<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN — 15 Juin 1OT0 —doime de ia JSt.-*af fi or^ Convalescence Neurasthnie Tuberculose Anmie U Cofr Je GLOROL augmeni. U lolci MIVWiM cl Nnd au Mffi rajeunit toute leur aMffM, leur Miu(>leaai cl !tu: v.'.irur. i ommani*--. H I | %  ... |< \ .. M 1 w, I Nouvelle crie la S.D.JS. Ajournement du Conseil ,i-L v< %  „> !clKr* liu ".€• avanta ej.peut pratMer I* *trol.^r.pie sillll'iclle, dont 00 • parfait voulu (lin un* n If capable de raraplac-r u trantfuiloa .-.ngulna e'ie-incme cl cc.i avac jvanU. illlUlt on, Inj Ri pu'll f(lU lou;ouri al rtcoar & ail LU 1110.11 dan les cas %  rgcnti, I OUI • Cl 't. • I • n.ie la iii'i',i.,r ^'' reprtcnti'Dtdii Baor'sira d Estt, prsent su/Prsident Borinba Kllllllils df dent ( Qolicg eipalas tnaisoi •ntieprjses bienvenu* du Rf ; ,. Les eh i des prtn de commerce et industrielle!! en rel*Uooa d'ullaircs av; la Rpublique. Au tar'tour Comme nous l'annoncions. •, M uinuincnc que r.- •nrnmfmore avec clat, en l'gljae lu Sacr-Cœurde Turaeau, la fte ilu Sacr-t oBur do Jsus. Pendant les difTrentes messes (MU lui clbres, a cette occasion l'glise, admirablemenl rtcort, tail comble de la plus nombreuse assistance. Dana l'aprs-midi, l heures, il v cul vpreset, comme l PnroisseelDraU aussi l'Octave de In Pte-Dieu, il yeul procession :m comrs de leur pympa'lii. peu ,i ini p> spra wn arrive, le Prsident Uorno a fait U" a v site dcourtoise SU Milre <)• %  Ni ^ ( ,i k 'I '' l'a ri i.ii In'-nrdi t lement, 1R foui" qui "a trouvait %  US Bbord de Cil y lli'l, H |fs t uoe ov lion ; u PrlideU mon bien-efre Dpart Demain par ira steamer de la Hone Linic partira pour l'Europe,Me \belN laCgr. :i.e repoadonl va jouir le Prc%  Uicnldc la Commission des Rclamjition8, la suite du Ira voil iitinUTiompuqu il a foui ni pendant tout le cours du tonctionnemenl de colle (aom missit.ii. esl bien mrit. Homme ilu monde aux manires les plus alTabl plus distingues, Ealcnt.au [courant dres subtifits juridiques, Me belN.Lger.Renrsentantda Gouvernement Haitien.au sein de ce Tribunal Internalional, :, toujours (au faire respecter les rclamations de l< us ceux qui toient porteura ,de crances iustea contre Ifclatd Hati. Nous profilons de cette occasion pour l'en fliciter cl lm renouvelons l'expression sincre iU" ,,s sounails d'neuraux voyage. %  vocal de dis nioillLes Aie* Hier s'esl ouverte.au Tribunal de Premire Instance de Portau-Prince. '•' '''' !'•. i->i<'i. •!> s Assises pour celle anne. On :i rail l'appel des 200 Jurs El aujourd'hui M I a plaide la premire des affaires criminelles portes au rle. esl celle >l Antoine Bonny, accus de vol domestique mi prjudice de M. usbc Nigaud, li sei n dfendu pai Me Maurice Liaulaud, choisi d'office, d le Tribunal sera prsid par \l. !• Doyen Bnrnu Voici la li i ^ des auiies affaires (|iu seront entendues t-i ju%  es nu cours de cette Session. Mercredi l'>. Lexne Kortu n, accus do \>>\ au pi judii e d" \ns Justini A vocal : Me lidon Cn il. Juge : ti. Pouilh. Jeudi 17. Petil Nol Polysi:ar, accus d'assassinal sur la personne de losina Mctellas. Avocat : Me Hermann Cham j. Juge : Emmanuel Beauvoir. vendredi 18. Joseph Je.\eques, uccus de vol domestique mi prjudice du Capt. Shiederiii. mu. %  avoeal Me l>. U> ppoilte. Juge : IL Barau. Lundi 21. DeWas Pierre accus de vol avec escalade au prjudice de divers. Avocat : Nie P. D Plaisir. Juge : Kiuin.inuel Beauvoir. Mardi 2>. Civil Sylla. accus d'assassinal sur la personne tic Krostin Anelicn. A> i ( .il ELLE AVAIT MAL AU DOS El LAJEINTURE U. simple remde de famille la caima comme par enchantement par M Hr il et '& %  •.§ %  • sil a donnn s* dmbiioB de mem in du eoatstl < %  il oeeaaa un s e. u non perman.rt L'Kspagne are fus d'accepter un M-'Cv• ptrmbrel examen tle la p!op'6ilion taiu;i ; >e visant ;i hter la mise en iguaai di p c e de la S. I). N ayanl p-ur objet de diminuer lai lai gen di Busria t \ ,i,. donm f r| ment i iWe "liai c re et co ion que aaeiia ie 1 i ubsanee allaq BlJEN08-AlKE£,t2 Juin u a prs dea iofore atlona •' tourea a< i. ri a, il eal forl probable qoavani l.i runion d I asaembl" e S ptembie, l'Argentine n'aura pnfl rhatiR d attitude a l'gard de la S. h. N ail Inde complique p-i le fait qu le co g"< n'a pas rat li ion sdhsion u saate ffi [a S UN. Ue fait lai pouwir* don dis purent Isa reprseatsoM a gentlr.t e Genve strouvent considraLlem.>nt leslr int. M allard i ministre des ail. ires trur-res,iu f m: d li dim s-io i du orsi a dolsf que celait une nouvdle des plus intressantes, mais a re | U3 d'aj-Hittr quoi que ce soi. l BNOS alRBSL'ambseaade du Brsi vi ni d'infonnu le mini* ire argentin des a'Iaires itrng les de la dmbiios du Brsil c >m me meirbre du conseil de la >o cit des Nition?. Par cable BER'Jrl, 12 JuinLe gouvernement frSDsia a inform le j;ou vernement allemand quon pouvait lever des monuments sur les tombes des soldats allemands qui se trouvent dans les timetires tramais. On demande toutefois que tous ceux qui dsirent dcorer cts tombes se mettent Jeu relation avec les autorits franaises. w r.. i n'y a aunino ral>on pour qu'un mal noua bo ira i tarncalaJ il wuflrunaL' quand il %  •' i fi ils il' iv liurr rtlifuiraltr ave* ld i r qui j'avainuu iiiii-t la ccinturv. mail quel i m appHcaaont tbrlc de la Maison, sise rue Bonne-Foi, No 539cl qui n'onl pas verse le monuinl sonl pi i • de le 1ire trois jours svanl le lira qui .loii avoir lieu le 20 de mois. Il ne reste encorela disimsilion des acheteurs que quelques billets de laloteriedc la M MS.HI sise Bue Bonne Koi No539.0o en trouvera Aux Cav^esde Bordeaux, i l'Htel de I ranci et c hei Boit, au Bon M.ucb^ Me Paul Pressoir. Juge : G| Pouilh. Mcrcn .h 2.1. Dmoslhne Ci.m.i. accus de meurti*v sur la personne .l'Aurais Llluent, Avocat Me relis Bavard. Juge : Kmmanuel Beauvoir. Jeudi 24. J. K. Xanlus, sc cus de Eaux on erilure p ililitpic. Avoeal : Me Maurice Alerte. Juge : IL Barau. |Vendredi25. Cedernir A/or. n. usi de vol avec escalade el effrw lion DU prjudice le Robcrl Dcnstro. Avocats : Mes VJ Lii.iiel.iin, Malcbranche ui llcIMII\. lu ri ti. Pouilh. Lundi 28. Phala Jean-Marie, accus de vol avec escalada et effraction au prjudice de Jean ASS.I.I \ ocsl : rienoll Heraux. Mercredi 30. tgnor Alexandre, u • voir nus le fan li m usiin de Valtus \';iliu us. Avocal Me Arthur Coupet. Le^divorce Audience du tOjuin Jugements rendus : Charles II;, ppolile C irvingIDII contre uouise Ida Arlel, son pouse M iric IL-. • Lam lur contre Louis Cantavc Lahcns, son Apous:Joseph A'ig istiu Le roux contre Dura incin '.eilianl s,m pouse Christian Augustin contre Lonie M rville, son pouse;Ma \ \\ e Mar tuerile icrre ciiiilre nberl ugustc l'aui aiiiniierl. son poux: M Port Colin contre Anne Mine (oltlmuiin. son pouse. Unit entendue Rodoldhe Munro eonlre Marguerite Adam, son pouse, e—— %  • es chiens Nous ne pouvons plus compter le nombre de fois ou nous avons %  tlir r.illenlion sur les i liicns qui vont en libert sur la vois publique. On les y voil encore en 1res grand aombre. Nmis i plona que i est trs dangereux. En celle saison de fortes chaleurs, un de ces qua# drupdes malade peu! causer lei Le la Au Poi*tu:ia T \tiirmr | esl (fallut LrlBBvNiNfi.ll Juin — La U /elle OfBeia'lfl publie le dcret de dissolution du parlement portu ajaJi obi dus i'unes|cs a ccidents. Il fadl es propritaires tenir. dans l.s rues, leurs 'chiens u I ou i s museler ou lu n les garder lu/, eux. i it; faute par eux le te faire, ne poiui hsiter tuer (nus les chiens qui seraient trouvs sur la voie publique. Grave incident laSocii des Nattons Par cable GENEVE—Un ine J ai qui an. nera sans doute def comp i allol s dipiouialiques, s'est prudM'l bi*!" soir a la >ccit des Nu lOOf ; p u sieurs allacn. s ,laiieu> o il • l ar rts pour avoir pris p.ti ;i uail lia tout lucul pdaveir parte p un meeong sditieux LUI a d.^enr e:. ba aille entre un groupe Se h scites el d^ socialistes qui eu lortBf aux mains lorsque les o m m uni tes criieut : Ratusaolioi est un sassasi n . Une note anula.se au ouvernement sovitique Par cable LONDUES, il Juin-.U gouvei nement aaglais s < oeoyi une note redi-e en termes vigoureux Mot cou pour protester eentre les ler.ta tives iule.p i ,ei Soviets poorea voNer de lag ni .-i Aoglaterri pendant U r ceote gr< v. gni r de. Cette note expiine l'opipioD que l'argent d vail i ivoli sr eu nies Nciin ..i e., uedam nei .,.i ibao gcmeiit dr KouveiiitT enl en An ni teire L ble il elare que le jjuvernemetit IDg'ais a dus preu ves en main qu'une partie de l'ar S eul offert par Moscou au congrus es syndicats pendant la ^r\e nrale provenait dujgouvernemcnt desSovieis. Cet acte, ajoute la uo te, est considr tomme une im mixtion injus.iti.ible .'.riles allai res du pays el une violation de l'accord commercial a glo ru se. Le Statui de Tange Par cable ROME, L2 Juin — Les eoavtf. satioDH -e p ursuivent entie l'aris, Madrid et Home au sujet de la situation de l'Italie en cas d une reprise du .Sta'ut de Tanger ( BJOBC internationale de U eai rs ku nord ouest du Maroc ). c'est un mrmbre du cabinet: italien qui a donn ce renseignement : |" \ s sociated t'ress aujourd liui En France Vers UD ministre de coalition nationale Car cable PARIS, ttl Juin — Ce matin avilit la rentre des chambres.Mr Briand a dclar qu'il tait partisan d'ut, cabinet de coalition et qu'.l tait tout prt le constituer pourvu que les ahets des groupes iraportaata de la chambre depuis les socialistes jusqu'uux moJrs consentent en laire partie II a ajout que la commis-.on des ex ports financiers ,iioinmce par e giuvernemenl aura termin dans % % %  dizaine de juins son rapport sur la rhabilitation du Iranc. Le p sident da conseil est oppos a toute interpellation sur la politique gnrale du gouvernement l'heure actuelle attendu que ces interpellations ne sauraient avoir aucun rsultat. Mr Briand a d. lars aux membres du parlement dsireux de connatre les ten dsaCSS du gouvernemeul que dt.s mesures Baaaciras susceptibiesde romodier aux dilliculta actuelles leur seraient soumises bref dlai et que le parlement aurait alors pour mission de dire s'il avait, con tiance dans le gouvernement actuel pour diriger la situation. Le vol du capitaine d'Oisy Par cable QBNKVE, 12 Juin — lue dpche le Varsovie annonce lue le capitaine Pelletier d'Oisy esl arrive dans eette ville et qu'il esl reparti dans la matine daus la direction de Tsklo PA'.US, 12 Juin L'ne dpche de Moscou au nonce que le capilai ne Pelletier L) Ui>y est arriv daus C'lie ville •' %  heures cet aprs mi di venant de Varsovie. Offre d'emploi Le Charg nt l< unutriti r du Virol demontrc d ans une g>J • •:.• ..ils ont it • tournis par d.s membre de mdicale. Apr rpW J.Vk* le'DW Avant l'emploi du Virol. Augmentation de poids de 4 kilos 300 gn 5 semaines. I ; photographies nous ont t fournies p" '*! "^ ^l dical en Chef d'une des principales I n fi r mens J 1 i premire photographie n t prise le 3 rvfierp nt nier9*i .127. U seconde photoRrap"" s Cinq semalnea a|>rs, le 0 Mars, date laquelle | e1 065. Comme ce dernier tait incapa b le ^ r.iliment.ition ordinaire, on l'a nourri avec du la Virol et il t'cit compltement rtabli ce rgime' | rrparailon co*poc & Co i m m * H f i H AI l.lll tu



PAGE 1

LE MATIN 15 Jmn 9* ifitfC riPATlON \jrea i|6S SES T. pharmacie: Antoine 7*5. i Eldorado FS M* *1 .T HVHTIN PMrV g ALBFKTIM p. Jo. un VIAHD pbrni<">. iderie LiousGENKES %  Mpronwlitiule. IJn-cl GOl'HAIGE JUl' lies Csars roilery [F EktBROtDER] Mille lawvst prie 4.; Rue des Csars. Insurance Co Une des plus fortes Couin ([nies canadiennes d'as^urau es sur la vie. I.GA1R VI I). Diteclcor Eug. Le Boss & Co. &#&$$•$• *'&*'4&ft&$$S*^ ^..* * * 0 6 A A 0 * A * 1 w liez-vous avoir des JJentsr fidalaules de i)lanclieur ? &• ET DES jjencives toujours saines Employez la ( pffiORINE fi* g* g* -XPoudre L entifrice. Suivait la bruit S •Jii Docleur t> G Cuer/ier E fhirnrgien Dentiste fft Oe l'Uniersildef& Moiillnil ri de /„ £Q. l'aculldetode-'SL cine de Paris. P fi -" venir partoul jjS* 1 au Laboratoire jgfc le la Triho'iiu- Aj. 7, Rue Blanche H Paris. f* w Vitale partout, principalement chez MM. Maurice E "nu lits, ,-iinicn i-i H'i<>il v i,nv •&§ BANCS l.N GRANIT ^. "£ FABRIQUE DE MOSAQUES *'*" SLope RIVERA & Col •t'f* 1 illVe aux Ingnieurs, Architectes et Constructeurs^' •Ci.-* lis Tubes en Ciment de t-(*> et 8 Ponces de diamtre sur $& •><; &f -'piedsour ramille ivec pi ino. Bire PatzenhofSE m a *9 S La sant est une premire ncessit L'nergie d'une saute magnifique gAjjnc tout dana ce monde. Les $m&l&diet proviennent des fermes qui abondent d.v-.s 1A salet' Le S.won Lifcbuoy dtruit tous lea fermes del peau. Il la purifie et 1A protge. Uisaico i i w. l v 7 i > A I (ii ni ( '.; pacit iolirnalure: 14000 barils. ( apacil des lvateurs : i.000.000 bushels. j****n+ UKTnCtUT cm a HUMBI u ni si m .'jiri3t u.-O :' 'hs & Moulins si.us dans les ttUPSf g R T) H M^ ^ W| f| 11 l "l^ iat ^ s H Nous n • m;inul;ielurons y^JilWx *:3* /< : A /^SV I.. r....: !.. Il ,,, AA^ A\ •. Nii/ TlllX I'; H ">; r M <. n WMIVA an itr nu.-.ima <^ P Nous ii' manufacturons £Bp^ W" t|ue l:i l;nine de l)l pin fl^/^\^^ ''I'au pi rieur. HA RO WHKAT K LOUR *|"i Lu Tropicale i t /.< %  /V//7 C/ifl/ Eclipse Nous colins toujours les meilleurs pi i\. Conditions et tel nies sont les plus avantageux. TOUS Ll'-S ,11 1 ".'S, on se ti ouve en picsonce d'amliornltODA d |lUB n p in Ii^i,.uses t\ul f^ font de cet. tt.iL ment de Preiuli r ordre la liendez vous dea \ K oiiiiitnns et chambres prix trs modrs uiambres ares — Cuisine rraDaise. %  Installation confortable ^jreanj;| : ,is, Irauvais, espaguolj et italien, aniilissemeiil se ITToimmiiule uorsa urande t^ 10fflr AhiiiuiHiui Liae v) Y""oi,un Mncoimr.iiiHle p;.rs;i grande proT* • M I).,,,,, r n ,j s i, K C | s;i position exceplionr.clle 5 F"*des affaires. fljNewQrlans k South America H Steamship Co lueM Prochain apstrt direct pour| Port-au Prince "Kaitx lv. slcdiner Broijli laissera ne\v-Orl'Mis le 15 (< SIJii u courao! Jin ct imnt four Port nu P.ince Pcilau-Piii c', le i Juin li>2f. A. de alTTE-S A Co agents Ko/a fttt? )pagne F Sjourne Prpar -la. > des i ons riijoureiwes >n et \ ente %  Il UNI. %  ; ; i i i \ux \nnes de ^aris sSKasaj^ < R. BROUARI). 1709, GrandRue, 1700 Le reconstituant par excellence, s,' \ ( n.| actuellemi ni f,. ;i..",o A. min c :0r1 la boite. i.e Commissaire du Gouver nenienl prs le Tribunal de Premire Instance de Port-au Prince donne avisanx IntresBsqu'ily aura une session d'examens en Notariat, d*arpentfUjeel pour la profession de Ponde de pouvoir, les 1 I et 15, les 18 et 19, les 21 et 22 du courant, ds,9 heures du malin. Ces candidats peuvent donc s'inscrire partir de cette date. %  Ofomalliae w |Le bcz w -,jp;jii kasoa n m Se tronve Pari dai > les Grands Restaurants et Ca> '^) ies a la inode.i A l'o: I UU I i nue-, il i si devenu le I i\ori fcf' i le la Socit &/ l'.n vente c-lu / : i. i>. u i\. Ch. Pu ou Kl, Ii. N. C.i'l-^ 5p) ieiis. Cope Hi\< i.., vux(.avesd( Bordeaux, Bazar Me-i .LeBossCo.


PAGE 1

MATIN ta JUMetne i Taven Ici %  310, Hue Bouue Foi M Pffi M ?• Il S t. uil. l ire la FrisonScndwchi, Soupir* /rtidf. Vrillant, et *clec> D ncing. La Taverne resteouvcrletoute lanui PUONE m -u •if Auto el Camion Ro N tticychUes Swlte •OB trouvera A la Rue dea Mimcl-s. Haiaon Nleolaa COHDASCU, lu aulomobiei et namiom de la marqua bien couune lieo" — i 8 :!') 7 ptMbfr, i '. imioi.s de tout tonnage — •rcrnoiirs de toutes tories et piei s da '" I|; * ; es voituns u le.ninundeul par leur BOUdll.leui lgance e but rapidit proverbial! Un v trouvera gal, manl lia Bi faJttltJ Sfelta W55 qf* ifVtv 3ou,s <3)tmaiidez~lt' .' L. Preetxmann Aggerhulni Ag^nt L v.. -J F xiG P. Labourdelta 30, Eue Montmartre Parl Trestotte • UitiiNaI&ERHLM A cet A le plui8ii de porter voire connaissant e avoir reu un assortiment compte! de toutes les dimensions des pneus fi Tubes. PneusCords Henvy Dutyjnmi Camions, pour le Ira vojl lourd. Pneus Corda pour autos de passagers. pneus liulloon interchangeable ou lull Balloons. Demandez le prix pour les dimensions de voire auto IMI I : inioil. Iiisd. I. %  .,.<•! 11 t.vcc ^3 C^ pirDallac ofQiialify L> s talons en Canuic'iou (od f ear, ( Wi iflloot i ont HP l\li ••*, et la considration des gens de partout.pir leur.COoW leur dure, et la beaut tl 'eur SDpsroaOO. GOOD YE4R TbeV\esr adies Tradiugt POBT-U-PRSCE GOMMES. ClHlAnTEN 5£ 2 immi 110 Hue des Csars %  __:



PAGE 1

ECTECBIPROPRIR TAIRE ,nt MAQLOJRE BOIS-VKKNA Rue Amricaine, 1358 ^o ( Qui dit gouvernement dit unit. Il ne peut y avoir unit.si quelque part, dans le gouvernement, n'existe une intelligence ou tout se rflchit et sa condense, ce qui permet de savoir toujours point nomm ce qu'on peut, et i\'vn dduire qu'il est permis de vouloir. Francis CHAUMES IjlUMRO 20 CENTIMES QUOTIDIEN TELEPHONE N 248 .ANNE N'5821 PORT-AUPRINCE (HATI) MARDI 16 JUIN 1926 te et en \ve anglaise Les couleurs d'un Drapeau JHS d'exemple d'une nie qui ait t vnf gnrale. Il n'est %  pie d'une grve gelait russi, lux points, la granglaise, qui eut frlernireinenl et qui %  ine de faon si i m lot reste strictement (historique. Quelr qu'elle ait atteinalion du travail n'a [complte. Et mme elle n'a pas pu se m del de H jours. dment est d sans nr une large part leur dploye, |>our le mouvement par nement Britannique. it fort probable qu'en rtre circonstance et 1e quel autre, un Bt lembiable aurait I Bnie insuccs. L'I ici dans la fatalit des lipceque, ncessaireux -de telles Bte'r 0, et 1* SSL ,. hommn K T liur m W f ""' • s ""<"'"' +* ?,, '", c ""*'-l<-nt qui constituent pourtant la plus formidable organisation de travailleurs du Continent europen, Jont donc connu la dfaite, puisque les ouvriers ont repris leur blouse sans que satisiaction leur ait t compltement donne. En temps que moyen de pression sur les pouvoirs politiques, leur grve gnrale a t un fiasco. Mais en ce qui concerne les conflits d'ordre conomique,le Gouvernement se trouve dans la mme situation que le '.i Mai, jour o le lock-out gnral lut proclam, aux prises avec les mmes dilficults, rsultant directement du dsquilibre montaire international. A cet gard, la victoire du ministre Baldruin sur les Trade-Unions ne change rien. Pour briser la grve gnrale, il avait avec lut toutes les ncessits conomi3ues ; mais, dans la recherche 'une solution la crise minire et la crise de l'industrie britannique, il les retrouve contre lui* Le chancelier allemand Luther rappelle le comte de Chambord. Il s'est entrav dans les plis d'un drapeau. 11 est tomb. Cette histoire d'emblmes est trs caractristique des difficults q u e rencontre chaque pas la rpublicanisulion, si je puis ainsi dire, de l'Allemagne. Le drapeau de la Rpublique allemande est Noir, Or et Rouge. Il est le seul pavillon lgal du Reicb,depuis la Rvolution de 1918. Or, on ne fut pas peu tonn, il y a quel— qui a tfu avur. Mais le chez soi a. nous doute, des dessous. C'est comme la Mer, sous les surfaces tranquilles t'agitent Jorl souvent de terribles bouleversements. Mais le curieux de la question, c'est qu'on ne sait janiais au juste quia tort,qui a raison. La femme est jalouse, Iracasitre. Elle nglige ses devoirs, ne trouve jamais suffisant l'urgent qu'on lui donne. IAI v e conjugale est dtenue un enfer. a. c'est la thse des poux. — Mon mari, disent, leur tour, les demanderesses est brutal, grossier. Il ne m'aime plus, me dlaisse pour une autre. Je le vois peine. Je souffre, mon enfant souffre. Et tout le reste. Qui u tort, qui a raison f <)g ne le saura jamais. Le Tribunal juac, admet presque toujours le divorce 0/ thttcun s'en va, de son ct, dans la vie. Mois si les pres et les mres songeaient que c'est alors que les enfants souffrent le plus Et puis, je crois bien qu'un fond les ileux ont tort. Et si l'on savait *,• sacrifier un peu. mesurer de p.irt et d'attir, plutt ques semaines, d'apprendre que le Prsident lliiulenburg venait de signer une ordonnance stipulant qu'A ct des COU leu rs constitutionnelles, les ambassades, les lgations et les consulats allemands dans les pays trangers devraient hisser dsormais les anciennes couleurs impriales : noir, blanc et rouge. Le drapeau noir, blanc et ronge, a explique M. Slresemonn, est le symbole du commerce mondial allemand, et c'est parce que ce commerce a t cr sous ces couleurs que les colonies allemandes l'tranger ne veulent pal se dtacher de l'ancien pavillon. En d'autres termes, les ressortissants allemands lelran ger seraient tous demeurs monarchistes et refuseraient de reconnatre le nouveau (Ira peau national. Alors, pointeur donner satisfaction, on rtablirait, dans tous tes tablissements officiels de la Rpublique allemande, le drapeau de l'Empire ct du drapeau rpublicain. On peut bien dire que celle explication ou cette justification, tait une vritable gageure. Aussi n'a-telle point convaincu la grande majori du Reichstag et le chancelier Luther dut rsigner ses fonctions. Et c'est, peut-tre, le cas de rappeler le mot rest clbre que Mac-Mahon pronona jadis en une circonstance assez semblable : Si le drapeau imprial avait t arbor en place du drapeau rpublicain. les € chassepots •> partiraient tout seuls. les qualtlit que les Famille*, Restaurateurs, „JG El vous lotis qui aime/ tre servis promptcmcnlj B et avec courtoisie. Faites vos emplettes au No 116de la rue TravcrsirejJ jG "u vous Iroiivcrc/ toujours des articles Irais. En stock : CHAMPAGNE •C* HENRI DEI.o HE m DEPERNA igjjV Marque lus apprcie par les connaisseurs. f,,^ 116, Une I ranersierc figy (.//(///e anciennement oeeu/ie par Mr Alfred \ienx\) Port-au-Prince, Hati. Noire œiL ... se rince toutes les heures du jour, quatre heurci du... nialin: midi, sept, huit heures ...du soir Ide dlicieuses toilettes Ah charmantes jeunes tilles, jolies femmes lgantes! Ou vont-elles si tt? D'o viennent-elles si tard? Dieu! ne cherches pas. N'allez pas croire des courses quelconques! (les jolies reviennent de 1 glise O vont toujours ... l'glise. Tuli!u, monsieur le grincheux, 011 a bien le droit de prier toute heure Que si vous dites qu'il v a une heure pour prier, une lieure pour s'occuper d • son mnage, il vous sera rp indu qu'il faut frapper pour qu'il soit ouvert. Or, il est aussi crit qu'il y a beaucoup d'appels et peu d'lus. Quoi d'tonnant alors (pic ces dvoies frappent souvent et peut-tre fort ? Voil pourquoi toute heure du jour, malin, midi, soir, Noire (Eil se rince de tant de jolies toilettes, moulant le si jolies tonnes. Du niable, s'il v a lieu de s'en plaindre! ... a vu Vendredi dernier, chez un tevernier le la Une Prou qui porle ( le laveruier. pas la rue ) trois noms clbres: le nom du globe pie portail Allas, le nom de la grande Bleue et celui l'un sage de la Grce, piel pies seigneurs de la bohme t du barreau. On flait les 10 du plus loquent le nos avocats, celui qu'on S4UVI des...eaux. Il lui. parmi maints petits verres, chant par un pote discret, un prosateur BU visage glabre et d'autres qui disaient tout sans rien-Jirc. L'orateur rpondit avec ... l)quence et Noire Œil vit que c'tait charmant. ...a vu Samedi aprs-midi vers 4 1 2. la Buick au No.439,heur ter. la Qrsnd'Rue, en laie Sp)ls Caf . une h t > ne 1 1 e lourdement charge de ."> sacs de tari ne et que tranaient deux porte-laix qui n'eu furent pie pour recharger les sues sur leur brouette. ... a vu Samedi leux dominicaines qui se rafrachissaient aux Caves de Bordeaux, l'ne fouleds jeunes gens, muscadins '•''•ii'iils. dandvs aux lvres rases s'taient attroupes autour des leux trangres et les contemplaient bouche be. ... a vu les deux dominicaines vider leurs verres sans prendre garde la curieuse admiration de ces jeunes docteurs . payer les soucoupes et s'en aller tranquillement. ...a failli voir Samedi soir, un Hongrois. Il a vu, en elfet. par terre, dans un de nos brillants dancings, un papier portant : le porteur In prsent est un citoyen hongrois pii n'a pas de Consul ici et pii. n'avanl pu trouver travailler, demande assistance la Croix Bouge Amricaine. ...a vu. Dimanche, l'Essex No, 110 aller s'craser, nu haut de l.alue. contre un pilier de l'clairage lectrique public. MAURICE ETIENNE fits Angle des Hues du Miupisin de l'Etat et des l'ionts-l'iats Nouveauts, Mercerie. Parfumerie. La fte de Saint Antoine * ., Grande Loterie Dimanche, lu fte de Saint Antoine a t clbre eu la chapelle place sous le painnage du grand Saint avec toute la pompe accoutume. Il veut i) h. 1 2 messe basse el 7 h. grande messe chante. Aprs les offices religieux la tombola, organise par les Dames patronnesses au prolit de la chapelle, eut le plus grand sucps. I,es comptoirs bien garnis se ridrent en un clin d'eil. Dans l'aprs-midi, il y eut vpres, e| la bndiction du Saint Sacrement fut donne la foule nombreuse des fidles qui se pressaient dans l'glise. I.e grand bal qui fut donn aussi au profit de la chapelle eut le succs le plus inarqu. L'on v passa d'agrables heures tout "en apportant son obole pow l'glise font Saint Antoine si v, n r ehrtj n > : est le Patron. j?; Consistant en un splendide immeuble sis i Port-auPrince avenue jolin B ro n "o 18i0 JV Et 72 lots (). l'a lin Deach, double largeur 1 qualit sup. pur uune 2.^0 nouveaux prix I*. 1.25. Pou nus an nonces A a vis Le Matin paraissant aujourd'hui ,ds Q heures du matin, tons ceux qui ont des annonces, des avis et autres y faite i iseit 1, son t pris le bien vou loir nous les remettre un jour ii I avance. A Vendre l ne auto I oui vn parlai ht avec accessoires. S adresse. aux bureaux du MAUX


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06738
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, June 15, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06738

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
ECTECBIPROPRIR TAIRE
,nt MAQLOJRE
Bois-Vkkna
Rue Amricaine, 1358
^o (
Qui dit gouvernement dit unit. Il
ne peut y avoir unit.si quelque part,
dans le gouvernement, n'existe une
intelligence ou tout se rflchit et sa
condense, ce qui permet de savoir
toujours point nomm ce qu'on
peut, et i\'vn dduire qu'il est per-
mis de vouloir. Francis CHAUMES
IjlUMRO 20 CENTIMES
QUOTIDIEN
TELEPHONE N 248
.ANNE N'5821
PORT-AUPRINCE (HATI)
MARDI 16 JUIN 1926
te et en
\ve anglaise
Les couleurs
d'un Drapeau
Jhs d'exemple d'une
nie qui ait t vn-
f gnrale. Il n'est
pie d'une grve ge-
lait russi,
lux points, la gr-
anglaise, qui eut
frlernireinenl et qui
ine de faon si i m -
lot reste strictement
(historique. Quel-
r qu'elle ait attein-
alion du travail n'a
[complte. Et mme
elle n'a pas pu se
m del de H jours.
dment est d sans
nr une large part
leur dploye, |>our
le mouvement par
nement Britannique.
it fort probable qu'en
rtre circonstance et
, 1e quel autre, un
Bt lembiable aurait
IBnie insuccs. L'-
I ici dans la fatalit des
lipceque, ncessaire-
econtre ceux qui le
. l'hostilit de la
14ela nation, trouble
1 habitudes, dans son
p. dam son confort,
| plaisirs et menace
J dons son existence.
* l grvistes cux-
|W"I immaKjuable-
twni souffrir de
action.
,, elle histoire de
I* illustre par le
Pologne des Mkm-
tttsOM.v,;.
^einlerdpendnn-
Jmlirente |;1 con-
PnomiiH' en socit.
Ipvinco ne saurait
f^lrades-l'uioils.
blindes...
|Kg.
E M. LE DOYEN
0UI jamais assist
Mw/du jeudi
* Premire Ins-
nF**~Price itres-
Kg** Pr Jlon-
rP '' non. vous
w'"- """"'"'. une
n**tios sociales
fT*l*coulissesdes
^M'u-il le pls
fc/K '"effet, il y
C^Jcouples qJi
TiMUS rl '/' de-
\C lr'lH!n''1''<"'"-
Ryr' M Min
K?Jn."'demande
BBS?' vil*
tmZ.b^>ux-de telles
Bte'r0, et
1* SSL ,.hommn
K T liur m-
Wf ""' s""<"'"'
+*?,, '", c""*'-l<-nt
qui constituent pourtant la
plus formidable organisation
de travailleurs du Continent
europen, Jont donc connu la
dfaite, puisque les ouvriers
ont repris leur blouse sans
que satisiaction leur ait t
compltement donne.
En temps que moyen de
pression sur les pouvoirs po-
litiques, leur grve gnrale a
t un fiasco. Mais en ce qui
concerne les conflits d'ordre
conomique,le Gouvernement
se trouve dans la mme situa-
tion que le '.i Mai, jour o le
lock-out gnral lut proclam,
aux prises avec les mmes dil-
ficults, rsultant directement
du dsquilibre montaire in-
ternational. A cet gard, la
victoire du ministre Baldruin
sur les Trade-Unions ne chan-
ge rien. Pour briser la grve
gnrale, il avait avec lut tou-
tes les ncessits conomi-
3ues ; mais, dans la recherche
'une solution la crise mi-
nire et la crise de l'indus-
trie britannique, il les retrou-
ve contre lui*
Le chancelier allemand Lu-
ther rappelle le comte de
Chambord. Il s'est entrav
dans les plis d'un drapeau. 11
est tomb.
Cette histoire d'emblmes
est trs caractristique des
difficults q u e rencontre
chaque pas la rpublicanisu-
lion, si je puis ainsi dire, de
l'Allemagne.
Le drapeau de la Rpubli-
que allemande est Noir, Or et
Rouge. Il est le seul pavillon
lgal du Reicb,depuis la Rvo-
lution de 1918. Or, on ne fut
pas peu tonn, il y a quel
qui a tfu avur.
Mais le chez soi a. nous
doute, des dessous. C'est com-
me la Mer, sous les surfaces
tranquilles t'agitent Jorl sou-
vent de terribles bouleverse-
ments.
Mais le curieux de la ques-
tion, c'est qu'on ne sait janiais
au juste quia tort,qui a raison.
La femme est jalouse, Iracas-
itre. Elle nglige ses devoirs,
ne trouve jamais suffisant
l'urgent qu'on lui donne. Iai v e
conjugale est dtenue un enfer.
a. c'est la thse des poux.
Mon mari, disent, leur
tour, les demanderesses est bru-
tal, grossier. Il ne m'aime plus,
me dlaisse pour une autre. Je
le vois peine. Je souffre, mon
enfant souffre. Et tout le reste.
Qui u tort, qui a raison f <)g
ne le saura jamais.
Le Tribunal juac, admet pres-
que toujours le divorce 0/ thtt-
cun s'en va, de son ct, dans
la vie. Mois si les pres et les
mres songeaient que c'est alors
que les enfants souffrent le
plus !
Et puis, je crois bien qu'un
fond les ileux ont tort. Et si l'on
savait *, sacrifier un peu. me-
surer de p.irt et d'attir, plutt
ques semaines, d'apprendre
que le Prsident lliiulenburg
venait de signer une ordon-
nance stipulant qu'A ct des
COU leu rs constitutionnelles,
les ambassades, les lgations
et les consulats allemands
dans les pays trangers de-
vraient hisser dsormais les
anciennes couleurs impria-
les : noir, blanc et rouge.
Le drapeau noir, blanc et
ronge, a explique M. Slrese-
monn, est le symbole du com-
merce mondial allemand, et
c'est parce que ce commerce a
t cr sous ces couleurs que
les colonies allemandes l'-
tranger ne veulent pal se d-
tacher de l'ancien pavillon.
En d'autres termes, les res-
sortissants allemands lelran
ger seraient tous demeurs
monarchistes et refuseraient
de reconnatre le nouveau (Ira
peau national. Alors, poin-
teur donner satisfaction, on
rtablirait, dans tous tes ta-
blissements officiels de la R-
publique allemande, le dra-
peau de l'Empire ct du
drapeau rpublicain.
On peut bien dire que celle
explication ou cette justifica-
tion, tait une vritable ga-
geure. Aussi n'a-telle point
convaincu la grande majori
du Reichstag et le chancelier
Luther dut rsigner ses fonc-
tions.
Et c'est, peut-tre, le cas de
rappeler le mot rest clbre
que Mac-Mahon pronona ja-
dis en une circonstance assez
semblable : Si le drapeau
imprial avait t arbor en
place du drapeau rpublicain.
les chassepots > partiraient
tout seuls.
les qualtlit que les viterait ces rupturn 801b eut. au point de vue social
comportent les pftjl funestes
ejp'ts : l'pouse abandonne est
oblige, pour vivre, d'exercer
n'importe quelle...iProjmioni
et l'homme qui n'a plus itefo-
qer devient un devog.
*y> Famille*,
Restaurateurs,
JG El vous lotis qui aime/ tre servis promptcmcnlj
B et avec courtoisie.
Faites vos emplettes au No 116de la rue TravcrsirejJ
jG "u vous Iroiivcrc/ toujours des articles Irais.
En stock :
CHAMPAGNE
C* HENRI DEI.o HE
m dEPERNA
igjjV Marque lus apprcie par les connaisseurs.
f,,^ 116, Une I ranersierc
figy (.//(///e anciennement oeeu/ie par Mr Alfred \ienx\)
Port-au-Prince, Hati.
Noire iL
... se rince toutes les heures
du jour, quatre heurci du... nia-
lin: midi, sept, huit heures ...du
soir Ide dlicieuses toilettes Ah !
charmantes jeunes tilles, jolies
femmes lgantes! Ou vont-elles
si tt? D'o viennent-elles si
tard? Dieu! ne cherches pas.
N'allez pas croire des courses
quelconques! (les jolies revien-
nent de 1 glise O vont toujours
... l'glise. Tuli!u, monsieur le
grincheux, 011 a bien le droit de
prier toute heure Que si vous
dites qu'il v a une heure pour
prier, une lieure pour s'occuper
d son mnage, il vous sera r-
p indu qu'il faut frapper pour
qu'il soit ouvert. Or, il est aussi
crit qu'il y a beaucoup d'ap-
pels et peu d'lus. Quoi d'-
tonnant alors (pic ces dvoies
frappent souvent et peut-tre
fort ?
Voil pourquoi toute heure
du jour, malin, midi, soir, Noire
(Eil se rince de tant de jolies
toilettes, moulant le si jolies
tonnes. Du niable, s'il v a lieu de
s'en plaindre!
... a vu Vendredi dernier,
chez un tevernier le la Une P-
rou qui porle ( le laveruier. pas
la rue ) trois noms clbres: le
nom du globe pie portail Allas,
le nom de la grande Bleue et
celui l'un sage de la Grce, piel
pies seigneurs de la bohme t
du barreau. On flait les 10 du
plus loquent le nos avocats,
celui qu'on S4UVI des...eaux. Il
lui. parmi maints petits verres,
chant par un pote discret, un
prosateur BU visage glabre et
d'autres qui disaient tout sans
rien-Jirc.
L'orateur rpondit avec ... l)-
quence et Noire il vit que c'-
tait charmant.
...a vu Samedi aprs-midi vers
4 1 2. la Buick au No.439,heur
ter. la Qrsnd'Rue, en laie
Sp)ls Caf . une h t > ne 11 e
lourdement charge de ."> sacs
de tari ne et que tranaient deux
porte-laix qui n'eu furent pie
pour recharger les sues sur leur
brouette.
... a vu Samedi leux domini-
caines qui se rafrachissaient
aux Caves de Bordeaux, l'ne
fouleds jeunes gens, muscadins
'''ii'iils. dandvs aux lvres ra-
ses s'taient attroupes autour
des leux trangres et les con-
templaient bouche be.
... a vu les deux dominicaines
vider leurs verres sans prendre
garde la curieuse admiration
de ces jeunes docteurs . payer
les soucoupes et s'en aller tran-
quillement.
...a failli voir Samedi soir, un
Hongrois. Il a vu, en elfet. par
terre, dans un de nos brillants
dancings, un papier portant : le
porteur In prsent est un ci-
toyen hongrois pii n'a pas de
Consul ici et pii. n'avanl pu
trouver travailler, demande
assistance la Croix Bouge Am-
ricaine.
...a vu. Dimanche, l'Essex No,
110 aller s'craser, nu haut de
l.alue. contre un pilier de l'-
clairage lectrique public.
MAURICE ETIENNE fits
Angle des Hues du Miupisin de
l'Etat et des l'ionts-l'iats
Nouveauts,
Mercerie.
Parfumerie.
La fte de Saint Antoine * ., ,
Grande Loterie
Dimanche, lu fte de Saint
Antoine a t clbre eu la
chapelle place sous le pain-
nage du grand Saint avec toute
la pompe accoutume. Il veut
i) h. 1 2 messe basse el 7 h.
grande messe chante.
Aprs les offices religieux la
tombola, organise par les Da-
mes patronnesses au prolit de la
chapelle, eut le plus grand suc-
ps. I,es comptoirs bien garnis se
ridrent en un clin d'eil.
Dans l'aprs-midi, il y eut
vpres, e| la bndiction du
Saint Sacrement fut donne la
foule nombreuse des fidles qui
se pressaient dans l'glise.
I.e grand bal qui fut donn
aussi au profit de la chapelle eut
le succs le plus inarqu. L'on
v passa d'agrables heures tout
"en apportant son obole pow l'-
glise font Saint Antoine si v, -
n r ehrtj n > : est le Patron.

j?; Consistant en un splendide immeuble sis i

Port-au- Prince
avenue jolin Bro*n "o 18i0
JV Et 72 lots S patronage d'un Comit compos de :
MM. Emile Deslandeg,
Edouard E&tve,
Alexandre Videjoint
P. J. Mme
S.000
BILLETS
T. 5,00
I.K BILLET
Lof
30 Lots P. 30 f. 600
20 t 0 4000
100 e 10 1,000
* 2,000
I 1,000
10 (00 1,000
20 ta ;0 1.0 o
Activiez un Billet pour avoir la 1 lune de gagner une maison
vulue 20,000.
:
Les Mots historiques
Qu'ils me baissent, mais qu'ils
me craignent '
Coligulo, fils de (iermanicus
et d'Agripine, fut empereur ro-
main le 37 11 aprs J-C.
Il tait de eette pliade de
sais qui lurent gronda jusque
lans la lobe el le crime. Il lit
de son cheval, Incitalus, un
Consul. Il souliaila, en mainte),
lois, que le peuple romain n'eut
qu'une tte pour la couper d'un
BCUI I illip.
Un jour, un l- ces favoris lui
parla du mcontentement qui se
manifestait parmi ses suiets,- il
rpondit avec hauteur el d-
dain :
La vritable nationalit
du mot cocktail
De mme que le flirt n'es|
pas du tout mie invention an-
glaise el (pion a. -n vieux frau-
ais l- verbe deureter, qui si-
gnific conter des fleurettes, des
galanteries, le cocktail n'eel pas
spcialement un produit enflais.
Mr Paul Morand donnait der-
nirement, dsns un grand quoti-
dien, celte origine au mot cock-
tail : In fermier avait perdu
son meilleur coq le combat. Qui
le lui rapporte aura sa filleI Ce
fut un bel officier. Ne fallait-il
pas boire au co|-cbainpion re-
Irouv? La jeune fille apport
ds bouteilles, verse niais'olTi-
cier en muni rouge est si beau
pi'ellc te trouble et mlange les
alcools, composant a son insu
une boisson bariole pareille a
la queue d'un coq, ou cocktail.
Ou ne niera ni la grce, ni
l'originalit de elle lymolegie.
Mais ce mol cocktail ne serait
qu'une dformation d'un mot
bien aullienliipicmciit franais,
coquetel, qui vint au monde
dans la plantureuse Guyenne.
Les Bordelais composrent, il
v a trois ou quatre sicles, une
boisson dont la recette se serait
perdue el o cuiraient des vin
le cite bienheureuse rgion ad
diliomisd picesel Ctail le coquetel ...
Grands importateurs de vin
de Bordeaux, les Anglais au-
raienl si bien apprci le coque*
tel gaulois, (ilianttcler des li-
queurv qu'ils auraient fini par
se l'annexer...
GRAND RABAIS CHEZ
Socit d Im ortatioo
Gnrale
( Anl'e des lues
loarta ft Houx )
Chapeaux de l'aille qualit
suprieure Ancien prix
I. 2.00nouveau prix 1.00.
Chapeaux le paille fine Ita-
lienne ancien prix P. 3.00 nou-
veaux prix P, 1..">().
l'a lin Deach, double largeur
1 qualit sup. pur uune 2.^0
nouveaux prix I*. 1.25.
Pou nus an nonces A a vis
Le Matin paraissant aujour-
d'hui ,ds Q heures du matin,
tons ceux qui ont des annon-
ces, des avis et autres y faite
i iseit 1, son t pris le bien vou
loir nous les remettre un jour
ii I avance.
A Vendre
l ne auto I oui vn parlai ht
avec accessoires. S adresse.
aux bureaux du Maux


LE MATIN 15 Juin 1OT0
-
doime de ia
JSt.-*af
fi
or^

Convalescence
Neurasthnie
Tuberculose
Anmie
U Cofr Je GLOROL
augmeni. U lolci MIVWiM
cl Nnd au Mffi rajeunit
toute leur aMffM, leur
Miu(>leaai cl !tu: v.'.irur.
i ommani*--. H
I | ... |< \ .. M
1 w, I
Nouvelle crie
la S.D.JS.
Ajournement du Conseil
..... ,i-
-L
_ v< >
!clKr* liu ". avanta
ej.- peut pratMer I* *tro-
l.^r.pie sillll'iclle, dont 00
parfait voulu (lin un*
n If capable de rarapla-
c-r u trantfuiloa .-.ngulna
e'ie-incme cl cc.i avac jvan-
U. illlUlt on, Inj Ri pu'll
f(lU lou;ouri al rtcoar
& ail lu 1110.11 dan les cas
rgcnti, I OUI Cl 't. I
n.ie la iii'i',i. louner. r.i un lulll* Je *,
Itl .-au.lan rer-iiiuublai
qu :i BMt tilflr C'u
re |.ul< u'.- lit i'i il :
a M-
Bnootcr. l ri I '
u. % a. tr der-
p i c r .i
prilei '
' r
\.. : fana.
J.:a!.:'
r. <

Par cable ..
fiCNBVB, Lt Jnit Le conseil
d* h mm,.i- des Nrkii drt
la suite de la deman-
i?mnt formule
Pour ceux qui
soni morla j*our
teur2Pafrf0
Des monuments allemands
dans des cimetires
Iranais
s': journer 8
.lr ,d si. tr. perm
LeBr
d rui-sance l
conseil a rejet
il en dclarant que s
ble de la S. I. N.


Arrive du Prstden l
New-orl;
BORNO
/.,- Prsulenl t salu
du Secrtaire il I
m dbarquement par le Reprsentant
Kellog '////' lui a prsent les souhaits
du Prtident Coolidaett par 1rs gramltmaauaU new yorkais.
Pmideni de la Rpublique a fuit visite au Maire de Se, York
Au City Uoll.'J" foule ovationn le Chef ae i htat.
l'.ir i-ab'e
Nl'.W-VUKK, 18 Juin % l'ar-
rive d M" Ai:l "" *>,r ^'' '
reprtcnti'Dtdii Baor'sira d Estt,
prsent su/Prsident Borinba
Kllllllils df
dent ( Qolicg
eipalas tnaisoi
ntieprjses
bienvenu* du Rf *;-
,. Les eh i des prtn
de commerce et
industrielle!! en rel*-
Uooa d'ullaircs av; la Rpublique.
Au tar'tour
Comme nous l'annoncions.
. , m uinuincnc que r.- nrnmf-
more avec clat, en l'gljae lu
Sacr-Curde Turaeau, la fte
ilu Sacr-t oBur do Jsus.
Pendant les difTrentes messes
(mu lui clbres, a cette occa-
sion l'glise, admirablemenl rt-
cort, tail comble de la plus
nombreuse assistance.
Dana l'aprs-midi, l heures,
il v cul vpreset, comme l Pn-
roisseelDraU aussi l'Octave de
In Pte-Dieu, il yeul procession
:m comrs diction du Saint-Sacremenl Fui
donne aux deux reposoirs qui
valent t dresss par des ta
milles pieuses.
,i II ii|| p0 i venu* an - md nn -
bre isluar la Pisi lent <\ lui DlTrii
le tt'iro -:.> de leur pympa'lii.
peu ,i ini p> spra wn arrive,
le Prsident Uorno a fait U" a v
site d- courtoise SU Milre <)
Ni ^(,i k 'I '' l'a ri i.ii In'- -nrdi t
lement, 1r foui" qui "a trouvait
US Bbord de Cil y lli'l, h |fs!t
uoe ov lion ; u PrlideU
mon bien-efre
Dpart
Demain par ira steamer de
la Hone Linic partira pour
l'Europe,Me \belN laCgr.
:i.e repoadonl va jouir le Prc-
Uicnldc la Commission des
Rclamjition8, la suite du Ira
voil iitinUTiompuqu il a foui
ni pendant tout le cours du
tonctionnemenl de colle (aom
missit.ii. esl bien mrit.
Homme ilu monde aux ma-
nires les plus alTabl
plus distingues,
Ealcnt.au [courant
dres subtifits juridiques, Me
belN.Lger.Renrsentantda
Gouvernement Haitien.au sein
de ce Tribunal Internalional,
:, toujours (au faire respecter
les rclamations de l< us ceux
qui toient porteura,de cran-
ces iustea contre Ifclatd Hati.
Nous profilons de cette occa-
sion pour l'en fliciter cl lm
renouvelons l'expression sin-
cre iU- ",,s sounails d'neu-
raux voyage.
vocal de
dis nioill-
Les Aie*
Hier s'esl ouverte.au Tribunal
de Premire Instance de Port-
au-Prince. '' '''' !'. i->i<'i. !> s
Assises pour celle anne.
On :i rail l'appel des 200 Jurs
El aujourd'hui m i a plaide la
premire des affaires criminelles
portes au rle. esl celle >l An-
toine Bonny, accus de vol do-
mestique mi prjudice de M.
usbc Nigaud, li sei n dfendu
pai Me Maurice Liaulaud, choisi
d'office, d le Tribunal sera pr-
sid par \l. ! Doyen Bnrnu
Voici la li i ^ des auiies affai-
res (|iu seront entendues t-i ju-
es nu cours de cette Session.
Mercredi l'>. Lexne Kortu
n, accus do \>>\ au pi judii e
d" \ns Justini A vocal : Me li-
don Cn il. Juge : ti. Pouilh.
Jeudi 17. Petil Nol Polys-
i:ar, accus d'assassinal sur la
personne de losina Mctellas.
Avocat : Me Hermann Cham j.
Juge : Emmanuel Beauvoir.
vendredi 18. Joseph Je.\e-
ques, uccus de vol domestique
mi prjudice du Capt. Shieder-
iii.mu. avoeal Me l>. U> ppo-
ilte. Juge : IL Barau.
Lundi 21. DeWas Pierre
accus de vol avec escalade au
prjudice de divers. Avocat :
Nie P. D Plaisir. Juge : Kiuin.i-
nuel Beauvoir.
Mardi 2>. Civil Sylla. accu-
s d'assassinal sur la personne
tic Krostin Anelicn. A> i ( .il
ELLE AVAIT MAL AU DOS El
LAJEINTURE
U.-. simple remde de famille la
caima comme par enchantement
par M Hr il et '&.
sil a donnn s* dmbiioB de mem
in du eoatstl < il oeeaaa un s e.
u non perman.rt L'Kspagne are
fus d'accepter un m-'C- v tous le prir.tf qu'elle se ItOUVt-
rmit de ce fait rab.baa au rang
rui-r-ance de s.coiid ordr^. L
t la dcision du l.r
l'assem
;.s.tit qualit
pour ! prononcer ce sujet.
Il est prvoir que des dmar-
clies diploii.atn|ue* v.nl tre laites
pour an, n.r Us deux puissances
ii revenir or letfr dcintoaa leur
prcmcllant da les rlire do laon
eonltnua h leur sieu-o p.oMsoire
qui de ce l'ait deviendront en quel
Juc iarU peimaneot Maat e
s'ajourner le COBSeil a dcide de
ranvoyei ;'i > ptrmbrel examen tle
la p!op'6ilion taiu;i;>e visant ;i
hter la mise en iguaai di p c e
de la S. I). N ayanl p-ur objet
de diminuer lai lai gen di Busria
t\ ,i,. donm f r| ment i iWe "-
liai c re et co ion que aaeiia ie
1 i ubsanee allaq......
BlJEN08-AlKE,t2 Juin u a
prs dea iofore atlona ' tourea
a< i. ri a, il eal forl probable qo-
avani l.i runion d I asaembl" e
S ptembie, l'Argentine n'aura pnfl
rhatiR d attitude a l'gard de la
S. h. N ail Inde complique p-i
le fait qu le co g"< n'a pas rat -
li ion sdhsion u saate ffi [a S
UN. Ue fait lai pouwir* don dis
purent Isa reprseatsoM a gentlr.t
e Genve s- trouvent considra-
Llem.>nt leslr int. M allard i
ministre des ail.ires trur-res,iu
f. m: d li dim s-io i du orsi a
dolsf que celait une nouvdle
des plus intressantes, mais a re
|U3 d'aj-Hittr quoi que ce soi.
l BNOS alRBS- L'ambseaade
du Brsi vi ni d'infonnu le mini*
ire argentin des a'Iaires itrng
les de la dmbiios du Brsil c >m
me meirbre du conseil de la >o
cit des Nition?.
Par cable
BER'Jrl, 12 Juin- Le gouver-
nement frSDsia a inform le j;ou
vernement allemand quon pou-
vait lever des monuments sur les
tombes des soldats allemands qui
se trouvent dans les timetires
tramais. On demande toutefois
que tous ceux qui dsirent dco-
rer cts tombes se mettent Jeu rela-
tion avec les autorits franaises.
w
r..
i n'y a aunino ral>on pour qu'un mal noua
bo ira i tarncalaJ il wuflrunaL' quand
il ' i fi ils il' iv liurr rtlifuiraltr ave* I : .' Ji loinilla (Vi-.rt, du inutna, l'opinion
d'une dama do Lillu, J?"runc, "Ji' ne pouvaif presque piui me remuir par la
f >ld i r qui j'avainuu iiiii-t la ccin-
turv. mail quel i m appHcaaont Sloan sulfironi pour me gurir."
. r:ip4.' et bU-nfainant du Linimrnt de
Rio i ^t vraiment surprenant pour faire dia-
par l'tro la rlgidiU et raimar toute dootour mua-
I! 'i'i.ii ai'iJiiiuer un pvtit peu
: ^ti.vtucamalndt'adiminue
; nlfient et lu aoulagement aoit
liai ! " \<-'
Le Liai -"connu comme un
.r. i-. upTabla M facile
. r. 111'y ami .: pai-'In'soin du la frotter
pour t\i:fi son action commence. Il est auad trs
lacileA obunir, coutant psi cher, etsotrouve
en vente dans toutes les pharmaii du momie.
Uniment
deSloan
Anantit Toute Douleur
fVvis
Certaines personnel charges
,!,. Vendre les billets de la l.<>-
tbrlc de la Maison, sise rue Bon-
ne-Foi, No 539cl qui n'onl pas
verse le monuinl sonl pi i de
le 1ire trois jours svanl le lira
qui .loii avoir lieu le 20 de
mois.
Il ne reste encorela disimsi-
lion des acheteurs que quelques
billets de laloteriedc la M ms.hi
sise Bue Bonne Koi No539.0o
en trouvera Aux Cav^esde Bor-
deaux, i l'Htel de I ranci et
chei Boit, au Bon M.ucb^
Me Paul Pressoir. Juge : G|
Pouilh.
Mcrcn .h 2.1. Dmoslhne
Ci.m.i. accus de meurti*v sur
la personne .l'Aurais Llluent,
Avocat Me relis Bavard. Juge :
Kmmanuel Beauvoir.
Jeudi 24. J. K. Xanlus, sc
cus de Eaux on erilure p ilili-
tpic. Avoeal : Me Maurice Alerte.
Juge : IL Barau.
|Vendredi25. Cedernir A/or.
n. usi de vol avec escalade el
effrw lion DU prjudice le Ro-
bcrl Dcnstro. Avocats : Mes VJ
Lii.iiel.iin, Malcbranche ui llc-
imii\. lu ri ti. Pouilh.
Lundi 28. Phala Jean-Marie,
accus de vol avec escalada et
effraction au prjudice de Jean
Ass.i.i \ ocsl : rienoll Heraux.
Mercredi 30. tgnor Ale-
xandre, u voir nus le
fan li m usiin de Valtus \';il-
iu us. Avocal Me Arthur Coupet.
Le^divorce
Audience du tOjuin
Jugements rendus :
Charles II;, ppolile C irving-
Idii contre uouise Ida Arlel,
son pouse M iric IL-. Lam lur
contre Louis Cantavc Lahcns,
son Apous:Joseph A'ig istiu Le
roux contre Dura incin '.eilianl
s,m pouse Christian Au-
gustin contre Lonie M rville,
son pouse;Ma\\\e Mar tuerile
icrre
ciiiilre
nberl
ugustc
l'aui
aiiiniierl. son poux:
M Port Colin contre Anne Mi-
ne (oltlmuiin. son pouse.
Unit entendue
Rodoldhe Munro eonlre Mar-
guerite Adam, son pouse,
e .....*
! es chiens
Nous ne pouvons plus compter
le nombre de fois ou nous avons
tlir r.illenlion sur les i liicns
qui vont en libert sur la vois
publique. On les y voil encore
en 1res grand aombre.
Nmis i plona que i est trs
dangereux. En celle saison de
fortes chaleurs, un de ces qua#
drupdes malade peu! causer
lei
Le la
Au Poi*tu:iaT
\tiirmr | esl (fallut
LrlBBvNiNfi.ll Juin La U
/elle OfBeia'lfl publie le dcret de
dissolution du parlement portu
ajaJi
obi
dus i'unes|csaccidents. Il fadl
es propritaires tenir.
dans l.s rues, leurs 'chiens u
I ou i s museler ou lu n
les garder lu/, eux.
i it; faute par eux le te faire,
ne poiui hsiter tuer (nus les
chiens qui seraient trouvs sur
la voie publique.
Grave incident
laSocii
des Nattons
Par cable
GENEVEUn ine J ai qui an.
nera sans doute def comp i allol s
dipiouialiques, s'est prudM'l bi*!"
soir a la >ccit des Nu lOOf ; p u
sieurs allacn. s ,laiieu> o il l ar
rts pour avoir pris p.ti ;i u balaii.e a la suile aune aviBtlasta
lion orgtui-ee pr Ses ocialisles.
Deuxd'eniie eux sont seerataiiei
a la sociti dea Batious, un autre
est allai lie .a commis ion inter
nationa.e du lra>ail lia tout lucul
p- daveir parte p un meeong
sditieux lui a d.^enr e:. ba aille
entre un groupe Se h scites el d^
socialistes qui eu lortBf aux
mains lorsque les o m m uni tes
criieut : Ratusaolioi est un sassa-
si n .
Une note anula.se au
ouvernement sovi-
tique
Par cable
LONDUES, il Juin-.U gouvei
nement aaglais s < oeoyi une note
redi-e en termes vigoureux Mot
cou pour protester eentre les ler.ta
tives iule.- p i ,ei Soviets poorea
voNer de lag ni .-i Aoglaterri
pendant U r ceote gr< v. gni r de.
Cette note expiine l'opipioD que
l'argent d vail i ivoli sr eu nies
Nciin ..i e., uedam nei .,.i ibao
gcmeiit dr KouveiiitT enl en An
ni teire L ble ilelare que le
jjuvernemetit IDg'ais a dus preu
ves en main qu'une partie de l'ar
Seul offert par Moscou au congrus
es syndicats pendant la ^r\e
nrale provenait dujgouvernemcnt
desSovieis. Cet acte, ajoute la uo
te, est considr tomme une im
mixtion injus.iti.ible .'.ri- les allai
res du pays el une violation de
l'accord commercial a glo ru se.
Le Statui
de Tange -
Par cable
ROME, L2 Juin Les eoavtf.
satioDH -e p ursuivent entie l'aris,
Madrid et Home au sujet de la si-
tuation de l'Italie en cas d une re-
prise du .Sta'ut de Tanger ( BJOBC
internationale de U eai
rs ku nord ouest du Maroc ). c'est
un mrmbre du cabinet: italien qui
a donn ce renseignement : |" \s
sociated t'ress aujourd liui
En France
Vers ud ministre
de coalition nationale
Car cable
PARIS, ttl Juin Ce matin
avilit la rentre des chambres.Mr
Briand a dclar qu'il tait parti-
san d'ut, cabinet de coalition et
qu'.l tait tout prt le constituer
pourvu que les ahets des groupes
iraportaata de la chambre depuis
les socialistes jusqu'uux moJrs
consentent en laire partie II a
ajout que la commis-.on des ex
ports financiers ,iioinmce par e
giuvernemenl aura termin dans
dizaine de juins son rapport
sur la rhabilitation du Iranc.
Le p sident da conseil est op-
pos a toute interpellation sur la
politique gnrale du gouverne-
ment l'heure actuelle attendu
que ces interpellations ne sauraient
avoir aucun rsultat. Mr Briand a
d. lars aux membres du parle-
ment dsireux de connatre les ten
dsaCSS du gouvernemeul que dt.s
mesures Baaaciras susceptibiesde
romodier aux dilliculta actuelles
leur seraient soumises bref dlai
et que le parlement aurait alors
pour mission de dire s'il avait, con
tiance dans le gouvernement ac-
tuel pour diriger la situation.
Le vol du capitaine
d'Oisy
Par cable
QBNKVE, 12 Juin lue dp-
che le Varsovie annonce lue le
capitaine Pelletier d'Oisy esl arri-
ve dans eette ville et qu'il esl re-
parti dans la matine daus la di-
rection de Tsklo
PA'.US, 12 Juin L'ne dpche
de Moscou au nonce que le capilai
ne Pelletier L) Ui>y est arriv daus
C'lie ville ' heures cet aprs mi
di venant de Varsovie.
Offre d'emploi
Le Charg Baint-Dorningua demande
une dactylographe, sachant
bien le Iranais, pour sa Lga-
tion. S'adresser l'htel
Eldorado, de dix heures
midi.
Chaleureux cm
gus eccUsii
Chicauo
NEW'-YOBK, tlQj.1
pulation de New Yokiha,
leureux accueil auxaapt,
europens arrivs par lt,
Prsid.r.t Hoosevelt L
pr*- midi.loniteropsmjji
de l'arr.ve de rAquiSj
tou e norme se prseutiitj
parc de la batterie atttg
rive des d x autiti
ayant leur lle le cari
/ano, lgtt du Pape et'
tant Oirtcl du Saint Si\j
grs eucharistique de ChiaZT
France sera reprsenteaij
grs de tlucago par du(
naux : Son Lminence U <
Diiln is, archevque de
par les archevqutietT
vants; Vgr Drieux dlit
bel. archevque de Roesa
Andrieux, vque de LvovT
mercredi dernier par lei
Pins, MgrLenaud.i
ger, Mgr (trente, vques*l
Mgr CUaptal, vque m
Paris et le chanoine P|j
de la Madeleine. Ces pn
accompagns de nombnpjj
Biastiques. Le cardinal
exprime l'espoir que sa
tribuerrit resserrer I
liens d'amiti qui uaiattNaj
ce aux litats l nis.
Sarah Bernhardt
a si
PARIS, t2Juiu lai
de Sarah 11 nihirdt a tes!
re aujourd liai eu pu
monde li'.tiaire el thtral
ris. Le ne uniment repreMMl
meuse actrice dans ui dsa
les plus clbres celui ail
de 1a tragdie de Racine.
le nouveau _
duBrtsI
Par cable
RIO DE J \NKIR0, U
congrs brsilien i
lion de MM. Washa
Mello Viiinnares
me prsident et vie |
la Kpublique.
Coui
Formation Spcij
l-'oniiolion dni
i;iwtf nroliijued'Sl
//; /'/;i|/niiaa
//. Tii'prnlwierdt
SpecialUt*^
Li Cours pratiqM
va il hienuV pr ndrew-
commence le Lundi I"
ro .i h dure li mois-
Ceux qii v ulent s'i
vnl ie i.ireaup'o1
(..rlioer.vCoanglana]
Hii'tib icainc
L'ho aire J^ 'oun*^
ta a. m midi.
CAS Nl.
i.>nt l<
u- nutriti r du Virol demontrc dans une g>J
:. ..ils ont it tournis par d.s membre de
mdicale.
Apr rpW
J.Vk*
le'DW
Avant l'emploi du Virol.
Augmentation de poids de 4 kilos 300 gn
5 semaines.
I ; photographies nous ont t fournies p" '*! "^
^l dical en Chef d'une des principales I n fi r mens J
1 i premire photographie n t prise le 3 rvfier-
p nt nier- 9*i .127. U seconde photoRrap""s
Cinq semalnea a|>rs, le 0 Mars, date laquelle | e-
1 065. Comme ce dernier tait incapa b le ^
r.iliment.ition ordinaire, on l'a nourri avec du la
Virol et il t'cit compltement rtabli ce rgime-
' | rrparailon co*po Rouge d0^.dK.tra.tdeM'!'1,,l,,
de Citiw ^ ^
CV.t un alimaot pr^"" d "' '"^
d ipui^nwnt. d. Rachit*n. J
,10
O'-'IM'N 1
U'U 1
VIRO
ApBNtS: c-
>c & Co im m **HfiHAI
l.lll tu




LE MATIN 15 Jmn 9*
ifitfC
riPATlON
\jrea

i|6S
SES
T.
pharmacie:
Antoine
7*5.
i


Eldorado
FS
M* *1 .T HVHTIN
PMrV
g ALBFKTIM
p. Jo. un
VIAHD
pbrni<">.
iderie
LiousGENKES
m- pronwlitiule.
IJn-cl GOl'HAIGE
JUl' lies Csars
roilery
[F EktBROtDER]
Mille lawvst prie
4.; Rue des Csars.
Insurance Co
Une des plus fortes Couin ([nies
canadiennes d'as^urau es
sur la vie.
I.GA1R VI I). Diteclcor
Eug. Le Boss & Co.
&#&$$$ *'&*'4&ft&$$S*^ ^..* * * 0 6 a a 0 * a * 1 w
liez-vous avoir des JJentsr
fidalaules de i)lanclieur ? &
ET DES
jjencives toujours saines
Employez la
(
pffiORINE

fi*
g*
g*
-X-
Poudre

L entifrice.
Suivait la bruit S
Jii Docleur t>
G Cuer/ier E
fhirnrgien Dentiste fft
Oe l'Uniersildef&
Moiillnil ri de / Q.
l'aculldetode-'SL
cine de Paris. P
fi
-" venir partoul jjS*
1 au Laboratoire jgfc
le la Triho'iiu- Aj.
7, Rue Blanche H
Paris. f*
w
Vitale partout, principalement chez MM. Maurice E
"nu lits, ,-iinicn i-i H'i<>il v i,nv
& BANCS l.N GRANIT ^.
" FABRIQUE DE MOSAQUES *'*"
SLope RIVERA & Col
t'f* 1 illVe aux Ingnieurs, Architectes et Constructeurs^'
Ci.-* lis Tubes en Ciment de t-(*> et 8 Ponces de diamtre sur $&
><;?- -'pieds ft* des|5;mesen Granit, etc; le tout des prix dliant toute K5 ^
25 concurrence. fc*3* S^J
.Nous employons les meilleures marques de Ciment. fiS*
Demandez des devis. km.
THELARABEE FLOl'R MILLS CORPORATION, ffl.
[Tlphone 597. Champ de Mars.
Le Rendez-vous du Monde "hlegant". l*caf$ le"
^ Ne plus l l'.i.. d f : :ui-| rincepai sa iraicheur et a
tosition.
Salon priv |>our ramille ivec pi ino. Bire Patzenhof- SE
m
a


*9
S
La sant est une premire ncessit
L'nergie d'une saute magnifique
gAjjnc tout dana ce monde. Les
$m&l&diet proviennent des fermes qui
abondent d.v-.s 1a salet' Le S.won
Lifcbuoy dtruit tous lea fermes de-
l peau. Il la purifie et 1a protge.
Uisaico
i
i
w.
l
v 7
i
>
A I (ii ni
( '.; pacit iolirnalure: 14000 barils.
( apacil des lvateurs : i.000.000 bushels.
j****n+
UKTnCtUT
cm a humbi
u ni si
m
.'jiri3t u.-O :' 'hs

&
Moulins si.us dans les ttUPSf g R T) H M^ ^ W| f| 11 l"l^iat ^ s" H
Nous n m;inul;ielurons y^JilWx *:3* /<:A /^SV
..... I.. r....:.....!.. Il ,,, AA^ A\ . Nii/ TlllX I'; H ">; r M <. n wmiva an itr nu.-.ima <^
P
Nous ii' manufacturons Bp^ W"
t|ue l:i l;nine de l)l pin fl^/^\^^ ''I'-
au pi rieur. haro whkat klour *|"i
Lu Tropicale i t /.< /V//7 C/ifl/ Eclipse
Nous colins toujours les meilleurs pi i\.
Conditions et tel nies sont les plus avantageux.
TOUS Ll'-S ,111'. ".'S, on se ti ouve en picsonce
d'amliornltODA d |lUB n p in Ii^i,.uses t\ul f^
font de cet. tt.iL ment de Preiuli r ordre la
liendez vous dea I CONSOMMA! ION I SERVICE
UUtaPROCHAULE.
lotel uiteniational
AUX CAYES, HATI.
maison fondit en 1S'.h>\
K
oiiiiitnns et chambres prix trs modrs
uiambres ares Cuisine rraDaise.
Installation confortable
^jreanj;|:,is, Irauvais, espaguolj et italien,
aniilissemeiil se ITToimmiiule uorsa urande
t^
10-
fflr
AhiiiuiHiui Liae
v)
Y""oi,un m- ncoimr.iiiHle p;.rs;i grande proT*
m I).,,,,,r n,jsi,K. C| s;i position exceplionr.clle 5*
F"*des affaires. flj-
NewQrlans k South America H
Steamship Co lue- M
Prochain apstrt direct pour|
Port-au Prince "Kaitx
lv. slcdiner Broijli laissera ne\v-Orl'Mis le 15 (<
SIJii u courao! Jin ct imnt four Port nu P.ince
Pcilau-Piii c', le i Juin li>2f.
A. de alTTE-S A Co
agents
Ko/a fttt? )pagne
F Sjourne
Prpar -la. > des .....ions riijoureiwes
>n et \ ente
! Il UNI.
; ; i i
i \ux \nnes de ^aris


sSKasaj^
<
R. BROUARI). 1709, GrandRue, 1700
Le reconstituant par
excellence, s,' \( n.|
actuellemi ni f,. ;i..",o a.
min c
:0r1
la boite.
i.e Commissaire du Gouver
nenienl prs le Tribunal de
Premire Instance de Port-au
Prince donne avisanx Intres-
Bsqu'ily aura une session
d'examens en Notariat, d*ar-
pentfUjeel pour la profession
de Ponde de pouvoir, les 1 I
et 15, les 18 et 19, les 21 et 22
du courant, ds,9 heures du
malin.
Ces candidats peuvent donc
s'inscrire partir de cette date.
Ofomalliae
w
|Le bcz w-,jp;jii kasoan
m
Se tronve Pari dai > les Grands Restaurants et Ca- > ,
'^) ies a la inode.i A l'o: I UU I i nue-, il i si devenu le I i\ori fcf'
i le la Socit
&/ l'.n vente c-lu / : i. i>. u i\. Ch. Pu ou Kl, Ii. N. C.i'l-^
5p) ieiis. Cope Hi\< i.., vux(.avesd( Bordeaux, Bazar Me-i

.LeBossCo.
Port-au-Prince, le 10 iuin IDiC gi iropolilam. Ali,. ,, Htel de France, etc.!
Aux unaw iw ml,,,1,1 \ (.,,.
Grvv .II: ,N
Me Paret
IWI
Avocat
1237, Avenue Grgoire, 1237,
^L \nnonce qu'il a repris l'exei -
:"i] / de s;i profesi ion.
6$ Au (.(//< .1. i ,-unx.
M ^_____________
i)
m
a ai.
i wki
. '.:.ud
I Haas
m Niaa*
rimm 1-kuaMK BUCH


Matin ta JUMetne
i
Taven
Ici
310, Hue Bouue Foi
m Pffi
M ?
Il
S t. uil.
l ire la Frison- Scndwchi,
Soupir* /rtidf.
Vrillant, et *clec> D ncing.
La Taverne resteouvcrletoute lanui
puone m
-u
if
Auto el Camion Ro
N tticychUes Swlte
Ob trouvera A la Rue dea Mimcl-s. Haiaon Nleolaa COH-
DASCU, lu aulomobiei et namiom de la marqua bien couune
lieo" i8!:!') 7 ptMbfr,
i '. imioi.s de tout tonnage
rcrnoiirs de toutes tories et piei s da '" I|;" *;
es voituns u le.ninundeul par leur BOUdll.leui lgance
e but rapidit proverbial!
Un v trouvera gal, manl lia Bi faJttltJ Sfelta eiUilanulaclur.re d'Arme al LjcIeadrBt htienne Kllata s. nt
incomparable* pour leur linewe, iur eomnodiiA, laur aolidita
ta* codent mt'gr lool a n prix dliant toute concurretca.
La Mtlaon eu outre m'stock conalderabla d*cce*eoirta ai de
pit-iH de rechange
Ne vou- prifia (i- lune Svelte" Procuit/ voue un CamlOJ
Hej et une \oituie HlO
1 a maison
C. L Verret
Marchand Tailleur
Rio 1822Rue du Magasin de l'Etat
Se rerommiii'ie au public et a si nombreuse chentl i
pour l'lfptoct 'le sa coupe et la prompte excutioa mise
dans lei ouvrages confi* ses soins.
Ll liaison reste ouverte jusqu' 8 heures du sjir.
f i ix modr.
Ba Maison *Les SPORT*
Ochoa & C
Angle de Rues Roux et du Magasin de l'Etal
Annmn.-.knt AUX .Clients di LA Maison qu'ils viknxent
DE BBCEVOIh
Un beaj stock de chaossnres du premier choix
pour Inoin mes. lotmes, lillottei et tnta*ti
pi-hj-o-antajjeux
Occasion etccp im idle
l'arum oie de lout genre Lotions l'on !re Savon--.
C'.iv.les, ChPOjieea, Mouchoirs,lia:-, et chaussettes Unes et or I -
,', irer, Articles de toilette, Monins, Rveil, Bijouterie line e
ordinaire. Aiticks de nouveaut franaises italienne am-
ne me.
l^l Chapeaux de toutes (ormes de toutes nuances, de io s
i x. Cbapaaoa pour bommea, dame9 et enfanta.
Chapeaux Panamas Panamas n couleurs,
joui le plus chic et le plusjcononiique se trouve en gros
e| CI| dtail C\nr.
Jeuaro Huiiado
La Maison aux Dix Milles Chapeaux
Cranl'.'.ue Cet Rue des Mirac'es, en lac de GtrJiuer.
Vermouth Martini & fai
grt n, 1-5 il >W55 qf*ifVtv 3ou,s
<3)tmaiidez~lt' .'
L. Preetxmann Aggerhulni
Ag^nt
L
v.. -j

FxiG P. Labourdelta
30, Eue Montmartre Parl
Trestotte

UitiiNa-
I&ERHLM
A cet
A le plui8ii de porter voire connaissant e avoir reu
un assortiment compte! de toutes les dimensions des
pneus fi Tubes.
PneusCords Henvy Dutyjnmi Camions, pour le Ira
vojl lourd.
Pneus Corda pour autos de passagers.
pneus liulloon interchangeable ou lull Balloons.
Demandez le prix pour les dimensions de voire auto
ImI I : inioil.
Iiisd. I.,! .,. ofQiialify
L> s talons en Canuic'iou (od f ear, ( Wi iflloot i ont HP
l\li *, et la considration des gens de partout.pir leur.COoW
leur dure, et la beaut tl 'eur SDpsroaOO.
GOOD YE4R
TbeV\esr adies Tradiugt
POBT-U-PRSCE GOMMES.
ClHlAnTEN
5 2 immi
110 Hue des Csars


*
__:-


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM