<%BANNER%>







PAGE 1

om. ilqu j IIUJUI rr, irr; iB LE;MAT;N X Janvier lttfi 11|* / • r Q il! V> illO j r # | • B1UI R *ri i" • UOlil :•"' .J^Jiill > liMI' >i> ILtlE uai> Mii'-i / i, QUata \^ M ivifcs clrcu'.&ticn Un u i ala ce soir uclaie qu'elle cou ii uen monler jusque ven dit h L.i pi pulalion parisienne cooiei ve MU i tiuie mais se prpare aux piies i vanfualile. Dans toute ht Mtlin ili I dise qui n'tst plusqtr. Ut I. %  Il l.illon ItsMIllie 1, 7 Janvier — L s Bouscriplio ia national.s p.iur venir en ,tide aux victimes des inondi l oaa %  n Bafgiq le ont atteint In somme de5 m IllO .s de francs ce matin et des sommes addit onnellas ai rivent de toutes les parties du ptyi et de l'tranger. Au commeneement de la semii ne ^tocliaine la chambr: des Jpu ts pren .!.•: > 'e nail dtlta l r.n;n-s pispiileni m i i pat I pileux. A (exception du norJ. Je la II il gique mi le iiv res continuent a grossir, a ittuation e9t mo n* cri ti 'n d tus liut le pay>. Le l'arlem Mit se runiri le \i~ Janvier ni vjtari les seejuri n i naaairea. grand sombre da par sonnet taient venu s i la g ire pour lui soulniter bon v.iy.gi. L'a nbusiidur llan i I taii parmi ceux q u sont rnnoi al il a embra-s M Uireu ger sur les deux joues. Lt fo le tait si grande que les pi.igeis liir.s.ilanliques ont eu de h lilliult inu.ier dans le train. Mr Doumorama, prsidant de In Rpnbiiqur, Mr liriand et Ions li membrna du onMonl ont envi V' d"repraniinaJa la gara II y ivntl aussi une dlgation sp ei.iltda anntaan et de dputs p rmi le-qu U M. Louis Dausset, aontnur da In Seine qui tait m Milie da la mission de la Jette da Mr U illatx. Mr Brnngti pari au moioan! n li lime a avauc de 30 points sur le ohinga diiier et au mimenl o l'opinion prvaul dais tous les mlitix q ,e la voie et prte pou le ri'g'ement de lu dette aux Rlats lu g. Le uouv.l rm bdnandaor ue paraissait pas di po se h parler. Il a dclar UM le moment tail venu d'agir et non pas de pi'-'cr ei i parlerait quind il nrrirarait i W ihlng on. a Frane au \|aroc l'ai cble KABAT.7 .ItnvierDu l^r ro vambra au 27 dcembre un millier de ramitlna dln*Mentn< su in it BOumUea et UJOO lamilles se sont rallies A la cause de la France. Ca ImpirUnti rafoUnas po'itii) iaa u 1 .un. U cration eu a*aol de n )s ligne; sir les deux I ers du Iront r i I une mirclie allio iiio.ttaot nos portes l'abri des coups de feu. Furii'i'ailles de la Reine lanjucrite l'ar CAble ROMB, 7 JanvierOu a fail sa voir aujourd'lrji que les lunraiilaa de la rciue Marguerite auront lieu undi procbaii. qiund le roi sera revenu de Bordigbera. Le corps sera euterr au PanlbOO. Le deuil de la Cour durera 180 jours partir de Iun4i dernier. L'Enqute sur li (juislion de la Cour d.; Justice Intt'niatinna'eeM rejete par le Snat des Etals0111 s l'ar ebta WASH N .lis,/ Invier— Par Si voix contie Itt le Snat vient le rejeter la propotitlOQ d enquAte sur la qiestioi .h la Cour de Joatien i n I e r n a t i > n a I a et sui le lgie tient des d itlei de guerre. I,I tiinnission suat > ria'.e des relations trangres av ut oppos nupiravant s in vjto et I; pr porithn et le sn tteur Ree I la piru dev.iul le sntt II proaon o t ad prOfj M undisiiurs dans leo/nl il lc'art qn U q ei'ion d %  la cour do justice iateriiit >i t le tt le rglement dis de:tes de guerre i tient 'o casioi de U plus ii.i Mi. 1 mie %  tmptgne de propn g m le q ie les Ktats L'nia t te mon.le eulier mme aient jamais vue. NtMlvdldS il VY IS|I'.IH| M Car CAble \Y VSIIINI.I'.IS 7.1 tnvier —Li coin missiio des ail,ires etra gres i) la ehtmbre a approuv l'un mi mile la rso ulion autoiisant un crdit de >0 duo dollars pour la pirlicipalion des l'.i..i> Unis h la contrence piparatoire sur le d saiint menl A Uenve. I a ccmmi.sien dei firjnncfs de la obnmbre a noon mand l'accrp lation il. s accorda Bcancien i go eus avec If. Belgique, I Italie, la Roumanie, la Tcbi Slovaquie, la L tlonie tt l'islliouie. l'icdniie iialienne F'ar cabia ROMK, 7 .l.t .xicr — Toscanini, le fameux cornpo it u et chef d or eh aire, net mantionn comme de va:il tte un tles premieis immor tels de 'a ncuvcl'e acadmie ila lienLe q.ii sera inaugure le i\ nviil daus le palais Juslinien au trefois e sige de la franc mat;on neiie italienne. L'tat de sant du Cardinal M < rciti l'ar table BRUXBU.E3, 7 Jttivier-Le rci A i> ri a rendu visita aujourd hui au cardinal Meieier qui vient de subir une oprt on Le primat de B x que 8 lu form son visiteur ro val q i il avait pi> une b .une nuit malgrjaoalgereallaa, te cardiaque bier el son tal de I ulilose gtn raie. Les mdeci s da cardinal n ont pas publi de buletin ce m'lin ils sont aaaai ioquieta BU sujet de lu faiblesse paraistaotn de Li lu-tre pr at el d ; l'ioipoesibUi i ou il se trouve d'assimiler dis aliments. Lies cours 7 Janvier l'.vitls— Sleiling l.i Francs '26 02 NEW-YORK France 2." 68 Sterling -#".240'* -mm-^^mwmm a UCI1 Mon piparatoire le !a lete de s'otre Dama d ARagiea, patronne le l.t l.bapcilo. q.n ...ia clbre e 21 Janvier. C ES trois qualits indispensables aux joueurs de tennis dpendent d'une nourriture approprie. Une bonne assiette de QUAKER OATG tous les jours est le plus sr moyen de rester en pleine forme. C'est l'aliment favori de tous les amateurs de sport, nourrissent et fortifiant, il intensifie la vijueur, la souplesse, l'nergie tt l'entrain qui leur sont si ncessaires. Dlicieux et facile digrer. Quaker Oats Ml i Us Dittmer Parisiana Hier soir encore les Dittmer ont l'iit merveille Hnrisiana el ieur succs a t grand et, certes, mrit. Ils ont, pendant prs d< deux heures, merveill l'anatsiuasM par les jeux d'adresse, les plus surpre %  anta. Et ton*, eaeutee ave^ une muistria, une g :e inimaginable, avec quelle lgance! .. il li lait voir cela!... La tour de la bou'e tille est place sur les etlttfeiil d.la char manie c rmpigoe de l'arliste. In t mer preud sou quilibra sur une petile ttble, 1 1 |,;ie on bis, es deux i ittbaa ii et Mil l'air en mo!le c idenaiv.. [1 vise, la aalle allend, anxieuse.. lin dclic, pan l.t balle part, l'il, l bas, U petite sphre qui sur montait le gracieux visage s toile. La battu a atteint son but ; on peui voi ... el Mme Dittmer sou rit, salue. Oui, Dimanche, j irai encore ap p aud r les Diilmer l'arisiana et ajue tous ceux qm veulent vivre quelques heures chnraantes, fei tiles en petites motions qui cha touillent fassent comme moi! A Delmas Aprs demain, il y aura, en la t bapelle de Dclinas, messe du deu xieiue Dimanche du m is. ht mardi cosjsjreiicara 'n n,,,, i raion piparatoire de !a lt de M a le On itou* pri de pul'lltr : Souhaits de bonne Anne Il est pour nom qu'un il; voir d'adresser a* x pan n s el amis d^ Jacm*li IVccasion dl'Hii' ne11926 qui a commenc nos meilleur! soubdta de sant et de loTi^'vil ; que Dieu bur lasse goter uns lionne ais ince dont le lravi-1 et l'cconomie sont la principale source. Appr-.iileus lu bsau. notil ne devons pomi nou< girtf dl prsenter nos vœux aux Lieutenants 0&id J anty et Luc Jean Biptiste dont U con luite eit p'eine d'loges; puisqu'ils guileul.les musiciens vers le progrs el U discipline afin de miintenir so!i lennt la rpatalion qu'a to ijou s eue la rmi sique du Palais toujours rgirda comme la 1re d s At.tiiles. Ces vœux, nous les formons avec la sine-' r ite la p'us pa'l*it a ; et nous esprons que tous ceux qui nous oll ons pour TLLnes nos orursen partage, tiendront compta des marque d'eslime et d'allection que <. ous avons p us leur tmoigner. P.US: YAUUE O.F.S.WAII.I.E Chez il 11 A n ||l' des Rues du sin de l'Etat et dei Fronts-Forti. Vient d'arriTr P0UDRE30RSA1 contre la CONSTIPATION V prenez les COMPRIMS SUISSES de DELORT. Pharmacien. 119, Ru Sain-An C'EST LE MEILLEUR DES PURGATIFS PORT-AU-PRINOI A '. > l'ETHUS, l>l Juatin VUIUJ • • loncei ;-•. bor.naa PAarmatf, Chapew ,, M A vendra flanelles et Madriers dj servis en parfait tat, conditions trs avantageuse j, s'adresser Kawas llerrnanos, Rue du Magasin de l'Etat [72. 17.i. I,e public est invit visiter maison J inaro llurtido, fi>\f Grand'Rue, afin de voir p lement les 10 100 chapeaux lj gants qui y sont exposs. Vont trouvre/ eussi, mesdames, demoiselles et meseieurs,c ciavales. chaussettes, bas, de toilettes el de voyage d des dfiant toute concurrence. Ste Rose de Lima A vis important A vendre I ne camionnette autoi marque KOMD. Les offre i seront sous pli el seront reues la Dii gnrale des Travaux Publics qu'aux 3i) dcembre 1925, In ares du matin. La voiture peut tre visite Garage des Travaux Publics, La Prsidente de l'Association des anciennes Elves a le plaisir „, d'annoncer aux associes que l'As les jours de 7 hsa.m.14 hs p. semble Gnrale Ml lixe au irter credi lit courant, i heures pr cises p. m. 1 a Secrtaire Eponine JEW-LOIJIS : A4itderado On dansera S&tnedi 9 janvier dam 1rs salons ,le L'ELDOP \ /)0 Champ d Mis. La meilleure llir-re Rtisserie fine Soupers el auiU gamiet, m s l. Avis Le Directeur principal de registrement at flonaervaieur 1 hvpolhques de ce ressort avis L tous ceux qui il api; dra qu'il a fait choix de Mr mont Ueauger pour tre sen mis signataire et qu'il repoad sa signature comme la sieana | pre et ce, en veilu des article. 1 et si de la loi sur le service 1 Enregistrement. Port au ''rince, le 6 Janvier Julea, LI7AIRB -** &Z£Um*'X*/idL i vus *&&&&',__ „ _. Tcius les jolis radeaux que vous aurez faire, achtez~l s Chez Vous y trouverez aussi des articles pour anniversaire* de fianailles, de mariages el de Baptmes. FILS



PAGE 1

uf MATIN— 8Jauvir 1916 THiNE BRAN Extrait du jaune d'œuf. Le plus a*^+ 1 M W tM & JZ£te'*SES?j£3£~ fraaFj &Lt ***r &a?£. -^fMiSMi it '7 ^r Malades des Nerfs Anmis Impuissants /oui tes dprima. sans fore*, sans courage. sans nergie. I.e inoindre effort roui est pnible. I. 'apptit a disparu, vos nuits I :H files, peuples do cauchemars. Vos ides se br .uillctit, I :;s ,\\\ez lotit en noir, vous manquez de Confiance en v us, voire mmoire eM rebelle. Tout n'est pas perdu, loycxn bi8 persuad. La cellule nerveuse n'est pas morte, clic est seulement affaiblie. Kendez-lui sa force par L'LIXIR IDfiL du 1> OMNS Orce M puissant rgncuteur, vous MRtH r.pnleio.nt vos nerfs le calmer, vous .>rmcz, l'apptit frntff, V'oi iaci s'.'j rc ssent, foi tngOlsMi s'vanouissent. Vous rrprenci I n Je vousmme, voire cerveau est actif, TOI fore s mui rouirai s >nt dcuple s. Le flacon 11 fr. CO '. liior N'.,! %  04 ra, avec attestations de mdfeint et rni*r vapmr ut vs*ortm ( n t corn* plet die uvaies le d menions de Pi eus Cordr* tmi-B illoon si Malloon avec les fameux tubes utfg s Fir< s one. luristoue cfonnj e pi* s de K*!omtes pur Dollar. JAMBONS CONSERVES CHOUCROUTEFOIES C (AS U JMES FRUITS CONFITURfcS CONDIMENTS En Vente dans toutes tes unies M. lisons Agtnt GCINTUI pour Hati : Ch. MAC A*T GROS :l 18, Rue Raudin, DVftti .) New-vlaiis'A South mericiwStea...slfu> Ce lue Proehain dpart direct pour Port-au Prince ait i Eu vente • S "Marc chez r Clovis lucci fap-J-Jaitien chez 1rs Jean LucanifrCu ** Port-de-Paix chez Ir f. 4 Maurrasse PetitGoftve chez Mr F. Ghriez Aux Cayes chez -Mr Jean D. lonard et chez L PREEZBANOGGERBQU Je Steamer i3l*itei atjauL tai^ I ;UMddeate lo jaaolei at~ UWL l'ui att^lirvc^ U> M aOcc $U .v>aae^ h maxdm je 5tcatner ffuhaeru UUfa 9U** t'ifaa^ le H jaavucr DiiecUmeaL pour l, £Wt_Port-3UT > race, le S Janv 1925 k. d e Malleis el iio Agents Gnraux ETBAKING POVVDER Pour v s j>i^ -teaux et vos delkituse^ palisseii's, s rvrz-vouS de la poudre Elvation Calujiel Usuitats uici veicux. B t et Si. SAUA et Co, A^nts.



PAGE 1

LE *i vTIN b Janvier \9"b .• %  %  111 f p( n le roi du whisky 1 -'^g^ Ma^Ks^^ !/u laid if. That* Scotch l'tal le Wiak) te plus vmdable. 1 ilea |lefaifrj.tfaite label un client d'outremer il ti \< s M n prendra loul le tuile. •. Z*l'.. %  cai&H .//:' m/ai i l n came • caim de 2 flacons j commandes sont aussi prises pour excution ('M M N n i il i n {cosse. t i, gros; et en .dtail dans leutes les[ bonues^picrt tu < i iliius'inus les c ts et restaurants del lpu i.l que d'iaiti. Ctftt onze Pirtoit \<|tiits gnraux pour llaiti ^jSSm/ cLi&r' JSJMi ^^£^ _^\ ous > a\ey. tcujouis aime le \\ bisky llaig aitti 11 :. i < i 6 ioile-, nei t ce pas. I e \\ hliky naturel qui vient aprs Halfl and llaui b i toiles esi lr Kir.g Willinn |\. Ss\ez vous pourquoi. ~ Parce que la garantit de qualit pour iliaque houtcillo Irak; fini |[::(|.;! la niue que pour .haque bouteille CC kii>g William |\ et ju'im ne peut l'avoir peur ait une anfe marque. cKinq Wffiam W 0 SCOTS WHISKY'* l* < MS M clientle et ui mdeoios et au public au il •• orn n Laboratoire dUloRio en On Lafcoratoire . %  1 il u i' ai pliqa scus la Direction du / i fttcol et t.Sjourn /m 'ut ..si ouvert tons loi fours is7b.rei du natinO aeuiti dnaoli piiirtou'o> lr s rceJMfehfi st apslyav [pttoss su s t 2> oi c ri M intoi sau peu rie |laft nu. un c la ri r islai . Cre Secrior'e Si t rift BSi <,u le mardi de cliaque|semnii e. re> i ia l-'l >n m: cie pour les rensfij nf uieot-, ^j. pn.d'minai et Surgastiique Rliction de Wsawrnuno t'aclicn detribouhji, Kiaueri du sang et du pu* Exaiten du matires locale* fiarufii ne rraerW AlbumuM i*i t Coni'ants DfoSecrVrU r Nos 2O5-20) Rue Traversire jThrislian BOX S$2 Bu <\e* 1M: 63 < i n vous trouvre/. Cherry Brandy. risette, Cacao 1 i a | errainl, Orgeat et toutes les liqueurs supcifines alcool portt seul employ dans la fabrication da 'v eu>* fhrf tn* BOX i In peut dguster dans i't-bl sment, ttduction de prix pour plus d'une hmteille. Ratait important en gros. a sant doit passer avait Icul lfs/J)i'iinvs'BLUENOSE 4< et 'PYS' 4 de le*rieurs SmilhH' Jproi tor, il. sont garantis entirement pur-iC'est eicelreat. a'eat peu coteux. |]n vente, dans les bonnes piceries : et en dpt Coirrreici;.! Agen'ies and fommiseien LCCQ RThbaud Prsident La maison H.SiIvera Ceux qui n'onl'pa encore vu IPS jolies article; <1 linesso que vient de rerevoir.Li mafMQ SlhVKIU doivent, dans leur intrt,s'empresser de passer h cette maison, car nul part i! Bejpeimat trouver d'au-si b 'aux articles dal piix raisonnai' : ."'Vos articles sont vnim nljde loute beaut et difral.li • n'et n , p;i< li'(liant toute co i^urrenci. Vallas 00 letir barres Bas dentelles Bas soie brode lias fil broda Tulle pour premire Cotnmunioi.' Couvertures blanche et couleur sup bandes brodes Madera pour Jchemises et jupo Voile blanc barres llat-ne blanche ( %  ahaedine blanche t-pon blanc e. eouljur^ joui Voile et couleui uni LStMBSiaelteS aliemau i.'s s ip. Brabant noir anglais Imitation tle cruc Serviittos de toilettes blanches & couleur .Nappes couleurs Tapis cir blanc sup pour tabhv iMollewms blanc et couleur sup. Peignes franais & amricain Organdi blanc & couleur Lainage couleur anglais sup p: U r 11 pes Madras bar*M de soie pour olieini ov a hommes Sitiiielto foulardlpour.Vohes nouveaux dossins Hamacs ; anglais pr.osatUa dmbla larg. Crpon \ carreau do s>ie et tlour.'soie Voile g ngham. Aimai.les clients, vous Iqui wc'ttt port r y ii eu de Irais les plus beam tissus .ji'il soi poWhle de trouver sur celte place, ne manquai \K S," avsnt daller ailleurs de passer e'-/ „,,, „ a ,,. m i||. I i; ecceuil vous est rserve'. F, 0. Pierce Coapa"j K M ison ce confiance-.|et de Tpntalioa mondifle isb\ie r -tn 1847, la Qualit des peintures de F O-.'^ieice Co, de'tiej loute '< neuiience. Toile? sortes de Peintures, Vernis et Ocres-. Cire,^uile il Ternis pour meubles i{ parquets e m in u lu Tlffaay lorcelain linamol : toutes nuanoea. ) Imita u tion pai/aite dj la porcelaine. Donnant, une surfan J< excessivement brillante, dura el lavable. Feiutori l Idale pour meubles en gnra*. l'orcelaiu \ arnish Stain: i'outes ntiancesj.lmi paifaite de tous les bois de valeur: 'acajou, cb bois dalrote eic l'einlure idale pour la rettaui immdiate des meubles en gnra'. IJathtu!) uamel : (nuances diverses^ pour bai w res etc. Imitation parlaite de la poicelaiue. Rsista l'eau eliaude N'.l'l.au froide. lioof-Tite : ( nuances div t rsea ) Peinture, spo. pour les toits Prparation idale pour les pays chau Toatei sorUs de [eintures pour Automobiles, Canots, Machi Mlaux etc. Demain!, la longue liste ile>||pioduils de F. 0. l'ierce Co.| Vi houvere/ lertaintmeul, des arlicli s qui VOUH intressent. En slo' U i prix il'liant (ou'e ruDcurrence, die/. les Agents en Hi eoinniercial' c>i^ncic5 aaD CommiMk i.Con R.-'.THEBAUD. Prsident rc S m 01 'i r c lie oi Davis liakiiig Powd Poudre d'tva^aj^dej^atjtion^naoBdWfr Qualits Prix Idfiani; \toute concurrence BattocM prti dliant toute coacurrence,y lie/ les Agents en Hsiti Comuwidal *fy*rs£\c!oss a d) tni les cuirs. Ea stock,'i prix dafliat (oue concurrence.che/ les Ajrepls ta Commercial A ijencies and i om mission lEONR. THEBAUD' Prsida Ma do Mail Franais Djar Mtaicariaent-alirrxerat: Hee.onslituant de nremiei ordre pat aliment tion intensive, indiqu i tous les flSl Convalescences :Uboricuses,Dii|eslions dilficrft^ Surmenai|e, anmie, Neurasthnie. Huliition de la jeune mre de la noUrrice, B de l'enfant. En vente partout Dpt


PAGE 1

IRKCTEURlPROPRlTAin**; [IMPRIMEUR [)lmcnt Magloire BOIS VEKNA 1368, Rue Amrloaine IjUMERO 20 CENTIMES Le Matin Quotidien TELEPHONE NR242 aucun peuple n'est digne le vivre libre, s'il perd le culte de ceui qui ont cr sa libert.. .QUP tousnos M0I soient pntre de ce sentiment sacr qu'un nfene lien les unit, que le mme idal les sollicite, que la Pairie commune rclame^dY chacun le mme amour et le mme dvouement Louis Borio Prsident de la rpublique 9a ANNEE No 5635 PORT-AU PRINCE ( HAITI ; VENDREDI 8 JANVIER Iy26 PAIX UNION Et, l'effet de mon systme sur mes frres en humanit > tonnant. continue le docteur]! Je peux citer le cas d'un de T oila las deux mots qui renjnent tout le sens e. rsument iite la haute signification des Hidioses manifestations qui sont droules Port-aulince le Janvier. lu Paix dan? les esprits, li Tiix bienfaisante, celle qui perBttra l'panouissement de ton j les forces, de toutes les res forces nationales ; dans les eurs.ua inaltrable seniimen, je volont inbranlable d'u|on, I i plus lirge, la plus prcInie, voil quel a toujours t Idal politique du Gouvernelent de -M Rorno. C'est une Istice renlre au Prsident j la Rpublique que jamais il fa laiss s'chapper 1 occasion e confier tous les citoyens a Dinmunier avec lut dans une ame cense de fraternit pour konter la garde autour du prfeux hritage de 1804* J La majorit du peuple, celle lue ne tourmeutent point les Irabitions dsordonnes, celle lui a besoin de ia paix ai in que tela-.es eniiu les ruines imules par tout un sicle luttes politiques striles, a jujours eu la sagesse d'apprfcier, d'approuver hautement les aobles initiatives du gouverueoent vers l'instauration, en la patrie meurtrie, de la Paix qui fconde, de l'Union qui fortili-3. Mais, en une face, minont,campe en une intransigeante posture d'opposition irraisouable et irrraifonne, s'est toujours re fuse sacrifier la rgnration nationale, la prosprit gnrale, quoiqu'elles en cotent, ^ triomphe de ses prju;s et son dsir d'assouvir ses laines* Cependant malgr tout, nous ne pouvons en vrit croi fd que les p .-sious aveugles pourraient troubler des ois* cl endurcir des coeurs hatiens jusqu' les faire mconnatre le culte des aeux, religion entre toutes sacre* Ce sacrilge, vraiment, est abominable •£Dessalines, Ption! L-s deux figures qui ont clair de la lueur la plus fulgurante la magnifique histoire de no re po pe nationale, les deux Hros qui, aprs toutes les souilances, ont crit avec leur sang le parchemin qui donnait la jeune Nation* hier ptuple d'esclaves, droit de prendre rang parmi les peuples libres, moururent ennemis, dans le drame le plus sanglant* Et cette inimiti, pendant 119 ans, fut le symbole le prtexte de toutes nos dsunions, de tous nos antagonismes politiques, de tous nos garements. Le Pr?ident de la Rpublique eut une vision magnique. Ne voulant plus que U sparation, jusqu'aprs la mort, des cendres dt s Pres fut plus longtemps la raison d'tre, la conscration d s dissentiments des fi's, il dcida de placer c'e cote, sous U mme sarcophage, de confondre dans la mme apothose les lestai des deux Hommes, trop longtemps spares, eux, qui, unis avaient t formidables et dont l'union nous permit, nous, esclaves de btDomingue, de redresser vers le grand soleil de la Libert nos chines courbes sous la trique et le louet. Et U s grandioses crmonies du 3 Janvier furent organises. Au son des cloches et du canon, avec l| plus pompeux apparat, dwi le plus somptueux faste de la liturgie chrtienne, avec enfla, tous les honneurs d?nt les fils reconnaissants peuvent accompagner l'apothose de leurs Librateurs, les restes augustes des deux Grands Hros, pieusement exhums de l'obscur cimetire o ils gisaient, oublis et sans gloire, ont t dposs triomphalement dans le mausole o, comme jidis s>'is h mitraille et les boulets, dins le fracas des batailler, ils seront janvis lun tout pi es de l'autre. La rconciliation est faite. Elle sera une des œuvres patriotiques les plus mritoires du Gouvernement actu I. L'emblme de la Pix a t dress aux yeux du P-'uP-e hatien, le symbole de I Union lui a t montr. C ert vainem nt que l'on essaiera, sans aong r, toute la honte, qu-s peut comporter une telle atlitud de diminuer 1. porte du grand acte qui vient de s'ac complir. Et comme jadis ces stoi-jues romaines qui venaient dpeser, au temple de Janiu ouvert pour lagu.rre, leurs plus pr:ieux ioyux, venons donc, nous ans si, tous, faire cercle autour des deux cercueils et abjurer nos haines, nos dissentiments et nos passions. Et dans le monument qui abrite les dpouilles mortelles des deux illustres Briseurs de 1er, voyons plutALJe symbole de la Paix tt ~ Union qui leur donnrent la victoire dans leur lutte pour l'Indpendauce. mes' clieuts, un au'eur drametique parisien, trait il y a quatre ans. Rajeuni une premire foi*-, il a bus d la sve qui bouillonnait dans ses veines et revieilli. Vivement je l'ai regrett. Eh bien ma'gr ses soixante dix anies bien sonnes, ce dramaturge est alerte, provoquant, et ses pices font nouveau courir le public . En passaut, l'on serait bien curieux de savoir le nom de ce vieux jeune homme, curieux de voir si ses t pices sont au* i mauvai es qn avant. Cet anonyme n'a pas e droit de jouir goste ment sans ciier son allgiesse sur les toits, de sa troisime enfance. Qu'il se nomme I Qu'il s'exhiba gratuitement !... Mais voici l'ombre au tableau : Le ma 1 heur est qu'il est bien diflic.le de trouver le nombre de singes ncessaires. Sans eux, en effet, pas de glandes, partant plus de geffes. Donnez noi un milliard et demi de cin>cphalei, et je place l'humanii entire debout sur le seuil d'une deuxime existence, en attendant les antres. Elevons des singes, levons des troupeaux, des p uples de singes. Alors,amenez moi l'humanit afin que je la rgnre Elle en a bien besoin... Ainsi parla Voroneff, Cet homme est pleiu de gaiej mais extrmement dangereux. U n'est que temps de fonder une ligue mondiale contre l'levage du singe, ligue o les jf unes s'inscriront en masse. Car Ni auront vite fait de com;rndre, eux qui vgtent dans des fonctions subalternes, attendant avec patienc l'avancement rv, que si les vieillards se rajeunissent dloyalement toutes les carrires seront bouches jusque la tin de l'ternit. Il n'y aura plus qu'a pitiner snr place, aujourd'hui, demain, toujours, sans espoir. Autre considration : avant trente ans, avec le rgime Voronoff, il y aura trois milliards de bipdes humains et trois milliards de sin ges sur notre pauvre boale... Comment nounir cette foultitude ?... Le docteur nous conduit directement la famine.* • Do -ttur. vous n'avez, pas reli* chi Dans trois ans, quand le vieil crivain polisson, mais raieuui, viendra frapper votie por* te, par piti pour les jeunes au' leurs, ne le greffe/, pas !... les probliM eoioBiqaes finesne, tOUJOUTS fhU'SM Paris Bazar Selon l'avis d'un financier amricain, M. J. Spurr.il y aura lot ou tard, dsquilibre entre le flux croissant des marchandises/.jetes sur le march et les signe^montaires d'or ncessaires la.ba an cedeschanx s. Nous ne donnons l'avis de M Spurr q ''avec 1 a rserves d'usage II convient ce pendant de retenir de ceci que a production de l'or s atteint d pull qne'qu en annes dj son point U loterie (La Bienfaisanee Le Sme tirage de la loterie La Bienfaisance aura lieu le Dimanche 24 Janvier prochain, 9 heures du matin toujours dans la cour de la loge Les CotursLais . Le Docteur n'a pm rflchi... Qui ne connat, au mains de rputation, le Dr Voronoft ? L'cho ne ton nom slave a retenti juiqu'aux confins du monde. On sait qu'il s'est entirement consacr au rajeunissement des humains accabls par le poids des ans. Son truc est aussi simple que possible: — Depuis longtemps, crit-il, ) 'e fuis frapp du fait que les vieil • arda, possdant comme les hommes jeunes un c<*ur, des poumoas et tous les autres viscres en bon tat de fonctionnement, voient peu peu baisser leurs facults intellectuelles et disparatre toute nergie virile. Etait ce l une consquence ncessaire de la s> nlit ? Des ludes approfondies et de multiples expriences me prouvrent que non et qu'il sul.it de rendre a un organisme dlabr de glandea eudoctrines pour le rgnrer d'tonnante faeon, pour restituer ses cellules une belle jeunesse Prudemment, j'ai eommenc par greffer des bliers, de trs vieux bliets. Peu aprs, on les retrouvait dans la force et la fleur de l'ge, agresaifs. l'uni malin, le poil long et solide, prte toutes les escapades et toutes les aventures, il sullit de les gralfer de quatre en quatre ans, car la snlit ne renonce pas la lutte, pour les maintenir dana un re marquable tat de fracheur. Par mon systme, je rajeunis les anctres et je mris les phbes. Car un blier de six mois, par moi dment greff, e pratiquement deux ans, quinze jours aprs mon intervention. Je ne tonnais que l'ge mr .. Prcalculalion du ternes par I. l. Tippenhauer ujii'd hui et denaio Le 8.-Pression atmosphrique 2.0 au dessous ; temprature 0 3 au dessous ; index du temps i 3 nga HT ; Proba'u.lits pluie 1.9 positif. Le 9.— Pression atmosphrique 1.9 au dessous ; te.npratuie '£ 1 audessous. Index du temps 4.0 nga tif. Probabilits pluie : t 9 posi %  iL i > Parisiana Dimanche France Dhelia et Devalde dans La Guitare et le Jazz. BanJ ET Les Dittmer Les fameux tireurs Entre 2.U0, 3 et 4 gourdes. cu'minant En supposant que cette production puUse tre augmente au cours dei annes a venir, ce qui par.it peu pr.dnb'e, elle no pourrait pal s'accrotlre dans la Berna proportion que les mir rhaodises La quantit d'or produite de 1894 1917 a t gaie ce'le oh t^nue pendant les quatre sicles %  ul ont prcd cette priodp. La rserve d'or mondiale %  tte'gnatt en IMS, milliards de dollars : en 1916 el'e s'levait 8 milliards de dol'ars. •\vanl II guerre la Grande Bre • Ugntetlet Etats Unis figuraien aux premiers rangs des prodot teurs de l'or : en 191.1. U Grande Bretagne fournissait 611 ojo et les EtuLi Lois 19 ojo de la production mondiale. Aprs la guerre, la pirt des Etats Unis a baiss : en 1983 la proportion tail.de 70 o,o pour la Grande Bretagne et de 1 i ojo p ur les Etats Unis. On a assist l'essor du Cana da, dont la production de l'or aug mente d'anne en anne. Jusqu'en 1913,1e Canada prodaisait en moyenne un million de dollars par an. Eu 19HJ, sa production 3 chiffrait par 1 1 millions de dollar en \9ti M millions dedo'lrs. La production de l'Australie se maintint pendant de nombreuses annes au mme niveau que ce'le d s Etat* l nis, mais partir de I91i 191." elle commenait H chir, et en luit elle ne prsentait plus que t i millions de dollars. La production de l'Afrique du Sud a pris ces dernires annes un essor formidable, atteignant en 1QS3. 865 millions de dollars — 53o[ode lap-oluction mondiale et, en I92t, 221 millions. D'aprs M. Spurr, ni en Atc rique, ni en Australie, on ne peut l'attendre une nouvelle augmen ttion de la production, tant donn qu'on n'a pas dcouvert de nouveaux gisements. De marne, dans les ludes Bri tanniques, le maximum de la pro duction a t atteint en loti avec 1 1 millions de dollars; en 192S, U production n'tait plus que de 8 millions de dollars. Les nvnes de l'Afrique du Sud, ell s mmes, semblent entrer dj dans une p riode de production moins intense. On ne peut donc s'attendre une augmentation de la production qu'au Canada et en Sibrie. Q ant la production de l'Amrique du Sud, elle reste statlmuaire a fo millions de dollars Rapprochons de l'avis de Mr Spurr, celui de Mr II. Laurie, qai t'expiime ainsi dans le Ml ning Journil Prette : Le Canada a certainement ten du vers I accroissement de sa pro duction d-or. D'une movtnue an nuelle, qui, avant 1891, tait info rieure un million de dollars, il a constamment progress, grce en grande partie, la dcouverte des placers de a Colombie britan nique. Eu 1898, Tanne de la course an Klondvke, la produc tion canadienne de l'or istmon te de H millions de dolaisqu tilt tait 1 anne prcdente a prs de li millions de^dollars,pour atteui dre peu pr 29 millions de dol lars en 19nO. Comme les plaeeis Par chaque arrivage, nous raetvoas un stock trais de Parfumerie, Bijouterie, .Montres, de julien chaussures pour Dames ( trs l^anlses Chapeaux et paille suprieurs pour hommes, Chapeaux Laine de Feutre qualit trs suprieure. Chandeliers orns en mtal sculpt de V ."Voo a ."n i oo Costumes Drill blan , asiuiii ,1'nlin |; mi lions de dellars pour ressortir T' ooO. 000 de dolhrs en 112 i . Ces con-.iilratiors n ont peut re pas t trange es ;. U d'er mi ialion dt l'Angeterre le retour ner l'talon d or. Ka %  suu r.iut tant au Canada que dans le Su i Africain, des cli imps aurif* re<. sa politique de re Iressement li anchr est base sur de solides ralits. Cependant, malgr celte surpro dudion mondiale du prcieux m tal, toutes les Nations du monde, les Etats Unis excepts, sont en proie la; crise financire la plus aigu et &e trouvent en prsence des plus iusurmontab'ej probl mes conomiques. Quelles seront les car.tctisiqties atmosphriques de Janvier 1926? R. Tipp M iiauer nous le dit. Le mois lie Janvier naturellement frais sera eettl fois ci parti culi:ement froid. Presque pendant tout le mois la temprature se tiendra au dessous de la normale il vagues froi les se ferout s -ntir du H au li, du M< au il et du i') au II Ce n'est qu'autour du 4 au %  '>, du II et du i\ que le Uiermo'm Ire s'lvera au dessus de la normale. Le baromtre qui sera baut peu dant les premiers jours marquera une dpression gnrale du tf au <7 probablement avec de forts vents du "> au U. A partir du 18 la pression at* mosphrique montera au dessus da la normale pour tout le reste du mois. Ce Janvier sera donc oaractri, i par un mena •• m pluit n -1 %  rrontire pra mois Nous ne 1 -. .11Kttesdra dans la rgion d'il 1I1 des p'uiea ont veri> 7 ;in lu. union I i;{, 17 et p 11 iltr.il t len deroiei mois. fi m 1 froid el sec en l.i proliui' de la au -li ou de la ligne 'lu travei tout le t:, I nrs du Yilte de Port-a'i-PpIoci LA COMMISSION COMMUNAL* Cou sidrant qu'aux I rmes de l'trUclt 9, imi alina dt ia Loi lectorale du \ iiot 191* la crai tio 1 de bureau 1 de voti supplriu-n ;iirt's est faoultaUve dans le c's mi le no obrt dtj inscriptions rein s pour une secli ai de vote •icdt le 1 hilfre de SOO; Cmsidranl que le nombre relaliv.nnl r •treint leinscriptions reues p ur les 1re, 2me el I • n • se loos de vols ne justifie pas la il i -M I bureaux %  upplnMnlaire? en dehors dot %  areaui de v te rgitiiisiilairts; A viu Qui les I ireaux .le vole pour lesli'-re, lme ;l i-m celions sri-int respeiivement 1 1 ildis le lu Jaovisr I0i6dam les locaux des JusUcea dt Pal) d< itettosi Nord. Su I cl bl de 1 1 Capitale, aucune in c iptlOO o'aj ml t reaoe pour la Quarliti i-iJesir tonnant la lOlt MCtieosVOU de la Circonscription • mmunale de fort an Prise. l'ut la Maison CemmoMlSi ea i> Janvier 1911. Le Prsldenl : Chl de liKLVA Les Membres : J. Zachsrie THOMAS, COLBBRV.ai Fianailles Nous avons reu la carte de tiaui.-ailles dt Mademoiselle Claire Soray avec MonOeur Itodolphe Jeau Baptiste. Vis compliments. du Klond\ke diminuaient, Ions de quartz aurifre de les li l'Outa rio, notamment teux de la rgion '\ Sada el Afflack Rue de H h route Fort H En face de Siwrdutto Grand assortiment d'toffes pour tous las oouts et ;i desjpi iildetiant toute concurrence: (>i l pe satin, Cr^ps t^liaatuni, IfOilssollac de soie, Soie lavable, Chemise de soie, Crt^pon de soie, Clpa Maro'.|uin,IJpon,t^repe de Chine uni et a fleurs, 1 ;attis to.'.r^pelieorgette, Simili, Crpe Meteore.i u^anii.Solo radium. Nausouk, str, etc. I ne visite ohea *SAU\ A: AFtLACK, vous tl fiera compltement. j* % 


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06615
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, January 08, 1926
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06615

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
IRKCTEURlPROPRlTAin**;
[imprimeur
[)lmcnt Magloire
BOIS VEKNA
1368, Rue Amrloaine
IjUMERO 20 CENTIMES
Le Matin
Quotidien
TELEPHONE NR242
aucun peuple n'est digne le vivre
libre, s'il perd le culte de ceui qui
ont cr sa libert...Qup'tous- nos
M0I soient pntre de ce senti-
ment sacr qu'un nfene lien les
unit, que le mme idal les solli-
cite, que la Pairie commune r-
clame^dY chacun le mme amour
et le mme dvouement
Louis Borio
Prsident de la rpublique
9a ANNEE No 5635
PORT-AU PRINCE ( HAITI ;
VENDREDI 8 JANVIER Iy26
PAIX UNION
Et, l'effet de mon systme sur
mes frres en humanit >
tonnant.
continue le docteur]!
Je peux citer le cas d'un de
Toila las deux mots qui ren-
jnent tout le sens e. rsument
iite la haute signification des
Hidioses manifestations qui
sont droules Port-au-
lince le Janvier.
lu Paix dan? les esprits, li
Tiix bienfaisante, celle qui per-
Bttra l'panouissement de ton -
j les forces, de toutes les res -
forces nationales ; dans les
eurs.ua inaltrable seniimen,
je volont inbranlable d'u-
|on, I i plus lirge, la plus prc-
Inie, voil quel a toujours t
Idal politique du Gouverne-
lent de -M Rorno. C'est une
Istice renlre au Prsident
j la Rpublique que jamais il
fa laiss s'chapper 1 occasion
e confier tous les citoyens a
Dinmunier avec lut dans une
ame cense de fraternit pour
konter la garde autour du pr-
feux hritage de 1804*
J La majorit du peuple, celle
lue ne tourmeutent point les
Irabitions dsordonnes, celle
lui a besoin de ia paix ai in que
tela-.es eniiu les ruines
imules par tout un sicle
luttes politiques striles, a
jujours eu la sagesse d'appr-
fcier, d'approuver hautement les
aobles initiatives du gouverue-
oent vers l'instauration, en la
patrie meurtrie, de la Paix qui
fconde, de l'Union qui fortili-3.
Mais, en une face, minont,cam-
pe en une intransigeante pos-
ture d'opposition irraisouable et
irrraifonne, s'est toujours re
fuse sacrifier la rgnra-
tion nationale, la prosprit
gnrale, quoiqu'elles en co-
tent, ^ triomphe de ses prju-
;s et son dsir d'assouvir ses
laines* Cependant malgr tout,
nous ne pouvons en vrit croi
fd que les p .-sious aveugles
pourraient troubler des ois* cl
endurcir des coeurs hatiens jus-
qu' les faire mconnatre le
culte des aeux, religion entre
toutes sacre*
Ce sacrilge, vraiment, est
abominable
Dessalines, Ption! L-s deux
figures qui ont clair de la
lueur la plus fulgurante la ma-
gnifique histoire de no re po
pe nationale, les deux Hros
qui, aprs toutes les souilan-
ces, ont crit avec leur sang le
parchemin qui donnait la jeu-
ne Nation* hier ptuple d'escla-
ves, droit de prendre rang par-
mi les peuples libres, mouru-
rent ennemis, dans le drame le
plus sanglant*
Et cette inimiti, pendant
119 ans, fut le symbole le pr-
texte de toutes nos dsunions,
de tous nos antagonismes poli-
tiques, de tous nos garements.
Le Pr?ident de la Rpubli-
que eut une vision magnique.
Ne voulant plus que U spara-
tion, jusqu'aprs la mort, des
cendres dt s Pres fut plus long-
temps la raison d'tre, la cons-
cration d s dissentiments des
fi's, il dcida de placer c'e
cote, sous U mme sarcophage,
de confondre dans la mme apo-
those les lestai des deux Hom-
mes, trop longtemps spares,
eux, qui, unis avaient t for-
midables et dont l'union nous
permit, nous, esclaves de bt-
Domingue, de redresser vers le
grand soleil de la Libert nos
chines courbes sous la trique
et le louet.
Et U s grandioses crmonies
du 3 Janvier furent organises.
Au son des cloches et du ca-
non, avec l| plus pompeux ap-
parat, dwi le plus somptueux
faste de la liturgie chrtienne,
avec enfla, tous les honneurs
d?nt les fils reconnaissants peu-
vent accompagner l'apothose
de leurs Librateurs, les restes
augustes des deux Grands H-
ros, pieusement exhums de
l'obscur cimetire o ils gi-
saient, oublis et sans gloire,
ont t dposs triomphalement
dans le mausole o, comme
jidis s>'is h mitraille et les
boulets, dins le fracas des ba-
tailler, ils seront janvis lun
tout pi es de l'autre.
La rconciliation est faite.
Elle sera une des uvres pa-
triotiques les plus mritoires du
Gouvernement actu I.
L'emblme de la Pix a t
dress aux yeux du P-'uP-e
hatien, le symbole de I Union
lui a t montr. C ert vaine-
m nt que l'on essaiera, sans
aong r, toute la honte, qu-s
peut comporter une telle atli-
tud de diminuer 1. porte du
grand acte qui vient de s'ac
complir.
Et comme jadis ces stoi-jues
romaines qui venaient dpeser,
au temple de Janiu ouvert pour
lagu.rre, leurs plus pr:ieux
ioyux, venons donc, nous ans
si, tous, faire cercle autour des
deux cercueils et abjurer nos
haines, nos dissentiments et
nos passions.
Et dans le monument qui
abrite les dpouilles mortelles
des deux illustres Briseurs de
1er, voyons plutALJe symbole
de la Paix tt ~ Union qui
leur donnrent la victoire dans
leur lutte pour l'Indpendauce.
mes' clieuts, un au'eur drame-
tique parisien, trait il y a quatre
ans. Rajeuni une premire foi*-, il
a bus d la sve qui bouillonnait
dans ses veines et revieilli. Vive-
ment je l'ai regrett. Eh bien !
ma'gr ses soixante dix anies
bien sonnes, ce dramaturge est
alerte, provoquant, et ses pices
font nouveau courir le public .
En passaut, l'on serait bien
curieux de savoir le nom de ce
vieux jeune homme, curieux de
voir si ses t pices sont au* i
mauvai es qn avant. Cet anonyme
n'a pas e droit de jouir goste
ment sans ciier son allgiesse sur
les toits, de sa troisime enfance.
Qu'il se nomme I Qu'il s'exhiba
gratuitement !...
Mais voici l'ombre au tableau :
Le ma1 heur est qu'il est bien
diflic.le de trouver le nombre de
singes ncessaires. Sans eux, en
effet, pas de glandes, partant plus
de geffes. Donnez noi un mil-
liard et demi de cin>cphalei, et
je place l'humanii entire debout
sur le seuil d'une deuxime exis-
tence, en attendant les antres.
Elevons des singes, levons des
troupeaux, des p uples de singes.
Alors,amenez moi l'humanit afin
que je la rgnre Elle en a bien
besoin...
Ainsi parla Voroneff,
Cet homme est pleiu de gaiej
mais extrmement dangereux. U
n'est que temps de fonder une ligue
mondiale contre l'levage du sin-
ge, ligue o les jf unes s'inscriront
en masse. Car Ni auront vite fait
de com;rndre, eux qui vgtent
dans des fonctions subalternes,
attendant avec patienc l'avance-
ment rv, que si les vieillards se
rajeunissent dloyalement toutes
les carrires seront bouches jus-
que la tin de l'ternit. Il n'y
aura plus qu'a pitiner snr place,
aujourd'hui, demain, toujours,
sans espoir.
Autre considration : avant trente
ans, avec le rgime Voronoff, il y
aura trois milliards de bipdes
humains et trois milliards de sin
ges sur notre pauvre boale...
Comment nounir cette foultitu-
de ?... Le docteur nous conduit
directement la famine.*
Do -ttur. vous n'avez, pas reli*
chi Dans trois ans, quand le
vieil crivain polisson, mais ra-
ieuui, viendra frapper votie por*
te, par piti pour les jeunes au'
leurs, ne le greffe/, pas !...
les probliM eoioBiqaes finesne, tOUJOUTS fhU'SM
Paris Bazar
Selon l'avis d'un financier am-
ricain, M. J. Spurr.il y aura lot
ou tard, dsquilibre entre le flux
croissant des marchandises/.jetes
sur le march et les signe^mon-
taires d'or ncessaires la.ba an
cedeschanx s. Nous ne donnons
l'avis de M Spurr q ''avec 1 a
rserves d'usage II convient ce
pendant de retenir de ceci que a
production de l'or s atteint d pull
qne'qu
en annes dj son point
U loterie
(La Bienfaisanee
Le Sme tirage de la loterie
La Bienfaisance aura lieu le
Dimanche 24 Janvier prochain,
9 heures du matin toujours dans
la cour de la loge Les Coturs-
Lais .
Le Docteur n'a pm rflchi...
Qui ne connat, au mains de
rputation, le Dr Voronoft ? L'-
cho ne ton nom slave a retenti
juiqu'aux confins du monde. On
sait qu'il s'est entirement consa-
cr au rajeunissement des humains
accabls par le poids des ans. Son
truc est aussi simple que possible:
Depuis longtemps, crit-il,
)'e fuis frapp du fait que les vieil
arda, possdant comme les hom-
mes jeunes un c<*ur, des poumoas
et tous les autres viscres en bon
tat de fonctionnement, voient
peu peu baisser leurs facults
intellectuelles et disparatre toute
nergie virile. Etait ce l une
consquence ncessaire de la s>
nlit ? Des ludes approfondies
et de multiples expriences me
prouvrent que non et qu'il sul.it
de rendre a un organisme dlabr
de glandea eudoctrines pour le
rgnrer d'tonnante faeon, pour
restituer ses cellules une belle
jeunesse___ Prudemment, j'ai
eommenc par greffer des bliers,
de trs vieux bliets. Peu aprs,
on les retrouvait dans la force et
la fleur de l'ge, agresaifs. l'uni
malin, le poil long et solide, prte
toutes les escapades et toutes
les aventures, il sullit de les gralfer
de quatre en quatre ans, car la
snlit ne renonce pas la lutte,
pour les maintenir dana un re
marquable tat de fracheur. Par
mon systme, je rajeunis les an-
ctres et je mris les phbes.
Car un blier de six mois, par
moi dment greff, e pratique-
ment deux ans, quinze jours aprs
mon intervention. Je ne tonnais
que l'ge mr ..
Prcalculalion du ternes
par I. l. Tippenhauer
ujii'd hui et denaio
Le 8.-Pression atmosphrique
2.0 au dessous ; temprature 0 3 au
dessous ; index du temps i 3 nga
HT ; Proba'u.lits pluie 1.9 positif.
Le 9.Pression atmosphrique
1.9 au dessous ; te.npratuie ' 1
audessous. Index du temps 4.0 nga
tif. Probabilits pluie : t 9 posi
iL i ---------------->
Parisiana
Dimanche
France Dhelia et Devalde dans
La Guitare et
le Jazz. BanJ
ET
Les Dittmer
Les fameux tireurs
Entre 2.U0, 3 et 4 gourdes.
cu'minant En supposant que cette
production puUse tre augmente
au cours dei annes a venir, ce
qui par.it peu pr.dnb'e, elle no
pourrait pal s'accrotlre dans la
Berna proportion que les mir
rhaodises
La quantit d'or produite de
1894 1917 a t gaie ce'le oh
t^nue pendant les quatre sicles
ul ont prcd cette priodp. La
rserve d'or mondiale tte'gnatt
en IMS, milliards de dollars :
en 1916 el'e s'levait 8 milliards
de dol'ars.
\vanl II guerre la Grande Bre
Ugntetlet Etats Unis figuraien
aux premiers rangs des prodot
teurs de l'or : en 191.1. U Grande
Bretagne fournissait 611 ojo et les
EtuLi Lois 19 ojo de la production
mondiale. Aprs la guerre, la pirt
des Etats Unis a baiss : en 1983
la proportion tail.de 70 o,o pour
la Grande Bretagne et de 1 i ojo
p ur les Etats Unis.
On a assist l'essor du Cana
da, dont la production de l'or aug
mente d'anne en anne. Jus-
qu'en 1913,1e Canada prodaisait
en moyenne un million de dollars
par an. Eu 19HJ, sa production 3
chiffrait par 11 millions de dollar ,
en \9ti M millions dedo'lrs.
La production de l'Australie se
maintint pendant de nombreuses
annes au mme niveau que ce'le
d s Etat* l nis, mais partir de
I91i 191." elle commenait H
chir, et en luit elle ne prsentait
plus que t i millions de dollars.
La production de l'Afrique du
Sud a pris ces dernires annes un
essor formidable, atteignant en
1qS3. 865 millions de dollars
53o[ode lap-oluction mondiale -
et, en I92t, 221 millions.
D'aprs M. Spurr, ni en Atc
rique, ni en Australie, on ne peut
l'attendre une nouvelle augmen
ttion de la production, tant
donn qu'on n'a pas dcouvert de
nouveaux gisements.
De marne, dans les ludes Bri
tanniques, le maximum de la pro
duction a t atteint en loti avec
11 millions de dollars; en 192S,
U production n'tait plus que de
8 millions de dollars. Les nvnes
de l'Afrique du Sud, ell s mmes,
semblent entrer dj dans une p
riode de production moins intense.
On ne peut donc s'attendre une
augmentation de la production
qu'au Canada et en Sibrie. Q ant
la production de l'Amrique du
Sud, elle reste statlmuaire a fo
millions de dollars
Rapprochons de l'avis de Mr
Spurr, celui de Mr II. Laurie,
qai t'expiime ainsi dans le Ml
ning Journil Prette :
Le Canada a certainement ten
du vers I accroissement de sa pro
duction d-or. D'une movtnue an
nuelle, qui, avant 1891, tait info
rieure un million de dollars, il
a constamment progress, grce
en grande partie, la dcouverte
des placers de a Colombie britan
nique. Eu 1898, Tanne de la
course an Klondvke, la produc
tion canadienne de l'or istmon
te de H millions de dolaisqu tilt
tait 1 anne prcdente a prs de
li millions de^dollars,pour atteui
dre peu pr 29 millions de dol
lars en 19nO. Comme les plaeeis
Par chaque arrivage, nous raetvoas un stock trais
de Parfumerie, Bijouterie, .Montres, de julien chaus-
sures pour Dames ( trs l^anlses Chapeaux et
paille suprieurs pour hommes, Chapeaux Laine de
Feutre qualit trs suprieure.
Chandeliers orns en mtal sculpt de V ."Voo a ."n i oo
Costumes Drill blan , asiuiii ,1'nlin |; fectionn.
Alliances pour maris en or et en i'latine, i! rnier
modle. Chemises, chernissettes. ( ravales, chaus-
settes, Faux cola
Pour n'importe quel cadoau que vous dsirrz faire,
visitez d'abord le
Pans Batr
et vouu sortirez plus que satisfait.
Au No 207 Ri Houe
la maison Htimbold.
I E PARIS BAZAR met aussi la dJgposltiai du public
an service dagraBdliseineat de photos au Crayon, Spta
ou pastel.
l-- /"de
Ml JIJI.-MOl.
Le public est eordiaJenieoJ Itvit sou iposttiun tous
8 soirs.
-
Pr'ipine, entraient eu p!einn ac
tiv t. de orie quJ, malgr le t
cb;ssf munt Je la pro liifiion de
l'.'Oi". ; I1. '< qui descendit au des
sous de'10 millious de I .lars par
anne, elle atteignait en 1916, 'e
chiftre de l(J millions de dollars;
en I'1-1 prs de '!'> mi lions de
dellars pour ressortir T' ooO.
000 de dolhrs en 112 i .
Ces con-.iilratiors n ont peut
re pas t trange es ;. U d'er
mi ialion dt l'Angeterre le retour
ner l'talon d or. Ka ,suu
r.iut tant au Canada que dans le
Su i Africain, des cli imps aurif*
re<. sa politique de re Iressement
li anchr est base sur de solides
ralits.
Cependant, malgr celte surpro
dudion mondiale du prcieux m
tal, toutes les Nations du monde,
les Etats Unis excepts, sont en
proie la; crise financire la plus
aigu et &e trouvent en prsence
des plus iusurmontab'ej probl
mes conomiques.
Quelles seront les car.tc-
tisiqties atmosphri-
ques de Janvier 1926?
R. TippMiiauer nous le dit.
Le mois lie Janvier naturelle-
ment frais sera eettl fois ci parti
culi:ement froid. Presque pen-
dant tout le mois la temprature
se tiendra au dessous de la nor-
male il vagues froi les se ferout
s -ntir du H au li, du M< au il et
du i') au II Ce n'est qu'autour
du 4 au '>, du II et du i\ que le
Uiermo'm Ire s'lvera au dessus de
la normale.
Le baromtre qui sera baut peu
dant les premiers jours marquera
une dpression gnrale du tf au
<7 probablement avec de forts
vents du "> au U.
A partir du 18 la pression at*
mosphrique montera au dessus
da la normale pour tout le reste
du mois.
Ce Janvier sera donc oaractri,
i par un
mena m
pluit n -1
rrontire pra
mois
Nous ne 1 -. .11- Kttesdra dans
la rgion d'il 1I1 des p'uiea ont
ver- i> 7 ;in lu. union I i;{, 17
et p 11 iltr.ilt len deroiei
mois.
fi m 1 froid el sec en
l.i proli- ui' de la
au -li ou de la ligne
'lu travei tout le
t:,
I nrs du
Yilte de Port-a'i-PpIoci
LA COMMISSION COMMUNAL*
Cou sidrant qu'aux I rmes de
l'trUclt 9, imi alina dt ia Loi
lectorale du \ iiot 191* la crai
tio 1 de bureau 1 de voti suppl-
riu-n ;iirt's est faoultaUve dans le
c's mi le no obrt dtj inscriptions
rein s pour une secli ai de vote
icdt le 1 hilfre de SOO;
Cmsidranl que le nombre re-
laliv.nnl r.-treint le- inscrip-
tions reues p ur les 1re, 2me
el I n se loos de vols ne justi-
fie pas la il i -m I bureaux
upplnMnlaire? en dehors dot
areaui de v te rgitiiisiilairts;
A viu
Qui les I ireaux .le vole pour
lesli'-re, lme ;l i-m celions
sri-int respei- ivement 1 1 ildis le
lu Jaovisr I0i6dam les locaux
des JusUcea dt Pal) d< itettosi
Nord. Su I cl bl de 11 Capitale,
aucune in c iptlOO o'aj ml t re-
aoe pour la Quarliti i-iJesir
tonnant la lOlt MCtieosVOU
de la Circonscription mmunale
de fort an Prise.
l'ut la Maison CemmoMlSi
ea i> Janvier 1911.
Le Prsldenl :
Chl de liKLVA
Les Membres :
J. Zachsrie THOMAS,
COLBBRV.ai
Fianailles
Nous avons reu la carte de
tiaui.-ailles dt Mademoiselle Claire
Soray avec MonOeur Itodolphe
Jeau Baptiste.
Vis compliments.
du Klond\ke diminuaient,
Ions de quartz aurifre de
les li
l'Outa
rio, notamment teux de la rgion
'\
Sada el Afflack
Rue de h h route Fort h
En face de Siwrdutto
Grand assortiment d'toffes pour tous las oouts et
;i desjpi iildetiant toute concurrence:
(>ilpe satin, Cr^ps t^liaatuni, IfOilssollac de soie,
Soie lavable, Chemise de soie, Crt^pon de soie, Clpa
Maro'.|uin,IJpon,t^repe de Chine uni et a fleurs, 1 ;attis
to.'.r^pelieorgette, Simili, Crpe Meteore.i u^anii.Solo
radium. Nausouk, str, etc.
I ne visite ohea *SaU\ A: AFtLACK, vous tl fiera
compltement.

j*


om. ilqu j iiujuI
rr, irr; iB
LE;MAT;n X Janvier lttfi
11|* /
r Q il! V> illO
j r #_ | B1UI .
R *ri i"
UOlil :"' .J^Jiill >
. liMI' >i> ILtlE !
uai> Mii'-i /
i, QUata \^
M ivifcs clrcu'.&ticn
Un Avarie
inUei d^ tanna
Hetuur d'g<
Ford Sale
One Four-Ooor Sedap
eOuippbd wiii
;;7 *-V; ;
i..... ... t
i. . .
:
;

le au* .:
' I '.:'.
: ni m de 1 i .:. -Mi-
Maint-- i i .. .,
Ole, llltltluii ivt ;,.;i.., s :iai c,u,
lumbago*, nugralnai.
Chez ia t. ii.:.i.' h eigtdtriaa la ctr-
ulati.,1 du fine, faillite le ao-
eu**, prpara la fonmtioa t vite
tes malaises du l'ge critiqua II
iluln il la teint et iiiuie la beaut
de la peau.
tl consttl un excfUfnt (MltftflMBt
de l'aitrlo-sclrdat en abaissant la
tension artrielle, en diminuant la
sisco^n langulau et eu facilitan* '9
trwall dus r; 1ns. r"
Halloon/ilres
ClCtl*lo oil Guage
Sliiling gerr 8blit
Motor Mler
In ferieet Condition
PRIGE AT
Maxwell *^Mohr
l'hone $?5
^.....
^^yf .
La situation Paris
devient critique
On s'attend une catastrophe
l'ar cble
l i 18,1 Janvier La situation
Paiin dt vient ciilique.
Si i :-i me monte eiicoc il. ;5
ctniliiiirei, ceneraubo ealaslro
|li dgr ! travaux de protec
tion i ilt-t-ti.s la bat* sur les
deux mis, l'eau cuniuiei.ee s'in
lillnr ilniis es tues euvu,.i: nm.lt s
i le i lenier lsultat i am la 1er
melnif le la (.are les Invalides
Le nains pour Varaaillea, Kam
bouille', Pieux et Cranvtt a sont
tuipendut.
L lia Saint Louis a t vacute
fiar kl habitants qui oui t lu
ni dans les casernes. Des cen
taim de rfugis occupebt dj le
lorl de Mucennes. La .Seine a
m. de uO centinitn s depuis
i* li i,i' s el le bureau inelct -rolo
giqm ,hi prdisait que la rivire
aer.>u i ala ce soir uclaie qu'elle
cou ii uen monler jusque ven
dit h
L.i pi pulalion parisienne cooiei
ve mu i tiuie mais se prpare aux
piies i vanfualile. Dans toute ht
Mtlin ili I dise qui n'tst plusqtr.
Ut I. Il l.illon ItsMIllie 1 {ro|ui lions d'uu vritable d.-as
re ; la \.sle commente dbur
der .i | urd bai natta et Brelan
soi.t in. nui tes. l'oult s |les tommii
ni. .liions pur iliemiu de f, r aool
eoupfel avec Sohsons, iai qoar
tieis l.-ts de la ville ont t vO
CUtB.
La Marna *st un l i 'Mil i iri-
sai,l .i | i.l- |4 iituie.i. elle a niun
l ne i tenlimilies. Cliattuu
L i rotfl est nilc pour le
rglemeDl de la D**tie
IraKiiise aux Etats-Unis
l'ar cble
i.l HAVRE,! Janvier- Ml Ihn
i\ B< BDgai a dtclai a l'Agence
lias..-- ijiift les relations de la l'Van
te aw is Ktats l.'nis seront pour
lui la lumire el le droit tlieniiu
Il a la i nnviilion de raoudri loi s
les pu,li!i nies par lu lioci lil et
la ObfilOca t part aux Ktats I nia
dah-- un cepttl de eoUaboialloB et
de droiture.
PMlls, ; Janvier Mr Vi.lor
Ben gor, nouvel laibaiaodaBi dt
(fam aux htatsl nis, est ptiti
et Ile ipn rr.itli pour le ll;\vre o
il s t : /i i l'iii .i sur le t Paris
pour ' rendre eu Amrique. In
Thierry eol soui l'eai La ligne
l'r I Lilia et l'aris llr.xcl es a.-t
BObmerg ' au point que la (001(11
goia du N ml a oi 1.1i.iii un
avis laiaaanl prvoir l'interrup'in
tlea traoaporta. La pluie conliaue
i tomber par mtermi (ence
Il (I \KI.LK>, 7 Janvier L s
Bouscriplio ia national.s p.iur venir
en ,tide aux victimes des inondi
l oaa n Bafgiq le ont atteint In
somme de- 5 m IllO .s de francs ce
matin et des sommes addit onnel-
las ai rivent de toutes les parties
du ptyi et de l'tranger.
Au commeneement de la semii
ne ^tocliaine la chambr: des Jpu
ts pren.!.: > ' brop is d'un projet de loi tenJinl
a ouvrir un crdit pour le rtablis
sment des rgions dvastes. Ce
(rivail s'ttenira sur plusieurs au
ne* el l'on pense que les Irais
s'iveront environ 125 Oi'O Oi'O
de iriins ; on estime que les des
ti uetiona aaufen p ir les eaux oco
lionnaronl praaojia autant de rui
ns que la (iiande Guerre.
aliai bambrn et Meuse dool In
n laumUon dpota la (narra >e
nail dtlta l r.n;n-s pispiileni
m i i pat I pileux.
A (exception du norJ. Je la II il
gique mi le iiv res continuent a
grossir, a ittuation e9t mo n* cri
ti 'n d tus liut le pay>.
Le l'arlem Mit se runiri le \i~
Janvier ni vjtari les seejuri n
i naaairea.
grand sombre da par sonnet taient
venu s i la g ire pour lui soulni-
ter bon v.iy.gi. L'a nbusiidur
llan i I taii parmi ceux q u sont
rnnoi al il a embra-s M Uireu
ger sur les deux joues.
Lt fo le tait si grande que les
pi- .igeis liir.s.ilanliques ont eu
de h lilliult inu.ier dans le
train. Mr Doumorama, prsidant de
In Rpnbiiqur, Mr liriand et Ions
li membrna du onMonl ont envi
V' d"- repraniinaJa la gara II
y ivntl aussi une dlgation sp
ei.ilt- da anntaan et de dputs
p rmi le-qu U M. Louis Dausset,
aontnur da In Seine qui tait
m Milie da la mission de la Jette
da Mr U illatx.
Mr Brnngti pari au moioan!
n li lime a avauc de 30 points
sur le ohinga diiier et au mi-
menl o l'opinion prvaul dais
tous les mlitix q ,e la voie et
prte pou le ri'g'ement de lu det-
te aux Rlats lu g. Le uouv.l rm
bdnandaor ue paraissait pas di po
se h parler. Il a dclar UM le
moment tail venu d'agir et non
pas de pi'-'cr ei i parlerait quind
il nrrirarait i W ihlng on.
a Frane au \|aroc
l'ai cble
KABAT.7 .Itnvier- Du l^r ro
vambra au 27 dcembre un mil-
lier de ramitlna dln*Mentn< su in it
BOumUea et UJOO lamilles se sont
rallies A la cause de la France.
Ca ImpirUnti rafoUnas po'itii) iaa
u1 .un- . U cration eu a*aol
de n )s ligne; sir les deux I ers
du Iront r i I une mirclie allio
iiio.ttaot nos portes l'abri des
coups de feu.
Furii'i'ailles de
la Reine lanjucrite
l'ar CAble
ROMB, 7 Janvier- Ou a fail sa
voir aujourd'lrji que les lunraii-
laa de la rciue Marguerite auront
lieu undi procbaii. qiund le roi
sera revenu de Bordigbera. Le
corps sera euterr au PanlbOO.
Le deuil de la Cour durera 180
jours partir de Iun4i dernier.
L'Enqute sur li (juislion
de la Cour d.; Justice
Intt'niatinna'eeM rejete
par le Snat des Etals-
0111 s
l'ar ebta
Wash n .lis,/ Invier Par Si
voix contie Itt le Snat vient le
rejeter la propotitlOQ d enquAte
sur la qiestioi .h la Cour de
Joatien i n I e r n a t i > n a I a et
sui le lgie tient des d itlei de
guerre. i,i tiinnission suat >
ria'.e des relations trangres av ut
oppos nupiravant s in vjto et
I; pr porithn et le sn tteur Ree I
la piru dev.iul le sntt II proaon
o t ad prOfj M undisiiurs dans
leo/nl il lc'art qn U q ei'ion
d la cour do justice iateriiit >i t
le tt le rglement dis de:tes de
guerre i tient 'o casioi de U plus
ii.i Mi. 1 mie tmptgne de propn
g m le q ie les Ktats L'nia t te
mon.le eulier mme aient jamais
vue.
NtMlvdldS il VY is|i'.ih| m
Car CAble
\Y vsiiini.i'.is 7.1 tnvier Li coin
missiio des ail,ires etra gres i)
la ehtmbre a approuv l'un mi
mile la rso ulion autoiisant un
crdit de >0 duo dollars pour la
pirlicipalion des l'.i..i> Unis h la
contrence piparatoire sur le d
saiint menl A Uenve.
I a ccmmi.sien dei firjnncfs de
la obnmbre a noon mand l'accrp
lation il. s accorda Bcancien i go
eus avec If. Belgique, I Italie, la
Roumanie, la Tcbi Slovaquie, la
L tlonie tt l'islliouie.
l'icdniie iialienne
F'ar cabia
ROMK, 7 .l.t .xicr Toscanini,
le fameux cornpo it u et chef d or
eh aire, net mantionn comme de
va:il tte un tles premieis immor
tels de 'a ncuvcl'e acadmie ila
lienLe q.ii sera inaugure le i\
nviil daus le palais Juslinien au
trefois e sige de la franc mat;on
neiie italienne.
L'tat de sant
du Cardinal M < rciti
l'ar table
BRUXBU.E3, 7 Jttivier-Le rci
A i> ri a rendu visita aujourd hui
au cardinal Meieier qui vient de
subir une oprt on Le primat de
B x que 8 lu form son visiteur ro
val q i il avait pi- > une b .une nuit
malgrjaoalgereallaa, te cardiaque
bier el son tal de I ulilose gtn
raie. Les mdeci s da cardinal
n ont pas publi de buletin ce
m'lin ils sont aaaai ioquieta bu
sujet de lu faiblesse paraistaotn de
Li lu-tre pr at el d ; l'ioipoesibUi
i ou il se trouve d'assimiler dis
aliments.
Lies cours
7 Janvier
l'.vitls Sleiling l.i
Francs '26 02
NEW-YORK France 2." 68
Sterling -#".240'*
------------- -- ----------mm-^^mwmm a UCI1
Mon piparatoire le !a lete de
s'otre Dama d ARagiea, patronne
le l.t l.bapcilo. q.n ...ia clbre
e 21 Janvier.
CES trois qualits indispensables aux joueurs de
tennis dpendent d'une nourriture approprie.
Une bonne assiette de QUAKER OATG tous les jours
est le plus sr moyen de rester en pleine forme. C'est
l'aliment favori de tous les amateurs de
sport, nourrissent et fortifiant, il intensifie
la vijueur, la souplesse, l'nergie tt l'entrain
qui leur sont si ncessaires. Dlicieux et
facile digrer.
Quaker Oats
Ml
i
Us Dittmer
Parisiana
Hier soir encore les Dittmer
ont l'iit merveille Hnrisiana el
ieur succs a t grand et, certes,
mrit.
Ils ont, pendant prs d< deux
heures, merveill l'anatsiuasM par
les jeux d'adresse, les plus surpre
anta. Et ton*, eaeutee ave^ une
muistria, une g :e inimaginable,
avec quelle lgance! .. il li lait
voir cela!...
La tour de la bou'e tille est
place sur les etlttfeiil d.- la char
manie c rmpigoe de l'arliste. In t
mer preud sou quilibra sur une
petile ttble, 11 |,;ie on bis, es
deux i ittbaa ii et Mil l'air en mo!le
c idenaiv..
[1 vise, la aalle allend, anxieuse..
lin dclic, pan l.t balle part, l'il,
l bas, U petite sphre qui sur
montait le gracieux visage s toile.
La battu a atteint son but ; on
peui voi ... el Mme Dittmer sou
rit, salue.
Oui, Dimanche, j irai encore ap
p aud r les Diilmer l'arisiana et
ajue tous ceux qm veulent vivre
quelques heures chnraantes, fei
tiles en petites motions qui cha
touillent fassent comme moi!
A Delmas
Aprs demain, il y aura, en la
t bapelle de Dclinas, messe du deu
xieiue Dimanche du m is.
ht mardi cosjsjreiicara 'n n,,,, i
raion piparatoire de !a lt de
M
a
le
On itou* pri de pul'lltr :
Souhaits de
bonne Anne
Il est pour nom qu'un il; voir
d'adresser a* x pan n s el amis
d^ Jacm*li IVccasion dl'Hii'
ne11926 qui a commenc nos
meilleur! soubdta de sant et
de loTi^'vil ; que Dieu bur
lasse goter uns lionne ais in-
ce dont le lravi-1 et l'cconomie
sont la principale source.
Appr-.iileus lu bsau. notil
ne devons pomi nou< girtf dl
prsenter nos vux aux Lieu-
tenants 0&id J anty et Luc
Jean Biptiste dont U con luite
eit p'eine d'loges; puisqu'ils
guileul.les musiciens vers le
progrs el U discipline afin de
miintenir so!i lennt la rpa-
talion qu'a to ijou s eue la rmi
sique du Palais toujours rgir-
da comme la 1re d s At.tiiles.
Ces vux, nous les formons
avec la sine-'rite la p'us pa'l*ita;
et nous esprons que tous ceux
qui nous oll ons pour Tll-
nes nos orursen partage, tien-
dront compta des marque d'es-
lime et d'allection que <. ous
avons p us leur tmoigner.
P.US: Yauue O.F.S.Waii.i.e
Chez
il
11
An||l' des Rues du
sin de l'Etat et dei
Fronts-Forti.
Vient d'arriTr
P0UDRE30RSA1
contre
la
CONSTIPATION
V prenez les
COMPRIMS
SUISSES
de DELORT. Pharmacien.
119, Ru Sain-An
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS
PORT-AU-PRINOI
A '. > l'ETHUS, l>l Pharmacia du D> Juatin VUIUJ
loncei ;-. bor.naa PAarmatf,
Chapew
,,m '
A vendra
flanelles et Madriers dj servis
en parfait tat, conditions trs
avantageuse j, s'adresser Kawas
llerrnanos, Rue du Magasin de
l'Etat [72. 17.i.
I,e public est invit visiter
maison J inaro llurtido, fi>\f
Grand'Rue, afin de voir p
lement les 10 100 chapeaux lj
gants qui y sont exposs. Vont
trouvre/ eussi, mesdames,
demoiselles et meseieurs,c
ciavales. chaussettes, bas,
de toilettes el de voyage d des
dfiant toute concurrence.
Ste Rose de Lima
A vis important
A vendre
I ne camionnette autoi
marque KOMD.
Les offre i seront sous pli
el seront reues la Dii
gnrale des Travaux Publics
qu'aux 3i) dcembre 1925,
In ares du matin.
La voiture peut tre visite
Garage des Travaux Publics,
La Prsidente de l'Association
des anciennes Elves a le plaisir ..........., ..........
d'annoncer aux associes que l'As les jours de 7 hsa.m.14 hs p.
semble Gnrale Ml lixe au irter
credi lit courant, i heures pr
cises p. m.
1 a Secrtaire
Eponine JEW-LOIJIS
:
A4itderado
On dansera
S&tnedi 9 janvier dam 1rs
salons ,le L'ELDOP \ /)0
Champ d Mis.
La meilleure llir-re
Rtisserie fine
Soupers el auiU gamiet,
m s
l. Avis
Le Directeur principal de
registrement at flonaervaieur 1
hvpolhques de ce ressort
avis L tous ceux qui il api;
dra qu'il a fait choix de Mr
mont Ueauger pour tre sen
mis signataire et qu'il repoad
sa signature comme la sieana |
pre et ce, en veilu des article. 1
et si de la loi sur le service
1 Enregistrement.
Port au ''rince, le 6 Janvier
Julea, LI7AIRB
-** &ZUm*'X*/idL i vus *&&&&',______ _.________
Tcius les jolis radeaux que vous aurez faire, achtez~l
s
Chez
Vous y trouverez aussi des articles pour anniversaire* de
fianailles, de mariages el de Baptmes.
FILS


uf MATIN 8Jauvir 1916
THiNE BRAN
Extrait du jaune d'uf. Le plus a Rend puissant et vigoureux. Recommand aux personnes ?!,les.
Fortifie le cerveau, la mlle pinire, les os et les reins.
Brewer c Co Inc. (ieo. Jeansme et Co
WORCESTER M ASS, '
AGBNT8
Eug. LE BOSSE k Co
Agences Reprsentations
POHT-U-PRINCE
Agents gnraux de ;
La seule peinture ne chan }et ut
pas de couleu
1
v
Pecker Jones Jewell
NEW-YORK
arlnos Hugarian O 0Boula Houge atc
Franklin Pire Insurance Company
NEW-YOH:
Ahsui ance contre l'incendie.
Diamond Match Ce
Allumettes i Sale Home i
D. S, Rubber Eiport^Companj
Souliers Red g.
Nias F. attlagett Son
FolMons sals en tous (jenrea
Manufactures Lile lns'ce C)
VBsurance ur la' vie,
juilliou Frres Clu
\ lus Ph, Heymap
COPENilAG UK
ile-arra Oanols.'lromage et conaeryee
alimentaire
W. S. lathews tt Son
Tabace jaunes et noirs-
La Nationale
Sans..HivalJ
Cigarettes fbantecleio
Envoi df denre
a
&


^
Prpar spcialement p *ur *
climat d'iiaiti
The Charles H. trown Pn* a
Geo Jeansme &( o, agents
&a*i**r. fc fJfA -&*&**** m*WB*amWmWm1*m>*^+1*MWtM&
JZte'*SES?j3~ fraaFj
' &Lt ***r &a?. -^fMiSMi
it '7 ^r
Malades des Nerfs
Anmis
Impuissants
/oui tes dprima. sans fore*, sans courage. sans nergie. I.e
inoindre effort roui est pnible. I.'apptit a disparu, vos nuits
I :H files, peuples do cauchemars. Vos ides se br .uillctit,
I :;s ,\\\ez lotit en noir, vous manquez de Confiance en v us,
voire mmoire eM rebelle. Tout n'est pas perdu, loycxn bi8
persuad. La cellule nerveuse n'est pas morte, clic est seulement
affaiblie. Kendez-lui sa force par
L'LIXIR IDfiL
du 1> OMNS
Orce M puissant rgncuteur, vous MRtH r.pnleio.nt vos nerfs
le calmer, vous .>rmcz, l'apptit frntff, V'oi iaci s'.'j rc ssent,
foi tngOlsMi s'vanouissent. Vous rrprenci I n Je vous-
mme, voire cerveau est actif, TOI fore s mui rouirai s >nt dcuple s.
Le flacon 11 fr. CO
" '. liior N'.- ,! 04 ra, avec attestations de mdfeint et UniHI aux pe-iaUicj Neurologiques du U Sa,les. n.B I. de SkalboiNg, PARIS.
, i H VI mi. i.w, roi I i il \' M i
CALUM
Tire^totie
Pneus &
chambres air
Jui le plaisir d'aviser ma nom-
brtute clientle avoir reu pir le
d> rni*r vapmr ut vs*ortm(nt corn*
plet die uvaies le d menions de
Pi eus Cordr* tmi-B illoon si Mal-
loon avec les fameux tubes utfg s
Fir< s one.
luristoue cfonnj e pi* s de K*!om-
tes pur Dollar.
JAMBONS CONSERVES
CHOUCROUTE- FOIES C (AS U JMES
FRUITS CONFITURfcS CONDIMENTS
En Vente dans toutes tes unies M.lisons
Agtnt GcintuI pour Hati : Ch. MAC A*T
GROS :l 18, Rue Raudin, DVftti .)
New-vlaiis'A South mericiwStea...slfu> Ce lue
Proehain dpart direct pour
Port-au Prince
ait i
Eu vente S!"Marc chez 'r Clovis lucci
" fap-J-Jaitien chez 1rs Jean LucanifrCu
** Port-de-Paix chez Ir f.4 Maurrasse
* PetitGoftve chez Mr F. Ghriez
" Aux Cayes chez -Mr Jean D. lonard
et chez L PREEZBANOGGERBQU
Je Steamer i3l*itei atjauL tai^ i;Um-
ddeate lo jaaolei at~ UWL l'ui att-
^lirvc^ U> M aOcc $U .v>aae^ h maxdm
je 5tcatner ffuhaeru UUfa 9U** t'i-
faa^ le H jaavucr DiiecUmeaL pour l,Wt_-
Port-3U-T>race, le S Janv 1925
k.de Malleis el iio
Agents Gnraux
ETBAKING POVVDER
Pour v s j>i^ -teaux et vos delkituse^ palisseii's, s rvrz-vouS
de la poudre Elvation Calujiel Usuitats uici veicux.
Bt et Si. SAUA et Co, A^nts.


LE *i vTIN b Janvier \9"b

.-*
111 f
p(
n
le roi du whisky

1 -'^g^Ma^Ks^^
!/u laid if. That* Scotch
l'tal le Wiak) te plus vmdable.
1 ilea |lefaifrj.tfaite label un client d'outremer
il ti \< s m n prendra loul le tuile.
. __ Z*l'.. ! cai&H ./- /:' m/ai i
l n came \ I > caim de 2 flacons
j commandes sont aussi prises pour excution
('m m n n i il i n {cosse.
t i, gros; et en .dtail dans leutes les[ bonues^picrt
tu < i iliius'inus les c ts et restaurants del lpu
i.l que d'iaiti.
Ctftt onze Pirtoit
\<|tiits gnraux pour llaiti
^jSSm/
cLi&r' JSJMi
^^^
_^\ ous>a\ey. tcujouis aime le \\ bisky llaig
aitti 11 :. i < i 6 ioile-, nei t ce pas.
I e \\ hliky naturel qui vient aprs Halfl
and llaui b i toiles esi lr Kir.g Willinn |\.
Ss\ez vous pourquoi. ~ Parce que la
garantit de qualit pour iliaque houtcillo
Irak; fini |[::(|.;! la niue que pour
.haque bouteille CC kii>g William |\ et
ju'im ne peut l'avoir peur ait une anfe
marque.
cKinq Wffiam W
0 SCOTS WHISKY'*
l* < ms m clientle et ui mdeoios et au public au il
orn n Laboratoire dUloRio en On Lafcoratoire .
1 il u i' ai pliqa scus la Direction du
/ i fttcol et t.Sjourn
/- m 'ut ..si ouvert tons loi fours is7b.rei du natinO
aeuiti dnaoli piiirtou'o> lr s rceJMfehfi st apslyav [pttoss su s
t 2> oi c ri m intoi sau peu rie
|laft nu. un c la ri rislai . Cre Secrior'e
Si t r- ift BSi <,u le mardi de cliaque|semnii e.
re> i ia l-'l >n m: cie pour les rensfij nf uieot-,
^j. pn.d'minai et Surgastiique
Rliction de Wsawrnuno
t'aclicn detribouhji,
Kiaueri du sang et du pu*
Exaiten du matires locale*
fiarufii ne rraerW
AlbumuM i*i t
Coni'ants DfoSecrVrU
r
Nos 2O5-20) Rue Traversire

jThrislian
BOX
S$2 Bu <\e* 1 tlu:imi<>m: 63
< i n vous trouvre/. Cherry Brandy. risette, Cacao
1 i a | errainl, Orgeat et toutes les liqueurs supcifines
! alcool portt seul employ dans la fabrication da
'v eu>* fhrf tn* BOX
i In peut dguster dans i't-bl sment,
ttduction de prix pour plus d'une hmteille.
Ratait important en gros.
! a sant doit passer avait Icul
lfs/J)i'iinvs'BLUENOSE4< et 'PYS'4 de le*-
rieurs SmilhH' Jproi tor, il. sont garantis entire-
ment pur-i-
C'est eicelreat. a'eat peu coteux.
|]n vente, dans les bonnes piceries : et en dpt
Coirrreici;.! Agen'ies and fommiseien
LCcq R- Thbaud
Prsident
La maison H.SiIvera
Ceux qui n'onl'pa encore vu Ips jolies article; <1 linesso que vient
de rerevoir.Li mafMQ SlhVKIU doivent, dans leur intrt,s'empresser
de passer h cette maison, car nul part i! Bejpeimat trouver d'au-si
b 'aux articles dal piix raisonnai' :
."'Vos articles sont vnim nljde loute beaut et difral.li n'et n , p;i<
li'(liant toute co i^urrenci.
Vallas 00 letir barres
Bas dentelles
Bas soie brode
lias fil broda
Tulle pour premire Cotnmunioi.'
Couvertures blanche et couleur sup
bandes brodes Madera pour
Jchemises et jupo
Voile blanc barres
llat-ne blanche
(ahaedine blanche
t-pon blanc e. eouljur^ joui
Voile et couleui uni
LStMBSiaelteS aliemau i.'s s ip.
Brabant noir anglais
Imitation tle cruc
Serviittos de toilettes blanches & couleur
.Nappes couleurs
Tapis cir blanc sup pour tabhv
iMollewms blanc et couleur sup.
Peignes franais & amricain
Organdi blanc & couleur
Lainage couleur anglais sup p:Ur 11 pes
Madras bar*M de soie pour olieini ova
hommes *
Sitiiielto foulardlpour.Vohes nouveaux
dossins
Hamacs ; anglais pr.osatUa dmbla larg.
Crpon \ carreau do s>ie et tlour.'soie
Voile g ngham. *
Aimai.les clients, vous Iqui wc'ttt port ryii eu de
Irais les plus beam tissus .ji'il soi poWhle de
trouver sur celte place, ne manquai \k s," avsnt
daller ailleurs de passer e'-/ ,,, a ,,. m.i||.Ii;
ecceuil vous est rserve'.
F, 0. Pierce Coapa"j
k
M
ison ce confiance-.|et de Tpntalioa
mondifle isb\ier-tn 1847,
la Qualit des peintures de F O-.'^ieice Co, de'tiej
loute '< neuiience.
Toile? sortes de Peintures, Vernis et Ocres-.
Cire,^uile il Ternis pour meubles i{ parquets
e
m
in
u
lu
Tlffaay lorcelain linamol : toutes nuanoea. ) Imita u
tion pai/aite dj la porcelaine. Donnant, une surfan J<
excessivement brillante, dura el lavable. Feiutori l
Idale pour meubles en gnra*.
l'orcelaiu \ arnish Stain: i'outes ntiancesj.lmi
paifaite de tous les bois de valeur: 'acajou, cb
bois dalrote eic l'einlure idale pour la rettaui
immdiate des meubles en gnra'.
IJathtu!) uamel : (nuances diverses^ pour baiw_
res etc. Imitation parlaite de la poicelaiue. Rsista
l'eau eliaude N'.l'l.au froide.
lioof-Tite : ( nuances divtrsea ) Peinture, spo.
pour les toits Prparation idale pour les pays chau
Toatei sorUs de [eintures pour Automobiles, Canots, Machi
Mlaux etc.
Demain!, la longue liste ile>||pioduils de F. 0. l'ierce Co.| Vi
houvere/ lertaintmeul, des arliclis qui vouh intressent.
En slo' U i prix il'liant (ou'e ruDcurrence, die/. les Agents en Hi
eoinniercial' c>i^ncic5 aaD CommiMk
i.Con R.-'.THEBAUD. Prsident
rc
S
m
01
'i
r
c
lie
oi
Davis liakiiig Powd
Poudre d'tva^aj^dej^atjtion^naoBdWfr
Qualits Prix Idfiani; \toute concurrence
BattocM prti dliant toute coacurrence,y lie/ les Agents en Hsiti
Comuwidal *fy*rs\c Lon' RThbaud. Prsi funt
^^^^ ____ a wsMi I
Yankee Polish C lncj
Cirage pour chmesurer.
Qualit d/tonl toute concurrenc*
uurnaat h dure et la seu>!ossa d) tni
les cuirs.
Ea stock,'i prix dafliat (oue concurrence.che/ les Ajrepls ta
Commercial Aijencies and i om mission
lEONR. THEBAUD' Prsida
Ma do Mail Franais Djar
Mtaicariaent-alirrxerat:
Hee.onslituant de nremiei ordre
pat aliment tion intensive, indiqu i tous les flSl
Convalescences :Uboricuses,Dii|eslions dilficrft^
Surmenai|e, anmie, Neurasthnie.
Huliition de la jeune mre
de la noUrrice,Bde l'enfant.
En vente partout
Dpt vgle Rue Bonne oi $ Grand R
n
i
e
lu
IM
et
le
ii
u
ti
n
h
V
u
V
h

i
1
t
110 Rue des Csars


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM