<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN26 Mars ffl9 •5** £Cfc wj jamais LE GRAND MAGASIN ml ui aussi bond le |||; "'^rf. *£; chamliscs aussi lionnes, aussi assorties cl surloul aussi '• *'* fraichcs.car rien de sis articles ne (laie d'un an.ei c'est la *'3* •M meilleure preuve a montrer aui quelques boutiquiers £ji£ •fcjjSqui onl lanc le|mot Trop cher sur le (irand Magasin ^ 2J pour pouvoir couler leurs camelotes ordinaires. t^ *& C'est mme un record pour un magasin qui a des annes ^j" !" d'existence de ne possder (pie de nouveaux articles. Kl ;':£ V.f cela prouve galement que le Grand Magasin malgr la l^r %  )$ % bonne (pialil de ses articles vend meilleur march. £$• Ue Grand Magasin poursuit-dans sa marche le gotsT hatien qui se raffermit et avec raison de plus en plus sur ffi les bonnes choses. Art, MAISON DACCARETT &f 'tir •£i> 206/208 Rue Traversiere ^5* ^^ V V V fl titeft$ £ # A> V V V V V *? "v te Conseil d'Etat n'est plus en Session Le Conseil d'Etfti a vot aujourd'hui le nouveau tarif postal. Puis, panant en Assembls Nationale, il a sanctionn I Convention postale hisp noamri;:aine signe, Madrid6D 1930. Le C ibin t au complot tait prsent. Vtrs miii, le Secrtaire d'Etat de l'Intrieur donna lectnre d'un M ssage de Monsieur le Prsident de la Rpuolique reineiciant le Conse-I l'IOtat do la rollaboration qu'il lui a porte Ju cour? de la session extraordinaire. Ensuite il dposa sur le bureau du Grand Corps le Dcret du Pouvoir bixctltil qui c'ot la prsente l sion extraordinaire. Le Gcnseil d Etui se runira de phin dioit le premier Lundi d'Avri'. k Questions commerciales fente de terrains situs la Graud'Hue ( cel Sud ) I ci terrains de 20 et de 25 pieds de largeur sur 75 et 80 de profondeur, borns par la Urttiid' Hue, par la Hue-Itrouard et par la Kue du Centre— en ce qui traita leur tiiada principale, Sont mis en vente des prix ex cesivemeiit rduits.— Les ptisonnes qui dfirent biic'ticicr de eette vente peuvent n'adresser ou Aux Armes de Paris ou a Kir Kdouard ('•. Ne'son, au .No. 335 del Pue des Casernes. Prcalculalioii du lenms par M. G. Tippen baser aimiiiiil hui et demain Le le.— l'rcssion alm"sphriquu 0.2 au dessous. Ttmprature 0 au dessous. Index du tempsO 7 n gatil. Probabilit^ p uie 1.5 positif. Le 27.— pret-aioa atmosphrique 1.2 au des-us ; temprature I -au des u index du temps 2 poal tif. Probabilits plaie :0.5 poi tit. : *%.k 9 r "wri COVGTPATiON prner lns COMPRIMS SUISSES dDELORT, Pharmacien, iltt, Mu ftu I r •-A (oui • 1 • -X I IS-* C'EST Ll MEILLEUR D ES l't'nr.ATIFS PORT < %  ir-lr? iMcn AW.HKTKI'S l"irm AI.MtR'"' •• Ph-.rn .. ,. %  du l> Jualln VIAHI |>< #* foui-l* f>min* f'hm'-'-mr\ r ortuiP rince, le 22 M .us 192'. Au Directeur du .1 mrnal <> Le Matin En Ville, Mon lier Directeur, Je viens v u* prier de bien vouloir donner publicit* cette lettre qui i estime d importantes qutions fomrrerciitles entre la Belgique et la Rpublique le Cul) t. D'aprs des donnes iircfuthb'es relates dans le numro Sp. i il du Bulletin de la Clumbre de Commerce itelgo-Latino Arol raine, consacr la parlicipatioa Belge k la Deuxime Foire d'Eclianlillions de la Havane, l'on constate aisment combien l'impo;talion des produits mnu'il'aclu rs et de matires premire! belge* est llori.-a.uite ;-ur le march Labels Dans 1 attrait ds l'expos de Mr (tourne, S nrtairs Gnral de lu Ctiitinb;e de IkXDmeroa Bs'go Latino-\mric;nne, tir de t-.on ou vrage <• Le-. iUssourc.s honorui. ques de l'Amrique Latine, il v a lieu de constater que la Itelgi" que n'a vendu en Jyiri —19 que pour la modique so.nmc de 1.031 d illart,tandli iue uue aaae aprs elle en s f< ndo pour 150 O.'il do lars. ("a dr.ii cbittre l'aal lev sans tUCUO ilorl Ue ix Millions de Dolarl a;p oxi nulivem nt en 1984. Ces faits ;,;otent que le HJI/I que est un Pays qui deviendra un grand (oiiroiseeur du mari li mon dial, pour peu que les Sgeatl w genre i eifnrcsnt faire cou natre iVxcel eues ds rsi produits et la moiicii I relative de leur prix. II sullit pour cela d'observer l'im portstioB Cuba de 1919 19*0 des produite l> get en g ara] s' levant aux chiffre ruiv iota : Vitras, cri-taux d mirons: or "> 588 863 Objets an (al neeetporeelaina: or I !lHMf0 Fer, atier et produits manufocturs: 21 ;:,>.1:,H Cuivre et objets manufrolure: -' 191.910 Produits chimiques: 13.033 818 Tissus de col m: 15.836.811 < de ti : U.795.885 de laine : 4.823 7;il de soie : 1.7*.' ^7J Papiers d carton : 6 191*074 Bois et objeta mauufactui.s : 6 848 277 MadiiiK s i M -auiqu Ni : 37.73'J 9oi Apparsila. etc. eic : so.347 010 voil, Mou cher D.recteur, des indications qui devraient nous por tei tablir dae relations euivlea entre la 1> Inique et II .iti. el d.nt ll rsulterait incontestibluuieut des avantages pour les deus Pays. Voi 1 un travail de propagande k ra liaer par des Iteprseulants da Comtnercp, par les Chambre de (Commerce, les \ssoc ations In lus Irielle.-. et nos Coniuls nraux. J'estime aue si les Industriels r| Kabricauts Belges dsirent vu'g ri3or leura protuits dms tons les centres commerciaux, 1 leur seia t *v,inlageux de vnir b'tsbl r sur le march Iltilien. r ils pour root ra'iser d s avantages lies apprciables. A ce poiut de vt.e li Itpubl' que d'Hati a toute* se* renoaroea inexploites. Klle peut de\enir et deviendra eetlalf tement, k cause des richesses de son sous sol et de sts autres ressource na'ure les, un Pays producteur formidablement relie et un centre roru mercial important pour le Capital tranger, comme pour l' ment Hatien qui doit dsirer rompre ra dicalemcnt avec les agitations stri'ea de li politique, pour s'orienter vers le travail soutenu dont nous pourront tirer un parti esse* rment trs avantageux comra il en est pour Cuba qui marche d'tin pas terme et rsolu dans les sentiers du progrs cot des Nations plus anciennes el mieux consti* tues. Je suis certain que le concours de nos Gouvernants actuels ne fera certes p s dlaut au commerce Mai lien, pour le dveloppement des %  OSaibOitS qui peuvent tre si pro lihhles pour la Pays tout entier. Dan* ce sentiment, je vous prie d'agrer, mon cher Directeur, l'ex pression de m;s meil euros salutations. Pau! ih ROMAIN. Insertion demande *u- •• %  &f -• -•X*T' 'I•*' *i•*• • v 1 etc. Pour copie cor forme: Le (irerfier : L. LABIS BORNO Praident (Je la Rpublique Vu l'Arrt du 9 Septembre 1925 convoquant l'extraordinaire le Conseil d'Etat dan l'exercice de la puissance lgislative ; Considrant que le Conseil d'E lai s vot lea diffrentes lois qui mil motifv celle convocation l'catraordinaire ; El de l'avis du Conseil dos Secrtaires d'Etat, ARRTE Article 1er. La session exIraordinaire du Conseil d'Etal exerant la puissance lgislative, ouverte le 1 1 Septembre 1925, est ferme aujourd'hui, 2'i Mars l't'if't. Article2.— Le prsent Arrt scia publi et excut la diligence du Secrtaire d'Etal de "intrieur. Donn au Pilais National, Port-au-Prince, le '211 Mars 1926, an 123me ds l'Indpendance. Par le Prsident :B()UNO Le Secrtaire d'Etal de l'InMrienr el des Travaux Publics : c. roMniu \ Le Secrtaire d'Etal des Finances el du Commerce : Emile MARCELIN Le Secrtaire d'Etal del Justice : PARET Le Secrtaire d'Etal des Relations Extrieures et des (ailles: Georges GENTIL Le Secrtaire d'Etat de finsIruetion Publiqae, de l'Agriculture et du Travail : Hnec DO RSINVILLE. On y x S-II3A3U ^ VVfir' S3inON3d ScLLE POITRINE m anus mol (r le* PILULES ORIENTALES Vi Etes voas intressi GUILDIVES SUCRERIES l/EPOTI DE RHUM DEPOTS DK PLANCHM ENTHEI'OTS SL'lt Wl Protgez vts f-ipitaux I Protgez les fruits de vo.-. iravauij] LMI prenant une police de la Hoval Kxckange Assar 4 Corporation de Londres ( Angleterre ). La Compagnie dirige 34 Compagnies dans les as^ pays. ..10 1 Adresse/nous une^simple carie postale et nous' donnerons tous les renseignements voulus. 1 W.0U1NT1N WILLIAMS. Agents Gnraux/ Rue du Magasin de YiXi ...< .~^>-. ^'..,



PAGE 1

; LE MATIN;Jtai 19*6 lliilc Roc : La maison B. SILVERl IP4 j lie articles de flneaie que P. P. PATHizi. Propritaire Wablisscnicn I renomin don| l'loge n'est plus i faire pd'trccompltement restaur et remisa neuf I es fcbresont toulle confort moderne, le service iriv W feablc. le Mi-slauranl soign est V tout premier M |aJHok'ln ayant rien nglige pour faire plaisir sa l jrmanlc clientle. Ur.PATJUSI, qui part bicnll, apportera son retour ^ )FnnccnV nouvelles amliorations qui donneront la plus entire satisfactions tous / lIEUNERAlaCARTE.TABI^d'HarE PLAT du.JOIH an CHOIX t Pension au mais, la se ma in; par jour pUtlis 151 aliiilenu'iil la disposition des voyageurs. @ Bains, Douches toutes les heures Tlphone : I 341 m les Magasins souches l'Htel, ou trouvera tonW> so^es.le provisions. VINS. L.g. KIHS. CioA.urn I:S. M fcsrfhsi'.UiNi:. le Mot iuio(,M:. d IT.VUK,(;HAM> CHOIX de W TKSEHVKS. /to\ On y trouve l'arrive, pendant le sjour ou au d/ ftout te (pie I on dsire au S >HOTradeFIUNCE:P.RI>.vru. Z ,,p,oprilaire^ Ciux qui n'ont pa.-!en.ore vu le* | -lies ariici fntoe recevoir. La m.isoo SlIAKKAMW dans leur intrt, t^a Minrale Suprieure EN VENTE DANS Tors u;s BONS Clubs Caf* Wstam ants ET Hotels MAXWELL et MOHR AGENTS EXCLUSIFS no pru itiiient loute oomuirti << Voiles couleur barres Bas dentelles Bas soie brod< > Bas fil broda Tulle pour premire CommiinionJ Couvertures blanche et couleur slip Bandes brodes Madera pour etietnises ot JupeVoile blanc barres lit,ne blanche Gahardine blanche rpou blanc ot couleur )our Voile et couleur uni; Chemisi'ltes allemandes sup Brabaut noir anglais Imitation toile crue Serviattea de toilettes blanches A couleur Nappai couleurs Tapis cir blanc s ,p pour tables Molletons blanc et couleur sup, Peignes franais Cfc amricains Organdi b anc & couleur Lainage couleur anglais sup.pour pipes Madras bar: e3 ds sole pour clieml es hommes Satinette foulard pour robes, nouveaux deusins Tons e< n\ qui ( niren chez SILVERA sortent toujours) satisfaits. < • t ft wP • *t SSHU *m%* •!-• •*• •!• -7< • A • t•*' •*• -Y' >V Jpg. .^ EarTerminus Propritaire : Widmaer I imellnrallon de plus eu plus livreuses qui j S.. !" ? bIiM ment de %  •"••* ordre le $ waei voua des gens chics. (CONSOMMATION 1)1PREMIER CHOIX—SERVICE l'HRhPnocHAHLK. CIGARES DE LA HAVANE ;< J >ga&iHt^^ ** i\ irais ffia mison 'les SPORT'g | j P n aro ^ „ a ( | 0 B •Pi Monsieur JBN\HO lit 'M'A DO annonce 4 sa cl cotlo ds Toit £$• ,V—* •• HwoNMcon inv in niriuu Huiiiiuce sa ci uuiciu ui £'3* *C^ ft <> P'ince que sa chipellerie a t transfre l'angle de la £,w *"rt .fci% Grand'Kue et de la Hue des Miracles en face Jt la Mais >• %  *' %  •£•$ DEjnECEVOlH t* *S Antle des Rues Houx et du \bgasir. de l'Etat , .. ,, .. ,, .\ B ^^. >,*i 'rawd'Kue et de la Hue des Miracles en face Je la Mais u Gr >V, ANNOM.KNT AUX (i.iKNTS DE LA MAISON QU'ILS VIENNENT >•> " • dincr 4 ou,es ouleurs et des chapaani de paille, genre nouveau pour -^ ^.v I in •-•.-, •> m mes. %  " •Cl ; r,ourl.olIHIl.S. M m met, llll lh-s et eDlaflU &f J* -Wj Monsieur llurtado assure sa clientle, comme p,r le pass 0* •Ci* |>MX avant; (l'iix t# -frj un .viessetif. ;$. ,j,*4 &f 15. ^s'4 PsrtsnPrNsa Is 18 asri I9N :J y ^OII^ #1 aimez pas le Beau et la Varit. \ WJfJ^^f^ Agences— Reprsentations PORT-iU-P INCB Agents gnraux du ; B ck er Jones Jewe i^itii NEW-YORK l'anima llu.|arian (t 0 loule R ou je u" % %  alin Fire Insurance Company NEW-YORK Ah.uiauce contre l'inreildie Diamond Match Go Allumettes 1 Safe Home %  • .RuMur ixporl Gompa ) Sou'icrs Reda. Manularturcs Life Inft'efl CY Assurance sur la vie, allillioii Fiv,r.'-s Ai j/' Vins & Champagne UorJr.i Phj Heymar COPENMAGL'E Hc tre Dvnols, fromage et tomaivs allnafntntrea IV. S. lalhets i SA.. 'lshaca (aunes *' o'r: i,.i Kationale Sans Rival Ci ar^ttfs rhnntech-c AVIS administration Gnral dVs CoDlrib'jtioni Service impt s or le rtveoD L'Admini>lrtlni Cintrais •'•< Co il rient io %  . Iivilslooi le', n Iribusblet, N .^j'-iHit* Inp r' leurs l'xpor Meurt, <'o i^n la ru-, etc i*" l'Arrandltatneni ns Piirt au Prit, | t* pWsta^ar en cet f fli e. ( l'alsfa fo-n *• mfnt l'a.tic'e H de la loi du B Juin i' C HEZ Itml Gooke,? Vient *a*i i ver m WHISKY GREEN RIVER


PAGE 1

r • 0 LKMATLN -26 Mars 19to fit*' *.? % % %  •.* AfA VA* ff radicalement Supprime /et douleur* 4% la miction £Ue (ocra complication %  ..%  %  *• %  •• te rigio y n e^titiomi ai Wjwll lit titra* o taie* fteftlra* qn'U 'itoi* coiupleteseul neai en (ugultol Joui IM atorobM qui le* UatiUnl M. Cteu . ••eiencienne.. Psr:. e nergique antiseptique urinairo t emumem t e PAOB0L • fall Inbjei d-une eomiiMnlutivo | rAea<_4nua te Medoeltic de • Pari* du pro. (ettur Un-abaOe. mdecin prtu.ipai d la marine, aatlao profe U r d,s EoWaa du RUCOVAL Pomnwii non tjilque contre lei BHi 'iiAmsmm3mW^^^3 i-^kmamassasLs^^ m^wnrm mz?r~tt-?rr~'r^ .!??. ^-r^ 1912, Due B Bire Pailltlte, C'est la sant le fameox Yin IOISSNX Duc de Cames Champagne lanq Rimont dernier cri de France | Wisky toutes marques Vins bianc et rouge Huile d'Olive Dure. Gros il* dtail. A V nd*e Uuc grande Mai-on tage, MirH r i m', situe lue db l'Ilet en l'ice le li Viiii-on rUint.old, i.v r i pices l'tage et 4 picr au n. de oheosta, (Jiuiide %  '.ur avec S chambres. S'adresser i Me Fli Msg'oire, avocat, 1637 ma du (entre l'ort au Prince. Pharmacie Sjoun l orme avis sa clientle et aux mdecins et au i •> isorm son Laboratoire d'Ulogie en an Lai biolofie appliqu sous la Direction du DrRieot et B. Sjourn Le laboratoire est ouvert tous les jours de 7 aras da i mures dusolr pour toutes les ret-kerch.f .et analyjes ''annonce cl jointe* saut pour le; Wassetinann et ia cou.M. te Ure-Sc Scroct reues qu-^ ie mardi de. eba <. S'adreir ia Pharmacie pour les reiseio/iemeots rtalfa d'urines et Suepas.rique R3artior) de Wa.w>rmnn Raction d*> Tnb^ulet. v.ttmm di saler et da nw Eiaa.en da matires fcales Ixamen de craetuf -Albunoino W Goliante Uro La maison C. L Verret Marchand Tailleur Pneus Ttre^totte .Ao 1822 Rue du Magagin de VEtat Se recommande au public et ' sa nombreuse Clientle pour l'lgance de sa coupe et la prompte excution mise dans les ouvrage confis ses soins. (a maison reste ouverte Juequ'd S heures du soir. Prix modrs chambres air mm?m&w&\ l-r n i r \Mut mieux que Il ar4v*ti\r al ai faille Htjg-n (•(• %  ' • .1 votl e te t <-'<• s."., i.. r. I...1JI r 1)11111 l plu. c.rUltl.lf pKl* e) M piut faute -I. lu* Mb.nr> i> I •• > aaBMuUmanl il ett.i.| .•• • I dMp.II. !.. %  ,'.l !.. %  ! %  r eel i i*t v>>"luc plu. calm.nl. qi y aMttt i*inan 4M *c\.r\it •SAVON LCVKH BO.CcAMKRioce Wi^alro / i s < Io f* Ao ii3-iio Le Rhum lectar Le seul Khura qui.ltir d Icools naturels obtenus Itf • fin-Mit i M Oi.-li||;itio(i Simple du Sirop des ; H n.n > d'.u" Inique et toujours mme laaUnoi et le seul qui, vieillit pir l nction du temps dins le*, dpts avee exclusion rlgamei e ('e toua d* larautffecreU h* labrication et sans %  jenettoo '.t eut i fT4 liait* similaire et comme les aatras piritueu. faver nA im 5 A J rtlll* • ^^ l a -iiiii,i m — 310, Kae Bonne m M Parisien Uqneui t filre (a Pression• Sandisel Soupers froids. B Ulant et selec Dancing* / a Taverne reste ouverte foute la PIIONE: 77f ^G **>, 1783 7/ % •5^ i : -f^V ^ **v£> EexBSi P. Labourde! ;aO/i%ie Montmartre n M A de V il(ei e? r Iger.s pour Hati r' •J



PAGE 1

.' &f HJR PROPRlETAln* MPUUBVR usent Magloire BOIS VBHMA itft, Ro Amricaine 20 CENTIMES ^\^ Quotidien TELEPHONE N* 242 Lfl Mort aujonr.l'liui a perdu toute grandeur. Dans I antiquit c'taient les adieux a la lumire. Au\ heanx jours du Christianisme, c'tait I effroi myi&V que de l'inconnu et l'eapoir de eompurailre devant le Seigneur. Maintenant parmi la ruine universelle des croyances, c'est quelque chose do terni', d'in distinct, sans limination, comme sans dchirement.Personne ne sait plus quit ter la vie noblement et la Mort elle-mme semble s'tre dmocratise. 4NNIE No 57(l PORT-AU-PBHSCE ( HAJ11 ) VE >DREDI 2<1 MARS 1926 ropos du Mmoire de H. Joseph Justin oyons, cette poque prsidentielle.*, des vrit, renversante?. lu un Mmoire Conseil d'Etat par Justin o l'ancien dla Commission du lie, une nouvelle lois, que M. Borno est parce que, prtend il, itscus le coup de la formule dans le prede l'article 73 de la li.iiienne. Pour idre toute la vilfe de M. Justin, un en arrire, chl pas et un court lusion maire sont indispeir pl&, MHomo so'licili r-fes du C >nseil u'ui lu Prsident de la -'M-Jus'in tait aussi 11 avait publi uu Mire o il tentait de la mme thse qu il I aujourd'hui. De,M.Joseph Jus'in ne i-:ureux 11 lut battu par qui tut lu, par I Ask Nationale, Prsident de kbliqi.e. [USUQ qui avait d'avance, M un succs chimriais sa mai-on nuli• •tribu a ses amis plaidions publiqu s,nomministre 1 rentra cli z du 1U Avril, truie, 1 dsespr. i Joseph Justin n'en [pouu reiti r dans la r • lilrii.uait de demeurer Undisp >i ibihl.coiir •Il piii un ami bm1 le conduire au l\.h s P't'u'untjcntrtvijpavtc Q'tsans aucun doute, complte amende *•' ; it'ii du lierait, 'ipoaut, le revers ^te toujours tleuri *n violet. MJustin ceite Commission lui de chaque mois, le R de Prenne B.veri4h. del'apns'LouisEdoi.aj'd l'on•••ur de la Poste tt Laroii, grant du Ijournal ont t air Moir publi une nouvelle qu* l Gouvernement [/ %  RDer un accord av^c 'U'iniTiissaire pour l'peni d'une base navale w IU.T Gonaiv^s 1. U'ernement considre 'nouvelleq U i es t ,bso* %  **• est dh natura 'paix publique. M Utortue, aueur de '.incrimin a t calen 'cntat d'arrestation. caissier de la Banque Nationa1 %  comptait, sans ritUi l'n< nurable p si Je nt le montant de son chque Dans toutes les rceptions, les crmonies officielles o I s Corps constitus et les hauts fonctionnaires du Gouvern3ment taient rerus au Palais National, l'on voyait au premier ring, Me Joseph Justin, Prsident de la Commission du Mtrait, drap dans sa sulli ance hautaine, pr.-enter >es nliH r spectueu* h >mmag' s Son Excellence Monsieur le Prsident de la Rpublique, constitutionnellement lu. A ce moment-l, s'il y ivvil quelqu'un qui ne conservait aucun dout sur la nationalit htienue du pre de M. B rno < t tait parfaitem'nt convaincu de son entier.* ligibiii consddu tionnelle la ('rsidence de la Rpublique c'tait Lieu Monateui Joseph Justin. Mais l'ancien prsident de la Commission vient, ces jours derniers, de produire un nouveau mmoire o il r*prend s thta sur inne de 1924 reni* f iar lui lors de sa visi e au P. aia National et pendant tout le temps que dura sa prsidence de la Commission du R trait Cependant M.Justin n'a point souif une choseSi, comme il le prtend, M. Iforno n\ st pas dans I s conditions presrrit. s par la < on.' tiiution pour tre l liet de l'L'.a', tous ses a.t.:s s oui incon*ii utionnels, ton es 1 .-s nominations aux h Ttftf pu bh;u s fait s par lu sont inconstitutionnelle. Qu'en pense le Prsident de la LoinruisMon du 11 i tr.it nomm p r Mm s>eur Rorno ? tsl il p-t jout r la este la parole ; e'es'.-jdire ?tl dci ren hourser la Caisse pub ; que le montant intgral je-appoint mania perus |nr lui pour la foncti a qu'il a, pendant de lorgs mu s, i-lgaleiii'iit. ncouatitutionuelh ment occupe? En vrit, nous voyons, p r c •> t mp-, dis choses cœur nt .s! ETIENNE fils d d e tes d u *P * t Bat et des routa Fort*. Hrt d'arriver k HsViui qumis d< 11., s LCS brlBX Mllrt! DSESPOIR EN DIED Ib l^u'll liil itiltatal ne proue, 11 tre I |}u' I hf unI l'tn M sent Hiirir de iursptnr Uu piil oir l qiieliu'ii, oh a'ir nu If mr. If silir l, mit,ri ^ JI pul nom cuiinaltrr Ternir litd p.ilfriifl, o tfraaaiqaf iiultrr, Que wulr Bf ni m put pr<'> de tel finir s'a>wir, Uniiie Jrai, pru dit our de Jrius, il ui xir. Ou I nulle r,l rlreisdre.tl d'horreur se rrstllre! I lieu, parai<, erlaire ne si sonire asuert — Ilflslijijf I bnmr > D l'eun lesd se bru luirrli. Ou iju'il crispe Sun soin] (rrncli^ae, et tluphtoe la sulirre N m rut en sa stupidit, L affreusr ta'ilude est a |amais la nimt, El I honiuie sel tkpuA a l'homme eptn'ant. Pau! IOlB(.n A vendre In piano IMayel en boa tat vendra s'adresser au N I83, Un 4a t"ire, ciu Mr Joseph Tijsaief. Champagne Pommery & Greno MaUon fonde en 1836 REIMS Ce Champagne e?t class parmi les (iliANDS VINS W. FRANCK. Ses immenses caves comportent 1rs kilomtres de galeries s'-uterruiues abi itunt un aloek permanent is < l IBIUIOU Je bouteilles Je grands vins rcolts sic usivement d&us les tout premiers cru* de la Champagne vinicole La rgion des Vignobles qui et autorise, par la Loi franaise donner son vin le nom glurieux de "Champagne"est relativement peu tendue, en comparaison de ,1a plupart des rgions vAafoo'ja.C'est dans cette rgion renomme que se trou vla slbre. CHAMPAGNE POMMERY & GRENO Connu daos le monde entier. Sa couleur d'or et le seiutil lement de sa mousse constituent le plus h. ilia ; dcor d'une table lgante. Kn vente ehisffiimoB Vieux, Lope Huera. Baair MetroioliUio, Ed. Estvs & Co. An. Uolt, Cbarlss Picoulet. Pour avoir une ide des tahlisaement Pommery A GreiO. Allai Parisiana voir les tilmsmerveilleoi qui feront pasier sous vos yeux Is beaut et l'importance des dits tablissemeats. Alfred Vieux, Agent roettaot qu'ils soient tolrs ;i i B'>i', ne pourront s'y lixer c.iu s*t du climat impitoy ble de ce P'.y et la question de I mg: ; liun se posera alors avec Uni d Hcuit que nous devrons recourir la menace pour faite admettre Us Japonais aux l'.til-1 ji-ou en Australie • ds lors, une iuerre tranchera le ru'iid gordien. Nous nous trouverons obligs de lutter t-t il serait ridicule de no'j laisvar endormir par de* cooirerc:s do dsarmement : e Japon doit resWr arm en vue de se bieo dfend.e contre les attaques de lu Kn : i le avant un conflit russr-pp IIHH et un coil t Japono-amricaiii absolument invitab es. Le premier sera provoqua ]> r les lves iimliitieux de Moscou sur la Mami' lionne et sa propaga 1 d > insuppoi table en Cote ; quand .i la guerre entre le Japon et l'All lique. elle clatera sur uoe qu-s tion d'immigration si le< Japonais ne trou e t pas d %  dbouchs au Brsil. ISos compatriotes, en adLA MAISON Parisiana Dimanche Le film de riliiiiianitc : Christus LA NATIVIT LA VIE PUBLIQUE LA MORT La si-tik' reconatitution laite sur lea lieux mmea. )fctfitete^%4' 1 ^ 1W, Rue Traveniire S ( halle ancleniUBUnt occupe par Mi Alfred Vieux ) "S Offre aux familleaun petit assorliment de provisions^ | et li(|iieurs nouvellement arrives : | Pronune, Jambon, Sauiaaon, PonmiN de lerre, OtsmotUM SurdiiK'shanvuisi's, vermicelle. Macaroni^iauiiion vn boite, *^ Huile d'Olive, Vinaigre francaaie, Mantgue Pure Lard ".^-f* Beurre de cuiaine et de table. Boulions et biscuits nssoriis.tv Liqueur Marie Brizard Roger a Vins fins pour table,f^, [Vinpar gallon, Bire et Porter, Champagne ^. Nous avons aussi un rayon d'acceasoirea d'auto : •'. Bougies, PaU lies" et outils divers. I^i maison attend par le steamer Panama* attendu le !W : %  ma. eourant un grand assorti ment di eonservea et autres qu'elleyT A*4 espre dbiter au public aucounint de la semaine sainte. &$ W HONOREZ-NOUS DKYOTKi: CONFIANCE, vol s SEREZ BIEN SERVI, Port-iiu.Priuav. Haill, laW Mai1911, ^mm^mvrm^ V pilogue de r affaira Natteotti Par cable CIIIETI. 2.) Mars—Le jury pour le procs d'enlvement d Matteotti a rendu son verdict cet aprsmid ; Auguslo Malacria et (iuseppe V o'a ont t ae loHta, %  ma rig > Damimi, Vo pi et fi me: i/o Puvero ont t rondamnt ans Il mois et 20 j urs de prison.le* tr is coudamns ne pxirront j mais exercer de fOodHaaa pub'iques et de plus ils devront pt,yer les frais du procs. Ils bnficieront de laaini&lie de quatre as accorde par le roi et du temps qu'ils oui lj pa>s en ;>n-oo et seront par enn^quen! remis en li bert en Juin. Mr Parinaael a pro nonce un ardent plai loyer p >ur obtenir l'acquittement dva 'inq ai* russ d'avoir enlev et tu l'ennemi de Mr Mussolini le dput Gia i ni i Matteolti. Petites Nouvelles ETHANGEU Par cable PAR?. 18 Mars La commis iu daa tinancis de la chambre vient de c mmenctr IVtudt du P .; %  t de redressement linancitr de Mr BaOttl Pret. PAHIS Un tableau favorable de 'a sittution conomique de la France e*t I r •--(• dans le rapport annuel de la banque de Paris et des Pay.-H.is soumis l'assemble gnrale des acl.onnaires. Le rappoit de la banque qui est considr comme IIM 'sK aU-Uois e de i' vnglettrre si.r la question d s dettes de guerre interallies. La (irat.(J>; B 'ebigue, dil-il, considre • in les dpen-es de guerre fa tes pour une c-uise commune ne sauraient mora'emenl tre com pires a des d lies commerci-il-s odiaares ; l'Amrique u'a pas voulu H lru ttre ce point de vue et l'Angleterre s'est vue dios l'obligation de s iuclim r. Les EtatsUola, HJ'Mita-'-i taient du re^le p .rtaiieinent dtns leur droit en adoptant ctle attitude. Il est inte r-'ssant de noter,dchie Mr ChuiCIIH', qu' l'Ii ure a tin lie le-> HtaU-IJnis r. .;.)i*i i.l de ceux de leurs dbiteurs europens avec les quels ils se son' entendu-< une som me S peu prs fale celle qu : l'Allemagne paie >*u litie des r pa ritiens. AHIC V 23 Mari .'espoir d'un rg ement du dilt te.id de Tarna et Arica b'ast renuivel aujourd'hui. Une ru'iioo de la commission plb scitaire qui devint avoir lieu e • matin a t remi-e a demain p oir permettre aux Amricains de prparer une nouvelle modre de procder pir aquelle on espre viter un corrlit et pouv. ir continuer le prparatifs en vue d uu pl i cite. IBRUJ, U Mars Rpondant 4 la dclaration de sir Austen Chsmberlain pen laal les dbats la chimbre des commune, le gou vernement a publi aujourd nui %  a corr spondauce avre le Brsil au sujet de la Socul des .N.tions. Le guavernom^nt ( r t uj que cttte crre^p RtUt.ee prouve c';.irimet.t que l'A ai .g e . la droit d'tre H'tmi.-c e,: e au conseil de la Socit des .Nil.ou-. Qui a ordonna la dmolition f Dernirement nous demandions que l'ancien local de h Gendarmerie d'Sanery fut dest.o loger une E oie j'u bourg. Et nous aj ut ous que l'Etat hatien n'avait p i* les moy ns de se payer le laaa d* briser une maison rn DOR tal pouy construire sa pla- un ma cli.i comme on nous disait que o'aUll d .ns les intentions d'uoe autor t< ( .Le C .nseil des Secrtaires d'Ettt avait pass des instructiona au prtei do col Arrondi*sem,i. pour q i| celte maison lut rend.. l'inspaction Scolaire pour le* besoins des li oies. Le prfet oltjciel'.ement en avisa l'aulonla Scolaire qui de suite dernand. a la Geudartnerie de passer de ordres pour que ce local lui soit remis. M ds dent jour* aprs !<• Preste deut delatio'nmission 'ocale mit de la Loterie des Luirs-t' ds t. Le Prside.i du trait : Aie. Jn BAPTISTE. Avis Commercial Nous avons Chonnourd'avk aer le publicel le commerce en particulier nue noua avons ouvert Port-au-Prince DM branche de notre maison de SantoDominao. Mi; Geo. JfiANSalE a la direction de cette m%iaon qui • occupera deaanatrea de toutesU;s autres vitlea de la Mpublique d Haiti. Port-au-PrinceJea6Maral926 BREAA OXKII.L A. M. BREA General .Manager. m • Maison louer Une bonne maison en maonne ne tage avant 11 pices, po r vae de tout le confort : garage, bassin,leetn-it,etc.situe Bno'M.' B'adreeacr .Vr Umeo. TyLS 8 M NT.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06678
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, March 26, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06678

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
.'?"
HJR PROPRlETAln*
MPUUBVR
usent Magloire
BOIS VBHMA
itft, Ro Amricaine
20 CENTIMES
^\^
Quotidien
TELEPHONE N* 242
Lfl Mort aujonr.l'liui a perdu toute
grandeur. Dans I antiquit c'taient les
adieux a la lumire. Au\ heanx jours
du Christianisme, c'tait I effroi myi&V
que de l'inconnu et l'eapoir de eompu-
railre devant le Seigneur. Maintenant
parmi la ruine universelle des croyan-
ces, c'est quelque chose do terni', d'in
distinct, sans limination, comme sans
dchirement.Personne ne sait plus quit
ter la vie noblement et la Mort elle-m-
me semble s'tre dmocratise.
4NNIE No 57(l
PORT-AU-PBHSCE ( HAJ11 )
VE >DREDI 2<1 MARS 1926
ropos du Mmoire
de H. Joseph Justin
oyons, cette poque
prsidentielle.*, des
vrit, renversante?.
_ lu un Mmoire
Conseil d'Etat par
Justin o l'ancien
dla Commission du
lie, une nouvelle lois,
que M. Borno est
parce que, prtend il,
itscus le coup de la
formule dans le pre-
de l'article 73 de la
li.iiienne. Pour
_ idre toute la vil-
fe de M. Justin, un
en arrire, chl pas
et un court lusion
maire sont indispeir
pl&, M- Homo so'licili
r-fes du C >nseil u'ui
lu Prsident de la
-'M-Jus'in tait aus-
si 11 avait publi uu
Mire o il tentait de
la mme thse qu il
I aujourd'hui.
De,M.Joseph Jus'in ne
i-:ureux 11 lut battu par
qui tut lu, par I As-
k Nationale, Prsident de
kbliqi.e.
[usuq qui avait d'avance,
' M un succs chimri-
ais sa mai-on nuli
tribu a ses amis pla-
idions publiqu s,nom-
ministre1, rentra cli z
du 1U Avril, truie,
1 dsespr.
i Joseph Justin n'en
[pouu reiti r dans la r
lilrii.uait de demeurer
Undisp >i ibihl.coiir
Il piii un ami bm-
1 le conduire au l\.h s
P't'u'untjcntrtvijpavtc
Q'tsans aucun doute,
' complte amende
*'; gei-r du Mmoire co
fjwt .Je M Uorno tait
inthiig- de PrsilMit
|*Bi>it'ii du lierait,
'ipoaut, le revers
^te toujours tleuri
*n violet. M- Justin
ceite Commission
lui de chaque mois, le
R de Prenne
B.veri4h. del'apns-
'LouisEdoi.aj'd l'on-
ur de la Poste tt
Laroii, grant du
Ijournal ont t air
Moir publi une nouvelle
' qu* l Gouvernement
[/RDer un accord av^c
'U'iniTiissaire pour l'-
peni d'une base navale
w iu.t Gonaiv^s 1.
U'ernement considre
'nouvelleqUi est ,bso-
*** est dh natura
'paix publique.
M Utortue, aueur de
'.incrimin a t cale-
n'cntat d'arrestation.
caissier de la Banque Nationa-
1 , comptait, sans ritUi l'n< -
nurable p si Je nt le montant de
son chque
Dans toutes les rceptions,
les crmonies officielles o I s
Corps constitus et les hauts
fonctionnaires du Gouvern3-
ment taient rerus au Palais
National, l'on voyait au premier
ring, Me Joseph Justin, Prsi-
dent de la Commission du M-
trait, drap dans sa sulli ance
hautaine, pr.-enter >es nliH r s-
pectueu* h >mmag' s Son Ex-
cellence Monsieur le Prsident
de la Rpublique, constitution-
nellement lu.
A ce moment-l, s'il y ivvil
quelqu'un qui ne conservait au-
cun dout sur la nationalit h-
tienue du pre de M. B rno < t
tait parfaitem'nt convaincu de
son entier.* ligibiii consddu
tionnelle la ('rsidence de la
Rpublique c'tait Lieu Mon-
ateui Joseph Justin.
Mais l'ancien prsident de la
Commission vient, ces jours
derniers, de produire un nou-
veau mmoire o il r*prend s
thta sur inne de 1924 reni*
fiar lui lors de sa visi e au P. -
aia National et pendant tout le
temps que dura sa prsidence
de la Commission du R trait
Cependant M.Justin n'a point
souif une chose- Si, comme
il le prtend, M. Iforno n\ st
pas dans I s conditions presrri-
t. s par la < on.'tiiution pour tre
l liet de l'L'.a', tous ses a.t.:s
s oui incon*ii utionnels, ton es
1 .-s nominations aux h Ttftf pu
bh;u s fait s par lu sont in-
constitutionnelle. Qu'en pense
le Prsident de la LoinruisMon
du 11itr.it nomm p r Mm
s>eur Rorno ? tsl il p-t jou-
t r la este la parole ; e'es'.-j-
dire ?tl dci ren hourser
la Caisse pub ;que le montant
intgral je-appoint mania per-
us |nr lui pour la foncti a
qu'il a, pendant de lorgs mu s,
i-lgaleiii'iit. ncouatitutionuel-
h ment occupe?
En vrit, nous voyons, p r
c > t mp-, dis choses cur n-
t .s!
ETIENNE fils
! dde tesdu *-
P* t Bat et des
* routa Fort*.
Hrt d'arriver
k*HsViui qumis
d< 11., s
LCS brlBX Mllrt!
DSESPOIR EN DIED
Ib l^u'll liil itiltatal ne proue, 11 tre I
|}u' I hf un- i l'tn m sent Hiirir de iursptnr
Uu piil oir l qiieliu'ii, oh a'ir nu If mr.
If silir l, mit,ri ^ji pul nom cuiinaltrr !
Ternir litd p.ilfriifl, o tfraaaiqaf iiultrr,
Que wulr Bf ni m put pr<'> de tel finir s'a>wir,
Uniiie Jrai, pru dit our de Jrius, il ui xir.
Ou I nuller,l rlreisdre.tl d'horreur se rrstllre!
I lieu, parai<, erlaire ne si sonire asuert .
Ilflslijijf I bnmr >d l'eun lesd se bru
luirrli.
Ou iju'il crispe Sun soin] (rrncli^ae, et tluphtoe
la sulirre N m rut en sa stupidit,
L affreusr ta'ilude est a |amais la nimt,
El I honiuie sel tkpuA a l'homme eptn'ant.
Pau! IOlB(.n
A vendre
In piano IMayel en boa tat
vendra s'adresser au N I83,
Un 4a t"ire, ciu Mr Joseph
Tijsaief.
Champagne Pommery & Greno
MaUon fonde en 1836
REIMS
Ce Champagne e?t class parmi les (iliANDS VINS W.
FRANCK. Ses immenses caves comportent 1rs kilomtres de
galeries s'-uterruiues abiitunt un aloek permanent is < l ibiUiou
Je bouteilles Je grands vins rcolts sic usivement d&us les
tout premiers cru* de la Champagne vinicole
La rgion des Vignobles qui et autorise, par la Loi fran-
aise donner son vin le nom glurieux de "Champagne"est
relativement peu tendue, en comparaison de ,1a plupart des
rgions vAafoo'ja.C'est dans cette rgion renomme que se trou
vla slbre.
CHAMPAGNE
POMMERY & GRENO
Connu daos le monde entier. Sa couleur d'or et le seiutil
lement de sa mousse constituent le plus h. ilia ; dcor d'une
table lgante. Kn vente ehisffiimoB Vieux, Lope Huera.
Baair MetroioliUio, Ed. Estvs & Co. An. Uolt, Cbarlss
Picoulet.
Pour avoir une ide des tahlisaement Pommery A GreiO.
Allai Parisiana voir les tilmsmerveilleoi qui feront pasier sous
vos yeux Is beaut et l'importance des dits tablissemeats.
Alfred Vieux, Agent
roettaot qu'ils soient tolrs ;i i
B'>i', ne pourront s'y lixer c.iu
s*t du climat impitoy ble de ce
P'.y et la question de I mg: ; -
liun se posera alors avec Uni d h-
cuit que nous devrons recourir
la menace pour faite admettre Us
Japonais aux l'.til--1 ji-- ou en
Australie ds lors, une iuerre
tranchera le ru'iid gordien. Nous
nous trouverons obligs de lutter
t-t il serait ridicule de no'j laisvar
endormir par de* cooirerc:s do
dsarmement : e Japon doit resWr
arm en vue de se bieo dfend.e
contre les attaques de lu Kn<- e
des Soviets al la po-sibilil u'on
cotiflit avec 'A niiq tf .
I*
i
1
i
Et
ta-
I*
et
et
et
et
Grives dcUrvlioiif
du \i coin te ITki tj ima
Tous le gouvernement*) occi-
dentaux, dit le vic.mle Nagay -
m -, parlent de pais en s prpe-
ra il !a guerre penlant que le
Jxpon dit croire une gu ire
possible hvns s'y prparer B%0fl
nergie ; cet of'Tjisme quivaut
presque une trahi-on vu qu'il se
r.iit ridieule de croi e ,i une paix
>:i le avant un conflit russr-pp -
iihh et un coil t Japono-amri-
caiii absolument invitab es.
Le premier sera provoqua ]> r
les lves iimliitieux de Moscou sur
la Mami' lionne et sa propaga1 d >
insuppoi table en Cote ; quand .i
la guerre entre le Japon et l'All
lique. elle clatera sur uoe qu-s
tion d'immigration si le< Japonais
ne trou e t pas d dbouchs au
Brsil. ISos compatriotes, en ad-
LA MAISON
Parisiana
Dimanche
Le film de riliiiiianitc :
Christus
LA NATIVIT
LA VIE PUBLIQUE
LA MORT
La si-tik' reconatitution laite
sur lea lieux mmea.
)fctfitete^%4'
1
^ 1W, Rue Traveniire
S ( halle ancleniUBUnt occupe par Mi Alfred Vieux )
"S Offre aux familleaun petit assorliment de provisions^
' | et li(|iieurs nouvellement arrives : |
Pronune, Jambon, Sauiaaon, PonmiN de lerre, OtsmotUM
SurdiiK'shanvuisi's, vermicelle. Macaroni^iauiiion vn boite,*^
Huile d'Olive, Vinaigre francaaie, Mantgue Pure Lard ".^-f*
Beurre de cuiaine et de table. Boulions et biscuits nssoriis.tv
! Liqueur Marie Brizard Roger a Vins fins pour table,f^,
[Vinpar gallon, Bire et Porter, Champagne ^.
Nous avons aussi un rayon d'acceasoirea d'auto : '.
Bougies, PaU lies" et outils divers.
I^i maison attend par le steamer Panama* attendu le !W :
ma. eourant un grand assorti ment di eonservea et autres qu'elleyT
A*4 espre dbiter au public aucounint de la semaine sainte. &$
W HONOREZ-NOUS DKYOTKi: CONFIANCE,
vol s SEREZ BIEN SERVI,
Port-iiu.Priuav. Haill, laW Mai- 1911,
^mm^mvrm^
V pilogue de r affaira
Natteotti
Par cable
CIIIETI. 2.) MarsLe jury pour
le procs d'enlvement d Matteot-
ti a rendu son verdict cet aprs-
mid;. Auguslo Malacria et (iu-
seppe V o'a ont t ae loHta, ma
rig > Damimi, Vo pi et fi me: i/o
Puvero ont t rondamnt ans
Il mois et 20 j urs de prison.le*
tr is coudamns ne pxirront j -
mais exercer de fOodHaaa pub'i-
ques et de plus ils devront pt,yer
les frais du procs. Ils bnficie-
ront de laaini&lie de quatre as
accorde par le roi et du temps
qu'ils oui lj pa>s en ;>n-oo et
seront par enn^quen! remis en li
bert en Juin. Mr Parinaael a pro
nonce un ardent plai loyer p >ur
obtenir l'acquittement dva 'inq ai*
russ d'avoir enlev et tu l'enne-
mi de Mr Mussolini le dput Gia
i ni i Matteolti.
Petites Nouvelles
Ethangeu
Par cable
PAR?. 18 Mars La commi-
s iu daa tinancis de la chambre
vient de c mmenctr IVtudt du
P .; t de redressement linancitr
de Mr BaOttl Pret.
PAHIS Un tableau favorable
de 'a sittution conomique de la
France e*t I r --( dans le rapport
annuel de la banque de Paris et
des Pay.-H.is soumis l'assemble
gnrale des acl.onnaires. Le rap-
poit de la banque qui est consid-
r comme iim tilutions fiiancires fraucii-es
dit que les rcoltes sont bonnes
il il- toute la France ; la produc-
tiin d s mines et des iodustiies
su- 'esbus de la normale et le com
mece extrieur sont en pleiae a;
llvi.
BOSTON, tu Ma.s Le aot*
marin gmi St a ter oin aujou -
d'hui avec succs ses exercices
d'essais de plonge.I* a atteint u i
pro onde if de tiO pic Is : ces r-
u tats ont et i envoys pir ndo
par le sou -tarin reutrant Ports
m iit i aprs les essais.
LONOSB9, 15 M.r- V.Cbar-
chill, h incelier de .'Ji quier, a
prononc aujourd liuiila chambre
des commuoes un discours d mis
leq .el il a rait res ortir 11 d tlren
c de point de vue d>'sK aU-Uois
e de i' vnglettrre si.r la question
d s dettes de guerre interallies.
La (irat.(J>; B 'ebigue, dil-il, consi-
dre in les dpen-es de guerre
fa tes pour une c-uise commune
ne sauraient mora'emenl tre com
pires a des d lies commerci-il-s
odiaares ; l'Amrique u'a pas
voulu h lru ttre ce point de vue et
l'Angleterre s'est vue dios l'obli-
gation de s iuclim r. Les Etats-
Uola, HJ'Mita-'-i taient du re^le
p .rtaiieinent dtns leur droit en
adoptant ctle attitude. Il est inte
r-'ssant de noter,dchie Mr Chui-
cIih', qu' l'Ii ure a tin lie le->
HtaU-IJnis r. .;.)i*i i.l de ceux de
leurs dbiteurs europens avec les
quels ils se son' entendu-< une som
me S peu prs fale celle qu :
l'Allemagne paie >*u litie des r pa
ritiens.
AHIC V 23 Mari .'espoir d'un
rg!ement du dilt te.id de Tarna
et Arica b'ast renuivel aujour-
d'hui. Une ru'iioo de la commis-
sion plb scitaire qui devint avoir
lieu e matin a t remi-e a de-
main p oir permettre aux Amri-
cains de prparer une nouvelle
modre de procder pir aquelle
on espre viter un corrlit et pou-
v. ir continuer le prparatifs en
vue d uu pl i cite.
IBRUJ, U Mars Rpondant
4 la dclaration de sir Austen
Chsmberlain pen laal les dbats
la chimbre des commune, le gou
vernement a publi aujourd nui
a corr spondauce avre le Brsil
au sujet de la Socul des .N.tions.
Le guavernom^nt ( r t uj que ctt-
te crre^p RtUt.ee prouve c';.iri-
met.t que l'A ai .g e . la droit
d'tre H'tmi.-c e,: e au conseil de
la Socit des .Nil.ou-.
Qui a ordonna
la dmolition f
Dernirement nous demandions
que l'ancien local de h Gendar-
merie d'Sanery fut dest.o loger
une E oie j'u bourg. Et nous
aj ut ous que l'Etat hatien n'a-
vait p i* les moy ns de se payer le
laaa d* briser une maison rn DOR
tal pou- y construire sa pla-
un ma cli.i comme on nous disait
que o'aUll d .ns les intentions d'uoe
autor t<(.Le C .nseil des Secrtaires
d'Ettt avait pass des instructiona
au prtei do col Arrondi*sem,i.
pour q i| celte maison lut rend..
l'inspaction Scolaire pour le*
besoins des li oies. Le prfet ol-
tjciel'.ement en avisa l'aulonla
Scolaire qui de suite dernand. a
la Geudartnerie de passer de or-
dres pour que ce local lui soit re-
mis.
M ds dent jour* aprs !< Preste
deut delatio'nmission 'ocale nery en r'ponsj aux instructiona
Uv l'Inspection de prendie po-
sesion de celle mdsoa tlgraphia
impossible excuter ordre, I
gendarmerie est en train de d
molir l'ancienne caserne.
Pour aujourd'hui nous ne fi4
sons pas de commebtaires ce
sujet, mais nous posons la ques-
tio. s i savoir psr ordre de qui,
pnisque la maison est l'Etat et
que I Etat avait parl par l'organe
de son reprsentant lgitime, le
Ministre de lluterieur, par ordre
de oui lancieme caserne del
Gendarmerie x Enn^ry a t d*
truie
J( L'Art iluuiile )
CHOCOLAT
CACAO HOLLANDAIS
df Premire Qualit*
En tacheta de 1 lfvreGdee.2
En ancheta de 1/2 livre j i
Vente en gro$'pt au dtail
PHARMACIE CNTRALB
D'HATI
--
loterie
des CiBurs-Unis
Voi i les noms des (Jasuants de
la LoteriedeaCanin Unis., :
Mr Bb rie Joseph a nni 0.
MOO avec le No 3 76
Mr Auloine Laroche a gagn G.
SOI) avec le No 10.9
Mr Robert WalDwilgbl a gsgi<
0 B00 avec le No 8j
Me'le Andra Moris^et n gagn
G. ISO avec le No 1256.
Le :>mit de la Loterie des
Lu- irs-t' ds t.
Le Prside.i du trait :
Aie. Jn BAPTISTE.
Avis Commercial
Nous avons Chonnourd'avk
aer le public- el le commerce
en particulier nue noua avons
ouvert Port-au-Prince dm
branche de notre maison de
SantoDominao.
Mi; Geo. JfiANSalE a la
direction de cette m%iaon qui
occupera deaanatrea de tou-
tesU;s autres vitlea de la M-
publique d Haiti.
Port-au-PrinceJea6Maral926
BREAA OXKII.L
A. M. BREA
General .Manager.
m
Maison louer
Une bonne maison en maonne
ne tage avant 11 pices, po r
vae de tout le confort : garage,
bassin,leetn-it,etc.situe Bno'M.'
B'adreeacr .Vr Umeo. TyLS
8 M NT.


LE MATIN- 26 Mars ffl9
5** Cfc
wj jamais LE GRAND MAGASIN m-lui aussi bond le |||;"'^rf.
*; chamliscs aussi lionnes, aussi assorties cl surloul aussi '
*'* fraichcs.car rien de sis articles ne (laie d'un an.ei c'est la *'3*
M meilleure preuve a montrer aui quelques boutiquiers ji
fcjjSqui onl lanc le|mot Trop cher sur le (irand Magasin ^
2J pour pouvoir couler leurs camelotes ordinaires. t^
*& C'est mme un record pour un magasin qui a des annes ^j-
" d'existence de ne possder (pie de nouveaux articles. Kl ;':
V.f cela prouve galement que le Grand Magasin malgr la l^r
)$? bonne (pialil de ses articles vend meilleur march. $
Ue Grand Magasin poursuit-dans sa marche le gotsT
hatien qui se raffermit et avec raison de plus en plus sur ffi
les bonnes choses. Art,
MAISON DACCARETT ?'tir
i> 206/208 Rue Traversiere ^5*
^^ V V V fl titeft$ # A> V V V V V *? "v
te Conseil d'Etat
n'est plus en
Session
Le Conseil d'Etfti a vot au-
jourd'hui le nouveau tarif pos-
tal.
Puis, panant en Assembls
Nationale, il a sanctionn I
Convention postale hisp no-
amri;:aine signe, Madrid6D
1930.
Le C ibin t au complot tait
prsent.
Vtrs miii, le Secrtaire
d'Etat de l'Intrieur donna lec-
tnre d'un M ssage de Monsieur
le Prsident de la Rpuolique
reineiciant le Conse-I l'IOtat do
la rollaboration qu'il lui a por-
te Ju cour? de la session ex-
traordinaire.
Ensuite il dposa sur le bu-
reau du Grand Corps le Dcret
du Pouvoir bixctltil qui c'ot
la prsente l sion extraordi-
naire.
Le Gcnseil d Etui se runira
de phin dioit le premier Lundi
d'Avri'.
k
Questions
commerciales
fente de terrains situs
la Graud'Hue ( cel Sud )
I ci terrains de 20 et de 25
pieds de largeur sur 75 et 80 de
profondeur, borns par la Urttiid'
Hue, par la Hue-Itrouard et par
la Kue du Centre en ce qui
traita leur tiiada principale,--
Sont mis en vente des prix ex
cesivemeiit rduits. Les pti-
sonnes qui dfirent biic'ticicr de
eette vente peuvent n'adresser ou
Aux Armes de Paris ou a Kir
Kdouard ('. Ne'son, au .No. 335
del Pue des Casernes.
Prcalculalioii du lenms
par M. G. Tippen baser
aimiiiiil hui et demain
Le le. l'rcssion alm"sphriquu
0.2 au dessous. Ttmprature 0
au dessous. Index du tempsO 7 n
gatil. Probabilit^ p uie 1.5 positif.
Le 27. pret-aioa atmosphrique
1.2 au des-us ; temprature I -au
des u index du temps 2 poal
tif. Probabilits plaie :0.5 poi
tit.
: *%.k 9 r"wri
COVGTPATiON
prner lns
COMPRIMS
SUISSES
d- DELORT, Pharmacien,
iltt, Mu ftu I r -A (oui
1 -X I IS-*
C'EST Ll MEILLEUR
DES l't'nr.ATIFS
PORT < ir-lr? iMcn
AW.HKTKI'S l"irm AI.MtR'"'
Ph-.rn .. ,. du l> Jualln VIaHI |><
#* foui-- l* f>min* f'hm'-'-mr\
rortui-Prince, le 22 M .us 192'.
Au Directeur du .1 mrnal
<> Le Matin
En Ville,
Mon lier Directeur,
Je viens v u* prier de bien vou-
loir donner publicit* cette lettre
qui i estime d importantes qu-
tions fomrrerciitles entre la Belgi-
que et la Rpublique le Cul) t.
D'aprs des donnes iircfuthb'es
relates dans le numro Sp. i il
du Bulletin de la Clumbre de
Commerce itelgo-Latino Arol
raine, consacr la parlicipatioa
Belge k la Deuxime Foire d'E-
clianlillions de la Havane, l'on
constate aisment combien l'im-
po;talion des produits mnu'il'aclu
rs et de matires premire! belge*
est llori.-a.uite ;-ur le march La-
bels
Dans 1 attrait ds l'expos de Mr
(tourne, S nrtairs Gnral de lu
Ctiitinb;e de IkXDmeroa Bs'go La-
tino-\mric;nne, tir de t-.on ou
vrage < Le-. iUssourc.s honorui.
ques de l'Amrique Latine, il v
a lieu de constater que la Itelgi"
que n'a vendu en Jyiri 19 que
pour la modique so.nmc de 1.031
d illart,tandli iue uue aaae aprs
elle en s f< ndo pour 150 O.'il do -
lars. ("a dr.ii cbittre l'aal lev
sans tUCUO ilorl Ue ix Millions
de Dolarl a;p oxi nulivem nt en
1984.
Ces faits ;,;otent que le HjI/i
que est un Pays qui deviendra un
grand (oiiroiseeur du mari li mon
dial, pour peu que les Sgeatl
w genre i eifnrcsnt faire cou
natre iVxcel eues ds rsi produits
et la moiicii I relative de leur prix.
II sullit pour cela d'observer l'im
portstioB Cuba de 1919 19*0
des produite l> get en g ara] s'
levant aux chiffre ruiv iota :
Vitras, cri-taux d mirons:
or "> 588 863
Objets an (al neeetporeelaina:
or I !lHMf0
Fer, atier et produits manufoctu-
rs: 21 ;:,>.1:,h
Cuivre et objets manufrolure:
-' 191.910
Produits chimiques: 13.033 818
Tissus de col m: 15.836.811
< de ti : U.795.885
de laine : 4.823 7;il
de soie : 1.7*.' ^7J
Papiers d carton : 6 191*074
Bois et objeta mauufactui.s :
6 848 277
MadiiiK s i M-auiqu Ni :
37.73'J 9oi
Apparsila. etc. eic : so.347 010
voil, Mou cher D.recteur, des
indications qui devraient nous por
tei tablir dae relations euivlea
entre la 1> Inique et II .iti. el d.nt
ll rsulterait incontestibluuieut des
avantages pour les deus Pays. Voi
1 un travail de propagande k ra
liaer par des Iteprseulants da
Comtnercp, par les Chambre de
(Commerce, les \ssoc ations In lus
Irielle.-. et nos Coniuls nraux.
J'estime aue si les Industriels r|
Kabricauts Belges dsirent vu'g
ri3or leura protuits dms tons les
centres commerciaux, 1 leur seia
t *v,inlageux de vnir b'tsbl r
sur le march Iltilien. r ils pour
root ra'iser d s avantages lies
apprciables.
A ce poiut de vt.e li Itpubl'
que d'Hati a toute* se* renoaroea
inexploites. Klle peut de\enir et
deviendra eetlalf tement, k cause
des richesses de son sous sol et de
sts autres ressource na'ure les,
un Pays producteur formidable-
ment relie et un centre roru
mercial important pour le Capital
tranger, comme pour l' ment
Hatien qui doit dsirer rompre ra
dicalemcnt avec les agitations st-
ri'ea de li politique, pour s'orien-
ter vers le travail soutenu dont
nous pourront tirer un parti esse*
rment trs avantageux comra il
en est pour Cuba qui marche d'tin
pas terme et rsolu dans les sen-
tiers du progrs cot des Nations
plus anciennes el mieux consti*
tues.
Je suis certain que le concours
de nos Gouvernants actuels ne fera
certes p s dlaut au commerce
Mai lien, pour le dveloppement des
OSaibOitS qui peuvent tre si pro
lihhles pour la Pays tout entier.
Dan* ce sentiment, je vous prie
d'agrer, mon cher Directeur, l'ex
pression de m;s meil euros salu-
tations.
Pau! ih ROMAIN.
Insertion demande
*u- ?- -X*T' 'I- *' *i- * v Pari Mutuel
L'a Bureau de Pari Mutu 1 sur
les lections prsidentielles e.-t ta
hli h Porl au Prince avec sige a
11 Crand'itue No 1*311 (ancienne
Maison K itel).
Le prix du billet du pari est fix
k une gourde.
Le candidat 'u sera le gagnant
du i'ari Mutuel et tous les posses
si urs de billets du gagnant auront
droit k rclamer au Bureau Mutuel
!e montant proportionnel d pour
chaque billet. Le Bureau excutera
le paiement des billets gagnants
le jour suivant les leclions, c'est
A dite le Ci Avril proch in et dans
le courant de la semaine Le mon
tHnl r. partir entre les bidets ga
nauts sera tabli sur la pro. or
tion entre :es gagnants et la tota
lit des perdants, un pourcentage
de 20 o|o tant pralablement d
d'iit pour couvrir les frais du Bj
reau et du I'ari La quantit des
billets vendus chaque jour sera pu
ble sur les quotidiens de Port
au Prince et es va'eurs penjjessd
ront dposea a uue des Banquos
d* Port .01 Prince.
Accourez au Pari Mutuel,
G. BEitrOLINI.
Avis
Loterie du la HiltliotliA-
(|IIC 1lliOII.ll.'.
en attendant r. uverlu e de la
Bibliothque an public en mai pro
ehain, e procs verbtl soierie du
tirage prcdent et le livre de
comptabilit da la lolerie, corn por
tant les igoaturts des membres
des comits de dirction et de li
rage, seront mis, avant chaque
tirage de S !i heures du imtin,
la disposition de toute personne
du public qui voudra en avoir
communication pour le eoatiole
auquel eile a droit.
Membres du Comit de direction
Dr Flix Armand,Simon Vieux.
Alexandre Vulc|oicit,P. .1 Mexile,
Augnats Gabriel, Se\mour Prade .
Pietr, lludicourt, Damoclos Vuux,
Victor Dslbcan.DantSS Bel.etiarde.
Dr Hicol.
Membres du C.mii do tirage.
Henry llogtilh, i.o'.aire. Uu re-
prsentai d'un quotidien, Uu
membre du C erg, l'urre ll^dt
court,I' .1. Mexile, Vuguste Cabiiel,
Archibal Msaaae, Serge Valltant.
DrRieot.
Suprme Appel de Pilai-
au Gouvernement
de |r lorno
D'un bout i l'autre de la Repu
blique. c'est l'O dre. la Paix et le
Progrs; aeul Pilate est boulevers
par un ironstre clbre baptis
du nom d'Aloibiade Pierre Pran
orignairc d'i Limfc.
Kn elfet, cet ancien alrape cl
vil refuse de mettre bis l"Sarmes,
malgr l'Occupation militaire, en
livrant la guerre par la p'nme
non seu ement aux fonctionnairea
et aux paisibles citoyens, m ia en
core au Clerg de ce te Inteltasan
te Commune. Chaque semaine, ce
sont des dnonciations filminan
tes adresses tantt au Chef de
l'Exlcullf, tantt au Secrtaire d'K
tat de la Justice el mme au Colo
ne! du Cap el ;'i M. Coolidge. To d
rcemment, il dnnr ni un paisible
citoyen dePilate au ci I nel comme
receleur d'armes et munitions
Cet oflicicr suprieur s'y traaspsr
ta et ne trouva pu mme une
pierre chez lui.
T. I e.-t le rnltat de toutes se
dnonciat'on*, hcleurs.
Aussi, l'Elite et la Mas^e en ap
pellent au prestigieux gouverne
ment ds Mr Louis Borno pour tus
tiger cet agitateur protessionnel
afin qu'on respire librement. 0 ii,
ce fimeux soviet doit tre univ^r
sellement connu.
Sous Lcconte. il dbuta dans le
monde comme Professeur d'colo
ruia'e, et plus lard, il lut nomm
Juge do Paix Pilate. L, il con
nul les pires exactions en Bltor
qu.nl lor dts pauvres campa
gnar II el en les expropriant sans
merci.
C'e-t ainsi que le vo' de 5 car
reaux de terre provoqua un seau
dal molli et les natifs da Bjurg
adressrent une rcqufVe au t^om
misjaire du (iouverm ment, requ
te uni fut suivie d'une enqute o
BOB plaignants tirent leur tposi
tiou au Substitut St Suiin /. phi
riD dlgu ;i cel effet.
Ce gnie du mal a t rvoqu
m ni militari. Oh! Seigneur, d
livrea ijus de ce terrible dmon
car nous voulons la l'aix el c'est
au nom de cette Paix que nous
sommes ptrtisans de la Politique
de Progrs dd l'lu du li Avril
qui coopra si bien avec lagrande
Rpublique loi.e. Pas un seul ci
toyen de Pilate n'a connu l'migr
tion ce qui est, certes, un tmoi
gnage clatant de notre mieux
tre. Bien p'us, nous possdons
nos tlgraphes rlsousoeu ce sera
uue voie automobilis&ble, de nou
vles 1 coles etc.
Cela s'appelle Progrs, Messieurs.
Au nom de cette prospc.il.
nom rclam 111s 1 rlection du
Ciefacluel de la Nation.
PuMse le Trs II mt exaucer
n dre v.eu pour le pus grand bon
heur de ndre bien aime Patrie.
Louis Edouard CVSIMIK,
Ancien grellier.
Compannio uorale
Transatlantique
Le paquebot "iMVeiie" parti
de Bordesui le li courant est
attendu Port au Prince le 1er
avril.
II repartira le jour de son arri
ve p.ur l'e itCoave, Sintiagode
Cuba et les port du sud.
|3l)e relourS Port an l'rince vers
le s avril il repartira le mme
joui pour le Havre via les ports
du .Nord,Puerto PlalaetSan Juan.
Porl au Prince, le t.\ mus t!l2ii
Logent,E. BuBtiLIN
P
Al'/. CAYKS, HATI.
\taison fonde en t896.
Nourritures cl chambres prix trs modnhj
Chambres ares Cuisine Franaise.
Installation confortable
On parle anglais, franais, espagnol cl italien, i
Cel tablissemenl se recommande par sa graqjj
prot, sa bonne cuisine el sa position exception!
au contre des affaires.
Propritaire,
Vve T. FKRHANDINI
Arrt Fail"te ^ntonl
Dispositif du jugement 1
le Tribunal de Premire
de Port au Prince en mi
lions commerciale* dci
sieur Antonio Brutui n,
faillite ouverte.
Par ces motifs, | Xr|^
jette comme gratuites*
toire le sursis propot:
sant dclare le sieur As,
tus en tat de faillit,"i
Fixe provisoirement l'a
la cessation de paydut]
mai 1921, date k laquahal
que du Canada crivait if
thern Illinois BankofSt|
le dit Brutus se trouvai^
possibilit de payer le 1
traites qu'il doit i li
re-s ; Ordonce qoe n*
', 1 scells surent ai
Mon-ieur le juge de Pajf]
srtion Nord de cetteTilh|
o besoin sera conform
articles 1 .ti et 449 du
commerce, l'effet d
du prsent j gement
ebamp adress par le
dit juge de paix ; I
agent de la faillite le si
Dtienne qii txercen
tion sous la surveillant
soussign faisant l'ollidl
commissaire ; Ordonn
tormment il l'article 45tj
de co nmerce,la peraostj
sera mise en dptdansf
d'arrt de cetle ville |
et que dans cet tat,
rp(,'ii contre elle aucaul
mand ttieu ; Ordonn aHl
sent jugeniect sera affcnl
r par extrait dans a|
I n m a m de cette vi'li
mode tabli par l'art..
de comm< rce et qu il 'S
provifoiieir.ent ana I
sur minute ; Corsael
l'huissier L sige ; Condamne enla'
aux dpens qui seront
par privilge sur l'actif H
lite ;
Ain ijug par N
nuel Beauvoir juge,
extraordinaire et publiq
credi vingt-quatre meti 1
cent vingt > 1 etc.
Pour copie cor forme:
Le (irerfier :
L. LABIS
BORNO
Praident (Je la Rpublique
Vu l'Arrt du 9 Septembre
1925 convoquant l'extraordi-
naire le Conseil d'Etat dan l'ex-
ercice de la puissance lgislati-
ve ;
Considrant que le Conseil d'E
lai s vot lea diffrentes lois qui
mil motifv celle convocation
l'catraordinaire ;
El de l'avis du Conseil dos Se-
crtaires d'Etat,
ARRTE
Article 1er. La session ex-
Iraordinaire du Conseil d'Etal
exerant la puissance lgislative,
ouverte le 11 Septembre 1925,
est ferme aujourd'hui, 2'i Mars
l't'if't.
Article2. Le prsent Arrt
scia publi et excut la dili-
gence du Secrtaire d'Etal de
"intrieur.
Donn au Pilais National,
Port-au-Prince, le '211 Mars 1926,
an 123me ds l'Indpendance.
Par le Prsident :B()UNO
Le Secrtaire d'Etal de l'InM-
rienr el des Travaux Publics :
c. roMniu \
Le Secrtaire d'Etal des Fi-
nances el du Commerce :
Emile MARCELIN
Le Secrtaire d'Etal del Jus-
tice : PARET
Le Secrtaire d'Etal des Rela-
tions Extrieures et des (ailles:
Georges GENTIL
Le Secrtaire d'Etat de fins-
Iruetion Publiqae, de l'Agricul-
ture et du Travail :
Hnec DO RSINVILLE.
On y x
S-II3A3U ^ VVfir' S3inON3d
ScLLE POITRINE
m anus mol (r le*
PILULES ORIENTALES
Vi
Etes voas intressi
GUILDIVES
SUCRERIES
l/EPOTI DE RHUM
DEPOTS DK PLANCHM
ENTHEI'OTS SL'lt Wl
Protgez vts f-ipitaux I
Protgez les fruits de vo.-. iravauij]
Lmi prenant une police de la Hoval Kxckange Assar4
Corporation de Londres ( Angleterre ).
La Compagnie dirige 34 Compagnies dans les as^
pays. ..10 1
Adresse/nous une^simple carie postale et nous'
donnerons tous les renseignements voulus. 1
W.0U1NT1N WILLIAMS.
Agents Gnraux/
Rue du Magasin de YiXi

...<
.~^>-. ^'..,



; LE MATIN;- Jtai 19*6


lliilc Roc
:
La maison
B. SILVERl
Ip4 j lie articles de flneaie que
P. P. PATHizi. Propritaire
WablisscnicnIrenomin don| l'loge n'est plus i faire
pd'trccompltement restaur et remisa neuf I es
fcbresont toulle confort moderne, le service iriv W
feablc. le Mi-slauranl soign est V tout premier M
|aJHok'ln ayant rien nglige pour faire plaisir sa l '
jrmanlc clientle.
Ur.PATJUSI, qui part bicnll, apportera son retour ^
)FnnccnV nouvelles amliorations qui donneront la
plus entire satisfactions tous /
lIEUNERAlaCARTE.TABI^d'HarE
PLAT du.JOIH an CHOIX
t Pension au mais, la se ma in; par jour
pUtlis 151 aliiilenu'iil la disposition des voyageurs. @
Bains, Douches toutes les heures
' Tlphone : I 341
m les Magasins souches l'Htel, ou trouvera ton- W>
so^es.le provisions. Vins. L.g. kihs. CioA.urn i:s. M
fcsrfhsi'.UiNi:. le Mot iuio(,M:. d It.vuk,(;ham> choix de W
TKsehvks. /to\
On y trouve l'arrive, pendant le sjour ou au d- / '
ftout te (pie I on dsire au S
>HOTradeFIUNCE:P.RI>.vru.Z,,p,oprilaire^
Ciux qui n'ont pa.-!en.ore vu le* | -lies ariici
fntoe recevoir. La m.isoo SlIAKKAMW*
dans leur intrt,
t^a Minrale
Suprieure
EN VENTE DANS
Tors u;s bons
Clubs
Caf*
Wstam ants
ET
Hotels
MAXWELL et MOHR
AGENTS EXCLUSIFS
no pru itiiient loute oomuirti <<
Voiles couleur barres
Bas dentelles
Bas soie brod< >
Bas fil broda
Tulle pour premire CommiinionJ
Couvertures blanche et couleur slip
Bandes brodes Madera pour
etietnises ot Jupe-
Voile blanc barres
lit,ne blanche
Gahardine blanche
rpou blanc ot couleur )our
Voile et couleur uni;
Chemisi'ltes allemandes sup
Brabaut noir anglais
Imitation toile crue
Serviattea de toilettes blanches A couleur
Nappai couleurs
Tapis cir blanc s ,p pour tables
Molletons blanc et couleur sup,
Peignes franais Cfc amricains
Organdi b anc & couleur
Lainage couleur anglais sup.pour pipes
Madras bar: e3 ds sole pour clieml es
hommes
Satinette foulard pour robes, nouveaux
deusins
Tons e< n\ qui ( niren chez SILVERA sortent toujours)
satisfaits.
< t ft wP *t SShU *m%* !- * ! -7< a t- *' * -Y' >V Jpg. .^
EarTerminus
Propritaire :
Widmaer I
imellnrallon de plus eu plus livreuses qui j
S.." ?bIiM ment de "* ordre le $
waei voua des gens chics.
(CONSOMMATION 1)1- PREMIER CHOIXSERVICE
l'HRhPnocHAHLK. CIGARES DE LA HAVANE
;< J
>ga&iHt^^ ** i\ irais
ffia mison 'les SPORT'g | jPnaro ^ ,a(|0 B

Pi
Monsieur JBN\HO lit 'M'A DO annonce 4 sa cl cotlo ds Toit $
,V* HwoNMcon inv in niriuu Huiiiiuce sa ci uuiciu ui
'3* *C^ ft<> P'ince que sa chipellerie a t transfre l'angle de la ,w
*"rt .fci% Grand'Kue et de la Hue des Miracles en face Jt la Mais > *'
$ DEjnECEVOlH
t*
*S

Antle des Rues Houx et du \bgasir. de l'Etat .. ,, .. ,,
.\ B ^^. >,*i 'rawd'Kue et de la Hue des Miracles en face Je la Mais u Gr
>V, Annom.kNT AUX (i.iKNTS DE LA MAISON QU'ILS VIENNENT >> " dincr 4 tECEVOlM tlr; *'* Il leur annonee avoir reu un stock de Panimas Ll.incs etde t'A
Un beSD SlOCk de ChanS^CreS ''' liremStf choix ft3* -l> 'ou,es ouleurs et des chapaani de paille, genre nouveau pour -^
^.v I in -.-, > m mes. "
Cl;- r,ourl.olIHIl.S. M m met, llll lh-s et eDlaflU ?J* -Wj Monsieur llurtado assure sa clientle, comme p,r le pass 0*
Ci* |>mx avant; (l'iix t# -frj un .viessetif. ;$.
,j,*4 ? 15. ^s'4 PsrtsnPrNsa Is 18 asri I9N :J
y ^oii^ #1 aimez pas le Beau
et la Varit.
\
WJfJ^^f^
Agences Reprsentations
PORT-iU-P INCB
Agents gnraux du ;
B
cker Jones Jewe '
i^itii
NEW-YORK
l'anima llu.|arian (t 0
loule R ou je u-
"alin Fire Insurance Company
NEW-YORK
Ah.uiauce contre l'inreildie
Diamond Match Go
Allumettes 1 Safe Home
.RuMur ixporl Gompa )
Sou'icrs Reda.
Manularturcs Life Inft'efl Cy
Assurance sur la vie,
allillioii Fiv,r.'-s Ai j/'
Vins & Champagne UorJr.i
Phj Heymar
COPENMAGL'E
Hc tre Dvnols, fromage
et tomaivs allnafntntrea
IV. S. lalhets i Sa..
'lshaca (aunes *' o'r:
i,.i Kationale
Sans Rival
Ci ar^ttfs rhnntech-c
, AVIS
administration Gnral
dVs CoDlrib'jtioni
Service impt s or le rtveoD
L'Admini>lrtlni Cintrais '<
Co il rient io . Iivilslooi le', n
Iribusblet, N.^j'-iHit* Inp r' -
leurs l'xpor Meurt, <'o i^n la -
ru-, etc i*" l'Arrandltatneni ns
Piirt au Prit, | t* pWsta^ar en
cet f fli e. ( l'alsfa a partir du l.r Avili ltM, dis X
h urcs du malin, aui tins de n-
clami r le bmdereHu n.is contre
aux porir impt sur 1e ictenii,
duii''me semestre de l'aiercire
li-"al 1415/1 OU
Il est en oui e reposai 1 ces
contribuables, que le dlai de 30
jours que la lx-i leur accorde pour
p. yer If montnnt do leui impo!
la Ha-que Nulionale R. d II. expi
rWS le 3D hvril prorlisio du ter au
30. PissattU date, tout retarda
iie 1 (oi:rra une surtaxe ''e
'0 0/0 pour h que m( is ou frpr
h. n de mois de retard (o> fo-n *
mfnt l'a.tic'e H de la loi du B
Juin i' (>CHEZ
Itml Gooke,?
Vient
*a*iiver
m WHISKY GREEN RIVER
L011 visiie les att-
itrs lagasins
g Mate Ion achte chez
Paul . luxila
_ Faites comme tout le monde
PMtfii l'rliir' I. go m r- I" fM 3c ptij. W
Administration Qinrale dru
Contribution Port au-Prlna


r
0
LKMaTLN -26 Mars 19to
fit*'
*.-?* -.*
AfA VA* ff radicalement
Supprime /et douleur*
4% la miction
Ue (ocra complication
..-
*

te rigio yne^titiomi ai
Wjwll lit titra* o taie*
fteftlra* qn'U 'itoi* coiuplete-
seul neai en (ugultol Joui
IM atorobM qui le* UatiUnl
M. Cteu . - eiencienne.. Psr:.
e
nergique antiseptique
urinairo
t emumemt e PAOB0L
fall Inbjei d-une eomiiM-
nlutivo | rAea<_4nua te
Medoeltic de Pari* du pro.
(ettur Un-abaOe. mdecin
prtu.ipai d la marine, aa-
tlao profeUr d,s EoWaa
du Mou nont eu I urc*.
MM d ujcr le PAOEOl
a le rejllalj toujour
lotiier.ta. et par. m* fin-
aant. e ooim avons ob.e.
au noua permettrai d en
a/raier reJUcauic ai.--.uo
et ounsliuilr
VAM.ANINE
Avarlu. MaladlM* !,,|'j.v>
RUCOVAL
Pomnwii non tjilque contre lei
BHi
'iiAmsmm3mW^^^3
i-^kmamassasLs^^ m^wnrmmz?r~tt-?rr~'r^.!??. ^-r^ '
1912, Due B
Bire Pailltlte,
C'est la sant
le fameox Yin ioissnx
Duc de Cames
Champagne lanq Rimont
dernier cri de France |
Wisky toutes marques
Vins bianc et rouge
Huile d'Olive Dure.
Gros il* dtail.
A V nd*e
Uuc grande Mai-on tage,
MirHri m', situe lue db l'Ilet en
l'ice le li Viiii-on rUint.old, i.v r i
pices l'tage et 4 picr au n.
de oheosta, (Jiuiide '.ur avec S
chambres.
S'adresser i Me Fli Msg'oire,
avocat, 1637 ma du (entre l'ort
au Prince.
Pharmacie Sjoun
l orme avis sa clientle et aux mdecins et au
i > isorm son Laboratoire d'Ulogie en an Lai
biolofie appliqu sous la Direction du
DrRieot et B. Sjourn
Le laboratoire est ouvert tous les jours de 7 aras da i
mures dusolr pour toutes les ret-kerch.f .et analyjes
''annonce cl jointe* saut pour le;
Wassetinann et ia cou.M. te Ure-Sc
Scroct reues qu-^ ie mardi de. eba <.
S'adreir ia Pharmacie pour les reiseio/iemeots
rtalfa d'urines et Suepas.rique
R3artior) de Wa.w>rmnn
Raction d*> Tnb^ulet.
v.ttmm di saler et da nw
Eiaa.en da matires fcales
Ixamen de craetuf
-Albunoino W
Go- liante Uro
La maison
C. L Verret
Marchand Tailleur Pneus
Ttre^totte
.Ao 1822 Rue du Magagin de VEtat
Se recommande au public et ' sa nombreuse
Clientle pour l'lgance de sa coupe et la prompte
excution mise dans les ouvrage confis ses soins.
(a maison reste ouverte Juequ'd S heures du soir.
Prix modrs
chambres air
mm?m&w&\
l-r n LKVER
ment ardu
vtm -.1 h.-'
g.ir-Anltr et
puretV tft
mu
1110
un
rnn
nrn
(h
tUIl
uni
J'ai le plaisir d'aviser ma nom'
reu$e clientle avoir reu par l
dernier vapeur un assortiwmt corn*
put de toutes les dimensions d.
Pneus Cords, Demi-Balloon et Bal-
loon avec les fameux*"tubes rouget
Firestone.
lirestone donne le plus de Rilom
tes par Dollar.
Eu vente TS'-Marc ihei lr Clovis Iuoci
(ap-lfaitien chez 1rs Jean Laciani^Ci
Port-de-Paix chez |r F. Maurrasse '
Petit-Gove chez Mr P. Qliriec
Aux Cayes chez Mr Jean 0. lonard
u
4
U
et chez L. r&EBTZaULMN. AGCEttHO *
Pr > i r \Mut mieux que
Il ar4v*ti\r al ai faille
Htjg-n (- (' .1 votl
etet <-'< s."., i..r. I...1JI r
1)11111 l plu. c.rUltl.lf pKl*
e) M piut faute -I. lu*
Mb.nr> i> I > '
aaBMuUmanl il ett.i.| .
I dMp.II. !.. ,'.l !..
! r eel i i*t v>>"-
luc plu. calm.nl. qi y
aMttt i*inan 4M *c\.r\it
Savon
lcvkh bo.c- cAMKRioce
Wi^alro
/ i s <
Io f* Ao ii3-iio
Le Rhum lectar
Le seul Khura qui.ltir d Icools naturels obtenus Itf
fin-Mit i m Oi.-li||;itio(i Simple du Sirop des ; h n.n > d'.u"
Inique et toujours mme laaUnoi et le seul qui, vieillit pir
l nction du temps dins le*, dpts avee exclusion rlgamei e ('e toua
d* larautffecreU h* labrication et sans jenettoo '.t eut
i fT4 PoUbUte Mdicales et suivant l'apprciation de leoe}-
IfUrl, la suaviti incomparable du bouquet et les plua l**Mrq i il I a
q< alits byfioiquu. g
M^me prii avec exee, Rhum \ectar n'enivre pas
f' ne produit pas l'alcoolisme la longue, comme, les autre. pr>
liait* similaire et comme les aatras piritueu.
faver
nA

im
5 A J rtlll*
^^l"a-iiiii,i.......m
310, Kae Bonne
m
M Parisien Uqneui t
filre (a Pression- Sandisel
Soupers froids.
B Ulant et selec Dancing*
/ a Taverne reste ouverte foute la
PIIONE: 77f

^G
. **>,
1783 7/
%
5^
i :
-f^V ^
**v>

EexBSi P. Labourde!
;aO/i%ie Montmartre n
M
A de V il(ei e? r. Iger.s pour Hati
r' .
-

J


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM