<%BANNER%>







PAGE 1

LE M \TIN21 Oclo b re 192G EOL donne de a force Convalescence Neurasthnie Tuberculose Anmie L, Cure At GLOBOL augmanlo la Uice nerveux tt renj au* r.rtfs iijenrn toute Itur fncigie. leur ttuplce tt Ituf vigueur. l oitun.irttraltan 1 Jtl. l'JIO nu Maroc iait terra'ne. L trou pes seront lapalries, dit-il, %  • au 20 .Novembre et Us contingents qui demeureront sur place seront iamei.es aux ellectits de 1 • l'Jil. $flW 'f; . 11 ^ %  ^ LOBCOL Jjj&. aajflial F JCi^jj' \ U ntaaimum iPfjfll Vi*" 1 IfalgH low '.<• fc*MUji S i ni praaoalaf l llapla art II iello. du .1 I %  %  parfuli vuulil faire iii niftli.-lc capable da itmplttr la Ira lafuiloal r.a'ia;ulu4 ci: aa*OM rt il av avant*.\ rlUalt-dfl. mal(rt qu'il tailla I itfjouri avoir iccouri k alla, au min i dam lai cai ur>.riitt, r.oui ne ci'.ou p.a S ua la atrulhrap!, | ui. n onuer ^:i une fouie ne ia. Ici fiultall r. i...ri|,,.,I.'i-l qu'' n peut '.bleuir d'une cure i. ulonge de frlobol Kn faee d'un orcnlm k • tnoo'.cr. a rtviviOar, k refaire, c .-t touj.'uri k ce dernier qva iiou. donneront la prcUrcuca. IV H OfUtatT, i.ifhtt ** ICfajea;*, l.a.l-tnl de /.r Poeulit d* W'I.i'nc de Va'.. SXaSMaaaiaaBti cin:UU Pranili Yri t l .... .... i.... :i aa • i 1, %  • '' %  %  %  *. l'.itt, #1 laut Les harengs, les sardines et l'avia lion ~-r Par cable franais.", ; Obtenez rc^s tsc mmkWmaa _~*ss^-*~ IJ Un nouveau confrre & Vous Sentez Vous Nous avons revu le lerNo. de L'injo motion • "est un nouveau contre qui descend dans l'ari e. rt la Julie, noire confrre adresse A ses nlns de la Presse Hatienne Ce salut que nous n produisons: L'INFORMATION adresse un confraternel salul ions aes aines Ula Presse Ha.tienne. L'INFORMATION n'a quune ambition ef ne poursuit qu'un Beul but: Apporter sa |>lus large contribution au relvement Dtional par la pronaga. lion des ides saines et la dlensc des principes qui condttionnenl l'volution lis socits. Ainsi que l'indique son Utre, elle B'erforcero de four. nir toutes les informations utiles aux diverses branchci de n .ire activit sociale: commerciale, industrielle, agricole, administrative, etc. Respectueuse des lois, I. 'INFORMATION se promet, mme dans le domaine si troublant de la politique, de poursuivre' son but sans s'arrter aux comptitions parfois li iilea el souvent dgotantes des per tonnalits. Vieilli Prmaturment? Des milliers d'hoOUMI tt :in un patld munlirc de ras, la ii^nliniin'o on \<* i x..i ont la caURC de cette dlradenre phyiiqua. < e qui arrive nt qtM le aattg IX'rd ses MmanU de vitalit, d>'\ ianl faillie, appauvri. Impui at ic.mpltcment fMpotirvtl de fur organique tellement mVuwairp I>"ur n'imrerclTicaciment 1" r.;\ di la vie active. iQue faire? Rien de plus logique que de rendre au Mng C prcieux fer organique aTiM le Fer Nuala, la formula moderne pour t fier le sang et lcu nerfs. Cuniliin avec Us |-lyceropliosphates. il forma un excellent ""\ pour toute personne dont les forces aont puises, et on bien le CM (ait renatre la vitalit d'une faon surprenanti'. I> F.r NoxaU r.'i-t pai un rur.-tout. T\ aat i commande uniquement pour renouveller la ,. ,!j aang .1 du ayilma nerraui, et deux il pour reconnatrai* Lien qu'il peut faire. Aujourd'hui n'eet. i a trop tt pour o nuiMnearltpNB*| .. 1 n Tentedtuia toutes lus boiinea| I tara adea. &f -La denunde pour le Fer Nuxat a i a ai (rende et Immdiate que nous n' iv rot p. i eu 1" lt noj i de prparer • | r ea paya. Par •• it temporetlement nous ; : flacon Bapagnol que noua reprodutaona drofta. Vous trouvi n t dani < haqua oason di>s instructiona compltai en Franeaia. 1> A "" t is— Les dirigeables de la mhrine sont employs et avec un ,uccs qui dpasse toutes les prvisions rparer les bancs de sardines et de harengs au largej.des etes de Frabce. Les essais .qui avaieDt t faits avec des aroplanes n'avaient donn que de mdio res rsultats, mai les dingesbles tusceptibles de turvoler longtemps des tendues qu'ils eip'oient rep tent les bancs de poisecns avec la plus grande exactitude. lue parti radical et le ministre Poincar Far cble tranais p A „i8 — Les journaux constatent que la nouvelle tliarte du parti radical peimetlra aux radienux de coLliuuer s^ uteuir le mi mstre Foincai. e conseil eits ministres a examin surtout aujourd liui les dcisons du pili rddi al.Aprs le ton reli, M. Painlev. miui^tre del gutre, a d m nti le bruit de l'vtouation pr.cipite de la Rhnaui,>. M. Mariu. n inistre des per.fcior.s, a confirm l'accoid complet de tous les ministres au sujet des dettes. sant des mmes la Nature. votre sourde 'La Nature tant Unourc; de tous les biens de l'humanit, il est logique que nous ayopj recours elle quand le corps humain a besoin des trsors qu'elle renferme. i J Pour la protection de la sant, le plus prcieux I bien de la vie, c'est la Nature mme qui noua offre l'huile de Foie de Morue avec laquelle on fait L'EMULSION SCOTT Directement du fond des meta, elle apports la soutien de nos forera, combat l'anmie, las affection* de la poitrine et dea poumon, la rrulnutrition, etc. C'est en vrit le tonique t I le al pour toua lce gef (^ S La maison Nicolas ''ordascol m ^* A l'honneur d'offrir au public les iiuoniparableifi •jg lure lU'.t i Sedan-Coiip-Touring Car-Sport cl les ,0 ingalables Camions Spccd\Va|onde la menuinr I,;'.. qii •, avec leurs |i ceaiie rechange. Pneus et chambres air Mason. Le voyage de la reine de Roumanie Triomphale arrive de la souveraine Hew-York A Washington Ir Kellogg loi souhaite la bienvenue au nom du gouvernement des Etats-Unis Par cble franeaia' NBW-YOBK — La roine du II >u manie t;-t arrive hier matin sur le sol amricaui. Klle a pass en lout heures et 19 minutes New York avant de prendie le che min de Washington ou elle seia res;ue par le l'rsilent Coolidge, Les rapports de notre pays Quittant la e Leviathan la reine avec les Etats-Unis i's de biiiivenu; du gouvernera-ut amricain.Faisant travers la d >u ble haie de fostlieM marins aux accents dei hymnes nationtux rou main et amricain, les htes gagnrent l'uppattement prsidentiel o eut lieu a rcepFon officielle. Un escidro'J de civalerie 1* ac compagnera la l/galioa de Hou manie La re ne Marie n sera r\ue olliciellcnent la Maison Uhnrhe que d main dans l'tpre mdi La rception officielle el la visite de Mret Mme Coilidgi la Lgation de Itoumanie oat t rem'se* de main pour des rallOOl p;rsoanelles La reine a do n ce soir la Lgation un dtner intime au quel asiistaiont des m mb-es du Co ps dipbm dque r prsentant li Petite Enlente ainsi qrela Polo g&e, l'Italie et la France. Pour un rappro" chement entre l'Amrique et la Russie Far cable franais BKKLl.N—Mme Alexaadra Kollaiitay, arrive Berlin en route pour occuper son no-veau poste a Mexico, a dit aujourd'hui qu'elle esprait rapprocher la HusSie des Soviets non seulement du Mexique ma s aussi des autres nations am rie mes. Gazolinc el halles pour moteur. l'ic'.clelles SIM ri i-S: occessoi es. Pneus el hambres airMichelin|)ou"BirvilB Ass irtimcnl de peaux el ; rticlc-s '.,• co donneiie a gnral. (>apeaux de paille d'Italie de lottes qualits, Phonographes el disques Palli, Globes et Abat jour de Ion les dimensions p.nn bfl pes Electriques. Machines coudre %  < Mundlos eluNoi'in.uiniatfl el la main pour cordonnier, tailleur et couticii^ Huile d'Olive s'.iprieure. Le conflit religieux au Mexique Par cable franais HER1DA ( Mexique 1—Francisco Rivero, prtre catholique, a t condamn 15 jours de prison pour avoir clbr des services re Fig.eux Tixcoto o.ll lai' inculp d'avoir tenu des runions sans en avoir prveuu les a.torit's munici pales. tirer le plus large profit de la coopration amricaine, dont le caractre n'est que transitoire, t assurer, dans l'avenir,pai une meilleure or ganisatioii conomique, adtit son entre dans le port entour de uombreux bat.aux, gardes-cotes, eanots tii.t >ruobi'.es, baleaiiv inceudi 1 lunc.an. dans les airs des colonnes d'eau. Le mauvais temps avait aminci le* raugb de la loule qui, de la llattery au City Hall, ministralive et poUtlque.notre a tait dresse le long de Broadway indpendance et notre Souverainet Nationale, A ce nouvel ami qui vient se ranger mis entes, nous aouhaitonslongue vie et fructueuse besogne. (jojr voir passer la reine, mais la pluie cessa ioisque la reine cl s.i suite mirent pieti a terre et Oc I d tut milieu de bravos frnl) ques sous un dluge de serpentins et dt COUfeUil que le corlge remonta Broadway. Au moment o le cortge atteignit le City Hall, la reine se leva dans son automobile dcouverte et salua la foule qui lac et sa suite ont pris place h. 7 de Fapra midi la gare de Pan* sylvania dans le train spcial qui avait t prpar pour les emmener i Washington. Cinq ceotl mtMiibres de Plnter national Labor Delt-nse Sociely se sont ruDis hier aprs mitli dans 17-gjV l't'nion Square sous lu prsidence Btl i irUlllllRt de M. Rose Baron pour protester JLs.Ua I conlie la venue de la reine Marie et contre la rception enthousiaste New York. Lne cinquantaine d' gents de police avaient t.envois pou: ma t, ei r S iln-mais aucun lacidi I a \V atHiNOT reine Marie de Koumanie et s suite sout ai ri avant,pendant et aprs le j. nier qui sera des plus soigns, il v aura une sauterie qui durera j istpi midi. Voila une nouvelle qui est laite our rjouir tous lis habitus de titre grand een la mondain. ... A-n mola i* r '' %  pILlIt.FS CUM.NTV11.S %  M .ai. aa> ataak> aaal, raSaf. %  aVtaaaal ." !" """' 1 "" JT*! ,,i...-"t kaallUa. '-"' 1 "*r.' 1 * aaalM M *•• *" l "' ,w .nrirul ,mtolll. %  > .., BU.f.UH.. a.ataaanU. t+ llvflfS'S* ,PWf \ l, A..* -> £) • fclMWlS UBt-r-alBlal Pour la redressement financier de la Belgique BRI. JCELLE8— Le cabinet belge a don. son approbation aux term s d l'emprunt d; slabili^ation de $ 30 millions qui a t n goci Lonlr.s. M. l'ranqui, mi nistre des finances, se reudia demain i Londres et il est probable que le gouvernement communique ra en mm • lampe an Parlement les dtails des ngociations. La'JNorvge au rgime sec OSLO— l'a plbiscite tendant a supprimer la loi inlerdissant les boissons atcoal'qats contenant plus de i\ op d'nlcool a eu lieu aujourd'hui en Norvge. D'aprs les rsultats ouuu* encore incoin plets les non prohibitionnistes ont gagn tS.113 voix et les prohibitiouni t %  •en ont perdu Lt.330 comparativement a 1 plbiscite de 1019. ln Norvge a prohibition a ITe c t e seulement les boissons ayant {une teneur alcoolique sup rieure 121 010. lin de la guerre [' 2 au Maroc -4|Par cable franais PARIS — Mr Painlev, minisire de la Guerre, a annonc ofBcielleUH-nt au conseil de cabinet qui a 111 lieu aujourd'hui que la gurie La reine d % Espa* gne se rend en Angleterre CEKBERE—La reine d'Espagne est arrive aujourd'hui Cerbre venant de Barcelone.Lasouveraine e.-.t en route pour l'Angleterre o ell> va rendre viite la fami le rovale. Li rein V 0 la aocompa a de M Q inones d^ L"o.i,am bis-adeur d ILspigae en France, 1 t salie la irooUN par tel ai torils frine-aie Bile a pris la Iran p >UI P* r i s c s i r i7 hearis. 1 k &a a porte de la iii ?| mmvez I J ASI J >S Achetez le Beurre de table Bluenose , garanti 1 lument pur. Kn vente chez Simon Vieux, ABoit, Allred *& K Derelx etc.etcet les bonnes piceries. Commercial Agencies and Commissiol LONR.THEBAUD Phonc:7 ( Jl 1 * * ^ $^ $^$ap ux Etats-Guis Par c;\b'e franais W AMIINt i T ON M.Ch irles M. Sch iwb a dclar aujourd'hui ap es avoir vu le Prsident Cooli Ige q• toat iulique dans la mtal urge ia continuation Al U prom'r. na lion aie. Le Prsident Cooiuto v la constructioe d* pour tuberculeux M eiens combalUoU .• %  pr.'-s de i'ucson AlWI dent a annonc ' linauguralion d un commraoratit de l ,as City l'AnniUM DUEug. U* lioss # Agents Gnraux r. %  ) **+*'' %  A. m MATTIS & CO, Prprtson'anh t )Uf



PAGE 1

LE MATIN* 21 Octobre 192G Une Bonneterie si jolie son conomie vous surprendra l/OUSne pouvez'voir cette si belle Bonneterie Holeproof sans I lu dsirer. Elle est d'un tissage parlait et exempte d'aucun diaul de fabrication.Elle est si brillante et d'un si bon got que sa durabi lit vous surprendra. Elle est plus durable qu'une autre de inoins belle apparence. Ainsi vous ralisez une nouvelle conomie, ensuite vous jouissez de son apparence. Dans tout le monde les lgante* le savent.Nos magasins ont votre service un grand assortiment de bas HOLEPROOF dans une grande varit de couleurs parisiennes. Allez aujourd'hui voir et acheter une ou deux paires pour essayer. MOHK & LAL'HIN, Agents Port au Prince P. O. Box 322 liclonfi au Japon • Une depf-che de pEveaiag N< w s u M once luvirwont t ru! a Mjelone tu nord du Ja'"KiiUuMuru a coul %  breux passagers aristana ce soir 1 de trfle Maison Mystre (Suite) QUAND VOUS AUREZ TOUT ESSAY J Vuaf" "'"'• ruaal, ...... *„. I. S., ni. (IMI MM% • %  ..i -... ..-.„, i u pasia %  '" ".< an .... h S... 0 Noua ara.ntlaaona, noua nrl.rmona, l'atiua nue iiM..tu. M.t'... dont l'a M n v.t tout Huant %  Moaca D.maiidvi •'. votnni armai lan un. nott. per lies dias fera aqui en el N" 16 Si R w du Rservoir, Sipane lg disposicion de gentede Inicna inoralida I, cad:i di de las 0 Je '.a m .nana las Ode la uoclie. Se solicita un int rprelc que babla bien Irancs y sapa a >l Madame ZuLBMA Pratique la meilleure chiro uiancic indienne. Consultez l, elle vous dira le prsenl.votiv pass et votre avenir. Cens <|iii li.i\ rsentdcs:n menls di'.licilcsont ap i es et reprennent c mlunce. t£lle seiournera seule, IK ni trois jours orlau l'rince, Une du Heservoir au N i 1 KM. Elle se lit ni i II ;!:• p isilion des personnes de bon te mon lit, cha |ue ; ur de 9 h es du matin l) lu'iir • ; ili sir. Sl i* un interprte ? expri m .ut l)i n cil liaif is et en es ognol. Avis important Chambre de Commerce il'Jluili ECOLE DK COMMERCE Jeunes gens des deux sexes,aile' en foule l'Ecole de Commerce qui, seule, peut vous prparer U vie des affaires par un easeignement complet et pratique assur par un personnel de tout pemier choix. Mette II. Jean Joeeph — Dactylographie et Stnograptiie. MM. Kdgard Laroche -Compta bilit gnrale e' Affaires de Banque. Dents Bellegardc— (ograf hie Commerciale et Lgislation liscale. Seymou' l'radel — Economie po litique. WUuk Hncent — Droit Comme I '• %  •. Pouilh "Arithmtique Commerciale. E. Clarke — Langue anglaise. .Flix Magloire et Emmanuel D sir — Langue Espagnole. Et tout cela ne cote que Deux Dollars par mois, payables d'avance. Prire de£V inscrire au local de 1 tablissement, enlre Lalue et le Posta Marchand, tous les jour* de trois cinq heures de '<; midi. "* ak Bar Termina Prop: ictairc : . h.. L.WiJmatar* A l'Iiounour il'inforuiT sa liienveillan'e clientle rg, qu'il i install l'tat de son tabli* sment, un silon ': exclusivement rserva aux familles o l'on trouvera ".M* des consommations de premier clioix el o des lunch : H^* > roui servis sur 'leiuuD le. T ;e. h .u N 7 Q 0 %  • /•" V M V '.-' V V '/ V * V V V O '-.•* r v' V *r : .i*l. a Annuaire gnra! d'Hati PAU CC EL EST IN A B.DANACHE Commerant Avocat Directeurs #f l'ort-iui-PrincT ( llaili ) Rut Courbe, 1850. P.O.Box 22. $Q, L'Annuaire Gnral d'Ilaiti constitue la source la plus&L j.,% cmplte el l plus ictnte de renseignements que ton | uisse, >w >* a\i. r >.ui llaili i Histoire, (.ograptno, Joiiiiu. M .-. I ir... V< %  p- Iridu.'lrif, Administration, hiplomatK, Oendarmen>, ServiceJ&0" %  Sc )8J ' ^ %  Mtq'M.'tarvIsa \^ricole. IUVHUX Publici,Re'igion.*. jgSporU, rranc-Maonnerie, et.-, toute lu Via hatienne, Vie |o;.:* ^•. tique, \ie professionnelle, Vi.-sociale, \ esl mprlSnte. feS" •lji L'A. (. II. contient une partie anglaise qui ir.l.'r. %  vi.i au l5jj P' 11 lla "t degr le public anglais et amricain. g-j Vi L A ( H-publie en outre le Taiif douanier d'ilaiti, nii !s i Vj" •V' : *queitt dernire Convention eomtnercisla tianco-haitifnne et la*. 1 ^ ^1% Loi sur leaMarquea de fsbtlqas. . : -,. •Cl> L A (J "' ,,Hr ses BOm *rsuiOi liluslraliop.s, pm L turet de5 [W ues informations et pu l'abondance de ses rnatirep, se recoin • < •CHi.DHnde de lui m.^me touUl les per:omiL-s q-.i diSireul ccr-fjlv* >,%lnaitre lla-M dans son pass, dans sou promut I ddiis ses pc8si-iT,3. ^*. bilits da\cnir. >'J GENERAL HAND-BOOK OP HAYTI. '> •t^ The tieu-ral lland Bock of llayli tcnstilults Ihe most lom-fCr^ >g plete and ie-.ent source cl iulormalions lhat oue can gel onTrt : Hati: llislory.Geognphy, Commerce, FiuaL.es, lodustty, Ad':* V* miuiHlralion, Diplomacv, Gendarnurv, Publie Health Se-vice, l* ^14 Agricultural Service, Public Works, Kellion, Sports, Ficc Ma--'>4 s onry, etc, Polilical, l'rol'essioual and Social life ol llayli are ,-l >* represented. J tiff •^il'lid: General lland Book of tlavti c*utuis an English part^A W w h i < L h ,lh 8 hl I ) 'I 1 rtsl ,,ie B|iiah and American public, *a ihe Gnral lland Book ol Hayti publiebos Ihe Tarif oi Cus' r ;< >;)loins also Ihe latest 1 reiicti Haytian Commercial Convention^ •j.1^ and ihe 1 aw one Irade marks. M^ >A The Gnral U.nd Book of Hayti reconmcmU tsclf bv itsJk J numerous illustrations, the surety ol ils informt! >na and by il. D •5,t quanlity of items conlained Iharsln lo ail perlons who dsire " "I Ltlim lluill >n liai n.o. -. 1 l %  -. ..... ^ to know llav li in ils past prsent and ils poSBibililieG of fotwi S ,-, A 5 U ARI0 GENERAL DE H&Tl. 2 hl Anuano (.eneral d< Hati conktltuye U fueote la mu! •? complta y la m.s reciente de mlormacioiies q,,e se nue Une, "^ S obre Hait, llisloria, QeograQs.Comereio. Erar? odu.Uia idm & jX mstraion, Diolomaoia, Qandarmeria, Obras l'unb. .< si?; 'ublica.igrUora, Religiom Boorto. WSS^^X Sr:p^e:,al Ia,,,aaa ,0l,,,Ca ^"^ *W. -1 ^ S El Anuaro Gnera! de llaili coutieue u la p irt%  in-l -,-, „„ i •'.< g ma. ; l.o grado inlerosara al pubico ingles'y aLricau ' %  'if fft Adema.. .1 Anu.no de lia U public, 1, tarifa .duaocra a.i que*."* ^ • u .ma convencon commerai franc b.ili.o. y la ey sobef4 1" Vtarcas ae hibnca. J uun .'rf• Port numro* illu lr ciones la cerlilud de ans ln f,rmi W ^BoioMsyls abuudauca de msteriis qo. eontiene et 1. k '>32 teW de Ueitl se .ecomenda por .1 mismo li"d.s pr M A l^quedesean couoeer liait, en 8U pu.do, su prsente y cnVi coS %  H NDilidsdss de parvenir. J ' "-A j9 Prix de l'exemplaire, 31s ti Or 6 Mtranger or .1 0| nce (f the eiemplary Or 5 Abroap or 6 •V,,, precio del EjempUr Or :>. Bstraniera on; Ka Direction de fanauairt accepera de* rdri* S? ^ f9 mm ( „„/.s e p ro ,e^ 0 ,nefc,j, , | ,J fiD J \M n S ,,, %  i^ OTHKnisluiiKtlc lK.i,,....vlrc costume de v,||, U -. PAULE AIIXH.A LJPAULEAUXILA las prix restent les mmes...; „' aa^Qiji jGolombian Steamship Co k Le steamer %  art,n,(,uevenant directement de lew-Tork^st attendu Port-au-Prince, le* 19 Octobre cou,a.. U r ., ,,(,ra lefmme four pour r,.t SO*TP, il, J0 .,oe. C.-.>>-s et JacmelB jeu rottU pour les ports de la Colombie ie& ^nant fret et paaaagerc. m g. Poil au Piinee, le II Octobre 19>6 en "] Coloiiib.an Sleamsbip Cou,pa,)jH.e. ; j !(iel>ia&]o A(|en(si



PAGE 1

\ LE MATIN2\ Octobre 1926 g S •c> %  •,. if* •v •O ISEZ '-• •. 1 Kf< famillesbi portantesPour tre heureux il faut tre bien portant. Mres! C'est vous surtout qui tes responsables de la sant Je votre famille. N'atteiult/ pas que vos entants soient malades. II est plus simple d'viter la maladie. La mounc purifiante du Savon Lilebuuy chasse lrs microbes nuisibles. Bien que son odeur disparais.-, I action prservatrice n'en persiste pas moins. ^Institution UPpeahaurpKambuw merika-ltoie g sgj& Enseignement Classique jg.^j m Enseignement Classique Secondaire, Avec une Section Prparatoire. '($'$ PipHi-hlion Spiale toutes lesf&ft jS^C oies S tiieures : Droit, Md<-$s| jSwb inc, Sic.ice Api liqu'e*. Knsei-"W; ki\r'D cri predii frit pour l'Europe^et "es %  r 0 ?r'p!ua"ui-c.ru M sgn %  !...• partira le nuMiie jour pour le Wti ditions a-s., de. Klu Wffi|M)ris(leSI Mare, (.ona.ves e De FRANCE 1. I. PAT1UZI, Propritair< Cet Etablissement renomm dont l'loge n'est plus taire] vienl d'tre eomplleinenl restaur et remis >neui. Le| chambres ont tout le confort moderne, le service irr-l prnchable, le Restaitr;ini soign esl de tout premier! ordre.l'Holel n'ayant rien nglig pour faire plaisir J a harmante clientle. I Mr. PATRISI, qui part bientt, apportera son retour) de France de nouvelles amliorations qui donneront h plus entire Satisfactions Ions HOTE Cap Hatien. |Porl au Prince.le 20 Oct. 1926 Ce ijui n'a jamais t mil f.e qui ne peut tre dpass. Kola Champagne F Sjourn Prpar dans des conditions rigoureuses iVASEPSIK Prparation el Vente Pharmacie I'. SiJot HN'c Annie dei Unes llou.i el Tlphone : R • 341 Dans les Magasins souches l'Ilotel.ou les sortes de provisions, VINS, LIQIKI US, CiGRernlt VINS d'EspAGM-:, de ROIRGOUNE, d'lT.vi.u:,GiuxD CHOIX (Je! tro :vera to> vne. ttir CONSBBVES. On y II o iivc l'arrive, peiulan part tout ce que l'on dsire an GRAND HOTEL de FRANCE: P.P. Pvim/i, Couvrclivre* POl'R BIBLIOTHQUE l'.n venle la Libraire Uaoul MONT LOSHiR 341, \^\v Bonne Foi, en race de la Pharmacie Sjourn le sjour ou oudeJ oprielaiiej Port au Prince. ( •CM •O •c>> •c> 9 •c>> •c> •*> •c> ••;•*.' Avis commercial Nous avons {l'honneur de porter la eonn; anec du public el du Commerce qu' partir eh' cette date Monsieur Jobs. Pelersen a la procuralion de notre Maison. porl au Prince, le 11 octobre 1926. HAHNER &C Lecitine Granul Brewer Me Frdric Destouches AVOCAT Au haut de l'Ancienne Banque du Canada. '2 \\l ") i[2 heure •• Le plus actif des Reconstituants g Fortifie le cerveau, la moelle pinire, les osi et Jer reins. Rend puissants el vigoureux les emailts dbiles les icinnies faibles. Les personnes uses parties lravau> assidus. En verte chez : Simon lieux, Wired Iieoi, Lop< livera, Ed. bire \\ Co, A DoW, lpl.onsc D.-i-, J. H. Bonlay,Imc U . DoreL i MrtCoftve : SItrlsDi Ens'ick chez : R H'ou.ir, (I:ITHI KIIP Ho 1709 GEO, JEANScME & Co, Agents %  I lorn -linie ,i^ Le slcamer#Henry Horn ve ^naul dell'Europe via Porto RiHco, Plo plala et les ports du "Nord est attendu ici vers le 23 Octobre et continuera le mme jour via Kingston. SanloDomingo pour Curaeao prenant fret et passagers. Le steamer Mira Horn vegagnant de Cmaeiio via .lacmel, j^Cayes, Kingston, Jrmie.Pelil '^jC.oave esl attendu vers le 'l'A gjaoclohrc el eonlinuera le m^fme jour via Us ports du Nord "uerto Plala pour l'Europe. HAEHNGR& L" Agent Gnraux. Occasion exceptionnelle] Parfumerie dejtoul genre — Lotions— poudre — Saton. Gravtes, Chr mises MouIni: s. Bac et chaussettes fines et nis n ires rtieles de toilette, Mon'res, Rveil, Bijouterie lin BI ordinaire, articles de nouveaut fianaises — italienne— ni litine. Et Chapeaux de toutes Inrmes le toutes nuances, de kstj les prix*— hapeanx pour hommes, dames et |enfanti. Chapeaux Panamas — Panant ts en coulenrs Tout le plus chic et le plus conomique se trouve en ira] et en dtail chez j Genaro Hurtado La Maison aux Dix Milles Chapeaux! Cirtd'I i( — Coin Ruades Miracles, en face de Gardinex. H Socit d'Import H d'Export |H m Saliia-Whitesnow-llercules %  ~ % %  %  %  %  — — LES Seules Peintures Inaltrables L'Assemble Gnrale de la Socit esl eonvoque l'Ex\ traordinaire, le mardi 28 I |eto bre en coursa lues prcises de l'aprs midi.au SigeSocial. Ordre di\ jour. 1. Llection du Conseil)dli r.itil d Admiuislralion 2.— Toutes ipieslions s? fj\ 'apportant la marche de la W Socit. i !. Porl au Prince, le ."> ( Ktobre /. e '.onscil (AdniinisIration* BE\i ditires o notre peinture a t employe : Eglise Suint-J f^Tlie Royal Mail Steam ^ Packet Company iecoure 700 pieds carrs de surface. VoinNOJ r J 1 %  y. t'n (Millon de ces peinturesjconvenablemenljappliqu les im| oitants |'^Kiif ) le n en e joi r.'prenant le li poi i les |oits du nord il l'Europe* Le steatnir "Cape SI Lucie' e.t 7 C N alten.hi Jacmel, le 3 Octobre v %  procbtln. Kl Le steamer "Cultbra" (>t atttn if du Jacmel, le !i^noven;Lre ch hin proPoit bu l'rince.Ie S Octobie l'Mij I. DAALDER Jr A [ci. Gnral iiotir llaili 1 e lait en poudre le plia)l MI, 'ne aux Ktitts-l ais. !'i ur l'hliint-nlalioD des ^J lu'-et dt'S rot.vale?c*pl*. Le seul lait en pondre a] coi lu nt lis trois vilamire*.j Les trois indispe.sahlesjiments i la Lutritioo. Desspcb-i el strilis u'aprs le proc d Jusl-rltmakrr. VLKMILK est le seul lait d • vache en poudre, se rapprochant Ijl p'us du lait maleiael. Te illgeslioo facile, c'est Pahœent waij ncur Us bb*. Ivi vente rhri : I i^Siixoo Vieux, Alfred Vieux, A. Boit, Rapbael Bracirt ^ Madame L. II. Doret Savinien Martin, Petit J*| M' BPEWEH & Company Inc. Geo. JEANSK&& w. WnoHCHsVrart **•'•" m. M Alaminum Line M New-Urlans A South kmto (d Steamship Co lac^ I ^ r oolnairiS dparts d i rectS po' m Port-au*Prince "Maiti $% ..e Steamer "Ida 1 ayant laiss WW-W M Ile 10 oolobre crt sera au petit-fioive l fflavpc 120 tonnes, aux Cayes le avec 280 lo">* i|| Jacmel le 21 avec 160 tonnes. g Le steamer ^'lils 4 laissera NeW-O rleDS gjl9 Ocobre directement pour Poil-au-r nc k4 On steamer laissera New Orlans le .! c ' p||our les ports du nord Cap-f lailien. ?M Porl-auPriiire, le 16 Octobre Iw n ^ agents le % •'.I .-• IUIUI m / mwroim: m* !" ^ c e S ^, iSw*****^^



PAGE 1

WBECTEl'R PROPHIOTAIRK IMPRIMEUR Clment MAQL01RE BOIS-VEIIN."/ 1358, R ,,e Amricaine, 1358 'g 10XERO S20 CENTIMES 20nu'A.v IEE N.vj:n QUOTIDIEN TELEPHONE N 242 PORT-AU-PRINCE (HATI) Une vraie Rpublique doit gouverner dans l'intrt de la communaut tout entire, contrairement une dmocratie pure qui est le gouverneiiieiil de la misse ou d'une majorit dans son propre intrt. Pour employer une autre comparaison, uns organisation aristocratique djure d'une ploutocratie ou d'une dmocratie en ce que lesclas SJS intellectuelles el qualifies forment la pointe d'une lance dont la [lampeest reprsente par la masse de la p aptlalion qui augmente par son volume el par SOU poids, la force de la K'iilralion de la pointe.Dans a dmocratie, cette force de l'lite est fondue dans la masse, elle fournil une certaine somme de levain, mais la longue la torce el le gnie de celle petite minorit se dissipent et perdent leur efficacit . En un mol, les abus de l'Immigration, d'aprs M. Madison (iranl, sont en train d'enlever la race amricaine ses qualits les meilleures el de compromettre l'avenir des Etats-Unis. Pas d'autre reni le celle situation une de se montrer extrmement svre I gard des immigrants. M Madison Grani voudrait mme que ces derniers lussent soumis si des preuves ( d'intelligence K§xi2lls^s^ hrislophe Colomb sera-t-il canonis ? %  s* %  EN de h, Imesthn de %  W PWionile lilhiihrn.i•WtjPf dcouvrit hSonm t0 hl \ 'lucsliu,, n li'"iursrs, '" %  TJ Revue publie cel ar_F sous reproduisant f* Meurs. PWredansIa KKVCKDE gj Andr publie Ullc J •, Jn 1 s su premire £. rpiuid nettement K Pose; il h, rsont fP 1 lll 'a dbul ,1e son Lf* entremet, l'un Hj-! autre du I'IGARO, Lisant celle dis"Ellf r f ,K ,,a en sens BLI montre an 5f^delaCAcsKde %  -* 1 dmarches du B argues. If^ane lgende de tgPUJsa Tes doe ,. ffjj. eu d. la saintet ^ donna au rcit Nu de l'amiral, le Re^ParloisfacPi|),, u llo,s SUI u t U j ll "" ll P |."a,l peu .J?iCT lll lMl1 ,,a 1 re prudie davoir 4 s.-iemment tromp ses lecteurs. Il insista prs de I*ie I\ poui que la Cause de batification du dcouvreur du Nouveau Monde lut inlro laitS 6 i Cour de Moine, il pressa le vques du Concile du Vatican desecon 1er ses vues, il lut inine nomm poslulaicur de la Cause, c'est--dire que dans ce cas spcial, il eut char ge de l'tudier. Ce que ne dit pas I auteur de l'article c'est que en 1892, l'occasion du quatrime centenaire de la dcouverte de l'Amrique l'ide de pousser celte cause l'ut de nouveau reprise. Des lettres r iostulaloircs furent adresses au •ape, par prs de neul cents voques; celait un tmoignage. du dsir de lepiseopal de voir glorifier Colomb, non un jugement le comptence sur sa vie. Lon XIII venait de dclarer qu'une raison spciale pour les catholiques de clbrer le souvenif de la dcouverte du Nouveau Monde c'tait qoeCoIomh est notre parce UTBO, se contentait-il d'ajouter, on ne saurait douter que la foi catholique n'ait eu une grande part et dans l'inspiration el dans l'exeutioa de l'entreprise, de telle sorte qu' ce titre aussi l'humanit entire n'est pas peu redevable l'Eglise Telle est la position oOiciolle du Pape l'gard du n< Ol VSBUn. Colomb esl notre car son inspiration est catholique. Les rbjoctions contre la CAUSS de Colomb n'ont pas t sole ves de nos jours seulement. La principale est tire de l'historiographe Herrera qui laisse entendre que Fernando Colomb n'est pas fils lgitime de l'amiral. Aucun document dcisif, aucun argument preinploirc n'a encore tranch ce dbat et tant que l'alfa ire en re-itra-l, lu Cause n'avancera pas L'auteur de l'article la : grand tat, comme il convient, des travaux de M. Henry Vfanaud sur Christophe Colomb. L'rudition de M. Vigaaod est 1res tendue; sa critiqua sembla parfois acei'bs et laisserait presque dans l'esprit du lecteur la crainte d'un prjug ou d'un parti pris de CSt historien. Dans un petit ouvrage de vulgarisation publi peu avant sa mort ce mme Mvaal n condens ses conclusions: elles paraissent plus acceptables danses petit livre que dans les trois gros volumes qui rassemblent ses articles de la Ravi I DES AMI IIK WISTKS. N'importe La discussion l •• textes est la hase de toul Ml travail; elle SSl conduite avec vigueur. Main certaines in I i.lions Font l'eflel d'tre tmi lires oii du moins de ne pas l'imposer. Avec M. Viguaud nous A Eldorado Vous l-ouvere/ un B1IXAR0 de LUXE DELA CREMEA LA (i|..\ci: DE LA BIERE PATzBNHOffBB 0.12 or le verre %  DE BONS SANDWICHS f| DE BONNES LIQUEURS ^ DE i AMI.I \ COKTAILS J|| DO BON CHAMPACNEi partir de0.50 Or la bon ^Joj teille. JLe toul un prix 1res modr, r ..-. CIIAMPde MARS HONE597 1 I'KII,. GAIRAUD, Directeur admettons volontiers que l'histoire de Colon') e>t refaire noas ne pensons pas que le dernier m )l sur le grand honnu.soil en toul celui de M. Viguaud. >4. Marins Viiilr se trompe en outre sur la laon dont la Gour de Rome juge la saintet d'un candidat aux autels. La Cour de Rome tudie avant toul les vertus pratiques par celui dont elle examine la vie; elle na s'inquite pas la il de dcider si telle intervention de Dieu dans son existence est a ithentique; elle admet le tmoiguige que les saints portent d'eux %  mmes el de leurs rvlations quand par l'ensemble de leur cou lutte ils BJ montrent dignes d'tre crus s.ur parole et si d'ailleurs les manifestations s n naluivllc ; doni ijs ont joui ne comportent rien de contraire la Foi. Kl s'il nous fallait nous-uiine rpondra la question de la REVUE DE L'AMBRIQL'E MVINE : Christophe Colomb sera-t-il canonis '.' nous dirions qu'en l'tal actuel des tudes colombiennes, la canonisation de Colomb n'est pas envisager. wmmm Angle des Hues du Magasin dt ? lit al et des l'ronls-turls Chaussures pour bain de mer. Notre œil leron de violon, Sollje Cours d'ensemble el| d'accompagnement Mthode du Conservatoire de Paris. LUCIEN DCTOLARD Violoniste Thtre Parisiana. \ In ... a vu, mardi soir, vers 10 lie ires, tout prs de l'glise Sl. Joseph, une femme qui trouM ut le calme de la mut eu hi aillant de sa voix la plus clatants les chansons les plus obsc.ies. L'cho du soir Vibrait se ro npre aux airs de cette diva ivre ou toile. La lune souriante versail sa plus belle lueur d'argent et la cantatrice extasie devant la grande beaut de la nature chantait a perdre haleine. Celte aubade rveilla tous les haoitantsde ce paisible quartier et ce fut, aux fentres, un beau l .li. ... vil les gendarmes du Poste de Police situ pi es de la Gare du Nord obliger la chanteuse mettre fin a son concert. ... a vu, mardi soir, Latino, une scne de jalousie d'un non veau genre. S..., jaloux, avait battu, la veille, son amante Los.i qui l'avait abandonn pour courir la belle aventure avec un marine. Sandlior. Celui-ci lurieux s'adjoignit un copain el voulut procd l'an esta lion du jeune homme. S... ne se laissa pas faire. Il y eul bousculade. quelques coups de poing, mme un des marines mil le revolver au poing. Meis lesehosatpurent s'arranger ; on a beau tre hailien el amricain, un ne se tue pas pour une gueuse et NoTiu:Œil. vil les deux amants de Losa vider au comptoir,oanfratern.'llenienl, d eux bocks* • ... en voit un Latino qui .1 t nijouis sa pipe. Il est bon comp ignon, d boit toujours a ... l'œil, pirle, aninic la table par ses propos gais el vers minuit,ca flambe... ... a vu, par un beau soir de Grande Loterie [Consistant en un splendidejmineuhle sis £•$ Port au-Irince &k avenue jolm B'own Ho ISfO H £r3U f 72 lots gagnants en ^espces sous le Haut ^5. patronage d'un Comit* compose de : E^. Aleiandre Villejoint tfl" P. J. Meiile :•• g MM. Emile Deslandes, Edouard Kstve, 8,000 BILLETS >Tii,00 LK BILLE I Loi ?. 2.000 I 1,000 10 S ICO 1,000 20 s

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06845
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, October 21, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06845

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
WBECTEl'R PROPHIOTAIRK
IMPRIMEUR
Clment MAQL01RE
Bois-Veiin."/
1358, R,,e Amricaine, 1358
'g 10XERO S20 CENTIMES
20nu'A.v
iee N.vj:n
QUOTIDIEN
TELEPHONE N 242
PORT-AU-PRINCE (HATI)
de
tel
la
es
po
vo
Ml
Uns {organisation aristocratique
Hre d'une ploutocratie on d'une
mocralieen ce que les liasses In
lectuelles el qualifies forment
pointe d'une lame dont la hampe
I reprsente par la masse de la
inanition qui augmente, per son
luine et son poids, la loree de D-
ration de la lance.
Madison GRANT
JEUDI 21 OCTOBRE 1926
lOiisail que l'admission des
pjgr.ii.ls sur le territoire
Rais-Unis est soumise a
[les trs strictes. Leur
est limit d'api es leur
nalili- et lotis ceux qui
fendent entrer doivent
Ee des conditions ma
jjies t't morales qui per-
pnt d'liminer tous les in-
les.
prcautions seraient
klrop tardives? Oui, s'il
lencroire un livre qui l'ait
jlats-JJnis beaucoup de
.en raison de la perso n-
Jdeson auteur, .NI. Madi-
pCrant. prsident de la So-
HjologiqucdeN'ew York.
Amrique du Nord, dit il,
Ionise par l'lite d une
i suprieure, yens d'une
pic valeur morale, d'une
rgic toute preuve, jis d'immenses lerri-
i peu prs incultes et
liait le plus grand pays
ilriel et agricole du inon-
da, nul ne le ronleste.
|riois, M. M.lis .m ( i:\i.il
pvrait pas attribuer ce
lexclusiveinenl, coin me
itiil, la raie anglo-
. Les Anglais ne sont
1$ dans rAinrique du
|qu'aprs les Franais, et
[peut nier que l'action
Irice des Jacques Car-
[dtsla Salle, des Cham-
n'ait singulirement la-
|latche des colons liri-
ts. Les Amricains
Rhes le reconnais an'.
Nie lite s'tait conser-
WW,elle aurait lait sou-
l*Elals-l'iiis d'une race
F&it devenue la premire
ndc, mais elle eut le
torl d'appeler toutes les races
de l'Europe, de l'Afrique el de
l'Asie et de leur demander des
ouvriers, parler plus exacte-
ment, des m a n ce livres qui
taient ncessaires pour met-
tre en valeur les richesses du
territoire amricain.
Ces nouveaux venus, dit M.
Madison drand cl c'est l
que sa thse devient intres-
sante lurent Lien revus et
admis partager le sol amri-
cain avec une confiance toile
et louchante dam l'ellicaeit
du milieu et des institutions
du piys pour changer ou effa-
cer leurs tendances hrditai-
res Il n faut pas croire la
vertu mirifique du creuse! ca-
pable, soil dis inl.de lusiouner
tous ces mlanges europens
pour en faire sortir une race
amricaine. L'Amricain d'o-
rigine est appel disparatre,
compltement submerg sous
cette masse. Comme Rome,
Alexandrie el Hysance. New-
York est eu train de devenir
un ci i /,/ genlii.n qui pro-
duir. de nombreux hybrides
de type tonnant el des hor-
reurs ethniques que les futurs
nnlhropologisles ne pourront
pas dbrouiller
Les mfaits de celte Immi-
gration non contrle sont su-
crus par les institutions am-
ricaines. Au surplus, elle con-
tribue en fausser le jeu. Rn
Amrique, dit encore M. Ma-
dison (ranl, nous avons pres-
que russi dtruire le privi-
lge de la naissance, c'esl--
dire la supriorit intellec-
tuelle el morale qu'un homme
de hou ne race apporte avec
lui dans le monde. Nous tom-
mes maki tenant en train de
dtruire le privilge de la ri-
chesse, c'est--dire la rcom-
pense (le (.intelligence el Jde
l'activit qui russit.
> Une vraie Rpublique doit
gouverner dans l'intrt de la
communaut tout entire,
contrairement une dmocra-
tie pure qui est le gouverne-
iiieiil de la misse ou d'une
majorit dans son propre in-
trt. Pour employer une au-
tre comparaison, uns organi-
sation aristocratique djure
d'une ploutocratie ou d'une
dmocratie en ce que lesclas
sjs intellectuelles el qualifies
forment la pointe d'une lance
dont la [lampeest reprsente
par la masse de la p aptlalion
qui augmente par son volume
el par SOU poids, la force de la
K'iilralion de la pointe.Dans
a dmocratie, cette force de
l'lite est fondue dans la
masse, elle fournil une cer-
taine somme de levain, mais
la longue la torce el le gnie
de celle petite minorit se dis-
sipent et perdent leur effica-
cit .
En un mol, les abus de l'Im-
migration, d'aprs M. Madi-
son (iranl, sont en train d'en-
lever la race amricaine ses
qualits les meilleures el de
compromettre l'avenir des
Etats-Unis. Pas d'autre re-
ni le celle situation une de
se montrer extrmement s-
vre I gard des immigrants.
M Madison Grani voudrait
mme que ces derniers lus-
sent soumis si des preuves
( d'intelligence .....
Kxi2lls^s^
hrislophe Colomb
sera-t-il canonis ?
s*
'EN de h, Imesthn de
WPWionile lilhiihrn.i-
WtjPf dcouvrit h- Son-
mt0!hl\ 'lucsliu,, 'Bit'i ""'''s n>nli'"iursrs,
'"TJ Revue publie cel ar-
_F sous reproduisant
f* Meurs.
PWredansIa Kkvckde
gj Andr publie Ullc
J ,Jn1s su premire
. rpiuid nettement
K Pose; il h, rsont
fP*1lll'-a" dbul ,1e son
Lf* entremet, l'un
Hj-! autre du I'igaro,
Lisant celle dis-
"Ellf,rf,K',,a en sens
bLi montre an
5f^delaCAcsKde
-*1 dmarches du
B argues.
If^ane lgende de
tgPUJsa Tes doe ,.
ffjj. eu d. la saintet
^ donna au rcit
Nu de l'amiral, le
Re^Parloisfac-
Pi|),,u llo,s SUI' u
t U j ll""llP |."a,l peu
.J?iCTlll'lMl1',,,a-
1 reprudie davoir
4
s.-iemment tromp ses lecteurs.
Il insista prs de I*ie I\ poui
que la Cause de batification du
dcouvreur du Nouveau Monde
lut inlro laitS 6 i Cour de Moine,
il pressa le vques du Concile
du Vatican desecon 1er ses vues,
il lut inine nomm poslulaicur
de la Cause, c'est--dire que
dans ce cas spcial, il eut char
ge de l'tudier.
Ce que ne dit pas I auteur de
l'article c'est que en 1892, l'oc-
casion du quatrime centenaire
de la dcouverte de l'Amrique
l'ide de pousser celte cause l'ut
de nouveau reprise. Des lettres
riostulaloircs furent adresses au
ape, par prs de neul cents
voques; celait un tmoignage.
du dsir de lepiseopal de voir
glorifier Colomb, non un juge-
ment le comptence sur sa vie.
Lon XIII venait de dclarer
qu'une raison spciale pour les
catholiques de clbrer le sou-
venif de la dcouverte du Nou-
veau Monde c'tait qoeCoIomh
est notre parce UTBO, se con-
tentait-il d'ajouter, on ne sau-
rait douter que la foi catholi-
que n'ait eu une grande part et
dans l'inspiration el dans l'ex-
eutioa de l'entreprise, de telle
sorte qu' ce titre aussi l'huma-
nit entire n'est pas peu rede-
vable l'Eglise
Telle est la position oOiciolle
du Pape l'gard du n< Ol -
VSBUn. Colomb esl notre car son
inspiration est catholique.
Les rbjoctions contre la CaUSS
de Colomb n'ont pas t sole
ves de nos jours seulement. La
principale est tire de l'historio-
graphe Herrera qui laisse enten-
dre que Fernando Colomb n'est
pas fils lgitime de l'amiral. Au-
cun document dcisif, aucun
argument preinploirc n'a en-
core tranch ce dbat et tant
que l'alfa ire en re-itra-l, lu
Cause n'avancera pas
L'auteur de l'article la:! grand
tat, comme il convient, des
travaux de M. Henry Vfanaud
sur Christophe Colomb. L'ru-
dition de M. Vigaaod est 1res
tendue; sa critiqua sembla par-
fois acei'bs et laisserait presque
dans l'esprit du lecteur la crainte
d'un prjug ou d'un parti pris
de CSt historien. Dans un petit
ouvrage de vulgarisation publi
peu avant sa mort ce mme M-
vaal n condens ses conclusions:
elles paraissent plus acceptables
danses petit livre que dans les
trois gros volumes qui rassem-
blent ses articles de la Ravi I
DES Ami iik wistks.
N'importe La discussion l
textes est la hase de toul Ml
travail; elle SSl conduite avec
vigueur. Main certaines in I i.-
lions Font l'eflel d'tre tmi li-
res oii du moins de ne pas l'im-
poser. Avec M. Viguaud nous
A Eldorado
Vous l-ouvere/ un B1IXAR0 de LUXE
DELA CREMEA LA (i|..\ci:
DE LA BIERE PATzBNHOffBB 0.12 or le verre
de BONS SANDWICHS f|
de BONNES LIQUEURS ^
DE i ami.i \ COKTAILS J||
do bon CHAMPACNEi partir de0.50 Or la bon ^Joj
teille.
JLe toul un prix 1res modr, r..-.
CIIAMPde MARS HONE597 !-1
I'kii,. GAIRAUD, Directeur
admettons volontiers que l'his-
toire de Colon') e>t refaire
noas ne pensons pas que le der-
nier m )l sur le grand honnu.-
soil en toul celui de M. Viguaud.
>4. Marins Viiilr se trompe
en outre sur la laon dont la
Gour de Rome juge la saintet
d'un candidat aux autels. La
Cour de Rome tudie avant toul
les vertus pratiques par celui
dont elle examine la vie; elle na
s'inquite pas la il de dcider si
telle intervention de Dieu dans
son existence est a ithentique;
elle admet le tmoiguige que
les saints portent d'eux mmes
el de leurs rvlations quand
par l'ensemble de leur cou lutte
ils bj montrent dignes d'tre
crus s.ur parole et si d'ailleurs
les manifestations s n naluivllc ;
doni ijs ont joui ne comportent
rien de contraire la Foi.
Kl s'il nous fallait nous-uiine
rpondra la question de la
Revue de l'Ambriql'e Mvine:
Christophe Colomb sera-t-il ca-
nonis '.' nous dirions qu'en l'-
tal actuel des tudes colom-
biennes, la canonisation de Co-
lomb n'est pas envisager.
wmmm
Angle des Hues du Magasin dt
? lit al et des l'ronls-turls
Chaussures pour bain de
mer.
Notre il
leron de violon, Sollje
Cours d'ensemble el| d'ac-
compagnement Mthode du
Conservatoire de Paris.
Lucien DctolarD
Violoniste
Thtre Parisiana.
\ In
... a vu, mardi soir, vers 10
lie ires, tout prs de l'glise Sl.
Joseph, une femme qui trou-
M ut le calme de la mut eu
hi aillant de sa voix la plus cla-
tants les chansons les plus obs-
c.ies. L'cho du soir Vibrait se
ro npre aux airs de cette diva
ivre ou toile. La lune souriante
versail sa plus belle lueur
d'argent et la cantatrice extasie
devant la grande beaut de la
nature chantait a perdre haleine.
Celte aubade rveilla tous les
haoitantsde ce paisible quartier
et ce fut, aux fentres, un beau
l .li.
... vil les gendarmes du Poste
de Police situ pi es de la Gare
du Nord obliger la chanteuse
mettre fin a son concert.
... a vu, mardi soir, Latino,
une scne de jalousie d'un non
veau genre. S..., jaloux, avait
battu, la veille, son amante Lo-
s.i qui l'avait abandonn pour
courir la belle aventure avec un
marine. Sandlior. Celui-ci lu-
rieux s'adjoignit un copain el
voulut procd l'an esta lion
du jeune homme. S... ne se lais-
sa pas faire. Il y eul bousculade.
quelques coups de poing, mme
un des marines mil le revol-
ver au poing. Meis lesehosatpu-
rent s'arranger ; on a beau tre
hailien el amricain, un ne se
tue pas pour une gueuse et No-
Tiu:il. vil les deux amants de
Losa vider au comptoir,oanfra-
tern.'llenienl,deux bocks*

... en voit un Latino qui .1
t nijouis sa pipe. Il est bon com-
p ignon, d boit toujours a ... l'il,
pirle, aninic la table par ses
propos gais el vers minuit,ca
flambe...
... a vu, par un beau soir de
Grande Loterie
[Consistant en un splendidejmineuhle sis $
Port au-Irince &k
avenue jolm B'own Ho ISfO H
r3-
U f 72 lots gagnants en ^espces sous le Haut ^5.
patronage d'un Comit* compose de : E^.
Aleiandre Villejoint tfl"
P. J. Meiile :
g
MM. Emile Deslandes,
Edouard Kstve,
8,000
BILLETS
>Tii,00
LK BILLE
I Loi ?. 2.000
I 1,000
10 S ICO 1,000
20 s gO Lots P.30 P.f.00
i0 # ,*0 1000
100 10 1,000
'a semaine dernire, un de nos
mdecins qui s amusait un peu.
Il avait dans son auto, uwv belle*
de-nuit et, la nuit se prtant aux
longues promenades, le disciple
d'Kusculapc lit un tour vers Mo-
losse recberchanl lea coins om-
breux, propices aux tendres pan
cheinenls.
Mais Noms il vit l'autoss
mettre su panne, les machines
sont si bles! Le malheur,
c'est qu'il y avait un bal dans le
(piailler el tous ceux qui en sor
talent purent tre les lmoinsde
l'idylle du charmant Docteur.
... voit, depuis deux ou trois
jours des jeunes noceurs qui ont
inaugur un nouveau chic: ils
t'ont le tour des dancings el des
bal publics, COI lis de casques
blancs. Ils boivent, mangent,
dansent el, la lin de l'envoi,
ils ... casquenl .
... a vu, Bizoton, tout pies
du pont, une petite maison pro-
prette, coquette, peinte en vert
et blanc, qui, le soir, est brillaiu
nunl illumine. A la voir, on
croirait que c'est le h nid de
bons bourgeois cl pie l; s'coule
la tranquille existence de deux
tres qui s'aiment. Mais non. la
petite maison n'est aube qu'un
dancing priv O se runissent,
chaque soir, des messieurs l-
gants et cossus et des domini-
caines jacassantes.
Mardi soir, Noriii: (Kn. a vu
ces messieurs, vider Latino de
toutes ses danseuses pour orga-
niser le bal Bizoton. Au son
d'un phonogiaphe, l'on dansait;
la joie tait gnrale, l'on sablait
du Champagne, el de marqui !...
l'on fumait de gros cigares, et
d'exquis (l'on ne pensait plus
crier qu'il faut expulser les do-
minicaines, elles taient si char-
manies, ce soir-l.
Le bal dura toute la nuit ;car,
le proprio, homme chic, avait
jur de damer le pion aux pro-
pritaires de dancing.
... a vu, la carte au menu de
Terminus. C'est une longue liste
des mets les plus exquis, les
vins les plus lins, des desserts
les plus dlicieux On dvore S
dc-l'u'il d'aufant pieu ttS,
encadr de lauriers, flore sous
ses toiles glorieuses, il y a un
flacon de Barbancourt, le roi
les rhums.
.. a vu un mnage en grand
embarras. Le mai i avait besoin
de ces mille petits unis indis-
pensables un homme chic, s;i
moiti dsirait se paver tous les
atours qui rehaussent la beaut
d'une femme, ces objets dlicats
oui ornent un intrieur et leren
dent confortable et pour avoir
tout cela, NoTio: (En. les vil en-
trer au : ( Bazar de la Poste ,
Grand'Rue.
fffWWVW
... Voit depuis quelques soirs.
dans un de nos brillants dan-
dogS, deux originaux. Cest mi
couple masculin, ils reviennent
de Paris cl, pour la danse, ils
ont la prtention d\-i\ remontrer
tout Is monde. Leurs noms?
.1. H. et d. .1. Us sont toujours
seuls j la mme table, tomme
deux limes et il dansent le tan-
go, mais si lascivement que lors-
qu'il les voit danser, NoTRR (RlL
a peine discerner lequel des
deux est la danseuse ou le ca-
valier.
... en dernier ... eil : Latino
n'a pas dans, mardi soir, lis
II- de Bizoton avaientenlevi
toutes les danseuses. On s'lafl
command, la veille, une dinde
Iruiie, le la sala.le | iiss,., ,|,. |a
niusiipirau lent son,pour la din-
de ; puis d'ails.


LE M \TIN- 21 Oclobre 192G
EOL
donne de a force
Convalescence
Neurasthnie
Tuberculose
Anmie
L, Cure At GLOBOL
augmanlo la Uice nerveux
tt renj au* r.rtfs iijenrn
toute Itur fncigie. leur
ttuplce tt Ituf vigueur.
l oitun.irttraltan
1 Jtl. l'JIO
nu Maroc iait terra'ne. L trou
pes seront lapalries, dit-il,
au 20 .Novembre et Us contingents
qui demeureront sur place seront
iamei.es aux ellectits de 1
l'Jil.
$flW
'f;
. .
11
^
^

lobcol Jjj&.
aajflial F JCi^jj'
\ U ntaaimum iPfjfll
Vi*"1

IfalgH low '.< fc*MUji
Si ni praaoalaf l
llapla art II iello. du .1 I
parfuli vuulil faire iii
niftli.-lc capable da itmpl-
ttr la Ira lafuiloal r.a'ia;ulu4
ci: aa*OM rt il av avan-
t*.\ rlUalt-dfl. mal(rt qu'il
tailla I itfjouri avoir iccouri
k alla, au min i dam lai cai
ur>.riitt, r.oui ne ci'.ou p.a
Sua la atrulhrap!, | ui. n
onuer ^:i une fouie ne ia.
Ici fiultall r. i...ri|,,.,I.'i-l
qu'' n peut '.bleuir d'une cu-
re i. ulonge de frlobol Kn
faee d'un orcnlm k
tnoo'.cr. a rtviviOar, k refai-
re, c .-t touj.'uri k ce der-
nier qva iiou. donneront la
prcUrcuca.
IV H OfUtatT,
i.ifhtt ** ICfajea;*,
l.a.l-tnl de /.r Poeulit d*
W'I.i'nc de Va'..
SXaSMaaaiaaBti cin:UU
Pranili Yri t
l .... .... i.... :i aa i
1, '- *. l'.itt, #1
laut
Les harengs, les
sardines et l'avia
' lion
~- -r Par cable franais.",
; Obtenez
rc^s

tsc mmkWmaa _~*ss^-*~
-
IJ
Un nouveau confrre & Vous Sentez Vous
Nous avons revu le lerNo.
de L'injo motion "est un
nouveau contre qui descend
dans l'ari e. rt la Julie,
noire confrre adresse A ses
nlns de la Presse Hatienne
Ce salut que nous n produi-
sons:
L'Information adresse un
confraternel salul ions aes
aines U- la Presse Ha.tienne.
L'Information n'a quune
ambition ef ne poursuit qu'un
Beul but: Apporter sa |>lus
large contribution au relve-
ment Dtional par la pronaga.
lion des ides saines et la d-
lensc des principes qui condt-
tionnenl l'volution lis so-
cits. Ainsi que l'indique son
Utre, elle B'erforcero de four.
nir toutes les informations
utiles aux diverses branchci
de n .ire activit sociale: com-
merciale, industrielle, agri-
cole, administrative, etc.
Respectueuse des lois, I.'In-
formation se promet, mme
dans le domaine si troublant
de la politique, de poursui-
vre' son but sans s'arrter aux
comptitions parfois li iilea el
souvent dgotantes des per
tonnalits.
Vieilli Prmaturment?
Des milliers d'hoOUMI tt Inura fOTCM ot vi;:ueur, naturellr* il au bonne
Mat) a*va "'ir prrmaturi. nt. i>:in un
patld munlirc de ras, la ii^nliniin'o on \<* i x..i
ont la caURC de cette dlradenre phyiiqua. < e
qui arrive nt qtM le aattg IX'rd ses MmanU de
vitalit, d>'\ ianl faillie, appauvri. Impui at ic.m-
pltcment fMpotirvtl de fur organique tellement
mVuwairp I>"ur n'imrerclTicaciment 1" r.;\ di
la vie active.
iQue faire? Rien de plus logique que de
rendre au Mng C prcieux fer organique aTiM
le Fer Nuala, la formula moderne pour t
fier le sang et lcu nerfs. Cuniliin avec Us |-ly-
ceropliosphates. il forma un excellent ""\
pour toute personne dont les forces aont puises,
et on bien le CM (ait renatre la vitalit d'une
faon surprenanti'.
I> F.r NoxaU r.'i-t pai un rur.-tout. T\ aat
i commande uniquement pour renouveller la
. ,. ,!j aang .1 du ayilma nerraui, et deux
il pour reconnatrai*
Lien qu'il peut faire. Aujourd'hui n'eet.
i a trop tt pour o nuiMnearltpNB*|
. .. 1 n Tentedtuia toutes lus boiinea|
I tara adea.
-?--
La denunde pour le Fer Nuxat a
i a ai (rende et Immdiate que nous
n' iv rot p. i eu 1" lt noj i de prparer
, | r ea paya. Par
, it temporetlement nous
; : flacon Bapagnol que noua
reprodutaona drofta. Vous trou-
vi n t dani < haqua oason di>s instruc-
tiona compltai en Franeaia.
1>A""tis Les dirigeables de la
mhrine sont employs et avec un
,uccs qui dpasse toutes les pr-
visions rparer les bancs de sar-
dines et de harengs au largej.des
etes de Frabce. Les essais .qui
avaieDt t faits avec des aropla-
nes n'avaient donn que de mdio
res rsultats, mai les dingesbles
tusceptibles de turvoler longtemps
des tendues qu'ils eip'oient rep
tent les bancs de poisecns avec la
plus grande exactitude.
lue parti radical et
le ministre
Poincar
Far cble tranais
pAi8 Les journaux consta-
tent que la nouvelle tliarte du
parti radical peimetlra aux radi-
enux de coLliuuer s^ uteuir le mi
mstre Foincai.
! e conseil eits ministres a exa-
min surtout aujourd liui les dci-
sons du pili rddi al.Aprs le ton
reli, M. Painlev. miui^tre del
gutre, a d m nti le bruit de l'-
vtouation pr.cipite de la Rhna-
ui,>. M. Mariu. n inistre des per.-
fcior.s, a confirm l'accoid complet
de tous les ministres au sujet des
dettes.
sant des
mmes
la Nature.
votre
sour-
de
'La Nature tant Unourc;
de tous les biens de l'humanit,
il est logique que nous ayopj
recours elle quand le corps humain a besoin
des trsors qu'elle renferme. .
i J Pour la protection de la sant, le plus prcieux
I bien de la vie, c'est la Nature mme qui noua offre
l'huile de Foie de Morue avec laquelle on fait
L'EMULSION SCOTT
Directement du fond des meta, elle apports la
soutien de nos forera, combat l'anmie, las
affection* de la poitrine et dea poumon, la
rrulnutrition, etc. C'est en vrit le tonique
t I le al pour toua lce gef (^
S La maison
Nicolas ''ordascol
m

^* A l'honneur d'offrir au public les iiuoniparableifi
jg lure lU'.t i Sedan-Coiip-Touring Car-Sport cl les
,0 ingalables Camions Spccd\Va|onde la menu- inr
I,;'.. qii , avec leurs |i ceaiie rechange.
Pneus et chambres air Mason.
Le voyage de la
reine de Roumanie
Triomphale arrive de la
souveraine Hew-York
A Washington Ir Kellogg loi sou-
haite la bienvenue au nom du gou-
vernement des Etats-Unis
Par cble franeaia'
Nbw-YobK La roine du II >u
manie t;-t arrive hier matin sur
le sol amricaui. Klle a pass en
lout heures et 19 minutes
New York avant de prendie le che
min de Washington ou elle seia
res;ue par le l'rsilent Coolidge,
Les rapports de notre pays Quittant la e Leviathan la reine
avec les Etats-Unis une seront envisags avec le Macom' qui les ameua la
mme CSUril UUi nous a con- Battery tl heures 40 Laccue l
mis a accepter le rgime de g W f Jtt reu,e,a pl parl.'?a
. L .t.. i<)l^ p'mI '. lirement enUiousiaste. Pavo'se de
la Convention de I.M.m es a- u proiie:e"Uviathan '
dire- Une politique qui Consiste -a-Vnlrta dans le luirl entoura
vs II lia de la journe Wa
hin^tin. La secrtaire et Vtadimc
Kellogg M trouv lient a g ire et
ont prsent la rahe las soih >i's
de biiiivenu; du gouvernera-ut
amricain.Faisant travers la d >u
ble haie de fostlieM marins aux
accents dei hymnes nationtux rou
main et amricain, les htes ga-
gnrent l'uppattement prsidentiel
o eut lieu a rcepFon officielle.
Un escidro'J de civalerie 1* ac
compagnera la l/galioa de Hou
manie La re ne Marie n sera r\ue
olliciellcnent la Maison Uhnrhe
que d main dans l'tpre mdi La
rception officielle el la visite de
Mret Mme Coilidg- i la Lgation
de Itoumanie oat t rem'se* de
main pour des rallOOl p;rsoa-
nelles La reine a do n ce soir
la Lgation un dtner intime au
quel asiistaiont des m mb-es du
Co ps dipbm dque r prsentant
li Petite Enlente ainsi qrela Polo
g&e, l'Italie et la France.
Pour un rappro"
chement entre
l'Amrique et la
Russie
Far cable franais
BKKLl.NMme Alexaadra Kol-
laiitay, arrive Berlin en route
pour occuper son no-veau poste a
Mexico, a dit aujourd'hui qu'elle
esprait rapprocher la HusSie des
Soviets non seulement du Mexique
ma s aussi des autres nations am
rie mes.

Gazolinc el halles pour moteur.
l'ic'.clelles
Sim ri i-S: occessoi es.
Pneus el hambres airMichelin|)ou"BirvilB
Ass irtimcnl de peaux el ; rticlc-s '., co donneiie a
gnral.
(>apeaux de paille d'Italie de lottes qualits,
Phonographes el disques Palli,
Globes et Abat jour de Ion les dimensions p.nn bfl
pes Electriques.
Machines coudre < Mundlos eluNoi'in.uiniatfl
el la main pour cordonnier, tailleur et couticii^
Huile d'Olive s'.iprieure.
Le conflit reli-
gieux au Mexique
Par cable franais
HER1DA ( Mexique 1Francisco
Rivero, prtre catholique, a t
condamn 15 jours de prison
pour avoir clbr des services re
Fig.eux Tixcoto o.ll lai' inculp
d'avoir tenu des runions sans en
avoir prveuu les a.torit's munici
pales.
tirer le plus large profit de
la coopration amricaine,
dont le caractre n'est que
transitoire, t assurer, dans
l'avenir,pai une meilleure or
ganisatioii conomique, ad-
tit son entre dans le port entour
de uombreux bat.aux, gardes-co-
tes, eanots tii.t >ruobi'.es, baleaiiv
inceudi 1 lunc.an. dans les airs des
colonnes d'eau. Le mauvais temps
avait aminci le* raugb de la loule
qui, de la llattery au City Hall,
ministralive et poUtlque.notre a tait dresse le long de Broadway
indpendance et notre Souve-
rainet Nationale,
A ce nouvel ami qui vient
se ranger mis entes, nous
aouhaitonslongue vie et fruc-
tueuse besogne.
(jojr voir passer la reine, mais la
pluie cessa ioisque la reine
cl s.i suite mirent pieti a terre et
Oc I d tut milieu de bravos frnl)
ques sous un dluge de serpentins
et dt COUfeUil que le corlge re-
monta Broadway. Au moment o
le cortge atteignit le City Hall, la
reine se leva dans son automobile
dcouverte et salua la foule qui lac
et sa suite ont pris place h. 7
de Fapra midi la gare de Pan*
sylvania dans le train spcial qui
avait t prpar pour les emme-
ner i Washington.
Cinq ceotl mtMiibres de Plnter
national Labor Delt-nse Sociely se
sont ruDis hier aprs mitli dans
17-gjV l't'nion Square sous lu prsidence
Btl i i- rUlllllRt de M. Rose Baron pour protester
JLs.Ua I conlie la venue de la reine Marie
et contre la rception enthousiaste
New York. Lne cinquantaine d'
gents de police avaient t.envois
pou: ma t, ei r S iln-mais aucun
lacidi I a
\V atHiNOT reine Marie
de Koumanie et s suite sout ai ri
avant,pendant et aprs le -
j. nier qui sera des plus soigns,
il v aura une sauterie qui durera
j istpi midi.
Voila une nouvelle qui est laite
our rjouir tous lis habitus de
titre grand een la mondain.
... A-n mola i*r ''
pILlIt.FS CUM.NTV11.S
m .ai. aa> ataak> aaal, raSaf.
aVtaaaal .""""'1 "" JT*!
,,i...-"t k- aallUa. '-"'1"*r.'1*
aaalM M * *" l"',w "
.nrirul ,mtolll. > ..,
BU.f.UH.. a.ataaanU.
t+ llvflfS'S*
,PWf
\ l, ......A..- ->
) fclMWlS UBt-r-alBlal
Pour la redresse-
ment financier
, de la Belgique
, BRI. JCELLE8 Le cabinet bel-
ge a don. son approbation aux
term s d l'emprunt d; slabili^a-
tion de $ 30 millions qui a t n
goci Lonlr.s. M. l'ranqui, mi
nistre des finances, se reudia de-
main i Londres et il est probable
que le gouvernement communique
ra en mm lampe an Parlement
les dtails des ngociations.
La'JNorvge
au rgime sec
OSLO l'a plbiscite tendant
a supprimer la loi inlerdissant les
boissons atcoal'qats contenant
plus de i\ op d'nlcool a eu lieu
aujourd'hui en Norvge. D'aprs
les rsultats ouuu* encore incoin
plets les non prohibitionnistes ont
gagn tS.113 voix et les prohibi-
tiouni t- en ont perdu Lt.330
comparativement a 1 plbiscite de
1019. ln Norvge a prohibition
a ITe c t e seulement les boissons
ayant {une teneur alcoolique sup
rieure 121 010.
lin de la guerre
[' 2au Maroc
-4|Par cable franais
Paris Mr Painlev, minisire
de la Guerre, a annonc ofBcielle-
UH-nt au conseil de cabinet qui a
111 lieu aujourd'hui que la gurie
La reine d%Espa*
gne se rend en
Angleterre
CEKBERELa reine d'Espagne
est arrive aujourd'hui Cerbre
venant de Barcelone.Lasouveraine
e.-.t en route pour l'Angleterre o
ell> va rendre viite la fami le
rovale. Li rein V 0 la aocompa
a de M Q inones d^ L"o.i,am
bis-adeur d ILspigae en France, 1
t salie la irooUN par tel ai
torils frine-aie Bile a pris la
Iran p >UI P*ris c- sir i7 hearis.
1 k &a a porte de la iii
?| mmvez ijasi J
>S Achetez le Beurre de table Bluenose , garanti 1
lument pur. .
Kn vente chez Simon Vieux, A- Boit, Allred
*& K Derelx etc.etcet les bonnes piceries.
Commercial Agencies and Commissiol
LONR.THEBAUD
Phonc:7(Jl
1
* * * ^ $^ $^$ap

ux Etats-Guis
Par c;\b'e franais
W AMIINt i T ON M.Ch irles M.
Sch iwb a dclar aujourd'hui ap es
avoir vu le Prsident Cooli Ige q
toat iulique dans la mtal urge
ia continuation Al U prom'r. na
lion aie.
Le Prsident Cooiuto
v la constructioe d*
pour tuberculeux M
eiens combalUoU .
pr.'-s de i'ucson AlWI
dent a annonc '
linauguralion d un
commraoratit de l
,as City l'AnniUM
DU-
Eug. U* lioss #
Agents Gnraux
r. ) **+*''
A. m MATTIS & CO, Prprtson'anh t
)Uf


LE MATIN* 21 Octobre 192G
Une Bonneterie si jolie
son conomie
vous surprendra -
l/OUSne pouvez'voir cette si belle Bonneterie Holeproof sans
I lu dsirer.
Elle est d'un tissage parlait et exempte d'aucun diaul de fa-
brication.Elle est si brillante et d'un si bon got que sa durabi
lit vous surprendra.
Elle est plus durable qu'une autre de inoins belle appa-
rence. Ainsi vous ralisez une nouvelle conomie, ensuite vous
jouissez de son apparence.
Dans tout le monde les lgante* le savent.Nos magasins ont
votre service un grand assortiment de bas HOLEPROOF
dans une grande varit de couleurs parisiennes.
Allez aujourd'hui voir et acheter une ou deux paires
pour essayer.
MOHK & LAL'HIN, Agents
Port au Prince
P. O. Box 322
liclonfi
au Japon
Une depf-che de
pEveaiag N< ws um once
luvirwont t ru! a
Mjelone tu nord du Ja-
'"KiiUuMuru a coul
breux passagers
aristana
ce soir
1 de trfle
Maison
Mystre
(Suite)
QUAND VOUS AUREZ TOUT ESSAY
JVuaf" "'"' ruaal, ...... *. i. S.,
ni. (imi MM% ..i -... ..-., i u pasia
"'" "- .< an .... h S... 0
Noua ara.ntlaaona, noua
nrl.rmona, l'atiua nue Ifuft paa? ...., J'aburd ! ,.,
Mariai S.., .. |tun ^ w/T.iH^,-
cU. ) AS! HMAT1QUES .i
.Un. I*. ... Hr Tovib rah.H... U
Bron-kil .hrun.g.. Dw. U
l1.b4rc1.loM puunoaaar*. .1 cjaM
i...n...l..i,,.i U. MaS J, bai M
....:.... U l.iiua.. d lappi.u, U*
Mari aarlaaaa .i ibbw. U i ni.
Pour
ADULTES Hfi&s^*s":
M
** : 1 3.78
l PWmaaa.
Pari. R. C. Mm sjso
W; balcon : 1.00
^aphie anijlaise
*
Jfnwen Any/a/s
(tialp de Stno-Dactylo
SA06 Frou Po "u
jIphoa, 02o.
P'o pectus.
Oil Tablets
Ora qes d'huile de Foie de Morue
En stock chez :
Geo. JEANStME & Co. Agents
h
Insurance Co/
e desjplus fortesrtCompa canadiennes d'assurantes "
sur la vie.
Eug.Le Boss & Co.
M
APRES UNE MALADIE
SRIEUSE
.. ...,,, d hull, d, ,,, -r ,...
** ' rrf.,n.i||u,i |r Ma^u,
t Itluiril d,. fi.rtra.
Nul nlcnorr nu.' t'I.ult.- r fol.- .la
morue, itrtU'r ..-a miihih.k. ,., |q
plu. pulLUIit .!.. r ..liHtit.u.l.U
luur Us culiVaK .'flitH.
M.illi.-ui. vi-. m, m l'i plupart d.i
lia 11. pruwiit lu pr.n.li.- caua.
d. aoii guilt .1 il. ion '. .ri.
aant. .c c*oat pourquoi Ira mftda-
lin raoommaDd.nl Rn*ral.inanl
aujourd'hui laa Tablattua d'Uulla d.-
KoU- >ii- M..tu. M.t'... dont l'a M n
v.t tout Huant Moaca
D.maiidvi '. votn- ni armai lan un.
nott. Mm.. UeOoy*a Bucra.a .,*.,
au K"0t Uv.'oiiptltuunt Cnarajluua at
rapld..
Remerciemtn'H
Madame Veuve GeffrardJHelhan,
Mr et Mme Adolphe Yaltrune;
Mme Vve}Edouard Ck-sca M aei
en Tant",Mme Vve Al m. ni Nicolas,
Vr Lon et Meiles Mitrie Rose et
Eve Dvot, Vr el M..d me Joseph
Marlelly, Mme Vve fiiatide Ser
j;ile et 8(8 eDlaul!1, Vetlt M.irie S r
Sile, Mr et Mme Jortrh Sergile,
lr et Mme Justin Dominique, Mr
& Mme Eruest Cti inpai c,l ses en
lants, et tous lus autres pttrenU et
allis remercient bien sincrement
S.Ex.le Prsident de la Rpublique,
'e Frre Archange, W* Frres et l a
Smurn de la vi le, les Directeurs el
Direclric s d'Ecoles, le Clerg et
tous les amis qui leur ont donn
des preuves de sympathie i l'occa
lion de la mort de leur regrett
GetVrard Kelhan, Dosen du Tribu
nal de 1re irs'.ance de Saint Marc
et leur tmoigne, en retour, l'ex
pression de leur vive gratitude.
nuncio
Madame Zli.km.v
Ha llegado la mejor quiio-
mnlica india. Ccn ulteseio.i
clin : le dira p:vsi nie, passadj
y lutnro; la pergoi a que esta
en difleil situacion la lin s;i ai
do adt'lanti-. Sol > per lies dias
fera aqui en el N" 16 Si R w
du Rservoir,
Si- pane lg disposicion de
gentede Inicna inoralida I, ca-
d:i di de las 0 Je '.a m .nana
las Ode la uoclie.
Se solicita un int rprelc que
babla bien Irancs y sapa a >l
Madame ZuLBMA
Pratique la meilleure chiro
uiancic indienne. Consultez l,
elle vous dira le prsenl.votiv
pass et votre avenir.
Cens <|iii li.i\ rsentdcs:n -
menls di'.licilc- sont ap i es et
reprennent c mlunce. tlle se-
iournera seule, ik ni trois jours
orlau l'rince, Une du He-
servoir au N i 1 KM.
Elle se lit ni i II ;!: p isilion
des personnes de bon te mon
lit, cha |ue ; ur de 9 h es du
matin l) lu'iir ; ili s- ir.
Sl i* un interprte ? expri
m .ut l)i n cil liaif is et en
es ognol.
Avis important
Chambre de Commerce il'Jluili
ECOLE dk COMMERCE
Jeunes gens des deux sexes,aile'
en foule l'Ecole de Commerce
qui, seule, peut vous prparer
U vie des affaires par un easeigne-
ment complet et pratique assur
par un personnel de tout pemier
choix.
Mette II. Jean Joeeph Dacty-
lographie et Stnograptiie.
MM. Kdgard Laroche -Compta
bilit gnrale e' Affaires de Ban-
que.
Dents Bellegardc (ograf hie
Commerciale et Lgislation liscale.
Seymou' l'radel Economie po
litique.
WUuk Hncent Droit Com-
me
, I ' . Pouilh "Arithmtique
Commerciale.
E. Clarke Langue anglaise.
.Flix Magloire et Emmanuel D
sir Langue Espagnole.
Et tout cela ne cote que Deux
Dollars par mois, payables d'a-
vance.
Prire deVinscrire au local de
1 tablissement, enlre Lalue et le
Posta Marchand, tous les jour* de
trois cinq heures de '<; midi.
"* ak



Bar Termina
Prop: ictairc : .
h..

L.WiJmatar*
A l'Iiounour il'inforuiT sa liienveillan'e clientle rg,
qu'il i install l'tat de son tabli* sment, un silon ': *
exclusivement rserva aux familles o l'on trouvera ".M*
des consommations de premier clioix el o des lunch: h^*
> roui servis sur 'leiuuD le.
T ;e. h .u N
7Q0

/" V M V '.-' V V '/ V * V V V O '-.* rv' V *r : '
.i*l. a
Annuaire gnra! d'Hati
Pau
CC EL EST IN A B.DANACHE
Commerant Avocat
Directeurs
#f l'ort-iui-PrincT ( llaili ) Rut Courbe, 1850. P.O.Box 22.
$Q, L'Annuaire Gnral d'Ilaiti constitue la source la plus&L
j.,% cmplte el l plus ictnte de renseignements que ton | uisse, >w
>* a\i. r >.ui llaili i Histoire, (.ograptno, Joiiiiu. m .-. I ir... V<
p- Iridu.'lrif, Administration, hiplomatK, Oendarmen>, ServiceJ&0"
Sc )8J' ^Mtq'M.'tarvIsa \^ricole. iuvhux Publici,Re'igion.*.
jgSporU, rranc-Maonnerie, et.-, toute lu Via hatienne, Vie |o;.- :*
^. tique, \ie professionnelle, Vi.-sociale, \ esl mprlSnte. feS"
lji L'A. (. II. contient une partie anglaise qui ir.l.'r. vi.i au l5-
jj P'11* lla"t degr le public anglais et amricain. g-j
Vi L'A- (- H-publie en outre le Taiif douanier d'ilaiti, nii!si Vj"
V':*queitt dernire Convention eomtnercisla tianco-haitifnne et la*.1^
^1% Loi sur leaMarquea de fsbtlqas. .:-,.
Cl> L A' (J' "' ,,Hr ses BOm*rsuiOi liluslraliop.s, pm L turet de5
[W ues informations et pu l'abondance de ses rnatirep, se recoin <
CHi.DHnde de lui m.^me touUl les per:omiL-s q-.i diSireul ccr-fjlv*
>,%lnaitre lla-M dans son pass, dans sou promut I ddiis ses pc8si-iT,3.
^*. bilits da\cnir.
>'J GENERAL HAND-BOOK OP HAYTI. '>
t^ The tieu-ral lland Bock of llayli tcnstilults Ihe most lom-fCr^
>g plete and ie-.ent source cl iulormalions lhat oue can gel onTrt
: Hati: llislory.Geognphy, Commerce, FiuaL.es, lodustty, Ad- ':*
V* miuiHlralion, Diplomacv, Gendarnurv, Publie Health Se-vice,l*
^14 Agricultural Service, Public Works, Kellion, Sports, Ficc Ma--'-
>-4sonry, etc, Polilical, l'rol'essioual and Social life ol llayli are ,-l
>* represented. J tiff
^il'lid: General lland Book of tlavti c*utuis an English part^A
Wwhi *a ihe Gnral lland Book ol Hayti publiebos Ihe Tarif oi Cus- 'r;<
>;)loins also Ihe latest 1 reiicti Haytian Commercial Convention^
j.1^ and ihe 1 aw one Irade marks. M^
>a The Gnral U.nd Book of Hayti reconmcmU tsclf bv itsJk
J numerous illustrations, the surety ol ils informt! >na and by il. D
5,t quanlity of items conlained Iharsln lo ail perlons who dsire "
"I Ltlim lluill >n liai n.o. -._____1____l -. ..... -
*
^ to know llavli in ils past prsent and ils poSBibililieG of fotwi
S ,-, A5UARI0 GENERAL De H&Tl.
2 hl,Anuano (.eneral d< Hati conktltuye U fueote la mu!
? complta y la m.s reciente de mlormacioiies q,,e se nue Une, "^
S obre Hait, llisloria, QeograQs.Comereio. Erar? odu.Uia idm &
jX mstraion, Diolomaoia, Qandarmeria, Obras l'unb. .< si?;
'ublica.igrUora, Religiom Boorto. WSS^^X
Sr:p^e:,al,Ia,,,aaa',,0l,,,Ca' ^"^ *W. -1 ^
S El Anuaro Gnera! de llaili coutieue u la p irt- in-l -,-, i '.<
g ma.;.l.o grado inlerosara al pubico ingles'y aLricau ' 'if
fft Adema.. .1 Anu.no de lia U public, 1, tarifa .duaocra a.i que*."*
^ u .ma convencon commerai franc b.ili.o. y la ey sobef-
4 1" Vtarcas ae hibnca. J uun .'rf-
Port numro* illu lr ciones la cerlilud de ans lnf,rmi W
^BoioMsyls abuudauca de msteriis qo. eontiene et 1. "k'>3-
2 teW de Ueitl se .ecomenda por .1 mismo li"d.s pr m A
l^quedesean couoeer liait, en 8U pu.do, su prsente y cnVi coS
H NDilidsdss de parvenir. J ' "-A
j9 Prix de l'exemplaire, 31s ti Or 6 Mtranger or .1
0| nce (f the eiemplary Or 5 Abroap or 6
V,,, precio del EjempUr Or :>. Bstraniera on;
Ka Direction de fanauairt accepera de* rdri* S?
^ f9mm (/.s e, pro,e^0 ,nefc,j, , | ,J fiD J \MnS,,,i^,
OTHKnisluiiKtlc lK.i,,....vlrc costume de v,||, U
, -. PAULE AIIXH.A Lj-
PAULEAUXILA
las prix restent les mmes...;
'
aa^Qiji

jGolombian Steamship Co k
Le steamer -art,n,(,ue- venant directement
de lew-Tork^st attendu Port-au-Prince, le*
19 Octobre cou,a.. U r., ,,(,ra lefmme four
pour r,.t So*tp, il, J0.,oe. C.-.>>-s et JacmelB
jeu rottU pour les ports de la Colombie ie&
^nant fret et paaaagerc. m
g. Poil au Piinee, le II Octobre 19>6 en
"] Coloiiib.an Sleamsbip Cou,pa,)jH.e. ; j
!(iel>ia&]o A(|en(si


\
LE MATIN- 2\ Octobre 1926

g
S
c>

*
.,.

if*


v

O

ISEZ
'- . -1
Kf<
famillesbi
portantes-
Pour tre heureux il faut
tre bien portant. Mres!
C'est vous surtout qui tes
responsables de la sant Je
votre famille. N'atteiult/
pas que vos entants soient
malades. II est plus simple
d'viter la maladie.
La mounc purifiante du
Savon Lilebuuy chasse lrs
microbes nuisibles. Bien
que son odeur disparais.-,
I action prservatrice n'en
persiste pas moins.
^Institution UPpeahaurpKambuw merika-ltoie g
sgj& Enseignement Classique jg.^j
m
Enseignement Classique
Secondaire,
Avec une Section Prparatoire.
'($'$ PipHi-hlion Spiale toutes lesf&ft
jS^C oies S tiieures : Droit, Md<-$s|
jSwb inc, Sic.ice Api liqu'e*. Knsei-"W;
ki\r'D \"/ Ar.gL.is, Stno-! actylo, Cc-oip'a "75
dmiiil
Les lavea le la Peiixime S i
bofficienl jralui'unert du
_i Pratiqua d'anglais. S'ou-
[f^jvrantlo lundi l octobre proeb lia
l li. ii
UFEBUOY
le Savon
pour la Sant
Levct Brus.Co., Boston, Mass., U.S.A.
Stn<-L'.cl\lo 8 ' BOlf.
".oroilabilil mois. '/
Moi i e : Couis :h.*siqi'C 7 h.
. 12. l'Urs pratiqua l- P
Le steamer Alexandra esl
j&'lcndu ici If '2.W Octobre crt.
gGapporlant du fret de l'Europe,
"J/et partira le mme jour pour
%W Cap Hatien, Plo-Plata. ton
Juan PtoRIco, San Pedro de
Maioris et Sanlo Domingc
(/ City.
Le steamer Arta est at-
tendu
iianl
ci vers le '2."> cri pre-
dii frit pour l'Europe^et
"es
r0?r'p!ua"ui-c.ruMsgn !... partira le nuMiie jour pour le
Wti ditions a-s., de. Klu Wffi|M)ris(leSI Mare, (.ona.ves e
De FRANCE
1. I. PAT1UZI, Propritair<
Cet Etablissement renomm dont l'loge n'est plus taire]
vienl d'tre eomplleinenl restaur et remis >neui. Le|
chambres ont tout le confort moderne, le service irr-l
prnchable, le Restaitr;ini soign esl de tout premier!
ordre.l'Holel n'ayant rien nglig pour faire plaisir J
a harmante clientle. I
Mr. PATRISI, qui part bientt, apportera son retour)
de France de nouvelles amliorations qui donneront h
plus entire Satisfactions Ions !
HOTE
Cap Hatien.
|Porl au Prince.le 20 Oct. 1926
Ce ijui n'a jamais t mil
f.e qui ne peut tre dpass.
Kola Champagne
F Sjourn
Prpar dans des conditions rigoureuses
iVASEPSIK
Prparation el Vente
Pharmacie I'. SiJot HN'c
Annie dei Unes llou.i el /?' l'ugle Hs rues Ken h M Repu
NS/bln-une, Etape Cardinri & Ci ou
tEeiiv! au Directeur immdiate-
ment.
res. anaes'e l 1 Ktal.iissrmcat pou. Ji VU irUU.Vei C* K3
figAu lves d province...... ffijfhez Charles R. Gaetjens M
(,,, 1( l"B^U-ha,,e,-Kll7f Rue Roue on Bonne Foi [
wfl Son de Mais !! gouides
f" Isac.
\ __ __
'i
Garage
mis
DIJKlN'I'.Ral;. CARTK,TARI.K d
PLAT du JOUR au CHOIX
Pension au mais, la'semnire, oar jour
gratuitement la disposition des voyageunl
Sains, Douches ajoutes les heures >
Tlphone : R 341
Dans les Magasins souches l'Ilotel.ou
les sortes de provisions, Vins, Liqiki us, CiGRernlt
Vins d'EspAGM-:, de Roirgoune, d'lT.vi.u:,GiuxD choix (Je!
tro :vera to>
vne.
ttir
CONSBBVES.
On y IIoiivc l'arrive, peiulan
part tout ce que l'on dsire an
GRAND HOTEL de FRANCE: P.P. Pvim/i,
Couvrclivre*
POl'R BIBLIOTHQUE
l'.n venle la Libraire
Uaoul MONT LOSHiR
341, \^\v Bonne Foi, en race
de la Pharmacie Sjourn
le sjour ou oudeJ
oprielaiiej
Port au Prince.
(
cm
O
c>>
c>
9
c>>
c>
*>
c>
;*.'
-
Avis commercial
Nous avons {l'honneur de
porter la eonn; anec du
public el du Commerce qu'
partir eh' cette date Monsieur
Jobs. Pelersen a la procura-
lion de notre Maison.
porl au Prince, le 11 octo-
bre 1926.
HAHNER &C
Lecitine Granul Brewer
Me Frdric Destouches
AVOCAT
Au haut de l'Ancienne Ban-
que du Canada.
'2 \\l ") i[2 heure
Le plus actif des Reconstituants g
Fortifie le cerveau, la moelle pinire, les osi et Jer
reins. Rend puissants el vigoureux les emailts dbiles
les icinnies faibles. Les personnes uses parties lravau>
assidus.
En verte chez : Simon lieux, Wired Iieoi, Lop<
livera, Ed. bire \\ Co, A- DoW, lpl.onsc
D.-i-, J. H. Bonlay,Imc U . DoreL i Mrt-
Coftve : S- ItrlsDi
Ens'ick chez : R H'ou.ir, (i:ithI Kiip Ho 1709
GEO, JEANScME & Co, Agents
Ilorn -linie
,i^ Le slcamer#Henry Horn ve
^naul dell'Europe via Porto Ri-
Hco, Plo plala et les ports du
"Nord est attendu ici vers le 23
Octobre et continuera le m-
me jour via Kingston. Sanlo-
Domingo pour Curaeao pre-
nant fret et passagers.
Le steamer Mira Horn ve-
gagnant de Cmaeiio via .lacmel,
j^Cayes, Kingston, Jrmie.Pelil
'^jC.oave esl attendu vers le 'l'A
gjaoclohrc el eonlinuera le m-
^fme jour via Us ports du Nord
"uerto Plala pour l'Europe.
HAEHNGR& L"
Agent Gnraux.
Occasion exceptionnelle]
Parfumerie dejtoul genre Lotions poudre Saton.
Gravtes, Chr mises Mou- Ini: s. Bac et chaussettes fines et nis
n ires rtieles de toilette, Mon'res, Rveil, Bijouterie lin bI
ordinaire, articles de nouveaut fianaises italienne ni
litine. '
Et Chapeaux de toutes Inrmes le toutes nuances, de kstj
les prix* hapeanx pour hommes, dames et |enfanti.
Chapeaux Panamas Panant ts en coulenrs
Tout le plus chic et le plus conomique se trouve en ira]
et en dtail chez j
Genaro Hurtado
La Maison aux Dix Milles Chapeaux!
Cirtd'I i( Coin Ruades Miracles, en face de Gardinex.
H Socit d'Import
H d'Export |H
m
Saliia-Whitesnow-llercules
~
Les Seules Peintures Inaltrables
L'Assemble Gnrale de la
Socit esl eonvoque l'Ex-
\ traordinaire, le mardi 28 I |eto
bre en coursa lues prcises
de l'aprs midi.au SigeSocial.
Ordre di\ jour.
1. Llection du Conseil)dli
r.itil d Admiuislralion
2. Toutes ipieslions s?
fj\ 'apportant la marche de la
W Socit.
i !. Porl au Prince, le ."> ( Ktobre
/. e '.onscil (AdniinisIration*
BE\i
ditires o notre peinture a t employe :
Eglise Suint-J
f^Tlie Royal Mail Steam
^ Packet Company
iecoure 700 pieds carrs de surface. VoinNOJ r J
1
y.
t'n (Millon de ces peinturesjconvenablemenljappliqu
les im| oitants
|'^Kiif ici le Bellevi.e I ov I Bank of Canada Ban ,ue Nationale de la Htpubhqse d'Hati, l'ort
au- rince Bai que NaLODtll de U H*pulllqne i Hati, Aux Cayes Banque Nationale de
la I | ubliq;' il ll.ili l' lit (iove B. nque .Nationale de b Rpublique d llaili, Jt'rtpie
|lbl que Nalii Dalt d ! l'.i'punliqm d'Ilstll, ItCI el Compagnie Llediiq; e, Pue \n iitaibe
Biitiii du Matin , Bue amiir.inc Badio Coipoialion, Bue Kmoii Ilote! de France
lue du Quai Dm Inn las, i hamp i* MauVilU - Maiiineao, Tvrgiu Villa Alcldd
V.iliM'..i, Ti;sj.tiii Villa lOD P'jcaii, BelltVMVilla Utile T. Auguste. Ptloa
VUU Kdn (Ml ,N angoLis, l'tu le Cliott Nilla MsuHct t*aster, Ptu de Cbocc
Villa Mn.- Vin\e'l. AugUkli, Bois N erna Villa Antoine Talamas, PtB de
ili(8< B(i(l..!|he Boney. Peu de CliOM Villa Kliluir Anselnu* Ti igau
\illa Ed. Lapii.aaaa, lUIUvue Villa Ben Faularl, Belk\ue
Villa Mme Vu.ve Bail encourt, Bellevue
Villa Hum un Pa^quiei. l'tu de i hose Villa Ma A. Moral, Balluue
Villa Di Tliibaud, Cbtinin des Dalles Villa OsWald Brandi, rriderca
Villa Luc Tlind. Bois Vejna Villa Lu Tl.aid. Avenu Juhn Bn*n
!.. i, ,il i n- << i stii ctu.is Arihituic (..). Bau san Les tillcuns eBftlue|W.nff ai. h lecl
l ai ici Bn i les meilliiircs"ctnsliuclion|aichiletlc Lon Valliou
Pour \os namarctr ou tout autre renseignement, s'adresser^
Geo. Jeansme t Co.
Rue Prou, en lace de la Banque Nationale
Le -Ii.mi.i i 'Tixiol' wnai.l Je
g Kirg irn est [attendu a J mel, l<
Il fit lobre co- rant II seia roi'
au Piinre, 'e '2* courant al partira
j^>) le n en e joi r.'prenant le li poi i
les |oits du nord il l'Europe*
Le steatnir "Cape SI Lucie' e.t
7C N alten.hi Jacmel, le 3 Octobre
v procbtln.
Kl Le steamer "Cultbra" (>t atttn
if du Jacmel, le !i^noven;Lre
ch hin
pro-
Poit bu l'rince.Ie S Octobie l'Mij
I. DAALDER Jr
A [ci. Gnral iiotir llaili
1 e lait en poudre le plia)l
mi,'ne aux Ktitts-l ais.
!'i ur l'hliint-nlalioD des ^J
lu'-- et dt'S rot.vale?c*pl*.
Le seul lait en pondre a]
coi lu nt lis troisvilamire*.j
Les trois indispe.sahlesjiments i la Lutritioo.
Desspcb-i el strilis u'aprs le proc d Jusl-rltmakrr.
VLkMILK est le seul lait d vache en poudre, se rapprochant Ijl
p'us du lait maleiael. Te illgeslioo facile, c'est Pahent waij
ncur Us bb*.
Ivi vente rhri : I
i^Siixoo Vieux, Alfred Vieux, A. Boit, Rapbael Bracirt
^ Madame L. II. Doret Savinien Martin, Petit j*|
M' BPEWEH & Company Inc. Geo. JEANSK&&
w. WnoHCHsVrart **'"
m.
M
Alaminum Line
M New-Urlans A South kmto
(d Steamship Co lac-
^I^r oolnairiS dparts d i rectS po'
m Port-au*Prince "Maiti
$% ..e Steamer "Ida1* ayant laiss WW-W
MIle 10 oolobre crt sera au petit-fioive l
fflavpc 120 tonnes, aux Cayes le avec 280 lo">*
i|| Jacmel le 21 avec 160 tonnes.
g Le steamer ^'lils4' laissera NeW-OrleDS
gjl9 Ocobre directement pour Poil-au-rnc
k4 On steamer laissera New Orlans le .! c' '
p||our les ports du nord Cap-f lailien.
?M Porl-auPriiire, le 16 Octobre Iw
n ^ agents
le
%
'.I
.-
iuiuim/mwroim: m*^ceS^,
iSw*****^^


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM