<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN' %  22 Mai 1020 i* u %  ~i leixa physi l^icie le seul faisant la rlejducAior: fonctionnelle do Plnle^Cn Eponge et nettoie l'Intestin, Cvlte 1 Append'clte et l'EntC-rlle, •upprUne 1rs. He-nonoJes, Cmpche l'excs d'embonp -Int. Rgularise l'harmonie des termes Constipation Entrite Vertiges Hmorrodes Dyspepsie Mfraines eut<* OiittUIn 1 r V mcltiua, i v • n i". %  &"* %  • I' n-* ai.,-':r •* •,,!.. l m • .i I M| %  %  % %  • 'n %  f '••' %  • •' r .ti.rtl:.. (r*„• jr _: 1 n. I I .1 • .:.. '.Il l I' I I ... -v*. "||, i'slr.l 1 loi -tu.'. I I • H :. .• ,'K'M; I. li.l .mn \i IMW I.I. pMMl l i". r :. llltioj, pt-.j I' .!u tl| frr I . i '. Il ri'.. . JI ;|f lli...'.' il h i: • %  Uvtfrat tl. cr. .r.-lir •..,.. „m> nt i*> %  ouiiranrw d ni 1*1 |lUl Cftlftt, ai|i..M qiN 1" inml> w Itrriii i l llrl l< fpo, M. .,-, i i C'El.U ; r .' .:...\ D uni*.* o ii ri a* M; i d "—r ifi firrMnv.nor5C3 —i •TPOUTOIRE5 tu? -I u.t ft. n,i,ria,>\ qu*i uafmamj, 44tan$tt MMMftil JUJ10UTAM : Cwo ar tonlrt .ci him*. *|jri tMttmtt li mir fournit l'igi.-igir, cette algue mnr,i qui tnti dtm lt composition du JUBOL. ~XTJV\nS MIMAI".]. a lu doC"U w...'f 'ML Ur irai Ici /. iiriioni du foie -. Baby Pe#£y • l totl i/'l NTVI R8AL dan.i "I.e Petit Chaperon Koufir" rl.l. l.'hrAlri'<'•" i. I.i .*-.. r I. .l.-ni I. n '. .1i.li M ,1. ,,„H 1,11, rryiilt. i.-inv f ni pur |..|it. ( '.si l'un..1. H m. III m. li.ililtu.l. t|ii*i.n pulM li llf .'n.i.ioc. Ln ptte dentifrice Kolyn >aea1 la dentifrice idal pour les ei Conta. Klle ncttinc parfaitement sans jamais endommager la prcieux mail qui recouvre les dents. C'est de plus un antiaeptique inoffensif qui dtruit les millions de germes nocifs de la bouche et del gorge. Lesenfauts.i trouvent trs ngr< nhle. Orftce a elle, leurs dents resteront Ix-llea et saines ou cours des annes. %  Ds maintcnnnt, donnez vos enfants cette sre protection contre la carie et lis maux de dents. Habituez les use brosser Ici dents rgulirement deux fois par jour, matin et soir, avec In pte Kolynos. PATE DENTIFRICE KOLYNOS BOITE aux LETTRES Port-au-Prince le 'J Mai i i J An Directeur lu Journal L'Essor Monsieur le Diroi leur, • En rpons %  v olrc di m nnlo de renseigne m ni parue dans le Nu d'hier tli dre \< urnal ci n lative .m\ personnes qui oui pgn les principaux luis du 2c Grage 1 la I "' i ie % %  La Pei x< Trancc , !<• comit de cette lo teii.' saisit i elti oc< asion pour vous utre rt'Uiartjuci que selon la pratique adopte iar toutes les fotcrics tanl pn Hati qu .i l'ti anger, il ni pas jug IKHI t!e publier les noms de ceux qui oui eu la chant i de gagner les dits lois. Cependant, si votre journal qui 4 intresse tanl notre 1*0ttsiu' veut prendre l i nilintivi de piIt-i' toutes lis iiiiiiis loti i ii A agir il.nis ce sens, il nous sera infiniment agrable de nous enuni 1 dgns cette t oie. I > ituli c parti si voua av iez assislr notre dernier tirage public a Cin-Varits, vous miriez constat* avec loul le monde comuicni les principaux lolsgagnanls avaient pu sortir dans la arie 0000. (Dornavant, vu l'intrt que vous avei suivre la m.m Ke de noiu' loterie, noua nous (erons toti| %  pass %  gavantes qui vont achetei du pain chei la bqulaoger. Ds qu'elles arrivenl a leui po i ils se prcipitent contre elles, et, gu un tour de main, !g t^m veut tout l'argent qui leur o t confi. Ces rails se renouvellenl forl s niveiii et nus apaches, s'enhardissait!, ii'hsitenl pas dt aliser mni le gran les personne \ni ii, liii r matin une laveuse, qui rapportait le linge a ses 11 iiis ;i t \ ictime de ces dli'ou n .. Non ins pas attirer 1 attention de h Police sur ces Faits, s n h.mi bien qu'elle \ mettra lin i 1)11 dlai G II sisstoN ITALIENNE Il J aura une sance DOUr l'audition dis s (Ta ires italiennes le mardi 25 mai courant, de '2 h. 1 2 a li. de l'aprs-midi. Port-au-Prince, le '_''_' mai 1920, Le s i. la ire • inral, C. M. Dl l'I Y. Noire œil... .. a \ n le \lembr.' italien de la Com ni 'ion le Hc'an allons La semaine proc'i il e, sans d>ule.No Ira tJK I le verra sigera la ^auebe du Prsident al l'audition daa efTai R pour la S clioO dont il fait par l cooimeiiceia a vu, hier soir, vera 7 heu res i|i. prs du Marob Vallira, une bonne femme, qui marchait tranquillement, disparatre souil m M\stre • Nor, elle avait dis parue dana une bouche d'^out qui tait lirge ouverte,'oue coire, saai couvercle. ... voit forl FOUT, nt degaron le do f eu quin/e ans, poiinii en re eolollei comtes, n'a\anl poii t eteore un seul duvet sou le nir de PortaL-l'iir.ce.t imant de gros cigares, vi tant leurpetits verres,montrant dans les petites tavernes eu l'on dinse, prs des tiIles trs friandes de ces novae?, leur frimousse Imberbe d colier. Notre Œil, en regardant ces gaminii v 't passer la tilbi i elle d.s mres i quites, le fi oui soi cieuz des pres pieu ranl ktirselforts inuti es. . ver.ii d : n n le match de football I 3. Il —V. \ i. moins qu'il ne v< ie, comme Dimanche ( eroier, un match de I oxe. La Pentecte Demain est le Dimanche de h Pei.lei .Mr. I \anl la venue de Jsus Chii>t nir 'a ttrre, c'tait une fte que les Jgifi ce bri nt pour tom mmorer le souxei.ir du jour c, sur le n.nu' final, Dieu ien.it Mose ita Lois crite! sur deus Ta blcs de pierre. Drpuib la nabfar.ee et la mort du Cbrist, eetti fle a un double objet Elle se clbre aussi le cinquantime jour aprs Pques, en minoue de la descente du Sain 1C ES trois qualits indispensables aux joueurs de tennis dpendent d'une nourriture approprie) Une benne assiette de QUAKER OATS tous les jours e5t V plus st moyen de rester en pleine forme. C'est nt favori de tous ke amateurs de rtifiant, il intensifie i ~ **-' | .CT. I J v.;aker Oats Esprit en lis Apelres dans la maison de S'int Jean. C'est la U e des Pres du Saint Esprit. Elle est commmore chaque anne, au Petit Sminaire Col lge St MrTt'al, Port au Pricre, par de#olnnellcs crmor ies reli gieuses Peuiain doue, en !a Cha pelle du Petit Sminaire il J aura grande m sse en musique laquelle assistera Sa (iiandeur Mgr rrehatqoeda Port au Prince.Les diversrs parties de a messe seront chant.s par le Llm-ur du Collge qui extcuteia aussi un ou deux beaux chorals de Grands Matins. Aprs la n e se. la Bndiction du TrsSaiul-Sacrement sera doa ne. Ir G<'OTy L l'inrat airW H r adancil li> peu. 3 Li barbe |,i aicil ate Inmj Mi.i\inj Cran %  ciutrre l lottes iMfratiresH! tiii|ilou7 tins s*tn rasr.ftltiiriTiku pinir lio m m.-. Ii'inlf Min, rnlfve If bnlliinl ilr lit Mil. Knii aussi aprs Ir liam riri^n SHfll/in^^Rflfl Avis Le Service hydraulique nviscies abonns les quartiers desservis par les Sources de Turgeau qu'ils seront |)ii\s d'eau lundi 21 du courant, de H a. m. 2. p. m. Cet avis ne comprend pas le quartier de Bcllevue cl celui situ l'Est du Pont de Bambou. LADIRECTION I ta£N*UG.RE£S! Pour teindre tous tissus : LAINE, COTON. SOIE, e... aucun produit n'gale 'U MAURESQUE' T.n mnktoljiu Pria?: Phtrmtoic W Bl'c.H Plurnii.it l--:g.|.l'Hiul', 4J,P.i.Vall i l irai ls de rteon gSLce. ——• Recoicglon partaUv o > !' %  IIMMJI n r y,' r'.l;i (o:iij n y N wY rk. LSI i Ht II Vis g l'oii r AU PUNCE proximit des (\vu\ Manques. Agent exclusif /unir lltiili m lu Remingion tporlaliwi es! la mac!i ; ne idale ^• Ls Adminitral< Ctur$ Forma/ion .S/'cV/W'' &g Formation ^Jjnj il. Tippenhau* e,u Spcialist' Le ours pratiqw.ftf! vrl I.-.n .".• p-endre"! ^j c mm. ne le luoo ranl et dure <> moist ^ f] ceux.i'.i > % %  % %  .' •':; i ^ de f-rdlner*Cc f r.g-" e. 115, LbXnin* L'horaire des Cours e*l g, m. midi.



PAGE 1

LE MATIN 22 \iui ItW MCTIII If Ufc.] ''"•i'v • n d n lcla nalioni Kn v i* d! 1 1 c ire p''.h '.' 1 1 di4 Irwi'ii h 1* iSinni is'o i, le ppr;oins '| ii ont d< (fces i• crn Ire tl<--< di s iers de e IM rt c'armlions, s > I invil e venir eoprer 'e rIrait Lrf dlai. Prt au l'.inre, le 10 Mai 1196. :. M. ii i ri Y. Secret ire gnral Exposition Nationale Idrtetli et in lu stru'h qui aura lien i ^iioion r^Rfll(li7-\nii-. Monde' Kle;ml ". I.e rat | t Tirade l'orl ;iu-PriiKT p;ir sii Iniiilu'iir ,.| s; fi %  priv |>0II1 laiiulle ;l\CC |)i;||K). |{iiTf l'alz.-nllo!'/ |b Pression. Iivl. CAIIIAXI), Directeur ta Hm Ertwrr \flu$ J 4 ;^ 5 M" (tffic Icccnr i;. |, molle pinire, les os cl lesM iKciid j.iiiss.,, i n^oureux les enfants dbiles,?: es faiblis. Les personnes uses par des travaux [£k il IMU ckfz : iimoM Vieux, iifred Vieux, LoneM h Ed. Enlev ;i Co, A Huit.', Alphonse^ ,J. H. lorday, Ime l. H. Doret i l'litf ^ : S* Martin. cto: B. l{rou.irl.(raridHue No 1709.1 Gi:o,.ll.AXSUMi-; &Co, Agents Inuiiuum Liae liw-rlans South American teamshp Co Inc. iftln dpart direct pour rort.atu.Prm c e "Hai i Classification pat Section* '• A. — Bovins, B. — < lievil n C. Petite Uuminant--, L. l'or cins, I'. — Volait e?, P. — Denres d'expoi talion el de consommation. G. — Fruits el Lgumes, N. — ludusires Ajrico.es, I. — Industries diveiKi. Section. %  /• Industries Diverses. Classe Dsignation 1er prix %  .'/>. 205 lt oieiits diveise.s (i :t0 0,20 •2i.fi dentelles :0 20 207 Tr.vjux au crochet ;il) 208 l.ingeiie 40 209 C tnfeo iou | i dame iO 210 PU un a ri if ciel les ('pu* u* q-je J l>1 I Dessin 212 leiiture 2i:i Gr*cife il4 l'i" gravure 215 ur repou xf 2lfl \l.tal rept liss 2i7 CoofaclioQ pour h tu n •• D i en I iuts Jtt* 23 as 25 20 13 a > 20 20 15 15 15 2) m 35 iO C "Deland ayant laiss lew-O'^ns Wm Pori-au-f rina li 21 ave k 2I0 3 ai( li MMiistvs '*• -Maiilalnvse.a Hew-Orlans le 1er U FClement poir p 0 | au l rince. Pjiii d au le 21 lai pour tou le 20 Mai 11126. A. de lTTEiS A Co Agents Les JU8TETROIS GOUTTES De l'huile 77// i eilles de trois dimensions el en bidons portatifs. Tlll.l I.IN OXK.ill. COMPANY — 130 William Street, .Vu Vork City. I s. A. Gratis I emaudez un chamillon el le moite d'emploi. nui deux gratis. ssr fi* Cr ^ &f .'3V* E* |* M g* i & s* 03•!• t* 1-•!• !• -1 ts* • * • !• •!• •!• -Z-•!• -1 •!• •*• 1• &f • •!• t. r t . &f . &f ...t.,-ti.t.>V^ Q Q v v v V V V V V W V V V N* 9" v v > ^ 9> v V V V ? ^ V h'cil d j co.fl ire n pi u • GAMIONSGR\HAM KRRES |)u Prou les ramions (ir.ih un Frres en marclic A travers lis sources de I Amaz m i 130 pieds a i dessus du niveau de la mer... dans le Meiabo, Brsil, les camions Graham Brothers transp n i intdel mrdscharge rnentssurlej rouies de la montagne d'un angle de 30 o. Les camions Graham Brothers supportent i\nv telle preuve par ce qu'ils sont construits en consquence. Partout <> il y :i un excs I ar a inenl le p 'cicu \ ocier Chrn ne Vanadiu n. C*el pourpioi les e.unions (ir:iham Brothers supportenl de tels chargements, roulenl lanl le mil %  s et durent si longtemps. Cela expli (|u %  aussi pourquoi ( Irah nu Brimera sont les plus grands fabricants de camions dans le m unie. GRAHAM BROTHERS D • fr e 111 u s \ One succursale de l>< dn.l. BROTHERS Inc. KNEER'S GARAGE Porl u Prince. Camions Graham Brothers, en vente chez D4 dx'. 1 BROTHERS. Repu seul. mis |t;nloill. mmM>mmMmmm0mm^



PAGE 1

LE MM IN •= 23 Mai 1920 .*. Courroie de Transmission COOD Comme f.cvr tt rulrts prcwtellr, (iotd-Ycar InbH. que ses rotin airs d'aprs des mthode* $polalei labore dons 9r K laboratoire*. Le* court tirs ordinaires en cu'r aprs avoir servi pendant un c w\ espace de lewp* r amincissent, e fendilhnty et finalement cdent. *Ceci a pour cauta la Iricrion i'Iaquetle ces mm roiesjjsont soumise, fana qu'il soit possible de les lubrifier. Les eourroiff fioed Tcar au contraire oni une ftibatwee araiaaeusc contenne dans la toile qui culte dans leur cOustruclion.qoi leslulirilie auloiiaii<|uemeni. conseivant par ainsi leur souplesse et leur lasticit. Quand on se aurt convenablement des courroies (iood Tear, elles durent trlongtemps et donnent un service surprenant. y Lea coun-oics de transmission Cood Tear sonljjlaite dans lottes les mentions, et pour toule sorte de lia\ail. Etfayez-h I J prochaine /ois. Courroies Good Y ear B. VU,x en caoylehouc. Tb* 1 VV< siIndiesTiadiug ouipaii) P0BT-AU-PP.lNCr. GOKAlYEs/ciP-HlIITEII A vendre Ancien garageArthurBOU| CARD.Ruedu Peuple, pfs ou Bazar Metropolitou. S'adressera : Joanny Co:u>.\sr. >. Une voiture Porddcmaraai lectrique. ( 5 Caoutchoux bslons eapotle one men top radiateur spec.al un lion dessus I)') I nuuv.i-* 203 dollars ). Adress: MILLIEN 834Grand rue. • A loinr B' .1 .lie i Du htitsoi t> ils n^iva sl*afs il l'di l t. M M ;.\taaa L H* illeur %  pend DJOI urne 1* .. A't'C ,[ %  :• %  in l'.t.i ine E ectric S'aJ l. en • • eh /.. 'if RlVBU Inapr \ p3a CAbili t ;>'i. PlaceGsffrurd. 13M c.r.i ids l'i')--. 11 d'Envelop i 'iDiffrents for m ils: fora mevcial corr ?sp >n 11 ce,am ricain, s > -i il el vi .il •• l'.ipi •• s i,i'vu-1 Prix spciau v |> ur les clients. ar. De FRANGE • P.P.PATRIZI, Propritaire u J Cet ftn'ilisscm ni renomme dont !"•! > ; • n'est plusatajal vient d'.iveoiiiplteiucnl resta -:v •! ivnis neui. M chambres oui tout le confort m (kvne, le service ij] nrohaM-'. le Restaurant soig v: es! de tout prenjj onhv.l Htel n'ayant rien ngli ;• p'iur faire plaisir ii] charmante dieu tte. Mr. PATAISI, qui • %  a.'l bienll, appnlora sonrek! de France de nouvelles a n dioral ions qui donneront i| plus entire satisfactions tous DJEUNER. ta CARTE, TABLE d HOTE PLAT d J(KJR a CHOIX Ptnslo.i m m lis, la seimire, ixir*Jour Garage misarat lilement la disposition des voyig liai is, Douches tomes les heures glpirce : N341 Dans les M ^asins souches l'Htel, ou trouvera tes sures d • provisions VINS, L'yiKiKS, CIG\REI Vissd'Esi'AiiSK, le B.ii'iio > ;NI •:, d ITAIJK.CIHAND e na] CONSERVES. On v t ouve l'arrive, pendant le sjour ouanj part'lout eqne l'on dsire au GRAND I ) ;'l-:L de FRANCK : P.P.PAP.UZI, propril %mm ( a mu d m ttlD BU cm M 03 i un EB L (El IDD I cm nu i o p —. ran l.KVKR inc^it sur Ja MMM .i*t uiw ;. %  .!.' et a citc.lleri'e Pi-cven'r v.im mieux que ^iWi ir El piVv -I'IIH I • %  %  • %  Eloirf.-' I< I • I"'-' ivv. du Si f C'en lt niov*' !• I' 1 '" '•''"'• %  l ' d Mplui I < %  • '>• t-.nl'.ili' >• Non MuUmtnl il ,1 Avp in.M r'.-!>l n • Il. plut \m mil •!>i %  • air ni JUIMI SAVON XI H il nu BBJS.C' ruMesince *•• ilJL, I %  ; I '1 / te i 7 ( s t vont s m Fit's rsos 113-li. VVisatco ^ Auto et Camion Ro Bicycletlcn Svelte On liou^e.:' a I. Rue d>H inclrt, Maison NJc lus COPDASCO, les automobiles al eamioni >!>• InBurjue Mao c oooe 'lleo"— Auto i ras#sn r, inhn de tout tonnage — acressoiirs de i porlea al pices de rechange. Ces \ ,n mai ilt-ul par U-nr solidit,leur ligance el Itul ia| iiiil. pic\i idisle i n \ Irouvi ra i • • mal 1< i Bicvcli II Svalle • de la Grande ciUManulaclur kie d7 ro ketCycieJ<8i Rtienna Biles aonl loi osBparablsa p u laoi Rnaerat sut morodil^^Uar •oTlditi el M" vendent sse'g i loul uo pria l'tlaol todtaceacurrai c\ La Mais n a • %  outre m sioii cous d ib!a d'crciaolrat at de pii'cff de mli 110. .Ni voaaprlmpa d'i ne • Stalle". Ptotarai vouera Camion lt: et m.f voitu i li. %  La ltuison C. L Verret Mirchaod Tailleur Ao 1822 Rue du Ma je si i de l'ita* Sa recomminde au puhlic et sa 'r.o n'.ireuse clienth I ( ur l'A/gance de sa coupe et la prompt) excution mis • di m lt> i uvrtgai coi.lis ses soins. La M. Uoo risle ouverte jusqu' 8 luurrs du^soir Piix models. %  '-gi&i -24 Le le seul Ithum iqui^tir d'Alcools nablels oUlMi ''••(U mrnt par Di^tdlatioil Sllllj le ('u £irop des CaLnes d'un Di>i<|iie, et toujours mim las! lion el le teu'qui, leillil par l'aetloo du lempa daaa I*.-* diil* use ^% haoa rgouieuse de lou dangereux SeCi Is cl lallieaiOd tt sms adjoertion d'aucun ingrlml d : ire, coneervi au jiigfiptnt t in plu art de nr No'nhilila Mdiealia el sui vui I rappreiatloa de bons amaleuis, la navit incomparable dL betq tt el lei plus remarquables qualits by| lniiiues. Mme pii ove excs, Rhum Nactai a'eovre pa.i n %  p o riait pas i' MciioiiMi.e la longue, 8 >mn e ta autres | icuuiis similaires eleotnin: les autres spir.lueux. 3&a Maison *Les SPO^T Odioa 4* L An&le des Rues Hou et du Mr-gasin le |*B al AKNONCFNT AI \ Cl.lINTS M LA M.\I.-0N QU'llfl VIKNNES'T H| ntXBVOIB Un bcjj stock de chaossores de prein : er choix] pour d•.mmes, leinmes, li lelt'Sel enlanl, Prix rtvantaip'ux /^=>mr. % s<6 cquotPoJj • v& on fonde ^ 1783 % a\ WbriaC^Sucr/* wUe: /?U4J „' AuUx^r^clcc/ticrU^ 4arm' ft recte/ F JS P. Labour* 30, Rue Mo (n:ar:rc PharmacieW.Btf P Nous avons pu coailider q i il y dej R" 0 ? 8 !!}-!!) denl un Kola absolument infrieur daa* des ttou i at.l nolit Kliqtetle. ^jjjl Lt public est :.%*;. ti pjur prendre sfa pricai.lioaa cuj 1 ^! lau e il pii de D0U4 uverlir de '.oaics tenUli ve . de jtlalleis el C 0 gents pour Hati .



PAGE 1

DIR ECTF.UR PROPRIETAIRE! lM PRlMF.rR Clment MAQLO.RS BOIS-VERNA 1358, R ur Amricain*, 1358 LjMRO 20 CENTIMES .ANNE N304 QUOTIDIEN TLPHONE N 242 PORT-AU-PRINCE ( HATI ) Presipie tout le monde reoit tes Opi niant toutet faite. Quand la fabriqua est mauvaise, on les reoit mauvaises, c'est--dire /aunes, sottes, peu favara bls au bien-cire de In socit. Sous pp vont en grande partie sur des opinions fabriques dans les temps de barbarie : ivms les usons jusqu'au bout. J. Il SA Y SAMEDI 22 MAI 1928 ik (Jvisnie f celui de M. Pellerano iSous-D'iectcur de notre de Ut Rpublique l>ojtine. LE LISIIX Di.uuo, I (o du Congrs des jourin (fui se Uni dernireJoitr Etats l nis, visitant wmeonjrres un collge de s filles, se prsenta coinjumaliste hatien afin de jir te placer, pour la pho allait tre l'aile du gentil .auprs Je l'enfant qui J nos couleurs Rouge et \t geste a justement meiplus chaleureuses felicit in Prsident de fa Rjf Dominicaine M. HoYasque: M. Pellerano ^.reproduisons avec plai\tnlrefilel o !.. I.islin l)\i\fdale le jait et no.a n(Ui •' \o,.s noire lour de / r au Sous-Directeur d t quotidien de Sio-DominMM chaudes feli Valions el plus vijs re iiercieinenls t \e geste Jrate net qu'il a ftgard de notre S ation. Cio VASQUE/, I'IOSIUI-NT IK LA K.;i'inuoi i: DOMIMllwrE ente ses salutations pi distingu Don Arlhu"llerai oSa:da, dput au fit Xatio. al, et saisit lotcasi >n pour lui envo pvec ses flicit liions, une lie el troite accolade • du geste de haut et noWsme qu'il a eu en te drapeau hatien et en l spontanment la reation de la Rpublique lia rception olierte, au t de demoiselles Sweet • de Virginie, aux dl|u Premier Congrs Panpin de journalistes qui 'de se tenir Washlngllui annonce en mme temps, que ce beau geste a t port sa connaissance par le licenci M. Patin Maceo cl il la tant impressionn qu'il ne peut s'empcher d'exprimer A son ami Pellerano Sarda toute la satisfaction qu'il en prouve et il saisit l'occasion pour lui renouveler le tmoignage de sa plus sincre affection. Santo Domingo,6 mai 1 ( .)'2J>lui carte publie plus haut et adresse par l'honorable Prsident de ta Rpublique notre sous-directeur M. Pellerano Saida mrite une explication. Voici de quoi il s'agit : Les lTgus au premier Congrs de journalistes furent invits visiter le Collge de de no sel es Sweet liriar de Virginie. A leur arrive, ils trouvre il vingt et une petites tilles trs gentilles ayant chacune la main le drapeau de chacune les rpubliques latino amricaines. Le photographe qui accompagnt! les dlgus, votljant avoir le groupe et dans ce cadre, suggra que chaque petite fille lui accompagne d'un dlgu de la nation dont elle soutenait le drapeau.Celle qui portail le drapeau Dominicain tait ace unpaane de notre ami Federico l.laverias. Le dlgu Pellerano Sarda prvoyant pie par suite le l'absence le la dlgation ha tienne, la nation sieur n'aurait pas le reprsentant, la gentille fillette qui tenait le Drapeau dI tion tant seule, sein; ressa en un geste galant et fraternel de se taire prsenter comme journaliste hatien. Voil comment le Drapeau Hatien a t reprsent Virginie. C Liston Diarto ). Un Congrs de la Critique dramatique et musicale Rezende (Brsil); Ingram (Canada); R. Onaiig, Dr Scie l'on l'a ( Chine ): lelsch ( Danemark ); Gomez Carrilio, Rafal Marquina, Victor Kspinos (Espagne); .l.-S. Metcalfe, (. Gabriel, Ed. Pitlgeon, Ar. l'allock ( Eta'.sl'nis ); R. Kask (Ksthonic); Emmanuel Siblick ( Tchcoslovaquie ); A a rue Wuorimaa (Finlande); Mme II. \egroponle(Grce);J.Nadejade, D.Thodoresco, Mau Go lestan ( Roumanie) ; Boleslaw Jacorosky (Russie); Turc Dali lin, Dr Kjcll R.-G. Slromberg (Sude ; r.ibre( Suisse ); Ghe l'kaly Nourry bey (Turqnie); Lon Lileau (Haili); VyUlerl Van d.i VVies< Hollande ); Dr Ch. Selieatyeo, Dr I. Beldi ( Hongrie ); Dominico Rosso Gcnnari (Italie); Vanagisawa (Japon); Batly Weber (Lrxem* bouig); Alfonso Reyer ( Mexique ); Andr Corneau ( Monaco ): Reidar, Oeknevad, Axil Otto Normann (Norvge); Jos parela Obergoso( Prou ); E. Woroniecki, Ed. Roye(Pologne ) ; Antonio l-'erro( Portugal ). MM. Edmond Se, St-Geor ges le Bouhlier, Tristan Ber* nard. Messager, Hlicn-llon, I nul Pueh, taient galement prsents. A l'issue de cette premire rencontre le th fut servi, en toute intimit, dans le salon d'h mneurde l'Institut. Parmi les invits nous avons pu reconnaUre M.Lugn-Poe, Mines Segond Weber, Suzanne DJSprs, M. Alexandre, M.ns Itobinne, Ventura, Caiulle-Meni\L's, Dussane, E Ime l'acarl, MM. Ti uflier, Rauuier, Mademoiselle Lyliane (hircin, M. Brisson... Les travaux commenceront ce matin 10 heu res, rue Montpensier. Jean Pierre LI.U'SL'. **tbut du mois, pour la ytfois.sest tcnu. Paris. * suions de I Institut In"tonal de Coopration Inmaetlr \ ln r. ( >n(,rs de la r9*dramatiqiie et musica S* Uitiondu i Mai. g^eadu de celle sance I " !" r*. AOIM te repro lui'J* J*r nos frteurs „uire S* !" que M. tJon La 'in'.i '"""""' au'eur lui i rr! ^^'"sc-des Vagues. MAURICE RIMiiBfU Angle des Hues du Magasin d • tEtatetdet bronts-torts Nouveauts, Mercerie. Parfumerie. Le nouveau Kinistrd d'Hati P*ri b.'Jith T*intern iti.i u| do •cale J u \' l ,ra ' 'lui.u-el ,n iL^iZ* 1 "verl hier d ms %  ^Mtl-liMUtut interna tional le Coopration intellecUelle. Cette premire runion I ermit aux •&> %  S i'2MM. Emi e Deslandes, Edouard Est&fe, Alexandre Vil joint P. J. Vi>ie .s.imu BILLtTS S. 5,0U I.K MLLKT I Lot 10 10 ta S 2,000 I (100 ico i,i)(io ^0 1,0(0 20 Lots 20 1 100 i .30 20 Kl .600 1000 1,000 fi* &* m i* .&% Achet.v. un Billet pour avoir la chance de gagner une miii'or \fr j^5 value 20,000. t ........ .. ,.*.*!'3* 1 C'est une construction moderne, d'aspect "Chatslel 1 ,^e trs •C*^ belle apparence et offrant tout le confort dsirabla. •cft 05Klle esl situe au -entre d'une vaste proprit mesurant cent % Q _v pieds de faade sur trois c Btl de profondeur. Toule la propri OL *W ' est amnage de f.i.oa rendre l'immeuble agrab'e : [l •C'i t. In mur plein ferme trois ct* de la proprit et Iqua:* •#% liime qui es*. U faade comporte un mur ouvrag avec raubiH *M' „i) s#mnl et piliers en briques et le tout surm m' d'une nalunlra Xm, ^f y de fcn ciirienl. In pont en bloo et une burriieeu fer donnent^ $Bt accs la proprit ;:]f •i*^ t Da io'ia parurrat de flean agiablomaat liipoaitnr iies*;^* jnpi leiras-es orne le b 1 ! islr.i les en ciment agr enleat la par fj3* ? :, lie avant le la proprit. &f ."tj. '** i Les dpendanius sont disposes l'arrire Ji btiment':^ %  M principal et sont tmilfs 1res spacieuses. *'* %  j t U maison principale est construite sur une bonne levai^lj* % ion permettant vue iur la mer. ^,* •Cv Le ie/. de chausse est en maonnerie mute, brimes et roches. ';*" •l'-i 11 compte cinq pic s : In vestibale, un salon, un-i salle jQr •A manger, un grand offioo, une gran le cage d'escilier.Toutes ces M i *;'; pices comp utent .le jolis olafoods richement orns el sont %  ^ entirement an mtal. ,I*4 l.'ne g rande galerie el 11 1 porche l'entre avec des colonnes *l5* ,"! en ciment et carrelage en caireaux de mosaque facilitent l'a £|jL '!•'? L'iage isl en bois et brigues, il CJ nporie sept pic:s, "v£ 1 ] l.'ne antichambre •Cl* 2 ) In boudoir S 3 ) Quatre chambres huis le Conseil les Nation*! |> ur noire Peuple, ihinan 1er la l> ace d'honneur |iii lui r.vient: j'aurai la garde Sa 1 ee .le lOlM Ces ml. rets, le les dleil liai de toute mon me. SOUteDU |).T Ion. is grandi s luvenira.Cont" bien ne me reii Iront-ils pas bel ? Le lui le l'Etat m'a jug digi o de cette grande œuvre. Je me sens encourag par Sa ttinlianee. Je s;iis qne vous me continuerai la vtre. Au momenl o jalt.indonne la prsidence de l'Assera* ble.ce sige o votre confianoa m'avail appel, perm tlez-m. i de vous renouveler mai renier eieineuts e n ,s. Ma .1 niieie pense sera d'e ivoyer notie vnrO Chef d'r'.tui. pour l^clatanlc preuve de s.itisl.ieli. u dont il a bien voulu m'honoreri l'iiommage respectueux le mou iiifinie reeonnuissanee. I Le Secrluire d'Etal de la Juti bec dposa ensuite un projel de loi fixanl I i fles lgales qui sont • 18 Mai, Ktc-Dieu, I Ascension, I Vssoinption, le Jeudi* Saint, le N'en Ireih-Sainl, laToUfl saint, la N'ol. Le mme projet prvoil (les jours de chmage qui seront fixs u ir arrt du pr.-sidenl d • la i" 'publique. Le Ministre dpose un second projel ouvra il un cr lit suppl i • i aire le l M) 1 1 gour L-a, au D ji u I • n il d • la .li.stic: pou frais le llgram ne. E! la s'a i e .-I I ve. i) Ln cabinet de toi elle avec W. C. automa-^M, > que et tout k 1 got. t* •0** Les pldoods de l'tage s>nt gal meut en met il trav.il. IASS* >I di-tr I li >n de llag 1 est tudie de faon rendre toules les |J. pices indpendante* al s'ouvrant toules sur l'nticham ire.La r *,j. *C0* maison est toute neuve et soigneusement entretenue. "* 4j %  *' Conseil d'Etat Notre ami et coliaborateur3j Colonel Alfred Nemours a t nomm E. E. el Ministre Plnipotentiaire Paria, en remplacement de Me. Auauate Bonamy rentr en cong, pour raison de sant, vers le mois de Novembre de l'anne dernire. La Colonel Nemours nesl pas un nouveau dans lu carrire diplomatique. Il eut, eiieiut.a reprsenter dernirement noire payi la Haye el ne bMBsace poste que pour le Conseil dbta| dontilful le prsident pendant .ces Irois dernires semaines. Nous pisenlons nos suueres complimenta au nouveau plnipotentiaire. Broderie BRODERIES en touaGENRES Travail soign, promoUtuclc. l'rix minires. S adresser Mine Marcel COCHAI N. 423 Hue des Csars Emhroiclery MA. KINB or SVBR01DKR1 put dovvnat Ihe lawesl prlce apply No 123 RuedeaCaara. A la sance d hier, le Conseil d'Etal a nomm un Praidenl en remplacemenl de Nb Ufred Ncmoura, nomm E. E. 'I Ministre Plnipotentiaire d'Hati ii Paris. C'est Mi James Thomas qui a l lu. An moment de laisser la pi ICC d'honneur on l'avait appel la sympathie le ses collgues M r Nemours pronona le diicoura suivant : Mes ehers collgues, Le plue grande marque d estime a laquelle puisse prtendre, de la part de ses Collgue -. Ull nienibre d'une aaaemble, vous me l'ave/, donne: vous m'avez jug dianc de diriger nos se unes. Je ressens la plus grande fiert le votre vole unanime, qui, par deux h is, m'a appel la prsidence du Conseil d'Etat. El lorsque je nie rappelle que j'ai u I honneur de prsider l'Assemble |N'ationale el de recevoir le serment constitutionnel |de Son Excellence Mons ; eur le Praidenl de la Rpublique, ma fiert l'ajoute un sentiment d'iinineiise gratitude. • Le Conseil d l'.lat. qtTpar sa idi osition, reprsente tous les Dpartements, issl magnifiquement impos a la reconnaiss nue el au respect de la Nation. S. levant au dessus .les petits .1 agera intrts peraonnetf poui ne voir pie l'intrt permanent el solennel de la P mprisant les ,'ttaqucs,' ddaignant les flatteries el les ni. naees, dans la srnit du d v tir accomplir, chacun de se, m •nihies, seul, en face de sa conscience, il a appel el inaint nu la Premire Magiatrat ne de l'Etat, l'hom ne qui, •./•! i lie n le Directeur, n itrc qualit il avocats H 11 1 itairM gnraux et spda Sie.ii Cvaiislo Alvarez avo is l'avantag %  de vous n I T p > u el aa nom le client de recli i r l'entreHel, p > n le moins e r i i i %  paii dans votre dition il i I Mai c turanl, No. T'.it sous la rubrique MrEvaris! • Vlvarezen prisa i . Il .si en effel absolu • iu.nl inexact que noire elie.it %  ail ea dpoiel' s < i bilan et qu'il si soit d VI. ni en faillite • comme vous l'ave/ affirm dan J •le dit entrefilet, cai notre connaissance, aucun bilan n'a et.dpos par Evaristo Alvarez et aucune dcl iralion de faillite n' i t faite par lui. Nous pou von i affirmer en outre qu'aucune I '•i ision de Justice n'a pronona s i mise en la.llite el aucun (irefleua revu ledpl de son bilan. l.a vrit, la voici : Notre client avant essuy des p 11rs dues au mauvais tal des allures et notamment la crise commerciale aggrave par la mvente rsultant de la morte saison, nous a de n.md, il va de cela une quill Saine prs, d • faire des propos ti ms de paie uenl ses cranciers el d'entreprendre des pour, i tuiore ) Conforment ni lu Lot sur 'a fre UW.dt la Ici Ire tics oc

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06720
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, May 22, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06720

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTF.UR PROPRIETAIRE!
lMPRlMF.rR
Clment MAQLO.RS
Bois-Verna
1358, Rur Amricain*, 1358
LjMRO 20 CENTIMES
.ANNE N304
QUOTIDIEN
TLPHONE N 242
PORT-AU-PRINCE ( HATI )
Presipie tout le monde reoit tes Opi
niant toutet faite. Quand la fabriqua
est mauvaise, on les reoit mauvaises,
c'est--dire /aunes, sottes, peu favara
bls au bien-cire de In socit. Sous pp
vont en grande partie sur des opinions
fabriques dans les temps de barbarie :
ivms les usons jusqu'au bout.
J. Il SA Y
SAMEDI 22 MAI 1928
ik (Jvisnie
f celui de M. Pellerano
iSous-D'iectcur de notre
de Ut Rpublique l>o-
jtine. Le Lisiix Di.uuo,
I (o du Congrs des jour-
in (fui se Uni dernire-
Joitr Etats l nis, visitant
wmeonjrres un collge de
s filles, se prsenta coin-
jumaliste hatien afin de
jir te placer, pour la pho-
allait tre l'aile du gentil
.auprs Je l'enfant qui
J nos couleurs Rouge et
\t geste a justement me-
iplus chaleureuses felici-
t in Prsident de fa R-
jf Dominicaine M. Ho-
Yasque: M. Pellerano
^.reproduisons avec plai-
\tnlrefilel o !.. I.islin l)\i\-
fdale le jait et no.a n(Ui '
\o,.s noire lour de /r
au Sous-Directeur d t
quotidien de Sio-Domin-
Mm chaudes feli Valions el
plus vijs re iiercieinenls
t \e geste Jrate net qu'il a
ftgard de notre S ation.
Cio Vasque/, i'iosiui-nt
Ik la K.;i'inuoi i: Domim-
llwrE
ente ses salutations
pi distingu Don Arlhu-
"llerai oSa:da, dput au
fit Xatio. al, et saisit
lotcasi >n pour lui envo
pvec ses flicit liions, une
lie el troite accolade
du geste de haut et no-
Wsme qu'il a eu en te-
drapeau hatien et en
l spontanment la re-
ation de la Rpublique
lia rception olierte, au
t de demoiselles Sweet
de Virginie, aux dl-
|u Premier Congrs Pan-
pin de journalistes qui
'de se tenir Washlng-
llui
annonce en mme
temps, que ce beau geste
a t port sa connaissance
par le licenci M. Patin Maceo
cl il la tant impressionn qu'il
ne peut s'empcher d'expri-
mer A son ami Pellerano Sar-
da toute la satisfaction qu'il
en prouve et il saisit l'occa-
sion pour lui renouveler le
tmoignage de sa plus sincre
affection.
Santo Domingo,6 mai 1(.)'2J>-
lui carte publie plus haut
et adresse par l'honorable
Prsident de ta Rpublique
notre sous-directeur M. Pelle-
rano Saida mrite une expli-
cation. Voici de quoi il s'agit :
Les lTgus au premier
Congrs de journalistes furent
invits visiter le Collge de
de no sel es Sweet liriar de
Virginie. A leur arrive, ils
trouvre il vingt et une petites
tilles trs gentilles ayant cha-
cune la main le drapeau de
chacune les rpubliques lati-
no amricaines.
Le photographe qui accom-
pagnt! les dlgus, votl-
jant avoir le groupe et dans
ce cadre, suggra que chaque
petite fille lui accompagne
d'un dlgu de la nation dont
elle soutenait le drapeau.Celle
qui portail le drapeau Domi-
nicain tait ace unpaane de
notre ami Federico l.laverias.
Le dlgu Pellerano Sarda
prvoyant pie par suite le
l'absence le la dlgation ha -
tienne, la nation sieur n'au-
rait pas le reprsentant, la
gentille fillette qui tenait le
Drapeau d- I tion tant seu-
le, sein; ressa en un geste ga-
lant et fraternel de se taire
prsenter comme journaliste
hatien.
Voil comment le Drapeau
Hatien a t reprsent Vir-
ginie.
C Liston Diarto ).
Un Congrs de la
Critique dramatique et musicale
Rezende (Brsil); Ingram (Ca-
nada); R. Onaiig, Dr Scie l'on
l'a ( Chine ): lelsch ( Dane-
mark ); Gomez Carrilio, Ra-
fal Marquina, Victor Kspinos
(Espagne); .l.-S. Metcalfe, (.
Gabriel, Ed. Pitlgeon, Ar. l'al-
lock ( Eta'.sl'nis ); R. Kask
(Ksthonic); Emmanuel Siblick
( Tchcoslovaquie ); A a rue
Wuorimaa (Finlande); Mme
II. \egroponle(Grce);J.Nade-
jade, D.Thodoresco, Mau Go
lestan ( Roumanie) ; Boleslaw
Jacorosky (Russie); Turc Dali
lin, Dr Kjcll R.-G. Slromberg
(Sude ; r.ibre( Suisse ); Ghe
l'kaly Nourry bey (Turqnie);
Lon Lileau (Haili); VyUlerl
Van d.i VVies< Hollande ); Dr
Ch. Selieatyeo, Dr I. Beldi
( Hongrie ); Dominico Rosso
Gcnnari (Italie); Vanagisawa
(Japon); Batly Weber (Lrxem*
bouig); Alfonso Reyer ( Mexi-
que ); Andr Corneau ( Mona-
co ): Reidar, Oeknevad, Axil
Otto Normann (Norvge); Jos
parela Obergoso( Prou ); E.
Woroniecki, Ed. Roye(Polo-
gne ) ; Antonio l-'erro( Portu-
gal ).
MM. Edmond Se, St-Geor
ges le Bouhlier, Tristan Ber*
nard. Messager, Hlicn-llon,
I nul Pueh, taient galement
prsents.
A l'issue de cette premire
rencontre le th fut servi, en
toute intimit, dans le salon
d'h mneurde l'Institut. Parmi
les invits nous avons pu re-
connaUre M.Lugn-Poe, Mines
Segond Weber, Suzanne Djs-
prs, M. Alexandre, M.ns Ito-
binne, Ventura, Caiulle-Men-
i\L's, Dussane, E Ime l'acarl,
MM. Ti uflier, Rauuier, Made-
moiselle Lyliane (hircin, M.
Brisson...
Les travaux commenceront
ce matin 10 heu res, rue
Montpensier.
Jean Pierre LI.U'SL'.
**tbut du mois, pour la
ytfois.sest tcnu. Paris.
* suions de I Institut In-
"tonal de Coopration In-
maetlr \ln r.(>n(,rs de la
r9*dramatiqiie et musica
S* Uitiondu i Mai.
g^eadu de celle sance
I "r*. Aoim te repro lui-
'J* J*r nos frteurs uire-
S* que M. tJon La
'in'.i '"""""' au'eur lui
i rr! ^^'"sc-des Vagues.
MAURICE RIMiiBfU
Angle des Hues du Magasin d
tEtatetdet bronts-torts
Nouveauts,
Mercerie.
Parfumerie.
Le nouveau Kinistrd
d'Hati P*ri
b.'Jith T*intern iti.i u| do
cale Ju\'l,ra' 'lui.u-el ,n i-
L^iZ*1. "verl hier d ms
^Mtl-liMUtut interna
tional le Coopration intellec-
Uelle. Cette premire runion
I ermit aux connatre et de fixer fans ses
grandes lignes l'ordre du pro-
gramme.
Une brve el charmante al*
locution de M. Julien Luchai-
re, directeur de l'Institut, rap
pela l'esprit et l'origine les
travaux entrepris par la criti-
(|ii internationale, les dilli-
cu lencontres. Puis, leur
souhaitant la bienvenue. M
Julien Luc!.aire salua les con-
gressistes: MM.l-'ortunat Stro-
vski. Boschot (France); Dun
l. n Grecn, Ph. Carr, Ashlej
Duks ( \n*gleterre); Ziflen-r
(Autriche); Pierard, De RudJ
dur (Bd^ue); Sevcrianode
Vf -fciaYTTrliiriiifcTl taatalUlkUfcftft&%(
Grande Loterie g
3
'%} QonMstant en un splendide immeuble sis ^
W port-au-Prince
avenue jolin Bow ^ 18.0
l 72 lois gagnants en espces sous le Hiul^j.
nationa<|" i) un Comit compos de : ^,3.
Ci>

&>
S
i'2-
MM. Emi e Deslandes,
Edouard Est&fe,
Alexandre Vil joint
P. J. Vi>ie
.s.imu
BILLtTS
S. 5,0U
I.K MLLKT
I Lot
10
10
ta
S 2,000
I (100
ico i,i)(io
^0 1,0(0
20 Lots
20 1
100 i
.30
20
Kl
.600
1000
1,000
fi*

&*
m
i*
.&% Achet.v. un Billet pour avoir la chance de gagner une miii'or \fr
j^5 value 20,000. t ........ .. ,.*.*!'3*
1 C'est une construction moderne, d'aspect "Chatslel1 ,^e trs
C*^ belle apparence et offrant tout le confort dsirabla.
cft
05-
Klle esl situe au -entre d'une vaste proprit mesurant cent ?Q
_v pieds de faade sur trois c Btl de profondeur. Toule la propri OL
*W ' est amnage de f.i.oa rendre l'immeuble agrab'e : [l _
C'i t. In mur plein ferme trois ct* de la proprit et I- qua- :*
#% liime qui es*. U faade comporte un mur ouvrag avec raubiH *M'
i) s#mnl et piliers en briques et le tout surm m' d'une nalunlra Xm,
^fy de fcn ciirienl. In pont en bloo et une burriieeu fer donnent^
$Bt accs la proprit ;:]f
i*^ t Da io'ia parurrat de flean agiablomaat liipoaitnr iies*;^*
jnpi leiras-es orne le b1! islr.i les en ciment agr enleat la par fj3*
? :, lie avant le la proprit. ?."tj.
'** i Les dpendanius sont disposes l'arrire Ji btiment':^
M principal et sont tmilfs 1res spacieuses. *'*
j t U maison principale est construite sur une bonne leva- i^lj*
* % ion permettant vue iur la mer. ^,*
Cv Le ie/. de chausse est en maonnerie mute, brimes et roches. ';*"
l'-i 11 compte cinq pic s : In vestibale, un salon, un-i salle jQr
A manger, un grand offioo, une gran le cage d'escilier.Toutes ces M
*i*;'; pices comp utent .le jolis olafoods richement orns el sont ' -
^ entirement an mtal. *
,I*4 l.'negrande galerie el 11 1 porche l'entre avec des colonnes *l5*
,"! en ciment et carrelage en caireaux de mosaque facilitent l'a |jL
'!'? L'iage isl en bois et brigues, il cj nporie sept pic:s,
"v 1 ] l.'ne antichambre
Cl* 2 ) In boudoir
S 3 ) Quatre chambres
huis le Conseil les Nation*!
|> ur noire Peuple, ihinan 1er la
l> ace d'honneur |iii lui r.vient:
j'aurai la garde Sa 1 ee .le lOlM
Ces ml. rets, le les dleil liai de
toute mon me. SOUteDU |).T
Ion. is grandi s luvenira.Cont"
bien ne me reii Iront-ils pas bel ?
Le lui le l'Etat m'a jug digi o
de cette grande uvre. Je me
sens encourag par Sa ttinlianee.
Je s;iis qne vous me continuerai
la vtre. Au momenl o jalt.in-
donne la prsidence de l'Assera*
ble.ce sige o votre confianoa
m'avail appel, perm tlez-m. i
de vous renouveler mai renier
eieineuts e n ,s. Ma .1 niieie
pense sera d'e ivoyer notie
vnrO Chef d'r'.tui. pour l^cla-
tanlc preuve de s.itisl.ieli. u
dont il a bien voulu m'honoreri
l'iiommage respectueux le mou
iiifinie reeonnuissanee.
I Le Secrluire d'Etal de la Juti
bec dposa ensuite un projel
de loi fixanl I i fles lgales qui
sont 18 Mai, Ktc-Dieu, I As-
cension, I Vssoinption, le Jeudi*
Saint, le N'en Ireih-Sainl, laToUfl
saint, la N'ol. Le mme projet
prvoil (les jours de chmage
qui seront fixs u ir arrt du
pr.-sidenl d la i" 'publique.
Le Ministre dpose un second
projel ouvra il un cr lit sup-
pl i i aire le l M) 11 gour L-a,
au D ji u I n il d la .li.stic:
pou frais le llgram ne.
E! la s'a i e .-I I ve.


i) Ln cabinet de toi elle avec W. C. automa-^M,
> que et tout k 1 got. t*
0** Les pldoods de l'tage s>nt gal meut en met il trav.il. IaSS*
>i di-tr I li >n de llag1 est tudie de faon rendre toules les |J-
. pices indpendante* al s'ouvrant toules sur l'nticham ire.La r*,j.
*C0* maison est toute neuve et soigneusement entretenue. "*
4j **'
Conseil d'Etat
Notre ami et coliaborateur3j
Colonel Alfred Nemours a t
nomm E. E. el Ministre Plni-
potentiaire Paria, en rempla-
cement de Me. Auauate Bonamy
rentr en cong, pour raison de
sant, vers le mois de Novembre
de l'anne dernire.
La Colonel Nemours nesl pas
un nouveau dans lu carrire di-
plomatique. Il eut, eiieiut.a re-
prsenter dernirement noire
payi la Haye el ne bMBsace
poste que pour le Conseil dbta|
dontilful le prsident pendant
.ces Irois dernires semaines.
Nous pisenlons nos suueres
complimenta au nouveau plni-
potentiaire.
Broderie
BRODERIES en touaGENRES
Travail soign, promoUtuclc.
l'rix minires.
S adresser
Mine Marcel COCHAI !
N. 423 Hue des Csars
Emhroiclery
MA. KINB or SVBR01DKR1
put dovvnat Ihe lawesl prlce
apply No 123 RuedeaCaara.
A la sance d hier, le Conseil
d'Etal a nomm un Praidenl en
remplacemenl de Nb Ufred
Ncmoura, nomm E. E. 'I Mi-
nistre Plnipotentiaire d'Hati
ii Paris. C'est Mi James Thomas
qui a l lu.
An moment de laisser la pi ICC
d'honneur on l'avait appel la
sympathie le ses collgues M r
Nemours pronona le diicoura
suivant :
Mes ehers collgues,
Le plue grande marque d estime
a laquelle puisse prtendre, de la
part de ses Collgue -. Ull nieni-
bre d'une aaaemble, vous me
l'ave/, donne: vous m'avez jug
dianc de diriger nos se unes. Je
ressens la plus grande fiert le
votre vole unanime, qui, par
deux h is, m'a appel la prsi-
dence du Conseil d'Etat. El lors-
que je nie rappelle que j'ai u
I honneur de prsider l'Assem-
ble |N'ationale el de recevoir le
serment constitutionnel |de Son
Excellence Mons;eur le Praidenl
de la Rpublique, ma fiert
l'ajoute un sentiment d'iinineiise
gratitude.
Le Conseil d l'.lat. qtTpar sa
idi osition, reprsente tous les
Dpartements, issl magnifique-
ment impos a la reconnais-
s nue el au respect de la Nation.
S. levant au dessus .les petits .1
agera intrts peraonnetf
poui ne voir pie l'intrt per-
manent el solennel de la P
mprisant les ,'ttaqucs,' ddai-
gnant les flatteries el les ni. na-
ees, dans la srnit du d v tir
accomplir, chacun de se,
m nihies, seul, en face de sa
conscience, il a appel el inain-
t nu la Premire Magiatra-
t ne de l'Etat, l'hom ne qui, iniii.iiii la situation de toute sa
clairvoyance, de toute son ner"-
gie, de loul son patriotisme, par
s i liante valeur mtelleitu 'Ile el
morale, mieux que loul autro,
pouvait la sauver.
Pour toutes les rais m; d'or-
dre, de discipline, de ncessit
de continuer avec la mme
volont tenace el rflchie 11
nini.' politique de relve n i!
nations!, pour la haute raison
qu'un pass de travail et d'ho -
neur nous donne d'un avenir lie
progrs, vous ave/, compris que
la Rlection s'imposait. A l u-
nisson du sien, l'Asseinblf Na-
tionale a senti battre le cour
mme le la Patrie. Jeu ai t
l'interprte.
Minute sacre d'nioti Minante
union je vous dois de l'svo r
vcue. Quel plus grand honneur
poiivais-jc envier ?
Apres .non l l'interprte
de la Nation, la reprsenter a
l'trangei, hors de nos Ironti
tre le porte di. peau de
mire Rpublique Noue Ind-
pendante, avoir l'honneur de
reprsenter la communaut qui,
11 pi emire, a os rclamer, par
lu parole el par les ai mes. .
vadlummenl obtenu la re
naissance pour Imite une Ka< e
At- tous les droits de lit i-
t, d'galit, d'indpendance, et
|j'(| ilioo I i France
tfifl >./! l.a Lgation de l'rance iuvilf
tous les i'Yanais ns en IH07
se prsenter sans dlai, la L-
gation pour se faire inscrire sur
I s tableaux de recensement de
II classe 1927.
L'j D ot de itjijfisa
Port-
A
M
E.i
d ni
i i i\
n ) i,
d n i
n itre
(il
i
au-Prince, le 'i M il l!)2 i Directeur du Matin
En Ville.
> i lie n le Directeur,
n itrc qualit il avocats H
111 itairM gnraux et sp-
da Sie.ii- Cvaiislo Alvarez
avo is l'avantag de vous
n I T p > u el aa nom le
client de recli i r l'entre-
Hel, p > n le moins e r i i i , pa-
ii dans votre dition il i I Mai
c turanl, No. T'.it sous la ru-
brique MrEvaris! Vlvarezen
prisa i . Il .si en effel absolu
iu.nl inexact que noire elie.it
ail ea dpoiel' s < i bilan et
qu'il si soit d VI.ni en faillite
comme vous l'ave/ affirm dan j
le dit entrefilet, cai notre con-
naissance, aucun bilan n'a et.-
dpos par Evaristo Alvarez et
aucune dcl iralion de faillite n' i
t faite par lui. Nous pou von i
affirmer en outre qu'aucune I '-
i ision de Justice n'a pronona
s i mise en la.llite el aucun (iref-
leua revu ledpl de son bilan.
l.a vrit, la voici : Notre client
avant essuy des p 11rs dues au
mauvais tal des allures et no-
tamment la crise commerciale
aggrave par la mvente rsul-
tant de la morte saison, nous a
de n.md, il va de cela une quill
Saine prs, d faire des propos -
ti ms de paie uenl ses cran-
ciers el d'entreprendre des pour,
i tuiore )
Conforment ni lu Lot sur 'a
fre UW.dt la Ici Ire tics oc de ,\lr Alvaret nous avons ins-
r auJoureThut la place oh
avait para notre noie intituler
\tr Evaristo Alvarez en pri-
"", le double des lianes que
i Hc-ci comportait eonun /
prescrit barliclc 10de ta Mil dttA
loi.
Pour le reste de la Mire,non
attendons avant de /< publier
que tes honorables aixtcatt no /
ii / 7" "i wi 'anl de finstf
Itnll I './" I /v. /xi
ligue, coi n me le veut le mente
article de la loi.
4
i


LE MATIN' 22 Mai 1020

i*

u



~i
leixa physi l^icie
le seul faisant la rlejducAior: fonctionnelle do Plnle^Cn
Eponge et nettoie l'Intestin,
Cvlte 1 Append'clte et l'EntC-rlle,
upprUne 1rs. He-nonoJes,
Cmpche l'excs d'embonp -Int.
Rgularise l'harmonie des termes
Constipation
Entrite
Vertiges
Hmorrodes
Dyspepsie
Mfraines
eut<* OiittUIn 1 r V m-
cltiua, i v n i". &"*
I' n-* ai.,-':r * ,,!..
l m .i......,
I M| ' 'n
* f '' ' r .ti.rtl:..
(r* jr _: 1 n.
. I I .1 .:.. '.Il l I'
I I ... -v*. "||,
i'slr.l 1 loi -tu.- '.
I I h :. . ,'k'm; I.
li.l .m- n \i IMW i.i. pMMl
l i". r :. llltioj, pt-.j
' I' .!u tl| frr
I . i '. Il ri'.. . ji ;|f
lli...'.' il h i: Uvtfrat tl.
cr. .r.-lir ..,.. m> nt .' in: >i*> ouiiranrw
d ni 1*1 |lUl Cftlftt, ai|i..M
qiN 1" inml> w Itrriii i
l llrl l< fpo, m. .,-, i......i
C'El.U ; r .' .:...\ .
D uni*.*
o ii ri a* m; i d "r ifi
f- irrMnv.nor5C3 i
TPOUTOIRE5 tu?
-I u.t ft. n,i,ria,>\
qu*i uafmamj, 44tan$tt
MMMftil
JUJ10UTAM : Cwo
ar tonlrt .ci him*. *|jri
tMttmtt

li mir fournit l'igi.-igir, cette algue mnr,i qui tnti dtm lt composition du JUBOL.
~XTJV\nS MIMAI".].a
lu doC"U w...'f 'ML
Ur irai Ici /. iiriioni du
foie
-.
Baby Pe#y
l totl i/'l NTVI R8AL
dan.i "I.e Petit Chaperon Koufir"
rl.l.
l.'hrAlri'<' rammiii. ir ...'. IVnfu
nii|ir.n.li.' hiii loUI />"
i. I.i .*-.. r I. .l.-ni
I. n '. .1i.li
M ,1. ,,H
1,11,
rryiilt. i.-inv
f ni pur |..|it. ( '.si l'un.- .1. h m. III m. ,
li.ililtu.l. t|ii*i.n pulM li llf .'n.i.ioc.
Ln ptte dentifrice Kolyn >aea1 la
dentifrice idal pour les ei Conta.
Klle ncttinc parfaitement sans
jamais endommager la prcieux
mail qui recouvre les dents.
C'est de plus un antiaeptique in-
offensif qui dtruit les millions de
germes nocifs de la bouche et de-
l gorge. Lesenfauts.i trouvent
trs ngr< nhle. Orftce a elle, leurs
dents resteront Ix-llea et saines
ou cours des annes.
Ds maintcnnnt, donnez vos
enfants cette sre protection con-
tre la carie et lis maux de dents.
Habituez les use brosser Ici dents
rgulirement deux fois par jour,
matin et soir, avec In pte
Kolynos.
PATE DENTIFRICE
KOLYNOS

BOITE aux LETTRES
Port-au-Prince le 'J Mai i i
J An Directeur lu Journal
L'Essor
Monsieur le Diroi leur,
En rpons v olrc di m nnlo
de renseigne m ni parue dans le
Nu d'hier tli dre \< urnal ci n
lative .m\ personnes qui oui
pgn les principaux luis du 2c
Grage 1 la I."' i ie La Pei x<
Trancc , !< comit de cette lo
teii.' saisit i elti oc< asion pour
vous utre rt'Uiartjuci que selon
la pratique adopte iar toutes
les fotcrics tanl pn Hati qu .i
l'ti anger, il ni pas jug Ikhi t!e
publier les noms de ceux qui
oui eu la chant i de gagner les
dits lois.
Cependant, si votre journal
qui 4 intresse tanl notre 1*0-
ttsiu' veut prendrelinilintivi de
piIt-i' toutes lis iiiiiiis loti i ii .
a agir il.nis ce sens, il nous sera
infiniment agrable de nous en-
uni1 dgns cette t oie.
I > itulic parti si voua av iez
assislr notre dernier tirage pu-
blic a Cin-Varits, vous mi-
riez constat* avec loul le monde
comuicni les principaux lolsga-
gnanls avaient pu sortir dans la
arie 0000.
(Dornavant, vu l'intrt que
vous avei suivre la m.m Ke de
noiu' loterie, noua nous (erons
toti| rage, le vous rserver une place
i varits.
# Habitations,
LA PERSVRANCE
Attaches
Il nous eafreveouque,chaque
iour. v.is .f nu llituits du ma-
tin, tti s malandrins s'embua?
quant sous les galeries il s mai
oui situes) la Grand'Hue,
f quartier entn les mes Dants
gWatouches i i di N'" ici .) et
mettent !> pass
gavantes qui vont achetei du
pain chei la bqulaoger. Ds
qu'elles arrivenl a leui po i
ils se prcipitent contre elles, et,
gu un tour de main, !g t^m
veut tout l'argent qui leur o t
confi. Ces rails se renouvellenl
forl s niveiii et nus apaches,
s'enhardissait!, ii'hsitenl pas
dt aliser mni le gran les per-
sonne \ni ii, liii r matin une
laveuse, qui rapportait le linge
a ses 11 iiis ;i t \ ictime de
ces dli'ou n ..
Non ins pas attirer
1 attention de h Police sur ces
Faits, s n h.mi bien qu'elle \ met-
tra lin i 1)11 dlai
G II
sisstoN ITALIENNE
Il J aura une sance DOUr
l'audition dis s (Ta ires italiennes
le mardi 25 mai courant, de
'2 h. 1 2 a li. de l'aprs-midi.
Port-au-Prince, le '_''_' mai 1920,
Le s i. la ire inral,
C. M. Dl l'I Y.
Noire il...
.. a \ n le \lembr.' italien de la
Com ni 'ion le Hc'an allons La
semaine proc'i il e, sans d>ule.No
Ira tJK I le verra sigera la ^auebe
du Prsident al l'audition daa efTai
R pour la S clioO dont il fait par
l cooimeiiceia
a vu, hier soir, vera 7 heu
res i|i. prs du Marob Vallira,
une bonne femme, qui marchait
tranquillement, disparatre sou-
il m M\stre Nor, elle avait dis
parue dana une bouche d'^out
qui tait lirge ouverte,'oue coire,
saai couvercle.
... voit forl fout, nt de- garon
le do f eu quin/e ans, poi-
inii en re eolollei comtes, n'a-
\anl poii t eteore un seul duvet
sou le n quartiers de |ir de Port-
aL-l'iir.ce.t imant de gros cigares,
vi tant leur- petits verres,montrant
dans les petites tavernes eu l'on
dinse,prs des tiIles trs frian-
des de ces novae?, leur frimousse
Imberbe d colier. Notre il, en
regardant ces gaminii v't passer
la tilbi i elle d.s mres i quites,
le fi oui soi cieuz des pres pieu
ranl ktirselforts inuti es.
. ver.ii d : n n le match de
football I 3. Il V. \ i.
moins qu'il ne v< ie, comme Di-
manche ( eroier, un match de
I oxe.
La Pentecte
Demain est le Dimanche de h
Pei.lei .Mr. I \anl la venue de Jsus
Chii>t nir 'a ttrre, c'tait une fte
que les Jgifi ce bri nt pour tom
mmorer le souxei.ir du jour c,
sur le n.nu' final, Dieu ien.it
Mose ita Lois crite! sur deus Ta
blcs de pierre.
Drpuib la nabfar.ee et la mort
du Cbrist, eetti fle a un double
objet Elle se clbre aussi le cin-
quantime jour aprs Pques, en
minoue de la descente du Sain
1-
CES trois qualits indispensables aux joueurs de
tennis dpendent d'une nourriture approprie)
Une benne assiette de QUAKER OATS tous les jours
e5t V plus st moyen de rester en pleine forme. C'est
nt favori de tous ke amateurs de
rtifiant, il intensifie
i
~ **-' |
.CT.
- I
J
v.;aker Oats
Esprit en lis Apelres dans la mai-
son de S'int Jean.
C'est la U e des Pres du Saint
Esprit. Elle est commmore cha-
que anne, au Petit Sminaire Col
lge St MrTt'al, Port au Pricre,
par de#ol- nnellcs crmor ies reli
gieuses Peuiain doue, en !a Cha
pelle du Petit Sminaire il J aura
grande m sse en musique la-
quelle assistera Sa (iiandeur Mgr
rrehatqoeda Port au Prince.Les
diversrs parties de a messe seront
chant.s par le Llm-ur du Collge
qui extcuteia aussi un ou deux
beaux chorals de Grands Matins.
Aprs la n e se. la Bndiction
du TrsSaiul-Sacrement sera doa
ne.
Ir G<'OT Mr Georges Malhon, Secrlai-
re du Conseil des Secrtaire!
d Etat a t nomm Secrtaire
de la Lgation d'Hati Paris.
tir h\l\ sll\ UN NUI. bn,
lll.ill 011 .llll, Wt
l'iin i h,nu!.' o'i [reieV
" D....I..!
reste! I ( rioVeri
Sx ni nnoNnu intllil
>y L l'inrat airW H
r adancil li> peu.
3
Li barbe |,i aicil
ate Inmj Mi.i\inj
Cran ciutrre
l lottes iMfratiresH!
tiii|ilou7 tins s*tn '
rasr.ftltiiriTiku
pinir lio m m.-. Ii'inlf
Min, rnlfve If bnl-
liinl ilr lit Mil. Knii aussi aprs Ir
liam
riri^n
SHfll/in^^Rflfl
Avis
Le Service hydraulique nvi-
scies abonns les quartiers
desservis par les Sources de
Turgeau qu'ils seront |)ii\s
d'eau lundi 21 du courant, de
H a. m. 2. p. m.
Cet avis ne comprend pas le
quartier de Bcllevue cl celui
situ l'Est du Pont de Bam-
bou.
LADIRECTION
I
taN*UG.RES!
Pour teindre tous tissus :
LAINE, COTON. SOIE, e...
aucun produit n'gale
'U MAURESQUE'
T.n mnktoljiu Pria?: Phtrmtoic W Bl'c.H
Plurnii.it l--:g.|.- l'Hiul', 4J,P.i.Vall tl lou.t b..nn. n a v :,. ,!< n.nt. '
Ukaiui.n,rn..u ,. .. ..,, ... .,,. ,_. ,,.
aVC FF.RCOQ. k ANNltRKS (S-...^ tnma
La O tenta*
\.\ACHA
Avise le public qu'elle a du Ira
v.iil pour d moiselles sachant con
l'eclionner les chemises hommes.
Sadresser : Grand Rue, No 1032
t des Caves de Konleaux.
Port u l'rince, le 19 Mai Iflirt.
Avis important
H est port la connaissance
du public et du commerce en gn
rai, qi e Monsi urGeorgrs Drouin
est nomm cotre reprsentant
Jrmie pour ta vente de la gaso
lineet krosine.
Port au Piinee, le H Mai IMII,
West India Oil Compnt v
Il C. ^(lHTO^ Mn'.ager
VA :w jajaggr *///
MALNUTRITION
provient de ce qu, L
systme ne peut pas
convenablement a.
similcr la nourriture
L'Emulsion Scott
est promptement aaassi
le par les pereoaaea
de constitution t^tsii
et est un agent actif
pour aider la crois.
sance et restaurer
les forces.
Remerciements
Monsieur et Madame Delilltl
gnan et leurs enfant*, Mr
M ttel y et tcus '.es autres
et bld s lemercient Son de
ce le Pisilent de la Rpul
les Frtes de 1 Irglitulos
1 euis d. C'oii/,.gi:e, les ?u'fl
1 Etabli-stmett K ie Dubael
et toutes bs per^oDnes de la<
taie, de Pta n \ ille.de H\
Veau, de .limi', de PttUGaL
de J|('m*l, de St Mue, ai
Gonhiv s .)' i leur ont dooiii.
Im< igoa^; s de s\m ..Ihi l'ai
casion de la n.oit de leurrq
.Un//V .l/i/ii' Eugnit
dcde le s Mai courant.at|
prient de trouver ici l'exprenj
de I..UI- > i l irai ls de rteon
gSLce.

" Recoicglon partaUv
o
. >
!' iimmjI n ry,' r'.l;i (o:iij n y N wY rk.
LSI i Ht II Vis g
l'oii r au Punce proximit des (\vu\ Manques.
Agent exclusif /unir lltiili
m
lu Remingion tporlaliwi es! la mac!i;ne idale boni mes d'alla ires. Elle est nninie des deniers pef
lionneinents cl se caractrise par son cla\ ier iinivcrsei|
franais, louches visibles,cluuiol large, e<|ui la renaj
propre toutes sortes de Irnvaux de liiiieati.
lue simple dmonstration suffira pour vous encos-j
vaincre.
TAvis commerchux
Le publie et le oom*nerea sont
nvita qu'a partir de ce jour Mes-
sieurs Jos. Ed. Keinboldei E. IL
t'eu/o bigneronl eparment par
procurai on pour noire maison dos
Goniiives.
Port au Paiaas, le tO Mai I9G
KEIMBOLD .v (o
Lg public et le commerce sont
a\Na que, pendant l'absence de
Mr P. Rogivue de M rag. ane, Mr
A. Addor est rharg de la procu-
ration de notre maison de Mirr.-
K' ne.
Port au Prince, ie 20 Mai |0iii
REINBOLD &Co
Parisiana ussistance tmik
HKM\I\
Un lllisi le toute beaut, jou
par France JHiclia. Me\ iato, Lu-
cien Dnls4 i
de Gaston Ronde.
Entre : 2, J al 1 Gdaij
interie oi'janist'^ au Pro
lit de l'Orpliplina tl
la Ma-li Ifinc.
' " u pu'ili. q- V
a de la uUc Loy.rie ,uu lieu
i l'Orphelinat de la Madeleine le
Dimanche 23 du courant A 2 heu-
res prcises p. m, sous la prsi^
deare du R. P. R*'1
la Cathdra'e.
|i a t d'eid que
nom pays ne ptrtidpW"
au tirrge. t
Retardataire: ilrenweav
peld lot de bi'letsivolr'"
tion. V.cour-/ tltaau W",
la rue Dan ls D^^toucl>^
Ls Adminitral<
Ctur$
Forma/ion .S/'cV/W'' &g
Formation ^Jjnj
il. Tippenhau* e,u
Spcialist'
Le ours pratiqw.ftf!
vrl I.-.n .". p-endre"! ^j -
c mm. ne le luoo
ranl et dure <> mois- t ^ f]
ceux.i'.i > '.' ':;i^
de f-rdlner*Ccfr.g-"
e. 115, LbXnin*
L'horaire des Cours e*l
g, m. midi.


LE MATIN 22 \iui ItW
MCTIII If
Ufc.] ''"i'v Insurance Co
s des plus ferles Cop cjn us |
canadieuuos d'asMirau os
sur la vit.
.. Eufl. Le Koss <& Co.l
S!PiD@^ mfflma
Eld fi\ido
tlphone .".!)7. Champ de Mars.

forn i i. i >n
d n lcla nalioni
Kn v i* d! 11 c ire p''.h '.' 11
di4 Irwi'ii h 1* iSinni is'o i, le
ppr;oins '| ii ont d< (fces
i cr- n Ire tl<--< di s iers de e im rt
c'armlions, s > I invil e- venir
e- oprer 'e r- Irait Lrf dlai.
Prt au l'.inre, le 10 Mai 1196.
:. M. ii i ri y.
Secret ire gnral
Exposition Nationale
Idrtetli et in lu stru'h
qui aura lien i ^iioion
r^Rfll(li7-\nii-. Monde' Kle;ml ". I.e rat |t"
Tirade l'orl ;iu-PriiKT p;ir sii Iniiilu'iir ,.| s;, fi
priv |>0II1 laiiulle ;l\CC |)i;||K). |{iiTf l'alz.-nllo!'- /
|b Pression.
Iivl. CAIIIAXI), Directeur
ta Hm Ertwrr
\flu$ J4;^5 M"
(tffic Icccnr i;. |, molle pinire, les os cl lesM
iKciid j.iiiss.,, i n^oureux les enfants dbiles,?:
es faiblis. Les personnes uses par des travaux
[k il
IMU ckfz : iimoM Vieux, iifred Vieux, LoneM
h Ed. Enlev ;i Co, A. Huit.', Alphonse^
,J. H. lorday, Ime l. H. Doret i l'lit-f
^ : S* Martin.
cto: B. l{rou.irl.(raridHue No 1709.1
Gi:o,.ll.AXSUMi-; &Co, Agents
Inuiiuum Liae
liw-rlans South American
teamshp Co Inc.
iftln dpart direct pour
rort.atu.Prmce "Hai i
Classification pat Section* '
A. Bovins, B. < lievil n .
C. Petite Uuminant--, L. l'or
cins, I'. Volait e?, P. Den-
res d'expoi talion el de consom-
mation. G. Fruits el Lgumes,
N. ludusires Ajrico.es, I.
Industries diveiKi.
Section. / Industries Diverses.
Classe Dsignation 1er prix '.'/>.
205 lt oieiits diveise.s (i :t0 0,20
2i.fi dentelles :0 20
207 Tr.vjux au crochet ;il)
208 l.ingeiie 40
209 C tnfeo iou | i dame iO
210 PU un a ri if ciel les
('pu* u* q-je J l>1
I Dessin
212 leiiture
2i:i Gr*cife
il4 l'i" gravure
215 ur repou xf
2lfl \l.tal rept liss
2i7 CoofaclioQ pour
h tu n d i enI iuts
Jtt*
23
as
25
20
13
a >
20
20
15
15
15
2)
m
35
iO
c "Deland ayant laiss lew-O'^ns
Wm Pori-au-f rina li 21 ave k2I0 3
* ai( li MMiistvs
'* -Maiilalnvse.a Hew-Orlans le 1er U
FClement poir p0.| au l'rince.
Pjiii d au le 21 lai pour tou
le 20 Mai 11126.
A. de lTTEiS A Co
Agents
Les l<8 produits de ce'le Met 00 j'i
q i a Mai d.) li i|,ise 111 l'K-
< h <;ii Duboi-, Hii! du <.nti',
O se r*T l'insciiption.
I S
iv

tJit
*r>

JU8TETROIS GOUTTES
De l'huile 77// mieux qu'une grandi quantit'
u huile onlinnire.
C'est poUr ,.,.,,,. ri sn|| .c
"'Huile t'reein onecsl d'un u i
e universel, tlle lubrifie lou-
"'s sortes de petits meanis
mes. Elle protge la surlaei
tal contre la houille el I':
'"Hure. Elle polit et i.n
lunx' les surfaces vernies,
bile agit plus efficacement e
plnsc.....uniquement que i m
ie autre espce d'huile.
Yhree in une est le meilleu
ami dans le mnage. Il donne
"i\ un aspect clair el propre
f\ lout.t justifie toutes en
m contre l'usure.
/ Three in one est une huile
.re cl trs raffine qui ne contient aucune substance mi
ble.fc lie n'epaisil pas el ne rancit pas. C'est l'huile univei s
pour le mnage.
L'huile Three in one est en vente dans les magasins d'u il
bile Je mnages, dans Ions les bazars, les nrmurereis.en l"> i
eilles de trois dimensions el en bidons portatifs.
Tlll.l I.INOXK.ill. COMPANY
130 William Street, .Vu Vork City. I s. A.
Gratis I emaudez un chamillon el le moite d'emploi.
nui
deux gratis.
'
ssr
fi*
Cr
^
?.'3-
V*
E*


|*
M
g*
i
&
s*
03-
! t* 1-! ! -1 ts**! ! ! -Z-! -1 ! * 1-? ! t..r.t..?..?. ...t.,-ti.t.>V^
Q Q v v v V V V V V W V V V N* 9" v v > ^ 9> v V V V ? ^
V h'cil dj. co.fl ire n pi u
GAMIONSGR\HAM KRRES
|)u Prou les ramions (ir.ih un Fr-
res en marclic A travers lis sources
de I Amaz m i 130 pieds a i dessus
du niveau de la mer... dans le Me-
iabo, Brsil, les camions Graham
Brothers transp n i intdel mrdscharge
rnentssurlej rouies de la montagne
d'un angle de 30 o.
Les camions Graham Brothers sup-
portent i\nv telle preuve par ce qu'ils
sont construits en consquence.
Partout <> il y :i un excs I ar
a inenl le p 'cicu \ ocier Chrn ne
Vanadiu n.
C*el pour- pioi les e.unions (ir:i-
ham Brothers supportenl de tels
chargements, roulenl lanl le mil s
et durent si longtemps. Cela expli
(|u aussi pourquoi ( Irah nu Bri-
mera sont les plus grands fabricants
de camions dans le m unie.
GRAHAM BROTHERS
D fr e 111 u s \ .
One succursale de l>< dn.l. BROTHERS Inc.
KNEER'S GARAGE Porl u Prince.
Camions Graham Brothers, en vente chez D4 dx'.1- BROTHERS.
Repu seul.mis |t;nloill.
mmM>mmMmmm0mm^


LE MM IN = 23 Mai
1920
.*. "
Courroie de Transmission
COOD
Comme f.cvr tt rulrts prcwtellr, (iotd-Ycar InbH.
que ses rotin airs d'aprs des mthode* $polalei labo-
re dons 9rk laboratoire*.
Le* court tirs ordinaires en cu'r aprs avoir servi
pendant un c w\ espace de lewp* ramincissent, e fen-
dilhnty et finalement cdent.
*Ceci a pour cauta la Iricrion i'Iaquetle ces mm roiesjjsont soumise, fana qu'il
soit possible de les lubrifier.
Les eourroiff fioed Tcar au contraire oni une ftibatwee araiaaeusc contenne
dans la toile qui culte dans leur cOustruclion.qoi leslulirilie auloiiaii<|uemeni.
conseivant par ainsi leur souplesse et leur lasticit.
Quand on se aurt convenablement des courroies (iood Tear, elles durent tr-
longtemps et donnent un service surprenant.
y Lea coun-oics de transmission Cood Tear sonljjlaite dans lottes les men-
tions, et pour toule sorte de lia\ail.
Etfayez-h Ij prochaine /ois.
Courroies Good Year* B.VU,x en caoylehouc.
Tb*1 VV< siIndiesTiadiug ouipaii)
P0BT-AU-PP.lNCr. GOKAlYEs/ciP-HlIITEII
A vendre
Ancien garageArthurBOU|
CARD.Ruedu Peuple, pfs ou
Bazar Metropolitou.
S'adressera :
Joanny Co:u>.\sr. >.
Une voiture Porddcmaraai
lectrique.
( 5 Caoutchoux bslons eapotle
one men top radiateur spec.al
un lion dessus I)') I nuuv.i-*
203 dollars ).
Adress: MILLIEN 834Grand
rue.
A loinr
B' .1 .lie i Du htitsoi t> ils n^iva sl*afs il l'di l t.mm ;.\taaa
L H* illeur pend Djoi urne 1* .. A't'C ,[: in l'.t.i ine
E ectric S'aJ l. en eh /.. 'if RlVBU
Inapr \ p3a CAbili
t ;>'i. PlaceGsffrurd. 13M
c.r.i ids l'i')--. 11 d'Enve-
lop i 'i-
Diffrents for m ils: fora
mevcial corr ?sp >n 11 ce,am
ricain, s > -i il el vi .il
l'.ipi s i,i'vu-1 Prix
spciau v |> ur les clients.
ar.
De FRANGE
P.P.PATRIZI, Propritaire
u J -
Cet ftn'ilisscm ni renomme dont !"! > ; n'est plusatajal
vient d'.iveoiiiplteiucnl resta -:v ! ivnis neui. M
chambres oui tout le confort m (kvne, le service ij]
nrohaM-'. le Restaurant soig v: es! de tout prenjj
onhv.l Htel n'ayant rien ngli ; p'iur faire plaisir ii]
charmante dieu tte.
Mr. PATAISI, qui a.'l bienll, appnlora sonrek!
de France de nouvelles a n dioral ions qui donneront i|
plus entire satisfactions tous
DJEUNER. ta CARTE, TABLE d HOTE
PLAT d J(KJR a CHOIX
Ptnslo.i m m lis, la seimire, ixir*Jour
Garage misarat lilement la disposition des voyig
liai is, Douches tomes les heures
glpirce : N- 341
Dans les M ^asins souches l'Htel, ou trouvera
tes sures d provisions Vins, L'yiKiKS, Cig\rei
Vissd'Esi'AiiSK, le B.ii'iio > ;ni:, d Itaijk.Cihandena]
Conserves.
On v t ouve l'arrive, pendant le sjour ouanj
part'lout eqne l'on dsire au
GRAND I ) ;'l-:L de FRANCK : P.P.Pap.uzi, propril

%mm
(
a
mu
d
m
ttlD
BU
cm
M
03
i
un
EB
L
(El
IDD
I
cm
nu
i
o
p
. ran
l.KVKR
inc^it sur Ja
MMM .i*t uiw
;..!.' et
a citc.lleri'e
Pi-cven'r v.im mieux que ^iWi ir
El piVv-i'iih I
Eloirf.-' I< I I"'-'
ivv. du Si f C'en lt
niov*' ! I'1'" '''"'l' '
d Mplui I< '>
t-.nl'.ili' >
Non MuUmtnl il
,1 Avp
in.M r'.-!>l n.....
Il. plut \m mil !>i '
air ni JUIMI
Savon
xi h il nu bbjs.C' ruMesince *
ilJL, I ;- 'I '! '1
/ te i7( s t vont s m
Fit's rsos 113-li.
VVisatco
^
Auto et Camion Ro
Bicycletlcn Svelte

On liou^e.:' a I. Rue d>- H inclrt, Maison NJc lus COP-
DASCO, les automobiles al eamioni >!> InBurjue Mao c oooe
'lleo" Auto i ras#sn r, inhn de tout tonnage
acressoiirs de i porlea al pices de rechange.
Ces \ ,n mai ilt-ul par U-nr solidit,leur ligance
el Itul ia| iiiil. pic\i idisle
i n \ Irouvi ra i mal 1< i Bicvcli II Svalle de la Grande
ciUManulaclur kie d7 ro ketCycieJ<8i Rtienna Biles aonl
loi osBparablsa p u laoi Rnaerat sut morodil^^Uar oTlditi
el m" vendent sse'g i loul uo pria l'tlaol todtaceacurrai c\
La Mais n a outre m sioii cous d ib!a d'crciaolrat at de
pii'cff de mli 110.
.Ni voaaprlmpa d'i ne Stalle". Ptotarai vouera Camion
lt: et m.f voitu i li.
La ltuison
C. L Verret
Mirchaod Tailleur
Ao 1822 Rue du Ma je si i de l'ita*
Sa recomminde au puhlic et sa 'r.o n'.ireuse clienth
I ( ur l'A/gance de sa coupe et la prompt) excution mis
di m lt> i uvrtgai coi.lis ses soins.
La M. Uoo risle ouverte jusqu' 8 luurrs du^soir
Piix models.
''-gi&i -24
Le
le seul Ithum iqui^tir d'Alcools nablels oUlMi
''(U mrnt par Di^tdlatioil Sllllj le ('u irop des CaLnes
d'un Di>i<|iie, et toujours mim las! lion el le teu'qui,
leillil par l'aetloo du lempa daaa I*.-* diil* use ^% haoa
rgouieuse de lou dangereux SeCi Is cl lallieaiOd
tt sms adjoertion d'aucun ingrlml d : ire, coneervi au
jiigfiptnt t in plu art de nr No'nhilila Mdiealia el sui
vui I rappreiatloa de bons amaleuis, la navit incomparable
dL betq tt el lei plus remarquables qualits by| lniiiues.
Mme pii ove excs, Rhum Nactai a'eovre pa.i n p o
riait pas i' MciioiiMi.e la longue, 8 >mn e ta autres | icuuiis
similaires eleotnin: les autres spir.lueux.
3&a Maison *Les SPO^T
Odioa 4* L
An&le des Rues Hou et du Mr-gasin le |*B al
AKNONCFNT AI \ Cl.lINTS M LA M.\I.-0N QU'llfl VIKNNES'T
H| ntXBVOIB
Un bcjj stock de chaossores de prein:er choix]
pour d.mmes, leinmes, li lelt'Sel enlanl,
Prix rtvantaip'ux
/^=>mr.
-?
s<6
cquotPoJj
v&on fonde ^
1783
%
a\ WbriaC^Sucr/*
wUe: /?U4J
'
AuUx^r^clcc/ticrU^
- 4arm' *
ft
recte/
FJS P. Labour*
30, Rue Mo (n:ar:rc
PharmacieW.Btf
P Nous avons pu coailider q i il y dej R"0?8!!}-!!)
denl un Kola absolument infrieur daa* des ttou i
at.l nolit Kliqtetle. ^jjjl
Lt public est :.%*;. ti pjur prendre sfa pricai.lioaa cuj1^!
lau e il pii de D0U4 uverlir de '.oaics tenUlive*
!

. de jtlalleis el C0 gents pour Hati
.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM