<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATINS t 0 Mars iM Stttlctizza Cnterite >f*tigine> Dispepsle Emicrania JUBOL rieducd l'intestino Per coneemarsi In baona u-'.ulc prendcrc ogni aero uan compresMi '. JUftOl .. % %  • MaMIimrno Chatalatn, I, ru dt VlDcinn FUrit Se i oaatrt aotcmaO avcaaero p lu'o, preddesdo oi ara qvalck* compreaaa di Jubol r. ndere aljoto %  -.• .tin.i intrtt r-r l'abaao dellfarogbe e dei lataggl. la fua i %  liiuni • la tua docilit ; %K eati avtaaet* au A itpo -.rw.ruU riacrsa de|la riedurafiooe mii-Mina*' ccwrt miracl%  tat< na'lmn dal Jubol, fora* ha atoria dt! clinterc coouxa toi uo alli>o ••'. nu ore Ulaatri. Pcr cootr.. l'wI.I:I-I %  afrebbt comuo oteno aoffaren" te lanlo I aamSri cb*. gli ta mnlali non u foiaero a tutte lt epoche >. i .loimu in incaarieoti ar ligianu Dr Batuoao dclia Faroil di Mciacioa : puricillara du e'up lUitien et (ic la Clebe. Le bi l*l cou e i jjourd" r I I tirages au: ont lieu Cin V arita si Nr i -..un .iiuii Baille a e*l Piddent du ( oui i i - de din i lion. — Lei Cœurs l ait C'est une lotcri o gaitite poui la leons tr i : on i u lemple .1 • s L ge • im Util Mi \ %  -. Jean l> |>• iste est Prsident du romiti'd rgai iil ion i e grn i loi est de 1000 gourde. Le billet ctle2 g' urdea. I 1 > %  ', pir mois, deux, ti i iui ES lont daoa la eour de la I oge. Dans les Sports C'est le Dimanche M Murs cou faut nu 'aura lieu nu Parc Lecoote le grau 1 Critrium d \tlillis:ne oi i,.iu |nr 1 U S. S II A p:'.itird'ai:)oaril Imi toutes les A^oci liions sportives et tous le< •matai rs qui VOOdrODt prendre part ces olympiques sont pris de s'in rrire pur lettre adresss a ru. s s. u. Le pn gramme rompoilo des Courses en 100, *0(] et 1500 ne Ire-, Sauts en hauteur, eu longueur, 11 peu lie. Luttes la corde par quipe de S athltes. Kt UB 1000 ni> 1res avec re'ai par quipe de 4 4 athltes. Un tro\ camion > charg • Je matin, la Rue Amricain*, le camion Indpendance p•' it' rilll du 2 au SiJuin prochain. .Varits Ce soir lorsMu^ue Femme veut Entre 050 cls A Genve MrDacnstaest lu pr* siclent de la S Mi GENEN E, 0 M in L i onfn n ca de li Ligu i daa >• i na a fail Ir'cr mn on il i 13 heures. Mr Dacoata, FX pi ni Ifl du Porti u d, a t u pii ident, Mr Loui nenr a l i i-i dent du il' UxU b 'in'' 1 du lunl^'i l da la Li^ 1 "Mr H nos ta. ptsi : de ii 'I ma son 'l i l'ouvei tun ,a du que la eonfrai ee Inai gufail une nou velie ira da BQ< ta i i r la I ;ne gi ce au par 1 de locin o |u va permet ti I : .' I tll< m igue t. au. S C Ct£N LVE ea bomm s d'dl l franc da, allem inds ita po se sol da eouvea i ruoia k 1S b nra i et entam v reul les cou vtraatiooi sur la ci i e lu i I de la lune mi irriver aocuo aecord : 1 ii lue di la ru nion Mr Streaeoaann a d< '. ir< aoi i pri intenta de la presse que la diicu tien n'avait donn aucun r su lai positif -ans cependant arri ver une rupture. GENEVE l'antes i i di f ilomiliq es on a l'impresaien ijue e probli me da la 11 con : i. lion du e >nil cr par la d m in la de quelqui a D itiooa i I r ilameot des siges permanc. rasana e %  ution lanl que l' I se m i. liera inll xilile cl i ra toute m : .pini.--i m l son t Ira le a de la ligue, maia on imagina diffl le enlqueCh^m le t lai il, 15 i t il, ; ibn ui Lulhei ne >e i is pi i ml ,>or 1er la reapi bi i!' ; devant i opi m n publique europenne lu nau lra r e de la ligue et lu trait de Loerno. Au Mexique Par cable MFX1CO 9 lier 1 1 KO < ILB incL' ii.exn.iin a il.Ici.lit .'a rcit ou du c mgi Intel D n D il ai ar chisu qui ' \ it avoir li u Ou t dalajara an Jui le DanD I cret li menl d i ira qu i. ne peut accueillir 1 i n da la paix, la Po Ira el de ai ci l loua quelque i rme qu ils se d gui eut. MBXICO— I.a -i n mil te nomm h l D i 1 1 dtei m ai r l'in.le : i, ia le mat eu lu in de 411:11/ ingnieurs am rii.i.nde 1 rn n Bann ltkbel 8 4 si d 1 ou -uns pr ndra aucune d>aisioe. L .1 ga U, Pery, gn de E ati i nia, se 1 1 ti pour v,i 1 1! 1 e il Lin ka le do< Il m bl fill" D Ro liigo Oclavio |uge neutre '.1 icndu lu II ivsne < 1 I %  repu entant du \ 1. v est tomb n.1 1 > 1 1 de | aitii, Il Jl „' P %  1 1 I : I II i qu,u 1 n lam lions fon' inbordoni rsau rr 1 vel f'eban te de noies diplomatiques entre Washington et Mexique. Suzanne 'emilen se repose Par cab'e MILW.U mars — Su/anne Len g'a 1 installe dans un liotel des boida du !ai do Comme, a d e!ar au renr niant de l'pgence Stefi ni qu'elle tait venue PU lia ie pour se reposer et qi'c'lt n". vil nnllemen' l'intention de prendre "il i des mal bai dans les courts i'i'iens. % Le cas du Cowricr-llo i m Tout le moode sait, qu' la suite d'un crit injurieuxl'adresse du Gnral Jobn Uu-sell, Haut C.omin ssaire des Qtata Unis en Il iti, des poursuites furent entames, conformment l'article 15 de la Ln sur la Pre^-e, contre le Courtier Hait ea et M. Jo lihois Ris, propritaire du journal lut arrel Moins d'5 six moi; aprs, un nouvel cil(aussi violent paraissait dans ce journal 30 is lejitru t Le .1 % %  I b imas Pierre l'hlppe • -et contenait,i'adress?du Haut I'OTV ini>sinre, des injures aussi graves que celles du piemier artic e. Une nouvelle procdure de poursuites fui entame a cette suonde iofraction la loi contre le pro • pritaiia et le grant du Journal. Et, en vertu de l'article 2:i de la Loi sur la l're se, la publication da • Courrier lliitien a t su^. p ndue. Vtnte l'Btfitt En vertu d'ordre do Monsieur D .io h-.m collecteur de la Doua ne de 'orl au ''rinco selon .'attieli 101 de la loi de Doiane.de vint le; p' ries de la Douane, il sera ptocdjeidi 11 mars 1910 10 lin% %  du matin la v ne l'eu eau di • marchait lise su vailles : P M BH. I caisse statuettes sl.n broi / S M P C 301/68 4 276/81. 10 bi rriqaes de Vin iOfgj. c T iC li U 153(1,1 .i. :, Bal lots p*pi' 1 lisujiet 1 cais,epipier crpp. I* Haudiu :0 caisses de Macaro Li A C 1 |l 6 Ca'sies de bire. A t. H d caisses d'?rticles di vers maill-.'s. Hontbruo BLIE Encanteur public qui le cl I? Le bureau de la Police li ut la disposition de son propritaire un trousseau de elt(a trouv par un agent. Le "PARISIAN" U N ncessaire Valet AutoStrop qui fait toujours lionm-un.ubonaotde son jiu Wr. L' p Oravicrasi.irplaquor.cuir repasser et dix lames de rechange, le tout dans un lgant tui marron en cuir gaufr, doubl soie et velours marron. Aussi, le Parisian Argent, un rasoir plaque argent avec crin cuir gaufr noir, doubl violet. Deux article de tout premier choix. Sifi.-r.Mn' : E. P PAWLEY,Port-"-Pn Le Rasoir Valet AutoStrop —rase, nettoie et uitfuise la lame, sans dmontage Dem i*Je di limai SeaSidejIn aura le magnifique] Jazz-Band qui atlire chaque l< sa cliehtle satislail Parisiaoa Jeudi A la demande gnrale et pour la dernire fois le grand succ d'Aubert. iXantas r, avec Donatien et Lucienne Legrand Entre : I, 3, i gourdes. Communiqu LeGr-. M.-. Gr.-. Comman deur de l'Ordre Maon.-.en Hati, envisageant trs srieusement les consquences de 1 information pu blie dans Le Malin de Yen dredi 0 Mars couraut, intitule : iCbcs sM.onniques— touchait la log> araricKine n The Hising Snii of the DaugMher of Hati ('nioenal. ( le Soleil Levant de la Pille d II nli l'nimselle > C— donne connai *ance au pub c et toutes les Gr.'. Puissance aon.\ Universelles que le GraDd Or.enl d 11 il d nt il tst aclue le ment le Chef Suptme n'a jamais donn nais ance aucune loge sur un territoiie tranger, voire aucun" prtendue Puissance maonnique dont, en droit, le Gr. Onent d Mai.i ignore l'existence.— %  Par consquent le Gr. •. Or. d llaiti d'e ine toute rcpon habilit au uj-t de litvilalion faite pHr le Fr.-. N'J. Francis, au nom da la C rporation, ki, wc Gr -. digoitairea la] hatien. La Constf ulion Mioa.ti, comme les lois mios. nationales dfenient dit. ate iers sur un terriloira 1 tranger, dj occup. Port au Prince, le 7 Le Gr.-. M.\ G.-. Goœi de 1 ordre Maon.'.l C. L. VH Petites NounH ETHANCEK VARSOVIELes or, ouvrires de I 1 InioV nergiquement contre I 1 ) tion donne par le |oui permettant l'exportation VliNNE Le r d'arbitragi entre l'Aut Tchcoslovae.uie d'aprt I tous les diflrends entiai nations seioat soumis k 1 mission d'experts,! t atg i LTO SUPPLIES RMAUGUSTE i CO SUCCESSEURS de I). ASCENCIO dk Co laVlaionli. M. AI 1GUSTI A Co vient de raoor un as olimenl compltt d'iceeisoires indispensables, pour autos. Ei.tre autres : CC IMS pour moteurs, pour lou'.cs maiq' es d'autosBOUGIES •Cbampton'' Accjssoires pour Houes ou Jantes I INCfi pour pneus FLAPS pour piotcgei les clambres l'UMl KS et pice de rechange BOULONS, Lt.ltUl S et CRAMPONS piur-lantea. JACKS, qualit suprieure CHAINES pour pue; s Articles eu Caoitchouo Caoutchouc pour vola .ts (Tuy.ux ) pour raccord ( Tapis en caou'ch'juc jits Pyramide Vitres Vitres pour phares, toutes dimensions Nities pour ipotl'gbtS Essuie vires main ou automatiques ''aie blisis Lampes et accessoires Ampoules pour fubliligbts, [haies, spollights, lampes mtneur tt irire. Lampes arrire simp es ou combines Lampes de cot ie pi. 1 nt sur es at.es. Camp s de/t se plaint sur marche pied spo iights Flash ighls depuis 0,8'i Fi s I ..1 %  li i.ju s Articles hivers Alli.me t ig trs aulo 1 ..tiques Fusibles pour lottes machines Ibus epetits et grauds modles lt .11 bois pour rs rvjir de ga-o ine, pour 'ouUs-jn i bines Efilg Boucheua pour radiateur, poer ioutes machines Chamois Itivets toutes dimensions Bou'ons et Ecrous toutes disietsions Toiles et papir; sabls Bil'es d'ader toutes dimaneiona Cni's de 6 volts A mpoulee d'appartements.'etc, aie I' unit au f .ultime Kntonnoir pour gasoline avectabrs flexible dmontable Porte bhgage Peinture et vernis Ornement peur tadiateurs En outre, nous comptons reeevoir : ce mois ci Pneus de hyper que Fiik. Toile pour capotes Ornements divers poar r diiUbre Batteries c Columbia de 6 et IS Volts. < 'utils Pioc s ordinaiies, nickeles, coupantes. / Ti urnevis de t 12 de !ong Limes Marteaux C et de toutes sortes Ciel;' tuyau Instruments pour le conti'e de lt j pression d air dans les pneus Klaxons. hlaxons^EIcctriques Klaxons nain I Sirnes Boutons peur klaxons yflSKI P& m mimes^ 99 ^ ^*wzimm8&> r* Esl transfre la Rue Bonne-Foi ct de l'ancien local de I Banque du Canada. a < t n-r -. r**!"



PAGE 1

LE MAI IN — 10 Mn 't<$6 Mmmm l'iiml Rabais ACCOUREZ TOUS ,a maison Kawas Hermanosi ^ R xe du Ma.jasiii da l'Etat 1724 '& JANft ti ,ul ^ e sal '^ a re et d'aider sa nom[lise clientle, a lait un rabais gnerai sur 1^8 ces Jolis articles. Ils seront Jusqu'au 10 mars, A la porte Ltes les bourses. \ccourez tous et tous tarez (attelai s. 'il. &/kP 6 6 £ A A A A S A A A . A A •/ While Rork Eau Minrale Suprieure Ochoa & 1/ nti incitas •V rcent 231 Arabes guris sir 232 "•'.i ; -I dm M. t. „ %  !.,) Le (rarement cal tornplAtf par Ira DRAGEES PEYRARD N' 1 :-' KITINE qui calment la douleur, clarifient lea urine, purifient le iang et guriaaent la cystite. lot ILS BONNES PHARMACItS • SPCIALITS PEYRARD. 46. ra. aV Crtaall. PAR Si vous n'aimez pas le Beau l et la Varit, n achetez pas CHEZ H. BALLON. Fils ^?" ^t*tt*&&tt*SA I WBIBIB^ Eug. LE BOSSE Co fleoces-Heprsentatiuns PORT-AU PRINCE Agen's gnraux de : The Royal Mail Steamp Packet company ijjir Jones Jewel' %  illinf a* i-t NEW-YORK *•• Hufjariau 0 0 Boula Houga atc • ,,n 'ire Insurance Company NEW-YORL' p-an oai_eontra Mac andla L^aio"n7~M i ieh c"~ p-ettae oafe^ Hom Bubbtr , poi ., Compan) I Soullars Herta. ..^L aU,a, ta Son Bs aie. an tous genres Manulactures Life lns'ce Cy Aseuran oe sur l a via. Suilliou Frres Ai i Vin* & Champagne jordrmn jy I h, Heymar COPENHAGUE i'Lir Oaool"*, fromaga •t conaeivaa alimentait a W. S. lathews • Sor. Tabaca jaunas at airs 3 lationale Sans liivul Cigarettes nantaelefu Euvola drlnr # Le steamer Kara venait de KiDK-ton est atleodu A Jacnael, l 10 du coui-nl. Il touchera aki ports des Cayet. .l.'-rmie, Mirafa ne, l'etil Geftve pour tre Port au Prince, If M du courant. Il laissera le iiAme jour pour Saint Mare, Gonaivee. Port de Paix, Cap Haitien et l'Europe. Le steamer "Eastbury" venant de Kingstro est altendu J.rtmel, W.'%  mets > tuaril. le steamer "Thbora" a(1 ant de KiofTwion est attendu i Jactnel le 7 avril prochain. Port au Prince, le S mars I9lf J. DAALDIR r Agent gnral pour Haiti Petite Jeunesse Sportive Hatienne Convocation Les Membres de la Petite Jeu nt'-M 1 Sportive Haitienne sont pris de se runir le Dimanche 14 courant, 10 heures prcises du malin ehez Franois Clermoat, pour questions Irai importantes. |Lc Secrtaire : Hen Lj i. man %  > iiiiu.rj •( i-jfv.'VK nSS] "! M? '^ 3no "< 30lf,3 %  M -UIP0IH np an/'/ iflj ,."""% %  ''"n f 3Mfv sij AOHIO v | 1 3 5£t| 'ia '10001 'SNnHM Jf *^' •) | 'I:A-IO xnvi t*i T" ,* 0 JMIliUJll V SITIUSIO -< v %  r I S 3l8WViy K\f3AnOfc3 Avis Le public art avi. que le lira^e de la Loterie U Bienfaisance . au profit dp la Loge les i Casais Unis s "Si 24 e fera le 21 Mars en cours, toujours dans la cour du Templn de la KespectaUe Loge-Srie L 12e tirage, fcV En outrr, les billets de la Loterie des Cœurs-Unis portent deux .ctaux %  celui de la Loge L*s Cœttfs-Uiiia et celui du Prsident du Comit de la Loterie. Accoures en foule. Le Prsident du Comit, ALC. JEAN-BAIfis r. a .



PAGE 1

LE MA UN 10 Mars 19*. A. de, MalteiselCo Ag^ls pour Hati Ne buvez pas on bn?ro Le Rhum Nectar Tfrestotte : la maison HJSilven l.e seul Ithum (jui, tir d'A'<*Ools lialriels obtenus direc i* p ^ . ^ •ment par Dii-lillatiu.l simple du Sirop de* Caunes d'une f Ill?lJO Clique et toujours mme lanlaon et le seul qui, vuillit part l'action du temps dans les dpts avee exclusion rigoureuse de tous dangereux Secrets d LliricallOll d MM •jonction d'aucun Iflg dient d'otioe, conserva au jugement de la plupirt de ne lotabililcS Mdicale! •suHnttlppritioo de bons acraleurf, la suavit in.-.omparabh du bouquet et les plus ^imiipiaLIes quai.t'a bygioiquif Mftmeprisav.rcx.es. Rlilllll \ M I ;r n enivre pas •t ne produit pas l'ileoolisme s II longue, comme jles auirei|pi duils similaire et comme les autres spiritueux. ebambres r G r and Htel de Francs Position exceptionnelle, au'centre des allmes a proximit de toutes les Italiques, de la douane et de tontes les Agences de bateaux, lepseignementa lacilits pour foyager en automobile dans toutes les parties de l Rcpiiblimic d'Hati et de la repu bkque dominicaine. 'diamlwes eoulortables et surtout trs propres. Ventilateurs dans les chambres I la demande des Pet^ionaires. Cuisine Iran use trs soitjne et dis plus variec. Dew'ande* visiter les magasin* dp L tlli'l Vins des meilleurs crus de Bodeaux, par l>arriques,dame jani.es gallons et par b'^^ 1nrmi les Vins de chteaux, vous trouvre/, le plus grand choix pour les qualits et pour 1 Age WJ D'ITALIK* lJ'EsrAC.N^.VN uE BOURGOGNE (Diana rouges i et le renomm Pommard mousseux, (jot amricain U plus graid assortiment de Liqueurs Cognac liiDs wiskies ete. Absinthe IVraoi. Amer tMcon, Vermouth. CONSERVES franaise et limerieaines Iralohe neuf arrivoes.Clli Ailles de l/aha W*rn et llabj.nera. Cl IAR*T1'E** de toutes les la briques d M HU Gros *t dotait P&AFU Ml:i;lL Lar e pOhta.es. "Pharmacie Sjou ne Donne avis sa clientle et aux mdecins et lUBuMk qu'U tranisoriL son Laboratoire dUloisie en un labrsiu..e oe biologie appliqu sous la Direction du Drliicot et f.Sioutn Le laboratoire est ouvert tous lus jours d7 hres du mtti i 9 neure* dtsrir pour toutes Ifs re Lercl.cs ci ai alyses prvues da s l'a nonct ci jointe, siul pour le Watstircauu el fa ectalari.e Lre-Scr^i r Seroit reues que'e ncardi de chaqne'scn aire. S'adre* > avoir rru par le dernier vapaur un assortimmt com* plt de tua es ( dimewii** d* Pneus Go-di, U mUti tlloon et Ba'loon mv*e Us (ammw tuba ro


PAGE 1

jEC^Etm PROPRIETAIRE MPR1UEV* mcDl Magloire BOIS VTRN 135, Ru* Amricain 2() CENTIMES 10 Quotidien ^NNE No 6747 MUTILATED r HONE N* 242 POrTFAU-PrWCt ( HAH1 ) loua gommes ainsi faits que nou* voulons lorcer les autres seulir et a neaser comme nous a* que nous ne oermellons pas t notre raison d tre i &v &$&** u< reproduisons aujourM ar iclr, et combien lii\ publi, so s la signa al Pi r re HVHM' d"ns 1^26 fvrier dernier d quotidien delalipuCuba, • El Uiario de 16 note d'actualit dans J)lique voisine d'Hati il Imminente figiire de prsiJeiit de cette Rtuivocat et politique de qui pr son bel et ffiil a fait tant dbita j, qu'il a su mriter l ime de ses concitoyen*, j Louis Bomoest p.cs d'tre rlu aux lec* ibaines, car ce peupje ine rveill, mais _jence naturelle reITks mrites de son acident qui a sn le gou* : justice et quit, en bien-tre, demandante et spontanment ion. — Le seul motif itue la fo ce de l'oppc* fjour empocher qu'il soit Ique Monsieur Borno de Franais et qu< la Jon de ce pays j'ad que les (ils d't angets la Premie Magis* Monsieur Borno est i i et le lait d'tre lits d'ne doit pas tre une qu'il ne soit pas parce que cet argument Mur rien de prcis et je et une si c'tait l le U.Cofisinuiion, on ne il admettre qu'il lut lu itre ans Je me deman* st une erreur qui a t et qu'on veut rect'er iti si les candidats aciPisideice. sont dts de pur san„' et s'il ne a dans leurs veines un ang tranger? Pour ma crois qu'il serait un peu qu'il n'en IV t pas ainsi, l ceux l qui utti des ap pour briguer cette haute descendent presque tous d'trangers mme qu'il f tille remont r una ou plusieurs nDrations. Il serait souli iter que la Constitution *'ll ti soit modifie de faon que les mesures soient prises pour la rendre comme celle de Cuba q< i permet n'importe quel lils d'trange! n dans le pays de renoncer l'ge de vingt et un ans a la nationalit de s s pre et mre et de devenir cubain avec le droit de vo!< r, d'tre ligible n'importe quelle fonction, y compris la Premire Magistrature. Au lieu de s'opposer la rlection, l'opposition et les personnalits ayant du relief devraient prter sincrement leur concours Monsieur Borno pour que, se sentant entour d'lments sincres, sns et progressistes il puisse continuer son œuvre sans h.urt.en toute tranquillit, s.. iivfgardant ainsi les intrts du peupleUn bon Prsident doit tre maintenu au pouvoir au mors pour une nouvelle priode afin de pouvoir par ainsi teimintr son programme de I on que, faisant place un ut e, celuici trouve les divrses branches de l'administration dans une situation telle qu'il se trouve dans l'obligation de suivre le pro gramin du prsident sortant et ainsi d-' suite. Il est inutile da rappeler tout le bien qu'a fait Mr Borno HatiLes travaux sont l qui parlent d'eux-mmes: Routes publiques, liygin\ maisons dcotes, garant es commerciales qui amnent le progrs et l'augm• n talion de son commerce d'exportation et d'importation, tout ce qui coi st. tue en un mot les nerfs d'un pa\s pour ton dveloppement complet. Comme simple observateur dsintress, je fais dis vœux pour la rlection de Mr Borno, bien convaincu qu'il saura se mettre la hauteur de la situation et justifier la confiance de son peuplePIERRB R0LL1N Les Miettes de l'Histoire Habilet paiMaire et lgantes consl*n maonnerie excutes 1M Casernes, lu Rot "ion, i la Hue de la R* M'a Rue du Centre, ont %  "•qu'entirement le roc- tataclysme qui s'abattit t tu Pru.ee dane les deux .•* > tt Juillet 1908. %  • Dimanche Juillet, llein.eudie nui eltta, %  •• te l'aprs-midl, et qui P pends r.t plue de vingt. 4 b ure jata, eans abri, eur 1 %  Port auPrmce plue de fm familles. Le gouverneiu G i n^,,l Nord ' mut [w. des lamentations des <>• crie de dsespoir qui - de toutes parte; et le & •}•• Ministres edopta un "Me Crdit Extraordinaire v w g ourd t s pour tenir en victimes de la cataslro. a, *S*! la raude Jlresse C ^i^PP"'la population |"**'i Prince. RKM adopt en Conseil des I*". kUt, 1. Cabin '.au | Champagne Pommer; im \ SAaUon fonde en 183G REIMS •£$ Ce Champagne ert class parmi les (ltANDS VINS DK •fe$ FR'NCE. Ses immenses caves comportent 18 kilomtres de -vgabriessouterraine* ab.itant u n. -tu. kpe manentde llmUlib.il ^,5. "H de boultilles Je grands vins nciifesc uvemenl dans les ;•* "Pi tout prtmiers ciu de la Cli -r pagne vinicole. y< >t*4 La rgion des Vignobles qui e 1 autorise, ptr la Loi frun jgg> ,*! ..ise doni.er son vin 0 ron glorieux de 4l "*> relativement peu tendue, en 00 uparniaea no •£$ rgions vnicoles.C'est dans celte rgion renorr. 03%  SX 'UUi JIIIIIICIB numm i< wi •> pBgn ^4 La rgion des Vignobles fui e t autorise, ptr .aise doni.ei son vin e 1 oœ glorieux de lnnnpagne 'eut la plupart des orome que se trou jnk \e"le eK-bre. I 1 POMMERY & GRENO '; Connu rfans le monde entier. Sa cou'f-ur d'or et le scintil "Vf lement de s-a uinu-sc constituent le 1 lu* bWilant dcor d'une •t^ thble b gante. En vente h./ Simon Vif ux. l-ope Hivera > Bazar Vtropolitai', Ed. Kslve &. Co. Ai-. Itolt, Charles *£*; Picoulet. *C'^ Pour avoir un ide des tal-lis ements Pommery & Greno. •Q& Allez Parisiana voiries lilmsinervcilleuxqui ftront passer sous j3> vos yeux la beaut et l'importance des dits tablissements. fflr g* lion da gourdes la somme repar %  tir entra L-s victimes du t au. Tour tour,le Secrtaire i'K'at de l'Intrieur, M, Villardrouic Leronte, la Ministre des Finance, la Ministre de la Justice combit* tirent h motion de M. Lalontant. Mais, visiblement, la majorit de ta Chambre e rangeait i la motion du dput da Poit au Prince C'est en vain que les Secrtaires d'Ktat liront appel toute leur loquence, a toute leur logique pour convaincre les dputs, l'on seu* tait bien qu'au vote, la Gouverne m' nt allait tre battu. LA situa ion tait critique, l'heure prilleuse. Alors, M. Frdric Marce'in, rajustant sou monocle, demanda la paro'e. A pas nerveux, saccads, il traversa l'hmicycle, ascaiada les quelques marches de la tribune et, l. promena sur les Reprsentants de la iSa'i-m, un ragar l lier, tranquille. Li silence tait gnral. L -s dputs, bien • ilssur leurs siges, triomphants dj\, attendaient, b eri certains que, puisqu'ils voulaient que le chitlre di crdit demandi par la Gouvernement Tt doubl, celubci tait trop heureux de sai sir la bdle au bond et allt .e ranger au vo 1 de la shimdra. Mais le m nistre d s Fi. nes parla ainsi : — Mesiifur', dit il, le GJnrai N rd avait, pomms v JUS, pens ,1 10 ce'te vabur de .'iOO.OOO gour-* des tant iusuDisante i rparer toutes les ruines accumules par l'incenbe. La Prsident de 'R li publique insista pour que le chiite du crdit fut doub l prvenait donc en cela les nobles intenti LB de la Chambre. Mhis, d'accord avec!m*s i jj\\*g"iei i lu' dmon Irai que si"/.e Trsor public tait oblig de faire face ce crdit de 1 million, le Dparlement dm Pi • nances serait dans l'impossibilit de lui paver, pour le mois en cours, ses indemnits de Prsident de la Rpublique ainsi q e celles desR prsentants du peuple. Le Gnral Nord a immdiatement accept aband muer la part de ses indemnits pour soulager !a population. Fo sera t il %  'e mima des Memb es de la Ch imbr-* ? Si 0 )i, le GouNerneinnt consentira sans relarJ doub er le chiffre du crdit 1. Aussitt le t) 'put LafonUnt relira sa motion et la majoril de la Chambre voia sans modilicati n le projet du Gouvernem"nt. RcepUon Palais National Lt rosjPtinn litbiiuelle du jeudi de vt.il.une LoiiiBornj n'aura pus l.tll cette eimine. lesbeiox sonKs ELE MAUSOLE 0 p.isv.nl parle bai. pmir i\wr I ombre Irytre D( l'ainsur qui parfais revient huiler ru IICJI il iluiil le carps repose ni et tombeau picm Puis.'e lr.iDi|iiiil(iuenl errrr par la r'airirreIl H aimait la MaMtl la rose brun, les pamprM ta battu IllMT des thnes^vieiii, Irlanij raliu.' ou ltiib.nl l'a/ir voile du nrut El I.1I1 Inn.j.i jtfrais, (tnlaiiie hmlierl Il dirl ni ce sepiilcre un nwM SAiniaeil Einroiine ilr fleurs, d'oitr.iui fl df stlfil. \\s IS.-S traits si>ot (jravrs au^inarbrc de la >tla. laMlUI MI sourire ri son front pAlr ri bai El, paur laisiis triils par la norl rttrsellr, Auprs de lire brise 11 Itrcbe ri Ir flauibtai. PIFHBI. Je RiiUHUH. O est la on i'le du Bar (Je la M i lelei 19 '.' .i a vu, hier soir, trois aima* radis su fif les Vieux,Champ de Vl.irs, T.D.--, propritaire. L'un les almanachsdit : l)tmancli •, 7 M is, Oculi I fi second • Lundi, S Mars, S. J an de D. El la trois me : M. rcredi, 10 Mrs, Sia DorotheMis v lin quelle date sontils w Crta des Vieux? Kiilin • ri lion ue r specte plua ... a vu, li r vers '1 heures, arriver aux Uureiux du Journal, une, dain^, poivre et te 1 mie sAvr., air diftinjuAi — Bonsoir, m >oai ur! — Bonsoir, un lame' — Voulez-VOUS mi fournir un p t ; t rens i^iement? Si c'est noisibla, ma lara •• c'<*!t lait ; si .-.'est impottibls c la se lera. — Poarriaa-foui alors ma dirj le n^m de Tant ur du beau lonnet <\-\Q t >us avp/. publie derni'ement et intitul ; La Dorineur lu Val*? — Lai) >rmeur du Val ? Arthur Bimlnu 1, ma lame. JWUMCE ETIENNE IB J^H^ta&Zl Angle des Kuos du Maglain de l'Etal et des Fronts Forts. fiennent d'arriver Jolis chapeaux garnis pour dames. Noire œil complet, se prsenta devant 's Cbambres Lgislative! pour an obtenir sanction. La bccrlaire des Finar ces at du Commerce, M. Frdric Marcelin, donna lecture du projet de Crdit. La Chambre IVc 1 ta dans le plus religeui silanee. Puis, M. Thimocls Lato tant, Dput 4a Port au Prinea, obtint la parole. A la Tribu ne, U loua sans re. r ve, la haute penss huma iitaire du Gouvernement qui accourait au c un des sinistrs at qui ssontriit. une nouvelle fais, que les meilleure du peupla ae le lais saient pas indiffrent. A leur banc, les Ministres souriaient Mais le Reprsentant da la Capitale pansait qaa la ebiflre du crdit, MX),000 gouides, ne suffi • rait point soulager toutes les dtresses, toutes les misres, r f tarer toutes les partes causes par 'p tuvanUb'e incandie; et. aprs un discouis trs long et, ma toi, trs bien tourn, U dposa, sur les bure&ui de laCbambreuns motion o il proposait de p irter 1 mil ... voit constiuire au Champ* de-Mtrs, cit nord, un l^nt k ; osijueen ciment arm. f.e travail dj a hev,montre qu'il sera trs joli et parera admirab'ement notre Place publique. • • ... voit, avec phisir, dus la LVG. *" P s'occupe de la Hue AnricaJDt D l>"is prs l'un m -is de t avaux rj'i mliorat on et de rfaction s'y peu frtant avec une activit renarquable. La chausse est compltem nt rpue ; on at lieve la construc lion des canmx a'raux nour l'ccul mmt les eaux. Pour ces travaux oui ont de nature rendre de rels services au point le MI de la cirmlaton pi li'ique et de lassainiss mit dfl notre 'lia, nous flicitons vivement U D. G. T. P. ainsi que le Service National d'IiyRiue qui les ont nitrepri. ... dapuii h'ffi ne voit plus la pendule o ii indiquait l'heure au B.roV la Madeleine . Ell->hit p'i . dtns fa pie e d'entre ni es' installais bar. D. puis hiir, pltfl n'y rst plus. On peut voir on ombre sur le bois de la cioison. Ou est rll* la pauvre un* chine I bille / tait si lamili %  -. I Si elle allait pt.urrir abef quelque brocantti r ou quelque pr* teur sur M g V.\ dsorm.is, aux soirs de dancing, qui dira ai x cou^lea en meur : l' est inipu 1 voici 1' .urore, niiez vous coucher ? Oui dira au buveur attard : un jour s pris fin, un au're 7F$yffiiFl£^ ic >-4.>^^ V &$$$*? 1&'\ commencer, esae de boire ?... arnassi n. n Charleville. dans le Dp rte.nenl franc is de l'Ardenne. le 20 Octobre '"l85 V. mort a Marseille le 10 Novembre 18JI e que Victor Ilsg appelait: sShak speare en* tant >. — Ah ce n'est donc pas un pote ha> lin qui a crit a T — Mil'e regrets, ma hine,... mais non, <•/) n'est p*ts un pote hatien ) — Cette posie m'av t pourj tant vivement mue, ajouta la brave femme en s'en allant, toute dsolelgation de Franee Le Ministre de France et Mad 1aie Vslfsn recevront le mercredi 10 Mars, de 5 7. Les loteries It.ns la but i'tre utile h nos lec'eurs et au public an gnral? neus d ornons ici des renseigna* ments prsll concernant le; di* versos loteries orgauises Port* au Prince. — Il y a 'a c Literie du Mar* cli I'.I %  1 1. dont la billet co'et dollar. Il y a 17 loti gagnant*. i.e f ros loi est reprseut par l'instal ttion du March Crystal telle qu'elle st tablie Port au Prince. la lirin I II i>' Puis il y a un lot de l.iKiO nVillsn en espces, un secon i de 500, un troisime da 250, 5 lots de 100 dollars etl lots de 1 lollars. — Il y a la 'Grande Lota ie 1 consistant en un immeuble si* PortauPrince, AvenueJobnBrown at comprenant encore 72 lots gs gnants en espces. Le billet£cota 5 dollars. La date du tirage de ce. deux loteries n'a pa< ai M n t tgfls, — Loterie de la Bibliothque Nationale*. C'est une loterie raan suelle organise pir l'Amicale du Lyce l'ction au proQt de la Bi .lio tbqua de l'Amieale. Le tiraire a li**u le pn-mier Di manche da chaque mtis. I' v s tte, lots gagnants Le gros lot est de 2!>00 gourdes 1 le billet v i.d au prix de 5 g urde*. I < %  . U ra^-es ont lieu au local de la B h io thiqueet le montant df* Ml ssl gagnants sont pay/s >mm.li.,ta ment %  ^ Ls Bienfa' c r. E le t t bi mensuelle et o;g nue au r-q fit da l'Hospice Saiul r'r-of. a .'s v: •


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06664
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, March 10, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06664

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
jEC^Etm PROPRIETAIRE
MPR1UEV*
mcDl Magloire
BOIS VTRN
135, Ru* Amricain
2() CENTIMES
10
Quotidien
^NNE No 6747
MUTILATED r
HONE N* 242
POrTFAU-PrWCt ( HAH1 )
loua gommes ainsi faits que nou*
voulons lorcer les autres seu-
lir et a neaser comme nous a*
que nous ne oermellons pas t
notre raison d tre nous foumes tristes. nilile friKl
MERCREDI 10 MARS 1926
>i
&v
&$&**
u<
reproduisons aujour-
M ar iclr, et combien
lii\ publi, so s la signa
al Pirre HvHM' d"ns
1^26 fvrier dernier
d quotidien delalipu-
Cuba, El Uiario de
16 note d'actualit dans
J)lique voisine d'Hati .
il Imminente figiire de
prsiJeiit de cette Rtu-
ivocat et politique de
qui pr son bel et f-
fiil a fait tant dbita
j, qu'il a su mriter l
ime de ses concitoyen*,
j Louis Bomoest p.cs
d'tre rlu aux lec*
ibaines, car ce peupje
ine rveill, mais
_jence naturelle re-
ITks mrites de son ac-
ident qui a sn le gou*
: justice et quit, en
bien-tre, demanda-
nte et spontanment
ion. Le seul motif
_ itue la fo ce de l'oppc*
fjour empocher qu'il soit
Ique Monsieur Borno
de Franais et qu< la
Jon de ce pays j'ad
que les (ils d't angets
la Premie Magis*
Monsieur Borno est i
i et le lait d'tre lits d'-
ne doit pas tre une
qu'il ne soit pas
parce que cet argument
Mur rien de prcis et
je et une si c'tait l le
U.Cofisinuiion, on ne
il admettre qu'il lut lu
itre ans Je me deman*
st une erreur qui a t
et qu'on veut rect'er
iti si les candidats ac-
iPisideice. sont dts
de pur san' et s'il ne
a dans leurs veines un
ang tranger? Pour ma
crois qu'il serait un peu
qu'il n'en IVt pas ainsi,
l ceux l qui utti des ap
pour briguer cette haute
descendent presque tous
d'trangers mme qu'il f tille re-
mont r una ou plusieurs n-
Drations. Il serait souli iter
que la Constitution *'ll ti soit
modifie de faon que les me-
sures soient prises pour la ren-
dre comme celle de Cuba q< i
permet n'importe quel lils
d'trange! n dans le pays de
renoncer l'ge de vingt et un
ans a la nationalit de s s pre
et mre et de devenir cubain
avec le droit de vo!< r, d'tre li-
gible n'importe quelle fonc-
tion, y compris la Premire Ma-
gistrature. Au lieu de s'opposer
la rlection, l'opposition et
les personnalits ayant du relief
devraient prter sincrement
leur concours Monsieur Borno
pour que, se sentant entour d'-
lments sincres, sns et pro-
gressistes il puisse continuer son
uvre sans h.urt.en toute tran-
quillit, s..iivfgardant ainsi les
intrts du peuple-
Un bon Prsident doit tre
maintenu au pouvoir au mors
pour une nouvelle priode afin
de pouvoir par ainsi teimintr
son programme de I on que,
faisant place un ut e, celui-
ci trouve les divrses branches
de l'administration dans une si-
tuation telle qu'il se trouve dans
l'obligation de suivre le pro
gramin du prsident sortant et
ainsi d-' suite.
Il est inutile da rappeler tout
le bien qu'a fait Mr Borno
Hati- Les travaux sont l qui
parlent d'eux-mmes: Routes
publiques, liygin\ maisons
dcotes, garant es commercia-
les qui amnent le progrs et
l'augm ntalion de son commer-
ce d'exportation et d'importa-
tion, tout ce qui coi st. tue en un
mot les nerfs d'un pa\s pour
ton dveloppement complet.
Comme simple observateur d-
sintress, je fais dis vux
pour la rlection de Mr Borno,
bien convaincu qu'il saura se
mettre la hauteur de la situa-
tion et justifier la confiance de
son peuple-
Pierrb R0LL1N
Les Miettes de l'Histoire
Habilet paiMaire
et lgantes cons-
l*n maonnerie excutes
1m Casernes, lu Rot
"ion, i la Hue de la R*
M'a Rue du Centre, ont
"qu'entirement le roc-
tataclysme qui s'abattit
t tu Pru.ee dane les deux
.* > tt Juillet 1908.
Dimanche Juillet,
llein.eudie nui eltta,
te l'aprs-midl, et qui
P pends r.t plue de vingt.
4bure" jata, eans abri, eur
1 Port auPrmce plue de
fm familles. Le gouverne-
iu Gin^,,l Nord 'mut.
[w. des lamentations des
<> crie de dsespoir qui
- de toutes parte; et le
& } Ministres edopta un
"Me Crdit Extraordinaire v
'wgourdts pour tenir en
victimes de la cataslro.
a, *S*! la *raude Jlresse
C ^i^PP"'la population
|"**'i Prince.
RKM adopt en Conseil des
I*". kUt, 1. Cabin '.au
| Champagne Pommer; im \
SAaUon fonde en 183G
REIMS
$ Ce Champagne ert class parmi les (ltANDS VINS DK
fe$ FR'NCE. Ses immenses caves comportent 18 kilomtres de
-vgabriessouterraine* ab.itantun.-tu. kpe manentde llmUlib.il ^,5.
"H de boultilles Je grands vins nciif- esc u- vemenl dans les ;*
"Pi tout prtmiers ciu de la Cli -r pagne vinicole. y<
>t*4 La rgion des Vignobles qui e 1 autorise, ptr la Loi frun jgg>
,*! ..ise doni.er son vin 0 ron glorieux de 4l
"*> relativement peu tendue, en 00 uparniaea no
$ rgions vnicoles.C'est dans celte rgion renorr.
*


03-
SX 'UUi jiiiiiicib nu- mm i< wi > pBgn
^4 La rgion des Vignobles fui e t autorise, ptr
* .aise doni.ei son vin e 1 o glorieux de lnnnpagne 'eut
la plupart des
orome que se trou
jnk \e"le eK-bre.
I
1
POMMERY & GRENO
'; Connu rfans le monde entier. Sa cou'f-ur d'or et le scintil
"Vf lement de s-a uinu-sc constituent le 1 lu* bWilant dcor d'une
t^ thble b gante. En vente h./ Simon Vif ux. l-ope Hivera
> Bazar Vtropolitai', Ed. Kslve &. Co. Ai-. Itolt, Charles
**; Picoulet.
*C'^ Pour avoir un ide des tal-lis ements Pommery & Greno.
Q& Allez Parisiana voiries lilmsinervcilleuxqui ftront passer sous
j3> vos yeux la beaut et l'importance des dits tablissements.

fflr
g*



lion da gourdes la somme repar
tir entra L-s victimes du t au.
Tour tour,le Secrtaire i'K'at
de l'Intrieur, M, Villardrouic
Leronte, la Ministre des Finance,
la Ministre de la Justice combit*
tirent h motion de M. Lalontant.
Mais, visiblement, la majorit de
ta Chambre e rangeait i la mo-
tion du dput da Poit au Prince
C'est en vain que les Secrtaires
d'Ktat liront appel toute leur lo-
quence, a toute leur logique pour
convaincre les dputs, l'on seu*
tait bien qu'au vote, la Gouverne
m' nt allait tre battu.
La situa ion tait critique, l'heu-
re prilleuse. Alors, M. Frdric
Marce'in, rajustant sou monocle,
demanda la paro'e. A pas nerveux,
saccads, il traversa l'hmicycle,
ascaiada les quelques marches de
la tribune et, l. promena sur les
Reprsentants de la iSa'i-m, un
ragar l lier, tranquille.
Li silence tait gnral. L -s
dputs, bien ilssur leurs siges,
triomphants dj\,attendaient, b eri
certains que, puisqu'ils voulaient
que le chitlre di crdit demandi
par la Gouvernement Tt doubl,
celubci tait trop heureux de sai
sir la bdle au bond et allt .e
ranger au vo 1 de la shimdra.
Mais le m!nistre d s Fi. nes
parla ainsi :
Mesiifur', dit il, le GJn-
rai N rd avait, pomms vjus, pens
,1 10 ce'te vabur de .'iOO.OOO gour-*
des tant iusuDisante i rparer
toutes les ruines accumules par
l'incenbe. La Prsident de 'r li
publique insista pour que le chiite
du crdit fut doub l prvenait
donc en cela les nobles intenti lb
de la Chambre. Mhis, d'accord
avec!m*s i jj\\*g"iei i lu' dmon
Irai que si"/.e Trsor public tait
oblig de faire face ce crdit de
1 million, le Dparlement dm Pi
nances serait dans l'impossibilit
de lui paver, pour le mois en
cours, ses indemnits de Prsi-
dent de la Rpublique ainsi q e
celles desR prsentants du peuple.
Le Gnral Nord a immdiatement
accept aband muer la part de
ses indemnits pour soulager !a
population. Fo sera t il 'e mima
des Memb es de la Ch imbr-* ? Si
0 )i, le GouNerneinnt consentira
sans relarJ doub er le chiffre du
crdit 1.
Aussitt le t) 'put LafonUnt
relira sa motion et la majoril de
la Chambre voia sans modilicati n
le projet du Gouvernem"nt.
RcepUon
Palais National
Lt rosjPtinn litbiiuelle du jeudi
de vt.il.une LoiiiBornj n'aura
pus l.tll cette eimine.

lesbeiox sonKs
ELE MAUSOLE
0 p.isv.nl parle bai. pmir i\wr I ombre Irytre
D( l'ainsur qui parfais revient huiler ru Iicji
il iluiil le carps repose ni et tombeau picm
Puis.'e lr.iDi|iiiil(iuenl errrr par la r'airirre-
Il H aimait la MaMtl la rose brun,
les pamprM ta battu IllMT des thnes^vieiii,
Irlanij raliu.' ou ltiib.nl l'a/ir voile du nrut
El I.1I1 Inn.j.ijt- frais, (tnlaiiie hmlierl !
Il dirl ni ce sepiilcre un nwM SAiniaeil
Einroiine ilr fleurs, d'oitr.iui fl df stlfil.
\\s IS.-S traits si>ot (jravrs au^inarbrc de la >tla.
laMlUI mi sourire ri son front pAlr ri bai
El, paur laisiis triils par la norl rttrsellr,
Auprs de lire brise 11 Itrcbe ri Ir flauibtai.
PIFHBI. Je RiiUHUH.
O est la on i'le du Bar
(Je la M i lelei 19 '.'
.i a vu, hier soir, trois aima*
radis su fif les Vieux,Champ
de Vl.irs, T.- D.--, propritaire.
L'un les almanachsdit : l)t-
mancli , 7 M is, Oculi
I fi second Lundi, S Mars,
S. J an de D.
El la trois me : M. rcredi,
10 Mrs, Sia Dorothe-
Mis v lin quelle date sont-
ils w Crta des Vieux?
Kiilin
ri li-
on ue r specte plua
... a vu, li r vers '1 heures,
arriver aux Uureiux du Jour-
nal, une, dain^, poivre et te1,
mie sAvr., air diftinjuAi
Bonsoir, m >oai ur!
Bonsoir, un lame'
Voulez-VOUS mi fournir
un p t;t rens i^iement?
Si c'est noisibla, ma lara
c'<*!t lait ; si .-.'est impottibls
c la se lera.
Poarriaa-foui alors ma
dirj le n^m de Tant ur du beau
lonnet <\-\q t >us avp/. publie
derni'ement et intitul ; La
Dorineur lu Val*?
Lai) >rmeur du Val ? Ar-
thur Bimlnu 1, ma lame.
JWUMCE ETIENNE IB J^H^ta&Zl
Angle des Kuos du Magl-
ain de l'Etal et des
Fronts Forts.
fiennent d'arriver
Jolis chapeaux garnis
pour dames.
Noire il
complet, se prsenta devant 's
Cbambres Lgislative! pour an ob-
tenir sanction.
La bccrlaire des Finar ces at
du Commerce, M. Frdric Marce-
lin, donna lecture du projet de
Crdit. La Chambre IVc 1 ta dans
le plus religeui silanee. Puis,
M. Thimocls Lato tant, Dput
4a Port au Prinea, obtint la pa-
role. A la Tribu ne, U loua sans
re.rve, la haute penss huma ii-
taire du Gouvernement qui accou-
rait au c un des sinistrs at qui
ssontriit. une nouvelle fais, que
les meilleure du peupla ae le lais
saient pas indiffrent. A leur banc,
les Ministres souriaient
Mais le Reprsentant da la Ca-
pitale pansait qaa la ebiflre du
crdit, MX),000 gouides, ne suffi
rait point soulager toutes les d-
tresses, toutes les misres, r
f tarer toutes les partes causes par
'p tuvanUb'e incandie; et. aprs
un discouis trs long et, ma toi,
trs bien tourn, U dposa, sur les
bure&ui de laCbambreuns motion
o il proposait de p irter 1 mil
... voit constiuire au Champ*
de-Mtrs, cit nord, un l^nt
k;osijueen ciment arm.
f.e travail dj a hev,montre
qu'il sera trs joli et parera ad-
mirab'ement notre Place publi-
que.

... voit, avec phisir, dus la
LVG. *" P s'occupe de la Hue
AnricaJDt D l>"is prs l'un
m -is de t avaux rj'i mliorat on
et de rfaction s'y peu frtant
avec une activit renarquable.
La chausse est compltem nt
rpue ; on at lieve la construc
lion des canmx a'raux nour
l'ccul mmt les eaux. Pour
ces travaux oui ont de nature
rendre de rels services au
point le mi de la cirmlaton
pi li'ique et de lassainiss mit
dfl notre 'lia, nous flicitons vi-
vement U D. G. T. P. ainsi que
le Service National d'IiyRiue
qui les ont nitrepri.
... dapuii h'ffi ne voit plus la
pendule o ii indiquait l'heure
au B.roV la Madeleine .
Ell->hit p'i . dtns fa pie e
d'entre ni es' installais bar.
D. puis hiir, pltfl n'y rst plus.
On peut voir on ombre sur le
bois de la cioison.
Ou est rll* la pauvre un*
chine I bille/tait si lamili -. I
Si elle allait pt.urrir abef quel-
que brocantti r ou quelque pr*
teur sur m-g
V.\ dsorm.is, aux soirs de
dancing, qui dira ai x cou^lea
en meur : l' est inipu1, voici
1' .urore, niiez vous coucher ?
Oui dira au buveur attard :
un jour s pris fin, un au're
7F$yffiiFl^ ic >-4.>^^ V &$$$*? 1&'\ commencer, esae de boire ?...
ar-
nassi n. n Charleville. dans
le Dp rte.nenl franc is de l'Ar-
denne. le 20 Octobre '"l85 V.
mort a Marseille le 10 Novem-
bre 18jI e que Victor Ilsg
appelait: sShak speare en*
tant >.
Ah ce n'est donc pas un
pote ha> lin qui a crit a T
Mil'e regrets, ma hine,...
mais non, hatien )
Cette posie m'av t pourj
tant vivement mue, ajouta la
brave femme en s'en allant,
toute dsole-
lgation de Franee
Le Ministre de France et Mad 1-
aie Vslfsn recevront le mercredi
10 Mars, de 5 7.
Les loteries
It.ns la but i'tre utile h nos
lec'eurs et au public an gnral?
neus d ornons ici des renseigna*
ments prsll concernant le; di*
versos loteries orgauises Port*
au Prince.
Il y a 'a c Literie du Mar*
cli i'.i 1 1. dont la billet co'et
dollar. Il y a 17 loti gagnant*. i.e
fros loi est reprseut par l'instal
ttion du March Crystal telle
qu'elle st tablie Port au Prince.
la lirin I II i>' Puis il y a un lot
de l.iKiO nVillsn en espces, un
secon i de 500, un troisime da
250, 5 lots de 100 dollars etl lots
de 1 lollars.
Il y a la 'Grande Lota ie1*
consistant en un immeuble si*
PortauPrince, AvenueJobnBrown
at comprenant encore 72 lots gs
gnants en espces. Le billetcota
5 dollars.
La date du tirage de ce. deux
loteries n'a pa< ai M n t tgfls,
Loterie de la Bibliothque
Nationale*. C'est une loterie raan
suelle organise pir l'Amicale du
Lyce l'ction au proQt de la Bi .lio
tbqua de l'Amieale.
Le tiraire a li**u le pn-mier Di
manche da chaque mtis. I' v s
tte, lots gagnants Le gros lot est
de 2!>00 gourdes 1 le billet
v i.d au prix de 5 g urde*. I <. U
ra^-es ont lieu au local de la B h io
thiqueet le montant df* Ml ssl
gagnants sont pay/s >mm.li.,ta
ment
^ Ls Bienfa' c r. E le t t
bi mensuelle et o;g nue au r-q
fit da l'Hospice Saiul r'r-of. a .'s
v:


LE MATINS t0 Mars iM
Stttlctizza
Cnterite
>f*tigine>
Dispepsle
Emicrania
JUBOL
rieducd l'intestino
Per coneemarsi In baona
u-'.ulc prendcrc ogni aero
uan compresMi '.
JUftOl
' ..
MaMIimrno Chatalatn,
I, ru dt VlDcinn FUrit
Se i oaatrt aotcmaO avcaaero p
lu'o, preddesdo oi ara qvalck*
compreaaa di Jubol r. ndere aljoto
-. .tin.i intrtt r-r l'abaao dellfaro-
gbe e dei lataggl. la fua iliiuni
la tua docilit ; %k eati avtaaet* au
a itpo -.rw.ru- U riacrsa de|la
riedurafiooe mii-Mina*' ccwrt miracl-
tat< na'lmn dal Jubol, fora* ha
atoria dt! clinterc coouxa toi uo al-
li>o '. nu ore Ulaatri. Pcr cootr.. l'w-
i.i:i-i afrebbt comuo oteno aoffa-
ren" te lanlo I aamSri cb*. gli ta
mnlali non u foiaero a tutte lt epo-
che >. i .loim- u in incaarieoti ar
ligianu
Dr Batuoao
dclia Faroil di Mciacioa
CMORHOi.01
fi/*;) '*
jUimilU'IRES Smppon ori on'irmor-
'iif.ct. itiUnaitl. dttvogetuonanli.
,JUI'M.:i.'N Pcn*la coatn U tmttmlt
.' : j
!
ne t-a

s es* dt l'oeuvre il>: puricillara
du e'up lUitien et (ic la Clebe. Le
bi l*l cou e i jjourd"r, I I tirages
au: ont lieu Cin V arita si Nr
i -..un .iiuii Baille a e*l Piddent
du ( oui i i - de din i lion.
Lei Curs l ait C'est une
lotcri o gaitite poui la leons
tr i : on i u lemple .1 s L ge
i- m Util Mi \ '-. Jean
l> |> iste est Prsident du romiti'-
d rgai i- il ion i e grn i loi est de
1000 gourde. Le billet ctle2
g' urdea. I1 > ', pir mois, deux, ti
i iui es lont daoa la eour de
la I oge.
Dans les Sports
C'est le Dimanche M Murs cou
faut nu 'aura lieu nu Parc Lecoote
le grau 1 Critrium d \tlillis:ne
oi i,.iu |nr 1 U S. S II
A p:'.itird'ai:)oaril Imi toutes les
A^oci liions sportives et tous le<
matai rs qui VOOdrODt prendre
part ces olympiques sont pris
de s'in rrire pur lettre adresss a
ru. s s. u.
Le pn gramme rompoilo des
Courses en 100, *0(] et 1500 ne
Ire-,
Sauts en hauteur, eu longueur,
11 peu lie. Luttes la corde par
quipe de S athltes. Kt UB 1000
ni> 1res avec re'ai par quipe de 4
4 athltes.
Un
tro\
camion
> charg
Je matin, la Rue Amricain*,
le camion Indpendance p ti- it la No. 31 13, l'a i prtait fpai
tir pour le ap Hatien. Maia eu
outre des passagre sa grand
nombril qui avaient pus place
d. i.s If n-m. uV, de nombreux il
lourds p quels d'eliets et de inar
eh ,ndii s ttnii nt anlatRa inr l< -
raarohepiada, le radiateur, jusque
audaisui da la ca| '
In sandarnia qui pesait juge,
avec raison, qu'il srail imprudent
ili lais er le camiou entiepicudre
le .voyage avec un si lourd charge
i ap| et il inteidit sou dpart.
Les dlnus franais
. au lUm Conurs
Eucharistique
Car cable
( llH.XtiO, I Mars Mgr D -
bois, an-hevque de l'ai is et le g
,, i,,l | , C.iisl.'luau ont rl dsi
p,la ci n.iiic dlgu iiai lia au
S'ine Coogra Buc.uarialique q
ma li- u dam >' it' rilll du 2 au
SiJuin prochain. ____
.Varits
Ce soir
lorsMu^ue Femme veut
Entre 050 cls
A Genve
MrDacnstaest lu pr*
siclent de la S M-
i
GENEN E, 0 M in L i onfn n
ca de li Ligu i daa > i na a fail
Ir'cr mn on il i 13 heures.
Mr Dacoata, fx pi ni Ifl
du Porti u d, a t u pii ident,
Mr Loui nenr a l i i-i
dent du il' UxU b 'in''1
du lunl^'i l da la Li^1"- Mr H nos
ta. ptsi : de ii 'I ma
son 'l i l'ouvei tun ,a du que
la eonfrai ee Inai gufail une nou
velie ira da bq< ta i i r la I ;ne
gi ce au par1, de locin o |u va
permet ti I :.' I tll< m igue
t. au- . S C
CtN LVE ea bomm s d'dl l
franc da, allem inds ita
po se sol da eouvea i ruoia k
1S b nra i et entam vreul les cou
vtraatiooi sur la ci i e lu i I
de la lune mi irriver
aocuo aecord : 1 ii lue di la ru
nion Mr Streaeoaann a d< '. ir< aoi
i pri intenta de la presse que la
diicu tien n'avait donn aucun r
su lai positif -ans cependant arri
ver une rupture.
GENEVE l'an- tes i i di
filomiliq es on a l'impresaien ijue
e probli me da la 11 con : i. lion
du e >n- il cr par la d m in la
de quelqui a d itiooa i i r ilameot
des siges permanc. rasana
e ution lanl que l' I se
m i.liera inll xilile cl i ra
toute m : .pini.--i m l son t -
Ira le a de la ligue, maia
on imagina diffl le enlqueCh^m
le t lai il, 15 i t il, ; ibn ui
Lulhei ne >e i is pi i ml ,>or
1er la reapi bi i!'; devant i opi
m n publique europenne lu nau
lrare de la ligue et lu trait de
Loerno.
Au Mexique
Par cable
MFX1CO 9 lier 11 ko < ilb
incL' ii.exn.iin a il.Ici.lit .'a rc-
it ou du c mgi Intel d n d il ai ar
chisu qui ' \ it avoir li u Ou t
dalajara an Jui le Dan- d i
cret li menl d i ira qu i.
ne peut accueillir 1 i n da
la paix, la Po Ira el de ai ci l
loua quelque i rme qu ils se d
gui eut.
MBXICO I.a -i n mil
te nomm h l D i 11 dtei m ai r
l'in.le : i, ia le mat
eu lu in de 411:11/ ingnieurs am
rii.i.n- de 1 rn n Bann ltkbel
84si d 1 ou -uns pr ndra aucune
d>aisioe. L .1 ga U, Pery,
gn de E ati i nia, se 1 1 ti pour
v,i 1 1! 1 e il Lin
ka le do< Il m bl fill" D Ro liigo
Oclavio |uge neutre '.1 icndu
lu II ivsne < 1 I repu entant du
\ 1. v est tomb n.1 1 > 1 1
de | aitii, Il Jl ' P 11 I : I II i
qu,- u 1 n lam lions ,
fon' inbordoni rsau rr 1 vel f'eban
te de noies diplomatiques entre
Washington et Mexique.
Suzanne 'emilen
se repose
Par cab'e
MILW.U mars Su/anne Len
g'a 1 installe dans un liotel des
boida du !ai do Comme, a d e!ar
au renr niant de l'pgence Stefi
ni qu'elle tait venue pu lia ie
pour se reposer et qi'c'lt n". vil
nnllemen' l'intention de prendre
"il i des mal bai dans les courts
i'i'iens. %
Le cas du
Cowricr-llo i m
Tout le moode sait, qu' la
suite d'un crit injurieuxl'adres-
se du Gnral Jobn Uu-sell, Haut
C.omin ssaire des Qtata Unis en
Il iti, des poursuites furent enta-
mes, conformment l'article 15
de la Ln sur la Pre^-e, contre
le Courtier Hait ea et M. Jo
lihois Ris, propritaire du journal
lut arrel
Moins d'5 six moi; aprs, un
nouvel cil(aussi violent paraissait
dans ce journal 30 is lejitru t Le
.1 ' I b imas Pierre l'hlppe -et
contenait,i'adress?du Haut I'otv
ini>sinre, des injures aussi graves
que celles du piemier artic e.
Une nouvelle procdure de pour-
suites fui entame a cette suonde
iofraction la loi contre le pro
pritaiia et le grant du Journal.
Et, en vertu de l'article 2:i de
la Loi sur la l're se, la publication
da Courrier lliitien a t su^.
p ndue.
Vtnte l'Btfitt
En vertu d'ordre do Monsieur
D .io h-.m collecteur de la Doua
ne de 'orl au ''rinco selon .'atti-
eli 101 de la loi de Doiane.de
vint le; p' ries de la Douane, il
sera ptocdjeidi 11 mars 1910
10 lin- du matin la v ne l'eu
eau di marchait lise su vailles :
P M BH. I caisse statuettes
sl.n broi / .
S M P C 301/68 4 276/81.
10 bi rriqaes de Vin iOfgj.
c T iC li U 153(1,1 .i. :, Bal
lots p*pi' 1 lisujiet 1 cais,epipier
crpp.
I* Haudiu :0 caisses de Macaro
Li
A C 1 |l 6 Ca'sies de bire.
A t. H d caisses d'?rticles di
vers maill-.'s.
Hontbruo BLIE
Encanteur public
qui le cl I?
Le bureau de la Police li ut
la disposition de son propritaire
un trousseau de elt(a trouv par
un agent.
Le "PARISIAN"
UN ncessaire Valet
AutoStrop qui fait tou-
jours lionm-un.ubonaotde
son jiu.....Wr. L' p
Oravicrasi.irplaquor.cuir
repasser et dix lames de
rechange, le tout dans un
lgant tui marron en cuir
gaufr, doubl soie et velours
marron. Aussi, le Parisian
Argent, un rasoir plaque
argent avec crin cuir
gaufr noir, doubl violet.
Deux article de tout
premier choix.
, Sifi.-r.Mn' :
E. P PAWLEY,Port-"-Pn
Le Rasoir
Valet
AutoStrop
rase, nettoie et uitfuise
la lame, sans dmontage
Dem i*Je di limai
SeaSidejIn
aura le magnifique]
Jazz-Band
qui atlire chaque l<
sa cliehtle satislail
Parisiaoa
Jeudi
A la demande gnrale et pour
la dernire fois le grand succ
d'Aubert.
iXantas
r,
avec Donatien et Lucienne Legrand
Entre : I, 3, i gourdes.
Communiqu
LeGr-. M.-. Gr.-. Comman
deur de l'Ordre Maon.-.en Hati,
envisageant trs srieusement les
consquences de 1 information pu
blie dans Le Malin de Yen
dredi 0 Mars couraut, intitule :
iCbcs sM.onniques touchait
la log> araricKine n The Hising
Snii of the DaugMher of Hati
('nioenal. ( le Soleil Levant de
la Pille d II nli l'nimselle > C
donne connai *ance au pub c et
toutes les Gr.'. Puissance a-
on.\ Universelles que le GraDd
Or.enl d 11il d nt il tst aclue le
ment le Chef Suptme n'a jamais
donn nais ance aucune loge
sur un territoiie tranger, voire
aucun" prtendue Puissance
maonnique dont, en droit, le
Gr. Onent d Mai.i ignore l'exis-
tence. Par consquent le Gr. .
Or. d llaiti d'e ine toute rcpon
habilit au uj-t de litvilalion fai-
te pHr le Fr.-. N'J. Francis, au
nom da la C rporation, ki,
wc Gr -. digoitairea la]
hatien.
La Constf ulion Mioa.-
ti, comme les lois mios.
nationales dfenient dit.
ate iers sur un terriloira 1
tranger, dj occup.
Port au Prince, le 7
Le Gr.-. M.\ G.-. Goi
de 1 ordre Maon.'.l
C. L. VH
Petites NounH
Ethancek
VARSOVIE- Les or,
ouvrires de I 1 InioV
nergiquement contre I1)
tion donne par le |oui
permettant l'exportation
VliNNE Le r
d'arbitragi entre l'Aut
Tchcoslovae.uie d'aprt I
tous les diflrends entiai
nations seioat soumis k 1
mission d'experts,! t atg
i LTO SUPPLIES
R- M- AUGUSTE i CO
SUCCESSEURS de I). ASCENCIO dk Co
laVlaionli. M. AI 1GUSTI A Co vient de raoor un as olimenl compltt d'iceei-
soires indispensables, pour autos.
Ei.tre autres :
CC IMS pour moteurs, pour lou'.cs maiq' es d'autos-
BOUGIES Cbampton''
Accjssoires pour Houes ou Jantes
I INCfi pour pneus
FLAPS pour piotcgei les clambres
l'UMl KS et pice de rechange
BOULONS, Lt.ltUl S et CRAMPONS piur-lantea.
JaCKS, qualit suprieure
CHAINES pour pue; s
Articles eu Caoitchouo
Caoutchouc pour vola .ts
" (Tuy.ux ) pour raccord
( Tapis en caou'ch'juc jits Pyramide
Vitres
Vitres pour phares, toutes dimensions
Nities pour ipotl'gbtS
Essuie vires main ou automatiques
''aie blisis
Lampes et accessoires
Ampoules pour fubliligbts, [haies, spollights,
lampes mtneur tt irire.
Lampes arrire simp es ou combines
Lampes de cot ie pi. 1 nt sur es at.es.
Camp s de/t se plaint sur marche pied
spo iights
Flash ighls depuis 0,8'i
Fi s I ..1 li i.ju s
Articles hivers
Alli.me t ig trs aulo 1 ..tiques
Fusibles pour lottes machines
Ibus e- petits et grauds modles
lt .11 bois pour rs rvjir de ga-o ine,
pour 'ouUs-jn i bines
Efilg
Boucheua pour radiateur, poer
ioutes machines
Chamois
Itivets toutes dimensions
Bou'ons et Ecrous toutes disiet-
sions
Toiles et papi- r; sabls
Bil'es d'ader toutes dimaneiona
Cni's de 6 volts
A mpoulee d'appartements.'etc, aie
I' unit au f .ultime
Kntonnoir pour gasoline avecta-
brs flexible dmontable
Porte bhgage
Peinture et vernis
Ornement peur tadiateurs
En outre, nous comptons reee-
voir : ce mois ci Pneus de hyper
que Fiik.
Toile pour capotes
Ornements divers poar r diiUbre
Batteries c Columbia de 6 et IS
Volts.
< 'utils
Pioc s ordinaiies, nickeles,
coupantes. /
Ti urnevis de t 12 de !ong
Limes
Marteaux
C et de toutes sortes
Ciel;' tuyau
Instruments pour le conti'e de lt j
pression d air dans les pneus
Klaxons.
hlaxons^EIcctriques
Klaxons nain I
Sirnes
Boutons peur klaxons
yflSKI
p& m mimes^ 99 ^ ^*wzimm8&>
r*
Esl transfre la Rue Bonne-Foi ct de l'ancien local de I
Banque du Canada.
a < t n-r-
-.
' r**!"


LE MAI IN 10 Mn 't<$6
Mmmm
l'iiml Rabais
ACCOUREZ TOUS
,a maison
Kawas Hermanosi
^ R xe du Ma.jasiii da l'Etat 1724 '&
JANft 'ti ',ul ^e sal'^a're et d'aider sa nom-
[lise clientle, a lait un rabais gnerai sur
1^8 ces Jolis articles.
Ils seront Jusqu'au 10 mars, A la porte
Ltes les bourses.
\ccourez tous et tous
tarez (attelai s.
'il. &/kP 6 6 A A A A S A A A . A A /
*
While Rork
Eau Minrale
Suprieure
*
Ochoa & 1/
[a Maison Les SPORT* |
h
Antle des Rua* Koux et du Magasin de l'Etat t.'2'
A3-
}NCFNT AUX Cl.lEiNTS DE LA MAISON QU'ILS VIENNENT *;*
ivom &*
Il bail xlflck de chaussures de premier choix ffi-
four hommes, femmes, fillettes et entants Pi
Pi ix avantageux J&

I
l'on visi(e les au-j
|| tf es lagasins.
Mars Von achte chez
Paul Auxila
^ Kaifes comme loul le monJeS
3 |
Hs| Toule. cette. aenuiUliv tt ij auui fai^S
i:\ VENTE DANS
TOUS LES BONS
Clubs
Cafs
Restaurants
ET
Hotels
MAXWELL e! MON
AGENTS EXCLUSIFS
S*
I*


fit

Lorsque *****
I quelque chose,
** ' || de vous dcider
quoique ce soit,
CojiSuittz
Nos flNOSGES I
Grandes et petite
I
}t$mmmmm%%rm%w%K
M Cooke
d'a^tii/er
(e fameux ^
NEURASTHNIE. FAIDLES C
r/f\l CHLOROSE, DEBILITE
1SKY GREEN RIVER
l.l. ROI DES WHISKY j.
6IROP
DZSCH1ENS
.' H^u-.ogloMrK _
Kt-jtnntrvr An ttng. prm-*r!t sr l'tt'l. tr.Mi -1
upnu< I rfon f o.u. aux hriniraru. jlJur c ' /mm.- tfa r-wi
...-. ...I"' JMUI BSBCMikrtk, j. ..a. !... u... ....... ta
LA PLUS ANCIENNE ET LA PLUS EfflCACI
INJECTION PEYRARO
?ALGER
contra la BIENNORRHAGIE
I loui 4aaulam<>nti incitas
V rcent
231 Arabes guris
sir 232
"'.i ; -I dm M. t. .!.,)
Le (rarement cal tornplAtf
par Ira
DRAGEES PEYRARD N' 1 :-' KITINE
qui calment la douleur, clarifient lea urine,
purifient le iang et guriaaent la cystite.
lot ILS BONNES PHARMACItS
SPCIALITS PEYRARD. 46. ra. aV Crtaall. PAR
Si vous n'aimez pas le Beau
l et la Varit, n achetez pas CHEZ
H. BALLON. Fils
^?"
^t*tt*&&tt*SA
iwbibib^
Eug. LE BOSSE Co
fleoces-- Heprsentatiuns
PORT-AU PRINCE
Agen's gnraux de :
The Royal Mail Steamp
Packet company
ijjir Jones Jewel'
illinf a* i-t
NEW-YORK
* Hufjariau 0 0
Boula Houga atc
,,n 'ire Insurance Company
, NEW-YORL'
p-anoai_eontra Macandla
L^aio"n7~Miieh c"~
p-ettae oafe^Hom. ,
Bubbtr ,poi., Compan)
I Soullars Herta.
..^LaU,a,'ta Son
Bs aie. an tous genres
Manulactures Life lns'ce Cy
Aseuranoe surla via.
Suilliou Frres Ai i
Vin* & Champagne jordrmn
jy I h, Heymar
COPENHAGUE
i'Lir Oaool"*, fromaga
t conaeivaa alimentait a
W. S. lathews Sor.
Tabaca jaunas at airs
3 lationale
Sans liivul
Cigarettes nantaelefu
Euvola d- rlnr#
Le steamer Kara venait de
KiDK-ton est atleodu A Jacnael, l
10 du coui-nl. Il touchera aki
ports des Cayet. .l.'-rmie, Mirafa
ne, l'etil Geftve pour tre Port
au Prince, If M du courant. Il
laissera le iiAme jour pour Saint
Mare, Gonaivee. Port de Paix,Cap
Haitien et l'Europe.
Le steamer "Eastbury" venant
de Kingstro est altendu J.rtmel,
W.'- mets > tuaril.
le steamer "Thbora" *a(1ant
de KiofTwion est attendu i Jactnel
le 7 avril prochain.
Port au Prince, le S mars I9lf
J. Daaldir r
Agent gnral pour Haiti
Petite Jeunesse
" Sportive Hatienne
Convocation
Les Membres de la Petite Jeu
nt'-M1 Sportive Haitienne sont
pris de se runir le Dimanche
14 courant, 10 heures prcises
du malin ehez Franois Clermoat,
pour questions Irai importantes.
|Lc Secrtaire : Hen L Pour gurir ou viter *i |
neaAiaas conituii
coaiiiTioi-irouaoiiiiMi\'i
ui'M't eaavateua
IL SUFFIT da prendre
a l'vm de voai ropatai
% ! * i*m asasssssa
une Pilule du P Debaut
447, rue du Ttufr 9t-Deiiiii Fiais |
Mails a faut aziter les vritables
ejstl sesrt e*at A fait bliscbai
r aaaiM Saieaallia Ma maa
! DEHAUT A PARIS
S ..-i ra SaSilaaat asjaaant " noir
"""i ij(i jujjfiii jib>j i. man
> iiiiu.rj ( i-jfv.'VK nSS]
"! M?'^ 3no""< 30lf,3
M -UIP0IH np an/'/ iflj ,."""% ''"n
f 3Mfv sij aohio v| 135t|
'ia '10001 'SNnHM Jf *^- )
| 'i:a-io xnvi t*i T" ,* 0
JMIliUJll V SITIUSIO -< v r
I S3l8WViy K\f3AnOfc3
Avis

Le public art avi. que le li-
ra^e de la Loterie U Bienfai-
sance . au profit dp la Loge
les i Casais Unis s "Si 24 e
fera le 21 Mars en cours, tou-
jours dans la cour du Templn
de la KespectaUe Loge-Srie L
12e tirage,
fcV En outrr, les billets de la
Loterie des Curs-Unis portent
deux .ctaux celui de la Loge
L*s Cttfs-Uiiia et celui du
Prsident du Comit de la Lo-
terie.
Accoures en foule.
Le Prsident du Comit,
Alc. Jean-Bai-fis r.

a .


LE Ma UN 10 Mars 19*.
A. de, MalteiselCo Ag^ls pour Hati
Ne buvez pas on bn?ro
Le Rhum Nectar
Tfrestotte
: la maison HJSilven
l.e seul Ithum (jui, tir d'A'<*Ools lialriels obtenus direc i* p ^ . ^
ment par Dii-lillatiu.l simple du Sirop de* Caunes d'une f Ill?lJO
Clique et toujours mme lanlaon et le seul qui, vuillit part
l'action du temps dans les dpts avee exclusion rigoureuse de tous
dangereux Secrets d LliricallOll d MM jonction d'aucun
Iflg dient d'otioe, conserva au jugement de la plupirt de ne
lotabililcS Mdicale! suHnttlppritioo de bons acra-
leurf, la suavit in.-.omparabh du bouquet et les plus ^imiipiaLIes
quai.t'a bygioiqui- f
Mftmeprisav.rcx.es. Rlilllll \ m I ;r n enivre pas
t ne produit pas l'ileoolisme s II longue, comme jles auirei|pi
duils similaire et comme les autres spiritueux.
ebambres r
Grand Htel de Francs
Position exceptionnelle, au'centre des allmes a
proximit de toutes les Italiques, de la douane et
de tontes les Agences de bateaux, lepseignementa
lacilits pour foyager en automobile dans toutes
les parties de l Rcpiiblimic d'Hati et de la repu
bkque dominicaine. 'diamlwes eoulortables et sur-
tout trs propres. Ventilateurs dans les chambres
I la demande des Pet^ionaires. Cuisine Iran use
trs soitjne et dis plus variec.
Dew'ande* visiter les magasin*
dp L tlli'l Vins des meilleurs crus de Bodeaux,
par l>arriques,dame jani.es gallons et par b'^^
1nrmi les Vins de chteaux, vous trouvre/, le plus
grand choix pour les qualits et pour 1 Age WJ
D'ITALIK* lJ'EsrAC.N^.VN uE BOURGOGNE (Diana
rouges i et le renomm Pommard mousseux, (jot
amricain U plus graid assortiment de Liqueurs
Cognac liiDs wiskies ete. Absinthe IVraoi.
Amer tMcon, Vermouth. CONSERVES franaise et
limerieaines Iralohe neuf arrivoes.Clli Ailles de l/aha
W*rn et llabj.nera. Cl IAR*T1'E** de toutes les la
briques d M HU Gros *t dotait P&AFU Ml:i;lL Lar e
pOhta.es.
"Pharmacie Sjou ne
Donne avis sa clientle et aux mdecins et lUBuMk qu'U
tranisoriL son Laboratoire dUloisie en un labrsiu..e oe
biologie appliqu sous la Direction du
Drliicot et f.Sioutn
Le laboratoire est ouvert tous lus jours d7 hres du mtti i 9
neure* dtsrir pour toutes Ifs re Lercl.cs ci ai alyses prvues da s
l'a nonct ci jointe, siul pour le
Watstircauu el fa ectalari.e Lre-Scr^i r
Seroit reues que'e ncardi de chaqne'scn aire.
S'adre* 4 nerf* d'urines et 6'ucg; stnque
Raction do W;tsscirrann
rltaciicn deTr'boule',
Kir m- n du sanp et du pu
tjiuei! d fcxame de sraflht'
ilbn^ino raction
Cor tante UrAnSecroat
Jfi \o plni'r dav'ser ma nom*
renne clien >> avoir rru par le
dernier vapaur un assortimmt com*
plt de tua es ( dimewii** d*
Pneus Go-di, U mUti tlloon et Ba'-
loon mv*e Us (ammw tuba ro FiresUme.
tiresto*:e donnt e plus de Kilom-
tre pir Dollar.
Eu vente ii $t-Maic chez Bi Clovis lucci
(p-]|aitien chez 1rs Jean Luciani&C
Port-de-Paix chez Ir t\ Maurrasse
PetitGovecbez Mr P. Obriez
Aux Gajes chez Mr Jean 0. '.onard
4(
t
lfiient toute coi urrenre.
Voiles ooolear barres
lias dentelles
lias soie brode
Bas fil broda
l ulle pour premire Communion
Couverturos blanche et couleur sup
Uandes-brodes Madera pour
^chemises et jupes
Voile blanc barres
Ratine blanche
Gabardine blanche
Crpon blanc et couleur Jour
Voile et couleur uni
Chemisettes allemandes sup.
Brabant noir aaglals
Imitation toile orue
Serviettes de toilette* blanohes &;ooulew
Nappes ^couleurs
Tapis cir blanc sop. pour tables
Molletons blanc et couleur sup.
peignes franais & amricains
Organdi blanc & couleur
Lainaeje couleur anglais sup.pour |upi
Madras bari es de soie pour chemisai!
hommes
Satinette foulard pour robes.knouveai
dessins
et chez b FREETZMfUGGERBOK
T- -<2^ -^p 4S? W
La liaison
C. L Verret
Marchand Tailleur
Mo 1SC22 Une du Magasin de VEia*
[Se recommande au public et sa nombn u^e
ciuntle pour rlAjance de si coupe et la prompte
excution mise dans les ouvrages confis scf soins.
U maison reste ouverte Jusqu' S beures e'u soir.
Prix modre
vimables eUlts,vous qu- v .ule/'porter. rau de IrVis, les
tissus qu'il soit posiblf if* tro vr sur cette plaa, n ms
avant d'aller a leurs, de pisser chv. nous ou le meilleur--
est rserv.
SMMl
mm^m-t*
faveme
"J/3(
310, Hue Bonne
r -
La ipaison
Meiiaro Hurtado
A l'honneur de garantir qi e les Cbapeaux pour dames,d(moi,elles,
M'anls et l.omm sont des plus tins et des meilleures thtii dtt
dernires modes el styles de Pannejl it. arrivs de I ans
La Maison ne t'ite pas les autres articles tels que: les pjgBM
ebtvtOI favoris des dames Casimir analais, # taux cols, cravates l.nes
defeieet ihemises, bas et cl.acssettes qui sont tous de premire
qiVcnc'/ nous faire visite et choisisse/ : tout s. m v Ire g< t.
Jenaro HURTADO
bire la Pression- Sa.iAi
tcupirs froids.
Brillani et slect Dani
La Taverne reste ouverte touW
PI IGNE- m

llO^Bue des Csars


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM