enue de la ville.
Une alliance asia
tique contre la
Socit des
Nations
MOSCOL Mr Gerget Tchitche-
noe, ministre sovictiq ie djs ail -
re irangres.v.ent ds p r ir pour
Odessa o il doit se rencontrer
avecl'tkliU ttuh di bey, ministre
turc des allair.s trangres q i
do t arriver dans au lq i jours,
bord d'un nav.re de gi> re turc.
M. Tchilcberine disoutera av c
Ruhdi bey le preb'.me d s rela-
tions entre la Itussie et U l'urqui.
O ctoit savoir qu'il touchera rg ih
ment la question d une alliance
ventuelle entre la l'urquie, l'Af-
ghanistan, la Perse et la Rusieso
vilique pour former une sorte de
bloc asiatique s'opp-.suut la So-
cit des [Nations et faisant obsta-
cle su trait ds Locamo.
I>a rentre
des Chambres
franaises
PARIS Un calme inusit re-
nne dans les milieux politiques c
la vville de la r nlrev des cham
lire-. Les couloirs du palais Bo .r
bon tait-ut compltnment dsert.t
cet aprs midi, e.h se qu'on n'a en
core jamais vue. C est d un bon
ai'guie potr la vi- du gnuvr-rne
incui, disait un vieil habitu.I.'opi
nion g'n'rale e t que la politique
vi e u- mise de cot tant au suul
q lacbamhie juqu' u moment
o le budget aura t vot ; ceci
mnerait le cabinet Poincar jus
qu'au mois de Fvrier date a la
3nulle la question de la rntiiication
s l'ae:ord de Wa-b ngiou sera
mise sur le lapis.
Les leaders de tous les partis
considrent qu'il esI ncessaire de
laisser Mi Puiccar men> r a hi> n
: on uvre de-edresst ment linai cV
it l'on semble convaincu que p r
mite de celte sorte de live le b d
get pour 1927 sera ad ,.t dlit.ili
ysmcni fin Dcemb e Lerappc:t
de U<.nmmission des iinances qui
ttt prt iu< recdent pour l'an
oe q. i vient plus 4" $99 '":i
lions de frsnc.
Les Etats-Unis et
la Cour lnternatio
note de Justice
Une dclaration
die MrCooJidiin
KANSAS ClTY -- U prsident
Coolidge dans le discours qu'il a
prononc dans cette ville mijoi.r
d'imi | drlxr que les Etats (Jnis
n'adhreraient ij Co^r fi.tcrpa
tipnah) de JusLce qu'aux pond)
(ions stipules par le sna^.L'atltu
dp du pi.-i4i nf qui, depuis Us dp
but 4s son ^fJrBiD:sirtiDi '
n^ uu, l'Amrique 0( par
COmiM-. '..ni',,
lie de la Cour a t auu. um.m
pose dans ce discours daus lequel
il s discut Us problmes mon
diaux.
La nouvelle
Maire frai
aParis Trois projets r> nt dposs demsiosur U.
de ls chambre prvoyant bl
lion des lectifs de 1 tirait!
roui ramens dea6000048
ho-nmcs el une rdu tioa m
vice d un au su lieu de 18si
1) aprs ce- pr jets de loi m
ront soumis par Mr Painlev, i'
nis!re de la guerre, de* rser
ront appeles 21 aiu au !
tO et il est p yu l'appelailf
volontaires qui auront pour r
d'pargner aux jeunes >ldili
les les corves afin de leur pi
tie de consacrer les li oeiii
vice uniquement i leur est
ment iniiua'.ie.Lei con;io*'
rjol appels en deux foii
ne aliu d'sssurer ls prttM
tinuelle sous les draaeiux
moiti de l'arme sysst *
moins G mois d'snUslssssi|
L'anniversam
l'Armistice
Wshinuto.n Ls ansisj
prt-ident a t prononei
sioo de rinauguratioetsM
Mmorial diti par lu p
de la ville en souvenir Ut
citoyens qui aatasf.vir"J
te Guerre.
pAHW- U fte fcjjj
comme le jour de 1 Aji
appel en Vrance a -
dsi.stoutle payiSOjOBiii
principales crmonie!ssi
f la tombe du Soldat I*
Sous l'Arc de Trioeaps ai
dent de la Rpublique, -^
elles autres membre diM
les marchaux de Prsoce, (
raui et des goraui MftJ
dposer des couroun.
se trouvaieul des iHl"
des puissances jslli*-si i
L'ambassadeur Ilernc
lait les Ktals tois.Auloir
de triomphe tairn russi
petut de 50 rgimeeUl
qui es s. nt inclin! pou'
Su A inconnu. A II
moment o oaclii.o'
g .rue vou, pend.ol "'
Foute la ville de P.n*f
silence, les hommes JJ
ve.lsetl s I^^V/'.r
t:coulaitles.gnede
dis que le Port du Mot
ralldescoupeje^1.:
ds VUtrvSl
dsBem
BRLXKLLES-^j,,
lia son. P^J c-
de Cierguon sp ' ,
dhier .leiron B^LfsJ
dtMatiweafPpJg,
Dames
s -.--aaassR - -
~- B BliF A* iffira A DE MATT^,S & C0 Reprenlants l>ur
\\A
*
v


LE Wlfm 15 Novembre 1926
four les jeunes filles
1U rasoir it surelr ii
Irllr ni l'insIruceDi
Jidfal i.ur l*n>iijr Ia*
il. n. r s,
l'tur 'iMlitwii\ri.ii|fSiiliii i>
letirlffupro|iriel(i^iiH.
foui lu ilwtsous Je Iras il les
tuent Itlaucs el unis
La Compagnie GiHeite n'assu
me la responsabilit du psrtuil
lomtionnenienl de vraisrtso'.rs
Gillellcque quand lieront uss
avec les vraies limes GUMU
Les rasoirs de surelc Gittette
sont 1rs premiers du monde j.ar
leur qualit, leur popularit et
leur incontestable service.
Voici le (iillelle qui journel-
lement luit la barbejaoec satis-
faction a plus de 5OJOO0.0O0
d'hommes. Un rasoir digne de
lotit homme, el coulant si peu
(pie n'importe qui peu! s'en pro
curer un.
Faites votre vendeur vous
montrer son assortiment d '
vrais rasoirs Gillette il ij e i
a de tous genres. Choisissez ce-
lui qui VOUS plait. laxiste;
toujours pour avoir les vrai.'
FIRE D'EMPLOI
Demande) une temme
chauffeurd'aBlmobile
.'50 f^ans,
Adress ; XOH'Z
Jberi E. Bcha
nue Thomas ladiou
La maison s'empresse d'-
viser ses 1res aimables
cl.enfes qu'elle a reu par le
dernier bateau franais on ta
jerba assortiment de souliers
de loules nuances pour dames,
dernier cri.
Nous avons galement des
chapeaux de paille pour hora
me. '
Jolis chapeaux garnis pour
dames. '
Chapeaux Jean Hait pour
garonnets. Chapeaux pour
lilletlcs.
Dans vos propres intrts,
visite/nous avant daller ail-
leurs ; nous soi unies certains
de pouvoir satisfaire nos plus
""aies clients; notre stock
desoulicrsel chapeauxtant
de tonte Iraicheur el beaut
The Hoyal Mail Mearap
Racket Company
Le steamer "Conway" venant de
J'ngston est attendu Jacrnel, le
Novembre courant. Il chargera
lous le,- porta du Sud et sera
Vor\ au Prince; le ?5 Novembre
prenant le fret pour les ports du
Jord et l'Europe.
P^rtaui'riDce.le 10Novembre l9i(J
J. DAALDER Jr.,
Agent Gnral pour Hati
Eug.Le Boss $ Co
Agents Gnraux
ASTHME
]S Opprostton, Catarrhe,
Suffocations,
Toux n trot uns.
O nriaon conoino par la*
CIGARETTES CLRYJ
.... POUDRE CLRl
Dr CUTHY, 53. Boni. S t Martin,
Horn -Unie
Le S. , Henry Horn venant le
Kingston et des ports du Sui sera
ici le 14 courant et partir* le ni'
me jour pour l'Kurope via les
poilstdu .Nord et Puerto l'Iata pre
liant i -1 cl passager8.
Poit nu Prie*, le .
EK.HAEHNI-ER a Co
BSHpjtljOaral Agents
, fmuranceCa,
iP& des plus fortes Compagnies
canadien u es d'assurances
. . $ mm : --m,
sur la vie.
a
Eug.Le Boss & Co.

A vendre
Un buggy Feltch tout attel.
Conditions avant geuse?.
S'adresser au Journal.
Ste Rose de Lima
Les membres de l'Association
des Anciennes Elevai sont
1>risd'assister une mcss,e-do
tequicm qui sra dite en h
( h,i|i.IU- Sle Dose le mercredi
1/ courant, l h. et demie.en
mmoire de Mesdames Jac-
ques BasquiaL U.iiuqnd Lcspi
nasset deMUes Eva Dauphin
ctJKugnie Dulort.
_i,s parents et les *aj|il d
nos regrettes, socitaires d
jivs y sont aussi cordialement
invits.
I* Seortslre
EponineJEAN LOUIS
QUAk VOUS AUiJEZ TOUT ESSAY
2u rlan n'aura usai.
I-'

>> V. ta- m
.,:-
. a f ."** \m %**m
MoMa nanH.so!,* __
afnf tu.na. Im.m t*. .
tv*> iwa taaiier i'ataw * a*w
ftatjM* %m u* -^
.th.
B)*a U. ... *. Taaa ritill, m
~dHm\ H... k.i. cfcr,nM. au liai U
I^t'hIm pajaaaaaaara. J taaa
iwa.ia'iaaaaaai Ua mb *aaa a
n* U Wail. J ayanaja lai
p" a waae al aaaara U -<
AUULIt* H.aOFi.ac. 4..la 13.78
aa dasal aaaral PI iaHal
PIANY. II. a.. 4a la !..
h IL & Saa, lat
Paur
-W-,
Quelle que scit sou orLine
t toujours i..' iT.'..Tr.:;i:.;i.N'i" icULiCl
^.ar lar.iploi loa
PASTILLES ALDA
ANTISEPTIQUES
PRODUIT INCOMI'AIUDLB
eearRi
RHUMES. RtltjtlES de CERVEAU.
[MAUX d CORCE. LARYNGITESr*ccnlau Invl*r4
BRONCHITES alfUM ou chroniques. GRIPPE.
W LUENZA. ASTHME. EMPHYSEME, to.
FAITES Bill ATTEMTIOM
DErVIAriDEZ, EXIGEZ
tu.z tout:s n. HtMUUaM
la BOTTt; d* VRITABLES
Pastilles VV.LDA
;. .i.-.:. lo nom
VALSA
ChezF.LavelanetuOl
11716 Ruejdu lajasin^de l'Etal.
Tlphone No 808
I

ON TROUVERA LES ARTICLKS SUIVANTS:
Articles d,- Mode. Calottes en Sparterie f.ros et dtail.apar |
tene pir aune, fleurs plumes. Cabochons en perles pour ro- E
bes, perles, galons perl, Pouf h Autruche, Tonnes de cha- W
peau, chapeaux garnis, lil de soie coudre, coton broder D. f
M. U., chaussures talon Bottier, rubans. 1-

ArtMes de Luxe. Sacs dancing, maroquinerie de luxe,
hventails autruche, chaussures pour dames el enfants, brets V
pourgarroi.oets, dentelles Cliantillv. dentelle de soie, dentelle &
or et argent, valenciennes Unes pour lingerie. <
Parfumerie, Kstraits, lotions.poudres, fards cravons pour k:,n.
lvres peignes coiller, peignes chignon liaute.mode. .bresses .
a ICle dents, onges.ptes, savoo, eau de Cologne de llotot. \M'
Articles pour hommes, Chapeaux, Brelelles.cravHtesJaux ?,'
cols, chaussettes, boutons manchettes, pipes, (etc. .
Articles Divers. Bretelles pour entants.reveils, bouchons. *'-l*!*
ei: tous genres. Extraits colorants, liquides et en poudre, pour t-
airop, liqueurs. glaAH et confiserie. Bas ac.Mes pour lilleltes. a'rf.
Alimentation, Vies tes Sle Crois da ifoat, Si Julien, si K
Lmtlien ele Champagne authentique Cartes d Or, Liqueurs f&
Ltrangeres, Lognac etc. Srt.
.S/>r/r////rS Pharmaceutique* et accessoires. GWceio- &
fiWl*!BaliSlttcyo-r,rJilllel' VinLavoix, Vlo iJourry &
Clobol^Lmulsion Scotl, Faudorine, Tubes en Caoutchouc, g
Douches|Kma,l 1 hire, i Utre., Bidets, Bassins, .Ttines tien *.'>
iVique- caoulcll0"c, Ttines consolatrices, Savons antisep Jjfc
|,.tiim-/enV. Conserves et lunettes en tous genres. Pince j
inei, eic prix tntrefisants. Lunettes pour Chaulleurs d'autos. T
lr.V.V"r ***ortiment* de Jouets en tous genres. -Bicyclettes Ift
piafiolo, presse/ vous de passer chez : E
1517, Kue du Magasin de l'Etat'. Tlphone No 008, f&
Wi
erflHWJ
"Wififwk

ITTEL
GRANDE SOURCE
VOSQE8
(l'raiicc)
ACTION tLBCTIVX SUR LK REIN
Cure complte de IARTHRITI8ME
Sauon du 20 Mal au 25 Septembre
OOURMCS TEMMB QOLF POLO THEATRE OASIKO
Z PARO SPtOIAL POUR tes ENFANTS
Train dlratcls i PARia tara cl* VttmO A viTTPIa
K Tenta dam Ira prln.-ipal.a Pharmaclai. DrogM^rlei n Mal.on .l'AllmarnaUon.
SELECT FAMILY HOUSE
ii pENJIONde KAMIIXI" de |ler. ordre l'entre de
17 :3ill"*r.e,n ( ancienne maison do breger )'
Cuisine soigne, confort moderne Service
cS: Hygine irrproclubte.
Euglish spoken. se hahla Espagnol
et mme Spricht Deutch.
Drages d'huile de Foie de Morue
|Bn slockj chez : C
..... JKANS&ME i<& Co."AgcnM
* *

,., .
a.


LE MATIN' 15 NOVEMBRE 192C
m
3
t*
>
R


JJHV

a k-

Air (:'ti!
r r
.
l'< ur lin :. i : .-, ,
m i urihii x!c ,!
t&jyjuri ' i i *
l"11- 4) \ il 1 : li : ,;
Il v II I : l< -I 1 ; ,,
0 \ li. I '. ,11,. ......
L\ m m .- , ..... >,
-.v. n 1 1 :,,.., ... ,
11 c '., 1 ,,
t\ ..- v.n ;J r i -, ,\r .,
''ii |i .ai j I r. n ..n
J




;
;
:
LIFE
#le Savon K
pour la San l V
Lever Liioa. Co., Boston. Hast., L'.a.A
', A A A >fr A A A A A A A A A A A A A A
X4 H * ? * -, w ? * ** ??7,7-*,I'I<-V -T-
AluriiinuQj Lin^
New-rfans Soutb. America
Steamship Co>loe
IP* cohainsldpartsdireo'spoiir
Pori-auPrince "Haii
Le SU amer Clirislian Irogh" ayai I lai>s
Ni,w-0,'<',JBns '''^ Novembre sera a pcrlau-
Piince I* M avt-c 200 tonnes de marchandises
et .continuera pour 'e C*|- H aitiei.
|_i steamer "'Eid&born" laissera \w-0rl'ans
le 16 direclenienl pour PorUau-l'ritice.
In sic.imcr laissera New-0,,,anj* le 23 novem-
bre pour les porta du lord,
forl-aufnoce, le 10 Hovembrc 1026-
A- de lATTE'S & Ce
SjMmts
Colombo Steamship Co k
le steamer * Bolivar"jvenant directement de
lew-Iork est attendu i Pot '-.ui-Priuce le 16 No
\embre cit. Il r> pr'.na le mme jour pour
Fet'Jitve, Ii aijoau , Cjes et Jacmel en
route pour h s poi Is de la fjlombie ni nant Irt
et passagre.
Port au l'iince. le 12 Novembre M0t
y Colombian Steamslii|> Company Inc.
Gebara&Co Agents
EZ

Ul1

v*
?Y-
"
e
r

Grand Htel
De FRANGE
P. P. PATRIZI, Propritaire
C.ei rtablissement renomm dont l'loge uV l plus ;> lair
vient d'tre eoinpliemenlYe.slaur el remisa neui. Le
luuulircs oui lont cOnfortni > Lv.i.\ le service il r
I rochable, le Restaurant soigne esl de tool premier
i;i('ii',l'II()U'l n'ayant rien nglig pour fa re plaisir s*
ni' rmanteclientle.
Mr. PATRISI, qutpari bientt, apportera son retour
de France de nouvelles amliorations qui donneront li
plus entire satisfactions a loua
Dr'JEUNER la CARTE, 1 ABLE d IIO'IK
PLAT du JOUR au CHOIX
Pension (tu mois, la'stmuire, oar ftLit
(.iri.gc mis graluitemoil la disposition des voyageurs
bains, Douihcs; toutes les heure!
Tlphoue : R 341
|);iiis les Magasins souches l'II )i I, ou Irotivera lo i
Us sortes le provisions. Vins, LiQUiaits, (*.i \'i\s d'EspAONB, de Bouroosne,d'I i \i. i:,(in.\\n choix de
CoNSKRVEft.
On y trouve i l'arrive, pendant le .sjoi:| ou au de;
pari ton! ce une l'on dsire au
G H AND HOTEL de FRANCE: P.P. PATnizifFroprietair
If IkI en rrudn le | lus en
vfjiie px ittliJUfiii.
leur l'hliinenlstion ils b-
L et des roiivalcs-cerls.
lr mu! lait CD (Milie qui
roi timt IcKtroif vilanioes.
le* troll indi^ien-ables lmen!* i 1h BuUiUoa.
De^cch cl tleiilisd'apr.. le procd Jllft-Httaakcr .
MoMILK est le siul lait de vatbeun jondre, ^e rapprot-liant le
plu du lait n.a ern 1. De digestion facile, t'ett l'ai ment idal
pour les bt^s.
Ko vente chez
PI Madame L. II. Doret I latioitB tfatue, PaulOota
BREWIR Cor pany Inc. Geo. JFANSKME & Co
W'ROnCilF-TEH AfiENTS
Le Rhum Nectar
Le seul Kl. m qui, tir' d'AlcOO's naturels oblenui
rir.ct.mtnt pikD'tillaticn Simple dn Sirop des Cap* aB
m le. *
vi i lit par l'acion du terris dans les dptV.s av
labncation
usir.e, conserte au
.ls Vdicales et sui
LA MAISONl "^
Nicolas Cordasco
r A fhiiiuur d'offrir au public les incomparablei'voi-
lsnl>l'()i Sedan-Coup-Touiinf| ( ar-Spi ri et' les
togatoMcsComiana Speed Wagona de la mme mar
que. avec leurs pices de rechange.
Pheus cl chambres air < Mason.
Caroline et huiles pour moteur,
Pu\(UiUs Sport & accessoires,
I iki:s cl riiaml)u-s;i air Michel h. pour Buvilrins.
Assortiment de peaux startielcsde cnruionncriv ci
gnral.
fhs| taux de paille d'Italie de tootsa iialiu*.
^t. d'un Pi.ii||if et, f h-
i*

i
I*
i
w<
deul qu;,
exclusion
Se

m
(fi-
rigoureuse de fj.? dar,;ereux SecrdS d^
I .*ai! m'jM.fiion u'aucun ingrdient '
Jugement Je m pli pat de nos .Notabi'
m-.: t i"ppi rcii foi de bon* amatcuis ,
du lo.uj.. t t les ,ius remarquai- ,R 1!"av'l, tompsrtb:
Meaia pri %rrC ...., Rhum r y* qults hyginiques.
i!i it pas i A.uolsme & U loo- ucUr n'aaivre pas tlneno
imilaire. al vrai lu a1 f fS**1 kl aolrM Produl 8
'rea spintueui.
m
&m
Frd/ Gaeljens g


Plu nographescl disques aPatha,
Globes l Abat jour (le toutes diattB|)rona poai-
pes Electriques.
Mai -lunes coudre Mundlos cUN'onunn
iSiileur
I. I M
cl la main pour eordgmuvr
Huile d Olive suiu-ricur^ui*.
nia a pied
l nmturicre.


a-
lo ll Eue, .lioux ou Bonne Foi, Ho 117.
Tlphone :66
O.N TROCVIIX;:
Alcool f .In.virjlio.ueur. 'Sucre IL. c blanc et roige. gros
cl dtail. Sicrr granule moricain. S\oa par c aiss- it n
d lo-.'.. Ki/ prarc et par li /rct-'irop Orgeat,tl lenadiuf,
"dcbe ( ele ). Cur.'eties, CtwataribM Cimsl. Ch aolccle-,
r..i.Ll'on. -- Mail! c'tes qualili aupii^are. Conseives ali-
n ntiiies.-- "ni tltni par livre, rsf en poudre. Wi-ky
liera 1 'al/.'jnbt'/i'er. GMHSagSS Masfc Pre cl li g, Cham-
I pgr.e qui peut li^a'iser avec avantageante niirporle qu'elle
n-arque de lu pli ce. Champagae Lanon. l'ai fume ie --
\ in hla'i<-par I ouleilli s et gallons V ? rouge tai Loulcillea
et fa'lon-, ()i alite supiieure Cl*irinv neiga car Larrirja**
t galloi*. Enfin le 'imeiu Kbum Js'ac'ar. Et !a cen uaa'i
fA ir.ccse Ani^et'r de Vme Frdric Oiatjaaa.
Vtiez laire une visite, m\i< en srr'lre/ **n.f.i :
I
03-
Tle *
NOUVELLEMENT ARRIVES
.39 Gauoes
En Jstoek che/|
L Freetzmanii-AGGERiiOLlI /
Jtue|du Quai,
Tles Ti>le$
mU
Ce qui n'a jamais t fait
'Ce qui>e peutj:re dpass.*
Kola Charnpagne
F Sjourn
Prpar dans. des conditions^rigoureuses[J
nASKFSlE
Prparation et Vente
l'I armaeie 1'. SftJOURNd
_ Angle des Hues Roux et iluCentre.fi___^ ^
Leriline Granul Brewer
Le plus actif des Reconstituant*
Fortifie le cerveau, la mu-Ile pinire, les os et ^
reins. Rend puissants et vigoureux lesjeniants dbile'
les icmmes laiblcs. Les personnes uses parades travaux
assidus.
En Yertc che : Himon lieux, Alfred lieux, Lopt-
Hivera? Ed. Estve 8" Co, A Bott, lphonse
sir, J. JL orday,Ime l. II. OoreL i Pe1'
Oove : . lartin.
En slork chez : B. lfroufcird, Oran^Rue Ko 1709
GtX), JEA'ScMK & Co, Agents
g*
&
fcrABflCODit
Vf
> & 5 X ? ? & $ P v-. A ,pet. A A v-, i A ^*1V? W A A A A A A A A
Hii Vente?
as
iiAMOI
.
?/fcHgfi;S3il
Se vend aux V Caves
cbez Vve A Sipit^1
l'O Hue des sair; i
MUTIUTED


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM