<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN — 4 Octobre 192G VITTEL GRANDE SOURCE VOSGES (France) ~^**W*y ACTION LECTIV U* L """l—.-^ U r* rnnr JSFI mk ou Q ******* Train m rente dan ^^^TT P..-mr^a— La imc. dtail edtniraMe. Tout lail frais, vert, agrable aux... yen. La salle tail tenta orne de plantes et de fleurs aux vive couleurs,les danseuses portaient des toilettes aux nuances vertes, et l'on dansa tonte la nuit, .heureux de ce beau cadre qui ajoutait encore au plaisir qu'on prouve toujours :'i Lalino. ... :i vu, vendredi apra,-midi, la rue des Miracles, un dguerpiaaemeht. C'eel un spectacle trs curieux. !.• locataire, ayant dlog de< puis longlemps.Tiinmeuble tait occup par un sous locataire. Pour uni.' raison ou pour une autre, le propritaire dsirant dispose! itrement le son bien, ;'i la BUile, Sans doute, d'une dcision judiciaire, se prsenta s mi) tambour ni trompette, mais avec huissiers el recora el lit mettre sur le chaoa tout le mobilier de l'occupant. \ oyail s'taler dans la rue les objet* les plus divers, des chaussettes voisinaient a ct d'un rasoir de sret, les cravates s'tendaienl auprs des leuilleis de papier timbr, car le sous-locataire est un avocat, ci Baudery-Lacantineric coudoyait flaniol el Laurent, le Code Pnal ouvert, monlreii ses textes svres, tandis que le Civil renlrogn, gisail race c intie lene. | ... ne vit point comment [tout cela rentra BU logis. Records PuisqUt la mode est aux records, eu voici un qui n esl point banal qui vient d'tre tabli. Dans la langue franaise, pn avait dj anliconstitr.tinnncllcmenl qui, avant la dcouverte des compositions chimiques, tait considr comme le mol le plus long de la langue. Depuis quelques jours on a Invent dans les milieux politiques de Paris, propo* de l'Introduction de la Caisse d'amortissement dans la constitution un vocable nouveau ; la constitutionnalisation. Mais, ce n est point encore l le moi record. De mme qu'on %  appel proportionnalits les partisans de la reprsentation proportionnelle, on appelle eonslitulionnalisationnistes, les partisans de cette mesure et, voici le record : un mol de :"J lettres. uni ictmslilulinniuili%  o//on/i/s/fi, ses advenu ires. i&HKB ETlBWŒtt Angle det Rue du Magaiin <" rEtatetaes hrania-tortt Vient de recevoir Chapeaux gajrtja pour dames. tlerie lationale du logement Ouvrier Le public est invit assister au tirage de la loterie qui aura lieu Ciue-WriW^di.na ..cli10 Octobre courant t i lires, prcises de 1 aprs midi L'Administration demande aux quotidiens de se taire repiseulcr mi moment du tirage. L'Administrateur Rod. IIEHARD Une interview du Prem ier^ministre prussien t Par cble franais i PAIUS -Le Matin a mtenriew M. Severing. ministre prussien de l'intrieur, celui-ci a dclar qu'il tait de l'intrt de toutes les nations d'Kurope de comprendre et devoir se terminer le vieux conflit entre la France et l'Allemagne, conflit intense au poiut de vue co nomique. La majorit du peuple allemand est tavorable un rapprochement fianco-allemand et le seuls opposant* sont les anciens officier*, les tourntsieun ;de i arm>eetle* organisations dites pu triotique9. Au\congrs des journalistes amricains Par cble lran.?ais p ARli M. BarlbOU a prside le diner des journalises amricains Les oiateara amricains ont dit leur svmpatlue pour le peuple franais ei ont souhait le triomphe des diffiooltl actuelles..M.Bar thou a souhait de voir se perp tuer l'union de la France et tle l'Amrique comme dans Us dures et glorieuses preuves de la guerre. A la Banque „de France PARIS, i Octobre— Depuis lun di dernier la banque de l'ance a chang pour I millions 7011.01)0 hues papier d'or, d'argent et de devises trangres dans la seule r gion parisienne. Les rsultats pour la province ne sont pas encore connus, mais il est probable qu'ils tigurtront au bilan de la semaine prochaine. Un cartel de Varier BRUXELLES— Us mtallurgis tes tcaooais, allemande, be'gea tt luxembourgeois ont sigce ur. grnd cartel de l'acier. L'accord tulrtra demain en vigueur. Toutes les de maudes des m tallutgistea belges ont t acceptes \ compris la r partition mensuelle de la pioduc tion de MM.OOO louoes. D'aprs les termes de l'accord la produc lion annuelle tnta'e du cartel *st value i' m I ions 600 0C0 ton ues. Si la produciioa totale dpas se ce cbillre, le surplus sera rpar U entre les aatioea faisant partie du cartel SJUI la l^lgiqua dont la quote-part rtsl au cudlro tabli. L'effort des franais pour sauver leur monnaie PAIUS —Lan franais c ont muent a xpporter leur or en plus grand r. mbre i Paris et en province et l';ur l cote o culi.lsie de 1 lifie .i quelque dUlaaee "e Pome. Ou pfBM que le litu'dioisi rera l'ise < u Civil \ e Lia ; on n'a pus vou 'lu iudiquer 1 objet de lea'.nvue qui a l anai.ge a la demande de Mr Muao ini. LIVOliRNEMr Mussolini est aniv ici ce malin pour aa. conf lence avec Mr Chamberlain. Mr Mussolini, voyageant d: ns le plus strict incognito,a quitt Home hier soir par Irain spcial. Il a pas> la nuit Nada.petite gare situe 20 milles de Livourne, et est arriv dans celte ville un peu aprs h. •• matir. Except les tonctionnai rc? de la compagnie de chemin de fer, personne ne savait hier que le l'iemier allait venir parce que les journaux avaient mentionn plu sieurs autres villes comme lieu pro bable de la reuconlre. Ds que la i.ouvelle de l'arrive de Musso.iui tut connue on commena a arbo rer des drapeaux dans toute la ville. '.e Premier ministre et sa sui tefuitnl ronduilf in automobiles de la gare jusqu'au p( rt ou les ft lendait un bateau moteur qui les a amens au Guiiiana ancitn vachtcaptur pendant la guerre. In peu plus tard sir Austeo ,qui tait arriv la veille au soir sur le yacht "Dolphin" est descendu avec sa suite dans un remorqueur qui les a conduits jusqu'au "(Juilia na" escort par le navire de guerre italien Tigre ". Mr Mussolini ac compagne de Mr Grandi, sous se crtaire de& allait es trangres, a reu Sir Austen la pssserelle. Ils se sont serr la main cordialement et onl chang des flicitations. ROME— Aprs un djeuner of lert Sir Austen r" Mr Mu-soli ni, l'agence Stefani dit que les J ministres se sont entretenus des plus importants problmes interna linnaux et qu'ils avaient eu la sa tisfaction de raffermir 'es exrellen tes re'aiLS existant entre l'Italie et l'Angleterre el froever unetroi te ressemblance dans la politique suivie par les deux gouvernements pour la solution des pins impor tants problmes europens. > %  Stmograpliie antjlaise Enseigne en Anglais Ecole Spciale de Stao-Daetylo giaphie. 3HJ, Hae Prou, Poriau rriace,— Telphoas, i'. Demander prjipactu Offre d'emploi On demanda une bonne cou tarire pouvant travailler la main DU a la machine A pdale. Sfadreaaer, Grand'Rue Mo 17*28. Revue (Jeu Deux Mondes i:,,juiceisiic. Parts fOUll IRI DfMUVRMSOM Il esl port la coon i-c i. %  Sh StiM ScineciO. e I !• |IH '""•• 1 Mptrumenu et Colonies iran-iises i'6lt, i4 '^ l W Etranger : nj\ > .1 Jiiiii-'iril pbsi il 1.71 httm 1,41 iollari 1.14 pa\> a pleiD liril postal .M'."' !#<• Mit" .*4 rt"luri 1,1 l.i abonnements pjnenl du !tr el du '> de ebaour mois. FRIX DU NUMERO: 6 rs (U mie la \V|.;s-,-lM)l\ &Sotn^ Tl'.ADl.Mi OMI'WY ( 1 i l'exisliT el eMaj (Inlion. cil tU t uttla se taire pur les soLj maison VON Si.(.Ki:Ni,ottrK, ] t . HoF.si Soeu-U-eiH'.ommanqn et tablie Ham prendra, en Hati, des nflaires de la W, & South Ameiid Coinpanv partir] (laie. l'oil-aii-Prinee, le U bre 1926, en ur L'aprs-guerre Le renlloueraent des na • vires de (juerre coul dans les Dardanelles CoNsrAvriNorLi: — Li renllouemenlrtes navires a'lisel turcs cou ls pendant la Grande Guerre a commence par le rentlniement du navire Iraoais "NUssna''. La Ci i italienne, charge des Iravaui. le gouverneraeni turc ont dciiP qu'ils partHgeror.t galement le; prolits de l'entreprise en stipulant toutefois q'ie tous les navire* ou canons qui seront en assez, bon tat pour tre rpartis et employs d i viendrout la proprit exclusive du gouvernemeut turc. L'opinio i franaise est indigne de ce qu'elle appelle la profabatiou des tomb)< sou? maiines l'rani.-aises.Lerenlloue ment du llsiivet '' dans lequel •>00 marins et otliciers IraOtil avaient pri dans la bataille des Dardanelles a provoqu une pro toude motion en France. L'attitu de aLg aise en ce qui concerne le reulhuenvni des navires IBglah couls dans les Dardanelles, don' le plus important tait llrri'sislible ", n'est pas encore connue. Il esl |)orllt| ce du Public el du (|iie la mai sun S;.i Ki-NDor.i-i d u! s'est lusionncaap en l'.oinm.iiKlilec heu rsous la tlcsi w Si 1 KI Muni; r. IJORN, <|iii prendra lu suite res de la maison Seckendorfl, avec lit a partir de cet la mme direction t ration. .lacmel, le KM' Odfl An u n Vo.\ Si-.ciaaj U ,-,l p.ii'iii lacoaj ce du Public el du ce, 15sic la SitiM manille, cre j s ,us la raison m SK..KI.MMHH', Boa] prcii.li'j a parlirdei les suites des afliir*^ \Vi:sr-lNi)iA&Soa TiiAiiixr. CoMi'Asrj en dissolution el enl tif.n, ainsi pie so dii cet ion it adap celledelanuiisoiii S! < Ki.NUom i.lal avec laquelle elles] ne. Porl-au-Prince," 1926. Vos Sl.cKKMiOHFfj fjoM L'tage de l'ai berts Dutton, Place I Convie idrait pour g^.nces. d'avocat, '• S'adresser l'ta*! P>ace Geffrard. 11 explique comme un simple remde do famille le soulagea immdiatement. Saliiia-Whitesnow-Hei Lis Seules Peintures Inaltrables l'n gallon de cef-'peintures COHM t ti bliment appliqu itiouvre .01 l-* s les importetl diliies o notre BcielQf* a t employe : KalisedeFf Kglie du Sacr ( our, Turgeau EglM Saint Joseph. Port-au-Prince "= f Cercle Itellevue Roval Baak of Canada Banque Natioualede la npeww | Dos millionn dr p^rsonn^ pmploi*Bt n vain un rcmi-ilo nprtm l'nM l>ur \e rnumatianiP *ann penser iju'il y m un rpmMo de (nmillc qui len . i,.r immMUununt et pour toujours. "IVmlunt lii.'n d'annus je nouffria do rhumatianu;iitfu, nous crit if Moinjeurde Dijon, Franre : .ma trouver remde nu maux jusqu' quelqu'un me rci-omnuinda le I. miment de Sloan. Le promiercs :ippliratioiu< ayant enlovft la douleur, ton uaKc contant m'a compltement irueri. Ceci %  : %  >{ pnwiu'un miracle quand on considre que |'a| pl'.m le koiuuiie ani." Il sulht d'uppliquer un peu de Uniment de Sloan. l'effat ouratif du ,i:rf eat produit aana 1aoin de frotter. l.'mllaninuiUon haanhin vite, la douleur diiparait et en peu de temps lea muarla* et U>!iduna retournent leur et normal. Dana n'importe quaQa pharmacie vous pouvtc en acheter un llacun. Uniment deSloan Anairttt Toute Douleur au-frince 15 que'.Nalionale de la Rpublique dllaiti, A ux Cay ; la Kf publique d llaiti* l'etit-Gove Banque .Natiooale.de la ",-?"„, J;7, 11#J Rua Banque Nationale de la Hpublique d'Ilaiti, Jacmel Compagnie te fl "^ '^j Buieau du Matin <>, line amrjeaine ltadio Coipoialion. Itue reio u.1 Rua du o.ai llar Terminus, l hamp de Mars Villa B. Marlmeai', lor [f Martmeiu, I usgeau Villa Lon Djaau, Bellevue — Villa Itno i M^I Ville l-Ulmood Mangons, Peu de Chose Villa Maurice t K> tera i pwJ j, Villa MmeVeuve T. Auguste, Bois Verna — Villa Antoine '^ %  !" T If ja hoae ltodolt' lie Honev. Peu de lliosr -Villa Hchier An ein *J e Ml a Ed. Lespinasse, Bellevue Villa Iten Kauberl. uen Villa Mme Veuve Barbancourt, Bellevua u e || t v Villa llermann Pasqnier, Peu de Chose — Ville Me A Morei, jdcnC Vdla Ur Thbaud, Cbemin des Dalles Villa Oawald B r,flI ' Br0 a I Villa Luc Thard, ois Vejna Villa Luc Thard. Menu J0 ^ Dgtrnc tii Les meilU ure* conslructions Architecte Geo Baussan — Ls œeil' eu viatl 10 Daniel Brun Les meilleures constructions architecte Leou Pour vos commander ou touttautre renseignement, s'adresser i -Geo^ Jeansme t ^. Hue Frou, en lace de la Banque Nationale [li^ A DE MATTIS & CO, toprenla**



PAGE 1

LE MATIN 4 Octol.ro 192* n I pS0^^^S$Wf^S^i^ 'iWM^mW^^MWi^fB Ai ri i* „ Avis Commercial ii est port la connaissance du public et du commerce que la Mai sou de commerce fonde Jrmie % 01 la raison sociale M .-en Abit !.. 1 esi d-s <0U |H d'u.i mnun H( e, d depuis le 29 Septembre I8M, adaue RHNrmnd Mi-en continue MOU ls %  llnirta la aison sous % responsabilit personnelle. •lrmie, l 30 Septembre i2' Principes d'Education Nationale comprenant l'ensei gneinenl moral, civique cl so cial.parle I)' Franois Dalen cour. CM trois ouvii ge sont d'une uli lit! incontestable non seulement dans les coles rrais aussi dans IM lamilles liailieoi ef. les pres et mres de familleont le plui grand intil les consulter et a les ex D louer .'aura entants L'imtnc tion morale, civique et sociale d it tre pratique aussi au ro\er. la maison. Les parenis ont le devoir imprieux d'aider les instituteurs dan celle OMUM d'hygine, de moialisalion et de civisme. (les trois ouvrages sont en venle chez GARDINER& r." rOfTREcostume de bain....voire costume de ville... voire costume de soire sans compter tous les autres articles dont vous avez besoin sont chez t'.uu:. AJXILA les prix restant les mmes.... Le lait tn poudre le plus enj Ofue aux kUU-UnU. NUI Pour l'alimentation des Ii '--yw DM et des convalescents. fw Le seul lait en poudre qiii/TT coutient les trois vitamines. 1 1 trois indispe ,-.,1 les lments la nutrition.' luf'J^het -lrilis d'apis le procd Just-Hatmaker . %  OaHLK est |j -eut lait d>vache en poudre, se r.ipproch'int leV^i/ F" 11 on lait mtteicel. De digestion facile, c'Sbl l'aliment ida'* Pnfleg bbs. Offre d'emploi •Nous demandons un jeune homm" srieux comme commis-voyageur de Port au Prince ou de %  r Aiuce pour,la vente des /Tissus am icalas et anglais. Provisions amii calaos, quuioaJIleria etc, etc et aussi pour assurance contre l'incendie, salaire miniœuro.garnlie ainsi quo pourcentage sur commU sio s. Connaissances ang'aises et expriences commerciales requises. S'adresser par lettre ou en per sonne W. Quinlio WILLVMS & Co P. 0. Box I47 l'oit nu Prise. • ^o vente ( (,/ : g n Vieux, ATred Vieux, [ %  Manie L. II. Doret **M & Company Inc. i:rii: bii-n A Boit, Raphal Droaardjj Savinieu Martin, Pet;t .Joavi.' Gec. JPANSME & Co Ai.E.MS Ihune-.leannes de 1. 2 & gallons. Porter Tcnmm'lSloul XXX En venle chez L IVcelzinann-AGGKiiMM.M Rue du Quai. Avis important Avec les travaux d'rection de la Nouvelle Cathdrale del Sainte Trions et divises autres connulions projetes par l'Eglise Eple< %  pale, la Direction de l'Ecole St J irques et St Pierre a le regret de porter la connaissance des famit h s que les cours, i la prochaine ouverture des classe.-, ne seront tas repris, le local de l'cole dexant tre dpalfect. Comptant toujours sur le crdit eu'ila ont rail l'institution, la Itii-ction prie le* parents d.croire que ee|t tuai eoaiOB n'est mie m t m< nieaa al que dans un trs court dlai, I cole, sur avis qui leur sera door, reprendra ses travaux Port au l'rince, le SS Sep'embre I9S6. La Direction Remerciements Mme Vve Paul Bomo et ses entants. Mme Vve Llio Bomo et ses enfants, ainsi que tous les autres parents et allis, expriment leurs lemerciemeuls et leur gratitude tous les amis et aux nombreuses personnes qni leur ont donn des tmo : gnages de sympathie a l'occi siou de la mort de leur regre:l Paul Bomo. Port au Prince, le 28 Septembre 1926. Monsieur et Madame Moravii Moi peau, Vr le Do-nur Christian %  orpaaa, M< le Dr Pierre Moravia Morpeau. Mr et Hta Auto ne Bi. meau, Mme DM Morpeau, Mes le moiselles Marie, Hlne et Clmen ce Morpeau et tous les autres parents et allis remercient Leur Grandeur Nos Se'gneurs .1. Ciaao et .1. l'iebon, e-'chevque de Port auPce et archevque EvquedesCi yes.M.le vicaire gnral de Port au Prince le Bvrend Pure.laffr,cur de* Caves, les H. Pres du Saint Esprit. Rvrendes Sieurs de S; Joseph de Cluny, les nombreux amis de Port au j Prince, de la pro fines, de France el de l'dtraoffer d'avoir pris part la perte immen a qu'ils ont prouve dans la mort prmaturedegleur bien aim (ils, irre,beau-frre et parent. Louis Joseph Louis Moriiruii dcda Paris, le 31 Aot expir 1 |g de 31 ans et demi. I* leur en gardent une vive re connaissance, l'or: au Prince.le 1er Octobre 192 i Tour cause (Ta()raiidisseinent L'Imprimerie! Chemuit u t transfre lu maison il %  Mr L, Sd. Ponget ( ancien local du journal Lu l'uslc Rue d 1 Bttervolr, On demande A louer une maison basse meuble. S'adresser au bureau du .tourna'. GARDINER & C M J l w A"/'e Bues B^publicaine et F^rou POHTAUPKINCE. Bain. (CS) clcplwnc 'U P.O. Box (13. /A i i A K il tto des prix auatfiageux. £ L1VI ? .? V I ; ASS jl, :S ( rammai,e Larive eM'leurv.(,rainI SrA55? an ,'!f e ea(antine r Grammaire Claude Ag anf Chompret cour* moyens Exercice Larivb et Pieary" LafoUMe : oeTm ul et synthse logiques, Dicte, Larive et Fleury. C. et MOV -'' • --— %  % %  •• cuiciiiiiuc, • %  1.1 ru in m.'.jaude ne enlantine .v lmentaire. Grammaire lalvet et Baact.on anne prparatoire, l 1re anne. L'. MOV: Kcil Jg| tion anne .prparatoiie. ARITHMETIQUES : Ley-senne anne prparatoire Bodel anne enlantine Itover Court : Cours e.emen.air" e, cou s mo e„. lover, Ar.llnneti.pie du Brevet lmentaire. Gemma" Arn,,melHue cours moyen Cattman : Algbre le, lments. mo I'. ..eomtne p „ tt 1er cycle A. „ GeomUlS plaue |l 4 ralee. euu.on de profeaeeura: Problmes sur les l.xeuicede calcul sur les rgles, 8^ ••ires BelM simples.Syllabaires Bel/.e r# . ( T 1 II., l • I / LECTURE %  WJf; *J l f* •*•!* iSedeiMeVturecumiuV lll miKl n', 1 '!'•fiOOdewiit, les 600 devoirs: lllilOlUI l.jdei histoire sainte enl.iiitiue. Beuard hie Se" in\ ScV i" n" HaRl. tnairactioii civique e, So"/i. M .f A %  wm *nt: Phyaiqee et chimie B Kim |H o.re Nejorelle. Colomb : Sciences ,!„,.„,„. ,,;,,.',.', !, "' S'-pSsUftaarSS civique illustre, brousse lmentaire illustr ./edpt, d, lounaire rancais. Elw.ll ; Dictioaaeire an.b 1,anca ,ne Vlan* • '" ,W )J,US %  m xr/ COU aiiU'-c : :: "A. picM c.iverses. ^*P"MsrmouW, & C Jaae^T imm.iT t' */?.• %  ??*•:**• e **0. anne. ^ • Insurance le des plus fories Compagnies I L canadiennes d assurantes sur la vie. .Le Boss & Co. Eug LU 1 J.J *i iiii ,.' •' Cponulon, Catarrhe, ^—* Toux iieroeusss. %  • u 'Tlton r crtu. no pur loi lUIBABETTES CLIf .tu PcilRE GLERT I DCLiJRV, S3, B00L St-Martla, Pmria. Avis important Le soussign, s'empresse de por ter a la connaissance.des mdecins et du public qu'il a ouvert un 1 r u. ce la Hue Bonne mi Mo fa. e du March de la Cathdrale I s y trouveront des spcialits de (oue t r. i ber a des prix trs raisonnables. L'eicution des ordonnances m I dicalM se l'ait avec soin et promp tdude. Le service de nuit y est g 1 lem mt assur. P' ri au Prince, le l'J septembre me Josebh C. VAI.MI. Pharmacien diplm Oil Ta!)lets En stock chec : Geo. JEANScME dCJo-Agenu l'ropi ietairr Bar Terniifliis, ,,, ato lelpiooe No 7SG. Ecole des Sciences Appliques L;i deuxime session du ()n cour* d'admission est fixe au mercredi (i I tetobre. Le registre d'inscription eal ouvert au sige de l'Etabli! me il lOllS lejouis de 9 II ;i midi. La Direction NULVUUX LAfUBICS I 3 ? f' 'ItlTlrirHB t £u* ot-vir. ALCOOLS, | DEROY FILS AI,'. 7 .. . \ /'./.. 'i-la/rt./S .SMSMI^SVMC. I" rikrlcaTT. C3 tutimtr.



PAGE 1

MATIN S 4 OCTOBRE 1^26 **^****^JWJW**WS ; $!& *l*^Pf'4 URODONAL V Goutte Rhumatisme Eczma ArtrioSclrose Obsit Calculs " Nettoie y m< le Re %  ^ 1 GKASUb F MX r.i iliilnwtiil i htMMa l'Mlirt|t'>HH il* Hoi iljii, il* l'tl. j, i k, Mante, t'-"" ' %  "• i""" f fa iTitf, .. lV ; k \ tt'S&JOt i n 'i H actif* c %  :ri n l'art il w> il (ta-ul r\il', I' i •* un nr Murait UN MIM %  .4 *ir.,"i.O.VJIIil i I" • %  • t • i< %  Celui 11 le dfcwa> IfM <• u teg i luMMIM %  > %  • % 1(1"i 1 / M-* Vr "ii i • %  J t ,. , I +r in il i" • > %  • < ... -•'*•> l *•' I l '. 4) Gens d'autrefoiVieux ouvenitu* PAR Pierre Kugne de LESPINASSE En vcnliAux Armes le Paris et la Maison Robelin. Prix du volume 1 dollar. [< VI y* r **7',r"\\ 1*1% l|J* il l'Ut,...i.....! %  %  U l M IM I' • !'•,,,, / ,i .. „.-•;: %  1...1I !IM'I ..• %  -. 'ii.. ,,. .1 ' i"' I 11 I '•' V %  '"" un pu III.II i i .1 ..m i. ci i %  %  Jlli-lj''"' I-..-H .1 >r n "-' S] i .,...•,.. %  ... .i .„...-..• r .gt-C: X..:-J-%  -• ylodeC 9 mo". '.on ptabilue M noi. I loi aire t Cours classique 7 h. k \>. Cours pruliquc t. H • p "'• t oi r plus amples renseigne. HH t ft .onditions pa.sf/ de 8 h-s li l'angle des rues P*roe et R< pe I.Ucaine, Btt(N Gardiner & C %  ou Fcrive/. au Directeur iaim.'daltmeni N i'. — l )". pensi m de I iBlille ^i iiiiiix I Ri a blieiea tolnovr I •• fie*** de vr vi.oR Rconnue de 1 l'niv. rsit | lai ICLne. The Royal Mail Steam Packet Comapny 1 Les talons en caoutchouc (iood lear, Win|loot i ont fftfjn Testime et la considrration des jens dtt partout, ou leur ton lut' leur Jure, et la beaut tic 'nr apf arence. Le >.|e:m r '-Te^iot' •! attendu a Jiicmel, N 7 Octobre proebain. Il ira Pcrt au Prince, e 1 1 du bftira mois prenant le I pour tpoils du nord il 112 noieLe steamer "Cape St l.ecta" est attendu .L.imel, le 11 Octobre pioch in Le Fie mer "Culebr.i" est alttndu a .lam.el, le 5 novembre prer' Savons Cravates, Chemises, Mouchoirs.Bas et chaussettes fines etordl naires, rticles de toilette, Montres, Rveil, Bijouterie fini i ordinaire, articles de nouveaut franaises — italienne—m. ricaine. Kt Chapeaux de toutes formes de toutes nuances/de toee les irtx.— Chapeaux pour bon mes, dames et enfants. Chapeaux Panama* Panamas en couleurs. Tout le plus chic et le plus conomique se trouve en gm et en dtail chez Genaro Hurtado La Maison aux Dix Milles Chapeaux Grand'Rue— Coin Rueies Miracles, en tac de Gardiner. W+xf'-jS 7 — -A Pour iltre heureux il faut %  '; vftctrc bien portant. Merti! ^ ;•! l'est vou surtout qui filet -, responsables de hatMI "/.v^ votre famille. N'attende pas que vos calants soient %  naades. Il est plus simple d'viter la maladie. I..\ mousse \, ir liante du Svon l.iftuy ihuK In m.crobrs nuiMblei. Biea qu k ion ixi. ur ditparaiiw, l'action '. %  %  iv.itritt B'M ;I. r .. te p^ i moint. LIFEIH !e Savon pour !a S.?,nte Levai I^IU. Co., Boton, NIaas., USA. Youlcz-vous avoir des Denti] clalantes de blancheur 1 ET DES Gencives toujours saines Employez la TRIBORINE Poudre ientifrice. Suivant II Mj du Oocteur U. Guerrier Chirurgien-Deitiw| Dr hinienil Mont mil et de m %  acuit de Me<*.\ cinc de Pans. Kn vt-nli' pai' 1( ^ cl au Laboratoire di-h, Triborin 7, Kue BlancheParis. 1-n voiilc parlonl, principulcnu ut chez MM. Maur lien ne lils. Simon el Ifrd Vieux. Rbum D Se vend aux Cayes chez Vve A Sciidral, euse Auisette de Mme Prderi similaires et comme les autres spiritueux. jgl ClICZ W V t ^-'ll' l'ene/ taire une visite, vous n eorlin / ^^^ • — HmHBAIWWiMHT, IIO Rue des Csars, %  m<$m m'vw^vifvmw



PAGE 1

DIRECTEUR PROPHILTAIRK IMPRIMEUR; Clment MAQL01RE BOIS-VEHM 1358, R" e Amricaine, 3358 •Y /£ NUMERO CENTIMES QUOTIDIEN TLPHONE N 242 Sous n'avons pas le droil d'oublier que les Maures peau travaillent et qu'ils ne satil pas taujours uitut. Mous devons aimer et chanter Im rotes, parce qu'elles sont belles; mais nous devons oussi nous rappeler que leurs pines couronnrent souvent le fronf des penseurs. Lu posie n'est Grande que si elle eomplcle le rve oar ride, t ide par l'action. Ctouis HUGUES ine ANNE N'5916 PORT-AU-PRINCE ( HATIJ LUNDI 4 OCTOBRE 1928 La Supriorit de^la Corona aux Matres, aux Parents, aux Elves an )HOird'hui, premier lundi bit, est le jour lgal autablissements sco; doivent rouvrir leurs iiux coliers. vieille et trs belle DQ, ce premier jour ).— Visibilit absolue de la totalit du travail cours d'excution, ENTREZ rooa DMONSTUATIOX. CHEZ : MAXWELL & MOHR PHONB:S75 L&iicerl [• %  Irai de Mars i! ons PU, eu maintes W" que le publie, concerts du 1 rs n'y va que par nobwme; car, c'est M m\t attention a la [excution des morwnsle bruit des le tapage des daotoa. des clorchan.1, de surettes. * <* l>onne musi"• v nt au concert ZJS. r mort l a * se w wue faon de taire 'don La fivre typhode D'aprs les renseignements que nous avons pu avoir, les mdecins n'ont pas relev, dans leur clientle, de nouveaux cas de livre typhode; ce qui indique que la maladie ne progresse pas. Cependant il ne faut pas que les familles en prennent raison pour ngliger les prcautions prophylactiques qui doivent tre*priscs jusqu' complte disparition du mal. notable augmentation dans la 'rcquciil^ijoii scolaire; mais d'autre part, c'est un bien grave problme qui se pose pour les familles, et elles sont nombreuses, — qui voient refuser l'entre des coles .1 leurs enfants. Domine lions le disons plus haut, le problme mrite une lude srieuse et une solution rapide.—Nous y reviendrons. un avantage ds les quelques premiers yards et alors l'( her land Six commena a le rattra pcr. le surpassant avant que la distance de "H vardsfut attein le el taisant les lot) yards en ii 7 secondes. Lloyd tait dso l qu'une auto pouvait le battre sur une distance de 100 vards,particulirement quand les trois changements de vites se devaient tre faits. Avant l'preuve les chauf feursavaient couvert avec 10 verland Six les lOOflVards en 9 secondes, du point de dpart. Une autre preuve pour dmontrer l'laslic t de la machine Overiand Six a t faite sur la cote ouest avec un clic val trotteur bien connu. La course a <'ii"lieu sur une roule droite el sur une distance de huit milles, le cheval ayant nue rapidit avance sur l'I >ver land Six dont le chauffeur avait mettre le niotleui en mou veinent.changer de vitesse el dpasser le cheval de course sur la pisle sablonneuse. Le chauffeur de l'auto avait acc lrer 28 milles j l'heure pour rattMper le cheval une dis tance de 100 pieds. Ces deux dmonstrations ont prouv aux habitants de Californie l'norme lorec concentre dans la machine Ovcrlaud Six et l'aisance de sou maniement et montr que cette auto tait capable de rpondre au del de toutes les exigences en raison de sa rapide augmcii talion de vitesst? parmi la circulation des temps prsents. ... voit, chaque soir, dans les dancings, un jeune homme, niais d'un certain ge: veston crois, grand leutre marron. Assurment de son temps il lui un lgant. ... ne l'a jamais vu buvant autre chose qu un verre d'eau, il ne danse que les raies toil ou la musique joue une de nos anciennes mrigues. Mais (i. de P. a le cœur encore vert, il adresse parfois de dou\ regarda auagen tilles grisettes el parfois, mais trs, trs rarement, NOTRE ŒIL lu voit leur ollir son bras pour les accompagner chez elles. ... revoit toujours avec plaisir le vieil lgant qui se souvient qu'il eut, comme tout le monde, vingt ans. > ...a vu, jeudi soir, dans un de nos dancings, Lalino, un gentleman qui,aprs force petits verres vids coup sur coup, ne plus pouvoir rsister sus charmes troublants d'une bille dominicaine, nouvelle recrue de l'Ktablissement. El celle-ci, une lois humide son tour ne se lit >oiut prier et NOTRE CElL voyait es petits verresdiaparaitre comme par enchantement. ... vit alors le couple se parler tout bas, l'oreille, se taire le* yeux doux, enfin, avoir (oui l'air de deux tourtereaux qui meurent d'amour l'un pour l'autre. HO.WETEHIE MERCERIE PARFUftfBftU P.MORPE4U %  et tous autres articles VSlrniicuis trs bon (zj march chez : tjSjl M"" Denis l':\i':i.o\. M' 10.17. Hue du Peuple! I lorsque la musi^0 Rosaire %  Mumsnehe d'OclW deNotre-Da.^tu, h, c'est une ordonne en iW.VrtgoireXill. ri ,f, Kl T o *• %  O Ho ?, ai re d •fit r? nt '> J^patronnagede Cie, 8a,re d Marqueront Ouverture des Tribunaux Aujourd'hui, de mme que pour les coliers, les vacances prennent fin pour les Membres du Corps Judiciaire. Les Secrtaires d'Etat de l'Instruction Publique, de la Justice, les Juges, les Avocats et tout le personnel des Tribunaux assisteront, a la Cathdrale, a la messe du Saint-Esprit, puis se rendront eu corps au sige de la Cour de Les niirc'iadsfoat LV i llU&lslMsU ml ij rep .. |. sesom i cs^. las plus dlicats. ^,. T 0 Bfhfkan/tf reo'seote ua extriit 'iuin-#^ JK rnuaisUU ^^1 h8 (J V3( s matriaux 5J qui constituent la base des| aliments uiu i s aux uels il ap ^0* porte un complment dejvaleur noui ivj. En vente A PORT-du-?RI\C J^ CHEZ: Simon Vieui, Lope Rivera, A. Kolt. Ch Pi.-., .lut, KmiV> le Dereii, B. N. Sads, LooR. K^uire, Kl h tive, MplonseX Dsir. A SAINT-MARC Cllt/ : MaJame Maurice Clesca, Vme. Clment Coic>", Mine. Lacoi hetirej AUX (iCmiVKS CHEZ : La Croix St. Rimy. Mme. bugn : >• lu %  -r, t Batvials. AL CAP-HAITIEN | A PETIT-GO AVE Cllb/. F. Altiri, Gh< Javaux j Chez: B. P. Keid Alfred Vieux —"~ ** | Seul Reprsentant punr llaiti ^^ If^ ... a vu, jeudi soir, toujours Latino, un jeune compatriote du Duce. A. M. qui avait perdu sa raison au fond des petits verres. Il cherchai! querelle tout le monde, menaant. f'urieti\ temptant Jaloux, il pensail laue arrter les danses. ...enfin, le vil menacer de sou ...'.' le sympathique V. (i. C'en tait trop. On marine enfin le lit sortir. ... a vu, samedi, vers ." h. | 2 du malin, a la rue I raversiie trois gamins qui prenaient pour, cible la belle statue d'oiseau qui orne la faade de la maison I. .I. Bigio. Elle fut crible de pierres. El NOTRE ŒIL vil .dois pourquoi l'oi.scau tranait d'une aile ; elle n'avail point t brise par le temps, mais sous les projet tilesde ces petits dsœuvrs. ... I vu. vendredi vers (> n n iras du son-, une scne digne d'tra misa en pin-roraan. M. Fil Jeune noceur qui n'a hmais sommeil; importa de Sanlo II. muigoune belle lillc. IJeyna. Il lil Ions les Irais (jui lurent assez levs et, ,i Port-au Prince, il confia l'oiseau ;) placina. Main celle-ci, parail-il, n'aime point garder ... I'*il des dpts qu'un luiconlieei, pratique, elle battit monnaie avec la fuie. ... vit, en effet, tutrice al pupille monter l'tage d'une mai ou de commera m de la Plaa jielfrard o les attnuai! un gaanl, K.. qui, depuis la veille. lorgnait li Reyna. Mais, II., taillant qui avait t jusqu'au del des frontires a la recfierahe du merle blanc eut la p UL e I oredle ...le vit arriver en vitesse. touffant de raga et de ialouaie et lorsque son amante reparut. %  •"•rwre.il se jeta contre eue, la gitna copieusement, l'appelant ingrate, lille des rues, el le reste. Cela fit un beau scandale A la Place Gettrard. Mais le plus drle, c'est que NOTES ŒIL vit luaurpateur^ortir tranquillement et, au nez du jeune M. II. ahuri, embarquer Isa deux imimeaRevue et Placina, dans son auto et le trio, heureux lil., toute allare. ...s vu, avant hier, tobaffuaa


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06832
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, October 04, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06832

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PROPHILTAIRK
IMPRIMEUR;
Clment MAQL01RE
Bois-VehM
1358, R"e Amricaine, 3358
Y
/ NUMERO
CENTIMES
QUOTIDIEN
TLPHONE N 242
Sous n'avons pas le droil d'ou-
blier que les Maures peau tra-
vaillent et qu'ils ne satil pas tau-
jours uitut. Mous devons aimer
et chanter Im rotes, parce qu'elles
sont belles; mais nous devons
oussi nous rappeler que leurs
pines couronnrent souvent
le fronf des penseurs. Lu posie
n'est Grande que si elle eomplc-
le le rve oar ride, t ide par
l'action. Ctouis HUGUES
ine ANNE N'5916
PORT-AU-PRINCE ( HATIJ
LUNDI 4 OCTOBRE 1928
La Supriorit
de^la Corona
aux Matres, aux Parents, aux Elves
an
)HO-
ird'hui, premier lundi
bit, est le jour lgal au-
tablissements sco-
; doivent rouvrir leurs
iiux coliers.
vieille et trs belle
dq, ce premier jour scolaire s'ouvre par
liesse o l'Eglise appelle
lieunesse des coles les
fictions et les lumires
ut-Esprit. Et puis, tout
ijoyeux, avec le prin-
r les joues et le rve
les yeux, remplira les
1 de son long hourdon-
s incarne l'avenir du Pays,
lorsqu'il s'agit de- la garde
monter autour de nos petits,
de la protection accorder i\
l'Enfonce hatienne si prcieu-
se et si chre, nous rappelons
encore, aujourd'hui, tout ce
que nous (lisions alors.
D'abord nous nous sommes
lev avec force contre la pra-
tique drgle, i ni modre,
sans mthode des sports. L'en-
ont abandonne ses livres et
ses cahiers pour la partie de
football qui * joue dans la
rue. Rien ne nous a paru plus
il que Ion n en tend la- prjudiciable ses tudes
ans se ressouvenir des classiques. Nous nous garde-
u temps de jeunesse et .rions bien de dire que les
sports, la gymnastique, la cul-
ture physique doivent cire in-
taujourd'hui, aprs une terdits a la jeunesse. Au con-
iption de deux longs traire. Mais nous disons que
repos certes bien m- ces exercices physiques doi-
vent tre pratiques l'cole.
lis doivent continuer la classe,
ils doivent taire partie du pro-
gramme scolaire. Il fout que
l'enfant comprenne que les
sports sont un corollaire n-
cessaire 00 ducation g-
nrale, omh sana in eorpore
sono.
Aux matres, nous deman-
dions d'accorder une plus
grande attention {'ducation
thbeur scolaire reprend
I Petits.
Idbut de ces vacances
pris fin; et, il y a
Iniques jours, nous
entr, assez longue-
'*"m le croyons bien,
icuo, matres, pres
parents, Pouvoirs
mit apporter au se-
! notre Jeunesse.
'ittnous pargner
,au.j.lorsq"'d s'agit
"^tfMe ceux en qui
chez l'enfant; de ne point at-
tribuer l'instruction thori-
que une sorte de monopole,
de veiller au dveloppement
des qualits innes de l'en-
fant, tels la franchise, la dci-
sion, l'amour du travail, le
courage, la force morale. En
un mot, nous demandons
ceux qui ont charge de mou-
ler lame des petits de s'ellor-
cer que loi squ arrive le jour
o ils doivent Iranchir pour
la dernire lois la porte du
collge, que Ce soient des
hommes au sens romain du
mot, qui entrent dans la vie.
Aux parents nous recom-
mandons de rtablir au foyer
la vieille et salutaire discipli-
ne lamiliale, d'aider le matre,
de seconder, toute heure,
son action. Il tant dvelopper
chez l'colier le got de la la
mille, lui taire aimer les joies,
les douceurs du lover; ne
point permettre les longues
escapades nocturnes pendant
lesquelles tous les vices guet-
tent le petit isol dans le
grand fracas de la vie.
Et enfin, aux petits, nous
rsumons nos conseils en ces
quelques mots ; Enfants, ai-
mez l'tude, voyez toujours
en vos livres de gais et utiles
compagnons. C'est l'instruc-
tion qui vous librera ; car,
l'ignorance toujours mne a
la servitude.
S Voici quelque* uns des avi
Stages mcaniques de la COR
Ctf 1 ). Echappement extra
.jjjj rapide permettant les plus
* hautes vitesses dactylographi-

Noire iL
2 ques.
2). Encombrement
------....... cl poids (3 kgs. ) rduits poiirrj-
2j transport huile dans un lgant tui-valise. '; f
'"'.' ?).Retour automatique da ruban bicolore. W
1). Mcanisme incassable,
;")) Clavier pour toutes langues, tous genre d'-
criture.
(>). Visibilit absolue de la totalit du travail
cours d'excution,
Entrez rooa dmonstuatiox. Chez :
MAXWELL & MOHR
Phonb:S75
L&iicerl
[Irai
de Mars
i!ons PU, eu maintes
W" que le publie,
concerts du
1 rs n'y va que par
nobwme; car, c'est
M m\t attention a la
[excution des mor-
wnsle bruit des
le tapage des
daotoa. des clo-
rchan.1, de surettes.
* <* l>onne musi-
" vnt au concert
ZJS. rmort'l'a* se
w wue faon de taire
'don
La fivre typhode
D'aprs les renseignements
que nous avons pu avoir, les
mdecins n'ont pas relev, dans
leur clientle, de nouveaux cas
de livre typhode; ce qui indi-
que que la maladie ne progresse
pas.
Cependant il ne faut pas que
les familles en prennent raison
pour ngliger les prcautions
prophylactiques qui doivent
tre*priscs jusqu' complte dis-
parition du mal.
notable augmentation dans la
'rcquciil^ijoii scolaire; mais d'au-
tre part, c'est un bien grave
problme qui se pose pour les
familles, et elles sont nom-
breuses, qui voient refuser
l'entre des coles .1 leurs en-
fants. Domine lions le disons
plus haut, le problme mrite
une lude srieuse et une so-
lution rapide.Nous y revien-
drons.
un avantage ds les quelques
premiers yards et alors l'( her
land Six commena a le rattra
pcr. le surpassant avant que la
distance de "H vardsfut attein
le el taisant les lot) yards en
ii 7 secondes. Lloyd tait dso
l qu'une auto pouvait le bat-
tre sur une distance de 100
vards,particulirement quand
les trois changements de vites
se devaient tre faits.
Avant l'preuve les chauf
feursavaient couvert avec 10
verland Six les lOOflVards en 9
secondes, du point de dpart.
Une autre preuve pour d-
montrer l'laslic t de la ma-
chine Overiand Six a t faite
sur la cote ouest avec un clic
val trotteur bien connu. La
course a <'ii"lieu sur une roule
droite el sur une distance de
huit milles, le cheval ayant
nue rapidit avance sur l'I >ver
land Six dont le chauffeur
avait mettre le niotleui en
mou veinent.changer de vitesse
el dpasser le cheval de course
sur la pisle sablonneuse. Le
chauffeur de l'auto avait acc
lrer 28 milles j l'heure pour
rattMper le cheval une dis
tance de 100 pieds. Ces deux
dmonstrations ont prouv
aux habitants de Californie
l'norme lorec concentre
dans la machine Ovcrlaud Six
et l'aisance de sou maniement
et montr que cette auto
tait capable de rpondre au
del de toutes les exigences
en raison de sa rapide augmcii
talion de vitesst? parmi la cir-
culation des temps prsents.
... voit, chaque soir, dans les
dancings, un jeune homme,
niais d'un certain ge: veston
crois, grand leutre marron. As-
surment de son temps il lui un
lgant.
... ne l'a jamais vu buvant au-
tre chose qu un verre d'eau, il
ne danse que les raies toil ou la
musique joue une de nos an-
ciennes mrigues. Mais (i. de P.
a le cur encore vert, il adresse
parfois de dou\ regarda auagen
tilles grisettes el parfois, mais
trs, trs rarement, Notre il
lu voit leur ollir son bras pour
les accompagner chez elles.
... revoit toujours avec plaisir
le vieil lgant qui se souvient
qu'il eut, comme tout le monde,
vingt ans.
>
...a vu, jeudi soir, dans un de
nos dancings, Lalino, un gentle-
man qui,aprs force petits verres
vids coup sur coup, ne plus
pouvoir rsister sus charmes
troublants d'une bille domini-
caine, nouvelle recrue de l'Kta-
blissement. El celle-ci, une lois
humide son tour ne se lit
>oiut prier et NOTRE CElL voyait
es petits verresdiaparaitre com-
me par enchantement.
... vit alors le couple se parler
tout bas, l'oreille, se taire le*
yeux doux, enfin, avoir (oui
l'air de deux tourtereaux qui
meurent d'amour l'un pour l'au-
tre.
HO.WETEHIE
MERCERIE
PARFUftfBftU
P.MORPE4U
et tous autres articles
VSlrniicuis trs bon
(zj march chez :
tjSjl M"" Denis l':\i':i.o\.
M' 10.17. Hue du Peuple!
I lorsque la
musi-
^0 Rosaire
Mumsnehe d'Oc-
lW* deNotre-Da-
.^tu,
h, c'est une
ordonne en
iW.VrtgoireXill.
ri ,f,KlT o *
O Ho?,ai.red
fit r?nt'>
J^patronnagede
Cie, 8a,re' d*
' Marqueront
Ouverture des Tribunaux
Aujourd'hui, de mme que
pour les coliers, les vacances
prennent fin pour les Membres
du Corps Judiciaire.
Les Secrtaires d'Etat de l'Ins-
truction Publique, de la Justice,
les Juges, les Avocats et tout le
personnel des Tribunaux assis-
teront, a la Cathdrale, a la messe
du Saint-Esprit, puis se rendront
eu corps au sige de la Cour de
Les niirc'iadsfoat dmonstration de l'O*
verlwd 8 cylindres-
L'preuve de la Machine
rvle un pouvoir de
drmarraije jalonnant.
Daus une srie d'essais sp
ciaux fait rceinineul le pou-
voir de dmarrage de la Machi
ne Overlandsix cylmdresali
dterraiu.C'est la Wtllu Over
land l'acijiquc Company qui
PIWSCAO,
d'origin
et de fa
brlcationl
Cassation pour l'ouverture so- avait arrang ces essais qui
4
9*nire
as,*"-*.
tourna"!.
lennelle des Tribunaux.
Plusieurs discours seront pro-
noncs.
roccasion de I obw
tore des classes
Un t/raoe problme
Celle anne, l'ouverture des
fasses a suscit un grave pro-
blme scolaire qui rclame une
tude srieuse et une solution
rapide.
Toutes les coles tant laques
que conarganistes refusent d'ac-
cepter de nouveaux lves, les
classes avant dj leur maxi-
mum d'effectifs. A un certain
point de vue, c'esl un symptme
consolant, car, cela prouve une
ont eu lieu sous le contrle
des journaux, avec leurs re-
prsentants coin me di mers,
surveillants de dpart et sur-
veillants de but. Les rsultats
ont prouv d'une faon con-
cluante la capacit del'Over-
land Six couvrir KM) yards
de point de dpart en un
temps incroyablement court.
1)abord la machine a cou
couru avec Keith Lloyd un de
sprinters d'obstacles de Cali-
fornie et un favori deJlOOyards
de distance d'preuve a eu lieu
dans le Coliscum| San I-'rui
cisco, cl les deux concurents
partirent d'un point mort
Le coureur s'lana en fte
au coup de pistolet et gagna
| Le seul aliment
^% franaises contenant toutes les matires indispensables
_ la fonction vitale, entretenint et reconstituant la sant de i
jj* tous les organes et a tout ge, prvenant en re toute faW
*'.* Ugue ioiellectuelle et physique.
F & PhnaTf 8sl a *ble au g.u f<.c'la*fiR>
LV i llU&lslMsU ml ,ij rep .. |.sesomics^.
las plus dlicats. ^,.
T 0 Bfhfkan/tf reo'seote ua extriit 'iuin-#^
jK rnuaisUU ^^1 h8 (J V3(s matriaux 5J
qui constituent la base des| aliments uiu i s aux uels il ap ^0*
porte un complment dejvaleur noui ivj.
En vente
A PORT-du-?RI\C J^
CHEZ: Simon Vieui, Lope Rivera, A. Kolt. Ch Pi.-., .lut, Kmi- V>
le Dereii, B. N. Sads, LooR. K^uire, Kl h tive, MplonseX
Dsir.
A SAINT-MARC
Cllt/ : MaJame Maurice Clesca, Vme. Clment Coic>", Mine.
Lacoi hetire- j
AUX (iCmiVKS
CHEZ : La Croix St. Rimy. Mme. bugn : > lu -r, t
Batvials.
AL CAP-HAITIEN | A PETIT-GO AVE
Cllb/. F. Altiri, Gh< Javaux j Chez: B. P. Keid
Alfred Vieux
"~ ** | Seul Reprsentant punr llaiti "^^If^
... a vu, jeudi soir, toujours
Latino, un jeune compatriote du
Duce. A. M. qui avait perdu
sa raison au fond des petits
verres. Il cherchai! querelle
tout le monde, menaant. f'urieti\
temptant Jaloux, il pensail laue
arrter les danses.
...enfin, le vil menacer de sou
...'.' le sympathique V. (i. C'en
tait trop. On marine enfin le lit
sortir.
... a vu, samedi, vers ." h. | 2
du malin, a la rue I raversiie
trois gamins qui prenaient pour,
cible la belle statue d'oiseau qui
orne la faade de la maison I. .I.
Bigio. Elle fut crible de pierres.
El Notre il vil .dois pour-
quoi l'oi.scau tranait d'une aile ;
elle n'avail point t brise par
le temps, mais sous les projet -
tilesde ces petits dsuvrs.
... I vu. vendredi vers (> nni-
ras du son-, une scne digne d'-
tra misa en pin-roraan. M. Fi-
l Jeune noceur qui n'a hmais
sommeil; importa de Sanlo II.
muigoune belle lillc. IJeyna. Il
lil Ions les Irais (jui lurent assez
levs et, ,i Port-au Prince, il
confia l'oiseau ;) placina. Main
celle-ci, parail-il, n'aime point
garder ... I'*il des dpts qu'un
luiconlieei, pratique, elle battit
monnaie avec la fuie.
... vit, en effet, tutrice al pu-
pille monter l'tage d'une mai
ou de commera
m
de la Plaa
jielfrard o les attnuai! un ga-
anl, K.. qui, depuis la veille.
lorgnait li Reyna. Mais, II., ta-
illant qui avait t jusqu'au del
des frontires a la recfierahe du
merle blanc eut la pULe I o-
redle
...le vit arriver en vitesse.
touffant de raga et de ialouaie
et lorsque son amante reparut.
"rwre.il se jeta contre
eue, la gitna copieusement, l'ap-
pelant ingrate, lille des rues, el
le reste. Cela fit un beau scan-
dale A la Place Gettrard. Mais le
plus drle, c'est que Notes il
vit luaurpateur^ortir tranquille-
ment et, au nez du jeune M. II.
ahuri, embarquer Isa deux imi-
meaRevue et Placina, dans son
auto et le trio, heureux lil., ,
toute allare.
...s vu, avant hier, tobaffuaa


LE MATIN 4
Octobre 192G
VITTEL
GRANDE SOURCE
VOSGES
(France)
~^**W*y ACTION LECTIV U* L """l.-^ U r*
------------rnnr JSFImk *ou* Q *******
Train
m rente dan
^^^tt p.- .-mr^a
La imc. dtail edtniraMe. Tout
lail frais, vert, agrable aux...
yen. La salle tail tenta orne
de plantes et de fleurs aux vive
couleurs,les danseuses portaient
des toilettes aux nuances vertes,
et l'on dansa tonte la nuit, .heur-
eux de ce beau cadre qui ajoutait
encore au plaisir qu'on prouve
toujours :'i Lalino.
... :i vu, vendredi apra,-midi,
la rue des Miracles, un d-
guerpiaaemeht. C'eel un specta-
cle trs curieux.
!. locataire, ayant dlog de<
puis longlemps.Tiinmeuble tait
occup par un sous locataire.
Pour uni.' raison ou pour une
autre, le propritaire dsirant
dispose! itrement le son bien,
;'i la BUile, Sans doute, d'une d-
cision judiciaire, se prsenta
s mi) tambour ni trompette, mais
avec huissiers el recora el lit
mettre sur le chaoa tout le mo-
bilier de l'occupant.
\ oyail s'taler dans la rue
les objet* les plus divers, des
chaussettes voisinaient a ct
d'un rasoir de sret, les cra-
vates s'tendaienl auprs des
leuilleis de papier timbr, car
le sous-locataire est un avocat,
ci Baudery-Lacantineric cou-
doyait flaniol el Laurent, le
Code Pnal ouvert, monlreii ses
textes svres, tandis que le Ci-
vil renlrogn, gisail race c intie
lene.
| ... ne vit point comment [tout
cela rentra bu logis.
Records
PuisqUt la mode est aux re-
cords, eu voici un qui n esl
point banal qui vient d'tre
tabli.
Dans la langue franaise, pn
avait dj anliconstitr.tinnncllc-
menl qui, avant la dcouverte
des compositions chimiques,
tait considr comme le mol le
plus long de la langue.
Depuis quelques jours on a
Invent dans les milieux politi-
ques de Paris, propo* de l'In-
troduction de la Caisse d'amor-
tissement dans la constitution
un vocable nouveau ; la cons-
titutionnalisation.
Mais, ce n est point encore l
le moi record. De mme qu'on
appel proportionnalits les
partisans de la reprsentation
proportionnelle, on appelle
eonslitulionnalisationnistes, les
partisans de cette mesure et,
voici le record : un mol de :"J
lettres. uni ictmslilulinniuili-
o//on/i/s/fi, ses advenu ires.
i&HKB ETlBWtt
Angle det Rue du Magaiin <"
rEtatetaes hrania-tortt
Vient de recevoir Chapeaux
gajrtja pour dames.
tlerie lationale du
logement Ouvrier
Le public est invit assister au
tirage de la loterie qui aura lieu
Ciue-WriW^di.na ..cli- 10 Octobre
courant t i lires, prcises de 1 a-
prs midi .
L'Administration demande aux
quotidiens de se taire repiseulcr
mi moment du tirage.
L'Administrateur
Rod. IIEHARD
Une interview du
Prem ier^ministre
prussien t
Par cble franais '
i Paius -Le Matin a mtenriew
M. Severing. ministre prussien de
l'intrieur, celui-ci a dclar qu'il
tait de l'intrt de toutes les na-
tions d'Kurope de comprendre et
devoir se terminer le vieux conflit
entre la France et l'Allemagne,
conflit intense au poiut de vue co
nomique. La majorit du peuple
allemand est tavorable un rap-
prochement fianco-allemand et le
seuls opposant* sont les anciens
officier*, les tourntsieun ;de i ar-
m>eetle* organisations dites pu
triotique9.
Au\congrs
des journalistes
amricains
Par cble lran.?ais "
pARli M. BarlbOU a prside
le diner des journalises amri-
cains Les oiateara amricains ont
dit leur svmpatlue pour le peuple
franais ei ont souhait le triom-
phe des diffiooltl actuelles..M.Bar
thou a souhait de voir se perp
tuer l'union de la France et tle
l'Amrique comme dans Us dures
et glorieuses preuves de la guerre.
A la Banque
de France
Paris, i Octobre Depuis lun
di dernier la banque de l'ance a
chang pour I millions 7011.01)0
hues papier d'or, d'argent et de
devises trangres dans la seule r
gion parisienne. Les rsultats pour
la province ne sont pas encore
connus, mais il est probable qu'ils
tigurtront au bilan de la semaine
prochaine.
Un cartel
de Varier
BRUXELLES Us mtallurgis
tes tcaooais, allemande, be'gea tt
luxembourgeois ont sigce ur. grnd
cartel de l'acier. L'accord tulrtra
demain en vigueur. Toutes les de
maudes des m tallutgistea belges
ont t acceptes \ compris la r
partition mensuelle de la pioduc
tion de MM.OOO louoes. D'aprs
les termes de l'accord la produc
lion annuelle tnta'e du cartel *st
value i' m I ions 600 0C0 ton
ues. Si la produciioa totale dpas
se ce cbillre, le surplus sera rpar
U entre les aatioea faisant partie
du cartel sjuI la l^lgiqua dont la
quote-part rtsl au cudlro tabli.
L'effort des fran-
ais pour sauver
leur monnaie
Paius Lan franais c ont muent
a xpporter leur or en plus grand
r. mbre i Paris et en province et
l'; ta rliuation compta pu' une noa;
v enlation raapeelabl* '. la r w-
ve m tallique de la Uanqu. Gif f
cents personne-* eowoa alien-
daient aujourd'hui dans la cour d;
la Banque de France. D'ap-s le.
derniers renseignements on chan-
ge plus d'or cortre dis billets er
piovince que dans la capitale.
contre
la
Constipation
prenez les r
COMPRIMES
SUISSES
de DELORT, Pharmacien,
11, Ru Sainf-An PARI
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS
.^qjCT-AXT-PX&INCCI
.. PITHUa; Pliarmncio ALBERTUU
PhlnMel. du a- Ju.tu, VURD
.1 tonfm le boonw PlurnmaM^
Au sujet des mesu
res conomiques
du gouvernement
Poincar
Par rble liancais
Paius. i Octobre l'ne dlga-
tion ayant si tte MM. Franois
Marsal et Henry de Jouvenel. ot
venue demander M. Poincar de
suspendre l'application du dcret
de suppression des tribunaux de
province en attendant que la que
lion soit examine de plus prs.
Mr Poincar s'est montr inllexi-
ble et a tait remarquer que la
chambre aurai! la lacult de moli
lier utt leurement les dcrets du
gouvernement Plusieurs dlguas
dputslui ayant fait remarquer que
son altitude intransigeante pour-
rai entraner la chutf du cabinet.
M.Poincar a rpondu : rien ne se
rait plus facile que de former un
nouveau ministre d'union natio-
nale.
Avis important
i Parmi les biens qui composent
la succession deflfeu Murad Shem
tob se trouve un immeuble sis a
Turgeau, ancienne maison Krnes!
Caatara occupe ^actuellement par
te Club Syrien. %,"
Aime ",Vve Murad Sbemtob et
Melle (lertrude l'.Uen Shcmtob, sa
tjllf. seules hritires du derujus.
Muit pour avocats Me Abel Thard
et J. I\ Delatour, dclarent nul
I da nul effet tout acte consti-
,miI la vente de U dite proprit.
Port au l'nnce. le *H Septembre
MSfl
Pour l'indpen-
dance des Philip
pines
Une motion de la Chambre
et du Snat philippins
MANILLE -Le snat et la clum
bre dal Ile. Philippines ont vot
l'unanimit BBS rsolutioa d*
ma ndml l ind pend.i ce imm ia
te, ubsolue et complte pour les
lies.
Uouragan
VeraCruz
Vera-Cruv Malgr d'impor-
tants dfit! matriels causs par
l'ouragau qui l'a baisse hier, la
ville de \era l'.ru/ avait presque le
pris son activit normale et lien
oe justiGe les aouvelles d'aprs
lesquelles la cit vait t en par-
tie dtruite. Les dgals qui attei-
gnent de 200 1150,000 P'SO con
sistant piiLcipalemenl en cons-
tructions en b. Il qui ont t umo
lies le long de la mer : en \acht
club, un groupe de maisons en
bois, de BOBtiqoM de marchands
de rafistshissements et une sta-
tion de chargement de charbon de
la marine.
Une entrevue *w-
tre MM.Mussolini
et Chamberlain
LON'DltKS On a dclar dans
les milieux i lciels qu'une entre-
vue aurait lieu SOtia Mr Mi s^oli-
,,i bablemenl demala dai. le i"t
>ur l cote o cul- i.lsie de 1 lifie
.i quelque dUlaaee "e Pome. Ou
pfBM que le litu'dioisi rera l'ise
< u Civil \e Lia ; on n'a pus vou
'lu iudiquer 1 objet de lea'.nvue
qui a l anai.ge a la demande
de Mr Muao ini.
LIVOliRNE- Mr Mussolini est
aniv ici ce malin pour aa. conf
lence avec Mr Chamberlain. Mr
Mussolini, voyageant d: ns le plus
strict incognito,a quitt Home hier
soir par Irain spcial. Il a pas> la
nuit Nada.petite gare situe 20
milles de Livourne, et est arriv
dans celte ville un peu aprs h.
. matir. Except les tonctionnai
rc? de la compagnie de chemin de
fer, personne ne savait hier que le
l'iemier allait venir parce que les
journaux avaient mentionn plu
sieurs autres villes comme lieu pro
bable de la reuconlre. Ds que la
i.ouvelle de l'arrive de Musso.iui
tut connue on commena a arbo
rer des drapeaux dans toute la
ville.'.e Premier ministre et sa sui
tefuitnl ronduilf in automobiles
de la gare jusqu'au p( rt ou les ft
lendait un bateau moteur qui les
a amens au Guiiiana ancitn
vachtcaptur pendant la guerre.
In peu plus tard sir Austeo ,qui
tait arriv la veille au soir sur le
yacht "Dolphin" est descendu
avec sa suite dans un remorqueur
qui les a conduits jusqu'au "(Juilia
na" escort par le navire de guerre
italien Tigre ". Mr Mussolini ac
compagne de Mr Grandi, sous se
crtaire de& allait es trangres, a
reu Sir Austen la pssserelle. Ils
se sont serr la main cordialement
et onl chang des flicitations.
ROME Aprs un djeuner of
lert Sir Austen r" Mr Mu-soli
ni, l'agence Stefani dit que les J
ministres se sont entretenus des
plus importants problmes interna
linnaux et qu'ils avaient eu la sa
tisfaction de raffermir 'es exrellen
tes re'aiLS existant entre l'Italie
et l'Angleterre el froever unetroi
te ressemblance dans la politique
suivie par les deux gouvernements
pour la solution des pins impor
tants problmes europens.
> -----
Stmograpliie antjlaise
Enseigne en Anglais
Ecole Spciale de Stao-Daetylo
giaphie. 3HJ, Hae Prou, Poriau
rriace, Telphoas, i'.
Demander prjipactu.
Offre d'emploi
On demanda une bonne cou
tarire pouvant travailler la
main du a la machine A pdale.
Sfadreaaer, Grand'Rue Mo 17*28.
Revue
(Jeu Deux Mondes
i:,,juiceisiic. Parts
fOUll IRI DfMUVRMSOM
Il esl port la coon
i-c du ter -fie b
IU il.
Momoirea.-V. le Joaphina
:l Marii-Uniae... U Rente Hu-
Uuse.
l a Bienlaiaar.ee lianaiac en
len itoire occup... Marquia de
Lillera. ,,. .
Joseph Michaud, Historien des
Croisades... HenrvBordeaux.de
l'Acadmie franaiaa. _
La llcchc d'or.- Trotaime
partie... J.t'oBrard.
Sur les pas de Saint Franois
d'Assise. III. Les nids dans la
muraille... Louis Gillet.
Le Gouvernement des sovteis
d Les concessions aux tran-
gers... Comte KoUovt/.oil
Umartine el Michle', d aprs
leur correspondaurc Indite ..
Jean-Marie Jarre.
Posie... Jean Renouant.
Revue LilUrnire. Le Louis
Wlll de M. de la Gorce... Paul
liourgel de l'Acadmie Iranaise.
Chronique de la Quinzaine.
Histoire Politique... Ren Pinon.
. U X lh Lv'HlN MESI
,, ,rs Un i" Si' 01 Tr>i. Sh
StiM ScineciO. e I ! |IH '"" 1
Mptrumenu et
Colonies iran-iises i'6lt, i4 '^ l W
Etranger :
nj\ > .1 Jiiiii-'iril
pbsi il 1.71 httm 1,41 iollari 1.14
pa\> a pleiD liril
postal .M'."' !#< Mit" .*4 rt"luri 1,1
l.i abonnements pjnenl du !tr el du '>
de ebaour mois.
FRIX DU NUMERO: 6 rs
(U
mie la
\V|.;s-,-lM)l\ &Sotn^
Tl'.ADl.Mi OMI'wy (
1 .....il'exisliT el eMaj
(Inlion. cil tUtuttla
se taire pur les soLj
maison
Von Si.(.Ki:Ni,ottrK, ]
t. HoF.si
Soeu-U-eiH'.ommanqn
et tablie Ham
prendra, en Hati,
des nflaires de la W,
& South Ameiid
Coinpanv partir]
(laie.
l'oil-aii-Prinee, le U
bre 1926,
en ur
L'aprs-guerre
Le renlloueraent des na
vires de (juerre coul
dans les Dardanelles
CoNsrAvriNorLi: Li renlloue-
menlrtes navires a'lisel turcs cou
ls pendant la Grande Guerre a
commence par le rentlniement du
navire Iraoais "NUssna''. La Ci i
italienne, charge des Iravaui.
le gouverneraeni turc ont dciiP
qu'ils partHgeror.t galement le;
prolits de l'entreprise en stipulant
toutefois q'ie tous les navire* ou
canons qui seront en assez, bon tat
pour tre rpartis et employs d i
viendrout la proprit exclusive
du gouvernemeut turc. L'opinio i
franaise est indigne de ce qu'elle
appelle la profabatiou des tomb)<
sou? maiines l'rani.-aises.Lerenlloue
ment du llsiivet '' dans lequel
>00 marins et otliciers IraOtil
avaient pri dans la bataille des
Dardanelles a provoqu une pro
toude motion en France. L'attitu
de aLg aise en ce qui concerne le
reulhuenvni des navires IBglah
couls dans les Dardanelles, don'
le plus important tait llrri'sis-
lible ", n'est pas encore connue.
Il esl |)orllt|
ce du Public el du
(|iie la mai sun
S;.i.Ki-NDor.i-i,du!
s'est lusionncaap
en l'.oinm.iiKlilec
heu rsous la tlcsiw,
Si 1 ki Muni; r. IjorN,
<|iii prendra lu suite
res de la maison
Seckendorfl, avec
lit a partir de cet
la mme direction
t ration.
.lacmel, le Km' Odfl
An u n Vo.\ Si-.ciaaj
U ,-,l p.ii'iii lacoaj
ce du Public el du
ce, 15sic la SitiM
manille, cre j
s,,us la raison m
SK..KI.MMHH', Boa]
prcii.li'j a parlirdei
les suites des afliir*^
\Vi:sr-lNi)iA&Soa
TiiAiiixr. CoMi'Asrj
en dissolution el enl
tif.n, ainsi pie so
dii cet ion it adap
celledelanuiisoiii
S! < Ki.NUom i.lal
avec laquelle elles]
ne. ,
Porl-au-Prince,"
1926.
Vos Sl.cKKMiOHFfj
fjoM
L'tage de l'ai
berts Dutton, Place I
Convie idrait pour
g^.nces. d'avocat, ' ,
S'adresser l'ta*!
P>ace Geffrard.
11 explique comme un simple re-
mde do famille le soulagea
immdiatement.
Saliiia-Whitesnow-Hei
Lis Seules Peintures Inaltrables
l'n gallon de cef-'peintures cohmtti bliment appliqu itiouvre .01 l-*s
les importetl diliies o notre BcielQf* a t employe : KalisedeFf
Kglie du Sacr ( our, Turgeau EglM Saint Joseph. Port-au-Prince "= f
Cercle Itellevue Roval Baak of Canada Banque Natioualede la npeww |
Dos millionn dr p^rsonn^ pmploi*Bt n vain
un rcmi-ilo nprtm l'nM l>ur \e rnumatianiP *ann
penser iju'il y m un rpmMo de (nmillc qui len
. i,.r immMUununt et pour toujours.
"IVmlunt lii.'n d'annus je nouffria do rhumatia-
nu- ;iitfu, nous crit if Moinjeurde Dijon, Franre
: .ma trouver remde nu maux jusqu' quel-
qu'un me rci-omnuinda le I.miment de Sloan.
Le promiercs :ippliratioiu< ayant enlovft la dou-
leur, ton uaKc contant m'a compltement irueri.
Ceci :>{ pnwiu'un miracle quand on considre
que |'a| pl'.m le koiuuiie ani."
Il sulht d'uppliquer un peu de Uniment de
Sloan. l'effat ouratif du ,i:rf eat produit aana 1-
aoin de frotter. l.'mllaninuiUon haanhin vite,
la douleur diiparait et en peu de temps lea mua-
rla* et U>!iduna retournent leur et normal.
Dana n'importe quaQa pharmacie vous pouvtc
en acheter un llacun.
Uniment
deSloan
Anairttt Toute Douleur
au-frince 15 que'.Nalionale de la Rpublique dllaiti, A ux Cay ;
la Kf publique d llaiti* l'etit-Gove Banque .Natiooale.de la ",-?", J;7,11#J, Rua *
Banque Nationale de la Hpublique d'Ilaiti, Jacmel Compagnie t-efl"^ '^j
Buieau du Matin <>, line amrjeaine ltadio Coipoialion. Itue reio u-.1
Rua du o.ai llar Terminus, l hamp de Mars Villa B. Marlmeai', lor [f "
Martmeiu, I usgeau Villa Lon Djaau, Bellevue Villa Itno i m^i
Ville l-Ulmood Mangons, Peu de Chose Villa Maurice t k>tera i pwJj,
Villa Mme- Veuve T. Auguste, Bois Verna Villa Antoine '^T,'Ifja
hoae ltodolt' lie Honev. Peu de lliosr -Villa Hchier Anein*J e
Ml a Ed. Lespinasse, Bellevue Villa Iten Kauberl. uen
Villa Mme Veuve Barbancourt, Bellevua ue||tv
Villa llermann Pasqnier, Peu de Chose Ville Me A Morei, jdcnC
Vdla Ur Thbaud, Cbemin des Dalles Villa Oawald Br,flI' Br0a I
Villa Luc Thard, ois Vejna Villa Luc Thard. Menu J0^Dgtrnctii
Les meilU ure* conslructions Architecte Geo Baussan Ls eil'eu" viatl10"
Daniel Brun Les meilleures constructions architecte Leou ,
Pour vos commander ou touttautre renseignement, s'adresser i --
Geo^ Jeansme t ^.
Hue Frou, en lace de la Banque Nationale
[li^ A DE MATTIS & CO, toprenla**


LE MATIN 4 Octol.ro 192*
n

I
pS0^^^S$Wf^S^i^ 'iWM^mW^^MWi^fB
Ai
ri
i*
Avis Commercial
ii est port la connaissance du
public et du commerce que la Mai
sou de commerce fonde Jrmie
?01 la raison sociale M .-en Abit
!.. 1 esi d-s<0U|H d'u.i mnun H(.
e, d depuis le 29 Septembre I8M,
adaue RHNrmnd Mi-en continue
MOU ls llnirta la aison sous
? responsabilit personnelle.
lrmie, l 30 Septembre i2 Mme MtymonJ MISENII
Jacques ABil'IiOL
Eug.Le Boss $Co
Agents Gnraux
jColombia^ Steamsbip Co Inc.
| U steamer Ijolivar' ventoC directement
de Hew-York est attendu i Port-ui? ioce Irt
Itobre courant II repartira le mtVne jour
IPetit-Sove. lirajpinrf, Ctyes el Jacme! en
route pour les ports de la PoloTibte prenant
Irt et passagre.
Port au Prince, le 2 Octobre 19-36
Colombian Steamship Company Inc.
jGel)ara&Co,Ageiilsl
Ouvrage* indu,
pensables aux
Ecoles primaires
l'Elment d'Hygine
2 Premiers Elments d.-
griciilturc.
''>' Principes d'Education
Nationale comprenant l'ensei
gneinenl moral, civique cl so
cial.parle I)' Franois Dalen
cour.
Cm trois ouvii ge sont d'une uli
lit! incontestable non seulement
dans les coles rrais aussi dans Im
lamilles liailieoi ef. les pres et
mres de famille- ont le plui grand
intil les consulter et a les ex
D louer .'aura entants L'imtnc
tion morale, civique et sociale d it
tre pratique aussi au ro\er. la
maison. Les parenis ont le devoir
imprieux d'aider les instituteurs
dan celle OMUM d'hygine, de
moialisalion et de civisme.
(les trois ouvrages sont en venle
chez GARDINER& r."
rOfTREcostume de bain....voire costume de ville...
voire costume de soire sans compter tous les
autres articles dont vous avez besoin sont chez
t'.uu:. AJXILA
les prix restant les mmes....
Le lait tn poudre le plus enj
Ofue aux kUU-UnU. nui
Pour l'alimentation des Ii '--yw
DM et des convalescents. fw
Le seul lait en poudre qiii/TT
coutient les trois vitamines.
11* trois indispe ,-.,1 les lments la nutrition.'
luf'J^het -lrilis d'apis le procd Just-Hatmaker .
OaHLK est |j -eut lait d>- vache en poudre, se r.ipproch'int leV^i/
F"11 on lait mtteicel. De digestion facile, c'Sbl l'aliment ida'*
Pnfleg bbs.
Offre d'emploi
Nous demandons un jeune homm"
srieux comme commis-voyageur
de Port au Prince ou de r Aiuce
pour,la vente des /Tissus am i-
calas et anglais. Provisions amii
calaos, quuioaJIleria etc, etc et
aussi pour assurance contre l'in-
cendie, salaire miniuro.garnlie
ainsi quo pourcentage sur commU
sio s. Connaissances ang'aises et
expriences commerciales requi-
ses.
S'adresser par lettre ou en per
sonne
W. Quinlio WILLVMS & Co
P. 0. Box I47
l'oit nu Prise.
^o vente ( (,/ :
gn Vieux, ATred Vieux,
[Manie L. II. Doret
**M & Company Inc.
i:rii: bii-n
A Boit, Raphal Droaardjj
Savinieu Martin, Pet;t .Joavi.'
Gec. JPANSME & Co
Ai.E.MS

Ihune-.leannes de 1. 2 & '
gallons.
Porter Tcnmm'lSloul XXX
En venle chez
L IVcelzinann-AGGKiiMM.M
Rue du Quai.
Avis important
Avec les travaux d'rection de
la Nouvelle Cathdrale del Sainte
Trions et divises autres connu-
lions projetes par l'Eglise Eple-
< pale, la Direction de l'Ecole St
J irques et St Pierre a le regret de
porter la connaissance des famit
h s que les cours, i la prochaine
ouverture des classe.-, ne seront
tas repris, le local de l'cole de-
xant tre dpalfect.
Comptant toujours sur le crdit
eu'ila ont rail l'institution,la Iti-
i-ction prie le* parents d.- croire
que ee|t tuai eoaiOB n'est mie m t
m< nieaa al que dans un trs court
dlai, I cole, sur avis qui leur se-
ra door, reprendra ses travaux
Port au l'rince, le SS Sep'embre
I9S6.
La Direction
Remerciements
Mme Vve Paul Bomo et ses en-
tants. Mme Vve Llio Bomo et ses
enfants, ainsi que tous les autres
parents et allis, expriment leurs
lemerciemeuls et leur gratitude
tous les amis et aux nombreuses
personnes qni leur ont donn des
tmo:gnages de sympathie a l'occi
siou de la mort de leur regre:l
Paul Bomo.
Port au Prince, le 28 Septembre
1926. *
Monsieur et Madame Moravii
Moi peau, Vr le Do-nur Christian
orpaaa, M< le Dr Pierre Moravia
Morpeau. Mr et Hta Auto ne Bi.
meau, Mme DM Morpeau, Mes le
moiselles Marie, Hlne et Clmen
ce Morpeau et tous les autres pa-
rents et allis remercient Leur
Grandeur Nos Se'gneurs .1. Ciaao
et .1. l'iebon, e-'chevque de Port
auPce et archevque EvquedesCi
yes.M.le vicaire gnral de Port au
Prince le Bvrend Pure.laffr,cur
de* Caves, les H. Pres du Saint
Esprit. Rvrendes Sieurs de S;
Joseph de Cluny, les nombreux
amis de Port au j Prince, de la pro
fines, de France el de l'dtraoffer
d'avoir pris part la perte immen a
qu'ils ont prouve dans la mort
prmaturedegleur bien aim (ils,
irre,beau-frre et parent.
Louis Joseph Louis Moriiruii
dcda Paris, le 31 Aot expir
1 |g de 31 ans et demi.
I* leur en gardent une vive re
connaissance,
l'or: au Prince.le 1er Octobre 192 i
Tour cause
(Ta()raiidisseinent
L'Imprimerie! Chemuit
u t transfre lu maison il
Mr L, Sd. Ponget ( ancien local
du journal Lu l'uslc Rue d 1
Bttervolr,
On demande
A louer une maison basse meu-
ble.
S'adresser au bureau du .tourna'.
GARDINER & C
M J l wA"/'e Bues B^publicaine et F^rou
POHTAUPKINCE. Bain.
(CS) clcplwnc 'U P.O. Box (13.
/A i gg wro/i.t/ie: i, Alt i> i a K il tto des prix auatfiageux.

,

" L1VI? .? VI;ASS"jl,':S-(rammai,e Larive eM'leurv.(,rain- I
SrA55? an,'!fe ea(antiner Grammaire Claude Ag an- f
Chompret
cour* moyens Exercice Larivb et Pieary" LafoUMe : oeTm ul
et synthse logiques, Dicte, Larive et Fleury. C. et MOV -''
-- cuiciiiiiuc, 1.1 ru in m.- '.jaude
ne enlantine .v lmentaire. Grammaire lalvet et
Baact.on anne prparatoire, l 1re anne. L'. MOV: Kcil
Jg| tion anne .prparatoiie.
ARITHMETIQUES : Ley-senne anne prparatoire Bodel
anne enlantine Itover Court : Cours e.emen.air" e, cou s
mo e. lover, Ar.llnneti.pie du Brevet lmentaire. Gemma"
Arn,,melHue cours moyen Cattman : Algbre le, lments.
mo I'. ..eomtne p tt 1er cycle A. GeomUlS plaue |l
4 ralee.
euu.on de profeaeeura: Problmes sur les
l.xeuice- de calcul sur les
rgles,
8^ .
ires BelM simples.Syllabaires Bel/.e r#
. ( T 1 II., l I /
LECTURE
WJf; *Jlf* *!* iSedeiMeVturecumiuV
lll miKl n',1'!'- fiOOdewiit, les 600 devoirs:
lllilOlUI l.jdei histoire sainte enl.iiitiue. Beuard hie
Se" in\ ScV i" n" HaRl. tnairactioii civique e, So-
"/i- m .f A- wm*nt: Phyaiqee et chimie B Kim
|H o.re Nejorelle. Colomb : Sciences ,!,.,. ,,;,,.',.', !, "'
S'-pSsUftaarSS
civique illustre, brousse lmentaire illustr ./edpt,
d, lounaire rancais. Elw.ll ; Dictioaaeire an.b 1,- anca
,ne Vlan* Cou s elmeataue d'espagnol et cours moyen.
y i,------ """,:, winBHiBire U'eapaxnol et cours
| X. .lo hU8 : ,., es|)ag0|, ,|erai;||?K '^ ^
n bI,.. !,::; i^.ri', *. 9?""*^
Livres de Blfge par .Mai
Ouvrages '
anne compb
Bagou Grammaire'MTnV vTrJi'ie oCuvrea I ,
ton..-sacra.CorneliiXepodi vit* Pb.ir 1 1 ', Ttilam? l,is~
tiibus. Cicron: UlWo2rM P.^.Wa l*bl"-Ua >'",W )J,US
-

m

xr/

COU
aiiU'-c
: ::

"A.
picM c.iverses.
^*P"MsrmouW,&CJaae^T
imm.iT t'*/?.??*:** e' **0. anne.
^

Insurance
le des plus fories CompagniesI
L canadiennes d assurantes
sur la vie.
.Le Boss & Co.
Eug
LU
1 j.j *i iiii
,.' ' Cponulon, Catarrhe,
^* Toux iieroeusss.
u 'Tlton r crtu. no pur loi
lUIBABETTES CLIf
.tu PcilRE GLERT
I D- CLiJRV, S3, B00L St-Martla, Pmria.
Avis important
Le soussign, s'empresse de por
ter a la connaissance.des mdecins
et du public qu'il a ouvert un 1
r u. ce la Hue Bonne mi Mo
fa. e du March de la Ca-
thdrale I s y trouveront des sp-
cialits de (oue t r. i ber a des
prix trs raisonnables.
L'eicution des ordonnances m I
dicalM se l'ait avec soin et promp
tdude. Le service de nuit y est g 1
lem mt assur.
P' ri au Prince, le l'J septembre
me
Josebh C. VAI.MI.
Pharmacien diplm
Oil Ta!)lets
En stock chec :
Geo. JEANScME dCJo-Agenu
l'ropi ietairr
Bar Terniifliis, ,,,ato
lelpiooe No 7SG.
Ecole des Sciences
Appliques
L;i deuxime session du ()n
cour* d'admission est fixe au
mercredi (i I tetobre.
Le registre d'inscription eal
ouvert au sige de l'Etabli!
me il lOllS le- jouis de 9 II ;i
midi. La Direction
' NULVUUX LAfUBICS I
3
?
f- ' 'ItlTlrirHB
t u* ot-vir.
ALCOOLS, |
DEROY FILS AI,'.
7
.. . \ /'./.. 'i-la/rt./S
.smsmI^sVmC.
I" rikrlcaTT.
C3 tutimtr.


MATIN S 4 OCTOBRE 1^26
**^****^JWJW**WS
; $!&
*l*^Pf'4

URODONAL
V
Goutte
Rhumatisme
Eczma
Artrio- Sclrose
Obsit
Calculs
"
Nettoie
ym< le Re
^
1

GKASUb F MX
r.i iliilnwtiil i htMMa
l'Mlirt|t'>HH il* Hoi iljii, il* l'tl.
j, i k, Mante, t'-"" ' '" i"""
f fa iTitf, .. lV ;
k\ tt'S&JOt i n 'i h
actif* c :ri n
l'art il w> il (ta-ul r\il', I' i * un
nr Murait UN mim .4 *ir.,"i-
.O.VJIIil i I" t i< .
Celui 11 le dfcwa> ii.......ir- .1. I ' "
IUIIIUII- I ----- t......m- *ii'.
iM'Il iM'ii'i' 'I...... i" UttfAN >
IfM < u teg i luMMIM > % 1(1"- i
1 / M-* Vr "ii i J t ,. ,
I +r in il i" > < ... -'*> l *'
I
l
'.

4)
Gens d'autrefoi-
Vieux ouvenitu*
PAR Pierre Kugne
de LESPINASSE
En vcnli- Aux Armes le
Paris et la Maison Robelin.
Prix du volume 1 dollar.
[< VI y* "r**7',r"\\ 1*1% l|J* il l'Ut,...i.....! Ul M IM I'
!',,,, / ,i .. .-;: 1...1I !im'I .. -. 'ii.. ,,. .1
' i"' I 11 I '' V '"" un pu iii.ii i i .1 ..m i. ci i
Jlli-lj''"' I-..-H .1 >r n
"-' S] i .,...,.. '..... ... .i....... ....-.. r
.gt-C: x..:-j--
.... JU^i_-i.i^ k~i--------~-~^-
., , ..., ...........- ..... -. ,. -~--. J
J u lltflftl. .]
1------ *. fi
.1
mmemew
-* v. ti
institut* n TiPperiW
Enseignement Clateiq&
Secondaire,
Avec une 3ection Prparatoire.
Prparation Spc'ale toute le
Ecole Suprieures : Droit, Mde-
cine, Science Appliquies. hiisei-
gniueot iratiqu'.
Anglais, S'.n- actylo, Comp a
bi H. Q
lj- l'Iv-i d* l DeiiXime S'.c
t:o . b'ilici-n1 gritaiteoviot di
Cours Hraliqu*. d'-ingUia So -
vrani le Lu octobM pr cli au
;i h. n ' .
Sln.-r>- ylodeC 9 mo".
'.on ptabilue M noi.
I loi aire t Cours classique 7 h.
k \>. Cours pruliquc t. h p "'
t oi r plus amples renseigne.hh t
ft .onditions pa.sf/ de 8 h-s li
l'angle des rues P*roe et R< pe
I.Ucaine, Btt(N Gardiner & C ou
Fcrive/. au Directeur iaim.'dalt-
meni
N i'. l )". pensi m de I iBlille
^i iiiiiix I Ri a blieiea tolnovr
I fie*** de vr vi.oR
Rconnue de 1 l'niv. rsit | lai Icl-
ne.
The Royal Mail Steam
Packet Comapny
1 Les talons en caoutchouc (iood lear, Win|loot i ont fftfjn
Testime et la considrration des jens dtt partout, ou leur ton lut'
leur Jure, et la beaut tic 'nr apf arence.
Le >.|e:m r '-Te^iot' ! attendu
a Jiicmel, N 7 Octobre proebain.
Il ira Pcrt au Prince, e 11 du
bftira mois prenant le I pour
t- poils du nord il 112 noie-
Le steamer "Cape St l.ecta" est
attendu .L.imel, le 11 Octobre
pioch in
Le Fie mer "Culebr.i" est alttn-
du a .lam.el, le 5 novembre pre-
r' Port u Pi r.cf, le 4 Septembre
l!2U.
.1. DAALDKR .Ir
dent Unral pour Hati
Ni Frdric Destouches
AVOCAT
Au haut de l'Ancienne Man-
que du Canada.
2 1|2 ") 1|2 heures.
IbeVYestiddies Iradiuy
PORT-AU-PRINCE' GONAIVES.
CAPHHAIT1ER
^
H^mboni Siaerika'Lr'1
Te steamer [Yojaoesl :iMcn
du ici vers le 7 Octobre pour
prendre du Irl pour l'Europe.
Le sleaiiHi".\lexau(lr;a,,(au
lieu du S/S "Grunewald*1 ) ed
attendu ici vers le l(.l Octobre
avec i\v\ Irt de l'Europe.
Frd. Gaetjens
Ro 117 Rue, lvouxjsou Ronne Foi, Ho 117.
J Tlphone : 007
OR TROlVR :teg
Alcool tin pour liqueur. Sucre HtMO blanc et rou^e. gros
tt dtail. Sucre granul amricain. Savon par caisso et en
dtail. Bu par sac et par livre. Sirop. Orgeat,Grenadine,
PAi.be ( etc ). Cigarettes, ( beste field. Camel, Clianlecler.
Panlalon. Mancbelles qualit suprieure. Conserves ali-
mentaires. Caf vieux par livre, caf en poudre Wtfk] .
Bire l'at/enbolfer. Champagne Mass Pre et lils. t'ham-
pagne qui peut rivaliser avec avantage avec n'importe qu'elle
marque de la place. Cbampague Lanson. Parfumerie -
Vin blanc par bouteilles et gallons Viu rouge par bouteilles
et gallons, qualile suprieure Clairin vierge par barriques
et gallons. nlin le fameux Khura N*c*i Il ia i.ou moint
fameuse Auisette de Mme Frden
Venez faire une visite, tous en sorlir- /
Le Rhum Nectar
Le eeul Rbum qai, eir d'Alcools naturels obteMB
directement paDistillation Simple du Sirop des Cannai,
d'un Oni(|lie et lOUJOursmme P'anlation et.le seul qui,
vieillit par l'action du ieinps dans le* dpts avee exclusion
rigoureuse de tous dangereux Secrets de lahncalion
et fans adjonction d'aucun ingrdient d'usine, conserve au
jugement de la plupart de nos .Notabilits Mdicales et sui
vant l'apprciation de bons amateuis, la suavit incomparable
du bouquet et les pius remarquables qualits hyginiques.
Mme pris avec excs, Rhum Nectar n'enivre pas et ne pro
duit pae l'Alcoolisme la longue, comme he auirs produits
similaires et comme les autres spiritueux.
Occason exceptionnelle
Parfumeriejde tout genre Lotions |oudre>- Savons
Cravates, Chemises, Mouchoirs.Bas et chaussettes fines etordl
naires, rticles de toilette, Montres, Rveil, Bijouterie fini i
ordinaire, articles de nouveaut franaises italiennem.
ricaine.
Kt Chapeaux de toutes formes de toutes nuances/de toee
les irtx. Chapeaux pour bon mes, dames et enfants.
Chapeaux Panama* Panamas en couleurs.
Tout le plus chic et le plus conomique se trouve en gm
et en dtail chez
Genaro Hurtado
La Maison aux Dix Milles Chapeaux
Grand'Rue Coin Rueies Miracles, en tac de Gardiner.
W+xf'-jS
7 -A Pour iltre heureux il faut
';. vftctrc bien portant. Merti!
^;!. l'est vou surtout qui filet
, -, responsables de hatMI
"/.v^ votre famille. N'attende
pas que vos calants soient
naades. Il est plus simple
d'viter la maladie.
I..\ mousse \, ir liante du
Svon l.iftuy ihuK In
m.crobrs nuiMblei. Biea
quk- ion ixi. ur ditparaiiw,
l'action '. .iv.itritt b'm
;i. r .. te p^ i moint.
LIFEIH
!e Savon
pour !a S.?,nte
Levai I^iu. Co., Boton, NIaas., USA.
Youlcz-vous avoir des Denti]
clalantes de blancheur 1
ET DES
Gencives toujours saines
Employez la
TRIBORINE
Poudre ientifrice.
Suivant II Mj
du Oocteur
U. Guerrier
Chirurgien-Deitiw|
Dr hinienil
Mont mil et de m
! acuit de Me<*.\
cinc de Pans-.
Kn vt-nli' pai'1(^
cl au Laboratoire
di-h, Triborin
7, Kue Blanche-
Paris.
1-n voiilc parlonl, principulcnu ut chez MM. Maur
lien ne lils. Simon el Ifrd Vieux.
Rbum d
Se vend aux Cayes
chez Vve A Sciidral,
euse Auisette de Mme Prderi similaires et comme les autres spiritueux. jgl ClICZ W V t ^-'ll'
l'ene/ taire une visite, vous n eorlin / ^^^ ____
HmHBAIWWiMHT, IIO Rue des Csars,
m<$m m'vw^vifvmw


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM