<%BANNER%>







PAGE 1

n lE MATIN y Fvrier 1926 cioime de la force L )oatfriggitfiiig Convalescence Neurasthnie Tuberculose Anmie OLOBGOL JU U Cure de CtOBOL augmente li force nerveuse rend lui nerls rajeunit oue leur nergie, leur souplesse et leur vigueur. i ommuDIriUon M a ri erai* te MMMHM 7 Juin 1910 Malgr lnu Ici mnlifci S ie peu; r.revnter U roerap.e %  HlldtUel dont oa • parfois >uulii faire une mctluidt capable .le reronU' la Iraatfuiian MnfaiD* %  lutine et ccu iv. t avari}ae. .*.-._,i on ma JI* cju'il aille lojjoun avoir rccour la. au n,., i dans Ici cal r fenta, r on! ne croyons pas lu* la erol-irao'a puisse donner, a un* foui* de cas. le rsultai! tir„.i niablei qu'in peut ohlenlr u'uiie rire rulengtc c' CUbeol. Kn are f., n orRanism remooter. a revivifier r.fal'. ccsl toujours a r' ,1er•ler que noui donnerons la picfrenc*. IV '* fi,tstT. LltthtU f sii-nec;. .Qji,u J, ;,. f.,tut, d* WeJ.cn, Je l'ar.i. I.UMlivinnili Cliale'alo Grand PriaFou Ml .1. H4,,|| ,,. ,.„,, A %  • 'WencleaKa, Pari*, , OUI-N pliarnis.'iri. latrie. Or, celui qui ne veut pi i ue la famil'e 'f f< i Vr, ijni, r j, r l j ri • tilution 0 in a ) a>e del i0( t. qui ne M ni 11 y que M Va Iffl M il l* r i ii'n I 11 : i i | • r. n r, ( 'i>l i i ( If e .. I i i Ir Vin loi T AI* ! Ime N s l'oeiff qip f(iD|fi'e !i r Brira*. Il t; Ile l*i n oi r 11 r. M Ir, l'a ir (ur qre 1 ieu 1 l il 1 1 qui <. t flre If lie n "u l( yer. I npp le lue I IK n me doit iti ir as fin me, re tour e"e nu | ro'edei.r, la guider dsBI la vie\ t n n e JeVui a Mir, a pi id, P r r< t. g,'> ] Fg'gr, M n ffCVtt. (.Vst I our lu firme pis qu'un droit, in deviir de rrrcfi'ir ieu et de l'Eglise Le PnVcafeur sYl\e er ri i'e contre If ilivi r aiaatd ennuie un bnuquet n l'amlm-s de de France o e L'OUtaienl *gi lemei.l le gfinil de, Rivaia >t plusieurs membres du gou\eine mentripagcol. Bal travesti pour enlao! Diaanche 14F^viier courant, a 4 heures p. m., sera donn dm a lcasaiocs de Mr et Mme < brlstii n Coictvj. deuxime Avenu* de lylosie, un grand Bal Iraxrs'i p. ur •n fan ta. Les tirea et mrs de fnn ille aaront lieuiaui d'apiunlie telle bonne nouvelle. Ce i-eta l'ocraHon C our leurs gosses dt pattei des • ure* / ha mantes en jojaaa bats Violent tremblement N da terre au Japon •-T l'ar cable I TOKIO, 5 Fvrier—Tue agnce de pub! cit locale anconco qu'un violent lumblement de karia a en li'n k / omori vil e situe au noid du .1 '|Hin ;|i 3 I eine:<4 de l'i'pri's midi on na coanait ynencore l'tendie des dr'ets Cercle Sportif de Marinni Messieuis 1rs Membres du t'iicle sont avbda qu un H I I avei au Pt lieu au Cercle le l'in ancbc I i Fvrier 'S' b'urrg 1 i 1 du KO r, •t sont pris de xouloii J assi avec ieur l'an i le. Port au l'rin e, le J lvrier t\99 %  M m ii^aaa^^cr:.:-^.^ WiAr 6 A A A 6 A 6 d' "6 < ^ A A A A A A A >/ *% ,.\ e_s s... s_v V ._ v r,v tji V $ , A . s> % $ x fa > i\ 19 o m i I k Un Dollar peut gagner 15.000 dol. La Loterie du March Cryatal de s-ort au Prince, est la plus populaire qu'Hait! ait jamais vue. Le prix des billets tant lix i UN DOLLAR, las met la porte de toutes les bourses. Chaque membre de vo re lamille doit eu avoir un. Il y aura 17 Iota gagnants L g es lo'.consi.-le en l'installation comp tedu Mircbe fi\-lal (Il qu elle e*t lablie la Grand Kue Port au Prince C'esl dire.Hcsta'li tion fiigorifiq e comptoir-, vitiines, gbciraa et I ameublement comp'e. En ou re, il y au>a un groa etotk de msnb ndises da tous gen s aeopatibl' avec le ermmerce tait pr le Mirch Ciystal. N i ubliii pas que le March Ciy>tal jouit d une des a'ea belle* cliabt'ai de Port au Priuce. Elle s' ve atlua i.rr.rnt entre iOO et 4H(/ clients par jour. Le ga gnsnl de relia loterie aura un beau revenu pour l'avenir. Lra sulies prix ou lots gagnant*, sont : L'n 1 | de 9 I 000 en espce 50() 250 .; luis de 100 S lots de 25 Les billets sont en vente ; La Paw'ey Sales Co.ltue Bonne Foi;iu March Crys ta', firand'Hue: Pharmacie Centrale. Grand'Rue; Cavea de Bordeaat, Grand Rue, Alphonse Dsir. Grand'Rue Pab'o Torra*. Rue du Magasin de l'stlat.L. Diniel.Rim Pav: Htr Teniiiuus. Champ de N'ars.Gardiner Co Giand'Rue. Parisiana Dimanche i/Eili'l-Ri 3e Episode La lettre de la I 4e pisode Le Drame da Y Eolre 2, 3 et 4 go ^ (s aimaliUs clients IOQI ses que le pi ic s de Balcoo de 1/ Ks s nies seront raert v s et J ont \ ries de venir pm> il-e. li i:rs cartes et t umro iautaitls jusqu' 12 h*, denuin 1 ilimmrhe. Ck! UM Eut. 1921 Rue da Magasin de i'Etat. Tous trouverez le Champaqoe la no, Brmant Aviza Marne Qui est le dernier cri da France. Royal Mail Steam Packet Compaa| ^ v vv 9 *? v *? <9> f? ,-t'-t-*jt-i Violente tempta de uefre New-York I'M> cab'fc >KW VUlK. 5 F.vriei— A eau ee de.la vio ente tempta de neige qui --'''-t abattue m'i r i i soiranr N. w VorV cl q' i H coi llae peu ilai.t toute la jourute d'hier avec une violace acetoe, la plopait <1 • i. ..les d • la v.lle d •. N w Yo k nui 61 Icm 'ei l'i'pr s midi on ligoale q> DP accidenta i; oi tels ca e4l rar le froid ou p i M B1 f Pluadi 2D -00 rbou oit t i • u t> i che pir h < v, i > ci i!t la voi i pour Ivulv meut de la i ei f-' l l-iii i h l'a] u---et rba se i • ifl aiiloiiidliiles oiit I'I'I a\ h s pii; i| aies artre. il • la r l> iom i>ie dis mo'ti ccus pnr la I m I .' %  '• %  l il pi t de I i SI il IV n Hgoalflit une Ir i tain' de blesss, i i si, na' ii gv'i mit di > n larda II d ntei r p i u> dans lea w rv i ci s i|i gra| biquea • t t< lphi niqilti la r'"" lu d'un crilninicm Lrrd |. rry h i I d I an ya al ili i m; i a in Idi nta d u'oa, l'i tei i p iou coœp'ati du ter 1 1 e P' t i : • ien, Panel <•< mpl< t d< i M tut i, et mil a tutus i n nia da mme g. nre. de ta dette. Le J u nul daman fe au gouvernement da faire contai lie au pubiic les des.-cus de lac ci rd ne srail ce que pour metlie lin aux bruits qui prt, ndrnt que l'Angleterre aurait accepta* la col laboration de l'Italie contre la Turpuie. W Baa*a*aa • %  aUaslBBBTTairV 0 T ^TJrTeiTV?CP p TUK^ Pour teindre tous tissus : LAINE, COTON, SOIE, etc.. •ucun produit n'gala m U NAOmODF ava....r. """e oonno. ma. VIT., ,I ll.,u • JXlirEKCOa t ASNltREs (s^ ncl fnK 5 Prcalculation du temps par 1. ii. Tippenhauer aujourd'hui et dfmail Lestetner "Kara" t > hi mmes d'ilat d'aprs lequel l'Anglc-terre ne ferait aucu ne objection aux >'M> de 1 'l 'ni e en MIO Mieaura et qu'au ca< • les Turc* remiei i edifticuila au sujet de Mofsoul l'Italie pour rail taira diversion en a ant a jVdall D' ra la We.-tmin-ter Ga/illi%  cet rcoid expl quent t les i taa.qu %  h'eiM i t fei •': itrt l'Italie eu sujet N l' priioeul i** I R< ; publiq i a. (^ 1 1 (italien (| • il S t nlilli-s "LvlVsJe t \o II* S. S. ![. nous a moi t un don que M. I PM i lent de l.i Rpublique lu a remis p:ur le Ch ll-iga des Ant lies C'est un mag ifi|U6 Ecu arme i il 'e forme ovale dont lo II taon tout entier est d'argent sur contre-li rmine. Le dextre el la sneftre le IVkil sonl orns de girons et de ( li vrons de mtal d'jrgei I* Au ru ur, sur un Ciamp f'g I ment d'argfnt* sont raves les Armes de la Upuiliqtie av 'f, %  D*de*sUtT| cettt inscription : Tropht -lu Prtiieni Louis 1U no pour le Challenge dt i Antilles. ("est in prcieux souvenir qui m mire bien quel intrt le P.t'sdeiit iiorno pjrie au dvel jppetueut des sports, o vous passerez heures agrables tn compagnie do la socit la plus (iiarmaiileeldansun dcor de rve. agencesReprsentations PORT-AU-PRINCE tlf/enis ynraux de r t ^ %  eolteaT Jones Jewell Miilir MT <& |. c ., NEW-YOUK I fttftftM lluijarian O 0-tioule liouga ete Franklin F'n* Insurance Company NKW-YOI!!: Aeuance contre l'incenole Diamond Match ce Allum t tes t Sa fe Home i 0. ", Rubber fxporl Compauj Soul iers Rod a-, Cl.as r.'latlla(|e.l Son Folaeona sals en tous genrea Manufactures Lile lns'ce C Aauurancejiurla ri; Suilbou Frres fcitj > 1 " & Cham pagne 3ordrnux 11, lleymar :COPE\UAGUK iJuurre .Janols, Iromaga et cODMrt# 'ii' neiit^, ea -V. S. latliews tf OL* labaca jaunes et nolra, %  Va Ralionale Sans.Ulval^ Cigarettes Cbanteclcr J 1 Covola ddenrf< % %  ''f-.



PAGE 1

LE MATIN -6 Fvrier}! 916 \ M/M The Worlds leadiny Binerai VYaler WHITE ROCk Sparkling, Cool aid Clear SoW al ail Virt Uass Caf*. Hotels, Clubs and Restaurant MAXWELL sOHB SULE AGENTS $H8S<*# S* (fHmaiBiBjBtfmrYTOm^ P OUR garder aux enfants leur belle et vigoureuse sant, donne*leur tous les jours une assiette de Quaker Oats. C'est un aliment tain, tonique, reconstituant, qui active la force des muscles, la solidit des os, l'nergie vitale du corps tout entier. C'est aussi un plat dlicieux et une nourriture facile digrer. Bien exiger la 1 marque et le nom: Quaker Oats PEGH 1 ferlai 1 Dr. RF.NGI. li. Rue ballu • Paria. Les % oitiire s aiuomobi es de la Marque RE<> si rput s dans le monde enlier se vendentacluellement sur le ma'-oli. Kilo* Eerecommanocnt non seulement rar Jror lgance niais aussi par leur solidit, l'excellence de leur moteur et le Uni de leur incompara ble carrosserie. Se vendant galement les courons de la racine mar que dnomms -'Specd Wagon" a caua de leur rapl dite proverbiale, du confort qu'ils olfrent e( de la puissance formidable de leur moteur. Le ctmton UKi i do la lla&roest rcstlucndaire dans ls monde des mcaniciens et des chauffeurs qui sont unanimes a attester que, soumis a un trafic intense et continu, il a pu, sans rparation d'aucune foite.se maintenir en bon et parfait tat | eniaut neuf anres entires. ECe sont des automob les (Touring Car) et des camions Speed Wagon de cette grande et consciencieuse manufacture que vous trouvre/, de£ paix dfiant toute concurrence la Rue des Mirmlss ou I rou On y trouvera .alemenf d. s pies de reohangs et des accessoires p, ur ces machines. Procure! vous une lM,ceif la forton qui n a jamais besoin Jerparation, qui se conserve aaaa irais et qui au suplul ne rclame que le minimum d'huile et le jasoline. Procure/ vous une Reo mmHE Extrait du jaune d'œuf. — Le plus actif des Recon Muanls. Rend puissant et vigoureux^Recommand aux personnes faibles 9 Fortifie le cerveau, la moelle pimre, les oa et les rems. Rrewer & Co ILC Geo. Jeaoseme et Co WORCESTER— 9HSS,' AGbSTS SUr \



PAGE 1

>. L£ .i UN -6 fvrier lit* Pneus & chambres ir J'ai le pliir d'aviser ma nom m rfuse clientle avoir rru par le drnUr vapeur un < st trMmt! corn pht de rouira te* d tue* a? M s /i i a M su U i ill nu '. d( PS f IlUOIl H u e el Dfond*, ou de Ou ittn's D tj G Inde L>nd es. Porter Tcnnenl Sloul XXX, L PB££TZMANN-AGGERHMVI ^~ ^r **£ -fcr ^ ^ '** Grard M te France ^ Position exceptionnelle, au centre daa alfaires a proximit de toutes les Banques, de la douane et de tontes les Aqenees de bateaux Renseignements facilits pour voyager en atomobile'dans tout< s les parties de l fpublique] I afti el di II repu Uique dominicaine. I iaml.n s confortables el surtout trs propres, fenulaleura dans ls cbatnbrea i la demande dea'jfensiontire. Cuisine franaise lis soiqne et des plis varie?. Jhri.aindeM d ufti r / m r * d? HPl -Vins des meilleurs atma de Bedeaux, pur barriques,daine |ann s gallon* et par bouteilles t'ariri les Vins de o bateaux, veus trouverez le plue grand choix paur les qi-ai:t pour tablas .Molletons blanc et coultur fiup. Peignes franclis iS: a aricaiu* Urgaadt blano & couleur l.aina;|e couleur anglais sup pour jupes iKUdra i b v.\ os d i soie pour cliainUes' liom-nas Satinette oalui pour robea, nouveaux daaains .Aimait. M cljoUo •us-ini VOUIM pavU, p.. .i. i.^ii.ie* pun IIMIM II-IH qui lOitpo^iSTd h trouver sir celte place, ne ]raaDa,u / pas, avant daller aitleu , de puaer ehr/ nous ou le meilleur accueil vous est reserve. Ira lu i fafDito l aiix La Villt^ est Debouli Vo' nioi eai-ell • aiure ? h an Eli bien vous allez perdri) votre loyer et le Iruit de tous les travaux de voire jeunes e. Assure/, votrs Maasin 11 votre Maison prive '• votre Garajje ** \otre Usina ^SPliraB votre 'liaison en construction / Saurez vous contre les tremblements de terra. Le Hoyal eichaiige d'Assurance { Angleterre ) tab'i depuis 720 206 ans, Touf^Jdonnera tous les avantages.^'est une des plus grandes Compaqoiei non seulement d' Voglelerre ; mais du monde entier, et qui milit dans tout Isa centres civiliss. loua sommes aussi contre l'incendie occasionn par les tremblements de terre, RappatlM vous que vous aurez toujours plus de ga rantie et de '.iriteetlou en dtenant une police d'assu rance d nue Compagnie anglaisa. Pour pluri cuples renscigiionnts s'adresser a \\. Qui Jrn Will aine $ -i Port au Prince Reprsentants del itoyai j xchange Asdsrani'v. da l.ondrei --; -k^..a.^> feus avez toujours aim le Whisky l'atg vnd Haiij.5 loilis, n'est ce pas. le Wh'sky naturel qui vjfcnlj!aprcs Ilaig andllaig5 toiles est Kl]V WILLIAM IV. Savizvora pourquoi. — (parce que la ar ntie de qualit pour cliaque .bouteille d' Ilaig and Ilaig est la norme que pour baque bouteille de Kipg William |\' et qu'on ne peut l'avoir pouraueune autre mar que cKiaq William W 0 SCOTS . VH S KY F, 0. Pierce Coupa' Ma^on de confiance et de r^, moniiale tablie en lSi La Qualit des peintures de F. 0.)tierce toute concurrence. Toutes sorlei di Peintures, Ternis eU Cira, ^uile d Ternis pour meubles lfc Tiffany l'orcelain l.namel : ,'toutas nuanav tion paiiaitedj la porcelaine. Donnti-it m ex res ai veinent brillante, dura et lavable. idale pour meubles en gnral. Porcelaiu Varnish Stain: (Meutes nuanoailj parfaite de tous les bois de valeur: acaj< bois de rose eto. l'einture idale pour la re immdiate des meubles tn gnra). liathluh Kiiarm-1 : (nuances diverses] pour; reaetc. Imita'ion parfaite de la poicelaiup. l'eau chaude \ J l.au froide. ltoof Tite : ( nuances diverses ) Peintura po'ur les tols. Prparation idale pour les pay Toutes sortes da peloturea poifr AutomoaT nots, 'Machines, Mtaux etc. Demandt la longue liste des produit* PIERCE Co. Vous trouverez certainement, cls qui vous intressent. Kn st ,ck prix ;i .'liant tout3 coa3urrenu .' (jents en 11 aiti. Convia ifti-xt c>t^ervcl^ aa^ C>mi W(W R. THEBMO, Ppjl &**-* %  =* Davis 3king Po Poudre dtltvallon d*, rpuU mondiale. Qualit cV pr'x d[ toiti cor.curreiAe, Ko stock, prix dliant {toute concuri les agents en liait*. UOQ R* Tbbauda Yaukee Polish C ( Cii ges pour Chaussm Qualit dfiant toute c neuf Augmente la dure ei la $o\ x de tous les }cuirs> En stock, i prix dfiant toute concurrence, ayents en Hati. Commercial Aqencies v.n 1 t^omin LEO\ Il THEO AU D, Pri h Fainx Chaaipigne L. Se trouve Paris dans l.s Grands es taurants et cals i la mode, i port -au Prince, il est devenu le lavori da la S


PAGE 1

DIRECTEUR PROPIUETirTK UdPRlUELR Clment Magloire SOIE VIRNA 1368, Rua Amricain* NUMERO 20 CENTUKS Matin Quotidien TELliPUONE N 242 -a politique ? La premire alaire des hommes, l'cole prparatoire de la mdiocrit, le toiti porcs des (joiiilres a m bilieux, l'amphithtre des raseurs, t'aime titanesque des dsesprs de l'audac-', TOlym pe des dieux de unie. George lirdilh IDN ANNE No. 6721 PORT-AUI^INCB ( HATI ) SAMEDI <* FVRIER lv£6 %  *Ce qu'il MIS faut comprendre... Peur l'Instruction Publique U dernier* guerre a profondment modifi les conditions d'existence de tous les peupler, grands %  1 petits. Elle a ci.' pour tous des exinulle aussi notre situation commerciale, dots d'une monnaie chinas dprci, la grande major' du ptuple c oupissant dans l'ignorance, si nous tions abanL'Etalon de l'Enta! porte d rfrner la ti i i lil t puissantes, la guerre institu un tat de choses absolu* ment nouveau ou'ils ne sont point liDree de modifier. Pour nous tout particulirement qui tommes de proches voiias de la plus puissante Rpublique d-i Nouveau Monde, celle des Etats* Unis d'Amrique, hs nouvelle* conditions eng cdres par laGran de Mle revtent un caractre de la plus houle importance. Lu tout premier lieu, un des rsultats de la guerre est que la nation, dont les ressources conomiques 11 linancires sont les plus leves, doit forcment dominer le continent qui l'environne Tous les peuples plus faibles dont l'el fort industriel, les ressource corn martiale, et e nomiquai sont moindres ou nulles doivent eote que cote marcher l'ombre protectrice de ce tuteur plus puissant. Cependant,certains d'entre nous, gars psr la politique, s'oublient a. crire que seul le Gouvernement hatien mainti nt le systme politiq ie de la coopration entre Haiti et les Etats-Unie, syitms tout I tit inutile au bien tre du peuple haiti n. Les plus exalts, prenant leurs utopies, leurs rvei pour de vivantes ralits, out, en maintes fuis, claironn que nous P Duvoni aisment neus passer de side amricaine et marcher sans le soutien de ee puissant voisin. Rve grandiose, [peut-tre; mais songe fou, quand mme 1 C est gravement mcennettre et fieeer d'un cour bien lger des rgle conomiques et politiques invariables, contra lesquels aucune volont humaine ne peut i ien. La production agricole et industrielle de notre Pays tant nu'.U, Nouvelle histoire d'Hati Les Frres de 1 Instruction Chr tienne uni lait diter une nouve le c Histoire d Haiti , de la deou verte de l'Ile noe joura. U est un fort volume de 400 pa ges imprim sur beau papier et eompltemei t illustr. Nous en reparlerons piu Ion. S uem nt ; mais, il faut ds i>ujo< r 'nui Moment fliciter les Prrte pour ce te œuvre utile qu'ils ont ralise. combattez Les agents dostructeM de la cane dentaire, eu von. %  eltoytbt U bouche au moins uni-foipa'jour. Mat* fttitolion .. mli /. vous de certains dentilric s q i mettent a nu l'ivone dis dente. C'est pourquoi vous devez suivre l'exem^ie de plus de 100.000 m decio. et Dentistes quiutilisen la elbre ple deniitrke du Dr Pierre rigoureusement neutre et qui ra lise 1 antiseptie parfiitede la bou che. i En vente .pe (dans lea bonnes t iknaa. Il faut donc que oous nous lu •ions cette ide, que noua nous courbions devant cette convic'ion que l'aide ('es Etats-Unis nous est actuellement intispensab'e. Nuis sommes pour tout tributaires de l'tranger. Les choss* les plus indispensables notre vie quotidienne, les p'm petits objets dont, chaque jour, nous faisons mille fois usage, il faut que nous les importions d'oui*a mer. Dans les annales de la vie des peuples c'est un tat bien pitoyable que le ntre Si de grands ( acrifices sont aujourd hui con tentir, nous ne devons nous ea prendre qu' nous mAmes. Us sont l'expiration des III ans .ne nous avons perdus dans les turbulences politiques et les dsordres administratifs. Ce qu'il y a faire ? C'e-.t d'ab jurer les haines et les raDCui.es, de renoncer aui vieux prjuges, d'effacer les traditions surannes et, dans la paix, refaire la Nation une vie nouvelle Or, lorsque le Goavernemenl, •'levant la hauteur de la situa tion internationale actuelle, poursuit inlassablement la reaovalion nationale avec l'aide de l'lisnger ami, lorsque pour consolider l'avenir il sa sert de toutes les ressource d'un Trait librement consent', c'est lui qui a le vrita ble sens des vritables intrts du Pays. Il serait bien grave de s'y mprendre, tout autre mthode de puvernement qui jetteiait dons s Pays le (rouble, 1 inquitude n l'agitation le conduirait invitable ment vers des malheurs peut tre irrparables. *an Le collge Bryan, PbiUdelitaie, consacr l'ducation des j< ur.ee fi Us, Vu ni d'autoiiser ..'. lunvf. In certain nombre de mita \otil lre trarsformts en tu mi s. Cireux 1 f Le soussign, Jenaro HURTADO a l'bonneur de garantir que les Chapeaux pour dames,demoiselles, enfants et hommes sont des plus fias et des meilleures quai ts des dernires mode* et styles de l'an ne 19211 arrivs de I aris. u Maison ne cite pas les autres articles tels que : les peignes a cheveux favoris des dames. Casi mira^gliis. faux sois, crav. te* fines de soie et cherr ises lus il chaussettes qui sont tous d: pre m re q oali'. Vemz o JE faire visite et ch.i sissr/ : tout ;era vitreg'. JeaarollLUTADO MAURICE ETIENNE fils Angle daa.Rue* du Maguain de l'Etat at das Front For ta. Viennent d'arriver IJjjois chapeaux tjirnis pour dames. carnet if* Il i'iip3ile d'viter aux enfants les rprimandes non motives les humiliations, vexa lions o.i i :tiin dations, I s pu nitions et, LOUS lirons m ne, Us rcompenses distrioues sans justice et sans tact. L'est par ces fautes d'ducatioo lue nous semons dans lmi de l'enlant la timidit, le s rupu'fl excessif, l'motivil qnv. nous y prp rtis l'absnci d'mulation, les I icua s de la onscience le? olis ssions et les idis de perscution L'abb (ialiani, un pln'osophe italien, dclarait qu'il fallait habituer surto.it l.s coliers deux choses que l'exis tence leur prodiguera, disait i', foijjn: lioiquit et 1 ntnii. Li vent est qu- l'on g.re baucoup trop lu et t nts lo squ'il faut svrement les puni %  et on hur inflige souvet de trop svre? punitions pour des po.v dilles. lln'yapaa de mesure, parce qu'il n'y a pas d'otiservation psycho-'ogi***?. (tu accorde aux enfants beaucoup trop d'impt tinc .c qui dveloppe, < h /. eux, l'g^i me. pre de bteO d s dfauts, de bitn des vices. Evitons au si de trop c ncoursg r I s petits prodig s dont I s bril laiitcs fu.il ts ne reprsentent gu e qu'une croissance psycique en travail txagr : fau de paille qui l'ttDt, hlasparlois mme avant l'adolescence, lorsquon n'a pas pris soin de le moih nr.Neaui h rg on.* point, non pus, une n,i i %  i n r dont la rciptivit n'tsi .* ou vint que trop facile : nous tuerion?, d-.us l'œuf, la jugim nt et le raison* Dnient futurs. Lulre parti il faut corsid nr hs partiel ux et les cancres comme des m .l. Le Vme tirage de celte lot rie aura lieu itiitnedittlemeDt aprt> la crmonie. Viola Dana l.o dlicto UM tott* il" FIRST NATIONAL dama Vmaf d'Aventure" dit: "Ut quclq %  • minutai pr jour qu ta MM 1 I.I.l.r.,vt€.T k' d-nt ..iv M KI.IMI. • coatrlbiMi > hifjMBMn "• IUIUM.1 l'iclm .1 li Uuut dr iui Sm, Avoir .' > dental CVst si difficile, maint de les conserver saines, pn >i 11 If nt e-tat. La p1 dni W e Kotynos les nettoie la i ^ ans cn donunagi r le prcieux mail qui les rt. C'est en mme temps i>'i antiseptique puissant qui cl mes v.orifs de la boiu'1. it de la gorne, d'o proviennent la carie des dents et les infections gnralee de l'organisa u < Protgea vos dent •. dis main tenant, avec le Kolyno*. Un centimtre, sur brosse sche, suffit vin bon nettoyage. Un tube suffit il %  ilt 1U V PATE DEN I IFRICE KOLYNDS %  ) 646 uuWnpri: M. Wolly, un j p .e-, qui, las, apr* Il jours de jene >le sa mo notone et pou cooiesl ble tveatnra, bti*a sa rage cit; orisla' ot p' jaa une crise de tarte, 0 p irte bien. Son allneatation p*ud nie lui ftit, i Bouvaaa g n' r les joies tr son manager et une lil e eOUmise. Les scells ava : ent lh dplao'i avec art e! la luner li-rie aurait pu durer long temps encore sans Vriv/e inal tendue du t^ommissire de police el de ses inspecteur'. Comme oo le voit, ce nouveau sport, COSMOS d'aile rs tous les autre, a dis risque'. Les missions apostol/ues Les prdications des Missionnaires Pnale ct le dernier jour des pr lietti >ns pour a i'aiois=-e de Saint I M; I Le Misabnoilrai p < %  bsraat la semai e prochain; t SaiatS A:me. Ens nie ce sera le tour lu SurCtcjr e. ea dernier lieu, ce'ui de la P im %  4 i" dit: donnins lui une comp g .0 Et, plon;-ant Adam >\ tni un l l fond sommeil, il lui sait in i de ses "Vedont 11 lit la N p 1 I. les p'aa tous deux d ndis terres're en leur diaaal : VI e/ ensemble,croisse/.et multip iez vousl L'union is sont DBOftt, les feules ap sta'es i nt disparu, les roy t mes ont crotVe, les rois et les em> per tirs sut retourns la terre d'o lia taient venus. Mais TE%  lise, lotte le, son union avec le Pilada Die i, soutenue par Jsus Cluis 1 SIII poux est sortie triom, pliante, r.t lieuse de tons les ora* ges dcb i la contre elle. Non, les portai 1 ; l'enfer n'ont pas pr* valu contre elle. Or p i; • p. %  Dieu A institu le ma rige, il ej a fait doac une loi; et c'est, po'ir no 's, une obligition de suivre ce! e loi, c'est, poar nous, un lavoir de nous mai 1er. Et puis que c'est lo Crateur sanl au Tabernacle, ses qu elle doit d il s'accomplir. Tout H u t e union accomplit ailleurs et par autre qui le Prtre, muiis're de Dieu ne omp'e point yeux. Il ne la bait pa,. .. E*. l, le M. %  %  :.. i.' s'lve avec lorce contre tous ceux qui mconnaissent cette 'oi divine da mariage. I. riaa'o, avec des phra sequi sil'it. cioglanj comme des roups de cr..vac|i •, tous ceux Ii qui, Oubliant, mprisant l'obissaa • %  qu ils do veut leur son vjrain Mettre, se dlectent dea j ies imputes du concubinage. Ce n'est pas celte misation que Dieu vous a confie v ur la lerre, dit il. Et vous le savez bien. Et si voua livre/ voire cm ira A coicupiscea ce, ce n mt p lai que us ne von l /. paavo'ji ailier, ce n'est pViat que v)u/ ;),) t.iri otta loi le Die i, t'esl on | i m ;nt pir I (•• ne voua • >u!/. ntiifiiia vjaf vc s, vos pa< lois, | s h > a t ua| pe criani* | ii soal on VJUS ... Jamais lcbo de nos g'isfj n'aviit rpj' de %  %  ic paroles,' Jamais ssehtlrai htieones n'av.iieil vili I i te les vrits T .'i| tre est en sueur, il s> deise, fit la corruption, il toiche les pi lie avec un 1er r >ugi blanc .. Le mari tge, si ite t 11, est| le fondement de la famille, c'est la base de la socit, c'est en aion saiutv de I boin > n e t'del( tbmme i^ue rside la force 4e


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06638
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, February 06, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06638

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PROPIUETirTK
UdPRlUELR
Clment Magloire
SOIE VIRNA
1368, Rua Amricain*
NUMERO 20 CENTUKS
Matin
Quotidien
TELliPUONE N 242
-a politique ? La premire
alaire des hommes, l'cole
prparatoire de la mdiocrit,
le toiti porcs des (joiiilres a m
bilieux, l'amphithtre des ra-
seurs, t'aime titanesque des
dsesprs de l'audac-', TOlym
pe des dieux de unie.
George lirdilh
Idn ANNE No. 6721
PORT-AUI^INCB ( HATI )
SAMEDI <* FVRIER lv6

*Ce qu'il mis faut comprendre...
Peur l'Instruction Publique
U dernier* guerre a profond-
ment modifi les conditions d'exis-
tence de tous les peupler, grands
1 petits.
Elle a ci.' pour tous des exi-
nulle aussi notre situation com-
merciale, dots d'une monnaie
chinas dprci, la grande majo-
r' du ptuple c oupissant dans
l'ignorance, si nous tions aban-
L'Etalon de l'Enta!
porte d rfrner la ti i i lil t
puissantes, la guerre
institu un tat de choses absolu*
, ment nouveau ou'ils ne sont point
liDree de modifier.
Pour nous tout particulirement
qui tommes de proches voiias de
la plus puissante Rpublique d-i
Nouveau Monde, celle des Etats*
Unis d'Amrique, hs nouvelle*
conditions eng cdres par laGran
de Mle revtent un caractre de
la plus houle importance.
Lu tout premier lieu, un des
rsultats de la guerre est que la
nation, dont les ressources cono-
miques 11 linancires sont les plus
leves, doit forcment dominer
le continent qui l'environne Tous
les peuples plus faibles dont l'el
fort industriel, les ressource corn
martiale, et e nomiquai sont
moindres ou nulles doivent eote
que cote marcher l'ombre pro-
tectrice de ce tuteur plus puissant.
Cependant,certains d'entre nous,
gars psr la politique, s'oublient
a. crire que seul le Gouvernement
hatien mainti nt le systme po-
litiq ie de la coopration entre
Haiti et les Etats-Unie, syitms
tout I tit inutile au bien tre du
peuple haiti n. Les plus exalts,
prenant leurs utopies, leurs rvei
pour de vivantes ralits, out, en
maintes fuis, claironn que nous
PDuvoni aisment neus passer de
side amricaine et marcher sans
le soutien de ee puissant voisin.
Rve grandiose, [peut-tre; mais
songe fou, quand mme 1
C est gravement mcennettre et
fieeer d'un cour bien lger des
rgle conomiques et politiques
invariables, contra lesquels au-
cune volont humaine ne peut
i ien.
La production agricole et indus-
trielle de notre Pays tant nu'.U,
Nouvelle
histoire d'Hati
Les Frres de 1 Instruction Chr
tienne uni lait diter une nouve le
c Histoire d Haiti , de la deou
verte de l'Ile noe joura.
U est un fort volume de 400 pa
ges imprim sur beau papier et
eompltemei t illustr.
Nous en reparlerons piu Ion.
Suem nt ; mais, il faut ds i>ujo< r
'nui Moment fliciter les Prrte
pour ce te uvre utile qu'ils ont
ralise.
combattez
Les agents dostructeM de la ca-
ne dentaire, eu von. eltoytbt U
bouche au moins uni-foi- pa'jour.
Mat* fttitolion .. mli /. vous
de certains dentilric s q i mettent
a nu l'ivone dis dente.
C'est pourquoi vous devez suivre
l'exem^ie de plus de 100.000 m
decio. et Dentistes quiutilisen la
elbre ple deniitrke
du Dr Pierre
rigoureusement neutre et qui ra
lise 1 antiseptie parfiitede la bou
che.
i En vente .pe (dans lea bonnes
tiknaa.
Il faut donc que oous nous lu
ions cette ide, que noua nous
courbions devant cette convic'ion
que l'aide ('es Etats-Unis nous est
actuellement intispensab'e.
Nuis sommes pour tout tribu-
taires de l'tranger. Les choss*
les plus indispensables notre vie
quotidienne, les p'm petits objets
dont, chaque jour, nous faisons
mille fois usage, il faut que nous
les importions d'oui*a mer.
Dans les annales de la vie des
peuples c'est un tat bien pitoya-
ble que le ntre Si de grands
(acrifices sont aujourd hui con
tentir, nous ne devons nous ea
prendre qu' nous mAmes. Us
sont l'expiration des III ans .ne
nous avons perdus dans les tur-
bulences politiques et les dsor-
dres administratifs.
Ce qu'il y a faire ? C'e-.t d'ab
jurer les haines et les raDCui.es,
de renoncer aui vieux prjuges,
d'effacer les traditions surannes
et, dans la paix, refaire la Nation
une vie nouvelle
Or, lorsque le Goavernemenl,
'levant la hauteur de la situa
tion internationale actuelle, pour-
suit inlassablement la reaovalion
nationale avec l'aide de l'lisnger
ami, lorsque pour consolider l'ave-
nir il sa sert de toutes les res-
source d'un Trait librement
consent', c'est lui qui a le vrita
ble sens des vritables intrts du
Pays.
Il serait bien grave de s'y m-
prendre, tout autre mthode de
puvernement qui jetteiait dons
s Pays le (rouble, 1 inquitude n
l'agitation le conduirait invitable
ment vers des malheurs peut tre
irrparables.
*an
Le collge Bryan, PbiUdel-
itaie, consacr l'ducation des
j< ur.ee fi Us, Vu ni d'autoiiser ..'.
lunvf.
In certain nombre de mita
\otil lre trarsformts en tu
mi s.
Cireux 1
f
Le soussign, Jenaro HURTADO
a l'bonneur de garantir que les
Chapeaux pour dames,demoiselles,
enfants et hommes sont des plus
fias et des meilleures quai ts des
dernires mode* et styles de l'an
ne 19211 arrivs de I aris.
u Maison ne cite pas les autres
articles tels que : les peignes a
cheveux favoris des dames. Casi
mira^gliis. faux sois, crav. te*
fines de soie et cherr ises lus il
chaussettes qui sont tous d: pre
m re q oali'.
Vemz oje faire visite et ch.i
sissr/ : tout ;era vitreg'.
JeaarollLUTADO
MAURICE ETIENNE fils
Angle daa.Rue* du Magu-
ain de l'Etat at das
Front For ta.
- Viennent d'arriver
IJjjois chapeaux tjirnis
pour dames.
carnet if*
Il i'iip3ile d'viter aux en-
fants les rprimandes non mo-
tives les humiliations, vexa
lions o.i i :tiin dations, I s pu
nitions et, lous lirons m ne,
Us rcompenses distrioues
sans justice et sans tact. L'est
par ces fautes d'ducatioo lue
nous semons dans lmi de
l'enlant la timidit, le s rupu'fl
excessif, l'motivil qnv. nous y
prp rtis l'abs- nci d'mula-
tion, les I icua s de la onscien-
ce le? olis ssions et les idis
de perscution L'abb (ialiani,
un pln'osophe italien, dclarait
qu'il fallait habituer surto.it l.s
coliers deux choses que l'exis
tence leur prodiguera, disait i',
foijjn: lioiquit et 1 ntnii.
Li vent est qu- l'on g.re bau-
coup trop lu et t nts lo squ'il
faut svrement les puni et on
hur inflige souve- t de trop s-
vre? punitions pour des po.v
dilles. lln'yapaa de mesure,
parce qu'il n'y a pas d'otiserva-
tion psycho-'ogi***?. (tu accorde
aux enfants beaucoup trop d'im-
pt tinc .c qui dveloppe, < h /.
eux, l'g^i me. pre de bteO d s
dfauts, de bitn des vices. Evi-
tons au si de trop c ncoursg r
I s petits prodig s dont I s bril '
laiitcs fu.il ts ne reprsentent
gu e qu'une croissance psy-
cique en travail txagr : fau
de paille qui l'ttDt, hlas- par-
lois mme avant l'adolescence,
lorsquon n'a pas pris soin de le
moih nr.Neaui h rg on.* point,
non pus, une n,i i i n r dont la
rciptivit n'tsi .* ou vint que
trop facile : nous tuerion?, d-.us
l'uf, la jugim nt et le raison*
Dnient futurs.
Lulre parti il faut corsid
nr hs partiel ux et les cancres
comme des m .l des dgnrs m maux, non
comme des retraduits. P tien
ce u lenteur dans I s m ho les
d'instrii' tion, et sil'toui duca-
tion sav.nie de l'attention lo ti
li.ront les esprits faihhs t loi
giitront d ux les prdisposa*
lions morbides Pour com-
battre les taudtneei su rts
l'inat Ion et 1 indcision: il im-
donc, apri un ellort plus ou
moins long, pour la sant Je
ces carreaux dbiles-
lM pirents, les matre? et
maitressis doivent s'appli ju 3r
cirter des entants toute conta-
gion nerveuse: combien le cas
de} nvrose prcoce, survenus
plutt par imitation que par h-
rdit! Ce. le dernire a bon dos;
m lis on lui attribue souvent
trop do maux auxquels elle esl
totalement trangre...
Le travail es:i:mfa 11 vie et
donne bientt de l'exprience
aux plus jeunes : /// o semle in
sa'...| relon le vosil de Ptrar-
que. Mais nous devons, <'* la
sscoodl enfance, viter, pour
l'enfant, l'abus de la confantion
el la surchige d'ins ru tion. Le
simmago mental nerft 'ins-
tinct, (tmoQItt le j ig-'in^nt et
use la volont, pro luisiot une
vritable intoxication des cel-
lules crbnles. LYiSt comme
une indie*tion int lltctuelle,
dont les d hets et scories crent
ou en reiiennmt fa prdisposi
tion l'invalidit nerveuse-
Cette cul u s intensive de
l'esprit na hit gure qu'exa't r
Il cipacii de soullrance. Si-
gesse prcoc! ab trdit nobles
facultis et corrompt toute fleilf
d jeum sse. Les coliers ni us,
rveurs et rassoie*, dont prle
Ribelaia, font I s tristes pro
duits du sur.nna.e ..
Pour que l'enfant devienne
un lment sain, utifa 11 raison-
na bl\ ilfautsivoir lui viter.
tout d'abord, cette maturit pr
coce que tant de parents recher-
chent toit.
Comme les saisons de l'an-
ne, celles de la vie doivent ve-
nir en l ur temps.
Heureux mme qui prolonge
si i unei-s car sa dicroissance
se 1 ta pli.s attenJre I Ceci soil
dit, non plu., seulement ; our
hs parents ou h s matins el
matresses u-cle, m is surtout
|l'adresse des j ui.es gens qui
piennenl leur indpendance
pour d; l'nergie vital el llec-
tent fa gra il dsenchante de
i'ge m-.
Varits
Dimanche
Le Grand Secret
7e et 8e piiods
Kntic G. 1
La Bit nfaisance
Nous rappelons que e'eal I -
maiu, T ror.ir, qu'aur lieu its
baptme de la nouvelle machine
pour le tirage El la loleiie La
Bienlaisance >.
Le Vme tirage de celte lot rie
aura lieu itiitnedittlemeDt aprt> la
crmonie.
Viola Dana
l.o dlicto UM tott* il" FIRST NA-
TIONAL dama Vmaf d'Aventure"
dit:
"Ut quclq minutai pr jour qu ta
. MM.......1 i.i.- l.r.,vt.T k' d-nt ..iv M
Ki.Imi. coatrlbiMi > hifjMBMn "
Iuium.1 l'iclm .1 li Uuut dr iui
Sm,
Avoir .' > dental CVst si
difficile, maint de les conserver
saines, pn >i 11 If nt e-tat.
La p1 dni W e Kotynos les
nettoie la i ^ans cn
donunagi r le prcieux mail qui
les rt. C'est en mme
temps i>'i antiseptique puissant
qui cl mes v.orifs de
la boiu'1. it de la gorne, d'o
proviennent la carie des dents et
les infections gnralee de l'or-
ganisa u <
Protgea vos dent . dis main
tenant, avec le Kolyno*. Un
centimtre, sur brosse sche, suf-
fit vin bon nettoyage. Un tube
suffit il ilt 1U
V
PATE DEN I IFRICE
KOLYNDS
)
646
uuWnpri:
M. Wolly, un j p.e-, qui, las,
apr* Il jours de jene >le sa mo
notone et pou cooiesl ble tveatnra,
bti*a sa rage cit; orisla' ot p' jaa
une crise de tarte, 0 p irte bien.
Son allneatation p*ud nie lui
ftit, i Bouvaaa g n' r les joies la vie, mai- la an leur, qui la aol
goe, lui interdit nanmoins1 le-; vi
sites, ce pti le 1 h tn^e UO peu de
la turbulente curiosit dont on
1 accab'a ces tours I irnierj autour
de U ce'.lu'e Iran parants... Miis
il ne s'en ptaloi pn, il mioge cl
se porte bien.
A Dijon un autr-i individu, oui
disait se nommer fla'l. ni et qui
avait fait le p^ri qu'il restai lit
quarante jours sans prendre au-
cun aliment, vient de quitter l'
troll cercueil o i1 s'tait snlerm
pour une ehambre, gure plu lar
ri' .la prison de Is vil-e. (e
jeAoeur, en efl' I, tait a'iment
nlaodealinsnoenl |>tr son manager
et une lil e eOUmise. Les scells
ava:ent lh dplao'i avec art e! la
luner li-rie aurait pu durer long
temps encore sans Vriv/e inal
tendue du t^ommissire de police
el de ses inspecteur'.
Comme oo le voit, ce nouveau
sport, COSMOS d'aile rs tous les
autre, a dis risque'.
Les missions
apostol/ues
Les prdications
des Missionnaires
Pnale ct le dernier jour des
pr lietti >ns pour a i'aiois=-e de
Saint I m; I
Le Misabnoilrai p < bsraat la
semai e prochain; t SaiatS A:me.
Ens nie ce sera le tour lu Sur-
Ctcjr e. ea dernier lieu, ce'ui de
la P fuis les v.issiojnai;ei te rai-
Iront en Province.
Avis
Luc Lacrle fond de pouvoir
annonce a se; clients qu'il a repris
l'exercice de sa protesta.
Plion Ville, 26 janvier 1928
C'est d-j \/ teur 'dem, toriste a par' hKr
soir, Saint Jos pli.
lloc'iirr BsnfomBsagaomeat,
lemsiiia^r- est vraiment un grand sa
cr m* ni, a dit Satnl Paul ans Ki h
siens . Ainsi eomo m; le Mi-sloa
naire- Le mar'egt est d'io-li'u
tion divine. ('.'.;-'., en l'et D\ \i
ii, dsa laa preml n |oun le la
rtior, l'a eut cr 1 lu mme o-> im 4 i"
dit: donnins lui une comp g .0
Et, plon;-ant Adam >\ tni un l l
fond sommeil, il lui sait in i de
ses "Ve- dont 11 lit la N p 1 I.
les p'aa tous deux d n-
dis terres're en leur diaaal : VI.
e/ ensemble,croisse/.et multip iez
vousl L'union la temme tait donc institue
Cette union que Dieu a cre
est encore un ij ibo'e Jsus, le
Fils de Dieu, viat sur U Urre
pour ra I et r. av-1 su. s ing, l'ha
manii c 'i 1 ble. Il l :i trahi, ven
du, I ne, l rue ii S ; ma's il pou
st I Eu1 se 11 celti i.nion de l'*
glt-e avec le I'Is de II -mme a r
liste aux si 'es R'en n'a pu la
b'iser. Des ii imme. impis se sont
diess-t cou h l'Eglise, ctd'elle
des secte ont surgi, ses Prtres
ont t. ea maintes fois,chass des
10) tmes, les rois, des empereurs
puissant' ont perscut l Eglise,
l'pouse il Ju* Cbrt. Les boni
mes im.|>is sont DBOftt, les feules
ap sta'es i nt disparu, les royt-
mes ont crotVe, les rois et les em>
per tirs sut retourns la terre
d'o lia taient venus. Mais TE-
lise, lotte le, son union avec le
Pilada Die i, soutenue par Jsus
Cluis1, siii poux est sortie triom,
pliante, r.t lieuse de tons les ora*
ges dcb i la contre elle. Non,
les portai 1 ; l'enfer n'ont pas pr*
valu contre elle.
Or p i; p. . Dieu a institu le ma
rige, il ej a fait doac une loi; et
c'est, po'ir no 's, une obligition de
suivre ce! e loi, c'est, poar nous,
un lavoir de nous mai 1er. Et puis
que c'est lo Crateur tu cette un on d" l'homme et de
la femm \ n'ait devint lui, .//. mt
lui util. iu pied de 'autel. devant
Jam i> sanl au Tabernacle,
ses qu elle doit d il s'accomplir.
Tout h u t e union accomplit
ailleurs et par autre qui le Prtre,
muiis're de Dieu ne omp'e point
yeux. Il ne la bait pa,. ..
E*. l, le M. :.. i.' s'lve
avec lorce contre tous ceux qui
mconnaissent cette 'oi divine da
mariage. I. riaa'o, avec des phra
se- qui sil'it. cioglanj comme
des roups de cr..vac|i , tous ceux
Ii qui, Oubliant, mprisant l'o-
bissaa qu ils do veut leur son
vjrain Mettre, se dlectent dea
j ies imputes du concubinage.
Ce n'est pas celte misation que
Dieu vous a confie vur la lerre,
dit il.
Et vous le savez bien. Et si voua
livre/ voire cm ira a coicupiscea
ce, ce n mt p lai que us ne von
l /. paavo'ji ailier, ce n'est pViat
que v)u- / ;),) t.iri otta
loi le Die i, t'esl on | i m ;nt pir I
( ne voua >u!/. ntiifiiia vjaf
vc s, vos pa< lois, | s h > a t ua|
pe criani* | ii soal on vjus ...
Jamais lcbo de nos g'isfj
n'aviit rpj' de 'ic paroles,'
Jamais ssehtlrai htieones n'a-
v.iieil vili I i te les vrits T.'i|
tre est en sueur, il s> deise, fit
la corruption, il toiche les pi lie
avec un 1er r >ugi blanc
... Le mari tge, si ite t 11, est|
le fondement de la famille, c'est
la base de la socit, c'est en
aion saiutv de I boin >net'del(
tbmme i^ue rside la force 4e
*


n
lE MATIN y Fvrier 1926
cioime de la force
L
)oatfriggitfiiig
Convalescence
Neurasthnie
Tuberculose
Anmie
OLOBGOL JU
U Cure de CtOBOL
augmente li force nerveuse
rend lui nerls rajeunit
oue leur nergie, leur
souplesse et leur vigueur.
i ommuDIriUon
Marierai* te MMmhm
7 Juin 1910
Malgr lnu Ici mnlifci
Sie peu; r.revnter U ro-
erap.e HlldtUel dont oa
parfois >uulii faire une
mctluidt capable .le reronU-
' la Iraatfuiian MnfaiD*
lutine et ccu iv.t avari-
}ae. .*.-._,i on, ma ji* cju'il
aille lojjoun avoir rccour
la. au n,., i dans Ici cal
rfenta, r on! ne croyons pas
lu* la erol-irao'a puisse
donner, a un* foui* de cas.

le rsultai! tir.i niablei
qu'in peut ohlenlr u'uiie ri-
re rulengtc c' CUbeol. Kn
are f.,n orRanism re-
mooter. a revivifier r.fal-
'. ccsl toujours a r' ,1er-
ler que noui donnerons la
picfrenc*.
IV '* fi,tstT.
LltthtU f sii-nec;.
.Qji,u J, ;,. f.,tut, d*
WeJ.cn, Je l'ar.i.
I.UMlivinnili Cliale'alo
Grand Pria-
Fou Ml .1. H4,,|| ,,. ,.,,
A 'WencleaKa, Pari*, ,
oui-n pliarnis.'iri.

latrie. Or, celui qui ne veut pi
i ue la famil'e 'f f< i Vr, ijni, rj,r
l j ri tilution 0 in a ) a>e del
i0( t. qui ne m ni 11 y que m Va
Iffl m il l* r i, ii'n I 11 : i i | r. n r,
( 'i>l i i ( If e ..
I i i Ir Vin loi T ai* ! Ime N s
l'oeiff qip f(iD|fi'e !i r Brira*.
Il t; Ile l*i n oi r 11 r. m Ir, l'a
ir (ur qre 1 ieu 1 l il 11 qui <. t
flre If lie n "u l( yer. I npp le
lue I Ik n me doit iti ir as fin me,
re tour e"e nu | ro'edei.r, la
guider dsBI la vie\ t n n e JeVui a
Mir, a pi id, p r r< t. g,'> ] Fg'gr,
m n ffCVtt.
(.Vst i our lu firme pis qu'un
droit, in deviir de rrrcfi'ir r'frt | f i i l'hr r me i i p i I ligatinn
mr-i*' m tij libV de pterrire ioiq
e Me (i faut*, de ls I ir, de
* lever dans la loi da l>ieu et de
l'Eglise
Le PnVcafeur sYl\e er ri i'e
contre If ilivi r eun di\re ne peut aomptrr de-
vant Diui, devant l'Fg'i-e. Aicin
lumnu', i puissant poit il nu p 11
aparer ce que Dini a ui i
Et i termine en eonviunt loti1 .
tous venir unir leurs omis
leurs \i , Ift, nu pied de l'aole*,
devant les deux poux sacre: Je-
ua et l'Eglise.
La foule acclame
ie Marchal Ptain
Par cable
MADRID. 5 K.ui. i La
ebal Pdin qui se i--i.il nu Marot
est arriv l reu la gare par le Oi ra'
Primo de Rivera et d'autres me.m
bres du gouvernrn ent. I lo coin
pagnie d infanterie rendi 'es h n
Leurs et le marcli 1 lui salu pir
les acclamations de la fouie.
Accompagn de I embuai deur
de Franc", le raaiih 1 Ptt'n
s'est rendu au Calai^ Royal o
il s'tst entretenu pat diut une de
mi heure avec le roi il t> aiaatd
ennuie un bnuquet n l'amlm-s
de de France o e L'OUtaienl *gi
lemei.l le gfinil de, Rivaia >t
plusieurs membres du gou\eine
mentripagcol.
Bal travesti pour enlao!
Diaanche 14F^viier courant, a
4 heures p. m., sera donn dm a
lcasaiocs de Mr et Mme < brlstii n
Coictvj. deuxime Avenu* de ly-
losie, un grand Bal Iraxrs'i p. ur
n fan ta.
Les tirea et mrs de fnn ille
aaront lieuiaui d'apiunlie telle
bonne nouvelle. Ce i-eta l'ocraHon
Cour leurs gosses dt pattei des
ure*/ ha mantes en jojaaa bats
Violent tremblement
N da terre au Japon
-T l'ar cable
I
TOKIO, 5 FvrierTue agnce
de pub! cit locale anconco qu'un
violent lumblement de karia a en
li'n k / omori vil e situe au noid
du .1 '|Hin ;|i 3 I eine:<4 de l'i'pri's
midi on na coanait yn- encore
l'tendie des dr'ets
Cercle Sportif de Marinni
Messieuis 1rs Membres du t'iicle
, sont avbda qu un H I I ave- i au
Pt lieu au Cercle le l'in ancbc I i
Fvrier 'S' b'urrg 1 i 1 du ko r,
t sont pris de xouloii J assi .
avec ieur l'an i le.
Port au l'rin e, le j lvrier t\99
M m ii^aaa^^cr:.:-^.^
WiAr 6 A A A 6 A 6 d' "6 < ^ A A A A A A A >/

*% ,.\ e_s s... s_v V ._ v r,v tji V $ , A . s> % $ x fa > i\
19 o m i I k
Un Dollar peut gagner
15.000 dol.
La Loterie du March Cryatal de s-ort au
Prince, est la plus populaire qu'Hait! ait
jamais vue.
Le prix des billets tant lix i UN DOLLAR, las met
la porte de toutes les bourses. Chaque membre de
vo re lamille doit eu avoir un.
Il y aura 17 Iota gagnants
L g es lo'.consi.-le en l'installationcomp tedu Mircbe
fi\-lal (Il qu elle e*t lablie la Grand Kue Port au
Prince C'esl dire.Hcsta'li tion fiigorifiq e comptoir-,
vitiines, gbciraa et I ameublement comp'e. En ou re,
il y au>a un groa etotk de msnb ndises da tous gen s
aeopatibl' avec le ermmerce tait pr le Mirch Ciystal.
N i ubliii pas que le March Ciy>tal jouit d une des
a'ea belle* cliabt'ai de Port au Priuce. Elle s' ve
atlua i.rr.rnt entre iOO et 4H(/ clients par jour. Le ga
gnsnl de relia loterie aura un beau revenu pour l'avenir.
Lra sulies prix ou lots gagnant*, sont :
L'n 1 | de 9 I 000 en espce
50()
250
.; luis de 100 *
S lots de 25
Les billets sont en vente ;
La Paw'ey Sales Co.ltue Bonne Foi;iu March Crys
ta', firand'Hue: Pharmacie Centrale. Grand'Rue; Cavea
de Bordeaat, Grand Rue, Alphonse Dsir. Grand'Rue
Pab'o Torra*. Rue du Magasin de l'stlat.L. Diniel.Rim
Pav: Htr Teniiiuus. Champ de N'ars.Gardiner Co
Giand'Rue.
Parisiana
Dimanche
i/Eili'l-Ri
3e Episode
La lettre de la I
4e pisode
Le Drame da Y
Eolre 2, 3 et 4 go
^ (s aimaliUs clients ioqI_
ses que le pi ic s de Balcoo _
de 1/ Ks s nies seront raer- t
v s et j ont \ ries de venir pm>
il-e. li i:rs cartes et t umro
iautaitls jusqu' 12 h*, denuin 1
ilimmrhe.
Ck! UM Eut.
1921 Rue da Magasin
de i'Etat.
Tous trouverez le
Champaqoe la no, Brmant
Aviza Marne
Qui est le dernier cri da France.
Royal Mail Steam
Packet Compaa|
^ v vv 9 *? v *? <9> f?
,-t'-t-*jt-i
Violente tempta
de uefre New-York
I'm> cab'fc
>KW VUlK. 5 F.vriei A eau
ee de.la vio ente tempta de neige
qui --'''-t abattue m'i r i i soiranr
N. w VorV cl q' i h coi llae peu
ilai.t toute la jourute d'hier avec
une violace acetoe, la plopait
<1 i. ..les d la v.lle d . N w Yo k
nui 61 Icm 'ei l'i'pr s midi on
ligoale q> dp accidenta i; oi tels
ca e4l rar le froid ou p i m B1 f .
Pluadi 2d -00 rbou oit t i
u t> i che pir h < v, i > ci i!t la
voi i pour Ivulv meut de la i ei
f-' l l-iii i h l'a] u---- et rba se
i ifl aiiloiiidliiles oiit i'i'I a\ h s
pii; i| aies artre. il la co r d^ lu o'ie d'li>r l> iom
i>ie dis mo'ti ccus pnr la I m
I .'' l il pi t de I i SI il IV n
Hgoalflit une Ir i tain' de blesss,
i i si, na' ii gv'i mit di > n larda
II d ntei r p i u> dans lea w rv i
ci s i- |i gra| biquea t t< lphi ni-
qilti la r'"" lu d'un crilninicm
Lrr- d |. rry h i I d I an ya al
ili i m; i a in Idi nta d u'oa,
l'i tei i p iou cop'ati du ter11 e
P' t i : ien, Panel << mpl< t d< i
m tut i, et mil a tutus i n nia da
mme g. nre.
de ta dette. Le J u nul daman fe
au gouvernement da faire contai
lie au pubiic les des.-cus de lac
ci rd ne srail ce que pour metlie
lin aux bruits qui prt, ndrnt que
l'Angleterre aurait accepta* la col
laboration de l'Italie contre la
Turpuie.
W Baa*a*aa aUaslBBBTTairV 0 T^TJrTeiTV?CP p TUK^
Pour teindre tous tissus :
LAINE, COTON, SOIE, etc..
ucun produit n'gala
mU NAOmODF
ava....r. """e oonno. ma.vit., ,i ll.,u
JXlirEKCOa t ASNltREs (s^ncl fnK.
5
Prcalculation du temps
par 1. ii. Tippenhauer
aujourd'hui et dfmail Lestetner "Kara" t . n ,,. KiuMtj' est attendu Jacnel, yen
Le 0 Praaaion atmosphrique le ler mM pr()cui.0.
0.2 au dessus; temprature 0.6 au
ctifBiis; index du temps 0.8 posi- Pjrt au Prioca, le 4 Fvrier 11*
l.l. Probabilis pluie: I ? nga j DUL1BR Jr
' agent.Gnral pour Haili
&
Fte scolaire
U y aura demain matin, 9
lie r s.'i I Jvol.'intipna^it'.iiil.
laiirae H imgtt angle par M.
Iloratii* ly nes reerd ive l'ocAanon 'e la
proeian. a'i n du palinai< el h
dis'iibbtion des rcorapensjsdu
premier tri n ftre.
L/alfN intrrprteror.t de
baux morceaux littraires qui
permettront tua intitVa Je pat*
ser, en ! s cout'nt. quelq es
heures agrables.

Allez ce soir
i
Cir^ao Hati
Voici la composition de notre
quipa qui jouera demain contre
les Cuii i, iuUi :
liul : l'h. hieffer.
Anirat: Malebraocba, Aimar.d
jeuie.
baava, ("ator, Ce*ia|aoL
: ' Inaoo, Paul ( bel et,
Rgner, Clcimont
Villuis 'cap).
Une coquille
Et c'est nous qui l'avo'iS
ermmif6 .
Ditut iiot,. petit fdit d'hier
intitul Fcon fii, nous avons
donn .i M duna U.-saUi ge
de 36 an?, un fila de 2y ; n,
."'ept ans de 'illrente entre
la n.-e et le li U andL).,u!
Non, la mre et i t une Irai-
( li el jolie femme Je seize aca
lorsqu'elle eut son prunier ,
Etienne-Jean Martin qui est
g de 'dJ ai.s
Obi U coquille !
MX
Camia :
/ \IIDlS
Un accord entre l'Italie
et la Grande Bretagne
Par cable
LONDRES B FvrierLa aWeil
min ti r li /i Itc dc'are qu'i n a
tout lieu de croire q e sir Aus'en
Cli be a n et M. Muvoiini i|
sont ra outrs reirmint i Ha
paliu In aeeord aurait t conclu
eu \> > hi mmes d'ilat d'aprs
lequel l'Anglc-terre ne ferait aucu
ne objection aux >'m> de 1 'l'nie
en mIo Mieaura et qu'au ca<
les Turc* remiei i e- difticuila
au sujet de Mofsoul l'Italie pour
rail taira diversion en a ant a
jVdall D' ra la We.-tmin-ter
Ga/illi- cet rcoid expl quent t
les i taa.qu h'eiM i t
fei ': itrt l'Italie eu sujet
N l' priioeul i** I R<;-
publiq i a. (^ 11 (italien-
(| il s t nlilli-s
"LvlVsJe t \o II* S. S. ![.
nous a moi t un don que M.
I PM i lent de l.i Rpublique
lu a remis p:ur le Ch ll-iga
des Ant lies
C'est un mag ifi|U6 Ecu ar-
me i il 'e forme ovale dont lo
II taon tout entier est d'argent
sur contre-li rmine. Le dextre
el la sneftre le IVkil sonl orns
de girons et de ( li vrons de m-
tal d'jrgei I* Au ru ur, sur un
Ciamp f'g I ment d'argfnt* sont
raves les Armes de la Upu-
iliqtie av 'f, D*de*sUtT| cettt ins-
cription : Tropht -lu Prtiieni
Louis 1U no pour le Challenge
dt i Antilles.
("est in prcieux souvenir
qui m mire bien quel intrt le
P.t'sdeiit iiorno pjrie au d-
vel jppetueut des sports,
o vous passerez heures agrables
tn compagnie do la socit la plus
(iiarmaiileeldansun dcor de rve.
agences- Reprsentations
PORT-AU-PRINCE
tlf/enis ynraux de r
t
^eolteaT Jones Jewell
MiilirMT <& |.c
., NEW-YOUK
I fttftftM lluijarian O 0-tioule liouga ete
Franklin F'n* Insurance Company
NKW-YOI!!:
Aeuance contre l'incenole
Diamond Match ce
Allumt tes t Safe Home i
0. ", Rubber fxporl Compauj
Souliers Roda-,
Cl.as r.'latlla(|e.l Son
Folaeona sals en tous genrea
Manufactures Lile lns'ce C
Aauurancejiurla ri;
Suilbou Frres fcitj
>1" & Champagne 3ordrnux
11, lleymar
:COPE\UAGUK
iJuurre .Janols, Iromaga et cODMrt#
'ii'neiit^, ea
-V. S. latliews tf ol*
labaca jaunes et nolra, '

Va Ralionale
Sans.Ulval^
Cigarettes Cbanteclcr J1
Covola d- denrf<

-''f-.


LE MATIN -6 Fvrier}!916
\
M/M
The Worlds leadiny Binerai VYaler
WHITE ROCk
Sparkling, Cool aid Clear
SoW al ail Virt Uass Caf*. Hotels, Clubs and Restaurant
MAXWELL sOHB
SULE AGENTS
$H8S<*#
S*
(fHmaiBiBjBtfmrYTOm^
POUR garder aux en-
fants leur belle et
vigoureuse sant, donne*-
leur tous les jours une
assiette de Quaker Oats.
C'est un aliment tain,
tonique, reconstituant,
qui active la force des
muscles, la solidit des
os, l'nergie vitale du
corps tout entier. C'est
aussi un plat dlicieux et
une nourriture facile
digrer. Bien exiger la1
marque et le nom: *
Quaker
Oats
PEGH1
ferlai1
Dr. RF.NGI. li. Rue ballu Paria.
Les ?oitiires aiuomobi es de la Marque RE<> si r-
put s dans le monde enlier se vendentacluellement
sur le ma'-oli. Kilo* Eerecommanocnt non seulement
rar Jror lgance niais aussi par leur solidit, l'ex-
cellence de leur moteur et le Uni de leur incompara
ble carrosserie.
Se vendant galement les courons de la racine mar
que dnomms -'Specd Wagon" a caua de leur rapl
dite proverbiale, du confort qu'ils olfrent e( de la
puissance formidable de leur moteur.
Le ctmton UKi i do la lla&roest rcstlucndaire dans
ls monde des mcaniciens et des chauffeurs qui sont
unanimes a attester que, soumis a un trafic intense
et continu, il a pu, sans rparation d'aucune foite.se
maintenir en bon et parfait tat | eniaut neuf anres
entires.
ECe sont des automob les (Touring Car) et des camions
Speed Wagon de cette grande et consciencieuse
manufacture que vous trouvre/, de paix dfiant
toute concurrence la Rue des Mirmlss ou I rou
On y trouvera .alemenf d. s pies de reohangs
et des accessoires p, ur ces machines.
Procure! vous une lM,ceif la forton qui n a ja-
mais besoin Je- rparation, qui se conserve aaaa
irais et qui au suplul ne rclame que le minimum
d'huile et le jasoline.
Procure/ vous une Reo
mmHE
Extrait du jaune d'uf. Le plus actif des Recon Muanls.
Rend puissant et vigoureux^Recommand aux personnes faibles
9
Fortifie le cerveau, la moelle pimre, les oa et les rems.
Rrewer & Co Ilc Geo. Jeaoseme et Co
WORCESTER 9HSS,' AGbSTS
' SUr
\



>.
L .i UN -6 fvrier lit*
Pneus &
chambres ir
J'ai le pliir d'aviser ma nomm
rfuse clientle avoir rru par le
drnUr vapeur un < st trMmt! corn
pht de rouira te* d tue* a? m s rieii8 Cordx, Demi-liai taon ai /iat-
*'oon avec (en lameux tubs Fin sorte,
birtstoue donne Je phli de Kilom-
tre par Dollar.
En vente i $f-Marc chez Ai Clovis Mucci
tap-fjaitien che2 Ira Jean Luciani 8" Qj
fort-defaix chea Si' |. Maurrasse

" Mil Goive (ii/. Mr F Ui.iuz
14 ^ux Gaves chez Mr Jean D. lonard
et chez L PREmilUUGGEHHOali
T,V
Avis i pirtrt
Bi

J'ai leplaisir d'aviser ma
nombreuse elienth une j'ai
reu reei liant ni :
p i>/i i a m su
U i ill nu '. d(
PSf IlUOIl H u e el Dfond*, ou
de Ou ittn's D tj G Inde L>nd es.
Porter Tcnnenl Sloul XXX,
L. PBTZMANN-AGGERHMVI
^~ ^r ** -fcr ^ ^ '**
Grard M te France
^ *
Position exceptionnelle, au centre daa alfaires a
proximit de toutes les Banques, de la douane et
de tontes les Aqenees de bateaux Renseignements
facilits pour voyager en atomobile'dans tout< s
les parties de l fpublique] I afti el di II repu
Uique dominicaine.Iiaml.n s confortables el sur-
tout trs propres, fenulaleura dans ls cbatnbrea
i la demande dea'jfensiontire. Cuisine franaise
lis soiqne et des plis varie?.
Jhri.aindeM d ufti r / m r *
d? HPl -Vins des meilleurs atma de Bedeaux,
pur barriques,daine |ann s gallon* et par bouteilles
t'ariri les Vins de o bateaux, veus trouverez le plue
grand choix paur les qi-ai:t I/ITALIE* DESPAGNF X'N uS BOURGOGNE (blene
muges jet U* renomme pommard mousseux, goll
amricain '- P1,,s oreml ansm tiweiit de Liqueurs,
Aaaer l'icon. Vermouth. COV l'nYI'S francaUe et
amricain, s frai' he cent aril\Yes.CM '* \\l S le l'.utia
. iora al llnbi.iiei. CIKAF TU s d toutes les fa
briquas d HaKti.Grof et dtail PARI I MMilK Cai e*
j. Osta.es
un
la maison ll.Silvera
Cri x qui n'oi I pis en'-ora \u les jolies articles Je (iaesse que vie a1
de iKevir.l i m.ma si.VKU d^ f.sa.r celle natHoa, car nul pari i! ae peuveol trouver d'aussi
li il x arides dLspiix r.ti-innnb!e.-< :
""os articles sonl Miim ni d t'uleboauti et dsfrtl l'\ir eloos prit
l'liient toute conu;reoce.
Vidla* c le ir bar/as
Bas dentelles
Has soie brode
lias fil broi
l'ulla pour pretuire Ciimmunion
Douverturss blanche et couleur siip
Handes-brodes Madera pour
etiamises t jurjs
Voile blanc bareos
ilaiine bianche
lahai'dine blancha ^"'
Crpon blanc e: couleur Jour
Voile et couloui uni
Cbamiaeites ailamaniai sup.
Brabant noir anglais
Imitai ion to le crue
Servisttea de toilettes blanches <& couleur
.Nappes .couleurs
Tapis cir blanc s.q> pour tablas
.Molletons blanc et coultur fiup.
Peignes franclis iS: a aricaiu*
Urgaadt blano & couleur
l.aina;|e couleur anglais sup pour jupes
iKUdra i b v.\ os d i soie pour cliainUes'
liom-nas
Satinette oalui pour robea, nouveaux
daaains
.Aimait.m cljoUo us-ini vouIm pavU, p.. .i. i.^ii.ie* pun Iimim
Ii-ih qui lOitpo^iSTd h trouver sir celte place, ne ]raaDa,u / pas,
avant daller aitleu , de puaer ehr/ nous ou le meilleur accueil vous
est reserve.
Ira lu i fafDito l aiix
La Villt^ est Debouli
Vo' nioi eai-ell aiure ?
h an !
Eli bien vous allez perdri) votre loyer et le Iruit
de tous les travaux de voire jeunes e.
Assure/, votrs Maasin
11 votre Maison prive
' votre Garajje
** \otre Usina
^SPliraB votre 'liaison en construction
/ Saurez vous contre les tremblements de terra.
Le Hoyal eichaiige d'Assurance { Angleterre )
tab'i depuis !720 206 ans, Touf^Jdonnera tous les
avantages.^'est une des plus grandes Compaqoiei
non seulement d' Voglelerre ; mais du monde en-
tier, et qui milit dans tout Isa centres civiliss.
loua sommes aussi contre l'incendie occasionn
par les tremblements de terre,
RappatlM vous que vous aurez toujours plus de ga
rantie et de '.iriteetlou en dtenant une police d'assu
rance d nue Compagnie anglaisa.
Pour pluri cuples renscigiionnts s'adresser a
\\. Qui Jrn Will aine $ -i
Port au Prince
Reprsentants del itoyai j xchange Asdsrani'v. da
l.ondrei

--; -k^..a.^>
feus avez toujours aim le Whisky l'atg
vnd Haiij.5 loilis, n'est ce pas.
, le Wh'sky naturel qui vjfcnlj!aprcs Ilaig
andllaig5 toiles est Kl]V WILLIAM IV.
Savizvora pourquoi. (parce que la
ar ntie de qualit pour cliaque .bouteille
d' Ilaig and Ilaig est la norme que pour
baque bouteille de Kipg William |\' et
qu'on ne peut l'avoir pouraueune autre mar
que
cKiaq William W
0 SCOTS . VH S KY "
F, 0. Pierce Coupa'
Ma^on de confiance et de r^,
moniiale tablie en lSi
La Qualit des peintures de F. 0.)tierce
toute concurrence.
Toutes sorlei di Peintures, Ternis eU
Cira, ^uile d Ternis pour meubles lfc
Tiffany l'orcelain l.namel : ,'toutas nuanav
tion paiiaitedj la porcelaine. Donnti-it m
ex res ai veinent brillante, dura et lavable.
idale pour meubles en gnral.
Porcelaiu Varnish Stain: (Meutes nuanoailj
parfaite de tous les bois de valeur: acaj<
bois de rose eto. l'einture idale pour la re
immdiate des meubles tn gnra).
liathluh Kiiarm-1 : (nuances diverses] pour;
reaetc. Imita'ion parfaite de la poicelaiup.
l'eau chaude \ J l.au froide.
ltoof Tite : ( nuances diverses ) Peintura
po'ur les tols. Prparation idale pour les pay
Toutes sortes da peloturea poifr AutomoaT
nots, 'Machines, Mtaux etc.
Demandt la longue liste des produit*
PIERCE Co. Vous trouverez certainement,
cls qui vous intressent.
Kn st ,ck prix ;i .'liant tout3 coa3urrenu
.' (jents en 11-aiti.
Convia ifti-xt c>t^ervcl^ aa^ C>mi
W(W R. THEBMO, Ppjl
&**-*=*
Davis 3king Po
Poudre dtltvallon d*, rpuU
mondiale. Qualit cV pr'x d[
toiti cor.curreiAe,
Ko stock, prix dliant {toute concuri
les agents en liait*.
Uoq R* Tbbauda
Yaukee Polish C(
Cii ges pour Chaussm
Qualit dfiant toute c neuf
Augmente la dure ei la $o\
xde tous les }cuirs>
En stock, i prix dfiant toute concurrence,
ayents en Hati.
Commercial Aqencies v.n 1 t^omin
LEO\ Il THEO AU D, Pri
h Fainx Chaaipigne L.
Se trouve Paris dans l.s Grands es
taurants et cals i la mode, i port -au
Prince, il est devenu le lavori da la S ci t.
ln vente chez :jj
E. Dereix, (J.li i icoulet, h. H- Qtjenaj
Lope Itivvra xJX (;4ves de |Jord;aux,
Btzar liiopoltian, ajlred H. Qookt,
Giand Htel de 'rance etc.
Au ^onaives^. ) '^' '\ullie.leiB
A cP:JMturei Lile |na,vaux-
Jt la ii**&~:
.."
LOI! FI
Tous Ws jols mdeattx que vous aurezUt faite, achetez-les:
Von* y frnvrrvz aussi des articles pour anniversaires du
fiau 411 s, de mariage el de Bapltw


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM