<%BANNER%>







PAGE 1

' - M: MATIN2K Octobre 192G FAIBLESSE DBILITE gop4i-iur *t^ c:nopn fcESCHlENS [ Hcmog'.obilia u aaS Rfes^ra t.ut.r^. %  -%  > C'est du Fer que votre Saw.g a besoin Le MOI qui M contient pas de fer, manque de force et Te vitalit. C'est du sang appauvri qui cause facilement de la fatigue, manque d'nergie, cpuisemerit nerveux et un san nombre de aenaaal : I > J-J. r,* nalnmitiiKaiM T n fur il4lt lift avant et M n dant les offices, orlr.i^alio.i oudyeloppement donner aux fidles do \isitcr agricole cl in diqua i aux rgl'.ae, de pavoiser leurs maisons le j blioue exposant au grand Corps tSS&ffla prsente aeaalon eitraordinaire. Voici le texte du Message 1 iherl Egaill Eralernil RETllSQUE D'HATI Port au Prince, le 27 Octobre 192o,anli2rnede\'Indpendance, TRorno Prsident tje la limibliqi*. MESSAGE au CONSEILD'ETAT Messieurs les Conseillers d'Etal. Durant les quatre .nos de la dernire session, vous avei SSSS une ttche lgislative &&&&£ de nlusen plus. Vous y avez, donn la mesure de votre patriotisme e tmoiao de votre sens vise des intrts vitaux du pays. Je viens aujourd'hui vous Conviera poursuivre d urgence Site lch* dans une nouvelle %  BMion extraordinaire. 11 tes projets suivants seront dposs devant volrt Haute As emble • la __ Projets de loi sanction na nt la Convention TMgnphique internationale et diKrtacconlacomnirclaux. 2a_Proiets de loi modifiant le tode d'Instruction criminelle le Oue Pnal e la Le pUlS'lon relative la Mag.stra 3 — projet de loi modifiant laV.idelSSl sur l'ordre des Avocats, celle sur le l.nibre et cYllc relative aux Ollic.ers de iKtal Civi' la lL VAsils franais Nous rappelons que c'est dimanche prochain, 31 Octobre qu'aura lieu, l'Asile franais, la -raude lle thtrale el musicale offerte par Mr el Mme Clu stinn foicou avec le co.ic a.is d'un group d'artiste.^ Des co.iiptoiis bien garnis de huilions li(|ueurs, cr.ne la glace sero.it la disposition du public. La pailie thfitrale commercera i ."> heures prcises. De bc iux morcea i.\ seront interprts. Nul (huile qu'on n'aille dimanche, l'Asile fianais, passer d'agrables moments. La fivre typhode /.c Service National tCHygine Publique nous commumaue : Au cours de la semaine iiuissant le 23 Octobre I92\ 1<> cas suspects de livre typhode ont t dclars Porl-au Prince. Sur ce nombre ."> ont accus un rsultat posi if par le moyen de la raction^ idal. Pendant celle mme semaine, aucun dcs d celte maladie, n'a t constat. I ar ces renseignements, on peut donc infrer que le mal est en pleine dcroissance. ; .;. :• 1. F. > Il %  > slLtaDdaet immdiate que nota lit Uiipsdc |.rp*ror isur ce py i r cjcM^-CaaarieO— L'aaiateur brsilien Braga venant de Gibraltar est ainv daus ci Ue vi U i.vn.l m s 7 heuits pour luire la" traverse. DEUILS: __ Nous avons appris la mort de Mme Vve Ale\is licnoll, ne Maria-Madeleine Blanche (iaetens, survenue avanl-hur 10 lues du soif, '• es iV.nr.ulles ont eu lieu hier pre -mi li en l'glise (lu Sacr• .iw| sur 232 J *ej^/ 1 i trnitcmvnt r,l complta DRAGEES PEYRARD N 1 ?: KITINE <)U i calment la douleur, clarifient le unaea, I unlier.t le wng cl gu^rittenl la cyttite. • rot il I HONNES PHARMACItS • SPOAU ftS Pl.YRARP. 46. n. it Crwll. PARIS L'Autriche et V Allemagne Le retour de Guillaume II en Allema(|ne P u ,is— D. niant de l'an cien souverain aprs 'o mois de Juillet, limi'e lixe par la loi exilant lo llolieoidlern. le Panama est fe* m aux Japonais, aux Chinois et tux noirs des An* tilles PANAMA Une nouvelle loi d im migration interdisant toute DOUvellcimmgiAtion ajapOBSl'.onnois etdhia lous dans a Kpup.tque de Panama a t a|ytMa Dftr l Pr U. S nl. Cette loi ..'tnd yssi l'entre dans lo payi des noirs des Antilles et des G ; nes d.ntla langue d'orgiue n a p,s i l'es. aee'. Elle as • apaltaae pLVau.noinv.-na.t de Amrique Latine oad-el'Am nia. du Nori dPlaslalel sis lies < rw R :n!>n, pour tr,v ,,' %  r inCj d.; Pansm* eoiame d st prtfi dans le trait* cooe ..ae-: lasHMS) Uais, Ode tempte aux Etats-Unis Par etUe franais NKW YORK, i6 Octobre ^Une violente '.empte a lait rage hier dans h r c ioo est d;s Etatt-lliUS, A Pttec o et Ner-li i • y l'our* tfia a radad' aoiODPaiii arbres et s c-us la cli le des p teaai dw ligne.llfgssph.qgee et tlpho-iq'i---. Oa 'g i 1 djuna di/aiae de victimes. Mort d'une deseen dantede Napolon Il IUN— La princesse LaetitU Napolon Bonaparte, ta U u coi d'Italie, est dcde. La terre tremble en Islande HKIJAV1K ( Is'ande >— lu violer.t tiemblement dterre a caus i!e siieux dommages i l'I'-ini %  lectrique et plusieurs JiSces. L ville est plonge dans Poba ai rite et e* i dustlci sm;> isanl ,f> lluide 'ec.rique sont safaljaaSi V ne bznqU int>r nationale pour le paiement dis dettes P. MUS — La possibilit de crer nne organisation de banque interu:i ionale & laquelle taule il', iropI t mirait les ivsrourci's nccs*iii"~ pour le paiement d-;!* dettes d I -ne par versements arilslaa t seggr.e daus une de!aritiot> laits oujouid'h.ii lAssjciitcJ ir ss par Mr Alrien Darisa. pr^i d nt de la couimission spciale di 1 chambre des dpute?. Un camion tant des bom\ exploseiau satjedu Shah Perse 1 l'iaicurs blesses 7tllKHAN UncMSj tant des bombes a lait c|' bur le pas^ag du Shah I l'iusieurs noulati de l'eKO t bless. Le moaarqrti tstaf. i Le Lteaut associe confort le p* luxtW Dans les voitures touristes Dadas Br | f '£ u 0 i i' i r\oad'.,ter Sport la vraie beaut et le P .^Tv sou'. Iiabilement conbias' . Q \ a qui >T3 t / t La carrosserie et le capot sont peints ea u \ |pilo ,i|0 "1 chauss d'un simple filet }"• JJ£" d'E^ 01 "fl \ lidl et c morlable est gris en vrsir. peau | %  la main. inrteu)*** ^HdU* ] , Voila une toiture qui engage J 0 !" ^do<* ** a et les dames qui tiennent c e q r eu !" t intres^ | g ,ut. Cet avertissement est ^.Weawn ^ | cette beaut particulier, c'est u n produit de rputation mondiale' „ ip :. u i U Y *. U - Parmi les accesoires P*"".'' 08iu rel V'tl : leur brvaze avec *e eiwf-^ ^p.djiaa M roues en bois naturel.rembltne^e 1 e aU o0? aUqjJ %  9 ] kls. une vitre d'une P'^^/fful un W 1 | phares el petites lampes tonne d ODU 1.500.00 •2150.00 Touring Car Standard Sedan Commercial Screen Commercial car Chassis pRlNCE KNEER'S GARAGE POBT-* 8 =7=^ %  al? aff-fpli^FV ** kl ira | A. DE MAXTkS 8c CO, R| m*'rvU V ,IP



PAGE 1

LE MA UNMARDI 28 1920 C v.~7 I Or ug.Le Boss fCo qents Gnraux m&&&M&&&M&& .*******&&* La Mode d'aujourdhui r clame ces bas qui ont une apparence parfaite. ffohproof H AS nOLEPHOOl I L ne suffit pas p M kas surit flairs. |!> ']'>i.-:ii ftw v.niJH'.IHI. Cal mm <\w Uu8 le bi.v Holeprof-complcl, brillait* el impeccables rcutniiaBl sans concurreoce an eiigeicts de la mode arlutlle. I.i iiiiryM' i\i|uise et le beau luslie du llllllFlOF uenoeil de te qu'il I'J ealre que des soies dt la plus fine qualit prpares suiunl les protfdi des Haufadires traugres, de laoo CIIaener ler beaut. (ependaul, nalqr leur appareure saus gale les bas IIOIIHIIIOF sonld'uu priintili'rr.De plus U.-. sut d un louij usage, peinent tre Ins son•!, en gardant leur aspect neuf, frais elelrgail M0HR4LAURIN Agents Port au Prince P, O.Box 322. l'ne gruiule varit de tous style en pure soie japonaise et d'autres articles de mercerie peuvent tre obtenus dans toutes les couleurs. •S i m gr fit & & "Silver Standard" U N ncessaire Valet AutoStrop d'i:n prix modique, comprenant un rasoir argent.untui cuir argent et 01 vrug, ua cuir a repasser et is lames de rechange, le toutdans un solide crin en cuir noir gaufr. Aussi, le "GoW Standard", ncessaire contenant un rasoir plaqu or et un tui cuir dor, crin nurron. Tous deux sont eu vente chez votre fourr.isicur. Rtpificuttnt: E. p. PAWI.EV. rsil m fiana Le Ravoir Valet % AutcrStrop —rase, netuic et ui^uise la lame, sans dmontait oy s m OH Tablets Drages d'huile do Foie de Morue En stock chez : Geo. JEANSlSME & Go. Agents rour un rapprochement francoallemand TOCLOUbE — Le professeur Bergslraesser, dput au Hcichstag a parl aujourd'hui du iapproche mnt franco-il matni dau* une confrence 11 a reconnu laUia|>f e de simbreuses privct'ns fr:-i.c i P.oi.tre l'A lirpagr.e, ce d< rn • • p ys devra pro"vei sa boni e f i pi la sincrit de ses tela s LH i> urnaux dc'hr.tl qu'il i combe i 1 Allen, gn drlt e a France dis proposition* dis les dutnaic es finaj if r, ceonou.iq. e il politique suscv'ibl-s de rompenu r ledroits e! garanties qu'on de manie la France de saciitiir. %  1 II ML I 11 Hl l > A louer Un piano en excellent tat. S'adresser an Bureau du journal. %  g——i1^ ——— a MS—^ Viennent d'arriver Boules de Tennis Boules de Tennis P. 7.50 lu douzaine. Pice de rechange pour rparation de Bicyclettes, la Caribban TRADING L" Successeurs W. Quintin WILLUMftCVente l'encan La continuation de la vente l'encan du mardi 20Octobre 1920 aura lien vendredi29Octobre de Va ni les portes de la Douane K) lires du malin* Montbrun KLIE, Kncanteur public. %  % %  Stnographie anglaise Enseigne en kngiU Ecole Spciale "e ^Stno-Dactylo giaphie. 310; Rue l'ro.i, Port >u Prince,— Tlpho.-e, 20. Demander pro-peclt s. Golombian Steamsbip Co k le steamer "Baracoa" venant de lew-York He via les ports du lord est attendu i Port-auh^j M Prince le";2S Octobre courant. Il repartira le y? m mme jour directement pour Jren.ie on route y^ [pour les ports de la Colombie prenant Irt et \-^ ; pimijui. ^ Port au piince, le 25 Qetobre 19. ; 6 ( %  ) Coloiiibian Stcamsbip Compa.y Inc. *Gebara&Co Ageal $3 Alamiaum Liae New-Orlaas 4 South America St6a;i.shit> Ua lac te ^E*jroelna.ins < clpa.irtsciirectSi>o\xr fl'5* Port-au-Prince "JE-Iaii f5* steamer *'lils" ayant laiss Mef-rlans W j;'{le 22 Qctoobre sera Poii-au-Prince le 2# *' C'vavtc 380 tonnes de marchandises. S 5J5 l e S eann r 4 Cbr.stian KiOtjb" laissera NewS w^Orbian. le 3 I octobre dneiteuient pour Por. &5 Sau-friuce. jjg. .j: Porl-auPrince, le 26 Octobre 11)26. ^ SI A^ iATr£iS JL t;o f$ Agenls *^. P1 i 1 •5'i Grand hlel De FRaNCE P. P. PATBIZI, Propritaire] ^^^^W*^$^^^??8? M^fWLMHI .•IJK f Hambuni Ainerika-LInie nf Cet Etablissement renomin dont l'loge n'est plus laire tj3* ^•3* vient l'tre compltement restaur et remis neiii. Les *-j3 jj hambresont tout le confort moderne, le service irr-aj i5 prochablc, le Restaurant soign est de tout premier^ '. ordre.rilolel n'ayant rien nglig pour l'aire plaisir s.. ( V a harinante clientle. ^*5* •ti) Mr. PATBISI, qui pari bicatot apportera son retour £5 £ti de France de nouvelles amliorations qui donneront la •,*. plus entire satisfactions laps DJEONER In CARTE, TABLE d'HOTEl PLAT du JOUR au CHOIX •C'r Insurance Co lne des plus fortes Compajjnies canadiennes d'assurances sur la vie. u g.Le Boss & Co. l.e S S (ii uiH'wulil ist attendu ici le il Novembre par liai Ki Irt de l'Europe. T'oit au rrinccle 26 Od. 1920 OLOFFSON LUCAS m ^ rt pour "2<.'!i" U I PHOSPIIK:• PALIERE8 j Le meilleur ili&ent les Eafwils iQ Pension au mois, la ternaire, aar jour ;& Xi Garage mis gratuitement la disposition des voyageurs >* zi Bains, Douches toutes les heures '' < g Tlphoae : 1 341 $$ *^; Dans let Megasins souches ,l'Htel, ou trouvera ion *& •'-'* tes sortes de provisions. VINS, LlQUBURS, CIOVHI n I:S, &f • -•* t S'ixsd'Esr.vGNE,de BOUHOOONB, d'iTAUB, GRAND CHOIX de • j CONSERVES. r • Z >, : 4 On y trouve l'arrive, pendant le sjour ou au de* JT* part 'oui ce que l'on dsire au *'2* GRAND HOTEL de FRANCK; P.P. PATmn,VropHetairc ;*^ depuis l'.'no da •' •' %  "" ; et pendant la arolee* f*WUTI II RfllIM "S ,: ;i -'• Kieommandd aux hlr. qui nourri*9€'-t et aax Conc~letcc*t U T0UVt PARTOUT f .v •, %  •• d !• Ttcbsrl* a>AStin -•< SI ! a S ****WW!WJ*H OTREcostume de bain....votre|costumeds ville... votre COStUuie de soire s;ms compter tous les autres articles dont vous avez besoin sont chez! PAUL L. AUXILA les prix restant 1M mmes... W4jWwBmwt/W$ii8i "Kv



PAGE 1

LE MATIN EH Ocobrc 192 aaiHatittftffir^ •Pi %  I •m *: aimdS W *>> a I g m 1 Le seul remde qui soulage positivement et en quelques instants les plus forts MaUK d'Oreilles. inn d'A$pi--ne ide. Cafine %  En vsnte dans..toc'es les Pharmades Dpt &f • ( liez R. C Stadermaqn & C i 0 cjents [$Bi SSi-' • Le lait < n [ou re o | U3 on 'n;.ue aux Etals-L'ais. Pi mi nliii enlhtion di s bbs Cl des i on villecerl.-J. Le seul l&.t m poudre qui rnt.Menl I 'r ilu ^ilr. mii-e I es trois indispensables-lments 1 la nulritioo.l Des-ech el strilis d T a|>ts le procxde Jut.-llatmaker >.| MOMILK Mt le seul'lait de sache en poudra, se rapprochantle plu du lail mate.ne". De digttlion facile, t'est l'aliment ni 1 pour les bbs. En vente chez : , , ,. 3imon Vieux, Alfred Vieux, | l A. Boit, Raphal Brouard, Madame L. II. Doret | Savinieu Martin, Petit ioave KRKWEli & Company Inc. Geo. JBANSME & Co WHOKCHESTFR Occasion, exception*elle sa Parfumerie, de.toul Renre — Lotions|roudrflj—Savons. i ••• Cravates, Chemises, Mouchoir ,Bac el chaussettes unes et mdi nsjree, rtlclea d toi'etle. Mo tUea, Roil, Bijouterie IM i ordinaire, articlede nouveaut franau! italienne— aunll Chapeaux de toutes i • •' 'I IOIIIM n acs.de .ou Cl; its rnx.— Chapeaux pour homme, dames %  |enlants. gag Chapeaux Panamas Panamas en couleurs. ($) Tout le plus chic et le plu:; conomique se troi.ve en jros 3^j il i n dtail chez Genaro Rurtado La Vaison r.ux Dix VillesChapeaux Grand'Rue — Coin Ruedes Miracles, en face de Gardiner. iSIpB les Seules Peintures Inaltrables Un gallon de ces peintures convenablement.appliqu recouvre 700 pieds carrs de surface. les importants difices o notre peinture a t" rnplci\e : ,, • KRL du Secret œuf, Turg.iV Eglise. Sant-Joscph l'orl-au-Jn..ce£-Bg Iw d. *•** %  !" I r. le BtlIsvM Ko%al Bank ol Canada lt.inque;Nationa!ede la Bpobl|qM J_ I ail., uc-lrincc B. que-Nationale de la Rpublique d'Hati, au CnWJ T^^^TJSiA la Kpulliqn. d lEill' Petit C.oAvc Banque Na.lon.le.de II Mg -' ; II que Nationale de la Rpublique d'Hati, Jscmel Comptfnle Electrique, Rue *m n lluiau du i Matin •>, bat amricaine Badio oiportUon, Rue Feiou iioiei • %  Rue -lu ,u-i Bar Trmlnuf, Champ de MdrsVitla * i? fl ;| ^' ." pI„on. MMII ,-., Tutgtau Villa L i>q Djeau, BdlevueVdU IUn l MI yielp. I • Ville -Edmond Mangont, Pi a de Cboee -Villa Maories Ctalera, 1 eu i. o VI le Ho* Vmwf. Augnale, Boia-Vert • Villa Anto-.ne V ,l T'.. f t Chose llodokhe Bonex, l'eu de l liOM \ ilU Klclncr Anseloi.,I mgeaii Vil i bd. Uipiraase, Itelievue Villa Iten Faobert, bete^ue Villa Mme Veuve BaiLabcoart, Bellc\ue Vil!,. Rermann Pi-equier, Peu de chose Ville Me A-More', Bellevtti V la Dr Tbbaud Cbemiu .les Dalles Villa OeWeld Brandi fsldeoce Vil a Luc Ihard, Bois V*JM Vil'a Luc haid. Avenu John .Irown •i .-veilleurca cousin etu.i,i Architecte Geo B.u.a -Les meilleurea coni^rucliona -L i miiueur ^^ ^ n Le9 meilkuies constructions architecte Lon Mathon Po vos comman l r ou tout autre.rense^ucrru i.t, s'adretsir i Geo. Jeausnie c t). Rue Prou, en lt>ce de la Battue Naliouule Cb" Lecitine Granul Brewer Le plus actif des Reconstituant Fortifie le cerveau, la mœlle pinire, les W W rcins'Rend puissants'.et vigoureux les eniants dbites les lmmes laihles. Les personnes uses par des travau) assidus. %  m t EQ Yente chez : iiimon Tieux, lllred lieux, Lopc Rivera, W. Eslvc l\ Co, A Boll, ilp' on M Dsir, J. H. Bo.(!ay,Ime L. Kl. Doret. l'eutGove : SMartin. J En Stock chez : R. Brouard, fraud'Rue lo IIP GKO.JEAXSfcME C^Ajenls^ LA MAISON Nicolas Cordasco A rhonneiir d'offrir au public les incomparables toi. lurecREO Sedan-Coup-Touring Car-Sport JBJ ingalables Camions .Speed Wagon de la mme mar que, avec leurs pices de rechange. Pneus et chambres air Mason. (azolinc et bnilcs pour moteur. Bicyclettes Sport & accessoires. Pneu et Chambres air Michelin pour Bicyclettes, Assortiment de peaux et articles de cordonnerie en gnral. Chapeaux de paille d'Italie de toules qualits. Phonographes el disuucs Path, Globes et Abal jour de toules Vlimensions pour lam pes Electriques. -^ Macliines coudre Mundlos ctNonuanniaaww et la main pour cordonnier, tailleur et couturire. Huile d'Olive suprieure. %  BH x? A , <& t' A • V c •5^ m aniiiteelc le Jh mmMœmadptM pm eut te m usarws r ut ** leur charme et beaut %  %  lavant avec le (;i (routera > (iKi'tharki R. lieijena 'P'i 117, Rite Roue oufcBonne Foi •Y4 Son de Mais S gourde le ^ % h FrCdrlc Destothts wi AVOCA1 ** '• AU haut.dc l'Ancit me BauUUC du ( ; nada. C^ ' l|3 nS iiHUcuics. qui n'a jamais t l'ail Ce (|ui;ne peut tre dpass. Kola Ghamp'igii* V Sjourn IVpt .'• dam les co! dilious iii|ouifuses D'ASEPSIE Pi puration el Vente 1 luunccie C bi-JOl RXc ,. ,/,. i; ,.s /;, us rldui entre 6 %  | WHIST, 110 Rue des Csars,



PAGE 1

ft lXR PROPRITAIRE HPRIMEUP4 Clment MAQL01RE BOIS-VEHN'. I - Rue Amricaine, 1358 %  PVEI10 20 CENTIMES Actuellement, on peut diviser les nations en deux niasses : celles o l'avancement la <|'iilit' parait le meilleur et celles ol la qualit est brime par un souci anlisportif de nivellement. louis Foi est QUOTIDIEN TLPHONE N 242 ANNE X-937 PORf-AU-PIUNCE (HATI) JEUDI 28 OCTOBRE 1926 il liiiiitii 11 lii „ publions le nouveau fcivenu, le.') Septeninier, entre l'Etal liaisente par Messieurs r F onibrun, Secrlaire te Travaux publics et Rouzier, Scrtaiic iFinances cl la Comfonaisc des Cables tcles reprsente par Ls'Bourgel, Inspecteur npagnie. .non le verra, la nouoiivention.soiisivs.TW mlcgi I i tive, m -tira Mailii", Ions conomuiiLons ou a min lianlrie.irs entre I E Oie, ilat s'eng igeant Ital signer avec la Cie irai de concession lui liant de maintenir, poeatretenir un uoniinv cbles dans les eaux Ban il de les exploiter me de la libre eonwention les soussigns: prharlesEonibrun, Tbd'Ktaf des Travaux -UUonsicur Charles Wcrlaire d'Etal des • I du o.n.nercc, p-tp^r et an nom de [Mien, ci-aprs dsipwerncmeiil, en ver% %  edcision du Conseil |-*in.'s d'Etat en date Membre 192G d'une 1U Cie FRANC VISE U,;S L^fBRAPHigi-KS, ci.Wgiiela-jo upignie, Iiear1011y1netranvai.se, P 1 sige social |aiis "Ifcprsentc par Mr _W. Inspecteur de pi'. en vertu d'un Tl"Hiii a t donn %  "r* acte pass en m.fnppoit de Matre J. ,Ju| our. notaire Paris, en date du 21 mai liljfi dment lgalis et enregistr, d'autre part; Il a t agr et convenu ce qui suit, sous la rserve de la sanction lgislative: ARTICLE 1er. La fV>mpa< gnie Franaise des Cbles Tlgraphiques on vient que toutes les parties encore actuellement en vigueur de ses contrats, conventions et arran genienls avec l'Elal Hatien, notammeiil ceux des 14 m u 1887, 10 dcembre 1837, 27 juin 1888, *>8 janvier 1890 et 10 juillet 1890, prendront lin et cesseront 'e produire tout effet le 14 mai 19*7, Aicr. 2. — La Compagnie convient en outre que son contrai avec l'Etil finition en date du niai lS.Ki, modifi par la convention du 29 juin 1907, pour la jonction de son rseau d'Hati son rseau international de Brest, a pris lin au 30juin ltt.6 et ne peut produire aucun effet depuis In dite date du 30 juin l92G\le niiii.' (pie la convention m > dilien ive AnT.3. I.c Gouvernement ayanl vers la t'o npagnie la somme de P. or 14.294,91, 1 Compagnie reconnat avoir aussi reu complet paiement do l'Etat p nula subvention elle accorde dans les cou trais, conventions et arrangements mentionnes aux arti des 1 et 2. ART. 4. —En considration de la soin me de ". or 35.000.00 payer par la Cie l'it il, l'Etal renonce exercer le dr ;:t de reprise dj Cble, du m ibilier el du matriel d'exi)l tation existant dans les bureaux de la Cie au M de SiNicolas, au Cap-Hatien et Port au-"rince. Les biens du domaine public dont la Cie. a et conservera la jouissance dans les conditions actuelles restent proprit de I Etat. ART. 5, — L'Etat s'engage en outre signer avec la Cie un contrat de concession lui permettant de maintenir poser et entretenir u:i nombre fixe de cbles dans les eaux territoriales de la Rpublique d'Hati y compris ceux quelle possde actuellement en Hati et d'exploiter tous ces cbles, dans le service de coin nunicalions tlgraphiques internationale*, s >;is I." l ;im • d.' la libre concurrence, snul les cas >.'i u.u ingilit de IraitiiK-iit aurait p mrcauic le "ai! 0 1 I in 1. ii > 1 de la C unpagn 1, et moyennant l'observance des V-gle.iK-nls (|iii sont OU pourront tre nus en vigueur par I E.al en matire de communications tlgraphiques. ART. 8. Sur la somme de P. or 35 000.00 prvue en l'article 4. un premier acompte de P. or 15.000sera pay par la Compagnie dans les 15jours qui suivront la date de la saac lion lgislative de la prsente convention; le solde sera pay eu deux lermes gaux de 10.000 chacun les 30Ssple.ii. lembre 1927 et 30 Septembre 1923, avec un intrt de 7 0/0 la n partir de la dite sanction lgislative sur toute balance impaye, la Compagnie ayant la (acuit de se librer avant les chances susdites. Aicr. 7. — Pour I e dition des prsentes, les parties lisent domicile, l'Etat Hatien SU Dpartement des Travaux Publics ci la Compagnie en ses bureaux Port-nu Prince. Fait en double original Port au*Prince, ce jour, 90 Septembre 19j(i. Sign: FOMBRUN, lia ries ROUZIBR, L. BOURGET. Impart ^tot* lerrell ty. l| e celle semaine. l**t& MKMMKLL a {*l>partcincnt des Wrieurn, accomf Monsieur Christian, [JVMU Charg d'A5fw*tairc d'Etat. Ils J**US.cn audience 1 %  lalais • •• tll t Nati L*MSU.IU F "*publiq UP "i il par r rV A wl'assa,le ;T N "'< a t Amrieette selon nou ;;;; ,,c * mani l Us, dura ut r-nn.^.. • • %  • ,u "-aiil km, (IU,1 passes Put SL 1 ^ lparl nous NS e,lue so Bception Il y a eu lundi soir une brillante" rception chez Monsieur Georges Merrell Jr., Peu de Chose '. (.'aimable et distingu diplomate a dsir, avant de quitter Port-au-Prince, o il laisse tant de sympathies, prsenter son successeur, Mr Cross & ses amis et aux personnalits du pays. Charmants rception o la lumire vacillante des bougies aux couleurs vives mle celle des ampoules lectriques donnait, parmi les toilettes claires des dames et au milieu de l'animation gnrale une note de franche gait. Remarqus parmi les invits : — Son Excellence M nsieur Edm nid Monta*, Secrtaire d'Etal dai Relations Extrieures et Ma• amc Moulas, Son Excellence le Gnral John IL Russell, Haut Commissaire tmrlcehi et Madame Russell, Monsieur H. P. F. Edwards, Charg d'Affaires de Si Majest Hritauniqu.' et Madame Edwards, Monsieur Edniuuil Hclmkc.Charg d'Affaires du Reich Mlemand et Madame Helmcke, le Colonel Mvers. Mr Ernest Leys, Chef du Cabinet Particulier du Prsident de la Rpublique. La Dr VV. Cumberla.id, Conseiller Financier et Madame Cumherlaiid.Le Capitaine Coolie, Ingnieur en chel de la diree tiun des Travaux Publics. Mme Cooke et Mme Paurc, Le Gnral Turrill, chel de la Gendarmerie. Le Dr Peterson, SousChef du Service d'Ilvginc el Mme Peterson. Mr Woorhies Directeur de la Banque Nalionale de la Rpublique d'Hati. Mr Andr Chevallier, Administeur Gnral des Postes et Mme Chevallier. V r II. P. Davis. Secrtaire-Directeur de la Chambre de Commerce Amricaine et Mme Davis. Mr Flix Courlois, Chel de Division au Dpa le ment des Dlations Extrieures. Mr Abel Thard. Chet du Protocole, etc. ele, IAUIKZ immli Antjle des Rues du Magasin tlt .'Etal >>t des bronls-Ptirts Chaussures pour bain de mer. Grande Loterie •50 Consistant en un splendlej'immeuble sis ai •J'| l'ort-au-rnnce & •fente John Brown Ho ISjO *& 2$ • l 72 lots gagnants en espces sou? le patronage J un Comit compos uV|: MM. Emile Deslandes, Edouard Kt-lcve, Alexandre Viilejoot P. J. Mes il!. H,(IOO BILLETS $. 5,00 I.C bILLETS I Lot $ 2,001) I 1,000 10 100 1,000 20 ^0 1,000 '20 Lots P.30 P.600 iO 1 ;20 4000 100 € 10 1,000 ^ jRi? r U 'X* *2? £1 •-' •%? •&* '1* 'X 1 •1* & •Js Zt •'" -I* 'ta 'i* te 1 ? Incendie Hier, vers 1 heure du matin, dans la nuit calme, claire par un clair de lune magnifique, la Sirne, lugubrejetait sur la ville endormie, son sinistre cri d alarine. C'tait un incendie. La leu, en effet, venait d'e'aler la rue du Mexique, l'intrieur du Magasin de M. Antoine Moussa. Ce llau se dveloppa rapidement, si rapidement

c la famille Benjamin, qui habile l'tage de l'immeuble, n'chappa que difficilement aux tlammaa. Bientt le l'eu se communiqua aux maisons voisines, droite une maison basse occupe par M. Meu/.v, commerant en verrerie et doile l'Imprimerie du Courrier II 1 tien . En un instant, les.'{ maisons ne lurent puisqu'un loyer incandescent d'o de grandes el hautes flammes rouges s'levaient, menaant les quartiers environnants, parpillant dans la nuit des milliers d'tincelles et de flammches. A 1 heure 20minutes les Pompiers commencrent les manœuvres pour combattre le llau. Dix millOtes plus tard la grande pompe cuirait en action. A la grande lance dbitant rapidement un fort volume d'eau, s'ajoutaient trois autres plus petites et de moindre* dbit. Sous l'actirn combine de ces (piaire jets inondant la loyer mme de l'incendie; le leu s'apaisa peu peu. A 2 lires du malin, il tait compltement teint. Toute inquitude se calma el la foule des curieux, accourus suites lieux du sinistre, se dispersa lentement, chacun rentrant chez, soi pour reprendre sou sommeil interrompu. Vn homme ment de la rage Lundi dernier, Hcaug .dcu xime section rurale de la Commune de Gauthier, un habitant de l'endroit nomm Jeancj Jean, qui avait t mordu quelques j mis auparavant par un chien atteint de rage, esl moi I des suites de Celte terrible maladie. C'est l'occasion de rappeler tous la stricts observation de la loi et des arrls communaux concernant ces animaux. Administration Gnrale des PostesAVIS DE DPART Les dpches pour ( New-Y. d recOpar le steamer Cristobal seront lermes mercredi .'< No vembre prochain. Port au l'rince.lc 'SI Octobre 1920. Le s beau SIMP'S Le Vieillard et l'Archan 10 D.'j\ puwur'.ssmil luiolrs I m> cfUt kfllSI | flraiiij'! D Mil !.i fanae all< otj.-i" ni CSHS du luuibc.iu. l'un pr nsMinl li' MI ( W|I bira qu'im I'; iur|,imjp L'a Irr, iUui|il,ihl 1rs ,nrs uul i*j perJre et hntun Lu 1 vub'ail IVtuilf a'Idinrr son tljuikran L'Uln .illuuail lr sirn au (ralilelirlid-\ngr Il l'un msaail plus si lr (eu le plus IMMU S'rV\aiti|ii btiliarl uii niait >lf l Irdumjc L'IIIIPSI murl du iiiliilfs Flamlri'sau rtrurgris. L'antre 1 1 mort dans un tut J'aulonuf drllcuri. L'un iir fui plus I|II\I:,I' JDIM'I l'autre u'csl plus qu'un marbre lais, saisis d un SJRJUI lrniel el soudain. lia enlend.daos la nml,pleurer cotre 1rs arbres, le bel sur liiaaeuier, U Terre sur IUJ111. laurier Blht.M Notre Ministre Paris Le Figaro publie la date du .'Il Aoi'it: \I. Aristide B land, minia li( des allaires trangres, a reu hier le colonel Nemours (pii lui a remis copie des lettres l'accrditant comme ministre plnipotentiaire de la P, p ti b li q u e d'Hati en France . Le mme journal annonce aussi que le gouverne nent del Rpublique d'Hati a lait choix de S. Exe. le colonel Nemours comme son reprsentant la septime session de la Socit des Nations. Noire œiL ... a vu, samedi dernier, Atlantic City, un gentleman pris d'un om >ur soudain el irrsistible pour la Carmen, l'norme Carmen al lui offrirda la bire discrtion. ..vil le COUple surchaulf se mettrai danser, si bien qu'ils ne tardrent pas rouler, lotis deux sur la parquet. Le gtant revenait de mettre en terre un copain ; il portait complet n >ir. chemise mille plis e! taux> droit. Lorsqu'il se releva.il tait dans le plus triste et le plus pileux tat. I n. mardi '1 heures du matin, dans individus qui revenaient d'une veille. qui avait lien dans les parages du PortNational se prendre au collet et se battre furieusement pour une gourgandine. La lutte fut les plus violenU s. L'un des deux adveisaires lit usa ge d'un couteau et blessa l'au'ie la tempe et au dos. ... vil un gendarme mettre lin au duel, les deux hommes taient ronges de sang. La \ntimetul conduite l'Hpital Gnral et l'auteur des blessures au Bureau de Police. ... a vu, mardi soir, rue Amricaine, en lace des Bureaux du journal,sons NOTRB (Eu.! deux cyclistes dont l'une des bcanes porte le No. 118 et l'autre rien du tout, appuyer leurs machines contre la Faade d'une maison, s'asseoir mme la galerie, ayant, accroupies en lace d'eux deux belle-de-nuit, danseuses l'un des petits bals publies de la rue. ... voyait ces .nessieurs et dames prendre toutes leurs aises dans la demi-obseuril de la galerie, sans crainte des yeux qui les regardaient. Libert, libert chrie!.. I ...voit,chaque jour, vers I h. dis l'aprs-midi, l'auto \\>. 27/ s'arrter la rue du Centre et son aimable proprio taire si siesie eu contant fleurette une gentille dactylo aux cheveux blonds, ... prend Un rel plaisir regarder le couple se dire les choses les plus agrables et les plus savoureuses en riant de bon COBUr. Pendant ce temps l'auto, elle aussi se repose et la machine;'! crire, idem. Lu Fte d Christ-Roi %  gu sujet de eette grande .%\>lenm'l religieuse institue par le Souoeruin Pontife, Pic A7, en l'honneur du Christ triomphant et fixe par le Saint l'ire au dernier dimanche d'Octobre, nous receuons celle lettre de l'un de nos abonns que nous publions avec plaisir. Mensieur le Directeur. Comme votre intressant jour nal le relatait tout dernirement dimanche, 31 Octobre, 'Eglis • universelle clbrera la fte d 1 Christ-Moi. C'est le 11 Dcembre de l'anne dernire que Notre Saiul Pre le Pape Pie \l. par l'encyclique Quaa /'rimas, institua celle lteliturgique qu'il fixa au dernier dimanche d'Octobre. Mon intention n'est point de vous parler de celle encyclique qui a t lue dans les glises el o |c Pape expose et les raisons de la date choisie pour celte solennit el les avantagea qu'il attend de la clbration de cette fte pour tous les fidles, mais de Voiu deininder debieii vouloir vous faire auprs du Clerg l'interprte du dsir de tous les catholiques de Porl-au Prince de voir celle lte (selon la dsir mme de S. S.) clbre avec clat et dans la plus grande joie. Nous avons lix la lte un dimanche, dit la Papa dans son En cyclique, afin que le Clerg ne soit pas seul prsenter ses hom mages au divin Moi par la clbration de la messe et le chant de l'oMce; mais aussi que le peu pie, libre de ses occupations ordinaires, ollre au Christ un cla tant tmoignage d'obissamc d d'allgeance dans un esprit de joie sainte. Ah! monsieur le Direc leur, si Crucifix (pic le peuple porta n liiomphe dans les rues de Port-au-Prince le saint jour de Panea tail plac sur l'Ksplanade de la Cathdrale, quelle manifestation grandiose il rendrait encore, dimanche, se u divin Moi! Mais, a dfaut de ce nouveau calvaire, le Clerg de noire Mtropolitaine pourrait exposer le Trs Saint aueeJuanl


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06851
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, October 28, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06851

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
ft
lXR PROPRITAIRE
HPRIMEUP4
Clment MAQL01RE
Bois-Vehn'.
I
- Rue Amricaine, 1358
PVEI10 20 CENTIMES
Actuellement, on peut diviser
les nations en deux niasses :
celles o l'avancement la <|'ii-
lit' parait le meilleur et celles
ol la qualit est brime par un
souci anlisportif de nivellement.
louis Foi est
QUOTIDIEN
TLPHONE N 242
ANNE X-937
PORf-AU-PIUNCE (HATI)
JEUDI 28 OCTOBRE 1926
il liiiiitii 11 lii
*
publions le nouveau
fcivenu, le.') Septeni-
nier, entre l'Etal liai-
sente par Messieurs
rFonibrun, Secrlaire
te Travaux publics et
_ Rouzier, Scrtaiic
iFinances cl la Com-
fonaisc des Cables tc-
les reprsente par
Ls'Bourgel, Inspecteur
npagnie.
.non le verra, la nou-
oiivention.soiisivs.TW
mlcgi Iitive, m -tira
Mailii", Ions con-
omuiiLons ou a min
lianlrie.irs entre I E
Oie, ilat s'eng igeant
Ital signer avec la Cie
irai de concession lui
liant de maintenir, po-
eatretenir un uoniinv
cbles dans les eaux
Ban il de les exploiter
me de la libre eon-
wention
les soussigns:
prharlesEonibrun,
Tbd'Ktaf des Travaux
-UUonsicur Charles
Wcrlaire d'Etal des
I du o.n.nercc,
p-tp^r et an nom de
[Mien, ci-aprs dsi-
pwerncmeiil, en ver-
edcision du Conseil
|-*in.'s d'Etat en date
Membre 192G d'une
1U Cie Franc vise u,;s
L^fBRAPHigi-KS, ci-
.Wgiiela-jo upignie,
Iiear1011y1netranvai.se,
P1 sige social |aiis
"Ifcprsentc par Mr
_W. Inspecteur de
pi'. en vertu d'un
Tl"Hiii a t donn
"r* acte pass en m.-
fnppoit de Matre J.
* ,Ju|our. notaire
Paris, en date du 21 mai liljfi
dment lgalis et enregistr,
d'autre part;
Il a t agr et convenu ce
qui suit, sous la rserve de la
sanction lgislative:
Article 1er. La fV>mpa<
gnie Franaise des Cbles T-
lgraphiques on vient que
toutes les parties encore ac-
tuellement en vigueur de ses
contrats, conventions et arran
genienls avec l'Elal Hatien,
notammeiil ceux des 14 m u
1887, 10 dcembre 1837, 27
juin 1888, *>8 janvier 1890 et 10
juillet 1890, prendront lin et
cesseront 'e produire tout ef-
fet le 14 mai 19*7,
Aicr. 2. La Compagnie
convient en outre que son
contrai avec l'Etil finition en
date du niai lS.Ki, modifi
par la convention du 29 juin
1907, pour la jonction de son
rseau d'Hati son rseau in-
ternational de Brest, a pris
lin au 30juin ltt.6 et ne peut
produire aucun effet depuis
In dite date du 30 juin l92G\le
niiii.' (pie la convention m >
dilien ive
AnT.3. I.c Gouvernement
ayanl vers la t'o npagnie la
somme de P. or 14.294,91, 1 ,
Compagnie reconnat avoir
aussi reu complet paiement
do l'Etat p nu- la subvention
elle accorde dans les cou
trais, conventions et arran-
gements mentionnes aux arti
des 1 et 2. ___
Art. 4. En considration
de la soin me de ". or 35.000.00
payer par la Cie l'it il,
l'Etal renonce exercer le
dr ;:t de reprise dj Cble, du
m ibilier el du matriel d'ex-
i)l tation existant dans les
bureaux de la Cie au M de Si-
Nicolas, au Cap-Hatien et
Port au-"rince. Les biens du
domaine public dont la Cie. a
et conservera la jouissance
dans les conditions actuelles
restent proprit de I Etat.
Art. 5, L'Etat s'engage
en outre signer avec la Cie
un contrat de concession lui
permettant de maintenir po-
ser et entretenir u:i nombre
fixe de cbles dans les eaux
territoriales de la Rpublique
d'Hati y compris ceux quelle
possde actuellement en Hati
et d'exploiter tous ces cbles,
dans le service de coin nuni-
calions tlgraphiques inter-
nationale*, s >;is I." l ;im d.'
la libre concurrence, snul les
cas >.'i u.u ingilit de Irait-
iiK-iit aurait p mrcauic le "ai!
0 1 I in 1. ii > 1 de la C unpagn 1,
et moyennant l'observance
des V-gle.iK-nls (|iii sont OU
pourront tre nus en vigueur
par I E.al en matire de com-
munications tlgraphiques.
Art. 8. Sur la somme de
P. or 35 000.00 prvue en l'ar-
ticle 4. un premier acompte
de P. or 15.000sera pay par
la Compagnie dans les 15jours
qui suivront la date de la saac
lion lgislative de la prsente
convention; le solde sera pay
eu deux lermes gaux de
10.000 chacun les 30Ssple.ii.
lembre 1927 et 30 Septembre
1923, avec un intrt de 7 0/0
la n partir de la dite sanction
lgislative sur toute balance
impaye, la Compagnie ayant
la (acuit de se librer avant
les chances susdites.
Aicr. 7. Pour I e dition
des prsentes, les parties li-
sent domicile, l'Etat Hatien
SU Dpartement des Travaux
Publics ci la Compagnie en
ses bureaux Port-nu Prince.
Fait en double original
Port au*Prince, ce jour, 90
Septembre 19j(i.
Sign: FOMBRUN, lia ries
ROUZIBR, L. BOURGET.
Impart
^tot* lerrell
ty. l|e celle semaine.
l**t& MKMMKLL a
{*l>partcincnt des
Wrieurn, accom-
f Monsieur Christian,
[Jvmu Charg d'A-
5fw*tairc d'Etat. Ils
J**US.cn audience
1 lalais
tllt
Nati
l*Msu.iu
F "*publiqUP.
"i il
par
rr-
VAwl'assa,le
;tn""'<
a t
Amri-
eette se-
lon nou
;;;;,,c * mani
lUs, dura ut
r-nn.^.. ,u"-aiil
km, (IU,1' passes
Put
SL1^ lparl nous
NSe,lue so
Bception
Il y a eu lundi soir une bril-
lante" rception chez Monsieur
Georges Merrell Jr., Peu de
Chose '. (.'aimable et distingu
diplomate a dsir, avant de
quitter Port-au-Prince, o il
laisse tant de sympathies, pr-
senter son successeur, Mr Cross
& ses amis et aux personnalits
du pays.
Charmants rception o la
lumire vacillante des bougies
aux couleurs vives mle celle
des ampoules lectriques don-
nait, parmi les toilettes claires
des dames et au milieu de l'ani-
mation gnrale une note de
franche gait.
Remarqus parmi les invits :
Son Excellence M nsieur Ed-
m nid Monta*, Secrtaire d'Etal
dai Relations Extrieures et Ma-
amc Moulas, Son Excellence le
Gnral John IL Russell, Haut
Commissaire tmrlcehi et Ma-
dame Russell, Monsieur H. P. F.
Edwards, Charg d'Affaires de
Si Majest Hritauniqu.' et Ma-
dame Edwards, Monsieur Ed-
niuuil Hclmkc.Charg d'Affaires
du Reich Mlemand et Madame
Helmcke, le Colonel Mvers.
Mr Ernest Leys, Chef du Cabi-
net Particulier du Prsident de
la Rpublique.
La Dr VV. Cumberla.id, Con-
seiller Financier et Madame
Cumherlaiid.Le Capitaine Coolie,
Ingnieur en chel de la diree
tiun des Travaux Publics. Mme
Cooke et Mme Paurc, Le Gn-
ral Turrill, chel de la Gendar-
merie. Le Dr Peterson, Sous-
Chef du Service d'Ilvginc el
Mme Peterson. Mr Woorhies
Directeur de la Banque Nalio-
nale de la Rpublique d'Hati.
Mr Andr Chevallier, Adminis-
teur Gnral des Postes et Mme
Chevallier. Vr II. P. Davis. Se-
crtaire-Directeur de la Cham-
bre de Commerce Amricaine et
Mme Davis. Mr Flix Courlois,
Chel de Division au Dpa le
ment des Dlations Extrieures.
Mr Abel Thard. Chet du Pro-
tocole, etc. ele,
iauikz immli
Antjle des Rues du Magasin tlt
.'Etal >>t des bronls-Ptirts
Chaussures pour bain de
mer.
Grande Loterie
50 Consistant en un splendlej'immeuble sis ai
J'| l'ort-au-rnnce &
fente John Brown Ho ISjO *&
2$ l 72 lots gagnants en espces sou? le
patronage J un Comit compos uV|:
MM. Emile Deslandes,
Edouard Kt-lcve,
Alexandre Viilejoot
P. J. Mes il!.
H,(IOO
BILLETS
$. 5,00
I.C bILLETS
I Lot $ 2,001)
I 1,000
10 100 1,000
20 ^0 1,000
'20 Lots P.30 P.600
iO 1 ;20 4000
100 10 1,000
^ jRi? rU 'X* *2? 1 -' %? &* '1* 'X1 1* & Js Zt '" -I* 'ta 'i* te 1 ? "
Incendie
Hier, vers 1 heure du matin,
dans la nuit calme, claire par
un clair de lune magnifique, la
Sirne, lugubrejetait sur la ville
endormie, son sinistre cri d a-
larine.
C'tait un incendie. La leu, en
effet, venait d'e'aler la rue
du Mexique, l'intrieur du
Magasin de M. Antoine Moussa.
Ce llau se dveloppa rapide-
ment, si rapidement

c la fa-
mille Benjamin, qui habile l'ta-
ge de l'immeuble, n'chappa que
difficilement aux tlammaa.
Bientt le l'eu se communiqua
aux maisons voisines, droite
une maison basse occupe
par M. Meu/.v, commerant en
verrerie et doile l'Imprime-
rie du Courrier II1 tien . En
un instant, les.'{ maisons ne lu-
rent puisqu'un loyer incandes-
cent d'o de grandes el hautes
flammes rouges s'levaient, me-
naant les quartiers environ-
nants, parpillant dans la nuit
des milliers d'tincelles et de
flammches.
A 1 heure 20minutes les Pom-
piers commencrent les manu-
vres pour combattre le llau.
Dix millOtes plus tard la grande
pompe cuirait en action. A la
grande lance dbitant rapide-
ment un fort volume d'eau, s'a-
joutaient trois autres plus peti-
tes et de moindre* dbit.
Sous l'actirn combine de ces
(piaire jets inondant la loyer
mme de l'incendie; le leu s'apai-
sa peu peu. A 2 lires du malin,
il tait compltement teint.
Toute inquitude se calma el la
foule des curieux, accourus sui-
tes lieux du sinistre, se dispersa
lentement, chacun rentrant chez,
soi pour reprendre sou sommeil
interrompu.
Vn homme ment
de la rage
Lundi dernier, Hcaug .dcu
xime section rurale de la Com-
mune de Gauthier, un habitant
de l'endroit nomm Jeancj Jean,
qui avait t mordu quelques
j mis auparavant par un chien
atteint de rage, esl moi I des sui-
tes de Celte terrible maladie.
C'est l'occasion de rappeler
tous la stricts observation de la
loi et des arrls communaux
concernant ces animaux.
Administration Gn-
rale des Postes-
AVIS DE DPART
Les dpches pour ( New-Y.
d recOpar le steamer Cristobal
seront lermes mercredi .'< No
vembre prochain.
Port au l'rince.lc 'SI Octobre
1920.
Les beau simp's
Le Vieillard
et l'Archan 10
D.'j\ puwur'.ssmil luiolrs I m> cfUt kfllSI
| flraiiij'!
D Mil !.i fanae all l'un pr nsMinl li' mI(W|I bira qu'im I'; iur|,imjp
L'a Irr, iUui|il,ihl 1rs ,nrs uul i*j perJre et
hntun
Lu1 vub'ail IVtuilf a'Idinrr son tljuikran
L'Uln .illuuail lr sirn au (ralilelirlid-\ngr
Il l'un m- saail plus si lr (eu le plus Immu
S'rV\aiti|ii btiliarl uii niait >lf l Irdumjc
L'iiiipsI murl duiiili- ilfs Flamlri'sau rtrurgris.
L'antre 11 mort dans un tut J'aulonuf drllcuri.
L'un iir fui plus i|ii\i:,i' Jdim'I l'autre u'csl plus
qu'un marbre
lais, saisis d un sjrjUI lrniel el soudain.
lia enlend.daos la nml,pleurer cotre 1rs arbres,
le bel sur liiaaeuier, U Terre sur IUJ111.
laurier Blht.M
Notre Ministre Paris
Le Figaro publie la date du
.'Il Aoi'it:
\I. Aristide B land, minia
li( des allaires trangres, a
reu hier le colonel Nemours
(pii lui a remis copie des let-
tres l'accrditant comme mi-
nistre plnipotentiaire de la
P, p ti b li q u e d'Hati en
France .
Le mme journal annonce
aussi que le gouverne nent de-
l Rpublique d'Hati a lait
choix de S. Exe. le colonel
Nemours comme son repr-
sentant la septime session
de la Socit des Nations.
Noire iL
... a vu, samedi dernier, At-
lantic City, un gentleman pris
d'un om >ur soudain el irrsis-
tible pour la Carmen, l'norme
Carmen al lui offrirda la bire
discrtion.
..vil le COUple surchaulf se
mettrai danser, si bien qu'ils ne
tardrent pas rouler, lotis deux
sur la parquet. Le gtant reve-
nait de mettre en terre un co-
pain ; il portait complet n >ir.
chemise mille plis e! taux- >
droit. Lorsqu'il se releva.il tait
dans le plus triste et le plus pi-
leux tat.
I n. mardi '1 heures du
matin, dans individus qui reve-
naient d'une veille. qui avait
lien dans les parages du Port-
National se prendre au collet et
se battre furieusement pour une
gourgandine.
La lutte fut les plus violenU s.
L'un des deux adveisaires lit usa
ge d'un couteau et blessa l'au'ie
la tempe et au dos.
... vil un gendarme mettre lin
au duel, les deux hommes
taient ronges de sang. La \n-
timetul conduite l'Hpital G-
nral et l'auteur des blessures
au Bureau de Police.
... a vu, mardi soir, rue Am-
ricaine, en lace des Bureaux du
journal,sons Notrb (Eu.! deux
cyclistes dont l'une des bcanes
porte le No. 118 et l'autre rien
du tout, appuyer leurs machi-
nes contre la Faade d'une mai-
son, s'asseoir mme la galerie,
ayant, accroupies en lace d'eux
deux belle-de-nuit, danseuses
l'un des petits bals publies de la
rue.
... voyait ces .nessieurs et da-
mes prendre toutes leurs aises
dans la demi-obseuril de la
galerie, sans crainte des yeux
qui les regardaient.
Libert, libert chrie!..
I
...voit,chaque jour, vers I h.
dis l'aprs-midi, l'auto \\>. 27/
s'arrter la rue du Centre et
son aimable proprio taire si
siesie eu contant fleurette une
gentille dactylo aux cheveux
blonds,
... prend Un rel plaisir re-
garder le couple se dire les cho-
ses les plus agrables et les plus
savoureuses en riant de bon
COBUr. Pendant ce temps l'auto,
elle aussi se repose et la machi-
ne;'! crire, idem.
Lu Fte d Christ-Roi
gu sujet de eette grande .%\>-
lenm'l religieuse institue par
le Souoeruin Pontife, Pic A7, en
l'honneur du Christ triomphant
et fixe par le Saint l'ire au
dernier dimanche d'Octobre,
nous receuons celle lettre de l'un
de nos abonns que nous publions
avec plaisir.
Mensieur le Directeur.
Comme votre intressant jour
nal le relatait tout dernirement
dimanche, 31 Octobre, 'Eglis
universelle clbrera la fte d 1
Christ-Moi. C'est le 11 Dcembre
de l'anne dernire que Notre
Saiul Pre le Pape Pie \l. par
l'encyclique Quaa /'rimas, insti-
tua celle lteliturgique qu'il fixa
au dernier dimanche d'Octobre.
Mon intention n'est point de vous
parler de celle encyclique qui a
t lue dans les glises el o |c
Pape expose et les raisons de la
date choisie pour celte solenni-
t el les avantagea qu'il attend de
la clbration de cette fte pour
tous les fidles, mais de Voiu
deininder debieii vouloir vous
faire auprs du Clerg l'inter-
prte du dsir de tous les ca-
tholiques de Porl-au Prince de
voir celle lte (selon la dsir
mme de S. S.) clbre avec
clat et dans la plus grande joie.
Nous avons lix la lte un di-
manche, dit la Papa dans son En
cyclique, afin que le Clerg ne
soit pas seul prsenter ses hom
mages au divin Moi par la cl-
bration de la messe et le chant
de l'oMce; mais aussi que le peu
pie, libre de ses occupations or-
dinaires, ollre au Christ un cla
tant tmoignage d'obissamc d
d'allgeance dans un esprit de
joie sainte.
Ah! monsieur le Direc leur, si
Crucifix (pic le peuple porta
n liiomphe dans les rues de
Port-au-Prince le saint jour de
Panea tail plac sur l'Kspla-
nade de la Cathdrale, quelle
manifestation grandiose il ren-
drait encore, dimanche, se u
divin Moi! Mais, a dfaut de ce
nouveau calvaire, le Clerg de
noire Mtropolitaine pourrait
exposer le Trs Saint aueeJuanl


' -
M: MaTIN- 2K Octobre 192G

FAIBLESSE
DBILITE
.

gop4i-iur
*t^ c:nopn
fcESCHlENS
[ Hcmog'.obilia
'u aaS Rfes^ra t.ut.r^.......-->______
C'est du Fer
que votre
Saw.g a besoin
Le MOI qui M contient pas de fer, manque de
force et Te vitalit. C'est du sang appauvri qui
cause facilement de la fatigue, manque d'nergie,
cpuisemerit nerveux et un san nombre de aenaa-
al___________:__I > j-j. r,* nalnmitiiKaiM T n fur il4lt lift
avant et mndant les offices, or- lr.i^alio.i oudyeloppement
donner aux fidles do \isitcr agricole cl indiquai
aux
rgl'.ae, de pavoiser leurs mai-
sons le j parer 1 la clbrer dignement
par un Iriduum. a Ce sera voire
devoir, ce scia voire rle de
veillera eeque avant la lle an-
nuelle du Cluist-Koi.des intruc-
lions soient donnes une date
fixe A tous les paroissiens v. ( lui
cvelu;uedu Pape),
"il aeroil aussi souhaite"-, Hr
le Directeur, que le (louverne-
inent, pour que celle tte ait
tonte aa signification et sa plus
hau e porte, s'aaaoit _pleine-
ment sa commmoratioB.
Ceat avec plaisir que tous les
fidles le verraient conUtbuer
lui donner le plus grand clat
possible.
Agrez, Mr le Directeur, nos
bien rcspectucus"s salutations.
IN ABONNE
N. 1). L H. Inutile d'ajoulei
que nous nous associons pleine-
ment aux pieuses suggestions ue
noire Abonn.
Le C.oiivernctiH'iit est con-
vaincu. Messieurs les Conseil-
lers de ces projets vous apporter*/.
l'inlassable dvoueyient (|iie
vou < n'avez, cess le consacrer
la grande u-livre de rorga-
nisatioQ du Pays.
Je suis heureux ne Saisir
cette oit. sion pour vous re-
nouvel., Mes i 'iirs 1 s Con-
seille rsd tat, l'assurai, :e de
ma h litte considralirii.
BOHNO
|lin.incj' .i i ii'i -^w. *-v .... ....... iii -----------
tions peasimiates et calamiteuae. Le fer eat un
des lments principaux de notre alimentation
quotidienne; mai beaucojp de personnes uaent
beaucoup phM d'nerRie qu elles n'en produisent
et d'autres n'ont pal aw*s de vitalit pour ex-
traire uftamnMnt d'anarsai m leurs aliments.
C'est pour a que tant de p; .sonnes faibles,
nerveuses, qui se fatiguent facilement et sentent
1 !Ufl force.! et vigueur s'pulaWi ont batoin du
puaunt reconsOtuant le Fer Nuxal. qu'ur
grai-.d nombre de mdecins emploient dans leur
i ratiqua pour reconstituer le prcieux fer dans
L aar.j. Li- Ker Nuxat contient du fer organique
c.nmc celui du sanc mmo, fet ses rsultats bien-
fi- ints r.ur l'orgar.isme peuvent s'upperctvoir
dit K* pri'mires d.*es.
CCn.-ulement daus Nmalnai sont aufluwnUa
peu i iitconiiaJtrnactioaracoiiUtUBBtdi
ton tes forces.
En iuttica votre sant si vous ne vous sente
et vigoureux, iiren.-z le
:' its. A :' rd'h l marna voua pouvez
l'aJhatsf tfac votre pharmacUn.
!

M
Conseil d'Etat
1E MESSAGE PRSIDENTIEL
A la sance d'hier du Couse.
,,,.;,.,,, ,()lls les Secrtaires dl.Ut
taient pr-enU. Apres louv -
turc de la sance, le ScC'tare
d'Etat de l'Intrieur, M. '''-'J*
rinl.run. donna lecture d Mes
Mge du Prsident de a H >
blioue exposant au grand Corps
tSS&ff-la prsente aeaalon
eitraordinaire.
Voici le texte du Message .
1 iherl Egaill Eralernil
RETllSQUE D'HATI
Port au Prince, le 27 Octobre
192o,anli2rnede\'Indpen-
dance,
TRorno
Prsident tje la limibliqi*.
Message au Conseild'Etat
Messieurs les Conseillers
d'Etal.
Durant les quatre .nos de la
dernire session, vous avei
SSSS une ttche lgislative
&&&&
de nlusen plus.
Vous y avez, donn la me-
sure de votre patriotisme e
tmoiao de votre sens vise
des intrts vitaux du pays.
Je viens aujourd'hui vous
Conviera poursuivre d urgence
Site lch* dans une nouvelle
BMion extraordinaire.
11 tes projets suivants seront
dposs devant volrt Haute
As emble
la __ Projets de loi sanction
nant la Convention TMgn-
phique internationale et di-
Krtacconlacomnirclaux.
2a_Proiets de loi modifiant
le tode d'Instruction crimi-
nelle le Oue Pnal e la Le
pUlS'lon relative la Mag.stra
3 projet de loi modifiant
laV.idelSSl sur l'ordre des
Avocats, celle sur le l.nibre et
cYllc relative aux Ollic.ers de
iKtal Civi'
la lL
VAsils franais
Nous rappelons que c'est di-
manche prochain, 31 Octobre
qu'aura lieu, l'Asile franais,
la -raude lle thtrale el musi-
cale offerte par Mr el Mme
Clu stinn foicou avec le co.i-
c a.is d'un group d'artiste.^
Des co.iiptoiis bien garnis de
huilions li(|ueurs, cr.ne la
glace sero.it la disposition du
public. La pailie thfitrale com-
mercera i ."> heures prcises.
De bc iux morcea i.\ seront in-
terprts. Nul (huile qu'on n'aille
dimanche, l'Asile fianais, pas-
ser d'agrables moments.
La fivre typhode
/.c Service National tCHygine
Publique nous commumaue :
Au cours de la semaine iiuis-
sant le 23 Octobre I92\ 1<> cas
suspects de livre typhode ont
t dclars Porl-au Prince.
Sur ce nombre ."> ont accus un
rsultat posi if par le moyen de
la raction^ idal. Pendant celle
mme semaine, aucun dcs d
celte maladie, n'a t constat.
I ar ces renseignements, on
peut donc infrer que le mal est
en pleine dcroissance.
,;.- ;. : 1. F. > Il ' >
, slLtaDdaet immdiate que nota
, lit Uiipsdc |.rp*ror
isur ce py i -r
cjcM^- i . que r.ous
, ii luis i droite. Vou trou-
! "-
,. .: comiMIaaan )'.:.:;ais.
La reine Marie
ter ait rappele
en Roumanie
Le Charg, d'alfair* rou-
main dment cette nou-
velle
LONDRES L'Observer
publie une dpche de Vienne au-
DOa-tBt q Koumaoie a CLvoj un ctblogram
me \i rtioe Marie aux IfilatS-
Unis lui anjolgatat de retourner
hnmdtlment a euut des erili-
qiics dobt elh- es1 .'objet lesquelles
por eut irjiiihce, la d'gnit et
au | r il g d* 'h dvnaie.
M:\V YObK Le charg d'allai
Tes de Roumanie a dclar ans
fondeotent la rumeur d origine ta
glaise d'aprs laquelle la itine Ma
ne aurait < rapLele par 1 *oi
P.-rd.uand. Dass 'es milieux mon -
(lain- ( n ne croit pas ctttc dcla
lalion diplomatique.
.... p.,,.,1,. cnniiiil de mardi ihtlises don| les yiix
Hdiictioa considrable
s;i\ Ql-ANTITi" AUTICIXS JU J
'(~: . ,,, tiimer sur les nouvea:ix prix de cos article et
Nous attendons votre visite
SMWSM&f^i aHaSafflalfiBBa1fiSl
Accident de la route
Avant-hier app's-inidi, le ca-
mion Notre-Dame de Lourdes
qui lait le trafic antre l'ort-au-
Princeet .lacinel o chavir entre
'Irouin el celie dernire ville.
Le camion rentrait la 'apihile.
L'un des passagers, le l're lier*
nard, ur de Rrarfd-Bosier a
t lgreinenl bless.
('.est le chauUeur (ifoiges
Palauquel qui conduisait la voi-
ture.
Interruption
du Cble franais
Les Bureaux de la Compagnie
du Cble a l'ort-au-l'rioee ont
donn hier, avis que la couunu-
ni.alion Cap-Hatien New-
York e l interrompue, l/s U*a!.c
Sst acl cm n via Sai Uag de
Cuba s.ms changement de taxe.
letlc iulerruptioil est due,
sans doute, la tempte mil
lvitiUr la c'.le Kst des Ltats-
l'nis.
L'oapauan i Cuba
UHatahe L'ouragao qui11
pass sur Cuba mercredi deraier
b compltement ravag l'Ile des
Pins s'il faut en croire San liams
qui revuaneut docte l e s.lue
i l UVU ; au sud de U.ba ; fc Nueva Gerlou
io__ Proietl de loi modifiant ia vieill g'h-e cathe'iqup, la mai
'..... rie et la plupart des autres dilices
toat ea reiuM un lipi a' d lo tu
ne a t i ab'i dans ('btel tt lou
tee le personiif qui re lOSl pas
Kr.vemeut blesses y snl soi-
Jne* p^r t un que
Les grands raids
ariens
LAS PALMASi>CaaarieO L'a-
aiateur brsilien Braga venant de
Gibraltar est ainv daus ci Ue
vi U i.vn.l m s 7 heuits pour
luire la" traverse.
DEUILS: __
Nous avons appris la mort de
Mme Vve Ale\is licnoll, ne
Maria-Madeleine Blanche (iaet-
ens, survenue avanl-hur 10
lues du soif, ' es iV.nr.ulles
ont eu lieu hier pre -mi li en
l'glise (lu Sacr- geau et l'inhumation au cime-
tire l'.\liicnr.
On nuis annonce le dcs
de Benjamin rermain, ancien
Magistral Communal de etit
Trou de Nippes, survenu avant
hier. Les l'uniailles ont t
clbres hier ea l'glise parois
siale.
NO'IS a.ou? t puib.uinenl
rarprls d'.-pprendre la mort de
KM -m-: Vve Achille Claslia, aie
Tiasttd -N-relie survenue marJi
dans U nuit Les funrailles ont
eu heu hier apr-mi .i la Ca-
thdrale.
Au* p-.reut prouvs partes
deuiis i"s cuvoyona nos vives
coj o'.c..r.ce.
la iAgislalion scolaire ;
5o_.lroietsde loi relatifs n
Vuanisation poslale, a \\ \
eniiida Commera, aux cour
tics et agents de chag[.
{\ Proiets de loi rel;
s tlgraphiques, au
lliBtit4, eryiee du Cadastra
; organisation lectorale, ;l
mait le non, de- tus Met
'ui des bless* uai centaine do( t
21 grivement.
U PLUS ANCIErlriP. ET LA PLUS ETFICACB
IrlJECTION PEYRARDI
O'ALGER a
conlrt It BLENNOHHKAGIE
ol lou, coulement, ncl,n,
eu rentt.
'2*31 Arabes guris
>.iw| sur 232
J *ej^/ 1 i trnitcmvnt r,l complta
DRAGEES PEYRARD N 1 ?: KITINE
<)Ui calment la douleur, clarifient le unaea,
I unlier.t le wng cl gu^rittenl la cyttite.
rot il I HONNES PHARMACItS
SPOAUftS Pl.YRARP. 46. n. it Crwll. PARIS
L'Autriche
et VAllemagne
Le retour de Guillaume II
en Allema(|ne
Pu,is D no ci BssSB, M. Loebe, pr-
sident du II iih-lng, a prdil e
r.itl.icliemaot !e l'Autriche l'Al-
lemiigue.
Blea que de beats fonctionnai-
res ment dclar que le }jouveme-
m nt na penaettrait pai li retour
d- 1 ex-amp- ruur (i lo'be. pisident du Rfitcbataf, io-
l rvitw ni q .e les socia'-dmTTitc- sant
d:tt;r;nins demander ;iu lleicli*
tag q ;c de m-sures ?oieot pris s
piur emp lier \>. niant de l'an
cien souverain aprs 'o mois de
Juillet, limi'e lixe par la loi exi-
lant lo llolieoidlern.
le Panama est fe*
m aux Japonais,
aux Chinois et
tux noirs des An*
tilles
PaNaMA Une nouvelle loi d im
migration interdisant toute DOU-
vellcimmgiAtion ajapOBSl'.on-
nois etdhia lous dans a Kpup.t-
que de Panama a t a|ytMa
Dftr l Pr U.Snl. Cette loi ..'tnd
yssi l'entre dans lo payi des
noirs des Antilles et des G ;nes
d.ntla langue d'orgiue n a p,s
i l'es. aee'. Elle as apaltaae
pLVau.noinv.-na.t de Amrique
Latine oad-el'Am nia. du Nori ,
dPlaslalel sis lies < rw
R:n!>n, pour tr,v ,,' r inCj
d.; Pansm* eoiame d st prtfi
dans le trait* cooe ..ae-: lasHMS)
Uais, ___
Ode tempte
aux Etats-Unis
Par etUe franais
Nkw York, i6 Octobre ^- Une
violente '.empte a lait rage hier
dans h rcioo est d;s Etatt-lliUS,
A Pttec o et Ner-li i y l'our*
tfia a radad' aoiODPaiii ar-
bres et s c-us la cli le des p -
teaai dw ligne.- llfgssph.qgee et
tlpho-iq'i---. Oa 'g i 1 djuna
di/aiae de victimes.
Mort d'une deseen
dantede Napolon
Il IUN La princesse LaetitU
Napolon Bonaparte, ta U u coi
d'Italie, est dcde.
La terre tremble
en Islande
HKIJAV1K ( Is'ande > lu vio-
ler.t tiemblement dterre a caus
i!e siieux dommages i l'I'-ini
lectrique et plusieurs JiSces.
L ville est plonge dans Pobaai
rite et e* i dustlci sm;> isanl ,f>
lluide 'ec.rique sont safaljaaSi
Vne bznqU int>r
nationale pour le
paiement dis
dettes
P.mus La possibilit de crer
nne organisation de banque inter-
u:i ionale & laquelle taule il', irop-
I t mirait les ivsrourci's nccs*ii-
i"~ pour le paiement d-;!* dettes d
I -ne par versements arilslaa
t seggr.e daus une de!aritiot>
laits oujouid'h.ii lAssjciitcJ
ir ss par Mr Alrien Darisa. pr^i
d nt de la couimission spciale di
1 chambre des dpute?.
Un camion
tant des bom\
exploseiau
satjedu Shah
Perse
1 l'iaicurs blesses
7tllKHAN UncMSj
tant des bombes a lait c|'
bur le pas^ag
du Shah I
l'iusieurs noulati de l'eKO
t bless. Le moaarqrti
tstaf.
i

Le Lteaut
associe
confort le p*
luxtW
Dans les voitures touristes Dadas Br|f'u,0i i'
i r\oad'.,ter Sport la vraie beaut et le p
.^Tv sou'. Iiabilement conbias' . Q \aqui >T3
t / t La carrosserie et le capot sont peints ea u\|pilo,i|0
"1 chauss d'un simple filet }" JJ" d'E^01 "fl
\ lidl et c morlable est gris en vrsir. peau |
la main. inrteu)*** ^HdU*
] Voila une toiture qui engage J0^do<***a
et les dames qui tiennent c e q r',eu t intres^
| g ,ut. Cet avertissement est ^.Weawn ^ |
cette beaut particulier, c'est u n produit
de rputation mondiale' ip:.ui U Y *.! U-
Parmi les accesoires P*"".'' 08iurel V'tl
: leur brvaze avec *e eiwf-^ ^p.djiaa ,
M roues en bois naturel.rembltne^e 1 e aU,o0?aUqjJ
9] kls. une vitre d'une P'^^/fful un W1*
| phares el petites lampes tonne d odu
1.500.00
2150.00
Touring Car Standard
Sedan Commercial
Screen Commercial car
Chassis pRlNCE
KNEER'S GARAGE POBT-*8"
=7=^ al? aff-fpli^FV
** kl ira
| A. DE MAXTkS 8c CO, R| m*'-rvU V
,ip


LE MA UN- MARDI 28 1920
Cv.~-7
I
Or
ug.Le Boss fCo
qents Gnraux
m&&&M&&&M&&.*******&&*
La Mode d'aujourdhui r
clame ces bas qui ont
une apparence parfaite.
ffohproof
H AS nOLEPHOOl
IL ne suffit pas p M kas surit flairs. |!>
']'>i.-:ii ftw v.ni- Jh'.ihi. Cal mm <\w
Uu8 le bi.v Holeprof-complcl, bril-
lait* el impeccables rcutniiaBl sans concurreoce
an eiigeicts de la mode arlutlle.
I.i iiiiryM' i\i|uise et le beau luslie du llllll-
FlOF uenoeil de te qu'il i'j ealre que des soies
dt la plus fine qualit prpares suiunl les protf-
di des Haufadires traugres, de laoo cii-
aener ler beaut.
(ependaul, nalqr leur appareure saus gale
les bas IIOIIHIIIOF sonld'uu priintili'rr.De plus
U.-. sut d un louij usage, peinent tre Ins son-
!, en gardant leur aspect neuf, frais elelrgail
M0HR4LAURIN
Agents
Port au Prince
P, O.Box 322.
l'ne gruiule varit de tous style en
pure soie japonaise et d'autres arti-
cles de mercerie peuvent tre obte-
nus dans toutes les couleurs.
S

i
m
gr



fit


&
&

"Silver Standard"
UN ncessaire Valet
AutoStrop d'i:n prix
modique, comprenant un
rasoir argent.untui cuir
argent et 01 vrug, ua cuir
a repasser et is lames de re-
change, le toutdans un solide
crin en cuir noir gaufr.
Aussi, le "GoW Standard",
ncessaire contenant un
rasoir plaqu or et un tui
cuir dor, crin nurron.
Tous deux sont eu vente
chez votre fourr.isicur.
Rtpificuttnt:
E. p. pawi.ev. rsil m fiana
Le Ravoir
Valet %
AutcrStrop
rase, netuic et ui^uise
la lame, sans dmontait
oy s m.-
OH Tablets
Drages d'huile do Foie de Morue
En stock chez :
Geo. JEANSlSME & Go. Agents
rour un rappro-
chement franco-
allemand
TOCLOUbE Le professeur
Bergslraesser, dput au Hcichstag
a parl aujourd'hui du iapproche
mnt franco-il matni dau* une
confrence 11 a reconnu laUia|>f e
de si- mbreuses privct'ns fr:-i.-
c i p.- oi.tre l'A lirpagr.e, ce d< r-
n p ys devra pro"vei sa boni e
f i pi la sincrit de ses tela s
Lh i> urnaux dc'hr.tl qu'il i -
combe i 1 Allen, gn drlt e a
France dis proposition* dis les
dutnaic es finaj if r, ceonou.iq. e il
politique suscv'ibl-s de rompen-
u r le- droits e! garanties qu'on de
manie la France de saciitiir.
1 II MLI 11 Hll. >
A louer
Un piano en excellent tat.
S'adresser an Bureau du jour-
nal.
gi1^aMS^
Viennent d'arriver
Boules de Tennis
Boules de Tennis
P. 7.50 lu douzaine.
Pice de rechange pour r-
paration de Bicyclettes, la
Caribban TRADING L"
Successeurs
W. Quintin WILLUMftC-
Vente l'encan
La continuation de la vente
l'encan du mardi 20Octobre
1920 aura lien vendredi29Oc-
tobre de Va ni les portes de la
Douane K) lires du malin*
Montbrun KLIE,
Kncanteur public.
.......
Stnographie anglaise
Enseigne en kngiU
Ecole Spciale "e ^Stno-Dactylo
giaphie. 310; Rue l'ro.i, Port >u
Prince, Tlpho.-e, 20.
Demander pro-peclt s.
Golombian Steamsbip Co k
le steamer "Baracoa" venant de lew-York
He via les ports du lord est attendu i Port-au- h^j
M Prince le";2S Octobre courant. Il repartira le y?
m mme jour directement pour Jren.ie on route y^
[pour les ports de la Colombie prenant Irt et \-^;
pimijui.
^ Port au piince, le 25 Qetobre 19.;6
( ) Coloiiibian Stcamsbip Compa.y Inc.
*Gebara&Co Ageal

$3
Alamiaum Liae
New-Orlaas 4 South America
St6a;i.shit> Ua lac


te
^E*jroelna.inso\xr fl'5*

Port-au-Prince "JE-Iaii
f5*
steamer *'lils" ayant laiss Mef-rlans W
j;'{le 22 Qctoobre sera Poii-au-Prince le 2# *'
C'vavtc 380 tonnes de marchandises. S
5J5 le S eann r 4 Cbr.stian KiOtjb" laissera New- S
w^Orbian. le 3 I octobre dneiteuient pour Por. &5
Sau-friuce. jjg.
.j: Porl-auPrince, le 26 Octobre 11)26. ^
SI A- ^ iATriS JL t;o f$
Agenls *^.
p1
i
1
5'i
Grand hlel
De FRaNCE
P. P. PATBIZI, Propritaire]

^^^^W*^$^^^??8? M^fWLMHI
.IJK
. f Hambuni Ainerika-LInie
nf Cet Etablissement renomin dont l'loge n'est plus laire tj3*
^3* vient l'tre compltement restaur et remis neiii. Les *-j3
jj hambresont tout le confort moderne, le service irr-aj
i5 prochablc, le Restaurant soign est de tout premier^
'. ordre.rilolel n'ayant rien nglig pour l'aire plaisir s.. (
V a harinante clientle. ^*5*
ti) Mr. PATBISI, qui pari bicatot apportera son retour 5
ti de France de nouvelles amliorations qui donneront la ,*.
plus entire satisfactions laps
DJEONER In CARTE, TABLE d'HOTEl
PLAT du JOUR au CHOIX
C'r
Insurance Co
lne des plus fortes Compajjnies
canadiennes d'assurances
sur la vie.
ug.Le Boss & Co.
l.e S S (ii uiH'wulil ist at-
tendu ici le il Novembre par
liai Ki Irt de l'Europe.
T'oit au rrinccle 26 Od. 1920
OLOFFSON LUCAS
m^ rt pour "2<.'!i" U I
phospiIk- :
PALIERE8 j
Le meilleur ili&ent les Eafwils .
iQ Pension au mois, la ternaire, aar jour ;&
Xi Garage mis gratuitement la disposition des voyageurs >*
zi Bains, Douches toutes les heures ''<'
g Tlphoae : 1 341 $$
*^; Dans let Megasins souches ,l'Htel, ou trouvera ion *&
'-'* tes sortes de provisions. Vins, LlQUBURS, Ciovhi n i:s, ?-*
t S'ixsd'Esr.vGNE,de Bouhooonb, d'iTAUB,Grand choix de
j Conserves. r -Z
>,:4 On y trouve l'arrive, pendant le sjour ou au de- *
JT* part 'oui ce que l'on dsire au *'2*
GRAND HOTEL de FRANCK; P.P. PATmn,VropHetairc
;*^
depuis l'.'no da ' ' "";
et pendant la arolee*
f*WUTI II RfllIM "S,:';i -'
Kieommandd aux hlr.
qui nourri*9'-t
et aax Conc~letcc*t
U T0UVt PARTOUT

f.v '
, d ! Ttcbsrl*
a>AStin
-<
SI
! a S ****WW!WJ*H
OTREcostume de bain....votre|costumeds ville...
votre COStUuie de soire s;ms compter tous les
autres articles dont vous avez besoin sont chez!
PAUL L. AUXILA
les prix restant 1m mmes...
W4jWwBmwt/W$ii8i

"Kv
-


LE MATIN EH Ocobrc 192
aaiHatittftffir^
Pi
I
m

*:
aimdS

W

*>>
a
I
g
m
1
Le seul remde qui soulage positive-
ment et en quelques instants les plus
forts MaUK d'Oreilles.
inn
d'A$pi--ne ide. Cafine

En vsnte dans..toc'es les Pharmades
Dpt ? ( liez R. C Stadermaqn & C
i
0
cjents
[$Bi
SSi-'
Le lait < n [ou re o | U3 on
'n;.ue aux Etals-L'ais.
Pi m- i nliii enlhtion di s b-
bs Cl des i on ville-cerl.-J.
Le seul l&.t m poudre qui
rnt.Menl I 'r ilu ^ilr.mii-e".
I es trois indispensables-lments 1 la nulritioo.l
Des-ech el strilis dTa|>ts le procxde Jut.-llatmaker >.|
MOMILK Mt le seul'lait de sache en poudra, se rapprochantle
plu du lail mate.ne". De digttlion facile, t'est l'aliment ni 1
pour les bbs.
En vente chez : , ,. ,
3imon Vieux, Alfred Vieux, | l A. Boit, Raphal Brouard,
Madame L. II. Doret | Savinieu Martin, Petit ioave
KRKWEli & Company Inc. Geo. JBANSME & Co
WhOKCHESTFR
Occasion, exception*elle
sa
Parfumerie, de.toul Renre Lotions- |roudrfljSavons.
i Cravates, Chemises, Mouchoir ,Bac el chaussettes unes et mdi
nsjree, rtlclea d toi'etle. Mo tUea, Roil, Bijouterie IM i
ordinaire, articlede nouveaut franau! italienneaun-
ll Chapeaux de toutes i ' 'I IoiiIm n acs.de .ou
Cl; its rnx. Chapeaux pour homme, dames ** |enlants.
gag Chapeaux Panamas Panamas en couleurs.
($) Tout le plus chic et le plu:; conomique se troi.ve en jros
3^j il i n dtail chez
Genaro Rurtado
La Vaison r.ux Dix Villes- Chapeaux
Grand'Rue Coin Ruedes Miracles, en face de Gardiner.
iSIpB
les Seules Peintures Inaltrables
Un gallon de ces peintures convenablement.appliqu recouvre 700 pieds carrs de surface.
les importants difices o notre peinture a t" rnplci\e : ,,
KrL du Secret uf, Turg.iV Eglise. Sant-Joscph l'orl-au-Jn..ce-Bg Iw d. ***
I r. le BtlIsvM Ko%al Bank ol Canada lt.inque;Nationa!ede la Bpobl|qM J_ I ail.,
uc-lrincc B. que-Nationale de la Rpublique d'Hati, au CnWJ T^^^TJSiA
la Kpulliqn. d lEill' Petit C.oAvc Banque Na.lon.le.de II Mg -' ; ,
II que Nationale de la Rpublique d'Hati, Jscmel Comptfnle Electrique, Rue *m n
lluiau du i Matin >, bat amricaine Badio oiportUon, Rue Feiou iioiei
Rue -lu ,u-i Bar T- rmlnuf, Champ de MdrsVitla *,i?fl' !;|^' ." pIon.
" MmIi ,-., Tutgtau Villa L i>q Djeau, BdlevueVdU IUn l mi yielp. I '
Ville -Edmond Mangont, Pi a de Cboee -Villa Maories Ctalera, 1 eu i. o
VI le Ho* Vmwf. Augnale, Boia-Vert Villa Anto-.ne V,l',T'..ft .
Chose llodokhe Bonex, l'eu de l liOM \ ilU Klclncr Anseloi.,- I mgeaii
Vil i bd. Uipiraase, Itelievue Villa Iten Faobert, bete^ue
Villa Mme Veuve BaiLabcoart, Bellc\ue
Vil!,. Rermann Pi-equier, Peu de chose Ville Me A-More', Bellevtti
V la Dr Tbbaud Cbemiu .les Dalles Villa OeWeld Brandi fsldeoce
Vil a Luc Ihard, Bois V*jM Vil'a Luc haid. Avenu John .Irown
i .-veilleurca cousin etu.i,i Architecte Geo B.u.a -- Les meilleurea coni^rucliona
-L i miiueur ^^ ^n Le9 meilkuies constructions architecte Lon Mathon
Po vos comman l r ou tout autre.rense^ucrru i.t, s'adretsir i
Geo. Jeausnie c t).
Rue Prou, en lt>ce de la Battue Naliouule
Cb"
Lecitine Granul Brewer
Le plus actif des Reconstituant
Fortifie le cerveau, la mlle pinire, les W W
rcins'Rend puissants'.et vigoureux les eniants dbites
les lmmes laihles. Les personnes uses par des travau)
assidus. m t
Eq Yente chez : iiimon Tieux, lllred lieux, Lopc
Rivera, W. Eslvc l\ Co, A- Boll, ilp'on.M
Dsir, J. H. Bo.(!ay,Ime L. Kl. Doret. l'eut-
Gove : S- Martin. J
En Stock chez : R. Brouard, fraud'Rue lo IIP
GKO.JEAXSfcME C^Ajenls^
LA MAISON
Nicolas Cordasco
A rhonneiir d'offrir au public les incomparables toi.
lurecREO Sedan-Coup-Touring Car-Sport jbj
ingalables Camions .Speed Wagon de la mme mar
que, avec leurs pices de rechange.
Pneus et chambres air Mason.
(azolinc et bnilcs pour moteur.
Bicyclettes Sport & accessoires.
Pneu et Chambres air Michelin pour Bicyclettes,
Assortiment de peaux et articles de cordonnerie en
gnral.
Chapeaux de paille d'Italie de toules qualits.
Phonographes el disuucs Path,
Globes et Abal jour de toules Vlimensions pour lam
pes Electriques. -^
Macliines coudre Mundlos ctNonuanniaaww
et la main pour cordonnier, tailleur et couturire.
Huile d'Olive suprieure.
BH
x? A , <& t' A V c 5^
m
aniiiteelc le
Jh
mmMmadptM
pm eut te musarwsr ut **
leur charme et beaut "
lavant avec le
(;i (routera
> (iKi'tharki R. lieijena
'P'i 117, Rite Roue oufcBonne Foi
Y4 Son de Mais S gourde le
^______________________
% h FrCdrlc Destothts
wi AVOCA1
** ' AU haut.dc l'Ancit me Bau-
UUC du ( ; nada. C^
' l|3 nS iiHUcuics.
qui n'a jamais t l'ail
Ce (|ui;ne peut tre dpass.
Kola Ghamp'igii*
V Sjourn
IVpt .' dam les co! dilious iii|ouifuses
d'ASEPSIE
Pi puration el Vente
1 luunccie C bi-JOl RXc
,. ,/,. i; ,.s /;, us rldui entre
6 |
WHIST, 110 Rue des Csars,


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM