<%BANNER%>







PAGE 1

* X. Li-MTIN19 Mute 19M o URODONAL 1 tss ffoulta procde, comrn* le rhumatisme, avec lequel tu ne sa un il ftre confondue, de la diaUiae orthj La goutte est donc, en un tie mmiite. une I uricmie, c et a il"e nV I ci ipotSOD l'acide urique et leurt.>s C* qui intresse les, gouf IIX c'est de savoir II ils faferiauem irap et acide uriqu*. Il, leui faudra, tout d'aboi J. se mettre au r aviser .tes bonne clin-. •, s lieunir de truite ggne. u titra dry al de g.ble'. tout en i aisaament*. faire .1 Iwtarcica de feice. ti liai leun deehets Il leur faudra, en outre. twistf le H r a mesure en rii• l Indissoluble, par l r. ,,, 7 fois plus actif que la li.ni M et a remplace celle ornire. La professeur l*n en.im. ancien prsidai de i nue de Mdecine de Paria, i %  -. r,Ti>iiiiii\ini di I n i s*?. Itm t U Gourrt, ainsi quo lie nombreux IMlIfel Rhumatismes Gravelle ArtrioSclrose Aigreur SWf* et la .GOUTTE • a iv>rca>';>n '• kut**i • g. une I \l n'a a • raient" u m i i • s %  %  %  •%  i • i %  la i j bmi ... i li %  i i .lient .. i.' r %  MeOn n • et signification, mais n'exige CM toruunlils •; %  „ ', lors de la livrai-ou effectif j j es %  | rcg ; ,| r/Jflft'a'U p'roj.'t de Car et de coupons individuel exempt de droit, IM bons de la detei.se a uo an au plus. Le trangers non domicilis en France si ni dispen li du carnet 1a condition qu'ils produisent ne affllavil. La demie re partie du piojet et b!it des sane lions lfree en cas de nai.que ment. Milliiand piseia lu qu< s lion de confiance r roptix du pro jet de letour au sciutiu d'airoudis %  meut. L'affaire deJ laux billets • le Italique Par table BUDAPEST, II Fvrier —Le 1er mini''.!' Mr Uelhlen, a repel au joord'hui que sou terme deail est 0e faiie II lumire sur I all'aire de (aux biliftde l.anque de Fiain a dans laquelle sont compromis uu rend nombre de personnage lion groia. Il u uclai-, dans use luler eiew, que lo rapport de la coin mis. LU | arlemautair.qui proe il une enqute sur cite eftaiN •t qui doit tre dpote la aeuutne prochaine donnera des inuicalions eetisfaisantes l'opinion putiiique franaise -ur les LOIUIS qui I iule reaaent.Le 1er ministre a expnm l'espoir que bs mllicdas sur les fueits on t tomb d'acco-d pour lu toopration entre les poli ces ltLei'* tt bongioise satisle sent Ici Krenaia 11 ajoute qu'il fs prait i-e rtiidie Genve uu ci m meocemelit du mois de Mai i Ion tefoi le puilemenl lui accorde in vote de confiance quand la cm missiou denquete aura l'ait unrap port. Conseil d'Etat \ ai M nce d'hier le Conseil d but a u nouvel.e son lluieau | nul le sixime mois ut la session Mira< idiuaiie. L'est le mme Itu reau qui a t r u. Ensuite le Cabiuet au < # r^,".( %  'est prment d w„i Jss^imnd '"':J '.:. u f. ,1,.,.,^ dlh p |0 J^ >'\-m auivanta: I ) Loi qui i apporte celle du I Aot \'.)lt relalivti A 1 emplaee nu nt donn la Commune de Port u lince pour la conalruc lit u 'le i Mute de Ville. -; Lui (jui modifie laiticle 4 de la oi .-ni e ^ oust-il bvpiiear de la Magistrature. 'A) Lue loi sur le tarif posta". Piobilj ement le Conseil d'Ltal fe runira, Lundi, eu '\-^emble Mat oua e pour recevoir ie aej t des Accorda taternaiionaux, '' : I • Les Divorces Avaiil bi-r sous la prsidence du boyau hodoiptia bai nu. le In buoai dt l'ie.i.iuie liiataficea reu du ua y cernent ad.i.ttUut le di voict d : — Lo-ena Dossous et Charles Antoine AufUstft, — .lu,en v-has.auig et l'anic llo gon. Lo Tribunal a entendu : — Iberese besaoureei contre aon ep us Louia U^lva,' oeimaie de l'radines contre son tpoul l'aui IJelaq ,u — I li M.U AotoiAe conlN Nu bert Steel. rrcalculalioo du lemn> p>r A. u. Tippeabtoer Demam Le i i. Preasion atmosphrique 0 t> ,ui deeaout. Temprature 1.9 au des-ou-i. Index du temps! ( ,l n gatii Probabilitap uie 0.6 positif. - AVIS Haitian Motors Nous avons I honneur d iulor mer DOS clients et ,1e public en gnral, que nous allons Installer %  ne pompe a Gasoline, lyetne S triectioun, devant noire Oange ord,angle Kues Pave et llag laln de I. L iai ou notre clientiMe pourra se procurer de la Gasoline tiltr^e, de prerciie qualit, aux prix cou rants de la plu e, ainsi que de l'huile, graisse, etc. A propos (, u discours de ftp Nussliui Par cable KD F. 12 FvrieiS'il faut en croira les journaux gouverne mentaux de Home, l'incident qui s'est produit enlie I Italie elle Heii.h au aujel des minorits aile miudcs du sud du Tyrol, serait clos '.oui au moins en ce qui con cerne l'Italie, la suite de la r pliqee de Mr Vntroltal aux doli rations de Mr Streemaun. AU UPXIQUG Ai restai ion ue prilnM e tllioliqu-s Pi I rab!e MEXI 1Pivrlei Ltaulo rila gardent leaiby^Ce Bari'errea: a .' ; .'.',vr ue pn'tres espagnob par M' i ilu meuve ment poui lijnatio nalisation rfe tous les biens'de l'i glise talbolique an M.xqii. Lis pniiihiix de Mexico estiment que le nombre de ces amslaloo s' lve plus de 10 et %  ; • •;,! que ces pitres poorreUni ireexpul as. Le Fasci ma se dve< loppeen Beluique les vtrans de la guerre refusent i liiLTim. e du Premier ministre Idimee Par cab'e Bill \ -LLLS,t2 Fvrier L'ex (en-ion d'un mouvement t.iscisle de grande proportion eu llelgjque s'st milejl aujourd'hui indi quant I existence d uc vil mcon t> ntemeut parmi les conlr buables au Mjet du progiamme linancier au tomo iirni. Aujourd'hui deux asaocisi ous de virans oui pus paitie le l'iemiei ministre : 1* I-SOCI tiou de la matiiie a adres a au loi un appel %  ••n %  .. I.mt la d imissK n Ju vicomte Pou Ici et la d.sao i.tio i du parlement pour pro c dera ne nouvelles le* lions en vue de la restauration financire du piy L'associa ion nationale des velians a adresse une lettre au l'iemier ministre dclarant qu' elle refussil l'hommage q Til avait ensoy 6 l'aime. La lettre se lr i..ii .i ; par cs mol: Les com battants voua adre-sent vous, aux ministres qui, 1 %  ent ou in lirtcttruent, ut stbot noire d fense nationale et tous et apa c ie.< pailemeiitemeat si iiyifsion de leur protoud Bnpiii . Petites Nouvelles ETRANGER CNNfc8, 19 Fvrier—Tous les malt h 1 du li urnoi du Cuthon. ont d Hre remis aujourd bui pai suite de la pluie qui ne cesse de tomber depuis dois joure. LONiiltSS Kpo dant aune que-tiou nu sujet de la iluation dans le sud de la Chine, Sir Aus ten t'Iiamberlain a dclar la chambre des communes que l'a narcliie qui rgne actuellement dans celte rgion est le rsultat di Net des menes communistes.il a exposa que e peuple rliu4 pages, griitme lur demande adr>sc aux . uci Ncarologiqaes du Docteurla'le, i Pjuiciaij de strsi>ou-^ pa VKS \EMI DANS TOI Ils PIlAPMALItS |tilt.^AQKRKSl Pour teindre tous tissus : LAINE, COTON, SOIE, te... aucun produit n'tala "la MAURESQUE' Fnen-ee.oi; Ma: Pharmacie W BL'CH Pharaaoe Eu K e, %  PKROU, , PU. c VolUre. t/.k Xuu bonnt mloni Je lum. ../lanli.,oi |IMI>|| •Ijrun.o ,ur j„ ini airtttH t i V C rr.RCOQ, i ASNIKES (S^.> Fr. M Avis Mme Vve Ethsrt *rchar| re i son aimable clientle trouvera toujours sai Hue des Miracle?,des Coi carnaval, des robes en il graudes personnes et et cip pour enfants e l tout marchandises leur coni INN CE SOIR : Jazz-iiaiid avec p gramme nouveau el menu de choix. De 8 heures ^minuit ^BBasssVrSCtti,-. T.' : i*rrs-x-w-v. ,-..-, _r~. %  _ I !^€Sb^V Eug. LE BOSSE ce Co Agences— Reprsentations Decker Joaes Jewell MlltirT


PAGE 1

LKlMVTl* Il Frriw;.l9M L_ DRMk The Worlds leading Uneral Water MME ROCK Sparkling, Cool and Clear Sold at ail First Class Cafs, Hotels* Clubs and Res'aurant MAXWELL H0H.1 SOLE AGENTS ypiii!^ SI • i I I £^V maison H.Sihera Ceux qui n'ont pas encore va les jolies articles 4e finesse qae tient* i recevoir. La maisoo SILVERA doifent, dans leur iatrt.s empresser. passer cette maison, car nul part ils ne peuveat trouver d'aasa^ .aux anides des piii raisonnables : Nos articles sont vraiment de toute beaal et de sreloseur et nos pri>< iiiui toute concurrence. \ o'.les couleur A bent Bas dentelles Bas soie brod* lias fil brod Tulle pour premire Communion Couvertures blanche ot couleur su p. Bandes brodes Modra pour chemises ot jupe .'me biano barres Ratine blanche Gabardine blanche Irpou blano et couleur A Jour Voile et couleui uni Chemisettes allemande, tu. Brabaut noir anglais Imitation toile orue Serviettes do toilettes blsnobes Aooulet.r Nappes .couleur Tapis cir blano si.p pour tables Molletons blanc ot couleur sup,!; l oignes franais & amricains Organdi blano et oouleur Lainage couleur anglais sup pour Jupes Maaras A ban es de solo pour chemises A hommes Satinette foulard pour robes nouveaux dessins tmabtes clients,vous qui voulez porter, peu de ira's, les plus seaaij tus qu'il soit possible de treuvr sur cette plsce, ne manqsez pas ', |.*sl d'aller ailleurs, de passer tin / nous ou le meilleur accueil vous st rserv. I %  a *•! D %  FI & %  o % l Carnaval Carnaval Vient d'arriver au lion March, Rue Dant l s Destouches du Papier crp De toutes nuarces,fabriqu spclalemont pour costumes de carnavals et pour dcoration de salles de bal. Oli trouvera aussi des Serpentins, Confettis et!|autrcs articles de Carnaval. .Swlll ] J0L %J22J£>Z .-Ou.U C2 a o. 1 •/• 2 ~ 3 S" ? 5.9 2 %  Si m — o 1 O. C 3 71 3 Q n (^ a ^ llj-f .-• 5f £ o Il II ~ -13 < o Il !TD Pri d u FUcon : S fr*n oy %  'MT' 1 "' M ii 1 nr. WNGU. U 9"JH& f * Los voitures au oinobiles de la Marque RRO si rputes dans le mon le entier se vendant actuellement sur le ma*oh. KUe se recommandent non ssulement par leur lgsnoe mais aussi par leur solidit, l'excellence de leur moteur e 1<> liai de leur incom parable oarrosse ie. Se vendent galement les oaintous de la m "me marque d6iicmm*s • Speed Wagon a.cause do leur rapidit proverbiale,du confort qu'ils offrent t de la puissance formidable de leur moteur Le camion REl > de la Hiseoost restluendaire riansle monde des mcaniciens et def chauf. fours qui sont unanimes a attester q ie, soumis a un trafic intense et continu, il a p %  sans rpara tion d'aucune sorte.se maintenir en bon et parfait tat pendant neuf aimes entires. Ce sont des automobiles (Touring Car et des camionsSpeed Wagon de cette grande et cois olenoleuse manufacture que vous trouverez des prix dfiant toute concurrence la Hue des Miraoiss ou Prou. •* On y trouvera galement des pices de reohangeet des accessoires pour ces machines. Procurez vous une IN, c'est la voilure i|iu n'a jamais b soin de rparation, qui se conserve Mas irais et qui au surplus ne rclame que le minimum d'huile et de qasoline. Procurez-vous une KEO r :' r. ECTHINE r-f> Elirait du jaune A'œut. -L plus actif des Reconstituants. Rend puissant et vigoureuxRecommand aux personnes faibles Fortifie le cerveau, la mœlle pinire, les os et les reins. Brewer & Co ILC (ieo # Jeansiue et o WORCESTER — MA88 t AGFMS U *** & %  •



PAGE 1

LE MA UN13 r'viier 19:5 Courroie de Transmission GOOD Comme v ur *r* < vire* produit*. Go *UV '>>nr fahrl* qw*c* cou rot** ifnp^l de* mthode* *pfol*1e* *w bore danse* tetora'ofrtt. Le* (cvwoie* ordinaire* en cuir ap** ovoir ervt uaddam une ut espace de tewpn B'amlnctœnt, e / diitent,et l'inalemeni cient. \ l'Amie Gardien Spcialit de deuil 1032, Hue du Rservoi r Mlhue*es p ur par.o: Schmoll, Le Carpender, Lemoi e, e'c. Etudes de l/erny, Lecoupey. ele Sonatines de CM mer. i, Kl ulau. Sonates de Webf, 'le/.ri. Morceaux faciles pour cotr-men anti ayant trois meis el six moi de IreoB. Les fox trois \ la mode. Vio'on: Mthodes Alard, Viazas,et l*i ix Nouveau. a • %  i i Ceci a pour cause la Iriclion lamelle ce^ courroies SOJI soumise, .ans qu'il toit possible de es lubrifier. les cour .oies Good Year au contraire ont une substance graisseuse contenue dans la c le <, .i entie dans Ur coiislr.iciii.|'ii les lubrifie automatiquement, conseivanl par ainv. leur souplesse et leur iakllCltc. Quand on se seu convenablement des courroies GOJJ Year, ells dirent ns lonqteinps el donner un service surprenant* Les courroies de transmission Uood Iear suit laite dans Joutes les mentions, et pour tou.e sorte oe ira* ail. tayeH'h ta prochaine foie, Courroies Good year. Royaux eu caoulchouc. TiieVVesl IndiesTradiug Company PORT-AU-PRINCE, GONRIVES. CP Chaoerceiit d'adresse MrJean Rodrigue Coiffeur Av'se sa clieniMe que son Salon de CoilCure est transit, de la Place (elfiard la rue des Mira des, No 223, cot dts Tlegra I lies Terrestres. Panama Railroad SteamsMp Une Le steamer "Ancon" est attendu i Port au Pncce, venant de .\tw Yoik le dimanche 14 lvrier 1916, avec 18 passait rs,49MCtdl le'tres et paMira dans 1 apr^s midi du me" ej ur directement jour Cris lobai canal zone. Les chargeur sont prie's de no ter (.oe le s'eamer ''l'artma" ett attendu Port au Prince, venant de Crislobal, canal /oie, le jeudi 1 lts demie es modes et styles de I" ine '8 t> arrivs de rarh. L<\ Vaison ne cite p. s les au :es artu es te'*, que : les peigne-, i cheveux favoris des dp ,i . Cui 'iii" eoglek, fans cols, cravate* li i s de oie et chemises, biset i' aussettes qui so:)t tous de prem re quali'. Venez no is faire visite et ah dates*/ : lowl spra a votre got. Jenaro rJURTADO | Avis important / Pharmacie Sjourn 1 enne avis sa clientle et aux mdecins et su publie QuM Il isorn. son Laboratoire d 'Ulojjie en uu Lab ratoire u'e bol y;e appliqu sous la Dirocti n du Dr Ricot et t. Sjourn L" laboratoire et ouvert iouj le? jours de 7 hm du matin 1 I aoi r->s diaoir pour louios ? fs recbexhis ei an irffSI prvu. a i i aii.oC2 ci lointe, s-ut pour le lYass rmann et ia ton.' \ IIA Ure S4s*'V. r Bfen 11 remues que le mardi j i :haoua se na-ae b'jdrta^r la Pharmacie pour les renjelae Beat* \Si\9* d'u-uies tt Sargastrique Raction de Wasserminn Bactiou de Tr.boulet, Ki:.m n du sang el du pus Kiamen de s m.itirps fcales Kfrren de crafh iUbumino raction Goni'ante Uro->Sfcrai J'ai leplainir d'aviser ma nombreuse clientle que jai reu rcemment : tlu\ V i\ DE M UNIS H Ultl c i AUemande PSCHOOR Brune et Blonde, amsi de (iorUon's Dry dinde Londres. I } o rlor T nnent Stoul \\\ i.. PMETZMANN %  A G G E B H.M hUB l>t QUAI Tous avez toujours aim le Whisky Hf g ii I l JJiij|,5 toiles, n'est-ce pas. La Whisky naturel qui vient aprs Ilaig and Haior R etoilea est K1NG Wll.l.iAM IV. Savez voua pourquoi. — parce que la aarar tie de qualit pour chaque bouteille de Ilaig and llai-i est la mme que pour chaque boatoille de King \\ iiliara IV et qu'on ne peut l'avoir pouraueune sutrernar que iKinqWiiam 0 SCOTS WHISKY* F. Q. Pierce Compq Maison de confiance et de rput mondiale tablie (n 18A1 la Qualit des peintures de F 0. 'ieice G 0 toute concurreice. ToLle.' sortes de Peinluies Ternis et Ocre cjn, Huile < l Terris pour mubtes tt pan Tiffany Porcelaia l.namel : Joutos nuances.) t'on pai laite du la porcelaine. ,Dor;rja*t une • exress'vemont brillante, dure et lavable. |P(tjl idale pour meublas en gnra'. Porcelaiu Varnisb Stain: (-etes nu-noaa.l.lraij parfaite de tous les bois de valeur: r cajou, beis de rone etc. Teinture idale pour la reata immdiate des meubles en gnra) l'athluli Euamel : (nuances diverses 'pour bal| resetc. Imitation parfaite de la poicelaioe. [\, l'eau i h a u de k a ri.au froide. Iloof l'ite : ( nuances diverses ) Peintura pour les tols.PrDaration idale pour les pays'. Toutes sortes de peintures pour Automobll nots, Machines, Mtaux etc. Demandez la longue liste des produits |<|e PII]MCI] Co. Vous trouverez certainement, d< cle* qui vous Intressent. Kn stock prix dfiant toute concurrence, Ageu s en llaiti. C>inmercia^ tendcb an Commi Uon R.JHEBAO, Prsid ^-. -. Davis iaking Fowi Poudre d'leiation de rputai mondial^ Qualit ullie t ^II '"ap : J: Paravisini, Ch R Javaux. Cooke, reinboll ^ l V^'s^k > 'B%m?Vh .41 UOj Rue des Csars



PAGE 1

UlEfiTEUR PttQPRIETHti!: IMPlUkiEDR lment Magloire BOIS V8RNA 1356, Rue Amricaine (JMCRO 20 CENT( MSS Quotidien TELEPHONE M W Si la France devait jamais p\ de quoi mourrait -elle ? IVu. surproduction de y os phraseurs de tous les partis sani* exception !.. Et dune sous production de citoyens vritables. Jean treille ANNEE No. 5727 puivs-AC NNcscani) SAMEDI 13 FVRIER .2C HIER ET AUJOURD'HUI Louis Kttiarl a t rai* ijdes Finances du premier jet da Prsident borno .En j qualit, il a prsent et dni ie projji de 1 lm mit jt le Corps Lgislatif, f Le liteur su lirait nous iapce qu'il eu a pens. royani se crer un titre la apathie dis politiciens de bMUOo, il vient de consetilune ioterview au Nouvel' i, mieivk,w dont I'OUKt empress de s'ara parer ie un sujet de dissertation jue contre le Gouvernent et comme un3 arme con It rlection du 1^ Avril in. Q l'22, l'opposition s'tait |a imaginer que des engag • i auraient t pris par M. pour la reconnaissance Gouvernement par Was)n. Mais personne n'avait [encore dire la nature de ces fteodus engagements. Il tait tv Louis Ethart de dtrcti extraordinaire selt..d'Etat. |lnlerro a ' par le < Neuvel), Ethart dclare qu'il autppns du Prsident Borno le seul engagement pris par ci pour obtenir l'approbadu gouvernement amriKo l'gard de l'lection du iAv/ill92^ lut de consentir lemprunt' ~>mment M. Borno aurait il logiquement) avoir b soin preodr un ttl engagement, ts que prc Jemmeiit il avait %  et plus d'une fois, manie par des actes publics et ofiels, sou opinion sur la ncesu'un emprunt en vue de llioration de notre situation incire et conomique. En 2. il ne pouvait exister l'omd'un doute ni pour le gouvernent de Washington, ni le peuple hatien que M* io tait partisan duo emnt au profit de la Rpublid Hati. IL un des principaux mobiles fia Convention de 1915 que !• Borno prsenta, en sa quade minisire des Relaiiota eneures, au vote des Gham Lgislatives, tut la promes| laue par le gouvernement des m* Unis d'Amrique d'aider 'gouvernement hatien < ta1,r *ur une base solide les Q%  aw iatiennes t. ** c hmbre des Dputs d* Mloa donn une interprtation %  *• diverses clauses de la Con. ennon. Suivant une juste re%  J que qui a t faite, cette injprtation n'a qu'une valeur itave, mais elle indique touws le sens de certaines dispoWons de cette convention.Cest '"*i que dans le rapport d'i 29 Septembre 1915 fait la Chambre des Dputes, on lit ceci : Par bons otjgces (good offices • la Convention entend que le gouveruemei.t des Etats-U; is usera de l'influence quil possde pour nors aider activera nt. // facilitera, par exemple, sur le march amricain tels emprunts qui seront ncessaires 11 ni peut tre question pour lui dmet tre le trsor amne in notre disposition ; mais seulem nt d u ser de son influence pour le dveloppement d '. nos ressource? agricoles, minires et commerciales '. / Bien (.lus, en ly/7, M. Borne, alors ministre, feigna l'acte additionnel dont l'unique bat tait de faciliter l'emprunt reconnu ucessaiie par la Chambre des Dputs Quoi qu'ait pu suggrer la passion politique l'gard de cet acte addition nel, il est hors de doute qu'il confirma, une lois de plus, l'opinion dj exprime de M Borno sur la ncessit de l'aide financire amricaine en vue du dveloppement de nos diverses ressources nationales.—Et pour tmt, il ne s'agissait point, A ce moment l, d'obtenir l'approbation du gouvernement amricain en faveur d'aucune lection prsidentielle. La passion et lo dpit sont de mauvais conseillers. Lois de l'arrive en II li de la Commission Suatoriale amricaine, el'e exprima le dsir M Borno J'avoir son opinion si r la situation hatienne' A cette occasion, M Borno fit encore rassortir les raisons qui justi fiaient, son avs l'interprtation donne par la Chambre des Dputs aux term % de l'article premier de la Convention conclue entre HiUi et les EtatsUnis d'Amrique. Donc, au lenden a n d i 10 Avril / %  2J, le Prsident Borno n'avait nul besoin la simple log que l'tablit assez— de prendre aucun engagement, d'autant fil us que le Conseil d'Etat, en 'lisant, venait d'agir dans la Filnitude des attributions qui ui sont dvolues par i& Constitution. Les adversaires ; uront b?au dire et beau faire, il leur est impossible de trouver dans la conduite politique du Prsident Borno aucun acte qui puisse lui valoir U dcousu iraUou des honutes gens. Il est rei>t fi lle toutes^ ses ides exprimes ds /'JiJ. C'est la le secret de la force de son Gouvernement, c'est ce qui explique I inuiilit et I impuissance d< s eftorls incohrents de ses adversaires, c'est l'une des conditions du nouveau triomphe qu'il va remporter par de vaut l'assemble nationale du 12 Avril prochain, Parisiana Dimanche l'Entant Roi fV U pisode : Excution du Roi [w epuode : Substitution d'Enlant Entre i, 3 el 4 gourdes. Seule let pinces de balcon t fle loges seroat rserves. Bar Terminas Champ de lais Widmaier, propritaire Consommations ds premier efeoii. Bire a la pression. 8eadweh Sorbets, etc. Terrains i vendre airesMr Mr Georges Baussan % Architecte " GeKrard. tafe de la maison tu.,. ^ MAURICE ETIENNE flU Angle des Hues du Magasin de l'Etui et des Fronta Fort, fiennent d'a river Jolis chapeau garnis pour darne. Avis Les Actionnaires de U Compagne Lithographique d'Hati ont convoqu en AssemblerGnrale Annuelle le il Fvrier d-x h-ures du malii au local de la dite Compagni-, Hue amricaine N* 13*** Ordre du jour: t Expos de la situation d. l'arr.e 1925; 2 5 Election du nouveau Conseil ('Administration; 3* foutes autres me&ures utiles la bonne marche de la Compagnie. K10 H A HO Vil'MAI KM i iCjtJent. NOTRE RVE lenr, m H inraie instant llollml .i mou insu, Au f u t \r 1rs regards kiiamlrs de U'iidrfssr, Ce rht qui OIHIIII dans les luieib son itmtf; Il frle el doui rufiinl de nuire chair issu. Nslre .niant Quel espoir en lui srail du? Quelv dons ne rfcerrait.aretsiindriit d anesse, (e fr ni dr sslrr Isree il de nslre jeunesse, U fils eu plein bsnheur.ra plein aiuoar IODCU l.ar p>sr le riler ju.^uau bout ma wkn, Je nai un (ils : les (ils reMeiamnii a leur HMT. Qu'il ail les jeui.leslrails.la (irrle.ladsuceur; Il i il doil retenir une part di nii-atae. Que sn nrurseileamt seit pareil a mm reur. ln qu'un jour il sacke aimer mai me \t l'anus Noire m Cornaient on trompe ta FoUce Samedi, on/e heures do soir, devant e nouvel et coquet dili-.e d-* lit Binque Royale du Canada, rue des Miraclen, deux belles de nuit etei-t se savonner propre ment avec le.s pires invective* A gO'gj ip oye. crachant les plus dg niantes ordures, elles dvoilaient l'un 1'.-. ulre leurs p us ho• teui set-rets. Untro"imo l'aul • d'un c t h liglu cl-oiait de petites lueurs rapid%  ta scne sc&'iilaieu-e. Trois ooctambules passaient .Et, pensnnt que la querelle aboutirait un corps t corps, ils s'arrtrent pour assister ce combat nocturne de femmes, spectacle toujours divertissant... M fis un gendarme, attir par les clats de voix, s'amena et avertit les deux harpies que si elles continuaient eur tintamarre, e'ies iraient t'ai>e connaissance avec lia dili e la auterne verte. Oie .loyer -TOUS que l'une d'elles, qui H'app lait SylviY, rpon lit 1 Rgeit de I ordre Sms se troubler, el c lui dit carrmeut: Il p'y H rien, ne voyez-vous pas que ce s lit trois • jeunessps t qui paueiit Iurs trois a men; %  :•>•• ri Le.5 troi^ spectateurs ue dirent mot e' Igeudirine, (rompe, fit demi t ut et s'en alla. Mais la rcne n'eut pas d'pilogue.... D'aprs une dernire inlormat on de Rome, le gand matre de la fr*nc maonnerie it^lieane, M. Te rigi Jrmie. Peut ire avez vous oubli ces pages que vous criviez tranquillement au jour le jour, dans votre journal Le Courrier •, pendant que de tragiques vnements u'accomplipsaient Autour de vous, le p:vi %  / r it d lui t qui farut le \t Septembre 190*, sous le titre Nos Parlementaires — <>harles Rolland, t Bien votre. % %  M Les Hommes du jour CaUsUM ROUND Sons son lirgfeutre, il s'en va, la rdiogote au vent. La .l.-.n irchi eat libre et nglig*, la ptiyso sionomie est rude avfc qn** que chose d'audacieux et de tenir u e, mais les yeux, trangement vifs ont une fixit indnisable sous le clignotement des paupires. Les ruses sont inc >nnues ce lui l. Il va ai oit au but, sans re g'irder les dangers possibles. Sa franchise est parfois brutale, mais jamais elle ne s'est exerce sans raison. La voix estperinteet nerveuse. La repartie cher, lui et prompte et aucun adversaire n'a pu le sur prendre par un mot cinglant lan ce son adiesse. La politique ne semb'e pas lui plaire prcisment sans doue ptr ce qu'il f-uit obir trop d-raisons conue lesquelles personuellem nt on se aeiait rvolt parce q.>e. .1 9 plu quel incid nt, t-i• I ue resterai plus.anx dpute, s les no mes choses commuaient qu' l.rnler leurs Bi cardes et i re tourner ch z e .x. Le premier dput de Jrm e a eu ses jours de trist sses qufri I poursuivi par un aneien comioan dant d'arroadissement il pensait aux louftrauceendures par ta 1 ES enfants adorent les friandises, touJ tSM les choses sucres. C'est bien, naturel. Le sucre contient les lments qui permet tent aux jeunes de grandir et de se dvelopper normalement. Mais l'excs de sucre nuit l'organisme. Il vaut beaucoup mieux leur donne/ tous les jours une bonne assiette de Quaker Oats avec un peu de sucre et du lait. Ceci leur permet de satisfaire sans excs leur apptit de friandises. En mme temps, Quaker Oats est un vritable aliment tonique qui fortiiielesos, dveloppe lcsmuscles et vivifie le corps tout entier, sans fatiguer l'estomac. Quaker Oats vailante ville natale qui l'a rooo pens diguement Sa place est bien garde h !a Chambre et, daus les tumu les,on entend sa voix qui s'lve, mena ante. Il ne sera jamais un zbre ce luil.ear 1rs dealers ne l'elf ayent pas. -'. i % % %  %  %  ...i Les larmes In mdecin franais, le docteur I ,.rez. vient de publier dans un grand Quotid'en j.l %  t'ai is une eu. rieuse causerie mdicale sur l'utilit de pieurer. Il dit que lorsqu'on p eure. la glande lacrymale met un liquide qui lubritie le g obe oculaire, favo* rise le battement des paupire*, combat l'actioo, desschante du cotant d'air respiratoire, etc etc., Lesiaruie. artilii i i e>, pr fou t., debarras-ent I œii des torp tiras< gers. Les tarmea de rug*. apais nt la colre. Les larmes dans l'angoisse, voua .evritable antidote*. Selon .',.v > du bon docteur, voila, n'en pas douter, le remde plac h .t du mal. Cependant le savint ajoute que les femmes oat sur nous le grand 'v .m1 1 .; %  de pouvoir pleurer ve> lo.it. .. • Lortqa'il voit pleurer de beaux yeux le sexe tort est desarm, il purd toute vel ilo de resta*taace, il s'incline, il acquiesce.l'ai ses !ai:u • le sexe soi-disant faible asservit l'autre et le rduit sa merci. N'est-ce pus nue opinion courante que la (anime plture volont selon qu'elle en a besoin ? Si, selon H i b.biis, le rire est le propre de l'homme, la lar* me, assure Jacques Normand, c'est I) propre de la le.nui. elle en tnujourg una ou deux a son ser* vice . l-.t pourquoi pleureut les femmes? Le docteur l-'ar / va nous le dire,.' c Quel service? Se faire par* donner quehiu'incousquence, on* tenir une fourrure, UD collier, an bijou, une automobile, ou bien arracher & soo conjoint uue ah* du itiou de p us Knelon l'a di : r Leurs larmes ne leur cotant rien > ; et nous ne savons plus qui ajoute : i ... mais elle • leur rap portent beaucoup... Je veux me pendre si le doc* leur 1 are/, compte encore parai sa die itle .1s brun. et des Lion* des au sourire exquis.... u / Baby Peggy • fJlBSBS fUNIVEKSAL -nos est le dentifnce idal pour les enfants. Elle nettoie parfaitement sans jamais endommager le prcieux mail qui recouvre les dents. C'est de plus un antiseptique inoffensif qui dtruit les millions de germes nocifs de la bouche et de la gorge. Les enfants la trouvent trs agrable. Grce a elle, leurs dents resteront belles et tainet au cours des annes. Ds maintenant, donnez a vos enfants cette sre protection contre la carie et les maux de dents. Habitues les se brosser les dent s rgulirement deux fois par jour, matin et soir, avec la pAte Ki.'.ynos. PATE DENTIFRICE KOLYNOS •T* \sssa.ulicsi. 1

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06644
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, February 13, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06644

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
UlEfiTEUR PttQPRIETHti!:
IMPlUkiEDR
lment Magloire
BOIS V8RNA
1356, Rue Amricaine
(JMCRO 20 CENT(MSS
Quotidien
TELEPHONE M W
Si la France devait jamais p\
de quoi mourrait -elle ? IVu.
surproduction de y os phra-
seurs de tous les partis sani*
exception !.. Et dune sous pro-
duction de citoyens vritables.
Jean treille
ANNEE No. 5727
puivs-AC NNcscani)
SAMEDI 13 FVRIER .2C
HIER ET AUJOURD'HUI
Louis Kttiarl a t rai*
ijdes Finances du premier
jet da Prsident borno .En
j qualit, il a prsent et d-
ni ie projji de 1 lm mit
jt le Corps Lgislatif, f Le
liteur su lirait nous iap-
ce qu'il eu a pens.
royani se crer un titre la
apathie dis politiciens de
bMUOo, il vient de conseti-
lune ioterview au Nouvel'
i, mieivk,w dont I'ouk-t
empress de s'ara parer
ie un sujet de dissertation
jue contre le Gouverne-
nt et comme un3 arme con
It rlection du 1^ Avril
in.
Q l'22, l'opposition s'tait
|a imaginer que des engag
i auraient t pris par M.
pour la reconnaissance
Gouvernement par Was-
)n. Mais personne n'avait
[encore dire la nature de ces
fteodus engagements. Il tait
tv Louis Ethart de d-
trcti extraordinaire se-
lt..d'Etat.
|lnlerroa' par le < Neuvel-
), Ethart dclare qu'il au-
tppns du Prsident Borno
le seul engagement pris par
ci pour obtenir l'approba-
du gouvernement amri-
Ko l'gard de l'lection du
iAv/ill92^ lut de consentir
lemprunt'
~>mment M. Borno aurait il
logiquement) avoir b soin
preodr un ttl engagement,
ts que prc Jemmeiit il avait
et plus d'une fois, mani-
e par des actes publics et of-
iels, sou opinion sur la nces-
u'un emprunt en vue de
llioration de notre situation
incire et conomique. En
2. il ne pouvait exister l'om-
d'un doute ni pour le gou-
vernent de Washington, ni
le peuple hatien que M*
io tait partisan duo em-
nt au profit de la Rpubli-
d Hati.
IL un des principaux mobiles
fia Convention de 1915 que
! Borno prsenta, en sa qua-
de minisire des Relaiiota
eneures, au vote des Gham-
Lgislatives, tut la promes-
| laue par le gouvernement des
m* Unis d'Amrique d'aider
'gouvernement hatien < ta-
1,r *ur une base solide les Q-
aw iatiennes t.
, **chmbre des Dputs d*
Mloa donn une interprtation
* diverses clauses de la Con.
ennon. Suivant une juste re-
J que qui a t faite, cette in-
jprtation n'a qu'une valeur
* itave, mais elle indique tou-
ws le sens de certaines dispo-
Wons de cette convention.Cest
'"*i que dans le rapport d'i 29
Septembre 1915 fait la Cham-
bre des Dputes, on lit ceci :
" Par bons otjgces (good offices
la Convention entend que le
gouveruemei.t des Etats-U; is
usera de l'influence quil poss-
de pour nors aider activera nt.
// facilitera, par exemple, sur le
march amricain tels emprunts
qui seront ncessaires 11 ni peut
tre question pour lui dmet
tre le trsor amne in notre
disposition ; mais seulem nt d u
ser de son influence pour le d-
veloppement d '. nos ressource?
agricoles, minires et commer-
ciales '. /
Bien (.lus, en ly/7, M. Bor-
ne, alors ministre, feigna l'acte
additionnel dont l'unique bat
tait de faciliter l'emprunt re-
connu ucessaiie par la Cham-
bre des Dputs Quoi qu'ait
pu suggrer la passion politique
l'gard de cet acte addition
nel, il est hors de doute qu'il
confirma, une lois de plus, l'o-
pinion dj exprime de M
Borno sur la ncessit de l'aide
financire amricaine en vue du
dveloppement de nos diverses
ressources nationales.Et pour
tmt, il ne s'agissait point, A ce
moment l, d'obtenir l'approba-
tion du gouvernement amri-
cain en faveur d'aucune lection
prsidentielle. La passion et lo
dpit sont de mauvais conseil-
lers.
Lois de l'arrive en II li de la
Commission Suatoriale amri-
caine, el'e exprima le dsir M
Borno J'avoir son opinion si r
la situation hatienne' A cette
occasion, M Borno fit encore
rassortir les raisons qui justi
fiaient, son avs l'interprta-
tion donne par la Chambre
des Dputs aux term % de l'ar-
ticle premier de la Convention
conclue entre HiUi et les Etats-
Unis d'Amrique.
Donc, au lenden a n d i 10
Avril / 2J, le Prsident Borno
n'avait nul besoin la simple
log que l'tablit assez de pren-
dre aucun engagement, d'autant
fil us que le Conseil d'Etat, en
'lisant, venait d'agir dans la
Filnitude des attributions qui
ui sont dvolues par i& Consti-
tution.
Les adversaires ; uront b?au
dire et beau faire, il leur est im-
possible de trouver dans la con-
duite politique du Prsident
Borno aucun acte qui puisse lui
valoir U dcousu iraUou des
honutes gens. Il est rei>t fi lle
toutes^ ses ides exprimes
ds /'JiJ. C'est la le secret de
la force de son Gouvernement,
c'est ce qui explique I inuiilit
et I impuissance d< s eftorls in-
cohrents de ses adversaires,
c'est l'une des conditions du
nouveau triomphe qu'il va rem-
porter par de vaut l'assemble
nationale du 12 Avril prochain,
Parisiana
Dimanche
l'Entant Roi fV
U pisode : Excution du Roi
[w epuode : Substitution d'Enlant
Entre i, 3 el 4 gourdes.
Seule let pinces de balcon t
fle loges seroat rserves.
Bar Terminas
Champ de lais
Widmaier, propritaire
Consommations ds premier efeoii.
Bire a la pression. 8eadweh
Sorbets, etc.
Terrains i vendre
airesMr Mr Georges Baussan
%. Architecte
" GeKrard. tafe de la maison
tu.,. ^
MAURICE ETIENNE flU
Angle des Hues du Maga-
sin de l'Etui et des
Fronta Fort,
fiennent d'a river
Jolis chapeau garnis
pour darne.
Avis
Les Actionnaires de U Compagne Lithographique
d'Hati ont convoqu en AssemblerGnrale Annuelle
le il Fvrier d-x h-ures du malii au local de la dite
Compagni-, Hue amricaine N* 13***
Ordre du jour:
t Expos de la situation d. l'arr.e 1925;
2 5 Election du nouveau Conseil ('Administration;
3* foutes autres me&ures utiles la bonne marche
de la Compagnie.
K10 H A HO Vil'MAI KM
i iCjtJent.
NOTRE RVE
lenr, m H inraie instant llollml .i mou insu,
Au f u t \r 1rs regards kiiamlrs de U'iidrfssr,
Ce rht qui oiHIiii dans les luieib son itmtf;
Il frle el doui rufiinl de nuire chair issu.
Nslre .niant Quel espoir en lui srail du?
Quelv dons ne rfcerrait.aretsiindriit d anesse,
(e fr ni dr sslrr Isree il de nslre jeunesse,
U fils eu plein bsnheur.ra plein aiuoar iodcu '
l.ar p>sr le riler ju.^uau bout ma wkn,
Je nai un (ils : les (ils reMeiamnii a leur hmt.
Qu'il ail les jeui.leslrails.la (irrle.ladsuceur;
Il i il doil retenir une part di nii-atae.
Que sn nrurseileamt seit pareil a mm reur.
ln qu'un jour il sacke aimer mai me \t l'anus !
Noire m
Cornaient on trompe
ta FoUce
Samedi, on/e heures do soir,
devant e nouvel et coquet dili-.e
d-* lit Binque Royale du Canada,
rue des Miraclen, deux belles de
nuit etei-t se savonner propre
ment avec le.s pires invective* A
gO'gj ip oye. crachant les plus
dg niantes ordures, elles dvoi-
laient l'un 1'.-. ulre leurs p us ho-
teui set-rets. Un- tro"imo
l'aul d'un c t h liglu cl-oiait
de petites lueurs rapid- ta scne
sc&'iilaieu-e.
Trois ooctambules passaient .Et,
pensnnt que la querelle aboutirait
un corps t corps, ils s'arrtrent
pour assister ce combat noctur-
ne de femmes, spectacle toujours
divertissant...
M fis un gendarme, attir par
les clats de voix, s'amena et aver-
tit les deux harpies que si elles
continuaient eur tintamarre, e'ies
iraient t'ai>e connaissance avec lia
dili e la auterne verte.
Oie .loyer-tous que l'une
d'elles, qui H'app'lait SylviY, r-
pon lit 1 Rgeit de I ordre Sms
se troubler, el c lui dit carrmeut:
Il p'y h rien, ne voyez-vous pas
que ce s lit trois jeunessps t qui
paueiit I- urs trois a men; :> ri
Le.5 troi^ spectateurs ue dirent
mot e' I- geudirine, (rompe, fit
demi t ut et s'en alla.
Mais la rcne n'eut pas d'pilo-
gue....
D'aprs une dernire inlorma-
t on de Rome, le gand matre de
la fr*nc maonnerie it^lieane, M.
Te rigi ti ;; .i i*.. " eeat
q I t''' '
eVaMaoa
LU Cf3Bi Mil
llme et l2me pisodes
1 loeurde.
Page oublie
et retrouve
Port au Prince, le 8 Fvrier 1929
Mon cher Directeur,
< Le Matin a annonc deroi-
rem- nt 'a morl de Charles Roland
qui -on '"nt tant d'amis parmi
nous. J'ai retrouv dan* mes vieil-
les collections de journaux de
1902 une srie de oorlraits v-us avt/. brosss de nos p nr-niai.-es pirmi lesque's |p dpu
t d> Jrmie. Peut ire avez vous
oubli ces pages que vous criviez
tranquillement au jour le jour,
dans votre journal Le Courrier ,
pendant que de tragiques vne-
ments u'accomplipsaient Autour de
vous, le p: guerre civile dsastreuse.
Je vous envoie donc, en v.us
priant d* le reproduire, en h.m-
mtge Chailes Roland ce pnrhait
qu vu9 >vi / r.it d lui t qui
farut le \t Septembre 190*, sous
le titre Nos Parlementaires
<>harles Rolland, t
Bien votre.
M
Les Hommes du jour
CaUsUM Round
Sons son lirg- feutre, il s'en va,
la rdiogote au vent. La .l.-.n ir-
chi eat libre et nglig*, la ptiyso
sionomie est rude avfc qn** que
chose d'audacieux et de tenir u e,
mais les yeux, trangement vifs
ont une fixit indnisable sous
le clignotement des paupires.
Les ruses sont inc >nnues ce
lui l. Il va ai oit au but, sans re
g'irder les dangers possibles. Sa
franchise est parfois brutale, mais
jamais elle ne s'est exerce sans
raison.
La voix estperinteet nerveuse.
La repartie cher, lui et prompte
et aucun adversaire n'a pu le sur
prendre par un mot cinglant lan
ce son adiesse.
La politique ne semb'e pas lui
plaire prcisment sans doue ptr
ce qu'il f-uit obir trop d-raisons
conue lesquelles personuellem nt
on se aeiait rvolt parce q.>e. .1 la mle. il fmt sMoir i.-n'- U
main des ge.ns q 'on mpris i au
f. n I et ..If cter tis vi, ,( ,| ,,,|
3ne* uns 1rs ai's qui ne sooi pas
e vo re temprant-nt U-mn n i
el les g imaces ne conviennent
pas ce caractre nerveux tou
jours prt I laisser voir ses mo
tion sur sou viaege ti qui sait
mal dissimuhr.
I ne parait p s avoir d'ailleurs,
trop de sympathie pour ces luttes
froces o la raison et le bon d oit
sont trs souvent mconnus et
c'est pour cela sans dout- q.i II fit
un jour a decUrati. n, en p' ln<
tribun d" .1 ..[.Iiih. h pMioi
de j ue sa>9 plu quel incid nt,
t-i I ue resterai plus.anx dpute,
s les no mes choses commuaient
qu' l.rnler leurs Bi cardes et i re
tourner ch z e .x.
Le premier dput de Jrm e a
eu ses jours de trist sses qufri I
poursuivi par un aneien comioan
dant d'arroadissement il pensait
aux louftrauce- endures par ta
1ES enfants adorent les friandises, tou-
J tSM les choses sucres. C'est bien,
naturel. Le sucre contient les lments
qui permet tent aux jeunes de grandir et de
se dvelopper normalement. Mais l'excs
de sucre nuit l'organisme. Il vaut beau-
coup mieux leur donne/ tous les jours
une bonne assiette de Quaker Oats avec
un peu de sucre et du lait. Ceci leur
permet de satisfaire sans excs leur app-
tit de friandises. En mme
temps, Quaker Oats est un vri-
table aliment tonique qui for-
tiiielesos, dveloppe lcsmuscles
et vivifie le corps tout entier,
sans fatiguer l'estomac.
Quaker Oats
vailante ville natale qui l'a rooo
pens diguement
Sa place est bien garde h !a
Chambre et, daus les tumu les,on
entend sa voix qui s'lve, mena
ante.
Il ne sera jamais un zbre ce
luil.ear 1rs dealers ne l'elf ayent
pas.
-'. i ...i
Les larmes
In mdecin franais, le docteur
I ,.rez. vient de publier dans un
grand Quotid'en j.l t'ai is une eu.
rieuse causerie mdicale sur l'uti-
lit de pieurer.
Il dit que lorsqu'on p eure. la
glande lacrymale met un liquide
qui lubritie le g obe oculaire, favo*
rise le battement des paupire*,
combat l'actioo, desschante du
cotant d'air respiratoire, etc etc.,
Lesiaruie. artilii i i e>, pr fou t.,
debarras-ent I ii des torp tiras<
gers. Les tarmea de rug*. apais nt
la colre. Les larmes dans l'an-
goisse, voua .evritable antidote*.
Selon .',.v > du bon docteur,
voila, n'en pas douter, le remde
plac h .t du mal.
Cependant le savint ajoute que
les femmes oat sur nous le grand
'v .m11.; de pouvoir pleurer ve>
lo.it.
.. Lortqa'il voit pleurer de
beaux yeux le sexe tort est desar-
m, il purd toute vel ilo de resta*-
taace, il s'incline, il acquiesce.-
l'ai ses !ai:u le sexe soi-disant
faible asservit l'autre et le rduit
sa merci. N'est-ce pus nue opi-
nion courante que la (anime plture
volont selon qu'elle en a be-
soin ? Si, selon Hib.biis, le rire
est le propre de l'homme, la lar*
me, assure Jacques Normand, c'est
I) propre de la le.nui. elle en
tnujourg una ou deux a son ser*
vice .
.
l-.t pourquoi pleureut les femmes?
Le docteur l-'ar / va nous le dire,.'
c Quel service? Se faire par*
donner quehiu'incousquence, on*
tenir une fourrure, ud collier, an
bijou, une automobile, ou bien
arracher & soo conjoint uue ah*
du itiou de p us Knelon l'a di :
r Leurs larmes ne leur cotant
rien > ; et nous ne savons plus qui
ajoute : i ... mais elle leur rap
portent beaucoup...
Je veux me pendre si le doc*
leur 1 are/, compte encore parai
sa die itle .1- s brun. et des Lion*
des au sourire exquis....
-------------u
/
Baby Peggy
fJlBSBS fUNIVEKSAL
I hT.i.Mi. .1 I i *...... I..... tl<*iln-. i*Sl
.....iiii-iiiti Mm IVnfan. )n It-rrolr
. | r I ..l . BUI fOUt Jftlll. t*llfM!lla
' ..--... Ira .1.-,. r*guli*ri n.i< i.i.i
f.ila itar Jour. <"at l'une il<- m. '!,.. ,
habf.udfl qu'on p-ulaa* leur Joouar.
La pte dentifrice Kol>-nos est le
dentifnce idal pour les enfants.
Elle nettoie parfaitement sans
jamais endommager le prcieux
mail qui recouvre les dents.
C'est de plus un antiseptique in-
offensif qui dtruit les millions de
germes nocifs de la bouche et de
la gorge. Les enfants la trouvent
trs agrable. Grce a elle, leurs
dents resteront belles et tainet
au cours des annes.
Ds maintenant, donnez a vos
enfants cette sre protection con-
tre la carie et les maux de dents.
Habitues les se brosser les dent s
rgulirement deux fois par jour,
matin et soir, avec la pAte
Ki.'.ynos.
PATE DENTIFRICE
KOLYNOS
T*
\sssa.ulicsi.
1

*
X. -
Li-MTIN- 19 Mute 19M
o
URODONAL
1
tss ffoulta procde, comrn* le rhumatisme, avec lequel
tu ne sa un il ftre confondue, de la diaUiae orthj
La goutte est donc, en un tie mmiite. une
I uricmie, c et a il"e nV I ci ipotSOD
l'acide urique et le- urt.>s
C* qui intresse les, gouf iix c'est de savoir ii ils fa-
feriauem irap et acide uriqu*.
Il, leui faudra, tout d'aboi J. se mettre au r
aviser .tes bonne clin-. , s lieunir de truite
ggne. u titra dry al de g.ble'. tout en i
aisaament*. faire .1 Iwtarcica de feice. ti liai leun de-
ehets
Il leur faudra, en outre. twistf le h r
a mesure en rii- .
l _
Indissoluble, par l r. ,,,
7 fois plus actif que la li.ni M et
a remplace celle ornire.
La professeur l*n en.im. ancien prsidai de i
nue de Mdecine de Paria, i -. r,Ti>iiiiii\ini di I n

i s*?.
Itm t U Gourrt, ainsi quo lie nombreux IMlIfel


Rhumatismes
Gravelle
Artrio- Sclrose
Aigreur

SWf*
et la .GOUTTE
a iv>rca>';>n ' kut**i
g. une I \l n'a
a raient" u m i i
s .....
- i i la
i j bmi
... i
li i i .lient
..
i.' r '
MeOn n l'.iux d I* mar.w il 0. -ufoi
LURODONAL netioi* Ijfrein.
Uvc lo foit el 1er Srteul tiens.

Il MSOuntlt la S/tres
l'obsit.
ci
et csaietaia, ,,n.(
Valen I '. r i s
Ur
&^s
/
;j
tvtte
no ...
(.. v
-s
X.



i t. i
:
: LINVl
: t. Lu
~-
fu~m*r
, _

*
'x
Nr Brland retourne au
scrutin d^nouduse-
meut
l'ar cable
PaIUIi 1^ Fvrier Le piojet
du gmiveiLerjunt relatif au rgi
meli-'ul oui ! tjinit les valeurs
mobilis -, prvoit l'alkhliMAfflei t
licultHtil de titres & tidie avec for
Bill t il liI'>- et signification,
mais n'exige cm toruunlils ;',
lors de la livrai-ou effectif j jes ,
|rcg ; ,| r/Jflft'a'U p'roj.'t de Car
et de coupons individuel exempt
de droit, Im bons de la detei.se a
uo an au plus. Le trangers non
domicilis en France si ni dispen
li du carnet 1a condition qu'ils
produisent ne affllavil. La demie
re partie du piojet et b!it des sane
lions lfree en cas de nai.que
ment. Mi- lliiand piseia lu qu< s
lion de confiance rroptix du pro
jet de letour au sciutiu d'airoudis
meut.
L'affaire deJ laux billets
le Italique
Par table
BUDAPEST,II Fvrier Le 1er
mini''.!' Mr Uelhlen, a repel au
joord'hui que sou terme deail est
0e faiie II lumire sur I all'aire de
(aux bilift- de l.anque de Fiain a
dans laquelle sont compromis uu
rend nombre de personnage lion
groia. Il u uclai-, dans use luler
eiew, que lo rapport de la coin
mis.lu | arlemautair.- qui proe
il une enqute sur cite eftaiN
t qui doit tre dpote la aeuutne
prochaine donnera des inuicalions
eetisfaisantes l'opinion putiiique
franaise -ur les loiuIs qui I iule
reaaent.Le 1er ministre a expnm
l'espoir que bs mllicdas sur les
fueits on t tomb d'acco-d
pour lu toopration entre les poli
ces ltLei'* tt bongioise satisle
sent Ici Krenaia 11 ajoute qu'il fs
prait i-e rtiidie Genve uu ci m
meocemelit du mois de Mai i Ion
tefoi le puilemenl lui accorde in
vote de confiance quand la cm
missiou denquete aura l'ait unrap
port.
Conseil d'Etat
\ ai m nce d'hier le Conseil
d but a u nouvel.e son lluieau
| nul le sixime mois ut la session
Mira< idiuaiie. L'est le mme Itu
reau qui a t r u.
Ensuite le Cabiuet au < # r^,".(
'est prment d wi Jss^imnd
'"':- J '.:.u f. ,1,.,.,^ dlh p|0
J^ >'\-- m auivanta:
I ) Loi qui i apporte celle du I
Aot \'.)lt relalivti A 1 emplaee
nu nt donn la Commune de
Port u lince pour la conalruc
lit u 'le i Mute de Ville.
-; Lui (jui modifie laiticle 4 de
la oi .-ni e ^ oust-il bvpiiear de
la Magistrature.
'A) Lue loi sur le tarif posta".
Piobilj ement le Conseil d'Ltal
fe runira, Lundi, eu '\-^emble
Mat oua e pour recevoir ie aej t
des Accorda taternaiionaux,
'' :
I
Les Divorces
Avaiil bi-r sous la prsidence
du boyau hodoiptia bai nu. le In
buoai dt l'ie.i.iuie liiataficea reu
du ua y cernent ad.i.ttUut le di
voict d :
Lo-ena Dossous et Charles
Antoine AufUstft,
.lu,en v-has.auig et l'anic llo
gon.
Lo Tribunal a entendu :
Iberese besaoureei contre
aon ep us Louia U^lva,'
oeimaie de l'radines contre
son tpoul l'aui IJelaq ,u
I li M.U AotoiAe conlN Nu
bert Steel.
rrcalculalioo du lemn>
p>r A. u. Tippeabtoer
Demam
Le i i. Preasion atmosphrique
0 t> ,ui deeaout. Temprature 1.9
au des-ou-i. Index du temps! (,l n
gatii Probabilitap uie 0.6 positif.
-
AVIS
Haitian Motors
Nous avons I honneur d iulor
mer dos clients et ,1e public en
gnral, que nous allons Installer
ne pompe a Gasoline, lyetne
Striectioun, devant noire Oange
ord,angle Kues Pave et llag laln
de I.Liai ou notre clientiMe pourra
se procurer de la Gasoline tiltr^e,
de prerciie qualit, aux prix cou
rants de la plu e, ainsi que de
l'huile, graisse, etc.
A propos (,u discours
de ftp Nussliui
Par cable ,
KD F. 12 Fvriei- S'il faut
en croira les journaux gouverne
mentaux de Home, l'incident qui
s'est produit enlie I Italie elle
Heii.h au aujel des minorits aile
miudcs du sud du Tyrol, serait
clos '.oui au moins en ce qui con
cerne l'Italie, la suite de la r
pliqee de Mr Vntroltal aux doli
rations de Mr Streemaun.
AU UPXIQUG
Ai restai ion ue prilnM
e tllioliqu-s
Pi i rab!e
MEXI 1- Pivrlei Lt- aulo
rila gardent leaiby^Ce Bari'errea:
- ,.a.';.'.',vr ue pn'tres espagnob par
m' i ilu meuve ment poui lijnatio
nalisation rfe tous les biens'de l'i
glise talbolique an M.xqii. Lis
pniiihiix de Mexico estiment que
le nombre de ces amslaloo s'
lve plus de 10 et ;;,! que
ces pitres poorreUni ireexpul
as.
Le Fasci ma se dve<
loppeen Beluique
les vtrans de la guerre refusent
i liiLTim. e du Premier ministre
Idimee
Par cab'e
Bill \ -LLLS,t2 Fvrier L'ex
(en-ion d'un mouvement t.iscisle
de grande proportion eu llelgjque
s'st milejl aujourd'hui indi
quant I existence d uc vil mcon
t> ntemeut parmi les conlr buables
au Mjet du progiamme linancier
au tomo.....iirni. Aujourd'hui
deux asaocisi ous de virans oui
pus paitie le l'iemiei ministre :
1* i-soci tiou de la matiiie a adres
a au loi un appel n -.. I.mt la
d imissK n Ju vicomte Pou Ici et la
d.sao i.tio i du parlement pour pro
c dera ne nouvelles le* lions en
vue de la restauration financire
du piy L'associa ion nationale
des velians a adresse une lettre
au l'iemier ministre dclarant qu'
elle refussil l'hommage q Til avait
ensoy 6 l'aime. La lettre se lr
i..ii .i ; par cs mol- : Les com
battants voua adre-sent vous,
aux ministres qui, 1 ent ou
in lirtcttruent, ut stbot noire d
fense nationale et tous et apa
c ie.< pailemeiit lie .meut, uu sdieui aveit s->emeat
si iiyifsion de leur protoud
Bnpiii .
Petites Nouvelles
Etranger
CNNfc8, 19 FvrierTous les
malt h1* du li urnoi du Cuthon.
ont d Hre remis aujourd bui pai
suite de la pluie qui ne cesse de
tomber depuis dois joure.
LONiiltSS Kpo dant aune
que-tiou nu sujet de la iluation
dans le sud de la Chine, Sir Aus
ten t'Iiamberlain a dclar la
chambre des communes que l'a
narcliie qui rgne actuellement
dans celte rgion est le rsultat di
Net des menes communistes.il a
exposa que e peuple rliu coeur de la faon des extremis
LA
tes q-ii dlieront N pouvoir
Cio oi et h ul'i le q-.s .'amiti
.....* I ..J i e -, .. Chine f
rsflsrouaeait ton* l<-- joura.
6MKVB.- Le nnsul Gnra
d'Ail-lingue a lemis au secn-t-i -
riat goraf de la boeit des Na-
tions la demande crite d'admis*
aion du Keich.
-3
Surmenage. Anm'ieCrbrale. Eue
Epuisement, Ides Noires. In
r-
C'est une grande fatisfaclion de
possder et <*e fuie usage a une
plume qui vous conviante en di-
sant olre main 'Lcnveii".
Des millieis d'iu iividui de par
le monde en loni ! enliremenl
eonIsola qu'ils se 'C.'i.ent desap
P'-'tilssar.s leur 'Wobl 'en.'c.m
me s'ils taieut. p Ivi de leur
montre.
Le Wahl Pen est conleclionn
dans iou les sty.es et se vnd
tons les pris, de faon convenir
tous les gots et toutes les
bourses
Pour la venle, s'a Iresser a
Maxwell & Mr
163/, Rue du Centre
Port au Prince. Ilaiti
Neurasthnie
Dcouragement profond, triatesse incurable, lassitude continu-Ile, -'i toc
nminJre effort physique ou intellectuel, douiems dans lo jiinU iikii.c c u^j ,
rcTail, mal Je tte en casque, insomnies cruelles, impuissence mtr'e ou rartj
lell sont les symptnes de la neurasthnie, la plus torturante o ... a.-.'i'j
vcu*es. Oe personnes en apparence saines et vi.nouren-cs. l'aTri i. e ru- -^ ^Jj
miscrab'cs loques hutnaine'.. Cette dchance proronde ni.i ccpendu.i -j, jfj
d able. Les iruras'.hniques peurent, ils doivent gurir, car. ch eui, m ^
nerveuse n'est pas morte, elle est seule.neii ail'aiblie. Il sufriia u .nip.sa; a'
sistme nerveux ia bienla'sante nerfcie itale que tient en i rti
LELIXIR ZIDA
u m.dable regncrateui nerveux qui dcuple en quelques jours leur force i
lac normale et leur puissance intellectuelle, augmente la virilit.
.Nombreuse attestations de malades et de sndeclm.
Le flacon 11 tr 50
v ( de f>4 pages, griitme lur demande adr>sc aux
. uci Ncarologiqaes du Docteurla'le, i Pjuiciaij de strsi>ou-^ pa
V-
KS \EMI DANS TOI Ils PIlAPMALItS
|tilt.^AQKRKSl
Pour teindre tous tissus :
LAINE, COTON, SOIE, te...
aucun produit n'tala
"la MAURESQUE'
Fnen-ee.oi; Ma: Pharmacie W BL'CH
Pharaaoe EuKe,- PKROU, , PU. c VolUre.
t/.k Xuu" bonnt mloni Je lum.
../lanli.,oi |IMI>|| Ijrun.o ,ur j ,ini, airtttH ,
ti V C rr.RCOQ, i ASNIKES (S^.> Fr.M
Avis
Mme Vve Ethsrt *rchar|
re i son aimable clientle
trouvera toujours sai
Hue des Miracle?,des Coi
carnaval, des robes en il
graudes personnes et et
cip pour enfantsel tout
marchandises leur coni
INN
CE SOIR : Jazz-iiaiid avec p
gramme nouveau el menu de
choix. De 8 heures ^minuit
^BBasssVrSCtti,-. T.' : i*rrs-x-w-v. ,-..-, _r~.---------------------------__ I

!^Sb^V
Eug. LE BOSSE ce Co
Agences Reprsentations
Decker Joaes Jewell
MlltirT NBWeYORK
rarteM !Iu(jariau O O-Boul BOOft ete
irabklio fWe IutnraDce Cotnptov
N'ICW-Yoll!:
Asauiance contrax l'incen Ue.
Dm m-n ni M ''Il CC
Allumettes f Safe II on m i
0. S, Riililinr t'xnort Cotnpll]
Soul.'ors Rod :
Chu F. leUtttt^ed Son
Poissons sals en tous (jenres
PORT- V PRINCE
Agents gnraux de :
\| Hiulactures lile lns'ce Cf
N surance sur la tIs.
juilhou Frres C.ih'
Vus & Champagne 3ordrsi
1 lt. Heymap
COPENHAGUK
ur re Osuuls, fromage et cO<
allim'nt Ji e
\\. S. lathews [t *oc
Tabacs jaunes et a'rf.
La Nationale
Sans Rival]
Cigarettes Cbanl
I:nvo|g de
Mm
Se fait lr~ploifir d'infos mer mclwntMo qu'elle vUnf de recevoir ne la verrerie en cristal, de la verrerie .
fine, *k\\ trviee de la Ut o en fer fimiil de erwUtvr, d<* lampe franaie*, des lampes de r m pension
Abctriqu* *, de servie** <(if rn pot ctoine fine de six trente cinq pices le jeu, des malles et dts vtii"
^ de voyage, un assortiment vari de rveils matin et de pendulettes.
* Quant t ux prirja Maison prend toujours d cur de satisfaire son aimable et bienveillante clientle


LKlMVTl* Il Frriw;.l9M
L_
DRMk
The Worlds leading Uneral Water
MME ROCK
. Sparkling, Cool and Clear
Sold at ail First Class Cafs, Hotels* Clubs and Res'aurant
MAXWELL H0H.1
SOLE AGENTS
ypiii!^ SI
i I I
^-
V
maison H.Sihera
Ceux qui n'ont pas encore va les jolies articles 4e finesse qae tient*
i recevoir. La maisoo SILVERA doifent, dans leur iatrt.s empresser.
passer cette maison, car nul part ils ne peuveat trouver d'aasa^
.aux anides des piii raisonnables :
Nos articles sont vraiment de toute beaal et de sreloseur et nos pri><
iiiui toute concurrence.
\ o'.les couleur A bent
Bas dentelles
Bas soie brod*
lias fil brod
Tulle pour premire Communion
Couvertures blanche ot couleur su p.
Bandes brodes Modra pour
chemises ot jupe
.'me biano barres
Ratine blanche
Gabardine blanche
Irpou blano et couleur A Jour
Voile et couleui uni
Chemisettes allemande, tu.
Brabaut noir anglais
Imitation toile orue
Serviettes do toilettes blsnobes Aooulet.r
Nappes .couleur
Tapis cir blano si.p pour tables
Molletons blanc ot couleur sup,!;
l'oignes franais & amricains
Organdi blano et oouleur
Lainage couleur anglais sup pour Jupes
Maaras A ban es de solo pour chemises A
hommes
Satinette foulard pour robes nouveaux
dessins
tmabtes clients,vous qui voulez porter, peu de ira's, les plus seaaij
tus qu'il soit possible de treuvr sur cette plsce, ne manqsez pas ',
|.*sl d'aller ailleurs, de passer tin / nous ou le meilleur accueil vous
st rserv.
I a *!
_ D
FI
* &
o ?
l
Carnaval Carnaval
Vient d'arriver au lion March,
Rue Dantls Destouches
du Papier crp
De toutes nuarces,fabriqu spclalemont pour cos-
tumes de carnavals et pour dcoration de salles de
bal.
Oli trouvera aussi des Serpentins, Confettis et!|autrcs articles
de Carnaval. .Swlll ] J0L %J22J>Z .-Ou.U C2

a o. 1
/
2 ~ 3 S" *
? 5.9 2

Si
m
_ o 1
- O. C 3
71 3 Q _
n (^ a ^
llj-f .-
5f o
Il II
~
-13 < o
Il !Td
Pri du FUcon : S fr*noy
'mT'1"' m ii1
nr. WNGU. U 9"JH& f
*
Los voitures au oinobiles de la Marque RRO si rputes dans le mon le entier se vendant actuel-
lement sur le ma*oh. KUe se recommandent non ssulement par leur lgsnoe mais aussi par
leur solidit, l'excellence de leur moteur e 1<> liai de leur incom parable oarrosse ie.
Se vendent galement les oaintous de la m "me marque d6iicmm*s Speed Wagon a.cause
do leur rapidit proverbiale,du confort qu'ils offrent t de la puissance formidable de leur moteur
Le camion REl > de la Hiseoost restluendaire riansle monde des mcaniciens et def chauf.
fours qui sont unanimes a attester q ie, soumis a un trafic intense et continu, il a p . sans rpara
tion d'aucune sorte.se maintenir en bon et parfait tat pendant neuf aimes entires.
Ce sont des automobiles (Touring Car et des camionsSpeed Wagon de cette grande et cois
olenoleuse manufacture que vous trouverez des prix dfiant toute concurrence la Hue des
Miraoiss ou Prou. *
On y trouvera galement des pices de reohangeet des accessoires pour ces machines.
Procurez vous une In, c'est la voilure i|iu n'a jamais b soin de rparation, qui se conserve
Mas irais et qui au surplus ne rclame
que le minimum d'huile et de qasoline.
Procurez-vous une KEO
r :'
r.
ECTHINE
r-f>
Elirait du jaune A'ut. -- L plus actif des Reconstituants.
Rend puissant et vigoureux- Recommand aux personnes faibles
Fortifie le cerveau, la mlle pinire, les os et les reins.
Brewer & Co Ilc (ieo# Jeansiue et o
WORCESTER MA88t
AGFMS
U
***
&


*


LE MA UN- 13 r'viier 19:5
Courroie de Transmission
GOOD
Comme v ur *r* < vire*
produit*. Go *UV'>>nr fahrl*
qw- *c* cou rot** ifnp^l
de* mthode* *pfol*1e* *w
bore danse* tetora'ofrtt.
Le* (cvwoie* ordinaire*
en cuir ap** ovoir ervt
uaddam une ut espace de
tewpn B'amlnctnt, e / -
diitent,et l'inalemeni cient.
\ l'Amie Gardien
Spcialit de deuil
1032, Hue du Rservoir
Mlhue*es p ur par.o: Schmoll,
Le Carpender, Lemoi e, e'c.
Etudes de l/erny, Lecoupey. ele
Sonatines de Cm mer.i, Kl ulau.
Sonates de Webf, 'le/.ri.
Morceaux faciles pour cotr-men
anti ayant trois meis el six moi
de IreoB.
Les fox trois \ la mode.
Vio'on: Mthodes Alard, Viazas,et
l*i ix Nouveau.
a i i
Ceci a pour cause la Iriclion lamelle ce^ courroies sojI soumise, .ans qu'il
toit possible de es lubrifier.
les cour .oies Good Year au contraire ont une substance graisseuse contenue
dans la c le <, .i entie dans Ur coiislr.iciii.|'ii les lubrifie automatiquement,
conseivanl par ainv. leur souplesse et leur iakllCltc.
Quand on se seu convenablement des courroies GojJ Year, ells dirent ns
lonqteinps el donner un service surprenant*
Les courroies de transmission Uood Iear suit laite dans Joutes les men-
tions, et pour tou.e sorte oe ira* ail.
tayeH'h ta prochaine foie,
Courroies Good year. Royaux eu caoulchouc.
TiieVVesl IndiesTradiug Company
PORT-AU-PRINCE, GONrIVES. CP
Chaoerceiit d'adresse
MrJean Rodrigue
Coiffeur
Av'se sa clieniMe que son Salon
de CoilCure est transit, de la
Place (elfiard la rue des Mira
des, No 223, cot dts Tlegra
I lies Terrestres.
Panama Railroad
SteamsMp Une
Le steamer "Ancon" est attendu
i Port au Pncce, venant de .\tw
Yoik le dimanche 14 lvrier 1916,
avec 18 passait rs,49MCtdl le'tres
et paMira dans 1 apr^s midi du
me" ej ur directement jour Cris
lobai canal zone.
Les chargeur sont prie's de no
ter (.oe le s'eamer ''l'artma" ett
attendu Port au Prince, venant
de Crislobal, canal /oie, le jeudi
1 di 17, comme il est dit daus notre
itinraire.
Les permis d cmbf.iquement se-
ront dlivrs pour le frtl desti
nalion de New York et des ports
l i m (i ( i i.r demande fuite! te
buretu.
Ce steamer par'iia le n i^me jour
peur ISew Yoik direc'ement.
Poil au I rin e le .'< fvriertbiii
0. B.THOIdPSON
Gnral Agenl
La maison
Jenaro Hurtado
A l'honneur de garintir que les Chapeaux pour dam- ' ro'ellcf,
nfants et hommes soi t des o'us fins et des meillou js q ielit*l >lts
demie es modes et styles de I" ine '8 t> arrivs de rarh.
L<\ Vaison ne cite p. s les au :es artu es te'*, que : les peigne-, i
cheveux favoris des dp ,i . Cui 'iii" eoglek, fans cols, cravate* li i s
de oie et chemises, biset i' aussettes qui so:)t tous de prem re
quali'.
Venez no is faire visite et ah dates*/ : lowl spra a votre got.
Jenaro rJURTADO |
Avis important
/
Pharmacie Sjourn
1 enne avis sa clientle et aux mdecins et su publie QuM
Il isorn. son Laboratoire d 'Ulojjie en uu Lab ratoire u'e
bol y;e appliqu sous la Dirocti n du
Dr Ricot et t. Sjourn
L" laboratoire et ouvert iouj le? jours de 7 hm du matin 1 I
aoi r->s diaoir pour louios ?fs recbexhis ei an irffSI prvu. a i i
aii.o- C2 ci lointe, s-ut pour le
lYass rmann et ia ton.' \ iIa Ure S4s*'V. r
Bfen 11 remues que le mardi j i :haoua se na-ae
b'jdrta^r la Pharmacie pour les renjelae Beat*
\Si\9* d'u-uies tt Sargastrique
Raction de Wasserminn
Bactiou de Tr.boulet,
Ki:.m n du sang el du pus
Kiamen de s m.itirps fcales
Kfrren de crafh
iUbumino raction
Goni'ante Uro->Sfcrai
J'ai leplainir d'aviser ma
nombreuse clientle que jai
reu rcemment :
tlu\Vi\ DE M UNIS H
Ultl c i AUemande -
PSCHOOR Brune et Blonde, amsi
de (iorUon's Dry dinde Londres.
I}orlor T nnent Stoul \\\
i.. PMETZMANN AGGEBH.M
hUB l>t QUAI
Tous avez toujours aim le Whisky Hf g
ii I lJJiij|,5 toiles, n'est-ce pas.
La Whisky naturel qui vient aprs Ilaig
and Haior R etoilea est K1NG Wll.l.iAM IV.
Savez voua pourquoi. parce que la
aarar tie de qualit pour chaque bouteille
de Ilaig and llai-i est la mme que pour
chaque boatoille de King \\ iiliara IV et
qu'on ne peut l'avoir pouraueune sutrernar
que
iKinqWiiam
0 SCOTS WHISKY*
F. Q. Pierce Compq
Maison de confiance et de rput
mondiale tablie (n 18A1
la Qualit des peintures de F 0. ''ieice G0
toute concurreice.
ToLle.' sortes de Peinluies Ternis et Ocre
cjn, Huile < l Terris pour mubtes tt pan
Tiffany Porcelaia l.namel : Joutos nuances.)
t'on pai laite du la porcelaine. ,Dor;rja*t une
exress'vemont brillante, dure et lavable. |P(tjl
idale pour meublas en gnra'.
Porcelaiu Varnisb Stain: (-etes nu-noaa.l.lraij
parfaite de tous les bois de valeur: r cajou,
beis de rone etc. Teinture idale pour la reata
immdiate des meubles en gnra)
l'athluli Euamel : (nuances diverses 'pour bal|
resetc. Imitation parfaite de la poicelaioe. [\,
l'eau i h a u de k a ri.au froide.
Iloof l'ite : ( nuances diverses ) Peintura
pour les tols.PrDaration idale pour les pays'.
Toutes sortes de peintures pour Automobll
nots, Machines, Mtaux etc.
Demandez la longue liste des produits |<|e
PII]MCI] Co. Vous trouverez certainement, d<
cle* qui vous Intressent.
Kn stock prix dfiant toute concurrence,
Ageu s en llaiti.
C>inmercia^ tendcb an Commi
Uon R.JHEBAO, Prsid
^-. -.
Davis iaking Fowi
Poudre d'leiation de rputai
mondial^ Qualit tout* OficurretiCe,
l.n stock, a "p rix dfiant toute concurrence,
lm agents eu llaiti.
Commeiciat Ajfsitetc^ aaJ Comi
tlon R. Thtad, Prl
Ysiikee Polis h C Il
'% Cirage*jpeur (Jiaussuw.
Quali d/iant toute\fionc tm
Au^mentt la dure jet lia toupl
de ot 8 le* icuir.
"r'n stook,*!^ prix dfianl toute)concurrence,
agents en llaiti.
Commprciil \ LEOlSi R. TBEBiUD, Prsi
Le Fameux Chatrpsgae L:
Se trouve i Paris dans les Grands ?es
aur.uits et cals la mode, 'Port -au
prince, il est^devenu le lavori de la Se
cit.
l^n vente chez :
B. f)ereix, (Jh1 l'icoulet, b. H- cmljens,
Lope Itivera AUx^,;aves de Hordeaux,
Baiar ltiopolilain, Alfred I.
rand JJtel de rance etc.
Aux ;tionaives:r" A. & l"'. c <>ullie t
^ii '"ap : J: Paravisini, Ch R Javaux.
Cooke,
reinboll
^lV^'s^k>'B%m?Vh '

.41
UOj Rue des Csars


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM