<%BANNER%>







PAGE 1

JS MATIN— *3|FirieO m TEINDELYS Inauguration d i noiveau local de la Banque Royale du Casiia C'est samedi prochain 27 F trier qu'aura lieu, i haur s de l'aprs-midi, fiMUguratira du nouveau local le la truqua Royale du Canada, sis . l'augle Sud Ust des rues P ou et du Magasin de l'fctat. Nous avons eu dj dire que le coquet tabli! 'ment do. l'architecte Daniel tfruo constitue un des principaux emliellissein'3nts de la ville. Ans i, iaut il se rjouir de ce que I m* telligence et l'activit de Mr ( >•>wald Brandi aient pu travail!, r la prosprit de la Banque du Canada dont le crdit en Hati ne le cde en rien celui dont elle joui' partout et qui a gagn toutes les symp dues cause de s.s procds toujours laits de coi rection et d'amabilit. Tous nos compliments au Directeur Brandi. Varils Mardi Couche de Velcurs_ 2e pisode **j3 La Vauaboude 4 parties entre 0.50 cU Meroredi Prs des cimes avec Jean Dax 50 cts Auto do Yopiie Four voyager en auto de fort au Prince a JH mel, une bonne oceasion est oflene chaque jour. S'adreteer a B. MII-i lr N Ancien chauffeur daGaiegl lietf C.rand'Hue No B4. Scarom.. Ruiz tt Co {|lngenuurs, Architecte, Ealrepi 6 neure Spcialit en Ciment arme. S'adraaaer au I abmel le Me Flix Ifafloire, avocat, 16I| rue du Centre. Publications reues Noua, avons rteu : — La premire livraison du < %  Bulletin mensuel de la I '. i r %  j11e H j le du Li imda ••, puh iralion nito i >e h partir du lvrier 1916 M e renferme d loti re ~;utes si ili-mjues et d ioipoitinls renSfi gnemeuia sur le dv-lo;>|> ment icinoinique du Canad i dont la li luaiion foduBtrielle et comnwcia le devient, chaque jour, plu lloris saille — Sept hr cnareltei dite, sou-i i>v tturei de cou aura d H renier, an Oap Hatien el, dam ha quelle-, h m auteur, M. le L)r Am Droite T. Holly, iraite, au point il" vue meililique, de haut*s queaiion: bd) iqu< et de JI ne Noua r. maiciona pour oai gra i II IIX ecivou. Petits faits du Dimanche i. Vont lut i, — luit lit n, au Pare I. conte, rortiih pour le Cbampi mat nuiio nal d* tool bail eutie Ueux quipe* de 1re catgorie : I une de 1 1 nion Sportive llaiii i n*, l'au* tre du Bporting Club. LIS. II. a triomph par I huis in >i ijii-s la piMi.i-'ic: mi temps cntre 2 rahaa a la deuxime u.i temps par la Spi Mini,' Club — >e droula sur l'( cran de l'.i riaiana le* deux dernires poques de l'Entant hoi, e ti lin magi.iliquu ui,nl Ua amateure de eifime n ont paaaasn de mots pour en venter la beaut 11 les grande* auauta aiuatiaute. — Vurictt montrait k dernier pisede du lirand bacrel et le pie nuer C*. I'UU lie de Vviours, lilm Mwationnal qui mrite d'ire vu. Vente i l'encan Faillite Uaac Uisiv tt' Co • IL n venu d'ordre dt Munaleur .lusiiu Lha mar>,a|anlda la laillite et d'un j-gement du'h boDal de H.ii.itit li.blance.de l'orl u l'nn ce, eu jaie du il leviier IW, il tara pu cd le jtudi 25 lvrier 1918 io beurea un malin,devant leapoiteadu magaain uts lanlia, rie Oouibei No, i> lavante l'en cii. dea nurchenduea conaiatael en U-bU." de toutes soiin>,Mim ers, ch UBMlteB, taux coi, rie tien un limUilier ci mp'euatit Cfcflte lort, eitgies, CumploifS, et. l'oit au riince,le 13 fvrier IM6 Mouibrun BLlU, hLcanteur | i i ic iASTHME LMPHSMiy OPPfU SSI01i.\ tl tllri ison GfobuEes RbUX, Hu uujo 0 M ii*-i olonii *s A tm .PniK • PMIC ecH Arrestation aux Etats-Unis de rl npi'S politiques mexicains Par cbla MEXICO,21 FvrierL'arreela tion aux tSleta Unie de sept relu eja poll'icuiea mexicains dout M. Alfonso de la Hu rta, frnjle M. Vadolfo de la lluerta qui tait la t("'te de la rvolle contre le Pr sident Obrgon en 1^23 et M. Jcr gPreto Leurens, lieutenant de lluerta, a t'ait chouer le projet de rvo'ution nul devait clater en Murs au Mexique, tes autorits mexicnincs avaient d ja connais •anoe du complot uvant les arre* talions opres. Au coogrtj Bucharisliqae d-* tiiica.jo Par eable HOVIK it Fvrier — Le Pape n'a pas eu> oie d-ign le cardinal qu'il envene cemma lgal au dm g es BuebaUiiqua de Chicago Ou annouce cependant ofliciellement que,par gard pour les Ktats Unis, le lgat teia choisi paimi les MI li naux de la cure comme le fut la cardinal Venante! i pour le congra >n M ,i'.-h j'ie de Montral. Projet d'embellissemeot do h Havane Par eable LA BIVANK, il Fvrier— Les projets d uihelii.-- n, ni da la Ha >ai,e ont t soumis i Sft Larlos, ministre des Tiavaux Publics par Mi Jeun Forestier.expert franais. D s travaux considrables modifie r >nt completeraont l'aspect da la vil e. Un en i ,in i.iimhie de rues • ; mi .urgies at un square seia tabli autour du monument du Maine lomment tenoin len il .: du \ ed*do. Le square das p et Bimpta et .'ohie sera cepen danl beau et lgant. Le raid Espagne-Amrique du Sud i BuenosA)res Par cable BUENOS \YRE9, Il Fvrier— le commandant l-ianco a manifei t, dit on, ure giande surprise lorsqu'il a appris par le journaux de lin. n> r .\ M es que le uabinet espagnol avait dcid de terminer la raid Bap gue Amiique du 6ud Buenos Avrtset de faire don l' v rgeniiue du Piui Ultra. La II.III .n .i'.t pense que s'il n'est pas tatorlad reutr.r en Espagne pr la voie dos ait s d'autres pour i-int fane le vo\age aller et retour il diminuer l'importance du vol du <> Plus Ultra . Petites NoaYelIes LTHAN-EH MADRIDi.a gouvernement e %  agnol et la presse estimeut que l'Eapagne devrait avoir un sige R Brmaneat u con^ail de la S. D. Le gouvernement pi nse an ou tre que le moment ai tuel convient particulirement l'entre de l'Es pagne dan I" conseil. •NfcW YOKK — Lanniversaire de Phiasance de George Washmg ton a t llbr hiet el le sera encore aujourd hui par des rrmo nie"ioligitu?es. Le iroblae financier en franco Par cable PARIB, 11 lvrier— La commis ior. suat. rialadiaflnacea a vot l'efistmble du projet financier com pnrlant %  %  > milliard t8J millions de NMOurcCf ntctssaiies a l aui libre du budg t. le paiement des intrts sur Us avance! de a Ban qae de Fianae et la 1re annuit de la caisse \< .1 li que. o'user Jera eas l eil r e H e— V0"S NE SEREZ CXRTAWI D'AVOH LIS Vritables Paaiillei VALDA qu 1 VOS* IM Mb M> l En BOITES portaai le nom VALDA Les c Pastille Valda sont en vente Pharmacie Centrale d'Haili; Pharmacie Uourraine, a. Port au Prnce Pharmacie Brutus, Jrmie; et toutes pharmacies. Aviso LaleRacirtn Domioicana recihira loa dominicapos i los migos de le Repblica el 2; de Febrero de 1926, de 10 a m 12 m. ton motivo del Hi anniveisano de su Independcncia. AviS La Lgation Dominicaine recevra les dominicains et les amis de la Kpablique le 27 fvrier 1921', d 10 m i 12 m. l-occasion du I4me an n iver.uir 2 de son Inde pendence. Royal JVfail Steai Le steamer "Kara"| Kingston tel attende I le 1er Mars. J. DAi Agent Gnral i Liquidation Grande rduction de Maison Mme ,1" I %  ;. Djoie rue du Qnal| en face de la boiioe. Verres fins et ordinaires, Gobelet maillss.laient. as*orlis, Chemises Caleons, bas,fraudes, Colliert. lets, Chapeaux, Inmmeset enfants Souliers pouri Ruban itstft. et tous autres aiticles de Paris. Le Liquidateur R. A. HOBERT 3, ALFKED V1EI Ueprsentant di Reims Cotjnac Bordeaii Pommer; b.' Greoo] Vins de ( JiamPagne J. 1 F. %  arteli ';' Cognac JUlvet U' Co Vins da Bordeaux, Vins de;iJou r gogne Goty r'arlums de luxe l'aria Atnieux F es Conserves alimentaires Saurin WatKnis Huile de Prov nce Savon de Marseille Biscuits fernot Etablissements %  "hoaicao l'hoscao Pboscao Bb Lumire 1 Jou;|la Plaques Photographiques Papiers, produits Wliite hoi'?e Dislillers Co The distillers <|ency Ltd gantes Marseille Dijoo Pan lyon. p arw 8co:ch W ftcotcn '• C leg i co HO" Margarine-promagd de Hollande Henkens Genivre Hollande Compagnie Franco Indochinoise R z M pro mat Est transfre 1 \ Due Iiiine-f oi cl de l'ancien local de fc Banque du Canada. % %  •-->



PAGE 1

Lk'iKVTlM -s n t'uf.v IU1 w*^ % %  ^n The Worlds leadinu, Minerai Water WHITE nom Sparkling, Cool ai d Clear SoW al ail trst Llass Caf*. Hotels* Clubs and Restauran MAXWELL dUm i SOLE AGENTS m&ffNB&sim Fernet-Branca JDST ARRIYfcD Colouibian Sleainhipf AINST MAURIA BirrERS AGANST MALAR i speciaity of Fratelly Branca of Milan 1A and Goiog i ast Company Inc. [lie only oiers ol the True and genuine Furmu la H warded nh goid medai Grand Uiplomaa of Honort the tollowing Expositions; Kortnce 18HI London 1I6-Paris 1867, Yienna 1873-Venice 1S/5 fhiltdelptiiK ifi7*— l'aris I87*? ,'two -S>dnev 1830— Bruasel 1880 Iclboume 1881 — Milan 1881 — Tarin 1884 Iwo — Nice l£84 — [itwerp 188, Antwere 1885.(Iwo) London 1888 Barcellona 1888 via 1189 (i.>noa 1892Palermn 1882—Chicago 1198— Amatardam 1194 — Lyon 189^ — bordeaux Ig95 — losprock 1896 — Bruaaela 1897 — Guatemala 1897, S. Louia 1904. Turin 1898 — Par s 1900 and Milan 1906. Ho a do conoou* s. Membera of tha jury Gran Cold Medal from the Mioistry of Agriculture and Commerce of Italy at tha Halo-American Eihibitien ef Genoa l#9. c Comptition ol Ltaporliog Firnis A. de Matteis & C* I Sr ia (?ttp-3fatien-^attDc *Pawr, wwtM^ 3 12 ij ails to the case 32 Flaaka to the caae s We are remindiiuj you Uiat Dewars wbite Ubel i in demand every where. Qualiiy w %  11 fell. W.QUiNTIN WILLIAMS C Agents unraux et $L-c')idiceAkcUetuV orL-aa-^ptiace £ ft$5 \Ft>tiei caurank c*t tepaili I M te num* R jourJiteclemenXpour fyrimied oalinueia §5. poux tc^ porUOc fa £o(cHifot< pieiuirtL, fit, B* 6c pa^aget*. i g* Colombiaii Steamahip Company Ino. Gebara & Co,* .6&.M > Ba • -'•*#* <--*t d'eiatler l" •"•< '"• f < M aiami% loiaa aaftaar * n r a*'*" 1 ' •• rnl*ia ^^ M'• '*tr mil poaitL.n au .'ani^iio>rr Sor#(a i./**u„< Cl aowa t M,.'K> m • %  • b4r Ubrali le rpc-uin Mnriiwi.Htraior.ei.Fli> %  Mathodf aour aavni.dft MP Bar Terminus tliamp de lais Widmaier, propritaire Conrommaliona de premier boii. l'aiisiaua';:^ Jeudi J l'eur la dert i^re h If Sire la preaaioo. Borbela, etc. Decker Jones Jewell Millinfl A. le v NEW-YORK Failnaa llugarian O O—Boula Rouga etc Agents gnraux de : Maiulactures Lile lns'ce C Assurance sur la via, juilliou Frres Q Vins & Champagne 3ordrttua A Il m 4IU 01 L i il e Hom Unie Franklin Fire Insurance Company NEW-YORi: Aau ance contre l'in ce ud i Diamond Match te Ailuma ttaa I Sa la Home i D. S, Rubber tfxport Compa IJ Soul iers Red . Chas F. Rattlagett: $on Poieaoas aaila an tout genraa Ph, Ifeymar COPENHAGUK curre Oanols, fromage et cooaerr? allmec • t IV. S Itthews ^ or. Tabaca Jaunes ?* na'rs. La Nationale Sans Rival Cigarettes Cbanterje c Kit vola edenre Nw-Orlaiw'&Souti AmericanSteanisbip Colnc Prochain dpart direct^ pour Port-au Prince "HIaiti"' Le Itetmel 1 Kasoloa ayant laiss Rew-Orllans p 16 lvrier courant sera Port-au-Prince le 22 petn Goave le 23. le steamerj"Marila"i lai?tera g<-w Orlans le 23 lviier directement pour Port-au-prince. Port-au-Prince, le 18 Fvrier 1926 k DE MUTE/S & C A yens Gnraux -La Tragdie \& des Ui'bsfiouril:* Entre: 1,50, 2, 3 Uourdesft* Le bateau tMimi llorn enan' da Curaao, J.umel et King^loe est attendu la capitale vendredi, 24 courant II partira le intime jour pour TEurope via St Mare. £< lionaives, i'orl tic Faix, Cap Hi £A. •iea et Puerto IMata, prenant fret K et passn^era. t'"> La baie*u Consul Horn" venant *5* le lturopeSan luan P.R l'oerla Sj£ PbtaatCapHaiUaa ^e^a ic. vera 'a jf I7 courant 11 partira le lendemaiu *^ pour Kingston Si Domingo City -^ao Pelro de Hacorll et (urtifao, urennnt puAsagers |Hort au Prince,le U fvrier 1V16'M Oloffaon Ll CAS A Co Xj^ Agents gnraux 1 ECiTHiNE Extrait du jaune d'oeuf. — Le plus actif des Recomlituanls. Rend puissant et vigoureux. Recommand aox p x sonnes faibles Fortifie le cerveau, la mœlle pinire, les o-^ et les reins. Brewer & Co ILC. Geo. Jeansme et o WORC ESTER — MA8S,' '" A6BTS



PAGE 1

LE fcATlN— 23 Fvrier I9.5 I r £ #' a J seul remde qui soulage presque instantanment les douleurs affreuses causes par la Goutte, en mme temps qu'elle aide a la gurison de la maladie. En vente dans toutes to PharmaciesDpt, chez R. C Siadermann & C 0 Ay nts =j [ ^ Lj j J *erce mopa'j JLfaf jon de confiance et de rputation mondiale tablie en 1847, La |ualit4 dei peintures* d F 0. Pierce c o, dlie toute concurrence. Toute? torlei de Peinture*, ferait ei 1re*. f Cire, Huile tt fer ni pour meubles tt parquet. 9 Ttflnny Poroelali t£namel : toi le* Danoee, Imitatton paiiaite dj ta prc ,ah,\ j oi.i.-iit une mrface excessivement brillante, dura et lavable, ".'culture idale pour meub. s en g&i il, Porcelain Varnisb Stai : ;'ui luoea.'.lmitatiou S urfaite de tous ha bois de valeur: acajoi otna, ois de roii' etc Peinture idale pour la re la wallon laamdiate des meubles s.n i|cn ra) Jiatbtuli Knnmcl : nudUCes diverses pour baignoires etc. Imitation parlai.e de la pOI Cslaluc li aiett l'eau chaude A al l-au froide. Roof I ite : ( nuances diverses) l'ainture apolale pour les tots.l*reoara(ion l(l4a le DC ur les paj s l hauds. Toutes sortes de psi(ures pour ,\utoino:>i"'s, Ca" mots, Machines, Mtaux etc. Demande/ la longue INtn des produis ilV '•'. {). HERCE Co. VOUA tiouvtiez . 11 tainemenl, dt-s ait •laa qui voua inirpsxmt. Kn stocka prix dliant toute c ncurron' ( \clirz les Agents en II aili. Commercial yLy:ndcs aru) CommbitOrt UH R. THEBVUD. Prsi e it dei Davis BakHCj Povv Foudre d'lvation de i putation \mondiale % Quai i 4 />*'# dfi ml toute concurreiœ, fe-n stock, |prix dliant toute ^concurrence, chez lea agents en llaiti. Commctciat Lgencu^L aiu) £ Commibio* lion R Ihebauda frfclfat Yankee Polish CInr. Cirayes pour ( liautaures: Qualit dfiant toute concurrence £ UQtnente la durp et \n touplete de tous hH e>nrs En stock, "I prix dfiant tente concurrence,"cb/ les agents en'llaiti Commercial Aojencies and fommi^sion LEODi II TtXB Ul\ Prsident as ': ^ ~ TTT? ~^3 ^~T.:, -Z3.T. rjj tr Grand Htel de France Position exceptionnelle, au 'centre des aliairaa i prolimit (Je toutes les Ranijiies, de la douane et de toute! lea Agences de bateaux* Renseignante ils Ijcilitl pour voy-.j*r en jutomobile dans tmtes I s parties de la lpiiMt'fae d'Hati et de la repu bliqae dominicaine ilnmbres.conlortablei et sur* lou trs propre*, fentilatmm dans les cha nbres la deminde des Pennonarea. Cuisine Ira apaise trs S'!'i '• • i i plus viries. 1 ty.'t l4 a vfottr l*h mi a*in$ / V HQIPJ -Vins des melllears crus de Bodeaux, par barri 4nea,d uni |annaa.ffaJloaa et par b mtsiiies. Parmi ISS Vtna de cliuteaux, vous| trouverez le plus grand '-noix n tnr les q lalile* et pour l'ge VINS D ITALIE A D'BSPAGNV \ L# BOUftiOS &Cartes > -,ta.e*. La maison JSilvera ,Cetix qui n'ont ptl encure vu les jolies arlicUs d (inesse'que viant drecevoir.La BauOB SII.N'KHA doivent, dans leur is)tr^t,s entprMMr d> passer celle maison, car nul part ils ne peuvent Irouverf d'au .ni b au articles d6s ptix raisonnables : Nos articles sont vraiment de toute baut t de fracheur etao* prit : [iient toute concurrence. Voiles couleur barres Bas dentelles lias suie brode lias fil bi oie I ulle pour premiCic Communier/ Couvertures ^anchi etoouleur sou i andes brodt-es Madera pour chamk es et iupeVi);!obanc;j barres llatine b.auchs liabai'diae blanclie ( rpou blanc et couleur Har Voile et oouleui uni Cbamlaettea alleman-ies stip. i 1,1 an noir anglais lui'lalion toile (''crue Serviettes de toilettes blanches A couleur Nappes couleurs Tapis cir blanc s ,\t pour table*"; Molletons blanc et couleur sup, Haigaaa franc us & anaiioaina Orgaadib anc & ooulAur i .ain.T|c couleur anglais sup.pour lopaa Madras bar es d< soie pour aharAlesa' IIOIA es Satin II loulard pour robes,nouveaux dessins e/tneb*#e <•. i nt, ta% nui voulez, porier, oeu de frai*, s plus beaux liseis qu'il roil poealble de lr uvor pur celte place, ne rrunqur/ pas, 8*anl daller ai'leurs, de passer vher. nous ou le meilleur accueil vous (si rserv. Ne Buvez pasoubuv Le Rhum Nectar Le seul Rhum qui, tir d Al'OOls naturels obleia| temeut psi Distillation simple du Sirop de Cannet UliliJII' 1 et lOUJOlUS mme ui.tation et le aeu! qui, l'aelion du temps d>ns les dpts avee exclusiou rigoureuN )| daDgpreux SeClelS de labl icalion et sans •djonclion d'i ingrdient d i sine, conserve au jugement de la plupart. loti; llllils Mdical) S et suivant l'apprciation de boNJ l(iir<, la suavit inccmpaiibl du bouquet et Us plus rcmiq qualiti's bji


PAGE 1

I PROPRIETAIRE 1MPR1UEIR iment Magloire BOIS VEHNA |l358, Rua Amricaine io 20 CKNTlMES Quotidien TELEPHONE N a 242 Il y a des jens qui affirment que la raison ne peut nous qui der dans la vie ; ce sont ceux dont la raison est i tel point pervertie,qu'ils se sment comme enli/s dans les mrcaqes. UOB Tolsto* n~Afl; EB No 5734 PORT-AU-rRlNC ( HATI ) %  ••. MARDI 23 FVRIER Iflt galerie fa %  Indpendants Dants Bellegarilc [une ironie bien cruelle Ile exerce p;r Pouget feos 'le M. Dants I > %  11 eju'il range aujourd'hui fealefie des lndp j nLe D.recteur de LA omis de nous dire ce (tend par < indpendant i; )us l'avons de/in, ce ie l'tiquette nouvelle de jntj. ht J.'asse Bellegarde fia catgorie des citoyens lout le pass claire fifl avenir..Nous somm g le souponner Pouget jispos se venger des |pt u bienveillants de Beli a l'gard de l'honorable |ban J, sou prdcesseur jjaiion I I Lui Paris, hit pinser autrement? du pass polit que de fr'de, alo.s que ce pass )re la mmoire de tous [une suprme cruaut. • | pouvait supposer que ne ne commettrait de obliques plus graves que |qui lourmilleat dans le ime de M. Mathon. Il erv Bellegarde de *'c tour de force. Il ne pas aux m naces i • ites eil d'Etat, il les approui rserve, mais il y appornote aggravante : Les y J'Etit, dit il, font ltiens qui ont soutien mous tous, des blessu|i lame nation 1 it quatre annes ils en comme des commi) titistive, de qui l'on r .obissance et passivit les.—Il est hors de toute Ision que ces rllexions nient U plus grave injure lisse tre laite une Aspohtique o .e troules homuui conscients de |evoir et libres dans leir Monsieur Bell gard:, iseil d'Etat serait compos fvidus sans caractre ni di qui, quoique i traits Je ,des commis sans initiale qui l'oa rclame obiset passivit absolues, ont aim se soumettre une lue humiliation plutt reprendre leur indpenJamais homme politique H tant complu dans une Inde aberration. — Belle [.semble tenir aux Cons il Etat le langage suivant: •as, comme l'a dit Moravia t us tes des e asservis •prs l'opinion de Pouget, rous tes des i insiguilian• En tout cas, vous n'avez lue des commis s,n#ui U'08 volont, sans cens^IOUS avions espr que haines lections prsides auraient eu lieu par imbres Lgislatives; c'est >oi, nous les opposants lus t indpendantsi, nous ou3 jet l'injure et que av ons demand avec ra;e 'ous 80yez cnas8s de la >n de la rue de l'Enterrecomme nous appelons le m Lgislatif. Mais puisque, formement la Constituvous continuez ex ror u*oir Lgislatif et que *us qui au.ez lire le "dent de la Rpublique — r Qu r que nous ne disons ne mm r' je vous deue de me contier le pouvoir au 12 Avril prochain. Ce pendant, je vous avise que je prtflg-) sans rservr, l'opinion de M* Matlion, c'est dire que mon lection une fois ralise, je vous f as mettre dehors du Palais Lgislatif, ainsi qu'il a toujours t dans notr<; int#Ltion de le faire. — Bien p'us, j'ai essay de jeter du ridicule sur votre assemble au ?ours de mon dernier voyage en Europe effectu grce la navet de quelques uns qui ont bien voulu me fournir l'argent nce?saire cette lin. Malgr cette mchancet dont je me reconnais coupable, j'espre obtenir de vous quand mme le pouvoir puisque vous tes d'une obissance et d'une passivit absolues %  • • \u point de vue de nos relations avc las E'ats-Unis d'A' mrique, Bellegarde n'tst pas pas plus Irureut dans son apprciationAux Amricains, dit il. il faut parler le loyal langage de h vrit. — Mais o est la vrit pour Bellegarde? Il a avou lui mme avoir profess c le nationalisme intgral Lyon et dclar ne pouvoir, en aucune faon souffrir l'ide que les Amricains soient intervenus en Hati au nom de la civilisation et de l'humanit i.. Au moment o il s'exprimait ainsi sur 1 1 situ tioo d il ti vis--vis du Gouve nemeot de Wwh n jj on, il venait d'occuper. — sous le rgime de l'enterveution am ri Tain*, — la portefeuille de l'instruction publique et ensuite le poste de ministre de la Rpublique d'Hati Paris. Or, il est i la connaissance de tout le monde que Bellegarde a observ visa-tis de Dartiguenave • l'obissance et la passivit absolut! pour mriter et s deux importantes lonctions 11 n'a pas su comp'e.ndre ce moment l la ncessit de crnngrr le caractre des relations d'Hati avec lei Etats Unis et, sans dipe mot, il a accept l'tat d'asservissement humiliant dont il parle aujourd'hui avec un sansgne si rvoltant. Ce n'est pis vraiment far s malice qin Pouget, en parlant de Bellegarde, rappelle i le p-sse clairant li' nrnt l'avenir i; car plus nous I >i otisJa lumire sur le pass de l'ancien ministre de Dartiguenave et du dlgu de l'Association hatienne pour la Socit des Nations l'Union internationale de f-yon, moins nous devons esprer d'un caractre si incertain. •. I / %  cinqu'rae point du plan de MonsifuB llegarde comporte < l'applicttion d'un programme d'ducation rpondant aux divers besoins — moraux et conomiques — de la socit haitienue, et diffusion la plus large de l'instructioi primaire, professionnelle et agricole dans les rlles et les campagnes d'Hati ". Dillusion la plus larg) 'e l'instriction ., voila ce que prconise aujourd'hui celui qui, ministre, a oblig de jeunes compatriotes! abandonner leurs tudes consciencieusement entreprises, en saccigeant l?s Ly ces qui n'ont lu leur rsurrec tion qu' la sollicitude du Pr sident Borno. L'altitude de M.i Ma*hon et Un ])ollar peut {jafjner 15.000 do. La Loterie du March Oystal de '. s ort au Prince, est la plus populaire qu'IIaiti ait jamais vue. Le prix des billets tant fix UN DOLLAR, les mat la porte de toutes les bourses. Chaque membre de votre tamille doit eu avoir un. Il y aura 17 lots gagnants Le g-os ot,consiste en l'iiisUiialionco up 946du H irel.e* Crystal (Ha q.relie est tablie la Graud Rus Port ao. Prince.C'est dire.l'irsta latioo frigorili| e compter vitrines, glacires et Imneublement complet. En OJ re, il y aura un gros sto U de marchandises de tous gnies e>mpatible avec le commerce tait par le Vlarcb C vital. N'oub ie/ pas que le March Ciystil joait d'une des plus belles clieut es de Port au Pri-jce. Elie se ve actuellement entre iOO et 150 l lteuts par jour. Le ga gnant de ci (te loterie aura un beau revenu pour l'avenir. Les autres prix ou lots g'gnant j sont : L'n lit de S I 000 en espce c • 500 250 .'i lots de 100 8 lots de 18 •H Les billets sont en vente ; IA Pawley Sales Oo.Baa Bonne Poli a Hsreh Cryita', Grand'Kue; Plnrmicie Centrale, G and'Uue; Cav a d; B >rdeaux, (iran 1 Un-, \lpi> se D s •• (md Bas; Pablo Torres. Rue du Magattu d-$ l'tflat.L. Daniel.Kue Pavt: Btf Teiuiiaus. Champ li Mrs,iiardiner & Co Giand'ltue. $* h Avis Billagirda nous rappelle i'ob* servaiion combien juste de Louis Proal : Beaucoup d'orateurs prouvent It besoin de parler, dit-i!, Gomme les chanteurs prouvei.t le besoin de chinter et les vio:o i aies ttuii d jouer de leur instrument, i ans se proccuper des consq i nes d 1 leuis pa r oles, ni de *W^WW%'&m%L Il est donc dans la logique de ses i lts et de ira. convicti IDI qu ; le Consil d'Ktat renouvelle 1 i uni) lat prsidentiel de M Misieur Borno. lesbeinx sour! r CONFESSION DE FOI h justdsse des ides, ni de l'exic/ j e ,„ j ra j tMlen J# f( titude des alli ma ions.. L)a peut soutenir les thmes les us contradictoires, sins avoir es qualits ncessaires un homme de gouvernement . fi Le Conseil d'Etat 'a que I lire de 1'adhsicn tardive et ntr ssequ! lui accord Mil les indpendants #. il trouve la ga rautie des prrogatives qu i exerce dans la Constitution. Toujours guid par son sens de la ralit, le Conseil d Ltat restera fermemeut solidaire au gouferBMMDl actuel de l> H publiqu; qui l'a aid sauveg r 1er ses prrogatives constitu'ionnelles contre la vagut d' narebie de l'opposition et avec 1. | al il a partag les responsabilits du pouvoir. .:i f*ntn Vauut in dm rcfreli : la Franc il lu kfiai teri: Araani SVU'KNTRI Pauanl imi>iiciii dis lina commi du nniii: Je ddaignais 1rs ditui iu idin l'iiiiin. El leurs aulflk sarnsit leur diGauuiorose, F.l Ifiirstiapleisouillis.il leurs pr'tm pn\en. Hais jaimirai lon|imn lu laurienrtliirnsit;; lar|e u'ai rieilroiiti' dam aesaiainlsilitin, Fuir conuler IIIIQ nrar \w de tuiles tfctMj il Hla Vnse el l'tmour. la l'enimi fl lu bu ix TS* la le'Jiiue que j'aimais m'a Irahi I iolideli Vais la IBH reste el.ini |iar> einre d |le; Je pleure sur mttu lulh mes rlien tsuir hritei; Fi, malgr Bilila, j'adire eunre, la fJMM, Fl deux chises,Uu|oiirs,[trtihitircrminime: |,i II^ ; %  • %  des vers el celle des laisers. Jean ull ; AttMfMf*^ Grande Loterie consistant en un splendide immeuble sis k Port-au-Prince avenue John B>'own Ho i SO m I* Et *72 lois (jajnanls en espces sous le tfir Haut patronaje d un Comit compos de; : MM. Emile Deslandes, Edouard Estve, Alexandre Villejoint P. J. Voie 8.C00 BILLETS $. 5,00 L bILLET 1 Lot S.2,000 20 Lots P.-iO P.COO 1 „ 1,000 iO c 10 400 10 t 100 I.-WJO 100 c 10 1 00 iO >0 1,0(0 Achetez un Billet pour avoil la/liance de gagner unu maison value S iO.OtO. JJB t ^Le Actionnaires de la Compagnie Litliograpliiuue •JY d, HHi ^ont convoqus en Assemb' Gnrale Annuelle {1% >e il Fvrier di heures du matin au local de la dite •Cf4 Compagnie, Hue Amricaine IN" 1318. [Ordre du jour : 1 Expos de la situation dejl anne I92."i. 2 z Eleation du nouveau Conseil d'Administralioi,: 3 Toutes autres mesurea utiles la bonne maiche >S de la Compagnie. ''. 4 HlCHAlU) WllMAlKli / tilml; i 5* s* V 3 i* ********^ Auteur du pragraann; dc3 Indpendants m Considrations gouvernementales et administiatives Ma'gr loi', le Tait qai est oin> me la marotte ou mme I idi *\ncrasie des politiciens de la v aille mod ', incapables du concev ir le progrs du pays ,'uilr in ut que suivant le clich d'une dmocnlie tour u.iii. -1 ; i. > %  e el imposaibl1 clich dont lit anntes daxprience douloureu •• nou' ont surabondam:nent dmontr noua inaptitude moment ne nous \ ad. cessil d'un l'arlement. Nous n'aurions doue pas d y rtt toir. Aprs tous nos malheurs nalionau 1 ', nous sommes en droit de coitaster la v.tleur d'un rg me auquel H >nt impatfbles tous nos malheurs. Et s'il nous fallait trouver un* rison irouvaile d'tre des partisans du Conseil d'Etat, nous la puiserions dan? le Tait que ce Corps ayant eu i choisir entre Mr Borno et Mr Ai. h r, a donn tout son franc concours celui l. Me Mathon, pourtant, lui en fait un reproche cruel. Entra Me Mathon et uou, il y a un profond dsaccord. Noire œil % %  Elle mit de solides dnis. Il douelle Samedi soir, au dancing du lUr de la Madeleine le bal battait ion plein [)am la g un io t\\brilltm ment illumine et. ma foi. dcoie avec asstE de poui, les h'gai.taa eofarinea tourbillonnaient a pe te d'haleine aux bras des d.tnseuis qui, quoiqu'sn su ur. ne pouvaieit rtUler aux accords qui, sur !e p a io, plaquait la tpin, infaliga • ble brosde ces nocturnei ha 1 ri n |OM. La Directeur d'un grand Caf de l'ortau-Prince tait ce soir la "llar de !a Madeleine' 1 : Lucullus buvait chei Lurullus II rut sou. dain. lui aussi, envie de lie un rond tt, rejetaat en arrire • s beaux cheveux noirs, b rnibant sa poitrine o s'ouvraient le* deux ailes du ollet de sa chemise de tei.m*, impratif, il voulut entrt nr sa voisine qui, — du moin son geste le fai .il. conprud e — lui levait bien ce tour (fa Oiis strp. Mais Astoinftite B.. n'avait E s ce j ur l la cœur la danse. Ile i'lua l'invitation, un peu brutale aani, du bai daasaur, Celui ri insista; cir, du sublime ^au ridicu'a n'avui qu'un pas,une raeu'ada de sa part anreil souleva 1 lii a it d toute la salle. L invi talion dgnra en corps csips el >i* guerre lasse, nerve, la balle Antoinette Inppa le pouee de notre b 1 a ni et le serra entra la doub'e range de ses jolies dents de toutes ses forces, csmme ian nu i't oi Klle avait de solides dent*, la douze le el, lorsqu'elle desserra les lvres, du san£, un ^sng vermeil gic'a du doigt m m tri L'a.tre ne riait p'us tt, vlan %  M clatante gifle s'appliqua iur la bou-li qui avait si ciuellement morlu Ai.toinette enleva l'un da " soirliers et s'en servit comme d'une arma pour se dfendre Le tum ilte fut indes ri/.ib'e. Mais le patron, homme coin iliaat, qui tient avant toutes choses ce que son bil ne soit pas interrompit, mit h >l au tapage, le ilnie . rtihitvite et les dan.ei recom m ne osnt. U bar, l'on pansa la bningna blessa e st es que notre -'Bel ami" ne pmvait J g; r er c'est qu'An t i tte B... |ui i offre souvent d • la bire ( de la bire, s'il vous platl ) qu'il a toujours comble da prvenancas da toutes sortes, il pu luirsfuser un 'rond". Ma s eut cela, mon vieui. tu l'as t ml eomb e, que lu es devenu pour eils un vieil ami et elle a lait e toi ce que Is cuisiniers fait de sen # ( itrou : lorsque'! ^ s si srim tout le jus, e le jette le resta devenu iautila... Mais il importe de redire ce que DOUSav DS dj dit ailleurs : ^ .'il J a imp. isibifit momentane da coeiistanca entre des ('bambrea LgibLtivea et notre situatien po litiqus, en fae des intrts amricins. I ,j Corps Lgislatif ne pour a -lie dsirable et possible que ijuand I* Union du pouvoir et du peuple sera faite, permettant au reprsentant de ce pouvoir de IH e aecepler la majorit da psvs cerlainesoblig tlions i mposes par les ralits inl'-rnali maies qai con lit onnent notre tat po ilique Douveag, tout en.s appuyant, par ailleurs, sur la nation pour repu isser des conditions qui seraient contra ses intrts les plus aii* %  sots. C'est pourquoi nous gagne rions ne pas contrarier par une opposition intempestif et sana mile granieur, i'efficasita 1 d'ao lion des moyens pouvant dter. miner cette union dsirable tous les points de vue. Toute opposL lion sya mtiqii) est blra ble et elle excuse, en les ncessitant Us masures arbitraires qui sont prises coi lie de* opposants trop acbar* i.< el trop intresss. J


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06651
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, February 23, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06651

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
I
PROPRIETAIRE
1MPR1UEIR
iment Magloire
BOIS VEHNA
|l358, Rua Amricaine
io 20 CKNTlMES
Quotidien
TELEPHONE Na 242
Il y a des jens qui affirment
que la raison ne peut nous qui
der dans la vie ; ce sont ceux
dont la raison est i tel point
pervertie,qu'ils se sment com-
me enli/s dans les mrca-
qes. Uob Tolsto*
.
n~-
Afl; EB No 5734
PORT-AU-rRlNC ( HATI )
* .
MARDI 23 FVRIER Iflt
galerie fa Indpendants
Dants Bellegarilc
[une ironie bien cruelle
Ile exerce p;r Pouget
feos 'le M. Dants I > 11 e-
ju'il range aujourd'hui
fealefie des lndpjn-
Le D.recteur de La
omis de nous dire ce
(tend par < indpendant i;
)us l'avons de/in, ce
ie l'tiquette nouvelle de
jntj.
ht J.'asse Bellegarde
fia catgorie des citoyens
lout le pass claire fi-
fl avenir..Nous somm g
le souponner Pouget
jispos se venger des
|pt u bienveillants de Bel-
i a l'gard de l'honorable
|ban J, sou prdcesseur
jjaiion I I Lui Paris,
hit pinser autrement?
du pass polit que de
fr'de, alo.s que ce pass
)re la mmoire de tous
[une suprme cruaut.
'
| pouvait supposer que
ne ne commettrait de
obliques plus graves que
|qui lourmilleat dans le
ime de M. Mathon. Il
erv Bellegarde de
*'c tour de force. Il ne
pas aux m naces i ites
eil d'Etat, il les approu-
i rserve, mais il y appor-
note aggravante : Les
" y J'Etit, dit il, font
ltiens qui ont soutien
mous tous, des blessu-
|i lame nation 1 .
it quatre annes ils en
comme des commi)
titistive, de qui l'on r
.obissance et passivit
les.Il est hors de toute
Ision que ces rllexions
nient U plus grave injure
lisse tre laite une As-
pohtique o .e trou-
les homuui conscients de
|evoir et libres dans leir
Monsieur Bell gard:,
iseil d'Etat serait compos
fvidus sans caractre ni di
qui, quoique i traits
Je ,des commis sans initia-
le qui l'oa rclame obis-
et passivit absolues, ont
aim se soumettre une
lue humiliation plutt
reprendre leur indpen-
Jamais homme politique
H tant complu dans une
Inde aberration. Belle
[.semble tenir aux Cons il
Etat le langage suivant:
as, comme l'a dit Moravia
t us tes des e asservis *
prs l'opinion de Pouget,
rous tes des i insiguilian-
En tout cas, vous n'avez
lue des commis s,n#ui U-
'08 volont, sans cens-
^ious avions espr que
haines lections prsi-
des auraient eu lieu par
imbres Lgislatives; c'est
>oi, nous les opposants
lus t indpendantsi, nous
ou3 jet l'injure et que
avons demand avec ra;e
'ous 80yez cnas8s de la
>n de la rue de l'Enterre-
comme nous appelons le
m Lgislatif. Mais puisque,
formement la Constitu-
vous continuez ex ror
u*oir Lgislatif et que
*us qui au.ez lire le
"dent de la Rpublique
rQu r que nous ne disons
ne mm r' je vous de-
ue de me contier le pou-
voir au 12 Avril prochain. Ce
pendant, je vous avise que je
prtflg-) sans rservr, l'opinion
de M* Matlion, c'est dire que
mon lection une fois ralise,
je vous f as mettre dehors du
Palais Lgislatif, ainsi qu'il a
toujours t dans notr<; int#L-
tion de le faire. Bien p'us,
j'ai essay de jeter du ridicule
sur votre assemble au ?ours
de mon dernier voyage en Eu-
rope effectu grce la navet
de quelques uns qui ont bien
voulu me fournir l'argent nce?-
saire cette lin. Malgr cette
mchancet dont je me recon-
nais coupable, j'espre obtenir
de vous quand mme le pou-
voir puisque vous tes d'une
obissance et d'une passivit
absolues "

\u point de vue de nos rela-
tions avc las E'ats-Unis d'A'
mrique, Bellegarde n'tst pas
pas plus Irureut dans son ap-
prciation- Aux Amricains,
dit il. il faut parler le loyal lan-
gage de h vrit. Mais o est
la vrit pour Bellegarde? Il a
avou lui mme avoir profess
c le nationalisme intgral
Lyon et dclar ne pouvoir, en
aucune faon souffrir l'ide
que les Amricains soient inter-
venus en Hati au nom de la ci-
vilisation et de l'humanit i.. Au
moment o il s'exprimait ainsi
sur 11 situ tioo d il ti vis--vis
du Gouve nemeot de Wwh n jj
on, il venait d'occuper. sous
le rgime de l'enterveution am
ri Tain*, la portefeuille de
l'instruction publique et ensuite
le poste de ministre de la Rpu-
blique d'Hati Paris. Or, il
est i la connaissance de tout le
monde que Bellegarde a obser-
v visa-tis de Dartiguenave
l'obissance et la passivit ab-
solut! pour mriter et s deux
importantes lonctions 11 n'a
pas su comp'e.ndre ce mo-
ment l la ncessit de crnngrr
le caractre des relations d'Hati
avec lei Etats Unis et, sans dipe
mot, il a accept l'tat d'asser-
vissement humiliant dont il
parle aujourd'hui avec un sans-
gne si rvoltant.
Ce n'est pis vraiment far s
malice qin Pouget, en parlant
de Bellegarde, rappelle i le p-s-
se clairant li' nrnt l'avenir i;
car plus nous I >i otisJa lumire
sur le pass de l'ancien ministre
de Dartiguenave et du dlgu
de l'Association hatienne pour
la Socit des Nations l'Union
internationale de f-yon, moins
nous devons esprer d'un carac-
tre si incertain.
.
I / cinqu'rae point du plan
de Monsifu- B llegarde com-
porte < l'applicttion d'un pro-
gramme d'ducation rpondant
aux divers besoins moraux
et conomiques de la socit
haitienue, et diffusion la plus
large de l'instructioi primaire,
professionnelle et agricole dans
les rlles et les campagnes
d'Hati ".
Dillusion la plus larg) 'e
l'instriction ., voila ce que pr-
conise aujourd'hui celui qui,
ministre, a oblig de jeunes
compatriotes! abandonner leurs
tudes consciencieusement en-
treprises, en saccigeant l?s Ly
ces qui n'ont lu leur rsurrec
tion qu' la sollicitude du Pr
sident Borno.
L'altitude de M.i Ma*hon et
Un ])ollar peut {jafjner
15.000 do.
La Loterie du March Oystal de '.sort au
Prince, est la plus populaire qu'IIaiti ait
jamais vue.
Le prix des billets tant fix UN DOLLAR, les mat
la porte de toutes les bourses. Chaque membre de
votre tamille doit eu avoir un.
Il y aura 17 lots gagnants
Le g-os ot,consiste en l'iiisUiialionco up 946du H irel.e*
Crystal (Ha q.relie est tablie la Graud Rus Port ao.
Prince.C'est dire.l'irsta latioo frigorili| e compter ,
vitrines, glacires et Imneublement complet. En oj re,
il y aura un gros sto U de marchandises de tous gnies
e>mpatible avec le commerce tait par le Vlarcb C vital.
N'oub ie/ pas que le March Ciystil joait d'une des
plus belles clieut es de Port au Pri-jce. Elie se ve
actuellement entre iOO et 150 l lteuts par jour. Le ga
gnant de ci (te loterie aura un beau revenu pour l'avenir.
Les autres prix ou lots g'gnantj, sont :
L'n lit de S I 000 en espce
c 500
250
.'i lots de 100
8 lots de 18
H
Les billets sont en vente ;
ia Pawley Sales Oo.Baa Bonne Poli a Hsreh Cryi-
ta', Grand'Kue; Plnrmicie Centrale, G and'Uue; Cav a
d; B >rdeaux, (iran 1 Un-, \lpi> se D s (md Bas;
Pablo Torres. Rue du Magattu d-$ l'tflat.L. Daniel.Kue
Pavt: Btf Teiuiiaus. Champ li Mrs,iiardiner & Co
Giand'ltue.


$*
h
Avis
Billagirda nous rappelle i'ob*
servaiion combien juste de
Louis Proal : Beaucoup d'o-
rateurs prouvent It besoin de
parler, dit-i!, Gomme les chan-
teurs prouvei.t le besoin de
chinter et les vio:o i aies ttuii
d jouer de leur instrument,
i ans se proccuper des cons-
q i nes d1 leuis paroles, ni de
*W^WW%'&m%L
Il est donc dans la logique de
ses i lts et de ira. convicti idi
qu ; le Consil d'Ktat renouvelle
1 i uni) lat prsidentiel de M Mi-
sieur Borno.

lesbeinx sour!
____________r.......... CONFESSION DE FOI
h justdsse des ides, ni de l'exic/ je , jraj tMlen, J# f(
titude des alli ma ions.. L)a
peut soutenir les thmes les
us contradictoires, sins avoir
es qualits ncessaires un
homme de gouvernement .
fi
Le Conseil d'Etat 'a que I li-
re de 1'adhsicn tardive et nt-
r ssequ! lui accord Mil les in-
dpendants #. il trouve la ga
rautie des prrogatives qu i
exerce dans la Constitution.
Toujours guid par son sens
de la ralit, le Conseil d Ltat
restera fermemeut solidaire au
gouferBMMDl actuel de l> H
publiqu; qui l'a aid sauve-
g r 1er ses prrogatives consti-
tu'ionnelles contre la vagut d'
narebie de l'opposition et avec
1. | al il a partag les respon-
sabilits du pouvoir.
.:i f*ntn
Vauut in dm rcfreli : la Franc
il lu kfiai teri:
Araani SVU'KnTRI
Pauanl imi>iiciii dis lina commi du nniii:
Je ddaignais 1rs ditui iu idin l'iiiiin.
El leurs aulflk sarnsit leur diGauuiorose,
F.l Ifiirstiapleisouillis.il leurs pr'tm pn\en.
Hais jaimirai lon|imn lu laurienrtliirnsit;;
lar|e u'ai rieilroiiti' dam aesaiainlsilitin,
Fuir conuler iiiiq nrar \w de tuiles tfctMj
il h- la Vnse el l'tmour. la l'enimi
fl lu bu ix TS*
la le'Jiiue que j'aimais m'a Irahi I iolideli '
Vais la Ibh reste el.ini |iar> einre d |le;
Je pleure sur mttu lulh mes rlien tsuir hritei;
Fi, malgr Bilila, j'adire eunre, la fJMM,
Fl deux chises,Uu|oiirs,[trtihitircrminime:
|,i ii^ ; des vers el celle des laisers.
Jean ull ; '
AttMfMf*^
Grande Loterie
consistant en un splendide immeuble
sis k Port-au-Prince
avenue John B>'own Ho i SO
m
I*
Et *72 lois (jajnanls en espces sous le tfir
Haut patronaje d un Comit compos de; :
MM. Emile Deslandes,
Edouard Estve,
Alexandre Villejoint
P. J. Voie
8.C00
BILLETS
$. 5,00
L bILLET
1 Lot S.2,000 20 Lots P.-iO P.COO
1 1,000 iO c 10 400
10 t 100 I.-WjO 100 c 10 1 00
iO >0 1,0(0
Achetez un Billet pour avoil la/liance de gagner
unu maison value S iO.OtO.
JJB
t ^Le Actionnaires de la Compagnie Litliograpliiuue
JY d,HHi ^ont convoqus en Assemb' Gnrale Annuelle
{1% >e il Fvrier di heures du matin au local de la dite
Cf4 Compagnie, Hue Amricaine IN" 1318.
[Ordre du jour :
1 Expos de la situation dejl anne I92."i.
2 z Eleation du nouveau Conseil d'Administralioi,:
. 3 Toutes autres mesurea utiles la bonne maiche
>S de la Compagnie.
''.4 HlCHAlU) WllMAlKli
/ tilml;


i
5*
s*
V3'
i*
********^
Auteur du pragraann;
dc3 Indpendants
m
Considrations gouvernementales et administiatives
Ma'gr loi', le Tait qai est oin>
me la marotte ou mme I idi *\n-
crasie des politiciens de la v aille
mod ', incapables du concev ir le
progrs du pays ,'uilr in ut que
suivant le clich d'une dmocnlie
tour u.iii-. --1 ; i. > e el imposaibl-1,
clich dont lit anntes daxp-
rience douloureu nou' ont sura-
bondam:nent dmontr noua inap-
titude moment ne nous \ ad. tr, o'asl celui de v u oir s'acroeber
quand royale el i brve chance
reconstituer les ChiBkbrai L^i**
latives . On cmne.1t dj\ notre
i. .iu.m sur l'utilit, voire la n>
cessil d'un l'arlement. Nous n'au-
rions doue pas d y rtt toir. Aprs
tous nos malheurs nalionau1', nous
sommes en droit de coitaster la
v.tleur d'un rg me auquel h >nt
impatfbles tous nos malheurs. Et
s'il nous fallait trouver un* rison
irouvaile d'tre des partisans du
Conseil d'Etat, nous la puiserions
dan? le Tait que ce Corps ayant eu
i choisir entre Mr Borno et Mr
Ai. h r, a donn tout son franc
concours celui l. Me Mathon,
pourtant, lui en fait un reproche
cruel. Entra Me Mathon et uou,
il y a un profond dsaccord.
Noire il

Elle mit de solides dnis.
Il douelle
Samedi soir, au dancing du
lUr de la Madeleine le bal
battait ion plein
[)am la g un io t\\- brilltm
ment illumine et. ma foi. dcoie
avec asstE de poui, les h'gai.taa
eofarinea tourbillonnaient a pe te
d'haleine aux bras des d.tnseuis
qui, quoiqu'sn su ur. ne pouvaieit
rtUler aux accords qui, sur !e
p a io, plaquait la tpin, infaliga-
ble brosde ces nocturnei ha -1 ri n
|OM.
La Directeur d'un grand Caf
de l'ort- au-Prince tait ce soir la
"llar de !a Madeleine'1 : Lucullus
buvait chei Lurullus II rut sou.
dain. lui aussi, envie de lie un
rond tt, rejetaat en arrire s
beaux cheveux noirs, b rnibant sa
poitrine o s'ouvraient le* deux
ailes du ollet de sa chemise de
tei.m*, impratif, il voulut entrt
nr sa voisine qui, du moin
son geste le fai .il. conprud e
lui levait bien ce tour (fa Oiis strp.
Mais Astoinftite B.. n'avait
Es ce j ur l la cur la danse.
Ile i'lua l'invitation, un peu
brutale aani, du bai daasaur,
Celui ri insista; cir, du sublime
^au ridicu'a n'avui qu'un pas,une
raeu'ada de sa part anreil souleva
1 lii a it d toute la salle. L invi
talion dgnra en corps csips
el >i* guerre lasse, nerve, la
balle Antoinette Inppa le pouee de
notre b 1 a ni et le serra entra la
doub'e range de ses jolies dents
de toutes ses forces, csmme ian
nu i't oi Klle avait de solides dent*,
la douze le el, lorsqu'elle desserra
les lvres, du san, un ^sng ver-
meil gic'a du doigt m m tri
L'a.tre ne riait p'us tt, vlan !
M clatante gifle s'appliqua iur
la bou-li qui avait si ciuellement
morlu Ai.toinette enleva l'un da
" soirliers et s'en servit comme
d'une arma pour se dfendre Le
tum ilte fut indes ri/.ib'e. Mais
le patron, homme coin iliaat, qui
tient avant toutes choses ce que
son bil ne soit pas interrompit,
mit h >l au tapage, le ilnie .
rtihitvite et les dan.ei recom
m ne osnt.
U bar, l'on pansa la bningna
blessa e st es que notre -'Bel ami"
ne pmvait J g;rer c'est qu'An
t i tte B... |ui i! offre souvent
d la bire ( de la bire, s'il vous
platl ) qu'il a toujours comble
da prvenancas da toutes sortes,
il pu luirsfuser un 'rond".
Ma s eut cela, mon vieui. tu
l'as t ml eomb e, que lu es devenu
pour eils un vieil ami et elle a lait
e toi ce que Is cuisiniers fait de
sen #( itrou : lorsque'! ^ s si
srim tout le jus, e le jette le resta
devenu iautila...

Mais il importe de redire ce que
DOUSav DS dj dit ailleurs : ^ .'il
J a imp. isibifit momentane da
coeiistanca entre des ('bambrea
LgibLtivea et notre situatien po
litiqus, en fae des intrts am-
ricins. I ,j Corps Lgislatif ne
pour a -lie dsirable et possible
que ijuand I*Union du pouvoir et
du peuple sera faite, permettant
au reprsentant de ce pouvoir de
IH e aecepler la majorit da
psvs cerlainesoblig tlionsimposes
par les ralits inl'-rnali maies qai
con lit onnent notre tat po ilique
Douveag, tout en.s appuyant, par
ailleurs, sur la nation pour re-
pu isser des conditions qui seraient
contra ses intrts les plus aii*
sots. C'est pourquoi nous gagne
rions ne pas contrarier par une
opposition intempestif et sana
mile granieur, i'efficasita1 d'ao
lion des moyens pouvant dter.
miner_ cette union dsirable tous
les points de vue. Toute opposL
lion sya mtiqii) est blra ble et
elle excuse, en les ncessitant Us
masures arbitraires qui sont prises
coi lie de* opposants trop acbar*
i.< el trop intresss.
J


JS MATIN *3|FirieO
m
TEINDELYS
Inauguration d i noi-
veau local de la Banque
Royale du Casiia
C'est samedi prochain 27 F -
trier qu'aura lieu, i haur s
de l'aprs-midi, fiMUguratira
du nouveau local le la truqua
Royale du Canada, sis . l'augle
Sud Ust des rues P ou et du
Magasin de l'fctat.
Nous avons eu dj dire
que le coquet tabli! 'ment do.
l'architecte Daniel tfruo cons-
titue un des principaux emliel-
lissein'3nts de la ville. Ans i,
iaut il se rjouir de ce que I m*
telligence et l'activit de Mr ( >>-
wald Brandi aient pu travail!, r
la prosprit de la Banque du
Canada dont le crdit en Hati
ne le cde en rien celui dont
elle joui' partout et qui a gagn
toutes les symp dues cause
de s.s procds toujours laits
de coi rection et d'amabilit.
Tous nos compliments au
Directeur Brandi.
Varils
Mardi
Couche de Velcurs_
2e pisode **j3
La Vauaboude
4 parties
entre 0.50 cU
Meroredi
Prs des cimes
avec
Jean Dax
50 cts
Auto do Yopiie
Four voyager en auto de fort
au Prince a Jh mel, une bonne
oceasion est oflene chaque jour.
S'adreteer a B. MII-i lr N
Ancien chauffeur daGaiegl lietf
C.rand'Hue No B4.
Scarom.. Ruiz tt Co
{|lngenuurs, Architecte, Ealrepi6
neure
Spcialit en Ciment arme.
S'adraaaer au I abmel le Me Flix
Ifafloire, avocat, 16I| rue du
Centre.
Publications reues
Noua, avons rteu :
La premire livraison du
< Bulletin mensuel de la I'. i r j11e
H j le du Li imda , puh iralion
nito i >e h partir du lvrier
1916 M e renferme d loti re ~;utes
si ili-mjues et d ioipoitinls renSfi
gnemeuia sur le dv-lo;>|> ment
icinoinique du Canad i dont la li
luaiion foduBtrielle et comnwcia
le devient, chaque jour, plu lloris
saille
Sept hr cnareltei dite,
sou-- i i>v tturei de cou aura d H
renier, an Oap Hatien el, dam ha
quelle-, h m auteur, M. le L)r Am
Droite T. Holly, iraite, au point
il" vue meililique, de haut*s
queaiion: bd) iqu< et de ji ne-
Noua r. maiciona pour oai gra
i II iix ecivou.
Petits faits du Dimanche
i. Vont lut i,
luit lit n, au Pare I. conte,
rortiih pour le Cbampi mat nuiio
nal d* tool bail eutie Ueux qui-
pe* de 1re catgorie : I une de
11 nion Sportive llaiii i n*, l'au*
tre du Bporting Club. LIS. II.
a triomph par I huis in >i ijii-s
la piMi.i-'ic: mi temps cntre 2
rahaa a la deuxime u.i temps
par la Spi Mini,' Club
>e droula sur l'( cran de l'.i
riaiana le* deux dernires
poques de l'Entant hoi, e
tilin magi.iliquu ui,nl Ua amateure
de eifime n ont paaaasn de mots
pour en venter la beaut 11 les
grande* auauta aiuatiaute.
Vurictt montrait k dernier
pisede du lirand bacrel et le pie
nuer C*. I'uu lie de Vviours, lilm
Mwationnal qui mrite d'ire vu.
Vente i l'encan
Faillite Uaac Uisiv tt' Co
*
IL n venu d'ordre dt Munaleur
.lusiiu Lha mar>,a|anlda la laillite
et d'un j-gement du'h boDal de
H.ii.itit li.blance.de l'orl u l'nn
ce, eu jaie du il leviier IW,
il tara pu cd le jtudi 25 lvrier
1918 io beurea un malin,devant
leapoiteadu magaain uts lanlia,
rie Oouibei No, i> lavante l'en
cii. dea nurchenduea conaiatael
en U-bU." de toutes soiin>,Mim ers,
ch UBMlteB, taux coi, rie tien un
limUilier ci mp'euatit Cfcflte lort,
eitgies, CumploifS, et.
l'oit au riince,le 13 fvrier IM6
Mouibrun BLlU,
hLcanteur | i i ic
iASTHME
LMPHSMiy
OPPfU SSI01i.\
tl tllri ison
GfobuEes Rb |Un|,lH MTV* llrus.iurptnant marne I
.1 *iar ft i pi *' "*$ ta J*m mm**Ho'ca\
E DAL'OH >UX, Hu uujo
0 M ii*-i olonii *s
A tm .PniK Pmic ecH
Arrestation aux Etats-Unis
de rl npi'S politiques
mexicains
Par cbla
MEXICO,21 Fvrier- L'arreela
tion aux tSleta Unie de sept relu
eja poll'icuiea mexicains dout M.
Alfonso de la Hu rta, frnjle M.
Vadolfo de la lluerta qui tait
la t("'te de la rvolle contre le Pr
sident Obrgon en 1^23 et M. Jcr
g- Preto Leurens, lieutenant de
lluerta, a t'ait chouer le projet de
rvo'ution nul devait clater en
Murs au Mexique, tes autorits
mexicnincs avaient d ja connais
anoe du complot uvant les arre*
talions opres.
Au coogrtj Bucharisliqae
d-* tiiica.jo
Par eable
HOVIK it Fvrier Le Pape
n'a pas eu> oie d-ign le cardinal
qu'il envene cemma lgal au dm
g es BuebaUiiqua de Chicago Ou
annouce cependant ofliciellement
que,par gard pour les Ktats Unis,
le lgat teia choisi paimi les mi li
naux de la cure comme le fut la
cardinal Venante! i pour le congra
>n m ,i'.-h j'ie de Montral.
Projet d'embellissemeot
do h Havane
Par eable
LA BiVANK, il Fvrier Les
projets d- uihelii.-- n, ni da la Ha
>ai,e ont t soumis i Sft Larlos,
ministre des Tiavaux Publics par
Mi Jeun Forestier.expert franais.
D s travaux considrables modifie
r >nt completeraont l'aspect da la
vil e. Un en i ,in i.iimhie de rues
; mi .urgies at un square seia
tabli autour du monument du
Maine lomment tenoin len
il .: du \ ed*do. Le square das
p et Bimpta et .'ohie sera cepen
danl beau et lgant.
Le raid Espagne-Am-
rique du Sud i Buenos-
A)res
Par cable
BUENOS \YRE9, Il Fvrier
le commandant l-ianco a manifei
t, dit on, ure giande surprise
lorsqu'il a appris par le journaux
de lin. n> r .\ m es que le uabinet
espagnol avait dcid de terminer
la raid Bap gue Amiique du 6ud
Buenos Avrtset de faire don
l'vrgeniiue du Piui Ultra. La
ii.iii .n .i'.t pense que s'il n'est
pas tatorlad reutr.r en Espagne
pr la voie dos ait s d'autres pour
i-int fane le vo\age aller et retour
il diminuer l'importance du vol
du <> Plus Ultra .
Petites NoaYelIes
Lthan-eh
MADRID- i.a gouvernement e
agnol et la presse estimeut que
l'Eapagne devrait avoir un sige
RBrmaneat u con^ail de la S. D.
. Le gouvernement pi nse an ou
tre que le moment ai tuel convient
particulirement l'entre de l'Es
pagne dan I" conseil.
NfcW YOKK Lanniversaire
de Phiasance de George Washmg
ton a t llbr hiet el le sera
encore aujourd hui par des rrmo
nie"ioligitu?es.
Le iroblae financier
en franco
Par cable
Parib, 11 lvrier La commis
ior. suat. rialadiaflna- cea a vot
l'efistmble du projet financier com
pnrlant ''> milliard t8J millions
de NMOurcCf ntctssaiies a l aui
libre du budg t. le paiement des
intrts sur Us avance! de a Ban
qae de Fianae et la 1re annuit
de la caisse gouvernement demandera la
chambre le relvement du tarit g
nral douanier qui produirait un
aupp'iment de 100 mi hors.
Rcompenses mrites
l'ai cable
PAU S, 21 Fvrier-Le Journal
Olliriel au:.one que U mdaille
d\ir da l'assisiame publique a t
duirne Mi s Kuth Ware, direc
trice de lhjpii.nl l;rnce-\mri
cain de N uil y. La mdai le d'nr
ge.t a t remisi a deux intirmi
i;: la mdaille de bion/e six
autres.
Crmonie eommmora-
tive Verdun
Par cable
VERDUN, li Fvrier Une ce
remonta commem.jiative a eu lieu
aujourd'hui sur la tombe du olo
ne: Uriant, un des hruiques d
lenseurs de Verdun, qui, k la tte
de : diables bleus, lut tu co d
fendant la ville contre la rue aile
min'e. Plusieurs organisations
d'anciens combattants i i iront part
celte crmonie. Une rsolution
tut ad ipte dmaillant Mr Dou
meigue, Preidenl .1 .i \\> \< .1 li
que. o'user mettre un terme aux effort* atri
les dw p ilitieiena et de tablir l'
quihbre liuau:ier de ia r'rriee.
Les naliouaiistus ont piolit de le
clbration de Verdun oui- adop
ter une rsolution rclamant la
suppression du parlementarisme et
l'ldb isseneul d uue dictature
n lii.iiei: ,. .r les anciens eombat
tante.
Les piociiuns tournois
Ue tennis
Par cable
NICri.ii Fvrier Melle Suzan
je Lenglen el Melle llelen VVills
ne se re n co n lieront plus cette se
man < dans les simples sur la eu
le d'atur. Melle Lsngleh a, en el-
tet, dclar ce soir qu elle se r
servait pour las simples jusqi'aux
reuuiuns de Si Cload ou de Wim
I. .1 i Jjtoasid.t dit vielle
Lacg.en.qun lee ebampioonati de
St Ctoud et de Wimbledoa sont
beauc. up plus importiiats que les
tournois de la cle d a/ur. Mon
docteur dit que si je coati .ue
jouer je ne tarai p.ue en forme en
Juin. Je partirai demain me repo
ser dans lee montagnes mais je re
viendrai lunJi pour ji.uer dans les
deubus pour la coupe Beaumont
Monte-Larlo.
Les cours
il Fvner
P\kis Dollar 17.7^
HAVRE : Terme Coton 671
ctologte
Notre ami Arthur Dants
Rameau nous a tait part de la
mort de Mr lijssuet Sep'imus
Ihmeau, Hi-venue aux Cayes
le vendredi 19 Fvrier courant.
Sincres condolai Cts loua
les 1 aiu. s iicuvcs.
TRSERVtZ-OUS;
SOIGNEZ-VOUS
rpASTILLES VALDA1
oui rlssenl directement far tehalatton mr Ut
VOIKH RESPIRATOIRES _
Rhumes, Vaux di gorn, inncUtM, frippi, #*. I
Ayei toajouri mu Ia eia DE MITE il
Pastilles VALDA
VRITABLES A]
PROCUREZ-VOUS EN DK SUITE WJ
mais REFUSEZ miTOYABLiKHTJnpasUUf J
aui oous i$rat$nt proposes eu dit ait pour
quelqub tout. Ci seat le>Jera eas leilreHe
V0"S NE SEREZ CXRTAWI D'AVOH LIS
Vritables Paaiillei VALDA
qu 1 VOS* IM MbM>l
En BOITES portaai le nom
VALDA
Les c Pastille Valda sont en vente
Pharmacie Centrale d'Haili;
Pharmacie Uourraine, a. Port au Prnce-
Pharmacie Brutus, Jrmie;
et toutes pharmacies.
Aviso
LaleRacirtn Domioicana recihira
loa dominicapos i los migos de
le Repblica el 2; de Febrero de
1926, de 10 a m 12 m. ton
motivo del Hi anniveisano de su
Independcncia.
AviS
La Lgation Dominicaine recevra
les dominicains et les amis de la
Kpablique le 27 fvrier 1921', d
10 m i 12 m. l-occasion du
I4me anniver.uir 2 de son Inde
pendence.
Royal JVfail Steai
Le steamer "Kara"|
Kingston tel attende I
le 1er Mars. J. DAi
Agent Gnral i
Liquidation
Grande rduction de
Maison Mme ,1"I;. Djoie rue du Qnal|
en face de la boiioe.
Verres fins et ordinaires, Gobelet maillss.laient.
as*orlis, Chemises Caleons, bas,fraudes, Colliert.
lets, Chapeaux, Inmmeset enfants Souliers pouri
Ruban itstft. et tous autres aiticles de Paris.
Le Liquidateur
______________________________R. A. HOBERT3,
ALFKED V1EI
Ueprsentant di
Reims
Cotjnac
Bordeaii
Pommer; b.' Greoo]
Vins de ( JiamPagne
J. 1 F. arteli ';'
Cognac
J- Ulvet U' Co
Vins da Bordeaux, Vins de;iJourgogne
Goty r'arlums de luxe l'aria
Atnieux F es
Conserves alimentaires
Saurin WatKnis
Huile de Prov nce Savon
de Marseille
Biscuits fernot
Etablissements "hoaicao
l'hoscao Pboscao Bb
Lumire 1 Jou;|la
Plaques Photographiques
Papiers, produits
Wliite hoi'?e Dislillers Co
The distillers <|ency Ltd
gantes
Marseille
Dijoo
Pan
lyon. parw
8co:ch W
ftcotcn
' C leg i co HO"
Margarine-promagd de Hollande
Henkens Genivre Hollande
Compagnie Franco Indochinoise Rz M
pro
mat
Est transfre 1 \ Due Iiiine-f oi cl de l'ancien local de fc
Banque du Canada.
-->-


Lk'iKVTlM -s n t'uf.v IU1
w*^
^n
The Worlds leadinu, Minerai Water
WHITE nom
Sparkling, Cool ai d Clear
SoW al ail trst Llass Caf*. Hotels* Clubs and Restauran
MAXWELL dUm
i
SOLE AGENTS
m&ffNB&sim
Fernet-Branca JDST ARRIYfcD
Colouibian Sleainhipf
AINST MAURIA BirrERS AGANST MALAR
i speciaity of Fratelly Branca of Milan
1A
and Goiog i ast
Company Inc.
[lie only oiers ol the True and genuine Furmu la
H warded nh goid medai Grand Uiplomaa
of Honort the tollowing Expositions;
Kortnce 18HI. London 1I6-Paris 1867, Yienna 1873-Venice 1S/5
fhiltdelptiiK ifi7*l'aris I87*? ,'two -S>dnev 1830 Bruasel 1880 -
Iclboume 1881 Milan 1881 Tarin 1884 Iwo Nice l84
[itwerp 188, Antwere 1885.(Iwo) London 1888 Barcellona 1888 -
via 1189 (i.>noa 1892- Palermn 1882Chicago 1198 Amatardam
1194 Lyon 189^ bordeaux Ig95 losprock 1896
Bruaaela 1897 Guatemala 1897, S. Louia 1904.
Turin 1898 Par s 1900 and Milan 1906. Ho a
do conoou* s. Membera of tha jury
Gran Cold Medal from the Mioistry of Agriculture and Commerce
of Italy at tha Halo-American Eihibitien ef Genoa l#9.
c Comptition ol Ltaporliog Firnis *
A. de Matteis & C*
I
Sr
ia (?ttp-3fatien-^attDc *Pawr, wwtM^ 3
12 ij ails to the case
32 Flaaka to the caae
s
We are remindiiuj you Uiat Dewars wbite Ubel i
in demand every where.
Qualiiy w 11 fell.
W.QUiNTIN WILLIAMS C
Agents unraux
et $L-c')idiceAkcUetuV orL-aa-^ptiace
ft- $5 \Ft>tiei caurank c*t tepailiim te num* R
jourJiteclemenXpour fyrimied oalinueia 5.
poux tc^ porUOc fa o(cHifot< pieiuirtL, fit, B*
6c pa^aget*.
i
g*
Colombiaii Steamahip Company Ino.
Gebara & Co,* 4Nl*)l1
t !.
Eug. LE BOSSE & Co
Agences Reprsentations
PORT-AU PRINCE

i^ETRE EPATANT : :,
NOc
ru
HIliL et FAUIC hiM!
rn tout* runion ou l'on l'aoBiiae
PAtstn QAmtm aoiHli o*m. r
aS-4. ia*alur>.6&.M>Ba nvuia ennire I fi NOtfVCL ALBUf
fiJi1 Mff* ' *-'-! fi"c-i |
rroee Phjr-tuue. 4iuerm#/ as touC/j uif. L'OiifOtunit
. .oi-o tel. 4r( d* pilt-4, t-uuf
ay/farra #1 loutea de * ?<*eioe Oooalie H >
-'*#* <--*t d'eiatler l" "< '" f < M
aiami% loiaa aaftaar *nr a*'*"1' rnl*ia ^^
M- ' '*tr mil poaitL.n au .'ani^iio>rr Sor#(a i.- /**u<
Cl.....aowa t M,.'K> m b4r Ubrali le rpc-uin
Mnriiwi.Htraior.ei.Fli> Mathodf aour aavni.dft mP
Bar Terminus
tliamp de lais
Widmaier, propritaire
Conrommaliona de premier boii.
l'aiisiaua';:^
Jeudi J
l'eur la dert i^re h If
Sire la preaaioo.
Borbela, etc.
Decker Jones Jewell
" Millinfl A. le
v NEW-YORK
Failnaa llugarian O OBoula Rouga etc
Agents gnraux de :
Maiulactures Lile lns'ce C
Assurance sur la via,
juilliou Frres Q
Vins & Champagne 3ordrttua
A Il m 4IU 01 L i il e Hom Unie
Franklin Fire Insurance Company
NEW-YORi:
Aau ance contre l'in ce ud i
Diamond Match te
Ailumattaa I Sala Home i
D. S, Rubber tfxport Compa ij
Souliers Red.
Chas F. Rattlagett: $on
Poieaoas aaila an tout genraa
Ph, Ifeymar
COPENHAGUK
curre Oanols, fromage et cooaerr?
allmec t
IV. S Itthews ^ or.
Tabaca Jaunes ?* na'rs.
La Nationale
Sans Rival
Cigarettes Cbanterje c
Kit vola e- denre
Nw-Orlaiw'&Souti AmericanSteanisbip Colnc
Prochain dpart direct^ pour
Port-au Prince "HIaiti"'
Le Itetmel1 Kasoloa ayant laiss Rew-Orllans p 16
lvrier courant sera Port-au-Prince le 22 petn
Goave le 23.
le steamerj"Marila"i lai?tera g<-w Orlans le 23
lviier directement pour Port-au-prince.
Port-au-Prince, le 18 Fvrier 1926
k DE MUTE/S & C
A yens Gnraux '
-La Tragdie \&
des Ui'bsfiouril:*
Entre: 1,50, 2, 3 Uourdesft*

Le bateau tMimi llorn enan'
da Curaao, J.umel et King^loe
est attendu la capitale vendredi,
24 courant II partira le intime _
jour pour TEurope via St Mare. <
lionaives, i'orl tic Faix, Cap Hi A.
iea et Puerto IMata, prenant fret K
et passn^era. t'">
La baie*u Consul Horn" venant *5*
le lturopeSan luan P.R l'oerla Sj
PbtaatCapHaiUaa ^e^a ic. vera 'a jf
I7 courant 11 partira le lendemaiu *^
pour Kingston Si Domingo City
-^ao Pelro de Hacorll et (urtifao,
urennnt puAsagers
|Hort au Prince,le U fvrier 1V16'M
Oloffaon Ll CAS A Co Xj^
Agents gnraux
1 -
ECiTHiNE
Extrait du jaune d'oeuf. Le plus actif des Recomlituanls.
Rend puissant et vigoureux. Recommand aox px sonnes faibles
Fortifie le cerveau, la mlle pinire, les o-^ et les reins.
Brewer & Co Ilc. Geo. Jeansme et o
WORC ESTER MA8S,' '" A6BTS


LE fcATlN 23 Fvrier I9.5
I
r

#'a "J seul remde qui
soulage presque instantan-
ment les douleurs affreuses causes
par la Goutte, en mme temps qu'elle
aide a la gurison de la maladie.
En vente dans toutes to Pharmacies-
Dpt, chez R. C Siadermann & C0, Ay nts
=j[.....^Ljj
J*erce mopa'j
JLfaf jon de confiance et de rputation
mondiale tablie en 1847,
La |ualit4 dei peintures* d F 0. Pierce co, dlie
toute concurrence.
Toute? torlei de Peinture*, ferait ei 1re*.
f Cire, Huile tt fer ni pour meubles tt parquet.9.
Ttflnny Poroelali tnamel : toi le* Danoee, Imita-
tton paiiaite dj ta prc ,ah,\ j oi.i.-iit une mrface
excessivement brillante, dura et lavable, ".'culture
idale pour meub. s en g&i il,
Porcelain Varnisb Stai : ;'ui luoea.'.lmitatiou
Surfaite de tous ha bois de valeur: acajoi otna,
ois de roii' etc Peinture idale pour la re la wallon
laamdiate des meubles s.n i|cn ra)
Jiatbtuli Knnmcl : nudUCes diverses pour baignoi-
res etc. Imitation parlai.e de la pOI Cslaluc li aiett
l'eau chaude A al l-au froide.
Roof I ite : ( nuances diverses) l'ainture apolale
pour les tots.l*reoara(ion l(l4a le DC ur les paj s l hauds.
Toutes sortes de psi- (ures pour ,\utoino:>i"'s, Ca"
mots, Machines, Mtaux etc.
Demande/ la longue INtn des produis ilV ''. {).
HERCE Co. VOUA tiouvtiez . 11 tainemenl, dt-s ait--
laa qui voua inirpsxmt.
Kn stocka prix dliant toute c ncurron'(\clirz les
Agents en IIaili.
Commercial yLy:ndcs aru) CommbitOrt
UH R. THEBVUD. Prsi e it
dei
Davis BakHCj Povv
Foudre d'lvation de i putation
\mondiale% Quai i 4 />*'# dfi ml
toute concurrei,
fe-n stock, |prix dliant toute ^concurrence, chez
lea agents en llaiti.
Commctciat Lgencu^L aiu) Commibio*
lion R Ihebauda frfclfat
Yankee Polish CInr.
Cirayes pour ( liautaures:
Qualit dfiant toute concurrence
UQtnente la durp et \n touplete
de tous hH e>nrs
En stock, "I prix dfiant tente concurrence,"cb/ les
agents en'llaiti
Commercial Aojencies and fommi^sion
LEODi II TtXB Ul\ Prsident
as

" ': ^ ~ TTT? ~^3 ^~t.:, -Z3.T. rjj tr
Grand Htel de France
Position exceptionnelle, au 'centre des aliairaa i
prolimit (Je toutes les Ranijiies, de la douane et
de toute! lea Agences de bateaux* Renseignante ils
Ijcilitl pour voy-.j*r en jutomobile dans tmtes
I s parties de la lpiiMt'fae d'Hati et de la repu
bliqae dominicaine ilnmbres.conlortablei et sur*
lou trs propre*, fentilatmm dans les cha nbres
la deminde des Pennonarea. Cuisine Ira apaise
trs S'!'i ' i i plus viries.
1 ty.'t l4 a vfottr l*h mi a*in$
/ V HqIpJ -Vins des melllears crus de Bodeaux,
par barri 4nea,d uni |annaa.ffaJloaa et par b mtsiiies.
Parmi ISS Vtna de cliuteaux, vous| trouverez le plus
grand '-noix n tnr les q lalile* et pour l'ge VINS
D ITALIE A D'BSPAGNV \ l# BOUftiOS r.ugca et lertom F 11 n.ii'I mousseux, golt
amricain ^e pUia grain aisortimeut de Liiuearet
Cognao ftoe wracia et Ibainttia Peraoi
Amer Plooa, Varm^utb. CONSEnVbifcJ I'ioi'hs et
u nrlcalnes frainhe neuf arri. 6ei.GliiaklES de Cuba
\ eora et Hab.'iera. CI i\R TT^S de toat.s les fa
b t.pies d HatU.Groettdtail.PAHFUillK>&Cartes
> -,ta.e*.
La maison JSilvera
, ,Cetix qui n'ont ptl encure vu les jolies arlicUs d (inesse'que viant
d- recevoir.La BauOB SII.N'KHA doivent, dans leur is)tr^t,s entprMMr
d> passer celle maison, car nul part ils ne peuvent Irouverf d'au .ni
b au articles d6s ptix raisonnables :
Nos articles sont vraiment de toute baut t de fracheur etao* prit
: [iient toute concurrence.
Voiles couleur barres
Bas dentelles
lias suie brode
lias fil bi oie
I ulle pour premiCic Communier/
Couvertures ^anchi etoouleur sou
i andes brodt-es Madera pour
chamk es et iupe-
Vi);!obanc;j barres
llatine b.auchs
liabai'diae blanclie
( rpou blanc et couleur Har
Voile et oouleui uni
Cbamlaettea alleman-ies stip.
i 1,1 an noir anglais
lui'lalion toile (''crue
_ Serviettes de toilettes blanches A couleur
Nappes couleurs
Tapis cir blanc s ,\t pour table*";
Molletons blanc et couleur sup, _
Haigaaa franc us & anaiioaina
Orgaadib anc & ooulAur
i .ain.T|c couleur anglais sup.pour lopaa
Madras bar es d< soie pour aharAlesa'
Iioia es
Satin II loulard pour robes,nouveaux
dessins
e/tneb*#e <. i nt, ta% nui voulez, porier, oeu de frai*,'s plus beaux
liseis qu'il roil poealble de lr uvor pur celte place, ne rrunqur/ pas,
8*anl daller ai'leurs, de passer vher. nous ou le meilleur accueil vous
(si rserv.
Ne Buvez pasoubuv
Le Rhum Nectar
Le seul Rhum qui, tir d Al'OOls naturels obleia|
temeut psi Distillation simple du Sirop de Cannet
UliliJII'1 et lOUJOlUS mme ui.tation et le aeu! qui,
l'aelion du temps d>ns les dpts avee exclusiou rigoureuN )|
daDgpreux SeClelS de labl icalion et sans djonclion d'i
ingrdient d i sine, conserve au jugement de la plupart.
loti; llllils Mdical) S et suivant l'apprciation de boNJ
l(iir<, la suavit inccmpaiibl du bouquet et Us plus rcmiq
qualiti's bji I toe pris avec excs, RlitilU \t'(lar n'enivre
tl ne pr du t |a: l'ilcOO i nie la lmgue, <\ mme les antl
duiis similaires et comme les autres ipiriluOI.
eas
presto
Pneus

chambres
J'ai le plaisir d'aviser ma
reune clientle avoir reu p&i
dernier vapeur un^assortimetnt
ptet de toutes les 'dimensiont
Pneus Cords, Demi-Balloon et
toon avec les fameux" tubes toi
Fire8one.
tirestotie donna le pi s de Kili
es par Dollar
En vente i gt-Natt Cnez |r Clovis local
Tap-Ilaitien chez 1rs Jean I uciart]
Port-dePaix chez lr F. Maurrassd
PetitGove chez Mr F. Obriez
Aux Gaves chez Mp Jean 0. '.^onal |
t chez L PREETZNANNJGCERHOU
it
1
n
110 Rue des Csars
-i


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM