<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATKW 5 Dte?mbrc J0 %  i tu M — JU OL rr2--.-rrvns laxatif physiologique le seul faisant la rducation fonctionnelle de Tinte tlin / Eponge et nettoie l'intestin, Evite 1 Appendicite et l'Entrite. Sup'i.-iine 1rs HmonoUes, Empche 1 excs d'embonpoint. Rgularise l'harmonie des lormes Constipation F. i.rite Vertiges Hmorrodes Dyspepsie Migraines Rut>!<. Ctialtlaln rV" fin.:.. J'arU. %  IIM pli • si M tncetra a.airm t'*n %  ,*'-, i rhagur M| i.i'iqu r niiir.mn a i u lui. rriMre imr .i:i-*ur, l<".' l*r l -.iw. ; on, u* t un l'ivciutnii ten iiuir-. -i s viupiruc. rlli %  • %  iv a *u a irur ;*mr la r s..iU>\ti, d i Imiiurrr i : uu. i ratau nu ai,„i. t t, j li iwf fournit r sssfli s r, citU l|u marin* qu> tntrt dont la comptuun du JUIOL 111 De ll!T AN : IOM.F.MI di .vHtrr il t,.'m. ii, ittinui EXTRAITS aiUAlWEa | %  dio, eneien professeur uu Coll&ea du Perptuel Secours du t.ap liai tien, ancien professeur tu (iran.l SmiDaite, rcemment levenu de l'rance. Depuis son installation. le nouveau cur se dpense sans compter pour assurer le succs de la 141e prpissialt, le 8 Dcembre prochain, -1 donner ce l-|Volen nit le plus pompeux clat re'i yieni. Pour celle IV te de l'Immacule Conception, il est fort probable que I un de nos Evrqi es, il Mt tort proliahlo que l'un de nos riv ju< -, le Prfet et autres autorits rehaussant I* crmonie par leur prsente. Nous auro't aussi, si on la demnude temps, la fanfare militaire. Service Postal Le Service Postal de Mi'ot est boiteux, trop boiteux pour cette localit >i petite mais qui offre cependant lent d'avantage pour le transport de sa correspondance. Nous H '. ccusons, ceitcs, perso n ne, ni le courrier qui et t pay pour aller a Carrefour Jean Uer natd, -.talion du train, quatre kilo mtres et et demi du bouig, rece voir el remettre le paquet, ni l'agent postal galement pay pu r distribuer les lettres, ni enfin le pauvre chemin de 1er dont la mis %  iim ne prend No que l. Seti ement ce que nous pouvons afiirn.tr, c'est que la direction des Postes du Cap Hatien s'acquitte d'une faon exemplaire de sa ta che en nous envoyant notre cour rier deux fois par sema-nj el le rhel du Irain se tient toujours a la disposition de celui qui vient le rclamer 11 faut bin qu'on dcouvre o se cache le mal loi lot Le du Bourg C'st au moins une fois l'an que l'on fait la toilette du bourg, ce qui est peu commode et pas du tout. hyginique, mais il parait que cette anne, le pauvre enfant va s'habiller sans faire sa toilette. Cela peut tre cause de bien des maux. Qu'il se mette donc debout celui est charg de remplir cetle et dlicate mission; et la lche Chamiement -d'adresse t alinet de Me Ciniiianiiel l.AUVIN Hue du Centre Nj 1609. Aux douceurs du Payi C'est l'enseigne d'un petit caf de la rue Amricaine Mais l'ensigie e.*t l'intrieur. Cela ne fait nen. Dernirpm nt. — on s'en sou vient, — nous disions qu'on y avait vl un rveille matin, et nous ajoutions le lendemain que l'avis proprio avait remplace l'objet vol par un second qui n'indique'! pas l'heure II \ est enco e. Mrf'ji h : er soi -, on a v >l un p 11 rid au qui tul,pla<- i la p >rle d'entre. Ce propritaire n'a rien mis sa place. Il n'a pas tort. Chez Mme Emile Brun Rue des Miracles (En face de P Imprime r'ei Nationale) On trouvera les ar!i< les suivants reus par IN deri iers bateaux : Soulitrs satin tiir, mordor m tal argent or, vernis, i nm blanc etc. pour dames et enfants. f fripe aux garnis e to mes pour dames el enfant*, .loties ravtes. Jupes plisse*. Crpe de Chine uni el imprim. Marocain de soie bro d et Trappe. Salin cliirmcuse* ftlolfes fantaisie. Dentelles or,ar gent et couleur. Eventails, en plu mes Pas de soie. Itubans fccliar pes. Plumetis blanc. Articles de muage. Purfumeri' .Jolis cadeaux pour fianailles, manges et b pt mes. Joutf I Jouets Jouets Ades prix dfiant loule conciir reuce. • irand assortiment d'mnemenls pour Arbie de Ne cl U Probtneasi trouv Li l'an granh M .Uoa Ji Tiil leurs de Obictgo, la Maison Klwarl I. Binas*, la plus uni ver'elle.njnt MI.I, ci o sont e:ii lovs d s oxpT's aig ais.fran lis etc pour la cool'e-ilio des co* dunes Je I 'iutaUie.de cerJmo lie* de sports te, parde^-u* de toutes BOries, cisqiiettes et ralo'nrei ed miintennot tablie en 11 a*i RajoeitMi VOUS, mi--% %  i..le celte bonne nouvelle et vu en cuir, en harmonie avec la couleur du Costuma irnminJ', ele est munie d une boucle en mtal ga ranti.oiisonl iucru-tesaux choix, les initiales du clients ou uu luai gne quelconque. Lis veMJMfl sont priais et les condition fixdg pir le reprsen lant Franco s LBTEIUBQ, 111 Wue lionne K„i, Porl au Prin ce Hati. Lecommandes sont remises en moins de ."<) jours. Tlie loyal Miif Steatu i ack-i t % o opanj Musique / Musique k l'ange Gardien,Spcialits de deuil No 1032 rue du Hseivoir. Vient de recevoir : Mthode de Schmoll : 1er, 2e, 3e parties. Ktudes de Lecoupc v A 11. C. A'phabol, etc. Les Kcrins mlod : ques : 1er, |2e, 3e, le. 5e parties. Un grand cloix "de Fox trois amricains. Prix nouveaux Pswieatios N us Parislnna l.e steamer .h ira est attendu Jeenwl le ; Dcmbre prochain. 1 chargera h Ions is ports bai lleoi dtrectemeni pour PKur. ps. Le sleamet .Tabara est attendu Jacmel.leil Dcembreprorh i", ('chargera tous les^orts haillons directement pour IKurope. I025 rl aU Pr QC0 -'* Novembre J DVAL1ER Je Agent nral pour llaifi H oous a td renais le Bulletin Mctiueja r.n r Is nois d'Or'obre, publi par le Bureau du Conseiller FinaDcier Beceveur Garal. Il conliett d'JDtresvants f.talis liques et renseignements sur la marche gnrale de PAdmini>h i lion pnH'qpp ri In .iliialion de no're cemmerce d'exporllion t d'imprrialioo. Nous remercions pour le gra cieux envir. Dimancho U grand cin roman sensationel, TAO I aOUN-UIIE Le steamer Rom., est attendu Port au Prin.e le 7 courant et le steamer Tela le \u courant tons las deux venant de l'Europe via S n Juan de l'o 'o R co, Puerto Flata et Cap lli.it en. I h partiront probabl ni.nl le Ion J, main pour Kingston et les portaDominicain prenant fret et passagers. Le steamer Fiili Horn veoanl de Cu r ain.J'.r pieriope via St Mar Gmii es, (>p llaitien et Pueilo Plala, pi n >nt frtt pas sage is. 9i0il*M lie, & Co, Ag-nls. Messe de lequiem Le me credi 23 Dcemure procliain il sera chanl G lires 1(2 du malin, U Cathdrale une m v* 1 tin in pm en mmoir' de Pirrre p.p ri Cette messe sera clbre la tlemi'ide d'un graupjd'inh du regrett disparu. Messe de Requiem Il sera chant la Basilique Notre Dame, le mercredi 9 Dcem bre courant k 6 heures 1/2 un service solennel pour le repos de l'a me de : Albert Flix CaVartl dcid Bordeaux (.France) le 26 Octobte 191e. Les amis du dfunt et de sa famille sont pris d'assister la Crmonie. Le. prsent avis tient lieu d in vitalion. Remerciements Monsieur Spencer Pierre Louis et famil e, Madame Georges Mar teily et famille remercient bien siocrum nt tous c ux qui leur ont donn des tmoignages de tympalhie k l'occasion de la peite douloureuse qu n-, ont prouve en la personne de leur regrette : Madame Spencer Pierre Louis, ne Magde eine Marti lly, particulier, meut le Cur et la po puiatoa de Bainet.les Trs Cbres Sœurs de Ste Rose de Lima, les Rvrends Pres du Sminaire, les amis deJann 1, de Port %  'rince, de Saint Maie, des Gonaives, des Cayes et diverses Arsociation*. Ils les prient de croire toute leur reconnaissance. Lykes Brothers Steamship CompanylilfesloiTexas Le Steamer Lak'iaJ\en ayant laiss Galveston le 28 Novembre coul, est attendu Port au.rn'nce le 7 du courant avec i;j9 tonnes de Manhandises et 84 midiers de Planches. Il partira enuitepour les ports d: Poito-Bico. Prochai is dpar s Le Steamer L 'as Asaj laissera Galveston le 9 du ou aot direc terni nt pour Porl au Pr nce. Le Steamer l oke Flonan laissera Galveston le 30 du rour ni direc '.ement pour Pi il au "rince Ce 2 Dcembre I92J. B. & N. SADV & Company Gnrais Agents. American Antilles Lice Operated^For United States Shipping Board By Colomblan Steamehlp Company Inc. Managing Ope rater 17 Battery Place, New-York city. £c bteamer 5£aiti i sienaaL h *be\*& O'WL Saatxd* Caye, JirTV^e^itagoaric & fydit^otiOt. MC attea^u €oiL~au-i£' caawar^, SI tepartira to memo joui paar 9k^-%tli-i>ia i poiU 5u %>id pteriaaL |'ICL en. p^a^eo. Colombiau Steamship Compaiiy |no tiebara \* Agents >-> Na ITU du FlaonD : S franc. Baume Ben'u —•^S GOUTTE RHUMATISMES ^ NVRALGIES Hr. HFNGII. K, Rue Ballu. p.rls. Alnmnuiii Liae Ni w-Orlansf* SoutbL'AmerfcaD$teamship Co IncJ I*xooln4gilri dpart direct pourj Port-au-Prince •* Haiti • £t* $\$ 5Ja aijariL Ai Jlc u -Oiidru tV S* %>0tmj>it Hfrnin 5eia \^tiL.-^c tj 7 &ktm&c aocc 65 tonnes tb\$&C\~*Qam fyiinas lt> S aoec 16a t^arve.i. $t Steamer 9blt tourna 9lew-diKanA-Jcr/tii tyccembiLs ^iiecUmervt. pour.^an $t (Steamer trtin (a5*eia j fflfddwd io %A eem&ic |>r>Cf>xin poitr \o\it Ut porte ^att-aa-^ac^, te A fyetmbu, 1925 Ae ;de Mtleis et Co ]] Agents Gnraux Ull olttllll) Uif] G. le steamer Iartinique venant directt^meni de lef Ttrk est allenda Poilau-Pnnce le 8 dcembre cr*. Il repartira le mme jour pour i'etit-^jve^iraqoa-j nejrmie, Cayes et Drcmel en route pour les portt de la Colombie prenant Irl ipadsatjers. Port-au-Prince, le 5 Dcembre 1925 i o loi ni >ia n Steauisliip Dompany GeDara el Co, agents mis'en scne de Gaston Bave) sous la Direction de Louis N'alpas. Jou pai : Andre Brabant, Mary llarald, Jo lUtvman. Entre : 2,3, 4 gourde. ffSf.* e i5 ,re tou ""aT LAINE, COTON, SOIE. „ c ... aucun produit n'i e 'U MAURESQUE'] SEA SIDE laiHiin il aUlU. • louui hunnci Ce soir: Jazz-Band avec proqram me nouveau; et menu de choix, . D e 8 heures minuit CALUMET B KTITG""PVVFFR^ — Pour vos jolis Gleaux d^ fin donne, servez-vous de la Poudre Elvation calumel. Rsultats merveilleux B t et N. S iDA & C% Agents 4



PAGE 1

0tCrM* PROPWETAmE 'itiPRHStB Ojincnt Magloire BOIS VEHNA 1868, RuAœ*tcln 0SRO 20 CKNT,MBS Ou un auire soii plus iort que toi lalutte.lais qu'il ne soit pas plus sociable, plus modeste, roieut dispos aui accidents de la vif, plus indulijenl aux lautes des autrrs. lire irle Quotidien TELEPHONE N 242 lNNE No 5673 PORTAU PRINC* HATI ) SAMEDI 5 Dl.CKMBREiteaS Pniitiaue Etrangre ttiMM de femme L Assise* l es Evnements de Chine nouvelles de Chine ne ne socia'. C'est ainsi qu'il a HDomt fameuses. Aprs les t expos que les ouvriers S£ de Shtnehai et les luchinois ont bom.nabtenant l— d ont les dpches, le exploits par les j.^a^ 1 Gellrard Pitrre ne s'entend plu* avec sa cohabitante, Joeniae. Depuis longtemps dj la mena ge marcha mal ; les scnes sont LeTrbunal cr'minai o.ver' les dbats d'hier a on/e heures e demie du matin. Le Jurv une fois constituante (iretlier an sige lui l'acte d'ac NOUVELLES TRANGRES BSBUAB Efe-arasa J dernier, nous ont donn id'aiis et qui ont fait de trs Yeuses victimes on pouliupposer que l'arrive de iipe et de vaiss aux de t, russirait ramener le i dans cet Ext m Onen. m les Secousses de plus i n Anglais dans les fabriques o ils travaillent. Le conditions detraviil sont terribles, assure on, dans les usines apparie nant des capitalistes trangers. l'a ouvrier, dans les usines trangres a Shanghai ne gtf ne 6 pence pir jour, ,, ,.„ ...... que 2 f 1*2 ^i-esprennent^esi,Ce qu'il g gae necouvrepa ce bien inquitant s dep.iH qu il dep Mise. Il u) '" soir,lorsque le pauvre homme, me nuisiar de son tat, aprs tout un jour de rude labeur, p us las que jamiis d* cette fie d'auto, qui a sombrissait son foyer, rentra au logis, il u y trouv poiat Joan's. A ses appe s.seul rpondit le si'eo ce de l'appartement. Ce jendaut or.'qu il fit de la lu mire. il remarqua bien vite que ce n'lut pas seulement Joamse qui avait disparu,mais que l'troite chambre qui tvait ta le tmoin muet des jours heureux de leur bnh ur au temps o ils s'ai niaient,avait t vide tout ce qu'aile contena1. L'oiseau en s envolant du Juge d'Instruction rappelant l'assiasinat une nuit du mois de Mai de celte anne de Dcilu* D cius el les moyens d'ac •mal/on trouv coatie Maxius %  •*•'"" q li, quslq les heures aprs race > n pliisetnent du crims, t'avojait ad Juze de Paix de l'Arc hue Le seul tmoin ci par l'accusa lion, le pre de la v-clime, n'ayant pas comparu, soi inte rogatoire pjr U premier juge et celui de Maxius Masai, ont t las.. Puis le prvenu a eu la parole pour pr senier sa dfense. U nia/oh tu et raconte Us men s, qui ne lui plaisaient gu re, de Dcilui Dcius, qui dsirait PAtVCAftLE Accident de tramWays-" ^^^-t; BOUS I vnements uni I 0|1PT 1 i 1 1 ICO iowssw **** —— — Lt tude choses? S'agit il d'n nesso.entrigo.ireusernentexic Wn eut purement natio ita et il semble qu. cela soit £? As ..tons non des soi 1 c • %  il n'est.donc D .s toniMMut* provoqus par ls mut que les r-isons de ce g rr Etes boIclKvistes qu'un, rve mouvement soient en pa te ? b en t ie dagitatsur. de imputable, la nvsre sociale ZZ a rpandues d.ns les d-s Cl.mo." qui travaillt dans Chinoises ? O est ce un les exploit, n. etraygM mouvement d une crise aiQ ianr, duv part, les mtd riopliob >. telles que nous lectuels prcb ? nt 1 insumeUon %  Urnes d| dans l'ancien pour des raisons nationahs. >Etnpi>e du Milieu V Nous avjns nomm Us d lirent* h polhses: nationalisme chinois, bolchvisin ; xnophobie. Les intellectuels clii nuis — et il existe aujourd'hui une srie de documents dans lesquels ils nous numrent leuri arguments—ae dfendeut quand, d'autre part, la misre sociale se tait sentir, j'expri u ce nou* prouve que l'action dis communistes tombe sur un terrain crle. Et il ne hit aucun doute que l.urs orgmisuions ont tru en Chine un vaste champ u'aclion Quint la xnophobr. nom; du ftpri h 3 qu'on adresse un sommes tente de cnsque pnal* l gre aux Chinois en n'exs:e pis cli x I i ntellectuel CTaccusbnt d, xnophobie .t mais elle joa* un grand rle de de bolchvismc L'un d'entre eux crit que la Cfeuse Ion oimentale de la crise actuelle tout les privilges spciaux que p osti-deut les imprialistes ttianners en Chine. Les douanes sont contrles par des tranger?-, les taxes et tarils ne peuvent tre tixs sans linterteolion des puissances trangres. Et la Chine perd ainsi son ^dpendance intgrale. Les mollis qu'indique ce lorrespondaut sont donc d'ordre netu imni national. Le senbment national chinois ne parait plus vouloir s'accommoder des privilges que les Europens ont su se lserver. C'est un des motitrt, semblet'il, pour que les tudiants chinois pie.inenl une part si active ce mouvement. Puis, il y a d'autres raisons qui se trouvent dans le domi dans les masaes chinoises dont on n'a pat encore eu le temps de taire l'ducation. L?s t-ois fictiura dais-ns entant donc mus en jeu Ench '.vtres s 1 ml s cl uses de la population sur l siudlesilsout prise, tantt le nation dirai *, t 3 4 milious ; dou/.) da I million et de.ni k 2 millions ; trente neuf de I million l milhan et demi, et trente huit de 70O 000 l mil lion. Cent trois amricains payaient pour un revenu suprieur 500. 000 dollars at infrieur k 750.000 et ceot onze pour un revenu de 400.OOo 500.000 dollars. MIN prvention d'assassinat. Les d-bats gnraux OU mil deux heures, a'auimrco' de la p a'.doine du Sabst lai du Commis sa ra du Gouvernement et de la d tense prsente par Me Panl Prs soir, avocat slagaire. \ 3 heures Dcilus Dcius tait acquitt pu le Jury . Commencement d'incendie Ce malin, vers t heures l,i, dans e grand silence i la nuit illumine par un magnifique clair da lune, la sirne par quatre fais jeta ton ci i luguhre et sinistre Le leu venut d'clater dans les ro nmun< d une maison situe en face du Magasin'de l'Etat. Les pom^iers.accourus en toute biVe, eurent v.t^ raison du II tau. Foire des Industries Britanniques La Lgation en Haili de Sa Ma %  est Britannique a eu l'amabilit de nous faire lemttlie tes ciitalo KdH et prospectus dits l'occa non de la Foire de< Industries Britanniques q li se tiendra a Lor. d es et Bu mi glnm du 18 au 20 Fvrier 12 Cne f lis enc -re s'talera aux yeux des vi i'.eura de cette foire l'bflor! admirable da la nation an glaise pour maintenir sur le reste du monde sa suprmatie indus trielle et la puissance conomique de T Empire brilnnrique Nous ramercious pour ces gra cieux envois. lew-Iork NEWYOHK— 23 pe-sonnes ont t gravement blesss h l SUltS d>une 0 Ubtoa entre deux tam Nvavsa ri-.s a l'an> de Houston BlrMtal -lelalro^me avenue. L'une ^8 voi'ure^ st tombe du viaduc ur le trott >ir. autour du dilli rend prnv .( li'lien I |M v— La press' i>r*>lesle .on tre la prsence , iiea de M. Aies aandriei prsilent du Chili qui cil. a'iribue nn in'eva p-.ipa gnnde contre la l'ro 1 DMjil l<" chiliens r*nd*nt im,omble pir au vieici.lsdiscoui-' la maiche lu plfbiscile. frise ininili'iielle en Hollande H n vi,_ M. Marehesl mem bre du directoire sociilisle, a cli- loti -e de la reine Wi'hami ne relative la formation d un nouveau cabinet. La crise ministe riell 1 fit cause p*r la dmission de 2 ininist.escatholijuesdui, me contents du projet de loi tendant la rappresaioa d^ la Lga'jon ha l%*dalM aupisdu Vatican,don nrent lei.r dmission. daent plus "te hs i 'i rfs'ai"t en 1913, ils 2(X.000 iiue h s k h Procs scandaleux aux Etats-Unis Un procs scanda' ux oit se drouler cette semaine dtvant la Cour idmlc Ce procs met en came M. Thomas NN. Miller, qui occupait le noste d •qu^tre des bien? 'l manls saifcis en Vmriqu et qui, moS misnt un pol-de-vin de UtIX> dollars, aurait hit restituer une socit sui se — qui reprsentait JeT ralit une socit allemande — pour 7 millions de dollars de biens siisi?M. iiuUer, dont la conduite pendant la guerr; (ut eximpl'ire et qui a prsid la Fdrauon internationale des anciens combattants, repousse energiquement l'accusation porte contre r e non co i nie UERALO AND TRIBUNR anuo ice que le grand i ir, PU r nvjvant devant l Cmrldr le M.Miller, a t tromp et qu^ l'accise *M I ob jet d'un odieuse machination. Les vols Ce matin, vers les i t|, la rin Docteur Vobry.ua audicieux c imbrio eu-, attir par le gros bu th ai il * vlil bien I couver, a pntr chez a lama t M'arnaque, une malhearen.' mafthaiirt quincaillerie et da vai-aalle. Kt le maUndriu a emoirl tout ce qui lui est tomb sous la m un : vais selie, Htgent.rie, articles da quia caillerie, linge, etc. la re La Police ioforma est k luet ^ 4. -lire qu'il plaiderait chercha du d4Uo a aat. A la Photographie Nouvelle Nous avons visit ce matin la Photographie Nouvelle dont Mr f lodomir D Ju>te est le prop'i taire. Nous a vin pu admirer les mille biaux modles (p'u* be-iux las uns que les aulres!, qui N sont aip s.'s. L artiste nous a monlr le gra eieix dcora et les fonds d'noe beaut sans gale qu'il vient dte cevoi %  Il* ont merveilleux • 1 ils i hinvnero l du plua vif c'at les charmants vissgea et les fumes gracieuses qu'Us encadreront. Nous recomman'ocs la Photo graphie Nouvelle k tous ceux qm dsirent voir un beau souvenir offrir. Et nous remercions le nro pritaire, Mr Juste, pour l'aimable ..ecqeil q u'il noua avait rserv. Frcaleulation du tem|i par I. 6. Tipnr-nhauer Deuil Le n.— Pression atmosphrique 1.1 au dessus ; tempratuie 0 au dessus, ludex du temps 1.1 po titif.Probabilits plaie : 2 l poaitil. Qui casse les verres, les paie Ce matir, vers 8 heures, prs du March Vallire, de M shines se purent de querelles injures, ils arrivrent vite aux horions et la cirp corps conduisit Isa deux f amias dsu-uvis au mi ieu de 'ta'ag* d unemarchan le de 1* 1 i n ce. Iiutde d'ajouter to.it le ma caus paries shin's qui se bat (aient furieusement. La m &f h ureus 1 marcha* te 1 IT> le app la au secours de ss vr res et de ses afiell*> un agent de Police qui rarpl* %  "* jeunes ti:rbulenif que : qu! casse les ver res, les pa'e. Hgtanent de l'incident nrco-bolgara 66NBVB— '' a commission dur ae de l'ettOttte sur les in-idents de la Irontiere greo bu'g-ra a re mis s m r.ppo-l au conse de II Socit d. N liions. D'*** es rapport, la tirce davra payer la Btigare me ind mnil le l'i ml l ons de leva* p MM dommage* eau ses 'a p- homms d'Klal tenue nu ministre de U guerre, le Coiral l'r mo dsRivera a donn i la presse I inlormaiion suivante : Due importante ru Dion d s hommes potitiqu'i de l'lment civil vient d'avoir lue dans le but do prparer la proch (i ne transmission des pouvoirs du direct ire militaire Je viens le I ire parvenir auHoiuu document expliquant les motifs de cctte_ dtermination : la aituaiion difficile dla politique et aussi mon po nt de vue. S. q. n promis de rpoa dre avant minuit. MADRID. Un contiraae le cona titution d'un minilre civil. Les nouveaux ministres pnMernnt serment demain k 11 heures. Noutettes diverses bANTIAGO DE CHILI— La bm qus espagnole du Chili a snspan du sei piiem.nts. LONDRES — M.Baldwin a dcla' a la cuainhre des jominunii M ie la commis-ion de la d imitation de la frontire de I Irlande avait renvoy une date ultrieure |a publici'ion du rsultat de ses trsv IUX. KOM— Les tourmentes de neige et de vent qui continuent dans toute la pninsule ont caus des ravages considrables tl elles ont cr une situation difficile parmi les clisses pauvres de la poputaliOO. Ls ud de l'Italie eat en* orj SOIN l'ellat de la tempta de pluie du 1* Novembre le froid est intense. Les Apennins et les .Vlpes sont couverte de eige. LA PAZ (Bolivie — lleruando Silis, candidat du parti rpublicain, a t lu Prsident de \\ Upublicjue el Ah Ion Saavedra, f'ca prhident. 1 es lections se sont dnules dans le plus grand calme. Le Journal MM-M Hatien Noua avons reu le dernier nu mro de catt 1 revue mensuelle dite sous 1 1 direction du Doc leur . Oalen • mr Il contient t^s mitirn el des tudes m*tica l ea|lu p'us grand in trel. Noua remerciona pour la gra ciejavoi. Une lettre de I* le DrC* Pressoir A pr^ppood*' notre ar icle d'hier intitul : O est donc la logique de l'OppoMt'o-i 1, le do.lur C. Presoir nous a ren>i : une lettre O i' fe dferd, de %|*P. dans l#l sltfqiKS. teuVmr-nt le (.n^ral Kussell mais ainsi le r,o iverne ment des Etats L'nis. Nous donnons tc'f auDochur Pressoir do sa 10. elle alti'ude politique qu'il n'ev' point cepen daot dans SM let re aux Direc'eiira du iSouvellis'e ••, le 2i Novembre dernier. A la fin de ta lettre le docteur a saut d'i'i i-ied bien lger d'Haitien K-publiqueDomiolcaina t vice vraa et, an mots, •'ett empor' contre la rlection la Prsidone le M. Bonnet mme contre le statut po itiqne actuel du Pava |! esl bien heureux pour le doc |i>U P-fssrir d'avo r eocoe cette ba le ingnuit qui se contente de m ta et de phrases en face de grandes ralits de l'heure pra ente. Varits DIMANCHE U Toile du mensonqe 4 parties Le Masque aux dente blanchie I4e pisode Entre 50 osntjroe, .1


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06592
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, December 05, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06592

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
0tCrM* PROPWETAmE
'itiPRHStB
Ojincnt Magloire
BOIS VEHNA
1868, RuA*tcln
0SRO 20 CKNT,MBS
Ou un auire soii plus iort que
toi lalutte.lais qu'il ne soit
pas plus sociable, plus modes-
te, roieut dispos aui acci-
dents de la vif, plus indulijenl
aux lautes des autrrs.
lire irle
Quotidien
TELEPHONE N 242
lNNE No 5673
PORTAU PRINC* HATI )
SAMEDI 5 Dl.CKMBREiteaS
Pniitiaue Etrangre ttiMM de femme L Assise*
l es Evnements de Chine
nouvelles de Chine ne ne socia'. C'est ainsi qu'il a
HDomt fameuses. Aprs les t expos que les ouvriers
S de Shtnehai et les lu- chinois ont bom.nabtenant
ldont les dpches, le exploits par les j.^a^ 1
Gellrard Pitrre ne s'entend plu*
avec sa cohabitante, Joeniae.
Depuis longtemps dj la mena
ge marcha mal ; les scnes sont
LeTrbunal cr'minai o.ver'
les dbats d'hier a on/e heures e
demie du matin.
Le Jurv une fois constituante
(iretlier an sige lui l'acte d'ac
Nouvelles trangres
bsbuab Efe-arasa
J dernier, nous ont donn
id'aiis et qui ont fait de trs
Yeuses victimes on pou-
liupposer que l'arrive de
iipe et de vaiss aux de
t, russirait ramener le
i dans cet Ext m Onen.
m les Secousses de plus i n
Anglais dans les fabriques o
ils travaillent. Le conditions
detraviil sont terribles, assu-
re on, dans les usines apparie
nant des capitalistes trangers.
l'a ouvrier, dans les usines
trangres a Shanghai ne gtf ne
6 pence pir jour,
,, ,. ...... que 2 f 1*2
^i-esprennent^esi,- Ce qu'il g gae necouvrepa ce
bien inquitant s dep.iH qu il dep Mise. Il u) '"
soir,lorsque le pauvre homme, me
nuisiar de son tat, aprs tout un
jour de rude labeur, p us las que
jamiis d* cette fie d'auto, qui a
sombrissait son foyer, rentra au
logis, il u y trouv poiat Joan's.
A ses appe s.seul rpondit le si'eo
ce de l'appartement.
Ce jendaut or.'qu il fit de la lu
mire. il remarqua bien vite que
ce n'lut pas seulement Joamse
qui avait disparu,mais que l'troite
chambre qui tvait ta le tmoin
muet des jours heureux de leur
bnh ur au temps o ils s'ai
niaient,avait t vide tout ce qu'aile
contena1. L'oiseau en s envolant
du Juge d'Instruction rappelant
l'assiasinat une nuit du mois de
Mai de celte anne de Dcilu* D
cius el les moyens d'ac mal/on
trouv coatie Maxius *'""
q li, quslq les heures aprs race > n
pliisetnent du crims, t'avojait ad
Juze de Paix de l'Arc hue
Le seul tmoin ci par l'accusa
lion, le pre de la v-clime, n'ayant
pas comparu, soi inte rogatoire
pjr U premier juge et celui de
Maxius Masai, ont t las.. Puis
le prvenu a eu la parole pour pr
senier sa dfense.
U ni- a/oh tu et raconte Us
men s, qui ne lui plaisaient gu
re, de Dcilui Dcius, qui dsirait
PAtVCAftLE
Accident de tramWays-" ^^^-t;
BOUS
I vnements
uni
I 0|1PT 1 i 1 1 ICO iowssw **** ------ *
Lt tude choses? S'agit il d'- n nesso.entrigo.ireusernentexic
Wn eut purement natio i- ta et il semble qu. cela soit
? As ..tons non des soi 1 c il n'est.donc d .s ton-
iMMut* provoqus par ls mut que les r-isons de ce g rr
Etes boIclKvistes qu'un, r- ve mouvement soient en pa te
? b en t ie dagitatsur. de imputable, la nvsre sociale
ZZ a rpandues d.ns les d-s Cl.mo." qui travaillt dans
Chinoises ? O est ce un les exploit, n. etraygM
mouvement d une crise ai- Q ianr, duv part, les mtd
riopliob >. telles que nous lectuels prcb?nt 1 insumeUon
Urnes d| dans l'ancien pour des raisons nationahs. >-
Etnpi>e du Milieu V
Nous avjns nomm Us d li-
rent* h polhses: nationalis-
me chinois, bolchvisin ; xno-
phobie. Les intellectuels clii
nuis et il existe aujourd'hui
une srie de documents dans
lesquels ils nous numrent
leuri argumentsae dfendeut
quand, d'autre part, la misre
sociale se tait sentir, j'expri u
ce nou* prouve que l'action dis
communistes tombe sur un ter-
rain crle. Et il ne hit aucun
doute que l.urs orgmisuions
ont tru en Chine un vaste
champ u'aclion
Quint la xnophobr. nom;
du ftpri h 3 qu'on adresse un sommes tente de cnsque
pnal*lgre aux Chinois en n'exs:e pis cli x Iintellectuel
CTaccusbnt d, xnophobie .t mais elle joa* un grand rle
de
de bolchvismc L'un d'entre
eux crit que la Cfeuse Ion
oimentale de la crise actuelle
tout les privilges spciaux
queposti-deut les imprialistes
ttianners en Chine. Les doua-
nes sont contrles par des
tranger?-, les taxes et tarils ne
peuvent tre tixs sans linter-
teolion des puissances trang-
res. Et la Chine perd ainsi son
^dpendance intgrale.
Les mollis qu'indique ce
lorrespondaut sont donc d'or-
dre netu imni national. Le sen-
bment national chinois ne pa-
rait plus vouloir s'accommoder
des privilges que les Europens
ont su se lserver. C'est un des
motitrt, semblet'il, pour que les
tudiants chinois pie.inenl une
part si active ce mouvement.
Puis, il y a d'autres raisons
qui se trouvent dans le domi
dans les masaes chinoises dont
on n'a pat encore eu le temps
de taire l'ducation.
L?s t-ois fictiura dais-ns
entant donc mus en jeu En-
ch '.vtres s 1 ml s cl uses de la
population sur l siudlesilsout
prise, tantt le nation dirai *,
t un sentimeni t phobie, ont cr en Extrc.e-
( l.-ient une situation des plus
graves et qui est de caractre
taire nai're les plu? granies ap-
prhensions.
Aujourdhui ces symp'mes
mritent toute notre aitenlion.
Toutes les lorces de l'Europe ei
toute la boane volont des hom-
mes pililiques europens qui
ont pour mission d'assurer la
paix de l'avenir, ne parais-
sent pis de trop pou* parer
aux dangers qui minaient
et laari p'.eur*. le lin^e niiat
qui tait dan* la mal e 4 ml ta ser
rura ni fermxit plus, la ch lise o
il s'-m-yiit pjjr tu n*r sa pipjau
clair le la luie, etc.
La Dihla avait l cruelle dans
ai veng ance
Mais le plus curieui S'*t qia
le pauvie abiudoLii, ds .l. re
cherche depuis hier la cohabitante
infidle.
C'est lui mftom qui m'a ra-.oal
l'histoire.
. i n
Le revenu moyen
des Amricains
La Bureau of Interu ittoial Re
venu fixe 3 22d dol ara h rve
du par tta d'habitant des Amri
cains.
Cea chilfras sont calculs sur le
- revenu da 1923, qui atteigoai'. I*
total da 1.600.75$ 305 dollars II
y avait ce (nome it 74 individus
qui payaient des taxes sur un re
venu suprieur < million de dol
1 irs. La ville da N w Yo k seule
abritait 43 d) ce- mullimillionnai
res
Les plus gros revenus se raptr
tissaient cette aane l ouriu
suit :
Qaatrec jnlribaables oussdiient
ni revcu s ip trieur 5 mil'ioos :
un seul tait tax sur un r-vmi
,l i < mil ions six d> 3 4
milious ; dou/.) da I million et
de.ni k 2 millions ; trente neuf de
I million l milhan et demi, et
trente huit de 70O 000 l mil
lion.
Cent trois amricains payaient
pour un revenu suprieur 500.
000 dollars at infrieur k 750.000
et ceot onze pour un revenu de
400.OOo 500.000 dollars.
mi- N prvention d'assassinat.
Les d-bats gnraux OU mil
deux heures, a'auimrco' de la
p a'.doine du Sabst lai du Commis
sa ra du Gouvernement et de la d
tense prsente par Me Panl Prs
soir, avocat slagaire.
\ 3 heures Dcilus Dcius tait
acquitt pu le Jury . .
Commencement
d'incendie
Ce malin, vers t heures l,i,
dans e grand silence i la nuit
illumine par un magnifique clair
da lune, la sirne par quatre fais
jeta ton ci i luguhre et sinistre
Le leu venut d'clater dans les
ro nmun< d une maison situe en
face du Magasin'de l'Etat.
Les pom^iers.accourus en toute
biVe, eurent v.t^ raison du II tau.
Foire des Industries
Britanniques
La Lgation en Haili de Sa Ma
est Britannique a eu l'amabilit
de nous faire lemttlie tes ciitalo
KdH et prospectus dits l'occa
non de la Foire de< Industries
Britanniques q li se tiendra a Lor.
d es et Bu mi glnm du 18 au
20 Fvrier 12
Cne f lis enc -re s'talera aux
yeux des vi i'.eura de cette foire
l'bflor! admirable da la nation an
glaise pour maintenir sur le reste
du monde sa suprmatie indus
trielle et la puissance conomique
de T Empire brilnnrique
Nous ramercious pour ces gra
cieux envois.
lew-Iork
NEWYOHK 23 pe-sonnes ont
t gravement blesss h l SUltS
d>une 0 Ubtoa entre deux tam
Nvavsa ri-.s a l'an> de Houston
BlrMtal -lelalro^me avenue.
L'une ^8 voi'ure^ st tombe du
viaduc ur le trott >ir.
autour du dilli rend
prnv .( li'lien
I |M v La press' i>r*>lesle .on
tre la prsence , iiea de M. Aies
aandriei prsilent du Chili qui
cil. a'iribue nn in'eva p-.ipa
gnnde contre la l'ro 1 DMjil l<"
chiliens r*nd*nt im,omble pir
au vieici.lsdiscoui-' la maiche lu
plfbiscile.
frise ininili'iielle
en Hollande
H n vi,_ M. Marehesl mem
bre du directoire sociilisle, a
cli- loti -e de la reine Wi'hami
ne relative la formation d un
nouveau cabinet. La crise ministe
riell 1 fit cause p*r la dmission
de 2 ininist.escatholijuesdui, me
contents du projet de loi tendant
la rappresaioa d^ la Lga'jon
ha l%*dalM aupisdu Vatican,don
nrent lei.r dmission.
daent plus "te
hs i 'i rfs'ai"t
en 1913, ils
2(X.000 iiue h s
k
h Procs scandaleux
aux Etats-Unis
Un procs scanda' ux oit se
drouler cette semaine dtvant
la Cour idmlc Ce procs
met en came M. Thomas NN.
Miller, qui occupait le noste d
qu^tre des bien? 'l manls
saifcis en Vmriqu et qui, mo-
Smisnt un pol-de-vin de Ut-
IX> dollars, aurait hit restituer
* une socit sui se qui re-
prsentait JeT ralit une soci-
t allemande pour 7 millions
de dollars de biens siisi?-
M. iiuUer, dont la conduite
pendant la guerr; (ut eximpl'i-
re et qui a prsid la Fdrauon
internationale des anciens com-
battants, repousse energique-
ment l'accusation porte contre
re non co i nie Ueralo and
Tribunr anuo ice que le grand
i ir,, pu r nvjvant devant l
Cmrldr le M.Miller, a t
tromp et qu^ l'accise *M I ob
jet d'un odieuse machination.
Les vols
Ce matin, vers les i t|, la
rin Docteur Vobry.ua audicieux
c imbrio eu-, attir par le gros bu
th ai il *vlil bien I couver, a
pntr chez a lama t M'arnaque,
une malhearen.' mafthaiirt
quincaillerie et da vai-aalle. Kt le
maUndriu a emoirl tout ce qui
lui est tomb sous la m un : vais
selie, Htgent.rie, articles da quia
caillerie, linge, etc.
la re
La Police ioforma est k
lu- et ^ 4. -lire qu'il plaiderait chercha du d4Uoaaat.
A la
Photographie Nouvelle
Nous avons visit ce matin la
Photographie Nouvelle dont Mr
f lodomir D Ju>te est le prop'i
taire. Nous a vin pu admirer les
mille biaux modles (p'u* be-iux
las uns que les aulres!, qui n sont
aip s.'s.
L artiste nous a monlr le gra
eieix dcora et les fonds d'noe
beaut sans gale qu'il vient dte
cevoi . Il* ont merveilleux 1 ils
i hinvnero l du plua vif c'at les
charmants vissgea et les fumes
gracieuses qu'Us encadreront.
Nous recomman'ocs la Photo
graphie Nouvelle k tous ceux qm
dsirent voir un beau souvenir
offrir. Et nous remercions le nro
pritaire, Mr Juste, pour l'aimable
..ecqeil qu'il noua avait rserv.
Frcaleulation du tem|i
par I. 6. Tipnr-nhauer
Deuil
Le n. Pression atmosphrique
1.1 au dessus ; tempratuie 0
au dessus, ludex du temps 1.1 po
titif.Probabilits plaie : 2 l poaitil.
Qui casse les verres,
les paie
Ce matir, vers 8 heures, prs
du March Vallire, de m shines
se purent de querelles injures,
ils arrivrent vite aux horions et
la cirp corps conduisit Isa deux
famias dsu-uvis au mi ieu de
'ta'ag* d unemarchan le de 1* 1 in
ce. Iiutde d'ajouter to.it le ma
caus paries shin's qui se bat
(aient furieusement.
La m? h ureus 1 marcha* te 1 IT>
le app la au secours de ss vr
res et de ses afiell*> un agent
de Police qui rarpl* "* jeunes
ti:rbulenif que : qu! casse les ver
res, les pa'e.
Hgtanent de l'incident
nrco-bolgara
66NBVB ''a commission dur
ae de l'ettOttte sur les in-idents
de la Irontiere greo bu'g-ra a re
mis s m r.ppo-l au conse de II
Socit d. N liions. D'*** es
rapport, la tirce davra payer la
Btigare me ind mnil le l'i ml
l ons de leva* p MM dommage* eau
ses 'a p- a diiomels pour pertes c^e vies.
Nouveau cabinet espagnol
Dclaration du GMiral
Primo de Rivera
MA'IUID-Le nouveiu rninis
1re qui vi.n' de prter serment
au roi est Hinsi constitu :
Pr Ident du conseil : Primo de
Ki.eia _.
Vke praident et lolritor : t.e
nral Martini/ Anido
Ait'lires trangres l'iufos-^eur
i*a*oaa
Finances : Calvo Sotelo
Justice : (ia'oponte
Guerre : Une de I etouan
Maiine : Vmiral Cornejo
Instruction Publique : Dallejo
Corrmerce : Marquis de (iuada
".ems
Travail : E luardos Auno.
Le 8*r*l Primo de H'vera a
ddolar q 'e U gouvernement avut
change de loi me oais qu'il ce*
tervuit 1*1 mmes tendances.
californiens ont voulu mais n'ont
pas russi rejeter I* mer.Celle
invasion pacilique, vritables %a
raii qui dferlent, est prilletie
pour amricain et ca'irorniens qui
lioquaient de oe plus pouvoir
mang-r che/. e x a leur aise, k
leur laim, si tant de nippons y
venaient aussi marger. D'o la
fameuse loi d'exe'nsion.
(iepaulant, ce n'est point, q e
sur le continent nn^rlcaio, l'aepi
ce ou la matire fasse dfaut.
Non. Mais dei principes irrd.i
lihles dparent les travailleurs
jiunes des travallenr- blancs. Ha
\ une caacurrtac acharne, sans
merci; et, le rnill.....' ''est q 1a
Pouvricr yankM J perd tout avan
hgi _
MVDRID, V l*t***l dun
confrence avec p'osl*ur> homms
d'Klal tenue nu ministre de U
guerre, le Coiral l'r mo dsRivera
a donn i la presse I inlormaiion
suivante : Due importante ru
Dion d s hommes potitiqu'i de
l'lment civil vient d'avoir lue
dans le but do prparer la proch (i
ne transmission des pouvoirs du
direct ire militaire Je viens le
I ire parvenir auHoiuu document
expliquant les motifs de cctte_ d-
termination : la aituaiion difficile
d- la politique et aussi mon po nt
de vue. S. q. n promis de rpoa
dre avant minuit.
MADRID. Un contiraae le cona
titution d'un minilre civil. Les
nouveaux ministres pnMernnt ser-
ment demain k 11 heures.
Noutettes diverses
bANTIAGO DE CHILILa bm
qus espagnole du Chili a snspan
du sei piiem.nts.
LONDRES M.Baldwin a d-
cla' a la cuainhre des jominunii
m ie la commis-ion de la d imita-
tion de la frontire de I Irlande
avait renvoy une date ultrieure
|a publici'ion du rsultat de ses
trsv iux.
KOM Les tourmentes de
neige et de vent qui continuent
dans toute la pninsule ont caus
des ravages considrables tl elles
ont cr une situation difficile
parmi les clisses pauvres de la
poputaliOO. Ls ud de l'Italie eat
en* orj soin l'ellat de la tempta
de pluie du 1* Novembre le froid
est intense. Les Apennins et les
.Vlpes sont couverte de eige.
La PAZ (Bolivie lleruando
Silis, candidat du parti rpubli-
cain, a t lu Prsident de \\
Upublicjue el Ah Ion Saavedra,
f'ca prhident. 1 es lections se sont
dnules dans le plus grand cal-
me.
Le Journal MM-M
Hatien
Noua avons reu le dernier nu
mro de catt 1 revue mensuelle
dite sous 11 direction du Doc
leur . Oalen mr
Il contient t^s mitirn el des
tudes m*ticalea|lu p'us grand in
trel.
Noua remerciona pour la gra
ciejavoi.
Une lettre
de I* le Dr- C* Pressoir
A pr^ppood*' notre ar icle d'hier
intitul : O est donc la logique
de l'OppoMt'o-i 1, le do.lur C.
Presoir nous a ren>i: une lettre
O i' fe dferd, de %|*P. dans l#l
sltfqiKS. teuVmr-nt le (.n^ral
Kussell mais ainsi le r,o iverne
ment des Etats L'nis.
Nous donnons tc'f auDochur
Pressoir do sa 10. elle alti'ude
politique qu'il n'ev' point cepen
daot dans sm let re aux Direc'eiira
du iSouvellis'e , le 2i Novembre
dernier.
A la fin de ta lettre le docteur
a saut d'i'i i-ied bien lger
d'Haitien K-publiqueDomiolcaina
t vice vraa et, an mots, 'ett
empor' contre la rlection la
Prsidone le M. Bonnet mme
contre le statut po itiqne actuel du
Pava .
|! esl bien heureux pour le doc
|i>U P-fssrir d'avo r eocoe cette
ba le ingnuit qui se contente de
m ta et de phrases en face de
grandes ralits de l'heure pra
ente. ___
Varits
DIMANCHE
U Toile du mensonqe
4 parties
Le Masque aux
dente blanchie
I4e pisode
Entre 50 osntjroe,
-

.1
-
-
-


LE MATKW 5 Dte?mbrc J0
i tu
m *
JU
OL
rr2--.-rrvns
laxatif physiologique
le seul faisant la rducation fonctionnelle de
Tinte tlin
/
Eponge et nettoie l'intestin,
Evite 1 Appendicite et l'Entrite.
Sup'i.-iine 1rs HmonoUes,
Empche 1 excs d'embonpoint.
Rgularise l'harmonie des lormes
Constipation
F. i.rite ,
Vertiges
Hmorrodes
Dyspepsie
Migraines
Rut>!<. Ctialtlaln rV"
fin.:.. J'arU. iim pli
si m tncetra a.airm
t'- *n ,*'-, i rhagur M|
i.i'iqu r niiir.mn a iu
lui. rriMre imr .i:i-*ur,
l<".' l*r l -.iw. ;. on,
!u* t un l'ivciutnii ten
iiuir-. -i s viupiruc. rlli
iv a *u a irur ;*mr la
r s li.i- Min il' i: ...linKatikmnH
rM!ltv par !r I.iIhiI peut-
i' ' Ihlllolra iiu iifi*r'
rimpieiait-ellr t ,., j,,|.
moini 0 iM-ur- UtMirw Eo
rfvancti. rntiKianlie ".i .IV
nomma inoins I sou.lranr
dont lr% *im,ij..( .m.- autant
<|uc lr maiau w llrvni. i
IV An In pcyjiiM in latona-
Cifnli i rttatM
b' lii |KT ~
I rat 4, M-rt a* lrniipv:;i
- HFfcCimoiDES \
UBOUTOIRU, 1H !
l>..iU>\ti, d i Imiiurrr i :
uu. i ratau nu ai,i.tt, j
li iwf fournit rsssflisr, citU l|u marin* qu> tntrt dont la comptuun du JUIOL
111 De ll!T AN : Iom.f.mi ,
di .vHtrr il t,.'m. ii, !
ittinui
EXTRAITS aiUAlWEa |
- lur fou
su-tlz*.
.tgiul. ~::i i.7' rJSHSTa*a
Petits Mm daHitot^
tl a trou semaines que la
population a reu, arec enthou
siasme, le nouveau cur de la Pa-
roisse, le sympathique Pre Ce>
dio, eneien professeur uu Coll&ea
du Perptuel Secours du t.ap liai
tien, ancien professeur tu (iran.l
SmiDaite, rcemment levenu de
l'rance. Depuis son installation.
le nouveau cur se dpense sans
compter pour assurer le succs de
la 141e prpissialt, le 8 Dcembre
prochain, -1 donner ce l-|Volen
nit le plus pompeux clat re'i
yieni.
Pour celle IV te de l'Immacule
Conception, il est fort probable
que I un de nos Evrqi es, il Mt
tort proliahlo que l'un de nos riv
ju< -, le Prfet et autres autorits
rehaussant I* crmonie par leur
prsente. Nous auro't aussi, si
on la demnude temps, la fanfare
militaire.
Service Postal
Le Service Postal de Mi'ot est
boiteux, trop boiteux pour cette
localit >i petite mais qui offre
cependant lent d'avantage pour le
transport de sa correspondance.
Nous h '. ccusons, ceitcs, perso n
ne, ni le courrier qui et t pay
pour aller a Carrefour Jean Uer
natd, -.talion du train, quatre kilo
mtres et et demi du bouig, rece
voir el remettre le paquet, ni
l'agent postal galement pay pu r
distribuer les lettres, ni enfin le
pauvre chemin de 1er dont la mis
iim ne prend No que l.
Seti ement ce que nous pouvons
afiirn.tr, c'est que la direction des
Postes du Cap Hatien s'acquitte
d'une faon exemplaire de sa ta
che en nous envoyant notre cour
rier deux fois par sema-nj el le
rhel du Irain se tient toujours a la
disposition de celui qui vient le
rclamer 11 faut bin qu'on d-
couvre o se cache le mal
loi lot Le du Bourg
C'st au moins une fois l'an que
l'on fait la toilette du bourg, ce
qui est peu commode et pas du
tout. hyginique, mais il parait
que cette anne, le pauvre enfant
va s'habiller sans faire sa toilette.
Cela peut tre cause de bien des
maux. Qu'il se mette donc debout
celui est charg de remplir cetle
et dlicate mission; et la lche !
Chamiement -d'adresse
t alinet de
Me Ciniiianiiel l.AUVIN
Hue du Centre Nj 1609.
Aux douceurs du Payi
C'est l'enseigne d'un petit caf
de la rue Amricaine Mais l'en-
sigie e.*t l'intrieur. Cela ne
fait nen.
Dernirpm nt. on s'en sou
vient, nous disions qu'on y avait
vl un rveille matin, et nous
ajoutions le lendemain que l'avis
proprio avait remplace l'objet vol
par un second qui n'indique'! pas
l'heure II \ est enco e. Mrf'ji h:er
soi -, on a v >l un p 11 rid au qui
tul,pla<- i la p >rle d'entre. Ce
propritaire n'a rien mis sa
place. Il n'a pas tort.
Chez Mme Emile Brun
Rue des Miracles
(En face de P Imprime r'eiNationale)
On trouvera les ar!i< les suivants
reus par In deri iers bateaux :
Soulitrs satin tiir, mordor m
tal argent or, vernis, i nm blanc
etc. pour dames et enfants.
f fripe aux garnis e to mes pour
dames el enfant*, .loties ravtes.
Jupes plisse*. Crpe de Chine uni
el imprim. Marocain de soie bro
d et Trappe. Salin cliirmcuse*
ftlolfes fantaisie. Dentelles or,ar
gent et couleur. Eventails, en plu
mes Pas de soie. Itubans fccliar
pes. Plumetis blanc. Articles de
muage. Purfumeri' .Jolis cadeaux
pour fianailles, manges et b pt
mes. Joutf I Jouets Jouets !
Ades prix dfiant loule conciir
reuce.
irand assortiment d'mnemenls
pour Arbie de Ne cl
U Probtneasi trouv
Li l'an granh M .Uoa Ji Tiil
leurs de Obictgo, la Maison
Klwarl I. Binas*, la plus uni
ver'elle.njnt mi.i, ci o sont
e:ii lovs d s oxpT's aig ais.fran
lis etc pour la cool'e-ilio des co*
dunes Je I'iutaUie.de cerJmo lie*
de sports te, parde^-u* de toutes
BOries, cisqiiettes et ralo'nrei ed
miintennot tablie en 11 a*i
RajoeitMi VOUS, mi--- i.- .le
celte bonne nouvelle et v le ,n rvei 1,'i.x catalogue des j i
Ti-i-m ave en regard les dilf
renls Slyl-g des Ccs^um la m*i
son recommande, q piri SPi aie
liers de eOsluaiM de lanlaisie.son
a'e'ier sp.'c al des costumes de ce
rmonie tels que : Sm icking, Ja
quelles, R d ngotes etc, la con
fection d sjue s, dis experts sont
affects.
Les clients reoivent gratuite
lement avec haque commaeds.
une jolie ceinture eu Usjus <>u en
cuir, en harmonie avec la couleur
du Costuma irnminJ', ele est
munie d une boucle en mtal ga
ranti.oiisonl iucru-tesaux choix,
les initiales du clients ou uu luai
gne quelconque.
Lis veMJMfl sont priais et les
condition fixdg pir le reprsen
lant Franco s LBTEIUBQ,
111 Wue lionne Ki, Porl au Prin
ce Hati.
Le- commandes sont remises
en moins de ."<) jours.
Tlie loyal Miif Steatu
i ack-i t%o opanj
Musique / Musique
!
k l'ange Gardien,Spcialits de
deuil No 1032 rue du Hseivoir.
Vient de recevoir :
Mthode de Schmoll : 1er, 2e,
3e parties.
Ktudes de Lecoupc v A 11. C.
A'phabol, etc.
Les Kcrins mlod:ques : 1er, |2e,
3e, le. 5e parties.
Un grand cloix "de Fox trois
amricains.
Prix nouveaux
Pswieatios Nus Parislnna
l.e steamer .h ira est attendu
Jeenwl le ; Dcmbre prochain.
1 chargera h Ions is ports bai
lleoi dtrectemeni pour PKur. ps.
Le sleamet .Tabara est attendu
Jacmel.leil Dcembreprorh i",
('chargera tous les^orts haillons
directement pour IKurope.
I025rl aU Pr'QC0 -'* Novembre
J DVAL1ER Je
Agent nral pour llaifi
H oous a td renais le Bulletin
Mctiueja r.n r Is nois d'Or'obre,
publi par le Bureau du Conseiller
FinaDcier Beceveur Garal.
Il conliett d'JDtresvants f.talis
liques et renseignements sur la
marche gnrale de PAdmini>h i
lion pnH'qpp ri In .iliialion de
no're cemmerce d'exporllion t
d'imprrialioo.
Nous remercions pour le gra
cieux envir.
Dimancho
U grand cin roman sensationel,
TAO
I
aOUN-UIIE
Le steamer Rom., est attendu
Port au Prin.e le 7 courant et le
steamer Tela le \u courant tons
las deux venant de l'Europe via
S n Juan de l'o 'o R co, Puerto
Flata et Cap lli.it en.
I h partiront probabl ni.nl le
Ion J, main pour Kingston et les
porta- Dominicain prenant fret
et passagers.
Le steamer Fiili Horn veoanl
de Curain.J ici le I! courait. Il pirtira le
m e joi" p>'.r pieriope via St
Mar Gmii es, (>p llaitien et
Pueilo Plala, pi n >nt frtt pas
sage is.
9i0il*M lie, & Co, Ag-nls.
Messe de lequiem
Le me credi 23 Dcemure
procliain il sera chanl G lires
1(2 du malin, U Cathdrale
une m v*1 tin i- n pm en m-
moir' de Pirrre p.p ri .
Cette messe sera clbre la
tlemi'ide d'un graupjd'inh
du regrett disparu.
Messe de Requiem
Il sera chant la Basilique
Notre Dame, le mercredi 9 Dcem
bre courant k 6 heures 1/2 un
service solennel pour le repos de
l'a me de :
Albert Flix CaVartl
dcid Bordeaux (.France) le 26
Octobte 191e.
Les amis du dfunt et de sa
famille sont pris d'assister la
Crmonie.
Le. prsent avis tient lieu d in
vitalion.
Remerciements
Monsieur Spencer Pierre Louis
et famil e, Madame Georges Mar
teily et famille remercient bien
siocrum nt tous c ux qui leur
ont donn des tmoignages de
tympalhie k l'occasion de la peite
douloureuse qu n-, ont prouve
en la personne de leur regrette :
Madame Spencer Pierre Louis,
ne Magde eine Marti lly,
particulier, meut le Cur et la po
puiatoa de Bainet.les Trs Cbres
Surs de Ste Rose de Lima, les
Rvrends Pres du Sminaire, les
amis deJann 1, de Port 'rince,
de Saint Maie, des Gonaives, des
Cayes et diverses Arsociation*.
Ils les prient de croire toute
leur reconnaissance.
Lykes Brothers
Steamship Company-
lilfesloi- Texas
Le Steamer Lak- 'iaJ\en ayant
laiss Galveston le 28 Novembre
coul, est attendu Port au.rn'nce
le 7 du courant avec i;j9 tonnes
de Manhandises et 84 midiers de
Planches. Il partira enuitepour
les ports d: Poito-Bico.
Prochai is dpar s
Le Steamer L 'as Asaj laissera
Galveston le 9 du ou aot direc
terni nt pour Porl au Pr nce.
Le Steamer l oke Flonan laissera
Galveston le 30 du rour ni direc
'.ement pour Pi il au "rince
Ce 2 Dcembre I92j.
B. & N. SADV & Company
Gnrais Agents. "
American Antilles Lice
Operated^For
United States Shipping Board By Colomblan
Steamehlp Company Inc. Managing Ope rater
17 Battery Place, New-York city.
c bteamer 5aiti i sienaaL h *be\*&
o'wl Saatxd* Caye, JirTV^e^itagoaric &
fydit^otiOt. MC attea^u oiL~au- cv iv 6 <2)cemi>i' caawar^, SI tepartira
to memo joui paar 9k^-%tli-i>ia i poiU
5u %>id pteriaaL |'icl en. p^a^eo.
Colombiau Steamship Compaiiy |no
tiebara \* Agents
>-> Na
ITU du FlaonD : S franc.
Baume Ben'u
^S GOUTTE RHUMATISMES
^ NVRALGIES
Hr. HFNGII. K, Rue Ballu. p.rls. *
Alnmnuiii Liae
Ni w-Orlansf* SoutbL'AmerfcaD$teamship Co IncJ
I*xooln4gilri dpart direct pourj
Port-au-Prince * Haiti
t* $\$ 5Ja aijariL Ai Jlcu-Oiidru
tV S* %>0tmj>it Hfrnin 5eia \^tiL.-^c
tj 7 &ktm&c aocc 65 tonnes tb\$&C\~*Qam
fyiinas lt> S aoec 16a t^arve.i.
$t Steamer 9blt tourna 9lew-diK-
anA-Jcr/tii tyccembiLs ^iiecUmervt. pour.^an
$t (Steamer trtin (a5*eia j fflfddwd
io %A eem&ic |>r>Cf>xin poitr \o\it Ut porte
^att-aa-^ac^, te A fyetmbu, 1925
Ae ;de Mtleis et Co
]] Agents Gnraux '
Ull olttllll) Uif] G.
le steamer Iartinique venant directt^meni de lef
Ttrk est allenda Poilau-Pnnce le 8 dcembre cr*.
Il repartira le mme jour pour i'etit-^jve^iraqoa-j
nejrmie, Cayes et Drcmel en route pour les portt
de la Colombie prenant Irl ipadsatjers.
Port-au-Prince, le 5 Dcembre 1925
i o loi ni >ia n Steauisliip Dompany
GeDara el Co, agents
mis'en scne de Gaston Bave) sous
la Direction de Louis N'alpas.
Jou pai :
Andre Brabant, Mary llarald,
Jo lUtvman.
Entre : 2,3, 4 gourde.
ffSf.*ei5,re tou' ""aT
LAINE, COTON, SOIE. c...
aucun produit n'ie
'U MAURESQUE']
Sea side
laiHiin il aUlU.
' louui hunnci
Ce soir: Jazz-Band avec proqram
me nouveau; et menu de choix,
_______ ._____De 8 heures minuit
CALUMET B KTITG""PVVFFR^-------!
Pour vos jolis Gleaux d^ fin donne, servez-vous de la Poudre
Elvation calumel. Rsultats merveilleux
Bt et N. S iDA & C% Agents

4
.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM