<%BANNER%>







PAGE 1

'2 Aot 192G fURODON • Rhumatismes Nvralgies Goutte Gravelle Artrio Sclrose Obsit Qui */aot reitar )uin *t vllor !•• rhuni.iiUn..- I<..i %  i i i II rr.rn: de artraa r*niMTiienl citi'••'•. • J:^?C< MHH letil I •...pfi'irI* natta ne* .. la d4**!opptm ni I.'IM.I o.-tir'.. • le A la Mrlorll C %  i II ' %  >.* l't.'l mlqu* Ma m I" >'Ui •'• % %  ''' %  >* Ur.*i>n. i4) dtvra avait '.ou.* au.i* ehosr, lulirr r.icra ; nai • Iriutmmtni contra "a ratrn.ija <* cl *ri(ie ona k'ortsattuu m •npiayaiu l'L'rudir.-j • 1 "i%  Ictatuf Fivfcf. r'ol et i{n. mi t ru-iixnlu "H MUM tut. Clijlclfin. 1. r VtKr.clc.iim. Tirl. M M* aB4r>. DIAL1ROL MdtUI UUM %  ...laVoia, iiiftn |nr...c, i MalidU't a U ro.i.io. aaBMUtm*. CartlwiuUuaB, niwnni tauma tiinnt Rr.umi1.1 Pi TVVIJ tanaf, Oauii, Lurabw. •'•* vrtaatti —— Le plan financier J A7r Potfier a t approuv par la Commise ion des finances de la Chambre Par cahle franais t'MtLS, A\ Juillet— Les mesure de M. Poinear pour II rhabilita tio des linances du p;>-* ont t approuves par la c -mmssion des liiiances de la chambre par !! voix contre I i et une abstention. La commission a adress un rapport favorable au Parlement qui commeurera samedi la discussion des projets du gouvernement. Malgr l'opposition de M. Poinear, et rtains amendements d'impttance secondaire ont t apports par la commission, mais tous les partij politiques sont d'accord sur le projtl dans sou ensemble et on pense qu il obtiendra uce belle mi jorit la chambre. La commis* sion des linances s'est carte de la politique de slrictejconomie rclame par M.Poinear en approu van une .m.' ncnta'ion de l'indemnit parle nentaire.Une indem nit , cette dernire tymologie serait la bonne. "Valparaiso i, a crit Simonin, la'valle du Paradis,est ainsi nom me par antiphrase, car. oo nu % oit autour du port que des rocs dnuds. I' AIKIII.— La Rpublique sudamricaine de l'hquateur est traverse par la littne de lquateur, d'o aon noin.'j.iHiit au mot <•e le globe terrestre en deux parties gales et qui pas^e .i gale dis tance des deux ples. ont dmontr leur dcouverte dam le labotatoire de M. Itelin la Mi'm'isonen prsence du gnra! F.; ri S chef du service llgraplii que de l'arme et da >l l-'abrv, professeur dr> physiqui B la Sjr bonne ; les images transmise taient petite* et la di-lanea Irft courte, mais d'apris L. Matin IPS invonteurs ont annonc qu'ils sont en train de perfectionner un appareil gice auquel i.s|pouri > t tr.in-in ni % %  1 1 %  ; gra d s imt g :s des grandes dis! uces. M wtKxujuun3jx0 l'intermdiaire du ministre de Cu ha sn Italie, annoncent que letiavaux de cemonumpnt sout 1res avancs et que dans quelques mois il sera compltement termin. Noua avons vu unepholodu pro jet de la statue. Le Gnral Cornez est reprsent cheval au haut d'un pidestal qui a la forrr.e il'uo temple grec et reposant sur un so cl" aux dimensions les plus gran dioses et orn de bas-reliefa. Ci magnilique monument est bien digne du hros dominicain et lait honneur ;'i ceux qui ont eu la pense de la lui riger. Portau-prince Contre Jacmel Hier est parti epourJacmel l'quipe du < Pi-lit Club Sportif Hatienn (|iii doit se mesurera un onze ucette dernire ville. A leur arrive ;i Jacmel, les s; orlsiiien |>ort-;iii-|>niiciciis mil I lit une loi'ine en ville qui lui suivie d'un lunch. l'Ius lard l'quipe lit visite au Prfet le r Arrondissement! at au Magistrat Qunmunal. Dans l'aprs-midi, I heures, les deux quipes se sont rencontres sur le land Catora el a|irs le match mi punch d'ho ineur lui oITerl ;ui\ quipiera des deux villes. pose d'une nouvelle conduite port-au •Prince, travaux au C tamp de Mars,etc.) (ionsliucli n et auielioraI n des roilU s. Pouls, cle. L'Assembk'e vole aus.i un p ojei de loi qui ouvre un prli: de G. 14.511.38 pour frais de .Missions;! l'Etraiier, rpatreiiii'iil elc. el un Ci dit, au I % Sparte nenl du Travail, de Ci c.iMlt) destines couvrir La shtua. qui eotara 100.000 lei dpenses que nceasitenl dollars, est construite A Rome par / i liai U trains el btisses le sculpteur Aldo Camba Les der i :s devant la faade princinires nouvelles revues au Dpar pu e de l'Ecole •' PDamiar. tement des Travaux Publics pir JOHN BOIX — Oa sobr qnet, qui signifie ./. •in '/'.////( %  ,;// et qui a U donn au peuple an"i n;o mu •: pcio dre a miil in .. on outi alion. vient de la satire politique d'Arbuthno'. Histoire le John /lull, parue en 1712. Uu orginiste de la cour, 'nomm John B i I, compta, en 1t05, le chtut ponulaire devenu h\mne national, dood su m 1 the King. Comme c compositeur tait trs reprsen atif de le-piit populaire Arbuthnot put A bon droit appliquer son nom tout le peuple britannique. Mais ca fut surtout U pice tle (ieorges t'.olman, John Bull, (c lia en JSi i qui fit se rpandre le o.i i jin t dans le grand public l'\ Uval BANa A.— Parmi Its livres curieux, il convient de signaler le Voyage attfour du monœ sans la lettre A, par Jacques Artf*).l'auttur, la suite d'un pari, crivit relie relition o il n'a pas employ une seule fois la lettre (/. La plaquette originale est tort rare : une rimnression. rare elle aussi, an a t faite en !*SS| Uu monument i Maximo Go^ez Trs prochainement sera rige a la Havana prs du Chteau de la l'unta vi -<-.is (ie I Avenue des Missions uaa m.gnilique statue qoea re sa marbre et bronze de Maxin.o liiinw. le gnralissime dominicain qui prit part, en 1868 et IrfflS. la pierre do 1 indpen dance cubtine. A l'Administration Communale de Lorjane Os jours-ci, l'Olliiieiouseil prs l'A i m i n i s I ra lion Communale da Lojgone fait un contrle gnral de la gestion du Conseil lu le 10.1anvierde nier, i.e Prfel deM Airondi.sseineiil d.Lonine participe ce courroie qui a t entrepris dan; le luit le veillera la bonne marche de l'administration de lu ikunnMine. Les contribuables voient ce contrle avec satisiaction et s'y tatrcsienl vivement. Avis La Banque Nationale de la Rpublique d'Hati w inil le devoir dr rappeler aux muleurs de sis Billets provisoires, qu'en vertu de lu loi du Aot l!t'_''J. /c di'lui pour tchange dis dits Billets contre les Billets dfinitifs ou de lu HonnaledOr des Etats-Unis tTAmrique expirera le L'I Octobre 1926. Elle invite encore une fou les porteiws de ces Billets se prsenler ses guichets, tant d l'orl un Prime qu'en Province. I tus toi joun/Hmanche el jours de fle excepts, de 9 /'.' I\\> h. el de 2 3 lues. />. m. pour i s luire changer. Elle leur rappelle en outre (/n'en conformit de 'u loi du 'l Aot 1922, passe la dole du 24 Octobre 1926, 1rs Billets provisoires seront de nulle rleur et In Banque ne pourra plvs,par consquent, les changer. BANQI'I N vnovw.r DE i \ RPUBLIQUE D'HATI. Port-au-Prince, le 7Mil li', M.cet-t.nri:tude du Notaire sus • n et commis par le jugement sus pteoe, 'Umeurant Port au Pnn ce !e jn.di qui sera ciuq W i ul c nt vingt six, Socif des produits Sotot Para CAPITAL : .UOfUXX) francs. La plu* ancienne Maison pour les ntitf Bonde en 115. /rieo; [.'! Af DE BOTOT KM l'Ait I.ACAIJI 7**** m*i*t %  • %  *< %  KSrt.KS,,,,. |)K NTIKIU :MIKDKMK,,K,;, NKDF p^JWoaJ Demande/la Ple Dentifrice. Demandez lhau de Botol Demandez le Savon I)enti frice emandez la Poudre DenS Botol au Corail et au Q ui Demandez le "Sublime" d e contre la chute des chveai Us denlilnces Botol sont, coininand.-s par les meilleur^ listes d'Hati, notamment u' vanls; w Docteurs VoInyRouzier.i Eyvald. Mercier fils, HoIlv.Di ve, Daniel, etc. etc. dix heures En vente dans le s maisons suivantes : Vu,macie Pharisot,Pharmacie Bourraine, Phai du matin. la vente au p;us otl'nint H ( .j t Centrale, Pharmacie Sainl Jean,Maurice Elicin i d emer enchrisseur de la quan \:ij? \llU \ .\u\ila. I.t. .le trois cents carreaix de ierre fai'ai t partie de Ihabittiion 'Il n RepOft" situ en la premire MCtiou rurale de* Varreux .ommune de la • roix des Bouquets ci airon dissein, nt de Port au Prince, dpendant de la succession des ietix Jn Lonard Cantave et Lafontant. letqasla tiois cents carreaux de t. ire sent borc : au Mord et l'Eetparle reste da l'habitation "l'.on B pos", au sud par le lit de la riviN Boucan Brone et des ter les contes'es l'habitation Ha cher" ( les dites terrts cor.tcstes appartenant uux successib'es) t l'ouest par le chemin des Orangers et le mme reste de Bon Repo, SMivanl pan et procs verbal dar peulage dre8ss par l'arpeuteur Emmanuel Elie les 9 juin u i juillet mil neuf cent vingt six. eu registre : Aux pouisuit s et diligences des sieurs etd.m.s:. Ilenn Montas pr ipritaiie Jemeurantel domicilie A lurabalaia.l. Mme Ant Ul-s in, pouse autorise de son imtri. 3. la veuve Llion Tolvy, \. l'lix Del tour, %  >. Lonard Soutirant, ri Kstelle Edouard, 7. .leau Joseph Cantave, H. Veuve Yolny Frdric, c. Mme Asstille Cantave, tO. Clo /jmoe Ctntave. II. \m .ciI\j.C-tti lave, 11. Micheline Cauttve, 13. Lise soutirant, t'*. Eugnie OaoUva, 15, Bonhomme Milfnttt Cyrius M i fort cessioniiiires d'une partie des droits et Pr*t< ntioii du ne hritire Caetave.lfl.G. Raoaod, S sostiis Kenaud et Sylvia Kenaud Iules Gornail. A. Boit, J. Poujl, Douville, Stainbouly el Sergile. eic.elc. El dans lottes les bonnes Maisons de Province. Kn gros el en dtail chez les Agents Exclusifs Hati. K. LAVELANET && 171(5, Hue du Magasin de l'Etat Port-au-Prince f Box 196. m Socit Industrielle D'ARTICLES d'ECLAIKAGE ^ PARIS <• Lampes et Lanternes en tous genres • • Lampes a /ulin l'ribriciints de la Ipnlerne tempte La l'iiri-ienu %  La l'atisenn donne une ineil eire lumire le M] maximum de solidit pour un minimum de pr.[ l.WKLANET & Cie P. 0. B0\ 107. Hue du Maguin dal'lst! Agent pour Laiti et anto-Datniogo. Maison Frd Gaetjens Ko 117 Rue, Uoux ou Bonne Foi, Ho III Tlphone .'667 ON TROUVERA. : •Moi .1 lin pojr liqueur. — Sucre lliso blanc et ronge. al datait, — Sucre granul amricain — Savon par cai-raSfSt] et par reprsentation de Pliilomi.e o^Q f t•!. — Hi/ par sic et par livreSirop. Orgeat.fiMOiiT Augnr, d.dce, |7. Maria Thcs, H feche ( el). — %  igaretles, Chesterfield, Cane ChafHM 18. Elie Uedouel, IJ Gustave TL^ l'ant.don. — Manctieltes qualit suprieure — CoosrveM*J renne, 20 Louise et CHie Lilavois, "-^; mentaires.— Ctf vieux par liv.e, caf ei noudre. — Wtffsl <§& bire P.it/.enhoffer. Chmp*l 4V P'o'" 5 'l u P e,, t ''iva'iier avec iiv.nuge avec n'imporle qu'slll marpie de la place. — Champagne Larwon. y* Prfuax*fi-1 Vin blanc par biuteilleset ga'.lojs \\a ro^e par bautaUaj fi et gallon*, q ia ilca suprieure — Clairini vierge par birriotaj <".;) et iHons. Kuii'i le lam^ux ttnum N' •/' t i %  Et la ooo rat Mj fameuse Auisette de Mme b'rdiric CaeUem. Venu: luire uni visite, 7ou n so:tir,j/satLfa ; L<.—Lil bon mArcli. H il Nlia Cantave, ii.Klbert Can tave, 2:).Cantave lils, i4.Soutirant i.ahens, 2i. t'eruand Edi vrd,'JB Dieudoun et 'Ihrs'.ne S Victor tous propritaire, demeurant et domicilis Poit au Prince; et encore 27 Jn UaptUte I .anime, propritaire, demeurant el domicili Mirebalais, iH Aristorncue Desravines. Chry Uesrnvi.i.-* .1 Lonce Deaiavinev, iV. Dut' in M./i-e el Bl'da Mo'M\ pouM u toii.-e du tieur Viator Oani, 30. Lonard Aleiaadre, 3i. Veuve KoIvnice, •>-'. Srasmne t sntave, 33 Ju i-; \N ilson Cournolie et Anna Audain, propritaire, demeurant et domicilies la i reil deIl .n quel?, •'• Klgard Cantave. propii taire dtmeurant el don iciliees Mireli dais, tous britlara de leu JnLou.id Cantave el il.' Anl nor Lal'iiilrtn'. 3*1 Cefnard Laton tant, 37 Grailella Lafm.tant, 38. Antoine BcrauJ.ctsqu Fabrique de Pti | Alimentaires y laitir duj nird'b'ji la Fabrique de Ples aiimenlair. /."/'•• /•'/! h/t.\, (irand Hue — titre ses clients : Vei-;i..cdeue 1 li o caisses da 10 livres k t Dollar la cai tt Macaroni as*] t H > cait-ses de 10 a 0,0 ti. 10 t.io 'i 10 l() 1,00 f& Noue employons de la Semoule, de l'eau filtre et '• œeffl*; re marqua de farine dans la prparation da nos ptes, M I r nous permet d'offrir au public des produits de tout premw choix. ^tS@^3 & ^'^W^^^^^ 1 Icdliiie Crmil Brewir •Ci- cj Le plus actif des Reconstitua*** f$ p ortifie a l ecerveau l lla'mœllepink>n>, les o 8 ., 0 '.,^! JJ3 '''us. Rend nuissontsj'el vigoureux les enfantesTesw! * 'i-nimesfaibles. Los personnes uses pur destravau! -• assidus. fi ED Tente cbez : SimonTfieux, illred fienx, ^P 6 >'| Rivera, Ed. Estve Co, A Bollt, lph on .f Jf Dt^sir, J. H. Borday,lme L. H. Doret. i r* u \ S Gove : S. r arlin. •; V fc Eo stock chez : R. Brouapd,(3rand*Rue lof I 1 GEO. 1FA\S. MF A Co. CiM GEO, JEANStME & Co, Agents J. R DKLATOI'Il.Louis MONTAS avocat av. %m^m^mw&$w* vn^ si I



PAGE 1

Li. MATIN 2 Aot IIM #00 L^RMACIE pBDSTCIPAIiE H CANONNE RUf RAUMUR BOULEVARD SSBASTOKJt PARIS vendant golUOT U A BCH*DOBIOin> ^j, des Premires Marques J^BIS de premire fracheur 005SEULE QUALIT: LA MEILLEURE AVON SP-CIAI. M UR LES COLONIES CUBTJB, HEnjiOIUSTBniE SPCIALITS mac"* et Etrangers gi3 DE QUININE PURS [jus produit* en flacon*, es, comprims, cachets. L-cnoNS llYPODEnMIf.>rES bAGESr CEINTURES, BAS A VAr.ICES ^PAREILS HYGINIOUKS pour tous usages REILS ORTKCP^CIQUES Lu gus hypodermiques IICIES DE POCHE, DE V3YAGE fcffIS PHARMACEUTIQUES r Usines, Communes, clc. Projets de Factures (jffous renseignements jr demande adresse IffliAMACIE PRINCIPALE 49, RUE RAUKUR IM-IO, BOULEVARD SCASTOCOL PARIS lAISON UNIQUE AUCUNE SUCCURSALE JeaFraucc ni l'hlrangcr. y u Standard" TT' "ceuaire Vnlrt ^AutoS'jop d'un pri ;: Wt.c omprenant un jj>4,untui a cuir t ouvrage, un cuir rtCular.icdereiWoutdan!un=o!i(!e cuir noir tyiufr. %  OAI Standard", ••"•erntenant un TTf.-eti.nctui acr e. e;rin nuirron. Ideux ""t e^i vente f**** fourn;. ;t ur. U Ravoir Valet • sans demi Eldorado Tlphona 5D. Champde Mars. i ''"' %  ) PenJant la Saison estivale TOUS (rouvert/, do tov chambres trs laaiehfs. Une des plus foriez Comp ({nies canadieunes d'assuraut es Ho y a,l Kxchanffrt ASSURANCE CORPORATION LONDRES. 1 1 : 1 1 > I i t %  depuis 1* M t ;ins OFFRE TOlTESUiS GARANTIES ^ ^ sur la vio. EIKJ. L Hossc & Co. lie: t Issuranc e contre Hncendie. Sur marchandises l M Zr\ Irepls Maisons Guil5g iives Sui-ivru-s Di il unes et toutes % aulrea iaduslrii Ois. /'''//;• tmis nuire* iYnsci(/i..'menls s'adressera \ ,' W. OJ INi'i.N VVILLi il IJfcC". Agents gnraux r Hamburg-Aincriftt Linie AhiEiHinisji I < Le Sleamer"Amassia' f,venant de Kingston, est attendu Portau-Prince le ") Aot et partira le* u.une jonr pour les ports dn Sud de la Dominicaine ^el dllaiti Via Saint-Marc. Cap, li erto-Plata et Saint-Jean p. IL, prenant du Fret pour l'Erope. i I. est port I la connaissance du public que DOS Steamers n'tant pas spcialement amnages pour des passagers non prendront qu' certaines conditions. lourde plus amples renseignements, veuillez bien vous adresser aux Agents Gnraux Oloffson, Lucas <& Co. Liae New-Orlans V: A!: South America Steamship Co Inc. M Proohaii s|dc l ,artsiliroctspour Mi i-u"--*Pnuc."Jeiaita %  V alpamn* c(.iif> ayant laissa N, w-Orb'.iiis '•• 27 Juillet sci-, Port ,ui Prince 1-2 irai prochain. Le Kleimer \ Flood laiiM>fa \. v-Orfane le $$ 10 aot prochain iliri'clenicji pom POII-.I'JW ', ) PpocJiain dt { par1 le U -infii poui ions !•>. tfj"> r v ) ports .1 H .il. ^ rVi-an-Frince, le 29 Juillet l!-2fi. A!'• lTTEiS i i.'n H -—. A t" i* ri I *4 ^-—* \.* MOISIR son auto?..Question de got d'abord, quelj-l cpietois question de prix limais lorsqu'il s'agit (Us "piMUS dont dpt nfl 'la is une grande mesure rcoopinic d'entretien de la voiture ce n'est plus qu'une question brche laite par I viiort veut^malntenlr vos lunes et vous assura son clastUile et sa e/ipa un sommet) polMblc et rcite productive, il lui '...ut fureteur. iv a icijf*** • /-a\' ; jrsl!ilfmJr in..NWi,. in igiCj \ \W&x&mw^\ ^^^^^g^^0^^ : ^^^^^^^^ Mil Tlie Royal Mail aeam Packet C<>ui|i.iii m.Le Boss $Co. Aflenls Gneranx L/lttaaNF Cillai• raest ait'u du Jc u I, le 15 AciV pro ri a ri •ai.-P nce, le t2 il*"* KteG J.DAAI.KH Jr Agent (nral pouf Bail fendre Occasion exceptionnelle I ne proprit, fonds et batiste, gise l> .\inrlisi i sl HI eX lll>>l'll|. ||l P. s • MS ,1!JX I •; on i oui de. conioinmations de pr n i:r > huii i : o d s lunch sei'oiit aervis sur Jemar. >; r ..s ;. ,.v... %  m^



PAGE 1

M \TI.V 2 AOUT VT, 192G jt r tm-T-rvir ••i"i"r-"rttT'rTrin>i#'iMiMfcyt. ; !• ." I M • 15fc W FJ %I O u D r tanoue 1708. Hiitdu Centre a cot de la Pharmacie Sjourne Mdecine Gnrait. Spcialits: Ai ( %  ont lu mcnls. Maladie! del Kernn-f^Maladie desEnfanta, l'irvtes. hij'( lions intraveint uses. Consultations 7 10 et 3&5. 'i ri nln m\o 781. English. Caatellano. Avis Cabinet de Mes Bonamy et Morel, transfr Rue du Magasin de l'Etat. Aiirii n local 'In Coin misa •riat du Gouveruenn ni prsla Banque Nationale de la rpublique , venant de Curaao Kingston et St Mure, est attendu A \n Capital le 1 Aot I p r'ha le m, me jour p( nr IEurope via Griimltaf, Cap llailien el l'Io Plat;, pieuact fret el pasu-ger-. le halaau * I lo : • / lltrn* 1 onan 1 ilf 1 l'.urope \'v> San .InAn. Puer' > Piata al t'a| -llalliaa, sera ici le 1 1 M nt et liai lira lrr eme jour pour Kingalon, M Domingo City el t'.uii> •,. ireimnl lr"'l •( pffftMgrrs, 01 OFFSOM, LI'I'\S ,V -n Agenls (iuraui. fecwtnl M lonsi'ner dam tout leur charme et beaut en les iiiii.Ml BMC -e • I " I S^&l :'..:?JT4 s. % %  %  !— INDISPENSABLE POUR HAJS ILS TISSUS DLICATS S2& Avis lis instituteurs de passage n la Capitale pendant lea grandes vacances sont aviss quila trou v.-ront ;'i la Bibliothque La Liseuse ... 510 Hue Dams Deataucheades carnets scolaires el 1 jJgisj %  >•-. d'appel pur I) anoist Laasus. Port-au-Prince, le 2 Aot 1020. Chaodemeot d'Adresss Le Cabitaet Seyniour PRADEL est trunswe. Hv du MiM(asin de 4 yii •,'/ ".-ge duiMitentieux iw^ta iwnque S'olio ul,do In Hrpoldi(iue d'Itnitt. (Ancien Commissariat ). Port-au-Prince,lc 30juillet 1020 i ASI.NODE COTTE PLAGE .... ... (.i ...m Ltdes 0.3 l. a i n c n.. i) Hiu ., c a; ar 'i iire0 0 Coiiso %  utiui s i,< r.. Luauise.tea de lit et de soie. (loslu lus tic Huia en t/icut, Uniioiic in crp >u du .r.iiKiu Soie vt'li urs lae milpour robesdu so r r, s ,.ili: %  !• %  en t. :s genroa p ur IViiimi's. hl elle;. Mi-i.l.ltT.P •V.Vr.bs man-T, j Chambrea ro ichca*. S l'on MI ( si -r cl e.l !),.is our! b de Vu mif. Les inan handisi-s aont plus nnea el lea prix restent les ,IKr.'.fs. Remireieminfi Madame Vve A. Massue. Doelenr C.harlea Massai-, Me IVlix Masaae, ut Ile .i. tac re nercient So.i l-Ai-i'Vi'iiri-lirutle l de la Hepublitj te de l.i gran a iii.inpit' il attention do %  la il t l'objet lonasiDi du d'il. I Cl UCl l| Il V .11 ,| |i ,,;, v .,. el prient I tu > nui H le 1 1 . ipi< taie, da i.,p H i i.i-.l. ,!.• 1 1 m ', (I s C:lV s. il • S M r et .l.\riuin de Ir i tv r ici I'JX,JIV .•,.,. i de leur proton le ^ a'dude |. iur lea nombreux liiioigiiages d • sympathie ipi'ila ont reyua i l oc i aauii de ce deuil. ftqvnt Gnral Hue dcHbront9mFortr„\oH 113-115M a^li^^^ii^^^^Di^^^S-'i^^ il Youlez-vous avoir des Denis elalanles de blancheur ET DES Geneives toujours saines Employez ta TRIBORINEw Poudre i entifrice. % xxJ>/>re-c/>'' P.Labourdelte 1 Rue de Llichy Pari Suivant la formule du Docteur Ce. Guerrier Chirurgien-Dentiste De l'Vnienii de Mmilnuil et dr la l'acuit de AfcWe* fine (/c Paru. En vente partout el ou Laboratoire de la Tribornes ". Une Blanche— kn ans Commerants aviss P. O. Box 186 Portai Prie La Maison GADEL-ARN< 1ULT a le plaisir d'annoacar a sa clientle et au commerce en gnral qu'elle vient il "ouvrir : 48 el 48 Boulevard SOULT, P.MUS Un bureau et'ou'elle se lient la tlispositiondesintt tesst's pour tous leurs achats. Elle tient taire remarquer d'elle ne reprsente y y Y T *• "i 110 Kue des Csars



PAGE 1

BMb ^ OIPRIMEUK PROPRIhTAIRK dment MAGL01RB BOTS-VKUNA I Rue Amricaine, 1358 jOlERO 220 CENTIMES .ANNE X"M02 QUOTIDIEN TLPHONE N 242 PORT-AU-PRINCE (HATI) Le DeVolr,mol puissnnt.mot svre .qui mit pleurer parlois. rarement sourire, mol bit de lorce et de saciilices. mot qui nous kiil a^ir, souftVir et me" m "" rir IT.NIXON %  il " LUNDI 2 AOUT IMG -<••: tt n message mfor[Conseil dVtal (le sou L je se rendre au M Lis, le Prsident de la C dsuit qu'il allai! Wirectement avec le Vment Amricain au itrtsvitaux d.I.i fjbitiemu'ji'avail pas encore enreLgsnos annales nolili %  me telle conception ni %k dtermination. Le I grand pour la mi\k l'opposilion qui se t d'ordinaire dans des .Elle en mt d'autant [dcontenance qu'elle se (liail peine d'un relcnlchec: la rlection de la Prsidence de iblique deux mois aulins eurent la navet que cette minorit lie mettrait une ccr[lcenee dans son attiorant le sjour du Chel (Nation aux Etats-Unis que. C'tait mal rouil'esprit qui domine Il divers clans de l'opi: esprit goste, haiIdparticolnristc. que l'Assemble Na, ont dit les opposants, bon de renouveler le Iprsidentiel de MonfBorno et que celui-ci a ieur et la responsabilit uvoir.peu nous impur[b intrts viiaux de la k-uittjet desquels il va Itrer atte le (iouverni'de Valiington. Pour • t* •tysin. c'est le poul m, BOUS t'avons sans ^fidam p3rvo*m;.'iœ.i [JMs avoir jltoM.s' pu ble que l'opposition a dmontr, encore une iois, que son attitude l'explique moins par la politique de coopration adopte par le Prsident de la Rpublique que par cette conception troite et intresse qui la domine et qui la rend tantt ridicule, tantt imprudente, mais toujours Impuis[sfasalument in '-/nia saute.] Si. pour des Ha tiens conscients ou ofiranebia de toute mauvaise passion, les intrts vitaux de la Nation Haitienne dont se proccupe le Prsident Borna rsident dans l'irrigation de nos plaines, dans l'extension et l'amlioration de nos routes, dans l'tablis* cment des institutions de crdit susceptibles d'aide au dveloppement de nos diverses essources, dans la moralisalion et l'ducation professionnelles de nos masses populaires et rurales, et enfin dans toutes les mesures propres assurer et hter la libration du sol national ; lire les leuillesde l'oppostion,ces intrts vitaux consisteraient plutt dans mille laits insignifiants, n ayant aucun rapport avec les lins poursuivies par le voyage prsidentiel. Toute intention de nuire mise part, aous (lira-l-on en quoi le retard de rgie invariable di i • Ccsl de ^ quoi il, v'nfl' toujo-ir.i inspir w dansto.it K**;ictes d.-m g >J§ vernem-ni et voila l'unique s9 ciel de von rcent vbyag< aul r.lats-l nis. flb ne dUent \t %  ^••• % ^— __ ffi"" de Port-au-Prin fjOUVELLISTlnotamf " voulu laire grand •Jour de ltal des our os %  Prsident ait t cor""•dire, carie peuple •professe du respect et fjgjncnvers ceux qui f Ue lntw ">6v <" -Mion ''^^'"dantladHlpZ |U 'aident Borffft £ U ^S branches 17 S, rouVe ,,a,,s l 11 Nue" 0 ", l ,o| dique, ^ \u\u V' de,,,edt s o ISui S US dM h0m uS mar, iu d M eu lopportnuit de prendie contacte le RP** aident lornoet d'apprendre directement de lui le dveloppement d'Hati et les possibilits d'un nouveau dveloppement. ('.onime consquence, les nom* mes delfairea amricains ont indubitablement une meilleure C imprhension des problmes liaitiens et des plans a adopter p )tir les rsoudre, tandis que le Prsident Homo a t mme de prendre connaissance parlinmjnede diverses lignes de dveloppemeiil des Ktals-I mset de la bienveillance dont ce pavs I rsl anim vis--vis du gouveraemenl Si dO peuple hatien.. • BS Noire œil ... a vu, sur un banc du Champ de* Mars, entre chien et loup, une petite marchands de bonbons caresser tendrement ses amours sans tin; mais, la (in justifiant les moyens, ils taient (lev i s si tristes que les achet us n'en voulurent plus et la petite marchande dut rentrer chez sa p.itronne, bien tnstement, n'ayant pu placer ses amours. a vu deux gendarmes bue le dut... militaires deux gentilles poules. Les quatre se mirent au pas, se dirigeant non vers lu Caserne, in lis vers une petite maison dont les battants des portes s'ornaient de rideaux vers. ... a vu. avaut-hicr, la lte Latino. C'lait admirable. Partout de Bfleurs clatantes cl rralches montraient leura belles coo leurs; les danseuses, jolies dans leurs jolies toilette-., lai -.lient merveille sous l'clatante lumire que versaient profusion les lampes lectriques, tandis que les deux ventilateurs, en ronronnant, souillaient Iravers la salle, la plus caressante brise. • '• ... a vu, vendredi soir, trois garonnets, des coliers, sans doute, qui assistaient un DSl public; ils paraissaient prendre un plaisir inexprimable ; %  voir les filles de joie et leurs cavaliers qui dansent d'ordii.aire ad libitum. ... vit quelqu'un appeler ces gosses, les sermonner et leur conseiller de reprendre le chemin de la maison paternelle. Ils suivirent docilement ce conseil et quittrent le bal. i i bon regard cesobiasants pe tits garons. ... voil avec peine l'tat lamentable dans lequel se trouve le Presbytre de Petion-Ville. l'difice esl preequ'en ruine. Le plancher menace de s'cflroi les battants des p nies ne ferChampagne Doc is Montebellof Cordon noir au goilt Iranvais Cordon blanc au oont amricain. De la Maison ALFRED DE MONTEBELLO &C i onde en /V'/'/. ( '.liteau de Marcuil-sur Ay ( Marne ) ANCIENS VIGNOBLES DES DCCS D'OBIJUN*. MONOPOLE DE VOULEZ-VOUS SAVOIR?ls date d'arrive et de dpart des navires. Lise/ notre 4me Page ]\\ WMll 116, Hue I raiwrsirc Porl-au-Prince, Hati. : Au < march Cristal l'Htel Sca-Vie\vjj$ principaux cafs et restaurants. s£ JA et dans l< S Cc'lc marque est parmi celles qui ont lait leurs preu ;,V* ves. qui ont donn leur chef d'oeuvre etjobtenu leurs^ •>'.* lettres de noblesse. :* , .>n,-t-.Tv .t,.t,,-t..-tv,i'..'. A •1''''l*'I*- ,, 2>*^*I* A' i5 t' i £. a'$Q J$%lfw#9w&1 l IW*W*W V#c5^ ment presque plus, les cloisons des appartements se tiennent par l'on ne sait quel inracled(faflibre. Il faut rparer le Presbytre et loger convenablement les bons Prs qui s:>nl si dvoues. A t'colo Guillaume KlaniuaO Demain aura lieu, l'cole Nationale Guillaume Manigut S dirige par M. tloralms Laventure. la distrilnition des prix aux lves de rKtablisscnient. Lue belle et charmants tte secoapjgnera cette solennit scolaire cl. comme toujours, l'on passera si l'cole GuiUeuDM Manigal quelques lieures d< saine rcra tioO. Al ; cool Droit" \ endredi ont pris fin l'Kcole Nationale de Droit les examens le passa;;-. Ils ont .!ur trois tours. Vuici les noms des candidats admis: / ,r .Winr. J. Se OUrM, M. Robin P. Ssvain, A. Lilou. L. Dance, C. Leroy. A. Auguste. N. Antoine, C. Deas. H. Roy, P. Liaulaud, A. Liautaud, P, llvppolite. I). Pouchard, A. Laraque. H. St. Lo. TalleyrandiL. Romain, A. st. Cvr, 1). Heurtalou,N. Cassus, C. Casimir, A. Duvivui. '. Perpignand, A. Svre, Dr N. Sylvain. ":'.;/ic Anne,— JMhn, E. ( harlier. M. Lalontant. B. Kerby, L. Jrme, M. Glin, A. Den.s, .1. Riche, B. Duca se. !.. I anoue, l). ecorps, L. Arnoux; Lt. F. Holly.L.Prval, H. t oltot, A. Dominique, Bretoo, A. Hatjens, IL J. Georges, Dr Dril jaune AI • {t Drill ius8or(3nuances)a .5 Drill blanc coton J Kliakl blanc 2. Khaki jaune anglais 9 ( Khaki jaune %  -•-•' Drill flanelle ( d es. M sa or t) 3 Drill couleur J Lotion llacon Faux-cols rabattus chaque 1.0 l'alnidnach. l'aune W Chaussettes barres dz, 90 Mouchoirs blancs nomme la doua 10 (dieinises blanches plis chaque '" Chapeaux de paille ch. 10 Chapeau i de pailla italienne chaque 12 Chapeaux de paille italienne line 1S Pera le (.'{( i ne.) l'an ne 2 Percale bueprchemise boni. & femme l'aune 3 G.5.00 .'{,7 > 2.25 2.00 1.7." t 2.2") .. 1,75 • 2 I 1.0 12 1 „ li.2 ,12. o 7 Les beaux sonnik Respirer le mme air. 99 Isnim h BBI .iir, ifm la Ditiiie if, lue ir iiH'-iiif nriir, d, les m ss ai pu, Parler, la MM rnnie ri I urnlir raiir, M Miutniirs ih.irui n|s et in Itttl krureui ; Lassa arien ni sur I MSM sani, I nr trace lfre et iloauer, Iw les deui N Na g ii s'i'lunjiie un ri*q.ird sans mit, lu reyard siu.s tristesse l'aiemr |o;eui ;J Ltillir l'LiiprrsJr l'autre ri, Januee eu aiuei, liiiuaeirer tour a tour el fiuir la |urnre, lomiue i )a^urs,en setemlaul la mail ; luilare i|nr I'JI n,'a 1|e NM eocore, "pais i|ue nu.iv IHUI daus le tuiue (ieuiii ; Ou les BIOSUILS D'uni pas rev.e.|'rcUrr. Ilenr. i I MMOUIU Incendie Vendredi soir, vers H lires., la Sirne jeta soudain son api pel lugubre ; le l'eu venait d'i dater au garage appartenant M. Douge el situ ;'i la nie Prou,en lace de l'Imprimerie Nationale. Les pompiers nccouius en toute hte sur les lieux purent matriser, le flau el eipi lier son ex tC n si <-n. Les'devais sont assez, importante. Plusieurs .itm .-•• -^ -. di imites. On i cause-, de cri incyvli* f'> • %  > Conseil d 9 Etat Si \\,.I. \,I 80 Irn.i.KT s.>ni iHTvii-, .i la sasiee MM. lis Secrtaires d'Etal l..il mond nontas,Emmauuel Paul vin, Cnarlea Itouxier Hnec Dorsinville el Charles Pombrun. A l'ouverture de la san ce le Secrtaire d Etat des Uc la lions Kxterieures informe l'Assemble qu'il devra dposer sur les Bureaux Jde l'.\ssemble, pour tre sanctionaN la Convention signe le 'Jii Juillet entre les Plnipolrnliai es de la Rpublique l'ranaiseel la Rpublique d'Haiti, en vue de l;ivoriser le dveloppement des relations commerciales antre les deux Pavs. La sance est suspendiie. Elle est ouverte en Assemble Nationale pour le dpt de rinslruineiit diplomatique. Une Commission spciale coin mise des Conseillers d'Etat: Delabarre Picrre-Louis.Paret, Aug. Scott. Kdm Manigal et Km manuel Destin est forme pour tudier la dite Convention. I,a sance reprise en sance ordinaire, le Secrtaire d'Etat des Travaux Publics obtient le voie d'urgence el le vote immdiat pour m, projet le crdit de (i. 6.928.800 pou-construction, rparations b's dilices publics, Gnie municipal ( Service Hydraulique de Petit-Gove, reconatrucuon de rAcqnetffQc de Plaisance,


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06779
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, August 02, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06779

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
BMb
^
OIPRIMEUK
PROPRIhTAIRK
dment MAGL01RB
Bots-Vkuna
i Rue Amricaine, 1358
jOlERO 220 CENTIMES
.ANNE X"M02
QUOTIDIEN
TLPHONE N 242
PORT-AU-PRINCE (HATI)
Le DeVolr,mol puissnnt.mot
svre .qui mit pleurer parlois.
rarement sourire, mol bit de
lorce et de saciilices. mot qui
nous kiil a^ir, souftVir et me-
" m""rir' IT.NIXON


_ il ""
LUNDI 2 AOUT IMG
-<:
ttn message mfor-
[Conseil dVtal (le sou
L je se rendre au m
Lis, le Prsident de la
C dsuit qu'il allai!
Wirectement avec le
Vment Amricain au
itrtsvitaux d.- I.i
fjbitiemu'-
ji'avail pas encore enre-
Lgsnos annales nolili
me telle conception ni
%k dtermination. Le
I grand pour la mi-
\k l'opposilion qui se
td'ordinaire dans des
.Elle en mt d'autant
[dcontenance qu'elle se
(liail peine d'un relcn-
lchec: la rlection de
la Prsidence de
iblique deux mois au-
lins eurent la navet
que cette minorit
lie mettrait une ccr-
[lcenee dans son atti-
orant le sjour du Chel
(Nation aux Etats-Unis
que. C'tait mal roui-
l'esprit qui domine
Il divers clans de l'op-
i: esprit goste, hai-
Idparticolnristc.
que l'Assemble Na-
, ont dit les opposants,
bon de renouveler le
Iprsidentiel de Mon-
fBorno et que celui-ci a
ieur et la responsabilit
uvoir.peu nous impur-
[b intrts viiaux de la
k-uittjet desquels il va
Itrer atte le (iouverni'-
de Valiington. Pour
t* tysin. c'est le pou-
l m, bous t'avons sans
^fidam p3rvo*m;.'i.i
[JMs avoir jltoM.s' pu
ble que l'opposition a dmon-
tr, encore une iois, que son
attitude l'explique moins par
la politique de coopration
adopte par le Prsident de la
Rpublique que par cette con-
ception troite et intresse
qui la domine et qui la rend
tantt ridicule, tantt impru-
dente, mais toujours Impuis-
[sfasalument in '-/nia
saute.]
Si. pour des Ha tiens cons-
cients ou ofiranebia de toute
mauvaise passion, les intrts
vitaux de la Nation Haitienne
dont se proccupe le Prsi-
dent Borna rsident dans l'ir-
rigation de nos plaines, dans
l'extension et l'amlioration
de nos routes, dans l'tablis*
cment des institutions de cr-
dit susceptibles d'aide au d-
veloppement de nos diverses
essources, dans la moralisa-
lion et l'ducation profession-
nelles de nos masses populai-
res et rurales, et enfin dans
toutes les mesures propres
assurer et hter la libration
du sol national ; lire les
leuillesde l'oppostion,ces in-
trts vitaux consisteraient
plutt dans mille laits insigni-
fiants, n ayant aucun rapport
avec les lins poursuivies par
le voyage prsidentiel.
Toute intention de nuire mise
part, aous (lira-l-on en quoi le
retard de qu'on a mis a saluer par 21 coups
de canoi. l'arrive du Prsident
Hor.io a \e\v-Yoi!i peut-il aroir
de l'importtesee prsence di*
grave-- problmes nue pose le
fait de la prsence (tune occu-
palion t! ingre rai noire terri-
toire ?
Alors Bicme que le rt^niSjJ^-
libelle actuel il aurait pas. pour
le lgitimer, I tat il marcluc
dans lequel non- avons vcu jus
uueu lui.'), il trouverait encore
sa justification dans les tendan-
ces qui se manifestent au sein
des grou| eineiii. politiques qui
surgissant en marge du liouver-
nemenl national.
L'ternel honneur da Gouver-
nement actuel sera d'avoir BSSU
r, par une politique renne et
Sage, en dpit des protestations
intresses, des fausses indigna
bons et des attitudes thtrales
la prdominance des intrts
collectifs sur l'intrt particulier.
Voil pourquoi le Prsident de
la It l'publiq ie a pu, e:i c i ler-
vant son autorit m irale, d uni-
ner tome les factions et annihi-
ler les manuvres mallaisantea
1111 eussent pu tre nfastes la
Nation.
Quoi qu'on fasse, noire vie po-
litique doit reposer sur la con
ception suprieure|dcs intrLs| s
la Nation, et non plus sur les
rivalits de personnes, sur de
mesquins intrts particuliers.
Toute action tente dans ce
dernier slmis est m inifestement
nuisible, non au Gouvernement
dont la stabilit esl assure et la
dure constitutionnelle eei taine,
mais aux intrts nationaux,par
ce que celle action relarde l'u-
nion des esprits cl des CCBUrs
dans une nette conception des
vritables Ibecoins do la Nation
et.dan ,-uue commune [aspiration
vers le haut idal de justice et
de paix sociales.
Un Gouvernement -celui d'au
jouid'hui comme ceux de de-
main doit tre d )iiini princi-
palement par le souci de servir
les grands intrts collectiN
dont il a la responsabilit. Le
Prsident Homo, cou.ne Cliel
Constitutionnel du Gouverne-
ment hatien, en a fait > rgie
invariable di i Ccsl de
^ quoi il, v'nfl' toujo-ir.i inspir
w dansto.it K**;ictes d.- -m g >J
vernem-ni et voila l'unique s9
ciel de von rcent vbyag< aul
r.lats-l nis.
flb ne dUent
\t
^?^_____
ffi"" de Port-au-Prin
fjOUVELLISTl- notam-
f " voulu laire grand
Jour de ltal des Jfctucs pour le sjour
|Sr? lSJ.H"'s et publia dans
W mensuel dit par le
Y^dler'Kinanciei-
Jf Gnra|. ||s ont rc-
liy h'ffrcs en reluisan-
, jette; cependant, ce
lteu co""nenlaiies
Lignent la publicu-
L s comptes et qui ont
lEJf n,me bulleiin.
ilt! )>our os -
Prsident ait t cor-
""dire, carie peuple
professe du respect et
fjgjncnvers ceux qui
fUe lntw">6v <"
-Mion ''^^'"dantlad-
HlpZ |U 'aident Bor-
ffftu ^s branches
17 S, rouVe ,,a,,s l"11'
Nue"0", l,o|dique,
^ \u\u V'de,,,edt'so"
ISui S US' dM h0m"
uS ,mar,'iu' d.M
" eu lopportnuit
de prendie contacte le RP**
aident lornoet d'apprendre di-
rectement de lui le dveloppe-
ment d'Hati et les possibilits
d'un nouveau dveloppement.
('.onime consquence, les nom*
mes delfairea amricains ont in-
dubitablement une meilleure
C imprhension des problmes
liaitiens et des plans a adopter
p )tir les rsoudre, tandis que le
Prsident Homo a t mme
de prendre connaissance parlin-
mjnede diverses lignes de d-
veloppemeiil des Ktals-I mset
de la bienveillance dont ce pavs
I rsl anim vis--vis du gouver-
aemenl Si dO peuple hatien..
BS
Noire il
... a vu, sur un banc du Champ
de* Mars, entre chien et loup,
une petite marchands de bon-
bons caresser tendrement ses
amours sans tin; mais, la (in jus-
tifiant les moyens, ils taient (le-
v i s si tristes que les ache-
t us n'en voulurent plus et la
petite marchande dut rentrer
chez sa p.itronne, bien tnste-
ment, n'ayant pu placer ses
amours.
a vu deux gendarmes bue
le dut... militaires deux gen-
tilles poules. Les quatre se mi-
rent au pas, se dirigeant non
vers lu Caserne, in lis vers une
petite maison dont les battants
des portes s'ornaient de rideaux
vers.
... a vu. avaut-hicr, la lte
Latino. C'lait admirable. Par-
tout de Bfleurs clatantes cl rral-
ches montraient leura belles coo
leurs; les danseuses, jolies dans
leurs jolies toilette-., lai -.lient
merveille sous l'clatante lu-
mire que versaient profusion
les lampes lectriques, tandis
que les deux ventilateurs, en
ronronnant, souillaient Ira-
vers la salle, la plus caressante
brise.
'
... a vu, vendredi soir, trois
garonnets, des coliers, sans
doute, qui assistaient un DSl
public; ils paraissaient prendre
un plaisir inexprimable ; voir
les filles de joie et leurs cavaliers
qui dansent d'ordii.aire ad li-
bitum.
... vit quelqu'un appeler ces
gosses, les sermonner et leur
conseiller de reprendre le che-
min de la maison paternelle.
Ils suivirent docilement ce
conseil et quittrent le bal. i i
bon regard cesobiasants pe
tits garons.
... voil avec peine l'tat la-
mentable dans lequel se trouve
le Presbytre de Petion-Ville.
l'difice esl preequ'en ruine. Le
plancher menace de s'cflroi
les battants des p nies ne fer-

Champagne Doc is Montebellof
Cordon noir au goilt Iranvais
Cordon blanc au oont amricain.
De la Maison ALFRED DE MONTEBELLO &C
i onde en /V'/'/.
( '.liteau de Marcuil-sur Ay ( Marne )
Anciens Vignobles des Dccs d'ObiJUn*.
MONOPOLE DE
VOULEZ-VOUS
SAVOIR?-
ls date d'arrive et de d-
part des navires.
Lise/ notre
4me Page
]\\ WMll
116, Hue I raiwrsirc
Porl-au-Prince, Hati.
: Au < march Cristal l'Htel Sca-Vie\vjj$
principaux cafs et restaurants. s
ja et dans l<
S Cc'lc marque est parmi celles qui ont lait leurs preu ;,-
V* ves. qui ont donn leur chef d'oeuvre etjobtenu leurs^
>'.* lettres de noblesse. :*
, .>n,-t-.Tv .t,.t,,-t..-tv,i'..'. A 1''''l*'I*-,,2>*^*I*,A'i5t'
i. a'$Q J$%lfw#9w&1lIW*W*WV#c5^
ment presque plus, les cloisons
des appartements se tiennent
par l'on ne sait quel inracled-
(faflibre. Il faut rparer le Pres-
bytre et loger convenablement
les bons Prs qui s:>nl si d-
voues.
A t'colo
Guillaume KlaniuaO
Demain aura lieu, l'cole
Nationale Guillaume Manigut S
dirige par M. tloralms Laven-
ture. la distrilnition des prix aux
lves de rKtablisscnient. Lue
belle et charmants tte secoa-
pjgnera cette solennit scolaire
cl. comme toujours, l'on passera
si l'cole GuiUeuDM Manigal
quelques lieures d< saine rcra
tioO.
Al;cool Droit"
\ endredi ont pris fin l'Kcole
Nationale de Droit les examens
le passa;;-. Ils ont .!ur trois
tours.
Vuici les noms des candidats
admis:
/ ,r .Winr. J. Se OUrM, M.
Robin P. Ssvain, A. Lilou. L.
Dance, C. Leroy. A. Auguste. N.
Antoine, C. Deas. H. Roy, P.
Liaulaud, A. Liautaud, P, llvp-
polite. I). Pouchard, A. Laraque.
H. St. Lo. TalleyrandiL. Romain,
A. st. Cvr, 1). Heurtalou,N. Cas-
sus, C. Casimir, A. Duvivui.
'. Perpignand, A. Svre, Dr N.
Sylvain.
":'.;/ic Anne, J- Mhn, E.
( harlier. M. Lalontant. B. Ker-
by, L. Jrme, M. Glin, A. De-
n.s, .1. Riche, B. Duca se. !.. I a-
noue, l). ecorps, L. Arnoux; Lt.
F. Holly.L.Prval, H. t oltot, A.
Dominique, Bretoo, A. Hatjens,
IL J. Georges, Dr M. Prancis, Em. Destin. P. .lu-
Louis, R. Hal|ens. .1. Vilsainl.
C. Molaire. C, Verly, IL Ansel ne
Legendre.
' / . .- VitaL Champa-
gne. C Saisit Jean, Lizaire, l*r-
*rrin... A. Vieux, Malval, M.
Dsuior, St. ^ ii. . Contsnges.
Nus complimenta i tous.
MMCE BfiBtNfTffe
Annie Ses Hues du Mayasm e
ll'Jntel "'s bronls-torls
Noi v,;.U n s.
l\m i'miri':.
Socit iflTpupalwD Gnrale
Grand Rabais
Ancien pris Nouv.prix
m
Drill blanc iil. l'aune Odes /..<>
Dril jaune AI {t
Drill ius8or(3nuances)a .5
Drill blanc coton J
Kliakl blanc 2.
Khaki jaune anglais 9 (
Khaki jaune --'
Drill flanelle (des. Msaort) 3
Drill couleur J
Lotion llacon *
Faux-cols rabattus chaque 1.0
l'alnidnach. l'aune W
Chaussettes barres dz, 90
Mouchoirs blancs
nomme la doua 10
(dieinises blanches
plis chaque '"
Chapeaux de paille ch. 10
Chapeau i de pailla
italienne chaque 12
Chapeaux de paille
italienne line 1S
Pera le (.'{( i ne.) l'an ne 2
Percale bueprchemise
boni. & femme l'aune 3
G.5.00
.'{,7
> 2.25
2.00
1.7."
t 2.2")
.. 1,75
2
I 1.0
12
- 1
li.2
,12.
o
7
Les beaux sonnik
Respirer le
mme air.
99
Isnim h BBI .iir, ifm la Ditiiie if,
lue ir iiH'-iiif nriir, d, les m ss ai pu,
Parler, la MM rnnie ri I urnlir raiir,
M Miutniirs ih.irui n|s et in Itttl krureui ;
Lassa arien ni sur I msm sani,
I nr trace lfre et iloauer, Iw les deui
N Na g ii s'i'lunjiie un ri*q.ird sans mit,
lu reyard siu.s tristesse l'aiemr |o;eui ;J
Ltillir l'LiiprrsJr l'autre ri, Januee eu aiuei,
liiiuaeirer tour a tour el fiuir la |urnre,
lomiue i )a^urs,en setemlaul la mail ;
luilare i|nr i'ji n,'a 1|e NM eocore,
"pais i|ue nu.iv iHui daus le tuiue (ieuiii ;
Ou les biosuIls D'uni pas rev.e.|'rcUrr.
Ilenr. iIMMOUIU
Incendie
Vendredi soir, vers H lires.,
la Sirne jeta soudain son api
pel lugubre ; le l'eu venait d'i
dater au garage appartenant
M. Douge el situ ;'i la nie
Prou,en lace de l'Imprimerie
Nationale.
Les pompiers nccouius en
toute hte sur les lieux purent
matriser, le flau el eipi lier
son ex tC n si <-n. Les'devais
sont assez, importante.
Plusieurs .itm .- -^ -.
di imites. On i ,
cause-, de cri incyvli* f'> '>
Conseil d9Etat
Si \\,.i. \,i 80 Irn.i.KT
s.>ni iHTvii-, .i la sasiee
MM. lis Secrtaires d'Etal l..il
mond nontas,Emmauuel Paul
vin, Cnarlea Itouxier Hnec
Dorsinville el Charles Pom-
brun. A l'ouverture de la san '
ce le Secrtaire d Etat des Uc
la lions Kxterieures informe
l'Assemble qu'il devra dpo-
ser sur les Bureaux Jde l'.\s-
semble, pour tre sanctionaN
la Convention signe le 'Jii
Juillet entre les Plnipolrn-
liai es de la Rpublique l'ran-
aiseel la Rpublique d'Haiti,
en vue de l;ivoriser le dve-
loppement des relations com-
merciales antre les deux Pavs.
La sance est suspendiie.
Elle est ouverte en Assemble
Nationale pour le dpt de
rinslruineiit diplomatique.
Une Commission spciale coin
mise des Conseillers d'Etat:
Delabarre Picrre-Louis.Paret,
Aug. Scott. Kdm Manigal et
Km manuel Destin est forme
pour tudier la dite Conven-
tion.
I,a sance reprise en sance
ordinaire, le Secrtaire d'Etat
des Travaux Publics obtient
le voie d'urgence el le vote
immdiat pour m, projet le
crdit de (i. 6.928.800 pou--
construction, rparations b's
dilices publics, Gnie muni-
cipal ( Service Hydraulique
de Petit-Gove, reconatrucuon
de rAcqnetffQc de Plaisance,


'- 2 Aot 192G
fURODON

Rhumatismes
Nvralgies
Goutte
Gravelle
Artrio
Sclrose
Obsit
Qui */aot reitar )uin *t vllor
! rhuni.iiUn..- I<- ..i i i i ii rr.rn:
de artraa r*niMTiienl rein*. laa varie m l l'oMaJtJ lo.l
llmliicp l'aar.ji d'a< Ida ui-lqun.
ra poion dfl notre oiY..nifcrwi',
t fa ira .! . ci. resuUiraa
rlURODCNAL.
traKL-r-in da rarwi > citi''. j:^?c<
MHH letil I ...pfi'ir- I* natta ne* ..
la d4**!opptm ni I.'iM.i o.-tir'..
le A la Mrlorll C i II '>.* l't.'l '
mlqu* Ma m I" >'Ui ' " ''' >*
Ur.*i>n. i4) dtvra avait '.ou.* au.i*
ehosr, lulirr r.icra ; nai Iri-
utmmtni contra "a ratrn.ija <* cl
*ri(ie ona k'ortsattuu m npiayaiu
l'L'rudir.-j
1 "i- Ictatuf Fivfcf.
r'ol et i{n. mi t ru-iixnlu "H MUM
tut. Clijlclfin. 1. r VtKr.clc.iim. Tirl.
M M* aB4r>.
DIAL1ROL MdtUI UUM ...laVoia,
iiiftn |nr...c, i MalidU't a U ro.i.io.
aaBMUtm*. CartlwiuUuaB,
. niwnni tauma tiinnt Rr.umi-
1.1 Pi TvvIj tanaf, Oauii, Lurabw. '*
vrtaatti

Le plan financier J A7r Potfier
a t approuv par la Commise ion
des finances de la Chambre
Par cahle franais
t'MtLS, A\ Juillet Les mesure
de M. Poinear pour II rhabilita
tio des linances du p;>-* ont t
approuves par la c -mmssion des
liiiances de la chambre par !!
voix contre I i et une abstention.
La commission a adress un rap-
port favorable au Parlement qui
commeurera samedi la discussion
des projets du gouvernement. Mal-
gr l'opposition de M. Poinear,
et rtains amendements d'impttan-
ce secondaire ont t apports par
la commission, mais tous les par-
tij politiques sont d'accord sur le
projtl dans sou ensemble et on
pense qu il obtiendra uce belle mi
jorit la chambre. La commis*
sion des linances s'est carte de
la politique de slrictejconomie r-
clame par M.Poinear en approu
van une .m.' ncnta'ion de l'in-
demnit parle nentaire.Une indem
nit 2.700 a t ir.torporee au pro-
jet. M, Poinear D tait pis o.opi
se cette augmentation, car il est
d'avis qu'elle est jmtir'1 vir le
cot do It vie et la dprciation
de la Donnait La partie du pro-
jet linan' ier qui lut l'objet des plus
longues discussions a t l'article
521 dont une clause porte les im-
pts sur les b-nlices agricoles de
7 li o[o.Cet article avait soulev
une vive opposition dans les grou
pes de gauche.
I. cabinet a approuv un prj
jet q'ii sera soumis demain la
chambre et qui a pour but de pro
lner les approvisionnements en
bl de la France. Les dtails de
celte mesure ne sont pas connus.
Bientt on verra ceux ]qui l'on parle
au tlphone
. i
Par cibla franais
P.vhis, 81 Juillet Le Matin
dclare qu'il sera possible d'ici
quelques mois de voir les peraon
ns auxquelles on parle au tl-
Elione. Ce journal dclare que M,
douaid Deiin. inventeur iareil tlphotogiaphique et le pro
esseur llolweck ont russi IprAa
de nombreux essais adapter le
principe de tlpliolograpiiie de
faon a transmettre l'image instan
tanment et de la reproduire sur
un cran lumineux Les inventeurs
*** ---------------------
saviez-
cela?
VAi.i'AnAiso. C'est le nom d'u-
ne grande ville de Chili sur le Pa-
cifique.Il M/iiiiir. suivant les un*,
\ alle du Paradlt,Vt\ e l'araiso :
suivant les autres : Vain Paradis,
Velde l'ai'.ii-o Si l'on en croit la
plupart des vo\ageur>, cette der-
nire tymologie serait la bonne.
"Valparaiso i, a crit Simonin,
la'valle du Paradis,est ainsi nom
me par antiphrase, car. oo nu
?oit autour du port que des rocs
dnuds.
I' aIkiii. La Rpublique sud-
amricaine de l'hquateur est tra-
verse par la littne de lquateur,
d'o aon noin.'j.iHiit au mot < leur lui-mme, il signifie aqiiOK,
rendre gal. C'est, comme oo U
--..it, un cercle imaginaire qui cou-
>e le globe terrestre en deux par-
ties gales et qui pas^e .i gale dis
tance des deux ples.
ont dmontr leur dcouverte dam
le labotatoire de M. Itelin la
Mi'm'isonen prsence du gnra!
F.; ri S chef du service llgraplii
que de l'arme et da >l l-'abrv,
professeur dr> physiqui b la Sjr
bonne ; les images transmise
taient petite* et la di-lanea Irft
courte, mais d'apris l. Matin
Ips invonteurs ont annonc qu'ils
sont en train de perfectionner
un appareil gice auquel i.s|pour-
i > t tr.in-in ni 11; gra d s imt
g :s des grandes dis! uces.
M wtKxujuun3jx0
l'intermdiaire du ministre de Cu
ha sn Italie, annoncent que le-
tiavaux de cemonumpnt sout 1res
avancs et que dans quelques mois
il sera compltement termin.
Noua avons vu unepholodu pro
jet de la statue. Le Gnral Cornez
est reprsent cheval au haut
d'un pidestal qui a la forrr.e il'uo
temple grec et reposant sur un so
cl" aux dimensions les plus gran
dioses et orn de bas-reliefa.
Ci magnilique monument est
bien digne du hros dominicain et
lait honneur ;'i ceux qui ont eu la
pense de la lui riger.
Portau-prince
Contre
Jacmel
Hier est parti epourJacmel l'-
quipe du < Pi-lit Club Sportif
Hatienn (|iii doit se mesurera
un onze u- cette dernire ville.
A leur arrive ;i Jacmel, les
s; orlsiiien |>ort-;iii-|>niiciciis mil
I lit une loi'ine en ville qui lui
suivie d'un lunch.
l'Ius lard l'quipe lit visite
au Prfet le r Arrondissement! at
au Magistrat Qunmunal. Dans
l'aprs-midi, I heures, les deux
quipes se sont rencontres sur
le land Catora el a|irs le
match mi punch d'ho ineur lui
oITerl ;ui\ quipiera des deux
villes.
pose d'une nouvelle conduite
port-au Prince, travaux au
C tamp de Mars,etc.)
(ionsliucli n et auieliora-
I n des roilU s. Pouls, cle.
L'Assembk'e vole aus.i un
p ojei de loi qui ouvre un pr-
li: de G. 14.511.38 pour frais
de .Missions;! l'Etraiier, rpa-
treiiii'iil elc. el un Ci dit, au
I ? Sparte nenl du Travail, de
Ci c.iMlt) destines couvrir La shtua. qui eotara 100.000
lei dpenses que nceasitenl dollars, est construite a Rome par
/ i liai U trains el btisses le sculpteur Aldo Camba Les der
i :s devant la faade princi- nires nouvelles revues au Dpar
pu e de l'Ecole ' P- Damiar. tement des Travaux Publics pir
John Boix Oa sobr qnet, qui
signifie ./. in '/'.////(,;// et qui a U
donn au peuple an"in;o mu : pcio
dre a miil in .. on outi alion.
vient de la satire politique d'Ar-
buthno'. Histoire le John /lull,
parue en 1712.
Uu orginiste de la cour, 'nom-
m John B i I, compta, en 1t05,
le chtut ponulaire devenu h\mne
national, dood su m1 the King.
Comme c compositeur tait trs
reprsen atif de le-piit populaire
Arbuthnot put A bon droit appli-
quer son nom tout le peuple bri-
tannique. Mais ca fut surtout U
pice tle (ieorges t'.olman, John
Bull, (c lia en JSi i qui fit se r-
pandre le o.i i jin t dans le grand
public
l'\ Uval BANa A. Parmi Its
livres curieux, il convient de si-
gnaler le Voyage attfour du mon-
sans la lettre A, par Jacques
Artf*).l'auttur, la suite d'un pa-
ri, crivit relie relition o il n'a
pas employ une seule fois la let-
tre (/. La plaquette originale est
tort rare : une rimnression. rare
elle aussi, an a t faite en !*SS|
Uu monument
i Maximo Go^ez
Trs prochainement sera rige
a la Havana prs du Chteau de la
l'unta vi -<-.is (ie I Avenue des
Missions uaa m.gnilique statue
qoea re sa marbre et bronze de
Maxin.o liiinw. le gnralissime
dominicain qui prit part, en 1868
et IrfflS. la pierre do 1 indpen
dance cubtine.
A l'Administration Com-
munale de Lorjane
Os jours-ci, l'Olliiiei- ou-
seil prs l'A i m i n i s I ra lion
Communale da Lojgone fait
un contrle gnral de la ges-
tion du Conseil lu le 10.1an-
vierde nier, i.e Prfel deM Ai-
rondi.sseineiil d.- Lonine par-
ticipe ce courroie qui a t
entrepris dan; le luit le veil-
lera la bonne marche de l'ad-
ministration de lu ikunnMine.
Les contribuables voient ce
contrle avec satisiaction et
s'y tatrcsienl vivement.
Avis
La Banque Nationale de la
Rpublique d'Hati w inil le
devoir dr rappeler aux mu-
leurs de sis Billets provisoires,
qu'en vertu de lu loi du Aot
l!t'_''J. /c di'lui pour tchange
dis dits Billets contre les Billets
dfinitifs ou de lu HonnaledOr
des Etats-Unis tTAmrique ex-
pirera le L'I Octobre 1926.
Elle invite encore une fou les
porteiws de ces Billets se pr-
senler ses guichets, tant d
l'orl un Prime qu'en Province.
I tus toi joun/Hmanche el jours
de fle excepts, de 9 /'.' I\\> h.
el de 2 3 lues. />. m. pour i s
luire changer.
Elle leur rappelle en outre
(/n'en conformit de 'u loi du
'l Aot 1922, passe la dole
du 24 Octobre 1926, 1rs Billets
provisoires seront de nulle r-
leur et In Banque ne pourra
plvs,par consquent, les chan-
ger.
Banqi'i N vnovw.r DE i \
Rpublique d'Hati.
Port-au-Prince, le 7Mil li'-, Vente d'immeuble
Fn vertu d'un jugement rendu
rar le Tribunal de Premire Iris-*
lui ce de Portas Prince, le huit
iiilletmil neul cent vingt six, do-
uent enregisti et relatant a vo
,, , des parties tant demanderas _w
i que dfenderesses numrees ^
dans !e dit j. gament pour la lici- v
talion de trois cents carreaux de ^
terre (30) faisant partie de l'ha- ^)
bitalion L5on Hepos situe dans
la premire section rurale des Nar
mot Commune de la Croix des
rcuquets,.\rrondi-sement de Port
au Prince dpendant de la succs
? ion des feux Jn Lo..ard Cantave
et Lafontanl, et d'un autre juge-
rceot rendu par le mme tribunal
eu date du .\ juillet de la meme
anne-e, dment enregistr, leque
cniiinaat le rapport de 'expert
Il tara ptocda par le Miuistre de
.VeLa.Viimtnax substitu parc Me
I .louard Knol durant son ub-
>M.cet-t.nri:tude du Notaire sus
n et commis par le jugement sus
pteoe, 'Umeurant Port au Pnn
ce !e jn.di qui sera ciuq W
i ul c nt vingt six,
Socif des produits Sotot Para
CAPITAL : .UOfUXX) francs.
La plu* ancienne Maison pour les ntitf
Bonde en 115. /rieo;
[.'! Af de BOTOT KM
l'Ait I.ACAIjI
7****
m*i*t *<
KSrt.KS,,,,. |)kNTIKiu
:mikdkMk,,k,;,NKDF p^JWoaJ
Demande/la Ple Dentifrice.
Demandez lhau de Botol
Demandez le Savon I)entifrice.
emandez la Poudre DenS
Botol au Corail et au Qui "
Demandez le "Sublime" d e
contre la chute des chveai
Us denlilnces Botol sont,
coininand.-s par les meilleur^
listes d'Hati, notamment u'
vanls; w
Docteurs VoInyRouzier.i
Eyvald. Mercier fils, HoIlv.Di
ve, Daniel, etc. etc.
dix heures
En vente dans le s maisons suivantes :
Vu,- macie Pharisot,Pharmacie Bourraine, Phai
du matin. la vente au p;us otl'nint H (.jt. Centrale, Pharmacie Sainl Jean,Maurice Elicin
.idemer enchrisseur de la quan \:ij? \-llU\ .\u\ila..'
I.t. .le trois cents carreaix de ierre
fai'ai t partie de Ihabittiion 'Il n
RepOft" situ en la premire MC-
tiou rurale de* Varreux .ommune
de la roix des Bouquets ci airon
dissein, nt de Port au Prince, d-
pendant de la succession des ietix
Jn Lonard Cantave et Lafontant.
letqasla tiois cents carreaux de
t. ire sent borc : au Mord et
l'Eetparle reste da l'habitation
"l'.on B pos", au sud par le lit de
la riviN Boucan Brone et des ter
les contes'es l'habitation Ha
cher" ( les dites terrts cor.tcstes
appartenant uux successib'es) t
l'ouest par le chemin des Orangers
et le mme reste de Bon Repo,
SMivanl pan et procs verbal dar
peulage dre8ss par l'arpeuteur
Emmanuel Elie les 9 juin u i
juillet mil neuf cent vingt six. eu
registre :
Aux pouisuit s et diligences des
sieurs etd.m.s:. Ilenn Montas
pr ipritaiie Jemeurantel domicilie
A lurabalaia.l. Mme Ant Ul-s in,
pouse autorise de son imtri. 3. la
veuve Llion Tolvy, \. l'lix Del
tour, '>. Lonard Soutirant, ri .
Kstelle Edouard, 7. .leau Joseph
Cantave, H. Veuve Yolny Frdric,
c. Mme Asstille Cantave, tO. Clo
/jmoe Ctntave. II. \m .ciI\j.C-tti
lave, 11. Micheline Cauttve, 13.
Lise soutirant, t'*. Eugnie Oao-
Uva, 15, Bonhomme Milfnttt
Cyrius M i fort cessioniiiires d'une
partie des droits et Pr*t< ntioii du
ne hritire Caetave.lfl.G. Raoaod,
S sostiis Kenaud et Sylvia Kenaud
Iules Gornail. A. Boit, J. Poujl,
Douville, Stainbouly el Sergile. eic.elc.
El dans lottes les bonnes Maisons de Province.
Kn gros el en dtail chez les Agents Exclusifs
Hati.
K. LAVELANET &&
171(5, Hue du Magasin de l'Etat Port-au-Princef
Box 196.
m
Socit Industrielle
D'ARTICLES d'ECLAIKAGE ^ PARIS
< Lampes et Lanternes en tous genres
Lampes a /ulin *
l'ribriciints de la Ipnlerne tempte
La l'iiri-ienu
La l'atisenn donne une ineil eire lumire le m]
maximum de solidit pour un minimum de pr.[
l.WKLANET & Cie
P. 0. B0\ 107. Hue du Maguin dal'lst!
Agent pour Laiti et anto-Datniogo.
Maison
Frd
Gaetjens
Ko 117 Rue, Uoux ou Bonne Foi, Ho III
Tlphone .'667
ON TROUVERA. :
Moi .1 lin pojr liqueur. Sucre lliso blanc et ronge.
al datait, Sucre granul amricain Savon par cai-raSfSt]
et par reprsentation de Pliilomi.e o^Q f' t!. Hi/ par sic et par livre- Sirop. Orgeat.fiMOiiT
Augnr, d.dce, |7. Maria Thcs, H feche ( el- ). ' igaretles, Chesterfield, Cane ChafHM
18. Elie Uedouel, IJ Gustave Tl- ^ l'ant.don. Manctieltes qualit suprieure CoosrveM*J
renne, 20 Louise et CHie Lilavois, "-^; mentaires. Ctf vieux par liv.e, caf ei noudre. Wtffsl
<& bire P.it/.enhoffer. Chmp*l
4V P'o'"5 'lu' Pe,,t ''iva'iier avec iiv.nuge avec n'imporle qu'slll
marpie de la place. Champagne Larwon.-y* Prfuax*fi-1
Vin blanc par biuteilleset ga'.lojs \\a ro^e par bautaUaj
fi et gallon*, q ia!ilca suprieure Clairini vierge par birriotaj
<".;) et iHons. Kuii'i le lam^ux ttnum N' /' t i Et la ooo rat
Mj fameuse Auisette de Mme b'rdiric CaeUem.
Venu: luire uni visite, 7ou n so:tir,j/satLfa;L<.Lil
bon mArcli.
_______H_________________________________
il
Nlia Cantave, ii.Klbert Can
tave, 2:).Cantave lils, i4.Soutirant
i.ahens, 2i. t'eruand Edi vrd,'JB
Dieudoun et 'Ihrs'.ne S Victor
tous propritaire, demeurant et
domicilis Poit au Prince; et
encore 27 Jn UaptUte I.anime,
propritaire, demeurant el domi-
cili Mirebalais, iH Aristorncue
Desravines. Chry Uesrnvi.i.-* .1
Lonce Deaiavinev, iV. Dut' in
M./i-e el Bl'da Mo'M\ pouM u
toii.-e du tieur Viator Oani, 30.
Lonard Aleiaadre, 3i. Veuve Ko-
Ivnice, >-'. Srasmne t sntave, 33
Ju i-; \N ilson Cournolie et Anna
Audain, propritaire, demeurant
et domicilies la i reil de- Il .n
quel?, ' Klgard Cantave. propii
taire dtmeurant el don iciliees
Mireli dais, tous britlara de leu
JnLou.id Cantave el il.' Anl
nor Lal'iiilrtn'. 3*1 Cefnard Laton
tant, 37 Grailella Lafm.tant, 38.
Antoine BcrauJ.ctsqu propr talrSf, demeurant et demi
cilic (iiuud Cc vt-, un a nt pour
avocat constitu Me J.ll. DiUIoji
avae leclioa da doaicila m son
Cabinet t l'oit au Prime, Hue des
Cht riiis, t outre la d.ui.e \euve
ll'ppo'vte i.aloi.tant, propritaire,
demeurant et domicilie a l'oit au
l'iince, agissant comme tutrice
I .: 1 de sis entants miutureIdi
et Claire Lafontabt. avant pur
avocat constitu Me Lotus Montas,
au cablml de qui Hue lionne Fui,
So 315, elle lait kc Ijd d domi
cile, .'quel a acquiesc aux juge
n.i'iil- de partage el Ikitatioa des
Net 13 juillet 1925.
La dite vente, outre les elaarsf
et charges de l'enchre se fera sur
lamlsa prix deDxdollarsoram
rirain par chaque carreau dterre,
l'our plus amples renseignements
s'adresser 1 Me Kdouard Kenol
dpositaire du cahier des 1 barges
ou aux avocats souasigns.
Tort au Prince, le i7 Juillet 19'G
> Fabrique de Pti
| Alimentaires
y laitir duj nird'b'ji la Fabrique de Ples aiimenlair.
/."/' /'/! h/t.\, (irand Hue titre ses clients :
Vei-;i..cdeue 1 li o caisses da 10 livres k t Dollar la cai
tt
Macaroni
as*]
t
H
* > cait-ses de 10 a 0,0
ti. 10 t.io
'i 10 l() 1,00
f& Noue employons de la Semoule, de l'eau filtre et ' effl*;
" re marqua de farine dans la prparation da nos ptes, M I
r nous permet d'offrir au public des produits de tout premw
choix.
^tS@^3 & ^'^W^^^^^
1 Icdliiie Crmil Brewir
Ci-
cj Le plus actif des Reconstitua***
f$ .portifiealecerveaullla'mllepink>n>, les o8.,0'.,^!
jj3 '''us. Rend nuissontsj'el vigoureux les enfantesTesw!
* 'i-nimesfaibles. Los personnes uses pur destravau!
- assidus.
fi Ed Tente cbez : SimonTfieux, illred fienx, ^P6
>'| Rivera, Ed. Estve Co, A- Bollt, lphon.f
Jf Dt^sir, J. H. Borday,lme L. H. Doret. i r*u\
S Gove : S.rarlin. ; V
fc Eo stock chez : R. Brouapd,(3rand*Rue lof I
1 GEO. 1FA\S. MF A Co. CiM
GEO, JEANStME & Co, Agents
J. R DKLATOI'Il.Louis MONTAS
avocat av.

%m^m^mw&$w* vn^
si
' I



Li. MATIN 2 Aot IIM
#00
L^RMACIE
pBDSTCIPAIiE
H. CANONNE
RUf RAUMUR
BOULEVARD SSBASTOKJt
PARIS
vendant
golUOT,UABCH*DOBIOin>
^j, des Premires Marques
J^bis de premire fracheur
005SEULE QUALIT:
LA MEILLEURE
AVON SP-CIAI.
MUR LES COLONIES
CUBTJB, HEnjiOIUSTBniE
SPCIALITS
! mac"* et Etrangers
' gi3 DE QUININE PURS
[jus produit* en flacon*,
es, comprims, cachets.
L-cnoNS llYPODEnMIf.>rES
bAGESr CEINTURES,
BAS A VAr.ICES
^PAREILS HYGINIOUKS
pour tous usages
REILS ORTKCP^CIQUES
Lu gus hypodermiques
IICIES DE POCHE, DE V3YAGE
fcffIS PHARMACEUTIQUES
r Usines, Communes, clc.
Projets de Factures
(jffous renseignements
jr demande adresse
IffliAMACIE PRINCIPALE
49, rue raukur
Im-io, boulevard scastocol
PARIS
lAISON UNIQUE
AUCUNE SUCCURSALE
JeaFraucc ni l'hlrangcr.
y
u
Standard"
TT' "ceuaire Vnlrt
^AutoS'jop d'un pri;:
Wt.comprenant un
jj>4,untui a cuir
t ouvrage, un cuir
rtCular.icdere-
iWoutdan!un=o!i(!e
cuir noir tyiufr.
OAI Standard",
"erntenant un
TTf.-eti.nctui
acre. e;rin nuirron.
Ideux
""t e^i vente
f**** fourn;.;tur.
U Ravoir
Valet
sans demi
Eldorado
Tlphona 5D. Champde Mars.
i''"') PenJant la Saison estivale tous (rouvert/, do
tov chambres trs laaiehfs.
Une des plus foriez Comp ({nies
canadieunes d'assuraut
es
Ho y a,l Kxchanffrt
ASSURANCE CORPORATION LONDRES.
1. 1: 11 > I i t depuis 1* M t ;ins
OFFRE TOlTESUiS GARANTIES
^
^
sur la vio.
Eikj. L Hossc & Co.
lie:
t
Issuranc
e
contre Hncendie.
Sur marchandises l m Zr\
Irepls Maisons Guil-
5g iives Sui-ivru-s Di il unes et toutes %aulrea iaduslrii
Ois. /'''//; tmis nuire* iYnsci(/i..'menls s'adressera
\ ,' W. OJ INi'i.N VVILLi il IJfcC". Agents gnraux
r
Hamburg-Aincriftt
Linie
AhiEiHinisji
I
<
Le Sleamer"Amassia'
f,venant de Kingston, est
attendu Portau-Prin-
ce le ") Aot et partira le*
u.une jonr pour les ports dn Sud de la Dominicaine ^el dllaiti Via Saint-Marc. Cap,
li erto-Plata et Saint-Jean p. IL, prenant du Fret pour l'Erope.
i
I. est port I la connaissance du public que DOS Steamers n'tant pas spcialement amna-
ges pour des passagers non prendront qu' certaines conditions.
lourde plus amples renseignements, veuillez bien vous adresser aux Agents Gnraux
Oloffson, Lucas <& Co.
Liae
New-OrlansV: a!: South America
Steamship Co Inc.
M Proohaiis|dcl,artsiliroctspour
Mi i-u"--*Pnuc.- "Jeiaita
V alpamn* c(.iif> ayant laissa N, w-Orb'.iiis '
27 Juillet sci-, Port ,ui Prince 1-2 irai
prochain.
Le Kleimer \ Flood laiiM>fa \. v-Orfane le
$$ 10 aot prochain iliri'clenicji pom Poii-.i'j- W
', ) PpocJiain dt{par1 le U -infii poui ions !>. tfj">
r v) ports .1 H .il.
^ rVi-an-Frince, le 29 Juillet l!-2fi.
A- !' lTTEiS i i.'n H
-. A t" i* ri I *4 ^-*
\.*

MOISIR son auto?..Ques-
tion de got d'abord, quel-
j-l cpietois question de prix
limais lorsqu'il s'agit (Us
"piMUS dont dpt nfl 'la is
une grande mesure rcoopinic
d'entretien de la voiture ce n'est
plus qu'une question sens ,
Pour un meilleur rende lient
employez-les
General Cord
Ils sont le rsultat de l'tude mi*
nutieuse de chaque type de pneu
dans {leur fabrication n'entre
que le meilleur coton Egyptien
cl surtout DOS une once tic euoiil-
fhouc r&duqu.
TUBES* PNEU8 CORD, Ballons
cl pour camions en vente clic:
B.Constantin
Hue des Csars cot de
Barbsncourl
y _.___iCirlic, V hl
ous rentrez,^
puis du travail
cl avec la certitude dcourageante qu'un
effort p.irnl vi m, attend le lendemain
lit vchih vous demande; ueelulrcnicnl quelque
A In Inniju. p.iui i .il |<- chou: de plu-, kubsl.intlel
ii-uir le coup Ou bien me et de plus assimilable A l.i
vcrTdi-leus4av.inile(c nps. lois que *i.i nnurrllur. hi
hors d'emploi i-l Ici. au bituclle Ce quelque chose
vleui 1er HMfMMM biTine de plus que l.i nourriture.,
.iliim ni.iiiciii. nomnuii. air c'eut l'Ovomaltln*.
Hlr' Avec une tase d (Ho-
U sommeil et l'air pur maltlne. le malin au pre-
ionl votre ollalrr. Mais en ln|cr djeuner, on vient a
M qui comerne l'allmcn- bout analulIBue dutravail
tatlun. permettei-nuui de de la tourne. Le soir, une
vous aider eaMe a Ovomaltlnc repare
Si un irc.ini-.me puise rapidement l> brche laite
par I viiort veut^malntenlr vos lunes et vous assura
son clastUile et sa e/ipa un sommet) polMblc et r-
cite productive, il lui '...ut fureteur.
iv a icijf***
' /-a\'
;
jrsl!ilfmJr
in..NWi,. in
igiCj \ \W&x&mw^\
^^^^^g^^0^^:^^^^^^^^ Mil
Tlie Royal Mail aeam
Packet C<>ui|i.iii

m.Le Boss $Co.
Aflenls Gneranx
L/lttaaNF Cillai raest ait'u
du Jc u I, le 15 AciV pro
ri a ri
ai.-P nce, le t2 il*"* KteG
J.DAAI.KH Jr
Agent (nral pouf Bail
fendre
Occasion exceptionnelle
I ne proprit, fonds et batiste,
gise l> .\inrlis par CetSaUVi et au sud par l'an
Li'enne proprit Ed. Oriol.
S'adresser ku propriitai.c, No
Il 13, Rue Ji "cri:;.
Bar Terminus
Proprieti'c '
[a.WiJmar
A l'honneur d'ioforaiar si bieaveBJtnre efisn!
qu il t JfHiHile i'".'i'_'f d^ son Ai|h is err eut, >i i sl hi
eX lll>>l'll|. ||l P. s mS ,1!JX I ; on i oui
de. conioinmations de pr n i:r > huii i : o d s lunch
sei'oiit aervis sur Jemar.
. >; r ..s ;. ,.v... .

m^


M \TI.V 2 AOUT VT,
192G
jt r tm-T-rvi- r i"i"r-"rttT'rTrin>i#'iMiMfcyt :;'
r. .
-,:>.
;
!
."
I
M

15fcwFj
%I O u
Dr tanoue
1708. Hiit- du Centre a cot de
la Pharmacie Sjourne
Mdecine Gnrait.
Spcialits: Ai (ont lu mcnls.
Maladie! del Kernn-f^Mala-
die desEnfanta, l'irvtes.
hij'( lions intraveint uses.
Consultations 7 10 et 3&5.
'i ri nln m- \o 781. English.
Caatellano.
Avis
Cabinet de Mes Bonamy et
Morel, transfr Rue du Ma-
gasin de l'Etat.
Aiirii n local 'In Coin misa -
riat du Gouveruenn ni prsla
Banque Nationale de la rpu-
blique Heures de iVnsulln'lon :
9 lutins midi il .'{ ;i |.
lone Star Steamship C
La ateainer Soulhlanda
venant directement de Gulves
ion. Texas, "si at indu foi .-
au-Princc. le3 Aot, Il repnr*
tin le mme our pour | orto
Hico.
PorUu-P.ince, le 28juillet
1926.
i OUEZ Fires, Agents
pk kamipB
Qrdro des Avocats du
laireau de foit-au s*e.
Messieurs les avocats du
Barreau de l'or, au-Prince,
sont convoqus en Assemble
Gnrale, le a Aoril prochain,
au local du tribunal de re-
mire Inatnnce, A l'ellcl de l'-
lection du llntonnicr.de* Mem
liifs du Conseil de discipline
et du Secrtaire de l'ri itlre,
pour l'exercice U2G-1927.
I' il au Prince, le 28juillet
1036.
Le Btonnier,
Lon XAC
""" Offre d'Emploi
Pour dactylographe stno
graphe rranais exerc sachant
quelque peu I* anglais.
lions appointements.
N'udlVSSvr il
LPrci/ nanu-AG JERFIOLM
il le du tiai.
Horn -linie
Le baliau Henry Horn >, ve-
nant de Curaao Kingston et St
Mure, est attendu A \n Capital le 1
Aot I p r'ha le m, me jour p( nr
I-Europe via Griimltaf, Cap llai-
lien el l'Io Plat;, pieuact fret el
pasu-ger-.
le halaau * I lo: / lltrn*1 onan1
ilf 1 l'.urope \'v> San .InAn. Puer' >
Piata al t'a| -llalliaa, sera ici le 11
m nt et liai lira l- rr eme jour pour
Kingalon, M Domingo City el t'.u-
ii> ,. ireimnl lr"'l ( pffftMgrrs,
01 OFFSOM, LI'i'\S ,V -n
Agenls (iuraui.
fecwtnl M lonsi'ner dam tout
leur charme et beaut en les
iiiii.Ml BMC -e
I
" I
S^&l

:'..:?JT4
s. -!
- INDISPENSABLE POUR
HAJS ILS TISSUS
DLICATS

S2&
Avis
lis instituteurs de passage n
la Capitale pendant lea grandes
vacances sont aviss quila trou
v.-ront ;'i la Bibliothque La
Liseuse ... 510 Hue Dams Dea-
taucheades carnets scolaires el
1 jJgisj >-. d'appel pur I) anoist
Laasus.
Port-au-Prince, le 2 Aot 1020.
Chaodemeot d'Adresss
Le Cabitaet Seyniour PRADEL
est trunswe. Hv du MiM(asin de
4yii ,'/ ".-ge duiMitentieux
iw^ta iwnque S'olio ul,- do In
Hrpoldi(iue d'Itnitt. (Ancien
Commissariat ).
Port-au-Prince,lc 30juillet 1020
i ASI.NODE COTTE PLAGE
.... ... (.i ...m Ltdes 0.3
l. a i n c n.. i)
Hiu ., c a; ar 'i iire0 0
Coiiso utiui s i,< r. i : le la V le.
V.n.v rerpirer airsalubre
de la mer.
Imprimerie Centrale
1G24, plaa 2ellrard,1861
GRANDE FABRIQUE
1)1 .\\'i:i.(M-r..s
| ivers loi ma i : i] m mer
c al loin s; ( n,lui ce Ani
rici.n (ili nd cl |il.l Visite.
I nple sept i ii ni. xcu
lion i:ip de.
Prix /"(' * /< "/ /es tlitr.ts.
TOUT Li: STOCK EST
RENOUVEL 01IEZ
Paul E. Auxiln
Kue du M.tij.iMn du l'Cta1
Chapeaux de leulre, eiitablc
Boraalino >.
Luauise.tea de lit et de soie.
(loslu lus tic Huia en t/icut,
Uniioiic in crp >u du .r.iiKiu
Soie vt'li urs lae mil- pour ro-
besdu sorr,
s ,.ili:! en t. :s genroa p ur
IViiimi's. hl elle;.
Mi-i.l.ltT.P V.Vr.bs man-T, j
Chambrea ro ichca*.
S l'on mi ( si -r cl e.l !),.is our- !
b de Vu mif.
Les inan handisi-s aont plus
nnea el lea prix restent les ,ik-
r.'.fs.
Remireieminfi
Madame Vve A. Massue. Doe-
lenr C.harlea Massai-, Me IVlix
Masaae, ut Ile .i. tac re ner-
cient So.i l-Ai-i'Vi'iiri-li- rutle l
de la Hepublitj te de l.i gran a
iii.inpit' il attention do la il
t l'objet lonasiDi du d'il.I
Cl UCl l| Il V .11 ,| |i ,,;, ,v.,.
el prient I tu > nui h le 11 . ipi<
taie, da i.,p H i i.i-.l. ,!. 11 m ',
(I s C:lV s. il S M r et .l.\-
riuin de Ir i tv r ici i'jx,jiv .,.,. i
de leur proton le ^ a'dude |. iur
lea nombreux liiioigiiages d
sympathie ipi'ila ont reyua i l oc
i aauii de ce deuil.
ftqvnt Gnral
Hue dcHbront9mFortr\oH 113-115M
a^li^^^ii^^^^Di^^^S-'i^^ il
Youlez-vous avoir des Denis
elalanles de blancheur !
ET DES
Geneives toujours saines
Employez ta
TRIBORINEw
Poudre i entifrice.
% xxJ>/>re-c/>''
P.Labourdelte
1 Rue de Llichy Pari
Suivant la formule
du Docteur
Ce. Guerrier
Chirurgien-Dentiste
De l'Vnienii de
Mmilnuil et dr la
l'acuit de AfcWe*
fine (/c Paru.
En vente partout
el ou Laboratoire
de la Tribornes
". Une Blanche
kn ans Commerants aviss
P. O. Box 186 Portai Prie
La Maison GADEL-ARN< 1ULT a le plaisir d'annoacar
a sa clientle et au commerce en gnral qu'elle vient
il "ouvrir :
48 el 48 Boulevard SOULT, P.mus
Un bureau et'ou'elle se lient la tlispositiondesintt
tesst's pour tous leurs achats.
Elle tient taire remarquer d'elle ne reprsente de; manufactures directes et bien places et noa a*
intermdiaires comme les Grands .Magasins, Connnir
sionnaires, ctc.Elle a de ce fait Us meilleurs prix et e*"1
accorder les meilleures condition.eiose apprciable^j
la concurrence actuelle.
Vu son exprience elle tient signaler qu'elle peatj
irocurer M'importe quel article ou produit de a'sj
procurer n'importe q
oorte quelle marque.
La corresi.o.idance pour Paris doit tre adressa' a:
Monsieur Hen GAI). L.
4(i et 48 Boulevard Soult, Paris .Vie Arrt.
Paris.
Eu vente partout, principalement chez MM. Maurice
Elieniu' ti!s. Simon el Alfred Y,.- .....
Ce qui n'a iatnaisl l'ait
Ce qui ne peut tre dpasse.
Kola Champagne
F Sjourn
Prpare dans des conditions rigoureuse!
D'ASEPSIE
Prparation et Vente
Pharmacie F. SEJOURNE
Angle des Hues Houx et duCenlre.
Aaaa?
fJBt m m mxrm. .wjs& mr
a?f
MUTILT'5'
S ," T y m i.> y y y T *
"i 110 Kue des Csars


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM