<%BANNER%>







PAGE 1

IV. MATIN29 Jullle' 1920 -w DPURATIF ^r— W M ANGET Vices du Sang %  ; Varices, Glande Mauvaise circulation Maladies de Peau Avarie Maladies des Femmes JLtabliaaemenr Cbalelais GRANDS PRIX va L* Ht rhsr|# t %  *.* ••• *ailj{, iltuiiv %  £ l|iin|U,(, |pF ire la formatioo et vite les malaise* de ge critique. Il tclaii cit.lt tciut et •situ la ucautt de la peau. Il constitue un excellent traitement de l'arirrio-scItTuse en abaissant la tnsios artirclle, en dimiuuant la viscosit tan411 ii. et eu taeiUUal le travail des reins., I, 1 %  !.i'i 1...1..111\ 2. rue Valenclrnncv. I .111s. 11 (> %  • l'hiinimc 1 ". '.lamaKrjT urswn-arnic sTenseignomenl publietrou VIT rCUfl lisi luuinii^cniciil auxquels elle si droit Jeudi 15, voyage vers Peslel. l.rMiir.oii vil apparatte au large, lgre, la petite embarcation. C'est <|u' la brise qui soufflait de l.i mer favorisa l'heureux retour de l'Iiispt l 'Uni Merlet,accompa uni'de si's auxiliaires Messieurs Lavaul Drouin et Villevalcik Franois, V;i l-on entreprendre le pnible voyage de Corail par les Koseaux Jrmie ?... Nos visiteurs 0 11 i tic! s, heureusement, %  'embarquent dans un canot moteur le samedi '.i heures de l'aprs-midi, loul en emportant avec eux lu satislacttau intime du devoiraccompli. 1 1 n Extension du tlphone automatique La semaine dernire le Conseil d'Etal B vol une loi ouvrant un crdit de 258.000 gourdes :iu Dpartement tes Travaux Publies, pour tre employ pal Isi Direction Gnrale des Travaux Publies l'extension r.L'teurj Mou r s et F rtman. L" dant sjournera de seTsines Bordeaux. Conservez votre Sant Robuste et Vigoureuse Lisez ce que dit la science Qu'il noua plaise ds le avoir ou pas, il cat abaolumrnt vrai qu'apri* les Si) ans la corps humain oomnssnc* I vieillir, dtsntorf ot p.vdr la rstiim-u uu ravago <|jc lu nature impoae. Que font IPS personnes! prudentes pt prvoyante? EUss) tonifient l'organisme avant que le premier signe d dpression apparaisse. Ix nag est un fluide vilule qui dtermine le degr 1 de vigueur, tt le fer dans le sang (indiqu par le nombre de globule rouges) son tour dtermine la qualit du mme en lments vivifiant. La f ruportion de fer dans le sang diminue avec puisement naturel de la vie active. Il est ainsi prudent d'employer le Fer Nuxat pour un temps, trois ou quatre foia par an. Il alimente le sang et Apporte une nouvelle rserve de forces ;\ tout l'organisme. Il contient du fer organique ninirni Je fer naturel du Bang humain, auquel il s'assimile facilement en combinaison avec tes glycerophosphates et autre prcieux ingredienta fortifiants. Le Fer N'usait est recommand par les autorits mdicales prcisment pour enrichir lu sang et tonifier le systma nerveux. Il constitue, par consquent, un excellent mdicament de prcau-, lion pour conserver l'organisme fort! et vigoureux. En vente dans touttsl les bonnes pharmacies. La demande pour le Fer Nuxat a t si grande et immdiate que nous n'avons pas eu le temps de prparer des tiquettes pour ce paya. Par consquent et teSnporellement nous userons le flacon Espagnol que noua reproduisons droite. Vous trouverez dans chaque flacon des instructions compltes en Franais. Le rouvsau Ministre Poincar La Dclaration Ministrielle a t lue la Chambre %  .Poincar demandera l'autorisation d'agir par dcrets-lois t £e programme financier du nouveau gouverneraen Par cble PAUIS,27 .lui.MO Cabinet l'oint tr it mis M' 11 inl'l ui la il -i ni' if mai') 1 la dclarsUoo ininin trie ta qui sera lue iJcrniin mnrdi la ebambrr. L uouveau cabiost deinantJer.i <|iie lui soienl donns les pouvoir^ tli> rsoudra le* *i• I titulles Qnanclres du payn cVst-dire qu'il sil atilorisf lt-^ilV'rcr par uciels BU liMl de soumettre lf-. projets uux longi dol ats du Parlement. D'Aprs les personnalits les mieux informe, letabinet a dcid que la ratification des accor Js de Washington et de Lotdres nserait soumise au parlumeot qu' la rentre d Octobre. Ceci indique que M l'oincar n'a pas nteulion de faite ;.ppel aux emprunts lran gars pour rhabi iter le franc. \.\ devise du ministre d'uniou uatiooale es: : La Prince iloitse tirer il alfa 11elle-mme, par ses propres moyen %  > Osai les milieux politiques ou voit h preuve que les lnpt| directs ot in lu ris seront augments et ipie la proiti ti u seraitinteusilite d KM tout le y*La dclaration iniuistriel e, qui a t approuve au conseil de ctb net tenu cet aptes midi, sera cour.e. M. Albert San,, il, ministre de l'intrieur et M.Marin.m nistre des pansions, demanderont k la commissin .lu r^len'ut i It chambre d tudier rapidement les un -Mir." prise* par le gouvernement pour l.t rentre des impt-. Le programme de M. Poincart pour la rdemption du Irauc et la nstauraliou des tinanc s comprend du cl m-, -. principales, s il faut en ci in les reuselgoemebt sem'-ors ciels obtenus ce soir 7 h. 1(2 la clture du conseil de cabinet. L-s recommandt'.ions du comit d'ezpe s ont e suivies en grande pirlie partisillJ raeni ei ce qui concer e l'ai; nta'ion de inpta direct? et iudire;l Par cette augmentaion ulem'nt \(\ gouvernement e .,,!. %  :a des recettes de t mi lUrda >i0 mil i m ia Iran.> diir.nl les G premier-; mois de IQSfi. Lss farjls ds transports des cbemins de fer seront augnea ts.Les dioits d entre sur les importations de provenance coloniale (elles que le caf, lu ri/, la vanille subiront des m> ificatious.Lis t.ixe< sir les ehii'rss d'alfares *:r.jrit rndu %  < ui il > ru %  • 2o|o ot les droits de douane seront mtjors Ces 4 modifications produiroit environ i milliards additionnels ; au sujet des modilicalioiis sur les impts directs le nouvetu tarif • s' lais aux soi is te M.Il kan pose de rduire d'uue faon ini J ntante les dpense* administrative--. Sur. elle question M. Poincar de mandera le pouvoir de lgil er par dcrets et 01 s'attend une diminution dans le nombre des fonctionnaires La tenue du |franc nujourdMiii la Bourse est laterpr, te corn m 1 indiquant que la croyance g.nrne est que le cabinet obtiendra une belle majorit demain la chambre et une majorit norme au t nat. l'a communiqu olficiel annonce que le gouvernement n'a t pas intervenu ;'i U Boursa en fi veur du franc Dans les milieux li ntneiers on disait que la hauss) tait simple nent due au chaogtm ni survenu dans la situilbn politique. Dmission de T ambassadeur d'Espagne aux tats-Uois Par cble Wa*hiagton,ZI Juillet Tn J.l 1 BUIS, 1 IMSllrir 1 ||M gue.doy n In corp< diplomiii \ 1e, a donn BS dlBB^siSQ, 1 aura cim mi WSSSSSSOr D>n A'ijoniro R d IU, ai'tu-"le n-int ministre d Ks pagne h Lisbonne. Les fonctions dconseiller d'Etat Milnd on' t offertes M Kiano m\U l'arc btssadeur n'a pas encore fait con nattre s'il accepterait. Au Cap-Hatien DD champ d'itterissitje d'aeroplues l'iir une loi \oli'e par le Conseil d'iitiit, ;i s;i sj.me .u 19 Juillet romani, un crdit de Iti.lWMi (^turdes est ouvert au )t j KiiiiiiKiil les Travsux ublies pour tre employ, psr la D rectlon Gnrale des'liavsux Publics, ;'i l'tablissement, au Csp'Haltien, d'un champ d'stleTrissage pour aroplanes. par ces joursrci o de nom* brcinc avintims etrangeia entreprennent le longs raids uar la voie des uns •• e ha w p d'atterrissage rendra d'utiles services. Le franc monte toujours Par cable PAFIS, 27 Juillet — Le Iranc continue on mouvement le bsaf(f ; la lie rote ollicielle a l de 40. 4O nu dollar el 19tV.iO la livre.A midi le fiant! tait de?ctndu au-des>otis rie '0 el col un peu aprs i 38.S2 au dollar et 189 f.i la livre 1 s mura rie clture eut t ds 89.71 l|2et 190. Mort du dernier fil duPrident Lincoln Par cable harichater, $7 Juillet — Mr Obert r'ood 1 incoin, seul lils aar vivant du prsident Ahruham Lin coin, a t tionv nmrl re matin dans sou lit riais sa villa d't par des serviteurs qui taient venus pour le rveilUr. M. Lincoln, qui avait t srcilaire de la guerre, ministre en (rande lretagne et pendant plusieurs annes prsi dent de la l'ullman Company tait malade depuis quelque temps Il tait g de )S3 ans. Les mesures d'conomie en Belgique les Souverains mangent du pain bis Par cble BRUXELLES, 27 Juillet — Le roi A'beli et la reit.eKIisabpih ont mang aujoiird liui du pain bis, preeqne du pain deguotre. Csvt lune des n.esuns d\rononiie ap pliques eu Kelgique |ouranler la chute du franc Le mme pai-i est mang dans les plus 1>11 s r-i dem.es je l'avenue Louise i Itru xe les et dans le plus mod -le ha meau de Klandres. On e tue qui pour le pain utilement les cono mies seront de lu millions de trs par mois tt quand la moisson ser> Irtn.in > el es atteindront 40 mil lions. Des rgies trs stricts* ni %  lta.ic pour les ditices pu Idics, caf restaurants et tali s de dausc L expo, talion du cb r bon et du coke a l limite et un prix maximum fix. Une taxe de dix francs par jour est prleva pour Us automobiles appartenant aux trangers et les notes d'htel (l-s trangers seront soumises a drs sut taxes. Les matches de tennis Par cable COBUl'Hti (France), 27 juillet— Aujourd'hui les j< ueurs dd tennis franais ont remport la victoire dana la finale pur la zone euro E et. nede-i matches pour la coupa lavis. Jacques Hiugnon a bait.i 0. Q > N.Turubsll par 4-6. l-o, 6-2, 6-t, t 0 Lar.dry, remplaant Lacoste, a battu (ragory par3-*, 6-2, rJ-l, ti-l. L'quipe frau^i,e jouera maintenant entre le g ? nant de.-, siies Cuba, J H i,on dans a /o. e 1 mi ii ..inpeur pouvoir se m curer l'quipe des ttats Lois dans a liinle On ordre de M. Mussolini aux tascistet Par cible ROMB,2 7 jullet-M.iMussoliai •ient d'adres er tous le fascis tes d Italie l'ordre de cesser toutei les qitnlleset d'aider de toute leuruer^ie le nouvernemer.t dans la lutta conomise. L'ordre en question fait partie du message udiess au scrtait e gnral Tu vati avec prire d en faire part aux congrs fascistes qui Tout se tenir dana tout le pays au cours des deux semaines prochaines. VIGOEOICdepuis^ Jjggg b vieillesse! Cet et, cela que cor** w faction de la vie. * 1 I..a protectionrJe la sani tr&s essentielle t> u tes leTck ries do la"vie, et toute *J*+ il est mdiscutabletient vrai 1 BsSsSB %  %  l "^ —. T '| ponr y tudier I ^1 zula. •



PAGE 1

LE MATIN 2 9 Juillet liti George Bernard Tarera %  •! son TL nn iraire, se% er donn en son fi*' bwnbre des com^Immeuble ^iagement re.du iiji Premire bsfT, Prince, le ..ail vSt relatant i. vo Sta'knl demimere* ^'stp uuoires k 7jp-,Dt pour i" HciL!TS> carres de IhUni parti-d<'haFl. n ( pos • situ* d 08 [Jl^ rurale M >*r 18 de la Cr <** roodifsemeotie fort rJLjdit de i accs ftaj Lonarctantave itdun aire juge T-r le mœ tnbuual rsioiUet de ^ e Lit enregir. lequel rapport e l'expert Utde-, YUBUXCUD n un; KidufojueU et airou jlde Porta Prince, de lie 1 uci.-ioii des l'eus. nrd i-iatu et Lai' ai tau i, i bon cet carreaux de %  t bora u INord et rli reste |t'babitatiou ipot', iu|d par le Ut de i boucan vue et des ter M'.tii Lbitatiun Put) (IN ailesrres cou testes Jatalnuiccesaibles) et a lf lichen des Orangers lise rlde Bou Hepos, Ifeo iljc* verbal d'ar |4netnr l'arpenteur KEliiiO juin au 7 linf nt vingt six. u %  ilKliligencos d s M**: Henry Mont-s % %  Jl^aeBeint e t domicilie UitNJAnt. Celesan, C ltor ^*T n ""• [i la PTol4. Flix Del inW WS 0Ul{raut I !" ^""' Jeau Josep M•'•me uny Frdric, j{*WM,,ve. 10. Clo K. ^'Amu'lldCao IJiJw^iulafe, 3. [JJI'wl.ll.ugnieCdnLii5 ail0 ; Milfort et £$* entions d'u L_ ^•"••'•G.Keuaud, %  J^WSviaKeuttud !" eUUon 4 p uu omue tau '. lh ki Tl > %  . BJj* 9 lave IV ?"M •' &e liiavois, %  '•. 8*. bert Can %  l* 6 n '. I Son tirant * 8 end louant,*} gTMrtinSt Victor Mm, deijurant et H u U riuce > et R J Bp!iiUt:amave, fi?yneurdnii domiiCS? 18 ** ^tomn. i^Tj^wy Deaivinss et l DW iW. v* )lbe l P u • RCL tor rri Mi?£ r 3 euve Po%  "Wfcre, dmeurant FAIBLESSE, DBILIT Insurance C Une des plus fortes Comp ifjnies canadiennes d'assurauces sur la vie. Eu. Le Boss & Oo. siRor CJ DESCHIENS (Hmoglobines 9oDrlmar A La < -rf J '*J >4 ?. to r d 2_'** 0 I f.M ll F" NM*. mdicale. naprtnr M viand. oi-u. i aux ArrafIMaz. Idan dan. la. Ji.Vlaux da .< Avis aux Cowrctfiils aviss' <^ l'\0. Box IXi; Port-nu Price La Maison GADEL-ARNOULTa l p'aisir donnonterl a sa clientle el oa co^msrrcen gnral quelle vient et domicilies la Croix des Bou J0tf, 31 Kdgnrd Cantave. propri Uim lemeuraDtJ, et domicilies I Mirebalais, tous hritiers de teu Jn Lonard Cantave et 33 AaM nor Lafontant. 3rt Geffrard Uton taot, 37 Gra/.iella Lafoutant, 38. Antoine Beraud.ces quatre dernier* propritaires, demeurant et dom cili (irand Goave, ayant; pour a ocat constitu Me J.U. Detour, avec lection de donicile en son' Cabinet i Port au Prioce, Bue des Casernes, contre la dame Veuve H : ppo'yle Lufjiitant, propritaire, demeurant et domicili Port au Pjince, agissant comme tutrice l^ile de ses entants mineures Ida et Claire Lafontant. ayant pour avocat constitu Me Louis Montas, au cabinet de qui Rue Bonne Foi, No 325, elle tait lection de domi cile, lequel a acquiesc aux juge mats de partage el licitation des H et 23 juillet 925. La dite vente, outre les clauses et charges de l'enchre se fera sur la mise ;'i; prix de Dix dollars oram ricain par chaque carreau dterre. Pour plus amples renseignements s'adresser i Me Edouard Kenol dpositaire du cahier des charges ou aux avocate soussigns. Port au Prince, le 27 Juillet 1926 J. R DEL\TOlJB,L)uis MONTA-. avocat av. AVIS AUX MAIGRES 41 el IN Boalcvartl SOl'l.T. p^nis J l II DU 10 j fesses poui f a il %  konaairp,ck'.IIeaclecelail les Un bureau ellquellesctlenl Indisposition des InUll ressa pour tous ni. s nehata. J do nv.m!" : ,' Wrewiiiarqaergu*ll ne reprsenta rael intei u; :l <>S ,I,,VI ', US i h,V P ,ace,! el ll "" des! 5SS' f 8 c u,m ? k s 9'?nds Magasins. (Commis fi Les vapeurs sont plus efficaces cont re les r humes Ella* antranant diractament la madication aus voias raaplratoiraa congaationnaa*. L'usage des vapeurs est le plu rapide, le plus sr et le meilleur moyen de BOOlagW un rhume de cerveau, eur elles ont directement InliuUvi aux voiea rvipiratuirea enll..M.iin'-iTt. l.i lin'-!.-, m.-!, internet n 'tti-ifiuiit paa direrteiurut loi parti affeotvea eulei, les vapeur* inhajeea oiit cette proprit. l'uur enrayer un rhume de cerTonu, etB.vez cette mthode impie et directe. Faite* fondro un peu do Vicka dani uiu* cuill.r et inhalez en > s vajieuri pntrantes de camphre, do menthol, d'eucalyptus, do thym et de genivre. Mettes en gali-nient dons les narines et reniflez bien. Une autre mthode eontiite chauffer Un gobelet d Vt.i.n, y verser une cuillere th du Vicks. et en inhaler les vapeurs. Ce traitement est galcaient recommand aux personnea qui souffrent du eatharre. Vicks soulager et aidera 4 mieux dormir. Pour les autres maux caus* par le rhume, frictionnez la gorge et la poitrin* avee Vicks au moment du coucher. C'est alors la chaleur da corps qui degags le* vapeurs. The Ri.\.-il Mail Stean Pacfcel t oiii|iauj iiKiiiciiis prix el peut! <*% i.r\ 1 !,;-Vh",!M'"''-'' 1 < ; li, nl siM l,r ,iVil '1 ' 1 / ; ,x va J^rresponifanceiiour Paria doit tre adresse a w Monsieur Ren GAI>rU f% l'iii 18BoulevardSoult,Paria \llr.\rrt. Le rtt-ameriTaborai est attet du JacraeS l • il juillet courant. Lestearutr tCuleliratst alteiJ uu a Jacmeli le 15 AoiH prollUlll 11.1,11 I'*au-Princr l l ei2 juillet Ltttf J.DAALER Jr /geiit Gnral pour Huili| I U fameux Champagne Laasoa rj|j Setronve iParisdaM Iss^randa Restaurants, Csm T I' a J ,,0<1 r: A Ptirt-iui-Princeb il es!l devenu le Foire jf/. le la Soeiele (. ; %  Enveniechez: K. Dereix, Ch. Picouiet. ( !.. \. Gœl m Jj;s. .ope Hivei a Aux Cavede Bordeaux, Bazar Mgg i>,pohia.n. Alfred N.Cooke, Grand Htel d France v : ; > Aur Gonaioa A. a F. M c GuBle, Reinbold A Co g^ Au (.a/. J. par..visi.ii.Ch.N. Javanx. m < • f. '- ICKS VARORUB Plue dt 21 million dm pot en u$age onnu{/emnf V BELLE FnTIME] sa du snoi* par U* PILULES ORIENTALES I U> HUI qui esvtlopMSt, rilf mUMnt. rawasittHal \M " tuikuuKt B*W la li a I in r 0 .- M "M NHMM mumm l-n.n,... lbHIl ._ Nul n'ignore que l'huile dt loie de morue est le plus puissant rgnrateur des tissus qui existe au monde. Elle contient plus de viumlns que n'importe quel autre aliment. C'est donc avec plaisir que nous vous informons que l'huile de foie de morue se vend aujourd'hui Sous (orme de tablettes sucres, fort agabies au got. Tous ceux qui dsirent vraiment ragner de i' a 10 livrai abons et sains tissu et jouir i nouveau >le leur belle et vlgor.reus %  7.S. •'



PAGE 1

^AtlN 29 JUILLET l'.L 2G • •-*;•• c lM il llrad,186l GRANDE FABRIQUE D'ENVELOPPLS hivers -formais : Comnier cial (Correspondance—Ame • ricain Grand et petit -Visite. Papie suprieur. — Excu j lion rapide. Prix spciaux pour les clients. A vendre | BONNES OCCASIONS t ne autoChvotet, une Ford en parlait tat caoutchouc bton etc. 200deJJars.Une Buick et deux ou ois pices pour Ford. S'adresser M. Mll.l.I.;\, Grand'Rue N 15-18 I ie du Qiuii ( Avenue^ ) en fat de la I Windshields ( Parc-Brise ) de\ toutes > s di • pour autos. "mes^ Miroirs biseauts pour armoire I.oiiisVVr IHJI .ouis XV, Armoire amricaine Jable de 6|liu!M Miroirs encadrs pour salon. K e^ir. Verre; Vitres de toutes dimensions n, r ii el vitrines. ' W Cadres dors pour photos de K> x 20 et 2t24 Cadres MI r commande pour portraits en Ut Grand choix de moulure j Hip;u:.li >:! de Miroiis UU'hcs. l'rix trs raisonnable! m m Agent Gnral Hua de8bront8.Forlr.\os llXilM Ce qui n'a jamais t fait Ce qui ne peut tre dpasse. Kola Champ n/ne F Sjourn r'ivprc dans des conditions riuoun u es D'ASEPSIIPrparation et Vente 1 -liiuuuicie F. Si-JOl'HM-; a, s Unes Hun.v et dtiCcntre I2r@ r §;i JWnl ouvrage?! "Gens d Autrelois...^ Ticux S (,Lv entrs..." PAH PIERRE EJl'.hNE DF: I.ESI'IXASSIEn MI. le IIK / Hohelin el .Aux fArnies de I : lis. l'rix : 1 Dollar w n ; ,.,| n %  .n CJutch0U iM Ieir. c Win.jloot i ml |a.,..,' leatime et la considration de* yens de j^rtou # p^r leui conlor ^ leur IIUMW, et Jla beaut li leur apparence. GOOD YAR | lue >WtI.ides TradiiKj PORT-io^pjarE^cosiTvE^. CiF-HIfTfH Grand Udtd De FR&NCE I\P.:i>ATRIZI, PropritaireJ j Cet Etablissement renomm dont l'loge n'est pliftjft vient d tre compltement restaur et remisa n l'n 1 l 0ul ce Si ue lon ''^'"e au g WUNDHOfELdeHIANCE: P.P. PATRIZI^P"* treitott* • 4M*. L PAEtTlANN-AfifiERia Aflut m A -,iL 1 ,l | insi ( J e ,orU 1 *' V(),ri connaissance^oir-, KtS 1 ? 1 COm,)lel de oles les dimensions,* i unis et lubes. ; PneusCords Heavy DutyjpourCamions,peur le^ Pneus nT. riX P Ur ,CS dim cnsions de votre *•*> | '''s'Ickilorati,,,, ** !" !" ^^



PAGE 1

DIRECTEUR PROPRILTAIRh, IMPRIMEUR.,, Clmont MAQLOIRE BOIS-VLKXA ^ Rue Amricaine, 1358 La science enseigne l'hom me l'amour et le respect de lu vrit, l'ide du devoir et la n cessitdu travail, non comme un chtiment, mais comme l'emploi le plus lev de notre activit. MarcellinBERTHFLOT NUMERO CENTIMES QUOTIDIEN TLPHONE N 242 (A NNE N5W PORT-AUPRINCE (HATI) JEUDI 29 JUILLET 1926 Nouveau Tarif douanier _5yLH?i_5ll n Jusle ? |JMI ouvige Prini Morale de Politi^RGIS'N a crit: Be (Maniais heuJl il teti loii'ours Er. Mie lorsqu'il a jet qui l< paraissait de |l/jjcet/eson bonheur, uliniiu qu'aj point Jnouveatixdijct s se pr, pour piler ses efobjets vt> lesquels il rain paijaiguillon de ilion; loi]u 'il ne sent iiidela uvssile, ou si rde qucjue chose de iir que s lal prsent an insta sur son es[il devienlidilli'ent ou ml. rtanl djees donnes, {doits ir un vif senierecoiussancv jour Wnlagesu'il recueille Nitulioa|uilesluiproJiparcure, s'il se voit .(dans semoindres dM eonjpt sa condition Vetdsoie.cellede %  "le et d|a classe la" PMienl, avec lomnincs, le luxe "yuiftuissaiices des ? d J la socit, il Conclure qu'il cbke de radica' %  Wmsunsyst!W(le semblaIVWILI' P rc,era vo" uEL a passer 'il er situation. JP. 1 uvoirs de '.'"imhenl lu ml "^ re dont celui qui tgit actuelle, neut nos do.iuncs n'est qu'une fidle reproduction. Depuis iors, avec le dveloppement des centres manulncturiers. il se crait de nouvelles marchan lises non envisags par le Tarif (ifc8 195) et malgr la facilit qu'accorde la Loi douanire d'assimimnner 1er ces nouvelles sottes dmarchandises aux articles qui peuvent s'en rapprocher, tant en qualit, qu'en apparence, il en sortait, tort souvent,une taxation trop audessus de In valeur de la marchandise. Pourtant I ancien Tarif de 1858. comportait plus de deux millc(2 O00)dsignatlon.i dont 140 10 taxes ad i> doren ; or une rforme tait ncessaire dans le butd'largr {• tJ .|, v OU en augmentant ou en diminuant les droits pays par certaines marchandises et en taxant les nouvelles introduites sur le march, il'est le cou traire qui eut lieu avec le Tarif du 4 Septembre 1905, la commission qui fut forme p Mir procdera celle rvision ne trouva pas mieux faire que d'ellaccr du Tarit de 18,S. certaines dsignations qu'elle qualifiait de surannes, et rduisit la liste des articles a plus de 1491 dont 40 taxes ad valorem. C'eut t mieux de ne point toucher cette anciennet que d'en rtrcir aussi lej cadre et de procder simplement l'un fication des droits ; mais chose plus eu rieuse, on agrmenta plutt le Tadl de toute une srie de droits additionnels et de surtaxes votes en dollars, dont l'article ILS dans les dispositions gnrales de noire Lgislation tanire fait u inventaire suggestif. Toutes les contesta lions entre v ilicaleursct Douaniers viennent de I elroitesse du cadre des articles, l'n tarif n Droits spcifiques n'est rellement tolrable qu'en temps qu'il touche tous les articles lancs dans la clientle et doit trerform.au moins.tous les dix ans, non seulement dans le but d'largir le cadre, mais aussi de retoucher les droits sur certaines marchandises qui dans cet intervalle de 10 ans a u ra i e n t sensiblement sensiblement baiss ou augment de prix et s'y introduire des nouveauts. (A SLIVUK). Les eonsqjences de leur situation prwire Ils sont Obligs malgr eu; de prendre en considration la gravit des choses actuelles et par consquent faire l'impossible pour aider tout le monde. Est-ce pourquoi Kawas Her ma nos se sont rsigns faire un el rabais sur leur stock de marchandises de premire ncessit. Par consquent les pres el • mres de Jfamille doivent en toute conhance aller au Mafia4 sin Moderne de Kawas Hcrinanos 1724, Hue du Mag.is n de l'Etat o lisseront en pr sence du plus bel assortiment de Port au Prince et o ils sont surs de ne pas sortir sans trou ver ce dont ils peuvent lavoir besoin. Allez toujours 'au Magasin Moderne de Kawas Hermano i 1721 Itue du Magasin de l'Etat. 18 Duc ds Mio'eHof Cordon noir au gol franais Cordon blanc au got amricain. De la Maison 1LFA4D DE M: >N l'EBELLO & fr bande m 1834. Chteau de Marcuil-sui Ay ( Marne) ANCIENS VIGXOULS DES Dics D'ORLANS. MONOPOLE DE Un bien veillant lecteur ne leur viindia-l-il pas en aide'.'Allons, un hou mouvement, pour l'amour dr Dieu! ...a vu, hier, vers 2 beorss de I aprs-midi. Itue du Magasin de l'Etat, deux dominicaines, MariatU et Carearita. se larder de coups de rasoir. Les deux lunes se livrrent le combat le plus acharn. Lune d'elles, Maliana. a t assez, grivement Dlsssa. Le ehel'du quartier intervenant mit holi au combat des deux lilles qui lurent achemines au Mureau de la Police, • ... verra samedi soir Latine I inauguration ds deux ventails lectriques qui chasseront la rQr chaleur dans la salle ft aussi m.H'i'lranerwre g slle d'un tsblasu, a-uvr d Port-au-Mnce Hattt. g l'un des nu-illems ^Smt En vente: Au c marche Cristal A l'Htel Sca-ViewfS > P nes ^.Port-au-Prince, rsprct duns les principaux cales et restaurants, SA CeHe marque est parmi celles qui ont lait leurs preU-E yea. qui ont donn leur chef fl'œuvre d'obtenu leursE lettres de noblesse. sentant les danseuses dtLalino EtNoTHKŒlL verra aussi bien il autres choses. Conseil d'Etat SKANCE DU 27 JLILLKT Le Conseil d'Etat a sa sanc de ce jour a continu le vote des UudgstSdc lexercice HKKHW7. Les Budgets des Dpartements de l'Instiuetion Publique, du Travail et de l'Agrieulture, de la Dette Publique sont vots. Ces derniers Budgets vots, l'Assemble a entam sa sance d'hier la discussion des lois de finances. A l'Inspection Scolaire La Seertairrrii' dBtat dellnstruetion Publiqac nous contai a nique: Vendredi, 30 du courant 3 heures de l'aprs-midi, sa fera l'Inspection Scolaire, la remise des rcompense* accordes aux laurats el laurates de renseignement primaire, aux lves de la premire anne du cours normal et aux trois premires Normaliennes de la promotion 1021020. Le Personnel des tablissements intresss est invit cette runion qui sera prside par Mi Mene Dorsinvtte, Ministre de l'Instruction i ublique. MIUWCE ETIBIMElils Aiujlc des Hues du Mauosin de l'Etat et aes tronts-torts NOUVEAUTS, MEKCKIUK, PAIU-'UMKHII:. m naire tait un incendie, tout comme Tartarin qui jadis, au haut des Alpes avait pris un lever de soleil pour un incendia et dgringola l'escalier, courant organiser, dit-il, les secours. Pendant que l'on attendait. NOTHKŒU. vit sortir dun bal public tout proche un gaillard et qui, pr hasard.sans le savoir, lit une bonne leon Os. F... si savant astronome qu'il n'hsiterait pas vouloir damer le pion A Beelus ou Flammarion le noctambule lui aussi s'cria •' • Voici la lune qui va se leverli Os... F... voyait encore, malgr tout cela, des vagues de flammes dvorantes dans la pale et paisible clart de la tranquille satellite de notre Glbe. Enfin, aprs un quart d heure environ, la lune radieuse, souriante, moqueuse, haussa sa lace blafarde el ronde au-dessus de la chemine de l'Usine Glace el elle semblait, la coquine, taire Un pied de-nez Os... F... l'illustrissime contradicteur el suprme ironie. Nonii: ';d-clle a une ncessite acluells trs urgente. p llls st Je m ver ne ment y parvenir! •Mors, ce serait pour Ta Grand' -Mise une nouvelle tape dans a vois du progrs. Mrflnspecleur. selon son dsir vivenie.it imuiileste, visiterait souvent les coles de Hoseaax, de Corail et ne Pastel. Le lendemain, les examenv. commencs h 9 heures* rcole nationals a Joseph Franois,,, ont pris fin a 3 | u llri ., ._,,, (| ; Noire œiL ... a vu. mardi soir, Os... K... qui avait compltement perdu la tramontane. La lune allait se le' ver et dj sa belle lueur illu111 in a i t l'horizon. Quelqu'un, pote ses heures perdues et toujours sentimental, devant les grande beauts de la nature, dit : Ali! voici l'astre de la nuit qui va paratre ... vit l'autre, les tasse carqudls, interroger l'horizon el rpondre : Non ce n'esl pas l.i -me, elle ne se lverail point l! C'est, sans doute, la lumire lectrique ou un Incendie I Celui qui avait annoiu la prochains apparition de l'astre, calme, matre de lui-mme, sr de ce' qu'il avait prdit, conseilla d'attendre. On attendit en silence, tandis qu'Os... F... gesticulant, allirmait que la belle clart lu••• ;i vu, mardi soir, quatre gentlemen, M... I L... D..., K... I)... M... (i..., assis autour dune table et, f chine penche, le Iront s\re d'o tombait la sueur grosse goutte, crayons en mains, en train de noircir aveedes chiffras un nombre incalculable de feuilles blanches Furieusement ils alignaient lea ebilfres, additionnaient, soustrayaient, multipliaient, divisaient. Que cherchaient donc avec tant d'aprel ces mules d'Henry Poincar? Klait-.equelqu'qualion radicale qu'ils enisin du l'sprs-mldi, aprs un repos de 1 heure 1 I. Les matires Suiaro R verraient au corn grand mathmaticien.actuellement Pie inier Ministre de France, pour la stabilisation du franc? Ktait-cc quelque statistique qu'ils tablissaient pour dmontrer l'utilit ou l'Inutilit del Rvision du Tarif douanier d'Haifi ? ... les voyait, suant grosses gouttes, aligner des 1, des 2. les .'I. avec une attention soute ii-, comme si de ce qu'ils c'i • %  •cli.ient dpendait le salut du monde. C'est lun d'entre eux. B... L qui aviil pose cette colle comment crire Sfl chiffres le nombre Onze Mille Onze Cent Onze. Jusqu' ce matin, les mathmaticiens improviss n'avaient pas encore rsolu le problme ? jnrsmms officiel, observe \| r Inspecteur, y sont enseignes %  vec comptence et dvouement par le personnel, ml u ailleurs, est Insuffisant, t'es temps derniers, plusieurs candilant ne furent-ils pas admis avec succs au csrtiflcat d'tudes pri. maires? Mais cet tablissement qui a un effectif de 112 lves' est log dans une maison trop exigu. v A l'Kcolc nationale de demoiseltes, Mr rinspecleur cnstale Une, malgr l'absence prolonge de la directrice, Mme Dulona liernard, les professeurs se dvouent la tache. Pas de local eonvenable. eiH'ndant.eii ouvrant au Conseil Communal de Corail un crdit qui serait teint par annuit, I Administration Suprieure ne pourrait-elle v laite btir deux Munies maisons d'cole? fi vva 1 i'i lieuherenie.it de l'intrt de • jeunesse studieuse de cette lo.ahl. A cela Corail gagnerait, par dessus le march, au point le vue esthtique. De S 7 heures du soir, visite a Institution Satnle-L'rsulea fonde et dirige par Mme Vva, Norlsn Balmir. Rsultat aatis* r.nsatii. puisse cette institutrice qui se consacre de cœur et d'I


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06776
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, July 29, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06776

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PROPRILTAIRh,
IMPRIMEUR.,,
Clmont MAQLOIRE
Bois-Vlkxa
^ Rue Amricaine, 1358
La science enseigne l'hom
me l'amour et le respect de lu
vrit, l'ide du devoir et la n
cessitdu travail, non comme
un chtiment, mais comme
l'emploi le plus lev de notre
activit.
MarcellinBERTHFLOT
NUMERO
CENTIMES
QUOTIDIEN
TLPHONE N 242
(ANNE N5W
PORT-AUPRINCE (HATI)
JEUDI 29 JUILLET 1926
Nouveau Tarif douanier
____5yLH?i_5llnJusle ?
|jmi ouvige Prin-
i Morale de Politi-
^rgiS'N a crit:
Be (Maniais heu-
Jl il teti loii'ours
Er. Mie lorsqu'il a
jet qui l< paraissait de
|l/jjcet/eson bonheur,
uliniiu qu'aj point
Jnouveatixdijct s se pr-
, pour piler ses ef-
objets vt> lesquels il
rain paijaiguillon de
ilion; loi]u'il ne sent
iiidela uvssile, ou si
rde qucjue chose de
iir que s lal prsent
an insta sur son es-
[il devienlidilli'ent ou
ml.
rtanl djees donnes,
{doits ir un vif sen-
ierecoiussancv jour
Wnlagesu'il recueille
Nitulioa|uilesluipro-
Jiparcure, s'il se voit
.(dans semoindres d-
M eonjpt sa condition
Vetdsoie.cellede
"le et d|a classe la-
" PMienl, avec lo-
mnincs, le luxe
"yuiftuissaiices des
?dJ la socit, il
Conclure qu'il
cbke de radica-
'Wmsunsyst-
!W(le sembla-
IVwilI' Prc,era vo-
" uELa passer 'il
er situation.
JP.1 uvoirs de
'.'"imhenl lu
ml "^ re [Iwtnt
|*liorer
III .s
?JK!toire.neut
^ JJWMHup plus
B|^Ul,quereuxqui,
r? ** deve-
X "iraient
'il *au limier
BUf^Hennt le
Bt -Doua-
KrLr Vo* lundi
l^**!! d'Etat.
;^u^dun
ilqui^^i'tqui.
J!?rt* mettre le
^f'I'armaoic
Wgrs rca|j.
fis??-
. ^Xr^^^cr "'-" -" '**
se placer dedans, marcher
avec eux et comparer inces-
samment les consquences
que Ion lire avec les effets
que l'on observe . On verra
que la flonne du Tarif ne
consiste pus dans une aug-
mentation exagre desdroits,
mais est un simple travail de
nivellement, d'quit et de
Justice fiscale...
Le Tarif l'importation tel
qu'il est arrt, introduit, d'a-
bo d, dans l'administration
des Douanes, un mode de cul-
cul beaucoup plus simple que
celui de 1905.1 Jette simplifica-
tion permettra aux emplovs
daller plus v te en besogne,
puisque tout se calcule au
poids et que les luxes et sur-
taxer, voire des droits de whar-
aje, de pesage, de tonnage, le
phare et de port sont engl j-
ues.ee qui constitua,en ce qui
concerne ces derniers une in-
novation, puisque les agents
des bateaux ne seront plus les
contribuables de ces droits
qui affectent surtout le corps
du navire et par ainsi les n-
gociants recevront dsormais
leurs marchandises C. I. F. En
outre, avec le nouveau Tarif
c'est la fin le la pratique d-
sastreuse des sous valua-
tions, pratique qui tablirait
sur le march une concurren-
ce dloyale, contre laquelle
aucune intelligence, aucune
activit humaine ne pouvait
rien.
Les principales sources de
revenus de l'Etat Hatien sont
les droit! de douanes qui four-
nissent plus de 3/4 des Voies
et Moyens du Budget de la
Repu nique, ce sont les roua-
ges propret de cette adminis-
l ati m par la balance com-
n erciale- qui accusent l'po-
que de prosprit, de crise ou
(1 accalmie des allaires de l'E-
tat.
Par ailleurs, quand on son-
ge que l'Etat Hatien n'a com-
me principales rcssources.que
ces simple droits, et que le
peuple hiitien s est toujours
rcri contre le prlvement
de toutes autres taxes, nous
sommes nous demander, si
une augmentation totale de
droits de 2 .'1/4 p/o, car c'est
ce qui doit rsulter des arti-
cles en diminution ou decuv
en augmentation, constitue
proprement parler de n ni-
velles charges Imposes la
collectivit ou si la rforme
du Tarif Douanier |.'st la jus-
tice ou l'injustice fiscale.
Vers 18/0, la rforme com-
plte de notre Tarifa l'i m inf-
lation avait t reconnue d'u-
ne urgente ncessit et le Se-
crtaire d'Etat des Finances
de l'poque eul conslaler.ee
fait en sue dclaration ior-
niclle laite l'Asssemble Na-
tionale. (I s'agissait du Tarif
de SoULOOQCV, celui de Juil-
let lSS, lgre .tient amend
sous le (iouvcriieinenl de Gfel -
Kmiti> dont celui qui tgit ac-
tuelle, neut nos do.iuncs n'est
qu'une fidle reproduction.
Depuis iors, avec le dvelop-
pement des centres manulnc-
turiers. il se crait de nou-
velles marchan lises non envi-
sags par le Tarif (ifc8 195)
et malgr la facilit qu'accor-
de la Loi douanire d'assimi-
mnner
1er ces nouvelles sottes d-
marchandises aux arti-
cles qui peuvent s'en rap-
procher, tant en qualit, qu'en
apparence, il en sortait, tort
souvent,une taxation trop au-
dessus de In valeur de la mar-
chandise.
Pourtant I ancien Tarif de
1858. comportait plus de deux
millc(2 O00)dsignatlon.i dont
140 10 taxes ad i> doren ; or
une rforme tait ncessaire
dans le butd'largr { tJ.|,v
OU en augmentant ou en di-
minuant les droits pays par
certaines marchandises et en
taxant les nouvelles introdui-
tes sur le march, il'est le cou
traire qui eut lieu avec le Ta-
rif du 4 Septembre 1905, la
commission qui fut forme
p Mir procdera celle rvision
ne trouva pas mieux faire
que d'ellaccr du Tarit de 18,S.
certaines dsignations qu'elle
qualifiait de surannes, et r-
duisit la liste des arti-
cles a plus de 1491 dont 40
taxes ad valorem. C'eut t
mieux de ne point toucher
cette anciennet que d'en rtr-
cir aussi lej cadre et de proc-
der simplement l'un fication
des droits ; mais chose plus eu
rieuse, on agrmenta plutt le
Tadl de toute une srie de
droits additionnels et de sur-
taxes votes en dollars, dont
l'article ILS dans les disposi-
tions gnrales de noire L-
gislation tanire fait u in-
ventaire suggestif.
Toutes les contesta lions en-
tre v ilicaleursct Douaniers
viennent de I elroitesse du ca-
dre des articles, l'n tarif n
Droits spcifiques n'est relle-
ment tolrable qu'en temps
qu'il touche tous les articles
lancs dans la clientle et doit
trerform.au moins.tous les
dix ans, non seulement dans
le but d'largir le cadre, mais
aussi de retoucher les droits
sur certaines marchandises
qui dans cet intervalle de 10
ans a u ra i e n t sensiblement
sensiblement baiss ou aug-
ment de prix et s'y intro-
duire des nouveauts.
(A slivuk).
Les eonsqjences de
leur situation prwire
Ils sont Obligs malgr eu;
de prendre en considration
la gravit des choses actuelles
et par consquent faire l'im-
possible pour aider tout le
monde.
Est-ce pourquoi Kawas Her
ma nos se sont rsigns faire
un el rabais sur leur stock
de marchandises de premire
ncessit.
Par consquent les pres el
mres de Jfamille doivent en
toute conhance aller au Mafia-
4 sin Moderne de Kawas Hcr-
inanos 1724, Hue du Mag.is n
de l'Etat o lisseront en pr
sence du plus bel assortiment
de Port au Prince et o ils sont
surs de ne pas sortir sans trou
ver ce dont ils peuvent lavoir
besoin.
Allez toujours 'au Magasin
Moderne de Kawas Hermano i
1721 Itue du Magasin de l'Etat.
18 Duc ds Mio'eHof
Cordon noir au gol franais
Cordon blanc au got amricain.
De la Maison 1LFA4D DE M: >N l'EBELLO & fr
bande m 1834.
Chteau de Marcuil-sui Ay ( Marne)
Anciens Vigxouls des Dics d'Orlans.
MONOPOLE DE
Un bien veillant lecteur ne leur
viindia-l-il pas en aide'.'Allons,
un hou mouvement, pour l'a-
mour dr Dieu!
...a vu, hier, vers 2 beorss de
I aprs-midi. Itue du Magasin
de l'Etat, deux dominicaines,
MariatU et Carearita. se larder
de coups de rasoir. Les deux lu-
nes se livrrent le combat le
plus acharn. Lune d'elles, Ma-
liana. a t assez, grivement
Dlsssa. Le ehel'du quartier in-
tervenant mit holi au combat
des deux lilles qui lurent ache-
mines au Mureau de la Police,

... verra samedi soir Latine
I inauguration ds deux ventails
lectriques qui chasseront la
rQr chaleur dans la salle ft aussi
m.H'i'lranerwre g slle d'un tsblasu, a-uvr d
Port-au-Mnce Hattt. g l'un des nu-illems ^Smt
En vente: Au c marche Cristal A l'Htel Sca-ViewfS> Pnes ^.Port-au-Prince, rspr-
ct duns les principaux cales et restaurants, SA
CeHe marque est parmi celles qui ont lait leurs preU-E
yea. qui ont donn leur chef fl'uvre d'obtenu leursE
lettres de noblesse.
sentant les danseuses dtLalino
EtNoTHKlL verra aussi bien
il autres choses.
Conseil d'Etat
Skance du 27 Jlillkt
Le Conseil d'Etat a sa sanc
de ce jour a continu le vote des
UudgstSdc lexercice HKKHW7.
Les Budgets des Dpartements
de l'Instiuetion Publique, du
Travail et de l'Agrieulture, de
la Dette Publique sont vots.
Ces derniers Budgets vots,
l'Assemble a entam sa san-
ce d'hier la discussion des lois
de finances.
A l'Inspection Scolaire
La Seertairrrii' dBtat dellns-
truetion Publiqac nous cont-
ai a nique:
Vendredi, 30 du courant 3
heures de l'aprs-midi, sa fera
l'Inspection Scolaire, la remise
des rcompense* accordes aux
laurats el laurates de rensei-
gnement primaire, aux lves de
la premire anne du cours nor-
mal et aux trois premires Nor-
maliennes de la promotion 102-
1020.
Le Personnel des tablisse-
ments intresss est invit cette
runion qui sera prside par
Mi Mene Dorsinvtte, Ministre
de l'Instruction i ublique.
MIUWCE ETIBIMElils
Aiujlc des Hues du Mauosin de
l'Etat et aes tronts-torts
Nouveauts,
Mekckiuk,
Paiu-'umkhii:.
m
naire tait un incendie, tout
comme Tartarin qui jadis, au
haut des Alpes avait pris un le-
ver de soleil pour un incendia
et dgringola l'escalier, courant
organiser, dit-il, les secours.
Pendant que l'on attendait.
Nothku. vit sortir dun bal
public tout proche un gaillard
et qui, pr hasard.sans le savoir,
lit une bonne leon Os. F...
si savant astronome qu'il n'h-
siterait pas vouloir damer le
pion A Beelus ou Flammarion
le noctambule lui aussi s'cria '
Voici la lune qui va se leverli
Os... F... voyait encore, malgr
tout cela, des vagues de flammes
dvorantes dans la pale et pai-
sible clart de la tranquille sa-
tellite de notre Glbe.
Enfin, aprs un quart d heure
environ, la lune radieuse, sou-
riante, moqueuse, haussa sa lace
. blafarde el ronde au-dessus de
la chemine de l'Usine Glace
el elle semblait, la coquine, taire
Un pied de-nez Os... F... l'il-
lustrissime contradicteur el su-
prme ironie. Nonii: passer dans le soir o faire
mettait sa lueur d'argent, une
belle fille, chantant gaiement
Au Clair dr la l.nnr, mon ami
Pierrot'.... tandis que la musique
du bal attaquait : Cul la valse
brune dexClienaliers de la Lune...
Toul tait contre Os.... ce soir
le, il Bis par la tangente sans
tenir au pari qu'il avait engag
Choses
Scolaires
De noire (.orrespondant
Coiu.iI..20 juillet. Le mardi
13 juillet courant, 7 heures du
\i".ri u^r,rt;", rn ce,,e vins
MeJ. B Merlet. Inspecteur des
coles de la (oandAuse, et son
secrtaire Ur Lavaud Drouin ef-
lectuant la tourn. d'Inspection
scolaire. '
Ce leur a t dj une relle
sat.s action que de rencontrer
Pat es Larges Messieurs Char-
h's I apillo,,. Magistrat Cou*
munal et F. sulent '"ission locale de surveillance
es coles. Vdlevafeix Franco,,
I) lecteur de I cole nationale
Joseph Franois... ,,ui les v al-
leiuiaient anxieusement. Mais
quels dangers ne furent-ils nas
exposs? C'est qj,e la route 'des
Ib.seaux Corail est exerable.
AUSSI la rparation ou plutt la
mis ruction de cette artre r.
I<>';d-clle a une ncessite ac-
luells trs urgente. pllls.st. Je
m ver ne ment y parvenir!
Mors, ce serait pour Ta Grand'
-Mise une nouvelle tape dans
a vois du progrs. Mrflnspec-
leur. selon son dsir vivenie.it
imuiileste, visiterait souvent les
coles de Hoseaax, de Corail et
ne Pastel.
Le lendemain, les examenv.
commencs h 9 heures* rcole
nationals a Joseph Franois,,,
ont pris fin a 3 |u.llri., ._,,, (|;
Noire iL
... a vu. mardi soir, Os... K...
qui avait compltement perdu la
tramontane. La lune allait se le-
' ver et dj sa belle lueur illu-
111 in a i t l'horizon. Quelqu'un,
pote ses heures perdues et
toujours sentimental, devant les
grande beauts de la nature,
dit : Ali! voici l'astre de la nuit
qui va paratre !
... vit l'autre, les tasse car-
qudls, interroger l'horizon el
rpondre : Non ce n'esl pas l.i
' -me, elle ne se lverail point l!
C'est, sans doute, la lumire lec-
trique ou un IncendieI Celui
qui avait annoiu la prochains
apparition de l'astre, calme,
matre de lui-mme, sr de ce'
qu'il avait prdit, conseilla d'at-
tendre. On attendit en silence,
tandis qu'Os... F... gesticulant,
allirmait que la belle clart lu-
;i vu, mardi soir, quatre
gentlemen, M... I..... l... d...,
K... I)... M... (i..., assis autour
dune table et, fchine penche,
le Iront s\re d'o tombait la
sueur grosse goutte, crayons
en mains, en train de noircir
aveedes chiffras un nombre in-
calculable de feuilles blanches
Furieusement ils alignaient lea
ebilfres, additionnaient, sous-
trayaient, multipliaient, divi-
saient. Que cherchaient donc
avec tant d'aprel ces mules
d'Henry Poincar? Klait-.equel-
qu'qualion radicale qu'ils en-
isin du
l'sprs-mldi, aprs un repos de
1 heure 1 I. Les matires Suiaro
R
verraient au corn
grand
mathmaticien.actuellement Pie
inier Ministre de France, pour la
stabilisation du franc? Ktait-cc
quelque statistique qu'ils ta-
blissaient pour dmontrer l'uti-
lit ou l'Inutilit del Rvision
du Tarif douanier d'Haifi ?
... les voyait, suant grosses
gouttes, aligner des 1, des 2. les
.'I. avec une attention soute ii-,
comme si de ce qu'ils c'i -
cli.ient dpendait le salut du
monde.
C'est lun d'entre eux. B... L
qui aviil pose cette colle com-
ment crire Sfl chiffres le nom-
bre Onze Mille Onze Cent Onze.
Jusqu' ce matin, les math-
maticiens improviss n'avaient
pas encore rsolu le problme ?
jnrsmms officiel, observe \|r
Inspecteur, y sont enseignes
vec comptence et dvoue-
ment par le personnel, ml
u ailleurs, est Insuffisant, t'es
temps derniers, plusieurs candi-
lant ne furent-ils pas admis avec
succs au csrtiflcat d'tudes pri.
maires? Mais cet tablissement
qui a un effectif de 112 lves'
est log dans une maison trop
exigu. v
A l'Kcolc nationale de demoi-
seltes, Mr rinspecleur cnstale
Une, malgr l'absence prolonge
de la directrice, Mme Dulona
liernard, les professeurs se d-
vouent la tache. Pas de local
eonvenable.
eiH'ndant.eii ouvrant au Con-
seil Communal de Corail un cr-
dit qui serait teint par annuit,
I Administration Suprieure ne
pourrait-elle v laite btir deux
Munies maisons d'cole? fi vva
1 i'i lieuherenie.it de l'intrt de
jeunesse studieuse de cette
lo.ahl. A cela Corail gagnerait,
par dessus le march, au point
le vue esthtique.
De S 7 heures du soir, visite
a Institution Satnle-L'rsulea
fonde et dirige par Mme Vva,
Norlsn Balmir. Rsultat aatis*
r.nsatii. puisse cette institutrice
qui se consacre de cur et d'-
I


IV. MATIN- 29 Jullle' 1920
-w
DPURATIF ^r-
W M ANGET

Vices du Sang ;
Varices, Glande
Mauvaise circulation
Maladies de Peau
Avarie
Maladies des Femmes
JLtabliaaemenr Cbalelais
GRANDS PRIX
va
L* Ht rhsr|# t tl d'impurets, circule mal, favorisant
ainsi la cunicsliun du fuie, provoquant les
crdvmes, 1rs varices, les hmorrodes cl
dterminant de nonihreuses affections de
la peau ainsi que clous et anthrax.
___LeDtPUHATir DO DOCTEUR MANGEt
nettoie le sang, vivifie et assainit l'orga-
nisme. Il vite ainsi les affections dues
t une coinhuslion incomplle^des'aliments
au ralentissement de la nutrition lob-
(iti-. asthme, emphysme, goutte, rhutua-
ismes, nvralgies lenaces, ncurastai*.
insomnies, vertiges, sciatiquct lBaVfluStt
Igralnat,
Chez I
lation du
vertiges, iciatiquQ
Il rgularisa la
facilite le poques, ftr-
lal'ses di
femme,
>*.* *ailj{, iltuiiv l|iin|U,(, |p-
Fire la formatioo et vite les malaise* de
ge critique. Il tclaiicit.lt tciut et situ
la ucautt de la peau.
Il constitue un excellent traitement de
l'arirrio-scItTuse en abaissant la tnsios
artirclle, en dimiuuant la viscosit tan-
411 ii. et eu taeiUUal le travail des reins.,
I, 1 !.- i'i 1...1..111\ 2. rue Valenclrnncv.
I .111s. 11 (> l'hiinimc1".
. '.lamaKrjT urswn-ar-
nic sTenseignomenl publietrou
vit rCUfl lisi luuinii^cniciil aux-
quels elle si droit !
Jeudi 15, voyage vers Peslel.
l.rMiir.oii vil apparatte au lar-
ge, lgre, la petite embarcation.
C'est <|u' la brise qui soufflait de
l.i mer favorisa l'heureux retour
de l'Iiisptl'Uni Merlet,accompa
uni'de si's auxiliaires Messieurs
Lavaul Drouin et Villevalcik
Franois,
V;i l-on entreprendre le p-
nible voyage de Corail par les
Koseaux Jrmie-?... Nos visi-
teurs 0 11 i tic! s, heureusement,
'embarquent dans un canot
moteur le samedi '.i heures de
l'aprs-midi, loul en emportant
avec eux lu satislacttau intime
du devoiraccompli.
1 1 n
Extension
du tlphone
automatique
La semaine dernire le Con-
seil d'Etal B vol une loi ouvrant
un crdit de 258.000 gourdes :iu
Dpartement tes Travaux Pu-
blies, pour tre employ pal
Isi Direction Gnrale des Tra-
vaux Publies l'extension rassra du tlphone automa-
tique.
C'est une excellente mesure.
li' tlj houe automatique rend
de si grandi et utiles services
que, ds les premiers jours de
(Installation au rseau, les de-
mandes pour des appareils ont
all'luau Bureau des Tlgraphes
et Tlphon, en si grand nom-
bre* qu'il lait impossible de
doiinei satislaelion tous ceux
pli les produisaient. L'extension
du rseau va permettre d'aug-
ineuter les appareils et ee sera
trs heureux.
-
Le Moniteur
Dans son ediVttn du 20 Juillet
courant,le Jouirai Oifieiel de la
Itpub'iquc inlo ne :
Le 1 i Juin dernier, M.lieor-
ge Gentil. E. E. et Ministre Pl-
nipotentiaire dllaili en Allema-
gne, l revu au Palais de lu
Prsidence, lierlin, en audience
solennelle par Son Kx. Monsieur
le Prsident de la Rpublique
du Heieh Allemand si qui, il a
l'ail remise de BBS lettres do
crance.
l'Suivent le discours pronono
par noire Reprsentant et celui
par lequel lui rpondit le Pr-
sident Hindeuburg.
Le Mardi 20 Juillet courant,
V. Georges IL Merrell Jr.. r.li.n -
g il'.M'Iaires. 8. L, des Liais-l'-
nis d'Amrique a l reu en
audience particulire par Son
1 ellence Monsieur le Prsi-
dent de la Rpublique qui il si
t.. t remise de la lettre aulogra-
iii de Son Excellence Monsieur
le Prsident des l'.lats-l'nis d'A-
1111 ri pie .responsive a celle du
1' sidenf Borno lui annonant
s: rlection la Premire Ma-
givrilure le la Rpublique
il I 1 li.
1 , i la reconnaissance ofli-
ci' lie du douve "ne lient de la
Rpublique par celui des Etala
l nis d'Amrique.
Je^filsduroidEs-
panne Bordeaux
Par cable
K. 11 ikalx,27 Juillet L'Infant
Drt J.ime et aniv ici aujour
d'Iini pour sun traitement annuel
rli ve.,1 parles i>r.L'teurj Mours
et F rtman. L" dant sjournera
de seTsines Bordeaux.
Conservez votre Sant
Robuste et Vigoureuse
Lisez ce que dit la science
Qu'il noua plaise ds le avoir ou pas, il cat
abaolumrnt vrai qu'apri* les Si) ans la corps
humain oomnssnc* I vieillir, dtsntorf ot p.vdr
la rstiim-u uu ravago <|jc lu nature impoae.
Que font Ips personnes! prudentes pt prvoy-
ante? EUss) tonifient l'organisme avant que le
premier signe d dpression apparaisse. Ix nag
est un fluide vilule qui dtermine le degr1 de
vigueur, tt le fer dans le sang (indiqu par le
nombre de globule rouges) son tour dtermine
la qualit du mme en lments vivifiant. La
fruportion de fer dans le sang diminue avec
puisement naturel de la vie active.
Il est ainsi prudent d'employer le Fer Nuxat
pour un temps, trois ou quatre foia par an. Il
alimente le sang et Apporte une nouvelle rserve
de forces ;\ tout l'organisme. Il contient du fer
organique ninirni Je fer naturel du Bang humain,
auquel il s'assimile facilement en combinaison
avec tes glycerophosphates et autre prcieux
ingredienta fortifiants. Le Fer N'usait est re-
command par les autorits mdicales prcis-
ment pour enrichir lu sang et tonifier le systma
nerveux. Il constitue, par consquent,
un excellent mdicament de prcau-,
lion pour conserver l'organisme fort!
et vigoureux. En vente dans touttsl
les bonnes pharmacies.
-------------------
La demande pour le Fer Nuxat a
t si grande et immdiate que nous
n'avons pas eu le temps de prparer
des tiquettes pour ce paya. Par
consquent et teSnporellement nous
userons le flacon Espagnol que noua
reproduisons droite. Vous trou-
verez dans chaque flacon des instruc-
tions compltes en Franais.
Le rouvsau Ministre Poincar
La Dclaration Ministrielle a t lue la Chambre
.Poincar demandera l'autorisation d'agir par
dcrets-lois
t
e programme financier du nouveau gouverneraen
Par cble
Pauis,27 .lui.M- O Cabinet
l'oint tr it mis M' 11 inl'l ui la il -i
ni' if mai') 1 la dclarsUoo ininin
trie ta qui sera lue iJcrniin mnrdi
la ebambrr. L uouveau cabiost
deinantJer.i <|iie lui soienl donns
les pouvoir^ tli> rsoudra le* *i Iti-
tulles Qnanclres du payn cVst--
dire qu'il sil atilorisf lt-^ilV'rcr
par uciels BU liMl de soumettre
lf-. projets uux longi dol ats du
Parlement.
D'Aprs les personnalits les
mieux informe, letabinet a d-
cid que la ratification des accor Js
de Washington et de Lotdres n-
serait soumise au parlumeot qu'
la rentre d Octobre. Ceci indique
que M l'oincar n'a pas nteulion
de faite ;.ppel aux emprunts lran
gars pour rhabi iter le franc. \.\
devise du ministre d'uniou uatio-
oale es: : La Prince iloitse tirer
il alfa 11- elle-mme, par ses pro-
pres moyen > Osai les milieux
politiques ou voit h preuve que
les lnpt| directs ot in lu ris se-
ront augments et ipie la proiti -
ti u seraitinteusilite d KM tout le
y*-
La dclaration iniuistriel e, qui
a t approuve au conseil de ct-
b net tenu cet aptes midi, sera
cour.e. M. Albert San,, il, ministre
de l'intrieur et M.Marin.m nistre
des pansions, demanderont k la
commissin .lu r^len'ut i It
chambre d tudier rapidement les
un -Mir." prise* par le gouverne-
ment pour l.t rentre des impt-.
Le programme de M. Poincart
pour la rdemption du Irauc et la
nstauraliou des tinanc s comprend
du cl m-, -. principales, s il faut en
ci in les reuselgoemebt sem'-ors
ciels obtenus ce soir 7 h. 1(2 la
clture du conseil de cabinet. L-s
recommandt'.ions du comit d'ez-
pe s ont e suivies en grande
pirlie partisillJ raeni ei ce qui
concer e l'ai; nta'ion de in-
pta direct? et iudire;l Par cette
augmentaion ulem'nt \(\ gou-
vernement e .,,!. :- a des recettes
de t mi lUrda >i0 mil i m ia
Iran.> diir.nl les G premier-; mois
de IQSfi. Lss farjls ds transports
des cbemins de fer seront augnea
ts.Les dioits d entre sur les im-
portations de provenance coloniale
(elles que le caf, lu ri/, la vanille
subiront des m> ificatious.Lis t.i-
xe< sir les ehii'rss d'alfares *:-
r.jrit rndu < ui il > ru 2o|o ot
les droits de douane seront mtjo-
rs Ces 4 modifications produiroit
environ i milliards additionnels ;
au sujet des modilicalioiis sur les
impts directs le nouvetu tarif s'
lais aux soi is te M.Il kan m: i-iie du commerce, qui rendra
compte en letnps voulu au cabinet
de n'ont pas t rendues publiq iSS,
On signale cependant de b nne
sou'ce que les modifications dans
les impts directs comprendront
la revision de l'impt sur le revu
nu et du droit sur les succession.'.
Les recettes provenant deceacbm
geraents seront affectes au fond,
d'amortissement Le cabinet se pr >
pose de rduire d'uue faon ini j n-
tante les dpense* administrative--.
Sur. elle question M. Poincar de
mandera le pouvoir de lgil er
par dcrets et 01 s'attend une
diminution dans le nombre des
fonctionnaires
La tenue du |franc nujourdMiii
la Bourse est laterpr, te corn m 1
indiquant que la croyance g.nrne
est que le cabinet obtiendra une
belle majorit demain la cham-
bre et une majorit norme au t
nat. l'a communiqu olficiel an-
nonce que le gouvernement n'a t
pas intervenu ;'i U Boursa en fi
veur du franc Dans les milieux li
ntneiers on disait que la hauss)
tait simple nent due au chaogt-
m ni survenu dans la situilbn
politique.
Dmission de T ambassa-
deur d'Espagne aux
tats-Uois
Par cble
Wa*hiagton,ZI Juillet Tn
J.l 1 BUIS, 1 IMSllrir 1 ||- M
gue.doy n In corp< diplomiii \ 1e,
a donn BS dlBB^siSQ, 1 aura cim
mi WSSSSSSOr D>n A'ijoniro R
d IU, ai'tu-"le n-int ministre d Ks
pagne h Lisbonne. Les fonctions
dconseiller d'Etat Milnd on'
t offertes M Kiano m\U l'arc
btssadeur n'a pas encore fait con
nattre s'il accepterait.
Au Cap-Hatien
Dd champ d'itterissitje
d'aeroplues
l'iir une loi \oli'e par le Con-
seil d'iitiit, ;i s;i sj.me .u 19
Juillet romani, un crdit de
Iti.lWMi (^turdes est ouvert au
)tjKiiiiiiKiil les Travsux u-
blies pour tre employ, psr la
D rectlon Gnrale des'liavsux
Publics, ;'i l'tablissement, au
Csp'Haltien, d'un champ d'st-
leTrissage pour aroplanes.
par ces joursrci o de nom*
brcinc avintims etrangeia entre-
prennent le longs raids uar la
voie des uns ehawp d'atter-
rissage rendra d'utiles services.
Le franc
monte toujours
Par cable
PaFIS, 27 Juillet Le Iranc
continue on mouvement le bsaf-
(f ; la lie rote ollicielle a l de
40.4O nu dollar el 19tV.iO la li-
vre.A midi le fiant! tait de?ctndu
au-des>otis rie '0 el col un peu
aprs i 38.S2 au dollar et 189 f.i
la livre 1 s mura rie clture eut
t ds 89.71 l|2et 190.
Mort du dernier
fil duPrident
Lincoln
Par cable
harichater, $7 Juillet Mr
Obert r'ood 1 incoin, seul lils aar
vivant du prsident Ahruham Lin
coin, a t tionv nmrl re matin
dans sou lit riais sa villa d't par
des serviteurs qui taient venus
pour le rveilUr. M. Lincoln, qui
avait t srcilaire de la guerre,
ministre en (rande lretagne et
pendant plusieurs annes prsi
dent de la l'ullman Company
tait malade depuis quelque temps
Il tait g de )S3 ans.
Les mesures d'-
conomie en Bel-
gique
les Souverains mangent
du pain bis
Par cble
BRUXELLES, 27 Juillet Le
roi A'beli et la reit.eKIisabpih ont
mang aujoiird liui du pain bis,
preeqne du pain deguotre. Csvt
lune des n.esuns d\rononiie ap
pliques eu Kelgique |ouranler
la chute du franc Le mme pai-i
est mang dans les plus 1>- 11 s r-i
dem.es je l'avenue Louise i Itru
xe les et dans le plus mod -le ha
meau de Klandres. On e tue qui
pour le pain utilement les cono
mies seront de lu millions de trs
par mois tt quand la moisson ser>
Irtn.in > el es atteindront 40 mil
lions. Des rgies trs stricts* ni
lta.ic pour les ditices pu
Idics, caf restaurants et tali s
de dausc L expo, talion du cb r
bon et du coke a l limite et un
prix maximum fix. Une taxe de
dix francs par jour est prleva
pour Us automobiles appartenant
aux trangers et les notes d'htel
(l-s trangers seront soumises a
drs sut taxes.
Les matches
de tennis
Par cable
COBUl'Hti (France), 27 juillet
Aujourd'hui les j< ueurs dd tennis
franais ont remport la victoire
dana la finale pur la zone euro
Eet. nede-i matches pour la coupa
lavis. Jacques Hiugnon a bait.i
0. Q>N.Turubsll par 4-6. l-o,
6-2, 6-t, t 0 Lar.dry, remplaant
Lacoste, a battu (ragory par3-*,
6-2, rJ-l, ti-l. L'quipe frau^i,e
jouera maintenant entre le g
?nant de.-, siies Cuba, JHi,on dans
a /o. e 1 mi ii ..in- peur pouvoir
se m curer l'quipe des ttats
Lois dans a liinle .
On ordre
de M. Mussolini
aux tascistet
Par cible
ROMB,27 jullet-M.iMussoliai
ient d'adres er tous le fascis
tes d Italie l'ordre de cesser toutei
les qitnlleset d'aider de toute
leuruer^ie le nouvernemer.t dans
la lutta conomise. L'ordre en
question fait partie du message
udiess au scrtait e gnral Tu
vati avec prire d en faire part aux
congrs fascistes qui Tout se tenir
dana tout le pays au cours des
deux semaines prochaines.
VIGOEOICdepuis^
Jjggg b vieillesse!
Cet et, cela que cor** w
faction de la vie. *1'
I..a protectionrJe la sani *
tr&s essentielle t>utes leTck
ries do la"vie, et toute*J*+
il est mdiscutabletient vrai1
BsSsSB l" "^
. t' ! Emulsiort Scott
preluit de la vigur ,
1 nergie, et tant , ^
c^ce:,tr. eile dornij,^,
bicsee et renouvelle 1, force.
L/l'.muklon 5cdj ^'
votre saiit.^ non seuleient
pendant j'enfonce e la
vieillaaef. mai pVr
toute la vie.
Socit d'Importation Geralq
Grand Rabak
Ancien prix Nouv.
H
Drill blanc fil. ratine G Drill jaune fil (i 3
Drill tussor(3 nuances) S 5
Drill blanc coton ;j 3
Khaki blanc 2.50 B
Khaki j.nin.' anglais '.i 'i
Khaki pans 2.25 1
Drill.Ianclle(les. asssorl.) .'I 2
Drill couleur 2
l otion flocon 2 11.
Faux-cols rabattus chaque 1.5.) 1
Parm-beach. l'aune 10 15'
rhausseltes barresdz, 20 ,12
Mouchoirs blancs
homme la donz 10 5
Chemises blanches
plfschaqhc 10 '
IJhapeanx de paille eh. 10 1 i
Chipeaux de paille
italienne chaque 12 a 7.
Chapeaux de paille
italienne fine ljj 10.
l'crcaleaii.n'.Xaune 2 U
rercnlCneprchemiM
a nom. &:' femme l'aune .'I 2
Modus Vivendi
,. Commercial
Un moertM Vivendi commercial
a t sign entre la France et
Hati. Ce modus vivendi qui ac-
corde aux denre et produits
tlllaili Us ta.u-s le douane les
plus rduites SI certaines mar-
chandises tranaiss une dtaxe
du tiers, entre en spplicatiou
aujourd'hui. La lexle de lu nou-
velle Convention l'iuncti-luri-
lienne a l dfinitivemcul ar-
rt.
Choses maonniques
Dimanche dernier eut lieu *
a loge l'Amiti des Frre*
Hunis dont M. Hjardcrmaa1
ost le Vnruble, une grande
tenue nu ours le laquelle trois
profanes ont obtenu le 1er de-
Kiisynil)oli(|ue. Cette rception
S t lune les plus belles q l'on
su eues, jusqu'ici, enrenstrar
,jusq
oans les annales
gis II
maonniques
naitiennes, De nombreuses per-
sonnalits y assistaient et ont
vivement compliment le V-
niable el ses collaborateurs.
U n4y aura pas de concert
. ce soir
A cause de la mort d'un musi-
cien dont les funrailles ont eu
lieu Mardi, la Musique du Pa-
lais, en deuii, ne jouera pas ee
soir au Champs de Murs.
Les concert, reprendront I)i
manches ;
leodei.TeMBaHe'sBeacli
Les organisateur de parties le
pique-niques qui veulent se ren
dre Bailey's Beacli a Cotte
Hage sont aviss qu'ils peuvent
entendre avec la direction
( tlphone : 475 et 383 ) qui
mettra les camions leur- lis-
position.
Contr*
le chi
Hier ls Sectair i'f
tri'ur a dtf 0f
du CoosAil dClatuil
rgie ose ntan I W
chlcas sursoie psll
Nous DourjoiaaiBfy
mesure queJOtrejvoii f
due et qu biiBtt n
eronl com.eteaieBl
de ces hte iocomao
les chiens.
M MU AU:
Nous a vin reu'el
di unri:p M,m',is vec Monsief
Hoticheseit q"' K
Juillet coraut a a
l'aprs-nsli.
NAISSANCE i
Mr et rline he\i
font parti leunsmi'
sauce d( leur.ITl|-r
survenus lundiderss_
DEVII: ^i
Veiidredi da^jg,1*
aux Conaves. *%-|
H7m. Nous V^-A
condolances F7J
vs et particUiere^l
MineBailey,/1^1
Cardre t\_T^t-
Parisiai
asoa
Entre M^y*
Petites Hj
Etrange
Par cble
Iber. aadsa ^^Lh
est parti pa l,J,5>|
ponr y tudier I ^1
zula.


LE MATIN
2 9 Juillet liti
George Bernard
Tarera *! son
TL ,nniraire, se-
%er donn en son
fi*'
bwnbre
des com-
^Immeuble
^iagement re.du
iiji Premire bs-
fT, Prince, le ..ail
vSt relatant i. vo
Sta'knl demimere*
^'stp uuoires
k7jp-,Dt pour i" Hci-
l!TS> carres de
IhUni parti-- d<'ha-
Fl. n(pos situ* d"08
[Jl^ rurale M >*r
18 de la Cr <**
roodifsemeotie fort
rJLjdit de i accs
ftaj Lonarctantave
itdun aire juge
T-r le m tnbuual
rsioiUet de * ^e
Lit enregir. lequel
rapport e l'expert
Utde-, YuBUxcud n un;
KidufojueU et airou
jlde Porta Prince, de
lie 1 uci.-ioii des l'eus.
nrd i-iatu et Lai' ai tau i,
i bon cet carreaux de
t bora u INord et
rli reste |t'babitatiou
ipot', iu|d par le Ut de
i boucan vue et des ter
M'.tii Lbitatiun Put)
(In ailesrres cou testes
Jatalnuiccesaibles) et a
lf lichen des Orangers
lise rlde Bou Hepos,
Ifeo iljc* verbal d'ar
|4netnr l'arpenteur
KEliiiO juin au 7
linf nt vingt six. u
- -ilKliligencos d s
M**: Henry Mont-s
Jl^aeBeint et domicilie
UitNJAnt. Celesan,
Cltor^*Tn "" [i- la
PTol4. Flix Del
inWWS.0Ul{raut' *
I^""' Jeau Josep
M'me uny Frdric,
j{*WM,,ve. 10. Clo
K. ^'Amu'lldCao
IJiJw^iulafe, 3.
[JJI'wl.ll.ugnieCdn-
Lii5ail0; Milfort et
$* entions d'u
l_ ^"'G.Keuaud,
J^WSviaKeuttud
eUUon4puuomue
tau '. lh-ki Tl> .
BJj* 9 lave IV
?"M ' &e liiavois,
'. 8*. bert Can
l*6 n'. I Son tirant
*8end louant,*}
gTMrtinSt Victor
Mm, deijurant et
H u *U riuce> et
RJ Bp!iiUt:amave,
fi?yneurdnii domi-
iCS?18' ** ^tomn.
i^Tj^wy Deaivinss et
l' DW
iW. v*)lbe' lPu"
RCL *tor *rri. m-
i?r* 3- euve Po-
"Wfcre, dmeurant
FAIBLESSE, DBILIT
Insurance C
Une des plus fortes Comp ifjnies
canadiennes d'assurauces
sur la vie.
Eu. Le Boss & Oo.
siRor cj
DESCHIENS
(Hmoglobines
9oDrlmar A La -<--rfJ'*J>4?.tor d2_'**0' If.Mll F" NM*. mdicale.
naprtnr M viand. oi-u. i aux ArrafIMaz. Idan dan. la. Ji.Vlaux da .< .
Avis aux Cowrctfiils aviss'
<^ l'\0. Box IXi; Port-nu Price
La Maison GADEL-ARNOULTa l p'aisir donnonterl
a sa clientle el oa co^msrrcen gnral quelle vient
et domicilies la Croix des Bou
J0tf, 31 Kdgnrd Cantave. propri
Uim lemeuraDtJ, et domicilies
I Mirebalais, tous hritiers de teu
Jn Lonard Cantave et 33 AaM
nor Lafontant. 3rt Geffrard Uton
taot, 37 Gra/.iella Lafoutant, 38.
Antoine Beraud.ces quatre dernier*
propritaires, demeurant et dom
cili (irand Goave, ayant; pour
a ocat constitu Me J.U. Detour,
avec lection de donicile en son'
Cabinet i Port au Prioce, Bue des
Casernes, contre la dame Veuve
H:ppo'yle Lufjiitant, propritaire,
demeurant et domicili Port au
Pjince, agissant comme tutrice
l^ile de ses entants mineures Ida
et Claire Lafontant. ayant pour
avocat constitu Me Louis Montas,
au cabinet de qui Rue Bonne Foi,
No 325, elle tait lection de domi
cile, lequel a acquiesc aux juge
mats de partage el licitation des
H et 23 juillet 925.
La dite vente, outre les clauses
et charges de l'enchre se fera sur
la mise ;'i; prix de Dix dollars oram
ricain par chaque carreau dterre.
Pour plus amples renseignements
s'adresser i Me Edouard Kenol
dpositaire du cahier des charges
ou aux avocate soussigns.
Port au Prince, le 27 Juillet 1926
J. R DEL\TOlJB,L)uis MONTA-.
avocat av.
AVIS
AUX MAIGRES
41 el IN Boalcvartl SOl'l.T. p^nis
J l II DU 10
j fesses poui
f a......
il
konaairp,ck'.IIeaclecelail les
Un bureau ellquellesctlenl Indisposition des InUll
ressa pour tous ni. s nehata. J
do nv.m!" :,' Wrewiiiarqaergu*ll ne reprsenta rael
intei u; :l <>S ,I,,VI',US i h,V" P,ace,! el ll"" des!
5SS' f8.c"u,m? k's 9'?nds Magasins. (Commis fi
Les vapeurs sont
plus efficaces
contre les rhumes
Ella* antranant diractament la
madication aus voias raaplra-
toiraa congaationnaa*.
L'usage des vapeurs est le plu
rapide, le plus sr et le meilleur
moyen de BOOlagW un rhume de
cerveau, eur elles ont directement
InliuUvi aux voiea rvipiratuirea en-
ll..M.iin'-iTt. l.i lin'-!.-, m.-!, internet n 't-
ti-ifiuiit paa direrteiurut loi parti af-
feotvea eulei, les vapeur* inhajeea
oiit cette proprit.
l'uur enrayer un rhume de cerTonu,
etB.vez cette mthode impie et directe.
Faite* fondro un peu do Vicka dani uiu*
cuill.r et inhalez en > s vajieuri pn-
trantes de camphre, do menthol, d'euca-
lyptus, do thym et de genivre. Mettes
en gali-nient dons les narines et reni-
flez bien.
Une autre mthode eontiite chauffer
Un gobelet d Vt.i.n, y verser une cuillere
th du Vicks. et en inhaler les vapeurs.
Ce traitement est galcaient recom-
mand aux personnea qui souffrent du
eatharre. Vicks soulager et aidera 4
mieux dormir.
Pour les autres maux caus* par le
rhume, frictionnez la gorge et la poitrin*
avee Vicks au moment du coucher. C'est
alors la chaleur da corps qui degags le*
vapeurs.
The Ri.\.-il Mail Stean
Pacfcel t oiii|iauj
iiKiiiciiis prix el peut!
<*% i.r\1!,;-Vh",!M'"''-''1' ,"<; li,'nl, siM"l,r ",iVil'-1'1"
/;,x va J^rresponifanceiiour Paria doit tre adresse a
w Monsieur Ren GAI>rU
f% l'iii 18BoulevardSoult,Paria \llr.\rrt.
Le rtt-ameriTaborai est attet
du JacraeS l il juillet cou-
rant.
Lestearutr tCuleliratst alteiJ
uu a Jacmeli le 15 AoiH pro-
llUlll
' 11.1,11
I'*au-Princrllei2 juillet Ltttf
J.DAALER Jr
/geiit Gnral pour Huili|
IU fameux Champagne Laasoa
rj|j Setronve iParisdaM Iss^randa Restaurants, Cs-
m T I',aJ,,0<1r: A Ptirt-iui-Princeb il es!l devenu le Foire
jf/. le la Soeiele
(. ; Enveniechez: K. Dereix, Ch. Picouiet. ( !.. \. Gl
m Jj;s. .ope Hivei a Aux Cavede Bordeaux, Bazar M-
gg i>,pohia.n. Alfred N.Cooke, Grand Htel d France
v -:;> Aur Gonaioa A. a F. Mc GuBle, Reinbold A Co
g^ Au (.a/. J. par..visi.ii.Ch.N. Javanx.
m
<
f. '-
ICKS
VARORUB
Plue dt 21 million dm pot
en u$age onnu{/emnf
V
BELLE FnTIME]
sa du snoi* par U*
PILULES ORIENTALES I
U> HUI qui esvtlopMSt, rilf "
mUMnt. rawasittHal \m " attscsal i.. fUUm """ J* I
psiM et soaaesl ta t* i
mirai mbsBuatiit. >
tuikuuKt b*w la lia I
in r0.- m "m NHMM mumm
l-n.n,... lbHIl ._
Nul n'ignore que
l'huile dt loie de mo-
rue est le plus puis-
sant rgnrateur
des tissus qui existe
au monde. Elle con-
tient plus de viuml-
ns que n'importe
quel autre aliment.
C'est donc avec
plaisir que nous vous
informons que l'huile
de foie de morue se
vend aujourd'hui
Sous (orme de tablet-
tes sucres, fort
agabies au got.
Tous ceux qui dsi-
rent vraiment ragner
de i' a 10 livrai abons et sains tis-
su et jouir i nouveau >le leur belle
et vlgor.reus der chex tous les plur.iiicleas ne
bote .1* Tablettes d'Huil* de rle
de Morue McCoy***.
On garantit au moins 5 livres en
10 Jours ou le pharmacien rend l'ar-
gent.
Fabrique de Ples
Alimentaires
A partir d'aujourd'hui la Fabrique de P'rs n'imentaiies le
lopt RIVERA, Urand'Hue olfie ses clients :
vermice.'l.- ue I h 5 caisses le 10 livres 1 Dol ar la csisr^.
i. u) cairses de 10 e 0 HO
Macaroni | fefl 10 1,10
fi 10 II) 1 00
Nous employons de la Semoule, de l'eau filtre t la n eillu
re iiutnji e de Ir-iine iIhds la prparation de nos |,\'es, .e t, u i
nous perntt d'ol'fiir au piblic des pioduil de tout premier
choix.
Eldorado
.LeBoss$Co.
Agents Gnraux
Tlphone 597. Cliamp'de Mars.
Panant la Saison sstivsls foosl troutarri I: biaiia
chambres lia tssl li 9.
T MX MODtRats
Bailey's Beich
CASINOOE COTTE PLAGE
Entre et Bain Gdes 0.51)
Costume O.;*)0
Canotais par heure0.50
Consommations diverses
Prix de la ville.
Venez respirer l'air sahibre
de la mer.
Fmurcii m J Mme Veuve Antoine Fo i?-'r et
* eufatits remereienl i.tnfund^.
ment lin*riix qui. de r.ll t\"%
el de* autres to'-alites du | H\f,lenr
ont tmoign df la ympathie
l'occasion de la meit lie leur re
gretl frre et oncla
Kaynal Chavir
Ils ls prient de'croire leur en-
tire satisfartion.
Les Cay:., \i l2;uUUt IMO.
m
- * est une premire ncessite
L'nergi d'une sant magniliqfM
gagne tout dans ce monde. Los
9 maladies proviennent des germes qui
abondent dans la salet. Le Savon
Liebuoy dtruit tous les germes de A
la peau. Il la purifie et la protge.
Lever Brot. Ltd., P.il leall**il, A, .:.... -_r
WISITCO
Agent Gnral-- Hue des Fronts-Forti Nos 113-115
Colombian Spamship Co Inc.
M t *,e h-Mmer B'flola v*'nant directement de lew- W
h^ joili *st sltendu l* rtau-prince, aujomd'l.ui p^
j^ *7 Juillet courant. .Il repapiir.i k mtau jour
W pour Petit-Go.ve, iira(|oane, aux Cayes, Jac-M
W mel et les ports de la Colombie, prenant Irt ~
(w tt passagers.
porl-au-Piincr-, le 27 juillet I*26.
'(& Colomblnn SteamsliiD l.iomut.iy Inc.
i Geh a & Co, AtjtMilsl
Bar Terminus
Propritaire:'
A.WiJmaep
A l'Ii uoeur d'informer sa bienveillante clientle
quil s install l'tat le 'son tablis se-neni, un salon
sxcluxive.nsiitrsTv aux familles n ion trouvera
des con-om nation, d^ prHinicr h^x i ou iei lunchs
seront servis sur Jemande.
Tleli ne N > 7.S.
' '


^AtlN 29 JUILLET l'.L
2G


-*; c
lM Dr Lanoue IlMe str *wkp c
1 /0. Rue du Centre a cot de
la Pharmacie Sjourn
Mdecine Gnrale.
Spcialits: Accouchement*.
Maladies del femme. Mala-
die des Enfants. Fivres.
Injections intraveineuses.
Consultations7 10 et ;{;,,-,
Tlphone No 78'. English
faslcllano.
Avis
Cabinet de Met Bonsmyel
Mord, transfr Rue du Ma-
gasin de l'Etat
Ancien local do Commissa-
Ha du Gouvernement fores la
a Banque Natiiimiledela Repu-
Wiqne dlaiti. l'tage.
Heures de i.onsull.-ilion :
9 heures A midi cl :i i.
0'ilr. l-s Avocat* d i
I H n-au il t fort-au P.:
Messieurs les avocats du
Barreau de Port-aii-Princc.
soui convoqus en Assemble
Gnrale, leSAool prochain,
au loeal du tribunal de Pre-
mire InsHiiiee. reflet de l'-
lection du Btonnier.desMem
lues du Conseil de discipline
C.? ci du Secrtaire de l'rOdrc,
5$ pour l'exercice 1!2()-H)27.
'H JJ?rl :l u Prl nc* 28 Juillet

C0
l-e steamer Southlandl
venant direct! nient de G-alvc.
ion. rexas,est attendu Porl-
I au-Prince.leSA3flt.il repo-
lira le mme jour pour Porto
^Port-au-Prince, le 2H juillet
BOUEZ Frres, Agents
Horn -Unie
le bslttu .. Herrv Horn ... te-
nnt de ( uta^ao Kingston et St
"rj'i ! tien.lnA I H( ihl le i
Aofl' I p rtira le m/me jeur pou
l'KuroM \ia Goni-ve*, Cap llai-
len ei P|0 Pii, picn.nt fit et
p BW|trb.
Le I. teau Hein/ Ilorn" venant
os i E rope v. s,,, ju.n. Puerto
Ptalnel i j.-ll .itiff, sera in le lt
ou t\ partir I- rrAxe jour pou
Hii n'-'oi', St DoraiQrfO City tt Cu-
l'fManl r ri -i (jos'siigpiM
01 ( FFSON, LUCAS &io
Agents Gnraux.

m
Slarfe
RiK
fMweni se conserver dan* tout
fciir .h.: nue cj /u-.i'iti1 en le*
(ut.ini i,n fe
- D 05JSPCNS. V BLE POUR
lOUS LES TISSUS
DUCATS
1026,
Le Btonnier,
Lon NAU
H
S
s
S 4 PfJVJM
Ci-*
Si ,.Uu Warv Pouvant trauspo. ter
?|* Untsj.cH je c;l .
ffij S'adr-^cr .i Mural HrJ '
m N JJU'n:, Arc hsie.
i
S*

i


w
>
il
*5

Imprimerie Centrale
IG1J4,place '>llrad,186l
GRANDE FABRIQUE
D'ENVELOPPLS
hivers -formais : Comnier
cial (CorrespondanceAme
ricain Grand et petit -Visite. !
Papie suprieur. Excu j
lion rapide.
Prix spciaux pour les clients.
A vendre |
BONNES OCCASIONS
t ne autoChvotet, une Ford
en parlait tat caoutchouc b-
ton etc. 200deJJars.Une Buick
et deux ou ois pices pour
Ford.
S'adresser M. Mll.l.I.;\,
Grand'Rue N 15-18
I
ie du Qiuii ( Avenue^ ) en fat de la I
Windshields ( Parc-Brise ) de\ toutes >s di
pour autos. "mes^
Miroirs biseauts pour armoire I.oiiisVVr ihji
.ouis XV, Armoire amricaine Jable de 6|liu!M
Miroirs encadrs pour salon. Ke^ir.
Verre; Vitres de toutes dimensions n,r ii
el vitrines. W
Cadres dors pour photos de K> x 20 et 2t24
Cadres mi r commande pour portraits en Ut
Grand choix de moulure j '
Hip;u:.li >:! de Miroiis UU'hcs.
l'rix trs raisonnable!
m
m
Agent Gnral
Hua de8bront8.Forlr.\os llXilM
Ce qui n'a jamais t fait
Ce qui ne peut tre dpasse.
Kola Champ n/ne
F Sjourn
r'ivprc dans des conditions riuoun u es
D'ASEPSII-
Prparation et Vente
1 -liiuuuicie F. Si-JOl'HM-;
a, s Unes Hun.v et dtiCcntre
I2r@r;i
JWnl ouvrage?!
"Gens d Autrelois...^
Ticux S(,Lventrs..."
Pah
PIERRE EJl'.hNE
df: i.esi'ixassi-
En mi.le iIk / Hohelin el .Aux
fArnies de I : lis.
l'rix : 1 Dollar
. w
* n; ,.,|n . .n CJutch0U iM Ieir. c Win.jloot i ml |a.,..,'
leatime et la considration de* yens de j^rtou#p^r leui conlor

^ leur iIumW, et Jla beaut li leur apparence.
GOOD YAR
| lue >WtI.ides TradiiKj
PORT-io^pjarE^cosiTvE^.
CiF-HIfTfH
Grand Udtd
De FR&NCE
I\P.:i>ATRIZI, PropritaireJ j
Cet Etablissement renomm dont l'loge n'est pliftjft
vient d tre compltement restaur et remisa n chambres ont tout le confort moderne, le srvi'fi
prochable, le Restaurant soign est de tout aLf
ordre.ll lotel n'ayant rien nglig pour faire plais*,
ohai niante clientle. j
Mr. PATRISI, qui part bientt, apportera soncN
(le I-rancede nouvelles amliorations qui donntitkf
plus entire satisfactions tous
DJEUNER la CARTE, TABLE d HOTE
PLAT du JOUR au CHOIX
Pension au mois, la semaire, oar jour x
farage mis gratuilenienl la disposition des vc#l
Bains, Douches toutes les heures
Tlphone : X S
i
, Dans les Magasins souches l'Htel, ou trouT loftdj
I .Vs " \i.vs d hsi'Anxi., de Bourgogne, d'1 iaue,GranCH((^
Conserves,
On y trouve l'arrive, pendant le sjouou aui
W> l'n1* l0ul ce Siue lon ''^'"e au
g WUNDHOfELdeHIANCE: P.P. Patrizi^P"*
treitott*
4M*.
L PAEtTlANN-AfifiERia
! Aflut
mA-,iL1,,l|insi' (Je ,orU'1' *' V(),ri' connaissance^oir-,
KtS 1?1 COm,)lel deoles les dimensions,*
i unis et lubes.
; PneusCords Heavy DutyjpourCamions,peur le^
Pneus nT. '"ufcifc.iiuo,, interchangeable ou fulliBalloonC
ou'caSm" k l>riX PUr ,CS dimcnsions de votre **> |
'''s'Ickilorati,,,,
**^^


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM