<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN* 17 Juin 1920 1 1 Rhumatismes • Nvralgies 1 Goutte Gravelle i Artrio Sclrose ; Obsit Qui ut relier Jeun et viter Uirhumalltmei.ledurcleifmrn', le artrea %  "• %  •ablameeil le rein a, lee varier et l'oMaUa ( liminer l'ur.i 4'acldei urlcrue, ce polion e notre nrr n •I faim .i-i. j.u. MMUisaieM J'UROUONAL iave la Ci 51 l IIMJICVI i t %  • "ir I, Jt^i I; vaticicm eie l erierio KirbM. i jntltu *'.iii (oui t lavprcnti la nm >aneei ei le deevlonpamcni %  I M irlerUlIta A le/trlodl l ; tic|iueu n nioiiii.|iie est considre |*r beaucoup comme ncessaire pour sauver le liane. Dans les milieux bancaire! amricains on attribue la baisse d'aujourd'hui aux importants achats de dollars el le livres sterling oprs par les importateurs franais pour faire lace leurs chances de Juin. Ils ont d s'adresser au march priv pour ces achats mais non 1 trou v trie peu de vendeurs ce qui a fait tomber le franc automatiquement. Un Congr pour les mesures saniinttrnaUoLesAs Maidi se plaidait devant le Jury la premire affaire des Assises. C'tait un cas de vol assez banal et sur lequel d'ailleurs l'en(|u!gstlOB pour elles de dprscr la contre partie en lires pour tout a. bat de devises liangres. Dmission du Br sil comme membre del Socit des Nations Par cable l %  as Sentez W&& %  5?ri i s £ m rmeitt ? Do* nfllten .!" i • %  % %  voient I. f %  • • • i ontM nanti', t'va i i : < un (mut i qui arrive i vitalit, i pur et convpltl m I de 1 teill tuent i It vie i ,.U %  %  r> : Il' I . %  fier i. i %  pour tout. i %  i g bii :i .i. i tait rmaitro la vitalit d'tlM faon aurprananto, Knatti n'i t pa un eurf-to':'. Tl cet rnmandi nent | our mouvi .1. r b \i' u : du lyatma nerveux, tt deux -ni r'iiaiir,' U: peut faire./ ujourd'hu] n'est. i scarlepran-l i i s.riU'i!ai:s tuule-jlea bonnu! i iade*. La d< r le Fei Nanti a tdlate que nous I i i npt da prparer pour et paya. Par %  • porellement nous i le fia • i nnol que nous reproduiaona droite. Voua troulanai baqno tlaoonlisinstructions M mplitiu en Kranaia. .es Corps de Sant ) nations viennent de se runir < n Convention pour rviser le hait^deParis de 1912 relatif eux v. thodes employer pour deiei miner de laon prcise les n alldies entrainanl la quarantsit e. La convention a aprinenl d|scut la craeation souleve par l'inspection sanita re des quipages de navires trangei s pratique parles autorits du port de New-York en particulier dans le cas du "Paria A l'Exposition ' an tre les zo n s. li < d'i n garantir U tr.niquillii ; il i e su i %  • Ld e Krin. i.'e.-t la marchal Petaia qui prsid ra lus runions tt s d g l s ii.iii.ius et MU -:nols. Ces discu sious dureront environ deux semaines. Un cheval sud amricain iiayn le prixduJockeijClub PARIS. L'Amrique du Sud a obtenu un brillant succs au prix du ioekevelub oui s'est couru aujourd nui Cnnnt llv. Madrigal . de l'curie da Mr V. de Alaaga Unzua, rgentjii| a battu d'une demi-longueur le fa* vor! Ru i >\ >.Celle victoire a rapport au ^propritaire la somme de l33.13o 1rs. endant les deux premiers tiers de la course lu victoire sembla 12 dis pu le.' entre 1 ii 11 1 t et Averus, pui. udrigal 1 %  dpo isa et conserva sa place j isqumi but. New Lisignan, de l uiie () jdenaiils, a gagn le prix de 10.00 lis de la blanche. Antoine Honnv est accus d.vtiir drob " M. Eusbe Higaud chez qui il travaillait 120 dollars qui taient dans une malle que Honny aurait fracture. Vol avec effraction dit l'acte d'accusation. Mais les tmoins manquent,s pices eonvictio-i aussi. Pas de procs-velbal de onatat .A l'audience, la culpabilit de l'accus, la constance du vol connue on dit au Palais, n'a pas pu tre clairement, nettement tablie. — Ei aprs une uergique plaidoirie de Me Rayliii.i.'d.le Jury Que prsidait M. 1;. iler que Alerte a rpondu n^ativeinenl aux questions poses. Et le Tribunal, que prsi daitle Doyen Barau, a prononc l'acquittement. Hier, c'est Lexne Fortun qui gravissait la sellette criminelle. Il tait accus de vol au prjudice d'Aris Justin. C'est Me Gdon Hivil qui tait la barre de la dfense et le .lury prsid par le Gnral Louis Alerte, ayant rpondu ngativement aux questions pos v-,. le Tribunal a prononc l'acquittement de l'accus. Aujourd bui |!e Jury se pro110 ueia sur le cas de Petit Nol olvscar, accus d'assassinat sur la personne de losina Melellus. L'est Me JHermann bancs qui dtendra l'inculp et c'est le Emmanuel Beauvoir qui les dbats. Juge DEUILS: Ma 'di soir est mort Port-au I .nue. M\N.;KVII.I.K RICHE. Les Funrailles ont eu lieu hier aprs-midi, la Cathdrale. Aux parents prouvs par ce deuil, particulirement Mret Mine Andr Isidore dont le dlunt tait le pre, nous envoyons "nos meilleures condolance On annonce aussi la mort, survenue l.cndi soir SaintLouis-du-N'ord, de Madame COLBSRT S 1 CR, Les lunraillcs ont t clbres le lendemain aprs-midi en l'glise paroissiale. Nos condolances aux parents que ce deuil atteint. dirigera Ciiiares Habanera On trouvera les lu mou x et dlicieux cigares Habituera au Grand ritei de France. A proposas dmei J Smisreceiumtfo l (ilr J vanle que non* DUMI M l'intrt de lu venin l Monsieur le I)ire.le Ur I Depuis ( 1U e| ( m es -j Nouvelliste ...ncneunVSJ lond contre les dancinnl i demi-mondaines uni t 1 queutent. M %  m W Dans sa campagne, 1. J velliste ... sans doute, po-H simuler les vritables *j qui l'ont port l'eiitrcwS! n'a pas hsit en tSi question politique. 1 Certainement person J aissera prendre au ni] lonsailbien que si ,53 publics suivaient la iHt suggestions du • Nouvellatl propos des tlancingseliUJ •euses doininicaines,no5l frre serait encore le pnj erier que la Police neveJJ plus que le peuple s'a] quelle lui enlev jus(|u'j nus plaisirs, que la vilfl soirs, ressemble un riiJ el tutti quanti. | Il reste entendu que lia] tution doil-lre rglcal mais de l prescrire l'eul en masse des lillcsdumiM ce qui. ipso l'aelo, cnhaigM prclilein-.-nt des sallesj cing, c'est l, ce nous tel une exagration inlcresattj Les dancings mit leur Sa c'esl iin-on!csl;i! le. On M le cin 11a Ions les soirs il au-Priuce, les occasionsal peut se reposer,; en sua] un peu. des labeurs de lia ne, sont uircs. 1 c aoatl dancings (pu ineltciiluapaj gait dans les quartiers ifl sont installs. j | D'ailleurs ils ne sont pal des lupanirs, Lalino par d pk, pour ne citer que cal est trs propre r.ent ltrffl.1 est comme dans l'un M meilleurs Cales. Et si cm est des plus choisies. Nef] clams les plis distingue daignent pas d'y passerjjl vent, quelques heurta agi l's (ir.oi ri: ni-: l.aVM reine \vis Gabrisk d'Annuwlo se recueille Par cable U-.r.lZ, t^ Juin — Gardon GaWieled*\niiun/.io, le soldat pote, vient dVoo..cerau monde entier piir l voie de la p^se qu'il are Le dms son atelier et qu ilv d.mcm.-a loin du monde et de ses Le Congrs eucha risttque du Chicago Par cable CHICAGO, 14 Jain— O crmonies d'uni! ? pu; n di 11 r i.c iii te aux Biais I us uciont li u daua aatls vdle pour ic 27 eoi gra an ahajUbqiis iiiteitmtiounl qui doit a'y .emr la rosi as picchaiee et Huquel parti qui t des pic* 1res et des n le r i n s 1, 1 t u s de Jl nations. Tu /. • ca< dinaus, n viron :.0n vjn-, rois iiOtin pleins il a p ulin lM ptos lotgosado ^'1 b > et I200O reltg ttts s praedioat purt aux crmonie t cm qui ding'iitle cunurs 'at t 1 ndecl 4 ce qu d 71.0 0n0 un mil ou de laques prennent part tox cinioii udu cong'a pei.elhni las cinq jours de sa dure. Lacathdrala du llollj Nunc.pit i da l'iuciiii'.i. D lara 01ne avec une riebalSS et un luxe lataonnni de nos jours. Il en sera de mme pour le Stadium munici pal sur les bords du lac Uicbigan o les ti.: i s pouir Lt trouver pla ce et pour le Uolyat les tel raina qui entouieot le Sminaire de Ste •tarie, du lac n MundeUia a 40 %  aillas du nord-ouest de Chicago. L'aatal de la cuthdiale o le cardiuul bon/ano procdera dimanche natta letivertara otti %  1 ie le du t". tgrs eu. li; -istique, s M ui iiuuit par un baldaquin U aO pied da hauteur en velours aux ion or> papules 11. ardinalice MD a' rgsnt et u'h > mine La. confrence francotupagnoli sur le Maroc l'AHIS 13.La conlrence Iraneo-espagnole sur le Maroc s'ouvrira demain m itin au Quai d'Orsay soua les plus favorables auspices. Le gnral Jordano, principal repraentanl militaire espagnol, dclare qu'un accord ne sera m loug ni dllficile a re; bsi r. m squioeries juaquau 1er Novem bre Jour de la Toussaint*. Dmission du Cabinet Bria d Par cable PAR18, L5 Juin— Le Cabinet biiuud a dt mission n. If. B iand offr* un djeuner aux dlgus da ta Chuabre di Commerce mexicaine PARIS— M.Briand atM. Daniel Vincent ont offert un djeu 11er en I honneur de la dlgation de la Chambre de com< nierce Mexicaine. Y assistaient notamment MM. Mario Itoustand, %  lnieniel. Honaorat, Lou cbeur. M. Daniel Vincanl {et M. Rayes Hernandei onl porte des toast en Souhaitant le dveloppe, icnt incessant les liens sculaires (pli unissent les deux pays par leurs relations commerciales et en prconisant le resserrement intellectuel entre la France el le Mexique.Les visiteurs se sont dclares enchants. La cri se financire franaise PARIS. M.H.iandclM.l'erct M11 %  Finances ont eu une longue icc aujourd'hui sur la situation financire et la baisse du franc. Le rsultat de cette confrence n'a pas t divulgu mais m suppose que les deux boulines d'Etat Ont discut Certaines personnes chargeai de vendre les billets de la literie de la Maison, sise rue ll.mnc-l-'oi. No 53vtel qui n'ont pas vers le montant sont pris de le foire trois jours avant le tirage qui doit avoir lieu le 20 de ce mois. Il ne reste encore .1 In di ip >;ition des acheteurs que quelques billets de la loterie de la Maison sise l'.r.e lionne Foi No 530, On en trouvera Aux Caves le Bordeaux, a l'Htel de France et cbe/. Boit, au lion March. L'sittnrlsdlort lt f|p ,lnnn • MI propritaire al aietmta pr la IWI li een e-onfoe il'' d l'SMI du 20 i m i lu Di part me al de "i In i"ii Kl C ."-''I e i %  le '''•'g' -nr' lifii !•• iU .1 iu c.iuattp.i a l.a n'.U n C" t 11 GRAND RABAIS i 1117. Socit UiwortatiQ.i Gnrale ( A n, .i^ e ^ eL ^ ues t-ourbe II llotix ) Chapeaux de Paille qmdil su icri 'lire Ancien prix F. 2.00nouveau prix 1.00. Chapeaux de paille fine Italienne ancien prix P. 3.00 nouve u\ prix 1'. 1.0. Palm Beach,double largeur i qualit sup. par aune 2.00 nouveaux prix P. 1.25. Broderie BRODERIES eo tousGENRES 2 nii't.il sotgn. — promotttude, l'il.l I1K.H.IC. S'adresser A M-.pMarcel GOURAIGE No l'2.5 Rue des Csars Kmbroidery AI.I.K1M) 01' EiBROiDERI put dovt'li a. ...e loweat prie upply Ni. .2.1 Rue tics Csars. >. ,: 1.1 AutoMi Le "New Tl 1 UN de n***"**! rf Valet AutoStraj! plut recherch!. aaaM plaqu argent, tuiaJJ argent et ouWfi^J repasser et di de rechange, superbe crin couvercle ouvragal lure violette pehaa| aatin. DeTnandel' fournisseur de y trer le "New Y Valet Au'.oStrop. B. p. PAWLY. P* LeKaaoltj Valet AvA -rase, nettoie la Umc, sans de* I.Mmm aimant • r rfii.i'.'n pour las enfanta, Il remplaa lea mldacinaa internes. Ce Remde Externe est Meilleur pour Rhumes Un onf uent vaporisant eat aimplement frictionne aur la forga I la poitrine. LtfHM li" Vicka VapoRub. 1 traitom. nt "nl.rno" pour main do gnrve, briincltce. rliumra ilo puitrine un .-ruup eat a(ipli<|UA ur lu i...'.triti ou In K l,r K"> ei-a ingriiluMita aont lU'-icag^a aoua funae de Tsp.-ura par la .-lutlnur du corps. Ix-s va|H'urs inhaltVs chaque rcepiratiuii porteBl .lin t. m. m la atMiaa. tksa an •lai reepiraioirre alTecteaa !.. aaal 1 iliU-uiia' et auulagoant 1 "imfluiiiiiiutioa. Vicka agit en mme temps roinni un raiaplasmi., "attirant" 1rs douli-ura al aidant ainsi Ira Tapeurs inhales Bouuu;ur la congestion. Les rhunu sent fn6ralimnit auu.aga en une nu:t. V ICKS VAF-ORUB Plut de 21 millions de pot en mage annuellement Aluminum Lia Htw-Orlans k South KM* Steamship Co tac. Prochain dpart direci Fort-auPrlnce ^ri le sttamer dit. ayant lifct* 8fW 13 Juin sera i lir igoiB i • H, >ul 23. i .Jacmel le '25. j Prochain dpart le 22 p# f l0U |dlliti. ,-J S Le steamers chrisliti Njh ayant tai^ 5 Orlans le U Juin sera Por *io courant. \ ., rf Le steamer rioid laissera |eW-0^ i Juin Jirictement pour Portaui , nt Porl-au Prince, le 16 Ji" j 9 * A. de IiTTE'S 1/ les! ' Pi* AP ,ent



PAGE 1

LE MATIN 17 Juin 19!* de rinstiialion tconague feront messe solenneIle LpeUe, Une!. 21 "Lt-Palron. et de 3tai groupe cl e'sont cordjalemeul crmonie. * : -~ ima TOUT ESSAY mi ^uu %  %  irr~ U 5*es I dn •** •• %  * % %  • gtmntlMoiiB, noua %  jt-s-M)*, laei-fl •*'• -* t -— ub • •*•"* • p*W Efc. MMB M % % % % % % %  M iEb ASTHMATIQUE .1 12* <• T ~ r ^-?r* I"%  %  I f ' DM U C|jl~ iriMK %  <•> %  • Eut, il lt *-"' •" Bter i MU 4 il PPI'IT* M* | *t IMVI U WM l t pkanaKMi i iJOfr-" *"' 1375 4. U lUpv. -!.. Insurance Co Une des plus lorlea fana" canadiennes d'assurau sur li vt*. \ :v %  if, 1 ? ife 0 Eldorado r 5 |Tlphone B07. Champ de Mars. Le Rendez-vous du Monde "Elgant". Le caf le Nec plus L'Uni de l'orl-au l'i inec par sa iraicheur cl a /^ position. Salon priv pour famille avec piano. Bire Patzenhoffer la Pression. Frd.GAIRAl 1). Directeur £J L _— e^fN uses les bien '?> .* Hoss amKaHMra?4Mn9 iSigSHHK^iKMSISSSF^i ws^&$^&&&&& ipirir France S. A, | ta Liquidation ES VENTE SES USINES CAFIRE4 AIN PRIX 'NUS AVANTAGEUX: LSINI. C.VIUU:I oiii : g* mr ^Hydraulique. Dynamo. Turbine pour se$*" raie.-Moulin Clon. La Rivire traverse t&' BV2gr' i es Maisons d'habitation en maon£0* r Grande C rrire de pierres de tailles. Prs £ft lar • : de terre attenant l'Usine -. prs de 50 fft L'xc J 1er e clans la montagne, dont une bonne K iplanie en cal. ^5* HHEFALCIIK: Sur la route de Trouin. — Jacmcl M> ftGrand-Gove ) A^. wid centre Cafier. 7 1/2 Carreaux deterre.— E ne pour scher le cal. Moulina Coton, l'mgrande $5" JMtnaonncric pouvant.servirde magasin de vente. &$* JWKEGIBBS: — ( %  %  clil-Cov • bai s la •oui'se trouve f*3 abonne hallten c micnl an habita i m a l'tage. Chicundes Ktiil.lisviiu ntse nui ni de ma lunes per '"Tnesclce.-^ei le ca;, de .l,v..U.|iici rs. et en iMpot pourvus d un notuuieclc g.acis suffisant pr/ %  ciller sans -eue. '.P, if, t' t't<&*(&x!&& v > A ^? Al Ai $ %  x -' y, U--t'-7-v ''V £• -X-X' tli -X' •.!-• Xt*X•*• i' *-' r; •Ct> TUBES EN CIMENT BALUSTRES. £,5. BANCS EN GRANIT g* ^ FABRIQUE DE MOSAQUES gj |LopeRlVEU\ fol ^.'., Offre ai Ingnieurs, Architectes el Constructeurs %  &* "•*';' des Tubes en Ciment de l-li et S Pouces de diamtre sur : "* yQ,' 1 '.'pieds de longueur, des Bal us trs caris el ronds. %R &f 15. des lianes en Granit, etc; le tout des prix dliant toute ^i3 >a concurrence. £15. h1 ,: Nous employons lea meilleures marques de Ciment. l ***?' "^* Demandez ds devis. g THELARABEE PLOUR Ml.bS CORPORATION. & KANSAS CITV.Mo V 5 Capacit journalire : 14000 barils. 03Capacit des lvateurs ; 4.000.000 bushels. &f *|S Moulins situes dans le \VlilrS£ ^* pr:n?rjiales rgions de bl ^Sy ^* j@$ i '''> l'iR 1 niLii portant. Mercti ^y^lW^t %  l '-' N us surtout qui Cci v i- r*-s P"nablesde latmntd* -' 'vj ........ r :u v... 1 Pour Mfl licurcuv il faut ktra bien portant. Mrnl es dt M vinfamille. N'atteniU / DM que M's enlanls soient 11 ides. Iles! plus simple d'viter 1.1 maladie. La m >uc purifi.xntc du &*vivn I.1I1 buoy ct\Ae les BtlcrobM nuisible*. Bien qu son OdaW >l^|i.vr.\i. ,.-, l' action prservatrice p.i1 .upas moins. Iftss.-r: LIQUIDATEUR iWrJ^mWWW^^'-. 1 1 le Savon pour la Sant Levtl Hius. C.O., BOBtOD, Mm., U.S.A, %  V Ti Nousnemauilac uic.ns >^j(fg>V S H 11 n la farine de hl [.m /j ^^/^S : (50) snivricur. HTDWHEATFLOUR '* fcS TC)l S LI'.S JOl IIS, on se trouve en prsence l ^Wt*. 1\6S pincipales "•** tt^fr. '2 ^ ^'"jb IUW V.mes semt les su.vantes: w nfinW w |g font de ',.-3i> ietire :' '1 -V:.dmaQrS .ui V Premier ordre l lende/. vous des gens chics. Bar Terminus il •C0 sai ;; > d'aintioritlions de plus en plus Inurauses qi cet tablies ment de Premier ordre le -OUB des gens chics. f? La Tropicale -.— U Petit (Mal — Kelipc \ijr Kj^ fg fjiM CONSOMMATION I)K PREMIER CHOIX. SKItVICK f* Nous COtoni toujours les meilleurs prix. £,3. H -iRRr-.PROCHABLE.CIGARES DE LA HAVANE Conditions et tenues sont les plus avantageux. jS ^ mmammui *&fi^ ^sS^Jif ltel International AUX CAYES, HATI. „ maison fonde en 1H96I %  Wrriftircs et chambres prix trs modrs Chambres ares — Cuisine Iranyaise. Insiallation confortable m jarl anglais, franais, espagnol, el italien. i.Dlisst nient se recommande par su grande pro %  ,w non r.e cuisine el sa position exceptionnelle '• des affaires. Propritaire, %  Importateurs de farine d'Hati, un coup de tlphone g* Ito) ^ au V /.'il, Mr IIAKMl.. donne/, une u.mmande d efcW J^ : g sai cl vous serez c ntircnieut Satisfait. Noire devise est : ^3. ^ g . I E PI t'S : E P vINS AVEC L M( UNI>RK FARIN '• fOg"j .CAFdePER ^ / M. Kit Ri>m-:^ fe DANCING ^ g>/ 1 ne. 11 1.1 FK m jg) ATlNO'.On consomme les plus dlicieuses Tumeurs |^ m danse au son lu plus entranant orcmcsli W ^ .e Samedi el le Dimanclu-, v..ule/.-vous passer une l.on y M ne soire? Allez LATINO. '. • qui n'a iamais t l'ai! Le cpii ne peut tre dpasse. Kola Marnf) ic/ne i c Sjourn I'it'jian' dfli.l dos cooditiODl itjounMi.ses DASEPSIE I Prparation el Vente I l. aniline I'. SlJOI RN \ligk 'i Hue HOUJ el du < entre .-^w' %  % %  < %  /* AI r \irV .' %  < ^y*:*!-; ta u ^' "^" h "" p k Aux AiNDt-s,' de irars ftW^SSSBm mSOmmMmm Ctmrs fc;OvomalliQ Ewj.Le Boss $Co. A$2n\s Gcirruni >-\ t#638*rS* .^ ; ^ igj Formation Spciale Scientifique Formation Gnrale, Etude pratique des Langue par f Ingnieur II. Tippenhauer et d'antres Spcialit* Le Coura prni que dangluiH devant bien' pr i.dre fin. l'n eutre c imraen %  •<• le Lundi 17 Mai couroril et 't r > ti moi < .au qui veulent s'inscrire peu vanl le Mrs n pus tt a l'Etage G.rdioer 6L CO angle ruea herouet Ripsblirelaa, Ldiotaire des Cours est de 8 heu res d. 11 m ii. Me Paret A\(K\i 1237, Avenu.' Grgoire. 1237, Ann ince qu'il a repris l, \ei c . irof .s' m t m ROUARD. 1 19, Grand'Rue, 1709 Le lecousliluanl par excellence, se vend actuellemenl G. 8.50 la boite. ( 'm %  |Le tatxcaz Chacopagae Laasaa / %  s *' ,ro vt %  Paritdani lesGnmiu Rastauranti et Ca" ]g$A lsa la mode. A Port-au-Prince, il est devenu le favori |^^ di li Socit I En vente chez : E. Dereix, Ch. Pieoitlet, < h. V GœtIjens. Lope Rivera, Aux Caves de Bordeaux, Ita/ar Mtropolitain, Alfred N.Cooke.Grand Htel de France, etc Aux Gamme* A. A F. Ile tiuflie, Reinbold &Co. AuCap J.ParavisJnl,Ch.N. Javanx. On tleinande A louer une bonne maison bien meuble dans les bautanri de Port-au-Prince. S adresser au v bur. aux d 1 • \l 1 11 . r ts dua ir U ,..f \*\ PILULES OKIbtSTALEJ In ma %wt Un\vf*. '•"' SMsl, fSSMtUIWll I• Mil S nwl 1-. •. .tu. •• •• (••-. .1 %  :. .. .1 H -S grss. ui .if .^M*^SI. 1 % ui.nulMBt** femr U MISS* lr*lllllllli-lll"l i AT.LI.1 •n'm.*t i r >.t .1



PAGE 1

M.Ul.Vf-. 17 JUIN tt)26 I* h te r •• %  i if BAYEI mf ? %  &$' , ifl \ m Autrefois on ne connaissait d'autre remde contre les Maux de Dents que l'extraction douloureuse. Aujourd'hui, la plupart du temps, il suffit de prendre une dose de v St: >'4 WM. mffix H [^.*&* *: ED vente dans toutes les Dp .• Chez II. Atifo el Carat: co liicych i es Sve//< i Ontiouwa ,. la Rue dts Miracles, Maiioc Nicolai CORDASCO, l< s Bulomobiiei et eamiooi de la marque bien connue • Iteo" d, 7 pi M fan, Camions de (oui tonnage — icenaoiraa de loulea rorieael picea deueba ge Km %Oilur^s s.,.-, minai deol j ar leur BOlidi,c,leur i tt leur rapidit pn v> r luaie On y (routera fgah ,. 11 lai D i yrlefle.' Svolte i da la Gn > da •MKHsiufac ureta u .• rue al CycUnd. Si t lien, a Kl ea a 11 i i-oiif.Ni..ti e poui l.i. i hoee, > %  .: %  i u ,!,„!,,,. leur eoiid.t. i M*todi i ... gr loal un piii ,• %  < ,, i ., ue concurr*uc i i a Malkuo a • n Outre ... b |. ,1, c. o.id, „i, a d c .-. .., el i | lCi s (ie ni baoga Nr V00l p r iv,z ,„. d'une 3 telle" Proci ri i vou. u:. <. „,;„ MO el une \oiluii I io. Pharmacie* C Sladeimanu & c i \genls Occasion exceptionnelle Parfumerie de tout genre — Lotions — Poudre — Savons, t ravates, Chemises, Mouchoirs,lias et chaussettes fines et ordinaires, Articles de toilette, Montres, Rveil, Bijouterie fine et MI ti,..i. Art cls Je nouveuite I %  i niaises — italienne —aoic ire. J i < h'p La Maison aux Dix HUlti Chapeaux tir.in l'..ue Coin Hue des Mirac'es, en tnce de Cirdiner. Le Le seul Ithum qui, tir d'Alcools naturelle direitement pur Distillation simple du Sirop d( d'un Oni(|ll t et toujours mme Untation e lle. vieillit par rao ion du temps dans len dpota ne rigoureuse de tous dangereux Secrets de lab. et ,sans adjonction d'aucun ingrdient d'usioa, coh jugement-Je la plupait de nos .Notabilits Mdical* vaut l'apprciation de bons aiut.teuis, ta suavii iacai du bouquet et les plus ieiuarquablea qualita hygiiiq Mme pris avec exc?, Rhum Nectar n'enivra paa al d.nt pas l'Alcoolisme a la longue, comme les aotrai 8irnilaires et comme les autres spiritueux. frestone .PB£E2MiNA fifi£RH0iM Affflt A leplaisii de portera votre connaissance avoir reu i:n assortiment complel dtentes les dimensions des I liens el I ulies. PneusUmls Hcavy nutyjMMii Camions, pour le Ira v;iil lourd. Pneus Cords pour i.utos de pass; ,,h. Pneus Balloon interchangeable ou ftill Bnlloons. Demando le prix pour les dimensions de votre auto ou camion. Plus de kilomtre ovc< par Dallac] ^ l ** sg :& ^? a: S ^ ? H ^2 %  & i Ui falo.s en aWuMa (M h.x, i Wnalnl i oui Jealirnfl et la considration des qens d< T partot.t?u leur | leur dure, et la beaut de 'M,-' npannee GOOD YAR Tue n tudies Trading PORT U PMCE> GONAIVES. IP-H4.UTEII 110 Rue des Csars s> Ml ' &f --t.A^fc.



PAGE 1

DIRECEI'RI PROPRIfc TAIRE IMPRIMEUR Clment MAQLOiRE BOIS-VEKXA 1358, Rue Amricaine, 138 LE NUMRO 20 CENTIMES QUOTIDIEN TELEPHONE N 24fi Notre exprience est toujours in-* empite.Chaque lois que nous tuons une inconnue, nous voyons surgir une srie d'inconnues nooveles.L in connue nous chappe comme du viaj argent qu'on s'imagine craser sous son doigt, et qui ressuscite (ont auf tour en globules tout brillants et tout neufi. Tristan BERNARD fe ANNE N'5823 PORf-AU PRINCE (HATI) JEUDI 17 JUIN 1826 &&&& •Y' •!.•• •!-' p •!> • %  DE Encore la Mobiloil I / / Un Supersuccs r %  g* Noire œiL Lilerview de Mr Ernest I relative son voyage Etats-Unis est une suite Imtradictiuns et d'erreurs. laissionnuire dit, d'une kqu'ila renseign les per•ges, avec qui il s'est rten rapport, sur la ciklion politique existant en m; mais il ajoute, ensuite, [SJxEtats-Unis on est mieux n.qu'on le suppose, sur %  ent des moindres faits In passent ici; il dcmanir consquent, aux jouri opposants de renonfleur mauvaise habitude Hoageet d'exagration. Wcommeledit Rigaud, le politique amricain [bien imbu de la situation %  ne, s'il est minutieuseJlorm de tout ce qui & eiftie fait ici. quelle peut I Utilit des missions % unis? Si le men• .jsi^y a-t-il pas lieu dc'eroit les rcits mensongers J**c l'opposition ne ••ent pias l'attention des JJJHIS qui composent Me officiel amricain, f Wn-cent vient | a p [*fe dmonstration^ jtpart du Prsident >jr les EtatsU.ns, il ^nt acclam par un Pbre d'amis el de u LeNouvel* %  "' au Couver!f n affirma ni qu'au"* n>*me journal veut PJmalgr tout, la prftjwjr du crdit au^f W honntes et de R*nace de l'opinion !" t tienne. Quelle "ait ironie! Au tournant ou nous sommes de notre exislerce nationale, chacun, dans sa sphre d'action, si petite soil-ellc.doil lie domin par le dsir sincre de contribuer au bientre de la collectivit. — L'obissance aveugle aux ambitions personnelles est la plaie attache au liane de l'opposition et le principal motif de l'chec fatal de toutes ses entreprises.C'est ainsi qu'elle entrane, aprs elle, dans l'abme, tous evax qui n'ont pas la volont assez forte pour rsister ses erreurs, ses mensonges et ses dangereuses manœuvres. Le cas de Monsieur Rigaud est un des plus difiants. — Victime d'une minorit de politiciens, il est devenu le jouet de la plus macabre fantaisie de l'opposition qui s'est figur qu'il tait possible de faire cliec la rlection prsidentielle du 12 Avril, laquelle ses! ralise selon le voeu il'un texte formel de la Constitution qui permet le renouvellement immdiat du mandat prsidentiel. Mais le dmon rvolutionnaire qui est l'inspirateur Jde tous les actes de l'opposition a dsign Mr Rigaud non rlre offert en patre la dconsidration publique. Revenons la contradiction prcdemment signale. I. 'infortun missionnaire est all. dit-il, a pour exposer la situation d'Hati , mais, en mme temps, il nous apprend qu'aux EtalsUnis on est plus au courant, dans les cercles politiques, des moindres dtails (les vnements hatiens et l'on COttoil bien, suivant L's remarques qui m'ont t d'ailleurs faites, qu'un plaidoyer pour une cause, si juste BOlt-elle, perd de sa force convaincante quand les adversaires peuvent y relever de trop nombreuses el 11 a g r a nies inexactitudes . Or, les inexactitudes, des dclamations de l'opposition sont trop nombreuses el trop t flagrantes pour qu'on n'y trouve cette # force convaincante que l'on rclame aux Etats-Unis. L'opposition ne recourtelle pas aux pires mensonges contre le Gouvernement ? Ne soutient-elle pas jusqu'ici que Monsieur Rorno est inligible, en dpit des dmonstrations qui ont t faites de la nationaf lit ha tienne de Robert Eugne Rorno et en dpit d'un arrt't du Tribunal de Cassation de la Rpublique dclarant le Prsident actuel Le Chef onslitutionnel du Gouvernement Hatien L s candidats a la Prsidence de l'opposition ne promettent ils pas d'excuter la 01.• vention tout en accusant le Prsident rlu de compromettre les intrts de la Nation par le fait de l'application le celte mme 1 onvention ? Comment voudrait-on,dans ces conditions, que les rcriminations hypocrites de l'opposition lussi n' prises eu considration ? I a haute personnalit du Prsident constitutionnel de la Rpublique domine seule la situation. Son patriotisme, ses qualits intellectuelles et de cœur, son tact, la considration mrite don' il est l'objet doivent tre pour tous les plus t s garants d'un meilleur avenir national. Ta* s W f J* *£\A Des glaces de l'arctique, le radio a lanc au inonde le L *jj* message du Lieutenant Commandeur Byrd, apprenant 3? *>'* que son vol au Ple Nord a t couronn de succs grce *'3* -£l> la Mobiloil. Ml.jij Ll. Commandeur Byrd dit ceci : TA •£l^> I" 1 Oargoyle Mobiloil nous (il aller souhait, pendant ^Vi. w^ les lit heures qu'A dure notre vol autour du Ple, dans ','2 "*V de mauvaises conditions atmosphriques. *•"* "*;, Affrontant les grands hasards de l'arctique, glace, Y* %/ %  .11. •..lion, iv.-, j^l .lllll.-l II. in.11 11.1 ne I il I l 1 1(| l.> MI.., iH brouillard, tempte, le Commandeur Byrd n'avait nucu•Clji lie chance de raliser son enlivprise.s'ifne comptait SIIIH^jja une excellente lubrification. II le savait. C'est pourquoi j,,. £$ il choisit la Mobiloil qu'il considra comme l'huile la %  ^5) plus ipialilie pour assurer le bon fonctionnement de V^ •J.'^ son moteur. C" •t^i II pouvait se rappeler l'avantage de la Mobiloil. (pie £& >£j c'est celte huile qui fui Utilise dans l'anne des filais',-}. w| Uuisen 1924, pour le vol autour du monde vol qui 't "Pg demeure l'une des plus laineuses aventures dans l'air. r ;' J 'U% C'est la Mobiloil oui lubrifia en 11122 les machines du 03* £ %  Capitaine Hinton dans son vol New-York Riode<£3> A3 Janeiro. Capitaine llinlouen lit une provision ici-mme S M, 13 Port-au-Prince en nos magasins. ':* *^ : i/esl encore la Mobiloil qui sert l'aimable argentin V ?S Duggan dans S() vol actuel New-York-Buenos-Aires. j& %  Jg Celle Mobiloil si apprcie pour les grandes randon£'3* JtSL nes, n'est point cependant une huile spciale, prpare j'ij. ,*v pour ces merveilleux vols. C'est bien la mme huile que S, SB l'on trouve communment chez les meilleurs vendeurs : ? ff de partout. tfi" •C'^ Soixante annes de spcialisation dterminrent les W ^S aviateurs a donner leur prfrence la Mobiloil pour Sfk jgg la luhrilicatiou de leurs machines. ^_ Consultez les prospectus de la Mobiloil et soyez surs K *0 que vous ralisez un norme avantage pour votre 1110-S* •M| teur, auto, camion ou tracteur. j^ ,$ Dterminez vous aujourd'hui mme. ^3. •C'j MOBILOIL ift %  H WESTI.VDIA OIL COMPANY W S^ & '• -* '%! -'"" '' •/-' '* '£' *"£• 'fr '-'• *tS 'l*'!'* •!' 1*'1'1 "I i Le PtfiMdent BORNO d\ Washington In banquet officiel a y runi le Prident A* la Rpublique el Madame Borno, hPrsident Coolldae et Madame Cooltdge et les Membres r// o W ^L' m ^ m apliu \^n f Ul ie rase moins. IS^Ti 1 poUll: lJ 'A/,./ "• faisanl me dlivrerait de cet incommodant voisinage Mais, ce m .ment, j'eus une ide lumineu e.,Mapercevant que mon houh mime recommenait de plus belle lire pur dessus mes paules, /"crivis carrment sur ma feuille de papier : Monsiei. r X... esl un indiscret, il lit tout ce is et /aire son chemin dans la vie, il faut tre indiscret MAURICE ETIENNE fils Angle des Rue* du \Maijasin de l'Etal el des Ironls-torts Nouveauts, Mercerie. Parfumerie. WASHINGTON. Prsident Borno of Haill and lus wife wcif ilielimcbeoii gueatsofPrsident and Mrs Coolidge.Thuead.iv. The luncheon wai attended by othsn ollieials and soine ofthe Cabinet Members. Vaitafcri *9t.:*t*.+* Tlivin ICTION WASHINGTON. Le Prsident d'Hati el Madame Borno ont t invits, mardi, un djeuner par le Priidenl el ada me Coolidge. A cette rcepti m se trouvaient les Membres du Cabinet el d'autres Officiels. Au Cercle Bellevue A^m^^m^^MM^Mii Dimanche dernier, eifAssembleGnrale, les membres du Cercle Bellcvue ont renouvel leur bureau. (Test notre uni Frdric Gaetjens qui, pour lu seconde fois. %  obtenu la majorit des suffrages de ses collgues el a t rlu Prsident. Le Comit le Direction dont le mandat expirait Dimanche a t maintenu, l'ext eption de deux membres: M. Eugne Miol qui remplace Mr Ch. de Delva comme trsorier el Mr le Dr Annoual qsi est lu Conseiller. Nul doute que l'rdric Gaetjens qui ;i deji dirig le Cercle pendant une anne ne continue son excellente gestion qui %  cou tribue.i maintenir a cet lgant Club son cachet et vi distinction traditionnels. Nous renouvelons tous nos compliments su Comit et son aimable Prsident. £,3. 03... a vu, hier matin, un spectacle loin haut : Une bonne femme qm demandait l'aumne et qui avait au doigt l'anneau uuppial, en or, que son dfunt poux lui avail donn au jour bni de leurs pousailles. Elle .i\.ni Faim el alla ne vendait pas la bague pour manger I Quelle fidlit admirable I ... voit le Service de la Voierie entreprendre de grands travaux le rfection au bas de la nulles Casernes. Celait ncessaire. ... voit,chaque jour,leschaf fours qui passent avec leurs auloa .1 la rue Vmricaine ou qui descendent la rue Dants-Deslouches contourner le carretour de la Madeleine sans ralentir la vitesse de leur machine el sans corner. Cesl dangereux el Notre (lai verra un de cas jours un terrible accident. ... 1 VU Mardi soir, vers 7 h 1/2, F... M...qui habite Hue Amricaine se prendre de querella avec sa cohabitante el briser tous les objets qui se trouvaient dans la maison : verres, assiettes, la ji;>e. carate. chaises, etc. SI ces; lui qui les avait donns, c'est un demi mal. ... a vu avant-hier soir, a Latiuo, un lgant muscadin arri\ er bras dessus brasdessousavec Sa danseuse qu'il tait all qurir lui-inine en auto. Mais aprs le premier rond. Notre 03 1 S VU la gourgandine plaqnerson gentil cavalier qui avait pourtant le gousse! bien garni et qui lui offrail de la bire discrtion, p mr un autre dan.lv. |.a loree de l'habitude I • • • • •• voit chacune des horloges de Port-au-Prince indiquer une heure diffrente. Lorsque celleci indique N heures, celle-l marque N h. 1 I. Klfcs ne s ml d'accord que lorsqu'elles ne mai. lient point ; ce que Notre dal voit tort souvent. ... a vu, avec I-I.AISIII, nu avocat qui portail gravement tous If liras un parapluie ( '.' ) Il ne pleuvait pas, il nv avait pas de soleil. Que portait donc Ihonorable Matre; nu parapluieoa un parasol ? Mais l'intelligent Chef de la l'iibh. il. Commerciale au MATIN QUi est celui pie Notre (Kila vu avec l'objet sans nom rpondra snreinent que c'est les deux a la lois. () la publicit I //''. Rue 'Iravcrsire ( Halle anciennement occupe par Mr Alfred \ iea.c*) Port-au-Prince, Hati. PROVISIONS; Le steamer Panama., vient de nous apporter une 52. bonne facture de provisions iraicbes, pommes de ;? lent et autres. .Notre stock esl toujours bien |KMII vu: *•'-" Assortiment complet de Conserves, Jambon et Bacon Ferrii • Liqueurs et vins franais.' PRODUITE ne pL'AflBSOURY. Nous avons reu par le steamer "Caraibe" Jouvence de IAI.be Soury Hyglniti ne. VENTILATEURS ELECTRIQUES: Rien n'est pins ncessaire ces jours-ci qu'un ventila &f Vileur. Nous en avons de trs gentils a Or 8.25. Passe/ les voir. *& Service irr| roi hable. *& Nous sommes louiours contents de M. us.••in te Dans les Sports Samedi prochain 1! Juin, au Par. Leconte, se disputeront cieii\ matchesde root-bail pour !<• championnal de troisime catgorie entre le Tivoli el le Standard.., le Plnenix Atld '"l" 1 lui.-et la SvIvauiaSpor live Mai tienne ... Ces parties seront.les plus in. tressantea. La premire aeraer bitre par Mr Franck Cardoxo del S. H. et la seconde par Mr Alpnonaa Saint-Cloud, Prsident de la Commission de loot-hall. utile. Pour nos annonces* aris Le 1/.;/;// paraissant uiaintt| nanl ds ! heures du matin. touaceus oui ont des ennon ces, des avise Ires s y taire rer. sont pris de bien von loir nous 1rs remettre un leur ;i I avance. •I


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06740
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, June 17, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06740

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECEI'RI PROPRIfc TAIRE
IMPRIMEUR
Clment MAQLOiRE
Bois-Vekxa
1358, Rue Amricaine, 138
LE NUMRO 20 CENTIMES
QUOTIDIEN
TELEPHONE N 24fi
Notre exprience est toujours in-*
empite.Chaque lois que nous tuons
une inconnue, nous voyons surgir
une srie d'inconnues nooveles.L in
connue nous chappe comme du viaj
argent qu'on s'imagine craser sous
son doigt, et qui ressuscite (ont auf
tour en globules tout brillants et
tout neufi. Tristan BERNARD
fe ANNE N'5823
PORf-AU PRINCE (HATI)
JEUDI 17 JUIN 1826
&&&&
Y' !. !-' p !>
DE
Encore la Mobiloil I / /
Un Supersuccs
r

g*

Noire iL

Lilerview de Mr Ernest
Irelative son voyage
Etats-Unis est une suite
Imtradictiuns et d'erreurs.
laissionnuire dit, d'une
kqu'ila renseign les per-
ges, avec qui il s'est
rten rapport, sur la ci-
klion politique existant en
m; mais il ajoute, ensuite,
[SJxEtats-Unis on est mieux
n.qu'on le suppose, sur
ent des moindres faits
In passent ici; il dcman-
ir consquent, aux jour-
i opposants de renon-
fleurmauvaise habitude
Hoageet d'exagration.
Wcommeledit Rigaud, le
politique amricain
[bien imbu de la situation
ne, s'il est minutieuse-
Jlorm de tout ce qui
&eiftie fait ici. quelle peut
I Utilit des missions
?unis? Si le men-
Mtr accorde aux m-
Hion fournies par la
iMilL'mic ;!e I op >.jsi-
^y a-t-il pas lieu dc'eroi-
t les rcits mensongers
J**c l'opposition ne
ent pias l'attention des
JJJhis qui composent
Me officiel amricain,
f Wn-cent vient |ap.
[*fe dmonstration^
jtpart du Prsident
>jr les EtatsU.ns, il
^nt acclam par un
Pbre d'amis el de
u LeNouvel-
* "' au Couver-
!fn affirma ni qu'au-
"* n>*me journal veut
PJmalgr tout, la pr-
ftjwjr du crdit au-
^f W honntes et de
R*nace de l'opinion
t tienne. Quelle
"ait
ironie!
Au tournant ou nous som-
mes de notre exislerce natio-
nale, chacun, dans sa sphre
d'action, si petite soil-ellc.doil
lie domin par le dsir sin-
cre de contribuer au bien-
tre de la collectivit. L'o-
bissance aveugle aux ambi-
tions personnelles est la plaie
attache au liane de l'opposi-
tion et le principal motif de
l'chec fatal de toutes ses en-
treprises.C'est ainsi qu'elle en-
trane, aprs elle, dans l'ab-
me, tous evax qui n'ont pas la
volont assez forte pour rsis-
ter ses erreurs, ses men-
songes et ses dangereuses
manuvres. Le cas de Mon-
sieur Rigaud est un des plus
difiants. Victime d'une mi-
norit de politiciens, il est de-
venu le jouet de la plus maca-
bre fantaisie de l'opposition
qui s'est figur qu'il tait pos-
sible de faire cliec la r-
lection prsidentielle du 12
Avril, laquelle ses! ralise
selon le voeu il'un texte formel
de la Constitution qui permet
le renouvellement immdiat
du mandat prsidentiel. Mais
le dmon rvolutionnaire qui
est l'inspirateur Jde tous les
actes de l'opposition a dsign
Mr Rigaud non rlre offert en
patre la dconsidration
publique.
Revenons la contradiction
prcdemment signale. I.'in-
fortun missionnaire est all.
dit-il, a pour exposer la situa-
tion d'Hati , mais, en mme
temps, il nous apprend qu'aux
Etals- Unis on est plus au
courant, dans les cercles poli-
tiques, des moindres dtails
(les vnements hatiens et
l'on COttoil bien, suivant L's
remarques qui m'ont t
d'ailleurs faites, qu'un plai-
doyer pour une cause, si juste
BOlt-elle, perd de sa force con-
vaincante quand les adversai-
res peuvent y relever de trop
nombreuses el 11 a g r a nies
inexactitudes .
Or, les inexactitudes, des
dclamations de l'opposition
sont trop nombreuses el
trop t flagrantes pour qu'on
n'y trouve cette # force con-
vaincante que l'on rclame
aux Etats-Unis.
L'opposition ne recourt-
elle pas aux pires mensonges
contre le Gouvernement ? Ne
soutient-elle pas jusqu'ici que
Monsieur Rorno est inligible,
en dpit des dmonstrations
qui ont t faites de la nationaf
lit ha tienne de Robert Eug-
ne Rorno et en dpit d'un arrt't
du Tribunal de Cassation de
la Rpublique dclarant le
Prsident actuel Le Chef
onslitutionnel du Gouverne-
ment Hatien
L s candidats a la Prsiden-
ce de l'opposition ne promet-
tent ils pas d'excuter la 01.
vention tout en accusant le
Prsident rlu de compro-
mettre les intrts de la Na-
tion par le fait de l'application
le celte mme 1 onvention ?
Comment voudrait-on,dans
ces conditions, que les rcri-
minations hypocrites de l'op-
position lussi n' prises eu con-
sidration ?
I a haute personnalit du
Prsident constitutionnel de
la Rpublique domine seule la
situation. Son patriotisme, ses
qualits intellectuelles et de
cur, son tact, la considra-
tion mrite don' il est l'objet
doivent tre pour tous les plus
t s garants d'un meilleur
avenir national.
Ta* s W f J*
*\a Des glaces de l'arctique, le radio a lanc au inonde le L
*jj* message du Lieutenant Commandeur Byrd, apprenant 3?
*>'* que son vol au Ple Nord a t couronn de succs grce *'3*
-l> la Mobiloil. Ml-
.jij Ll. Commandeur Byrd dit ceci : ta
l^> I"1 Oargoyle Mobiloil nous (il aller souhait, pendant ^Vi.
w^ les lit heures qu'A dure notre vol autour du Ple, dans ','2
"*V de mauvaises conditions atmosphriques. *"*
"*;, Affrontant les grands hasards de l'arctique, glace, Y*
.%/ .11. ..lion, iv.-, j^l .lllll.-l II.in.11 11.1 ne I il I l 11(| l.> mi..,
iH brouillard, tempte, le Commandeur Byrd n'avait nucu-
Clji lie chance de raliser son enlivprise.s'ifne comptait siiih^-
jja une excellente lubrification. II le savait. C'est pourquoi j,,.
$ il choisit la Mobiloil qu'il considra comme l'huile la *
^5) plus ipialilie pour assurer le bon fonctionnement de V^
J.'^ son moteur. C"
t^i II pouvait se rappeler l'avantage de la Mobiloil. (pie &
>j c'est celte huile qui fui Utilise dans l'anne des filais- ',-}.
w| Uuisen 1924, pour le vol autour du monde vol qui 't
"Pg demeure l'une des plus laineuses aventures dans l'air. r;'J*
'U% C'est la Mobiloil oui lubrifia en 11122 les machines du 03*
Capitaine Hinton dans son vol New-York Riode<3>
a3 Janeiro. Capitaine llinlouen lit une provision ici-mmesm,
13 Port-au-Prince en nos magasins. ':*
*^: i/esl encore la Mobiloil qui sert l'aimable argentin V
?S Duggan dans S()" vol actuel New-York-Buenos-Aires. j&
Jg Celle Mobiloil si apprcie pour les grandes randon- '3*
JtSL nes, n'est point cependant une huile spciale, prpare j'ij.
,*v pour ces merveilleux vols. C'est bien la mme huile que S,
SB l'on trouve communment chez les meilleurs vendeurs : ?
ff de partout. tfi"
C'^ Soixante annes de spcialisation dterminrent les W
^S aviateurs a donner leur prfrence la Mobiloil pour Sfk
jgg la luhrilicatiou de leurs machines. ^_
' Consultez les prospectus de la Mobiloil et soyez surs K
*0 que vous ralisez un norme avantage pour votre 1110-S*
m| teur, auto, camion ou tracteur. j^
,$ Dterminez vous aujourd'hui mme. ^3.
C'j MOBILOIL ift
H WESTI.VDIA OIL COMPANY W
S^ & ' -* '%! -'"" '' /-' '*'' *" 'fr'-' *tS'l*'!'*!' 1*'1'1 "Ii
Le PtfiMdent BORNO
d\ Washington
In banquet officiel ayruni le Prident A* la Rpublique el
Madame Borno, h- Prsident Coolldae et Madame Cooltdge et les
Membres Pau Sans-Fil :
,ND,SCaT|( in
ter-<<<'<<<-
*"" on W"1 ''' ""
STomi ^V>r// oW
^L'm^mapliu
\^nfUl*ie rase moins.
IS^Ti1 poUll:
lJ 'A/,./ "
faisanl me dlivrerait de cet
incommodant voisinage Mais,
ce m .ment, j'eus une ide lu-
mineu e.,Mapercevant que mon
houh mime recommenait de
plus belle lire pur dessus mes
paules, /"crivis carrment sur
ma feuille de papier : Monsiei. r
X... esl un indiscret, il lit tout
ce (.elle fois, il comprit, se leva
et s'en alla.
L'indiscrtion est un bien vi-
lain djfiul lit dire qu'il y a des
gtni qui croient que /loar cire
un homme a> is et /aire son
chemin dans la vie, il faut tre
indiscret !
MAURICE ETIENNE fils
Angle des Rue* du \Maijasin de
l'Etal el des Ironls-torts
Nouveauts,
Mercerie.
Parfumerie.
WASHINGTON. Prsident
Borno of Haill and lus wife
wcif ilielimcbeoii gueatsofPr-
sident and Mrs Coolidge.Thuea-
d.iv. The luncheon wai atten-
ded by othsn ollieials and soine
ofthe Cabinet Members.
Vaitafcri
*9t.:*t*.+*
Tlivin ICTION
WASHINGTON. Le Prsi-
dent d'Hati el Madame Borno
ont t invits, mardi, un d-
jeuner par le Priidenl el ada
me Coolidge. A cette rcepti m
se trouvaient les Membres du
Cabinet el d'autres Officiels.
Au Cercle Bellevue
A^m^^m^^MM^Mii
Dimanche dernier, eifAssem-
bleGnrale, les membres du
Cercle Bellcvue ont renouvel
leur bureau.
(Test notre uni Frdric Gaet-
jens qui, pour lu seconde fois.
obtenu la majorit des suffra-
ges de ses collgues el a t
rlu Prsident.
Le Comit le Direction dont
le mandat expirait Dimanche a
t maintenu, l'ext eption de
deux membres: M. Eugne Miol
qui remplace Mr Ch. de Delva
comme trsorier el Mr le Dr
Annoual qsi est lu Conseiller.
Nul doute que l'rdric Gaet-
jens qui ;i deji dirig le Cercle
pendant une anne ne continue
son excellente gestion qui cou
tribue.i maintenir a cet lgant
Club son cachet et vi distinction
traditionnels.
Nous renouvelons tous nos
compliments su Comit et son
aimable Prsident.
,3.
03-
... a vu, hier matin, un specta-
cle loin haut : Une bonne fem-
me qm demandait l'aumne et
qui avait au doigt l'anneau uup-
pial, en or, que son dfunt poux
lui avail donn au jour bni de
leurs pousailles.
Elle .i\.ni Faim el alla ne ven-
dait pas la bague pour mangerI
Quelle fidlit admirable I
... voit le Service de la Voierie
entreprendre de grands travaux
le rfection au bas de la nu-
lles Casernes. Celait ncessaire.
... voit,chaque jour,leschaf
fours qui passent avec leurs au-
loa .1 la rue Vmricaine ou qui
descendent la rue Dants-Des-
louches contourner le carre-
tour de la Madeleine sans ra-
lentir la vitesse de leur machi-
ne el sans corner. Cesl dange-
reux el Notre (lai verra un de
cas jours un terrible accident.
... 1 VU Mardi soir, vers 7 h
1/2, F... M...qui habite Hue Am-
ricaine se prendre de querella
avec sa cohabitante el briser
tous les objets qui se trouvaient
dans la maison : verres, assiet-
tes, la ji;>e. carate. chaises, etc.
SI ces; lui qui les avait donns,
c'est un demi mal.
... a vu avant-hier soir, a La-
tiuo, un lgant muscadin arri-
\ er bras dessus brasdessousavec
Sa danseuse qu'il tait all qu-
rir lui-inine en auto. Mais aprs
le premier rond. Notre 031 S VU
la gourgandine plaqnerson gen-
til cavalier qui avait pourtant le
gousse! bien garni et qui lui
offrail de la bire discrtion,
p mr un autre dan.lv. |.a loree
de l'habitudeI


voit chacune des horloges
de Port-au-Prince indiquer une
heure diffrente. Lorsque celle-
ci indique N heures, celle-l
marque N h. 1 I.
Klfcs ne s ml d'accord que
lorsqu'elles ne mai. lient point ;
ce que Notre dal voit tort sou-
vent.
... a vu, avec i-i.aisiii, nu avo-
cat qui portail gravement tous
If liras un parapluie ( '.' )
Il ne pleuvait pas, il nv avait
pas de soleil.
Que portait donc Ihonorable
Matre; nu parapluieoa un pa-
rasol ?
Mais l'intelligent Chef de la
l'iibh. il. Commerciale au MaTIN
QUi est celui pie Notre (Kila
vu avec l'objet sans nom rpon-
dra snreinent que c'est les deux
a la lois. () la publicitI
//''. Rue 'Iravcrsire
( Halle anciennement occupe par Mr Alfred \ iea.c*)
Port-au-Prince, Hati.
PROVISIONS;
Le steamer Panama., vient de nous apporter une 52.
bonne facture de provisions iraicbes, pommes de ;?
lent et autres. .Notre stock esl toujours bien |kmii vu: *'-"
Assortiment complet de Conserves, Jambon
et Bacon Ferrii Liqueurs et vins franais.'
PRODUITE ne pL'AflBSOURY.
Nous avons reu par le steamer "Caraibe"
Jouvence de IAI.be Soury
Hyglniti ne.
VENTILATEURS ELECTRIQUES:
Rien n'est pins ncessaire ces jours-ci qu'un ventila ?Vi-
leur. Nous en avons de trs gentils a Or 8.25.
Passe/ les voir. *&
Service irr| roi hable. *&
Nous sommes louiours contents de m.us.in

te
Dans les Sports
Samedi prochain 1! Juin, au
Par. Leconte, se disputeront
cieii\ matchesde root-bail pour
!< championnal de troisime ca-
tgorie entre le Tivoli el le
Standard.., le Plnenix Atld
'"l"1' lui.-et la SvIvauiaSpor
live Mai tienne ...
Ces parties seront.les plus in.
tressantea. La premire aeraer
bitre par Mr Franck Cardoxo
del S. H. et la seconde par
Mr Alpnonaa Saint-Cloud, Pr-
sident de la Commission de
loot-hall.
utile.

Pour nos annonces* aris
Le 1/.;/;// paraissant uiaintt|
nanl ds ! heures du matin.
touaceus oui ont des ennon
ces, des avise Ires s y taire
rer. sont pris de bien von
loir nous 1rs remettre un leur
;i I avance.
I


LE MATIN* 17 Juin 1920



1 1 Rhumatismes
Nvralgies
1 Goutte
Gravelle
i Artrio
Sclrose
; Obsit
Qui ut relier Jeun et viter
Uirhumalltmei.ledurcleifmrn',
le artrea "ablameeil le
rein a, lee varier et l'oMaUa (
liminer l'ur.i 4'acldei urlcrue,
ce polion e notre nrr n
I faim .i-i. j.u. MMUisaieM
J'UROUONAL
iave la
Ci 51


- l IimJicvi i t "ir I, Jt^i I;
vaticicm eie l erierio KirbM. i jntltu
*'.iii (oui t lavprcnti la nm >aneei ei
le deevlonpamcni ' I M irlerUl-
Ita A le/trlodl uetqur f'atu I* seul fucir.ir dr.yoer-
lei.sicn. '.n etarre, avan: loul< a.urs
chose, lutter (,ut* j .cm'ril n fr-
qur'ii.i'.ru: centra la rtirnlion 4 seids
tTlqilt rt.io l'o.-gamMne en employant
I OiuiKf.ai -
Professeur fhvm.
P'ul '.t du. uii t i un'.vtriii* ac Pol'.lan
o
eubi fnjtri/.n. I,
M i". fii fa,
r Vixnclanua*. fa; .s
Ui sltualion politique cl finan-
cire qui dans IVspril (le beau-
coup sont lroiU'uienl lica.l'oc
crise i>l;tic|iu- eu n nioiiii.|iie
est considre |*r beaucoup
comme ncessaire pour sauver
le liane.
Dans les milieux bancaire!
amricains on attribue la baisse
d'aujourd'hui aux importants
achats de dollars el le livres
sterling oprs par les importa-
teurs franais pour faire lace
leurs chances de Juin. Ils ont
d s'adresser au march priv
pour ces achats mais non1 trou
v trie peu de vendeurs ce qui
a fait tomber le franc automati-
quement.
Un Congr pour
les mesures sani-
inttrnaUo-
LesAs
Maidi se plaidait devant le
Jury la premire affaire des
Assises.
C'tait un cas de vol assez ba-
nal et sur lequel d'ailleurs l'en-
(|u!<- judiciaire net: it pas arri-
ve
taire toute la lumire.
dialirol' ':,:' '....:..,.
Xil'niv ... il '... .jira U U feiikj.i*!.
r\
Lip.YcoLlP,:^;.0j,:n"',t
i*.;
mie, ..... !**
mires
nale*
PARIS
de plus de
..r -^ rvsmxxsu-Azzz.xi/.-jaarr* a s-^-r- 11 a/rwatav .i
"*-'"* vi: ,.i..y.-. :. .... UUEE52
Pour le relvemei.t
!de la lire italicmr
Par cable
ROME, I \ Juin M. Volpi,ini
rostre des finance*, vient d' pc-
^er au sriht les BesuftS aarg -
qiss que l'Italie compte prcicli-
tjour enrayer la cbi.te de la lie .
Il a dcliir qu'il n'y i.vnitpna lieHi
de s'inquit ter de cette batiste. La
mauvaise s (nation du change, dt
il, est due . la -\uiciil .11.m el aux
maon uvns qui ont ru lieu k IV-
tran^fr depuis le mois d'avril H
en particulier pendant la fjn've
anglaise. Les nifsures gouvern'-
n i nl.i'i prvoient un coudoie se
fera par la trsorerie de toutes irs
oprations de change, la rductioi
au slrie! minimum de la circula-
tion de la lire l'tranger, Tinter
dicliou de loua achats de liics dont
la ncessit ne sera pus rlmor-
tie, l'in!eidiction aux banques
d'acheler pour leur propre compte
et Pob*>gstlOB pour elles de dpr-
scr la contre partie en lires pour
tout a. bat de devises liangres.
Dmission du Br
sil comme mem-
bre del Socit
des Nations
Par cable
l ' as Sentez W&&
5?ri i- s m rmeitt ?
Do* nfllten .!" i voient
I. f i ontM
nanti', t'va i i : < un
(mut i
qui arrive i
vitalit, i pur et conv-
pltl m I de 1 teill tuent
i
It vie i
,.U '
r> : .
Il' I
fier i. '
i
pour tout.
i i g bii :i .i. i tait rmaitro la vitalit d'tlM
faon aurprananto,
" Knatti n'i t pa un eurf-to':'. Tl cet
r- nmandi nent | our mouvi .1. r b
\i' u : du lyatma nerveux, tt deux
-ni r'iiaiir,' U-
: peut faire./ ujourd'hu] n'est.
i scarlepran-l
i i s.riU'i!ai:s tuule-jlea bonnu!
i iade*.
La d< r le Fei Nanti a
tdlate que nous
I i i npt da prparer
pour et paya. Par
. porellement nous
i le fia i nnol que nous
reproduiaona droite. Voua trou-
lanai baqno tlaoonlisinstruc-
tions M mplitiu en Kranaia.
.es Corps de Sant
) nations viennent
de se runir < n Convention pour
rviser le hait^deParis de 1912
relatif eux v. thodes employer
pour deiei miner de laon pr-
cise les n alldies entrainanl la
quarantsit e. La convention a
aprinenl d|scut la craeation
souleve par l'inspection sani-
ta re des quipages de navires
trangei s pratique parles au-
torits du port de New-York en
particulier dans le cas du "Paria .
A l'Exposition
PHILADELPHIE. Le Gou-
verneur Smith accompagn de
sa suite militaire et civile a inau-
gur aujourd'hui les difices de
l'iai de New-York l'Exposi-
tion de Philadelphie,
Les Coars
PARIS 15 Juin Francs 35.64
Sleiling 24.450
GENEVE, 14 Juin Le Brsil
adoun admnsion commtmem
bre de la Socit des Nations. la
nouvelle a t annonce ollieulle-
nient i S matin par un eablogram*
me de M. Pacheco, ministre des
affaires *'trangre Rio de .laaei-
lo. Elis a jet la consternation
dans b t milieux de la Socit des
Nations Se basant sur le discours
de M. N'etlo Franco, anbatstdaui
du br sil dans lequel il dcl rait
qu'il atlendait avant de faire le
(u- dciaif le rapport dtiaitif de
a commission t e rorganisation
du conseil. Les h.uts lonctionnai-
res de la socit des nations taient
couvai m us que le gouvernement
brt'sili n ne prendrait aucune me-
sure avant que les cbancelltr'es
urnpe-r ns m ni tent d aplanir
les liiiirultt s par tes ngocia Uobs
diplomatiques les puiasartera a-
vaieut compt pouvoir d Brsil et l'Kpagce on leur promet
taut leur rlection inintetiom;)iie
comme membics non permanents
du conseil, ce qui aurait quivalu
une nomination un m.'' -.o per
mnent
Dans les mi ieux de la socit
des atlSM on per-i-te ix croire
qui. l'axnemeiit du nouveau pr-
sident du Hrsil M. Washington
Lui-* an automue clungerala poli-
tique du prsident actuel M. Ber-
ardes et son ministre des alaircs
trangers M. Haclieco. Malgr sa
lmiasion. 'e Brsil da meure mem
bre de la S D. N en vertu du
part pendant deux ans aprs la
pr^sontaliou de sa dmission
La Confrence
truncoespagnle
sur le Maroc
Par cable
PARIS, 14 Juin M. Brian J a
otfert m i i' h mi un d''-jeunet eu
l'bonoeur du comte QauOi es de
Lon, du gi itral .1 r.l na. da ,; -
nr.il Simon et div< ri hauts foi.c
Boonairai Irands t ispa^nol*.
Ce d jeuneninatig re las cuotreo
ces nui \ont avoir lieu entre !a
France c' I Espagne au sujet eu
Rif. L.'s tois pu cipaui pointa las
c ils au programma At eea contr*-
rences seul : 10 dlimitation lina'e
et prci-e des /.mes .1 irllue'icn
fr.iinai e etisgpanole au Mar n. ,
2o orgsnis ition del Iro ilir>' an
tre les zo n s. li < d'i n garantir U
tr.niquillii ; il i !e su i Ld e -
Krin. i.'e.-t la marchal Petaia qui
pr- sid ra lus runions tt s d g l s
ii.iii.ius et MU -:nols. Ces discu -
sious dureront environ deux se-
maines.
Un cheval sud
amricain iiayn
le prixduJockeij-
Club
PARIS. L'Amrique du Sud
a obtenu un brillant succs au
prix du ioekevelub oui s'est
couru aujourd nui Cnnnt llv.
Madrigal . de l'curie da Mr
V. de Alaaga Unzua, rgentjii| a
battu d'une demi-longueur le fa*
vor! Ru i >\ >.Celle victoire a rap-
port au ^propritaire la somme
de l33.13o 1rs. endant les deux
premiers tiers de la course lu
victoire sembla 12 dis pu le.' entre
1 ii 111 t et Averus, pui. udrigal
1 dpo isa et conserva sa place
j isqumi but. New Lisignan, de
l uiie () jdenaiils, a gagn le
prix de 10.00 lis de la
blanche.
Antoine Honnv est accus
d.vtiir drob " M. Eusbe
Higaud chez qui il travaillait
120 dollars qui taient dans une
malle que Honny aurait frac-
ture.
Vol avec effraction dit l'acte
d'accusation. Mais les tmoins
manquent,s pices eonvic-
tio-i aussi. Pas de procs-velbal
de onatat .A l'audience, la cul-
pabilit de l'accus, la constance
du vol connue on dit au Palais,
n'a pas pu tre clairement, net-
tement tablie. Ei aprs une
uergique plaidoirie de Me Ray-
liii.i.'d.le Jury Que prsidait M.
1;. iler que Alerte a rpondu
n^ativeinenl aux questions po-
ses. Et le Tribunal, que prsi
daitle Doyen Barau, a prononc
l'acquittement.
Hier, c'est Lexne Fortun qui
gravissait la sellette criminelle.
Il tait accus de vol au prju-
dice d'Aris Justin.
C'est Me Gdon Hivil qui
tait la barre de la dfense et le
.lury prsid par le Gnral
Louis Alerte, ayant rpondu
ngativement aux questions po-
s v-,. le Tribunal a prononc
l'acquittement de l'accus.
Aujourd bui |!e Jury se pro-
110 ueia sur le cas de Petit Nol
' olvscar, accus d'assassinat sur
la personne de losina Melellus.
L'est Me JHermann bancs qui
dtendra l'inculp et c'est le
Emmanuel Beauvoir qui
les dbats.
Juge
DEUILS:
Ma 'di soir est mort Port-au
I .nue. M\n.;kvii.i.k Riche.
Les Funrailles ont eu lieu
hier aprs-midi, la Cathdrale.
Aux parents prouvs par ce
deuil, particulirement Mret
Mine Andr Isidore dont le d-
lunt tait le pre, nous envoyons
"nos meilleures condolance .
On annonce aussi la mort,
survenue l.cndi soir Saint-
Louis-du-N'ord, de Madame
COLBSRT S1. CR,
Les lunraillcs ont t cl-
bres le lendemain aprs-midi
en l'glise paroissiale.
Nos condolances aux parents
que ce deuil atteint.
dirigera
Ciiiares Habanera
On trouvera les lu mou x et
dlicieux cigares Habituera au
Grand ritei de France.
A proposas dmei J
Smisreceiumtfo l(ilr J
vanle que non* duMi M
l'intrt de lu venin !l
Monsieur le I)ire.leUr. I
Depuis (1Ue|(mes -j
Nouvelliste ...ncneunVSJ
lond contre les dancinnli
demi-mondaines uni t 1
queutent. M m W
Dans sa campagne, 1. J
velliste ... sans doute, po-H
simuler les vritables *j
qui l'ont port l'eiitrcwS!
n'a pas hsit en tSi
question politique. 1
Certainement person J
aissera prendre au ni]
lonsailbien que si ,53
publics suivaient la iHt
suggestions du Nouvellatl
propos des tlancingseliUJ
euses doininicaines,no5l
frre serait encore le pnj
erier que la Police neveJJ
plus que le peuple s'a]
quelle lui enlev jus(|u'j
nus plaisirs, que la vilfl
soirs, ressemble un riiJ
el tutti quanti. |
Il reste entendu que lia]
tution doil-lre rglcal
mais de l prescrire l'eul
en masse des lillcsdumiM
ce qui. ipso l'aelo, cnhaigM
prclilein-.-nt des sallesj
cing, c'est l, ce nous tel
une exagration inlcresattj
Les dancings mit leur Sa
c'esl iin-on!csl;i! le. On M
le cin 11a Ions les soirs il
au-Priuce, les occasionsal
peut se reposer,; en sua]
un peu. des labeurs de lia
ne, sont uircs. 1 c aoatl
dancings (pu ineltciiluapaj
gait dans les quartiers ifl
sont installs. j
| D'ailleurs ils ne sont pal
des lupanirs, Lalino par d
pk, pour ne citer que cal
est trs propre r.ent ltrffl.1
est comme dans l'un M
meilleurs Cales. Et si cm
est des plus choisies. Nef]
clams les plis distingue
daignent pas d'y passerjjl
vent, quelques heurta agi
l's (ir.oi ri: ni-: l.aVM
reine
\vis
Gabrisk d'Annuwlo
se recueille
Par cable
U-.r.lZ, t^ Juin Gardon Ga-
Wieled*\niiun/.io, le soldat pote,
vient dVoo..cerau monde entier
piirl voie de la p^se qu'il are
Le dms son atelier et qu ilv d.-
mcm.-a loin du monde et de ses
Le Congrs eucha
risttque du Chi-
cago
Par cable
CHICAGO, 14 Jain O cr-
monies d'uni! ? pu; n di 11 r i.c iii te
aux Biais I us uciont li u daua
aatls vdle pour ic 27 eoi gra an
ahajUbqiis iiiteitmtiounl qui doit
a'y .emr la rosi as picchaiee
et Huquel parti qui t des pic*
1res et des n le r i n s 1, 1 tu s
de Jl nations. Tu /. ca< dinaus, n
viron :.0n vjn-, rois iiOtin
pleins il a p ulin lM ptos lot-
gosado ^'1 b > et I200O reltg ttts s
praedioat purt aux crmonie .
t cm qui ding'iitle cunurs 'at
t1 ndecl 4 ce qu d 71.0 0n0 un
mil ou de laques prennent part
tox cinioii u- du cong'a pei.-
elhni las cinq jours de sa dure.
Lacathdrala du llollj Nunc.pit
i da l'iuciiii'.i. D lara 01-
ne avec une riebalSS et un luxe
lataonnni de nos jours. Il en sera
de mme pour le Stadium munici
pal sur les bords du lac Uicbigan
o les ti.: i s pouir Lt trouver pla
ce et pour le Uolyat les tel raina
qui entouieot le Sminaire de Ste
tarie, du lac n MundeUia a 40
aillas du nord-ouest de Chicago.
L'aatal de la cuthdiale o le
cardiuul bon/ano procdera di-
manche natta letivertara otti
1 ie le du t". tgrs eu. li; -istique,
s m ui iiuuit par un baldaquin
U aO pied da hauteur en velours
aux ion or> papules 11. ardinalice
MD a' rgsnt et u'h > mine
La. confrence
francotupagnoli
sur le Maroc
l'AHIS 13.- La conlrence
Iraneo-espagnole sur le Maroc
s'ouvrira demain m itin au Quai
d'Orsay soua les plus favorables
auspices. Le gnral Jordano,
principal repraentanl militaire
espagnol, dclare qu'un accord
ne sera m loug ni dllficile a re; -
bsi r.
m
squioeries juaquau
1er Novem
bre Jour de la Toussaint*.
Dmission du
Cabinet Bria d
Par cable
PAR18, L5 Juin Le Cabinet
biiuud a dt mission n.
If. B iand offr*
un djeuner aux
dlgus da ta
Chuabre di Com-
merce mexicaine
PARIS M.Briand atM. Da-
niel Vincent ont offert un d-
jeu 11er en I honneur de la dl-
gation de la Chambre de com<
nierce Mexicaine. Y assistaient
notamment MM. Mario Itous-
tand, lnieniel. Honaorat, Lou
cbeur. M. Daniel Vincanl {et M.
Rayes Hernandei onl porte des
toast en Souhaitant le dvelop-
pe, icnt incessant les liens s-
culaires (pli unissent les deux
pays par leurs relations commer-
ciales et en prconisant le res-
serrement intellectuel entre la
France el le Mexique.Les visi-
teurs se sont dclares enchants.
La cri se financire
franaise
PARIS. M.H.iandclM.l'erct
M11 - Finances ont eu une
longue icc aujourd'hui
sur la situation financire et la
baisse du franc. Le rsultat de
cette confrence n'a pas t di-
vulgu mais m suppose que les
deux boulines d'Etat Ont discut
Certaines personnes chargeai
de vendre les billets de la li-
terie de la Maison, sise rue ll.m-
nc-l-'oi. No 53vtel qui n'ont pas
vers le montant sont pris de
. le foire troisjours avant le tirage
qui doit avoir lieu le 20 de ce
mois.
Il ne reste encore .1 In di ip >;i-
tion des acheteurs que quelques
billets de la loterie de la Maison
sise l'.r.e lionne Foi No 530, On
en trouvera Aux Caves le Bor-
deaux, a l'Htel de France et
cbe/. Boit, au lion March.
L'sittnrlsdlort lt f|p ,lnnn mi
propritaire al aietmta pr la iwi
li e- en e-onfoe il'' d- l'SMI du 20
i m i lu Di part me al de "i In
i"ii .
Kl C ."-''I e i * le ''''g' -nr'
lifii ! iU .1 iu c.iuattp.i a l.a
n'.U n C"
t
11
GRAND RABAIS i 1117.
Socit UiwortatiQ.i
Gnrale
( An,.i^e ^eL ^ues
t-ourbe II llotix )
Chapeaux de Paille qmdil
su icri 'lire Ancien prix
F. 2.00nouveau prix 1.00.
Chapeaux de paille fine Ita-
lienne ancien prix P. 3.00 nou-
ve u\ prix 1'. 1.0.
Palm Beach,double largeur
i qualit sup. par aune 2.00
nouveaux prix P. 1.25.
Broderie
BRODERIES eo tousGENRES
2 nii't.il sotgn. promotttude,
l'il.l I1K.H.IC.
S'adresser A
M-.pMarcel GOURAIGE
No l'2.5 Rue des Csars
Kmbroidery
AI.I.K1M) 01' EiBROiDERI
put dovt'li a. ...e loweat prie
upply Ni. .2.1 Rue tics Csars.
>.,: 1.1
AutoMi
Le "New Tl
1UN de n***"**!
rf Valet AutoStraj!
plut recherch!. aaaM
plaqu argent, tuiaJJ
argent et ouWfi^J
repasser et di "
de rechange,
superbe crin
couvercle ouvragal
lure violette pehaa|
aatin. DeTnandel',
fournisseur de y
trer le "New Y
Valet Au'.oStrop.
B. p. PAWLY. P*
LeKaaoltj
Valet
AvA
-rase, nettoie '
la Umc, sans de*
I.Mmm aimant
r rfii.i'.'n pour
las enfanta, Il
remplaa lea ml-
dacinaa internes.
Ce Remde Externe est
Meilleur pour Rhumes
Un onf uent vaporisant eat aimple-
ment frictionne aur la forga
I la poitrine.
LtfHM li" Vicka VapoRub. 1 traito-
m. nt "nl.rno" pour main do gnrve,
briincltce. rliumra ilo puitrine un .-ruup
eat a(ipli<|UA ur lu i...'.triti ou In Kl,rK">
ei-a ingriiluMita aont lU'-icag^a aoua funae
de Tsp.-ura par la .-lutlnur du corps.
Ix-s va|H'urs inhaltVs chaque rcepi-
ratiuii porteBl .lin t. m. m la atMiaa.
tksa an lai reepiraioirre alTecteaa
!.. aaal 1 iliU-uiia' et auulagoant 1 "im-
fluiiiiiiutioa.
Vicka agit en mme temps roinni un
raiaplasmi., "attirant" 1rs douli-ura al
aidant ainsi Ira Tapeurs inhales
Bouuu;ur la congestion. Les rhunu sent
fn6ralimnit auu.aga en une nu:t.
VICKS
VAF-ORUB
Plut de 21 millions de pot
en mage annuellement
Aluminum Lia
Htw-Orlans k South KM*
Steamship Co tac- .
Prochain dpart direci
Fort-auPrlnce ^ri
le sttamer dit. ayant lifct* '8fW,
13 Juin sera i lir igoiB i H, >ul
23. i .Jacmel le '25.
j Prochain dpart le 22 p#f l0U*
|dlliti. ,-J
S Le steamers chrisliti Njh ayant tai^
5 Orlans le U Juin sera Por
*io courant. \ ., rf
Le steamer rioid laissera |eW-0^
i Juin Jirictement pour Portaui,,nt
Porl-au Prince, le 16 Ji" j9*
A. de IiTTE'S 1/
les!
'
Pi*
AP
,ent


LE MATIN 17 Juin 19!*
de rinstiialion
tconague feront
messe solenneIle
LpeUe, Une!. 21
"Lt-Palron. et de
3tai groupe cl e-
'sont cordjalemeul
, crmonie.
* : -~
ima TOUT ESSAY
mi ^uu irr~ U 5*es
I dn ** *
gtmntlMoiiB, noua
jt-s-M)*, laei-fl *' -* t
- ub *"* p*W
E- fc. MMB M M
iEb ASTHMATIQUE .1
12* < T~ r^-?r- *
I- "- If. ' Dm U
C|jl~ iriMK <>
Eut, il
lt *-"' "
Bter
i MU 4
il PPI'IT* M*
| *t IMVI U WMl
t pkanaKMi i
iJOfr-" *"' 1375
4. U lUpv. -!..
Insurance Co
Une des plus lorlea fana"
canadiennes d'assurau
sur li vt*.
\ :v
if,1!? ife
0
Eldorado
r5
|Tlphone B07. Champ de Mars.
Le Rendez-vous du Monde "Elgant". Le caf le
Nec plus L'Uni de l'orl-au l'i inec par sa iraicheur cl a /^
position.
Salon priv pour famille avec piano. Bire Patzenhof-
fer la Pression.
Frd.GAIRAl 1). Directeur

J
L_______e^fN
uses les
bien
'?>
.* Hoss
amKaHMra?4Mn9 iSigSHHK^iKMSISSSF^i
ws^&$^&&&&&
ipirir France S. A, |
ta Liquidation
ES VENTE SES USINES CAFIRE4
AIN PRIX 'NUS AVANTAGEUX:
Lsini. C.viuu:i oiii :
g*

* mr
^Hydraulique. Dynamo. Turbine pour se- $*"
raie.-- Moulin Clon. La Rivire traverse t&'
BV2gr' i es Maisons d'habitation en maon- 0*
r Grande C rrire de pierres de tailles. Prs ft
lar : de terre attenant l'Usine -. prs de 50 fft
L'xc j 1er e clans la montagne, dont une bonne K
iplanie en cal. ^5*
HheFalciik: Sur la route de Trouin. Jacmcl M>
ftGrand-Gove ) A^.
wid centre Cafier. 7 1/2 Carreaux de- terre. E
ne pour scher le cal. Moulina Coton, l'm- grande $5"
JMtnaonncric pouvant.servirde magasin de vente. &$*
JWKeGibbs: ( clil-Cov bai s la oui'se trouve f*3
abonne hallt- en c micnl an habita i m a l'tage.
Chicundes Ktiil.lisviiu ntse nui ni de ma lunes per
'"Tnesclce.-^ei le ca;, de .l,v..U.|iici rs. et en
iMpot pourvus d un notuuieclc g.acis suffisant pr/
ciller sans -eue.
'.P, if, t' t't<&*(&x!&& v> A ^? Al Ai $x-'
- y, U-- -t- '- -7-v '- 'V -X- -X' tli -X' .!- Xt*X- * i' *-' r; *
Ct> TUBES EN CIMENT BALUSTRES. ,5.
BANCS EN GRANIT g*
^ FABRIQUE DE MOSAQUES gj
|LopeRlVEU\ fol
^.'., Offre ai Ingnieurs, Architectes el Constructeurs &*
"*';' des Tubes en Ciment de l-li et S Pouces de diamtre sur : "*
yQ,' 1 '.'pieds de longueur, des Bal us trs caris el ronds. %R
? 15. des lianes en Granit, etc; le tout des prix dliant toute ^i3
>a concurrence. 15. h- 1
,: Nous employons lea meilleures marques de Ciment. l ***?'
"^* Demandez ds devis. g '
THELARABEE PLOUR Ml.bS CORPORATION. &
KANSAS CITV.Mo V5"
Capacit journalire : 14000 barils. 03-
Capacit des lvateurs ; 4.000.000 bushels. ?*|S
Moulins situes dans le \VlilrS ^*
pr:n?rjiales rgions de bl ^Sy ^* j@$
i '''> l'iR1 niLii portant. Mercti
^y^lW^t l'-' N us surtout qui Cci
. v i- r*--sP"nablesde latmntd*
-- 'vj ........ r___:u v... 1


Pour Mfl licurcuv il faut
ktra bien portant. Mrnl
es
dt
m vin- famille. N'atteniU /
DM que M's enlanls soient
11 ides. Iles! plus simple
d'viter 1.1 maladie.
La m >uc purifi.xntc du
&*vivn I.1I1 buoy ct\Ae les
BtlcrobM nuisible*. Bien
qu son OdaW >l^|i.vr.\i. ,.-,
l'action prservatrice
p.i- 1 .u- pas moins.
Iftss.-r:
Liquidateur
iWrJ^mWWW^^'-.
1 1

le Savon
pour la Sant
Levtl Hius. C.O., BOBtOD, Mm., U.S.A,
V Ti
Nousnemauilac uic.ns >^j(fg>V S H
11 n la farine de hl [.m /j^^/^S : (50)
snivricur. hTdwheatflour '* fcS TC)l S LI'.S JOl IIS, on se trouve en prsence l
^Wt*. 1\6S pincipales "** tt^fr. '2 ^ ^'"jb
iuw V.mes semt les su.vantes: wnfinWw |g font de
',.-3i> ietire :' '1
-V:.dmaQrS
.ui V
Premier ordre
l lende/. vous des gens chics.
Bar Terminus

il
C0 sai
;;> d'aintioritlions de plus en plus Inurauses qi
cet tablies ment de Premier ordre le
-OUB des gens chics. f?
La Tropicale -. U Petit (Mal Kelipc \ijr Kj^ fg
fji- M CONSOMMATION I)K PREMIER CHOIX. SKItVICK f*
Nous COtoni toujours les meilleurs prix. ,3. H -iRRr-.PROCHABLE.- CIGARES DE LA HAVANE
Conditions et tenues sont les plus avantageux. jS
...........'.........* ^mmammui*&fi^
^sS^Jif
ltel International
AUX CAYES, HATI.
maison fonde en 1H96I
Wrriftircs et chambres prix trs modrs
Chambres ares Cuisine Iranyaise.
Insiallation confortable
mjarl anglais, franais, espagnol, el italien.
i.Dlisst nient se recommande par su grande pro
,w non r.e cuisine el sa position exceptionnelle
' des affaires.
Propritaire,
Importateurs de farine d'Hati, un coup de tlphone g* Ito)
^ au V /.'il, Mr IIAKMl.. donne/, une u.mmande d e- fcW J^:
g sai cl vous serez c ntircnieut Satisfait. Noire devise est : ^3. ^
g . I E PI t'S : E P vINS AVEC L M( UNI>RK FARIN '- fO- g"j
.CAFdePER ^ /
m.Kit Ri>m-:^ fe
DANCING ^ g>/
1 ne. 11 1.1 fk m jg)
ATlNO'.On consomme les plus dlicieuses Tumeurs |^
' m danse au son lu plus entranant orcmcsli W ^
.e Samedi el le Dimanclu-, v..ule/.-vous passer une l.on y M
ne soire? Allez LATINO.
'. qui n'a iamais t l'ai!
Le cpii ne peut tre dpasse.
Kola Marnf) ic/ne
ic Sjourn
I'it'jian' dfli.l dos cooditiODl itjounMi.ses
dASEPSIE
I Prparation el Vente
I l.aniline I'. SlJOI RN
\ligk 'i Hue Houj el du < entre
.-^w- '
<
/* ai
r\irV
.'

<
^y*:*!-;
tau^'....."^",h"" p k Aux AiNDt-s,' de irars
ftW^SSSBm mSOmmMmm
Ctmrs fc;OvomalliQ
Ewj.Le Boss $Co.
A$2n\s Gcirruni
- >-\ t#638*rS* .^ ; ^ igj
Formation Spciale Scientifique
Formation Gnrale,
Etude pratique des Langue
par f Ingnieur
II. Tippenhauer et d'antres
Spcialit*
Le Coura prni que dangluiH de-
vant bien' pr i.dre fin. l'n eutre
c imraen< le Lundi 17 Mai cou-
roril et 't r> ti moi
< .au qui veulent s'inscrire peu
vanl le Mrs n pus tt a l'Etage
G.rdioer 6l Co angle ruea herouet
Ripsblirelaa,
Ldiotaire des Cours est de 8 heu
res d. 11 m ii.
Me Paret
A\(K\i
1237, Avenu.' Grgoire. 1237,
Ann ince qu'il a repris l, \ei
c irof .s' m
t
m
ROUARD. 1 19, Grand'Rue, 1709
Le lecousliluanl par
excellence, se vend
actuellemenl G. 8.50
la boite. ( ,
'm

|Le tatxcaz Chacopagae Laasaa
/ s*' ,ro"vt' Paritdani lesGnmiu Rastauranti et Ca"
]g$A lsa la mode. A Port-au-Prince, il est devenu le favori
|^^ di li Socit
I En vente chez : E. Dereix, Ch. Pieoitlet, < h. V Gt-
Ijens. Lope Rivera, Aux Caves de Bordeaux, Ita/ar M-
tropolitain, Alfred N.Cooke.Grand Htel de France, etc
Aux Gamme* A. A F. Ile tiuflie, Reinbold &Co.
AuCap J.ParavisJnl,Ch.N. Javanx.
On tleinande
A louer une bonne maison
bien meuble dans les bautanri
de Port-au-Prince.
S adresser au v bur. aux d 1
\l 1 11 .
r ts dua ir U ,..f \*\
PILULES OKIbtSTALEJ
In ma %wt Un\vf*. '"' '
SMsl, fSSMtUIWll I- Mil S
nwl 1-. . .tu.
(-. .1 :. .. .1 H -S
grss. ui .if .^m*^si. 1 %
ui.nulMBt** femr U MISS*
lr*lllllllli-lll"l
i at.Li-.1 n'm.*t *
i r >.t .- 1


M.Ul.Vf-. 17 JUIN tt)26
I*

h
te
r


i
if
BAYEI
mf
? &$',,ifl
\
m
Autrefois on ne connaissait d'autre
remde contre les Maux de Dents que
l'extraction douloureuse. Aujourd'hui, la
plupart du temps, il suffit de prendre une dose de



v St:

>'4
wm.
mffix
H
[^.*&*
*:

Ed vente dans toutes les
Dp . Chez II.
Atifo el Carat: co
liicych i es Sve//< i
Ontiouwa ,. la Rue dts Miracles, Maiioc Nicolai COR-
DASCO, l< s Bulomobiiei et eamiooi de la marque bien connue
Iteo" d, 7 pi m fan, Camions de (oui tonnage
icenaoiraa de loulea rorieael picea deueba ge
Km %Oilur^s s.- ,.-, minai deol j ar leur BOlidi,c,leur i
tt leur rapidit pn v> r luaie
On y (routera fgah ,. 11 lai D i yrlefle.' Svolte i da la Gn > da
MKHsiufac ureta u . rue al CycUnd. Si t lien, a Kl ea a 11
i i-oiif.Ni..ti e poui l.i. i hoee, >.: i u ,!,!,,,. leur eoiid.t.
i M*todi i ... gr loal un piii ,<,, i ., ue concurr*uc i
i a Malkuo a n Outre ... b|. ,1, c. o.id, i, a d c .-. .., el i
| lCi s (ie ni baoga
Nr V00l, priv,z ,. d'une 3 telle" Proci ri i vou. u:. <. ,; ,
MO el une \oiluii I io.
Pharmacie*
C Sladeimanu & c
i
\genls
Occasion exceptionnelle
Parfumerie de tout genre Lotions Poudre Savons,
t ravates, Chemises, Mouchoirs,lias et chaussettes fines et ordi-
naires, Articles de toilette, Montres, Rveil, Bijouterie fine et
mi ti,..i.. Art cls Je nouveuite I i niaises italienneaoi-
c ire.
j i < h'p (- pi \. Cbapeani pour hommes, dames et enfanta.
Chapeaux Panamaa Panamas tn couleurs.
Tout le plus chic et le plu8jconomique se trouve eu ros
el en dtail Liiez
Jenaro Hurlado
->
La Maison aux Dix HUlti Chapeaux
tir.in l'..ue Coin Hue des Mirac'es, en tnce de Cirdiner.
Le
Le seul Ithum qui, tir d'Alcools naturelle
direitement pur Distillation simple du Sirop d(
d'un Oni(|ll t et toujours mme Untationelle.
vieillit par rao ion du temps dans len dpota ne
rigoureuse de tous dangereux Secrets de lab.
et ,sans adjonction d'aucun ingrdient d'usioa, coh
jugement-Je la plupait de nos .Notabilits Mdical*
vaut l'apprciation de bons aiut.teuis, ta suavii iacai
du bouquet et les plus ieiuarquablea qualita hygiiiq
Mme pris avec exc?, Rhum Nectar n'enivra paa al
d.nt pas l'Alcoolisme a la longue, comme les aotrai
8irnilaires et comme les autres spiritueux.
frestone
.PBE2MiN-AfifiRH0iM
Affflt
A leplaisii de portera votre connaissance avoir reu
i:n assortiment complel dtentes les dimensions des
I liens el I ulies.
PneusUmls Hcavy nutyjMMii Camions, pour le Ira
v;iil lourd. '
Pneus Cords pour i.utos de pass; ,,h.
Pneus Balloon interchangeable ou ftill Bnlloons.
Demando le prix pour les dimensions de votre auto
ou camion.
Plus de kilomtre ovc<

par Dallac]

^
l ** sg :& ^? a: S
^ ? H ^2 *& i -
Ui falo.s en aWuMa (M h.x, i Wnalnl i oui
Jealirnfl et la considration des qens d leur dure, et la beaut de 'M,-' npannee
GOOD YAR '
Tue n tudies Trading
PORT U PMCE> GONAIVES.
____________IP-H4.UTEII '


110 Rue des Csars
s>
Ml
'

' ?

--t.A^fc.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM