<%BANNER%>







PAGE 1

L'v MATIN — 1 Mui 1920 i! f rrt V r a iivoiirtrt* de PAOBOL • fait I ut.jrt J'utw? roinaun;il t CAtkddflrit 'abat'. nii^iVda j-rni.ipj! Je U uiii'.ue. a> CIV:I prof WW '<-'9 i'v-J de BtlJaeiW Mvala. • Nous avons ci I o-v?allv ,uf aoj* tvoM obSs> %  iin ni u.i |itrinctt( ni den r ; >JQooelM .XJSIUA el •>^*IM;'J. • VA Mi AN INE ..ria. M?.!adi.de l-i FMl* hrjduii • % %  tiJIfiqut i '*•_ .-. '\J % >• III <|U r.ontru If j *^l> a '11^ r %  :• J. %  • MM. I M I |,| 11 11 i ./aaa-..".-::r T, Tg: 3Si7 La Bienfaisance f.Vsl Dimanche qu'eul I *• • Varits, le L5inc ,ti; i (e d cette L iiiiic Le No. 2332 a Ragu le gi s ot de 'i.ouii gourdes Le No. 1128 Bgagn8()0g ur I s. Le N'o. 06 a gagne 50(1 sourde.*. Le N'o. 103? ;i gagn 2atl | des. Le prochain tirage de • loterie aura lieu, toujours Varits, le Dimanche l'I Mai t auront. Les billets de ce sVnlovcnl dj rapidement. tuage Rduction de tarif Depuis le 1er avril lei iiii-r. en vertu d'un accord entre les administrations postales Iran* aisc el hatienne, la rduction de la\e i v fjrbil de ta prcdente oasenibUe. 2Itopnort du r onsetl a Biinislration el priscntatloi de comutes. :\ Divert. foi I au -l'riiuc.le UrMuil'. 6 H. C NOIVION Secrtaire %  i JScroloan Cap-Hatien te u la n /elle de la m< Ni> in %  • n *.' M -v su lie Moti 1" Oii.tiea condolance* mil! • prouves. 0 c i Pu •• ci qui es 1 Prsiieri d Hati Noi s avone ra an fx mp'al e le i iir IOJH lonl paile i.r N u '< il 'i dan a ool I t • 11 %  i c-or '..'; %  . q U j est P i . A la • r en 1er6 lu sup|)Ii i late c i ]( %  rn •'• i T d • i i ' Mie f' I (forint i!r plu Iw (!• • di verset ; a es dei mati liai ''>' ; RO-Tlait, il \ une grande ; boto g piii 'n I ri lideot de la H p bli ipio avec, aa-dmsoa*, PI Ile in •i • si'., 1 1 Pr sidenle de la Rnublica de !'• i i, que briiuioe.vplauiida hatpi.liaps (ondamenU dont notre COD frre e*l eoutu r.ir et par lesquelles il pre id uu m dln a i \ itid r M s lecteurs. ire pari, ei mme '• ; >urS| 'La No ivellii lai, croyant bien laii i eu lo ges •-' du pauvre (Mus i!I.i Pabla, <".. %  ', CB DB serait vraiment pas i l'h i.Miir de i!n~ voisina eu .i i i -t i' %  l'auln i u 'iorer dent dll.ili. Le. imentdehdett) frasiise aux l:.tatsUnis Par CKb'e W SIIINGTO.V, 1er Mal—Ua ;i or I %  t c 'u ioard'hu] eiilr* la tOTOI !!--i. m ,.m'lie. ino dei d t le anQ i i '• > deur Ib ..;• %  < • g*r pour le rem bo rsemeul de la latte de \ mv Il %  .liions ,! • || Franc i \ lei El iti Unis. L'i ffra da la Ki t; % %  irl'a !<" Bi ici a r i • i i otill rdi 8t1 mil li ns t'7 / 000 djl i sur u IB D ri de da 68 ans, K la a t iexi • cei a|i"; midi la < nmiasion amricain i al i n i uai baui i du dabali MI prsident CoolWg qai l'a spi i luva. L'of i %  '"i i .e-'ion dpasse de pus d' i>00 mdli-iu' ,i,> da I • -. i i u ilb are proposl lion l die par Mr Call am l't der nier al son a captt! n mal lin i l> BB da 8 BB U de. ngociations pri 11 Ininlerrompaes e; li rspr i i 'i-' 'i' ai pays L'ai eoul ne omporl pas la I %  a d %  M n %  i an nu ot | r la I r me • i ; .i l'aurait d| %  r i %  • 'n est od • O"goe r< rait d< dam le mont daa rpai ''.ions Il prvi nabi un an la t n.i iiard %  "> mi lioaa da doll % %  u I ; satai 13 mi liardaSM mdlioni en priai | H' < t 6 J3 mHliom -l nl rets cuil., Ota la date de f df ord. Les i i< manli commaacaroi t \ ndson d ;W mil i ns pour les i sm i LI lati • a %  mi ionj la cioojuii Li tiaima aai Fraoci u i %  i i' 1 mdboni al i j>,,i. i. u gm< nti ronijgi da le ui. 11 o 10 mi i >• %  >di %  i u an nuelleiiK il |eaqa'i la traiziax n n^e apr pioi i lamenteront %  I, > n l'I •• s (J i ili meut jusqu' U ''• date la Quelle la F %  p.ierl \~> mi • t .venue le 22 a> I : c'aai l il i is nos aux fait 11 qu'i la n. ( %  I %  %  %  • I 4 J>1 "'. llBB i i.a. BU uu ycini p u de 1 5|8 |iiu, i tt 0B sera % %  rr.pt durant lai •". prem rei an r / es ; pi>or lai 'i^" innes suivaa lei l-i'n' I 61 ia moatera a 1 0| an T.uellament : pour les dix annes v> i i o;o: OAiir les bail annegulvan'e I 'i-"; 0 •' P our ea sept annes suivante •'= o a ; Boartaa i i l'i r *%"*• %  : i ] l -S'il Ml ratifi pir le c i"grs et le parli nvni fraaca's, e 1 accord compltera le pr-iamn-e anavar Dsmenlal di l'amortliaami ni des dallas ••' %  i| ; rimera nie des eau ses de friction d n-la politique in ernationale. fnh aven Abd-el-Krioi Tar cable Ot D Tl \. 1er Mai l.'glrird SI oon a Itilorm les ril "ns que s ilveulent poursuivre 1-a aforidions i's davro it se ruoutrer au moins canciliaota ; oSaal une -les c m lit! ma essaa'.ielle. Dans te. ca< contr.iiie. la France et l'Kspasne reprendront leur libert d'action mililaire raoaearter la possibilit de repriaa des eonvaraallons, m iU sur d s base BOavs les d peolar.t de la situa'ion Les dl i OS frhni.Hise et espagnoloiit n mis '. A/erkaneune note rdige en hn.be rsumant les divergences di vue co Btetdaa aur las q-ritre condition e Bai t. Ce d cument indiqua es oBdi'ioaa que les rilainil • v-nt r il ser pour que la Krance et l'Eep'gia ne rncominm ient pis les lio-tilit %  -. Ll rponse ,\ Abdl-Kiim devra pai nir au j lus ta-die mai au soir. A/erlvine el 11 dJou,porteurs des initructioas francolapagaouMMal partia po ir N imoora o ils s'enlurquiTMil aur une veletle frme a di>t uil.o i d'V'liuceinaa. P iMS l ne dpcha d Ouajda saaoaea que les dlgations Iran nalsa ai aspagoole o il la form les nfains •) i • > %  liani,u > i't les eipa -ni!-r. f >i i Iront leur action le 7 Mm s'il* n'acceptant naa avant le fi le principe des aooditioai du 19 avril •'••• il I d ra s'ils na rendent I ula le alit dis prisonalen. Le tdm Yiobr hnUn se meurt Par cable BRUXELLES, ter Mai -Le prin ie VletOf l> m parle c-;t all en -'nflaiblissant aujour l'I.ui.l'n buU l.n pub.i pi es mdeelas qui 'e soignent d IBJ si grava malade di sait %  "> truies 30 Bt sur q i'd tail looJ)UMBana eonnaUasnet. ij i i nue l'un e • j-hlre i •nii't mineurs axant mardi A eette conli-rence on a au non i i iaa syadieala •'es ouvriers ottriraient le continuer par kriougcOKiit vo'onttfire la Uialri bution des vivres. In million de i ara eoBl afTacta par !R gtve. Si la gtvi ""•• r (outenaa par S r i"ii nnr|*ra Bipailamut 1203 syndicats euvi'ers. LO.NDHES—Le^ i gcciationsqui *e | OU! *" .-n I < nl.e I gOUVfcjliB mentiti>ne < n n i-sion nciaP du contrle des Trades l'aie os en vi e en Mg.imi l de Ufciiveilt mineurs ont chou. L'.M l:l>— Le co eilf#Bral du aaigra dis Trada l nions a lanc o io r un mainle^te i la na ion dans lequel il e>p qt et jus litie le. mearaa ',u il vient de peidc Leconstii i prichai x m ns Q' fou provoqu le Io k oui de plus d'un mi Bon de mineurs rt au gouverneiiien dt n'avoii pas t cbpabledefaueile orties; ccep tal'la* i;ui auaieul pi-imis fl l'indu>trij de io lin •• %  travailler % anidd.gT les oi.viiers rduire leur ; nre de vi. In attendant IH riOlgaolsatk n geniale, il d clare que le cOBgrl des Traies Inions s'esl tioux forc d'organi ter la r si tance cm Ira UB rgkL.tnt .:ii itraire du problme mi i : !o yant sous le fard<-au de la dette qu'elle dut contracter pour tfen die son existence et panser ses blessures ; il esl ncessaire d'BMO rer l'quilibre du budget, d'all ger la dette publique et d'carter le danger des impts excessifs et de l'intlation. Le comit considre que l'amortissement est la condition eeu i ii Ile du relvement B naucier de la Krance : d versera toutes les touMiptiond lotagrala ment la caisse autono.ua d'amortisseinenl. L'appel conclut aiu si : La Krance a t victorieuse d.n.s :-.i lutte contie l envahisseur, ede vjincia diiis celle qu'elle BOB tient pour la dfense de sou crdit et sou Btfofft sera gal la grau (Lui de cette euvre de salut putili q i it d'uQOn nation %  d-beut tous les freoaie pour lt s ,i u de la F.MUoc p ir ia silut du Iranc. Par cable PAUIS, 1er Mai— Le Premier Mai s'est pas- sans aucun incident Paris ou en province. II y a eu de nombreux cho oeuradBaur tout ;'i la semaine anglaise. Lei tr.iins de transports et Us services pub Ici ont fonctionn d infl uu calme absolu. Avis Service 1 |ydranlii|iie de loti au-fr me' eiiient de* conduites a'eau coupes. Le Service prolile aussi de cette occurrence p-.ur aviser le pi blic qu'il ne sera tenu compte, actuel lement, dau uuej demande d'ing* lallation de pii-e. ta Dira tion THMB *eipnsimc% tOPPRl SSIOtlS :r.•".'. Imir'.l,i geriaoo wka Globules Rbaud | Rul. tli marvaill*us.anrpranania rtUmr J . DALICHOOX. 7 H U VicuTlUaT |v Sala-Colomba* (S.aV •> %  A rri .-rrM i rkarar* BUCH fi* : ?, cr 7 < : M %  i %  ^l : ; y|' ii! C'est •-" %  cei que consiste I p! -; ,%  iji'S lionicur et la sau. ; irtimi Je ia vie. j.a pK-;tcti'n de h sant. ^4 r '-• ( <. <;•.;. MKn loutoa les prio cl. !t lu vie, tl toute poque • • -.t inc]i.vC'.rJjlc;rient vrai eue • 1 i :' .? %  i H >!utt de la vigueur et de i ..:iyie:. cl ^rnni i:n :.iiiv 0 nt re .• % %  oiiu-', elle .!••! %  '.•!. %  toute fai. <• et renouvelle }<.. forcea, L'KmuLiun r>co.l prctiBB] votre sante, '.;>• s%  .]-. nient %  *& penc h vis %L U-rAMi i uar -le/. I.cpe RlVERA Me Paret 8J&£<£ AVOCAT 12157, Avenue Grgoire, l*37i Annonce qu'il ;i repris l'exer cice de s;i profession. 111 %  %  11 or n Unie Te steamer Claus lloru venant de K ngs.on, Gor-aives et St Mars est attendu la capiirle le J Mai etpailira le [mme joui pour Cap Hatien, Pto t'iata et Iturope, pre nant Irt et encore quelques pus afegara. Le steamer • Melilla , vena il de Curai; ui r et Kingston, sera ici vers le I; vfai.ll partira le mftms jour pour les ports du nord et l'Europe, preuaut passagers et rt. Le m. s.%.TIirsellorr.a laisi LouJres \f t i't courant pour San Juan, l'Io Ptuta. Gap Hatien et Port au Prince et est attendu U capitale le l'I Vlai. Oloflaoo LCUA.S a ^a United Motor Sales Corporations Annonce l'arrivs da : 3 autonnb.les JirysKr de Tourisme, 4 cylindres y \-'. le seront exposes la salle d'exbibitio angle des Hues Pave et del K vo .lieu h partir de cette date. Le Bjaittear accueil est rserv aux vi ileurs k qui nous s TOUS heureux de dinoutier cette super be voilur Lesilou reste ouvert le soir. Loterie An profil de l'Ouverture un public et du fonctionnement de lu Librairie et de ta Bibliothque Nationale. Tirage du •) Mai 3.000 billets | :iJii lots gafOBOk insemble 9-li.i. Gourdes en lois de U.000, 1.000 730, 75, 00, 30. i", et 10 gourdes! l'rix du billet de cinq coupons (i urtes *> Pr x du coupon G I. Que ceux qui n'ont pas encore de billet se Imitent de s'en procurer cli/. lc< vendeurs habituels ou daller en chercher a l'Amicale (Plaa E ie biibois ,. Ils auront l'occasion de visiter le joli difice et de voir les rorr.br. ux et bons livres qui garnisaeat les ravons de la liiblio'.hqud ou l'on Iravaile activement tous les jours de 9 beu 'as m di et de :t hures i 6 h u re, [poJ r q-ie lej p-iles soient LPtemarri nafartai au PuL'ic le mois piw h a... Jeudi La Cabane d'amour Knlre : 1 gourde. -~--^ai Avis Mdical Tout en ra;retli bt de n'avoir | par une ciico.tsIanct-ind^eDi' Ue r.otre vol^r ., rpond i uonib uses deirai.des de Vi qui rot ont i l laites [*r M| blic per.dant Us trois deriBT semaines, nous avoui le pli' d'annoncer r os clients quel venons dj recivoir cet M qu'ils ilivei.l s'empresserll leurs achats avant l'psH" du stock. Le Virol esl grandtmtlt| cr'.t par tous l•. II d rue des rsultais iœmaf daos lis cas de Tuterculo, nmis la pricc'e de gr et ^t enfin d'un tide efhcml entants, aux adultes et iui lards dans tous les cas a** se i u'-itionel de dtbilitgtaamj Consulte/' votre MedeaV" sujet. -i ko vente dans toules lui piceries et Phai-tni cie* | et en province. Prospectus chez. VV. (luinlin WILLIAMS**; Agents GarajBj Remercietnet Mon ieur L. A. Thiteell Bt Mme Uesquir met leur' Me Ile t. ine hituolh-e, M Nicolas.Mlle Ksther Nicolal i M ue Docteur llodelin et, lants, Madame U.tlrifl eulanls, Mesdemoivelle* et Cermaue, N cola* et ^me Aittiur Nicolas Jj tul'auf.M. Maurice Nice' Adle launothe.Malaffl* Louis Audre et sesenfaoUV Mercie l'himotlie, les ta" Th molbe, Uesquiroa, U| rand, P. l'aikow kl, Jj Auguste, lemircionlte* "• la S=s,e, la Musique daJI ai tou. les bm.s dei diven dupayse. clall'ct.auger'l' ont Jona dr teai^|'"jL uympatlue l'occasion ue %  da Mrie Rose Christine J e ousc Arthur '11,B.OM dcel Jrmie, *& ,,, h ,ni dernier, el it* P" *p voir Kl l'expression de platitude. Mous.eurJ. Tuiian, ^ Fraauoia urian, "" M a | Miol et leurs SBUDU. ^ J. ^I.uait/.ier erct.e Mretame r'eruand lur* Maiie llieise luria, • Jli. B i briu, Uupuy j^, pareiata allie, leiuen' 1 ceremeul tous les *" > ont leinoKB ur 'Ctt ''^^.'p-' qu'il viennent u v tft U>ct de leur ragr* w r mre, sœur et p reUte Caroline Turian, "* ^ su.vcnueauxConai^ 1 ;^* U. ) M orlcBl aVatraW gratitude. y, Gonatvc, '"



PAGE 1

CI \t\m -3 4 Mai *9S0 *3&ftK I i • Grdcul Brewer a ctit des Reconstituants ** n la mœlle pinire, les os et les ^ le cerveau. yi l|X k>s ^fonts dbile* "Tf %  s personnes uses par des travauxjj [g] -, biblesL 1 i \ w r ,tfc Co A. Holl, lphonseH faj! Vl rouafU randBuelo 11 GEO.JEANSME &Co,gti [§S Gai m Voulcz-^vous avoir rs IJenlsfl 1 clalanles de blailcbeur ? %  1 tdn ai4aaA*t3fc*a ET DES Gencives toujours saines. Employez la TRIBORINE Poudre Dentifrice .Mi/ 0) m f (> y .nrvue de son assortiment arriv pai j# | / fcCrs Klleotlre aux familles entre aujg ^ POMMKS Di: TKI1RE ET OlGNON'S RlZ Di: IHOIS QUALITS oXSI-HVI s ALIMENTAMES SMICSSON COTIIEH rr JAMBON OXUONS ASSORTIS VINS PAR CAI.I.ON BlRK II l'OBTKH LIQI ii i>s i NANTAISES CHAMPAGNE dniions aussi en gros cl Taisons des envois eu ^ }f m G Gu ier u un ier ^/ ^., iliifuriu rcniisi"|A ^ y f tk l'Univ rsil <*, %  e\ \ .1/„;M,,/ ,7 7, Rue Blanche Paris. Colonbian steamship Co lue M Le steamer Bvacoa venant directement de R'^v liYurkrM attendu J poil-ai -Prince le 4 M* 1 ^ ^'our.nt II repartira le mime y ur pour feiilfia jy^lioave, |irai|0.nie, £jye*, Jjcmel et le p^'t'^ tort %  ! I Colombie, prenant Irl et pissijis l>ortau. Prince, le Si 1^26Colombian SteamshiD C'.o npany In Gebara & Co, Agents^ > AUX C.AM.S, HATI. kai&on fonde en 1S ni Nourritures el chambres prix 1res modrs Chambres ares Cuisine franaise.. Installation conforl ible On parle anglais, Franais, espagnol] el italien. Cet tablissement se recommande par sa grande |mi, %  p rt, sa bonne cuisine el sa position exceptionnelle : au centre des affaires. Propritaire, V\e T.FERRANDINl IC il SuiU la foiBilf^i) ^ ^^MMW^^^^W^^^ 1 "* Htel International :.,:\ m m m m rt-au m Vermouth Martini 4 ta &t mettfeui paiceqit'it &~ oux, L. TrteiBmann Agg h lm Ail "' i-1'rinoc, Haili, le 20 Avril 1920. S i 1OIT I^CI.ezIme fve W.Pressoir Wt £•3* 1114 Avenue .lohn )ii t.i3Brown, 1114 M 2|< Chais sroses,V <;o 7 c 100 > (i. i.: 2.00 3.00 3,50 5.00 kmt ii< Tirt-bou lions Piats, Paviers, ? , .. -.,.,,.„ S Saladiers lluil.ir,.M utaders.Z* A teplahur de porter^ votre connaissance avoir reu S ucrur8t el en uluTil \ t0Ug s un assort.ment complet de toutes les dimensions des ^ les 8rlicle8 pour k t snm ; aK es, g pneus el 1 ubes. jgfrbjp'uies, m V %  l ^^ ii UMB^S5CS1?S 5.--j^,Nii >y



PAGE 1

LE MATIN 1.1 ii 1)2) Couiroie de Transmission COOD Comme pour es cutrcs produit?, Good-Year fahlrL que ses courroies dap os des mthodes spciales labore dan a ses laboratoires. Les courroies o dinaires en eu r a^rs avoir servi pmdam un c u t espaa de te in pi s'amincinenl, se / go i des, mais le coupon est de 1 gou ds tt de* mie. Les bil'-'-ont en vente : A Caves ds Bordaani, au bon march Bjlt, Librairie Raoul Mont Kosier Rea Su Centre.Pharmacia Ste Ame. Graod'Kne, llifa IJor dav, Vil, Hue du Centie, A.ten bel* n. Piaca Wllon. Htel (!•• France ; lira torant, Auguala Victor, Mma Saio 1 Vietor, Hue lionne foi No 839, locala re d; la MaUoD qui est mise la 1 .terie. — Les billet? s'enlvent rapide ment, dp& b< /-\ous. Grand lili r De FRrVNCE t ivis Il est port ;'i la connaissance \W N )us avons pu constater <| l'il y a des Jpeivoium denl un Kola absolument infrieur dans des bout lant notre lilique ta. li • public es' averti pi ir Q: II I v %  •• ; i,r Y niions COIR] irui le el pri de nous ave "a de toute; tentatives du La maison C. L Le Etium Nectar & P Marchand Taillou Ao 1822 Hu du Mag as in de l'E t*t Se recommande au public et a sa nombrpuse clientle pour 1 lgance de sa coupe et la premp %  excution mise dans les ouvrages confi! s. s smt,<. La Maison reste ouverte jusqu' 8 heurrs duftoir. Piix mours. s3^^.^e^SS3K p'*>-. t"\ v •' %  •?'"' '"-. Le seul Rhum qui, tir d'ifcOOlfl naturels obtenus 'i'tct.-menl par Distillation Simple du Siro? des Caunes d'un Onijlie et toujours mme lantation et la seul qui, vieillit pir I action du tempo dans les dpts vee exclusion ripoure se de tOQI dangereux Secr. ts d lalincafion a' sans adjonction d'aucun io^rdient d'usine, conserve au juge nent de la plupart de nos .Notabilits Mdicales et soi vaut l'Hpprcial'-on de bons atrialeuis. la suavit incomp'rab'e du bouquet tt les plus remarquables qualits b'giniqu Mme pris nv c excs. Rhum .N'eclar n'enivie p.et n> p^n duit pa I Alcooliaina Il loagua, eonou ki ut ns pr.duita nmilaires et comme les autres spiritueux. aison *Les5Sl Ochoa & 0 Ai&le des Hues Houx et d MajisinlB,' ANNU.VI.IWT AUX fl.il M s I)E L.V M \1S0N QtUUlRj DBRECBVOIH Ij', Ho bai stockjle chaassiirs}lrt premif i pour hommes, lemn;s, lilletlejet** 8 Prix avantacj ux rar? -tr. -' ^32 ^a — %  %  ~*f : lallefril L 0 Agents pur liili ?&-jfrrE?? c-' .5!P'S 1 %& W&&& '-&&&£& flri Pour les Maux de Tte et le Malaise causs JnL, P ar l'usage intemper des boissons alcooli^^5* ques y n'existe rien d'aussi efficace que la En ULU dtns toutes les Ptenaces/ )ep f tii^ a. Siaileiuiaaa k C 09 Agena •



PAGE 1

DIRECTEUR PROPRITAIRE IMPRIMEUR \ Cism^t MAQLOIRE 1JOI.S-VI:I;NA i'$J, Rue Amricaine, 1358 ^ N UMRO 20 CENTIMES £$ *' vis ' S Ci; ? d!; *&' Vft2 QUOTIDIEN Attendre que les vnements se soient nettement dessines pour prendre parti pou'-ou contre, c'esl.assurcmcnt. faire en politique, preuve de bon sens, c'est incinc.pour beaucoup, toute la sayesse politique.Mais je ne conseillerais pas it un Chef de youvci nement de s'appuyer loin/temps sur des yens dous de tant de bon sens cl d'une si yrandesuyesse. TUl ERS s TLPHONE N 242 pne ANNE N-5791 PORT-AU-PRINCE ( HATI ) MARDI 1 MAI 1026 LE TRIOMPHE DU FASCISME mains (l'un liait %  %  1 ^" Sandicals, municipalits, arme. Parlement. Enlise tout le paya, en commen uni par le liai, est au.v etes du Duce . I Jfoiis reproduisons aujouri cet article publi, le l't ,00 LE ItILLET l Loi 1. 2,000 | ,. 1 000 io no i.ooo O Lots P.30 P.600 20 t 20 4000 "l00 c 10 1.000 La Fle du 1er Mai I.a clbration del l't du 1er Mai, l't de l'Agriculture et du Travail, ne comportait, cette anne, qu'une grande crmonie religieuse et une belle rception au Palais National. Afin qu'on cul le temps matriel de l'organiser et pour viter que l'Exposition agricole ne revtit l'aspect des ridicules talages d'autan, elle fut renvoye au 23 Mai. et aura lieu Dainiens, organise par le Service Technique de 'AgncuIture. Samedrdonc. ds 7 heures 1 du matin, un bataillon de la Gendarmerie avec musique en tle s'alignait sur la grande esplanade

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06707
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, May 04, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06707

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PROPRITAIRE
IMPRIMEUR \
Cism^t MAQLOIRE
1Joi.s-Vi:i;na
i'$J, Rue Amricaine, 1358
^ NUMRO 20 CENTIMES
$ *' vis ' S
Ci; ?d!;
*&' Vft2
QUOTIDIEN
Attendre que les vnements se soient
nettement dessines pour prendre parti
pou'-ou contre, c'esl.assurcmcnt. faire
en politique, preuve de bon sens, c'est
incinc.pour beaucoup, toute la sayesse
politique.Mais je ne conseillerais pas it
un Chef de youvci nement de s'appuyer
loin/temps sur des yens dous de tant
de bon sens cl d'une si yrandesuyesse.
TUl ERS
s
TLPHONE N 242
pne ANNE N-5791
PORT-AU-PRINCE ( HATI )
MARDI 1 MAI 1026
LE TRIOMPHE DU FASCISME
mains (l'un liait
1^"
Sandicals, municipalits, arme. Parlement. Enlise tout le paya, en commen uni par le liai,
est au.v etes du Duce .
I
Jfoiis reproduisons aujour-
i cet article publi, le l't
Zarisien Lk Matin. Cet arti-
iffc ai des plus suyyeslij. //
mire, ce q e Mussidini a ra-
pwiur/ \iurloiit, que des 1 e livres d uni'
'Metiwcryurc ne s accomplis-
Wpoint sans ipi: l'on ne se
marrasse, mme par la force,
loules vieilleries, de huis les
muges de loules les supersti-
politiques qui paralysent
fmor dts peuples.
Je n'avais pas vu l'Italie de
lis quatorze mois. J'ai eu a
bine besoin de in'informer
ir constater que le fascisme
_l empar de l'organisme
ncialet a pntr les activits
1 toute la nation jusqu' un
_ point que l'uvre domes-
tique du dictateur peut tre
lidre comme acheve. II
j, comme tous les couver-
ts, ses difficults d'ordre
nomique, mais il n'aura
de difficults politiques
Itrieures. La prise de pos-
ition est intgrale.
Cela ne veut pas dire qu'il
ait plus la moindre oppo-
on. Il y en a. parmi seses-
Itt qui croient la libert,
pour qui les compensations
itrielles ne suffisent pas, et
*i parmi les amis naturels
dsordre et du bavardage,
lefait est qu'aucun inte-
important et uuaucune
de la population ne
lss par le lacisme. L'I-
feejlun pays o tout hom-
jqui veut travailler vit en
. o aucun temps ne se
n'en palabres inutiles et o
Pjrigucs politiques sont r
Jau minimum. Lnniaclii-
jf fonctionne sous h direc-
Pd un seul boni me et cha-
?* effort a son p.ein irnile-
I*'. pourvu quil soit fait
|f e sens national.
Mussolini a aujourd'hui en-
w mains un peuple docile
J augmente chaque anne
. ,Pis de mum individus.
F e besoin et qui pense
m le droit de conqurir
^grande place dans le mon
*ommenl cette uvre s'est-
jcomplie? Par un habile
ST. f l'autorit ne reeu-
rW devant la force, el de
*,s,on appuyant sur
prestige
^syndicats taient une
SCt' (,,,i Pouvait gner
^gants. Ils ont t trans-
P5*0 corporations toscis-
'iii-70,s ,e changement
Wl na,urdioinent. par
CusV,inK',,U|0',i,,i<,nsol,-
P Pour7lC0mme ce ful,e
P^se IAssotl:lli"'i de la
royauv s commissains
HkSLS04nl,venus s'installer
reJmm(!!ib"rcauet on Pris
Wnandenient.aprs avoir
HjtZh g*neurs- Toul le
coriK.rZ fnri',l'"'-hmsces
soni ",,,s-''l'.nlH.lIoRos.
Ko* ",lc Union de8
kucii,.i ?"s Plu puissante
' *jamais la Conf-
dration du Travail, si puis-
sante mme que, si un jour le
Matre disparaissait, elle pour-
rait se dresser en face du di-
rectoire fasciste.
La presse d'opposition a t
parement et simplement sup-
prime, part de rares excep-
tions qui ont l'air d'tre con-
serves comme dans un mu-
se des documents d'un autre
ge. La loi italienne, d'une g-
nrosit extrme pour les jour-
nalistes congdis,a adouci lis
excutions. Cependant, je dou-
te que le snateur Albertini
considre les cinquante mil-
lions qui lui ont t payes
comme une compensation
pour la perte du magnifique
journal, le Carrire delta Sera,
qui tait l'uvre de sa vie.
Ceu.1 qui veulent attaquer le r-
yiine s'en vont 1tranger.
Mais le glaive de la nation fias-
ciste les y poursuit, puisqu'un
dcret royal suffit pour leur
6ter leurs biens et chti-
ment plus cruel leur natio-
nalit. La presse qui continue
paratre en Italie, miel que
soit le talent des rdacteurs,
donne un peu l'impression
d'un recueil de litanies o les
vertus du Duce sont clbres
dans la moiti des colonnes.
L'arme pouvait tre un
danger.Mussolini a su, par des
avantages matriels et mo-
raux, gagner les otliciers. Il a
pris comme collaborateur le
gnral Badoglio, l'un des plus
populaires, pour les grandes
rformes techniques qui Moi-
vent doter l'Italie d'une force
militaire de premier ordre.
Son ardent patriotisme lui a
permis de donner ces sol-
dats une sorte d'Kvangile dont
ils n'avaient plus conscience
au temps pnible o. sous le
gouvernement de Nitti, un ol-
licier osait peine se prome-
ner en Uniterme.
L'Italie est un pays de luttes
rgionales. Pour (unifier, il
fanait avoir l'absolue matrise
des municipalits. Mussolini a
nomm des youverneurs dans
les (pondes villes, et d'ici peu
les sept mille communes d'I-
talie auront chacune leur po-
destat, administrateur sou-
verain. Quant aux conseils
municipaux, ils n'auront plus
que voix consultative, et leurs
membres seront choisis par le
gouvernement sur des listes
prsentes par des oorpora-
tions.c'esl--dire par des lascis-
tes. L'Assemble lgislative de
l'avenir sera le Snat.o les cor
porations seront reprsentes.
Quant la Chambre des d-
puts temple dintriyues el
de bavardage* elle est voue
une disparition prochaine.
Mme les forces spirituelles
du paya concourent mainte-
nait la puissance du facis-
m\ L'Eglise a atgagnepar
l'attitude du dictateur envera
la maonnerie -officiellement
dissouteet par ce soin habile
qu'il a de temps autre 'de
vanter ses soldats les bien-
faits del religion de leurs pi-
res. Les jsuites, qui ont rcu-
pr leurs palais de Home ; les
franciscains, auxquels on res-
titue leur couvent d'Assis/;
d'autres encore, sont devenus
de puissants allis du dicta-
teur. Evidemment, avec le Va-
tican, les choses n'ont point
t aussi simples. Le Pape ne
s'est point laiss persuader de
rgler par un petit compromis
la question romaine. Il aurait
risqu gros en renonant son
prestigieux exil pour redeve-
nir une sorte d'vque de
Rome. De son cot, le cardinal
Gasparri,secrtaire d'Etat,par-
donne mal aux fascistes cer-
taines attaques, Mau l'ensem-
ble des forces catli(diqucs,i\ peu
d'exceptions prs, est avec le
rgime,
Quanta l'opposition tradition-
nelle des hauts fonctionnaires et
de l'aristocratie, elle a t para-
lyse par l'altitude presque d-
VOtionnelle adopte dans la ia-
mille royale envers le Duce. Les
journaux fascistes, au lendemain
de l'attentat, taient pleins de
touillants dtails sur ce sujet, et
le l'ait est que j'ai vu le duc
(kAoste se prcipiter au palais
Chigi. et de l vers l'habitation
de Mussolini, ple d'motion.
comme un homme qu'an mal-
heur personnel menace l'n peu
plus tard, c'tait la prince hri-
tier qui arrrivait Rome en
toute hte, porteur des messa-
ges de son pore. Que Victor-
Emmanuel soit reconnaissant
l'homme qui l'a sauv du pril
bolchevik, c'est trop naturel.
Maintenant, leurs destins sont
lis, et je ne fonderais pas beau-
coup sur l'avenir de la maison
de Savoie si le fascisme s'crou-
lait.

Ainsi, celte nation est aux
mains de son chef et le suivra.
Car elle est encadre avec une
te le rigueur et une telle logi-
que, que l'on ne conoit gure
une rvolte qui ne serait pas
immdiatement touffe. Mus-
solini a raison quand il parle
des principes de 1789 comme
l'antithse des siens. A UgatU
il a substitu la hirarchie, d la
libert lu discipline, la frater-
nit lu dvotion aux destins de
la pairie. Rien, dans le monde,
n est plus oppos nos institu-
tions. Dans cette prise de pos-
session il 1/a des individu*
qui sou/frent. il y mme
des victimes mouvantes. Mais
qui oserait dire que pendant ces
dernires annes l'Italie, consi-
dre dans son e isemble, ne
s'est pas agrandie et fortifie 7
Qui prtendrait qu'il en a t
de mme dans las pays aattouf'
frent des crs du Parlement V
Kl maintenant l'heure sai ve-
nue o. comme le Duce l'an-
nonce lui-mnie, la prparation
tant termine, la troupe tant
prte, le rideau va se lever sur
une pice longtemps al tendue.
Jules Sai-kkwun
MiURICE ETIENNE fils
Angle des Rues du Maga-
sin de l'Etat et dea
Fronts Forts.
*^M^&M&**&*&&****|| JJftjpo mil
W --______
Grande Loterie
patronage J un Comit compos do :

*f Consistant en un splendide immeuble sis i*J
j9 rort-au-Prince S,
c avenue john |Ml Ho IHO fa
*'*'*' SB*
*c'4 Et 72 lots qaqnanls en espces sous le lut[
V' ______.......!'.. fnmil.1 .wniww' .1,. M.
1
1
Acbt.z an Itillet pour avuit la iliancn de gigner une maison,
"Pi, value 10,000. ^w
MM. Emile Deslande,
Edouard Eslve,
Alexandre Ville-joint
P. J. Mexile
8.UO0
BILLETS
$. ">,00
LE ItILLET
l Loi 1.2,000
| ,. 1 000
io no i.ooo
O Lots P.30 P.600
20 t 20 4000
"l00 c 10 1.000
La Fle du
1er Mai
I.a clbration del l't du 1er
Mai, l't de l'Agriculture et du
Travail, ne comportait, cette
anne, qu'une grande crmonie
religieuse et une belle rcep-
tion au Palais National. Afin
qu'on cul le temps matriel de
l'organiser et pour viter que
l'Exposition agricole ne revtit
l'aspect des ridicules talages
d'autan, elle fut renvoye au 23
Mai. et aura lieu Dainiens, or-
ganise par le Service Technique
de 'AgncuIture.
Samedrdonc. ds 7 heures 1
du matin, un bataillon de la Gen-
darmerie avec musique en tle
s'alignait sur la grande esplana-
de l'glise. El la Police assurait aus-
sitt un service d'ordre des
mieux organiss.
A 8 heures arrive la voilure
pr dcntiellc o a pris place
Monsieur le Prsident de la R-
publique ayant Ses cots Mr
lnec Dorsinville, Secrtaire d'E
lai de l'Agriculture el du Tra-
vail. Arrive sur l'cuplanade de
la Cathdrale, le Prsident, en-
tour de tous les Ministres, de
sa Maison civile el militaire, re-
cuit les honneurs militaires et.
introduit par le Clerg, il prend
plaie dans le chtBUr, au trna
prsidentiel.
Dans le chur aussi se te-
naient : les Ministres, les Mem-
bres des Corps Diplomatique el
Consulaire, le Chef de l'Occupa-
tion et ses aides de camp, le Pr-
sident et les Membres du Con-
seil d'Etat, le Prsident du Tri-
bunal de Cassation, le Prsident
du Tribunal d'Appel, le Doven
du Tribunal de Premire ins-
tance, le Prfet de Port-au Pria*
ce, le Prsident el les Membres
de la Commission Communale
de Port-au-Prince. Tous les m*
trs Corps oonatitusel une nom-
breuse assistance occupaient les
bas-cotes et la grands nef le lu
vaste glise.
La crmonie se droula dans
l'impressionnant dcor et toute
la pompa de la liturgie romaine.
Au prne, le Vicaire gnral
Chanoine Le Douane gravit la
chaire. En un vibrant sermon,
l'loquent Prlat esalts la gran-
deur et la puret des travaux
agricoles. Il retraa lumineuse-
ment le rle de l'Eglise dans la
restauration et le relvement de
l'Agriculture mprise par le
Ilomaina de la dcadence et les
hymne d'action de grce, chant
de remerciements el degatituda
la honte divine.
Ensuite la bndiction du Trs
Saint Sacrement lut donne par
le Pre Milliard, Cur de la M-
tropolitaine, tandis que le l'ort
National saluait la lin de cette
belle commmoration par une
suive d'artilerie.
Aprs la crmonie religieuse,
il y eut rception au Palais Na-
tional.
Au Champagne. Monsieur le
Prsident de la Rpublique but
au travail fcond de la terre, au
travail qui dtourne des luttes
el des haines striles, au travail
qui rend un peuple fort, honor,
respect.
Le soir, il y eut cinma popu-
laire devant Cin Varits o
une foule immense applaudis-
sait sans cesse les lilms qui pas-
saient sur l'cran et feux d'arti-
fice au Champ de Mars.
grands lu.l.mx du Moven-Age.
larcliandisi'S Iranaises Puis on entonna le TRDbum,
Mort
de Mme Normil Marcelin
Nous avons l pniblement
surpris d'apprendre, ce malin,
la nouvelle de la moi I de Ma-
dame Normil Marcelin, ne
Elofoe Rov, survenue hier IV-
tion-Ville!
La dfunte tait la mre de
nos amis Emile, Eugne, Flix,
Georges, Paul el Henry Marcelin
el la sieur de noire ami Eugne
Moy.
C'est encore une bien belle
Figure de notre socit qui dis-
parait. Elle appartenait cette
phalange de femmes hatiennes
dont le nombre diminue cha-
que jour et qui conservent,
jusqu' leur mort, intact en
leur COtur, pour les transmettre
leurs enfants et petits-enfants,
les rgies austres et les svn s
principes de morale qui sont,
comme le parfum, des belles
traditions disparues.
Les funrailles seront cl-
bres en I Eglise Saint-Pierre le
Plion-Ville. Puis le convoi ar-
rivera Por t-uu-Pri nce o
l'inhumation aura lieu, au Ci-
metire Extrieur.
Aux familles Marcelin, Moy,
Mercier et tous les autres pa-
rents prouvs par ce deuil nous
envoyons nos plus vives cos-
dolances
Broderie
BRODERIES en tous GENRES
'travailsoign. r* n t'Ai 11-
t'rir modr*.
S'adresser
lime Marcel GOURAIGE
No m Hue les Csars
... a vu. Samedi matin, qu'on
SVail dans la nuit de la veille,
bris la grande vitre de la de-
vanture ou Paris-Bazar.
Cest, sans doute, une pierre
quia t lance contre la vitre.
En tout cas l'objet y a lait un
trou cylindrique, d'o s'irradient
plusieurs flures. C'est nialheu-
r^'ii\! lit si Notre il avait | u
voir l'auteur de celte mauvaise
ction I
... a vu S.i.n.-dijjaid dans la
nuit, un dandy, escalader un
mur la rue Amricaine, e n'-
tait pas un voleur, oh! non. le
gentleman pntrait dans cette
cour, qui lui est d'ailleurs fami-
lire, avec de meilleures... in-
, tentions,
Mais ce n'est pas tre trs toge
que de pntrer ainsi dans les
cours par dessus les cltures,
mme si, maon, on a eu h s
construire trop bas!
V
... a vu, Samedi soir, la sur-
prise de Latins : c'tait... l'aug-
mentation des instrumenta l'on4
cheetre qui est dsormais pour-
vu d'un benio, de castagnettes
et d'UJI violon. A prsent, il
n'est plus potsible d'entendre la
musique de l.aliuo sans danser,
... y verra, Samedi soir, u? hal
| mue.

... a vu. hier soir, Latino,
Mylly Love qui dansait. Ohl
cette courte lueur de printemps
dans un triste ciel d'hiver!
Cependant Mit!v trouva sou ca
valicr et clic dansa comme aux
temps de sa verte jeunesse.
... voit les lourds et pais pi-
liers de la Manque Nie. de la H
publique d H lti cacher bien des
choses, l
Dimanche soir. Notre Oeil a vu
un couple qui, sans trcmblcif
c unmc leadeux autres du sablier
de Parisiana. sacrifiai! Vnus
M- Eraristo Alvarez
en prison SJ
La semaine dernire, M. Kva-
risto Alvarez, Commercent ta-
bli a Port-au-Prince, Rue du
Quai, dposa son bilan et seoVH
clara e i faillite.
M.lis l'im i action mene par
M. Emmanuel Beauvoir, Juge
d'Instruction, rvla bientt que
la faillite tait simule cl frau-
duleuse el le m m lat de com-
parution qui avait l dres
contre leCo......crant a tcon
verli en mandat de dpt.
Depuis Mardi dernier. Vf. A'-
vares est in sarcr BU Pniten-
cier National aux ordres de la
Justice.
les beioi soooets
Sonnet
d'automne
lis m JiviI.Im jeei, clairs rttmi le rriiul.
( Pour l, biurre niati, gm-l mt ,|oQr KN
oirrite ?
Nui. i harmaiile (I lair-lu lu ceur m
Uut irril,
hetfit la unJfur it l'ailier misai.
Ht 'eut |mi If uonlrrr mii mn\ infrroal,
iBVSBl doit la mau ,im lonji .siuiiik-iIii'i: -
?tesBj
\i M SjsjsJfsjsJi vh la flammf iejSfe,
Je hais U passisa et l'esprit se lait nul (
tiBons-noiu doucraetl. l'amour l'ans sa ii,-
Teirreux, eaibu J rouan les cijiai de wi ?ifi| arvijl :
Oise, sanST el folie ! I file larjoenlr |
Umsf moi iVj-Ib mi ui -iltil aaieiui.,1,
0 sa ii ilanrhr, l sa n froide larauerile T
lllllilii




L'v MATIN 1 Mui 1920
i!
f rrt
V
r a iivoiirtrt* de PAOBOL
fait I ut.jrt J'utw? roinau-
n;- il t CAtkddflrit Ued l'..;- au pro-
(es-inr L>'abat'. nii^iVda
j-rni.ipj! Je U uiii'.ue. a>
civ:i profWW '<-'9 i'- v-J
de BtlJaeiW Mvala.
Nous avons ci I o-v?a-
llv t m rti-jitiU loi'tour*
sxoallantaj, el parf'.u ,'t'O-
MM*, >,uf aoj* tvoM obSs>
iin ni u.i |itrinctt( ni den
r ; >JQooelM .xjsIua
el >^*Im;'j.
VA Mi AN INE
..ria. M?.!adi.de l-i F- Ml*
hrjduii tiJIfiqut i
'*___________.-- '\J % > III <|U r.ontru If j
*^l> a '11^ r " : J. MM. I

M I |,| 11 11 i ./aaa-..".-::rT,Tg:,3Si7
La Bienfaisance
f.Vsl Dimanche qu'eul I *
Varits, le L5inc ,ti; i (e d
cette L iiiiic
Le No. 2332 a Ragu le gi s ot
de 'i.ouii gourdes
Le No. 1128 Bgagn8()0g ur I s.
Le N'o. 06 a gagne 50(1 sourde.*.
Le N'o. 103? ;i gagn 2atl | des.
Le prochain tirage de
loterie aura lieu, toujours Va-
rits, le Dimanche l'I Mai t au-
ront. Les billets de ce
sVnlovcnl dj rapidement.
tuage
Rduction
de tarif
Depuis le 1er avril lei iiii-r.
en vertu d'un accord entre les
administrations postales Iran*
aisc el hatienne, la rduction
de la\e ratr* et les Priodiques eal ap-
plique, j
Inutile de dira que noua en-
re jistions cette deci ion avec
iuii i uieul de plaisir.
Ha position Indus-
trietle et Aaricole
C'est le Dimanche '-'.'t Mai que
s'ouvrira, a Damiens, l'Exposi-
tion Industrielle el Agricole or-
ganise par le Service Techui-
que de I Agriculture.
telle Kxposition ne durera
qu'un jour. Ouverte le 23, elle
sera (arme le lendemain 24.
Fianailles
Nous avons reu de France le
faire-pari il fianailles de Mu-
(tenwtscllc Adeltne Doret, fille
de Mi l'redric Dorel avec Jb!u;i-
Iffj/r Ai) V'"' ''"'","-
M, ai iiime Cabon esl le ne-
veu lu IVv. PTe Cabon ani r.\
Suprieur da Petil Statuaire
Collge St-Martial donl loua i i
oui gard le meilleur souvenir.
Aux lu-urenx fiancs, no ib
., unions nos plus sin< i i
pi pntoi
Vivux le
lonheur.
Usine r-Iaco
de Port-auTrinc
Messieurs Ici Aclb nnaires
do la l iipngnie bo il convo-
qU scil :i'|.ke dru. I..U-
Jn| lairc an Bureau ifc In
Omi.P'J' - HueDnnU-s Dos-
toucli s6 ortau-Prlncc.Hai-
t, U- lliawli 1er juin I82ti
*j |,.;,n du luatia.
, Ordre du Jour.
1 o l ecturodu prie>i v fjrbil
de ta prcdente oasenibUe.
2- Itopnort du ronsetl a
Biinislration el priscntatloi
de comutes.
:\ Divert. ___
foi I au-l'riiuc.le UrMuil'. 6
H. C NOIVION
Secrtaire
i
JScroloan
Cap-Hatien
te u la
n
/elle de la m<
Ni> in n
*.' m -v su
lie
Moti 1"
Oii.tiea condolance*
mil! prouves.

0 c i Pu
ci qui es1 Prsiieri
d Hati
' Noi s avone ra an fx mp'al e
le i iir ioJh lonl paile
* i.r N- u '< il 'i dan a ool i
t 11 i c-or '..';.. qUj
est P i . A la r -
en 1er6 lu sup|)Ii i late c i
]( rn ' i T d i i ' -
Mie f' I (forint i!r plu Iw (! di
verset ;! a es dei mati liai ''>' ; -
RO-Tlait, il \ une grande ; boto
g piii 'n I ri lideot de la H p bli
ipio avec, aa-dmsoa*, pi Ile in -
i si'., 11 Pr
sidenle de la Rnublica de !' i i,
que briiuioe.vplauiida hatpi.li-
nos.
CommunI sLa Ni uv. Ilisteo a t il
-1 :; g ov'on igi ore :ura-
ao nui bsI rfsidsnl il Hati ?
Msifl c'i tl li enco'p. uiip. Ji u pa
tiii ru m un >aps (ondamenU
dont notre codfrre e*l eoutu r.ir
et par lesquelles il pre id uu m dln
a i \ itid r m s lecteurs.
ire pari, ei mme ' ; >urS| 'La
No ivellii lai, croyant bien laii i
eu lo ges -' du pauvre (Mus i!- I.i
Pabla, <"..', cb db serait vraiment
pas i l'h i.Miir de i!n~ voisina eu
.i i i -t i'
l'auln
i u 'iorer
dent dll.ili.
Le. imentdehdett)
' frasiise aux l:.tats-
Unis
Par CKb'e
W SIIINGTO.V, 1er MalUa
;i or I t c 'u ioard'hu]
eiilr* la tOTOI !!--i. m ,.m'lie. ino
dei d t le anQ i i ' >
deur Ib ..;< g*r pour le rem
bo rsemeul de la latte de \ mv
Il .liions ,! || Franc.....i
\ lei El iti Unis. L'i ffra da la
Ki t; irl'a !<" Bi
ici a r i i i otill rdi 8t1 mil
li ns t'7 / 000 djl i sur u ib d
ri de da 68 ans, K la a t iexi
cei a|i"; midi la < nmiasion
amricain i al i n i uai baui i du
dabali mi prsident CoolWg qai
l'a spi i luva. L'of i '"i i .e-'ion
dpasse de pus d' i>00 mdli-iu'
,i,> da I -. i i u ilb are proposl
lion l die par Mr Call am l't der
nier al son a captt! n mal lin i
l> bb da 8 bb U de. ngociations
pri 11 Ininlerrompaes e; li
rspr i i 'i-' 'i' ai pays L'ai
eoul ne omporl pas la I
a d m n ' i an
nu ot | r la I r me i ; .i l'aurait
d| r i 'n
est od O"goe r< rait d<
dam le mont daa rpai ''.ions
Il prvi nabi un an la t
n.i iiard -"> mi lioaa da doll u
I ;. satai 13 mi liardaSM mdlioni
en priai | h' < t 6 J3 mHliom -l nl
rets cuil., Ota la date de f df ord.
Les i i< manli commaacaroi t \
ndson d ;W mil i ns pour les i
sm i li lati a mi ionj la
cioojuii Li tiaima aai
Fraoci u i i i'1 mdboni al i
j>,,i. i. u gm< nti ronijgi da le
ui. 11 o 10 mi i >>- di i u an
nuelleiiK il |eaqa'i la traiziax n
n^e apr pioi i lamenteront
I, > n l'I s (j i ili meut jus-
qu' U '' date la
Quelle la F p.ierl \~> mi -
t
.venue le 22 a> I
: c'aai l il
' i
is nos
aux fa-
it 11
qu'i la
n. ( I
I 4 J>1 "'. llBB..... i i.a. BU
uu ycini p u de 1 5|8
|iiu, i tt 0B sera
, rr.pt durant lai ". prem rei an
r/es ; pi>or lai 'i^" innes suivaa
lei l-i'n' I 61 ia moatera a 1 0| an
T.uellament : pour les dix annes
. v- > i i o;o: OAiir les bail
anne- gulvan'e I 'i-";0 ' Pour
ea sept annes suivante '= o a ;
Boartaa i i l'i r *%"*:i ]l--
S'il Ml ratifi pir le c i"grs et
le parli nvni fraaca's, e 1 accord
compltera le pr-iamn-e anavar
Dsmenlal di l'amortliaami ni des
dallas ' i| ; rimera nie des eau
ses de friction d n-- la politique in
ernationale.
fnh aven
Abd-el-Krioi
Tar cable
Ot D Tl \. 1er Mai l.'glrird
SI oon a Itilorm les ril "ns que
s il- veulent poursuivre 1-a afo-
ridions i's davro it se ruoutrer au
moins canciliaota ; oSaal une -les
c m lit! ma essaa'.ielle. Dans te. ca<
contr.iiie. la France et l'Kspasne
reprendront leur libert d'action
mililaire raoaearter la possibili-
t de repriaa des eonvaraallons,
m iU sur d s base BOavs les d
peolar.t de la situa'ion Les dl
i OS frhni.Hise et espagnol- oiit
n mis '. A/erkaneune note rdige
en hn.be rsumant les divergences
di vue co Btetdaa aur las q-ritre
condition e Bai t. Ce d cument
indiqua es oBdi'ioaa que les ri-
lain- il v-nt r il ser pour que la
Krance et l'Eep'gia ne rncominm
ient pis les lio-tilit -. Ll rponse
,\ Abd- l-Kiim devra pai nir au
j lus ta-die mai au soir.
A/erlvine el 11 dJou,porteurs des
initructioas franco- lapagaouMMal
partia po ir N imoora o ils s'en-
lurquiTMil aur une veletle frm-
e a di>t uil.o i d'V'liuceinaa.
P iMS l ne dpcha d Ouajda
saaoaea que les dlgations Iran
nalsa ai aspagoole o il la form les
nfains ) i >* liani,-u> i't les eipa
-ni!-r.f>i i Iront leur action le 7
Mm s'il* n'acceptant naa avant le
fi le principe des aooditioai du 19
avril 'il I d ra s'ils na rendent
I u- la le alit dis prisonalen.
Le tdm Yiobr hn-
Un se meurt
Par cable
BRUXELLES, ter Mai -Le prin
ie VletOf l> m parle c-;t all en
-'nflaiblissant aujour l'I.ui.l'n bu-
U l.n pub.i pi es mdeelas qui
'e soignent d IBJ si grava malade
di sait "> truies 30 Bt sur q i'd
tail looJ)UMBana eonnaUasnet.
ij i i nue l'un e j-hlre i nii't p ince ommo loi Uble,loB p li-
ge qu'il pasasca bbooi h nuit
^'o i t-rr I |' i'n I. nu. \|ip li i i
J arriv li nitllss venant d)
i ankva.
Formidable urfe d'ou-
vriers 6D Auuleterre
Par eable
LONDRES, 1er Mai l'ne pk
vo gaarale poir soutenir les mi.
aari a 4M d 'are pour ma li
pr obara.Catledaciaion a t prise
une aoafraaea daa lyadiaati ou
vri rs tenue Loudres aujiur-
(l'in1. Catta eoafraaaaa dcid
dfaire quitter le Irivl aux em-
ploi.'-' il taaa les seivices impor-
lauts y compris les ouvriers tians
poil!--! :'on n'a u'airive pas ;i r-
gler la d'sj ute de> mineurs axant
mardi A eette conli-rence on a au
non i i iaa syadieala 'es ou-
vriers ottriraient le continuer par
kriougcOKiit vo'onttfire la Uialri
bution des vivres. In million de
i ara eoBl afTacta par !r gtve.
Si la gtvi "" r-
(outenaa par S r i"ii nnr|*ra
Bipailamut 1203 syndicats eu-
vi'ers.
LO.NDHESLe^ i gcciationsqui
*e | OU!-*" .-n I < nl.e I gOUVfcjliB
mentiti>ne < n n i-sion nciaP
du contrle des Trades l'aie os en
vi e en Mg.imi l de Ufciiveilt
mineurs ont chou.
L'.M l:l> Le co eilf#Bral
du aaigra dis Trada l nions a
lanc o io r un mainle^te i la na
ion dans lequel il e>p qt et jus
litie le. mearaa ',u il vient de
peidc Leconstii i prich- ai x
m ns q' fou provoqu le Io k oui
de plus d'un mi Bon de mineurs
rt au gouverneiiien dt n'avoii pas
t cbpabledefaueile orties; ccep
tal'la* i;ui auaieul pi-imis fl l'in-
du>trij de io lin travailler
? an- idd.gT les oi.viiers rduire
leur ; nre de vi- In attendant
Ih riOlgaolsatk n geniale, il d
clare que le cOBgrl des Traies
Inions s'esl tioux forc d'organi
ter la r si tance cm Ira UB rgk-
L.tnt .:ii itraire du problme mi
i : de salaire pom lis n.iiiur- : il d
rliie ' calaiii.s q'.i iiaisi'iot de a abat
re sur le pj\l : t' ute 1 i-ap. nsa
bili!6 doit lre mdtse p r |l pro
pii leii" des mines et le gouver
rem1 ni.
Ai! secours du Franc
Un be jcsle
i\e I. Poiocar
P0r cable
PARIS, 1er Mai- M. Batmond
Poincar, le dernier pisideul du
Couscil axant U Vc'.ue au pouvoir
du cartel donner BOB preuve du chractre
entiremciit iadpBiudaol et -tnue
i e.lout esprit de p it'. A la souk-
crTplion volootabe la caisse d'a-
mortisaamei t pour sauver le traaa
Miivanl IVxi aple de M. Briand et
de Molmm ii N dr Kban, rninU
Ire d'AI'gban^'. i, il vient u'ndrts
ser une somme de tO.OnO fr. nta
au comit de rutptious des cou
irihutii-iis. LeMabarajab Di adora
a souscrit une somme de lu.uOO
et un grand magasia lOo.OOO.
l'AKIS, 9 Mai- Le comit das
contiibutions volontaires adresse
un appel montr-iut la France [>!o
yant sous le fard<-au de la dette
qu'elle dut contracter pour tfen
die son existence et panser ses
blessures ; il esl ncessaire d'BMO
rer l'quilibre du budget, d'all
ger la dette publique et d'carter
le danger des impts excessifs et
de l'intlation. Le comit considre
que l'amortissement est la condi-
tion e- eu i ii Ile du relvement B
naucier de la Krance : d versera
toutes les touMiptiond lotagrala
ment la caisse autono.ua d'a-
mortisseinenl. L'appel conclut aiu
si : La Krance a t victorieuse
d.n.s :-.i lutte contie l envahisseur,
ede vjincia diiis celle qu'elle BOB
tient pour la dfense de sou crdit
et sou Btfofft sera gal la grau
(Lui de cette euvre de salut putili
q i it d'uQOn nation ! d-beut
tous les freoaie pour lt s ,i u de
la F.MUoc p ir ia silut du Iranc.
Par cable
PAUIS, 1er Mai Le Premier
Mai s'est pas- sans aucun inci-
dent Paris ou en province.II y a
eu de nombreux cho oeuradBaur
tout ;'i la semaine anglaise. Lei
tr.iins de transports et Us services
pub Ici ont fonctionn d infl uu
calme absolu.
Avis
Service 1 |ydranlii|iie de
loti au-fr me' Ptioo-fille
Le Bervice llj Iraull ;ue de Port
au Prinoa itiiie i atlsallon de iaa
coiitribiiiiii.e.N sur i.i grande dimi
n ut i 'i d'eu et leur demanda de
l'aider a eu ampcbai le gaspil-
lage.
Il leur rappel, en outre, que
lout auus auseaptibla e tolrer,
au contraire la gaspillage 'eau,
entranerai
suppression
prise q'i
par .'iiiisqueiil, la
de n'importe qu'elle
no serait ri connecte
qu'apis le paiement prvu pour
le rtablis>eiiient de* conduites
a'eau coupes.
Le Service prolile aussi de cette
occurrence p-.ur aviser le pi blic
qu'il ne sera tenu compte, actuel
lement, dau uuej demande d'ing*
lallation de pii-e.
ta Dira tion
THMB
*eipnsimc%
___tOPPRl SSIOtlS
:r.".'. Imir'.l,i geriaoo wka
Globules Rbaud
| Rul. tli marvaill*us.anrpranania rtUmr
J . DALICHOOX. 7 HU, VicuTlUaT
|v Sala-Colomba* (S.aV >
A rri .-rrM i rkarar* BUCH
fi*

:' ?,
cr *
7<
' : M



!
i
^l:;' y|' ii!
C'est -" cei que consiste I
p! -; ,- iji'S lionicur et la sau.
; irtimi Je ia vie.
j.a pK-;tcti'n de h sant. ^4
r '- ( <. <;.;.MK- n loutoa les prio
cl. !t lu vie, tl toute poque
-.t inc]i.vC'.rJjlc;rient vrai eue
-
!
1
i :' .?
i H
>!utt de la vigueur et de
, i ..:iyie:. cl ^rnni i:n :.iiiv0nt
re .oiiu-', elle .!! '.!. toute fai.
< et renouvelle }<.. forcea,
L'KmuLiun r>co.l prctiBB]
votre sante, '.;>- s- .]-. nient *&
pen vieillease, mis p~ity\\',{:
t' :>c h vis %L
U-rAMi i ua laajaBasfcaaam, i
J
A vendre ParisianJ
Ancien garage Arthur 1H)1',
CARD.Ruedu Peuple, prs du
Bazar Mtropolitain.
S'adresser :
Joanny CoDASca
k louer
Jolie h^ison toute neuve viiii?e
au lias de l'eu de Wiosts ;Avtiiue
Lalleur DocbBB avec toutes les
d^peedanre-. Eau,liaSin, Cti ine
Hei tiicit.
S'adre-s>r -le/. I.cpe RlVERA
Me Paret
8J&< Avocat
12157, Avenue Grgoire, l*37i
Annonce qu'il ;i repris l'exer
cice de s;i profession.
111
11 or n Unie
Te steamer Claus lloru venant
de K ngs.on, Gor-aives et St Mars
est attendu la capiirle le J Mai
etpailira le [mme joui pour Cap
Hatien, Pto t'iata et Iturope, pre
nant Irt et encore quelques pus
afegara.
Le steamer Melilla , vena il
de Curai; uiret Kingston, sera ici
vers le I; vfai.ll partira le mftms
jour pour les ports du nord et
l'Europe, preuaut passagers et
rt.
Le m. s.%.TIirsellorr.a laisi
LouJres \fti't courant pour San
Juan, l'Io Ptuta. Gap Hatien et
Port au Prince et est attendu U
capitale le l'I Vlai.
Oloflaoo LCUA.S a
^a United Motor Sales
Corporations
Annonce l'arrivs da :
3 autonnb.les JirysKr
de Tourisme, 4 cylindres
y \-'. le seront exposes la salle
d'exbibitio angle des Hues Pave
et del K vo .lieu h partir de
cette date.
Le Bjaittear accueil est rserv
aux vi ileurs k qui nous s tous
heureux de dinoutier cette super
be voilur .
Lesilou reste ouvert le soir.
Loterie
An profil de l'Ouverture un
public et du fonctionnement
de lu Librairie et de ta Biblio-
thque Nationale.
Tirage du ) Mai 3.000 billets |
:iJii lots gafOBOk insemble 9-li.i.
Gourdes en lois de U.000, 1.000
730, 75, 00, 30. i", et 10 gourdes!
l'rix du billet de cinq coupons
(i urtes *> Pr x du coupon G I.
Que ceux qui n'ont pas encore
de billet se Imitent de s'en procu-
rer cli/. lc< vendeurs habituels ou
daller en chercher a l'Amicale
(Plaa E ie biibois ,. Ils auront
l'occasion de visiter le joli difice
et de voir les rorr.br. ux et bons
livres qui garnisaeat les ravons de
la liiblio'.hqud ou l'on Iravaile
activement tous les jours de 9 beu
'as m di et de :t hures i 6 h u
re, [poJr q-ie lej p-iles soient
LPtemarri nafartai au PuL'ic le
mois piw h a...
Jeudi
La Cabane d'amour
Knlre : 1 gourde.
" -~--^ai
Avis Mdical
Tout en ra;retli bt de n'avoir |
par une ciico.tsIanct-ind^eDi'
Ue r.otre vol^r ., rpond i
uonib uses deirai.des de Vi
qui rot ont i l laites [*r M|
blic per.dant Us trois deriBT
semaines, nous avoui le pli'
d'annoncer r os clients quel
venons dj recivoir cet M
qu'ils ilivei.l s'empresserll
leurs achats avant l'psH"
du stock.
Le Virol esl grandtmtlt|
cr'.t par tous l et lorltment mplov dui
llospiciiet liojilaux du {>.
II d rue des rsultais imaf
daos lis cas de Tuterculo,
nmis la pricc'e de gr
et ^t enfin d'un tide efhcml
entants, aux adultes et iui
lards dans tous les cas a** .
se i u'-itionel de dtbilitgtaamj
Consulte/' votre MedeaV"
sujet. -i
ko vente dans toules lui
piceries et Phai-tni cie* |
et en province.
Prospectus chez.
VV. (luinlin WILLIAMS**;
Agents GarajBj
Remercietnet
Mon ieur L. A. Thiteell
Bt Mme Uesquir met leur'
Me Ile t. ine hituolh-e, M
Nicolas.Mlle Ksther Nicolal i
M ue Docteur llodelin et,
lants, Madame U.tlrifl
eulanls, Mesdemoivelle*
et Cermaue, N cola*
et ^me Aittiur Nicolas Jj
tul'auf.M. Maurice Nice'
Adle launothe.Malaffl*
Louis Audre et sesenfaoUV
Mercie l'himotlie, les ta"
Th molbe, Uesquiroa, U|
rand, P. l'aikow kl, Jj
Auguste, lemircionlte* "
la S=s,e, la Musique daJI
ai tou. les bm.s dei diven
dupayse. clall'ct.auger'l'
ont Jona dr teai^|'"jL
uympatlue l'occasion ue
da
Mrie Rose Christine J
e ousc Arthur '11,b.oM
dcel Jrmie, *& ,,,
h,ni dernier, el it* P"*p
voir Kl l'expression de
platitude.________.
Mous.eurJ. Tuiian, ^
Fraauoia urian, ""M.a|
Miol et leurs sbUdU. ^
J. ^I.uait/.iererct.e
Mretame r'eruand lur* .
Maiie llieise luria,
Jli. Bibriu, Uupuy j^,
pareiata allie, leiuen'1' -
ceremeul tous les *" >
ont leinoKB ur. 'Ctt
''^^.'p-'
qu'il viennent u v tft
U>ct de leur ragr*w r
mre, sur et preUte
Caroline Turian, "* ^
su.vcnueauxConai^1;^*
U. )M orlcBl aVatraW
gratitude. y,
Gonatvc, '"


CI \t\m -3 4 Mai *9S0
*3&ftK
I i
Grdcul Brewer
actit des Reconstituants
** n la mlle pinire, les os et les
^ le cerveau. yi ,l|X k>s ^fonts dbile*.....
"Tf s personnes uses par des travauxjj [g]
-, bibles- l1 i \ w
r,tfc Co A. Holl, lphonseH faj!
Vl rouafU randBuelo 11
GEO.JEANSME &Co,gti
[S Gai
m Voulcz-^vous avoir rs IJenlsfl

1
clalanles de blailcbeur ?
1
tdn
ai4aaA*t3fc*a
ET DES
Gencives toujours saines.
Employez la
TRIBORINE
Poudre Dentifrice
.Mi/
0)
m f
(> y
.nrvue de son assortiment arriv pai j# | /
fcCrs Klleotlre aux familles entre au- jg ^
POMMKS Di: TKI1RE ET OlGNON'S
RlZ Di: IHOIS QUALITS
oXSI-HVI s ALIMENTAMES
Smicsson Cotiieh rr Jambon
oxuons assortis
Vins par cai.i.on
BlRK II l'OBTKH
Liqi ii i>s i nantaises
CHAMPAGNE
dniions aussi en gros cl Taisons des envois eu ^ }f
m
G Gu ier
u un ier ^/ ^.,
iliifuriu rcniisi"|A ^y
ftk l'Univ rsil <*, e\
\ .1/;m,,/ ,7 j
4
facult de iide ^
fine de l'aris.
\\'n \enle partout jfc
Ici aii Laboratoire $
de la Triborine ^>
7, Rue Blanche
Paris.
Colonbian steamship Co lue
M Le steamer Bvacoa venant directement de R'^v
liYurkrM attendu J poil-ai -Prince le 4 M*1^
^'our.nt II repartira le mime y ur pour feiilfia
jy^lioave, |irai|0.nie, jye*, Jjcmel et le p^'t'^
tort ! I Colombie, prenant Irl et pissijis
l>ortau.Prince, le Si 1^26-
Colombian SteamshiD C'.o npany In .
Gebara & Co, Agents^
>
AUX C.AM.S, HATI.
kai&on fonde en 1S ni
Nourritures el chambres prix 1res modrs
Chambres ares Cuisine franaise..
Installation conforl ible
On parle anglais, Franais, espagnol] el italien.
Cet tablissement se recommande par sa grande |mi, .
prt, sa bonne cuisine el sa position exceptionnelle :
au centre des affaires.
Propritaire,
V\e T.FERRANDINl
IC il
SuiU la foiBilf^i) ^ ^^MMW^^^^W^^^
1 "* Htel International
:.,:\

m m
m m
rt-au
m

Vermouth Martini 4 ta
&t mettfeui paiceqit'it &~ oux,
L. TrteiBmann Agg h lm
Ail "'
i-1'rinoc, Haili, le 20 Avril 1920.
S i 1oit
I^CI.ezIme fve W.Pressoir Wt
3* 1114 Avenue .lohn )ii
t.i3- Brown, 1114 M
2|< Chais sroses,V '"- tt cliampagnu. Cu.ll. is, Cou- y& g,]
YJtf.ux, Fourihft'.t-s, 'sMttter.f^
p< Na. pas *it s rietti i dsmats s
fi^Cab ret?, Tas- s Pola tfac.,
u Bazar de la Tosle
Grand'Rue, ( en face du lime.m Ampoule lectrique I
OB10N
Meilleures du monde, dpolies el demi dpolie,
Force de 25 Wall
i > <;o
7
. c 100 >
(i. i.:
2.00
3.00
. 3,50
5.00
kmt
ii< Tirt-bou lions Piats, Paviers, ?
. .. -.,.,,. S Saladiers lluil.ir,.M utaders.Z*
A teplahur de porter^ votre connaissance avoir reu Sucrur8t el en uluTil\ t0Ugs
un assort.ment complet de toutes les dimensions des ^ les 8rlicle8 pour k t snm;aKes, g
pneus el 1 ubes. jgfrbjp'uies, Pneus CordsHeavyDuly pour Camions, pour le Ira- f& ^^^ "lhl ,]lS mei\M
v:ul 1,)Urd- Ig" leures lai) i-j.ii * J Kurope,i e' M.
f, -'sont jouriielleinrr.t i\ bjet d'ui, p
f& .'oit tout pa i iuiir.
-----------------------------------
En grand stock le jolis abats-jour.
VENEZ YOIH
Hi
Pneus Cbrds pour autos de passagers.
Pneus lialloon interchangeable ouftill Balloons.
Demande/ le prix pour les dimensions de votre auto
ou camion.
Plus de kilomtre avec
CyhMJaYh.
ofQHali&
par Dallac.
* k contre V
COcSTiPATiON
pronor lo
SUISSES
d; DELORT, Pharmacien,
C'EST LE MEILLEUR
DES PUROAT1FS
Articles de mnage
f Entaill Porcelaine)^
faence Verrerh
lampi;s a kerosine k
MIROIRS de toutes DIMENSIONS (J
EAU de FLOMIDA IMAC.KS RKMCIKI'SKS ^
BIBELOT dc tonte sorte g
TABLEAUX ENCADRS U ST1S l'Ofli U SURKffc
ELECIRIQl'E
BTC BTC
Cil HZ
*^ tf&j .^"TiT.?^^*" J?^: SI AaTVyTQ riQoTl Ancienne Pharmacie Cmrule

*
ilal : Or |
.Le Boss t^t,
{prMs Gur
&!
InsuranceCo
|lTue des plus fortes Coton itjties
canadiennes d'assurau es
sur 1 vie.
Etifj. Le Boss 6c Co.
si
,>
m
V
l
^^
ii
UMB^S5CS1?S
5.--j^,Nii
>y


LE MATIN 1.1 ii 1)2)
Couiroie de Transmission
COOD
Comme pour es cutrcs produit?, Good-Year fahlrL
que ses courroies dap os des mthodes spciales labo-
re dan a ses laboratoires.
Les courroies o dinaires en eu r a^rs avoir servi
pmdam un c u t espaa de te in pi s'amincinenl, se / dilhnt, et linuh h.tm cdent.
Ceci a pour cause la diction laquelle ces courroiei sont soumise, itoa qpa'l
'oit possible de les lubrifier.
%^ea eouiroies Gocd fear au contraire ont une substance graisaeuae contenue
d*na la toile (jui entre dans leur construction, qui lesfabrilie automatiquement,
conseivant par ainii leur souplesse et leur laslicil.
Quand on m abrt^coovefiablement des courroies (M Year, elles dunnt tris
longtemps et doonenl do pervice surprenant.
g Le* courroies de transmission Eood lear sol Jaile dans toutes les men-
tions, et pour toute sorte de travail.
Etoyez-lc / prochaine fois*
Courroies Qood Y^ar. goyaux rn caoutchouc.
TbeVVes! [ndiesTradmg Company
PORT-AU PRiWCt. GNAIVU CP HAITEN
Loterie
Loterie l'oM maison laje
sise rue BoOiie l-'oi No 539 eu l'ace
du Mtrch de I Cilludrale l'aea-
de Sud la maison t libre de
toute hypothqua. BIU est assure
par la Compagnie d'Assurance
The Franklin po'ice No 8.
5000 Billets
Li vritable ro* lot est l'im-
meub'.e et 50 lots .gagnais en
espces
Celle loterie fera tiie. par la
BltDFaiianea le bimai che 20
juin Lllid.l'a notaire public sera
dsign pour v M l*ltr.
U proprlUire S. \. SOKAY
Le Trsorier. I'. ni B. Auxila.
V, Le billet est de ;> go i des, mais
le coupon est de 1 gou ds tt de*
mie.
Les bil'-'-- ont en vente : A
Caves ds Bordaani, au bon mar-
ch Bjlt, Librairie Raoul Mont
Kosier Rea Su Centre.Pharmacia
Ste Ame. Graod'Kne, llifa IJor
dav, Vil, Hue du Centie, A.ten
bel* n. Piaca Wllon.
Htel (! France ; lira torant,
Auguala Victor, Mma Saio1 Vietor,
Hue lionne foi No 839, locala re
d; la MaUoD qui est mise la
1 .terie.
Les billet? s'enlvent rapide
ment, dp& b< /-\ous.
Grand lili
r
De FRrVNCE
t
ivis
Il est port ;'i la connaissance
ment sein installe proximit
de la Maison de Commerce Ni-
colas Cordasco, rue des Miracles
une | ompc rservoir pour d-
biter de la gazoline.
Port-au-Prince, le 23 Avril 1926.
1. P. PATRIZI, Propritaire
Cet Etablissement renomm dont l'loge n'est
vient d'tre compltement restaur et remisa
chambres ont ton! le confort moderne, le sera
prochahlc, le Kcstn tirant soign est de tout!
ordre.l'Holel n'a va ni rien nglig pour l'aire nui
charmante clientle.
Mr. PATRISI.qui pari bientt, apportera |
de France de nouvelles amliorations qui don
plus entire satisfactions tous
DJEUNER In CAR K. TABLE d'H(
PLAT du JOUR au CHOIX|
Pension au mois, lu senuiire, par j^
Garage mis gratuitement la disposition des m
Bains, Douches toutes les heures
Tlephiue : | jfj
Dans I 's Magasins souch'-s l'Htel, ou trooi
les sortes le provisions, Vins, Liqueurs, Cm
Vi\sd'Kse.u;\i:, de Roiugognk, d'hAui:,GiuND,
Conserves.
On y trouve l'arrive, pendant le sjour i
pari toul ce que l'on dsire au
GRAND HOTEL de FRANCE : P.P.Patrih,^
Pharmaci > \W
N )us avons pu constater <| l'il y a des Jpeivoium
denl un Kola absolument infrieur dans'des bout
lant notre lilique ta.
li public es' averti pi ir q: ii I v ; i,r Y niions coir]
irui le el pri de nous ave "a de toute; tentatives du
La maison
C. L
Le Etium Nectar &
P
Marchand Taillou
Ao 1822 Hu du Mag as in de l'E t*t
Se recommande au public et a sa nombrpuse clientle
pour 1 lgance de sa coupe et la premp excution mise
dans les ouvrages confi! s. s smt,<.
La Maison reste ouverte jusqu' 8 heurrs duftoir.
Piix mours.

s3^^.^e^SS3K
p'*>-. t"\ v' ' ?'"' '"-.
Le seul Rhum qui, tir d'ifcOOlfl naturels obtenus
'i'tct.-menl par Distillation Simple du Siro? des Caunes
d'un Onijlie et toujours mme lantation et la seul qui,
vieillit pir I action du tempo dans les dpts vee exclusion
ripoure se de tOQI dangereux Secr. ts d lalincafion
a' sans adjonction d'aucun io^rdient d'usine, conserve au
juge nent de la plupart de nos .Notabilits Mdicales et soi
vaut l'Hpprcial'-on de bons atrialeuis. la suavit incomp'rab'e
du bouquet tt les plus remarquables qualits b'giniqu
Mme pris nv c excs. Rhum .N'eclar n'enivie p.- et n> p^n
duit pa I Alcooliaina Il loagua, eonou ki ut ns pr.duita
nmilaires et comme les autres spiritueux.
aison *Les5Sl
Ochoa & 0
Ai&le des Hues Houx et d MajisinlB,'
AnNu.Vi.IWT AUX fl.il M s I)E L.V M \1S0N QtUUlRj
DBRECBVOIH Ij',
Ho bai stockjle chaassiirs}lrt premif i
pour hommes, lemn;s, lilletlejet**8'
Prix avantacj ux


rar? -tr.

-' ^32
^a
~*f :
lallefril L0 Agents pur liili
?&-jfrrE?? c--'.5!P'S1 %& W&&&
'-&&&&
flri
Pour les Maux de Tte et le Malaise causs
JnL, Par l'usage intemper des boissons alcooli-
^^5* ques y n'existe rien d'aussi efficace que la
En ulU dtns toutes les Ptenaces-
/
)ep f tii^ a. Siaileiuiaaa k C09 Agena


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM