<%BANNER%>







PAGE 1

LK MATIN' — 10 & il Juin 192(5 -*.— %  Pagol nergique antiseptique urinalre . % %  *-* .' %  • t# twgnx lHHiim • rsjounS Ut UIITI 4M M* orinalroa qu'il 'ramai aompUle%  ut oral m IUJUUDI loua Ut microbes qui Ut" taillant. ci Ctauiam. a, •• vaiencnmnes. l'irn U A-omrt, du PAOSOL • fait l'objet d'une eomm%  lettlon I l-'.f i.i.liiiin <• Mdecine u> Pari* du pro testeur LuKtabaUc, mdecin principal de U marloe, an* cleo protecteur des Ecies Sa mdecine navale • Nout avon eg looraetoo dtudier le PAGEOL •t Ut reJlLsta toujours exeallenls, cl parfois tftonoanlr, que ii'iiiK vous olile•ut noua ; i.: • -i' 'il d en a/Ortiier rt-fluaiil absolue et .II.U %  ;• • VMiANINE A varie. M.il m II <<,*.<(. n ,; I.J j Rome Auguste, Home dei Csar cl les Pontifes fl repris su mission, qui est de rgir le monde pacifi avec l;i vertu les |x res. L'avenir n'esl pas Genve, nouvelle mue le Pandore, d'o se dversent sur le monde l'hypocrisie, le mensonge, l'erreur, il n'y ;i qu'une seule vrit au momie et c'est Home. I.T.urope n'a plus connu de paix. depuis que Home esl tombe, Home qui lui avait donn cinq sicles de paix. Maintenant que Home esl revenue sur le Capitole et qu'a cess l'antithse entre le Capitole el le Golgotha, puiaque le Vatican a rachet le col le l'expiation, le monde entier commence a regarder vers Home et attend. I. heure le la destine va sonner. Nous l'attendions depuis deux mille ans : le Duce nous l'indiquera. Nous serons prts et le monde sera sauv. VBsssttxaBnzuz&aiœxse*^'. ^*Zii-l ŒEazi^sEau C'est Inutile de se Peigner sans (§iwm La Saint-Antoine et la Fte du SarrCœur Dimanche prochain 13 Juin est la l't de Saint Antoine de Padoue qui fut Confesseur de l'Ordre desl-'i resMineurs. Il naquit Lisbonne en 1105 et mouml en 1281. ("esl lui qui pri ha l'Evangile aux Maures d'Afrique. Celle fte sera trs brillamueni clbre a Port-au-Princa en la chapelle place sous lepatronage du grand Saint. M rie Chanoine Hiehard, eur de la Mtropolitaine el des daines paIronnesses mettent loul en œuvre afin que cette solennit rvle le plus grand clat Il y aura le malin, en la ehaI n-lle. messes B 5 el 7 heures el. esoir, 5 heures, vpres. Immdiatement aprs la crmonie religieuse, il y aura, dans les salons de Mme Baker Lalue rand bal accompagn de lomH lia el kermesse au profil del Chapelle le Saint-Antoine. Les cartes d'entre sont aux pi \ I une gourde pour grandes personnes et cinquante centimes pour enfants. Dimanche si aussi la Fte lu Sacr-Cœur de Jsus. Elle sera Clbre en l'glise lu Sai rCœurde Turgeau avec toute la pompe accoutume. \ l'occasion de ces deux ftes qui seront commmores le mme jour, il n'y aura pas Delmas la mes e mensuelle lu deuxime Dimanche. fianailles Nous avons reu la carte de fianailles, le Mademoiselle Alhalic Jeanty avec Monsieur Emmanuel Lajoiff. Tous nos vous BUX heureux (lances. Le loin et attention que les hommes et femmes donnent leur apparence personnelle sont inutiles •i les cheve'ix ne se prtent a rendre l'ensemble une appa rtnee uniforme st harmonieuse. Il n'est pas possible de crer une bonne impression • avec des cheveux dsordonn, et dcolors. L'effet de l'eau est momentan. En s'vapornnt elle laine les cheveux descells et fragill I. Lis pommades, cosmtiques et brillantines les font devenir graisseux et glutineux. Le Stacomb au ontraire les rend souples, adaptables et leur Offre Gratis Standard I-aboratorlrs, Inc. Ml Watt i.Mh Street, N<-w York, K. U. A. Knvojrai-mol K'alia un chantillon du Stacomb. Nom donne un lustre et beaut naturelles el une lgance exquise. Un jeu de tennis, une excursion en auto, un soir de bal n'altreront pas vos cheveux du tout si vous appliquez un peu de Stacomb. Les hommes et femmes lgants et de bon got n'emploient aujourd'hui que le Stacomb. Demandez le Stacomb en crme ou liqui le dans les bonnes pharmac.^t et parfumeries. C'ont n'a lea chrvtax peign Addr*Villa at Paya. Amicaltdu Lyce WttM Constitue eu Socit Civile et reconnue d*Vt lilt'Publique par la l"i du 19 fai ;92D. liihUotliitjnr Nationale AVIS IMPORTANT Conformment aux avis mans de la Sccrtatrerie d'Etal de llnlrieur et la uotication qui en ;> t faite par la Gendarmerie, l'Amicale lu Lyce l'tion porte la connaissance lu public el spcia lemenl a la connaissance de tous les amis le l'( l'.u\ iv que la loterie \\. N. A. I.. IV. en attendant qu'elle puisse loin lion ncr lgalement esl suspen due. Elle profite de cette occasion pour rappeler que 1 ouverture officielle de la Bibliothque i eu lieu le 18 Mai dernier el que la Bibliothque continne a tre toujours ouverte au l'uhiiitous les jours ouvrables de t lus lu matin raid i et I • •"• ii iiires ( lus Kl'aprsmidi. Port au l'rinc.-. le9 juin 1026 I.' Prsident, Seymour PRADEL Le Trsorier, Dr HICOT Chez Alfred iV.Cooke tm Rue n Viennent d'arriver le Fameux Whisky. Grccn Hiver, i ild Town Gin .. l.o;..lonl),y(.in Mactheraon Liqueur cl Whisky toutes marques. Vin Blanc el Rouge. Huile d'Olive Durel par gai 1> is el bouteilles. Bire Paillette. LES LAINAGES EXCLUSIFS LES SOIERIES HAUTES NOUMEAUTS LES GARNITURES GRANDE COUTURE Se trouvent le/ : QRBP TTF. mt.n.N .v C STBAU88 %  V.i.Hue Greota, 13— Pans, Emoi de i itslcguea gratis chaque tsisOB, aux NgOeiSBlk e! M i -"ii de a uture seulement. Conservez Robuste et Dcs votre Sant Vigoureuse Lisez ce que dit la science Dits les Sport i l'oil-au-I'rinc( Hati ), le 29 Mai UB6. A 1 a Nedci la idoebe Alhletic Unie, La Haye. Monsieur .el'ri'sident, Messieuri les Membres, J'ai l'honn sur de vous prsenter les meilleurs vieux du Comit Olympique Hatiens et de rUnio.iacs SocitsSpor tives d'Hati %  l'occasion de la commmoration du XXV Anniversaire de vnlre Association. Les Sporlsinen llaitiens nie chargent de transmettre leurs flicitations les meilleures la Soeit cjui pendant lin quart de siele travailla hrillamment pour la cause de l'Oluiipisnie. Veuille/ arer. Monsieur e Prsident et "Messieurs les Membres, mes sa In lai ions disl ingues. Le Prsident (in Comit Olvinpique Haitien et de l'Union des Socits Sportives Hailiennes, Andr P. CHEVALLIER. Le Congrs E uc ,a sl f I ue International de Chicago C'est le '2(1 Juin prochain qn • s'ouvrira Chicago le 28 e O flores eucharistique international. S. Cm. le cardinal Mundelein y a invit les vpies du monde entier. S. Km. le cardinal Dubois a laiss) Cherbourg le ."> Juin, bord (le \.\ Juin bord de YAncon, se rendiiat Chicago o ils reprsatcront llaili au ('.mgrs. De somptueuses crmonies accompagneront celle grande manifestation qui durera du 20 au 21 Juin et o se rencontreront presque tous les Princes de l'Iv'lise romai u\ Les Divorces AUDIENCE DU MAI Affaire entendues : Marie Asg? Itiibiou contre Meu gne RoioloEs Dalton.son BOttsa, Constano Anna (augiilti outre Michel LUsvoll son pou. AUDIINCI DU 0 MAI Affaire entendues Thrse itous-t-.. a contre Albert Waitelly, son poux Hodolplie Mutaro coLtie Marguerite Marctlle Al un. on pouse. AIDIEM'.E DU 27 MAI Jugement rendu : France Sioen contre Adolphe Louis Uube.son puix ; Josphine Saint Juste contre Maurice Marcelin, son /poux : Flora Gilles contre lierthony 81 Lger, son poux ; Marie Asgi Itibiou con re Meugne R Hadon, son poux ; Me rie Constance Gaii^iitte contre Michel Lilavois, son poux : Peruau de Stphanie Gan.on contre Antoi ne Vathurin, son poux : Mrie Rose Thrse Dessources m Me Chartes L. Oelva, sou poux ; Joseph Blanchard -nuire Carmlina Pumor.ier. ton pouse ; Adla te Thrse Antoiu* contre Huberk Steel, son poux: Saint Armand M -> contre iiachel Boute, son pouse : Emmanuel Luly contre Ce cile I! ).'. son pouse Affair entendue: A u,: u-lin Le m u contre Duman cia Uefirard, son pouse. Nous avons appris de Jr mie la mort de bons Am i r.Directeur du Lyce de cette ville. survenue Lundi soir. l A s funrailles ont eu heu le ] 1 1 1K ,in en l'Eglise paroisdfunt laisse de vifs regrets parmi tous ceux qui eurent l'ocj on d'avoir les relations avec Noua envovoiis aux p.uvnts prouvs par ca deuil nos W eiileurea condoluauvSj Qu'il noui ptaite de lr ta\uir ou pas, il Mt tbaohimont vrai qu'npri'-i lu HO ans le rorpa humain rommenev A vieillir, .1. • ri -.T rt prrdra la r au ravage que la nature impuae. Que font l<* PWSaSlMS prudentes et prvoyEllet lortiftent l'organi %  avant que le pn itae. Le sang rat un Bu • vit %  le dejrr de viguetir. a to te | nombre de KV>I < anta. l.a llllllll .. l'epu. a e. Il eet aini pru.l TIT Nuxai pour un Mat*, ir.aa ou quatre foil par 11 .' l a er ve da force a tout l'orga t du fer organique coOUM le 1er naturel du sang humain, auquel il a'aaainule facilement en combinaison avec lea glycerophoephates et autre prcieux lngredienta fortilianta. Le Fer Natale eat recommand par lea autorits mdicales prcisment pour enrichir le sang et tonifier le systme nerveux. Il constitue, pur consquent, un excellent mdicament de prcau-. tion POU conserver l'organisme fort! HIU f.n vente dans touteal lea bonnes pharmacies. La demande pour le Fer Nntat a >• -t immdiate que nous e p.eparer des tiquete i pou ce pays. Par consquent et temporellement nout userons le llacon rispagnol que noua reproduisons droite. Voua trouvres dans chsque flseon des instructions compltes en Franais. A Genve Inauguration de la Confdration Internationale Par eable QBfltVI, 7 Juin-R<> p rsence des repru-jenlrinis le rioqmtnte na lions et des milliers de ueisouned a eu lieu aujourd bui l'inaugurt tiou du s ge de la Coofdrnti m Interoatioaaie cre par le Trsi'. de Versailles^. Nui veaux" troubles Vrso.ie ?ai cable BKPLI.N, 7 JuiuUsa dpche de Varsovie l'Agence Wollf au nonceque de nouveaux troul>les se seraient produits en Pologne : deux compaginesde jeune rerrues se seraient mutine* a Varsovie el l'agUation r^ne dans les provin ces annexes allemandes et russe?. La Presse Iran' aise et l'accord de Mossoul Pur cable PARIS. 8 Juin— Les journaux considrent en gnral que l'accord de M oui est un succs pour IWgbtene Ils s'en tlicitenl pan e qu'il assure le dvelop penieni normal in vil leinaiu, si les conliluns a mosphr.ques U permetlenl, pou • leultr noiived.i le r.n I Parla l'okio. sa prcdente tentative &\aU choue, son aviou s'l.ni Inite • i i n l'atlerr.ssagd prs de Varsovi IVl.eMer i'Uisy a l'ait les essais ce aprs uiidi a Villa Coublay et se ueelare pl.iu u.enl satisfait de sou ap,areil. Pour rtablissement d'une lgislation de police internationale Par cable ,*PARIS, 7 Juin—M Brhnd a r* misa la Socit de' Nation U lettre demindaat l coopraiioa de tous les tais nour coir tonner les eftorts des magi trnlures l des polices et U constitution d'un comit de lzN'at'on pnale dans le but de combattre et da frapper se vrement la tavMtottioo des mo.i aaies trangres. Les trangers cr'' tninels seront ex* puis, des Etats" Unis WsJHIlGTON, 8 JuinLa d pnrtatioa immdiate de* trangers riminels vient d'tre v it pir '•• < h ( temps que I parlement ie mettre l'œuvre.Ses partisans dis< nt que le prsident du conseil • st fatigu I de l'obstruction qui est hite son programme de restauration tinan cire et qu'il st prt I remanier sou cabinet pour s'tablir sur une majorit nouvelle p'us solide afin de mener bien ses projets d co noaiie et de restauration: r^M Pret, ministre des finances, est de Psence de ce dernier. J Qusl serd If Jj d' ibdEl^rm Par cable JE PAKIS, 9 Juinuej !" rieMad.iddilquelaiJJ" ]| Krim va cire bientt a *£M ,,-. lue dlgation WpsIJ'J ..ede laquuelle ae Wjj nral comle G ll 2l tcur minral des stlsHSj| te. parlua vendra F^J afin de discuter seetera franaises ce que ion'•" I Elhrim. %  I Pilule d D f M 1 1 47, Hu du rtatuirift** 0 ^ 1 raeUs k prendra. ^^ I 1 Nt DctMlisut aof J^ | %  •lia M provoque Issi 1 1 i Supprimant la <"**• ^ I j alla M dbilite P* to 0 \^S \ N>xl*niP' d, '2 | l # ist>l %  alto se casse aac.se l^^l p;aatsuvsl 00, ( \0^ %  alto aat. par .est*** S



PAGE 1

LE MATIN 1U U Juin IM r-j* conofwtffiatiODalB -- tMthuna runioi de i or^pratorr icur jcoDoaiiqae tara lYodobre. ftonnaie* Fjjiin(oe campa M pour %  ^ en8e '' M JaMeslddci Ljiuoe confrence utf. Brunit Louche a r, LjjWr^ affairea galgiquiet M. Theii fgieiRlr''. 1-e** bnm rl jail belge sont |iur ronsu'IcrMr Ramener l'Italie l'uisoa pour dfen (italienne. Hughe l'amison corn la flottati-nis ,9 Juin —Le se kr annonc la no foilC. F. Hughes |H',;II en chef de lit iCois en remplaeo IS. S. KobiagoD. 8^s3i!;• Insurance Une des plus foriez Cotnn canadiennes d'assuran sur la vie. Eldorado p [Tlphone 507. Champ de Mars. Le Rendez-vous du Mon le %  Luxant ••. Le cal le ••';$* S • N,tr P* ua lllni ( 1 Port-ati-hrincc par sa rraicheur et sa ES £2^ position. \:J I | Salon prive | < i T fainilL avec piano. Hierc Patzcnhol$Vtf %  \>j U.I.(;.\:;;AI D, Dlircfen* sSi I i' ;i 'a i i -s•)!.. iflnies es m@^@^M&^&mim h Cours |jaiiV Francs 3J. 10 Strliog Ifrifu fente ire Ford Coup, |e service, avec caneloppes, et beaunires. au Lieutenant 0C|np d'aviation. iwdre ~~ idi Or .00 raim 1 f. P. PAWLEY. [il Ktquiem iprochain, les nienioraires cl l'rolo.it chanter opulituine une u:em en mmoire h. Augustin qui puis Conseillre res de remina estions les amis do la |ftrainase liront rdV assister. Revue des Deux Mondes 15, Hue de rUniversit, Paris bOMMAlKK Un L* LlVRAbON du 1er Mai 1916 Les Captifs. Deuxime partie... .1. Kessel. A'oi (lunules Ecoles. III. Le Collge de France... Maurice Croiset, (/c r Institut. L'Amour Maternel deMadame ckSvign... Grard d'Houville. La Transformation Sociale A l'Epoque Napolonienne. I. Gabriel Hanotaux, de (Acadmie fiant uise. A Propos du Dsarmement.:.*" Voyageursd'Orietit.— III. Les Voyagea romantiques... Henry Bordeaux, de l'Acadmie franaise. Pour rsoudre le Problme Financier. II... Octave Homberg. Le Roman <1 Vurore Dudevaot et d'Aurlien de Sze.— IL Aurore Sand. Mudugasear. --IV. Les noies du Progrs... Andr Deraaison. Revue Dramatique.— La Carcasse. Le Docteur Miracle Ren bouinic, de l'Acadmie franaise. Chronique de la Quinzaine.— Histoire Politique... Ren Pinon. Plt XPE L'A ONNMENi Pat|a Un an Si rroii Tioi^ n oi Sune Sfincei Oie lOOtraSI 1rs 26 us. jo DpanenitntJ et Colonie lr.insJ.5ts i, Mr> 54 | > JB lr (u Etranger : paya i Jcnu-Urii* poaul m IM n fri 51 in 50 iy> 1 ilcin laiit poitil 144 ira 7) Ira y; M J L. abcnncn-.cnla,partent du nr ci Ou 1-, JC cbique moi. rH'X qu;NUMEUO 6',J Eutj. Le Boss & Co. v 1 £' > A A A A A Q |6 tf *-' i' X2 £' >^ Encpvcmcnt Nvroses iss MX .ce x ; ; crbr^^^insomni TUBES EN CIMENT BALUSTRES. BANCS EN GRANIT FABRIQUE DE MOSAQUES %  %  ^ >t •' %  v T'MWy'r' / Ty ope RIVER I x Co •L'i Offre aux Ingnieurs, Arclntectes el Constructeurs *5" .ji'4 les Tubes en Cimenl de 1-ii el 8 Pouces de tliamlre sur *i. ,2 1/? pieds de longueur, desBalustres|carrs el ronds, SA des Bancsen Granit,etc.' le tout des prix dliant toute * *P* concurrence. * !l£ ^P?H ? Dor.:::. Impuissants 1 i .• roui a dprim. La aurnienaRi-. lai e\ci> vous oui pui< i nai roui (uiu La mmoire manque, *otrt ntiih. tou> doutai da aoua-mnw, vouitai un faibla. i u' •CM •Ci:* .\oii-) employons les meilleures marques de liemande : des devis. iment. Kr g* Tin-, LAUABI;;: PLOUB MILLS coiipoaATij KANSAS CITYJMo Capacit journalire: HOOO^iiarils. a] SCit des Elvateurs : LtMMMNM) bus icls. IHIRZIDAL vi NOUS redonnai une aorla ,'.\ aciricit italt. Par lui. la eallula borvauaa ara raconitltci oui redeviendrai tort, puiss.nii, %ou atrei rgi — Nombrcutai n. lai i I >.t da mdacint. — i. Bacon 11 fp. 0 -'•'irW ; da 'H pagll. K^auiie >ur dciiiinJ* n.hmsc aui SpcialiMl ^iquaa Ju DOIl pur suprieur. HA RU WHEATF LQUR ."IJ. Nos principales !" v \lili mmi 00 &f (lues sont les suivantes: '"lUIlllw -SJ %  A REVEILS "\/t\ dqulil i PENDULES jarantiai IfX/*! ta amiita anaa naun r^f 141 %: c-.T--. ^V/ • Bb a. %  %  • u Cala iuci .... • %  • -.i < ij 5>:<'."'% %  %  '.'i aB wa* //i Tropicale i— i Ac /V//7 C/ia/ %  /'•' /'/'• Nous cotons toujours les meilleurs prix. '' Conditions et ternies sont les plus avaiita^'iix. £0* •D; nonditions et ternies sont les plus avania.'U\. t.u^ aj| aj § >, % 4 lin'porlateurs de farine dllaili. un coup de llplu ne j ^ J M M 'AMaMliS^M ,$auN"7:il. MrlIAKlMi:, donnez une commande dc-^ M KSF I PPlTl Tsl I V "W3 saiel vous serez entirement sa'islait. Xotn .1 -vis. % %  -si : f JUUI X 11 1 iljlllll 1 s.."! ........<• ...^ n ix-i %  ICI:,, I M. viviiii.i." IHVI,' V 55^l"^ ** p %  %  %  %  B S */ M International AUX CAYES, HATI. SU/son fonde en 18901 "es] el cliainhres prix lis modrs jwmiljics ares — Cuisine Iranaise. Installation confortable m kanglais, Ira n vais, espagnol VI italien. PWissenieni se recommande par sa grande pro [oo n ne cuisine et sa nos' lion exceptionnelle Wesaflaircs. Propritaire, •SI LE PLUS DE PAINS AVEC L' M( HNDRE FARINE, jg A >r.*t* #-t- ,-!• ,-r ?t-. .-t>i-r. t. ,x 1* %  *!' •'2> 2> rl '1* &f "X* •& *X' / s TSB Alammuin Lia** New-Orlans 4 South America Steaaiship Co lac. Prochain dpart direct pou%J Port-au-Prince 'Jb-Icii x v|| U st. ami r Broijli lais-er.i H.MV-OI l ; "x L' 15 (g; < j Juin cornant directeioent imur Poti au i'riocp. Poil-au Prince, le-i J •• W26. v I TTP.O 0 l>„ M il Proiiritairo: g& A WiJmaer ^ TOUS LIOS JOURS) on se trouve en prsence ,-. ^ d'amliorations de plus en plus heureuses qui vj /^j font de cet tablis* ment de l'reuiier ordre le i Hendez vous dos gcr.s chics. '/EU CONSOMMAI ION DE PHr.MILH CHOIX. SERVICE IIUlr.PHOCHAr.l.i:.CIGARICS l)i; l.\ HAVANE •/71>^ !t-lHSH, l'ms II" ) ^ jtk < %  %  %  %  "'•' 1' NOUVILILI-UH V /rflM u y.!.-.-, iixr (T--. .1. ( "' %  '(..I %  -^,'38 MIIIOI >. • .1 H; .r, .. IM,.M|... .! %  % %  •'%  •!•< '..ol % .n.. r;ii(.....i.... • i. i...wc.ii f"i <•" *;"* %  •..! ...... .!>.. %  -.' > VOVTM I'* li.n.t auaiwan % % %  %  ~ ivuk. w^i _-*•.•*.....-i .m*n.^. !''••• (HlrtWI, *'" If.'lulml llWililwirnfnli... y -/ rvi.ii.. couu.c. ruaa n nn DlnoainaM A louer une lionne maison bien nieuliledansles hauteurs de Port-au-Prince. S'adresser aux liureau x du Matin . ($ Ce qui n'a iamais t i.iii C if Ce qui ne peul tre dpass.pj n Kola Lhampagne F Sjourne Prpar daia des conditioof rigooreuM D'ASEPSIE Prparation td Vente I harinacic I". ShJOURN Ai f//i '/ •• / '; % %  / '-ni et %  Centre ( \ Lcifine Grst Brtwer iiy.Le Boss $Co. •4g?nf£ GiiMiix ^iBifnfa^!&!sr3 ^^^ <5 ^" w contre CONSTIPATION COMPRIMS SUISSES de DELORT, Pharmacia, UO, K\" Bnint-Antotm X J A Vil M C'EST LK MEILLEUR DES PUKGATIt S PORT-AU-1'MINOU ^X.PITI.US; PbanoaeM ALI.' RTJI <1inmiaci u 3' .' %  •tin YIAHD Le plv* nell/ des Reconsii liants. Portifle le cerveau, la nuidle pinire, 1rs os et lesj reins. Rend puissants el vigoureux les enfants dbiles, les leiniiH n la Lies. Les personi es uses par.les travaux g > i assidus. J^S? l'i ?eDte chez : imon lieux .1 ,i vj „ x> Lope< Pi'era, |£ Et\e H* Co, \. ..ii. lp|.ons-^l • sir, J. H. tordsjr,|me :. H D.iet i i • (il A) Oore S* lartin. aw "PJ D SCO k C*l*2 : II. Hronpl/'r ,.":, M ,t. '?J3. ,./ GEO.JEANScME & • Wents '' %  / P> i^^j^iJi^ 1 ^ £ i-^^fe'_ ---^fcj



PAGE 1

LE MATIN' — 10 JUIN 1^26 i favern HB.CTAH:• lit r ^*'" -*~ "*V s T 310, Hue Bonne Foi Bire la Ptesion-Sa..dwchs. Soupirs froidr. Brillant cl teUel D ncing. La Tavarne reste ouverte toute lanuit PHONE: Vf Auto et Camion Ro Bicycette* Svelte On UOuvert & lu Rat des Mirncles. Maison Nicolas CORDASCO, I. s automobile* el ramions de le marqua bicu coneaa "Heo" ^ulo paeMSJSfS, C unions de tout tnnnaite — Ht ..'ssoii s du lOulM lOrlM et pices de rechange. Ces voilures se re IODO ardent par leur solidit, leur lgance et leur rapidit pn.veibiaie On v trouvera galement les Bicyclette. Svelte de lalirande citfaDUlai lurre d'Arme-et Cycles deSt Ktienne Kilts s ni in. ompariihlcs pour lei-r linesse, leur n mmmlit, leur HOlidit et se vendent maltf. tout a un prix dliait toule concurrence. La Maison a eu outre UC stock considrable decessoire* et de pices de rechange. N voua priv. / pas d'une Svelte". Proturc/ voue un Camion I H< et une voiture II KO La maison C. LVerret Marchand Tailleur Rio 1822Rue du Magasin de l'Etat S i recommande au public et a sa nombreuse clientel • pour l'lgance de sa coupe et la prompte excution mis dans les ouvrages coniis ses soins. La Maison reste ouverts jusqu' BjhturM du soir. Prix modrs. ^atvr X^CaMW ^aVJKslBW XaflE^AaV. W tts^^flfl LiBaNat^^! La^Lat^^H BBBB( £a Maison *Les SPOftT* Ochoa & C An&le des Rues Roux et du Magasin de l'Etat ANNONCENT AI -\, CLIENTS I.K IA MAISON QO*HJ VIENNENT UE RBCEVOIB On beaa stock il duossores d-premier rhati pourJJiommci, l*mmes, lillettw ei eui.nu pii>Jivanta()eux Vermouth Martini & Boni t. Frrelzmann Aggerhki Agent Occasion eccep fin cil %  Pat fumerie de tout genre — Lotions — Poudre — Savons. C. avales, I h' mises taouebo rs.iJ.tJ cl chaussettes lines el mdinuiree, Articles de toilette. Monta a, Rveil, Btjoutera fine et ordinaire. Articles Je nouveaut franaises — italieuue— nu.riciine. lit Ciiupeaux de toutes termes de toutes ouai.. e-, de tu..s ;epr.x.— Cli; peaux pour hommes, dames et ci. I mis. Chapeaux Panamas — Panamas en couleurs. Tout le plus chic et le plus conomique se trouve en gros et en dtail Chez Jeuaro HurtadoJ La Maison aux]Dix Milles Chapeaux i .n.l ue — Coin Hue .1. Miracles, en tacde (jardiner. a** K •I r IKajaaj ajt% V Fx A e ffl P. Labourdelf 30, Rue Montmartre Pi estonc L.PBEEUMNIi-GGERHOLM Aral A le plaisir de porter wtre connaissance avoir reu un assortiment complet ds toutes les dimensions des pneus el Tubes, Pneus Gords Heavy Duty^pour Camions, pour le traj vail lourd. Pneus Corde pour autos de passagers. Pneus l'.allotni interchangeable ou tull Balloons. Demandes le pris pour les dimensions de voire auto ou camion. Plus dikilomtre?avec *X^F par Dallacj tfQua% Ls''alo s en Coiltchoua fioul Ter, c Wiiii|l>ot on f l'estima edla considration des cens d partout. PT leur ; < l'*ur du e, et la he tutr A '• %  nr^prflwncft. G00D YE*R The V\ est adies Tradiug PORT-U-PRrrCE* G0UIVE& CP-iili!TEN 110 Kue des Csars • ?~



PAGE 1

LE MATIN' — 1U Jl'IN 1920 S faverii •v* 310, Hue BOQDC Foi M Liiiin us [s Bire la PrfilonSa..dwchn. Soupirs froidr. Brillant et teleet D ncing. La Tavtsrne reste ouverte toute lanuit PHONE: Vi '& La maison C. LVerret Marcband Tailleur ftol822Bme du Magasin de l'Etat Sa recommande au public et a sa nombreuse clientel. pour l'lgance de sa coupe et la prompte excution mi dans les ouvrages confis ses soins. La Maison reste ouverte jusqu' 8jlieurcs du soir. Prix modrs. Ba Maison *Les SPORT* Ochoa & C Angle des Rues Roux et du Magasin de l'Etat ANNONCEHT AIX (CLIENTS I>K IA MAISON UU'II.S VIENNENT DE RBCEVOI* lin beao stock d chicssares d>* premier < li JIX |iour!lionimes. lernmet, lillettes el enl.nl* pi-hjivantaijeux Verirouth Martini & Rosi L. Frrelxmann Aggerhl* Agent Auto et Camion Ro Hic y cette* Svelte On tlOuvert .. laitue des Miracles. Maison Nicolas CORDASCO, I, s iiulomohi:es el ramions do la marque bieu conuue "Reo" — ^nlo a 7 piSttgdn, CtnlODI de tout tonnage — feCMttoirtl de toute roriM el pices de rechange. Ce voitures se recommandent par leur solidit, leur lgance et leur rapidit pioveibiale On v trouvera galement les Bicyclette. Svelte • de la Grande eiUMaoufactur.n d'Arme et Cycles d St Mienne Elles ans! im omparablu pour lei-r linesse, leur c< mm<>dit<\ leur solidit et se vendent malgr toul a un prix dliant toute concurrence. La Maison a eu outre uc stock considruble d ccessoires et de pices de rechange. N vous priv./ pa. d'une Svelte 4 '. Procure/ voue un Camion I KO et une voiture M HO 9~ Occasion eccep l>n ellt Paifumerie de tout genre — Lotions — Poudre — Savons. Cravate*, t "h mises faou<:bo rs.Ba^ tl chaussettes lines el niu\n.iie, Articles de toilette, Montits, Rveil, B.jouter e Une et ordinaire. Articles Je nouveaut franaises — itdlieuue — Uhi.ciine. lit L'iiapeaux de toutes lormes de toutes nuai.ee?, de to^s les pr.x.— Cbi peaax pour hommes, dames et ei.fmis. Chapeaux Panamas Panamas en couleurs. Tout le plus chic et le plus conomique se trouve en gros et en dtail Chez Jeiiaro Hurtadoj La Maison auxJDix Milles Chapeaux Grandi ue — Coin Hue des Miracles, en tacde Gardiner. t T FaS P.LabourdelU 30, Bue Montmartre Pi estotte L.PBEEUMNIKGGERHQlM Aunt A le plaisir de porter votiv connaissance avoir reu un assortiment complet datouies les dimensions des pneus t'i Tubes. Pneus Corda Heavy Duty^pour Camions, pour le Ira] vail lourd. pneui Cords pour autos de passagers Pneus Unlloon interchangeable ou lull Balluotis. Demandes le prhe pour les dimensions de votre auto ou camion. Plus de kilomtre!avec par Dallnc Lps"alo s en Caoutchouc Cooi hit, c Winjloot i %  [ l'estime eiHa considration ies cens de pa:tOUtrv tetir.' kar lu e, et la beiote d 4 f-nr 0 ^nraunc. GOO YEAR The V\ est adies TradN PORT AU PRINCE, G 0 U \M CiP-KIHTEM f 10 Rue des Csars *> 1



PAGE 1

DOCTEUR PROPRIETAIRE MP RlMF.rR Clment MAQLOIRS BOIS-VEHNA i3, R ue Amricaine, 138 E NUMRO CENTIMES QUOTIDIEN TLPHONE N 24fi Un jour, esprons-le, le globe entier M ia civilis, tous 1rs points de la demeure Romaine seront claires,cl alors sera accompli le magnifique rve de l'intelligence : avoir pour pairie le inonde el pour nation, l'humanit. Victor HUGO .ANNE N" 5817 & 5818 PORT-AU-PRINCE (HATI) JEUDI I0& VENDREDI 11JUN1928 ation en vue de 1 elecfcsdentielle vient de Jffin par la rlection |Loiiis liorno. Cet vDl,uoslecteurs le savent tait bien prv u par dr,descendunt au fond ptses, nous ne nous sompaucun moment laiss en ser par les maini'iivrcs versaircs et des opporlection.oulie qu'elle crehautement la couve* i de continuer l'applicaidela |)olilii|iic de progrs fcnis'ralir uni se pratique le pays depuis 1922, est lrplique victorieuse et i mrite aux calculs et au pris inintelligen I qu'il est Retrouver au tond de la idonton nous a tourdi eiltesdepuis quatre anllttt, en eflel, un secret 7personne mie les adver** de M..Borno avaient de ne jamais dsarNde se montrer irrelucT, seule fins de rendre rlection impossible, cela, tous les mnageont t carts et c'est Miesiire qu'on a tait grinfulour de son gouverne* WfuMkfesies exista plus calmes. Rien ouvegrce devant le dVflt systmatique des P** l'opposition. Nous •Passer en revue quelJ des aspects de cette M** M 1 '' mettent bien %  y nos tares depolili!otre inaptitude pro % rgime de libre disl^stiliition veut, entre ^'ilioiisdVIigibiiit, %  dent de la rpublii-Wnc'de pre hatien, et TjW!i de la iialionalil rf*M. Borno est souleJjKMioiule su candida[? prsidence de la r""* lrs de l'lection de %  jonseil d'Etat lit Mr g" a Prsidence et, par j"-'ljuge ncessaireM.ent Pj-tthoi. de nationalit B. aussi hi 0llf c vs, ,,.„. J^t a l'intention des S -"^WciitieU cp.e a IJtton a dict cette dis fjjon! on ne dsarmera IFtait dit que, durant •g.cest--dire iusuu a 53g 4fonctions pr%  %  tenir i ,0rn ' 0n EL2? tt *. lur l'opinion K H (,Ut i l Vsl l ne [2J Particulire de l'es* ^^US le passe, ^i les dboi " le. fr* 1874. arriva L|tOert, a ^ al prsidentiel {devait ss: c Sa ecl klc .""* donn all'AsCnd, 'onale dlire son successeur, la majorit lectorale tait acquise au gnral Monplaisir Pierre: .snateurs et dputs n'avaient qu' passer au scrutin pour que la question ft rgle pacifiquement. Qu'arriva t-il ? I a minorit, qui tait dominguiste et oppose Monplaisir Pierre ; qui, trop faible pour empocher celui-ci de triompher dans l'urne, tait assez, forte cependant pour inlirmer par son abstention le quorum de rassembl; cvtte minorit ima gina de s'abstenir et empcha ainsi le fonctionnement constitutionnel afin de donner le temps au dlgu militaire du Sud d'envahir la capitale avec ses lgions et de s'emparer du pouvoir par un coup d'Etat. On connat la suite. Chacun se rappelle galement comment, en 11)02, Snquistes et Fouchardisles jourent constamment cache cache par crainte de se mesurer dans l'urne, et comment ils favorisrent ainsi le coup d'Etal du gnral Nord Alexisl Nous ne savons pas accepter la dfaite et la solution nette et nous sommes, ce point de vue, bien loigns de pouvoir pratiquer le parlemeu tarisme. pour le cas qui nous occupe aujourd'hui, cesl bien cette tendance cpie nous devons la priode agite que nous venons de vivre et durant laquelle, faute de pouvoir descendre dans la rue pour combattre le pouvoir, on descendit dans les rdactions de journaux pour organiser contre lui la leve des plumes. Dans les derniers temps de la campagne,on pensait mme organiser des manifestations en vue d'influencer l'esprit des conseillers d'Etat ; on proies tait l'avance contre toute mesure ayant pour but de mettre le Conseil d'Etal l'abri de cvs manifestations et mme contre toute organisation de service tendant rgler l'accs dans l'enceinte du palais lgislatif. On a perdu de vue que notre constitution n'a pas organis l'lection prsidentielle par voie plbiscitaire et qu'elle B, au contraire, confre des le leurs spciaux le mandat de dsigner dans le calme le futur prsident de la rpublique. Ces lecteurs.cpii sont les dputs et snateurs, et dont tiennent lieu actuellement les conseillers d'Etat, — soutien principcahsolumcnt libres de leur vote et ne relvent que de leur conscience. En France, il est mme de rgle de transpor ter le (iongrs Versmes pour l'lection prsidentielle, en dpit des agitations de la capitale, et on sait bien cpie dsigner le personnage cpii doit prsider la rpublique est une besogne laisse exclusivement entre les mains les parlementaires et qui n'a rien de commun avec la popularit des rues. Il tait ainsi net ..\nenl dmagogique le co nV.nr p >i qu %  ce fl de nature pouvoir agir sur le vole libre des conseillers d'Etat, renouvelant le geste,dans k piss, des porteurs d'piuleiics venant faire des dmonstrations militaires devant l'Assemble nationale pour imposer aux parlementaires, dont le sige tait dj d'ailleurs fait, le candidat prpar par les quartiers gnraux. I.e lendemain de son lection de li>22, M. Borno dclarait que, devenu chef de l'Etat, il n'avait plus d'ennemis et adressait tous un appel que plusieurs mconnurent. Malgr les dboires recueillis au cours de ces quatre annes, nous sommes convaincus que, aujourd'hui comme hier, il reste dispos l'union et la concorde. Est-ce trop cl esprer^ des adversaires qu'ils dsarmeront un peu,maintenant cpie l'lection prsidentielle est un fait accompli et qu'un peu de calme est ncessaire pour la bonne administration des a lia ires du pays? LK MATIS-REVUB Conseil d'Etal Dans notre compte-rendu de la sance du • oaseil d'Etal du 28 Mai dernier, nous relations le dpt, fait par l'Excutil.d un projet ouvrant, aux Dpartements des Finances, des Travaux uiblics et de l'Instruction Pu ilique, pour divers travaux : construction des routes, dispensaires ruraux, 2.") coles rurales, coles industrielles, amliorations des chemins vicinaux de la Rpublique, etc. etc., des crdits supplmentaires l'levant 1 millions de gourdes. Ce projet, soumis l'examen des Sections appeles en connatre, reut d importantes modifications et des diminutions l'levant plus d'an million de gourdes, modifleationscl diminutions qui furent ratifie* en Assemble plie Conseil d'Etal sa sance du vendredi I Juin. l'sant de son droit d'objectioR, conformment l'article 112 de la Constitution, le Prsi dent de la Rpublique a, comme le dit le mme article <>2 m son ircmicralina, renvoy. Lundi, c texte le la loi accompagn d'un Message au Conseil d'Etal. La loi sers, comme le veut la Constitution, soumise ,i de nouvelles dlibrations a une prochaine sance du Grand Corps. Hier, le Conseil d'BtsI a renouvel son Bureau pour le 8s mois de la premire session de. la .'t4e Lgislature. Les Conseillers d'Etal James Thomas, Dr. (iesner licauvoii et Pasquiff ont t rlus prsident. 1er e"inie secrtaires du Bureau. A l'ordre du jour de la sance de demain ligure, entre autres points, la discussion des conclusions du Rapport de la Section le Justice sur le projet de (.redit de UXOOOgourdes pour frais de tlgrammes .\ de tlphone. Le Comptoir Franais S. A,| Yi\ Liquidation MET EN VENTE SES USINES CAFIREl A U.N PRIX TH.* AVANT \ GEUX : USINE SRHEFOUR : / Force Hydraulique. Dynamo. Turbine pour s8$ cher le ci !c. M u in i (lotoil. |/i Rivire tr.iwr..' la pr> ).u H 2 gr.m les Maisons d'hubil it o i en m i m* i ie inerte. Grand? CaiT..*ede pierresdj tailles. t'n de 60 carreaux da terre attenant l'IJsin • -Te* de 50 v |carreaux de terre dans la monlagii.-, d>nl une bomu* (ffl parlie plante en cal. /jw USINEF\tICII.'. : Sur la roule de Troilin. .lacmel J {$$ (prs de tirand-Ciove. ) ^ )T Crand centre C ifeier. 71/2 Carreaux de terre. /^ 8 Turbine pour scher le cale. Moulina t '.oton. Une grande ^f halle enin ionuerie pouvant servirde m Igasill devenle. fess l'sisi: (uiiiis: ( • elit-ljove). Dans la cour se trouve f une bonne halle en ciment arm, habitation l'tage. I ^ Chacun des lllablissemcnls est muni de machines per j y^j Gect ion nes a dceriser le cal, de dcorliqujurs, el en K! outre, ils sont pourvus d'un nombre de glacis suflisaut v^ pour travailler sans gne. gril S'Adressera: 1 les beaux sonnets Nme IHSMJ i|in' Ir Diimplnir -nlr,i il.ius la fur.-i En MIIITIII SSV If M'I la fnriiii.iahlmi|ifnulr. btl, un niaBHMl I train leur flrriilf. Tiuil s'rsl lu. U siildl s alilmr tl disparat. | Ira-ers If liallier. la roiiff cl If jsfffl, U uil'rf ejnissM '|ui s'fnlml un IsjiUs V lAiirir, fl 'il 'l'un 'il flanji par la a 'isls Suryir au bord iuksn If yraml llcuif fii IffM. Il sVrrif.ll I II la terreur 'le \emee l.lai sur l( i'fl MUijIml iiuur sa ijneulc arum', Ll la rrinierr SfBJSl el les MUlr rrors ; l.ir I onikre irasisUSU MM le rrpusrule l'ail sous I Imrriile peau i|ui l'ntle anlmir il'lliTnile, llltt rimiiiuie a la b'Ie. un umii>lrueui bsm. Jo.vr Maria dt lltlitHII Noire œil. us % .... enfin ne voil plus la Parcasse de l'auto qui encombrait la .oie publique prs de l'officine du Dr Coicou. Liiliu!... ... voit, fort souvent, le soir, aux intermdes des cinmas et l'aprs-midi, entrechien el loup, aux concerts du rhampde Mars, des spectateurs ou des promeneurs arroser copieusement les murs de clture, le tronc des sabliers, les abords des kiosques. ... | vu Dimanche un monsieur fort distingu.A qui le rle d'arroseur public ne paraissait point sourira, qui semblait tre fort gn et rjuicherchai! avidement ipielqueehose. Pour mettre lin a ce speetai le dont < l'aspei t pouvante et dgote les dames ... Notre Œil I c voit qu'un moyen : placei proximit du Champ de u nn un urinoir public comme tous les veux en ont vus dans les villes d'outre-mer. Mes boiitadfts.. LES LANGUESVESUf Mon ami a beauc mp lu. .4-/il beaucoup retenu ?<)m et Non. Cfl'i dpend tic la faon dont cha nu dfinira ^retenirbeaucoup > i u sera irrsistible el il lra : valanche. Mais le Duce a parl aussi pour les entres N'ali >iis : si elles veulent vivre a-t-ij dit — elles feront coni lie n L'csl--dirc, ajonloiis nous, e", s M dbarrasseront ap:rletrrutarisme, qui le. viu| i, rt des faux chefs, qui les Irsliitsenl. el elles rcvieil II L; ., emplc de Home.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06735
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, June 10, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06735

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DOCTEUR PROPRIETAIRE
,MPRlMF.rR
Clment MAQLOIRS
Bois-Vehna
i3, Rue Amricaine, 138
E NUMRO
CENTIMES
QUOTIDIEN
TLPHONE N 24fi
Un jour, esprons-le, le globe entier
m ia civilis, tous 1rs points de la de-
meure Romaine seront claires,cl alors
sera accompli le magnifique rve de
l'intelligence : avoir pour pairie le
inonde el pour nation, l'humanit.
Victor HUGO
.ANNE N" 5817 & 5818
PORT-AU-PRINCE (HATI)
JEUDI I0& VENDREDI 11JUN1928
ation en vue de 1 elec-
fcsdentielle vient de
Jffin par la rlection
|Loiiis liorno. Cet v-
Dl,uoslecteurs le savent
tait bien prv u par
dr,descendunt au fond
ptses, nous ne nous som-
paucun moment laiss en
ser par les maini'iivrcs
versaircs et des oppo-
rlection.oulie qu'elle
crehautement la couve*
i de continuer l'applica-
idela |)olilii|iic de progrs
fcnis'ralir uni se pratique
le pays depuis 1922, est
lrplique victorieuse et
i mrite aux calculs et au
pris inintelligen I qu'il est
Retrouver au tond de la
idonton nous a tourdi
eiltesdepuis quatre an-
llttt, en eflel, un secret
7personne mie les adver-
** de M..Borno avaient
de ne jamais dsar-
Nde se montrer irreluc-
t, seule fins de rendre
rlection impossible,
cela, tous les mnage-
ont t carts et c'est
Miesiire qu'on a tait grin-
fulour de son gouverne*
WfuMkfesies exis-
ta plus calmes. Rien
ouvegrce devant le d-
Vflt systmatique des
P** l'opposition. Nous
Passer en revue quel-
J des aspects de cette
M** M1'' mettent bien
y nos tares de- polili-
!otre inaptitude pro
"?rgime de libre dis-
l^stiliition veut, entre
^'ilioiisdVIigibiiit,
dent de la rpubli-
i-Wnc'de pre hatien, et
TjW!i de la iialionalil
rf*M. Borno est soule-
JjKMioiule su candida-
[? prsidence de la r-
""* lrs de l'lection de
-jonseil d'Etat lit Mr
g" a Prsidence et, par
j"-'ljuge ncessaireM.ent
Pj-tthoi. de nationalit
B. aussi hi0llf cvs, ,,..
J^t a l'intention des
S -"^WciitieU cp.e a
IJtton a dict cette dis
fjjon! on ne dsarmera
IFtait dit que, durant
g.cest--dire iusuu a
53g 4- fonctions pr-
tenir i ,0rn' 0n
EL2?tt*.lur l'opinion
K H(,Util Vsl l ne
[2J Particulire de l'es*
^^US le passe,
^i les dboi" le.
fr* 1874. arriva
L|tOert,a^al prsidentiel
{devait ss:c' Sae- cl
klc.""* donn all'As-
Cnd,'onale dlire son
successeur, la majorit lec-
torale tait acquise au gnral
Monplaisir Pierre: .snateurs
et dputs n'avaient qu' pas-
ser au scrutin pour que la
question ft rgle pacifique-
ment. Qu'arriva t-il ? I a mi-
norit, qui tait dominguiste
et oppose Monplaisir Pier-
re ; qui, trop faible pour em-
pocher celui-ci de triompher
dans l'urne, tait assez, forte
cependant pour inlirmer par
son abstention le quorum de
rassembl; cvtte minorit ima
gina de s'abstenir et empcha
ainsi le fonctionnement cons-
titutionnel afin de donner le
temps au dlgu militaire du
Sud d'envahir la capitale avec
ses lgions et de s'emparer du
pouvoir par un coup d'Etat.
On connat la suite.
Chacun se rappelle gale-
ment comment, en 11)02, Sn-
quistes et Fouchardisles jou-
rent constamment cache
cache par crainte de se mesu-
rer dans l'urne, et comment
ils favorisrent ainsi le coup
d'Etal du gnral Nord Alexisl
Nous ne savons pas accep-
ter la dfaite et la solution
nette et nous sommes, ce
point de vue, bien loigns de
pouvoir pratiquer le parlemeu
tarisme. pour le cas qui nous
occupe aujourd'hui, cesl bien
cette tendance cpie nous de-
vons la priode agite que
nous venons de vivre et du-
rant laquelle, faute de pouvoir
descendre dans la rue pour
combattre le pouvoir, on des-
cendit dans les rdactions de
journaux pour organiser con-
tre lui la leve des plumes.
Dans les derniers temps de
la campagne,on pensait mme
organiser des manifestations
en vue d'influencer l'esprit des
conseillers d'Etat ; on proies
tait l'avance contre toute me-
sure ayant pour but de mettre
le Conseil d'Etal l'abri de cvs
manifestations et mme contre
toute organisation de service
tendant rgler l'accs dans
l'enceinte du palais lgislatif.
On a perdu de vue que notre
constitution n'a pas organis
l'lection prsidentielle par
voie plbiscitaire et qu'elle B,
au contraire, confre des
le leurs spciaux le mandat
de dsigner dans le calme le
futur prsident de la rpubli-
que. Ces lecteurs.cpii sont les
dputs et snateurs, et dont
tiennent lieu actuellement les
conseillers d'Etat, soutien
principcahsolumcnt libres de
leur vote et ne relvent que de
leur conscience. En France, il
est mme de rgle de transpor
ter le (iongrs Versmes
pour l'lection prsidentielle,
en dpit des agitations de la
capitale, et on sait bien cpie
dsigner le personnage cpii
doit prsider la rpublique est
une besogne laisse exclusive-
ment entre les mains les par-
lementaires et qui n'a rien de
commun avec la popularit
des rues.
Il tait ainsi net..\nenl d-
magogique le co nV.nr p >i
qu ce fl de nature pouvoir
agir sur le vole libre des con-
seillers d'Etat, renouvelant le
geste,dans k piss, des por-
teurs d'piuleiics venant faire
des dmonstrations militaires
devant l'Assemble nationale
pour imposer aux parlemen-
taires, dont le sige tait dj
d'ailleurs fait, le candidat pr-
par par les quartiers gn-
raux.
I.e lendemain de son lec-
tion de li>22, M. Borno dcla-
rait que, devenu chef de l'Etat,
il n'avait plus d'ennemis et
adressait tous un appel que
plusieurs mconnurent. Mal-
gr les dboires recueillis au
cours de ces quatre annes,
nous sommes convaincus que,
aujourd'hui comme hier, il
reste dispos l'union et la
concorde. Est-ce trop cl esp-
rer^ des adversaires qu'ils d-
sarmeront un peu,maintenant
cpie l'lection prsidentielle
est un fait accompli et qu'un
peu de calme est ncessaire
pour la bonne administration
des a lia ires du pays?
Lk Matis-Revub
Conseil d'Etal
Dans notre compte-rendu de
la sance du oaseil d'Etal du
28 Mai dernier, nous relations
le dpt, fait par l'Excutil.d un
projet ouvrant, aux Dparte-
ments des Finances, des Travaux
uiblics et de l'Instruction Pu
ilique, pour divers travaux :
construction des routes, dispen-
saires ruraux, 2.") coles rurales,
coles industrielles, amliora-
tions des chemins vicinaux de la
Rpublique, etc. etc., des crdits
supplmentaires l'levant 1
millions de gourdes. Ce projet,
soumis l'examen des Sections
appeles en connatre, reut
d importantes modifications et
des diminutions l'levant plus
d'an million de gourdes, modi-
fleationscl diminutions qui fu-
rent ratifie* en Assemble pl-
ie Conseil d'Etal sa sance du
vendredi I Juin.
l'sant de son droit d'objec-
tioR, conformment l'article
112 de la Constitution, le Prsi
dent de la Rpublique a, comme
le dit le mme article <>2 m son
ircmicralina, renvoy. Lundi,
c texte le la loi accompagn
d'un Message au Conseil d'Etal.
La loi sers, comme le veut la
Constitution, soumise ,i de nou-
velles dlibrations a une pro-
chaine sance du Grand Corps.
Hier, le Conseil d'BtsI a re-
nouvel son Bureau pour le 8s
mois de la premire session de.
la .'t4e Lgislature. Les Conseil-
lers d'Etal James Thomas, Dr.
(iesner licauvoii et Pasquiff ont
t rlus prsident. 1er e"inie
secrtaires du Bureau.
A l'ordre du jour de la san-
ce de demain ligure, entre autres
points, la discussion des conclu-
sions du Rapport de la Section
le Justice sur le projet de (.redit
de UXOOOgourdes pour frais de
tlgrammes .\ de tlphone.
Le Comptoir Franais S. A,|
Yi\ Liquidation
MET EN VENTE SES USINES CAFIREl
A U.N PRIX TH.* AVANT\GEUX :
Usine srhefour :
/ Force Hydraulique. Dynamo. Turbine pour s-
8$ cher le ci !c. M u in i (lotoil. |/i Rivire tr.iwr..'
la pr> ).u H 2 gr.m les Maisons d'hubil it o i en m i m*
i ie inerte. Grand? CaiT..*ede pierresdj tailles. t'n
de 60 carreaux da terre attenant l'IJsin -Te* de 50 v
|carreaux de terre dans la monlagii.-, d>nl une bomu* (ffl
parlie plante en cal. /jw
USINEF\tICII.'. : Sur la roule de Troilin. .lacmel J
{$$ (prs de tirand-Ciove. ) ^
)t Crand centre C ifeier. 71/2 Carreaux de terre. /^
8 Turbine pour scher le cale. Moulina t '.oton. Une grande
^f halle enin ionuerie pouvant servirde m Igasill devenle.
fess l'sisi: (uiiiis: ( elit-ljove). Dans la cour se trouve
f une bonne halle en ciment arm, habitation l'tage.I
^ Chacun des lllablissemcnls est muni de machines per j
y^j Gect ion nes a dceriser le cal, de dcorliqujurs, el en "
K! outre, ils sont pourvus d'un nombre de glacis suflisaut
v^ pour travailler sans gne.
gril S'Adressera:
1
les beaux sonnets
Nme
Ihsmj i|in' Ir Diimplnir -nlr,i il.ius la fur.-i
En miiitiiI SSV If m'I la fnriiii.iahl- mi|ifnulr.
btl, un niaBHMl I train leur flrriilf.
Tiuil s'rsl lu. U siildl s alilmr tl disparat.
| Ira-ers If liallier. la roiiff cl If jsfffl,
U uil'rf ejnissM '|ui s'fnlml un IsjiUs
V lAiirir, fl 'il 'l'un 'il flanji par la a 'isls
Suryir au bord iuksn If yraml llcuif fii IffM.
Il sVrrif.ll I II la terreur 'le \emee
l.lai sur l( i'fl MUijIml iiuur sa ijneulc arum',
Ll la rrinierr SfBJSl el les MUlr rrors ;
l.ir I onikre irasisUSU MM le rrpusrule
l'ail sous I Imrriile peau i|ui l'ntle anlmir
il'lliTnile,
llltt rimiiiuie a la b'Ie. un umii>lrueui bsm.
Jo.vr Maria dt lltlitHII
Noire il.
us
%
.... enfin ne voil plus la Par-
casse de l'auto qui encombrait
la .oie publique prs de l'officine
du Dr Coicou. Liiliu!...
... voit, fort souvent, le soir,
aux intermdes des cinmas et
l'aprs-midi, entrechien el loup,
aux concerts du rhampde Mars,
des spectateurs ou des prome-
neurs arroser copieusement les
murs de clture, le tronc des
sabliers, les abords des kios-
ques.
... | vu Dimanche un monsieur
fort distingu.A qui le rle d'ar-
roseur public ne paraissait point
sourira, qui semblait tre fort
gn et rjuicherchai! avidement
ipielqueehose.
Pour mettre lin a ce speeta-
i le dont < l'aspei t pouvante et
dgote les dames ... Notre il
I c voit qu'un moyen : placei
proximit du Champ de unn
un urinoir public comme tous
les veux en ont vus dans les
villes d'outre-mer.
Mes boiitadfts..
LES LANGUESVESUf
Mon ami a beauc mp lu. .4-/-
il beaucoup retenu ?<)m et Non.
Cfl'i dpend tic la faon dont
cha nu dfinira ^retenirbeau-
coup > Le limes sont les langue
d'Esope, lia peuvent cire ce 1/ a de meilleur tin monde, ils
peuoeut cire la pire des chose*.
Celai, tpii a beaucoup retenu
des lecture failcs et pour /<-
(/ne/ les livres sont ce qu'il y a
de meilleur, est celui tpii lit
pour lui-mme, pour s'ins-
truire, tpii n'efforce deler sur /..s- personnage va-
incue que les conteur prisen
lent, de se corritp-r des vice
dont ceux-ci lui ma drent la
h Jeu:, valus dis hros dont ilsra-
content la i u et les proueBse
admWable. Les liaes. pour
remplir toute leur miulon,
d avait former le jugement,
fortifier, le caractre, purifier
Idme, assainir le cur...
Mon ami tpii. certainement
a beaucoup lu, m'a apport
l'autre jour une chronique sur
je n,' sais plu tpiel su/el. La
p tge avait exactement 56 phra-
ses. Il il en uVait H de llourtp t.
6de Faut Adam, 'i d'Anatole
France, 10 de lien Bazin. S de
le Maupassant, I de Thomas
l.echaud.'i de l'revisUid'Ilennj
Bordeaux, 2 vende Y. Hugo,
mis en prose, 'i de Victor Mur-
querite, 5 dejute LemaOre cl
rien de mon ami.
Voil et ipii s'appelle ne rien
retenir de ses lectures et le cas
o les livre sont ta pire des
choses.
MiURICE ETIENNE fils
Angle des Hues du Mag isin I
l'I-'.lal ri des trontS-foftt
Nouveauts,
Mercerie.
Parfumerie.
Forci m/ bel et uigoiueux ur-
licle qui u paru, le B .1 vr il der-
nier, dans il Legiouario,/'orga*
ne du b'asisme ihdic,'. l'oc-
casion de tunniversa ire de li
fondation du fascisme, hou
le reproduisons divr plaisir,
d'avance persuade qu'il inlcio-
sera vioeme d tous nos /. clans,
AU JOUR LE JOUR
L'ilai e. louis l'Italie, a IV l,
dimanche dernier, le septil ras
anniversaire de la fondation k s
n rasci di Cumbuttintente. ". A
Home, l'Hippodrome de Vi la
Ulori, len.lroil o, en iBUi ,
une poigne il hros osre. t
porter sous les murs de Home
la volont de l'Italie de sel rer
entre sis bras la Mre auguste
les mmes jours dbarquait
C.ivitave.v'na un corps exp-
ditionnaire Iranais charg d'ein-
pcher que la voloule d Italie se
tu le ihirea parl a cinquan a
mille Chemises Noires. Dans les
autres Villes UC la pninsule de
Milan. Naples, (i i es jusqu'au!
plus petits villages, aux plus
humbles hameaux de lAppen-
iin. des runions pareilles, sinon
parle nombre du moins par la
discipline et par l'enthousiasme
oui lait fraterniser toule la Na-
tion dans un seul battement de.
COlUr, cpii l'a souleve \ers l'a-
venir, n y a eu ainsi, dimanche
dernier, comme une grands re-
vue des forces fascistes, h action-
ne en mille endroits,mais la
mme heure et avec le mme
esprit. On value plus d'un
million les Chemises Noires,
runies autour de leurs fanions,
l'ordre de leurs chefs.
A Home et probablement ail-
leurs nombre d'trangers ont
assist ce spectacle magnifique
Si tel que l'Italie seule peut don-
ner au monde. Ceci aussi nous
l'ail plaisir : nous aimons lie
connus, non pas par vanit, ni
parce que nous tenions trop aux
loges trangSI s. mais parie que
nous croyons, nous esprons du
moins que sitoul le monde dans
le mon le entier sera bien per-
suad qu'on ne peul pas faire
rentier dans son lit celle VagUS
immense qui dborde, li bien !
on finira par nous rendre justice,
s;ms nous obliger nous la laira
rendre nous-nuines.
Le Duce a prononc un dis-
i ours, un de ees discours dont
il connat le secret, qui arrivent
|i;sq i"iiii loitd de lame de ceux
oui l'i o i e il, o il n \ a pas da
i lieli.riqu ', pas de phrases, pas
de fgures recherches, mais de a
laits el de il es, simplcmi ni. il
a voqu l'histoire les Fasei, il
a rappel la promesse de I'....... e
dernire: Le printemps a\an-
Ce, le beau va venir Kl il eg|
venu el, une anne d'inter-
valle, le Fascisme a gagn flia-
ic toute eiitu iv el ne rencontre
dus d'opposition. Celte anne,
e Dure a t plus rserv, mais
m n moin catgorique. Il a de*
mand que l'on s'en rapporte
lui, (pion soit discipline el prt
aux postes de combat, que lors-
que l'heure de la destins son-
nera, il saura la saisir.
La destine du peuple italien
ne peul tre qu'une seule. Tout
nous porte vers elle, vers la
destine impriale. L'empire est
dj dans l'esprit, avant il'lre
dans le fait. L'est l'essentiel. Le
Fascisme i rendu l'Italie sa
conscience. On l'a btenvn,dfa
inanche.' tait une leve volon-
taire celait le premier ban i!e
la garde runi autour du nef.
Quand il nous dira de marcher,
> i u sera irrsistible el il lra
: valanche. Mais le Duce a parl
aussi pour les entres N'ali >iis :
si elles veulent vivre a-t-ij
dit elles feront coni lie n
L'csl--dirc, ajonloiis nous, e", s
M dbarrasseront a- p:rletrru-
tarisme, qui le. viu| i, rt
des faux chefs, qui les Irsliit-
senl. el elles rcvieil II l; .,
emplc de Home.




LK MATIN'
10 & il Juin 192(5
-*. -------------_ .
Pagol
nergique antiseptique urinalre
.
*-* .
' .' "
t# twgnx lHHiim
rsjounS Ut Uiiti 4M M*
orinalroa qu'il 'ramai aompUle-
ut oral m iujuUdi loua
Ut microbes qui Ut" taillant.
ci Ctauiam. a, vaiencnmnes. l'irn
U A-omrt, du PAOSOL
fait l'objet d'une eomm-
lettlon I l-'.f i.i.liiiin <
Mdecine u> Pari* du pro
testeur LuKtabaUc, mdecin
principal de U marloe, an*
cleo protecteur des Ecies
Sa mdecine navale
Nout avon eg loora-
etoo dtudier le PAGEOL
t Ut reJlLsta toujours
exeallenls, cl parfois tfton-
oanlr, que ii'iiiK vous olile-
ut noua ; i.: -i' 'il d en
a/Ortiier rt-fluaiil absolue
et .ii.u ;
VMiANINE
A varie. M.il m II <<, lijiluit $eUK\flQlti
RUCOVAL
iT'iiifiifo nm tualrju* -ontrv If
ntiaaios Os lu >*.<(.
n,; i.j
j
Rome Auguste, Home dei C-
sar cl les Pontifes fl repris su
mission, qui est de rgir le mon-
de pacifi avec l;i vertu les
|x res. L'avenir n'esl pas Gen-
ve, nouvelle mue le Pandore,
d'o se dversent sur le monde
l'hypocrisie, le mensonge, l'er-
reur, il n'y ;i qu'une seule vrit
au momie et c'est Home. I.T.u-
rope n'a plus connu de paix.
depuis que Home esl tombe,
Home qui lui avait donn cinq
sicles de paix.
Maintenant que Home esl re-
venue sur le Capitole et qu'a
cess l'antithse entre le Capi-
tole el le Golgotha, puiaque le
Vatican a rachet le col le l'ex-
piation, le monde entier com-
mence a regarder vers Home et
attend. I. heure le la destine
va sonner. Nous l'attendions
depuis deux mille ans : le Duce
nous l'indiquera. Nous serons
prts et le monde sera sauv.
VBsssttxaBnzuz&aixse*^'.
^*Zii-l
Eazi^sEau
C'est Inutile de se Peigner sans (iwm
La Saint-Antoine et
la Fte du SarrCur
Dimanche prochain 13 Juin
est la l't de Saint Antoine de
Padoue qui fut Confesseur de
l'Ordre desl-'i resMineurs. Il na-
quit Lisbonne en 1105 et mou-
ml en 1281. ("esl lui qui pr-
i ha l'Evangile aux Maures d'A-
frique.
Celle fte sera trs brillam-
ueni clbre a Port-au-Princa
en la chapelle place sous lepa-
tronage du grand Saint. M rie
Chanoine Hiehard, eur de la
Mtropolitaine el des daines pa-
Ironnesses mettent loul en u-
vre afin que cette solennit r-
vle le plus grand clat
Il y aura le malin, en la eha-
In-lle. messes B 5 el 7 heures el.
esoir, 5 heures, vpres. Im-
mdiatement aprs la crmonie
religieuse, il y aura, dans les sa-
lons de Mme Baker Lalue
rand bal accompagn de lom-
H lia el kermesse au profil del
Chapelle le Saint-Antoine.
Les cartes d'entre sont aux
pi \ I une gourde pour grandes
personnes et cinquante centi-
mes pour enfants.
Dimanche si aussi la Fte lu
Sacr-Cur de Jsus. Elle sera
Clbre en l'glise lu Sai r-
Curde Turgeau avec toute la
pompe accoutume.
\ l'occasion de ces deux ftes
qui seront commmores le m-
me jour, il n'y aura pas Del-
mas la mes e mensuelle lu
deuxime Dimanche.
fianailles
Nous avons reu la carte de
fianailles, le Mademoiselle
Alhalic Jeanty avec Monsieur
Emmanuel Lajoiff.
Tous nos vous BUX heureux
(lances.
Le loin et attention que les
hommes et femmes donnent leur
apparence personnelle sont inutiles
i les cheve'ix ne se prtent a rendre
l'ensemble une appa rtnee uniforme
st harmonieuse. Il n'est pas possi-
ble de crer une bonne impression
avec des cheveux dsordonn, et
' dcolors.
L'effet de l'eau est momentan.
En s'vapornnt elle laine les che-
veux descells et fragill I. Lis pom-
mades, cosmtiques et brillantines
les font devenir graisseux et gluti-
neux. Le Stacomb au ontraire les
rend souples, adaptables et leur
-------------------Offre Gratis------------------------
Standard I-aboratorlrs, Inc.
Ml Watt i.Mh Street, N<-w York, K. U. A.
Knvojrai-mol K'alia un chantillon du Stacomb.
Nom-------------------------------------------------------------------
donne un lustre et beaut naturelles
el une lgance exquise.
Un jeu de tennis, une excursion
en auto, un soir de bal n'altreront
pas vos cheveux du tout si vous ap-
pliquez un peu de Stacomb. Les
hommes et femmes lgants et de
bon got n'emploient aujourd'hui
que le Stacomb.
Demandez le Stacomb en crme
ou liqui le dans les bonnes pharma-
c.^t et parfumeries.
C'ontn'a lea chrvtax peign
Addr*-
Villa at Paya.
Amicaltdu Lyce WttM
Constitue eu Socit
Civile et reconnue d*Vt
lilt'- Publique par la l"i
du 19 fai ;92D.
liihUotliitjnr Nationale
AVIS IMPORTANT
Conformment aux avis ma-
ns de la Sccrtatrerie d'Etal
de llnlrieur et la uotica-
tion qui en ;> t faite par la
Gendarmerie, l'Amicale lu
Lyce l'tion porte la con-
naissance lu public el spcia
lemenl a la connaissance de
tous les amis le l'( l'.u\ iv que
la loterie \\. N. a. I.. IV. en
attendant qu'elle puisse loin -
lion ncr lgalement esl suspen
due.
Elle profite de cette occasion
pour rappeler que 1 ouverture
officielle de la Bibliothque i
eu lieu le 18 Mai dernier el
que la Bibliothque continne
a tre toujours ouverte au l'u-
hiii- tous les jours ouvrables
de t lus lu matin raid i et
I " ii iiires ( lus K- l'aprs-
midi.
Port au l'rinc.-. le9juin 1026
I.' Prsident,
Seymour PRADEL
Le Trsorier,
Dr HICOT
Chez Alfred iV.Cooke
tm Rue n
Viennent d'arriver le Fameux
Whisky. Grccn Hiver,
i ild Town Gin .. .
l.o;..lonl),y(.in Mactheraon
Liqueur cl Whisky toutes
marques.
Vin Blanc el Rouge.
Huile d'Olive Durel par gai
1> is el bouteilles.
Bire Paillette.
LES LAINAGES EXCLUSIFS
LES SOIERIES HAUTES
NOUMEAUTS
LES GARNITURES
GRANDE COUTURE
Se trouvent le/ :
QRBP TTF. mt.n.N
.v C STBAU88
V.i.Hue Greota, 13 Pans,
Emoi de i itslcguea gratis cha-
que tsisOB, aux NgOeiSBlk e! M i
-"ii de a uture seulement.
Conservez
Robuste et
Dcs
votre Sant
Vigoureuse
Lisez ce que dit la science
Dits les Sport i
l'oil-au-I'rinc- ( Hati ),
le 29 Mai UB6.
A 1 a Nedci la idoebe
Alhletic Unie,
La Haye.
Monsieur .el'ri'sident,
Messieuri les Membres,
J'ai l'honn sur de vous pr-
senter les meilleurs vieux du
Comit Olympique Hatiens
et de rUnio.iacs SocitsSpor
tives d'Hati l'occasion de la
commmoration du XXV Anni-
versaire de vnlre Association.
Les Sporlsinen llaitiens nie
chargent de transmettre leurs
flicitations les meilleures la
Soeit cjui pendant lin quart
de siele travailla hrillamment
pour la cause de l'Oluiipisnie.
Veuille/ arer. Monsieur e
Prsident et "Messieurs les Mem-
bres, mes sa In lai ions disl ingues.
Le Prsident (in Comit Olvin-
pique Haitien et de l'Union des
Socits Sportives Hailiennes,
Andr P. CHEVALLIER.
Le Congrs Euc',a"sl'fIue
International de Chicago
C'est le '2(1 Juin prochain qn
s'ouvrira Chicago le 28e O fl-
ores eucharistique international.
S. Cm. le cardinal Mundelein y
a invit les vpies du monde
entier. S. Km. le cardinal Du-
bois a laiss) Cherbourg le .">
Juin, bord (le \.\ L'Archevque de Paris est ac-
compagn le N. N. S. S. I.ev-
nauil. anhevqued'Alger,Gren-
te, vquedu vans, Chaptal au-
xiliaire le Paris et de M. M. les
Chanoines Delahar. vicaire g-
nral, el Flynn, cur le la Ma-
deleine.
Sur un autre bateau s'embar-
queront pour l hicago S. Ein.
le cardinal Charost, archevque
de Henns, el N. N. S. S. de la
VillerabelySrehevque de Rouen,
Landrieux, vque de Dijon, Mi-
gnon, voque de Montpellier.
S. (i. MgrConan, archevaue
de Port-au-Prince el s. (i. Mgr
Jan, vque de Mtropolisel Co-
adjuteur de l'vque du Cap-
Haitien. sont partis de l'orl-au
Prince, le Dimanche > Juin
bord de YAncon, se rendiiat
Chicago o ils reprsatcront
llaili au ('.mgrs.
De somptueuses crmonies
accompagneront celle grande
manifestation qui durera du 20
au 21 Juin et o se rencontre-
ront presque tous les Princes
de l'Iv'lise romai u\
Les Divorces
Audience du Mai
Affaire entendues :
Marie Asg? Itiibiou contre Meu
gne RoioloEs Dalton.son BOttsa,
Constano Anna (augiilti ou-
tre Michel LUsvoll son pou.
AUDIINCI du 0 Mai
Affaire entendues
Thrse itous-t-..a contre Albert
Waitelly, son poux Hodolplie
Mutaro coLtie Marguerite Marctlle
Al un. on pouse.
Aidiem'.e du 27 Mai
Jugement rendu :
France Sioen contre Adolphe
Louis Uube.son puix ; Josphine
Saint Juste contre Maurice Marce-
lin, son /poux : Flora Gilles contre
lierthony 81 Lger, son poux ;
Marie Asgi Itibiou con re Meug-
ne R Hadon, son poux ; Me rie
Constance Gaii^iitte contre Mi-
chel Lilavois, son poux : Peruau
de Stphanie Gan.on contre Antoi
ne Vathurin, son poux : Mrie
Rose Thrse Dessources m Me
Chartes L. Oelva, sou poux ; Jo-
seph Blanchard -nuire Carmlina
Pumor.ier. ton pouse ; Adla te
Thrse Antoiu* contre Huberk
Steel, son poux: Saint Armand
M -> contre iiachel Boute, son
pouse : Emmanuel Luly contre Ce
cile I! ).'. son pouse
Affair entendue:
A u,: u-lin Le m u contre Duman
cia Uefirard, son pouse.
Nous avons appris de Jr
mie la mort de bons Am i r.Di-
recteur du Lyce de cette ville.
survenue Lundi soir.
lAs funrailles ont eu heu le
] 111K,in en l'Eglise parois-
dfunt laisse de vifs regrets
parmi tous ceux qui eurent l'oc-
j on d'avoir les relations avec
Noua envovoiis aux p.uvnts
prouvs par ca deuil nos
Weiileurea condoluauvSj
Qu'il noui ptaite de lr ta\uir ou pas, il Mt
tbaohimont vrai qu'npri'-i lu HO ans le rorpa
humain rommenev A vieillir, .1. ri -.t rt prrdra
la r au ravage que la nature impuae.
Que font l<* PWSaSlMS prudentes et prvoy-
Ellet lortiftent l'organi avant que le
pn itae. Le sang
rat un Bu vit le dejrr de
viguetir. a to te |
nombre de kV>I
< anta. l.a
' llllllll ..
l'epu. a e.
Il eet aini pru.l Tit Nuxai
pour un Mat*, ir.aa ou quatre foil par 11
.' laerve
da force a tout l'orga t du fer
organique coOUM le 1er naturel du sang humain,
auquel il a'aaainule facilement en combinaison
avec lea glycerophoephates et autre prcieux
lngredienta fortilianta. Le Fer Natale eat re-
command par lea autorits mdicales prcis-
ment pour enrichir le sang et tonifier le systme
nerveux. Il constitue, pur consquent,
un excellent mdicament de prcau-.
tion POU conserver l'organisme fort!
HIU f.n vente dans touteal
lea bonnes pharmacies.
La demande pour le Fer Nntat a
> -t immdiate que nous
e p.eparer
des tiquete i pou ce pays. Par
consquent et temporellement nout
userons le llacon rispagnol que noua
reproduisons droite. Voua trou-
vres dans chsque flseon des instruc-
tions compltes en Franais.
A Genve
Inauguration de
la Confdration
Internationale
Par eable
QBfltVI, 7 Juin-- R<>prsence
des repru-jenlrinis le rioqmtnte na
lions et des milliers de ueisouned
a eu lieu aujourd bui l'inaugurt
tiou du s ge de la Coofdrnti m
Interoatioaaie cre par le Trsi'.
de Versailles^.
Nui veaux" troubles
Vrso.ie
?ai cable
BKPLI.N, 7 Juiu- Usa dpche
de Varsovie l'Agence Wollf au
nonce- que de nouveaux troul>les
se seraient produits en Pologne :
deux compaginesde jeune rerrues
se seraient mutine* a Varsovie el
l'agUation r^ne dans les provin
ces annexes allemandes et rus-
se?.
La Presse Iran'
aise et l'accord
de Mossoul
Pur cable
PaRIS. 8 Juin Les journaux
considrent en gnral que l'ac-
cord de M oui est un succs
pour IWgbtene Ils s'en tlici-
tenl pan e qu'il assure le dvelop
penieni normal i co (urquts.
le capitaine d'Oisy
tente un nouveau raid
Paris-Tekio
Hor cal le
PARIS, 8 Juin Le c p taine
avialeur Pellitiei d'Oi-y e prpa
re prendre s >n vil leinaiu, si
les conliluns a mosphr.ques U
permetlenl, pou leultr noiived.i
le r.n I Parla l'okio. sa prcdente
tentative &\aU choue, son aviou
s'l.ni Inite i i n l'atlerr.ssagd
prs de Varsovi IVl.eMer i'Uisy
a l'ait les essais ce aprs uiidi a
Villa Coublay et se ueelare pl.iu -
u.enl satisfait de sou ap,areil.
Pour rtablissement
d'une lgislation de po-
lice internationale
Par cable ___
,*- PARIS, 7 JuinM Brhnd a r*
misa la Socit de' Nation U
lettre demindaat l coopraiioa
de tous les tais nour coir tonner
les eftorts des magi trnlures l des
polices et U constitution d'un co-
mit de lzN'at'on pnale dans le
but de combattre et da frapper se
vrement la tavMtottioo des mo.i
aaies trangres.
Les trangers cr''
tninels seront ex*
puis, des Etats"
Unis
WsJHIlGTON, 8 Juin- La d
pnrtatioa immdiate de* trangers
riminels vient d'tre v it pir '
< h a t envoye au snat pour rtili
catinn.
La sit.uatioi flincire
de la Behiique
Le linistre l)el(|c. lu Tr-
sor va Londres
et IV'S
l'ar cab'e
BRUIB LI'SKJii'n -M Fraic-
qui. min-sti-e di IrSjtsr. pirt pur
Londrftjdem'iin oour confrer avec
uncimit^d' binqrjir4 au suj*t
de lashaathn fiaaoolre betg'. Il
te rendri atolla k Paris pour con
sulter M- Pret. Le nouveau roi
ni f*it panif. a rcemment obtenu
r pour sis mvir l linaocires.
Les difficults iiaanci-
res de la France
Ver:, un ministre (l'uni.) i
nationale
Par cable
PARIS* 9 Juin-M. Rriand est
ai'.cii lu ce soir Paris o il doit
ass'sler demain malin un con-
seil de ministres sutis la prsiden
ce de M. Doumerg'je. Dans tes mi
lieux parlementaires on croit que
Mr Un,m.I demandera que le pro
gramme de 'a restauration des (1
aances franaises el ^e la stab lisa
tion da franc soil excut immedia
tement.
On Dense que M. Rriand est d'
vis qu'il faut mettre de rle toute
considration po itique et qu'il >(
temps que I parlement ie mettre
l'uvre.Ses partisans dis< nt que
le prsident du conseil st fatigu I
de l'obstruction qui est hite son
programme de restauration tinan
cire et qu'il st prt I remanier
sou cabinet pour s'tablir sur une
majorit nouvelle p'us solide afin
de mener bien ses projets d co
noaiie et de restauration:
r^M Pret, ministre des finances,
est de Ps leadets des partis conservateurs et
modrs iiui ont fait la majorit
Pour Prvenir fe.
Croup des Enfant|
"""^.a^Nr*.
Lorsque l'enfant semble fJ
de oroup, apiiliquez Vichv?1
**. la ^-e t la p^
. o-"' ia rjoiti.
ajoutez une couche r^?
\icks at couvres ave. aTT
thaudo. 2eci prvie0,lra afal^*
une attaque peudiuit la nuit^*"
Si U croup viout aulutan,,, ,w
du \ itks *,ulag souvent jJ^J
zL a rc,pirati< 5?J
Il ost idC-al pour les rtm, .
faatt. ttant pli,,u trt3t*
*vto 1 abus d,^ reindm inlraM!^,
en enniMiueiiee tiro hbcral.-n,?-.*1'
uii-iiii' puur le plut petit, ^K
Losquo Virka .st Wrtiossa.i.1
gorge et la poitrine, il agit tm^l3
de deux faons: . 1J il daii"J"* ,
peurs mdicinales qui tout ikiZ.
C2) il agit 4 traven la p,.aB (!?
eataplusnie ou uu empltre). atfiZ
douleur. ~^a
Vicka est galement bon bieaBk I
pour lea rhumut !.- adultes. Jki":
dans toutea les pharmaewa,
VICK8
PIum de 21 million* dt sa*,
en usage annueZ/ement
de M Rriand la semaine je*!
sont pivts, dit-on, cooprera
le gouvernement coDdiiiajfl
un ministre d'union loital
Une victoire politij
de Mr Uoyd Qm
Par cable |
LONDRES, y .lan H J
I.'o. 1 ."oi _ : est sorti vicImJ
de Asquilh aujoun'tiui Urisi
du parti libral parleaieulasij
il a l m nul' nu i.omnuj clull
rai de la cliamt re des coaaJ
par un vote le 20 veit costnR
'l'i ente quatre membres iai
taient prsents 4 la r tuis. <
Le Prsident Hi.ideiiJ
et la coniiscatioa m
biens uVs ex-ouvetJ
allemands ]
RtrtLIN, 9 .Juin Daastsisj
tre qu il a adresse au conlifl
deric Von Lobe1, chef du ptr
oarclusle, le prsiddut Vull
denbiig iadiqie qu il refas
d'ordoouer la confWc ilioo drial
des anciens souverains iltSSl
si le plbiscite du 20 Juin m as
trait favorub e une partilliss,
re.La sniiiie dis bieus delu-Sj
pereur Guillaun", di-smialwl
s i famille et J-;s autres MitS
ullemnods sertit une sttsfstSJ
tre les bases conslitutioiiailtM
de l'tlal et une violation 4sil
fondjm-nute del mofiU<||
la justice, dclare le prtal
Au sujet (kl M
du dMu espww
l'oiiYrturedeli-M
Pjr cable,; 1
MaDRIO, rJJdin-M^JjH
miuistre des al l'aire t*j*J
dans une dclaration P#"J
jourd'tiui. regrette '"JJJl
que .'oi l'ait circuler *'*:1
aujet de Palirnce deU rtl"J
conseil de l S. U. N. Jl
tjuinooes de Lnn,repre*J
pagnol. Il a expliqu que \*m
guinoues avait etd fr*,*.,|
dnd po.r coohreravec Isa
jet Je tuaationi d'une tmp|
iulern.iiou.tle a prop JJJ
cildis .Nitions. U"J
,,ule qu'aliu d'viter toajl
taudu le gouv-rueraeotijj
avait nomm lu' ebarg . j
le 11 me pour rcnipUoer^l
(Juinones au conseil paD""|
:>ence de ce dernier. J
Qusl serd If Jj
d' ibdEl^rm
Par cable JE
PAKIS, 9 Juin- uej
rieMad.iddilquelaiJJ",]|
Krim va cire bientt a*M
,,-. lue dlgation WpsIJ'J
..ede laquuelle ae Wjj
nral comle G,ll2l
tcur minral des stlsHSj|
te. parlua vendra F^J
afin de discuter seetera
franaises ce que ion'" I
Elhrim.
I Pilule d Df M
1147, Hu du rtatuirift**0^
1 raeUs k prendra. ^^ I
1 Nt DctMlisut aof J^ |
lia m provoque Issi1 1
i Supprimant la <"** ^ I
j alla m dbilite P* to 0\^S
\ N>xl*niP'd,'2|l#ist>l
alto se casse aac.se l^^l
* p;aatsuvsl,00,( \0^
alto aat. par .est*** S


LE MATIN 1U U Juin IM
r-j* cono-
fwtffiatiODalB
*,-- r-iaie* ce r a-
ia aVbut de 1 an
rjBiUMileoique
L, ri *nin >
tMthuna runioi de
i or^pratorr icur
jcoDoaiiqae tara
lYodobre.
ftonnaie*
Fjjiin- (oe campa
m pour ' ^en8e ''M
JaMeslddci
Ljiuoe confrence
utf. Brunit Louche a r,
LjjWr^ affairea
galgiquiet M. Theii
fgieiRlr''. 1-e** bnm
rljail belge sont
|iur ronsu'IcrMr
Ramener l'Italie
l'uisoa pour dfen
(italienne.
Hughe
l'ami-
son corn
la flot-
tati-nis
,9 Juin Le se
kr annonc la no
foilC. F. Hughes
|h',;iI en chef de lit
iCois en remplaeo
IS. S. KobiagoD.
8^s3i!;
Insurance
Une des plus foriez Cotnn
canadiennes d'assuran
sur la vie.
Eldorado p
[Tlphone 507. Champ de Mars.
Le Rendez-vous du Mon le Luxant . Le cal le ';$*
S N,tr P*ua lllni ('1' Port-ati-hrincc par sa rraicheur et sa ES
2^ position. \:J
I | Salon prive | < it fainilL avec piano. Hierc Patzcnhol- $Vtf
\>j
! u.I.(;.\:;;ai D, Dlircfen*
sSi I i' ;i 'a i i -s- )!..
iflnies
es
m@^@^M&^&mim

h
Cours
|jaiiV Francs 3j. 10
Strliog Ifrifu
fente
ire Ford Coup,
|e service, avec ca-
neloppes, et beau-
nires.
au Lieutenant
0C|np d'aviation.
iwdre ~~
idi Or .00 rai-
m
1 f. P. PAWLEY.
[il Ktquiem
iprochain, les nieni-
oraires cl l'ro-
lo.it chanter
opulituine une
u:em en mmoire
h. Augustin qui
puis Conseillre
res de remina es-
tions les amis do la
|ftrainase liront
rdV assister.
Revue
des Deux Mondes
15, Hue de rUniversit, Paris
bOMMAlKK Un L* LlVRAbON
du 1er Mai 1916
Les Captifs. Deuxime partie-
... .1. Kessel.
A'oi (lunules Ecoles. III. Le
Collge de France... Maurice
Croiset, (/c r Institut.
L'Amour Maternel de- Madame
ck- Svign... Grard d'Houville.
La Transformation Sociale A
l'Epoque Napolonienne. I. .
Gabriel Hanotaux, de (Acadmie
fiant uise.
A Propos du Dsarmement.:.*"
Voyageursd'Orietit. III. Les
Voyagea romantiques... Henry
Bordeaux, de l'Acadmie fran-
aise.
Pour rsoudre le Problme
Financier. II... Octave Hom-
berg.
Le Roman <1 Vurore Dudevaot
et d'Aurlien de Sze. IL Au-
rore Sand.
Mudugasear. --IV. Les noies du
Progrs... Andr Deraaison.
Revue Dramatique. La Car-
casse. Le Docteur Miracle.......
Ren bouinic, de l'Acadmie
franaise.
Chronique de la Quinzaine.
Histoire Politique... Ren Pinon.
Plt XPE L'A ONNMENi
Pat|a Un an Si rroii Tioi^ n oi
Sune Sfincei Oie lOOtraSI 1rs 26 us. jo
DpanenitntJ et
Colonie lr.insJ.5ts i, Mr> 54 | > JB lr (u
Etranger :
paya i Jcnu-Urii*
poaul m Im n fri 51 in 50
iy> 1 ilcin laiit
poitil 144 ira 7) Ira y; m j
L. abcnncn-.cnla,partent du nr ci Ou 1-,
jc cbique moi.
rH'X qu;NUMEUO 6',j
Eutj. Le Boss & Co.
v 1 ' > A A A A A q |6 tf *-' i' X2 ' >^
Encpvcmcnt
Nvroses
iss
MX .ce x;-;crbr^^^insomni

TUBES EN CIMENT BALUSTRES.
BANCS EN GRANIT
FABRIQUE DE MOSAQUES


^>t
'vT'MWy'r'/Ty
ope RIVER I x Co

L'i Offre aux Ingnieurs, Arclntectes el Constructeurs *5"
.ji'4 les Tubes en Cimenl de 1-ii el 8 Pouces de tliamlre sur *i.
,2 1/? pieds de longueur, desBalustres|carrs el ronds, sa
* des Bancsen Granit,etc.' le tout des prix dliant toute *
*P* concurrence. *
!l^P?H?
Dor.:::.
Impuissants
1 i . roui a dprim. La aurnienaRi-. lai e\ci> vous oui
pui< i nai roui (uiu La mmoire manque, *otrt nti-
ih. tou> doutai da aoua-mnw, vouitai un faibla.
i
u'
Cm
Ci:*
.\oii-) employons les meilleures marques de
liemande : des devis.
iment. Kr
g*
Tin-, lauabi;;: ploub mills coiipoaATij
KANSAS CITYJMo
Capacit journalire: HOOO^iiarils.
a] SCit des Elvateurs : LtMMMNM) bus icls.
IHIRZIDAL
vi nous redonnai une aorla ,'.\ aciricit italt. Par lui. la
eallula borvauaa ara raconitltci oui redeviendrai tort,
puiss.nii, %ou atrei rgi
Nombrcutai n. lai i I >.t da mdacint.
i. Bacon 11 fp. 0
-''ir- W ; da 'H pagll. K^auiie >ur dciiiinJ* n.hmsc aui SpcialiMl
^iquaa Ju Doi IN VIRTB DAflS TOUTES PHARMAC1M
#*%
UrtmHAT
iSSi"*
u Mil an
Moulins sitinsdans les
principales rgions d
\IU$[
e Die.

3
Nous ne manufacturons
que la farine de !>l pur
suprieur. haru wheatflqur ."iJ.
Nos principales "v\lilimmi00 &f
(lues sont les suivantes: '"lUIlllw -sj
A REVEILS
"\/t\ dqulil i
PENDULES
jarantiai IfX/*! ta amiita anaanaun
r^f 141 %:.......
. c-.T--. ^V/ Bb a.
_u Cala iuci .... -.i < ij
5>:<'."'- '.'i aB

wa*
//i Tropicale i i Ac /V//7 C/ia/ /'' /'/' -
Nous cotons toujours les meilleurs prix. ''
Conditions et ternies sont les plus avaiita^'iix. 0*
D; nonditions et ternies sont les plus avania.'U\. t.u- ^ aj| aj
>,%4 lin'porlateurs de farine dllaili. un coup de llplu ne j ^ J M m 'AMaMliS^M
,$auN"7:il. MrlIAKlMi:, donnez une commande dc-^ M KSF I PPlTl Tsl I V
"W3 saiel vous serez entirement sa'islait. Xotn .1 -vis. -si : f jUUI X 11 1 iljlllll1.
s.."! ........< ...^ n ix-i ici:,, i m. viviiii.- i." ihvi,' V 55^- l"^ ** p ' B S */
M International
AUX CAYES, HATI.
SU/son fonde en 18901
"es] el cliainhres prix lis modrs
jwmiljics ares Cuisine Iranaise.
Installation confortable
m k- anglais, Ira n vais, espagnol VI italien.
PWissenieni se recommande par sa grande pro
[oo n ne cuisine et sa nos' lion exceptionnelle
Wesaflaircs.
Propritaire,
SI LE PLUS DE PAINS AVEC L' M( HNDRE FARINE, jg
a >r.*t* #-t- ,-! ,-r ?t-. .-t>i-r. t. ,x 1**!' '2> 2> rl '1* ?"X* & *X' / 's
TSb
Alammuin Lia**
New-Orlans 4 South America
Steaaiship Co lac.
Prochain dpart direct pou- %j
Port-au-Prince 'Jb-Icii x v||
U st. ami r Broijli lais-er.i H.mv-Oi l; "x L' 15 (g;
< j Juin cornant directeioent imur Poti au i'riocp.
Poil-au Prince, le-i J W26.
_v I TTP.O 0 l>
M
il
Proiiritairo: g&
A WiJmaer ^
TOUS LIOS JOURS) on se trouve en prsence ,-.
^ d'amliorations de plus en plus heureuses qui vj
/^j font de cet tablis* ment de l'reuiier ordre le
i Hendez vous dos gcr.s chics.
'/EU CONSOMMAI ION DE PHr.MILH CHOIX. SERVICE
IIUlr.PHOCHAr.l.i:.- CIGARICS l)i; l.\ HAVANE
/71>^
Sftiac EPATANT U?S
BnmMiwOAlT FRANAISE
'jd *L '-' l'MH. N>!t-lHSH, l'ms II"-)
^ jtk < "' "'' 1' NOUVILILI-UH
* V /rflM u y.!.-.-, iixr (T--. .1. ( "' '(..I
-^,'38 miiioi >. .......
.1 H; .r, .. im,- .m|... .!" '-!< '..ol
?.n.. r;ii(.....i.... i. i...wc.i- i..... f"i <" *;"*
..! ...... .!>.. -.' > VOVTM I'* li.n.t
auaiwan ' ~ ivuk. w^i _-*.*.....-i ,.m*n.^.
!'' (HlrtWI, *'".....If.'lulml llWililwirnfnli...
y--/ rvi.ii.. couu.c. ruaa n nn DlnoainaM
A louer une lionne maison
bien nieuliledansles hauteurs
de Port-au-Prince.
S'adresser aux liureau x du
Matin .
($ Ce qui n'a iamais t i.iii C if
Ce qui ne peul tre dpass.pj n
Kola Lhampagne
F Sjourne
Prpar daia des conditioof rigooreuM
D'ASEPSIE
Prparation td Vente
I harinacic I". ShJOURN
Ai f//i '/ / ';. / '-ni et Centre ( \
Lcifine Grst Brtwer
iiy.Le Boss $Co.
4g?nf GiiMiix
^iBifnfa^!&!sr3 ^^^<5^"w-
contre
CONSTIPATION
COMPRIMS
SUISSES
de DELORT, Pharmacia,
UO, K\" Bnint-Antotm
XJA Vil M
C'EST LK MEILLEUR
DES PUKGATIt S

PORT-AU-1'MINOU
^x.PITI.US; PbanoaeM ALI.' RTJI
<1inmiaci u 3' .'tin YIAHD
Le plv* nell/ des Reconsii liants.
Portifle le cerveau, la nuidle pinire, 1rs os et lesj
reins. Rend puissants el vigoureux les enfants dbiles,
les leiniiH n la Lies. Les personi es uses par.les travaux g >
i assidus. J^S?
l'i ?eDte chez : imon lieux .1 ,i vj x> Lope<
Pi'era, | Et\e H* Co, \. ..ii. lp|.ons-^l
sir, J. H. tordsjr,|me :. H D.iet i i (il A)
Oore S* lartin. aw
"PJ D SCO k C*l*2 : II. Hronpl/'r ,.":,M. ,t. '?J3. !
,./ GEO.JEANScME & Wents ''/
p> i^^j^iJi^1 ^ -

i-^^fe'_ ---^fcj


LE MATIN' 10 JUIN 1^26
i favern
HB.CTAH-
:
lit r
-^*'- " -*~ "*V s T
310, Hue Bonne Foi
Bire la Ptesion-- Sa..dwchs.
Soupirs froidr.
Brillant cl teUel D ncing.
La Tavarne reste ouverte toute lanuit
PHONE: Vf
Auto et Camion Ro
Bicycette* Svelte
On UOuvert & lu Rat des Mirncles. Maison Nicolas COR-
DASCO, I. s automobile* el ramions de le marqua bicu coneaa
"Heo" ^ulo paeMSJSfS, C unions de tout tnnnaite
Ht ..'ssoii s du lOulM lOrlM et pices de rechange.
Ces voilures se re IODO ardent par leur solidit,leur lgance
et leur rapidit pn.veibiaie
On v trouvera galement les Bicyclette. Svelte de lalirande
citfaDUlai lurre d'Arme-et Cycles deSt Ktienne Kilts s ni
in. ompariihlcs pour lei-r linesse, leur n mmmlit, leur HOlidit
et se vendent maltf. tout a un prix dliait toule concurrence.
La Maison a eu outre UC stock considrable decessoire* et de
pices de rechange.
N voua priv. / pas d'une Svelte". Proturc/ voue un Camion
I h< et une voiture II ko
La maison
C. LVerret
Marchand Tailleur
Rio 1822Rue du Magasin de l'Etat
S i recommande au public et a sa nombreuse clientel
pour l'lgance de sa coupe et la prompte excution mis
dans les ouvrages coniis ses soins.
La Maison reste ouverts jusqu' BjhturM du soir.
Prix modrs.
^atvr X^CaMW ^aVJKslBW XaflE^AaV. W tts^^flfl LiBaNat^^! La^Lat^^H bbbb( "
a Maison *Les SPOftT*
Ochoa & C
An&le des Rues Roux et du Magasin de l'Etat
Annoncent ai-\,Clients i.k ia Maison QO*HJ viennent
UE RBCEVOIB
On beaa stock il duossores d-- premier rhati
pourJJiommci, l*mmes, lillettw ei eui.nu
pii>Jivanta()eux
Vermouth Martini & Boni
t. Frrelzmann Aggerhki
Agent
Occasion eccep fin cil

Pat fumerie de tout genre Lotions Poudre Savons.
C. avales, I h' mises taouebo rs.iJ.tJ cl chaussettes lines el mdi-
nuiree, Articles de toilette. Monta a, Rveil, Btjoutera fine et
ordinaire. Articles Je nouveaut franaises italieuue nu.-
riciine.
lit Ciiupeaux de toutes termes de toutes ouai.. e-, de tu..s
;e- pr.x. Cli; peaux pour hommes, dames et ci.I mis.
Chapeaux Panamas Panamas en couleurs.
Tout le plus chic et le plus conomique se trouve en gros
et en dtail Chez
Jeuaro HurtadoJ
La Maison aux]Dix Milles Chapeaux
i .n.l ue Coin Hue .1. Miracles, en tacde (jardiner.
.
a**
K
I
r IKajaaj ajt%
V
FxAeffl P. Labourdelf
30, Rue Montmartre Pi
estonc
L.PBEEUMNIi-GGERHOLM
Aral
A le plaisir de porter wtre connaissance avoir reu
un assortiment complet ds toutes les dimensions des
pneus el Tubes,
Pneus Gords Heavy Duty^pour Camions, pour le traj
vail lourd.
Pneus Corde pour autos de passagers.
Pneus l'.allotni interchangeable ou tull Balloons.
Demandes le pris pour les dimensions de voire auto
ou camion.
Plus di- kilomtre?avec*X^F par Dallacj
tfQua%
Ls''alo s en Coiltchoua fioul Ter, c Wiiii|l>ot onf
l'estima edla considration des cens d partout.pt leur;<
l'*ur du e, et la he tutr A ' nr^prflwncft.
G00D YE*R
The V\ est adies Tradiug
PORT-U-PRrrCE* G0UIVE&
CP-iili!TEN
110 Kue des Csars
,

- ?~ .


LE MATIN' 1U Jl'IN 1920
S
faverii

v*
310, Hue Boqdc Foi
M
Liiiin us [s
Bire la Prfilon- Sa..dwchn.
Soupirs froidr.
Brillant et teleet D ncing.
La Tavtsrne reste ouverte toute lanuit
PHONE: Vi
'&
La maison
C. LVerret
Marcband Tailleur
ftol822Bme du Magasin de l'Etat
Sa recommande au public et a sa nombreuse clientel.
pour l'lgance de sa coupe et la prompte excution mi
dans les ouvrages confis ses soins.
La Maison reste ouverte jusqu' 8jlieurcs du soir.
Prix modrs.
Ba Maison *Les SPORT*
Ochoa & C
Angle des Rues Roux et du Magasin de l'Etat
AnnoNCEHT aix (Clients i>k ia Maison uu'ii.s viennent
de rbcevoi*
lin beao stock d chicssares d>* premier < lijix
|iour!lionimes. lernmet, lillettes el enl.nl*
pi-hjivantaijeux
Verirouth Martini & Rosi
L. Frrelxmann Aggerhl*
Agent
Auto et Camion Ro
Hic y cette* Svelte
On tlOuvert .. laitue des Miracles. Maison Nicolas COR-
DASCO, I, s iiulomohi:es el ramions do la marque bieu conuue
"Reo" ^nlo a 7 piSttgdn, CtnlODI de tout tonnage
feCMttoirtl de toute roriM el pices de rechange.
Ce voitures se recommandent par leur solidit,leur lgance
et leur rapidit pioveibiale
On v trouvera galement les Bicyclette. Svelte de la Grande
eiUMaoufactur.n d'Arme et Cycles d St Mienne Elles ans!
im omparablu pour lei-r linesse, leur c< mm<>dit<\ leur solidit
et se vendent malgr toul a un prix dliant toute concurrence.
La Maison a eu outre uc stock considruble d ccessoires et de
pices de rechange.
N vous priv./ pa. d'une Svelte4'. Procure/ voue un Camion
I ko et une voiture M ho
9~
Occasion eccep l>n ellt
*

Paifumerie de tout genre Lotions Poudre Savons.
Cravate*, t"h mises faou<:bo rs.Ba^ tl chaussettes lines el niu\-
n.iie, Articles de toilette, Montits, Rveil, B.jouter e Une et
ordinaire. Articles Je nouveaut franaises itdlieuue Uh-
i.ciine.
lit L'iiapeaux de toutes lormes de toutes nuai.ee?, de to^s
les pr.x. Cbi peaax pour hommes, dames et ei.fmis.
Chapeaux Panamas Panamas en couleurs.
Tout le plus chic et le plus conomique se trouve en gros
et en dtail Chez
Jeiiaro Hurtadoj
La Maison auxJDix Milles Chapeaux
Grandi ue Coin Hue des Miracles, en tacde Gardiner.

t
t


F-aS P.LabourdelU
30, Bue Montmartre Pi
estotte
L.PBEEUMNIKGGERHQlM
Aunt
A le plaisir de porter votiv connaissance avoir reu
un assortiment complet datouies les dimensions des
pneus t'i Tubes.
Pneus Corda Heavy Duty^pour Camions, pour le Ira]
vail lourd.
pneui Cords pour autos de passagers
Pneus Unlloon interchangeable ou lull Balluotis.
Demandes le prhe pour les dimensions de votre auto
ou camion.
Plus de kilomtre!avec
par Dallnc
Lps"alo s en Caoutchouc Cooi hit, c Winjloot i [
l'estime eiHa considration ies cens de pa:tOUtrv tetir.'
kar lu e, et la beiote d4 f-nr0^nraunc.
GOO YEAR
The V\ est adies TradN
PORT AU PRINCE, G0U\M
CiP-KIHTEM

f 10 Rue des Csars
*>
- 1 .


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM