<%BANNER%>







PAGE 1

LE M \TIX Septembre 1926 Pagol possible le punir des coliers pour BYoir et Un peu polisson. les jeunes gens pour avoir prolger des enfanta contre la colre d'une gourgandine en furie ci celle-ci pour avoir pris, lorlure par un pressant besoin, un sentier public pour \V. !.. ... vit (loue renvoyer tout le monde. Une descente de justice Hier matin, vers 8 b. 1,2,1e Juge de Paix de la Section Sud, avec huissier et reior*, se prsentai! devant les Buuaux de la "llaiian Motors S. A.", angle des rues du Magasin de l'Etat et Dants-Destouches, el ordonnant l'ouverture de la porta d'entr de l'offies stir laquelle les scells avaient t apposes la veille, vers 7 heures du soir, la suite d'une ordonnance ren due eu rfr par le .luge lieauvoir contre la llaitian Motors. Un ouvrier loin la serrure et la porte lui ouverte pour livrer passage au Magistrat, ("tait une saisie qui allait tre pratique en vertu d'une'dcision de justice. Monsieur llugne .In. Louis demanda la llaiian Motors de lui commander un camionaiiloinohile sur le prix duipicl il versa un accoinpte de 300 dollars. A l'arrive du camion, les conditions du contrai qui devait rgir le paiement ilu Boldfl avant t juges inacceptables par Vi Jn. Louis, nui rclama alors la llaiian Motors restitution des !MHI dollars verss. Lelle-ei s'y relusa. L'allaire l'ut dfre la justice. Un jugement lut rendu eu laveur de M. Jn. Louis. i.'esl la suite de ce jugement, du rfr dont DOUS parlions plus haut el du relus del llaitiau Motors de restituer la valeur que la saisie allait tre pratique hier matin. Mais la Hatien Mot< vigfieur de la loi rglementant li circulation le ces animaux mettra lin leurs mfaits. Nous avon* appris hier aprsmidi, en dernire heure, pu* la victime a expir l'Hpital, 10 heures du malin. Notre-Dame de la Merci Gomma nous l'annoncions il y a quelques jours, demain, 21 Septembre, est la tte de Notre Dame de la Merci. A celle occa sion, il y aura belle crmonie religieuse en la chapelle de Delinas. De nombreux fidle se prparent s'y rendre pour assister la messe qui sera clbre i 5 h. 1 2 du matin. l'Instruction oblique, des Cultes Pensions el Rentres. I. Pensions civiles il. lisions militaires III. I ensiou de retraite IV. Rentes viagres. *• Une bdisson idale C'est l'excellent VIN MOUSSEUX, prpar par Ni. 'IT'inulon T. Brutus, de Jrmie. Prsente d'une faon lgante et distingu, cette prparation ne le cde en rien aux boissons similaires importes de L'Etranger. Cest vraiment un charnu' que de goter de ce Vin exquis dont la mousse ptille el sourit prometteuse des jouissances qu'il procure peu de Irais. Nous recommandons celte boisson idale. Port-au-Prince contre Jacmel Dimanche prochain, anno ice Tl'. S. S. H, se jouera, au Parc Leconte, le ninteli-revanelie entre l'orl-au-i'rincc et Jacmel. Voici ia composition (in ONZE de Port-au-Prince : Mut : Tovar. Arrires : fi rinand jeune, Michaud. Demis: Pierre-Nol, Biaise,Si-Fort. Avants: Emile, Philippe Jean-Bapliste, Smith, Clermonl cl Nicolas. Ds que le protocole de la rception laire aux spoiismeu jacmliena sera li\. nous le tarons connatre nos lecteurs. DEl II. : Il nous a t l'ait pari de la Diort de Madame Veuve Mural Garnier, survenue Jrmie. lundi dernier. Les iu.irailles oui eu lieu dans en l'glise paroisParisiana ce soir Pour la dernire lois: u Ranlzau ntre : 1 aoun e. I apres-mnli siiile. Aux parents prouvs par ce deuil particulirement M.Calilina Laraque, nous envoyons nos sincres condolances. ^m Les victimes des chiens Il y a quelques |ours. une dame'. Mme Vve Jean Zphir a t mordue par un chien susF eel d'tre atteint de rage. A Hpital, elle reut un Iraitenienl prventif. Mais il par lit que la terrible maladie ne s'est point arrte dans son dveloppement, les aymplmaa alarUianta ayant t observs chez la malheureuse, elle a t de nouveau, transporte, en toute hte, l'Hpital o elle est interne depuis mardi. Nous esprons que la mise en Le Moniteur La dernire livraison du Moniteur a paru avec le sommaire suivant : Loi portant lixation des Voies et Moyens de l'Lx. 2(1-27. Loi portant fixation des dpenses de l'Ex. 25-27. Etal de classement des Voie* et M >\, isde l'Ex. 26-27. BVdgll de la Dette l'uhlique des Dpartements des Relations Extrieures, des Finances, lu Commerce, de l'Intrieur, des Travaux I ublics, de la Justice. de l*Agriculture', du Travail, de L'accolade francoallemande de Ge* nve Opinions le la fresse Franaise Par sb e fianais PAHIS, ^septembre Le Petit Parisien dclara que l'enlr..tien %  !• %  Thol y marque le point culminant des derniers tvnemeuts politiques (ienve et que la Kran aa el l'Allemagne n'achemineraient vers la liquidation gnrale des •lu ii il ts pendantes. MM. Iiii.ni I el Siiesetnann ont promis de se rencon'rer la prochaine ses in en Dcembre, peut-tre avant. M. Strestinann H i'.tit le* plus vifs '.o ges de M. HrUnd et de son sincre d-sirdepaix. Plusieurs journaux de droite cra'gnent que U r'rmi e ne page pal 1er frais d: cttte collaboration. Pour Le Matin , une des pincipales consquences de cette ei.tente serait une coopration financire de l'Allemagne dans la liquidation des dettes interallies. Une dactylo dan* la Manche CAP GRIS NEZ— Melle Merc dez Gleitz, dactylo de Londres, ar t ive ici cet aprs midi, est entre dans I eau B li. 7 d l'aprs midi pour tenter de traverser la Man< lie la uage. La m r tait calme et tout fait prvoir le beau temps pendant la nuit II y a un prix de lui ii livres sterling qoj mtend tou te femme anglaise battant le record de Melle Bdtrle. Ce prix est oifert par le mme journal qui a pay 100(1 livre sterling Norman L. Dereham le nageur qui traver la Manche vendredi dernier. Le plbiscite en Espagne 6 millions d'halntants seulement sur '21 millions > oient pour 1 1 Dictature du Gai Primo drt Rivera Par cable fratosii MADRID— Les ibiflrai officie's "'il [I 1) S'il 1 qui a f" lieu iv, %  •-H nienl afin de v4r lier la popularit du rgime de gouvernement du g nral Hrimo de Itivera ont l publis aujourd lun Primo de Rivera a e*i sur un' population totale de la nation de 11.881 848 habitants dont 1.810.988 sont gs de plus de 18 ans. ag<; r quia pour le plbiscite, un vole de 6.989.041. Au sujet de Tanger L'Espaijne modilie son attitude LONDHKS — Le gouvernement espagnol, dans une note remise si rmiltunraent Pniijjet Londres, i bandoDne sa dem m < d'inclui >u de Tang r dans la t. >oe ees milliers de personnes nerveuses se sont rhabilits avec le Fer N mat, la formule moderne qu'un grand nombre de mdecins recommandent P r son puissant elltit bienfaisant sur le sang et systme nerveux, w • Il contient du fer organique comme le fer du ssng humsin, avec des glycerophosphatss. aliment qui est absorb directement par le systme i, %  '• %  Nf!f>j>i • :. %  'v:>i • I -, n\'^*aa Des miniers _, de litres de sant concentre vont de Norvge au monde entier par voie de l'Emulsion Scott. La prcieuse huile de Foie I Morue, incorpore en forme digestive dans ce! emulsion, constitue une bndiction pour L> multitude de gens qui ont ainsi obtenu leur vign^ dans toutes les poques de La vie. Cett un pjtl duit pour toute la famille, unique en son nta pour presque toute forme de dbilit. Prenez L'EMULSION SCOTT L'exprience de quatre gnrations et Jt tt milliers de mdecin est votre meilleure garanti*. ^1 Prenez-la vous mme, et donnez-la vetra (f" 1 femme et vos enfants. Que h cinl et la \ || J vigueur reignent dana votre foyer I /. .. nerveux auquel il apporte daa lments vignot eux qui en le nourissant, calment l'irritation tt | :r. Ii.lli nu rit mnia srement \iennent dominer s mal-tra et restaurent au systme nerveux la paix et la tranquilit. Des milliers de personnes dpendent du Fer Nuxal priodiquement pour vivifier le sang et le systme nerveux. Rien de plus facile que (ressayer le Fer Nuxat; deux semaines sont gnralement sumxantes pour en reconnatre son efficacit. Essayez-le I le plutt possible. LJI demande pour le Fer Nui aie a t ai grande et immdiate que nous n'avons pu.-; eu le tempe de prparer des tiquettes pour ce pays. Par consquent et tcmporellcment nous userons le flacon Espagnol que noua reproduisons droite. Vous trouverez dans chaque flacon des instructions compltes en Franais. Il a compt 79 lues et 30 ble.s Miami ; 80 tus tt 700 blesss a Hollywood et Darla 2: lues et 200 blesss Koit LauJc-rdale et 7 tus I Klorida Cily. Les es nouvelles qui parviennent de ces lgions indiquent que Mobile n'a qqe peu souffert bien que l'ouragan venant du nerd'est soulil.it DU milles l'heure accompagn d'une p uie tunenlielle. Pposaco'o et plu sieurs petites localits des environs se trouvent compltement isoles du monde, toutes les communica lions tant interrompues. Le 56me anniver saire de la prise de Rome ROME, 2t septembre — Le 56a auniversaiie de la prise de Home en 1870 t t clbie aujourd'hui dans toute l'Italie par des crmo nis npproprices De nombreux p lernuge. se sont rendus Trente o une urne a t remp ie de ter re qui avait t imbib du sang des in .i vis italiens. Cette urne a t dpose dans le monument national de bol/iDO. Glorieuse pope d'un taxi Par cable franais PARIS, 21 Septembre— l'n des fameux Iaxis parisiens qui serv n-ni au transport '! %  Iroupis qui prii eut p. 11 a U bataille de la Mar ucv ici1 de | rendre le chemin de l'Ii. adtlpbie o il doit ligurer i.-. Convention de l'Aineri''ati Legio.i. Il est arriv par ses propres moyao au poste de la Lsion i Par: et une touchante cereuioa.e a eu lieu uu cours de laquelle les anciens combattants franais et amricains se sout donn mutuellement t'aefcuiaiice que l'etprit de taiiiiiiadt-tie qui les unissait pendant la guerre est toujours aussi vivant. Dans la Mi DoivitEs, lseptembri. Mon a Lellan aabanitaai tivt de traverse de la aprs midi.Vielle Moml a itabii uu record d'i_ pair l'emmes car elle aSi l'eau 25 heures 23 minuls] Henry Sullivan a ntg temps '2D heure.10 Horace Catey pirlieni que Melle Mac Lellan dinsl .N.z hier soii u quitt att j iu.< de n.i.:e.Lu colo^eli nai.l C. hrevbtrg, parti (jii-. .Ne/, ce uiifiii 5 a abanJom. !au l'ijuaj c'tst la l'uMem %  lenniiai lonel cette anne poorlil de la Manche. Au-dessus de V Atlantique PARIS, i septembre — D'aprs Le Matin ", trois avions sol ic tin Dment prpars ea France pour la traverse de l'Atlantique. L'un ser prAt le 5 Octobre et le commandant Weiss pilo -rail l'ua d'eux.Tous les ef!oits de l'av ..l ion en 1027 porteront sur la tiaverte pratique de l'ocan. A Genw l'llcdiaijneurcndi Une attaque .ruqiie ;• kl (JKNKVE L'Allemipiil nitin- aujourd'hui| sive. Le ui Streeam_, sieurs lois la parole si populations dei anessi allemandes de Memil W /ig intervenaol i^MSSL ment pour la ville "^•Jj qui est maintenant * %  uancires. M. Slieiesas! mand qu'on wcourtl meurs et qu'oo lui HT civjiis pour ses besoin! La commission daStl a adopt la rsolut! par laquelle Ta*^ que la coulererice g***M djarmement ii_ de ciwH n .trielles ne rempesfSJ vra se runir avaut assemble c'eiU ui 1 tembre 1927. • Frdric AV" Au haut de l'Ai une du Canada. 2 1i'2l|2bt ^AssisUnce. Le Public esl atisJJ irelaire d'Ktat de n aulorisc la Pouce i| la Loterie LA* luelle de laire onft .-, |., .laledu.'lodobrt i;n consquenceSJ sont pries de seprj jours pour rejgwjjj 0 tuation avec le irn Porl-au-Prince>r UPIDS.INJECTIII qui calment I * ^g| # TOlTMJ", j. I A. DE MATTIS & C0, ^prsenta**' ? ail



PAGE 1

LE MATIN = 23 Septembre IMf apital : Or j y. Le Boss $Co. Agents Gnraux [•lut Avis ibooale de ldede pharmacie. il a l'a t de Mon' Bat delaKpublit^ue Messieurs les j>e de l'Infrieur et de 0 publique, publi dans 'des Jeudi 9 et Lundi Va 1926. rglementant Did'adaii->ion a l'Ilce :ine et de l'Iunnu ie et Ions d'ubleui.j i du gia lecteur en raduine, de M chirurgie demie, do pu, de sage l'i-iume, lu l l'Ecole avise Vessieiirs ntsque les cou.d s'ouFfci lundi 4 Ucobre pro Bb tool tous invits k se I M jour. 1 10 heurts du l'Ecole de Mdecine pour ItonUct avec lcuis proies eosergner sur l'horaire panne d'enseigremenl me ni. fftJustiaDO.il NI ..il !•: ire l'Ecole Nilmuile i et de Pbanutcie. Avis Ecole Professionnelle Madame Fernant Letoit, propre taire du IIKIi LIFE Hindi ,\Ur t cal,restaurant, annonce "< sa nieu veillante cliente! qu'elle a MIH 1 I ou: son cal el qu'e e est main tenant en mesure de loger les per sonnet de passage G 11 un lie Service irrprochable el prix modre. Urne Star Steamship Ce Le steamer Soulheas venant directement de (alveston, Texas, est attendu Port au-l'i: ite, vers le 'l'A du coui;nii,e. repartira le mme jour ponr St-Jeande Porlo-Rico. l'oit -au-1'rince, le 20 Septem bre 1926. IIUL'EZ Frres, Agents On demanda Stno anglais bonne position pour personne comptente. Ecrire et donner rl rencee £ : Manager Casier <-\ 'i. /, i rouo '//N-' desclavei es* lire au', it /; OAobn. Le \ tndredi 8 au a heu l'tiuiu-n d'admission ei leon cours pour l'obtention des hoir tes d'Internat, Pour tre adtntcs nferidi e parl ce concours lestn'.rews s doivent tre m mies ./ i cerliji r I d'tudes prim iires.il leur %  .1 en outre rapp fi qu %  cei boa ses sont exclusii,nntnl lservies <""' enfan-s des Ijctlit s autres que l'oit'su-Prince. foul postulante, pour ailes1er qu'elle rJunil cette ih'ible condilio i. doit donc m, s'inscri vont, dposer au secrtariat de l'Ecole son extrait d'acte de nais smirr >'i son certificat d'tudes. Les inscriptions sont reues un sige iK|u d'Huili, I ort IL-rince Bai que Nationale de ia Rptbliqni d'Ilaili, A JX CaTW B inqee N I onaJe 2e H Kfputoliqaa dll,iii Mll-Gve li.i.uue Nationale idii U Kpnbliuif d'UiHi J*ria i, --..-. > **i-v • %  * (•<< < ur nailuiMir ir '• i' t'^,'1' i | anque Nalionalt de i Kpjbirqub d'Ilaili. Jicmo. i 0iupiKoi Iflerbiq . Rue Amricaine uurewu du ...Mai.n ., Hue ameiieain-. Itidio Coiuoraliou, Hua Keiou HlaJ de PreOce Mue du gcal Par Terminus, Chlflvp ..e Mars Vil'a D. lartitrao, Tci-eau — VttllAloide M-i.ffjii, Taegeeu Ville Len Pejeau, liellafue Villa Itn T pt'goate, Plioovu" ''• rnon ' Mi.i'{rnn.< ••. i i de Ch"M \i!i Maurice Caetera, P u de Chase V 11 "•m*' V*i i .v ii^rn-l.-. Bnie-\---i V lia A ItieTr'am Peu '•' b.n Itoo.i'jli!< %  • ..>. PeudChu< \illaMechi i Ans.l...l'urgeiu Viita ld t f-spii a->e, 1^1 vue Villa tlan paubert, KeLavue Villa Mme. \<-nve l)arbMic<>urt, UeLavua Ville ILrmann Pas.juier. Peu de l hose Ville Me A Morel, Belle vue Ville Dr Thtaud, Lbcnln des Dalle. Viin i ewald Brandi, i -i ; i ce V.lla I ne Thnrd. l'ois Yejna \ '.... 'I ard. Avenu John Brr.vrn I.-s meillu.M roBtrucliona Arthileeie Geo B il MU Les neilleone ci Dslruclions, arehitaeta L'enle) Bran Lea BailUurea couu uciiwns afobttecla Lon Matbou vffi Pour vos comrmnder ou lool autr.' rMaaigncieent, s'adresser Geo Jeansme an Co ==/ Hue l'rou, en lace de la Banc ie Nationale iostitution TiPpeahauer Enseignement Classique Secondaire, Avec une Section Prparatoire. Prparation Spciale toutes les Ecoles Suprieur ? : Droit, Mdei me, Science Appliques. Enseignement pratique. Anglais, Stno-Dactvlo, Compta bilit. Les lves de la Deuxime Section, binlicieut gratuitement du Cour. Pratique d'anglais. S'ouvrent le Lundi i octobre prochuin 7 h. p ii Anglais: Cjurf complets H mois. Sluo !),.( %  \iu de (i u 9 mois. Comptabilit M mois. Horaire : C-jurs classique 7 h. 12. Cours pratique t. S p. m. Pour plus amples renseignements t conditions passez de H bes i\ \i Pangle des rues l'rou el Rpublicaine, Etage (Jardiner & Cr> ou fcrivtz au Directeur iirimdia!ment. %  N. B.— l.'ne penn'on tU t.. m ille es" annexe *. 1 Eiablisseme itpou,. les lves de Proviuct. ^iSiilii&ieiC-. ;!&&M 4 v<-.^. ,%tir* .'ili-| ,| =trr I) Quoi BMANDE A LOUER Bonne maiaon dans les environs de la ville ayant lumire leeIrique, i-iiu, nuniae. SadrcssiT ;iu No. PUT en l'ace de la Gare, Rue du -U ^-i LX-ii—Il 11 Ecole Industrielle J. 8. Damier La rouverture des classes est fixe au Lundi i Octobre. Les demandes d'amission seront runes au sige de l'Elab '.-sment partir du lundi 1'" %  • itrinlu1 oLa pa.lie pioressimioell de l'enseignement, eu attendant qu i d'autres spcialits soient aune xes aux ateliers. Covprenl : la sino deatylegrepbioiieel la comf tnbilil, la* menuiserie, l'bn-ate lie. la mcanique d'aulomobilc, la leliureet la typj^raohie. I.es alelit'IS installs dans des I .an \ spi cieux, sont pourvu d'un excdent utilhge qui permet aux levai de %  e nliser de rapides pr)^r dans les branches ou i.s se son! spcialis. to Us reoivent en onlre un en • igaement ela#*iajoe adapt la I i.itie proTe^sionne le Cet en-eignement surtisnmment tendu, tel donn suivant un programme dont les matires sont mthodiquement rparties en six 'anne d'tudes. 3 s Les par-nts soucieux de do • %  liera leurs enfants une information professionnelle srieuse peuvent les envoyer 'I'cole .1. I Damier. Les lves munis du certificat d'lu des primaires sont classs dans la six e A dfaut de ce ertiti %  s sub ssent un examen e. resp >ndant et dans le cas u lee rsultats ne sont pas sali fa Eauts, ils sont reus dans une section prp iretoire o ils acquirent !e connaissances ncessaires pour .'ire admis dans la classe de sixi %  a. I es portes de l'Ecoles indusliielle J. B. Damier o nt donc ouvert ment h tous cei.x qui veulent pr. 1 mm m Bar Terminus Propritaire : -l.WiJmaor l'houneur d'informer saSbienveillan'e clientle qu a ins'illa l'tage de son tablis sment, un salon exclusivement rserv .aux familles o l'on trouvera de consommations de premier choix et o des lunchs seront servis sur demande. Tlpho ne No 788.



PAGE 1

MATIN 23 SEPTEMBRE 16 ii itfc i J ON DEMANDE |';i a; eu! de Commission ayant (l< s relations \< c ds i\nnot( ries, l'.'l ri |ues, Magasins, Doil s etc I :.-, (l'i !.;:ll IloilS a porter. Commission variant de .'.'l \ 10.10.0 par article vendu evenu !i\e pour on ( cmmission noire nCtif. Repor.de* l;i premire occasion a : Bo.\28.?F. T. B. MRuW.NE'S ADYERTISING OFPH I su ::J. Quecn \ ietoria Street, LOH ( ;. A. Enaland. bel talons en caoutchouc Gui Year, Winglool D ont i|n<|n Fcalima el I considration des geii< de partout owleitr coaUtr', leur oWV, et la In-aut d 'ci, apparence. The v rM judies POR AUrhJiQE' radiuy , n U %  • %  • £* £** H-.. &f ,: %  • titaEt d'au irefoi *. Vieux H mi ve n ir g .,. l'Ali Pierre Eugne j • LE !'i fASSi Fn vente lux Ariv.es de Paris et la Mai ion Rohcliu. i ri\ du volume i dollar. EnQlish Stno Wanted Position operil'iH*i Ki j I • h ip Mgiapbtr an.l ol I i< e RM(*MI (Juoi ni'i rt'tuni' • for lh r-^hl pari y. Write givig nttaaCi 10 : .M %  -' Box A A. : Stnographia anglaise Enseigne en Anglais Ecole Spciale de .Slno-Dactylo giapliie. 316, Rot Krou, l'or: u Pri c .— Tf'pioDP. •'2". Demander pro?peclus.j'J Hambour tfAmerikalioi^ Le steamer Arta est attendit ici '/(•/ %  le '.' %  > Sbre courant nemml de Kingston et apportant du fret de rEurope. Il repartira /c thme jour pourSt Marc,Caj> llailirii./'iifilo-rialti.San Juan, Sun Pedro de \focoris, yto-l)omtnao, les Cages. OlOFFSOri, LtCAStt Co, \ : •/.'. Gnraux. S* fi* & S* • ^ %  • • r.* * • • • a** ** &* S* w t g* St et •£>' %  fi* S" V oulczvous avoir des J) Cn | 8 clatantes do blancheurs ET DES (eneives toujours saines Employez la TRBORINE j Poudre i entifrice. Siifiit Ji fo ^Docteur Q. Guerrier ChirurgieiDmint Hf l'1'nieriilt Montral etdekl I-actilltletofa] cine de Paris, Ki) vente partout] i't I il Kaboratolrfl le la Trihoriwj 7, Une Hlanelie-i l'a ris. En venle partout, prhrjalt nunl chez M.M.Maurkel Etienne lils. Simon c-l All'red Vieux. £ %  Ce (|iii|n*a jamais l lait* ICe qttl ne peul tre dpasse. Kola Champagne F Sjourn Prpare dans des, conditions' rigoureuses! D'ASEPSIE Prparation et Vente* Pharmacie P. Sh.loiRNr. AngleZdes Hues limn Panamas Pan.nnis m couleut ; Tout le plus chic it le plus .-unoœique se trouve eo gros et en dtail clr/ (ieuaro Ihirlado La Maison am Dix Milles ChtpetQI (randvtue Coin Huehs Miracle^ en t^c de G^rdiner. 6* t* £•* ** * l* 6* &* * II! !hi f n rtu se ronimtcr duw tort JcTT r/uirme rt twawt t lm /unat ufc'c le —, iiu Liv-—I V. INDJSPE NSA BLE POUR lOL.'S LES/nSSU5 DtLICATS '7 v; Pour les Maux de Tte et le Malaise causes par F usage intemper des boissons alcooliques il n'existe rien d'aussi efficace que la En vente dans toutes les Pharmacies_ DpJM •• Chez R. C. SladermanD & C 0 Agents RHUM If AU M V M NT, HO R„e des Csars [ft+-'*!•


PAGE 1

DIRECTEUR PROPMLTAIP.K jIMPRIMEL'Pj Clment MAQL01RE BOIS-VEHNA jj^ Rue Amricaine, 1358 NUMERO S20 CENTIMES 1 QUOTIDIEN TLPHONE N 242 L'enuie esl une souffrance terrible mire toute : elle ne dchire pas seulement le c: ANNE N-007 PORT-AU-PRINCE ( HATIj JEUDI 23 SEPTEMBRE 1926 L'Effort hatien ie lu Pii\M\r.ii. S.'.J i|iiili:i l;i (i'uild'itlie ^installer dans le coquet %&f (m lui laif dcsliii cl Mail d'elle adieu 1 ;i l'anph rue H >n\u — !•'>i cl il • idu CIT. I iv, quelqu'un ,nous ne nous souvenus dans quel journal, [Fltliy Sjourn avait |lrussi inslalcr, I i C iksne pharmacie (lui n'aie envier aux Ktablisdu mme genre le JK* d'ailleurs, rellemenl, dans le pulœux-Iqui n'avaient ivii Paris ou d'auIre-, (el'Elrunger se rjouislae celle apprciation, 'il devoir noie CapiUer une Pluirmueie de tous les perfecnenls modernes et, enIippartrnant un 1KMlisle Dr Lon Audain ide reclilier.ee qu il jMre une in justice ffc son ami Sjourn, StBuranl qu'il n'avait lia Pans, cl Dieu Mwit eu occasion d'eu __djpharmacies aussi ent, aussi mcllindiinslalles ,| ne |., "Sjourn. Jw des anne, il jrop lard pour Jftvieux proverf-SR Mls vu '• >s f?rop,„io, du Dr Aul'^loullcmoi.l exage[*j lundi, nous avons "niacieSjourne cl "l**ir la fabrira%  "wns gazeuses y H/4lorsque nous *JJ w seuil de | :1 5* <*e la Phar.na^n.sdans | : pre l^\ Ml la salle des MjweiHropcon^'"''a.lUmcorc sF' er -,disons seukplants vitrs des ,5." sont rjnK.-.s ^•--We les reviK des bocaux et W'*n! sous la ES-lan.isepar kp|a' } lsl P'>|.rc cl fennse't^ fc U '"!""nousinrr i ll '"H-ldelra^^•8 ventes. J> n fes, n „rsdes J* '-luisants, o ^••NhliolhW 0 l,m Sl "' JfC ^ P ls..r Ses ,.. l ,r ?S|>e|.., s hv f '•''• ^'tron, k. fj • h'innoni de *"quiluilor. fl *(luv" ( o l "'nne. el * bit pas non plusdonl r de l'aimai, le accueil < j 11 i attend le vi si leur. Kn effet, il s,, lve, mol '"us. les deux mains tendues, secoue a uiicnleineiil le*ntres de ses poignets solides. Il est en bras de chemise, il porte mi pantalon de grose toile bleue, car.luiaussi.il travaille dur, le Patron; cl sa forte car rure. et s-s y.-ux don s'chappent des regarda profond! Irahissent le lutteur,qui veut fermernenl aller le plus loin possible daiM la dcouverte, la coKpiie ,|,. S Inconnues. Aussitt nous Fmes conduit aux salle, o son! places les divers appareils de l'Instaflatjoii pour la fabrication des boissons gazeuses. C'est par l qua nous dairj us cominenccr n tre visite. Dans la cour, sont places trois cuves e.i zinc pouvant contenir chacune 40) litres d'eau. Celte eau. et c'est la premire opration, est d'abord strilise soigneusement. Pour cela, on la l'ait monter I tage l'aide d une pompe aspirante. Siivaut une conduite rgulire en bote, hermts* queinent leruie, elb passe a travers un filtre pourvu d'une garniture de 12 bougies slrilisation; par une compression, elle arrive dan* une sorte de rservoir forme conique ; elle coule el on nous pr seule, l'opration termine, une bouteille remplie d'une eau aussi limpide que le plus pur cristal. Tubcs.tanks.cuves sont. Ions les 8 jours, minu-tieusemenl lavs, dsinfectes striliss la vapeur d eau. La pice attenante est l'enDpt des bouteilles. Aprs un lavage grande eau, on les lait goutter sur des porteb Hileilles, |)iii.s elles sont places dans une armoire parois intrieurs en zinc. On en ferme les battants et, par un pondait spcial, s'introduit un jet de vapeur d'eau qui achve leur slrilisalion complte. Far ces moyens mo lerncs et puissants, "leur dtlofectioo radicale s'obtient en 4 005 tu. Puis, les bouteilles tant dans les conditions de prophylaxie requises, commence la labrcalion des boissons ga zeuses, KOLA CHUPAGNB,CHMI: CACAO, LIMONADI: OAZBUSg el Cl.MiKHAl.. Ces appareils ont fonctionn devant nous, on a fabriqu sous nos yeux de ces boissons dlicieuses, hyginiques, rafrachissantes, on en a rempli des bouteilles que nous avons ouvert ensuite el nous v avons ol avec le plaisir qu'on prouve toujours savourer^ dguster ls liqueurs qu'on a % ues de ses veux fabriquer. Les appareils fonctionnent avec une si grande prcision et une rgularit si parfaite, qu'on croirait volontiers que la fabrication de ces boissons est la chose la plus simple, la plus facile du inonde. D'un cj arrive l'eau strilises la quelle un comprim donnera le got et la coloration qui d signeroni chaque qualit de IXMSSon, de l'autre arrive le gaz form par un mlange servi fous les appareils sont mus par l'lectricit,a l'aide.l'un svsi;ne d'engrenage ttesphisprftctionnns. Aprs, il n y a plus qu' apppser les tiquettes sur les bouteilles el les livrer la consommation. Les machines de la Pharmacie Sjourn peuvent donner un maximum de SOQO bouteillCd de boissons gazeuses par jour. A chaque fois qu'un stock de hoissons est livr la vente. des bouteilles-chantillons sont soigneusement gardes en observation, avec la date o le stock a t fabriqu. Ainsi il nous a t montr des bouteilles des livraisons du 4 Juillet, l Juillet, 11 Aot, :$ Septembre, etc. Dans toutes, la botssen est en parlait tat de coloration. Aprs celle longue visite de l'Installation pour la tahricalioa des hoissons ga/euses, nous passons au laboratoire. L encore, nous retrouvons le mme ordre la mme discipline qui rgne dans tous les services de la Pharmacie. Une place pour chaque chose el chaque chose a sa place. Les parties nickles, les cuivres, les cristaux des instruments, des appareils reluisent. Nous voyons le microscope qui lail dcouvrir partout l'inl'inimenl petit, I appareil servant aux ractions de Wassermann. qui fonctionne I lectricit et tourne raison de 40 m tenu la seconde. Ufl petit moteur au ga/. d clairage actionne les divers services du Laboratoire. Par une uim ihle attention, nous avons pu assister l'opration de remplissage des ampoules avec le srum pour les piqres. Les petits tubes sont places sous une cloche de verre. On y fait le vide: l'air contenu dans l'ampoule s'en chappe et graduellement le srum y prend sa place; puis l'orifice esl soud et l'ampoule esl prle pour sa lutte contre le uncrohe. Les objets en caoutchouc ou autres, susceplihles d'tre dtriors par la chaleur sont conservs dans des glacires, les poisons, les matires inllainmahlcs sont placs au sou-i-sol, dans une sorte de cave te.npraure c.i.ii aille claire toute heure du jour par deux lampes lectriques. Les entrepts gnraux pour les au • 1res mdicaments, produits, etc. sont ;'i l'tage. Dans le Laboratoire, audesais de la table, Irne une photographie sa couleur de Pasteur. El c'est sous l'ail de ce grand Bienfaiteur de l'Humanit que se font les recherches, les expriences, les dmonstration> baclriologiques. Ces! a pr-. 1 heure 12 i[ i • prenait fin cette intressante i site au cours de laquelle, aimablemeal guid, soit par le Directeur de la Pharmacie luimme, notre mm Sjourn, soit par M. Henri Etienne, un des employs suprieurs de la Pharmacie, nous pmes nous rendre sptnpta consbien tait admirable l'effort qui avait t ralise par de la Corona •'eau et de carbonate de soude Ces deux corps s." rme m! en! dansuii rservoir au-.lessotu duquel esl place la bouteille vide. Un levier pied produit un dclenchement, l'eau gazeuse s'chappe avec force par un orifice, mb tuteilleeJtrciu< plie auto. n ili.pi.', n.> il ; auto inaliqu -nenl U'issi la capsule s applique sur l'orifice du gou loi cl : monsieur, v ms tes M La Supriorit '*w Voici quelques uns des avan •&? lages mcaniques de la C.ORO •il% N'A. .g.' I ) %  Echapperaeiil extra % f rapide permettant les plu "'•* hautes vitesses daclvlograph •jaques. kJpm *)— Encombrement si poids ( :i kgs. ) rduits pour £*& Stransporl facile dans un lgant tuL-valise. S ^: 3).—Retour automatique du ruban bicolore. H "'/ !)•—Mcanisme incassable, £3* •0? •*>). Clavier pour toutes langues, tous genre d e§ijgat cri ture. ^*,-. ,f.w ') — Visibilit absolue de la totalit du travail en *. >* cours d'excution, v* S IH ENTREZ POUR niiMONSTnAiiov. CHEZ : MAXWELL & MOUD. PIIOM:: ^7 ^wwmmmm^mmm" les hatiens. •Nous primes, coa ;.'• de notre ami Sjourn, heureux de toutes les choses merveilleuses (juc nous avions pu voirel plus convameu que jamais que la Pharmacie Sjourn n'avait rien h envier aux Etablissement! du mme genre des grandes Villes d outre-mer. Mlle 4aiH* Yelten lodiste Place de la Paix, N" 1(>04. De retour de la canwayne. porte la connaissance de ses aimables Clientes etdet Dmes ei gnral, qu'elle se lient n leur duo tsilloo pour la eunfeelion de chapeaux mur dmes en fom genres, /nielles el entants, elle leur /*/•>,/,/,, %  .mime toujours, un travail soign el cjoaclitude. ffliss Amlie Vettn >Ii 11 111 e i Place de la Paix, X' KiOl On lier relurn (rom llie COUn ira luis plensine m announcing l<> h T ai m ible ('.lien's uni to Ihe [j'ilie-i in gnerai Uni slie ii id lit • iii, >sa! ofall for ihe trim n n j a ad m ikin / \<>t ha s of kinji for ta Vm, // >•/ \g li I •>• an l children wl Ihe s'r promisenas heretojorea eareful attd ufompt attention to ail ordsrs. de la mode des chevaux courts If lis au dbut de la troisima Rpublique, la m ) le reprit 11 Ninon, point disparatre encore... jusqu' son actuel retour. Le non seul a chang. U1 l %  i %  ... — %  w m^SBWtMS^SMttsWSWtSWSttSi |,e plus qraaJ il the f irt*. C'est d'un pont qu'il s'agit et c'esi naturellement en Amri que que cela se passe. Ce pont SUSpsndu sert de Irait d'union entre les Etats de Pfew-lersey el de Pennsylvania. Caractristique! on l'afiendnll depuis 10.) ans; >n l'a coiu menc en 1022; il vient d'tre inaugur; i s9 kilomtres de long cl esl large de 1*25 pieds: (ivhicilesy peuvent rouler de Iront; il a C >t .'17 millions de dollars. S m excution, trs prilleuse, a caus la ni >ri de treize ouvriers. Ce qui chanue Rieh de nouveau sous le^so leil, jias mme les jolies nuques des femmes coi lies cheveux courts. Le docteur Cabanes* ayant de nui l dans sa t chronique mdicale si p.-rs-mne ne connaissait de prcdent ;i cette m )le, no de ses conlrres, le docteur Georges Petit, vient de lui rpondre qu'en 1700 les femmes,voquant dans leurs f'rivoliiesun souvenir sinistre laisaienl couper leur-, chewu.x c mine les victimes de la Terreur destiaesa la guillotine: elles se coiffaient ainsi la sacrifie. l.a mode passa,puis reparut en N.'IO. sous le nom ,i i Mit de calculer que,euIre le 1er septembre 1021. il s't lil p D luit dans le monde 3 ) tre nblemenl de terre.0 glis s.'.n e nlsde le; r un. 101) iu.mdations, 71 cycloncs.tornades, typhons si ourag ms. 1 1 sche csscs.li raz de mare el rup lionsv >l'iiiiqiies,2 )iu en lies considrables, -s remines, l pluies de sauterelles. La partle'du m ind • ou c •> cala ttroph furent le plus rires esl. pirait-il, l'Afrique! La plus attente lu! notre m dheu ivuse Europe. MAURICE BTISNNEfils Angle des Hues du Magasin dt l'Etat el ns bronls-torls Vient de recevoir Chapeau ; garnis pour dame.. Avis ^... Nom avons l'honneur de porter la connaissance d i public et du Commerce q ig depuis lu 1er Septembre 102 i la raisefl sociale de i hie Briiish Imprial ( lil Company ( Curaao) limited a t transforme en celle de lui. S ui:u. OJMI'.WI ( vVesl Indies )|Limited. l %  I I ^ C Vge.ils 3 "* ... a vu, a 1 1 dernire nuil du pique-nique de \\u. iton, une \ritable bataille, violente querelle de jtflousie surgir entre deux lgantes A... el L... Le galanl a.ut pntr A.u\^ la salle du bal, offrant le bras u L... ; le couple lgant nll : i commencer le f ix-trol. lais \... ne put supporter la vue d'un pareil spectacle, elle ne pul ap sersa colre amoureuse, si jalousie ; elle se prcipita contre l'infidle el contre celle qui lui volait son amant. Les gifll is piurent dru comme grle. Le gentleman se si. ivenanl qu'on ne frappa point une femme mme avec une il %  w ne rendit pas les coups. M 3 L... n'tait pas de gcelles qui Lussent insulter leur cavalier, elle cule\ a i un • de ses chaussures el s.servaiM du talon i aais \V coin n• %  d'un casse lte, elle se ind a Ira i rudement ^ ( ri va le; Le Umubohu mi ind.-s .i.plilik-. I:i mle gnrale et l'on changea pendanl une boiine heure lorcc coups de poings el de gifll La bai n'tait plus qu'un _iam.iite. La Police arri ta. Et, coma il tanla el non combattants, bavauBS du bar, assistants, cavaliers, danseusea : tout le m m le au Posta. La on lit le tri. Cependant les choses s'arrangrent. Le serganl hou entant concilia les partis el l'ueuiviiv amant, pour lequel les dem femmes, A... at L... s'tnienl lurieusemsnl h iltues, lit ce qu'il aurai! d) taire ds le dbul : ^ ... le vit offrir son bras droit l'une ai s.>.i bras gauche a l'autre. Kl la h il reprit. ... a vu, ;iv int-hier sur. V.MS 7 II. 1 2, le m )!orai No. .'! en panne j la dran l'Hae, (oui prs lie la (iare du X.nd. La vieille casserole geignante refusait daller plus loin. Le mcanicien s escrimait, s'poumonaail ai niauo'iivres inutiles, il se RIM sait sous ht Biaehine, avec ^ s .n tournevis, son bidon a l'huile, il serrait, desserrait boulons, crans et vis, graissai! la rtive guimbarde, la cajolait, mais. neuui rien n'y lil. c|| P n'avaitvaii point. Et com ne toutes ces csressea restaient vaines, NOTAI ŒIL porta ailleurs ses res irds ' '"• vil poinl q ian I le molorarse dcida :> quitter 1 1 place Il doit y le • Bncofd, q u s:nl .' k '... voit eue ire le bis apparie naal I... L.. et quelle a perdu pr, du Pont j e | ;l Craiati •• Missions, un jlimanehe qu'elle tait en douce el h ..ne ,,,,„.. pagnie. . verrail avec plaisir (iue h belle vienne retirer devant lei regards, ce bas de soie qui I ••"'^ %  revoir, chaque matin, celle nelde scus idyllique du Bas IVrdii „. ...a vu ina.,1. „.. Ve ni HU IU h. 1 2. sur bl roule qui ,•„,. dm a fa chapelle des krniilee toul prs d a Ptioa-Ville une g mrgandine qui se rendait A des Ermites, el qui, rmuml un ourr proche du chemin P" x C. sv tait installe sapa ntus se gner. Des gamins. •Isidedmi flstiballancrenl une pierre p,, alleignil son bul avacane Justesse admirable mais PpUasonne. U fllle se redressa vivement d. luricusc. se preipila outre les gosses. Mais juste S ce moment. Nui:;, ,];..; river sur les lieux, P, D i ^ IL L. et A. L. qui s'interpos l, ,,, 1 Protgeanl les gamins. IK eut lutte, corps a corps. La |]| lui vivement nul mene l'u gendarme survinl el la i..,,,,,,. M connaissance aveele Bun m de ht Police. Mais les h arrangrent car. \OTRI TOyail point eo i ni il lerai •


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06823
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, September 23, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06823

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PROPMLTAIP.K
jIMPRIMEL'Pj
Clment MAQL01RE
Bois-Vehna
jj^ Rue Amricaine, 1358
NUMERO S20 CENTIMES
1_____
QUOTIDIEN
TLPHONE N 242
L'enuie esl une souffrance ter-
rible mire toute : elle ne dchi-
re pas seulement le c enioe toute noblesse; non seule-
ment elle le torture, mais elle
Idi'ilil, c'est l'ule.re qui ronge et
fait une pluie repoussante et
mortelle. M. du CA\Wtl!.\.\>:
ANNE N-007
PORT-AU-PRINCE ( HATIj
JEUDI 23 SEPTEMBRE 1926
L'Effort hatien
ie lu Pii\M\r.ii. S.'.-
J i|iiili:i l;i (i'uild'itlie
^installer dans le coquet
??(m lui laif dcsliii cl
Mail d'elle adieu1 ;i l'an-
ph rue H >n\u !'>i cl il
idu Cit.Iiv, quelqu'un
,nous ne nous souve-
nus dans quel journal,
[Fltliy Sjourn avait
|lrussi inslalcr, I i C i-
ksne pharmacie (lui n'a-
ie envier aux Ktablis-
du mme genre le
JK* d'ailleurs,
rellemenl, dans le pu-
lux-Iqui n'avaient
ivii Paris ou d'auIre-,
(el'Elrunger se rjouis-
lae celle apprciation,
'il devoir noie Capi-
Uer une Pluirmueie
de tous les perfec-
nenls modernes et, en-
Iippartrnant un 1km-
lisle Dr Lon Audain
ide reclilier.ee qu il
jMre une in justice
ffc son ami Sjourn,
StBuranl qu'il n'avait
lia Pans, cl Dieu
Mwit eu occasion d'eu
__djpharmacies aussi
ent, aussi mcllindi-
inslalles ,| ne |.,
"Sjourn.
Jw des anne, il
" jrop lard pour
Jftvieux prover-
f-SRMls vu ' >s
f?rop,io, du Dr Au-
l'^loullcmoi.l exage-
[*j lundi, nous avons
"niacieSjourne cl
"l**ir la fabrira-
"wns gazeuses y
H/4lorsque nous
*JJ w seuil de |:1
5* <*e la Phar.na-
^n.sdans |:, pre_
l^\ Ml la salle des
MjweiHropcon-
^'"''a.lU- mcorc
sF'er-,disons seuk-
plants vitrs des
,5." sont rjnK.-.s
^--We les revi-
K des bocaux et
W'*n! sous la
ES-lan.isepar
kp|a'} ,lsl P'>|.rc cl
fennse't^
fcU'"!""nousin-
rri'll'"H-ldelra-
^^8 ventes.
J>nfes,nrsdes
J* '-luisants, o
^Nhliolh-
W0l,m' Sl"'
JfC^Pls..r
Ses ,.. l,r?S|>e|..,s
hvf ''' ^'tron, k.
fjh'innoni de
*"quiluilor.
fl *(luv"(ol"'nne.
el * bit pas
non plusdonl r de l'aimai,le
accueil < j 11 i attend le vi si leur.
Kn effet, il s,, lve, mol
'"us. les deux mains tendues,
secoueauiicnleineiil le*ntres
de ses poignets solides. Il est
en bras de chemise, il porte
mi pantalon de grose toile
bleue, car.luiaussi.il travaille
dur, le Patron; cl sa forte car
rure. et s-s y.-ux don s'chap-
pent des regarda profond! Ira-
hissent le lutteur,qui veut fer-
mernenl aller le plus loin pos-
sible daiM la dcouverte, la
coKpiie ,|,.S Inconnues.
Aussitt nous Fmes con-
duit aux salle, o son! places
les divers appareils de l'Ins-
taflatjoii pour la fabrication
des boissons gazeuses. C'est
par l qua nous dairj us com-
inenccr n tre visite.
Dans la cour, sont places
trois cuves e.i zinc pouvant
contenir chacune 40) litres
d'eau. Celte eau. et c'est la
premire opration, est d'a-
bord strilise soigneusement.
Pour cela, on la l'ait monter
I tage l'aide d une pompe as-
pirante. Siivaut une conduite
rgulire en bote, hermts*
queinent leruie, elb passe a
travers un filtre pourvu d'une
garniture de 12 bougies sl-
rilisation; par une compres-
sion, elle arrive dan* une sor-
te de rservoir forme coni-
que ; elle coule el on nous pr
seule, l'opration termine,
une bouteille remplie d'une
eau aussi limpide que le plus
pur cristal. Tubcs.tanks.cuves
sont. Ions les 8 jours, minu--
tieusemenl lavs, dsinfectes
striliss la vapeur d eau.
La pice attenante est l'en-
Dpt des bouteilles. Aprs
un lavage grande eau, on les
lait goutter sur des porte-
b Hileilles, |)iii.s elles sont pla-
ces dans une armoire pa-
rois intrieurs en zinc. On en
ferme les battants et, par un
pondait spcial, s'introduit un
jet de vapeur d'eau qui achve
leur slrilisalion complte.
Far ces moyens mo lerncs et
puissants, "leur dtlofectioo
radicale s'obtient en 4 005 tu.
Puis, les bouteilles tant
dans les conditions de pro-
phylaxie requises, commence
la labrcalion des boissons ga
zeuses, Kola Chupagnb,Ch-
mi: Cacao, Limonadi: OAZBUSg
el Cl.MiKHAl..
Ces appareils ont fonctionn
devant nous, on a fabriqu
sous nos yeux de ces boissons
dlicieuses, hyginiques, ra-
frachissantes, on en a rempli
des bouteilles que nous avons
ouvert ensuite el nous v avons
ol avec le plaisir qu'on
prouve toujours savourer^
dguster ls liqueurs qu'on a
?ues de ses veux fabriquer.
Les appareils fonctionnent
avec une si grande prcision
et une rgularit si parfaite,
qu'on croirait volontiers que
la fabrication de ces boissons
est la chose la plus simple, la
plus facile du inonde. D'un
cj arrive l'eau strilises la
quelle un comprim donnera
le got et la coloration qui
d signeroni chaque qualit de
IXMSSon, de l'autre arrive le -
gaz form par un mlange
servi !
fous les appareils sont mus
par l'lectricit,a l'aide.l'un svs-
i;ne d'engrenage ttesphispr-
ftctionnns. Aprs, il n y a plus
qu' apppser les tiquettes sur
les bouteilles el les livrer la
consommation. Les machines de
la Pharmacie Sjourn peuvent
donner un maximum de SOQO
bouteillCd de boissons gazeuses
par jour.
A chaque fois qu'un stock de
hoissons est livr la vente.
des bouteilles-chantillons sont
soigneusement gardes en ob-
servation, avec la date o le stock
a t fabriqu. Ainsi il nous a
t montr des bouteilles des
livraisons du 4 Juillet, l Juillet,
11 Aot, :$ Septembre, etc. Dans
toutes, la botssen est en parlait
tat de coloration.
Aprs celle longue visite de
l'Installation pour la tahricalioa
des hoissons ga/euses, nous pas-
sons au laboratoire. L encore,
nous retrouvons le mme ordre
la mme discipline qui rgne
dans tous les services de la Phar-
macie. Une place pour chaque
chose el chaque chose a sa pla-
ce. Les parties nickles, les cui-
vres, les cristaux des instru-
ments, des appareils reluisent.
Nous voyons le microscope qui
lail dcouvrir partout l'inl'ini-
menl petit, I appareil servant
aux ractions de Wassermann.
qui fonctionne I lectricit et
tourne raison de 40 m tenu
la seconde. Ufl petit moteur au
ga/. d clairage actionne les di-
vers services du Laboratoire.
Par une uim ihle attention, nous
avons pu assister l'opration
de remplissage des ampoules
avec le srum pour les piqres.
Les petits tubes sont places sous
une cloche de verre. On y fait
le vide: l'air contenu dans l'am-
poule s'en chappe et graduelle-
ment le srum y prend sa place;
puis l'orifice esl soud et l'am-
poule esl prle pour sa lutte
contre le uncrohe. Les objets en
caoutchouc ou autres, suscep-
lihles d'tre dtriors par la
chaleur sont conservs dans des
glacires, les poisons, les ma-
tires inllainmahlcs sont placs
au sou-i-sol, dans une sorte de
cave te.npraure c.i.ii aille
claire toute heure du jour
par deux lampes lectriques. Les
entrepts gnraux pour les au
1res mdicaments, produits, etc.
sont ;'i l'tage.
Dans le Laboratoire, audesais
de la table, Irne une photogra-
phie sa couleur de Pasteur. El
c'est sous l'ail de ce grand Bien-
faiteur de l'Humanit que se
font les recherches, les exp-
riences, les dmonstration> bac-
lriologiques.
Ces! a pr-. 1 heure 12 i[ i
prenait fin cette intressante i
site au cours de laquelle, aima-
blemeal guid, soit par le Di-
recteur de la Pharmacie lui-
mme, notre mm Sjourn, soit
par M. Henri Etienne, un des
employs suprieurs de la Phar-
macie, nous pmes nous rendre
sptnpta consbien tait admirable
l'effort qui avait t ralise par
de la Corona
'eau et de carbonate de soude
Ces deux corps s." rme m! en!
dansuii rservoir au-.lessotu
duquel esl place la bouteille
vide. Un levier pied produit
un dclenchement, l'eau ga-
zeuse s'chappe avec force par
un orifice, mb tuteilleeJtrciu<
plie auto.n ili.pi.',n.> il ; auto
inaliqu -nenl U'issi la capsule
s applique sur l'orifice du gou
loi cl : monsieur, v ms tes
M La Supriorit
'*w Voici quelques uns des avan
&? lages mcaniques de la C.ORO
il% N'A.
.g.' I ) Echapperaeiil extra
%f rapide permettant les plu
"'* hautes vitesses daclvlograph
jaques.
k-
Jpm *) Encombrement si poids ( :i kgs. ) rduits pour *&
Stransporl facile dans un lgant tuL-valise. S
^: 3).Retour automatique du ruban bicolore. "
H"'/ !)Mcanisme incassable, 3*
0? *>). Clavier pour toutes langues, tous genre d e- ij-
gat cri ture. ^*,-.
,f.w ') Visibilit absolue de la totalit du travail en *.
>* cours d'excution, v*
S
IH
Entrez pour niiMONSTnAiiov. Chez :
MAXWELL & MOUD.
Piiom:: ^7
^wwmmmm^mmm"
les hatiens.
Nous primes, coa ;.' de notre
ami Sjourn, heureux de toutes
les choses merveilleuses (juc
nous avions pu voirel plus con-
vameu que jamais que la Phar-
macie Sjourn n'avait rien h
envier aux Etablissement! du
mme genre des grandes Villes
d outre-mer.
Mlle 4aiH* Yelten
lodiste
Place de la Paix, N" 1(>04.
De retour de la canwayne.
porte la connaissance de ses
aimables Clientes etdet Dmes
ei gnral, qu'elle se lient n
leur duo tsilloo pour la eun-
feelion de chapeaux mur d-
mes en fom genres, /nielles el
entants, elle leur /*/>,/,/,, .mi-
me toujours, un travail soign
el cjoaclitude.
ffliss Amlie Vettn
>Ii 11111 e i '
Place de la Paix, X' KiOl
On lier relurn (rom llie COUn
ira luis plensine m announcing
l<> h T ai m ible ('.lien's uni to
Ihe [j'ilie-i in gnerai Uni slie
ii id lit iii, >sa! ofall for ihe
trim n n j a ad m ikin / \<>t ha s
of kinji for ta Vm, // >/ \g
li I > an l children wl Ihe
s'r promisenas heretojorea
eareful attd ufompt attention
to ail ordsrs.
de la mode des chevaux courts
If lis au dbut de la troisima
Rpublique, la m ) le reprit
11 Ninon, point disparatre en-
core... jusqu' son actuel re-
tour.
Le non seul a chang.
U1 l i ... wm^SBWtMS^SMttsWSWtSWSttSi
|,e plus qraaJ il the firt*.
C'est d'un pont qu'il s'agit et
c'esi naturellement en Amri
que que cela se passe. Ce pont
SUSpsndu sert de Irait d'union
entre les Etats de Pfew-lersey
el de Pennsylvania.
Caractristique! on l'afien-
dnll depuis 10.) ans; >n l'a coiu
menc en 1022; il vient d'tre
inaugur; i s9 kilomtres de
long cl esl large de 1*25 pieds:
(ivhicilesy peuvent rouler
de Iront; il a C >t .'17 millions
de dollars. S m excution, trs
prilleuse, a caus la ni >ri de
treize ouvriers.
Ce qui chanue
Rieh de nouveau sous le^so
leil, jias mme les jolies nu-
ques des femmes coi lies
cheveux courts.
Le docteur Cabanes* ayant
de nui l dans sa t chronique
mdicale si p.-rs-mne ne con-
naissait de prcdent ;i cette
m )le, no de ses conlrres, le
docteur Georges Petit, vient
de lui rpondre qu'en 1700 les
femmes,voquant dans leurs
f'rivoliiesun souvenir sinistre
laisaienl couper leur-, chewu.x
c mine les victimes de la Ter-
reur destiaesa la guillotine:
elles se coiffaient ainsi la
sacrifie.
l.a mode passa,puis reparut
en N.'IO. sous le nom Jeanne d'Arc, lorsque la prin-
cesse Marie d'Orlans exposa
sa statue de Jeanne d'Arc.
En IX1K, nouvelle clipse
Les catastrophes monJia
b's du 1er Septembre
1294 au Sbrj 1925.
i >,i i Mit de calculer que,eu-
Ire le 1er septembre 1021. il
s't lil p d luit dans le monde
3 ) tre nblemenl de terre.0 glis
s.'.nenlsde le; r un. 101) iu.m-
dations, 71 cycloncs.tornades,
typhons si ourag ms. 11 sche
csscs.li raz de mare el rup
lionsv >l'iiiiqiies,2 )iu en lies
considrables, -s remines, l
pluies de sauterelles.
La partle'du m ind ou c >
cala ttroph furent le plus ri-
res esl. pirait-il, l'Afrique! La
plus attente lu! notre m dheu
ivuse Europe.
MAURICE BTISNNEfils
Angle des Hues du Magasin dt
l'Etat el ns bronls-torls
Vient de recevoir Chapeau ;
garnis pour dame..
Avis
^...
Nom avons l'honneur de
porter la connaissance d i
public et du Commerce q ig
depuis lu 1er Septembre 102 i
la raisefl sociale de i hie Bri-
iish Imprial ( lil Company
( Curaao) limited a t trans-
forme en celle de
lui.Sui:u. Ojmi'.wi ( vVesl
Indies )|Limited.
" l I I ^ C Vge.ils
3 "*
... a vu, a 11 dernire nuil du
pique-nique de \\u. iton, une \-
ritable bataille, violente querelle
de jtflousie surgir entre deux l-
gantes A... el L...
Le galanl a.ut pntr A.u\^
la salle du bal, offrant le bras u
L... ; le couple lgant nll : i
commencer le f ix-trol. lais \...
ne put supporter la vue d'un
pareil spectacle, elle ne pul ap -
sersa colre amoureuse, si ja-
lousie ; elle se prcipita contre
l'infidle el contre celle qui lui
volait son amant. Les gifll is piu-
rent dru comme grle. Le gent-
leman se si. ivenanl qu'on ne
frappa point une femme mme
avec une il w ne rendit pas
les coups. M 3 L... n'tait pas
de gcelles qui Lussent insulter
leur cavalier, elle cule\ a i un
de ses chaussures el s.- servaiM
du talon i aais \V coin n d'un
casse lte, elle se ind a Ira i
rudement ^( ri va le; Le Umu-
bohu mi ind.-s.i.plilik-. I:i m-
le gnrale et l'on changea
pendanl une boiine heure lorcc
coups de poings el de gifll
La bai n'tait plus qu'un _iam.ii-
te. La Police arri ta. Et, coma il
tanla el non combattants, ba-
vauBS du bar, assistants, cava-
liers, danseusea : tout le m m le
au Posta. La on lit le tri.
Cependant les choses s'arran-
grent. Le serganl hou entant
concilia les partis el l'ueuiviiv
amant, pour lequel les dem
femmes, A... at L... s'tnienl lu-
rieusemsnl h iltues, lit ce qu'il
aurai! d) taire ds le dbul : ^
... le vit offrir son bras droit
l'une ai s.>.i bras gauche a
l'autre. Kl la h il reprit.
... a vu, ;iv int-hier sur. v.ms
7 II. 1 2, le m )!or- ai No. .'! en
panne j la dran l'Hae, (oui prs
lie la (iare du X.nd. La vieille
casserole geignante refusait dal-
ler plus loin. Le mcanicien
s escrimait, s'poumonaail ai
niauo'iivres inutiles, il se rIm
sait sous ht Biaehine, avec ^s .n
tournevis, son bidon a l'huile, il
serrait, desserrait boulons,
crans et vis, graissai! la rtive
guimbarde, la cajolait, mais.
neuui rien n'y lil. c||P n'avait-
vaii point. Et com ne toutes ces
csressea restaient vaines, Notai
il porta ailleurs ses res irds
' '" vil poinl q ian I le molor-
arse dcida :> quitter 11 place
Il doit y le Bncofd, q u s:nl .'
k.'... voit eue ire le bis apparie
naal I... L.. et quelle a per-
du pr, du Pont je |;l Craiati
Missions, un jlimanehe qu'elle
tait en douce el h ..ne ,,,,..
pagnie.
. verrail avec plaisir (iue h ,
belle vienne retirer devant lei
regards, ce bas de soie qui I
"'^ revoir, chaque matin,
celle nelde scus idyllique du
Bas IVrdii . '
...a vu ina.,1. ......., Veni HU
IU h. 1 2. sur bl roule qui ,,.
dm a fa chapelle des krniilee
toul prs d a Ptioa-Ville une
g mrgandine qui se rendait A
des Ermites, el qui, rmuml
un ourr proche du chemin
P" x- C. sv tait installe
sapa ntus se gner. Des gamins.
Isidedmi flstiballancrenl
une pierre p,, alleignil son bul
avacane Justesse admirable mais
PpUasonne. U fllle se redressa
vivement d. luricusc. se prei-
pila outre les gosses. Mais juste
S ce moment. Nui:;, ,];..;
river sur les lieux, P, d i ^
IL L. et A. L. qui s'interpos
l,',,,1- Protgeanl les gamins. IK
eut lutte, corps a corps. La |]|
lui vivement nul mene l'u
gendarme survinl el la i..,,,,,,.
M connaissance aveele Bun m
de ht Police. Mais les h
arrangrent car. \otri !
TOyail point eo i ni il lerai


LE M \TIX Septembre 1926
Pagol
possible le punir des coliers
pour BYoir et Un peu polisson.
les jeunes gens pour avoir pro-
lger des enfanta contre la co-
lre d'une gourgandine en furie
ci celle-ci pour avoir pris, lor-
lure par un pressant besoin,
un sentier public pour \V. !..
... vit (loue renvoyer tout le
monde.
Une descente
de justice
Hier matin, vers 8 b. 1,2,1e
Juge de Paix de la Section Sud,
avec huissier et reior*, se pr-
sentai! devant les Buuaux de la
"llaiian Motors S. A.", angle
des rues du Magasin de l'Etat et
Dants-Destouches, el ordon-
nant l'ouverture de la porta
d'entr de l'offies stir laquelle
les scells avaient t apposes
la veille, vers 7 heures du soir,
la suite d'une ordonnance ren
due eu rfr par le .luge lieau-
voir contre la llaitian Motors.
Un ouvrier loin la serrure et
la porte lui ouverte pour livrer
passage au Magistrat, ("tait
une saisie qui allait tre prati-
que en vertu d'une'dcision de
justice.
Monsieur llugne .In. Louis
demanda la llaiian Motors
de lui commander un camion-
aiiloinohile sur le prix duipicl il
versa un accoinpte de 300 dol-
lars. A l'arrive du camion, les
conditions du contrai qui de-
vait rgir le paiement ilu Boldfl
avant t juges inacceptables
par Vi Jn. Louis, nui rclama
alors la llaiian Motors resti-
tution des !MHI dollars verss.
Lelle-ei s'y relusa. L'allaire l'ut
dfre la justice. Un juge-
ment lut rendu eu laveur de M.
Jn. Louis.
i.'esl la suite de ce jugement,
du rfr dont DOUS parlions
plus haut el du relus del llai-
tiau Motors de restituer la va-
leur que la saisie allait tre pra-
tique hier matin.
Mais la Hatien Mot<
vigfieur de la loi rglementant
li circulation le ces animaux
mettra lin leurs mfaits.
Nous avon* appris hier aprs-
midi, en dernire heure, pu* la
victime a expir l'Hpital,
10 heures du malin.
Notre-Dame de la Merci
Gomma nous l'annoncions il y
a quelques jours, demain, 21
Septembre, est la tte de Notre
Dame de la Merci. A celle occa
sion, il y aura belle crmonie
religieuse en la chapelle de
Delinas.
De nombreux fidle se pr-
parent s'y rendre pour assis-
ter la messe qui sera clbre
i 5 h. 1 2 du matin.
l'Instruction oblique, des Cultes
Pensions el Rentres. I.
Pensions civiles il. li-
sions militaires III. I en-
siou de retraite IV. Rentes
viagres.
* Une bdisson idale
C'est l'excellent VIN MOUS-
SEUX, prpar par Ni. 'IT'inu-
lon T. Brutus, de Jrmie.
Prsente d'une faon lgante
et distingu, cette prparation
ne le cde en rien aux boissons
similaires importes de L'Etran-
ger. Cest vraiment un charnu'
que de goter de ce Vin exquis
dont la mousse ptille el sourit
prometteuse des jouissances
qu'il procure peu de Irais.
Nous recommandons celte
boisson idale.
Port-au-Prince
contre Jacmel
Dimanche prochain, anno ice
Tl'. S. S. H, se jouera,
au
Parc
Leconte, le ninteli-revanelie en-
tre l'orl-au-i'rincc et Jacmel.
Voici ia composition (in ONZE
de Port-au-Prince : Mut : Tovar.
- Arrires : fi rinand jeune, Mi-
chaud. Demis: Pierre-Nol,
Biaise,Si-Fort. Avants: Emile,
Philippe Jean-Bapliste, Smith,
Clermonl cl Nicolas.
Ds que le protocole de la r-
ception laire aux spoiismeu
jacmliena sera li\. nous le ta-
rons connatre nos lecteurs.
DEl II. :
Il nous a t l'ait pari de la
Diort de Madame Veuve Mural
Garnier, survenue Jrmie.
lundi dernier.
Les iu.irailles oui eu lieu dans
en l'glise parois-
Parisiana
ce soir
Pour la dernire lois:
u Ranlzau
ntre : 1 aoun
e.
I apres-mnli
siiile.
Aux parents prouvs par ce
deuil particulirement M.Ca-
lilina Laraque, nous envoyons
nos sincres condolances.
^m
Les victimes des chiens
Il y a quelques |ours. une
dame'. Mme Vve Jean Zphir a
t mordue par un chien sus-
Feel d'tre atteint de rage. A
Hpital, elle reut un Iraite-
nienl prventif. Mais il par lit
que la terrible maladie ne s'est
point arrte dans son dvelop-
pement, les aymplmaa alar-
Uianta ayant t observs chez
la malheureuse, elle a t de
nouveau, transporte, en toute
hte, l'Hpital o elle est in-
terne depuis mardi.
Nous esprons que la mise en
Le Moniteur
La dernire livraison du Mo-
niteur a paru avec le sommaire
suivant :
Loi portant lixation des
Voies et Moyens de l'Lx. 2(1-27.
Loi portant fixation des d-
penses de l'Ex. 25-27.
Etal de classement des Voie*
et M >\, isde l'Ex. 26-27.
BVdgll de la Dette l'uhlique
des Dpartements des Relations
Extrieures, des Finances, lu
Commerce, de l'Intrieur, des
Travaux I ublics, de la Justice.
de l*Agriculture', du Travail, de
L'accolade franco-
allemande de Ge*
nve
Opinions le la fresse
Franaise
Par sb e fianais
Pahis, ^septembre Le Pe-
tit Parisien dclara que l'enlr..-
tien ! Thol y marque le point
culminant des derniers tvnemeuts
politiques (ienve et que la Kran
aa el l'Allemagne n'achemineraient
vers la liquidation gnrale des
luii il ts pendantes. MM. Iiii.ni I
el Siiesetnann ont promis de se
rencon'rer la prochaine ses in .
en Dcembre, peut-tre avant. M.
Strestinann h i'.tit le* plus vifs '.o
ges de M. HrUnd et de son sinc-
re d-sirdepaix. Plusieurs jour-
naux de droite cra'gnent que U
r'rmi e ne page pal 1er frais d:
cttte collaboration. Pour Le Ma-
tin , une des pincipales cons-
quences de cette ei.tente serait
une coopration financire de l'Al-
lemagne dans la liquidation des
dettes interallies.
Une dactylo
dan* la Manche
CAP GRIS NEZ Melle Merc
dez Gleitz, dactylo de Londres, ar
t ive ici cet aprs midi, est entre
dans I eau B li. 7 d l'aprs midi
pour tenter de traverser la Man-
< lie la uage. La m r tait calme
et tout fait prvoir le beau temps
pendant la nuit II y a un prix de
lui ii livres sterling qoj mtend tou
te femme anglaise battant le re-
cord de Melle Bdtrle. Ce prix est
oifert par le mme journal qui a
pay 100(1 livre sterling Nor-
man L. Dereham le nageur qui
traver la Manche vendredi der-
nier.
Le plbiscite
en Espagne
6 millions d'halntants seu-
lement sur '21 millions
> oient pour 11 Dictature
du Gai Primo drt Rivera
Par cable fratosii
MADRID Les ibiflrai officie's
"'il [I 1) S'il1 qui a f" lieu iv, -h
nienl afin de v4r lier la popularit
du rgime de gouvernement du g
nral Hrimo de Itivera ont l pu-
blis aujourd lun Primo de Rivera
a e*i sur un' population totale de
la nation de 11.881 848 habitants
dont 1.810.988 sont gs de plus
de 18 ans. ag<; r quia pour le pl-
biscite, un vole de 6.989.041.

Au sujet de Tanger
L'Espaijne modilie
son attitude
LONDHKS Le gouvernement
espagnol, dans une note remise si
rmiltunraent Pniijjet Londres,
i bandoDne sa dem m < d'inclu-
i >u de Tang r dans la t. >oe e gnole. Cette note propo*; des con
versalions avec l'Anghttre et la
France aliu de discuter .'admis-
sion de l'Italie ^<;\ce une rev-
ion du statut en vertu d ger .-.-t ;, m. rn par un toinit iu
lernational.
Le gouvernement SJtgiaii est dis
pos considrer la proposition
espagnole de leon pini.,1 dta-
cbee, car elle est satisfaite de la si
tuation actuelle et dsire vivement
viter de nouvelles discussions
sur la question de Tanger d'autant
plus que la confrence impriale
britannique est sur le point de se
runir. Un estime a Londres que
rien ne pi esse et on prfrerait
que des conversations nient lieu
to il A'Ai i i entre la fiance et
l'Kspagne. Los deux puissances
tant celles qui ont les plus grands
in'.: c dans cette rgion.
L'ouragan
en Floride
On appel de I. Coolidtje
au peuple amricain pour
secourir les populations
prouves]
La teipte f ail ^ rage jt cause
des dgits epcvait'.bles
WJBilINGTON Le Prsident
Coolidge vient d'adresser un appel
la Nation amricaine pour lui
demander de venir en aide aux po
pulatione de l'io.ide si durement
prouves par le cyclone.
West Pai.m B|a< "hM. John r'..
Tay:or,represeiituit UgOU* rnenr
Mirtio, a fut sivoir celui ci que
le I ras du lits de la eotsat il v a
il) ius et environ IUM hlsss.
l Nerveux?
rOTRE costume de bain....vo're costume de vi
votre costume de loire sans compter tous
autres articles dont tous ave/ besoin sont cri
PAUL K.'AUXILA
les pris iestent les ui.'-in -s ...
L'homme nfrreux, violent, de mauvaise hu-
meur, est une calamit pour lui et pour tout ceux
qui l'entourent. En puisant inutilement aea
forces, il v directement ruiner sa sant et son
bien- Cet puisement nerveux doit se remdier nu
plus tt possible avant qu'il n'arrive une im-
pression complte ou que l'organisme arrive
se dranger de telle manire que toute guriso:i
soit impossible.
L science le dit bien, les personnes nerveuses
dpendent du ssng pour leur alimentation et
forces. Il est trs important, par consquent,
je le sang soit premirement enrichi et puriti.
>es milliers de personnes nerveuses se sont r-
habilits avec le Fer N mat, la formule moderne
qu'un grand nombre de mdecins recommandent
Pr son puissant elltit bienfaisant sur le sang et
systme nerveux, w
Il contient du fer organique comme le fer du
ssng humsin, avec des glycerophosphatss. ali-
ment qui est absorb directement par le systme
i, ''Nf!f>j>i
- :.* 'v:>i
I -, n\'^*aa
Des miniers _,
de litres de sant concentre
vont de Norvge au monde entier par voie de
l'Emulsion Scott. La prcieuse huile de Foie I
Morue, incorpore en forme digestive dans ce!
emulsion, constitue une bndiction pour L>
multitude de gens qui ont ainsi obtenu leur vign^
dans toutes les poques de La vie. Cett un pjtl
duit pour toute la famille, unique en son nta
pour presque toute forme de dbilit. Prenez
L'EMULSION SCOTT
L'exprience de quatre gnrations et Jt tt
milliers de mdecin est votre meilleure garanti*. ^1
Prenez-la vous mme, et donnez-la vetra (f"1
femme et vos enfants. Que h cinl et la \ ||
J vigueur reignent dana votre foyer I
/. ..
nerveux auquel il apporte daa lments vignot
eux qui en le nourissant, calment l'irritation tt
|:r.I-i.lli nu rit mnia srement \iennent dominer
s mal-tra et restaurent au systme nerveux la
paix et la tranquilit.
Des milliers de personnes dpendent du Fer
Nuxal priodiquement pour vivifier le sang et
le systme nerveux. Rien de plus facile que (res-
sayer le Fer Nuxat; deux semaines
sont gnralement sumxantes pour en .
reconnatre son efficacit. Essayez-leI
le plutt possible.
lji demande pour le Fer Nui aie a
t ai grande et immdiate que nous
n'avons pu.-; eu le tempe de prparer
des tiquettes pour ce pays. Par
consquent et tcmporellcment nous
userons le flacon Espagnol que noua
reproduisons droite. Vous trou-
verez dans chaque flacon des instruc-
tions compltes en Franais.
Il a compt 79 lues et 30 ble.s
Miami ; 80 tus tt 700 blesss a
Hollywood et Darla 2: lues et
200 blesss Koit LauJc-rdale et 7
tus I Klorida Cily. Les trielsa Miami soot Uni'les, dit-
il, mais pas au point qu'on l'ava t
dit tout dHbo d. Fort l.auderdale,
Dania et llollvwood -ont complte
meut rase- lliuleali est en ruines
et Coral Uablaa srieu-emeni eu-
d mma^.
Nooybllb OsLiAsa On viesl
de llohoner de Mobl t l'Aaao
cialed Piea* ijue l'ourugnii eootl
nue foull er dans astla localit
i la vitesse lerriliaute de O4 milles
l'heure. Le Ibenuomlre i:-t tom
b 88.88.
Ine dpche S in* Fil transmise
par un navire en mer dclare que
l'ensacalaa l trs prouv.Toute
la ville aurait t rduite en rui-
nes Mlle compte 98.000 habitant*'.
BuwnrauAM (A'sbsms) Le cy
clone sui! sa toute avec une furie -an-
l'aile travers la partie sud de
l'Alabama causant partout des ra
vages considrable. Les maig>es
nouvelles qui parviennent de ces
lgions indiquent que Mobile n'a
qqe peu souffert bien que l'ouragan
venant du nerd'est soulil.it du
milles l'heure accompagn d'une
p uie tunenlielle. Pposaco'o et plu
sieurs petites localits des environs
se trouvent compltement isoles
du monde, toutes les communica
lions tant interrompues.
Le 56me anniver
saire de la prise
de Rome
Rome, 2t septembre Le 56a
auniversaiie de la prise de Home
en 1870 t t clbie aujourd'hui
dans toute l'Italie par des crmo
nis npproprices De nombreux p
lernuge. se sont rendus Trente
o une urne a t remp ie de ter
re qui avait t imbib du sang des
in .i vis italiens. Cette urne a t
dpose dans le monument natio-
nal de bol/iDO.
Glorieuse pope
d'un taxi
Par cable franais
Paris, 21 Septembre l'n des
fameux Iaxis parisiens qui serv -
n-ni au transport '! Iroupis qui
prii eut p. 11 a U bataille de la Mar
ucv ici-1 de | rendre le chemin de
l'Ii. adtlpbie o il doit ligurer
i.-. Convention de l'Aineri''ati Le-
gio.i. Il est arriv par ses propres
moyao au poste de la Lsion i
Par: et une touchante cereuioa.e
a eu lieu uu cours de laquelle les
anciens combattants franais et
amricains se sout donn mutuel-
lement t'aefcuiaiice que l'etprit de
taiiiiiiadt-tie qui les unissait pen-
dant la guerre est toujours aussi
vivant.
Dans la Mi
DoivitEs, lseptembri.
Mon a Lellan aabanitaai
tivt de traverse de la "
aprs midi.Vielle Moml
a itabii uu record d'i_
pair l'emmes car elle aSi
l'eau 25 heures 23 minuls]
Henry Sullivan a ntg
temps '2D heure.- 10
Horace Catey pirlieni
que Melle Mac Lellan dinsl
.N.z hier soii u quitt att j
iu.< de n.i.:e.Lu colo^eli
nai.l C. hrevbtrg, parti
(jii-. .Ne/, ce uiifiii 5
a abanJom. !au l'ijuaj
c'tst la l'uMem lenniiai
lonel cette anne poorlil
de la Manche.
Au-dessus
de VAtlantique
Paris, i septembre D'aprs
" Le Matin ", trois avions sol ic
tin Dment prpars ea France
pour la traverse de l'Atlantique.
L'un ser prAt le 5 Octobre et le
commandant Weiss pilo -rail l'ua
d'eux.Tous les ef!oits de l'av ..lion
en 1027 porteront sur la tiaver-
te pratique de l'ocan.
A Genw
l'llcdiaijneurcndi
Une attaque .ruqiie ;
kl
(JKNKVE L'Allemipiil
nitin- aujourd'hui|
sive. Le ui Streeam_,
sieurs lois la parole si
populations dei anessi
allemandes de Memil W
/ig intervenaol i^MSSL
ment pour la ville "^Jj
qui est maintenant *
uancires. M. Slieiesas!
mand qu'on wcourtl
meurs et qu'oo lui HT
civjiis pour ses besoin!
La commission daStl
a adopt la rsolut!
par laquelle Ta*^
que la coulererice g***M
djarmement ii_ de ciwH
n .trielles ne rempesfSJ
vra se runir avaut
assemble c'eiU ui1
tembre 1927.
Frdric
AV"
Au haut de l'Ai
une du Canada.
2 1i'2l|2bt
^AssisUnce.
Le Public esl atisJJ
irelaire d'Ktat de n
aulorisc la Pouce i|
la Loterie LA*
luelle de laire onft
.-, |., .laledu.'lodobrt
i;n consquenceSJ
sont pries de seprj
jours pour rejgwjjj0
tuation avec le irn
Porl-au-Prince>r
UPIDS.-
INJECTIII
qui calment I * ^g|
# TOlTMJ", j. I
A. DE MATTIS & C0, ^prsenta**' ?
ail


LE MATIN = 23 Septembre IMf
apital : Or j
y. Le Boss $Co.
Agents Gnraux
[lut
Avis
ibooale de lde-
de pharmacie.
il a l'a t de Mon'
Bat delaKpublit^ue
Messieurs les j>e
de l'Infrieur et de
0 publique, publi dans
'des Jeudi 9 et Lundi
Va 1926. rglementant
Did'adaii->ion a l'Ilce
:ine et de l'Iunnu ie et
Ions d'ubleui.j i du gia
lecteur en raduine, de
M chirurgie demie, do
pu, de sage l'i-iume, lu
l l'Ecole avise Vessieiirs
ntsque les cou.d s'ou-
Ffci lundi 4 Ucobre pro
Bb tool tous invits k se
I m jour. 1 10 heurts du
l'Ecole de Mdecine pour
ItonUct avec lcuis proies
eosergner sur l'horaire
panne d'enseigremenl
me ni.
fftJustiaDO.il NI ..il !:
ire l'Ecole Nilmuile
i et de Pbanutcie.
Avis
Ecole Professionnelle
Madame Fernant Letoit, propre
taire du IIKIi LIFE Hindi ,\Urt
cal,restaurant, annonce "< sa nieu
veillante cliente! qu'elle a mih1'
I ou: son cal el qu'e e est main
tenant en mesure de loger les per
sonnet de passage G 11un lie.
Service irrprochable el prix mo-
dre.
Urne Star Steamship Ce
Le steamer Soulheas ve-
nant directement de (alves-
ton, Texas, est attendu Port
au-l'i: ite, vers le 'l'A du cou-
i;nii,e. repartira le mme jour
ponr St-Jeande Porlo-Rico.
l'oit-au-1'rince, le 20 Septem
bre 1926.
IIUL'EZ Frres, Agents
On demanda
Stno anglais
bonne position pour personne
comptente. Ecrire et donner rl
rencee : Manager Casier <-\ 'i.
/, i rouo '//n-' desclavei es*
lire au', it /; OAobn.
Le \ tndredi 8 au a heu
l'tiuiu-n d'admission ei leon
cours pour l'obtention des hoir
tes d'Internat,
Pour tre adtntcs nferidi e
parl ce concours lestn'.rews s
doivent tre m mies ./ i cerliji
r I d'tudes prim iires.il leur .1
en outre rapp fi qu cei boa -
ses sont exclusii,nntnl lser-
vies <""' enfan-s des Ijctlit s
autres que l'oit'su-Prince.
foul postulante, pour ailes-
1er qu'elle rJunil cette ih'ible
condilio i. doit donc m, s'inscri
vont, dposer au secrtariat de
l'Ecole son extrait d'acte de nais
smirr >'i son certificat d'tudes.
Les inscriptions sont reues un
sige juins de 8 heures 11 lues el de3 h. h. p. m.
BELLE POITRINE
n dans mol (* 1<*
P1LULKS ORIENTALES
Le lait n poudre le plue en
VOJ'.U: aux liltitr-l'uis
r*Of i alun nlaliou dB b -
be et ii,s oouvalerceet.
Le .. ul lail en ioutre qui
< oi,tient les tiois vitamines.
twiB*peusHble^ clments i la nulritiou.
h*"J*Wt.t:rilis d'api es I.: pioc d Jusl-llatmalvdr ...
OIMlltlt: v.ul Ihi| iir vache en poudre, se rapprochm le
li|lKateii.ei. De digebliou luaie, c'l i'ai:n.ent idal
fwMBs
Ko fente chez :
iViiui, A'fred Vuux,
"iL. H. Doiet
twlM m\ AtTtlcppnt, Mftof
DHlM 4ouDMl *
mdmi .oritwipaUt. W ..
nbiiuln prtr U *
i Ftrt-u-PrlM*
jBg^5 Tilr
The loyal Mail Steam
Packet Comapny
EjaBCompdnv Inc.
"lgJTEfi
A. Boit, Raphal Biooardl,
S.ivimeu Yailm, Pel.t iove
(ieo. JFANSKME & Co
Aiiwsis
Ol Tablets
PUfes tf feuife de Feie 4e MsrnB
En stock chez :
Geo. .IKA.\Si-Ml-; ft Co. Agents
Le steamer 'Tevinl- est attend
a Jecme1, le 7 Ocloiire proeha'n
Il sera Poil au Prince, le 11 du
Beaa mois prenant le IrAt pour
es ports du nord el l'Ivirope-
Le sleamer '"Cape Si Loeie" es
attendu a Jacmel, le 13 Octobr
piochain.
Le steamer "Culebra" e*l altm
du Jacmel, le .'i novembre pn -
chain.
Port au Prince, le 1 Se, lembr
vm.
J.DAALrRR .Ir
Anant Gnral pour Hait i
Insurance Co
,ne des plus fortes Compagnies
canadiennes d'assurances m
sur la vie.
Eug.Le Boss & Co.

Les Seules Peintures Inaltrables
u. !ln gi!,0D de ce" Pelures convenablement appliqu recouvre 70 pieds carrs de surface. Voici
les importants difices o notre peinture a t employe : |
r-g.ise in s ci Cur. Turgeau -Eglise Saint Joseph, Port auPri: ce -Eglise de Tort de Paix
cic'.- H. ievue oral Uaok oi Co de Banque Naliona.ede a lupui>iK|u d'Huili, I ort
il- -rince Bai que Nationale de ia Rptbliqni d'Ilaili, A jx CaTW B inqee N I onaJe 2e
h Kfputoliqaa dll,iii Mll-Gve li.i.uue Nationale idii U Kpnbliuif d'UiHi J*ria
i, --..-. > **i-v * (<< < ur nailuiMir ir ' i' t'^,'1- i | -
anque Nalionalt de i Kpjbirqub d'Ilaili. Jicmo. i 0iupiKoi Iflerbiq . Rue Amricaine
uurewu du ...Mai.n ., Hue ameiieain-. Itidio Coiuoraliou, Hua Keiou HlaJ de PreOce
Mue du gcal Par Terminus, Chlflvp ..e Mars Vil'a D. lartitrao, Tci-eau VttllAloide
M-i.ffjii, Taegeeu Ville Len Pejeau, liellafue Villa Itn T pt'goate, Plioo-
vu" '',rnon' Mi.i'{rnn.< .ii de Ch"M \i!i Maurice Caetera, P u de Chase
V 11 "m*' V*i i .v ii^rn-l.-. Bnie-\---i V lia A ItieTr'am Peu ''
b.n Itoo.i'jli- !<..>. PeudChu< \illaMechi i Ans.l...- l'urgeiu
Viita ld t f-spii a->e, 1^1 vue Villa tlan paubert, KeLavue
Villa Mme. \<-nve l)arbMic<>urt, UeLavua
Ville ILrmann Pas.juier. Peu de l hose Ville Me A Morel, Belle vue
Ville Dr Thtaud, Lbcnln des Dalle. Viin i ewald Brandi, i -i ;. i ce
V.lla I ne Thnrd. l'ois Yejna \ '.... 'I ard. Avenu John Brr.vrn
I.-s meillu.M roBtrucliona Arthileeie Geo B il mu Les neilleone ci Dslruclions, arehitaeta
L'enle) Bran Lea BailUurea couu uciiwns afobttecla Lon Matbou
vffi Pour vos comrmnder ou lool autr.' rMaaigncieent, s'adresser
Geo Jeansme an Co
==/ Hue l'rou, en lace de la Banc ie Nationale
iostitution TiPpeahauer
Enseignement Classique
Secondaire,
Avec une Section Prparatoire.
Prparation Spciale toutes les
Ecoles Suprieur ? : Droit, Mde-
i me, Science Appliques. Ensei-
gnement pratique.
Anglais, Stno-Dactvlo, Compta
bilit.
Les lves de la Deuxime Sec-
tion, binlicieut gratuitement du
Cour. Pratique d'anglais. S'ou-
vrent le Lundi i octobre prochuin
7 h. p ii .
Anglais: Cjurf complets H mois.
Sluo !),.( \iu de (i u 9 mois.
Comptabilit M mois.
Horaire : C-jurs classique 7 h.
12. Cours pratique t. S p. m.
Pour plus amples renseignements
t conditions passez de H bes i\ \i
* Pangle des rues l'rou el Rpu-
blicaine, Etage (Jardiner & Cr> ou
fcrivtz au Directeur iirimdia!-
ment. *
N. B. l.'ne penn'on tU t..m ille
es" annexe *. 1 Eiablisseme itpou,.
les lves de Proviuct.
^iSiilii&ieiC-. ;!&&M
4
v<-
-.^. ,%tir*
.'il- i-| ,|
=trr
I)
Quoi
BMANDE A LOUER
Bonne maiaon
dans les environs de la
ville ayant lumire lee-
Irique, i-iiu, nuniae.
SadrcssiT ;iu No. PUT
en l'ace de la Gare, Rue du
-U----^-i---------LX-
-iiIl 11 ,
Ecole Industrielle
J. 8. Damier
La rouverture des classes est
fixe au Lundi i Octobre.
Les demandes d'amission seront
runes au sige de l'Elab '.-sment
partir du lundi 1'" itrinlu-
1 oLa pa.lie pioressimioell de
l'enseignement, eu attendant qu i
d'autres spcialits soient aune
xes aux ateliers. Covprenl : la
sino deatylegrepbioiieel la comf
tnbilil, la* menuiserie, l'bn-ate
lie. la mcanique d'aulomobilc, la
leliureet la typj^raohie. I.es ale-
lit'IS installs dans des I .an \ spi
cieux, sont pourvu d'un excdent
utilhge qui permet aux levai de
enliser de rapides pr)^r dans
les branches ou i.s se son! spcia-
lis.
to Us reoivent en onlre un en
igaement ela#*iajoe adapt la
I i.itie proTe^sionne le Cet en-ei-
gnement surtisnmment tendu, tel
donn suivant un programme dont
les matires sont mthodiquement
rparties en six 'anne d'tudes.
3 s Les par-nts soucieux de do
liera leurs enfants une information
professionnelle srieuse peuvent
les envoyer 'I'cole .1. I Damier.
Les lves munis du certificat d'lu
des primaires sont classs dans
la six e A dfaut de ce
. ertiti ' s sub ssent un examen
e. resp >ndant et dans le cas u
lee rsultats ne sont pas sali fa -
Eauts, ils sont reus dans une sec-
tion prp iretoire o ils acquirent
!e connaissances ncessaires pour
.'ire admis dans la classe de sixi
a.
I es portes de l'Ecoles indusliielle
J. B. Damier'ont donc ouvert
ment h tous cei.x qui veulent pr<-
liter de son utile enseignement.
-V
SERVEZ VOIS Df THBKE IN ONE
DANS VOTRE BUREAU
l'SE/en pour graisser vos machines^
crit, 1 ad iiiionner et calcu er.l'ar son
usuge ampcbez le grteeananl dsagra-
ble de vos chaise.-, tournaille.-. Enlevez
avec elle la poi^sirede vos bureau t. Net-
toyez, et poiisscz avec elle tous vos usten-
siles do Bureau, Entretenez les caractres
de machines a crire, ravivez eu le vieux
ruben en lepen riintde quelque- goutte
de THHEE-IN-ONE
Avez, tuujouis duns Votre office un petit
bidon et u ne b uteillo de THREE IN
ONE C'est une nui! oue et transpareai
qui jamais ne rancit ou ne d^ .ye une
muuvais odeur.
En vente danelea grands Magu.sina.Phar-
mai us, armureriea, en bonleillea do
toutes dimenaiona et en bidons portali fa.
TREE IN ONE CML COMPANY
130, Williams St., New-York City l'.s. v
Gratte : 10 aaedai un cbaoliUo i et un
prospectus les leux titre grlait.
>. *
1
mm
m
Bar Terminus
Propritaire :
-l.WiJmaor
l'houneur d'informer saSbienveillan'e clientle
qu a ins'illa l'tage de son tablis sment, un salon
exclusivement rserv .aux familles o l'on trouvera
de consommations de premier choix et o des lunchs
seront servis sur demande.
Tlpho ne No 788.


MATIN 23 SEPTEMBRE 16

ii itfc i j
ON DEMANDE
|';i a; eu! de Commission
ayant (l< s relations \< c ds
i\nnot( ries, l'.'l ri |ues, Maga-
sins, Doil s etc
I :.-, (l'i !.;:ll IloilS a porter.
Commission variant de .'.'l
\ 10.10.0 par article vendu
evenu !i\e pour on ( cm-
mission noire nCtif. Repor.de*
l;i premire occasion a :
Bo.\28.?F. T. B. MRuW.NE'S
ADYERTISING OFPH I su ::j.
Quecn \ ietoria Street, Loh
( ;. A. Enaland.
bel talons en caoutchouc Gui Year, Winglool d ont i|n<|n
Fcalima el I considration des geii< de partout owleitr coaUtr',
leur oWV, et la In-aut d 'ci, apparence.
The v rM judies
POR AUrhJiQE'
radiuy ,
n
U

.
*
*
**


h-..

?,:
titaEt d'au irefoi*. *
Vieux h mi ve n ir g.,.
l'Ali
Pierre Eugne
j LE !'i fASSi
Fn vente lux Ariv.es de
Paris et la Mai ion Rohcliu.
i ri\ du volume i dollar.
EnQlish
Stno Wanted
Position operil'iH*i Ki j I h ip
Mgiapbtr an.l olIi< e rm(*mi
(Juoi ni'i rt'tuni' for lh r-^hl
pari y. Write givi- g nttaaCi 10 :
.M -' Box A A. :
Stnographia anglaise
Enseigne en Anglais
Ecole Spciale de .Slno-Dactylo
giapliie. 316, Rot Krou, l'or: u
Pri c . Tf'pioDP. '2".
Demander pro?peclus.j'J
Hambour tf- Amerikalioi^
Le steamer Arta est attendit
ici '/(/' le '.''> Sbre courant ne-
mml de Kingston et apportant
du fret de rEurope. Il repartira
/c thme jour pourSt Marc,Caj>
llailirii./'iifilo-rialti.San Juan,
Sun Pedro de \focoris, yto-l)o-
mtnao, les Cages.
OlOFFSOri, LtCAStt Co,
\ : /.'. Gnraux.

S*
fi*
&
S*
^
*
r.*

*

-
a-
**
**

&*
S*
w
t
g*
St
et
>'*
fi*
S"
V
oulczvous avoir des J)Cn|8
clatantes do blancheurs
ET DES
(eneives toujours saines
Employez la
TRBORINE j
Poudre i entifrice.
Siifiit Ji fo
^Docteur
Q. Guerrier
Chirurgiei- Dmint
Hf l'1'nieriilt *
Montral etdekl
I-actilltletofa]
cine de Paris,
Ki) vente partout]
i't iil Kaboratolrfl
le la Trihoriwj
7, Une Hlanelie-i
l'a ris.
En venle partout, prhrjalt nunl chez M.M.Maurkel
Etienne lils. Simon c-l All'red Vieux.

*
Ce (|iii|n*a jamais l lait*
ICe qttl ne peul tre dpasse.
Kola Champagne
F
Sjourn
Prpare dans des, conditions' rigoureuses!
d'ASEPSIE
Prparation et Vente*
Pharmacie P. Sh.loiRNr.
AngleZdes Hues limn Occasion excepionnclle
Parfumerie de tout genre Lolious oudre Savon.
CruxUes, Cliemise.s, Mouclioirs.Bao el cli.v:sset!e< fin?s et : di
mil**, ii i' .i; u;ii, Montrt, Ktaeit, Il oue i^ Rua I
i rv'tv. Mtie'csdc iijL\eaut frioiUMi italiennea<-
ricaine |
El ii'DM'H i- tuiles formes dd lo Us nu.in . de iom
les prix. Cbapaaoi pour bomiDM, d^m set enf nis.
Gh*pMU> Panamas Pan.nnis m couleut ;
Tout le plus chic it le plus .-unoique se trouve eo gros
et en dtail clr/
(ieuaro Ihirlado
La Maison am Dix Milles ChtpetQI
(randvtue Coin Huehs Miracle^ en t^c de G^rdiner.
6*

t*
*
**
*
l*
6*
&*
*
II! !hi

!
f n rtu se ronimtcr duw tort
JcTT r/uirme rt twawt t lm
/unat ufc'c le
, iiu
Liv-I V.
- INDJSPE NSA BLE POUR
lOL.'S LES/nSSU5
DtLICATS
!
'7
v;
-
Pour les Maux de Tte et le Malaise causes
par F usage intemper des boissons alcooli-
ques il n'existe rien d'aussi efficace que la
En vente dans toutes les Pharmacies- ___ _
DpJM Chez R. C. SladermanD & C0, Agents
RHUM If AU M VM NT, HO Re des Csars
[ft+-'*! iW$.
*fflg9?f'


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM