<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN U Avril 192T JUBOL v ilaxatif physiologique le seul fe.isa.nt la rducation fonctionnelle do l'ititasUn Notre œil. ^— Eponge et nettoie l'Intestin, Cvlte l'Appendicite el l'Entrite, 8upp;lme les Hmorrodes, Empche 1 excs d'embonpoint. BguUrUe l'harmonie Ues lormcs '-' as** Constipation Entrite Vertiges Hmorrodes Dyspepsie Wnbl rur.lif. PSfli, l*** P*'"i *§T /J _r--~jO "<-T >. > < . ss *"*^' %  S! uni Mu-#irM ti#nl f i .n *' I rhftqe* *•' l .r. |Mi ri>mir M Julwl. MMCjrt l'hiuolr* >lu Uj.wr i H ,.n.vielle t oli • iw.ui> d Leur- aiuiira ED c. %  .-. i.r riunsniu l t%  apib:'t iBi-in d wu.iMnre il T : IM lpuh'Clrr luOM C|ll M< %  IIHlM • I ri ni. lv>ll-i If* &f pC.'iirt If loconfcenu ir'.'um • te Bataon. ~ et U i • M*d il* Monipelil* — 1ITMORB0IDEB — JTBCUTOIBES : p%  ....l'.K'i du. .Wnio^fl,! ( ne • Ltilmunti. tcongrt loni.oii.il JUSOUTAM : fomne r runlrr iej ftcwu.' vUci f ittrrxtt U m.r fourmi l'ags-ag'. cetu ilguf srint •> intn dinilacsmpesittM du JUBOL EXTRAITS SILIAinES tu tori'mr w in,;.i *# .... •• %  .! IN icncliani M MM ... n'a pas VJ ce matin arriver au bureau du jr-urail un de nos principaux rdacteur toniours M.du la besogne. Notre directeur etail alarm. Ou'tai'.-I arriv de lchenx ce ptM Wfi et cette K ndeme 'KasM.r.zvou .brav.s nul. NonŒl. venmid. I ?u l'an at l'autre luk... Il n oui .as pu DOUS voir, eux. et pour cuise, cir II faisant d s be.reux , hier. Il* avaient obtenu, eu ternes, une flicit totale .. a >u, au moment o les MM de feu clataient aprs la rfbcliin du Prsideot Bonn, deux i nneroif des balles aveugles demander un de nos voisin?, suit l du roi d'Angleterre, d arbo er le drapeau br.lannique pour les prolger. Ils s croyaient encore aux temps heureusement abolia. Mais tout de mme, quel trange anachronisme. Le Connrs H des Journalistes par cable WASUINC ION-Trois presses agRO-iPP.le ce pays ont esquiss leurproblme* et dsirs devant le roogri panamricaln des journalistes aujourd'hui lorsque les orateurs ont garanti U vrit dans les < i uv. Il' t. WASHINGTON — A la session du mutin da congrs des; journalistes M. Pahev detl'Bveniog l-o-i i .1-' Worcester (Mas,*), crin 'mia les nouvelles plus oumuos londes ou fantaisistes tiansm ses par h s correspondants de journaux en Europe et en air que depuis la guerre et dent une greo %  ira de partie porte le pus gra d tort | lapotession. Il dclara q :eilrop sonveol les moindres Incidents des coulrences diplomatiques taient gross.s et translorm.s par ces correspondants au -rand dftn ment des bornes relations nier, nationales. Le Dr Bunge de E DiartO de Buenos et ll.de TabladS de El l nivcrsel de Me xiro s'associrent aux critiques de M l'iih. y et insistrent sula n,cssit d'abandonner les piatiqnes aignaleee. Les journalistes Turent invits uu djeuner par le secr t lire lloover qui.dans un discours, K orifla las fruits des dcouvertes et des inventions favorises par le-. Isbor atoll es des Etats l nis. Lsdanus fur. ut le soir les in\it.s de la chambre * commerce ..„ s Etats l nis qui leur offrit un ntner u cours duquel le pr ident M. O Lcarv signala que I -nitiativc individus le tait le gnie de l'homme d atlaires amricain. U se rjouil Je l'accroisstment des relations commerciales U d' niti entre les Bteto Unis el l v mrlqus letlne. M. l'.Catlm, vice nifsid.nl de l'American loreign So,r Compeoy, dit aux latins mricains que la presse avait tnoulK beaucoup de choses dans le vieux contint ut oui ont rien e commun eOC c, Ues du nouveau monde et que 1s rpubliques am rtcaines peuvent au ht soin s en le nir aux l'uses dans lesquelles elles ont toi. Us mhirs russes contre les Soviets Par cable PARIS, 11 avril— L !" mgrs rus-es runis en congrs n'ont pu se mettre d'accord pour trouver une formule susceptible d'entamer la I tte contre les Soviets. Le manque de cohsion tait visib'e dans ce congrs Tout d'abord le grand duc N'isolas n'a assist aucu ne des sanflSBpois les disru sions talent toujours interminables En lin les monarchistes ont consacr plusde temps se disputer entre e ix qu ;'i essayer de prsenter un front uni contre l'ennemi com mun. A la sance d'aujourd'hui la g niche du congrs soutenue par U proieseur Slronve. prsident, a vot contre la formation d'un comit permanent ayant pour objet de lui 1er activement contre les bolchvistes de Rus-ie. re puissant sur les rivages de la mer d'Afrique. Personne ne pourra arr.'-'er no're vo'ont inexorable. Nous comprenez, mieux ce ue je n'ai pis dit que ce que j'ai il. Re lang^g* u.st possible que pour un fasciste v. I L'expdition Hmundsei. Par cable PILHAM.II aviil—Le.Norge qu: doit t an porter l'exp iti n Amundsen Kllworlh au ple a atterri P.ilham, premire tapi de son voyage h. 50 cet sprsmidi. ... a vu deux cami. ns charges de passagers pour... chut !... vouloir s'en aller sans rgler les consommations diverses avec le restau rleur de la Hue Amricaine qui '• tait montr lis aim.ble envers les d ents pendant ces jours de livre. Notre Œil vit le gendarme Taire aboutir tout le moude ou bureau de la Police o satisfaction^ fut donne au propritaire du Oafrestaurant. Ah . ce quart d lieu re de Babelais (ente qu'il ne pourra deormita reprendre du Receveur Communal qu'en pavaal aussi le double des droite ordinaires p nu toute l'anne mme si elle esl .i s;i fui. Il est donn avis aussi au\ propritaires de t'amiona des autres villes qua si chargs d*alco >l. elaiiin ou lafia leurs camions ne se rendent pas directement l'Iloiel Comm mal ds leur arrive en ville de jour ou d • nuit ils seront frapps d'une amende qui ne sera pis moini de vingt douars el n'excdera pas treille dollars sel ).i la cargaison transporte, l'ait l'Htel Communal, le jour, mois et an que dessus. Le Magistrat Communal, .1. B. FUIIKTI V. MIL VI RE Administration iinrale des Po tes Avia Je Dpart Les dpches pour vew-YorU et l'Europe ( via New-York direct ) parle s,s AVION seront fermes jeudi 15 du courant. Port au Prince, le 1 1 Avril 1926. ••? Bronc [OU f autrejj ectiom j l'appareil L'EMt * scotf prise rgulire donne une net^n velle, augmente Uc cit de et aide la cause faiblease. Les lections prsidentielles en <*rce l'ar cable ATHENES, H avril — Les lec lions prs dentielle.s ont eu lieu au jourd'liui dans les !£ dernires des 35 provinces du la Grce. Les 12 premires oat vol diman.he dernier. Le Snat franais Victoire dune quipe franaise Par cable PARIS.ll avril—L'juipe fran iise W'amb t Ucquehaye a gagn ce soir la coirse de six jours avec 55S points aprs av, ir couvert 332.1 kilomtresMarco t Put/, ne se sont placs deuxime suivis par Dewolf et Sto^kelynch L'quipe am riciine M"-Namira et lloran qui a eu un accid nt ds le dbut a fini quatrime ... en voyant un huissier dta 1er eu moment des coups de feu et pendant qu il signifiait un acte fut indign. Mais on assistant s'excla ma Vous n'avez pan le dro t de vous drob r votre devoir, vous tes olficier ministriel •. L'huissier, acclrant sa courte, cria : Vous vous trompe/.. Je ne suis employ dans aucun minuter.! . InWiiatonal Athltc Club. Le public cl les intresses sont aviss que la < Primrose Partynde rinternationalAthl lie Club aura lieu dans la cour du Cercle I) manche aprs-rai sont assez simple! re aux gots|les plus i ce sont des trayons beaut. Ils sont si bienfsj que nous le garantissonl toute dfectuosit. Ils se vendent dansto Hbraireries. Avis Abd-Ei-Krim combat encore Par cable PARIS, 11 v il— L es gouverne ments franais cl e-pagnol ont d cid que pendant les ngociations d, aali marocaine* Ils ne reconnalfront abd-sl biim que comme repreentant Je u propre tribu les Bni Ourreghel el non comme dlteui d'une auire tribu Su Kl ou du voisiiage du Rit Ils ont l'intention de pouessr les ngocia lioc au-si rapidi'ir ent que posMbleatindese rendr. compte avant led.clencbement de la grande o. lensive s il j a vru meut des eban ees de paix. Pai •ISlillll Jeudi , s Sieurs Tiinassow dans ml nouveau progroraiiie : 1. Danse du Harem 8 Danse runbre 3. lluilli'l. I. Tango pierrot el Colomlnne. 0. s, I nu. n .^ nlrea,3,el 1 gourdes. reprend ses travaux Par cable PARIS, Il avril—Le Sndrer atnd ses travaux demain aprs es vacances de Pques et va s'occuper iinn.edi..tjment de la question du budget. M. l'hron, rapporteur, a termin son rapport et en B fait tenir des exemplaires i ses collgues. l'as un seul billet ns doit ''Ire impiim pour avance l'Etat, dit-it. C'est une ipiestion de sret publique . M. Chron est radicalement oppos loule'.in llaliou. Or. pense que scus 1 impulsion de M. Raoul Pril U de M. CMion. le Snat ralliera le budget avant la lin de la semaine. Le rapport de M. Chron lait ressortir que sur 100 francs que le contribuable fnooeil v ne au trsor 58.50 sont abeoifcs par le paiement de I intrt des dettes de la France, t / francs 20 vont eux dpenso uilitaircs e' -./ f.ancs 30 ['administration. Mr ChroB t mande qosJea re Bettes du plan Dewi sut figurent nu' rdil du budget de 19C soient di-joi tes. B^M^M***-A SBISBISBBB*" ^m^m^m^m Sfc^r^ssiBSSsaaa Mr Mussolini dbarque sur le sel africain far cable TRIPOLI, Il avril M. Musso lini. prsident du conseil italien, § dbarqu* aujourdhui sur le sol fricaiu II a immdiatement sdres se un message la population de li pins impoilante colonie du royiume l'Italie : Mon fO'Sfe, dit ce message, ne doit pas tre inter prl c-imme un simple acte ad mi nistratif, mais comme l'affirmation de la puissePCe du peuple ita ien et la manifesiatiou de la force q.ii a son origine I Roms d qui s tend de Rome sur un littoral glorieux et trrmphan". fl l'a-eistes de la Trlpolilefop ita'ienne, v us rej !ci llIsJto qui est de jour en jour p'us prospre et plus puissant' il H •Deseports un pha Autour des Elections prsidentielles Nous avons revu le premier fascicule dune srie que publie sous ce litre Mr Vilfrard Toussaint Nol, avocat, ancien Dput du Peuple. L'auteur a pria, pour pigraphe, cette pense de Salluste. La sret d'un Etat ne dpend ni de ses armes, m le ses trsors, mais de ses amis . En attendant la fin de I tude de l'ancien dpul pour donner notre apprciation sur son travail, nous lui prsentons nos meilleurs remerciements. A tis Commercial Le soussign dclare au public en gnral el au commerce en particulier que par acte sous seing priv en date du '.t avril 1920 il a t mis fin lassoiiatiou commerciale de la Maison .1. ix; A. Krancis qui existait entre son frre Antoine et lui. Le soussign dclare e:i outre qu'il a pris sa charges toutes les dlies el toutes le. crances de l'ancienne Maison et qu'il dirige seul dsormais sa maison sous l'appellation le Joeeph Krajicis. Port-au-Prince,le 1 1 avril DCiti. Joseph FRANCIS Funrailles k de Ir iubeuf C'est ce malin I 11 heures et demie que le corps du regrett Victor Pau'Kui. directeur de In succi rsale de la banque Nationale de la Rpublique d'Hati du Cep-Hatien, est arriv ici. Lee funrailles ont eu lieu hier el l'inhumation s'est laite au i imetire Extrieur. Nous renouvelons nos sympathies la famille du regrett dfunt. A vendre Un camion l'ord cl un Fiat Ford en parfaite condition.— E. Millien, ancien chauffeorgarega Kneer, (irand'Mue_sti. '**& Libert. Egalit, Fraternit, REPUBLIQUE D'HATI .lacmel. le 30 Mars 1920, au L23me de l'Indpendance. le Conseil Com nui -I Vu les prescriptions lgales, formelles et impralives sur la perception des droits d'Octroi communaux, | Considrant que la perception en tout tal de cause, des revenus communaux est de droit et que la loi en sou observance doit rester impartiale, quitable et une pour tou ; Considrant |qne celte perception intgrale est dans les intrts mme de le communaut; Considrant que faillir 608 justes considration, c'eet Xaire preuve de parti-pris et donner issue de regrettables et coupables abus; Considrant que, la perception des droits d'Octroi dcoulant de l'arrivage par mer de l'alcool command des communes voisines n'est pas exclusivement affect ce genre de transport : soit sur la haute mer, soit par la navigation ctire; Considrant que nul n'est sens ignorer la loi et qu'il importe de tenir main forte ses prescriptions, quelque rigoureuses et svres qu'elles soient ( Dura les, sed lex ). ( oneidranl que pour la bon ne entente el le maintien dsirable des rapporta entre le onseil Communal el le service des Travaux Publics auxquels ldilit accorde toute son attention, il importe que le Receveur ommunal veille la rigoureuse perception de tous les droits i onmiimaux:* Considrant qu'aucun moyen en marge de la loi impliquant une intention tarde de contrebande ou d'accroc la loi n doit tre tolr; Donne avis tous les traliquants qui foi.t voir des Commun) s VoilKS : Soit alcools, clairinou lafia par quelque voie de transport que ce soit, marine ou terrestre, sont tenus d'en informer rgulirement le Receveur Communal ou l'employ Communal q lalifi et affecte an service d'Octroi. En consquence tous ceux qui contreviendront aux dispositions tonnelles et imprati\es de ce prsent avis seront frappes de double dr. d sans considration aucune. l".l tout propritaire de Camions qui auront servi' au .lit transport perdra sans autre fosme de procs d'emble le bnfice de sapa* < Compagnie iiorale Transatlantique Messieurs les passagers incri's pour le dpart du 17 courant parla s'eamer "De la Salle" ?oat pris de verser le montant de leurs pas r-ages l'agence de la Cie Ole Transatlantique. Le steamer ( aravelle de retour de Santiago et des ports du Su 1 est attmdu k Port au Prince le mardi CI courant. Il rep.rlira le mme jour pour St Maoia de toutes les couleurs ai is en f ai on b b|j\ Ceintures ta cuir pour h %  m ses rouit ai s peur hommes. EXKPTlONNtL 1000 don/, unes da eba isvttes merceriss en '* If.-rt s a uu peu { %  {>< m fr dj 2,00 dollars 'a d < %  vous veni./ an< peredtemps, fore une vi*iteycotj tin s o k de ehausi-ures de premire qualit pe ; r /£& f. nini''s it eLlants. CckkiaD stsarip Co Le senniir Bnaofa vtnsnt de P r ''^ l'i*' Vf Le se-imir Bogota vtnant de I^W-YJ •t* les ports du Hord est attendu port-ioJ •C> le 15 avril et II reparlira le mme jour 0 •C<> terne nt pour Jrmi en route pour Wl •d> de la Colombie, prenant fret tt pas^f O Port-au-Prince 1 14 avril 1026tfj rolombian SteamehiD orav*nJ^ 4 4 •53 Bi> Colombian Steamehlo Company'" gGebara&Co,Agefl MWW MVWWM**



PAGE 1

LE .MATIN'— U Avril 1926 & FRAMUNFIMIVSIHAXŒ Co. 1 Nous avons le plaisird'infornier nos Clients qu' partir du 1er ivril ils ont le choix enlre les Polices d'assurance M conlie l'incendie de la Home Insurance Coa^iiy et Frauklin Firc Insuranca Ci Eug. LE BOS> ,i Co @SiDi f Hwflfe -' I?'I.i^*^ 't&i%&%'i}&£1 Produits J\eslt E SwwomleiiMd Milk (.o., soot reconnues p „t„ ol comme triStf -i VWMUUCJUJIIOUI i uuinie ires v\ •pn.ure 9 vu que la maison NESTLE n'emploie dwfg. ttbbncalion de se, produits, le meilleur lait, cacao, etc., 15 £ ri yglD / ,rr .P roc, '^'e d" tous ses Etablirent! H ^recommandons tout particulirement les marchandise; p CTITS i M,,kmaid T C,me de lail en '"Wanc de 2 l/gffr &$ % $#.*& $. $. $ ft 4 ft & % ft & 4 4 4 4 A ^ .uiuiiiuui une K(W-Orlans <* South American Steainship Co foc* Prochain dpart direct pour Port.au Prince "Kaili Le ^eamer Ida laiss*. ra H'W-0'l'.ins le 20 ES directement pour part nul'rince. fe lletor.tr Ua26. d lATTEiS & Co \gen|3 S* il* sa CHfz H lia, Rut Boom loi. lia t'3* *fcW|lj. de montres de prions lgante* modeiat' %  ". ItuLs les montr. s sont de f„bric tLn suiss.-. & PRIX VANTAGlli E ta •ce & On pcul SUI1S dbours *.'3* aucun (Qigner un beau coin jy^ plel, M. aprs avoir \ 11 le (M. nouveau calald^iudo -t Printemps cl d'Ku,K | a W Ki uiideiiKiisoiuk' Tnilleui s jH" I-. I \v;n<| E.StaU88& G> Inc. |& de (iliicM^o, !i-(|iicl contient ^^. L's p'ns ravi s!iits Tissnis.Sjf 1 oo, e %  ei Styles de costn W* mes. on n' prouve U'dsii^T a placer sac immande. tf? Le ivprvnl.inl, Krancoi^J^ l.i-iciiiei, ti-nl la gageure a T <|iii vent, tu • VISIU dont W S impose .1 son oltice. Hue ^13* Bonne Foi, 1 1 bce de l'Ho *+ tel de Fru • OU il se tient ** de 0 heures du malin Q ht.urea du soir entirement *'. aux ordres de Ions. *}'<' Rappelez vous que celle grande maison gnrantil .(pji *il<* 'ours son travail et qu'en moins de ."{0 joins toute C(Hn/, ; FRANOIS MA1AL0NE Bar Term • ji Propritaire : ^ TOUS LES JOtltS, on se trouve en prsente § ^J d'amliorations de plus en plus heureuses qui y|]) 0 font de cet tablissement de Premier ordre le /-\ llendez voua des gens eblea. A^/ CONSOMMATION DE PREMIER CIIOIX.-SERVICE W IRREPROCHABLE.-CIGARES DE LA HAVANE W lilirh le miiiirs mmmTmmtmmwk mmmmmmmmwmm m Email M ha ure *a CfiJaine l erre rie $ug.Le Boss $€ AgeocesReprsentations PORT-AU-PRINCE Agent g gnraux de i fCKER JONES JOWEL MILINC, A 6. \ tarin u NBW-Y0IU| r Hungarian 0 0—Boule Rouge de. FI UNKLIN PIRE INSURANCE Co. NKW-YOKK mturanm contre l'incendie [ .^MlfQMfli MATCH Co. Alll ii">'tlesSafetuIio,ne C "AS. F. MATTI..\(ii:.vS()N rot "oni $al$ en tous genre* &•* RUBBER EXPORT COMPvNY Soutiers lieds MANUFACTURES LIEE INS'CECY Assurance sur lu oie X5UU-HOU FRRES AN Fini et Champagne Bordeaux PH.HEYMAN Coi'INIIAGL'K Beurre Danois, t" ramage et Conserves alimentaires vy. s. MATH i:\vs &\ SON Tabacs jaunes cl noirs, La Nationale Sana rival Cigarettes Chahteclerc ENVOIS de DENREE ( Remerciements Me. Windsor Michel, Mcsdiinies Lamercie el Carralie Damhreville. Mme Vve Millicn EmiI -. MM. Franoiaei Lon Emile Andr O. .Ie;inly, Marc Tibault et tonales autres parents el alli, trs aensiblea aux tmoignages de aympathie qui leur ont t donns l'occasion du dcs de Uni regrette Elisabeth Amiltna Jn-Baptiste SOUVERAIN. prient les amis qui les ont assists dans ce malheur, de trouver ici avec leurs sincres remerciements, l'expression de leur profonde gratitude. l'oit-nu-Princc, le (i Avril lt2ti. M LAMPES A KEROSINE ? MIROIRS de tontes DIMENSIONS EAU de ELORIDA IMAGES RELIGIEUSES BIBELOT dc t()Utc S(M(c TABLEAUX ENCADRS LUSTRESPOUR LUMIRE ELECTRIQUE ETC. BTC. CHEZ HAEfllMER ^ Co ^ u/Lc fBSin '. Ancienne Pharmacie Centrale VOSOES (F ru n ce) GRANDE SOURCE Cure complte de l'ARTHRITISME Saison du U M .i au SB Septembre. O OUftSES TE NNIS • rni F POLO THtATft* • OA8IN9 % .. -„ O ,, 1 1 r oun LSM CNF SUT ' ' %  % %  %  < %  "" vio!i t'4!lffl


PAGE 1

LE MATIN 11 Avril 19*20 Courroie de Transmissiou GOOD A. de iWtewdJ^^^ Taverne A Louer Cluzlme Tve W. Pivssoir 1114 Avenue John Browi), 1114. Clnises roses. V.-rres b^ira tt cltdmpagnr. C .ll rs, C >uteaux, b'oarcli-MtrtS, Assiettes, N ippa^ et s-.rv>ettes limassi. Cabarets, Tasses, Pais 'ace, T;es. bapiines, enterrements services funbres, etc. Ces arides sont ries meilleures libriiues J'rirope, et sont journellement l'objet d UO M n. tout particulier. Clrit — Promplitule. O 5 tomme pou.c. outre, produis. .<* !" %]* !" > tatique ** courroie* dapr de mthode pua'e eu. re dans e laborutoire. ( 9ervi Le courroie ordiniure en eu r apte ow pendant un c urt e.paca de te;p •'um n:w. %  •.!< %  d tktit, et lim lemenl cdent. ni*, NM qu'il eci a pour cause la Indien *J:n| U elte ces oourro.es .ont .ou.u. M toi potble de, les lubrifier, j^^ craisseuse contenue les cou.mies Goodear au contraire oui une subslance "' seu a „ menlf dans la tuile qui en... dans leur .ous.iue.ion,,,,.. eslul.r.l.e au.o...a...,ueu.e conseivant par ainsi leur souplesse et Sur elaslir.lt. Quand un se se.l convenablement des. courroies ood !, elles durent lits faagtee.pl et donne.! un s, v ice •"*'•• (outcs cs nlen Les coui ro.es de transmission Cood lear sont laue uans . Mions, et pour lou.e sorte de travail. Enayci-Us U prochaine /ois. Courroies Goodyear. Boyaux en caoutchouc. ^ veuJr Tbe V lest lndiesTradmg Company PORT-AU PRINCE, GttWK. CIP-HAT£M A louer Une maison avant toul le c mforl moderne situe 1862 Avenue de Turgeau (8c rue). S'adresser a i Bureau du Matin. 310. (tue Bonne tir MM UBMR It Bire la PressionSandweh.\ Soup r froU*. m IlriW.nt et slect Dancing; La Tavrn reste ouverte toutelar PHONE m Une bicyclette en parfait tat. — Sadreaserau Bureau du Journ.l LE MATIN. (il ilrlraitrc P. P. PATD / Propritaire CetElabliseemcntrcnomndont l'loge n'est pi sa k n) ,| .'.r lompltcn.enl restaur el remis o i eut. i-es chambretonl loul le confort modene, es crw In*,„, ,. hp | |e, I, Restaurant soign esl de loul premie ordreJ'Holel n'ayant rien nglig pour foueplanur sa charmante clientle. Mr i i KISI.tmi part bu ntt, apportera s m retour de France de nouvelles amliorations oui donneronl ta plus entire satisfactions tous Dl .ll'l NER la CAR TE. TA BLE d'HOTE p| ATduJOURauCHOIX Pension au moi, laiemaire.pt r jour <;.„•> %  •<• .ris ttraluib menl o la disposition des voyag urs. Bains, Douches a toutes les heure* l.EVW .lient mtr *.vtm M! m* garanti, 4. purtf' • &f diicAM I uni Prvenir vaut mieux que umM Et prvenir cet i facile %  %  Eloigne faticOMI d' votre P** u ,vc du Savo UiekoM Cl le „,oyen le WM cerU.n.le plu sauf, tl le plu frile de le c-Ji battre • 9 %  %  Non eulemenl il attaque cl duperie le gerroemAi c'egl undi'iuv"! le f'Iu calmant qui S* n r : larruu et achevs \i.n IfVlB BBO.C' CMIOCI. *"** Tlphiue : H 341 Dans les Magasins souches II ot< I, ou Irouvera lou1-8 sortes de pmvisiOUS, VINS. LIQIEUBS. ClOARETTl, / f/r rccies l sjour ou au d...\sl ftVl s. on y Irouve l'arrive, p endual | );u i loul ce que l'on dsire au GRAND HOTEL de FRANt K : P.PJATRUU, propritaire aJjSj P.Labourd^le 30, Rue Monttnirtrt Parti Wisalco J $JiS& Pharmacie Sjoui i enne avis sa clientle et aux mdecins et •uW t ai.iorme son Laboratoire dUlogie 1er. u w bio gie appliqu sou la Direction du Dr Ricot et F. Sjourn L hboratoire est ouvert tous les jours de7 hres Jl uinrti ?oii pour outesles recherches et aaiiy .P 1 I.I oi.ee cl jo nte, s tu p i rie V\ i s*?in ano el la cershnte Cr ^j Sert et remues qi-f. le mardi d chaqu ea ,n 1 !. F'ar!re n r la Pharmrcie pouf les re^sel8ae 1II9Q, ti tJM d'nr ns et Sucgastnque l\ \ acetion de Wassei'mani. r Raction deTriboulet, Eiamen du sang et du pu' Examen des matires fcal* Examen de crt* ilbuaiiuo rj Constante Uro. WJBP E ?ISE^ 3 n :Ww Le Lail en Pondre le plue ta vogue ans Etal*- %  Pour lalimeutatlon des Bl>s el dos Convalcscen Le seul lail en poudre qui contlehl les trois yi^rmn Le* trois Indispensables lments h nutrition. Desseh et strilis d'aprs le proo • Ju '•'.'llliu M()MI M. nit.sdii U'il materneLDe digestion facile, c'esl l'alimenl idal pour les bb*, est le seul lail de vache en \">^\*: l ;^T ;X H-. .lu.el Brouard, Mme L H. Doret, Savinicfl llwtiihPUt-Gove. En vente che*: Simon Vieux, Aiwenp ••"• /^£aA la En vente cne : aimuii %  ! — Prewer & CouipiLy Inc. ....Mwi-t-ri.-n \i..cc vinien Marttn,t'etit-uoave. ^ Geo. Jeansii 0 & v^ WORCESTER, Mass. AGENTS



PAGE 1

pmECTEt'R PROPRITAIRE IMPRIMEUR Clment MAQLOIRE BOIS-VKHNA 1358, Rue Amricaine, 1358 Matin NUMRO CENTIMES i QUOTIDIEN TLPHONE N 212 Quelle que soit l.i place q ie l'homme oceu|M\i|iiil l'ail c'io•sie lui-mme ou qu'elle lui ait t confie par u supcrieiii*, il laut qu'il y lionne lion, malqr tous les dangers et qu'il prire la mort au dshonneur. Platoo Le ANNE X5 773 PORT-AU-PRINCE ( HATI ) MERCREDI 11 AVRIL 1926 IV-YARk ,2 AvriL Mp Louis B0RN0 Prsident de la Rpuill %  V H I l. blique d'Hati, a t rlu aujourd'hui au premier ir de scrutin.Ma rlection^ dclar le Prsident au Reprsentant l'Associated Press, signifie quatre nouvelles annes de collaboraintime entre les Gouvernements Hatlien el Amricain.Eileassure continuation des relations amicales qui existent entre eux et qui it contribu, dans une large mesure, la prosprit actuelle de mou rapport annuel ('u Gnral Hussell le Nouvelliste pour se liter des commentaires xles a publi quelques pnts incomplets du trs rquable rapport annuel lut Commissaire, attendant que nous rpons intgralement ce tnous en publions les lsuivants : _, LA PRKS.SE Pnne qui vient de s•[ %  p as vu dcrotre les P dont s'entretiennent ^•journaux locaux contuouvcrneinent Hatien actionnaires Amentes journaux ne sont *J de nom seulement, Mlonnenl peu ou point Javelles et consacrent pionnes des critiques %  Mies des actes de Goujjwt, accompagnes haJj* ei,t 'attaques malW mais futiles. Leurs ^Comprennent videm Plbsont incapables de I % %  j ournal honorable Pondrait des nouvelles ,' '"squence ils tirent pPNit possible en imP nl es nouvelles a senPJtte libre pour eux sV ansdoute la presse non rglemente, et consquemment, quand le Gouvernement hatien juge leurs attaques nuisibles assez importantes pour prendre des mesures afin d'arrter leur diffamation verbeuse et leur malveillance cou tre L\s fonctionnaires du Gouvernement et les agents diplomatiques. Vis protestent avec vhmence contre le Gouvernementquils accusent de contrarier leur libert d'action... CONCLUSION Avec \i\w base dj forme de conditions financires solides, avec une amlioration ma trielle des conditions conomiques et l'excution des plans tendant au dveloppement productif, un progrs remarquable se ralise vers leur gouvernement stabilis et, une re de bonheur et de prosprit pour le peuple Haitien. Le Prsident Homo a t le leader clair du (ouvernement haitien dans cet impt tant tiavail et si ce n'avait t ses eflor'.s incessants et sa cordiale coopration dans l'excution des dispositions du Trait du 18 Septembre 1915 d'si grands progrs n'auraient pas t possible... '•H ntslli!' 1 be Texas Company l* 8 prix suivants ont t mis en vigueur par la Texas ; npany le 12 avril 1926 et peuvent tre modifis sans is Pralable : meine: De 10 i 99 caisses or 3.40 la caisse 100 499 3,36 500 c. et au dessus S.30 En drums 0.28 le gallon. •toline — De 10 19 caisses or 4.50 la caisse 50" 99 1,40 ,, 100 cet au dessus 4.30 arums 0.38 le gallon. Libert Egalit Fraternit Hi:i'i-m.igiK D'HATI BORNO Prsident de lu Rpublique Concitoyens, Le Conseil d'Etal, en Assemble Nationale, vient de me rlire la Premire Magistrature de la Rpublique. J'ai conscience, trs nettemcnt.que c'est la Nation elle-mme qui vient de manifester sa volont immanente, la Nation pacifique et laborieuse, la grande masse urbaine et rurale asso'ffe d'ordre et de scurit. C'est donc en vain que. pendant quatre ans, une minorit de Jaci'iix n'aura rien pargn, aura tout mis en jeu pour arrivera me dcourager dans l'œuvre de restauration nationale laquelle j'ai consacr toutes mes facults de lutte et toute ma foi ardente. Messieurs les Conseillers d'Etat, Reprsentants constitutionnels du Pays, unis dans le mme nergique dvouement aux intrts suprieurs de la Patrie, m'ont renouvel, par un vote unanime, l'affirmation solennelle de leur confiance. Concitoyens, Je resterai inbranlable. %  mon poste d'honneur et de pril, oublieux des injures dont je fus abreuv, toujours prt signer la paix, mais toujours rsolu,avant tout, accomplir, sans aucune dtaillai. ce, avec l'aide de Dieu,mon devoir envers le Pays, notre Pays qui a tant besoin d'amour, d union, d'abngation. Palais National, 14 Avril 1920. HOP.NO. •5$ LA MAISON • %  IL iiiiiii i lia, lliie Traoenirf *„0* £3 ( halle anelenitement occupe pur Mr Alfred Vieux ) £rj. 3 Olliv aux familles un petit assorti mut de provisions £3. Set liqueurs nouvellement arrives: X"Si Fromage. Jambon, Saucisson* Pommes de terre. Oignons, |M 4W Sardines franaises, Vermicelle, Macaroni.Sauinon en boite, $ %  M Huile d'Olive. Vinaigre franaise, Mantgue Pure Lard •'{$. £$ I leurre de cuisine et de table, Bonbons el biscuits assortis. ; ya L iqueurs Marie Brizard & Roger Vins fins pour table, W •M Vin par gallon, Bira el Porter, Champagne. £j% •*.•* Nous avons aussi un rayon d'accessoires d'auto: fj[ "'"*-"* Bougies, Patelles et outils divers. v •i;£ l.n maison attend par le steamer Panams attendu le '2\)V*' Accourant un grand assortiment de conserves et autres qu'elle Q' S* espre dbiter au puhiir au courant de la semaine sainte, A,. >8 HONOREZ-NOCS DE VOTRE CONFIANCE, •** .&$ VOIS SEREZ BIEN SERVI. jgr jg port-au-Prinoa, HaiH, le 26 Mars 1096. fij. ^K Ilommaije au Prsident Borno Le Prfet de Port-au-Prince, de Mirebalais et de l.aseahobas a reu le tlgramme suivant : Population de Mirebalais apprend avec joie la rlection de S. Kx. Mr Louis Borno la Prsi deiice et vous prie de lui transmettre ses meilleures flicitations et les miennes propres. Salutations respectueuses.— Charles Michel, Magistrat Communal. — Le Prfet a t avis que diffrents conseils communaux se prparent envoyer des dlgations fliciter le Chef de l'htat le son triomphe. Nou elles d'Yjrses de l'EtraniW Par cable 12 Avril MLLILLA — On annonce qu'une runion de Hifuins, ayant pour objet de dcider de l'attitude observer au sujet des ngociations de paix avec avec la l-'rance el l'Eapagne.s'est termine par un coin bat. Des coups de feu ont t changs; il parait que la ma joritdes indignes est oppose la poursuite de ls guerre. LONDRES 12 On pense que le prince de dalles quittera Londres vendredi pour aller passer une quinzaine de jours Biarritz. La princesse Victoria va toujours de mieux en mieux. TRIPOLI — Les ovations, dont Mr Mussolini a t hier l'objet son arrive, ont conti nu aujourd'hui. Partout o il s'est montr la foule l'a Ion guemenl acclam. Le Prsi dent du Conseil s'est rendu l'htel de ville o le maire lui a prsent un service de bureau en or et une pe svinboles. dit-il.de l'habilet de M. Mussolini manier la plume et l'pe. BBYROUTH -On I aucun 4 -' nouvelle du capitaine aviateii' espagnol Lstcvez qui a t vu pour la dernire lois a 100 kilomtres d \.\ m na n aprs avoir |sarVol Jrusalem et avant Bagdad comme objectif 7 fSes deux compagnons sol arrivs sans encombre H igdad ; quatre avions anglais ont t envoys la recherche de l'aviateur manquant BAGDAD Le Tigre continue monter rapidement et, malgr les efforts de la population qui travail le avec acharnement rparer les digues, il semble peu prs certain que d'ici 21 heures la ville de Bagdad sera sous l'eau. ATHNES Le gnral Pangalos est diinitivemenl lu prsident de|la Rpublique grecque. Les rsultats officiels du voie montrent que le Gn rai a obtenu une majorit cra saule. Il prtera serment probableinenl dans le courant de la eeraaine.ll i prpar.paraitil.une proclamation au peuple grec. WASHINGTON-fa chambre des Reprsentants vient d'adopter un programme prvoyant des crdits de 7 millions de dollars couvrant une priode de cinq annes. Le I irojel a t transmis au snat. %  chambre a vot galement l'institution d'un poste de secrtaire adjoint au dpartement du commerce qui sera charg de dvelopper l'avia non commerciale en crant des velles. Igns ariennes noiiSifuatioa finaneiAre de la France Pr cnble PARIS.— Mr Raoul Prel • expos aux reprsentant-. .les grandes banques que les mesures adoptes par les chambres assuraient largement l'quilibre du budget de 192(1. Le ministre estime aboutir assez prochaine* nient au rglement des dettes an glaises el amricaines, Les effets de la ralisation de l'quilibre influent dj heureusement sur les souscriptions aux bons de la dfense. Ces constatations permettent d'envisager l'heureuse issue de I echaiu c du '20 Mai.' Pour l'amlioration des changea le ministi i itil ra d'ailleurs, le c is chant) les raoj en : Liun do..' il dispose, les repi .< ntan's des liant o nt ass< %  Mr IVrel leur plus entier con n s. Le Temps <> [ -ste contre les assertions u'inc certaine presse trangers qui I>I tend que les Franais ne paient pas d'impts. An snat Mr Ghcron rappelle, aux applaudissements un mines, que toutes les difficults financires de la Praoi e lui ont t lgues par la guerre el par la carence de l'Allemagne. i Ls I rance, liit-i. i si pauvi e parce qu'elle a reconstitu ellemme les rgions dvastes. Elle a pav elle-mme les allocations el les pensions des victim 's de la guerre el elle a toujours l'ail rgulirement le serviC des COUponS de la renie. Au cours d'une inlei \ i. \v ;m su jet des contributions volontaires, le marchal JofTre a dclar qu'il pensait qu'il fallait dgager cet organisme d • la politique et des apptits de l;i Irsoicrie. Il sera utile moralement el financirement. Nous ferons de notre mieux, ; rclial. L i Q H; li n Par cable I'MUS. Dans les milieux off ciels on dclare (pion invitera Alxl-el-Kiim a fixcrsa rsidence en dehors du Maroc, Il est possible qu'on lui offre une ville en France el le capital ncessaire pour son entretien. La Krance et l'Espagne s'efforceront d'loigner le rogul coi e il a t lait pour l'ancien sultan Moulai ll.ilid gui Vit, acluellenunl. ,i Rughien dans les environs de Paris. Celle mesure toutefois jn l'orinera pas la clause principale des ngociations de paix qui doivent s'ouvrir prochainement a Oudjda sur la frontire de l'Algrie et i\t[ Maroc. Mr Briand, Mr Painlev, ministre de la guerre, el Mr Steeg, rsident gnral au Maroc, se sont entretenus aujourd'hui les dernires mesures a prendre en vue de ces ngociations. Mr l.ope/. Oh van. ^dlgu espagnol, a en une entrevue avei Vfi Ponsat, chef du dpartement de l Afrique au ministre des affaires trangres. On mande de llabal que le nombre des tribusqui \ iennent faire kur soumission augmente chaque jour parmi les Bni Zeroual et les Senli in lias? ( tu ,| %  clare (jue la situation actuelle est favorable une prise de co.ifacl entre les dlgus riffainst l.s autorites franco-espagnolee> ajout le madu laroc


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06691
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, April 14, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06691

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
pmECTEt'R PROPRITAIRE
IMPRIMEUR
Clment MAQLOIRE
Bois-Vkhna
1358, Rue Amricaine, 1358
Matin
NUMRO
CENTIMES
i
QUOTIDIEN
TLPHONE N 212
Quelle que soit l.i place q ie
l'homme oceu|M\i|iiil l'ail c'io-
sie lui-mme ou qu'elle lui ait
t confie par u supcrieiii*,
il laut qu'il y lionne lion, mal-
qr tous les dangers et qu'il
prire la mort au dshonneur.
Platoo
Le ANNE X-5773
PORT-AU-PRINCE ( HATI )
MERCREDI 11 AVRIL 1926
IV-YARk ,2 AvriL Mp Louis B0RN0 Prsident de la Rpu-
ill VHIl. blique d'Hati, a t rlu aujourd'hui au premier
ir de scrutin.Ma rlection^ dclar le Prsident au Reprsentant
l'Associated Press, signifie quatre nouvelles annes de collabora-
intime entre les Gouvernements Hatlien el Amricain.Eileassure
continuation des relations amicales qui existent entre eux et qui
it contribu, dans une large mesure, la prosprit actuelle de mou
rapport annuel
('u Gnral Hussell
le Nouvelliste pour se
liter des commentaires
xles a publi quelques
pnts incomplets du trs
rquable rapport annuel
lut Commissaire,
attendant que nous r-
pons intgralement ce
tnous en publions les
lsuivants :
_, La Prks.se
Pnne qui vient de s-
[pas vu dcrotre les
P dont s'entretiennent
^journaux locaux con-
tuouvcrneinent Hatien
actionnaires Amen-
tes journaux ne sont
*J de nom seulement,
Mlonnenl peu ou point
Javelles et consacrent
pionnes des critiques
Mies des actes de Gou-
jjwt, accompagnes ha-
Jj*ei,t. 'attaques mal-
W mais futiles. Leurs
^Comprennent videm
Plbsont incapables de
I journal honorable
Pondrait des nouvelles
,' '"squence ils tirent
pPNit possible en im-
Pnles nouvelles a sen-
PJtte libre pour eux sV
ansdoute la presse non
rglemente, et consquem-
ment, quand le Gouvernement
hatien juge leurs attaques
nuisibles assez importantes
pour prendre des mesures afin
d'arrter leur diffamation ver-
beuse et leur malveillance cou
tre L\s fonctionnaires du Gou-
vernement et les agents diplo-
matiques. Vis protestent avec
vhmence contre le Gouver-
nementquils accusent de con-
trarier leur libert d'action...
CONCLUSION
Avec \i\w base dj forme
de conditions financires soli-
des, avec une amlioration ma
trielle des conditions cono-
miques et l'excution des plans
tendant au dveloppement
productif, un progrs remar-
quable se ralise vers leur
gouvernement stabilis et, une
re de bonheur et de prospri-
t pour le peuple Haitien.
Le Prsident Homo a t le
leader clair du (ouverne-
ment haitien dans cet impt -
tant tiavail et si ce n'avait t
ses eflor'.s incessants et sa cor-
diale coopration dans l'ex-
cution des dispositions du
Trait du 18 Septembre 1915
d'si grands progrs n'auraient
pas t possible...
'H
nts-
lli!'1"

be Texas Company
l*8 prix suivants ont t mis en vigueur par la Texas ;
npany le 12 avril 1926 et peuvent tre modifis sans
'is Pralable :
meine: De 10 i 99 caisses or 3.40 la caisse
100 499 3,36
500 c. et au dessus S.30
En drums 0.28 le gallon.
toline De 10 19 caisses or 4.50 la caisse
50" 99 1,40
,, 100 cet au dessus 4.30
arums 0.38 le gallon.
Libert Egalit Fraternit
Hi:i'i-m.igiK d'Hati
BORNO
Prsident de lu Rpublique
Concitoyens,
Le Conseil d'Etal, en Assem-
ble Nationale, vient de me
rlire la Premire Magistra-
ture de la Rpublique. J'ai
conscience, trs nettemcnt.que
c'est la Nation elle-mme qui
vient de manifester sa volont
immanente, la Nation pacifi-
que et laborieuse, la grande
masse urbaine et rurale as-
so'ffe d'ordre et de scurit.
C'est donc en vain que. pen-
dant quatre ans, une minorit
de Jaci'iix n'aura rien par-
gn, aura tout mis en jeu pour
arrivera me dcourager dans
l'uvre de restauration natio-
nale laquelle j'ai consacr
toutes mes facults de lutte et
toute ma foi ardente.
Messieurs les Conseillers
d'Etat, Reprsentants consti-
tutionnels du Pays, unis dans
le mme nergique dvoue-
ment aux intrts suprieurs
de la Patrie, m'ont renouvel,
par un vote unanime, l'affir-
mation solennelle de leur con-
fiance.
Concitoyens,
Je resterai inbranlable.
mon poste d'honneur et de p-
ril, oublieux des injures dont
je fus abreuv, toujours prt
signer la paix, mais toujours
rsolu,avant tout, accomplir,
sans aucune dtaillai.ce, avec
l'aide de Dieu,mon devoir en-
vers le Pays, notre Pays qui a
tant besoin d'amour, d union,
d'abngation.
Palais National, 14 Avril 1920.
HOP.NO.
5$ LA MAISON
, il iiiiiii i
lia, lliie Traoenirf *0*
3 ( halle anelenitement occupe pur Mr Alfred Vieux ) rj.
3 Olliv aux familles un petit assorti mut de provisions 3.
Set liqueurs nouvellement arrives: X-
"Si Fromage. Jambon, Saucisson* Pommes de terre. Oignons, |M
4W Sardines franaises, Vermicelle, Macaroni.Sauinon en boite, $
m Huile d'Olive. Vinaigre franaise, Mantgue Pure Lard '{$.
$ I leurre de cuisine et de table, Bonbons el biscuits assortis. ;
yaLiqueurs Marie Brizard & Roger Vins fins pour table, W
m Vin par gallon, Bira el Porter, Champagne. j%
*.* Nous avons aussi un rayon d'accessoires d'auto: fj[
"'"*-"* Bougies, Patelles et outils divers. *v
i; l.n maison attend par le steamer Panams attendu le '2\)V*'
Accourant un grand assortiment de conserves et autres qu'elle Q'
S* espre dbiter au puhiir au courant de la semaine sainte, A,.
>8 HONOREZ-NOCS DE VOTRE CONFIANCE, **
.&$ VOIS SEREZ BIEN SERVI. jgr
jg port-au-Prinoa, HaiH, le 26 Mars 1096. fij.
^K
Ilommaije au
Prsident Borno
Le Prfet de Port-au-Prince,
de Mirebalais et de l.aseahobas
a reu le tlgramme suivant :
Population de Mirebalais ap-
prend avec joie la rlection de
S. Kx. Mr Louis Borno la Prsi
deiice et vous prie de lui trans-
mettre ses meilleures flicita-
tions et les miennes propres.
Salutations respectueuses.
Charles Michel, Magistrat Com-
munal.
Le Prfet a t avis que dif-
frents conseils communaux se
prparent envoyer des dlga-
tions fliciter le Chef de l'htat
le son triomphe.
Nou elles d'Yjrses
. de l'EtraniW
Par cable
12 Avril
MLLILLA On annonce
qu'une runion de Hifuins,
ayant pour objet de dcider
de l'attitude observer au su-
jet des ngociations de paix
avec avec la l-'rance el l'Eapa-
gne.s'est termine par un coin
bat. Des coups de feu ont t
changs; il parait que la ma
joritdes indignes est oppo-
se la poursuite de ls guerre.
LONDRES 12 On pense
que le prince de dalles quit-
tera Londres vendredi pour
aller passer une quinzaine de
jours Biarritz. La princesse
Victoria va toujours de mieux
en mieux.
TRIPOLI Les ovations,
dont Mr Mussolini a t hier
l'objet son arrive, ont conti
nu aujourd'hui. Partout o
il s'est montr la foule l'a Ion
guemenl acclam. Le Prsi
dent du Conseil s'est rendu
l'htel de ville o le maire lui
a prsent un service de bu-
reau en or et une pe svin-
boles. dit-il.de l'habilet de M.
Mussolini manier la plume
et l'pe.
BBYROUTH -On I aucun4-'
nouvelle du capitaineaviateii'
espagnol Lstcvez qui a t vu
pour la dernire lois a 100 ki-
lomtres d \.\ m na n aprs
avoir |sarVol Jrusalem et
avant Bagdad comme objec-
tif 7 fSes deux compagnons
sol arrivs sans encombre
H igdad ; quatre avions anglais
ont t envoys la recherche
de l'aviateur manquant
BAGDAD Le Tigre continue
monter rapidement et, mal-
gr les efforts de la population
qui travail le avec acharnement
rparer les digues, il semble
peu prs certain que d'ici 21
heures la ville de Bagdad sera
sous l'eau.
ATHNES Le gnral
Pangalos est diinitivemenl
lu prsident de|la Rpublique
grecque. Les rsultats officiels
du voie montrent que le Gn
rai a obtenu une majorit cra
saule. Il prtera serment pro-
bableinenl dans le courant de
la eeraaine.ll i prpar.parait-
il.une proclamation au peuple
grec.
WASHINGTON-fa cham-
bre des Reprsentants vient
d'adopter un programme pr-
voyant des crdits de 7 mil-
lions de dollars couvrant une
priode de cinq annes. Le
Iirojel a t transmis au snat.
chambre a vot galement
l'institution d'un poste de se-
crtaire adjoint au dparte-
ment du commerce qui sera
charg de dvelopper l'avia
non commerciale en crant
des
velles.
Igns ariennes noii-
Sifuatioa finaneiAre de
la France
Pr cnble
Paris. Mr Raoul Prel ex-
pos aux reprsentant-. .les gran-
des banques que les mesures
adoptes par les chambres assu-
raient largement l'quilibre du
budget de 192(1. Le ministre es-
time aboutir assez prochaine*
nient au rglement des dettes an
glaises el amricaines, Les effets
de la ralisation de l'quilibre
influent dj heureusement sur
les souscriptions aux bons de la
dfense. Ces constatations per-
mettent d'envisager l'heureuse
issue de I echaiu c du '20 Mai.'
Pour l'amlioration des changea
le ministi i itil ra d'ailleurs, le
c is chant) les raoj en : Liun
do..' il dispose, les repi .< ntan's
des liant.....ont ass< Mr IV-
rel leur plus entier con n s.
Le Temps <> [ -ste contre
les assertions u'inc certaine
presse trangers qui i>i tend que
les Franais ne paient pas d'im-
pts. An snat Mr Ghcron rap-
pelle, aux applaudissements un -
mines, que toutes les difficults
financires de la Praoi e lui ont
t lgues par la guerre el par
la carence de l'Allemagne.
i Ls I rance, liit-i. i si pauvi e
parce qu'elle a reconstitu elle-
mme les rgions dvastes.
Elle a pav elle-mme les alloca-
tions el les pensions des victi-
m 's de la guerre el elle a tou-
jours l'ail rgulirement le servi-
C des COUponS de la renie.
Au cours d'une inlei \ i. \v ;m su
jet des contributions volontai-
res, le marchal JofTre a dcla-
r qu'il pensait qu'il fallait d-
gager cet organisme d la poli-
tique et des apptits de l;i Irso-
icrie. Il sera utile moralement
el financirement. Nous ferons
de notre mieux, ;
rclial.
L i Q h; li n
Par cable
I'mus. Dans les milieux off
ciels on dclare (pion invitera
Alxl-el-Kiim a fixcrsa rsidence
en dehors du Maroc, Il est pos-
sible qu'on lui offre une ville en
France el le capital ncessaire
pour son entretien. La Krance et
l'Espagne s'efforceront d'loigner
le rogul coi.....e il a t lait pour
l'ancien sultan Moulai ll.ilid gui
Vit, acluellenunl. ,i Rughien
dans les environs de Paris.
Celle mesure toutefois jn l'or-
inera pas la clause principale
des ngociations de paix qui doi-
vent s'ouvrir prochainement a
Oudjda sur la frontire de l'Al-
grie et i\t[ Maroc.
Mr Briand, Mr Painlev, mi-
nistre de la guerre, el Mr Steeg,
rsident gnral au Maroc, se
sont entretenus aujourd'hui les
dernires mesures a prendre en
vue de ces ngociations. Mr l.o-
pe/. Oh van. ^dlgu espagnol, a
en une entrevue avei Vfi Ponsat,
chef du dpartement de l Afrique
au ministre des affaires tran-
gres. On mande de llabal que
le nombre des tribusqui \ iennent
faire kur soumission augmente
chaque jour parmi les Bni Ze-
roual et les Senli in lias? ( tu ,| '-
clare (jue la situation actuelle
est favorable une prise de co.i-
facl entre les dlgus riffainst
l.s autorites franco-espagnolee>
ajout le ma-
du laroc


LE MATIN U Avril 192T
JUBOL
v i- laxatif physiologique
le seul fe.isa.nt la rducation fonctionnelle do l'ititasUn
Notre il.
^
Eponge et nettoie l'Intestin,
Cvlte l'Appendicite el l'Entrite,
8upp;lme les Hmorrodes,
Empche 1 excs d'embonpoint.
BguUrUe l'harmonie Ues lormcs
'-'
as**
Constipation
Entrite
Vertiges
Hmorrodes
Dyspepsie
Wnbl -
rur.lif. PSfli, l*** P*'"i
*T /J
_r--~jO
"<-T
>. >
< .
* ss
*"*^'
S! uni Mu-#irM ti#nl
f i .n *' I rhftqe* *'
l .r. |Mi ri>mi h.: rvruir -ur nmtin
lr*.._ ir I l .1 Ai Un
tur l .le? 'av.ll.illll *GD
cmic*'* 't a **iuylK. Un
... e il ( j i kwi -rMi* U
r it^wti <* I* rr^.iucaUot.
h.t an- il u A.;mi:*vM**tnriii
r.!.'* I>r M Julwl. MM-
Cjrt l'hiuolr* >lu Uj.wr
i h ,.n.vielle t oli
iw.ui> d Leur- aiuiira Ed
c. .-. i.r riunsniu l t-
apib:'t iBi-in d wu.iMnre
il t : IM lpuh'Clrr luOM
C|ll M< IIHlM I ri ni.
lv>ll-i If* ?pC.'iirt If loconf-
cenu ir'.'um
te Bataon. ~
et U i M*d il* Monipelil*
1ITMORB0IDEB
JTBCUTOIBES : p-
....l'.K'i du. .Wnio^fl,!
(ne Ltilmunti. tcongrt
loni.oii.il
JUSOUTAM : fomne
r runlrr iej ftcwu.' vUci
f ittrrxtt
U m.r fourmi l'ags-ag'. cetu ilguf srint > intn dinilacsmpesittM du JUBOL
EXTRAITS SILIAinES
tu tori'mr w in,;.i *#
.... .! IN icncliani M
MM
... n'a pas vj ce matin arriver
au bureau du jr-urail un de nos
principaux rdacteur toniours m-
.du la besogne. Notre directeur
etail alarm. Ou'tai'.-I arriv de
lchenx ce ptM Wfi et cette
K ndeme 'KasM.r.zvou .brav.s
nul. Nonl. venmid. I
?u l'an at l'autre luk... Il n oui
.as pu dous voir, eux. et pour
cuise, cir II faisant d s be.-
reux , hier. Il* avaient obtenu,
eu ternes, une flicit totale ..
a >u, au moment o les
MM de feu clataient aprs la
rfbcliin du Prsideot Bonn,
deux i nneroif des balles aveugles
demander un de nos voisin?, su-
it l du roi d'Angleterre, d arbo er
le drapeau br.lannique pour les
prolger. Ils s croyaient encore
aux temps heureusement abolia.
Mais tout de mme, quel trange
anachronisme.
Le Connrs H.
des Journalistes
par cable
WASUINC ION-Trois presses
agRO-iPP- .le ce pays ont esquiss
leur- problme* et dsirs devant
le roogri panamricaln des jour-
nalistes aujourd'hui lorsque les
orateurs ont garanti U vrit dans
les < i uv. Il' t.
WASHINGTON A la session
du mutin da congrs des; journa-
listes M. Pahev detl'Bveniog
l-o-i i .1-' Worcester (Mas,*), crin
'mia les nouvelles plus oumuos
londes ou fantaisistes tiansm ses
par h s correspondants de jour-
naux en Europe et en air que
depuis la guerre et dent une greo
ira
de partie porte le pus gra d tort
| lapotession. Il dclara q :eilrop
sonveol les moindres Incidents
des coulrences diplomatiques
taient gross.s et translorm.s par
ces correspondants au -rand dftn
ment des bornes relations nier,
nationales. Le Dr Bunge de E
DiartO de Buenos et ll.de Ta-
bladS de El l nivcrsel de Me
xiro s'associrent aux critiques de
M l'iih. y et insistrent su- la n-
,cssit d'abandonner les piatiqnes
aignaleee. Les journalistes Turent
invits uu djeuner par le secr
t lire lloover qui.dans un discours,
K orifla las fruits des dcouvertes
et des inventions favorises par
le-. Isbor atoll es des Etats l nis.
Lsdanus fur. ut le soir les in-
\it.s de la chambre * commerce
..s Etats l nis qui leur offrit un
ntner u cours duquel le pr i-
dent M. O Lcarv signala que I --
nitiativc individus le tait le gnie
de l'homme d atlaires amricain.
U se rjouil Je l'accroisstment
des relations commerciales U d'
niti entre les Bteto Unis el l v
mrlqus letlne. M. l'.Catlm, vice
nifsid.nl de l'American loreign
So,r Compeoy, dit aux latins
mricains que la presse avait
tnoulK beaucoup de choses dans
le vieux contint ut oui ont rien
, e commun eOC c, Ues du nouveau
monde et que 1- s rpubliques am
rtcaines peuvent au ht soin s en le
nir aux l'uses dans lesquelles
elles ont toi.
Us mhirs russes
contre les Soviets
Par cable
PARIS, 11 avril L mgrs
rus-es runis en congrs n'ont pu
se mettre d'accord pour trouver
une formule susceptible d'enta-
mer la I tte contre les Soviets. Le
manque de cohsion tait visib'e
dans ce congrs Tout d'abord le
grand duc N'isolas n'a assist aucu
ne des sanflSBpois les disru sions
talent toujours interminables En
lin les monarchistes ont consacr
plusde temps se disputer entre
e ix qu ;'i essayer de prsenter un
front uni contre l'ennemi com
mun.
A la sance d'aujourd'hui la
g niche du congrs soutenue par
U proieseur Slronve. prsident, a
vot contre la formation d'un co-
mit permanent ayant pour objet
de lui 1er activement contre les
bolchvistes de Rus-ie.
re puissant sur les rivages de la
mer d'Afrique. Personne ne pour-
ra arr.'-'er no're vo'ont inexora-
ble. Nous comprenez, mieux ce
ue je n'ai pis dit que ce que j'ai
il. Re lang^g* u.st possible que
pour un fasciste v.
I
L'expdition Hmundsei.
Par cable
PILHAM.II aviilLe.Norge
qu: doit t an porter l'exp iti n
Amundsen Kllworlh au ple a at-
terri P.ilham, premire tapi de
son voyage h. 50 cet sprs-
midi.
... a vu deux cami. ns charges
de passagers pour... chut !... vou-
loir s'en aller sans rgler les con-
sommations diverses avec le restau
rleur de la Hue Amricaine qui '
tait montr lis aim.ble envers les
d ents pendant ces jours de livre.
Notre il vit le gendarme Taire
aboutir tout le moude ou bureau
de la Police o satisfaction^ fut
donne au propritaire du Oaf-
restaurant. Ah . ce quart d lieu
re de Babelais !
(ente qu'il ne pourra deormita
reprendre du Receveur Com-
munal qu'en pavaal aussi le
double des droite ordinaires
p nu toute l'anne mme si elle
esl .i s;i fui.
Il est donn avis aussi au\
propritaires de t'amiona des
autres villes qua si chargs d*al-
co >l. elaiiin ou lafia leurs ca-
mions ne se rendent pas direc-
tement l'Iloiel Comm mal ds
leur arrive en ville de jour ou
d nuit ils seront frapps d'une
amende qui ne sera pis moini
de vingt douars el n'excdera
pas treille dollars sel ).i la car-
gaison transporte,
l'ait l'Htel Communal, le
jour, mois et an que dessus.
Le Magistrat Communal,
.1. B. FuIIktI V. MIL VIRE
Administration iinrale
des Po tes
Avia Je Dpart
Les dpches pour vew-YorU et
l'Europe ( via New-York direct )
parle s,s AVION seront fer-
mes jeudi 15 du courant.
Port au Prince, le 11 Avril 1926.
? Bronc
[OU
f
autrejj
ectiom j
l'appareil
L'EMt
* scotf
prise rgulire
donne une net^n
velle, augmente Uc
cit de
et aide
la cause
faiblease.
Les lections prsiden-
tielles en <*rce
l'ar cable
ATHENES, H avril Les lec
lions prs dentielle.s ont eu lieu au
jourd'liui dans les ! dernires
des 35 provinces du la Grce. Les
12 premires oat vol diman.he
dernier.
Le Snat franais
Victoire dune quipe
franaise
Par cable
PARIS.ll avrilL'juipe fran
iise W'amb t Ucquehaye a gagn
ce soir la coirse de six jours avec
55S points aprs av, ir couvert 332.1
kilomtresMarco t Put/, ne se sont
placs deuxime suivis par De-
wolf et Sto^kelynch L'quipe am
riciine M"-Namira et lloran qui
a eu un accid nt ds le dbut a
fini quatrime
... en voyant un huissier dta
1er eu moment des coups de feu et
pendant qu il signifiait un acte fut
indign. Mais on assistant s'excla
ma Vous n'avez pan le dro t
de vous drob r votre devoir,
vous tes olficier ministriel .
L'huissier, acclrant sa courte,
cria : Vous vous trompe/.. Je ne
suis employ dans aucun minu-
ter.! .
InWiiatonal
Athltc Club.
Le public cl les intresses
sont aviss que la < Primrose
Partynde rinternationalAthl
lie Club aura lieu dans la cour
du Cercle I) manche aprs-rai
Il y aura cl.' 1res agrables
surprises et on y trouvera les
dernires distractions en usa-
ge I ondies, New-York,
Paris, Mont-Carlo, Hati.
l'uc musique de premire
classe charmera l'as8istance,et
il y aura des divertissements
spciaux pour les enfants.
Ia: Comit
Il y a des modlesd'Eai
ussoz lgants pour salis
go's les plus cxenlriqi
tre> sont assez simple!
re aux gots|les plus i
ce sont des trayons
beaut. Ils sont si bienfsj
que nous le garantissonl
toute dfectuosit.
Ils se vendent dansto
Hbraireries.
Avis

Abd-Ei-Krim combat
encore
Par cable
PARIS, 11 "v ilLes gouverne
ments franais cl e-pagnol ont d
cid que pendant les ngociations
d, aali marocaine* Ils ne recon-
nalfront abd-sl biim que comme
repreentant Je u propre tribu
les Bni Ourreghel el non comme
dlteui d'une auire tribu Su Kl
ou du voisiiage du Rit Ils ont
l'intention de pouessr les ngocia
lioc au-si rapidi'ir ent que posM-
bleatindese rendr. compte avant
led.clencbement de la grande o.
lensive s il j a vru meut des eban
ees de paix.
Pai
ISlillll
Jeudi
,s Sieurs Tiinassow dans
ml nouveau progroraiiie :
1. Danse du Harem
8 Danse runbre
3. lluilli'l. ,
I. Tango
pierrot el Colomlnne.
0. s, I nu.n.^
nlrea,3,el 1 gourdes.
reprend ses travaux
Par cable
PARIS, Il avrilLe Sndre-
ratnd ses travaux demain aprs
es vacances de Pques et va s'oc-
cuper iinn.edi..tjment de la ques-
tion du budget. M. l'hron, rap-
porteur, a termin son rapport et
en B fait tenir des exemplaires i
ses collgues. l'as un seul billet
ns doit ''Ire impiim pour avance
l'Etat, dit-it. C'est une ipiestion
de sret publique . M. Chron
est radicalement oppos loule'.in
llaliou.
Or. pense que scus 1 impulsion
de M. Raoul Pril U de M. CM-
ion. le Snat ralliera le budget
avant la lin de la semaine. Le
rapport de M. Chron lait ressor-
tir que sur 100 francs que le con-
tribuable fnooeil v ne au trsor
58.50 sont abeoifcs par le paie-
ment de I intrt des dettes de la
France, t / francs 20 vont eux d-
penso uilitaircs e' -./ f.ancs 30
['administration.
Mr ChroB t mande qosJea re
Bettes du plan Dewi sut figurent
nu' rdil du budget de 19C soient
di-joi tes.
B^m^m***-a sbisBisbbb*" ^m^m^m^m Sfc^r^ssiBSSsaaa
Mr Mussolini dbarque
sur le sel africain
far cable
TRIPOLI, Il avril M. Musso
lini. prsident du conseil italien,
dbarqu* aujourdhui sur le sol
fricaiu II a immdiatement sdres
se un message la population de
li pins impoilante colonie du ro-
yiume l'Italie : Mon fO'Sfe, dit
ce message, ne doit pas tre inter
prl c-imme un simple acte ad mi
nistratif, mais comme l'affirmation
de la puissePCe du peuple ita ien
et la manifesiatiou de la force q.ii
a son origine I Roms d qui s -
tend de Rome sur un littoral glo-
rieux et trrmphan". fl l'a-eistes
de la Trlpolilefop ita'ienne, v us
rej !ci llIsJto qui est de
jour en jour p'us prospre et plus
puissant' il H Deseports un pha
Autour
des Elections
prsidentielles
Nous avons revu le premier
fascicule dune srie que publie
sous ce litre Mr Vilfrard Tous-
saint Nol, avocat, ancien D-
put du Peuple. L'auteur a pria,
pour pigraphe, cette pense de
Salluste. La sret d'un Etat
ne dpend ni de ses armes, m
le ses trsors, mais de ses
amis .
En attendant la fin de I tude
de l'ancien dpul pour donner
notre apprciation sur son tra-
vail, nous lui prsentons nos
meilleurs remerciements.
A tis Commercial
Le soussign dclare au public
en gnral el au commerce en
particulier que par acte sous
seing priv en date du '.t avril
1920 il a t mis fin lassoiia-
tiou commerciale de la Maison
.1. ix; A. Krancis qui existait entre
son frre Antoine et lui.
Le soussign dclare e:i outre
qu'il a pris sa charges toutes
les dlies el toutes le. crances
de l'ancienne Maison et qu'il
dirige seul dsormais sa maison
sous l'appellation le Joeeph
Krajicis.
Port-au-Prince,le 11 avril DCiti.
Joseph FRANCIS
Funrailles k
de Ir iubeuf
C'est ce malin I 11 heures et
demie que le corps du regrett
Victor Pau'Kui. directeur de
In succi rsale de la banque Na-
tionale de la Rpublique d'Hati
du Cep-Hatien, est arriv ici.
Lee funrailles ont eu lieu hier
el l'inhumation s'est laite au i i-
metire Extrieur.
Nous renouvelons nos sym-
pathies la famille du regrett
dfunt.
A vendre
Un camion l'ord cl un Fiat
Ford en parfaite condition.
E. Millien, ancien chauffeorga-
rega Kneer, (irand'Mue_sti.
'**&
Libert. Egalit, Fraternit,
REPUBLIQUE D'HATI
.lacmel. le 30 Mars 1920,
au L23me de l'Indpendance.
le Conseil Com nui -I
Vu les prescriptions lgales,
formelles et impralives sur la
perception des droits d'Octroi
communaux, |
Considrant que la percep-
tion en tout tal de cause, des
revenus communaux est de droit
et que la loi en sou observance
doit rester impartiale, quitable
et une pour tou ;
Considrant |qne celte percep-
tion intgrale est dans les int-
rts mme de le communaut;
Considrant que faillir 608
justes considration, c'eet Xaire
preuve de parti-pris et donner
issue de regrettables et cou-
pables abus;
Considrant que, la percep-
tion des droits d'Octroi dcou-
lant de l'arrivage par mer de
l'alcool command des commu-
nes voisines n'est pas exclusive-
ment affect ce genre de trans-
port : soit sur la haute mer, soit
par la navigation ctire;
Considrant que nul n'est sens
ignorer la loi et qu'il importe de
tenir main forte ses prescrip-
tions, quelque rigoureuses et
svres qu'elles soient ( Dura les,
sed lex ).
( oneidranl que pour la bon
ne entente el le maintien dsi-
rable des rapporta entre le on-
seil Communal el le service des
Travaux Publics auxquels ldi-
lit accorde toute son attention,
il importe que le Receveur om-
munal veille la rigoureuse
perception de tous les droits
i onmiimaux:*
Considrant qu'aucun moyen
en marge de la loi impliquant
une intention tarde de contre-
bande ou d'accroc la loi n
doit tre tolr;
Donne avis tous les trali-
quants qui foi.t voir des Com-
mun) s VoilKS : Soit alcools,
clairinou lafia par quelque voie
de transport que ce soit, marine
ou terrestre, sont tenus d'en in-
former rgulirement le Rece-
veur Communal ou l'employ
Communal q lalifi et affecte an
service d'Octroi.
En consquence tous ceux qui
contreviendront aux disposi-
tions tonnelles et imprati\es
de ce prsent avis seront frap-
pes de double dr. d sans consi-
dration aucune. l".l tout pro-
pritaire de Camions qui auront
servi' au .lit transport perdra
sans autre fosme de procs
d'emble le bnfice de sapa*
<
Compagnie iiorale
Transatlantique
Messieurs les passagers incri's
pour le dpart du 17 courant parla
s'eamer "De la Salle" ?oat pris
de verser le montant de leurs pas
r-ages l'agence de la Cie Ole
Transatlantique.
Le steamer ( aravelle de retour
de Santiago et des ports du Su 1
est attmdu k Port au Prince le
mardi CI courant.
Il rep.rlira le mme jour pour
St Ma Cep II mien, Puer'o Plata, San
Juan et le II ivre
Port au Prince, le 0 avril 1026
L\gent E. KObELIN
L"
EVBRSl
accoinpiiP
THE WAIIL COMM
New York, N. Y, I
MAX* Kl-L A MO
1613 Uur !&*
'foison Les Sport!
Angle des rue Roux et du Magasin de 11
Annonce ses clients qu'elle vient de recevoir pr
^p niers bateaux arrivs d'Europe, les articles suivants Wi|
GasiSaln anglais Garbadeen anglais Palm Beacbal
WL Khaki blanc suprieur, Toiles chemises pour homnjM
f} urand assortiment de toiles fines anglaises pour fefflDN
RteC .le soie suprieure de toutes les cou'turs Sacs h xrit^J\
^2 rieurs en cuir couleur et en argent, i s'yles vari.. "JM
n nsr's. Vaotttes ue v ments de f.ux co's Loils il rda tas mous t -'uis pour*",
nots. ravat.s de' toutes l-.nx, Bou'eille* isolantes
leurs co leurs et grand- ms, K-a bes de toutes l V
'lune futailles et petites plumes de re.hmge*
rix It ai .ns i poigne', et d'anneaux de styles *""
milles Frhqpe< de >oia de toutes les couleurs
ai is en f ai on b b|j\ Ceintures ta cuir pour h
m ses rouit ai s peur hommes.
EXKPTlONNtL
1000 don/, unes da eba isvttes merceriss en '*
If.-rt s a uu peu {{>< m fr dj 2,00 dollars 'a d <'
vous veni./ an< pered- temps, fore une vi*iteycotj
tin s o k de ehausi-ures de premire qualit pe;-r
/& f. nini''s it eLlants.
CckkiaD stsarip Co
Le senniir Bnaofa vtnsnt de Pr''^
l'i*'
Vf Le se-imir Bogota vtnant de I^W-YJ
t* les ports du Hord est attendu port-ioJ
C> le 15 avril et II reparlira le mme jour0
C<> terne nt pour Jrmi en route pour Wl
d> de la Colombie, prenant fret tt pas^f
O Port-au-Prince 1 14 avril 1026-
tfj rolombian SteamehiD orav*nJ^
4
4
53
Bi> Colombian Steamehlo Company'"
gGebara&Co,Agefl
MWW MVWWM**


LE .MATIN' U Avril 1926
&
FRAMUNFIMIVSIHAX Co.
1 Nous avons le plaisird'infornier nos Clients qu' partir
! du 1er ivril ils ont le choix enlre les Polices d'assurance
M conlie l'incendie de la
Home Insurance Coa^iiy et Frauklin Firc Insuranca Ci
Eug. LE BOS> ,i Co
@SiDi
f
Hwflfe
-',I?'I.i^*^
't&i%&%'i}&1
Produits J\eslt
E
SwwomleiiMd Milk (.o.,soot reconnues ptol comme triStf
. ------- -i.....vwmuucjujiioui i uuinie ires v\
pn.ure9 vu que la maison NESTLE n'emploie dwfg.
ttbbncalion de se, produits, le meilleur lait, cacao, etc., 15
riyglD/ ,rr.Proc,'^'e d" tous ses Etablirent! H
^recommandons tout particulirement les marchandise; p
CTitS i M,,kmaid T C,me de lail en '"Wanc de 2 l/gffr L*,iJi d.eIa Va,s n:Nes,' 'e vtnde, d"8 toutes
L fREmiANN-AGCEKHOL* g
W^^^^^^^^^^f^$f^ #|Ki gj >&$ % $#.*& $. $. $ ft 4 ft & % ft & 4 4 4 4 A ^
.uiuiiiuui une
K(W-Orlans <* South American
Steainship Co foc*
Prochain dpart direct pour
Port.au Prince "Kaili

Le ^eamer Ida laiss*. ra H'W-0'l'.ins le 20 ES
directement pour part nu- l'rince. fe
lletor.tr Ua tous les ports d'Hati,
On
M PO""
Ce 30 mars li>26.
d
lATTEiS & Co
\gen|3
S*
il*
sa-

CHfz
H
. lia, Rut Boom loi. lia t'3*
*fcW|lj. de montres de prions lgante* modeiat'
". ItuLs les montr. s sont de fbric tLn suiss.-. &
PRIX VANTAGlli E
ta
*
ce
-
&
On pcul SUI1S dbours *.'3*
aucun (Qigner un beau coin jy^
plel, m. aprs avoir \ 11 le (M.
nouveau calald^iu- do -t
Printemps cl d'Ku- ,K |a W
Ki uiideiiKiisoiuk' Tnilleui s jH"
I-. I\v;n<| E.StaU88& G> Inc. |&
de (iliicM^o, !i-(|iicl contient ^^.
L's p'ns ravi s!iits Tissnis.Sjf
1 oo, e ei Styles de costn W*
mes. on n' prouve U'dsii^T
a placer sac immande. tf?
Le ivprvnl.inl, Krancoi^J^
l.i-iciiiei, ti-nl la gageure a T
<|iii vent, tu visiu dont W
S impose .1 son oltice. Hue ^13*
Bonne Foi, 1 1 bce de l'Ho *+
tel de Fru OU il se tient **
de 0 heures du malin Q ht.urea du soir entirement *'.
aux ordres de Ions. *}'<'
Rappelez vous que celle grande maison gnrantil .(pji *il<*
'ours son travail et qu'en moins de ."{0 joins toute C(Hn/, ;
FRANOIS MA1AL0NE
Bar Term
ji Propritaire :
^ TOUS LES JOtltS, on se trouve en prsente
^J d'amliorations de plus en plus heureuses qui y|])
0 font de cet tablissement de Premier ordre le /-\
llendez voua des gens eblea. a^/
CONSOMMATION DE PREMIER CIIOIX.-SERVICE W
IRREPROCHABLE.-CIGARES DE LA HAVANE W
lilirh le miiiirs
mmmTmmtmmwk mmmmmmmmwmm
m Email M
ha ure
*a CfiJaine
l erre rie
$ug.Le Boss $
Ageoces- Reprsentations
PORT-AU-PRINCE
Agent g gnraux de i
fCKER JONES JOWEL MILINC, A 6.
\ tarin u NbW-Y0IU|
r Hungarian 0 0Boule Rouge de.
FIUNKLIN PIRE INSURANCE Co.
Nkw-Yokk
mturanm contre l'incendie
[ .^MlfQMfli MATCH Co.
Alllii">'tlesSafetuIio,ne
C"AS. F. MATTI..\(ii:.vS()N
rot"oni $al$ en tous genre*
&* RUBBER EXPORT COMPvNY
Soutiers lieds
MANUFACTURES LIEE INS'CECY
Assurance sur lu oie
X5UU-HOU frres an
Fini et Champagne Bordeaux
PH.HEYMAN
Coi'INIIAGL'K
Beurre Danois, t" ramage et Conserves
alimentaires
vy. s. math i:\vs &\son
Tabacs jaunes cl noirs,
La Nationale Sana rival
Cigarettes Chahteclerc
ENVOIS de DENREE
( Remerciements
Me. Windsor Michel, Mcsdii-
nies Lamercie el Carralie Dam-
hreville. Mme Vve Millicn Emi-
I -. MM. Franoiaei Lon Emile
Andr O. .Ie;inly, Marc Tibault
et tonales autres parents el alli,
trs aensiblea aux tmoignages
de aympathie qui leur ont t
donns l'occasion du dcs de
Uni regrette
Elisabeth Amiltna Jn-Baptiste
SOUVERAIN.
prient les amis qui les ont assis-
ts dans ce malheur, de trouver
ici avec leurs sincres remercie-
ments, l'expression de leur pro-
fonde gratitude.
l'oit-nu-Princc, le (i Avril lt2ti.
M
LAMPES A KEROSINE ?
MIROIRS de tontes DIMENSIONS
EAU de ELORIDA IMAGES RELIGIEUSES
BIBELOT dc t()Utc S(M(c
TABLEAUX ENCADRS LUSTRESPOUR LUMIRE
ELECTRIQUE
ETC. BTC.
CHEZ
HAEfllMER ^ Co
^ u/Lc fBSin '. Ancienne Pharmacie Centrale
VOSOES (F ru n ce)
GRANDE SOURCE
Cure complte de l'ARTHRITISME
Saison du U M .i au SB Septembre.
OOUftSES TENNIS rni F POLO THtATft* OA8IN9
% .. - o ,- 11 roun LSM CNF SUT
' '___ <"" vio!i t'4!lffl

LE MATIN 11 Avril 19*20
Courroie de Transmissiou
GOOD
A. de iWtewdJ^^^
Taverne
A Louer
Cluzlme Tve W. Pivssoir
1114 Avenue John
Browi), 1114.
Clnises roses. V.-rres b^ira
tt cltdmpagnr. C .ll rs, C >u-
teaux, b'oarcli-MtrtS, Assiettes,
N ippa^ et s-.rv>ettes limassi.
Cabarets, Tasses, Pais 'ace,
T Saladiers, I [ailiers. Moula tiers,
Si'cr-rs, et en gnral tous
les arhcl *pour letes,mani>;es.
bapiines, enterrements servi-
ces funbres, etc.
Ces arides sont ries meil-
leures libriiues J'rirope, et
sont journellement l'objet d UO
m n. tout particulier.
Clrit Promplitule.
O
5
tomme pou- .c. outre, produis. .<*%]*> tati-
que ** courroie* dapr de mthode pua'e eu.
re dans e laborutoire. ( 9ervi
Le courroie ordiniure en eu r apte ow
pendant un c urt e.paca de te;p 'um n:w. .!<
d tktit, et lim lemenl cdent. ni*, nm qu'il
, eci a pour cause la Indien *J:n|Uelte ces oourro.es .ont .ou.u. M
toi potble de, les lubrifier, j^^ craisseuse contenue
les cou.mies Goodear au contraire oui une subslance "'seu a menlf
dans la tuile qui en... dans leur .ous.iue.ion,,,,.. eslul.r.l.e au.o...a...,ueu.e ,
conseivant par ainsi leur souplesse et Sur elaslir.lt.
Quand un se se.l convenablement des. courroies ood !, elles durent lits
faagtee.pl et donne.! un s,.vice "*' (outcs ,cs nlen.
Les coui ro.es de transmission Cood lear sont laue uans .
Mions, et pour lou.e sorte de travail.
Enayci-Us U prochaine /ois.
Courroies Goodyear. Boyaux en caoutchouc. ^ veuJr
Tbe V lest lndiesTradmg Company
PORT-AU PRINCE, GttWK. CIP-HATM
A louer
Une maison avant toul le
c mforl moderne situe 1862
Avenue de Turgeau (8c rue).
S'adresser a i Bureau du
Matin.
310. (tue Bonne
tir mm ubmr It
Bire la Pression- Sandweh.\
Soup r froU*. m
IlriW.nt et slect Dancing;
La Tavrn reste ouverte toutelar
PHONE m ____
Une bicyclette en parfait tat.
Sadreaserau Bureau du Jour-
n.l LE MATIN.
(il
ilrlraitrc
P. P. PATD / Propritaire
CetElabliseemcntrcnomndont l'loge n'est pi sa
. k.n) ,| .'.r lompltcn.enl restaur el remis o i eut. i-es
chambretonl loul le confort modene, es crw In*-
,, ,.hp| |e, I, Restaurant soign esl de loul premie
ordreJ'Holel n'ayant rien nglig pour foueplanur sa
charmante clientle.
Mr i i KISI.tmi part bu ntt, apportera s m retour
de France de nouvelles amliorations oui donneronl ta
plus entire satisfactions tous
Dl .ll'l NER la CARTE. TABLE d'HOTE
p| ATduJOURauCHOIX
Pension au moi, laiemaire.pt r jour
<;.>< .ris ttraluib menl o la disposition des voyag urs.
Bains, Douches a toutes les heure*
l.EVW
.lient mtr
*.vtm m! m*
garanti, 4.
purtf' ?
diicAM
I
uni
Prvenir vaut mieux que umM
Et prvenir cet i facile "*
Eloigne faticOMI d' votre P**u
,vc du Savo UiekoM Cl le
,oyen le Wm cerU.n.le plu sauf,
tl le plu frile de le
c-Ji battre 9 '''
Non eulemenl il attaque
cl duperie le gerroe-
mAi c'egl undi'iuv"!
le f'Iu calmant qui S*
n r : larruu et achevs
\i.n "
IfVlB BBO.C' CMIOCI. *"**
Tlphiue : H
341
Dans les Magasins souches II ot< I, ou Irouvera lou-
1-8 sortes de pmvisiOUS, Vins. LiQIEUBS. ClOARETTl,

/
f/r
rccies
l sjour ou au d-
...\sl ftVl s.
on y Irouve l'arrive,pendual
|);ui loul ce que l'on dsire au
GRAND HOTEL de FRANt K : P.PJatruu, propritaire
aJjSj P.Labourd^le
30, Rue Monttnirtrt Parti
Wisalco J$JiS&
Pharmacie Sjoui
i enne avis sa clientle et aux mdecins et uW
t ai.iorme son Laboratoire dUlogie 1er. u w
bio gie appliqu sou la Direction du
Dr Ricot et F. Sjourn
L hboratoire est ouvert tous les jours de7 hres Jl
uinrti ?oii pour outesles recherches et aaiiy .p1"
* i.i oi.ee cl jo nte, s tu p i rie
V\ i s*?in ano el la cershnte Cr ^j
Sert et remues qi-f. le mardi d chaqu *ea',n1!.
F'ar!renr la Pharmrcie pouf les re^sel8ae1II9Q,*
ti tJM d'nr ns et Sucgastnque
l\ \ acetion de Wassei'mani. r
Raction deTriboulet,
Eiamen du sang et du pu'
Examen des matires fcal*
Examen de crt*
ilbuaiiuo rj
Constante Uro.
wJBp E ?ISE^ 3
n
:Ww
Le Lail en Pondre le plue ta vogue ans Etal*- *
Pour lalimeutatlon des Bl>s el dos Convalcscen
Le seul lail en poudre qui contlehl les trois yi^rmn
Le* trois Indispensables lments h nutrition.
Desseh et strilis d'aprs le proo Ju ''.'-llliu
M()MI
M.
. nit.sdii U'il materneLDe digestion facile, c'esl l'alimenl idal pour les bb*,
est le seul lail de vache en \">^\*: l;^T ;X H-. .lu.el Brouard, Mme L H. Doret, Savinicfl llwtiihPUt-Gove.
En vente che*: Simon Vieux, Aiwenp " /^aA la
En vente cne : aimuii '! ......
Prewer & CouipiLy Inc.
....Mwi-t-ri.-n \i..cc
vinien Marttn,t'etit-uoave. ^
Geo. Jeansii0 & v^
WORCESTER, Mass.
AGENTS


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM