<%BANNER%>







PAGE 1

LE MiTIN' Aot 192fi <•' i 'V • • Po-dreTEINDELYS { donne un teint de lys P**!* Ti rnU.ji tumukl, d.nr rn MtUtM. rM f4. ii< p l oyifc IUID Trinatlvs Ull TUMdy W.oo Tnoail ftrO l'un vuun tonlr rn t'*nf rwf UHJ'.'UI liu o' Uau. tre lu**. bUirt mauM. 'tmi fonte. rurHti clair. tuis uianl, met i;. cii/ | V • ; Tonus Farfuoeru M UracOs Mai sfU Ptkidrr idJal.im.vilpabte, tihrtnlt, ''un fwhuK i!Jlicat, Offi^iT' v lu irj'uheur dV la /ftl %  CSM, rnoettif, tlltct la rida. f . %  \ \ # 1 t.. '',"'•. \* • %  .' -i bl illiimiiu'iil i Un in i lires de longs ri;;.irds sur les couples eu.\ pelilc-lu>ules l Liiende d'une Hose. slection. Heynaud. 6t Aiusi qu'est ta belle u.c.e. fox-trot, Hurke, 7)Ti-Chattc, mrinyue. .leanty. Le conflit relu gteux au Mexique Par < %  ible franais MEXICO, JG aot — La ligue pour la dfense de la libert reli gieuse vieul de fuir* ptralue un liiilletiu -I 'Mlequel il est dt que par suite du boycottage conomi que dcltp en sijjne il protesta tion conlie les nouvelles lois reli giantes certsins cinmss de la a* piUle i ni vu leur r.lient e dimi riuerde .'iO 7"i pour cent. La po pulation u-t exhorte continuer S sabslenir de Irquenter \e* I h t 1res et S n'rtche'er que ce qui e^t strfcieinnt ncessaire. Les IHXPS sur les lieux de plaisir .1 Mexico ont iliminu de 40 000 pesos de puis le dbut du boycottage. Les grande raids en avion Par crible franais MELBOURNE, ni Aot— Rscor t par quinze avions et acclam par une foule nnrme, l'aviateur Alan Ccbham est aniv Melbour ne compltant ainsi ton rmd a rien d'Angleteire en Australie. ARYS 2, rue Jf IJ I'JIX. J PARIS Accident de c/iemin de fer Par cable franais PARIS, 17 aot — Le tamponne ment >!H ta gffl lo Lyon s'est pro duit eu'.re un Irald de bnuli U4 tt une locomotive du minn-uvr Il y a de ix tus et une quarantalue d) liesses dont 15 grivement. Les vacances de Mr Mellon Par cbla franais GENEVE, tt aot— Le secrlai te du tu-or amncain, M .Audrew N\ Mfl on. a quitte Oeuve aujour d'Iiui en automobile pour se ren dre Evian lis bains en France o il compte sjourner lo JOUIS. \'.n rpouse a une quo-tiou sur b s couler.iBcaa ^u'il pourrait avoir Eviau,M. Me IUII u lpomlu que si on fajiail le voir il recevrait na turellnn.nl Uvikileurs. Ouolque le secitaire boit eu Krance ta va cauces, ou dit qu'il surveille Ue trs prs les dveloppements dans la situation htuihcire de l'Europe. La dictature co nomique du roi des ItJtjes Par chle lran.is BBUXEL .r.S lii A iU— Lenou veau proj;rimme conomique bel ge, adopte a'b un mis 1,1 n -1 qutt ceux des mui i i p lits allen andes acquis avant le 1er Juillet 1920 seront admis une r v 1 IUI eu le temps de prparer I d* tiquette pour ce pays. Pari •naquent et teniporellement cousl uaerona le flacon Espagnol^ que noua I reproduison droit. Vous trou-l verez dans %  haque flacon des instruotiun complte en Franais. Can > ou talk and write ENGL1SH .' ('.an you operate lypewriter ? If yes, tbe only way to oblfiiu a fair situation or to better tbe one you now bave, i> to 'earu Englib Slenograi by. For particular rite to or call bl tbe Kcole Spciale de Stno Dactvlo Hue l'rou. : lrt. l'Iir.na l'iO. Poil au Prince. MHBS^S^ffiB'i^ gHOrSIR son auto?.; fMsi Htion tic g,,t d'abord, quel 1 (|ut;lois question de pr. Igmais lorsqu'il sVgit a J5J"pneus dont dpend dass prantlo .nesure rconom nlni ' lll V n tk ia voitmecenesl PJJJ qu une question de boa | Pour un meilleur rendement employez les General Cord Ils sont le rsultat de l'tude œi-, nutieuse de clia(|uetvnedepneu et dans leur fubricalion n'entre que le meilleur colon Egj'nHea et surtout pus une once leamt-'. chmic rduqu. Tt'Bi:s&lN 7 Kl'SCOHI),Ballon et pour camions en vente che*. H Constantin Hue des Csars cot de Harbancottrt On a essay le Radio Mardi soir, vers S heures, on a essaye pour la premire lois l'appareil ue radiophonie. Il a donn les rsultais les plus satisfaisants. On a pu distinctement entendre les divers morceaux d'un concert qui avait lieu la mme heure NewYork. Bientt l'appareil sern officiellement inaugur et ses auditiont seront publiques. L'installation du radio est une heureuse ide qui procurera tous, certains soirs, des beiires do saines distractions. Dans les Sports (iraude imitn Sportinr La Commission de foot-ball de la Seine catgorie mne activement les prparants pour l'orgunisatiou d une grande .loinnie Sportive OUI aura lieu sous le patronage de MM. Andr hevaliiei. Prsident de IL'. S. S. IL (i. Mition, Prsident de la . ominission de fot)l-b.ill 1re cal001 ie el du champion Sylvio C;i ; or. tlel'rili'ium d alliL'Iisii.e aura lien probableinenl vers le 2li Septembre proejiaili cl se droulera au t liainp le Mais, devunl les Trtbunps. e programme comprendra, entre antres parties ineiessanlcs, des courses de bicyclclles. Ce sera, pour tous, l'occasion d une belle Icle o l'on passera les heures les plus agrables. .Nous souhaitons que les organisateurs de celle journe russisent coniplclcincnt dans leurs cll'orts. .\ lissuihc : M. el Mme Frank Itocbcmond de l'ortde-i aix ont le piuiMT ,| e !:• re-pan n leurs amis de | a naissance de leui lille : Mil lu|| e Meilleurs souhaits au bb AIA'KZ IH Nation AUVEZ vos Anmiques !! AUVHZ vos Ubs!!! AUVEZ vos Fillettes!!fl A U V HZ vos ( in non nets ! ,u4 1 %  Fi! leiirdonnanl le V I H t) L. ce produit si liautejljeljjl ,,...;, ommand par les plus liantes somm nits ladicalesdr 11 ify/ 11 d'outre-mer. M Rsultats 'iii mdiats Si vous voulez avoir des renseignement plus prcis sur< produit, consulte/, votre mdecin. I 1 D U LLtd, Londres W. griNTIN WILLIAMS 4 Co. Agents Gnraux aaaaf Administration G t! m Ta le des postes AVIS niDEPART ; 1 es dpches pour l'Europe ( via N w Vi il, untet ) par le steamer Commeuijne seront leimea jtuji 1>* du courant. Port au Prince. le ld Aot :9fi '•* SSRfSB8K!BSlaaawe— %  r %  ; Attentm Parisiana CE SOIR La Rlf>s*vrf> vec Lon Mathoi'el Choura Milna.— Entre: 1 G. AVIS AUX MAIGRES Nul n'iKiinre que l'huile Je fol de morue M le plus puissuit rKnrateur des tissus qui existe au monde. Elle contient plus de vitamines que n'import quel luire aliment. C'est donc avec plaisir que nous vous hforaaons que l'huile 4e fuie de m rue s vend aujourd'hui sous (orme de tablettes tueries, fort affables au goflt. Tous cea.x qui dsirent vraiment gagner Je 15 2u livres de bons et ssins tissu et loulr nouveau de leur belle et vleoureuie sant n'ont qu' demander chei tous les pharmaciens M boite de Tablettes J'Huile de Pot de Morue McCoy'l. 0 garantit au moins 5 livres en 10 Jours ou le pharmacien rend Pargent A Maison LES J-l angle de U g la rue Ju Magaaia d 1 J| le commerce et le puWjj! .al qu'une grande Uqui* >es marchandiae dwwjj loera dan son loeil *fTl jourd'hui juiqu'aaS Septembre prochno. j pendant 20 jours •#•• Les arliclea ql •• • eiidu> pentlant cal stipulsj cf-deaao •*• prix normal. La Liquidation d onu-^ diaes consiste en lat "^ v*nte: 28d paires de so mes de diffrentes 344 paires da aotli m 8 de dilflrentw V 472 paires de sou^ fents. filletles, B"^ 1 383 chapeau PO^ garon aalB. i| j| W ial 131a cravales <•• •* lila p ui homme'ATTENTION l Remaraue^ b**Vl£m article. 3e .mg^ SE venduaupiiideisil non de rduction. Nous prlerop Ji rt,n cia'e k tous pru oiwn.LUSbroU 11 ••



PAGE 1

LE MATIN 19 Aot 1926 fgjhiltien con*;. in ., ri :.f;;llU)ll des & el les dej>en•Jnstilue.it tboTe M rE^teraat d.n-s 1 Saurs. Dans le cesserait de dit terrain ferait j ft de l'Etat avec „ |, Congrgation 9 constructions ou •wc l'Etat pour if | ^ promulgue au Hcourant duJour" ijjiion qui montre :du Gouvernement ludoppement de jtlVdueutioii du les plus larges tfMi des Rtudat lili, de Beaubruo l'Imprimerie |il ai heureuse .est maintenant iBasabrur. dit l'inlMI ie cette et saut paru %  • et le' •remire Edi i rarissimes. __io Ardouin rtinee capitale pour et trangers, qui l'Histoire de notia leurs leroot de plus i, car le tirage da ilion tant aise/ nplairet oe tarde naair rares leur r rWl dollar. [Imprimerie Chra Public Quitte Williams an intress an l public en gnrai l* Viol sa I M Aot/prochain i de l ' prs midi %  verts par •ptembre. ceux qui jUoncours vil ** • )a 1 uel9 S i> •*•"•. % %  '^ %  Ittifluad'vi .*u 17 Aot tii1. lLT.0. "ItjLIASlS & Co u Ginrmix fSteunship C l*8oatoieu venant fttaa, ut attendu S ''• la 22 aot tira la mme jour iorioKico. OliF/ Frrus Relaie de hieet de phie JJfou, TlphorW Prince. tuf?* consacr f**Mentiel la %  Wi/itt Publi. Pr aUe, Stnoi f *ohi, Compta =*L Math Llio." 1 ^* 11 *• ai? 8 ?. oe U M ( Jtt|DupJic,t.o, J •PBrJlr. il bu ?emeDl d en lC.21 1 ? "-' KrSrf P" M .Jlnc.enoeU de if* ariau, de K| u, ye .r di Insurance Co Une des plus fortes Gomp--gn.es canadiennes d'assurances m sur la vie aS • csii Eug. Le Boss & Co. te CAS NQ 1 la valeur nutr'ti e du Virol dmontre Jim unstVit d. m* Ooftt lr> d^.nil onc t fournis par do nu, ni.-;, d.; % %  p r. jeanon mdicale. M Avant l'emploi du Virol. Aprta l'tmploi du Vital Augmentation de poids de 4 kilos 3C0 grr.mm. s en S semaines. Ces photographies nous ont t fournies par le Directeur Mdical en Chef d'une des principales Infirmeries de Londres. La premire photographie a t prise le 3 Fvrier. L'enfant pesait alors 9*f 327 La seconde photographie a t prise cinq semailles aprs, le 9 Mars, date laquelle l'enfant pesait li %  •* 665. Comme ce dernier tait incapahle do prendre l'alimentation ordinaire, on l'a nourri avec du lait mhtta de Virol et il s'est compltement rtabli ce rgime. Prparation compotle de M Ile d'O. i'c HotlU K.M,;<> d O. d'Eilra:: de Malt. U'Œuf. .'c Sirop d* Citron, etc. O. tt un limant prt.x d m loua I. cm d'ijpuiniwif, 4* iUchitiwnc, d'Antat. tic VIROL ACRSTS: W. QU1NTIN WILLIAMS 8t Co Port-au-l'rir.c, I IA1TI, l'.O. I oit. i'oauU HT. VIROI.. LTO.. IMNGKK LINS, BALIMO, LONDRES. ANC,!. Il' ;i IALA! iSSaSBE: Bfil U'£3> OiffiAC s. Docl JHCOCI l*JP *V'-- de ptfM nntftrjUeatll lgre uo nulioi' deatomac et attendent, SU milieu pourt-rit de pUuil a. ri • (J N k atB ?'• la di*Hpl Ctll un pr.'' ;iJt: e. leur qu;H .4 mcricf i-:* i> !...%  plata (• UajUMt, Une roaludit du •iinao uMt'iiifrit'' tv fui.re. | \> U ItUSM %  ' %  'o ,il un o\i'r, cornpr* l'tuui 'm* i J M lauiitd Ciiib enQucan tt>niofloiliioiili>ou>>jtF I n y a pad ttl ca de .i t.i,urru^f *c un rttomuc qui dl ic mil Iut m>ld ( l<-r*. I p'u ser .UIK UII> t>Q. C'eut *u dbut du 1 I • ; • I* remde, mu ..t. rcmetic tfu |i*tlltl< ; une sutufactiwn pu -•' %  ni viaon r'iaur Q.. ; I .. %  Uni BMpuitCfluel alitii-nl. %  ui" . ;.r :.' U ruvy f ppt .11 1 1 les repVi Mntnlbtf r^ndit ct< %  iicule iuppi •, r li ini|n %  es du tu i %  uualtcj difmUoa>, dehin* fiv r l'iute Mtt 1. .ti.i ,',t pri a -il-', r rp--,-i*s l'.)U.lrri de C'.*#*'• daos .e* cas de : Oa tri <. 11. %  p roMca rtnitlaia, UUtatii ala, bu H BinDtt Aipftajfu. Le ic itUtl w-nt atMrWflteiiV. Uni bvltt Uil \xnir dctpcotrer leur cflicaciie. I e l'ouJr" Jr Codi ** IfnajTefil -Untoute* les l'narinajlede la Col.me, en boitc nie* 1 u • L*)l>MII < i 1 1 ( t5 ; Sur marcJiundises EutrepOu Maisons (uuldives -Sucreries Distilleries al toutes autres induatries' l'our tout nulles rtMseianemeia s'adressera W. QUIN'rtN Wll.l.lAMS^c-, Agenta gnraux Fabrique de Ptes Alimentaires A partir d'aujourd'hui la Fabrique de ontA'/l /:/i.\, (Jrnud'Hue — olfie te %  Ptes alimentaires de IJ>C hl\ l.li.\, (JrnodHue — olfte tes clients : Vermicelle de l 5 caisses de 10 livres 1 Dollar la cuisse. < 10 caisses de 10 . 0.90 • • Macaroni 145 10 1,10 u %  • ;i 10 t 10 1,00 NOUS employons de la Scmmlp. de leau liltitet la meilleu re mtrqua de ftrinedioa la urpiratioa .!•• nos p;\'e, c? oous permet d offrir au pub ic de* choix, produis de tout pram qui lier Ce qui n'a jamais t (Tut Ce qui ne peut tre dpaaa. Kola Champagne F Sjourn Prpar dans des conditions riuoureuses D'ASEPSIE Prparation et Vente Pharmacie F. SUOURXF Angle de Rues Houx et duCentft1 Lece Granul firewer Le plus aetil de$ Reconstituants Fortifie le cerveau, laj'mœlle pinire, |les os'cl les reins. Rend puissants et vigoureux les enfants dbiles, lesiemmea laibles. Lt's personnes uses par des travaux iissitlns. FD feule chez : v imon Vieux, ilfreil feiix, Lope livera, Ed. nve ) Co, ABOM, Alphonse Dsir, J. H. Borilay.lme L. il DonM i PetitGoiv : SHkirtiii. Efl Stock Chez : R Urouanl, (i\ iti.l'Kue Ko [W r,!:o,Ji;ANs..Mi: Co.Agenia NOUVEAUX ALAMBICS pour MSTIILCH KoTrai| Laa taux ot vit. RMUMt, ALCOOLS, M, %  k 7 DEROY FILS AtNj • % % %  I i lin t, rut ta Thittn, /f CUIOE PRATIQUE i.DMuuu.rt'noj.b* VU, lltnCM. le. MANUEL la rakru.at a, Hum at TARir IllUlTWt Uft.Mi I,,,,, Bar Termf n us Propritaire : A.WUmasr A l'ii o uni-tir 'i'iuformer sa bienveillante clientle qu il iosiail h l'taea Je son tablis sment, un s-ilnu excluaiverncnt rse tf aux familles o l'on trouvera des consommations de prpmier chiix ot o des lunch* seront servis sur demande. Tlphone Nu 7H.. m*m&m*m *.



PAGE 1

MAI. .' V) AOL' mmmm^&M.&mmm^MA^ . %  s •ce g 3 g #3 9 *3 %  W *> S* •ta 4* •co 4* -i %  %  •£ %  • te i t.uii Se vend aux i ay* (liez Vve A Seiidiai 4gr^& i flP ffr \ouIcz-vuus avoir ces Denis clatantes de blancheur ? I;T DI;S gencives l< ujours s.inos* mplai/cp ht nrr J Poudre •c ni F •0 n> \k::i!iŒiiscmdfmt >• %  '-^ J peu-eM se nonierxet dtmt tm r / '" churni et beaut ,1, M jRBORNB > c vaus rentrez, puis du travail t avec la certitude dcouraeante qu'un cifort pareil vous attend k lendemain. El von oui di-nuiMlt-j Dcciiairtmrnl quelque •A U longue, pourra*-|c eboee 4* plu substantiel leur le cous Ou bien me et de plu assimilable a U ••"•i-l"* avant le temps, foi* M M nourriture hahors d implot et |et au bituelle. Ce quelque choie "**a* terrslUpaase: bonne de plus que la nourriture, alimentation. aocncneU. air eut l'Otomaitine. **? Avec une tasae d'OvoLe nnruni M I air pur BuHine. | ai*Un au prtaoe* votre attaire Mais en 1er djeuner, on vle.| a * BJ turtc.ro iaiimen bout a fatlfiue du travail taOoa. penaenei-cMM de de la Journe. Le aelr. une voua aider tamt rOvoraalrlae repar. Si un oraaolaene tauiae rapidement te brche laMe par I rflorl veut^natotenlr voe torcea 1 vaut aaaura soa eiBaOciM et M cap on winiill paisible et rcit* prodtKUve. U bal laut • entifri e .'. *8 •en JE 48 4§ 4tf %  8g 48 M Suivjni la loi ai Je -03 un Diii'ieiir *•* %  81 Ct Gll M IrT AS! f hircrgi(ii PriiRie $* De HkUerlile 45 iV^^ .... ; •• %  *.fe; v 4 \ '"""' "' '' '' %  '' v 4!# ,7,,s Hutdu Centre a cot :!e f^ %  • %  %  '.•' %  : %  .' .j-t^ );i l'Iui macie Sjourn 9* "~ V.-;.-': T, %  j ••"•.. %  ..:. %  |.='i "i.i ;• Met'cine Giiralc. ^ ^a i.i .m l.;,:.,,...;,,!,,. -VL-* SiKcialil8:Accouchciiienlf. C %  1 ." Ui ..IIIIKH.IIO. #4 M.n:itii-s tic J:i Fcmim. Mali.S" aCjJV "•ii<" J'' A' l!lj:ulu *^ tifft'esl-Mli.nis. Fivret. f& ^|!# hiu' lions intraveineuses^ HS* y-, Llotisiill liions? K) et ?u5. irt. Kn venle partout, principaleiii ni i lie* MM. Maurice -i^ Xli^li me No 78t. English. JK Kliviini' M is. Simon H Allml \ ; : Jf Cas i -iiano. 9*V X -INDISPENSABLE l OL'S LES DUCA& \< ' DtrM? /L -V£ UrvBr.C V / fit y W %  Agent 'G n rai \VISAT.:O tue tl.-s rV > ils l'i.is 1 i r|l productive. U lut tau* o yoM/nj r>. VWANDB & A. aaal srhaaj . %  HOUAJt rJOi.Ktaaa* Baa. Port.ai nlUauli Le fameux Champagne |ic trouve Paris dans les Grands Uestaon ls a la inoile.A port-au-Priiice,il est devenu u de la Socit En vente chez : K. Dereix, Ch. PicouIeL ( I jeus. I.ope Itivera, Aux Caves de Bordeaux, tropolitain, Alfred N.Cookc, Grand Htel de %  Aux (ronames A. & F. Me Guflie, Ikinboll Au Cap J. Paravisini, (ih. N. Javanx. restonc K* PBttlZMANti-AGGEBH.u. AlKt A U | Uns i . l'uei.s Conls lleavv l)nl\ %  puur aillions, pou: le tra. i a.l lourd. un.s Corda peur autos de passager*. 1 i.ei.s balloou interchangeable ou in 11 Bailoons. Denuiin'e/ lejprix pour les dimensions de votre auto t u titiiiii n. I J. I lu>
  • IVslime tl la Lonsidt'ialion des yens d3 partout.1."*rieur couli^ Ifui du e, et la beaut* d Lu* apparence. GOOD YE4R Tbe/vcM Lidtes iradiugCi P08-U-PRl"NCE GOMIVES. ClPrIlITEM : n 11. Wiinnmiv MO Rue des Csars. K %.



    PAGE 1

    DIBECTEI'H PROPRIETAIRE IMPRIMEUR Clment MAQL01RE BoisVER s 1J5P, R ,,e Amricaine, 1358 Les sages qui ont crit avant non* tonl Tes voyageurs qui nous omfftd dans les tenlien de Flnfortune,qul nous tendent la main et nous invitent %  noua joindre 4 ; rr •J; NUMERO 20 CENTIMES QUOTIDIEN TLPHONE N" 2I'2 Lime ANNE X' 5H77 PORT-AU-PRINCE (HATI) JEUDI 19 AOL'1 1926 i "i Jtommage \*hrace noire ^"•Schœlcher b M"i du 2'.; Juillet /•ns-Soir pu'die : Sxih848.VidorSclii.|. l'C; iam.cn 1801, alors m Hl.s-socrcljiiredKt.it Bm?'^ ,aisi,il v > lt 1, '<" f abolit l'esclavage. Il -J c raliser un de but* C V" v e. qu'il s'tait 15**..pKVle voyage f| ? ,WtUS Antilles e. toil V" s l ),,is 'ans le. ?Cit la C,,le d,voirt i"'4.e,V n<>nSlrUCUX ,ra N r V /^' hil ''-ne devaient 5, na l ,, a J ll 'nioigner leur , : ai "' ( M S?huslchcr U"i? ,,M -" 1 Sections, dSK,u ,:1 Clinique. II r **rtmique. umoh• ri ri tir iliiiiiiiii un l'ait jeUie! assez ,iun;ousapil)i "l'it s.ufmr la nec.sil o se Itaujourd'iuii la femme £pr un dur labeur, fcnj'hui seulement?... Il lequeces |>liil mllmjpcs m sensible, aient eu des lsiir les yeux, lorsqu'il* %  t un regard sur l'histoije qu'ils aient mis des f&eii ne comprenant pur *U lminiu que lu d, Je tories par-cj'lles i j trs documente et qui lait aulout lorsqu'il s'agil des faits de premiers Jte ups de lu Colonie. •C* 4* Avis aax Commerants aviss Noire œiL :> annoncerL le vient & P. (). Box 186 Port-au 1 ce 1 a MaisonCiADEL-ARNUl'ET0 le plaisir d sa clientle et au commerce en gnral quel d'ouvrfr : 48 et Boulevard SOULT, P*nis y 3 Un bureau et quelle se tient la disposition des intvo* la. fjt ft% resss pour tous leurs achat! wj Elle lient faire remanpier qu'elle ne reprsente que^~£ des manufactures directes el bien places et non desg "W? intermdiaires comme les Grands Magasins, Commis-fl" ..V %  le. El a sionnaires, eic jii accorder les mel -^ la concurrence actuel le. :' Vu sou exprience cl C'? e a de ce l'ail les meilleurs prix el cures condilion,chose apprciable e tient a quel article signaler ou produit peu* avecAfi qu'elle peut;* le n'int-V' a procurer n'importe •^ iturlc quelle m rque. •1*4 I n eorrespoii lance'pour Paris doit tre a livsscc a :, Monsieur Men GADl'E, 46 et 4.S Boulevard Soult, Paris \ le Arrl. 4£ Les beau simels Belle Coquette MbaaaMk, il faut i|uc Msuas fbiut, (hi'.i lnulf h % %  n.' #ilu jour un prie n II ijriibin (liir e infinie. Le Chc! cul le lion esprit de remet Ire, sans mot due. sou poulet la petite amoureuse. ... l'a vu. Mais le grand Personnage dont le front est toujours >i s •vre, si soucieux, se doule-1-il qu'il a, dans la correspondance, sign une lettre ... d'amour! • ... a vu, mardi malin, vers 1(1 heures qu'on essayait l'appareil le radiophonie au l'alaisdes finances. C'tait merveille. L'appareil reproduisait chants et musique avec une sonorit parfaite. Un grand nombre d eindoys des bureaux du Conseiller Financier el du Mectveur (inral avaient abandonn punies, crayons et machines tarira et s'taient mis au balcon pour couler le eoncerl. Ils taient charms, merveills, ils bnissaient chaudement de eelle grande invention et cet appareil qui leur permettaient d'entendre un concert que. sans doute, desniillieis de personnes coutaient au mme moment a ... New-York. Mais NOTIIK ŒlL les vit bientt tonl dconfifa nI rendre le chemin de leurs bueaux; car. l'un d'entre eux venait de dcouvrir que l'appareil ne reproduisait que le morceaux d'un ... phonographe plac dans l'un des apparlenienls lu Palais dis Finances, ... Voit tort souvent des n,c'umoules, llnanl longuement | e voir dans les quartiers des dancings. Ils n'y entrent point; niais ils jetlcnl dan le* salles I


  • Le Matin
    ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
    Full Citation
    STANDARD VIEW MARC VIEW
    Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06794
     Material Information
    Title: Le Matin
    Physical Description: Newspaper
    Publisher: s.n.
    Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
    Publication Date: Thursday, August 19, 1926
    Frequency: daily
     Subjects
    Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
    Genre: newspaper   ( sobekcm )
    Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
     Record Information
    Source Institution: University of Florida
    Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
    Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
    Resource Identifier: aleph - 000358166
    notis - ABZ6468
    System ID: UF00081213:06794

    Downloads

    This item has the following downloads:

    ( PDF )

    ( PDF )

    ( PDF )

    ( PDF )


    Full Text
    DIBECTEI'H PROPRIETAIRE
    IMPRIMEUR
    Clment MAQL01RE
    Bois-Ver s
    1J5P, R,,e Amricaine, 1358
    Les sages qui ont crit avant
    non* tonl Tes voyageurs qui
    nous omfftd dans les ten-
    lien de Flnfortune,qul nous ten-
    dent la main et nous invitent
    noua joindre l traque tout nout abvukmne.
    B.Tn.irJinl.-SUVr-Plirill-:
    >4;
    rr
    J; NUMERO 20 CENTIMES
    QUOTIDIEN
    TLPHONE N" 2I'2
    Lime ANNE X' 5H77
    PORT-AU-PRINCE (HATI)
    JEUDI 19 AOL'1 1926
    i ----------

    "i

    . Jtommage
    \*hrace noire
    ^"Schlcher
    bM"i du 2'.; Juillet
    /ns-Soirpu'die :
    Sxih848.VidorSclii.|.
    l'C; iam.cn 1801, alors
    m Hl.s-socrcljiiredKt.it
    Bm?'^ ,aisi,il v>lt'1, '<"
    f abolit l'esclavage. Il
    -Jc raliser un de but*
    C V" ve. qu'il s'tait
    15**..pKVle voyage
    f|?,WtUS Antilles e.
    toil V"s- l),,is 'ans le.
    ?Cit la C,,le d,voirt'
    i"'4.e,Vn<>nSlrUCUX ,ra'
    NrV/^'hil''-ne devaient
    5,nal,,aJ ll" 'nioigner leur
    , :ai"'(' M S?huslchcr
    U"i?,,M-"1 Sections, d-
    SK,u ,:1 Clinique. II
    r**rtmique. umoh-


    ri ri tir iliiiiiiiii
    un l'ait jeUie! assez
    ,iun;ousapil)i "l'it s.u-
    fmr la nec.sil o se
    Itaujourd'iuii la femme
    pr un dur labeur,
    fcnj'hui seulement?... Il
    lequeces |>liil mllmjpcs
    m sensible, aient eu des
    lsiir les yeux, lorsqu'il*
    t un regard sur l'histoi-
    je qu'ils aient mis des
    f&eii ne comprenant pur
    *U lminiu que lu d-
    , Je tories par-cj'lles i
    j jdre travers le*sicles
    .InVail excut par les
    imes, on peut se rendre
    lt que noiub e d'entre
    ont peut-tre, plus que
    uni', luit preuve d'endu-
    '., d'nergie et qu'elle ;
    jamais eu m pie leur
    luellemenl, videmment,
    conflit. L'ducation de la
    :, mii LuiI de la lemme
    ioe,diflremmeid orien-
    (jdiang son activit, l'a,
    que sorte, ddouble,
    eode lui rserver fex-
    fa travaux domesti-
    h vie l'embranch au-
    Ihui sur des carrires,
    Jonctions, des professions
    Wletntre en concurrence
    l'homme. De l. conflit.
    wechiemps, nous nous
    rocsdlquilibre des cho-
    " rclabhra. Nous nous
    ras compte qu'il y a eu
    ' jjimpleinent un glisse-
    d'uii genre d activit
    JUjrt. provoqu par des
    tocesd existence nou-
    dustrie. les inventions
    'mes, les progrs, la ni-
    l'on, pour ainsi dire,
    '"aux mnagers et do-
    |u, en si ni pli liant les
    Font diminu L cliam.
    fc'de la lemme dans h
    Jjj- Allez donc parler au -
    y' a une lemme d es-
    croque a prs-midi, soi-
    ment des verres de
    lj* .*'*< unchillon doux,
    HJJlanl une vieille chan-
    .f?' P'1' VoUs rira au
    te 11 a qu' tourner le
    lectrique et, l: de
    la lumire! f c progrs a chas-
    se lu femme du loyer. Elle se
    dpense davantage au dehors
    et fournit par cela mme un
    travail peuI-et e plus soutenu,
    mais en tous cas plus indivi-
    duel. En y rflchissant bien,
    les 1cmmol d'autrefois avaient
    la vie bien plus dure.
    Dans r..ntiquil, Rome,
    Sparte, c est elles qui filaient
    le lin, la laine, prlrissaient le
    pain, lais.dei I les gros travaux
    de la maison. De nos jours
    encore, chez nous, par exem-
    ple, les femines de nos campa
    gnes se livrent pendant tout
    le jour de bien rudes la-
    beurs. Elles manient la fau-
    cille pour couper l'herbe des
    bestiaux, elles promnent vi-
    goureusement la houe parmi
    les huiliers el les herbes folles
    lorsqu'il faut dtricher le
    (hainp; ce sont elles qui bat
    1 lent le ri/ ou le petit-mil pour
    sparer l'ivraie du grain. Es-
    claves de leur intrieur, ad-
    ministratrices et organisalri
    ces, pourvoyeuses zles d'une
    communaut dont elles Sup-
    portaient les lourdes charges
    matrielles, les lemmes d'au*
    tiefois, comme nos braves
    campagnardes, usaient leur
    temps et leurs forces tra-
    vailler pour les autres, Aux
    travaux pnibles du mnage,
    aux dangers et aux soucis de
    la maternit, s'ajoutait, pour
    beaucoup d entre elles, le tra-
    vail au dehors.
    Il est vrai de dire qu'en ces
    temps-l, le travail fminin
    hors du foyer ne mettait eon
    tribution que les seules qua-
    lits que la socit concdait
    gnreusement au sexe soi-
    disant laible. Patience, finesse,
    dextrit les doigts, travaux
    sdentaires, c'tait l'a pana ;e
    de la femme.
    Les dentelles tisses par des
    mains de femme des vieilles
    Provinces de Elance ou d'Italie
    SOill restes clbres dans l'U-
    nivers entier el elles lmoi
    gnent de celte valeur fminine
    d'autrefois. Et l'on vantait fort
    sa sensibilit, la fragilit de
    son tre comme tant inh-
    rente son organisme, alors
    rut en 1888, Depuis 1875, il tait
    snateur inamovible de la Mar
    (inique.
    La reconnaissance de la race
    noire lai survcut. Le Comit
    de dlense de la race noire vient
    aujourd'hui de clbrer, au Pre-
    I.achaisc, le V2'2r anniversaire de
    la naissance de sou dlenseur,
    eu dposant sur sa tombe une
    couronne de fleurs
    La crmonie, trs simple et
    trs digne, a t prside par M.
    Morteuo, officier de la Lgion
    d'honneur, ancien commandant
    de vaisseau. Stoqucs sous la
    p.uic, les ngres dont l'entame
    connut les brlantes caresses
    des soleils africains, ceux qui
    naquirent dans le cadre mer-
    veilleux des Antilles, les ngres
    d;- la Qoyans el de la Guade-
    loupe, eaux aussi d'AbySsinie,
    des croles, dont quelques fem-
    mes aux fines silhouettes pari-
    siennes, sont venus lui apporter
    leur hommage. Nous remar-
    quions la prsence de M. Man
    qu'a prs tout, celait bien l'
    ducation sculaire donne
    dans ce sens qui avait ainsi
    faonn la lem n . Chez nous,
    c'est la mme chose. L'J ni n
    effet a provenu d la ni n '
    cause. Car, prenez, le travail
    fourni par les c 1111.1:1 mordes
    dont nous venons de irler. II
    a toujours t trs p lible; el
    il n'est venu I esprit le per-
    sonne la campagnj le van-
    ter sa gracilit, ni l.i dli-
    c liesse Mais tout chine. Tint a
    chang. A-t-on iam lis appris
    autrefois une petite fille d'a-
    voir du sang-froid? l.ii per
    mettait-on de se guider e\h-
    mme dans la vie? A tre r
    flchie dans ses actes et
    prendre des responsabilits?
    A taire un effort intellectuel
    et prendre d l'initiative en
    dehors de ses qoutres murs .'...
    Oh, que non Au contraire.
    Il n'est point tonnant, dans
    ces conditions, qu' dcstPM
    levs de la s j te, aucun Code
    n'ait voulu l'aire de place
    Ct de l'homme, qu'au cou-*
    traire, tous l'oient mis sous
    tutelle et associ, dans eer
    tains eus, aux mineurs et au\
    incapables.
    Mais aujourd'hui, c est dillc
    reut. Lef nouvelles e militions
    del vie. cres dans tous les
    pays par la guerre, ont mon-
    tr que la femme devait sou-
    vent fournir un nutdsmenl
    physique, intellectuel el mo-
    ral bien des lois identique
    celui de l'homme, qu'il lui
    fallait parfois remplacer au
    pie'd lev.
    N'est ce point l la preuve
    qu'avec uns ducation ration
    nelle de quelques rgnra
    lions, les transformant, Ici
    prparant d'autres lonclions
    que cet les qu'elles ont rempli
    jusqu'ici, les femmes seront
    capables de collnboreren plei-
    ne possession de moyens avec
    l.-s hommes, sans qu'il fnlle
    toujours parler le la faiblesse
    des lemmes.
    Mai* les choses alors iront-
    elles mieux? C'esl l toute la
    question.
    lins, vice-prsident du Comit
    de dfense, el de M. A. Capitai-
    ne, qui crivit une lude sur la
    situation conomique et sociale
    des Etats-Unis la lin du xviii
    sicle. M. Louis MorpeaU, jour-
    naliste, auteur de I Anth Hogie
    d un sicle de posie hatienne,
    prononce une brve allocution.
    Kn dehors de loules consid
    rations politiques, dit-il, les iu-
    gres de France, cens les colo-
    nies d*Afrique, des Antilles et de
    lu Guyane viennent aujourd'hui
    tmoigner qu'ils gardent le sou-
    venir reconnaissant et lidle de
    Victor Schalchei, qui aida
    leur libration et qui fut un de
    leurs plus ardents lfenseurs.,,
    II faut ajouter que Victor
    Sciilclicr a crit une histoire
    de la . Vie de Toussaint I.ouver-
    ture > trs documente et qui
    lait aulout lorsqu'il s'agil des
    faits de premiers Jte ups de lu
    Colonie.
    C*
    4*
    Avis aax Commerants aviss
    Noire iL
    :>
    annoncerL
    le vient
    &
    P. (). Box 186 Port-au 1 ce
    1 a MaisonCiADEL-ARNUl'ET0 le plaisir d
    sa clientle et au commerce en gnral quel
    d'ouvrfr :
    48 et Boulevard SOULT, P*nis y3*
    Un bureau et quelle se tient la disposition des int- vo*
    la. fjt
    ft% resss pour tous leurs achat!
    wj Elle lient faire remanpier qu'elle ne reprsente que^-
    ~ des manufactures directes el bien places et non desg
    "W? intermdiaires comme les Grands Magasins, Commis-fl"
    ..V
    le. El
    a sionnaires, eic
    jii accorder les mel
    -^ la concurrence actuel le.
    :' Vu sou exprience cl
    C'?
    e a de ce l'ail les meilleurs prix el
    cures condilion,chose apprciable
    e tient a
    quel article
    signaler
    ou produit
    peu*
    avecAfi
    qu'elle peut;*
    le n'int-V'
    a
    procurer n'importe
    ^ iturlc quelle m rque.
    1*4 I n eorrespoii lance'pour Paris doit tre a livsscc a
    :, Monsieur Men GADl'E,
    46 et 4.S Boulevard Soult, Paris \ le Arrl.
    4
    Les beau simels
    Belle Coquette
    MbaaaMk, il faut i|uc Msuas fbiut,
    (hi'.i lnulf h n.' #- ilu jour un prie n ii ijriibin
    (liir On lunlr ttilrr yrArr, un rrlrbre tJU *mis.
    Ulrc iujjiliif cnill I .munir qui J-rr
    El m- plaila ili-s jll plu" WW H p's ilnnv.
    tilt Mbit aui rullf a 'ri)rrl rt ablmrrr
    in edna V malt d d'aioiirtni |alui.
    Irotttern mt loouiun Dr ar aissi hriMlc
    El lrlii- i)Uf l,i iiiifoiir Ah ' M faflU nus IfUlr
    Alk.' rhrrrhr/. ailleurs plu ni aduraloir I
    Jr plains fort l'hrrilirr ilr MUS MM Iriiulr :
    llAappfl ii mlrr tNIld lin A] lrr ssar
    Ser.i smi 1*1 roNKir le uicii, il rlirre Mulr.
    Iharlrs RE4ISIIVSEr
    MAURICE ETIENNE fils
    A/i//.: dta Hues du MaaaU\ de
    'Klalet ues l'runls-l'orls
    N'orvr.viri'S,
    Mi:iu:i:uii-:.
    P.viu i;\iKitli:.
    P |{'xM...:u:f.
    !^ Mi:'u:i;iiii:
    rgai'Aiii r\ii:it i:E. MoitKvi
    ^ el tous autres articles **
    V3 Iraneais ^~*
    ^ n gros &. dtail, ch./ ;<^
    (Mme Denis l'E.NEI.i l.\j
    112."), Une Mon la lais.
    ?
    Toujau+
    le chitn
    On se rappelle qu avant-hier.
    nous relations que lejeupe Ray*
    iiioikI C. Magloire. lits de noire
    Directeur avait l mordu par
    un chien dans la cour mme de
    l'tablissement scolaire des des-
    inoisellestardre. l.alue. Nous
    disions que c'tait une ngligen-
    ce impardonnable que d'avoir
    des clue.is en libert dans une
    cole frquente par des cillants
    en bas-Age,
    Dans 1'intrl de la vrit.
    noua sommes obligs de recti-
    fier une erreur qui nous a l
    signale par les demoiselles
    (iardre. Les deux chiens qui s.'
    trouvaient dans la cour le leur
    tablissement el lont l'un d'eux
    a mordu l'enfant, ne leur appar-
    tienne : point. Ils sont plutola
    l'un de leurs voisins. Au Con-
    traire, ces animaux les obligent
    une surveillance de tous les
    iisluiil pour protger les en-
    h"tsqui leur SOUt confis, lors-
    qu'ils arrivent courue lorsqu'ils
    quittent l'cole.
    Nous croyons bien qu'en pr-
    s me le ces ennuis que ces
    chiens causent aux voisins el
    l'accident dont ils oui l les ail-
    leurs, mardi, leur propritaire
    aura la lagSSSB de les tenir d-
    sormais;! rattacha ; comme d'ail
    leurs le prescrit la nouvelle loi
    vole dernirement.
    NoUI profitons de l'occasion
    pour lliciter vivement les de-
    moiselles (iar.lre de la bonne
    mari lie de leur tablissement el
    des progrs el des heureux r-
    sultais qu'elles oui su obtenir
    avec les petits confi.*, leurs
    soins.
    Ce n'es! pas seulement au ba-
    romtre ni par les prcalcula-
    lions du temps de NI. Tippen-
    hauerque Noincu. peut voir
    qu'il lait extrmement chaud. II
    constate la chose, chaque malin,
    Mailev's Meach par le nombre
    des baigneurs, hommes cl fem-
    mes, qui se mettent au frais,
    la mer.
    ...a vu. il v a trois jours, les
    dancings anims et pleins com-
    me tous les soirs dominicaux.
    Mais dimanche, dans un de nos
    plus brillants el des plus fr-
    quents, N'orm: (Eu. vit une
    grve de danseuses. L'orchestre
    dut s'arrter el tout le monde se
    mil boire, (le ne tut pie bien
    prs d'une heure plus tard que
    quelques couples survenaient,
    I onrccoinniciica de danser. II
    lallail voir la tte du patron!

    .... qui rien n'chappe, a sur-
    pris une petite aventure drle
    qui est arrive une gentille
    ilactylo. Lu.... employe dans un
    bureau de l'Administration pu-
    blique. Le ChiefClerk, nouveau
    nom des (lliels de Services de
    chez nous avait remis la gra-
    cieuse l a p S u se p I 11 s i e u rs
    brouillons qu'elle devait mettre
    au net a la marliiiie .1 crire, l.a
    dactylo, parfume el poudre, an|
    rangea vivement ses eheveus,
    rajusta sa ceinture el se mil au
    travail. Sous ses doigts agiles
    dont l'un d'eux, l'index, porte
    une bague, le eharriot de la ma-
    chine allait et venait rapidement
    avec son petit bruit sec. Lors-
    pie toutes les lettres lurent
    transcrites,elle mit Isa adresses
    sur les enveloppes el reinil le
    tout au i.hef de Service qui,
    son tour, les apporta ta signa-
    ture. Mais il parait que Lu..., la
    gentille dactylo, ne tape pas
    seulement di-a lettres pour le
    Service publie;car. lorsque la
    grosse. lgume eut mis sa signa-
    ture au bas de loules les leltres
    pii taient devant lui, et qu'il
    les eut remise*au Chel le Ser-
    vice, celui-ci remarqua avec stu-
    peur pie le ... avait sign aussi
    un charmant billet doux o. la
    dactylo panchait sou cu*ur a
    son beau avec une leudres>e
    infinie. Le Chc! cul le lion es-
    prit de remet Ire, sans mot due.
    sou poulet la petite amoureuse.
    ... l'a vu. Mais le grand Per-
    sonnage dont le front est tou-
    jours >i s vre, si soucieux, se
    doule-1-il qu'il a, dans la corres-
    pondance, sign une lettre ... d'a-
    mour!

    ... a vu, mardi malin, vers 1(1
    heures qu'on essayait l'appareil
    le radiophonie au l'alaisdes fi-
    nances. C'tait merveille. L'ap-
    pareil reproduisait chants et mu-
    sique avec une sonorit par-
    faite. Un grand nombre d ein-
    doys des bureaux du Conseil-
    ler Financier el du Mectveur
    (inral avaient abandonn pu-
    nies, crayons et machines tari-
    ra et s'taient mis au balcon
    pour couler le eoncerl. Ils
    taient charms, merveills, ils
    bnissaient chaudement de eelle
    grande invention et cet appa-
    reil qui leur permettaient d'en-
    tendre un concert que. sans
    doute, desniillieis de personnes
    coutaient au mme moment a ...
    New-York. Mais Notiik lL les
    vit bientt tonl dconfifa n-
    I rendre le chemin de leurs bu-
    eaux; car. l'un d'entre eux ve-
    nait de dcouvrir que l'appareil
    ne reproduisait que le mor-
    ceaux d'un ... phonographe pla-
    c dans l'un des apparlenienls
    lu Palais dis Finances,
    ... Voit tort souvent des n,c-
    'umoules, llnanl longuement |e
    voir dans les quartiers des dan-
    cings. Ils n'y entrent point;
    niais ils jetlcnl dan le* salles
    I


    LE MiTIN'
    Aot 192fi

    <'
    i
    'V



    Po-dreTEINDELYS
    { donne un teint de lys
    P**!* Ti rnU.ji tumukl, d.nr
    rn MtUtM. rM f rmthtl mr. rtulul /m.
    Mtl| ............
    Citai TsiMTS.
    l)>4.
    ii< p l oyifc
    IUid Trinatlvs___
    Ull TUMdy
    W.oo Tnoail
    ftrO ..........
    l'un vuun tonlr rn
    t'*nf rwf uhj'.'Ui liu o'
    Uau. tre lu**. bUirt mauM.
    'tmi fonte. rurHti clair. tuis
    uianl, met i;. cii/ |
    V ;
    Tonus Farfuoeru
    M UracOs Mai sfU

    Ptkidrr idJal.- im.vilpabte,
    tihrtnlt, ''un fwhuK i!Jlicat,
    Offi^iT' v lu irj'uheur dV la /ftl
    CSM, rnoettif, tlltct la rida.

    f . \ \ #
    1 t.. '',"'. \*
    - .' -i
    bl illiimiiu'iil i Un in i lires de longs
    ri;;.irds sur les couples sini. Ils aoupenl ... I'omI.
    ... :i vu, mardi soir, une en-
    seigne les plus originales.
    C'vsX relie Bonpe loi. Il \ .1 un iikiIoii tout
    noir peint sur un paravent, ;'i lit
    loi ledenlic. I>eu.\ pelilc-- lu>u-
    les une ampoule lectrique eelaire
    le tout et les yeux du Clial Noir
    ILiinboveiii, verts el lunine ix.
    M. Muisolini
    et les coliers
    M. Mussolini, qui a rtabli en
    Italie la journe de travail de '
    lieures. dans les industries, dans
    les BialsOM de commerce, dans
    les banques, etc., vient dtendre
    celle mesure aux coles et Iv-
    CM. H est forl probylle que
    cette anne lei vacances uu l'avs
    dit. Duet seront courtes d'un
    mois.
    Il tant avouer ipie M. Mussoli-
    ni n a pas tort el que son exem-
    ple, dans un petit pays que je
    connais o les coliers aiment
    fort jouer au loot-ball dans lu
    rot plutt que d'tre devant le
    tableau noir, nuriterail d'tre
    suivi.
    . Lois m;
    Les lois suivantes ont t pro-
    mulgues au dernier ruin ro du
    Moniteur :
    1). Loi qui autorit le Faert
    taire d'Etat dey Finance en pb-
    \el, d'si'ceid avec le Receveur (l
    nral.lrs valeurs en opres appar
    tenant a l'fctat, non ncessaires
    pour taire bice aux charges duTr
    aor Public, a l'ai bat ds obliga-
    tions de l'Etat Hatien en nv.ireli
    ouvert,un taux n'txredant pis le
    puir augment des iottet* chu-*.
    t). La lui pur laquelle l'Etat
    concde la Conglation d
    Sieurs de 8t Josepb de Cluny. le
    terrain ailu au r.ap-llailien, rat
    lequel s'lvent l'ensi mble de < on
    tri.riions et les dpeudaocs qui
    constituent l'Ecole National* el
    l'Eaternat.
    3) t ne loi moditicative des
    articles WU lu iode de Procdure
    Civile el 3d de la loi du 4 Septem
    bre tt8 modifie psr la loi du 8
    Juillet tMt.
    4). La loi rglementant la cir
    culation des chiens.
    Ce numro du Journal Officiel
    comporte en outre trois Arrts
    du Prsident de la Hpublique :
    un AtrM nommant M. Camille
    Lon lonseiller d'Etat, l'Arrt
    d'amnistie et un ArrAt autorisant
    la Socit dnomme Socit
    d'Import eld'Esport .
    conckkt
    H y aura, ce soir, atiCbamp-
    d Mars, concert donn parla
    Musique du Parlai. Voici les
    morceaux ni seront excuts.
    1) Marvland. marebe, My^rniuL
    2 tSmiramis, ouverture, nossini
    l\) Cur brise, intermezzo. Moyl
    4 Chrie je t'ai ni. valse,
    Goodman.
    r>l Liiende d'une Hose. slection.
    Heynaud.
    6t Aiusi qu'est ta belle u.c.e.
    fox-trot, Hurke,
    7)Ti-Chattc, mrinyue. .leanty.
    Le conflit relu
    gteux au Mexique
    Par < ible franais
    MEXICO, JG aot La ligue
    pour la dfense de la libert reli
    gieuse vieul de fuir* ptralue un
    liiilletiu -I 'M- lequel il est dt que
    par suite du boycottage conomi
    que dcltp en sijjne il protesta
    tion conlie les nouvelles lois reli
    giantes certsins cinmss de la a*
    piUle i ni vu leur r.lient e dimi
    riuerde .'iO 7"i pour cent. La po
    pulation u-t exhorte continuer
    S sabslenir de Irquenter \e* I h t
    1res et S n'rtche'er que ce qui e^t
    strfcieinnt ncessaire. Les Ihxps
    sur les lieux de plaisir .1 Mexico
    ont iliminu de 40 000 pesos de
    puis le dbut du boycottage.
    Les grande raids
    en avion
    Par crible franais
    MELBOURNE, ni Aot Rscor
    t par quinze avions et acclam
    par une foule nnrme, l'aviateur
    Alan Ccbham est aniv Melbour
    ne compltant ainsi ton rmd a
    rien d'Angleteire en Australie.
    ARYS
    2, rue Jf Ij I'jix. J
    PARIS
    Accident de c/ie-
    min de fer
    Par cable franais
    Paris, 17 aot Le tamponne
    ment >!h ta gffl lo Lyon s'est pro
    duit eu'.re un Irald de bnuli U4 tt
    une locomotive du minn-uvr Il y
    a de ix tus et une quarantalue d)
    liesses dont 15 grivement.
    Les vacances
    de Mr Mellon
    Par cbla franais
    GENEVE,tt aot Le secrlai
    te du tu-or amncain, M .Audrew
    N\ Mfl on. a quitte Oeuve aujour
    d'Iiui en automobile pour se ren
    dre Evian lis bains en France
    o il compte sjourner lo jouis.
    \'.n rpouse a une quo-tiou sur
    b s couler.iBcaa ^u'il pourrait avoir
    Eviau,M. Me iuii u lpomlu que
    si on fajiail le voir il recevrait na
    turellnn.nl U- vikileurs. Ouolque
    le secitaire boit eu Krance ta va
    cauces, ou dit qu'il surveille Ue
    trs prs les dveloppements dans
    la situation htuihcire de l'Europe.
    La dictature co
    nomique du roi
    des ItJtjes
    Par chle lran.is
    BBUXEL .r.S lii A iU Lenou
    veau proj;rimme conomique bel
    ge, adopte iasitiintion tinancir, l.n'i.' en
    vigueur aujouru lim Les trangers
    des Datons cilange lev ont va
    leur taxe de sjour augmente de
    10 S 20 OjO. Les automobilistes
    lrangeis phieiout un impt de
    10 francs par jour. Des mesures
    aot aovisafaa pour rduire le
    nombre de employ de l'Etat de
    3(1 ojo. Le roi Albert a ua de e s
    droits le dictateur pour autorisrr
    la venie do chalet roval 0t Le produit de cette taie sent ve
    au trsor.
    L'Arrt d'amnis-
    tie du Prsident
    Borno est connu
    Washington
    Par (ble frai ais
    WASHINGTON, t" Ao Oi
    anoouce de Poit-au-Hriuce que
    Mr Liuia Homo, Prsident de la
    Rpublique d'Hati, vient d'accor-
    der l'amnistie la plus coenp e a
    toutes les personLes coadamiieH
    Eour dlits poli iq i s depais le 1*
    cembre tyil l'n certain nom-
    bre de journalbtts vont fitre ains
    mis en libert.
    --
    Arrestation de\
    rvolutionnai
    mexicains par les
    autorits am-
    ricaines
    Par cble franais
    SANTI\bO(Cdirorine) 7 aot
    Cent cliquante hommes envi-
    ron, sous le commandement du
    gnral Prique Estrud 1,
    ex-miuistre da la guerre du Mexi-
    que, qui voulaient ienler de pro-
    vocjii 1 une rvolution au Mex -
    que, ont t arrts et tmprio 1
    Bes dans cette ville. Des armes et
    des mun.lions en graude quantit
    out t saisies par les autorits
    a nncainis. Les agents du dpar-
    tement de la Justice, aides par les
    poaci les rtvolutiounaires i milles de
    la Irontire mexicaine, lieu du
    runJe/.-vous choi-i pur le gntral
    Estrada et ton tat-major pour 1
    rassemblement des troupeb en vui
    de l'attaque cootit-s lis villes voi-
    sines de la liouti.-i. .
    En Grce
    Par cable franais
    ATHENES, 17 Aot Un co n
    niuniqu du gouvernement annon
    ce l'arr-st:.lioii de l'ex-premier mi
    nistre Kafondaris et de plmieuts
    officier dont un gnral pour twir
    attitude antigouvernementale. I\ -
    fondaris a rcemment ajressij ne
    proclamation incitant l'arme., la
    rvolte.
    * .- ii__________U_____s.
    Les anniversaires
    del guerre
    l'ar cible franais
    VARSOVIE, 17 Aot Tout lo
    p< \ a clbr le Gme un ni. 1
    s Mir .n n. bataille de la Vist m
    Revaluaiion des ti
    trs des emprunts
    allemands
    Par cable franais
    . WASHINGTON,!7 AotL'atn
    bassade d'A lemagne I.1.1 conna-
    tre que le- litre des mpiunts
    des Etat*> a'b un mis 1,1 n -1 qutt ceux
    des mui i i p lits allen andes ac-
    quis avant le 1er Juillet 1920 se-
    ront admis une r v 1 time environ 10 0[n de leur va-
    leur or.
    iVous Sentez Vous
    Vieilli Prmaturment?
    Dm mllim d'hommo et de femme voient
    hnan fore* et vigueur, naturelle^ un bonne
    ant, l'evammir prmaturment. Dan un
    grand nombre de ra, la nKliKeiu-e ou | exi-ia
    ont la eauat de cette dradence pl,y qui arrive CM que le ang perd e lmantS d
    Tttalit, devient (aihle, appauvri, impur et com-
    pltement dpourvu d fer organique tellement
    nii laaaire pour rparer efficacement le ravage d
    la vie art iv.
    r^jQu fair1 Rien de plu logique que d
    reodre au aang ce prcieux fer organique avec
    le Tr Nuxat. la formule modem pour revivi-
    fter I aang et le nerf. Combin avec le gly-
    eruphuaphalci. il forme un excellent aunli.ure
    pour toute pmonne dont la force ont epuiae,
    t en bien de caa fait renatre la vitalit d'une
    faon (urprvnant*.
    L Fer Nuxat n'nt pa un cure-tout. Il et
    Neommand uniquement pour remmveller la
    vie du aiiK et du lystme nerveux, et deux
    wiinim sulliront pour reconnatre le
    bien qui! peut faire. Aujourd'hui a'eat.
    paatrop tt pour commencera lepren-l
    dre. Kn vente dan tout le bocuieal
    piarmacie.
    Niemio
    lUXAOO
    La demande pour le 1er Nuxat a I
    t ai grand et immdiate que noua I
    n'avons |>iui eu le temps de prparer I
    d* tiquette pour ce pays. Pari
    naquent et teniporellement cousl
    uaerona le flacon Espagnol^ que noua I
    reproduison droit. Vous trou-l
    verez dans haque flacon des instruo-
    tiun complte en Franais.
    Can > ou talk and write
    ENGL1SH .' ('.an you operate
    lypewriter ? If yes, tbe only way
    to oblfiiu a fair situation or to
    better tbe one you now bave, i>
    to 'earu Englib Slenograi by.
    For particular rite to or call
    bl tbe
    Kcole Spciale de Stno Dactvlo
    Hue l'rou. : lrt. l'Iir.na l'iO.
    Poil au Prince.
    MHBS^S^ffiB'i^
    gHOrSIR son auto?.; fMsi
    Htion tic g,,t d'abord, quel 1
    ! (|ut;lois question de pr. -
    Igmais lorsqu'il sVgit a
    J5J"pneus dont dpend dass
    prantlo .nesure rconom
    nlni''lllVn tk' ia voitmecenesl
    PJJJ qu une question de boa |
    Pour un meilleur rendement
    employez les
    General Cord
    Ils sont le rsultat de l'tude i-,
    nutieuse de clia(|uetvnedepneu
    et dans leur fubricalion n'entre
    que le meilleur colon Egj'nHea
    et surtout pus une once leamt-'.
    chmic rduqu.
    Tt'Bi:s&lN7Kl'SCOHI),Ballon
    et pour camions en vente che*.
    H Constantin
    Hue des Csars cot de ,
    Harbancottrt
    On a essay
    le Radio
    Mardi soir, vers S heures, on
    a essaye pour la premire lois
    l'appareil ue radiophonie.
    Il a donn les rsultais les
    plus satisfaisants. On a pu dis-
    tinctement entendre les divers
    morceaux d'un concert qui avait
    lieu la mme heure New-
    York.
    Bientt l'appareil sern offi-
    ciellement inaugur et ses au-
    ditiont seront publiques.
    L'installation du radio est une
    heureuse ide qui procurera
    tous, certains soirs, des beiires
    do saines distractions.
    Dans les Sports
    (iraude imitn Sportinr
    La Commission de foot-ball
    de la Seine catgorie mne acti-
    vement les prparants pour l'or-
    gunisatiou d une grande .loin-
    nie Sportive OUI aura lieu sous
    le patronage de MM. Andr he-
    valiiei. Prsident de IL'. S. S. IL
    (i. Mition, Prsident de la . om-
    inission de fot)l-b.ill 1re cal-
    001 ie el du champion Sylvio
    C;i ; or.
    tlel'rili'ium d alliL'Iisii.e aura
    lien probableinenl vers le 2li
    Septembre proejiaili cl se d-
    roulera au t liainp le Mais,
    devunl les Trtbunps. e pro-
    gramme comprendra, entre an-
    tres parties ineiessanlcs, des
    courses de bicyclclles.
    Ce sera, pour tous, l'occasion
    d une belle Icle o l'on passera
    les heures les plus agrables.
    .Nous souhaitons que les organi-
    sateurs de celle journe rus-
    sisent coniplclcincnt dans leurs
    cll'orts.
    .\ lissuihc :
    M. el Mme Frank Itocbcmond
    de l'ortde-i aix ont le piuiMT ,|e
    !: re-pan n leurs amis de |a
    naissance de leui lille : Mil lu||e
    Meilleurs souhaits au bb
    AIA'KZ Ih Nation !
    AUVEZ vos Anmiques !!
    AUVHZ vos Ubs!!!
    AUVEZ vos Fillettes!!fl
    A U V HZ vos ( in non nets !
    ,u4
    1

    .
    Fi! leiirdonnanl le V I H t) L. ce produit si liautejljeljjl
    ,,...;, ommand par les plus liantes somm nits ladicalesdr11
    ify/ 11 d'outre-mer.
    M Rsultats 'iii mdiats
    Si vous voulez avoir des renseignement plus prcis sur<
    produit, consulte/, votre mdecin.
    I 1 D U LLtd, Londres
    W. griNTIN WILLIAMS 4 Co.
    Agents Gnraux
    aaaaf
    Administration G t! m Ta le
    * des postes
    avis ni- DEPART ;
    1 es dpches pour l'Europe ( via
    N w Vi il, untet ) par le steamer
    Commeuijne seront leimea jtuji
    1>* du courant.
    Port au Prince. le ld Aot :9fi
    ' '* SSRfSB8K!BSlaaawe
    r ; Attentm
    Parisiana
    CE SOIR
    La Rlf>s*vrf>
    vec Lon Mathoi'el Choura
    Milna. Entre: 1 G.
    AVIS
    AUX MAIGRES
    Nul n'iKiinre que
    l'huile Je fol de mo-
    rue M le plus puis-
    suit rKnrateur
    des tissus qui existe
    au monde. Elle con-
    tient plus de vitami-
    nes que n'import
    quel luire aliment.
    C'est donc avec
    plaisir que nous vous
    hforaaons que l'huile
    4e fuie de m rue s
    vend aujourd'hui
    sous (orme de tablet-
    tes tueries, fort
    affables au goflt.
    Tous cea.x qui dsi-
    rent vraiment gagner
    Je 15 2u livres de bons et ssins tis-
    su et loulr nouveau de leur belle
    et vleoureuie sant n'ont qu' deman-
    der chei tous les pharmaciens m
    boite de Tablettes J'Huile de Pot
    de Morue McCoy'l.
    0 garantit au moins 5 livres en
    10 Jours ou le pharmacien rend Par-
    gent
    A Maison LES
    J-l angle de U g
    la rue Ju Magaaia d 1 J|
    le commerce et le puWjj!
    .al qu'une grande Uqui*
    >es marchandiae dwwjj
    loera dan son loeil *fTl
    jourd'hui juiqu'aaS
    Septembre prochno. j
    pendant 20 jours #
    Les arliclea ql
    eiidu> pentlant cal -
    stipulsj cf-deaao *
    prix normal.
    La Liquidation d onu-^
    diaes consiste en lat "^
    v*nte:
    28d paires de so
    mes de diffrentes
    344 paires da aotli
    m8 de dilflrentw V
    472 paires de sou^
    fents. filletles, b"^1!
    383 chapeau PO^ "
    garonaalB. i| j|Wial
    131a cravales < *
    lila p ui homme'-
    ATTENTION l
    Remaraue^ b**Vlm
    article. 3e .mg^ Se
    venduaupiiideisil
    non de rduction.
    Nous prlerop Ji rt,n
    cia'e k tous pru oiwn-
    .LUSbroU11
    '


    LE MATIN 19 Aot 1926
    fgjhiltien con-
    *;.in.,ri:.f;;llU)ll des
    & el les dej>en-
    Jnstilue.it tboTe
    M rE^teraat d.n-s
    1 Saurs. Dans le
    cesserait de
    dit terrain ferait
    jft de l'Etat avec
    |, Congrgation
    9 constructions ou
    wc l'Etat pour
    if |
    ^ promulgue au
    Hcourant duJour-
    " ijjiion qui montre
    :du Gouvernement
    ludoppement de
    jtlVdueutioii du
    les plus larges
    tfMi
    des Rtudat
    lili, de Beaubruo
    l'Imprimerie
    |il ai heureuse
    .est maintenant
    iBasabrur.
    dit l'inlMI
    ie cette
    et saut paru
    et le'
    remire Edi
    i rarissimes.
    __io Ardouin
    rtinee capitale pour
    . et trangers, qui
    l'Histoire de notia
    leurs leroot de plus
    i, car le tirage da
    ilion tant aise/
    nplairet oe tarde
    naair rares leur
    rrWl dollar.
    [Imprimerie Chra
    Public
    Quitte Williams
    an intress an
    l public en gnrai
    l* Viol sa
    IM Aot/prochain
    i de l' prs midi
    verts par
    ptembre.
    ceux qui
    jUoncours
    vil ** )a1uel9
    S i> *".
    '^Ittifluad'vi
    .*u 17 Aot tii1.
    lLT.0.
    "ItjLIASlS & Co
    *u Ginrmix
    fSteunship C
    l*8oatoieu venant
    fttaa, ut attendu
    S '' la 22 aot
    tira la mme jour
    iorioKico.
    , OliF/ Frrus
    Relaie de
    hieet de
    phie
    JJfou, Tlpho-
    rW Prince.
    tuf?* consacr
    f**Mentiel la
    Wi/itt Publi.
    PraUe, Stno-
    if*ohi, Compta
    =*L Math
    Llio."1^*11 *
    ai?8?. oe U M
    ( Jtt|DupJic,t.o,
    J PBrJlr.
    ilbu?emeDl d en
    lC.211 ? "-'
    KrSrf P"M'
    , .Jlnc.enoeU de
    if* ariau, de K|
    u,ye .r di
    Insurance Co
    Une des plus fortes Gomp--gn.es
    canadiennes d'assurances m
    sur la vie
    aS
    csii
    Eug. Le Boss & Co.
    te
    CAS NQ 1
    la valeur nutr'ti e du Virol dmontre- Jim un- stVit d. m*
    Ooftt lr> d^.nil onc t fournis par do nu,ni.-;, d.; ! pr. jeanon
    mdicale.
    . M
    Avant l'emploi du Virol.
    Aprta l'tmploi du Vital
    Augmentation de poids de 4 kilos 3C0 grr.mm. s en
    S semaines.
    . Ces photographies nous ont t fournies par le Directeur
    Mdical en Chef d'une des principales Infirmeries de Londres.
    La premire photographie a t prise le 3 Fvrier. L'enfant
    pesait alors 9*f 327 La seconde photographie a t prise
    cinq semailles aprs, le 9 Mars, date laquelle l'enfant pesait
    li * 665. Comme ce dernier tait incapahle do prendre
    l'alimentation ordinaire, on l'a nourri avec du lait mhtta de
    Virol et il s'est compltement rtabli ce rgime.
    Prparation compotle de M Ile d'O. i'c HotlU
    K.m,;<> d O. d'Eilra:: de Malt. U'uf. .'c Sirop
    d* Citron, etc.
    O. tt un limant prt.x d m loua I. cm
    d'ijpuiniwif, 4* iUchitiwnc, d'Antat. tic
    VIROL
    ACRSTS:
    W. QU1NTIN WILLIAMS 8t Co Port-au-l'rir.c, IIA1TI, l'.O. I oit. i'oauU HT.
    VIROI.. LTO.. IMNGKK LINS, BALIMO, LONDRES. ANC,!.Il' ;i

    "
    IALA!

    iSSaSBE:
    Bfil
    U'3>
    OiffiAC

    s.

    Docl
    JHCOCI
    l*JP
    *V'-- de ptfM nntftrjUeatll lgre uo nulioi' deatomac et attendent,
    SU milieu pourt-rit de pUuil a. ri (J N k atB ?' la di*Hpl Ctll un
    pr.'' ;iJt: e. leur qu- ;h .4 mcricf i-:* i> !...- plata ( UajUMt, Une roaludit
    du iinao uMt'iiifrit'' tv fui.re. | \> U ItUSM ' ' 'o,il un o\i'r, corn-
    pr* l'tuui 'm* i j m lauiitd Ciiib enQucan tt>niofloiliioiili>ou>>jtF
    I n y a pa- d ttl ca de .i t.i,urru^f *c un rttomuc qui
    dl ic mil I-ut m>ld ( l<-r*. I p'u ser.uik
    uii> t>Q. C'eut *u dbut du 1 I ; I* remde,
    mu ..t. rcmetic tfu |i*tlltl< ; une sutufactiwn
    pu -'' ni viaon r'iaur Q.. ; I .. ! Uni BMpuitCfluel alitii-nl.
    ui" . ;.r :.' U ruvy f ppt .11 1 1 les repVi Mntnlbtf r^ndit
    ct< iicule iuppi , r li ini|n es du tu -i uualtcj difmUoa>, dehin*
    fiv r l'iute Mtt 1. .ti.i ,',t pri a -il-', r rp--,-i*s l'.)U.lrri de C l d houd . de O.k mmi| pan col 1 i>'.*#*' daos .e* cas de :
    Oa tri <. 11. p roMca rtnitlaia, UUtatii ala, bu H BinDtt Aipftajfu. Le
    ic itUtl w-nt atMrWflteiiV. Uni bvltt Uil \xnir dctpcotrer leur cflicaciie.
    I e l'ouJr" Jr Codi ** IfnajTefil -Un- toute* les l'narinajlede la Col.me,
    en boitc nie* 1 u L*)l> ,1 l.,n .1 i"
    Euy.Le Boss $Co.
    Agents Gnraux
    La Nouvelle Corona
    La Machine crire
    persovnell
    t tijourd hui, une nouvelle poque !
    comme ne pour la C o r o n a , ]
    avic le modle Oqu t re qui
    crit en 0 caractres durrent et
    peut compter de i % touches mor-
    tes.
    Il Y al? ans que "orona fabrique at vulgarise la
    mat hii.e Ici ira lgte.
    Depuia lors .. "!orotitprend prrereeaivtioeiil la place dea
    machines lourdes el volumineuses.
    ConON\ VOIS AI'l'OliTB t'NI F.COMOMIB
    MVXWKLLc* MOim
    Fone .'17.")
    Ho n al Exchange
    ASSURANCEfcORPORA'rtON LONDRES-
    Etablie depuis 200 uns
    OFFRIS TOI i'i:s LES GARANTIES
    \c l 11 * tHi*i. contre 1 incendie.
    >MII < i 11 ( t5 ;Sur marcJiundises Eu-
    trepOu Maisons (uul-
    dives -Sucreries Distilleries al toutes autres induatries'
    l'our tout nulles rtMseianemeia s'adressera
    W. QUIN'rtN Wll.l.lAMS^c-, Agenta gnraux
    Fabrique de Ptes
    Alimentaires
    A partir d'aujourd'hui la Fabrique de
    ont- A'/l /:/i.\, (Jrnud'Hue olfie te
    ...... Ptes alimentaires de
    Ij>c hl\ l.li.\, (JrnodHue olfte tes clients :
    Vermicelle de l 5 caisses de 10 livres 1 Dollar la cuisse.
    < 10 caisses de 10 . 0.90
    Macaroni 145 10 1,10 u
    ;i 10 t 10 1,00
    NOUS employons de la Scmmlp. de leau liltitet la meilleu
    re mtrqua de ftrinedioa la urpiratioa .! nos p;\'e, c?
    oous permet d offrir au pub ic de*
    choix,
    produis de tout pram
    qui
    lier
    Ce qui n'a jamais t (Tut
    Ce qui ne peut tre dpaaa.
    Kola Champagne
    F Sjourn
    Prpar dans des conditions riuoureuses
    D'ASEPSIE
    Prparation et Vente
    Pharmacie F. SUOURXF
    Angle de Rues Houx et duCentft-
    1 Lece Granul firewer
    Le plus aetil de$ Reconstituants
    Fortifie le cerveau, laj'mlle pinire, |les os'cl les
    reins. Rend puissants et vigoureux les enfants dbiles,
    lesiemmea laibles. Lt's personnes uses par des travaux
    iissitlns.
    Fd feule chez : vimon Vieux, ilfreil feiix, Lope
    livera, Ed. nve ) Co, a- BoM, Alphonse
    Dsir, J. H. Borilay.lme L. il DonM i Petit-
    Goiv : S- Hkirtiii.
    Efl Stock Chez : R Urouanl, (i\ iti.l'Kue Ko [W
    r,!:o,Ji;ANs..Mi: Co.Agenia
    NOUVEAUX ALAMBICS
    pour MSTIILCH KoTrai|
    Laa taux ot vit. !
    RMUMt, ALCOOLS, M, k
    7
    DEROY FILS AtNj
    . I i lin
    t, rut ta Thittn, /f
    . CUIOE PRATIQUE i.DMuuu.rt'noj.b* ,
    VU, lltnCM. le. MANUEL la rakru.at a,
    Hum at TARir IllUlTWt Uft.Mi I,,,,,
    Bar Termf n us
    Propritaire :
    A.WUmasr
    A l'ii o uni-tir 'i'iuformer sa bienveillante clientle
    qu il iosiail h l'taea Je son tablis sment, un s-ilnu
    excluaiverncnt rse tf aux familles o l'on trouvera
    des consommations de prpmier chiix ot o des lunch*
    seront servis sur demande.
    Tlphone Nu 7H..
    m*m&m*m
    *.


    MAI. .' V) AOL'
    mmmm^&M.&mmm^MA^

    - .

    s
    ce
    g
    3
    g

    #3
    9
    *3
    W
    *>
    S*
    ta
    4*
    co

    4*

    -i




    te
    !
    i
    t.uii
    Se vend aux i ay*
    (liez Vve A Seiidiai
    4gr^& i flP ffr
    \ouIcz-vuus avoir ces Denis
    clatantes de blancheur ?
    i;t di;s
    gencives l< ujours s.inos*
    mplai/cp ht
    nrr
    J
    Poudre

    c
    ni
    F

    0

    n>
    \k::i!iiiscmdfmt
    >'-^ J peu-eM se nonierxet dtmt tm
    r / '" churni et beaut ,1,
    M
    jRBORNB
    > _
    cvaus rentrez,
    puis du travail
    t avec la certitude dcouraeante qu'un
    cifort pareil vous attend k lendemain.
    El von oui di-nuiMlt-j Dcciiairtmrnl quelque
    A U longue, pourra*-|c eboee 4* plu substantiel
    leur le cous Ou bien me et de plu assimilable a U
    "i-l"* avant le temps, foi* m m nourriture ha-
    hors d implot et |et au bituelle. Ce quelque choie
    "**a* terrslUpaase: bonne de plus que la nourriture,
    alimentation. aocncneU. air eut l'Otomaitine.
    **? Avec une tasae d'Ovo-
    Le nnruni m I air pur BuHine. | ai*Un au prt-
    aoe* votre attaire Mais en 1er djeuner, on vle.| a
    * BJ turtc.ro iaiimen bout a fatlfiue du travail
    taOoa. penaenei-cMM de de la Journe. Le aelr. une
    voua aider tamt rOvoraalrlae repar.
    Si un oraaolaene tauiae rapidement te brche laMe
    par I rflorl veut^natotenlr voe torcea 1 vaut aaaura
    soa eiBaOciM et m cap on winiill paisible et r-
    cit* prodtKUve. U bal laut
    entifri e
    *
    .'.
    *8
    en
    JE
    48
    4
    4tf
    8g
    48
    M
    Suivjni la loi ai Je -03
    un Diii'ieiir **
    81
    Ct Gll M IrT AS!
    fhircrgi(ii PriiRie $*
    De HkUerlile 45 iV^^ ....
    ; *.fe;v. 4 \ '"""' "' '' '''' v 4!# ,7,,s- Hut- du Centre a cot :!e f^
    ''.' ':.' .j-t^ );i l'Iui macie Sjourn 9*
    "~ V.-;.-'-:T, - j "....:. |.='i "i.i ; Met'cine Giiralc. ^
    ^a i.i .m l.;,:.,,...;,,!,,. -VL-* SiKcialil8:Accouchciiienlf. C
    1 ." Ui ..IiiIkh.iio. #4 M.n:itii-s tic J:i Fcmim. Mali.- S"
    aCjJV "ii<" J'' A' l!lj:ulu' *^ tifft'esl-Mli.nis. Fivret. f&
    ^|!# hiu' lions intraveineuses^ HS*
    y-, Llotisiill liions? K) et ?u5. irt.
    Kn venle partout, principaleiii ni i lie* MM. Maurice -i^ Xli^li me No 78t. English. JK
    Kliviini'Mis. Simon H Allml \ ; : Jf Cas i-iiano. 9*V
    X
    -INDISPENSABLE
    l OL'S LES
    DUCA&
    \< ' DtrM? /L-V UrvBr.C
    V / fit y W


    Agent 'G n rai
    \visat.:o
    tue tl.-s rV > ils l'i.is
    1
    i r|l
    productive. U lut tau*
    oyoM/nj
    r>. VWANDB & A.
    aaal srhaaj
    . HOUAJt
    rJOi.Ktaaa* Baa. Port.ai
    nlUauli
    Le fameux Champagne
    |ic trouve Paris dans les Grands Uestaon
    ls a la inoile.A port-au-Priiice,il est devenu u
    de la Socit
    En vente chez : K. Dereix, Ch. PicouIeL ( I
    jeus. I.ope Itivera, Aux Caves de Bordeaux,
    tropolitain, Alfred N.Cookc, Grand Htel de
    Aux (ronames A. & F. Me Guflie, Ikinboll
    Au Cap J. Paravisini, (ih. N. Javanx.
    restonc
    K* PBttlZMANti-AGGEBH.u.
    AlKt
    A U | Uns i Ull i.sst.rlin.tnl loinplel uc Ulules les dimensions^ des
    i lu ns tl t nl)e>.
    l'uei.s Conls lleavv l)nl\ puur aillions, pou: le tra.
    i a.l lourd.
    un.s Corda peur autos de passager*.
    1 i.ei.s balloou interchangeable ou in 11 Bailoons.
    Denuiin'e/ lejprix pour les dimensions de votre auto
    t u titiiiii n.
    I
    j.
    I lu>
  • 'ihf^ttrft
    .t|C ,. ,
    f I
    eaoxtc' ou (,00] Teir.J < Vi. |Iuol Wtl
    !J .' i ___a ___I...... tl

    Kf
    ...,
    il
    w~ '"....... "' VU,j i jp""> -
    IVslime tl la Lonsidt'ialion des yens d3 partout.1."*rieur couli^
    Ifui du e, et la beaut* d Lu* apparence.
    GOOD YE4R
    Tbe/vcM Lidtes iradiugCi
    P08-U-PRl"NCE GOMIVES.
    ClPrIlITEM :
    n
    11.
    Wiinnmiv
    MO Rue des Csars.
    K
    %.


  • University of Florida Home Page
    © 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
    All rights reserved.

    Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
    Powered by SobekCM