<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN13 Aot 1920 |" Bulletin du Service Technique du Dpartement de TAgncullure La Bulletin No 3 du Service Technique lu Dpartamenl de l'Agriculture nous u t remis. C'est un in-folio de 14."> pages, imprim sur papier glac et copieusement illustr. Il contient d'intressantes informations sur les multiples amliorations apportes, aflM diverses rgions du pays, tant uu point de vue agricole qu'au point de l'levage, par le Service Technique de l'Agi iculture. De nombreuses photographies mollirent les progrs ralises pour les mthodes de culture, pour l'amlioration du cheptel, contre les maladies des plantes et des animaux et dans la prparation des agents chargs d'enseigner aux cultivateurs les procds modernes de culture. Nous notons cidre mitres utiles renseignements, que • ><• ludianls se sont fait inscrire pendant l'anne, dont .">() ont achev les cours, le .'Ml Juin 19*2.~>. Le gouvernement a allum 50.000 gourdes comme bourse aux tudiants. La bourse mensuelle qui tait de 125 gourdes sera rduite, pour cette anne KM) gourdes. Les tudiants sont astreints suivre les cours de franais qui est la langue officielle du pays et ils suivent, dans les champs et les exploitations industrielles et agricoles des cours pratiques. Lu outre,diverses lenncs-coles comportant un enseignement professionnel, agricole. Classique et religieux ont t institues dans diverses localits du pays. Ces coles, au nombre de dix,ont une inscription de C.H'. lves. Mais la moyenne de frquentation scolaire est approximativement de ()."> o o. ce qui reprsente an chiffre plutt faible. Le Bulletin est des plus intressants et mrite d'tre lu. Nous remercions pour le gracieux envoi. %  Contre la haue des prix Communiqu Circulaire aux Prfets Port au Prince, le 12 Aot 1926. PREFET, Des commerants ont augment les prix de certains articles qui ne sont pas affects par le nouveau tarif. Ils ont galement lev, dans des proportions excessives, les prix de certains autres dont la taxe a t augmente. Faites savoir dans votre ciiconseription que le (ouvernement considre cette altitude comme injustifiable. lit envoyez au Dpartement du Commerce les noms de ceux qui Commettent ces abus, si prjudiciables au public. (S) Charles ROUZIER, Secrtaire d'Etat de Commerce. Pelit-Goive aura Wharl et Service Hydraulique Parmi les travaux publics excuter dans diverses villes de la Ppubliuuc et mentionns dans la loi de crdit extraordinaire vote, en la dernire session du Conseil d'i'.tat, sont comprises la construction d'un wharf et l'installation d'une canalisation et d'un Service hydraulique a Petit-GoBve. L'on ne peut que se rjouir le voir que les r O u v o r s Publics aient pens a doter cette intressante ville de ces deux grandes amliorations qui taient, de l'avis de tous, tle toute-premire utilit publique. Offre d'Emploi Pour dactylographe stno graphe franais exerc sachaiP quelque peu l'Anglais. Lions appointements. S'adresser LPretsmnnn-AGGERHOiJal Hue du Quai. t Les tentatives de le conflit relu Le Iraii Ztraverse de la gteux au Mexique hispano-italien Manche lainage la Jutte* pacifique entre le Par table franais BOULOGNE, 11 Aoi-George* Michel, de France, ei Isaac liai my, d'fcgypte, ont abandonn au" jourd'liui leur tentative de traverse de la Manche. Ha taient partis hier soir a. h. 5 du cap GrisNez. GBIS NEZ — Mme Jeanne bion va galement tenter de traverser la Manche. La nageuse franaise n'est mise l'eau ce soir & 10 b.05 bien que le temps fut plutt meua i.aut.l in' heure plus tard elle avait gagn deus milles et nageaii vigou reuaement.Le canadien Orner Perrault s i .'commenc sa tentative •n mme temps que Mme .von. A 11 heures il tait aussi u deux milles de la cte. En Allemagne Far cable franais BEBUN,.it Aot — L : n vertu de la loi votejle mois dernier, le gouverne. neiit a publi dts rglements -.s res^ea ce >|ui concerne la construction, l'importation et l'usage les aroplanes en llema gue. Les aroplanes ne iloivent pas tre blind, ne doivent avoir aucune piotecliou et ne doivent tre munis d'aucun arran^iment mcanique permettant de monter des engins de guerre.h est exprs tmemas d l'argent qui a continu aujourd'hui, ajoute a la lutte entre le Gouvernement mexicain et l'Fglite catholique qui semble Dans issue, u caus d %  vives inquitudes devais mord'i des affaires eu les nerfs sont dj exaspirs a la suite du boycottage conomique dcrt f iar les partisans d la cause catho ique.Toutefois les banquiers contiauent dire que la dprciation du peso argent a t tsus'e par le boycottage grce auquel les catholiques esprent amener une dpression des al tires Milisarnme.nt aigu pour forcer le gouvernement modilier sa politique religieuse. En attendant, uu < mile d'experts financiers du gouvernement est eu triin d'tre cjnstitu afin d'lulier les effets de la situation conomique sur le change dprci. A propos de V occupation franaise de la Rhnanie Par cable franais P.vms, II Aot — Le Matiii annonc nue M. P.iincar s iutorm M. Von Ibescli, amhassadeur d'Allemagne, que la France est disposer rduire et ? regrouper les effectifs de l'aime d'occupation condition que cessent les manifestations nationalistes e u Rhnanie : aucune repfsaille ne icra latrcae ecalie lai erolation. Il assure la coopration des deux nations latines contre les EUIs-lota du Sn.l Par cble franais ROME, Il Aot- Le Ginrnale d'Itidia dclare que le trait siftarcement enlre l'Italie et PKffagne assure 1 coopration des deux nations latines contre la pntration militariste, commerciale et politique des Etats-l.'nis de l'A rrique du Sud. La rsistance augmente dans les nations sudainricaines qui affirment leurs droits nationaux et leur autonome et qui cherchent de nouvelles mi lis politiques, dclare ce journal qui ajoute que le Chili, la llolivie, le Prou et l'Argentine commen cent intensilier leurs tendances latines . le trait franco-roumain Par cble Iranais PAIUS, II Aot — Le Journal dit que le irait franco-roumain d'amiti' et de neutralit reutre strictement dans le cadre de la S. D N. et vise au maiutien de la paix dans les II il Lan? et du statut territorial is-u de la guerre. %  — %  .. %  %  — %  % %  %  %  — SB | Sur le Rhin Par Sans /• U PARIS—D'importantes conver sations ont t entames entre Berlin, Loadrea et Paris pour la npide rduction des garnisons a lies sur le lthin. Les Cheveux c R^belles 'Deviennent Soumis et oAttractifs avec le Le Sucomb peut e u_ deux faon : dan, la far-^ 1 ** aede.deuxn'atiJ tache pa.U8uoeibi *"> toutes les meriai. Avant, les cheveux dsordonn et hriats offraient leur propre excs*. A prsent un peu de Stacomb appliqu vo cheveux le matin les retiendra lisses et flamboyants toute la journe sans besoin de pommade niaissriiiri Les huiles curatif qui entrent dans aa composition main* tieanent le pericrahe et lui donnent de la vigueur et de la sant. Employs le Stacotnb sans aucune hsitation. ^^, Offre Gratis ^^Z^Tj^ Standard LabontoriM. Inc. IIS W* lSth Straat. N. Yo*. K. U. A. EnvojH-oiol iiU un cchanliUoo im Smcomb. FI !5 %  forme IMJ* sa? ******* NnnAdi* VIII* I f'.y.Les grands raids en avion Par cble franais R00SVELT FIELD, 11 aot — Le commandant Kichard E. Byrd, le premier aviateur qui ait survol le l'Ole Mord, a acceph; aujourd'hui la prsidence du comit Konck charg des dispositions prendre pour le vol transatlantique que va tenter le capitaine Ren rouck. Wl LLY KN I C H T <*3 La Nouvelle 70 Willys Knight Six Par son efficacit insuimontable, dlie toutes les autres automobiles. Avec les rsultats obtenus par des preuves actuelles, il a t constat. que la NOUVBLLB 7o WILLYS h.NKiHT SIX surpasse toutes les automobiles de mme capacit' soit comme qualit, soit comme [modle A ce nouveau modle, 70 SIX, il a t appliqu les principes de construction de moteur soupapes h.MGHT faciles et dmonter des rsultats tonnants ont t obtenus. Avec un diamtre de t 15—lu pouces et une course du piston de > 3—8 pouces, ce nouveau moteur de SIX cylindres et soupapes dmontables sans difficult, il se dveloppe plus de puissance par pouce cubique dans le dplacement du piston et dans toute la srie complte qu'aucun autre moteur amiicain pour automobile actuellement en circulation. La vitesse est de plus de t>0 milles par heure ; sou acclration tonne en ralit ; et sa puissance pour gravir les pentes est une merveille. Cette automobile est pourvue de vritables freins hydrauliques aux quatre roues et les huits coussinets de Balles Timkeo •> lui donnent une stabilit complte en rduisant le frottement au minimum.Les artistes ea dessinant cette belle automobile excutrent un de leurs meilleurs travaux.Pour notre part, ces loges sutlisent. IV.nl leuis ds qu'on a examin cette automobile et qu'o s'est promen ldedans, on est convaincu qu'elle se veud d elle-mme. KNEErVS GARAGE roil-AL-lMtlNL I L L Y 9 OVB1LAND P I N B MOTOR CARI B&R MO.NTEN IDUflruiB,.).!! viateur argeuiin bug^ij v Mobtvido vMiiiJ Grande do Sul ( BrsuTf? ti retard plusieurs jonnj c*Ue dernire localit poer ger quelques pices d* te 1 feil MELBOl'RNBL'avia gais Alan Cobbam, qui le raid Londres-Melbou riv Long Beacli(.\ouiitT du Sud) ; il n'est pluiqi, milles de Melbourne. "MAI Au Congrs de Vi t* Assemble adoptai jet du (jouverDemef une*' lorte^mijot L67I voix contre Mil 1. Deritt, dpat.c proroque DB timlU,! U i l'ar cable francaia PARIS, H aotUT adopt le projet de gou par nTl voix contre I44.UI a t ouverte 4 9 h.30. M. I car dmontre que le projal] veraemental avec girtat oB tutiounelle convient Mal \ rtablir lacootlaoce. Ui l'etfort remarquable acco le Parlement et il coo.cUl nous voyant veiller, eb ment au salut du franc, &ao ciers du dehors trouvtroe1a| ve que nous voulons BOSt 1 1er eu vers eus dne toewl sure de nos facults . Isi lommuoiste Uoriol et les 1 nistes ayant provoqu du t la sance a t suspendoe.1 riot a t expuls. %  1 1 11 4 V occasion i Vanniversain] la Constii alternant Par Sans Fil W.VSHINGTONLeJ CooliJge a envoy se ff au Pisident du Reichel Mal Von liiodenbutg t da l'anniversaire de le W allemande. BflBUft Pour l'Ecole de II Comme on le sait, vote rcemmest, Mdecine est transi contrle du Dparte rinlrieur.sectiondu tional d'Hygine. Comme corollaire • novation qui, (Tprw 1 sions doit produire de* satisfaisants, dans la loi de crdit au Dpens Travaux Publics, uaej ;i(K).(KH) gourdes a f l pour la conslructiondune de Mdecine. yi VoilquieommcWiJ il oluil ^-'''"1 S* pouvoir notre M" 1 c „ iltf jil c.ne ,.. n local aep < r.ns htiutenicnt uU e [ I quelles elb a M*** sfref loeal mu 11 n uni \moi ///: .... Rw des sars



PAGE 1

y ** %  %  -f jr 1 rrcr; r^| rTT LE MATIN 13 Aot 1956 ^, B t tfici emploient %tement externe wt re$ i far VAPORISANT ..tV* de Mr Georges I M oblig* d'avaler ,BlU* ab0DdM B ont u rhume. • -p ||ii I Pl dce lioBguenl v|.n,i\ tJi > mpleaient \l gorge ei U poi.iitU.Deb: !Jt \.ki Vaporub. Eut rv e conlro -.Mi uire le Irolle .frrn au momerl lit rsultats obtenus ires satisfaisants. ,. U t i est tout l'.iit Hjjr les rhumes les [pme pour mon Ly, jt l'ai trouv rfj'o/i.s directes iei, (oui ou maux b u m.intiit du art el il poitrine [frecouvrc/. avec uue li, LM iogrd ; ents i par la chaleur il i liment iuhala eut __jes congestion oe> %  iMumt t facilitant U fc mima temps Vi L ; „ili peau comme un nlliraot les douleu s ii les vapeurs inb i vit congestion La irhime? ttechissent en %  Bu les coups de cette ttulrts douleurs M tout usai bon, bien [leur les ihumes des I proprits salutaires et HCD toot un onguent (pour eoupurea, b!u furoncles, m..ui de ifflitiani de iu pear. jtoiidi, il est utile i lea familles o i se d dans |toutes La pbarJCKS VAPORUB I kfucldn Catarrel aqtitxlutifs fttia haittts nouveau l s ollurd jrinfAvs ,oulure s r .h. ^.MiX^wianU e' Mai TM Mjlem mt Insurance Co Une des plus fortes Comp ufntes canadiennes d'asuran* es sur lu vie. Eug. Le Boss & ll<* MOISIR son auto?.. Que* ion de gol d'abord, quelquefois question de prix mais lorsqu'il s'agit des -pneus dont dpend dans une grande mesure l'conomie d'entreUeri de In voiture ce n'eal plus qu'une question de bon • %  eus Pour un meilleur rendement J^£> cmployezdes /?i\ General Cord i S£ Baiiey's Beaeh CASINODE COTTE PLAGE Entre et Bain Giudlc pinierc. Us os et les M reins. Rend puissants et vigouicux les entants dbiles, g^ g& les lemiues'uibles. Les personnes uses par des travaux A^ assidus. il pour camions en vente che*: n C'nntanlln l'aie des Csais COl le .^J Rurhaueourt /Hx Ai Eo INM chez : Simon ix, lllivl Vieux, Upe S IKhivera, W. Estve li Co, A liolt, ilphonsu f !% %  sir, J. H. Bunlav.liue l. U. Dorai, Petitkd P) Goive : S. iartiu. pi P tistotk chez : B. Brouifd,C.r;unr."' R" 1709. l^lSilii^^^i g g GEOJEANS.ME&CQ. A g e nts ^ Il • i >\ Al'VEZ la Nation ^ Wj |KlJfM||}f^i^^f^^^iP llnrn llll. 1 V^ AfVKZ vos Anmiques!! $| W^-^^^^^^^^^^^^ itui il iiiiM,v i Eildorciuo Le bateau Claus liorn, venant de Curaao, et Kingston sera ici le lii Ai t et partira '• mAm? S AUVEZ vos Bbs U! AUVEZ vosl'illelles!!!! AUVEZ vos Garoonatst! nant de Curaao, et Kingston sera /QOl ^ 6 r" "" iri le lii Ait et parlirn i^ mme g n | cur d onnant le V R O L, ce produit si hautement re^J „* IV.n i^Il 11 ^usou esli j-.ur pour 'K. r .e. via Us ports coimua rid par les plus hautes somra ails mdicales d'Ilaiti j2£J o iliambres ln\s laniclifs. du No.detPioP.at, pre.ntfil rf j^n^rier. /^j g^ Pur 1 lfV Si vous voulez avoir des renseignement plus prcis sur ce £-J igj US B^-^-''^ Agents (lnraui. n.ii .onsnllez votre mdecin. fe/ '^< s. H LVIS pasRHgi OLOPrSON. LITAS A'O Agents [(inraux. %  %  %  •" i The Royal M ; 'l Steam Packet Company V i RO L ., ? Ltd, Londres W. QUINTtN WILLIAMS* Co. Agents Gnraux fii & Tlphone 597. Champ de Mars. j vale vom irouvcre/. Jd Itounts -1 PllIX MOUKIIK. M m A.WiJmasr M mmmmmm Bar Terminus Propritaire : V* Nationale de la f d'Hati se tait le rappeler aux norPB Billets provisoires 1 tfudelalaidu '.' .loi Vitlui pour Irrlnm/c wlltls contre Us Billets fto:\aMonnaie d'Or \T"} n l!i dWiih %  ruine exJj24. f*jtreiu\,r.-une luis let I* m Hiiiets sepr%  g guiehels, tant Jffi/nv i/uV/i Province, W>urs,dtii,unclie et jours ff?eXde! l>l\?h, J2 J %  ''*•/'• '"• I>ur le* I !" "" f "/'/'//.' c/i o////r /i//r,/r ;„ /,„ %  t /,| 1(1.. i l KISSt c l:l (,:,U r"J Ton/de nulle i-u|Q ""r/urinee,il est devenu le lavor.e T.est wmer CaiM.a est a;ten del Socit N ... du l ... ', \3 15 A< proEn veille elle/. : h De.v.x, Cl, ^f^^^X — 1 ; .us loue Rivciti, Aux • aves de Bordeaux, nazai m .I.I)\.\I.I-.H.II .. j. Paravisini, Cli. N. Javanx. ^;>) Aiwnt Gnral pour Hait AUI*P \-J -^.S-^-SJ Fabrique de Paies Aliment tires 1 Nnie Gnrale Tf ansailanlique A partir d'aujourd'hui la Fabrique de Ptes alimentaire de jj& I.ODC REVERA, (Jrand'ltue — ollre ses clients : ^ / ^ 1 ii'tr ni #i/i.i, 'ii.inii nue — •••• • - -• %  Vermicelle de I A B caisse de lt) livre I Dollar la misse. i | 10 Baisses de 1" 0,0 Ntcaronl i A .. 1" I.1U • %  / \ 1 1 iu 10 i oo i ". *H? Nmisemp'oy..,,, do i,. S m.,'. ,l I sau lillr-.-l 'a irill0 f'( re iiiitrune de I .1 aie d.n.a lu ,.iv ( ,..; li.j il* nos n'es, Cl 001 ( I seus aafBMt d'offrir au public de pfjdu.t* de oui premier %  f Carabe parti de ^o,i,r en demain pour [f^Cubaetiesporirdu RLi! i inrair sera ti7? | du bateau. ,', u '-> Aoi li'j(). ""wt : E. ROBEUN. Eugle Boss $Co agents Gtranx Ce qui n'a jamais t fait Ce qui ne peut tre dpasse. Kola Wiampagne F Sjourn Prpar dans * conditions ri,, .tireurs r D'ASEPSIE Prpemlion et Vente Phannai ie Y. (hJOURNE Angle de Raei ITOU I et duCenti '. o>&^£l&!X&)f#, i



PAGE 1

toATiN 13 AOUT ._' tfyltfM^ %  w ^EBL! ^95 fis^ ^3L 2~g: rgr-T.f efa :;.rtr.^ SIETV ".l^STl P'", .&l£ ey Saaa % % %  |amale avatar* llmportmn te te ua'i a ni aoutent Ici lorcea au'oo eal va droit de lui Or. que te lattffii* devteaae diruotqur diei lu MW de braille, et k* aaateoa parkllte .lutultA: Un l4wr d ()\ Mi.illmr •B prmj*r djeuner C at taaXquae dani ce ta* pour racaaaMtuer lea ton* taillante* de l.i mm. #*c et lut rendre I *iicrijle %  ont elle a besnln pour venir A bout -MIII iMItfue et IMI peint du travail 4e la tourne. La (anic cet >TIOV tneii aiua Importante ciKure din la iimim *> aaeaV rancide nuitan*aWa(4nal le plu* cher tttr ea( de donner i *on entent, avec la vie. aa pleine —— de eant et de fora. t ViU* nirnea dont Ta tomac en arrive a ne pins rien pouvoir aupporter tolra i ont tonloar* etavec plal.ir u:ulasac d'Ovomaltlne t-.n outre, de ooo> brcuki's ( primes ctloi que* oui dmontr que l'OvonirillInc augmente la Cirtlon lactM Ulraide donc la mre a nourrir cltc-mmc <>n enlant L Ovomaltlnr eal le r> cour*, I .mi,lldlc de te Irinnie dana loua lea caa de lolblcbsc OVOM/LT; c'est la sant. Dr A. WANDER a A. BERNE Aftat nluMl BBOUAKD Ta, Ormm %  •. Port-eal'naca Occasion exceptionnelle l'arfiim rie de loul genre — Loliona — l'ouilie — Savons. Cravates, Chemises, Mondions,ltn:i el chaussettes lines et ..ulinaire*, Articles de tutelle, Monlies, Rveil, l.ijouterie line l ordinaire. /|ltiens If nouveaut fraaaisea — iiu i DU — „...iiiiiine. Ht CHape M Je loul* l..nn.s dr toutes nuaront, de toui les prix — Cbap m |.iir li. mm* ri, mes et ei I nfp. Chapeaux l'amimas Passai is en couleur*. Tout le plus chic et le plus conomique se tiouve en t: s el en dtail Chez b Geuaro tiurtado fc La Maison aux Dix Milles Chapeaux (i uu„'Rue —.Gotfl hue il s Miracles, en lar da (Jardiner H:Secrtairerie d c Etat des Travaux Publics Le Dpartement des Travaux Publics a l'avantage d'in former Messieurs les ingnieurs el Arehileelc s.ainsi que tous ceux (jue 1 1 question in tresse, qu'il ;i reu, conform mon I ,i l'appel adress aux Architectes el dont une copie a i publie ;m Moniteur du 21 Juin 1926, No li), les documents relatifs ou concours pour le choix (\\\n projet de construction d'un Palais de la Socit des Nations Genve. En consquence, les intres ses peuvent prendre 'communication des sus-dits documents a la Secrtairerie d'Etal des Travaux |'i blics lotis les jours, d.lo h ures a. m. a 1 heure p. Ut. le samedi except. Port au Prince, le G Aotlggtf Scotch Whisky Vins 0' demam'e des Agents Messie us Ilcdcsct liuttler Ltd.153 Hegent Street, l .ondres A. 1). 16(i7. tablis Marchands de Vins; par autorisation spciale dj sa Majest le Roi el de so i \llesse Royale le Prin ce de (alles.dsirenl no nmer un A ;crl pour leurs vins spi ritueux Port au Prince et partout o ils ne son I pas reprse es en Ilaiti. Ane.me demande ne gra considre si ce n'est celle des Urines de premire classe. Prire de donner des rfr ices. dans le Royaume-Uni, si possible. -^flT.^ M V /!'^i^mm VIN aviss i? Avis aux Commerants P. O. Box 186 Porl-aii-price La Maison GADEL-ARNOULT a le plaisir d'annoncer osa clientle e. au commerce en gnral qu'elle vient i< ouvrir : 46 et 18 Boulevard SOULT, PARIS I n bureau etjqu'elle se tient la disposition des int resss pour Ions leurs achats. Elle lient faire remarquer qu'elle ne reprsente que des manufactures directes et bien places et non des intermdiaires comme les Grands Magasins, Commis* sionnaiies, ctc.PIlea de ce fait les meilleurs prix et peu! accorder les meilleures comlition.chose apprciable avec la concurrence actuelle. Vu son exprience elle lient signaler qu'elle peut procurer n'importe fquel article ou produit de n importe quelle marque, La correspondance'pour Paris doit tre adresse a : Monsieur Rep GADF .. K) et 18 boulevard Soult, Paris Xlle Arrt. Maison Frd, Gaetjens Mo 117 Rue, Koui ou Bonne Foi, Mo 117.^ Tlphone : 607 •viiu-nt se ctuervn dan, teaa feur chtirme et beaut eafc. -INDISPENSABLE POU TOUS LES TISSUS 3| LEUCATS W ISA TCO Age ni Gnral — Mue des Fronts-Forts Nos 113-115 *5 Voulez'Vous avoir des ])enU elalantes de blancheur ? ETJDB9 (encives toujours sainesi Employez la TRIBORINE Poudre Dentifrice. . ' %  ON TROUVERA : Alcool lin pour liqueur. — Sucre Basaa hlanc et roue* e 0i ?J aucre l r ""l* amricain.-Savon par cai-se'eT en lche ( aie ). -,< loaralte, Chexiaifiald, Camat, Chaatacler r-Miit. lon. — Mam-heties qualit suprieure. — Conserves ali œenlajraa.-. Cal vieux par livre, caf e i poudre. — W|Lv Blra l'aUjiihoffer Champagne Mass l'^re et lils Charn. psfaa qui peut iiv H :iser avec avnlK avec n importe' qu'el e parque del place. Champagne UosOB. I'.rfume.e VIO Mme par bnut.illeaet KHIIOOS Vil rouge par bouteilles e ga 008, qi alite supn. ure Clair n vierge par barriques et gallons %  Bal in le fam-ux Hhum Nedar. Et la nonlmoun tameuse Anisctle de Mme Fr.dric (iaetjen-'. Venez faire une visite, ?oui en sortirez, aitisfuih.— Le ton! a bon march. %  -. > i %  s* %  c & %  SniTint ii M tiu Docteur CI Guerrier Chirurgiei-OMim De l'L'nienitdt Montral etdtk b acuit ikkUt ciue Je Paru. Kn vente partoit 1 el au I^iboratoi |de la orin J 7, Hue BlancheParis. t En vente partout, principalemenl chez MM. MatirWJ .tienne (Ils. Simon el Alfred Vieux. inn dApirme gtdfl Cafine Le seul remde qui soulage positivement et en quelques instants les plus forts Ma* d'Oreilles. / En vente dans toutes les Pharmacies* Dpt .• Chpz R. C. Sladermann & C 0 Agents ^•T^lvn 4fcrr



PAGE 1

RECTE L'R PROPRIETAIRE 1MIRIMEIT| I ^.nt MAQL01R BOISVERNA M Rue Amricaine, 1358 NUMERO 20 CENTIMES QUOTIDIEN TLPHONE N 242 Ce n'rst pus aimer la t>rH que de ne [aimer que flatteuse et agrable : il faut l'aimer ilpre •/ dure.affliyeunte el s4o*re. il faut en aimer les pines et les blessures. WKSTA1GNE ^eANNE'k N ?* POKP-AU-PRINŒ (HATI) VENDREDI 13 AOUT 1926 conditions actuelles d'Hati sous la pr* sidence de M. Borno et laide des Etats-Unis d'Amrique III.— ( Voir Sas. des 1 1 cl 1 Am'd du MAUX ) [filiation actuelle ce Loirs loiis; il l'aul. le pays, que eharfsigne "accomplir le jfa la lumire les jjunes particuliers, il est I n iaise de dterminer lira accomplir. Ee dei dit, a ceci d'avanI q u'il supprime l'hsi; conditio 1, bien ei de savoir exactement iilconsiste. Nous avons MM heureux de Montornoqui, en deux i\— (.sulnepr.s hsiter, parlie devoir lui avait appeinent. Tous les cas (raaliieu reuse m eut pas set, voir certaines ou est tent de se rjj plusieurs de nos ,Jns,notamment ceux lenlacede M. Borno, yotion bien exacte de _,sdoivent faire et s'ils lissent pas parfois gnpf le Cqt impulsif de .ptriotismi'. Prenons icas. s Son non. — Acs portefeuille des rehk mMOsau plus toit Mention avec le prii :Uconvention; se reJ Al gouvernement penII h ngociation du trait Ur II discussion des di entredaus l'Union palue qui est contraire au "*" mme de la convensi n'accepte pas l'ino": lait partie de la •"1 de I Union charge garnie aux Elals"nti-e trait, intervenwutiliHon de P.) 18; us lard I opinion qu'il ortun de transiger et %  jf "irer (|ueh|ue btlmtervention; quitte .patriotique; pose sa %  p la prsidence ^Publique devant le Wdtlat et sous I empire fconstitution P.HS. BfVIjent-Secr*. 1 Je I Intrieur sous de la convention; •jynipn patriotique wl le dlgu aux *> ^Ce!i, repa,re ; est aujourd'hui hostile au rgime qu il cpjnbut par .sou journal LE TEMPS. M. Ernest Chauvet. — Ami de l'intervention amricaine, collabore activement avec le rgime; prend place aujouril Imi dans l'opposition. M. Danls Bellegerde. Sec ltaire d'Etat sous le rgime actuel, puis ministre Paris; milite aujourd'hui dans l'opposition. Si nous ajoutons que Monsieur Georges Sylvain, un des piliers du nationalisme, a reconnu, il y u dj des annes, dans le cours d'intressantes discussions qui eurent lieu la Socit de lgislation sur la question du droit de proprit accorder OU reluser aux trangers, que le concours extrieur est ncessaire pour le n.ml sur le Quai, devant les btiment! de la Douane, des gosses enlvent sans faon leurs vtements et prennent leur bain de pluie. Os gamins nus s'battent. Soyeux, heureux, sous l'eau qui tombe du ciel. Mais le pluscharinant, c'est que NOTRE (Eu., voit de belles dames se mettre leurs fentres ou s'arrter sous les galeries pour contempler le s| ectaclc qu'offre tout ce petit monde nu courant, criant, barbotant dans l'eau. Vnus regardant Lupidons! ... voit le kiosque de la Place Genrard dans le mme piteux tat, des herbes folles, des plantes sauvages croissent %  prolusion sur son toit, des parasites |'enguirlandent,etNoTMŒiLqui regarde ce dsolant spectacle, se demande s'il vofc un kiosque ou un jardin suspendu. relvement d'Hati, et a u e M. Pouget. galement pilier du nationalisme, a accept, dans le rapport de la commission snatoriale relatif au projet de convention, le principe de l'intervention amricaine, il pourra tre permis de conclure que les batailles qui se livrent en Hati autour de l'ide exprime par le mol nationalisme)) et du rgi m 0 sous lequel le pays est actuellement administr, ont une porte trs relative et qu une srie de transactions inspires par le patriotisme pourraient beaucoup contre le grand tal de division qui caractrise la situation politique actuelle. Nous demandons de croire que, en citant les noms et les laits ci-dessus, nous n'avons dans notre pense aucune intention le juger ni de critiquer, pas davantage en ten (tant ce que nous en disons MM. Timoth Paret, Constant Vieux, Lespi nasse .Joliboisq ni, •pus le rgime de collaboration hatiano-amricain. ont eu m dilier leur altitude dans un sens conforme leur libert el aux suggestions de leur conscience visa vis de ce rgime et du mouvement nationaliste. Nous professons.au reste, leur gard, beaucoup de respect dans certains cas. (l'admiration daus d'autres, de svinpathie dans d'autres encore, en raison soit de leur caractre, soit de leur courage, soit de leur intelligence. ( in connat le mot (le Tliiers." u H n'y a que les imbe les qui ne changent pas •>• Nous avons voulu simplement illustrer d exemples I10norables l'opinion que nous venons dmettre, savoir que, dans les conjectures que traverse actuellement le pays, il est partais troublanUTavoir dterminer ce que prescrit le devoir patriotique, quelles transactions sont permises, quelle intransigeance peut devenir dangereuse. ( v suiviu: ). Un Quai Port-au-Prince Bientt commenceront de grands travaux pour la construction d'un Quai Port-auPrince. Uns valeur de 905.000 gourdes a t prvue, pour cette construction, dans les crdits extraordinaires accords au Dpartement des Travaux Publics. C'est l une utile entreprise qui donnera A l'entre de Portau-Prince un aspect plus digne d une Capitale et qui favorise, a la rapidit des services douaniers. MAURICE ETIENNE fils Angle des Hues du Magasin de l'Etat ,1 acs tronts-torls X()l V| M lis. Ml.HCLIliK, PAHFUMKH'K. Un Grand Acte 1 de Clmence du Prsident B0R1V0 Le Prsident (/< %  la Rpublique, oublieux de* mjturs.des calomnies cl des haines, proclame l'amnistie pour liais dlit de presse, cris sditieux, etc. Ce geste admirable du Prsident llornoesl un suprme appel I Union, lu Paix pour lu dfinitive Restauration Natttmate Libert. Egalit, Fraternit REPUBLIQUE D'HATI Port-au-Prince, le 1 '1 Aot 1030, An I23mc de l'Indpendance, ARRT IlOllSO Prsident de la Rpublique Vu l'art. 7.*) de la Constitution ( lOme alina ). Vu la loi du 8tl Septembre 1800 sur l'exercice des droits de grce et d'amnistie, celle du '2 Aot 1990 sur la presse ; Considra ni qu'eu raison des conditions de leur perptration. des rsultats qu'en recherchaient les auteurs des manifestations (pli en Ont t la suite, les actes poursuivis par le Gouverneineni.dii 1er Dcembre 1934 ce jour, sous le titre de dlit de presse, cris sditieux, complot contre la sret publique ou contre la vie du Chef de l'Etat, 1 vitent un caractre politique; Sur le rnoporl des Secrtaires d'I'.tat de la Justice et de l'Intrieur; l'.t de l'avis du l'onseil les Secrtaires d'I'.tat. ARRTE Art. 1er. Amnistie pleine et entire est accorde aux auteurs et complices dis actes poursuiv s ou jugs du 1er Dcembre 1024 ce jour, sous le litre de dlits de presse, cris sditieux, complots contre la sret de l'Ktat ou contre la vie du Chef le l'Etat. Art. 2. Le Prsent Arrt sera publi et excut la diligence des Secrtaires d'Etat de Ta Justice l de l'Intrieur. Donn au Palais National de Porl-du-Prince, le 12 Aot an 123DM de l'Indpendance. BORNO Par le Prsident : Le Secrtaire d'I'.tat de laJlIStice, Emmanuel C'.AIVIN. av. Le Secrtaire d'I'.tat de l'Intrieur, I OMItlUN Le Secrtaire d'Etal des Relations Extrieures el des Cultes, Edmond MONTAS Le Secrtaire d'Etat de l'Instruction Publique.de I Agriculture et du Travail, llncc DOBSINVILLI.. au. Le Secrtaire d'Etat des Finances et du Commerce, Charles UOU/IF.H VOULEZ-VOUS SAVOIR?.. O vous trouverez un excellent savon de lessive, un prod lit pouvant constituer un a'i ment reconstituant, un mdicament efficace entre les don leurs nvralgiques ? Lisez notre 4me Page Les Travaux Publics En vertu de la dernire loi de crdit extraordinaire vote >ar le Conseil d'I'.tat pour le )partemenl des Travaux Pmes, de nombreux travaux \ oui, sous peu. commencer tant Port-au Prime que dans les autres villes de la Rpublique. Nous esprons que tous les ouvriers et journaliers 1 niploys ;i ces travaux seront des hatiens; ce sera le meilleur moyen d attnuer la crise du travail qui frappe notre proltariat et le diminuer le nombre de desœuvrset de sans-travail (pu peuplent nos rues. La route de Jacroel D'aprs des informations trs sres qui nous sont parvenues, cette route est devenue compltement impraticable aosvot* Unes par suite des dernires pluies. Tous les cours d eau. et, ils sont nombreux, qu'il MUl traverser au cours de la route, sont en pleine crue. Il y a eu plusieurs accidents d'automobiles et un voyageur quia parcouru le traiet Achevai et est arriv, de .laeniel. Portau-Prince aprs les difflculies les plus prilleuses 11 >us a recommand de conseiller aux chautteurs d'autos de segsrdej d'entreprendre le voyage |usqu's ce que les conditions fl la toute soient amliores. La hausse de$ prix LK XorvKi.i.isTi:, dans son dition d'avaiit-hier, jette un cri d alarme a propos de la promulgation du nouveau Tarit douanier. Noire confrre dit qu'il existe,suris place de Portau-Prince, un vritable dsarroi dans les prix des marchandises : Ibudget des l'a milles est refare, les campagnards n'aciilcnl pas. et le reste. Nous av MIS cherch a nous renseigner pour savoir exactement ce q s'il >' avait de bien fond dans ce cri pesslmistede notre eoulrre. Nous avons pu constater que l'augmentation des pris doat parle Li NOUVEI.USTB est celle qui s'esl ellectue depuis qu.le nouveau Tari! avait t dpos SUr les bureaux du Conseil d Plat. El l'on doit M rappeler qu'en plusieurs l.> s il )iis nous sommes lev coule cette laon de taire de certains commerants qui calculaient dj leurs prix de vente suivant ce Tant non encore eu vigueur el nui taisaient ainsi payer aux BCheteura des droits qu'ils n'avaient pas eux-mmes acquitts •anles marchandises sa magasin depuis longtemps D'autre part, plusieurs de nos Commerants nous ont assur qu'au contraire ls peilirbal on qu'on avait observe, ces jours derniers, dans le commerce, que LE MATIN avait d'ailleurs relate el qui provenait du manque de renseignement sur les fixations du nouveau 'Tarit et de l'incertitude o l'on tait de I data exacte de son application, allait lisparallre, vu que lesCommerc mis sont aujourd'hui a mme d tablir leurs pris sur des bas.' fiscales connues. lu contraire, d'aprs nos inlormalioiis. les prix de certains articles, autres que des articles de luxe, vont tre loremenl diminua de la he*se quils ivaient subie ces taure dernire! bien plus, ces prix seront encore moins levs suc ceux tablis sous l'empire de la fiscalit de lencien tarif, puisque, m ce qui concerne ces articles, la rforme douanire a consist en une dtaxe plutt qu'une surtaxe. Nous croyons donc quelque | e 1 exagr" le cri d'alarme jet 1 ar LE NOI VKI.I.ISTK propos de l'application du nouveau Tarif d ouanier. Prcalculation du temjm par 6. Tippenhauer iijMri'ku et Juiii Le l'A.— Pression atmosphrique : 0.7 au-dessus. Temprature : U. I au-dessus. Probabilits pluie : 0.1 ngatif. Le IL Pression atmosphrique : 0.8 au-dessus. Tempe rature : 0. au-dessous. Probabilits pluie: LU ngatif. Impt sur le Revenu Exercice 1026-1927. Les commerants el industriels travaillant seuls, qui paient l'Itnpdl sur le revenu sur la base de la valeur loeative des logements ( magasin. halles.dnota, etc.)et terrains occups,doivent faire leurs dfini allons au Bureau des flou tribiilions le 1er Septembre P.)2f BU plus lard, conforme ment l'article 7de la Loi du 1er Aot PL'l. Des formes mpi nnee> p mrront tre oble m es gratis cet filet. Le Tait de ne pas faire de dclaration pour tous loue ments additionnels occupes ou devant tre occups pendant l'exercice PJ2b-lU'27,sera considr comme une evidarice de fraude. Aucune rclamation pour rductions del valeuloealive. ne sera accepte pass le 1er Seolembre 1U20. Toute liquidation, vente ou cession d'un tabli* sment, atlectant le rle des contribuables, devra tre ga leinenl signale au Muieau des Contributions. W i: lil N.\ Directeur C'iiral des Contributions. 7


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06789
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, August 13, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06789

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
rECTEL'R PROPRIETAIRE
1MIRIMEIT|

I ^.nt MAQL01R
BoisVerna
m Rue Amricaine, 1358
NUMERO 20 CENTIMES
QUOTIDIEN
TLPHONE N 242
Ce n'rst pus aimer la t>rH
que de ne [aimer que flatteuse et
agrable : il faut l'aimer ilpre /
dure.affliyeunte el s4o*re. il faut
en aimer les pines et les blessu-
res. WKSTA1GNE
^eANNE'k N-?*
POKP-AU-PRIN (HATI)
VENDREDI 13 AOUT 1926

conditions actuelles d'Hati sous la pr*
sidence de M. Borno et laide des
Etats-Unis d'Amrique
III. ( Voir Sas. des 11 cl 1 Am'd du Maux )
[filiation actuelle ce
Loirs loiis; il l'aul.
le pays, que eha-
rfsigne "accomplir le
jfa la lumire les
jjunes particuliers, il est
Iniaise de dterminer
lira accomplir. Ee de-
i dit, a ceci d'avan-
Iqu'il supprime l'hsi-
; conditio 1, bien ei -
, de savoir exactement
iilconsiste. Nous avons
MM heureux de Mon-
tornoqui, en deux i\
(.sulnepr.s hsiter, par-
lie devoir lui avait ap-
peinent. Tous les cas
(raaliieu reuse m eut pas
set, voir certaines
ou est tent de se
rjj plusieurs de nos
,Jns,notamment ceux
lenlacede M. Borno,
yotion bien exacte de
_,sdoivent faire et s'ils
lissent pas parfois gn-
pf le Cqt impulsif de
.ptriotismi'. Prenons
icas.
s Son non. Ac-
s portefeuille des reh-
kmMOsau plus toit
Mention avec le prii -
:Uconvention; se re-
J Al gouvernement pen-
IIh ngociation du trait
Ur II discussion des d-
i entredaus l'Union pa-
lue qui est contraire au
"*" mme de la conven-
si n'accepte pas l'in-
o": lait partie de la
"1 de I Union charge
. garnie aux Elals-
"nti-e trait, interven-
wutiliHon de P.) 18;
us lard Iopinion qu'il
ortun de transiger et
jf "irer (|ueh|ue b-
tlmtervention; quitte
.patriotique; pose sa
p la prsidence
^Publique devant le
Wdtlat et sous I empire
fconstitution P.HS.
BfVIjent-Secr*.
1 Je I Intrieur sous
de la convention;
jynipn patriotique
wl le dlgu aux
*>

^Ce!i,repa,re *e au carrefour de La-
li|ula.rue (l Poste Mar-
^semblent lu pen-
^llrcUeSl ^-'livrs
HuikT'l l"' dbitent aux
* la Police.
fi^^P'-witaujour-
l^Pos grain de pluie;
fceT'1 Pleut Port-au-
B: Bl ftb^ a^,egan.s.
,Drt e rues, notaiu
Kkits-l'nis ; accepte sa candi-
dature la prsidence de la
rpublique sous le rgime
constitutionnel de PUS.
M. Etienne Mathon. S'in-
digne de voir Inscrire son nom
parmi les candidats la pr-
sidence durant la campagne
prsident,elle de 1923 et d-
clare qu'un ciloveu honorable
s'humilierait dncrep'er au-
cune l'on.-lion publique sous
le rgime actuel; pose sa can-
didature a la prsidence de la
rpublique devant le Conseil
d'Etat, en 1826.
Dr P.osalvo Bobo. Pro-
teste contre l'intervention am
ricaine; refuse de se porter
candidat la prsidence de-
vant l'Assemble Nationale de
1915, tant hostile au princip.)
de la convention ; quitte le
pays en manire de protesta-
lion ; pose sa candidature eu
1926 devant leCmseil d'Etal
et tait savoir par une lettre
adresse ce Corps que. du-
rant son loigneinent. de bon-
nes relations se sont tablies
entre lui et l'opinion officielle
amricaine.
M. Cliarltt Moravia. Par-
tisan eu P.ll de l'intervention
amricaine et de la conven-
tion qu'il dtendit en crant
sou jou nul La Plume'>; est
aujourd'hui hostile au rgime
qu il cpjnbut par .sou journal
Le Temps.
M. Ernest Chauvet. Ami
de l'intervention amricaine,
collabore activement avec le
rgime; prend place aujour-
il Imi dans l'opposition.
M. Danls Bellegerde. Se-
c ltaire d'Etat sous le rgime
actuel, puis ministre Paris;
milite aujourd'hui dans l'op-
position.
Si nous ajoutons que Mon-
sieur Georges Sylvain, un des
piliers du nationalisme, a re-
connu, il y u dj des annes,
dans le cours d'intressantes
discussions qui eurent lieu
la Socit de lgislation sur la
question du droit de proprit
accorder OU reluser aux
trangers, que le concours ex-
trieur est ncessaire pour le
n.ml sur le Quai, devant les b-
timent! de la Douane, des gosses
enlvent sans faon leurs vte-
ments et prennent leur bain de
pluie. Os gamins nus s'battent.
Soyeux, heureux, sous l'eau qui
tombe du ciel. Mais le pluschar-
inant, c'est que Notre (Eu., voit
de belles dames se mettre
leurs fentres ou s'arrter sous
les galeries pour contempler le
s| ectaclc qu'offre tout ce petit
monde nu courant, criant, bar-
botant dans l'eau. Vnus regar-
dant Lupidons!
... voit le kiosque de la Place
Genrard dans le mme piteux
tat, des herbes folles, des plan-
tes sauvages croissent prolu-
sion sur son toit, des parasites
|'enguirlandent,etNoTMiLqui
regarde ce dsolant spectacle,
se demande s'il vofc un kiosque
ou un jardin suspendu.
relvement d'Hati, et a u e
M. Pouget. galement pilier
du nationalisme, a accept,
dans le rapport de la commis-
sion snatoriale relatif au pro-
jet de convention, le principe
de l'intervention amricaine,
il pourra tre permis de con-
clure que les batailles qui se
livrent en Hati autour de l'i-
de exprime par le mol na-
tionalisme)) et du rgi m 0 sous
lequel le pays est actuelle-
ment administr, ont une por-
te trs relative et qu une s-
rie de transactions inspires
par le patriotisme pourraient
beaucoup contre le grand tal
de division qui caractrise la
situation politique actuelle.
Nous demandons de croire
que, en citant les noms et les
laits ci-dessus, nous n'avons
dans notre pense aucune in-
tention le juger ni de criti-
quer, pas davantage en ten
(tant ce que nous en disons
MM. Timoth Paret, Constant
Vieux, Lespi nasse .Joliboisq ni,
pus le rgime de collabora-
tion hatiano-amricain. ont
eu m dilier leur altitude
dans un sens conforme leur
libert el aux suggestions de
leur conscience visa vis de ce
rgime et du mouvement na-
tionaliste. Nous professons.au
reste, leur gard, beaucoup
de respect dans certains cas.
(l'admiration daus d'autres, de
svinpathie dans d'autres en-
core, en raison soit de leur
caractre, soit de leur coura-
ge, soit de leur intelligence.
( in connat le mot (le Tliiers."
u H n'y a que les imbe les qui
ne changent pas >
Nous avons voulu simple-
ment illustrer d exemples I10-
norables l'opinion que nous
venons dmettre, savoir
que, dans les conjectures que
traverse actuellement le pays,
il est partais troublanUTavoir
dterminer ce que prescrit
le devoir patriotique, quelles
transactions sont permises,
quelle intransigeance peut de-
venir dangereuse.
( v suiviu: ).
Un Quai
Port-au-Prince
Bientt commenceront de
grands travaux pour la cons-
truction d'un Quai Port-au-
Prince. Uns valeur de 905.000
gourdes a t prvue, pour cette
construction, dans les crdits
extraordinaires accords au D-
partement des Travaux Publics.
C'est l une utile entreprise
qui donnera A l'entre de Port-
au-Prince un aspect plus digne
d une Capitale et qui favorise, a
la rapidit des services doua-
niers.
MAURICE ETIENNE fils
Angle des Hues du Magasin de
l'Etat ,1 acs tronts-torls
X()l V| M lis.
Ml.HCLIliK,
Pahfumkh'k.
Un Grand Acte
1
de Clmence du
Prsident B0R1V0
Le Prsident (/< la Rpublique, oublieux de* mjturs.des calomnies cl des haines, proclame l'amnistie
pour liais dlit de presse, cris sditieux, etc.
Ce geste admirable du Prsident llornoesl un suprme appel I Union, lu Paix
pour lu dfinitive Restauration Natttmate
Libert. Egalit, Fraternit
REPUBLIQUE D'HATI
Port-au-Prince, le 1 '1 Aot 1030,
An I23mc de l'Indpendance,
ARRT
IlOllSO
Prsident de la Rpublique
Vu l'art. 7.*) de la Constitution
( lOme alina ).
Vu la loi du 8tl Septembre
1800 sur l'exercice des droits de
grce et d'amnistie, celle du '2
Aot 1990 sur la presse ;
Considra ni qu'eu raison des
conditions de leur perptration.
des rsultats qu'en recherchaient
les auteurs des manifestations
(pli en Ont t la suite, les actes
poursuivis par le Gouverne-
ineni.dii 1er Dcembre 1934
ce jour, sous le titre de dlit de
presse, cris sditieux, complot
contre la sret publique ou
contre la vie du Chef de l'Etat,
1 vitent un caractre politique;
Sur le rnoporl des Secrtaires
d'I'.tat de la Justice et de l'Int-
rieur;
l'.t de l'avis du l'onseil les
Secrtaires d'I'.tat.
ARRTE
Art. 1er. Amnistie pleine et
entire est accorde aux auteurs
et complices dis actes poursui-
v s ou jugs du 1er Dcembre
1024 ce jour, sous le litre de
dlits de presse, cris sditieux,
complots contre la sret de
l'Ktat ou contre la vie du Chef
le l'Etat.
Art. 2. Le Prsent Arrt
sera publi et excut la dili-
gence des Secrtaires d'Etat de
Ta Justice l de l'Intrieur.
Donn au Palais National de
Porl-du-Prince, le 12 Aot an
123DM de l'Indpendance.
BORNO
Par le Prsident :
Le Secrtaire d'I'.tat de laJlIStice,
Emmanuel c'.aivin. av.
Le Secrtaire d'I'.tat
de l'Intrieur,
I OMItlUN
Le Secrtaire d'Etal des Rela-
tions Extrieures el des Cultes,
Edmond MONTAS
Le Secrtaire d'Etat de l'Ins-
truction Publique.de I Agricul-
ture et du Travail,
llncc DOBSINVILLI.. au.
Le Secrtaire d'Etat des Finances
et du Commerce,
Charles UOU/IF.H
VOULEZ-VOUS
SAVOIR?..
O vous trouverez un excel-
lent savon de lessive, un pro-
d lit pouvant constituer un a'i
ment reconstituant, un mdi-
cament efficace entre les don
leurs nvralgiques ?
Lisez notre
4me Page
Les Travaux Publics
En vertu de la dernire loi
de crdit extraordinaire vote
>ar le Conseil d'I'.tat pour le
)partemenl des Travaux P-
mes, de nombreux travaux \ oui,
sous peu. commencer tant
Port-au Prime que dans les au-
tres villes de la Rpublique.
Nous esprons que tous les
ouvriers et journaliers 1 niploys
;i ces travaux seront des ha-
tiens; ce sera le meilleur moyen
d attnuer la crise du travail qui
frappe notre proltariat et le
diminuer le nombre de desu-
vrset de sans-travail (pu peu-
plent nos rues.
La route de Jacroel
D'aprs des informations trs
sres qui nous sont parvenues,
cette route est devenue com-
pltement impraticable aosvot*
Unes par suite des dernires
pluies. Tous les cours d eau. et,
ils sont nombreux, qu'il MUl tra-
verser au cours de la route, sont
en pleine crue.
Il y a eu plusieurs accidents
d'automobiles et un voyageur
quia parcouru le traiet Achevai
et est arriv, de .laeniel. Port-
au-Prince aprs les difflculies
les plus prilleuses 11 >us a re-
command de conseiller aux
chautteurs d'autos de segsrdej
d'entreprendre le voyage |us-
qu's ce que les conditions fl la
toute soient amliores.
La hausse
de$ prix
Lk XorvKi.i.isTi:, dans son di-
tion d'avaiit-hier, jette un cri
d alarme a propos de la pro-
mulgation du nouveau Tarit
douanier. Noire confrre dit
qu'il existe,suris place de Port-
au-Prince, un vritable dsar-
roi dans les prix des marchan-
dises : I- budget des l'a milles est
refare, les campagnards n'a-
ciilcnl pas. et le reste.
Nous av mis cherch a nous
renseigner pour savoir exacte-
ment ce q s'il >' avait de bien
fond dans ce cri pesslmistede
notre eoulrre. Nous avons pu
constater que l'augmentation des
pris doat parle Li Nouvei.ustb
est celle qui s'esl ellectue de-
puis qu.- le nouveau Tari! avait
t dpos SUr les bureaux du
Conseil d Plat. El l'on doit M
rappeler qu'en plusieurs l.> s
il )iis nous sommes lev coule
cette laon de taire de certains
commerants qui calculaient d-
j leurs prix de vente suivant ce
Tant non encore eu vigueur el
nui taisaient ainsi payer aux
BCheteura des droits qu'ils n'a-
vaient pas eux-mmes acquitts
an- les marchandises sa maga-
sin depuis longtemps
D'autre part, plusieurs de nos
Commerants nous ont assur
qu'au contraire ls peilirbal on
qu'on avait observe, ces jours
derniers, dans le commerce, que
Le Matin avait d'ailleurs relate
el qui provenait du manque de
renseignement sur les fixations
du nouveau 'Tarit et de l'incerti-
tude o l'on tait de I data
exacte de son application, allait
lisparallre, vu que lesCommer-
c mis sont aujourd'hui a mme
d tablir leurs pris sur des bas.'
fiscales connues.
lu contraire, d'aprs nos in-
lormalioiis. les prix de certains
articles, autres que des articles
de luxe, vont tre loremenl di-
minua de la he*se quils
ivaient subie ces taure dernire!
bien plus, ces prix seront encore
moins levs suc ceux tablis
sous l'empire de la fiscalit de
lencien tarif, puisque, m ce qui
concerne ces articles, la rforme
douanire a consist en une d-
taxe plutt qu'une surtaxe.
Nous croyons donc quelque
| e 1 exagr" le cri d'alarme jet
1 ar Le Noi vki.i.istk propos de
l'application du nouveau Tarif
douanier. ______
Prcalculation du temjm
par 6. Tippenhauer
iijMri'ku et Juiii
Le l'A. Pression atmosph-
rique : 0.7 au-dessus. Temp-
rature : U. I au-dessus. Probabi-
lits pluie : 0.1 ngatif.
Le IL Pression atmosph-
rique : 0.8 au-dessus. Tempe
rature : 0. au-dessous. Probabi-
lits pluie: LU ngatif.
Impt sur le Revenu
Exercice 1026-1927.
Les commerants el indus-
triels travaillant seuls, qui
paient l'Itnpdl sur le revenu
sur la base de la valeur loea-
tive des logements ( magasin.
halles.dnota, etc.)et terrains
occups,doivent faire leurs d-
fini allons au Bureau des flou
tribiilions le 1er Septembre
P.)2f BU plus lard, conforme
ment l'article 7de la Loi du
1er Aot PL'l. Des formes
mpi nnee> p mrront tre oble
m es gratis cet filet.
Le Tait de ne pas faire de
dclaration pour tous loue
ments additionnels occupes
ou devant tre occups pen-
dant l'exercice PJ2b-lU'27,sera
considr comme une evi-
darice de fraude. Aucune r-
clamation pour rductions
del valeu- loealive. ne sera
accepte pass le 1er Seolem-
bre 1U20. Toute liquidation,
vente ou cession d'un tabli*
sment, atlectant le rle des
contribuables, devra tre ga
leinenl signale au Muieau
des Contributions.
W i: lil N.\
Directeur C'iiral des Con-
tributions.


' 7


LE MATIN- 13 Aot 1920
|"
Bulletin
du Service Technique
du Dpartement de TAgncullure
La Bulletin No 3 du Service
Technique lu Dpartamenl de
l'Agriculture nous u t remis.
C'est un in-folio de 14."> pages,
imprim sur papier glac et co-
pieusement illustr.
Il contient d'intressantes in-
formations sur les multiples
amliorations apportes, aflM
diverses rgions du pays, tant
uu point de vue agricole qu'au
point de l'levage, par le Service
Technique de l'Agi iculture.
De nombreuses photographies
mollirent les progrs ralises
pour les mthodes de culture,
pour l'amlioration du cheptel,
contre les maladies des plantes et
des animaux et dans la prpara-
tion des agents chargs d'ensei-
gner aux cultivateurs les pro-
cds modernes de culture.
Nous notons cidre mitres uti-
les renseignements, que >< lu-
dianls se sont fait inscrire pen-
dant l'anne, dont .">() ont ache-
v les cours, le .'Ml Juin 19*2.~>. Le
gouvernement a allum 50.000
gourdes comme bourse aux tu-
diants. La bourse mensuelle qui
tait de 125 gourdes sera r-
duite, pour cette anne KM)
gourdes. Les tudiants sont as-
treints suivre les cours de
franais qui est la langue offi-
cielle du pays et ils suivent,
dans les champs et les exploita-
tions industrielles et agricoles
des cours pratiques.
Lu outre,diverses lenncs-co-
les comportant un enseigne-
ment professionnel, agricole.
Classique et religieux ont t
institues dans diverses localits
du pays. Ces coles, au nombre
de dix,ont une inscription de
C.H'. lves.
Mais la moyenne de frquen-
tation scolaire est approxima-
tivement de ()."> o o. ce qui re-
prsente an chiffre plutt faible.
Le Bulletin est des plus int-
ressants et mrite d'tre lu.
Nous remercions pour le gra-
cieux envoi.

Contre la haue
des prix
Communiqu
Circulaire aux Prfets
Port au Prince, le 12 Aot 1926.
PREFET,
' Des commerants ont augmen-
t les prix de certains articles
qui ne sont pas affects par le
nouveau tarif. Ils ont galement
lev, dans des proportions ex-
cessives, les prix de certains au-
tres dont la taxe a t augmen-
te. Faites savoir dans votre cii-
conseription que le (ouverne-
ment considre cette altitude
comme injustifiable.
lit envoyez au Dpartement
du Commerce les noms de ceux
qui Commettent ces abus, si pr-
judiciables au public.
(S) Charles ROUZIER,
Secrtaire d'Etat de Commerce.
Pelit-Goive aura Wharl
et Service Hydraulique
Parmi les travaux publics
excuter dans diverses villes de
la Ppubliuuc et mentionns
dans la loi de crdit extraordi-
naire vote, en la dernire ses-
sion du Conseil d'i'.tat, sont
comprises la construction
d'un wharf et l'installation d'une
canalisation et d'un Service hy-
draulique a Petit-GoBve.
L'on ne peut que se rjouir le
voir que les r O u v o r s Pu-
blics aient pens a doter cette
intressante ville de ces deux
grandes amliorations qui
taient, de l'avis de tous, tle
toute-premire utilit publique.
Offre d'Emploi
Pour dactylographe stno
graphe franais exerc sachaiP
quelque peu l'Anglais.
Lions appointements.
S'adresser
LPretsmnnn-AGGERHOiJal
Hue du Quai.
t -
Les tentatives de le conflit relu Le Iraii
Ztraverse de la gteux au Mexique hispano-italien
Manche lainage la Jutte* pacifique entre le
Par table franais
BOULOGNE, 11 Aoi-George*
Michel, de France, ei Isaac liai
my, d'fcgypte, ont abandonn au"
jourd'liui leur tentative de traver-
se de la Manche. Ha taient partis
hier soir a. h. 5 du cap Gris-
Nez.
GBIS NEZ Mme Jeanne bion
va galement tenter de traverser
la Manche. La nageuse franaise
n'est mise l'eau ce soir & 10 b.05
bien que le temps fut plutt meua
i.aut.l in' heure plus tard elle avait
gagn deus milles et nageaii vigou
reuaement.Le canadien Orner Per-
rault s i .'commenc sa tentative
n mme temps que Mme .von. A
11 heures il tait aussi u deux
milles de la cte.
En Allemagne
Far cable franais
BEBUN,.it Aot L:n vertu
de la loi votejle mois dernier, le
gouverne.neiit a publi dts rgle-
ments -.s res^ea ce >|ui concerne
la construction, l'importation et
l'usage les aroplanes en llema
gue. Les aroplanes ne iloivent
pas tre blind, ne doivent avoir
aucune piotecliou et ne doivent
tre munis d'aucun arran^iment
mcanique permettant de monter
des engins de guerre.h est exprs
tmem truire.d importer et de failli usage
d'appareils dont lu manuvra peut
tre coulrle d'un point 'entrai.
I ne permission spciale du minis
1re des communications est n-
cessaire pour la construction ou
Pimportulioc d'aroplane de sport
moderne.
Gouvernement et les Ca-
tholiques conli ue
Par cble franais
MEXICO, 11 Aot La bai>as d
l'argent qui a continu aujour-
d'hui, ajoute a la lutte entre le
Gouvernement mexicain et l'Fgli-
te catholique qui semble Dans is-
sue, u caus d . vives inquitudes
devais mord'i des affaires eu les
nerfs sont dj exaspirs a la suite
du boycottage conomique dcrt
fiar les partisans d la cause catho
ique.Toutefois les banquiers con-
tiauent dire que la dprciation
du peso argent a t tsus'e par le
boycottage grce auquel les catho-
liques esprent amener une d-
pression des al tires Milisarnme.nt
aigu pour forcer le gouvernement
modilier sa politique religieuse.
En attendant, uu < mile d'experts
financiers du gouvernement est eu
triin d'tre cjnstitu afin d'lulier
les effets de la situation conomi-
que sur le change dprci.
A propos de Voccu-
pation franaise
de la Rhnanie
Par cable franais
P.vms, II Aot Le Matiii
annonc nue M. P.iincar s iutor-
m M. Von Ibescli, amhassadeur
d'Allemagne, que la France est
disposer rduire et ? regrouper
les effectifs de l'aime d'occupa-
tion condition que cessent les
manifestations nationalistes e u
Rhnanie : aucune repfsaille ne
icra latrcae ecalie lai erolation.
Il assure la coopration
des deux nations latines
contre les EUIs-lota
du Sn.l
Par cble franais
ROME, Il Aot- Le Ginrnale
d'Itidia dclare que le trait si-
ftarcement enlre l'Italie et PKf-
fagne assure 1 coopration des
deux nations latines contre la p-
ntration militariste, commerciale
et politique des Etats-l.'nis de l'A -
rrique du Sud. La rsistance
augmente dans les nations sud-
ainricaines qui affirment leurs
droits nationaux et leur autonome
et qui cherchent de nouvelles mi
lis politiques, dclare ce journal
qui ajoute que le Chili, la llolivie,
le Prou et l'Argentine commen
cent intensilier leurs tendances
latines .
le trait
franco-roumain
Par cble Iranais
Paius, II Aot Le Journal
dit que le irait franco-roumain
d'amiti' et de neutralit reutre
strictement dans le cadre de la S.
D N. et vise au maiutien de la
paix dans les II il Lan? et du statut
territorial is-u de la guerre.
.. ' SB |
Sur le Rhin
Par Sans / U
PARISD'importantes conver
sations ont t entames entre
Berlin, Loadrea et Paris pour la
npide rduction des garnisons
a lies sur le lthin.
'
Les Cheveux cR^belles 'Deviennent
Soumis et oAttractifs avec le
Le Sucomb peut e u_
deux faon : dan, la far-^1**
aede.deuxn'atiJ
tache pa.U8uoeibi
*"> toutes les
meriai.
Avant, les cheveux dsordonn
et hriats offraient leur propre ex-
cs*. A prsent un peu de Stacomb
appliqu vo cheveux le matin les
retiendra lisses et flamboyants toute
la journe sans besoin de pommade
niaissriiiri Les huiles curatif qui
entrent dans aa composition main*
tieanent le pericrahe et lui donnent
de la vigueur et de la sant. Em-
ploys le Stacotnb sans aucune hsi-
tation. ___^^,
------------- Offre Gratis-----------------^^Z^Tj^
Standard LabontoriM. Inc.
IIS W* lSth Straat. N. Yo*. K. U. A.
EnvojH-oiol iiU un cchanliUoo im Smcomb.
FI
!5 *
forme ImJ*
sa?
*******
Nnn-
Adi*
VIII* I f'.y.-
Les grands raids
en avion
Par cble franais
R00SVELT FIELD, 11 aot
Le commandant Kichard E. Byrd,
le premier aviateur qui ait survol
le l'Ole Mord, a acceph; aujour-
d'hui la prsidence du comit
Konck charg des dispositions
prendre pour le vol transatlantique
que va tenter le capitaine Ren
rouck.
Wl LLY
KNICHT
<*3
La Nouvelle 70 Willys Knight Six
Par son efficacit insuimontable, dlie toutes les autres automobiles.
Avec les rsultats obtenus par des preuves actuelles, il a t constat.
que la NOUVBLLB 7o WILLYS h.NKiHT SIX surpasse toutes les auto-
mobiles de mme capacit' soit comme qualit, soit comme [modle
A ce nouveau modle, 70 SIX, il a t appliqu les principes de
construction de moteur soupapes h.MGHT faciles et dmonter des r-
sultats tonnants ont t obtenus. Avec un diamtre de t 15lu pouces
et une course du piston de > 38 pouces, ce nouveau moteur de SIX
cylindres et soupapes dmontables sans difficult, il se dveloppe plus
de puissance par pouce cubique dans le dplacement du piston et dans
toute la srie complte qu'aucun autre moteur amiicain pour automo-
bile actuellement en circulation. La vitesse est de plus de t>0 milles par
heure ; sou acclration tonne en ralit ; et sa puissance pour gravir
les pentes est une merveille. Cette automobile est pourvue de vritables
freins hydrauliques aux quatre roues et les huits coussinets de Balles
Timkeo > lui donnent une stabilit complte en rduisant le frottement
au minimum.Les artistes ea dessinant cette belle automobile excutrent
un de leurs meilleurs travaux.Pour notre part, ces loges sutlisent. IV.nl
leuis ds qu'on a examin cette automobile et qu'o s'est promen l-
dedans, on est convaincu qu'elle se veud d elle-mme.
KNEErVS GARAGE
roil-AL-lMtlNL
I L L Y 9
OVB1LAND
P I N B
MOTOR
CARI
B&R
MO.NTEN IDUflruiB,.).!!
viateur argeuiin bug^ij
v Mobtvido vMiiiJ
Grande do Sul ( BrsuTf?
ti retard plusieurs jonnj
c*Ue dernire localit poer
ger quelques pices d* te 1
feil
MELBOl'RNB- L'avia
gais Alan Cobbam, qui
le raid Londres-Melbou
riv Long Beacli(.\ouiitT
du Sud) ; il n'est pluiqi,
milles de Melbourne.
"MAI
Au Congrs
de Vi
t* Assemble adoptai
jet du (jouverDemef
une*' lorte^mijot
L67I voix contre Mil
1. Deritt, dpat.c
proroque db timlU,! U i
l'ar cable francaia
Paris, H aot- UT
adopt le projet de gou
par nTl voix contre I44.UI
a t ouverte 4 9 h.30. M. I
car dmontre que le projal]
veraemental avec girtat oB
tutiounelle convient Mal \
rtablir lacootlaoce. Ui
l'etfort remarquable acco
le Parlement et il coo.cUl
nous voyant veiller, eb
ment au salut du franc, &ao
ciers du dehors trouvtroe1a|
ve que nous voulons BOSt 1
1er eu vers eus dne toewl
sure de nos facults . Isi
lommuoiste Uoriol et les 1
nistes ayant provoqu du t
la sance a t suspendoe.1
riot a t expuls.
1 1 11
4 Voccasion i
Vanniversain]
la Constii
alternant
Par Sans Fil
W.VSHINGTON- LeJ
CooliJge a envoy se ff
au Pisident du Reichel
Mal Von liiodenbutg t
da l'anniversaire de le W
allemande.
BflBUft
Pour l'Ecole de II
Comme on le sait,
vote rcemmest,
Mdecine est transi
contrle du Dparte
rinlrieur.sectiondu
tional d'Hygine.
Comme corollaire
novation qui, (Tprw 1
sions doit produire de*
satisfaisants, dans la
loi de crdit au Dpens
Travaux Publics, uaej
;i(K).(KH) gourdes a fl
pour la conslructiondune
de Mdecine. yi
VoilquieommcWiJ
il oluil ^-'''"1 S*
pouvoir notre M"1 ciltfjil
c.ne ,.. n local aep <
r.ns htiutenicnt uUe* [ I
quelles elb a M***
sfref
loeal
mu 11 n uni \moi ///: .... Rw des, sars


y ** -f jr
1 rrcr; r^| rTT
LE MATIN 13 Aot 1956
^,Bt tfici emploient
%tement externe
wtre$- i
far VAPORISANT
..tV* de Mr Georges
IM oblig* d'avaler
,BlU*ab0DdM '
B ont u rhume.
-p||ii I Pldce'
lioBguenl v|.n-
,i\ tJi > mpleaient
\l gorge ei U poi-
.iitU.Deb:
!Jt \.ki Vaporub.
Eut rv'e conlro
-.Mi uire le Irolle
.frrn au momerl
lit rsultats obtenus
, ires satisfaisants.
,.Ut i est tout l'.iit
Hjjr les rhumes les
[pme pour mon
Ly, jt l'ai trouv
rfj'o/i.s directes
iei, (oui ou maux
b u m.intiit du
art el il poitrine
[frecouvrc/. avec uue
li, Lm iogrd;ents
i par la chaleur il i
liment iuhala eut
__jes congestion oe>,
iMumt t facilitant U
fc mima temps Vi L ;
ili peau comme un
nlliraot les douleu s
ii les vapeurs inb i
vit congestion La
irhime? ttechissent en
Bu les coups de cette
ttulrts douleurs
M tout usai bon, bien
[leur les ihumes des
Iproprits salutaires et
hcd toot un onguent
(pour eoupurea, b!u
furoncles, m..ui de
ifflitiani de iu pear.
jtoiidi, il est utile
i lea familles o i se
d dans |toutes La pbar-
JCKS
VapoRub
i kfucldn Catarrel
aqtitxlutifs
fttia haittts nouveau l s
ollurd jrinfAvs ,oulures
r "7ATE, ( .01 LO.N
|C STRAUSS
-JGiaah, 43- Paris,
PMtyna niau> .h.
^.MiX^wianU e' Mai
tm Mjlem mt
Insurance Co
Une des plus fortes Comp ufntes
canadiennes d'asuran* es
sur lu vie.
Eug. Le Boss & ll<*
MOISIR son auto?.. Que*
ion de gol d'abord, quel-
quefois question de prix
mais lorsqu'il s'agit des
-pneus dont dpend dans
une grande mesure l'conomie
d'entreUeri de In voiture ce n'eal
plus qu'une question de bon
eus .
Pour un meilleur rendement J^>
cmployezdes /?i\
General Cord i S
Baiiey's Beaeh
CASINODE COTTE PLAGE
* Entre et Bain G Costume 0.50
Canotage par heure'0.50
Cniismii mat ions diverses
Prix de la ville.
Venez respirer l'air salulin
de la nier.
fcwv1*-----------T m*~J^*-t
XVy h.JIOna ri i l'h.-R l !/,T#*^
PENDULES MFVi REVEILS
CjJlu"lt fil V"'] "' 'UJ"" *"'' '
H+f+j&F' ([;;] ^-........
Cala jjiie tCT'el q'*iudf*ei ** ^\
Lecitine Granul Brcwcr
Ils sont le rsultat de l'lude mi-
nutieuse de chaque type de pneu
et dans leur fabrication n'entre
que le meilleur coton Ivgyptien
el surtout pas une oinc i/,. eaout-
Iwuc rduqu.
TUBES & PNEUS TORD Ballons
m jgl Le plus aail des tleconslltuants ^
() '0 rtilie le cerveau. Ia>iudlc pinierc. Us os et les
M reins. Rend puissants et vigouicux les entants dbiles, g^
g& les lemiues'uibles. Les personnes uses par des travaux A^
assidus.
il pour camions en vente che*:
n C'nntanlln
l'aie des Csais COl le .^J
Rurhaueourt /Hx
Ai Eo INM chez : Simon ix, lllivl Vieux, Upe S
IKhivera, W. Estve li Co, A. liolt, ilphonsu f
!% sir, J. H. Bunlav.liue l. U. Dorai, Petit- kd
P) Goive : S. iartiu. pi
P tistotk chez : B. Brouifd,C.r;unr."' R" 1709.
l^lSilii^^^i g g GEOJEANS.ME&CQ. Agents ^
Il i >\ Al'VEZ la Nation ^ Wj |KlJfM||}f^i^^f^^^iP
llnrn llll.1 V^ AfVKZ vos Anmiques!! $| W^-^^^^^^^^^^^^
itui il iiiiM,- v i Eildorciuo
Le bateau Claus liorn, ve-
nant de Curaao, et Kingston sera
ici le lii Ai t et partira ' mAm?
S
AUVEZ vos Bbs U!
AUVEZ vosl'illelles!!!!
AUVEZ vos Garoonatst!
nant de Curaao, et Kingston sera /QOl ^ 6r" ""
iri le lii Ait et parlirn i^ mme gn |curdonnant le V R O L, ce produit si hautement re- ^J * IV.n i^Il 11 ^usou esli
j-.ur pour 'K. r .e. via Us ports coimuarid par les plus hautes somra ails mdicales d'Ilaiti j2J o iliambres ln\s laniclifs.
du No.detPioP.at, pre.ntfil rf j^n^rier. /^j g^ Pur
1 lfV Si vous voulez avoir des renseignement plus prcis sur ce -J igj US B^-^-''^
Agents (lnraui. ......n.ii .onsnllez votre mdecin. fe/ '^< s. H
lVIS
pasRHgi
OLOPrSON. LITAS A'O
Agents [(inraux.
------------------------------ " i
The Royal M;'l Steam
Packet Company
V i RO L
.,?Ltd, Londres
W. QUINTtN WILLIAMS* Co.
Agents Gnraux
fii &
Tlphone 597. Champ de Mars. j
vale vom irouvcre/. Jd Itounts -1
PllIX MOUKIIK.
M
m
A.WiJmasr M
mmmmmm
Bar Terminus
Propritaire :
V* Nationale de la
f d'Hati se tait le
rappeler aux nor-
PB Billets provisoires1,
tfudelalaidu '.' .loi
Vitlui pour Irrlnm/c
wlltls contre Us Billets
fto:\aMonnaie d'Or
\T"}nl!i dWiihruine ex-
Jj24.
f*jtreiu\,r.-une luis let
I* m Hiiiets sepr-
g guiehels, tant
Jffi/nv i/uV/i Province,
W>urs,dtii,unclie et jours
ff?eXde! l>l\?h,
J2J'"''*/' '" I>ur le*
I"" f"/'/'//.' c/i o////r
/i//r,/r ; /, t/,|
1(1.. i lKISSt'c' l:l (,:,U'
r"J Ton/de nulle i-u-
|Q ""r/u<- /u- /joiirra
fttnirouefi/. /es c/iu/i-
1*5011: Nation au: dk i.v
HPU0L'E O'HAITI.
*mn<-<;le7juUL 1020
A l'Iiouneiir d'informer sa bienveillau'c clientle
tS un il install l'iagu de son tablis sment, un salon y^v
NS=/ 1................Aca.v. a.. fimaltoi o Ion trouvera
Le \mm Chaoapagas Laosoa
OU II IU3MMI. a 1 w..*^ w- -----------------------
exilmiveiu ni rose vj aux tamilles o Ion trou fera
,, couroini alloua de pi- m *( eu ta t' unn
i 101,1 sei*i iur dewau e.
Pi 1111 u M ,7M.
Se trouve Paris dans les Grands^Restauints. Ca-
ls'a la in.xle.A Port au-l>rinee,il est devenu le lavor.e
T.est wmer CaiM.a est a;ten del Socit N ...
du l ... ', \3 15 A< pro- En veille elle/. : h De.v.x, Cl, ^f^^^X
1 ; .us loue Rivciti, Aux aves de Bordeaux, nazai m
.i.I)\.\i.i-.h.ii .. j. Paravisini, Cli. N. Javanx. ^;>)
Aiwnt Gnral pour Hait aui*p \-j
-^.S-^-sj
Fabrique de Paies
Aliment tires 1
Nnie Gnrale
Tfansailanlique
A partir d'aujourd'hui la Fabrique de Ptes alimentaire de jj&
I.ODC REVERA, (Jrand'ltue ollre ses clients : ^ / ^
1
ii'tr ni #i/i.i, 'ii.inii nue - --......
Vermicelle de I A B caisse de lt) livre I Dollar la misse.
i | 10 Baisses de 1" 0,0 *
Ntcaronl i a .. 1" I.1U / \
11 iu 10 i oo i ". *H?
Nmisemp'oy..,,, do i,. S m.,'. ,l I sau lillr-.-l 'a irill0
f'( re iiiitrune de I .1 aie d.n.a lu ,.iv(,..; li.j il* nos n'es, Cl 001
( I seus aafBMt d'offrir au public de pfjdu.t* de oui premier
f Carabe parti de
^o,i,r endemain pour
[f^Cubaetiesporirdu
RLi!,iinrairsera ti-
7?| du bateau.
,',u'-> Aoi li'j().
""wt : E. ROBEUN.
Eugle Boss $Co
agents Gtranx
Ce qui n'a jamais t fait
Ce qui ne peut tre dpasse.
Kola Wiampagne
F Sjourn
Prpar dans * conditions ri,, .tireurs
r d'ASEPSIE
Prpemlion et Vente
Phannai ie Y. (hJOURNE
Angle de Raei Itou i et duCenti '.
o>-
&^l&!X&)f#,
i-


toATiN 13 AOUT
._'
tfyltfM^
w
^EBl! ^95 fis^ ^3L_,
2~g: rgr--t.-fefa:;.rtr.^Sietv".l^STl
P'",
.&l
ey
Saaa * |amale avatar* llmportmn te te ua'i
" tajeod. cl l.i dtente du m.ni. et te hrwhnw de
la t.uinUc tout H (1re I
ta terdeau qui p**e aur
te mtrtut J. ,,i h on
<>ani aoutent Ici lorcea
au'oo eal va droit de lui
Or. que te lattffii* de-
vteaae diruotqur diei lu
MW de braille, et k*
aaateoa parkllte .lutultA:
Un l4wr d ()\ Mi.illmr
B prmj*r djeuner Cat
taaXquae dani ce ta* pour
racaaaMtuer lea ton*
taillante* de l.i mm.
#*c et lut rendre I *iicrijle
ont elle a besnln pour
venir A bout -miii iMItfue
et imi peint du travail
4e la tourne.
La (anic cet >tiov tneii
aiua Importante ciKure
din la iimim *> aaeaV
ranci- de nuitan*aWa(4nal
le plu* cher tttr ea( de
donner i *on entent, avec
la vie. aa pleine
de eant et de fora.
t ViU* nirnea dont Ta
tomac en arrive a ne pins
rien pouvoir aupporter
tolra i ont tonloar* etavec
plal.ir u:u- lasac d'Ovo-
maltlne t-.n outre, de ooo>
brcuki's ( primes ctloi
que* oui dmontr que
l'OvonirillInc augmente la
Cirtlon lactM Ulraide
donc la mre a nourrir
cltc-mmc <>n enlant
L Ovomaltlnr eal le r>
cour*, I .mi,- lldlc de te
Irinnie dana loua lea caa
de lolblcbsc
ovom/lt;
c'est la sant.
Dr A. WANDER a A. BERNE
Aftat nluMl
BBOUAKD
Ta, Ormm . Port-ea- l'naca
Occasion exceptionnelle
l'arfiim rie de loul genre Loliona l'ouilie Savons.
Cravates, Chemises, Mondions,ltn:i el chaussettes lines et ..uli-
naire*, Articles de tutelle, Monlies, Rveil, l.ijouterie line l
ordinaire. /|ltiens If nouveaut fraaaisea iiu i du ...-
iiiiiine.
Ht CHape m Je loul* l..nn.s dr toutes nuaront, de toui
les prix Cbap m |.iir li. mm* ri, mes et ei I nfp.
Chapeaux l'amimas Passai is en couleur*.
Tout le plus chic et le plus conomique se tiouve en t: s
el en dtail Chez b
Geuaro tiurtado
fc La Maison aux Dix Milles Chapeaux
(i uu'Rue .Gotfl hue il s Miracles, en lar da (Jardiner
h:-
Secrtairerie dcEtat des
Travaux Publics
Le Dpartement des Tra-
vaux Publics a l'avantage d'in
former Messieurs les ing-
nieurs el Arehileelc s.ainsi que
tous ceux (jue 11 question in
tresse, qu'il ;i reu, confor-
m mon I ,i l'appel adress aux
Architectes el dont une copie
a i publie ;m Moniteur du
21 Juin 1926, No li), les docu-
ments relatifs ou concours
pour le choix (\\\n projet de
construction d'un Palais de la
Socit des Nations Genve.
En consquence, les intres
ses peuvent prendre 'commu-
nication des sus-dits docu-
ments a la Secrtairerie d'E-
tal des Travaux |'i blics lotis
les jours, d.- lo h ures a. m.
a 1 heure p. Ut. le samedi
except.
Port au Prince, le G Aotlggtf
Scotch Whisky Vins
0' demam'e des Agents
Messie us Ilcdcsct liuttler
Ltd.153 Hegent Street, l .ondres
A. 1). 16(i7. tablis Marchands
de Vins; par autorisation sp-
ciale dj sa Majest le Roi el
de so i \llesse Royale le Prin
ce de (alles.dsirenl no nmer
un A ;crl pour leurs vins spi
ritueux Port au Prince et
partout o ils ne sonI pas re-
prse es en Ilaiti.
Ane.me demande ne gra
considre si ce n'est celle des
Urines de premire classe.
Prire de donner des rf-
r ices. dans le Royaume-Uni,
si possible.
-^flT.^ M V /!'-
^i^mm vin
aviss i?
Avis aux Commerants
P. O. Box 186 Porl-aii-price _____
La Maison GADEL-ARNOULT a le plaisir d'annoncer
osa clientle e. au commerce en gnral qu'elle vient
i< ouvrir :
46 et 18 Boulevard SOULT, Paris
I n bureau etjqu'elle se tient la disposition des int
resss pour Ions leurs achats.
Elle lient faire remarquer qu'elle ne reprsente que
des manufactures directes et bien places et non des
intermdiaires comme les Grands Magasins, Commis*
sionnaiies, ctc.PIlea de ce fait les meilleurs prix et peu!
accorder les meilleures comlition.chose apprciable avec
la concurrence actuelle.
Vu son exprience elle lient signaler qu'elle peut
procurer n'importe fquel article ou produit de n im-
porte quelle marque,
La correspondance'pour Paris doit tre adresse a :
Monsieur Rep GADF ..
K) et 18 boulevard Soult, Paris Xlle Arrt.
Maison
Frd, Gaetjens
Mo 117 Rue, Koui ou Bonne Foi, Mo 117.^
Tlphone : 607 *
viiu-nt se ctuervn dan, teaa
feur chtirme et beaut eafc.
-INDISPENSABLE POU
TOUS LES TISSUS
3| LEUCATS

W ISA TCO
Age ni Gnral Mue des Fronts-Forts Nos 113-115

*5
Voulez'Vous avoir des ])enU
elalantes de blancheur ?
ETJDB9
(encives toujours sainesi
Employez la
TRIBORINE
Poudre Dentifrice.

. '
ON TROUVERA :
Alcool lin pour liqueur. Sucre Basaa hlanc et roue* e 0i
?J aucre lr""l* amricain.-Savon par cai-se'eT en
lche ( aie ). -,< loaralte, Chexiaifiald, Camat, Chaatacler
r-Miit. lon. Mam-heties qualit suprieure. Conserves ali
enlajraa.-. Cal vieux par livre, caf e i poudre. W|Lv
Blra l'aUjiihoffer Champagne Mass l'^re et lils Charn.
psfaa qui peut iivH:iser avec avnlK avec n importe' qu'el e
parque del place. Champagne UosOB. I'.rfume.e
VIO Mme par bnut.illeaet khIIoos Vil rouge par bouteilles
e ga 008, qi alite supn. ure Clair n vierge par barriques
et gallons - Bal in le fam-ux Hhum Nedar. Et la nonlmoun
tameuse Anisctle de Mme Fr.dric (iaetjen-'.
Venez faire une visite, ?oui en sortirez, aitisfuih. Le ton!
a bon march.

- -.
- > i
s*

' c
&



SniTint ii M
tiu Docteur
CI Guerrier
Chirurgiei-OMim
De l'L'nienitdt
Montral etdtk
b acuit ikkUt
ciue Je Paru.
Kn vente partoit1
el au I^iboratoi
|de la orin J
7, Hue Blanche-
Paris.
t En vente partout, principalemenl chez MM. MatirWJ
.tienne (Ils. Simon el Alfred Vieux.
inn
dApirme gtdfl Cafine
Le seul remde qui soulage positive-
ment et en quelques instants les plus
forts Ma* d'Oreilles.
/
"
En vente dans toutes les Pharmacies*
Dpt . Chpz R. C. Sladermann & C0,
Agents
^T^lvn
4fcrr


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM