<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN 22 Juin 192 G Un record PU journe de Vendredi de I Mer .1 tenu le record, Port-au'""ne, pour le* accidenta d'automobiles. On en comptplus dC SIX. Une auto, vers 10 hcn.es La niaim. heurta, prs de l'Htel Unmunal, une marchande de sel. Une seconda aniomobile, sgaranl de ion chemin, monte sous une alciit-, h Rue dci rronts-Forts.prsdu March de la Cathdrale et renverai m.e marchande tranquillement irsiscderrire son talage. Une troisime voiture renversa nu enfant prs du march Vallirea, % fis 2 heures de I aprs-midi. Le quatrime accident eut lieu Lalue, l'auto se brisa l'avant contre un pilier de l'Eclairage lectrique et le cinquime, au Miainp-de-Mars, o nu de ees Vhicules versa dans une rigole. J.e plus rave accident eut lieu pies du March Vallire. vers midi l'ii camion appartenant Mi Sedan Villejoinl heurta Violemment un sergent de h Gendarmerie d'Hati qui allait tranquillement dans la rue Le Choc lut si violent que le n alheurcux, transport l*Hi il il Gnral, y expira quelques n cures plus lard.; C Dtail macabre : aprs h s lu nerailles qui lurent clbres II Capitale, le cercueil lut dpos sur un camion distillation III Cap-HaMicii o le cadavre devait tre remis la lamille de ;i Victime. Sur la route, entre JArcahaie et Si-Marc, le camion funbre chavira. La crise ministrielle en France Mr Briaii ronace I former k Cibiaet Jtf. Hemoi r. ponsable de l\$c!iec du ( ,! ;r d'Union nationale lePres.leni de h Chambre va (enter ,|. s c,nsii,,i le linislre Par cable PARIS, 20 JuinNTlbiriTa reu M. Kenp Rsnonll, M. Maurice Sarraut, M. Iftlvy et V Chau temps et a rendu vittite ai.Jprsident il n s^nat II eommsi cera sea eonsultations rlemaio ioaia. PARIS, iO Juin— M. Briand a renonc la lAcbe .l loraur un cabinet apr* que M. Ileiriol eut refus le donner l'appui de son F iarti la nouvelle combinaison. I a dclar que At. Poinear lui avait promis sa c<> I.iboution et qu'aprs uo si bon commencement.il ifti; tipr russir for mer un ^ouveiru nu ,il d'e les que relies podtiqoei aaraieol t bannies, on gouvernement capable, par l'union dis lorta, de sortir I' l'rance de la crue lin ucire qu'e le lr..\er. son ebec retombe rac M. Ilerriot dont les beaitalii ns ont proloog les Dgociatloaa et les oui finalement n mpoea. D'un aulie rti, Ua'eel plu a recouoaite la bonne volont de ,V. Foinca r qui Uit pr*t acrept fr un porteleuille impartant dans lo QOU veau ministre si l'on avail ,,„ m river a le constituer sur les !.ass ouhaiter. V. Poinear tait d.cid se charger des finances : M lier riot se retira au demi r moment. Impuissant a former un gouver nement capable de s'attaquer aux difficult Gnanc resdu pays sans tre constamment paralvy par les querellea po itiquea, M'Briand prfra SA retirer et lai-ser a un autre la tache de former le cabinet u lieu de chercher a con-tituer un cabinet de concentration On croit stvoir i;ue M Ilerriot pretodra ses collaborateur! dans les groupai ilgiuchi j compila le* rpublicains de gauena ce qui ajmi tarait 10 voix h | H majorit de la chambre. On dit qoH olfrira l portefeui le des linances M BokaoowtkJ A prs avoir vu MM. de Selves, prsiJenlMu snat. Poinca r, BrJand et Painlev, M.Ilerriot a annonc qu'il ne commencerait pas avant dtmainjses consultations Officielle P. Broderie BRODERfES en tous GENRES Travail soign. pronivNtudc, Prix modr, S adresser;! M nu-Marcel GOURAIGE No 423|Rue des Csan EmbroYlery A 1.1. Kl M) OF BUBROtDERl (Nil (lown al llie laweel prie apply No 423 Une des Csars. i Giiares Kabaner* On trouvera les laineux el dlicieux cigares Habanera au Grand Htel de Errance. Un quartier-gn- rai de vagabonds Ces) l'interaection de Lalue et de la rue du INistc-Marchand qu'il se trouve, ee Quartier-Gnral de vagabonda. Ils s'y runisseui eu trs grand nombre • lis midi et pendant toute l'apra-nudi, les familles, habitant ee quartier, assistent aux scnes 1rs plua cceurantea accompa nies des propoa les plus oron> riers. Ils ne respeclent personne, ces dsœuvre Cl leurs parolei obscnes constituent, pour les enfanta OUI se rendent eu classe, soit au runionnai Ste-Rose do Lima soit dans les autres tablissements scolaires situs dans ces parages, la plua sure colo •le corruption. Les familles nous prient do faire un pressant appel la 1'.lice pour qu'elle les dbarrasse de ces va-nu-pieds. Certifiai d'aptilide Pdagogique 1 L'Inspection Scolaire informe les intresss que la session annuelle des examens pour l'obtention du Certifies! d'aptitu le pdagogique aura lieu les Sel 0 Juillet prochain. Lo registre d'inscription est ouvert, a partir do cette date. u sige de l'Inspection Scolaire, do il heures midi,jusqu'au Mo courant Ncrologie Hier aprs midi ont eu lieu les tuD'ealUsj du Gnral Octao Jh ii A aucien Chef de l'Kttt-Msjor du ls'dentde la Rpublique,arei.n commandant des arrondisse, menls des (onhlves el de Jrmio, nrieii snateur, dcd apiis nie lorgne maladie. Nous prsentons nos sincres condnlaacsa aux ps.rei.ta prou-. A la recherche de l'aviateur Duggau l'.ucable HIO Dli JANKIIIO.iiUiiinL. bateau < l'elorns >a t emov a la nr.lien lie de l'avlstei r Dug^ap. Le ministre del marine brsilien ne a ordonn qi e le croiseur Aju ricihba se joi^ue au l'eloius pour les recherches. Un accord francotchco lovaque Psr cable PAHLS.JO Juin — Le rr.m str des aflairfs trtDgAres %  annonc aujourd'hui que la l'rance et la Tchcoslovaquie avaient inaugur un Lou\el accord commeici! qu prendrait la place des accords exis lanls iihn d'amliorer leurs relations conomiques. Le raid de Pelletier d'Oiy Par cab'a PRIS, 10 Juin— Une di che de Pkia annonce que le c • p-tainc. Pelletier d'Oi-y e>t arriv di ns cet te villo venant il > Moukdiv Il H E ass pur Varsovie, Rfloscou, laSer ie et lu Mandchi uris. La crise politique en Pologne Par cable VARSOVIE, 2u JuinLa proposition du cabfnal feiadanl l'ameuit. me il do a sootiluli >a.afia de placer le g %  .* mnent en d hors du ron>ro a des chambres pemlant 1s rnoisj rencontra u-e violente oppoa ion de la p-ol <|. B milieux politique et de la preaM, Le projel tara sriMinIf lapprobalion .te la Dite l. i errai ne -o chane Les n ith , .' ,.| | eg rn dtoaus,qaoiqns di< eelaol p s lui oo iMrar la pouvoir d prs Bujftier des dcrta tyanl Ions de loi. L'ide d'une vseaaee de 18 mois as parait pas non olea obtenir l'approb.-.ion .le la D 'e. Les radicaux rclament une dissolution Immdiate de la chambre, mais pas de Tarai ce Li situation psrlemcDlaire est encore compli. que pir le ddr du prsident Hattj de dmissionner causa soir de renvoyer leurs discussions afin de permettre i la commission mixte d'examiner les aspects oo nomiques et linanciers du probl me De nombreuses questions sont • i !ors "ludicr. mais les expert] urne i t |\j ,] .' ic 8 seront entendus sur la p .-s biht de lini ttr les forces a-m^es sur uied de guerre d une nation au lieu de ne chercher que la rduction Jjselfec Lits du temps de paix. Lu Camgf ? vu oh a ti*tique 'le ChU et fo l'ar cable IIICAGO, 20 J ,in Le Coliseum de relie ville a t le IhS lie, e soir, d une r.'iiniou de pr IHN catholiques reprsertanl presque tous les p\s du mondd. La runion avait lieu, non seulement comme r re f ,:i n Je la vil e ma s aussi pour permettra aux iepr sentants de l'KtSl et del nation de souhaiter la bienvenue au L gat du Pape et aux autres princ s de l'Eglise vf nus Chic g> poi r assister au Congrs euchar stique. On a pris des disposi ions pour que I4.OOO personnes p issent trouver place dans le ColLtum. •CN *ilitjJ •2* IHKLARABEE FLOUR MILLS COHPORVT, KANSAS CITYJMo AT| 0V Capacit journalire : Hiioo j, .. Capacil des Elvateurs ; -LOOO.ouo bushel Moulins situs dai s |, s VL^I principales rgions Ce blc. Nous ne ma mi fi< durons que lu farine de bl pur suprieur. .\os principales marques sont les suivantes : "il La Tropid .ci t Le Petit Chai — f Eclbm Nous colons toujours les meilleurs pritT Panama Une Le steamer "AMOON" est attendu .1 Port-au-Prince venant de New-Yor, aujourd'hui mardi 22 juin, ovec 12 passagers el ISSsacs de lettres. Il partira ( el n prs-midi directement pour Lristobal. StutfrMt dm rhun,.ti,„„ ..,•„ PENDANT BIEN D'ANNES IL SOUFRA DE MF •1 •M ia. m m I m TUBES ES CIMENT N'HUE. ., BALUSTRES. Aux Armesl de Pai IL BROUARD. 170B, GrandRue, 1709 Ovomaltine u -aaa actuellement G. la boite. Ce qui n'a iamaifl t l'ait Ce qui ne peut tre dpass. Kola Champagne F Sjourn I Yi'|i:nv fines des conditions' riaoureuisj D'ASEP8IB j Prparation el Vente Pharmacie F. SrJOUHN Angle des Hues Houx et el 8 Pouces de dia mtre 1 :; 2 1/2 pieds de longueur, des Balustres carrs et 1 W deslancsen Granit, etc; le tout des prix dfiant concurrence. _£_-ffl---% l x ^li0nr ,!, wn ploient on vain SS ftS SS di a aNsl'SMtWp. m ;1! uHli peruer qu il y i uiWimde d fumiiyc.uilK •oulmgerm immodiatcnut ,t pour toujon! "Pendant bien d'anne,-, jr Muffrli de rliumuti. -f" trouwr rn.Vlc m, maux juaqu'A u, !" uu un me rerommanda le Uniment du SK.an. Um premirw uppllmUona ayant enlev la douque j ai plus ,1e soixante ana." Slo I i n ,U |vffT 1 "' |,l '.''i"'. r Un pPU de Jniment de •oin de bon. L mllammatim, bmfaM I,,,.,, vitT la douleur dbjwnit et on peu d* trm,u 1,.,. S sTaalaSn^ *"""* "" uuve SL Nous employons les meilleures marques Jde Cil j^a Demandez des devis. | Lcitine Granul Brewer I .^Uniment ^^deSIoan Anantit Toute Douleur Le plustctil des Rt constituai Fortifie le cer > .u, la moelle pinire, les os et, reins. Hend puis, ants et vigoureux les enfants dhil. les femmes faibles. Li'S personnes uses par des travHU assidus. El fente chez : Simon lieux, ilfred lieux, Rivera, Ed. Estve H' Go, A* Boit, HphtCi'sir, J. 1. Borday,lme L H. Doret. P* Qoive : SMartin. g I ;' El stock chei : I. Brouard, Qiaiid'Rue lo 11 GEO.JEANScME & Co, Agents I& m iTs* 1 "1 ^.PREETZMNN-GGERHOi Aflttt A le plaisir de porler votre connaissance avoir rg |'>i assortiment complet de toutes les dimensions 1 neus et Tuijes. Pneus Cords Heavy Duly pour Camions, pour le.". vail lourd. J Pneus Cords pour autos de passagers. Meus Malloon interchangeable m lull Bs lloons.. Dc.iK.ndez ,1e prix pour les dimensions de voire &* ou camion. Plsdelcomtre^avec fHOlib par DallacJ -*-_•.



PAGE 1

LE MATIN — 9 Jum i9fl liritime riSma SI tioe jf^ejourpour Li tan H" N f;,Nord dH.Hi iijoor pour lai gpto Colcmb.a, [y, courant, v ',~ Lj|{ pour .*• Il N W. I ; twor.n'.'fnai.l K, p orM" n <,r 1 Tii mAmejour ^ddlUili. ri|, Pnm >'• T^, corrhnl. v,L^ ri parianl le Vrilobal %  •tolambinn l.inf, '^oiRnt. venant | port* Hii rnrd Jk mime j' "f Ld d'Itaiti.FIn Uel Kinjslon : EN. W. I.ML( crt venant {Juan-!* IMo jibaetde Kinjs k,§me jour pour Eldorado Tclphonc 687. Champ de Mars. 1 c ReAdeXous du Monde %  egpinl ". Le caf le Insurance Co j il § ii i !" il N "' '&"""* r i !" •''""'''' : m v |K "" s:l "' a "" 0 r el s; '~ '"s!!l'"n".',i ! %  pour famille avec |>ian<>. BKM l'atzcnhofM er ;i la Pression. M mm Une des plus fortes GfWifi u^| canadiennes d'assurau es B sur h ve. Etiij. Le Bos> & 0<>_ H >*^t'* > & >£ ^ *> * A A A j ri; jjj jj Jyj %  £ •*• **• •* •I*** 'I-* • £fc W V <& •-*•• V ** • i* ••*-' -*•* %  ** v "* * (x que voua poovn don IUT de plus preokua i votre cillant, c'en l.t aante. Les | rCiaiiiii ;\s OliuunlalfKi d'h> licite ai nt l. cflca A prendre. CV( par I^V^V^ malpropr*t* qui a *t '• V"-" ol /'S ^ n.ui.Hiii-. vi.ujiu/ u \ vj^ 'Si ', -i craaw avenl qu' le ail au t >k le temps de rcntrcr ilansW ;.>,-. ment avec \i *V DATION %  •fie 'RIMES ISE8 Pharmacien, IMIILLIUR ITIP8 uporetda a peau. d?,* ^^V*"-^ /tiiuiic in.voir* nfaat '/jjl (,\ v' -'A?>< , ,c uvc ftouvk-. t et i itgM >!•-.•//> • %  v'\' |-* Jay*, v.. -t.. ^ n jt %  if f to I \ ijmm——Ak ^ F FEBUOT le Savon pour la Sa' I v 11 Itios i n I "->—.• i >' • i i A EJM>YUM> l ntmrmmtit. i Lyce Potion Socit Civile et Umt Publique idn 19 Mai 1920. )VENATIOSALK iPORTANT P _da UBiblio" [lllAmicale du !p>l|t>ir rl'intor| 4* l'Amii-alp. .ivre *l la Public [ifit, eaBlwirempnt 1 %  t lU du mois derkat l'onvtrlure nffl. I Btbliolhqui ao pu•ol lea jours on vnilrfs jftmldul de :i heurn lila Bihlinlliqup n sir loHvcile Ions lea jours 1 8 heuies du malin lieir, les r'im .m lu s fc 9 heure* t miil faux avis f'mnni' —Ikiad'Etal de 1 IWooliliciilinn qui en Wil 6end"-merie, la |aa Bib'iolhrque, rn ^lle puisse onc'ior%  %  I, esl suspendue •*Be tirage du ti juin H Lyce Plion pro |( •et^ion pnnr rnppo ^Pouvoirs de l'Rlct i*M* *i Lo'erie fa' e '•yen dont elle di-"•• irocurer |< f tn ,U %  *ilon lH'.inre riVdn [• %  "ralil publique h JJWhq U e l'uhliqoe. k n ' la seule Hibliolli. Jj qnieiisle dans le •*•* %  te moment, eat [•••loppuTient ,nmme bu ? omb "' u >er U ura "•chinue jour. rnB ,le 14 Juin 1926 fef PBADEL ^ B. R1C0T •^W d'adresse P^ALDKR y et l'A J? oval Mail Steara fnl Iransfres fcto n p ma Linc l ,:, 8 c CONSIDREZ U PRODU HON JOURNALIRE DELADODGEBROTPERS.IN. Avez-vous lmaa VU 1500 atilonmbiles la l'ois? masses ensemble elles couvrent une superficie de PHIS de 2,657.160 pieds carrs I une la file de l'autre, spars par une distance de ;> pieds.elles couvrent une distance de plus de .") nulles 1/2. .. Emballe* pour l'expdition elles remplissent pldldc K25frtJgh1 car. El encore ceci esl |siinplemenl la production d'un seul jourde travail de la grande Fabrique de Dtroit de la Dodge Brothers. Cne production toujours croissante el sur une si vaste chelle permet de raliser des co uoiuies dans l'achat de matriaux ce (pu laisse voir dans le prix indiqu^ r U'5,00 Sedan P. 1.700,00 Seceen (Oininercial Car P. 1.5OO.00 Chssis P. 2.15a00 Afjfnt Gnral 1% WSRVP. * |$ 0 -IfiBISftHMallilll i&ISH ^*i0 courant. M Le steamer Flood laissera lew-Orlam h !*(..) K : • l_ .. 4 .... .._• n .. Di iiii'.yi.4 H|uiii uirocteme.i.t pour Port au Prince || PTT-au'Prince, le 16 Jum 1026. A. de lTTElS 10o \gents 'lepl lioiu' : 211 Rjjcorsla dispos!lC? aP a Maison N Ca ^*Boa|| trch Or .. w Euy.Le Boss $Co /^geuls Gnraux 1 Colonb-aa stsasa -hip Co k I )'( Vt lUmntf EOJiU venant dj Mef-To.i* via les . Sports du lord • si attendu |>ort-au-Princd le 9 %  8*24 J m courant. Il repartira le mme Jour W I tirecUoaent pour Jreime M roule pour les Ppurtsde la Colombie, prenant Irt et passagers % port-an Prioee, le 21 juin P.I26. Colouibiau Steamsliio Comoany Inc. f *. -, ,.



PAGE 1

MA'IlXj22 JUIN 1026 vi •_ Agit oits et rmdicaUment vita tout* complication Pagol Tlie Royal Mail Stenm Packel Compati. nergique antiseptique urinaire Cx. Chsitlain. i. . valencicnnei. nn> An PAOBX • fait l'objet fuM coma %  ku,n i fAesdduUo d* Mdoelos de • Paru du profss*ct)r LaisaDaUe. ni.Jivin prloalpal de la m.-.rine. ao> ctao professeur <:•<* fc^'.ua *s mtfdeeice cavale. • Hou avona tu loocasloo a Cl,.', r le PAGEOL el laa rsultats toujours aioallecu. ol parfois ton•sols, qua oous avons obta> •us nous penticttrol (I en sJOrnitr l'sfOoaute absolus si ooostaoU. • VAMIA.NINF. kvarie. Maladies de laPcau* RUCOVAL 'omirM non toaltjua co.itr Us maadiaa da la otau. ^*:< <^ *&. ^ Le Le un] Rhum qui, tud'A'cooui naturels obi nu a iri-clemi ni par Distillation MftlpJo du Sirop deCannes l'un Oi)i,,u • ri loujonra mme laatiition el la tu! qui, vieillit pur IRA ion du temps dans las dpote Bfee esrluaion ri|oori>M de ton dargenni S,n e is Je lobncalion .1 MD ndjAnrifoi d'aicn Irg'dhnt d'usine, conserva eu liigerr.nl f* In rl.-part de noe -... abiJiis Mdiraiti el ml vnnj i/p'riaiion H* bon emaf* ia, In suavit incomprabl du Loiq. et (I lai plus temi.rqu. I.ks qi alits hyginique, MAflM pris av.c eic. Rhum Nectar s'enivre pi* el ne Dro mit paa rAlcooii'ina A la longue, comme ki ir"a pioduiu Similaires el lt .. •'.Il pi',--. ,,. „„..... ,, | ,.,,„ „,„,..,„ ;,. ,.„, e p, r j|, „„ |lV ^ UQJI v r .1 ,ii-M |) nui ar elee a di i.iix r„is >... tirnab'* cdenls, voue qui wni>i por i r, %  ;> 11,11 de I •' %  i. I' 11 I. l( ,\ ljv, us qu ji | UI | |„, ,,. ,,. ,,,. ,,. ,. u ', r „ ,„ , M ne m 1. |i, / -as, avHiii d-ailer ai Itur, do t.aar 1I1 t •.•> eu 1 IWI i' ei.r accu i : i ua si ..'-• 1 \,,\. .s ar ules sont vraim ni d> truite b a,a • 1 ,i • f, b t |.,..,.. „• 1 a* 1 rii it lient unit conut r< m • Voile* ''"" •*" a barrt !i s dei l< I ai B" aoia brol li UJ i' lr.i!. Tu le peur Premi e c, m m un Ion, Couverturee t -. %  •".%  • el couleur eup, Uaodfi brode Wdera pour chemina %  t 1 VUa blanc barres, H. lu. e l.lam-lia (, birdiae bianrh ,J.' pou ld.tne et couleur* j.iiir. Voile et couiru' uni. 1 lie iv,.it es •va. il ibaot uoir aoglaie, Imitatioo toile crue, BervieHea te luiiefta blacebee el couleur*, N%pp. s %  „„ aur,T*pi. cir bi t-i • et coileor aup ; feignes rraonie et a-nne^n, o,,. t. hlsnr et c>.dtur, Laloege cubor an ; -i,: MIDi ,,,„, j BiJi M |lIniH bVraa -le soie pour cl„ mises hommes.S, linotte foulard pou, rofo's, nouveaux dessins. TOM ceux qui entrent obtl SILVgRA Mrtaat toujours satisieieant, raverae des Nociaiiilmes 310JUie Bouae Foi ufhmn MiaciHfs ft Cifiii Blre la PressionSa uiwch*. Soupers froide. Brillant et meUct Dtncinj. La Taverne rftite ou\erlelonte' la mut -PHONB 77/ Ko steamer Coaatworlh • %  s' attendu Jac nel.le '2(1 juin ourant. en roate (jour louves, Jrmle, Pelii-Goave & l'orlau-Prince. Il *?ra ;i ce porl m:irdi tnatiOi M courant, el partira le mme jour pour rEuroiie via les ports da Nord. Le sleamtr Conway vc11:1111 de Kingston est attendu ;i Jacmel,le 12 juillel prochain J. DAALDKUJr. Aqcnt gnral vour Hati[anlO M $MM&opf>/itss/os ISeulagomtai immdiat., gurisoa wb Globules Rbaud I H*a OemanvorHotict KDALICUOUX. 2T. Hue %  Ktor Hugo 1 i €. 1 .-s1 'M'Ullif .SClOfll A Port au Prmoa : PluraMcie) BUCI1 Grand Htel i) PlttNCE P.P.PATHIZI, iTopri ;.,; re CetK'ablisscmenl iiMiommdonl 1VI ,^. n'est i)l u | vient d'tre ctnpltemenl ivsl;ii r et ivr.iis natS chambres ont tout le confort PIO ;.-ni-, le servi?? proch.ible, le Ueskuinml soiii> e.s! ile tout or.lrc.l Motel 11 ayant rien negli ;e pour l'aire plaisir charuiante clientle. r *J Mr. l'ATIUSI, qui part ,!i\-nl M, rr'.ljj.n-ter-a sonij de France de nouvelles amliorations qui tj< J plus entire satisfactions tons DEJEl'XEK la CAHTK, TAHI.K d IIOTP PLAT du JOUR au GHlXI Pension an mois, lu sema.'re. mr j onr Garage mis gratuitement la disposition des vu Bains, Douches lottes les heurej Tlphone : .!• 341: Dans les Magasins souches l'iIntel, ou trouver* tes soiles le provisions, VINS, I.IOIKIRS ftru2 \ iNsd I-.SI'AOM, (le IJOVHGOC.XK, il ITALIE. (BAxn s3 CONSERVES. On y trouve l'arrive, pendant le sjour on. pari toul ce que l'on dsire au GIUXDHOTI-Lde l'ilANCK: p.p. Pvr.uzi.Vropri Occasion exceptionncll • ^ l l ^ e ^ Camion R| pRr f um"iie .le loul HW* — otinn* — Poudre — Pavo •* l.ravatce, nbeml*ea Moifli .'i^ Bas pi bnaoasetieaHn*a e* >ird'n 1res, Article* le roil.i e, Moniies. Rveil, lljooterie li te el ordinaire. Arlicl s .te nouveaut f.aiiaises — italienne— a M'1 i<* dna. lit Chapeaux te tout,'< formes de toutes anence*, Ai .om les pr.x. — Chipeani paur hommes, dames et enfants. Ch. p HUX l'a i;imns — P tnam.is en conlanrs Tout •• p'i bic et le plus| s conomique se tnuve en j.'ros el en dtail Chez Jeiiaro Eurlatlo La Maison aux Dix Milles Cli ipeaux f!rai • ue — Coin Rue des Hiraci s, eu tu de (".ard a r. liictjclettes Svelted On trouvera la Rue des .Miracles, Maison'Nicole* i DASCO. I,s auloiDoLiiea et camions de la marqu^biaa et •lleo" Anl.i i 7 passager-, (limions de tout ton* ac.essoires de toutes sories et pices de rechange. (.es voilures se recomnunde.it par leur solidit.leur!l et leur rapidit proverbiale ulecoocuna La Maison a eu oiirc uc stock coasiJrable d tvessoirna pi.es de reehtoge, iN vo.ia priv / pm d'une ••SvelU". Ptocurez'vjue!n REO et une \oituie Rio. Cours Formation Spciale Scientifique formation Gnrale. lu le pratique des Langues /"//• l'Iiujitii'tir h. Tippeuliouer el d'autres >/'(•(/ ililes le Conra i talque d'erel i* .'e anl bi.n .'.i prendre lin In Hiiite ii.m no|H Lundi 17 .Mai l et dme (> moi*). I eux qui M nient s'i"srrire n ifrt !• laite PU plus (Al l'Kt gn < >rdi .er iV Co.angle rii(s Prou (M Itpuhl'rMine. L'hoiaie de< Cours e.-t de h h u r % %  :* — ^^r^^ W^iriaR • '~***?WWS.*r" *u ~*L-A



PAGE 1

PELBlPROPRIhrAIRE ^PRIMEUR Bgnt MAGLO.RE BOISVEHSA Rue Aniricaim-, 128 00 20 CENTIMES Contrairement l'hypothse coumu le,k" pessimiste plulutupiuque est souvent de nature tri* guie, perce qu'il %  eu le plaisir de trouvera enauue JMIS la justification de la mauve** ae opinion qu'il a de s hommes. All.nl uLINuN QUOTIDIEN TLPHONE N 242 N" 382" PORT-AU-PRINCE (HAIT!) M,RDI 22 JUIN 1926| l Questions sociales %  ^' — 1 m —BaBBBBBMaa— mue mil fi Salarial I IDES DTN GRAND INDUSTRIEL Mes boutades... kdc l'esprit des m les autres peuBas de peine cs t le mlange 1 l'idalisme i'lde italit avec le rajpraliquc, le plus je. Nous 111 avons jbion remarquable fpersonne d'Henry (grand constructeur Jlilcs. Il conslruil au 17.000 voitures par r.n'est arriv cette industrielle qu'anurmonldes dilItoute sorte que lui Ses des concurrents jtix. Sa richesse ne Idela spculation, ni ouverte ou de l'cx1 d'un gisement quel|at entirement rlui. I on lui demande Li ('son succs ex! raordiui a vite fait de lui i plus riche du mon ww qu'il n'a l'ait que lumire, par des que l'utilit gn( Bvant l'intrt par-|. 'Il aitoe se dire YaaerviteuF de la coin. M-Ses ides, sur le su Jjtxeniplc, rpondent Wnientaltruiste. IVouIfril.estle vritable asl).iiiKluslriel ; tout dil'entreprise devrait Ingal souci de distridividendes et de _J gros salaires. Le sa.un partage des b"HydaviiiKT . lord ttleide jusqu' crijwt mieux rduire les que les salaires, ^ireesl sacr, 'l'onte iflpicc mise part.les aires prsentent, ditWnliv avantage, c'est la prosprit de I in*pcrce qu'ils l'ont marMWmmerce. % ..If salai n-s su lisam'flevesont l'avantage de • r fcn'it d'viter un 'fitlies dfavorable a yjjjuirche de l'indusjf#s particulirement Pn-t'ins (jlic partout fc*n certain moment, u aetit constant de onvricis, le grand in•vaiten embaucher FM.IIasu.lellement atlaeher ses ouvriers Wluii le mouvement |nnel ne dpasse pas •JeBectir. ' * naturellement C e v soient pa s '"alelierpar un IraE?ifel qu'is puissent F jouir de la vie. Au g ne se l'ait auC une l0 S 1 "la valeur morale Jptrt des hommes et eu" J flK> beaucoupd'enj^wm domins par la m cs |)rit ,,e roulini> levu.iiIUsl a aucun fuT^wle et ne demanda ciel,H, I U Vl ^ 1 ">"t de la Uii'ii s > s U '""-' du salait!, 1 .' ll Sl 'ul (lui iierMais que l'ouvrier ne se figure pas qu'il/Ii -pende du chel d'entreprise seul de lui paver le plus gros salaire possible : il faut qu il le gagne; son travail est un des laideurs de la production, Dans I association que forment une direction lia bile et une maind'œuvre consciencieuse, c'est l'ouvrier qui rend possible les bons salaires." Voil une grau de vrit que l'ouvrier hatien devrait avoir constamment prsente l'esprit. Enfin, impossible, dit ForJ, de rgler le salaire sur le cot de la vie; il n'est qu'un rsu'tat et l'on ne peut pas esprer qu'il reste constant si l'on altre sans cesse les facteurs.Vouloir rgler les salaires sur le cot de la vie. c'est imiter le chien qui court a prs sa queue. Est-ce dire qu'il n'y ait rien faire pour amliorer la socit'.' La plus grande part de la misre dont souffre 1 humanit Vient du manque d'organisation, du gaspillage des tores, d'un mauvais ajustement entre la'production et la rpartition..L'galit n'est qu'une chimre, mais on peut arrivera diminuer la misre en multipliant la production par un travtil bien .-ordonn. Il VIVRE D'ERREURS //// il (/('.s' 0HU qui M vil> // que parce / %  //iml. rutilant, tout est blouissant de lumire, tout est or et oripeaux tincelants. Dans les coulisses, c'est un affreux pitcmile, tout gll en dsordre, les cerceaux briss ct des robes chiffonnes, les pies de bois vol des tutus paillets : nulle propret, nul ordre. Il II a des gens qui raffolent du mensonge des sur/aces. Tout en public, [oui le publie. Ils coucheront sur la dure, ils vivront en perptuel carme, faisant tous les jours maigre chair, ils ne se procureront aucun confort, ne poss-i thront aucun de ces mille petits riens qui rendent la vie en ichez soi si agrable, Bah cela ne se voit point. C'est l'eniurs du cirque. Mais ils se ceindront les reins, comme on dit, pour avoir tout n ta lia. Hue Inventifs ( llol'e anciennement occupe par Mr Alfred t/etu£) Port-au-Prince, Hati. PROVISIONS! Le steamer Panamas vient de nous apporter une Kg, bonne facture de provisions rratches,pommesdel :*: terre et antres. Notre stock est toujours bien pourvu: ** g* 14 Assortiment complet de Conserves. Jambon el Bacon l'erris •> Liqueurs el vins franais. PRODUITS DE L'AMI?!-. StU'KV. Nous avons reu par le steamer "Carabe", Jouvence le l'Abb Soury II vgi.-n i 1 i ne. VENTILATEURS ELECTRIQUES : Dieu u'esl plus ncessaire ces jours-ci (|n'un ventila >.Aleur. Nous en avons de lis gentils Or S.2.). :, Passez les voir. Vv Service irrprochable. •£'* Nous sommes toujours contents de vous tre utile. t.* te n'est iiis (1l'homme, si dmuni soit-i au point de vue physique ou intellectuel, qui ne puisse trouver un emploi. Et Ford en donne l'exemple par lui-mme, puisque dans ses vastes entreprises, il emploie eu grand nombre des ur.itils de guerre, des aveugles, des manchots, etc...qui. tous.trou, vent, en ses usines, des utilisations en rapport avec l'amoindrissement de leurs facults. Voil l des ides Sien nettes et bien prcises sur celte grande el universelle question du patronal et du Salariat et. pour notre pays, o elle ne revt pas encore toute lacirt qu'elle a dans les grands centres trangers, les opinion -i de Ford ont une importance exceptionnelle et sont prcieuses un trs haut degr. leur adoption, ds maintenant, par patron! et ouvriers, serait UU excellent antidote contre bien des dillieiilts el bien de conflits futurs. m %  kan?. rlat '">taibulioiie P^producti on. Raton* d'glises Depuis quelque temps, les dames sont, dans nos glises, victimes d'espigleries djeunes malandrins qui ont invent un %  ystme des plus ingnieux pour s'approprier le bien d'autrui. [|gpient les dames qui portent des sacs a main ou des porte-monnaie et leur disent vivement : madame, il y 1 une Date dans votre chaussure I Et pendant que celle-ci. trouble, se baisse pour regarder .* ses pieds, le gavroch ajoute : Laissez moi tenir pour vous El lorsqu'elle se redresse, sans avoir trouv It bts dam ses bai, et son porte-monnaie et le gamin ont disparu. La Police doit faire une eh 1 sans merci 1 ces ratonstfgjises pouss i l'excs ce ridic soin %  a'lre toujours repird. toujours vu el qui n'hsite pas ise mentir i lui-mme pour tro.nper /<••>• autres. II me COIIduisil une Jois dans sa bibliothqu: Je restai baba. Les rayons craquaient sous le poids des volumes lgamment relis. Of et vert. Je mr frotld les paupires de mes deii'i.v poings, car je croipiis rver! Il ij avait l tout Anatole brance. tout Dumns. tout Voltaire. Racine el Corneille, Shakespaere et Saintelie an: Les StaTCel PrVOSl sr pressaient i ct des t Mur gurite • ( Victor el Paul ), les Victor Duruy et les Thlen* a ctides Vandalt, enSoreh rides Houssaye. Aphrodite coudoyait les Chansons de Bilitis*>. L,s Victoires mutiles voisina il avec l'elieur d'Islande *el ItMirrcelion. Eh bien, taves-oous ee que tout cria, %  lai! Du vide! H aval fait rrlirr des couvertures avec lr titre des ouvrage* et les noms (/es auteurs et on croyait qu'il avait bibliothque bien garnie et qu'il tait un grand penseur, un littrateur hors ligne. Et qui sait si force de le taire croire nui autres, il n'rt lit pas arriv s'en convaincre lui aussi et l'ivre d'erreurs? La' tedeSt-louis de Gonzague Hier tait la fts de SaintLouis de Qonzagues, patron de l'Institution Port-au-Prince des Frres de l'Instruction Chrtienne. Il v eut en la chapelle de la me du Centre, admirablement dcore, une belle el imposante crmonie au coins de laquelle de nombreux lves de I tablissement s'approeh -ivnt pour la premire lois de la Table Sainte. C'est M. le Chanoine Richard, cur de la Cathdrale, qui clbra la grand'mesae. Vue assistance nombreuse et choisie emplissait la coqticltc chapelle. Le clneiir de l'Institution chanta les diverses parties de l'office divin el lit entendre aussi de trs heaux cantiques. La musique du Collge excuta quelques beaux morceaux de son brillant rpertoire. A l'Evangile c'est la Chanoine Vicaire Gnral Le Gouaze qui pronona le pangyrique de Saint Louis. Dans les termes les pins levs, avec I loquence la plus prenante, il voqua cette belle et noble ligure d'aptre, mol I a la Heur OC la jeunesse, mais dont dj la vie tait un long exemple de vertu et de dvouement qui pouvait tre offert en modle aux jeunes. Dans l'assistance, on remarquait Monsieur llnec Dorsinville. Secrtaire d'Etal de l'Instruction Publique, Monsieur le Secrtaire d'Etal de l'Intrieur el Madame halles Fombrun. M. Emmanuel Cauvin, Secrtaire d'Etat de la Justice, Mr Rodolphe Marau. Doven du Tribunal de Premire Instance, Mr Clment Magtolrc, Prfet de l'Arrondissement de Port-au-Prince, Mr Joseph Sdles. Chancelier de la Lgation de fiance. Mr le Conseiller d'Etal et Madame Delaharre Pierre-Louis. Mr Damocls Vieux, Directeur du Lyce National el Madame. Mr Adam Michel, professeur l'Ecole Nationale de Droit, Mr Antoine Michel. Mr Delas, Directeur du Itu rcau des Cbles, etc. etc. Dans le chu-ur. deux officiers de la Maison militaire reprsentaient le Prsident de la Rpublique. Aprs la messe une charmante rception lut offerte au Parloir de l'Institution par le Suprieur des Frres qui pronona quelques bonnes paroles de bienvenue et de remerciement auxquelles rpondit le Secrtaire d'Etal de (Instruction Publique, El ce n'est que vers \) heures que prit lin celte belle crmonie commmorative de la fle du Sainl Patron de Saint Louis de Gonzague. Le Projet de Tarif Doua oier devant le Conseil d'Etat A la suite du dpt, sur les Bureaux du Conseil d'Etat, du Projet de Tarif douanier et de la loi rglementant l'application de ce taril, une Commission sp ciale a t forms pour tudier ces projeta et en faire rapport l'Assemble. A leur premire r inion, les membres de cette commission spciale ont lu les Conseillers aEtal Auguste Scott et Joseph Lanoue comme Prsident et Rap porteur de la Commission dont les Ira vaux coninieaceroiit celle semaine. ... 1 .u.s un ii. l ontoofflei Ile No jo ; 1. g 1,1 rue D ints D -ilouchcs, en race du Gara [a Kneer, entrer en collision av.c une Ford N>'. ; '-H. La bord s >• lit de la lutte, veiilree. tr lina it de l'aile, brise, pantelante. ... a Vu, I manche, vers U heures du malin U la (o.md'Hue dcu\ ehaufl n s d'automobile vider, en plei 1e rue, leur querelle. Leur corps-a-corps fut 1er riblc. foui le quartier tait eu moi, l'n gendarme qui voulut mettre hol au pugilat recul lui aussi force boi ions. La lutte dgnra alors en mle gnrale, "on se battit comme des forcns el les eoii|>s pli uvaienl drus comme grle. I I y eul desjblcsses el ce n'est uu'i I arrive du camion de la Police amenanl les agents de renforl que celle vrible bataille prit lin. ...a vu. sur la roule de Marlissaul, le lieutenant Beale sa mettre la poursuite d'une auto en excs de vitesse. Ce fut un vritable steeple-chase et les raies passants, effrays, se garaient en hle des deux monstres ( les autos ) qui dvoraient le terrain pne allure vertigineuse. Mais le lieulenanl Huit par rattraper celui qu'il poursuivait et il rec innut un paisible commerant qui fait du KMI.IMMI eu ...chemises. ... a vu, Dimanche, un camion passagers dmarrer tandis que le chauffeur tournait la manivelle de misen marche. Le brave con lueleur n'eut que le temps de sauter sur le marchapieu el de d inner un coup de volant qui poussa le vhicule contre I • pilier d'une galerie, ... voit tous les Jours de jolies dames qui %  conduisent %  > dans les ru s de Port-au-Prince. Ce spectacle est charmant Notre (Ed; cl rien n'est plus beau que de pouvoir admirer une lirelgante uiiilris ml une auto qui, comme bien daulics eboses, obit docilement sa volont. Mais i es belles chauffeuses ontelles leur licence ? El en cas d'accident qui puera ...la jambe ou le bras cass? Dans les Sports Dimanche, s'est jou, au Pare Leconte, le match de root-bail entre le Vlos Athltique Clu 1 el la a Jeunesse Sportive Hatienne. > La partie I l, de part el d'autre,chaudement mene. Le4 joueurs des deux camps se son disput la victoire avec acharne. lient et nergie; mais c'est la Jeunesse Sportive Hatienne qui ., remportes pslmeavet2buli contre 1 au ve! .. S Htel International Chambres ares— Cuisine Iranvaisc. Installation confortable AUX CAYES, HATI. maison fonde en tS99\ Nourritures et chambres prix trs modres ^ lotTI Dame du Perp4tu#| lecoan Dimanche a t clbre en la cl ipellc du Bel-Air la fte de Notre-Dame du Perptuel Secours. lue ibule norme a assist aux divers offices du jour. A la grand'meaae de 7 h. I '1. l'glise tait comble de fidles accourus de toUS les points de la ville pour prier Notre Dame. La chorale de l'Ecole Elie Dubois lit entendre de 1res beaux cb.'iils. Aprs la messe (pli fut clbre fparj le l'enBONOT il y eul kermesse cl tombola el le tirage de la loterie organise par des dames patronnesses au profil de la chapelle. Tous les numros onl gagn de trs beaux objets ipu furent aussitt remis aux gagnants. La loterie a eu un beau SUCCS. Dans l'aprs-midi, il y auiVt ireS suivies de pi-oci'ssioii et la tndiction du Sainl Sacrement ut donne. A *4 Cet tablissement se recominai.de par sa grande pro^ ( j. MIllUlrL' L'T| UHHV flic .', prt, sa bonne cuisine etjsa po itlon exceptionnelle |~ .^WltiUL LllLii m IHj "5 1 au centre des affaires. On parle anglais, franais. cspagnol| et italien. Propritaire, te -Ci> Vvc T. FERRANDINI asi Antjli les Hues du Magasin de l'Etat ,t dis linnts-l-nits \oi \ 1 \i 11 s. |Mi R( 1 ail. I'AIUI MIBfJL w ,J • • C TT ** [y*m m-*** ••


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06744
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, June 22, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06744

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
PELBlPROPRIhrAIRE
^PRIMEUR
Bgnt MAGLO.RE
BoisVehsa
Rue Aniricaim-, 128
00 20 CENTIMES
Contrairement l'hypothse cou-
mu le,k" pessimiste plulutupiuque est
souvent de nature tri* guie, perce
qu'il eu le plaisir de trouvera ena-
uue jmis la justification de la mauve**
ae opinion qu'il a de s hommes.
All.nl uLINuN
QUOTIDIEN
TLPHONE N 242
N" 382"
PORT-AU-PRINCE (HAIT!)
M,RDI 22 JUIN 1926|
l Questions sociales
^- ....... 1 m BaBBBBBMaamue
mil fi Salarial
I IDES DTN GRAND INDUSTRIEL
Mes boutades...
kdc l'esprit des
m les autres peu-
Bas de peine
cst le mlange
1 l'idalisme i'lde
italit avec le ra-
jpraliquc, le plus
je. Nous 111 avons
jbion remarquable
fpersonne d'Henry
(grand constructeur
Jlilcs. Il conslruil au
17.000 voitures par
r.n'est arriv cette
industrielle qu'a-
nurmonldes dil-
Itoute sorte que lui
Ses des concurrents
jtix. Sa richesse ne
Idela spculation, ni
ouverte ou de l'cx-
1 d'un gisement quel-
|at entirement
rlui.
I on lui demande Li
('son succs ex! raordi-
ui a vite fait de lui
iplus riche du mon
ww qu'il n'a l'ait que
lumire, par des
* que l'utilit gn-
( Bvant l'intrt par--
|. 'Il aitoe se dire
YaaerviteuF de la coin.
M-Ses ides, sur le su
Jjtxeniplc, rpondent
Wnientaltruiste. IVou-
Ifril.estle vritable as-
l).iiiKluslriel ; tout di-
l'entreprise devrait
Ingal souci de distri-
dividendes et de
_J gros salaires. Le sa-
.un partage des b-
"HydaviiiKT . lord
ttleide jusqu' cri-
jwt mieux rduire les
* que les salaires,
^ireesl sacr, 'l'onte
iflpicc mise part.les
aires prsentent, dit-
Wnliv avantage, c'est
la prosprit de I in-
*pcrce qu'ils l'ont mar-
MWmmerce.
?..If salai n-s su lisam-
'flevesont l'avantage de
r fcn'i- t d'viter un
'fitlies dfavorable a
yjjjuirche de l'indus-
jf#s particulirement
Pn-t'ins (jlic partout
fc*n certain moment,
u aetit constant de
onvricis, le grand in-
vaiten embaucher
FM.IIasu.lellement
atlaeher ses ouvriers
Wluii le mouvement
|nnel ne dpasse pas
JeBectir. '
* naturellement Ce
v soient pas
'"alelierpar un Ira-
E?ifel qu'is puissent
F jouir de la vie. Au
g ne se l'ait auCune
l0"S1"- la valeur morale
Jptrt des hommes et
eu" JflK> beaucoupd'en-
j^wm domins par la
m cs.|)rit ,,e roulini>-
levu.ii- IUsl a aucun
fuT^wle et ne demanda
ciel,- H,IU'Vl',^'1">"t de la
Uii'ii s>sU'""-' du sala-
it!, 1 .' ll' Sl'ul (lui iier-
Mais que l'ouvrier ne se fi-
gure pas qu'il/Ii-pende du chel
d'entreprise seul de lui paver
le plus gros salaire possible :
il faut qu il le gagne; son tra-
vail est un des laideurs de la
production, Dans I asso-
ciation que forment une di-
rection lia bile et une main-
d'uvre consciencieuse, c'est
l'ouvrier qui rend possible les
bons salaires." Voil une grau
de vrit que l'ouvrier hatien
devrait avoir constamment
prsente l'esprit.
Enfin, impossible, dit ForJ,
de rgler le salaire sur le cot
de la vie; il n'est qu'un rsu'-
tat et l'on ne peut pas esprer
qu'il reste constant si l'on al-
tre sans cesse les facteurs.Vou-
loir rgler les salaires sur le
cot de la vie. c'est imiter le
chien qui court a prs sa queue.
Est-ce dire qu'il n'y ait
rien faire pour amliorer la
socit'.' La plus grande part
de la misre dont souffre 1 hu-
manit Vient du manque d'or-
ganisation, du gaspillage des
tores, d'un mauvais ajuste-
ment entre la'production et la
rpartition..L'galit n'est qu'-
une chimre, mais on peut ar-
rivera diminuer la misre en
multipliant la production par
. un travtil bien .-ordonn. Il
VIVRE D'ERREURS
//// il (/('.s' 0HU qui M vil> //
que parce gardent. Ils n'prouvent de
plaisir marcher, d b'habil-
ler, parler, danser que Ion*
que a autres yeux /es voient.
Ces (feus sont des dindons qui
Jonl la roue, parti de plume
de paon. Ils sont comme les
cirques de bateleurs, Sur //
seine, face au public, c'est />///-
iml. rutilant, tout est blouis-
sant de lumire, tout est or et
oripeaux tincelants. Dans les
coulisses, c'est un affreux pitc-
mile, tout gll en dsordre, les
cerceaux briss ct des robes
chiffonnes, les pies de bois
vol des tutus paillets : nulle
propret, nul ordre.
Il II a des gens qui raffolent
du mensonge des sur/aces.
Tout en public, [oui le publie.
Ils coucheront sur la dure,
ils vivront en perptuel ca-
rme, faisant tous les jours
maigre chair, ils ne se procure-
ront aucun confort, ne poss-i
thront aucun de ces mille petits
riens qui rendent la vie en ichez
soi si agrable, Bah cela ne
se voit point. C'est l'eniurs du
cirque.
Mais ils se ceindront les reins,
comme on dit, pour avoir tout
n- des gens cossus; car, cela, a se.
voit. El ces gens sont de imita-
bles miroirs i alouette. D'un
ct, c est si blouissant nue cria
fascine, de l'autre, -; est un
grossie/' inoreca de sapin.
Je commis quelqu'un qui a
" nie /('-
^*^ Wq|p0 jjjjjBM
M

ta
*>
ta
lia. Hue Inventifs
( llol'e anciennement occupe par Mr Alfred t/etu)
Port-au-Prince, Hati.
PROVISIONS!
Le steamer Panamas vient de nous apporter une Kg,
bonne facture de provisions rratches,pommesdel :*:
terre et antres. Notre stock est toujours bien pourvu: **
g*

14
Assortiment complet de Conserves. Jambon
el Bacon l'erris > Liqueurs el vins franais.
PRODUITS de L'AMI?!-. StU'KV.
Nous avons reu par le steamer "Carabe",
Jouvence le l'Abb Soury
II vgi.-n i 1 i ne.
VENTILATEURS ELECTRIQUES :
Dieu u'esl plus ncessaire ces jours-ci (|n'un ventila
>.Aleur. Nous en avons de lis gentils Or S.2.).
* :, Passez les voir.
Vv Service irrprochable.
'* Nous sommes toujours contents de vous tre utile.

t.*
te
n'est iiis (1l'homme, si dmuni
soit-i au point de vue physi-
que ou intellectuel, qui ne
puisse trouver un emploi. Et
Ford en donne l'exemple par
lui-mme, puisque dans ses
vastes entreprises, il emploie
eu grand nombre des ur.itils
de guerre, des aveugles, des
manchots, etc...qui. tous.trou- ,
vent, en ses usines, des utili-
sations en rapport avec l'a-
moindrissement de leurs fa-
cults.
Voil l des ides Sien nettes
et bien prcises sur celte gran-
de el universelle question du
patronal et du Salariat et.
pour notre pays, o elle ne
revt pas encore toute lacir-
t qu'elle a dans les grands
centres trangers, les opinion -i
de Ford ont une importance
exceptionnelle et sont pr-
cieuses un trs haut degr. .
leur adoption, ds mainte-
nant, par patron! et ouvriers,
serait UU excellent antidote
contre bien des dillieiilts el
bien de conflits futurs.
m ,
kan?. rlat'">taibulioiie
P^producti
on.
Raton* d'glises
Depuis quelque temps, les
dames sont, dans nos glises,
victimes d'espigleries djeunes
malandrins qui ont invent un
ystme des plus ingnieux pour
s'approprier le bien d'autrui.
[|gpient les dames qui por-
tent des sacs a main ou des por-
te-monnaie et leur disent vive-
ment : madame, il y 1 une Date
dans votre chaussure I
Et pendant que celle-ci. trou-
ble, se baisse pour regarder .*
ses pieds, le gavroch ajoute :
Laissez moi tenir pour vous !
El lorsqu'elle se redresse, sans
avoir trouv It bts dam ses
bai, et son porte-monnaie et le
gamin ont disparu.
La Police doit faire une eh 1
sans merci 1 ces ratonstfgjises
pouss i l'excs ce ridic
soin a'lre toujours repird.
toujours vu el qui n'hsite pas
ise mentir i lui-mme pour
tro.nper /<> autres. II me coii-
duisil une Jois dans sa biblio-
thqu: Je restai baba. Les
rayons craquaient sous le poids
des volumes lgamment relis.
Of et vert.
Je mr frotld les paupires de
mes deii'i.v poings, car je cro-
ipiis rver! Il ij avait l tout
Anatole brance. tout Dumns.
tout Voltaire. Racine el Cor-
neille, Shakespaere et Sainte-
lie an: Les StaTCel PrVOSl
sr pressaient i ct des t Mur
gurite ( Victor el Paul ), les
Victor Duruy et les Thlen*
a ctides Vandalt, enSoreh
rides Houssaye. Aphrodite
coudoyait les Chansons de
Bilitis*>. L,s Victoires muti-
les voisina il avec l'elieur
d'Islande *el ItMirrcelion.
Eh bien, taves-oous ee que
tout cria,lai! Du vide! H aval
fait rrlirr des couvertures avec
lr titre des ouvrage* et les noms
(/es auteurs et on croyait qu'il
avait bibliothque bien garnie
et qu'il tait un grand penseur,
un littrateur hors ligne.
Et qui sait si force de le
taire croire nui autres, il n'r-
t lit pas arriv s'en convain-
cre lui aussi et l'ivre d'erreurs?
La' tedeSt-louis
de Gonzague
Hier tait la fts de Saint-
Louis de Qonzagues, patron de
l'Institution Port-au-Prince
des Frres de l'Instruction Chr-
tienne.
Il v eut en la chapelle de la
me du Centre, admirablement
dcore, une belle el imposante
crmonie au coins de laquelle
de nombreux lves de I ta-
blissement s'approeh -ivnt pour
la premire lois de la Table
Sainte.
C'est M. le Chanoine Richard,
cur de la Cathdrale, qui cl-
bra la grand'mesae.
Vue assistance nombreuse et
choisie emplissait la coqticltc
chapelle. Le clneiir de l'Institu-
tion chanta les diverses parties
de l'office divin el lit entendre
aussi de trs heaux cantiques.
La musique du Collge excu-
ta quelques beaux morceaux de
son brillant rpertoire.
A l'Evangile c'est la Chanoine
Vicaire Gnral Le Gouaze qui
pronona le pangyrique de
Saint Louis. Dans les termes les
pins levs, avec I loquence la
plus prenante, il voqua cette
belle et noble ligure d'aptre,
mol I a la Heur OC la jeunesse,
mais dont dj la vie tait un
long exemple de vertu et de d-
vouement qui pouvait tre offert
en modle aux jeunes.
Dans l'assistance, on remar-
quait Monsieur llnec Dorsin-
ville. Secrtaire d'Etal de l'Ins-
truction Publique, Monsieur le
Secrtaire d'Etal de l'Intrieur
el Madame halles Fombrun. M.
Emmanuel Cauvin, Secrtaire
d'Etat de la Justice, Mr Rodol-
phe Marau. Doven du Tribunal
de Premire Instance, Mr Cl-
ment Magtolrc, Prfet de l'Ar-
rondissement de Port-au-Prince,
Mr Joseph Sdles. Chancelier de
la Lgation de fiance. Mr le
Conseiller d'Etal et Madame De-
laharre Pierre-Louis. Mr Damo-
cls Vieux, Directeur du Lyce
National el Madame. Mr Adam
Michel, professeur l'Ecole Na-
tionale de Droit, Mr Antoine Mi-
chel. Mr Delas, Directeur du Itu
rcau des Cbles, etc. etc.
Dans le chu-ur. deux officiers
de la Maison militaire reprsen-
taient le Prsident de la Rpu-
blique.
Aprs la messe une charmante
rception lut offerte au Parloir
de l'Institution par le Suprieur
des Frres qui pronona quel-
ques bonnes paroles de bienve-
nue et de remerciement aux-
quelles rpondit le Secrtaire
d'Etal de (Instruction Publique,
El ce n'est que vers \) heures
que prit lin celte belle crmo-
nie commmorative de la fle
du Sainl Patron de Saint Louis
de Gonzague.
Le Projet de Tarif Doua
oier devant le Conseil
d'Etat
A la suite du dpt, sur les
Bureaux du Conseil d'Etat, du
Projet de Tarif douanier et de
la loi rglementant l'application
de ce taril, une Commission sp
ciale a t forms pour tudier
ces projeta et en faire rapport
l'Assemble.
A leur premire r inion, les
membres de cette commission
spciale ont lu les Conseillers
aEtal Auguste Scott et Joseph
Lanoue comme Prsident et Rap
porteur de la Commission dont
les Ira vaux coninieaceroiit celle
semaine.
... 1 .u.s un ii. l ontoofflei Ile
No jo ; 1. g 1,1 rue D ints D -i-
louchcs, en race du Gara [a
Kneer, entrer en collision av.c
une Ford N>'. ; '-H. La bord s > -
lit de la lutte, veiilree. tr lina it
de l'aile, brise, pantelante.
... a Vu, I manche, vers U
heures du malin U la (o.md'Hue
dcu\ ehaufl n s d'automobile
vider, en plei 1e rue, leur que-
relle. Leur corps-a-corps fut 1er
riblc. foui le quartier tait eu
moi, l'n gendarme qui voulut
mettre hol au pugilat recul lui
aussi force boi ions. La lutte d-
gnra alors en mle gnrale,
"on se battit comme des forc-
ns el les eoii|>s pli uvaienl drus
comme grle.II y eul desjblcs-
ses el ce n'est uu'i I arrive du
camion de la Police amenanl
les agents de renforl que celle
vrible bataille prit lin.
...a vu. sur la roule de Mar-
lissaul, le lieutenant Beale sa
mettre la poursuite d'une au-
to en excs de vitesse. Ce fut
un vritable steeple-chase et les
raies passants, effrays, se ga-
raient en hle des deux mons-
tres ( les autos ) qui dvoraient
le terrain pne allure vertigi-
neuse. Mais le lieulenanl Huit
par rattraper celui qu'il poursui-
vait et il rec innut un paisible
commerant qui fait du Kmi.immi
eu ...chemises.
... a vu, Dimanche, un camion
passagers dmarrer tandis que
le chauffeur tournait la mani-
velle de mis- en marche. Le
brave con lueleur n'eut que le
temps de sauter sur le marcha-
pieu el de d inner un coup de
volant qui poussa le vhicule
contre I pilier d'une galerie,
... voit tous les Jours de jolies
dames qui conduisent > dans
les ru s de Port-au-Prince. Ce
spectacle est charmant Notre
(Ed; cl rien n'est plus beau que
de pouvoir admirer une lirel-
gante uiiilris ml une auto qui,
comme bien daulics eboses,
obit docilement sa volont.
Mais i es belles chauffeuses ont-
elles leur licence ? El en cas d'ac-
cident qui puera ...la jambe ou
le bras cass?

Dans les Sports
Dimanche, s'est jou, au Pare
Leconte, le match de root-bail
entre le Vlos Athltique Clu 1
el la a Jeunesse Sportive Ha-
tienne. >
La partie I l, de part el
d'autre,chaudement mene. Le4
joueurs des deux camps se son
disput la victoire avec achar-
ne.lient et nergie; mais c'est la
Jeunesse Sportive Hatienne qui
., remportes pslmeavet2buli
contre 1 au ve! ..
S Htel International
Chambres ares Cuisine Iranvaisc.
Installation confortable
AUX CAYES, HATI.
maison fonde en tS99\
Nourritures et chambres prix trs modres
^ lotTI Dame
du Perp4tu#| lecoan
Dimanche a t clbre en la
cl ipellc du Bel-Air la fte de
Notre-Dame du Perptuel Se-
cours.
lue ibule norme a assist
aux divers offices du jour. A la
grand'meaae de 7 h. I '1. l'glise
tait comble de fidles accou-
rus de toUS les points de la
ville pour prier Notre Dame.
La chorale de l'Ecole Elie Du-
bois lit entendre de 1res beaux
cb.'iils. Aprs la messe (pli fut
clbre fparj le l'en- BONOT
il y eul kermesse cl tombola el
le tirage de la loterie organise
par des dames patronnesses au
profil de la chapelle. Tous les
numros onl gagn de trs beaux
objets ipu furent aussitt remis
aux gagnants. La loterie a eu un
beau SUCCS.
Dans l'aprs-midi, il y auiV-
tireS suivies de pi-oci'ssioii et la
tndiction du Sainl Sacrement
ut donne.
A*4 Cet tablissement se recominai.de par sa grande pro^(j. MIllUlrL' L'T| UHHV flic
.', prt, sa bonne cuisine etjsa po itlon exceptionnelle |~ .^WltiUL LllLii m IHj
"51* au centre des affaires.
On parle anglais, franais. cspagnol| et italien.
Propritaire,
te
-Ci> Vvc T. FERRANDINI
- asi
Antjli les Hues du Magasin de
l'Etat ,t dis linnts-l-nits
\oi \ 1 \i 11 s.
|Mi R( 1 ail.
I'aiui MIBfJL w
,J
C TT
**
[y*m
m-***


LE MATIN 22 Juin 192 G
Un record
PU journe de Vendredi de
I
Mer .1 tenu le record, Port-au-
'""ne, pour le* accidenta d'au-
tomobiles. On en comptplus
dC SIX.
Une auto, vers 10 hcn.es La
niaim. heurta, prs de l'Htel
Unmunal, une marchande de
sel.
Une seconda aniomobile, s-
garanl de ion chemin, monte
sous une alciit-, h Rue dci
rronts-Forts.prsdu March de
la Cathdrale et renverai m.e
marchande tranquillement ir-
sisc- derrire son talage. Une
troisime voiture renversa nu
enfant prs du march Vallirea,
?fis 2 heures de I aprs-midi.
Le quatrime accident eut lieu
Lalue, l'auto se brisa l'avant
contre un pilier de l'Eclairage
lectrique et le cinquime, au
Miainp-de-Mars, o nu de ees
Vhicules versa dans une rigole.
J.e plus rave accident eut lieu
pies du March Vallire. vers
midi l'ii camion appartenant
Mi Sedan Villejoinl heurta
Violemment un sergent de h
Gendarmerie d'Hati qui allait
tranquillement dans la rue Le
Choc lut si violent que le n al-
heurcux, transport l*Hi il il
Gnral, y expira quelques n cu-
res plus lard.;
C Dtail macabre : aprs h s lu
nerailles qui lurent clbres
II Capitale, le cercueil lut dpo-
s sur un camion distillation
III Cap-HaMicii o le cadavre
devait tre remis la lamille de
;i Victime. Sur la route, entre
JArcahaie et Si-Marc, le camion
funbre chavira.
La crise ministrielle
en France
Mr Briaii ronace I former k Cibiaet
Jtf. Hemoi r. ponsable de l\$c!iec du (,!;r,
d'Union nationale
lePres.leni de h Chambre va (enter ,|.s c,nsii,,i
le linislre
Par cable
PARIS, 20 Juin- NTlbiriTa
reu M. Kenp Rsnonll, M. Mauri-
ce Sarraut, M. Iftlvy et V Chau
temps et a rendu vittite ai.Jprsi-
dent il n s^nat II eommsi cera sea
eonsultations rlemaio ioaia.
PARIS, iO Juin M. Briand a
renonc la lAcbe .l loraur un
cabinet apr* que M. Ileiriol eut
refus le donner l'appui de son
Fiarti la nouvelle combinaison.
I a dclar que At. Poinear lui
avait promis sa c<> I.iboution et
qu'aprs uo si bon commence-
ment.il ifti; tipr russir for
mer un ^ouveiru nu ,il d'e les que
relies podtiqoei aaraieol t ban-
nies, on gouvernement capable,
par l'union dis lorta, de sortir
I' l'rance de la crue lin ucire
qu'e le lr..\er. M. Uriiind a BjOUt que la re -
Knsribilil di> son ebec retombe
rac M. Ilerriot dont les beaitalii ns
ont proloog les Dgociatloaa et
les oui finalement n mpoea. D'un
aulie rti, Ua'eel plu a recouoai-
te la bonne volont de ,V. Foinca
r qui Uit pr*t acreptfr un
porteleuille impartant dans lo qou
veau ministre si l'on avail ,, m
river a le constituer sur les !.ass
ouhaiter. V. Poinear tait d.cid
se charger des finances : M lier
riot se retira au demi r moment.
Impuissant a former un gouver
nement capable de s'attaquer aux
difficult Gnanc resdu pays sans
tre constamment paralvy par
les querellea po itiquea, M'Briand
prfra sa retirer et lai-ser a un
autre la tache de former le cabinet
u lieu de chercher a con-tituer
un cabinet de concentration On
croit stvoir i;ue M Ilerriot preto-
dra ses collaborateur! dans les
groupai il- giuchi j compila le*
rpublicains de gauena ce qui ajmi
tarait 10 voix h |H majorit de la
chambre. On dit qoH olfrira l
portefeui le des linances M Bo-
kaoowtkJ A prs avoir vu MM. de
Selves, prsiJenlMu snat. Poinca
r, BrJand et Painlev, M.Ilerriot
a annonc qu'il ne commencerait
pas avant dtmainjses consultations
Officielle P.
Broderie
BRODERfES en tous GENRES
Travail soign. pronivNtudc,
Prix modr,
S adresser;!
M nu-Marcel GOURAIGE
No 423|Rue des Csan
EmbroYlery
A 1.1. Kl M) OF BUBROtDERl
(Nil (lown al llie laweel prie
apply No 423 Une des Csars.
i Giiares Kabaner*
On trouvera les laineux el
dlicieux cigares Habanera au
Grand Htel de Errance.
Un quartier-gn-
rai de vagabonds
Ces) l'interaection de Lalue
et de la rue du INistc-Marchand
qu'il se trouve, ee Quartier-G-
nral de vagabonda. Ils s'y ru-
nisseui eu trs grand nombre
lis midi et pendant toute l'a-
pra-nudi, les familles, habitant
ee quartier, assistent aux scnes
1rs plua cceurantea accompa
nies des propoa les plus oron>
riers. Ils ne respeclent personne,
ces dsuvre Cl leurs parolei
obscnes constituent, pour les
enfanta OUI se rendent eu classe,
soit au runionnai Ste-Rose do
Lima soit dans les autres ta-
blissements scolaires situs dans
ces parages, la plua sure colo
le corruption.
Les familles nous prient do
faire un pressant appel la 1'.-
lice pour qu'elle les dbarrasse
de ces va-nu-pieds.

Certifiai d'aptilide Pdagogique
1 L'Inspection Scolaire informe
les intresss que la session an-
nuelle des examens pour l'ob-
tention du Certifies! d'aptitu le
pdagogique aura lieu les Sel 0
Juillet prochain.
Lo registre d'inscription est
ouvert, a partir do cette date.
u sige de l'Inspection Scolaire,
do il heures midi,jusqu'au Mo
courant
Ncrologie
Hier aprs midi ont eu lieu les
tuD'ealUsj du Gnral Octao
Jh ii a aucien Chef de l'Kttt-Msjor
du ls'dentde la Rpublique,ar-
ei.n commandant des arrondisse,
menls des (onhlves el de Jrmio,
nrieii snateur, dcd apiis nie
lorgne maladie.
Nous prsentons nos sincres
condnlaacsa aux ps.rei.ta prou-.
A la recherche de
l'aviateur Duggau
l'.u- cable
HIO Dli JANKIIIO.iiUiiin- L.
bateau < l'elorns >- a t emov a
la nr.lien lie de l'avlstei r Dug^ap.
Le ministre del marine brsilien
ne a ordonn qi e le croiseur Aju
ricihba se joi^ue au l'eloius
pour les recherches.
Un accord franco-
tchco lovaque
Psr cable
PAHLS.JO Juin Le rr.m str
des aflairfs trtDgAres annonc
aujourd'hui que la l'rance et la
Tchcoslovaquie avaient inaugur
un Lou\el accord commeici! qu
prendrait la place des accords exis
lanls iihn d'amliorer leurs rela-
tions conomiques.
Le raid de
Pelletier d'Oiy
Par cab'a
PRIS, 10 Juin Une di che
de Pkia annonce que le c p-tainc.
Pelletier d'Oi-y e>t arriv di ns cet
te villo venant il > Moukdiv Il h
Eass pur Varsovie, Rfloscou, laSer
ie et lu Mandchi uris.
La crise politique
en Pologne
Par cable
VARSOVIE, 2u Juin- La pro-
position du cabfnal feiadanl l'a-
meuit. me il do a sootiluli >a.afia
de placer le g .* mnent en d -
hors du ron>ro a des chambres
pemlant 1s rnoisj rencontra u-e
violente oppoa ion de la p-ol <|.B
milieux politique et de la preaM,
Le projel tara sriMinIf lappro-
balion .te la Dite l. i errai ne -o
chane Les n ith , .' ,.| |eg rn
dtoaus,qaoiqns di< Mgouveroi m ml !. pouvoir edh
soudre le p.ri.vM"! n> eelaol
p s lui oo iMrar la pouvoir d prs
Bujftier des dcrta tyanl Ions
de loi. L'ide d'une vseaaee de 18
mois as parait pas non olea obte-
nir l'approb.-.ion .le la D 'e. Les
radicaux rclament une dissolu-
tion Immdiate de la chambre,
mais pas de Tarai ce Li situation
psrlemcDlaire est encore compli.
que pir le ddr du prsident Ha-
ttj de dmissionner causa irauvaise sant et des violentes at
laques d*rig<*s oonlrp lui p,r |fli
diffrents |roapea Ju p rleme. t.
Dcouverte d'un
complot contre
livmal Pacha
Par cable
CONSTANTINOPLE, 80 .luin-
On vitiit de dcouvrir Sniyrne
un complot (entre Mustapha l\e-
mal Pacha, prsident de la rpubli
que turque. Un certain nombre
ii'anestutions ont t opres dout
celle de /ia /jurclnd llene, ancien
dput de Trtbi/onde. Un a saisi
d.s bombes et de nombreuses ar-
t.m. Le eabttel h ordonne la tor
malien d'au tribunal spcial qui
8e rendra imnadialtmeiit a Mnyr
ne tour jugsi les coupables,
L'Espagne
et la S.D.N.
Par cable J
CBNEVB, 20 Juin '(tn dcla-
rait aujourd'hui dan? les haute'
sph/'jfs de la S. P.V. propos du
dicpnrspronor.ee hier Madri I
par M. Vangua minisire de*
allaires tirergre, que la S. D.N
n'avait pas t informe officielle
menl que l'Espagne n'enverrait
pas Septembre prochain. L'impressioM
gnrale 'embl..il lre qu'aprs li
dmission du Br/sil, l'Espagne de-
vait nourrir l'wpolr de voir aug-
m1 nter ses eh nces d'obtenir un
sige permanent au conseil, mais
on cons'dmit que cet espoir lait
nal fond tant donn que l'aa-
* mii'e 'e priinoncie i une l'or
le majorit contre une augmenti
'ion du nomdre des membres per-
manents en d< hors de l'Allema-
gne.
Le Brsil au.nl dsulasionn, el
lEspefoe rrmblanl se dsintres-
ser de la quttii n, il xmble que
l'entre d- lAllem-ifie dans *
S. I). \ su Septembre prochain
ne prenteplu* aucun* dilticull.
On dclare cep. ndant, dans le
hautes sphres de la S. D.N. que
l'Kspagoe iiait k l'encoutre de se<
intrts en suivant l'exemple du
Brsil ( l en dmissionnant.Un sem
nie di pos cro re que lassem
ble. parnua maulfastalion popu-
laire, iisisteia pour que l'L'pa&Qe
conserve sa place au SOUJtil.
Le Gnral Per-
shing en France
Par cable
CHlBBOURG.ro*an-.i*Q.
i< i .1 Perahing, commandant en
di. i des lorces ezp h ionnairei
pen'int la guerre, fil arriv au-
jourd'hui Caei bord du
Lcviuih.i. ... i ilsnlhou
s.aste lui a t fait)f.e g.'nral v a
rpondu eu alarmant q(l,. l'esprit
de camaraderie quj t^a6 p^f^
les anciens combattants allis est
laflgujjjuusi livucc.
Vers le dsariw
ment gnral
Par cable
GKVl'VK. ii) lin -U* eiperU
Bllltairea navals et aronsuliattse
qui tudient U prparation techni
que de la confrence inlcrnalioua
le du dsarmement ont dcile c>
soir de renvoyer leurs discussions
afin de permettre i la commission
mixte d'examiner les aspects oo
nomiques et linanciers du probl
me De nombreuses questions sont
i !ors "ludicr. mais les expert]
urne i t |\j ,] .' ic 8- seront
entendus sur la p .-s biht de lini
ttr les forces a-m^es sur uied de
guerre d une nation au lieu de ne
chercher que la rduction Jjselfec
Lits du temps de paix.
Lu Camgf ? vu oh a
ti*tique 'le ChU
et fo
l'ar cable
IIICAGO, 20 J ,in Le Coli-
seum de relie ville a t le IhS
lie, e soir, d une r.'iiniou de pr
IhN catholiques reprsertanl pres-
que tous les p\s du mondd. La
runion avait lieu, non seulement
comme r ref,:i n Je la vil e ma s
aussi pour permettra aux iepr
sentants de l'KtSl et del nation
de souhaiter la bienvenue au L
gat du Pape et aux autres princ s
de l'Eglise vf nus Chic g> poi r
assister au Congrs euchar stique.
On a pris des disposi ions pour
que I4.OOO personnes p issent
trouver place dans le ColLtum.
CN ____ *ilitjJ
2*
IHKLARABEE FLOUR MILLS CoHPORvt, "
KANSAS CITYJMo "AT|0V
Capacit journalire : Hiioo j, ..
Capacil des Elvateurs ; -LOOO.ouo bushel
Moulins situs dai s |, s Vl^I
principales rgions Ce blc.
Nous ne ma mi fi< durons
que lu farine de bl pur
suprieur.
.\os principales mar-
ques sont les suivantes :
"il
La Tropid .ci t Le Petit Chai f Eclbm
Nous colons toujours les meilleurs pritT
Panama Une
Le steamer "Amoon" est
attendu .1 Port-au-Prince
venant de New-Yor, aujour-
d'hui mardi 22 juin, ovec 12
passagers el ISSsacs de lettres.
Il partira ( el n prs-midi di-
rectement pour Lristobal.
StutfrMt dm rhun,.ti, ..,
PENDANT BIEN D'ANNES
IL SOUFRA DE
mF

1

M
ia.
m
m
I
m
TUBES ES CIMENT -
N'HUE. .,
BALUSTRES.
Aux Armesl de Pai
IL BROUARD. 170B, GrandRue, 1709
Ovomaltine u-aaa
actuellement G.
_______________ la boite.
Ce qui n'a iamaifl t l'ait
Ce qui ne peut tre dpass.
Kola Champagne
F Sjourn
I Yi'|i:nv fines des conditions' riaoureuisj
d'ASEP8IB
j Prparation el Vente
Pharmacie F. SrJOUHN
Angle des Hues Houx et BANCS EN GRANIT
FABRIQUE DE MOSAQUES
Lope RIVERA &
II explique comme un simple re-
mde de famille le soulagea
immdiatement
^ Offre aux Ingnieurs, Architectes et Com____
,4 des Tubes en Ciment de !-(> el 8 Pouces de diamtre 1
:; 2 1/2 pieds de longueur, des Balustres carrs et 1
W deslancsen Granit, etc; le tout des prix dfiant
concurrence.
__-ffl---% lx'^li0nr",!, wn ploient on vain
SSftSSSdiaaNsl'SMtWp. m;1!uHli
peruer qu il y ,i uiWimde d fumiiy- c.uilK
oulmgerm immodiatcn- ut ,t pour toujon!
"Pendant bien d'anne,-, jr Muffrli de rliumuti.
-f"trouwr rn.Vlc m, maux juaqu'A u,
uu un me rerommanda le Uniment du SK.an.
Um premirw uppllmUona ayant enlev la dou-
que j ai plus ,1e soixante ana."
SloIin,U|vffT1"'|,l'.''i"'.r Un,pPU de Jniment de
oin de bon. L mllammatim, bmfaM I,,,.,, vitT
la douleur dbjwnit et on peu d* trm,u 1,.,. S
sTaalaSn^ *"""* "" uuve
SL Nous employons les meilleures marques Jde Cil
j^a Demandez des devis.
| Lcitine Granul Brewer
I
.^Uniment
^^deSIoan
Anantit Toute Douleur

*
Le plustctil des Rt constituai
Fortifie le cer > .u, la moelle pinire, les os et,
reins. Hend puis, ants et vigoureux les enfants dhil.
les femmes faibles. Li'S personnes uses par des travHU
assidus.
El fente chez : Simon lieux, ilfred lieux,
Rivera, Ed. Estve H' Go, a* Boit, Hpht-
Ci'sir, J. 1. Borday,lme L H. Doret. P*
Qoive : S- Martin. g I ;'
El stock chei : I. Brouard, Qiaiid'Rue lo 11
GEO.JEANScME & Co, Agents
I& m iTs*1 "1
^.PREETZMNN-GGERHOi
Aflttt
A le plaisir de porler votre connaissance avoir rg
|'>i assortiment complet de toutes les dimensions
1 neus et Tuijes.
Pneus Cords Heavy Duly pour Camions, pour le.".
vail lourd. J '
Pneus Cords pour autos de passagers.
Meus Malloon interchangeable m lull Bs
lloons..
Dc.iK.ndez ,1e prix pour les dimensions de voire&*
ou camion.
Plsdelcomtre^avec
fHOlib
par DallacJ

-*-_.



LE MATIN 9 Jum i9fl
liritime
riSma SI tioe
jf^ejourpour
Li tan H" N .
f;,Nord dH.Hi
iijoor pour lai
gpto Colcmb.a,
[y, courant, v',~
Lj|{ pour .*
Il N W. I ;
twor.n'.'fnai.l
K,porM"n<,r'1
Tii mAmejour
^ddlUili.
ri|, Pnm >'
T^, corrhnl. v,-
L^ ri parianl le
Vrilobal
tolambinn l.inf,
'^oiRnt. venant
| port* Hii rnrd
Jk mime j' "f
Ld d'Itaiti.FIn
Uel Kinjslon :
En. w. i.m-
L( crt venant
{Juan-!* IMo
jibaetde Kinjs
k,me jour pour
Eldorado
Tclphonc 687. Champ de Mars.
1 c ReAdeXous du Monde egpinl ". Le caf le
Insurance Co
j il
ii i
il n"''&"""*ri ''""'''':mv |K""s:l "'a""0"r el s;'
'~ '"s!!l'"n".',i ! pour famille avec |>ian<>. BKM l'atzcnhof- M
er ;i la Pression. ...... _
M
mm
Une des plus fortes GfWifi u^|
canadiennes d'assurau es B
sur h ve.
Etiij. Le Bos> & 0<>_
H
>*^t'* > & > ^ *> * a a a j ri; jjj jj Jyj
' * ** * I*** 'I-* fc W V <& -* V ** i* *-' -** ** v "* *
(x- que voua poovn don
iut de plus preokua i
votre cillant, c'en l.t aante.
Les | rCiaiiiii ;\s Oliuun-
lalfKi d'h> licite ai nt l. cflca

A prendre. CV( par I^V^V^
malpropr*t* qui a *t ' V"-" ol /'S ^
n.ui.Hiii-. vi.ujiu/ u \ vj^ 'Si ', -i
craaw avenl qu' le ail au ,t >k
le temps de rcntrcr ilansW ;.>,-.
ment avec \i *V
DATION
fie .
'RIMES
ISE8
Pharmacien,
IMIILLIUR
ITIP8
uporetda a peau. d?,* ^^V*"-^ "
/tiiuiic in.- voir* nfaat '/jjl (,\ v' -'a?>< ,
,c uvc ftouvk-. t et i itgM >!-.- //> v'\' |-*'Jay*, v-
.. ......-- t.. ^.....n jt if f to I \ ijmmAk ^ F
" FEBUOT
le Savon
pour la Sa'
I, v 11 Itios i n I "->. i >' i i A
EJm>YUM>
l ntmrmmtit.
i Lyce Potion
Socit Civile et
Umt Publique
idn 19 Mai 1920.
)VENATIOSALK
iPORTANT
P_da UBiblio"
[lllAmicale du
!p>l|t>ir rl'intor-
| 4* l'Amii-alp.
. .ivre *l la Public
[ifit, eaBlwirempnt 1
t lU du mois der-
kat l'onvtrlure nffl.
I Btbliolhqui ao pu-
ol lea jours on vnilrfs
jftmldul de :i heurn
lila Bihlinlliqup n sir
loHvcile Ions lea jours
18 heuies du malin
lieir, les r'im .m lu s
fc 9 heure* t miil .
faux avis f'mnni'
Ikiad'Etal de 1 I- -
Wooliliciilinn qui en
Wil 6end"-merie, la
|aa Bib'iolhrque, rn
^lle puisse onc'ior-
I, esl suspendue
*Be tirage du ti juin
H Lyce Plion pro
|('et^ion pnnr rnppo
^Pouvoirs de l'Rlct "
i*M* *i Lo'erie fa' e
'yen dont elle di--
" irocurer |< f tn,U
.*ilon lH'.inre riVdn
["ralil publique h
JJWhqUe l'uhliqoe. k
n' la seule Hibliolli.
Jj qnieiisle dans le
** te moment, eat
[loppuTient ,nmme
bu ?omb"'u* >er U ura
"chinue jour.
'rnB,le 14 Juin 1926
fef PBADEL
^ B. R1C0T
^W d'adresse
P^aldkr y et l'A
J? oval Mail Steara
fnl Iransfres
fcto npma Linc- l',:,8c

CONSIDREZ U PRODU HON JOURNALIRE
DELADODGEBROTPERS.IN.
Avez-vous lmaa VU 1500 atilonmbiles la
l'ois? masses ensemble elles couvrent une su-
perficie de pHis de 2,657.160 pieds carrs I une
la file de l'autre, spars par une distance de
;> pieds.elles couvrent une distance de plus de
.") nulles 1/2. ..
Emballe* pour l'expdition elles remplis-
sent pldldc K25frtJgh1 car.
El encore ceci esl |siinplemenl la production
d'un seul jourde travail de la grande Fabrique
de Dtroit de la Dodge Brothers.
Cne production toujours croissante el sur
une si vaste chelle permet de raliser des co
uoiuies dans l'achat de matriaux ce (pu laisse
voir dans le prix indiqu^ une machine iodge.
TourincCarP. <>r U'5,00
Sedan P. 1.700,00
Seceen (Oininercial Car
P. 1.5OO.00
Chssis P. 2.15a00
Afjfnt Gnral
1% WsRvp. l SBar Termiiiar^,
ti3- | TOl'S L.KS JOl'I.S, on se trouve en prsence ^
*:Q. i) d'amliorations de plus en plus ^u*eB <\*1 jgf
(1 W\ font de cet tabliss ment de Premier ordre le g
C*f S/ Hendez voue dos gens ehira. ti
CONSOMMATION UE PREMIER CHOIX.- SERVICE /
[RRiiPROCHABLE.- CIGARES DE LA HAVANE

1
^ODse.BuoTMeRsJNC.DeTRoif
I KNKU'S GARAGE Port-au-Prince.

BROTH&RS
iiij si@igi@@SPHw
I Aliimiiniti. I ia
New-Orlans k South Aawica
Steamship Co lue-
ioehain dpart direct pourfc:
Port-auPrlnce -Mtmltl
i* M, U stcamer;clili ayant laiss nVw-0H<;a* [
H 13 Juin sor.i Iira|oan li 21, aux Cayes leg-
& H23, Jacmil le 25. H
& M Prochain dpart le 22 poui tous les ports W
#* fi Mail..
^^vmv^-'m-vvV^Vv t t r w t-v rgrlans le M Ju n Mi-a '. Poil au .'rince >* |$
0 "--------IfiBISftHMallilll
i&ISH ^*i0 courant.
M Le steamer Flood laissera lew-Orlam h !*(..)
K":' l_ .._______4 ___.... .._ n.. Di iiii'.- yi.4
H|uiii uirocteme.i.t pour Port au Prince
|| PTT-au'Prince, le 16 Jum 1026.
A. de lTTElS 10o
\gents
'lepl
lioiu' : 211
Rjjcorsla dispos!-
lC?,aP a Maison
n Ca
^*Boa||trch
Or ..w
Euy.Le Boss $Co
/^geuls Gnraux
1 Colonb-aa stsasa -hip Co k I
)'( Vt lUmntf EOJiU venant dj Mef-To.i* via les .
Sports du lord si attendu |>ort-au-Princd le 9
8*24 Jm courant. Il repartira le mme Jour W
I tirecUoaent pour Jreime M roule pour les
Ppurtsde la Colombie, prenant Irt et passagers %
port-an Prioee, le 21 juin P.I26.
Colouibiau Steamsliio Comoany Inc.
f
*.
-,

,. *


MA'IlXj- 22 JUIN 1026
v-
i _
Agit oits et rmdicaUment
vita tout* complication
Pagol
Tlie Royal Mail Stenm
Packel Compati.
nergique antiseptique urinaire


Cx. Chsitlain. i. . valencicnnei. nn>
-
- An PAOBX
fait l'objet fuM coma
ku,n i fAesdduUo d*
Mdoelos de Paru du pro-
fss*ct)r LaisaDaUe. ni.Jivin
prloalpal de la m.-.rine. ao>
ctao professeur <:<* fc^'.ua
*s mtfdeeice cavale.
Hou avona tu looca-
sloo a Cl,.', r le PAGEOL
el laa rsultats toujours
aioallecu. ol parfois ton-
sols, qua oous avons obta>
us nous penticttrol (I en
sJOrnitr l'sfOoaute absolus
si ooostaoU.
VAMIA.NINF.
kvarie. Maladies de laPcau*
RUCOVAL
'omirM non toaltjua co.itr Us
maadiaa da la otau.
^*:<
<^ *&. ^
Le
Le un] Rhum qui, tu- d'A'cooui naturels obi nua
- iri-clemi ni par Distillation MftlpJo du Sirop de- Cannes
l'un Oi)i,,u ri loujonra mme laatiition el la tu! qui,
vieillit pur Ira ion du temps dans las dpote Bfee esrluaion
ri|oori>M de ton dargenni S,-n eis Je lobncalion
.1 md ndjAnrifoi d'aicn Irg'dhnt d'usine, conserva eu
liigerr.nl f* In rl.-part de noe -... abiJiis Mdiraiti el ml
vnnj i/p'riaiion h* bon emaf* ia, In suavit incomprabl
du Loiq. et (I lai plus temi.rqu. I.ks qi alits hyginique,
MAflM pris av.c eic. Rhum Nectar s'enivre pi* el ne Dro
mit paa rAlcooii'ina A la longue, comme ki ir"a pioduiu
Similaires el U MAISON
H. SILVItl
Gcu* qui n'ont paMniore s'" rt' .voir.I js maison m \ | ,, ,,,. ivent,d,nal m > lt .. ,
'.Il pi',--. ,,. ..... ,, | ,.,, ,,.., ;,. ,., ep,r, j|, ,|lV ^
Uqji v r .1 ,ii-M |) nui ar elee a di i.iix ris.....>.... *
tirnab'* cdenls, voue qui wni>i por i r, ;> 11,11 de I ' i.
I' 11 I. .l(,\ ljv,us qu ji |UI| |, ,,. ,,. ,,,. ,,. ,.u',r , , M
ne m 1. |i, / -as, avHiii d-ailer ai Itur, do t.aar 1I1 t .> -
eu 1 iwi i' ei.r accu i: i ua si ..'- 1 \,-
,\. .s ar ules sont vraim ni d> truite b a,a 1 ,i f,bt |.,..,..
1 a* 1 rii it lient unit conut r< m
Voile* ''"" *" a barrt !i s dei l< I ai B" aoia brol li uj i'
lr.i!. Tu le peur Premi e c, m m un Ion, Couverturee t -.".-.
el couleur eup, Uaodfi brode Wdera pour chemina t 1.......
VUa blanc barres, H.lu.e l.lam-lia (, birdiae bianrh ,J.'
pou ld.tne et couleur* j.iiir. Voile et couiru' uni. 1 lie iv,.ites
va. il ibaot uoir aoglaie, Imitatioo toile crue, BervieHea te
luiiefta blacebee el couleur*, N%pp. s , aur,T*pi. cir bi t-i
et coileor aup; feignes rraonie et a-nne^n, o,- ,. t. hlsnr
et c>.dtur, Laloege cubor an;-i,: MIDi ,,,, jBiJi, M |lIniH .
bVraa -le soie pour cl mises hommes.S,linotte foulard pou,
rofo's, nouveaux dessins.
Tom ceux qui entrent obtl SILVgRA Mrtaat toujours satis-
ieieant, '
raverae des
Nociaiiilmes
310JUie Bouae Foi
ufhmn MiaciHfs ft Cifiii
Blre la Pression- Sa uiwch*.
Soupers froide.
Brillant et meUct Dtncinj.
La Taverne rftite ou\erlelonte',la mut --
PHONB 77/
Ko steamer Coaatworlh
s' attendu Jac nel.le '2(1 juin
ourant. en roate (jour louves,
Jrmle, Pelii-Goave & l'orl-
au-Prince. Il *?ra ;i ce porl
m:irdi tnatiOi M courant, el
partira le mme jour pour
rEuroiie via les ports da
Nord.
Le sleamtr Conway vc-
11:1111 de Kingston est attendu
;i Jacmel,le 12 juillel prochain
J. DAALDKUJr.
Aqcnt gnral vour Hati-
[anlO M $MM&opf>/itss/os
ISeulagomtai immdiat., gurisoa wb
Globules Rbaud
I H* I outMPliarmacto 1 ? h *. f* >a OemanvorHotict
K- DALICUOUX. 2T. Hue Ktor Hugo
1 i . 1 .-s- 1 'M'Ullif .SClOfll
A Port au Prmoa : PluraMcie) BUCI1
Grand Htel
i) PlttNCE
P.P.PATHIZI, iTopri ;.,;re
CetK'ablisscmenl iiMiommdonl 1VI ,^. n'est i)lu |
vient d'tre ctnpltemenl ivsl;ii r et ivr.iis natS
chambres ont tout le confort pio ;.-ni-, le servi??
proch.ible, le Ueskuinml soiii> e.s! ile tout
or.lrc.l Motel 11 ayant rien negli ;e pour l'aire plaisir
charuiante clientle. r*J
Mr. l'ATIUSI, qui part ,!i\-nl M, rr'.ljj.n-ter-a sonij
de France de nouvelles amliorations qui tj< J
plus entire satisfactions tons
DEJEl'XEK la CAHTK, TAHI.K d IIOTp
PLAT du JOUR au GHlXI
Pension an mois, lu sema.'re. mr jonr
Garage mis gratuitement la disposition des vu
Bains, Douches lottes les heurej
Tlphone : .! 341:
Dans les Magasins souches l'iIntel, ou trouver*
tes soiles le provisions, Vins, I.ioikirs ftru2
\ iNsd I-.si'aom, (le Ijovhgoc.xk, il Italie. (BAxn s3
Conserves.
On y trouve l'arrive, pendant le sjour on.
pari toul ce que l'on dsire au '
GIUXDHOTI-Lde l'ilANCK: p.p. Pvr.uzi.Vropri

Occasion exceptionncll ^ll^ e^ Camion R|
pRrfum"iie .le loul HW* otinn* Poudre Pavo *
l.ravatce, nbeml*ea Moifli .'i^ Bas pi bnaoasetieaHn*a e* >ird'-
n 1res, Article* le roil.i e, Moniies. Rveil, lljooterie li te el
ordinaire. Arlicl s .te nouveaut f.aiiaises italienne a m'-
1 i<* dna.
lit Chapeaux te tout,'< formes de toutes anence*, Ai .om
les pr.x. Chipeani paur hommes, dames et enfants.
Ch. p hux l'a i;imns P tnam.is en conlanrs
Tout p'i bic et le plus|sconomique se tnuve en j.'ros
el en dtail Chez
Jeiiaro Eurlatlo
La Maison aux Dix Milles Cli ipeaux
f!rai ue Coin Rue des Hiraci s, eu tu de (".ard a r.
liictjclettes Svelted
On trouvera la Rue des .Miracles, Maison'Nicole* i
DASCO. I,s auloiDoLiiea et camions de la marqu^biaa et
lleo" Anl.i i 7 passager-, (limions de tout ton*
ac.essoires de toutes sories et pices de rechange.
(.es voilures se recomnunde.it par leur solidit.leur!l
et leur rapidit proverbiale On y trouvera galement les Bieyaletlei Svo le de la Graai
citMiiQuIa.-lurire d'Armes et Cyulesd St KtieoQo.KIlMs.
incomparab es pour le.-r li.iesse, ..'*..r c inmodit, leur a*
et e vendent malgr tout a un prix dlitut t>ulecoocuna
La Maison a eu oiirc uc stock coasiJrable d tvessoirna
pi.es de reehtoge,
iN vo.ia priv / pm d'une SvelU". Ptocurez'vjue!n
Reo et une \oituie Rio.
Cours
Formation Spciale Scientifique
formation Gnrale.
. lu le pratique des Langues
/"// l'Iiujitii'tir
h. Tippeuliouer el d'autres
>/'((/ ililes
le Conra i talque d'erel i* .'e
anl bi.n .'.i prendre lin In Hiiite
. ii.m no- |h Lundi 17 .Mai or>l et dme (> moi*).
I eux qui m nient s'i"srrire n i-
frt ! laite pu plus (Al l'Kt gn
< >rdi .er iV Co.angle rii(s Prou (M
Itpuhl'rMine.
L'hoiaie de< Cours e.-t de h h u
r Me Paret
Avocat
i' 37, Awnre Qreg lira, 1237,
An no ne qu'il a repris l'exe
.co de s i i rolession.
ivis
Ma
del
de la
No 5:
ii\ ;
tains
le
Parc
voy
1926,
Igr l'.iuloris ilim re i,'
Police de Urer la loterie
Mois m Une Bonne Foi
19 dont le tirage avait t
m Dimanche 2U juin, oer
nchcteurS hsiti-nt i-neo-
payer Us billets acbeta.
e fa il. le tirage .-st ren-
aa Dimanche 2 juillel
tes ..I, , CHi.i.o,,.. iM y tin 0|1, ^j
GOOD YE1R
Te i7, si adies Trading (i
PORTAUPHIHCE' CMAtfEa. j
Glatt fiTCN
i 10 Rue des Csars
-i-ar
>:*

-------
^^r^^
W^iriaR

'~***?WWS.*r" *u
~*l-A- -


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM