<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN -l? Juillet 192G < *, somptueux do croyance* mystrieuses, un tragique pisode de 11 Fodalit, epdoe si fertile de lgendes troublantes. Nous augurons d'oies et dj que celle l le sera un gros succs, comme d'aill urs t 011il es celles qui se droulent Saint Louis de Gonzague. CAS N" 1 I-a valeur nutritive du Vicql dmontre dans ur. heures 1 2 lu matin par le Pre l.eeilen et aussi en la chapelle de Ituolon > il y eut una belle crmonie religieux clbre par le Pra Le Fur au cours le laquelle le nombreux [enfanta s nnprochreat, pour la premire lois, de hi Table-Sainte. Farisiaa Deaiii Pour la dernire fois: \F' font oi 1er et 2e pisodes, Afin de permettre a t)iis de von ce chel-Tvuvre de l'cran l'entre Gnrale sera : t gde. B..I on : 2 ; Loge : Il Vu la longueur lu programmc pallies, on nmmencera H heures prelsse, Uunt les dtail ont t fourni par des mem bre de la pfftiie*Mott mdicale. . > %  & 1 EL I_M^ f-;! is2 Avant l'emplui du Virol. Aprt l'emplui .l.i Viral. Augmentation de poids de 4 kilos 3C0 gramtn. s en 5 semaines. Ces photographies nous ont t fournies par le Directeur Mi lic.il m Chef d'une les principales Infirmerie!, do Londres. L.i premire photographie" a t pris le 3 Fvrier. L'enfant pesait alors 9 K ?'327. La seconde photographie a t prise cinq semaines aprs, le 9 Mars, date laquelle l'enfant pesait 1 i h 665. Comme ce dernier tait llWMptHf deprendre l'alimi ntation ordinaire, on l'a nourri avec du lait inu.mgt de Virol et il s'est compltement rtabli ce rgime. l'n'jviration compose de Moelle d'Os, de ItoaU* Rcjga d'Os, d'Extrait de Malt, d'Œufs, dt Sirop de Citron, etc. C.M un aliment prcieux d.fi* loin Ici CM d'i.puement, de Rjchititme, d'Anmi.'. etc. VIROL OBNT8: V. QUINT1N W'Il l.'AVS & Co Port-m-Prirc, HATI, P.O. Polte Poatale 147. Vh. il.. Lili. IIANOIR I ANE. EA! INC. LONDRES. ANCI.I.TBKRI!. — ,, En Europe les crises financires ouvrent l're des dictatures Par cble BRUXELLES, 18 JuilletLes erses financires semblent devoir amener tomme rsultat trois dictatures spciales en Europe. La chambre des dputs de Belgique a adopt hier eu premire lecture un projet de loi qui donne au roi Albert pleins pouvoiis pour promulguer les aKertfa qa il jag ra ncessaires pour stabiliser le franc. Le ministre de* finances de Krun ce M. i.i.;. m•. souinetlra vendre di un projet de loi semblable la commission des finances de la chambre franaise. Vnattentat contre la vie de Kernal Pacha les coupables parmi le?, quels 6 membres du Par lement ont t pendus Psr cbla SMYKNK. i:i Juillet -Trei/ejprr sonnts convaincues d'avoir cher li attenter a lu vie de Mustapha lvtrin.il Pacha, prsident de la rpublique turque, ont t pendues ce matin au petit jour Les coupables cou la uni'"hier cou. prenaient six membres du parlement et daa) anciens ilpu es don) Kuchdi Hacha qui deinmla la psi ne de moit que les travaux io ces perptuit. L'accord francoanglai devant la C hambre des Gom munes Par cb'e LONDRES, 1./ Juillet — Mr Winston Churchill, chancelier de l'chiquier, a expos aux communes les dtail:, de l'atcnrd sur la dette de la Krance la (rande Ere tagr.e. Kn rsuma cet accord stipule que la France paiera 4 mi' lions, 6 millions, H millions et 10 millions les i premires annes et ensuite 1250 annuellement jusqu'en 1957 lorsque le montant du paiement deviendra 14 millions par an pour les trente-el-une dtr nire* annes. Il y a galement cert.i ns dispositious pour les dLis p ssibles dam l-a paiements et pour les paiements proportiotii-els iinx paiements UIISHUX Ktats I nia ainsi que pour certaine revision dans le cas o la (rande Ere tagne recevrait comme rparaiioos plus qu'elle ne paie aux Etats t'nis. En outre dans un ch.Rg: de lettres entre Mr Churchill et Mr Caillaux il est dit que, dans le cas o la France serait dsappoin te par les paiements de l'Allemagne, d'aprs le plan Dawes la question des paiements de la Kran ce la (rande Bretagne serait dis cule de nouveau. I H e clause ds translert, prvoyait un d'ii dans certaines limites pour les paiements eu raison des dillicults du change,est conu dans des termes analogues ceux de l'accord avec les htais-Loi*. La question des .">3 million* de livres sterling or transfrs la Claire Windsor 5 _tX V MKTRO-CCLUWYN-MAYEa /du: "la fi-iiini(jnt rfrnt h IMBJOWI tH tli'IMIIIII J.VIlill ttiupliiyvr U' K*ll> ll.aak QrAcc au Kolynoj ks dents rcttent blanches, parce qu'elles restent saines. Son nettoyage parfait dtruit les germes nocifs, causes de la carie. Il protge le prcieux mail de la dent et empche la formation des cavits, laides autant que douloureuses. conomique, un tube jaune de Kolynos suffit deux nettoyages par jour pendant 50 jours. Un centimtre de pte lux une brosse sche est suffisant. PTE DENTIFRICE K0LYN0S |§)C^6S*^^ Eua.Le Boss $(& Aijeiils Gnraux • J?*oourr* mon bmui-Str irso ca/ma-c/ou/aur. E Il n'y s aucune raison pour qu'un m:U ntug il....t -a fsejla il' In faire dtaparsltn avaa un .vimp|p fi Ali tii'ia/nilln. ("ont, du moirm, l'oi iriiuii d'une danic de Lille, F^ana-,qui m a fuit f'PHai. "Je ne pou vain presque pas nie rctnuur twr la force de la dnulcur que j'avain au due et U BiDI* turc, mai" quoique applicatiuiLi de Liniment de Sluan sullrent pour ma gurir." L'effet rapide et bienfaisant du Linimint de Sloan est vrainv-nt surprenant pour faire disparatre la rigidit et calmer toute douleur r %  -. eulaire. Il suffit d'en appliquer un petit patl pour quslacoagaition dos bsnuutm'iini'-'idirriniii) t Ira muscles se tonifient et le uo.laucti.e.u ^a Immedist et complet. Le Liniment de Sloan est reconnu comme un vrai calme-douleur, propre, acrf-abla et fai IJo employer. Il n'y a m.'-nui pas binoin de lu iriHter pour que son action commence. Il eut aussi trou facile obtenir, nu cotant pas chef, et.-J%  %  .••• •o vante dans toutes lis pharinacius du iuor.de. Liniment de Sloi Anantit Toute Douleur r,rnn te Rtel gn e t ffglti pro\ %  oitxiVnl. La Kianre eoitinu rd dv ir cette swi* Ol M port-* r pt< d'inlrA • Le r^lrma' 1 couru, a fait la dnlara'iO'i suivn 1 le : Les Etat* Uals, diBS 'o -1 les Mi ords, ont prvu ijti Ils p ir taient ubteoir !' %  oh If >l na %  p.n blables, miiis la mise sur le m.ch de ces litres srail x'nVument dillicile.t •• un. DO>IS p'j avons j.iui.ii -on r j-i DM v is 1 HS pourquoi nous .,..... s I unid un droit dont ou n'a vif) s 1 rt ^ l'intention de nous s rvir . Violette thletic Club CONVOCATION Les Membres du a Violette AthltiC Cltlb* soiil|i-o:i\o(|iios en Aaaemble bnrole au. jourd'liui 17 juillet A 7 heures prcises lu soir chez le Dr potion Savait). Ordre du jour 1 Installation de nouveaux membres. 2" Questions dMdininistra Hou et flnances. Le Pif s ii lolil. AVIS Nou* rappe'ons au commerce et %  n pi'bl'c que nos Branches d<- Gonaives et de Port au Prince sont fermes depuis le mois d'Octobre de l'anne dernire. Aux Cayea, le 10 juillet 1926 Angl.de MARTIN^AU p | Eldorado i &£' %  Tlphone W1. — Champ de Mars. yqv On r.| \ Sai>nn r>iivale vous r uverez li boon M) -'hair.bres li' larl li %  I > d T 1 F BIX MODR* Un simple remde de famille la calma comme par enchantement. 7/ VOTRE BARBE SERA FAITS plus facilement si vos lames de rasoir et particulirement lu. partie tranchante sont prserves de l'humidit par une ou deux gouttes d'huile TIIREE IN ONE. Avant de vous faire la barde et avant de mettre votre ravoir en boite, passe/ la lime, entre le pouce et l'index humect! d'une aouttt d'huile TIIREE IN ONE. Cela eapchera la houille jde^se former sur le bord microscopique du tranchant de la la me et conservera votre lasoir tranchant •' toile. L'huile TIIREE IN ONE fait aussi que le'rasoir glisse plus facilement sur la peau (D [ Achat.! ainsi les boulons et les crracp.iuifons. Applique fur voire r<" passeur rf^uliiment NI '.lejaiotr btru bL.. eatretenu et il s'aftra plts facilement* Kn vente dans les quincailleries, pharmacies, ai m ureries ; en tlacons de trois dimensions diffrentes et en bidons tr! ccu modes. THREE IN ONE OIL COMPANY 130 William SI. ;Xew*York City V.S.A. nrit#> ; Bar Teriniflus;^ ^ l'bouneur d"informer sa Jbia.iv^illanie dao il a luMHil l'tage de son tablis sment, LB exclusivement r ie< ci v,aux lauil'us ( U l; ,n 1tfQ -||ij des consoinirisiii us


PAGE 1

LE 'JATIN 17 Juillet IMG [ne des plus fortes Cooipinitis canadiennes d'assurant es sur la vie. Eug. Le Boss & Co. \MMW$MMMM&\ M Ce flic vi'< pnn*f* .' .)• ntr k <• fin | ivi< i. a \l.lrt l nl.il.;, c'i ni l.tiic. /^ prtlidh. !;V.i u la ^ "*F"\ ?\ Xi a* irti.ilr.. U> a laA. \^ l v < -f 'T mal] u pr. t i|ii liei.l la \N V^ t /•'/'',j"* *\ niuludi.-. \ lia %  ;%  / la \ M^_// -^V crusse UVUIII ii. i JI i u \ —-——:/ i/l I lu U il |> u".' I .'„'",'." • !'l ""•'' .-russe anni • |t ^ '• mm, \ ~—' c icn ps dt |ii>:r. r i.n r." J ^. es porcs d> u IK..U. "•}?"• '^^^ / Frillci ,\ •..|i t von* nUnt "7/J / ^ A^',^jT* -^ %  •Vr souve. I M>iL'U> / k i\h\ JV/i'.t'.% Vm> nt IMI U i-\-n //: J\l J '\ ,1 /jbX£i.|jJr A fetiftIW CIMSSC l l v Mil muni c v Mail Mearn I fompanjr I ^ li7 foi wjy attendu W.Jy.i.ou r u;ii tera |B-Priiji*t ,ID i / l'.tiuratil. m œ ui' ur pour |du.Wor et I lviiop te iTaliorai PSI a;ion Ig&l juill'l coumCulebra'est utlui il. le i"> < u p.o|r> 12 millet 0-0 J.^VAi.KI'. Jr nt,(Jjn-[jl. jx'in liai M f Avis aux Commerants aviss; P. O. Box 1S() Port-au-Prince ; % L a Maison GADEL-ARNt rULT* le plaisir .d'nftbncrptv Sa? sa clientle et au commerce en "iiral qu'elle vient as $3Si d'ouvrir : K 7 40 el 18 Boulevard SOUT, PARIS Vi Un bureau temelle se tient ja disposiUon des int-|-fi •esss pour tous leurs achats. $£/ Elle lient Caire remarquer qu'elle ne reprsente l l ,ll 'jjEN ^ [des manufactures d e.es et bien places et non dcs*-|^( I intermdiaires comme les Grands Magasin.., (>>nunis-j|§| sionnaircs, etC.Elie a de ce l'ait les meilleurs prix et peut >fo\ : I acco d \ 'es nie'lleures.condition.cliose apprciable avec - H la concurrence actuelle. (]/ Vu son exprience elle tient signaler qu'elle peut procurer n'importe quel article ou produit de n'im^ porte quelle marque. La coi respom.ance pour Paris doit cire adresse a : Monsieur Ren GADEE. 4(> et 4S Boulevard Soull, Paris XHe Arrl. r u oavon pour !n San 1 1 l.rvi I Laua > i. LKI lutl, .'. i9t l S il isniro Agent Gnral Ruedeshrorit9.Fortr^08 113-115 La coutume si 1 ancienne dcrire avec un ninceuu aura* 'l tre difficilement dtrne ixir un crai/on dus si joli,bien en mtUn, d'criture facile et NI*ffJ M.n liuruni HUCII • iKCir : i jiPl.H.H 41, P i. Vol.^K, I u>wic b.nrm ii>.K*na dt Umlu. AO* f /MIMII M y.i mritmmm Jrtttir \\ C KF.KCOIJ. t AiNIRPJ (Srla) ttmn m • i <& 319, Hue des Fiont^ Forts, 319 Distributeur pour Haili ds automobiles V.4SU ash • V Nash Nash f new HASH advanced S h m ^ A S II leads the Wor|d in motur car value. \\ The World lia guc • N .\ 8 II • becau^e c NASH • £<] ollers grinter qualih greuter value aud lui liner, pu lii m a ii' < %  Lea autoœol/iles %  NASH > sptialemcnt rODkltlUtea (ourles pava moBitRoeui. BIUDIM d'tietUwlt moteur, rionnfi.l per*-,}. les'routes le plus dlttlolU, le maumum de laljafttttion : g? conomie Confort PutBonce Elgance £ Hocartl voiih uue .. N A S II parce qu elle et la uitilUure **oiltie dsoii pri. Soi >• Bteas ''g i • ,, %  >•' n fct • k : In loi dea c|bros machine t roadt* • V KMT 4 li-daH n au av.c eSfMil< pernullant de broder, repriser t faire ne jours, jour cour turire.s, lailhur* et coidunnina. AVJC ou sa'j mouur hoiriqua PU MAUXS -'jLmm.tXfkmmi Omm+. ta**. On** V— N*. *r. < 9 M r* WU ,""• r -,-,, La Kichelantjice SIX VITESSES EN URCBE. & %  Or 45 seulement LES INCO.MP.VRABLES,RICYCTJ-TTKS ir la Cordonnerie : Peaux de toutes KM tes t rutila, ^ Fines du Dernier cri Parisien •> I-les Dain es e, ; Amricain pour les Uo.u^^-RX.Tl'RES (gnrales pou, Formes, Talons bois Louis XV & Bottiers, Talons caoutchouc de la clbre marque c Goodyear etc. ^ TJne visite s'impose g Grands Magasins de fournirures gnrales pour lax.or(loanerie| kanny CORDVSCO, \ % Rue des Fronls-Forisl



PAGE 1

MATIN 17JIULET \\M Grand Htel De FR/VNCE P. P. PATKIZI, Propritaire] Cet Etablissement renomm dont I loge n'est plus tawe !" 't** 1 „ . vient d'tre compltemenl restaur et revit a neu.. Les UUIiaiii Lr A 1 1 f 1 *i i I / i chambres ont tout le confort moderne, le scrv.tv i. KM l lia 0 t> lli IdllO pmchable, le Restaurant soign est de tout j""" Occasion exceptionnelle Par IIIMIC d) lit Rcnr — I oliou* — Poudra — Savon*. \ *\ le, l.hniMii ..IOIK lio'rs.IJaa el t-l'ai sselieslineK et "ii ><•> e*, Aiiidoj de toilette. Montres, Hvtil, Bijouterie fiue al oii n re. Aiiclcsde nouvtuutl fiancaists — italienne— an ii.c oe. Il Chapeaux de toutes formes de toutes nuar.ee*, de tous la | nx.— i .|]i(|ir-nj pour homices, dames et en Un > a. Chapeaux Panamas Panamas inrouleora. Tout la plus chic et le p'us conomique se trouve ea gros I an dtail Chez ^ffmvjini G. IfP+.IZo fond l* 1783 La Maison au I ix Milles Chapeaux Graod'Bue — Coin Rua de& Miracles, en face de G.trdioer. Voulez-vous avoir des Denis clblanlcs de blancheur ? ET DES gencives toujours saines Emploliez la TRIBORINE Poucli e entifrice. devant la km.k %  lu 0 %  *iir > fin lier 'h'rurgeu Cfiifjn Dr Ifiiiersilth Montral el de / 1 bacuit (te .\inlcetnede Paris. n vente partout i au Laboratoire ii In Triburin •> r. Rue Blanche Paris. En veille partout, principalement chez MM. Maurice Etienne dis. Simon el Alfred Vieux. ordre.l'Ho'lcl n'ayant rien nglig pour l'aire plaisir a -a charmante clientle. Mr. PATRISI.qui pari bientt,apporteraison re our de France de nouvelles amliorations qui doniur ni • %  plus entire satisfactions tous DJEUNER In CARTE, TABLE d HO E PLAT d JOUR au CHOIX Pension au mois, In semaire, our four Garage mis gratuitement la disposition des voyageurs Pains, Douches toutes les heures Tfyftw : FMl Dans les Magasins souches p IJotcl. ou trouvera ton les sortes de provisions, VINS, LIQUEURS, (/C.IHK.TKS. VINS d'EsPASNE, de BoUROOONE, i'Ir vin:, li.\Ni> CHOIX de COKSQlVES. On y trouve l'arrive, peu lanl le sjour ou au dspari tout ce que l'on dsire au GRAND IlOTELde FRANCK: PP. PvrHizi.Propriclairj ^/^^Reims" '% %  ^ 1 ^**>tin.ijj * ^ooenruv^C Ce qui n'a ainais l l'ait Ce qui ne peut lre dpass. Kola Champ igni F Sjourn r rpare da.s des coi dirions ii<| omises D'ASEPSIE Prpara lion et Vente Pharmacie F. SJOURN Angle des Hues RoUJC el duCenlre TOUS LES IOIRS, 011 ae trouve en pr^aanne d'amliorations de plus en p'us heuie •<• oui font de cet ttabliss-ment de Crmier ordre le Btudvl voua dea ge: a oblcs. ^.Labource!lt| 1 huo d' riuhy Par] Varciiand Tailli Ao 1822Rue duMagnsindeW Se recommande au puh'icet a sa Inombraun L poui* l 'lance de sa cou pu et la prompte eitstill ii a n.- les ouvrages conlis ses sains. I.a .M uson reste ouverte jusqu' 8 hauresdus Prix models. resfone -JBL i&a ...... L,PR££TZMAIiN-Afi£BHOLM Agent A le plaisir de porter votre connaissance nvoir'recu un assortiment complet de toutes les dimensions dos pneuB et Tulles. Pneus Corda Heavy Duty pour Camions, pow" 'e traj vail lourd. Pneus Corda pour autos de passagers. Pneusfealloon interchangeable ou mil Baltoons.' Demandez |le prix pour les dimensions de votre auto i u ramier. Plus de kilo:..tre avec y par Daller Us talon* en camf'ioiift fjooi Tear, Winglooll 'cstimi et La considration de; gens di partouLp^ u>.ue d rce. el la beaut de {sur aoparence. GOOD YEAR '7 i • LiidireKf jdies 1 POR-U-PRHCE G0NAlV£i| CP-t;liiT£M W J3 *' ^ >& s? i 110 Rue des Csars



PAGE 1

DIRECTEUR PROPRIETAIRE IMPRIMEUR! Clment MAQL01RE BOIS-VEHNA 1358, Rue Amricaine, 1358 Le cheval qui a fait sa course, l'abeille qui a fait du miel et l'homme qui a fait le bien, ne lont point de bruit, mais passent quelques autres actions de mme nature. Marc-AUKKLE LE NUMERO CENTIMES QUOTIDIEN TLPHONE N 212 2jemc ANNE N-84J PORT-AU-PRINCE (HATI) SAMEDI 17 JUILLET 192G Grande Loterie Monsieur Louis HOIttO Prsident l>nrt.PIIII' * le f lvrier 19(1 1, au cours k la discussion engage au Snat des Etats-Unis propos it lu question du Canal de Pinama. M. Heybur.i, Snateur de ridalio disait, l'gard de l'Ile de Sl-I o ningu.: Oi Ire ses a v a n t a ge s commerciaux,—et je ne vie.is pas les faire valoir, ils sont connus, ce n'est pas une noi.velle ques lion, mais co des avanta grs commerciaux de sa pos kision, la souverainet et 1 (jouv.Ti.ein ut m L'ILE est n cessairt* la scurit des fonds que nous sommes la veille dplace dans la construction du canal de i nna-uu ; et je recoin mande ce po nt. en ce moment, la consciencieuse attention du Snat •. Le 16 Juin 1926, M. Borna Prsident de la Rpublique d Hati, se trouvait dans les tribunes de la Chambre des Reprsentants Amricains, accompagn du Prsident de la Chambre et du Prs.dent du Coinil des Affaires El rangMi. jin un dhcout s entrecou•il'ipplaudissei'K nts, Monakurlijuldensoi Imita la bienvenue nu hei de la Nation Hatienne. Nous souhaitons tcsuci, a-t-:t M, non seulement an Chef Excu t i I de celle Rpublique amie, dans les eflorlsqn'il fait pour dvelopper wintrts, la prosprit et le mheur le son peuple, mais nous dsirons qu'il emporte Pyeclui.de celte Chambre, un message exprimant l'espoir, P la part du Congrs des als-Uns, pie Haiti et son pJJJple puissent continuer fosprer et tre heureux, Jjnt le pays pie nous consifrns tomme la perle des Antilles. flr.la situation politique ex%  Jure d'une Nation est (ou^rsle rsuit il de sa politif* intrieure; si. en P.MI4, le •dateur de l'Iclalio tait auJfisea opiner, comme il la JU.algarddcllledcSaint'•muigue, il est inliniment ttolant tle consulter que la 2>fptioii polili.iue du Pr%  itlJoino el I a utorit qui JJffgage de sa haute person. %  " lui ont valu le plus Jjwnt tmoignage que pour!, u J.h oui, ' M de vieilles choses bien s et enterres, connue Mr. %  *Weor ouo /, rf„'!" i ff '" r /assistai une luiih" a "' : an 'me entre foi, " cin Qf"mousses rases, t. ] em ""lus du rnll.nr IU n,'•tentaient i ils ne s lis plus quel su/et. Mais chacun, mi li''n de sonyer dmontrer i' (autre* lilessc -. lorsqu'on t'entretient, dire quelqu'un : /" 01 amants un pch de ijrunmaire, c'est commettre soi-mme une faute de politesse, d'ducation el ac convenance mille fois plus in ume. Muis la petitesse, la bonne ducation, les coinenames sont, aujourd'hui, chei mais tonime Mr de Siultxtrou //i, mortes et enterres, \ous awni tout oublie et rien appris. *2 •03 i'i3MM. Emile Deslandes, Fdouard Kslve, Aleiandre Viiltjoiiit v J. Manie 8,i mu BTLOTS i i Ml #3 patronaqe J un Comit compos de : ff> i* 051 Ut S 2.00U 1 ,. l.nOO io HO i.ono iO 4 & \0 1,000 r*. :..ou 11! IlILLET yn i<.is k P.M P '00 10 ,. fO 400U 100 c 10 1.000 ;^f$S^$^$^$$**^^^$k Us beaux SOODC'S LA VICTIME l ini m ion mal, licla fi Bsawsr, lais au-Jr.v.siiv i|r Lu uu iatt l'sS b.niss. r. El jr le br.nf, runtr ipr IIK>U Jme shuSf Soil captive JJIIS l rarb.il> it JIUII taimptrur. Pas un ml fus nu rn nr dira la riyurur If la lirlirr nu ua BSfllSSM Ml apivi ; ir(rrmrrai Ifs MSI Mf BMsff %  fSUst 1rs liras rlialltruil 1rs sursiuls >\t BRI rirur. 0 a'il Bl prrnur.s il unl.r.l Bl j'it' I l'abiaif El i|n'il iirnnr rpier la lin uV M iktilf, Je saurai ne raidir faix u:i suprfiur rKnrl ; Ll si jr le jinis tarif i l'ureillr mrrliiulr Iv.i;iijluls ilaijmir cl nif.s laid brique: 0.1 au-dessus. Temprature : iJi au-dessus. Probabilits pluie: 0.5 ngatif. a A Institution SainULouis de Gonzague Demain, deux beures de l'aprs-midi, aura lieu l'Institution Saint-Louis de (ionzague la IUq>tition gnrale de la MeprsenUtioa thtrale qui accompagnera la Distribution solennelle des prix aux lves dt lKtablissement, jeudi prochain 22 juillet Sur la sene du nouveau et beau tbatre des Frres, sera monte une pice des plus impressionnantes : GILLK as HKTZ. C'est un drame mouvant qui lait revivre, dans son cuire


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06766
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, July 17, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06766

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PROPRIETAIRE
IMPRIMEUR!
Clment MAQL01RE
Bois-Vehna
1358, Rue Amricaine, 1358
Le cheval qui a fait sa cour-
se, l'abeille qui a fait du miel
et l'homme qui a fait le bien,
ne lont point de bruit, mais
passent quelques autres ac-
tions de mme nature.
Marc-AUKKLE
LE NUMERO
CENTIMES
QUOTIDIEN
TLPHONE N 212
2jemc ANNE N-84J
PORT-AU-PRINCE (HATI)
SAMEDI 17 JUILLET 192G
Grande Loterie
Monsieur Louis HOIttO
Prsident A la Chambre des EeprsentaDts Amricains 1,^^
Jg Consistant en un splendi no> l>nrt.piiii' *
le f lvrier 19(11, au cours
k la discussion engage au
Snat des Etats-Unis propos
it lu question du Canal de
Pinama. M. Heybur.i, Sna-
teur de ridalio disait, l'gard
de l'Ile de Sl-I o ningu.- : Oi -
Ire ses a v a n t a ge s commer-
ciaux,et je ne vie.is pas les
faire valoir, ils sont connus,
ce n'est pas une noi.velle ques
lion, mais co des avanta
grs commerciaux de sa pos
kision, la souverainet et 1
(jouv.Ti.ein-ut m l'Ile est n
cessairt* la scurit des fonds
que nous sommes la veille
dplace dans la construction
du canal de i nna-uu ; et je re-
coin mande ce po nt. en ce mo-
ment, la consciencieuse at-
tention du Snat .
Le 16 Juin 1926, M. Borna
Prsident de la Rpublique
d Hati, se trouvait dans les
tribunes de la Chambre des
Reprsentants Amricains, ac-
compagn du Prsident de la
Chambre et du Prs.dent du
Coinil des Affaires El rang-
Mi. jin un dhcout s entrecou-
il'ipplaudissei'K nts, Mon-
akurlijuldensoi Imita la bien-
venue nu hei de la Nation
Hatienne. Nous souhaitons
tcsuci, a-t-:t M, non seule-
ment an Chef Excu t i I de celle
Rpublique amie, dans les ef-
lorlsqn'il fait pour dvelopper
wintrts, la prosprit et le
mheur le son peuple, mais
nous dsirons qu'il emporte
Pyeclui.de celte Chambre, un
message exprimant l'espoir,
P la part du Congrs des
als-Uns, pie Haiti et son
pJJJple puissent continuer
fosprer et tre heureux,
Jjnt le pays pie nous consi-
frns tomme la perle des
Antilles.
flr.la situation politique ex-
Jure d'une Nation est (ou-
^rsle rsuit il de sa politi-
f* intrieure; si. en P.MI4, le
dateur de l'Iclalio tait au-
Jfisea opiner, comme il la
JU.algarddcllledcSaint-
'muigue, il est inliniment
ttolant tle consulter que la
2>fptioii polili.iue du Pr-
itlJoino el Iautorit qui
JJffgage de sa haute person-
." lui ont valu le plus
Jjwnt tmoignage que pour-
!,uJ. ~*; un message le la
mure des Heprsenlan s
^Wcaiiis exprimant la con-
fiance et l'espoir que Ilaili de-
vienne un pays prospre et
heureux sous l direction d'un
gouvernement national, dans
In plnitude de sa souveraine-
t.
Il est ncessaire de bien
marquer, pour l'dification de
l'opinion puhliqu Imiiicnnc,
que si la c Niception lis hom-
i.ies o'E'.at ; nn-rienins s'est
m- '' ,; e -.oint l'gard
i e la Rpublique d'Haiti, ce
i est point parce que celle ci
n impose maintenant aux
Etats-Unis d'Amrique, nais
parce que la politique prco-
nise par ;e bel constitution-
nel d.i Gouvernement olic
lo.ites les garanties dsirables
pour tranquilliser les lgiti-
mas apprhensions que ne
cessait de faire natre l'exi:-
tence trpidante que nous
avons mene pendant plus
d'un sicle.
Le Prsident Louis Borno
est le p incipal ouvrier de
cette rhabilitation nationale.
Nous le p r o c I a m o n s sa us
train e de dmenti: H peut
pla iv quelques-uns, pou la
vaine satisfaction le leur
amour-propre personnel ou
de leurs mesquines passions,
de tenter de d.iauuer les
faits; mais rien ne saurait pr-
valoir contre la vril. Elle
percera, lo.ijours clatante,en
dpit des mensonges sous les-
quels on essaiera de l'enseve-
lir. Le Prsident llorno inar-
quera dans notre histoire com-
me un des plus beaux spci-
mens de notre humanit na-
tionale.
Nous avons dit pie le pr-
sident Borno i'sl le principal
ouvrier de notrjc rhabilite*
lion nationale dans l'opinion
des Puissances trangrcs.Nul
ne peut srieusement le con-
tester: Nous y insistons des-
sein pour bien ma quer les r-
sultais divers obtenus par
ceux qui, un litre quelcon-
que, onlass i.n, depuis 1915,
la responsabilit soit de diri-
ger tes affiiret publiques soit
de donner des d reclives l'o-
Ijinion. Qu'est-il rsult de
'uvre Je l'opposition ?
Dans son discours de bien-
venue BU t rsident Borno,
M. Madden dit l'autre part*:
Nous, de la branche lgisla
tvt du (iouverneinent des
Etala-Unis, nous dsirons Lui
tttaKtiH,lllj
les boilides...
ci-GiSEvi t'oEiri^ssi:
ET CONVENANCE
bJ.y""n"ii la politesse, la
cm .r'"''"'""1, lrs convenan-
'0n'Nit leur temps. <>h oui,
' M de vieilles choses bien
s et enterres, connue Mr.
*Weorouo/,
rf'!"i'ff '"r- /assistai une
luiih" a"': an'me entre
foi,, " cinQf"mousses rases,
t. ] em""lus du rnll.nr IU n,-
'tentaient
i
ils ne
s lis plus quel su/et. Mais cha-
cun, mi li''n de sonyer dmon-
trer i' (autre* tait erronne; ne p usait qu'
r leuerles fautes gja nmoHcales,
souvent de simules lapsus lin-
gu e, qui lui chappaient.
Mats, mon cher, on ne dit
,kis . je me rappelle de quelque
chose:mais:Je mi rapptm quel-
que chose.
Oabohk ptale es! du mas-
culin.
i:i I autre :
Mais ces paUores jeunes yens
oubliaient, et les vieux aussi!
adresser'noiresalut et expri-
mer noire intrtdanale bien*
rire de la N'ai ion o il prside
avec lanl de comptence -
Cette (omp Inne, le Chef de-
l Nation Hai ienue l'a mise
toute entire au service de 8 n
pays. Il y a ajout son patrio-
tisme, sa foi dans la rgnre-
lion nationale el la volont de
la raliser.
Le 2 Mai 11)17. M. Ren Vi
viani disait, dans un liscoms
au Snat des Etats-Unis: Si
les penseurs et les hommes
d'action s'taient laissdcoi;-
rager par les sceptiques* l'hu
mand serait encore en en-
lance. Nous pouvons dire
aussi que notre pays serait
encore lobiet du mme m-
pris dgradant constamment
exprim son gard, si le bel'
constitutionnel que lui a don-
n l'Assemble Nationale s'-
tait laiss dcourager par les
manceuvies de la minorit de
l'opposition.
Il y a toutes raisons de
croire, a ajout M. Mi.ldcn,
UUC sous la s ige d ivc ion du
Prsident (Juron, Hati devieu
dra plus prospre qu'elle ne
l'a jamais t auparavant i.
Certes, il est loisible aux con-
tempteurs du systme politi-
que actuel (le persister dans
leurs vaincs et striles rcri-
minations, mais ils sont irr-
mdiablement impuissants
elarder l'volution de ce pays.
Le succs obtenu par le Prsi]
lent Borno, grce sa con-
ception politique, ne 'onslit-.ie
pas un avantage qui lui est
pe SOnnel. C'est tout le pays
qui en tire profit. L'opinion
gnralement professe pa les
nommes d'Etal trangers su
noire inaptitude noua gou-
verner tend disparatre, i.a
confia ucej renat.
e succs sort, en outre, lu
cuire des avantages pli.n,-
mres. I.e Prsident Borno
laissera le pouvoir au terme
de son manda!, selon le vu
de la Constitution : mais il
laissera une succession politi-
que cha ge de ralisations
heureuses, charge aussi des
plus belles promesses, qu'il
suffira de raliser pour assi-
rer la prosprit continue de
la Nation, au milieu du res-
pect et de la sympathie du
monde civilis.
celle fort juste maxime de jh>-
lilessc -. lorsqu'on t'entretient,
dire quelqu'un : /" 01 amants
un pch de ijrunmaire, c'est
commettre soi-mme une faute
de politesse, d'ducation el ac
convenance mille fois plus in u-
me.
Muis la petitesse, la bonne
ducation, les coinenames sont,
aujourd'hui, chei mais tonime
Mr de Siultxtrou //i, mortes et en-
terres,
\ous awni tout oublie et
rien appris.
*2
03
i'i3-
MM. Emile Deslandes,
Fdouard Kslve,
Aleiandre Viiltjoiiit
v J. Manie
8,i mu
BTLOTS
i
i
Ml
#3
patronaqe J un Comit compos de : ff>

i*

05-
1 Ut S 2.00U
1 ,. l.nOO
io ho i.ono
iO 4 & \0 1,000
r*. :..ou
11! IlILLET
yn i<.is k P.M P '00
10 ,. fO 400U
100 c 10 1.000
;^f$S^$^$^$$**^^^$k
Us beaux soodc's
LA VICTIME
l ini m ion mal, licla fi Bsawsr,
lais au-Jr.v.siiv i|r Lu uu iatt l'sS b.niss. r.
El jr le br.nf, runtr ipr iik>u Jme shuSf
Soil captive Jjiis l rarb.il> it jiuii taimptrur.
Pas un ml fus nu rn nr dira la riyurur
If la lirlirr nu ua BSfllSSM Ml apivi ;
ir- (rrmrrai Ifs MSI Mf BMsff fSUst .
1rs liras rlialltruil 1rs sursiuls >\t BRI rirur.
0a'il Bl prrnur.s il unl.r.l Bl j'it' I l'abiaif.
El i|n'il iirnnr rpier la lin uV m iktilf,
Je saurai ne raidir faix u:i suprfiur rKnrl ;
Ll si jr le jinis tarif i l'ureillr mrrliiulr
I- v.i;iijluls ilaijmir cl nif.s laid Jr 1rs ferai i Jn '| ni rraira i| ir y cliantr.
Uw mm
MAURICE ETIENNE fils
Amjle des Hues du Mm/asin de
l'l'Uni el aes bronto-torhi
Nouveauts,
Mi:itci:iui:,
I'aiu i;\iki;ii..
Le Projet de R-
vision du Tarif
Douanier
La ''..immission Spcisle lu
(' mseil d'Etat, clurae d'exa-
miner le Projet de Rvision db
notre laril Douanier labor par
l'OfTice du Conseiller Financier-
Receveur Gnral des Douanes,
poursuit activement ses travaux.
iVaprs nos Informations, son
Rapport sera soumis bientt
l'Assemble en sance publique.
Ce Projet tara, sans doute,
l'objet Je srieuses et intres-
santes discussions au Conseil
d tat; car. en parcourant
l'exemplaire <|ui nous avait t
remis nsr te Bureau du Rece-
veur Gnrait nous avons pa
nom rendre compta que si cette
r to ni de notre laril Douanier
idiii i rte ses pour le lise llalien. elle ta-
blit aussi, par contre, des taxes
prci.pic prohibitives dont l'ap-
plication peut tre lourde de
consquences.
Le Service Technique du
D|MHteinent d'.\riculture in
lorine les intresss qu'il met
leur disposition des plants
d'acajou et de cdre.
Les demandes devront tre
adresses au Service Tecbni-
qu M division de Sylviculture).

CES troit qualits indipenble aux joueurs d
tennii dpendent d'une nourriture approprie.
Une bonne aitiette de QUAKER OATS tous les jourt
est le plue lr moyen de rester en pleine forme. C'est
l'aliment favori de tous Ici amateurs de
port. Nourrissant et fortifiant, il intensifie
la vigueur, la souplesse, l'nergie et l'entrain
qui leur sont si ncessaires. Dlicieux et
facile a digrer, f
Quaker Oats
n^^wmim-t
1\
Noire iL
... a vu, la dernire audien-
ce le Cour d'Assises doux gVitt-
leiiien distingus G... S... el J...
A... se battre comme deux for-
cens pour une chaise. Le coup ...
tl'il tait il proquer; car. l'un
tics deux pUatlisies tait un an-
cien Conseiller d'Etal et l'autre
iiii ex-Consul. A coups de poing,
ils se conseillaient I*...envers.
... a va, Jeudi, la me des Mi-
racles, le tenancier d'un petit
cal grand comme I.e Monde,
humide comme l'Ocan et qui.
ce jour-l, n'tait pa sage com-
me ce gre donl il porte le nom.
Vtu d'une houppelande bario-
le, chausse de grosses bol les
de cuir us, un gros bton la
niaii il pestait, jurait, invoquait
tous les dieux de l'enler contre
les camions si leurs eliaul'leurs,
parce que celui qui devait le
conduire S.ml-dT.au tait par-
ti sans lui. Cesl que noire bon-
li.imme BVlil voulu, avant de
dire le longs el tendres udieux
sa moiti el il avait oubli que
qui trop embrasse manque le
train.
... a vu. jeudi soir, le cbeval
du buss No. 1117 qui ne pou-
vait plus aller. La pauvre bte
n'ayant plus que les os sous la
peau, fatigue, lasse, barasse,
avant faim, ayant soif, refusait
d'avancer plus vite malgr les
coups tic touet donl cinglait sa
pauvre chaire meurtrie, le co-
cher impitoyable.
... a vu cela avec la plus im-
mense piti. Quand donc prot-
gera-t-on les pauvres animaux
contre la cru ml des humains
souvent plus bls qu'eux!
... a lu une lettre des danseu-
ses ruaaea Gloria et Gracia Tar-
rassow qui sont eu ce moment
Cuba. Elias crivent : ... ici
tout est blanc, on ne voit pas de
Noirs et S nous repose, car le
noir est une couleur trop l'une-
lue pour nous...
C'est drle! NoTRH u. pour-
tant les voyait souvent prfrer
la notre obscurit la blanche
clart de la scne; car c'est i
l'ombre des grands sabliers du
Champ de Mars qu'il, lsa vues,
bien des fois, excuter leurs plus
gracieux entr.-cliuls.
... a vu. hier matin, le Pa-
nier a Salade.
II dbordait de coureuses de
nuit, vaga bonds. (Iisd-uvrs,sans
domicile. La Police lait le la
bonne besogne,
Prt'calculation du temps
par I. G. Tippenhauer
Deniii
I* 18. Pression atmos|>b-
rique: 0.1 au-dessus. Temp-
rature : iJi au-dessus. Probabi-
lits pluie: 0.5 ngatif.
a
A Institution
SainULouis
de Gonzague
Demain, deux beures de l'a-
prs-midi, aura lieu l'Institu-
tion Saint-Louis de (ionzague
la IUq>tition gnrale de la Me-
prsenUtioa thtrale qui ac-
compagnera la Distribution so-
lennelle des prix aux lves dt
lKtablissement, jeudi prochain
22 juillet
Sur la sene du nouveau et
beau tbatre des Frres, sera
monte une pice des plus im-
pressionnantes : Gillk as Hktz.
C'est un drame mouvant qui
lait revivre, dans son cuire


LE MaTIN -l? Juillet 192G
< *,
.
somptueux do croyance* mys-
trieuses, un tragique pisode
de 11 Fodalit, epdoe si fer-
tile de lgendes troublantes.
Nous augurons d'oies et dj
que celle l le sera un gros suc-
cs, comme d'aill urs t 011il es
celles qui se droulent Saint
Louis de Gonzague.
CAS N" 1
I-a valeur nutritive du Vicql dmontre dans ur.<- siric d*
cm
k Sea Sida' Inn
Ce soir, comme l'ordinaire
dans le cadre encbunteur de
Si:a Sidi: Inn, on aura le plaisir
de passer les heures les plus
agrables, berc par la plus cap-
tivante des musiques, charm
par le magnifique panorama
qu'offre cet lgant tablisse-
ment.
Tous les habitus de Sra Sun:
Inn, Ions les amateurs de ces ex-
cellentes runions o le bon
Sot et l'lgance prsident s*y
onneronl rendez-vous.
La if Hamburg
America Line%'
Les Importateurs et Exporta-
teurs seront, sans doute, heu-
reux d'apprendre pie les stea-
mers de la Hamburg America
Line vonf reprendre bientt le
trafic entre 1rs porta hatiens
et ceux le rlamoourg al d'An-
vers.
Depuis la guerre, les bateaui
de cette grande Ligne de n;ivi-
f;;ition allemande avaient cess
euis voyagea transatlantiques.
Le premier sleainer. le Krclti,
venant de Hambourg, arrivera
Port-au-Prince, via Anvers et
Kingston, dans les premiers
jours du mois d'Aot.
Bilan de Cour d'Assises
Mercredi, 14 juillet, a pris
fin, au Tribunal le Premire
Instance o sige la Cour l'As-
sises, la Session criminelle ou-
verte le 1-1 juin dernier. ICI le a
doue dur juste un mois.
Pendant cette Session, le Jury
eut se prononcer lans 21 af-
faires inscrites au rle.
VblC le nombre et la nature
des diverses accusations soumi-
ses au verdict des Jurs :
Vols avec escalade et
effraction 10
A'sassinats 4
Viol 1
Meurtre 1
Faux en criture publique l
Accusation d'avoir mis le fan 1
Blessure volontaire 1
Yds domestiquai 3
Total 21
Les rsultais les verdicts du
Jury ont t les suivants I
Acquittements 14
Condamnation aux travaux
forcs perptuit 1
Condamnation 2 t ;i ans
de travaux forcs I
Condamnation 2 ans
de prison 1
Condamnation rclusion
dans une maison de correction 1
21
LA FTE DENOTRE-DAME
DU MONT CARMEL
Hier, lli Juillet, tait la lte le
Notre Dame-du-Monl Carme],
La veille et le jour mme, les
camions, dbordant le passa*
r|ra, ont fait sans interruption
e trajet de PorVau Prince
Saut-d'Kau.
Cette lte a t hrillament
commmore Delmaa < la
filus nombreuse assistance en-
mdll la meaae qui l'ut dite r>
heures 1 2 lu matin par le Pre
l.eeilen et aussi en la chapelle
de Ituolon > il y eut una belle
crmonie religieux clbre par
le Pra Le Fur au cours le la-
quelle le nombreux [enfanta
s nnprochreat, pour la premire
lois, de hi Table-Sainte.
Farisiaa
Deaiii
Pour la dernire fois:
' \F' font oi
1er et 2e pisodes,
Afin de permettre a t)iis de
von ce chel-Tvuvre de l'cran
l'entre Gnrale sera : t gde.
B..I on : 2 ; Loge : Il
Vu la longueur lu program-
mc pallies, on nmmencera
H heures prelsse,
Uunt les dtail ont t fourni par des membre de la pfftiie*Mott
mdicale. .
.

>
'
&1

EL---------------i_m^____f-;- !___is2
Avant l'emplui du Virol.
Aprt l'emplui .l.i Viral.
Augmentation de poids de 4 kilos 3C0 gramtn. s en
5 semaines.
Ces photographies nous ont t fournies par le Directeur
Mi lic.il m Chef d'une les principales Infirmerie!, do Londres.
L.i premire photographie" a t pris le 3 Fvrier. L'enfant
pesait alors 9K?'327. La seconde photographie a t prise
cinq semaines aprs, le 9 Mars, date laquelle l'enfant pesait
1 i h" 665. Comme ce dernier tait llWMptHf de- prendre
l'alimi ntation ordinaire, on l'a nourri avec du lait inu.mgt de
Virol et il s'est compltement rtabli ce rgime.
l'n'jviration compose de Moelle d'Os, de ItoaU*
Rcjga d'Os, d'Extrait de Malt, d'ufs, dt Sirop
de Citron, etc.
C.M un aliment prcieux d.fi* loin Ici cm
d'i.puement, de Rjchititme, d'Anmi.'. etc.
VIROL
OBNT8:
V. QUINT1N W'Il l.'AVS & Co Port-m-Prirc, HATI, P.O. Polte Poatale 147.
Vh. il.. Lili. IIANOIR I ANE. EA! INC. LONDRES. ANCI.I.TBKRI!.
--------------------------------------------- ,, -------------
En Europe
les crises financires ou-
vrent l're des dictatures
Par cble
BRUXELLES, 18 Juillet- Les
erses financires semblent devoir
amener tomme rsultat trois dic-
tatures spciales en Europe. La
chambre des dputs de Belgique
a adopt hier eu premire lecture
un projet de loi qui donne au roi
Albert pleins pouvoiis pour pro-
mulguer les aKertfa qa il jag ra
ncessaires pour stabiliser le franc.
Le ministre de* finances de Krun
ce M. i.i.;. m. souinetlra vendre
di un projet de loi semblable la
commission des finances de la
chambre franaise.
Vnattentat contre
la vie de Kernal
Pacha
les coupables parmi le?,
quels 6 membres du Par
lement ont t pendus
Psr cbla
SMYKNK. i:i Juillet -Trei/ejprr
sonnts convaincues d'avoir cher
li attenter a lu vie de Musta-
pha lvtrin.il Pacha, prsident de la
rpublique turque, ont t pen-
dues ce matin au petit jour Les
coupables cou la uni'"- hier cou.-
prenaient six membres du parle-
ment et daa) anciens ilpu es don)
Kuchdi Hacha qui deinmla la psi
ne de moit que les travaux io ces
perptuit.
L'accord franco-
anglai devant la
C hambre des Gom
munes
Par cb'e
LONDRES, 1./ Juillet Mr
Winston Churchill, chancelier de
l'chiquier, a expos aux commu-
nes les dtail:, de l'atcnrd sur la
dette de la Krance la (rande Ere
tagr.e. Kn rsuma cet accord sti-
pule que la France paiera 4 mi'
lions, 6 millions, H millions et 10
millions les i premires annes et
ensuite 1250 annuellement jus-
qu'en 1957 lorsque le montant du
paiement deviendra 14 millions
par an pour les trente-el-une dtr
nire* annes. Il y a galement
cert.i ns dispositious pour les d-
Lis p ssibles dam l-a paiements
et pour les paiements proportioti-
i-els iinx paiements UiIshux Ktats
I nia ainsi que pour certaine revi-
sion dans le cas o la (rande Ere
tagne recevrait comme rparaiioos
plus qu'elle ne paie aux Etats
t'nis. En outre dans un ch.Rg:
de lettres entre Mr Churchill et
Mr Caillaux il est dit que, dans le
cas o la France serait dsappoin
te par les paiements de l'Alle-
magne, d'aprs le plan Dawes la
question des paiements de la Kran
ce la (rande Bretagne serait dis
cule de nouveau.
IHe clause ds translert, prvo-
yait un d'ii dans certaines limi-
tes pour les paiements eu raison
des dillicults du change,est conu
dans des termes analogues ceux
de l'accord avec les htais-Loi*.
La question des .">3 million* de
livres sterling or transfrs la
Claire Windsor
5 _tX V MKTRO-CCLUWYN-MAYEa
/du:
"la fi-iiini- (jnt rfrnt h IMbJOWI tH
tli'ImIiiii
J.VIlill ttiupliiyvr U' K*ll> ll.aak "
QrAcc au Kolynoj ks dents rct-
tent blanches, parce qu'elles res-
tent saines. Son nettoyage par-
fait dtruit les germes nocifs,
causes de la carie. Il protge le
prcieux mail de la dent et em-
pche la formation des cavits,
laides autant que douloureuses.
conomique, un tube jaune de
Kolynos suffit deux nettoyages
par jour pendant 50 jours. Un
centimtre de pte lux une brosse
sche est suffisant.


PTE DENTIFRICE
K0LYN0S
|)C^6S*^^
Eua.Le Boss $(&
Aijeiils Gnraux

J?*oourr* mon bmui-Str irso ca/ma-c/ou/aur.
E
Il n'y s aucune raison pour qu'un m:U ntug
il....t -a fsejla il' In faire dtaparsltn avaa un .vim-
p|p fi Ali tii'ia/nilln. ("ont, du moirm, l'oi iriiuii
d'une danic de Lille, F^ana-,qui m a fuit f'PHai.
"Je ne pou vain presque pas nie rctnuur twr la
force de la dnulcur que j'avain au due et U BiDI*
turc, mai" quoique applicatiuiLi de Liniment de
Sluan sullrent pour ma gurir."
L'effet rapide et bienfaisant du Linimint de
Sloan est vrainv-nt surprenant pour faire dis-
paratre la rigidit et calmer toute douleur r -. -
eulaire. Il suffit d'en appliquer un petit patl
pour quslacoagaition dos bsnuutm'iini'-'idirriniii)
t Ira muscles se tonifient et le uo.laucti.e.u ^a
Immedist et complet.
Le Liniment de Sloan est reconnu comme un
vrai calme-douleur, propre, acrf-abla et fai IJo
employer. Il n'y a m.'-nui pas binoin de lu iriHter
pour que son action commence. Il eut aussi trou
facile obtenir, nu cotant pas chef, et.- -j- ..
o vante dans toutes lis pharinacius du iuor.de.
Liniment
de Sloi
Anantit Toute Douleur
r,rnn te Rtel gn e t ffglti pro\ -
oitxiVnl. La Kianre eoitinu rd
d- v ir cette swi* Ol M port-*
r pt< d'inlrA Le r^lrma' 1 Boilif n Htira li il Otw p i:s tM,
L'accord briUonii)ua renoue.
MU -i k ii';m 1er des ijb'ijj M K 8
franaises. M Churchill l'iisut
allusion ce snj t daui son ri >
couru, a fait la dnlara'iO'i suivn 1
le : Les Etat* Uals, diBS 'o -1
les Mi ords, ont prvu ijti Ils p ir
taient ubteoir !'- oh If >l na p.n
blables, miiis la mise sur le m.-
ch de ces litres srail x'nVu-
ment dillicile.t un. do>is p'j
avonsj.iui.ii -onr' j-i dm v is 1 hs
pourquoi nous .,..... s I unid
un droit dont ou n'a vif) s 1 rt^
l'intention de nous s rvir .
Violette thletic Club
CONVOCATION
Les Membres du a Violette
AthltiC Cltlb* soiil|i-o:i\o(|iios
en Aaaemble bnrole au.
jourd'liui 17 juillet A 7 heures
prcises lu soir chez le Dr
potion Savait).
Ordre du jour
1 Installation de nouveaux
membres.
2" Questions dMdininistra
Hou et flnances.
Le Pif s ii lolil.
AVIS
Nou* rappe'ons au commerce et
n pi'bl'c que nos Branches d<-
Gonaives et de Port au Prince sont
fermes depuis le mois d'Octobre
de l'anne dernire.
Aux Cayea, le 10 juillet 1926
Angl.de MARTIN^au
p........ ........
| Eldorado i
&' Tlphone W1. Champ de Mars.
yqv On r.| \ Sai>nn r>iivale vous r uverez li boon
M) -'hair.bres li' larl li .
I > d
T1' F BIX MODR*
Un simple remde de famille la
calma comme par enchantement. 7/
VOTRE BARBE SERA FAITS
plus facilement si vos lames de rasoir et
particulirement lu.partie tranchante sont
prserves de l'humidit par une ou deux
gouttes d'huile TIIREE IN ONE.
Avant de vous faire la barde et avant de
mettre votre ravoir en boite, passe/ la li-
me, entre le pouce et l'index humect!
d'une aouttt d'huile TIIREE IN ONE. Cela
eapchera la houille jde^se former sur le
bord microscopique du tranchant de la la
me et conservera votre lasoir tranchant '
toile. L'huile TIIREE IN ONE fait aussi
que le'rasoir glisse plus facilement sur
la peau (D [ Achat.! ainsi les boulons et les
crracp.iuifons.
Applique fur voire r<" passeur rf^uliiment
ni '.lejaiotr btru bL.. eatretenu et il s'af-
tra plts facilement*
Kn vente dans les quincailleries, phar-
macies, ai mureries ; en tlacons de trois
dimensions diffrentes et en bidons tr!
ccu modes.
THREE IN ONE OIL COMPANY
130 William SI. ;Xew*York City V.S.A.

.
nrit#>;
Bar Teriniflus;^
^ l'bouneur d"informer sa Jbia.iv^illanie dao
il a luMHil l'tage de son tablis sment, lb
exclusivement r ie<
ci v,- aux lauil'us ( U l;,n 1tfQ-||ij
des consoinirisiii us seroLl servis sur letraL^s.


LE 'JATIN 17 Juillet IMG



[ne des plus fortes Cooipinitis
canadiennes d'assurant es
sur la vie.
Eug. Le Boss & Co.
\MMW$MMMM&\
M
Ce flic vi'< pnn*f* .' .)
ntr k < fin | ivi< i. a
\l.lrt l nl.il.;, c'i Ia* rtati ion < i.ii ii-
iiiirt- i.'i.\ Kl."*. > ni l.tiic. /^
prtlidh. !;V.i u la-^ "*F"\
?\
Xi a-
* irti.ilr.. U> a la- A. \^ lv < -f 't
mal] u pr. t i|ii liei.l la \N V^ t /'/'',j"* *\
niuludi.-. \ lia ;-/ la \ M^_// -^V
crusse uvuiii ii. i ji i u \ -:/
i/l
. I
lu U il |> u".'-.
I .''",'." !'l ""''
.-russe anni |t ^ ' mm, \ ~- '
c icn ps dt |ii>:r. r i.n r." J ^. ,
es porcs d> u ik..u. "}?" '^^^ /
Frillci ,\ .- .|i t von* nUnt "7/J / ^ A^',^jT*--^ *
Vr souve. I M>iL'U> - / k i\h\ JV/i'.t'.% Vm>
nt IMI U i-\-n //: J\l J '\ ,1 /jbXi.|jJr A
fetiftIW
CIMSSC
l
l
v
Mil
muni
c
v
Mail Mearn
I fompanjr
I ^
li7
foi wjy attendu
W.Jy.i.ouru;ii tera
|B-Priiji*t ,Id i / l'.tiuratil.
m u- i' ur pour
|du.Wor et I lviiop .
te iTaliorai psi a;ion
Ig&l juill'l cou-
mCulebra'est utlui
il. le i"> < u p.o-
|r> 12 millet 0-0
J.^VAi.KI'. Jr
nt,(Jjn-[jl. jx'in liai M
f Avis aux Commerants aviss;
P. O. Box 1S() Port-au-Prince
; % La Maison GADEL-ARNt rULT* le plaisir .d'nftbncrptv
Sa? sa clientle et au commerce en "iiral qu'elle vient as
$3Si d'ouvrir : K
7 40 el 18 Boulevard SOUT, Paris Vi
Un bureau temelle se tient ja disposiUon des int-|-fi
esss pour tous leurs achats. $/
Elle lient Caire remarquer qu'elle ne reprsente ll,ll'jjEN ^
[des manufactures d e.es et bien places et non dcs*-|- ^(
I intermdiaires comme les Grands Magasin.., (>>nunis-j||
sionnaircs, etC.Elie a de ce l'ait les meilleurs prix et peut >fo\:
I acco d \ 'es nie'lleures.condition.cliose apprciable avec -
H la concurrence actuelle. (]/
Vu son exprience elle tient signaler qu'elle peut
procurer n'importe quel article ou produit de n'im-
^ porte quelle marque.
La coi respom.ance pour Paris doit cire adresse a :
Monsieur Ren GADEE.
4(> et 4S Boulevard Soull, Paris XHe Arrl.
r
u oavon
pour !n San11
l.rvi I Laua > i. Lki lutl, .'. i9t l S
il isniro
Agent Gnral
Ruedeshrorit9.Fortr^08 113-115
La coutume si
1 ancienne dcrire
avec un ninceuu
aura* 'l tre dif-
ficilement dtrne
ixir un crai/on dus
si joli,bien en mtUn,
d'criture facile et
par/ait comme II'.-
I / ermarp.
' Mali le Chinois mo
ilerne trouve ri'ter-
shtirj) //lus sa con
Dnonce el il le pr
frent son atcien
pinceau.
Il n'v :i qu'un seul
bVersharp
1-e nom est sur le crayon
Thr Wahl C.o., N. Y.. 11. S. A.
Ii|3 Rue un nin-
nuiti l'HIM I IIAIII
!^LNGEi18!
i
Ut. UtlxOUli, U. Rue ttaiiu, fmtU,
Pour tdindra tous (iusus :
LA1NI.. COTON, SOIE. Me...
ij.ua pro.luii n'la
'la MAURESQUE'
tiif>NI*ffJ M.n liuruni HUCII
iKCir : i ji- Pl.H.H-. 41, P i. Vol.^K,
I u>wic b.nrm ii>.K*na dt Umlu.
ao* f /mimii M y.i......mritmmm Jrtttir
\\ C KF.KCOIJ. t AiNIRPJ (Srla) ttmn
m
- i...... <&
319, Hue des Fiont^ Forts, 319
Distributeur pour Haili ds automobiles V.4SU
ash


V
Nash

Nash
f new HASH advanced S h
m ^ A S II leads the Wor|d in motur car value.
\\ The World lia guc N .\ 8 II becau^e c NASH <]
ollers grinter qualih greuter value aud lui liner,
pu lii m a ii' < .
Lea autool/iles - NASH > sptialemcnt rODkltlUtea (ourles
pava moBitRoeui. biudIm d'tietUwlt moteur, rionnfi.l per*-,}.
les'routes le plus dlttlolU, le maumum de laljafttttion : g?
conomie Confort PutBonce Elgance
Hocartl voiih uue .. N A S II parce qu elle et la uitilUure **-
oiltie dsoii pri. ,
Soi > Bteas ''gi,, >' n fct k : In loi dea c|bros machine
t roadt* V KMT 4 li-daH n au av.c eSfMil<
pernullant de broder, repriser t faire ne jours, jour cour
turire.s, lailhur* et coidunnina. Avjc ou sa'j mouur ho-
iriqua
PU MAUXS -'jLmm.tXfkmmi Omm+. ta**. On** V N*.......*r. <........ 9 M......... r* WU ,"" r....... -,- -,,
La Kichelantjice six vitesses en urcbe. &
Or 45 seulement
LES INCO.MP.VRABLES,RICYCTJ-TTKS
ir la Cordonnerie : Peaux de toutes KM tes t rutila,
^ Fines du Dernier cri Parisien > I-- les Daines e, ; Amricain pour les Uo.u^^-RX.Tl'RES (gnrales pou,
Formes, Talons bois Louis XV & Bottiers, Talons caoutchouc de la clbre marque c Goodyear etc. ^
TJne visite s'impose g
Grands Magasins de fournirures gnrales pour lax.or(loanerie|
kanny CORDVSCO, \ % Rue des Fronls-Forisl


MATIN 17JIULET \\M
Grand Htel
De FR/VNCE
P. P. PATKIZI, Propritaire]
Cet Etablissement renomm dont I loge n'est plus tawe
't**1 vient d'tre compltemenl restaur et revit a neu.. Les
UUIiaiii Lr A 11 f 1 *i i I / i chambres ont tout le confort moderne, le scrv.tv i.
KM l lia 0 t> lli IdllO pmchable, le Restaurant soign est de tout j"""
Occasion exceptionnelle
Par iiimic d) lit Rcnr I oliou* Poudra Savon*.
\ *\ le, l.hniMii ..Ioik lio'rs.IJaa el t-l'ai sselieslineK et "ii -
><> e*, Aiiidoj de toilette. Montres, Hvtil, Bijouterie fiue al
oii n re. Aiiclcsde nouvtuutl fiancaists italienne an i-
i.c oe.
Il Chapeaux de toutes formes de toutes nuar.ee*, de tous
la | nx. i .|]i(|ir-nj pour homices, dames et en Un > a.
Chapeaux Panamas Panamas inrouleora.
Tout la plus chic et le p'us conomique se trouve ea gros
I an dtail Chez
^ffmvjini
G.
IfP+.IZo fondl* *
1783
La Maison au I ix Milles Chapeaux
Graod'Bue Coin Rua de& Miracles, en face de G.trdioer.
Voulez-vous avoir des Denis
clblanlcs de blancheur ?
ET DES
gencives toujours saines
Emploliez la
TRIBORINE
Poucli e entifrice.
devant la km.k
lu 0 *iir
> fin lier
'h'rurgeu Cfiifjn
Dr Ifiiiersilth
Montral el de /1
bacuit (te .\inlc-
etnede Paris.
n vente partout
i au Laboratoire
ii In Triburin >
r. Rue Blanche -
Paris.
En veille partout, principalement chez MM. Maurice
Etienne dis. Simon el Alfred Vieux.
ordre.l'Ho'lcl n'ayant rien nglig pour l'aire plaisir a -a
charmante clientle.
Mr. PATRISI.qui pari bientt,apporteraison re our
de France de nouvelles amliorations qui doniur ni '
plus entire satisfactions tous
DJEUNER In CARTE, TABLE d HO E
PLAT d JOUR au CHOIX
Pension au mois, In semaire, our four
Garage mis gratuitement la disposition des voyageurs
Pains, Douches toutes les heures
Tfyftw : F- Ml
Dans les Magasins souches p IJotcl. ou trouvera ton
les sortes de provisions, Vins, LIQUEURS, (/c.ihk.tks.
Vins d'EsPASNE, de BoUROOONE, i'Ir vin:, li.\Ni> choix de
COKSQlVES.
On y trouve l'arrive, peu lanl le sjour ou au ds-
pari tout ce que l'on dsire au
GRAND IlOTELde FRANCK: PP. PvrHizi.Propriclairj
^/^^Reims"
'%*
^
1 ^**>tin.ijj *
^ooenruv^C
Ce qui n'a ainais l l'ait
Ce qui ne peut lre dpass.
Kola Champ igni
F Sjourn
r rpare da.s des coi dirions ii<| omises
D'ASEPSIE
Prpara lion et Vente
Pharmacie F. SJOURN
Angle des Hues RoUJC el duCenlre
TOUS LES IOIRS, 011 ae trouve en pr^aanne
d'amliorations de plus en p'us heuie < oui
font de cet ttabliss-ment de Crmier ordre le
Btudvl voua dea ge: a oblcs.
^.Labource!lt|
1 huo d' riuhy Par]
Varciiand Tailli
Ao 1822Rue duMagnsindeW
Se recommande au puh'icet a sa Inombraun L
poui* l'lance de sa cou pu et la prompte eitstill
ii a n.- les ouvrages conlis ses sains.
I.a .M uson reste ouverte jusqu' 8 hauresdus
Prix models.
resfone
-JBL
i&a
......
L,PRTZMAIiN-AfiBHOLM
Agent
A le plaisir de porter votre connaissance nvoir'recu
un assortiment complet de toutes les dimensions dos
pneuB et Tulles.
Pneus Corda Heavy Duty pour Camions, pow" 'e traj
vail lourd.
Pneus Corda pour autos de passagers.
Pneusfealloon interchangeable ou mil Baltoons.'
Demandez |le prix pour les dimensions de votre auto
i u ramier.
Plus de kilo:..tre avec
y
, par Daller
Us talon* en camf'ioiift fjooi Tear, Winglooll
'cstimi et La considration de; gens di partouLp^
u>.ue d rce. el la beaut de {sur aoparence.
GOOD YEAR
'7
i

LiidireKf jdies1
POR-U-PRHCE G0NAlVi|
CP-t;liiTM

WJ3 *' ^ >& s?
i
110 Rue des Csars


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM