<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN 1er Juillet 1920 -X l v IUI .".\ i nergique antiseptique urinaire Agit vm f radicalement Supprima tsa douicura \ a la miction Evita iaate campheatton agol %  % %  <-., *? • %  ta p!if i (UsafMUsu* m rajomJt lei tlaraa aa *<*• oiimlrci qu'il 'caSMl aaaipllamiut r.tuJ o lagulani Jou IM miorabaa .a Ut habitant Cbatcitia t. • vaicncicnnea. ruia. %  + • fait l'objet d-yno nnm— aiaaUoo l '.cidtoie o> Mtaecint Je %  Parla du i>raftMur LasaaAaUa. ru fMooip! da la martoa, ancien profesaaur doa BoNea da inddooioc oaaala. • Noua avona au looeaatao dtudiar la PAGEOL al la raulWW toujours axoaUaata, et parfois (ooOAJiu. que ooua avons obtenue nou permettent d'en a/Oroier re/OcaolM aDbOloa el ooastaato. • VAMIANINE Avarie, Maladlaa da la Peau' % %  '. .1 $cienttfU/\u RUCOVAL Pommada non toilqut c*Mitrfi la* oialadioa u U paau. 1'. In MC (Uce grand Saint, l'aile de sublime idal il (jui, ;m (ours de Sa longue carrire d'aptre ne cessai! de rpter loua: Soyez mes imitateurs, comme moi j'iii imit Jsus. L'on remarquait dans l'assistant i: M. M. nnec Doraavllle, Secrtaire d'Etal de l'Instruction Publique, Edmond Montas, Secrtaire d'Ktal des Relations Ex trieorea. Mr If Doyen Rodol*ic Uarau,MrClmen.l Magloire, rfet (!<• Port-au-Prince, Mr g Salrcs, Chancelier de la Lgation de •l'rancc. le Prsidcnl fl les membres du Bureriu de l'Amicille, elc. A^rs la crmonie religieuse, Une courte el charmante rceptioului oiTeftepar le Suprieur du Sminaire qui invitale Prsideui de l'Amicale, Mr Edmond de Lespinasse, adresser quelque mois iiux lves runis dans bureau de fEtablissement Le Prsident le (il ;ivee sa bonne grce habituelle. Il parla aux coliers. Il leur rappela Iran devoirs envers leurs mat1res el leurs parents. Il leur montra la ncessit de l'luda qui assure, (huis l'avenir, l'indpendance par le travail et l'instruction. C n'est que vers 11) heures que prit lin tes belles crmonies eu l'honneur de si. Martial. Les ivondations au Mexique MEXICO 2S.— Des dpches reues de Lon ou ta rivire Gomez a mond une gronde parlie de la vdle annoncent que la dtresse ;> t lanl soit peu soulage par l'arrive de trains de ravitaillement el effets de campagne des cuisines en plein air oui l installes. D'autres grandes quantits d'articles de premire ncessit sonl eu mule pour Lon mais Is boue sur lis roules el les dfais causes BUI voies ferrs retardent grandement les transports. Certaines partiel de la ville sont encore sous l'eau. Ou continu A retrouver des noys mail on fia pus encore russi esliiner le nombre des victimes. Lu grand nombre de maisons mines par l'eau tombent en ruines en diffrentes parties de la ville. Lu millier de maisons oui dj t entirement enleves par l'eau. Lu destruction des rcoltes daria les rgions agricoles entourant Lon est complte. On conlinue brler les corps des victimes. Il se pusse des scnes navrantes quand les rfugis reviennent des Collines et ne trouvent plus qu'un amas de boue el des dbris l o se trouvaient leurs C'est u Fer que votre Sang a besoin ]je sang qui M contient pas de for, manque de force et de vitalit. C'ast du sang appauvri qui cause furil-r I fatigue, manque d'neruie, puisement nerveux et un sans nombre de sensations pessimistes et calamiteusea. Le fer est un ni(le. La situation au Portugal LISBONNE 28. Le Gnral Gomi da Costa sel maintenant Chef Supinic du Portugal, l'n dcret de la Gazette officielle Confr pleins pouvoirs ;ui gnral (ioincz tous les prisonniers politiques seront exils. Le Gnral a Bail de la Municipalit de Lisbonne une administration militaire. L Primat d'Espa qne la Maison anche. ASHINGTON 28— Le Car. |n il Casanova. Archevque de T, l de. Primat d'Espagne, a t re< ii aujourd'hui par le Prsident l'oolidge. logis. Lu beaucoup da cas il gai impossible ces gens de savoir quel a l le sort de leurs parents ou amis manquant. La plupari des corps n';ivant pas l identifis avant l'en terre nient ou l'incinration. Le correspondait! de Excelsior Lon croit qu'il y ;i plusieurs eentaiilea de morts ensevelis sous les Reluis de la ville.Par* tout les gens donnent sment pour secourir lis. IAS tlgraphistes de Lon ont l flicites de toutes parts pour tre rests ;i leur poste pendant deui jours et deux nuits sans nourriture el sans sommeil quelquefois avec de l'eau jusqua la ceinture. biAhiAlLLES: NOUS avons reu la cari.de fianailles de Mademoiselle Sara Antoine Joseph avec Monsieur Kalil Mcha. Nos complimenta. gencreules sinisL 9 < pilogue de l'Affaire Xantus Comme I.i MATIN le relatait, Samedi dernier. l'Iiuissier Xantus ,j.u avait eu, dana l'affaire Salen Jaai Cousins, dresser un proca-verbal de co .plaisaii • et qui. pour ce l'ail, avait ,, i envoy par disant le Jury, s s 'inculpation de laux en ,. 11 .iio publique, fut acquitt „ le 1res longs dbats. i i our de assation o .1. E. Xa'i'us tait immatricul litre efn issler exploitent, l'a destitu de cette fonction. Avis Commerciaux Nous avisons le Public el le Connut ive que pendant I absence de notre sieur II. C. Sloude, Monsieur Alherl Gran ville esl charg (le noire procuraliou. Port au Prince,le 28.1uilll926 II. C. STArDEAC* .l'ai l'honneur de portera la connaissance i\i\ public en gnral et du commerce en particulier qu' partir de cette date,.Monsieur Louis Pressoir a la procuration de ma maison ae commerce tablie sur cette place. Aux Caves, le 21 .lui n 1996, Km. COND Cigares Marier* On trouvera Revue des Deux Mondes l">. Rue (/(• {Universit, Paris SOtttfAai Dit LA LIVRAISON Jdu 15 Mil 1920 Pages de (il.)ire ;m Maroc... II. Calari. Les Captifs, Qernlirepartie... .1. Kessel. L'Enlvement la belle Etoile, llistuire de M. de Saint-lieran. -I. Marie-Louise P;iilleron. Flotte OU Arsenaux ? Ren La Bruyre. Voyageurs d'Orient. IV. Les Modernes.. Henry Bordeaux, de t Acadmie franaise Aprs te Congrus. L'migr Husse... Princesse \. L. Le cot de l'anieublemenl depuis sepl sicles... V Georges (I Avelicl. Le Roman d'Aurore Dydevanl et d'Aurlieil de Se/e. Lettres Indites. III. AuroreSand. Revue Littraire. Anatole France peint par ses amis Victor Giraud. Chronique de la Quinzaine.-. Hjst drePolitique... Ren Pinoq PRXDB L'A ONNfi^HNT l Jr Un .n S>> mo.i Kl in ois Seine Sci ne et Oise 1.1..-,,i m :t , „ Dpantmenti t C owoa n walsea I O >41 > j8fr (o Etranger : paj ; .i. m '.. n ptl m Si fa SI pin ••yi a pic ntaiil pot. I 144 i r Lit iKinn-'iicn!pjrtent de chique moi. IKIX DU MMLItO i >o Uo Pfslient Noir rend visite frCtalI dga Le Chef d'Etat iiTi't i djeuner i II Maison Blanche iJu *.\eui-Yorli Te l. ranime WASillMil'O.N'. MardilUJ?.) -Le Prsident des Etats unisel le Prsidant Homo de la Repu* blique d'Hati, ( Indes Occidentales , djeuneront ensemble aujourd'hui la Maison Rhinclie, Vhgl ans aprs que le Prsident Rooscvell eut remu le pavs en invitant sa table BookerT. Washington, instituteur noir. l'ne nombreuse dlgation de noirs de Washington a salu le Prsident Horno Union Station . Plus de la moite des spectateurs taient des Membres de la Black Bell , de Washington et ils ovationnrent Boruu quand il descendit du train. Le Prsident d'Hati tait conduit, travers la foule, par les fonctionnaires! du Dpartement d'Etat, dans Une voilure de la Maison blanche el escort d'un escadron de Cavalerie. Le Chef de l'Etal Hatien el sa l'einnie se sont rendus peu de temps aprs leur arrive, la Maison Blanche o ils oui t prsents au Prsident et Mme Coolidge. I)i\ minutes aprs leur dpart, le Prsident et Mme Coolidge retournaient l visite la Lgation d'Haiti. Ces deux visites oui l faites en moins d'une demi-heure. 'Dans l'aprcs-midi.'lc Prsident Porno n :i au Cimetire d'Arlington ou il dposera une couronne sur la lumbe du soldai inconnu, II sera escort par un autre escadron de Cavalerie el sera salu d'une salve de 221 coups de canon en passant devant le tort M ver. Ce qui n'a iamais t fait Ce qui ne peut tre dpasse-. Kola Lhampagm i< Sjourn lpar tla.s des conditions niiouresnj r uSEPSIE J ^ Prparation et V'crite Pharmacie F. Si-Joi h.\i> Angle d.^ Assifimwe contre l'Incendie ^ Sri: Marchandises Entreputs l Maisons^ — (iuildives — Sucreries -rl)istj||J •^.t et foules autres industries. •C;* Pour plus amples renseignements, s'adresser •S \v. QCIXTIN WILLIAMS |&C $m Agents Gnram, Le vol tlucnritaine Alphonse XU Ariachtrt Par cable PAlilS.'O Juin— t'a rli iln BUf fiel isroal le capi'aine ArM dux mois v iT Si PILULES ORIENTALES 1.m a^ y al aji a} ri(!DilaMut. roo.iit !" '•'• ••"* ,•<'..-. 1 m ••iiiis OMS doa <;.- rj .1 -i.iiit m batU oa ( ;r.r 1, •t'iboOlOUl. • autauuMi po u % %  *. J mT.tp*' *" !l f aular.Faiat A Porna-Pnoc*: DEUIL: Hier matin esl mort le Dr WesMr Mnos, ancien Directeur de l'Ecole de Mdecine. Les funrailles onl eu lieu, hier aprs-midi, en l'glise du Sacr-Cteur de Turgeau. Le Docteur Mnos tait une sympalliiquc Figure de la socit port-au-princienne o il ne comptait que des amis el ou sa mort laisse de vifs regrets. A toutes les familles prouves par ce deuil, nous envobien sincres condoNouveaux troubles politiques au Portugal ar cab'e PAIIIS, iS Juin L'ne dpche de Lisb'.uue l'Agence UaWfcl annonce que la police de la capitale a ant plusieurs tenonnsgsa po liliqms y compris le col< nel Ile der Rlbitro et PesTaos qui furent %  • -\ 11 v 1 mnit init.i-iies de la pierre et des finances dans le miin.-lre Santosqui dmissionna en Fvrier I '.).'". Les manifestes ont t saisis prol(stant contre la siu.it;ui) actuelle au Portugal. Mgr M %  n.!-iMa( t\ S. lu Meiiq'i ex prsident di La terre q* U Par cable ILE DE MALTE, If jj v oient tn-mblemeot de 11 produit ce soir 8 bi population a tpriiesi| mais il n'y a aucune ptrta ble. Tons nos Kances. Pour Prvenir le Crou p des E nfants Un rtmld, xtarna amployf par d^ m. liions da maris. ^— — t Lorsque l'enfant seml)le monae de croup, appliquez Vicks VapoKub sur la gorge et la poitrine, ajoutez une couche Ipaiasc de Y'ka ot rouvri's avec une tl.-.m 11.. )iau Km <.U. f*m* „, MM.K. 5o a. I ^ M Il ... ASTHMATIQttJ .1 J*I* ... a. Ta raWlUa. , I Hrfj.kv 11 au K..O o. FBANV.II. ~ a. I'VUI. 13.78 .... .i. Pfcarawia %  . u tu P %  %  a. c siM lasaoa Il ne reste encore la i lion des acheteurs que quoique* billets de I.iloitiicde la Maison sis Rue Bonhe Poi No 539. On en trouvera Aux Caves de Bor daaux, l'Htel da France et chez Boit, ;iu Mon March Uisiilco Agent Gnral ..< Riedesbronts.Forls.ios fgj!



PAGE 1

ILHJfcU le ioleiM. [iMpot contre directoire ttpagnol fHbla ^Join — D'Aprs I nouvelles parvenues je csmplol contre le tdugoral Primo de Ipriiaeissaiice unique L milieu militaires | toineot** par des olfi [de renverser le gn lœition va l'enctn pi'o i du fjouveruf| qui avait annotn tt rvolutionnaire certaine ITOOpei do rtlpuMicnirn. i eonrehiste-* au iti> quelques olii ii est ioipo^sionlirmalion de Par jii*I \\'eylr qu'on [tbef du ton plot, pions avec Plie VH trouve, parail-il, %  rcaire; l.e bruit wiiitance qu'il avait neelone. Wffs& Eldorado mranceCo Vm fofe plus fortes Coran ifjntos ?4fti (lieunes d'assnran< es sur Ii vir. Euii. Le Boss & .i3^tfii^^:iii^^^.||;:J|^)f^jj if?'.. [Tlphone 5i7. Champ de Mars. Le Rendez-vous du Monde "Elgant". Le caf .• .cr ; ;;:;;!;;".;; ll ,,, ,,,i,K;,v -i' i;i ''%  ***!** Frd. GAJRAUDJDirecteur Pronriettieo :" A.Wiimasr ;. /> * melM.^wi 0 ^: 8e ,rou !" !" prsence i dee.tltah. de|,,U8en P J " '—uses qui JE l.endM vm, i l,8S ment d ,,! emlc rdro lfl ^ pj ltendez vous des gens chics. W CONSOMMATION DE PREMIER CHOIX I nUteFROCHABLR-.. CIGARES DE fi H Bar Terminus idu trem de terre lotis fable l30Juio— f,e formibiini de terre qui. %  l aecou une pHr| t la p'upart des.. l'est du bas-m rm'di |*emb!e tre encore plus tonl'avait pens tout |i'eit prolong jusqu' Vent el des eboca vioi'riieotii"*Sii.'f;iiour lie de Sumatia Jus liinesemb'e pas y vidimes. imiew VEpagne i Ruii-D, DS Le FA ^rtdaPieri donne %  M loPiagM. AeliH q u'il tait J Paiis a fait • France laquelle •£# iMlta rkheie. mi 2 iWtHmoralea et s >tt '•*"*. Il es{ £tf wercomplet .t *,-. Pffas dansl * ^Uroi est parti•€ ^8.0 N corn %  clments T* I par leur I S V* Trestone fiHP k %  Agent A le plaisir de porter votre connaissance avoir reu un assortiment complet de toutes les dimensions des Pneus el Tubes. Pneus Corda Heavy Duty pour Camions, pour le' ira vail lourd. %  3 :'. MK f: M Rue du Quai ;( \ , \ u,f aC ede)i c |( "* %  '*'''• %  %  %  ".'ulo.s. /l5SLo'.is VV '.'• %  %  "". / '' S I"""••' %  ••" : '-<' '•"! • ^ t:ilflM.Sl£>> ;:: P /" X ^ Ar 0,rc omricaine.Tablc -K ^•3fe %  '/;""/ %  ••./ %  //.•,/,// .s pour'salon. t & et v ,'!•;? : /res f,e lou,ea '"'H'iisio.is pour lai S H r2*2 /o/V s '"""' l' ,l,,s de lfl 20 ci 2 ) x24 5.w S^ i i S ".'"'. t """""--"i .lr pour Doi traits IMI Ii s >•, „. V Pneus Cords pour autos de pasMger.£? f Pneus Balloohjnterchangeablc ou ruljBalloons. D e msadsals prix pour lai dimensions de votre r uuio ou camion. ^ (i mi v '. c ( 1 ,ll ", ".l' po.n iidiraiisfi, tous genr v ".•"'' I ioix.l,. moulure,Rparation de Aliro-is chs. • ii\ 1res raisonnable PI us de kilomtre avec par D)lac. BANCS i-\ GHANIT /'. 1 A'///(>/ /•; C tfOSi/(>f,7;.S Ilopa RIVERA & Co ISTM r,eei ?l ? re a x fn^n'eurs, Architectes el Constructeurs p 4 la s P W !!? U K S en 9 menl (, '"'' el s Po "ces.de diamtre sur I pas su', i cl W i J l" l,ls dc ,on e?ueur, des Balustres canvs el ronds. r oisr.iiH ;cn (jianii.etc.-letoutdesprixdflanl toute U HUIS riCIWNE Vt IX PlOI ErTICACI G nrala |Cara v *rt inirs eu tS* concurrence. % > L e vend aux Caves, chezVve A.Sentirai. 00 rcenti. 231 Arabes guris I i ( n. % % %  ~* -r I • sur /--vIRIIWI 4M MU>M J Ait) I -'•'' Le iroilcmcnl eu complt | •'' :Vj/ pr l-i f % / Nous ciup ivotTS les i:t illettrs msrques'de Gimenl Demande .. S U.'MS. OffACEES PEYRARD N e 1 ^ KITINE | qui calmen la douleur, clarifient le* urine*. purifient le tang et gurittent la cyitite. > TOLTM BONNES PHARMACIU PARIS i "lie |KIII SpJranl. esl P-Prince le H XI4 lac Mit |na"npour ports h*** sera tt/jaquclinl. e Kich'ezel ,., n J^drl 8 i. u,i Uls ^hart 0re Mev. %  2! *, ,ve,ne n R Sl Loui •V 1 ,"" 6 le 1 e iVo.s.sy' ^/V>, ,c toi lro leu jtjenls Gnraux > sin igklis VouIcz"vous avoir (Jes Jjcnlsi claianles dc hLinrheur ? :I;TI-I:S ^ \]{ nrvt s |( uj iii.'s saifiesi Employez Ut TRIBORINE Poudre i entifriceSw^al la /j.jD-jie liu Oi cieur • ^ Cu-Mier ^ 'lirirgei rtniiiif A' l'Unienil de M ni h il H i!ila taeulttk \iide finale /',, %  // u \ri:V p.-il'Ion; f %  au I .il (ii I|M,I, |)H^ 'If la • ii I . .lin • |^ 7, KlKMl. 111 lie tt§j Pat S B^ ''" V, '" U I"""" 1 l">'in-.p.i!uucnl %  !..•/ MM. M ;1 :ircc ^j SW ?rf F.' finie lils. Simon el Alfred Vil .; .. V-y) %  -il If i^i



PAGE 1

MATIN' 1er Jl'iLLET iW r* A l I A. de tfalteisel Ci Agents pim^ Grand Htel . L Verni De FRANCE p.P.PATHIZI, Propritaire Cet F talilisscMiu-i-.t renomm dont l'loge i'e .1 ; lus bte ifcntd ? tre compltement restaur et remis :. neo.. Lea eCmbmonttoutle confort moderne, le service irrochoble "e Restauranl soign est de Un. premier SSre,rHotel n'ayant rien nglig pour faire praftii a sa pharmante clientle. Mr PATRlSJ.qui pari bientt, apportera son retour deFrancede nouvelle! amliorationsiquidonnera* la plus entire satisfactions a ions DJEUNER) in CARTE,TABLE dHOTE PLAT du JOUR au CHOIX \Pemlon au mois, la ternaire, oar four Garage miagn tuUement la disposition des voyageur, Bains, Douches toutes les heure! Tilpbioe : i 1 • C4i Dans Us Magasins souens a l'Htel, u t.onvcra to 1 tes sortes le provisions. VINS. LIQIIELRS, LIOVHE TES VINS d'EsPAONE, de BOURGOGNE, II I VLIE,URAND CHOIX (I CotftSRVES. On y trouve l'arrive,fiendanl le se joui ou au depart tout ce que l'on dsire au QUAND HOTEL de FRANCE: P.P. PTM2i.Hroprieteire Marchand Tailleur fto 1822Rm du Magasin de l'Ela Se recommande au public et sa nombreuse cl., util pour l'lgance de sa coupe et la prompte excution nue dans les outrages contins ses foins. La Maison reste ouvert ; j isqu 8 heur s lu soir \r,\ ma i Aut) et Cam-ooR) lieu 1< t e a Svelte fo ir, avra lu Rue des Miracles. Maison R' C ) R U, M,,., „ r i.'>l tt une v..iiu t Rio • %  '• / *% -• • %  > / P.Labouraeit 1 ue de Clicrij/ Parti v3 0eea*tofi exceptionnelle ?,H-VA.l EE Je oile.le. MODIIM. Hvul, Il joulene l.ne et OX'.'.K. Articl.*... uveaul uan.a.ses italienneaui""1Chapeau* de lotie. ormes de oues nuaces de tous i„ orl x.( %  .IIHI.IHII ,.... r homiuei, dames et entante. P Chupeanx Puimai t'a..a.n.s en ouleurs. Tout le plus hic et le pluJ L oaomique se trouve eu gros et en dtail Citez jenaro Hurtado La Maison au Dix Milles Chapeaui ,., ...i-lUie —* Coin Hue 4 Mutt, en lace de Card.ner. \ Cours Formation Spciale 'ScknNfiq. te frormatlon Gin Irait > Etude pratique de* Langue* par (ingnieur li. flppenhauer < %  / d'autre* Spcialit Le Cours prat |" p a"atl-la i* van' bienio i-r ndr. li-i l n une C-xr mence le Lu i.li 1 7 M*. 1 o ro •• -i dur* H m' Cent qui.ve .le il n'IntiHw •>'•vent le l'aire a. p'ui loi l'E'gt (iardiuer & Co.ai.gl.rues frue tt RpObHcaioA. L'horaire des C itr e>l ii 8 b u TJS a. m. UJIJI. Le Rhum MeParet AVOCAT 12'7, A nue 'trgi'r? 1 i"•". n lotie %  uu'il : l reprii l'exercice de sa profession. Le Eeul Rhum qui, tir tl'/, Icot.ls naturels oblenus directement par lifflilUtlOU simple du Sirop des Cannes d'un Uniqii'' et toujours u ne lutetioa et le seul qui, vieillit par l'ao.ion du Umps lans l dpt* avee exclusion rigoureuse de tous dangereux >, 1 *ts le lalu'ic.ition et jsans idjonetlofl d'aoean i-n *'• al du. ne, craaaneu jugement de la plupart • •••• Nli.bUtti Mdicales tt >m vaut l'appr^ciat'on %  •' '• "" '• '• K suavit imoini; ritb du bouquet et le*-;plus 1 m.i'iu. >biti qualits l.yginiqi'.s. U#aia art vuisoa, Rhum Ntelaf n'enivre pus el e pro duit DM l'AlcoalitBM la ItiQgue. ro'nme ,les a lr-s proUuui, li.n I lirai al tu. ma les autres spiritu.ui. \vis Malgr l'autorisation reue de la Police de tirer la 1> ene de la Maison Rue lionne Fol No539 dont le tirade avait t fix au Dimanche 20 juin, cer lains acheteurs hiaitenl encore paver les billets achete* Parce rail.le tirage es* renvoy au Dimanche '2"> juillet 1921 II; Les talon en caoutchouc Gooi Tear,' C Winqlool I •** l'estime el h considration des gens de partoul,pleur 1 leur dure, et la beaut d 'enr apparence. ai ; %  G!)00 YEAR Tac V tudies Tradiug POBTlU-PRi^CE'GOMlWCaP-iiAiSTEM %  • • UOIRue des Csars



PAGE 1

-TV HIPBIMEUR 0, MAQL01I& BOIS-VEHNA Hue Amricaine, 1358 UMRO 20 CENTIMES h n'el d'autre richesse que la vie, la vie avec ses facults d'amour.de joie, d'ail mi ration. Le pays le plus riche est celui qui compte le pins d'aines nobles et heureuses. RUSKIN 4> QUOTIDIEN TLPHONE X" 242 TILATED •ANNE "583 POR f-AU PRINCE (HATI) JEUDI 1" JUILLET 1926 W Vautre son de cloche in %  % %  • Plaidoyer pour la 1* %  W f.,n (rande Loterie j courtes, les corfranches, les cheT^vres et les joues lardes, les cils juin ont rencontr [nombreux et sveus. Contre les mo il v eut, dises leves de [formidables et ter^ pourtant, voici un r,pour la Mode, pour d'aujourd'hui. C'est, i doute, une lectrice ehe. blonde ou bru! hit entendre, ce son Et tout ce qu'elle Un petit air si grave, l'elle rit parait si (qu'on se demande si Ipoint quelque vieux liqui a voulu plaisancoutez plutt... Les fincheux ont tort, dite plaindre de la mode, (chose plus amusante, rrile, et, la fois, plus ? C'est le miroir d une la rsultanle d'une i-k manifestation ai* toute une gnrait vous le pouvez, i mode en quoi que et vous vivrez en %  ooi accordons en une tle pur le monde I ce diapason pour leM*donne le Ion le [fminin, Londres- le[masculine, cl si nous ons, de jirs ou de livre ce. ton, c'est qu|nou*nous renia) jjU'il nous siceo%  wnt jes progrs de I* Kl remorque de i humaine, en ren*miers pratiques et tuxi n'apprci nt F**nires mod mes de nous habiller et nous leur seinblons pcher par excs d'iinpudeur.encore influencs qu'ils sont par les pudibonderies de Monsieur Prudhomme, reliquat du rgne bourgeois. Ils s'meuvent de voir nos jambes, nos liras nus et nos vtements si lgers, pourtant, les corsets-cuirasses comprimant les organes et dclenchant de la sorte dsaffections multiples, les cols en carcans, les jupes (raines balayant les poussires des rues et les dessous fanircluchcs, vritables nids microbes, ne sont plus compatibles avec l'hvgine moderne. Noire toilette s'aceorde awc notre manire de vivre. A une poque de motive ment comme la-nlre, o le mot temps est synonyme d'argent, o l'humanit se bouscule dans une course au flambeau chevele, il faut bien que la mode vise la simplification, presou' la synthse de la "ligne. L habitude sportive de la teotflM condamne les ampleurs o bras et ja ni lies perdent leurs lignes gracieuses ; le manque de place dans les upparteinenls condamne tout encombrement superflu, la disparition de tout le crmonial antique et solennel* entrane sa suite les recherches du conventionnel et de 1 apparat ; les moyens de trans po.t et de locomotion modernes ncessitent le sacrifice de coiflurcs compliques .et/ 1 nous voil arrives nous couper les cheveux !... i eux qui considrent la mode comme une girouette tournant au gr des vents.considrent cette hcatombe de chevelures comme du dernier grotesque, pulsqu'lnstable. Ils y voient une inanileslation agressive du fminisme masculinisant; mais ils oublient que c'est i\n degr de civilisation pins lev ferai a marqu chez l'homme l'tape des cheveux coups, l're de l'pilntion chez les races les plus dveloppes. Grecs et Romains avaient les cheveux courts et lu lace rase, tandis (pie les Barbares relevaient leurs c h S v e u x au sommet de la tte OU les secouaient comme des crinires dans l'ardeur du combat. I 'volution fminine lait les mmes pas en avant quelques mille ans d'intervalle. i luit en un splendide immeuble sis Port-au-Prince avenue jolin B r <>wn Ho 180 13 Et 72 l'Us (jar|nants en espces sous le lautg. patronage d'un Comit compos de : MM. Eroi'e Deslandea, Edouard bdve, Alexandre Videjoint P. J. Usais 8,u00 j f. 5,00 I LE BILLET BTI.U-.Tfl I !.. t s S ooo vu I.otn P M P MM lu 1 i 00 20 20 4000 10 u<) 1,1410 100 < 10 1,000 .0 • %  \U .0(0 reurs bru iUtl par les 1cnptillt.it lurs. \tt* I He. sur la mer jimlairnl auc ile lalnei L'e.\frle i s ftsM el des triions IMIHUS. C'ilel la lia les diaiils alterns el .les rire Autour des bouche el dis doiijis rbarui.nrs dr lues. Les tenues l'fSSfll'sat aui main, lourlr d'eniii ; Cl lans l'air p.lle nu du solril s'i-li->e ri Ireiiili'e les amants rSMSI d flre strie ensemble, RsVllSli entre leuis N11 les reirs de la Uti. fierre LMI1S /) n* f# Sport* Au dernier match de football qui se joua. Dimanche dernier, au Parc Lecoiite. la Violette eonliruia ses prcdente* victoires en battant le Sporting par 4 buis 0. Les Bportsnttu luggrent l'ide que certaina de nos grands clubs deloot-ball fassent match priv avec l'quipe de la Violette qui, parait-il. est lu plus en fora e celle anne. Les rsultats de ces preuves seraient trs utiles dans le choix de l'quipe qui doit prochainement dtendre nos couleurs outre-mer. Noire œiL ... a vu. jeudi dernier, une daine et une jeune tille, jolies, rieuses, gracieuses et qui jalouses.aisaienl, malicieusement, rsonner l'avertisseur d'une auto qui stationnait devant la porte d'une jeune veuve qui le propritaire de la voiture faisait, sans doute, une visite de condodolances. • • • ... a vu, lundi soir, vers 10 h. 1 4, BO Van Dvck vivant : il y avait clair de lune el. l'entre d'une cour fleurie, deux jeunes tilles, l'raiches, au BOUT tendre, assises la turque, encadraient un charmant jeune nomma qui, v nui doute, leur contait fl; irelte. Bean trio! ... n'a p is pu n ( omiuiirc |heureux galant qu'il voyait de ihn| • • ... a vu. mardi aprs midi, an qui faisait de l< I dl kl la (.'est un peintre, il avait n main la pi."lu d muhelie femme qu'elle lulaTSil rOllASpOUI' servir de n I l e MM portrait au fusain qu'elle venait de lui commander.El le peintre, ave, une gros -e l.iupe, dchiffrait cette beaut de femme d'un... il avide M loignait la photof ;raphie, I pprochait, pencha a tte a ('i.>ile, a gauche, admirait ses foi uns gracieuses, la dvorait des... veux. AVIS DE DPART Les dpches pour NVwYork et l'huropi (*via N.York (lirect)par le stc:nie! "Ancoii" seront lerniis Samedi 1 juillet courant. INirt-au-Prince.lc 90 Juin 1926 donner t Voici le programme qui sera excut ce soir, au Chainp-deMars, par la Musique du Palais suis la direction du Lieutenant 0. Jeauty : 1. Double Aigle, marche, Wagner. '2. Les Diamants de la Couronne, ouverture. Aubrr. 3. Rve joyeux, tntermezzo, Meyer. I. Que dois-je faire, valse, berl in. . La Fille du Rgiment, slection, Tobani. (t.— () Katherine, fox-trot. Gilbert 7. -a li y ( Renaissance ), meringua, o. Jeanty. N. S. Le (loncert commenciM 8 h. W. msm^/MisimwM^^mmmi wiapopum^iM Journe *Haiti ? des catchismes dcrit, chaque jour, ''ion d'Hati est de W.O00 mes. Mais il rces te chiffre a-t-il • VluclUs sont U-s stafiontper.nisdeleta ''.' ait. Jamais un H**, mthodique et Me: excut m ce sens. 111 nconstes!able, c'est J?u $ Von l )as exactem* de la population -J* indispensable -^jymeat gnral, fait ** c et prcision soit tu toutes les Coin''"publique. B ETIBNUE tus sajou Magasin de tf^rronts-torU M ttOTS, %  CJBUE, STRLT, XXX ,ellen ent ru ^n^AGGKRH.iLM. • du Quai De nombreux fidles ont assist dimanche la journe des catchismes que nous avons annonce la semaine dernire. Ce fut une sance des plus originales qui a apport un intrt nouveau la vie religieuse de la Cathdrale. Voici le palmars du cette journe : |.__ Certificats d tudes (f Instruction Heiitjieuse. Fremier prix ex-xauo : Ecole de Mellc Houx. Lcole de Melle Dup. "Deuxime pris ex-xauo : Externat Ste-Kose de Lima. Ecole Elie Dubois, Eeols des Somrs du Bel-Xir. Troisime prix ex-.rqno : Ecole Mre Louise, Lcole de Madame Pare t. Arce,^ Percale .'Ifi inch. Z$ Percale 'M\ inch. *3 Lotion Lubin •Vv Faux-cols rabattus M[ Chapeaux de paille suprieurs ^3l4 de paille fine italienne ,% Palm beeen l'aune 2 Couvertures bl.grandesn Inique 30. 2. 14. lti. 18 au. Anciens prix l'aune (ides ;{.(HI SJO BJQO 3J0 2.23 2^0 2.00 a. 1JM 10.(K) 1X50 10. Nouveaux prix Cdi 126 5.00 TA <* blanches grandes • couleur petites > couleur moyenne s couleur grandes • couleur grandes | aines ilauclle grandes Laines flanelle rmayennesj 10. 8. ... a vu, ce mme jour, ver 4 heures d 1 aprs-midi, nue auto l'ord, conduite par un marine, heurter et renverser un eufanl qui revenait le l'cole. L'accid. nt eut lieu an haut de la rue Dants-Dcstouchea. I.e malheureux gosse eui eul la •anibe IV; lure o t conduit l'Hpital. Pauvre petit! ... a vu. m-Mili soir, la lam* rouge le LaillIO. EJh liojeUt dans la rue une Italie bu rouge. Bouge, c'est vieti • • ... a vu, avant-hier soir. pire, D -p J ic -h. venu da un de mis hi'll.'-' t. ~.u>. qurir son fils qui, • %  Hll n'tait pal rentr depuis deux nuits. Le jeune iioinni'-. an momont o le pre enti B raii iil tournover la belle Placina;il ne vil pasle pair. • qui tranquillement, souriant, la tentation tait elle trop forte?, l'assit A une labi o'i deux jolies dominicaines ri* aient le leurs dents d'or. Lorsque la musique t'arrta de jouer, le lils alla retrouver son pre et t nis deux glissrent par la porte, ... ne verra-t-il pas un beau soir el le pre et le lils au da cing? ;H%W$$OT^ La Fte de Saint Martial Hier, c'est pur une belle crmonie religieuse que fut clbre, au Petit Sminuire, la Fte de Saint-Martial. l'ne assistance choisie se runissait en la chapelle du Collge, la grand'inesse qui fut clbre, avec diacre et sous-diacre, par le Pre U I e b e 1 1 o. Le chieur de l'Institution chanta admirablement les diverses parties de l'oflice. dont la musique rehaussait l'clat eu excutant que'ques beaux morceaux de son rpertoire. 2*A l'Evangile, le Pre Lanore parla de Saint-Martial, cet aptre qui vanglisa la Gaule et tut premier vqoa de Limoges. Avec sa belle parole toujours fraiche, pleine de foi el de prs riante loquence, le Suprieur des Pues du Sminaire retraa, aux yeux d( lesauditeurs, toute


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06752
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, July 01, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06752

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
-tv
HIPBIMEUR
0, MAQL01I&
Bois-Vehna
Hue Amricaine, 1358
UMRO 20 CENTIMES
h n'el d'autre richesse que
la vie, la vie avec ses facults
d'amour.de joie, d'ail mi ration.
Le pays le plus riche est celui
qui compte le pins d'aines no-
bles et heureuses.
RUSKIN
4>
QUOTIDIEN
TLPHONE X" 242
TILATED
ANNE "583
POR f-AU PRINCE (HATI)
JEUDI 1" JUILLET 1926
W
Vautre son de cloche
in ......
Plaidoyer pour la 1*
W f.,n
(rande Loterie
j courtes, les cor-
franches, les che-
T^vres et les joues
lardes, les cils
juin ont rencontr
[nombreux et sve-
us. Contre les mo
il v eut, di-
ses leves de
[formidables et ter-
^ pourtant, voici un
r,pour la Mode, pour
d'aujourd'hui. C'est,
i doute, une lectrice
ehe. blonde ou bru-
! hit entendre, ce son
Et tout ce qu'elle
Un petit air si grave,
l'elle rit parait si
(qu'on se demande si
Ipoint quelque vieux
liqui a voulu plaisan-
coutez plutt... Les
fincheux ont tort, dit-
e plaindre de la mode,
(chose plus amusante,
rrile, et, la fois, plus
? C'est le miroir d une
la rsultanle d'une
i-k manifestation ai*
toute une gnra-
it vous le pouvez,
i mode en quoi que
et vous vivrez en
ooi accordons en
une tle pur le monde
I ce diapason pour le-
M*donne le Ion le
[fminin, Londres- le-
[masculine, cl si nous
ons, de jirs ou de
livre ce. ton, c'est
qu|nou*nous ren-
ia) jjU'il nous siceo-
wnt jes progrs de
I* Kl remorque de
i humaine, en ren-
*miers pratiques et
tuxi n'apprci nt
F**nires mod mes de
nous habiller et nous leur
seinblons pcher par excs
d'iinpudeur.encore influencs
qu'ils sont par les pudibonde-
ries de Monsieur Prudhomme,
reliquat du rgne bourgeois.
Ils s'meuvent de voir nos
jambes, nos liras nus et nos
vtements si lgers, pourtant,
les corsets-cuirasses compri-
mant les organes et dclen-
chant de la sorte dsaffections
multiples, les cols en carcans,
les jupes (raines balayant
les poussires des rues et les
dessous fanircluchcs, vrita-
bles nids microbes, ne sont
plus compatibles avec l'hvgi-
ne moderne. Noire toilette
s'aceorde awc notre manire
de vivre.
A une poque de motive
ment comme la-nlre, o le
mot temps est synonyme d'ar-
gent, o l'humanit se bous-
cule dans une course au flam-
beau chevele, il faut bien
que la mode vise la simplifi-
cation, presou' la synthse de
la "ligne. L habitude sportive
de la teotflM condamne les
ampleurs o bras et ja ni lies
perdent leurs lignes gracieu-
ses ; le manque de place dans
les upparteinenls condamne
tout encombrement superflu,
la disparition de tout le cr-
monial antique et solennel*
entrane sa suite les recher-
ches du conventionnel et de
1 apparat ; les moyens de trans
po.t et de locomotion mo-
dernes ncessitent le sacrifice
de coiflurcs compliques .et/1
nous voil arrives nous
couper les cheveux !...
i eux qui considrent la
mode comme une girouette
tournant au gr des vents.con-
sidrent cette hcatombe de
chevelures comme du dernier
grotesque, pulsqu'lnstable. Ils
y voient une inanileslation
agressive du fminisme mas-
culinisant; mais ils oublient
que c'est i\n degr de civilisa-
tion pins lev ferai a marqu
chez l'homme l'tape des che-
veux coups, l're de l'piln-
tion chez les races les plus d-
veloppes.
Grecs et Romains avaient
les cheveux courts et lu lace
rase, tandis (pie les Barbares
relevaient leurs c h S v e u x
au sommet de la tte OU les
secouaient comme des cri-
nires dans l'ardeur du com-
bat. I 'volution fminine lait
les mmes pas en avant quel-
ques mille ans d'intervalle.
i luit en un splendide immeuble sis
Port-au-Prince
avenue jolin Br<>wn Ho 180
13 Et 72 l'Us (jar|nants en espces sous le lautg.

patronage d'un Comit compos de :
MM. Eroi'e Deslandea,
Edouard bdve,
Alexandre Videjoint
P. J. Usais
8,u00 j f. 5,00 I LE BILLET
* BTI.U-.Tfl
I !.. t s S ooo vu I.otn P M P MM
lu 1 i 00 20 20 4000
10 u<) 1,1410 100 < 10 1,000
.0 \U .0(0
r Les beaux sonnets
Heure moros
0
Quoi d'tonnant voir la
femme se dbarrasser de ces
niasses de cheveux lourds
(pion tord sur la tte ou (pi'on
plaque dans la nuque, sans
avantage ni profit pour leur
beaut/ La lenime s'aventure
de plus en plus dans le travail
crbral et accum nie les ides
dans sa tte fragile. Donc,
pour donner raison ce vieux
bourru de Schopenhaucr.puis-
que selon lui les cheveux sont
longs en proportion inverse
des ides, la lemme raccourcit
sa chevelure mesure (pi'elle
meuble son esprit...
Il y a eu videmment, et il y
aura toujours, des folles ridi-
cules OU des extravagantes
pour exagrer l'extrme les t
tend inces de la mode. Kl l'on *
s'est tort souvent moqu des ;
femmes esclaves sans discer- i
nement du got du jour on,
adeptes de l'excentricit. Mais
la Mode suppose s'adresser
la femme nornialcmcitt qui-
libre, qui suit son got, ses
habitudes, et qui sait garder
un juste milieu en se rendant
compte de ce qu'elle peut se
permettre et ce qui lui va.
la mer aaliiale brillait au kaul tic llui.
1rs ijrauth 'irons klrus fslSMXSSflt sur M
sraliat-s,
Ei l'inlUi data saBsil lu mm 'se
D I (iMiniMn uni l UBStf m' ImtqiI |i'us.
C rt il le deuil Dr >eurs bru iUtl par les 1-cnptillt.itlurs.
\tt* I He. sur la mer jimlairnl auc ile lalnei
L'e.\frle i s ftsM el des triions imIHus.
C'ilel la lia les diaiils alterns el .les rire
Autour des bouche el dis doiijis rbarui.nrs dr
lues.
Les tenues l'fSSfll'sat aui main, lourlr
d'eniii ;
Cl lans l'air p.lle nu du solril s'i-li->e ri Ireiiili'e
les amants rSMSI d flre strie ensemble,
RsVllSli entre leuis N11 les reirs de la Uti.
fierre LMI1S
'
/) n* f# Sport*
Au dernier match de foot-
ball qui se joua. Dimanche der-
nier, au Parc Lecoiite. la Vio-
lette eonliruia ses prcdente*
victoires en battant le Spor-
ting par 4 buis 0.
Les Bportsnttu luggrent l'ide
que certaina de nos grands clubs
deloot-ball fassent match priv
avec l'quipe de la Violette qui,
parait-il. est lu plus en fora e
celle anne. Les rsultats de ces
preuves seraient trs utiles dans
le choix de l'quipe qui doit pro-
chainement dtendre nos cou-
leurs outre-mer.
Noire iL
... a vu. jeudi dernier, une
daine et une jeune tille, jolies,
rieuses, gracieuses et qui ja-
louses.aisaienl, malicieusement,
rsonner l'avertisseur d'une au-
to qui stationnait devant la porte
d'une jeune veuve qui le pro-
pritaire de la voiture faisait,
sans doute, une visite de condo-
dolances.


... a vu, lundi soir, vers 10 h.
1 4, BO Van Dvck vivant : il
y avait clair de lune el. l'en-
tre d'une cour fleurie, deux
jeunes tilles, l'raiches, au BOUT
tendre, assises la turque, en-
cadraient un charmant jeune
nomma qui, v nui doute, leur
contait fl; irelte. Bean trio!
... n'a p is pu n ( omiuiirc |-heu-
reux galant qu'il voyait de ihn|

... a vu. mardi aprs midi, an
qui faisait de l< I dl kl la
(.'est un peintre, il avait n
main la pi."lu d mu- helie fem-
me qu'elle lulaTSil rOllASpOUI'
servir de n I l e MM portrait
au fusain qu'elle venait de lui
commander.El le peintre, ave,
une gros -e l.iupe, dchiffrait
cette beaut de femme d'un...
il avide M loignait la photo-
f;raphie, I pprochait, pencha
a tte a ('i.>ile, a gauche, admi-
rait ses foi uns gracieuses, la d-
vorait des... veux.

AVIS DE DPART
Les dpches pour NVw-
York et l'huropi (*via N.York
(lirect)par le stc:nie! "Ancoii"
seront lerniis Samedi 1 juil-
let courant.
INirt-au-Prince.lc 90 Juin 1926
donner t
Voici le programme qui sera
excut ce soir, au Chainp-de-
Mars, par la Musique du Palais
suis la direction du Lieutenant
0. Jeauty :
1. Double Aigle, marche,
Wagner.
'2. Les Diamants de la Cou-
ronne, ouverture. Aubrr.
3. Rve joyeux, tntermezzo,
Meyer.
I. Que dois-je faire, valse,
berl in.
. La Fille du Rgiment,
slection, Tobani.
(t. () Katherine, fox-trot.
Gilbert
7. -a li y (Renaissance ),
meringua, o. Jeanty.
N. S. Le (loncert commen-
ciM 8 h. W.
msm^/MisimwM^^mmmi
wiapopum^iM Journe
*Haiti ? des catchismes
dcrit, chaque jour,
''ion d'Hati est de
W.O00 mes. Mais il
rces te chiffre a-t-il
VluclUs sont U-s sta-
fiontper.nisdeleta
''.' ait. Jamais un
H**, mthodique et
Me: excut m ce sens.
111 nconstes!able, c'est
J?u$*Von" l)as exacte-
m*de la population
-J** indispensable
-^jymeat gnral, fait
**c et prcision soit
tu toutes les Coin-
''"publique.
B etibnue tus
sajou Magasin de
tf^rronts-torU
M
ttOTS,
cjbUe,
STRLt, XXX
,ellenent ru
^n^AGGKRH.iLM.
du Quai

De nombreux fidles ont as-
sist dimanche la journe des
catchismes que nous avons an-
nonce la semaine dernire. Ce
fut une sance des plus origina-
les qui a apport un intrt nou-
veau la vie religieuse de la
Cathdrale.
Voici le palmars du cette jour-
ne :
|.__ Certificats d tudes (f Ins-
truction Heiitjieuse.
Fremier prix ex-xauo : Ecole
de Mellc Houx. Lcole de Melle
Dup.
"Deuxime pris ex-xauo : Ex-
ternat Ste-Kose de Lima. Ecole
Elie Dubois, Eeols des Somrs du
Bel-Xir.
Troisime prix ex-.rqno : Ecole
Mre Louise, Lcole de Madame
Pare t.
Arce rond, Ecole Joseph Courtois.
Ecole Melle de Bordes. Ecole
Melle Clie Lilavois. Ecole Bour-
iolly, Ecole Melle Clie Norinil.
hcle Pierre l'auherl.
Ecotm de (iarcons |
Premier prit : Ecole Mgr. A.
duilloux.
II. Grand tournoi de eatc-
ehisme : Soixante lves se sont
disput la palme de catchisme.
Vingt et un lves. A gSTCOBS et
18 filles ont rsist aux assauts
multiplis (pu leur ont t don-
ns, soit par leurs partenaires
sont par le cur de la paroisse.
Bien ne peut mieux exciter
l'mulation entre les lves des
dilfrenlesicoles et nous offrons
nos flicitations aux matres et
matresses pour la page gloi [eues
qu'ils viennent d'inscrire aux
palmars de leurs tablisse-
ments.
Broderie
BKODHKIES en tousGENBES
Travail,soign. promotitude.
Prix modr.'.
S'adresser a
Mme Marcel GOUrUIGE
No 423|Rue des Csars
Embroidery
AU- KISD OP KMBROiDER}
put doxvn at the lewest price
apply No 4'2;t Rue des Csara,
** Socit d'Importation Gnral
Angle rue Courbe (t lue lioux.
Graud Rabais
Dril tussor
|)i il blanc iil
Dril blanc colon
Kaki jaune Iil
chaque
"j** Kaki jaune suprieur
0^ Kaki jaune
l^t Kaki blanc
>,^ Percale .'Ifi inch.
Z$ Percale 'M\ inch.
*3 Lotion Lubin
Vv Faux-cols rabattus
m[ Chapeaux de paille suprieurs
^3l4 de paille fine italienne
,% Palm beeen l'aune
2 Couvertures bl.grandesn Inique 30.
2.
14.
lti.
18
au.
Anciens prix
l'aune (ides ;{.(HI
SJO
BJQO
3J0
2.23
2^0
2.00
a.
1JM
10.(K)
1X50
10.
Nouveaux prix
Cdi 126
5.00
TA
<* blanches grandes
couleur petites >
couleur moyenne s
couleur grandes
couleur grandes
|.aines ilauclle grandes
Laines flanelle rmayennesj
10.
8.
... a vu, ce mme jour, ver
4 heures d 1 aprs-midi, nue au-
to l'ord, conduite par un marine,
heurter et renverser un eufanl
qui revenait le l'cole.
L'accid. nt eut lieu an haut de
la rue Dants-Dcstouchea. I.e
malheureux gosse eui eul la
anibe IV; lure o t conduit
l'Hpital. Pauvre petit!
... a vu. m-Mili soir, la lam*
rouge le LaillIO. EJh liojeUt
dans la rue une Italie bu
rouge. Bouge, c'est vieti -

... a vu, avant-hier soir.
pire, D -p J ic -h. venu da
un de mis hi'll.'-' t. ~.u>. .
qurir son fils qui, Hll !
n'tait pal rentr depuis deux
nuits. Le jeune iioinni'-. an mo-
mont o le pre enti b raii iil
tournover la belle Placina;il ne
vil pasle pair. qui tranquille-
ment, souriant, la tentation tait
elle trop forte?, l'assit A une labi
o'i deux jolies dominicaines ri*
aient le leurs dents d'or. Lors-
que la musique t'arrta de jouer,
le lils alla retrouver son pre et
t nis deux glissrent par la porte,
... ne verra-t-il pas un beau
soir el le pre et le lils au da
cing?
;H%W$$OT^
La Fte de
Saint Martial
Hier, c'est pur une belle c-
rmonie religieuse que fut c-
lbre, au Petit Sminuire, la
Fte de Saint-Martial.
l'ne assistance choisie se ru-
nissait en la chapelle du Coll-
ge, la grand'inesse qui fut c-
lbre, avec diacre et sous-dia-
cre, par le Pre UI e b e 11 o.
Le chieur de l'Institution chan-
ta admirablement les diverses
parties de l'oflice. dont la mu-
sique rehaussait l'clat eu ex-
cutant que'ques beaux morceaux
de son rpertoire.
2*A l'Evangile, le Pre Lanore
parla de Saint-Martial, cet ap-
tre qui vanglisa la Gaule et
tut premier vqoa de Limoges.
Avec sa belle parole toujours
fraiche, pleine de foi el de prs
riante loquence, le Suprieur
des Pues du Sminaire retraa,
aux yeux d( lesauditeurs, toute


LE MATIN 1er Juillet 1920
-X
lvIUI

.".\ i nergique antiseptique urinaire
Agit vm f radicalement
Supprima tsa douicura \
a la miction '
Evita iaate campheatton
agol

<-.,
*?


ta p!ifi (UsafMUsu* m
rajomJt lei tlaraa aa *<*
oiimlrci qu'il 'caSMl aaaiplla-
miut r.tuJ o lagulani Jou
Im miorabaa .a Ut habitant
Cbatcitia t. vaicncicnnea. ruia.

+
fait l'objet d-yno nnm
aiaaUoo l '.cidtoie o>
Mtaecint Je Parla du i>ra-
ftMur LasaaAaUa. ru '
fMooip! da la martoa, an-
cien profesaaur doa BoNea
da inddooioc oaaala.
Noua avona au looea-
atao dtudiar la PAGEOL
al la raulWW toujours
axoaUaata, et parfois (oo-
OAJiu. que ooua avons obte-
nue nou permettent d'en
a/Oroier re/OcaolM aDbOloa
el ooastaato.
VAMIANINE
Avarie, Maladlaa da la Peau'
' '. .1 $cienttfU/\u
RUCOVAL
Pommada non toilqut c*Mitrfi la*
oialadioa u U paau.
1'.
In mc (U- ce grand Saint, l'aile de
sublime idal il (jui, ;m (ours
de Sa longue carrire d'aptre
ne cessai! de rpter loua:
Soyez mes imitateurs, comme
moi j'iii imit Jsus.
L'on remarquait dans l'assis-
tant i- : M. M. nnec Doraavllle,
Secrtaire d'Etal de l'Instruction
Publique, Edmond Montas, Se-
crtaire d'Ktal des Relations Ex
trieorea. Mr If Doyen Rodol-
*ic Uarau,MrClmen.l Magloire,
rfet (!< Port-au-Prince, Mr
g Salrcs, Chancelier de la Lgation
de l'rancc. le Prsidcnl fl les
membres du Bureriu de l'Ami-
cille, elc.
A^rs la crmonie religieuse,
Une courte el charmante rcep-
tiou- lui oiTeftepar le Suprieur
du Sminaire qui invitale Pr-
sideui de l'Amicale, Mr Edmond
de Lespinasse, adresser quel-
que mois iiux lves runis dans
bureau de fEtablissement
, Le Prsident le (il ;ivee sa
bonne grce habituelle. Il parla
aux coliers. Il leur rappela
Iran devoirs envers leurs mat-
1res el leurs parents. Il leur mon-
tra la ncessit de l'luda qui
assure, (huis l'avenir, l'indpen-
dance par le travail et l'instruc-
tion.
C n'est que vers 11) heures
que prit lin tes belles crmo-
nies eu l'honneur de si. Martial.
Les ivondations
au Mexique
MEXICO 2S. Des dpches
reues de Lon ou ta rivire
Gomez a mond une gronde par-
lie de la vdle annoncent que la
dtresse ;> t lanl soit peu sou-
lage par l'arrive de trains de
ravitaillement el effets de cam-
pagne des cuisines en plein air
oui l installes. D'autres gran-
des quantits d'articles de pre-
mire ncessit sonl eu mule
pour Lon mais Is boue sur lis
roules el les dfais causes BUI
voies ferrs retardent grande-
ment les transports. Certaines
partiel de la ville sont encore
sous l'eau. Ou continu A re-
trouver des noys mail on fia
pus encore russi esliiner le
nombre des victimes. Lu grand
nombre de maisons mines par
l'eau tombent en ruines en dif-
frentes parties de la ville. Lu
millier de maisons oui dj t
entirement enleves par l'eau.
Lu destruction des rcoltes daria
les rgions agricoles entourant
Lon est complte. On conlinue
brler les corps des victimes.
Il se pusse des scnes navrantes
quand les rfugis reviennent
des Collines et ne trouvent plus
qu'un amas de boue el des d-
bris l o se trouvaient leurs
C'est u Fer
que votre
Sang a besoin
]je sang qui M contient pas de for, manque de
force et de vitalit. C'ast du sang appauvri qui
cause furil-r I fatigue, manque d'neruie,
puisement nerveux et un sans nombre de sensa-
tions pessimistes et calamiteusea. Le fer est un
quotidienne; mais beaucoup de personnes usent
!.. ueoup plus d'n-Tcie qu elles n'en produisent
et d'autres n'ont pas assez de vitalit pour ex-
triir? luffiaammant d'ineririe de leurs alimenta,
t 'i pour a que tant de personnes faiblea,
nerveusea, qui se fatiguent facilement et sentent
leurs forces et vigueur s'puiser, ont besoin du
DU mit reconstituant le Fer Nuxat. qu'un
K'..i i nombre de mde-ini emploient dans leur
pratique pour reconstituer le prcieux fer dana
le vin*. Le Fer Nuxat contient du fer organique
comme ealui Ju sang mme, et ses rsultats bian-
fsi-jit.ti sur l'organisme peuvent a'appercevoir
... 1rs premires dose.
u'rali-ment deitx Eemainea sont suffisantes
pour un raoonnaitra son action reconstituante da
touius lea forces.
En jt'st ice i votre sant si voira ne voua sente
tas robuste et vigoureux, prenez le
M N imit et remarquai les rsul-
tats. Aujourd'hui mme vous pouvez
l'ai ur chez votre pharmacien.
Ll demande pour le Far Nuxat a
t si grui.de l immdiate oue nous
i :. pas eu la temps de prparer
'luettes pour ce pays. Par
i |Uanl et temporellament noua
le flacon Espagnol que nous
reproduiaona i droite. Vous trou-
v< rcz dans chaque flacon des inslrue-
lions complte en Pianeals.
Parisiana
CE SOIR
lu dernire l'ois
\ p flep'te de Sur
" Batrix
\ scne de BaroncelH.
iv Sandra Milovanoy/.
i | ">ni(le.
La situation
au Portugal
LISBONNE 28. Le Gnral
Gomi da Costa sel maintenant
Chef Supinic du Portugal, l'n
dcret de la Gazette officielle
Confr pleins pouvoirs ;ui gn-
ral (ioincz tous les prisonniers
politiques seront exils. Le G-
nral a Bail de la Municipalit de
Lisbonne une administration
militaire.
L Primat d'Espa
qne la Maison
anche.
ASHINGTON 28 Le Car-
. |n il Casanova. Archevque de
T, l de. Primat d'Espagne, a t
re< ii aujourd'hui par le Prsi-
dent l'oolidge.
logis. Lu beaucoup da cas il gai
impossible ces gens de savoir
quel a l le sort de leurs pa-
rents ou amis manquant. La plu-
pari des corps n';ivant pas l
identifis avant l'en terre nient ou
l'incinration.
Le correspondait! de Excelsior
Lon croit qu'il y ;i plusieurs
eentaiilea de morts ensevelis
sous les Reluis de la ville.Par*
tout les gens donnent
sment pour secourir
lis.
Ias tlgraphistes de Lon
ont l flicites de toutes parts
pour tre rests ;i leur poste
pendant deui jours et deux
nuits sans nourriture el sans
sommeil quelquefois avec de
l'eau jusqua la ceinture.
biAhiAlLLES:
NOUS avons reu la cari.- de
fianailles de Mademoiselle Sara
Antoine Joseph avec Monsieur
Kalil Mcha.
Nos complimenta.
gencreu-
les sinis-
L9< pilogue de l'Af-
faire Xantus
Comme I.i Matin le relatait,
Samedi dernier. l'Iiuissier Xan-
tus ,j.u avait eu, dana l'affaire
Salen Jaai Cousins, dresser
un proca-verbal de co .plai-
saii et qui. pour ce l'ail, avait
, ,, i envoy par disant le Jury,
s s 'inculpation de laux en
,. 11 .iio publique, fut acquitt
le 1res longs dbats.
i i our de assation o .1. E.
Xa'i'us tait immatricul litre
efn issler exploitent, l'a desti-
tu de cette fonction.
Avis Commerciaux
Nous avisons le Public el le
Connut ive que pendant I ab-
sence de notre sieur II. C.
Sloude, Monsieur Alherl Gran
ville esl charg (le noire pro-
curaliou.
Port au Prince,le 28.1uilll926
II. C. STArDEAC*
.l'ai l'honneur de portera la
connaissance i\i\ public en g-
nral et du commerce en par-
ticulier qu' partir de cette
date,.Monsieur Louis Pressoir
a la procuration de ma mai-
son ae commerce tablie sur
cette place.
Aux Caves, le 21 .luin 1996,
Km. COND
Cigares Marier*
On trouvera
Revue
des Deux Mondes
l">. Rue (/( {Universit, Paris
SOtttfAai Dit LA LIVRAISON
Jdu 15 Mil 1920
Pages de (il.)ire ;m Maroc...
II. Calari.
Les Captifs, Qernlirepartie...
.1. Kessel.
L'Enlvement la belle Etoi-
le, llistuire de M. de Saint-lie-
ran. -I. Marie-Louise P;iilleron.
Flotte OU Arsenaux ?..... Ren
La Bruyre.
Voyageurs d'Orient. IV. Les
Modernes.. Henry Bordeaux,
de t Acadmie franaise
Aprs te Congrus. L'migr
Husse... Princesse \. L.
Le cot de l'anieublemenl de-
puis sepl sicles... V Georges
(I Avelicl.
Le Roman d'Aurore Dydevanl
et d'Aurlieil de Se/e. Lettres
Indites. III. AuroreSand.
Revue Littraire. Anatole
France peint par ses amis.....
Victor Giraud.
Chronique de la Quinzaine.-.
Hjst drePolitique... Ren Pinoq
PRXDB L'A ONNfi^HNT
l'Jr" Un .n S>> mo.i Kl i- n ois
Seine Sci ne et Oise 1.1..-,,i m :t,
Dpantmenti t
Cowoanwalseaio >41 > j8fr (o
Etranger :
paj ; .i. m '.. n
ptl m Si fa si pin
yi a pic ntaiil
pot. I 144 ir,
Lit iKinn-'iicn!- pjrtent
de chique moi.
iKIX DU MMLItO i
>o
Uo Pfslient Noir
rend visite frCtalIdga
Le Chef d'Etat iiTi't i djeuner
i II Maison Blanche
iJu *.\eui-Yorli Te l. ranime
WASillMil'O.N'. MardilUJ?.)
-Le Prsident des Etats unisel
le Prsidant Homo de la Repu*
blique d'Hati, ( Indes Occiden-
tales , djeuneront ensemble
aujourd'hui la Maison Rhin-
clie, Vhgl ans aprs que le Prsi-
dent Rooscvell eut remu le pavs
en invitant sa table BookerT.
Washington, instituteur noir.
l'ne nombreuse dlgation de
noirs de Washington a salu le
Prsident Horno Union Sta-
tion . Plus de la moite des spec-
tateurs taient des Membres de
la Black Bell , de Washing-
ton et ils ovationnrent Boruu
quand il descendit du train.
Le Prsident d'Hati tait con-
duit, travers la foule, par les
fonctionnaires! du Dpartement
d'Etat, dans Une voilure de la
Maison blanche el escort d'un
escadron de Cavalerie.
Le Chef de l'Etal Hatien el sa
l'einnie se sont rendus peu de
temps aprs leur arrive, la
Maison Blanche o ils oui t
prsents au Prsident et Mme
Coolidge. I)i\ minutes aprs leur
dpart, le Prsident et Mme Coo-
lidge retournaient l visite la
Lgation d'Haiti. Ces deux visites
oui l faites en moins d'une
demi-heure.
'Dans l'aprcs-midi.'lc Prsident
Porno n :i au Cimetire d'Arling-
ton ou il dposera une couronne
sur la lumbe du soldai inconnu,
II sera escort par un autre es-
cadron de Cavalerie el sera sa-
lu d'une salve de 221 coups de
canon en passant devant le tort
M ver.
Ce qui n'a iamais t fait
Ce qui ne peut tre dpasse-.
Kola Lhampagm
i<
Sjourn
lpar tla.s des conditions niiouresnj
r uSEPSIE J ^
Prparation et V'crite
Pharmacie F. Si-Joi h.\i>
Angle d HtlVAI. EXCHANGE ASSIRAN' K COUeoBii
LONDRES. **
Etablie, depuis 2 M
Jt^f Oflrc loules les g;.ranliesp;).;s;hl.'s.
.>.^ Assifimwe contre l'Incendie
^ Sri: Marchandises Entreputs
* l Maisons^ (iuildives Sucreries -r- l)istj||J
^.t et foules autres industries.
C;* Pour plus amples renseignements, s'adresser
S \v. Qcixtin WILLIAMS |&C
$m Agents Gnram,
Le vol tlucnritaine Alphonse XU
Ariachtrt
Par cable
PAlilS.'O Juin t'arli iln BUf
fiel isroal le capi'aine ArM a atl< rri a Bastorsh dans le Go'le
Y i!que sprs un vol de 4OO11 Id-
iome'r. s 'ans escale d'une dure
de 2ii Lv-nfOS.80 Mblissant Otasl
un nouvesu rscord rc.nilial.
a Acdt
des Beaux
l'ar cable
PMdS, :io.|iQ- n
des r.eam-Vitg, en prai
membres des t tuIrtjMi
a reu en sance etlrt
roi d'Kspajjne lu memanj
tranger en IOJj ci.a
ment de MM Sorol! S
la crmonie a^si-itaietul
car.Millerand .Umw
BELLE POITRINE
i> dux mois viT Si
PILULES ORIENTALES
1.- m a^ yalajia}!, ri(!-
DilaMut. roo.iit' '' "*
,<'..-.1 m iiiis oms doa
<;.- rj .1 -i.iiit m batU oa
(;r.r 1, t'iboOlOUl.
autauuMi po u **.
J mT.tp*- ' *"!l f aular.Faiat
A Porna-Pnoc*:
DEUIL:
Hier matin esl mort le Dr
WesMr Mnos, ancien Direc-
teur de l'Ecole de Mdecine.
Les funrailles onl eu lieu,
hier aprs-midi, en l'glise du
Sacr-Cteur de Turgeau.
Le Docteur Mnos tait une
sympalliiquc Figure de la soci-
t port-au-princienne o il ne
comptait que des amis el ou sa
mort laisse de vifs regrets.
A toutes les familles prou-
ves par ce deuil, nous envo-
bien sincres condo-
Nouveaux troubles
politiques au Portugal
ar cab'e
PAIIIS, iS Juin L'ne dpche
de Lisb'.uue l'Agence UaWfcl an-
nonce que la police de la capitale
a ant plusieurs tenonnsgsa po
liliqms y compris le col< nel Ile -
der Rlbitro et PesTaos qui furent
-\ 11 v 1 mnit init.i-iies de la
pierre et des finances dans le mi-
in.-lre Santosqui dmissionna en
Fvrier I'.).'". Les manifestes ont
t saisis prol(stant contre la si-
u.it;ui) actuelle au Portugal.
Mgr M n.!-iMa-( t\ S.
lu Meiiq'i
ex prsident di
La terre
q*
U
Par cable
ILE DE MALTE, If jj
v oient tn-mblemeot de 11
produit ce soir 8 bi
population a tpriiesi|
mais il n'y a aucune ptrta
ble.
Tons nos
Kances.
Pour Prvenir le
Croup des Enfants
Un rtmld, xtarna amployf par d^
* m.liions da maris.
^ t
Lorsque l'enfant seml)le monae
de croup, appliquez Vicks Vapo-
Kub sur la gorge et la poitrine,
ajoutez une couche Ipaiasc de
Y'ka ot rouvri's avec une tl.-.m 11..
)iau ut' attaque paadaat la nuit.
Si lu eruup viout cul.ii.'iii.nt, l'unage
du Virks snula|[o souvent eu 1S minute*
- il facillto la respiration et vuino la
te.III.
II ost iil'al pour les rliumoa dea m-
fnnts. Klant appliqu extrieurement, il
vite l'abus des remdes interues et peut
en fonsqueneo tro liuruioiucntem|loy
mme pour le plua petit.
!.. ', Vieka est frirtionn sur la
torgl et la poitrine, II agit tout de auite
do deux faons: (1) il dgage dea va-
leur., milieinnlea qui aot iuhal.'i'a et
(2) il agit travail la |miiu (romnie un
cataplasme ou un empltre , attirant lu
douleur.
Vi.ks est galement lion bien entendu,
pour le* rhume des adultes, tu vente
dana toutva lea phamuwiea.
VJCKS
VAPORUsl
Hua da 21 million a de pots
an mage annuellement
M. Bokanowsky d
ment catgorique
ment M.Callaux
Par cabie
PARIS, 30 Ju-nM.Boksaawi
kv .dclare formellement que M.
CaiflsSaj ne l'avait aueuBement
ressenti tur une mission aux
hlals t nis rt qu'il ne l'avait nulle
n ut i.ii.'mui Mit- l'acccrd de
Washington.
Remise d'une
St-Louis i m
de Montral m i
Par cable
MONTRE \L. 30 J|
cours Ide 1s messe poi
a t dite hier, uat rili
Louis a t remise i l'i
3t Louis Montral d*lt|
la cathdrale de Notre f
Paris. Le cardinal
vque de Paris, a retniil
et a, en mme temps,."'
Blenger chanoine bp
Pari*". A la ce-Jmow'J
le cardinal Charost,'.L
Keones e* un certai II
prlats trangers qutfttiH
au Cingrs eucharUtiqM]
cago.
Avis
eweusesle:
(ESfimllles bien
portantes
Pour dire heureux il M
Cire bien portant. M*re"
C'est vous surtout qui M
responsables de ta sanU*
votre famille. N'attende!
pas que vos enfanti e*
malades. IlesipluMimpS
d'viter la maladie.
La mouaae P"1'*'*
Savon Lilabuoy clu"*lJ
microbes nuiaiblea. r
que on odaur '"^"^Z
l'action prservatfiea as
peraiate pas moiaa.
71 lu
du icr
/: in
tl da :,
la
lu
Malgr "autorisation rsi c dd
Police de tirer la loterie d.-
Maison Mue Monnc Foi \o.
les laineux el
dMcieox cigares Habanera
(irtiiid H,.Ici de l-'rai.ce.
au
Changement d'adresse
La Maison Daaldbr Jr et l'A
gencedela Royal Mail Steam
l'acket Qe Boni transfres
ct de la Panama Line, tage
de la maison I sliw.an^lcdcs
nus l'orl-IYr cl du Quai,
flphone : 21ti
OUAND VOUS AUREZ TOUT ESSAY J
a .iJ..~ M ,, .,., .. !,
Noua ......1,...,,,. nou#
"irmom, l^io. a. JJ^ I
<**> Km <.U. f*m* ,
MM.K. 5o a. I ^ M --------Il.....
..... ... ASTHMATIQttJ .1
J*- I* ... a. Ta raWlUa. , I
Hr TulMrral.M puln.Mir. ,| ,Jmt I
'""-!'" I- ~'~ i. Km.
Pour " 1- . J ,
MIll'M. I mh, U
531) dont le tirage avait t lix
au Dimanche 20 juin, certains
acheteurs hsitent encore
billets acliolcs. Par ce
ge est renvoy au
1 dont le uroge BVOI
Dimanche i?o juin,
H'Icurs
JMrver les la
ait. le tira
Dimanche 25 juillet 1096.
IIFEBUOY
le Savon
pour la Sant
Lever Bios. Co., Boston, Mass., U.S.A.
**
lisposi
ADULTES
K*"a..o.M
" a>fj.kv
11 au k..o o.
FBANV.II.
~ a. i'vui.
13.78
.... .i. Pfcarawia
. u tuP.
' a. c siM lasaoa
Il ne reste encore la i
lion des acheteurs que quoique*
billets de I.iloitiicde la Maison
sis Rue Bonhe Poi No 539. On
en trouvera Aux Caves de Bor
daaux, l'Htel da France et
chez Boit, ;iu Mon March
Uisiilco
Agent Gnral ..<
Riedesbronts.Forls.ios fgj!


ILHJfcU
le ioleiM- .
AVis
rgainsiiieiirs de- la
- lJcW 'es Curs-
'r,,ntlncoiiM:MS.vu.-
SciUW rheleurs
lclsqiies 'allS|actiort pot"'k' liru-
|5n,apiw la il-
iJdes autour. Ue
K vendus pour If % valables.
ATIN 1er Juillet 1926
*>
[iMpot contre
directoire
ttpagnol
fHbla -
^Join D'Aprs
I nouvelles parvenues
je csmplol contre le
tdugoral Primo de
Ipriiaeissaiice unique
L milieu militaires
| toineot** par des olfi
[de renverser le gn
lition va l'enctn
pi'o i du fjouveruf-
| qui avait annotn
tt rvolutionnaire
certaine ITOOpei
do rtlpuMicnirn.
i eonrehiste-* au -
iti> quelques olii
ii est ioipo^si-
onlirmalion de Par
jii*I \\'eylr qu'on
[tbef du ton plot,
pions avec Plie Vh
trouve, parail-il,
rcaire; l.e bruit
wiiitance qu'il avait
neelone.

Wffs&
Eldorado
mranceCo
Vm fofe plus fortes Coran ifjntos
?4fti (lieunes d'assnran< es
sur Ii vir.
Euii. Le Boss &

.i3^tfii^^:iii^^^.||;:J|^)f^jj
if?'..
[Tlphone 5i7. Champ de Mars.
Le Rendez-vous du Monde "Elgant". Le caf .
.cr;;;:;;!;;".;;ll,,,',,,i,K;,v-i'i;i''- ***!**
Frd. GAJRAUDJDirecteur
Pronriettieo :"
A.Wiimasr ;. />
* melM.^wi0^: 8e ,rou prsence
i dee.tltah. de|,,U8en PJ" 'uses qui
JE l.endM vm, i l,8S*ment d ,,! emlc' rdro lfl ^
pj ltendez vous des gens chics. W
CONSOMMATION DE PREMIER CHOIX
I nUteFROCHABLR-.. CIGARES DE fi H
Bar Terminus
idu trem
de terre
lotis
fable
l30Juio f,e formi-
biini de terre qui.
l aecou une pHr-
| t la p'upart des-
.. l'est du bas-m rm'di
|*emb!e tre encore plus
tonl'avait pens tout
|i'eit prolong jusqu'
Vent el des eboca vio-
i'riieotii"*Sii.'f;iiour
lie de Sumatia Jus
liinesemb'e pas y
vidimes.
imiew
VEpagne
_ i
Ruii-D,DS Le FA
^rtdaPieri donne
'MloPiagM.
AeliHqu'il tait
J Paiis a fait
France laquelle #
iMlta rkheie. mi 2
iWtHmoralea et s >tt
'*"*. Il es{ tf
wercomplet .t *,-.
Pffas dansl *
^Uroi est parti-
^8.0 N corn *
clments t* *
I par leur I S V*
Trestone fi- Hp

k

Agent
A le plaisir de porter votre connaissance avoir reu
un assortiment complet de toutes les dimensions des
Pneus el Tubes.
Pneus Corda Heavy Duty pour Camions, pour le' ira
vail lourd. *
3 :'. MK f:
M Rue du Quai ;( \ , \ u,faCede)i c
|( "*'*''' - # 1/,, lM>".'ulo.s.
/l5- SLo'.is VV '.''""./''S" I"""- '" ':'-<' '"! ^ t:ilflM.Sl- >>
;:: P /" X^ Ar '0,rc omricaine.Tablc -K
^3- fe '/;""/.///.,/,// .s pour'salon.
t & et v ,'!;?:" /res f,e lou,ea '"'H'iisio.is pour lai
S H r2*2 '/o/V's' '"""' l',",l,,s de lfl 20 ci 2 ) x24
5.w S^ i iS ".'"'.t"""""--"i.lr pour Doi traits imi I- i s >, . V

Pneus Cords pour autos de pasMger.? f
Pneus Balloohjnterchangeablc ou ruljBalloons. '
Demsadsals prix pour lai dimensions de votre ruuio
ou camion.
^ (i mi v"'.c'("1,ll"-,".l' po.n iidiraiisfi, tous genr
v "."'''Iioix.l,. moulure,-
Rparation de Aliro-is chs.
ii\ 1res raisonnable !
PI us de kilomtre avec

par D)lac.
BANCS i-\ GHANIT
/'. 1 A'///(>/ /; C tfOSi/(>f,7;.S
Ilopa RIVERA & Co
IsTm r,eei ?l ?re,a"x fn^n'eurs, Architectes el Constructeurs
p 4 la s P W !!? UKS en 9menl (, '"'' el s Po"ces.de diamtre sur
I pas su', i cl W i 'J l"l,ls dc ,one?ueur, des Balustres canvs el ronds.
r* oisr.iiH ;cn (jianii.etc.-letoutdesprixdflanl toute
U HUIS riCIWNE Vt IX PlOI ErTICACI

Gnrala
|Cara

v*rt inirs eu '
tS* concurrence.
?>
Le vend aux Caves,
chezVve A.Sentirai.

00 rcenti.
231 Arabes guris I i(n.
* ~* -r I *
sur
/--v-
IRiiwi 4m MU>m J Ait) I -'''
Le iroilcmcnl eu complt | '' :Vj/
pr l-i f % /
Nous ciup ivotTS les i:t illettrs msrques'de Gimenl
Demande
.. S U.'MS.
OffACEES PEYRARD Ne 1 ^ KITINE
| qui calmen la douleur, clarifient le* urine*.
purifient le tang et gurittent la cyitite.
> TOLTM BONNES PHARMACIU -
PARIS i
"lie |kiiI
SpJranl. esl
P-Prince le H
XI4
lac
Mit
|na"npour
ports
h*** sera
tt/jaquclinl.
'e Kich'ezel
,.,nJ^drl8i.
u,i Uls ^hart
0re' Mev.
2! *,,ve,nen
R Sl Loui"
. V1,""6',le
1
^ ^ ni
I*0Dt A; Per|
h r.'VP^uver
/>e iVo.s.sy' ^/V>,
,ctoi
lro leu
jtjenls Gnraux
> sin
igklis
VouIcz"vous avoir (Jes Jjcnlsi
claianles dc hLinrheur ?
:i;ti-i:s ^
\]{ nrvt s |( uj iii.'s saifiesi
Employez Ut
TRIBORINE
Poudre i entifrice-
Sw^al la /j.jD-jie
liu Oi cieur
^ Cu-Mier ^
'lirirgei rtniiiif
A' l'Unienil de
M ni h il H i!i- la
taeulttk \iide
finale /',,// .
u \ri:V p.-il'Ion; f
'' au I .il (ii i|m,i, |)h^
'If la ii I . .lin |^
7, KlK- Ml.111 lie ttj
Pat
S B^ ''" V,'"U I""""1' l">'in-.p.i!uucnl !../ MM. M;1:ircc ^j
SW ?r-f F.''finie lils. Simon el Alfred Vil .; .. V-y)
'-il If i^i


MATIN' 1er Jl'iLLET iW
r*
A
l I
A. de tfalteisel Ci Agents pim^
Grand Htel . L Verni
De FRANCE
p.P.PATHIZI, Propritaire
Cet F talilisscMiu-i-.t renomm dont l'loge i'e .1 ; lus bte
ifcntd?tre compltement restaur et remis :. neo.. Lea
eCmbmonttoutle confort moderne, le service irr-
ochoble "e Restauranl soign est de Un. premier
SSre,rHotel n'ayant rien nglig pour faire praftii a sa
pharmante clientle.
Mr PATRlSJ.qui pari bientt, apportera son retour
deFrancede nouvelle! amliorationsiquidonnera* la
plus entire satisfactions a ions
DJEUNER) in CARTE,TABLE dHOTE
PLAT du JOUR au CHOIX
\Pemlon au mois, la ternaire, oar four
Garage miagn tuUement la disposition des voyageur,
Bains, Douches toutes les heure!
Tilpbioe : i1 C4i
Dans Us Magasins souens a l'Htel, u t.onvcra to 1
tes sortes le provisions. Vins. Liqiielrs, LiovhE TES
Vins d'EsPAONE, de BOURGOGNE, III VLIE,URAND CHOIX (I '
CotftSRVES.
On y trouve l'arrive,fiendanl le se joui ou au de-
part tout ce que l'on dsire au
QUAND HOTEL de FRANCE: P.P. PTM2i.Hroprieteire
Marchand Tailleur
fto 1822Rm du Magasin de l'Ela
Se recommande au public et sa nombreuse cl., util
pour l'lgance de sa coupe et la prompte excution nue
dans les outrages contins ses foins.
La Maison reste ouvert ; j isqu 8 heur s lu soir
\r,\ ma i .
Aut) et Cam-ooR)
lieu 1 fo ir, avra lu Rue des Miracles. Maison R' C')R
U, M,,.,.......,r,.i.'>l SX^lT ta. W ." Procure -u. un r...m ou
Bb > tt une v..iiu t Rio
' -

/
*%
- > -
/
P.Labouraeit
1 ue de Clicrij/ Parti
v3
0eea*tofi exceptionnelle
?,h-V- A.l EE Je oile.le. ModIim. Hvul, Il joulene l.ne et
oX'.'.k. Articl.*... uveaul uan.a.ses italienne- aui-
""1Chapeau* de lotie. ormes de oues nuaces de tous
i orlx.- (.Iihi.ihii ,.... r homiuei, dames et entante.
P Chupeanx Puimai t'a..a.n.s en ouleurs.
Tout le plus hic et le pluJLoaomique se trouve eu gros
et en dtail Citez
jenaro Hurtado
La Maison au Dix Milles Chapeaui
,., ...i-lUie * Coin Hue 4 Mutt, en lace de Card.ner.
\
Cours
Formation Spciale 'ScknNfiq. te
frormatlon Gin Irait >
Etude pratique de* Langue*
par (ingnieur
li. flppenhauer Spcialit
Le Cours prat |"p a"atl-la i*
van' bienio i-r ndr. li-i l n une
C-xr mence le Lu i.li 1 7 M*. 1 o -
ro -i dur* H m' *
Cent qui.ve .le il n'IntiHw >'-
vent le l'aire a. p'ui loi l'E'gt
(iardiuer & Co.ai.gl.- rues frue tt
RpObHcaioA.
L'horaire des C itr e>l ii 8 b u
tjs a. m. ujiji.
Le Rhum
MeParet
Avocat
12'7, A nue 'trgi'r? 1 i"".
n lotie uu'il:l reprii l'exer-
cice de sa profession.
Le Eeul Rhum qui, tir tl'/, Icot.ls naturels oblenus
directement par lifflilUtlOU simple du Sirop des Cannes
d'un Uniqii'' et toujours u ne lutetioa et le seul qui,
vieillit par l'ao.ion du Umps lans l dpt* avee exclusion
rigoureuse de tous dangereux >, 1 *ts le lalu'ic.ition
et jsans idjonetlofl d'aoean i-n *' al du.ne, craaaneu
jugement de la plupart Nli.bUtti Mdicales tt >m
vaut l'appr^ciat'on '' ' "" ' ' 'K suavit imoini;'ritb
du bouquet et le*-;plus 1 m.i'iu.>biti qualits l.yginiqi'.s.
U#aia art vu- isoa, Rhum Ntelaf n'enivre pus el e pro
duit DM l'AlcoalitBM la ItiQgue. ro'nme ,les a lr-s proUuui,
li.n I lirai al tu. ma les autres spiritu.ui.
\vis
Malgr l'autorisation reue
de la Police de tirer la 1> ene
de la Maison Rue lionne Fol
No539 dont le tirade avait t
fix au Dimanche 20 juin, cer
lains acheteurs hiaitenl enco-
re paver les billets achete*
Parce rail.le tirage es* ren-
voy au Dimanche '2"> juillet
1921
II;
" Les talon en caoutchouc Gooi Tear,' C Winqlool I **
l'estime el h considration des gens de partoul,pleur 1
leur dure, et la beaut d 'enr apparence. ai ;
G!)00 YEAR
TacV.tudies Tradiug
POBTlU-PRi^CE'GOMlW-
CaP-iiAiSTEM *
-
UOIRue des Csars


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM