<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN— M Janvier • &f .'; Pagol di trei/e Novembre mil neuf cent vingt cinq. An I22me de l'Inde pendiince 10 heure du matin. Et apra lectuie faite, le c-otnpa raut a BigO.4 avec les tmoins et DOUA notaire. Ainsi sign: A llugarth, noUire N. Bveillard, D lliiaira et L. T. K. Ixernisai.t notaire, ce dernier doo-Uaire de la dite minute en marge de laquelle est crit. Enre gisli I Ingana le tnize novem bit; l'ij;. foi 102 103 rase 4H0. du K giatra des actos civils No. 16. PelO. pour dro't li*e, cinquan t, BbtimN. l'u renvoi en marge paraph bon. Le Keceveur /ign) I. Lbualjyha. Vu le cont.leur sif n Ge gea. i i i itioon (sign) T i. T. R. K IMBI Pour copie conforme. %  • 1 i ornire expdition d'ivi e. Pal devant Franois LonceKer m il, notaire LOffea*. SOIISSI gni ilenpisence de Messieurs i llilaire et Niciu Eveil lard l< us deux propritaires de BV i ut et domiciles eu cette ville, lmoins instrumenta rea re quiI l'eltet des prsente, aussi %  ouseigaa. A ni) .ii n : Monsieur Antoine Ilogattli, candidat aux prochaines lei tious communales de Logane propritaire y demaurant et dorai cili. Leque nous a requis de nous transporter en l'htel communal de cette ville aux tins de faire certaines constatations et d'en dresser acte. Dfrant cette rquisition, je me suis transport accompagu de DM l tmoins, o arriv au dit lieu, j'ai constat la prsence de monsieur Victor Lacombe, Pri dent de la Commisaion sigeant seul. Le comparant noua a dclar qu'il hit ses rserves de droit contre le procd illgal da la commission d'inscription, et nous a demand de lui octoyar acte des dites rserves, ce que nous avons fait. Dont acte requis et octoy. Fait et pass Logne, en l'Hte' Communal de cette vile o les no taire el tmoins soussigns se sout tiansports sur la rquisition ex pre-se du comparant et rdig en minute te jnurd'liui samedi qua tor/e novembre mil neuf cent vingt cinq an UJme del Indpendanc. 10 heures du malin. N dite, le comparant a si gnc avec les tmoins ot nous notaire, (onl<>rmlles> et les plus viviliintes paroi s, ne taulrait il pas sonner placer en DOlfe glise Mtropoiiaine ces appareils qui penn t'raient a tous de les entendre ? O'jre d'tmplos Pour jenno comptable capab'e, avant de bonnes rfrences Prire faire offres par lit, la maison i: L.Preel/mann-ACiliKRHOLM Hue du (Juai On demande deux jeunes hommes actifs et srieux, sachant ire et crira, pour le service de distiibu lion du r un n.il S ad es-er ae MATIN. Iccatiofl exceplionnullc Un lot de 125.000 points de chaudire a vendre chez : S. P. CHKMAL1 & Co gourde 0,40 lepoiut, l'iolitez de l'occasion avant que le stock s'puise. Ford Sale Ont; l'ouiDoir S"J J,P Eut II PED \MIII Italloon Tires Klectric oil Guage Slirling genr Shilt Motor Mler In Peilict ^PHIGE toi dition AT Maxwell & Piione .117.) J art ge Mardi, 7 heures du matin, a t clbr en l'glise Mtropolilair e le mari?gp Higieax de Mademo selle Rose Cu^dagnol avec Monseur llypuolite Florvil Lea jeunes maris ont l conduits I autel par Madame Veuve Ludovic Docaaae accom pagne de Monsieur C Rusas Quatre chart ants ci ui les for maieiii le corlg1 d'honneur des maris et un grand nombre d'invits assistaient l'cllice religieux qui lut clbr pi r le II. P Richard, cur de la Mtropolitaine Aptes la IradilioDella tourr.e tn ville me chat mente r c DtlCD lut < Ih'fte i ux invits. .Vnis reicuveloi's an t har mant coup e tous ncs fCBUZ de lioiih ur. Remerciements Monsieur et Madame Justin Moa las, celle ci L.'onic Gaillard, et leurs eiilants, expriment leur pro foi.de teconna'ssante aux UJI bri n\ Mais qui.de loin ou de prs, leur ont donn des tmoignages de ivripathie l'occaiion de la mort,survente en France, de leur trs regrett beau frie, frre et oncle. Albert Flix CALLARD f"^|Le stearr er t .l< kobama va nnn de l'Kurope, San Juan de Puerto Rico. Puerto Plala el l'.ap llailien est attendu la capitale vers le ib courant. Il partira le lendemain pour Kingston, -Sto Domingo City et San Pedro du Macoris, prenant passagers. Le stehmer-Marie llorn venant de durai;io, Jacniel, Kington, .1rmlfl b' Petit G^.'ive sera ici le .Mi eouranl. Il pa lira le mme jour poor PEuropx va Si Marc, (ionaiveF, Pi d de Paa.Oap II itien el Puerto Plala, Dra&ant fret al passagers. Le s!eanier Claus II un en roula pjur IKurope ne touchera Pi,il an Peilici que s'il trouve une quantit uiii-.iute de jiassagers. Uans re eai le bateau sera ici dans la premire emaine de fvrier. Nous prions les personnes, qui dsireul proli er de cette occasion de bien vouloir se faire inscrire nos bureaux. Porl aa Prince, le 13 janvier 1920 Oloflton LU AS c. Co Ccm^aunie Gnrale Traasdthntiqua Le paquebot • Cravelle parti de Bordeaux la 9 courant est atten du \ Port au Prince le 27. Il reparliia le in^me jour pojr I etil (i ive, Santiago et les ports 0 i Sud el sera de lelour tort au prince le t Fvrier. I a -ii,ii' de l'itinraire sera fixe l'arriv* ou paquebot. 1 u.t au l nue,le 11 J.nsier 192*3 L Age ut F. HOBKLN LA FORTUNE veut entrer chez vous l e OOO.OOO de Frs. Acbet cssfsnaiitHt i h lai UNE OBT.ISTIC' CSDIT NATIONAL 6 I tirt|il M' •• '• '" J,l ,t '•*'• •"•*'•• ••• %  k, J""". Ff'f. " •< Lu %  %  %  :; % I.OOO.OOOI 660 r 500 OOO tr 1120 de 200 000 i 1 *.80 l. 10OOOO tr, 3360 tt 60.000 (r M 25 fr tl inUrt par /.n In Mlirits. h M'" * Wi a rMHn<.it in Wl peut m ITUI VarlMUbl* Billet d* Btn.|U %oujoura r*ooclbl le,, ,H,> 26 ii tmtUmemi m naiirtiail •' 30 n pat aaki scatlMi 2> •(•*• %  Uo (rtOCI .liiii.n-1.. .t#.l>iii--i Di.ir tmtrmftUltl Adr.-$,rr nundit de 26 li avec nom, pretiom | el l/rW i M. |. LAMHKAW.T, . d^ %  ReMbiisM. -MARSEILLE CM** Pi.'.-. -'•• '• • -'"•"• d T '"" '""" ""*C'EST PEUT-ETRE VOUS OUI ME LISEZ QUE LA CHANCE A CHOISI ?*j^ ^gf> <-lV ^PPa ngn ^r ^C^^ Comif hatien de {Alliance Franaise Convocation de l'user mb.ee gcrale pour jeudi lt Janvier '> eures au Collge Louverlure. (JKDRK DU JOUR to Henouvelli ment du Conseil d'.1 (imilli-lt: li' Il 2o ijuisiiora gnrales intressant ia i,'. .n lu: de l'associalion. Le secitaire-g'nral, II. BO.NCY. '/.vis in portant J'ai le plaisir d'aviser wa non>bren#e clientle que j'ai reu rcemment : Bire DE MVMSU .4 U x. mande P&L HOOR Brune (t Blonde, au%A du Gordon*s Dry dinde Londres. Porter Tmnent Sloul \W m L PRtETZMINN-iGGERHOVM en l^at. -rnm.u ott I*DB •' %  %  %  • *>•**.• oaiaiarr rfi,. .iv ... entra ir. NOL-VEL MM*! k (,'5i e*im mr* $ nvw —iiyam / I F .iAj*> ftur-liM '•••utemt'-i | et Ivuwa tfaraVa. LU,. m gaM. Art dtpmii" i ui t'#w t'ut *M danMNt ~>clBjwai Oa-'nii.lierau d aoliar ooaifa fm %  -i I i i.41Mettait* P'>ur J'(-n<(i* mm inj1 et, ,*r uni--*ltiooi t'iiviloH I *cr*r*jo. rla-4uaaTia4ra. l*i ai ne fpci.•— Fuit, mmotum* appv>0r wP ASTHME Opprtition, Catarrfil, I Suffocation, • Tout ntrowiM. e Outrlion certsln Pr !• %  CIGARETTES CLRTl POUDRE CLERTl biaanciic* I P OUDRE I Dr CLXRV, 5S. Boni t53. Boni Bt-Martla, Mri*. | CREMOL1VE : Swn de toilette suprieur Cremolve \ llujh class Cran >live : French tollet Soap Ciemoliue. Recommand pour la toi lette et pour le bain* Cremolive : lit communded for Totlet nurstty and Bath. En vente dans les bons magasins, au ptix fix. Gourdes 5,00 la dousain*, et 0.50 la 8ut;omtetfp, Isaac DISHY & * Disttibuieurs ForUau-Prioce TIMBRES-POSTE CdMtre 10W iiaibrea po>i* da wont pa^", livts t Hwi %  Mlant.cs lenvoi une MuNTRl de poclie en oickel o awir, dancorecommande Saulactie.n jianiif l'uHrOurt fi'al'e. Achet limbfa eo quantitea. Faire oflrts. G REb TEN. 1S K Ru* le Maubeuj*. f A RIS ^'riact) LA PLUS ANCIENNE ET LA PLUS EFFICACE INJECTION PEYRARD D ALGER cnnlrt la BLESNORRHAGIE et tout coulements incltni ou rctn'i. 231 Arabes gurit sur 232 %  Rappsi *• Mr. %  i ktar) LP li&itemrnt e*l LOm\AM ORAGtcS PEYRARDN 1 I K ITINE haut l.i dnuleur. clarifient les urine, purifient le sang et gulruirnt la cystite. h US BONNU PIIARMAOES SflCIALtTS PtYRAIin. 4, r*. A. CrnIU. PARIS Coco coco coco Savon au Lail de coco GOGO Savon de Marseille Vrai talisman de jeunesse et de beaut,ce savon fabriqu uuiqua ment avec l'haile pure de Coco pntre merveilleusement tous les pores de la peau et la rend souple, douce et frai' lie I •' aujourd'hui, employ/ le Savon au Lait de Coco car,en mme tut:'qu'il prserve et embellit le teint des dames, il conserve aui bb^s leur adorable fracheur. Eaaaytl en mme temps LE WIIITE ALMOXD SO'P. Ces deux avons sont en vente exclusivement en gros che/. i aac oishy et Co 1738 Hue Courbe 1738 v\ en dtail dans tous les magasins et pharmacies Jde'la place. "• -A" CALUMET BAKIiMG POVVDER Pour vos jolis Gteaux et vos dlicieuses ptisseries, servez-vous de la poudre Elvation Calumet)) Rsuit ; t s uieiveilleux. B et N. SADA et Co, /^ents.



PAGE 1

DIRECTEUR PROPRITAU\S£ UMPR1MEIR Clment Magloire B0I8 VERNA 1358, RueAmrioaine NUMERO 20 CKNTl MfiS Quotidien TELEPHONE N 242 Cexlumbus Merrv PAN Slc lufienps encore, les ap-iiales ave tant d'insou ciance par les adversaires, .et qu entrans par la pente fatale sur laquelle ils se sont engagim pruiemmenl, ils ne peuvent pus s'arrter dans la dgringolade et qu'il leur laut, chaque jour, e< le que coule, in venter, in venter, crire quelque chose contre le Gouverne ment. (Jl'importe la vrit: Qu'impur te la logique Mais, quoiqu'on fasse, la vrit subsistera, quoiqu'on dise a logi que triomphera Et il faudra ai mettre que le peuple hatien, tout oc uper a panser ses blessures, tflacer les ruines accumules par plus de cent ans de troubles et de luttes fratricides, se dtlourcc des agitateurs. Uni,quoiqu'on fa..-. dans la rue comme dans les es prits, la paix existe. Prochaine arrive de touristes Ls 1er Fvrier prochain arrive ront Port au Prince des touris tes amricains par !e navire Cali tornia de la nouvelle ligna Cunard Anchor institue pour le trans port d'huile brler L% croisire comptera tous les ports importants des Indes Occidentales et de la Mer Carabe. Le steamer Califor nia jauge 25.000 toonet) et est, l'exception des navires de guerre qui ont dj visit Port au Prince, la plus grand navire qui y soit en tr. Il y sera 6 heurts du matin •t laissera midi. La Chambre de Commerce Amricaine prp.ie une excursion et une promen t a en automobile pour un grand nom bre de passagers. 15 voitures auto mobiles leur seront rserves. La Chambre de Commerce d'Hai (i a dploy des efforts en vue de comprendre pour plus d'un an i Port a'j Prince djns l'itinraire des croisire d'hiver des toiirii dans les Indes Occidentales et dans la M.r Carabe. La v site du California sera suivi d'autres et nous sommes assurs d'unegraul %  hugmenlalion du nombre des ni vires touristes pour celle anne. Le tourner Mont lloyal qui a liai t Port au Prince l'anne der niere y sera le 3 Fvrier* .Nous avons plusieurs fois attir l'alten tion de tous sur le besoin et les avantages c n tirer d'une croi sira de touristes, les profils im mdiats que raliseraient les m*r chands, les propnlaires d'htels, de cafs et d automobiles et bien p'us, tout e profit matriel qui r Mineraii de l'appel en Haili de vi Mteurs qui y passeraient l'hiver et qui env>>agiaini des possibilits d'entreprises industrielles et agri coles. "; Noos croyons urgent que des el forts soient laits pour attirer des touristes eu Harti. Crise ministrielle imminante m Fran ce !Par CABLE PARIS 13 Janvier.— Au cours de la runion tenue hier par le parti radical socialiste, M. Lon B!um a indiqu que son groupe tait parfai j ment qualifi pour prsenter des textes rUftriOti de ceux du tlouvernement. Li reprsentant du groupe radical sociaiiste a galement fait sa voir que son groupe soumet trait des contre propositions ayant pour ellet d'l rgir l'assiette des impts sur le revenu. l-es socialistes estiment que I ur programme est susceptible de fournir sans augmentation les (axes acturllea drl sommes consilraWts et trs probable ment spprifurrs a ccl'es obtenues par les plans 6nanciers de M. Doumer en vue dz Mire km lis An||l.il M IUM du Itaa* sut de l'Eut., et dei Fronts-fort. Vient d'arriver POUDRE ORSAY % %  i—-^—. Insiste/ ladamn. . Mai insls'ez pour qu von ohaussuro, von ba, vos tolletten viennent ;de chex |aul g, Auxlla, le Magasin o tout et IInnsnn. Petites Nouvelles — %  > %  ..• %  ———— EnuNon Par cable, 13 Janvier UliUXELLESL'tat du Cardi nal Mercier es-i des plus satisfai sants Son alimentation est nor maie et le pouls plus rgulier. Il a reu hier la visite du roi Albert, ds Belgique. viLX CO—La tiain de Qasdala jart a l attaqu par des hri5 an.l cemrasndes par l'ex colonel unei l rente voya^ urs ODI t assassines. Les assnil nls iiicea .h. %  ut le train et s'enluire t sur la locomotive aprs s'e'ie empars d'un b tin considrable. PSZ -AU suite d'une manoeu vre splen li le excute.pur ils '-onlingeu s mdigaes sous lis M dres lie no* ollioiors, le front .lu nor.l di Vr/ et ai Taii a M MV m cd^ O kiiom-'-tres a*e. un. i le perte de vie. l'AHIS SJIIS l'ioll ince d'une temprature froide, la Seine el ses aftl tents oniuu^nti dcroi r %  LH biisse de-i eaui de ls *eine est p^rceiitible d heure en h-U'-. BRpST— La tempte qui le* e tir les 16 e de IM antique a em p i le r.iviiaillemeul de i 11 %  'e Sein tout les hibitanls sont i o es du reste d.i m nul de t >is 10 jours. :' RUJ Mr llrrio a t rlu I il i le it de U Uirn 1 "' P \lth Dais une noie remise k la Presse, le Q.iai d'Oriaj d ment Mol irmation publie par cm .1 r l'a h e en es de li dite oommi' %  n b en qu'il soit du aeoraa 'I 1 ni lin; ce <]• 1 i se constate en 1 llel r.l lo.ij'Miis uolr r-'.| i< ranl nous a .1 -. 1 n que quelques mi miles avant 11 'Ire transport il av^i| pris eontaol v.' 1 In Wa^istrat communal, Monsieur Victor Lacombn qui lui a dclar ipie les i'i-.-ripiiini-. sont impossib es ac• tellement vu que les caries lec to-'ales m sont pas MCOM imprimes et signes, et que pour cela il ne lui faudra pas moins de quatre cinq jours — toutes cli isfts qui contribuent k ri tarder ou in-ni a paralyser la nantis d-M Inscriptions. Le requrant pris en sa ipia'it de candi lai aux prochaines lections communales, cun-i 1re l'absence d> In dite '-omjiigaaM un prjudi e considrait e apport aux droits du 1 |0 A-lrl 9n al, n 3 I. ilon I Kir. llnlemv, 7* Norvin Daeroeinra, 8 Kiu Dlance, 'J lierlh )• mieux .1 ilien, 10 Sagesse Monlorose, Il • Denys Gaulliier, 12 Jude.Merev, 13 ^ Prdiii 1 hristophe, 14' Edgard D. Doides, Sada el Allack Hue iun* t ront s hort En lice de Spirdutlo Grand nnnoriiment d toffe pour tous les goitts at ;i des prli s deflant to ita oonourr*.nce: e aatin, Ci6^n Uiauttim, Muiianelioe d -'< vitale, ilneuisad soie, i^rpOO de noie, Cras Mar o|uin,|jron, pAon ae 1 I11.10 nul .u A (loars, (lattis to, ,rpo (iaorgntte, Simiu, CiOpo Mcueui'e.ljrgandi.Sole radium. Naueouk, eto, atc. L'un vinitaohnaaiAUA. A. AFtLAiik. vourliflpra oomplUmnt. \ 0 ls* Duihiars Gaalinr, Ifl = Itoth. cliild Clerl', le-* piels l'un COB* mun nceord ont formellement <>. clart 1 que depuis plus dune boa s de lampe, lia sont i rasants au Bureau d'Inscription el ils n'ont pu se fnira iatoriro va l'abannrn totale de la Commission D ''il .i.-te lu .lux n l'ait .t paand \ lit ot 1 eomaan nul la 1 Ile ville, au I. %  il ,1e | a c muni. .11 ,11 ucrtptiou lise ;i Logi\neci en m nul De jourd'bnl neuf .\ ivembr • m 1 neaf cent viagl ein j. an liiama .le l'ind peudnie, .lx lieuies et dem e du m iti-i. 1 pr h u• %  fait -. Mo-isiaiir Hagnrlb, les tmoins et i.-s ie.I • irci lessm l 1 im n -s non les m-inli.-.-s de h .i m ,ii U s• iption .| il n>nl ils — ont sign avec <4 ittre l Ix.-rni/ ml, 0 isiit iot h u n'uni et n m \ 1! urc. M foi .11 iionl la loi. Ainsi u 1 h Q tuthiar, R ) I. tii d C ar \ Auguste. Judo M irnj. Nurviu 1 1 1 ...I '.liris I ipii Julien, -s \t m im n •. Palta D il IM ,11 B. B. '.lus M u 0 navoatura, l> Gautier, l-M. D. II ii.i-s, N. Bvalllard \s. sucal, L Dirih -I .mv, 0. Iveruisant, D. Ililhire et L. I'. Ixornisant, ce derninr dposltaifo in lu dite minu'.!. Boa rgadn laquelle est crit — Boraglstr k Lo^onele neuf Novembre L0t3 I olio MO 81 case :i'i du lle^'istrc des actes eivils N c 16. Peru pour droit flan... i-iiiquaiite centimes. Deux mots rays nuls, deux renvois en marge paraphas boni — Le receveur : Sign : I. ( lnislophe.— \'u : La contrAleur, Sign : (Jeoraan — I B renvoi en marge pata pli.'U.m en 1 %  pi. utes. Deux mots raves nuls et un prolonge meut de ligue tOUJOUI : an ces pt-i-nles i... 1 .l'onn, Si^a : ,. I'. 11. I\riiiiiii, Notaire). l'ii-mn-re expdition dlivre. four copie conloniio, trois rnnvoia boas. A. HOGARTU Par .i.s mt ii mr, .. UoaeaKoff iot, n ital a 1 Logian, HOUSSI it nn pi leurs 1 M. 'idu-ui IIIIHII. I Vr,ii tveillu ni. ions, le ix | lluirts, deii.uiiijni el domicilie an celle xi.ie, tmoins requis l'eliat dan I r. . ules, ..u 1 -igns. A comparu : Idoo II 1 \ntoina II g-irlh, candidat aux procliaines lactioan Caaamuntlaa d< Laogana, propritaire v de:iieinui.t tt dom Cili. l.-qii-l nom a re.iui J e nous transportai en 1 il., .mmunul • le Mtia ville, ; ux im ,| 1 Uir9 %  rtftiaaa 1 anal lajioaa. runt S ., rquisition nous nouy sommes rcnUus, et il uousa demuud de constater seulement lu prsanoa de Moosieur Vietor Lacombe, .Magistrat '..iiiiniiiial et Praident de lu < ..ri.iins iou d'Ins criplion, mais l'abonne des deux nulrea membres de lu dite Commission. Ce que nous avons eu ellet vu et cou-ni. N nie requr.i 1 i.ous^a dclar qu'il fait ses Ma I von ae droit puis que l'absence des deux membres de la Comiuis.,1,11 u'Iiucnptioo porte uu prju dco ses intereis do candidat aux pr„, haines ,elec lions Communales, et, nous a de' mand de luiOOIOVM acln des'dites lseives ce que uou nvons^ftii. 1 oui acte requis et o. trov". I excution duqunl 1e com La aui .'in ai.im i;e %  s^ demeu rresLective el sua inoiqi Pmij 1 p B t.1 I'H %  muju uai tie.ceiie .,!. ui v. e Ixeit,i<*til et lea tmoin aousaigns .-e sont Lrausporl et rdige eu l'Etude et eu minute co juurd uui v fl 4 M n


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06620
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, January 14, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06620

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PROPRITau\s
UMPR1MEIR
Clment Magloire
B0I8 VERNA
1358, RueAmrioaine
NUMERO 20 CKNTlMfiS
Quotidien
TELEPHONE N 242
Cexlumbus Merrv
PAN Slc.
lufienps encore, les ap-iia et II farear do public seront |pour le
faux. Nais le vrai ^a uoe grande force,
qiud il est libre ; le vrai dm t..-le fiai
change sans cesse et tombe.C'est ainsi
qu'il se fait que le vrai, quoique n'tant
compris que d'un ires petit nombre,
suriage toujours et lui par rempor-
ter. HENH
19nan ANNEE N. 67U1
PORT-AU PRINCE ( HATTl )
JELDI *4 JANVIER Iy26
Le rgne de la Paix
Oui, U Paix, la Paix, productri
ce.d'efforts sains, de recoustru
lions ualionales, celle qui, comme
Bous le disions l'autre iour.per
mettra l'panouissement de toutes
les forces, de toute* les ressources
du Pays,est enlin tablie en Hati.
Et M. Borno peut, avec la p m
lgitime liert, compter parmi ses
ralisations politiques les plus etli
eaces, les plus salutaires le fait
d'avoir ferm l'oreille toutes I. s
elameurs, de n'avoir pas craint
de frapper au cur tous ies prju
es pour avoir constamment l'
nergique volont de vouloir mstau
rer cote que cote celte Faix
dans la rus selon une exprs
sion chre aux adversuires corn
me dans les esprits.
Les giauuiuses manifestations
iii se soct droules k Port au
iince le 3 Janvier sont la premi
re preuve que cette paix des es
Srils et des curs n'est point une
ction.
En celle occasion, tous les ha
tiens, sincrement idoltres du
culte des Aeux, soucieux avant
tout de la diguit nationale ont
fait cercle autour du Gouverne
ment et ont communi avec lui
dans une mme et toienuelle pen
se de paix, d'abjuration des bai
ns et de reuoociationsaux dissen
timents politiques striles.
Il y a une leon peu' tre p'us
suggestive. C'est celle que compor
tent les lections communales qui
viennent d'avoir lieu le 10 Jan
vier. Dans toutes les Communes
de la Rpublique, excopt deux
ou trois villes o se sont produits
des incidents sans valeur polili
que, inhrents notre systme
lectoral et presqu'invitables en
ces journes d'eiectioi s populai
res, le scrutin pour la coi.stitu
tion des Conseils Communaux s est
accompli normalement, dans l'or
dre et la paix.
Pourtant, ds l'ouverture des
listes d'inscription, en Octobre
dermer.des agitateurs impnitents
avaient mis tout eu uvre, emplo
y les manu u vies les plus deloya
les, les intrigues les plis rprou
tables pour donner a ces opra
lions pour l'lection de fonction
naires purement administratifs un
caractre politique et qui pis est
de politique anti gouvernementale.
Ds le dbut, le Gouvernement
s|est conlenl de ne point laisser
s'garer sa clairvoyance, tromper
ea vigilance, s'branler sa convie
tion que le scrutin du 10 Janvier
ne devait point servir de base l
gale la manifestation, ou plus,
la ralisation des ambitions et
des oeuvres de trouble rves par
quelques uns. Et il a veill, dan?
les limites constitutionnelles, ce
que la masse des lecteurs fusse
entoure de toutes les garanties l
gales qui la protgent contre lei
duperies de factieux. La s'est bor
n sou roie.
Mais il fallait cependant que ces
lections revtissent leur vritable
caractre. Et rien ne serait plus
prjudiciable aux intrts gnraux
de la .Nation que l'introduction
dans l'administration des Comiuu
ns d'un systme politique d'oppo
silion aveugle et systmatique
toutes les initiatives gouvernemen
taies. Tandis que l haut on serait
se chamailler en des discussions
aveugles, en bas, ceux sur les
paules de qui repose tout le far
deau desimpls et dtl redevances
continueraient a gmir dans la mi
i'-re et l'ignorance.
Mue ce danger, le Peuple de
lui mme, dans son gros bon sens
l'acait. Dans l'ordre le plus
paitftit, il est all aux urnes et il
a vot pour ceux qui u'taient pas
des ractionnaires, des troub'eurs
d'ordre public, des insurgs con
lie les lois et contre liConslilu
tion. G'fal l, une grande et mer
veilleuse Imhi imi pis pour ceux
l qui ne la comprendront point
La paix est dans les esprits. Le
peuple h mi "mi est enlin las d'
voir lait tous les frais de nos tur
bulenc s. h veut que dsormnssa
marche vers les nouveaux hori
zons poilitiques plus laiges soit
claire par la paix, 'union lumi
neuse. Et lorsqu'on prtend qu'il
y a la paix des rues, parce que
tout le monde eu a besoin : mais
que d-i l conclure que la majorit
du peup'e est satisfaite, s'est s'
loigner tmrairement de la vrit
t de la ralit ; il ne !aut voir
en ca'a que IVtlet de la dplorable
habitude contracte depuis long
temp3 par certain? organes dj
Presse haitienne et qui conite
ne plus hsitera fausser l'opinioii
de leurs lecteurs, compter poui
rien la probit professionnelle, r
gle si belle et en qu d rsiie tout
le crdit du journaliste. Si la logi
q e et la vrit sont ainsi, chaque
j'iur. sali >les ave tant d'insou
ciance par les adversaires, .et
qu entrans par la pente fatale
sur laquelle ils se sont engag- im
pruiemmenl, ils ne peuvent pus
s'arrter dans la dgringolade et
qu'il leur laut, chaque jour, e< le
que coule, in venter, in venter, crire
quelque chose contre le Gouverne
ment.
(Jl'importe la vrit: Qu'impur
te la logique !
Mais, quoiqu'on fasse, la vrit
subsistera, quoiqu'on dise a logi
que triomphera Et il faudra ai
mettre que le peuple hatien, tout
oc uper a panser ses blessures,
tflacer les ruines accumules par
plus de cent ans de troubles et
de luttes fratricides, se dtlourcc
des agitateurs. Uni,quoiqu'on fa..-.
dans la rue comme dans les es
prits, la paix existe.
Prochaine arrive
de touristes
Ls 1er Fvrier prochain arrive
ront Port au Prince des touris
tes amricains par !e navire Cali
tornia de la nouvelle ligna Cunard
Anchor institue pour le trans
port d'huile brler L% croisire
comptera tous les ports importants
des Indes Occidentales et de la
Mer Carabe. Le steamer Califor
nia jauge 25.000 toonet) et est,
l'exception des navires de guerre
qui ont dj visit Port au Prince,
la plus grand navire qui y soit en
tr. Il y sera 6 heurts du matin
t laissera midi. La Chambre de
Commerce Amricaine prp.ie
une excursion et une promen t a
en automobile pour un grand nom
bre de passagers. 15 voitures auto
mobiles leur seront rserves.
La Chambre de Commerce d'Hai
(i a dploy des efforts en vue de
comprendre pour plus d'un an
i
Port a'j Prince djns l'itinraire
des croisire d'hiver des toiirii
dans les Indes Occidentales et
dans la M.r Carabe. La v site du
California sera suivi d'autres et
nous sommes assurs d'unegraul
hugmenlalion du nombre des ni
vires touristes pour celle anne.
Le tourner Mont lloyal qui a liai
t Port au Prince l'anne der
niere y sera le 3 Fvrier* .Nous
avons plusieurs fois attir l'alten
tion de tous sur le besoin et les
avantages c n tirer d'une croi
sira de touristes, les profils im
mdiats que raliseraient les m*r
chands, les propnlaires d'htels,
de cafs et d automobiles et bien
p'us, tout e profit matriel qui r
Mineraii de l'appel en Haili de vi
Mteurs qui y passeraient l'hiver et
qui env>>agiaini des possibilits
d'entreprises industrielles et agri
coles.
"; Noos croyons urgent que des el
forts soient laits pour attirer des
touristes eu Harti.
Crise ministrielle im-
minante m France
!Par CABLE
Paris 13 Janvier. Au cours
de la runion tenue hier par le
parti radical socialiste, M. Lon
B!um a indiqu que son groupe
tait parfaijment qualifi pour
prsenter des textes rUftriOti
de ceux du tlouvernement. Li
reprsentant du groupe radical
sociaiiste a galement fait sa
voir que son groupe soumet
trait des contre propositions
ayant pour ellet d'l rgir l'as-
siette des impts sur le revenu.
l-es socialistes estiment que
I ur programme est susceptible
de fournir sans augmentation
les (axes acturllea drl sommes
consilraWts et trs probable
ment spprifurrs a ccl'es obte-
nues par les plans 6nanciers de
M. Doumer en vue d I quilibre budgtaire
Les partisins de h non par
uapatioo ministrielle dci 14
r. i.i d-1. ft'aasocir aux ira* ux
dis autres groupes du cartel
ralisant de Mte manire un
programme financier unique
qui deviendra ainsi celui dp l
commission des finances. Si M.
IJoiiiner n'accepte p s demain
les projets de la majorit de la
Chambre le conllit ne pwra
tre rsolu que nsr la iinrs du cabinet d;M Briand. Cette
hypothse est enviiuie par de
nombreux pirlementiirept
imposant cortie
urands dismitairas
royauoi d Italie
Par CABLE
Rom 13 Janvier. L-sd
pouilles mortellea de la reine
Marguerite de Sivoie sont ani-
ves hier Borne. L roi Victor
Emmanuel accompagn du ^ ne
rai Citidini et du Premier Mus-
solini prcdait l'imposant cor
tge des grands dignitaires du
royaume parmi lesqu-ls on dis-
tinguait le duc Borca Dolmo,
prfet du palais royal, Maiioh
Patcuialini.de la mais in rovale,
les chevaliers de Hnunziata,
Giolitti, Boselli. Sonomi, le
grand amiral Thaon Uirevel, la
tnarch ux Diaz et Cvlorna-
Une intense multitude et it
masse sur le parcours du cor-
tge pendant que !ei canons
pUcs en lace la B ggia Bo-
ni une saluaient le leura ialv
la dpouille mortelle de la reine
qui sera inhume au Panthon
Boyal et des restes du roi
Mumoert de Pimont, pre du
roi Victor li nmanuel...
Ck >z
Mire km lis
An||l.- il m Ium du Itaa*
sut de l'Eut., et dei
Fronts-fort.
Vient d'arriver
POUDRE ORSAY
i-^. .
Insiste/ ladamn. .
Mai insls'ez pour qu
von ohaussuro, von ba,
vos tolletten viennent ;de
chex |aul g, Auxlla, le
Magasin o tout et II-
nnsnn.
Petites Nouvelles
>..
EnuNon
Par cable, 13 Janvier
UliUXELLES- L'tat du Cardi
nal Mercier es-i des plus satisfai
sants Son alimentation est nor
maie et le pouls plus rgulier. Il
a reu hier la visite du roi Albert,
ds Belgique.
viLX COLa tiain de Qasdala
jart a l attaqu par des hri-
5an.l cemrasndes par l'ex colonel
. unei l rente voya^ urs odI t
assassines. Les assnil nls iiicea
.h. . ut le train et s'enluire t sur
la locomotive aprs s'e'ie empars
d'un b tin considrable.
PSZ -AU suite d'une manoeu
vre splen li le excute.- pur ils
'-onlingeu s mdigaes sous lis m
dres lie no* ollioiors, le front .lu
nor.l di Vr/ et ai Taii a M mv m
cd^ O kiiom-'-tres a*e. un. i
le perte de vie.
l'AHIS Sjiis l'ioll ince d'une
temprature froide, la Seine el ses
aftl tents oniuu^nti dcroi r .
Lh biisse de-i eaui de ls *eine
est p^rceiitible d heure en h-U'-.
BRpST La tempte qui le* e
tir les 16 e de IM antique a em
p i le r.iviiaillemeul de i 11 'e
Sein tout les hibitanls sont i o es
du reste d.i m nul det>is 10
jours.
:' RUJ Mr llrrio a t rlu
Iil i le it de U Uirn1"' .
P \lth Dais une noie remise
k la Presse, le Q.iai d'Oriaj d
ment Mol irmation publie par tains journaux disant ipie l-s \l
lie-i ont lemin l ia de.nission du
rgant Ilorlhe.
Les cours
13 Jsovier
Paris- Sterling 190.00
Francs J6.W
| riion de n in I-
Documenta
Ls lections conmi-
nales i Hinche
Le -t .i in de Dimanche dernier
a BU lia i -luiy la (Jonvn m de
lift* lie dm. le calme le p us par
fait.
('/est M. Jules Pralta qui a t
lu
Il y avait trois sections de vote.
M. "rslta y a obtenu une majori
t de 1100 voii contre 'i54 son
concurrent M. 0 Jos pli.
Jeune et nergique. M. l'ralte
s'verluer.i sans douti a raliser
pour sa Commune les plus fruc
tueux projets.
L Ojc vur
M S no j m
De retour Je soo voyage de l'ran
c,a l'Inoneur d avis r i s citants
qu'il se tient toujou s .1 leur dlap 1
silion de 7 !) heures du mitin et
l'apra mdi sur rendr/ vjus.
Spcialits. Maladies des fein
ms, Chirurgie du foi, Gbirorgia
al.loininale : tumeurs de la ni 1
Irl bsfuie|apeudicile g atro e.it )
roslornie.
Les Elections Loj1',
Par devant Lonce Frar... itaKar
niant, notaire Leog.ine, lOotoi*
gn. et en prsence de nlnns'ear
Oieudoon llilaire et Mloloi Ivall
lard,Ion lenx [iropri'ai e leoeo<
ranl et domicilis en cette v"<-,
tmoins spcialement nm il *
l'etlcl des prsentes. ausi sonui
gu-, A comparu Monsieur \n-
toioe llo^arth, prnpnlaire de-
meuranl et domicili en cette
vite.
Lequel nous a requis ds nous
transporter l'il.'.tei Oonnu il
de cette ville aux lins qql serool
ci-dessuns indiques, rioondsol
si rqaiililoo, nous aoua
somoies transport au dit lieu et
avous t conduit pir le rsqud
rant k la partie de I Hta qui
lient lieu de local a la nmnv n
d Inscription pour les proch
lections coimunalsR.
lin \ arrivant noire. r|'i'lrl|,l
no.i a demand d > cm .1 r
l'aheenes de li dite oommi' n
b en qu'il soit du aeoraa 'I 1 ni -
lin; ce <] 1 i se constate en 1 llel
r.l lo.ij'Miis uolr r-'.| i< ranl
nous a .1 -. 1 n que quelques mi -
miles avant 11 'Ire transport il
av^i| pris eontaol v.'1 In Wa^is-
trat communal, Monsieur Victor
Lacombn qui lui a dclar ipie les
i'i-.-ripiiini-. sont impossib es ac
tellement vu que les caries lec
to-'ales m sont pas MCOM impri-
mes et signes, et que pour cela
il ne lui faudra pas moins de
quatre cinq jours toutes
cli isfts qui contribuent k ri tarder
ou in-ni a paralyser la nantis
d-M Inscriptions.
Le requrant pris en sa ipia'it
de candi lai aux prochaines lec-
tions communales, cun-i 1re l'ab-
sence d> In dite '-omjii cription et le refus du M igi 1 ,t
. un.u.111 il d'accepter l'inaerip
tion des lecteurs dont Im noms
seront ci aprs rpt >gaaM
un prjudi e considrait e ap-
port aux droits du 1 |0 et une infraction violente la loi,
d'amant que l'A-rAt Communtl
portant la date du trois Novemlir
couram et publi le samedi -. |.l
du in-'uie mois avait annouc la
rfor.nation de la premire com-
mission en mme temps que lu
nullit des premire inscriptions.
lin con-': jueuce notre requ
ranl nojs a demand de lui oc-
troyer acte do t-es di^cs. d lara-
tiojs, et cou'-talalions ! rser-
ves et nous a enjoint de im et- r
les noms des lecteurs ici prsente
avec leurs dclarations ou protM
titions sil le v-uleil, 'e tout k
te les fins que ue droit.
I Heoaa II naventuroi i -1
Augustin Auguste, 1: l oj '!
lus, 4 Dieu Inun llilaire, '>
A-lrl 9n al, n 3 I.ilon I Kir.
llnlemv, 7* Norvin Daeroeinra,
8 Kiu Dlance, 'J lierlh )
mieux .1 ilien, 10 Sagesse Mon-
lorose, Il Denys Gaulliier,12
Jude.Merev, 13 ^ Prdiii 1 hris-
tophe, 14' Edgard D. Doides,
Sada el Allack
Hue iun* t ront s hort
En lice de Spirdutlo
Grand nnnoriiment d toffe pour tous les goitts at
;i des prlisdeflant to ita oonourr*.nce:
e aatin, Ci6^n Uiauttim, Muiianelioe d
-'< vitale, ilneuisad soie, i^rpOO de noie, Cras
Mar o|uin,|jron, pAon ae 1 I11.10 nul .u A (loars, (lattis
to, ,rpo (iaorgntte, Simiu, CiOpo Mcueui'e.ljrgandi.Sole
radium. Naueouk, eto, atc.
L'un vinitaohnaaiAUA. A. AFtLAiik. vou- rliflpra
oomplUmnt.
\
0
ls* Duihiars Gaalinr, Ifl = Itoth.
cliild Clerl', le-* piels l'un COB*
mun nceord ont formellement <>. .
clart1 que depuis plus dune boa s
de lampe, lia sont i rasants au
Bureau d'Inscription el ils n'ont
pu se fnira iatoriro va l'abannrn
totale de la Commission .
D ''il .i.-te lu .lux n
l'ait .t paand \ lit ot 1 eomaan
nul la 1 Ile ville, au I. il ,1e |a
c muni. .11 ,11 ucrtptiou lise ;i
Logi\neci en m nul De jourd'bnl
neuf .\ ivembr m 1 neaf cent
viagl ein j. an liiama .le l'ind
peudnie, .lx lieuies et dem e
du m iti-i.
1 pr h u fait -. Mo-isiaiir
Hagnrlb, les tmoins et i.-s ie.-
I ir- ci lessm l 1 im n -s non les
m-inli.-.-s de h .i m ,iiUs-
iption .| il n>nl ils ont
sign avec <4 ittre l Ix.-rni-
/ ml, 0 isiit iot h u n'uni et
n m \ 1! urc. m foi .11 iionl la
loi.
Ainsi u 1 h Q tuthiar,
R ) I. tii d C ar \ Auguste. Judo
M irnj. Nurviu 1 1 1 ...I '.liris
I ipii Julien, -s \t m im n . Palta
D il im ,11 B. B. '.- lus M u0.
navoatura, l> Gautier, l-M. D.
II ii.i-s, N. Bvalllard \s. su-
cal, L Dirih -I.mv, 0. Iveruisant,
D. Ililhire et L. I'. Ixornisant, ce
derninr dposltaifo in lu dite
minu'.!. Boa rgadn laquelle est
crit Boraglstr k Lo^onele
neuf Novembre L0t3 I olio MO 81
case :i'i du lle^'istrc des actes
eivils Nc 16. Peru pour droit
flan... i-iiiquaiite centimes. Deux
mots rays nuls, deux renvois en
marge paraphas boni Le rece-
veur : Sign : I. ( lnislophe.
\'u : La contrAleur, Sign : (Jeor-
aan I B renvoi en marge pata
pli.'- U.m en 1 pi. utes. Deux
mots raves nuls et un prolonge
meut de ligue tOUJOUI : an ces
pt-i-nles i... 1 .l'onn, Si^a :
,. I'. 11. I\riiiiiii, Notaire).
l'ii-mn-re expdition dlivre.
four copie conloniio, trois
rnnvoia boas.
A. HOGARTU
Par .i.s mt ii mr, .. UoaeaKoff
' iot, n ital a 1 Logian, houssi
it nn pi leurs
1 M. 'idu-ui IIiIhii. I Vr,ii tveil-
lu ni. ions, le ix | lluirts, de-
ii.uiiijni el domicilie an celle
xi.ie, tmoins requis l'eliat dan
I r. . ules, ..u 1 -igns.
A comparu : Idoo II 1 \ntoina
II g-irlh, candidat aux procliaines
lactioan Caaamuntlaa d< Laogana,
propritaire v de:iieinui.t tt dom
Cili.
l.-qii-l nom a re.iui Je nous
transportai en 1 il., .mmunul
le Mtia ville, ; ux im ,| 1 Uir9
. rtftiaaa 1 anal lajioaa.
runt S ., rquisition nous
nou- y sommes rcnUus, et il uousa
demuud de constater seulement lu
prsanoa de Moosieur Vietor La-
combe, .Magistrat '..iiiiniiiial et
Praident de lu < ..ri.iin-siou d'Ins
criplion, mais l'abonne des deux
nulrea membres de lu dite Com-
mission. Ce que nous avons eu
ellet vu et cou-ni.
N nie requr.i 1 i.ous^a dclar
qu'il fait ses MaIvon ae droit puis
que l'absence des deux membres
de la Comiuis.,1,11 u'Iiucnptioo
porte uu prju dco ses intereis
do candidat aux pr, haines ,elec
lions Communales, et, nous a de'
mand de luiOOIOVM acln des'dites
lseives ce que uou nvons^ftii.
1 oui acte requis et o. trov".
I excution duqunl 1e com
La aui .'in ai.im i;e s^ demeu
r- resLective el sua inoiqi
Pmij 1 pBt- .1 i'h muju
uai tie.ceiie .,!. ui v.e Ixeit,i<*til
et lea tmoin aousaigns .-e sont
Lrausporl et rdige eu l'Etude
et eu minute co juurd uui vfl4M
n


LE MaTIN m Janvier ?.';
Pagol
di trei/e Novembre mil neuf cent
vingt cinq. An I22me de l'Inde
pendiince 10 heure du matin.
Et apra lectuie faite, le c-otnpa
raut a BigO.4 avec les tmoins et
doua notaire.
Ainsi sign: A llugarth, noUire
N. Bveillard, D lliiaira et L. T.
K. Ixernisai.t notaire, ce dernier
doo-Uaire de la dite minute en
marge de laquelle est crit. Enre
gisli I Ingana le tnize novem
bit; l'ij;. foi 102 103 rase 4H0.
du K giatra des actos civils No.
16. PelO. pour dro't li*e, cinquan
t, BbtimN. l'u renvoi en marge
paraph bon. Le Keceveur /ign)
I. Lbualjyha. Vu le cont.leur
sif n Ge gea.
i i i itioon (sign) Ti. T. R.
K ImbI
Pour copie conforme.

1 i ornire expdition d'ivi e.
Pal devant Franois LonceKer
m il, notaire LOffea*. soiissi
gni ilenpisence de Messieurs
i llilaire et Niciu Eveil
lard l< us deux propritaires de
BV i ut et domiciles eu cette
ville, lmoins instrumenta rea re
qui- I l'eltet des prsente, aussi
ouseigaa.
A ni) .ii n : Monsieur Antoine
Ilogattli, candidat aux prochaines
lei tious communales de Logane
propritaire y demaurant et dorai
cili.
Leque nous a requis de nous
transporter en l'htel communal
de cette ville aux tins de faire
certaines constatations et d'en
dresser acte.
Dfrant cette rquisition, je
me suis transport accompagu
de DM l tmoins, o arriv au dit
lieu, j'ai constat la prsence de
monsieur Victor Lacombe, Pri
dent de la Commisaion sigeant
seul.
Le comparant noua a dclar
qu'il hit ses rserves de droit
contre le procd illgal da la
commission d'inscription, et nous
a demand de lui octoyar acte
des dites rserves, ce que nous
avons fait.
Dont acte requis et octoy.
Fait et pass Logne, en l'Hte'
Communal de cette vile o les no
taire el tmoins soussigns se sout
tiansports sur la rquisition ex
pre-se du comparant et rdig en
minute te jnurd'liui samedi qua
tor/e novembre mil neuf cent vingt
cinq an UJme del Indpendanc.
10 heures du malin.
N dite, le comparant a si
gnc avec les tmoins ot nous no-
taire, (onl<>rm Ainsi sign : A. Ilogarlh, N.
Bv< llUrd, I. Ililane et L. T. H.
Karniianl not. ce dernier dposi
tain- le la dite minute en matge
de laquelle est crit Enregistr
Logna la quuloize novembre
1 !5, lus 102- 103, casa 437 du
rK'-lre d** ac,es c'v'k ^ """
Paica pour droit lixe cinquante
centimes. Deux motra rays
nuis et un envoi bon. Le Rece
veur (sign) Lfhrislophe. Vu :
le contrleur 'sign) t eorges.
I n renvoi bon en es pr'entes.
Un rmviii en marge paraph b'n
en ces prsentes.
Co lationn (sign) L. T. lt.
Remisant.
Pour copie conforme :
A. HutiAltill.
Nouveau notaire
Monsieur Joseph Ed. Michel,
ayant subi avec succs sas exa-
mens en notarial, a uni le certi-
ficat qui lai donne droit d exercer
les fonctioi s de notaire.
Nos compliments.
Peli'-Vminaire
Colltf S(*rtMl
A IVxyasion de la tte de N--
D. des Victoires, dimanche 17
du courant, il -era chut* dans
la ch plle de l'ldilisscinent,
huit heure- du mat'i), une
Messe Solennelle, en lit ) neur
de sa grande patronna
Les R P. du Saint Esprit M
font le plaisir d'invuer a C'tte
crmooie les anciens lvea.le
amis du Collge, les parraiu? et
marrainns de la chapelle, ot es-
prent qu'ils voudront hieo, en
y assistant, leur donuer une
nouvelle preuve de leur sympa-
thie.
Chdi.iiament d adresse
Mr Joan Rodrlguez
Coiffeur
Avise sa clientle que son salon
de coilfure est trauster, de la
Place (ieffrard a la rue des Mira
cls, No SIS, cot des Tlgra
plies Terreslres.
M'jinni des prdi-
cations J la Cath-
drale
Il est remsr|iur quaux
jours des $ amies lN l reli^ieu-
sre, iiix ti mps < l'Avril, Io-s'Jm'iI y a ei lin gran-
de allluence de BdrMea la Ca-
thdrale, c'est diHi il' ment que
icfjs peuvi rit enten In I. s beaux
sermon* qui lODt pror.cncs en
i h nre.
Le Lu xisle i' si vrai, dans
toutes lis gr nu'es iglaaa du
nioude. mais on y a ri mdi eu
p';atit sois [es ahal-voix dis
chaire un microphone. C'est
un peut appareil qui augmente
l'intensit des sons, il recueille
chaque parole prononce 'Ai
laide d'un dispositit spcial, la
transmet instantanment des
haut-parleurs, sort. de grands
cornets en tonne de por'e voix
qui, places en plusieurs endroits
de II glise.reproJuise I la voixet
peimettent tous |i s assistants
d'end ndre le sermon du prdi-
cateur.
Cef jours-ci, o ies mission-
naires rdemptons es vont taire
entendre les plus b>lles> et les
plus viviliintes paroi s, ne tau-
lrait il pas sonner placer en
DOlfe glise Mtropoiiaine ces
appareils qui penn t'raient a
tous de les entendre ?
O'jre d'tmplos
Pour jenno comptable capab'e,
avant de bonnes rfrences
Prire faire offres par lit,
la maison i:
L.Preel/mann-ACiliKRHOLM
Hue du (Juai
On demande deux jeunes hommes
actifs et srieux, sachant ire et
crira, pour le service de distiibu
lion du r un n.il
S ad es-er ae MATIN.
Iccatiofl exceplionnullc
Un lot de 125.000 points de
chaudire a vendre chez :
S. P. CHKMAL1 & Co
gourde 0,40 lepoiut,
l'iolitez de l'occasion avant que
le stock s'puise.
Ford Sale
Ont; l'ouiDoir S"JJ,P
Eut II PED \MIII
Italloon Tires
Klectric oil Guage
Slirling genr Shilt
Motor Mler
In Peilict
^PHIGE
toi dition
AT
Maxwell &
Piione .117.)
J art ge
Mardi, 7 heures du matin,
a t clbr en l'glise Mtro-
polilair e le mari?gp Higieax de
Mademo selle Rose Cu^dagnol
avec Monseur llypuolite Flor-
vil
Lea jeunes maris ont l
conduits I autel par Madame
Veuve Ludovic Docaaae accom
pagne de Monsieur C Rusas
Quatre chart ants ci ui les for
maieiii le corlg-1 d'honneur des
maris et un grand nombre
d'invits assistaient l'cllice re-
ligieux qui lut clbr pi r le II.
P Richard, cur de la Mtro-
politaine
Aptes la IradilioDella tour-
r.e tn ville me chat mente r
c DtlCD lut < Ih'fte i ux invits.
.Vnis reicuveloi's an t har
mant coup e tous ncs fCBUZ de
lioiih ur.
Remerciements
Monsieur et Madame Justin Moa
las, celle ci L.'onic Gaillard, et
leurs eiilants, expriment leur pro
foi.de teconna'ssante aux uji
bri n\ Mais qui.de loin ou de prs,
leur ont donn des tmoignages
de ivripathie l'occaiion de la
mort,survente en France, de leur
trs regrett beau frie, frre et
oncle.
Albert Flix CALLARD
f"^|Le stearr er t .l< kobama va
nnn de l'Kurope, San Juan de
Puerto Rico. Puerto Plala el l'.ap
llailien est attendu la capitale
vers le ib courant.
Il partira le lendemain pour
Kingston, -Sto Domingo City et
San Pedro du Macoris, prenant
passagers.
Le stehmer-Marie llorn venant
de durai;io, Jacniel, Kington,
.1- rmlfl b' Petit G^.'ive sera ici le
.Mi eouranl.
Il pa lira le mme jour poor
PEuropx va Si Marc, (ionaiveF,
Pi d de Paa.Oap II itien el Puerto
Plala, Dra&ant fret al passagers.
Le s!eanier Claus II un en
roula pjur IKurope ne touchera
Pi,il an Peilici que s'il trouve une
quantit uiii-.iute de jiassagers.
Uans re eai le bateau sera ici dans
la premire emaine de fvrier.
Nous prions les personnes, qui
dsireul proli er de cette occasion
de bien vouloir se faire inscrire
nos bureaux.
Porl aa Prince, le 13 janvier 1920
Oloflton LU AS c. Co
Ccm^aunie Gnrale
Traasdthntiqua
Le paquebot Cravelle parti
de Bordeaux la 9 courant est atten
du \ Port au Prince le 27.
Il reparliia le in^me jour pojr
I etil (i ive, Santiago et les ports
0 i Sud el sera de lelour tort
au prince le t Fvrier.
I a -ii,ii' de l'itinraire sera fixe
. l'arriv* ou paquebot.
1 u.t au l nue,le 11 J.nsier 192*3
L Age ut F. HOBKLN
LA FORTUNE veut entrer chez vous
leOOO.OOO de Frs. Acbet
cssfsnaiitHt i h lai UNE OBT.ISTIC' CSDIT NATIONAL 6
I tirt|il M' ' '" J,l",t- '*' "*' k, J""". Ff'f. " <
Lu * :;?! I.OOO.OOOI 660 r 500 OOO tr 1120 de
200 000 i 1 *.80 l. 10OOOO tr, 3360 tt 60.000 (r M 25 fr
tl inUrt par /.n In Mlirits. h M'" * Wi a rMHn<.it in Wl peut m ITUI
VarlMUbl* Billet d* Btn.|U %oujoura r*ooclbl
le,, ,H,> 26 ii tmtUmemi m naiirtiail ' 30 n pat aaki scatlMi 2> (*
Uo (rtOCI .liiii.n-1- .. .t#.l>iii--i Di IWrt, on ruria* m Imgta y< ITaMlfallM *m loi mm aaraM n*eem noir*
lpHt! On oiinl |>.ir tmtrmftUltl Adr.-$,rr nundit de 26 li avec nom, pretiom
| el l/rW i
M. |. LAMHKAW.T, . d^ ReMbiisM. -- Marseille
, CM** Pi.'.-. -' ' -'"", d" T'"" '""" ""*-
C'EST PEUT-ETRE VOUS OUI ME LISEZ QUE LA CHANCE A CHOISI
?*j^ ^gf> <-lV ^Pp- angn ^r ^C- ^^
Comif hatien
de {Alliance Franaise
Convocation de l'user mb.ee g-
crale pour jeudi lt Janvier '>
eures au Collge Louverlure.
(JKDRK DU JOUR
to Henouvelli ment du Conseil
d'.-1 (imilli-lt: li' Il
2o ijuisiiora gnrales intres-
sant ia i,'..n lu: de l'associa-
lion.
Le secitaire-g'nral,
II. BO.NCY.
'/.vis in portant
J'ai le plaisir d'aviser wa
non>bren#e clientle que j'ai
reu rcemment :
Bire
DE MVMSU
.4Ux. mande
P&L HOOR Brune (t Blonde, au%A
du Gordon*s Dry dinde Londres.
Porter Tmnent Sloul \Wm
L PRtETZMINN-iGGERHOVM
en l^at. -rnm.u ott I*db '
*>**. oaiaiarr JTt, i.C4tiP-^fc hTlW*i>rfi,.
.iv ... entra ir. NOL-VEL MM*!
k (,'5i e*im mr* $ nvw iiyam /
I F .iAj*> ftur-liM 'utemt'-i
| et Ivuwa tfaraVa. LU,.
m gaM. Art dtpmii" i ui
t'#w t'ut*m danMNt ~>clBjwai Oa-'nii.-
lierau d aoliar ooaifa fm -i I i
- i.41- Mettait* P'>ur J'(-n<(i* mm inj-1 et- ,
,*r un- i--*ltiooi t'iiviloh
I
*cr*r*jo. rla- .' >4uaaTia4ra. l*iaine fpci. r > Fuit, mmotum*appv>0r wP
ASTHME
Opprtition, Catarrfil, I
Suffocation,
Tout ntrowiM. e
Outrlion certsln Pr !
CIGARETTES CLRTl
POUDRE CLERTl
biaanciic*
I.....POUDRE
I Dr CLXRV, 5S. Boni t-
53. Boni Bt-Martla, Mri*. |
CREMOL1VE : Swn de toilette
suprieur
Cremolve \ llujh class
Cran >live : French tollet Soap
Ciemoliue. Recommand pour la toi
lette et pour le bain*
Cremolive : lit communded for Totlet
nurstty and Bath.
En vente dans les bons magasins,
au ptix fix. Gourdes 5,00 la dou-
sain*, et 0.50 la 8ut;omtetfp,
Isaac DISHY & *
Disttibuieurs ForUau-Prioce
TIMBRES-POSTE
CdMtre 10W iiaibrea po>i* da wont pa^", livts t Hwi
Mlant.cs lenvoi une MuNTRl de poclie en oickel o
awir, dancorecommande Saulactie.n jianiif l'uHrOurt
fi'al'e. Achet limbfa eo quantitea. Faire oflrts. .
G REb TEN. 1S K Ru* le Maubeuj*. f A RIS ^'riact)
LA PLUS ANCIENNE ET LA PLUS EFFICACE
INJECTION PEYRARD
D ALGER
cnnlrt la BLESNORRHAGIE
et tout coulements incltni
ou rctn'i.
231 Arabes gurit
sur 232
Rappsi * Mr. i ktar)
Lp li&itemrnt e*l LOm\AM
ORAGtcS PEYRARDN 1 IKITINE
haut l.i dnuleur. clarifient les urine,
purifient le sang et gulruirnt la cystite.
h US BONNU PIIARMAOES
SflCIALtTS PtYRAIin. 4, r*. A. CrnIU. PARIS

Coco coco coco
Savon au Lail de coco
GOGO .
Savon de Marseille
Vrai talisman de jeunesse et de beaut,ce savon fabriqu uuiqua
ment avec l'haile pure de Coco pntre merveilleusement tous les
pores de la peau et la rend souple, douce et frai' lie
I ' aujourd'hui, employ/ le Savon au Lait de Coco car,en mme
tut:'- qu'il prserve et embellit le teint des dames, il conserve aui
bb^s leur adorable fracheur.
Eaaaytl en mme temps LE WIIITE ALMOXD SO'P. Ces deux
avons sont en vente exclusivement en gros che/.
i
aac oishy et Co
1738 Hue Courbe 1738
v\ en dtail dans tous les magasins et pharmacies
Jde'la place.
" -a"
CALUMET BAKIiMG POVVDER
Pour vos jolis Gteaux et vos dlicieuses ptisseries, servez-vous
de la poudre Elvation Calumet)) Rsuit;ts uieiveilleux.
B et N. SADA et Co, /^ents.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM