<%BANNER%>







PAGE 1

-&. Ocs a LEMAml9 Dcttnbfe m Hier, est; mort, I'A.JU pv. Auguste Joeeph Le V„i„„ x de hardonnire* g CUr Ses funrailles nni n S.inleAnne • M ****** U. funrailles „„„, H aJdK mor,0, "' re •• * •* .. Un demande M > u jardinier pour divers „„• ****** M Urtj,,, Bienfaisance RMU^*1 *.: N Hurm. ie 1u^-pB 1 ''*'**W m r,H .'.12 VOir ,es Chemise, et cas quettesqueLeiJran,, Magasin a '^(irand juin -'Ob' Kue Traversire 208. Ford 0 ne Fou^foor Sedan %  01 IIM.'D WITI1 Balloon Tire. KecTicoilOuage nliding genr Shilt Motor Mater In Ferlect Condition ^RICE AT toell flobr Phone Wfi Avis Rostres. Registres, Registres U maison G A RDI NE RKPn-;-„.-• ? — 1 "Cruioireg L* maison G A R I) | V %  B ru .. -urimii nu n!. „„.:.:. u J. Vi P e u >" frn;dH une srie oui **ALM I nure AI na i Ul e disUaga. bon march —ni ,925 GARDINER Co Alnoiiauai £foe -Avie important A vendre Jrq'ue rohD nDeUe "*-* renr-rit'od.s Travaux 'n| r eCtl "" DMitidu malin '"* MMM. ,,,. /,, /•''""< %l" wl ta f rince I. I..I e,ie r s aeeBiarei02g OhffsonW AS,,Agent. (J B n lUX le^ManasIa Central T,,( *<'P' "^SteaV Packel Company 4 e steamer WI/A V %*,. **•<* pour Qor,^ ^ I "JJtcetnbic 1925 A de jMalleis st Co ****i Gnraux Madame Lisade Diplme de VACadinUdi coupe de h'n-ia. Api,". no sjour de dix anseo turo.e, vient de transfrer .a maison de eo; (ure fort au Pria ce, M Doi Vern,, avec le vrai chic parisien. Robes elfiogerie le toutea sortes. GRATIS, La mai on Li,aJe. seol rerr Mnl.nl d,s Weriei LalayeUe, %  •Ig" Pr.Hen.s, ven.la.it l mmmt m.rrh de ton, Par i, "llreauxioMur.rtset i tou'es Personnes susceptible, de faire des commandes les derniers ead logues del mai on fi 320). Gratis a-i |{ois Verna chez Mme LISSADB 1 ,ace Maiy on Lamothe.Jrmie. 5,000 Paires de SoaJiers Chez Oloffson Lucas et I? i ''I Ine aulomobile Ford en bon lai. S'adresser la Fonda (ion UockefeJIer Marfissant. TELEPHONE •* 189 Avi Aux aclionnaires de la Banque Ifalionale de la NfioUi^M d giiU. t'Aisimble gnrale aenueile fonn e de la RpubliqueTflairt Hura HMTH 8..: Social, P or "Pr.n,.e||a l ti,|el5.Ia.,;i e rl926 .h heure, du matin aux fins de Sa ,e ^PPort du ConseU de hZnn ra 0n ? r ,a tor le la Banque, sur h bilan et sur lM confies, de les approuver s il vlie..,de( 1 xeretdtVmIn er e s ttea^^-B*s I''E. .VltHELL Prrsi.ir,,! du Conseil d m dm* nmrmum* de la //. \ n yy. P^c £ port St ?" 14 r ^' '"otubiau s..am.hlp T ra ,T.„, "^ J/S?5 debara et C 0 agents ^_^^niiBk Bu,eaudu,MAT,; f Pta,Mr1 Le le; mer Baron Refrew est ••tendu i Jacmel le 24 dcembre •}. Il chargera tons I, s ports hatiens directement poar I Europe. Lesieame. .T.bora est attendu IJmel. le h Janvier prochain. I charger, to.-s les ports haili, C s HrerteBen tour l'Europe. Ij.riau Trince, is Teembre 9S J. Agent a •IDAALDER ffiT* lenral peur llaiti ^ te soir : Jazz-Batd avec nroa an, m *"** et menu de L"* e_ 8 nenres minuit ^ i, e Le roi du whisky „ 1 Want Dewar* White Label % you ,aid u. That' Scotch C'estlerWi.lryleplus vendable. J Un ceme de 1? UMrU En came de U flacons hm tm+tk 3* flacons •C'est ooze partoutW. Quiniin Williams cT iOints gnraux ,,our H.IU P. curez-vous vos jolis cadeaux OTStf pjr ajj ^m la*^^^^^^. :.• A" — %  •?! %  %SP nmy iMP J'^l | ^ ££? I 81 11 I f | L^^WtHmiMUA. LBwaa^afceari^>^w FILS Llt.'v/^ / I



PAGE 1

M|fPAll iitu^lUIll PROPRIT i\ ai 4 yUPRIUEVR ient Magloire BOIS VEKNA 1368, Rue Amricain 10 $0 CENTIMES Quotidien TELEPHONE Nf242 Etre Mitent, c'est tre>tenc, le mot ledit: c'est k' d ire untcnr *m dus les lhes que Dieu a trace.. Rous sonnes toBsyansXttonde pu ere Munit, et non pour' tre^bien aises au largelet sais limites, "et te lomeaieBeityrae'relatifesile.vrain^dd boheur,, ANNEE No 5685 POR'FAU-PRiNCE^HV P0L1TUUE ETRMGRE Le mouvement social en Extrme-Orient Le reprsentant du |Japon li Confrence internationale du Sirail vient d'annoncer pour Fume prochaine la runion d'une Confrence asiatique du Tfftrtil'. tu princiqe, elle se tiendra Slianghai et compren y in les dlgue du Japon, de i k Chine, de la Perse, du S.atn, de l'Iule, de l'Afghanistan, du Belouclustaii. des Philippines, de la Turquie et de l'Egypte. Elle aura pour objet d'organiser le^trava jaune, Il est certain que les confiions de vie dillrent tellem >nt dans les pays de l'Europe et dans ceux de l'Asie qu'il serait difficile d'appliquer les mmei ffles l'organisation du travail Pour ne parler que de U Chine et du Japon, le syniicaijaoae y existe peine. Au Japon, la reconnaissance oticitUe par l'Eut des associations ouvrires est toute rcente. Sur 4 millions d'ouvriers que compte ce pays, c'est peine si les •indiqus sont au nombre de 250.000 Le chef du syndicalisme laponais s'lve ce propos contre la cration d'un parti politique proltarien, que certains veulent constituer tout d'abord en vue de la prochaine entre en vigueur du suffrage universel. Cest, dit-il, uae er mur de tactique ce parti doit natre graduellem nt des associations ouvrires organises, e< non pas les prcder. Mais les ouvriers ne sont pas de cet avis. Aussi bien ceux des cain* • pagnes que ceux dea villss se prparent jouer un rle actif tans les pi ochaines lections. En Chine les problmes ouvriers viennent de se poser brusquement la suit des v nements qui s'y sont drouls l'an dernier, qui s'y droulent encore aujourd'hui. On sait qui les grves rvoluftonnaires de Shanghai ont eu pour point de dpart des incidents survenus dans une fabrique appartenant des Japonais. Li cration des industries diriges par des tran gers, europens ou japonais, a eu pour rsultit e.btalaveritr co npltement les conditio is so cislet telles qu'elles exis'ent en Chine de tout tempsIl n'y a pas de lutte de classes, pour la raison qu'il n'y a pas de classe* La trs grande maj rite du peuple est -.ompose de culti vateurs, l'unit de base de U socit est la famille. Elle s'tend jusqu'aux apprentis, qui se groupent au'our du pitron pour apprendre leur mtier ; en retour, ils sont lo?a et nourris par le patron. Lorsque l'ouvrier a pu raliser quelques cono mies, il s'taolit son tour et son ancien patron l'aide gneusement. Dans cutque mtier, les coutumes et les conditions de la guillj rgissent strictemeat les relations d'employeur employ, Us ob'igations des deux pir ties, la dure de l'apprentissage Oins cas guildes, l'ouviier se trouve avec son patron sur un pie 1 d'galit il est protg contre lout abus de pouvoir par la tradition et les mille liens de famille ou de province qui ligottent le patron. Dans ce sys tme, il ne peut donc y avor opposition entre le capital et le travail. La cration des industries possdes et diriges par des trangers a modifi compltement cet tat de choses. Us ouvriers chinois y sont mieux traits et nrveux pays que par les patrons chinois. [Nanmoins, ils n se sentent plus aucun) solidarit avec leur* patrons et les combattent, au no n 1 1 nationalisme, corn ne ennemis du pays. Entre autres elle i. ce ntfioniliine a pour rsilit dj dvelopper les syndicats ouvriers Dans cea associations, les tra % ailleurs chinois cherchent un instrument -le lutte contre le patronat. DJ mme qn'en Europe, les organisations politiques ont mis la main sur le mouvement lyaJical, afin d'atteindre des buts politiques qui n'ont rien voir avec les conditions conomiques et sont tou'- ftit trangers au bientre des travailleurs. *u lieu d'tre dirigs contre un autre parti politique, en Chine, le mouvement syndical s'est tour n contre les trangers. En mme temps, les Chinois qui ont r. u lt formation occidentale dans les Universits d'Europe et d : s EulaJU us ont entrepris de transformer leur pays par l'app'ication des mthodes trangresLes plus sages d'entre eux essaient dfl les concilier avec les traditions na tionales.T lie p rticulirem nt dilticile dans un pays o d s traditions sont aussi foriem nt enracine. • PAR CABLE u comeil international Autour de la question EyHse la Sainte Trinit Pai'isiana Demain, 20 Dcembre, au se r vice de 10 heures du matin, Mg r Hauy Hubert Carson, D. D., Eve que de l'Eglise fcpiscopale d'Ilaiti, ordonnera diacres trois candidat*. U vnrable A. R. Liwyd praen tara les candidats et le sermon d'usage sera fait par le Cur de la Paroisse de la bain te Trinit ". Pour, (Saint-Louis k h de Tumeau QNous rappelons que c'est demain 10 Dcembre, qu'aura lieu, l'H tel ftellevue ( Champ de Mars ), heures de l'aprs midi, la gran de Fte au profit de l'Eglise de Si Louis de Turgeeu. Programme riche et vari : ar are de Nol, Kermease, etc. QL'entre est d'une gourde pour grandes personnes et cinquante centimes pour enfants. r— i % %  • Il Fn ta Dmes de St-Fraiois de Sales UaV soir, a eu lieu au Cerc'e Port au Princien la lplition g nrale du beau programme qin se ra escut, ce toir. BU Cercle Tort au l'rincien la Icte "•ganis par leU*mes de Si K'aocoisde Sale*. Tous ceu qui y ont as*.sten sont soiti* awrvtiOa.Po*sie. mouoo gus, chant, musique, le cadre vraiment ferique, toul est ravis aaat. Juant au Ubieau vivant .. mais, chut % % % %  c 'eet 88M P arl dimanche Pour rpondre de nombreuses demandes, on dunnera : TAO Concours de tir Les xt, , ", H Dcembre aura lieu un concours de tir entre las diverse omppgnies de la Ueo da'mere d'il ti. Un cirtain clat sera donn ces exercices ft. a cette occasion, de nombreuses invitations OJI t lance!'. 7e 8e, 9e et 10e pisodes.' Entre : 2, 3 et I gourde?. Noellistes Tous ont, sans doute, entendu parler de cette Association religieu se qui comp e dans le ?>? nd V" lier des milliers de socitaires. Pen dantUs plerinages de l Anne sainte Us NcbUtes ont t trs souvent et trs nombreux a Rome o le Saint Pre vulul b.eu. en maintes fois, leur marquer quel qu'attention. t i 4 Nous somme?, peut tre le eul Pays catholique qui ne possde pas des* %  ortlistaVis cette lacune va tre comble. Et demain soir, l AS tociatioB des Noellistes hatiens sera tonde. Il y aura cette orxa ion une belle crmonie la Oa tbdra'e Varits I ii marc lie Le Calvaire d'ue femme j parties U Calvaire d'une Reine 3 parties Stnographie anglaise Pour rpondre la demande de plusieurs intresss, l'Ecole spciale de Slno-Dactv ographie, Itue Prou, 316, a dcid a ouvrir une classe de Stnographia anglaise en Janvier 1926. Les cours devant se laire de 7 haures moins quinze 7 heures trente a m. 1 s employs d administration et de commerce pourront aisment y participer. Les cours se feront en anglais. L>8 inscriptions sont reues partir d'aujouri hu : Demander prospectus. de lossoul LONDRES Le cabinet britan nique a sanctionn hier U JoUtt que de Mr Chamberlain a fier.-ve au sujet de la question de Mo*, sol. Le gouvernement a aussi ac cept 1a prorogation du mandat anglais sur la Transjorlanie pur une n uvelle priode de to ans qui commencera en IW8 Encore la question syrienne W \SlllNGTON— L'ambassade de Fraoci a publi un cablogram m qui lui a t adreet de Syrie onr M de Jouveoe". Haut comron aire franais, dmentant les non vellM mises en circulation par une eeiUine presse disan' que la ville de Damas a t l'objet d.in autre bombardement de la part des fran *is et que les Druses occupent une partie de la vi'le. Nouvelles diverses, TOKT) %  silo le Asa,u ,> 3r,00 s Hais japonais sont partis hier de Yokohim* destination de Mukden DO protger SIl pjj sessions japonaises contre les in cursions des bandes rvolutionnai res chinoises. H ivlE-Les joirna'ix romains annoncent que la missioi charge 5? consolider la dette ita'.enne %  *M l'Angleterre parlna pour Lon in. le i Janvier. Cette mission se ra prside par le comte Nolp ac cemoigu de M. Grandi. KO 4K Praucesco Nitti, profes saur l'IIjivewle de Napbs. a donn s* dmission d ou il se reu draaux Etais Dois. lli)ME-La reine mre Mugue rite est zraveme l malade dans sa rsidence de balignera;on craint une issue fatale .... WVSHiNGrON Ce tribunal mili aire charg d l'affallt du co neonitruci ,n tinanci e du m,n lonel Mitchelle, ^^r'aor') de en .'appuyant sur les bonnes dioat 00 par mtnt(^ff Klations d'amiti entre tous. nonce un verdict de c ulpabilit. Le public est invit visiter la maison .1 ntro llurtado, %  >> I7"i Or.inl'Rue, afin devoir personnel Imtattoi 10.103 chipa %  l gaatiq i f seat aspests. VJU' y t-.mvirv au ni. all8laal"'i mes des isalUP et SMaatsttfS.cn -mises, cri'i'e chaunttes, bu, objdi de l .tletes et de vjy.gai, des prit daat toute conu Tance de IVmi(|ration BRUXKLLK3Le conseil per mnent et iniernaiiona' de lmi^ration a commenc hier l'tude de l'important problme ayant pour but de dfinir juriiiquement ce que cVsst qu'un migrant Le conseil va tenter galement d'arn vpr un accord sur les conditions de transport t la manire d* sou l*er la misre des travailleurs qui abandonnent leur pays pour at'er chercher lu travail dans d'au tre9 r'gcns. Dmission de faeibiWtd^ur des Etus-0 lis en Espatjne WASHINGTON -A Itsuitedoo dm -rend qui s'est lev enlre le gnral Goaei de Jordan a ex mera bre du direcloire militaire espa S ool et Mr Moore ambassadeur >s Etats I nis a Midril. et dar nier a envoy sa dmettes au ?e crtaire Kellog laquelle a t im mdiatement ac ep'e. L'ambassa deur partira de Madrid le 20 d cembrepour Paris. le cabinet allemmd est lorm Programme do nouveau ministre BERLIN — Le docteur Koch a form le nouveau cabinet aile roand Les leaders socialiste, ceu tride.popul'ste et dmocrate duel ler,ir. Luther et Streseman font paitie du ministre. BERLIN — Le programme du docteur K>ch, chef du nouveau eu binet.comprend l'adhsion du gou verneme il la poli ique suivie k Locarno et annonce que le pre mier acte du cabinet sera de con voquer une confrence internalio nale conomique en faseur de la SAMEDI 19 DIŒV1BRE 1925 i'Iiicile du VTffpPiioo offre d,s trennes splfdiifs ?c ;[ub!iC %  UiiTier i' '6 f lire lotr ie. n;-'. nenteOB bine peiro t de f> >"" rt bours aucun lo Une automotvm -i dernier orodle abi va, liv.-e parla W "8 Cie. 2)ll0 s.lenlide ipM Vfetoi*. :u Une aatii d'I sn or garanti 41 l'ne mon're de u or gtrsDti. io Une ma nifl ' ''"'e en mtal repouss Faites voi.s 1 ipliq l ni sl pe de li Loterie M d; prjn Ire vot bi Bihlioiriphi WTHQI3WI d'un Sicle k HU Baltienne 1817-11 Louta M ne 11 lot •' i| 1 -.'• Socit d'Histoire et de Qotjrapltie cl* I J ti Les membres et les amis de la Socit d'Histoire et de liogra phie d HeUJ sont invits la Con (rence du D.EU nan qui aura lieu demain 10 heur s a la Bibi thque de l'amicale du Lyce t' lion. Vient -^ •EAf .IW.^S: Cempaunie GDirale TriDSitlioUque Le s,s Carabe parti de Bor deaui le i courant est alleudu a Port au Prince le M. I! repartira le lendemain de sop. arriv.pour Santiago de Cuba et les ports du Sud De retour a PortaUjI'rtnce le 3 ianvi. r,il repartira le mme jour pour le Havre via les ports du Nord. Puerto Plata et San Juan. Port au Prince, 10 Dcembre 192 j 1 \ -nt K. KOBtLl.N. lin lort stock de m&rchanaises en Porcelaine Faence EmaW Verre eau,' beurriers en verre, miroirs, fanaux, ]poupes en porcelaine, aorbetire, |etc, etc. Imacjes religieuses. Spcialement pour bjlin de l'Aii.Umpes lectriques de tous (|enre^. tMateanx de toutes largeurs, i'ond en iiois avec viire et dcors. Surtouls pour lable.sceau* biscuits, pots neuis.serv.ee caf en Krgent servWes liqueur en argent, beurriers en argent, pendulettes moutti sur marbre etc. etc. Tdileaux eucadrs Je toutes dimetifions. J Jouets LUCIE EWALD Magasin Central L'Ancienne Pharmacie Centrale. Prl ici de M Po li 0 Protwew 1 l t 'ATM Volai one au b 1 l'tei qui erpreotl i et quii ira Une m nre d'arl 0 c 1 rien-1, a euvi de |ue et d'histoire, s le foi 1 >os iem ieu?e et savante t.-i a asl IBWM d'un Sicle de po '"t plus %  irslab'em ml en 1 a qu'un roman, e! o M loeiear is MOT* peau %  Prinee d •: ' ittieaae4 . cous rv me nouveau, une Ile mystri lee de soleil et d ternelle vei en mme temps ie lout< l ture. pour u "i' et %  u'elle soil de pore 'ou trai;.i e Ba eflet, Il icien ne cilonie de Bnlnt Do indpeidanie lapais W • corner y 'c franc le ,l1 tialle ei littraire. p.,.' %  '.! lui nm %  oderne, 11 trs au Lyei MatlOfi M. L/>uis Morpe iu qn 1 les monoaux eh Ida dans soi livre sui> il uneve lutioi psyohologique, subtile et exactement inivie 1 vu I ittdfi ture de aoo pVS pai I t t a su lier le m lUVi %  "re au mouv. ment politi 1 ial. Comm-' T il compte tle li e qui marche au | r ian^ de la culture fraoeai l'il est mft chaque jour noli Intel lectue'lc nu'il si.i; "its littrair.s et que, d 1 iti |**rt, rien de nouveau 't i uriginsl ne lui happe dans l'entra irdinairt fllerves-cen.e de nos rci Ira co les littraiies de Mi Dtm irtrs Monlparna-se t, il a pi a vrer sans excs '' de l'-rches de littrature compare. Et comme •' il ain e aidtmrcent son paye, qu'il le compn nd et en sa : sit toutes les nuaoci s de senti ment ''. i' a su dgaj h.rme esotique prenant, la eur pit toresqu*, le nont et le parfait de terroir de celte posie ..nie riche, imprgne de OOttl 1 H in corpore aujoard-luu, ; %  lui, a la lillratur' tran.; L'tude orltiqjM mr La Si"* haitu-'iu d'tx;>res'i."i r w r,cet'i sur Ls Mass setftw irnet ttioUM notices bifa I igi pniqaeSj critiqut et biograpfyi |U qui pr cdent les morceau 1 h< >i de chacun des 41 auta 1 font de l'./'i '" %  % %  un ta ioitif et complet de cette —N ureuae et attachante posie, poui nous d'un intr 1 tout noir.' L'Anthologie, ce monu i)l dres a la gloire de Hati ds l'sa cienne mre patu. ^e clt sur uu pilogue, sur la liaiiliqut. \ "bo lique professiez de loi d, 1 auteur,


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06604
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, December 19, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06604

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
M|fPAll iitu^lUIll
PROPRIT i\ ai
4 yUPRIUEVR
ient Magloire
BOIS VEKNA
1368, Rue Amricain
10 $0 CENTIMES
Quotidien
TELEPHONE Nf242
Etre Mitent, c'est tre>tenc, le mot
ledit: c'est k'dire untcnr *m
dus les lhes que Dieu a trace.. Rous
sonnes toBsyansXttonde pu ere
Munit, et non pour' tre^bien aises au
largelet sais limites, "et te lomeaie-
Beityrae'relatifesile.vrain^dd
boheur,, -
ANNEE No 5685
POR'FAU-PRiNCE^HV
P0L1TUUE ETRMGRE
Le mouvement social en Extrme-Orient
Le reprsentant du |Japon
li Confrence internationale du
Sirail vient d'annoncer pour
Fume prochaine la runion
d'une Confrence asiatique du
Tfftrtil'. tu princiqe, elle se
tiendra Slianghai et compren
y in les dlgue du Japon, de
i k Chine, de la Perse, du S.atn,
de l'Iule, de l'Afghanistan, du
Belouclustaii. des Philippines,
de la Turquie et de l'Egypte.
Elle aura pour objet d'organi-
ser le^trava jaune-
, Il est certain que les conf-
iions de vie dillrent tellem >nt
dans les pays de l'Europe et
dans ceux de l'Asie qu'il serait
difficile d'appliquer les mmei
ffles l'organisation du tra-
vail Pour ne parler que de U
Chine et du Japon, le syniica-
ijaoae y existe peine. Au Ja-
pon, la reconnaissance oticitUe
par l'Eut des associations ou-
vrires est toute rcente. Sur
4 millions d'ouvriers que comp-
te ce pays, c'est peine si les
indiqus sont au nombre de
250.000 Le chef du syndicalis-
me laponais s'lve ce propos
contre la cration d'un parti
politique proltarien, que cer-
tains veulent constituer tout
d'abord en vue de la prochaine
entre en vigueur du suffrage
universel. Cest, dit-il, uae er
mur de tactique ce parti doit
natre graduellem nt des asso-
ciations ouvrires organises, e<
' non pas les prcder. Mais les
ouvriers ne sont pas de cet
avis. Aussi bien ceux des cain*
pagnes que ceux dea villss se
prparent jouer un rle actif
tans les pi ochaines lections.
En Chine les problmes ou-
vriers viennent de se poser
brusquement la suit des v
nements qui s'y sont drouls
l'an dernier, qui s'y droulent
encore aujourd'hui. On sait qui
les grves rvoluftonnaires de
Shanghai ont eu pour point de
dpart des incidents survenus
dans une fabrique appartenant
des Japonais. Li cration des
industries diriges par des tran
gers, europens ou japonais, a
eu pour rsultit e.btalaveritr
co npltement les conditio is so
cislet telles qu'elles exis'ent en
Chine de tout temps- Il n'y a
pas de lutte de classes, pour la
raison qu'il n'y a pas de clas-
se* La trs grande maj rite du
peuple est -.ompose de culti
vateurs, l'unit de base de U
socit est la famille. Elle s'-
tend jusqu'aux apprentis, qui
se groupent au'our du pitron
pour apprendre leur mtier ; en
retour, ils sont lo?a et nourris
par le patron. Lorsque l'ouvrier
a pu raliser quelques cono
mies, il s'taolit son tour et
son ancien patron l'aide gn-
eusement.
Dans cutque mtier, les cou-
tumes et les conditions de la
guillj rgissent strictemeat les
relations d'employeur emplo-
y, Us ob'igations des deux pir
ties, la dure de l'apprentissage
Oins cas guildes, l'ouviier se
trouve avec son patron sur un
pie 1 d'galit il est protg
contre lout abus de pouvoir
par la tradition et les mille liens
de famille ou de province qui
ligottent le patron. Dans ce sys
tme, il ne peut donc y avor
opposition entre le capital et le
travail.
La cration des industries
possdes et diriges par des
trangers a modifi complte-
ment cet tat de choses. Us ou-
vriers chinois y sont mieux trai-
ts et nrveux pays que par les
patrons chinois. [Nanmoins, ils
n se sentent plus aucun) soli-
darit avec leur* patrons et les
combattent, au no n 11 natio-
nalisme, corn ne ennemis du
pays.
Entre autres elle i. ce ntfio-
niliine a pour rsilit dj d-
velopper les syndicats ouvriers
Dans cea associations, les tra
?ailleurs chinois cherchent un
instrument -le lutte contre le
patronat. Dj mme qn'en Eu-
rope, les organisations politi-
ques ont mis la main sur le
mouvement lyaJical, afin d'at-
teindre des buts politiques qui
n'ont rien voir avec les con-
ditions conomiques et sont
tou'- ftit trangers au bien-
tre des travailleurs. *u lieu
d'tre dirigs contre un autre
parti politique, en Chine, le
mouvement syndical s'est tour
- n contre les trangers.
En mme temps, les Chinois
qui ont r. u lt formation occi-
dentale dans les Universits
d'Europe et d:s EulaJU us ont
entrepris de transformer leur
pays par l'app'ication des m-
thodes trangres- Les plus sa-
ges d'entre eux essaient dfl les
concilier avec les traditions na
tionales.T lie p rticulirem nt
dilticile dans un pays o d s tra-
ditions sont aussi foriem nt en-
racine.
PAR CABLE
u comeil international Autour de la question
EyHse la Sainte Trinit Pai'isiana
Demain, 20 Dcembre, au ser
' vice de 10 heures du matin, Mgr
Hauy Hubert Carson, D. D., Eve
que de l'Eglise fcpiscopale d'Ilaiti,
ordonnera diacres trois candidat*.
U vnrable A. R. Liwyd praen
tara les candidats et le sermon
d'usage sera fait par le Cur de la
Paroisse de la bain te Trinit ".
Pour, (Saint-Louis
k____h de Tumeau
QNous rappelons que c'est demain
10 Dcembre, qu'aura lieu, l'H
tel ftellevue ( Champ de Mars ),
heures de l'aprs midi, la gran
de Fte au profit de l'Eglise de Si
Louis de Turgeeu.
Programme riche et vari : ar
are de Nol, Kermease, etc.
QL'entre est d'une gourde pour
grandes personnes et cinquante
centimes pour enfants.
* r- i
Il Fn ta Dmes
de St-Fraiois de Sales
UaV soir, a eu lieu au Cerc'e
Port au Princien la lplition g
nrale du beau programme qin se
ra escut, ce toir. bu Cercle Tort
au l'rincien la Icte "ganis par
leU*mes de Si K'aocoisde Sale*.
Tous ceu qui y ont as*.sten sont
soiti* awrvtiOa.Po*sie. mouoo
gus, chant, musique, le cadre
vraiment ferique, toul est ravis
aaat. Juant au Ubieau vivant ..
mais, chut ' c'eet *88M Parl-
dimanche
Pour rpondre de nombreuses
demandes, on dunnera :
TAO
Concours de tir
Les xt, , ", H Dcembre
aura lieu un concours de tir entre
las diverse omppgnies de la Ueo
da'mere d'il ti.
Un cirtain clat sera donn
ces exercices ft. a cette occasion,
de nombreuses invitations OjI t
lance!'.
7e 8e, 9e et 10e pisodes.'
' Entre : 2, 3 et I gourde?.
Noellistes
Tous ont, sans doute, entendu
parler de cette Association religieu
se qui comp e dans le ?>?ndV"
lier des milliers de socitaires. Pen
dantUs plerinages de l Anne
sainte Us NcbUtes ont t trs
souvent et trs nombreux a Rome
o le Saint Pre vulul b.eu. en
maintes fois, leur marquer quel
qu'attention. _____t.___i
4 Nous somme?, peut tre le eul
Pays catholique qui ne possde pas
des* ortlistaVis cette lacune va
tre comble. Et demain soir, l as
tociatioB des Noellistes hatiens
sera tonde. Il y aura cette orxa
ion une belle crmonie la Oa
tbdra'e
Varits
I ii marc lie
Le Calvaire d'ue femme
j parties
U Calvaire d'une Reine
3 parties
Stnographie anglaise
Pour rpondre la demande de
plusieurs intresss, l'Ecole sp-
ciale de Slno-Dactv ographie,
Itue Prou, 316, a dcid a ouvrir
une classe de Stnographia an-
glaise en Janvier 1926.
Les cours devant se laire de 7
haures moins quinze 7 heures
trente a m. 1 s employs d admi-
nistration et de commerce pour-
ront aisment y participer.
Les cours se feront en anglais.
L>8 inscriptions sont reues
partir d'aujouri hu:.
Demander prospectus.
de lossoul
LONDRES Le cabinet britan
nique a sanctionn hier U JoUtt
que de Mr Chamberlain a fier.-ve
au sujet de la question de Mo*,
sol. Le gouvernement a aussi ac
cept 1a prorogation du mandat
anglais sur la Transjorlanie pur
une n uvelle priode de to ans
qui commencera en IW8
Encore la question
syrienne
W \SlllNGTON L'ambassade
de Fraoci a publi un cablogram
m, qui lui a t adreet de Syrie
onr M de Jouveoe". Haut comron
aire franais, dmentant les non
vellM mises en circulation par une
eeiUine presse disan' que la ville
de Damas a t l'objet d.in autre
bombardement de la part des fran
*is et que les Druses occupent
une partie de la vi'le.
Nouvelles diverses,
TOKT) - silo le Asa,u ,>'
3r,00 s Hais japonais sont partis
hier de Yokohim* destination
de Mukden DO protger SIl pjj
sessions japonaises contre les in
cursions des bandes rvolutionnai
res chinoises. .
H ivlE-Les joirna'ix romains
annoncent que la missioi charge
5? consolider la dette ita'.enne
*M l'Angleterre parlna pour Lon
in. le i Janvier. Cette mission se
ra prside par le comte Nolp ac
cemoigu de M. Grandi.
KO 4K Praucesco Nitti, profes
saur l'IIjivewle de Napbs. a
donn s* dmission d ou il se reu
draaux Etais Dois.
lli)ME-La reine mre Mugue
rite est zraveme l malade dans sa
rsidence de balignera;on craint
une issue fatale .... ,
WVSHiNGrON Ce tribunal
mili aire charg d l'affallt du co
neonitruci ,n tinanci e du m,n lonel Mitchelle, ^^r'aor')
de en .'appuyant sur les bonnes dioat 00 par mtnt(^ff
Klations d'amiti entre tous. nonce un verdict de culpabilit.
Le public est invit visiter la
maison .1 ntro llurtado, >> I7"i
Or.inl'Rue, afin devoir personnel
Imtattoi 10.103 chipa l
gaatiq i f seat aspests. vju' y
t-.mvirv au ni. all8laal"'i mes
des isalUP et SMaatsttfS.cn -mises,
cri'i'e chaunttes, bu, objdi
de l .tletes et de vjy.gai, des prit
daat toute conu Tance
de IVmi(|ration
BRUXKLLK3- Le conseil per
mnent et iniernaiiona' de lmi-
^ration a commenc hier l'tude
de l'important problme ayant
pour but de dfinir juriiiquement
ce que cVsst qu'un migrant Le
conseil va tenter galement d'arn
vpr un accord sur les conditions
de transport t la manire d* sou
l*er la misre des travailleurs
qui abandonnent leur pays pour
at'er chercher lu travail dans d'au
tre9 r'gcns.
Dmission de faeibiWt-
d^ur des Etus-0 lis en
Espatjne
WASHINGTON -A Itsuitedoo
dm -rend qui s'est lev enlre le
gnral Goaei de Jordan a ex mera
bre du direcloire militaire espa
Sool et Mr Moore ambassadeur
>s Etats I nis a Midril. et dar
nier a envoy sa dmettes au ?e
crtaire Kellog laquelle a t im
mdiatement ac ep'e. L'ambassa
deur partira de Madrid le 20 d
cembrepour Paris.
le cabinet allemmd
est lorm
Programme do nouveau ministre
BERLIN Le docteur Koch a
form le nouveau cabinet aile
roand Les leaders socialiste, ceu
tride.popul'ste et dmocrate duel
ler,ir. Luther et Streseman
font paitie du ministre.
BERLIN Le programme du
docteur K>ch, chef du nouveau eu
binet.comprend l'adhsion du gou
verneme il la poli ique suivie k
Locarno et annonce que le pre
mier acte du cabinet sera de con
voquer une confrence internalio
nale conomique en faseur de la
SAMEDI 19 DIV1BRE 1925
i'Iiicile du VTffpPiioo offre
d,s trennes splfdiifs ?c ;[ub!iC
UiiTier i' '6
f lire lot-rie. n;-'. nenteOB
bine peiro t de f> >"" rt
bours aucun
lo Une automot- vm -i
dernier orodle abi va,
liv.-e parla W "8
Cie.
2)ll0 s.lenlide ipM
Vfetoi*.
:u Une aatii d'I sn or
garanti
41 l'ne mon're de u or
gtrsDti. .
io Une ma nifl ''"'e
en mtal repouss
Faites voi.s 1 ipliq l
nislpe de li Loterie M
d; prjn Ire vot bi
Bihlioiriphi
WTHQI3WI
d'un Sicle k HU
Baltienne
1817-11
Louta M
ne
11 lot
' i|
1 -.'
Socit d'Histoire et
de Qotjrapltie cl* IJ ti
Les membres et les amis de la
Socit d'Histoire et de liogra
phie d HeUJ sont invits la Con
(rence du D.- EU nan qui aura
lieu demain 10 heur s a la Bibi
thque de l'amicale du Lyce t'
lion.
Vient
-^
EAf .iw.^s:
Cempaunie GDirale
TriDSitlioUque
Le s,s Carabe parti de Bor
deaui le i courant est alleudu a
Port au Prince le M.
I! repartira le lendemain de sop.
arriv.- pour Santiago de Cuba et
les ports du Sud
De retour a PortaUjI'rtnce le
3 ianvi. r,il repartira le mme jour
pour le Havre via les ports du
Nord. Puerto Plata et San Juan.
Port au Prince, 10 Dcembre 192 j
1 \ -nt K. KOBtLl.N.
lin lort stock de m&rchanaises en
Porcelaine Faence
EmaW
Verre eau,' beurriers en verre, miroirs, fanaux, ]poupes en
porcelaine, aorbetire, |etc, etc.
Imacjes religieuses.
Spcialement pour bjlin de l'Aii.Umpes lectriques
de tous (|enre^. tMateanx de toutes largeurs,
i'ond en iiois avec viire et dcors.
Surtouls pour lable.sceau* biscuits, pots neuis.serv.ee caf en
Krgent servWes liqueur en argent, beurriers en argent, pendulettes
moutti sur marbre etc. etc.
Tdileaux eucadrs Je toutes dimetifions. J
Jouets
LUCIE EWALD
Magasin Central
L'Ancienne Pharmacie Centrale.
Prl ici de M Po li 0
Protwew 1 l t 'atm
Volai one au b 1 l'tei
qui erpreotl i et quii ira
Une m nre d'arl 0 c 1
rien-1, a euvi de |ue et
d'histoire, s le foi 1 >os iem ieu?e
et savante t.-i a asl IBWM
d'un Sicle de po '"t
plus irslab'em ml en 1 a qu'un
roman, e! o M loeiear is MOT*
peau Prinee d - : ' ittiea-
ae4 . cous rv me
nouveau, une Ile mystri lee de
soleil et d ternelle vei en
mme temps ie lout< l
ture. pour u "i- et
u'elle soil de pore 'ou
trai;.i e Ba eflet, Il icien
ne cilonie de Bnlnt Do in-
dpeidanie lapais W corner
y 'c franc le ,l1'
tialle ei littraire.
p.,.''.! lui nm.....'
oderne, 11
trs au Lyei MatlOfi
M. L/>uis Morpe iu qn 1
les monoaux eh '
Ida dans soi livre sui> il uneve
lutioi psyohologique, subtile et
exactement inivie 1 vu I ittdfi
ture de aoo pVS pai I tt
a su lier le m lUVi ' "re
au mouv. ment politi 1 ial.
Comm-' t il compte ,tle
li e qui marche au | r ian^
de la culture fraoeai l'il est
mft chaque jour noli Intel
lectue'lc nu'il si.i; "its
littrair.s et que, d 1 iti |**rt,
rien de nouveau 't i uriginsl ne
lui happe dans l'entra irdinairt
fllerves-cen.e de nos rci Ira co
les littraiies de Mi Dtm irtrs
Monlparna-se t, il a pi a vrer
" sans excs '' de l'-rches
de littrature compare.
Et comme ' il ain e aidtmrcent
son paye, qu'il le compn nd et en
sa:sit toutes les nuaoci s de senti
ment ''. i' a su dgaj h.rme
esotique prenant, la eur pit
toresqu*, le nont et le parfait de
terroir de celte posie ..nie riche,
imprgne de OOttl 1 h in
corpore aujoard-luu, ; lui,
a la lillratur' tran.;
L'tude orltiqjM mr La Si"*
haitu-'iu d'tx;>res'i."i rw r,cet'i
sur Ls Mass setftw irnet
ttioUM notices bifa I igi pniqaeSj
critiqut et biograpfyi |U qui pr
cdent les morceau 1 h< >i de
chacun des 41 auta 1 font
de l'./'i '"'." un ta ioitif
et complet de cette n ureuae et
attachante posie, poui nous
d'un intr1 tout noir.'
L'Anthologie, ce monu i)l dres
a la gloire de Hati ds l'sa
cienne mre patu. ^e
clt sur uu pilogue,
sur la liaiiliqut. \ "bo
lique professiez de loi d, 1 auteur,


-&.
Ocs
. a
LEMAm- l9 Dcttnbfe m
Hier, est; mort, I'a.ju pv.
Auguste Joeeph Le Vi x
de hardonnire* "g' CUr
Ses funrailles nni n
S.inleAnne M ******
U. funrailles , H
aJdK mor,0,"'re * *
.. Un demande
m> u jardinier pour divers
****** M Urtj,,,
Bienfaisance
Rmu^*-1*.:
n
Hurm. ie 1- u^-pB1''*'**W m r,-H
.'.12 VOir,es Chemise, et cas
quettesqueLeiJran,, Magasin a
'^(irand juin
-'Ob' Kue Traversire 208.
Ford
0 ne Fou^foor Sedan
01 IIM.'D WITI1
Balloon Tire.
KecTicoilOuage
nliding genr Shilt
Motor Mater
In Ferlect Condition
^RICE AT
toell flobr
Phone Wfi
Avis
Rostres. Registres, Registres
U maison G A RDI NE RKPn-;-.- -
? 1 "Cruioireg
L* maison G A RI) | V B ru ..
-urimii nun!. .:.:. uJ.ViPe.u>" frn;dH une srie oui **alm
i nure ai na. i Ul e disUaga.

bon march
ni ,925
GARDINER Co
Alnoiiauai foe
-Avie important
A vendre
Jrq'ue rohDnDeUe "*-*
renr-rit'od.s Travaux 'n|reCtl""
DMitidu malin '"*
MMM. ,,,. /,, /''""< %l"
wl ta f rince I. i..i .
e,ie rsaeeBiarei02g
OhffsonW as,,-
Agent. (JBnlUX,
le^ManasIa Central
T,,(' *<'P' "^SteaV
Packel Company
4e steamer Wi/a v
%*,. **<* pour Qor,^
^ i "JJtcetnbic 1925
A- de jMalleis st Co
****i Gnraux
Madame Lisade
Diplme de VACadinUdi
coupe de h'n-ia.
Api,". no sjour de dix anseo
turo.e, vient de transfrer .a
maison de eo; (ure fort au Pria
ce, M Doi Vern,, avec le vrai
chic parisien.
Robes elfiogerie le toutea sortes.
GRATIS,
La mai on Li,aJe. seol rerr
Mnl.nl d,s Weriei LalayeUe,
Ig" Pr.Hen.s, ven.la.it l
mmmt m.rrh de ton, Par i,
"llreauxioMur.rtset i tou'es
Personnes susceptible, de faire
des commandes les derniers ead
logues del mai on fi 320).
Gratis a-i |{ois Verna
chez Mme LISSADB
1 ,ace Maiyon Lamothe.Jrmie.
5,000
Paires de SoaJiers
Chez
Oloffson Lucas et I?
* i
''I
Ine aulomobile Ford
en bon lai.
S'adresser la Fon-
da (ion UockefeJIer
Marfissant.
TELEPHONE * 189
Avi
Aux aclionnaires de la
Banque Ifalionale de la
NfioUi^M d giiU.
t'Aisimble gnrale aenueile
fonn e de la RpubliqueTflairt
Hura HmTH 8..: Social, Por
"Pr.n,.e||alti,|el5.Ia.,;ierl926
.h heure, du matin aux fins de
Sa -,e ^PPort du ConseU
de hZnn ra"0n ?r ,a tor
le la Banque, sur h bilan et sur
lM confies, de les approuver s il
vlie..,de(1xeretdtVmIneres
ttea^^-B*s
I''- E. .VltHELL
Prrsi.ir,,! du Conseil dmdm*
nmrmum* de la //. \ n yy.
P^c port St ?"14 r^'
, '"otubiau s..am.hlp Tra,T., "^ J/S?5,
debara et C0, agents
^_^^niiBk
Bu,eaudu,MAT,;f Pta,Mr1
Le le; mer Baron Refrew est
tendu i Jacmel le 24 dcembre
}. Il chargera tons I, s
ports hatiens directement poar
I Europe. '
Lesieame. .T.bora est attendu
IJmel. le h Janvier prochain.
I charger, to.-s les ports haili,Cs
HrerteBen tour l'Europe.
Ij.riau Trince, is Teembre
9S
J.
Agent a
IDAALDER ffiT*
lenral peur llaiti ^
te soir : Jazz-Batd avec nroa an,
m *"** et menu de L"*
e_ 8 nenres minuit
^--------- i, e
Le roi du whisky
1 Want '
Dewar* White Label
% you ,aid u. That' Scotch '
C'estlerWi.lryleplus vendable. J
Un ceme de 1? UMrU
En came de U flacons
hm tm+tk 3* flacons
C'est ooze partout-
W. Quiniin Williams cT
iOints gnraux ,,our H.IU
P. curez-vous vos jolis cadeaux OTStf
pjr ajj ^m la*^^^^^^.
:.
A"
?! %sp nmy iMP J'^l | ^ ? I 81 11 I f |
L^^WtHmiMUA. LBwaa^afceari^>^w
FILS
Llt.'v/^
/ I
*


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM