<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATINI Octobre 1**26 ne point rpondre aux insulte destrois pronnelles qui soulevrent un grand moi dans le quartiei. ...lesrevit,le lendemain npi midi .1 Bizoton, toujours pes t ml, injuriant, cœurai^ lesgens par leurs propos. • • ... voit, dani les marchs publics, une nue le vagabonds qui ne vivent que le rapines. Ils sont continuellement aux aguets, surveillant les moments d'inattention des malheureuses marchandes OU des petites lionnes qui sont aux provisions poulies dtrousser. ... verrait avec plaisir l.i folie dbarrasser les marchs de ces parasiies. ...a vu. la rue du Boulevard des Neuves, deux jeunes lilles qui, des fentre de leurs maisons qui sont .situes l'une en face de l'autre, se parlaient coutitre par dessus la l!<>des passants. Lune d'elles voulut montrer son OUVragC son amie. elle enroula l'omet autour d'un petit morceau de bois et, par dessus la rue jeta le tout vers l'autre lentre. ... vit le petit morceau de DOIS arriver seul bon port; quant a li pice de couture, elle s'ploVS dans fe soleil, s'y balana lgrement comme un grand oiseau blanc et alla loul doucement se | oser Sur la capote d'une auto qui passait c'est ^n A \ tre gant ri vous ne vous sentez pas rc Viste et vigoureux, prenez le ^^— Fer Nuvat et remarquez les rsulaaMBji ii' Ai/'i-d'hiiimme vous pouvez l'ai '. I-UT i ni-i vo're pharmacien. •- 1.9 damand* p >ur le F'er Nuxal a • ,.:ide et immdiate que M .s n'ai |' >'u le Kinps ; % %  %  c| :,iies pour ll'rua le plus beau coup-d'œil constituera ! %  pics charmant lieu le promenade. Le 'Sa Serpent' L'an se rappelle que nous disions, mercredi lernier, que la Koyal Mail Co. comptait pouvoir renflouer la carcasse du us signalons l'attention du Service National d'Hygine Publi|ue. une marcliaudi-le Iruits qui stationne ordinnireIm .„, | r an gle des rueal>hnne,-v et Rpublicaine el donl ls mains, les ambes le visais mt couverts de pustules el d cailles de la terrible maltd.e qUI est la lnre. *Si l'on songe que le microbe de ce mal. en polluant les Iruits me Vend cette malbeureuse. peut se rpandre et roinnui.nquer la mala.lie des centaines de personnes, surtout aux entants, l'on verra tout le danger qu'il va a laisser la lpreuse circuler dans les rues. Nous esprons que le Senne N itional d'Hygine prendra les mesures qui conviennent Offre d'emploi On demande une bonne ni tarire pouvant travailler a la main oui la machine *paoale. S'adresser, Qrand Rue No 1738, [,, maringouin 1 Acadmie La maringouin, notre maringouin, oui lui-mme vient devoir l'honneur le voler st.us la Coupole. En effet, la sance du 27 aot dernier de l'Acadmie a t presqu'entirement consacre a la rvision du Dictionnaire que les .") Immortels prsents cette sance, le Marchal Joflre, MM. Ren Domine. Henry de Kcgnier, Louis liartbou et Henri Jrinoiul, oui pouss, jusqu'au mot maringouin qui al admis. Ordre des Avocats du Barreau de Puilaurince Meseieii %  lee \*oaaU >' e eeoar i %  ,i i sont int'onii s q par dpcha 1 Seerlaire e>Etet ae J>c r tein.nl te la Jufltlca i'Oidre est invit assister au Te deum qui sera chaul a la Cattidrde le i Octobre cours ut S heures du malin, 1 occasion le l'ouverture des l'iihiinaux et des coles. Port an l'ri.ice.le ter Oct.l9i6 Sicplun ALERTE Fta des tmaax t de la Commission, Cadastrale \vanl-luer, le Commissaire du Gouvernement eecompagn ml |u„ de Pais ae sont praents au Dpartement de llntneui il oui tait l'inventaire les archive, les hv.es d dumalne d la Commission Cadastra Centrale le la Rpublique. L'est la bu de 1 1 mission conlii a cette Coiiuniaaiou qui cesse d'exister | II si porl la connaissance du public cl lu [ nmmerce, que la Wl SIINDIA & S 04 :! MElUI v TEADI,\G COMPANY (Wisatco) cesse d'exister el est en liquidafion. telle liquidation ilpil se lait c par les soins de w maison Y<>\ Si ( KENDORI I BOENDBL &-C0 Socit en Commandite, cre cl tablie Hambourg, qui prendra, en Hati, les suites des nu-aires de la West 1 aiclisa & sont b America Trading Company partir de celte dale. port-aii-Printc, le 1er Octo lire 1926. WI3A-TCO %  i: Liqu'dalion. 11 est port la connaissance du Public et du Commerce, que la maison Airruit VON SK<:KK.NI>OIU-T, tablie Jacmel s'est fusionne avec la Socit en Commandite cre Hambourg sous la dsignation VON SECKENDORFF, ROENDEL & Co qui prendra \e suite des allains de la maison Vrlur cou Seckenclorfl, avec possil el actif partir de cette date sous la mme direction el administration. Jacmel.le 1er Oclobre 1026. .\lill i; VON SECK.BNDORFF. II est p ni .i la connaissance du Public et du Commerce, que la S icit en Commandite, cre Hambourg suis la rais.m sociale VON SEGKENDORFF, BOENDSL & Co prendra partir de cette date les suites des ail;. ires de la WEST-INDIA & Soi ru \lliu.\ TRADING COMPANY ( Wisatco) en dissolulion el en liquidation, ainsi que sous la mme direction il administration elle de la maison Ami R Vos Si (ki.NDoiti r. tablie Jacmel avec laqqelle elle s'est lasio::ne. Port-au-Prince,le lerOctobre 1926. VON SicKi-.Mioni'r, BOENDEL CV Go. Sis Side In Chacun recherche pour sa soi i>e de samedi un divertissement quelconque. L'un la passe dans les lancinas, l'autre, en promenade,un troisime.avec son anleurlavori; mais de loul cela, l ien lie vaut une soire de samedi ou le li %  fiS , r ,., t, mmnierce en particulier sont aviss qu pa.br du i ()ctol ^| % laBte £V b! NSI! VAX /ELL & Mon B sera clange en celui de M (,S| % & L Le.i affaires conlinuen.nl sous la mme direction, sans aucun changement,— 4 la "? lU T r n o^^n^^^ M L'immeuble que nous occupons„ luellcSnt C-X*. ^ * communications doivent tre odresses; 8 ..Aim i) I t I lt.ll \vis Gommer .•ment l'ori-au-rrime, — MOIIR & LAIUR p 0 BOX M Port-au-Prince Hati adresse Tlgraphique:rD0A WELLVm\ au Prince %  53 <' ) Wiesnow-Hertil | aaBBBBBBaBBBBBBaSaBBBBl manche passe : SEA SIDE les Seules Peintures InaUrables rngadonde.,s>ein.u..s,, n ablement appliqu Iteouvre TOOpied. lHl*4 ( les importanls diticea o notre peinture a te employe : E ,. Je p 0 rldeNi EgllM du SicrCœur, Turgeau -Lgliae Bain \^. \<^\\l\$u v}W d'lliUi.M Cercle BeUavu Royal Bank ol Canada -Banque Natioajle \ y t* I • NgI0 .i.*l au-"rince 13M que Nationale Je la Rpublique d llait / u ~ Wi u { d tlaiti, Mtj la Rpublique d'Ilaiti' PatitGova Banque Nationale'.de la fPg e Hu.^w Banque Natioaala de la Rpublique dMlaiti, Jacmel ^T, Ko '""" f " Hure-u du .Hatia -. *ue am.r.oa.ne Itadio Genmral on, i ou vfcAld Kue lu Qnai Bar Terra**.., U.amp e Mars \ nia D. JJ[UneaL i r ^^-at Mart.ne.u, ni.^eau Vida Lon Djan, bdlevue \ a H ne r Au Ville i. Imoad Maagoaa, Peu le Chose N ••"•• ^^1^" Peu d. Villa meVeuve 1. Augoate, Boia-Verna V, la An.oine lalamj r 'hon Rodolphs Honev, l'eu de Chose ;.V.Ha Heebitr A.-elm u geau \,1 a Ed. beapina^e, bell-.vue \illa Itene 1-aubert, bell.vue Villa Mme V.uve Barbaiicourt, Bel cvue u ii Mll Villa llcrmann Patqaiar, feu le Chose -Ville ^"^,33 Va Dr Thbaud, Chemin des Dalles Villa Oawaid Brandi. rtMaaea villa Luc Tbard. Bol.Va.aa Villa Lue ^J !" %SSL Pour vos aainmaadaf ou tout autre rense.guement, s adresser Geo. Jeansme t lo. INN DEUIL Non. avons revu le taire pan du-b'ces. survenu lucr 1 heure du matin, de Madame Veuve Desruisseaux Olermont, ne Marie Kliaabetli Clmence I'''"Us lunraillea >:>t t clbres hier l heures de I aprsmidi en l'glise Sainte-Anne. ] vn\ nombreuses la m il les prouves par ce deail nousenVOyOM ns simeies ond| lancea. al.^-Suzanne Lenglen NEW YORK -jMelle Suzanne Lenplen. championne de tennis du monde, est arrive hier >e* VorU bord du Pari* a. Malle LaafUa ra %  t journalises avec la plu |f*a*a cordialit ai a rpondu i leurs questions. Le nouveau violoniste de Parisiaoa Nous avons recii.uvant-luer, en nos bureaux, l'aimable visite de M. Lucien Duvilla I. le nouveau violoniste de Pari siana. M. DuvillarJ dbuleia le mail a arisiana. JJNoua lui souhaitona le plus grand succs. — m m m Autour des mesure* d'conomie du f gouvernement "^Poincar ?|p*uS — Moins de .|0 imputs siir 50a que c >mpte la cti*mbre ^e aont rend s un. runion c.nivo que pojr aujourd hui dans le b it de pi oies r eontro l.i inpprel sion par le flouvernetnuut des lr.bunaux de prov.nce et de c?rlnes loai-pi'aatnraa Sur quai a te une vingtalua peine ont sign la formule de §r lesUtion. Hue l'rou, en lace de la Banque Nationale Petit accident 4 v.-* \ maritime Ai BvE WALLIS-Alain Gerbault, Jle lameux joueur de tennis et yacht Iman franvais, vient d'arriver d'A%  pia Samoa. II a envoy au l'lit Hpariaieo an cablogramme dans e %  quel il annonce e>ue sou bateau le Pire Crt avec lequel il accomplit tout seul le tour du mon de a bris ses amarres a 1 lie >\al Us et est venu donner contre uu rcif o la quille en plomb a ti a radi Gerb .ult If a ail que ^on b,teauest coiaca eiuie ttaai rocbersaa Ulla fao i au il eum*H 9 ibledeledb K .r de M 00ion et te le rparer avec 1M asala oo am doat i di-pose sur j>iace. II asartqaali e*aoanr tian.,be • %  ivsiop e''qui doit arritai prech.inementlle WalU, lulf-BI Dira t'ai' ne-aue pour ruitlouer le Kire Crt*t aaanaaaHi ^n>^a* ^~ Au sujet de dfies de guerre Ptius— M. Poincar, prsident du conseil, et M. Dariac, prsident dia commissi.iu spetaH des dit te; la chambre, ont eu un long aotrattea aujourd'hui sur la q "S tion des dattes de la France aux Etala Luis't en AJagM rrt. U'apis Le 'i\mps M. t'oincar au rait dmontr M. Dai ae la n OMalti de soumettre la question :.u Parlement aprs la rentra daa chambres c'est -dire la lin d'Cc tobre. M. Dariac, qui s'ellorce ae tuellement depouaserJl'exameD de la question des dettes, a l'intrnlloo de convoquer la commission avant !c I Octobre. Pour Ventente cordiale franco m alie mande A \ par eao!e franoala Paam, 1er Octobre liiterviewt'' paie La afalio , M. Beau, pr-ieal du eoaaail de Praaar, a condamn la gnerre m Hjouiant que la Praaca il i'MUin.gnc, postes l'une p-a >e l'autre au cœar lu vitux n.'.i.d %  fiHa, peutaat aaau rer imUliaun nt la paix en l'.uropc ai lies loul une {.oblique le rapprochement t de conciliation. Pour le record duvolsans escale Par cable Iranais pjjoa Les trres Arrachart laal 11 le reeord du vol ua ebeaie, oui atterri dans la lgion d'EUatirin( Lourg dans l Oural ), pur mita du mauvais temps aprs un vol de 4000 k-lorlrts. Les ioun 01 Par .'ble PARIS. lerOdj Tuutaipedearopn. jeteurs en ctilifj ri.ains et ausWPI liiei • l'Agence IUJJ Hoursaya. au nej^ 8 e franaise reai iue de recevoir WJ 'MonnaireadetaOj MonenlralrtjJi ;r ,WD a rein^^ admiration po r .. n e un que J L. t pour le 9**1*1 enlier. M. J0 \. u Uboiateur M daaHOaai.^ l trappe des grs de .agence' Bcnu HVRALlEi Ca35!r7aai %  • t* -— IL A. DE MATTIS & CO, mpr****** H



PAGE 1

LE MATIN 9 Octobre IQfft ^:>^Mfi^^^^^^/k^^:^^^^^^^^^ Capital : Or Le Boss $Co Agents Gnraux Daiicin^-illoiila^iie Ce Soir Inauguration ETABLISSEMENT de premier ordre situ ;'i Bizoton tout prs del Villa deMonseur Alexandre Villejoint. Les rparations excutes dans la route permettent toutes les vol tures d'arriver facilement au DANCING -MONTAI! N E O on troavera des CONSOMMATIONS de PREMIER CHOIX etl'ORCHESTRE le plus entranant. pTRE costume de bain....votre costume de ville,..! voire costume de soire s;ins compter tous lesj autres articles dont vous avez besoin sont chez 1 PULE AUXILA les prix restent les mmes.... Le lait en poudre le plu.-, mj vogua aux Httb-Unfs Pour l'alimenlHtion des b'bes> et des convalescents. Le seul lait en poudre qui contient les trois vitamines. i n ,ro 8 ndwp-usables lments la nutrition. i l ^ ,iliH d'aprs le procd .lusl-llatmaker . Iiluid i • Mt e ve "' lai de vacbeen poudre, se rapprochant lej ILU ll mH,e "'el. De digestion facile, c'ttt l'aliment ida Hurle bbs. L L n vente cbe/ : !W, L. II. Horet l. % %  5'"* Company Inc. 1 "KSl1 H A Boit, Hapbael Hrouard Savinien Martin, Petit oavi Gee. JSANSME & Co Aowm Of/re d'emploi Nous demandons un[jeune homme srieux comme commis-voyageur de Port au Prince ou de Province pourra vente d-s jTissOJ am icaios et anglais, Provisions am i caines, quincaillerie etc, etc' et aussi pour a surance contre lu cendir>. Salaire minimum,garante % %  'jn i que pjj.cn ;^e sur c ra:n:s sio's Coaaaiasancss angaise-<| .i se composer:! >'• %  JS muslciets &KI | i vont intns-.'s, pour ront nb'aair linlormiliiin ncessaire a stlla ils u Muais ie du Palais, en s'aires< A^/le Bues lpabJioaioe et Prou POJRT-AO PRINCE HA.,,. J kpktme 731 — P.O. Box 63. *mtck* UAUVIMen etCod du prix ;,..,„/„. LIVRES ussi.ji Ei Gruamaiia Larivs et i laui. ... mnu.n i nadal anne snfanlina, brnmmelra Clau le i B0 '" c l,,i ""' lasjHttaiifl Grammaire I ilv| e| i li.unoret •I sx h( ,, e log 4UeMi „„„.,.. tMiu (( ,,, Bdaction anns prp-iritoira i tara anns. L MO) H non anne prparante. ARITIJMETtgl BS: Ley M aanda prpai dora, i: • : Z %  '' ; • • — %  • % %  %  %  %  • %  %  • > %  %  %  -'• %  • '. %  • . JC " l T *.T "•"••• ( •"•'" • 1 i %  %  ""..'•.. %  u "" !l1 ;• %  • •• '" %  -:••A Gaomeine i i ,''• ••' '••>'•"'-: Problmaa sur lu 4 n l-iercicaa d .... u .ur i cs i rgie. Ll 1 1 ,l: v lrM Bl*w simples. Svl abai es i; Uci aveouen.,, :,>..,...,„„,,,. ,;,.,, I: lt tllI ,;,;,'' ' -. '. 0l '•' hdtl8to.roaalnte en.aRtina. i SV. ;' ol,s '^ gneraie.a.a | Uwoire g*.-. graphie. h.-. v ^i,u couis slsmenUi I cou ,aajo i;,d,. : .nn. anf.nl.na tbauvet U 1 *'""•• U, V ,I,,,M; ,„, .„..,,.,„.!„ ,:..' llir!l mown. DicUoonairea Petit Laroaasa iti i ., ^"l"* .""—•'• %  e lmamaire i.iua Je A?Zad T i diaiono. rarrancais. Elwull ; D.cUonnira MgiaM .' %  .•,.-,, ti.., K *..s ag.ai,b.l, uiitution,la l)irecli m prie les parents de croire que colle suspension n'est que mo meatane et que,dans un trs cou l dl i, l'cole, sur avis qui leur t mmmm>r*mmmh;K3) m Fi 9 > w 3 s m uw Oil Tabletv. | Drages dTmlle Foie k Bim I En Btock cher ; Geo. JEANStME & Co. Agents Remerciements Mme Vve Paul Ltorno et sas entants. Mme Vve Lelio ltorno et beeni.ii.i-, ainsi ij'i' tous les autres parent-ci allie, cvuiinent leur. remer UBBSBII el IsurgnUiads tous 1 -s SOD s ji. •; :, Bar TeriDiflos.,. ., iri A r.houneur d'informer sa bienve.nl n,: clienli la I qull tinmll l'tage de son tablis sem-ut, 00 „, Y' exclusivement rserv aux '.nulles o l'on trouvera .O des conroiiim mous .: c r. mil r choix el uni „ lu.cl.s < seront lerfis sur demande. Tellhoos No 7,S6. (g) Ecole des S c encft s Appliaui'es \j deuxime session (lu cou cours d'admission est Qxe au mercredi ' ( Ictobre. Le registre d'inscription esl oaverl au sige de l'Etablisse ment i"" s le^i jours de 9 li .1 midi. I;i Diicclioii ' %  i* J, 6 +.'l %, REVEILS I u* qujbic *^.V.^Si ?!



PAGE 1

-MAii.v -20CT0BREiyM LNEZIOL %  n Aj?if cife el radicalement Supprime le douleur* de la miction £i;its ioutm complication Pa BKE£*3iak£ nergique antiseptique urinaire • i.. i'.;-oi r,'or.:ui wit* %  > Html ii limt us it %  i %  t (ail 'M I T % %  '. !.. lit M I %  %  | I l#ttl y^V? ] i t* 40-Mtvert du PAOBOL • fait l'objet il', i..comaranii jtiun i r >., idiiuile d* IMdcIne de %  Pari? du professeur L'isu;>uUe, mCdocln r::ir ,| | | 4 aiGrluc, ancien ptofcbseui U"s u-les Ce diMealM uavule. • Nous avons eu 1 ooea%  l.m d Mutiler le PAtiOI. I le rsultats toujours t.M'.'llei.: H |-..:r .i i t .i ficut*. ijue o.'ua avotw ul>'.enu* R"UJ p-Ti'. tlaol i"-n niUIUUtf I ..'. .L tu .Ooiuo et oor.itactu. • VAMIANINE Avjrk'.M.ii.i.li.mip | a Peavy l'iyduil utnll/tau; RiiCOVAL fomm\i'j n. %  > icnQut contre le* iditt t. J la o.rj. Oen8 d'autrefoi*.* Vieux souvenirs*,. PAU Pierre Eugne de LESPINASSE En vcnic Aux Armes •• %  . %  Grande Loterie •fci* Consistant en un splendide immeuble sis i 4 v I -M •'ort-au-l*rince avenoe John B ,0 wn No I8f0 72 lots gagnants en espces sous lo H:'ui patronage J un Comit compose Je : 8b V:, MM. Kmile Deslandes, Edouard Bftvs. Alexandre Viliejoint I*. .1. Mexile 8,IKIU BILLETS LE :.(KI| ILLb Inspection Scolaire m. Poit-au|>rince AVIS L'Inspection Scolaire de Poi t au-Pnnce informe les intresss que le concours d'admi?sion .'i l'cole Normale dlus'i tutrices aura lieu au sige de l'tablissement partir du lun ili I octobre prochain. A cette lin. un registre d'ins cri pt ion restera ou ver I en son htel loua les jours de 10 I n s 12 h. i Lot $.2,000 i 1,000 10 100 1,000 20 h $0 1,000 20 Lots P. 80 P .600 20 a 20 4000 100 t 10 1,000 Le steumer "Teviot' est a!Ul du a JEI'H.I .. le 7 Octobre procbtii Il sera Pcit au Prince, lt II i mme moil prenant le ti^t p' i r es potls du nord d l'EuropeLe RtttBier 4Capp Si 1 aciw*• lit aliertiu .1 cmd, la .l Octobre pi<>< li 'in Le itetner "Culebra" est allerdu .lac-iul, le "i M \erabre pro,. fin. Porl ou l'rnce. le i Septen-hie IM8. .I.DAAI. IIP .lr Agent Gnral pour Hati Akimmum ~—..%  C. L Verret karchand Tailleur lo 1822RUB du Magasin de l'Etat Se rrrommstnie au publie et t ta nnoibrama chsntls pour l'laancj de sa coups et la prompte eaeution mise dans lt>s ouvra^ps confie ses soins. La Maison reste ouvert %  jusqu' ',8 lunu s du soir Prix iBoars, (iraul htel De FRANCE P. P. P.vrm/.l. Propritaire CetKtablissementrenomm dont lloge n'est plus laire vient'd'tre compltement restaure et remis neu*. Les chambreront tout le confort moderne, le service irrprochable, le Restaurant soign est de tout premier oidre.llloUl n'ayant rien nglig pour faire plaisir a sa aharmante clientle. Mr. PATRISI.qui narl bientt, apportera son retour de France de nouvelles amliorations qui doaneronl la plus entire satisfactions a tous DJEUNER la CARTE. TABLE dHOTEJ PLATduJOURauCHOIX| Pemion au mois, taemalrt, DOT four Qaymqm mis gratuitement a la disposition des voyageur! Sains, Douches toutes les heures Tlphone : N 34l Dans les Magasins souches a l'Htel, ou trouvera tou tes sortes de'provisions. VINS. I.U.IIIIHS. ( H,\III I I I S, \'I\S d'EspAQNB, de BOUROOONB, d'I IAI IB,GRAND CHOIX de CONSERVES. On v IrOUVC l'arrive, pendant le Sjour.OU au dpart tout ce que l'on dsire au ORANUliO'l EL de FRANCE: P.P. %  \ ijplaire CM me Ntw-Orlans # South luertea Steamship Co fnc I 3 ochainsdpartsdirectspour Fort-au Prince **JE-aiti Le steamer t4 £idshofn* l ayant laiss law-Orl" ans le 28 Septembre sera a Port au l'i'inee le f Octobre. Le Steamer Sneland laissera NeW-Oileans le 5 0 cloDpe stireotiBaal pour Port-au rince. Porl-auPiince, le 2 Ictobre |I9||. Ad IATTEIS ll^o <\qanls > % % %  ... i.... —-^—— w a arf %  %  %  i i %  -m %  —gin—sa—as—s—asss—i ft, Gaelj^ns N o Ru. Koux ou Bonne foi, No 117. Tlphone ; 867 ON TROt Mi : lc tel lin pour tiqusar. — Sucre Htieo blaas et rougt, ito et (\i\\\ Sucre granul ararictin. — Savon pur raisse el en dtail. Ht/, par sac et par livre— Sirop. ()r|i<-al,l lieux, Lof|heia. Ed. Enlve ii Co, \. iioll.', lphuntc] l.sir, J. H. BorJy,|me L. 11. Doret. l'^'j o|ve : s. fi.nlin. En stock chez : R. Broiiai-ri,fsraiicTRue Ho lldl bEO.JEANStME ACo.Agensi Le Rhum Nectar. Le seul llhum qui, tiir d'Alcools naturels oM] diract ment pa>Distillation Simple du Sirop des C^^ n, •' d'u.i Qrtii||j • el lOlljowrsmme p'anlatiou et te taulfd%j rieillit par l'action do temps rit* les dpt* avee eicluwH rifotirei.ie de tous dangeicux Secrets la n' nivie pas et n* duit pas r\lcoo!isrn: ,\ | | 0 q^ i •. en,me les auue P 1 04 1 tirr.iluires et cummu les auties spiritueui. Ce qui n'a jamais t l'ait; Ce.qui ne peut tre dpass. Kola Champagne j F Sjourn Prpar danses conditions rijoureuies D'ASEPSIE' .'; iPrparation Vet' Vente Phai maeie F. SeJOURNi^ Anglt des Hues Kuux et duCertre. 9 110 Rue des Osars, i



PAGE 1

pjRECTEL'R PROPRILTAIRK ^MPRIMEUFi Clment MAQLOIRE Bors VERM 1J58, R ue Amricaine, 1358 NUMERO 20 CENTIMES IDIEN %  TLPHONE N" 242 I ANNE N3915 PORT-AU-PRINCE (HATI) Le pote a une fonclion sociale. Il lui appartient de glorifier le lieau, mais il lui appartient aussi de servir le juste,qui en est la reprsentation la plus leve, les lis ne travaillent point, et ils sont pouiiait mieux vOtus *que Salooion. Jsus a bien lait de le dire et nous taisons bien de le rp. ter. l'Iovis flogh'es SAMEDI 2 OCTOBRE 1926 Le mot de l'Histoire %  a* •s* -w & curit pour leurs eut reprises, d'aiguiller l'ducation de Tha lien vers l'administration, les questious conomiques plutt que vers la politique, del blir pour le Commerce une prquation dans les charges li-calcs, a t, pour parodier un mol clbre, la plus grands pense de l'histoire hatienne. El le mol de reconnaissance, le mot qui devra braver le leiiips.ee ne son! pas les po liticiens d'aujourd'hui qui le diront ; ce mol. les citoyens de demain le retrouveront crit sur une grande page de notre Histoire. Il sera une parole de reconnaissance. Al tendons... v £4r £* j A v A al & • t* K&. w ft • %  £• Y* • -La Supriorit de la Corona .g* Voici quelques uns des avan plages mcaniques de InCORO ''<\.\. %  H g* tft S* A 2).-Encombrement el poids(3 kgs. ) rduits pourjg ransporl facile dans un lgant tui-valise. 3).—Retour automatique du ruban bicolore. JbS" I ). — Mcanisme incassable, \fc >). Clavier pour toutes langues, tous genre dfil Les beaux souoets I )• Echappement extra ,j{4 rapide permettanl les plus j. hautes vitesses dactylograplu ? ([Iles. si %  &3 %  fil ££ c n ture. •Jl? ')•— Visibilit &f 0ibsolue de la totalit du travail en£g, w cours d excution, S ENTREZ POUR DMONSTRATION, CHEZ: MAXWELL .v MOU P. LeTlicrmodou fmTktflucjrc n kt |iii tout If jw Imiilila lli-.v rlauifiirs el H dbat ri lirnml un dwnl ; ti l'hiii rit, .1 l'aube. 111 plu liiitiian ban Un lleuie eiivini||,iiile J'aiimnl |iiM|ii'eu a\.il, l'un .les l'Liloih blancs. M du BUM 1M lieras. PHONE:875 R* lui Varia le ...,, %  Noire œil. BONNETERIE MERCERIE PAUII \ii:i;ii; I MOiil'i: el Unis autres articles franais a trs bon mareli chez : I S* ^ M Denis I'I.M;I.O.\. ej^ li'W, Une du | eupU I lluiik cuttch modle 1926, achete en mai 1926. \ oitiwe en parfait dal Pour condition : voir P. C. TOUSSAINT Interprte, Brigade Marine Corot. Siacm CONSfRVE IgoitVn iXPtlCNtS DEMANDRZ-LC DANS LES PANKUMERIE5. PHARMACIES. TTC. 4vi* important Parmi les bieus qui c imposent la su %  ctission de feu Murad She.a tob se trouve un immeable sis -i Tur^eau, ancienne maison I Inn-1 Castera occupe actuellement par le Club SyrienAl aVve Murad Shemlpb et Meile Gartrads Btln Sasaissb, ^:i file seules hritiers* lu dunoias, avant pour avoc Us tlaAbsl TMard et J. H Dtfiatoui, deiarsal uni ••i dk au 1 . %  > Le seul (fi %-f, i? Sports nn <* contre Jucmel. fa dL 8 Visc m ' ^a| Cl P p cl, ( e "Vue de 4 heure, ** 2 Uer d " F 5? ? Pa rc u ur,K jusque., I)cH I) femain.a li>Yl prs -Uiidi, aura fe n re e d UU T S lfeoi, 1 des loueurs fiWet l'autre 'V'^'l^ : But : i s" li r l ( ;r < ;I Ud P>Painson. 2e me quipe : But: Million. Arrires : Chenet, St-Fort. Demis : Jn-Jcacques, Chipps, Armand ( cap ). Avants : Smith, Philippe Rgnier, Santos, Woolley, ttaig. Entrs gais : 0,30; Tribune 1 (i. A la Croix-des-liout/uets. D e m a i n, l'occasion de la fte du Rosaire, as jouera, sur l;i grande Place publique de la Croix-des-Bouqucts, un match de loot-hall entre une quipe de ''orl-au-Princc al un onze de la Croix-des-Bouquets. LES EQUIPES: Poi t-uu-Priniv. But : A. Au gus in. Arrires: Rigaud II ( cap), Cantevs. Demis : I.. Arclier. Baroay, D Toussaint. Avants : Zphyrin. Mereeron, Maig, Bobas•on, Domingue. Croix-des-Bouquels.— But : G. Augustin. Arrires: A. Emile, A. Paul. Demis : Lalontanl, Maard, A. Blain. Avants : ll.ilaby(cap), V. Jn-Loois, (J. r" ul OlIS cher.'J. B. Toussaint, Rigau UNE PETITION. N avooi reu une ptition o liforenl les noms (les Beprseulauls de 12 Associations spo.-tives allilies II'. S. S. H. et demandant celle-ci une M. Alphonse Si Clood soit adjoint M. Csrdoso comme aide-manager pour acoompagoer l'quipe qui doit partir pour Kingston en Novembre prochain. 4 vendre 1 Dodge Roadster bas pri i condition excellente. S'adresser au |Journa d'origin et de ta-g brication W ..-.•4 franaises contenant toutes les matires indispensables &f •'ij. •; la (onction vitale, entretenant et reconstit 11 int la sant dtlS, ^ tous les organes et tout ge, prvenant conre toute la': j" %  fia Ugueiniellectuellt et physique. £*< *3 A> Rimai*an ,s: %  r 6a e au oii • f ac • ft .r, 4 *<0 UU&VU.U men j, 2 fpi |, sestom s ,-jj. C,^ les plus dlicats. il i : i TJP Piioncan ^H^ " xral uil *^ W JO llUnistAV BjgBjtiaJ | f( d vus mit nsuxJJ "&£ qui cjnstitudnt la base des| a ime .ls u-ii • s aux u s il ap tv •0% porte un complment de valeur nu;n ive. -*i3* En vente g •5^ A POHT-ia-?RINCB rfir Lopp Rlfkrs, A. li'!t; h Pi -inilrt. EmiH3* LeaR Pi -anre, d I: lve, "plionse Ju% "g A SAINT-'.IAIH; 5*5* •C^ Clli'Z : MaJaaie N iulice CISSCB, Vm-. Clmei.l Coicoii, Mme. t,l2 # .,-,4 Lacorhetire&f n2 A! \ (, .N IVIS >v CHEZ: La Croix St. Univ kfM iMigttl l'ebronse, Madi.mw •Ci^ I nt^isle. Cl4 AU CAP-iiAITIKN APtTlTGOAVE ttd, *?: Cl th./. F. Altiri, i,h-Javaux | Cbet : B. P. Keid ^ | Alfred Vieux|* 3 | Seul Ilsprssotant p—r Hait! j:,*. •ClJ CHBZ: Simon Vieux, L .% le Dereix, B. N. Sada, S Dsir. m ... voit l'tal dplorable dam lequel se trouve une grande partie da la rus Romain. Les branelles des arbres qui bordent 1rs proprits des deux cols cl. la rue qui est trs troite, se croisent au-dessus de la chausse. On y passe cornaM sous une vote. ... verrait avec satisfaction lemnndage da cea gj-ands arbres. ... a vu, mardi soir. .1 la rue des Fronts l irta, un jeune fianc pu taisait s;i euur j s;i < humante promise. Les deux amoureux laieir assis sous la galerie, devant le grand cial bleu refltant toute leur i'uiie, el pauj chaienl (mite la tendresse de leurs deux cours. Mais une \ ieille sortit de la maison et, trouvant que la demi obscurit de la rue ne cachait point assez au\ yetu indiscrets les panelieiiieiils des deii\ jeu. ns tourtereaux, revche, leur ordonna de rentrer. Les ftaiu obi ren I. ^... voit toujours BUT la faade de la maison ou logeai! la (.. I). B.. 1 mdes Miracles, l'enseigne indiquant le sige du Tribunal des Honorables Juges. KsI-CC une plaque commmorative ? ... a vu. mardi son. ,i la Grand' Bue. des gamini qui ai lusau ni lancer les pierres contre l'hor loge lu March Valli. ac. | n gen larme dans le quai lui. durait de quoi surveiller. ... a vu. mercredi matin, au Champ de Mars, deux mannes aussi sages que Salomon. Deux bussdescendaient la grande ai < nue de la Plate. Les deux soldats hlrent l'un d'entre eux; mais les deux cochers arrivrent en mme temps. Dans quel v< lu cule prendre place? Lee deux mannes rellehirent un instant et chacun il'eux s'installa dans l'une des voulues. Sflloiiion ne pourrait point t,ft plus juste. ... a vu, devant Psriaianas Isa belles affiches qui annoncent ls PrinceSSC BU! Clowns. ... se boite la paup.eie pour voir, dimanche, film sur l'cran. as magninqud ... a vu. l'autre jour, |„ ,,„. des Casernes, une riolifte querelle de lemiiies. une pseudoniadameJ a ( ( onipa-nee ,| r (l et de I. plusieurs Ibis nomim e" savonn.ni N.. h, propritaire d pique-nfque de Bizoton, pour une somme de 20. ?i doilara quelle Im avait,dit-elle, jadis prte. \. SU! I bon esprit de v


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06831
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, October 02, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06831

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
pjRECTEL'R PROPRILTAIRK
^MPRIMEUFi
Clment MAQLOIRE
Bors VerM
1J58, Rue Amricaine, 1358
NUMERO 20 CENTIMES
IDIEN

TLPHONE N" 242
I ANNE N3915
PORT-AU-PRINCE (HATI)
Le pote a une fonclion sociale.
Il lui appartient de glorifier le
lieau, mais il lui appartient
aussi de servir le juste,qui en
est la reprsentation la plus
leve, les lis ne travaillent
point, et ils sont pouiiait
mieux vOtus *que Salooion.
Jsus a bien lait de le dire et
nous taisons bien de le rp.
ter. l'Iovis flogh'es
SAMEDI 2 OCTOBRE 1926
Le mot de l'Histoire
a*
s*
-w & 1 *- *x"4-' *.*? *-*-
Iriomi
Iconsu
leurres
. le veuille on non, il y
fiai lard, une grande
je rendre au prsident
|dtla Rpublique: c'est,
ja'it a su pucilique-
ber d e s politi-
^rnsui'te qu'il a toujours
ner l'oreille uux lcri-
Bonsdu petit groupe d'-
fc mcontents a I lei 111 s
Itursintrls personnels,
claniiitinr.s de funati-
Ineujjles du systme par-
itaire, svslme que d ail-
[s'il tant parler Iranclie-
tfloiis n'avons jamais eu
pour ne reeliereher,
tpartout, que ce qui
CBtait une garantie pour
rde la nation, une sau-
ipour la vritable ti-
ldes citoyens.
[cesens, le premier et le
Innstant souci du (ihef
bta t la consolidation
pivede In paix publique
Conscration tait dans
Mon de 1U1." libre-
cnlie par nous. A
m moment, des liai-
p:sr l'on ne sait
[imaginaires appts,
i|wr un mirage politi-
tait pourtant as-
Jde dcouvrir, pre-
Ue mensonge et l'ir-
I* berant de rves
Nes,(l illusions et d'u-
Msables suscitrent
pays uncatmos-
rthaulle de reven-
"Maineuses et de pas-
^urexcilation popu-
;fjpilleurs, avant
J.'ls seinpressaient
ipJr largement.
"J enl Borno, ds le
'clairdails toutes ces
Cq'.sousp(lexte
"esdroitsd.. pen-
epuvert de reven-
'""l'onales.so.sle..-
^on patriotique,
du roupe dagio-
*w renoncer
J* nfastes de ja-
& encore reeom-
Je,a,,)i,t' ou lace
t* la.|,atnt'- Le
.pl.vinlement di-
U. Borno. e Ses,
rj^.lromper par les
]" """* arrive. e
pouvaient Se rsoudre se d-
pouiller du (. vieux dmon r-
volutionnaire cl a s'engager
sincrement dans la voie tra-
ce par le statut politique ac-
tuel du Pays.
Mais,d la premire heure,
le Prsident Borno eut la ter-
me volont de ne point per-
mettre qu' aucun moment la
paix publique,celte paix bien
misante ne lut trouble. Il
comprit bien, ce que les
autres comprenaient a ussi,
mais s'en moquaient, que
toute agitation politique, tout
trouble qui surviendrait dans
l'ordre public tabli, aurait
pour rsultai immdiat, pour
consquence inluctable la
lie,
perte de tout 1 ce qui avait pu
tre sauv . Il comprit que
c'tait lui, et lui seul, Chef
du Pou voir constitutionnel de
la Nation, qu'incombait la d-
fense nationale ; et que, ce
peuple dont les politiciens
taisaient mouvoir la niasse
ignorante ct crdule comme
des marionnettes, il (allai! le
sauver mme malgr lui-
mme.
Hve magnifique!
Cependant |a responsabilit
tait lourde. Le Prsident
Borno n'y a pas, un seul Ins-
tant, lailli. Abreuv d outra-
ges, accabl d'injures, il a (ail
lace a l'orage, brav la temp-
te. Tous ses efforts tendus
comme l'acier le plus solide,
il a ferm les yeux sur le pas-
s, le prsent e"l leurs haines et
leurs passions ont peu compt
pour lui. Mais il a plong ses
regards loin dans l'avenir.
Il s'est dit : la Paix d'abord.
La Paix, voil la garantie de
l'avenir, voil ce qui lera des
citoyens de demain de vrita-
bles deleiiseurs.de loyaux ser-
viteurs de la Patrie.
El. avec la plus terme vo-
lont, avec l'nergie la plus
raie et |a plus fldpnjrablc, il a
fond la paix publique sur des
bases sol ides. Dieu lasse que
la politique des hommes d'hier
ne prvaille contre elles I
Dj cette excellente mtho-
de politique d'ordre et de dis-
cipline a produit d'heureux et
apprciables ellels. A la laveur
de celle paix, le peuple se d
tourne peu peu des turbu-
lences et des agitations politi-
ques, il comprend aujourd'hui
que seuls Tordre et le travail
ul assureront, l'intrieur,
prosprit el grandeur^ Texte
rieur.respecl el considration.
L'agriculteur sme el bche
son champ, dans les villes, les
petites industries se dvelop-
pent, le trafic par camions au-
tomobiles a pris une grande
extension, les commerants,
malgr les difficults qu'ils
prouvent du lait de la situa-
tion conomique trouble du
monde entier, organisent, cha-
que iour, de trs belles ins-
tallations commerciales. Tout'
cela dnote le got que l'ha-
tien, de plus en plus, prend air
travail, la satisfaction qu'il
prouve aujourd'hui dans Pet-
fort personnel.
Nous savons bien que le Ira
vail n a point encore l'organi-
sation, le dveloppement qu'il
aurait du avoir dans le
Pays. Mais la la 11 te en est
moins au gouvernement qu'-
aux citoyens eux-mmes qui
ont toujours prfr engager
leurs capitaux dans les lutes
civiles plutt que d'organiser
l'industrie et le travail dans
leur Pays.
Mais avec la pai.x et l'ordre
qui, aujourd'hui, rgnent dans
toute Itendue de la Rpubli-
que, pour emprunter un vieux
mot de NOS chefs militaires,
peu peu,lentement peut tre,
mais srement le travail soi-
gan sera chez nous, se dve-
loppera, amnera pour I Ul
l'aisance et la vritable ind-
pendance.
Cette uvre politique et r-
novatrice du rsident Homo
a t immense, dette pense
d'assurer, par tous les mo-
yens, la Paix au Pays, la qui-
tude aux familles, aux labo-
rieux, aux travailleurs la s>-
curit pour leurs eut reprises,
d'aiguiller l'ducation de Tha
lien vers l'administration, les
questious conomiques plutt
que vers la politique, del
blir pour le Commerce une
prquation dans les charges
li-calcs, a t, pour parodier
un mol clbre, la plus grands
pense de l'histoire hatienne.
El le mol de reconnaissan-
ce, le mot qui devra braver
le leiiips.ee ne son! pas les po
liticiens d'aujourd'hui qui le
diront ; ce mol. les citoyens
de demain le retrouveront
crit sur une grande page de
notre Histoire.
Il sera une parole de re-
connaissance. Al tendons...
'v4r * j A v a
- al & t* k&. w ft Y*
-La Supriorit
de la Corona
.g* Voici quelques uns des avan
plages mcaniques de InCORO
''<\.\.
H
g*


tft

S*
A
2).-- Encombrement el poids(3 kgs. ) rduits pourjg
ransporl facile dans un lgant tui-valise.
3).Retour automatique du ruban bicolore. JbS"
I ). Mcanisme incassable, \fc
>). Clavier pour toutes langues, tous genre d- fil
Les beaux souoets
I ) Echappement extra
,j{4 rapide permettanl les plus
j. hautes vitesses dactylograplu
? ([Iles.
si
&3
fil

cn ture.
Jl? ') Visibilit
?0-
ibsolue de la totalit du travail eng,
w cours d excution,
S Entrez pour dmonstration, Chez:
MAXWELL .v MOU P.
LeTlicrmodou
fmTktflucjrc n kt |iii tout If jw Imiilila
lli-.v rlauifiirs el H.uis l'oiubrr,nioriif ri Irol.lr llirriiinilnii rluiine
CidaTm, irsw,chin n II mort | rula.
Un ^onl l'Iirk, Ivp, PtulipM, trlla ;
tai, sun.nu lli|ijiuliii' ri l'aiMsk literie,
Hi'iHTt'iil l'iM.uIroii ral ,i !.i lurrir '
leurs nm ddnrdti d Uswi Maunl b.
Telle unr floniMin le IJs ftSll f.llli lie,
l.,i nu sri .iiiv Je,n Iwrdf driierritfn mkWc,
Un |mi(ui> H dbat ri lirnml un dwnl ;
ti l'hiii rit, .1 l'aube. 111 plu liiitiian ban
Un lleuie eiivini||,iiile J'aiimnl |iiM|ii'eu a\.il,
l'un .les l'Liloih blancs. M du BUM 1m
lieras.
Phone:875 R*
lui Varia le
...,,

Noire il.
BONNETERIE
MERCERIE
PaUiI \ii:i;ii;
I MOiil'i:
el Unis autres articles
franais a trs bon
mareli chez :
I
S*
^ M..... Denis I'i.m;i.o.\.
ej^ li'W, Une du | eupU
I lluiik cuttch modle 1926,
achete en mai 1926. \ oitiwe en
parfait dal Pour condition :
voir P. C. TOUSSAINT
Interprte, Brigade Marine
Corot.
Siacm
CONSfRVE IgoitVniXPtlCNtS
DEMANDRZ-LC DANS LES
PANKUMERIE5. PHARMACIES. TTC.
4vi* important
Parmi les bieus qui c imposent
la su ctission de feu Murad She.a
tob se trouve un immeable sis -i
Tur^eau, ancienne maison I Inn-1
Castera occupe actuellement par
le Club Syrien-
Al a- Vve Murad Shemlpb et
Meile Gartrads Btln Sasaissb, ^:i
file seules hritiers* lu dunoias,
avant pour avoc Us tlaAbsl TMard
et J. H Dtfiatoui, deiarsal uni
i dk au1 taal la vu ej l.i dim proprit.
Pari au Pnnce, le 18 S-ntemtire
19i JMUMCE ETIENNE ls
Angle des Hues du Ma (/asm de
l'Etal et ns l'ronls-'oiis
Vient de recevoir Chapeaux
garnis pour dames.
W i< A f. vV vSr A et f rV Ac f j A A A et et et \
3

'.>.>
Le seul

(fi-

%-f,
i? Sports
nn<* contre Jucmel.
fa* dL8.Visc m' '
^a|ClPpcl,(e "Vue de
4 heure, ** ,2Uer. d"
F 5? ? Pa.rc u-
ur,K' jusque., I)c-
H

I)
femain.a
li>Ylprs-Uiidi, aura
fenree'dUU TS
lfeoi,1des loueurs
fiWet l'autre
'V'^'l^ : But :
i's"lirl(,;r<;-
I UdP>- Painson.
2e me quipe : But: Million.
Arrires : Chenet, St-Fort. De-
mis : Jn-Jcacques, Chipps, Ar-
mand ( cap ). Avants : Smith,
Philippe Rgnier, Santos, Wool-
ley, ttaig.
Entrs gais : 0,30; Tribune 1 (i.
A la Croix-des-liout/uets.
D e m a i n, l'occasion de la
fte du Rosaire, as jouera, sur
l;i grande Place publique de la
Croix-des-Bouqucts, un match
de loot-hall entre une quipe
de ''orl-au-Princc al un onze de
la Croix-des-Bouquets.
LES EQUIPES:
Poi t-uu-Priniv. But : A. Au -
gus in. Arrires: Rigaud II(cap),
Cantevs. Demis : I.. Arclier. Ba-
roay, D Toussaint. Avants : Z-
phyrin. Mereeron, Maig, Bobas-
on, Domingue.
Croix-des-Bouquels. But :
G. Augustin. Arrires: A. Emi-
le, A. Paul. Demis : Lalontanl,
Maard, A. Blain. Avants : ll.i-
laby(cap), V. Jn-Loois, (J. r"
ul
OlIS
cher.'J. B. Toussaint, Rigau
UNE PETITION. N
avooi reu une ptition o li-
forenl les noms (les Beprseu-
lauls de 12 Associations spo.--
tives allilies II'. S. S. H. et
demandant celle-ci une M. Al-
phonse Si Clood soit adjoint M.
Csrdoso comme aide-manager
pour acoompagoer l'quipe qui
doit partir pour Kingston en
Novembre prochain.
4 vendre
1 Dodge Roadster bas pri i
condition excellente.
S'adresser au |Journa
d'origin
et de ta-g
brication W
..-.4 franaises contenant toutes les matires indispensables ?'ij.
. ; la (onction vitale, entretenant et reconstit 11 int la sant dtlS,
^ tous les organes et tout ge, prvenant conre toute la- ': j"
fia Ugueiniellectuellt et physique. *<
*3 a> Rimai*an ,s: r6a',e au oii fac ft
.r,4 *-<0 UU&VU.U men, j,2 fpi, |,sestom, s ,-jj.
C,^ les plus dlicats. il
i:i TjP Piioncan ^H^ " xral ,'uil*^
W JO llUnistAV BjgBjtiaJ |f(d vus mit nsuxJJ
"& qui cjnstitudnt la base des| a ime .ls u-ii s aux u s il ap tv
0% porte un complment de valeur nu;n ive. -*i3*
En vente g
5^ A POHT-ia-?RINCB rfir
Lopp Rlfkrs, A. li'!t-;. h Pi -inilrt. Emi- h3*
LeaR Pi -anre, d I: lve, "plionse Ju%
"g a saint-'.iaih; 5*5*
C^ Clli'Z : MaJaaie N iulice CISSCB, Vm-. Clmei.l Coicoii, Mme. t,l2#
.,-,4 Lacorhetire- ?n-
2 A! \ (, .N IVIS
>v CHEZ: La Croix St. Univ kfM iMigttl l'ebronse, Madi.mw
Ci^ I nt^isle.
.Cl4 AU CAP-iiAITIKN APtTlTGOAVE ttd,
*?: Cl th./. F. Altiri, i,h-Javaux | Cbet : B. P. Keid ^
| Alfred Vieux|*
3 | Seul Ilsprssotant pr Hait! j:,*.
ClJ CHBZ: Simon Vieux, L
.% le Dereix, B. N. Sada,
S Dsir.
m
... voit l'tal dplorable dam
lequel se trouve une grande par-
tie da la rus Romain. Les bran-
elles des arbres qui bordent 1rs
proprits des deux cols cl. la
rue qui est trs troite, se croi-
sent au-dessus de la chausse.
On y passe cornaM sous une
- vote.
... verrait avec satisfaction le-
mnndage da cea gj-ands arbres.
... a vu, mardi soir. .1 la rue
des Fronts l irta, un jeune fian-
c pu taisait s;i euur j s;i < hu-
mante promise. Les deux amou-
reux laieir assis sous la galerie,
devant le grand cial bleu refl-
tant toute leur i'uiie, el pauj
chaienl (mite la tendresse de
leurs deux cours.
Mais une \ ieille sortit de la
maison et, trouvant que la demi
obscurit de la rue ne cachait
point assez au\ yetu indiscrets
les panelieiiieiils des deii\ jeu.
ns tourtereaux, revche, leur
ordonna de rentrer. Les ftaiu -
obi ren I.
^... voit toujours but la faade
de la maison ou logeai! la (.. I).
B.. 1 m- des Miracles, l'enseigne
indiquant le sige du Tribunal
des Honorables Juges. KsI-CC une
plaque commmorative ?
... a vu. mardi son. ,i la Grand'
Bue. des gamini qui ai lusau ni
lancer les pierres contre l'hor
loge lu March Valli.ac. | n gen
larme dans le quai lui. durait
de quoi surveiller.
... a vu. mercredi matin, au
Champ de Mars, deux mannes
aussi sages que Salomon. Deux
bussdescendaient la grande ai < -
nue de la Plate. Les deux sol-
dats hlrent l'un d'entre eux;
mais les deux cochers arrivrent
en mme temps. Dans quel v< lu
cule prendre place?
Lee deux mannes rellehirent
un instant et chacun il'eux s'ins-
talla dans l'une des voulues. Sfl-
loiiion ne pourrait point t,-ft
plus juste.
... a vu, devant Psriaianas Isa
belles affiches qui annoncent ls
PrinceSSC BU! Clowns.
... se boite la paup.eie pour
voir, dimanche,
film sur l'cran.
as magninqud
... a vu. l'autre jour, | ,,.
des Casernes, une riolifte que-
relle de lemiiies. une pseudo-
niadameJ a( (onipa-nee ,|r (l
et de I.. plusieurs Ibis nomim e"
savonn.ni N.. h, propritaire d
pique-nfque de Bizoton, pour
une somme de 20. ?i doilara
quelle Im avait,dit-elle, jadis
prte. \. SU! I bon esprit de
v


LE MATIN- I Octobre 1**26
ne point rpondre aux insulte
destrois pronnelles qui soule-
vrent un grand moi dans le
quartiei.
...lesrevit,le lendemain npi
midi .1 Bizoton, toujours pes
t ml, injuriant, curai^ lesgens
par leurs propos.

... voit, dani les marchs pu-
blics, une nue le vagabonds
qui ne vivent que le rapines.
Ils sont continuellement aux
aguets, surveillant les moments
d'inattention des malheureuses
marchandes OU des petites lion-
nes qui sont aux provisions poul-
ies dtrousser.
... verrait avec plaisir l.i foli-
e dbarrasser les marchs de
ces parasiies.
...a vu. la rue du Boulevard
des Neuves, deux jeunes lilles
qui, des fentre de leurs mai-
sons qui sont .situes l'une en
face de l'autre, se parlaient cou-
titre par dessus la l!<>- des pas-
sants. Lune d'elles voulut mon-
trer son OUVragC son amie.
elle enroula l'omet autour d'un
petit morceau de bois et, par
dessus la rue jeta le tout vers
l'autre lentre.
... vit le petit morceau de DOIS
arriver seul bon port; quant
a li pice de couture, elle s'-
ploVS dans fe soleil, s'y balana
lgrement comme un grand oi-
seau blanc et alla loul douce-
ment se | oser Sur la capote
d'une auto qui passait c'est ^n<-
belle chemise femme de bap-
tisle line, parluniee et linenient
brode.
I.'auloinohiliste rapportera-t-il
ce prcieux cadeau que lui a lait
le hasard"
... verra.
C'est du Fer
que votre
Sang a besoin
Le sane qui ne contient pas le (er, manque dm
force et il' vitalit. C'eat du sang appauvri qui
cause facilement de la fatigue, manque d'nergie,
puisement nerveux et un sans nombre de sensa-
tions pessimiste et calamiteuses. Le fer eat u
des lment principaux de notr alimentation
quotidienne; mais beaucoup de personnes usent
beaucoup plus d'nerv qu elles n'en produisent
et d'autre n'ont pas assez de vitalit pour ex-
traire suffisamment d'nernie de leurs aliment.
C'est pour a que tant de personnes faiblea,
nerveuses, qui s'i fatiguent facilement et sentent
ieurs forces et vigueur s'puiser, ont besoin du
puissant reconstituant le Fer Noiat, qu'ur
grand nombre de mdecins emploient dans leur
pratique pour reconstituer le prcieux fer dan
le sung. La Fer Nuxat contient du fer organique
comme celui du sang mme, et ses rsultats bien-
f. i.nts sur l'organisme peuvent s'apptreevoir
<'is les premin ; dose.
Gnralement deux semaine sont suffisante
pour en reconnatre son action reconstituante de
toutes les forceti.
En ju:'i > A \ tre gant ri vous ne vous sentez
pas rc Viste et vigoureux, prenez le ^^
Fer Nuvat et remarquez les rsul- aaMBji
ii' Ai/'i-d'hiiimme vous pouvez
l'ai '. i-Ut i ni-i vo're pharmacien.
----------------------------------
1.9 damand* p >ur le F'er Nuxal a
,.:ide et immdiate que M .s
n'ai |' >'u le Kinps ; '
c| :,iies pour temporalli
toi spagnol que nous
,. lub ns a ilrrnle. Vous tri u-
. ni que Uacon deaiMOM-
t:.. taaenFn .ais.
(BBl BBBBBBBBBBaSBBBBBJCaMBl
Avis
Au Champ
du Mars
La rentre des classes
Au dbut le la semaine, le
bruit l'tant rpandu Port-au-
Prince que la rentre des classes
qui etiain. -I Oclobre, serait ajour-
ne cause les CBS le livre
typhode constate A la Capitale,
lions avons cherch avoir des
renseignements prcis ce sujet.
Nous sommes en mesure d an-
noncer aux lamillea pie lea va-
caneea seront bel el bien closes
dimanche prochain el que. mar-
di, aprs la messe traditionnelle
du Saint-Esprit, laa portes les
coles seront ouvertes au\ co-
liers.
Allons, petits, tune-, les va-
cames Au travail !
Les travaux l'embellissement
du Champ de Mars se pouraui
vi nt activement.
On plante le nouveaux arbres
le long les alles, on construit
de nouveaux gols, ou tablit
de nouvelles pel uses. Ce sont
des travaux 1res utiles; et lors-
qu'ils seront compltement ache-
vs, notre Champ de Mars >l-
l'rua le plus beau coup-d'il
constituera ! pics charmant
lieu le promenade.
Le 'Sa Serpent'
L'an se rappelle que nous di-
sions, mercredi lernier, que la
Koyal Mail Co. comptait pou-
voir renflouer la carcasse du
navire eu se sel vaut de la mme
armature qui, pensait-on, n'avait
tas t coin p 1 l e m e n I mise
Hors d'usage par l'incendie. En
consquence, le navire a t
conduit au dock de Bizolon.
Cependant un ofllciei de ma-
rine spcial du Lloyds, qui est
arriv a Porl-au Prince hier ma
tin, a dclar, aprs un examen
minnlieUX tes restes dtl bateau,
que loute reconatruclion tait
impossible.
(,e Sea Serpent est loue
irrmdiablement pcnlu.
!
Attention i la lpreuM
N>us signalons l'attention
du Service National d'Hygine
Publi|ue. une marcliaudi-le
Iruits qui stationne ordinnire-
Im., | rangle des rueal>hnne-
,-v et Rpublicaine el donl ls
mains, les ambes le visais mt
couverts de pustules el d cailles
de la terrible maltd.e qUI est la
lnre. .
*Si l'on songe que le microbe
de ce mal. en polluant les Iruits
me Vend cette malbeureuse.
peut se rpandre et roinnui.n-
quer la mala.lie des centaines
de personnes, surtout aux en-
tants, l'on verra tout le danger
qu'il va a laisser la lpreuse cir-
culer dans les rues.
Nous esprons que le Senne
N itional d'Hygine prendra les
mesures qui conviennent
Offre d'emploi
On demande une bonne ni
tarire pouvant travailler a la
main oui la machine *paoale.
S'adresser, Qrand Rue No 1738,
[,, maringouin
1 Acadmie
La maringouin, notre marin-
gouin, oui lui-mme vient de-
voir l'honneur le voler st.us la
Coupole.
En effet, la sance du 27 aot
dernier de l'Acadmie a t
presqu'entirement consacre a
la rvision du Dictionnaire que
les .") Immortels prsents cette
sance, le Marchal Joflre, MM.
Ren Domine. Henry de Kc-
gnier, Louis liartbou et Henri
Jrinoiul, oui pouss, jusqu'au
mot maringouin qui al admis.
Ordre des Avocats du ,
Barreau de Puilau- rince
Meseieii lee \*oaaU >'e eeoar
i ,i i sont int'onii s q par dp-
cha 1 Seerlaire e>Etet ae J>c r
tein.nl te la Jufltlca i'Oidre est
invit assister au Te deum qui
sera chaul a la Cattidrde le i
Octobre cours ut S heures du
malin, 1 occasion le l'ouverture
des l'iihiinaux et des coles.
Port an l'ri.ice.le ter Oct.l9i6
Sicplun ALERTE
Fta des tmaax t
de la Commission,
Cadastrale
\vanl-luer, le Commissaire
du Gouvernement eecompagn
ml |u de Pais ae sont praen-
ts au Dpartement de llntneui
il oui tait l'inventaire les ar-
chive, les hv.es d dumalne
d la Commission Cadastra
Centrale le la Rpublique.
L'est la bu de 11 mission con-
lii a cette Coiiuniaaiou qui
cesse d'exister | *
II si porl la connaissan-
ce du public cl lu [ nmmerce,
que la
Wl siIndia & S 04 :! MElUI v
Teadi,\g Company (Wisatco)
cesse d'exister el est en liqui-
dafion. telle liquidation ilpil
se lait c par les soins de w
maison
Y<>\ Si ( KENDORI I,
BOENDBL &-C0
Socit en Commandite, cre
cl tablie Hambourg, qui
prendra, en Hati, les suites
des nu-aires de la West -1 aiclisa
& sont b America Trading
Company partir de celte
dale.
port-aii-Printc, le 1er Octo
lire 1926.
WI3A-TCO
i: Liqu'dalion.
11 est port la connaissan-
ce du Public et du Commerce,
que la maison Airruit Von
Sk<:kk.ni>oiu-t, tablie Jacmel
s'est fusionne avec la Socit
en Commandite cre Ham-
bourg sous la dsignation Von
Seckendorff, Roendel & Co
qui prendra \e suite des allai-
ns de la maison Vrlur cou
Seckenclorfl, avec possil el ac-
tif partir de cette date sous
la mme direction el adminis-
tration.
Jacmel.le 1er Oclobre 1026.
.\lill i; VON SECK.BNDORFF.
II est p ni .i la connaissan-
ce du Public et du Commer-
ce, que la S icit en Com-
mandite, cre Hambourg
suis la rais.m sociale Von
Segkendorff, Boendsl & Co
prendra partir de cette date
les suites des ail;.ires de la
West-India & Soi ru \lliu.\
Trading Company ( Wisatco)
en dissolulion el en liquida-
tion, ainsi que sous la mme
direction il administration
elle de la maison Ami R Vos
Si (ki.NDoiti r. tablie Jacmel
avec laqqelle elle s'est lasio::-
ne.
Port-au-Prince,le lerOctobre
1926.
Von SicKi-.Mioni'r,
Boendel cV Go.
Sis Side In
Chacun recherche pour sa soi
i>e de samedi un divertissement
quelconque.
L'un la passe dans les lan-
cinas, l'autre, en promenade,un
troisime.avec son anleurlavori;
mais de loul cela, l ien lie vaut
une soire de samedi ou le li-


fiS r ,., t, mmnierce en particulier sont aviss qu pa.br du i ()ctol^|
% laBte V b! NSI! VAX /eLL & Mon B sera clange en celui de M(,S|
% & LLe.i affaires conlinuen.nl sous la mme direction, sans aucun changement,
4 la "?lUT rno^^n^^^M L'immeuble que nous occupons
luellcSnt C-X*. ^ * communications doivent tre odresses; '
8 ..Aim i) I t I lt.ll
\vis Gommer
.ment l'ori-au-rrime, ...........
MOIIR & LAIUR
p 0 BOX M
Port-au-Prince
Hati
adresse Tlgraphique:rD0A WELLVm\ au Prince
53
<' )
Wiesnow-Hertil
| aaBBBBBBaBBBBBBaSaBBBBl
manche passe :
SEA SIDE
les Seules Peintures InaUrables
rngadonde.,s>ein.u..s,,.....nablement appliqu Iteouvre TOOpied. lHl*4(
les importanls diticea o notre peinture a te employe : _E ,. Jep0rldeNi
EgllM du SicrCur, Turgeau -Lgliae Bain\^. \<^\\l\$uv}W d'lliUi.M
Cercle BeUavu Royal Bank ol Canada -Banque Natioajle\y t* I NgI0.i.*l
au-"rince 13m que Nationale Je la Rpublique d llait / u~ Wi"u" {d tlaiti, Mtj
la Rpublique d'Ilaiti' PatitGova Banque Nationale'.de la fPge Hu.^w
Banque Natioaala de la Rpublique dMlaiti, Jacmel ^T, Ko '""" f"
Hure-u du .- Hatia -. *ue am.r.oa.ne Itadio Genmral on, i 'ou vfcAld
Kue lu Qnai Bar Terra**.., U.amp e Mars \ nia D. JJ[UneaL i r ^^-at
Mart.ne.u, ni.^eau Vida Lon Djan, bdlevue - \ a H ne r Au ,
Ville i. Imoad Maagoaa, Peu le Chose N " ^^1^" Peu d.
Villa me- Veuve 1. Augoate, Boia-Verna V, la An.oine lalamj r
'hon Rodolphs Honev, l'eu de Chose ;.V.Ha Heebitr A.-elm u geau
\,1 a Ed. beapina^e, bell-.vue \illa Itene 1-aubert, bell.vue
Villa Mme V.uve Barbaiicourt, Bel cvue ,uiiMll.
Villa llcrmann Patqaiar, feu le Chose -Ville ^"^,33
Va Dr Thbaud, Chemin des Dalles Villa Oawaid Brandi. rtMaaea
villa Luc Tbard. Bol.Va.aa Villa Lue ^J%SSL
Pour vos aainmaadaf ou tout autre rense.guement, s adresser
Geo. Jeansme t lo.
INN
DEUIL
Non. avons revu le taire pan
du-b'ces. survenu lucr 1 heure
du matin, de Madame Veuve
Desruisseaux Olermont, ne Ma-
rie Kliaabetli Clmence I'''"-
Us lunraillea >:>t t cl-
bres hier l heures de I aprs-
midi en l'glise Sainte-Anne. ]
vn\ nombreuses la m il les
prouves par ce deail nousen-
VOyOM ns simeies ond|
lancea. al.^--
Suzanne Lenglen
NEW YORK -jMelle Suzanne
Lenplen. championne de tennis
du monde, est arrive hier >e*
VorU bord du Pari* a. Malle
LaafUa ra t journalises
avec la plu |f*a*a cordialit ai a
rpondu i leurs questions.
Le nouveau violoniste
de Parisiaoa
Nous avons recii.uvant-luer,
en nos bureaux, l'aimable vi-
site de M. Lucien Duvilla I.
le nouveau violoniste de Pari
siana.
M. DuvillarJ dbuleia le
mail a arisiana.
JJNoua lui souhaitona le
plus grand succs.
.-----m m m----------
Autour des mesu-
re* d'conomie du
f gouvernement
"^Poincar
?|p*uS Moins de .|0 imputs
siir 50a que c >mpte la cti*mbre ^e
aont rend s un. runion c.nivo
que pojr aujourd hui dans le
b it de pi oies r eontro l.i inpprel
sion par le flouvernetnuut des lr.-
bunaux de prov.nce et de c?rl-
nes loai-pi'aatnraa Sur quai a te
une vingtalua peine ont sign la
formule de r lesUtion.
Hue l'rou, en lace de la Banque Nationale
Petit accident
.4v.-* \ maritime
Ai BvE WALLIS-Alain Gerbault,
Jle lameux joueur de tennis et yacht
Iman franvais, vient d'arriver d'A-
pia Samoa. II a envoy au l'lit
Hpariaieo an cablogramme dans e
quel il annonce e>ue sou bateau le
" Pire Crt avec lequel il ac-
complit tout seul le tour du mon
de a bris ses amarres a 1 lie >\al
Us et est venu donner contre uu
rcif o la quille en plomb a ti
a radi Gerb .ult If a ail que ^on
b,teauest coiaca eiuie ttaai ro-
cbersaa Ulla fao i au il eum*H
9ibledeledbK.r de M 00ion
et te le rparer avec 1m asala oo
am doat i di-pose sur j>iace. II
asartqaali e*aoanr tian.,be
ivsiop e''qui doit arritai pre-
ch.inementlle WalU, lulf-BI
Dira t'ai' ne-aue pour rui-
tlouer le Kire Crt*t .
____aaanaaaHi ^n>^a* ^~
Au sujet de df-
ies de guerre
Ptius M. Poincar, prsident
du conseil, et M. Dariac, prsident
d- ia commissi.iu spetaH des dit
te; la chambre, ont eu un long
aotrattea aujourd'hui sur la q "S
tion des dattes de la France aux
Etala Luis't en AJagM rrt. U'a-
pis Le 'i\mps M. t'oincar au
rait dmontr M. Dai ae la n -
OMalti de soumettre la question :.u
Parlement aprs la rentra daa
chambres c'est -dire la lin d'Cc
tobre. M. Dariac, qui s'ellorce ae
tuellement depouaserJl'exameD de
la question des dettes, a l'intrn-
lloo de convoquer la commission
avant !c I Octobre.
Pour Ventente cor-
diale francomalie
mandeA \
par eao!e franoala
Paam, 1er Octobre liiterviewt''
paie La afalio , M. Beau, pr-i-
eal du eoaaail de Praaar, a con-
damn la gnerre m Hjouiant que
la Praaca il i'MUin.gnc, postes
l'une p-a >e l'autre au car lu
vitux n.'.i.d fiHa, peutaat aaau
rer imUliaun nt la paix en l'.uro-
pc ai lies loul une {.oblique le
rapprochement t de conciliation.
Pour le record
duvolsans escale
Par cable Iranais
pjjoa Les trres Arrachart
laal 11 le reeord du vol ua eb-
eaie, oui atterri dans la lgion
d'EUatirin( Lourg dans l Oural ),
pur mita du mauvais temps aprs
un vol de 4000 k-lorlrts.
Les ioun
01
Par .'ble
Paris. lerOdj
Tuutaipedearopn.
jeteurs en ctilifj
ri.ains et ausWPI
liiei l'Agence IUJJ
Hoursaya. au nej^
8e franaise reai
iue de recevoir WJ
'MonnaireadetaOj
MonenlralrtjJi
,;r,WD a rein^^
admiration por
.. n e un que J ,
L. t pour le 9**1*1
enlier. M. J0 \.u
Uboiateur M
daaHOaai.^
l trappe des
grs de .agence'
Bcnu
HVRALlEi
Ca35!r7aai
. t*
-
IL A. DE MATTIS & CO, mpr****** H


LE MATIN 9 Octobre IQfft
^:>^Mfi^^^^^^/k^^:^^^^^^^^^
Capital : Or
Le Boss $Co
Agents Gnraux
Daiicin^-illoiila^iie
Ce Soir Inauguration
ETABLISSEMENT de premier ordre
situ ;'i Bizoton tout prs del Villa
deMonseur Alexandre Villejoint.
Les rparations excutes dans
la route permettent toutes les vol
tures d'arriver facilement au
DANCING -MONTAI! N E o
on troavera des CONSOMMATIONS de PREMIER CHOIX etl'ORCHESTRE
le plus entranant.
pTRE costume de bain....votre costume de ville,..!
voire costume de soire s;ins compter tous lesj
autres articles dont vous avez besoin sont chez 1
PULE AUXILA
les prix restent les mmes....
Le lait en poudre le plu.-, mj
vogua aux Httb-Unfs
Pour l'alimenlHtion des b'-
bes> et des convalescents.
Le seul lait en poudre qui
contient les trois vitamines.
i n,ro'8 ndwp-usables lments la nutrition. i
l ^,iliH d'aprs le procd .lusl-llatmaker .
Iiluid i Mt 'e ve"' lai' de vacbeen poudre, se rapprochant lej
ILU .ll mH,e"'el. De digestion facile, c'ttt l'aliment ida
Hurle bbs.
L Ln vente cbe/ :
!W,L. II. Horet
l.
5'"* Company Inc.
1 "KSl1 H
A Boit, Hapbael Hrouard
Savinien Martin, Petit oavi
Gee. JSANSME & Co
Aowm
Of/re d'emploi
Nous demandons un[jeune homme
srieux comme commis-voyageur
de Port au Prince ou de Province
pourra vente d-s jTissOJ am i-
caios et anglais, Provisions am i
caines, quincaillerie etc, etc' et
aussi pour a surance contre lu -
cendir>. Salaire minimum,garante
'jn i que pjj.cn ;^e sur c ra:n:s
sio's Coaaaiasancss angaise-< ixpsrience commerciales requi-
ses.
S'adrc.-ser par lettre ou en pir
sonaa i
W. i.iuinlin \YIIL\MS & Co
P. 0. Dos M"
Port t. ii Prince.
VIENNENT D'ARRIVER ;
Dame-Jeannes de 1. a & '
gallons.
Porter Tenu a n'I Stoul XXX
En vente chez
L l,ieel/.nuinn-Ar..;i:i;ii\i.M
Mne du Quaif
Insurance Co
pe des plus fortes Compagnies |
i'
canadiennes d'assurances
sur la vie.
Eug.Le Boss & Co.

Nouveau Corps
de*mu8ique
Coiwnuniiju :
On nous apprend qu'un nouveau
Corps de Musique doit tre ogaoi-
3. et que plusieurs musiciens qui
cherchent e'i ce moment faire
partie d'un corps de Musique au-
ront U ilwiice de r^n'rer dans lu,
nouvelle O'gaoisatioa >| .i se com-
poser:! >' js muslciets
&KI | i vont intns-.'s, pour
ront nb'aair linlormiliiin nces-
saire a stlla ils u Muais ie du
Palais, en s'aires dant de la Musique
Thtre-
Parisiana
Direction: C. MCITATTALDY
DEMAIN SOIR
Ouverture^ la saison
1926-1927
LA
Princesse
.MX
Clowns
D'aprs le roman do J.J.'Frappa;
avec Huguette Diiilos et Charles
de Rochclort.
Au piano l'artiste aime ci
apprcie de ions, Mme Georges
(ml.
Violon Solo. Monsieur Lucien
Duvillard diplm de lu schola
Cantorum de Paris, ancien vio-
lon solo du Th Aire des Ails de
Rouen, des Casinos de Nice.
Cannes ,-i Menton.
En lie : 2. :! el 1 gourdes.
Avis. La Direction avise ses
amis, que de nouvelles chargea
s'claul ajoutes celles dj si
lourdes qu'elle avait : augmen-
tation des liims. droits de doua-
nes, etc., etc., elle se voil obli-
ge de Buspendre toutes les
curies de laveur.
. Avis Commercial
.Ml est port la connaissance il
public et du commerce que la Mai
son de commerce fonde Jrmie
sous la raison sociale Miseri ci Abit
boi e*l dissoute d'as commun ac-
cord dapail le 2! Septembre I9M
Madame HAvra ind Miseri continu!
seule lasaftairts de la moison|sous
sa responsabilit personnelle.
Jrmie, le .ti) Septembre 1920
Mm; HaymoVJ MlERJ*
Jacques 4BITBOL
CANOTER *

!><
A^/le Bues lpabJioaioe et Prou
POJRT-AO PRINCE Ha.,,.
J kpktme 731 P.O. Box 63.
*mtck* UAUVIMen etCod du prix.;,..,/.
LIVRES ussi.ji Ei Gruamaiia Larivs et i laui. ... m-
nu.n i nadal anne snfanlina, brnmmelra Clau le i B0.
'" c"l,,i""' lasjHttaiifl Grammaire I ilv| e| i li.unoret
I sx h(,,e log,4UeMi .,.. tMiu (( ,,,
Bdaction anns prp-iritoira i tara anns. L MO) H
non anne prparante.
ARITIJMETtgl BS: Ley m aanda prpai dora, i: : '
Z......"'';' "
"......">' -''..-...
JC "lT *.T ""( "'" .....-1- i
' ""..'.. u""!l1 ; '" -:- A Gaomeine i i
, ,'' '........'" '>'"'-: Problmaa sur lu 4 n
l-iercicaa d .... u .ur ics i rgie.
Ll'11 ,l: "v lrM Bl*w simples. Svl abai es i; Uci
aveouen.,, :,>..,...,,,,. ,;,.,,I:'lt,tllI, ,;,;,'' '
-. '. 0l '' hdtl8to.roaalnte en.aRtina. i -
SV. ;'ol,s '^ gneraie.a.a | Uwoire g*.-.
graphie. h.-.v^i,u couis slsmenUi I
cou ,aajo i;,d,. : .nn. anf.nl.na. tbauvet U 1
*'"" u,v,i,,,m; ,, ...,,.,.! ,:..'llir!l
mown. DicUoonairea Petit Laroaasa iti i .,
^"l"* .""'......e lmamaire i.iua Je A?Zad T i
diaiono. rarrancais. Elwull ; D.cUonnira MgiaM .'
-.,.-,, ti..,K*..s ag.ai,b.l,u . wat vies versa. lillfto:aagtaasiraiiilei vice verea , y
Uictiuuna.re Lan,;als sa,,,;.. et Wca vlri.
Langues Etrangres Sevratta: cours prp dan da st
W Bjugs au^laii, aap^uol, allemand, sans mailre,
Mthode Gnspey-Otto-Sauer:
l xr.s ue Suiia ,.r MarmonUJ, a Claude Aue ^
Ouvra,.s(,H,,t1n:rc;Ul(1,!,!,Ul(i/;imiIlH1(.;^;!
anne uuip ,.,, ^ISfcica l.e anne. ,, m. ., 3 ml aon
Ragoa braasialr kliue. V.rgda fs-avrea lipTloia"
I*^aajf. UrasuaNapotu viim. Pndrs. f.bl.iXv""| u
mbu.-. titeiou: LaUinairaa. Pra Mirera.
Avis important
Avec les travaux d'rection de
la Nouvelle Cathdrale del Sainte
Trinit et diverses autres construc
tionsjprojeles par I Eglise is-
co(ia!e. ia Direction de I Ecole SI
Jacques v.' St Pierre a le regret de
porter la soqnaissance daa famil
les que les cours, i la piochaine
on variera des classa*, ne seront
pas raprif, le local de l'cole de-
van I cire dsalfacl.
Comptant toujoiiri sur le Cflil
qu'ils ont l'ait I in>iitution,la l)i-
recli m prie les parents de croire
que colle suspension n'est que mo
meatane et que,dans un trs cou l
dl i, l'cole, sur avis qui leur t<-
ra donn, reprendra ses tiavaux
l'orl au Pruce, le iH Sep'embre
1926.
La Direction
im*>mmmm>r*mmmh;K3) m
Fi 9
>
!
w3 s m uw
Oil Tabletv.
| Drages dTmlle Foie k Bim I
En Btock cher ;
Geo. JEANStME & Co. Agents
Remerciements
Mme Vve Paul Ltorno et sas en-
tants. Mme Vve Lelio ltorno et be-
eni.ii.i-, ainsi ij'i' tous les autres
parent-ci allie, cvuiinent leur.
remer UbbsbIi el IsurgnUiads
tous 1 -s SOD s pei-i unes qni Itur uni dunuc des
no'gDSgti le -^mpath e i locca
sion le lu mort de leur regrett
l'hul ltorno.
fort au Prince, h 28 Septembre
1926.
Avis important
, Le soussign, s'empresse le por
ter 6 la connaissancejdes mdecins
et uu public |qu'il a ouvert une
Plihimacie la Hue bonne loi Iso
."'ii'.l en fate du March de la Ck-
11 ci raie Ils y trouveront des sp-
cialits de toute Iraicheur des
prix trs raisonnables.
inexcution des ordonnances m
dicalaa se lait avec soin et promp
litude. Le service de nuit y est ga
lement assur.
1 cil au r rince, le i9 septembre
1920.
Joseph ;. VAI.Mi:
Pharmacien diplm
l*r.>ji. ; :,
Bar TeriDiflos.,. .,iri
A r.houneur d'informer sa bienve.nl n,: clienli la I
qull tinmll l'tage de son tablis sem-ut, 00 , Y'
exclusivement rserv aux '.nulles o l'on trouvera .O
des conroiiim mous .:c r. mil r choix el uni lu.cl.s < ,
seront lerfis sur demande.
Tellhoos No 7,S6. (g)
Ecole des Sc'encfts
Appliaui'es
\j deuxime session (lu cou
cours d'admission est Qxe au
mercredi ' ( Ictobre.
Le registre d'inscription esl
oaverl au sige de l'Etablisse
ment i""s le^i jours de 9 li .1
midi. I;i Diicclioii
' i* J, 6+.'l
%,
REVEILS
I u* qujbic
* r .OULES
- --->^.V.^Si
?!


-MAii.v -20CT0BREiyM

LNEZIOL
n
Aj?if cife el radicalement
Supprime le douleur*
de la miction
i;its ioutm complication
Pa
BKE*3iak
nergique antiseptique urinaire

i.. i'.;-oi r,'or.:ui wit* >
Html ii limt us it
i t (ail'm i t '
'. !.. lit M I | I l#ttl
y^V?
] i
t* 40-Mtvert du PAOBOL
fait l'objet il', i..- comara-
nii jtiun i r >., idiiuile d*
IMdcIne de Pari? du pro-
fesseur L'isu;>uUe, mCdocln
, r::ir ,| | |4 aiGrluc, an-
cien ptofcbseui- U"s u-les
Ce diMealM uavule.
Nous avons eu 1 ooea-
l.m d Mutiler le PAtiOI.
I le rsultats toujours
t.M'.'llei.: H |-..:r .i i t .i
ficut*. ijue o.'ua avotw ul>'.e-
nu* R"uj p-Ti'. tlaol i"-n
niUIUUtf I ..'. .l ,tu .Ooiuo
et oor.itactu.
VAMIANINE
Avjrk'.M.ii.i.li.mip |a Peavy
l'iyduil utnll/tau;
RiiCOVAL
fomm\i'j n. > icnQut contre le*
iditt t.j la o.rj.
Oen8 d'autrefoi*.*
Vieux souvenirs*,.
PAU
Pierre Eugne
de LESPINASSE
En vcnic Aux Armes Paris el la Maison Robelin*
i:rix du volume 1 dollar.
Horn -linie
Le steamer t Mimi Horn ,
venant de Curaao, Jacniel et
kingston.sera ici le ^Octobre.
li pnrlira le mme jour pour
I Europe via les ports du nord
ei i to l lata prenant frl et
passagers.
OLOFFSON & LUCAS &C
^.^^^^^^^^.^^
The Royal Mai* Steam
Paeket Comapny
Oecason exceptionnelle
Parfumerie de toui genre Lotions oudre Savon.
Cr -vates, Chemises, Mouchoirs,Bas et chaussettes fines etordi
naires, rticles de toilette, Monlres, Kveil, Bijouterie tine et
ordinaire, articles de nouveaut franaises italienneam-
ricaine.
Et Cliapci-ux de toutes I iritifs A toutes nuance* {de lous
les prix. Chapeaux pour homme, da;iifs Chapeaux Panama- rVtDMOas en couleurs.
Tout le plus chic et le .lm eco.tomn.ue s* tro ve en oi
et en dtail chex
Geiiaro Hurtado
La Maison aux Dix Milles Chapeaux
Grand'Rue Coin Ruedes Miracles, en face de Gardiner.

VflwTttv^r-* -.. v> .

Grande Loterie
fci* Consistant en un splendide immeuble sis i
4
v

I
-M


'ort-au-l*rince
avenoe John B,0wn No I8f0
72 lots gagnants en espces sous lo H:'ui
patronage J un Comit compose Je :
8b
V:,
MM. Kmile Deslandes,
Edouard Bftvs.
Alexandre Viliejoint
I*. .1. Mexile
8,IKIU
BILLETS

LE
:.(ki|
ILLb
Inspection Scolaire
m.
Poit-au- |>rince
AVIS
L'Inspection Scolaire de Poi t
au-Pnnce informe les intres-
ss que le concours d'admi?-
sion .'i l'cole Normale dlus'i
tutrices aura lieu au sige de
l'tablissement partir du lun
ili I octobre prochain.
A cette lin.un registre d'ins
cri pt ion restera ou ver I en son
htel loua les jours de 10 I n s
12 h.
i Lot $.2,000
i 1,000
10 100 1,000
20 h $0 1,000
20 Lots P. 80 P .600
20 a 20 4000
100 t 10 1,000
Le steumer "Teviot' est a!Ul du
a Jei'h.i .. le 7 Octobre procbtii .
Il sera Pcit au Prince, lt II i
mme moil prenant le ti^t p' i r
es potls du nord d l'Europe-
Le RtttBier 4-Capp Si 1 aciw* lit
aliertiu .1 cmd, la .l Octobre
pi<>< li 'in
Le itetner "Culebra" est aller-
du .lac-iul, le "i m \erabre pro-
,. fin.
Porl ou l'rnce. le i Septen-hie
IM8.
.I.DAAI. IIP .lr
Agent Gnral pour Hati
Akimmum

~- ..-
C. L Verret
karchand Tailleur
lo 1822RUB du Magasin de l'Etat
Se rrrommstnie au publie et t ta nnoibrama chsntls
pour l'laancj de sa coups et la prompte eaeution mise
dans lt>s ouvra^ps confie ses soins.
La Maison reste ouvert jusqu' ',8 lunu s du soir
Prix iBoars,
(iraul htel
De FRANCE
P. P. P.vrm/.l. Propritaire
CetKtablissementrenomm dont lloge n'est plus laire
vient'd'tre compltement restaure et remis neu*. Les
chambreront tout le confort moderne, le service irr-
prochable, le Restaurant soign est de tout premier
oidre.llloUl n'ayant rien nglig pour faire plaisir a sa
aharmante clientle.
Mr. PATRISI.qui narl bientt, apportera son retour
de France de nouvelles amliorations qui doaneronl la
plus entire satisfactions a tous
DJEUNER la CARTE. TABLE dHOTEJ
PLATduJOURauCHOIX|
Pemion au mois, taemalrt, dot four
Qaymqm mis gratuitement a la disposition des voyageur!
Sains, Douches toutes les heures
Tlphone : N 34l
Dans les Magasins souches a l'Htel, ou trouvera tou
tes sortes de'provisions. Vins. I.u.iiiihs. ( h,\iii i i i s,
\'i\s d'EspAQNB, de Bourooonb, d'I iai ib,Grand choix de
Conserves.
On v IrOUVC l'arrive, pendant le Sjour.OU au d-
part tout ce que l'on dsire au
ORANUliO'l EL de FRANCE: P.P. ' \ ijplaire
CM
me
Ntw-Orlans # South luertea
Steamship Co fnc
I3* ochainsdpartsdirectspour
Fort-au Prince **JE-aiti
Le steamer t4idshofn*layant laiss law-Orl"
ans le 28 Septembre sera a Port au l'i'inee le
f Octobre.
Le Steamer Sneland laissera NeW-Oileans le
5 0cloDpe stireotiBaal pour Port-au rince.
Porl-auPiince, le 2 Ictobre |I9||.
A- d IATTEiS ll^o
<\qanls
> ... i.... -^- w. aarf i i ! -m ginsaassasssi
ft, Gaelj^ns
N
o
Ru.
Koux ou Bonne foi, No 117.
Tlphone ; 867
ON TROt Mi :
lc tel lin pour tiqusar. Sucre Htieo blaas et rougt, ito
et (\i\\\ Sucre granul ararictin. Savon pur raisse el en
dtail. Ht/, par sac et par livre- Sirop. ()r|i<-al, l'ft he ( te ). Cigarettes, Chesle field, Camel. Chaoteelsr,
Pantalon. Manchettes qualit suprieure. Conserves al'-
nvnti.ires. Caf vieux par livre, caf en poudrt. \Visk\.
Hire Pal/enhoffr. Champagne Mass Pre et fils. Chati!-
P;,one li peut iivuliser avec avantage avec n'importe qu'elle
marqua del place. ChampsfDa Laaaon. Parfumera__
Nin blanc par bouteille et gallons Siu rouge par bouteilles
et gallons, qualile suprieure Claiiin vierge par barriques
et liions. Enlin le thtnux Hlmm Nedar. Et la non moint
fameuse Aniselte de Mme Frdric (iaetjens.
Vanai laire une visita, vous en sortire/ satisfaits.
Se vend
chez Vve
aux Cayes
A Sentirai
MAMMI

-


i
\
& : : r

tfkmmlMR
psw.era se cunerver djnt tout
/c;ir i-harme ti beaut m Ut
luu.'iii avec le
*
a-
3
-~:-
-indi ::n;/..;;.e pour
r:L . ;.r;s TISSUS
DUCATI
:

'
Vc ^
Leciiine Granul Brewer !
Le plus aciij des Reconstituent*
Fortifie*le l'erveau.Jla^nui'lle pinire, les os et les
reins. Rend puissanlsjel vigoureux les v-iuanls dbil*.
les iiinnies laihlcs. l_es personnes uses par des travail* ]
assidus.
1d V.nle chfZ : Simon Vieux. StiIn >l lieux, Lof-
|heia. Ed. Enlve ii Co, \. iioll.', lphuntc]
l.sir, J. H. BorJy,|me L. 11. Doret. l'^'j
o|ve : s. fi.nlin.
En stock chez : R. Broiiai-ri,fsraiicTRue Ho lldl
bEO.JEANStME ACo.Agensi
Le Rhum Nectar.
Le seul llhum qui, tiir d'Alcools naturels oM]
diract ment pa>Distillation Simple du Sirop des C^^n,'
d'u.i Qrtii||j el lOlljowrsmme p'anlatiou et te taulfd%j
rieillit par l'action do temps rit* les dpt* avee eicluwH
rifotirei.ie de tous dangeicux Secrets et sait* ndjonctio d'aurun ingM'dient d'usine, conser,ej)
jugeni' nt de la plupart de nos Notabilits Mdirai' *
vat.t l'mppreatton 'le bons amatems, la suavit incomp*
du b'uquet il lew p]Ui lemaujuables qualits hyginique'
Mme pris avee et . Rhum N > la n' nivie pas et n*
duit pas r\lcoo!isrn: ,\ | |0q^ i . en,me les auue P1"04*1
tirr.iluires et cummu les auties spiritueui.
Ce qui n'a jamais t l'ait;
Ce.qui ne peut tre dpass.
Kola Champagne j
F Sjourn
Prpar danses conditions rijoureuies
D'ASEPSIE' .';
iPrparation Vet' Vente
Phai maeie F. SeJOURNi^
Anglt des Hues Kuux et duCertre.
9 110 Rue des Osars, i


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM