<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN — Il Mai 1fl2ft Q1LO £VKU Lrli combat l'anmie Soui a n~uv-!1c forme &f 5U;utde 3(* Cl M '. IgreablS k boli I, rai pari eu i*l %  •: ".ni -^command f jiir ic-j • C'ait le reconstituant Idal, :-tus M ue Convalescence Neurasthnie Tuberculose Anmie ^ T* O %  itM%  rtiat'ltin. 9. r Ce VtkMCMN •ri, t !••• oh 1 teur dfl la BaOQOS Nationale el Ma darr.e William?. Mr le lions! des l'a\s-T.,cl Madame Daa'der .lr. M.le Consul George de Leaplnasre, Madame Camlcbti Mr le Mimstro Lon luJH.au et Madame Deje.in, Mr le Ministre Nemours el Mada me Nemours, Mr Krnest Lys.Chcf du CeblDOt l'arliculicr du Prsident de la Rpublique, Mr l'Admi nistruteiir Gnral des l'ostes et Madame Andr Chevalier, Mrs les Conseillers d'Etal Heauvoir, Pin chint, Thomas, Lescoullair, CHlixle, Paeaaier, Destin, Scoll, Pr /eau. Mr le (Conseiller et Madame Dclaharre Pierre-I.ouis, Mon.-ieur le Conseiller et Madame Sal^ado, Mrle Conseiller el Madame Tribi, Mr le Conseiller tl Madame Louis Li/aire,Madame rbrise. Madame Georges Itoumain et Melle lioumain, Mr et Madame Ricardo (al van,MM. Perotod L>*Dnis,Lam Ile Lon. .Iules i mr, Itaoul Li/.aire, l'nui Homo. Dr Dbrosse, Abil Thftcd, Cbil'uu CrmoLa',Flix Courtois, Lliel de Division, Mr et Madame Ktienne llourand,elc,elc La rception ne s'est pas c lu re san impromptu : on a dans pendant (|uel1 est M< tlnM Le crdit de l'Klat est aussi bon que celui de la moilleuie banque ; le ludgtt aalavpcrqutH br, le loinroerce est llopssant, l'industrie en pleine activit. Le pavs est calme et travaille btam coiifi.il e*l h plus sain de l'Eurepe. Il n v P as l e "bomage de grves et de mouvements populai ree.NoUI OVOna une masse de m nouvre et des M dite l'tranger. Les emrkatoa ont, en une journe victorieuse, rpar une journe de dsastre, J. nous de louncr un coup de collier par l'etlort con cert de4001 pour l'union uaticnale. /PAKIS. Il mai** heures se sont peu. coules depuis que le gouvernement a annonc son m tention de prendre des mesines svres pour empcher une non velle dprciation du franc et le franc a BOnU de prs de :i points au dollar et de "2H points 1 1 livre ster ing : .e matin l'ouverture de ]a I LISC, le dollar valait 80 8Q et la li^ : e C.n Iran-s On allumait dans la oire au ministre des li. Moeai qe l'emimiril Morgan de • 0 j j| | (oui h pour s, L U i-ideda franc, maie m U btueH brutqn d'aujoerd h tri tait duc suitout a des achats New-Vork et tait absolument u.doendairte des n esures que se propose de prendre le gou\tme pjent pi ur protger le Inn. Les mfaits de t'iioi* dation en Italie Par cahle ROME, il ^ai — l.e'rcantas ii 01 dati< ns danle nord de I lia lie < n' c uad di grau la dominegnl aux moissons et aux I br.que. C %  st le dput Amidel qui a l'.d cei> dclaraiio i soi mrd h ii la rli mire des dpite. Il a t'v:tlu les dgftte lais ;.n\ no'tsoos ^n Dilliona de lire, ceux aux labri ques 10 millions. I les Iri de r paiatn ns a la millions <2e lires. Le situation eu Pclonne Par cable VAU ONIK, Vl Mai— M Ch'o COU^k', ambussaJi ur de Pologne Palis a ' nppel iriim'-diale ment a \nrsovie jour Hlaires de S-rvi. e. \,\ltSl)Vli: Les qnalir partis t'e .a ^ i cbe du pHrleui>'iit I s >o cieli t s. le p iii radical p yaan, le parti radical W's/ oi ie et lt paiti 'u liavail ont f il les deda rations en favauf • e leclim du mare.b il Pil uil-k comme pri denl de la Pol g ie. Jusque pi sent le gnral Pil td.-ki n'a pas annonis'il pu mettra qu ou mette son uoin en avant comme candi dat. Le prt m • r mii.islie llirlle est le < lui du parti du travail. ^PO/.VW, il ftfii — la con l ronce dea meabrw du parti de diolSe a'esl lein.'ne dus celle ville ce malin, lia t d id qoe Po/nan dtail i-icr le centra du 1 bialisme polouaisj itqu'i ce (pie i assemble %  aiu..aie pi.i-.-e de nouvtau gouverner. Petites Nouvelles ETIUNGBH BKRLIN.tl— La cour inpiOi de Leipzig a rdu l nant e es poirad s mi Ken de det*oteura <'e billetde banque allemai da da vanl futile I h a conftfnirf que cetel •'""t d avoir une valeur lgale. |'All|>— t.es ngocia io< s ci m me ci.i c> mire bs rtMarenlatla lin i i> 1 1 insu s uni Ifl eni nt pr areat'qoa l'on a dcid de pi r mvllre aux dtirlcuis d'< bl g lions it'sre s l'or au P. in '• h 0 Vr>i 1916 I I il V BOLD .v o La | ublic et ie .-on.merce sont n*i qo". pendant l'arisence de \ r P It tisue de M r*fl •>'• %  Vr Ad loi es! luig de U pr I.MI. I .m de noir.! maison de Mi ..1. 1 hue. Po t au Prince, 'e 10 Mai 1010. RBIMb >L.l) ASo \v\? LisPertant Il est pOtM l la '""iiu i-' r0 r P • Jercaie p' 11 1 • • ' une Port au Pii' Mo l West I lia t)il Ce nij' II, 4 .NORTON Manager ?.•'.-1'erwei %  •' %  -.v* 'et 1 • %  %  %  ans luuii'i • r %  • %  •'• 1 •' '• • l* ptllc'i :.' Olobeoi Itqui %  • .• % %  \,i... lac mparshv %  .' | J' birn l • %  i i 1.. %  • • (i..n Li ...• U( %  . %  %  rapp'i'l t %  <" 1 %  ••• %  • 1, mbi k • %  i"'. MIS M* .* Inum K'.;ii;i ;. (.r. I • • %  r ? I S I. .'. .1. I .... 1 • I < % %  .; %  • • ... i-,ii.. v* i>' .r.. „,c. Mll.ll • .' %  %  * ••* . ,1 *\ L IV f. %  p. lr. .1. I. ftt't Ml |ifn. i ici., J •r NOCTYL J ij \nfrt Œil... An suje-i denotre rubrique: NOTRK i:il.. 1 mis If nous prier nos Ici leurs tic croireque ce n si qu'une forme originale de pracnler les luils ilivera quolidicna qui nous tombent sous les yeux.el qu'elle eal crite sans aucune mchancet ou ;irrire peu-'<•. Ayartl reu son sujet de nombreux tmoignages d encouragement cl ayanl constat que celle rubrique a t ravorablenifiii accueillie par le public*— puisque chaque jour nous recevons de nombreuse lettre par lesquelles des abonns ou les lecteurs nous transmettent dea informations eu nous demandiiiit expressment ^<.le insrer dans . Notre Œil . nous continuerons donc celle publication sans penser ;i nieconter eiiii que ce soit. On a donc tort d se rcliT lorsque, par haaard, l'on se reconjiati dans un de ces petits faits toujours relate pourtant avec discrtion. LE PRFFT DES CAYES Nous avons revu avec plaisir notre ami Georges Lon arriv ici samedi. Le Prfet dea r ayea fera un 11 n court sjour parmi nous, da* vanl regagner son posta au milieu de ia semaine. PUS DE GRVE A Cl'IH D'aprs une dpche que nous usons reue de Cuba la grve des Chemins-de Kerqui ainctait les Provinces de Cmaguay el de l'Ol'ie le ;i |tris fin. Le Gouvernement, par des mesures rergique-8, a pu enrayer le iiiouveineiil de chmage gn rai d amener l'entente entre laa l ompagniei el les salarlia. Dtpirl Par le s|s (".lisldh.il (le la Panama Line sont-partis hier: M. le Colonel Nemour, E. K. et Ministre Plnipotentiaire Paris el Mme Nemours, Madame Luc Rousseau, M. Georges Mathon, Secrtaire del Lgation d'Hati Paris, Henri Rorno, Madeleine Bomo, Simone Ihuno, Mrigadicr-Gnral John H.Rutaell, Madame Russell Louis Vital, .1 E. D*eck,A. Ilill. W. Huneck, K Lawin, 11.11. Haie. Rouveau Substitut Me Hermann Benjamin a t nomme Substitut du Commissaire du Gouvernement prs le Tribunal de 1re Instance an remplacemenl de Me Isnard Ravmond. Le nouveau fonctionnaire a prt seraient Vendredi et a prononc j cette occaaion un discours qui a eu un certainsuccs. fiana'Ven Nous avons reu la carte de rianailiea de Melle MARGOT PICARDO avec Mr GBD£ON Pli K Kl • Nos compHinents aux heureux fiancs. Nominatioa$ \\M ire Abraham .1 t nomliS d-s Do n.i. 1; .1 • r L roy CM '. M -, — M. Philippe Sumuoiid .. Aichivistc .m Dpartemenl du ("oui m i> ( nii il remplace M, Georges RigauU. PHARMACIE PBINCIPAIiE^ H. CANONNE 43, RUE REAUMUR 88*90 BOULEVAPD SBASTOPOT PARl vendant LB UKILLEUll MAHCH DV MOTOB PTduits des Premii-res Marques et toujours de premire fracheur UNE SEULE QUALIT I LA MEILLEURE RA"YON ajPKOIAX POUR LES COLONIES DnocLEitu:, III:II1!UISTKIUE BrCIALlTKS Franaises et Etrangres SKLS DB yriNiM': PURS Iboa produit* en flacons, SmponU, comprime.*, cachets. 6OLCT10XS BTPonaauiQOM BANDAGES, CEINTURBB, BAS A VA m CES APPAREILS HYGINIQUES pom loua DMgM APrARlLS ORTHOPDIQUES Serin foi typodermlqut PHARMACIES DE POCflf, OE VOYAGE COFFRES PHARMACEUTIQUES pour Ubiucs, Coiumunes, etc. %  Mm Projets de Factures et tous renseignements sur demande adresse PHARMACIE PRINCIPALE 49, RUE RAUMliR 88-90, BOULEVARD SBASTOPOL PARIS MAISON UNIQUE AUCUNE SUCCURSALE ni en France ni l'Etranger. Rcra3Pcltments Moni-i^ur el Madame Delnlle Mui jt-ian et 'curs fnf;int. Mr RoUnd Maitel'y cttru* "es autfM parents el HI i^s remercient S m E>cellenc I* Prsident dla Upub'ique, les frres de l'Institution Saint 1 ouis !• oisague, les Bœjpa de I BlabH s* ment K ie Piibois • el t.ni'e- l* par* nnos de la '"api t.le, de rlion \ ill de l'anse A Veau. d .1 r<'mi r de Pttii Ouate, de .1 iim I. de Si Marc, et d. s (on. iv s f|ni leur onl donn d's | m ; g i K s de 'vitin l'hie lot cnfion de IH moit de leui ngrelle Mari Anne Eugnie ./ie -ec i S M i ci.ur ni. ii ni de irnn*er |ei iVap es on •1 I > 1 rs s ; di n l^ Io reflDaaajj M Lee. C'efcl nua grande aaUafjcUoa de possder el le raire usage (l'une plume fui vou convienne eu. nisunl .1 \oii\maiu c Ecrivez. Des milliers d'individui de pur le mond en sont si entiremenl contents qu'ils sesentent dsajipointfl sans leur t Wahl l'en >, comme s'ils taient privs de leur montre. l.e Wahl l'en*eal conieclionne dans Ions les styles el s c vend Ions les prix, de faon ;i convenir tous les gots cl toutes les bourses. MAXWELL & M. mu r 1*13 Rue .lu Onlrr .1 I'IIIM l 1 THE YTAII! ( OMPAN1 New York, N. Y., U.S. A. y Voulez-vous avoir des Denis clalanlcs de blanrliourn ET DES Gencives toujours siincs. Employez la TBIBORINE. Poudre I entifrice Suivant la \n\ %  lu Docteur CI. Guerrier (himrgien-Deiiiiiij De l'I'nioersUa Mont mil et ilela\ i-iiciillcde \ltlt-\ cinc de Paris. Eu vente partout I el an Laboratoire^ %  le ia % %  l 'rihorinenl 1. Hue Mlau'hc— I 1 ans. En vente partout, piincipalemen chez MM. Mau f^; Ktienne lils.Siin.'ii et .\llVcd Vieux. Bar Terminus Propritaire : A.WiJmate ITOUS LES JOl'IlS, on ae trouve en priaaaoa /"l d'ainlinralloas de plus en p us b9uruusea qalj nS font d* c^t t*b|iss mmtdi Pieiuiei oronii P llend^vousdcsqc a chics. ,,.„vinB CONSOMMATION DE PREMiEH CHOIX. SLHVIGE IRREPROCHABLE. CIGARES DE .LA HAVANE 1 Vern. o&lh Marlini 4 M M )i:inan3f z-tiv / ] L. r r i 'n:a n Agg h^m Ag .nl "•Rsutj'on p\m l'riiiin|ion Typewriter Comp ny Icf•Tt> ^ ''• POBT-AU-PBINCE proximit'' des deux Ba ll( l Agent exclusif pour //"'/' L


PAGE 1

LE MATIN S M Mu i926 VcA '* b 6 A i A A A A A £• £ A * £' £ & £ •%•' *J§ fi Insurance Co ie des plus f irlesCotup cjn canadiennes d'assurau es sur I vi'. les Eug. Le Boss fc Ho. Eldorado Tlphone •">'•'". — Champ de Mars. endi'Z-vous du Monde Kleant ". Le cal le" ;} { itlllrade l'oit ati-Princc par sa fracheur el sa ivponr famille avec piano. Bire Pat/cnhofC •ession. )CA %  ..-. ,%  Frd. SAIRAND, Directeur *M v m t fi riwr S )luac '/ des fie dstrviuxdi n Cornai**io iiUi rei'on's qil < nt iT-s p M irpicn r dtt du icfta e .r r ( h n.at "i s--, sn i invites oir en oprer le retrait i bref (Mai. Ici. ai P i nce, le l!t M / 111*6 !.. M. Dl M \. Se ltaire gnral 1 1 3 Bazar .llrlropolilaiii Vente sncile tt V r •fl : imon lieux, iilivd fieux, Lope W. Eslve U Co, Alloll, lphonse | I. lorday, Ime l. H Doret a Petit* : S* lartin. chez: R. Brouard.CraiidRoe Ho 1709. GEO.JEANSME &Co, Agents obian stsamship Co ho. for Bolivar venant de New York via Cap || Brtri d faix Gonaivei et S l ^ a,c M i P 4 Pot t au-f rince le 2? \[ai ouW r /W rl,ra ,li nat i*a jour dire clemeniW whnie e< continuera pour les ports de pmbie, prenant Irl et passagers. p-iu.Prince, le 24 lai 1926. Pfettbian Steamnliio Company Inc. (bara&Co, Agents Exposition National) Aiiricoh et industriel! (pii tira lieu t Dimtd i I-21 24,25 Mo Classification par Section : A. — Itovios B — I liev.il n C. Pe ibs Ruminant", l>. P. cins, V. — Volt.il as, F. Denres d ux, m i .lion et de con ovamation. (i. -Fmits el L/giimes, N. Ijluslres A'ri.ole, 1 — Industries diverses. 1 S ir lotis nos ar iclc^ea E mil, I en VlnuiUiU n el sur loul ; i noire Verrerie %  c O * A *****"-< c' t> >i i' i' * il , •% *, o. *:* i* fir &f :•:*••:• £ji £5£* £fr •1 VITTEL GRANDE SOURCE vosr.r.H (France) '.-' ACTION LECTIVE SU LE HE,N ___.__. Cure complte de l'ARTHRITISWb Sa..on du 20 Mal au 25 Scptoml.ro -n #gg* rrif/* %  Goir POLO T HTRE g^ffgg P4BQ SPtOIAL POUR LES ENFAN TS %  — c llrccl i l"RIH tore cl l'll l'ITTF.I. n — jgSS n'^c.,,.... I%  %  "ro K . M...•An„n.,Uo... 'A Section. %  %  Industries Diin Classe Dsignation ter />ri. 205 Bro e:ns diveisehti :0 20 benlelles :u) 107 Ti > vj JX au crochet 30 101 larigmie 40 209 C nfec ioo pr d.me? iO 810 Pli UN arlif.cielles ^( %  rix inique ) 2"i 211 Dessin H 212 PeiLlure 2 113 (icvi:re 2.'i 2I4 Pjrcgravure 20 21.) Cuir M|I m se 25 210 Mtlal repouss :t0 217 Conbctloa pour li MU n %  %  > 1 1:. I 1 ils 35 23 '/'SCS. r 2p. G.aO 20 20 20 15 15 15 15 '5 2J ,r 4 wv* &f >*#4^*-4.-t'i T .-T. t-. .t. t. t.. t. *. *.-. *,. t, .*..•. t. .t .t !••!• '••!• Z" Z' .r* '. J i^y%w&%%%%%% % % v s s s s v ? v s v ^ # & * * w Les exposants d vrootaaporir les produits de culte se.tion j 1 • qu'a cent de la cla^e 217 i'ti cola ttlie Dubois, Rue du Ciftlrt, o se fera l'inscription. 4>;t MMSONA LOI KR Peu de Chose Excellente Ipositioj. Vue *ur la Ver. No i05. A vtue 0 S'adrefscr In ne du (cn'rj No 1731. te Les tal l en caouchoiie (oii i'f.ir. c W'i >\l ml 1 uil • |. %  <|it* 1 estime I h ronsidialion des j 11s piltOlf,••ai Icu. tOuiO t I ur n.s,


PAGE 1

LE MATIN -; 21 Ma. 021 Tavern Loterie A vendre %  m t fc 310, liK flobiie Fo< lurFariii ilpuLtui Bii e la 1* ekm— SanPwch m Sobpcrx froid D'UUml et nette 1) nctny, La Taverne renie ovin ieio itelanu 1 PIIONE: 111 Occasion eoceep'ioni elle Paifumerie de lool genre — Lolio: 8 l'on lie — Savons. Cravates, Ch mi gourdes, mais le coupon (st de i gourdes et demie. Les billets soi t n vente : Aux I tves de Berdtsns, eu Itou March B 'H 5 Librairie Raoul Mont Boeier, Rue du Centre, l'Iimmncie Ste Anne, Grsnd'Roo, Ci ( llor dav, VII, Rus du Cotro, Alten Ne son. Place IVtion. Motel de France ; Restaurant, Auguste Yicl. r,Mme Sainl Vie or Hue Bonne l*o .No B39, locala'ie de la Maison qui est mite la loterie. — Les bill.ts b'eolerenl rapide ment, de*| s li< /vers. y\'s Elude de Me Lon Charles Solaire i">l8 Rue'du Peuple 8 h. 12 ;i midi 2 li. 1 2 ."> heures. Ancien garage Arthur MOI' CAROJtue du Peuple, prs du Bazar Mtropolitain. S'adressera: •lo;tllllV CORDASCO. Une voiture Ford demaraga lectrique. ( "> Caoutchoux balons capotte one iiit'ii top radiateur spcial un lion dessus bon march 200 dollars ). adress: MIIJJKV 861 Grand rue. De FRANCE Z P.JP.JIWTRIZI, Propritaire \ toinr J )l:e l.ii< > i t ) il.n.''iv %  si'mie au H uj de Pe i il • Cl Mil ( Vvenue Lilleur Du bine • avec toutes le dpejJtn^es Eau,BjSaia, Cuisine Electric t. S'a 1 a *nr ch /, Vpa Ri VER 4 Mr. PATIUS,, qui pari bientt, appariera son rets. de France de nouvelles amliorations qui donrternali plus entire satisfactions tous DJEUNER. In CARTE, TABli d-HOTE PLAT du JOUR au CHOIX ItMifria Cutralj 1621. Place Gef/rrd, 624 Grande Fabrique 'Envelo|)j)es. Diffrents loi-,mis: Commercial, correspon(lance,aniricain, spcial el visite. Papier suprieur. Prix spciaux pour les clients. Gan Pension au mois, la semaire, n.u*jour arage niisgraluilemenl l;i disposition'des vovaseurt dJains, Douches toutes les heures i y Tlphone : H 341 Dans les Magasins souches l'Hotcl, ou'trouvant (ol les sortes de provisions. VINS, LIQIKIHS. (JGIRETTB ViNsd ESPAGNE, de BouRoooNK.d'lTAMK.diiANDCHoal CONSERVES. On y trouve :'i l'arrive, pendant Je sjour ouaudr part*toui c que l'on dsire au GRAND HOTEL de FRANCE : P.P.lVnwz./proprila* UM LE\ l i( inCPil aurdu IMa mluna tftVMUlli, ,• pure!/ et 't ait llcr.re I revenir v.iut mieux ruo urtn El DtV\ tau rai ai fji il Eloi^i,, / |.„ ^,., ,,„ | ,1, Vlll| l rJla feVW au S.ivmi Lif.rl.uuy l'.-Ht limuyvn I, pKi rriio,l plus lauf. •I le plui I.,. .!• Ji |i c*-.n Dalll > Non MuIaaiaBl ilalUaa %  sieparaa !•* i'rme*m.n i M lui i.- avuni les plu calmant %  aui .aient iamail le 4il,rv,' S O Lu maison C. L Verret Marchand Tailleur No 182$ Rue du Magain de l'Etal Se recommande au public et sa nombreuse clientle pour lgance de sa coupe et la prompte excution mise dans les ouvrages conlis ses soins. La Maison reste ouverte jusqu' 8||,eures du|soir. Prix modrs. ^>—a >cn 1783 m WerlaC'-S UCC ra SAVON 1 MIIGY | uni V Visai co ttvto aaoa.c CMHIDCJ, M$S 1 ve d<^\br,i>> *. i iris J\'vx 11 i 11,7, Aulo el Camion Ko llicf/eh I i .H SwUs )) ITa IIOLVO s ;i la Ris r'e 'Miraoh Msi< a' NICC'M CI R. r .\Sr>, l(s .iule rrobiii s I i ions I'P la rvi rque I im i< mue "Heo" — Alil a 1 p— %  ; .'i. amiot s de tout Innoass — accsssolres de toutes rortse ri | cos d< reebaotn. Qss volt or ei ss recotr.msDdsnl par leur foUdit4,leurlnnea et km rsj idild pn verblalr. On v IroLvara ta leneal lei B!e\eletl< i Svslte defaGrasda cil|Manuiaitur tro d'Annee I I ycleede-81 Kllenne.Elles sont Ineonparsblas pour leur Onesse, leur r mmodil(,^eur eolldlli et e tondant nalgrd lool I nr ir'x iiP.% t looto concurrsi e#, La Maison a m outre m slo U'n nsidi iddc 1 -• i e.-soiu s cl 'e pces de rcelu Bft, Ne veoepriwi pas d'anaj-Svaltt". Procorwjvooooa (i.mioii i > re vniluie Kio. Le Rhum Nectar •Ml Hhum :qui,;tir ^'Alcools naturels obtenus dinclement par Distillation Simple du Sirop des Cannes d' Omque et toujours mme lantation et le seul qui vi.dl.1.par l'action du temps dans les drta a>ee eiclusion rigoureuse de tous dangaaas ^Secrets de labricalio-i et |sans adjonction d'ac n ingrdient d'usine, conserve.., vSilLtii ^R" " >obUit. Mdicale id lapprec.at OD doloni nrudeuie, la suavit incomparable du I cc.uet el les lus rema.quables qualits byginiuueirraji pris avtc ces, Kbum Nectar n'enivre pas e DO pro nit v;> iAleoolbme la longue, comme les autres M Vdus Minilairee'el comme les autres spiritueui • %  ii mmCA^/KUa \ t fVf vreetc 3&a Maison *Les SFOyT* (IcLoa kl C F.iSSl P. Labourdell 30, Rue Montmartre P i lSB|ll des Rues IUu|et;duM | i >. ..'e T. t \ Cl beaa slcck^de chaussures Jeforemierj lioix %  |our;i,omim. s .Jemmes, lillelleset eorinia^ ]^ii>];


PAGE 1

v. DIRECTEUR PROPRIETAIRE! IMPRIMEUR Clment MAQL01RS BOIS-VEHNA liSft R ue Amricaine, 1358 NUMRO 20 CENTIMES • ANNE N-5803 QUOTIDIEN TELEPHONE N 242 PORT-AU-PRINCE (HATI) L'Histoire dmontre que l'enrie a rtr de tout temps l, facteur le plus d teatabti dans le. Mien n'est plus ^"'esl plus lu MU ,ii f*peclacle de cet au"*ment orn, o les HK H. * %  iitades „ %  iriife, Dcs -• &f ••-•. fe, la tche quotiUournalist, est faite * bizarreries sur mnne sarrte querc J^oradefexuimce, W+fortent cependant Wffwments sur lesmosophe crirait un ^ 0, '. on mme T*** Madame... <> n l itf fare part leurs Itou TT"" 0, <'< %  "-ur fctt gens. et, ma 1 S" de "Me* tSinT"' *" SU 1 WE" h main pour ~^ e y<>>>wum.Cest jCS, S r' ,isc K tT ,,s,l r "'"•' %  r*foi'/ / / r "' r '""""Krf7u .'"'et. C ; '"'' '!• ment BletJ".' '•' M" '! „ ,"""' %  > mi ont hC*" ""/''"" %  rc r^.pour annontinccllemenls des ors se mlent aux refletsclalantsdo la poupre, de ces Hauts Dignitaires de l'Eglise; chanoines portant le camail violet et l'aube finement brode, la poitrine orne du grand ruban moir au boni auquel pend le crucilix d'argent, diacre et sous-diacre revtus de la riche dahnatique tout lame d'or et d argent, entourant l'Archevque dont la vois grave psalmodie lentement les prires et les Evangiles ; tandis que les volutes bleues de l'encens montent eu tourbillonnant dans les lueurs multicolores que projettent le soleil travers les vitraux. Le spectacle tait vraiment grandiose et 11 impressionna tous ceux qui le virent. A l'Evangile, c'est le Pre Scbrer, de l'ordre du Saint Esprit qui pronona le sermon de circonstance. Avec la parole colore, la vive loquence qu'on lui connat, le jeune prdicateur parla du Saint-Esprit. Il mon Ira combien le c'irtien devait chaque jour implorer les lumire du Saint-Esprit dont au mu moment, le genre humain ne pouvait se passer. Lumires de bont, de foi, d'amour, tincelle de vie qui claire l'homme et lui fait mriter son sublime surnom : image de Dieu. Puis la crmonie se poursuivit dans le mme clatant appalt qu' soli dbut. El lorsqu'elle prit tin, lorsque l'Achevquc. les deux doigls levs, cul trac, par trois fois, au-dessus des ttes prosternes le signe del Croix, le (lueur du Collge entonna un vibrant chorale d'action de gr.'ice. Et lentement la foule s'coula par le grand portail... cer que notre plante a un habit HENRI DELOCHE fi> g .,I:PI:RNAV g, v.f Marque trs apprcie par les connaisseurs, ;^" SA, 116, Rue Traverslrt ;; .* ( II die anciennement occupe par Mr Alfred Meux'J |g Port-au-Prince, llmii. Bf Les beaox sonnets Le nouveau ~~ Char (/ d' [faire* LU MorldUChat d'Hati a m Havane Le choix de Monsieur le Prsident de la Rpublique s est fix sur M. l'ernaul Deiinis pour diriger noire Lgation la Ha• vane, en remplacement de M Charles Rihoul. M. Dennis a tlj reprsent la Rpublique d'Hati Gnes el a fait partie de missions ; 1 Ctranger, Il lui dernirement membre du Gouvernement avec le portefeuille des finances et cl lu commerce. Nous lui prsentons nos sincres compliments. Me œil. •1 laili-l, Ir jrunr 1 h.il, lin uiustau rosr a primlrt, Bans u rubf liijrrf an louj vlours sojeui, Si il ri si mignon, M doui, %\ gracieux I ^i-nli, souilam Irislf,us mal rrutl Plrrimlre, II A |i;i\s (rave et sombre deianl re Imil jielil radiaie w irliille NI I.IH Mariag* En loue causeries institues, pour les pi (lianes,au Temple Je la Loue Hier aprs-midi, M. fabiuf Duvtella pronona la premier le confrence de la srie des causeries institues, pour les prolam-s.au La Vrit. Le confrencier, qu'coutaient de nombieuxaudileiiis. a obtenu un vif succs et de chaleureux applaudissements salurent la lin de sa causerie. C'est une heureuse initiative qui mrite les plus chauds po npliments, L(|alion de France A ri* urgent Lu Lgalion de France invite tous les Franais ns en 1007 se prsenter, sans dlai, la Lgalion pour se faire inscrire sur ies tableaux le ri censment de la classe 1917. Samedi matin, I O fficier de l'Etal Civil, section Eut, Monsieur Edouard Bausaan a procd au mariage de Mademoiselle Aline Labrousse avec notre ami Bernard Dames, de Jacmel. Les tmoins taient pour la marie: MM. le Dr. Flix Coicou, Dr Clment Coicou, Alfred Vieux, Charles (ieslier el Clment Pinard; pour le mari : MM. Louis Djoie, Alexandre Vital, Emile Vital, Georges Dnies el Charles Moravia. En l'Eglise du Sacre(cur de Turgcau. le mme jour H lu. du malin, la bndiction nuptiale a t donne aux nouveaux poux qui ont l accompagnes I a utel par Madame Adrien Boucaitl au bras de Monsieur ( lmeiil Pinard. Mr et Mme Bernard Daniea sont partis vers 2 heures pour Jacmel o nous leur envoyons tous nos sincres souhaits de bonheur, I Gforges Th. Lifoitiit" Vendredi soir esl parti bord d'un steamer de la Ilorn Fine M. (ieo. Th. I.alonlanl, nomm Consul Gnral Gnes en remplacement de M Lon Laleau iueJ lnlerualioiiHl S AFX CAYES, HATI. maison fonde en 1896, Nourritures et chambres "prix trs modrs Chambres a r es Cuisine franaise. Installation confortable On parle anglais, franais, espagnol, el italien. Cet tablissement se recommande par sa grande pro JBpret, sa bonne cuisine et sa position exceptionnelle tuu centre des affaires. Propritaire, Pj, Vve T. PBRRANDINI. ... a \ 11. hier soir, vers 7 lues, l'auto portant le No 3337 descendre la rue di •• 1 ..us %  une assez \ ivc allure. Soudain, un des pneumatiques de lu voiture s'chappa de la jante et, se posant en rond, sur le bton de la rue. mollira nettcnicni par ,,. wste qu'il rclusail d'aller plus loin. Ce ll'e.l que bien plus loin et aux Cl S les passants que le chauffeur s'aperyul qu'il roulait sur trois unie-.. 8 ••• :i VU le • liainp-dc-Mais. hier noir. De nombreux promeneurs y Roulaient le plaisir du soir dlicieux. Il faisait clair le lune : Kl parai b posta 'I H di uir, lfsrNs!n ptuaiei. bures r, rhaeu Mpi %  1 1 li.ininr ; Mais Notre 1 Eil voyait le nouveau kiosqu • plong dans lu plus complte onscurit. Ce serait si char,uanl si on y allu mail les lampes, mme lorsqu'i n'y a pas concert : Il psi vrai que be.MK 0 ipue verraient poin' I.1 ehosi d'un bon rril; 1 ar, Pobs curit ...'. Il t nl ,| s daines d des,,, i, : „ -,„„. pagues 1 > IL. lu do kh ... MIS. celles 1 •! • leui frres, en | I air de je u i cnei repasKei devant les Jau elles jeUi lit des 1 irds a\ ... pi iqu'inauicts, pleins d'envie. 1 'M jusqu'ici n'a jamais pu 0 qui elles cherchent ainsi tlaua ces salles de bal. Les amis •le cœur, imidles, \ vont-ils pariais?Notre dalle verra sous peu. • .S Vil p'.cra 'a Chapelle du Mu S. 11.in lira 1 n vitrail TtUtt* testai 1 la De* et le du Stint-fcV pril n les IpAtras fous la forma %  • Isrguea -ler. u. Il Ht joli le vi. (rail Carnet Mondain Jeudi dernier, il y a eu unegran de rception offerts par le Secrtaire d Etat des Ralstiesa Est* rieures el Madame Montas.Son El cellen.e le Prsidait de la Rpublique el Madame Bomo ont r. hauss de leur presque 'l'clat dj cette reepliou qui s'est droulj avec beaucoup d'entrain. Y prenaient pari 8.E M.lo Haut Commissaire et Ma ame Kessel, S. F M.le Ministre Dominicain et Madame Roman, MellesStella Rcmau et Cslsstl Irance. M. Uencocomo, Cliar- (l'Allaires de Cub, M. le Charg d'Allaires d'Angleterre el Madame Edwards, M.Kd. mund llelmcke, Charg d'Allaires d'Allemagne, M. Georgss Merrell, Charg d Alaires Amricain, M. Alfredo de Mattis, Charg d'Affai m d Italie, M. le Juge Stroug. Sa Grandeur Monseigneur Conan, M. le Chanoine Le (ioua/e,l abbCorno, Colonel J. I. Myers.Chef des Marines Corps el Madame Myeis, Lieutenant Ojeiholm, M.'ie Conseiller Financier et Madame;Cum. berland, Mr Charles Rooziar, Ministre des Finances.Mr le Ministre de l'Intrieur et Madame Fon bruii, Mr le Prsident de la Corrmission des H. clamalions et Mada m Abel Lger, Mr John Stanle\, M mbre de la Commission d. s H clamatiou. Mr II. Seeker, dele.i. anglais, Mr Beoseaatiaj, dlgu italien, uenral Turrll, l'.liel de I Gendarmerie, Mr 1 Ingnieur du Service (ditique des fravaux Pu Mia et Madame Cook, Mr le Dr Butler. Chef du .->, i Nsli > ial d'Hygine, Mr le Dr freemano. Chef du bervta teohoi jue d A *.-i culture, Mr Wi'haus, Sous-Lhro^


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06721
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, May 24, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06721

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
v.
DIRECTEUR PROPRIETAIRE!
IMPRIMEUR
Clment MAQL01RS
Bois-Vehna
liSft Rue Amricaine, 1358
NUMRO 20 CENTIMES
ANNE N-5803
QUOTIDIEN
TELEPHONE N 242
PORT-AU-PRINCE (HATI)
L'Histoire dmontre que l'enrie a
rtr de tout temps l, facteur le plus d
teatabti dans l humaines On la retrouve au fond de
tous les grands bouleversements so-
ciaux et politiques. Elle fait plus de
mal que lu misre. Jeun tlNOT
\
LUNDI 21 MAI 1926
iU* Matin l'annon-
di, une bol If cl impo-
Icrmonit.- religieuse ses!
rhier,en la chapelle du
lunaire, l'occasion de
tire de la l'enteclj
[ fte des Pres d 1
1 wt avec quel pompeux
(lesdvoues Missionnaires
l& Martial clbrent.
Iinue, ce jour ofjadis
l-Esprit descend il en les
1 dans la maison de saint
|r,lachapelle du Sminaire
K t pare de ses plus
urne me 1 il.s. Le inailre-
IfcTarberr.acle portaient
[draperies culalcs dont
ellts la dis d'or ru-
l h lueur des I ougie-..
assistance nombreuse,
twillie occupe les siges
im les nefs; le. lves
titaeinenl pre 1 u-nl pla-
l*tige$au-dess isdes bas-
17heures 1 2 et la cr-
\ncommencer. C'est Sa
rNgrConan. Arche v-
tPort-au-Prince qui va
p.Ilvaura messe podi-
luPrlat, revtu de es
|fwtificauxrondes comme
HJm lu Tabernirle.cn-
t.hanoines LcCoua/.c,
V'alln et Lanore, de
Pjervanls et suivi d'un
un sous-diacre gravit
tdeJaulel. I/Oficc di-
de l'assistance re-
yPjefieuse, dans toute
M pompe de la li-
P>e. Mien n'est plus
^"'esl plus lu mu ,ii
f*peclacle de cet au-
"*ment orn, o les
HK
H.
* iitades
iriife, Dcs
-?-. ,_____
fe, la tche quoti-
Uournalist, est faite
* bizarreries sur
mnne sarrte querc
J^oradefexuimce,
W+fortent cependant
Wffwments sur les-
mosophe crirait un
^0,'. on mme
T*** Madame... <>nl
itf fare part leurs
Itou TT""0, <'< "-ur
fctt gens. et, ma
1 S" de "Me*
tSinT"' *" SU"1
WE" h main pour
~^ey<>>>wum.Cest
jCS, S r',isc
K tT,,s,l'r "'"'
r*foi'/ /'/r"'r'""""-
Krf7u .'"'et.
C ; '"'' '! ment
BletJ".' '' M"
'! ,"""'> mi ont
hC*" ""/''"" rc
r^.pour annon-
tinccllemenls des ors se mlent
aux refletsclalantsdo la poupre,
de ces Hauts Dignitaires de l'E-
glise; chanoines portant le ca-
mail violet et l'aube finement
brode, la poitrine orne du
grand ruban moir au boni au-
quel pend le crucilix d'argent,
diacre et sous-diacre revtus de
la riche dahnatique tout lame
d'or et d argent, entourant l'Ar-
chevque dont la vois grave
psalmodie lentement les prires
et les Evangiles ; tandis que les
volutes bleues de l'encens mon-
tent eu tourbillonnant dans les
lueurs multicolores que projet-
tent le soleil travers les vi-
traux.
Le spectacle tait vraiment
grandiose et 11 impressionna
tous ceux qui le virent. *
A l'Evangile, c'est le Pre
Scbrer, de l'ordre du Saint Es-
prit qui pronona le sermon de
circonstance. Avec la parole co-
lore, la vive loquence qu'on
lui connat, le jeune prdicateur
parla du Saint-Esprit. Il mon
Ira combien le c'irtien devait
chaque jour implorer les lu-
mire du Saint-Esprit dont au
mu moment, le genre humain
ne pouvait se passer. Lumires
de bont, de foi, d'amour, tin-
celle de vie qui claire l'homme
et lui fait mriter son sublime
surnom : image de Dieu.
Puis la crmonie se poursui-
vit dans le mme clatant appa-
lt qu' soli dbut. El lorsqu'elle
prit tin, lorsque l'Achevquc. les
deux doigls levs, cul trac, par
trois fois, au-dessus des ttes
prosternes le signe del Croix,
le (lueur du Collge entonna
un vibrant chorale d'action de
gr.'ice. Et lentement la foule
s'coula par le grand portail...
cer que notre plante a un ha-
bit des condolances aux uarents
prouv..,
El ainsi, eh iquc jour, all-
grement le journaliste relate les
trois plus grand actes de li
nie la Naissance, le M nage cl
In Mort, sans qu'il en cote un
liant ceux qui naissent, se
marient ou meurent.
dans les Sports
Hier, s'est jou, au Tare \m-
conte, le inaich annonc cidre
l'Union Sportive llailicnne et
la Violette Athltique Club.
A la Lie ini-tenips.rU.S.H.
eut \\\ui pnalit et, la suite
du coup de pied franc accord
ta Violette, un premier bul
fut marqu par celle-ci. Quel-
ques minutes aprs.la Violette
plaait une seconde fois le bal
Ion dans les lilets de IT\ S. H.
A la 2me mi-temps, un troi
siine bul lut marqu par des
c.j jj ers de la Violette.
L'I 'SU. a donc t vaincue
pai 3 buis O.Cest,en matire
sportive.une dfaite crasante
et, l'opinion gnrale est que
c'esl son manque d'entrainc-
nient, parconsquent son man
que d'homognit et de vi-
gueur qui la lui ajvalu.
Arrt
EORISlO
Prsident del Rpublique
Vu les articles D de la Cons-
titution et .'{ du Dcret du
Avril 1916:
Vu la vacance produite au
Conseil d'Etal par l'attribu-
tion de nouvelles fonctions
Mr Auguste Nemours :
ARRTE:
Article 1er Le citoyen
Marc Arlv.est nomm Conseil*
1er d'Etat;
Art, 2 Le prsent Arrt
sera publi au Journal ( Hlicicl
de la Itpublique.
I onn au Palais National,
Port-au-Prince, le 21 Mai
li)2(). An 123 me de rind-
pendance.
BORNO
Par le Prsident :
Le Secrtaire d'Etal des Pi-
nancesel du (lommerce,
(huiles HOl'/IER
Le Secrtaire d'Etal de l'In-
trleur ctdesTravaus Publics,
FOMBRUN.
Le Secrtaire d'Etal de la
Justice,
Emmanuel rAl'YIN. av.
Le Secrtaire d'Etat des Re-
lations Extrieures et des Cul-
tes,
1 idmoud montas
Le Secrtaire J'Elal de l'Ins
traction Publique, de l'Agri"
culture et du Travail,
Henec htiltSINN ILLE.av.
B oderie
BRODERIES en touaGENRK
1 muait soign. promotttu/L
l'rix modrs.
S'adressera
Mme Marcel GOUPAIGE
N 1211 Rue des Ce .sus
Embroider
7
ALL Kl M) OF BUBROIDER)
put downat the lawesl prie
apply No 42:t Hue des Csars.
Le Concert d'hier soir
J^Hiersoir, 6 heures, au nou-
veau kiosque du Champ de
Mars, la Musique du Palais ;i
donn son concert hebdomadai-
re. Les divers morcea.ix que
comportait le programme ont l
brillamment excuts. Li musi-
que a jou Guillaume TeiUavec
un brio remarquable et, la Un,
elle lut vivement appla idie par
les nombreux promeneurs qui
assistaient au concert.
On voit bien qu'Occidc dont
le kiosque porte d'ailleurs le
1.0111 et pii dirige la musique
n'a rien perdu de son beau la-
ie I.
C D K.
(ie matin, M- Ruscantiui,
membre italien de la Commis-
sion des Rclamations,.') prt
serment par devant la Cour de
Cassation).
Comme nous l'annoncions,
samedi, l'audition des affaires
pour la Section de la Commis
lion dont M. Ruscantiui fait
partie commencera mardi pro
rhaln.
MAURICE ETIENNE fils
AngU des Rues du Magasin -/,
l'Etat el les ironts-iitrls
Nouveauts,
Mercerie.
Parfumeriei
n
Familles, fi.
Restaurateurs. v:
Et vous tons qui aimez tre servis promptcincnl ;*
S et avec courfoKie, **
laites vos emplettes au No llh de la rue Traveisire.fjJ.
vv m'i vous trouvre/ toujours des articles frais, A
f1** En stock : &"
CHAMPACNE f>
HENRI DELOCHE fi>
g .,i:pi:rnav g,
v.f Marque trs apprcie par les connaisseurs, ;^"
SA,
116, Rue Traverslrt ;;
.* ( II die anciennement occupe par Mr Alfred Meux'J
|g Port-au-Prince, llmii. Bf
Les beaox sonnets Le nouveau
~~ Char (/ d' [faire*
LU MorldUChat d'Hati a m Havane
Le choix de Monsieur le Pr-
sident de la Rpublique s est
fix sur M. l'ernaul Deiinis pour
diriger noire Lgation la Ha
vane, en remplacement de M
Charles Rihoul.
M. Dennis a tlj reprsent
la Rpublique d'Hati Gnes el
a fait partie de missions ; 1 C-
tranger, Il lui dernirement
membre du Gouvernement avec
le portefeuille des finances et
cl lu commerce.
Nous lui prsentons nos sin-
cres compliments.
Me il.
1
laili-l, Ir jrunr 1 h.il, lin uiustau rosr a primlrt,
Bans u rubf liijrrf an louj vlours sojeui,
Si il ri si mignon, m doui, %\ gracieux
I ^i-nli, souilam Irislf,us mal rrutl Plrrimlre,
II a |i;i\ Hiiltjr 1 ".iprt* donlrur crite m ses' graads -\\
\11.11 datiL rrsiju, ralme, silenrirux,
l.i minuit o la vit ti lui devait s'rltiidri1.
I a jrlt trois (ois ui sec miaulement,
I ne elameur J'angoisse el de derluremenl,
Uiiime uu mystrieux appel dont l'arrenl navre;
FI r'est toul.H est mort. Ses membrei lialelanls
Se sont raidis.,.Et moi, je suis rest Uis
(rave et sombre deianl re Imil jielil radiaiew
irliille NI I.IH
Mariag*
En loue
causeries institues, pour les
pi (lianes,au Temple Je la Loue
Hier aprs-midi, M. fabiuf
Duvtella pronona la premier
le confrence de la srie des
causeries institues, pour les
prolam-s.au
La Vrit.
Le confrencier, qu'cou-
taient de nombieuxaudileiiis.
a obtenu un vif succs et de
chaleureux applaudissements
salurent la lin de sa causerie.
C'est une heureuse initiative
qui mrite les plus chauds
po npliments,
L(|alion de France
A ri* urgent
Lu Lgalion de France invite
tous les Franais ns en 1007
se prsenter, sans dlai, la L-
galion pour se faire inscrire sur
ies tableaux le ri censment de
la classe 1917.
Samedi matin, IOfficier de
l'Etal Civil, section Eut, Mon-
sieur Edouard Bausaan a pro-
cd au mariage de Mademoi-
selle Aline Labrousse avec notre
ami Bernard Dames, de Jacmel.
Les tmoins taient pour la ma-
rie: MM. le Dr. Flix Coicou,
Dr Clment Coicou, Alfred
Vieux, Charles (ieslier el Cl-
ment Pinard; pour le mari :
MM. Louis Djoie, Alexandre
Vital, Emile Vital, Georges D-
nies el Charles Moravia.
En l'Eglise du Sacre- (cur de
Turgcau. le mme jour H lu.
du malin, la bndiction nup-
tiale a t donne aux nou-
veaux poux qui ont l ac-
compagnes Iautel par Mada-
me Adrien Boucaitl au bras de
Monsieur ( lmeiil Pinard.
Mr et Mme Bernard Daniea
sont partis vers 2 heures pour
Jacmel o nous leur envoyons
tous nos sincres souhaits de
bonheur,
I Gforges Th. Lifoitiit"
Vendredi soir esl parti bord
d'un steamer de la Ilorn Fine
M. (ieo. Th. I.alonlanl, nomm
Consul Gnral Gnes en rem-
placement de M Lon Laleau
iueJ lnlerualioiiHl S
AFX CAYES, HATI.
maison fonde en 1896,
Nourritures et chambres "prix trs modrs
Chambres ares Cuisine franaise.
Installation confortable
On parle anglais, franais, espagnol, el italien.
Cet tablissement se recommande par sa grande pro
JBpret, sa bonne cuisine et sa position exceptionnelle
tuu centre des affaires.
Propritaire,
Pj, Vve T. PBRRANDINI.

... a \ 11. hier soir, vers 7 lues,
l'auto portant le No 3337 des-
cendre la rue di 1 ..us , une
assez \ ivc allure. Soudain, un
des pneumatiques de lu voiture
s'chappa de la jante et, se po-
sant en rond, sur le bton de la
rue. mollira nettcnicni par ,,.
wste qu'il rclusail d'aller plus
loin. Ce ll'e.l que bien plus loin
et aux Cl S les passants que le
chauffeur s'aperyul qu'il roulait
sur trois unie-..
8
:i VU le liainp-dc-Mais.
hier noir. De nombreux prome-
neurs y Roulaient le plaisir du
soir dlicieux. Il faisait clair le
lune :
Kl parai b posta 'I h di uir,
lfsrNs!n ptuaiei. bures r, rhaeu Mpi
11 li.ininr ;
Mais Notre 1 Eil voyait le nou-
veau kiosqu plong dans lu
plus complte onscurit. Ce se-
rait si char,uanl si on y allu
mail les lampes, mme lorsqu'i
n'y a pas concert : Il psi vrai
que be.MK 0 ipue verraient poin'
I.1 ehosi d'un bon rril; 1 ar, Pobs
curit
...'. Il t nl ,| s
daines d des,,, i, : -,.
pagues 1 > il- lu do kh ... mis.
celles 1 ! leui frres, en |
I air de je u.....icnei
repasKei devant les Jau
elles jeUi lit des 1 irds a\....
pi iqu'inauicts, pleins d'envie.
1 'M jusqu'ici n'a jamais
pu 0 qui elles cherchent ainsi
tlaua ces salles de bal. Les amis
le cur, imidles, \ vont-ils
pariais?Notre dalle verra sous
peu.
.S Vil p'.cra 'a Chapelle du
Mu S. 11.in lira 1 n vitrail TtUtt*
testai 1 la De* et le du Stint-fcV
pril n les IpAtras fous la forma
Isrguea -le- r. u. Il Ht joli le vi.
(rail !
Carnet Mondain
Jeudi dernier, il y a eu unegran
de rception offerts par le Secr-
taire d Etat des Ralstiesa Est*
rieures el Madame Montas.Son El
cellen.e le Prsidait de la Rpu-
blique el Madame Bomo ont r. -
hauss de leur presque 'l'clat dj
cette reepliou qui s'est droulj
avec beaucoup d'entrain.
Y prenaient pari 8.E M.lo Haut
Commissaire et Ma ame Kessel,
S. F M.le Ministre Dominicain et
Madame Roman, MellesStella Rc-
mau et Cslsstl Irance. M. Uenco-
como, Cliar- (l'Allaires de Cub,
M. le Charg d'Allaires d'Angle-
terre el Madame Edwards, M.Kd.
mund llelmcke, Charg d'Allaires
d'Allemagne, M. Georgss Merrell,
Charg d Alaires Amricain, M.
Alfredo de Mattis, Charg d'Affai
m d Italie, M. le Juge Stroug. Sa
Grandeur Monseigneur Conan, M.
le Chanoine Le (ioua/e,l abbCor-
no, Colonel J. I. Myers.Chef des
Marines Corps el Madame Myeis,
Lieutenant Ojeiholm, M.'ie Con-
seiller Financier et Madame;Cum.
berland, Mr Charles Rooziar, Mi-
nistre des Finances.Mr le Ministre
de l'Intrieur et Madame Fon -
bruii, Mr le Prsident de la Corr-
mission des H. clamalions et Mada
m Abel Lger, Mr John Stanle\,
M mbre de la Commission d. s H .
clamatiou. Mr II. Seeker, dele.i.
anglais, Mr Beoseaatiaj, dlgu
italien, uenral Turrll, l'.liel de I
Gendarmerie, Mr 1 Ingnieur du
Service (ditique des fravaux Pu
Mia et Madame Cook, Mr le Dr
Butler. Chef du .->, i Nsli > ial
d'Hygine, Mr le Dr freemano.
Chef du bervta teohoi jue d A *.-i
culture, Mr Wi'haus, Sous-Lhro^


LE MATIN Il Mai 1fl2ft

Q1LO VKU Lrli
combat l'anmie


Soui a n~uv-!1c forme
? 5U;utde
3(* Cl M '. IgreablS k boli I,
rai pari eu i*l :".ni -^command
f jiir ic-j C'ait le recons-
tituant Idal, :-tus M ue
Convalescence
Neurasthnie
Tuberculose
Anmie
^
T*
O
itM-
rtiat'ltin. 9. r Ce VtkMCMN
ri, t ! oh1"
.
teur dfl la BaOQOS Nationale el Ma
darr.e William?. Mr le lions! des
l'a\s-T.,- cl Madame Daa'der .lr.
M.le Consul George de Leaplnasre,
Madame Camlcbti Mr le Mimstro
Lon luJH.au et Madame Deje.in,
Mr le Ministre Nemours el Mada
me Nemours, Mr Krnest Lys.Chcf
du CeblDOt l'arliculicr du Prsi-
dent de la Rpublique, Mr l'Admi
nistruteiir Gnral des l'ostes et
Madame Andr Chevalier, Mrs les
Conseillers d'Etal Heauvoir, Pin
chint, Thomas, Lescoullair, Ch-
lixle, Paeaaier, Destin, Scoll, Pr
/eau. Mr le (Conseiller et Madame
Dclaharre Pierre-I.ouis, Mon.-ieur
le Conseiller et Madame Sal^ado,
Mrle Conseiller el Madame Tribi,
Mr le Conseiller tl Madame Louis
Li/aire,Madame rbrise. Madame
Georges Itoumain et Melle liou-
main, Mr et Madame Ricardo (al
van,MM. Perotod L>*Dnis,Lam Ile
Lon. .Iules i mr, Itaoul Li/.aire,
l'nui Homo. Dr Dbrosse, Abil
Thftcd, Cbil'uu CrmoLa',Flix
Courtois, Lliel de Division, Mr et
Madame Ktienne llourand,elc,elc
La rception ne s'est pas c lu
re san impromptu : on a dans
pendant (|uel le Franc monte
Par cable
PARIS, SI Mai Le conseil de
r: i,- s'est runi darsla maline.Le j*ou
verneur M. Kobineau communi-
quera dalll l'aprs midi le* mesu-
res peur la dltase du Irane. Mr
Prtt. ministre dea linanr s, a d
rlar au ci Daell dis minisires (|ue
l'chance du 20 mai des bons
court terme a t couverte dans
ls condition les plus aaturiaisao
tes La situation de atrsoreiie
est s.h.. MM. Hiiand, Pret cl
Robin eau se ont entretenus aprs
le conseil. A l'issue de'celte ru-
nion. M I efftl a insist sur l'ac-
cord complet du pouveriiemeut
avec la banque de France qui sou
tiendra le gOUVeneaMt jusqu' la
victoire du lr ne.
B| n des plu grandi linancieis a
clar bu I.minai que le Ira ne.
ne nniite pas le traitement dont >1
est m< tlnM Le crdit de l'Klat est
aussi bon que celui de la moilleuie
banque ; le ludgtt aalavpcrqutH
br, le loinroerce est llopssant,
l'industrie en pleine activit. Le
pavs est calme et travaille btam
coiifi.il e*l h plus sain de l'Eure-
pe. Il n v Pas l'e "bomage de
grves et de mouvements populai
ree.NoUI OVOna une masse de m
nouvre et des m dite l'tranger.
Les emrkatoa ont, en une jour-
ne victorieuse, rpar une jour-
ne de dsastre, J. nous de louncr
un coup de collier par l'etlort con
cert de4001 pour l'union uatic-
nale.
/PAKIS. Il mai- ** heures se
sont peu. coules depuis que
le gouvernement a annonc son m
tention de prendre des mesines
svres pour empcher une non
velle dprciation du franc et le
franc a BOnU de prs de :i points
au dollar et de "2H points 1 1 livre
ster ing : .e matin l'ouverture de
]a I lisc, le dollar valait 80 8Q
et la li^:e C.n Iran-s On allumait
dans la oire au ministre des li.
Moeai qe l'emimiril Morgan de
0j j| | (oui h pour
s,LU i-ideda franc, maie m
U btueH brutqn d'aujoerd h tri
tait duc suitout a des achats
New-Vork et tait absolument u.-
doendairte des n esures que se
propose de prendre le gou\tme
pjent pi ur protger le Inn.


Les mfaits de t'iioi*
dation en Italie
Par cahle
ROME, il ^ai l.e'rcantas
ii 01 dati< ns dan- le nord de I lia
lie < n' c uad di grau la dominegnl
aux moissons et aux I br.que.
C st le dput Amidel qui a l'.d
cei> dclaraiio i soi mrd h ii la
rli mire des dpite. Il a t'v:tlu
les dgftte lais ;.n\ no'tsoos ^n
Dilliona de lire, ceux aux labri
ques 10 millions. I les Iri de r
paiatn ns a la millions <2e lires.
Le situation eu Pclonne
Par cable
VAU ONIK, Vl Mai M Ch'o
COU^k', ambussaJi ur de Pologne
Palis a ' nppel iriim'-diale
ment a \nrsovie jour Hlaires de
S-rvi. e.
\,\ltSl)Vli: Les qnalir partis
t'e .a ^ i cbe du pHrleui>'iit I s >o
cieli t s. le p iii radical p yaan,
le parti radical W's/ oi ie et lt
paiti 'u liavail ont f il les deda
rations en favauf e leclim du
mare.b il Pil uil-k comme pri
denl de la Pol g ie. Jusque pi
sent le gnral Pil td.-ki n'a pas
annonis'il pu mettra qu ou mette
son uoin en avant comme candi
dat. Le prt m r mii.islie llirlle
est le < lui du parti du travail.
^PO/.VW, il ftfii la con l
ronce dea meabrw du parti de
diolSe a'esl lein.'ne dus celle
ville ce malin, lia t d id qoe
Po/nan dtail i-icr le centra du
1 bialisme polouaisj itqu'i ce (pie
i assemble aiu..aie pi.i-.-e de
nouvtau gouverner.
Petites Nouvelles
Etiungbh
BKRLIN.tl La cour inpiOi
de Leipzig a rdu l nant e es
poirad s mi Ken de det*oteura <'e
billet- de banque allemai da da
vanl futile I h a conftfnirf que
ce- tel '- ""t d avoir une
valeur lgale.
|'All|> t.es ngocia io< s ci m
me ci.i c> mire bs rtMarenlatla
lin i i> 11 insu s uni Ifl eni nt
pr areat'qoa l'on a dcid de pi r
mvllre aux dtirlcuis d'< bl g -
lions it'sre- rms "i q les ail; Uiuut dir ce
ment
Avis conimerci m
Le pub ii' t t.* i m-nfici so t
aviss lue ps if il ce jour Ves-
elaura J FJ R*ii bold " E U.
Ponxo % aroal kp in anl pal
r ii ur il 00 j OUI 'ii'ii Qiai n d. s
0 .1 i > s
l'or au P. in ' h 0 Vr>i 1916
I IilV BOLD .v o
La | ublic et ie .-on.merce sont
n*i qo". pendant l'arisence de
\ r P It tisue de M r*fl >'. Vr
Ad loi es! luig de U pr i.mi-
. I .m de noir.! maison de Mi ..-
1.1 hue.
Po t au Prince, 'e 10 Mai 1010.
RBIMb >L.l) ASo
\v\? LisPertant
Il est pOtM l la '""iiu i- du pnbll al du i "..... t*nd
rai, que 'o"'n
estnonwr' >'r0 r' P
Jercaie p'11" 1 '
une
Port au Pii' Mo l
West I lia t)il Ce nij'
II, 4 .NORTON Manager *
?.'.-1'erwei '-.v* 'et -1 ''-
ans luuii'i r' 1 ' ' l*
ptllc'i :.' Olobeoi Itqui . -
\,i... lac mparshv .' | J'
birn l . i i 1..
(i..n Li ... U( ...
rapp'i'l t '* <" 1 '
1, mbi k i"'. mis M* .* Inum
K'.;ii;i ;. (.r. I

r
?
I
S

I. .'.
. .1- .
I ....
. 1 I < .;
... i-,ii.. v* i>'
.r..
,c. Mll.ll .' "* *
. ,1 *\
,L. IV f.
p. lr. .1. I.
ftt't Ml
|ifn. i ici.,
J
r
NOCTYL
"
J
ij
\nfrt il...
An suje-i de- notre rubrique:
NOTRK i:il.. 1 mis If nous
prier nos Ici leurs tic croireque
ce n si qu'une forme originale
de pracnler les luils ilivera
quolidicna qui nous tombent
sous les yeux.el qu'elle eal crite
sans aucune mchancet ou ;ir-
rire peu-'- <.
Ayartl reu son sujet de
nombreux tmoignages d encou-
ragement cl ayanl constat que
celle rubrique a t ravorable-
nifiii accueillie par le public*
puisque chaque jour nous rece-
vons de nombreuse lettre par
lesquelles des abonns ou les
lecteurs nous transmettent dea
informations eu nous deman-
diiiit expressment ^<.- le ins-
rer dans . Notre il . nous
continuerons donc celle publi-
cation sans penser ;i nieconter
eiiii que ce soit. On a donc tort
d se rcliT lorsque, par haaard,
l'on se reconjiati dans un de ces
petits faits toujours relate pour-
tant avec discrtion. .
LE PRFFT DES CAYES
Nous avons revu avec plaisir
notre ami Georges Lon arriv
ici samedi.
Le Prfet dea rayea fera un
11 n court sjour parmi nous, da*
vanl regagner son posta au mi-
lieu de ia semaine.
PUS DE GRVE A Cl'IH
D'aprs une dpche que nous
usons reue de Cuba la grve
des Chemins-de Kerqui ainctait
les Provinces de Cmaguay el
de l'Ol'ie le ;i |tris fin.
Le Gouvernement, par des me-
sures rergique-8, a pu enrayer
le iiiouveineiil de chmage gn
rai d amener l'entente entre laa
l ompagniei el les salarlia.
Dtpirl
Par le s|s (".lisldh.il (le la
Panama Line sont-partis hier: -
M. le Colonel Nemour, E. K. et
Ministre Plnipotentiaire Paris
el Mme Nemours, Madame Luc
Rousseau, M. Georges Mathon,
Secrtaire del Lgation d'Hati
Paris, Henri Rorno, Madelei-
ne Bomo, Simone Ihuno, Mri-
gadicr-Gnral John H.Rutaell,
Madame Russell Louis Vital, .1
E. D*eck,A. Ilill. W. Huneck,
K Lawin, 11.11. Haie.
Rouveau Substitut
Me Hermann Benjamin a t
nomme Substitut du Commis-
saire du Gouvernement prs le
Tribunal de 1re Instance an
remplacemenl de Me Isnard
Ravmond.
Le nouveau fonctionnaire a
prt seraient Vendredi et a pro-
nonc j cette occaaion un dis-
cours qui a eu un certainsuccs.
fiana'Ven
Nous avons reu la carte de
rianailiea de Melle Margot
PicaRDO avec Mr GbdON
Pli K Kl
Nos compHinents aux heu-
reux fiancs.
Nominatioa$
\\- M ire Abraham .1 t nom-
liS d-s Do n.i-
. 1; .1 r L -
roy Cm '. m -,
M. Philippe Sumuoiid .. Ai-
chivistc .m Dpartemenl du
("oui m i> ( nii il remplace M,
Georges RigauU.
PHARMACIE
PBINCIPAIiE^
H. CANONNE
43, Rue Reaumur
88*90 boulevapd sbastopot
PARl
vendant
LB UKILLEUll MAHCH DV MOTOB
PTduits des Premii-res Marques
et toujours de premire fracheur
UNE SEULE QUALIT I
LA MEILLEURE
RA"YON ajPKOIAX
POUR LES COLONIES
DnocLEitu:, iii:ii1!uistkiue
BrCIALlTKS
Franaises et Etrangres
skls DB yriNiM': purs
Iboa produit* en flacons,
SmponU, comprime.*, cachets.
6OLCT10XS BTPonaauiQOM
BANDAGES, CEINTURBB,
BAS A VA m CES
APPAREILS HYGINIQUES
pom loua DMgM
APrARlLS ORTHOPDIQUES
Serin foi typodermlqut
PHARMACIES DE POCflf, OE VOYAGE
COFFRES PHARMACEUTIQUES
pour Ubiucs, Coiumunes, etc.
Mm
Projets de Factures
et tous renseignements
sur demande adresse
PHARMACIE PRINCIPALE
49, RUE RAUMliR
88-90, BOULEVARD SBASTOPOL
PARIS
MAISON UNIQUE
AUCUNE SUCCURSALE
ni en France ni l'Etranger.
Rcra3Pcltments
Moni-i^ur el Madame Delnlle Mui
jt-ian et 'curs fnf;int. Mr RoUnd
Maitel'y cttru* "es autfM parents
el hI i^s remercient S m E>cellen-
c I* Prsident d- la Upub'ique,
les frres de l'Institution Saint
1 ouis ! oisague, les Bjpa de
I BlabH s* ment K ie Piibois
el t.ni'e- l* par* nnos de la '"api
t.le, de rlion \ ill de l'anse A
Veau. d .1 r<'mir. de Pttii Ouate,
de .1 iim I. de Si Marc, et d. s
(on. iv s f|ni leur onl donn d's
| m ;g i- k s de 'vitin l'hie lot -
cnfion de Ih moit de leui ngrelle
Mari Anne Eugnie
./ie -ec i S M i ci.ur ni. l> ii ni de irnn*er |ei iVap es on
1 I > 1 rs s ; di n l^ Io reflDaaajj
m Lee.
C'efcl nua grande aaUafjcUoa
de possder el le raire usage
(l'une plume fui vou con-
vienne eu. nisunl .1 \oii\- maiu
c Ecrivez.
Des milliers d'individui de
pur le mond en sont si enti-
remenl contents qu'ils se- sen-
tent dsajipointfl sans leur
t Wahl l'en >, comme s'ils
taient privs de leur montre.
l.e Wahl l'en*eal coniec-
lionne dans Ions les styles el
sc vend Ions les prix, de faon
;i convenir tous les gots cl
toutes les bourses.
MAXWELL & M. mu
r 1*13 Rue .lu Onlrr
.1 i'IIIM l 1
THE YTAII! ( OMPAN1
New York, N. Y., U.S. A.
y Voulez-vous avoir des Denis
clalanlcs de blanrliourn
ET DES
Gencives toujours siincs.
Employez la
TBIBORINE.
Poudre I entifrice
Suivant la \n\
'lu Docteur
CI. Guerrier
(himrgien-Deiiiiiij
De l'I'nioersUa
Mont mil et ilela\
i-iiciillcde \ltlt-\
cinc de Paris.
Eu vente partoutI
el an Laboratoire^
le ia l'rihorinenl
1. Hue Mlau'hcI
1
ans.
En vente partout, piincipalemen chez MM. Mau
f^; Ktienne lils.Siin.'ii et .\llVcd Vieux.
Bar Terminus
Propritaire :
A.WiJmate
ITOUS LES JOl'IlS, on ae trouve en priaaaoa
/"l d'ainlinralloas de plus en p us b9uruusea qalj
nS font d* c^t t*b|iss mmtdi Pieiuiei oronii
P llend^vousdcsqc a chics. ,,.vinB
CONSOMMATION DE PREMiEH CHOIX. SLHVIGE
IRREPROCHABLE. CIGARES DE .LA HAVANE
1 Vern. o&lh Marlini 4 M
M )i:inan3f z-tiv / ]
L. r r i 'n:a n Agg h^m
Ag.nl
"Rsutj'on p\m "
l'riiiin|ion Typewriter Comp ny
IcfTt>^''
PoBT-AU-Pbince proximit'' des deux Ba ll(l
Agent exclusif pour //"'/'
L hommes[d'alTaires. Elle est'munie des (lt;l.nlCyB{veti
lionnemenls cl sc'i aiu Icrisc par son clavici ^j
Franais, touches \ iaibles, chariol large, ce ql"
propre a toutes Sortes de travaux de Hure;'11-
L'ne simple tlmonslralion suffira pour vous
vUlIKIC


LE MATIN S M Mu i926
VcA '* b 6 A i A A A A A A * ' & %'
*J fi
Insurance Co
ie des plus f irlesCotup cjn
canadiennes d'assurau es
sur I vi'.
les

Eug. Le Boss fc Ho.
Eldorado
Tlphone ">''". Champ de Mars.
endi'Z-vous du Monde Kleant ". Le cal le" ;} {
itlllrade l'oit ati-Princc par sa fracheur el sa
ivponr famille avec piano. Bire Pat/cnhof- C
ession. )ca
. ..-.,-' Frd. SAIRAND, Directeur *M
v m
t fi riwr S
)luac '/ des fie lifie Ic'rmran, la molle pinire, les os el les
(Rend puissants I vigoureux h enfants dbiles.
Irait bibles. Les personnes us.'es par des travaux
J
d s lela nati-jim
En viie de In c ure p h i >
dstrviuxdi n Cornai**io iiUi
rei'on's qil < nt iT-s p M
irpicn r dtt du icfta e .r r
( h n.at "i s--, sn i invites oir
en oprer le retrait i bref (Mai.
Ici. ai Pince, le l!t M / 111*6
!.. M. Dl M \.
Se ltaire gnral
*
1
1
3
Bazar .llrlropolilaiii
Vente sncile
tt
V

r
fl : imon lieux, iilivd fieux, Lope
W. Eslve U Co, a- lloll, lphonse
| I. lorday, Ime l. H Doret a Petit*
: S* lartin.
chez: R. Brouard.CraiidRoe Ho 1709.
GEO.JEANSME &Co, Agents
obian stsamship Co ho.
for Bolivar venant de New-York via Cap ||
Brtri d faix Gonaivei et Sl^a,cMi
P 4 Pot t au-f rince le 2? \[ai ou- W
r/Wrl,ra ,li nat i*a jour dire clemeniW
whnie e< continuera pour les ports de
pmbie, prenant Irl et passagers.
p-iu.Prince, le 24 lai 1926.
Pfettbian Steamnliio Company Inc.
(bara&Co, Agents
Exposition National)
Aiiricoh et industriel!
(pii tira lieu t Dimtd i
I-- 21, 24,25 Mo
Classification par Section :
A. Itovios B I liev.il n .
C. Pe ibs Ruminant", l>. P.
cins, V. Volt.il as, F. Den-
res d ux,m i .lion et de con ova-
mation. (i. -- Fmits el L/giimes,
N. Ijluslres A'ri.ole, 1
Industries diverses.
1 S ir lotis nos ar iclc^ea E mil,
I en VlnuiUiU n el sur loul ;
i noire Verrerie
c O * A *****"-< c' t> >i i' i' * il , % *, o. *:*
i*
fir


?::-
*:
ji
5-
*
fr

1
VITTEL
GRANDE SOURCE
vosr.r.H
(France)
'.-' ACTION LECTIVE SU LE HE,N ___.__. ,
Cure complte de l'ARTHRITISWb
Sa..on du 20 Mal au 25 Scptoml.ro --
n#gg* rrif/* Goir polo thtre g^ffgg
-------------------P4BQ SPtOIAL POUR LES ENFANTS
-------cllrccl i l"RIH tore cl l'll l'ITTF.I.
n jgSS n'^c.,,.... I-...... "roK....... . M.-..... ..Ann.,Uo...

'A
Section. ! Industries Diin
Classe Dsignation ter />ri.
205 Bro e:ns diveisehti :0
20 benlelles :u)
107 Ti>vjjx au crochet 30
101 larigmie 40
209 C nfec ioo pr d.me? iO
810 Pli UN arlif.cielles
^(rix inique ) 2"i
211 Dessin H
212 PeiLlure 2
113 (icvi:re 2.'i
2I4 Pjrcgravure 20
21.) Cuir m|i m se 25
210 Mtlal repouss :t0
217 Conbctloa pour
li mu n - > 1 1:. I 1 ils 35 23
'/'SCS.
r 2p.
G.aO
20
20
20
15
15
15
15
'5
2J
,r 4
wv* ?- >*#4^*-4.-t'i t .-t. t-. .t. t. t..t. *. *.-. *,. t, .*... t. .t .t !! '! Z" Z' .r* '. J
i^y%w&%%%%%% % % v s s s s v ? v s v ^ # & * * w
Les exposants d vrootaaporir
les produits de culte se.tion j 1
qu'a cent de la cla^e 217 i'ti
cola ttlie Dubois, Rue du Ciftlrt,
o se fera l'inscription.
4>;t
MMSONa loi kr
Peu de Chose
Excellente Ipositioj.
Vue *ur la Ver.
No i05. A vtue 0
S'adrefscr In ne du (cn'rj
No 1731.
te
Les tal l en caouchoiie (oii i'f.ir. c W'i >\l ml 1 uil |. <|it*
1 estime I h ronsidialion des j 11s piltOlf,ai Icu. tOuiO t
I ur n.s, ug.Le Boss$Co.
A g en I s Gnivox
^SD^
Bfe^^ll
OOOD^^TEAR
TbeVes! Indies T radiuji C
P0RT-fL:-PR!Pr. C'M|VES.
CP-HUTES


LE MATIN -; 21 Ma. 021
Tavern

Loterie A vendre
mtfc
310, liK flobiie Fo<
lurFariii ilpuLtui
Bii e la 1* ekm SanPwchm,
Sobpcrx froid .
D'UUml et nette 1) nctny,
La Taverne renie ovin ieio itelanu 1
PIIONE: 111
Occasion eoceep'ioni elle
Paifumerie de lool genre Lolio: 8 l'on lie Savons.
Cravates, Ch mi mires, Articles de toilette, M nires. H ivei Bjoutarie lineit
onli""'1'''- Articles da nouveaut franai es iti un ne au.i-
ricaine.
t Chapeaux Je louiez lorrxes, de toutes n ni < -, de lo s
|M pr x. Cbap aux |i< ur li< mon, dames t ni idIp.
Cliaieai.x l'anamas Panamas iD miiiiiis.
Tout le plus chic l le plu conounnu se trouve u flOS
, e .ltail Chez
Jeiiaro HuIi La Maison aui l)i.< Mllli l I b i| i lui
Gfand'Roa Coin Hue dai Mirac'es, en I ' de Gardiner
loterie d'une ma's^n Htm-,
lise rue Bonne PoiNo b39en face
tu sfsigkd r"e la (ailifdraie ftr-
e Siid la mehon (et libre Ye
I m I yictlirqne.l II instaurs
|er !s fempague d'Aesinrce
T lie Irai klin folice Nt S.
5(H 'i Billots
1 e virilsblfl gros lo1 est l'ia-
nenh'e et LO lots gagnants en
esfces.
'"elle loterie era lirce par la
Itienf isanie le Limaidie 20
juin 192;. |'n no'aire pub!ic ,. i.i
de" s gnd pour \ as ig'tr.
Le prrpiilaire S. A. SOHAY
Le Trsorier, Paul E. Auxiia.
Le billet est de ."> gourdes, mais
le coupon (st de i gourdes et de-
mie.
Les billets soi t n vente : Aux
I tves de Berdtsns, eu Itou Mar-
ch B 'H5, Librairie Raoul Mont
Boeier, Rue du Centre,l'Iimmncie
Ste Anne, Grsnd'Roo, Ci ( llor
dav, VII, Rus du Cotro, Alten
Ne son. Place IVtion.
Motel de France ; Restaurant,
Auguste Yicl. r,Mme Sainl Vie or
Hue Bonne l*o .No B39, locala'ie
de la Maison qui est mite la
loterie.
Les bill.ts b'eolerenl rapide
ment, de*| s li< /vers.
y\'s
Elude de Me Lon Charles
Solaire
i">l8 Rue'du Peuple
8 h. 12 ;i midi
2 li. 1 2 ."> heures.
Ancien garage Arthur MOI'
CAROJtue du Peuple, prs du
Bazar Mtropolitain.
S'adressera: *
lo;tllllV CORDASCO.
Une voiture Ford demaraga
lectrique.
( "> Caoutchoux balons capotte
one iiit'ii top radiateur spcial
un lion dessus bon march
200 dollars ).
adress: MIIJJKV 861 Grand
rue.
De FRANCE
Z P.JP.JIWTRIZI, Propritaire
\ toinr
J )l:e l.ii< > i t ) il.- n.''iv si'mie
au H uj de Pe i il Cl Mil ( Vvenue
Lilleur Du bine avec toutes le
dpejJtn^es Eau,BjSaia, Cuisine
Electric t.
S'a 1 a *nr ch /, Vpa Ri VER 4
Mr. PATIUS,, qui pari bientt, appariera son rets.
de France de nouvelles amliorations qui donrternali
plus entire satisfactions tous *
DJEUNER. In CARTE, TABli d-HOTE *
PLAT du JOUR au CHOIX
ItMifria Cutralj
1621. Place Gef/rrd, 624
Grande Fabrique 'Enve-
lo|)j)es.
Diffrents loi-,mis: Com-
mercial, correspon(lance,ani-
ricain, spcial el visite.
Papier suprieur. Prix
spciaux pour les clients.
Gan
Pension au mois, la semaire, n.u*jour
arage niisgraluilemenl l;i disposition'des vovaseurt
dJains, Douches toutes les heures
i y
Tlphone : H 341
Dans les Magasins souches l'Hotcl, ou'trouvant (ol
les sortes de provisions. Vins, Liqikihs. (jgIrettb
ViNsd Espagne, de BouRoooNK.d'lTAMK.diiANDCHoal
Conserves.
On y trouve :'i l'arrive, pendant Je sjour ouaudr
part*toui c que l'on dsire au
GRAND HOTEL de FRANCE : P.P.lVnwz./proprila*
Um
. LE\ l i(
inCPil aurdu
IMa mluna
tftVMUlli, ,
pure!/ et
't ait llcr.re
I revenir v.iut mieux ruo urtn
El DtV\ tau rai ai fji il
Eloi^i,, / |. ^,., ,, | ,1, Vlll| l,rJla
feVW au S.ivmi Lif.rl.uuy l'.-Ht li-
muyvn I, pKi rriio,l plus lauf.
I le plui I.,. .! Ji |i
c*-.n Dalll >
Non MuIaaiaBl ilalUaa
*! sieparaa !* i'rme*-
m.n i M lui i.- avuni
les plu calmant aui .-
aient iamail le 4il,rv,'S O
Lu maison
C. L Verret
Marchand Tailleur
No 182$Rue du Magain de l'Etal
Se recommande au public et sa nombreuse clientle
pour lgance de sa coupe et la prompte excution mise
dans les ouvrages conlis ses soins.
La Maison reste ouverte jusqu' 8||,eures du|soir.
Prix modrs.
^>a >cn 1783
m
WerlaC'-S
UCC
ra
Savon 1 Miigy
|
uni
V Visai co
ttvto aaoa.c cmhidcj, m$s .
1 ve d<^\br,i>> *.
i iris J\'vx 11 i 11,7,
Aulo el Camion Ko
llicf/eh I i .h SwUs ))
ITa Iiolvo s ;i la Ris r'e 'Miraoh Msi< a' NIcc'm ci r.
r,.\Sr>, l(s .iule rrobiii s I i ions i'p la rvi rque I im i< mue
"Heo" Alil a 1 p ;.'i. amiot s de tout Innoass
accsssolres de toutes rortse ri | cos d< reebaotn.
Qss volt or ei ss recotr.msDdsnl par leur foUdit4,leurlnnea
et km rsj idild pn verblalr.
On v IroLvara ta leneal lei B!e\eletl< i Svslte defaGrasda
cil|Manuiaitur tro d'AnneeI I ycleede-81 Kllenne.Elles sont
Ineonparsblas pour leur Onesse, leur r mmodil(,^eur eolldlli
et e tondant nalgrd lool I nr ir'x iiP.% t looto concurrsi e#,
La Maison a m outre m slo U'n nsidi iddc 1 - i e.-soiu s cl 'e
pces de rcelu Bft,
Ne veoepriwi pas d'anaj-Svaltt". Procorwjvooooa (i.mioii
i > re vniluie Kio.
Le Rhum Nectar
Ml Hhum :qui,;tir ^'Alcools naturels obtenus
dinclement par Distillation Simple du Sirop des Cannes
d' Omque et toujours mme lantation et le seul qui
vi.dl.1.par l'action du temps dans les drta a>ee eiclusion
rigoureuse de tous dangaaas ^Secrets de labricalio-i
et |sans adjonction d'ac n ingrdient d'usine, conserve..,
vSilLtii ^R" " >obUit. Mdicale ,
id lapprec.at OD doloni nrudeuie, la suavit incomparable
du I cc.uet el les lus rema.quables qualits byginiuue-
irraji pris avtc ces, Kbum Nectar n'enivre pas e do pro
nit v;> iAleoolbme la longue, comme les autres MVdus
Minilairee'el comme les autres spiritueui
ii
mmCA^/KUa
\

t
fVf
vreetc
3&a Maison *Les SFOyT*
(IcLoa kl C
F.iSSl P. Labourdell
30, Rue Montmartre P
i
lSB|ll des Rues IUu|et;duM | i >. ..'e T. t
\ Cl beaa slcck^de chaussures Jeforemierj lioix
|our;i,omim.s.Jemmes, lillelleset eorinia^
]^ii>]; PharmaeieW.BUCB
Nous avons pu constater qu'il y a des personoes quiij
aoni un Kola absolument intrieur dans -des bouteille* W
sut notre Etiquette.
Le public est aveiti pour prendre ses prcaution! contre
rsu-.e et pri de nous avertir de toutes tentatives ds t p*

fiw-
Z-^

M

A. de ifalteis ef C0 genfs pour Hati


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM