<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN 28 Mai 192T h h t=4 Gouitc Rhurr atlnmes Eczma Arlcrio. Sclrose Obsit Calculs C : GftANDS PRIX Si M im-il. l'.iiilftaln F.iurnl %  .1 ilc„.iij,i i| a Parti, 2. v i c i |II p|,i.i m %  ; l Neiof;: .' U : • et tes %  • % %  • ,. %  '•'•". 01 ;". ., %  ,, Pt UCt, >! %  .'• %  ....,,-, .,..•.. -ni,,, \" lu '• %  "• %  ; II) %  V f !.. : i. Ex c ; N >f / I %  .. . ' ., I I uiu.^. Ktazsm r :*.:.£. r % % %  *. r i ... ^ •i.'vw. /.'j. Assassinat atriotelukrainien Par cable /PARIS, -2ti Mai—Le gnral l'et loura, cliel du mouvement naliona liste ukrainien, ex-ministre de la guerre et SI -gouverneur de 11 k rai n<-, a t tu aujourd'hui par ua juif russe. la lutte pour le franc PARIS, -iii Mai Au conseil d. ministres,M.Briand a rendu cornu le des mesures prises en plein accord ivec la banque de France pour la dfense du tranc qui sera conduite avec la plus giandener gie et sans dsemparer.MM.liriand et Prel ont envisag les moyens de consolider l'amlioration du franc "et dcid de crer un comi l d\pertslinancier9. 4 ED Grce ASHENES.26 mai—Le gnral Paraskevopoulos venant de Paris est arriv aujourd'hui Athnes pour N.suinerle,s. fonctions depre Bit! ministre On pi ut dire quece > stgure qu'une formalit, car 1 icieu dictateur militaire le gu rai l'angalos conserve tout le pou voir comme prsidout. Pour le suffrage des femmes PARIS, -2i, MaiMrs Dons Ste vens, vice-pr.sidente du National W oinon Part y et femme de Meldud ley Kield Maioneest arrive ici au jourd'liui avec Ifl femmes de son parti pour prendre part au congrs nternational de l'Alliance pour le suffrage dss femmes qui doit s'ouvrir dimanche prochaiu la Sorbonne. La2me confrence Pan-amricaine de la Croix-Rouge Par cable WASHINGTON, 20 mai — La deuxime confrence pan-amricai ne de la Croix Rouge s'est ouverte aujourd'hui. Le prsideut Coolidge a souhait In bienvenue aux dlgus qui font venus en grand nombre ;\ Washirgton. Knviroo >" dlgus taient prsents. De New-Vork Buenosires 'en avion Par cable C!LAHLKSTON(Csrolinedu sud) 20 mai—M. Hernardo Duggan qui s commenc son raid arien New. York RuenosAires, a lemis a demain la troisime tape de son vo yage. Sa prochaine tape sera de Miami ( Floride). En Pologne Le Gouvernement provisoire sera une dictature Par cable VARSOVIE, 26 Mai—La dissolu tiou du parlement et une dictature pendant un au au moins pa> ruissent tre les projets du trouver nement provisoiie polonais qui s I--I empar du pouvoir quand le marchal l'ilsudski par un coup d'tat a renverse le gouvernement du prsident Wojciechowski et a ras en main la directioa des atlai cri de 1 h'Ul. La France est an pays unique au monde Par cable PARIS, il M.i-M.Kdsel Ford a dclar dans une interview qu'il est frapp de l'activit' des tranus, de leur ard ur a r'parer les ravages de la guerre et de leur la borieux travail et le mmbre infime des chmeurs et un indice rassurant si rconfortant des qua lits de II race qui font de la rrance un pays unique au monde. Une motion du Coirirs socialiste en France l'ar cable CLERMONT FERRAND, 27 mal — Le congrs socialiste a adopi par 2i\9 voix contre Hit une mo tion repoussant la participation ministrielle et la politique de sou tieo et prcon.s.int le prlevmes.! sur le capital, lu ftUblllsstion mo ntaire, la paix au Marne et la rali nation des assurances MH i les et dnonant les manœuvres bolcb tiques. La Campai) ne du Maroc touche sa lin Abd-El-Krim oient de se rendre Par cvble PAH1S, -Jl Mai La longue campagne du Marco que l'Kspagne men depuis plusieuis aunes Bfio un sucrs plus ou n.oinsrela tif et laqutlie la France participe depuis un sn, semble loucher sa lin. Al.del Iviim, le chef des rebelles ntslns,visai de se rendre, abandonn par ses plus lillt 8 partisans I. s-est mis avec le s siens si tous -,es biens sous a pro tection de la rrance. PEZ, t 7 — Abd Kl luim a fait rassembler tous lus prisonniers franais Tsrgaisl pour les remet Ire en lihert. Lts piiaonuiers MB trs du Mil sont arrivs au quar tier gnral de la tfme brigade franaise, l'outts les diapoailioas ont t prisas pour leurdoaasr immdiatement les soins mdicaux dont ils ont besoin ; ils comprenneut 5 olliciers litre ib,S sous ofli cier, 27 toiduls, IlL' tirailleurs al griens et sngalais espagnols, IOJ soldats, fJ civils, i femmes et 4 entants. le Communiqu qui a paru avant l'anui nco du renvoi par Abd E 1 Krim de tous les prisonuiers fiau Qajs, delarail que les troupes fran aues poursuivaient leurs opra lions conformment au plan tabli. Le COlonsl Aroengaud qui com mandj l'aviation lut tablir una rodrome pour les avions franais et SSnagnoll Targuiat. lo lioniit^d'exuerts 13 financiers en EVMIM SPAHIS, 27 Mai-Le comit d'ex pert* Cr au ministre des (i D au ces sous la prsidence de M. Q,ar les Seigent gouverneur honoraire de la banque de l-'ram-e, sera com po-de hauies psrsOQDSiitl Bnu cirss et conomiques, le gouver nement cnlendnnt ainsi montrer qu'il envisagera le problme finan cier au po ut de vue technique en dehors ,1.t outes ., ..rations po litiques Le gouvernement a dcid lasuppressi D di crdits de cour lier, opration cou i-'•„( ,. n | a mise %  ta disparition d'uns banque trangie par uni • franoai se dune somme que la b-iiu^e trangre doit couvrir par courrier II a renforc galement jus qu la pri*on les pnalits pour les contrevsnunts au rapalriement d||4|vi8Sfl. Reniement de la Dette franaise r i r etfit" PARIS. 17 mai— Dans les milieu ofliciels on pense que l'ac. nord sur la dette de Washington sera probablem*nt disculd ;'i la chambre des dputs v rs la fin de Juin. L'accord est la deui'-me question importante du pro^ram me, la premire tant la rforme de la loi lectorale : cette dernire question occupera la chambre jus qu'au milieu de Juin et l'on pense qu'elle s'occupera ensuite du rgle ment de la dette. Les Elections Parlemen taires en Roumanie Par cable BL'CAHKST, 27 mai Les rsultats incomplets des lections parlementaires qui ont commenc hier indiquent que le gouverntmeut a remporte 75 o o des siges h chambre des dputs. Un nouveau Par cab e trait PARIS, 87 maiM .Nkhicht, ministre d. s sflsirsi trangers! de Yougoslavie, s est entretenu cerna lin avec M. Itriand on croit que la conversation s'est porte sur les bases du trait projet intre la France et la Yougoslavie. %  —M - %  * Revue des Deux Mondes /.. Hue de l'I'niucisilc, uris S()M .1 litn, D„. L -. i I VRAI ON du f r Avril ) !*2i Le Danseur Mondain. Dernire partie... l'aul Bourget, da C Acadmie franaise, L'A viati on Triomphante... Charles Richet, de t Acadmie des Sciences. Voyageurs d'Orient. II. Le* Matres des Dieux... Henry Borde*ux,de tAcadml franaise. impressious Cinghalaises... Francis de Croisset. Une Belle Vie d'Hlslorien : Augusl i n Cochi n... Georges Goyau... del' icadmie franaise. La Bataille pour les Matires i remires... Louis deLaunay, de l'Acadmie des Sciences. l'n Grand Raliste : Cavour. Vil. L'Homme d'Etat et le Condottiere... Maurice Palologue. Revue Scientifique. -SurtEtectricitAtmosphrique... Charles Nordmann. Revue Dramatique. Flix Bajazet la Petite Scne ... Ren Doumic, de l'Acadmie franaise. nhronique de la Quinzaine.— Histoire Politique*. Iti-u Pinon Pll'X OK L'A^ONNHME.NT Sejne Scme et O.w lOOtofl hs 16 IM O UOjutiemrmi et Colonie ItaasUSM loir U hiS frs ,o Etranger : fyi 1 Jcm: Uril PO"*' IU IN 6I (, ,|„ |fl payi • plein util '" potul 44lr lr| UJ abonnetnems partent du Icr et du chaque moi. ^K'X DU NU.MKUO : t <„ „ Dt Paris I Tokio PAhIS. 27 msiLe vol du capi taine Georges Pel'etier d'Oisv de Paris Tolio a l arrAt par un sccjdsnt arriv i Varsovie auiour dl.ui En .sr'ant de Varsovie son appareil s'est retourn dans un foss et a t compltement abt. m. L'aviafeur ni le mcanicien n'oot t blesss. A I occasion du 15 DlM GATIQN Dl LA VILLE m CAP HATIEN Excellence, A l'inestimable bonhtur de prsider la dlgation de la ville du I ap, vienl s'ajouter le grand honneur de me prsenter devonl celui qui le Conseil d'Etat, rpondant au vœu des populations, a dcern l'honneur de diriger les destines du Pays pour une nouvelle priode de quatre annes. La Ville ",Ml a n,,:^ 8U jourd'hui Le II „g i d libation de la capitae %  •ra^ods, & p cU prs a la mains heure un avion allemand quill,.t Uerlij pour Pans : les aropaues s'anteont k Lolcgne dan; Iss iSUSSSa Ht I o • estime que le v„, nH dprn „ 1( p pas plus de 7 h-ur s et demie Aux Etats-UniV" WASHINCrfON,27. Le Prsidant Coolidge a sign le projet de loi autorisant l'admission aux E lats-Unis des trarigi rs ayant servi dans l'arm e amricaine pendant la guerre ind%  endammenl des restrictions de la lui sur l'immigration Usant une proportion pour chaque na tiou. Faire-Part Funbre Comme nous l'annoncions dans notre dition du 1!) Mai courant, M. le Dr Auguste Cas%  eus est mort Paris le 8 Mai. Nous avons revu le faire-part de ses funrailles qui onl eu lieu les 11 Mai en l'glise Saint-Philippe-du-RouJc. Vous tes pri d'assister aux Service, Convoi el Inhumation du : Du AUGUSTE CASSUS D'HENMBRY, Conseiller tle In Lgation d Hati ii uris el prs le SainirSIge Prsident de l'Association franeo-hnilienne de Paris Ancien Secrtaire i In Confrence de la Patc Chevalier del lgion d Honneur 'titulaire de la mdaille du /((d Albert 1er de Belgique Officier de i Instruction Publique Mdaille ebmmmpraJLiue du lu Guerre dcd Paris, le 8 Mai 1926, muni des Sacrements de l'Eglise, dans sa 15e anne : Qui auront lieu le Mardi 11 courant, midi prcis, en l'Kglise Saint-Plulippe-du-Roule, sa paroisse. I)c piofundts. On se runira l'Eglise. De la pari de Madame Auguste Cassus d'Hcnnery, sa veuve; De Monsieur el Madame A. Darsses, ses beaux-parents; De Monsieur Jean Dans son beau-frre; De toute la famille; De la part de Sun Excellence Monsieur le Ministre d'Hati Paria et de la Lgation; Kl de Monsieur RoUX, Consul gnral d'I lalti l'ai is. L'inhumation aura lieu Cimetire des Batignollea. Is de Ml ^"i.iiin,,., M .i'>Y;hai„^ ;-' ;: iSi lion. iii SCS, au DfPrB Heure Par cble FEZ, L'N. On confirme offlciellemenl qu'Abd-el-Krim s'est rendu aux lignes franaises. Abd-el-Krim, qui se met avec sa famille sous la protection de la rrance, ;i renvoy auparavant tous les prisonniers franais, espagnols cl indignes. Il sera conduite 'l'a/.a o les instructions de Monsieur sont attendues. Sleeg pu ljje la peau dos BfollT ltj|n la luuilcur, l'irril.iliuii tl l'iileclion du rorps iliulre IPM, les trois ilniijiTs iiii'iiiii lit. Tous li-.s bilii's Emploi r/. le Menue,i llondcd l'ai CUm, pnuilrc m.iijislralr. Le Mcnncn llondcd ialcunt lawfci la iimiiiir il.ius In replis ih' |,i jn-.li, ou la nrmllt ne pml itieiin. Il oiiislilue une |UM pnileclnre roulre L irrnj.it ion proteauul >lu Irollcmenl du limje de niriis ou de lit, sur des petits lir.is el pimlies piili'lcs. U |mu>oir iinlixr|ilii|ue des malires qui > com (xiseul rsiste a I minium el, rend la peau du bel,.,,.„;,,. ( douce. M^nniT UlufnDTHLWI Emploiei aussi Mcnncn bon lied lui pour les i'iif;iiiK et pour loiiles les Mil di'lic.iles. Idal pour le bain M'la Inilrllr. L e crancier,a.. dl Mai courant Zi sment de f 0r J*' n !" de la 3 a' provisoira. p f • u lri Det k Le Greffe, j L. Les familles Blaa Klien remercient bi. Sa Grandeur Mon, ^'qnedel'ort a pS •'e Pelit-Gove, b| bap, sse el tous „ '1 Petit Goiw, Pu] •UirsBfiknr, Je G'tsl Logace et des aulns] leur onl donn des7 sympathies l'occaij de kur petite MAM suiTenuelelQUiin Elles leur piieoi 1 ur prefonde grstiba. l'elil-f.cve, le| Venl par autorit de| Il sera prcd kl ra trente et un Mai vingt six, h 3 heural midi, en l'Eluda di 1re de Me Marc Un la rsidence de Hue Dr \abrv, ci des servoir, la vente m [ et dernier enchrissur-J I.— d'une quantit reaux de lerre(10)iili bilaliun Aoglade %  M.viinu rurale deaBu po'tdedeui jardi reaux chacun, la lion est borce l d and Chemin dt Pe radres, au Sud ptr I Lorema, sur I habita'" 1 Est par Lou2ina nise. l'Ouest par Lu Il la deuxime porf n & -Nord t l'tl.| dt l'h ibi ;it on.aurudi cbemin de l'es'.el et i pai l'hilisuire Svrs i uultliiere/. suivant baux d'arpent, ge aes kur plan en date do aot mil neuf cent e. registres. II.— Un empUcel la p ace d'armia dal Uaradcres faade Su] sus une nuiBonnelMJ tles el une aut e avant corps, l en (8 impose wj] suranl douze pied* %  toute la profocdtor i la rivire de la Hi l'Est par Madaœ unard Rousseau auii bguret 1 Ouest psj ti,e&u. ainsi I"''' 1 tes veibal 'arpenHr'] dressa par Vif*** Antciie Lmle. en Janvier mil neuf %  ••. \ IIILos propriW) Baradres, siluee'l'J ensembe toute !e* qui s'y trouvent, *? h de la ccnUDanrt' pudssufl&teU au cl Ou(Sl> l r* g Nord par la grande 1 la rue Si AigaaUjJ| llerruipieauxdro 1 * 1 Ouest par les "*" Suprieu. ***** d'aVn^ d eJ ; n d i .i accompagn * *< W du quatorze m'' D ,,, IV. fne quaBnl"! reau un tiers de t*'" tion Fend lorlu § del t.oM.'meswt.o, Haradres. borne. K.iiMSuu J^atdoiD'", Aii lide.ii l'sl | .*Lj et I Ouest par dJJ Morne, suivant pro? pents(ted-.\DtoineU d.; vingt, i.q J n c.nl quatre enreg V _Sixcarrfaui' ler rede l^^ tuadsnslaciDjuJ* raie des BaradfU, ^i IHK t& • -*



PAGE 1

LE MATIN ~ 2S Mai I9M fi I : ^v ^rt"3^t Pac kel ^P 1 • S CM ^?< pe des plus forlesComp canadiennes Boss & Co.lf Efr . g* Le imei ". ara*' ( Miel. !r "t : I Ijllions:!". ]<: %  %  • •:" %  : ,• ., i ,,., fcure-niv deux li >rs 1 1 ffie: au N'ord par i >rlille,Henri Lomin:. D h Beauvoir, an n.f ,,.,,| ft b la propri. !.•. .', Ksi pu.' liflMi'M.'giui, Klisc i'h"rv, H e! Petit • lui!, .-• \i lorin, fofst par Coin par, Ornus dbitUcmi d' Mm \ tract* Ifnpeohgnd Ans>->ltimbo*, %  fign de von pin. P ,| (l | ( leuf jiu'iet mil neuf cent ideoiimeporli n mesurant |rreaiudo 1er;-.' r-l !„> ,,,-, riperlT uvoir. an sud par rorvile. II] i p:r | portion de q-alre car tiers et l 1 y,, j p r tel Compatit. iquelesimmeub-'e -o pour. composent et sVlcndent lucuae exception ni rserve, muilt des si,-„ r ,|[,rsh & P lanUeeDaignalalras. !• 'a place de Por'-iu. cemeuiant Porf-su[^t domicilis Hambourg Wh ayant pour Avo-at m Montas, avec lection Sicile eu son Cal.in.t UnllV 25 Us font l.r7>'l contre le sieur ! rtu T d u jugement !" '• inbunalde Premire nin P 0r! a,1 -l'rin.e. en JJNa„ avril mil neuf t -soument enregistr itfr 6C con > !" ndement K' e r nbi.nal d'Vjpelita 16 du 26 Mai 1926 rUw.-. p nse <'**e>uter L'Vbi 6Ur l yP'h*oiiir; Tn.M K T n hypothcaire CJ* aieur Auguste Vf M pleml,remil neuf 75 ao ra Pport d %  Me NSI Vi,racna >d %  lE' d 8 Ou,, Mi lfi l>D| K,„^-.f".^MOSO). li ^'Pour.u.v.m. irai, R ; ns l r '>' i; ' '•!''> in,,tu "tn eldclourau" fenscignemmls, s'a'i5 fa !!CM Cl^p fjflJM r^'i" lu Socit ll '' l sl ,,lV0,,u ll l'i'VCM-i^ 1 :i^:^ in ^^^^^^^ 5,5 La sant est une premire ncessit L'nergie d'une sant magnifique gagne tout dans ce monde. Les maladies proviennent des germes qui abondent dans la salet. Le Savon Lifebuoy dtruit tous les germes de la peau. Il la purifie et la protge. Lvr Bro. Ltd.. Porl luallght, An^lrlarr* Uisateo Le i. mer "Daek\vorth M e8l i i la< IIH I. le i juin cl ; n I .<• sb amer ".Wnicss\ve i ni rie Kingston esl ; \U ncla Porl-au-prince, le 31 Mai cri. I 1 partira le iruMnc jour pour Santiago de Cuba | ni n II : ri ( i nssageis. il I rince, le 2Ti Mai 1026 %  l |i '. .: ; ; |;.!r. Aj/cnls cn Haiti. PENOUI .vt i m? PEr ,; .s il |[J Agent Gnral ftti idi-s': ori;# F r r^o* 113-115 * O v '' \1< £' -5 *' Ck j ' "' ; V V K. 4 *-' >"• A •'• ' ' .' A &f ••>r N < S?**.* *••**•*• &f ••*••** ^ *-•* %  • &f ••*• %  *•• &f %  • %  &f • &f • *• &f • !••*••* *••* •v*"7-*-7 %  !• • &f •• &f • V "\ :ii?(§)#£DiS#!S!€^ Loterie flM. ft m I B . > > io'. li. 1 • : U 4 J A a.Jni3i3r ( i'.i s'i tiniiv pn nrsiMica \ii/ Udiiifi G^B Br.wcr M e ihs <>c if des Kecongii uanfsM W Forlilie le cerveau, h moelle piniiv, les os et 1,-sP # fins. Ie.,,1 puissanls et vigoureux les e ,1 Lnl I, I il s %  ED mte ch,z : ,.,,„„ F,U X > i,i ftd fifl0Ii tope l mm^^^^^^s^^^m^ TOl'S LICS JOniS, on M troaw n prsence p il'ailH'ii l'illioilH do plus en p'us Inar^uses qui ^ v^ fani de cet it b|is-i iiunt do Premier ordre la '**' iiendex vous di*3 gis cbies. M ^ CONSOMMATION 1)1. PREMIER CHOIX. M.HYICK ^ ^ 'RRhPROCHABLE. CIGARES DE LA HAVANE lo'er | .'i,,^ : .i Bo ii e l )#fl en ici Ml I ''.x'JrA ulo l'Hade s id h 'iiaMveal libre d i i in \ n-'yi' f II1 I .i.-iinv l % %  ir la < i D i/n • l'Iie FraaK r < %  • po'u e JJfl i, : %  >l ah K ... lu .'-i |'in mculiffi et jt) It gagnant! en i %  i i/ta lotoi te sera tire par la er.fui jrre I iiiuin. lie 10 Juin \'.<2* { \ n no i e public sc-r l go y inr j ;iiattf. . Le propt'itiiire s A. SOU \ i !.. Tiscmr, Paul P. Anxila. Le bilTel i s', il .". | j, s< ma ; s ; i, f esl de J -.IIIHI, s e | de^Rivera, Ed. Eslcvc .i Cn *' u,i, : .• '. ) f',) A . u A t :S ^ '.'"' est de i '"es t d< y^/ Goave : *>. Sai'hti Kfe\ y,r\ "* # ***f' — H*** ^ % %  >l*t'>* r, ? %  k "feZ | GEO.JEANSME &Co f A genl f f£ W t jg^ ri '-^ '"' Vu.' '' ^ %  fi Ce qui n';i jamai| t rail Ce (|ni ne peut tre dpass. Kola • (A C \ m •II", ut M i. K.mni Moul x/. Roaier, Rue du Centre,Pharmacie Grande Fubi .7 f. d< Ch< p -J y> ?'\ nnr <'rand•!#, 1,1.. u,,, i /; /--A da 1 v,i ""' ,,; l "'' ". Alton ae p i te // ie. w N ••. ,.. %  ption. Santo-Domingo ( Rpublique Lominicaine) (0$) "" ,,;i ''' ' l: •' "ranf, AcenlsKxclusil'spour i-orl:ui riiiuv, ( %  "II.IIN.V ,, A,, 8 u i ?'' v,c ,' fi^m Saint Vfaio-, ..runi A rc v,..;. .... 0 ,. f ? ue '•..'• lo1 N ; locataire arrpngnd S? 1 Sejour P'rpare I,, s di co dilioos rigoureu^ei i> nH 1 •I' • Maia Q qui ael n,i.-e j, Sy' loteiie. tu v .-o'^i' i.i, s'aE? le "l s chargea ^ riraoU m, S0I .. ^••1 27 Mai I92G D'ASEPSIE Prparation et Vente Pharmacie F. SJOURN Angle de Hues Roux et tin Centre m i (i(!ll(i.\ & C Maison Les Sports i Angle dis Hues Roux et du Magasin de l'EUit. \: j '• llli i • k'enlrent rapido I I/IM i /;..•/., rfauen rf/ %  /r.s /••//, %  /< :,• /,; /,,/,/„• ,/,. / (/ %  v^ v -s^v^-^^^, ; v ,n,.ijn, ;l r esl fix V ~ I ; -rv Lw "" / / '"'""'/'. %  '" /uni i.;,,, Ii„j„ OUICZ-VOUS Voir ICS Prnls^ rsrrlJmonlni •V \'J %  /" l'irniirr huitaine du cl.lanles dt ) lan lieu ? Or "N^i.Le Boss tfd fleols Giirtnx ET DES G< noivts toujours saines Emp'oyeE la TRIBORIiVE Poudre entifrice < et un isle les lais ga•i /s leurs i i. mise hlendeiiitiin iln tir.: A s M\IS'i\ „ 01 |.;u k l'iu .1 l lu, Ei ce lente position. Vue for la Mi i Nu iiii i. Aval lia 0 S'adri r A h) rua da Centre No I T : t. Avis CarDmercIdl l' i i I honneur d'aviser Mil.Ht (in Doctciif *%. !" %  ""' Nl '• n Baf „ i li procut .i, m.. '-*. biierrier ^. n de Port-au-Prince. %  -— .. ^ |I "i l'i une, le'>;. \|,i l'Pi; r .iNrtiri l .im.H i. CIMIIII./. ." /7 ni i il de ,7\ Mmili ni ;., lue i /, %  <) -*yf contre %  %  £ U-"STJPATION ( %  '' %  •''" re/^ MES lh i ,. g%  iji^^i.s 7. Rue Binai p ae li^LORT, :.. .^.teien, Paria 1 A i | in ve l partout, principale i m ni lu/ MM \|, ci ^^ • tir n n • K ^1,,, .. i i i i < • • \"-> Eti< nu Ksi,,, i, d \l r I Vi C EST L ..ti i i. #> .; Ci



PAGE 1

LE MATIN H Mai 1118 fLa maison H. SILVER V Ceux qui n'ont pas encore vu les jolis art ; cles deffinesse que vient de reeevoir.La maison M l.YKHA doivent.dans leur lutrt, %  'empresser de passera cette maison,car nulle partTa ne peuvent trouver d'aussi beaux articles des prix raisonnables. Irais, les Aimables clients, vous qui voulez, porter, peu de plus beaux tissus qu il soit peaaible de trouver sur cette plaa, ne manque/ pas, avant d'aller ailleurs, de passer chez BOUS eu le meilleur accueil vous est rserv. Nos articles sont vraiment de toute beaut cl de fraieheur et nos prii dfient loue concuirence Voiles couleur bines, lias dentelles.Bai soie broies, lias hl brod, Tulle peur Premire Communion, (.ouvertures blanclie et couleur sup. bandes brode Mndera pour chemises et jupes. Voile blanc barres, Haline blanc lie, Gabardine blanche, < rpon blanc et couleur jour. Voile et couleur uni. Cbe U et:es sup llrabant DOir anglais, Imitation toile crue, Serviette! de (oilettes b'acclies cl couleurs,Nippes cou'eui'.Tapis cir blanc il couleur sup, l'eifeues frane.ais et amricains, Organdi blanc et couleur, Lainage couleur anglais sup. pour jupes. Madras barras de soie pour chemises hommes.Satinette foulard pour robes, nouveaux Je sins. Tous ceux (iui entrent chez SILVEKA sortent toujours satisfaits Maison Les Sports Angle den rues Roux et du Magasin de l'Elrt Anronce s. s clients qu'elle vient de recevoir fwj*' niers baleaux a, rivs d Europe, les articles tf^TJ^JS^ Casimirs anglais Gaibedaen anglais Palm BMJMJ J Kb ki bhnc suprieur, Toiles chemises pom homn es, ei un grand assortiment de toiles 6nes anglaises pour Itmujes. DM ele sole suprieur de toutes les couleurs Sacs fc main aujrieurs en cuir couleur et en argent, styles va;ls l.a J J r.ris.s, Mallettes de vovage en cinq dimensions, Un as orumenls de faux colsd.oits et rabaitas mous et du. s pour tous les gols. ravales de touUl tnons, .Uou!ei:le> IwJnslM ISO plU sieurs. -ouleuis et grandeurs, Klashe.de toutes les I^Mrr, Plumes fontaines et petites plumes de rechange a • prix, doutons poieir.e', et d'anneaux de styles var es pour lem.nes Echappe* de soie de toutes les couleurs. I arluni, varis en fia. on bible*, Ceintures en cuir pour hommes, Ure mises couleuis pour hommes. EXBPTIONKEL Un grand a.-soitiment de Chap-aux de paille de p cm.re qualit pour hommes et enlan s pill 1res modr Qttl NOUS veniez sans per.e de '.emps, faire une visite y concernant. Un stock de chaussures de premire qualit pour hommes, femmes et enlanls. La maison C. L Verni Marchand^Tailleur 2Vo 1822 R ue du Magasin de VRH Se reeommanle au public et a sa nombreuse cheaj|£ pour l'lgance de sa coupe et la prompte excution^ dans les ouvrages confis ses soins. La Maison reste ouverte jusqu' 8 heur, s du|soir. Prix modrs. Eldorado Tlphone.7.17. -Chain de Mars. Le Rendez-vous du Monde"!: gant ". Le caf le" .Nc-eplus l lira de Port-au-Prince par s;i fracheur et sa position. Salem priv pour rauiilleavec piano. Bire Patzenhoffer la Pression. l-iv.l. GAIRAUD, Directeur r f6 Vermouth Martini & Rossi &t mdtfeui patcequ'iC'e^L doux, L. I raetzmann Aggerholm Agent Auto et Camion Ro Bicyclettes Svelt On trouvera la Rue desj^Mirscles, Maison^Nicola G0| DASCO, les automobiles et camions de la marque bien cota "Reo" Aulo 7 passagers, t'.imioi s de toulj tonnmJ accessoires de toutes porles et pices de rechange. Ces voit mse recommandeut parleur solidit, leurlfam et leur rapidit proverbiale On y trouvera galement les Hicvc'e'te.; cSvelte • de liGruaj cit Ma nu Indure d'Armes et C\clesdeSl Etienne. Ellwajtj inco-npinib'es pour leer finesse, leur rommo lit*, leur •olian' t se vendent ma'tfr tout un prix dliait toute roncumm, La Maison a en outre ur stock considrable ",d coessoires it fc pices de rcib'inpe. tic vous privez pas d'une "Svelte". Procurez voue un frai* REO et une voiture KEO. 10 Hue des Csars .f*G&smœ s& £3 2g<^m£3mm*&rm. Trestone LPBEE1ZMAIK-A6CERH0LM Agent A leplaisii de portera voire connaissance avoir reu m* rkW9r%m % lw\r\ iiiissm-liinenl e>niplel t cle tnulesjlesjilimensions (les dOl II i-ililv Avis comnwrchux Lo public et le com-nerce sotij avises qu' partir de ce jour Me< sieurs Jos. Ed Reinbol.l <-l E. Hl'enz.j signeront sparment par procurt o;i pour notre m iiuB des Gouhives. Port au Prince, le 0 Mai I92G BEDIBOLD .v Co Lu public et le commerce sont aviss que, pendant l'absence de Mr '.'. Rogivue de Mlrag ne, Mr A. Addor est i liir^ de la procuration de noire maso de M.ragone. REINBOLD ACo Grau j nu I IU-US c-l Tubes. Pneus Cords Heavy Duty pour Camions, pour le ira \; il lourd. Fneus Corda pour autos ele passagers. Pneus lialloon interchangeable ou full Balloons. Demandez le prix pour les dimensions de voire auto on camion. Plus.Ir kilomtre avec ~ X.^ par Dallac Vhe>Wark ^Le steamer Hlne, venant d e Kingston, sera ici le i juin et pa r tira le m me jour pour I lump via lcsp)rtsclu nnr.l.prenaal lr. % t. Le ru s. Consul llorn->,veuant de l'Europe, Puerto Ric, Puert) < la'i et Cap-lUitiao e-t attendu Tort ail PriQCe vers le ijuiu. Le biteau conl'nuera le mSM jour pour Kingston et S.into L)om ; ng prsu i it Ifl et passsfai Le m. s. c TbirM II )rn pa l r.i vars le tj j lin di.ecletnent puur rBdrope,,praoant sa le riant des pssa^er.< OLOFFSO.N LUCAS &Co ofQiialib \ l.M 1' .lt>:ie vlai^on toute, ue .va 9i'ue au Ris' de^l'eu At Ohosea Avenue Lilleur Duclinc %  itvec toutes les dpendances. Eau,Bassin, Cuisine Electricit. S'adressr chez. L psRlVERA De FRANCE P.JP.yATHIZI, Propritaira CetEtablissemciv rcnonric dont l'clo-e' n'est plu*! vient d'tre co npletc .tent restaur el remisa neiM chambres ont lout le 1 conbrl moderne, le scr ^' *'[ prochable, le Resta' ant soign est de tout pn ordre.l'Hotel n'ayant rien nglig pour hure plat:" i charmante clientle. Mr. PATRISI, qui pari bientt, apportera 'sonli de France de nouvelles amliorations (pu donneiwi plus entire satisfactions'toui DJEUNEHJ la CARTE, TABLE d|HOi PLAT du JOUR au CHOIX] Pension au mois, la semaire, oar jour Garage mis gratuitement la disposition des*0 Bains, Douches toutes les heures Tlphoue : %  • ^ Dans les Magasins souches l'Htel, ou lro les sortes ele provisions, VINS. Luji'Kt'HS -V !" VINS d'EsHAGNE, de BOUUGOGNB, dlr M.IK.OHANP* |,, Gfwsmvw. On y trouve l'arrive, |)cndant Jlejsjour ' part^tout ce que l'on dsire au ,_ GRAND HOTEL de FRANCE : P.IM'ATRIZI, proP Jr^ '" 5 '^?' PH ^^ V'^ ^£3 — *%s> A. de llalteis el C 0 gents pour Hali *• • V#*



PAGE 1

smsm ECTEL'R PROPRIETAIRE! IMPRTM EI R pt MAQL01RE BOISVERNA Rue Amricaine, 1358 Le travail d'hier ne nous dispense pas du travail d'aujourd'hui. Letrtvail d'aujourd'hui nouons dispense pas du travail de demain.Il n'y a que les morts qui ont le droit de te repo* POINOR QUOTIDIEN 0&O 20 CENTIMES TLPHONE N" 24fi U X-3807 PORT-AU-PRINCE (HATI) VENDREDI 28 MAI 1926 •irs observ avec [krjjarils, fur! ils ou t'changent l'hoin Tf^nuqui se croisent (pou qui. quelques |de l'autre, son I asiciiu'ina, soit l'i veux pas parle-ici tnrigairc, aux chcjjjsants(le graisse parBvisage saupoudr de |de riz qui se croit, r de conqurir toutes jes qui ont la change contempler, ni du [ifoiessiouncl de celles %  nt tre connues. les autres est beaulinslruetif. urs, les inconnus que ^rdons avec sympaKK c uriosit ne sont ours, forcment des H'autre sexe ; et cet inomentan que nous (nos semblables s'exKilement. En eux, ouvrons toujours kp de choses qui occupe grande place dans nses. Incontesta blel'humanit que nous ps observer dans un caun cinma, dans un us est moins indifle%  ue les dorures du plaies tableaux quel• qui sont contre les Ile spectacle de la coIhumainepeul tre |)lus inique tout, •rions que des regards priant une seconde ou Brochent un honnte tel une honnte femme rencontrent pour la P fois. La Irquence Mne en dit long sur Pons de notre vie in[femnie, qui „Vst point P fera remarquer qu'une honnte tvnr.ne ne doit pas regarder les messieurs qui liassent ; et elle me dira jui cet gard elle n'a rien se reprocher. Qu'elle soit tranquille les passants ne la dvisageront jamais avec insistance. Elle porte la vertu sur elle comme une enseigne.Mais il existe, heureusement, des femmes plus Intelligentes et plus gracieuses; cl, celles-l, mon Dieu,qu'elles le veuillent ou non, on les regarde. Je ne sais plus quel auteur a l'ail preuve d'une remarquaMe perspicacit lorsqu'il a conquis et expliqu l'importance de nos instincts refouls . Dans la socit actuelle, de trs nombreux individus, dont la timidit, sans doute, a t aggrave par l'ducation qu'ils ont revue, ont des besoins naturels qu'ils ne peuvent pas satislaire. Chez nous, si nous ne considrons que le cas ordinaire, les gens qui ont faim peuvent manger et ceux qui sont fatigus peuvent dormir. Mais l'tre humain peut souffrir aussi d'tre seul ; et c'est son besoin de tendresse qu'il lui est difficile, fort souvent, de contenter. Les regards dont je parle sont parfois les appels d'un cœur afin ni. Il y a bien le mariage, lequel n'est toujours a la porte (le toutes les bourses. Mais les gens maris peuvent sentir la solitude aussi vivement que les clibataires, croyez-moi. Comme on l'a dit, une des caractristiques du lait social est la contrainte. Parce qu'il vil au milieu de ses semblables, l'individu doit contrarier,plus ou moins, sa vraie nature. Par dfinition, la mariage suppose des sentiments qui ne chanles bootades... FT.KT AP RS VBttii agrables vermi toi t.' c'est demim des autres facile et k, Ce n'est ni un beau Montaient brillant, ni W* principes levs qui 18 •ar/uucs heureux o U K ( n homme verWUI 11 l'humeur dsaVgtjemme intelligente, 1 langue ucerce', peu%  Jr a se sparer, sans Jjwirs 1 soient nieurWl 9"*"'* mari et une Ytc de gros dfauts, JJ totov (/es regret curieux de constater E.i* aui comptent W avant /,. mar iage, *J**importance aprs %  y* iapparencei les "•'esprit ne nous prP'usTout ce qui peut J' personne avec lu"'i>iorc dsormais ,U ? mme '"•<"' ,7J w prosprit ou l'''l'" r > honnte est !" ;p-'>ms lutter pour tu ,/ r 'argua du marin* (Tune paire d va bas. ne rend pus lu nie douce une femme. On a t quoi ta fiance dont un simple sourire imposait les cadeaux les plus chers De mme, si c'est une consolation de croire qu'il ne s'amuse pas avec la premire Coquette venue, vue. pour lu premire Jois. dont un dancing, un soir de bombe, cela, cepend(int,ne consoullnr,ni mourir. Uni 1ER Broderie BRODERIES en tousGENHKS travail soign. — promutii nie. Prix mtxtrs.\ S'adresser Mine Marcel GOURAI G K No Vl'.i Hue des Csars Eu stock : \e A v? A A & £ t* & ^ £ £ t* & £ & "if & t A\{ %  9 *& jg Familles, fj^ Jt Restaurateurs, ^ S Et vous tous qui aimez tre servis promptemen '; ''* *, et avec courtoisie, ^ •*£ Iai tes vos emplettes au No 116 k la rue Traversire, W •51*4 o vous trouverez toujours des articles Irais. m a m CHAMPAGNE HENRI DELOCHE D'EPERNAY Marque trs apprcie par les connaisseurs. Embroidery AU KISD OP RMBHOtDKM put down at the lawest prie npply No 42.'5 Rue les c iors. Unioi Fanaiiriciiu fi 1* p051 m. Hue Trauerslere *t ( Halle aiuienaement occupe par Mr Alfred \leux) 5 JV Port-au-Prince, Hati. ;5 a m Hi d'an* ville ditwnit au Japon TOKIO.27. Le rservoir de \1 ivama irrigato, dans la prfecture de Akta, au nord du .lapon a dbord et a emport la moiti de la ville de Kilsura. D'aprs les dpches reues, Tokio, la ville est de 70.0 habitants et l'on craint que le nombre des victimea ne soit lev. Une dpche officielle dit qu'on croit que 400 personnes oui t tues, mais ou ne possde pas de renseignements exacts i cause de l'interruption des communications avec la rgion ravage. On S trouve 17 cadavres Kislsura; on craint qu'un grand nombre d'autres personnes n'ait pri. Gran&e Lntp.rie H es Cœur9mVnf8. Le oublie esl avis que le Ti rage (le la Loterie des Ca-nrsl'nis.auraiieu ledimanche ma tin neuf heures prcises que l'on comptera 'M) Mai courant toujours dans la Cour de la Respectable Loge. Mue <\\\ Ma gasin de l'Etat. Le public esl invit se rendre en foule pour assisterai! tirage. Noua avons reu le fascicule du mois de Mai du Bulletin de I* Union Panamribane qui est tout entier consacr la Confrence panamricaine de la Croix-Rouge et en l'honneur de ses dlgus. Cette dition esl Illustre des portraits de prsidents les EtatsUnis, de Colombie, le CoslaRica, de Cuba, de Panama e 1 des vues reprsentant les diffrentes organisations de la 'roisRouge dans les rpubliques amricaines. Ce numro est des plus intressants; et nousn US proposons d'v revenir, Lloy l George dien-l son allilude i IV<|.'ir

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06725
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, May 28, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06725

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
smsm
ECTEL'R PROPRIETAIRE!
imprtmei'r
pt MAQL01RE
BoisVerna
Rue Amricaine, 1358
Le travail d'hier ne nous dispense
pas du travail d'aujourd'hui. Letrt-
vail d'aujourd'hui nouons dispense
pas du travail de demain.Il n'y a que
les morts qui ont le droit de te repo*
POINOR
QUOTIDIEN
0&O 20 CENTIMES
TLPHONE N" 24fi
U X-3807
PORT-AU-PRINCE (HATI)
VENDREDI 28 MAI 1926
irs observ avec
[krjjarils, fur! ils ou
t'changent l'hoin
Tf^nu- qui se croisent
(pou qui. quelques
|de l'autre, sonI as-
iciiu'ina, soit l'-
iveux pas parle-ici
tnrigairc, aux chc-
jjjsants(le graisse par-
Bvisage saupoudr de
|de riz qui se croit,
r de conqurir toutes
jes qui ont la chan-
ge contempler, ni du
[ifoiessiouncl de celles
nt tre connues.
les autres est beau-
linslruetif.
urs, les inconnus que
^rdons avec sympa-
Kkcuriosit ne sont
ours, forcment des
H'autre sexe ; et cet in-
omentan que nous
(nos semblables s'ex-
Kilement. En eux,
ouvrons toujours
kp de choses qui occu-
pe grande place dans
nses. Incontesta ble-
l'humanit que nous
ps observer dans un ca-
un cinma, dans un
us est moins indifle-
ue les dorures du pla-
ies tableaux quel-
qui sont contre les
Ile spectacle de la co-
Ihumainepeul tre |)lus
inique tout,
rions que des regards
priant une seconde ou
Brochent un honnte
tel une honnte femme
rencontrent pour la
P fois. La Irquence
Mne en dit long sur
Pons de notre vie in-
[femnie, qui Vst point
P fera remarquer qu'-
une honnte tvnr.ne ne doit
pas regarder les messieurs qui
liassent ; et elle me dira jui
cet gard elle n'a rien se re-
procher. Qu'elle soit tran-
quille les passants ne la d-
visageront jamais avec insis-
tance. Elle porte la vertu sur
elle comme une enseigne.Mais
il existe, heureusement, des
femmes plus Intelligentes et
plus gracieuses; cl, celles-l,
mon Dieu,qu'elles le veuillent
ou non, on les regarde.
Je ne sais plus quel auteur
a l'ail preuve d'une remarqua-
Me perspicacit lorsqu'il a
conquis et expliqu l'impor-
tance de nos instincts refou-
ls . Dans la socit actuelle,
de trs nombreux individus,
dont la timidit, sans doute,
a t aggrave par l'ducation
qu'ils ont revue, ont des be-
soins naturels qu'ils ne peu-
vent pas satislaire. Chez nous,
si nous ne considrons que le
cas ordinaire, les gens qui ont
faim peuvent manger et ceux
qui sont fatigus peuvent dor-
mir. Mais l'tre humain peut
souffrir aussi d'tre seul ; et
c'est son besoin de tendresse
qu'il lui est difficile, fort sou-
vent, de contenter. Les re-
gards dont je parle sont par-
fois les appels d'un cur af-
in ni.
Il y a bien le mariage, le-
quel n'est toujours a la porte
(le toutes les bourses. Mais les
gens maris peuvent sentir la
solitude aussi vivement que
les clibataires, croyez-moi.
Comme on l'a dit, une des ca-
ractristiques du lait social est
la contrainte. Parce qu'il vil
au milieu de ses semblables,
l'individu doit contrarier,plus
ou moins, sa vraie nature. Par
dfinition, la mariage suppose
des sentiments qui ne chan-
les bootades...
FT.KT aprs
VBttii agrables ver-
mi toi t.' c'est demi-
m des autres facile et
k, Ce n'est ni un beau
Montaient brillant, ni
W* principes levs qui
18 ar/uucs heureux oU
K ( n homme ver-
WUI 11 l'humeur dsa-
Vgtjemme intelligente,
1 langue ucerce', peu-
Jr a se sparer, sans
Jjwirs 1 soient nieur-
Wl 9"*"'* mari et une
Ytc de gros dfauts,
JJ totov (/es regret
curieux de constater
E.i* aui comptent
W avant /,. mariage,
*J**importance aprs
y* iapparencei les
"'esprit ne nous pr-
P'us- Tout ce qui peut
J' personne avec lu-
"'i>iorc dsormais
,U ?mme '"<"'
,7J w prosprit ou
l'''l'" r> honnte est
;p-'>ms lutter pour
tu ,/r 'argua du mar-
in* (Tune paire d
va
bas. ne rend pus lu nie douce
une femme. On a t quoi ta
fiance dont un simple sourire
imposait les cadeaux les plus
chers De mme, si c'est une
consolation de croire qu'il ne
s'amuse pas avec la premire
Coquette venue, vue. pour lu
premire Jois. dont un dancing,
un soir de bombe, cela, cepen-
d(int,ne cons fidle pouse d'tre uniquement
considre comme une belle
pice d'ameublement, comme
une bonne i tout faire, et de ne
jaunis entendre une de ces
tendres paroles, un de ces petits
compliments qui. mme s'ils
ne sont pas tout et fuit vridi-
ques, encouragent et font du
bien. On a t pardi celle qui
n'tait que < mu je . mon
diamant 1, u mon ange
Muis, nu temps de leurs lion-
cailles, les amoureux ont t si
prodigues de ces mots cilins et
mivres. '/"' ne leur en reste
peut-tre plus pour la oie con-
jugale.
("est /'Avant et /'Aprs, et
c'est toujours diffrent.
MAURICE ETIENNE fils
Angle des Hues du Magasin de
l'Etat et/les bronls-l'orls
Nouveauts,
Mercerie.
Parfumerie.
genl pas, ou, du moins, des ha-
bitudes constantes. Or, dans
le Cur d'un tre dou de sen-
sibilit et d'imagination, il y a
des lans, des sentiments nou-
veaux qui naissent et de vieux
sentiments qui s'usent.Et je ne
parle pas des malheureux qui,
en se mariant, se sont Cruelle-
ment tromps.
Mais il ne faut pas prendre
trop au tragique lessignesque
se,font les coeurs solitaires.
L'un regarde les femmes par
habitude, sans y attacher
beaucoup d'importance, peut-
tre sans y attacher du tout.
Et si ses illades taient
trop bien accueillies, il serait
1res embt.
L'autre a pous Eue telle,
il y a quinze ans. Elle tait
mignonne, gracieuse, avait
toutes les qualits du cceuret
de l'esprit. Aujourd'hui, assis
cot d'elle, il regarde longue-
ment une autre qui est l'au-
tre bout de la salle. Et pour-
tant.si,autrefois, il avait oou
se celle-ci. il regarderait pr-
sent celle-l qu'il trouverait
certainement plus gracieuse et
plus jolie.
Les passants et les passantes
se regardent parce que la vie
ne contente pas leur me In-
quite, parce qu'ils n'ont pas
dfi.iitiveineut renonc l'A-
venture qu'ils ont rve un
jour.Mais pour que cette aven-
ture soit belle, il vaut mieux
qu'elle reste dans leur imagi-
nation. Et s'il n'tait pas le
prisonnier de la socit, si des
rgies morales ne gnaient pas
constamment les mouvements
de son :ne indiscipline, 1 in-
dividu ne connatrait pas ces
minutes blouissantes o il
p.ul s'vader et adorer libre
ment..,
les bem soinels
Stocisme
Sois (orl, lu BM libre ; accepte U MBStn
(,1m grandit Ion cmirajr ri IVpurr ; .sois roi
Bu iiimiilr inlrrirur, et suis ta conscience.
tel iiilailliMe Hii'l que chacun porte ea soi.
LHperes-ln que ceui qui, par leur providence,
li 11 ilt-111 les sphres A or, on l lioler pour loi
L'ordre de l'uniters ? tllois, suullrf en .sileire,
El lclie dMrc ui homme et d'accomplir la loi.
Les grands ilieui MNSl seuls si l'aine csl im-
mortelle ;
lais le jusle traiaille a leur irinre ternelle,
Ml-cc 10 jourjui laissant le son de l'aiemr,
Sais rien leur entier, car lui, pour la |islice
Il offre librement sa ne ei lacrilire,
Taidis qu'un lieu ne peuini>oullnr,ni mourir.
____________________Uni 1ER
Broderie
BRODERIES en tousGENHKS
travail soign. promutii nie.
Prix mtxtrs.\
S'adresser
Mine Marcel GOURAI G K
No Vl'.i Hue des Csars
Eu stock :
\e* a v? a a & t* & ^ t* & & "if &tA\{
9 *&
jg Familles, fj^
Jt Restaurateurs, ^
S Et vous tous qui aimez tre servis promptemen ';
''* *, et avec courtoisie, ^
* I-ai tes vos emplettes au No 116 k la rue Traversire, W
51*4 o vous trouverez toujours des articles Irais.
m
a
m

CHAMPAGNE
HENRI DELOCHE
d'EPERNAY
Marque trs apprcie par les connaisseurs.
Embroidery
AU KISD OP RMBHOtDKM
put down at the lawest prie
npply No 42.'5 Rue les c iors.
Unioi Fanaiiriciiu
fi


1*
p-
05-
1 m. Hue Trauerslere *t
( Halle aiuienaement occupe par Mr Alfred \leux) 5 JV
Port-au-Prince, Hati. ;5
! a m Hi d'an*
ville ditwnit
au Japon
TOKIO.27. Le rservoir de
\1 ivama irrigato, dans la pr-
fecture de Akta, au nord du .la-
pon a dbord et a emport la
moiti de la ville de Kilsura.
D'aprs les dpches reues,
Tokio, la ville est de 70.0 habi-
tants et l'on craint que le nom-
bre des victimea ne soit lev.
Une dpche officielle dit qu'on
croit que 400 personnes oui t
tues, mais ou ne possde pas
de renseignements exacts i cause
de l'interruption des communi-
cations avec la rgion ravage.
On S trouve 17 cadavres Kisl-
sura; on craint qu'un grand
nombre d'autres personnes n'ait
pri.
Gran&e Lntp.rie
Hes Cur9mVnf8.
Le oublie esl avis que le Ti
rage (le la Loterie des Ca-nrs-
l'nis.auraiieu ledimanche ma
tin neuf heures prcises que
l'on comptera 'M) Mai courant
toujours dans la Cour de la
Respectable Loge. Mue <\\\ Ma
gasin de l'Etat. Le public esl
invit se rendre en foule
pour assisterai! tirage.
Noua avons reu le fascicule
du mois de Mai du Bulletin de
I* Union Panamribane qui
est tout entier consacr la
Confrence panamricaine de la
Croix-Rouge et en l'honneur de
ses dlgus.
Cette dition esl Illustre des
portraits de prsidents les Etats-
Unis, de Colombie, le Cosla-
Rica, de Cuba, de Panama e1
des vues reprsentant les diff-
rentes organisations de la 'rois-
Rouge dans les rpubliques
amricaines.
Ce numro est des plus int-
ressants; et nousn US proposons
d'v revenir,
Lloy l George
dien-l son allilude i IV-
<|.'ir PAYS DE GALLES, 27. -fJaviil
Lloyd George, Prsident Parle-
mentaire Libral la Chambre
des Communes a dfendu au-
jourd'hui son allilude l'gard
de la Grve Gnrale qui avait
l violemment critique par
ies autres libraux dans un
discours qui tait anxieusement
attendu. NI. Lloyd George a de
nouveau, affirm la condamna
lion de In grve gnrale et a
dclar que cela nexcusal pas
le gouvernement d'avoir rompu
Us ngociations tant qu'il y avait
encore une chance d'empcher
le grand aiTl de la vie indus-
trielle.
A la commi sio.i
prparatoire du
d.*a m* ment
GENEVE, 27. M. Hughes
Gibson, dlgu amricain et le
vicomte Ceeil. dlgu anglais
la commission prparatoire du
dsarment ont exprim l'opinion
aujourd'hui que la commission
avait admirablement commenc
ses travaux et que Ions les re-
prsentants avaient montr une
grande sincrit. La commission
s'est ajourne aujourd'hui et a
renvoy une grande quantit des
questions techniques aux sous
commissions. Elle reprendra
sans doute ses travaux l'au-
tomne prochain.
ItjLLtttiiti^^stiiitttiirf

Communiqu
Le Dpartement de l'Intrieur
informe les organisateurs de lo
terie que des instructions sont
passes;! la (ieiidarmei ie pour
tenir main forte a l'excution
de son avis du 21) Mai en cours
publi dans le i Moniteur.
Port-au-Prince, le 27 mai I02tt-
Htel lateroation tl
AUX CAYES, HATI.
maison /onde efl t80\
Nourritures et chambres ,'prix trs modrs
Chambres ares Cuisine, franaise.
Installation confortable
(
On paria anglais, franais, espagnol, et italien.
t tablissement se recommande par sa grandi
inde pro 13.
j9 prte, sa bonne cuisine et sa position exceptionnelle ^
*5 su centredes sffaJres. ?-
3 Propritaire, :.
C.- Vve T. FERRANDINI. g
Noire il..
... a vu ce matin eni ore, tou
jours rentre 1 1 avenue
John lowii. en lai le la Pu ir-
maeie Loicou, la c casse de
rOverlan.l au No. 307i appui le-
uanl a Mr \ 1 piste I. on et que
Notre lEd avait vue, mercredi
de la de. mre seiiiaine, entrer
en col lis ivec l'auto de Mme
Salini. Notr, Oeil aurait aim
ne plus 1 .es dbris emoin-
brer la v ie ublique.
A
... voil 1 li rue des Miracles,
un boucher nomm Viyi qui
habite une maison ne I e situe
sur une proprit dans le quar-
tier compi is entre les rues du
Peuple et de l'Ahreuv on se le-
ver ds ]\ heures du matin et
des son rveil, smpti r sa co-
habitant! une ample ration de
coups de bton. Les cris del
malheureuse, les hurlements du
mari en fureur troublent le som-
meil des paisibles lia bilan ta de
ce quartier.
.... au in'ne endioit. voit
chaque jour i.'nomme Hall pro-
mener sa p lillii ie vit dbitant
aux passants aux coliers qui se
rendent Lm classe soit l'Exter-
nat sou au Sniiuire, les (pires
obscnits,
... verrait d un h.m d'il uugeii-
dar.ne jeter un coup d'esil d;
ces parages.
nu
a
.s
t. a vu dimanche soir, entre
10 et 11 heures, la Hue Pave,
tout prs de la Chgjvsler Mot.
Car La, nue lo iname qui,
prudemment., irait Vw i
des hattkul l e.. ills de lu
barrire d'une petite maison
sans tage, il guettait sans doute
le moment proprlce l'accom-
plissement de cpielque mauvais
coup; car, de nombreux pas-
sants attards s'en revenant du
cinma longeaient la rue ce
moment-l. Lorsque Notre Oeil
ne vil plus un chat dans la rue,
il eut la certitude de n'avoir pas
vu un voleur ; car, aprs avoir
discrtement, sans aucun bruit,
pouss le bail.ml de la barrire,
Noire Oeil vil P... v... un gentle-
man toujours lgant et piml
paul. apparatre dans la lumire.
lectrique et, sans gne, enfiler
la rue de la dvolution, se diri-
gea ni vers la rue des Casernes.
Plus tard.NolreOeil.au hasard,
lui dans un vieux bouquin jau-
ni :
Trottinez ce sexe trompeur.
Appelez brune telle qui a lsant/
plus /lo// que la poire ttlUgrte...
Iaiiicz la taille dlicate tic celle
tpii la maigreur laisse peine
m\ souffle de vie...
... a vu ce malin un brave
Kivs.iii qui allait faire un loai
a Capitale. Il portait : souliers
dcouverts de cuir jaune, jam-
bires de mme couleur, panta-
lon dequilalion de kaki jaune,
veston de drill ouvert par der-
rire aussi longuement qu'une
redingote, de grosses lunettes
noires abritaient ses vaux si Bu
chapeau melon bossel surmon-
tait son chef et le tout dambu-
lait, moul sur une ItossinSnte.
Mais le brave homme tait plus
lier qu'un empereur romain.
les Etais-Unis
et le Nicaragua
WASHINGTON,37. -La Cou
mission Snatoriale des rela-
tions trangres vient d'ouvrir
une eUqute officieuse sur la si-
tuation au Nicaragua o mu n -
voile a clat rcemment.
Le Snateur Borah, prsident
de la Commission a fi charg
d'tudier ls question avec le D-
parlement d lllat.
.. -


LE MATIN 28 Mai 192T
.
h

h
t=4
Gouitc
Rhurr atlnmes
Eczma
Arlcrio. Sclrose
Obsit
Calculs
C
:
GftANDS PRIX
Si M im-il. l'.iiilftaln
F.iurnl .1 ilc.iij,i i|a Parti,
2. v....., i ci |ii p|,i.i
m ;
l
Neiof;:


.' U :
et tes ,.
''". 01 ;". ., ,, -Pt
UCt, 9* ->>! .'. ....,,-,

.,.... -ni,,,
' \" lu ' " !
; -
II)
Vf !.. : i. -
Ex c ; ......n
>f / I
.. . .
' ., I

I uiu.^. Ktazsm
r :*.:.. r
*.r i ..._______^ _

i.'vw. /.'j.
Assassinat : i >atriotelukrainien
Par cable
' /PARIS, -2ti MaiLe gnral l'et
loura, cliel du mouvement naliona
liste ukrainien, ex-ministre de la
guerre et SI -gouverneur de 11 k rai
n<-, a t tu aujourd'hui par ua
juif russe.
la lutte pour le franc
PARIS, -iii Mai Au conseil d. .
ministres,M.Briand a rendu cornu
le des mesures prises en plein ac-
cord ivec la banque de France
pour la dfense du tranc qui sera
conduite avec la plus giandener
gie et sans dsemparer.MM.liriand
et Prel ont envisag les moyens
de consolider l'amlioration du
franc "et dcid de crer un comi
l d\pertslinancier9.
. 4, Ed Grce
ASHENES.26 maiLe gnral
Paraskevopoulos venant de Paris
est arriv aujourd'hui Athnes
pour N.suinerle,s. fonctions depre
Bit! ministre On pi ut dire quece
> stgure qu'une formalit, car
1 icieu dictateur militaire le gu
rai l'angalos conserve tout le pou
voir comme prsidout.
Pour le suffrage
des femmes
PARIS, -2i, Mai- Mrs Dons Ste
vens, vice-pr.sidente du National
W oinon Part y et femme de Meldud
ley Kield Maioneest arrive ici au
jourd'liui avec Ifl femmes de son
parti pour prendre part au congrs
nternational de l'Alliance pour le
suffrage dss femmes qui doit s'ou-
vrir dimanche prochaiu la Sor-
bonne.
La2me confrence
Pan-amricaine
de la Croix-Rouge
Par cable
WASHINGTON, 20 mai La
deuxime confrence pan-amricai
ne de la Croix Rouge s'est ouverte
aujourd'hui. Le prsideut Coolidge
a souhait In bienvenue aux dl-
gus qui font venus en grand
nombre ;\ Washirgton. Knviroo
- >" dlgus taient prsents.
De New-Vork Buenos-
ires 'en avion
Par cable
C!LAHLKSTON(Csrolinedu sud)
20 maiM. Hernardo Duggan qui
s commenc son raid arien New.
York RuenosAires, a lemis a de-
main la troisime tape de son vo
yage. Sa prochaine tape sera de
Miami ( Floride).
En Pologne
Le Gouvernement provi-
soire sera une dictature
Par cable
VARSOVIE, 26 MaiLa dissolu
tiou du parlement et une dictatu-
re pendant un au au moins pa>
ruissent tre les projets du trouver
nement provisoiie polonais qui
s I--I empar du pouvoir quand le
marchal l'ilsudski par un coup
d'tat a renverse le gouvernement
du prsident Wojciechowski et a
ras en main la directioa des atlai
cri de 1 h'Ul.
La France est an pays
unique au monde
Par cable
PARIS, il M.i-M.Kdsel Ford
a dclar dans une interview qu'il
est frapp de l'activit' des tran-
us, de leur ard ur a r'parer les
ravages de la guerre et de leur la
borieux travail et le mmbre infi-
me des chmeurs et un indice
rassurant si rconfortant des qua
lits de II race qui font de la
rrance un pays unique au monde.
Une motion du Coirirs
socialiste en France
l'ar cable
CLERMONT FERRAND, 27 mal
Le congrs socialiste a adopi
par 2i\9 voix contre Hit une mo
tion repoussant la participation
ministrielle et la politique de sou
tieo et prcon.s.int le prlevmes.!
sur le capital, lu ftUblllsstion mo
ntaire, la paix au Marne et la rali
nation des assurances mh i les et
dnonant les manuvres bolcb
tiques.
La Campai) ne du .Maroc
touche sa lin
Abd-El-Krim oient de se rendre
Par cvble
PAH1S, -Jl Mai La longue
campagne du Marco que l'Kspa-
gne men depuis plusieuis aunes
Bfio un sucrs plus ou n.oinsrela
tif et laqutlie la France partici-
pe depuis un sn, semble loucher
sa lin. Al.del Iviim, le chef des
rebelles ntslns,visai de se rendre,
abandonn par ses plus lillt8
partisans I. s-est mis avec les
siens si tous -,es biens sous a pro
tection de la rrance.
PEZ, t7 Abd Kl luim a fait
rassembler tous lus prisonniers
franais Tsrgaisl pour les remet
Ire en lihert. Lts piiaonuiers MB
trs du Mil sont arrivs au quar
tier gnral de la tfme brigade
franaise, l'outts les diapoailioas
ont t prisas pour leurdoaasr
immdiatement les soins mdicaux
dont ils ont besoin ; ils compren-
neut 5 olliciers litre ib,S sous ofli
cier, 27 toiduls, IlL' tirailleurs al
griens et sngalais espagnols,
IOj soldats, fJ civils, i femmes et
4 entants.
le Communiqu qui a paru avant
l'anui nco du renvoi par Abd E1
Krim de tous les prisonuiers fiau
Qajs, delarail que les troupes fran
aues poursuivaient leurs opra
lions conformment au plan tabli.
Le COlonsl Aroengaud qui com
mandj l'aviation lut tablir una
rodrome pour les avions franais
et SSnagnoll Targuiat.
lo lioniit^d'exuerts
13 financiers en EVmim
SPAHIS, 27 Mai-Le comit d'ex
pert* Cr au ministre des (iDau
ces sous la prsidence de M. Q,ar
les Seigent gouverneur honoraire
de la banque de l-'ram-e, sera com
po-de hauies psrsOQDSiitl Bnu
cirss et conomiques, le gouver
nement cnlendnnt ainsi montrer
qu'il envisagera le problme finan
cier au po ut de vue technique en
dehors ,1.-toutes ., ..rations po
litiques Le gouvernement a dcid
lasuppressi D di crdits de cour
lier, opration cou i-'( ,.n |a
mise ta disparition d'uns banque
trangie par uni franoai
se dune somme que la b-iiu^e
trangre doit couvrir par cour-
rier II a renforc galement jus
qu la pri*on les pnalits pour
les contrevsnunts au rapalriement
d||4|vi8Sfl.
Reniement de la Dette
franaise
rir etfit"
PARIS. 17 mai Dans les mi-
lieu ofliciels on pense que l'ac.
nord sur la dette de Washington
sera probablem*nt disculd ;'i la
chambre des dputs v rs la fin
de Juin. L'accord est la deui'-me
question importante du pro^ram
me, la premire tant la rforme
de la loi lectorale : cette dernire
question occupera la chambre jus
qu'au milieu de Juin et l'on pense
qu'elle s'occupera ensuite du rgle
ment de la dette.
Les Elections Parlemen
taires en Roumanie
Par cable
BL'CAHKST, 27 mai Les r-
sultats incomplets des lections
parlementaires qui ont commenc
hier indiquent que le gouvernt-
meut a remporte 75 o o des siges
h chambre des dputs.
Un nouveau
Par cab e
trait
PARIS, 87 mai- M .Nkhicht,
ministre d. s sflsirsi trangers! de
Yougoslavie, s est entretenu cerna
lin avec M. Itriand on croit que
la conversation s'est porte sur les
bases du trait projet intre la
France et la Yougoslavie.
M
-*
Revue
des Deux Mondes
/.. Hue de l'I'niucisilc, uris
S()M .1 litn, d. l -. i I VRAI ON
du f r Avril ) !*2i
Le Danseur Mondain. Der-
nire partie... l'aul Bourget, da
C Acadmie franaise,
L'A viati on Triomphante...
Charles Richet, de tAcadmie
des Sciences.
Voyageurs d'Orient. II. Le*
Matres des Dieux... Henry Bor-
de*ux,de tAcadml franaise.
impressious Cinghalaises...
Francis de Croisset.
Une Belle Vie d'Hlslorien :
Augusl i n Cochi n... Georges
Goyau... del' icadmie franaise.
La Bataille pour les Matires
i remires... Louis de- Launay,
de l'Acadmie des Sciences.
l'n Grand Raliste : Cavour.
Vil. L'Homme d'Etat et le
Condottiere... Maurice Palolo-
gue.
Revue Scientifique. -SurtE-
tectricitAtmosphrique... Char-
les Nordmann.
Revue Dramatique. Flix
Bajazet la Petite Scne ...
Ren Doumic, de l'Acadmie
franaise.
nhronique de la Quinzaine.
Histoire Politique*. Iti-u Pinon
Pll'X OK L'A^ONNHME.NT
Sejne Scme et O.w lOOtofl hs 16 Im o
UOjutiemrmi et
Colonie ItaasUSM loir U h- iS frs ,o
Etranger :
fyi 1 Jcm: Uril
PO"*' IU In 6i (, ,| |fl
payi plein util '"
potul ,44lr, lr|
UJ abonnetnems partent du Icr et du
chaque moi. '
^K'X DU NU.MKUO : t <
Dt Paris I Tokio
PAhIS. 27 msi- Le vol du capi
taine Georges Pel'etier d'Oisv de
Paris Tolio a l arrAt par un
sccjdsnt arriv i Varsovie auiour
dl.ui En .sr'ant de Varsovie son
appareil s'est retourn dans un
foss et a t compltement abt.
m. L'aviafeur ni le mcanicien
n'oot t blesss.
A I occasion du 15
DlM GATIQN Dl LA
Ville m Cap Hatien
Excellence,
A l'inestimable bonhtur de
prsider la dlgation de la
ville du I ap, vienl s'ajouter le
grand honneur de me prsen-
ter devonl celui qui le Con-
seil d'Etat, rpondant au vu
des populations, a dcern
l'honneur de diriger les desti-
nes du Pays pour une nou-
velle priode de quatre an-
nes.
La Ville organe, vous prie sa reconnaissance el son ad-
miration, ci vous prsente
cette gerbe de fleurs en signe
de sympathie el de confiance.
Dlgation de Ouanaminthe
Excellence,
La Commune de Ouauaminthe
nous a fait 1 iusigne honneur de
nous choisir paur tre ses intei-
pn tes auprs de Votie Excellence
aux fins de vous prseuterses hom
mage* et .-es llicilations k l'orca
fiion du renouvellement de votre
mandat comme Prsideut de la
Rpublique.
.Nous vols demandons si jarai is
nous pouirons vous bue sen'.ir l'-
lan, l'enthousiasme des habitant*
de celle Commuas en apprenant
que les rnes du Pouvoir vous sol
euco e SObfies. Les fatigues que
vous vous !es donnes pendant
les quatre dernires ani.es.le bien
qui est rsult de vos incessants
labeurs, votre valeur personnelle
mise au service du Pys nous sont
un sr garant de l'iflilq S vous
dploierez encore pour continuer
J'o'uvre de ruuv.lion que vous
avez entreprise ei achever les le
vo* de gramleur, de pn grs que
v us concevez pour nous.
'.'u'il nous sufli-e donc, Excel-
lence, de vous saluer au nom de
la Communs que nous reprsen-
tons de prsenter pour vous des
vii-ux du Crateur et de vous dite
que notre prsence ici est la preu-
ve de l'admiralion et de la con-
fiance de toute une population
pour votre peisonne.
Dlgation de la Grand*
Rivire d Sun!
Prsident,
La dlgation de la Grande Ri-
vire du Nord s'acquitte d'une mis
tion qui lui est .-grable : celle
dtre auprs de Votre Excellence
l'organe des populations de la
Grande Uivire du Nord, de Don-
don, de Si Bspbesl, de Hanquitte
et de Pignon qui se rjouissent de
voir encote la tle des destines
du Pays un hamme dont elles con
naissent toute la valeur et toutes
les bonnes intentions l'gard de
la Nation haitienne.
Nous ne ferons pas de ihtcri-
que, sa. liant que vous n'avez pas
aujourd'hui e temps d' ouler les
longs discours. Nous voulons seu-
lement vous exprimer les senti-
ments d'absolu dvouement et de
sincre adioitalion des diffrentes
populations de qui nous tenous
une mission dont nous sommes si
fiers.
L'allaire des laux billets
de banque Iranais
VIENNE. Les dpches de
Budapest annoncent que le
prince de Windisch Graetz el le
chel de la Police Nadosskv im-
pliqus (Lms l'affaire des' faux
billets de banque franais ont
t dclars coupables. Chacun
deux a t condamne quatre
nsde prison el A une amende
de 10.000 couronnes or. En ou-
outre ils ne pourront remplir
une fonction publique quelcon-
que pendant trois ans A lexpi-
ration de leur peine.
ftTS l'accord
Iranco allemand
PAHIS, 27 mai- Lescommuni
cations ariennes entre Paris et
Bsrllasatt us lait accompli p0Ur
la premire fou depuis la guerre
un .vion co-m>",Ml a n,,:^ 8U
jourd'hui Le II g i d libation
de la capitae ! ra^ods, & pcU
prs a la mains heure un avion
allemand quill,.t Uerlij pour Pa-
ns : les aropaues s'anteont k
Lolcgne dan; Iss iSUSSSa Ht I o
estime que le v, nH dprn1(,p ,
pas plus de 7 h-ur s et demie
Aux Etats-UniV"
WASHINCrfON,27. Le Pr-
sidant Coolidge a sign le pro-
jet de loi autorisant l'admission
aux E lats-Unis des trarigi rs
ayant servi dans l'arme amri-
caine pendant la guerre ind-
endammenl des restrictions de
la lui sur l'immigration Usant
une proportion pour chaque na
tiou.
Faire-Part Funbre
Comme nous l'annoncions
dans notre dition du 1!) Mai
courant, M. le Dr Auguste Cas-
eus est mort Paris le 8 Mai.
Nous avons revu le faire-part
de ses funrailles qui onl eu lieu
les 11 Mai en l'glise Saint-Phi-
lippe-du-RouJc.
Vous tes pri d'assister aux
Service, Convoi el Inhumation
du :
Du Auguste Cassus d'Henmbry,
Conseiller tle In Lgation d Hati
ii uris el prs le SainirSIge
Prsident de l'Association fran-
eo-hnilienne de Paris
Ancien Secrtaire i In Confrence
de la Patc
Chevalier del lgion d Honneur
'titulaire de la mdaille du /((d
Albert 1er de Belgique
Officier de i Instruction Publique
Mdaille ebmmmpraJLiue du lu
Guerre
dcd Paris, le 8 Mai 1926,
muni des Sacrements de l'Eglise,
dans sa 15e anne :
Qui auront lieu le Mardi 11
courant, midi prcis, en l'K-
glise Saint-Plulippe-du-Roule,
sa paroisse.
I)c piofundts.
On se runira l'Eglise.
De la pari de Madame Auguste
Cassus d'Hcnnery, sa veuve;
De Monsieur el Madame A.
Darsses, ses beaux-parents;
De Monsieur Jean Dans
son beau-frre;
De toute la famille;
De la part de Sun Excellence
Monsieur le Ministre d'Hati
Paria et de la Lgation;
Kl de Monsieur RoUX, Consul
gnral d'I lalti l'ai is.
L'inhumation aura lieu
Cimetire des Batignollea.
Is
de
Ml'^"i.iiin,,.,
M'.i'>Y;hai^
;-';: iSi
lion.
iii
SCS,
au
DfPrB Heure
Par cble
FEZ, L'N. On confirme offl-
ciellemenl qu'Abd-el-Krim s'est
rendu aux lignes franaises.
Abd-el-Krim, qui se met avec
sa famille sous la protection de
la rrance, ;i renvoy aupara-
vant tous les prisonniers fran-
ais, espagnols cl indignes. Il
sera conduite 'l'a/.a o les ins-
tructions de Monsieur
sont attendues.
Sleeg
pu ljje la
peau dos BfollT
ltj|n la luuilcur, l'irril.iliuii
tl l'iileclion du rorps ili- ulre Ip-
M, les trois ilniijiTs iiii'iiiii lit.
Tous li-.s bilii's Emploi r/. le
Menue,i llondcd l'ai
CUm, pnuilrc m.iijislralr.
Le Mcnncn llondcd
ialcunt lawfci la iimiiiir
il.ius In replis ih' |,i jn-.li, ou la
nrmllt ne pml itieiin. Il
oiiislilue une |UM pnileclnre
roulre Lirrnj.ition proteauul >lu
Irollcmenl du limje de niriis ou
de lit, sur des petits lir.is el
pimlies piili'lcs. U |mu>oir iinli-
xr|ilii|ue des malires qui > com
(xiseul rsiste a I minium el,
rend la peau du bel,.- ,,.;,,. (
douce.
M^nniT
UlufnDTHLWI
Emploiei aussi
Mcnncn
bon lied lui
pour les i'iif;iiiK et
pour loiiles les
Mil di'lic.iles.
Idal pour le bain
M'la Inilrllr.
,Le crancier,a..
dl Mai courant Zi
sment de f0rJ*'
n de la 3
a' provisoira.
pf u lriDet k
Le Greffe, j
L.
Les familles Blaa
Klien remercient bi.
Sa Grandeur Mon,
^'qnedel'ort a pS
'e Pelit-Gove, b|
bap, sse el tous
'1 Petit Goiw, Pu]
UirsBfiknr, Je G'tsl
Logace et des aulns]
leur onl donn des7
sympathies l'occaij
de kur petite
MAM
suiTenuelelQUiin
Elles leur piieoi
1 ur prefonde grstiba.
l'elil-f.cve, le|
Venl
par autorit de|
Il sera prcd kl
ra trente et un Mai
vingt six, h 3 heural
midi, en l'Eluda di
1re de Me Marc Un
la rsidence de
Hue Dr \abrv, ci des
servoir, la vente m [
et dernier enchrissur-J
I. d'une quantit
reaux de lerre(10)iili
bilaliun Aoglade
M.viinu rurale deaBu
po- 't- dedeui jardi
reaux chacun, la
lion est borce l
d and Chemin dt Pe
radres, au Sud ptr I
Lorema, sur Ihabita'"
1 Est par Lou2ina
nise. l'Ouest par Lu
Il la deuxime porf
n & -Nord t l'tl.|
dt l'h ibi ;it on.aurudi
cbemin de l'es'.el et i
pai l'hilisuire Svrs i
uultliiere/. suivant
baux d'arpent, ge aes
kur plan en date do
aot mil neuf cent
e. registres.
II. Un empUcel
la p ace d'armia dal
Uaradcres faade Su]
sus une nuiBonnelMJ
tles el une aut e
avant corps, l
en (8 impose wj]
suranl douze pied* '
toute la profocdtor
i la rivire de la Hi
l'Est par Mada
unard Rousseau auii
bguret 1 Ouest psj
ti,e&u. ainsi I"'''1* ,
tes veibal 'arpenHr']
dressa par Vif***
Antciie Lmle. en
Janvier mil neuf .
\ III- Los propriW)
Baradres, siluee'l'J
ensembe toute !e*
qui s'y trouvent, *?
h de la ccnUDanrt'
pudssufl&teU
au cl Ou(Sl>lr*g,
Nord par la grande 1
la rue Si AigaaUjJ|
llerruipieauxdro1*
1 Ouest par les "*"
Suprieu. *****
d'aVn^deJ;ndi.i
accompagn * *< W
du quatorze m'' D ,,,
IV. fne quaBnl"!
reau un tiers de t*'"
tion - Fend lorlu
del t.oM.'meswt.o,
Haradres. borne.
K.iiMSuu J^atdoiD'",
Aii lide.ii l'-sl|.*Lj
et I Ouest par dJJ
Morne, suivant pro?
pents(ted-.\DtoineU
d.; vingt, i.q Jn"
c.nl quatre enreg
V _Sixcarrfaui'
lerrede l^^
tuadsnslaciDjuJ*
raie des BaradfU,
^i iHk t&
-*-


LE MATIN ~ 2S Mai I9M
fi I :^v ^rt"3^t Pac'kel ^P1 S
CM ^?<
pe des plus forlesComp
canadiennes m
finies fi *|
sur I vi^
es
il
) 1
&"ff- > Boss & Co.lf
Efr
.
g*
Le
imei ". ara*'
( Miel. !r "t :
I
Ijllions:!". ]<:! :": , ., i ,,.,
fcure-niv deux li >rs 11
ffie: au N'ord par i >r-
lille,Henri Lomin:. D -
h Beauvoir, an n.f ,,.,,- |ft
b la propri. !.. .', Ksi pu.'
liflMi'M.'giui, Klisc i'h"rv,
H e! Petit lui!, .- \i lorin,
fofst par Coin par, Ornus
dbitUcmi d'Mm\ tract*
Ifnpeohgnd Ans>->ltimbo*,
fign de von pin. p ,|(l|(.
leuf jiu'iet mil neuf cent
ideoiimeporli n mesurant
|rreaiudo 1er;-.' r-l !> ,,,-, .
riperlT uvoir. an sud par
" rorvile. II] i p:r |
portion de q-alre car
tiers et l 1 y,, j p,r
tel Compatit.
iquelesimmeub-'e -o pour-
. composent et sVlcndent
lucuae exception ni rserve,
muilt des si,-r,- |[,rsh &
P lanUeeDaignalalras.
! 'a place de Por'-iu-
. cemeuiant Porf-su-
[^t domicilis Hambourg
Wh ayant pour Avo-at
m Montas, avec lection
Sicile eu son Cal.in.t Un-
llV25' Us font l.r-
7>'l contre le sieur
!rtuTd'u jugement
' inbunalde Premire
nin P,0r!-a,1-l'rin.e. en
JJNa avril mil neuf
, t -soument enregistr
itfr 6C con>ndement
K'ernbi.nal d'Vjpelita
16 du 26 Mai 1926
rUw.-.p'nse <'**e>uter
L'Vbi 6Ur lyP'h*oiiir;
Tn.MKTn hypothcaire
CJ* aieur Auguste
VfMpleml,remil neuf
75 ao raPport d Me
nSi Vi,racna>- d*
lE'd8 Ou,, Mi.lfi l>D|
K,^-.f".^MOSO).
li ^'Pour.u.v.m. irai,
R ;nsl'r'>'i;'''!''> in-
,,tu"tn eldclourau-
" fenscignemmls, s'a-


'i5 fa !!CM Cl^p fjflJM
r^'i" lu Socit ll' '' l'sl ,,lV0,,u ll' l'i'VCM-i^
1 :i^:^in^^^^^^^
5,5 La sant est une premire ncessit
L'nergie d'une sant magnifique
gagne tout dans ce monde. Les
maladies proviennent des germes qui
abondent dans la salet. Le Savon
Lifebuoy dtruit tous les germes de
la peau. Il la purifie et la protge.
Lvr Bro. Ltd.. Porl luallght, An^lrlarr*
Uisateo
Le i. mer "Daek\vorthMe8l
i i la< iih I. le i juin
cl ;n.
I .< sb amer ".Wnicss\- ve
i ni rie Kingston esl ; \U ncla
Porl-au-prince, le 31 Mai
cri. I1 partira le iruMnc jour
pour Santiago de Cuba | n-
i nII: ri ( i nssageis.
il I rince, le 2Ti Mai 1026
l |i '. .: ; ; |;.!r.
Aj/cnls cn Haiti.
PENOUI
.vt i
m?

PEr' ,; .s
il
|[J Agent Gnral
ftti idi-s': ori;# F r r^o* 113-115
* O v'' \1< ' -5 *' C- k j ' "'; VV K.4 *-' >" A ' ' ' .' A -?>r
*N< S?**.* ****?***^ *-*?* *?? ?*? !** ** v*"7-*-- 7 ! ?? V "\
:ii?()#DiS#!S!^ Loterie
flM. ft
m
I
B
. > > io'. li.1 :

U 4 J A a.Jni3i3r (
i'.i s'i tiniiv pn nrsiMica \ii/
Udiiifi G^b Br.wcr
M e ihs <>c if des Kecongii uanfsM
W Forlilie le cerveau, h moelle piniiv, les os et 1,-sP
# fins. Ie.,,1 puissanls et vigoureux les e ,1 Lnl I, I il s
ed mte ch,z : ,.,, f,uX> i,iftd fifl0Ii topel mm^^^^^^s^^^m^

TOl'S LICS JOniS, on M troaw n prsence
p il'ailH'ii l'illioilH do plus en p'us Inar^uses qui ^
v^ fani de cet it b|is-i iiunt do Premier ordre la
'**' iiendex vous di*3 gi- s cbies.
M
^ CONSOMMATION 1)1. PREMIER CHOIX. M.HYICK ^
^ 'RRhPROCHABLE. CIGARES DE LA HAVANE
lo'er | .'i,,^.
: .i Bo ii e l )#fl en ici
Ml I ''.x'JrA ulo l'Ha-
de s id h 'iiaMveal libre d
i i in \ n-'yi' f II-1 I .i.-iinv
lir la < i d i/n
l'Iie FraaK r< po'u e JJfl i,
: >l
ah k ... lu .'-i |'in -
mculiffi et jt) It gagnant! en
i i
i/ta lotoi te sera tire par la
- er.fui jrre I iiiuin. lie 10
Juin \'.<2*{. \ n no i e public sc-r
l go y inr j ;i- iattf. .
Le propt'itiiire s. A. SOU \ i
!.. Tiscmr, Paul P. Anxila.
Le bilTel i s', il .". |......,j, s< ma;s
; i, f esl de J -.iiihI, s e| de-
^Rivera, Ed. Eslcvc .i Cn *' u,i, : . '. ) f',) a . u a t :S^ '.'"' est de i '"es t d<
y^/ Goave : *>. Sai'hti Kfe\ y,r\ "*#***f' H*** ^ >l*t'>* r, ? k "feZ M .J* P/ W ^ foc) fl''"''-. I'r ii. li.ioni Mon
^dOSlOck Chez : R l5.-...ir,l.(r;1d'RUeHo I709.P I
>| GEO.JEANSME &CofAgenl f f
W t..... jg^ ri
'-^ '"'...............- ....... Vu.' '' ^
fi
Ce qui n';i jamai| t rail
Ce (|ni ne peut tre dpass.
Kola '

(AC\ m II", ut m i. K.mni Moul
x/. Roaier, Rue du Centre,Pharmacie
Grande Fubi .7 f. d< Ch< p -J y> ?'- \nnr- <'rand!#, 1,1.. u,,,
. i /; /--a da-1 v,i- ""' ,,;' l"'' ". Alton
ae p i te // ie. w n . ,- .. ption.
Santo-Domingo ( Rpublique Lominicaine) (0$) "",,;i ''' ' l: ' "ranf,
AcenlsKxclusil'spour i-orl:ui riiiuv, ("ii.iin.v ,, A,,8ui?'' v,c,' fi^m Saint Vfaio-,
..runi a rc v,..;....... .... 0......,. f ?ue '..' lo1 N' ;" locataire
arrpngnd
S?1 Sejour
P'rpare I,, s di co dilioos rigoureu^ei
i> nH
1
I' Maia q qui ael n,i.-e j,
Sy' loteiie.
tu v .-o'^i' i.i, s'a-
E?le"l s chargea
^ riraoU m, S0I..
^1 27 Mai I92G
D'ASEPSIE
Prparation et Vente
Pharmacie F. SJOURN
Angle de Hues Roux et tin Centre
m
i

(i(!ll(i.\ & C Maison Les Sports i
Angle dis Hues Roux et du Magasin de l'EUit.
\: j ' llli i k'enlrent rapido
' I i/im i /;../., rfauen
rf/ /r.s ///,/< :, /,; /,,/,/ ,/,. /(/
v^ v -s^v^-^^^, ; v ,n,.ijn,;lr esl fix
V~ I ; -rv Lw "" /'/'"'""'/'. ''" /uni i.;,,, Iij
OUICZ-VOUS Voir ICS Prnls^ rsrrlJmonlni
V \'j /" l'irniirr huitaine du
cl.lanles dt ) lan lieu ?

Or

"N^i-
.Le Boss tfd
fleols Giirtnx
ET DES
G< noivts toujours saines
Emp'oyeE la
TRIBORIiVE
Poudre entifrice
<
. et un isle les lais ga-
i /s leurs i i. mise hlende-
iiitiin iln tir.:
A s
M\IS'i\ 01 |.;u
k l'iu .1 l lu,
Ei ce lente position.
Vue for la Mi i
Nu iiii i. Aval lia 0
S'adri r A h) rua da Centre
No I t : t.
Avis CarDmercIdl
l'ii I honneur d'aviser
Mil.Ht
(in Doctciif *%. !" ' ""' Nl' ' n Ba-
f, i li procut .i, m..
'-*. biierrier ^. n de Port-au-Prince.
.- .. ^ "|I "i l'i une, le'>;. \|,i l'Pi;
r.iNrtiril.im.H i. cimiiii./.
." /7 ni i il de ,7\
Mmili ni ;., ,
lue i /,- <) -*yf contre
U-"STJPATION
( '''
''" re/^ MES
lh i ,. g- iji^^i.s
7. Rue Binai p ae li^LORT, :.. .^.teien,
Paria
1 A
,i|in vel partout, principale i m ni lu/ MM \|,ci, ^^
tir n n K ^1,,, .. i i i i <
\"-> Eti< nu Ksi,,, i, d \l r I Vi

C EST L
..ti
i
i.
#>
'
.;

Ci


LE MATIN H Mai 1118
f-
La maison
H. SILVER V
Ceux qui n'ont pas encore vu les jolis art;cles deffinesse que
vient de reeevoir.La maison M l.YKHA doivent.dans leur lutrt,
'empresser de passera cette maison,car nulle partTa ne peuvent
trouver d'aussi beaux articles des prix raisonnables.
Irais, les
Aimables clients, vous qui voulez, porter, peu de
plus beaux tissus qu il soit peaaible de trouver sur cette plaa,
ne manque/ pas, avant d'aller ailleurs, de passer chez BOUS
eu le meilleur accueil vous est rserv.
Nos articles sont vraiment de toute beaut cl de fraieheur et
nos prii dfient loue concuirence
Voiles couleur bines, lias dentelles.Bai soie broies, lias hl
brod, Tulle peur Premire Communion, (.ouvertures blanclie
et couleur sup. bandes brode Mndera pour chemises et jupes.
Voile blanc barres, Haline blanc lie, Gabardine blanche, < r-
pon blanc et couleur jour. Voile et couleur uni. Cbe U et:es
sup llrabant DOir anglais, Imitation toile crue, Serviette! de
(oilettes b'acclies cl couleurs,Nippes cou'eui'.Tapis cir blanc
il couleur sup, l'eifeues frane.ais et amricains, Organdi blanc
et couleur, Lainage couleur anglais sup. pour jupes. Madras
barras de soie pour chemises hommes.Satinette foulard pour
robes, nouveaux Je sins.
Tous ceux (iui entrent chez SILVEKA sortent toujours satis-
faits .
Maison Les Sports
Angle den rues Roux et du Magasin de l'Elrt
Anronce s. s clients qu'elle vient de recevoir fwj*'
niers baleaux a, rivs d Europe, les articles tf^TJ^JS^
Casimirs anglais Gaibedaen anglais Palm BmJMJ J
Kb ki bhnc suprieur, Toiles chemises pom homn es, ei un
grand assortiment de toiles 6nes anglaises pour Itmujes. dm
ele sole suprieur de toutes les couleurs Sacs fc main auj-
rieurs en cuir couleur et en argent, styles va;ls l.a J J
r.ris.s, Mallettes de vovage en cinq dimensions, Un as oru-
menls de faux colsd.oits et rabaitas mous et du.s pour tous les
gols. ravales de touUl tnons, .Uou!ei:le> IwJnslMISO plU
sieurs.-ouleuis et grandeurs, Klashe.de toutes les I^Mrr,
Plumes fontaines et petites plumes de rechange a
prix, doutons poieir.e', et d'anneaux de styles var es pour
lem.nes Echappe* de soie de toutes les couleurs. I arluni,
varis en fia. on bible*, Ceintures en cuir pour hommes, Ure
mises couleuis pour hommes.
EXBPTIONKEL
Un grand a.-soitiment de Chap-aux de paille de p cm.re
qualit pour hommes et enlan s pill 1res modr Qttl
nous veniez sans per.e de '.emps, faire une visite y concernant.
Un stock de chaussures de premire qualit pour hommes,
femmes et enlanls.
La maison
C. L Verni
Marchand^Tailleur
2Vo 1822Rue du Magasin de Vrh
Se reeommanle au public et a sa nombreuse cheaj|
pour l'lgance de sa coupe et la prompte excution^
dans les ouvrages confis ses soins.
La Maison reste ouverte jusqu' 8 heur, s du|soir. '
Prix modrs.
Eldorado
Tlphone- .7.17. -Chain de Mars.
Le Rendez-vous du Monde"!: gant ". Le caf le"
.Nc-e- plus l lira de Port-au-Prince par s;i fracheur et sa
position.
Salem priv pour rauiilleavec piano. Bire Patzenhof-
fer la Pression.
l-iv.l. GAIRAUD, Directeur
r f6
Vermouth Martini & Rossi
&t mdtfeui patcequ'iC'e^L doux,
L. I raetzmann Aggerholm
Agent
Auto et Camion Ro
Bicyclettes Svelt
On trouvera la Rue desj^Mirscles, Maison^Nicola G0|
DASCO, les automobiles et camions de la marque bien cota
"Reo" Aulo 7 passagers, t'.imioi s de toulj tonnmJ
accessoires de toutes porles et pices de rechange.
Ces voit m- se recommandeut parleur solidit,leurlfam
et leur rapidit proverbiale
On y trouvera galement les Hicvc'e'te.; cSvelte de liGruaj
cit Ma nu Indure d'Armes et C\clesdeSl Etienne. Ellwajtj
inco-npinib'es pour leer finesse, leur rommo lit*, leur olian'
. t se vendent ma'tfr tout un prix dliait toute roncumm,
La Maison a en outre ur stock considrable ",d coessoires it fc
pices de rcib'inpe.
tic vous privez pas d'une "Svelte". Procurez voue un frai*
Reo et une voiture Keo.

! 10 Hue des Csars
.f*G&sm s& 3 2g<^m3mm*&rm.
Trestone
LPBEE1ZMAIK-A6CERH0LM
Agent
A leplaisii de portera voire connaissance avoir reu m* rkW9r%m% lw\r\
iiiissm-liinenl e>niplel tcle tnulesjlesjilimensions (les dOl II i-ililv
Avis comnwrchux
Lo public et le com-nerce sotij
avises qu' partir de ce jour Me<
sieurs Jos. Ed Reinbol.l <-l E. H-
l'enz.j signeront sparment par
procurt o;i pour notre m iiuB des
Gouhives.
Port au Prince, le 0 Mai I92G
BEDIBOLD .v Co
Lu public et le commerce sont
aviss que, pendant l'absence de
Mr '.'. Rogivue de Mlrag ne, Mr
A. Addor est i liir^ de la procu-
ration de noire maso de M.ra-
gone.
REINBOLD ACo
Grau
j
nu
I iu-us c-l Tubes.
Pneus Cords Heavy Duty pour Camions, pour le ira
\; il lourd.
Fneus Corda pour autos ele passagers.
Pneus lialloon interchangeable ou full Balloons.
Demandez le prix pour les dimensions de voire auto
on camion.
Plus.Ir kilomtre avec~X.^ par Dallac
Vhe>Wark
^Le steamer Hlne, venant de
Kingston, sera ici le i juin et par
tira le m me jour pour I lump
via lcsp)rtsclu nnr.l.prenaal lr.%t.
Le ru s. Consul llorn->,veuant
de l'Europe, Puerto Ric, Puert)
< la'i et Cap-lUitiao e-t attendu
Tort ail PriQCe vers le ijuiu.
Le biteau conl'nuera le mSM
jour pour Kingston et S.into L)o-
m;ng prsu i it Ifl et passsfai .
Le m. s. c TbirM II )rn pa -
l r.i vars le tj j lin di.ecletnent
puur rBdrope,,praoant sa le riant
des pssa^er.<
OLOFFSO.N LUCAS &Co
ofQiialib
\ l.M 1'
' .lt>:ie vlai^on toute, ue .va 9i'ue
au Ris' de^l'eu At Ohosea Avenue
Lilleur Duclinc itvec toutes les
dpendances. Eau,Bassin, Cuisine
Electricit.
S'adressr chez. L psRlVERA
De FRANCE
P.JP.yATHIZI, Propritaira
CetEtablissemciv rcnonric dont l'clo-e' n'est plu*!
vient d'tre co npletc .tent restaur el remisa neiM
chambres ont lout le1 conbrl moderne, le scr^',*'[
prochable, le Resta' ant soign est de tout pn
ordre.l'Hotel n'ayant rien nglig pour hure plat:" i
charmante clientle.
Mr. PATRISI, qui pari bientt, apportera 'sonli
de France de nouvelles amliorations (pu donneiwi
plus entire satisfactions'toui
DJEUNEHJ la CARTE, TABLE d|HOi
PLAT du JOUR au CHOIX]
Pension au mois, la semaire, oar jour
Garage mis gratuitement la disposition des*0
Bains, Douches toutes les heures
Tlphoue : ^
Dans les Magasins souches l'Htel, ou lro
les sortes ele provisions, Vins. Luji'Kt'HS -v.
Vins d'EsHAGNE, de Bouugognb, dlr m.ik.Ohanp* |,,
Gfwsmvw.
On y trouve l'arrive, |)cndant Jlejsjour '
part^tout ce que l'on dsire au ,_
GRAND HOTEL de FRANCE : P.IM'atrizi, proP
J- r^ '" 5 '^?' PH ^^ V'^ ^3
*%s>
A. de llalteis el C0 gents pour Hali
*-

V-
#*


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM