<%BANNER%>







PAGE 1

I.E \( ,TI\' !>7 Aot 1020 I Crme TEINDELYS (\ donne un teint de lys (G •/•c i. S *--~-7V > t: raV **0• / ^2 I Y*~ \ a. fu ^s tu CrfSM lutiiU'ut caa*. SMr/tjm*. ronttrt* In Iral.tlrur de la ,'UHM, tmbflllt. t/fact Ile ri.lt i Elle tient la poudre A.'.sure une '-arnatiin exquis LCnn TEINDELYS, *"< or>r'urur. "ulfr. f*' .'Kapablr <1 .ff%  !• %  en nn i ti*au. cju'alW •JUIUI. Ssaouplil et blantliu iftfM M tui>iifi*-r j l'rtin ou janutt 'a fort Kiir Pjrtuinrr au mirait d a*ws. la Crsmi TEINDELYS tu •f ty;>r le plu parlait de la crit l loilllc .• on emploi rvil le haie. le iache> de IUMCU< et Ici irritation Juei a la pouSa ARYS 1, Rue de ta Paix. S PARIS T uin Parfumant al i.rand. Miinuii .*>„„. -fl inutilit des chiens l.i's amis les chiens el, en g nnil, tous eeux qui prmuni encore leur dfense malgr loue les accidents donl ils sont, chenue jour, les auteurs, ne trouvent qu'une raison .i donner! les cliii'iis sont utiles pour In garde d( msisons el des proprit! •(•litre les voleurs. Kh bien, il est arriv une chose trs curieuse. Un habitant de Mirebalais, Mr D... H..., avait deux chiens qui gardaient sa cour. Avant-hier matin, ;i son rveil, il ne les retrouva point : nu voleur avait purement el simplement emport les deux cerlires. I.es chiens ne peuvent plus se gardai eux-mmes contre les voleurs. C'est le comble de l'inutilit. P|T;IICIII;IIIWII du l6H||tfJ par M. GTippeahatir aoioird'bui et demain La 27.— Pression ;ilinosphri<|uc : 0.5 au-dessus. Tempra lu rc :0.2au-dessous. Probabilits pluie : 1.0 ngatif, Le 2H.— Pression atmosphrique : 0. 1 au-dessus. Temprature : 0. 1 au-dessous. Probabilits pluie : 0.3 ngatif. La Saint-Louis M ire ha lais Avant-hier la fte de SaintLouis, roi de France a t commmore avec le plus grand clat Mirebalais dont le grand Saint est le alron. Il y eut, la malin, messe solennelle laquelle assistaient tous les Curl des Paroisses elivironnanles.Cianlhir, Melladre. Leacahobas,' ele, le Magistral Communal, M.tlharlea Michel et Lee Membres de son Conseil et de nombreuses notabilits de la ville. Le Prfet des Arrondissements de Port-au Prince, de Mirebalai* el le Lascahpba*. rehaussait, par sa prsence, l'clat de la crmonie. A l'vangile, M. le Chanoine Richard, Cur de la Cathdrale de Port-aUPrince, pronona un mouvant pangyrique de SaintLouis. Eloquent el beau sermOu au cours duquel, avec le langage choisi (pu lui est habituel, le Cur de la Mtropolitaine retraa la belle vie de ce roi, vie lai e de si (•randes vertus qu'elle lui mrita la couronne cleste.''endiiut lu crmonie religieuse, la Musique de llinchc. sous lu direction du lieutenant Bclliolt se fit entendre dans quelques beaux morceaux de son rpertoire. Aprs la crmonie le Magistral Communal offrit ses botes %  ne charmante rception o des toasts lurent ports la prosprit de la Ville el de la (miinune de Mircbalais. Dans l'aprs-midi, eut lieu le baptme du nouveau Dispensaire dont la construction vient Uti • acheve. Le Dispensaire a deux appartements spacieux el IIKII are. L'un seil de salle d' l'ente el l'autre d'olficine. Le bfd .ne eut lieu en prsence d'une belle assistance cl une > litc tte charmante secompag I.I : i crmonie, I • uite une partie de footb.i! .ut joue el la Musiipie de 11, . offrit un concert public qc lotura la fetc. i iiiiniiK', comme chaque an., s.iini-l.ouis tut graoato•emcnl fl Mircbalais s j*s&0*&*0*904lPWr*m0^0^ : La Petite Revue Nous avons reu le dernier No de cellciinlrcssaute Hevue qui a paru avec le sommaire suivant : Question du temps prte I : Tarif douanier I. lire d Pans —N is denres M tu p i inier sermon dans les m.> %  'ues, illustration La Mode franaise Recettes utiles Histoire d'Hati, M. P. Cabon. Toutes ces pages sont lire, el nous remercions pour le gracieux envo ; Les Eglises au Japon Le Gouvernement japonais se dispose publier les lois sur les Eglises. Pour cela, il a nomm un comit qui va tudier le projet prpar de longue main. Ce comit comprend s bonzes, l kannushi, 1 pasteur prolestant, un pitre catholique, l'abb Ha yasaka, quelques lgistes el quelques prolesseur* de l'Universit, De son ct, le dlgu apostolique doit nommer un Dlgu catholique pour assister l'abb Uayasaka, Cette initiative est une preuve nouvelle du libralisme du gouvernement japonais l'gard des religions. Les missionnaires catholiques, en particulier, qui poursuivent tranquillement leurs (Ciivivs d ducation al d'vanglisation, trouveront certainement au nouveau statut lgal de nouveaux avantages. I'IAI\(:AIUJ:S: Dimanche dernier, l heures de I aprs-midi, dans les salons de Mme Vve Excellent Arnoua, Avenue du Chemin des Dalles, ont t ttes au milieu de l'astistance la plus choisie, les fianailles de Mlle Anna Lochard avec Mr Cainiiliis Hissainlhe. Fondateur du Journal Les Annales Capoiaes el Juge au tribunal de Premire Instance .lu Cap-Hatien. Au Champagne, Mrs Kodolphlilaiichel. Slniu D o m iniq u e, rriiz Lochard el d'autres parents et amis prsentrent, en des termes aimables, toutes leurs flicitations au charmjii! couple. Profondment mu, le llane remercia en termes charnianls. Puis* de gentils dames el messieurs se luirent ensuite au piano et l'on ouvrit le bal qui dura jusqu' on/e heures du soir. Aux heureux fiancs, NOUS %  retenions ions nos yœx de xinlic-ur. DEl II. : Nous axons reu le faire-part du dcs de Mme l.aurancia Cid. survenu mercredi aprs-midi Les funrailles ont eu lieu Jhier aprs-midi en l'glise St-.los-ph. Au\ parents prouvs, nos meilleure, cindolanc s. Mort d'une centenaire M "ivredi matin est morte, Lascvhobas, Madame Genevive Sign. Kilo tait geda lOSans, tant ne en IS'21 sous le gouvernenienl de Hovcr La cente naire avait conserv toutes ses facults et portail a merveille ses tlHI ans. Ses funrailles ont eu heu. hier matin, en I glise parois tiale, Les grands raid 9 en avion Par i ililf Iranens PARIS, i"> aaJ — Deux .piip'M t'ollicier'* aviateurs, ayant leur lta M M. Charles Weitseret Arniiu rich Vaiieaadenbarg, sont parties dans la direction du f^olle Pers Aot — u< rein: d; Houmanie n'a pts encore Qi la date d.son d pr! pour l'Amn que. Le roi l'crdinoi i arl'-br au jourd'hui son 62m aonivorsoir.-. Dans son entouragot> dit (|ue la reine n'a encore accept aucuoe invitation en Am^tique except celle transmise ofticiellem nt au gouveriitfmenl roucniin relative l'inauguration par la reine de la salle roumain • au mus. e 1 : Mary li.11. La reine a reu il • nombreux messages du Canada depuis qu'on sait son projet de voynger. Funrailles d'un banquier amricain t'ar cble franais PAIIIS. "/> A lid—Les funrailles de M. II. llarjts, bniquier amricain, ont eu lieu MM .i i: l iii>i en prsence des plus hautes ^eroana iils franaises tt traugi^res. Lu Pisident Oouiuer^ue tait repr seiit par un colonel e sa maison militaire et lu gouvernement par MM. l'urdicu et BekSDOWikl, Les iroubles politiques en Grce Par rble franais SOFIA, i Aot — On signa e une vioieute canonnade quelques kilomtres au .-ni de li iroal'ra grea bu g*re prs du village d'Al vtttovo au suil-JSt de S ilouique en Qrec.Oa rapportequu la garnison de Salo-inpii t attaque I que la guene civile a SClat. ATltlvMlS— O.-s dissensious se sol produites dans U hetioa qui a renvers le gnral Panjalua, Le ganral Coudi.i, aurait mutin e la mandat que lui oui donn l'ar mec et la matinu Du avait aouon ce qu %  l'annial l.ouudonio is avait l'ni I-.I.I i du l'-pidii n o I.i prsidence ju*(|e'aui n 11. 'ihs loncli IBS mais cette mesure ue semble pas rencontrer l'approbation gn raie. Les chefs des divers palis, politiques sont d'ace ml pour ru. connatre la actfsit de la forma! t I.I n d'uu cabinet de coalition. Il n'est pas encore questioc d'un nouveau prsident dit conseil. La lutte contre l alcool aux Etats Unis Par cble franais WASHINGTON, 19 aot — Le service des doutms u reu In-tr d ; Washington I ordre de tirer sans piti slio >1 t> Util • sur les Ira i deurs qui b>ntent (t'introduira des boissons alcooliques aux glats fais. Au cours de deux raids ex cuts dans la nuit de lundi mar diles douaniers ont saisi da |',| ex>l i Lord dddtux batextix m II ils n'ont pu arrter personne. Dans la marine franaise Par cible franais LORIBN. 25 aoi Le laocfment du cioiseur Touviile di 10.0*0 tonnes el long de I4) m: Ires a eu lieu aujouiu'hui. Su av. brilla.r inaUf.itiU. tontt U jountiu Des funrailles tumultueuses l'ar rble franais NfcW'-YOfcK, 1~> a. t Uitr i celle mullitit de. Les coiffures hrisses et cheveles Jusqu' rcemment les cheveux prsentaient un problme difficile HUX hommes et femmes de bon got, conscients de leur apparence. Tout le monde voulait une coiffure lisse et bien arrang, mais ne pouvait pas l'obtenir. L'eau en se schant laissait les cheveux hrisss et desschs et les pommades et brillantines leur donnaient l'aspect d'tre colls. A prsent le Stacomb a rsout U problme. Porter les cheveux hrisss, secs ou dcolors maintenant, n'est que de la ngligence. De n'import equellefaonque vous vouliez vous peigner, le Stacomb Offre Gratis -, ont pass 1% gardera vos cheveux en ri* qu l'heure de vous coud! •e laver 1. tte quanduTeki: sont le plus rebeli,,, uni!!? Stacomb le* rendra trfc.de,-? soummis et d'un lustre M^J* Le Stacomb peut s'obteat. ou tubes, en crme ou liquidT, votre prfrence, dans )n)l pharmacies, drogutri,, „,. fumeries. "" C*ntt U. t —i_ L ^. La grve noire en Angleterre Par cble Iranais LONDRES.IS ,\ot -Les i llorts i* blique allemande Une tv union de chels d'as sociations ractionnaires Par cable franais BERLIN, 25 Aot— Le Montagam Morgan annonce que dans la nuit de jeudi a vendredi lin rhefs de toutes !es associations ractio-> n si es allemands ->• sontrm's dans la proprit du prince Wedel. Ils ont etamin les movenR de portera la rpublique le grand coup librateur. Dns la Mai Par cble franais CAP GRIS NEZ.J5 irit.i aspirants dont deui t ont ' obligs de renom,, tenta ise de traverser dU j cbe la n n go. 4 la S. D. JT Par cbla franajt GEN1-:VE,25 Bot-L*. session du cobsed d ( des Notions s'ouvrira If 1 1 bre s lus la prsidence di M.l 4^. ni • f„ :3>1 101 y • }U£ilRI?Jtu IN'SHCl'LS oUnslea MAISONS .' EVITONS les MALADIES; "Dans les m in ins les plus luiueS3s et loi mieux entretenu' de de m.'-ine que les humbles demeures, les insectes contaminent tout' Beaucoup ne vivent mne que de leurs piqres. U n'existe pu d> maisons qui en soient etenit.'t. Or, il faut les dtruira. |*Ap.es da loQguai anes da recherchas,l'Entreprise de reaomme moaduile.la STANDARD OU COMPANY, ( New Jer8sy; E. M. a perfectionna u:i oroiuitolfrant les m i yens surs et simples pour coin battra les mouchas jusqu' leur extermination complote. Ci produit c'est le.... KLIT • C'ait voira sauvegarde. Son pris pdu co tleux le mat la parte da t) il ti m i nie. Avec ca produit tapiris on dbirrasseane maison des mouches et des moussues, at des autres insectei H FLIT est pnpre, d'un usaja U cite olfrant toute garantie. Da non breutei preuvea ont dmontr qas le FLIT.. vaporis ne tacha ni se gte lei vtements lei plus dlicat*. •(KLITtitruit tut latiaiduei qui infiitaut hi mtiso.is A l'alil d'a pi di DEPOSES DF.THLIT Moucha, Moustiqne, Van, Poasajak, Punxises, Puce, Cancrelat*., Keitriiip l'autre* Ut):?,, ( i„, r i a7T „ q .,j i a f e ,t #nt i e maisu



PAGE 1

IF. . AT IN ~ H Aot 1956 tt tyiJli' -Krm ]|i | t l , lion fesns •Til 'embarquera le '* i' pour l'Ile de '• %  *Suleuen.2iL S il sera surveill By •'vanouit p^ur t ,. f .p,.;r de terminer f-Hii •• milieu d. s k% d'Awr. Abd'V^apgp dans son [^reMobumrofd.son j-Efcleg et letri I* sans fil .lue dpche d'une celles anDonce (jue mteet le roi Ai-. g'h de L'3l ^t : UO [Oui { t aoot sor eidebt outcooli H a li. Alnmiaum Liae New-Orlans k South America Steioshii to lue Prochains d pat tscl irectSpo u r Port-an Prince ••JrTa.iti le steamer "Eidshorn" laissera u nri AI'IIH\mi Septembre IVocliain pour HewO-l^aos, inliile H l'o't an-Prince i i 1 e| tilfiidu ve.r le 27 du mme mois. Il prendra du fret I tous les nomme**. t,fl steamer "Ufll" ayant Use X wO.lins M 24 ao|l sera r\jt*u Pnnca le 3J Le steamer fjiri^ian Irotjh laissera le* Orlans le 7 Septembre prochain directement pour %  *Ort au Prince. Port au Prince, le 26 Aotl 1.126. Adu IATTEIS & l'o Agent ports ci dessus Insurance Co des plus fortes Compagnies canadiennes d'assurances sur la vie. y Eug.Le Boss & Co. t l'encan IMhh •ortri de Monsieur MM, igent ae la fsi pfcfc Salomon et d'un ju. | Tribuoai de Premire fPorliu Prin-.e en date %  Ma, il >ei ii procd, i t! tout couruni lu gstlio devint lespoites N des Fronts l'oils [\o M* i l'encan dts mar fftt mobilier g-iiUgwin et consistant Uiuclei m tille*, lal*i etc. •tolbruu EUE Kncante. Public. POITRINE The loyal Mail Steam Packet Company """ %  ou p*i u, MLDLES ORIENTALES /es 4t.ri.Bp.>. r.rto"Iwl U. MU* L*>"*m>m/n ir-tt. .< %  Le steamer Kara attendu Jacmel le :i0 courant, serai Porl au Pliure,le iseptembreprocliaii" Il prendra le fret pour le ports du nord de l'Euiope. Le steamer "te* Senent" est attendu a Jucme', le 1K t eptembr piochai II. L* stenmil' Teviol' pslallen.lu a Jdcmel, la M Septembre piu chain. pjrt uPrliM, il' \m J.DAALER .lr Agent Gnral pour Hati Horn -linie Le Imteanj'llein/ Horn, venan 1 de l'.urtn.ao.l't.Jacrnel et Kingston est attendu a la npitale le tt Septembre 11 partira le mme jour poui i Europe via les porti du nord et 'uerio Plata, prou.int fret ei tasse eere. Le bateau '' -limi ilom", venant de I liurupe via Puerto Hico. Pu rt) Plata et les ports du nord sem ici vers le i Septembre en mite pour Kingston. Baato Do mingo Cil)' et CuraiO, prenant fiel et passagers. u jtvso*, Lie i A <;o Cm ym talkand write KNGLISll l'an you opirale a l\p. wriler .' If *•*>, tlio only w.y In oblnin a l'air situ .(ion 01 tu blier t lie one you DOW hve, i, to Itra Fii-ii-li Sleuograpliy. FtW partirularti writeto or caliat Ihe Ecole Spciale te Sleno lin lylo Hue IVrou. 3In, l'none 620. l'oit au Prince. Attention \ Mclwx LES SPORTS i, antile de la Rue Roux et de rue du M-igasin c'e l'Etat, avise le comirerce et le public en gnral qu'une grande liquidation de ses Qiarlian li' e s diverses %  ilectuera dan son local i pan.r d' i jourd'bui jinqu'au 5 du ni is de Septembir prochain, c'est-l.m pondant _o j ms seulement Les arliciei qui ne seroul •<< vendu pipdtut ces vingt ] - stipuls c'-Jtstus reourneo %  '. pr > M m.al. %  I :< i.idaiioi, de ces mu.clianrtireu •-.< i, iste en I • -s aiti le> auijsi poi tt de x Uieis ,.. ur hom i <-es i|nirlite p "r liou mes H"l i hapajii'x i nnr i.omnns. .rn:.\TitiN lteu;n|ii./ bleu que ce. divutu artic'es ne nibrrham i^ PS itrool vendu hi> pria rie lali( u jj lion et n. n d rduction. Noo> Pteion uneattent -I %  <;ale ii ..us prix ff ris. %  Lfcfe M>()|Tfg ^^^^^ Un inxtitntfiur d'ici enraye les rh% nji de t%r* veau av3c de% u t pears salutaires. Il obtient un prompt sou lacjement au moyen d'un simple remde domestique Pour le Catarrhe aussi M. Thodore A. Spencer, le DM fessei.r si OM u .1 • fort ai l'r.ii.e esttit entli >II uite d av >ir I • couve t u ie nouvelle mlli le sim i i d.recte pour traiter lot ili.i i: s de ceiveau. Mainleu ut il ne saurait u-t passer de cei on* suent vaporisant moderne. Voici ce qu'il en dit : "Je soutirais d'un iliume de cerveau lorsque j'xi tu une rclama concernant Vu-Us V'*pori|b. d'en .1,lins un chanlillon dans uue plia macie el le sntr mni j'tsn inhalais ses VapAbM et eu me'lais un peu dans mes naiines. Irnmi i emeit je me sentis b %  au %  Otip nreiix et j'ai a ui fusse u• tuit exce lente Aprs avoir rpt l le mme traitement le lendemain su. mon rhume avait dispjru d> le surlendemain." La mthode directe Pour I S r!i i i.cde cerveau, catarrhe du ne/ et de la gorg* nu asthme, fonde/un peu ne Vi I. dans une cuiller ou dans un yatw let en tain et inhalez-eu le vapeurs. Ses vapeurs vont direct. ment aux voie respiratoires en flammes et aux pourouos, !acliau le phlegme et lac liiaut la respira lion. Lorsqu'il est frictionn sur la gorje et la poitrine, Vick* sstga lenient excllei, t pour i lin mes de j.oi.i me. lo . il maux ili g'i'gv, Employ ds oeil uiaiiifa il uil • — — i .i tiavei I peau eutnins no cataplasuie, attirant teiim m cl li.t ui II istuif. /.c Bonlieur de Mr.s Les mres qui oui i* • %  t J une* ei Unis apprCteOl l'icl* pane i,n il est appliqu de faon tilerne n qii il ne %  rangpas I s p lus estomacs dlie, ts, ;'i l'encoutic di n,cil. i iiics internes. Eu vente dans toutes les pbain acies WICKS W VAPORUB Pre Toda Afaccldn Ctarril &mM£M$ .i mg.Le Boss Co. Agents Gnr^nx contre 'CONSTIPATION prenez loa COMPRIMS SUISSES •> DELORT. Pharmacien, UO, Au* fi.l.n *i,lo,u C'BST LE MEILLEUR DES PURGATIFS imosc o Le seul aliment **£ %  Iranraises contenant toules les matires indiapeotsMaa %  %$ la |j>rlior' \ t?'e, fntretenint et reconstituant la air.i1e ^ tous Issona m et tout e, prvenant coirra toute ti ^ -wt gue teler uelle et pliysiqu*. ^Y I Le / /08cao, n e f^^ 1 r^ g "^.--f fs s pii ..ii u. k M i> t /|,i//I/l ep^leir • x M I qmn,A V^{ 9 f IIU>1 <\if i rt wji„ii, l.tMit v^rsinat.-nuix ;% x y> u* r ii-iim > t I Imis I'N atin *i.i* n-iirls aux u sis il a.)T.P/ /x p a un rjuipim ni te v .leur nuiri tve. |£Sj /•:• venle \ ptUlT .uM l\r.E S-* ( | CHEZ: iniui V.IM. Lii|.i-It ver*. A. Ilo'bV < h l'i.-milrl Km.(^ f ia |i.reix. Il .\ ^a.la. Loo U P\Olre, ld h lve. Alpli uise Tj Dsir. f :Hf/ : Ma.la \':'y) Lacoibetiie/T?v A S|NT-VAlt(, 'M rii; C.llh/. : Madame M..uiicc C|eca. Mme. t.Ime. t '-'.u'c. ,, Mine • MX GON ivis %  PORT-AU-PRINOU Als.PSTHUS. Pburraac.a ALJ1EBT9U rkarmaol. *n DJ lin VUiJ) in". 1. i. ,i,... Phmrmmot Ji- y.jfl '' %  < M'/., 'a Cru a St U-ui>. Mme. Kogne H I o-sMinium }M : A% Ei twisle. (z$, F& AI CAP HATIEN I A PETIT COAVE M jyj CliKZ. F. Altiri, h Javaux | Cht/ : II. P. Keid fg Alfred Vieux Seul Repraentanl pour Haili Oil Tablet 1 Q?i|bs d'huile de Foie de Msroe m r i M En st.uk chu 0) M Geo. JEANSME & Co. Agents '^ Mi Graait'ituo No. 1618, eu face du aLourrea Viennent iTsiTivcn' : SAUCISSON de LYON | SAUCISSON TABLES !" IIIT'Il!'.!-: l'i;inv:iis. mai' Vg| m LENTILLES &c$ K romane |>;ili' grasse de y,-: ; v Holliinoe; Fioiniige tl se:/ de maiii'c. KZfSan **^3+*a**^ ^^* -T* ni -mm <|iic M.-isclet par ,,| 'l'-i^| de 1 et 1 2 livres. ^j Au II, ecl etc. O •*2^>^PCNDULES /T/'A' REVEILS g a i,iii,t, snx/'t "•* kj,,, % •"•"'• ...-.-.>-" v & |(;,j &f -' 0 ". se B*4sir, J. H. lorday.Iuie Lj l U^ret. a IVUtolvi* r <. n.itiii. tlSHck chfl : B llrouard, (iiaiid'Xlu. Ho l7l)9 GEO.JEANSftJE ft Co, Aees>H m Bar Terminus Propritaire V A.WiJmaor &' A l'Iiouneur 'i'iforraer si bienveilU'io o!i niA 1 S^ qu'il ainstvl • l'ei i da asti taMia amm, uaj salon f? exclusivement r* eivaux famille* oft l'on t>t>M-a H des cou.-'oiiiiintiofis H < premier choix et o des lundi ; HT seront servis sur limande.



PAGE 1

MATIN 2 AOUT lu iuaaaa^ KKiOL =JP %  Jrt r .IIIHI l,|" I I II I W /).uiiiir M conMTMr /JUS four /fur • imrme et besV U en le* lavant uu'C 'c INDISPENSABLE POUR TOI s /.; S TISSUS lit LIC VIS si %  :..-/ l'FS-wfl Agent G ral Fvt ihKbron'r.Fi rf* Ko 113*115 1. •ft %  &. &f V&f *: %  • fi ••• #3&5. * -:* Ht C O (•r.mt, nlri i>l mi eo un splen li le i ii'iieuli '; sia l'oii-au-rniice v. nue john Bcown Ho ISiO I 72 lis 4|.'i<|uanis en espces sous le Huit pflfrottiffQ J un Comit compos de j M V Emi e Deslandes, l< 'ii .i I Krtve, Alexandre Villejouit P. J. Me>ile fa S** 8.000 BlLLKTS Loi S 2 OOo 1 1,000 10 t KO I.0IK) .() 50 1,0(10 s. r>,oo| j 1 ,K1ULU| '20 Lots h P.30 I' .000 20 *0 1000 100 lu 1.00) I* g* 03f* €•* ftfr g* ne a Ife* £* m tate c Voizs rentrez, puis du travail et avec la certitude dcourageante qu ua effort pareil vous attend le lendemain. F.i voua voun demander ncessaire maat .uelajut •A la liinflue pourr.il |c ho de plus luvcanllci tenir U coapi* Ou bien me et de plus "tlrelliMa k U verral-Je use avant le temps. Iota que sa nourriture h*> hors 1 %  mol. 11 et )ete au bttueUe. Ce niielini dkaat vieux ler/> Bponsei boumde plus que la nourriture, jlUueiiiatiua eoinrnell, air c ast I OvomalMna. pur. Avec une Ust fOaa. Le snmi el t* l'atr par maltlnc, le autti w a* soot votre attejf*. Mat as* aster djeune, a tas* A ce qui corn troc I ouraenbout uni UUftutdueraaaj (atton. oemicttci-ciou de a U Journe. U sor. saw .ua aJeW tmmm f OmmmMm rvMra St un organisme epott* r a^ v i inrH la Mil M* par l'ettort venv^iiliiefaTaT •• hrcaa et voas aaaan son Uattctte et M caa> eji clt< productive. J rul OVOMiflLTJ festlaiatt Dr. A. WANDBB & A. R. BBOUaMD I7U0. Qimnir Rue. I*i prlaires drittloniobiles. %  Si Suvniiv. vous que les pneui les plus Bolides, el It-s meil leurea tubes sonl labriqus par KIRKSTONE. Pireslonc l'ull Sise Muni I M pp.nl Dalloons son) 1rs plu • lounusel lis plus irclu'irlic. En itock chez soussign vous trouverez toutes climenlions de pneus Rgulier.Heavy Dnlv. M:i I loon, lli-;li 11 si lui es fi patches. t. PRttTZMANN-AGGERHOiJI g GOOD Plus de I ii mtr ovt r O/i^rfe CM I).. Iar8 et f* fer H:.. H... g* jt* P £<* 0303ea 03s talons en caoutchoue (ooJ !ear, Winglool i ont j|j! ime et la considration Ues y ns i t. .^iout.p^rleur coiw tour dure, et la beaut de Itur -pparence. Les l'ci>ii Tbe/.ts.udies rading PORU-PRl^CE'GOMAlVES. CitPHAHTEM \RBMC0WT, 110 Rue des Csars j^lMWW* 15 *** 1 ^^



PAGE 1

If #E CTEL'R PROPWLTAIRK IMPRIMEUR dment MAGIiOlRE BOIS-VEHN-'m Rue Amricaine, 1358 /. correspondant peu %  l| limite d'un district fJUtaoe la capitale an"*;renfermerait plus de 7 lions d'habitants sur prs U*wkilomtres carrs. ( >r, 'Wprficie suffirait au de(Hdensit d'un individu par mtra carr, donii T place tous les habitants actuels de la Terre Lac inparaison laite pour Paris, en admettant quatre personnes par mtr carr, comme dans une loule ordinaire, permettrait de la ire entrer tout le genre humain dans un cercle de onze kilomtres de rayon, de deux lois seulement le diamtre de Paris, englobant une surface un peu intrieure celle du dpartement de la Seine. On ne peut s'imaginer une telle agglomration, mais cette originale statistique n'en est pas iiioin, exacte. Malheureusement, une partic consi lralife de la surlace de notre plante est inhospitalire l'homm • par le KOI ou lecl.in.it. Par contre, dans divers pays privilgis les tropique, tels que le bassin du Gange ou le Mexique orien tal, une surface cultive de 13 mtres carrs peut fournir la nourriture d'un liomme. Sur un territoire qui n'a rien d'exceptionnel, I Ile chinoise de Tanng-M'ng, 1.300.089 habitants vivent de l'agriculture. Le grand Humboldt a d'ailleurs estim que l'humanit tout entire pourrait trouver sa subsistance sur un espace appropri de 22,500 kilomtres carrs, soit un peu plus de la iKHiOme partie de la surface terrestre. Mais la rpartition des hommes sur le globe est extrmement irrgeliera, obissant de* lois aux facteurs multiples. Si l'homme vit de rie.i dans certaines parties de la zone tropicale, il n'y p ospr pas, tandis nu il pullule en progressant dans les rgions tempres, o la nature lui impose un travail constant. Le gographe ai glais RaveilStein a ralcil, avec une raisonnable circonspection, qne la capacit d'aceom (dation le la Terre s'lve six milliards d'tres humains, dans les conditions actuelles. Des valuations bien suprieures ont t lattes par d'autres si iticiens. La place il.m 111 pic d.me pas aux hom ns sur la terre, o de vastes espaces habitables restent encore 111 itilisi's, mais la distribution et la densit les peuples V Util t soumises de telles complications dans le temps e mme dans espace, que cer laines nations, aujourd'hui encore, ne se trouvent pas satisfaites des territoires qu'elles possdent. D'ailleurs, la population de la plante augmente de notre temps dans des proportions normes, par suite du progrs gnral de la civilisation. On estime que la population des habitants de l'hurope a plus que doubl en cent uns et gua la population du globe s'est accrue, depuis le dbut du XIX* Sicle, de 700 millions d'hommes; la mme proportion donnerait plus de trois milliards pass l'an 2000... mais il y a tout lieu de croii'i auparavant une diminutu gnrale de la natalit... 1 taquet de matres et d'lves loche, un banquet de verts runissait les "•M-bouis de Con/.aI villgiature a Plion%  %  un certain nombre de Pjens lves. Li cama (fermante et respec-Hiiait cuire matres %  g l l"' se rappelaient J^'IeiM) annes. B heure passes enpjClasse. Le ptillant 7 'N'icif. ajoutait la _W convives sa noie de C* " terme un Comit d'initiative compjsib M M.Arthur Gard mer, Luc Chancy, Capitaine Militasse. Kmile.St L'd. M >nt-Rosier Uejean et l J aul Ids -Aim. qui a dcile de r >rg miser la Socit des Anciens Li ves sur des bases nouvelles. II tait plus de 0 heures,lors que Frres et Anciens lves se sparrent en fixant de se runir Dimanche prochain pour prp irer un projet de Statuts qui seriaou nia a l'A Be.nole Gnrale dont la cou vocation aura lieu le Dimanche jkDceia >.e prochain au local lu no 1 veau Thtre de St-Lpuis de Gonzague. Nous n'avons pas oubli les Intressantes soires recra tives que nous ofrait Jadis l'ancienne Socit Slei Anciens Llvej des Frres. Nous faisons le vieil bieirXncre que la nouvelle Socit qui se constituera bientt dpasse largement le-noble but qu'elle se propose: ress.-rer les liens antre les Frres et leurs anciens El:-ves;e mlribuera l'iu, IrUCtion des lils d'Anciens Li ves ; encourager et Ja l'o vision s nitenir les Frres dans leur œuvre d'd isjtioi Chrtienne de la jeu ie2 lui tienne ; offr'ra se .11 • .n'i.\s (L* saines distractions. Tous n is veux a'.K dvous organisateurs. les beni soiiitls ASPIRITI ON Je l'ai Ujnur> caiui> ri l'ai tinijuur.s aian ; UIUHIC vi Ml Jr ad M"! >b l < %  • %  M >xr( unir. I.niiiiur je t'ai.iis naasM ri Ir lUi >rlir ; la priivr sa naal it lui ''ii.nl, aWasi I m ,11 ail i' tr mir, |r l'avaiv attluirr ; Jr uiuruniraiN Ira m il jours Hrliijujnl |nur !:n|lfB|w enror. Jr ta BS asBMi (lu ir, loin Jr loi, mes truellra MMB1 1 Je l'ai loujiurs nnaar et l'aiorrai l*u|*un, Tau .iiiour pi au rullr et ma Mi^air joie lin rfir ta Ir /HIIIII ou un kuihrar (lasitir. Pierne IKCHAltt. Jti^ittiliiliiilH^ g Champagne Doc de Montebellog •p. •Pi Ml ta Cordon noiraugol franais Cordon blanc au go ut amricain. De 1 1 Maison ALKREDDK MI I NTEBELLO & 1'.' bonde en lS-'l'i. Clilcan de Maiciiil-sin Ay ( Marne) ANCIENS S'iGNontEs DES lues D'ORIGANS. Mo\(ii'()!.i: !>.•; Pn vente : Au h £0a m u cli Cristal l'Uotel Sea-Vie\Vjgj^ llli. Hue I ranersiere Port-au-Prince, Hati, ,^el dans les principaux cals et restaurants. Ce'le marque esl parmi celles qui onl lait leurs pivu->•hef d'oeuvre al obtenu leursS •/ IA IV lllt 1 Ulll \ > |**aa a. nS ves. qui onl donne leur cl •j, tires de noblesse. •M ^^^•ff**^*?*^*^^'^^'^^ VOULEZ-MOUS SAVOIR?. o vjus trouverez tout ce don' vous avez besoin ? Lisez noire 4me Page %  %  % %  %  % %  Conseil pratique Consifiraut qu'il n'y a pas lieu me profiter des didieulls del si tu.il ion actuelle, la mai s/11 Kawas HtHMANt )S se /lail le devoir d'aviser ses clients et le public en gnral qu'aucune augmentation ne sera faite sur les articlesqu'cle a en stock, vu que ces articles n'ont pas eu a subir les cotis uuence du nouveau tarif, (l'est pourquoi IlOUl conseil Ions les pre; el mres de familles da se ha 1er de fnireleurs emplettes chez Kaws HErtMANOS 1721, Hue du Magasin de l Ela!> MAURICE ETIENNE Is Ample des Hues du Magasin de NClut et ns bronts-orls NOUVEAUTS, MKKCIIUK, 1'AHIXMKHII:. "^fLa Supriorit ^ de la Corona^ £ Voici quelques uns des avan S lages mcaniques le la CORP "S? N.\. >W 1 ). Echappement e\tr. Js*4l rapide pcrmeltanl les plus jj hautes vitesses daclvlographi que, •t 2).— Encombrement et poids ( .'5 kgs. ) rduits pour $3 transport tacite dans un lgant lui-valise. 3 :j).— Helourautoin<)li(|iiedu ruhan Incolore. Sg| -,. 4),— Mcanisme incassable, ....,> S 5)1— Clavier pour toutes langues, t. MIS genre de-, fil criture. , ,,,, .. jfg ,;)._ Visihihtc sbaoittl

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06801
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, August 27, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06801

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
If
#ECTEL'R PROPWLTAIRK
IMPRIMEUR
dment MAGIiOlRE
Bois-Vehn-'-
m Rue Amricaine, 1358

/ quelque voie qu il prenne est partout
u c.lnw.ssance des lo.s et des causes
il n'est pu* content tant qui! nu pat
dml dans ramas des vnements
fimrn les puissances permanentes et,,,'
Vratriees qui prsent et mumncl-
,ent le ple-n^le changeant danf,test
assailli rawf"

1358
NL'MEIK) 20 CENTIMES
QUOTIDIEN
TLPHCfNE N 242

m*
5*84
PORT-AU-PRINCE (HATI)
VENDREDI 27 AOL'TJIWB
( hases et autres...
(Un- de lagographie
fc, Elise Rlus, a d-
l'ue relativement la
tir de la terre hubita-
1 nombre des hommes
trs minime, avec
ne dpassant gure
[iiliiunl et demi. Il a l'ait
juer que si tous lis
lise trouvaient dislri-
jir les continents gail-
les uns des autrei,
un d'eux aurait pourdo-
! particulier un espac
[ieufheclares, soit 9O.OO0
_ narrs; peine verrait-
1300mtres de lui, dans
l)n directions, ses voi-
j'Iti plus rapprochs. Si.
poinu're.on voulait runir
ib hommes dans quel-
ide plaine, eu don-
chaque individu un
; 1 plus que n'en jouit une
: quelconque, la superd-
1 terrains occups par le
1 humain n'aurait qu'une
de 1.600 kilomtres
,it la 90.000" partie de
MeriBc.
Reclus a complt
1 dernire indication par
lettres typiques, rela-
U^dres et Paris. Ui\
la centre de L011-
avfec S kilomtres de
pw>. correspondant peu
** l| limite d'un district
fJUtaoe la capitale an-
"*;renfermerait plus de 7
lions d'habitants sur prs
U*wkilomtres carrs. ( >r,
'Wprficie suffirait au de-
(Hdensit d'un indivi-
du par mtra carr, donii t
place tous les habitants ac-
tuels de la Terre Lac inpa-
raison laite pour Paris, en ad-
mettant quatre personnes par
mtr carr, comme dans une
loule ordinaire, permettrait
de la ire entrer tout le genre
humain dans un cercle de onze
kilomtres de rayon, de deux
lois seulement le diamtre de
Paris, englobant une surface
un peu intrieure celle du
dpartement de la Seine. On
ne peut s'imaginer une telle
agglomration, mais cette ori-
ginale statistique n'en est pas
iiioin, exacte.
Malheureusement, une par-
tic consi lralife de la surlace
de notre plante est inhospi-
talire l'homm par le koI
ou lecl.in.it. Par contre, dans
divers pays privilgis les
tropique, tels que le bassin
du Gange ou le Mexique orien
tal, une surface cultive de 13
mtres carrs peut fournir la
nourriture d'un liomme. Sur
un territoire qui n'a rien d'ex-
ceptionnel, I Ile chinoise de
Tanng-M'ng, 1.300.089 habi-
tants vivent de l'agriculture.
Le grand Humboldt a d'ail-
leurs estim que l'humanit
tout entire pourrait trouver
sa subsistance sur un espace
appropri de 22,500 kilom-
tres carrs, soit un peu plus
de la iKHiOme partie de la sur-
face terrestre.
Mais la rpartition des hom-
mes sur le globe est extrme-
ment irrgeliera, obissant
de* lois aux facteurs multi-
ples. Si l'homme vit de rie.i
dans certaines parties de la
zone tropicale, il n'y p ospr !
pas, tandis nu il pullule en
progressant dans les rgions
tempres, o la nature lui
impose un travail constant.
Le gographe ai glais RaveilS-
tein a ralcil, avec une rai-
sonnable circonspection, qne
la capacit d'aceom (dation le
la Terre s'lve six milliards
d'tres humains, dans les con-
ditions actuelles. Des valua-
tions bien suprieures ont t
lattes par d'autres si iticiens.
La place il.- m 111 pic d.me
pas aux hom ns sur la terre,
o de vastes espaces habita-
bles restent encore 111 itilisi's,
mais la distribution et la den-
sit les peuples V Util t sou-
mises de telles complications
dans le temps e mme dans
! espace, que cer laines na-
tions, aujourd'hui encore, ne
se trouvent pas satisfaites des
territoires qu'elles possdent.
D'ailleurs, la population de
la plante augmente de notre
temps dans des proportions
normes, par suite du progrs
gnral de la civilisation. On
estime que la population des
habitants de l'hurope a plus
que doubl en cent uns et gua
la population du globe s'est
accrue, depuis le dbut du
XIX* Sicle, de 700 millions
d'hommes; la mme propor-
tion donnerait plus de trois
milliards pass l'an 2000...
mais il y a tout lieu de croii'i
auparavant une diminutu
gnrale de la natalit...
1 taquet de matres et d'lves
loche, un banquet de
verts runissait les
"M-bouis de Con/.a-
I villgiature a Plion-
un certain nombre de
Pjens lves. Li cama
(fermante et respec-
-Hiiait cuire matres
g ll"' se rappelaient
J^'IeiM) annes.
B heure passes en-
pjClasse. Le ptillant
7 'N'icif. ajoutait la
_W convives sa noie de
C* " ***oiitaSse, sur la pui-
Ri, brillait la Croix
aJf01* 'honneur prit
* lu nom des.vnii.ns
Ka,nl P* lune demi
TU l'assistance s(,us
gJJn? lune riche in.pro
IL. "avait choisi coin
J^Jde on discours une
EJVJC Haymoud l'oiu
11 ^^ux [jeunes
^Oe* (dlMt" 1 entre des
pJJ'ivdses a Slr.s-
BJ1 Novembre 1918: Lu
KfiWse mcs,"e
* ri, (w souvenirs.
blv lTe change
JSaa^eT?ie-rel^,ait
"ftDoni s"cere mo-
C i" ,oageinent aux
< son ancien leva
*"""^ heureux d'a-
voir retrouv chez les porte-
paroles des matres et lves
r -'unis tant de eo isolantes et
tories penses la gl ir du
pays et a l'avenii de ses des-
tines.
Sous la prsidence d'hon-
neur du Cher l-YrcArchinge.
Directeur Princii)il des Frre 1
de l'iiislru tion Chrtienne et
d.iChcrr'ivivlvidi and.l) rec
leur de l'Institution St Louis
de QontJgne, il a et> terme
un Comit d'initiative com-
pjsib M M.Arthur Gard mer,
Luc Chancy, Capitaine Mili-
tasse. Kmile.St L'd. M >nt-Ro-
sier Uejean et lJaul Ids -Aim.
qui a dcile de r >rg mi-
ser la Socit des Anciens Li
ves sur des bases nouvelles.
II tait plus de 0 heures,lors
que Frres et Anciens lves
se sparrent en fixant de se
runir Dimanche prochain
pour prp irer un projet de
Statuts qui seriaou nia a l'A
Be.nole Gnrale dont la cou
vocation aura lieu le Diman-
che jkDceia >.e prochain au
local lu no 1 veau Thtre de
St-Lpuis de Gonzague.
Nous n'avons pas oubli les
Intressantes soires recra
tives que nous ofrait Jadis
l'ancienne Socit Slei Anciens
Llvej des Frres. Nous fai-
sons le vieil bieirXncre que
la nouvelle Socit qui se
constituera bientt dpasse
largement le-noble but qu'elle
se propose: ress.-rer les liens
antre les Frres et leurs an-
ciens El:-ves;e mlribuera l'iu,
IrUCtion des lils d'Anciens Li
ves ; encourager et Ja l'o vi-
sion s nitenir les Frres
dans leur uvre d'd isjtioi
Chrtienne de la jeu ie2 lui
tienne ; offr'ra se .11 .n'i.\s
(L* saines distractions.
Tous n is veux a'.K dvous
organisateurs.
les beni soiiitls
ASPIRITI ON
Je l'ai Ujnur> caiui> ri l'ai tinijuur.s aian ;
Uiuhic vi Ml Jr ad M"! >bl< M>xr(
unir.
I.niiiiur je t'ai.iis naasM ri Ir lUi >rlir ;
la priivr sa naal it lui ''ii.nl, aWasi
I m ,11 ail i' tr mir, |r l'avaiv attluirr ;
Jr uiuruniraiN Ira m il Prir it lai ensuiais-jeuil mdoi mullnr
In plraraul sur ni me a loal jimu Irrmv.
J'alleiJais la prrsciicr ri \t iiaplais le> jours
Hrliijujnl |nur !:n|lfB|w enror. Jr ta BS
asBMi
(lu ir, loin Jr loi, mes truellra MMB11
Je l'ai loujiurs nnaar et l'aiorrai l*u|*un,
Tau .iiiour pi au rullr et ma Mi^air joie
lin rfir ta Ir /hiiIIi ou un kuihrar (lasitir.
Pierne IKCHAltt.
Jti^ittiliiliiilH^
g Champagne Doc de Montebellog
p.
Pi
Ml
ta
Cordon noiraugol franais
Cordon blanc au go ut amricain.
De 11 Maison aLKREDDK MiINTEBELLO & 1'.'
bonde en lS-'l'i.
Clilcan de Maiciiil-sin Ay ( Marne)
Anciens S'iGNontEs des lues d'Origans.
Mo\(ii'()!.i: !>.;
Pn vente : Au
h
0-
a
m u cli Cristal l'Uotel Sea-Vie\Vjgj^
llli. Hue Iranersiere
Port-au-Prince, Hati,
,^el dans les principaux cals et restaurants.
Ce'le marque esl parmi celles qui onl lait leurs pivu->-
hef d'oeuvre al obtenu leursS
/ IA IV lllt 1 Ulll \ > |**aa a.
nS ves. qui onl donne leur cl
j, tires de noblesse.
M
^^^ff**^*?*^*^^'^^'^^
VOULEZ-MOUS
SAVOIR?.
o vjus trouverez tout ce don'
vous avez besoin ?
Lisez noire
4me Page

Conseil pratique
Consifiraut qu'il n'y a pas
lieu me profiter des didieulls
del si tu.il ion actuelle, la mai
s/11 Kawas HtHMANt )S se
/lail le devoir d'aviser ses cli-
ents et le public en gnral
qu'aucune augmentation ne
sera faite sur les articlesqu'cle
a en stock, vu que ces articles
n'ont pas eu a subir les cotis
uuence du nouveau tarif,
(l'est pourquoi IlOUl conseil
Ions les pre; el mres de fa-
milles da se ha 1er de fnireleurs
emplettes chez
Kaws HErtMANOS
1721, Hue du Magasin de l Ela!>
MAURICE ETIENNE Is
Ample des Hues du Magasin de
NClut et ns bronts-orls
Nouveauts,
Mkkciiuk,
1'ahixmkhii:.
"^fLa Supriorit ^
de la Corona^
Voici quelques uns des avan
S lages mcaniques le la CORP
"S? N.\.
>W 1 ). Echappement e\tr.
Js*4l rapide pcrmeltanl les plus
jj hautes vitesses daclvlographi
que,
t 2). Encombrement et poids ( .'5 kgs. ) rduits pour
$3 transport tacite dans un lgant lui-valise. .
3 :j).Helourautoin<)li(|iiedu ruhan Incolore. Sg|
-,. 4), Mcanisme incassable, ....,>
S 5)1 Clavier pour toutes langues, t.mis genre de-,
fil criture. ,,,, ..
jfg ,;)._ Visihihtc sbaoittl a!covis d'excution,
"":; Entrez pour dmonstration, Chez:
MVXWELL-S MoHH
I'onk : 'M'i
^^m^vvvwv^w^wwimK
Me iL
Dan* les Sporl$
Un iji'.mii match
du lool-lnl
Dimanche, en riionneur n*
S..11 EX. M. I) Arlillae Urill. E. 11.
et Ministre Pluipoteuliaira da
S. M. la Heine les l'avs-Has. en
DSS on spciale prs du (imi-
w-riiement d'Haitl, sera jou, au
l'are l.eeonte, uis granit match
de loot-lwll entra une quipe du
Violette el iiiion/.e de la Jeu-
nesse .
Celle pallie aura lieu SOUK la
prsidence d'honneur de S. 11.
Monsieur D'Arlillae Hnll. fille
COilipoi'Iera deux man, lies et
tuiehellc. I.a reiicimlre sera des
plus ioliessaiiles, eiir, les deux
quipes tpii se mesureront sont
d'gale lorce.
Le pris d'entre gnrale est
de t).-"w) cts. el les Tribunes deux
gourdes.
@J
^^eti
Le Service | jyilrauliqu
de plion-Tille
La bonnes da Servios hy-
drauliipie le Plion-Ville s*
plaignent des nombreuses difli
cultes qa'ils prouvent pour
avoir de l'eau. I.i cmialisatio 1
est dans un tal dplorable, la
distribution d'eau esl les plus
il leclueiises.
Les a bonne 1 as reoivent qu'ir
rgulire nent et en petite quan-
tit eel menl Indispensable.
Avec l'extension qu'a, en ce
inou ni. noire ville ,1 fil, il con-
vient d'apporter de srieuses
amliorations au Service d'eau.
... voit depuis quelque temps*
sur la I Inee de l'tioii-Vdle, un
carrousel qui ne fonctionne pas.
Les chevaux ne sont pas Irin-
ganls, a l'un il manque une queue,
a autre, la crinire. Ils ne ga-
lopent ni ne trottent, chevaux
immobilesI Si le carrousel avait
quelqu'lgance, on eut pul 1er-
nier... l'u'il. Mais il dpart la
place et ces chevaux qui ne piaf-
lent pas lont peur aux gosses,
Mais, mauvais (lui, un aimable
Commerant de l'ori-au-Prince
vient d'acheter le Carrousel. Bien
loi tout sera relap, repeint, re-
mis neuf. Chevaux, voilures,
tout sera lav grandes eaux...
Quoi If eau sur les chevaux de
hois? Le Carrousel de l'lioi
Ville fers lortune.
... a vu,samedi dernier, un s-
dentaire le Ption-Ville, pro-
pritaire (I** camions, | | la re-
cherche du jeune \\.... grand de
tailla el de ... qui avait donn
l'assurance a ce rude travailleur
que ce soir la il prinail son r;i-
mioa el pour tonte la nuit. On y
mettrait belles coquettes el l-
gants galants. Ll, au diable,
vive la noce!
.... .1 l'heure dite, vit le pro-
iritaire rechercher son psajito
oculaire. Ce lut eu vain ; car.
Notre il vil ce jeune homme
grand, hrun, tendu de tout son
long sur la pelouse humide et
sifflotant un air de dancing. A
quoi pensait-il ? Notre Lu. ne le
vit point.
... cependant vit cette tare
d'un mauvais ... ieil. Il esl vrai
de dire que le jouvenceau qui
levait ainsi la hiuedl se rap-
peler un peu lard, peut-tre,
mais, point trop lard que: p mit
d'argent, point de suisses, en-
core moins., d'uuto.
... a vu, mer. redl soir, vers S
h. 1/2, dans la courte rue silue
derrire l'Orphelinat de la Ma-
deleine, une auto heurler vio-
lemment un piton nomm Sain-
te. On n'eut pas le temps de no-
ter le No. ne la voiture et le
chauffeur profilant de l'moi g-
nral fila belle allure,
... en coulisses a vu. avanl-
hicr aprs-midi, au Liban, une
tenue de Vnrables. Graves,
portant insignes el dcorations
maonniques les Vnrables tra-
vaillaient. Amoursdecctle lemie,
I tut dcid ... Mais, chutl mau-
vais OBlI et gare a l'incinialioii
en elligie !
Hi .\.\i:ri:ni|.
Merci un
IPahivmi nu F. Morbao
el tous autres articles
ha 11 vais
en gros tV. dtail, che/ ;
jMme Denis PENELON.I
1 Vl't, Hue Montalais.
I Ile dn vaj h mmI-
l)e|)uis hier, le camion de la
Police fait une chasse active aux
dsoeuvrs et vagabonds qui in-
leslenl les rue-, de l'iu l-aii-l'iince
cauranl les passants par .leurs
propos obscnes.
Cette rafla de sans-travail est
une excellente besogna accom-
plie Mr la Poliee; eue dbarrasse
1 s familles de tous eesdantu-
is qui tout .le la rus la p.'us
sre cole de corruption,
Trs boooe occasion
A vendre pour cause de de
part une automobile Dodge
spciale l'ctal de neuf et un
piano marque Scliooinacker
S'adresser au ablc Franais,


I.E \( ,TI\' !>7 Aot 1020
I
Crme
TEINDELYS
(\
donne un teint de lys
(G
/c
i. "S*--~-7V
> t:
raV **0- /^2 I Y*~
\
a.
fu
^s
tu CrfSM lutiiU'ut caa*. SMr/tjm*.
ronttrt* In Iral.tlrur de la ,'uhm, tmbflllt. t/fact Ile ri.lt i
Elle
tient la poudre
A.'.sure une
'-arnatiin exquis
L- Cnn TEINDELYS, *"<
or>r'urur. "ulfr. f*' .'Kapablr
<1 .ff- ! en nn i ti*au. cju'alW
Juiui. Ssaouplil et blantliu iftfM m
tui>iifi*-r j l'rtin ou janutt 'a fort
Kiir Pjrtuinrr au mirait d
a*ws. la Crsmi TEINDELYS tu
f ty;>r le plu parlait de la crit
l loilllc . on emploi rvil le
haie. le iache> de iumcu< et Ici
irritation Juei a la pouSa
ARYS
1, Rue de ta Paix. S
PARIS
T uin Parfumant al i.rand. Miinuii
.*>. -fl
inutilit
des chiens
l.i's amis les chiens el, en g
nnil, tous eeux qui prmuni
encore leur dfense malgr loue
les accidents donl ils sont, che-
nue jour, les auteurs, ne trouvent
qu'une raison .i donner! les
cliii'iis sont utiles pour In garde
d( msisons el des proprit!
(litre les voleurs. Kh bien, il est
arriv une chose trs curieuse.
Un habitant de Mirebalais, Mr
D... H..., avait deux chiens qui
gardaient sa cour. Avant-hier
matin, ;i son rveil, il ne les re-
trouva point : nu voleur avait
purement el simplement empor-
t les deux cerlires.
I.es chiens ne peuvent plus se
gardai eux-mmes contre les vo-
leurs. C'est le comble de l'inuti-
lit.
P|t;iIciiI;iIiwii du l6H||tfJ
par M. G- Tippeahatir
aoioird'bui et demain
La 27. Pression ;ilinosph-
ri<|uc : 0.5 au-dessus. Temp-
ra lu rc :0.2au-dessous. Probabi-
lits pluie : 1.0 ngatif,
Le 2H. Pression atmosph-
rique : 0.1 au-dessus. Temp-
rature : 0.1 au-dessous. Probabi-
lits pluie : 0.3 ngatif.
La Saint-Louis
M ire ha lais
Avant-hier la fte de Saint-
Louis, roi de France a t com-
mmore avec le plus grand
clat Mirebalais dont le grand
Saint est le alron.
Il y eut, la malin, messe so-
lennelle laquelle assistaient
tous les Curl des Paroisses eli-
vironnanles.Cianlhir, Melladre.
Leacahobas,' ele, le Magistral
Communal, M.tlharlea Michel et
Lee Membres de son Conseil et
de nombreuses notabilits de la
ville. Le Prfet des Arrondisse-
ments de Port-au Prince, de
Mirebalai* el le Lascahpba*. re-
haussait, par sa prsence, l'clat
de la crmonie.
A l'vangile, M. le Chanoine
Richard, Cur de la Cathdrale
de Port-aU- Prince, pronona un
mouvant pangyrique de Saint-
Louis. Eloquent el beau sermOu
au cours duquel, avec le langage
choisi (pu lui est habituel, le
Cur de la Mtropolitaine retra-
a la belle vie de ce roi, vie lai e
de si (randes vertus qu'elle lui
mrita la couronne cleste.''en-
diiut lu crmonie religieuse, la
Musique de llinchc. sous lu di-
rection du lieutenant Bclliolt se
fit entendre dans quelques beaux
morceaux de son rpertoire.
Aprs la crmonie le Magis-
tral Communal offrit ses botes
ne charmante rception o des
toasts lurent ports la prosp-
rit de la Ville el de la (mi-
inune de Mircbalais.
Dans l'aprs-midi, eut lieu le
baptme du nouveau Dispen-
saire dont la construction vient
Uti acheve. Le Dispensaire a
deux appartements spacieux el
Iikii are. L'un seil de salle
d' l'ente el l'autre d'olficine. Le
bfd .ne eut lieu en prsence
d'une belle assistance cl une
> litc tte charmante secompa-
g i.i : i crmonie,
I uite une partie de foot-
b.i! .ut joue el la Musiipie de
11, . offrit un concert public
qc lotura la fetc.
i iiiiniiK', comme chaque
an., s.iini-l.ouis tut graoato-
emcnl fl Mircbalais
-sj*s&0*&*0*904lPWr*m0^0^ :
La Petite Revue
Nous avons reu le dernier
No de cellciinlrcssaute Hevue
qui a paru avec le sommaire
suivant : Question du temps pr-
te I : Tarif douanier I. lire
d Pans N is denres M tu
p i inier sermon dans les m.>'-
ues, illustration La Mode
franaise Recettes utiles
Histoire d'Hati, M. P. Cabon.
Toutes ces pages sont lire,
el nous remercions pour le gra-
cieux envo;.
Les Eglises
au Japon
Le Gouvernement japonais se
dispose publier les lois sur les
Eglises. Pour cela, il a nomm
un comit qui va tudier le pro-
jet prpar de longue main. Ce
comit comprend s bonzes, l
kannushi, 1 pasteur prolestant,
un pitre catholique, l'abb Ha
yasaka, quelques lgistes el quel-
ques prolesseur* de l'Universit,
De son ct, le dlgu aposto-
lique doit nommer un Dlgu
catholique pour assister l'abb
Uayasaka, Cette initiative est une
preuve nouvelle du libralisme
du gouvernement japonais
l'gard des religions. Les mis-
sionnaires catholiques, en par-
ticulier, qui poursuivent tran-
quillement leurs (Ciivivs d du-
cation al d'vanglisation, trou-
veront certainement au nouveau
statut lgal de nouveaux avan-
tages.
I'IAi\(:aiuj:s:
Dimanche dernier, l heures
de I aprs-midi, dans les salons
de Mme Vve Excellent Arnoua,
Avenue du Chemin des Dalles,
ont t ttes au milieu de l'as-
tistance la plus choisie, les fian-
ailles de Mlle Anna Lochard
avec Mr Cainiiliis Hissainlhe.
Fondateur du Journal Les An-
nales Capoiaes el Juge au tri-
bunal de Premire Instance .lu
Cap-Hatien.
Au Champagne, Mrs Kodolph-
lilaiichel. Slniu D o m iniq u e,
rriiz Lochard el d'autres parents
et amis prsentrent, en des ter-
mes aimables, toutes leurs fli-
citations au charmjii! couple.
Profondment mu, le llane
remercia en termes charnianls.
Puis* de gentils dames el mes-
sieurs se luirent ensuite au
piano et l'on ouvrit le bal qui
dura jusqu' on/e heures du soir.
Aux heureux fiancs, nous
retenions ions nos yx de
xinlic-ur.
DEl II. :
Nous axons reu le faire-part
du dcs de Mme l.aurancia Cid.
survenu mercredi aprs-midi
Les funrailles ont eu lieu Jhier
aprs-midi en l'glise St-.los-ph.
Au\ parents prouvs, nos
meilleure, cindolanc s.
Mort d'une centenaire
M "ivredi matin est morte,
Lascvhobas, Madame Genevive
Sign. Kilo tait geda lOSans,
tant ne en IS'21 sous le gou-
vernenienl de Hovcr La cente
naire avait conserv toutes ses
facults et portail a merveille
ses tlHI ans.
Ses funrailles ont eu heu.
hier matin, en Iglise parois
tiale,
Les grands raid9
en avion
Par i ililf Iranens
Paris, i"> aaJ Deux .piip'M
t'ollicier'* aviateurs, ayant leur
lta M M. Charles Weitseret Arniiu
rich Vaiieaadenbarg, sont parties
dans la direction du f^olle Pers 'uns l'espoir de battre le record de
distance en :.w droite.
Le voyage de la
reine de Roumanie
en Amrique
Par caLle franais
PARIS, 2"> Aot u< rein: d;
Houmanie n'a pts encore Qi la
date d.- son d pr! pour l'Amn
que. Le roi l'crdinoi i arl'-br au
jourd'hui son 62m aonivorsoir.-.
Dans son entourag- ot> dit (|ue la
reine n'a encore accept aucuoe
invitation en Am^tique except
celle transmise ofticiellem nt au
gouveriitfmenl roucniin relative
l'inauguration par la reine de la
salle roumain au mus. e 1 : Mary
li.11. La reine a reu il nombreux
messages du Canada depuis qu'on
sait son projet de voynger.
Funrailles d'un
banquier amri-
cain
t'ar cble franais
Paiiis. "/> A lidLes funrailles
de M. II. llarjts, bniquier amri-
cain, ont eu lieu mm .i i: l iii>i en
prsence des plus hautes ^eroana
iils franaises tt traugi^res. Lu
Pisident Oouiuer^ue tait repr
seiit par un colonel e sa maison
militaire et lu gouvernement par
MM. l'urdicu et BekSDOWikl,
Les iroubles poli-
tiques en Grce
Par rble franais
SOFIA, i Aot On signa e
une vioieute canonnade quelques
kilomtres au .-ni de li iroal'ra
grea bu g*re prs du village d'Al
vtttovo au suil-JSt de S ilouique en
Qrec.Oa rapportequu la garnison
de Salo-inpii- t attaque I
que la guene civile a SClat.
ATltlvMlS O.-s dissens-ious
se sol produites dans U hetioa
qui a renvers le gnral Panjalua,
Le ganral Coudi.i, aurait mutin e -
la mandat que lui oui donn l'ar
mec et la matinu Du avait aouon
ce qu l'annial l.ouudonio is avait
l'ni i-.i.i i du l'-pidiino I.i prsi-
dence ju*(|e'aui n 11. 'ihs lonc-
li IBS mais cette mesure ue semble
pas rencontrer l'approbation gn
raie. Les chefs des divers palis,
politiques sont d'ace ml pour ru- .
connatre la actfsit de la forma!
t i.i n d'uu cabinet de coalition. Il
n'est pas encore questioc d'un
nouveau prsident dit conseil.
La lutte contre
l alcool aux Etats
Unis
Par cble franais
WASHINGTON, 19 aot Le
service des doutms u reu In-tr d ;
Washington I ordre de tirer sans
piti slio >1 t> Util sur les Ira i
deurs qui b>ntent (t'introduira des
boissons alcooliques aux glats
fais. Au cours de deux raids ex
cuts dans la nuit de lundi mar
diles douaniers ont saisi da |',|
ex>l i Lord dddtux batextix m II
ils n'ont pu arrter personne.
Dans la marine
franaise
Par cible franais
LORIBN. 25 aoi Le laocf-
ment du cioiseur Touviile di
10.0*0 tonnes el long de I4) m:
Ires a eu lieu aujouiu'hui.
Su av.
brilla.r
inaUf.itiU.
tontt U jountiu
Des funrailles
tumultueuses
l'ar rble franais
NfcW'-YOfcK, 1~> a. t Uitr
i de Pompes funbres (lampbell oii
(t-t expos le carat de Valenllno,
une foule norme se pressait mu -
g a la pluie penr voir le rorps du
clbre acteur dtunt. Des rixes s*
sont produites entre de nombrem
curieui ; des lemmes ( nt perlu
connaissance, des aafai ts,spars
de leur mre, ont t pu lins ; un
des g'acts de la devanture a et '
brise. A 3 heures 1 ne centaine
de policemen n'tant 1 as 9uftishnls
m maintenir I ordre il fallut faits
ppel des reufoil?. Des paiice-
i/iin tlievitl ru-Hifiii eiiM.ile
rtablir 1 ordie d .:,> celle mullitit
de.
Les coiffures hrisses
et cheveles
Jusqu' rcemment les cheveux
prsentaient un problme difficile
hux hommes et femmes de bon got,
conscients de leur apparence. Tout
le monde voulait une coiffure lisse et
bien arrang, mais ne pouvait pas
l'obtenir. L'eau en se schant lais-
sait les cheveux hrisss et desschs
et les pommades et brillantines leur
donnaient l'aspect d'tre colls.
A prsent le Stacomb a rsout U
problme. Porter les cheveux hris-
ss, secs ou dcolors maintenant,
n'est que de la ngligence.
De n'import equellefaonque vous
vouliez vous peigner, le Stacomb
.-------------Offre Gratis----------,
ont pass 1%
gardera vos cheveux en ri*
qu l'heure de vous coud!
e laver 1. tte quanduTeki:
sont le plus rebeli,,, uni!!?
Stacomb le* rendra trfc.de,-? '
soummis et d'un lustre m^J* '
Le Stacomb peut s'obteat.
ou tubes, en crme ou liquidT,
votre prfrence, dans )n)l
pharmacies, drogutri,, ,.
fumeries. "" '
C*ntt U. -ti_L ^.
La grve noire
en Angleterre
Par cble Iranais
LONDRES.IS ,\ot -Les i llorts
'. S i c ion des mineurs ci mbins
avec l s patrouilles des ervisles
^t principalement te !p( ra fem-
mes qui sont fortement montes
contre les btacklegs ont eu pour
ellet de diminuer considrsb't-
ment le nombre des miniers des-
cendant dans les oui' I.es puils
de la rgion de Mauxii Id ont t
mu; uird'liui presque abmitonnes et
les propritaires de min s admet
tent j.i'i'ssoient fort dsappoint.
Suadard Laboraiori, Inc.
111 Wnt ISth Strt.l, Naw York. K. U. A
KnvuT.i-riv i ffraiia an chanUllon d* Stacomb.
**" _____
Adraaaa ____________^_______
VUU ai Pays__________________________________________
(,onlre ht. Rp>i*
blique allemande
Une tvunion de chels d'as
sociations ractionnaires
Par cable franais
BERLIN, 25 Aot Le Monta-
gam Morgan annonce que dans
la nuit de jeudi a vendredi lin rhefs
de toutes !es associations ractio->
n si es allemands -> sontrm's
dans la proprit du prince We-
del. Ils ont etamin les movenR
de portera la rpublique le grand
coup librateur.
Dns la Mai
Par cble franais ,
CAP GRIS NEZ.J5 irit.i
aspirants dont deui t
ont ' obligs de renom,,
tenta ise de traverser dU j
cbe la nngo.
4 la S. D. JT
Par cbla franajt
GEN1-:VE,25 Bot-L*.
session du cobsed d (
des Notions s'ouvrira If 11
bre s lus la prsidence di M.l
4^.
ni f
:3>1
101
y
*

}UilRI?Jtu IN'SHCl'LS oUnslea MAISONS .' EVITONS les MALADIES;
"Dans les m in ins les plus luiue-
S3s et loi mieux entretenu' de
de m.'-ine que les humbles demeu-
res, les insectes contaminent tout'
Beaucoup ne vivent mne que de
leurs piqres. U n'existe pu d>
maisons qui en soient etenit.'t.
Or, il faut les dtruira.
|*Ap.es da loQguai anes da re-
cherchas,l'Entreprise de reaomme
moaduile.la STANDARD OU COM-
PANY, ( New Jer8sy; E. M. a per-
fectionna u:i oroiuitolfrant les m i
yens surs et simples pour coin
battra les mouchas jusqu' leur
extermination complote.
Ci produit c'est le.... KLIT
C'ait voira sauvegarde. Son pris
pdu co tleux le mat la parte da
t) il ti m i nie.
Avec ca produit tapiris on dbir-
rasseane maison des mouches et des
moussues, at des autres insectei
h FLIT est pnpre, d'un usaja U
cite olfrant toute garantie. Da non
breutei preuvea ont dmontr qas
le FLIT.. vaporis ne tacha ni se
gte lei vtements lei plus dlicat*.
(KLITtitruit tut latiaiduei qui
infiitaut hi mtiso.is .
A l'alil d'a pi di p-iri" oa extermina les mouchai
moustiquat, punaise*, caacrilats,
foarm s ainsi qaa leurs larves,
e KLl T pSaetra dans les fentes et
les cra vassai ou las lus ; dis S) lo
gant et d ip mat laurs laivas.
Oa p sut aussi vapjriser ta FLIT
sur les v.Uemen ts; :ar il tua tous las
insectes at leurs larves qui piquant
les v.'-iemenK
Pour dbarrasser une maison dt
cas insectes nuisibles il saflit da
sa serrir da Fl.IT-. En vente fit
laat
,1
STANDARD Ol COMPANY ( NKw Jehsey )fi.V.
Distributeur; Weal IiuliaOil Company
FUT
tf%R0Ui> DEPOSES
DF.THLIT
Moucha, Moustiqne, Van, Poasajak, Punxises, Puce, Cancrelat*.,
Keitriiip l'autre* Ut):?,, ( i,r, ia7T q.,j iafe,t#nt ie, maisu


IF. . AT IN ~ H Aot 1956
tt
tyiJli'
-Krm
]|i|tl, lion
fesns
Til 'embarquera le
. '* i' pour l'Ile de '
*Suleuen.2iL
S il sera surveill
By 'vanouit p^ur
t ,.f.p,.;r de terminer
f-Hii milieu d. s
k% d'Awr. Abd-
'V^apgp dans son
[^reMobumrofd.son
j-Efcleg et letri I*
sans fil
.lue dpche d'une
celles anDonce (jue
mteet le roi Ai-.
g'- h de L'3l
^t : UO [Oui
{, t aoot sor
eidebt outcooli
h a li.
Alnmiaum Liae
New-Orlans k South America
Steioshii to lue
Prochains d pat tscl irectSpo u r
Port-an Prince JrTa.iti
le steamer "Eidshorn" laissera unri Ai'Iih-
\mi Septembre IVocliain pour HewO-l^aos,
inliile H l'o't an-Prince i i1 e| tilfiidu ve.r
le 27 du mme mois.
Il prendra du fret I tous les
nomme**.
t,fl steamer "Ufll" ayant Use X wO.lins
M 24 ao|l sera r\jt*u Pnnca le 3J
Le steamer fjiri^ian Irotjh laissera le* Or-
lans le 7 Septembre prochain directement pour
*Ort au Prince.
Port au Prince, le 26 Aotl 1.126.
A- du IATTEiS & l'o
Agent
ports ci dessus
Insurance Co
des plus fortes Compagnies
canadiennes d'assurances
sur la vie.
y
Eug.Le Boss & Co.
t l'encan
, IMhh
ortri de Monsieur
Mm, igent ae la fsi -
pfcfc Salomon et d'un ju.
| Tribuoai de Premire
fPorliu Prin-.e en date
Ma, il >eiii procd,
i t! tout couruni lu
gstlio devint lespoites
N des Fronts l'oils [\o
M* i l'encan dts mar
fftt mobilier g-ii-
Ugwin et consistant
Uiuclei mtille*, la-
l*i etc.
tolbruu EUE
Kncante. Public.
POITRINE
The loyal Mail Steam
Packet Company
"""ou p*i u,
MLDLES ORIENTALES
/es
4t.ri.Bp.>. r.rto-
"Iwl U. MU*
L*>"*m>m/n
ir-tt. .<

Le steamer Kara attendu
Jacmel le :i0 courant, sera- i Porl
au Pliure,le iseptembreprocliaii"
Il prendra le fret pour le ports
du nord de l'Euiope.
Le steamer "te* Senent" est
attendu a Jucme', le 1K teptembr
piochai II.
L* stenmil'Teviol' pslallen.lu
a Jdcmel, la M Septembre piu
chain.
pjrt uPrliM, i- l' \m
J.DAALER .lr
Agent Gnral pour Hati
Horn -linie
Le Imteanj'llein/ Horn, venan1
de l'.urtn.ao.l't.Jacrnel et Kingston
est attendu a la npitale le tt Sep-
tembre 11 partira le mme jour
poui i Europe via les porti du nord
et 'uerio Plata, prou.int fret ei
tasse eere.
Le bateau '' -limi ilom", venant
de I liurupe via Puerto Hico.
Pu rt) Plata et les ports du
nord sem ici vers le i Septembre
en mite pour Kingston. Baato Do
mingo Cil)' et CuraiO, prenant
fiel et passagers.
u jtvso*, Lie i a <;o
Cm ym talkand write
KNGLISll l'an you opirale a
l\p. wriler .' If **>, tlio only w.y
In oblnin a l'air situ .(ion 01 tu
blier t lie one you DOW hve, i,
to Itra Fii-ii-li Sleuograpliy.
FtW partirularti writeto or caliat Ihe
Ecole Spciale te Sleno lin-lylo
Hue IVrou. 3In, l'none 620.
l'oit au Prince.
Attention
\ Mclwx LES SPORTS i,
antile de la Rue Roux et de
rue du M-igasin c'e l'Etat, avise
le comirerce et le public en gn-
ral qu'une grande liquidation de
ses Qiarlian li'es diverse- s ilec-
tuera dan son local i pan.r d' i
jourd'bui jinqu'au 5 du ni is de
Septembir prochain, c'est- -l.m
pondant _o j ms seulement
Les arliciei qui ne seroul <<
vendu pipdtut ces vingt ] -
stipuls c'-Jtstus reourneo '.
pr > m m.al.
I :< i.idaiioi, de ces mu.clian-
rtireu -.< i, iste en I -s aiti le> aui-
jsi poi tt de x Uieis ,.. ur hom
i <-- 344 pi iras de scu iers | our la
u i s (] dit len nM k ijual l< s.
472 Paill de -ui. iers | our u
fanic. ii ' lis j; ii, mets.
JS3-li.i|ea x poui 'liant .t
gtrc.oi n '
131;. ''-aies il IV; >es i|nir-
lite p "r liou mes
H"l i hapajii'x i nnr i.omnns.
.rn:.\TitiN
lteu;n|ii./ bleu que ce. divutu
artic'es ne nibrrham i^PS itrool
vendu hi> pria rie lali(ujj lion et
n. n d rduction.
Noo> Pteion uneattent -I '
<;ale ii ..us prix ff ris.
" Lfcfe M>()|Tfg
^^^^^
Un inxtitntfiur
d'ici enraye les
rh% nji de t%r*
veau av3c de% u t
pears salutaires.
Il obtient un prompt sou
lacjement au moyen d'un
simple remde domestique
Pour le Catarrhe aussi
M. Thodore A. Spencer, le DM
fessei.r si OM u .1 fort ai l'r.ii.e
esttit entli >ii uite d av >ir I
couve t u ie nouvelle mlli le
sim i i d.recte pour traiter lot
ili.i i: s de ceiveau. Mainleu ut
il ne saurait u-t passer de cei on*
suent vaporisant moderne. Voici
ce qu'il en dit :
"Je soutirais d'un iliume de
cerveau lorsque j'xi tu une rcla-
ma concernant Vu-Us V'*pori|b.
d'en .1,lins un chanlillon dans
uue plia macie el le sntr mni
j'tsn inhalais ses VapAbM et eu
me'lais un peu dans mes naiines.
Irnmi i emeit je me sentis b au
Otip nreiix et j'ai a ui fusse u-
tuit exce lente Aprs avoir rpt l
le mme traitement le lendemain
su. mon rhume avait dispjru d>
le surlendemain."
La mthode directe
Pour I S r!i i i.c- de cerveau,
catarrhe du ne/ et de la gorg* nu
asthme, fonde/un peu ne Vi I.
dans une cuiller ou dans un yatw
let en tain et inhalez-eu le va-
peurs. Ses vapeurs vont direct. -
ment aux voie respiratoires en
flammes et aux pourouos, !acliau
le phlegme et lac liiaut la respira
lion.
Lorsqu'il est frictionn sur la
gorje et la poitrine, Vick* sstga
lenient excllei, t pour i lin mes de
j.oi.i me. lo . il maux ili g'i'gv,
Employ ds oeil uiaiiifa il uil
i .i tiavei I peau eutnins no
cataplasuie, attirant teiim m cl
li.t ui II istuif.
/.c Bonlieur de Mr.s
Les mres qui oui i* t J une*
ei Unis apprCteOl l'icl* pane
i,n il est appliqu de faon tilerne
n qii il ne rang- pas I s p lus
estomacs dlie, ts, ;'i l'encoutic di
n,cil. i iiics internes.
Eu vente dans toutes les pbai-
n acies
WICKS
W VapoRub
Pre Toda Afaccldn Ctarril
&mMM$
.i
mg.Le Boss Co.
Agents Gnr^nx
contre
'CONSTIPATION
prenez loa
COMPRIMS
SUISSES
> DELORT. Pharmacien,
UO, Au* fi.l.n *i,lo,u
C'BST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS
imosc o
Le seul aliment **
Iranraises contenant toules les matires indiapeotsMaa %$
la |j>rlior' \ t?'e, fntretenint et reconstituant la air.i1e ^
tous Issona m et tout e, prvenant coirra toute ti ^
-w- t gue teler uelle et pliysiqu*. ^Y
I Le /,/08cao,nef^^1r^g"^.--f
fs s pii ..ii u. k
M i> t /|,i//I/l ep^leir x m I qmn- ,a
V^{ 9 f IIU>1 <\if irtwjiii, l.tMit v^rsinat.-nuix ;%
'xy> u* r ii-iim > t I Imis i'N atin *i.i* n-iirls aux u sis il a.)- T.P/
/x p a un rjuipi- m ni te v .leur nuiri tve. |Sj
/: venle "
\ ptUlT .uM l\r.E S-*
(| CHEZ: iniui V.im. Lii|.i-It ver*. A. Ilo'bV < h l'i.-milrl Km.- (^
fia |i.reix. Il .\ ^a.la. Loo U P\Olre, ld h lve. Alpli uise Tj
Dsir.
f :Hf/ : Ma.la
\':'y) Lacoibetiie-
/T?v A S|NT-VAlt(, 'M
rii; C.llh/. : Madame M..uiicc C|eca. Mme. t.Ime. t '-'.u'c. ,, Mine
MX GON ivis
PORT-AU-PRINOU
Als.PSTHUS. Pburraac.a ALJ1EBT9U
rkarmaol. *n D- J lin VUiJ)
in". 1. i. ,i,... Phmrmmot
Ji- y.jfl
'' < M'/., 'a Cru a St U-ui>. Mme. Kogne H I o-s- Minium }M
:A% Ei twisle. (z$,
F& AI CAP HATIEN I A PETIT COAVE M
jyj CliKZ. F. Altiri, h Javaux | Cht/ : II. P. Keid fg
Alfred Vieux
Seul Repraentanl pour Haili
Oil Tablet
1 Q?i|bs d'huile de Foie de Msroe
m
ri
M En st.uk chu 0)
M Geo. JEANSME & Co. Agents '^
Mi
Graait'ituo No. 1618, eu face du aLourrea
Viennent iTsiTivcn' :
SAUCISSON de LYON | SAUCISSON TABLES
IIIT'Il!'.!-: l'i;inv:iis. mai' Vg|
m LENTILLES
&c$ K romane |>;ili' grasse de
y,-:;v Holliinoe; Fioiniige tl
se:/ de maiii'c.
KZf- San **^3+*a**^ ^^* -T* ni -mm
<|iic M.-isclet par ,',,|'l'-i^|
de 1 et 1 2 livres. ^j
Au II, ecl etc. O
*2^>^-
PCNDULES /T/'A' REVEILS
gai,iii,t, snx/'t "*kj,,, ?""'
...-.-.>-" v& |(;,j ? 5S* Oii.ii^u io......iaralu4Aral .V*
Lecitine Granul Brewer
Le plus actif de* Reconstituant*
Fortifie le cerveau,|lal mlle pinlre, les os tt les
reins. Rend puissants et vigoureux les enfants dliiles,
les icmnies faibles. Les personnes uses poriles travaux
;iSSIilllS.
El eite ches : limou fieiii. lllred luiiif, Lope
Rivera, |d. I^VM ri Cn, A- H^i l,>-'0".se
B*4sir, J. H. lorday.Iuie Lj l U^ret. a IVUt-
olvi* r <. n.itiii.
tlSHck chfl : B llrouard, (iiaiid'Xlu. Ho l7l)9
GEO.JEANSftJE ft Co, Aees>H
m
Bar Terminus
Propritaire V
A.WiJmaor
&' A l'Iiouneur 'i'iforraer si bienveilU'io o!i niA1-
S^ qu'il ainstvl l'ei i da asti taMia amm, uaj salon
f? exclusivement r-*eiv- aux famille* oft l'on t>t>M-a
H des cou.-'oiiiiintiofis H < premier choix et o des lundi ;
HT seront servis sur limande.


MATIN 2 AOUT lu
iuaaaa^
KKiOL
=jp

Jrt r .IIIHI l,|" I I II I W
/).uiiiir m conMTMr /jus four
/fur imrme et besV U en le*
lavant uu'C 'c
INDISPENSABLE POUR
TOI s /.; S TISSUS
lit LIC VIS
si :..-/
l'FS-wfl
Agent G ral
Fvt ihKbron'r.Fi rf* Ko 113*115

1.
.
ft

&.
?V-
?*:
fi
#3-
&5.
* *
-:*
Ht
C
O '
(r.mt, nlri *
i>l mi eo un splen li le i ii'iieuli '; sia
l'oii-au-rniice
. v. nue john Bcown Ho ISiO
I 72 lis 4|.'i<|uanis en espces sous le Huit
pflfrottiffQ J un Comit compos de j
M V Emi e Deslandes,
l< 'ii .i I Krtve,
Alexandre Villejouit
P. J. Me>ile
fa
S**
8.000
BlLLKTS
Loi S 2 OOo
1 1,000
10 t KO I.0IK)
.() 50 1,0(10
s. r>,oo|
j 1,K1ULU|
'20 Lots h P.30 I' .000
20 *0 1000
100 lu 1.00)
I*
g*
03-
f*
*
*
ftfr

g*
ne
a

Ife*
*
m
ta-
te

cVoizs rentrez,
puis du travail
et avec la certitude dcourageante qu ua
effort pareil vous attend le lendemain.
F.i voua voun demander ncessaire maat .uelajut
A la liinflue pourr.il |c ho de plus luvcanllci
tenir U coapi* Ou bien me et de plus "tlrelliMa k U
verral-Je use avant le temps. Iota que sa nourriture h*>
hors 1 mol. 11 et )ete au bttueUe. Ce niielini dkaat
vieux ler/> Bponsei boum- de plus que la nourriture,
jlUueiiiatiua eoinrnell, air c ast I OvomalMna.
pur. Avec une Ust fOaa.
Le snmiel t* l'atr par maltlnc, le autti w a*
soot votre attejf*. Mat as* aster djeune, a tas* A
ce qui corn troc I ouraen- bout uni UUftutdueraaaj
(atton. oemicttci-ciou de a U Journe. U sor. saw
.ua aJeW tmmm fOmmmMm rvMra
St un organisme epott* ra^viinrH la Mil M*
par l'ettort venv^iiliiefaTaT hrcaa et voas aaaan
son Uattctte et m caa> eji
clt< productive. J rul
OVOMiflLTJ
festlaiatt
Dr. A. WANDBB & A.
R. BBOUaMD
I7U0. Qimnir Rue.
I*i* prlaires drittloniobiles.
Si
S- uvniiv. vous que les pneui
les plus Bolides, el It-s meil
leurea tubes sonl labriqus
par KIRKSTONE.
Pireslonc l'ull Sise Muni
Im pp.nl Dalloons son) 1rs plu
lounusel lis plus irclu'irlic.
En itock chez soussign
vous trouverez toutes climen-
lions de pneus Rgulier.Heavy
Dnlv. M:i I loon, lli-;li 11 si
lui es fi patches.
t. PRttTZMANN-AGGERHOiJI g GOOD
Plus de I ii mtr ovt r
O/i^rfe
Cm I).. Iar8
et
f*


fer

h:..
h...
g*
jt*
P

<*
03-
03-
ea
03-
s talons en caoutchoue (ooJ !ear, Winglool i ont j|j!
ime et la considration Ues y ns i t. .^iout.p^rleur coiw
tour dure, et la beaut de Itur -pparence.
Les
l'ci>ii
Tbe/.ts.udies rading
PORU-PRl^CE'GOMAlVES.
CitPHAHTEM
\RBMC0WT, 110 Rue des Csars
j^lMWW*15***1^^


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM