<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN if Fvrier \92NfcS,U Fvrier— Mells lie len Wills a remport une nouvel le victoire dans le tournoi Lardon Club battant Melle Nelll dAngle terre par G 0, > 0. Melle Ha zsnne Lengleu avec Lquelle Melle Wills espre se mesurer dans Us finales a aussi continu ses • Iles, elle a aussi battu Melle Wowtr par 0 0, 6 a 0. Le contrat par Au Cercle Bellevue et au Cercl Sportif de Intel Il \ eut. Sam di toir au Cefc'e Bsllevus 't i i-.in.-li au Club de Merlsnl, gi n (ban Iravsali*, or gniale etec m grftt rers si qui ? sont drools ilnns l< s dleora !s p'nj m rvilleux. N ug en rc p^r erons dans no're proilnrif'i l.roiiqiie des Fles/ le Carnaval mais i fut io t de tuile ( leiler t*--; "'omiii 4 -! -le deux Or cls et leurs Prsidents qui ont organis ces ftes merveilleuse'*. Grand M travesti (.e loir el demain soiril y ,.. %  n ,.n. ,,n. lUTi Btf (Je I ,'< M 3 1 i C It 1 1 1 12 • lequel on avait donn une ctm grand IMI 'r;iv s!i pagnie amricaite le droit oelusif j. --.-J-. J-. Cl — A— il. .1. Le h illant daodpff Ml su Pf" %  • • %  ^ -— -.-• %  .-*, .• .,* % %  . 'IrTl.tn ^ \ -l OIJ de preodre des lilms du mat li de perb-'trutil dco r aux Ci nlenrs tennis entre Melle* Su/anne L*n QitJODBlei ; Mil mu | on s^i glen et llelen VVills au club Cari vra rien t |AridU8 et Ion sy ton la Semaine prochaine a t an m M|;| ,„,.„., n pcn i a)l cca n deux soire. Expulsion du lexique de prtres catiioliuues %  %% m . l'Sicbit Autour del Confrence de l'uriieinent l'ai cab e MEXICO, 14 Fvrier < \ i 1i. Oieut de 1 intrieur a demie lui dre de lu mer danles 24 heures plusieurs c ato /e prlrc %  espagnols expulses d u Mexique peur une pn t endue vioiatiou de la tons titulion ont t embarquas nir le paquebot <• KtpagUfl • 1ms ce port hier, l'es pitHies ont pio tesWde leur iuiioct ne. Prochain voyage du roi d'Cs|ii()iie aux Eiats Un.s ut i tuba I'AM, I i Fvrier — Suivant une dpche de Madrid le roi d'Espagne compte vj tr les Etats Uni* vers la lin de l'anme rot h. ine. Le roi Alpin nse se ren rail galement en Amrique du •ml et tuba Le gonvemi ment espagnol s'iccupe en ce moment de U us les dtails du vuyage. Le roi desiie depuis longti mpi faire un v yage en Amnqce mail il en ut t empch pur la situation intrieure en Kspagne et la guerre %  u Maroc. Petites Nouvelles ETRANGER BERLIN,14 FvrierLe baron Bous Von l. iuUk< x.expc il en nvia lion, vieil, parait il, de drsaaer WABHlNuiUN.M Fvrier—M. llugh OlbtOC, mini.-lie d. E tais Luis in Suisae, a uu l'Ofdr* do venir aux Etala l ni* jour 000f rer sur la rjutaUon eun ine. .Nous eaprona que, pour 1 lion nour u Bai r au et foui le Lun ren m de i Odie, de paieilles a ne< ne se it noiielleul plus. Hicide Le .>-i'ur Flizo Joazar •'*•! lui le* p'ao* d un diiig. obe en J par eid pai ilrangulatioo a Bacquitte lies ressernblant un oinaugaol dans, la Mclioo de Uuiahuie. en plein vol avec ion ptlil 018 chaque aile ; 00 prtend qu'il se rait l'abri dts temj t* PARIS— Le* dlgus fr naU •I al emands ont cooolu rour ui a dure de i mois un arn n^erreul commncial ac ordant des l,c ils douaairi* a certains pinluils. GENEVE— Le CM se il de lu?o ait • dis r al i. ns a lix eii N Ml is la ccnvoiitiou de l'estrn bl/e t'p tant picooBcar I adiciiiioo de l'Alltmagna dans la stci t des na tion*. Carnaval! arnavals^" De la joie, des rires, des clna sons, la cavalcade folle d'S clis?s drldl et gaies passant an mii'n de h Mlilfaction airn* se d tonte une populaMiB di VCTM vivant avec avi lit ers heurei 'i-' plaisir* 1 n d^ns l'onb!i des ennuis el d s peii es on a l'illusion du rve f|ii conloi 1/ l'an aval cMIe arrive est ure vritable r: urret tion. t L) a (oB>al aeC 1 Uisir que les depuis m nll sont pli s lgants rriKi'x icignf el que I s r gretl-l)!rs fcnes rl'antri I is ne se renouvellent plus dans les rues. Celt 1 journe s'annonce pirlieuli.ement brillinte. Il soir, il v aura un grand Btl Travesti '.'Intfinational A lilc Club. CD. H. La (Commission des Rclamations, dans su sance de Vendre Ji dernier, a rendu une sent-nce du chef des rclamations des liri tiers des victime* des massacres do 1; Juillet I Ole ;a Pi bon de l'oit au l'rkce. Celte senteucc qui constitue un document juri lique imporlaol si base sur drs principes immoablM du doit interna* tion 1 et de la lgislation locale. En ce qui cobCcroe .es vuleuia accorde* aui ptOuniaaWtOa peut d rd qu'elle est du luule quit. C'est une dcision qui, (omme ce-le relative aux • LWas D.vumar d il eue elasr.ee pnimi les meilleures qu'ait rendue* ut u.H. Nius publions, pour nos lecteur* la liste des rcc.awfcnl*. b Ski regretter q..e ;a C. M. tt. n ait pas rendu une ssflUOCs gnrais eon cernant les bermeis de loults ie* viclimsa. Voici les noms dts rS< clama.Is : \vj VoiClPS iNeritte, Lue et Eilg 1 j mie, Ju.iJi m L. I b te sm, Mme Tneogi*s Jn* Louis, l'eliou Kauberl, V e ltoogson lioucli ule b. L.ou.s, Muiie AlUglcU lie liey Cueiiu, .Unie Hoiiiuiu hiieiiue, • %  11 \verugu-. le Uuerc] Vv Allied uetcU \ve l.liillii.u el l'...u i.l. i.<1 1 un bU PLUS ANCIENNE ET U PLUS EFFICKE INJECTION PEYSARD D'ALGER contre li BLENNOHKHAGIE el tou> ioulf ments anclins ou rcentt. 231 Arabes guris sur 232 (.•t < ail ooj • i l'omb ucb re de l'Bsl c. L" Psiq n t a ouvrit un enquie s' r la u-' provi nuit, oit on, dila 1 rgligenes du Capiiaiue. .\ssafsnat Lu nomm Aloim DfSmC|les dssMoranl aur 1 h hitation Ail/, Sme su ii..i. du QuatturMoita a t sssssalo danssot. < bamp li -•' j ovisr landis qu'il ln.s.i lUil Le ju,; lupp aol l'ieire >imon Fil* s'est trsnaport sur Lslieuseta drsts* Issprocs veibau* preacrl 1 |> r la lui Lo nomm N'riiu Joseph, ha bilan! di Haut du Oap qui dsmsu rail depui* 3 mis sur 1 habibilion Ail/ il si lit ;tn proses pendant avec I asaas4o| davaol leti Imn I de paix du Quartier Murin quelque* cordes de lois do (\l %  est accus par la clameur pu blique comas l'auteur de ce crime. Il est en i.ite depuis le jour de l'a-sas-inat La poli' s est a ses lruskt*. 1 pour 1 hauf LA Maison joui, Vve /tguate L oujoi Uur* les Uiiuiui'l, > va .1..1 .i < natlaii., Vv* tnoiusas Wvilsy. ta somme Ut mui iui..e do.iuis a l accorde a. Mme Vve So eiuS Pt- rtllc, avant pour avocats .Vies. Dulyx ti 5t n, mre de nuit enfauta dont 1 uine u'eiait ge que de 1 i ans lors de lu 11.011 i,Rne Pavi*. : Bar Terminus. Champ de Mars.Gardiner & Co Giand'ltue. PHARMACIE* PHLNGIP. H. CANONNf *. RUE RMUMIA 9e-0 eouLiVAno m s* e t* Wf $ ),•;, ->' •$ $f f^tsiVfslK Faillite Isa c JJSJ Di pivitil du .j g mont Ju Tri. bunal de premire Inalanco Je Porl au Prii.ce remit en ses al ri butions commerciales, dclarant en tal de Lti'.i e ouverte ie* sieur* Isaao Dishy Si Co Parc.es molils, le tribunal d elara les sieurs Isa c Di b] & ('o en tat de faillite ouverte, Ose provisoirement '• p que de la cessa lion de pslsmeol au vin^t six Jaq vier mil ritul cnt vingt -ix, date de la mise en demi ure des deman deurs ; ordonne q .e si lait n a t. les scells seront apposs par Monsieur le Juge de Paix del Secl on Nord de celle ville partout o besiin ?era ; conformment aux articles 446 et 449 du Code de Commerce l'ellel de quoi, avis d. prsent jogmeol acre sur le clnrop adress par Ici greffier au dit juge de paix : Etonnas po r agent provisoirs le sieur Jutlia Cbarlmsrs q u i exercera celle fon:iion sous h serve ll.inca du Jo^o eommissairs Ordonne qu* con'or umeit 1 part 13J di ao de lo 000101 •ree, la per^oin du laillia sera mise en dpt dt-ns It maism d arrt ,ue c-lle villa p ur dettes et \ 1-, da is sel tat, il u; sera r> u contre e' e suea ie re i;ra .u 11 u ni Ordonne que le prsent jugemeut sera ailichS et insr paratrai! dans 1,-s pri^ii paux journaux de cette ville sui vaut le mode tab'i pr l'art M du code de commerce et qu'il se ra excut provisoirement sans caution et *ur minute et commet I cette lin l'huissier Clment A bl Sum de ce sige, condamne enfin e* faillis aux dpens qui se rout prlevs par privilge surl'ac tif de la faillite. Ainsi jug par uous, Emmanuel Beanvoir jug^, en .'udence extia ordinaire ol publique du mercredi dir lvrier mil neuf cent vingt six en prsence de Me Isnard Raymond Substitut du Uommis-ai re du Gouvernement et as*it de Mousieur F. Brstourv notre grellier. Il est ordonn etc. h j foi de quoi ele. Pour exrait conforme Le Greffier, L. I AI ; aiksi PARIS vendant L <*"— tt • %  -' %  — %  • *.^UMV iiatCaa iv \ ?redaite des Premlrei et tBeJsaia de premire LNE SEULE QLALITij 'LA MEILLEURsl %  < %  • %  —. RAYON 0PCI4I. ROUR LIS COLONlli' DlUXJi LHII;, HBRBOl SPCIALITS rnlMt et trtj^a^, 3ELS DE QUININE nTSg Tous produits en J"aisji_ ampoulcs, comprim, eoLCTioN* HTPonnv^mjji I BANDAGES, t l'Etranger. Avis importait Me A ngusle Fauch iofoi clients que pendant son Me Edouard Bordes a 1a isil] ses affaires professionnelles}] roel et qu'ils peuvent s'adrsai son ministre pour tout c %  ceme son Cabinetd'avocalaae' Ville. Port au Prince, le 10 Fvrier I tASTUME !" I bouUgemont >i r .1;•' %  ... .i ju I Globules R I Rsul. Ait m r rv t Uleux, * rjrs>si I Tm -f^PHu-mac i 11 FL*' o /a sHi _. E DAL,rH '' r *IW^J tsm Boi h ... •-ColombM %  Prli Eufl. LE BOSSE & Co AgencesReprsentations ttecJker Jones Jewell jMUli IJCI & 1 c ., MB W-YORK l'MlnesJIujariaii u O—boule Rouge st< Franklin F'-v Insurance Companv WRW-YORE AB' -net' cont-n l'inceodie Oiainnml \t\9tch ce | Allumet tes | Sa le Home i 0. I, Rubber froort Conpii] Souliers Red-. Citas F. latilagoft S' Poissons sa's en tous i|enres PORT-AU-PRINCE :: Agents gnraux de : Manulactures^tile lns'ce.'Cj | Vasuran oe sur ls vis, Suilbou Frres CM VUS & Champagne 3or7uui I li. Heymar GOPJLWUAGtJP .loutre O tauls, fromage et conaei aliment n, e b \V. S. latbews ft S.. Tahaca Jaunes s* noirs. La Nationale Sans Rival Dgarettes f hanteelnEnvoU d#denrftl Ml FUI S %  fait le plaitir i'infat mpy fi e, df* HfrvicfH il IP> %aclientle qu'elle vifnt de recevoir Ofu verrerie en etutaL de la verrerie tni" a<* frvtce*


PAGE 1

WfMKTlN Il Fvrier ,192* £&&fc&&luisi^ & 6 W,& I V The Worlds leading 'i itrai Water WHIT ROCK Sparkliiig, Oool and Clear Sold al ail First Class Cafs, Uoicls, Clubs and fies'aurant MAXWELL ad MOHft & & SOLE AGEA.T3 8 a* iLa maison H.Silvera Carnaval Carnaval kjCeui qui n'ont pas encore vu les jolies articles de finesse que Tient de recevoir.La maison SILVERA doivent, dans leur ietrt.s'enipreseer de passer a cette maison, car nul part ils se peuvent trouver d'aassi •eaux articles des piix raisonnables : Nos articles sont vraiment de toute beaut et de fraiebeur et nos prt dtiient toute concurrence. Voiles couleur barre h Bas dentelles lias soie brode lias fil brod l'ulle pour premire Communion Couvertures blanohe et couleur sup Bande brodes Madera pour chemises et |upe Voile blanc barres Ratine blanche w < jjf Gabardine blanche'*"" Crpon blano et couleur leur Voile et oouleux uni Chemisettes allemandes sup Brabaut noir anglais Imitation toile orue &Z£i? d 1 ****blanohes et souleur .Nappes .couleurs uSiS S, Unc S "P our tables Molletons blanc et couleur sup Peignes franais & amricains' Organdi blanc & couleur mms S le POar oh# !" i s S *deMins ,0Ulard P0Or robM n " yimables c'ients.voui oui voulez porter, peu ds lra : a, te plus eeaui tissas qu'il soit possible de trruvr sur cette place, ne mtnqatx pas r MMI d'aller ailleurs, de passer ehf/ nous ou le meillaar accueil vVue* •ai reserve. Vient d'arriver au Bon Marob, Rue Dants Destouohes du Papier crp De toutes nuancos,fabrique spolalemont pour oos tinnes de oarnavals et pour dcoration de sali s de bal. Un trouvera aussi des Serpentins, Confettis et^fautres articlei de Carnaval. 4* DANS s nn i:'Zi TOUJOURS I t i\ SXl ij.ivt \ Exiges. cetts Marque "U MIHMLE NATURELLE DE YITTEL GRANDE SOURCE MUTTE • GRAVELLE DIABETE • ARTHRITISME RHUMATISME GOUTTEUX Ku d Rgime pour les A i'(ti c I tl Q U r>m %  £"-7*"** ^— fa priiteipahi PkarmarU. Drogutrimt. Maiioi d'Alimtntatlun ALFRED VIEUX lie prsentant de rommery tt Greno leims Vins de C hampagne k F. %  an>,U Counae Cognac JUlvet ft Co Bordeaux Vins de Bordeaux, Vins de Bourgogne t-oty l'ailums de luxe l'aris Amieux M es N a ntes Conserves alimentaires Saurin Walkins M ar „ ,|| e Huile de I k rov nce Savon de Marseille liscuits reroot Etablissements ^lioscao l'bosono Phoaca Bb Lumiie 1 Jougja Uon. Plaques Photographiques l'api.rs, produits WliiUhors* Dilillcrs Co 1 lie distillers ejency Lld aW • *iVAr? .;' %  • %  • pci CM: %  %  i 'ITliipoil i l nom VALDA .• w • —-*•• „— *'"' * 6. on \oo pi oj F* \ ILI EUR, I* > I I i wssr DON, -. •. ; xlll)l MKlLLBUfi MARCO* r' 4 S* 1 & . ?^-. '•• •" '.-I! .il UUH 1\ ', GC M'EST PAS SANI VOTRE INTRT \ %  ** : %  %  ' • y^.V^Av K--LA0 3 s C1ES !Sc;ri:ii-*:i^ES r %  \ KRITAi;: . I BASTILLES VALDA %  : & Tijan ''ans ans Sco'ch Wbikv K>Of| Georqes 1T fcotch Whisky JC.IM| ft G O Hollande Mariiorine-Fromage de Hollande llenkens Genivre Hollande Compagnie Franco Indochinoise Riz de toutes provenances Lee c Patttillett Valda •> s ot en veate Pharmacie Centrale d'Huit!; Pharmacie Bourraine.a Port.au Proea' Fharmirie Uruiu-., Jrmie; et toutes p inimarie?. La Phsrmacis Sjourn Achte les flacons vides de Sirop rVctoral Sjourn. i %  %  >MkM EClTHiHC Extrait du j^une d'œuf — p^iis ochf des Rccon^Mn^iHs. Kend puissant et vigoureux. Recommand aox pe soimes t'aiftles Fortifie le cerveau, la moelle pinire, les o=< et les reins. Brewer & Co ILC. Geo. Jeausme et o WORCESTER — MASS. AGBM'S — — .. *{.•*> % %  •



PAGE 1

w r I LfcttATl.Nil Fvrier I9t5 %  — • — Courroie de Transmission COOD Comme rmr te* autres preduitr, Goo^-Yenr ftUi* qu& Ifl courro'i 1 d*tip' <*ea mthode* tpc'a'e* finbore dans tes laboraUAve* ie$ ( enrofei o^reirea • n* et i r opt* cvar ter v i Viddam un\c ut t eap Ce de tewpn *aminci*ewt, se 1er* d* lient, et finalement crient. J eci a pour oi.se la ludion laquelle ce roiiiroies BOJl soumis.*, -ans M"' 1 1 *( il possible de lefi lubrifier. Les cotions Good T-ar BU contraire on I une inbstsnce graisseuse contenue dans la toile qui enlie dans leur coosirac ion.qoi leslubrilie aot'imaliqueosent, eonscivani par einfi leur souplesse el leur eiaslicilr. Quaiu! on se re'l convenablement les courroies Gotid ear, 'Il s drnl ns fon|lt-ii<|s i donnenl un service surprenant. Leeeouiroies de transmission Eood leai wnf laiti dans loutei Ici mentions, et pour toute sorte de travail. Ef8oyez*l(8 It prochaine fais. Courroies Good Y c ar B. vaux cn caollchouc. TheVVesl ludt'sTradiug Compaq PORT-AU-PRINCE, GONIVES, CPHlIITEN \ I "in e Girditn Spaiaht de deuil tna, Hue du Rservoi r MlhtK-es p'ur paco: Schttoll, Le Carpentier, Lemoi e, e'<*. Et l'des de Czeray, Lecoupey. etc Sonatines de C:emenli. Khulau. Sonates de VVeher, Vo/art. Morceaui fnrile pour corrmen iols ay r.' trois mt i^ et si moi d. Vl'oni Weho.lei Alard.Mazliet Plis iNouviaux.. fttfuirat dalresse Mr Jean Rodricjuez Coiffeur Av'se a c'ieoiJ le qu* ?on Salon de Coiffire cal tran-ler, de la Mlare fie II" ard a l rue des Mir ries, No 225, rof des TflVgra ths T rrcktn i. Paama Rillroid Steamsnip Une Le st; rr.rr '-Arc. n'est -'tendu a l'ort au Prie*, veranl de No York le dimanche 1 1 l-vrier 1916, avec 18 paasagcrs.49acd6 lettres it pa'tiia dans 1 ap * midi du miej ur directement pool Cria lob.tl canal, /une. Li< chargeurs font pries de no ter que le steamer "jPaoainV est ittlendu Poit au l'riice, venant d> CriS'.obel, canal zone, !e jeudi \8 tvner I9S0, au lieu de mercre di 17, comme il < st dit dbus notre ilinraiie. Les permis d emliaiquement seront dlivrs pour le frl i desti nation de Ni* Yoil et des ports huiopei s : ui den.atdi fuite ce Luretu. te steamer partira le m'-me jour peur New Yolk diiec emeot. Poil au I rin e le :t trier lb2S U. I!. l'IlOMPSON General Agent F, 0. Pierce Compaq Maison de confiance et de.rputai mondiale tablie fn 1847. la:Onylil des peinture-* de F P. Piercejgq toute concurrence. Toutes sorles de Peinions, Ternis el lert t ire, Huile el Ternis pour meubles bV pan Tlffany l'orcelaio Marne! : .toutes nuance. ) tion pariaite da la porcelaine. ;Doona ? jt une ai_ excessivement brillante, dure et lavable. JPeli idale pour meubles en gnra'. Porcelain Varnish Stain: ('etes nuance'.Irait parfaite do tous les lois de valeur: acajou, cl bris de rose etc. Teinture idale pour la reataurl Immdiate des meuble en gnra), l'.athlub siamel : (nuances diverses'pour bl res etc. Imitation parfaite de la poi celaiue. Hi i'eau i blinde & l'Lau froide. I laof Tite : ( nuances diverses ) Peinture*, s] pour les tols.PreDaratlon idale pour les pa\ s|cl Toutes sortes daat. Ka stock prix dfiant toute conourreuoe,ol Amonts en lliili CWnierciaf e^ta/ncUo aru^ CamnvUiij Won R.THEB4UD, Prsident La maison Jeuaro Hurlado K t'bono. nr da ^>r nlir que I Ch ipeaui pour dsiia,di n o' > lie, tofants et hooinea aool dea p ua floa t dei rreillenre- qualit des dtroirea modes el styles de l'anne Wi6 arriv* de Paris. La Maison ne dis pe les aui res arUe'es tels que: le* peignes 4 ssfenx favoris des dsmei Casimir anglais, feus e ils, cravates Sirs de soie et cbemises, biset r b lussettes qui sont tous de prem re quali'. '. Vane-7 nous luire visi'e et rh <\*\<-< / : loul sra v dre g lit Jeaaro L1URTADQ Avis important -^ Pli ar mac i e S j ouni Uonne a\is sa clientle et au mdecins et au pub ic b'tt Iftdsorm son Laboratoire dUiogie on unLah:noie ue b olcyie appliqu sous la l>irecii du Dr Picot et FSjourn Le laboratoire est envrt tous le< iours de7hroi ^u intti %  sures dun r pour toutes l.'s rseherehose ana'yse* pr'vues di s s'anuoMce cl jointe, uni poukie Wass^rr? ann et h constante Dre^Sv*' Sercnt reues que le mar.li %  ^.v S'adre*-'r ia PhwmsciS pour !sj rfl • iv ui 1 tnalv 0 d'mine* ( t i'ucgasinque RactioD de Wassermann / Piclioo deTribr-iU, Kismen (in iaO0 )n pus Fxawen des m rttres rcalas Ixarrrr ^e crafb /4'biimino •tartton GODS'inte UrAnp ( Cre;il J'ai le plaisir d'aviser ma nombreuse clientle\que j'ai reu rcemment : ItAPA DE MUSISil JKJI KJ € 441 mande • P8CHOOR Biune et Blotde, au$A de O or do n'a Dry Ginde Londres. Porter T< nnent Sloul \\\ ,. PR£ETZMHN-AGGERHO^M lu E ur iiiAi V( us ; .vi / tculours aim le Whifckj ll.attj md 'Ilsidil'iltciUs. n'estes pas. I o Whisky naturel qui vifnt aprs Itaig :ind Balais toiles estKING WILLIAM IV. 9aVta vous pourqu-)). — l'arce que la tiai^r.tie de qualit pour chaque bouteille di> llaig and 1 1 aie, est la ncme que pour rbaque bouteilh' de Kii>g William |\' et : "~*J£ qu'on ne peut l'avoir pour aucune autre mar que cKui WiHiam W 0 SCOTS WHISKY* |4 \?r > Davis Jaking Po Poudre d'lvation de rputati mondial. Qualit j prix dfia\ toiite concurrerxe, ISA stock, abris dfiant toute concurrence] les agents eu liait*. Commetciat clgenct&(U anJ Comi ;CD R* Thbaud, PH Yankee Poiteh C Il Cirage povr thautnureu QuaH dfiontoule corcurn Au un, e> te la dure efJa tovfi de tus les cuire fj^ln atook/'X prix dfiant toute)concurrence, agents en Haiti. rnmmprr ial 'Atysmeias Jnd TommissU LEO* R THEBlVn, Prii Le Fameux Chacnpagne L&i m Se trouve Paris dans les Grands ?es taurants et cals la mode, 'port-au prince, il est devenu le lavoiijde la ^c cit. > -' |yi vente chez : E. 0 it-iy, cjlr i icoulet, li. Roœtjens, J Lope Rivera' Mil caves Je Bordeaux, | Batsr l/tiopoliiain, Allred P. Cooke, ^rand Htel de l'riuce etc. Aux Uunaives:' A. k F te Uullie,teiol ^u Cap:J*. l'aravisini, th I Javaux. S.^aV a !li."-fJ^^^^^^^•^-^.^Qk^'^R^.'^^ JT-" ^3 TOI 5s 1 sK M %  i f?ft ! M ft P* 110 Ruo



PAGE 1

DIRECTEUR PROPRIETAIRE MPR1MEUR Clment Magloire BOIS VfittNA 1358, Rua Amricain* NUtfRO 20 CKNTlMKS *' Quotidien TELEPHONE N\242! Hya tas individus qu'il vaut mieux faire smillant de reconnatre d'emble comme sr s suptieuff. On s'vite ainsi la rpugnance d'avoir les coudoyer sur un pied d'<|alile\ Jean treille %  v-Ifltme ANNEE No. 6728 PORl-AU-MUNC ( HATI ) LUNDI 5 FVRIER I9M Petite Chronique nos impressions et dans nostju' pw i ,",..! ^ gcmeols. 'M'en rpond tout RIEN! & peut mot de quatre lettrts prend dans no? habitude! quo Sdicnnes. la largue que nous ce que nous ne pouvons ou ne voulons pas exprmer. Mettons en action notre jugement, noire raison pour dterminer les c; u ses afin de peser la valeur des eu ts. Si nous simmestrist s. in*3courante n. nonn.<-m*m. *->• „"...,„„ minire qui assainit Rhilo* ophes majuscules, oui a i cnt0 ur. Le gouvernement u..IM p.mDortent vers des ipui %  wiiiour x^v leurs ailes emportent vers des idals jamais atteints, alfirment que Hien ieulenne cn soi des JL^JTjJT uur '^i r a tout ce cfjosss sublimes, tout l.ntangiJfJJ^ n08 ilIltel d si s d soi mme nous fournira des mes bien trempes, une forte cuuw> '" v ""J-Vki* "HH qui s'oppose a nos justes si ble. tous les ^Pondrables du f |e P u0rnaiue du plus lgiticœ j. et du cerveau, toutes les g^ rfu p|u8 fonsciencie ux .' fort, du plus lou.ble emploi crations spiritu Iles de l'tre. La grammaire, plus explicite, dliait rien par mille choses i, ou encore bigatelles , futilits • Et c'est bien pour nous hurailrr ; nous, soi disant personnes raisonnables, qui nous passionnons pour des riens ou nous laissons conduire par eux. C'est aussi trs louloureux d'altaclitr tant d'importance de* choses qui n'en ont aucune, de penser que la puissance de \ c rien est sans bornes et qu il est peu prs impossible d'obLes Actionnaires de la Compagnie Ubii'ah'jjN d'11.111 -on. .oavoqus en As emb'e Gnrale %.. %  je U 11 Fvrier dix heures du matin au toc il de la dite Compagni Hue amricaine K* 13Mb. Ordre du jour : t 3 Esuo- de la situation de l'anne IMS; 2' Election du ioaveau Conseil d Administration; ge toutes autres mesure utiles 1 bo IBS arabe de la Compagnie. RICHARD WIDMM' / rsidai. £3* lesseiMSSMKs Bulletins politiques || Champagne Pomtnery & GrenoII ^, 1 Maison fonde en 836 4 1Œ1MS "?? Ce Champagne Ml class parmi les GKANDS Vl.SS DK *: *£'* KR k NCB. S s imrusBsas cuves comportent 18 kilomtres de % " •fin ^a'f ries souterraine* abritant un slo. U permanent de I 2 millions tjj* le bouteilles 4e grands vins rcoltes etcusivemenl dans les ^ t *. j^ d. 0 •) tout premiers crus de la l'.h .mpegne vimejle. *C'^ La rgion des V gnoblea qui e?-t autoris?! pi la Loi •tiM unit donne des ressource de notre esprit e de noire cœur. Sans doute rien est un moyen facile de se drober aux questions indiscr ••, aux ofr s de services s ns consistance : Avtz vous besoin de quelque chose? — De "rien'", merciEn quoi, puivja voui aider?— En rien ". Et puis, ne rptons pas des sens peu bienveillants des mois, des geste?, di s silne s L Ml peu prs impossible qoo^Mfli iOW leWift* d'une er .uxmuInpUs mcon'men %  !" Pr Ks sot emp ^ Surgis dans les circonstances les SE NS. f.J^n. na* de ci s %  *plus graves propos de rien . Souvent, c'est un rien qui /.compromet ootre paix familiale, ••sous brouille avec des chers amis. Combien de rputations > ont t perdues pour un "rien". L Oo ne saurait mieux assimiler cette force du rien et son cortge de consquen :es pour les iudividus, Us familles et ha C peuples qu' une avalanche La nappe immacule de la neige iratche ton.be s'paissit sur la • aime des montsLe sol< il y met des nuances dlicates qui font la joie de ceux qui les oontemplent Qu'un cri chappe ceuxl Le bref ibranlement de 1 ai r suffi pour attacher une iuii r me portion de ce royal m nteau d'hermine dont s'habille U crote svre de la montagne homicide. Aux premiers 11 jeurs agglomrs d'autres s'ajoutent, d'autres encore ; c'est prsent une boule qui roule, toujours grossie, une vitesse vertigineuseElle roula, bond.t. hurlr, fracasse* emporte I s arbr-s, crase les maisons, comble les valles. Monstre chevd, dsordonn, l'avalanche poursuit u course meurtrire jusqu' ce qu'elle ne trouve plus rien dtruire. La cause du sinistre qui pouvante un pays? Un rien ", un cri, um paroleEt combien alors d'pouvantable s catastrophes dont les sinistres chos nous parviennent p >r U voix de uos cont'res d'oulrcmer! Dans notre vie, dans celtes qui ctoient La noire, il y a aussi des r unies, souvent irrparables, causes oar un rien ou par des riens. Des riens rgissent U vie sociale tt la vie mon daine* et le moindre des rien exige qu'on le prenne en cons// dration. A quoi tiennent nos espoirs * succs dans notre carrire, dans nitre travail, • dan nos arrangements de bonheur? A un lien"? Les riens nousiouiutitent un vritable esclavage, dont les (haines ne sont mme padoris Est il impossible de uous aty Iftikhir ? Je ne le pense pas. Malt il serait sage de faire une guerre efficace ce mchant petit mot qui lient tant de place uaus noue vocabulaire f dans '* I ;*•-. %  •3.Buirr! .fZ\ W vosit. N •& faisons pas de ci s riens" qui dchaluerat lavalanche des rancunes, des m u tais procds. Prenons rien" pour ce 3 u'il vaut exactement, c'eat-re pour ce qui n'a pas de prix et ne saurait compter devant une raison droiteEt ce taisant, nous vivons en paix avec nousmmes et avec autrui. PEURIDE U VI E If M descend sur nous, le M bsavsi, NOJS rpons, tilacat rlefna de Ungur HSRii iiiv rifD ilirf, oubliant If issa! fl NfN >amev Inirrfs, OMMsinnUM ras'iwasb msbri owLuloici r t ue m frents lenHMIlMSMI Ta le suis kieulieurrUN? rtcep-miaul lu pleures, El nim.qui n ;u JSMV M J la5fi W"b*i Ainsi que Ui, pourtant, | ai * !* %  d lus 1rs ;enx. C'est q I iw sull le ^ ,a ,lf Itnne une abre apanstsurnnlrt Aie m... tiers nous UaSMSS, MIS nou rroB^ p us lorl\ Kl BOUS aVpe* l s dMX ^ la %  *. f$l Irop br', Oa il Uadrail s'eadaraiir ensrasUe dan* la einrl Nurlixer ja=* la eurrur d M %  **. Le dveloppement du cinma La ville o ls^cinma a pus, ces temps derniers, ia plus grande extension, nous apprend noirs eonf re Le Nouvel i t de la Gua isloupe, est incontestablement Ne* Yotfe, dont uo quartier, Broadw*y,le quartier ries cinmas de |Naw Yo k, compte, dn un rayon de cinq miuutei, 19 grandes salles pouvant eontenir plut de II.ISO persoanes, soi environ lS6:i personne par sle Le Capitole, actuelleme nt le plus grand tablissement, offre lui seul, 5,300 place Ses gradins atteignent U septime tage. U spectaaie la plus en vogue en Amrique tant celui du It m, chaque cinem* f*i', %  j ce net tou se oirs, du moins le samedi ei le i.nauclie, le msxi mum de lee.Uee. Berlin peut, cependant riva issr avec New York. Sou Times S |W e compte dam un mme r*von, huit grands cinmatographes el cinq salles de dimensions plus restrlu tes Plu de t3,05o peraounaa peuvent donc, dans ce qua tier, passer leurs>oisdvsnt l'eran. En tab i-sant un c mparaison avec Ne* Y >i k, on c. ntUte q ie New York compte ni millions d habitants et >00 cinmas, ce qui reprsente approiimalivement une place par 12 babilants. Berlin, de son c , possde 400 cinmas qui otfrent ses quatre millio is d'bn bilan ts, uns place par 83 habitants.... Comme cous somme; ion de tout cela avee no deux petite de sal e cinma. Varits Mardi Perdue avec Alexandre 5 partis Entre 50 centimes. i* (mi M 13e piso le* Entre 60 cls. Bar Terminus Champ de lais Widmaier, propritaire Conomm lion de premiet .>hots, Bire a la pres*ioo. BaiHweh : Sorbet, etc. 14UKICE ETtEHNls An 9 le dea Rue du M'igaeln de l'Etat a t des. Eiont.8 Porta. fieuuent d'arriver Jolis clnpeaux Plus loin, avec la m:ne Iran chise il consiste < que se dessine, de faon invitable, la ralisalnn du lte biulal de transformilion i longtemps caress I Aux liab tudes d'uutin qui nous ltient chres, pe substituent In princ> pe* plein* de viguur dnonant la nouvelle ducation poli ique q i vent imprimer son empreinte au cerveau do l'hatien, aprs le pre Bire* surprimes, les premiers groa dments, les premier sang ot, tout laaibla rentrer aans l ordre .t Voii des piro'e que les adversaires du Gouvernement auraient d profondement mditer. Nous souhaitons longue vie es nouveau confrre et nm-rcions pour le gracieux envoi. *— %  '1 Prcalculalion dai teni|s par I. i. tifpeohaaer aojoHrd hui el demaio Le 15.Pression atmosphrique 0.5 au dessous; temprature t Oeil dessous: index du temps 1 5 ngatif. Probabilits pluie : o 6 posi lit. Le 10.Pression atmosphrique 1.1 au dessous. Temprature 0.1 M dessu. Index du temps0 8 n gatif. Probabilit p'uie :t.6 posttili 4V/S Haitim lotors Nous avons l'honneur d iofjr mv nos Blleoli et ;le public en %  lrali que nous allons inst.l er une BOUfS Ga-olme, tystOM par eationai. devant uotre Ginge Kor.l.ang'e Kues Pave et Ma^ MU de I.Etat ou rntre c ientle D inrM se procurer de la 'isoli le ti irie, de premire qualit, aui pr x 0O> ranls de la pla:e. ainsi que de l'huile, graisse, etc. *:* IranSfr ft son vin le nom gluii nx d>' hampa^ne "est fQ.-I lelativement peu tendue, en comparaison do jla p'upart des ^ ( ^ **' lgion.s vnicoles.O'eatdans cette rgion renomme que^se trou ;* |8 ve le clbre. *,V" 1 CHAMPAGNE | | POMMERY & GRENO g ta m Connu daus le monde entier. Sa couleur d'or et le scintil *fo Uni. 'lit le sa montes constituent le plus l. lt: il dcor d'une ^^t ,w„.w... _.._ — ., — .. tab'e lgante. — En vente, nez Sim n Viei x, Lope Itivcra. Pour avoir une ide d^s ttabllssemenla Pommcry & lireno. fiL Aile/ Parislana voir les fllmsmerveilleni qui feront passer sous ,; yjs yJU\ llbMdt et Pimportaaca de dits M.iblisseraents. ,'"^ Alfred Vieux, agent •~*"iTfi f*ti* -i -i -i-i-i*i •i*' -i' -i-i-rZ' •%  •-• *i* *V qrJfcJi *? Q y t* 9 V W V V V V V V V V tt?i Petits faits du Dimanche Au sujet de h ruaion des enlises catholique et an'ilicaae Par cable HIER — Etait la premire d'S v> r'.tibUa j nulles d' car n .vais l'ort au l'un:?, on sVn >t donn i (Bur joie da? s les ru s. B aucoup de m iaqu t t •oui di s iraveslis plu beiux les uns qu i Us autres, s'y sont p'owetii toute l'aprs mi li, S hvruit aux gambades et aux tir es or dinaires ces jours de folie. — Il y eut I' I tMverti pour enfants au Cercla Sportif de Ma riaoifCh zMret MmeGhnslian CoicoQi Bjiosteeti ILSUPI cli'Z Midame II k-.Partout les BRUXLLIS3, 12 Fvri:r— On aniionce de bonne source qus le CJ versations de M.iline qui ont p mi but la runion des glise ca tholique el auj; i ane, luoion tant dsitte pr :eu le car'ical Ver tier. qui av.tiei l t interrompues par si u oit, sentit reprises nani il.'iix semai i.s ; parmi ceux qui y psr'ieiperool e trouvent Mgr Van Rocy, vicaire gnral de Mali ici el lord lliil'.x, prsident de "u nion des g lus anglais, s. goaaefi raviu des trtvrttis lei plus oii 0 'inaux. ont pris lei.is [\ft Q la lrV bats dans ta plus Kran le lie s — Se j ) IBi au l'arc F, conte, la lluala rjei midis CtiraiOIl lit'. Il i i lut vain |UeUT 2 bu's co. tre zro. — Au cinma: Parisiaoa dormait I s 6fl el 0 pis ^.1s le I l'.ulii i II n : l'EtemiM da L,' u'tS XV i et la SUDStilU ion d'm sntapt au l)au k h u* — Varits montrait les lie et r^episoles uii m ISice*. des mineurs Par Ecole Prive Pensionnat-Externat fille et gardons M a iO us. iddriB des lingues, muiq e mnage, sports, ouvtages manuel ducation complte Mme GKHARDY 10 am Blrdeld Lubeck (AemagM -_ • s N". : &f Ci5 Cnra\e Transatlantique Steamer Niagara l!rlnt oroiite. de celte ex.el ,nOCCMoo sont ^ns de ;;|r.t rt lA.ence, .a norubre de. places restant d.. F nit U tant limite p f .^.^ |QW L'agent, E. HOBELIN a V %  V* *. t&aa ia NM MM W •-*-.* -X* •-*-• • ** •-!-* •** •-!-* X* •*. • *-* • * • *>•-*• • wp %  I (rande Loterie 1 Confis ta ni et) un gplendide inimptilile sis k l'ort-aii-l'nnce avenue John B*wn Ho IHjO |Et l72 lots <|.u|nanls en espces sou I' Haul ptirODlf|*J ) un Co nil COOlpOg de; MM. Emi e Deslandes, Kdouaid Eilve, lesaadre Vil'fjofnl P J. Vene 8, 00 ILLbTS | .').00 LK BILLKT i Loi i %  10 20 I li (1 0 .2.000 i lAAl I 0 1 u u 20 Ltls P.30 P.800 .yj 20 100 t 10 1 000 ahattS uu Billel pour asoii la .chance de gagnai 52 une maison vaiut-e a X0,00. **


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06645
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, February 15, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06645

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PROPRIETAIRE
MPR1MEUR
Clment Magloire
BOIS VfittNA
1358, Rua Amricain*
NUtfRO 20 CKNTlMKS
*'
Quotidien
TELEPHONE N\242!
Hya tas individus qu'il vaut
mieux faire smillant de recon-
natre d'emble comme sr s su-
ptieuff. On s'vite ainsi la r-
pugnance d'avoir les coudo-
yer sur un pied d'<|alile\
Jean treille
v--
Ifltme ANNEE No. 6728
PORl-AU-MUNC ( HATI )
LUNDI 5 FVRIER I9M
Petite Chronique nos impressions et dans nostju-
' pw i ,",..! ^ gcmeols. 'M'en rpond tout
RIEN!
& peut mot de quatre lettrts
prend dans no? habitude! quo
Sdicnnes. la largue que nous
ce que nous ne pouvons ou ne
voulons pas exprmer. Mettons
en action notre jugement, noire
raison pour dterminer les c; u
ses afin de peser la valeur des
eu ts.
Si nous simmestrist s. in-
*3-
courante n. nonn.- <-m*m. *-> "..., minire qui assainit
Rhilo* ophes majuscules, oui aicnt0ur. Le gouvernement
u..- Im p.mDortent vers des ipui wiiiour x^v _____ .
leurs ailes emportent vers des
idals jamais atteints, alfirment
que Hien ieulenne cn soi des JL^JTjJT uur '^i r a tout ce
cfjosss sublimes, tout l.ntangi- JfJJ^ n08 ilIltel d si s
d soi mme nous fournira des
mes bien trempes, une forte
cuuw> '"v" ""J-Vki*"hh qui s'oppose a nos justes si
ble. tous les ^Pondrables du f |ePu0rnaiue du plus lgiti-
cj. et du cerveau, toutes les g^ rfu p|u8 fonsciencieux .'
fort, du plus lou.ble emploi
crations spiritu Iles de l'tre.
La grammaire, plus explicite,
dliait rien par mille cho-
ses i, ou encore bigatelles ,
futilits Et c'est bien pour
nous hurailrr ; nous, soi disant
personnes raisonnables, qui
nous passionnons pour des riens
ou nous laissons conduire par
eux. C'est aussi trs louloureux
d'altaclitr tant d'importance
de* choses qui n'en ont aucune,
de penser que la puissance de
\ c rien est sans bornes et qu il
est peu prs impossible d'ob-
Les Actionnaires de la Compagnie Ubii'ah'jjN
d'11.111 -on. .oavoqus en As emb'e Gnrale %.. je
U 11 Fvrier dix heures du matin au toc il de la dite
Compagni Hue amricaine K* 13Mb.
Ordre du jour :
t 3 Esuo- de la situation de l'anne IMS;
2' Election du ioaveau Conseil d Administration;
ge toutes autres mesure utiles 1 bo IBS arabe
de la Compagnie. .......
Richard WiDmM' "
/ rsidai. 3*
lesseiMSSMKs Bulletins politiques
|| Champagne Pomtnery & GrenoII
^,!1 Maison fonde en 836
4 11MS
"?? Ce Champagne Ml class parmi les GKANDS Vl.SS DK *:
*'* KR kNCB. S s imrusBsas cuves comportent 18 kilomtres de % "
fin ^a'f ries souterraine* abritant un slo. U permanent de I 2 millions tjj*
le bouteilles 4e grands vins rcoltes etcusivemenl dans les ^t*.
j^ d. -----......0
) tout premiers crus de la l'.h .mpegne vimejle.
*C'^ La rgion des V gnoblea qui e?-t autoris?! pi la Loi
tiM unit donne
des ressource de notre esprit
e de noire cur.
Sans doute rien est un
moyen facile de se drober aux
questions indiscr , aux ofr s
de services s ns consistance :
Avtz vous besoin de quelque
chose? De "rien'", merci- -
En quoi, puivja voui aider?
En rien ".
Et puis, ne rptons pas des
sens peu bienveillants des
mois, des geste?, di s silne s
l Ml peu prs impossible qoo- ^Mfli iOW leWift* d'une
er .uxmuInpUs mcon'men Pr Ks sot emp ^
Surgis dans les circonstances les SE nS. f.J^n. na* de ci s
*plus graves propos de rien .
, Souvent, c'est un rien qui
/.compromet ootre paix familiale,
sous brouille avec des chers
. amis. Combien de rputations
> ont t perdues pour un "rien".
L Oo ne saurait mieux assimi-
ler cette force du rien et son
cortge de consquen :es pour
les iudividus, Us familles et ha
C peuples qu' une avalanche La
nappe immacule de la neige
iratche ton.be s'paissit sur la
aime des monts- Le sol< il y met
des nuances dlicates qui font
la joie de ceux qui les oontem-
plent Qu'un cri chappe ceux-
l !
Le bref ibranlement de 1 air
suffi pour attacher une iuiirme
portion de ce royal m nteau
d'hermine dont s'habille U cro-
te svre de la montagne homi-
cide. Aux premiers 11 jeurs ag-
glomrs d'autres s'ajoutent,
d'autres encore ; c'est prsent
une boule qui roule, toujours
grossie, une vitesse vertigi-
neuse- Elle roula, bond.t. hurlr,
fracasse* emporte I s arbr-s,
crase les maisons, comble les
valles. Monstre chevd, d-
sordonn, l'avalanche poursuit
u course meurtrire jusqu' ce
qu'elle ne trouve plus rien
dtruire. La cause du sinistre
qui pouvante un pays? Un
" rien ", un cri, um parole- Et
combien alors d'pouvantable s
catastrophes dont les sinistres
chos nous parviennent p >r U
voix de uos cont'res d'oulrc-
mer!
Dans notre vie, dans celtes
qui ctoient La noire, il y a aus-
si des r unies, souvent irrpa-
rables, causes oar un rien ou
par des riens. Des riens rgis-
sent U vie sociale tt la vie mon
daine* et le moindre des rien
exige qu'on le prenne en cons//
dration. A quoi tiennent nos
espoirs * succs dans notre
carrire, dans nitre travail,
dan nos arrangements de bon-
heur? A un lien"? Les riens
nousiouiutitent un vritable
esclavage, dont les (haines ne
sont mme pa- doris
Est il impossible de uous at-
y Iftikhir ? Je ne le pense pas.
Malt il serait sage de faire une
guerre efficace ce mchant pe-
tit mot qui lient tant de place
uaus noue vocabulairef dans
'* I ;*-. 3.Buirr! .fZ\
W
vosit. N & faisons pas de ci s
" riens" qui dchaluerat lava-
lanche des rancunes, des m u
tais procds.
Prenons rien" pour ce
3u'il vaut exactement, c'eat--
re pour ce qui n'a pas de prix
et ne saurait compter devant
une raison droite- Et ce taisant,
nous vivons en paix avec nous-
mmes et avec autrui.
PEURIDE U VIE
If m descend sur nous, le M bsavsi,
Nojs rpons, tilacat rlefna de Ungur HSRii
iiiv rifD ilirf, oubliant If issa! fl
NfN >amev Inirrfs,
OMMsinnUM ras'iwasb msbri ow-
Lu- loici rtue m frents lenHMIlMSMI
Ta le suis kieulieurrUN? rtcep-miaul lu pleures,
El nim.qui n ;u JSMV M Jla5fi W"b*i
Ainsi que Ui, pourtant, | ai * !*
d lus 1rs ;enx.
C'est q I iw sull'le ^ ,a ,lf'
Itnne une abre apanstsurnnlrt Aie m...
tiers nous UaSMSS, mis nou rroB^
p us lorl\
Kl bous aVpe* ls dMX ^ la *. .
f$l Irop br',
Oa il Uadrail s'eadaraiir ensrasUe dan* la einrl
Nurlixer ja=* la eurrur d M **.
Le dveloppement
du cinma
La ville o ls^cinma a pus, ces
temps derniers, ia plus grande
extension, nous apprend noirs
eonf re Le Nouvel i t de la
Gua isloupe, est incontestablement
Ne* Yotfe, dont uo quartier,
Broadw*y,le quartier ries cinmas
de |Naw Yo k, compte, dn un
rayon de cinq miuutei, 19 grandes
salles pouvant eontenir plut de
II.ISO persoanes, soi environ
lS6:i personne par sle Le Ca-
pitole, actuelleme nt le plus grand
tablissement, offre lui seul, 5,300
place Ses gradins atteignent U
septime tage. U spectaaie la
plus en vogue en Amrique tant
celui du It m, chaque cinem* f*i',
j ce net tou se oirs, du moins
le samedi ei le i.nauclie, le msxi
mum de lee.Uee.
Berlin peut, cependant riva issr
avec New York. Sou Times S |W e
compte dam un mme r*von, huit
grands cinmatographes el cinq
salles de dimensions plus restr- lu
tes Plu de t3,05o peraounaa
peuvent donc, dans ce qua tier,
passer leurs>oisdvsnt l'eran.
En tab i-sant un c mparaison
avec Ne* Y >i k, on c. ntUte q ie
New York compte ni millions
d habitants et >00 cinmas, ce qui
reprsente approiimalivement une
place par 12 babilants. Berlin, de
son c , possde 400 cinmas qui
otfrent ses quatre millio is d'bn
bilan ts, uns place par 83 habi-
tants.... ,
Comme cous somme; ion de
tout cela avee no deux petite
de sal e cinma.
Varits
Mardi
Perdue
avec
Alexandre
5 partis
Entre 50 centimes.
i* (mi M
13e piso le*
Entre 60 cls.
Bar Terminus
Champ de lais
Widmaier, propritaire
Conomm lion de premiet .>hots,
Bire a la pres*ioo. BaiHweh :
Sorbet, etc.
14UKICE ETtEHNls
An9le dea Rue du M'iga-
eln de l'Etat a t des.
Eiont.8 Porta.
fieuuent d'arriver
Jolis clnpeaux pour dames.
Nous avons NOS le premier nu
mio des ..Bulletins Poillqurs,
jouruMl bebdomedaire publi sou
la direclion de Mr le Dr KdouarJ
Dapasir u
t.'esl un organe essentiellcTienl
politique; et. ds l'eipos t.e son
programme i dclare courageuse
ment la guerre ceu* qui. par UO
svstme d'opposition aveugle 11 in
lreaee, pruvoqueot. dans le Pei ',
le trouble et l'agitation, l! s'ciie:
Il faut bien qu il lie Payil vive.
p;r la Btterre alrocem ul mene
contre les fauteurs de disOQ des, w
contre 'es promoteurs de divisions ?Jli
et de haines, contre le, dmolis-
seurs.. ->
Plus loin, avec la m:ne Iran
chise il consiste < que se dessine,
de faon invitable, la ralisalnn
du lte biulal de transformilion
i longtemps caressI Aux liab .
tudes d'uutin qui nous ltient
chres, pe substituent In princ>
pe* plein* de viguur dnonant
la nouvelle ducation poli ique q i
vent imprimer son empreinte au
cerveau do l'hatien, aprs le pre
Bire* surprimes, les premiers groa
dments, les premier sang ot,
tout laaibla rentrer aans l ordre .t
Voii des piro'e que les ad-
versaires du Gouvernement au-
raient d profondement mditer.
Nous souhaitons longue vie es
nouveau confrre et nm-rcions
pour le gracieux envoi.
*--------------------'-1 '
Prcalculalion dai teni|s
par I. i. tifpeohaaer
aojoHrd hui el demaio
Le 15.- Pression atmosphrique
0.5 au dessous; temprature t Oeil
dessous: index du temps 1 5 nga-
tif. Probabilits pluie : o 6 posi
' lit.
Le 10.- Pression atmosphrique
1.1 au dessous. Temprature 0.1
M dessu. Index du temps0 8 n
gatif. Probabilit p'uie :t.6 posttili
*
4V/S
Haitim lotors
Nous avons l'honneur d iofjr
mv nos Blleoli et ;le public en
lrali que nous allons inst.l er
une BOUfS Ga-olme, tystOM
par eationai. devant uotre Ginge
Kor.l.ang'e Kues Pave et Ma^ mu
de I.Etat ou rntre c ientle D inrM
se procurer de la 'isoli le ti irie,
de premire qualit, aui pr x 0O>
ranls de la pla:e. ainsi que de
l'huile, graisse, etc.
*:*
Iran- Sfr
ft son vin le nom gluii nx d>' hampa^ne "est fQ-
.-I lelativement peu tendue, en comparaison do jla p'upart des ^(^
**' lgion.s vnicoles.O'eatdans cette rgion renomme que^se trou ;*
|8 ve le clbre. *,V"
1 CHAMPAGNE |
| POMMERY & GRENO g
ta
m
Connu daus le monde entier. Sa couleur d'or et le scintil *fo
Uni.'lit le sa montes constituent le plus l. lt: il dcor d'une ^^t
,w.w... _.._ ., ..............,... ........
tab'e lgante. En vente, nez Sim n Viei x, Lope Itivcra.
Pour avoir une ide d^s ttabllssemenla Pommcry & lireno. fiL
Aile/ Parislana voir les fllmsmerveilleni qui feront passer sous ,;
yjs yJU\ llbMdt et Pimportaaca de dits M.iblisseraents. ,'"^
Alfred Vieux, agent
~*"iTfi f*ti* -i -i -i-i- -i*i i*' -i' -i- -i-rZ' - - *i* *V
qrJfcJi *? Q y t* 9 V W V V V V V V V V tt?i
Petits faits du Dimanche Au sujet de h ruaion
des enlises catholique
et an'ilicaae
Par cable
Hier
Etait la premire d'S v>
r'.tibUa j nulles d' car n .vais
l'ort au l'un:?, on sVn >t
donn i (Bur joie da? s les ru s.
B aucoup de m iaqu tt oui di s
iraveslis plu beiux les uns qu i
Us autres, s'y sont p'owetii
toute l'aprs mi li, s hvruit
aux gambades et aux tir es or
dinaires ces jours de folie.
Il y eut I' I tMverti pour
enfants au Cercla Sportif de Ma
riaoifCh zMret MmeGhnslian
CoicoQi Bjiosteeti ILsupi
cli'Z Midame II k-- .Partout les
BRUXLLIS3, 12 Fvri:r On
aniionce de bonne source qus le
cj versations de M.iline qui ont
p mi but la runion des glise ca
tholique el auj; i ane, luoion tant
dsitte pr :eu le car'ical Ver
tier. qui av.tiei l t interrompues
par si u oit, sentit reprises nani
il.'iix semai i.s ; parmi ceux qui y
psr'ieiperool e trouvent Mgr Van
Rocy, vicaire gnral de Mali ici
el lord lliil'.x, prsident de "u
nion des g lus anglais, s.
goaaefi raviu des trtvrttis lei ,
plus oii0'inaux. ont pris lei.is [\ft Q la lrV
bats dans ta plus Kran le lie s
Se j ) IBi au l'arc F, conte,
la lluala rjei midis CtiraiO-
Il lit'. Il i i lut vain |UeUT 2
bu's co. tre zro.
Au cinma: Parisiaoa
dormait I s 6fl el 0 pis ^.1- s le
I l'.ulii i II n : l'EtemiM da
L,' u'tS XV i et la SUDStilU ion
d'm sntapt au l)auk h u*
Varits montrait les lie
et r^episoles uii m ISice*.
des mineurs
Par PHI ADKLPHIB, i i Fvrier
Uo accord dfiait!' a t conclu
I heure ^7 hier aprs mi li qui
met Bal 'agrve de Panthra. i e.
lu communique ofliiel dc'ara
qu'un accord provisoire a .. a.lop
l au cours de la conh'rencensur
l'antih icil Cel a :l .i.isuunu
I Np loh.ti u de la con eiO^on
des trois dis ri. aprs qu'o$ h
r>
Ecole Prive
Pensionnat-Externat fille et
gardons M a iO us.
iddriB des lingues, muiq e
mnage, sports, ouvtages manuel
ducation complte
Mme GKHARDY
10 am Blrdeld
Lubeck (AemagM
-_ s
n".
:?
Ci5 Cnra\e Transatlantique
Steamer Niagara
l!rlnt oroiite. de celte ex.el ,n- OCCMoo sont ^ns de
;;|r.t rt lA.ence, .a norubre de. places restant d..F.
nitU tant limitep f .^.^ |QW
L'agent, E. HOBELIN
- a V V*
* *. t&aa ia nm mm w -*-.* -X* -*- ** -!-* ** -!-* X* *. *-* * *>-* wp
I (rande Loterie
1
Confis ta ni et) un gplendide inimptilile
sis k l'ort-aii-l'nnce
avenue John B*wn Ho IHjO
|Et l72 lots <|.u|nanls en espces sou I'
Haul ptirODlf|*J ) un Co nil COOlpOg de;
MM. Emi e Deslandes,
Kdouaid Eilve,
lesaadre Vil'fjofnl
P J. Vene
8, 00
ILLbTS
| .').00
LK BILLKT
i Loi
i
10
20 .
I
li (1
0
.2.000
i lAAl
I 0
1 u u
20 Ltls P.30 P.800
.yj 20 100
t 10 1 000
ahattS uu Billel pour asoii la .chance de gagnai 52
une maison vaiut-e a X0,00. **


LE MATIN if Fvrier \92 \jt
cou 'il liant les deux p rlies < ntro
r* eu vigueur La convention t'ou
vtir* foratloo, ls mardi matin
1m ouvriers uineuis leurcn.lror.t
It travail ilans es dix jours et on
'. re que d ici la lia du nuis la
production battra son plein.
l.e tournoi de tennis
Par cable
CA>NfcS,U Fvrier Mells lie
len Wills a remport une nouvel
le victoire dans le tournoi Lardon
Club battant Melle Nelll dAngle
terre par G 0, > 0. Melle Ha
zsnne Lengleu avec Lquelle Melle
Wills espre se mesurer dans Us
finales a aussi continu ses Iles,
elle a aussi battu Melle Wowtr
par 0 0, 6 a 0. Le contrat par
Au Cercle Bellevue et au
Cercl Sportif de Intel
Il \ eut. Sam di toir au Cefc'e
Bsllevus 't i i-.in.-li au Club de
Merlsnl, gi n (ban Iravsali*, or
gniale etec m grftt rers si qui
? sont drools ilnns l< s dleora
!s p'nj m rv- illeux.
N ug en rcp^r erons dans no're
proilnrif'i l.roiiqiie des Fles/ le
Carnaval mais i fut io t de tuile
( leiler t*--; "'omiii4-! -le deux Or
cls et leurs Prsidents qui ont
organis ces ftes merveilleuse'*.
Grand M travesti
(.e loir el demain soir- il y
,.. n ,.n. ,,n. lUTi Btf (Je I ,'< M 31 i C It11112
lequel on avait donn une ctm grand ImI 'r;iv s!i
pagnie amricaite le droit oelusif '
j. --.-J-. J-. Cl A____il. .1.
Le h illant daodpff Ml su
Pf" ^ -- -.- ------------ .-*, . .,*. 'IrTl.tn ^ \ -l OIJ
de preodre des lilms du mat li de perb-'trutil dcor aux Ci nlenrs
tennis entre Melle* Su/anne L*n QitJODBlei ; Mil mu | on s^i .
glen et llelen VVills au club Cari vra ,rient |AridU8 et Ion sy
ton la Semaine prochaine a t an m M|;| ,,.., n pcn ia)l cca
n deux soire.
Expulsion du lexique
de prtres catiioliuues %% m .
l'Sicbit Autour del Confrence
de l'uriieinent
l'ai cab e
MEXICO, 14 Fvrier nonce ollicielUrxent que dix pu"-
1res trangers avaiei l t duor
ls du Mexique et que S taient
dtenus peur e're expuhs el qi c
la poli, e en m lien lierait d'uutii s
qui sont arc uss d'avoir viol la
conetuulicn mexicaine.Le \>< \ i 1i.
Oieut de 1 intrieur a demie lui
dre de lu mer dan- les 24 heures
plusieurs c par des religieux.
vkha 1.1.1 / ,> ato /e prlrc
espagnols expulses d u Mexique
peur une pntendue vioiatiou de
la tons titulion ont t embarquas
nir le paquebot < KtpagUfl 1ms
ce port hier, l'es pitHies ont pio
tesW- de leur iuiioct ne.
Prochain voyage du roi
d'Cs|ii()iie aux Eiats Un.s
ut i tuba
I'am,I i Fvrier
Suivant une dpche de Madrid
le roi d'Espagne compte vj tr les
Etats Uni* vers la lin de l'anme
rot h. ine. Le roi Alpin nse se ren
rail galement en Amrique du
ml et tuba Le gonvemi ment
espagnol s'iccupe en ce moment
de U us les dtails du vuyage. Le
roi desiie depuis longti mpi faire
un v yage en Amnqce mail il
en ut t empch pur la situation
intrieure en Kspagne et la guerre
u Maroc.
Petites Nouvelles
Etranger
BERLIN,14 Fvrier- Le baron
Bous Von l. iuUk< x.expc il en nvia
lion, vieil, parait il, de drsaaer
WABHlNuiUN.M FvrierM.
llugh OlbtOC, mini.-lie d.Etais
Luis in Suisae, a uu l'Ofdr* do
venir aux Etala l ni* jour 000f
rer sur la rjutaUon eun coutmiaaiuu prpaiatone du I r
me i.ent.i oiiiii.e la runi n e cet
U 1 11 : h 1 /u ;t le retard e, 1 ai
mimMiuiiuu a ju^e to:. a'oblei ir
de r uibsou dea reoic gaetneoti
de pnuii it main
Nouvelles du
Cap-Hatien
Nom extrayons des "Annales
( epoues"
Ud incident de procdure
A la .'U le d- quelque* ( ropos
malg es observations du ju,ie,
un incident leg eilable se-i pio-
duit entre Mea CharlH Andr it
Edmond Guil aume qui s<^ juta sur
son couture coup-* de poing.
Fuic do rendre uu jog ment, le
juge L. LlZard ^ur U rquisition
du Mi nit re publie: Me tinin.
Qsotbier a condamn le pi mu r
i mois de s- spension et Me Rd
moud (lublaume < J mou de la
mme p> ine.
.Nous eaprona que, pour 1 lion
nour u Bai r au et foui le Lun
ren m de i Odie, de paieilles
a ne< ne se it noiielleul plus.
Hicide
Le .>-i'ur Flizo Joazar '*! lui
le* p'ao* d un diiig. obe en J par eid pai ilrangulatioo a Bacquitte
lies ressernblant un oinaugaol dans, la Mclioo de Uuiahuie.
en plein vol avec ion ptlil 018
chaque aile ; 00 prtend qu'il se
rait l'abri dts temj t*
Paris Le* dlgus fr naU
I al emands ont cooolu rour ui a
dure de i mois un arn n^erreul
commncial a-cordant des l,c ils
douaairi* a certains pinluils.
GENEVE Le cm se il de lu?o
ait dis r al i. ns a lix eii n Ml is
la ccnvoiitiou de l'estrn bl/e t'p
tant picooBcar I adiciiiioo de
l'Alltmagna dans la stci t des na
tion*.
Carnaval! arnavals^"
De la joie, des rires, des clna
sons, la cavalcade folle d'S cli-
s?s drldl et gaies passant an
mii'n de h Mlilfaction airn*
se d tonte une populaMiB di
VCTM vivant avec avi lit ers
heurei 'i-' plaisir* 1 n d^ns l'on-
b!i des ennuis el d s peii es on
a l'illusion du rve f|ii con-
loi .
1/ l'an aval cMIe arrive est
ure vritable r: urret tion. t L) a
(o- B>al aeC 1 Uisir que les de-
puis m nll sont pli s lgants
rriKi'x icignf el que I s r gret-
l-l)!rs fcnes rl'antri I is ne se
renouvellent plus dans les rues.
Celt1 journe s'annonce pir-
lieuli.ement brillinte. Il soir,
il v aura un grand Btl Travesti
'.'Intfinational A lilc Club.
CD. H.
La (Commission des Rclama-
tions, dans su sance de Vendre
Ji dernier, a rendu une sent-nce
du chef des rclamations des liri
tiers des victime* des massacres
do 1; Juillet IOle ;a Pi bon de
l'oit au l'rkce. Celte senteucc qui
constitue un document juri lique
imporlaol si base sur drs prin-
cipes immoablM du doit interna*
tion 1 et de la lgislation locale.
En ce qui cobCcroe .es vuleuia
accorde* aui ptOuniaaWtOa peut
d rd qu'elle est du luule quit.
C'est une dcision qui, (omme
ce-le relative aux LWas D.vu-
mar d il eue elasr.ee pnimi les
meilleures qu'ait rendue* ut u.H.
Nius publions, pour nos lecteur*
la liste des rcc.awfcnl*. b Ski
regretter q..e ;a C. M. tt. n ait pas
rendu une ssflUOCs gnrais eon
cernant les bermeis de loults ie*
viclimsa. Voici les noms dts rS<
clama.Is : \vj VoiClPS iNeritte,
Lue et Eilg 1 j mie, Ju.iJi m
L. Ibte sm, Mme Tneogi*s Jn*
Louis, l'eliou Kauberl, V e ltoog-
son lioucli ule b. L.ou.s, Muiie
AlUglcU lie liey Cueiiu, .Unie
Hoiiiuiu hiieiiue, 11 \verugu-.
le Uuerc] Vv Allied uetcU \ve
l.liillii.u el l'...u i.l. i.<- 1 1 un b-
U PLUS ANCIENNE ET U PLUS EFFICKE
INJECTION PEYSARD
D'ALGER
contre li BLENNOHKHAGIE
el tou> ioulf ments anclins
ou rcentt.
231 Arabes guris
sur 232
(.t < Le liaileiiicnt cl COSplSU
______ par In
RACEES PEYRARDN KKITINE
[qui cilmenl la douleur, clarifient le unnet,
puiifienl le Mng et guriiMenl la c\tite.
lOlTKS BONNBI l'HAKMACItS
[artciAiius pr vh4.hu. 4s. ... , flojade
Le Cspilsins ou btssu Hlna :
Lamsrlios Jo s; ii a 1 revenu I ju
}.' de [air. du li ign que U si. ur
voltaire > ail ooj i l'omb ucb re
de l'Bsl c.
L" Psiq n t a ouvrit un enquie
s' r la u-' provi nuit, oit on,
di- la 1 rgligenes du Capiiaiue.
.\ssafsnat
Lu nomm Aloim DfSmC|les
dssMoranl aur 1 h hitation Ail/,
Sme su ii..i. du QuatturMoita a
t sssssalo danssot. < bamp li -'
j ovisr landis qu'il ln.s.i lUil Le
ju,; lupp aol l'ieire >imon Fil*
s'est trsnaport sur Lslieuseta
drsts* Issprocs veibau* preacrl 1
|> r la lui
Lo nomm N'riiu Joseph, ha
bilan! di Haut du Oap qui dsmsu
rail depui* 3 mis sur 1 habibilion
Ail/ il si lit ;tn proses pendant
avec I asaas4o| davaol leti Imn I
de paix du Quartier Murin
quelque* cordes de lois do
(\l est accus par la clameur pu
blique comas l'auteur de ce crime.
Il est en i.ite depuis le jour de
l'a-sas-inat.
La poli' s est a ses lr- uskt*.
1 pour
1 hauf
LA
Maison
joui, Vve /tguate l oujoi Uur*
les Uiiuiui'l, > va .1..1 .i < nat-
laii., Vv* tnoiusas Wvilsy. ta
somme Ut mui iui..e do.iuis a l
accorde a. Mme Vve So eiuS Pt-
rtllc, avant pour avocats .Vies.
Dulyx ti 5t n, mre de nuit en-
fauta dont 1 uine u'eiait ge que
de 1 i ans lors de lu 11.011 pere. i.e Membre rtiue.ieaiu de la
L. L). K< a Signe celle ueoi.-ion
sous rtives tl a explique us
moufa de .-on 1. m uuiueul qui ont
tl ius U uicii.e BUdlauCa.
La nowll*.
COHONA
\|;iriimr i crire
perAOoiKflto
Aujoj d I ui. u nouvelle p.
pie commeooe pour la Corona
me ic nu de e Quatre qd e"iii
?Oeai.i ti.s d fftenlS el peul
t'ornpoitii de I & t louches DSOI
tes.
Il y a 17 ans qua Corona fabri
que el voigariae la machine i\(
crire bgre.
Depuis Corona prenl progrs
siMinent la place do- machines
lourdes et volumineuses.
('oron vous apporte
ooe conomie
S vxwcU sf Ma h
FOMi 37S
^Mmc'
Un Dollar peut (jaqner
15.000 dol.
La Loterie du Marche Crystal de 'ort au
Prince, est la plus populaire qu'Hait! al1
jamais vue.
Le prix des billet* lanl tix UN DOLLAR, les met
I. porte de toutes les bourses, t'.Laque membre de
vo:re tHmille do.l en avoir un.
Il y aura 17 lot gagnants
Le gros ot.coastste en l'installation complte du Mirch
Crv-t^l telle qu elle est tablie la liraod Kue Port au
Prince C'est a dire.l'iestallalion frigorifiq .e, comptoir',
vitrines, glacires et I ameublement complet. En ou rc,
il y aura un gros sto, k de mrch indises de Iojs gnies
compatible avec le commerce lait par le March Ciyslal.
N'oub ie/ pas que le March Crystal jouit d'une des
plus belle* client.es de Port au Piioce. Elle s'lve
aciuelement entre 400 et 480 clients par jour. Le gl
gnant de c lie loterie aura un beau revenu pour l'avenir.
Les autres prix ou lots gagnant?, sont :
Un lot de $ 1 000 en espce
500 *
250
;, lots de 100
8 lots de 18
Les bille's sont en venle .
La Paw'ev Sales Co.Rue lionne Foi;u March Cry
lai, Grand'Hue: Pharmacie (enliale, Grand'Rue; fav.s
de Bordeaux, Grand Rue; Alphonse Dsir. Grand Rue
Pablo Torre. Rue du Magasin de l'Ktat.L. DaBs>i,Rne
Pavi*. : Bar Terminus. Champ de Mars.Gardiner & Co
Giand'ltue.





PHARMACIE*
PHLNGIP.
H. CANONNf
*. Rue Rmumia
9e-0 eouLiVAno


m

s*
e

t*
Wf $ ),;, ->' $ $f f^tsiVfslK
Faillite Isa c jjsj
Di pivitil du .j g mont Ju Tri.
bunal de premire Inalanco Je
Porl au Prii.ce remit en ses al ri
butions commerciales, dclarant
en tal de Lti'.i e ouverte ie* sieur*
Isaao Dishy Si Co
Parc.es molils, le tribunal d
elara les sieurs Isa c Di b] & ('o
en tat de faillite ouverte, Ose pro-
visoirement ' p que de la cessa
lion de pslsmeol au vin^t six Jaq
vier mil ritul c- nt vingt -ix, date
de la mise en demi ure des deman
deurs ; ordonne q .e si lait n a
t. les scells seront apposs par
Monsieur le Juge de Paix del
Secl on Nord de celle ville partout
o besiin ?era ; conformment
aux articles 446 et 449 du Code
de Commerce l'ellel de quoi,
avis d. prsent jogmeol acre sur
le clnrop adress par Ici greffier
au dit juge de paix : Etonnas po r
agent provisoirs le sieur Jutlia
Cbarlmsrs q u i exercera celle
fon:iion sous h serve ll.inca du
Jo^o eommissairs Ordonne qu*
con'or umeit 1 part 13J di ao
de lo 000101 ree, la per^oin du
laillia sera mise en dpt dt-ns It
maism d arrt ,ue c-lle villa p ur
dettes et \ 1-, da is sel tat, il u;
sera r> u contre e' e suea ie re
i;ra .u 11 u ni Ordonne que le
prsent jugemeut sera ailichS et
insr paratrai! dans 1,-s pri^ii
paux journaux de cette ville sui
vaut le mode tab'i pr l'art M
du code de commerce et qu'il se
ra excut provisoirement sans
caution et *ur minute et commet
I cette lin l'huissier Clment A
bl Sum de ce sige, condamne
enfin e* faillis aux dpens qui se
rout prlevs par privilge surl'ac
tif de la faillite.
Ainsi jug par uous, Emmanuel
Beanvoir jug^, en .'udence extia
ordinaire ol publique du mercredi
dir lvrier mil neuf cent vingt
six en prsence de Me Isnard
Raymond Substitut du Uommis-ai
re du Gouvernement et as*it de
Mousieur F. Brstourv notre grel-
lier.
Il est ordonn etc.
h j foi de quoi ele.
Pour exrait conforme
Le Greffier,
L. I ai ; aiksi
PARIS
vendant
L* <*" tt -''
*.^umv iiatCaa iv \
?redaite des Premlrei
et tBeJsaia de premire
LNE SEULE QLALITij
'LA MEILLEURsl
- <.
RAYON 0PCI4I.
ROUR LIS COLONlli'
DlUXJi lhii;, HBRBOl
SPCIALITS
rnlMt et trtj^a^,
3ELS DE QUININE nTSg
Tous produits en J"aisji_
ampoulcs, comprim,
eoLCTioN* HTPonnv^mjji I
BANDAGES, BAS A VARICES
APPAREILS BTGlilfigou
pour loua uaga
APPAREILS OaTHOPtOIQOnl
Seringues hypodermtqtu,
PHARMACIES DE POCHE, DE 0U_
COFFRES PHARMACEUTIQUES !
pour Usines, Commun* <
ProjeU de Factam
et tous renseignements I
sur demande arsss
PHARMACIE PRINCIPALE!
49, RUE REAUMUft
88-96. BOULEVARD SBAJTOrH
PRI8
MAISON "UNIQUE
AUCUrE SUCCURSALf
ni en Franc >t l'Etranger.
Avis importait
Me A ngusle Fauch iofoi
clients que pendant son
Me Edouard Bordes a 1a isil]
ses affaires professionnelles}]
roel et qu'ils peuvent s'adrsai
son ministre pour tout c
ceme son Cabinetd'avocalaae'
Ville.
Port au Prince, le 10 Fvrier I

tASTUME
I bouUgemont >ir .1;'... .i ju
I Globules R
I Rsul. Ait m r rv t Uleux, * rjrs>si
I Tm -f^PHu-mac i 11 fl*' o- /a sHi _.
E DAL,rH''r*IW^J
tsm Boi
* h ...
-ColombM
Prli
Eufl. LE BOSSE & Co
Agences- Reprsentations
ttecJker Jones Jewell
jMUli ijci & 1 c
., MB W-YORK
l'MlnesJIujariaii u Oboule Rouge st<
Franklin F'-v Insurance Companv
WRW-YORE
ab' -net' cont-n l'inceodie
Oiainnml \t\9tch ce |
Allumettes | Sale Home i
0. I, Rubber froort Conpii]
Souliers Red-.
Citas F. latilagoft S'
Poissons sa's en tous i|enres
Port-au-Prince ::
Agents gnraux de :
Manulactures^tile lns'ce.'Cj |
Vasuranoe sur ls vis,
Suilbou Frres CM
VUS & Champagne 3or7uui
I li. Heymar
GOPJLWUAGtJP
.loutre O tauls, fromage et conaei
aliment n, eb
\V. S. latbews ft S..
TahacaJaunes s* noirs.
La Nationale
Sans Rival
Dgarettes f hanteeln-
EnvoU d#- denrftl
Ml FUI
S ' fait le plaitir i'infat mpy
fi e, df* HfrvicfH il
ip> %aclientle qu'elle vifnt de recevoir Ofu verrerie en etutaL de la verrerie tni"
a<* frvtce* lfCtrique$t des s vice* raf nn porcelaine fine de six trente cinq pices le }eu,des mallem et dus vali
de voyage, un assortiment vari de rveils malin et de pendulettes.
Q ant eux prix, fa Maison prend toujours cur de satisfaire son aimable et bienveillante clientle!
-"--- ._ .--. -*


WfMKTlN Il Fvrier ,192*
&&fc&&luisi^
& 6 w,&
I
V
The Worlds leading 'i itrai Water
WHIT ROCK
Sparkliiig, Oool and Clear
Sold al ail First Class Cafs, Uoicls, Clubs and fies'aurant
MAXWELL ad MOHft
&
*
&
*
SOLE AGEA.T3
8
a*
iLa maison H.Silvera Carnaval Carnaval
kjCeui qui n'ont pas encore vu les jolies articles de finesse que Tient
de recevoir.La maison SILVERA doivent, dans leur ietrt.s'enipreseer
de passer a cette maison, car nul part ils se peuvent trouver d'aassi
eaux articles - des piix raisonnables :
Nos articles sont vraiment de toute beaut et de fraiebeur et nos prt
dtiient toute concurrence.
Voiles couleur barre h
Bas dentelles
lias soie brode
lias fil brod
l'ulle pour premire Communion
Couvertures blanohe et couleur sup
Bande brodes Madera pour
chemises et |upe
Voile blanc barres
Ratine blanche w< jjf
Gabardine blanche'*""
Crpon blano et couleur leur
Voile et oouleux uni
Chemisettes allemandes sup
Brabaut noir anglais
Imitation toile orue
&Zi? d1 ****- blanohes et souleur .
.Nappes .couleurs
uSiS S,Unc S"P *our tables
Molletons blanc et couleur sup
Peignes franais & amricains'
Organdi blanc & couleur
mms Sle POar oh#i"s
S*deMins,0Ulard P0Or robM n"
' yimables c'ients.voui oui voulez porter, peu ds lra:a, te plus eeaui
tissas qu'il soit possible de trruvr sur cette place, ne mtnqatx pas
r MMI d'aller ailleurs, de passer ehf/ nous ou le meillaar accueil vVue*
ai reserve.

Vient d'arriver au Bon Marob,
Rue Dants Destouohes
du Papier crp
De toutes nuancos,fabrique spolalemont pour oos
tinnes de oarnavals et pour dcoration de sali s de
bal.
Un trouvera aussi des Serpentins, Confettis et^fautres articlei
de Carnaval.

4*
DANS
s nn
i:'Zi TOUJOURS
I t i\ SXl ij.ivt \
Exiges.
cetts *
Marque
"U MIHMLE NATURELLE DE
YITTEL
GRANDE SOURCE
MUTTE GRAVELLE DIABETE ARTHRITISME
RHUMATISME GOUTTEUX
Ku d Rgime pour les A i'(ti c I tl q u r>m
"-7*"** ^ fa priiteipahi PkarmarU. Drogutrimt. Maiioi d'Alimtntatlun
ALFRED VIEUX
lie prsentant de
rommery tt Greno leims
Vins de C hampagne
- k F. an>,U Counae
Cognac
J- Ulvet ft Co Bordeaux
Vins de Bordeaux, Vins de Bourgogne
t-oty l'ailums de luxe l'aris
Amieux M es Nantes
Conserves alimentaires
Saurin Walkins Mar ,||e
Huile de Ikrov nce Savon
de Marseille
liscuits reroot
Etablissements ^lioscao
l'bosono Phoaca Bb
Lumiie 1 Jougja Uon.
Plaques Photographiques
l'api.rs, produits
WliiU- hors* Dilillcrs Co
1 lie distillers ejency Lld
aW *iVAr? .;'
pci cm:
* i 'ITlii- poil i l nom VALDA
. w -*- ------------------____
*'"' * 6. on \oo pi oj
F* \ ILI EUR,
I* > I I i wssr DON,
-. . ; xlll)l- MKlLLBUfi MARCO*

r' 4 S* 1 &
- ?^-. ' " '- .-I! .il UUH 1\
! ', GC M'EST PAS SANI VOTRE INTRT
\ ** : ''' '
y^.V^Av K--LA0 3 s C1ES !Sc;ri:ii-*:i^ES
r \ KRITAi;: . I
BASTILLES VALDA



,: &
Tijan
''ans
ans
Sco'ch Wbikv
K>Of| Georqes 1T
fcotch Whisky
J- C.Im| ftgo Hollande
Mariiorine-Fromage de Hollande
llenkens Genivre Hollande
Compagnie Franco Indochinoise Riz de toutes
provenances
Lee c Patttillett Valda > s ot en veate
Pharmacie Centrale d'Huit!;
Pharmacie Bourraine.a Port.au Proea'
Fharmirie Uruiu-., Jrmie;
et toutes p inimarie?.
La Phsrmacis Sjourn
Achte les flacons
vides de Sirop rVc-
toral Sjourn.

i
>MkM
EClTHiHC
Extrait du j^une d'uf p^iis ochf des Rccon^Mn^iHs.
Kend puissant et vigoureux. Recommand aox pe soimes t'aiftles
Fortifie le cerveau, la moelle pinire, les o=< et les reins.
Brewer & Co Ilc. Geo. Jeausme et o
WORCESTER MASS. AGBM'S
- -----------.------ ..
*{.*>




w
r
I
LfcttATl.N- il Fvrier I9t5

-

-

Courroie de Transmission
COOD
Comme rmr te* autres
preduitr, Goo^-Yenr ftUi*
qu& Ifl courro'i1* d*tip'
<*ea mthode* tpc'a'e* fin-
bore dans tes laboraUAve*
ie$ (enrofei o^reirea
n* etir opt* cvar tervi
Viddam un\c ut t eap Ce de
tewpn *aminci*ewt, se 1er*
d* lient, et finalement crient.
J eci a pour oi.se la ludion laquelle ce roiiiroies BOJl soumis.*, -ans M"'11
*( il possible de lefi lubrifier.
Les cotions Good T-ar bu contraire on I une inbstsnce graisseuse contenue
dans la toile qui enlie dans leur coosirac ion.qoi leslubrilie aot'imaliqueosent,
eonscivani par einfi leur souplesse el leur eiaslicilr.
Quaiu! on se re'l convenablement les courroies Gotid ear, 'Il s drnl ns
fon|lt-ii<|s i donnenl un service surprenant.
Leeeouiroies de transmission Eood leai wnf laiti dans loutei Ici men-
tions, et pour toute sorte de travail.
Ef8oyez*l(8 It prochaine fais.
Courroies Good Ycar- B.vaux cn caollchouc.
TheVVesl ludt'sTradiug Compaq
PORT-AU-PRINCE, GONIVES, CPHlIITEN
\ I "in e Girditn
Spaiaht de deuil
tna, Hue du Rservoir
MlhtK-es p'ur paco: Schttoll,
Le Carpentier, Lemoi e, e'<*.
Et l'des de Czeray, Lecoupey. etc
Sonatines de C:emenli. Khulau.
Sonates de VVeher, Vo/art.
Morceaui fnrile pour corrmen
iols ay r.' trois mt i^ et si moi
d Les foi lros .'. la mo>.
Vl'oni Weho.lei Alard.Mazliet
Plis iNouviaux..
fttfuirat dalresse
Mr Jean Rodricjuez
Coiffeur
Av'se a c'ieoiJ le qu* ?on Salon
de Coiffire cal tran-ler, de la
Mlare fie II" ard a l rue des Mir
ries, No 225, rof des TflVgra
ths T rrcktn i.
Paama Rillroid
Steamsnip Une
Le st; rr.rr '-Arc. n'est -'tendu
a l'ort au Prie*, veranl de No
York le dimanche 1 1 l-vrier 1916,
avec 18 paasagcrs.49acd6 lettres
it pa'tiia dans 1 ap * midi du
miej ur directement pool Cria
lob.tl canal, /une.
Li< chargeurs font pries de no
ter que le steamer "jPaoainV est
ittlendu Poit au l'riice, venant
d> CriS'.obel, canal zone, !e jeudi
\8 tvner I9S0, au lieu de mercre
di 17, comme il < st dit dbus notre
ilinraiie.
Les permis d emliaiquement se-
ront dlivrs pour le frl i desti
nation de Ni* Yoil et des ports
huiopei s : ui den.atdi fuite ce
Luretu.
te steamer partira le m'-me jour
peur New Yolk diiec emeot.
Poil au I rin e le :t trier lb2S
U. I!. l'IlOMPSON
General Agent
F, 0. Pierce Compaq
Maison de confiance et de.rputai
mondiale tablie fn 1847.
la:Onylil des peinture-* de F P. Piercejgq
toute concurrence.
Toutes sorles de Peinions, Ternis el lert
t ire, Huile el Ternis pour meubles bV pan
Tlffany l'orcelaio Marne! : .toutes nuance. )
tion pariaite da la porcelaine. ;Doona?jt une ai_
excessivement brillante, dure et lavable. JPeli
idale pour meubles en gnra'.
Porcelain Varnish Stain: ('etes nuance'.Irait
parfaite do tous les lois de valeur: acajou, cl
bris de rose etc. Teinture idale pour la reataurl
Immdiate des meuble en gnra),
l'.athlub siamel : (nuances diverses'pour bl
res etc. Imitation parfaite de la poi celaiue. Hi
i'eau i blinde & l'Lau froide.
I laof Tite : ( nuances diverses ) Peinture*, s]
pour les tols.PreDaratlon idale pour les pa\ s|cl
Toutes sortes d nots, Machines, Mtaux etc.
Demandez la longue liste des produira de .
PlKItCK Co. \ous trouverez certainement, dei|
oies qui vou intres>aat.
Ka stock prix dfiant toute conourreuoe,ol
Amonts en lliili
CWnierciaf e^ta/ncUo aru^ CamnvUiij
Won R- .THEB4UD, Prsident
La maison
Jeuaro Hurlado
K t'bono. nr da ^>r nlir que I Ch ipeaui pour dsiia,di n o' > lie,
tofants et hooinea aool dea p ua floa t dei rreillenre- qualit des
dtroirea modes el styles de l'anne Wi6 arriv* de Paris.
La Maison ne dis pe les aui res arUe'es tels que: le* peignes 4
ssfenx favoris des dsmei Casimir anglais, feus e ils, cravates Sirs
de soie et cbemises, biset r b lussettes qui sont tous de prem re
quali'.
'. Vane-7 nous luire visi'e et rh <\*\<-< / : loul sra v dre g lit
Jeaaro L1URTADQ
Avis important
- -^
Pli ar mac i e S j ouni
Uonne a\is sa clientle et au mdecins et au pub ic b'tt
Iftdsorm son Laboratoire dUiogie on unLah:noie ue
b olcyie appliqu sous la l>irecii du
Dr Picot et F- Sjourn
Le laboratoire est envrt tous le< iours de7hroi ^u intti '
sures dun r pour toutes l.'s rseherehose ana'yse* pr'vues di s
s'anuoMce cl jointe, uni poukie
Wass^rr? ann et h constante Dre^Sv*'
Sercnt reues que le mar.li ' ^.v
S'adre*-'r ia PhwmsciS pour !sj rfl iv ui1
tnalv0' d'mine* ( t i'ucgasinque
RactioD de Wassermann
/ Piclioo deTribr-iU,
Kismen (in iaO0 )n pus
Fxawen des m rttres rcalas
Ixarrrr ^e crafb '
/4'biimino tartton
GODS'inte UrAnp(Cre;il
J'ai le plaisir d'aviser ma
nombreuse clientle\que j'ai
reu rcemment :
ItAPA DE MUSISil
jKjI Kj 441 mande
P8CHOOR Biune et Blotde, au$A
de O or do n'a Dry Ginde Londres.
Porter T< nnent Sloul \\\
,. PRETZMHN-AGGERHO^M
lu E ur iiiAi
V( us ; .vi / tculours aim le Whifckj ll.attj
md 'Ilsidil'iltciUs. n'estes pas.
I o Whisky naturel qui vifnt aprs Itaig
:ind Balais toiles estKING WILLIAM IV.
9aVta vous pourqu-)). l'arce que la
tiai^r.tie de qualit pour chaque bouteille
di> llaig and 11 aie, est la ncme que pour
rbaque bouteilh' de Kii>g William |\' et
:"~*J qu'on ne peut l'avoir pour aucune autre mar
que
cKui WiHiam W
0 SCOTS WHISKY*
|4 \?r >
Davis Jaking Po
Poudre d'lvation de rputati
mondial. Qualit j prix dfia\
toiite concurrerxe,
ISA stock, abris dfiant toute concurrence]
les agents eu liait*.
Commetciat clgenct&(U anJ Comi
;cd R* Thbaud, PH
Yankee Poiteh C Il
Cirage povr thautnureu
QuaH dfiontoule corcurn
Au un, e> te la dure efJa tovfi
de tus les cuire
fj^ln atook/'X prix dfiant toute)concurrence,
agents en Haiti.
rnmmprrial 'Atysmeias Jnd TommissU
LEO* R THEBlVn, Prii
Le Fameux Chacnpagne L&i
m Se trouve Paris dans les Grands ?es
taurants et cals la mode, 'port-au
prince, il est devenu le lavoiijde la ^c
cit.
> -' '
|yi vente chez :
E. 0 it-iy, cjlr i icoulet, li. R- otjens, J
Lope Rivera' Mil caves Je Bordeaux, |
Batsr l/tiopoliiain, Allred P. Cooke,
^rand Htel de l'riuce etc.
Aux Uunaives:' A. k F te Uullie,teiol
^u Cap:J*. l'aravisini, th I Javaux.
S.^aV,a,!li."-fJ^- ^^^^^^^-^.^Qk^'^R^.'^^
JT-"
^3 TOI 5s *
1 sK M


i f?ft
! M ft P*
110 Ruo .<>


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM