<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN — 10 Mai 1920 %  • 4; m PoidreTEINDELYS r L donne un teint de lys 2£x *•*•)• Tt IB4*J|I (MattV. (MIT. tM MMrM. r*H povr bu... •••M (Mr. IW<*M| Af. •rrr) Cr*a* T-iniiein. • \> *• Vit f W <*i ", ••lo TiitlHji.... eu 7i 'GDMJI. p %  • L*li TtlMMr*--- '•* ton* TMMtir Fra I*! K>wr tlondr tlr pour •Ulr. ocrr ;onc( nn'i mante. • athti i,nrt ru. A. | lair. nue naiyrii. rvui/c i ir c*itr i ML ToilUi rirfunrriM • urainu M|MUii Pdudre idale impalpable, adhrente, d'un pathtm dlicat, Comen c / i '•• au public. L'abonnement mensuel pour les livre i ote '2 gourdes. On dpose une caution de f> gourdes ; mais ceux qui veulent "aire leurs Ici luros au local mme de la B bliothque, peuvent le l'aii ucun frais. Nous •. on i, une nouvelle luis, plein cl complet succs notre ami le Dr Rico! et ses collaboi ateui idan leur utile enti prise de doter la Capitale d'une Bibli tthque publique. Choses macoBniqueg Le public apprendra, sans doute, avec plaisir qu'une srie le Causeries \ ienl il tre institues pour les profanes au Temple de la Loge La Vrit No 17, Wur du Magasin de l'Etat. La premire confrence sera l'aile par M. I abius Duviella le Dimanche 'i.'t Mai courant ."> heures le l'aprs-midi. Le public en gnral y est cordialement Invit. Lottiie oV la Bibliothque Haiionale Hier eut lieu le tirage da la loterie de la Bibliothque Nationale. Le gros lot de 3.O0 gourdes a t gagn par le No. w89, celui de LOTO bar la No. 1711 et le troisime lot de 760 gourdes par le No. 9661. La Direction de la Loterie a adopt un excellent systme qui vite la perte le temps que Ion prouvait auparavant pour le comptage des boules. Les houles sont placesdaha tics sachets m papier Chaque sachet contient 1(1 boules. N'importe qui du public peut contrler, en les prenant au hasard, k nombre de tacheta qui lui plat Immdiatement aprs le liravv. les boules sont replaces danlessachats et h tnntdps danune grande malle en pr%  enec d'un notaire qui y appose les scelles. C systme U*r SUS J u asi ce lyatame. K9l.se Episcopale d'Hati Proitne l.n Saint&Trinit t Pour l.i semaine desRogations, il y aura Service Spcial d'Ialercessions : lundi, mardi et mercredi 5 heures du malin. Service Eucharistique Jeudi, .") heures du malin. Jeudi jour de l'Ascension 0 heures du malin. M. n eigneur Harry Robert* Carsou puaera la premire pierra de la Chapelle l'Ascension > Thor, (^ prs du Monument ). %  ette Chapelle sera cou Iruitc In Memoriama lexandre Batliste, Prtre. Mon icign *ur < ailon sera IU >si l'( Hiciunl IU Service l'-licharisliipie qui sera clbr immdiatement ovanl la l'ose de la Premire Piei re. I ..—%  ... %  m — | Dti haut-pai leur Comme on le verra dans le programme des crmonies du !."> Mai que nous publions, un haut parleur sera install dans une des halles du March et permettra a ceaa qui ne pourront tre prsents au Palais de l'Asseinble Nationale d'entendre les discours qui y seront prononcs. AcquittemeDl Je l'auteur il<* l'attentai contre \*s juiiveriKMii' 00 la Hu tini(|iie Une dpche de Fort-de-Fran* ce apprend que la Cour d'Assises I B< quitt M. Des Etages qui. au mois d'Aot dernier. gvail lire -I coups de revolver sur le Gouverneur de la Martinique, M. Richard'. M. Richard, qui avait t grivement atteint, est aujourd'hui compltement remide ses blessure--. \.il %  avons reu le faire-part du d s de \4ar(e-'Annt Eugnie Maignan, survenu avant hier .' lit m es de I CM i midi, • lunt lieu hier .i l hem • i .i Mtropolitaine \ \ [amitis prouves' parce deuil i: mi iivn •* ->i'ivives cond 3. rat r PARIS les causes de 1 1 baisse du franc Par cable PARIS, 8 Mii — M l'ret' a dclar aut reprsanlaati ni9 cl.-s ta majoration des dioits de 'i m I'I.'.M ii< la situation conom que s'est amliorie soi sidrublem'.'nt.On surveillera troite mi ni les opratioiiS de report d-s banquet et les ventes et achats de devises trangres ne dpassant pas 100 trancs ; on exigera uue d clsratlon d'identit, dt nationalit, de domicile et de rsidence pour les ai tuteurs et vendeurs de toutes 'ij'ianlits da devises. On obligera rigoureusement tous les exportateurs & rapatrier dans un dlai rie trois mois le prix des mar ebaadisas vendues l'tranger et on tffgjavra jusq l'A la prison le.) pnalits prvues pour les contrevenants ()n iutensiliera enlin l'action des chambits de commerce. La gouv-ruement envisage d'aileurs d autre? moyens ventuels. La Grve anglaise Gouvernement et Grvistes jjardent leurs positions Par cab!e L0N0RS.7 Mai Legouver nemeutet les grvistes Jerneurent sur leurs positions et il n'y a pas le moindre alfas qu'un accord soit proche 1. semble au contraire que de part et d'uuireon se prpare employer dea t rces encore plus imposante*. La gouvernement enrle des milliers de volontaire* pour combler les vides lais.es par tes grvistes et il annonce qu'il va segmenter les forces policires en leur adji-giant 50.000 comtables tu iilUX. De s"ii et, le Congrs des Tr.i de (Jalons envisage de taire entrer ec jeu sa roeooj ligue de dfende qui compta, parait-il, deux nouveaux millions de grvistes. En ce qui concerne le public, le* choses hMnDliori?r.t peu peu.L'organisa tion institue par le gouverne, ment et les volontaires en particulier pour les transports se dvelop pe et les inconvnient qi i rsultaient de la grve pour le public disparaissent peu peu. Il rsmbls que 'es rouversations entre MM. lialdwin et J. Thomas n'aient don n aucun rsultai. Le rbef de l'u nion des employs de chemins de ff r est plus que quiconque susceptible de rtablir la paix eutre le gouvernement etlesTradel mous. La auerre est reprise contre Abd-el-Krim Parcabk RABT, 7 Mai — L'aviation a recommenc les bombardementsLes troupes du secteur K-t ont comme T i e un mouvement dans la rgion de Oert en collaboration avec le.Espagnols. Le temps est beau. PAP.IS. 7 Mai — Les journaux sont u:.auimes constater que les H.l'oiiiS ssnla sont responsables de la rupture dt* ngociations et qu'i's ont repouss la grande paix africaine. La Rpublique alfeminde conservera le drapeau imprial Par cable BERLIN, 7 Mai— Le gouverna œ*nt est dcid s'en finir son dcet pre^criv et que le drapeau marcb-.ni allemand comprenant les nci n-es couleurs mooarch'S tes doit tre •tbari par les smbas ssdes et Us consulats d'Allemagne l'tranger ct du drapeau r%  u blicHi. Li qS lion sera discute mardi au K-i. h-tg et le go. vernrmcnt ft .'approbation du prsident Voi II ucie.burg. L affaire des Ux billets de banque franais Par cable BUDAPEST. 7 Mai Le procs des principaux oupabl s pour la la fabrication de 30 milliards de francs de faux bi !atf a comuw.c aujourd'hui. le prtendant au trne de France habitera Bruxelles Par cable PARIS, 7 Mai—Uns dpche de Bruxelles annona que le 'ne de Guis* qai s'est dclar prtend .nt au trna da France 'a mort du duc 'Orlan* inrva ne raemm a ot, vit nt d'airivtrA Brassllea al qu'il ses', dispos ;i M tixeren li 'giqua de fu<; ID peiuiHuenttLa ducliesse et leur* tils l'accompagnaient. Un trait turco-perse far cable TEUBHAN, 7 Mai— L'a trait a\ant pour objet le maintien de re lations eutre L Perse et la Turquie a t sign aujourd'hui ; Use ra soumis laratiticatioudes parlements des deux pay. Le rglement des dettes de yaerre Par cable ATHENES, 1 MalII. Thouderos, vice-^ouvernenr de la banque nationale, est parti pour Londres afin de rgler la question de la dette de guerre de la Grce !s (jiaode Bretcgoe qui se monte auvi ou l'.uiM c-)') livres sterling. A la Confrence des Ambassadeurs Par cab'e PAItlS, 7 Mal A la Conlreoce des Ambassadeurs les dlgus il lemauds ont paraplie I accord con cernaut l'aronautique allemai.de el les conventions relatives la nuvigatiou urieuue Irancc-tll.mande et belg i.l. mu le. la crise ministrielle polonaise Par cable VARSOVIE,? Mai-M. Vincent Wlttos, deux lois 1er premier mi> Bistre de Pologoe cri 19*D el en l'jii, a accepte la liiche d'essayer de former un nouveau ministre pour s i< cder ce ni du c mte Ski/.yu.-ki qui a doan sa dmisiou ft cause d'une question de po litique naaacira le mois dernier. A la conqute du Pile Nord Par cable 0L0, 7 Mai — Le dirigeable Marge. de l'aspdiiioa polaire Aawinssa-UhrvorUi est arrive la Baie du Ko (Spitzberg)4e bonne heuie ce mat'.u. Le Norge '• a quitt Vadso au nord de la Norvge jeudi aprs midi et a parcouru en I V heures les 70O milles audessus de l'ocan arctique juiqu'a la base d'o il s'lancera pour son vole au*dessus du ple nord jur* qu' Point Barrow ( • la*ka). TYPOGRAPHES ~ On demande des typographes. S'adresser l'Imprimerie ChraquiL A.VS EtudeJdcMc Lon Charles Notaire l.'lSHuc'du Peupla S h. 1/2 midi *h;i/ia5netin PHARMACIE^ PRINCIPALE H. CANONS 48, RUE RCAUMUI aa-ao BOULIVARD aaaa) oaot PARIS tt L"51tKa UAT.Oli tv iftttl Prednlts des Premier Haqaaa •t toujours de premire fracheur UNE SEULE QUALIT 1 •LA MEILLEURE %  • %  RAYON 8PKCUL POUR LES COLONIES DROOUBBIB, HEHIIOIUBTBR1B sPKciALrraai BrutQftiSM t BtraagSTee SELS DE QUIMNB rUBJ • -Tous produite en Jtmeune, ampoule, comprime, emehet. SOLUTIONS UTPODKmneUBa BANDAGES, CEINTURES. BAS A VARICES APPAREILS HYGINIQUES pour tous usage* APPAREILS ORTHOPDIQUES Seringue* hj-podermtqaei PHARMACIES DE PQCXE. DE VOYAGE COFFRES PHARMACEUTIQUES pour Usiues, Communea, etc. Projeta de Factures et tous renseignement H" demande adriue A PHARMACIE PRINCIPALE 41, RUE REAUIUR M-6. BOULEVARD SBAST0P01 MM MAISON TJNTOTJB AUCUNE SUCCURSALE ni eu l-'i JIKil l'Etranger. The R0y.1l M"" 1 iNhn Packet Company fe 1 La ft-amer iTaboaai vtnDt .lea porla du sud, asl allendu i Portau Priicp, le l3eouranf II partira le mme jour pour tous le> ports du nor 1 et l'Kurope. La steamer fuleb a •> est atteo du ^ Jacmel.Ie I S coursai II sera l'ort au Prlnc*, le 20 mai courant. Le steamer Karl est allendu k Jt'mel, le 7 juin prochain. I.e steamer arkvsorllj %  est attendu Jacmel, le 24 juin prochain. I.l'ort au Prince, le 10 Mai IBIK. .1. ItAALUhltJr. Agent Gnral pour llaitl U United Motor Sales Corporations annonce l'arrive de : 3 a-itoimbilrts chryaier •le Tourisme 4 cylindres Elle seront expetea a la salle d ixhib.liou angle des Hues Pave • %  Je la Kvolution partir de cite date. h u Le meilleur accueil esl rfcsB.IM' fus v,,ueurs qui nous serons heureux de dsMatrai cette super bo voiture p L-a saiou re.^te ouvert le soir. A veni I /ar Mirottl S jMirt sser-" •loj l'iu* voilure |T loclrl'qac. ( 3 i ap'itchflBj ( ne mcntupBj LU lion dessin 200 tlollante .* dress: Mil] rue. h n np|rj Docteur R. n Sl*cialilet:W iiairesde 6 m (lies de la gros Champ de maison l.nlVrr .. Uu (.otnmcrcanli mdecins, Plian, l'cinim-s, avocats^] p.nUius t*t lousl nels l'iicraler que. Knvoycz sansii clanu-s el adr If III( lll l!i||!('|j||4 niciils rue t>>ur|| IMi^iictJll.'lp.O.I (le livre esta sahle tant en ger. Inst livcz vousi vous aurez drolj m • illustr, Les hritiefaj Plaisance et talion Drouillart tout leurs rserwl la senleme de hf des Hclamalioml affaire et dcli personne loud de la minime a] de par la dite i Me Ave 12.'17, Avenue! Annonce qu'fl # cicc de sa j Rem Les lamilli mant, Uportr autres reraerflment les ?œfl Cluoy, VM* des Vot\t. I* U capital*. i\ morue, du w| les autres p ol t donn* 8>ui|.alhia i cruelle qu't* r dn % %  te pouse, ni Mme CM ne V dcel le j %  yGopaW 1 HorLe steamer jj de Curaioff vers le 17 M 1 -' jour pour laj l'Europe. frt. Le ra. • | Loudres U Juan, PI port au Pnoe! capilal* !•• Olofl^• ,, Just arrived The Famoi ""JE %  r The Scotch wlthqualiiy j 1 '; Ij lu .,'.! ilsol 12 Lottlf.s in flacks ol0..,** %  W. Quinlm WILU 0



PAGE 1

LE MATIN ~ 1U Mai 196 ^ CAFiePHEM £§ MiKH MIU)HF$3 : LUTIN fSaispircf DANCI.NC. M e les plus dlicieuses liqueurs |L^ .£j3}> i n danse au son '^ I 1? Remicg on porti 4 ive Bar Terminus Kl Propritaire: (j^j AWidmsgrf Du eonsoin die (il i-i ie ; Dimani i Allez LAINO. Bue du M luasin de m lat, prs la Banque 1 Nationale jKj •$£? 'de la Rpublique d'Hati tSSS S %  i Il i s fis Champagne tau 'or. aum O MSB ri -4 r i n . ,r (> jvi lv> m ir 'l ,on Typewriter Cowp.ny I i-Tork. lesGrands Reslaurauls et Ca-ajS >£ Jr rinee, il esl devenu le Favori if$ •£(., ix.Ch.Picoulet. fli. N. Cal Loii.' llivera. Aux >'nvesde Bordeaux, Bazar MIje t rouve l'-^'i ; l,:,;1 *, lie a s "'' Envi'H'.i -i: : !•"._ Ijtns ) .VI olilani. Mire I N'.Coo lu ('.''!' ke,Grand Htel de Fraiicc.clc F. Me (initie. Reinbold & Co. Paravisini, Ch. X. .lavanx. A. A 3 %  *£ [e qui n'a jamais Ce oui ni •Cl'4 %  C PORT-AU-PRINCE — proximit des deux Banques. Agent exclusif pour lluili. peut tre dpass. Kola Champagne V. Sjourn KB>{ C£" Reminglon tporlatiuet esl la machine idale de;gj ES? >y hommes d' lia ires. File est munie des derniers nerfec RV f$ •>!.* lionnements et se caractrise par son clavier universel £$• JZ&. ,j|% franais, louches visibles, chariot large, ce qui la rend r,j *==* .5*1 i propre toutes sorles de travaux de Bureau. J.*. Ko) C 1 "e simple dmonstration suffira pour vous en con*•* vaincre. t > •£§ &f ;: %  • fixqc > # c v de e t $ c $ ce ? v > v 9 ^ v M \ fr V • %  friparc dai.8 des conditions rigoureuses SI F Pr n'ASI ration et Vente Pharmacie F. SJOURN Angle des Hues Roux et du Centre EAU MINilALE NATURELLE DE 3 GRANDE SOURCE Exigez cette Marque GOUTTE GRAVELLE DIABETE ARTHRITISME RHUMATISME GOUTTEUX Eau de Rtfime pour le Arthritique* En Vn dan, Ut prinripaU Pharmatirm. Drofutri;, Maiton* d'Alim.nlalUm _^ TOrS LES JOI-H8, on se trouve en pitacnne >v M'ailllloratioiMI de plus en plus Iruieuses qui jJrfont de cet ftabliss mBi de Premier ordre le d l^ er, dez vous des gens chics. M CONSOMMATION DE PREMIFH CHOIX.—SKRVK'.F §$ BIRRbPROCHABLS.— CIGARES OE I.A I!AV.\Nk Q p youloz-vous avoir dos J^enls^ eli.lanies de lilamneyr ET DES [\{ Doives l< uj IUS sliaes Employez la TRIBORINE Poudre Dentifrice ^ Suivant la formule I .v du Oi clefir G. Gueriier ara en Tr: ; I > !re$tone s \ louer SS" Cli'zfm' Yv*. W Pressoir Rp 1114 Avonue John jgj. Hrowii, 1114 £^ teaux, Fourc/eltes, Assiettes A(16Dt f|(. Napp etsrvieUesdamass, s, O Cab rrts Tattea. Pots lace, A le phiisii de porter votre eonnaissance avoir reu £*" Tirt-bou. lions, Plats, Haviers, un assoi liment complet de toutes les dimensions des & Saladier?, Ilmlit r.J.Moutadiers, pileuse! Tubes, f£> Suc-ier. et en gnral tous Pneus Conta Heovy Duty pour aimions, pour le Ira1%. les ar-id s |>'^ur letfs.mariagep, vail lourd. K bap'mcs. eulrrreintiita, serviI liens Corda pour autos de passager*. ^^* ces fui hn s, etc. I neushalloon interchangeable ou full Balloons. £*** C-s ariicl.s sont des meil&f V l ures Fh i nos j'Europe, et Demande/ le prix pour les dimensions de voire auto jfeu, sont jnurnelle nent l'objet d'un ou camion. :"f snir. tout Darticulier. Cokbianstsaiiship Co hc M Le stcamtr BridgetuAB venant de Rew-York vii fe Jyles ports du lord est attendu a poit-au||* l^frince le 13 \jai courant, j I 11 rp.uiiiM le m.iie jour directement no.ir \ Jiuiie n roule pour lea inuls de Ii Co*-"loibie, prenant Irel et paaat|era ( M port-au.Frioce, le || Mo 11)26. v ^ *k ^?\ r.olmbinu Stiamsliiu i'.onaoxny ln?( Grande Fabrique d'EnveJ *-. 3* lupnes. ^ Diffrents formata: om^,j. ni.-rcial. correspondance,am tricain.spcial et visite. [ Papier suprieur. Rrii i^S^iJ^^^^MI spciaux pour fe clients. 119 iJSWs* ^J | \u\ An.nes.do *urts| R. BROUAD, l709,Grand'Rue, 1209, { ;'. (i I y-lx^.l^-^•r.lfl^>' I .e iccolist i luaut par lexcelence se W} UY0maiyn vcl „, :tc t ue iK mentgordcs :i,2n la botbl ^a^^^ii^ti^l^i$iii!i^ Or s t Eug.Le Boss $Co *(]eDts Gnraux m ImuranceCo Une des plus fortes Compagnies canadiennes d'assuiau es sur la vie. Eug. Li Boss & Co.B



PAGE 1

LE MATIN e5 10 Mai 1926 Lciiine \Sm Brewer Le plus aciif des lice instituants. Fortifie le cerveau* la moelle pinire, les os el les reins. Rend puissants el vigoureux le enfants dbiles, les femmes faibles. Les personnel uses par des travaux assidus. El Tente Chez : Simon Hem, llfred Vieux, Lone livera, Ed. Estvc i C, A* Boit, Alphonse Dsir, J. H. Borday, |mc t. H. Doret. l'etit* Qove : SMartin* El Stock Chez : R 1 rouari, Grand Eue Ho 1709. GEO.JEANSME & Co, Agents Maison Les Sports Angle des rues Houx et du Magasin de l'Etat Annonce s. s client* qu'elle vital le recevoir par les derniers bateaux arrivas d'Enropb, les articles suivants tels qae : Casimirs anglais — Garbadean anejats — Palm Beaeh anglais, Khaki blanc suprieur, Toiles h chemises POOI hommes, et un S rand assortiment de t [Ici Bu ai pour femmes. Bas e soie suprieure de toutes les couleurSa o main suprieurs en cuir couleur et en argent, -Mrs varias, lias mercerises, .Vfulleti. %  &e \ yage en ci q dimensions, Un assortiments de faux cofsfVoit el rai a %  mous el durs pour tous les gots, Cravates de Ion ai I U %  i ; isolante! eu plu aieurs coalapu al grandenre, I a ns 'le toutes les aroassars, Plumes fontaines et peli! • j i i.r. de rechange dilfreols prix, doutons i poigne', et d'anneaui de styles varis pour femmes Echappe a oia ilea les couleurs, l'arras varis en flacon b.blo', Ceinlni ta an cuir pour bommea, Che mises couleurs pour hommes. BXBPTIONNKI Un grand assortiment de ; 'h ip et) l de paille de premire qualit pour homrr.es et cnfniis A pi il trs mo'lr Oue vous veniez fans perle de temps, faire une visite y concernent. Un stock de chaussures de prenvre qualit pour hommes, femmes et entants. Grand Htel De FRANCE IMM'ATHIZI, Propritaire Cet Etablissement renomme' dont l'loge n'est plus faire vient detre compltement restaur et remis neuf. Les chambres ontlout Je confort moderne, le service irrprochable, le Restaurant'soian est de tout premier ordre,l'Hotel n'iiynnt rien nglig pour faire plaisir sa charmante clientle. Mr. PATRISI.qui pari bientt, apportera son retour de France de nouvelles amliorations qui donneront la plus entire satisfactions tous DJEUNER la CARTE, TABLE d HOTE PLAT du JOITt au CHOIX Ptition au mois, la ternaire, pur four Garage mis gratuitement la disposition des voyageurs. bains, Douches toutes les heures Tlphone M 341 Dans les Magasins souches a l'Htel, ou trouvera ton les sortes de provisions, VINS, LtQUEURS, CiOARETTBS, \ INS d'EsPAGNE, de BOURGOGNE, OTITALIE,GRAND CHOIX de CONSERVES. Ou y trouve l'arrive, pendant le sjour ou au dpart tout ce que l'on dsire ;m GRAND HOTEL de FRANCE : P.P.Pvrm/i, propritaire Pharmacie W.BUCH Nous avons pu constater qu'il y a des personnes qui ven dent un Kola absolument infrieur dans dPrince .' 4 srIaitT Le steamer leif ayant lais lew-Orltajl 4 Mai courant sera ici le 10Le steamer Floed laissera H \ v Orlans \ t directement pour Port au-Prince. Porl-au-Frince, le 7 lai IDJi. . de I4TTEI? I Co \gentn La maison g(.;H. SILVERi feu qui n'ont pas encore vu les jolis articles dfin vient de recevoir. La maison H LV KM A doivent, dans leur ii s'empresser de passer celte maison,car nulle part ils ne i trouver d'aussioeaux articles i, des piix raisonnables.j Aimables clients, vous qui voulez porter, peu de Irak plus beaux tissus qu il "il p > siblo de trouver sur celle p**] ne manque/, pas, avant d'aller ai leurs, de passer chez MJ eu le meilleur accm il vous est rserv. Nos arides .-ont vraiment de toute beaut et de frakhiiM to* pris dtient toute concurrence Voiles rou eu. barres. Bis dentelles Bas soie brode, Basil brod, Tulle pour Premire Communion, Couvertures b'u et couleur sup. LLindes brode Madera pour chemises atii Voile blanc barres, Kaline blanchn, Gabardine blanchi,! pon blanc et couleur a jour. Voile et couitur uni. Chemin aup. B abant noir anglais, Imitation toile crue, Serviettl toilettes blacches el couleurs,Nippes cou eurs,Tapis cir biaat] el couleur sup, Peignes l'rnui; us et amricains, Organdi blaat 1 el couleur, Lainage ouleur anglais sup. pour jupes, Madml barres de soie pour chemises hommes.Satinette foulirdaw robes, nouveaux dessins. [ To .s ceux qui enlrent ehez SlLA'EH \ sortent toujours MS>J faits - La maison C. L Verret Hfarchand Tailleur S01822Rue du Magasin de VBtal Se recommande au public el a si gnombrtoJSf clientle pour l'lgance de sa coupe et la prompte excution mise dans les ouvrages confis ses soins. La Maison reste ouverte jusqu' 8 lieurrs du Voir. Prix modles. x-... \ >(/ Le Rhum Nectar Le seul Hhum Jqui^tir d'Alcools naturels obtenua directement par Distillation Simple du Sirop dea Cannes d'un Unique et toujours mme lentatiou et U seul qui, vieillit par l'action du temps dans les dpts avee ex dusion rigoureuse de tous dangereux Secrets de fabrication et sans adjonction d'aucun ingrdient d'usine, conserve au jugement de la plupart de nos Notabilits Mdicales et aui vant l'apprciation de bons amateois. la suavit incomparable du bouquet et les plus remarquables qualits hygijiiques. M^me pris avec excs. Rhum Nectar n'enivre pas et ne pro duit pas l'Alcoolisme la longue, comme lea autres produite similaires el comme les autres spiritueux. 3&a 'Dfeson *Les $P< Ochoa & C An&le des Rues Roux cl du ^Magasin de lftt ANNONCENT AUX CLIENTS DE LA MAISON QU'ILS DE RMBVOtfi | On beau stockjie chaussares/le premier pour hommes, lemmes, Illicites et Prix avantageux :.-•VerEouth Martini & M &t roelfteui paies qu/iC^L Mute, L. va zmann Agg r!i Im Ail 1 ttnmr ivmanm ,'m r *T rr-\-t .*-' >22Z."? '""^ V T^ t5T* TF^T' Provenir v.iut aiul m fut XI provenir >l *i lACIII • |loifna l £eint*f d vol. M ftvi' du SAVOI. L.lrituoy CoT moyvn l# pl.n .-•' u.' piui •• I U piu f.>.'I.' I< l>' MVibalIrr i%  • %  Noot'ulanwnl -i • %  i %  •t rac l* (5riB*imt.i c^rtl ui> %  ici plu* calmtnlt i ienl |4m*u t* MhfM SAVON KœBUDY IL! ! ItVIB'l-' *s^ Il ^ • I 1F.1! 1 Q] ! faven 3 310, Hue Bonne Foi l-r him Ijjfi MI i UII bire la Pression-• Sandwchs. Soupers (roiU. Brillant et selec. D ncing. La*Tav 'ra : renia O HVVCIS ioxt laii t miONi:: 77/ •I \ lii.il-i R ^* bronts. f VlSctltU ports fllos 113115: Aufo et Camion Po HicylefJoH a Swlte On trouvera ;'i la Rue des Miracles. Maison Nicolas f.< lPDASCO. I' s automobiles M ramions de !a marque bien connue •*Re *' — Auto A 7 passagers, C.*mion de lotit lonnage — accessoires de toutes por'es ni pi"ede rcciaoi'. Ces voit ires se recommandent par leur aoli'lii ,, inlgance et leur rapidit proverbiale On v trouvera galement les l'.ievc l' 1 c4 • i I'P N Grande cil Maoul • rtiir re d'Armes et Cycles de St I tienne. Klles sont incomparables pour leer tinesse, leur commodit, leur oiidil et se vendent malgr (oui A un prix dliant loate concurreu l.i M-ison a en o.ilre uc stock con> d.able d' ccessoircs et de Lie >


PAGE 1

ECTEl'R PROPRITAIRE' jMPRjurrR Ut MAQLOIRfi BOIS-VEKNA | Rue Amricaine, 1358 LRO 20 CENTIMES QUOTIDIEN TLPHONE N 242 l.rs traits failliront, l'ipe faillira ; c'e-it seulement la intime spirituelle ut I homme qui peut-cire triomoh ml>. Le programme de lAmriij • rue doiLjnmms iire d'opprimer, mu'tx Hf.tjouis d'aider.uus avons dj ouifi ,<. ()„ | CS n*-Et M. Ct%  mentait ses re[J Plaisanteries I7 italien. Un,, V "en sera oi. I ; , ,u se rira H m ; ,i s U,|,iri s fil** n abon: b, ' erai Ne,,, lt r puet .' •' r m e n t rue. Il n'y a pas de mal les inquiter un peu par des manœuvres diplomatiques, par des discours enflamms ou par des dfils de chemises noires acclamant le nom de l'Empire romain. La conversation en sera plus huile... Mais, au lait, pourquoi dire que ces rflexions demeurent dans la tte du dictateur? Il les l'ait entendre de sa voix sonore et dans son style lapidaire toutes les fois qu'il se trouve dans un milieu ami, et. Quoiqu'il parle aux ambassadeurs dans un autre style, ces mmes lignes directrices de sa pense apparaissent tout moment dans ses conversations officielles. Voyons ce iftii en rsulte dans'la politique gnrait. Il se l'ait en Europe, sous la triple g 1 de des gouvernements britannique, franais et allemand, et depuis un an, un grand cHort de paix. La paix veut dire la stabilisation, le statu quo. C'est la politique normale des puissances salislaites. C'est galement devenu la politique du gouvernement allemand, non point qu'il soit satisfait, mais parce (pie.aprs rflexion, il estime avoir des chances plus sures pour le relvement du Reicn dans une entente confiante avec les grandes puissances que dans un tat (le tension. I e trait de Locarno est l'aboutissement de celle politique; l'entre de l'Allemagne dans la S. I). N. et d en tre le couronnement. Save/.-votis comment s'appelle, en Italie, celte stabilisation qui nous apparat comme l'avnement d'une re de paix heureuse? Elle s'appelle : cristallisation, ce qui veut dire : eut rave au libre essor d'une nation qui n'a pas encore sa place. Chaque progr dans la voie de la stabilisation apparat I Italie fasciste comme un rec.il, connue une nouvelle pierre ajoute un fardeau, comme une nouvelle chane lest i ne tenir prisonnire une nation qui veut, elle aussi, du preslige, del richesse, de In puissance. Il, Briand a eu une phrase clbre: Nous avons parl europen avec le chancelier.') C'est non seulement une grande pense pacifique qui s'exprimait ainsi, mais aussi une saine pense politique. Traduite en langage raliste, la phrase de M. lirisnd signifie que la France ne risque rien conffMKtrc son intrt avec celui ;de la paix europenne. A cela Mussolini rpond dans chacun de ses discours: Nous sommes Italiens, llalianissimi Gageons que si demain on lui donnait ui\ empire colonial, il apprendrait parler europen son tour. El comme la pense directrice.celle de l'expansion et de la croissance, inspire toutes les Instructions diplomatiques donnes aux reprsentants ita liens, il est invitable que depuis quelque leinps.ladiploma lie franaise a partoul trouv sur sa roule l'Italie, non pour I-A MAISON lld. Rue Traversicre fp ** S* ( halle anciennement occupe par M r Alfred \ieux ) £,*. >^ est maintenant pourvue de son assortiment arriv par&r 1w les derniers steamers. Elle oflre aux familles entre au-£$" trs articles ; |g. •£$ POMMES D1.TERRK ET OIGNONS *> *? #> £j| Nous dniions aussi en 'gros el faisons des envois CUg ,g province ;; 2= Porl-au-Prinoc. Hati, le 20 Avril ls)2f>. \\u. DE mois yiM.iTi.s CONSERVES ALIMENTAIRES SAUICSSON GOTHER ET JAMBON BONBONS ASSORTIS \'lNS PAR GALLON BISRB i:r PORTER l.l(.)l i:i us ntANAISBS CHAMPAGNE lui faciliter son QBUVre mais pour met Ire obstacle son action. Assurment, en attendant d'avoir la puissance d'un poser de nouvelles formules el dx.' nouveaux systmes, l'Ita lie se trouve bien oblige de maintenir la solidarit interallie. A Locarno. elle donne au dnouement, sa garantie au pacte rhnan. A Genve, la fin de l'orage o tout faillit sombrer, elle signe comme les six autres puissance de Lo carno le manifeste propos par M. Slresemann.JMajs il est indiscutable, quand ou connail les l'ail.que celle politique d'entente pour la paix europenne ne correspond pas sou idal et quelle s'y rallie comme ui\ pis aller provisoire. Celte assertion — vrit vidente pour quiconque commit ce qui se passe dans les chancelleries pourait lre tablie par le simple examen des dis cours et dclarations du DUCE et de ses collaborateurs. Mais je ne veux pas n'appuyer uni quement sur des manifestations oratoires, (.'est dans le dtail rel des affaires diplomatiques qu'il tant chercher des preuves palpables. Les beaux SODD r. KIURICE ETIENNE fils Angle des Rues du Magasin de l'Etal et des Fi'outs Forts. Xncliuiilises Innaises X'..x*?'S>! F.EURSDEFEU lie des MCKf, depuis les sicles du Osa, La fl.iiuiuipar lurrriils jaillit de re rrater, l> le pauarhr gnr du volcan roliLiire flambe plus but encore que les umkra/.os. Vil bruit l'Teille plus la cime uni eckts. lu la reifdre pleuvait, l'uiseau se dsaltre ; Le Mil est iuimubile, rt lt sanij de la Terre, La laie, en se figeant, lui laissa le repus. PiiariMl, snpreat effort^e liiliijiif incendie, 1 l'irbe de la auenle jamais refroidie, Krblanl Iratrn les rues puhrn>rs, Connue un mf de tonnerre au milieu du sileiie, laoN le pnudroirmi'iil du pollen qu'elle lavo-, S'epanouil la finir SS MCIIS enbrass. J H,na.i. < lltllklllt Broderie BHODKKIKS en tousGKNHKS 1 ravail[soi(pi. promntilnde Prix madres. S'adressera Mme Marcel GOURAIGE No 423 Hue des Csars Embroidery ALL KUm 01' EUtmoiDF.RY put down at the lawest prie apply No 4'2.'J Hue des Csars. Htel international AUX CAYES, HATI. maison fonde en 1998, Nourritures et chambres Jprix trs modrs Chambres ares Cuisine)franaise. 3| Installation conl'ortable •*i On parle anglais, franais, espagnol| et italien. w5 Cet tablissement se recommande par sa grande pro jSl'iel. sa I)-. une cuisine el sa position exceptionnelle g au centre des affaires. "^ Propritaire, 9 Vve T. FERRANDINI. >* v s v v '? v Foire œil... i -v ... a vu. Samedi soir." le bal jauni' ;'i l.iilnm. Ce lui une soire magnifique, foules les daoMUses taient vtues de jolies el riches toilettes jaunes. Partout des oriRanunes multicolores, partout les drapeaux hatiens 111011Iraienl leurs belles couleurs, Aux portes, de, stores japonais sibalanaient avec grce. Un flot de lumire lectrique inondait cette vaste salle admirablement dcore. L'orchestre,qui est aujourd'hui compos de H) musiciens, attaque les premires notes, Aussitt les couples se forment et, lgants el gracieux, dansent l'oxIrotsi'lsliinimv.l'.tei'la duralotie la nuit. Kl Imite la nuit aussi !e champagne coula Huis. ,a vu la tte continuer pendant toute la journe d'hier, car, le patron avait fait appeler le photographe pour avoir un souvenir de ce jour inoubliable. Les dominicaines, au nombre de 23, sont* en ligne, devant l'objectif. La blonde Carmen tient tout prs de ses lvres charnues une norme bouteille de i hanipagae.pra oTelleaetienl Eaiilia, la noire, portant un gros bouquet de jolies fleurs: l'union lait la force. l*uis les danseuses prirent place autour d'une table o les attendait un dner apptissant et O, dans le rire et une gait folle, elles burent force Champagne. .•, ...a vu.ee malin, vers S heures, une collision de voitures I. alue, en lace de la maison du juge Maignan. Une automobile heurta violemment un bssts qu'elle mit en pices.Le busportait le No. lVO et l'auto le No. . ... n'a pas encore vu l'heureux gagnant du gros lot de 3.000 f jourdes de la loterie de la Bibliothque Nationale dont le tirage a eu lieu hier; mais Noire Œil a vu le chque mis en sa faveur : Paui ontre de Monsieur A... M... El A... M... a encaiss aujourd'hui les •>(>!) pices jaunes. Lui qui si toujours dam de la glace, cela le rchauffera certainement ... a vu. hier soir, vers D heures, en face de l'Hpital Gnral une scne publique qui mit tout la quartier en moi. I.a nomme Lins Michel, la suite d'une rprimande que lui faisait sa mre au sujet de ses libertinages, eut avec celle-ci une vive altercation. Les choses arrivrent un tel degr de violence que la Mlle dnature se jeta sur sa mre el la gifla brutalement. La Police intervint. Lt l.ina du prendre le chemin du bureau de la rue de l'Egalit. Mais comme elle s'y tait prsente %  eule, elle tut renvoye aussitt. Lllc revint la maison de lu mre et rendue, plus arrogante et plus furieuse par l'impunit, elle menaa de nouveau celle qui lui a donn le jour. Ella alla plus loin : elle menaa de mettre le feu la maison cl d'incendier tout le quartier. Les voisins s'inquitrent avec raison de ces propos dangereux et prvinrent la Police. Lina lut une seconde fois arrte. Lt une seconde fois aussi lut relaxe. Et les malheureux habitants du quartier ne dorment plus que d'un œil, veillant ce que la mauvaise Aile ne mette son projet en excution. On demande A louer un piano en bon tal pour uu temps indtermin. S'adresser au Bureau du Journal. Le 15 Mai Via, i le programme •/ni sera snii'i p.nr les diverses eermot nies ilce jour qui est la dne conlitulionnetit dt lentri n fonctions ttuChefde l'I'.'.at : S c '• lit • rie d l.il de ( I il. i* v.r ;i. m.Le Prsident del Rpublique.acconH pagn de Messieurs les Scrtai*. les il'Klal, du bel" I sa Maison civile et escort des Officiers de l'Etal NJajor te rend au Palais de ['Assemble Nationale. .'{ Prestation de Serti ni du Prsident Je l Itmibltqu • I. Te De i n la Cal n Irais. — Salve de 21 coups do CM. m. Place de as.aslaiici

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06712
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, May 10, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06712

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
ECTEl'R PROPRITAIRE'
jMPRjurrR
Ut MAQLOIRfi
Bois-Vekna
| Rue Amricaine, 1358
Lro 20 CENTIMES


QUOTIDIEN
TLPHONE N 242
l.rs traits failliront, l'ipe faillira ;
c'e-it seulement la intime spirituelle ut
I homme qui peut-cire triomoh ml>. Le
programme de lAmriij rue doiLjn-
mms iire d'opprimer, mu'tx Hf.tjouis
d'aider.uus avons dj ouifi ,< gement aux rglements des dijjrenam
en Europe tl en Asie, mais il u est pos-
sible d'aider que ceux qui s'aident eux-'
mmes. Prsident COOLllXiH
INNE N-5796
PORT-AU-PRINCE ( HATI )
ND1 10 MAI 1926,
fascisme et l'Europe J***w^^
ie revendique
sa place au Soleil
tisons eet artiele
p$finis du IHAvr.t
j I punit sous la si-
\gJules Suiicrivein.
'toute In pnliliijiie
| tt hielinn fasciste
[oui' l'Italie sait nue
iteet respecte, ait
\Soial.
lies Ions, dans tons
1,011 entend rpter
lla mme formule :
utsii place an so
ase n'est pas neu-
dcessours de Mus-
laussi, l'on! souvent
e. Ils ajoutaient :
(place qui revient
station, et qui est
I services que nous
4uspendant la guer
largumenls, Musso-
"nt un ultime : I^a
{revient une nation
^discipline et pit,
i la conqurir.
lmeest rel. Il cor-
ides besoins pro-
Itresse la France
ucun autre voisin de
nier, prs de deux
lmigrants sont ve-
Dninsulecn France,
[milliers en plus en
l'Amrique du nord
HAinrique du sud
d'Italiens. Il est
'de faire vivre de
espar l'industrie
[dpourvu de mati-
^S- L'on se trouve
lune ncessit i in-
dien aiguiller sur
p* territoires cet
fctuain-d'u-uvre, ou
eren France.
rur le Corso, je
lis avec un cl-
k amricain qui
'** montrant h s
Js de chemises
Ffonuncianiicnto
"P Celle vue nie
PPerli(icl|t.. Il se
P tadili'slations
njKoMdphisan-
la politique soit
Monde sur des
S?Ses;Je '""imairi-
7<. nomiant d'images,
prs ce qui suit :
&?ll0lls de paix.
Pffn<).plustard
t^'.Wientqu.
Jfscontents, que
^.'ranceselui-
'"""nies. Ils par-
,7e Asie-Mineure
}* & liibol
Gde celte rgion
fetvoishierfe
n*k>. () |CS
n*-- Et M. Ct-
mentait ses re-
[J Plaisanteries
I7 italien.
Un,, V "en sera
oi. I; ,,u' se rira
h m ;,i"s "U,|,iri's
fil** n abon-
: "b,'erai-
Ne,,, lt rpuet
.' ' r m e n t
rue. Il n'y a pas de mal les
inquiter un peu par des ma-
nuvres diplomatiques, par
des discours enflamms ou
par des dfils de chemises
noires acclamant le nom de
l'Empire romain. La conver-
sation en sera plus huile...
Mais, au lait, pourquoi dire
que ces rflexions demeurent
dans la tte du dictateur? Il
les l'ait entendre de sa voix
sonore et dans son style lapi-
daire toutes les fois qu'il se
trouve dans un milieu ami, et.
Quoiqu'il parle aux ambassa-
deurs dans un autre style, ces
mmes lignes directrices de sa
pense apparaissent tout mo-
ment dans ses conversations
officielles.
Voyons ce iftii en rsulte
dans'la politique gnrait.
Il se l'ait en Europe, sous la
triple g 1 de des gouverne-
ments britannique, franais et
allemand, et depuis un an, un
grand cHort de paix. La paix
veut dire la stabilisation, le
statu quo. C'est la politique
normale des puissances salis-
laites. C'est galement devenu
la politique du gouvernement
allemand, non point qu'il soit
satisfait, mais parce (pie.aprs
rflexion, il estime avoir des
chances plus sures pour le re-
lvement du Reicn dans une
entente confiante avec les
grandes puissances que dans
un tat (le tension. I e trait
de Locarno est l'aboutisse-
ment de celle politique; l'en-
tre de l'Allemagne dans la S.
I). N. et d en tre le cou-
ronnement. Save/.-votis com-
ment s'appelle, en Italie, celte
stabilisation qui nous appa-
rat comme l'avnement d'une
re de paix heureuse? Elle
s'appelle : cristallisa-
tion, ce qui veut dire : eut ra-
ve au libre essor d'une nation
qui n'a pas encore sa place.
Chaque progr dans la voie de
la stabilisation apparat I Ita-
lie fasciste comme un rec.il,
connue une nouvelle pierre
ajoute un fardeau, comme
une nouvelle chane lest i ne
tenir prisonnire une nation
qui veut, elle aussi, du presli-
ge, del richesse, de In puis-
sance.
Il, Briand a eu une phrase
clbre: Nous avons parl
europen avec le chancelier.')
C'est non seulement une gran-
de pense pacifique qui s'ex-
primait ainsi, mais aussi une
saine pense politique. Tra-
duite en langage raliste, la
phrase de M. lirisnd signifie
que la France ne risque rien
conffMKtrc son intrt avec ce-
lui ;de la paix europenne. A
cela Mussolini rpond dans
chacun de ses discours: Nous
sommes Italiens, llalianissi-
mi Gageons que si demain
on lui donnait ui\ empire co-
lonial, il apprendrait parler
europen son tour.
El comme la pense direc-
trice.celle de l'expansion et de
la croissance, inspire toutes
les Instructions diplomatiques
donnes aux reprsentants ita
liens, il est invitable que de-
puis quelque leinps.ladiploma
lie franaise a partoul trouv
sur sa roule l'Italie, non pour
I-A MAISON
lld. Rue Traversicre
fp **
- S*
( halle anciennement occupe par M r Alfred \ieux ) ,*.
>^ est maintenant pourvue de son assortiment arriv par&r
1w les derniers steamers. Elle oflre aux familles entre au-$"
trs articles ; |g.
$ Pommes D1.TERRK et Oignons
*>
*?
#>
j| Nous dniions aussi en 'gros el faisons des envois CUg
,g province ;;
2= Porl-au-Prinoc. Hati, le 20 Avril ls)2f>.
\\u. DE mois yiM.iTi.s
Conserves alimentaires
Sauicsson Gother et Jambon
Bonbons assortis
\'lNS PAR GALLON
Bisrb i:r Porter
l.l(.)l i:i us ntANAISBS
CHAMPAGNE
lui faciliter son QBUVre mais
pour met Ire obstacle son
action. Assurment, en atten-
dant d'avoir la puissance d'un
poser de nouvelles formules
el dx.' nouveaux systmes, l'Ita
lie se trouve bien oblige de
maintenir la solidarit inte-
rallie. A Locarno. elle donne
au dnouement, sa garantie
au pacte rhnan. A Genve,
la fin de l'orage o tout faillit
sombrer, elle signe comme
les six autres puissance de Lo
carno le manifeste propos
par M. Slresemann.JMajs il est
indiscutable, quand ou con-
nail les l'ail.que celle politique
d'entente pour la paix europ-
enne ne correspond pas sou
idal et quelle s'y rallie com-
me ui\ pis aller provisoire.
Celte assertion vrit vi-
dente pour quiconque commit
ce qui se passe dans les chan-
celleries pourait lre tablie
par le simple examen des dis
cours et dclarations du Duce
et de ses collaborateurs. Mais
je ne veux pas n'appuyer uni
quement sur des manifesta-
tions oratoires, (.'est dans le
dtail rel des affaires diplo-
matiques qu'il tant chercher
des preuves palpables.
Les beaux sodd r.
KIURICE ETIENNE fils
Angle des Rues du Maga-
sin de l'Etal et des
Fi'outs Forts.
Xncliuiilises Innaises
X'..x*?'S>!
F.EURSDEFEU
lie des MCKf, depuis les sicles du Osa,
La fl.iiuiui- par lurrriils jaillit de re rrater,
l> le pauarhr gnr du volcan roliLiire
flambe plus but encore que les umkra/.os.
Vil bruit l'Teille plus la cime uni eckts.
lu la reifdre pleuvait, l'uiseau se dsaltre ;
Le Mil est iuimubile, rt lt sanij de la Terre,
La laie, en se figeant, lui laissa le repus.
PiiariMl, snpreat effort^e liiliijiif incendie,
1 l'irbe de la auenle jamais refroidie,
Krblanl Iratrn les rues puhrn>rs,
Connue un mf de tonnerre au milieu du sileiie,
laoN le pnudroirmi'iil du pollen qu'elle lavo-,
S'epanouil la finir SS mcIis enbrass.
J..... H,na.i.< lltllklllt
Broderie
BHODKKIKS en tousGKNHKS
1 ravail[soi(pi. promntilnde
Prix madres.
S'adressera
Mme Marcel GOURAIGE
No 423 Hue des Csars
Embroidery
all KUm 01' EUtmoiDF.RY
put down at the lawest prie
- apply No 4'2.'J Hue des Csars.
Htel international
AUX CAYES, HATI.
maison fonde en 1998,
Nourritures et chambres Jprix trs modrs
Chambres ares Cuisine)franaise.
3| Installation conl'ortable
*i On parle anglais, franais, espagnol| et italien.
w5 Cet tablissement se recommande par sa grande pro
jSl'iel. sa I)-.une cuisine el sa position exceptionnelle
g au centre des affaires.
"^ Propritaire,
9 Vve T. FERRANDINI.
>* v s v v '? v
Foire il...
i
-v
... a vu. Samedi soir." le bal
jauni' ;'i l.iilnm. Ce lui une soi-
re magnifique,
foules les daoMUses taient
vtues de jolies el riches toi-
lettes jaunes. Partout des ori-
Ranunes multicolores, partout
les drapeaux hatiens 111011-
Iraienl leurs belles couleurs, Aux
portes, de, stores japonais si- ba-
lanaient avec grce. Un flot de
lumire lectrique inondait cette
vaste salle admirablement dco-
re.
L'orchestre,qui est aujourd'hui
compos de H) musiciens, atta-
que les premires notes, Aussi-
tt les couples se forment et, l-
gants el gracieux, dansent l'ox-
Irotsi'lsliinimv.l'.tei'la duralotie
la nuit. Kl Imite la nuit aussi !e
champagne coula Huis.
. ,a vu la tte continuer pen-
dant toute la journe d'hier, car,
le patron avait fait appeler le
photographe pour avoir un sou-
venir de ce jour inoubliable.
Les dominicaines, au nombre de
23, sont* en ligne, devant l'ob-
jectif. La blonde Carmen tient
tout prs de ses lvres charnues
une norme bouteille de i hani-
pagae.pra oTelleaetienl Eaiilia,
la noire, portant un gros bou-
quet de jolies fleurs: l'union
lait la force. l*uis les danseuses
prirent place autour d'une table
o les attendait un dner app-
tissant et O, dans le rire et une
gait folle, elles burent force
Champagne.
.,
...a vu.ee malin, vers S heu-
res, une collision de voitures
I.alue, en lace de la maison du
juge Maignan. Une automobile
heurta violemment un bssts
qu'elle mit en pices.Le buspor-
tait le No. lVO et l'auto le No.
.
... n'a pas encore vu l'heureux
gagnant du gros lot de 3.000
fjourdes de la loterie de la Bi-
bliothque Nationale dont le ti-
rage a eu lieu hier; mais Noire
il a vu le chque mis en sa
faveur : Paui ontre de Mon-
sieur A... M... El A... M... a en-
caiss aujourd'hui les >(>!) pices
jaunes. Lui qui -si toujours dam
de la glace, cela le rchauffera
certainement
... a vu. hier soir, vers D heu-
res, en face de l'Hpital Gnral
une scne publique qui mit tout
la quartier en moi. I.a nomme
Lins Michel, la suite d'une r-
primande que lui faisait sa mre
au sujet de ses libertinages, eut
avec celle-ci une vive altercation.
Les choses arrivrent un tel
degr de violence que la Mlle d-
nature se jeta sur sa mre el
la gifla brutalement.
La Police intervint. Lt l.ina
du prendre le chemin du bu-
reau de la rue de l'Egalit. Mais
comme elle s'y tait prsente
eule, elle tut renvoye aussitt.
Lllc revint la maison de lu
mre et rendue, plus arrogante
et plus furieuse par l'impunit,
elle menaa de nouveau celle
qui lui a donn le jour. Ella alla
plus loin : elle menaa de mettre
le feu la maison cl d'incendier
tout le quartier.
Les voisins s'inquitrent avec
raison de ces propos dangereux
et prvinrent la Police. Lina lut
une seconde fois arrte. Lt une
seconde fois aussi lut relaxe.
Et les malheureux habitants
du quartier ne dorment plus
que d'un il, veillant ce que
la mauvaise Aile ne mette son
projet en excution.
On demande
A louer un piano en bon tal
pour uu temps indtermin.
S'adresser au Bureau du
Journal.
Le 15 Mai
Via, i le programme /ni sera
snii'i p.nr les diverses eermot
nies il- ce jour qui est la dne
conlitulionnetit dt lentri n
fonctions ttuChefde l'I'.'.at :
S c ' lit rie d l.il
de ( I il. i* v.r
fonctions de Son Lxv lien
Monsieur
LOltS noito
Prsident d J/nti
I. Au Drapeau $alve nje
21 coups de i (mon pour saluer
l'entre en l iclious du Chel de
l'Etat.
'2. A lires l,L>;i. m.Le Pr-
sident del Rpublique.acconH
pagn de Messieurs les Scrtai*.
les il'Klal, du bel" I sa Mai-
son civile et escort des Of-
ficiers de l'Etal NJajor te rend
au Palais de ['Assemble Natio-
nale.
.'{ Prestation de Serti ni du
Prsident Je l Itmibltqu
I. Te De i n la Cal n Irais.
Salve de 21 coups do cm.m.
_ Place de as.aslaiici- Chur.
Ct A. CorpsDjploniatique
et Consulaire, les Officie du
Marine Corps , les I
de la Gendarmerie, les F ti lu-
naires du Trait, la ( Ml
siou des Rclamations, i\
prsentants des Chain ires (le
Commerce.
Cot H. Les Membres du
Pouvoir Lgislatif, du Pouvoir
Judiciaire, le Conseil de lOnhe
les Avocats, l'Administration
Communale, la Banque Nalip-
nale de la Rpublique d'Hati
le Corps Enseignant, le Jury
Mdual, le Commerce Hatien
et Etranger, le Syndical les
Agents de Change, ia Presse, les
Chefs d'Administration.
.". S m Excellence Monsiear
LOl'lS KOIiNO rentrera au Ma-
lais National salu par une salve
de 21 COUDS de canon.
i. Le Chef de l'Etal recevra
les Corps Diplomatique et Con-
sulaire, les Membres du Pouvoir
Ju.li,aire les Chefs d'adminis-
tration et les Dlgation*.
7. Le Son- lietraH aux
flambeaux. Rjouissiinces pu-
bliques. Cinma populaire. \l|
tractions diverses au Champ de
Mars.
N- B. Il sera install un
Haut-parleur au March de la
Place Valliic ou Ion pourri
entendre les discours prononcs
au Palais de l'Assemble Na-
tionale.
Port-au-Prince, le 1 Mai 1096.
Une nouvelle marque
d'automobile
Nom anon.ieu la bonne for-
lune de f, ire une promenade
dans une nowelle automobile,
marque Auburh, n\)M le repr-
sentant esl M. Ch. E. Miot.Oest
vraiment la voiture idale, tant
par les atceisoires, le moteur,
lu carrosserie que par son <'"/'-
fort et la souplesse el lgante
le ses ressorts.
Les conditions de paiement
sont avantageuse et i .// /
prvoir le plus grand wuceti
pour la maniiie Aubin,! que
mais recommandons nu pu-
blic.
+ -v' *



LE MATIN 10 Mai 1920



4; m
'


PoidreTEINDELYS
r
L
.
donne un teint de lys
2x
**) Tt ib4*J|i (MattV. (MIT.
tM MMrM. r*H povr bu...
M (Mr. iw<*m| Af.
rrr)............
Cr*a* T-iniiein.
\> * .
Vit f W <*i ",
lo TiitlHji....
eu 7i 'gdmji. p
L*li TtlMMr*---- '* '
ton* TMMtir -
Fra .............
I*! K>wr tlondr tlr pour
Ulr. ocrr ;onc( nn'i mante.
athti i,nrt ru. A. | lair. nue
naiyrii. rvui/c i ir c*itr i
ML
ToilUi rirfunrriM
urainu M|MUii
Pdudre idale impalpable,
adhrente, d'un pathtm dlicat,
Comen c / nesse, entbelVt, e'.lace les rides.


-
Pennes
Politiques
Qui sme le vmi rcolte lu
tetnpite. Ce proverbe m vrifie
quelquefois clfllU In vit* des indi-
vidus comme dans lu vie des
peuples. Le Chef d'Etal investi
de la redoutable mission de re-
constituer les hases mmes de
l'difice national risqua de per-
dre le bnfice, da son uvre
1 irsqu'il laisse parler sou coeur
t*i ses sentiments l'exclusion
tics ncessits politiques de
rheure.
Toutes innovations, toutes r-
volutions sont ncessairement
insparables de l'ide ds sacrifi-
'ces. Pelle est la loi qui rgit les
institutions humaines aussi bien
que celles da nature divine: po-
litique, Science religion. Kl le
pontife qui croirait pouvoir se
soustraire a cette loi se verrait
dans l'obligation dt* s'offrir lui-
mme en holocauste. Mais seul
un Dieu peut se rserver le rle
simultan de Sacrificateur cl de
Victime.
La perspicacit, l'intelligence,
l'nergie morale font l'homme
d'Etat suprieur. Toutefois, le
cesur attnua raction des gran-
des (acuits de l'esprit; son in-
tervention constitue souvent un
obstacle aux ralisations.
Pour DUS l'uvre du restaura-
teur soit efficace, il asl indispen-
sable que toutes vois autre que
la sienne se taisent durant tout
le temps que sa fonction s'impo-
se. Sa conception ne doit point
tre entrav, parte que tout est
i refondre : Constitution, lois'
institutions reconnues surannes
pt confuses, sinon son caractre
f.rovidenlicl sclacc pour le
sisser expos aux manuvres,
nux passions lu vulgaire.
lui guerre a comme corollaire
le* sang. Mais le sang vers n'est
pas subversif de la Justice, puis-
que les Ecritures disent que l*E
ternel arma le bras de David
contre les Philistins.
Il est inacceptable qu'une pot-
ence d'ambitieux pense arrter
dvolution d'un peuple, bors-
tpie son action est reconnue nui-
sible, elle doit tre briser, et
son effacement ne saurait tre
imput qu'A elle-mine.
Philippe STKIILIX.
^Notons que l'uvre pour la-
quelle cette loterie fonctionne,
La Bibliothque Nationale de
IMmicali esl dj Institue. La
Bibliothque esl ou> i ' au pu-
blic. L'abonnement mensuel
pour les livre i ote '2 gourdes.
On dpose une caution de f>
gourdes ; mais ceux qui veulent
"aire leurs Ici luros au local
mme de la B bliothque, peu-
vent le l'aii ucun frais.
Nous . on i, une nou-
velle luis, plein cl complet suc-
cs notre ami le Dr Rico! et
ses collaboi ateui idan leur utile
enti prise de doter la Capitale
d'une Bibli tthque publique.
Choses macoBniqueg
Le public apprendra, sans
doute, avec plaisir qu'une srie
le Causeries \ ienl il tre insti-
tues pour les profanes au Tem-
ple de la Loge La Vrit No
17, Wur du Magasin de l'Etat.
La premire confrence sera
l'aile par M. I abius Duviella le
Dimanche 'i.'t Mai courant .">
heures le l'aprs-midi.
Le public en gnral y est cor-
dialement Invit.
Lottiie oV la Bibliothque
Haiionale
Hier eut lieu le tirage da la lo-
terie de la Bibliothque Natio-
nale. Le gros lot de 3.O0 gourdes
a t gagn par le No. w89, ce-
lui de LOTO bar la No. 1711 et le
troisime lot de 760 gourdes par
le No. 9661.
La Direction de la Loterie a
adopt un excellent systme qui
vite la perte le temps que Ion
prouvait auparavant pour le
comptage des boules. Les houles
sont placesdaha tics sachets m
papier Chaque sachet contient
1(1 boules. N'importe qui du pu-
blic peut contrler, en les pre-
nant au hasard, k nombre de
tacheta qui lui plat
Immdiatement aprs le lira-
vv. les boules sont replaces
dan- lessachats et h tnntdps
dan- une grande malle en pr-
enec d'un notaire qui y appose
les scelles. C systme toutes les garantes dsirables
/ ,,,: ;ne SU public i'ilciM r
i'c hPlongue attente pi'd fallait
,, comu'.er les 3.OH) boule--.
i cs Directe;:: s les ai.lies 1
j,.s feraient bien tf.ittoi>U*r SUS
Juasi ce lyatame.
K9l.se Episcopale d'Hati
Proitne l.n Saint&Trinit t
Pour l.i semaine desRogations,
il y aura Service Spcial d'Ia-
lercessions : lundi, mardi et
mercredi 5 heures du malin.
Service Eucharistique Jeudi,
.") heures du malin. Jeudi
jour de l'Ascension 0 heures
du malin. M. n eigneur Harry
Robert* Carsou puaera la pre-
mire pierra de la Chapelle
l'Ascension > Thor, (^ prs
du Monument ).
ette Chapelle sera cou Iruitc
In Memoriama lexandre Bat-
liste, Prtre. Mon icign *ur < ai-
lon sera iu >si l'( Hiciunl iu Ser-
vice l'-licharisliipie qui sera c-
lbr immdiatement ovanl la
l'ose de la Premire Piei re.
I* ..-... m..... |
Dti haut-pai leur
Comme on le verra dans le
programme des crmonies du
!."> Mai que nous publions, un
haut parleur sera install dans
une des halles du March et per-
mettra a ceaa qui ne pourront
tre prsents au Palais de l'As-
seinble Nationale d'entendre
les discours qui y seront pro-
noncs.
AcquittemeDl Je l'auteur
il<* l'attentai contre \*s
juiiveriKMii' 00 la Hu -
tini(|iie
Une dpche de Fort-de-Fran*
ce apprend que la Cour d'Assi-
ses I B< quitt M. Des Etages
qui. au mois d'Aot dernier.
gvail lire -I coups de revolver
sur le Gouverneur de la Marti-
nique, M. Richard'.
M. Richard, qui avait t gri-
vement atteint, est aujourd'hui
compltement remide ses bles-
sure--.
\.il avons reu le faire-part
du d s de \4ar(e-'Annt Eug-
nie Maignan, survenu avant hier
.' lit m es de I cm i midi,
lunt lieu
hier .i l hem i .i M-
tropolitaine
\ \ [amitis prouves' parce
deuil i: mi iivn * ->i'i- vives
cond
3. rat r
PARIS

les causes de 1.1 baisse
du franc
Par cable
PARIS, 8 Mii M l'ret' a
dclar aut reprsanlaati presse qui l flrhisasmaat du
Iraoe est absolument monsatani ;
il a pour causa 11 rechari lie d** la
livre et du dollar afin il soutei ir
Isa davlras belge, italienoeet an-
glaise Le buttai t e.-t cnliu qu'li-
bre. La trsorerie est plus sus ;
les Importations en lin Mars sont
en augmnnlalion tic 1800 millions
par lulle des achats cousrcutifh
i'HDu>ni9 cl.-s ta majoration des
dioits de 'i m i'i.'.m ii< la situation
conom que s'est amliorie soi si-
drublem'.'nt.On surveillera troite
mi ni les opratioiiS de report d-s
banquet et les ventes et achats de
devises trangres ne dpassant
pas 100 trancs ; on exigera uue d
clsratlon d'identit, dt nationali-
t, de domicile et de rsidence
pour les ai tuteurs et vendeurs de
toutes 'ij'ianlits da devises. On
obligera rigoureusement tous les
exportateurs & rapatrier dans un
dlai rie trois mois le prix des mar
ebaadisas vendues l'tranger et
on tffgjavra jusq l'A la prison le.)
pnalits prvues pour les contre-
venants ()n iutensiliera enlin l'ac-
tion des chambits de commerce.
La gouv-ruement envisage d'ai-
leurs d autre? moyens ventuels.
La Grve anglaise
Gouvernement et Grvistes
jjardent leurs positions
Par cab!e
L0N0RS.7 Mai Legouver
nemeutet les grvistes Jerneurent
sur leurs positions et il n'y a pas
le moindre alfas qu'un accord soit
proche 1. semble au contraire que
de part et d'uuireon se prpare
employer dea t rces encore plus
imposante*. La gouvernement en-
rle des milliers de volontaire*
pour combler les vides lais.es par
tes grvistes et il annonce qu'il va
segmenter les forces policires en
leur adji-giant 50.000 comtables
tu iilUX.
De s"ii et, le Congrs des Tr.i
de (Jalons envisage de taire entrer
ec jeu sa roeooj ligue de dfende
qui compta, parait-il, deux nou-
veaux millions de grvistes. En ce
qui concerne le public, le* choses
hMnDliori?r.t peu peu.L'organisa
tion institue par le gouverne,
ment et les volontaires en particu-
lier pour les transports se dvelop
pe et les inconvnient qi i rsul-
taient de la grve pour le public
disparaissent peu peu. Il rsmbls
que 'es rouversations entre MM.
lialdwin et J. Thomas n'aient don
n aucun rsultai. Le rbef de l'u
nion des employs de chemins de
ff r est plus que quiconque suscep-
tible de rtablir la paix eutre le
gouvernement etlesTradel mous.
La auerre est reprise
contre Abd-el-Krim
Parcabk
RABT, 7 Mai L'aviation a
recommenc les bombardements-
Les troupes du secteur K-t ont
comme t i e un mouvement dans la
rgion de Oert en collaboration
avec le.- Espagnols. Le temps est
beau.
PAP.IS. 7 Mai Les journaux
sont u:.auimes constater que les
H.l'oiiiS ssnla sont responsables de
la rupture dt* ngociations et qu'-
i's ont repouss la grande paix
africaine.
La Rpublique alfemin-
de conservera le dra-
peau imprial
Par cable
BERLIN, 7 Mai Le gouverna
*nt est dcid s'en finir son
dcet pre^criv et que le drapeau
marcb-.ni allemand comprenant
les nci n-es couleurs mooarch'S
tes doit tre tbari par les smbas
ssdes et Us consulats d'Allemagne
l'tranger ct du drapeau r-
ublicHi. Li qS lion sera discu-
te mardi au K-i. h-tg et le go.
vernrmcnt ft .'approbation du pr-
sident Voi II ucie.burg.
L affaire des Ux billets
de banque franais
Par cable
BUDAPEST. 7 Mai Le procs
des principaux oupabl s pour la
la fabrication de 30 milliards de
francs de faux bi !atf a comuw.c
aujourd'hui.
le prtendant au trne
de France habitera
Bruxelles
Par cable
PARIS, 7 MaiUns dpche de
Bruxelles annona que le 'ne de
Guis* qai s'est dclar prtend .nt
au trna da France 'a mort du duc
'Orlan* inrva ne raemmaot,
vit nt d'airivtrA Brassllea al qu'il
ses', dispos ;i M tixeren li 'giqua
de fu<; ID peiuiHuentt- La ducliesse
et leur* tils l'accompagnaient.
Un trait turco-perse
far cable
TEUBHAN, 7 Mai L'a trait
a\ant pour objet le maintien de re
lations eutre L Perse et la Tur-
quie a t sign aujourd'hui ; Use
ra soumis laratiticatioudes par-
lements des deux pay.
Le rglement des dettes
de yaerre
Par cable
ATHENES, 1 Mal- II. Thou-
deros, vice-^ouvernenr de la ban-
que nationale, est parti pour Lon-
dres afin de rgler la question de
la dette de guerre de la Grce !s
(jiaode Bretcgoe qui se monte
auvi ou l'.uiM c-)') livres ster-
ling.
A la Confrence
des Ambassadeurs
Par cab'e
PAItlS, 7 Mal A la Conlreoce
des Ambassadeurs les dlgus il
lemauds ont paraplie I accord con
cernaut l'aronautique allemai.de
el les conventions relatives la
nuvigatiou urieuue Irancc-tll.-
mande et belg i.l. mu le.
la crise ministrielle
polonaise
Par cable
VARSOVIE,? Mai-M. Vincent
Wlttos, deux lois 1er premier mi>
Bistre de Pologoe cri 19*D el en
l'jii, a accepte la liiche d'essayer
de former un nouveau ministre
pour s i< cder ce ni du c mte
Ski/.yu.-ki qui a doan sa dmi-
siou ft cause d'une question de po
litique naaacira le mois dernier.
A la conqute
du Pile Nord
Par cable
0L0, 7 Mai Le dirigeable
Marge. de l'aspdiiioa polaire
Aawinssa-UhrvorUi est arrive
la Baie du Ko (Spitzberg)4e bonne
heuie ce mat'.u. Le Norge ' a
quitt Vadso au nord de la Norv-
ge jeudi aprs midi et a parcouru
en I V heures les 70O milles au-
dessus de l'ocan arctique juiqu'a
la base d'o il s'lancera pour son
vole au*dessus du ple nord jur*
qu' Point Barrow ( la*ka).
TYPOGRAPHES ~
On demande des typogra-
phes. S'adresser l'Imprime-
rie ChraquiL
A.VS
EtudeJdcMc Lon Charles
Notaire
l.'lSHuc'du Peupla
S h. 1/2 midi
*h;i/ia5netin
PHARMACIE^
PRINCIPALE
H. CANONS
48, Rue RcaumuI
aa-ao boulivard aaaa) oaot
PARIS
tt L"51tKa UAT.Oli tv iftttl
Prednlts des Premier Haqaaa
t toujours de premire fracheur
UNE SEULE QUALIT 1
LA MEILLEURE

RAYON 8PKCUL
POUR LES COLONIES
DROOUBBIB, HEHIIOIUBTBR1B
sPKciALrraai
BrutQftiSM t BtraagSTee
SELS DE QUIMNB rUBJ
-Tous produite en Jtmeune,
ampoule, comprime, emehet.
SOLUTIONS UTPODKmneUBa
BANDAGES, CEINTURES.
BAS A VARICES
APPAREILS HYGINIQUES
pour tous usage*
APPAREILS ORTHOPDIQUES
Seringue* hj-podermtqaei
PHARMACIES DE PQCXE. DE VOYAGE
COFFRES PHARMACEUTIQUES
pour Usiues, Communea, etc.
Projeta de Factures
et tous renseignement
H" demande adriue A
PHARMACIE PRINCIPALE
41, RUE REAUIUR
M-6. BOULEVARD SBAST0P01
MM
MAISON TJNTOTJB
AUCUNE SUCCURSALE
ni eu l-'i jik- il l'Etranger.
The R0y.1l M""1 iNhn
Packet Company
fe 1
La ft-amer iTaboaai vtnDt .lea
porla du sud, asl allendu i Port-
au Priicp, le l3eouranf II partira
le mme jour pour tous le> ports
du nor 1 et l'Kurope.
La steamer fuleb a > est atteo
du ^ Jacmel.Ie IS coursai II sera
l'ort au Prlnc*, le 20 mai cou-
rant.
Le steamer Karl est allendu k
Jt'mel, le 7 juin prochain.
I.e steamer arkvsorllj est
attendu Jacmel, le 24 juin pro-
chain.
I.l'ort au Prince, le 10 Mai IBIK.
.1. ItAALUhltJr.
Agent Gnral pour llaitl
U United Motor Sales
Corporations
annonce l'arrive de :
3 a-itoimbilrts chryaier
le Tourisme 4 cylindres
Elle seront expetea a la salle
d ixhib.liou angle des Hues Pave
Je la Kvolution partir de
cite date. h u
Le meilleur accueil esl rfcsB.IM'
fus v,,ueurs qui nous serons
heureux de dsMatrai cette super
bo voiture p
L-a saiou re.^te ouvert le soir.
A veni
I /ar Mirottl
S jMirt sser-"
loj
l'iu* voilure |T
loclrl'qac.
( 3 i ap'itchflBj
( ne mcntupBj
lu lion dessin
200 tlollante
.* dress: Mil]
rue.
h n np|rj
Docteur R. n
Sl*cialilet:W
iiairesde 6 m
(lies de la gros
Champ de
maison l.nlVrr
.. Uu
(.otnmcrcanli
mdecins, Plian,
l'cinim-s, avocats^]
p.nUius t*t lousl
nels l'iicraler
que.
Knvoycz sansii
clanu-s el adr
If III-(lll l!i||!('|j||4
niciils rue t>>ur||
IMi^iictJll.'lp.O.I
(le livre esta
sahle tant en
ger.
Inst livcz vousi
vous aurez drolj
m illustr,
Les hritiefaj
Plaisance et
talion Drouillart
tout leurs rserwl
la senleme de hf
des Hclamalioml
affaire et dcli
personne loud
de la minime a]
de par la dite i
Me
Ave
12.'17, Avenue!
Annonce qu'fl#
cicc de sa j
Rem
Les lamilli '
mant, Uportr
autres reraerfl-
ment les ?fl
Cluoy, VM*
des Vot\t. I*
U capital*. i\
morue, du w|
les autres p
olt donn*
8>ui|.alhia i
cruelle qu't*
r dn .
te pouse, ni
Mme CM
ne V
dcel le j
yGopaW1*
Hor-
Le steamer jj
de Curaioff
vers le 17 M1-'
jour pour laj
l'Europe.
frt.
Le ra. |
Loudres U
Juan, PI '
port au Pnoe!
capilal* ! "
Olofl^,,
Just arrived
The Famoi
""JE
r
The Scotch wlthqualiiy j1'; Ij
lu .,'.! ilsol 12 Lottlf.s in flacks ol0..,**
W. Quinlm
wilU0


LE MATIN ~ 1U Mai 196
^ CAFiePHE- M
MiKH miu)Hf$3 :
lutin
fSai-
spircf
DANCI.NC. M
e les plus dlicieuses liqueurs |L^ .j3}>
i n danse au son , voulez-vous passer une bon- y) >'^
I 1?
" Remicg on porti4ive "
Bar Terminus
Kl
Propritaire: (j^j
AWidmsgrf
Du eonsoin
die
(il i-i ie ;
Dimani
i Allez LAINO.
Bue
du M
luasin de
m
lat, prs la Banque1 Nationale jKj $?
'de la Rpublique d'Hati tSSS S
i
Il
i s
fis
Champagne tau
'or. au-
-------m O MSB ri -4 .
, r i n ,r (> jvi lv>'mir'l,on Typewriter Cowp.ny I i-Tork.
lesGrands Reslaurauls et Ca-ajS > Jr '
rinee, il esl devenu le Favori if$ (.,
ix.Ch.Picoulet. fli. N. Cal "
Loii.' llivera. Aux >'nvesde Bordeaux, Bazar M-
Ijetrouve l'-^'i; l,:,;1*,
lie 'a s"''
Envi'H'.i -i: : !"._ !
Ijtns
) .VI
olilani. -
Mire I N'.Coo
lu ('.''!'
ke,Grand Htel de Fraiicc.clc
F. Me (initie. Reinbold & Co.
Paravisini, Ch. X. .lavanx.
A. A

3
*
[e qui n'a jamais
Ce oui ni
Cl'4
C
Port-au-Prince proximit des deux Banques.
Agent exclusif pour lluili.
peut tre dpass.
Kola Champagne
V. Sjourn
KB>{ C- " Reminglon tporlatiuet esl la machine idale de;gj
ES? >y hommes d' lia ires. File est munie des derniers nerfec RV
f$ >!.* lionnements et se caractrise par son clavier universel $
JZ&. ,j|% franais, louches visibles, chariot large, ce qui la rend r,j
*==* .5*1 i propre toutes sorles de travaux de Bureau. J.*.
Ko) C 1 "e simple dmonstration suffira pour vous en con- **
vaincre. t!>
?;:
fixqc > # c v de e t $ c $ ce ? v > v 9 ^ v m \

fr
V

friparc dai.8 des
conditions rigoureuses
SI F
Pr
n'ASI
ration et Vente
Pharmacie F. SJOURN
Angle des Hues Roux et du Centre
EAU MINilALE NATURELLE DE
3
GRANDE SOURCE
Exigez
cette
Marque
GOUTTE GRAVELLE DIABETE ARTHRITISME
RHUMATISME GOUTTEUX
Eau de Rtfime pour le Arthritique*
En Vn dan, Ut prinripaU Pharmatirm. Drofutri;, Maiton* d'Alim.nlalUm _^
TOrS LES JOI-H8, on se trouve en pitacnne
>v M'ailllloratioiMI de plus en plus Iruieuses qui
jJr- font de cet ftabliss mBi de Premier ordre le
d l^er,dez vous des gens chics.
M CONSOMMATION DE PREMIFH CHOIX.SKRVK'.F $
BIRRbPROCHABLS. CIGARES OE I.A I!AV.\Nk Q
p youloz-vous avoir dos J^enls^
eli.lanies de lilamneyr
ET DES
[\{ Doives l< uj ius sliaes
Employez la
TRIBORINE
Poudre Dentifrice ^
Suivant la formule I .v
du Oi clefir
G. Gueriier
ara en Tr: ;
. I
>

!re$tones

\ louer
SS" Cli'zfm' Yv*. W Pressoir
Rp 1114 Avonue John
jgj. Hrowii, 1114
^ teaux, Fourc/eltes, Assiettes
A(16Dt f|(. Napp etsrvieUesdamass, s,
O Cab rrts Tattea. Pots lace,
A le phiisii de porter votre eonnaissance avoir reu *" Tirt-bou. lions, Plats, Haviers,
un assoi liment complet de toutes les dimensions des & Saladier?, Ilmlit r.J.Moutadiers,
pileuse! Tubes, f> Suc-ier. et en gnral tous
Pneus Conta Heovy Duty pour aimions, pour le Ira- 1%. les ar-id s |>'^ur letfs.mariagep,
vail lourd. K bap'mcs. eulrrreintiita, servi-
I liens Corda pour autos de passager*. ^^* ces fui hn s, etc.
I neushalloon interchangeable ou full Balloons. *** C-s ariicl.s sont des meil-
? V l ures Fh i nos j'Europe, et
Demande/ le prix pour les dimensions de voire auto jfeu, sont jnurnelle nent l'objet d'un
ou camion. :"f snir. tout Darticulier.
Cokbianstsaiiship Co hc

M Le stcamtr BridgetuAB venant de Rew-York vii fe
Jyles ports du lord est attendu a poit-au- ||*
l^frince le 13 \jai courant,
j I 11 rp.uiiiM le m.iie jour directement no.ir \
Jiuiie n roule pour lea inuls de Ii Co-
*-"loibie, prenant Irel et paaat|era (
M port-au.Frioce, le || Mo 11)26. v^*k
^?\ r.olmbinu Stiamsliiu i'.onaoxny ln S(iel)iH-a^..Atfeis8
Plus de kilomtre avec

m

par Dallac.
^*
A

g IfflPfiflMrie C'intrala
} /o".,//. /'/(/ce Ccfjhml, f>?(
Grande Fabrique d'EnveJ
*-.!3* lupnes.
^ Diffrents formata: om-
^,j. ni.-rcial. correspondance,am
t- ricain.spcial et visite.
[ Papier suprieur. - Rrii
i^S^iJ^^^^MI spciaux pour fe clients.
119
iJSWs*
^J

| \u\ An.nes.do *urts|
R. BROUAD, l709,Grand'Rue, 1209, { ;'.
(i
I .
y-lx- ^.l^-^r.lfl^>' I.e iccolistiluaut par lexcelence se
W} UY0maiynvcl, :tctueiK mentgordcs :i,2n la botbl
^a^^^ii^ti^l^i$iii!i^
Or
s
t
Eug.Le Boss $Co
*(]eDts Gnraux
m
ImuranceCo
Une des plus fortes Compagnies
canadiennes d'assuiau es
sur la vie.
Eug. Li Boss & Co.B


LE MATIN e5 10 Mai 1926
Lciiine \Sm Brewer
Le plus aciif des lice instituants.
Fortifie le cerveau* la moelle pinire, les os el les
reins. Rend puissants el vigoureux le enfants dbiles,
les femmes faibles. Les personnel uses par des travaux
assidus.
El Tente Chez : Simon Hem, llfred Vieux, Lone
livera, Ed. Estvc i C, a* Boit, Alphonse
Dsir, J. H. Borday, |mc t. H. Doret. l'etit*
Qove : S- Martin- *
El Stock Chez : R 1 rouari,Grand Eue Ho 1709.
GEO.JEANSME & Co, Agents
Maison Les Sports
Angle des rues Houx et du Magasin de l'Etat
Annonce s. s client* qu'elle vital le recevoir par les der-
niers bateaux arrivas d'Enropb, les articles suivants tels qae :
Casimirs anglais Garbadean anejats Palm Beaeh anglais,
Khaki blanc suprieur, Toiles h chemises POOI hommes, et un
Srand assortiment de t [Ici Bu ai pour femmes. Bas
e soie suprieure de toutes les couleur- Sa o main sup-
rieurs en cuir couleur et en argent, -Mrs varias, lias mer-
cerises, .Vfulleti. &e \ yage en ci q dimensions, Un assorti-
ments de faux cofsfVoit el rai a mous el durs pour tous les
gots, Cravates de Ion ai I U i ; isolante! eu plu
aieurs coalapu al grandenre, I a ns 'le toutes les aroassars,
Plumes fontaines et peli! j i i.r. de rechange dilfreols
prix, doutons i poigne', et d'anneaui de styles varis pour
femmes Echappe a oia ilea les couleurs, l'arras
varis en flacon b.blo', Ceinlni ta an cuir pour bommea, Che
mises couleurs pour hommes.
BXBPTIONNKI
Un grand assortiment de ; 'h ip et) l de paille de premire
qualit pour homrr.es et cnfniis A pi il trs mo'lr Oue
vous veniez fans perle de temps, faire une visite y concernent.
Un stock de chaussures de prenvre qualit pour hommes,
femmes et entants.
Grand Htel
De FRANCE
IMM'ATHIZI, Propritaire
Cet Etablissement renomme' dont l'loge n'est plus faire
vient detre compltement restaur et remis neuf. Les
chambres ontlout Je confort moderne, le service irr-
prochable, le Restaurant'soian est de tout premier
ordre,l'Hotel n'iiynnt rien nglig pour faire plaisir sa
charmante clientle.
Mr. PATRISI.qui pari bientt, apportera son retour
de France de nouvelles amliorations qui donneront la
plus entire satisfactions tous
DJEUNER la CARTE, TABLE d HOTE
PLAT du JOITt au CHOIX
Ptition au mois, la ternaire, pur four
Garage mis gratuitement la disposition des voyageurs.
bains, Douches toutes les heures
Tlphone M 341
Dans les Magasins souches a l'Htel, ou trouvera ton
les sortes de provisions, Vins, LtQUEURS, CiOARETTBS,
\ ins d'EsPAGNE, de Bourgogne, oTItalie,Grand choix de
Conserves.
Ou y trouve l'arrive, pendant le sjour ou au d-
part tout ce que l'on dsire ;m
GRAND HOTEL de FRANCE : P.P.Pvrm/i, propritaire
Pharmacie W.BUCH
Nous avons pu constater qu'il y a des personnes qui ven
dent un Kola absolument infrieur dans d lanl notre Kliqueite.
Le public est averti pour prendre ses prcautions contre cette
freu ie et j li de nous ave tir de toutes tentatives d ce geare.
Alnmiimoi Liae
New-Orians South km\m
Steamship Co lac
Prochain dpart direct
Port-au>Prince .'4srIaitT
Le steamer leif ayant lais lew-Orltajl
4 Mai courant sera ici le 10-
Le steamer Floed laissera H'\v-Orlans \t
directement pour Port au-Prince.
Porl-au-Frince, le 7 lai IDJi.
. de I4TTEI? I Co
\gentn
La maison
g(.;H. SILVERi
feu qui n'ont pas encore vu les jolis articles dfin
vient de recevoir. La maison H LV KM A doivent,dans leur ii
s'empresser de passer celte maison,car nulle part ils ne i
trouver d'aussioeaux articles i, des piix raisonnables.j
Aimables clients, vous qui voulez porter, peu de Irak
plus beaux tissus qu il "il p > siblo de trouver sur celle p**]
ne manque/, pas, avant d'aller ai leurs, de passer chez mJ
eu le meilleur accm il vous est rserv.
Nos arides .-ont vraiment de toute beaut et de frakhiiM
to* pris dtient toute concurrence
Voiles rou eu. barres. Bis dentelles Bas soie brode, Basil
brod, Tulle pour Premire Communion, Couvertures b'u
et couleur sup. LLindes brode Madera pour chemises atii
Voile blanc barres, Kaline blanchn, Gabardine blanchi,!
pon blanc et couleur a jour. Voile et couitur uni. Chemin
aup. B abant noir anglais, Imitation toile crue, Serviettl
toilettes blacches el couleurs,Nippes cou eurs,Tapis cir biaat]
el couleur sup, Peignes l'rnui; us et amricains, Organdi blaat 1
el couleur, Lainage ouleur anglais sup. pour jupes, Madml
barres de soie pour chemises hommes.Satinette foulirdaw
robes, nouveaux dessins. [
To .s ceux qui enlrent ehez SlLA'EH \ sortent toujours ms>J
faits
-----------
La maison
C. L Verret
Hfarchand Tailleur
S01822Rue du Magasin de VBtal
Se recommande au public el a si gnombrtoJSf clientle
pour l'lgance de sa coupe et la prompte excution mise
dans les ouvrages confis ses soins.
La Maison reste ouverte jusqu' 8 lieurrs du Voir. .
Prix modles.
x-...
\ >(/

Le Rhum Nectar
Le seul Hhum Jqui^tir d'Alcools naturels obtenua
directement par Distillation Simple du Sirop dea Cannes
d'un Unique et toujours mme lentatiou et U seul qui,
vieillit par l'action du temps dans les dpts avee ex dusion
rigoureuse de tous dangereux Secrets de fabrication
et sans adjonction d'aucun ingrdient d'usine, conserve au
jugement de la plupart de nos Notabilits Mdicales et aui
vant l'apprciation de bons amateois. la suavit incomparable
du bouquet et les plus remarquables qualits hygijiiques.
M^me pris avec excs. Rhum Nectar n'enivre pas et ne pro
duit pas l'Alcoolisme la longue, comme lea autres produite
similaires el comme les autres spiritueux.
3&a 'Dfeson *Les $P<
Ochoa & C
An&le des Rues Roux cl du ^Magasin de lftt
Annoncent aux Clients de la Maison qu'ils
DE RMBVOtfi
| On beau stockjie chaussares/le premier
pour hommes, lemmes, Illicites et
Prix avantageux
:.--
VerEouth Martini & M
&t roelfteui paies qu/iC^L Mute,
L. va zmann Agg r!i Im
Ail1

ttnmr ivmanm ,'m
r*T rr-\-t- .*-' >22Z."? '""^ VT^ t5- T* TF^T'
Provenir v.iut aiul m fut
XI provenir >l *i lACIII '
|loifna l eint*f d vol. M
ftvi' du Savoi. L.lrituoy CoT
moyvn l# pl.n .-' u.' piui
I U piu f.>.'I.' I< l>'
MVibalIrr i-
Noot'ulanwnl -i i "
t rac l* (5riB*i-
mt.i c^rtl ui> "
ici plu* calmtnlt i
ienl |4m*u t* MhfM
Savon Kbudy
IL! ! ItVIB'l-'
*s^ Il ^
I
1F.1!
1
Q]
!

faven

3

310, Hue Bonne Foi
l-r him Ijjfi mi i Uii
bire la Pression- Sandwchs.
Soupers (roiU.
Brillant et selec. D ncing.
La*Tav 'ra : reniaohvvcIs ioxt laii t
miONi:: 77/
I

\lii.il-i R ^* bronts.
f VlSctltU ports fllos 113115:
Aufo et Camion Po
HicylefJoH a Swlte
On trouvera ;'i la Rue des Miracles. Maison Nicolas f.< lP-
DASCO. I' s automobiles M ramions de !a marque bien connue
*Re *' Auto A 7 passagers, C.*mion de lotit lonnage
accessoires de toutes por'es ni pi"e- de rcciaoi'.
Ces voit ires se recommandent par leur aoli'lii ,, inlgance
et leur rapidit proverbiale
On v trouvera galement les l'.ievc l'1 c4 i i'p N Grande
cil Maoul rtiir re d'Armes et Cycles de St I tienne. Klles sont
incomparables pour leer tinesse, leur commodit, leur oiidil
et se vendent malgr (oui A un prix dliant loate concurreu
l.i M-ison a en o.ilre uc stock con> d.able d' ccessoircs et de
Lie > )
: i

Ne vous privei pas d'une
IIbo et une vniture Hko,
Svelle". l'ioiure/ voue un Camion
'X%. Labourdefl\
XO,Miue Montmartre *<#


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM