<%BANNER%>







PAGE 1

V L.S MAfiNi ? UbidnCM .--Po"dre TEINDEL YS \ donne un teint de lys e*ia i.i..kj(HMiw hUr. .> aalarM. r,i pomr hrutit tttktt tltr, rn MI foiu*. •l CrtMl ftSBtMnj* T.H p' M *•?• %  . a*ia T-diT> i^ii mMu l*fa rmadrijt .. rare l'ai ; • u' MM' r.i r r tfaa. rot* monOartnc n. clair, oi r foatf. luiri lut 'tenu fsnet rarlHI .!.toie aarartt. m,;Stf, ciair -V O.i'aa t'IrfuBMIM M Orun Mil IIIHI fftudre idale itrja! noble, -, ,.^ *%; ? odlctnlc. d'un pat htm tUIlcal, C • c •"' r < '<• l'aLheur de la j?u'* 'U Us protts financiers deviatleSaatfriDii* Par tabla Il PARIS, ? Fvrier(.• Snat A adopt las quatre premiers arli •laa dei projeta fiiiaecieis. Il a r r ieuati par 102 voix contre 1 4 4 amendement dt la gmcbe eo 1 battu par la gouvernement at pro voquan 1 !ti gisseoieat du nerabi e a dclaratioDa obligtoirai da l'impt sur la ravtou. Il a afopl un nouvel artiele prvoyant uae Hte des asaujaitisatmenla lin pt qui seia tenue i la diposition de tous les contribuable?. Crand krach de banquet en Belgique Par cable • BRLXKLLfcS, 10 Fvrier — Le Ci r dit Financier d'An?, re, tablis %  Mitai financier au capital da 10 Billions de liants et poastdaut une caaiaine de sueeuraie, vient de euspendre aes paitmenta. Le u gif atteindrait 2 millions de francs at deui autrea banques neiaient impl ques dans ce krach qui alle la part cuiii a tuent la pente per gaa. Il semble que cale atUue r aarve un scandait rsir tonnes ont t ttrttts uoul le di recteur et uu ue M s cuilegues ei auatre employs. D'autre* atraeta tiana seraient luiminenlrs et les autorit! ont mit Jet acaliea. le pacte de Locarno m i la chambre lianaise Par cable PARU, 26 Ktvritr— A locession de l'ouveilure des dsbala a la chambra au MIJt de la ralihalioa de a accords de Lucarne, Mr Brund a uclar que le pacte de acunl ast, i l'heure actuelle, le in yen lt plut puiaant pour empcher une nouvelle gueue europeenue. Mr Biiand coup court au* crili que s du coionei Fanry contre le trnite en disant : • sii le t*ete de Lecaruo avait exist en 1*14,nous n'aurions pas eu la gnene ". Mr Paul Boiicour a ouvert laa dliai* par un loquent pleideyer qui a t suivi d'une vioit nie alla que du leader communiste Cachin et dei critiquer plus tempres du colonel. %  — — %  1 —^aaMSk ^S> *S> • SSBaa—— — —— La Pologne, s*AUenUijjB et'la S. D-NPur cable UrHIUV lu Fvuer— Mr Un nu OlmvWi, B-iBIltlA dt Polo tra BtlllD, a fait sanir que la Pe otntvieni de dtu.todtr uu aie g* permanent au, ttnseil dt la bo ri*!* rlea nation 1 a Poeeuion ^e l'entre d* I Allemsgue dam laS D. N Le mi iatra Icare que l'ni'i-ni:,! -l'un du nombre dis ne geau rODttil st indi>('fn>b' pour a nrer la paix mondiale. Il a !aj<>it que l'Ebp K i" j ava t riioil un % it'ge lermuneut t e tot'i.lanl donif 1 pr >l't d8 nations lati nta. AumcDtst'ondelafiatou ani^ricaiLe P^r cable NVAbllI.NoTU.N, 2b Fvrier — I 1 s 1 ujB. ce le m uiit p>>ur la cii.>iu. n d*(nuimes dirgsa bit! milit de canon* pour se d f iiure coolie Je attaque* d*arO p .1• ont t cauae que la coin MOU navaic de la ilmmlira dci d Ue tant c nstiuiie di n dinga :> flt iv. ng n il une • %  j %  %  li de t U u OW dr pifds Cube.dans le ii-' r i 111 in r d €• x j. M -1 •. 1 tiavHle n 1 1 ,n 1 ou • t mi. un 1 1 %  i r Cttei in--. 1 a la 1 tinUibie ne dt mon liitiwa dra UtSMliti dt — t 11 %  .t nu a 1 gin .1. ues 11 r IOU qui a eu l.ilc divanl la Ci inivis on tdi Caiibie 5t'-ll; uu cali bt< Ji .0 uu thiii-11 t'jvuivci avec tf ( oo •OIIUIH l ita l'iinii %  ttlsant pU.Mt t Heu — Msllc llaleti \\ il a, ovic .t | U n %  '! .• •< i,a t<. I'. 1 u-. n.un u.n, a et Ciiunue de la cuupe '1 KI. m • .t.Laa deux jouai sa uut ete batUiaa par ".u. l'Iiyl lie BntUlibWeilt ri Mifie Luieu lia. en | 1 t) a 3, U a t bu compa gn'e tic tit-.c onatallnvut, elle a b .lui Mm 1 u ^ el Me.le Greeo 1 A. n u 1 ; %  ) (U rt I, 6 a 0 dai'a le." d tiu es i>b\\ Yoi.K — Mi Reu Lacoa te, jou .nm • : a victoire do Mr L.CIIS e a ete dcisive et c'e l .a inu>ien.e lui q. e Mr lit di 11 a ie btllu par ses adversai les. l'tu Tasatrah Noua lappoloU. .j.ie i c i Ct SOIT quiiara lieu, Nariett, 1 belle ei buttante tt que BOOI ahooa* eiou hier. ARYS 3. rue de la Pam 3 PARIS PreValculalion du tPHijig p r |. GTiopenhauer L 2S Pression tm^spb'riqun 0.7 nu dessous. Temprature 1 3 au le O'i--. Index du temps I 0 D f til Probabilits p'uie 2 6 pou lit. Elat-C ;I Naissances Srctiou N id 68 Sud tJ Isl 46 Oressier 7 0 307 D, es Section M 0 id 43 Sud IV M 21 Greasiei y •' ti Mariages Section iSoiu 14 fcud 13 a Est 4 Greasier nant 3| Rcapitulation : >isane.' TC7 Dca 9t Mar.agea 31 Comme ou l vt.il, il y n depuis que que tempa uu aerroistement sensible de la population. ParisiDa Diman he L'ne conscration officielle du Grand film franais 4 pisodes : lies deux bosses I 1 ||lM d Hoiftt -L;ul(j Mise eu cne d ; L. Meicantun d'aprs le roman de Ueeourcelle. Intai prt par Signorel, Yvetlt Ouilbert, May >re Hut, j Gna R ad y, Maine Guida. ". 1 1er pisode Premier Mensonge 2e pisode, La Linpace et Lie. Mariages 4J En 1 Eglise Paroisataie du Sacr Ca:.ir de l'urgeau ara clbr le mererdi Ki Aiura pruebain le ma riage de elle Margueritt Chnuvet avec Mi Joe fierr Louis. Meilleurs cuinp'imei t au jeune el 1 loi ui.t.il couple. — La 41-MItin imn Nuplia e trra donoa le Jeudi \6 Mars ptccbaia en l'glise Ste nnt, I 7 heurte du nuiiu, Mla Krancint B an tt Mr Etienne Prophte. loua nos complimenta. Publication reliieuse Nous awrna reu le k laicicule dn mois de Mare du Bulletin du N. D. du Perptuel Secours du Cap H'ilien qui pub ie les intressants articles suuaots: — Mois de St Joseph — L's D ne sainte. A propos de Baptme.— Travail du D.manche.— Caricature, va — Chronique.— Nouvelles— An tances— Neuvaine de gice Dcs Nous avons appris le dcs sur venu, hier soir de JUSTIN Loco. bes funrailles auront lieu cet aprs-midi an 1 Eglise St Jjseph. Aux pnrrots prouvs nous en* voyons nos meilleures cendolaccea. lesso d : Requini Mr Paul Boaehereau et enfants, Mr el Mme Paul Emi e Franfjis, Malles. Edelcide et l'ailmne Hyppulite Lucas, Mr el Mme. Charles Eslve et-enfanta MM. 11. rmann et Justin Franois, Mr et Mme Geotg-s Leclatr, Mr et Mme Paul Auaon, Mr it M ne Emue An-n, Mme Yve Antoine Boucheieae, Mr et 'me i.hirlet Il m h reau el eu! ut-, insi que tous les autres parente a: al.ies 0 l I lionne, n d inviter leurs amis une Messe de Requiem qui %  ei a dite la Cathdrale le lundi H .Mars procbam 0 lieutes ot demi ; du matin pour le repos ne l'a.110 de leur regrell-ie Mme Paul Bjucbcreau, ne L.lia F.anois. bu y it-si.-t ml. ils leur donne routune nouvelle ma


PAGE 1

MJU& N -*" 11 Fvrie/1913 The Worlds leadiny Minerai Water WHIT ROCK Sparkling, Cool and Clear Sold atall Firs' Class Caf*. Hotels* Club and Restaurant MaXWELL ai MOM SOLE AGENTS t* % i. Ides Moires. Surmenage AnmeCjfui tts dprimas, sans force, sans courage, un* inertie. I.e moindre effort voui est pnible. L'apptit a disparu, vos unit ion agite!, peuples de cauchemars. Vos ides se brouillent, ous voyei mut en noir, vous manquez de confiance en v>us. votre mmoire est rebelle. Tout n'est pas perdu, soyez-en b en pirsuad. La cellule nerveuse n'est pas morte, elle est seulement atlaiblie. Rendea-lui sa force par L'ELINIR ZIDAL du l> OMNS frce Ce puissant rgnrateur, vous se-tri rapidetn.-nt vos nerfs te calmer, vous dormez, l'apptit renat. Vos ides s'claircissent, vos angoisses s'vanouissent. Vous reprenez possession de vousmme, votre cerveau est actif, vos fores m use 'ai ressont dcuples. I.t flacon 11 fr. 60 VqVhuri: N"itde*4 pai;cl, avac attestations Je mJtcini et .! malades, Jiesse sur flilM -i auxSpvialitl Neurologiques du b Sallci, n, B. ul.de Strasbourg, PAR1$> EN VESTK UANS TOUTES l'll\l>M\CIES Unie >kt'wu "Consul Horn' venent ''EuropeSan Juan P.R l'aeii. pMtlUpHaiiien sera ic v:re '• 7ourtat II partira la lendemain r Kingston 8t Domingo City %  PaJro de Macoris t Curaaaa, Niant p*s*sgers. '"t in Priore U M fvrier Ivff OlofTsoo LUCAS Y Co *|nts fo.x Ternes vendre S a dreeeer Mr Georges Bausaao il cil il aie Place Geffrard. tage de la Maison lUtteit. Offre d'emploi On demande ua barman pailant le franai et l'anglais. Eficellentes COQdll o(i> S'adreuer aux bureaux du Malin Dr Itf *f Br o'oi "Opticien, tpViatstn OiiloiB? de I DiiTersiU it oadres •( lifieieirr ) • passage Port au Prince po r %  B moia a nlemant donnera dea consultations de t i 12 a m i ,1 1 5 p JB No2*0H... Dante restoa h*2O au Rez de cliaissee de l'Office Uu ci l.w\ 1 lf> ti te. 1 .'e fi g |j. or. on tui M. #"r rendz \o vniu 0 c tir R PiH n i Ht .ir 6u-g iv l)i Kw lu Froru l'oSp m oan bi aeea b\ appoiteot ai H >tel Eicel.Mor. p ce/et Mmtn Perdu I % %  t' erdti. dana es rue de Pori au ''r u e,nn bnee'• t m -ntre Prire^ lui qui I euraft r-trouv de le r.'piMi'ter au Journal contre bonne re'mr.enae. fabiiiet DE le Mai 'm Uajtiol YlM'.iT 316. Ifue F ou Rccuvremen's rrramerciaux rniegi! tii' t de Marques de r\.b iq'ie, etc. A fis Corn iif rc!al J'ai 1 h mneur u avier la public eu geaetal et e uummrice en par ticuliar, que j'ai rnat' ma mai siti de c inm rre de Go inives au No 116 .a la rue TrTer-i*re en cite Tille ( balle t ci.nu-nemeat 0CiUp4a p*r T A!fr >' VjM • i'oii au Prince, le S7 fvrier 1921 B. A WOiFF Avis La pablie ea gnerai et le eom rostre an paitiiuic-r s ni avi>Aa qu' partir dectlte -4t et lurent l'aba %  < %  • %  <1<* M. ..n i Garder, en coi-g.Macaieur II nri Uatdira, uaan ie>ru; M h i'g de la pro curation de im M% chuaiio ra forums. Si voue V I /. prea et mer?, a >n-v 7 u • aouvenir de re qae f ir o vo- na'gaoM beia. Ail z voua faire h > ngi a nhi-T la Ph't) rj hie N uvelle CLEO 0 Y D JUalE liSl, Uu du C ut e Compawrie ^nrsie Traosatlaotiaue Le alfniii r Cm ibe M p J ri i de Bird iX e lO courant eet ettenda P i MU Piiaua le i% h t.-pu-:i a le Un b mtin d an arr'v^i P'ur Sinti*gi diCubtet .ee po U du u 1 Le emie tel itinrare acre flte i l' e lu v p>tir P^rt au Prince, I10 NvUr 1924 L'Agent P. Pou fi RjB .L N '! ADJOINT WAHLPEN Pourquoi plue de vingt million* d'individu du monda enlierach^ian.ila le* Kveraberp et le< Web Peia ro me tml dea cray n al ta plu manei %  • tioiin.'a. Il eet q c'est pa ce e.u leao )l ronvanati e-.aur^b - et lgant .Waia, mie ix que cela, >• puLlic e -I a rfv a'mettre que l'Everaharp et le WahPeu ralisent des pe. t etiena macanil quea qui les rendent enliremeat di guet de ron&arce. Lee nom* Ev>re harp et W bl P-n aont grade aur chque artic'e, pour v< tre protu-tion Feite en dee •fjla* et vendt ai deannx satiafaire tous les gota et toutes lea I > i r %  *. — THE VAIIL dfJMPANY, NEW YO RK, N. Y., U.S. A. MAXWKI.I, & ftiOJIK 1613 Ru. tu CraUrt* I'IIK i i rniM Hm lnmioum Li New-Orlans i South Aaericio : SteaoshiP Co, Ine T*trois*iek.\x\ dpart direct jpo\xr* Pon-au Prmca "rfrti i I Lataamer "Leifayent laiss New Orluos le 2i courent saie aux Caye* le 2 Uan e Jaemtl te 3. La eteaneer [farlta] a lai-se N. Orlans U M cojranl direc tem nt pour ort eu 'rinae. In steamer laissera le ltf mars procluii pour (ou^'les ports d Hati. Ce 7 Fvrier IDW. A. de M TTU8& Co, Agan'.e Eug. LE BOSM Co Agences— Reprseutalios g (jornbatlez" Les egenta destructeurs de la carie dentaire, en vous nettoyant ta bouebe au moina uuefoia par jour. Mai* attention .. mlitv voua de certaine dentilriree qui mettent a nu l'ivoire dee dents. C'est pourquoi vous devee suivre l'eiemple de plua de 100 000 me decin* et Dentistes qui utilisent te clbre paie dentilriee du Dr Pierrt rigoareusemsnt neutre et qui est l'entiseptic perfiitede le beere eke. En vente que deae lee baunea naisona. "•ck.e5 Jones Jewell fafllllrxcr ^ a i _. NEW-YORK Fartiauui Huynriaii O 0 Banio Rouga te "••nklii Fire Insurance Company NEW-YORK Aio.sncp, contre l'incendie Bianond Match Co Aliuimnttn n S afn Home '• SBubl>er ixporl faMDPIff] Souliars Pfdn. Chas F. lattlaciea* Son afoianonn avalei n tous iienr M PORl-U*PRlNGE Agents gnraux de IWVJP& Manufactures Lifo |nVc Ci A*nrac sur la rie, au il h ou Frrae Ai ,^ Vin A ChaapeigQA 3ordraiaa i h, Heymar COPENHAGUE "inre OMnola. fromage •t tooeervas ait^inteira^ W. S. latheta H" l; Tabaon Jaunos t nai r ci La tlatinnalr Sao Rival Cigarettes r h n tor U o rasM Colcr bian Steamsliip Co fa m Le ateamer Irid jefown venant iltrjBctement de M.Toi k et atteadu i fort au prince le 2 lars prochain. Il repartira le min* |our pour petit fuve, liraipune, Jrinie, Cayex et J;ic mil en mute pour les ports de la Colombie jrtnant lit H passagers pct Baume Bcnue NVRALGIES a*.MtN6tTF.. ^ "-I-1 i MLINACiSRIS! Pour te: Jdre toua tiaaua : LAINE, COTVN. SOIE, c... ftucua produit n'cfala 'U MAVRESm' V-mr-eie—f^T <"w.fh.rwcle".V H'CII ruiu'iini' r'ii"'( U,l"j^k\lii-, 1... *"""'' %%  •"• wioo.:. mmtu. vaaanUM ir IHI m /ru. yg^,f^^ **



PAGE 1

LM&TL1-27 FiniK im .*• "De L'Avant" Polices en vigueur dans la Crown Lift 11S-S17,3M,1M 1919-121,338,339 1920—$25,745326 1921—$29,806,174 1922—$34,460,044 1923—$42,175,160 1924—$50,611,214 "Quoique l'anne qui vient de se terminer ait t mIheureusement une priode d'incertitude et de stagnation dans plusieurs lignes d'affaires, les chiffres de notre rapport annuel sont une preuve qu'il n'y a ni halte ni hsitation dans le progrs de notre compagnie. La Crown Life va 'de l'avant*—agrandissant plu rapidement que jamais son champ d'utilit et de service public' — Extrait de adresse du Prsident l'assemlje annuelle. LA COMPAGNIE D'ASSURANCE-VIE CROWN L1F >• ^Z5SBK2£^&V, ~£.\ -ijCourroie de Transmission Comme pour *e* autre*% produit*, GoodrYear fabri" que *p* courroie* dap*§ de* mthode* tpciile* la* bore dans se* laboratoire. Le* courroie* ordinaire* en cnir ap** avoir *ervi vmhianl un court e*p*ce de temp% H' Teci a pour cause la Iriclion laquelle ces courroie! font soumise, soit possible de 'es lubniier. Les courroies fiood ear au contrairement une substance graisseuse duu* i toile qui eutie daiis leur cousi r uctioii,qui t; lubntie autoffiauc coiiseivaui par jiui leur souplesse etjeur lasliciii. (Juaud on se s*^ . convenablement ds courroies Gooi 'Utt, elles* du ioii^teinpfc et dui uo il un service surprenant. Les courroies de transmission (iood M Tear sont laite dans toutes lu 1 lions, tt pour loute sorte de travail. JtLHbuyez-lis la prochaine fuis. Courroies Jj,ood Year. By aux en caou M TbeVVestlndiesTrading Compl PORT-AU-PRIMCI. G0MA1ES. CAP-HAII \n\ i y Extrait du juine d'œuf. Le plus actif des Recon* Muants. Rend puissant et vigoureux. Recommand aux personnes fail Fortifie le cerveau, la mœlle pinire. les oa et les reins. Brewer & Co ILC. <*eo. Jeansrae et o U Otit ESTER — MASS. AGkMS "WHlIUHCs C'est le | remde idal | contre les rhuma§ tismes, car non seulement § elle soulage rapidement les douleurs | locales, mais, ce qui est tout aussi impor§ tant, elle contribue de la manire la plus ef fi| cace l'limination de l'Acide Urique. • S RMiflunimMiiMi)iiiillUUlllllllUMlHiHW^ Dpt ; En vente dans toutes les Pharmacieso> Agents v % 



PAGE 1

BHWOreW PROPRUnAlWC HiPRMEVR Clment Magloire BOIS VERNA 4368, Rue Amricain {fUtfttO 20 CENTUŒS Matin Quotidien TELEPHONE !• 242 Le cœur de lliomme n'est que cendre et poussire : son eipc* ranceest plus vile que la terre, %  a vie plus misrable que la boue, lorsqu'il ne connat pas celui qui, par son souille, a imprim en lui l'esprit de la tie. 'Sagesse' m %. IHmsANNU-: No 5738 POh>AU-PWNCE ( HATI ) SAMEDI 27 FVRIER iy26 En pensant Elle„l -un • La bicyLlette et la jeune iille —— I Chaau*jour,aujourd'hui, l'on dans le* rues de Portri 9cei deliaiches et jolie IBM'JHICS bicyclette. Elles (aient crnement sur le bi tout plein de soleil. Et, jo arrte parfois, longtemps, l regarder passer, glissant, lentes et lgres, sur leurs deux im et disparaissant l'autre ut de la rue, triomphantes et ant me dire : < Et nous „__j, nous pouvons... Oui, comme nous, vous pou^belles reines de? coeurs; QUI cependant laissez-moi vous re qu'il n'est pas rare que jenjid>. autour de moi, rpter |ue U pratique de la bicyclette l'est pas bonne pour les jeunes 'illf. Mai?, ne vou. c en alarma poutre mesure, car, les pris qui prononcent une pasentence n'apportent gjment aucun argument fappui de leur thse. D'aucuns, i leur ignorance, prtendent „ ce sport petit amener le dos rond , forcer te cœur, c'es' un exercice trop vio etc. Pour vos oeaux yeux, demoiselles, je vais essayer fnier ces assertions qui ne eut d'ailleurs sur aucune ... be scientifique, et de monrer les principaux avantages |ya. *la petite reine, comme t.. aj^Hw la" bicycl tu, peut irocurer ses adeptes. L'erreur du dos rond est gent admise, elle est eore surtbut par l'attitude coureur penche sur aa ma* Ce n'est l qu'une illu* I la position assise sur la exige un quilibre consitdu troue et chacun sait que fee gj&re d'exercice est excellent r. gurir les dviations; il fort rare de voir des. champions cyclistes vots. Ceux qui t particulirement tudi les st de la bicyclette sur lesque|.lutte sont trs atlirmatifs i ce • Bien mieux, le guidon bas %  flJtlU recommander pour gu rir ls cyphoses, car la colonne vertbrale tant maintenue en extension, ses courbes sont rearassts. De mme les paules M sont pas portes en avant, car les mains prenant appui sur Mgnidcn.les muscles pectoraux %  ont l'tat de relchement. La ncyclette ne creuse donc pas %  %  p oitrine; et voua n'avez pas a eraindre, mesdemoiselles, le Jpa rond qui dtruirait voire wgance et vos formes gracie uPar contre, dans la pratique M ce sport, le dveloppement %  • g cage tlioracique est indcBialHe; le cyclisme est, ILS jHije, le sport qui agit le plus #u* la respiration. Gela s'explif| QUe au point de vue physiolo5 ique cause du travail consirable fourni en un temps donn par les masses volumineuses des membres infrieurs mises en actiou avec rapidit. 0 nous savons, — si trange que cela paraisse — que l'on < respire avec ses jambes i, c'est dire que c'est grce aux exercices de locomotion que l'on acquiert du souille. Les champions cyclistes atteignent couramment, d'aprs les statistiques de nos confrres sportifs, cinq litres au spiromtre ; certains vont jusqu six litres, alors que parmi les coureurs pied, quelques-uns ne dpassent pas trois litres. tEn ducation physique, le problme de la respiration est primordial, puisqu'il retentit sur toutes les autres fonction*, notamment sur la nutrition, exerant ainsi une grande influeuce sur notre tat de sant. Quant au forage du cœur, tous les sports violents peuvent y conduire, mais on le constate trs peu parmi les coureurs qui s'entranent rgulirement, chez eux, dit un clbre prolesseur de culture y\ i ..--que, 'on remarqua de I h\ perlroph e provide 11 H? i qui est en quelque soi te ui cœur plus puissant, mieux muscl, un cœur athltique en tin mot Pratique mthodiquement, la bicyclette p.-ui mma rendre de rels services dans la plupart d.s alle ions cardiaques. Le dosage en est trs facile, puisqu'on peut aller de l'allure la plus faible aux vitesses les plus rapides. De p us Telloit peut encore tre gndue par la dclivit plus ou moins prononce du parcoure. Voil donc, mes demoiselles, les deux principales erreurs qui constituent au contraire des av litiges rechercher pour la sant. Quant la crainte d'avoir de grosses jambes,— ee qui serait, pour moi une raison peremp* toire de vous conseiller d ne plus faire de la bicyclette —, je puis vous allirraer que le cyclisme altie, au contraire, les ch ) villes d'autant mi -ux que l'on pdale en souplesse, et donne une ligne harmonieuse aux raembrts infrieurs en les dbarrassant de 1' x.i de tissus adipeux* La seule critique justifie que l'on pourrait adresser ce /port ; c'est de ne point avoir la facult d'agir sur la .regiou abdominale, inconvnient auquel on peut remdier par qutlqucs exercices analytiques, par exem pie, une courte sance quotidienne de culture t hysique. Allons, M es J t n i y i se les, pdaUz gaiement quand il tait gai soleil, cela vous donneia sant, beaut, souplesse-. Arrive i port-au-f rince d'une dlgation de la Ligue internationale des femmes Depuis hier est arrive Portail Prince une Dlgation de la L-'gua internationale des Femme?. L dlga'ion est compose Jf cipq nrmbrrg. Mme Emily fe-" e 9f? ^ h vice-prsidente de C ES trois qualits indispensables aux joueurs de tennis dpendent d'une nourriture approprie. Une bonne assiette.de QUAKER OATS tous les jours est le plus tr moyen de rester en pleine forme. C'est l'aliment favori de tous les amateurs de %  port, nourrissant et fortifiant, il intensifie la vigueur, la souplesae, l'nergie t l'entrain qui leur sont si ncessaires. Dlicieux et facile digrer. Quaker Oats Doughs, a entrepris son vovpge en 1 lai r i la dermnde de la Direction Gnral? do la Ligue internationale d s Femme?,dont le-gig* est G nve, et qui dA* sire tre min au coimnt rla h sttua'ion gnraledenotre< ?yg L/ D lg lion sr j un if p. n dant plusiturg semai-s Poitau 'rin :<->• Nos distingues hVess s ont t reues, hier aprs midi, au Palais Nat.oualparMmeBorno. Nous leur souhaitons la plus aimable bienvenue et le olus agrable sjour parmi nous. Lot beiui MllfU RVE D'AMOUR Noire œil,.. voit trop de chiens dans les rue?. Nous iv n* maietes ("i* cri contre >• la; rien n'a il* fait Lt semaine dernire, I un ^e ces sua drupdes a mordu une jeune 11 e Si l'uniraal Uil alunit 1 %  rage '. ... te | eut p'us vo : r l'heure •ni ho lo^es pub iques Poit au Priote Kn effe\ lorsq i* la B n • que Nationale iudiqu* 8 heures. la 'Min drsle dit 8 If ur s moins 10 m nui. . le Msreti Vallire, 8 heures moins 1. le S.Mnn ire H heures et la Gare du Nord, rien du tout. 1 h L nous, c'est iiimm* cela, lei. (Iiosi-s les plu simp'es soal les plus difliciles h raliser. ... voit ex'ru'er de p-ands travaux de voirie la Rue Amri> eu. e. L'oe forle quipe ) travaille activt ei.t. Lo>que ces utiles travaux seront arhf v^, la voie pub'.qup MSteon siiliHblemenl 'g-i e la cimi lalion s'y fera ave-'plu-> d aisance. .. .vit !e petit square de 'a Plar-e G(tfrard dans un tat dplonbla On ne s'occupe pus de lui. l'uir %  quoi ? Les belles f eurs qu'on v aimirait jidis paisaent tant t)US. La Fie de Si-Josepb Le Vendredi, 19 Mars prochaio, sera clbre Sain. Joseph, avec l'clat et la pompe atoutums l'anniversaire du Grand Saint, Patron de cette Paroisse. Il y aura, le matin, grand'mes:,-, bndiction du Trs Saint Sacre' ment. Dans l'aprs midi, il y auia krmesse, tombo a, attractions verses au pretit de l'g ise. Par n ntin s Uni, dus la plaine flrnrie O Ir vilnl levant unt sri raujns ii or, Je twilran, r.iJirusr ri II :aie ntr, lellre :i;i maid irrnblailefi ta inniu attendrie T Pm, SMallil ir linai j#irs, tous Jnn. l'me raiie, Bais l'i >rese sMs fin i"n istureui arrerd, De i*eil international des femmes de raee torce, M le Cha lotte Atwood, protge ir l'Ecole de Dunham Washington, MadaLonia Baber. de i'Uuiversit de Ghi ago ei Mme Hawld Natson, de Ph.lade phie. La Ulg itioo.qui est accoml pgne par un prolesseur a l'Universit de Chicago, MPauDorothy MacKaill la mignonne Etoile de FIRST NATIONAL mont "O'MaUcy" dit: "MM 4MM -it i.iuJour* MIKM ci lt Ir* broM> drut loi* pw tomr mrt U p* r;tv auquel tait attel un fring* t al />n lu s'ii'Ricnl anis k IV1 e de 1 al> a Bat du ChHmp d Na r a c lie qui ])•> % %  devaut le k 0 que. tt, tout bas. ils ae Bdrpureiti I des mol rllioa* des mots tendres, car, loul, autour d'eux, invitait i la tendresse, I pan< bernent des (PUIS. I l v atail un splendide clair de une et le SOT iai Farlaoe. Illollis. l'on 1 entre l'autre, ils M parlaient tout bas, ils *e parlaient d'amour, ( d quoi vaaltg vous que se parlent, le soir deux jeunes tiaoclt qu s'adorem ? ) car, lentement leur* lvres e rappro • cli'Went et un UD| hii-er m t le li >: li. ur dans leur* d ux gsj r Personne ne payait dan l'aide dferle, esc pt Nuire 1 BU qui vit l'amoureui pau< h.m<-nt. • • 1 YU Cf matio. on g ndar. me interdi'e en ifq tenent 4 un r etil eafelier de se viK boire d, alcool un fou B avo Ncrologie Sa Graudeur Monsei^npor Jen, \ iuc cnadjuleu' >U. • %  1 • • q do <. H |. llrtitu 1 a u le douleur de 1 %  • : %  > t ra M. Dii-ur Jrme Jin. dc ta h'rauce Ni US pi • ni i, • S.i (randeir si crue.lemeiil prouve te nouvel hommage de D'Ire respectueuse Ejnapatbje O couter ses loisirs du Dimanche? Demain, — Les articles espagoo's, deux danseurset un soprano, dont nous annoncions hier l'arrive Port au Piioce, donneront inVaru i. -, leur unique reprsentation. l's quittent la Capitale mardi. — Aura lieu, |nsser devant l'cran d< >re* bien agrables. — s livrout, au l'arc Le coule, :. .-• milcbeh poui le champion 11.1t uaiion^l de t-iot bail. Ce sout .leut quipes de 1re ee tg.itii qui su rencontreront : Geo daimeric Vll.iti contra Violette Atbltic Cluh. — Varits raontreri les i•' %  in et 6 me p sods de Touche il : Ve ours'', sensationnel titm qui-a eui'djl salle comb'.e pou*, les 4 prcdents pisodes — Il y aura concert au Ch mp de Mers, 6 heures du soir. L*ec|iii| %  jamacaine Comme nous le disions, hier, une quipe du Saint Georges Ce. tsolic Club de la .T*m %  pie. est arrive l'orl au l'rince a bord d'un -i-.ifi.M de la II u u Liue. Les Lui, ii--insont en transit, se reudaul a San .1 se u ils voct se mesurer une quatiime fois aux sporlsmen coste riasios, Dans es Irois [>r mires rencor* trs, les Jamaicaius avHient lA btttus par les Costa ricains : 'a tte fois, par 7 bits h A, la 2m 1 fois, par i buts h 1 et la 3*me fois, u •! t buts i t. l'un 1rs des quipiers qui avaien s part, l'anne dernire, aux m .laai | lliitilout partie u<1 q ie jani ocaine, enlie autrrs les deus Hassiiiaigue, M] • dv et Penso. u< s lissioniiiiitt-s ti< mjnorist s Lei prdications des Hdemp'o ri t s, a S'e Anne, 10 r les damta et demoiselles • xc u ivement. oui p is tin hier s rir. Dnia 11 loir coirmenceront celles faites p' urh bommesieu'r. Un m im 1112, Rua B Hre Paillette. 0 ( est la saiilt'le fameux Vio aoisMi Duc de C mes 1 •hampajine i>an(| Himonf dernier cri de France Wl-ky, toutes marque* Vina Diane et 1 ouge Huile d'Olw. Durt uru* d dtail.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06655
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, February 27, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06655

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
BHWOreW PROPRUnAlWC
HiPRMEVR
Clment Magloire
BOIS VERNA
4368, Rue Amricain
{fUtfttO 20 CENTUS
Matin
Quotidien
TELEPHONE ! 242
Le cur de lliomme n'est que
cendre et poussire : son eipc*
ranceest plus vile que la terre,
a vie plus misrable que la
boue, lorsqu'il ne connat pas
celui qui, par son souille, a
imprim en lui l'esprit de la
tie. 'Sagesse'
m %.
IHmsANNU-: No 5738
POh>AU-PWNCE ( HATI )
SAMEDI 27 FVRIER iy26
En pensant Ellel
-un
La bicyLlette et la jeune iille
--------------------------------
I Chaau*jour,aujourd'hui, l'on
dans le* rues de Port-
ri.9cei deliaiches et jolie
ibm'JHIcs bicyclette. Elles
(aient crnement sur le b-
i tout plein de soleil. Et, jo
arrte parfois, longtemps,
l regarder passer, glissant, le-
ntes et lgres, sur leurs deux
im et disparaissant l'autre
ut de la rue, triomphantes et
ant me dire : < Et nous
__j, nous pouvons...
Oui, comme nous, vous pou-
^belles reines de? coeurs;
qui cependant laissez-moi vous
re qu'il n'est pas rare que jen-
jid>. autour de moi, rpter
|ue U pratique de la bicyclette
l'est pas bonne pour les jeunes
'illf. Mai?, ne vou.c en alarma -
poutre mesure, car, les pr-
is qui prononcent une pa-
sentence n'apportent g-
___jment aucun argument
fappui de leur thse. D'aucuns,
i leur ignorance, prtendent
ce sport petit amener le
dos rond , forcer te cur,
c'es' un exercice trop vio
etc. Pour vos oeaux yeux,
demoiselles, je vais essayer
fnier ces assertions qui ne
eut d'ailleurs sur aucune
...__be scientifique, et de mon-
rer les principaux avantages
|ya. *la petite reine, comme
t.. aj^Hw la" bicycl tu, peut
irocurer ses adeptes.
L'erreur du dos rond est g-
ent admise, elle est eo-
re surtbut par l'attitude
coureur penche sur aa ma*
Ce n'est l qu'une illu*
I la position assise sur la
exige un quilibre cons-
itdu troue et chacun sait que
fee gj&re d'exercice est excellent
r. gurir les dviations; il
fort rare de voir des. cham-
pions cyclistes vots. Ceux qui
t particulirement tudi les
st de la bicyclette sur lesque-
|.lutte sont trs atlirmatifs i ce
Bien mieux, le guidon bas
flJtlU recommander pour gu
rir ls cyphoses, car la colonne
vertbrale tant maintenue en
extension, ses courbes sont re-
arassts. De mme les paules
M sont pas portes en avant,
car les mains prenant appui sur
Mgnidcn.les muscles pectoraux
ont l'tat de relchement. La
ncyclette ne creuse donc pas
poitrine; et voua n'avez pas
a eraindre, mesdemoiselles, le
Jpa rond qui dtruirait voire
wgance et vos formes gracie u-
Par contre, dans la pratique
M ce sport, le dveloppement
g cage tlioracique est indc-
BialHe; le cyclisme est, ils
jHije, le sport qui agit le plus
#u* la respiration. Gela s'expli-
f| QUe au point de vue physiolo-
5ique cause du travail consi-
rable fourni en un temps don-
n par les masses volumineuses
des membres infrieurs mises
en actiou avec rapidit. 0 ,
nous savons, si trange que
cela paraisse que l'on < res-
pire avec ses jambes i, c'est -
dire que c'est grce aux exerci-
ces de locomotion que l'on ac-
quiert du souille. Les cham-
pions cyclistes atteignent cou-
ramment, d'aprs les statisti-
ques de nos confrres sportifs,
cinq litres au spiromtre ; cer-
tains vont jusqu six litres,alors
que parmi les coureurs pied,
quelques-uns ne dpassent pas
trois litres.
tEn ducation physique, le
problme de la respiration est
primordial, puisqu'il retentit
sur toutes les autres fonction*,
notamment sur la nutrition,
exerant ainsi une grande in-
flueuce sur notre tat de sant.
Quant au forage du cur,
tous les sports violents peuvent
y conduire, mais on le constate
trs peu parmi les coureurs qui
s'entranent rgulirement, chez
eux, dit un clbre prolesseur
de culture y\i ..--que, 'on remar-
qua de- I h\ perlroph e provi-
de 11 H? i qui est en quelque
soi te ui cur plus puissant,
mieux muscl, un cur athl-
tique en tin mot Pratique m-
thodiquement, la bicyclette p.-ui
mma rendre de rels services
dans la plupart d.s alle ions
cardiaques. Le dosage en est
trs facile, puisqu'on peut aller
de l'allure la plus faible aux vi-
tesses les plus rapides. De p us
Telloit peut encore tre gndue
par la dclivit plus ou moins
prononce du parcoure.
Voil donc, mes demoiselles,
les deux principales erreurs qui
constituent au contraire des
av.litiges rechercher pour la
sant.
Quant la crainte d'avoir de
grosses jambes, ee qui serait,
pour moi une raison peremp*
toire de vous conseiller d ne
plus faire de la bicyclette , je
puis vous allirraer que le cyclis-
me altie, au contraire, les ch )
villes d'autant mi -ux que l'on
pdale en souplesse, et donne
une ligne harmonieuse aux
raembrts infrieurs en les d-
barrassant de 1' x.i de tissus
adipeux*
La seule critique justifie que
l'on pourrait adresser ce
/port ; c'est de ne point avoir la
facult d'agir sur la .regiou ab-
dominale, inconvnient auquel
on peut remdier par qutlqucs
, exercices analytiques, par exem
pie, une courte sance quoti-
dienne de culture t hysique.
Allons, M es J t n i y i se les, p-
daUz gaiement quand il tait gai
soleil, cela vous donneia sant,
beaut, souplesse-.
Arrive i port-au-f rince
d'une dlgation de la
Ligue internationale des
femmes
Depuis hier est arrive Port-
ail Prince une Dlgation de la
L-'gua internationale des Fem-
me?.
L dlga'ion est compose
Jf cipq nrmbrrg. Mme Emily
fe-"e9f? ^h' vice-prsidente de
CES trois qualits indispensables aux joueurs de
tennis dpendent d'une nourriture approprie.
Une bonne assiette.- de QUAKER OATS tous les jours
est le plus tr moyen de rester en pleine forme. C'est
l'aliment favori de tous les amateurs de
port, nourrissant et fortifiant, il intensifie
la vigueur, la souplesae, l'nergie t l'entrain
qui leur sont si ncessaires. Dlicieux et
facile digrer.
Quaker Oats
Doughs, a entrepris son vovpge
en 1 lai r i la dermnde de la
Direction Gnral? do la Ligue
internationale d s Femme?,dont
le-gig* est G nve, et qui dA*
sire tre min au coimnt rla h
sttua'ion gnraledenotre< ?yg
L/ D lg lion sr j un if p. n
dant plusiturg semai-s Poit-
au 'rin :<->
Nos distingues hVess s ont
t reues, hier aprs midi, au
Palais Nat.oualparMmeBorno.
Nous leur souhaitons la plus
aimable bienvenue et le olus
agrable sjour parmi nous.
Lot beiui MllfU
RVE D'AMOUR
Noire il,..
voit trop de chiens dans les
rue?. Nous iv n* maietes ("i* cri
contre > la; rien n'a il* fait Lt
semaine dernire, I un ^e ces sua
drupdes a mordu une jeune 11 e
Si l'uniraal Uil alunit 1 rage '.
... te | eut p'us vo:r l'heure
ni ho lo^es pub iques Poit au -
Priote Kn effe\ lorsq i* la B n
que Nationale iudiqu* 8 heures.
la 'Min drsle dit 8 If ur s moins
10 m nui. . le Msreti Vallire,
8 heures moins 1. le S.Mnn ire H
heures et la Gare du Nord, rien du
tout.
1 h l nous, c'est iiimm* cela,
lei. (Iiosi-s les plu simp'es soal
les plus difliciles h raliser.
... voit ex'ru'er de p-ands tra-
vaux de voirie la Rue Amri>
eu. e. L'oe forle quipe ) travaille
activt ei.t.
Lo>que ces utiles travaux seront
arhf v^, la voie pub'.qup MSteon
siiliHblemenl 'g-i e la cimi
lalion s'y fera ave-'plu-> d aisance.
.. .vit !e petit square de 'a Plar-e
G(tfrard dans un tat dplonbla
On ne s'occupe pus de lui. l'uir
quoi ? Les belles f eurs qu'on v
aimirait jidis paisaent tant
t)US.
La Fie de Si-Josepb
Le Vendredi, 19 Mars prochaio,
sera clbre Sain.Joseph, avec
l'clat et la pompe atoutums
l'anniversaire du Grand Saint,
Patron de cette Paroisse.
Il y aura, le matin, grand'mes:,-,
bndiction du Trs Saint Sacre'
ment.
Dans l'aprs midi, il y auia k- r-
messe, tombo a, attractions ver-
ses au pretit de l'g ise.
Par n ntin s Uni, dus la plaine flrnrie
O Ir vilnl levant unt sri raujns ii or,
Je twilran, r.iJirusr ri II :aie ntr,
lellre :i;i maid irrnblailefi ta inniu attendrie T
Pm, SMallil ir linai j#irs, tous Jnn.
l'me raiie,
Bais l'i>rese sMs fin i"n istureui arrerd,
De i* Passer, leu|*un aiuani, I le de mire fit!
Il .ilid ii'ud ail lt sir,
et <|.unil 'irniir.nl I automne,
|lui:i'l la iriss fluree eu la neige Inssmiiir
tiir.nl de blauri liacM i.irsnar ms tlierui,
Oli | l'voudrais aUn ptir rlore astre rve.
Bans un dernier kaiser sens, rlnudre tso< drat.
Tel 1 ultime ratoi d m seau soir 1,111 l'aostfll
la Ligue internationale des
Femmes, qui la prside. Mada
me Hunton, Prsidente du Gon
>eil international des femmes de
raee torce, M le Cha lotte At-
wood, protge ir l'Ecole de
Dunham Washington, Mada-
Lonia Baber. de i'Uuiversit de
Ghi ago ei Mme Hawld Natson,
de Ph.lade phie.
La Ulg itioo.qui est accoml
pgne par un prolesseur a l'U-
niversit de Chicago, M- Pau-
Dorothy MacKaill
la mignonne Etoile de FIRST
NATIONAL mont "O'MaUcy"
dit:
"Mm 4mm -it i.iuJour* mIkm ci lt
Ir* broM> drut loi* pw tomr mrt U
p qlM J'Mplolf."
Tout le monde peut avoir ds
jolies dents, propres, saines. Il
suffit d'employer le Kolynos.
Le Korynos nettoie parfaite-
ment les dents. Consistant, sans
duret, il les polit dlicatement,
sans les abmer. Excellent anti-
septique, il dtruit les germes
nocifs qui pullulent dans la
bouche et dans la gorge. Trs
conomique, un centimtre sur
brosse sche suffit un nettoyage.
Un seul tube contient asses de
pte pour 50 jours, en faisant
deux nettoyages par jour.
Toujours demander le tube
Kolynos, jaune, dan. la botte
Kolynos, galement jeune.
PATE DENTIFRICI
\ KOLYNOS
a) w
Les coups dj GJ'H.
Le HaaiticrGnial delat8me
Compagnie de la Gendarmerie
d'Hati a ouveit dernirement un
Cours o les gendarmes reoivent
gratuitement l'instruction.
Le cour* de cette Compagnie
s et) lev rapidement un elfec
tit de 7 1 lv s et se f a t au Palais
Na'looal.
Il serait trc heureux de vaje
chaqie tionp gnie de \% G d'il,
avoir un ours pareil o leti mm
darmes rtcevi ient l'instruction
oblig itoire.
AVIS
Itellav poules de race
tianq.e
A'adrcwser au journal.
#
ms
... qui voit tout, a vu, hier, une
tante d. Ivto remonter la H ne
Prou Ele portait une lafg- g*ift
t ire de cuir verni tr 1 bas au de---
sons d* l_ tai II
I a couture, ennuie sans doute,
dV.re poite si bat, gli-sa lenle-.
ment, lentement et, avant que la
jolie dactylo ne s'en apert, el'e
arriva sur le bton d o elh lut
p'esement ramasbee et/mise
M p ii< e.

...voit, f rt souvent, des junes
gns aller dans ls rues d* Port-
au l'rinee, portant des maillots de
football, boni-ce des spoitsmeo
ou des sans-'cbemise ?
... indiscret a vu, hier soir,
une petite scne touchante.
C'elHJent deux fiancs... Ils
tai nltn hiigcy un lg^nl Mi>*
r;tv auquel tait attel un fring* t
al />n
lu s'ii'Ricnl anis k IV-1 e de
1 al> a Bat du ChHmp d Nara c lie
qui ])> devaut le k 0 que. tt,
tout bas. ils ae Bdrpureiti I des
mol rllioa* des mots tendres,
car, loul, autour d'eux, invitait i
la tendresse, I pan< bernent des
(puis.Il v atail un splendide clair
de une et le sot iai Farlaoe.
Illollis. l'on 1 entre l'autre, ils M
parlaient tout bas, ils *e parlaient
d'amour, ( d quoi vaaltg vous
que se parlent, le soir deux jeu-
nes tiaoclt qu s'adorem ? ) car,
lentement leur* lvres e rappro
cli'Went et un UD| hii-er m t le
li >: li. ur dans leur* d ux gsj r .
Personne ne payait dan l'aide
dferle, esc pt Nuire 1 BU qui vit
l'amoureui pau< h.m<-nt.

1 yu Cf matio. on g ndar.
me interdi'e en ifq tenent 4 un
retil eafelier de se viK boire d,
alcool un fou B avo !
Ncrologie
Sa Graudeur Monsei^npor Jen,
\ iuc cnadjuleu' >U. - 1 q
do <.h|. llrtitu 1 a u le douleur de
1 . : > t ra M. Dii-ur Jrme
Jin. dc ta h'rauce
Ni us pi ni i, S.i (randeir
si crue.lemeiil prouve te nouvel
hommage de D'Ire respectueuse
Ejnapatbje
O couter ses loisirs
du Dimanche?
Demain,
Les articles espagoo's, deux
danseurset un soprano, dont nous
annoncions hier l'arrive Port
au Piioce, donneront inVa-
ru i. -, leur unique reprsentation.
l's quittent la Capitale mardi.
Aura lieu, gra' diose crmonie l'occasion
du li.iplcii.e des c'i dus de l'glise.
De non breox parr.iius et mar-
raines ont t choisis.
Faii-iina donne < Les deux
QosSSi iil n ;i.l 1.. :! d'art et
de couleurs q < > |nsser devant
l'cran d< >re* bien agrables.
s livrout, au l'arc Le
coule, :. .- milcbeh poui le cham-
pion 11.1t uaiion^l de t-iot bail.
Ce sout .leut quipes de 1re ee
tg.itii qui su rencontreront : Geo
daimeric Vll.iti contra Violette
Atbltic Cluh.
Varits raontreri les i'in
et 6 me p sods de Touche il :
Ve ours'', sensationnel titm qui-a
eui'djl salle comb'.e pou*, les 4
prcdents pisodes
Il y aura concert au Ch mp
de Mers, 6 heures du soir.
L*ec|iii| jamacaine
Comme nous le disions, hier,
une quipe du Saint Georges Ce.
tsolic Club de la .T*m pie. est
arrive l'orl au l'rince a bord
d'un -i-.ifi.M de la II u u Liue.
Les Lui, ii--in- sont en transit,
se reudaul a San .1 se u ils voct
se mesurer une quatiime fois aux
sporlsmen coste riasios,
Dans es Irois [>r mires rencor*
trs, les Jamaicaius avHient lA
btttus par les Costa ricains : 'a
tte fois, par 7 bits h A, la 2m 1
fois, par i buts h 1 et la 3*me
fois, u ! t buts i t.
l'un 1rs des quipiers qui
avaien !s part, l'anne dernire,
aux m .laai | lliitilout
partie u<- 1 q ie jani ocaine, enlie
autrrs les deus Hassiiiaigue, M]
dv et Penso.
u< s lissioniiiiitt-s
ti< mjnorist s
Lei prdications des Hdemp'o
ri t s, a S'e Anne, 10 r les damta
et demoiselles xc u ivement. oui
p is tin hier s rir.
Dnia 11 loir coirmenceront
celles faites p' urh bommesieu'r.
Un m im
1112, Rua B
Hre Paillette.
0(est la saiilt'-
le fameux Vio aoisMi
Duc de C mes
1 hampajine i>an(| Himonf
dernier cri de France
Wl-ky, toutes marque*
Vina Diane et 1 ouge
Huile d'Olw. Durt
uru* d dtail.


V
l.s MAfiN- i? UbidnCM
.---
Po"dre TEINDEL YS
\ donne un teint de lys
e*ia i.i..kj(HMiw hUr.
.> aalarM. r,i pomr hrutit
tttktt tltr, rnMI foiu*.
l ............
CrtMl ftSBtMnj*
T.H p' M *?.
a*ia t- -diT>___
i^ii mMu
l*fa rmadrijt ..
rare .............
l'ai ; u' MM' r.i rr '
tfaa. rot* monOartnc n. -
clair, oi r foatf. luiri lut
'tenu fsnet rarlHI .!.- toie
aarartt. m,;- Stf, ciair .
-V
O.i'aa t'IrfuBMIM
M Orun Miliiihi

* fftudre idale itrja! noble,
-, ,.^ *%; ? odlctnlc. d'un pat htm tUIlcal,
C c"' r"< '< l'aLheur de la j?u-
'* 'U -
Us protts financiers
deviatleSaatfriDii*
Par tabla
Il PARIS, ? Fvrier- (. Snat
A adopt las quatre premiers arli
laa dei projeta fiiiaecieis. Il a r
rieuati par 102 voix contre 144
amendement dt la gmcbe eo 1
battu par la gouvernement at pro
voquan 1 !ti gisseoieat du nerabi e
a dclaratioDa obligtoirai da
l'impt sur la ravtou. Il a afopl
un nouvel artiele prvoyant uae
Hte des asaujaitisatmenla lin
pt qui seia tenue i la di- position
de tous les contribuable?.
Crand krach de banquet
en Belgique
Par cable
BRLXKLLfcS, 10 Fvrier Le
Ci r dit Financier d'An?, re, tablis
Mitai financier au capital da 10
Billions de liants et poastdaut
une caaiaine de sueeuraie, vient
de euspendre aes paitmenta. Le u
gif atteindrait 2 millions de francs
at deui autrea banques neiaient
impl ques dans ce krach qui alle
la part cuiii a tuent la pente per
gaa. Il semble que cale atUue r
aarve un scandait rsi frtera que eWpuis piuti. ma an
nes In banque en quasi ou taisait
paratre des bilaua tactil ; au p>r
tonnes ont t ttrttts uoul le di
recteur et uu ue m s cuilegues ei
auatre employs. D'autre* atraeta
tiana seraient luiminenlrs et les
autorit! ont mit Jet acaliea.
le pacte de Locarno
'm i la chambre lianaise
Par cable
" Paru,26 Ktvritr A locession
de l'ouveilure des dsbala a la
chambra au mij-t de la ralihalioa
de a accords de Lucarne, Mr Brund
a uclar que le pacte de acunl
ast, i l'heure actuelle, le in yen
lt plut puiaant pour empcher
une nouvelle gueue europeenue.
Mr Biiand coup court au* crili
que s du coionei Fanry contre le
trnite en disant : sii le t*ete de
Lecaruo avait exist en 1*14,nous
n'aurions pas eu la gnene ".
Mr Paul Boiicour a ouvert laa
dliai* par un loquent pleideyer
qui a t suivi d'une vioit nie alla
que du leader communiste Cachin
et dei critiquer plus tempres du
colonel.
1 ^aaMSk ^S> *S> SSBaa
La Pologne, s*AUenUijjB
et'la S. D-N-
Pur cable
UrHIUV lu Fvuer Mr Un
nu OlmvWi, B-iBIltlA dt Polo
tra BtlllD, a fait sanir que la
Pe otntvieni de dtu.todtr uu aie
g* permanent au, ttnseil dt la bo
ri*!* rlea nation1 a Poeeuion ^e
l'entre d* I Allemsgue dam laS
D. N Le mi iatra Icare que
l'ni'i-ni:,! -l'un du nombre dis ne
ge- au rODttil st indi>('fn>b'
pour a nrer la paix mondiale. Il
a !aj<>it que l'Ebp k i" j ava t
riioil un ?it'ge lermuneut t e
tot'i.lanl donif 1 pr >l't d Ua jouit pari.i l>8 nations lati
nta.
AumcDtst'ondelafia-
tou ani^ricaiLe
P^r cable
NVAbllI.NoTU.N, 2b Fvrier
I 1 s 1 ujB. ce le m uiit p>>ur la
cii.>iu. n d*(nuimes dirgsa
bit! milit de canon* pour se d
f iiure coolie Je attaque* d*arO
p .1 ont t cauae que la coin
mou navaic de la ilmmlira dci
d Ue tant c nstiuiie di n dinga
' :> flt iv. ng n il une j li
de t U u OW dr pifds Cube.- dans
le ii-'ri 111 in r d x j. m -1 . 1 tiavHle
n 1 1 ,n 1 ou t mi. un 1 1 i r
Cttei in--. 1 a la 1 tinUibie ne dt mon
liitiwa dra UtSMliti dt t 11 .t
nu a 1 gin .1. ues 11 r iou qui a
eu l.ilc divanl la Ci inivis on t le tonde ainiint Wil.ium A. Mo!
let, uiitilettt dej heioiihul-fiue. a
indique sept ttaa'DuUtailfl m.irait
ku-">di Caiibie 5t'-ll; uu cali
bt< Ji .0 uu thiii-11 t'jvuivci avec
tf(oo oiiuihlita l'iinii ttlsant
p tai.r de cb que tin igcab a.
htiub Mouvdles
f',^w. sWltVANCaVH
l'ai 11 b.e
^I'ahis, io rtvrier t'n annon
ce la .. u 1 ue Mr Andr Pteard,
aulaur dtauiaitque qui t*^t rit -J.u
ne*a Muu llu.nme et plu
Meurs autits pices.
>U.Mt t Heu Msllc llaleti
\\ il a, ovic .t | U n '! . < i,a t<.
I'. 1 u-. n.un u.n, a et Ciiunue de
la cuupe '1 ki.m .t.Laa deux jouai
sa uut ete batUiaa par ".u. l'Iiyl
lie BntUlibWeilt ri Mifie Luieu
lia. en | 1 t) a 3, U a t bu compa
gn'e tic tit-.c onatallnvut, elle a
b .lui Mm 1 u ^ el Me.le Greeo
1 A. n u 1 ; ) (U rt I, 6 a 0
dai'a le." d tiu es
i>b\\ Yoi.K Mi Reu Lacoa
te, jou n m, m, une *ietuire m n-al. 11
neiic sur vit Wiliam T. l'idan,
ctmu puni hmericaiu, hier par 0 a
A. 8 a o, A a A diiis le premier
11.ai !i du luurnoi entre l pea Tabaa 1... 1 > .nm : a victoire
do Mr L.ciis e a ete dcisive et
c'e l .a inu>ien.e lui q. e Mr lit
di 11 a ie btllu par ses adversai
les.
l'tu Tasatrah
Noua lappoloU. .j.ie i c i Ct SOIT
quiiara lieu, Nariett, 1 belle
ei buttante tt que booi ahooa*
eiou hier.
ARYS
3. rue de la Pam 3
PARIS
PreValculalion du tPHijig
p r |. G- Tiopenhauer
L 2S Pression tm^spb'riqun
0.7 nu dessous. Temprature 1 3
au le O'i--. Index du temps I 0 D
f til Probabilits p'uie 2 6 pou lit.
Elat-C ;i
Naissances
Srctiou N id 68
Sud tJ
Isl 46
Oressier 70
307
D, es
Section M0id 43
Sud IV
M 21
Greasiei y
' ti
Mariages
Section iSoiu 14
fcud 13
a Est 4
Greasier nant
3|
Rcapitulation :
>isane.' TC7
Dca 9t
Mar.agea 31
Comme ou l vt.il, il y n depuis
que que tempa uu aerroistement
sensible de la population.
ParisiDa
Diman he
L'ne conscration officielle du
Grand film franais 4 pisodes :
lies deux bosses
I 1 ||lM d Hoiftt -L;ul(j
Mise eu cne d ; L. Meicantun
d'aprs le roman de Ueeourcelle.
Intai prt par Signorel, Yvetlt
Ouilbert, May >re Hut, j Gna
R ad y, Maine Guida. ". 1
1er pisode Premier Mensonge
2e pisode, La Linpace et Lie.
Mariages 4J
En 1 Eglise Paroisataie du Sacr
Ca:.ir de l'urgeau ara clbr le
mererdi Ki Aiura pruebain le ma
riage de elle Margueritt Chnuvet
avec Mi Joe fierr Louis.
Meilleurs cuinp'imei t au jeune
el 1 loi ui.t.il couple.
La 41-mi- tin imn Nuplia e trra
donoa le Jeudi \6 Mars ptccbaia
en l'glise Ste nnt, I 7 heurte
du nuiiu, Mla Krancint B an
tt Mr Etienne Prophte.
loua nos complimenta.
Publication reliieuse
Nous awrna reu leklaicicule dn
mois de Mare du Bulletin du
N. D. du Perptuel Secours du
Cap H'ilien qui pub ie les int-
ressants articles suuaots: Mois
de St Joseph L's d ne sainte.
A propos de Baptme. Travail
du D.manche. Caricature, va !
Chronique. Nouvelles An
tances Neuvaine de gice
Dcs
Nous avons appris le dcs sur
venu, hier soir de Justin Loco.
bes funrailles auront lieu cet
aprs-midi an 1 Eglise St Jjseph.
Aux pnrrots prouvs nous en*
voyons nos meilleures cendo-
laccea.
lesso d : Requini
Mr Paul Boaehereau et enfants,
Mr el Mme Paul Emi e Franfjis,
Malles. Edelcide et l'ail- mne
Hyppulite Lucas, Mr el Mme.
Charles Eslve et-enfanta MM.
11. rmann et Justin Franois, Mr
et Mme Geotg-s Leclatr, Mr et
Mme Paul Auaon, Mr it M ne
Emue An-- n, Mme Yve Antoine
Boucheieae, Mr et 'me i.hirlet
Il m h reau el eu! ut-, insi que
tous les autres parente a: al.ies
0 l I lionne,n d inviter leurs amis
une Messe de Requiem qui
ei a dite la Cathdrale le lundi
H .Mars procbam 0 lieutes
ot demi ; du matin pour le repos
ne l'a.110 de leur regrell-ie Mme
Paul Bjucbcreau, ne L.lia F.an-
ois.
bu y it-si.-t ml. ils leur donne
routune nouvelle ma s.n.pstliie.
Remerciements
Mme Vve 1_.11.Mie.- Roland, Vva
Astre il ...nid, Mr et Mme Richard
Samave, Hailct caje, YlIvs, Vero
nique el Y'olande H l.uul, Mrs
Auiilcar el viouexil Ra and, Vvt
Augustin Piaciieet ses enfants,
Mr el Mme Clmeut Bouclier, Vve
Jules Lealage, Mr et Mme Uomini
que Chassagn- et leoil |enfants,
Mr Eugne Itolaod. Vve Georges
Fouche et seseutanU, et tous les
autre- parent* et ai ls prient tous
ceux qui leur ont donn des t-
mvig .ges de :-\ mp.ii h ie 1 occa*
sion d. la mot de leur poui,
11,3, ^.re, frre, oncle el beau
frre : Stanislas Cbarlea B3LAND
eniev a leur atfeclion le 27 Jan
vier r.'.u, de trouver, ici, l'exprs
siou de icur* ro.aercinmeuts et da
leur reconnaissance, particulire
ment le l'nbuual de 1re lustance,
le Barreau, 1 O. lie des Fonds de
pouvoir, te Capilaine Svenson, le
Veuerab.e je la Bnoi a desdajrs
No 3etlec'oips de Musique de
cette vi.le.
J _r-i u.-;, le 30 Janvier 1926.
La Nouvelle
cornu
Machine crire person*
nelle
lujouid'hui une nouvelle po
que commence pour la Corona.
avt t ie modle QoaTRH qui crit
90 caractr_s dillecent^ el peut
compoitci de 1 4 louches mor
tes
Il y a 17 ans que Coiona fabr
que et vu'gari&e la machine t
crire lgre.
j Depuis Coru 11 prend progrs
sivemenl la ptuce de- machines
lomdes et volumineuses.
''oroiu vous apporte
une couo nie
Maxwell cf*Jlofc
FONK 878
Au Chic Parisien
1720 Rue dm Magasin l'Eut.
Grande Liquidation*
de roi 1 ai et de manteaux de 3 ' II dollaift^
combintiaons, dcharpes et de peigeoinu
2a Maison *Les SPOfP!
Ochoa & C#
angle dei Rue Roux 'jA'JLa'Jhfuim de Plut
Annont awx Clients de la Maiion qu'ils tiBornjs|
DEItlCEVOIR i .
Di beu steck ee cbiuliras d ; premier chou
pour hommes, lemmet, tillettes et enlanU-
prix atantarjeux
\
M.
Phoscao.!
PhoscaoJ
Alimentation Idale
Grce l'excellence des lments qui le composent et i
rparation rigoureusement scientifique le phoscao conititat
l'nlimtntalion idale pour tout
Puissant Fortifiant Vritable accumulateur de fores, Son*
ge est conseill aux convalescents,'aux anmis, aux iirmhbs,]
aux nBi, aux .ikinks ukrks auxquellea il assure
un lait abondant leur permettant da prolongea naos fatigat, I
priode de l'alaitement, aux personnes ges dont il peut
tituer le nourjiture exclusive.
nSBBSBBBsH m *
Le Phoscao
constitue pour lee bien
S!
tanti le plus exquis des
jeuners.
tusm Ei^aag
Liquidation
Grande rduction de prix]
Malsom Mm* d'E. Djoiarua du Quai;
en faoe da la DouAne.
Verrai floi et or limirea, Gobelet m.illts.faiencej.Ui-
siortis, Chemises Caleons, b,franges, Colliers, cklpe*,
leu, hapeauz, h Jtnnios et enfant Souliers pour dstsst
Ruban assort, et tous autres articUs de P*ris.
Le Liquidateur
R. . ROBBRT8

aas
SeaSideln
Ce soir.*
Jazz-Band avec pr<
gramme nouveau avi
menu de choix. .
De 8 Heures inim
i'
M ilSON JL DE ITTEIS & CO
Esl Iransfrce la Kue Bonue-f oi cl de l'ancien local de la
Banque du Canada.


MJU& N -*" 11 Fvrie/1913
The Worlds leadiny Minerai Water
WHIT ROCK
Sparkling, Cool and Clear
Sold atall Firs' Class Caf*. Hotels* Club and Restaurant
MaXWELL ai MOM
SOLE AGENTS
t*
? i.
Ides Moires. Surmenage
AnmeCjf Enervcment. Insomnies

Malades des Nerfs
Anmis
Impuissants
A>ui tts dprimas, sans force, sans courage, un* inertie. I.e
moindre effort voui est pnible. L'apptit a disparu, vos unit
ion- agite!, peuples de cauchemars. Vos ides se brouillent,
ous voyei mut en noir, vous manquez de confiance en v>us.
votre mmoire est rebelle. Tout n'est pas perdu, soyez-en b en
pirsuad. La cellule nerveuse n'est pas morte, elle est seulement
atlaiblie. Rendea-lui sa force par
L'ELINIR ZIDAL
du l> OMNS
frce Ce puissant rgnrateur, vous se-tri rapidetn.-nt vos nerfs
te calmer, vous dormez, l'apptit renat. Vos ides s'claircissent,
vos angoisses s'vanouissent. Vous reprenez possession de vous-
mme, votre cerveau est actif, vos fores m use 'ai ressont dcuples.
I.t flacon 11 fr. 60
VqVhuri: N"itde*4 pai;cl, avac attestations Je mJtcini et .! malades, Jiesse sur
flilM -i auxSpvialitl Neurologiques du b Sallci, n, B.ul.de Strasbourg, PAR1$>
EN VESTK UANS TOUTES l'll\l>M\CIES
Unie
>kt'wu "Consul Horn' venent
''EuropeSan Juan P.R l'aeii.
pMtlUpHaiiien sera ic v:re '
7ourtat II partira la lendemain
r Kingston 8t Domingo City
PaJro de Macoris t Curaaaa,
Niant p*s*sgers.
'"t in Priore U M fvrier Ivff
OlofTsoo LUCAS Y Co
*|nts fo- .x
Ternes vendre
S a dreeeer Mr Georges Bausaao
il cil il aie
Place Geffrard. tage de la Maison
lUtteit.
Offre d'emploi
On demande ua barman pailant
le franai et l'anglais. Eficellentes
COQdll o(i> .
S'adreuer aux bureaux du Malin
Dr Itf *f Br o'oi
"Opticien, tpViatstn
OiiloiB? de I DiiTersiU it oadres
( lifieieirr )
passage Port au Prince po r
B moia a nlemant donnera dea
consultations de
t i 12 a m i ,1 1 5 p jb
No2*0H... Dante restoa h*2O
au Rez de cliaissee de l'Office
Uu ci l.w\ 1 lf> ti te.
1 .'e fi g |j. or. on tui m. #"r
rend- z \o vni- u 0 c tir R
Pi-H n i H Verres de lOtttfa | t
DovW h\ t!- in don
0(4iciaii'Specialist
Gradua te of Londou Uoi'ersitf
witi be i toilaj *ri e f-x Ou
Month only. tniee of ail -ifscrip
tiona.
Coi pollution 8 tJ a m 1 5 p A.
No 210 u- Dame tV-ioLcheuSO
[)r.v..,>t .ir 6u-g iv l)i Kw lu
Froru l'oSp m oan bi aeea
b\ appoiteot ai H >tel Eicel.Mor.
p ce/et Mmtn Perdu
I t' erdti. dana es rue de
Pori au ''r u e,nn bnee' t m -ntre
Prire^ lui qui I euraft r-trouv
de le r.'piMi'ter au Journal contre
bonne re'mr.enae.
fabiiiet
DE
le Mai 'm Uajtiol
YlM'.iT
316. Ifue F ou
Rccuvremen's rrramerciaux
rniegi! tii' t de Marques de
r\.b iq'ie, etc.
A fis Corn iif rc!al
J'ai 1 h mneur u avier la public
eu geaetal et e uummrice en par
ticuliar, que j'ai rnat' ma mai
siti de c inm rre de Go inives au
No 116 .a la rue TrTer-i*re en
cite Tille ( balle t ci.nu-nemeat
0CiUp4a p*r T A!fr >' VjM
i'oii au Prince, le S7 fvrier 1921
B. A WOiFF
Avis
La pablie ea gnerai et le eom
rostre an paitiiuic-r s-ni avi>Aa
qu' partir dectlte -4t et lurent
l'aba < <1<* M. ..n i Garder,
en coi-g.Macaieur II nri Uatdira,
uaan ie>ru; m h i'g de la pro
curation de im M mar ..- et blie ur celle plaie
M)ni*ur Wnl TaOuistaiut eat
euturia ig' er pour la ^aiaoa.
Veuve BARIA.icoUhT
Si vm* voulez,,.
Si Me von'/ onq evousser/
?i#ii' c i- v<-1 un aouvenir de
totre be'le j unuee.Sivou vou'tx
milsma et mes lrmoiiiellea.avoT
la Idle ni o r d* votre b)au:,<1a
voi gnea* et de y >% chuaiio ra
forums.
Si voue v I /. prea et mer?,
a >n-- v 7 u aouvenir de re qae
f ir o vo- na'gaoM beia. Ail z
voua faire h > ngianhi-T la
Ph't) rj hie N uvelle
CLEO 0 Y D JUalE
liSl, Uu du C ut e
Compawrie ^nrsie
Traosatlaotiaue
Le alfniii r Cm ibe M p j ri i de
Bird iX e lO courant eet ettenda
P i mu Piiaua le i%
h t.-pu-:i a le Un b mtin d an
arr'v^i P'ur Sinti*gi diCubtet
.ee po U du u 1
Le emie tel itinrare acre flte
i l' e lu v p>tir
P^rt au Prince, I- 10 NvUr 1924
L'Agent P. Pou fi RjB .L N
'!
Adjoint
WAHLPEN
Pourquoi plue de vingt million*
d'individu du monda enlierach^ian.-
ila le* Kveraberp et le< Web Peia
ro me tml dea cray n al ta plu
ma- nei " tioiin.'a.
Il eet q c'est pa ce e.u leao )l
ronvanati e-.aur^b - et lgant .Waia,
mie ix que cela, > puLlic e-I a rfv
a'mettre que l'Everaharp et le Wah-
Peu ralisent des pe. t etiena macanil
quea qui les rendent enliremeat di
guet de ron&arce. Lee nom* Ev>re
harp et W bl P-n aont grade aur
chque artic'e, pour v< tre protu-tion
Feite en dee fjla* et vendt ai deannx
satiafaire tous les gota et toutes lea
I. > i r * *. _.
THE VAIIL dfJMPANY, NEW YORK, N. Y., U.S. A.
MAXWKI.I, & ftiOJIK
1613 Ru. tu CraUrt*
i'iik i i rniM Hm
lnmioum Li
New-Orlans i South Aaericio :
SteaoshiP Co, Ine
T*trois*iek.\x\ dpart direct jpo\xr*
Pon-au Prmca "rfrti i I
L- ataamer "Leif- ayent laiss New Orluos le 2i courent saie
aux Caye* le 2 Uan e Jaemtl te 3.
La eteaneer [farlta] a lai-se N. Orlans U M cojranl direc
tem nt pour ort eu 'rinae.
In steamer laissera le ltf mars procluii pour (ou^'les ports
d Hati.
Ce 7 Fvrier IDW.
A. de M TTU8& Co, Agan'.e
Eug. LE BOSM Co
Agences Reprseutalios
g (jornbatlez"
Les egenta destructeurs de la ca-
rie dentaire, en vous nettoyant ta
bouebe au moina uuefoia par jour.
Mai* attention .. mlitv voua
de certaine dentilriree qui mettent
a nu l'ivoire dee dents.
C'est pourquoi vous devee suivre
l'eiemple de plua de 100 000 me
decin* et Dentistes qui utilisent te
clbre paie dentilriee
du Dr Pierrt .
rigoareusemsnt neutre et qui est
l'entiseptic perfiitede le beere
eke.
En vente que deae lee baunea
naisona.
"ck.e5 Jones Jewell
fafllllrxcr ^ a'i
_. NEW-YORK
Fartiauui Huynriaii O 0
Banio Rouga te
"nklii Fire Insurance Company
NEW-YORK
Aio.sncp, contre l'incendie
Bianond Match Co
Aliuimnttnn Safn Home
' SBubl>er ixporl faMDPIff]
Souliars Pfdn.
Chas F. lattlaciea* Son
afoianonn avalei n tous iienrM
PORl-U*PRlNGE
Agents gnraux de
IWVJP&
Manufactures Lifo |nVc Ci
A*nrac sur la rie,
au il h ou Frrae Ai ,^
Vin A ChaapeigQA 3ordraiaa
i h, Heymar
COPENHAGUE
' "inre OMnola. fromage
t tooeervas ait^inteira^
W. S. latheta H" l;
Tabaon Jaunos t nairci
La tlatinnalr
Sao Rival
Cigarettes rh n tor U o
rasM
Colcr bian Steamsliip Co fam
Le ateamer Irid jefown venant iltrjBctement
de M.Toi k et atteadu i fort au prince le 2
lars prochain. Il repartira le min* |our pour
petit fuve, liraipune, Jrinie, Cayex et J;ic
mil en mute pour les ports de la Colombie
jrtnant lit H passagers
< :olombian SUamaliip Coimpaoy (no
Gebara&Co, Agents
Prm do naoo) t fc>pct
Baume Bcnue
NVRALGIES
a*.MtN6tTF.. ^ "-I--1
i
MLINACiSRIS!
Pour te: Jdre toua tiaaua :
LAINE, COTVN. SOIE, c...
ftucua produit n'cfala
'U MAVRESm'
V-mr-eief^T <"w.fh.rwcle".V H'CII
ruiu'iini' r'ii"'( U,l"j^k\lii-,
1... *"""'' ?" wioo.:. mmtu.
vaaanUM ir ihi m /ru.
yg^,f^^ **


LM&TL1-27 FiniK im


.*
"De L'Avant"
Polices en vigueur dans la Crown Lift
11S-S17,3M,1M
1919-121,338,339
1920$25,745326

1921$29,806,174
1922$34,460,044
1923$42,175,160
1924$50,611,214
"Quoique l'anne qui vient de se terminer ait t mIheureuse-
ment une priode d'incertitude et de stagnation dans plusieurs
lignes d'affaires, les chiffres de notre rapport annuel sont une
preuve qu'il n'y a ni halte ni hsitation dans le progrs de notre
compagnie. La Crown Life va 'de l'avant*agrandissant plu
rapidement que jamais son champ d'utilit et de service public'
Extrait de adresse du Prsident l'assemlje annuelle.
LA COMPAGNIE D'ASSURANCE-VIE
CROWN L1F
>
^Z5SBK2^&V,
~.\
-ij-
Courroie de Transmission
Comme pour *e* autre*%
produit*, GoodrYear fabri"
que *p* courroie* dap*
de* mthode* tpciile* la*
bore dans se* laboratoire.
Le* courroie* ordinaire*
en cnir ap** avoir *ervi
vmhianl un court e*p*ce de
temp% H d*tlent,et finalement cdent.
\
n^-i
2 >'
Teci a pour cause la Iriclion laquelle ces courroie! font soumise,
soit possible de 'es lubniier.
Les courroies fiood ear au contrairement une substance graisseuse
duu* i toile qui eutie daiis leur cousiructioii,qui t; lubntie autoffiauc
coiiseivaui par jiui leur souplesse etjeur lasliciii.
(Juaud on se s*^ . convenablement ds courroies Gooi 'Utt, elles* du
ioii^teinpfc et dui uo il un service surprenant.
Les courroies de transmission (ioodMTear sont laite dans toutes lu1
lions, tt pour loute sorte de travail.
JtLHbuyez-lis la prochaine fuis.
Courroies Jj,ood Year. Byaux en caouM
TbeVVestlndiesTrading Compl
PORT-AU-PRIMCI. G0MA1ES. CAP-HAII
\n\ i y
Extrait du juine d'uf. Le plus actif des Recon* Muants.
Rend puissant et vigoureux. Recommand aux personnes fail
Fortifie le cerveau, la mlle pinire. les oa et les reins.
Brewer & Co Ilc. <*eo. Jeansrae et o
U Otit ESTER MASS.
AGkMS
"WHlIUHCs
C'est le |
remde idal |
contre les rhuma-
tismes, car non seulement
elle soulage rapidement les douleurs |
locales, mais, ce qui est tout aussi impor-
tant, elle contribue de la manire la plus ef fi- |
cace l'limination de l'Acide Urique.
S
RMiflunimMiiMi)iiiillUUlllllllUMlHiHW^
Dpt ;
En vente dans toutes les Pharmacies-
o>
Agents
v


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM