<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN Fvrier !• Crme TEIN0 $1*3 & donne un teint de lys L.le tient a pondre Assure i IW I... Cr*M TWNDEI.YS. •" neulf. eti •"-!.• en -n • P u ; •"* |,.l, Ici Uchi de rotlM* '" rrl ttt,on Jut, I !**'' v ARYS 3, Rue de la P"*. 3 PARIS T %  !* HrtutUt m i % % %  "" I Momilk ^m^^T^wff^ Qtfijffl t>? les lections Communales De notre correspondant IW I.KPAIX, 13 Janvier — Notre ville conservera lonulerops •ncorele someni; des bnl m.U ovation* laites au Conseil L.,mrru pal de cette ville qui vient otrs rlu asatisfcti(n gnral*. u dimanche 17 du oouran, '/aprs le veuHet del Commission de rcemment sanctionnant les dcisions quitables le lAaseœ 3 V e l'nmairc Kledora e, noire Bvmpatuiquc Maplral Communal furenne Bail t Juste gota des heures de dlie que ne corn u renl mi prtdcesseBts. Tous les autos de celte rtl'O t'auocirent cetU lete pnpulaiie • L'luante Packard, o te trou • d itle Maire tenait la tte et Ici vhicule* qui la aoWaleot, coirme mus par un >*u\ ressort, liaient la file indienne 'e tour de la Ville, .onseivautla distance se m blables a une range de soloals bien disciplines excutant une vo lution militaiie. De vives acclamations le* M cueillir* ni paHo't Le Conseil r.lu mente bien •eeal-R.s. ca. ila endu durant M ration de services signals a Colons en payant la COBntrcc t : 0 n du nouveau march et 1 le Vement du vaste difice **"!*• local la Maine. U Budf*ld*U Gammune est as.aini et les rve nus augments. Hotre place publique> eCbamp de Mars va tre amnage et un hioique dress. llseia *W la fanlare "LU•ion* aujourd'hui si bien organise d'gaver louvenl II pcpulation par son rpertoire f'euri. *NOB sincres oui dhforeuse ugM eui Membresi* note* dddi l dont la rlection se-l effee tue MMM d* bon auspices. Celle brillante journe se clotu r parles fitalS d'une foule en %  MM qui perrourul bleu UN les rues le la Vill au son d une mosl %  Udlirante. ous une p uie de fuse, au ci de. : •Vive le Prsident Homo. \ive le Magistrat Tureune Sun t Juste. i Toutes ces acclamations sont 0* bon tVfWt. n'est ce pu — WM %  ... %  VoiM/iioi rfani ie Annale '.'i/ es ; Dn Beatl ypste de solidarit pour sauver le R?. I re C .,v, Cur do II Plaine lu Nonl, lr pp de firre IIIMI hanturiqu^, le lrou et si % antVteur Laniog a d pral.,,„.,-, il y a quiuM outt. H ,,.,,,-tu ioo du s u-. lune les I 0M [Qgplus dlicates qui aieol l 11 tues eu Hati. o k tre p iinnei on' donne ipootan D I,I i. -iv-' joi', chieu i 350 g imm s '' leurs^Dg no i nu? i lesympaihiqueGU' r ou on le lait, avait t sur le 1 >nt pendant toute U E ierre, Sa Grand ur Stgr Jarj, leaPreaUobirt et Ogeretle Dr l/.iuin,. .pii a ainsi prouve que thorie et pratique nurchaient ensemble, Pour ce b tau geste le soii n* rite, de confraternit qui est le|,mi;' et la no'e caractristique de U religion Catholique, nous flicitons les m-u lues du Clerg • i le Ur Lamng a qui tous doiv nt tant de r.connaisitnce pour les services minenui qu'il %  rendus dans le rsord non s. ub ment comme animateur _i* Vil ispice.liist.i-.ieu.lun des plus beaux dllaiM, mais, tncore,comme Chirurgien pour les nombreuses oprations quil i faites atec tant de IUCCJ il piur le aenice d Clinique qu il a.i-sidl. avec le coirouudj nos prtret, travers touUiOM Communes du Nord. h' 1 t du \\,6 FMier U* dnafcefcBilsfS^Maj^s^v* „,.,•„ | M journaux de la %  '."• „ o.e le^ e*-nmi.alr*a fran 5,TC dcouvert l'inetilTJJ f^ohlqnun* merh.ne m ype h la labriralion de |aux Ml leta. l'gard de 1-Allemagne au sujet de la campagne anti-i al bnements par le Hei. h Lts paro'M du 1er ministre on. t. l'objet de corn mentaires MBS lin et l'on dc are que son disecur* esl l'un des met leur* qu'il ait j mais prononc ei la plus signifie tive depuis 1 anal re de Coilou. Toute la pratSSS a* co de dire que ce discours mcar ne si naifaitement e'. s or p.ite ment 1 Halle lasi.-te que tous com mentaires sont mpeitlus pour ne pat dire impossible. Les discassions financires la Chambre Franaise Un Important discours d !• taiN Pai cable ROVfi, H Fvrier— M. HoMOli ni a t.it hier a la chambre uu* r DOOM nergique la campagne iOtl italienne que le Al'eman.U sont accus* de mener dan* U Haut ftdge, rgion que Titan t Eianaillc* Nous avons reu la carte de fi an aille de Mademoiselle Lamercie St-Sum avec Mr Bdgard Cbarl**. Aux heureux fiancs nous envoT on tous nos vœux de Bonheur* \ [te "6 Girdien Spcialit de deuil i<; 12, Rue du Rservoir M |h | pool piano: S bmull, U Oarpeotier, Lemome, aie. Btudeide rti ^^tn Sooal I pem*ntl, Hbulao. Sonates Je W.l,l, ""ri. MOT aau* faciles pour ommen ,.,„,, yani Uoh molsetsti mois da l< , LJI foi Irols .H la mode. \iVou-. Method • *l*d M iaa.aU Prix Nouv aux. noiide depuis U Ho delai.rande. in.rre. L'Italie d/sire Mreamie •inera du peuple allemand, dit le prsident du conseil, mai une amie sur la dlenaive, regardant l'Allemagne dans les yeux. Apres avoir qualifia la campagnei de I M leinasu* d'abominable, ridmile et nieuongfcre,Muolini dcla.e que le rernt diKours de II 'd. premier Ministrada Bavire, an Mijeldu Haut Adige, tait simplement ioooi II ridiculisa le Bavarois en voyant l'esprit de Locarno qui. dit il, est devenu faibl*, inaupporta ble et mme hypocrite. Huaaoliol croit que la campagne d'AUema gne et base >urla vieille cotnai tante de la nation ilalierne et il •jou'.a : Le allemands |doivenl ap prendre la vrit r q ,ie 'l P 0 !'*' (jne iabenne dn le Haut \dige ne variera jamais. J'espre, con clul Mussoini, que mon dierour ira c impria par (eux qai doivent 1 • r.imprei dre BERLIN— Dans 1- milieux offi ciels l'U se reloaf tout conuren taire sur le dU< ni: : s de M. Musso liui dont le texte in extenso nVt pu encore parvenu k Berlin. Il n'en est pas moins cerlr.in que ce di eoura a proluit la plus proton de 't '•' p'us pt'nible impression. On dccUre tellement q"e daooti la gurie tncun homm a d'Rlat n'a os prononcer a l'adresse d'une na tion voisine < n dtMeOH au 1 si vio |, t et con enanl 'es mna i-.i^si p< u voles On fait ressortir qm eattS ma eue .n'reiise diatribe vitnt bien mal prono* au rao nu ni o le g uivernement fdral donne son attention la question d s intrts mutuel* de l'Mlema gne et de II lli*. ROHBOn cojsi're, dms e? milieux politiques comme trs ira \e le di OOOrS prononc par Vr MutaoHnl la < honore, dan le quel il a formul des menaces Par cub'e PABIS. 8 Fviier — Le m-'con lentement prouv par certains lments du cartel de* gauche en vov ml les loeialiatee chercher de plus ec plui a d.-ter la politique de groupe radical socialiste, a tranaform la situation pu le mentire et ouvert U voie S un co-nprouis entre lu gjuvdrueineut el |M radicaux reiavemeut au probme de l'aswlnlisment des finances. vl. ..amoureux, radical, rappor leur de la coinmiision financire laclumbro, a dclar qu'il'. 6 noocerail intervenir dans la dis cu*!ion sur les maures linanci r.*. ; prop .ses la chsmbre si les toelali tes ne mettaient aaa bn leur opposition sylmaliiue. 11 n'a coosenti poursuivre *a tache qiH sur le* instances de d VI. Br-and el Uerrlot. Les dputs se sont mis srieusement au travail et ont liquid plusieurs arti-de* du p.*o jl remani par la commission des iniinces. En raison de l'activit qu'ils ont montre lier, il est poa sitile que le pr.jel tinaocier BOll soumis I l'examen du snat d ici uue quinzaine de jours. Le but ul tune du projet de M Uoumer est on commente certains b. mis ve S propoes par M Doumar se ront suffisantes pur atteindre le but d*ir. U Marchal Ntai MMsi ,ie, la m faille militaire pjpagiio't Par cab'e PARIS 8 r.-vner-On annonce de IVleJciuele dcret coalranl au maicbdl'tain la mdaille mi r.Uireesp^.oleditqueSxVta,. L es i fire de conlrer cette haute distinction lillu.tre librateur d, fo*rolqu*-cit d* Vwdnn au Chai nine t qui a rendu k la eau e de la civilisathn les plu grandi leivieei que la France et lt-pa gue continueront rendre. nrocbaiu comme on s y alteod on j tiendra probablement une stfinci spciale du conseil vendredi ifi de convoquer uue assemble IU ciale qui examinera la dmine d'adm iaaion. Remerciement* Mr et Mme Horaliua Vota leurs enfanls.MEdouard P.Pal] ses enfants, Mrs Manu* et mon Laurenstin Mme Suz Laurenstin, Mrs Worun *t. Millien, Mme Clara Mdhas leurs enfanta ainsi que loua autres parents et allis remert sincrement .es amia tant de Capitale que de la provmea, | es du Sminaire, les frres| l institution St Louis de gue.LaMaaistratureatleE de leur tmoignage de qsisfclj au'ila leur ont donn k locr— de la mort de leur regrette belle mre, grand meae, war P e Marie Cleste Mtinap dcd le 27 janvier 1926. ,., les plient " !" *"*"* 9 ,on de leur prolonde gratS| A la lœitV A' -s lapons Par cab a OENEVB, • Mutai-JpaWojj. prsident an aMsatt de la ioeit des Nations.a remis ofticietlement hier la runion prparatoire de Dsarmement du 15 fvrier une date qui sera fixe k la aesxion du conseil du mois de Mars Le con sellai mis en miie temps la runi >n de la commimoo militai re permanente de la socit et celle des experts techniquesqu devaient M runir Genve avant Jli con r rsnee de dsarmement. L Mlema gne a fait sevor la Socit qu Stta accepte le retard apport* Pexamen de la question du daar moment, mais espre que le ru nion aura lieu avant le 15. sua demande le l'Allemagne pour en trer dans la socit arrive, mardi Mr el Mme Joseph Nicolas, Vte Christian Nicolas et M f.nts, Mlle Cleste N'CoUj, Smiramis Nau, Mme Vve %  Dessilinjs llyppoljje et w autres parents et alli s rem trsaincrement toau sw i ns tant de la capitale que ITovince, et particulremisj le Dr Justin Uomioique, d.rsde l'Eco'e Natimale de ttd et de Pharmacie, et tous les bres de eiu personnel, etc. leur ont donn la plu J marque de sympathie los de la nort du _. . A Dr Jean Baptiste Christian, Prolesseur secrtaire k \l Nationale de Mdeas leur regrett fils, poux.pri neveu et parent, survend ianvi r coul. Ils les prient de croire plus protonde grelUula. v Ce 8 fvrier lf| fcONSTIPATlOI prene* I* COMPRIJJSUI3SES de S L a T 5S5! XA1RX* C'CST LE MEILL" C nS PUROATITS. ^•^".ua-D-a."' „ ton... tm bonn._PM Eug^LE^OSSE & Co Aqences— Reprsentations nADT.lTT DDI/V/IR 9,ecker Jones Je well Mi lli iisi ** UB NBW-YORK l-aiinea Iluyarian i) O-Boulo I\OUj-et oniiFf ^ %SPSn F*S S^ t0Ui "''* eU!W 8a,i8/ ire * n *#*$** \



PAGE 1

LK MATIN — 9 Fvrier., 1916 %  %  DRIM The Worlds leading Minerai Water WHITE ROCK Sparkling, Cool and Clear Sold al ail birst t lass Caf*. Hotels, Clubs and Rts aurant MAXWELL and HOHR SOLE AGENTS m >%* mm ^ m ^ Fabrique fc Mosalqaes Lope RIYEIM Colombian Sleamhip Company IDC. id Ca^9£attUn,*&Hfc Iv %tefi*Wf>**' fGrand Rue en 1 1 ce V eflfl sVrMfi' &>c7tlarc eM~ attendu %rt^mfSm ^ y our l'hygine ei le confort de t% •afoniet courant #C tepaitira tema*' v08 j a j 80nf> me i lez des jour pour JiiectenvenC poat Jrrrvi^ en loaU ^ai CeiporU 3cIIa eotona&to pieriant. |uu fc pa^ag ei*. : ^ fyod-Ciii-fyxxruo, te 9 ^arlei 1926. Colombian Steamehip Company Inc. Gebara & Co, Agents ALFRED VIEUX Reprsentant de vw ... 01 w.ww 7 — -•— Carreaux Mo tangue* Les plancliers en bois ncessitent toit le te api des rparations et attirent rats, souris, punaises et autres vermines. fommerv fit .Greno Vins le Champagne ". k \\ lartell Cognac JCalvet U" Co Vins de llorde;iux, R' nus Cognac llordeaui Vin de Bourgogne Club mouniaue d'Hati Les membres actifs du Club de la socit. maonnique d'Hati se sont ru CONVOCATION Bis jeudi 4 courant en i-ssemL^Atsembla gnrale du C'ub ble gnrale dans les parvis du e8 t' convoqu* pour le mewireGrand Orient, tfsiat'fl du cha.; a j 10 curai t d ns lea paivia 'u mant vnrable de L'Aobiti, Cf n d Orient 5 h ea r ses i-es plai.cbers en ciment ou en briques ne sont pas plus avantageux, ils s'lritent et se dsagrgent aprs quelque temps et il taut taire une nou veile dpense. Uff£tf£l*£ Nos Mosaqueseon< toujours concou s dvou des jeunt s gens ..... Mr Hyardtmaal dlgu par le grand raaiire de l'ordre, et ont renouvel leur bureau dfinitil ainri: Emmanuel Mont Rosier rlu Prsident Vice pisident Roger Anselme Secrtaire Ren Laleau Trsorier Josepii Poujol Douyon L.vt-lanet, Louis Laucjun et Edgard Lalore.'t, Conseillers. Tout en prsentant nos meilleurs vœux de sucrs au Corait.', nous sommes heureux de du joir p^ur pr cdre i ait aux travaux suivants : ORDRE DU JOUR lo L/?ctuie du procs ve b.l de la de nire sance 'O Vote des statua 30 E'eclions des membres adhrents par l'assembl gnrale. Bloulagemtiit immdliiii | beaux et durent ind/iaiment Consultez les centaines de clients q 11 ont djl pos ncs mosaque.*%  \ous labriquons en outre balustre-. d*. toutes dimensions, fleurons,rosaces, corniches,moulures, etc. cm de Carreaux routas pour tortura { ct > t 50 le millierBlocs en itm\ Scotcb Whisky Ki 11 u Geor |6S II scotch Wbiikji Holllnde J. r. K<'!| ft co liarnarine-l'i'omige de Hollande nenk -ns (jenivre Compitguie franco Indochinoise Riz de toutes !j provenancas. H Mande f fe LECITHINE BUMtt au iiune d'œuf. Le plus aetif des Recon liluanls. ld puissal el vigoureux. Kecommaud a.x pesonues taiMe* Fortifie le cerveau, la moelle pinire,les oe et^Jee reine. Brewer &| CO;;ILC. Geo. Jeausrae etjo I WORCESTER — MASS l r'' MH V I* ^



PAGE 1

I.K MATIN— a fvrier C Pm-t-dc-Paix cbei Ir £ Maurrasse Pt-iii Oo\e i es Mr F Qi ',;,, 14 Aux tares d.,/ Mr Jean D. Lonard '" rtilitil-'fi(£ETZiAPJlGCE8H0!.l Avis kpirlanl J'ai lepli sir duiv '#E(blauo rouges et le renomm Pommard m H>M II\, goll imiicain Ls plus graul assortiment de Liqueurs, I ognac s wiskio et'. \i il, r .oi Amer l'ion. Vermoulu. t'.OV nl r> et amricain* s fiai, he senl an l\C< RFKdeCala i rora et llab.'.iieta 'I AP Tl KS rf tout< s let fa briques dllaiii.Gio> et dtail. P .\;H I AU lil|; £, K oewt.ee. *2V • %  •^.'^>' feu 4 ^ a mais m H.Silvtia *"; I raioicnl J Inute beaut et do fratcl>ejr eUMM prit : %  '. ii' toute c.,!u I.I n m ValUi co aie tir barre lias dentelles B&J soie brode I'.IS fil brod I ulle pour premire Communion -ouvertures blanche et couleur sun. Bandes brod es Madera pour r'n.vlises ft |tipe Voile blanc ;'i barres Ratine bianche (!al>ardine blanclta Crpon blano e'. COU leur Jour Voile et conleui uni Chemlerttoa alloaaan les stip. Brabant noir anglais Imitation to.le crue Servialtes de toilettes blanches & caulei.r \app s coulcuis Tapis eir blanc sup. pour tables AJolle ons blanc ot couleur sup, i'eignes franais & a nricaim Orjfa.idi blanc & couleur l^aini(|e couleur ang'ais sup pour Jnpes Kedraa ban os d soie pour eus nlaes" iiom ns S tia-tte louitrd pour rohse, nouveaux dessins >in ' ; %  •} %  < >' %  < %  "n jui vrtu'e/ pot r, peu d* Ir.ii* ,;ie plu* bmn •qui loilpo'sibln Je trouver sur celle place, M 'njanqiur pa, > %  %  l d'ller i.illturs, 4. pisser chez QOUl ou le meilleur accu il vous iA ns i v. h a Ue bcenfe 11 ceadief lu Ville es! Deboitl Va m Uuiton e$t~e!U aasure? A ou / Eli bien vous allez perdre re're foyer et le Ir.iii de tous les travaux de voire jeunesse* Assurez votre Magasin votre Maison prive '• votre Gara:o votre Ufi a "ssuiez votre maison en construolioa / Sxuroz vou< contre les tromb|emens de terr. Le. Royal exehaune d'Assuranca ( *oale|erti j tabli depuis '720 ilM aos^ vou^donnera tnjsl^ avaot ii| "9.<;\-A une des plus grandes Compi(jnie< non svulemenl £ Angleterre ; mais du mond enlier, el qui milite dans fbut les centres civiliss, fous sommes aus-i contre l'incendie occjsionu par les ireinlileineuis de terre. Rappelles vous que vous aures toujours plue de ga ranti'i ot de pritectlon en dtenant nue police d'aseit rance il nui; (!ompagi|e anylaise. Pour plusampleereuseigue.il nU s'adresse" a W. Qui Ain MU ains # Co Port au Prinoe ll-prs-utsnts del Itoyat xchange As^eranee de Londres. Vous ave/'-'h--njour; ^im le Wbnkyllaig and iiaijj I teilttSj n'ett ce pas. I e Wblfky naturel qui vient aprs Haia •1111 11 • j r tollee est KING WILLiAM IV Savez \ons pouiqini. ~ Tare que la ar'rtle de Qualit tour chaque bouteille Je llaig and liai. g William IV et qi.'on ne j tut l'avoir i curaucune autre mer %  I •• cKlnq William W 0 SCC S WHISKY' L' ^^v ,, S^. > ^ > r ?^.'*^xX'?v ^%^r\'i.-*aft k *r F, 0. Pieroe Company Mi tson de confiance et de rfutai monHale tablie en 1847 \ la Qualit des peintures de F. 0.|tierce C 0j toute concurrence. Toute? sortes de Peintures^ Ternis et 0cn Cire, "uile el Ternis pour meubles it pan Tiffany l'or jelain l.numel : ,toutes nuance. ) jJ tion pai .aite d j la porcelaine. Donnant une ai excessivement brillante, dure etlivable. |P( idale pour meubles en gnral. Portelain Varnish Stain: etes nuances'.lml| parfaite de tous les bois de valeur: eoajou, oL bois de rose etc. peinture idale pour la reataur] Immdiate des meubles tn gnra 1 Jiathluli rJuam'l : (nuaoces diverses] pour bUj res etc. Imitation parfaite de la poi celaiue. Rsii l'eau chaude ,v II.au froide. Roof Tite: (nuances diverses) Peinture W pour les tols.Prenaratlon idale pour les p ys chai Tortue sortes de peintures pour Automobiles, nota, %  Machin!, Mtaux etc. I maniez la longue liste des produis de KJ PIERGE Co. Vous trouverez oertainm;nf, des oies qui vous intressent. I>i St ek prix dfiant tout co nurrei^, du Agents en llaili. UM R. THEBMD, Prsident 3)avis 3akii g Powd Poudre i' tvation de rp Jaliol mondiale. Qualit cV pr x dfiant f o u f i concuvrei.ee. In stock. A i rix dliant Jtoute concurrence, les agents eu Hati. Conxneicial C : l^cncl6'.u aitJ Commit Lon R* Thbattd. Prs Yaukee Polish C loi Ciraye* \eur ( hivs ie$: Quin dfiant Monte concurrent u^mite VA du*e el la oupleu de tous les icuirs. En stock, '\ prix dfiant toute concurrence, ch-l agente en Hait j. (ommrreial Agences ani Commiss'on LEO*/ il TU EB i V D, Prsii Le Faisox Cbauf i jus Uns); Si Je trouve Paris dans |,s Grands 5es 'auranls et cals j la mode, i port -au pi lue s, il est devenu le lavori de la £c cicl. £n vente chez : B. Dereix, £.lr ^' co 'et, li. H uetjen-*, Lope Hivera ^ai <;iv s de Hordeaix, Baiar Itio ( olilaio, Allred 9. ooke, Grand JJlel de isini, Ch I Javaux. Ai m \ i 0 riuo des Csars Ni r — MIIT/I /



PAGE 1

DIRECTEUR PROPRJETAIKK MPRIUEIK Umenf Magioire BOIS^VKfiNA 13664Rue Amricain. NUMERO 20 CfiVniffiS Quotidien TELEPHONE N 242 Je pourrji *l,i;n dire q.je c'est encore en moi qu)' a i t, ouv laplusfjraniequaniuderidi. culeslnofer.roire humain re qui ne nom est q„ e partie i / /ier, voilj la g'zndt err ur. Jule REYARD v.^ I9me ANNEE No 6723 PORT-AU-PftlNCl ( H4JT1 ) MARDI 9 FEVRIER 1926 *i Vitesse se signifie pas civilisation Il o est pas Don do toujours taire de la politique i. Il f iU t •avoir s'ar/ter do temps autre pourrfl chirel voir dus s et gens sous un angli moi s spcial, moins ferm. Car la p y litiqu plus qu'on ne le pe^c, est domine et finalement conduite pir l'volution des iic3 etd3smo?urs Si la pjl.iiqu-, dans chacun des pays du no .teau et du vieux continsnls, t *, d une fa m gnral?, la politique dans le monde subit une crue radoutaLI', e\st qu'elle •appuie sur des p incipes de |pius en plus vagues et mou vaut?. Fatigue et arabilions, sans dou'e, plaie d'argent. Mais cela nexpijue pas tout. |) s cius s Plia gnrales, plus ssentielle •ont au travail do^t il faut se [rendre compte. |,. civilisation, toute matnelh, qui. d puis, queMe ir.nteais, nous eraIporte dans son tourbillon, a fait Ide nous tous, presque sans exleeption, des tres fivreux, agi%  v.supa li ciels. UviKssenoustieif t l nom Taade. Avec elle nous p>da ".glissons et volons, trs tiers M nous placer si vit?, mangeant pPice, lereg.rddurlix en Hjql po ir dpister l'biUcle. M i! irs sr que le cœur, la ^science, le sens de la piti, JtJi le got, choses intimes il demandent, pour mrir, w fSLV .W 81 ** et ams mluelks il u y a pas de vraie ci•uiatior, voluent aussi vivent au* s. su ement qie nos wchnes? On en peut douter, we civilisation matrielle Crpas mal de barbarie. w aonc sait encore parler ? p possde encore la pasfion P 'Jets, la volont de cultiver in me et son intelligence? Tous les moralistes noient avec mlancolie un abaissement g* i ral et chique jou-, pluaac c^niiie du niv.au inbdlectu 1 LLi o engoue pour I s danses t la musique birbires, on s'.t'ache au clinquant, on n'applaudit plus qu 1|^ records de fo ce £3 Grande Lolerie Consistait en un splendide immeuble sis fH>rt-au> 'rince avenue John Brown Ifo I8i0 root-Bail (fsMscfttfl ph siqut; laissjnt savants et artis'es se morfonlre dans leur coin. On sait les noms d tous les hercules, mais on ignor* ceux d s po:e<, des crivains de mrite, les anist-:s d tahii. Quanta la civi'ii, 1a polileai si elles ne sont pis mor tes, elles se meurent. 0:i ouvre des enquta sur la d:aience du got et l'on verse au dossier de stuphants documeits. Au pas recel, . nous couro t — uni fois pa r j >ur. Muis alleolion .' .. mli t vous de certains dentiti | lie parf.iile de lu bou che. En vente que dans les bonnes maisons. A propos" de l'Emprunt 1U21 Rue du Magasin de l'Etat Tous trouverez le CliamparjoetanijBruianf Aviz* Marne Uin est le dernier cri de France Chaudement d adresse Mr Jean Rodrigue* Golfteur Av se sa clienfle que son S^loo de Coilfure e..| transfr, de la Pare lii-U'iM-d & la rue des Mira des, No 815, i cot des lallgra. [ lies Terres Ires. H^Pos £tme dclaration ,i rB theart > ***** sere a Etat des finances, au nvelluu concernant une ma **promette quoip,bu,, no Uurait/aite l apw I ou* assurer son lec %  l a i r .siJencc, noteeon;;, I B,s or *a/b, comme j [je voir, en 'ermes dm s lETlv mn il 'ions dans lesCi lh n P,"t atconrac ftyoduisonrarielede *c n/nre qmdtsspera, une £>ur toutes, nous voulons "jroi e 'outts les Rendes ie tour de PEmprun'. ,*•• %  • Elhart.stcrlaiie d'E 1 J Dances ^ premier cabi ' Nourell.su qu la s< ule TvSS • Pr8 de "l avait S' ' prsidence eo ct **n 1 emprunt. runt # n d r, D0,re ,ou t • i"..,? 1 ,P M UD mauvais , lai U c uernameof us loi,, 7 d e D8V0,r P" ^ui horno fui toujours par Vouv € r D n Dt E ''*Wi 5 nwei Oarl.gu.na %  l a?.." a,,e ,0,inel fn %  JOUlMl.UPcMt.fl.i le rappelle. Cet empruni dont le gouvernement Darliguenvve avait accept le principe s'a paa pu se raliser sous Dartigueoave m.ne, parc que ce gomernemenl n'en h niait point q-i'il ft eonlra-.t l>nr le '"onsei'l r Financier Me Lue y. Je eou ^ iLiLd.neot hostile M. Dur! g eni^e. Donc quand M. Borno fol lu praiJaaf, il n'avait aucun besoin de prom lire u e chose qu'il avait depu : s loBftaapa offlcUPanenl %  4'Otites pendant qu'il tait ai ^Champagne Pomniery i GraiiOf Parisiana ^fChampagae Ponniery k G w| t Maion fonde en 1S3G foS REIMS >j& C- Champagne est elass parmi les GUANOS \ ISS DE Vf. . • j^l'K*NCE. Ses immenses caves composent 18 kilojilres d-'* mire, et q-.e le gouvernement >Vga!eries souterraines ab itant un stock permanent de-12roillio(n£'3* qu il servait a'ors avait ui mme JJ^de bouteille Je grands vins rcolts exe usivement dans le.^Vim accepte, looi la s ule rserve qiI JJgJ ^teui de StlnU Thrse J*\' ^ujo i-d hui, Fvrier lo"4 ) bonbardre t 11 y* H ant( t que ./es Japonaii • • i ri a ri bu r p 0 nJ prem,-e foi, C es prem. de.I.ntl, nce russe en K„ r Ims Ojinuin. il y ura 4H ^^•78)qnsmonrot;fia SbeUbra physiologiste*'! v^aauia Bernard. Sa. hVt accidaot ^med.so,. )a Q ra nd'Rua, lautomobila p.,tant le .No 353 Jl conduite par son proprits M. (.uerya donn tte baitass on r, un ol0u d(1 g elslraas laclrlqos publie '-a .o.tu.e a t s. neuietOenl endommage Ptl d ac, i fent de %  sr.onoe. Heurautemanl { l Almaaaob de la Revue Illustre M. Annacius Albry Jean Dousa tti aimablem-iit remit aoaemplaira de l'a A| maua k Ile sa K, vue illustre i Lalmaoncfa porte la photographie du buste de l'liinpereur Jean Jicquet l) ssalmes eicut par .\ormil Charles. Il porto aussi de belles et fortes, penses. Nous remercions vivemant n )lre confre pour cet aimable et qrjcir-ux euvoi. Il soussign. Jenaro HL'KTAPO a l'boniifur dd g-ranlir que lo Chapeaux tiourdames.demoiaellea. enfaulsil lumes aot dea plus Uns d ti meilleures qualits dea dernires moJes et styles de J-ao ne I92i arrive de Paris. ua Maison ne cite pas les aulree articles tels que : les peigna cheveux favoris des daines. Casi m.r aogltia, faux oui, cravates lins de soie et chemises, bas et chaussettes qui sont tous de p.e mre quali'. Venrz nous faire visite el ch d tiss/ tout sera v^lragnL Jeaaro l(l r R TADO c'ett log'que. Ds lors q e M. Me I heny o' tait plus en came parce que ces *ant d'tre ConseilleFinancier, l'emprunt accept par Dar'iguena va s'rat ralis Voila la vrit. Noire hance fu' qu<> M Me Ilhe nyaa Irouve entre Ihiti et la D As r '8' ^Kvelecibre. CHAMPAGNE POMMERY & GRENO Connu dans le monde entier. Sa couleur d'or et le s cintil^ ptrtement d Etat, easoua Darti guenave l'emprunt tait propos 73. ^?T "*"" m aae eni,er ; ?* ? U, ? U r dor el le "iotflM. un laux infrfeur celui oCnu uS iiSaT'T C0D f' u en ,e ^.^\ dcor d'une*? par le Gouvernement Porno. -& l anl ~ fcn "e .-hez Simon Vieux, Lope K.vera. #* Noue ne sout tions pas occu feS Pour avoir uni ide des tablisbemeots Pommerv Greno \. Ps de faire la mise au point apr.'a j^Allaz Farisianavoirlestilma.ntrveilleuxquilferont'pas-er sous 1 3 f! ; '*'* yoi* la beaut et lim^riance des d.U tablissements ^3l> jeudi La. Maison du Mystre 7e et 8e pisodea ^^ Entre 100 Loterie de h Bibliothque Nationale Iv* t'.siderit de l'( Amie le dul.y.', M le DrRicol nous a -rontr un s H rim^n dp bill^isdela • Lolerie del Bblio Avis Alix Roy mlorme le public et la oramerce que Mrs P. Solaire •MJ. ffrilaull ne font plus part a ae sa Ma-soo de Commerce. Port au Prince,le 1er fvrier 192e Varits Mercredi Colombine Kntre 50 cts C A. 8 G intarvanlion du • Nouvelliste nuis La Poata > voulant accrdi tar une erreur hialoriqua, nous avons cru utile de crier: Halte l. oo Noua finirons par celte observa tion, que l'emprunt, est de Pavai de tout lesgmc de bonne loi.l'ac %  1 n £Alfred Vieux, Aqent profil d.' la Bibli" Iique de l'A micale. Li b.ll t compote c'nj coupons dont le prix est d'une gourde chacun. Il a t imprim oar I. ifoL"hqgrpli -i.ie et pone la t.lio de l' lifice de la lj-idiothoqu de l'Amicale. Nous so lui ons bon succs i notn ami le Dr Uicot et noua esprons qu son initiative perB'Itri notre villa d'avoir une Binlio'hjue publique. prci MS Cin-Varits. •Jmi. ,r T8,,,erd •'!•• oit le nombre des membres prtants. Ecole Prive Eludes dea lingues, musique, mnage, sports.ouvrages manuels: ducation compote Mme GEHII ROV '0 am liui^ed LubecL pUemajat^ • V.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06640
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, February 09, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06640

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PROPRJETAIkk
MPRIUEIK
Umenf Magioire
BOIS^VKfiNA
13664Rue Amricain.
NUMERO 20 CfiVniffiS

Quotidien
TELEPHONE N 242
Je pourrji *l,i;n dire q.je c'est
encore en moi qu)'ai t,ouv-
laplusfjraniequaniuderidi.
culeslnofer.roire humain re
qui ne nom est qe partie i /
/ier, voilj la g'zndt err ur.
Jule REYARD
v.^
I9me ANNEE No 6723
PORT-AU-PftlNCl ( H4JT1 )
MARDI 9 FEVRIER 1926 *i
Vitesse se signifie pas civilisation
Il o est pas Don do toujours
taire de la politique i. Il f iUt
avoir s'ar/ter do temps au-
tre pourrfl chirel voir dus s
et gens sous un angli moi s
spcial, moins ferm. Car la p y
litiqu plus qu'on ne le pe^c,
est domine et finalement con-
duite pir l'volution des iic3
etd3smo?urs Si la pjl.iiqu-,
dans chacun des pays du no .-
teau et du vieux continsnls, t
*, d une fa m gnral?, la po-
litique dans le monde subit une
crue radoutaLI', e\st qu'elle
appuie sur des p incipes de
|pius en plus vagues et mou
vaut?.
Fatigue et arabilions, sans
dou'e, plaie d'argent. Mais cela
nexpijue pas tout. |) s cius s
Plia gnrales, plus ssentielle
ont au travail do^t il faut se
[rendre compte. |,. civilisation,
toute matnelh, qui. d puis,
queMe ir.nteais, nous era-
Iporte dans son tourbillon, a fait
Ide nous tous, presque sans ex-
leeption, des tres fivreux, agi-
v.supa li ciels.
UviKssenoustieif tl nom
Taade. Avec elle nous p>da
".glissons et volons, trs tiers
M nous placer si vit?, mangeant
pPice, lereg.rddurlix en
Hjql po ir dpister l'biUcle.
m i! irs sr que le cur, la
^science, le sens de la piti,
JtJi le got, choses intimes
il demandent, pour mrir, w
fSLV.W81** et ams m-
luelks il u y a pas de vraie ci-
uiatior, voluent aussi vive-
nt au* s. su ement qie nos
wchnes? On en peut douter,
we civilisation matrielle
Crpas mal de barbarie.
w aonc sait encore parler ?
p possde encore la pasfion
P 'Jets, la volont de cultiver
in me et son intelligence?
Tous les moralistes noient avec
mlancolie un abaissement g*
i ral et chique jou-, pluaac
c^niiie du niv.au inbdlectu 1
LLi o engoue pour I s danses t
la musique birbires, on s'.t'a-
che au clinquant, on n'applau- -
dit plus qu 1|^ records de fo ce 3
Grande Lolerie
Consistait en un splendide immeuble
sis fH>rt-au> 'rince
avenue John Brown Ifo I8i0
root-Bail (fsMscfttfl
ph siqut; laissjnt savants et ar-
tis'es se morfonlre dans leur
coin. On sait les noms d tous
les hercules, mais on ignor*
ceux d s po:e<, des crivains
de mrite, les anist-:s d tahii.
Quanta la civi'ii, 1a poli-
leai si elles ne sont pis mor
tes, elles se meurent. 0:i ouvre
des enquta sur la d:aience
du got et l'on verse au dossier
de stuphants documeits. Au
pas recel, . nous couro renontre de la bnrbarijscien-
UJijuf, h pire de foutes. Ca
ne il pas la fau'e des savant,
mais de leurs inventioi s dont
es hommes se sont constitus
es esclaves, parce qu'il est plus
facile Je conduire une auto
enl milles I heure que de r-
11 i lr aux seules ides qui don-
nent un sens et une valear a la
vie.
La civilisation a f,it fausse
route. Elle s'est enfonce, s'eut
perdue dans le matrialisme.
Avec cela, en peut dominer un
temps. Mais la longue, cela ne
tient pa*. On se srumet plus
volonti rs la lorce. Par contre,
on ne s'incline p us devant une
supriorit morale.
Ce qu'il .nous faut, ce j. t
des citoyens digne de ce nom
et conscients de leuri multiples
responsaol.ts. S'ils sont athl-
tes par *urcroit, ce sera par-
iiil. M is l'athlte tout cou:t ne
suffi' plus.
Puj ne pas tre malfaisante,
h politique a besoin d'ire pjr
te par une force morale.
4
Et *72 lots .|;H|fi,aiiis en espces sous le
flut fiatffinnije d un Comit compos oVj
MM. Frr.i'e DesUnde*.
Edouard Retivs.
Alexandre Vil'fjo'oi
P J. Mexie
i
8, (.00
BILLETS
$. f.oo
LE BILLET
I Loi si 2 000
1.000
io & ko 1,000
iO i ,0 1.0(0
Achtt z ud Billet pour avoii la jehance de gagner
une ntaJtOO \u:ue 10,000.
20 Lots P.80 P.600
iO f 20 iOO
100 | 10 1,00.1
mmm^mmmmvwmvm
te U plus uti'e ralis par e gou
vernement actOti. Il permis i
beaucoup de citoyen* de vivre,
racuie Jeg-gner de iVfQt. Mes
eurs ht avecati n'ont pas i -e
plaiudrp, ni les vendeurs de mat
riaux de construction, ni les i har
p utiers 11 Ut meons ni tortooi
les plus imp; li eux d^s adversaires
du gouvernement.
MAUftiGE ETIENNE (ils
Angle des Ruw du Maga-
sin de l'Etat et des
Fronts Foi U.
tiennent d'arriver
Jolis clupeaux garnil
pour daines.
combattez
Les agents destructeurs de la et
rie dentaire, en vous nettoyaut U
bon he au r 11 > t uni fois par j >ur.
Muis alleolion .' .. mli t vous
de certains dentiti'<- !s q m:tlent
a nu l'ivoire des dents.
L'est p^u q oi vous devez suivre
l'exemple de plus de 100 OoO rn
decins et Dentistes quiutilisen la
clbre pte dentifrice
du Dr Pierre
rigoareusement neutre et qui ra
li-e 1 tu,n-> | lie parf.iile de lu bou
che.
En vente que dans les bonnes
maisons.
A propos" de l'Emprunt
1U21 Rue du Magasin
de l'Etat
Tous trouverez le
CliamparjoetanijBruianf
Aviz* Marne
Uin est le dernier cri de France
Chaudement d adresse
Mr Jean Rodrigue*
Golfteur
Av se sa clienfle que son S^loo
de Coilfure e..| transfr, de la
Pare lii-U'iM-d & la rue des Mira
des, No 815, i cot des lallgra.
[ lies Terres Ires.
H^Pos tme dclaration
,i rB theart> ***** se-
re a Etat des finances, au
nvelluu concernant une
ma**promette quoi- p,-
bu,,no Uurait/aite l a-
pw I ou* assurer son lec
*lair.siJencc, noteeon-
;;,IB,s*or *a/b, comme
j[je voir, en 'ermes dm s
lETlv mn'il'ions dans les-
Cilh'nP,"t atconrac
ftyoduisonrarielede
*c n/nre qmdtsspera, une
>ur toutes, nous voulons
"jroi e, 'outts les Rendes
ie* tour de PEmprun'.
,* Elhart.stcrlaiie d'E
1 JDances ^ premier cabi
' Nourell.su qu. la s< ule
TvSS .Pr8'de"l avait
S' ' prsidence eo
ct**n 1 emprunt.
runt#nd'r,. D0,re ,ou- t
i"..,?1 ,PM UD mauvais
, lai U cuernameof
us loi,, 7 d.e D8V0,r P"
^ui horno fui toujours par
VouvrDnDt E" ''*Wi
5 nwei" Oarl.gu.na
la?.- ." a,,e ,0,inel fn
JOUlMl.UPcMt.fl.i
le rappelle. Cet empruni dont le
gouvernement Darliguenvve avait
accept le principe s'a paa pu se
raliser sous Dartigueoave m.ne,
parc que ce gomernemenl n'en
h niait point q-i'il ft eonlra-.t
l>nr le '"onsei'l r Financier Me
Lue y. Je eou ^ iLiLd.neot hostile
M. Dur! g eni^e.
Donc quand M. Borno fol lu
praiJaaf, il n'avait aucun besoin
de prom lire u e chose qu'il avait
depu:s loBftaapa offlcUPanenl
4'Otites pendant qu'il tait ai
^Champagne Pomniery i GraiiOf Parisiana
^fChampagae Ponniery k G w|
t Maion fonde en 1S3G fo-
S REIMS
>j& C- Champagne est elass parmi les GUANOS \ ISS DE Vf.
___. j^l'K*NCE. Ses immenses caves composent 18 kilojilres d-'*
mire, et q-.e le gouvernement >Vga!eries souterraines ab itant un stock permanent de-12roillio(n'3*
qu il servait a'ors avait ui mme JJ^de bouteille Je grands vins rcolts exe usivement dans le.^Vi-
m accepte, looi la s ule rserve qi M Vc llbeny nt aenit paa la "*^ La rgion des Vignobles qui est autorise, par la Loi fris *
lil,!| I lluli. Cesl c'a r, ^yaisek donner son vin le nom glorieui de hampagne''ea'T**r
^jljjr-.ttivement peu tendue, en comparaison do la plupart des *,-i
^^rgions vnicoles.L'est dans celte rgion renomme que se trou^
* Le Nouvelliste ^ n'avait rien
?ou'n dissimuler du jeu i .cohrent
dea hiiliens dans le c mple-rcndu
de la Ufflt mauclie dispute aux
CuraaoNL. | avait ta' augand
jour la ftnfar ina.de comblai ante
pou- ell mne des t'ers, qui
- s'ts-'affe. qui rugil, pare que le
a H' rch un siins liss c'a
gloi-e vhine. sans avoir dplnv
aucun effort srieux, di g iHqoes
adversiies qui ij;noreil II d^r-
nlers principes du foot bail, d s
matelots d'un uevire d* guerre, -
quire s'enirat.ient plus aux sports.
L'orgueil haitien avxit dsira'
ra'everledli.Et avant hirr idde
Calor. la mme qnipe a prtante
un systme hom-g.^ne, qa| a cir-
conscrit en d.:\ de la ligne de
dfende, toutes les avarces adver
ses. Nos quipiers se sont rap-
pel a qu'aux deux premires ren-
contres, i'sRv i-nt volontairemaot
r*lus de bnll.ier des fautes
ommises paries Curaooaliit. lia
te s mt prpars a v incre n d-
cidant de faire trve des altitudes
l-,inte, des gsstsa 4 la fran-
aise... qui ne sont apprcis,.-.
tout naturellamsnt, que de ceux
qn p uvsnt SI ornprendre. .
h'itas au mi-ns inte ligenf, qui
mflme ails ne sont p comme
mus proiig.es d dsintresse.
ment semblable-, en comprennent
le aens et la nature L'exprience
d'hier nous a troapf., Nous
prparons dea rceplious g an
diosei, non o vront nos salons
lgaatt de nouv aux amis qui
emploient Isa moyens les plus d-
loyaux pour vaincre, et q ii ne
eavrnt mme pas rougir d'avoir
accept la drision d'un arbitre im.
partial, pour la r.jeter 5 minutes
pi t tard, patee que lea a v r-
taies en ent profit... C'est en
elle la troisime fois au cours dr
trois parties de football, qu'un
pnalit est inflige aux Curaeao
bit
Le geste d'arrter les mains le
ballon ymn.i il a dj franchr
la ligne de rparation . entra-
ne un coup de pied franc i fl m*
tret du but. L'arbitre en avit
dcid ainsi avant hier, conlorm-
ment aux principes du foo' bal, t
la Capitaine du le.m holand.ia
qui attendait sans doute des liai
liens qu'ils refusent de raliser le
but,, comme aux deux premires
fois, a ord)i.n son quipe de
laisier le terrain du jeu quand e
bnla t rali .Sous e limona
qu'il n'y a pas l.eu d insisler ootre.
masure puipue D0oavoai affai a
i des adversaires dloyaux.
Hier, anj'wdhu et dmit
."' r- il y eut f7 an t m F
ment t..u|,e NIeod>I JJgJ
^teui de StlnU Thrse J*\'
^ujo i-d hui,
Fvrier lo"4 )
bonbardre t
11 y* H ant( t
que ./es Japonaii
i ri a ri bu r p0n-
J prem,-e foi, Ces prem.
de.I.ntl, nce russe en KrIms
Ojinuin. il y ,ura 4H
^^78)qnsmonrot;fia
SbeUbra physiologiste*'!
v^aauia Bernard.
Sa.
hVt accidaot
^med.so,. )a Qrand'Rua,
lautomobila p.,tant le .No 353
Jl conduite par son proprits
M. (.uerya donn tte baitass
on r, un ol0u d(1 g .
elslraas laclrlqos publie
'-a .o.tu.e a t s. neuietOenl
endommage Ptl d ac, i fent de
sr.onoe. Heurautemanl '
{l Almaaaob de la
Revue Illustre
M. Annacius Albry Jean
Dousa tti aimablem-iit remit
aoaemplaira de l'a A|maua k
Ile sa K, vue illustre i
Lalmaoncfa porte la photo-
graphie du buste de l'liinpereur
Jean Jicquet l) ssalmes eicu-
t par .\ormil Charles. Il porto
aussi de belles et fortes, penses.
Nous remercions vivemant
n )lre confre pour cet aimable
et qrjcir-ux euvoi.
Il soussign. Jenaro HL'KTAPO
a l'boniifur dd g-ranlir que lo
Chapeaux tiourdames.demoiaellea.
enfaulsil lumes aot dea plus
Uns d ti meilleures qualits dea
dernires moJes et styles de J-ao
ne I92i arrive de Paris.
ua Maison ne cite pas les aulree
articles tels que : les peigna
cheveux favoris des daines. Casi
m.r aogltia, faux oui, cravates
lins de soie et chemises, bas et
chaussettes qui sont tous de p.e
mre quali'.
Venrz nous faire visite el ch d
tiss/ tout sera v^lragnL
Jeaaro l(lrRTADO
c'ett log'que.
Ds lors q e M. Me I heny o'
tait plus en came parce que ces
*ant d'tre Conseille- Financier,
l'emprunt accept par Dar'iguena
va s'rat ralis Voila la vrit.
Noire hance fu' qu<> M Me Ilhe
nyaa Irouve entre Ihiti et la D
Asr'8'
^Kvelecibre.
CHAMPAGNE
POMMERY & GRENO
Connu dans le monde entier. Sa couleur d'or et le s
cintil^
ptrtement d Etat, ea- soua Darti
guenave l'emprunt tait propos 73. ^?T "*"" maae .eni,er; ?* ?U,?U.r dor el le "iotflM.
un laux infrfeur celui oCnu uS iiSaT'T C0Df'u.en' ,e ^.^\ dcor d'une*?
par le Gouvernement Porno. -& lanl- ~ fcn "e .-hez Simon Vieux, Lope K.vera. #*
Noue ne sout tions pas occu feS Pour avoir uni ide des tablisbemeots Pommerv Greno \.
Ps de faire la mise au point apr.'a j^Allaz Farisianavoirlestilma.ntrveilleuxquilferont'pas-er sous13*
f! ; '*'* yoi* la beaut et lim^riance des d.U tablissements ^3-
l>
jeudi
La. Maison
du Mystre
7e et 8e pisodea
^^ Entre 100
Loterie de h
Bibliothque Nationale
Iv* t'.siderit de l'( Amie le
dul.y.', M le DrRicol nous
a -rontr un s hrim^n dp bil-
l^isdela Lolerie del Bblio
Avis
Alix Roy mlorme le public et la
oramerce que Mrs P. Solaire
MJ. ffrilaull ne font plus part a
ae sa Ma-soo de Commerce.
Port au Prince,le 1er fvrier 192e
Varits
Mercredi
Colombine
Kntre 50 cts
C A. 8 G
intarvanlion du Nouvelliste .
nuis La Poata > voulant accrdi
tar une erreur hialoriqua, nous
avons cru utile de crier: Halte l.
oo
Noua finirons par celte observa
tion, que l'emprunt, est de Pavai
de tout lesgmc de bonne loi.l'ac
1 n
Alfred Vieux, Aqent
profil d.' la Bibli" Iique de l'A
micale.
Li b.ll t compote c'nj cou-
pons dont le prix est d'une
gourde chacun. Il a t impri-
m oar I. ifoL"hqgrpli -i.ie
et pone la t.lio de l' lifice de
la lj-idiothoqu de l'Amicale.
Nous so lui ons bon succs
i notn ami le Dr Uicot et noua
esprons qu son initiative per-
B'Itri notre villa d'avoir une
Binlio'hjue publique.
prciMS Cin-Varits.
Jmi. ,rT8,,,erd '! oit le
nombre des membres prtants.
Ecole Prive
Eludes dea lingues, musique,
mnage, sports.ouvrages manuels:
ducation compote
Mme GEHII ROV
'0 am liui^ed
LubecL pUemajat^
V.


LE MATIN- Fvrier !
Crme
TEIN0
$1*3 &
donne un teint de lys
L.le
tient a pondre
Assure i IW

I... Cr*M TWNDEI.YS. "
neulf. eti "-!. '
en -n Pu; "*
|,.l, Ici Uchi de rotlM* '"
,rrlttt,on Jut, I !**''
v
ARYS
3, Rue de la P"*. 3
PARIS
T !* HrtutUt m i.....- ""

I
Momilk
^m^^T^wff^
Qtfijffl
t>?
les lections
Communales
De notre correspondant
IW i.kPaix, 13 Janvier
Notre ville conservera lonulerops
ncorele someni; des bnl m.U
ovation* laites au Conseil L.,mrru
pal de cette ville qui vient otrs
' rlu asatisfcti(n gnral*.
' u dimanche 17 du oouran,
'/aprs le veuHet del Commission
de rcemment sanctionnant les
dcisions quitables le lAase
3Ve l'nmairc Kledora e, noire
Bvmpatuiquc Maplral Communal
furenne Bail t Juste gota des
heures de dlie que ne corn u
renl mi prtdcesseBts.
Tous les autos de celte rtl'O
t'auocirent cetU lete pnpulaiie
L'luante Packard, o te trou
,ditle Maire tenait la tte et Ici
' vhicule* qui la aoWaleot, coirme
mus par un >*u\ ressort, liaient
la file indienne 'e tour de la
Ville, .onseivautla distance se m
blables a une range de soloals
bien disciplines excutant une vo
lution militaiie.
De vives acclamations le* M
cueillir* ni paHo't
Le Conseil r.lu mente bien
eeal-R.s. ca. ila endu durant
M ration de services signals a
Colons en payant la COBntrcc
t:0n du nouveau march et 1 le
Vement du vaste difice **"!*
local la Maine. U Budf*ld*U
Gammune est as.aini et les rve
nus augments.
Hotre place publique> eCbamp
de Mars va tre amnage et un
hioique dress.
llseia *W la fanlare "LU-
ion* aujourd'hui si bien organi-
se d'gaver louvenl II pcpulation
par son rpertoire f'euri.
*Nob sincres oui dhforeuse
ugM eui Membresi* note* dddi
l dont la rlection se-l effee
tue MMM d* bon auspices.
Celle brillante journe se clotu
rparles fitalS d'une foule en
mm qui perrourul bleu UN les
rues le la Vill au son d une mosl
U- dlirante. ous une p uie de
fuse, au ci de. :
Vive le Prsident Homo.
\ive le Magistrat Tureune Sun t
Juste. i
Toutes ces acclamations sont 0*
bon tVfWt. n'est ce pu

WM ...
VoiM/iioi rfani ie Annale
'.'i/ es ;
Dn Beatl ypste
de solidarit
pour sauver le R?. I re
C .,v, Cur do II Plaine lu
Nonl, lr pp de firre IiImi '
hanturiqu^, le lrou et si
?antVteur Laniog a d pral.-
,,.,-, il y a quiuM outt. H
,,.,,,-tu ioo du s u-. lune les
I 0M [Qgplus dlicates qui
aieol l 11 tues eu Hati.
o ktre p i- innei on' donne
ipootan d i,i i. -iv-' joi', chi-
eu i 350 g imm s '' leurs^Dg
no i nu? i lesympaihiqueGU'
r ou on le lait, avait t
sur le 1 >nt pendant toute U
E ierre, Sa Grand ur Stgr Jarj,
leaPreaUobirt et Ogeretle
Dr l/.iuin,. .pii a ainsi prouve
que thorie et pratique nur-
chaient ensemble,
Pour ce b tau geste le soii n*
rite, de confraternit qui est le-
|,mi;' et la no'e caractristi-
que de U religion Catholique,
nous flicitons les m-u lues du
Clerg i le Ur Lamng a qui
tous doiv nt tant de r.connais-
itnce pour les services minenui
qu'il rendus dans le rsord
non s. ub ment comme anima-
teur _i* Vil ispice.liist.i-.ieu.lun
des plus beaux dllaiM, mais,
tncore,comme Chirurgien pour
les nombreuses oprations quil
i faites atec tant de iuccj il
piur le aenice d Clinique qu il
a.i-sidl. avec le coirouudj
nos prtret, travers touUiOM
Communes du Nord.
h' 1 t du \\ maintenant des pus aetisfai-
Sl!.. NOUS air. s-ois BU d
vouCu de Is Plaine du Nord,
I qos u baitl de prompt re-
ttbl stem it-
Ci. L !
de faux billets
Par cable
,. tt1*>,6 FMier U* dn-
afcefcBilsfS^Maj^s^v*
,., |M journaux de la '."
o.e le^ e*-nmi.alr*a fran
5,TC dcouvert l'inetilTJJ
f^ohlqn- un* merh.ne m
ype h la labriralion de |aux Ml
leta.
l'gard de 1-Allemagne au sujet de
la campagne anti-i al bnements
par le Hei. h Lts paro'M du 1er
ministre on. t. l'objet de corn
mentaires MBS lin et l'on dc are
que son disecur* esl l'un des met
leur* qu'il ait j mais prononc ei
la plus signifie tive depuis 1 anal
re de Coilou. Toute la pratSSS a*
co de dire que ce discours mcar
ne si naifaitement e'. s or p.ite
ment 1 Halle las- i.-te que tous com
mentaires sont mpeitlus pour ne
pat dire impossible.
Les discassions finan-
cires la Chambre
Franaise
Un Important discours
d ! taiN
Pai cable
ROVfi, H Fvrier M. HoMOli
ni a t.it hier a la chambre uu* r
DOOM nergique la campagne
iOtl italienne que le Al'eman.U
sont accus* de mener dan* U
Haut ftdge, rgion que Titan
t
Eianaillc*
Nous avons reu la carte de fi an
aille de Mademoiselle Lamercie
St-Sum avec Mr Bdgard Cbarl**.
Aux heureux fiancs nous envo-
Ton tous nos vux de Bonheur*
\ [te "6 Girdien
Spcialit de deuil
i<; 12, Rue du Rservoir
M |h | pool piano: S bmull,
U Oarpeotier, Lemome, aie.
Btudeide rti ^^tn
Sooal.....I pem*ntl, Hbulao.
Sonates Je W.l,l, ""ri.
Mot aau* faciles pour ommen
,.,,, yani Uoh molsetsti mois
da l< ,
Lji foi Irols .H la mode.
\iVou-. Method *l*d M iaa.aU
Prix Nouv aux.
noiide depuis U Ho delai.rande.
in.rre. L'Italie d/sire Mreamie
inera du peuple allemand, dit le
prsident du conseil, mai une
amie sur la dlenaive, regardant
l'Allemagne dans les yeux. Apres
avoir qualifia la campagnei de I M
leinasu* d'abominable, ridmile et
nieuongfcre,Muolini dcla.e que
le rernt diKours de II 'd.premier
Ministrada Bavire, an Mijeldu
Haut Adige, tait simplement
ioooi II ridiculisa le Bavarois en
voyant l'esprit de Locarno qui. dit
il, est devenu faibl*, inaupporta
ble et mme hypocrite. Huaaoliol
croit que la campagne d'AUema
gne et base >urla vieille cotnai
tante de la nation ilalierne et il
jou'.a : Le allemands |doivenl ap
prendre la vrit r q,ie 'l P0!'*'
(jne iabenne dn le Haut \dige
ne variera jamais. J'espre, con
clul Mussoini, que mon dierour
- ira c impria par (eux qai doivent
1 r.imprei dre
BERLIN Dans 1- milieux offi
ciels l'U se reloaf tout conuren
taire sur le dU< ni: : s de M. Musso
liui dont le texte in extenso nVt
pu encore parvenu k Berlin. Il
n'en est pas moins cerlr.in que ce
di eoura a proluit la plus proton
de 't '' p'us pt'nible impression.
On dccUre tellement q"e daooti
la gurie tncun homma d'Rlat n'a
os prononcer a l'adresse d'une na
tion voisine < n dtMeOH au1 si vio
|, t et con enanl 'es m- na
i-.i^si p< u voles On fait ressortir
qm eattS ma eue .n'reiise diatribe
vitnt bien mal prono* au rao
nu ni o le g uivernement fdral
donne son attention la question
d s intrts mutuel* de l'Mlema
gne et de II lli*.
' ROHB- On cojsi're, dms e?
milieux politiques comme trs ira
\e le di OOOrS prononc par Vr
MutaoHnl la < honore, dan le
quel il a formul des menaces
Par cub'e
PABIS. 8 Fviier Le m-'con
lentement prouv par certains
lments du cartel de* gauche
en vov ml les loeialiatee chercher
de plus ec plui a d.-ter la politi-
que de groupe radical socialiste,
a tranaform la situation pu le
mentire et ouvert U voie S un
co-nprouis entre lu gjuvdrueineut
el |M radicaux reiavemeut au
probme de l'aswlnlisment des
finances. ,
vl. ..amoureux, radical, rappor
leur de la coinmiision financire
laclumbro, a dclar qu'il'.6
noocerail intervenir dans la dis
cu*!ion sur les maures linanci
r.*.; prop .ses la chsmbre si les
toelali tes ne mettaient aaa bn
leur opposition sylmaliiue. 11
n'a coosenti poursuivre *a tache
qiH sur le* instances de d VI.Br-and
el Uerrlot. Les dputs se sont
mis srieusement au travail et ont
liquid plusieurs arti-de* du p.*o
jl remani par la commission des
iniinces. En raison de l'activit
qu'ils ont montre lier, il est poa
sitile que le pr.jel tinaocier BOll
soumis I l'examen du snat d ici
uue quinzaine de jours. Le but ul
tune du projet de M Uoumer est
on commente certains b. mis ve
S propoes par M Doumar se
ront suffisantes pur atteindre le
but d*ir.
U Marchal Ntai MMsi
,ie, la m faille militaire
pjpagiio't
Par cab'e
PARIS 8 r.-vner-On annonce
de IVleJciuele dcret coalranl
au maicbdl'tain la mdaille mi
r.Uireesp^.oleditqueSxVta,.
L esi fire de conlrer cette haute
distinction lillu.tre librateur
d, fo*rolqu*-cit d* Vwdnn au
Chai nine t qui a rendu k la eau
e de la civilisathn les plu grandi
leivieei que la France et lt-pa
gue continueront rendre.
nrocbaiu comme on s y alteod on j
tiendra probablement une stfinci
spciale du conseil vendredi ifi
de convoquer uue assemble iU
ciale qui examinera la dmine
d'admiaaion.
Remerciement*
Mr et Mme Horaliua Vota
leurs enfanls.MEdouard P.Pal]
ses enfants, Mrs Manu* et -
mon Laurenstin Mme Suz
Laurenstin, Mrs Worun *t.
Millien, Mme Clara Mdhas
leurs enfanta ainsi que loua
autres parents et allis remert
sincrement .es amia tant de
Capitale que de la provmea,
| es du Sminaire, les frres|
l institution St Louis de
gue.LaMaaistratureatleE
de leur tmoignage de qsisfclj
au'ila leur ont donn k locr
de la mort de leur regrette _
belle mre, grand meae, war
P"e Marie Cleste Mtinap
dcd le 27 janvier 1926.
,., les plient "*"*"*
9,on de leur prolonde gratS|
A la litV A'-s lapons
Par cab a
OENEVB, Mutai-JpaWojj.
prsident an aMsatt de la ioeit
des Nations.a remis ofticietlement
hier la runion prparatoire de
Dsarmement du 15 fvrier une
date qui sera fixe k la aesxion du
conseil du mois de Mars Le con
sellai mis en miie temps la
runi >n de la commimoo militai
re permanente de la socit et celle
des experts techniquesqu devaient
M runir Genve avant Jli con r
rsnee de dsarmement. L Mlema
gne a fait sevor la Socit qu
Stta accepte le retard apport*
Pexamen de la question du daar
moment, mais espre que le ru
nion aura lieu avant le 15. sua
demande le l'Allemagne pour en
trer dans la socit arrive, mardi
Mr el Mme Joseph Nicolas,
Vte Christian Nicolas et M
f.nts, Mlle Cleste N'CoUj,
Smiramis Nau, Mme Vve
Dessilinjs llyppoljje et w
autres parents et alli s rem
trsaincrement toau sw i
ns tant de la capitale que
ITovince, et particulremisj
le Dr Justin Uomioique, d.rs-
de l'Eco'e Natimale de ttd
et de Pharmacie, et tous les
bres de eiu personnel, etc.
leur ont donn la plu J
marque de sympathie los
de la nort du _. . A
Dr Jean Baptiste Christian,
Prolesseur secrtaire k \l
Nationale de Mdeas
leur regrett fils, poux.pri
neveu et parent, survend
ianvi r coul.
Ils les prient de croire
plus protonde grelUula.
v Ce 8 fvrier lf|
fcONSTIPATlOI
prene* I*
COMPRIJJ-
SUI3SES
de SLaT5S5!
XA1RX*
C'CST LE MEILL"
C nS PUROATITS.
^^".ua-D-a."'
ton... tm bonn._PM
Eug^LE^OSSE & Co
Aqences Reprsentations
nADT.lTT DDI/V/IR
9,ecker Jones Je well
Mi lli iisi ** UB
NBW-YORK
l-aiinea Iluyarian i) O-Boulo I\OUj-- et<-
PORT-1D PRINCE
Aaent g.iraux de :
1 Manulactures-liie lns'ce
Vaeuranoe sur U ?!
Franklin F;re. Insurance |on*panj
NEWYORL'
Atawanoe contre MandU
Diamond Malh c
Ahumettea Sato Home i
D. S, Rubber ijhwi Companj
Souliers lU'do
CIkis F. iattlgeft Sn
Toit cris ala en toui enreai
Suilliou Frres Gu.
Vins & Champag e 3orJ'
Pb. llejmar
JOOPENHAOUK
c irre Janols.Jromage et c<
ajunrnwi
W. S. lalhewa j
Tabacs jaunes jt i w
In Halionale
Sans Rival,
Cigarettes fbj'
IL u vol* e>
oniiFf
^ %SPSn F*S S- ^ t0Ui"''* " eU!W 8a,i8/ire *n *#*$** \


LK MATIN 9 Fvrier., 1916
*
drim
The Worlds leading Minerai Water
WHITE ROCK
Sparkling, Cool and Clear
Sold al ail birst t lass Caf*. Hotels, Clubs and Rts aurant
MAXWELL and HOHR
SOLE AGENTS
m
>%*
mm^m^
Fabrique fc Mosalqaes
Lope RIYEIM
Colombian Sleamhip
Company Idc.
id Ca^9attUn,*&Hfc Iv %tefi*Wf>**' f- Grand Rue en 11ce V eflfl sVrMfi'
&>c7tlarc eM~ attendu %rt^mfSm ^ your l'hygine ei le confort de
t% afoniet courant #C tepaitira te- ma*' v08 jaj-80nf> mei lez des
jour pour JiiectenvenC poat Jrrrvi^ en loaU
^ai CeiporU 3cIIa eotona&to pieriant. |uu
fc pa^ag ei*.
: ^ fyod-Ciii-fyxxruo, te 9 ^arlei 1926.
Colombian Steamehip Company Inc.
Gebara & Co, Agents
ALFRED VIEUX
Reprsentant de
vw ... 01 w.ww 7 ---------
Carreaux Mo tangue*
Les plancliers en bois ncessitent toit le te api
des rparations et attirent rats, souris, punaises et
autres vermines.
fommerv fit .Greno
Vins le Champagne
". k \\ lartell
Cognac
J- Calvet U" Co
Vins de llorde;iux,
R' nus
Cognac
llordeaui
Vin de Bourgogne
Club mouniaue d'Hati
Les membres actifs du Club de la socit.
maonnique d'Hati se sont ru Convocation
Bis jeudi 4 courant en i-ssem- L^Atsembla gnrale du C'ub
ble gnrale dans les parvis du e8t' convoqu* pour le mewire-
Grand Orient, tfsiat'fl du cha.; aj 10 curai t d ns lea paivia 'u
mant vnrable de L'Aobiti, Cf ,nd Orient 5 h ea r ses
i-es plai.cbers en ciment ou en briques ne sont
pas plus avantageux, ils s'lritent et se dsagr-
gent aprs quelque temps et il taut taire une nou
--------------"----------' veile dpense.
Ufftfl* Nos Mosaqueseon< toujours
concou s dvou des jeunt s gens ..... *
Mr Hyardtmaal dlgu par le
grand raaiire de l'ordre, et ont
renouvel leur bureau dfinitil
ainri:
Emmanuel Mont Rosier rlu
Prsident
Vice pisident Roger Anselme
Secrtaire Ren Laleau
Trsorier Josepii Poujol
Douyon L.vt-lanet, Louis
Laucjun et Edgard Lalore.'t,
Conseillers.
Tout en prsentant nos meil-
leurs vux de sucrs au Corai-
t.', nous sommes heureux de
du joir p^ur pr cdre i ait aux
travaux suivants :
Ordre du jour
lo L/?ctuie du procs ve b.l
de la de nire sance
'o Vote des statua
30 E'eclions des membres
adhrents par l'assembl gn-
rale.
Bloulagemtiit immdliiii |
beaux et durent ind/iaiment
Consultez les centaines de clients q 11 ont djl
pos ncs mosaque.*-
\ous labriquons en outre balustre-. d*. toutes di-
mensions, fleurons,rosaces, corniches,moulures, etc.
cm de
Carreaux routas pour tortura {
ct > t 50 le millier-
Blocs en itm P. 0.18 chu que
__ Pierres tombales en granit avec inscription, tom-
I nSs Rbaudl bes cn Lu.u".r.1i..,,.Urp^..u-..| fenez nous visitez ou adressez vous Monsieur
fcBASgSaaWTs2Sr-M'i,rJ Lope Rivera, vis vis de la Poste.
Cotj Tarlums de luxe
j\inieux PiA.ee
Conserves alimentaires
5urin Walkins
Huile de lrov nce Savon
de Marseille
Biscuits Pernot
Etablissements *'hoscao
Phoscao l'hosca0 Bb
Lumire & Joujjla
Plaques photographiques
l'api-ra, l'rodtiita
Unit Hoi\-e Dislillers'Co
The diatiHeri Igeooy Ltd
Paris
fautes
'Marseille
4
Dijon
l'aris
lyoo. ^**arw
>\
Scotcb Whisky
Ki 11 u Geor |6S II
scotch Wbiikji
Holllnde
j. r. k<'!| ft co
liarnarine-l'i'omige de Hollande
nenk -ns (jenivre
Compitguie franco Indochinoise Riz de toutes
!j provenancas.
H Mande
f
fe
LECITHINE
BUMtt au iiune d'uf. Le plus aetif des Recon liluanls.
ld puissal el vigoureux. Kecommaud a.x pesonues taiMe*
Fortifie le cerveau, la moelle pinire,- les oe et^Jee reine.
Brewer &| Co;;Ilc. Geo. Jeausrae etjo
I
WORCESTER MASSl

r- '' MH V
I*


^




I.K MATIN a fvrier
Pneus &

cbauibns ir
J'ai le plat ir da; f*rr ma m ni'
r?u*9 clieni avoir re i pi* i
dernier vapeur un O ortimeut corr,
pUt de toui / dnirthn* d-
Fneus Corde, Lemi-Dtlloon /*a'-
toon avec le* faueiuc ttzb \o*a
Firfsicne.
t.retaie dotue le [il g de liilom
#* m par Dollar.
En vente 4 Si-Marc chez Ir Clmis rucci
Cap-Hailien chea l&V Je n Luc anit>C
Pm-t-dc-Paix cbei Ir Maurrasse
* Pt-iii Oo\e i es Mr F Qi,',;,,
14 Aux tares d.,/ Mr Jean D. Lonard
'" rtilitil-'fi(ETZiAPJlGCE8H0!.l
Avis kpirlanl
J'ai lepli sir duiv '# i ombreuse clientle que fat
reu rcemment :
Rirt ll vvmsii
P< lOOtl foute ti i'o de, a un
de ffo ifi.n* VJ // Gfii r Lotrf f^.
Fo 1er T' niinl Sloul XXX
L. PBETZMNN-/iriGERHOMM
RUE IM lil.'l
Position exceptionnelle, au centre de affaires
proximit de toutes les Banque d< la Joua ne el
de toutes les Agence i de bateaux Renseignement!
lacililc's pour voyamr en ntomobile dans toutes
les parties de la lpubliqm d1 l de la re'nu
Lluiuc dominicaine.Iiambres eonforl el sur*
toui trs propres, fentilateurs dans les chambres
i la demande les rensonaires. Cuisine franais .*
trs soigne el di plus varie .
D naidex ii* r ( $ m
de Vi!Ole! "Vint"*** meillcers orus de Bqdeaux,
|iar bairiqufS dame jannrs,gi i nj .t j,ai bouteilles
Parmi les Vins fit chteaux, veus trouverez le plm
grand choix pour les qualits el pou* l'ge \i\'S
tiiTAUBA DESPAGNE. V s i |.;i:u! KGOG>E(blauo
rouges et le renomm Pommard m h>m ii\, goll
imiicain Ls plus graul assortiment de Liqueurs,
I ognac s wiskio et'. \i il, ,r.oi
Amer l'ion. Vermoulu. t'.OV nl r> et
amricain* s fiai, he senl an l\C< RFKdeCala
i rora et llab.'.iieta 'I AP Tl KS rf tout< s let fa
briques dllaiii.Gio> et dtail.P.\;H I AU lil|; , K
oewt.ee.
*2V
^.'^>'
feu
4 ^
a mais m H.Silvtia
*" de rerevtir.'.i n de pMl*r \ r,lip mi,on, < ai ojI part il* ne [uveai trouver d'di^si
b- m ir d \ d .^ pi il raiionrihbles :
N s rticlea s>; I raioicnl J Inute beaut et do fratcl>ejr eUMM prit
:'. ii' toute c.,!u i.i n m
ValUi co aie tir barre
lias dentelles
B&J soie brode
i'.is fil brod
I ulle pour premire Communion
-ouvertures blanche et couleur sun.
Bandes brod es Madera pour
r'n.vlises ft |tipe
Voile blanc ;'i barres
Ratine bianche
(!al>ardine blanclta
Crpon blano e'. COU leur Jour
Voile et conleui uni
Chemlerttoa alloaaan les stip.
Brabant noir anglais
Imitation to.le crue
Servialtes de toilettes blanches & caulei.r
\app s coulcuis
Tapis eir blanc sup. pour tables
AJolle ons blanc ot couleur sup,
i'eignes franais & a nricaim
Orjfa.idi blanc & couleur
l^aini(|e couleur ang'ais sup pour Jnpes
Kedraa ban os d soie pour eus nlaes"
iiom ns "
S tia-tte louitrd pour rohse, nouveaux
dessins
>in'' ; }<>'< "n jui vrtu'e/ pot r, peu d* Ir.ii* ,;ie plu* bmn
qui loilpo'sibln Je trouver sur celle place, m 'njanqiur pa,
> l d'ller i.illturs, 4. pisser chez QOUl ou le meilleur accu il vous
iA ns i v.
h a Ue bcenfe 11 ceadief
lu Ville es! Deboitl
Va m Uuiton e$t~e!U aasure?
A ou /
Eli bien vous allez perdre re're foyer et le Ir.iii
de tous les travaux de voire jeunesse*
Assurez votre Magasin
votre Maison prive
' votre Gara:o
" votre Ufi a
"ssuiez votre maison en construolioa
/ Sxuroz vou< contre les tromb|emens de terr.
Le. Royal exehaune d'Assuranca ( *oale|erti j
tabli depuis '720 ilM aos^ vou^donnera tnjsl^
avaot ii|"9.<;\-A une des plus grandes Compi(jnie<
non svulemenl Angleterre ; mais du mond en-
lier, el qui milite dans fbut les centres civiliss,
fous sommes aus-i contre l'incendie occjsionu
par les ireinlileineuis de terre.
Rappelles vous que vous aures toujours plue de ga
ranti'i ot de pritectlon en dtenant nue police d'aseit
rance il nui; (!ompagi|e anylaise.
Pour plusampleereuseigue.il nU s'adresse" a
W. Qui Ain MU ains # Co
Port au Prinoe
ll-prs-utsnts del Itoyat xchange As^eranee de
Londres.
Vous ave/'-'h--njour; ^im le Wbnkyllaig
and iiaijj IteilttSj n'ett ce pas.
I e Wblfky naturel qui vient aprs Haia
1111 11 j r tollee est KING WILLiAM IV
Savez \ons pouiqini. ~ Tare que la
ar'rtle de Qualit tour chaque bouteille
Je llaig and liai. haqce bouteille de kii>g William IV et
qi.'on ne j tut l'avoir i curaucune autre mer
I
cKlnq William W
0 SCC S WHISKY'

L',^^v,,S^.>^>'r?^.'*^xX'?v ,^%^r\'i.-*aftk-
*r
F, 0. Pieroe Company
Mi tson de confiance et de rfutai
monHale tablie en 1847\
la Qualit des peintures de F. 0.|tierce C0j
toute concurrence.
Toute? sortes de Peintures^ Ternis et 0cn
Cire, "uile el Ternis pour meubles it pan
Tiffany l'or jelain l.numel : ,toutes nuance. ) jJ
tion pai .aite d j la porcelaine. Donnant une ai
excessivement brillante, dure etlivable. |P(
idale pour meubles en gnral.
Portelain Varnish Stain: etes nuances'.lml|
parfaite de tous les bois de valeur: eoajou, oL
bois de rose etc. peinture idale pour la reataur]
Immdiate des meubles tn gnra1,
Jiathluli rJuam'l : (nuaoces diverses] pour bUj
res etc. Imitation parfaite de la poi celaiue. Rsii
l'eau chaude ,v II.au froide.
Roof Tite: (nuances diverses) Peinture w
pour les tols.Prenaratlon idale pour les p ys chai
Tortue sortes de peintures pour Automobiles,
nota, Machin!, Mtaux etc.
I maniez la longue liste des produis de KJ
PIERGE Co. Vous trouverez oertainm;nf, des
oies qui vous intressent.
I>i St ek prix dfiant tout co nurrei^, du
Agents en llaili.
UM R. THEBMD, Prsident
3)avis 3akii g Powd
Poudre i' tvation de rp Jaliol
mondiale. Qualit cV pr x dfiant
fouf!i concuvrei.ee.
In stock. A i rix dliant Jtoute concurrence,
les agents eu Hati.
Conxneicial C:l^cncl6'.u aitJ Commit
Lon R* Thbattd. Prs
Yaukee Polish C loi
Ciraye* \eur ( hivs ie$:
Quin dfiant Monte concurrent
u^mite Va du*e el la oupleu
de tous les icuirs.
En stock, '\ prix dfiant toute concurrence, ch-l
agente en Hait j.
(ommrreial Agences ani Commiss'on
LEO*/ il TU EB i V D, Prsii '
Le Faisox Cbauf i jus Uns);
Si
Je trouve Paris dans |,s Grands 5es
'auranls et cals j la mode, i port -au
pi lue s, il est devenu le lavori de la c
cicl.
n vente chez :
B. Dereix, .lr ^'co 'et, li. H uetjen-*,
Lope Hivera ^ai <;iv s de Hordeaix,
Baiar Itio(olilaio, Allred 9. ooke,
Grand JJlel de Aux anaiveJ: A. F. c Gullie leinbold
Au Cap: J: Pa.,>isini, Ch I Javaux.
Ai
m
\
i 0 riuo des Csars
Ni
r
MIIT/I /


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM