<%BANNER%>







PAGE 1

V-4 Goutte Rhumatismes Eczcma Artrio Sclrose Obsit Calculs GRANDS PUIS > hMin-nli < 'liait iln Pllliinli tllll tfc'i M H in. <1 l*.ll, 2. . Vulurfjniiri. CilU OJ C" ph''N ettoie le Rein lat's fa fol/t rt les art. mhktfott, dU.sci.t l'acide ttri% %  :••, active ta nutrition et oxyda Us graUsea Partout oi II r .i I ,. .. url| .„ 1 "' >< %  .1. ' : ' .,11 ,i.'.,n !. 1 %  . I l ., ' 'li iVwnlH, %  '" %  >' %  • ii "i ... 'I '" ' i • % %  • 'i.-..m. ' I n i .-. Ion vull I. illl| 1 ' ... %  .M,| ' %  ;uit, • %  % % %  % %  %  . ..i :.i O'K il %  .... I I • t. 1 • •It la PamtU dt M rKin. I WUMlAOa *TK.aa ftyj>iihiijWiBrir;-. > .'-fT.-..„^.->..-.-. ^. ...,..... ont attaqu ia capitale avec leurs armt'fs et ont remis en libert Sao Km. ex-prsident deChine.f.e coup d'Etat a t flcati ce matin a 1 lienros Les gardes du prsi dent ont t dsarms. Les dlgus .i la confrence d'cxlraterrito rialist'*,compris Mr Silasil.StrHwn, dilgo amricain ont t renvoys par les gardes chinois lorsqu'ils so sont prsents l'dilicn de la cil.' impriale qui leur avait t assigne. ^es dettes de guerre Par cable WASHINGTON, 11 avril —L"ad min istration espre terminer bien lot toutes les ngociations pour la consolidation des dettes de guerre l'gard des Klats-l'nis.La semai ne prochaine elle pense obtenir ur.e dcision du snat au sujet d* la dette italienne et des cinq autres M-cords conclus l'anne dernire avec d'autres dbiteurs. Dclaration de fl. Raoul Pret Par cable PAm8.l1 avril— Mr Raoul Pret a intorm le conseil de cabinet qu'il a (intention de collaborer avec le rrutois'rede la justice pour arrterai propagande des fausses WYTveie-: la Hourse.Le gouverne ment poursuivra les dlinquants et en -as.de llagrant dlit fera proc der n des arrestations. Des paileuici'i ii i interviews ont dclar is quelqtids Jaari de nombreux habitants des auins ville de la Rpublique, nol.unireit di JacnvI, di Cap llailien et des Hayes t'tnient a la Ci p ; lale, pour M bisler >iux lection* pri.-i lealielle^. Aprs la saiiCe de I A semble N diooale plus de on iio> M cassions ont pria le dpart, rmi n.nt dans leurs fam.lles ces p i Ibltl cito yens. Coups (le leu Hier, aprs la sance de V vs somb'c Nalionale, la Police, pour maintenir l'ordre et arrter les et travagances d %  certains manifoa tr.uts, dut l'aire tirer quelques coups de feu. L'ordre se rtablit immdiate ment. %  anile Dilions Hier, vers on/e heures, un grou pe de partisans suivaient le candi dit la Prsidence, Mr Em. Tti /an. (Arrivs devant la Banque R i valedu Canada, un officier de la Gendarmerie intima l'ordre ces manifestants de se disperser. Ce qui fut fait sur le champ. Mesures d'ordre La Gendarmerie, gardienne de Pordreet de la scurit publics, a pris les plus nergiques mesures pour rassurer les fami'le* et empft cher qu'en aucun moment la paix ne soit trouble. ies (lap.cintfs Comme i l'ordinaire, les tablis sements publics, dancings, cafs, restaurants, ont fonctionn. Ncrologie Nous enregistrons avec regret la morl de notre ami Victor Daubeuf, directeur de de la Succursale de la Banque Nationale d'Ha li an Cap, survenue au Cap Halien, Mer malin. Le corps sera transport aujouro'hui rortau Prince pour tre inhum au Cimetire Extrieur. Daubeuf avail eu la Douleur de perdre sa leinme. ne Isal.elle Laporte, dcdc la lin de l'anne dernire. Nous prsentons nos sincres condolances tous les parente el allis du cher dfunt el particulirement sa fille adoptive, Mille Germaine Daubeuf. PHARMACi: PRINCIPALE H. CAMOrW 49, RUE RAUMLS B8-90 BOULEVARD 8E It OPOL PARIS vendant tS IfSLtEtR M .irtdBi tv liStit Produits dos Premires Marque! et toujours de pumure fraicheor UNE SEULE QUALIT i •LA MEILLEURE > The Texas Compji M Les prix suivants ont t mis en vigueurpj i -omiKiuv le 12 avril l ( )'2l) et pcuvenl oiiv niodifi om ( %  avis pralable : "Krosine : De 10 a 99 caisses or 3 4ni. KM) m 3,35 500 caisses et audess^j Kn (liinns 0.28L Gaxoline — De 10 4!) caisses or 4..")0 la cais*. I 50 "99 4,40 „ | 100 c. cl au dessus 4.40 En drums 0.38 legall^l RAYON SPCIAL. POUR LES COLONIES DROGUERIE, IIERBOniSTBRUl 8PF.CIALITKS VranAlMS et KtrangSrW SELS DE QUININB PURS • Ton* produits en flmivni, ampoules, comprim, 9mchet$. fcOLl TKINS 11 YI'ODKUMIQIB BANDAGES, CEINTURES, BAS A VARICE8 APPAREILS BTGINIQUI8 pour tous usage* APPAREILS ORTHOPEDIQUES Seringues hypodermiques PHARMACIES DE POCHE, DE VOYAGE COFFRES PHARMACEUTIQUES pour Usines, Communes, etc. Projet de Facture et tous renseignements sur dtmande adrtiaie PHARMACIE PRINCIPALE 49, RUE RAUKUR 88-96. BOULEVARD SBASTOPQL PARIS MAISON UNIQUE AUCUNS SUCCURSALE ni en Franc 01 l'Etranger. S rVcalcu'atinn rffu l^mfis pur W. i'. Tinn^ntniipr anioBrd'hn et tain Le 13. Pression :iliuospliriqne0.6 au-dessus. Temprature 0.3 au-dessus. Index du temos 0.0 positif. Probabilits pluie 1.7 ngatif. Le II. Pression atmospbrique 0.2 au-dessous.Tcuiiiratttrc 0.3 au-dessus. Index du temps o.O ngatif. Probabilits pluie SL9 positii. fatmittm AtLtit te fM Le public ei les intresses soni aviss que la Primrose Partyade rinternationolAthl tic (^lii!) aura lieu (huis lu cour du Cercle Dimanche aprs-mi di, ;'i partir de I lues prcises. Il y aura de lis arables surprises cl (,n y trouvera les dernires distractions en usage A I ondres, New-York, Paris, Mont-Carlo, ;'i Hati. Une musique de premire classe charmera rassi8tance,et il y aura des divertissements spciaux pour les enliints. /.< %  Comit I /lt9 i siPUropp/tcss/o*' boul.iKPmant immMiatti -i-. %  i.ouwi., Globules Rbaud R*tul, >t, mxrv* llrui.iurpranaou m S. DAi..oa.-.i)s. kv •• -nif, HlIK-vOlombl, l&tidet • IliTH HaisoaLesSpoi Angle dos rues Roux et du Magasin 41 Annonce b ses %  • lient* qu'elle vient de recevoir pir| loiers bateaux arrivs d'Europe, les articles tului*)! iCatimirs anglais — Garbadeen anglais — Palm Btie, 'Kbaki bhncsap.ieur, Toiles chemises pout hoa* HH|rsBd assortiment de toiles fines anglaises puor fea jde soie suprieure d.toutes les cou'turs. Sacs b %  rrieurs tn cuir couleur et en Argent, styles vsrisT] ^Vceriss, Mhlletles de voyage en ciaq dimenssiom, t^men's (! %  • f.nix co'sd.oils et nbaitu-; mous it durs n s men Scouts. ravales de toutes laons, Houieilles isolial jvsieursco'ileuis el grandeurs, Klashes de toutes les 'f. Plumes fontaines et petites plumes de rechange Lrl. Boutons i pog 1e, et d'anne. ux de styles 1 J emm s. Ech ppes ue soie de toute ies coulewi. ^W ari-. en f acon b bb 1 Ceintures tn cuir pour ho; '/£-\ 'mises couleuis pour hommes. )d EXIPTIUNNEL •L> 1000 douzaines A* chaussettes merevriss en dri ^"3 tfettes un prix tic* modr de i,0U doll.ns la d-jiJ y~,vvoiis e i'/. -an tr.ed' temps, fnire une vuiteycq *Qjy Un sol. ie c a s^ures de premire qualit poor /""Al' m.ns et entants. Paris, a lia Prtitw Jeudi I es Sœurs TarrassovV dans un nouveau programme : 1. Danse du Ilaieni 2 Danse funbre 3. rlumoresquc I. Tsngo 5. Pierrot et Polombine. ti. Sehinuiiy Entre 5^3, et l gourdes ETRANGER Par cable ROME, 11 ArB-.| Norge 1 de l'ni Amundset-Elbwap ci ce matin 9 lin Pulham ( Arg tterti] PAHISMr Btast.l Creuse, n.dica-wli m minire de f m m "PRSER.hZ-WUSr SOIGNEZ-VOUS co reipirinl lu iakaaliau MllMaHtMl 4M PASTILLES VALDA^ qui tl*el dlrectoment pr lahsUUoa VU M VOIES lii:SIIRATOIRB8 Bhumct, hlaux dt gorgt. Brtnehlttt, Brtm, j eontanorgtqucmtntcombatiusparleurantaeptlt* A j ci toujours sou la main UNE BOITE it R VALDA ASTILLES VRITABLES pnOCURKZ-VOUS EN DE SUTTB gtcU IXfUStl IUPITOYBLEHEHT ttt pastill* qui cous seraient proposes au dtail pouf quslqtlb tous. C tool leujoar H loitaNMS vois :B SEUQ OBTAINS D'AVOIS LIS Vrifcblos Pastilles VALDA aua ai voua Ira aehetoa En BOITES porUnt le nom VALDA >V3. s


PAGE 1

LE MATIN!-3 13 Avril I9!6 .'* ^^@^@S^ 'FRAMUFmEEIMlJimŒ Coi Nous avons le plaisir d'informer nos Clients qu' partir du 1er ivril ils onl le choix cuire les Polices d'assurance conh e l'incendie de la Home Insurance Coiy *oy et FraukUn Fire hsmca Ca Eug. LE BOSS Co Produits Nestl £ marchandises; fabriques par la Maison Nestl & Anglet& -taoadeosed Miik <.o.,sonl reconnues partout comme trslS. frisures vu que la maison NKSTLE n'emploie dans Y? abricalionde ses produits, le meilleur lait, cacao, etc., lift Une hygine irrproebab'e dans tous aea EtabliBernent. £fr recommandons tout parti, uliremont les marchaudisi* W \f yV A Vy A yfr * ** A A vv A A A A \j A A A A A A "V^ Stenl.z M.lkmaid Crme de lait en lerblanc de 2 I %  > j. 51/1 douzaines.-ChocoUt de loua georeeu tablettes, en :j sw, fie etc. i.acao Ftera eu ferblanc de li4 et lii 1b. Vf cl T? A *?** '? e ^ f< J nt8 •* Uc 0 eoe pour les bbs. Ht Cil produits de la Maison .Nestl se Tendent dans touteEL ;t:7A g :rG?ur: I c pi ^ q oeB pr !" "*fi l PRETZRANN.AGCERHOLM % Suminum Ua New-Orlans k South American Steainsliip Co lac'.roola.ca.tn dpart direct poui Port-ttu Prince 'Jarliiitx le 20 i > L c bt-amer Ida ItM ri ie,?-O r '*' ,ans Idirectemcnl pour p ri ;iu-\ rince. %  7-r-.7-.7-.7-,Y-^.Y-^; Dn stf.-mi-r li > ri H. Ol'•'"* '* 9 avril pour tous les porta i'H > : > CUs 30 maii l.>26. J A. de KiTTEiS g Co \gents IR m ** .CHEZ S* g*. 110, llue lionne loi. 110 H" SpfcialitB de montres Je prcisions lgantes moderne• ^5" .LjfcJMrgeril, tn uukel, plai. s, extra plate?, demi p'alea BJC orictleii fantaisie extensibles jtui dan.ef, m cuir poiu Sj& iuLs les moulris sont de fubriu.tiun nuibse. £,. FltiX IVANTAtiLlX. £,5. I On |)ctil s..ns de! ours ^ t aucun gagner un beau coin : '; plct, si. upr s avoir vu le y** no M veau •;. la I < ;uc de &f%  '?• iinlcinps i'l raiulc Mi.iis.in le (Ur, .ailleurs &<• l.(l\v:.!(l E.SImiss&Colne ;i'e Chicago, lequel contient *".'3* les plus r laissants l'issul, £t$* %  en ; e el ."styles de coslu !jS. nus o:i n' irotive le dsir ,i^ e placer sa c nnmande. *^* Le l*epixWntanl, Franois ]Br I triller,'.ii ni la gageure a ^|^ qui veut, linvisite donc £j< .s'impose son ol'iicc, Llije '. ^ Momie l-'oi. n l.'.ce de l'Ilo V**" tel de Fninec ou \JfM> Jient £ %  < I heures du soir lutiremenl vl;* %  fii'i .. r••* %  •*-. FRANOIS MAIHNE Terminus 'P^^e i) heures du nui lin ;i *^l^ &UX ordres de tO IS. •Pi Rappelez vous que cette grande maison ^hranlil Ion &f .'^ •t^ jours son travail el qu'en moins de ."'0 jours loulc com <"•'. .ji^ mande esl remise la saiistactioiis des lients. -. ; Propritaire : Widmasr w ^^^^4^*^U -1 • j •— M. TOUS LKS Jdl'IlS, on se trouve en prsent d'amliorations de plus en plus keurauses qal {.'. font de cet tablissement de Premier ordre la I tendez vous des gens chics. CONSOMMATION DE PREMIER, CHOIX.—SERVICE IRREPROCHABLE.CIGARES DE LA HAVANE W %  M i A"? 1 Vei mm^:^mtmm^m^ 'm s Avis aux Faiiiiiles 8 $* ^ ^>j^ ;•?• iccord spcial nous avons I honneurs Agences— Reprseotalivins PORT-AV*PRWGE m Agent s gnraux de pOSR JONES JOWEL MILING & Ce, L NEW-YORK riaw Hungariun 0 0—Houle liouye ete. MANUFACTURES LU K INS'CECY Assurance sur la vie m IPUNlUNFlRE INSURANCE Co. NEW-YOHK Assurance contre l'incendie DIAMOND MATCH Co. AUumettes Safcty Home CHAS. F. MATTLAGEASON Poissons sicn£^3* J;I% nous confier l'excution. &f .'i^. ^^ L s livraisons se lionl pour coinple de lajinaison ."• gk, -^mon Vll.l \ pailirde 1' heures du malin el cellcspoi i :J^ "*; compte de la Maison Alfred Vieux se feronl partir il ^ yg | heures de l'aprs-midi. *J3* •'.i Ces commandes qui seront remises a la Maison Siinonfifr #} Vieux aprs 10 heures du matin ne selon, lixres que^ ^ le lendemain dans la m.ilime et celle-, remises lafijj, wX maison Alln il Vieux aprs S heures de l'aprs-midi n *.'3* >i l domicile que nous offrons la clientle. ^'" SIMON VIEUX ALI MED Vll.l X %& itir / M J Cure complte de rARTHft IT&% A Sa<" <-i i 26 '• %  '. .i au SS Si.t*mbi. %  • %  • %  % %  ',, : ..•/



PAGE 1

LE MATIN 13 Avril 192G %  MM — %  A. de Maltcisel C, Agenls pourJHaU Courroie de Transmission O.OOD, Counepor e m^J^gi^^^SSt que ses courroie dapr de mthode pciaie ei re don e laboratoire. f 8er „ { Lem courroie ordinaire en cwr acre !" pedanrncrurt epace de temp. sammcUsent, se /-n 1^£ffHtV es co^es son, te ** ^ dans la toile ui entie dans leur cOnsl;uct.on,qui uhnl.e auioi ^ ^ ^ „• ,Jv \ n <\ leur souDl<;sse et leur clasiici % A Louer Chez Ime Tte W. Pressoir 1114 Avenue John ltrowii, 111*. Ghaiesroses,Verresboire et \ Champagne. Cuillers,.outeaux, Fourchettes, Awiettes, Nappes et serviette damasses. Cabarets Tasses, Pots k glace, Tire-bouchons, Plat, Raviers, Saladiers, Huiliers. Moutadiers, Sucriers, et en gnral tous les articles pour letes.manages. baptmes, enterrements, services funbres, etc. CJS articles sont des meilleures fabriques 1 Europe, et sont journellement l'objet d un A loue Tnc maison ayanl tout le cDoforl moderne situpe 1 Arvejuic do Tureau (.S-ru-). S'adresser ad Bureau du Matin, aans la loue tjui cnn~ — —— > to \ % %  tn^wiKft s za e c ^ da „s w lions, et pour toute sorte de Ua\ail. Essayez-les la prochaine /ots. Courroies Goodyear. Boyaux en caoutchouc. \ ve u J r y Tbe West lndiesTrading Company y POttUrRliCE, fiOMUVtt. CP-HllTE Grand Une bicvclctc en pariait tat. S'adresserait !lureau ua Journal LE MATIN. r' 1. P. PATRIZl, Propritaire La Tcvprn reste ouverte toi PHONE: 7// CD 4? 1 i ma Prevtnir vaut mieux q fc4jj£ Et provenir eat i facile v. W EloiVn. l^.ino d volrt peau ,v.?Ju S.vof L.f.kuoy Cet U moven le plu. e*et..DI.B p ••-• 1 If plus facile Je '• ^^£ c tnr *!•* Nui> eulem> '>> |IIU et dupr,c le germesmait cVsl iinJotMWoin |, plut flm*ntt ejiii w aient jamail tl*cliev. XLB 1 L.viT .O..C e M ""l?*5p5Hra Wisatco g^j& g t'iiarmacie Sjoi ouf**J Uonne avis sa clientle et aux mJeans J ira .isorm son Laboratoire d Ulogie jea %  biologie appliqu sous la Direction du Dr Ricot et E. Sj U laboratoire est ouvert tous les jours de 7 ceures dosolr p ui outes les recherches e su f't&Dooea ci joi 'ci saut ourle KW dfttnq et U con*tante CjJ Seront e;ues que le mardi df chaqn*^ S'idrM v ia Pharnaeia pour le ie e • %  4IM r d'n ns et 'ucgdSlnciue Raction de Wassermart r Bisciion deTriboaW, Kismendi. siiReidop Exattien d.s mv.iresi^ gxaoa o9\ p Gowsunt* W _;...-: %  %  • S^S^'-'-SS 11 V4 Le L.il on Poudre le pinson vogue ; u,x '^.^ Pour l'alimentation dos Bbs el des (." N ;' ^^^ De sol lail en poudre qui eonlieidW* lrols rit | 0# ^^ Les trois indis|iensahles lments ht ni ^^ J 1^ ^ Dissoohoolstoriliso d'aprs h ^^ ^ ,, .ansdu lait maternel. De digeslimi lieile, c'est l'alimenl idal pour les bobos. K os. le sol lai. de vjche en fjfg^^f^ Brouard, Mme L. H. Dore, Savnuon Mart.n.l.em-Govo. ( Prew^r oc Lompaijr M*^AGFNTS WOBCESTER, Mass. MO Ml



PAGE 1

IRECTEUR PROPRITAIRE •* IMPRIMEI'R dment MAQLQ1RS BOISVF.RNA 1358, H ue Amricaine, 1358 NUMRO 20 CENTIMES QUOTIDIEN TLPHONE N" 242 Il y a des heures graves o il fout faire plus que sonde voir, l'ont homme de bien a l'Ame du soldat qui ne connat que sa consigne et l'excute sans faiblesse, d'aprs les ordres que lui ont dict sa conscience et lalparele donns. Clment M Vf. LOI RE. ANNE N-577 3&5774 PORT-AU-PRINCE ( HATI ) LUNDI 12 & MARDI 13 AVRIL PJ2G >, Le CONSEIL d'TAT, l'unanimit renouvelle le Mandat du PRSIDENTBOMO lier, une haute monifeslaipatriotiquc.un grand geste Fcjajrvoyancepolitique vieilli de accomplir : hConI d 'Etat en ses attributions jjc Nationale l'crForeille aux intrigues, lyeux aux convoitises, vient (confiera M. Borno un nouin mandat prsidentiel pour nouvelle priode de qua; annes. [Hormis les politiciens qui iftjnvoitenl le Pouvoir que pes jouissances et les bonqui en sont les upanaIj'c't'sl le geste qu'attendait, lsirait toute la Nation. Borno, lu Prsident de ublique le 10Avril 1022. ranc ds le premier d£ son mandat, l'applica|un programme d ordre, lion il\uw vaste enlreUe rgnration natio|.Ce programme, que seuls politiciens qui, comme Mt le disons plus haut, ne nerchent le pouvoir que desfins personnelles, ne Wnt point comprendre la te porte patriotique, est, %  joord'hui.en plein panouissent. Or. il serait a tous les ntsde vue dplorable qu'utelle œuvre tut abandonne moment o il est indispcii%  We qu'elle se ralise complment. "• borno certes a consenti en des sacrifices. Et c'est la P^me injustice de ne point uloir admettre que lui aussi asoulert. Mais, ces sacrifi*. ces transactions, c'est le lut national qui les exigeait. Hon,, eur j onc j m (m j a ulu comprendre que tout, to ,ut: intrts personnels, inF'KUes politiques, ambitions, avaient disparatre devant le ^nd problme de la Patrie pgenrerl IVoIrc Triom lait eerlaiii La Sance DE Notre Triomphe tait certain, car nous portions en nous i raisoaa.de noire Victohe, Rusons inoralt-s, raisons patriotiques qui rendaient as u le triomphe de notre fouse. Et notre ('.anse se confondait avec celle de la.Patrie. Nous avons triomph car nous n'avions en but que le bien suprme de la Nation. A cette heure o les races noires montent dans la civilisation et s'imposent de pins en plus, nous avons tenu maintenir la tte de l'Etat le descendant de ceux qui, les premiers, onteomhattu pour nous et. de vive force, ont arrach nos droits. Grce eux nous avons vaincu. L'assurance tait dj donne de noire victoire finale. Le mouve ment qui, dans le monde, a libr noire race est parti de noire Pays. Parmi ceux qui, les premiers, ont dclanch ce mouvement, nous sommes heureux et Bats de compter des BORNO. Nous voulions conserver la Prsidence l'homme clairvoyant, nergique, patriote qui, dans les heures graves que notre Pays si traverses, n'a jamais dsespr. La Nation *a l'ait carence tous ceux qui lui avaient l'ait carence. Elis a fait eonliance celui qui n'en avait jamais dout. Nous avons tenu rester fermes autour de Lui dont nous admirons la haute valeur intellectuelle, autour de Lui que nous respectons hatemenl pour sa haute valeur morale. Nous avons tenu conserver notre Chef afin que-dans l'esprit de tous soit, en tin, ancr le dogme de la stabilil gouvernementale. Ht nous avons voulu aussi prouver qu'aujourd'hui avec les jeunes nommes (pie le Praident BORNO s appels la vie publique, noa mœurs politiques s taient assainies. Nous Taisons de la politique avec de la bonne loi. du patriotisme, de la fidlit, de la reconnaissance. Et c'est pour toutes ces Maisons —Raisons profondes nue nous dictaient notre esprit, notre cœur, l'intrt suprieur de la l'allie c'est pour ces raisons qui nous enorgueillissent] et nous honorent, que, pour une nouvelle priode de quatre annes, nous avons maintenu la Prsidence le descendant de toute une ligne de preux, Au cri des anctres qui, en le ItUcitant,lui dit: Nous sommes contents de loi tout le Pays debout, le Pays que les PORNO ont aid fonder, clame, reconnaissant :.. Vive LOUIS PORNO Prsident de la Rpublique. nanimii des •utfrage L'Unanimit des suffrages siDJpeen langage parlementai unanimit des votes expri Mes. Du reste, cela rsulte Purement du texte de l'article Y OU rglement du Conseil [fcwt dont le 1er alina est }"* %  libell: Tout bulletin f" ne porte pas de nom est rLe Prsident Louis BotR* jonc t rlu a I unanif"des suffrages parTAssent1|* Nationale du 12 Avril m. AIX CAYLS, HATI. )mist>n fonde en 1896. Nourritures et chambres;, prix 1res modrs Chambres ares Cuisine franaise. Installation confortable On parle anglais, franais; espagnol| et italien. Cet tablissement se recommande par sa grande propret, sa bonne cuisine et SB position exceptionnelle au centre des affaires. Pro P r W re Vvc T. FKRASDIXl Hier a . une journe le fivre. Ds le matin, la Gendarmerie avait tabli un service d'ordre des plus svres. Partout, des gendarmes assuraient la scurit puhliquc. A dix heures le Conseil d'Etal s'est runi. Il y avait 20 'onseiller prsents. *Mr Krncst Nigaud, nouvellement lu Prsident du Qrand Corps, ne s'tant pas prsent, le Conseil d'Etat, en sance publique; s procds l'lection d'un nouveau Prsident. L'Urne dpouille, c'est le Conseiller Emmanuel Cauvin qui s t lu Prsident. Ensuite on passa l'lection du ' z Secrtaire et le Conseiller Damase Pierre-Louis tut lu. Immdiatement aprs le Conseil d'Etat s'est constitu en Assemble Nationale. Un public nombreux assistait la sance. Dans les places rserves aux reprsentants des Puissances trangres! l'on remarquai! : le Gnral John II. Pussel, Haut Commissaire Amricain en Hati, et Madame; M. Salles, chancelier de la Lgation Franaise, Mr Alfred de Matleis, Consul Gnral de S. M. le Roi d'Italie ; le Consul de S.M. Britannique, M. Daalder, 1 onsul de Hollande, etc. etc. Au milieu des orps diplomatique et Consulaire svat pris place Mr Georges (ientil, Secrtaire d'Etat des Relations extrieures. 'fous les candidats la prsidence assistaient la sance. Des places leur avaient t rserves. On y voyait M.M. II. Paulus Sannon, Dr P. Safomon, ('. mstantin Benoit, S. Vincent, Jh Justin, l Mavard, Kd. Dupuy. J. Bsrau. I) autres candidits se tenaient dans le public, notamhient, MM. I). Bellegarde, Lmm. Th/an, Jrnhe. A dix heures et demie, le Prsident du Conseil d'Etal annonce que l.i Sance de l'Assemble Nationale est ouverte. Lecture est donne des rglements Intrieurs qui fixent lu police de l'audience et indiquent quelle attitude doivent conserver ceux qui assistent la sance. On donne lecture du premier point de l'ordre du jour (pu est la liste des candidats la pn' sidence, puis le Prsident de l'Assenihlc Nationale aiUHMMS qu'on va procder aux lections prsidentielles. A Ce moment le Conseiller d'Etat, Amilcar Duval. demande la parole. Le Prsident. Mr En Cauvin, lui rplique qu'aucune question n'tant en dlibration, la parole ne pouvait tre accorde aucun membre de l'Assemble. M. Duval insiste. Il dsire, dit-il. attirer l'attention de l'Assemble Nationale sur la liste des candidats dont lecture venait d'tre donne. Le Prsident maintient sa dcision; et de la salle s'lvent des acclamations : Vive Porno Vive Porno En prsence de celle manifestation populaire. Mr Cauvin rpta (pie rien n'tant en discussion, il n'accordait ls parole personne ; et, il ordonna de distribuer les bulletins de vole. Tous les Conseillers d'Btal volrent. Le Prsident posa laques lion usuelle, savoir si tous les incinhresduCirnndCorp savaient Vot. Le Conseiller Duval rpon dit qu'il n'avait pas vot.Ses collgues affirment le contraire. On n'insiste pas; car. la vrit tait dans l'urne. Le rsident de l'Assemble (Nationale, conformment aux;rgleinenis tlu (bind Corps dsigne les deux acru'ateurs qui .devront dpouiller le scrutin, cisont les Conseillers L. Pinthinal et l> Pierre Louis. Il soumet ce choix I Assemble qui le fatiflenf. On dpouille l'urne. Il va vs^lgt bulletins. 19 portent le nom de Mr Porno. Il y a un bulletin blanc. A ce moment, l'auditoire accueille avec enthousiasme le vote de l'A %  .semble Nationale, d'I'.tat Nemours, Routier, Pr" /eau, Piiuhiiiat, Lanoiic et Tribi lut charge de transmettre au Prsident de la H. publique L vote de l'Assemble Nationale. La si .iiti e |)i il fin vers onze heures et demie ; et une salve de vingt et un coups de canon tire du Fort National su lu a le grand vnement qui venait de s'accomplir dans l'ordre et la tranquillit. —„ —rgfcm ^_ L _ lJH Pour la i.i 11 Par cable PARIS, 11 avril — La campagne de M. Briaatt en faveur de contributions volontaires pour l'nhmentatioa de la caisse d'amortijsement destine teindre les dettes intrieur) et extrieure* de la France bat son plein. M. Briand, M. de 3elves et M. Berriot ont, parat il, d %  '• j envoy 10 000 frs chacun A Mr l'ret. ministre des linances. Ces dons ont t suivis par d'autres venus de tous les f inint de la France. Dans les mi* ieux gouvernementaux on a l'Impression que cette campagne aura un succs considrable et que la caisse d'amortissement grossira, comme le fut pendant la guerre le dpt d'or a la Banque de France, de plus d'un milliard et demi de francs. La Dpche de Toulouse >, or gaoe radical du Sud-ouest, a pn la tft'e de la liste des co n tribu lions de la presse, par un don da 50.OU0 franas.Lo comit rpublicain pour commerce et industrie a envoy 20.000 fiancs. Tous les membres du cabinet ont souscrit 5000 francs CIIBCUQ et les sous-secrtaires d'tat ont contribu pour 1000 francs chacun. Le gouvernement se trouve dj, de ce fait, la tte de plusieurs millions. Le marchal Joflre a t nomm prsident du comit charg de recevoir les contributions.M. Co* (y, fabricant de parfums, a oflert rcemment de constituer pour une somme de 100 millions de francs payable en dis versements i condi tio'n que cette somme soit employe uniquement l'aino. tissemeut de* dettes, condition laquelle on semble avoir fait droit en mettant ;,• marchal Jotfre i la tAte du comii4 de rception des contributions volontaires. qui maintient Uj P.'^.K %  LlmbrOUl.O ChtOOlS Mr Louis Borno, pour u ii .1 \ voile priode dcquutrc ant.. Knsuite la sance se potirsuivaut dans l'ordre et le calme le plus absolu on donna lecture du Dcret de l'Assemble Nationale consacrant l'lection de MILOUIS Borno. Immdiatement une Dlgation compose des Conseillers 1 ^ ... Par cable PEKIN, il avril-Le prkiJent Touan-Tcni J ni a t dpos '<',jourd'hui par suite duu coup d'hUt dont la cause est l'appel adra se au Gnral Curei p..r les chefs de l'arme nationale. Le gnral Ou Pei et le mirctial TchangTso Liu, chef de 1 arme mandchoue.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06690
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, April 12, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06690

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
IRECTEUR PROPRITAIRE
* imPRIMEI'R
dment MAQLQ1RS
BoisVf.rna
1358, Hue Amricaine, 1358
NUMRO 20 CENTIMES
QUOTIDIEN
TLPHONE N" 242
Il y a des heures graves o
il fout faire plus que sonde
voir, l'ont homme de bien a
l'Ame du soldat qui ne connat
que sa consigne et l'excute
sans faiblesse, d'aprs les or-
dres que lui ont dict sa
conscience et lalparele donns.
Clment M Vf. LOI RE.
ANNE N-577 3&5774
PORT-AU-PRINCE ( HATI )
LUNDI 12 & MARDI 13 AVRIL PJ2G
>,
Le CONSEIL d'TAT, l'unanimit
renouvelle le Mandat du
PRSIDENTBOMO
lier, une haute monifesla-
ipatriotiquc.un grand geste
Fcjajrvoyancepolitique vieil-
li de accomplir : h- Con-
Id'Etat en ses attributions
jjc Nationale l'cr-
Foreille aux intrigues,
lyeux aux convoitises, vient
(confiera M. Borno un nou-
in mandat prsidentiel pour
nouvelle priode de qua-
; annes.
[Hormis les politiciens qui
iftjnvoitenl le Pouvoir que
pes jouissances et les bon-
qui en sont les upana-
Ij'c't'sl le geste qu'attendait,
lsirait toute la Nation.
Borno, lu Prsident de
ublique le 10Avril 1022.
ranc ds le premier
d son mandat, l'applica-
|un programme d ordre,
lion il\uw vaste enlre-
Ue rgnration natio-
|.Ce programme, que seuls
politiciens qui, comme
Mt le disons plus haut, ne
nerchent le pouvoir que
desfins personnelles, ne
Wnt point comprendre la
te porte patriotique, est,
joord'hui.en plein panouis-
sent. Or. il serait a tous les
ntsde vue dplorable qu'u-
telle uvre tut abandonne
moment o il est indispcii-
We qu'elle se ralise compl-
ment.
" borno certes a consenti
en des sacrifices. Et c'est la
P^me injustice de ne point
uloir admettre que lui aussi
asoulert. Mais, ces sacrifi-
*. ces transactions, c'est le
lut national qui les exigeait.
Hon,,eur jonc jm- (mj a
ulu comprendre que tout,
to,ut: intrts personnels, in-
F'KUes politiques, ambitions,
avaient disparatre devant le
^nd problme de la Patrie
pgenrerl
IVoIrc Triom
lait eerlaiii
La Sance
DE
Notre Triomphe tait certain,
car nous portions en nous i .
raisoaa.de noire Victohe, Ru-
sons inoralt-s, raisons patrioti-
ques qui rendaient as u le
triomphe de notre fouse. Et
notre ('.anse se confondait avec
celle de la.Patrie. Nous avons
triomph car nous n'avions en
but que le bien suprme de la
Nation.
A cette heure o les races noi-
res montent dans la civilisation
et s'imposent de pins en plus,
nous avons tenu maintenir
la tte de l'Etat le descendant de
ceux qui, les premiers, onteom-
hattu pour nous et. de vive
force, ont arrach nos droits.
Grce eux nous avons vaincu.
L'assurance tait dj donne de
noire victoire finale. Le mouve
ment qui, dans le monde, a li-
br noire race est parti de noire
Pays. Parmi ceux qui, les pre-
miers, ont dclanch ce mouve-
ment, nous sommes heureux et
Bats de compter des BORNO.
Nous voulions conserver la
Prsidence l'homme clairvoyant,
nergique, patriote qui, dans les
heures graves que notre Pays
si traverses, n'a jamais dsesp-
r. La Nation *a l'ait carence
tous ceux qui lui avaient l'ait ca-
rence. Elis a fait eonliance ce-
lui qui n'en avait jamais dout.
Nous avons tenu rester fermes
autour de Lui dont nous admi-
rons la haute valeur intellec-
tuelle, autour de Lui que nous
respectons hatemenl pour sa
haute valeur morale. Nous avons
tenu conserver notre Chef afin
que-dans l'esprit de tous soit, en
tin, ancr le dogme de la stabi-
lil gouvernementale. Ht nous
avons voulu aussi prouver qu'au-
jourd'hui avec les jeunes nom-
mes (pie le Praident BORNO s
appels la vie publique, noa
murs politiques s taient assai-
nies.
Nous Taisons de la politique
avec de la bonne loi. du patrio-
tisme, de la fidlit, de la recon-
naissance.
Et c'est pour toutes ces Maisons
Raisons profondes nue nous
dictaient notre esprit, notre
cur, l'intrt suprieur de la
l'allie c'est pour ces raisons
qui nous enorgueillissent] et nous
honorent, que, pour une nou-
velle priode de quatre annes,
nous avons maintenu la Pr-
sidence le descendant de toute
une ligne de preux,
Au cri des anctres qui, en le
ItUcitant,lui dit: Nous sommes
contents de loi tout le Pays de-
bout, le Pays que les PORNO
ont aid fonder, clame, recon-
naissant :.. Vive LOUIS PORNO
Prsident de la Rpublique.
nanimii des
utfrage
L'Unanimit des suffrages si-
DJpeen langage parlementai-
unanimit des votes expri
Mes. Du reste, cela rsulte
Purement du texte de l'article
Y! OU rglement du Conseil
[fcwt dont le 1er alina est
}"* libell: Tout bulletin
f" ne porte pas de nom est
r- Le Prsident Louis Bot-
R* jonc t rlu a I unani-
f"des suffrages parTAssent-
1|* Nationale du 12 Avril
m.
AIX CAYLS, HATI.
)mist>n fonde en 1896.
Nourritures et chambres;, prix 1res modrs
Chambres ares Cuisine franaise.
Installation confortable
On parle anglais, franais; espagnol| et italien.
Cet tablissement se recommande par sa grande pro-
pret, sa bonne cuisine et SB position exceptionnelle .
au centre des affaires.
ProPrWre' Vvc T. FKRASDIXl
Hier a . une journe le
fivre. Ds le matin, la Gendar-
merie avait tabli un service
d'ordre des plus svres. Par-
tout, des gendarmes assuraient
la scurit puhliquc.
A dix heures le Conseil d'Etal
s'est runi. Il y avait 20 'onseil-
ler prsents. *Mr Krncst Nigaud,
nouvellement lu Prsident du
Qrand Corps, ne s'tant pas pr-
sent, le Conseil d'Etat, en s-
ance publique; s procds l'-
lection d'un nouveau Prsident.
L'Urne dpouille, c'est le Con-
seiller Emmanuel Cauvin qui s
t lu Prsident. Ensuite on
passa l'lection du 'z Secr-
taire et le Conseiller Damase
Pierre-Louis tut lu.
Immdiatement aprs le Con-
seil d'Etat s'est constitu en As-
semble Nationale.
Un public nombreux assistait
la sance. Dans les places r-
serves aux reprsentants des
Puissances trangres! l'on re-
marquai! : le Gnral John II.
Pussel, Haut Commissaire Am-
ricain en Hati, et Madame; M.
Salles, chancelier de la Lga-
tion Franaise, Mr Alfred de
Matleis, Consul Gnral de S. M.
le Roi d'Italie ; le Consul de S.M.
Britannique, M. Daalder, 1 onsul
de Hollande, etc. etc.
Au milieu des orps diploma-
tique et Consulaire svat pris
place Mr Georges (ientil, Secr-
taire d'Etat des Relations ext-
rieures.
'fous les candidats la pr-
sidence assistaient la sance.
Des places leur avaient t r-
serves. On y voyait M.M. II.
Paulus Sannon, Dr P. Safomon,
('. mstantin Benoit, S. Vincent,
Jh Justin, l Mavard, Kd. Du-
puy. J. Bsrau. I) autres candi-
dits se tenaient dans le public,
notamhient, MM. I). Bellegarde,
Lmm. Th/an, Jrnhe.
A dix heures et demie, le Pr-
sident du Conseil d'Etal annonce
que l.i Sance de l'Assemble
Nationale est ouverte. Lecture
est donne des rglements Int-
rieurs qui fixent lu police de
l'audience et indiquent quelle
attitude doivent conserver ceux
qui assistent la sance.
On donne lecture du premier
point de l'ordre du jour (pu est
la liste des candidats la pn'
sidence, puis le Prsident de
l'Assenihlc Nationale aiUHMMS
qu'on va procder aux lections
prsidentielles.
A Ce moment le Conseiller
d'Etat, Amilcar Duval. deman-
de la parole. Le Prsident. Mr
En Cauvin, lui rplique qu'au-
cune question n'tant en dlib-
ration, la parole ne pouvait tre
accorde aucun membre de
l'Assemble. M. Duval insiste.
Il dsire, dit-il. attirer l'atten-
tion de l'Assemble Nationale
sur la liste des candidats dont
lecture venait d'tre donne. Le
Prsident maintient sa dcision;
et de la salle s'lvent des ac-
clamations : Vive Porno Vive
Porno !
En prsence de celle manifes-
tation populaire. Mr Cauvin r-
pta (pie rien n'tant en discus-
sion, il n'accordait ls parole
personne ; et, il ordonna de dis-
tribuer les bulletins de vole.
Tous les Conseillers d'Btal vo-
lrent. Le Prsident posa laques
lion usuelle, savoir si tous les
incinhresduCirnndCorp savaient
Vot. Le Conseiller Duval rpon
dit qu'il n'avait pas vot.Ses col-
lgues affirment le contraire. On
n'insiste pas; car. la vrit tait
dans l'urne. Le rsident de l'As-
semble (Nationale, conform-
ment aux;rgleinenis tlu (bind
Corps dsigne les deux acru'a-
teurs qui .devront dpouiller le
scrutin, ci- sont les Conseillers
L. Pinthinal et l> Pierre Louis.
Il soumet ce choix I Assemble
qui le fatiflenf.
On dpouille l'urne. Il va vs^lgt
bulletins. 19 portent le nom de
Mr Porno. Il y a un bulletin
blanc.
A ce moment, l'auditoire ac-
cueille avec enthousiasme le
vote de l'A .semble Nationale,
d'I'.tat Nemours, Routier, Pr"
/eau, Piiuhiiiat, Lanoiic et Tri-
bi lut charge de transmettre
au Prsident de la H. publique
L vote de l'Assemble Nationale.
La si .iiti e |)i il fin vers onze
heures et demie ; et une salve de
vingt et un coups de canon tire
du Fort National su lu a le grand
vnement qui venait de s'ac-
complir dans l'ordre et la tran-
quillit.
-------rgfcm^_L_ lJH
Pour la i.i11
Par cable
PARIS, 11 avril La campagne
de M. Briaatt en faveur de contri-
butions volontaires pour l'nhmen-
tatioa de la caisse d'amortijse-
ment destine teindre les det-
tes intrieur) et extrieure* de la
France bat son plein. M. Briand,
M. de 3elves et M. Berriot ont,
parat il, d' j envoy 10 000 frs
chacun A Mr l'ret. ministre des
linances. Ces dons ont t suivis
par d'autres venus de tous les
finint de la France. Dans les mi*
ieux gouvernementaux on a l'Im-
pression que cette campagne aura
un succs considrable et que la
caisse d'amortissement grossira,
comme le fut pendant la guerre le
dpt d'or a la Banque de France,
de plus d'un milliard et demi de
francs.
- La Dpche de Toulouse >, or
gaoe radical du Sud-ouest, a pn
la tft'e de la liste des co n tribu-
lions de la presse, par un don da
50.OU0 franas.Lo comit rpubli-
cain pour commerce et industrie a
envoy 20.000 fiancs. Tous les
membres du cabinet ont souscrit
5000 francs cIibcuq et les sous-se-
crtaires d'tat ont contribu pour
1000 francs chacun. Le gouverne-
ment se trouve dj, de ce fait,
la tte de plusieurs millions.
Le marchal Joflre a t nom-
m prsident du comit charg de
recevoir les contributions.M. Co*
(y, fabricant de parfums, a oflert
rcemment de constituer pour une
somme de 100 millions de francs
payable en dis versements i condi
tio'n que cette somme soit emplo-
ye uniquement l'aino. tissemeut
de* dettes, condition laquelle on
semble avoir fait droit en mettant
;, marchal Jotfre i la tAte du co-
mii4 de rception des contribu-
tions volontaires.
qui maintient Uj P.'^.K LlmbrOUl.O ChtOOlS
Mr Louis Borno, pour u ii .1
\
voile priode dcquutrc ant..
Knsuite la sance se potirsui-
vaut dans l'ordre et le calme le
plus absolu on donna lecture du
Dcret de l'Assemble Natio-
nale consacrant l'lection de Mi-
Louis Borno.
Immdiatement une Dlga-
tion compose des Conseillers
1 ^ ...
Par cable
PEKIN, il avril-Le prkiJent
Touan-Tcni J ni a t dpos '<',-
jourd'hui par suite duu coup d'h-
Ut dont la cause est l'appel adra
se au Gnral Curei p..r les chefs
de l'arme nationale. Le gnral
Ou Pei et le mirctial TchangTso
Liu, chef de 1 arme mandchoue.


V-4
Goutte
Rhumatismes
Eczcma
Artrio Sclrose
Obsit
Calculs
GRANDS PUIS
> hMin-nli <'liait iln
Pllliinli tllll tfc'i M H in. <1 l*.ll,
2. . Vulurfjniiri. CilU OJ C" ph''-
N
ettoie
le Rein
lat's fa fol/t
rt les art. mhktfott,
dU.sci.t l'acide ttri%:,
active ta nutrition
et oxyda Us graUsea
Partout oi II r.i I ,. .. url|.
1 "' >< .1.
' : ' .,11 ,i.'.,n !.
1 I l .,
" 'li iVwnlH,
' '" >' ii "i ...
'I '" ' i 'i- .-..m.
....... '
" I n i .-. Ion vull I.
illl| .
1 ...!. .M- ,|
' ' ;uit,
'' ' . ..i :.-
i O'K
. il .... I, I
t.
1 .
It la PamtU dt M rKin.
I.
WUMlAOa
*TK.aa
ftyj>iihiijWiBrir;-.>.'-fT.-..^.->..-.-. ^....,..- ...
ont attaqu ia capitale avec leurs
armt'fs et ont remis en libert
Sao Km. ex-prsident de- Chine.f.e
coup d'Etat a t flcati ce matin
a 1 lienros Les gardes du prsi
dent ont t dsarms. Les dl-
gus .i la confrence d'cxlraterrito
rialist'*,compris Mr Silasil.StrHwn,
dilgo amricain ont t renvo-
ys par les gardes chinois lors-
qu'ils so sont prsents l'dilicn
de la cil.' impriale qui leur avait
t assigne.
^es dettes de guerre
Par cable
WASHINGTON, 11 avril L"ad
min istration espre terminer bien
lot toutes les ngociations pour la
consolidation des dettes de guerre
l'gard des Klats-l'nis.La semai
ne prochaine elle pense obtenir
ur.e dcision du snat au sujet d*
la dette italienne et des cinq au-
tres M-cords conclus l'anne der-
nire avec d'autres dbiteurs.
Dclaration
de fl. Raoul Pret
Par cable
PAm8.l1 avril Mr Raoul P-
ret a intorm le conseil de cabinet
qu'il a (intention de collaborer
avec le rrutois'rede la justice pour
arrterai propagande des fausses
WYTveie-: la Hourse.Le gouverne
ment poursuivra les dlinquants et
en -as.de llagrant dlit fera proc
der n des arrestations. Des paile-
uici'i ii i interviews ont dclar
bls Iroj oss aux contribuables et
les efforts accomplis pour qnili-
brer le budget, la hausse deschan
ge tait incomprbenaible.
Le P.vsident Borno l.it
une longue promenade
en
ville
Ce matin,Mr Louis Borno.prsi
tient de la Rpublique, accompa
gn comme l'ordinaire de deui
ou trois olficiers ;i rail une lon-
gue promenade en ville, passant
par lou^ Us quartiers populeux
el par ceux Le Chef de l'Etal esl rentr un
Palais National vers 1" heures.
Les Danseuses russes
Apre* demain & Paii.ia'ia
On s i.l I immense succs qu'ont
eu les i mes russes Gloria et
Oraoia qui ont enthousiasm jeu
ii il rnier un public ravi. Tous
ceux qui n'out pas t i cette tote
se rejouiront de savoir qu'aprs
Uemaiu jeudi, l'ari-ima. les gra
rieuses <:t ) ies russe* feront ai
mur leur talent dlicat el trou
bl.nt.
Ir 31an|.-if reelilie. .
A Mi Clmenl Magloire.
Directeur du Matin
Mon cher Directeur;
Dans le bulletin du Temps
di' dimanche il ;i puni le nom de
Franojs Manigal parmi ceux
Gendarmerie ce mme juin-.
Ce rail ni- manqua pas d'in-
quiter mes parents et mes
amis. C'est pourquoi, n'tant
pas sorti (le (lie/, moi depuis
le Samedi, je liens faire savoir
(pie ce n'a point l de Me Fran-
ois Munigat, avocat, qu'il a t
question.
En alleudaiil que je puisse
faire i esser cette confusion de
personnes Je vous prie de donner
publicit la prsente el le re-
cevoir avec mes i ciucivicincnls,
mes sulutalions distingues.
Me K..I. Franois MANIGAT,
.1 vocal.
Compagnie gorale
Transatlantique
Messieurs les passagers inscrits
pour le dpart du 17 couaut pire
steamer "De la Salle" toit pris
de vtr.-cr le montant du leurs pas
sn Transatlantique.
Le stramer Carave'.le do rctour
de Santi.igo et dis ports di Sud
est attendu a Port au l'iince le
mardi CI courant.
Il repartira le mne jour pour
St Marc, (ionaives, l'oit de l'aix,
p lliitien, l'ueito Plila, San
Juan et le Havre.
Port au Prince, le fi avril 192'
Logent E. HOIIELIN
Depifi
1) ip >is quelqtids Jaari de nom-
breux habitants des auins ville
de la Rpublique, nol.unireit di
JacnvI, di Cap llailien et des Ha-
yes t'tnient a la Ci p;lale, pour M
bisler >iux lection* pri.-i lealielle^.
Aprs la saiiCe de I A semble
N diooale plus de on iio> m cassions
ont pria le dpart, rmi n.nt dans
leurs fam.lles ces p i Ibltl cito
yens.
Coups (le leu
Hier, aprs la sance de V vs
somb'c Nalionale, la Police, pour
maintenir l'ordre et arrter les et
travagances d certains manifoa
tr.uts, dut l'aire tirer quelques
coups de feu.
L'ordre se rtablit immdiate
ment.
anile Dilions
Hier, vers on/e heures, un grou
pe de partisans suivaient le candi
dit la Prsidence, Mr Em. Tti
/an. (Arrivs devant la Banque R i
valedu Canada, un officier de la
Gendarmerie intima l'ordre ces
manifestants de se disperser. Ce
qui fut fait sur le champ.
Mesures d'ordre
La Gendarmerie, gardienne de
Pordreet de la scurit publics, a
pris les plus nergiques mesures
pour rassurer les fami'le* et empft
cher qu'en aucun moment la paix
ne soit trouble.
ies (lap.cintfs
Comme i l'ordinaire, les tablis
sements publics, dancings, cafs,
restaurants, ont fonctionn.
Ncrologie
Nous enregistrons avec regret
la morl de notre ami Victor Dau-
beuf, directeur de de la Succur-
sale de la Banque Nationale d'Ha
li an Cap, survenue au Cap Ha-
lien, Mer malin. Le corps sera
transport aujouro'hui rortau
Prince pour tre inhum au Ci-
metire Extrieur.
Daubeuf avail eu la Douleur
de perdre sa leinme. ne Isal.elle
Laporte, dcdc la lin de l'an-
ne dernire.
Nous prsentons nos sincres
condolances tous les parente
el allis du cher dfunt el parti-
culirement sa fille adoptive,
Mille Germaine Daubeuf.
PHARMACi: "
PRINCIPALE
H. CAMOrW
49, Rue RaumlS
B8-90 Boulevard 8e It OPOL
PARIS
vendant
tS IfSLtEtR m .irtdBi tv liStit
Produits dos Premires Marque!
et toujours de pumure fraicheor
UNE SEULE QUALIT i
LA MEILLEURE >
The Texas Compji
M Les prix suivants ont t mis en vigueurpj
i -omiKiuv le 12 avril l()'2l) et pcuvenl oiiv niodifi
om
(avis pralable :
"Krosine :
De 10 a 99 caisses or 3 4ni.
KM) m 3,35
500 caisses et audess^j
Kn (liinns 0.28L
Gaxoline De 10 4!) caisses or 4..")0 la cais*.I
50 "99 4,40 |
100 c. cl au dessus 4.40
En drums 0.38 legall^l
RAYON SPCIAL.
POUR LES COLONIES
DROGUERIE, IIERBOniSTBRUl
8PF.CIALITKS
VranAlMS et KtrangSrW
SELS DE QUININB PURS
Ton* produits en flmivni,
ampoules, comprim, 9mchet$.
fcOLl TKINS 11 YI'ODKUMIQIB
BANDAGES, CEINTURES,
BAS A VARICE8
APPAREILS BTGINIQUI8
pour tous usage*
APPAREILS ORTHOPEDIQUES
Seringues hypodermiques
PHARMACIES DE POCHE, DE VOYAGE
COFFRES PHARMACEUTIQUES
pour Usines, Communes, etc.
Projet de Facture
et tous renseignements
sur dtmande adrtiaie
PHARMACIE PRINCIPALE
49, rue raukur
88-96. boulevard sbastopql
Paris
maison unique
aucuns succursale
ni en Franc 01 l'Etranger.
S
rVcalcu'atinn rffu l^mfis
pur W. i'. Tinn^ntniipr
anioBrd'hn et tain
Le 13. Pression :iliuospliri-
qne0.6 au-dessus. Temprature
0.3 au-dessus. Index du temos
0.0 positif. Probabilits pluie 1.7
ngatif.
Le II. Pression atmospbri-
que 0.2 au-dessous.Tcuiiiratttrc
0.3 au-dessus. Index du temps
o.O ngatif. Probabilits pluie SL9
positii.
fatmittm
______AtLtitte fM
Le public ei les intresses
soni aviss que la Primrose
Partyade rinternationolAthl
tic (^lii!) aura lieu (huis lu cour
du Cercle Dimanche aprs-mi
di, ;'i partir de I lues prcises.
Il y aura de lis arables
surprises cl (,n y trouvera les
dernires distractions en usa-
ge A I ondres, New-York,
Paris, Mont-Carlo, ;'i Hati.
Une musique de premire
classe charmera rassi8tance,et
il y aura des divertissements
spciaux pour les enliints.
/.< Comit
I/lt9 i siPUropp/tcss/o*'
boul.iKPmant immMiatti -i-. i.ouwi.,
Globules Rbaud
R*tul, >t, mxrv* llrui.iurpranaou m
. S. DAi..oa.-.i)s. kv -nif,
HlIK-vOlombl, l&tidet '
IliTH
HaisoaLesSpoi
Angle dos rues Roux et du Magasin 41
Annonce b ses lient* qu'elle vient de recevoir pir|
loiers bateaux arrivs d'Europe, les articles tului*)!
iCatimirs anglais Garbadeen anglais Palm Btie,
'Kbaki bhncsap.ieur, Toiles chemises pout hoa*
HH|rsBd assortiment de toiles fines anglaises puor fea
jde soie suprieure d.- toutes les cou'turs. Sacs b
rrieurs tn cuir couleur et en Argent, styles vsrisT]
^Vceriss, Mhlletles de voyage en ciaq dimenssiom,
t^men's (! f.nix co'sd.oils et nbaitu-; mous it durs n
smen
Scouts. ravales de toutes laons, Houieilles isolial
jvsieursco'ileuis el grandeurs, Klashes de toutes les
'f.Plumes fontaines et petites plumes de rechange
Lrl. Boutons i pog 1e, et d'anne. ux de styles 1
J emm s. Ech ppes ue soie de toute ies coulewi.
^W ari-. en f acon b bb1. Ceintures tn cuir pour ho;
'/-\'mises couleuis pour hommes.
)d EXIPTIUNNEL
l> 1000 douzaines A* chaussettes merevriss en dri
^"3 tfettes un prix tic* modr de i,0U doll.ns la d-jiJ
y~,vvoiis e i'/. -an tr.ed' temps, fnire une vuiteycq
*Qjy Un sol. ie c a s^ures de premire qualit poor
/""Al' m.ns et entants.
Paris, a lia Prtitw
Jeudi
I es Surs TarrassovV dans
un nouveau programme :
1. Danse du Ilaieni
2 Danse funbre
3. rlumoresquc
I. Tsngo
5. Pierrot et Polombine.
ti. Sehinuiiy
Entre 5^3, et l gourdes
Etranger
Par cable
ROME, 11 ArB-.|
Norge 1 de l'ni
Amundset-Elbwap
ci ce matin 9 lin
Pulham ( Arg tterti]
PAHIS- Mr Btast.l
Creuse, n.dica-wli
m minire de f
m
m
"PRSER.hZ-WUSr
SOIGNEZ-VOUS
co reipirinl lu iakaaliau MllMaHtMl 4M
PASTILLES VALDA^
qui tl*el dlrectoment pr lahsUUoa VU M
VOIES lii:SIIRATOIRB8
Bhumct, hlaux dt gorgt. Brtnehlttt, Brtm, j
eontanorgtqucmtntcombatiusparleurantaeptlt*
A j ci toujours sou la main UNE BOITE it
R
VALDA
ASTILLES
VRITABLES _
pnOCURKZ-VOUS EN DE SUTTB
gtcU IXfUStl IUPITOYBLEHEHT ttt pastill*
qui cous seraient proposes au dtail pouf
quslqtlb tous. C tool leujoar h loitaNMS
vois :b seuq obtains d'avois lis
Vrifcblos Pastilles VALDA
aua ai voua Ira aehetoa
En BOITES porUnt le nom
VALDA
>V3.
s 'es Pastilles Vslda-.
j harmacie Centrale d'Hati l'haittucie Boor
rhaimscle Brlot, Krmie, Et foutes le autres phi
"HlHUllg
Cet le f
remde idal 1
contre les rhuma- |
tismes, car non seulement I
die soulage rapidement les douleurt I
locales, mais, ce qui est tout aussi impor- |
tant elle contribue de U manire la plu. effi- I
1 limination de TAc.de Urique
* | !.....................r:^: -M
En vtte dans toutes les Pharmacies-
DD . Chez H. Il Sladeriuunu
.
V\_ ....aBW,-^'^
& C#? Agenls
%.
1


Jg*---------
'


LE MATIN!-3 13 Avril I9!6
. .'*
^^@^@S^
'FRAMUFmEEIMlJim Coi
Nous avons le plaisir d'informer nos Clients qu' partir
du 1er ivril ils onl le choix cuire les Polices d'assurance
conh e l'incendie de la
Home Insurance Coiy *oy et FraukUn Fire hsmca Ca
Eug. LE BOSS Co
Produits Nestl
marchandises; fabriques par la Maison Nestl & Angle- t&
-taoadeosed Miik <.o.,sonl reconnues partout comme trslS.
frisures vu que la maison NKSTLE n'emploie dans Y?
abricalionde ses produits, le meilleur lait, cacao, etc., lift
Une hygine irrproebab'e dans tous aea EtabliBernent. fr
recommandons tout parti, uliremont les marchaudisi* W
\f yV A Vy A yfr * ** A A vv A A A A \j A A A A A A "V^
Stenl.z M.lkmaid Crme de lait en lerblanc de 2 I > j.
51/1 douzaines.-ChocoUt de loua georeeu tablettes, en :j
sw, fie etc. i.acao Ftera eu ferblanc de li4 et lii 1b. Vf
clT? a *?** '? e^f Cil produits de la Maison .Nestl se Tendent dans toute- EL
;t:7Ag:rG?ur:I*c'pi^qoeB pr"- *fi
l PRETZRANN.AGCERHOLM %
Suminum Ua
New-Orlans k South American
Steainsliip Co lac-
'.roola.ca.tn dpart direct poui
Port-ttu Prince 'Jarliiitx
le 20 i
> Lc bt-amer Ida ItM ri ie,?-Or'*',ans
Idirectemcnl pour p ri ;iu-\ rince.
'7-r-.7-.7-.7-,Y-^.Y-^;

Dn stf.-mi-r li > ri H. Ol''"* '* 9 avril
pour tous les porta i'H >:>.
CUs 30 maii l.>26. J
A. de KiTTEiS g Co
\gents
IR
m
**
.CHEZ
S*

g*.
110, llue lionne loi. 110 H"
SpfcialitB de montres Je prcisions lgantes moderne- ^5"
.LjfcJMrgeril, tn uukel, plai. s, extra plate?, demi p'alea BJC
! orictleii fantaisie extensibles jtui dan.ef, m cuir poiu Sj&
iuLs les moulris sont de fubriu.tiun nuibse. ,.
FltiX IVANTAtiLlX. ,5.

I

On |)ctil s..ns de! ours ^t
aucun gagner un beau coin : ';
plct, si. upr s avoir vu le y**
no m veau ;. la I < .;uc de ?'?
iinlcinps i'l
raiulc Mi.iis.in
le (U-

r,....................... .ailleurs &<
l.(l\v:.!(l E.SImiss&Colne ;-
i'e Chicago, lequel contient *".'3*
les plus r laissants l'issul, t$*
en ; e el ."styles de coslu !jS.
nus o:i n' irotive le dsir ,i^
e placer sa c nnmande. *^*
Le l*epixWntanl, Franois ]Br
I triller,'.ii ni la gageure a ^|^
qui veut, lin- visite donc j<
.s'impose son ol'iicc, Llije '. ^
Momie l-'oi. n l.'.ce de l'Ilo V**"
tel de Fninec ou \JfM> Jient <
I heures du soir lutiremenl vl;*
fii'i
.. r- * *-.
FRANOIS MAIHNE
Terminus
'P^^e i) heures du nui lin ;i
*^l^ &UX ordres de tO IS.
Pi Rappelez vous que cette grande maison ^hranlil Ion ?.'^,
t^ jours son travail el qu'en moins de ."'0 jours loulc com <"'.
.ji^ mande esl remise la saiistactioiis des lients.
-.;-
Propritaire :
Widmasr
w
^^^^4^*^U
-1 j *
M.
TOUS LKS Jdl'IlS, on se trouve en prsent
d'amliorations de plus en plus keurauses qal {.'.
font de cet tablissement de Premier ordre la
I tendez vous des gens chics.
CONSOMMATION DE PREMIER, CHOIX.SERVICE
IRREPROCHABLE.- CIGARES DE LA HAVANE
W
M
i A"?
1 Vei
mm^:^mtmm^m^ 'm
s Avis aux Faiiiiiles 8
$* ^
^>j^
;?
iccord spcial
nous avons I honneurs
Agences Reprseotalivins
PORT-AV*PRWGE
m
Agent s gnraux de
pOSR JONES JOWEL MILING & Ce,
L New-York
riaw Hungariun 0 0Houle liouye ete.
MANUFACTURES LU K INS'CECY
Assurance sur la vie
m
IPUNlUNFlRE INSURANCE Co.
New-Yohk
Assurance contre l'incendie
DIAMOND MATCH Co.
AUumettes Safcty Home
CHAS. F. MATTLAGEASON
Poissons s p- RUBBER EXPORT COMPyNY
Souliers Heds
GITLHOU FRRES AN
Vins cl Champagne Hordeaux
PU. HEYMAN
COPKNHAGUE
Reiure Danois. Fromage et Canserves
alimentaires
W.S. MATHEWS&SON
Tabacs jaunes et noirs,
La Nationale Sans rival
Cigarettes Chantecterc
ENVOIS de DENRE
Remerciements
Me. Windsor Michel. Mesda-
mes Lamercie el Carmlie Dam-
breville, Mme Vve Millien Emi-
le, MM. Franoise! Lon E aile,
Andr <). Jcanty, Marc Tibaull
el Ions les iiiilrcs parents el alli ,
lis seiisibkti aux tmoignages
de sympathie qui leur onl t
donns l'occas.on du dcs de
leur rebelle
Elisabeth Amlinit Jn-Baollste
SOUVERAIN.
prient les amis qui les oui assis-
ts dan ; ce malheur, de trouver
ici avec leurs sincres remercie-
ments, lexpression de leur pro-
ronde gratitude.
Port-au-Prince, le 0 Avril 1*121 i.
Pt^ '" Mille d III) .luuni niict imi, iiuub (tvuiia i iiuiiiuui .
Ldc portera la connaissance de noire aimable (lientle,'^"
flS qu a partir du Lundi 12 i^ ril prochain, nous livrerons n%J?
J^ domicile loules les commandes dmit on voudra l>icn^3*
j;i% nous confier l'excution. ?.'i^.
^^ L s livraisons se lionl pour coinple de lajinaison ." gk,
-^mon Vll.l \ pailirde 1' heures du malin el cellcspoi i :j^
"*; compte de la Maison Alfred Vieux se feronl partir il ^
yg| heures de l'aprs-midi. *J3*
'.i Ces commandes qui seront remises a la Maison Siinonfifr
#} Vieux aprs 10 heures du matin ne selon, lixres que^
^ le lendemain dans la m.ilime et celle-, remises lafijj,
wX maison Alln il Vieux aprs S heures de l'aprs-midi n ^*stroni Iimci s V5 Nos prix *.'3*
>il domicile que nous offrons la clientle. ^'"
SIMON VIEUX ALI MED Vll.l X %&
itir
/ M J
Cure complte de rARTHft IT&% A
Sa<" <-i i 26 ''. .i au SS Si.t*mbi.



',, :

../


LE MATIN 13 Avril 192G
Mm -
A. de Maltcisel C, Agenls pourJHaU
Courroie de Transmission
O.OOD,
Counepor e m^J^gi^^^SSt
que ses courroie dapr de mthode pciaie ei
re don e laboratoire. f 8er{
Lem courroie ordinaire en cwr acre
pedanrncrurt epace de temp. sammcUsent, se /-n
1^ffHtV es co^es son, te ** ^...............
dans la toile ui entie dans leur cOnsl;uct.on,qui uhnl.e auioi ^--------^----^
_____ ,Jv \n<\ leur souDl<;sse et leur clasiici % _____
A Louer
Chez Ime Tte W. Pressoir
1114 Avenue John
ltrowii, 111*.
Ghaiesroses,Verresboire
et \ Champagne. Cuillers,.ou-
teaux, Fourchettes, Awiettes,
Nappes et serviette damasses.
Cabarets Tasses, Pots k glace,
Tire-bouchons, Plat, Raviers,
Saladiers, Huiliers. Moutadiers,
Sucriers, et en gnral tous
les articles pour letes.manages.
baptmes, enterrements, servi-
ces funbres, etc.
Cjs articles sont des meil-
leures fabriques 1 Europe, et
sont journellement l'objet d un
A loue
Tnc maison ayanl tout le
cDoforl moderne situpe 1
Arvejuic do Tureau (.S-ru-).
S'adresser ad Bureau du
Matin,
aans la loue tjui cnn~ ------- > to\
tn^wiKft szaec ^ das w
lions, et pour toute sorte de Ua\ail.
Essayez-les la prochaine /ots.
Courroies Goodyear. Boyaux en caoutchouc. \ veuJry
Tbe West lndiesTrading Company
y
POttUrRliCE, fiOMUVtt. CP-HllTE
Grand
Une bicvclctc en pariait tat.
S'adresserait !lureau ua Jour-
nal LE MATIN.
r'
1. P. PATRIZl, Propritaire
vientdrecomnllemenl restaur cl remisa nCuf. Les
^m?Fa^
donmi do nouvelles amliorations q, donneniiil la
plus entire satisfactions a tous
DJEUNER la CARTE. TABLE d'HOTE
Pljtf du JOUR au CHOIX
pension au me/s, fa ternaire, per feu/
qm. mis HrotuUcmenl la disposition dos voyageurs.
k Bains. Douche* toutes les heures
Tlphoae : I 341
V^sTl'sKU.N.'dlHonuio(iNI:.dl;,i:-.(.HAN.:.u.xdo
CONSERVES.
On y trouve l'arrive, pendanl le sjour ou au d.-
jffttouicequcroBdslfe.ou
GRAND HOTELdc FRANCE : P.P.Patrizi, propritaire

/
r

B}P.LabonrdH
Fxclu
30, R"G Montmartre ari
'
faverne S
310, Rue Bonne
ter mai Bpi,
f/re la Pression- Sandt
Soup r* f"oid.
BriU ni et $ele't D*>
La Tcvprn reste ouverte toi
PHONE: 7// _________
CD

4?
!
1
i
ma
Prevtnir vaut mieux q fc4jj
Et provenir eat i facile v. W
EloiVn. l^.ino d volrt peau
,v.?Ju S.vof L.f.kuoy Cet U
moven le plu. e*et..DI.B p -
1 If plus facile Je ' ^^
ctnr *!*
Nui> eulem>,'>> |IIU
et dupr,c le germes-
mait cVsl iinJotMWoin
|, plut flm*ntt ejiii w
aient jamail tl*cliev.
XLB 1
L.viT .O..C eM""l?*5p5Hra
Wisatco g^j&g
t'iiarmacie Sjoi
ouf**J

Uonne avis sa clientle et aux mJeans J
ira .isorm son Laboratoire d Ulogie jea
biologie appliqu sous la Direction du
Dr Ricot et E. Sj
U laboratoire est ouvert tous les jours de 7
ceures dosolr p ui outes les recherches e su
f't&Dooea ci joi 'ci saut ourle
Kwdfttnq et U con*tante CjJ
Seront e;ues que le mardi df chaqn*^
S'idrM v ia Pharnaeia pour le ie e
4im r d'n ns et 'ucgdSlnciue
Raction de Wassermart r
Bisciion deTriboaW,
Kismendi. siiReidop
Exattien d.s mv.iresi^
gxaoa o9\ p
Gowsunt* W
_;...-:' S^S^'-'-SS
11
V4
Le L.il on Poudre le pinson vogue ;u,x '^.^
Pour l'alimentation dos Bbs el des (."N;' ^^^
De sol lail en poudre qui eonlieidW* lrolsrit|0#
^^ Les trois indis|iensahles lments ht ni ^^
J 1^ ^ Dissoohoolstoriliso d'aprs h
^^ ^ ,, .ansdu lait maternel. De digeslimi lieile, c'est l'alimenl idal pour les bobos.
K os. le sol lai. de vjche en fjfg^^f^ Brouard, Mme L. H. Dore, Savnuon Mart.n.l.em-Govo. (
Prew^r oc Lompaijr m*^- AGFNTS
WOBCESTER, Mass.
MO Ml


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM