<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATO-nMai 1926 Il I \t DPURATIF D ) du MANGET Vices du Sang Varices. Gland Mauvaise p—iati— Maladie de Peau Avarie Maladies des Femmes £tabliaaamla ChiUss GRANDS PRIX Enl CVS les clous \* i.-nj. cliarj.de dchet*, d'humeurs tt il'iiupuieti-s. circule mal, favorisant ainsi la congestion i! foie, provoquant les rdiniis. In varictt, !••* hi-iuorrotles et dileriiiiiiaiit ilv nunilirruscs affrtions de la peau ainsi (|M clous el :i lit lira . U!BtPURATir DU DOCTEUR MANGET nellnic le sang, MMlie tt :issainil l'orgaiiisinc. Il vita ainsi les affections dues une combustion IncORIollI des aliments — au ralrulissi -inriil de la nulrition (obr%  Jt. asllinu, emphysme, goutte, rhumatismes, mwaluces tenaces, neurasthnie. lasomnies, vertiges, *ciali<|uc, luuiaig^i, %  IgrailMs', Chez la femme, il rgularise la sires latton du sang, facilite les poques, pr ( %  .H ila formation et vite les malaises de 'Age critique. Il iclaircit.lt tciut et assure la 1.1'JUU le la peau. Il constitue ii %  excellent traitement de l'artrrio-scli ruse en abaissant la tension artrielle, en diminuant la viscosit San ..i . et en facilitant le travail des reins. I I|H f ..| if l'I'riMlonal. 2. ni* \ .ilrncin....-. l'uris. cl !'•• I'liartnac u ". d'Hati, aux Fonctionnaires lu Trait, la Commission des Ki-latnationa, aux Uepraeutanti des Chambres de Commerce, aux Membres du Pouvoir Llislalif. du Pouvoir Judiciaire, ;u Conseil de l'Ordre lis AvoistSi l'Administration Communale, a la Direction de la Banque Nationale de la Rpublique d'Hai li, au Corps Enseignant, au Jui v Mdical, au Commerce Elran ner el Hatien, au Syndicatdes Agents de Change, la Presse, aux Chefs d'Administration. Aprs la crmonie religieuse, la Prsident de la Rpublique rentrera au Palais Natinnal, salu par uns nouvelle salve d'artillerie. Le Chef haul-parUnr Ce nest pas, comme nous l'avons annonc en 1re page, au March Valllire que sera tabli le haut-parleur, mais bien la Place de la Cathdrale, ce (pii permettra a une foule plus nombreuse d'entendre les distours prononcs au Palais de l'Assemble Nationale. Une Impressionnante crmonie au Smioaira Hier, uns bieu impressionnante crmonie religieuse l'eal droule eu la chapelle du Petit Sminaire Collge St-Martial : un groupe nombreux d'lves de l'Etablissement s'approchaient de Il Sainte-Table, y recevaient la Sainte-Hostie et renouvelaient aolennellemenl tan wsui du baptme. ihs i heures 1,2 une nombreuse assistance,compose surtout dis parents des lves, emplit Isa neh ne la chapelle brillamment pares da sis beaux ornementa des jours de rete. Dans lechœnr ont pris place Sa Grandeur Mgr l'Archevque de Portau-Prince, an camnfl at barette natal at. et If PTS Lannrc, l.lianotne, Suprieur du iMit-snnnain-. Des vois lointaines chantent des cantiquia, ailes se rapprochenl peu a peu, ailes sol la. tout prs. Les lourds battants du grand portail l'ouvrent lar* •ut el les enfanta conduits Ptre Poissai pntrenl pontl restes petits qui s Inl l. pales de m ilion, les lira ic i croix sur leur | oitrine, st> is les regarda des hautes Statu Mais, une main p >s %  •• sur leur cœur, l'au re lev vers le grand Cluisi d'or .m devis .lu Tabernacle, li us rpo idenl : Oui, nous le voulons •> Le Pre Lanorc reprend : Croyez -\ mis pu Jsus1 In isi. votre Seigneur el s otre Moi 1 1. 1 \iu\ du Prlal Ircmhlc II csl \ isiblemenl mu. Kl 1rs petits reprennenl < n chœur : Oui, nous croyons en Jsus-Christ, notre Seigneur el notre Hicente du S liul l-'.spni : p i.. M jr I \ • h • %  • | i •. re> lu ue ses habits ponl itic IUX, donna la I '. mlirmution. I.i au milieu des ch i ils d'allgresse el des hymnes d • Iri un* phe, toutes 1rs voix ch t liait la gloire du Souverain M dire, cette impressionnante ce r m mie prit lin. Dans l'api rs-iniili, l'on se runi! encore d ins la ch ip Re toute p irfume des suaves s mleurs de l'encens, to le h li ; la des rayons du soleil couchanl que les liants vitraux ta nise il el proiettenl partout enlueurs multicolores, l.e Pre I. more parla de l;i Conticration In Sainte Vierge, Notre Dametle la Victoire, Mre des entants au ocur pur. Puis la Bndiction du Trs Sainl-Sacremenl lut donne. VA lors | i %  le Prie I. m ore eul d p is ife\ i il le Tabernacle le gran l 11 i oir d or, il descendit les d • ;is (t.i ..ahl. iaaeu i.ull.i et d un %  vdlx grave, imploranl i*i i e el secours, il pria pour rivalise, pour Notre .Saint re le P a, •. |) > ir II nli. n lire trie, p i.ir le Smin i i i %  •. p mr 1rs Painilles hailiennes, pour I. a u •> >| u s i iffrcnle.i Purgatoire, p Kir M *r. l'Arch -v,[u , Dour \l *r, I. TOV, Suprieur dci ros I i s i il Ri Hit ; et, i> ir cous ici ei .i 11 n lis i Marie, lv?ine dis reines, ses e liants qui vev. lient d • in r\ oir la Sainte l ontnr.riim, il irrita le Sul) Uni n pi'iv.idiuiu... Dimanche, l'occasion de la Vudu 15 Mai, il y aura grand liai national Latino. I es tentures, les ampoules des lampes lectriques, les toilettes drs danseuses, loul sera Rouge .•/ Bleu. Grand bal n ihosal auquel sans doute personne ne voudra manquer. Dit HA i^n Spnvs Dimanche, 16 Mal, d aprs le Calendrier Sportif tabli pour le Championnat National par l'U. S. S. II. il y aura, au Parc I. coule, match de l'oot-hall entre le Tennis Athltique Club u el la Jeunesse Sportive Hatienne . Bal populaire Demain soir, dans les vastes cilles du march Vallire, il y aura un grand hal populaire offert par I Administrai on ''ommunale l'occasion du !."> Mai, jour d'entre en fonctions du Prs.ileiil llorno. Yers le Ple Nord Par cable OSLO ( Norvge ), 13 maiLe dirigeable %  < Norge est parti aujouid'ltui 10 heures 10 dans la diuction du p'a nord. Ros'd Attuothen et Liccoln ElUworlli e prent surtout dcouvrir des 1er res au cours de leur expdition. Amulseo a tait remarquer quil n'y avait que S000 milles du Spil/ berg 1 Atarkl et que la dcouvrit d'un p-.t 1 p r-el e d te rt prs du sommet du globe snat t erait un trait d union inestimable entre l'Amrique, l'Europe tt I Afcie o n,diot gramme du CA plaine Amurdstn ru;u ce malin II heurts to esd aimi conu : Noi:s Vf |i ns ma ; nl nant au de M s des places poLiies. I * membres de rsijpo lion envoient leurs vifs r merciemtnts au 1er minntre d Norvr-e po- son ai ibU tlgr. mme imm dia-ment avant hur il-l'iul Dnc opinien J'un imlusIriel ailcmatid sur la JJIVVC BDolalSd Par cable PARIS, 13 Mai— Lindu.-lri 1 allemand Arnold Itechberg dveloppe dans •< Le Matin i la cerli tude qu'il a que "a irvi anglaise est une action partielle du jea de Moscou con're l'Europe. Il anno. ce en mme temps que les nationalistes a lemans d vaient tre Provoqus la guerre c intre la ologne ; ces d-i x v nements ea cas de russite fU"dent provoqu le sou h' vcment les indien en >sie et en Afrique contre 'Kurope. L affaire des (aux billets de banque franais Par cable mJDAHEST.lJ Mai—Le prince W.ndisch Gra t/. a dclar quesoa complice Schult/ avait appris l'art de fabriquer de faux billets franais dans la Ruhr ou les trou pe d'occupation fabriquaient de taux billets allemands Ce le dcla ration ai l'vnement principal de l'auiieoce. Le prince ajou'e que le p tpit r employ par le taux monnayeurs de fr.it es en Hongrie tait P mme q ie celui implov dans la Kubr In certain nomttre de prisonniers accuss d'avoir pus l les faux billets i l'tranger ont tous toulenu qu'ils travaillaient d'aprs des ordres dm* une inleo lion pbtriotique. W Bronches ou autres affections de l'appareil respiratoire L'EMULSION • SCOTT • prise rgulirement donne une nergie noxivelle, augmente la capacit" de rsistance et aide liminer la cause de la faiblesse. LA BIENFAISANCE i Dimanche a ira lieu toujours Varits le 1 line lirage le la ri||iJj! • t elle se propose de \\ V i ? Police toutes les voi, urt ^ %  s'y conformeraient pu. ""Ttvls" iportoit H est |poii a ta co B oim du public et du commerce ei !! i al, que Monsieur Gtorgti DiL • at nomm notre leprttmUat .'rmie pour y\ \eute de li • ineet Lirsine. Port u Piinte, le 8 Mai \\H Wtsl h dia Oil Comunt Il . NORTON Manager rtsutu u u raiHEaiHE ttAITt , Pua. Ssiar. \ %  KMCOMn |< klWOO f.i.f. %  „( "ILJiWi "I s %  a^fc**' ^ .^i^^ y, rc M v h u* m ii'd'i L'Hypnot • u (.-rtMdiu,, pLiir.. kl. k -i.n..ii,r .,f r.i. :-Uf ,1 |„ U '| i, rui'H Arf.am.Dai VIUL Tovtvi L Btsaira K.mi.r.'. p* > %  i.. s.-r, M Chanaon, I Monolouuaa, rt'iiT K iamaaa. transitt.. Ka.., anaaTM. CortuaM. r.nw ai rta. S The Royal M ail Steam Paeket Companj Le steamer •Cu'.ebri taillai du Jacmel.U 15 courait, H ml a Port au Prlnct, le tt mi | rant. Le steamer Kara il atti Jacmel, le 7 juin prochuo. Le steamer BtcUortli %  ai attendu Jacmel, le 24 jais pal cliaiii. I Port au Prince, U 10 Mai 1^1 J liAALDERJr Agent Gnral pour HuB. Varits Vendredi e ma8que aux font* blnnch i (Fin) r>it cenliitlfs. IMM \ x.in-; il partie Le f (re Si r le pisode • > l centinies. P. u ELDOHDO 'rt'Ieplione.V.i/.LIi.unpile ||ars Le Heinitv NOUS iln Monde EleganP'Xe c > IVle "Netplus Ultra 'I %  |oi .Ki-.'iin,'.par su fralcli ur el sr position. Salon priv pour famille avec la nano. i •ueiv Katzcnhoffer cession. f rd. IMIUMI. Directeur Parhiana litiuiDcha i tir l'i lia vc.l %  ; lea < I i % %  s du ii.i. lai uLW: ? vi Sa:t Ralisation d • M Rroul Eaj t i I ti j zJas. La question religieuse au Mexique Par cable MEXICO, l Mii In comit prsid par l'archevque eitholi que Mora del Rio a t or^tui. Mexico d mle ti il d'unilier l'atli lude des prlats calholiques l'gard de la politique religeuse du gouvernement Le comit tablira des instructions concernant la con dtiile tenir par les pnMres ril a vis du gouveraement. Quel sera irembleme du Reich allemand ? Par cable BERUN, 10 Mai— La crise mi nis'rielle que l'on craignait par I te de l'incident de drapeaux a t vite : les membres du paru dmocrate du Keichslsg une se ance spciale tenue cet aprs midi ont accept la proposition du chancelier Luther de u-h nation e sero I p' s d mi au barreau teeuxq"*s-rt d> j.\ m' !. bus d vio: l i . %  X e'. ls. dit le dcret [ub i uni Ici au loiit* fascltlai jiaioinliiiiiiitiiliiirii'^^ IVirol Virol Virolj 9 LA NOURRlTUaE II IALE POUR LES BBtf lx> Virol a dclar la guerre l'Aninic Il esl sorli victorieux de toute les lutles. *'| MKRr.S' Voulez vous que vos c*nfants doviennenlj •C'."t lolnisle et viriles ? •Ci*- Donne/ leur le Virol. *k |> produit est en ce moment prs ril par les pim jgliautes sommits el par le Corps Mdii-ul lmilien ei ""•I entier. 1 %  C'5 l..")00.t)00 pois de Virol sont employs par semaine {& Allemagne. ^1 £$ '2.0.*().()l)0 pots le Virol sont employs parsemais! ,£en Angleterre. J v ;; 1.100.000 pois de Virol sont employs par semaran •v*if en Krance. • J •'J Pour les enfants seulement, et environ la inoili *| atie du C'.olie (I)r('.oicou). .... „.„%  3 Cap-Hatien: Chez D.de la Fueule & lils.Dr •• loJW S 1 1 ,k ,, '^tlH'z .IL.Villanutva & CJ \ i,A 'T •V! Pharmacie de l'Ange Gardien, Mme Ameha •'^pl %  D> Aux (ionaives : • liez Madame Kiigue Di'br<>s^c, a >,'4 IVIissier, l.aeroix Si Itemv & ( o,.\ & 1 ; M 1 l,l J*3 Zfc a SI Marc : Monsieur K. Sliii lds, Paul KarosC M' 1K "£:, l.aioelielilT. V Peli-tiove : Mme Km. Kslor. ^ %  ClJ Caves: A.l'. t'.ut/nier.Mine l-Vrrniulini.BoiincUWJW jask Jacmel : Pascal A. Brun, Mme J. ArchilKil !" C ZL K Pour prospcclus et pi ix en gros s^iclivswr auxsrj| g Gnraux. In stock Irais de Virol arrive fri .w | Vf ehaipie i|uin/.aine. ?:*• VIROL Lld Lospn vi Reprsent par W. Quintin WILLIAMS*' 0 •"i*i'^i' ..!•• Veno Martini fi m tel rruitkut paiccqa'ilHAU ^ r. 'r unznn JfP %} \



PAGE 1

LE MATIN 1 Mai 1926 Renseignements '-.• m ^mm mmmmmmmm "Jtaiqtoo portative • %  nxl c'en! "' '" r P fin H!.IOHJ, Wh,, e deciife.i icood i !u>lr..leJ td.lbu nce wed ..ml iocrettMj kkln ( lia will b i* ueJ in Ce. her Dell. i, ii m y i)as e'.tbua'e no po* b'e, w ar-> m\S, Birkis, tler. hinU, M... f attirer-, M.y i,B „ 4 I, rdtoHll pn.fecsional me: in za.iar* 1 H pr Bain* r ilelli-gll> m ih.l il is ir ni. Uni u j j n ,|„.p ^. nfteir iw.i intensif, lai lia ir i.an.e.an. lien re in ilii> v.-li.uv •liai in vnv .•rcat d. maid hbroa-i acroidip* !o irerived liom "un pe anil Amri H,mo g wh'ih • merit'in hanufuelurers, Fore ion Crdit In \of.\e'-)ml, as lolltw : kWe W0..I.J 1-e ionire-alfal t. y ill ln i,,,;,,, „ Ifcw p.bl..|,,| ih Dire-.our General dd la Rmi for il.e prsent year. si ipahive .Ion /. |,| us k ow he ^ of |fc 11; stuil y n u a h >. k lo cuver il. ele ( )H. p. FERNANI I:/. Sttb-Gerent, Dmmrtment Etranger. touchants Unnufavli.ren Physicians Advocates ET w, ; ,, , ; 1, *' lo P ^our business and in m k v ,1 HlM k laof lh.o. d. haafeu lo se,d lo Ibe „njaaraani: and soi 1 adre 8. • \i83^,a8 Il as il,, pclu-ea of raerrl.anla and irK* fi'ins. TAR FF age of ad, 1 K spcial square Nssmall'lvpc I * l '• pt.s.Hi,iH PP ,.|. ,„ e .ir .1 sa, I qu il et it p.-, crnvtii-. .--vnpra dan, a Iht, ,|, B01 BJntH pub le dans le /*,///V/I/I que •m, io%e1.miiHi.il en U.i partant v on retour a Poillan I .10ce, le Dr (. .1. ou nous en li( | re, ro?l. •. maie il euTut iHcie do lui prtuter qu'on abil iroroii Paris carton m.m Hgorait bal el bien daoa le Bu iHin mats en petits caractres, '<" l.i'l.hn eattrBdm..dk l'tran^-, nmma en f..t 01 pluaburi If lire r,<; es d'Europe H d*A rq .e i.Kig Ir se Ile.. 1 de L'AMECIIC N MANUFACTUREES FOREIGS CREDIT UNDERWRirTERS OK NKW-YORK. Monseur CUrrenl Q lestin l'o.l au I'. nce M 1 sei.r : — N us vns senoi s lis ItCtOneiktaafa si vous hvlizla boul de oona eoiomun qoerai, durai. I celte a %  nr, vous ave/ p.,b i le Lirecteur (i u^ral DOi r la Bipbbi> que d'H.iii. Ko cas de l'avoir la t. ve.iilUz non* dire le pria ou nous laLVoyar pour vus envoyer iu.n lialemeat le ibj.ue 10 re* I iiii.la.it f Veuilbzagrn, elr... /S) H. P. IVrnande/ S .lirent, Depa imi.l Elran K r Commerants Banquiers tnduatrieU, Mdecins, Avocate, Ouvriers •• la rapiiaia ei des aillea de Province. i v. U d ai r y. agiaudir vos airain a ei vois (aire conn. itre sur lois La m UN ba du M 1 de bta von 4'mtvoyar ta Soussign v .lie b. m et v Ire : dm .-< %  Nous r cevons immdi ter., il es inscriplionK^n franiW.en irglnii il.ne pagnnl, Hue I ourbe No 830, Maison Calestin L.s (UIU11 eau. lin' simple dmonstration sut li 1.1 pour vous en cou vaincre. Bar Terminus Propritaire : AA7JmaGrj TOl'S LlS IOIIIS, oit se trouve en prsence ^ il ;ini"liUMlioi|v de plus en plus Irurjuses qul^ font de est tabliss mont do Premier ordre le A^j Rondol vous des gt-ns chics. CONSOMMATION DE PRECHER CHOIX. -SERVICE IWREPROCHABLE.— CIGAilES DE LA HAVANE. %  ^y 1 Surmenage. AnmicCrbrale. Enerveme "X| ^^aEpuisement, Ides Noires. Insc:r ^ I Or5.00 :KM) 2.00 1.00 4.00 \Subserilnr Will ll lllH > a liiyhl lo a volume. TARIF 1 ne ptf&e de rclames 1/2 .. l/l Adresse en carr spcial Adresse en petits araclrti 5.00dolla:s 3.00 2.00 1.00 c 0.10 Nota Chaq e a mscripteur aura droit un vokum m fl %$$$$$$$* a %  %  iP^Mi^i U'a jamais t l'ail Cequiiu' |, ( .„| eti-c dpass. to/tt i hampagne |F Sjourn Ma..s dos condilions rigoureuses M L D'ASEPSIE ^1 Tparaiian cl Vente Wtorinacie F. S| : ;j()L'RN [ %P * i:>*l!u.r d du Centre PENDULES y. K .1 "l < ITJ J C*l*lu9uKompkl9BII''I 9t%m^gm m *A %  M mc Emile Brun tsa Rue des lnacles, eu lace de I Imprimerie i'p-M ( In trouvera : pS Gratis] assortiment d'articles pour premire (Imiiimi-^ on. KS| RubaqaS blancs toutes tailles. 'fc- Echarpes de soie ; Fleurs etc. ^^. Neurasthnie D*conrR.n. t| fond, triaUM* IncuraUi UMitadaeentinMUa, fiUa*M iirac. noiadrt tffo.. 1 hyjqu "u iolliciufl, lam Ici |tmba intuM . aialin 1 rveil, mal d if.it en ca(qu, Ifitomnia crutlhi, impuitunce loul. Mit t,-i, ion. Ici lymptoiei Mil IU II 1 ."• 1 nranH 8e !" '''*•' eeuiet. De pereonnee en apparence ui 1 l l ur< les, l'affreute ni\. A Un mitrab ei inque* hun • • ' %  d.abi*. Loi ..-.r.' > peuvent, ils doivent ....•. nerveute a'eat pal m .tt, 1 l leulemeni affaiblie.'Il %..i ra •> %  OM nervtuz laMeateitani inergf. vital^ ;... uei a >.' rvi tLIXIR ZIDAl .ra.eu. nerveui qui dcuple *n qui quel ioora laai %  • la 1I1I* 1 .iJc et de m< % %  -•.> .1 Le a 11 fr 60 Spc mon. I 1 ;. j,,,,, s lur demanda Mmac iu s, | Itrubourg l Ai'.KN VENTI DANS ttS HIIM'MA' I pilai : Or (l'Le Boss $Co. ^genls Giiranx I |Une des plus fortes Cooiu (fii-es canadien ne s d'assurau es sur 1 vie. Eug. Le Ross & Co.8 L



PAGE 1

i LE MM IN Il Mai I92 '1 u h \ 'u Courroie de Transmisse n COOD Comme pour 9r> cvtrt produi > Gocd~Yeor fabrique ses courrofor. d'api t des mthode* 0 ptelsile* flmb re dans #r /afco a toi, **. Les covrioie o CtWiv.es en eu r ap* atoir s^rtd pendant un c mt espec de tetftfM &\imin"9ettt t se /? aillent, et finalement codent. Ceci a pour cause la Iriction i laquelle ce courroies sont fournis*, sans qu'il soit possiMe le je8 lublifier. ^es coiiiroics Gocd fetr tu contraireonl une substance arjtssruse contenue dns a toile qui entie dam leur cuoslfuctioo.qui leafobritie 8Ulom*tiquemeat ( conseivant par aii leur souplesse et eur lasticit. Quand on se seri cODveuaJemeot les courroies (jood Year, elles durent 1res longtemps et donnent un son .ce surprenant. Les courrou s de t nsmission Coo. IA dress: MILLIEN 864 Grand rue. K louer Jolie Maison toule neuve silure au Bll le l'eu de i .doses (Ave nie Lalleur Du h-'-ne • avec toutes les dp %  %  i ice. Eau,Bassin, Cuisine Electricit. S'adr ,s:r i •lie/, Lope RlVERA Horn-linie l.e si 'mer MelilU %  >, venant il.' Curi 10 "/ Kingston, sera ici vers le 1 7 Ma'.Il parlira le mme jour p :r les ports du nord et l'Rurop', prenant passagers et fief. l.e m. s. Thrse Hora* a laissa Londres le 21 <• )ii r n,nt piur S in •lu tu. Plo Plat ', Csp Hiili- i et Port -m Pria e et est aile i la s U ci | ita e le 11* Mai. Oloflson LU A A De FR1NCE I. I. PATRIZI, Propritaire %  > Cet Etablissement renomm dont I loge n'e rjj vient d clic eoiiiplk'iiK'nl restaure tt*ri'iiiu/2 chambres ont loul le conlbrl moderne le prooliable, le lU'slanrnnl soign est de iiw ordre.l'Hotel n'ayant rien nglig pourfain'l char.uanle elienlle. Mr. IWTMSI.qui pari biontl, pporleraj J de l'ianccdc nouvelles nmlioraliiins'quid-ji plus entire satisfactions a tous l)l : ;.li:r.\i:Ula(:AIUK,TABL|.; ( IH0J J PLAT du JOUR au CHOIX Pension us irertir de ton eoh iv I de ce j;enre. is ercifra"!-, faveme d s / 310, Itu Plftli il Houn u Foi Bi r la Presion-' andwchs. Soup rs froide. [Brillant et 9elect ancing. La Taverne reste ouverte o U lanu l PilONE: 7// CjvmPi^e \son londe 1783 ^. Reims^ ^ Werl&C^Succ" mu cm o m m o m m co o Prt'vtmr vvii mUui qu gu/rir. El j)r/vinr ,1 B MCll( tl.ii^' t U-i . rm€S dt votri [*u MVC* du S..v.i> l.l.'lxi, Cttl le tnoyvn I plut ..ri,n,lc |>lu sauf, •I If alui I >> !• %  '•' KN cvoiballi.' %  %  Non Mulamanl 1 1 /• t IA^.. •t dur*!'*** I' 1 ^ i ii.' mail rnl U|MM**M Ifi plu! .amnl |lll .• Itlll |.I:IU,I I.' Khm'l Aulo et Garni I MA Mo % %  4SAV0N fiteBUOY Il I IfvfH •,!>• (MHini.l M4> USA .4 [ni 1 u (CD tticyclette Svlte o ggggQUU, HUUUy 'i ititIULILJtJ Ru* des hrontfm Forte no U3-H5. Wisalco "On tr usera A laitue dos Mir-< '•*•, Uni i Prcolu CORDASCO, 'es aotooDObiJea et racnioni de la m rque dieu eonoue •Heo" — Auto i 7 passager*, I nions de tout tonnage — accessoires de oues .ortes et pi cal de rechODgO. i 's voitures se recommind ml ar leur solidit,leur K M' et leur rapidit pioverbiale On v trouvera 'paiement lotBicvclattoi Svell>: de la Grande cittMaouractor.'ra d'Armer et CvcloadfSl Etienne.E 1 es sont incoroparnliles pour leiT linesse, leur commodi^.J'fur solidi' et se vendent maigri tout h un prit dliant to le cancurrenv La Maison a eu outre UB stock considrable d*CM S)ires et de p'.tes de rcclian^e Ne voisprivi/ pa 1 d ( 0Bt,'*Sfi 'c". Pro ure/ voue un ("rnio Hh" et une vnilure Rio. ^£ZHii9 A 'i *£d Labourdel] SO, Pue MontmarJZL iV \. de allei el"C 0 geais pour Hati



PAGE 1

DIRECTEUR PBOPMTAIRE IMI'HIMKIM Clment MAQL01RE JJOIS-VKHXA i.t'xS, Rue Amricaine, 1356 L E NUMRO 20 CENTIMES jihBeXXK N-3799 QUOTIDIEN TLPHONE N 342 Je resterai, inbranlable, mon poste d honneur.el de peril.oublieux des injures dont je fus abremtjoujaurs prt signer la paix, niais toujours rsolu, avant tout.a accomplir. s,ms dfaillance, arec l'aide de Dieu, mon devoir envers lepagjiotre Pag qua tant b, soin d amour. (Funion d'abngation. LOUIS BORNO Prsident d'Hati roiu'-.u-iMUNci; ( IIAITI ) VENDREDI 11 MAI' ' —i. • %  < Demain 15 MAI es, du PRESIDE iY*> iirtrc 011 Fondions fil H* lEPlBLIQUE r~-ma %  %  d'imposantes Crmonies marqueront cette Grande Journe fcEMAIX. i:> M..i. esl la date nslitiiiioniirlle le l'entre •factions tin (.lu I de ll-.|;ii Pbnsii-ur le T |, ni de |.i Ibliquc. avec lotil le haut taonuil exig en un si LT.IIKI P prter a, (levant l'AsiW' Nationale, le serment rtitiHiuniiet. I.l ce scr.i le nicr-joiir du nouve;iii nian%  •qii'au VI A\n! .lernier, :'i inimit, h I fanlc Assemble M confi pour une nouvelle xlc de qiialrc ainn 1*. Nette circonslunoe solen%  nous renouvelons ;ni Pr%  Borno l'expression ( |,. nos penls cl de notre allacbeSe la premire heure el P""! jamais. ,,,, scu \ j ns ^>;riJ.. P la moindre faillies c. commuerons Son l-'.x\ lKv ll <<. assume. 1* haut' parteur fr *• ravons ^ 1^..* ** l( *casioii de la fte l,n aul-parieur sera „. Tel,* Vafherc o ^'^mlreles.li.., s Valais de l'As le. Demain 15 Mai 1926 aura lieu ;iu Palais Lgislatif la prestation de Serment du Prsident Borno rlu lu Prsidence de In Rpublique; l'unanimit (les su 11 l'uses de l'As semble Nu lion; le, le 12A\ril 1926. Cet vnement marque dans noire \ ie nationnle une lapc dcisive (|iii Inisscru loin derrire elle le souvenir de noire passe! erreurs. II l'uni rendre, ds maintenant, un hommage bien nirilc nu Conseil d'Etal qui, pur cette rlection, a renouvel sa confiance l'homme donl lu comptence, la droiture el les sentiments levs mis lottes les preuves ne se sonl juiuais dmcul s. Les quatre annes (|iii vieil nenl de s'couler oui t consacres pur Monsieur Borno'u pos< r les bas i s de son œuvre de reconstruction, extirper les vieilles routines de l'administration publique el les remplacer par des mthodes modernes nui donnenl des rsultais posilils. Pour cela il n fait appel n loules les non ns volonts. Et, s'inspfranl des vrais intrts du Pays, sans perdre de vue les termes du 1 rai t qui nous lie avec les l.tuls-l'nis d'Aine: i<|(ie. i l SCSI entour d'un groupe d'hoillmes jeunes el compcicnls.de citoyens qui n'ont pas l souills un contact de la corruption des temps pusses. Le cadre de cet article ne permel DBS de retracer uvec dtails toits les progrs uccoin plis tant au point de vue malriel qu'au point de vue nie ral.duranl la priode qui vient de s'couler. Nous nous Cn tenterons de les signaler dans leurs grandes lignes. Les voici : reconstruction des anciennes routes ; construction de rouies nouvelles el d flincea publics: embellissement des places publiques; rsullats re marquables obtenus pur le Service N'a ionaPd'Hygine Pu SON I.M 1 1.' 1 M 1 11 P siDi\i IJOMN'O blique ; d vcl on pemen l el modei iiisaliou de I Inslruc (ion l'oblique en gnral, parliiuliicmeni de L'enseigneineiil professionnel : cralion el extension du Service Technique d'Agriculture; adaptation des mthodes modernes de travail dans les diverses branches de l'administration publique. L'exemple, parti u Prsidenl lui-mme, a donn aux fonctionnaires et employs publics une saine conque hension du devoir et de la responsabilit personnelle qui s'attache %  < leurs actes. Puii sont loules les entreprises qui doivent propager l'ducation populaire, conditionner notre vie conomique el dvelopper la richesse nationale. Voil le ris une (lu vasie programme inaugur el poursuivi par le l'ivideiit de la Rpublique avec une activit el ane conviction inbranlables. Le problme hatien doit tre rsolu, in dpit des gesticulations et des clameurs de quelques mauvais citoyens qui rvent le retour l'tal de choses d'autrefois. La problme sera rsolu, car Dieu nous a envoy l'homme qui a l'ner gic el l'honntet ncessaires oprer la raction qui I sauver ce peuple, en de uni ses routines sculai:. Cil I clairant des lumires de l'instruction et en mettant sa mentalit an tat de rceptivit des conceptions modernes. Oui Dieu nous s donne celle fois le IIK.III ww IU THE RIOHT PLACE: celui qui a su.d'un cound'œil, embrasser louie lampieur el toute lu complexit de la situation, el qu'ils entrent dans l< fi ">n de I ordre l'n loin elat de c le Prsidenl de la Rpublique pou, sur ; 1 s.,,,, flchir, son p ogramme de Gouvei m approuv pai la nution en. tire. qu. esl dcid y mettre or Lorsque son deuxime ...an Ire, sans se la.re el sans dals.raasdin.il laissera son yuHtvre dj splendioW, dai s un tel tal d'iiNanccineiit el de solidit ou'ellc jettera le plus solennel dfl a la pioche des dmolisseurs ; cl son SUCcesseur ne pourra faire outremenl queue la continuer. toute la gloire rc\ iendra au Prsident Borno, mais (oui le I rofil sera pour le peuple. donner la masse r forte, Monsieur Moi no. dans une proclamation parue le len dniai u de sa releelion.olTrait gurciisemciil la paix ses advei s.m > s ji il i tiques. Il faut Souhaiter qu'ils acceptent la main qui leur est tendue et (:i:U:l;li.\ll<)\ de l'Entre en Fonctions du Prsident de la Bpublique, NOMS rappelons ici les divers* s crmonies qui marqueront 'a c 1 lbration d l'entre en fonctions de Son Kx. Monsieur Louis borno, Prsidenl d'Hati, conformment BU Protocole officiel tabli en la circonstance el que nous avons public dans nolie dition du in Mai courant. Le matin, une salve de 2| coups de canon sera excute pour saluer l'entre en fonctions du Chef de l'Etal. A s heures I 2, le Prsident de la Rpublique, accompagn le Messieurs les Scrta II s d'Etat, du Chefde sa maison 1 ivile et escort des Officiera de ri;iat-M.i|or se rendra au Pala's de l'Assemble Nationale. Le rsident prtera le serniciii constitutionnel. Puis la collge se rendra l'glise M tmpoitaine o sara chant !e /'/• 1)1 A M, suit 1 d'une sslv 1 .21 coups de canon. Dans le chœur des places seront rserves sus Reprsentants des Puissances Ktrangi es aux Membres du Corps Consulaire, aux Officiera du Mai me Coi pj, aux Officiers de la Geudaruiiria .^ *


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06715
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, May 14, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06715

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PBOPMTAIRE
IMI'HIMKIM
Clment MAQL01RE
JJois-Vkhxa
i.t'xS, Rue Amricaine, 1356
LE NUMRO 20 CENTIMES
jihBeXXK N-3799
QUOTIDIEN
TLPHONE N 342
Je resterai, inbranlable, mon poste
d honneur.el de peril.oublieux des inju-
res dont je fus abremtjoujaurs prt
signer la paix, niais toujours rsolu,
avant tout.a accomplir. s,ms dfaillan-
ce, arec l'aide de Dieu, mon devoir
envers lepagjiotre Pag qua tant b,
soin d amour. (Funion d'abngation.
LOUIS BORNO
Prsident d'Hati
roiu'-.u-iMUNci; ( iiaiti )
VENDREDI 11 MAI' '
i.

-
<
Demain 15 MAI es,
du PRESIDE
iY*>

iirtrc 011 Fondions
fil H*
lEPlBLIQUE
r~-ma
d'imposantes Crmonies marqueront
cette Grande Journe
fcEMAIX. i:> M..i. esl la date
nslitiiiioniirlle le l'entre
factions tin (.lu I de ll-.|;ii
Pbnsii-ur le T |, ni de |.i
Ibliquc. avec lotil le haut
taonuil exig en un si lt.iikI
p prter a, (levant l'As-
iW' Nationale, le serment
rtitiHiuniiet. I.l ce scr.i le
nicr-joiir du nouve;iii nian-
qii'au VI A\n! .lernier, :'i
inimit, h I fanlc Assemble
M confi pour une nouvelle
! xlc de qiialrc ainn 1*.
Nette circonslunoe solen-
nous renouvelons ;ni Pr-
Borno l'expression (|,. nos
penls cl de notre allacbe-
Se la premire heure el
P""! jamais. ,,,, scu\ jns_
^>;riJ..
P la moindre faillies c.
, commuerons Son l-'.x-
\ lKv ll' << "0l,s 'm avons loujours
nos. Avec le mme cou-
' ,la mme I
tous
[gx, insiaure ds le 15
., '-f ' poursuivie, avec une
gaWe nergie, pendant les
r\ nues de son mandai
(,MH (lui viennent de
ouicr.
!* plein de loi en la-
J* ne conviction qui,
je dmentira pas que
IJ'nons k seeoiul' avne-
Nh Prewdenee de la Ho ,
tB0"\Kliions d'agrer
R M""1",S 0l l8 ""S
tffi llchc qu'l . une
crincl nous
politique d'ordre
>. assume.
1* haut'
parteur
fr * ravons ^
1^..* ** l(*casioii de la fte
l,n aul-parieur sera
. Tel,* Vafherc o
^'^mlreles.li..,.....s
Valais de l'As
' le.
Demain 15 Mai 1926 aura
lieu ;iu Palais Lgislatif la
prestation de Serment du Pr-
sident Borno rlu lu Prsi-
dence de In Rpublique; l'u-
nanimit (les su 11 l'uses de l'As
semble Nu lion; le, le 12A\ril
1926.
Cet vnement marque dans
noire \ ie nationnle une lapc
dcisive (|iii Inisscru loin der-
rire elle le souvenir de noire
passe! erreurs. II l'uni rendre,
ds maintenant, un hommage
bien nirilc nu Conseil d'Etal
qui, pur cette rlection, a re-
nouvel sa confiance l'hom-
me donl lu comptence, la
droiture el les sentiments le-
vs mis lottes les preuves
ne se sonl juiuais dmcul s.
Les quatre annes (|iii vieil
nenl de s'couler oui t con-
sacres pur Monsieur Borno'u
pos< r les bas is de son uvre
de reconstruction, extirper
les vieilles routines de l'admi-
nistration publique el les
remplacer par des mthodes
modernes nui donnenl des r-
sultais posilils. Pour cela il n
fait appel n loules les non ns
volonts. Et, s'inspfranl des
vrais intrts du Pays, sans
perdre de vue les termes du
1 rai t qui nous lie avec les
l.tuls-l'nis d'Aine: i<|(ie.il SCSI
entour d'un groupe d'hoill-
mes jeunes el compcicnls.de
citoyens qui n'ont pas l
souills un contact de la cor-
ruption des temps pusses.
Le cadre de cet article ne
permel DBS de retracer uvec
dtails toits les progrs uccoin
plis tant au point de vue ma-
lriel qu'au point de vue nie
ral.duranl la priode qui vient
de s'couler. Nous nous Cn
tenterons de les signaler dans
leurs grandes lignes. Les voi-
ci : reconstruction des ancien-
nes routes ; construction de
rouies nouvelles el d flincea
publics: embellissement des
places publiques; rsullats re
marquables obtenus pur le
Service N'a ionaPd'Hygine Pu
Son I.m 1 1.' 1 m 1 11 P siDi\i IJOMN'O
blique ; d vcl on pemen l el
modei iiisaliou de I Inslruc
(ion l'oblique en gnral, par-
liiuliicmeni de L'enseigne-
ineiil professionnel : cralion
el extension du Service Tech-
nique d'Agriculture; adapta-
tion des mthodes modernes
de travail dans les diverses
branches de l'administration
publique. L'exemple, parti u
Prsidenl lui-mme, a donn
aux fonctionnaires et emplo-
ys publics une saine conque
hension du devoir et de la res-
ponsabilit personnelle qui
s'attache < leurs actes. Puii
sont loules les entreprises qui
doivent propager l'ducation
populaire, conditionner notre
vie conomique el dvelopper
la richesse nationale. Voil le
ris une (lu vasie programme
inaugur el poursuivi par le
l'ivideiit de la Rpublique
avec une activit el ane con-
viction inbranlables.
Le problme hatien doit
tre rsolu, in dpit des gesti-
culations et des clameurs de
quelques mauvais citoyens
qui rvent le retour l'tal de
choses d'autrefois. La probl-
me sera rsolu, car Dieu nous
a envoy l'homme qui a l'ner
gic el l'honntet ncessaires
oprer la raction qui
' I sauver ce peuple, en de
uni ses routines sculai-
:. Cil I clairant des lumi-
res de l'instruction et en met-
tant sa mentalit an tat de
rceptivit des conceptions
modernes. Oui Dieu nous s
donne celle fois le iik.iii ww
IU THE RIOHT PLACE: celui qui a
su.d'un cound'il, embrasser
louie lampieur el toute lu
complexit de la situation, el
qu'ils entrent dans l< fi ">n de
I ordre l'n loin elat de c
le Prsidenl de la Rpublique
pou, sur ; 1 s.,,,, flchir, son
p ogramme de Gouvei m
approuv pai la nution en-
................... . tire.
qu. esl dcid y mettre or Lorsque son deuxime ...an
Ire, sans se la.re el sans dals.raasdin.il laissera son
yuHtvre dj splendioW, dai s
un tel tal d'iiNanccineiit el
de solidit ou'ellc jettera le
plus solennel dfl a la pioche
des dmolisseurs ; cl son SUC-
cesseur ne pourra faire outre-
menl queue la continuer.
toute la gloire rc\ iendra au
Prsident Borno, mais (oui le
I rofil sera pour le peuple.
donner la masse aucune illusion sur noire si-
tuation politique depuis 1915.
1 l.a politique du Gouvei ne-
meut, a dclare le I rsident
Rorno, esl rgle toul entire
par un seiiliineiil de sincrit
absolu. Dcide n'pargner
aucun effort pour que notre
dmocratie s organise solide
cl prospre dans l'ordre el la
libert, le Gouvernement a
pour devoir d- considrer le
pays tel qu'il est, de se placer
1 ( solUmeill devau! la ralit
des faits el de ne se laisser ga
rcr par aucune dclamation
creuse, par aucun mensonge. 1
Nous avons donne plus haut
\\\i aperu des progrs ralisi s
et des rsultats obtenus, mal-
gr les attaques insens* s de
li presse de l'opposition.I cjv-
nouvellenjcnl du mandai pr-
sidentiel vient imprimer un
nous el clan a jl action du Gou-
vernement. .Maintenant plus
que jamais i 'esl la marelle en
avant. II faut franchir les obs
lacles. s'il y en a. briser les
rsistances et aller a la victoi-
re dfinitive. Je leur ferai du
bien malgr eux, nous disait
le l rsident CCS jours derniers,
en parlant des opposanls. Pa-
roles cinprci nies d'un patrie-
tisinc sincre et qui font hon-
neur celui qui lsa pronon-
ces
Prfrant employer li per-
suasion plutt (pie la m i n> r
forte, Monsieur Moi no. dans
une proclamation parue le len
dniai u de sa releelion.olTrait
gurciisemciil la paix ses
advei s.m > s ji il i tiques. Il faut
Souhaiter qu'ils acceptent la
main qui leur est tendue et
(:i:U:l;li.\ll<)\ de
l'Entre en Fonctions du Pr-
sident de la Bpublique,
Noms rappelons ici les divers* s
crmonies qui marqueront 'a
c 1 lbration d l'entre en fonc-
tions de Son Kx. Monsieur Louis
borno, Prsidenl d'Hati, con-
formment BU Protocole officiel
tabli en la circonstance el que
nous avons public dans nolie
dition du in Mai courant.
Le matin, une salve de 2|
coups de canon sera excute
pour saluer l'entre en fonctions
du Chef de l'Etal.
A s heures I 2, le Prsident
de la Rpublique, accompagn
le Messieurs les ScrtaII s
d'Etat, du Chefde sa maison 1 i-
vile et escort des Officiera de
ri;iat-M.i|or se rendra au Pala's
de l'Assemble Nationale.
Le rsident prtera le ser-
niciii constitutionnel. Puis la
collge se rendra l'glise M
tmpoitaine o sara chant !e
/'/ 1)1 A M, suit 1 d'une sslv 1 .-
21 coups de canon.
Dans le chur des places se-
ront rserves sus Reprsentants
des Puissances Ktrangi es aux
Membres du Corps Consulaire,
aux Officiera du Mai me Coi pj,
aux Officiers de la Geudaruiiria
.^ *


LE MATO-nMai 1926
Il I
\t

DPURATIF
D
)
du
MANGET
Vices du Sang
Varices. Gland
Mauvaise piati
Maladie de Peau
Avarie
Maladies des Femmes
tabliaaamla ChiUss
GRANDS PRIX
Enl
CVS
les
clous
\* i.-nj. cliarj.- de dchet*, d'humeurs
tt il'iiupuieti-s. circule mal, favorisant
ainsi la congestion i! foie, provoquant les
rdiniis. In varictt, !* hi-iuorrotles et
dileriiiiiiaiit ilv nunilirruscs affrtions de
la peau ainsi (|M clous el :i lit lira .
___U!BtPURATir DU DOCTEUR MANGET
nellnic le sang, MMlie tt :issainil l'orga-
iiisinc. Il vita ainsi les affections dues
une combustion IncORIollI des aliments
au ralrulissi-inriil de la nulrition (obr-
Jt. asllinu, emphysme, goutte, rhuma-
tismes, mwaluces tenaces, neurasthnie.
lasomnies, vertiges, *ciali<|uc, luuiaig^i,
IgrailMs',
Chez la femme, il rgularise la sires
latton du sang, facilite les poques, pr
(.H i- la formation et vite les malaises de
'Age critique. Il iclaircit.lt tciut et assure
la 1.1'juU le la peau.
Il constitue ii! excellent traitement de
l'artrrio-scli ruse en abaissant la tension
artrielle, en diminuant la viscosit San
..i . et en facilitant le travail des reins.
I i|h f..| if l'I'riMlonal. 2. ni* \ .ilrncin....-.
l'uris. cl !' I'liartnacu".
d'Hati, aux Fonctionnaires lu
Trait, la Commission des K-
i-latnationa, aux Uepraeutanti
des Chambres de Commerce,
aux Membres du Pouvoir L-
lislalif. du Pouvoir Judiciaire,
;u Conseil de l'Ordre lis Avo-
istSi l'Administration Commu-
nale, a la Direction de la Banque
Nationale de la Rpublique d'Hai
li, au Corps Enseignant, au Ju-
i v Mdical, au Commerce Elran
ner el Hatien, au Syndicatdes
Agents de Change, la Presse,
aux Chefs d'Administration.
Aprs la crmonie religieuse,
la Prsident de la Rpublique
rentrera au Palais Natinnal, sa-
lu par uns nouvelle salve d'ar-
tillerie.
Le Chef Corps Diplomatique el Consulei-
rejei Membres au Pouvoir L-
gialatifet du Pouvoir Judiciaire,
les Chefs d'Adminialration elles
Dlgations.
Lesoir.il y aura retraite aux
(lambeaux, rjouissances publi-
ques el attractions diverses au
Champ de Marsr
f> haul-parUnr
Ce nest pas, comme nous l'a-
vons annonc en 1re page, au
March Valllire que sera ta-
bli le haut-parleur, mais bien
la Place de la Cathdrale, ce
(pii permettra a une foule plus
nombreuse d'entendre les dis-
tours prononcs au Palais de
l'Assemble Nationale.
Une Impressionnante
crmonie au Smioaira
Hier, uns bieu impression-
nante crmonie religieuse l'eal
droule eu la chapelle du Petit
Sminaire Collge St-Martial : un
groupe nombreux d'lves de l'E-
tablissement s'approchaient de
Il Sainte-Table, y recevaient la
Sainte-Hostie et renouvelaient
aolennellemenl tan wsui du
baptme.
ihs i heures 1,2 une nom-
breuse assistance,compose sur-
tout dis parents des lves, em-
plit Isa neh ne la chapelle bril-
lamment pares da sis beaux or-
nementa des jours de rete. Dans
lechnr ont pris place Sa Gran-
deur Mgr l'Archevque de Port-
au-Prince, an camnfl at barette
natal at. et If PTS Lannrc, l.lia-
notne, Suprieur du iMit-snn-
nain-.
Des vois lointaines chantent
des cantiquia, ailes se rappro-
chenl peu a peu, ailes sol la.
tout prs. Les lourds battants
du grand portail l'ouvrent lar*
ut el les enfanta conduits
Ptre Poissai pntrenl
pontl restes petits qui s Inl l.
pales de m ilion, les lira ic i croix
sur leur | oitrine, st> is les re-
garda des hautes Statu
Mais, une main p >s ' sur leur
cur, l'au re lev vers le grand
Cluisi d'or .m devis .lu Taber-
nacle, li us rpo idenl : Oui,
nous le voulons >
Le Pre Lanorc reprend : Cro-
yez -\ mis pu Jsus-1 In isi. votre
Seigneur el s otre Moi 1
1.1 \iu\ du Prlal Ircmhlc II
csl \ isiblemenl mu.
Kl 1rs petits reprennenl < n
chur : Oui, nous croyons en
Jsus-Christ, notre Seigneur el
notre H A|in ce sermenl solennel,
l'Office 111* in commence. Il csl
clbr par Pre Lanoi c a\ et
toute la pompe, loul 11 lai le
la liturgie romaine,
Au moment du sermon, c'esl
Il Pre Niobolol qui s'adresse a
ces jaunes coeurs innocents qui,
dans un instant, s'approcheront
tir la Table s linte pour recevoir
le Pain de vie, le Coi ps de Celui
qui mourut jadis sut une noix
pour sauver l'humanit coupa*
Lie. Le prdicateur parla ilcl'.i-
chariatse. Il montra toute la su-
blime grandeur de < e s icreinent
qui, teTle une tincelle vivifiante
citasse l'ombre des curs, clai
re les ornes el les rend pures
comme l'or ou sortir du creuset.
Puis au l'haut de la ri m raie qui
l'ait entendre d'mouvants can-
tiques, 1rs lves Baligncnl de-
vant la nappe immacule el re-
oivenl la I lommunion.
Fte du Drapeau
I Arcahale
A l'occasion Ide la c rlbration
de la l'le du Drapeau, un Irain
de la l'ie. Nie. des Chemins de
Fer d'il iiti laissera Port-au-Prin-
ce, Mardi, A 2heures prcises de
l'aprs-midi. Tous ceax qui y
prendront place Beroal revus
la Gare de l'Arcah lie par une
Dlgation.
La ftc comme liera l'Ar-
cahaieds Lundi s ur,
K latino
grandi
Aprs la messe, le Pre Poiss ! |
geme
Sans l'giis. jb sont placs au
premier rang dam la grande nef.
Un grand silnes plane sur las-
listince. hacun sent que quel-
que Choie d'impressionnant va
rang <
ilsilei
i lise
, ,-, ...ai- du
se passer Soudain Is voix du Pre
l'oissel s'lve : Voici, dit-il.
des enfants qui aspirent a rece-
voir le pain cleste.
Dans lechu'ur. U' Pri l.anore
demande : Etes-vout sur qu'ils
en soient dignes.
I,. pre l "iss, t : Jen atteste
qu'ils sont bien dignes at sainta-
menl prpare.
I e pre Lanore : Enfanta de
Itsui Christ, voulai-voua renou
leler les vaux du baptme
uu'onHait pour vous, jadis, VOS
parrains et marraines .La mi-
luU. est impressionnante ,s
"rs .lu maltrt-autelcti.H ellr.it a
U lueur des bougies. Que von/
pronom e en chaire un lo | i il
serin.m sur la I) >icente du S liul
l-'.spni : p i.. M jr I \ h | i .
re> lu ue ses habits ponl itic iux,
donna la I '. mlirmution.
I.i au milieu des ch i ils d'all-
gresse el des hymnes d Iri un*
phe, toutes 1rs voix ch t liait la
gloire du Souverain M dire, cette
impressionnante ce r m mie prit
lin.
Dans l'api rs-iniili, l'on se ru-
ni! encore d ins la ch ip Re toute
p irfume des suaves s mleurs
de l'encens, to le h li ; la des
rayons du soleil couchanl que
les liants vitraux ta nise il el
proiettenl partout enlueurs mul-
ticolores,
l.e Pre I. more parla de l;i
Conticration In Sainte Vierge,
Notre Dametle la Victoire, Mre
des entants au ocur pur.
Puis la Bndiction du Trs
Sainl-Sacremenl lut donne. VA
lors | i le Prie I.more eul d -
p is ife\ i il le Tabernacle le
gran l 11 i oir d or, il descen-
dit les d ;i- s (t.- i ..ahl. iaae-
u i.ull.i et d un vdlx grave, im-
ploranl i*i i e el secours, il pria
pour rivalise, pour Notre .Saint
re le P a, . |) > ir II nli. n lire
trie, p i.ir le Smin i i i . . p mr
1rs Painilles hailiennes, pour
I. a u > >| u s i iffrcnle.i Purga-
toire, p Kir M *r. l'Arch -v,- [u ,
Dour \l *r, I. tov, Suprieur dci
ros I i s i il Ri Hit ; et, i> ir
cous ici ei .i 11 n lis i Marie, lv?ine
dis reines, ses e liants qui ve-
v. lient d in r\ oir la Sainte l ont-
nr.riim, il irrita le Sul) Uni n
pi'iv.idiuiu...
Dimanche, l'occasion de la
Vu- du 15 Mai, il y aura
grand liai national Latino.
I es tentures, les ampoules des
lampes lectriques, les toilettes
drs danseuses, loul sera Rouge
./ Bleu.
Grand bal n ihosal auquel
sans doute personne ne voudra
manquer.
Dit ha i^n Spnvs
Dimanche, 16 Mal, d aprs le
Calendrier Sportif tabli pour
le Championnat National par
l'U. S. S. II. il y aura, au Parc
I.coule, match de l'oot-hall en-
tre le Tennis Athltique Club u
el la Jeunesse Sportive Ha-
tienne .
Bal populaire
Demain soir, dans les vastes
cilles du march Vallire, il y
aura un grand hal populaire
offert par I Administrai on ''om-
munale l'occasion du !."> Mai,
jour d'entre en fonctions du
Prs.ileiil llorno.
Yers le Ple Nord
Par cable
OSLO ( Norvge ), 13 mai- Le
dirigeable < Norge est parti au-
jouid'ltui 10 heures 10 dans la
diuction du p'a nord. Ros'd
Attuothen et Liccoln ElUworlli
e prent surtout dcouvrir des 1er
res au cours de leur expdition.
Amulseo a tait remarquer quil
n'y avait que S000 milles du Spil/
berg 1 Atarkl et que la dcou-
vrit d'un p-.t 1 p r-el e d te rt
prs du sommet du globe snat -
t erait un trait d union inestima-
ble entre l'Amrique, l'Europe tt
I Afcie o n,diot gramme du ca
plaine Amurdstn ru;u ce malin
II heurts to esd aimi conu :
Noi:s Vf |i ns ma;nl nant au de -
m s des places poLiies. I * mem-
bres de rsijpo lion envoient leurs
vifs r merciemtnts au 1er minn-
tre d Norvr-e po- son ai ibU
tlgr. mme imm dia-ment avant
hur il-l'iul
Dnc opinien J'un imlus-
Iriel ailcmatid sur la jjivvc
BDolalSd
Par cable
PaRIS, 13 Mai Lindu.-lri 1
allemand Arnold Itechberg dve-
loppe dans < Le Matin i la cerli
tude qu'il a que "a irvi anglaise
est une action partielle du jea de
Moscou con're l'Europe. Il anno. -
ce en mme temps que les natio-
nalistes a lemans d vaient tre
Provoqus la guerre c intre la
ologne ; ces d-i x v nements ea
cas de russite fU"dent provoqu
le sou h' vcment les indien en
>sie et en Afrique contre 'Kurope.
L affaire des (aux billets
de banque franais
Par cable
mJDAHEST.lJ MaiLe prince
W.ndisch Gra t/. a dclar quesoa
complice Schult/ avait appris l'art
de fabriquer de faux billets
franais dans la Ruhr ou les trou
pe d'occupation fabriquaient de
taux billets allemands Ce le dcla
ration ai l'vnement principal
de l'auiieoce. Le prince ajou'e
que le p tpit r employ par le taux
monnayeurs de fr.it es en Hongrie
tait P mme q ie celui implov
dans la Kubr In certain nomttre
de prisonniers accuss d'avoir pus
l les faux billets i l'tranger ont
tous toulenu qu'ils travaillaient
d'aprs des ordres dm* une inleo
lion pbtriotique.
W Bronches
ou autres af-
fections de
l'appareil respiratoire
L'EMULSION
SCOTT
prise rgulirement
donne une nergie noxi-
velle, augmente la capa-
cit" de rsistance
et aide liminer
la cause de la
faiblesse.
LA BIENFAISANCE i
Dimanche a ira lieu toujours
Varits le 1 line lirage le la
ne Loterie d'Hati el qui offre
hs plus grandes chances._____
m -------'--------- -
Avi*
La Connnission de Recons
traction de laLoj;ft luis dont e avis, qu'ayant si-
gli un fini i.il rcgulii r avec
le Comit de*la Loterie I es
Curs-Unis s pour la recons-
truction du Temple de la dite
Loge, elle a toute la responaa
biht de cette reconstruction
qui demeure sa charge plei-
ne et entire.
Elle annonce en consquence
aux Ingnieurs, au Commerce
el au F.ihlic en gnral qt e
l'avis i israu Nouvellistes
du 80 a .ril dernier concernant
la recDiisliiulion de la I ogl
demeure nul, vu que le Vn-
rjblede la Loge n'a aucune
q talit pour entreprendre cea
travaux. Les fonda perus do
Comit de la Loterie sont d-
poss la Banque Royale du
Canada.
I.rs Mrmhrrs de laCin n'a-
sio/i de Reconstruction.
la Compagnie des p0n.
piers inlorme
La compagnie dts Vosik!.,
lorme le public q,:e 1, prioiiulS
tre accordf loul le itilrL'
vhicules de U Compagoi,^
h s lois qu il y a inceodie
Elle dcline, en outre, IoiUh,
poDcabilit m ca. d'iceUni r!
luits d'iofrsclion u |>ri||iJj!
t elle se propose de \\V i ?
Police toutes les voi,urt, ^
s'y conformeraient pu.
""Ttvls" iportoit
H est |poii a ta coBoim *
du public et du commerce ei !!
i al, que Monsieur Gtorgti DiL
at nomm notre leprttmUat
.'rmie pour y\ \eute de li
ineet Lirsine. '
Port u Piinte, le 8 Mai \\h
Wtsl h dia Oil Comunt
Il . NORTON
Manager
rtsutu u u
raiHEaiHE ttAITt
, Pua. Ssiar.
\ KMCOMn |<
klWOO f.i.f. (
"ILJiWi "I
s a^fc**' ^ .^i^^ y, rc m v h, u* m
ii'd'i L'Hypnot..... u (.-rtMdiu,,
pLiir.. kl.k-i.n..ii,r .,f r.i. :-Uf ,1 |U'| i,
rui'H Arf.am.Dai viul Tovtvi l
Btsaira K.mi.r.'. p* > i.. s.-r, M
Chanaon, I Monolouuaa, rt'iiT
Kiamaaa. transitt.. Ka..,
anaaTM. CortuaM. r.nw ai rta.
S
The Royal M ail Steam
Paeket Companj
Le steamer Cu'.ebri taillai
du Jacmel.U 15 courait, H ml
a Port au Prlnct, le tt mi |
rant.
Le steamer Kara il atti
Jacmel, le 7 juin prochuo.
Le steamer BtcUortli ai
attendu Jacmel, le 24 jais pal
cliaiii. I
Port au Prince, U 10 Mai 1^1
J liAALDERJr
Agent Gnral pour HuB.
Varits
Vendredi
e ma8que aux
font* blnnch i
(Fin) r>it cenliitlfs.
imm \ x.in-;
il partie
Le f (re Si r
le pisode
> l centinies.
P.
u
ELDOHDO
'rt'Ieplione.V.i/.LIi.unpile ||ars
Le Heinitv nous iln Monde
' EleganP'Xe c >IV- le "Net- plus
Ultra 'I |oi .Ki-.'iin,'.- par su
fralcli ur el sr position.
Salon priv pour famille
avec
la
nano.
i
ueiv Katzcnhoffer
cession.
frd. imiumi. Directeur
Parhiana
litiuiDcha i tir
l'i lia vc.l ; lea ii.i. lai
u-
LW:
?vi Sa:t
Ralisation d M Rroul
Eaj t i I ti j zJas.
La question religieuse
au Mexique
Par cable
MEXICO, l Mii In comit
prsid par l'archevque eitholi
que Mora del Rio a t or^tui.
Mexico d m- le ti il d'unilier l'atli
lude des prlats calholiques l'-
gard de la politique religeuse du
gouvernement Le comit tablira
des instructions concernant la con
dtiile tenir par les pnMres ril a
vis du gouveraement.
Quel sera irembleme
du Reich allemand ?
Par cable
BERUN, 10 Mai La crise mi
nis'rielle que l'on craignait par
I te de l'incident de drapeaux a
t vite : les membres du paru
dmocrate du Keichslsg une se
ance spciale tenue cet aprs mi-
di ont accept la proposition du
chancelier Luther de u jusqu'au 1er aot ses orjres de
hi ser l'ancien drapeau marchand
en mf^me tinpi que les couleurs
rpublicaines sur les n. ions -
trangres alltmandrs. 'Jomme
il n'y aura pas de fte nationale
exigeant un grand dploiement de
drapeaux avant le 11 aot ; on ta
pre pouvoir rgler la question i
l'amiable d'aprs les rcentes sug
gestions du prsident Von llinden
burp.Selon l'ide actuelle,on adop
terait un drapeau unique en con
servant le drap eu rpub icill,
en ii.corporaat Us couleursmonar
chistts au centre sous lorme d'un
cusson noir, blanc el rouge.
Un important dcret fas
ciste concernant les
avocats et les Junes
Par cab'e
HOME, 13 Mai Les avocats et
les napislrats dont Us activits
sont considre* c mme et rt on
(pires aux inteTts de l'Etat e
tourro t pi d surmais exercer
leur proIVss ni d'aprs un dcret
e-t eut en vigueur ei jiu:-
i Les a- < .tt? et n a i- ta s
q i ont extu une kC ion publi-
que la contradiction ave le* iui
rets d>-h nation e sero I p' s d
mi au barreau teeuxq"*- s-rt
d> j.\ m' !. bus d vio: l i . X e'.
ls. dit le dcret [ub i uni Ici au
loiit* fascltlai
jiaioinliiiiiiitiiliiirii'^^
IVirol Virol Virolj
9 LA NOURRlTUaE II IALE POUR LES BBtf
lx> Virol a dclar la guerre l'Aninic
Il esl sorli victorieux de toute les lutles.
*'| MKRr.S' Voulez vous que vos c*nfants doviennenlj
C'."t lolnisle et viriles ?
Ci*- Donne/ leur le Virol. ,
*k |> produit est en ce moment prs ril par les pim
jgliautes sommits el par le Corps Mdii-ul lmilien ei
""I entier. 1
C'5 l..")00.t)00 pois de Virol sont employs par semaine
{& Allemagne. ^1
$ '2.0.*().()l)0 pots le Virol sont employs parsemais!
,en Angleterre. J
v;; 1.100.000 pois de Virol sont employs par semaran
v*if en Krance. J
'J Pour les enfants seulement, et environ la inoili *|
Jjl^d.-s j)ersonues. ij
TLm l'ailes vous l'enseigner sur te produit par Voire nie-a
"Q decin ou votre pharmacien. xJt
P| | Knc.nilez le Virol tlie/volrv' pharmacien oucum
l^ votre picier.
9 En venle: l'or' an-Prince :' la phar.uade BuA|
*? Pliar.natie Centralceluv. l-ianck Martin. Sinioii W-*l
W Alfred Vieux. A. Boll.Aux Armes de Paris. IJ. *
MSoda & Go, Clis picoulel.Pluirinaiie Sjoiiine. l aw
>atie du C'.olie (I)r('.oicou). .... .-
3 Cap-Hatien: Chez D.de la Fueule & lils.Dr loJW
S 1'1 ,k' ,,'^- tlH'z .IL.Villanutva & CJ \i,A 'T
V! Pharmacie de l'Ange Gardien, Mme Ameha '^pl
D> Aux (ionaives : liez Madame Kiigue Di'br<>s^c, a
>,'4 IVIissier, l.aeroix Si Itemv & ( o,.\ & 1; M1' l,lJ*3
Zfc a SI Marc : Monsieur K. Sliii lds, Paul KarosC M'1K
":, l.aioelielilT.
V Peli-tiove : Mme Km. Kslor. ^
ClJ Caves: A.l'. t'.ut/nier.Mine l-Vrrniulini.BoiincUWJW
jask Jacmel : Pascal A. Brun, Mme J. ArchilKil CZL
K Pour prospcclus et pi ix en gros s^iclivswr auxsrj|
g Gnraux. In stock Irais de Virol arrive fri .w |
Vf ehaipie i|uin/.aine.
?:* VIROL Lld Lospn
vi Reprsent par W. Quintin WILLIAMS*'0
"i*i'^i'
..!
Veno Martini fi m
tel rruitkut paiccqa'ilHAU ^
r. 'r unznn JfP %}\


LE MATIN 1 Mai 1926
Renseignements
'-.
m ^mm
mmmmmmmm
"Jtaiqtoo portative "
nxl c'en! "' '"rP fin h!.iohJ, w- h,, e deciife.i
icood i !u>lr..leJ td.lbu nce wed ..ml iocrettMj
kkln
(lia will b i* ueJ in Ce. her Dell.
i, ii m y i)- as e'.tbua'e no po* b'e, w ar-> m\-
S, Birkis, tler. hinU, M... f attirer-, M.y i,- B4,
I, rdtoHll pn.fecsional me: in za.iar*1, h pr Bain*
rilelli-gll> m ih.l il is ir ni. Uni u j jn,|.p ^. _
nfteir iw.i intensif, lai lia ir i.an.e.an. lien
re in ilii> v.-li.uv.
liai in vnv .rcat d. maid hbroa-i acroidip* !o
irerived liom "un pe anil Amri H,mo g wh'ih
merit'in hanufuelurers, Fore ion Crdit In
\of.\e'-)ml, as lolltw :
kWe W0..I.J 1-e ion- ire-alfal t.yill ln i,,,;,,,
Ifcw p.bl..|,,| ih Dire-.our General dd la Rmi
for il.e prsent year.
si
ipahive .Ion /. |,| us k ,ow ,he ^ of |fc
11; stuil ynu a h >. k lo cuver il. ele
( )H. p. fernani i:/.
Sttb-Gerent, Dmmrtment Etranger. '
touchants Unnufavli.ren Physicians Advocates
ET w,;,,,, ;1, *' loP ^our business and in m k v ,1
HlM k laof lh.o. d. haafeu lo se,d lo Ibe n-
jaaraani: and soi 1 adre 8.
\i83^,a8 Il as il,, pclu-ea of raerrl.anla and
irK*
fi'ins.
TAR FF
age of ad,
1
K
spcial square
Nssmall'lvpc
I * l
' pt.s.Hi,iHPP,.|. , e.ir .1 sa, I qu il e ! f J'-ns.b e, c, 4.08 leurs P o,. n in t q-, i 8 v f.ssenl
livrer I. r< nom* H a!rse*.
(/1 fait entre cent pour ma trer l'utilit du H. Il Ali.
,L -s .le ann ,M-,nl v,y Ue ft lrU. |e ,)r KHl ,;oic mUt
, rm lien e .,...,, Huit. Inl I i,| loonl .ISapire l Ir* an bureau
0 la de e l- .,! ., ,',| nYt j, ,,;,< m)id(cin e ;,; , ,
Mn.pitmt'ui puce qie son .... n>t it p.-, crnvtii-. .--vnpra
dan, a Iht, ,|, B01 BJntH pub le dans le /*,///V/i/i que
m, io%e1.miiHi.il en U.i partant v ,on retour a Poillan
I .10ce, le Dr (. .1. ou nous en li( | re, ro?l. . maie il eu- Tut
iHcie do lui prtuter qu'on abil iroroii Paris carton m.m
Hgorait bal el bien daoa le Bu iHin mats en petits caractres,
'<" l.i'l.hn eattrBdm..dk l'tran^-, nmma en f..t
01 pluaburi If lire r,<; es d'Europe H d*A rq .e i.Kig
Ir se Ile.. 1 de '
L'aMECiIC N MANUFACTUREES FOREIGS CREDIT
UNDERWRirTERS OK NKW-YORK.
Monseur CUrrenl Q lestin
l'o.l au I'. nce
M 1 sei.r : N us vns senoi s lis ItCtOneiktaafa si
vous hvlizla boul de oona eoiomun qoerai, durai.I celte a
nr, vous ave/ p.,b i le Lirecteur (i u^ral DOi r la Bipbbi>
que d'H.iii.
Ko cas de l'avoir la t. ve.iilUz non* dire le pria ou nous
laLVoyar pour vus envoyer iu.n lialemeat le ibj.ue 10 re*
I iiii.la.it f
Veuilbzagrn, elr...
/S) H. P. IVrnande/ S .lirent, Depa im- i.l ElranK r
Commerants Banquiers tnduatrieU, Mdecins, Avocate,
Ouvriers la rapiiaia ei des aillea de Province. i v. u d ai
r y. agiaudir vos airain a ei vois (aire conn. itre sur lois La
m un ba du M 1 de bta von 4'mtvoyar ta Soussign v .lie
b. m et v Ire : dm .-<.
Nous r cevons immdi ter., il es inscriplionK^n franiW.en
irglnii il.ne pagnnl, Hue I ourbe No 830, Maison Calestin
L.s ( los it 0*1 es de lur^ n mon- seront les bienvenus.
llroiimiion Typefr.tiir C.irp ij R w-Tork.
t
Port vi Prince *o proximilc tics deux Bnnqui .
.1 /. ni 1 1 cliuij i" m Iiiiili
l.n HcmiiHjtti 1 i/)..;/.i///Ti esl ki muchino idvuk' ik*s
hom ns d'aliaii'es. Elle esl munie des derniers perfec
tionnementa el se cnraclrioe par son clavier universel
[franais, touches visibles,chariot large, eeqni la rend
propre toutes sortes de travaux >U- IU11 eau.
lin' simple dmonstration sut li 1.1 pour vous en cou
vaincre.
Bar Terminus
Propritaire :
AA7JmaGrj
TOl'S LlS IOIIIS, oit se trouve en prsence ^
il ;ini"liUMlioi|v de plus en plus Irurjuses qul^
font de est tabliss mont do Premier ordre le A^j
Rondol vous des gt-ns chics.
CONSOMMATION DE PRECHER CHOIX. -SERVICE
IWREPROCHABLE. CIGAilES DE LA HAVANE.
^y 1 Surmenage. AnmicCrbrale. Enerveme "X|
^^aEpuisement, Ides Noires. Insc:r ^ I
Or5.00
:km)
2.00
1.00
4.00
\Subserilnr Will lllllH> a liiyhl lo a volume.
TARIF
1 ne ptf&e de rclames
1/2 ..
l/l
Adresse en carr spcial
Adresse en petits araclrti
5.00dolla:s
3.00
2.00
1.00 c
0.10
Nota Chaq e a mscripteur aura droit un vokum
m
fl%$$$$$$$*a' -
iP^Mi^i
U'a jamais t l'ail
Cequiiu' |,(.| eti-c dpass.
to/tt i hampagne
|F Sjourn
Ma..s dos condilions rigoureuses M
l D'ASEPSIE ^1
Tparaiian cl Vente
Wtorinacie F. S|:;j()L'RN
[%P * i:>*l!u.r d du Centre
PENDULES
y.k .1 "l < *
ITj
J C*l*lu9uKompkl9 RVEILS
I' ,. .1 ff ..f ''
<%
^^IICMAUD 1 ) Wmo>BiI''I 9t%m^gmm
*A

Mmc Emile Brun tsa
Rue des lnacles, eu lace de I Imprimerie i'p-M
( In trouvera : pS
Gratis] assortiment d'articles pour premire (Imiiimi-^
on. kS|
RubaqaS blancs toutes tailles. 'fc-
Echarpes de soie ; Fleurs etc. ^^.
Neurasthnie
D*conrR.n. t| fond, triaUM* IncuraUi UMitadaeentinMUa, fiUa*M iirac.
noiadrt tffo.. 1 hyjqu "u iolliciufl, lam Ici |tmba intuM . aialin 1 .
rveil, mal d if.it en ca(qu, Ifitomnia crutlhi, impuitunce loul. Mit
t,-i, ion. Ici lymptoiei Mil iu II 1 ." 1 nranH 8e !" '''*'
eeuiet. De pereonnee en apparence ui 1 l l ur< les, l'affreute ni\. a Un .
mitrab ei inque* hun '
d.abi*. Loi ..-.r.' > peuvent, ils doivent .....
nerveute a'eat pal m .tt, 1 l leulemeni affaiblie.'Il %..i ra >
omnervtuz laMeateitani inergf. vital^ ;... uei a >.' rvi
tLIXIR ZIDAl
. .ra.eu. nerveui qui dcuple *n qui quel ioora laai
. la 1I1I*
1 .iJc et de m< '-.> .1
Le a
11 fr 60
Spc
mon.
I
1
;. j,,,,, s lur demanda Mmac iu
s, | Itrubourg l Ai'.-
KN VENTI DANS ttS HIIM'MA' I
pilai : Or
(l'Le Boss $Co.
^genls Giiranx
I |Une des plus fortes Cooiu (fii-es
canadien ne s d'assurau es
sur 1 vie.
Eug. Le Ross & Co.8
L


i
LE MM IN Il Mai I92

'1
u
h
\
'u
Courroie de Transmisse n
COOD
Comme pour 9r> cvtrt produi>, Gocd~Yeor fabri-
que ses courrofor. d'api t des mthode* 0ptelsile* flmb -
re dans #r /afco a toi, **.
Les covrioie o CtWiv.es en eu r ap* atoir s^rtd
pendant un c mt espec de tetftfM &\imin"9etttt se /? -
aillent, et finalement codent.
Ceci a pour cause la Iriction i laquelle ce courroies sont fournis*, sans qu'il
soit possiMe le je8 lublifier.
^es coiiiroics Gocd fetr tu contraireonl une substance arjtssruse contenue
dns a toile qui entie dam leur cuoslfuctioo.qui leafobritie 8Ulom*tiquemeat(
conseivant par aii leur souplesse et eur lasticit.
Quand on se seri cODveuaJemeot les courroies (jood Year, elles durent 1res
longtemps et donnent un son .ce surprenant.
Les courrou s de t nsmission Coo tions, et pour toute so le de travail.
E*8a\iex~h$ lu prochaine fois.
Courroies Qod Y car. B.V:|UX en caoulchouc.
leVVesl IndiesTradiug Company
PORT-AU PRINCE. GOMMES, GIMIHTCI
A vendre
Ancien garage Arthur BOU
CARD.Rue du Peuple, prs du
Bazar Mtropolitain.
S'adresser a :
Joanny Cosdasco.
Une voiture Perd tfemarage
lectrique.
( o Caqutehoux balons capot le
one raen top radiateur spcial
un lion dessus bon march
200 dollars >.
IA dress: MILLIEN 864 Grand
rue.
K louer
Jolie Maison toule neuve silure
au Bll le l'eu de i .doses (Ave nie
Lalleur Du h-'-ne avec toutes les
dp .! i ice. Eau,Bassin, Cuisine
Electricit.
S'adr ,s:r i lie/, Lope RlVERA
Horn-linie
l.e si 'mer MelilU >, venant
il.' Curi 10 "/ Kingston, sera ici
vers le 17 Ma'.Il parlira le mme
jour p :r les ports du nord et
l'Rurop', prenant passagers et
fief.
l.e m. s. Thrse Hora* a laissa
Londres le 21 < )iirn,nt piur S in
lu tu. Plo Plat ', Csp Hiili- i et
Port -m Pria e et est aile i la s U
ci | ita e le 11* Mai.
Oloflson LU A A
De FR1NCE
I. I. PATRIZI, Propritaire >
Cet Etablissement renomm dont I loge n'e rjj
vient d clic eoiiiplk'iiK'nl restaure tt*ri'iiiu/2
chambres ont loul le conlbrl moderne le
prooliable, le lU'slanrnnl soign est de iiw
ordre.l'Hotel n'ayant rien nglig pourfain'l
char.uanle elienlle.
Mr. IWTMSI.qui pari biontl, pporleraj J
de l'ianccdc nouvelles nmlioraliiins'quid-ji
plus entire satisfactions a tous
l)l:;.li:r.\i:Ula(:AIUK,TABL|.;(IH0JJ
PLAT du JOUR au CHOIX
Pension Garage mis gratuitement la disposition de J
Bains, Douches Ion les les heures
Tlphoue :.H
Dans les Magasins soutlu's l'Iloel.ou troun
Us sortes de provisions, Vins, Liqueurs, Oci
Vins (I'Ivscagxi:, de Bouhgogni:, d Italie,Grju3
Conserves.
On v l'onve l'arrive, pendant le sjour (
pari loul ce que l'on dsire an
GRAND HOTEL de FRANCE :P.P.PatbJ
praj
rr

SBS3
mmm^- "'mmmmmmm.Mmi

110 Rue des Csars
..j:----- _. .: '^l
-3? ''T"",'''r.'J3 r^sr.- -j "rj^c, rrrgr-~?rcr-"t isy.Tp:!-^ r.y.^^z.-oyy^ h^'jfjZT^srr, fczTiziz'^--';.-?. i&:'.zr:rz', gg^xigjl
PharmacieW.BUCH
Nous avons pu constater (|u* il v a dos pcisonnes .jui ven
dent un Kola absolument infrieur dans des bouteilles por
ni notre Ki i {i .
I e puulit est aveui f-our prendre ses r aillions contre celte
fi ni le et f.ri de n> us irertir de ton e- oh iv I de ce j;enre.
is ercifra"!-,
faveme d
s
/
310, Itu
Plftli il
Houn
u
Foi
Bi r la Presion-' andwchs.
Soup rs froide.
[Brillant et 9elect ancing.
La Taverne reste ouverte o U lanu l
PilONE: 7//
CjvmPi^e
. \son londe *
1783 ^.
Reims^ ^
Werl&C^Succ"

mu
cm
o
m
m
o
m
m
co
o
Prt'vtmr vvii mUui qu gu/rir.
El j)r/vinr ,1 b MCll(
tl.ii^' t U-i .rmS dt votri [*u
MVC* du S..v.i> l.l.'lxi, Cttl le
tnoyvn I plut ..ri,n,lc |>lu sauf,
I If alui I >> ! '' KN
cvoiballi.' '
Non Mulamanl 11 / t Ia^..
t dur*!'*** I'1* ^i ii.'
mail rnl U|MM**M
Ifi plu! .amnl |lll .-
Itlll |.i:iu,i I.' Khm'l
Aulo et Garniima Mo

4SAV0N fiteBUOY
' Il I IfvfH ,!> (MHini.l M4> USA
.4
[ni
1
u
(CD
tticyclette Svlte

o
ggggQUU, HUUUy 'i ititIULILJtJ
Ru* des hrontfm
Forte no U3-H5.
Wisalco
"On tr usera A laitue dos Mir-< '*, Uni i Prcolu COR-
DASCO, 'es aotooDObiJea et racnioni de la m rque dieu eonoue
Heo" Auto i 7 passager*, I nions de tout tonnage
accessoires de oues .ortes et pi cal de rechODgO.
i 's voitures se recommind ml ar leur solidit,leur k M'
et leur rapidit pioverbiale
On v trouvera 'paiement lotBicvclattoi Svell>: de la Grande
cittMaouractor.'ra d'Armer et CvcloadfSl Etienne.E1 es sont
incoroparnliles pour leiT linesse, leur commodi^.J'fur solidi'
et se vendent maigri tout h un prit dliant to le cancurrenv
La Maison a eu outre UB stock considrable d*CM S)ires et de
p'.tes de rcclian^e
Ne voisprivi/ pa1 d(0Bt,'*Sfi 'c". Pro ure/ voue un ("rnio '
Hh" et une vnilure Rio.
^ZHii9
A 'i
*d Labourdel]
SO, Pue MontmarJZL
iV
\. de allei el"C0 geais pour Hati


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM