<%BANNER%>







PAGE 1

. LE MATIN. 4 DceVaVt IftS f* J .GLOBOLliquiae combat ranmlt K nti*r*'emeal rsorb et tw >*U um troubie pulriqo.* n. r•* %  •paiiun U Olobtul liquide aruvor* una incomparable ••nwitqu Ur ien-etra, pl*1 i ""•"Uon rapide 4e lt nuu-iUou I rpptil et a la :•!"•"*£ trouble nerveui MWO** 1 loblemenl i U chlores*. IXcl^r tuu:, MWca ;> cRcr..s p .UMMH M^V MAI fO""* '•' B U P S l£2 I PORAL fhtIM clua-."!-'' ,"' r ETssEaT ro.phjm. Wt.t i SKM ,0. .on MB ' i' iut ltUMI • f>r'nM • O' -*•••'. Iictnrl (t *itncv NOCTYL v*us. NOUVELLES mmim PAR CABLE Premire, runion du Cabinet Iranai? p AR „ — Le cabinet s'est runi l'Klyse sous la prsidence de M. Doumergue. Il a approuv le plan de reconstruction tinancire lt M Loudiriir. Dans la mme gance le ntWnel a dcid d'envo j, Wellington une mission M. Brenger pour T r les de leur nation?, exprimrent ensuite Ici mmes senlim nts. Le moment venu Luther signa le pre mier suivi de Stresemann, Vander velle, BriunJ. Bald*in, .Skryski al Uenes. LONDRES— A 10" heures 30. la demande de MM. Luther et Slresemanu, M Briand a eu avec eux une longue cohrence. Le plus grand secret a t gard au Un bandit fsmeux lue a:x Elutevxta Georges Andersor,aide de ca-np 'c se mort par -ndnson.Pii q> J Chip man est actue'lemen' sous 1*9 ver rous, en attendant io ex.'culion, la poli-. fitnri'-aine • eut consid rer qu'elle a liquid une des pa ge* l" plus sanglantes de I h^toi re criminelle aux EU'.s Uais. '•CE QU'IL i MERE5 La confiance de plusieurs milliers de personnes est ce qui aide rendre L'EMULSION SCOTT le tonique nutritif le plus populaire au monde. L'Emulsion Scott produit de la force. La fte Il'Association des Dames de St. Franois d ; Sales Ont au Cercle Port nU Princian, gracieusement mi* a leur disposition, qu'aura li u, le 1 dcembre prochain, la lte annuelle des Dames de St. Franois de Sales. D'ores et dj*, les meilleurs concours leur sont promis peur la S ur laite russite de li f e. C'est ire que la soir 4 e a laquelle sont convoqus les ni-r b eu amis do celle (p \re si popul 'redaos no're Tapit le, se r a vraiment un peclac'e de toiit prener choix Noas en donnerons prochainement le progrime. (n trouvpra des cartes chez Ma dam*) lludicourt, prsidente des dames de Saint Franois de Sales, Mme Gauthier M-nos, vice prsidente honoraire, et Malle Marie Nadal, prsidente de Primavera. MMussolini tract leur devoir au* tastfiii d'Anire j fc.ua pui>9rtki( inapeiue U lia d'anne s il fcW avait pour cav ville, le Dazar d'Antoine M. Talamas, le maitt*e des liinesses Il eat vrai que les Fte ne commencent toujours que chei lui c'est l que toutes les familles vont choisir leurs costumes. iaL M.Tahtmas.n'eatpasseu'ement rput pour sas'brillantes toileltaaat soieries.il a aussi une glande renomme grce JB.concours an & jours prt tous. Jamais H n'a failli jus ilisf cette coufiaace l'lgante socit du pays a place en lui. • Il reoit toutes les boarses. A tous, il offre un printemps nom Aucune maison de la place ne peut rivaliser avrXla mUon Ao'i on Talamas. bile restera le Bi/ar des Monseauts, s'ajoute aux solides qualit* de s s tbsus. Ail / 4 Antoine M. Talamas, o Ion peut hjuver Grandes nouveauts Paiisiern s. \je bon vraimcDll Vous les vous jamal servi de la lotion 01 de la poudre Fausta, avant sft tte M. Hrenger po Q r r c ouver9 .,ion. reprendre les pourparlers au sujtt J § h Francr h,i UOn ^ Directoire maintient la i-jfsnjpfdu monopole de tabac riocus dclara lions de I. Louclieiir La lutte contre le rgime •isUsrsidaoi l'Etranger <• < PARIS— wi ministre des llnauces, a dclar qu'il s'opposerait h ca que le mo nopole du commera des tabacs censure sur la presse espagnole MADRID — Le Directoire s'est dclar ofhciellement oppos 'emparer de Mossoul si elle n'est pas lavorise par la dcision du tribunal de la Ligue des Nations. Le gouvernement de Mustapha Kemal aurait dclar que l'occupation mi'itaire au. a lieu sans avis ni ultimatum et qu'il n'admettrait plus ni arbitrages ni miiations. Il est impossible de prvoir les graves consquences qui peuvent surgir de I iutrausi gante attitu le de la Turquie pr cisment qmnd on vint de sgner les trtits qui parais^tient assurer la paix de l'Europe. Nouvelles diverses LONDRES Mr Churchill a an nons la chambre des comtnu ns que te gouvernoment italien enverra le 13 Dcembre nue mis sioo en Angleterre pouryogi cier la coisolidatiou de sa dette. VIKNN:— On t'^nphi* de Budap st q'ie les rgions monta gueuses d* ngr j son' cr>u ve p, es d'une paisse co ihi de iei ge rendant trs difficile^ le idla lions d'un| ay 4 l'autre. Eu llerz £ ovine un train a t enseveli sous i neige pendant 90 heures. humide La po'ice a errt SU personnes — hommes et lemraes— apoarte tant la meilleure socit d'india nopolis, de Sn : nt Louis et de Cin inati, sou* l'inculpation de stre procur de boisoos alcooliques dont le montant dpasse z<> mil lions de francs. Ta QLauVrj de MUaT Depuis quelques jours, sur l'ini t>afive du lieutenant Witny de la Gendarmerie d'Haili, de grands Ira vaux de rparations sont entrepris et activement mens K la Citadelle de Milot. ce prcieux monument historique construit jidis par le roi Henry Christophe. C'est une excellente icie .''e sou venir histo'ique mrita d'tre on serve, car il fait l'admiration de tous ceux qui peuvent la voir. Parisiana Dlmamoh grand cin roman sensationel, M. Mussolini parlant au congrs des (abteani trangers a numr les directives que les fsscistes rsiiant l'tranger doivent observer. 1. Ils doivent respecter les lois du pays o i's rsident et. le cas chant, donner cet exemple mme aux citoyens du dit pays; 2 l's ne doivent pas partiel f ••> wvrttU>|iie SanSi l'.ure du pSVS; 3 Ils ne doivent pas aaeatesa de diiTrends au sein des colonies italiennes l'tranger, mais, vu contraire, 1ns aplanir; 4 Ils doivent donn-r l'exemple de la probit publique t prive; o Ils doivent respecter los reprsentants de l'Italie l'trs-.ger; 6 le doivent dfendra l'italia nit dans le pass ci le prsent; 7 • Ils doivent faire rr ivre d'as sistance parai les Italiens qui se troevent en tat de besoin. Un TAO mis en scue de Gaston Ravel sens la Direction de Louis Nalaas. Jou par: Andre Urabait, Mary Herald, Jo llamman. I .titre : 2, 3, 4 gourde. ^ BAMPIOMMAT lE FoOT BALL Saine li aprs-midi 4 heures : < Aiglon S .0 Ut 11 titien s con're Petite ieuiessa Sp)r tiae Hatienne #• [ l im mrli > aprs mi li 4 lis: t Val ix Sportive Club contre i Sportin* Club . Entre Gnral*): ftocentime. Remerciements Mon-ieur Spencer Pierre Louis el fam lie, Madame G-;orgss Mar leWy et famille remercient bien sincrement tous crux qui leur ent donn des tmoignages de lymeathie l'occasion de la perte douloureuie qu'ils ont prouve en le personne de leur regrette : Madame Spencer Pierre louis, ne Magde'eine Mai tell y, particulirement le Cur et* la po pul.it on de Rainet.les Trs Chres Soeurs de Ste Roe de Lims, les Rvrends Pres du Sminaire, les mis deJarinel. de Port au 'rince, de Saint Marc, des Gonaives, des C^yeg et diverses A sociations. lis les prient de cro re toute leur reconnaissant. Una lama ptvfajtc t dtx secondas ~ Avis Pi c .il. iilation du ternes pir I. 6. Tippenhauer aujourd'hui rt dimaii Le*.— Presaion atmosphe sur ls p'aces pub'ique tendant l-s journes du 1") Dcembr du 1er Janvier et du 1er Mai. sera censidr comme violant lea lois rgissant la paix et la scurit publiques et il sera prit contre lui telle*mesures que de droit. M. Il S1LYERTR0M C*et de la Poiiae CWlWc.qallf.utp^.ja •n. IIIM 4* ntoif Valet AaMan* I* Maeti "qui M rtpMM lui liai." Dis MCO ni M d rapaaMc* •< ' >• %  *• ••< unl ft.lch., IUMI bien ai(-dU* •' %  a primiir Jour. La mSasa laa* dur 4M teaulna, tas* rl.n paeSrt ni 4a aea SI ni d* M 4ocaaa. Demande/ une lotion ou une boite de poudr Kawas HE^M ANOS et veus ne vous servirez ji d'autres inarques. Dis produits proviennent de U lameuse uark ne Gheramr Paris. Kawas HERSA^OS 205-200 Hua Traversire lia regard sur votrs avenir Un conseil pul vous tre utile etJuneJciMisattUot^ eicore. Consul *i. le Comte de HIMN TAKNIELU Il reo I de • i2 et de 2 a r> heures lemardis, dis H vendredis. Il rv|KH(I par carrjspondance it^toutc lettre acfontf ilf 2 dollars. Consul tatiou : 1 dollar ADRESSE : Ituelle Plqutnl edt du No IJW, La sant doit passer avant Les>eurres'BLUENOSE u et'PYS' 1 .* sieurs SmitliU' proctor,. Ltd. sont j|arantis ment purs. C'est excellent. c*est peu coteux. £n vente dans les bonnes piceries : et et citez les Agents. Co-amereiiJ Vgencieeaad Commission Lon R* Thbta\ prsidont HOTEL S ,e ROSE Situ la Rue de la Ooix X_o9arxe Service de 1er ordre Hora—Linie Le steamer Homnest attendu Poit au Prince le 7 courant et le rteamer Tela le \0 courant tous les deux venant de l'Europe via San Juan de Porto Rco, Puerto Flata et Cap Hatien. IU (partiront probablement le leudtmain pour Kingston et les ports Dominicains, prenant fret et passagers. Le steamer Frid Horn venant de Curaao,Jacmel, Kicgston sera ici le 11 courant. Il partira le mme jour pour l'Europe via St Marc. Gonaives, Cap llaitien et Puerto Plata, prenant fret k pas segers. p Oloffson LWCAS Si. Co, agents. Messe de II Il sera chant Js, Notre Deme, le ntsrers* i bre courant 6 heurH service solennel pour W h'ime de : „ ... Albert Mi* CdM drt'd Bordeaux (Frase*)' O.l.bie !9I. Les ami* du dfea •' famille sont pris di Crmcnie. Le prsent avis h*' vitation \mmm Jequifl* Messe de Le mercredi 23 prochain il sera chiDi? \ /j2 du matio, u. une messe de r£UJ moiredePierieFFrJ^ Cette raewe sera ceMW" demaide duo $#*** du regrett disparuChaaaeaieDt fi Caoiuetd M Krinaauel l,\L Rue du Centre No 1 MUTIIATTf 1



PAGE 1

LE vt\x:x -.i D-.^,-. ;IMI n. CAJ*UMET BAKING POVVDER Ponr vos jolis (ileanx de fin d'Aone, servez voas de la Poudre Elvation Calumet. Rsultats merveilleux. B, eiN. SiDi &C% Agents > American Antilles Lice } Operated For United States Shipplng Board By Colombien Steemship Company Inc. Managing Operaters. 17 Battery Plate, New York city. fr steamer Staitl ueruxaL le ^riaitoJ hSamtL Caijte, $icints t a [,iiaaoan& & \iL*otrl-aur riricr ) t e 4 Dcemb e 1925 Colombian Steamship Company Inc. uebara & io> Auents La seule peinture ne changeant pas de couleur. v 1 S SATINU i rpare spciale aient pour le climat d'Hati Alnmintii Liae trOrlans*Southl AmericanSteamship Co ko Prooliain. dpart direct pour Port-au-Prince '• Kaiti p $\$ 3a* ayant, lau 9leu-Oifaru rSa^loOemliie fortaici *eia a ^etLL->tt< het fe8 aoec 160 tonne*. $ Steamer 'Jlih > taittaa 9W-0ifck 15 ^em-liicDuccfemenL, ponr^ort faaraer frirteni* tab5eia"i>5l # -0tfean^ ^ Ufyuanbit pioc&ain ponr Ion 4 Ce 4 port 4 >i. %  Htatt-^iaco, Ce 4 #)cceerntit, i<#5 A. de Matteis tt Ci Agents Gnrau x S The Charles H. Brown Paint Co I f Geo Jeansme <& Go, Agents Ait m Important Il a t ga-, lirHi 13 Nova-n bre courant, an album d mit -a plies, intitul Une tnqiilte h Urmr$ t "-oci le — ( on i >tn a C'N un petit livre pWt. r.-li djs lui e roig-j h^grin', a:\\ n 2 ttoifiau nomm' Ctnpesette, Nous pavons 50 centime?, huisserjdu Couseil d Etat, p ur rotre olfice — angle det Hues Mi rtre ternis Me Lescouflair, son racles et do Centre la livre de propritaiie. grains dcortiques Ben ifl ( 7. o Une b)ooe rcompense s -a Irtf*). d.-nure la per-o ne q-.i l'ap-nr .S,,, i > %  Trclnuuue du M* leru MI bureau d,. Journal. t cm „ lte /' t f/ ,.„ „„„ ,. Eug LE BOSS ; Co Ageucis— Hcprseo talions PORT-A O PRINCE Agant gnraux de Rciter Jones Jewell JMillii.., %  Chez Mme Emile Brus Rue des MiracUs (En face de l'Imprimerie .Ytlioo.aU) On trouvera les articles suivants rtqu* par les dernier-* bateaux : Souliers satin noir, mordor m lui argent, or, verni?, daim blanc ttc, pour damef et enfants. ( hapeai'T • u nis et formes prur dames et enfants, .lolies ctavdtt Jupes plifi/e*. Crpe >!• Cbiue u> i et imprim. Marocain de soie b o d et frapp. Salin ili irmeusi. • Etoffes fantaisie, henttlles or, r genl et couleur HvenaiU en plu mes. bas le soie. Itubans bn I MPiometii tiUnc. Articles i e mi'U..^i'. l '. i luii i : i Jolis eadea< \ pour Daoutilles, m.tiiitges et l - i 14 rae*. Jotetp Jouets Jouets! Ades prix dliabt lotie toncur teuce. Grtod tuortivenl d'orniments |oar Arbra de .Neil. ii i i Prochtiai dpirtt Le Steamer Lato btaw tais^ira (alveston le 9 de Coortat dinctemeut pour l'ortau l'rince. Le Steamer Laki Plorum laisse i a Oalveston le 30 du courant direc •ement pour l'ortau Prince." Ce i Dcembre 1995, H. & N S.\l).\ ,\ r.nmranv (lnrals Agents. Steamship Companv. Gale.-toBTfiil I.e Steamer £an juiihtm Frres C.i Vius Aj Cham pagne l'.ori^iui I K Heyinir •uir> i) SOU, tro.uageeUonse.V3>• Uni • % %  % VV. S. I/HIMWS }\ Son labais Jaunes y is. '•. Il .'KM li.-ii.' • Sans JU\hl Cigarettes 'h, ntrr|*~7 Tous dpeuei l> 'aucoup fit n'arrivez pas vui.s vlir liien. la rfCeltfl est pouftant simule. On tm aller ^i ce n'en cnfi Paul |]. iuxila, le meilleur maQafin (le la place, Lykfis Brothers contre u CONSTIPATION % prenez les COMPRIMS 3UI88E8 de DELORT. Pharmacien. *IV. Hm buInt-Antomt C'EST LE MEILLEUR DES PURCATIFS K2S" A,, '**oi AU PETIIUH. P'r.c. AI HFMTP-i'harinnci du r> Ju.Un VIAK'J ** '<>•''-' /• h"' •• l'I-ir—Tti, Pourquoi vous devez acheter chez 'Marcel AD0 &Co Achet/ votre f.hiiiin Vicine r In/ %  .rel Andain H' Cie. uatr, au'il i 'si..-)) elAi sn.ulL ., • B— %  . ... (• >( vos Gin, Wisky l liipieur u '* \otre Rhum el,vos alcools '* *' votre sucre haitien ou tranger chei 4< \olre Cal torrfi moulu chez votre Bire ( powenbrau Hambourg) vos fins dt Cordeaux 4 Achetez aussi chez Iarcel Audain 1 i< t\ H i U U ' parce paroe que %  terroirs d'Iu. qu il sont vendus aux plus bas prix Je la place lue les marquer qu'ils vendent sont dune nnrate i, Cie ont dune puret inqalable. parce que leurs poids sont lgaux et le pare qu'il parce que ^^'^•^^^m^mf^ qu ; ameurs, malgr leur i i .curs prix des plus avantaqeux. pare qu il est prpar avec du cal de choix, dans les .p,..rals L plus perle #** parce que M Iralcheur et son prix dfient toi, prix dfient toute concurrence. i prix qu'ailleurs, malur le parce que I accueil q, e vous recevrez sera des plus courtois N 1903 Rue du Magasin de l'Etal



PAGE 1

IE^ATI.N D'.enihrc I Voici une femme ge de 79 au qui t gurie de tes douleur* RES1STXNCE OU E* ASTIC.IT •rticulaire et DORSALES. ""Il Tai 11 eur COUPE MODERNE 1515, E'%  ! el, P fa |>rVM|ii en taci 'la B illi'opoliWio tlphone t M Donne avis sa clientle a aux mdecins et Wggjjj 1 J trausorm son Laboratoire d Ulogie en m Laboraore e bioloUie appliqu sous la Direct),n du DrRicotet 1. Sjourn U lahoraioue est cuver tou* Un jours de? h.ea du ma neuresdusoir pour toutes les roche relie anaTtf pr es d t'annonce ci jointe, sut p ir ,. WahRwniaui. CI i. coana. t Dre^Mer# en rSrum remues qu<; !e mardi d chaqu< ma D S'adre^or ia Pharmacie poui les renselfie u ai i# diial'. "*<*' ne l SuCMtUiqu %  Raction de w atterri inn iU.Aiiv,n de Triboulet, Bianten du saug et du pi? 'isu P n d>s matiret tcilei Examen de craclu: Alhflnnino rtac i,! Constante UroSerr/rtl MADAME WILD non crit : Depuis plusieurs aaiiea Je souffrais d* terribles douleurs dan le dos, dans tout 1 corps et dans tous les membres : Je ne pouvais 5 lus dormir ni marcher. •Or, J'eus l'occasioa 'acheter un flacon de l'ilulea De Witt, e ra premire dose me procura un soulagement. Apres un MMl de trois Jours, je me sentais tellement mieux et mes terribles douleurs antrieures m'avaient dj qiajUa a un tel point que J'tais drvenue comme une autre femme. Je suis ge de 79 ans et, i l'heur* actuelle. Je me trouve en parfaite sant." 84, Worpole Road. Wimbtedon prs Londres. Les symptmes suivants indiquent tout ni mauvais tat des reins : douleurs dorsales ; enflure des pieds, des bras et des Jambes ; urina trouble ou cuisante ; douleurs ilans les muscle* et dans les articulations ; got dsagrable dans la bouche, une sensation gnrale d'irritabilit ou de dpression morale, Tous ces maux et toutes ces douleurs sont l'avertissement de la natnr*. vous disant que les reins et la vessie en besoin d'tre stimuls l.e tmoignage spontan de Madame Wild, fait ressortir clairement le fuit qu* les Pilula De Witt constituent le meilleur remd pouf viter ou gurir ces terribles affection* 4M rein et de 1* vessie. Les rultot* obier u* pi* lewplci du tipertuil doti. nert l tp m Superiwist eut le cable extra-1a8tiqueextrteJrble, labor P>>> < M oA l ZZ expr<**tnoJ*^^ pa/sa &HW. j chocs au moyen de son WW V erlwis t;l,eori e une V '"re, ce XtSP^S. S-T-ri--U P -tourne son eut nom., ' ..•a*. Les Pilules POUW REINS *VESSIfc La plus grand remde du monde entier MM* V rhumatismes, les douleurs dorsales, la got*. ra raideur de articulation, le lombago, la pierre et tons le* antre* dsordres provoques par l'affaiblissement de* reins et de ta vessie. Les Pilule De Witt ont rn vent dans toutes Us phsrmacies du monde entier. Le grand flacon en ontlent fol* plu ••:P~ l .•M ron. fprouTez quelque atatorttftOMt procurer le pilule snthentiqne. 'P aWltt adreser von ou rendei flilt U p*ra*MB JoaTtlnl Kwdd. P^rf TrtBCa. UliJUlTir PRIX MODERES. iriwist, c3V,pneus sont ns —'" Les pneus G ood Y ear sont les seule, iabriqu^ avec le Supertwis. 1 Good *ear en synonyme de long *ervi ThpWesl lnd.es Trading Compa^ Port-au-Prince, Gonaives Cap-Hatien. de recevoir. ftrestone nm & TUaES de DMftf cette mi


PAGE 1

f|fiC TgUR PROPRIKTAlKB MMPRMEUH .JfijiDent May loin BOIS YEHNA |68, Bue Amricain 10 20 (:tINllMEs Quotidien l'intelligence et les sentiments onJ des compagnons inspai aides ; mais depuis l'origine des iges, ils ont; rarement ussi se comprendre. Gistive le IN TELEPHONE W 2.'J (E No B672 PORT AU l'MNCK l H.UT1 ) VENDREDI 4 DfTrMBREJieaTt O est tbc la logique de ^Opposition ? TEUIl lill JOURNAL [pLE MATIN i cher Directeur, une l^'-trc adresse au il i Le Nouvelliste , le [pressoir exprime le vœu rmais le Gnral .1 II. [jjt i l'objectif de toutes liions du nationalisnn . i avis, c'tft un TI?U dj £ar le I laul Commissaire [etsoci, mme dors de II, par la presse de l'oppo itous les actes du Goult. — l'ou tant, p;.paimi les meneurs opne s'est encore avis jier, d'ui.e Ijeon convefie caractre de la mission jluGnial Uu>sel par h ewnemtni le W flm g'oi. le gouvernement de Dar ive, une question essen|i COL starament proccup publique hiitieniie : n de la Convention I entre les Etats Unis et Ce rsultat n'ayant pu su, h 'ouvuncment dcida de nommer Item nis'aire en Hati iChoix se [.(il ta sur le 'Rujsel mu lut accrdit (tu G( nveriitmeit liai itveele un; d'Anihassa V. U en Ti suite qu' part l-ewcire diplomatique, le Commissaire reprsente Jtnimi de WaslungtBDbot que ccoprateur du Gouvernement hatien en vue de l'excution des clauses de la Convention de 19f 5. Sa mission consiste donc aider les'reortentants oflicieladei'E'.ai d'Hati pou suivre U ralisation de toutes les lins prvues par le Tr il. Les motifs essentiels qui ont inspir les Chambres Lgislatives ha'ienncs dans 1.3 vote d? la Convention ont t. sans con teste, la ncessit du rtablisse ment et du maintien de i'urdre. la garantie de la stabilit gouvernementale. Le Gouvernement de Washington — par consquent sun reprsentant en Hati — est directement intres se tout 1 ? les fois que. par une action direct* ou indiecte, l'on ehen h • ail cter l'une des s ipulations expre:s s du contrat existant entre i*s deux partial La passion et l'ambition des m neurs oppos nts ne peuvent absolument tien contre le princi.-e que nous venons d'tx poser et qui tire sa torce de l'esprit autant que des termes de la Convention de 1015. Toute critique faite contre le Haut Commissaire les*, par consquent, contre le G uvernem ni amricain liii-uum\La gran 1" ab^rrat-on des opposants est de t.e pas ainsi le comprendre et le supposer que IG-. nral Pue** d* qu'il ttiehe" le soi Iraifeti, n'entretieul plus aucun rapport avec le gourer* itesD, matresse du monde {Novombre 1906, il y a ieeuf ans seulement, San lontlo!li.-sbil 6 Hitg te le, lieveux d'une fouie enieiveil ( %  r ecord du monde de du I four aeioplane ; il tenait [lelr peml iut 21 seconde et %  Mit 2,'0 n,tres Les jour jeou-auient 1 vnement normes cl lies colonnes L'un ittit : % %  Il est vraisemblable un demi sicle la non Machine volera pendant une heures a une vitesse sen Hit g*le a celle d'un train I . feins de vingt ans plus ,M aviahuro Drcuhin et Lan petvol&itnt d'btaropna Char %  fade Chartres El. mpe-, w ~* d'uije ville l'autre jus niaement de la provision i. 4200 litiea ). Partis le 5 h :10' et 11 secondts, irritsaient le dimanihe a MO" avant donc tenu l'ait *t 45|i j | •:;<" et parc uni kilomtres a la vitesse d'en '0 kilomtres l'heure. %  •rrt, la\ion a donc fran **W kilomtre. C'est un re • •suite on dit, mais un re ^tera battu avant qu'il soit i*. On vient donc de par i l'on peut dire %  MI (ou 0l entre le dpart et 1 or ri • du huitime du tour du mais on doublera bientt tfVtanci De pi ogre en pro WS aUtindia sans doute un !*•"> seul voi, les 40 00 kl I | p de notre boule terretu |x? i w '"t le capilaiLe Arra |JJ W )• lieuhnant Caiol vieu P" ,a faire leur leur d-Europe l*\r J JCU,S Le P rtn ' er Iei lHt(!-)r Paris tonstantino -•iCO kilc-neir** ). U H coud de Constantiuople Moscou ( 2200 kilomtres ) et le troisime de Moscou a Paiis(2200 ki omet' e s). Tout se pa-s sans incident. Pour 11 premire fois depuis que le mon 'dj existe, un bomme a pu dire, louldut le macadam parisien : Avant h er. je voyais A oosUn tiuople... Hier, Moscou, je disais un ami • o Dsormais, toutes les hypoth ses sont vraisemblables, tous les projets possibles.Ne parte l'on pas, New York.d'un hydravi n gant qui transporterait de cette vile a Londres cent cinquante personn s en moins de quarante huit heures:' Si ce n'est pas pour demain, c'est pour apra demain. Et le temps viendra o l'on franchira l'Atlan tique, d un continent l'autre, en moins de 2/ heures Aller ttire un tour dans le Nouveau Monde i e demandera pas plus de temps bien tt que pour se rendre, actuelle ment, en train express de Paris Ri me. Mais il v a mieux Les journaux les plus srieux ont fait savoir leurs lecteurs, ces temps derniers, qu'un inventeur amricain, nom m lloundia, pilotait une automo bile dans les rues encombres de New Yorl... par tlgraphie tnns fil. On a pu v.r frquemment cet te t rad obile , prive de conduc leur vi-ib e et v.de de tout occu pant / g/aguer savamment et saris icciln. paroi ti& milliers de ca mions, automobiles,voitures, bu) dettes et pitons, Mont dan* une seconde auto.M. lloundia dirigeait la premire au doigt et tHWl, 1-ioiuioiiiliaaot, 'a remettant en route, acclrant sa vite.e. la con damnant aux virages les plus au dacieux. Frquemment rpte, cette ex prience a.t couronne d'un gal nement qu'il reprsente et peut avoir une action individuelle en delioia des limites de sa mission. O est donc la logique de l'oppoiiion V C'sen-ore l'opposition cpii invite le II ut Commissai e s'immiscer dans Lee ail rites relev.int ex-.lusiv.ment du nonvernnn nt nation!. Lorftq i al fait observer q'e la Convention qui -st la loi des paitrs nelni en donne pas le droit, l'on re rcrie sans penser q le le plus bal loge qui puisse re dress au Gnral UlfSsI c'est de l'aire ainsi ressortir — djrs hs mm s 'journaux qui l'accusent — que les ct j s d'immixtion qu'on iu ; rep'oche ne sont pis loods. Si rponse rU prsidai do la ligue Initienne des droits de l li mime et les comm it rires Uni Listes qu'elle a provoqus et a US la presse de roprOrition constituent 11 plus clat inte d nonstration de notre assertion. Le G nral liusel sera d." 1 n'u dboutes les attaques que dirigea la presse des agit leurs contre sa cooptation avec le gouvernement d'il OU-L'OM sera d'autant p'us l'aise dans la riposte que le Il ml Commissaire a jusqu'ici l'ait preuve d'une habilet remirqu be dms \*ccomplissement dz sa d, icate et ira lorlanlft miinn M llntiTj-ji>ure vOtre1 A MAISON Maurice titienne fils Spcialise dans le marchandUe f-a' aiHes a le plat r d'annoncer ta cliet l qu'etle vient_d'ouvrir un nouveau rayon de Confiserie* Von y trouvera de superbes boites de Bonbon* pour < (idaux en tous genres des prix dfiant tovte concurrenceUn superbe Almanach sera offert a tout acheteur RHO DO. succAs. Flicit, M. Ilouniia a r pon-lu qu'il comptait auilioier en core sa dcouverte et qu'il se fui sait fo t, ds maintenant, de diri ger uu nvi ^n, de la terre terme et durant un parcours de 1000 kilo mtres, j.isqu'son chimp d'aller ri isag^ et sans erieur possible. Il y a viogl ILS, on et lot n le bonhomme sans tarder Anjour d'hui. on trouve la chose lort a turel'e. On nous dirait demain qu'un aviateur part avec sa jeune pouse pour psstr sa lune de miel dans la Lune elle mme que nous serions a peine tonnas. L'esprit est Bftt a tout accep 1er... Les Assises Le tribunal criminel a libr hier a A heures et demie de l'iprc s midi Paul Pierre Louis, pu'--enu d'avoir volontairement mis le leu la maison occupe par sa mai tresse. Celle dernire a comparu et a expos aux jurs les raines qui l'avaient dtermine a abandonner ^n amant. Il n'aimait pa le Ira vail.. H la rencontra a ia < ampu irne, prs de la ville de Lacaho bas, qu'elle habite, et la uivil jusqu' l'ancienne demeure qu'il lui avail c nslruite et < elle lubi tait encore avec ses lils (' des en fants Paul Pierre Louis l II ne voulut pi i' s'en aller et maniftsla son mcontentement par un cri me. Il alluma le f=u U chau ui re. Me Wolmar plaida l'Innocence, on s'appuymt sur J'iuconsistnnce desmoye s d'accusaliou nvoques par le juge d-iristru. t cuulie son ebont. U rappel u ap -siti m de '.-ancienne mattre se qui n avou ai tiibunal qu e le n'a pas assist la perptialiou du crime. Le Jury tit droit aux oberva lions de Me Wolmar et libra Paul Pierre-Louia. Petit croquis La Mort du Pote Donc, en ce sicle vingtime o l'on s'enrichit comme Outrefo s on se ruinait, et plu^ vite es polai meurent miserab meut. Un pote, par le tamps qui court— et Dieu sa t sia Us jtmbes! cala ne repr>eate evi dminent qn une eniil i.lotoire. A >,uoi rimeut ces miuieurs d<5 mils en notre re de mauiours d .r/ Ll' Le plus souvant on sait pi-, enisltut quand ih ce.-seot %  i exister. Alors, qudques llours de rh'orique, artilicielles comme lotit ce qui se fait tur commande, lia peu d encens bon mar, l'loge posthume, q n coule m ins ilur vu qu'il n'eng ^ e rien; el tout de suite le silen e, le bon, braie. eh /. d autres, qui les gir deronl sans en couper les feoJtloU, el pour la Adteaoa, OJ qji s'en dferont un jour sans &e rappel ir que la feuille de girJe en poriail une. Les pites Comment y en a t il eicore'.' Il faut vraim ut qu'ils a ent la hantise du verbe et de I'; de pour s'obstiner jstei ainsi de leur i\ne i la fo de qui les d ddigae ou e* ignore. Des vers! jttlt du moi s on le crov ni jilii—lelari des jeunes enth u ii-mes celait lin v je lion au i>vd el a la vie. Mars celait aussi U conli lence quon murmure l'oreiile, le seo.et de l'aioUea naive des ving 1 ans, m limes aveux livis l'in Jifl'iei ce du,lecteur inconnu q ii, cepend ml, diiiou, y trouvait comme un vigae cho de son propre cœur, s'arr Uit, peu-il', quelquefois, sur la pige .. oela remonte si 1 >in La nou ve le potique, ce cub sme de a phrase, auri bieull boH ce qui reste des idaux qui eureut la luga cite desmirag-s. Uemain, on chan tera la machine, qui tressai le, vibre, palpite, et dont le geste •stable penser. M .--t joli vraiment ce sicle ving ticme, avec ses a lures de lempt nouveaux el set tronp^ltes de Je ricin, qui font tomber lestraii (ions comme des murailles II in 11 appirfi se? invention ciite ; et il en est le tail'e. La terre, qui, dans nos clnmps, on diiln encore sous dinvisibes fusse*, ^iir le la muette ranm de ses bienfaits. Rendons lui g';\ce>! Mais le temps ne s'arrHe ailro, bien qu un ad b.i ileven si tran g meii nos Ihints sur la dure. Kst il p!uttOge e le opposition uniquement di rige centre lui Charles IV Mgna lact d abdiquation. Mais :1 dit au vainqueur d lna : Ils peuvent aupuidlui criti qu.T le roi. Kl ils o eat prlendre 3 ue ni vous ni moi ne leur avons ouu la libert.') Napoon ne rpondrt rren II prit l'acte d'abdication, ) jeia un rap de coup d r'" • U connaisance des Mdecin* et lu Publie, q rit eot du s-e. i h'.ir sur celle PUee la OfOOitl Phermsoie du Oiobs, attaaante i a l'.linique ''.oi:ou. I ar la frii:li tur du pr luits ni par les soi ie apporte l'OScj lion des O'Jonoenoae mliciles cette Pbarmioia se reonminij d une (ai; i.i t > ite ds annuellement. Les shliidss'aiiiuseoUAvant hier,"'pendantj^toute la matiuo,* un groupe de shiaes dsœuvrs se livrrent contre les p.i • mlri des plaisanteries assez di.ee. Avet du papier de rebut qn'il-: rmasf aient de vaut la maison Gai diner, ils labriquaient de petits rouleaux qu'i s drosaient sur a voie. S'iusieurs passants parmi lesquels un notaire crova^t qie c'tait des rouleaux contenaut de l'arg> nt se ba utrent furlivemenl et em| o. chereot les dlruitus enve opps dans du papier par les gamins. Il est cependant curieux que des gens aviss, surt< ut un notaire puissent encore croire qu'un peut trouvsr de l'argent sur la voie pu blique.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06591
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, December 04, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06591

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
f|fiCTgUR PROPRIKTAlKB
MMPRMEUH
.JfijiDent May loin
BOIS YEHNA
|68, Bue Amricain
10 20 (:tINllMEs
Quotidien
l'intelligence et les sentiments
onJ des compagnons inspa-
i aides ; mais depuis l'origine
des iges, ils ont; rarement
ussi se comprendre.
Gistive le In
TELEPHONE W 2.'J
(E No B672
PORT AU l'MNCK l H.UT1 )
VENDREDI 4 DfTrMBREJieaTt
O est tbc la logique de ^Opposition ?
TEUIl lill JOURNAL
[pLE Matin
i cher Directeur,
une l^'-trc adresse au
il i Le Nouvelliste , le
[pressoir exprime le vu
rmais le Gnral .1 II.
[jjt i l'objectif de toutes
liions du nationalisnn .
i avis, c'tft un ti?u dj
ar le I laul Commissaire
[etsoci, mme dors de
II, par la presse de l'oppo
itous les actes du Gou-
lt. l'ou tant, p;.-
paimi les meneurs op-
ne s'est encore avis
jier, d'ui.e Ijeon conve-
fie caractre de la mission
jluGnial Uu>sel par h
ewnemtni le W flm g'oi.-
le gouvernement de Dar
ive, une question essen-
|icolstarament proccup
publique hiitieniie :
n de la Convention
Ientre les Etats Unis et
Ce rsultat n'ayant pu
su, h 'ouvuncment
dcida de nommer
Item nis'aire en Hati
iChoix se [.(il ta sur le ,'-
Rujsel mu lut accrdit
(tu G( nveriitmeit liai -
itveele un; d'Anihassa
V. U en Ti suite qu' part
l-ewcire diplomatique, le
Commissaire reprsente
Jtnimi de Waslung-
tBDbot que ccoprateur du
Gouvernement hatien en vue
de l'excution des clauses de la
Convention de 19f 5. Sa mission
consiste donc aider les'reor-
tentants oflicieladei'E'.ai d'Hati
pou-suivre U ralisation de
toutes les lins prvues par le
Tr il.
Les motifs essentiels qui ont
inspir les Chambres Lgislati-
ves ha'ienncs dans 1.3 vote d?
la Convention ont t. sans con
teste, la ncessit du rtablisse
ment et du maintien de i'urdre.
la garantie de la stabilit gou-
vernementale. Le Gouverne-
ment de Washington par
consquent sun reprsentant en
Hati est directement intres
se tout1? les fois que. par une
action direct* ou indiecte, l'on
ehen h ail cter l'une des s i-
pulations expre:s s du contrat
existant entre i*s deux partial
La passion et l'ambition des
m neurs oppos nts ne peuvent
absolument tien contre le prin-
ci.-e que nous venons d'tx poser
et qui tire sa torce de l'esprit
autant que des termes de la
Convention de 1015.
Toute critique faite contre le
Haut Commissaire les*, par
consquent, contre le G uver-
nem ni amricain liii-uum\La
gran 1" ab^rrat-on des opposants
est de t.e pas ainsi le compren-
dre et le supposer que I- G-.
nral Pue** d* qu'il ttiehe"
le soi Iraifeti, n'entretieul plus
aucun rapport avec le gourer*
itesD, matresse du monde
{Novombre 1906, il y a
ieeuf ans seulement, San
lontlo!li.-sbil 6 Hitg te le,
lieveux d'une fouie enieiveil
(record du monde de du
I four aeioplane ; il tenait
[lelr peml iut 21 seconde et
'Mit 2,'0 n,tres Les jour
jeou-auient 1 vnement
normes cl lies colonnes L'un
ittit : Il est vraisemblable
un demi sicle la non
Machine volera pendant une
heures a une vitesse sen
Hit g*le a celle d'un train
I .
feins de vingt ans plus
,M aviahuro Drcuhin et Lan
petvol&itnt d'btaropn- a Char
fade Chartres El. mpe-,
w~* d'uije ville l'autre jus
niaement de la provision
* i. 4200 litiea ). Partis le
5 h :10' et 11 secondts,
irritsaient le dimanihe a
! MO" avant donc tenu l'ait
*t 45|i. j | :;<" et parc uni
kilomtres a la vitesse d'en
'0 kilomtres l'heure.
rrt, la\ion a donc fran
**W kilomtre. C'est un re
suite on dit, mais un re
^tera battu avant qu'il soit
i*. On vient donc de par
i l'on peut dire mi (ou
0l entre le dpart et 1 or ri
du huitime du tour du
. mais on doublera bientt
tfVtanci De pi ogre en pro
WS aUtindia sans doute un
!*"> seul voi, les 40 00 kl
I |p de notre boule terretu .
|x?iw '"t le capilaiLe Arra
|JJW ) lieuhnant Caiol vieu
P",a faire leur leur d-Europe
l*\r j JCU,S- Le Prtn'er Iei
lHt(!-)r Paris tonstantino
-iCO kilc-neir** ). U h coud
de Constantiuople Moscou ( 2200
kilomtres ) et le troisime de
Moscou a Paiis(2200 ki omet'es).
Tout se pa-s sans incident. Pour
11 premire fois depuis que le mon
'dj existe, un bomme a pu dire,
louldut le macadam parisien :
Avant h er. je voyais A oosUn
tiuople... Hier, Moscou, je disais
un ami o
Dsormais, toutes les hypoth
ses sont vraisemblables, tous les
projets possibles.Ne parte l'on pas,
New York.d'un hydravi n gant
qui transporterait de cette vile a
Londres cent cinquante personn s
en moins de quarante huit heures:'
Si ce n'est pas pour demain, c'est
pour apra demain. Et le temps
viendra o l'on franchira l'Atlan
tique, d un continent l'autre, en
moins de 2/ heures Aller ttire un
tour dans le Nouveau Monde i e
demandera pas plus de temps bien
tt que pour se rendre, actuelle
ment, en train express de Paris
Ri me.
Mais il v a mieux Les journaux
les plus srieux ont fait savoir
leurs lecteurs, ces temps derniers,
qu'un inventeur amricain, nom
m lloundia, pilotait une automo
bile dans les rues encombres de
New Yorl... par tlgraphie tnns
fil. On a pu v.r frquemment cet
te t rad obile , prive de conduc
leur vi-ib e et v.de de tout occu
pant / g/aguer savamment et saris
icciln. paroi ti& milliers de ca
mions, automobiles,voitures, bu)
dettes et pitons, Mont dan* une
seconde auto.M. lloundia dirigeait
la premire au doigt et tHWl,
1-ioiuioiiiliaaot, 'a remettant en
route, acclrant sa vite.e. la con
damnant aux virages les plus au
dacieux.
Frquemment rpte, cette ex
prience a.t couronne d'un gal
nement qu'il reprsente et peut
avoir une action individuelle
en delioia des limites de sa
mission. O est donc la logique
de l'oppoiiion V
C'sen-ore l'opposition cpii
invite le II ut Commissai e
s'immiscer dans Lee ail rites re-
lev.int ex-.lusiv.ment du non-
vernnn nt nation!. Lorftq i al
fait observer q'e la Convention
qui -st la loi des paitrs nelni
en donne pas le droit, l'on re
rcrie sans penser q le le plus
bal loge qui puisse re dres-
s au Gnral UlfSsI c'est de
l'aire ainsi ressortir djrs hs
mm s 'journaux qui l'accu-
sent que les ctjs d'immix-
tion qu'on iu; rep'oche ne sont
pis loods. Si rponse rU pr-
sidai do la ligue Initienne des
droits de l li mime et les com-
m it rires Uni Listes qu'elle a
provoqus et a US la presse de
roprOrition constituent 11 plus
clat inte d nonstration de no-
tre assertion.
Le G nral liusel sera d."
1 n'u dboutes les attaques que
dirigea la presse des agit leurs
contre sa cooptation avec le
gouvernement d'il ou-L'om sera
d'autant p'us l'aise dans la ri-
poste que le Il ml Commissaire
a jusqu'ici l'ait preuve d'une ha-
bilet remirqu be dms \*c-
complissement dz sa d, icate et
ira lorlanlft miinn m llnti-
Tj-ji>ure vOtre-
1 A MAISON
Maurice titienne fils
Spcialise dans le marchandUe
f-a' aiHes a le plat r d'annoncer
ta cliet l qu'etle vient_d'ouvrir un
nouveau rayon de Confiserie*
Von y trouvera de superbes boites
de Bonbon* pour < (idaux en tous
genres des prix dfiant tovte con-
currence-
Un superbe Almanach sera offert a tout acheteur

RHO DO.
succAs. Flicit, M. Ilouniia a r
pon-lu qu'il comptait auilioier en
core sa dcouverte et qu'il se fui
sait fo t, ds maintenant, de diri
ger uu nvi ^n, de la terre terme et
durant un parcours de 1000 kilo
mtres, j.isqu'son chimp d'aller
ri isag^ et sans erieur possible.
Il y a viogl ils, on et lot n
le bonhomme sans tarder Anjour
d'hui. on trouve la chose lort a
turel'e. On nous dirait demain
qu'un aviateur part avec sa jeune
pouse pour psstr sa lune de
miel dans la Lune elle mme que
nous serions a peine tonnas.
L'esprit est Bftt a tout accep
1er...
Les Assises
Le tribunal criminel a libr
hier a A heures et demie de l'iprc s
midi Paul Pierre Louis, pu'--enu
d'avoir volontairement mis le leu
la maison occupe par sa mai
tresse.
Celle dernire a comparu et a
expos aux jurs les raines qui
l'avaient dtermine a abandonner
^n amant. Il n'aimait pa le Ira
vail.. H la rencontra a ia < ampu
irne, prs de la ville de Lacaho
bas, qu'elle habite, et la uivil
jusqu' l'ancienne demeure qu'il
lui avail c nslruite et < elle lubi
tait encore avec ses lils (' des en
fants Paul Pierre Louis l II ne
voulut pi i' s'en aller et maniftsla
son mcontentement par un cri
me. Il alluma le f=u U chau ui
re.
Me Wolmar plaida l'Innocence,
on s'appuymt sur J'iuconsistnnce
desmoye s d'accusaliou nvoques
par le juge d-iristru. t cuulie
son ebont. U rappel u ap -siti m
de '.-ancienne mattre se qui n
avou ai tiibunal qu e le n'a pas
assist la perptialiou du crime.
Le Jury tit droit aux oberva
lions de Me Wolmar et libra
Paul Pierre-Louia.
Petit croquis
La Mort du Pote
Donc, en ce sicle vingtime o
l'on s'enrichit comme Outrefo s
on se ruinait, et plu^ vite es
polai meurent miserab meut.
Un pote, par le tamps qui
court et Dieu sa t si- a Us
jtmbes! cala ne repr>eate evi
dminent qn une eniil i.lotoire.
A >,uoi rimeut ces miuieurs d<5
mils en notre re de mauiours
d .r/ Ll' Le plus souvant on sait
pi-, enisltut quand ih ce.-seot
i exister. Alors, qudques llours
de rh'orique, artilicielles comme
lotit ce qui se fait tur commande,
lia peu d encens bon mar,
l'loge posthume, q n coule m ins
ilur vu qu'il n'eng ^ e rien;
el tout de suite le silen e, le bon,
braie. eh /. d autres, qui les gir
deronl sans en couper les feoJtloU,
el pour la Adteaoa, oj qji s'en
dferont un jour sans &e rappel ir
que la feuille de girJe en poriail
une.
Les pites Comment y en a t il
eicore'.' Il faut vraim ut qu'ils
a ent la hantise du verbe et de I';
de pour s'obstiner jstei ainsi
de leur i\ne i la fo de qui les d
ddigae ou e* ignore.
Des vers! jttlt du moi s
on le crov ni jiliilelari des
jeunes enth u ii-mes celait lin
v je lion au i>vd el a la vie. Mars
celait aussi U conli lence quon
murmure l'oreiile, le seo.et de
l'aioUea naive des ving1 ans, m
limes aveux livis l'in Jifl'iei ce
du,lecteur inconnu q ii, cepend ml,
diiiou, y trouvait comme un vigae
cho de son propre cur, s'arr
Uit, peu-il', quelquefois, sur la
pige ..
oela remonte si 1 >in La nou
ve le potique, ce cub sme de a
phrase, auri bieull boH ce qui
reste des idaux qui eureut la luga
cite desmirag-s. Uemain, on chan
tera la machine, qui tressai le,
vibre, palpite, et dont le geste
stable penser.
M .--t joli vraiment ce sicle ving
ticme, avec ses a lures de lempt
nouveaux el set tronp^ltes de Je
ricin, qui font tomber lestraii
(ions comme des murailles '
II in 11 appirfi se? invention
ciite ; et il en est le tail'e. La
terre, qui, dans nos clnmps, on
diiln encore sous dinvisibes
fusse*, ^iir le la muette ranm de
ses bienfaits. Rendons lui g';\ce>!
Mais le temps ne s'arrHe ailro,
bien qu un ad b.i ileven si tran
g meii nos Ihints sur la dure.
Kst il p!uttOge I ij | ie d eu craindrs tout Q l'on
on dcile.
Depuis si longtemps le m iode,
jeune ou vieux, est luouu
voir mourir de misre, qu'il se
dsintresse inconseiemmeut de la
q icstion.
Les potes lui ont toujours piru
d' tres asst/ b/.irres, gars
dans leur sicle, u/iel qu'il rll ..
Les Aots bistoraitAc
- Ils peuvent aujourd'hui cnliqaer
le toi. Cl ils osent prtendre que
ni vuhs ni moi ne lenr avons
donn la libert.
LorsqiidNap lon intervint dans'
les blfaues intrieures de l'bapa-
gne, un groupe d'lspagnols qui
avaient constamment troubl leur
l'.itn ; par leuis iutrigues, leurs
vices et leurs concussions el qu
en somme, taient les premire
a uleurs er n ni lu- u i s qui frappaient
leur Pays, osa mener cuutre le
malheuieux Charles IV une oppo-
sition politique Mais ils prodi-
guaient loules lrB louaog s a l'en
Vahi^eur de leur ferre el tout
leur liel et toute* leurs hues n'-
taient dir g s que contre le roi de
la .Nation qui pourtant n tait pour
rien dans le &raud cataciwne qui
bouleversait i lv p ^ne
Mapo on pour conlraiudre le
roi a abdiquer lui par.a, un jour,
de >e le opposition uniquement di
rige centre lui Charles IV Mgna
lact d abdiquation. Mais :1 dit
au vainqueur d lna :
Ils peuvent aupuidlui criti
qu.T le roi. Kl ils o eat prlendre
3ue ni vous ni moi ne leur avons
ouu la libert.')
Napoon ne rpondrt rren II
prit l'acte d'abdication, ) jeia un
rap de coup d ^^
iltteThrse Montas
313 Hue Bonne ttrt%8iS
I'q lace do la Lgation Amrioaine.
Voua trouverez. : Superbe assortiment de bibelots en'biscuits, rpcia
lil de la Porcelaioerie de Villenanxe ( Aube, France ; des jouets en
caoutchouc Crme et savon Mvlaceine, des chaussures pour enfanta,
de la loile Merocain et Nalioua'e no're. h i-urs, Pli mes et pai le pour
chapeaux de dames, .lolies formes et calottes chpeauv. Deriielles
\ neiennes, Pli-quea et produ.ls photographiques de la Mais .n Guil
lfmirot et Boerspflug Co.ll vous y tre lourni tous les renseignements
rnneernant "Les Fabriquer runies d'Klbiruf France".
Frachement arriv par steamer du Ferment de Raisin. Nalle part
ailleurs, vous ne auriez trouver une p us riche varit de cartes pos
taies. Plus de 120 vues diffrentes de l'orl au Piinreet ses environs :
des ruines de Milot, la Citadelle Laferrire, des faolaisie pour Nol,
Mariage, fianteilles. Anniversaire et sujets humomtiqijs.
Attenant- la 'Uaiiius
c ncor.
4ngle des Hues Desto-iches
iNiSe tfOll Ii i in ir li o>r'"
U connaisance des Mdecin*
et lu Publie, q rit eot du s-e. i
h'.ir sur celle PUee la OfOOitl
Phermsoie du Oiobs, attaaante i
a l'.linique ''.oi:ou.
I ar la frii:li tur du pr luits ni
par les soi ie apporte l'OScj
lion des O'Jonoenoae mliciles
cette Pbarmioia se reonminij
d une (ai; i.i t > ite gli^'^m n;nt i Mjaeval, sou secr,-
taire.
Ce qui vita \| ,r,it, i la iHt
le .' 10.00 t II i u n ,<, OUdOpl M i
dri I et N ip ilo i oo u n i soi fr. j
I rseph roi d'Kapegne.
tVlercreJi sur. Parisuna don-
ut Siinta rharse del'Eaf ni
,ll. I I I ..I.IV fl^a. ___ ___
nu
y" -* ' i n iroae m i mai ru
Jesusii 11 nu a i e li m qui, a?Q
ii li ricli.M, i je o s ei de lu-
mires ineo upj able.*, montre
lesdifkrses pisodes Ai la ve
de li nouve la canoniaati
Non roi aiieat consulaire
Hier matin le Dpartement
dei Rlationa I^au-ofTie/.
rxquatur le Consul d) Sjij
l'orl au-Prince.
\oa compliments au n )iifem
Cjnaiil.
Niufaaii Baicimi '..
A I taga de la i Taverne dei
No:tumbules . Hue Koux, prs
de la Lgation Amnetine a t
inaugur, Mu lit un dan ing mc-
derne. La nouvelle orgaoiejtioo
et assure pir \lr fleuri Heriet
qu S pris t, u e< leg disp s tioos
p rm '.liant de prvoi. une srie
dt succs pour les soire i annon-
ces. Le service e.nt de | remier
ordre.
Les chiens
Nous disions l'autre jour qu'i.
y .vail trop de chiens allant en
libert sur la v ie publique ;i Port-
au Prince.
Il parall que ce n'est pas noire
Ca.iitile qui detent le record sur
ce point.
aprs le d Tnier recensement,
le nombre des clueos s' ve
lier in 818 0.)0; leurs propri*
tains piint la ville H millions
de uni L-, soit plus de tO million!!
de francs d'imp>ds annuellement.
Les shliidss'aiiiuseoU-
Avant hier,"'pendantj^toute la
matiuo,* un groupe de shiaes
dsuvrs se livrrent contre les
p.i ml- ri des plaisanteries assez
di.ee.
Avet du papier de rebut qn'il-:
rmasf aient de vaut la maison Gai
diner, ils labriquaient de petits
rouleaux qu'i s drosaient sur a
voie.
S'iusieurs passants parmi lesquels
un notaire crova^t qie c'tait des
rouleaux contenaut de l'arg> nt se
ba utrent furlivemenl et em| o.
chereot les dlruitus enve opps
dans du papier par les gamins.
Il est cependant curieux que des
gens aviss, surt< ut un notaire !
puissent encore croire qu'un peut
trouvsr de l'argent sur la voie pu
blique.


. *
LE MATIN. 4 DceVaVt IftS
f*J
.GLOBOLliquiae
combat ranmlt
K
nti*r*'emeal rsorb et tw >*U
um troubie pulriqo.* n. r*-
paiiun U Olobtul liquide aruvor*
una incomparable nwitqu Ur
ien-etra, pl*1 i """-
Uon rapide 4e lt nuu-iUou I *
rpptil et a la :!""*
trouble nerveui MWO**1
loblemenl i U chlores*.
IXcl^r tuu:,
MWca ;> cRcr..s p.ummh
M^V MAI fO""* '' B*UPS l2 I
PORAL fhtIM clua-."!-'' ,"'r
ETssEaT ro.phjm. Wt.t i
SKm ,0. .on MB",' i'
iut ltUMI f>r'nM O' -*'.
Iictnrl (t *itncv
NOCTYL
v*us.
Nouvelles mmim
PAR CABLE
Premire, runion
du Cabinet Iranai?
pAR Le cabinet s'est runi
l'Klyse sous la prsidence de
M. Doumergue. Il a approuv le
plan de reconstruction tinancire
lt M Loudiriir. Dans la mme
gance le ntWnel a dcid d'envo
j, Wellington une mission
M. Brenger pour
Tr
les de leur nation?, exprimrent
ensuite Ici mmes senlim nts. Le
moment venu Luther signa le pre
mier suivi de Stresemann, Vander
velle, BriunJ. Bald*in, .Skryski al
Uenes.
LONDRES A 10" heures 30.
la demande de MM. Luther et
Slresemanu, M Briand a eu avec
eux une longue cohrence. Le
plus grand secret a t gard au
Un bandit fsmeux
lue a:x Elutevxta
Georges Andersor,aide de ca-np
dits les plus lamtux qui ail jama s
exist am Etala l'a. *i "t d'tre
tu MuslMfon, par le J*tecl've
Charles llamm^rd. aprc un ba
taille ra- g au rivolter Ham
moid, 'ui mfme, a' l>'c se
mort par -ndnson.Pii q>J Chip
man est actue'lemen' sous 1*9 ver
rous, en attendant io ex.'culion,
la poli-. fitnri'-aine eut consid
rer qu'elle a liquid une des pa
ge* l" plus sanglantes de I h^toi
re criminelle aux EU'.s Uais.
'CE QU'IL i
MERE5
La confiance de
plusieurs milliers de
personnes est ce qui
aide rendre
L'EMULSION
SCOTT
le tonique nutritif le
plus populaire au
monde. L'Emul-
sion Scott produit
de la force.
La fte I- l'Association
des Dames de
St. Franois d ; Sales .
Ont au Cercle Port nU Prin-
cian, gracieusement mi* a leur
disposition, qu'aura li u, le 1 d-
cembre prochain, la lte annuelle
des Dames de St. Franois de
Sales. D'ores et dj*, les meilleurs
concours leur sont promis peur la
Sur laite russite de li f e. C'est
ire que la soir4e a laquelle sont
convoqus les ni-r b eu amis do
celle (p \re si popul 'redaos no're
Tapit'le, sera vraiment un pecla-
c'e de toiit prener choix
Noas en donnerons prochaine-
ment le progrim- e.
(n trouvpra des cartes chez Ma
dam*) lludicourt, prsidente des
dames de Saint Franois de Sales,
Mme Gauthier M-nos, vice prsi-
dente honoraire, et Malle Marie
Nadal, prsidente de Primavera.
M- Mussolini
tract leur devoir au* tas-
tfiii d'Anire j
fc.ua pui>9rtki( inapeiue U lia d'anne s il fcW avait pour cav
ville, le Dazar d'Antoine M. Talamas, le maitt*e des liinesses
Il eat vrai que les Fte ne commencent toujours que chei lui
c'est l que toutes les familles vont choisir leurs costumes. iaL
M.Tahtmas.n'eatpasseu'ement rput pour sas'brillantes toileltaaat
soieries.il a aussi une glande renomme grce JB.concours an &
jours prt tous. Jamais H n'a failli jus ilisf cette coufiaace
l'lgante socit du pays a place en lui.
Il reoit toutes les boarses. A tous, il offre un printemps nom
Aucune maison de la place ne peut rivaliser avrXla mUon Ao'i
on
Talamas. bile restera le Bi/ar des Monseauts,
s'ajoute aux solides qualit* de s s tbsus.
Ail / 4 Antoine M. Talamas, o Ion peut hjuver
Grandes nouveauts Paiisiern s.
\je bon
vraimcDll
Vous les vous jamal
servi de la lotion 01
de la poudre Fausta,


avant sft tte M. Hrenger poQr r c.ouver9.,ion.
reprendre les pourparlers au sujtt J
h Francrh,i'UOn ^ Directoire maintient la
i-jfsnjpfdu monopole de tabac
riocus
dclara lions
de I. Louclieiir
La lutte contre le rgime isUsrsidaoi l'Etranger
<
<
PARIS wi
ministre des llnauces, a dclar
qu'il s'opposerait h ca que le mo
nopole du commera des tabacs
censure sur la presse
espagnole
MADRID Le Directoire s'est
dclar ofhciellement oppos suppression de la censure de la
rease qu'il considre ncesaire
otaMft W1?.*?8 de9 a,Uires ..n,8
un arttele de journal qui contient
des apprciations tendancieuses
soit confi a une entrepriaeamricai pelant ?!*)** ,,D^!^*
n qui an a sollicit le privilge.
Autour de HtDtraa
de TAllemagne la S.DJ.
BERLIN Le eMontag Morgen
publie aujourd'hui un manifeste
de la Republikanische Verhunde
mettant en garde les rpublicains
csntre les man me droite Ce journal reproduit
aussi un manifeste de mme sens
des socits militantes tpuhlicai
nef t Reirhsb..nner Sili.varl/ Rot
Gold . Le t Tagliscbe Kunds
chau dclara que Stiesemann fe
ra sous peu un appel tous les al
b mands pour envisager la proposi
tion de l'entre de l'Allemagne
dans la Socit des Nattons.
Signature des traits
de locarno
CMfrence entre H. Briaod
et les ministres allemands
LONDRES L'acte solennel de
le ratification des traits de Locar
ao a commenc dix heures du
matin en prsence de toutes les
personnalits qui assistrent i la
confrer ce except M. Mussolini
qui a envo\ une dlgation. Lue
lecture a t donne des docu
ments d'aprs lesquels l'Alterna
gne et les nations voisines s'enga
gent respecter les frontires ti
xe" | ac le Imit de Versailles t
t soumettre i l'arbitrage les dilfi
ren 1 qu pourra'eu' iurgir entre
ellas. Aprs nvoi- prsent leurs
lettres de crance revtues de
pleius pouvoirs, les dVgus corn
meniient signer. A le heures
35 lact qui marque une nouvelle
re de la politique cuiopenne
Aleit accompli.
LONDRES Quand tons les d
lgus furent runis ils s'assirent
autour d'un* grande tab!e dans le
mi. i ordre qu'ils occupaient
Locaruo. M. Chamberlain, au mi
lieu d'un ai'.an e motionnant,pro
aena en franais un brel dis
co'rs. M Luther exprima au nom
de foc pays la sat sfaction avec
laquelle avait t accueilli le pacte
de scurit. Les autres dlgus,
par ordre nlnbabtiqua des iqRia
militaires II a ajout que cMte po
litiqne de censure sera con'ioue
par les gouvernements p3Strieurs
et attirme que dans la situation ac
tuelle elle ne peut tre attnue.
la question de lossonl
Gravit de la situation
LONDKES La Guette de
Westminster annonce que le
ditfrend .nul.) turc, a propos de
Mossoul a cr une grave situa
tion internationale tant donn
que la Turquie a dcid d'envahir
l Irak et de >'emparer de Mossoul
si elle n'est pas lavorise par la
dcision du tribunal de la Ligue
des Nations. Le gouvernement de
Mustapha Kemal aurait dclar
que l'occupation mi'itaire au. a
lieu sans avis ni ultimatum et qu'il
n'admettrait plus ni arbitrages ni
miiations. Il est impossible de
prvoir les graves consquences
qui peuvent surgir de I iutrausi
gante attitu le de la Turquie pr
cisment qmnd on vint de sgner
les trtits qui parais^tient assurer
la paix de l'Europe.
Nouvelles diverses
LONDRES Mr Churchill a an
nons la chambre des comtnu
ns que te gouvernoment italien
enverra le 13 Dcembre nue mis
sioo en Angleterre pouryogi
cier la coisolidatiou de sa dette.
VIKNN: On t'^nphi* de
Budap st q'ie les rgions monta
gueuses d* ngr j son' cr>u
vep,es d'une paisse co ihi de iei
ge rendant trs difficile^ le idla
lions d'un| ay 4 l'autre. Eu llerz
ovine un train a t enseveli sous
i neige pendant 90 heures.
humide
La po'ice a errt SU personnes
hommes et lemraes apoarte
tant la meilleure socit d'india
nopolis, de Sn:nt Louis et de Cin
. inati, sou* l'inculpation de stre
procur de boisoos alcooliques
dont le montant dpasse z<> mil
lions de francs.
Ta QLauVrj de MUaT
Depuis quelques jours, sur l'ini
t>afive du lieutenant Witny de la
Gendarmerie d'Haili, de grands Ira
vaux de rparations sont entrepris
et activement mens K la Citadelle
de Milot. ce prcieux monument
historique construit jidis par le
roi Henry Christophe.
C'est une excellente ici- e .''e sou
venir histo'ique mrita d'tre on
serve, car il fait l'admiration de
tous ceux qui peuvent la voir.
Parisiana
Dlmamoh
grand cin roman sensationel,
M. Mussolini parlant au congrs
des (abteani trangers a num-
r les directives que les fsscistes
rsiiant l'tranger doivent ob-
server.
1. Ils doivent respecter les
lois du pays o i's rsident et. le
cas chant, donner cet exemple
mme aux citoyens du dit pays;
2 l's ne doivent pas partiel
f > wvrttU>|iie SanSi l'.ure du pSVS;
3 Ils ne doivent pas aaeatesa
de diiTrends au sein des colonies
italiennes l'tranger, mais, vu
contraire, 1ns aplanir;
4 Ils doivent donn-r l'exem-
ple de la probit publique t prive;
o Ils doivent respecter los re-
prsentants de l'Italie l'trs-.ger;
6 le doivent dfendra l'italia
nit dans le pass ci le prsent;
7 Ils doivent faire rr ivre d'as
sistance parai les Italiens qui se
troevent en tat de besoin.
Un
TAO
mis en scue de Gaston Ravel sens
la Direction de Louis Nalaas.
Jou par:
Andre Urabait, Mary Herald,
Jo llamman.
I .titre : 2, 3, 4 gourde.
^ BAMPIOMMAT lE FoOT BaLL
Saine li aprs-midi 4 heures :
< Aiglon S .0 Ut 11 titien s
con're Petite ieuiessa Sp)r
tiae Hatienne #
[limmrli > aprs mi li 4 lis:
t Val ix Sportive Club contre
i Sportin* Club .
Entre Gnral*): ftocentime.
Remerciements
Mon-ieur Spencer Pierre Louis
el fam lie, Madame G-;orgss Mar
leWy et famille remercient bien
sincrement tous crux qui leur
ent donn des tmoignages de
lymeathie l'occasion de la perte
douloureuie qu'ils ont prouve
en le personne de leur regrette :
Madame Spencer Pierre louis,
ne Magde'eine Mai tell y,
particulirement le Cur et* la po
pul.it on de Rainet.les Trs Chres
Soeurs de Ste Roe de Lims, les
Rvrends Pres du Sminaire, les
mis deJarinel. de Port au 'rince,
de Saint Marc, des Gonaives, des
C^yeg et diverses A sociations.
lis les prient de cro re toute
leur reconnaissant.
Una lama ptvfajtc t
dtx secondas ~ '
Avis
Pi c .il. iilation du ternes
pir I. 6. Tippenhauer
aujourd'hui rt dimaii
Le*. Presaion atmosph O.t Hiid- us; tempratur* t.tau
dessus; in lex du temps 0.2 nga
tif Probabilits pluie 0.8 posittr.
Le . Pression atmosphrique
0 A au dessus ; temprature 0 S
au dessus.. Index du temps 0.5 po
util. Probabilits pluie : B I nga
m.
Dana l'intrt in public, il est
port la connaissante des int
reass que la dtonation des ex
plosifs q lelconqnes est considrSe
comme tant contraire la pa'x t
la scurit publiques.
En coasquence, tout iad vidu
faisant exploser des matires d-
tonantes, dont les explosion* n
ont permise, q >e sur ls p'aces
pub'ique tendant l-s journes du
1") Dcembr du 1er Janvier et du
1er Mai. sera censidr comme
violant lea lois rgissant la paix et
la scurit publiques et il sera
prit contre lui telle*- mesures que
de droit.
M. Il S1LYERTR0M
C*et de la Poiiae
CWlWc.qallf.utp^.ja
n. Iiim 4* ntoif Valet AaMan*
I* Maeti "qui m rtpMM lui liai."
Dis mco ni m d rapaaMc* < ' >*
< unl ft.lch., iumI bien ai(-dU*
'a primiir Jour. La mSasa laa*
dur 4m teaulna, tas* rl.n paeSrt
ni 4a aea SI ni d* m 4ocaaa.
Demande/ une lotion ou une boite de poudr
Kawas HE^M ANOS et veus ne vous servirez ji
d'autres inarques.
Dis produits proviennent de U lameuse uark
ne Gheramr Paris.
Kawas HERSA^OS
205-200 Hua Traversire
lia regard sur votrs avenir
Un conseil pul vous tre utile etJuneJciMisattUot^
eicore. Consul *i. le Comte de
HIMN TAKNIElU
Il reo I de i2 et de 2 a r> heures le- mardis,
dis H vendredis.
Il rv|KH(I par carrjspondance it^toutc lettre acfontf
ilf 2 dollars.
Consul tatiou : 1 dollar
ADRESSE : Ituelle Plqutnl edt du No IJW,
La sant doit passer avant
Les>eurres'BLUENOSEu et'PYS'1.*
sieurs SmitliU' proctor,. Ltd. sont j|arantis
ment purs.
C'est excellent. c*est peu coteux.
n vente dans les bonnes piceries : et et
citez les Agents.
Co-amereiiJ Vgencieeaad Commission
Lon R* Thbta\
prsidont
HOTEL S,e ROSE
Situ la Rue de la Ooix
X_o9arxe
Service de 1er ordre
HoraLinie
Le steamer Homnest attendu
Poit au Prince le 7 courant et le
rteamer Tela le \0 courant tous
les deux venant de l'Europe via
San Juan de Porto Rco, Puerto
Flata et Cap Hatien.
IU (partiront probablement le
leudtmain pour Kingston et les
ports Dominicains, prenant fret
et passagers.
Le steamer Frid Horn venant
de Curaao,Jacmel, Kicgston sera
ici le 11 courant. Il partira le
mme jour pour l'Europe via St
Marc. Gonaives, Cap llaitien et
Puerto Plata, prenant fret k pas
segers. p
. Oloffson Lwcas Si. Co, agents.
Messe de II
Il sera chant Js,
Notre Deme, le ntsrers* i
bre courant 6 heurH
service solennel pour W '
h'ime de : ...
Albert Mi* CdM
drt'd Bordeaux (Frase*)'
O.l.bie !9I. '
Les ami* du dfea '
famille sont pris di
Crmcnie. .
Le prsent avis h*'
vitation .
\mmm
Jequifl*
Messe de
Le mercredi 23
prochain il sera chiDi? \
/j2 du matio, u.
une messe de rUJ
moiredePierieFFrJ^
Cette raewe sera ceMW"
demaide duo $#***
du regrett disparu-
ChaaaeaieDt fi
Caoiuetd
M Krinaauel l,\L
Rue du Centre No 1
MUTIIATTf 1


le vt\x:x -.i d-.^,-. ;imi
n.
CAJ*UMET BAKING POVVDER
Ponr vos jolis (ileanx de fin d'Aone, servez voas de la Poudre
Elvation Calumet. Rsultats merveilleux.
B, eiN. SiDi &C% Agents
> American Antilles Lice
} Operated For
United States Shipplng Board By Colombien------
Steemship Company Inc. Managing Operaters.
17 Battery Plate, New York city.
fr steamer Staitl ueruxaL le ^riaitoJ
hSamtL Caijte, $icintsta[,iiaaoan& &
\iL*o fc 6 ^cemliie- content, 5f trparlii a
invemex joat ponr ^Icw-^attl aia fc^ potl5
^lloi4 pxenanL ficL ec paMageo.
>trl-au-rriricr)te 4 Dcemb e 1925
Colombian Steamship Company Inc.
uebara & io> Auents
La seule peinture ne chan-
geant pas de couleur.
v
1
S
Satinu
i

!
rpare spciale aient pour
le climat d'Hati
Alnmintii Liae
trOrlans*Southl AmericanSteamship Co ko
Prooliain. dpart direct pour
Port-au-Prince ' Kaiti '
p $\$ 3a* ayant, lau 9leu-Oifaru
rSa^loOemliie fortaici *eia a ^etLL->tt<
het fe- 8 aoec 160 tonne*.
$ Steamer 'Jlih > taittaa 9W-0ifc-
k 15 ^em-liic- DuccfemenL, ponr^ort
faaraer frirteni* tab5eia"i>5l#-0tfean^
^Ufyuanbit pioc&ain ponr Ion4. Ce4. port4.
>i.
Htatt-^iaco, Ce 4 #)cceerntit, i<#5
A. de Matteis tt Ci
Agents Gnraux
S The Charles H. Brown Paint Co
I
f Geo Jeansme <& Go, Agents
Ait m Important
Il a t ga-, lirHi 13 Nova-n
bre courant, an album d mit -a
plies, intitul Une tnqiilte h Urmr$
t "-oci le ( on i >tn a
C'N un petit livre pWt. -r.-li
djs lui e roig-j h^grin', a:\\ n
2
ttoifiau nomm' Ctnpesette, Nous pavons 50 centime?,
huisserjdu Couseil d Etat, p ur rotre olfice angle det Hues Mi
rtre ternis Me Lescouflair, son racles et do Centre la livre de
propritaiie. grains dcortiques Ben ifl ( 7. o
Une b)ooe rcompense s -a Irtf*).
d.-nure la per-o ne q-.i l'ap-nr .S,,, i > Trclnuuue du M*
leru mi bureau d,. Journal. tcm, lte /' t f/,. ,.
Eug LE BOSS ; Co
Ageucis Hcprseo talions
PORT-A O PRINCE
Agant gnraux de .
Rciter Jones Jewell
JMillii.., *
Chez Mme Emile Brus
Rue des MiracUs
(En face de l'Imprimerie .Ytlioo.aU)
On trouvera les articles suivants
rtqu* par les dernier-* bateaux :
Souliers satin noir, mordor m
lui argent, or, verni?, daim blanc
ttc, pour damef et enfants.
( hapeai'T u nis et formes prur
dames et enfants, .lolies ctavdtt .
Jupes plifi/e*. Crpe >! Cbiue u> i
et imprim. Marocain de soie b o
d et frapp. Salin ili irmeusi.
Etoffes fantaisie, henttlles or, r
genl et couleur HvenaiU en plu
mes. bas le soie. Itubans bn I
M- Piometii tiUnc. Articles i e
mi'U..^i'. l '. i luii i : i Jolis eadea< \
pour Daoutilles, m.tiiitges et l-i 14
rae*. Jotetp Jouets Jouets!
Ades prix dliabt lotie toncur
teuce.
Grtod tuortivenl d'orniments
|oar Arbra de .Neil.
ii i i
Prochtiai dpirtt
Le Steamer Lato btaw tais^ira
(alveston le 9 de Coortat dinc-
temeut pour l'ortau l'rince.
Le Steamer Laki Plorum laisse i a
Oalveston le 30 du courant direc
ement pour l'ortau Prince."
Ce i Dcembre 1995,
H. & N S.\l).\ ,\ r.nmranv
(lnrals Agents.
Steamship Companv.
Gale.-toB- Tfiil *
I.e Steamer laiss Ga veson le 18 Novembre
coul,e-lattendue l'ort au l'rince
le 7 du courant avec 139 tonn
de Marchandises et '. I millien de
Flanelles, llp.vtira ensuite pour
les poils il l'oito-ltiio.
BELLE POITRINE
eo dnnx n,f' par lt
PILULES ORICNTAL.E*
U. w.Im qnl tnk ppwl. riftr-
l.nl, raruu "w !. ..illiM f^f '
lnU .t O'.nu.ul .. bwl. %
Itrarifai .mhonpehil. %
WhIiIudiii pou I. HMt,
Jw^^m illfVBnNiMAim
J Tlf..iv IV K eil'lckinur.hrif
i P-t ... PrIM.:
m 1'h.iinu. I. Alb.rtt.1
4m iKJi.urt i^mailM
Manulaclurts Lite Ins'ce Cy
Aesurtince sur la vie,
Vous avez toujours aime le Whisky liai
"and llaig 6 toiles,' neit-ce pas.
Le Whisky naturel qui vient aprs llaig
and Haly 5 toiles est le King William IV.
Savez-vons pourquoi. Parce que la
garantie de qualit poureliaque bouteille
dllaig and llaig est la mme que pour
chaque bouteille ce King William IV et
qu'un ne peut l'avoir pour aucun* autre
marque.
tKuiA WiUiam T$
0 SCOTS WHISKY"
Ne IV-YORK
lariuti* Jfufjarian UOboule Uouje et*
laiiKlm F'ie luj.urai.ee Company
NliW-Vttlli:
Au Oi.imnn.l Match \W
AUumettes c Sale Home
T. S |.-l)li<-r :nnt fompan}
SouI{orw Rec| y
Cliiis F. "all!..(|a Son
Peneecna f.i ' en tous genre
>an
juiihtm Frres C.i
Vius AjChampagne l'.ori^iui
I K Heyinir
uir> i) SOU, tro.uageeUonse.V3>-
Uni %
VV. S. I/hImws }\ Son
labaisJaunes y is.
'. Il .'KM li.-ii.' ,
*
Sans JU\hl
Cigarettes 'h, ntrr|*~7
Tous dpeuei l> 'aucoup
fit n'arrivez pas vui.s
vlir liien. la rfCeltfl est
pouftant simule. On tm
aller ^i ce n'en cnfi Paul
|]. iuxila, le meilleur ma-
Qafin (le la place,
Lykfis Brothers '
contre
u
CONSTIPATION
% prenez les
COMPRIMS
3UI88E8
de DELORT. Pharmacien.
*IV. Hm buInt-Antomt
C'EST LE MEILLEUR
DES PURCATIFS
K2S"A,,'**oi
AU PETIIUH. P'r.c. AI HFMTP--
i'harinnci du r> Ju.Un VIAK'J
** '<>''-' / h"' l'I-irTti,
Pourquoi vous devez acheter chez 'Marcel AD0 &Co
Achet/ votre f.hiiiin Vicine r In/ .rel Andain H' Cie. uatr, au'il i 'si..-)) elAi sn.ulL ., -----B . ...
(
>(
vos Gin, Wisky l liipieur u
'* \otre Rhum el,vos alcools '* *'
" votre sucre haitien ou tranger chei 4<
\olre Cal torrfi moulu chez "
votre Bire ( powenbrau Hambourg)
vos fins dt Cordeaux *4
Achetez aussi chez Iarcel Audain 1
i<
t\
H
i
U
U
'
parce
paroe que
terroirs d'Iu.
qu il sont vendus aux plus bas prix Je la place
lue les marquer qu'ils vendent sont dune nnrate i,
Cie
ont dune puret inqalable.
parce que leurs poids sont lgaux et le
pare qu'il
parce que
^^'^^^^m^mf^ qu;ameurs, malgr leur
. i i .curs prix des plus avantaqeux.
pare qu il est prpar avec du cal de choix, dans les .p,..rals L plus perle #**
parce que M Iralcheur et son prix dfient toi,
prix dfient toute concurrence.
----------i prix qu'ailleurs, malur le
parce que I accueil q,e vous recevrez sera des plus courtois
N 1903 Rue du Magasin de l'Etal


IE^ATI.n D'.enihrc I
Voici une femme ge de 79 au
qui t gurie de tes douleur*
RES1STXNCE OU E* ASTIC.IT
rticulaire et DORSALES.
""Il
Tai 11 eur
COUPE MODERNE
1515, E'- ! 'el,Pfa
|>rVM|ii en taci 'la B
illi'opoliWio
tlphone t M

Donne avis sa clientle a aux mdecins et Wggjjj1 J
trausorm son Laboratoire d Ulogie en m Laboraore e
bioloUie appliqu sous la Direct),n du
DrRicotet 1. Sjourn
U lahoraioue est cuver tou* Un jours de? h.ea du ma-
neuresdusoir pour toutes les roche relie anaTtf pr es d
t'annonce ci jointe, sut p ir ,.
WahRwniaui. ci i. coana. t Dre^Mer# en
r- Srum remues qu<; !e mardi d chaqu< ma D
S'adre^or ia Pharmacie poui les renselfie u ai i#
diial'. "*<*' ne 'l SuCMtUiqu
Raction de w atterri inn
iU.Aiiv,n de Triboulet,
Bianten du saug et du pi?
'isuPn d>s matiret tcilei
Examen de craclu:
Alhflnnino rtac i,!
Constante UroSerr/rtl
MADAME WILD non crit :
" Depuis plusieurs aaiiea Je souffrais d*
terribles douleurs dan le dos, dans tout 1
corps et dans tous les membres : Je ne pouvais
5lus dormir ni marcher. Or, J'eus l'occasioa
'acheter un flacon de l'ilulea De Witt, e
ra premire dose me procura un soulagement.
Apres un MMl de trois Jours, je me sentais
tellement mieux et mes terribles douleurs
antrieures m'avaient dj qiajUa a un tel
point que J'tais drvenue comme une autre
femme. Je suis ge de 79 ans et, i l'heur*
actuelle. Je me trouve en parfaite sant."
84, Worpole Road. Wimbtedon prs Londres.
Les symptmes suivants indiquent tout ni
mauvais tat des reins : douleurs dorsales ;
enflure des pieds, des bras et des Jambes ; urina
trouble ou cuisante ; douleurs ilans les muscle*
et dans les articulations ; got dsagrable dans
la bouche, une sensation gnrale d'irritabilit
ou de dpression morale, Tous ces maux et
toutes ces douleurs sont l'avertissement de la
natnr*. vous disant que les reins et la vessie en
besoin d'tre stimuls
l.e tmoignage spontan de Madame Wild,
fait ressortir clairement le fuit qu* les Pilula
De Witt constituent le meilleur remd pouf
viter ou gurir ces terribles affection* 4M
rein et de 1* vessie.
Les rultot* obier u* pi*
lewplci du tipertuil doti.
nert l tp m
Superiwist eut le cable
extra-1a8tiqueextrteJr-
ble, labor P>>> expr<**tn iructton e* Vile!* >o type Hallon.
j .. nnMVKUtesi nluit* faite' poutvabsoiber les
:orome *.W^>J*^^ pa/sa &HW. j
chocs au moyen de son WW V erlwist;l,eorie une V'"re, ce
XtSP^S. S-T-ri--UP- -tourne son eut nom.,

'
..a*.

Les Pilules
pouw REINS *VESSIfc
La plus grand remde du monde entier MM*
V rhumatismes, les douleurs dorsales, la got*.
ra raideur de articulation, le lombago, la
pierre et tons le* antre* dsordres provoques
par l'affaiblissement de* reins et de ta vessie.
Les Pilule De Witt ont rn vent dans toutes
Us phsrmacies du monde entier. Le grand
flacon en ontlent fol* plu :P~l-
.M ron. fprouTez quelque atatorttftOMt
procurer le pilule snthentiqne. 'PaWltt
adreser von ou rendei flilt U p*ra*MB
JoaTtlnl Kwdd. P^rf TrtBCa. ,
UliJUlTir PRIX MODERES.
iriwist, c3V,pneus sont ns '"
Les pneus Good Year sont les seule, iabriqu^
avec le Supertwis. 1
Good *ear en synonyme de long *ervi
ThpWesl lnd.es Trading Compa^
Port-au-Prince, Gonaives
Cap-Hatien.

de recevoir.
ftrestone
nm & TUaES
de DMftf cette mi beaux articles a. de pli rawnaaabUj

Sont les meilleuis.


iVoni.nl. tus C*y(W,ou I lA(|.-nl General I l'o.t-au Prince,
DUHrl kCEKi
Rue du Quai
iiiient 'ou,e coa uircucu -
Voile^coaliur barres
jjas dentelles
Bus soie orode^
lias fil brod J ^
Tulle pour premire Ummuioo
Couvertures blanohe et couleair sup
Bnades-brodes Madera_pour,
ctiemises et jupe
Voile blanc ;i barres *
llfltine blancbe ^| *
( ialiardine bltyiolie _
1,-opoa blaao et conljnr a )our
Voile et coulaii uni
Jhemisellos ftlleoiandes sup.
liraoant noir anglais]
lmilation toile orue ..^
Serviette de toiletle blanolies &covimm^
Nappes couleurs
Tapis cir blano sup pourjtables
Molletons blanc et couleur sup.
Peignes franais & amricains ^
Organdi blanc & couleur* -
laalnarje oouleur anglais sup.pour JpW
Madras banes de soie pour, oliemu*
hommes :
Satinette foulard pour robes.., nouVaa
deasins t lmt
itamassi' anglais pr.mateJa!;doubia iw
Crpon '\ carreau t de soie f et i\ flau"
Voile g.ngliam.
Aimables clienls, vous qui.vou.e' porM
Ira-^ les plus baan tissus o^u'il sJit pV
trouver sur cette place, n manqua l)a^
(TiUer ailleurs I*. pissftP, chc,mt i ,rt '
acceuil vous est it'serv.f ^7 '
110 Hue des ars*
Port-au-Prince-,
^


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM