<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN5 Octobre \9% EST Foie Intestin• F.prouvti vous 'le """"•"£" i.nii .1. I-MU %  :t 'te, %  : • wriipi d*r !" *#V !" i !" l^r A """"' %  .''^.VA 'wuo'r. a. COCK. votre iincdi .I 1 rl naclc\/.r.UCH. ^ i-oil -J '"•'' Scolaire Aujourd'hui s'ouvre, rinspectlOU Scolaire, la Session h\Eraordinaire des examens pouf .'•blention du Certificat d tude primaires VI du Brve! simple. Durant celte semaine aussi %  uralien le concours d'admission l'cole Elle Dubois cl l'Ecole Normale. Parisiana ce soir La Monte v rs V eropole Entre : 1 gourde Acc ; ie-t maritime Par suite dugroa temps gui lvit,ei jours derniers. SUT ver pointa de b cte d Hati, le voilier. Sain! Louis... apparte„anl M. Blanchel, n sombr Mire Jrmie et leCapde Dame lfarie.alapoinledelaSer.ngue. La cargaison ;'PP :,, ; ll '' 1:m Mme Levque et value 6.000 dollars a t totalement perdue. Ou eut aussi dplorer deux morte dont M. Cuvwr Fauch Les mesures d' conomie'jdu mini tre^Poinear^ arji Pit cable franais "Tua, 4 Octobre—Poursuivant sa politique d'conomie, le Cabinet Poinctr vient d'appliquer de nouvelle* mesures. Le ministre de l'Instruction pu bliquo que Ai r lf M. lierriot sera le premier frapp des dt verses mesures concernant la suppression des services taisant double emploi, la rduction du person nel la fusion des bureaux et eu certains cas des coles primaires •t secondaires entreront sous pen en Vigueur. Le programme de M. llerriot ratili. par le conseil des minis'res, prvoit la rduction du personnel de l'administration ne son ministre et la fusion dan* la mesure possible des services admi nistratils.d.e coles le.hmques g Dralea. Des mesures an logaes se roui appliques .gaiement dans les autres ministres, notamment la fusion des sei vices d'achat, de l'aru.te et de la marine qui jusqu i ci taieut distincts. Au Champ de Mars \vant-hier, au kioacjue au Champ de Mars,la .nusup.edu Palais B jou ion concert douii"'Vhn.mibrcux promeneurs (pic le beau temps mettait en belle tu, parcouraient les alles et Vcs pelouses en coutant les morceaux pic la musique exmiUul avec un brio remarquable. DEUILS Nous avons reu le aire-part du dca, survenu vendredi soir, ,lv Frdric Louia Deabaa, g de il ana. .. Les luiirailles ont eu lieu samedi apra-midi I la Cathdrale). Aux parents prouvs par ce deuil, particulirement notre %  mi Louis Deabaa nous envoyons nos meilleures eondoances. Hier aprs-midi, ont eu iuu les funrailles de Mme l.ec/.iucia Balthazar, dcde la ve.ne a IftgC de S."> ans. Nos condolances aux lan.illea prouves, particulirement a Mi Emmanuel lilic, Me Joseph Cameau, Me Marina BaUhezar, Mme Vve .1. IL N.iValembrun dont la dlunte tait leur merc. li Loterie lationale du logement Ouvrier Le pub.ic est invite alisier au tirage de la loleiie qui aura I eu Cin-Naritsdi.naMl.e 10 Octobre couiaut i v t lues, prcise de 1 aprs midi. L'Administration deu.ui de aux quotidiens de se laire repiscnler au moment du tirage. L'Administrateur I Rod. IIKHARD 4 l'assaut de la Manche Par sable franais PAIIIS, 4 Octobre— Melle Jane Darwin, la jeune nageuse anglaise qui a renouvel hier aprs midi B8 tentative de traverse de lu. Manche, a d abandonner aprs un se jour de IG heures Jl minutes dans l'eau alors qu'elle se trouvait 3 milles de Douvres, la nageuse avait parcouru celte dislance sans trop de dillicults mais, arrivant proximit de la cte anglaise, Veau devint extrmement Iroide et sur l'invitation expresse de son en tralneur, la jeune tille abandonna. Mr~Steeg sera maintenu au Maroc Par cable tran on lu 1 a remis un message le bienvenue de la pat du roi. Copliam a BC compli le but qu'il s'tait trac* et a prouv qu'il tait possible d'tablir un sciv ce. arien rgulier avec. l'Australie, projet que le gouverne ment e proj ose d'appuyer L'avia teur tait parti de Rochesteren An g terre e '.lu Juin dernier, par pe lites tapes il atteignit Port Darwin en Australie le 8 aot. L'entretien entre MM.Briand et Chamberlain r.vuM— L'entretien que viennent d'avoir Sir Austen Chamberlain et M. lnand a dmorrtr que les gou vernements franais et anglais sont parfaitement d'accord en ce qui concerne 'es directives du projet d'eniente Irancc-alltrnand. Au cours le leur entretien, M. Iliiaud et M. Chamberlain ont, d'aprsjie communiqu qui a paru aprs,l eu trevur, examine tous les problmes internationaux et ils ont air.'t une politique d aeltoo commune. Il n'a pas . fait mention de l'en trjvue de Livourne i i des entretiens de Ttioiiy, niais M.Chamber lui i i aurait, assure-'-on, expos a M. Briand la nature, des conversa ti.iiis qu'il a eues avec Mussolini Les deux hommes d'tal se sont se bartl avec la cordialit qui a mur que toutes leurs lelalioDs depuis Locarno <~\ fog en dduit-que leur entretien a ttout fait nalUfai sant. k la Confrence n du Dsarmement | GENivELes experts de la corn mission prparaleue du dsarme .cl t e so.t.accordlB 1 unanimi ,6 sur le ro e que joueront les res sources potentiel', s d un pays dans L. dtermination, des jW' de ,.p avs. Les. lments potentiels atcutscomp.rtntl'.ntlue cdes armements date POpoMMt. d res ources , ..nomiques.de la go mebi des ce.mraunicatious mari Les, des cheiniu;daJhfjHy lj vuluei.b i'des frontires l m portantedee armements des divers pays dpendra de tous ments. -m w kwei ten ces l Souffrait oV rhummlima tfu PENDANT BIEN IL DE IE En vigie MALNUTMTI provient de ce que | systme ne peut i convenablement m similer la nounita | L'Emulsion eetpromptemeat, le par les per de consthutioQ e* est un |ent _^, pour aider UcnM aance et reittarsr | les forces. Il explique comme un simple remde de famille le soulagea immdiatement. l>s million do personnes emploient en vain un NUMI prt l'autre pour le r "^.H^ Mi-T qu'il y a un romde le famille qui les Soulagera immdiatement et pour toujours. -Pendant bien d'anne je wulrisde rhumati*nv iiieu, nous crit ce Monsieur de Dijon. l>ram-e I^aniuwuver remde MBM JUMU qucl•IU'UII me rrcommand le I.miment de M un. K. premires applications %  jriateslsyjs doy leur '.. nusaeei-.'nsuntin'tteompwttnujittrum. Ceci t pr^iu'un miracle quand on considre que j'ai plus de soixante ans." Il suffit d'appliquer un POU de Linimcnt Europe. L.. dl'gus n sont borns nrom.ttre leur con rou.s l'.nau.icr le pi US absolu et fempcher dn^ m mesure de 1, urs moveni l'aapi rtation du ctisr ion en Grande lintsgne. Le cartel de l'acier l> A ms— Les reprsentants des aciries Iranaises se dclarent sa tislails des conditions dans lesquelles le consortium de l'Kurope occidentale a l loim hier. Le pourcentage de i.ttfdala produc tion totale alloue a la France don nera ce pays une production car respondaat au rendement des aci ries Irai .;• .seset les protgera ton tre le dumping de !a part de toute autie nation du continent. Le quartuor du tennis NKW-YOBK — Vincent Richards, joueur de .tennis amricain, s'est lait protessionnel e joiguant ainsi au groupe dont Melle Su/.anne Len gleu a pris la tte et dont Charles Pyle l'esl fait le parrain. La dcsion de Hicliards a l annonce jeudi soir au cours d'un bxnquet ollert bord du • Paris , aiabi se trouve complte lequalUOMUi s'est rang s u* U banmra de Pyla et qui otnp i'Daij broute exha i.pioiille aiul.cii.ni Un discours de Mr Stresemann COLOGNE— M.Stresemaun.-ni nistre des allures trangres, par i,n i uueconvention du parti du qeuplc, a d.n.and ce que les l'.'nis L'ois participent la pacili cabon et la restauration de l'I'.u rope.l >> monde entier d. il a.dir gurir les b'er sures faites par la de ngociations prolonge?, ajoute. le Journal esl d'ores et dj tabli l'entire satisfaction des deux parties. La conclusion de cet accord eflre, dit le Journal, on ln rt tout spcial la suite du trait sign.'' rcemm nt en'.re II ilie a la Yougoslavie. Une nouvelle catastro LOXDRBS — L'n aropLine do la .ign Paris-Luidre* e*'tomb nui environs d Penali Jrsl dwa le K n ; cinq passagers, lu ni oteeb le mcanicien ont pri dam lia cendie qui s'tait dclar o i cours de route. 6 Octobre li6 ,Oristobab,dela Fan air. a linj, venant le Lritt bal et pa.tant le m mo jjur p-ur N. IOIW 7 Octobre tTroji d^l* HamburK-'-mcliki llnie, >e col des Cuy;s et par taut le mc.me jour pour l Havre, \mst-r.'um et Hambourg. a-Niekerle , de la Lttcb Une, ve naut de Curaao e: partani Je morne jour directement, pour 'i • orl*. B Octobre 1926. w Vulcenus , de la llateh Haa, teiiautde Amsterdam, S. Jaao, Mayagu.set Kingstoo, et partant le mme jour pour Cap Hatien, Puerto l'Un.. San Pedro toMueo ris, Sto Domingo, Jacm"l, cy-, P er.oCort /, Puer'O. Ua r os ef Idv.ngaton. K) Octobre 1926 ,, Vncou , dla Paotmalta, venant de New York et parlant le mme j iur pour Cristobal. il Octobre 1926 ev o .',de la IL M. Steamsh'P Cy, veuaiit oe Jdc.nel et parlant le mme jou' pool leport* ..u Nord d'Hati, i e H'ivre et London. Il Octobre 1926 Flora, do l.i Uutcb iiue venant de New York et des port du nord d Hait., et partant le rnrae jour pour les p r's du sud d'Hati. 13 Octobre 1926 „ Alexacdrii ode la Hambourg Amer.lv t Unie, venant de llamburg et partant le mme jour pour les port europen; dd l'itinraire. S|aco:is, de la C.G. T., venant de Uordeiux et du Cap Hatien, et partant le mme jour pour Santia go de Ouha.Ua ports do Sud d'H uti elle Havre. 20 Octobre l'.iic \i con, de la Panama lioe,venant de Cristobal et pa.taut le in-iiie tour pour New York. •j.'l t Iclobre li2(i ;pe ol Si bucia i, de la K M StearnsbijCy, venant de Jac.nel, itinraire au de B de port au .rince i dsigner ultrieurement. 24 Octobre •Cristobal, de la i venant^de'New York a] mme jour pour crntol 3 Novembre '.i is 10 ii il., de la P| ve.it ni de. cristobal et! mme jour pour Ne' j Novembre lj Culeb.a , dala R Steamshipcy, venant itnraire au Uelsde nortj a design! ultriiumma Ofl e demi On demande une turicre pouvant iravi main <>u la machin S'adresser, Grand'Ro L'tage de l'ancienne berts Dutton, Place G* Conviendrait pour b g ne s, d'avocat, tf. S' .id.es-. r i'eageiahf Place Geffrard. gtnograpbie Enseigne tn Ecole Spciale de Sta giaphie. 316; RwNna, Prince,— Tlphone,! Ueminder prwpedu XilSTPI. prunes COMPRJ suisr 4e BEL0RT "*' Pi C'EST 1* DES s En' Pologne VAUSOVIE — c-e marchal Pilsudski prendra le porteleuille du 1er miuistre laiss vacant par la dmission de M divisa Bartel. U marchal retiendra le pore, u u i'pierre pour bu et le. „, niatrea du cahinal Bartel reront partie du nouveau ministre 1 ex ce^lion de trois. suarr, a d'il le ministre des allai res itiargres, atdm.ant que le teiips tait pass o le mi-l d'or die de Ici s U diplomates tait : S'av /. ronflfoca en pic-soi.no et troojp./tout le monde Parlant de ses rceules conversations de Mr llriautl Thoiry, le Dr Strese manu a dit que les ngocialioia n'avaient pas t liruita mais qu'elles s'tait r.Uleodues i toutet les qu.s ions mtiosunt la recoi s truction d 'Kurope. Un trait entre la France et'Ia Yougoslavie PARISLe '.'. Journal dclara qu la fuite de l'entretien qu'ont eu Lier M Ibiand .t M.N n hilch la si^'ialuro .l'un pacte entre a France et lu Yougoslavie est immi nante. Ce trail qui a fail l'objet Satiiia-Wlisiw-Hei Les Us Peintures Inaltrables In gallon de ces pcintures'convenablement appliqu iteouvre 70t' pie s ca les important diliies o notre peinture a t employe : Kalised Enlisa du Sacr Oi-ur, Turgeau-Kglise Saint Joseph. H o rt au ^ M ce HA iqoa ferrie Bellevus Roval Bank of Canada Banque Nationale de la ne P u B8 q0# au-Frince B• que"Nationale de la Rpublique d'Haiti, Aux Uyas | la Rpublique d llaiti'Petit-Gove -Banque Natiooale.de ta iven u £ | Banque Nationale de ta Rpublique d'Haiti, Jacmel Compagnie •'.'^"'L 11J Bureau du a Matin %  >, Mue amrjeaine Radio Corporation, nue re Rue du CM llar Terminus, champ de Mars Villa D. £v ,in a n u : T ia*i Marlineau, I usgeau Villa Lon Djeau, Bellevue — Villa llne i^ ^n Ville Kdmond Mangoos, Peu de Chose Villa Maur ica Uj M r*. ^ Villa MmeVeuve T. Auguste, Bois-Verrs — Ville Antoiine > Ulf0 Chose Rodolphe Ronev, l'eu de Chost—Viils Plcbisr .An 8e, i".. ue Villa Ed. LespinasM, Be'levue Villa Ren Faubert, Bsue Villa Mme Veuve Barbancourt, Bsllevue ^^ Villa llermann Basqnier, Peu de Chose — Ville /* %  ";. 'raiden** Vdla Dr Thbaud, Ctamin des Dalles—Villa Oswsld Bran Bf0< Villa Luc Thard, Bois Veina — Villa Luc Tbard, Ave "" joBilta* Les meilleures corstrucliona Architecte Geo. Brussan — L 8 l m e ',': i on M""* Daniel Brun — Les meilleures constructions arUitecio • ( Pour vos commander ou toutfautre renseignement, s'adresser afl /v Geo. Jeansme t w Hue Frou, en lace de U Bsnqus Natiooals Sj;^FSj^Pav 'lli^ A. DE MATTIS &; CO, **pre* lan I



PAGE 1

LE MATIN r> Oc'obro 1956 Eug.Le Boss $*Co Agents Gnraux Nati A Eldorado j Vous trouverez ua BILLARD de LUXE DEL CREME I.A GLACE DE LA BIERE PATZENHOFFER 0.12 or te verre DE BONS SANDWICHS M BONNES LIQUEURS DE FAMEE X COKTAILS DUBON CHAMPACNE partir de0.50 Or la bontaille. Le tout ;'i un prix lis modr, CHAMP de MARS PHONE597 THED. GAIRAUD. Difectear I OTRE costume de bain....votre costume de ville...! votre costumede soire suns compter tous les! autres articles dont vous'avez besoin sontebez! PAULE.AJX1LA les prix restant les mmes.... llomilk Le lait en poudre le plus eiij votfue aux Utatl-Uais. Pour l'alimentation des IK-13 ho et des convalescents. le seul lait en pondu quijf( contient les tioi. vitamines. ,\ti/ \ H trois indispensables lmsnU i la nutrition.< ( :) Itasechei btiilis d'apis le procd Juat-liatmakr . ^HJ; iJOUILK est le seul lai de vache en poudre. se rapprochant 'e t \i# plua da Uit maternel. De diir stion facile, c'est l'alimeut idalfcxj POM l e. bbs. v•: %  /' 1. £n vente <|.ez : non Vieux, A lied Vieux, %  •dama L. II. Doret Ouvrage indism pensables aux Ecoles primaires l'Elment d'Hygine 2 Premiers Elments d'Agriculture. 3* Principes d'Education Nationale comprenant l'ensei gueulent moral, civique et 80 cial.par le l) r Franois Dalen cour. Ces trois ouvrages sont .l'une mi litincontestable non seulement dans les coles mais aussi dans les lamillcs hatienne*. Les pres et mres de lamillesont le. pturi grand intit les consulter et a les e\ • p iquer ;i leurs entants. L'imtiuc lion morale, civique et sociale doil tre pratiqut aussi au loyer, la maison. Les pareuls ont la devoir imprieux d'aider bs instituteurs dans cette .eptembr i92o' Vais li-ymond MISERI8 Jaqaej AIIII'ItOL Avis important • Avec les travaux d'rection de la Nouvelle Cathdrale del Sainte Trimte et diverses autres nr avis qui leur prra rfonnl, reprendra es travaux. Port au Prince, le 18 Septembre 1986. La Dinction Remerciements Les familles I amliu V'ivens trs touches des marques d. symoithie qu'elles ont reues l'occasion du dcs du Gnral Bataille Fuustin adressant tous leurs parents et amis letHStf nc e* rament ments. Porl au Prince, le 4 Octobre 1927. Von-ieur|.loscph et Kvard Lg r ainsi que tous les autres parents et allis trs touchs des mtrquet de symp.lhie qu'ils ont reues des amis de Po.t au Prince, de PetilGoave, de Miragoue et des Bira dres I occ i >u du dcs de Mme Joseph Lger les prieut d'agrer leur sinc es remerciements et da croi e l leur we reconnaissance Port au Prince le I Oct b s 1918, Monsieur et Malame Moravia Morpeau, \'r le Docteur Christian Morpaao, Mrle Dr Pierre Moravia Morpeau. Mr et Mme Antoine Ha meau, Mme ne Morpeau, Mesde moiselles Marie, Hlne et Clmen ce Morpeau et tous I s Mitres parents et allis remercient Leur Grandeur Nos SegnenrsJ. Conta et .1. Pichon, archevque de Port au Pce et archevque Evqu'dceCl yes.M.le vicaire gnr il d* Porl au Princ IfffivrandPore laffr.'tiri les Caves, les H. Pres du Saint Esprit, Rvrendes Sœari de St Joseph Je Cluny, les nombreux amis de Porl au t Prince, de la p*o vince, de Francet de l'tranger d'av u ir pris part .'i la perle imme e qu'il> ont prouve dans lu mort prmatuiede jUur bien aim liis, rre.beau-frr*' et parent. Louis JOSCDII /.nuis Jiorpcau dreJ- Paria, le81 Aot expir, 1 %  _• de 31 an et demi. b leur en gardent uue vive ra connaissance. Por: au Prince,le 1er Octobre 192 i Pour cause "| d'agrandissement L'Imprimeries Chewii.it a t I m us/cre la maison de Mi /., /•.':• • n lt.ee du March de la Calh< ••'• -le I s y Irouveront des spcialits de loute IriicbeiiT des prix tic--, raisonnables. L excution des ordonnances m4 dicaies se l'ait avec soin et promp litu.la. Le service de nuit y tl g i lement assur. l'< it au Prince, le N septembre 1886. Josepli C. VALUE Pharmacien diplm m GRDINER & C 1 A^ntjle'fiues RpLlicaine et Fciou PORT-AD PRINCE. HATI. tlphone 121 — P. v. Bem 03. Al'occassion del rentre des classes, les familles trou. vnal chez GARDlhXR etCod des prix avantageux. LIVRES CLASSIQUES— Grammaiie Lame et Kleurv.Grammaire J. BadaJ anne enfantine. Grammaire Claude Aiig unnenrauliue'.v; lmentane. Grammaire Calvtt at Chompret cours moyens, Exercice Larive et Kleury. LarOQMd : Analyse et >ynthse logiques. Dictes Larive et Kleury. C. et MOV -S Huaction anne prparatoire et 1re anne. L. MU^: Bcilation anue^prparatoiie. ARITHMETIQUES : Leyence anntf prparatoire, Bedel : anaa enfantine, Kojar Court : Cours tmantaira et cota %  JOy en. Ho y er, Arithmtique du Brevet lmentaire. CIUI.IM.II Arithmtique turs moyao. Camman : Algbio lu lments. ^ jjj o.oij : l'lite histoire gnrale, grands histoire gne raie. Ilcllg-rde : llistoiie d Hati, Instruction civique et nicaie SCIENCE : A. Brcmant; Physique al chlmla P.. Bim. j .Wlhsloire .Naturelle. Colomb: Sciences phjs.ques lii.v.i ,1,1,,. k, CJ) llitoiie naturelb. Paul Iterl : Enteignemeil s. icni.u.iiie prep. f (M •'" ann e : '' ,{edd : Lt, .'*>'* le choses. Gographie. Kippelm : cours tltmentaiie, K.ppilin, i "A iciioiinniie Irancais. Elwall ; Dictionnaire anglais-Franais dict.onnaire fianais anglai-, bilingue. Laughlin : anglais-fran ais st vice versa. Gliltou: anglais Irancaiset vice versa. Saiva ^ dictionnaire lianais espagnol et vice versa. {. langue Etrangre Sevretie: couru pr, d'anglais et k->> cours moyen. Baret : 2me anne de grammaire anglaise et Ile X anu-e., Alaui : Cours lmentaire l'espagnol et couri nioven. \. de bouge : anglais, espagnol, allemand. >& ns matre, Mthode Gasppy-Otto-Sauer: Grande 8t petite grammaire nllemande. Langue allemande et conversation alemande, Mare de Vallette: Le ffanauj par vous mme. r Littrature Franaise Des, Granges: Histoire de la littrature Prcis dla littrature. Doumicj: Histoire d l littrature Blanchel : Biographie des hommes illustres. Boiieau : muvras poliUquea. Uoasuat : .Oraison funbres. Lalaue : Pot'sie de lenlance. La routaine : Choix de fables. 'Foeloo Aventures de llemaque. La Bruyre : Caractres.. Corneille: pices diverses. Racine : pice diverses. MoUAlu : pices diverses. Livres de Bllet* par Maimoulel. & Claude Aag. Ouvrage d. Latin : Petit mangin Grainma.r,, tara et 2ms anne couapile. Exercice 1re anne, 2me et 3me anne. Kgon Gramma-rc latine. Virgile iH: U vrt. gptloua hisoria> sacia-.Lorneli. Nepoti. vil.-,.. Pbdra: labies.Ue vins illus tribus. Cicron: Uatibnaires. Pra Murera. { a; OilTablets Oraqss d'huile do Foie de M^rue En stock chez : Geo. JEANStiME & Co. agents Bar Terminus Propritaire : A.WiJmate A l'houneur d'informer sa bienveillante clientle qu il a installe I tage de son tablis sment, un salon exclusivement rserv aux familles o l'on trouvera des consommations de premier choix et ou des lunchs seront servis sur demande. Tlphone No 780. Ecole des SciencfU Appiifloei La deuxime session du con cours d'admission est Bxa au mercredi G i krtobre. Le registre d'inscription est ouvert au sige de l'Etablisse meut lou %  le-, joui i de S W a midi. d Direction '. .'A CV i*{ST TV********* %  • %  : ki1U111 .n.iiti oi. : .'. I IlUCH i I



PAGE 1

MATIN ~ 25 OCTOBRE 1 ^*:m&&^^ Y*&& 4 Ifti %  !** *r>'f <-*£— C "vr: ; donr^e de La fore Convalescence Neurasthnie Tuberculose Anmie U Ci 'ii• ii" '•••• ' • n,tltu' ffOifc<|ubi, au' n IK'III -!>lf'i'r tS'vuc ir |.Joa|* t'* BloM-l. Ko l..-f .lui. i.r|..niii..e S rcn-i.'.'i. revivifier %  > r(l%  , e*l ltu,ou'i *F Teruu'i alla iiuut uortiieroui U piiUniM. n* 'i Ofittsar. Lictncii &f • fcni\e au Dir.tetr immi'diaten pn1, • -n N. B — l ae pens'n n di fam i I*e fdt annex^ > 1 Klal!issemc:itpour |. s #lve d rr^virce. Reconnue de l'I'nvers t |hailieune. Tiie Royal M*" 1 ^eam Packet Comapny Le stesm. r "Taviot 4 e>t attendu a Jumel, le 7 Octobre prochalo. Il sera P< rt au Prince, le 1 1 du rofme mois prenant le tt pour 9 poils (lu nord et l'KiropnLe steamer 'Cape St l.eia" est attendu J. cmel, le 13 Octobre, prochain. Le steamer "tlulebra" est attendu i Jacmel, le B novembre proebain. Port au Prince, le 1 Septembre l'.liO. J.DAALtERJr agent Gnral pour Haili Ul lali.ns el ca.utclioue fiood lear, t lingloot > ont yty** r.'stime el la oonsiaVration des yens ite partOttt.p^rleur (.oui 01 sur dore, et la beaut d leur apparence. Ne Frdric Destouches AVOCAT Au haut de l'Ancienne Banquedu ("anada. 2 1|'2 .") 1|2 heur.s. Voulez-vous avoir des Dents! Relatantes de blancheurftdw gencives toujours^sainesi Employez la TRIBORINE Poudre entifrice. Suivait II km du Docteur a. Guermr Chirurgiei-taliW /;,• tL'niertiUl Monlmdet&J] lumilldeW% cine de / J <"' En venle m et au Ul)orat r de la Tribort 7, Hue Blanche Paris. TheV\ esl iadies Tradiuy , PORI-AU^KMGE CAPHIfTlEN Hamborg mirika-Linie Le steamer Trojawesl a'te i du ici [van le 7 Octobre pour prendre du Irl pour l'Enrope. Le steamer "Alexandria"(au Heu du S/S "Ciiunewald" ) esl attendu ici vers le H) Octobre avec du fret de l'Europe. Ki, vent.' partout, principalement chez MM. Mauri*j Kl:.m'" lils. Simon el \brcd Vieux. Frd. Gaeljens Ro 117 Rue, Houx ou Bonne Foi, Ro H7.£ Tlphone 007 ONfTROl'Vil : j Alcool tin pour liqueur. — BaaralHttcn blanc et rO| .'gros et dtail. — Sucre {raaali* anirieun Pavoa pr aaitat et en dtail. Bi/. pirsaeet par livre— Siiop. Orgeat,Or> adine, PA. he ( ele ). — Cigarette, Chaitarfleld, Came 1 bi nlecler, PaalaUoa. — Mtaekatiea qualit anpirbuaa, — Uw irvnaU•nlaires. — Caf vieux par livre, caf di< — Wlky l'bamquelle mHire l'al/enhoffer. Champa.r.Mae pagaa aaiaaat rlfallaar awcavaatage i i • quelle marque del place. Cbampngn-t m ,^n. l'arrumirie — Vin blanc paifbouteilles et gallous Vin rouge par toutailles et gallon, qualite suprieure Clairin vi.r-e par bairiques •t galion. Knlm le fameux libum Nectar. Et m nou uioiut fameuse Aniiette de Mme Frdric (iaeljeus. Venez laire une visite, noua n sortirez satisfaits. Occason exceptionnelle Parfumerie de tout genre — Lotions — JoudreJ— Savons. Ciavatts, b.mues Nioucbous.Bas et cbausseties fines et mdi n;,ut-, iticle de toilette. Moiilre, Bveil, Itijouteiie tine et ordinaire, article de nouveaut fianc,i>isea — ilalieiii.c— an.rieaiaa*| El Cbapeauz de toutes lormes de toutes nuances, de tous les prix.— Chapenux pour hommes, dame et ^nfants. Chbj-eaLx Pniima — Panamas en couleurs. Tout le plus chic et le plus conomique e trouve en gros et en dtail chez Genaro Hurtado La Maison aux Dix Milles Chapeaux Crand'Rue— Coin Ruedea Miracles, en face de Gardiner. Ce que vous pouvez donner de plu prcieux votre enfant, c'est la sant. \xs prcautions lmentaires d'hygine sont faciles prendre. C'est par la malpropret que vient la maladie. Attaquez la crasse avant qu'elle ait eu le temps de pntrer dans les pores de la peau. Veillez ce que votre entant •e lave souvent et .oiflneutcment avec le Savon LIFEBUOI le Savon la Sant pour L*w*' j|jajrr**4^^^*W** •3rwrom**Wr^^



PAGE 1

DIRECTEUR PROPRIETAIRE IMPRIMEUR Clment MAQLD1RE HOIS-VKHN.'. 1358, Hue Amricaine, 1358 g NUMERO 20 CENTIMES gœe ANNE N-5U17 QUOTIDIEN TLPHONE N 242 POUr-AL'-PHINCE (HATI) Si vous voulez rechercher loyalement les causes de notre abaissement moral, nous les trouverons dans notre manire de laire et de comprendre les choses, lous avons deux lorries : une %  orale prive, une %  orale publique. Plilice MARDI .") OCTOBRE 1996 Pour notre Jeunesse de l'entant est li son ^peinent. Il laid distin[fcuxsortesd'ges: l'ge jlogique, (|(ii rsulte de inscrite sur l'acte de Ce; l'ge aKltoillKJIIC mclogiqiic, qui est expar ltal de croissance ^dveloppement corporel: |i poids, force musculaire, on, systme pileux, (de la voix, etc.. dnient, pour lu mo_: dts entants, ces deux [le correspondent,: nuis tfc nombreuses excepp,ll n'est pas rare de renrdes entants en avance ireta>d parfois de deux lanssur leur ge lgal. |liouvent prendre en ition lage d'un en' exemple, pour la oon le pince, ou pour ens auxquels ou lui se prsenter ; les Hits fixent mme ceraites d'ge. Il parait '(tenir surtout romp(physiologique, car rel, l'autre n'est avention, une ficicet ge rel peut se par l'examen phynpletde l'enfant et sa livec les tableaux • connues depuis 'encore de cou[pees physiques de "pour savoir quel -ferment dont il a '•ffcBsonl les exerci, ri * son corps et tio 'I tant lui disIdet fNn tribuer le, leons de gymnastique. Il est absurde et dangereux de soumettre au mme travail musculaire des sujets qui se distinguent par l'norme diffrence de dveloppement physique. fl est un certain degr de fatigue qu'il ne faut pas craindre, car elle est salutaire pour le corps en chassant les dchets, mais lorsque la latigue dpasse une certaine limite, l'organisme a de la peine se refaire, il y a surmenage, puisement et in xication. Par consquent, si on ne tient pas compte de I tat des forces des individus,si on confond les torts et les faibles dans la mme escouade, on risque de leur demander 1111 travail qui sera insuffisant pour exercer les uns, excessif et dbilitant pour les autres. Le surmenage physique est autant viter que le surmenage intellectuel. Le got des sports est trs rpandu dans la jeunesse, et il a t trs encourag par les physiologistes qui y voient un moyen de rgnration de l'tre humain. ;Malgr cette raison, on commence remarquer que les excs du sport ne sont point, comme on le croyait assez navement, toujours favorables la sant, bien au contraire. Aujourd'hui que la vie sportive est adopte avec trop de ferveur, il est indubitable que le niveau des tudes a baiss. L1 'ss < 1 Nnntr[Journal Officiel publie. numro | u MSeptem1 i! anglais et tiil fcr* \l du u a "S la,s el %  Jiodiia Vivendi •conclu entre les a Amrique reprN.J-eorge H. Merrell Affaires, a. i. des Po ih au l ri <*, et ; 0 Hati reprsenwond Montas, Se1 ^ Relation Exk ^ Vivendi est entr J e 1er Octobre cou^quxeneequirer s J"nporf.Hon. '•flcct n n Utr droi,s tama HUi CO,lcern 01 "fumage ef au le traitement des Ru %V^ em <*e fit?. ., un s accor iL H ili acc >rL^U-Unis ( i erri ^d.tion de fa Ni Z r,St >' : e qu'en '"(1,7 l d porta't'i^^.P'ys; aussi %  Sa ,na,n t'endronl ^J COrdev *.*v' quanl a * N lu 4" pourrait l 8Uel PaysJ nmerce de s il d l>, V que cet accord ne se rapporte pas : 1 e — aux probibitions ou restrictions d'un caractre sanitaire ou appeles a protger la vie humaine, animale ou vgtale ou aux rglements pour assurer l'excution des lois de police ou des lois fiscales 2 e : — au traitement que les Etats Unis accordent ou peuvent accorder dans la suite au commerce de Cuba ou n'importe auels territoires ou possessions es Etats-Unis ou A la zone de Canal de Panama ou au traitement qui est ou peut tre accord dans la suite au commerce des Etats-Unis avec leurs territoires ou possessions au commerce de 1 un de ces territoires ou possessions avec l'autre; '.i . — au traitement que la Rpublique d'Hati accorde ou { ieut accorder au commera de a Rpublique Dominicaine. D'autre part, il est entendu que : Il ne sera impos d'autres ou de plus forts droits l'importation on consommation aux EtatsUnis, dans leurs territoires ou possessions de tous articles ou produits manufacturs d'Hati que ceux qui sont ou seront payables sur les articles ou produits manufacturs similaires de n'importe quel autre Pays tranger. Il ne sera impos d'aubes ou de plus forts droits l'importation ou consommation en Hati de tous articles ou produits manufacturs des Etats-Unis, leurs territoires ou possessions que ceux qui sont ou seront payables sur les articles ou produits manufacturs similaires de n'iiiilenu.|ii.~ mauuiaclures similaires de e convenu porte quel Pays tranger. Lest une rgle gnrale: une "ose d'exercice est excellente pour l'entretien de la sant et par contre-coup dune heureuse influence sur l'intelligence; si la dose est dpasse, il se passe dans l'organisme ce qu'on remarque dans tout budget : une dpense trop forte sur un chapitre entraine une conomie ncessaijc sur un autre. En d'autres termes, trop d'exercice physique nuit la culture Intellectuelle. C'est une raison pour regarder de trs prs quels sont les enfants qui prennent part aux exercices les plus fatigants : et surtout pour que les matres et les parents ne permettent aux enfants que les exercices ne d p a s s a n t pus leur force physique relle et ne nuisant pas a leurs ludes. t Lorsque les eniahtsquittent l'cole, pour entrer dans la vie active, une cote de leurs qualits physiques leur serait bien utile. Elle donnerait l'lve et aux parents de prcieux renseignements sur le professions et mtiers pour lesquels ce sujet est le plus apte, et du mme coup l'lve viterait les fausses orientations. C'est ainsi, pour peu qu'on rflchisse, qu'on s'aperoit avectonnement qu'il est un nombre considrable de problmes capables de se rsoudre de la manire la plus sa tiefaisanle par l'examen physique des entants. •De mme ni les Etats-Unis, leurs territoires ou possessions ni 1 l;iit, n'imposeront d autres ou de plus forts droits d'exportation sur les articles de l'un ou l'autre Pays, ses territoires ou possessions que ceux qui sont ou seront payables sur l'exportation d'articles similaires de n'importe quel autre Pays tranger, •Toute concession relative aux droits, charges ou rglements affectant le commerce, actuellement accorde ou qui peut tre accorde dans la suite par Hati ou par les Etats-Unis une tierce puissance en vertu d'une loi, proclamation ou dcrets ou d'un trait eu accord commercial deviendra immdiatement applicable, sans demande et sans compensation respectivement au commerce d'Hati et des EtatsUnis (territoires et possessions). MAURICE ETIENNE fils Angle des Rues du Magasin dt l'Etat et aes fronts-torts Vient de recevoir Chapeaux garnis pour dames. EN TOUS GENRES Ime larcel Gouraige 423, Rue |des Csars La nouvelle Coronat """ SU 3 •sa •61 :) La Machine tf ">',.? AUJOUIJ crire personnelle Hit, une nouvelle poque •£r$ commence pour U > %  Cor 0 u a , %  Wj crit eu IH) caractre* Jillcrenls tt •M |>ut compte de l a touche* moi 11 y a 1; ans que < "orona fab ique el vulgarise !£< machine & crire lgre. fcV* Depuis lors <>^orona>prenil progressivement II place les"* 1 machines lourdes et volumineuses. CoBONA vous APPORTS DUS SCONOiUli MAXWELL & MOHK PHONE: 375 BONNETERIE MERCERIE PAlULMKlUi; F.MORPEMJ et tous autres articles franais ;'i trs bon iiKircb elle/. : M D enis IAKI.OX. 1637, Hue du Peuple] Nouvelle Commission Communale Parfeiana L'on faisait salle comble, dimanche Parisiana, pour voir la ( Princesse aux Clowns et assister au dbut du nouveau violoniste M. Duvillard. Le film par la richesse de ses lumires, la beaut de ses couleurs et sa merveilleuse interprtation peut-tre rang parmi les plus beaux qui oui t m >ntr sur l'cran Port-au-Prince. A l'orchestre, M. Duvillard que Madame Gui accompagnait :iu piano taisait merveille avec l'archet. I elle soire de l'arisiana a t rellement an gala qui 1 ouvert la saison avec un clat incomparable. Par Arrt du Prsident de 1 Rpublique en date du M Septembre coul, une nouvelle Commission Communale, compose de Messieurs Edmond wainright, Prsident et Massillon Grme et Raphal Estra membres a t nomme pour grer, jusqu'aux prochaines lec lions, les intrts de la Commune de l'tion-Ville. Hier matin. Monsieur le Prfet de l'Arrondissement de Portau-Prince, avec le crmonial (l'usage, a procd l'installation de celle nouvelle Commission. Il y eut, u celle occasion, une charmante rception a lu Maison Communale, au cours de laquelle, le Prfet porta un loast a la sant du Prsident de la Hpubliq'ie et A la prosprit tic la Commune. Le Prsident tle la Commission Communale rpondit en assurant qu'il saura rpondre a la confiance duChei de l'Etal el veillir a ce que ses administrs aient pleine satisfaction. fous nos compliments a la nouvelle Commission Communale. PUOSCA 0 i Le seul aliment 3 jv seul auiucui **.,'* vj tncation ^"4 franaises contenant toutes les matires f la fonction vitale, entretenant et reco eut u 11 la smt d d'ongin et da t f ,5. iiidiipensa les *& m ... voit enfin qu'on les a mis au pas, les Chiens. ... voit tous, ou presque, avec autour du cou, un collier, signe tle leur eaclavage qu'ils u'auraienl jamais du perdre. Us se croyaient des matres, ces seigneurs quatre plies! les mailles tle la rue. matres d'aller, de venir, de courir, tle taire l'amour, et du ptard I de passer leur rage sur les mollets des gens, de troubler 1 sommeil des riches, de donner nue motion la belle madame. au volant tle sa belle machine, avec son ct son beau machin 1 Et bien, fini! Les revoici esls n'auraient du cesser lui. ne les(verra plus crier dons les rues. Fins d'abois! lue bonne petite muselire rentrera tout cela dans leur gorge. El si cela ne leur convient ,pas, s ils se permettent quelque rousptance le fourrire. El si quelque fru d'indpendance et d'anarclue croit son pauvre droit le gueule, devient furieux, enrag, ah bien. NOTRE ŒIL verra quon le tuera! In coup tle revolver ou bien de coco-macaque redevenir en laveur. Il tait bien temps que Norm: (EIL vit rappeller Mes bonnes manires ces frres intrieurs. a c omme nc e I Qu'an continu.'. jusqu' la lin. El l'on va pouvoir aller trunqtulle dans la rue. Ils vont enfin pouvoir dormir les bourgeois, bonne nuit! ... a vu dans une grande Hevue la photographie de Ja dernire merveille dans le bel art du massacre: le dernier sousluiriu que vient le lancer la marine oe Sa Gracieuse Majest, l'n beau joujou! 3600 tonneal Tout simplement. Kl le prix 4.600,000 dollars I Un sous-marin! Pendant ce temps. Non (Et voit que l'on eause (inve si ou 11e cause plus Port au-I'i in ce, cher, vieux V. M. ...les regardait, l'autre soir. Clael hgl6.au Champ de Mais quelles ne lonl i pas ordinairement. Sur un banc cart NOTRE (EU. vit s'asseoir le e g! tous les organes et tout ge. prvenant entre tmte laM> V tigue intellectuelle et physique. ht S Le Phoscao est agrable au g - fac'Ie-^T ment digir pir I .-s estom '.es "'< S j) WhnaPfM reprsenta un tx ra'l quin- %  --t L*3 M7 llUBlsUU teasentiel-'eid vjfs.nitriaux&L qui constituent la base des] aliments mue s au u ts il ap £. les plus dlicats. porte un complment dejvaleur nuintive. S En vente Dsir. A POHT-u-?KINCE A SA1.NT-MAHC %  • g CHEZ: Simon Vieux, Lope Hivers, A. Boit, C 1 Pi %  ou' 0 i, Kmi *'?' le iiercn, U. S. S da. L u H. Kc|uirj, t.l h' tve, • i.l. nise V3 Alfred Vieux| Seul Reprsentant pour liaiti ,3. CHEZ : Madame Maurice Clesca, Mme. Clment Coicou, Mme. %  Lacocheti • Al IX GONAIVBS CIIFZ; La Croix St. M'mv, Maie. KagM Dcbrone, Madame Batwiele. AU CAP-IIAITIE.N A PETIT.GOAVE CHEZ. F. Altiri, Cfc' Javaux | Chez: B. H. Raid duo : %  la. trs garonne, jambes tr-i haut, trs haut croises, lecigareau bec;Tigt serpentine cline, tel me. Etfel tle cette ^angunur nocturne, paraeet subtile en celle saison automnale, Tigi contre son amie se pressait toute. Le bras nu de l'autre, le beau Lias de Clea.tluveleu.se, potel, avec la saigne lu cicatrice d'un coup tle rasoir, lut aussitt autour du cou brun une chai mvivante et chaude. Jusqu'o ira.l la parade amoureuse f Mais Noms ŒlL vit passer un juiportuu. Vite brise \\ Ire.nte. Ca et Tiglo ,,e lu.eut plus que deux affranchies en liesse dans le beau soir eliinungue. attentives seulement la magie des etoiks. ... verra peut-tre u S uiU. i un prochain numro. Uni femme se suicida 1 Jrimle H y a quelques jours, des voisinsfetonns Jde ne point voir r )inue femme. Madame Svlla |, ; .„ tant, la rue du Prsident Nord Alexis, une maison situe en laee du Lyce, avisrent I) Ihmt de Paix et la Police. Les portes de la maison Inivnl ouvertes et l'on retrouva lemalneureuse pendue corde. Qle lail longtemps. une solide morte depuis


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06833
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, October 05, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06833

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PROPRIETAIRE
IMPRIMEUR
Clment MAQLD1RE
Hois-Vkhn.'.
1358, Hue Amricaine, 1358
g NUMERO 20 CENTIMES
ge ANNE N-5U17
QUOTIDIEN
TLPHONE N 242
POUr-AL'-PHINCE (HATI)
Si vous voulez rechercher lo-
yalement les causes de notre
abaissement moral, nous les
trouverons dans notre manire
de laire et de comprendre les
choses, lous avons deux lorr-
ies : une orale prive, une
orale publique. Plilice
MARDI .") OCTOBRE 1996
Pour notre Jeunesse
de l'entant est li son
^peinent. Il laid distin-
[fcuxsortesd'ges: l'ge
jlogique, (|(ii rsulte de
inscrite sur l'acte de
Ce; l'ge aKltoillKJIIC
mclogiqiic, qui est ex-
par ltal de croissance
^dveloppement corporel:
|i poids, force musculaire,
on, systme pileux,
(de la voix, etc..
dnient, pour lu mo-
_: dts entants, ces deux
[le correspondent,: nuis
tfc nombreuses excep-
p,ll n'est pas rare de ren-
rdes entants en avance
ireta>d parfois de deux
lanssur leur ge lgal.
|liouvent prendre en
ition lage d'un en-
' exemple, pour la
oon le pince, ou pour
ens auxquels ou lui
se prsenter ; les
Hits fixent mme cer-
aites d'ge. Il parait
'(tenir surtout romp-
(physiologique, car
rel, l'autre n'est
avention, une fic-
icet ge rel peut se
' par l'examen phy-
npletde l'enfant et sa
livec les tableaux
connues depuis
'encore de cou-
[pees physiques de
"pour savoir quel
-ferment dont il a
'ffcBsonl les exerci-
,ri* son corps et
tio* 'I tant lui dis-
Idet
fNn
tribuer le, leons de gymnas-
tique.
Il est absurde et dangereux
de soumettre au mme tra-
vail musculaire des sujets qui
se distinguent par l'norme
diffrence de dveloppement
physique.
fl est un certain degr de
fatigue qu'il ne faut pas crain-
dre, car elle est salutaire pour
le corps en chassant les d-
chets, mais lorsque la latigue
dpasse une certaine limite,
l'organisme a de la peine se
refaire, il y a surmenage,
puisement et in xication.
Par consquent, si on ne
tient pas compte de I tat des
forces des individus,si on con-
fond les torts et les faibles
dans la mme escouade, on
risque de leur demander 1111
travail qui sera insuffisant
pour exercer les uns, excessif
et dbilitant pour les autres.
Le surmenage physique est
autant viter que le surme-
nage intellectuel.
Le got des sports est trs
rpandu dans la jeunesse, et
il a t trs encourag par les
physiologistes qui y voient un
moyen de rgnration de
l'tre humain. ;Malgr cette
raison, on commence re-
marquer que les excs du
sport ne sont point, comme on
le croyait assez navement,
toujours favorables la sant,
bien au contraire.
Aujourd'hui que la vie spor-
tive est adopte avec trop de
ferveur, il est indubitable que
le niveau des tudes a baiss.
_______L-1 'ss < 1
Nnntr-
[Journal
Officiel publie.
numro |u MSeptem-
1 i! anglais et
tiil
fcr*
\l
du u a"Sla,s el
Jiodiia Vivendi
conclu entre les
a Amrique repr-
N.J-eorge H. Merrell
Affaires, a. i. des
!Poihau-l'ri<*, et
; 0 Hati reprsen-
wond Montas, Se-
1 ^ Relation Ex-
k^ Vivendi est entr
Je 1er Octobre cou-
^quxeneequire-
rs J"nporf.Hon.
'flcctnn Utr" droi,s
tama HUi CO,lcern
01 "fumage ef au-
le traitement des
Ru%V^em <*e
fit?. .,un's accor-
iL H"ili acc>r-
L^U-Unis ( ierri.
, ^d.tion de fa Ni,
Zr,St>': e qu'en
'"(1,7 l dporta-
't'i^^.P'ys; aussi
Sa ,na,nt'endronl
* ^JCOrdev*
*.*v- quanl a*
N 'lu* 4" pourrait
l8Uel PaysJnmerce de
s il d '
l>,
V
que cet accord ne se rapporte
pas :
1e. aux probibitions ou
restrictions d'un caractre sani-
taire ou appeles a protger la
vie humaine, animale ou vg-
tale ou aux rglements pour as-
surer l'excution des lois de po-
lice ou des lois fiscales
2e: au traitement que les
Etats Unis accordent ou peuvent
accorder dans la suite au com-
merce de Cuba ou n'importe
auels territoires ou possessions
es Etats-Unis ou A la zone de
Canal de Panama ou au traite-
ment qui est ou peut tre accor-
d dans la suite au commerce
des Etats-Unis avec leurs terri-
toires ou possessions au com-
merce de 1 un de ces territoires
ou possessions avec l'autre;
'.i . au traitement que la
Rpublique d'Hati accorde ou
{ieut accorder au commera de
a Rpublique Dominicaine.
D'autre part, il est entendu que :
Il ne sera impos d'autres ou
de plus forts droits l'importa-
tion on consommation aux Etats-
Unis, dans leurs territoires ou
possessions de tous articles ou
produits manufacturs d'Hati
que ceux qui sont ou seront
payables sur les articles ou pro-
duits manufacturs similaires de
n'importe quel autre Pays
tranger.
Il ne sera impos d'aubes ou
de plus forts droits l'importa-
tion ou consommation en Hati
de tous articles ou produits ma-
nufacturs des Etats-Unis, leurs
territoires ou possessions que
ceux qui sont ou seront paya-
bles sur les articles ou produits
manufacturs similaires de n'iiii-
lenu.|ii.~ mauuiaclures similaires de
e convenu porte quel Pays tranger.
Lest une rgle gnrale: une
"ose d'exercice est excellente
pour l'entretien de la sant et
par contre-coup dune heu-
reuse influence sur l'intelli-
gence; si la dose est dpasse,
il se passe dans l'organisme
ce qu'on remarque dans tout
budget : une dpense trop
forte sur un chapitre entraine
une conomie ncessaijc sur
un autre. En d'autres termes,
trop d'exercice physique nuit
la culture Intellectuelle.
C'est une raison pour re-
garder de trs prs quels sont
les enfants qui prennent part
aux exercices les plus fati-
gants : et surtout pour que les
matres et les parents ne per-
mettent aux enfants que les
exercices ne d p a s s a n t pus
leur force physique relle et
ne nuisant pas a leurs ludes.
t Lorsque les eniahtsquittent
l'cole, pour entrer dans la
vie active, une cote de leurs
qualits physiques leur serait
bien utile. Elle donnerait
l'lve et aux parents de pr-
cieux renseignements sur le
professions et mtiers pour
lesquels ce sujet est le plus
apte, et du mme coup l'lve
viterait les fausses orienta-
tions.
C'est ainsi, pour peu qu'on
rflchisse, qu'on s'aperoit
avectonnement qu'il est un
nombre considrable de pro-
blmes capables de se rsou-
dre de la manire la plus sa
tiefaisanle par l'examen phy-
sique des entants.
De mme ni les Etats-Unis,
leurs territoires ou possessions
ni 1 l;iit, n'imposeront d autres
ou de plus forts droits d'expor-
tation sur les articles de l'un ou
l'autre Pays, ses territoires ou
possessions que ceux qui sont
ou seront payables sur l'expor-
tation d'articles similaires de
n'importe quel autre Pays
tranger,
Toute concession relative aux
droits, charges ou rglements
affectant le commerce, actuelle-
ment accorde ou qui peut tre
accorde dans la suite par Hati
ou par les Etats-Unis une tierce
puissance en vertu d'une loi,
proclamation ou dcrets ou d'un
trait eu accord commercial de-
viendra immdiatement appli-
cable, sans demande et sans
compensation respectivement au
commerce d'Hati et des Etats-
Unis (territoires et possessions).
MAURICE ETIENNE fils
Angle des Rues du Magasin dt
l'Etat et aes fronts-torts
Vient de recevoir Chapeaux
garnis pour dames.
EN TOUS GENRES
Ime larcel Gouraige
423, Rue |des Csars
La nouvelle Coronat """ SU
3
sa
61
:) La Machine
tf
">',.? AujouiJ
crire
personnelle
Hit, une nouvelle poque
r$ commence pour U > Cor 0 u a ,
Wj crit eu IH) caractre* Jillcrenls tt
M |>ut compte de l a touche* moi -
11
y a 1; ans que < "orona fab ique el vulgarise !<
' machine & crire lgre. fcV*
Depuis lors <>^orona>prenil progressivement II place les"*1
machines lourdes et volumineuses.
CoBONA vous APPORTS DUS SCONOiUli
MAXWELL & MOHK
Phone: 375

BONNETERIE
MERCERIE
PAlULMKlUi;
F.MORPEMJ
et tous autres articles
franais ;'i trs bon
iiKircb elle/. :
M.....Denis Iaki.ox.
1637, Hue du Peuple]
Nouvelle Commission
Communale
Parfeiana
L'on faisait salle comble, di-
manche Parisiana, pour voir
la ( Princesse aux Clowns et
assister au dbut du nouveau
violoniste M. Duvillard.
Le film par la richesse de ses
lumires, la beaut de ses cou-
leurs et sa merveilleuse inter-
prtation peut-tre rang parmi
les plus beaux qui oui t m >n-
tr sur l'cran Port-au-Prince.
A l'orchestre, M. Duvillard que
Madame Gui accompagnait :iu
piano taisait merveille avec l'ar-
chet. I elle soire de l'arisiana a
t rellement an gala qui 1 ou-
vert la saison avec un clat in-
comparable.
Par Arrt du Prsident de 1
Rpublique en date du M Sep-
tembre coul, une nouvelle
Commission Communale, com-
pose de Messieurs Edmond
wainright, Prsident et Massil-
lon Grme et Raphal Estra
membres a t nomme pour
grer, jusqu'aux prochaines lec -
lions, les intrts de la Commu-
ne de l'tion-Ville.
Hier matin. Monsieur le Pr-
fet de l'Arrondissement de Port-
au-Prince, avec le crmonial
(l'usage, a procd l'installa-
tion de celle nouvelle Commis-
sion. Il y eut, u celle occasion,
une charmante rception a lu
Maison Communale, au cours
de laquelle, le Prfet porta un
loast a la sant du Prsident de
la Hpubliq'ie et A la prosprit
tic la Commune. Le Prsident
tle la Commission Communale
rpondit en assurant qu'il saura
rpondre a la confiance duChei
de l'Etal el veillir a ce que ses ad-
ministrs aient pleine satisfac-
tion.
fous nos compliments a la
nouvelle Commission Commu-
nale.
PUOSCA 0
i Le seul aliment
3 jv seul auiucui **.,'*
vj tncation
^"4 franaises contenant toutes les matires
- f la fonction vitale, entretenant et reco eut u 11 la smt d


d'ongin
et da t f ,5.
iiidiipensa les *&
m
... voit enfin qu'on les a mis au
pas, les Chiens.
... voit tous, ou presque, avec
autour du cou, un collier, signe
tle leur eaclavage qu'ils u'au-
raienl jamais du perdre.
Us se croyaient des matres,
ces seigneurs quatre plies!
les mailles tle la rue. matres
d'aller, de venir, de courir, tle
taire l'amour, et du ptard I de
passer leur rage sur les mol-
lets des gens, de troubler 1
sommeil des riches, de donner
nue motion la belle madame.
au volant tle sa belle machine,
avec son ct son beau ma-
chin 1
Et bien, fini! Les revoici es-
ls n'auraient du cesser
lui. ne
les(verra plus crier dons les
rues. Fins d'abois! lue bonne
petite muselire rentrera tout
cela dans leur gorge. El si cela
ne leur convient ,pas, s ils se
permettent quelque rousptan-
ce le fourrire. El si quelque
fru d'indpendance et d'anar-
clue croit son pauvre droit le
gueule, devient furieux, enrag,
ah bien. Notre il verra quon
le tuera! In coup tle revolver
ou bien de coco-macaque rede-
venir en laveur.
Il tait bien temps que Norm:
(Eil vit rappeller Mes bonnes
manires ces frres intrieurs.
a commenceI Qu'an continu.'.
jusqu' la lin. El l'on va pou-
voir aller trunqtulle dans la rue.
Ils vont enfin pouvoir dormir
les bourgeois, bonne nuit!
... a vu dans une grande He-
vue la photographie de Ja der-
nire merveille dans le bel art
du massacre: le dernier sous-
luiriu que vient le lancer la
marine oe Sa Gracieuse Majest,
l'n beau joujou! 3600 tonneal
Tout simplement. Kl le prix
4.600,000 dollarsI Un sous-ma-
rin!
Pendant ce temps. Non (Et
voit que l'on eause (inve si
ou 11e cause plus Port au-I'i in
ce, cher, vieux V. M.
...les regardait, l'autre soir.
Clael hgl6.au Champ de Mais
quelles ne lonl i pas ordinai-
rement. Sur un banc cart
Notre (Eu. vit s'asseoir le

e
g! tous les organes et tout ge. prvenant entre tmte la- M>
V tigue intellectuelle et physique. ht
S Le Phoscao
est agrable au g - fac'Ie-^T
ment digir pir I .-s estom '.es "'<
S j) WhnaPfM reprsenta un tx ra'l quin-
--t L*3 M7 llUBlsUU teasentiel-'eid vjfs.nitriaux&L
qui constituent la base des] aliments mue s au u ts il ap .

les plus dlicats.
porte un complment dejvaleur nuintive.
S En vente
Dsir.
, A POHT-u-?KINCE
A SA1.NT-MAHC


g
CHEZ: Simon Vieux, Lope Hivers, A. Boit, C 1 Pi ou'0i, Kmi *'?'
" le iiercn, U. S. S da. L u H. Kc|uirj, t.l h' tve, i.l. nise V3
*
Alfred Vieux|
Seul Reprsentant pour liaiti ,3.
CHEZ : Madame Maurice Clesca, Mme. Clment Coicou, Mme.
Lacocheti
AlIX GONAIVBS
CIIFZ; La Croix St. M'mv, Maie. KagM Dcbrone, Madame
Batwiele.
AU CAP-IIAITIE.N A PETIT.GOAVE
CHEZ. F. Altiri, Cfc' Javaux | Chez: B. H. Raid
- duo :
la. trs garonne, jambes tr-i
haut, trs haut croises, leciga-
reau bec;Tigt serpentine cline,
tel me.
Etfel tle cette ^angunur noc-
turne, paraeet subtile en celle
saison automnale, Tigi contre
son amie se pressait toute. Le
bras nu de l'autre, le beau Lias
de Clea.tluveleu.se, potel, avec
* la saigne lu cicatrice d'un
coup tle rasoir, lut aussitt au-
tour du cou brun une chai m-
vivante et chaude.
Jusqu'o ira.l la parade amou-
reuse f Mais Noms lL vit pas-
ser un juiportuu. Vite brise \\ -
Ire.nte. Ca et Tiglo ,,e lu.eut
plus que deux affranchies en
liesse dans le beau soir eliinu-
ngue. attentives seulement la
magie des etoiks.
... verra peut-tre u SuiU. i
un prochain numro.
Uni femme se, suicida
1 Jrimle
H y a quelques jours, des voi-
sinsfetonns Jde ne point voir
r
)i-
nue femme. Madame Svlla |,;.
tant, la rue du Prsident Nord
Alexis, une maison situe en laee
du Lyce, avisrent I) Ihmt de
Paix et la Police.
Les portes de la maison Inivnl
ouvertes et l'on retrouva lemal-
neureuse pendue
corde. Qle lail
longtemps.
une solide
morte depuis


LE MATIN- 5 Octobre \9%

EST
Foie Intestin
F.prouvti vous 'le """""" i.nii .1. i-mu :t 'te, : wriipi
d*r*#Vil^r A
""""'.''^.Va 'wuo'r. a. cock.
votre
iincdi
. .- I ,
1 rlnaclc\/.r.UCH.
^ i-oil -J '"''
Scolaire
Aujourd'hui s'ouvre, rins-
pectlOU Scolaire, la Session h\-
Eraordinaire des examens pouf
.'blention du Certificat d tude
primaires VI du Brve! simple.
Durant celte semaine aussi
uralien le concours d'admis-
sion l'cole Elle Dubois cl
l'Ecole Normale.
Parisiana
ce soir
La Monte
v rs V eropole
Entre : 1 gourde
Acc;ie-t maritime
Par suite dugroa temps gui
lvit,ei jours derniers. SUT -
ver pointa de b cte d Hati, le
voilier. Sain! Louis... apparte-
anl M. Blanchel, n sombr
Mire Jrmie et leCapde Dame
lfarie.alapoinledelaSer.ngue.
La cargaison ;'PP:,,;ll''1:m "
Mme Levque et value 6.000
dollars a t totalement perdue.
Ou eut aussi dplorer deux
morte dont M. Cuvwr Fauch
Les mesures d'
conomie'jdu mini
tre^Poinear^
arjiPit cable franais
"Tua, 4 OctobrePoursuivant
sa politique d'conomie, le Cabi-
net Poinctr vient d'appliquer de
nouvelle* mesures.
Le ministre de l'Instruction pu
bliquo que Ai r lf M. lier-
riot sera le premier frapp des dt
verses mesures concernant la sup-
pression des services taisant dou-
ble emploi, la rduction du person
nel la fusion des bureaux et eu
certains cas des coles primaires
t secondaires entreront sous pen
en Vigueur. Le programme de M.
llerriot ratili. par le conseil des
minis'res, prvoit la rduction du
personnel de l'administration ne
son ministre et la fusion dan* la
mesure possible des services admi
nistratils.d.e coles le.hmques g
Dralea. Des mesures an logaes se
roui appliques .gaiement dans
les autres ministres, notamment
la fusion des sei vices d'achat, de
l'aru.te et de la marine qui jusqu i
ci taieut distincts.
Au Champ de Mars
\vant-hier, au kioacjue au
Champ de Mars,la .nusup.edu
Palais b jou ion concert douii-
"'Vhn.mibrcux promeneurs (pic
le beau temps mettait en belle
tu, parcouraient les alles et
Vcs pelouses en coutant les mor-
ceaux pic la musique exmiUul
avec un brio remarquable.
DEUILS
Nous avons reu le aire-part
du dca, survenu vendredi soir,
,lv Frdric Louia Deabaa, g
de il ana. ..
Les luiirailles ont eu lieu sa-
medi apra-midi I la Cath-
drale).
Aux parents prouvs par ce
deuil, particulirement notre
mi Louis Deabaa nous envo-
yons nos meilleures eondo-
ances. .
Hier aprs-midi, ont eu iuu
les funrailles de Mme l.ec/.iucia
Balthazar, dcde la ve.ne a
IftgC de S."> ans. .
Nos condolances aux lan.illea
prouves, particulirement a
Mi Emmanuel lilic, Me Joseph
Cameau, Me Marina BaUhezar,
Mme Vve .1. IL N.iValembrun
dont la dlunte tait leur merc.
li
Loterie lationale du
logement Ouvrier
Le pub.ic est invite alisier au
tirage de la loleiie qui aura I eu
Cin-Naritsdi.naMl.e 10 Octobre
couiaut iv. t lues, prcise de 1 a-
prs midi.
L'Administration deu.ui de aux
quotidiens de se laire repiscnler
au moment du tirage.
L'Administrateur
I Rod. IIKHARD
4 l'assaut
de la Manche
Par sable franais
Paiiis, 4 Octobre Melle Jane
Darwin, la jeune nageuse anglaise
qui a renouvel hier aprs midi B8
tentative de traverse de lu. Man-
che, a d abandonner aprs un se
jour de IG heures Jl minutes dans
l'eau alors qu'elle se trouvait 3
milles de Douvres, la nageuse
avait parcouru celte dislance sans
trop de dillicults mais, arrivant
proximit de la cte anglaise,
Veau devint extrmement Iroide et
sur l'invitation expresse de son en
tralneur, la jeune tille abandonna.
Mr~Steeg sera
maintenu
au Maroc
Par cable tran pARls M. Urianda soumis au
Prsident de la Rpublique uu de
cret maintenant M. Sletg sou
poste de rsident gnral du Ma-
roc.
Au Congrs
du cinma
pARia Le Congrs internetio-
nsldu cinma a adopt une r.solu
ti B propesa ut que l blu. lep.e
sentant .es beauts des d.ll rents
pavs i le* qualits et caractres
de leur liabitau's M.ient huan.es
pares nation?, chacune eu ce qui
la concerne, lia t propos ga-
lement de dispenser d-s dioils 0
douane le? li n s di cnmentairrs et
ducateurs dont la llsIS liguiera
dans un catalogue internati ml.
Le raid-arien
Londres- Australie
LONDRES Alan Cophem.avia
teur anglais, vient d'a river Ion
dres.apis ".avoir accompli le raid
arien Angieteire-Australie aller
et retour soit un* distante de 28.
1)00 II a t rea e*a un viila
ble enthousiasme t lorsque son
hydravion est venu su poser sur a
Tamise devait la r'atlemeuLl'avia
teur a t l'ol-jet d'une formidab'e
ovation de la part de la foule
tjuand il a pru pied t ir> on lu1
a remis un message le bienvenue
de la pat du roi. Copliam a BC
compli le but qu'il s'tait trac* et a
prouv qu'il tait possible d'ta-
blir un sciv ce. arien rgulier avec.
l'Australie, projet que le gouverne
ment e proj ose d'appuyer L'avia
teur tait parti de Rochesteren An
g terre e '.lu Juin dernier, par pe
lites tapes il atteignit Port Dar-
win en Australie le 8 aot.
L'entretien entre
MM.Briand et
Chamberlain
r.vuM L'entretien que viennent
d'avoir Sir Austen Chamberlain et
M. lnand a dmorrtr que les gou
vernements franais et anglais sont
parfaitement d'accord en ce qui
concerne 'es directives du projet
d'eniente Irancc-alltrnand. Au
cours le leur entretien, M. Iliiaud
et M. Chamberlain ont, d'aprsjie
communiqu qui a paru aprs,l eu
trevur, examine tous les probl-
mes internationaux et ils ont air.'-
t une politique d aeltoo commune.
Il n'a pas . fait mention de l'en
trjvue de Livourne i i des entre-
tiens de Ttioiiy, niais M.Chamber
luiii aurait, assure-'-on, expos a
M. Briand la nature, des conversa
ti.iiis qu'il a eues avec Mussolini
Les deux hommes d'tal se sont se
bartl avec la cordialit qui a mur
que toutes leurs lelalioDs depuis
Locarno <~\ fog en dduit-que leur
entretien a ttout fait nalUfai
sant.
k la Confrence
n du Dsarmement
| GENivE- Les experts de la corn
mission prparaleue du dsarme
.cl te so.t.accordlB 1 unanimi
,6 sur le ro e que joueront les res
sources potentiel', s d un pays dans
L. dtermination, des jW'
de ,.-pavs. Les. lments potentiels
atcutscomp.rtntl'.ntlue cdes
armements date POpoMMt. d
res ources , ..nomiques.de la go
mebi des ce.mraunicatious mari
Les, des cheiniu;daJhfjHy lj
vuluei.b i'des frontires l m
portantedee armements des divers
pays dpendra de tous
ments.
-m
w
kwei
ten
ces
l
Souffrait oV rhummlima tfu
PENDANT BIEN
IL
DE
IE
En vigie
MALNUTMTI
provient de ce que |
systme ne peut i
convenablement m
similer la nounita |
L'Emulsion
eetpromptemeat,
le par les per
de consthutioQ
e* est un |ent _^,
pour aider UcnM
aance et reittarsr |
les forces.
Il explique comme un simple re-
mde de famille le soulagea
immdiatement.
l>s million do personnes emploient en vain
un nuMi prt l'autre pour le,r "^.H^
Mi-T qu'il y a un romde le famille qui les
Soulagera immdiatement et pour toujours.
-Pendant bien d'anne je wulrisde rhumati*-
nv iiieu, nous crit ce Monsieur de Dijon. l>ram-e
I^aniuwuver remde MBM JUMU qucl-
iu'uii me rrcommand le I.miment de M un.
K. premires applications jriateslsyjsdoy
leur '.. nusaeei-.'nsuntin'tteompwttnujittrum.
Ceci t pr^iu'un miracle quand on considre
que j'ai plus de soixante ans."
Il suffit d'appliquer un pou de Linimcnt Sloan. l'effet curt il duquef .-.n nroduitJ
aoin 1. douknf dhparslt et en peu de tempe ISSJM
clea et U'ndons retournent leur tat normal.
Dans n'importe quelle pharmacie vous pou%e*
en acheter un flacon.
Liniment
deSloan
Anantit Toute Douleur
Avis important
l'armi les bieus qui ctmposent
la succession de feu Murad Sliem
lob se trouve un immeuble sis a
Turaeau, ancienne mais m l.mesl
Castere occupe actuellement par
le Club Sy'eP- -. I .
vttne Vve Murnd sh mtob et
Melle Gertiudf l'Ilen Sli.-mtob, sa
fille seules bni .es du dacuju,
ayant pour av. cals Me Absl Theard
et i A. Delatou-, dclareut nu
et de nul effet tout acte consta-
tant la vente de la dite proprit,
port au Pnncf, le H Septembre
m
La grve noire
anglaise
US'll'.NDli L* confrence in-
ternationale des mineurs runie
Oataadaa retus de faire droit
la demande des mineurs grvistes
pC ail r.-'au.ant le Rrev. du char
bon a> Europe. L.. dl'gus n
sont borns nrom.ttre leur con
rou.s l'.nau.icr le pi US absolu et
fempcher dn^ m mesure de
1, urs moveni l'aapi rtation du ctisr
ion en Grande lintsgne.
Le cartel de l'acier
l>Ams Les reprsentants des
aciries Iranaises se dclarent sa
tislails des conditions dans les-
quelles le consortium de l'Kurope
occidentale a l loim hier. Le
pourcentage de i.ttfdala produc
tion totale alloue a la France don
nera ce pays une production car
respondaat au rendement des aci
ries Irai .; .seset les protgera ton
tre le dumping de !a part de toute
autie nation du continent.
Le quartuor
du tennis
NkW-YoBK Vincent Richards,
joueur de .tennis amricain, s'est
lait protessionnel e joiguant ainsi
au groupe dont Melle Su/.anne Len
gleu a pris la tte et dont Charles
Pyle l'esl fait le parrain. La dc-
sion de Hicliards a l annonce
jeudi soir au cours d'un bxnquet
ollert bord du Paris , aiabi se
trouve complte lequalUOMUi s'est
rang s u* U banmra de Pyla et
qui otnp i'D ciiaid, dtiii LitugUto, l'aul l'ret
elMle>aij broute ex- ha i.-
pioiille aiul.cii.ni .
Un discours de
Mr Stresemann
COLOGNE M.Stresemaun.-ni
nistre des allures trangres, par
i,n i uueconvention du parti du
qeuplc, a d.n.and ce que les
l'.'nis L'ois participent la pacili
cabon et la restauration de l'I'.u
rope.l >> monde entier d. il a.dir
gurir les b'er sures faites par la
de ngociations prolonge?, ajoute.
le Journal esl d'ores et dj tabli
l'entire satisfaction des deux
parties. La conclusion de cet ac-
cord eflre, dit le Journal, on ln
rt tout spcial la suite du trait
sign.'' rcemm nt en'.re II ilie a
la Yougoslavie.
Une nouvelle catastro
LOXDRBS L'n aropLine do
la .ign Paris-Luidre* e*'- tomb
nui environs d Penali Jrsl dwa le
K n ; cinq passagers, lu ni oteeb
le mcanicien ont pri dam lia
cendie qui s'tait dclar o i cours
de route.
6 Octobre li6
,Oristobab,dela Fan air. a linj,
venant le Lritt bal et pa.tant le
m mo jjur p-ur N. ioiW
7 Octobre
tTroji d^l* HamburK-'-mc-
liki llnie, >e col des Cuy;s et par
taut le mc.me jour pour l Havre,
\mst-r.'um et Hambourg.
a-Niekerle , de la Lttcb Une, ve
naut de Curaao e: partani Je morne
jour directement, pour 'i orl*.
B Octobre 1926.
w Vulcenus , de la llateh Haa,
teiiautde Amsterdam, S. Jaao,
Mayagu.set Kingstoo, et partant
le mme jour pour Cap Hatien,
Puerto l'Un.. San Pedro toMueo
ris, Sto Domingo, Jacm"l, cy-,
P er.oCort /, Puer'O. Ua r os ef
Idv.ngaton.
K) Octobre 1926
,, Vncou , d- la Paotmalta,
venant de New York et parlant le
mme j iur pour Cristobal.
il Octobre 1926
ev o .',de la IL M. Steamsh'P
Cy, veuaiit oe Jdc.nel et parlant le
mme jou' pool le- port* ..u Nord
d'Hati, i e H'ivre et London.
Il Octobre 1926
Flora, do l.i Uutcb iiue venant
de New York et des port du nord
d Hait., et partant le rnrae jour
pour les p r's du sud d'Hati.
13 Octobre 1926
Alexacdrii ode la Hambourg
Amer.lv t Unie, venant de llamburg
et partant le mme jour pour les
port europen; dd l'itinraire.
S|aco:is, de la C.G. T., venant
de Uordeiux et du Cap Hatien, et
partant le mme jour pour Santia
go de Ouha.Ua ports do Sud d'H uti
elle Havre.
20 Octobre l'.iic
\i con, de la Panama lioe,ve-
nant de Cristobal et pa.taut le
in-iiie tour pour New York.
j.'l t Iclobre li2(i
;pe ol Si bucia i, de la K M
StearnsbijCy, venant de Jac.nel,
itinraire au de B de port au .rince
i dsigner ultrieurement.
24 Octobre
Cristobal, de la i
venant^de'New York a]
mme jour pour crntol
3 Novembre
'.i is 10 ii il., de la P|
ve.itni de. cristobal et!
mme jour pour Ne'
j Novembre lj
Culeb.a , dala R
Steamshipcy, venant
itnraire au Uelsde nortj
a design! ultriiumma
Ofl e demi
On demande une
turicre pouvant iravi
main <>u la machin
S'adresser, Grand'Ro
L'tage de l'ancienne
berts Dutton, Place G*
Conviendrait pour b
g ne s, d'avocat, tf.
S'.id.es-. r i'eageiahf
Place Geffrard.
gtnograpbie
Enseigne tn
Ecole Spciale de Sta
giaphie. 316; RwNna,
Prince, Tlphone,!
Ueminder prwpedu
XilSTPI.
prunes
COMPRJ
suisr
4e BEL0RT
"*' Pi
C'EST 1*
DES
s
En' Pologne
Vausovie c-e marchal Pil-
sudski prendra le porteleuille du
1er miuistre laiss vacant par la
dmission de M divisa Bartel.
U marchal retiendra le pore-
, u u i'pierre pour bu et le.
, niatrea du cahinal Bartel reront
partie du nouveau ministre 1 ex
ce^lion de trois.
suarr, a d'il le ministre des allai
res itiargres, atdm.ant que le
teiips tait pass o le mi-l d'or
die de Ici s U diplomates tait :
S'av /. ronflfoca en pic-soi.no
et troojp./tout le monde Parlant
de ses rceules conversations de
Mr llriautl Thoiry, le Dr Strese
manu a dit que les ngocialioia
n'avaient pas t liruita mais
qu'elles s'taitr.Uleodues i toutet
les qu.s ions mtiosunt la recoi s
truction d 'Kurope.
Un trait entre la Fran-
ce et'Ia Yougoslavie
PARIS- Le '.'. Journal dclara
qu la fuite de l'entretien qu'ont
eu Lier M Ibiand .t M.N n hilch
la si^'ialuro .l'un pacte entre a
France et lu Yougoslavie est immi
nante. Ce trail qui a fail l'objet
Satiiia-Wlisiw-Hei
Les Us Peintures Inaltrables
In gallon de ces pcintures'convenablement appliqu iteouvre 70t' pie s ca
les important diliies o notre peinture a t employe : Kalised
Enlisa du Sacr Oi-ur, Turgeau-Kglise Saint Joseph. Hort-au^M"ceHAiqoa
ferrie Bellevus Roval Bank of Canada Banque Nationale de la nePuB8'q0#
au-Frince B que"Nationale de la Rpublique d'Haiti, Aux Uyas |
la Rpublique d llaiti'Petit-Gove -Banque Natiooale.de ta ivenu |
Banque Nationale de ta Rpublique d'Haiti, Jacmel Compagnie '.'^"'L 11J
Bureau du a Matin >, Mue amrjeaine Radio Corporation, nue re
Rue du CM llar Terminus, champ de Mars Villa D. v,inanu: t ia*i
Marlineau, I usgeau Villa Lon Djeau, Bellevue Villa llne i^ ^n
Ville Kdmond Mangoos, Peu de Chose Villa Maur ica UjM r*. ^
Villa Mme- Veuve T. Auguste, Bois-Verrs Ville Antoiine > Ulf0
Chose Rodolphe Ronev, l'eu de ChostViils Plcbisr .An8e,i".. ue
Villa Ed. LespinasM, Be'levue Villa Ren Faubert, Bsue
Villa Mme Veuve Barbancourt, Bsllevue ^^
Villa llermann Basqnier, Peu de Chose Ville /*"";. 'raiden**
Vdla Dr Thbaud, Ctamin des DallesVilla Oswsld Bran Bf0<,
Villa Luc Thard, Bois Veina Villa Luc Tbard, Ave"" joBilta*
Les meilleures corstrucliona Architecte Geo. Brussan L*8lm.e',': i on M""*
Daniel Brun Les meilleures constructions arUitecio (
Pour vos commander ou toutfautre renseignement, s'adresser afl /v
Geo. Jeansme t w
Hue Frou, en lace de U Bsnqus Natiooals
Sj;^FSj^Pav
'lli^ A. DE MATTIS &; CO, **pre*
lan I


le matin
r> Oc'obro 1956
Eug.Le Boss $*Co
Agents Gnraux
Nati
A Eldorado
j Vous trouverez ua BILLARD de LUXE
del CREME i.a Glace
de la BIERE Patzenhoffer 0.12 or te verre
de BONS SANDWICHS
M BONNES LIQUEURS
DE FAMEEX COKTAILS
dubon CHAMPACNE partir de0.50 Or la bon-
taille.
Le tout ;'i un prix lis modr,
CHAMP de MARS PHONE597
Thed. GAIRAUD. Difectear
I
OTRE costume de bain....votre costume de ville...!
votre costume- de soire suns compter tous les!
autres articles dont vous'avez besoin sontebez!
PAULE.AJX1LA
les prix restant les mmes....
llomilk
Le lait en poudre le plus eiij
votfue aux Utatl-Uais.
Pour l'alimentation des Ik-13
ho et des convalescents.
le seul lait en pondu quijf(
contient les tioi. vitamines. ,\ti/
\H trois indispensables lmsnU i la nutrition.< ( :)
Itasechei btiilis d'apis le procd Juat-liatmakr . ^HJ;
iJOUILK est le seul lai de vache en poudre. se rapprochant 'et\i#
plua da Uit maternel. De diir stion facile, c'est l'alimeut idalfcxj
Pomle. bbs. v:/'
1. n vente <|.ez :
non Vieux, A lied Vieux,
dama L. II. Doret
Ouvrage indism
pensables aux
Ecoles primaires
l'Elment d'Hygine
2 Premiers Elments d'A-
griculture.
3* Principes d'Education
Nationale comprenant l'ensei
gueulent moral, civique et 80
cial.par le l)r Franois Dalen
cour.
Ces trois ouvrages sont .l'une mi
lit- incontestable non seulement
dans les coles mais aussi dans les
lamillcs hatienne*. Les pres et
mres de lamillesont le. pturi grand
intit les consulter et a les e\
p iquer ;i leurs entants. L'imtiuc
lion morale, civique et sociale doil
tre pratiqut aussi au loyer, la
maison. Les pareuls ont la devoir
imprieux d'aider bs instituteurs
dans cette ?localisation et de civisme.
Ces trois ouvrages sont en vente
chez GAHDINEH & t."
Of/re d'emploi
Nous demandons un[jeune homme
srieux couine commis-voyageur
de Port au Prince ou de Province
pour |la vente des IJflaajaj amri-
cains et anglais. Provisions amri
raines, qumcameiie etc, etc et
aussi pour asourance {coutre l'in-
cendie. .- il..ire minimum.garantie
ainsi que pourcentage sur commi"
siot s. i'.on naissances ang'aises t
cijriences commerciales iequ:-
ses.
S'adresser par lettre ou en per
sonne j
W. nuiulin tt.LLVMS flj Co
P. U ti x I47
Poita.1 I'. .,
BE\VtK & Company Inc.
i "HORCHEVrER
A. Ko t, Raphal lirouard.#~%
Suvinien Varlin, Petit loav. \:iy
Gec. JFANSKME&Co
kamfH S)
VIENNENT D'ARRIVER ;
Dame-Jeanncs de 1, 2 & B
gallons.
PorterTennan'tStoul XXX
En vente cliez
L l'reel/mann-Atic.EiiiixiM
Rue (In Quai.
fi
Insurance Co
Une des phis fortes Compagnies
! canadiennes d'assurantes m
sur la vie. 1
Eug.Le Boss & Co.
Avis Commercial
Il est port la connaissance du
publie et du commerce que |H Mai
sou de commerce (onde n Jimie
" la raison sociile Misert y Abit
bol e coid depuis le z9 Septembre 1988.
Unime Ravroond MUen continue
-euie le* Maires de la maison sous
M responsabilit personnelle.
Jrmie, le 30 >.eptembr i92o'
Vais li-ymond MISERI8
Jaqaej AIIII'ItOL
Avis important
Avec les travaux d'rection de
la Nouvelle Cathdrale del Sainte
Trimte et diverses autres tions projete! par I Eglise Epja-
ro|i!e, la Direction de l'Ecole St
Jacques e Si Pierre a le regret de
porter a connaissance des faroil
bs que les cours, i !a prochaine
OQveitnre dan clima., ne seront
las Tfori', I Ineal rt I cole de-
va' I tre dsaffect
Comptant toujours sur lr crdit
qu'ils ont fait I institution.la I)i-
r.ciir.n prie les parant '< croira
que ci Ile mape i.m< n n'est qti rro
mentane et que,,lins un trs court
dlai, l'col, >nr avis qui leur pr-
ra rfonnl, reprendra es travaux.
Port au Prince, le 18 Septembre
1986.
La Dinction
Remerciements
Les familles I amliu V'ivens trs
touches des marques d. symoi-
thie qu'elles ont reues l'occasion
du dcs du
Gnral Bataille Fuustin
adressant tous leurs parents et
amis letHStf nc e* rament ments.
Porl au Prince, le 4 Octobre 1927.
Von-ieur|.loscph et Kvard Lg r
ainsi que tous les autres parents et
allis trs touchs des mtrquet de
symp.lhie qu'ils ont reues des
amis de Po.t au Prince, de Petil-
Goave, de Miragoue et des Bira
dres I occ i >u du dcs de
Mme Joseph Lger
les prieut d'agrer leur sinc es
remerciements et da croi e l leur
we reconnaissance
Port au Prince le I Oct b s 1918,
Monsieur et Malame Moravia
Morpeau, \'r le Docteur Christian
Morpaao, Mrle Dr Pierre Moravia
Morpeau. Mr et Mme Antoine Ha
meau, Mme ne Morpeau, Mesde
moiselles Marie, Hlne et Clmen
ce Morpeau et tous I s Mitres pa-
rents et allis remercient Leur
Grandeur Nos SegnenrsJ. Conta
et .1. Pichon, archevque de Port
au Pce et archevque Evqu'dceCl
yes.M.le vicaire gnr il d* Porl au
Princ IfffivrandPore laffr.'tiri
les Caves, les H. Pres du Saint
Esprit, Rvrendes Sari de St
Joseph Je Cluny, les nombreux
amis de Porl autPrince, de la p*o
vince, de Franc- et de l'tranger
d'avuir pris part .'i la perle imme e
qu'il> ont prouve dans lu mort
prmatuiede jUur bien aim liis,
rre.beau-frr*' et parent.
Louis JoscdIi /.nuis Jiorpcau
dreJ- Paria, le81 Aot expir,
1 _ de 31 an et demi.
b leur en gardent uue vive ra
connaissance.
Por: au Prince,le 1er Octobre 192 i
Pour cause
"| d'agrandissement
L'Imprimeries Chewii.it
a t I m us/cre la maison de
Mi /., /.' du jourual La Pote /lue //
tVeeruolr,
On demun < '
A louer une maison biafl meu-
ble.
S'adiesserau bureau du Journal
Avis important
Le soussign, s'empresse de po
ter la connaissance*des mdecins
at du public qu'il a ouvert une
Pharmacie la Hue Bonne loi No
.)>: n lt.ee du March de la Ca-
lh<' -le I s y Irouveront des sp-
cialits de loute IriicbeiiT des
prix tic--, raisonnables.
L excution des ordonnances m4
dicaies se l'ait avec soin et promp
litu.la. Le service de nuit y tl g i
lement assur.
l'< it au Prince, le N septembre
1886.
Josepli C. VALUE
Pharmacien diplm
m
GRDINER & C1
A^ntjle'fiues RpLlicaine et Fciou
PORT-AD PRINCE. Hati.
tlphone 121 P. v. Bem 03.
Al'occassion del rentre des classes, les familles trou.
vnal chez GARDlhXR etCod des prix avantageux.
LIVRES CLASSIQUES Grammaiie Lame et Kleurv.Gram-
maire J. BadaJ anne enfantine. Grammaire Claude Aiig un-
n- enrauliue'.v; lmentane. Grammaire Calvtt at Chompret
cours moyens, Exercice Larive et Kleury. LarOQMd : Analyse
et >ynthse logiques. Dictes Larive et Kleury. C. et MOV
-S Huaction anne prparatoire et 1re anne. L. MU^: Bcila-
tion anue^prparatoiie.
ARITHMETIQUES : Leyence anntf prparatoire, Bedel :
anaa enfantine, Kojar Court : Cours tmantaira et cota
JOy en. Ho y er, Arithmtique du Brevet lmentaire. Ciui.im.ii
Arithmtique turs moyao. Camman : Algbio lu lments. ^
jjj o M erp ce. Runion de orofeaaanra: Problmes sur les 4 rglt.
Lxaici t de calcul sur les t rgle*.
LECTURE -ydabaires Balaa simples.Bvliabatrai BaiM
avec lecture. Sy UbJrt Poll.el. Badel; lecture courante.
Wirin : cas U devoirs, |M MX) devoirs. Ua 800 da voira:
litvi'oi.iE j Bedal histoire aainta antaattna. Banard.bia
re sainte prparatoire. Pattan histoire lmaataire et cours ma
yen Se>.oij : l'lite histoire gnrale, grands histoire gne
raie. Ilcllg-rde : llistoiie d Hati, Instruction civique et nic-
aie SCIENCE : A. Brcmant; Physique al chlmla P.. Bim. j
.Wlhsloire .Naturelle. Colomb: Sciences phjs.ques lii.v.i ,1,1,,. k,
CJ) llitoiie naturelb. Paul Iterl : Enteignemeil s. icni.u.iiie prep. f
(M '" ann*e: '' ,{edd : Lt,.'*>'* le choses.
Gographie. Kippelm : cours tltmentaiie, K.ppilin,
i
"A
iciioiinniie Irancais. Elwall ; Dictionnaire anglais-Franais
dict.onnaire fianais anglai-, bilingue. Laughlin : anglais-fran .
ais st vice versa. Gliltou: anglais Irancaiset vice versa. Saiva ^
dictionnaire lianais espagnol et vice versa. {.
langue Etrangre Sevretie: couru pr, d'anglais et k->>
cours moyen. Baret : 2me anne de grammaire anglaise et Ile *X
anu-e., Alaui : Cours lmentaire l'espagnol et couri nioven.
\. de bouge : anglais, espagnol, allemand. >&ns matre,
Mthode Gasppy-Otto-Sauer:
Grande 8t petite grammaire nllemande. Langue allemande
et conversation alemande, Mare de Vallette: Le ffanauj par
vous mme. r
Littrature Franaise Des, Granges: Histoire de la littrature
Prcis dla littrature. Doumicj: Histoire d l littrature
Blanchel : Biographie des hommes illustres. Boiieau : muvras
poliUquea. Uoasuat : .Oraison funbres. Lalaue : Pot'sie de
lenlance. La routaine : Choix de fables. 'Foeloo Aventures
de llemaque. La Bruyre : Caractres.. Corneille: pices
diverses. Racine : pice diverses. MoUAlu : pices diverses.
Livres de Bllet* par Maimoulel. & Claude Aag.
Ouvrage d. Latin : Petit mangin Grainma.r,, tara et 2ms
anne couapile. Exercice 1re anne, 2me et 3me anne.
Kgon Gramma-rc latine. Virgile iH:Uvrt. gptloua his-
oria> sacia-.Lorneli. Nepoti. vil.-,.. Pbdra: labies.Ue vins illus
tribus. Cicron: Uatibnaires. Pra Murera.
{
a;

OilTablets
Oraqss d'huile do Foie de M^rue
En stock chez :
Geo. JEANStiME & Co. agents
Bar Terminus
Propritaire :
A.WiJmate
A l'houneur d'informer sa bienveillante clientle
qu il a installe I tage de son tablis sment, un salon
exclusivement rserv aux familles o l'on trouvera
des consommations de premier choix et ou des lunchs
seront servis sur demande.
Tlphone No 780.
Ecole des SciencfU
Appiifloei
La deuxime session du con
cours d'admission est Bxa au
mercredi G i krtobre.
Le registre d'inscription est
ouvert au sige de l'Etablisse
meut lou le-, joui i de S W a
midi. d Direction
'. .'A CV i*{ST TV*********

:
ki- 1U111 .n.iiti oi.:
.'. I IlUCH
i
I


MATIN ~ 25 OCTOBRE 1
^*:m&&^^
y- *&& 4
Ifti !**
*r>'f
< ^

-.
' ' '
*~i>-* *C
"vr:
;

donr^e de La fore
Convalescence
Neurasthnie
Tuberculose
Anmie
U Ci mcnlc I force ntivcute
< ifj tus i.' ri ljsunil
luutt lt( nergie. Icul
Buplo" ' hm i*uur.
bMMatfi Sa HMMIM
GtOhTOL
pfnr.et
U *jiuin
* ellu/1

l!li^ lavi . ni;'
q.r |m .iC pr* i' i.lrr *
n>'ii pui..i > ii" ' '
n,tltu t r li. il.l tul.0" -nr II
l'It-uu'iiir ri Ci .1 ' *?
Iltff, ititSil . '" ir* '" '
Utlli luujmri i<"ir mtw
4 11-, . loi. ll*H <<
Ul.rlli. |...1 # IOfU
Uu. U *l.t'itr|.l PUllJM
ilunarr. ri un Ii-jU as cl.
Ifl rliil<>' ffOifc<|ubi,
au' n ik'iii -!>lf'i'r tS'vuc i-
r |.Joa|* t'* BloM-l. Ko
l..-f .lui. i.r|..niii..e S r-
cn-i.'.'i. revivifier > r(l-
, e*l ltu,ou'i *f Ter-
uu'i alla iiuut uortiieroui U
piiUniM.
n* 'i Ofittsar.
Lictncii ? fc lui. Il JC C* i n iu Hri*
h...
. V4 *l t. *. .. .
fi eus d'autrefois*
Vieux souvenirv
PAK PicrreEugne
de LESPINASSE
En vente Aux Armes de
Pans ci la Maieon Robelin.
Prix du volume 1 dollar.
Institution TiPpeahautr
Enaeignement Classi Secondaire,
Avec une Section Prparatoire.
Prpuafoo Spciale joutes .es
Faites Suprieur.s : Droi Mdt-
.iue. Science Applique-, r nsei-
guetneut pratiqua
AngUU, S'en I. ctylo, Comp'a
hilii.
Les lt*" de Ih P. uxicme Se*.-
Mao, bMlic ml *rr tuitemnt du
C.um Pratique d'anglais. S'o-
vrnl le Lu a li i oclobw proibvia
;i 7 li. |i tr.
SlriC-)nc \h Coo pt bilii t mois
Horaire : Cours Ha'sique 7 li
li. Cours pruliqiif i. ' P- *
I our plu amp'es r i seigneroent
t conditions paisi/ de H hes li
l'f ngle des rues Prou et Hpue
1 licine, Elan Oidner & Co ou
>ni\e au Dir.tetr immi'diate-
n pn1, -n
N. B l ae pens'n n di fam iI*e
fdt annex^ > 1 Klal!issemc:itpour
|. s #lve d rr^virce.
Reconnue de l'I'nvers t |hailieu-
ne.
Tiie Royal M*"1 ^eam
Packet Comapny
Le stesm. r "Taviot4 e>t attendu
a Jumel, le 7 Octobre prochalo.
Il sera P< rt au Prince, le 11 du
rofme mois prenant le tt pour
9 poils (lu nord et l'Kiropn-
Le steamer 'Cape St l.eia" est
attendu J. cmel, le 13 Octobre,
prochain.
Le steamer "tlulebra" est atten-
du i Jacmel, le B novembre pro-
ebain.
Port au Prince, le 1 Septembre
l'.liO.
J.DAALtERJr
agent Gnral pour Haili
Ul lali.ns el ca.utclioue fiood lear, t lingloot > ont yty**
r.'stime el la oonsiaVration des yens ite partOttt.p^rleur (.oui 01
sur dore, et la beaut d leur apparence.
Ne Frdric Destouches
AVOCAT
Au haut de l'Ancienne Ban-
que- du ("anada.
2 1|'2 .") 1|2 heur.s.
Voulez-vous avoir des Dents!
Relatantes de blancheurftdw
gencives toujours^sainesi
Employez la
TRIBORINE
Poudre entifrice.
Suivait II km
du Docteur
a. Guermr
Chirurgiei-taliW
/;, tL'niertiUl
Monlmdet&J]
lumilldeW%
cine de /J<"'
En venle m
et au Ul)oratr
de la Tribort
7, Hue Blanche
Paris.
TheV\ esl iadies Tradiuy ,
PORI-AU^KMGE
CAPHIfTlEN
Hamborg mirika-Linie
Le steamer Trojawesl a'te i
du ici [van le 7 Octobre pour
prendre du Irl pour l'Enrope.
Le steamer "Alexandria"(au
Heu du S/S "Ciiunewald" ) esl
attendu ici vers le H) Octobre
avec du fret de l'Europe.
Ki, vent.' partout, principalement chez MM. Mauri*j
Kl:.m'" lils. Simon el \brcd Vieux.

Frd. Gaeljens
Ro 117 Rue, Houx ou Bonne Foi, Ro H7.
Tlphone 007
ONfTROl'Vil :
j Alcool tin pour liqueur. BaaralHttcn blanc et rO| .'gros
et dtail. Sucre {raaali* anirieun Pavoa pr aaitat et en
dtail. Bi/. pirsaeet par livre- Siiop. Orgeat,Or> adine,
PA. he ( ele ). Cigarette, Chaitarfleld, Came1. bi nlecler,
PaalaUoa. Mtaekatiea qualit anpirbuaa, Uw irvnaU-
nlaires. Caf vieux par livre, caf di< Wlky
. l'bam-
quelle
m-
Hire l'al/enhoffer. Champa.r.- Mae
pagaa aaiaaat rlfallaar awcavaatage i "i' quelle
marque del place. Cbampngn-t m ,^n. l'arrumirie
Vin blanc paifbouteilles et gallous Vin rouge par toutailles
et gallon, qualite suprieure Clairin vi.r-e par bairiques
t galion. Knlm le fameux libum Nectar. Et m nou uioiut
fameuse Aniiette de Mme Frdric (iaeljeus.
Venez laire une visite, noua n sortirez satisfaits.
Occason exceptionnelle
Parfumerie de tout genre Lotions JoudreJ Savons.
Ciavatts, b.mues Nioucbous.Bas et cbausseties fines et mdi
n;,ut-, iticle de toilette. Moiilre, Bveil, Itijouteiie tine et
ordinaire, article de nouveaut fianc,i>isea ilalieiii.can.-
rieaiaa*|
El Cbapeauz de toutes lormes de toutes nuances, de tous
les prix. Chapenux pour hommes, dame et ^nfants.
Chbj-eaLx Pniima Panamas en couleurs.
Tout le plus chic et le plus conomique e trouve en gros
et en dtail chez
Genaro Hurtado
La Maison aux Dix Milles Chapeaux
Crand'Rue Coin Ruedea Miracles, en face de Gardiner.
Ce que vous pouvez don-
ner de plu prcieux
votre enfant, c'est la sant.
\xs prcautions lmen-
taires d'hygine sont faciles
prendre. C'est par la
malpropret que vient la
maladie. Attaquez la
crasse avant qu'elle ait eu
le temps de pntrer dans
les pores de la peau.
Veillez ce que votre entant
e lave souvent et .oiflneutc-
ment avec le Savon
LIFEBUOI
le Savon
la Sant
pour
L*w*'
j|jajrr**4^^^*W**
3rwrom**Wr^^


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM