<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN*; i DjPRbrfc 1M5 \ Varits Ce Soir f 1 La Terre donne un teint de lys ]j 4> P ^ie roman <'Emuezoft. PodreTEINDELYS O centimes NOUVELLES ETRANGERE PAR CARLE La chambre italienne %  € eroil tes pouvoirs de I. Mussolini TUMK — La chambre des dpu l* a nporouv.' dms sa sance dlii, ii le proj I 'I %  loi qui accrot lepouvoir* du Premier ministre et le dclare responssble unique men' envers I" roi et non envers le roi et le parlement comme tout d'abord ou l'avait propos.Le par ltmen! a aussi ratifi la loi oui conlV Jau gouvernement le pou voira de priver de tours droits de citoyen les italiens rsidant 1 l tranger quant a leurs actes ou leurs opinions poiivaut causer des f ieilurbatious de l'ordre public 'Intrieur ou discrditant 1 Italie l'extrieur. LB Angleterre Llr.'ni'|t', conu idence lorl du gardien de Westminster et de l'pouse do lorl maire LONUKES — Deux noin-n'eS personnalits sont mor -s hier la lin Iw funrailles ('<•• ' reine Aleiaudra. l j) iiiBe de sir William Pr.ke lord maire d Londres d*u ne attaque au ewr et aonon Westlalvl gardien de l'abbaye de Westminster qui avait dirig les im puii'il'-. de la funubro cimo nie qui a succomb lb fatigue. Es Egjpie la situation politique est eiilHjue MALTE — Le croiseur auglai 1 Danac est parti prcipitamment pour Alexandrie o la situation politique est critique. Le Pactft de locarnn M. Brianil Londres IM,I, — M Briand est >aMi pour Londres ou il d it -ig er le de Locarno. Le Premier se a caus de vifs commentaires dans les cercles diplomatiques et polt i ques.lie discours du chef royaliste qui aspire a la restauration du prince OdoM, lils de l'archiduc 'harles et du l'impratrice Zita de l'arme, a t prononce d-vanl l'Association des Ma^varls te l'extrme droite. L'ar hd c a d clar qu'uniquement le fascisme pouvait sauver la llongue d? la plus lerrihle catastrophe de son h-toirc 11 a pu se convaincre une fois de plus que les procds de Mussolini peuvenl sauver la Mon grie dsa dangerR dont eUe est me nacte par le communisme. Une cloqieuse note l'adresse de Mussolini HKUiRAOK-Le 1er Paschicht a envoy i Home hier une note ex p'iquunt le incidentde 3palato. dclarant que son ministre %  ' %  pis so'ilaire au manifestations anti italiennes de M Haditch e qu'il consid>e M me un ch^f d gne da 'mirai- La Bienfaisance C'est Dimanche prochain, *i D cembre, qu'aura lieu, toujours la Loe LfcS OWRS UNIS, le cinquime tirage de la loterie La Bienfaisance Nati ns qui; le gros lut (est de ISOO gourdes. — Avant le tirage Je la loterie, il sera lire une rafle dune L.llc Malle en une. Publication reue Nous av.'H-. reu le Numro du 1er Dcembre de la <• Nouvelle Kon le %  > i i i %  i. auto revue men >u -Ile qui se poli ie SOUS la dire %  tion de M. Max lludiourt. Le .Numro comporte de sugges tives pages dont nous MOMMUO dons la lecture tous. Nous remercions pour ce gracieux envoi. Mussolini com O' v Tn m' 1 !.' di o' |p I TI le la t'es %  I l ptee r* de retour mardi pour taire au parlement la dclaration minist rielle du non v. au cabinetVARSOVIE—Le comte Skralty, cbet du gouverne.nent est parti hier pour Londres dan* le but de prendre part aux ratifications du pacte de L ,carno. LONDRES — Lee fonctionnaire* He la chancel ene ont dcide q ie la fameux Ulden Itoom de Dow ning Street serait le lieu de ru nion des plnipotentiaires venu Londres pour changer les rat>ii cations du pacte de Locarno. Kn raison du rcent deuil royal, Mr Chamberlain, ministre dtail*! res trangres, a propos de di rer les plnipotentiaires htes du { •ouverneraent au lieu d'htes do a cour et que les banquets dero t avoir lieu sous la for ne d actes d'ami'i' p rsonnel e et oo i corn me de crmouies olliciel es. Apoloq e du 1 isnsme par un princt autnch en PAHIS— On tlgraphie de Bodn ptst que 1* ducourt. pr.uoucbiV par l'archiduc \ l*rt de H*p*boarfc ia part de 1 1 long (*••*' i quelle il a Ion oi"S m" 1 %  • meilleures relations L Veivo d'Agram el Laibach ont t de tus et des explications onl t de mandes M. Radilrh. Nouvelles diverses BERLIN — MM. Luther et Sire semann, accompagns du scrtai re von Schubert et de l'expert Dr danse, sont partis pour Londres LISBONNE — Une pluie dilu vienne qui ne cesse ce lomb:r de puis 24 heures a transform la partie basse de la ville en une nouvelle \enise A Seiubi.l prs de Lisbonne les eaux altignent plusieurs mlre; de hauteur, l'vnis — Les aviateurs japonais 3 ni excutrent le vol Tokio Ion tes ont commenc aujourd'hui leur voyage de retour au Japon. Les cours Parisiana Ce Soir S" Thrse de l'Entant Jsus Kntre : 2. 3, 4 gourdes. Jeudi VIDOCQ 6e, 7 e ot8e pi ode s Entre : 1 got de: — Pour la soire de Sle. Th rse de jl Entant Jsus, les cartes de faveur, et les abonnements ne sont pas valables. Socit d'Histoire t dt Gographie d'Hati 1er Dcembre PAnla— Sterling 122.7'.) Fiunes 25 H NEW YORKFrancs H.M Sterling 4.8U4 ~~ Avis * Wvwt Elirait du iug ment du Tribunal de re Ios lance de Porl au rince enditedu 2i>Jui192* : o Par ce causes et raotits, ad met le divorci d. la dame Lonli ne Augustin lils contre son poux, le sieur Eu/be Ciruovil Franck, et autorise la deinan lerease a se prsenter devant l Officier d'Etat civil de Port au Prince, section sud. pour le laire prononcer.• Extrait du procs .verbal di 1*01 licier de l'Etat civil sus d ign en date tu ifl Oetobre ItM : Surqio '... Avons proomo que le mariage subsistant enue la Meur r.i/er.CeiaovU KiaiicU et le daae LtooHna li **•*! d S >u ^ar ii ore Pour olraiU jafo-.u* : ) M. BRF. %  % Nouvelle liuoe .-.do Chemin de Fer JJ'.MarJi [prochain 8 Dcembre aura lieu l'inauguration ofiiie.li-de la nouvelle ligne de chemin de fer SI.Marc—Verreltes, construite E ar la Compagnie Nationale des hemins de l'er d'liait i. La Direction de la Compagnie organisera & cette occar.on une bene rception a laquelle prendront p*M de nombreux iovils. Une rponse spirituelle lux Ftes de Lisieux Le car Jinal amricain Dougherty a assist aux t es de Lisieux, ave.*, beaucoup d'autres prlats d ailleurs Rpondant au toast de M. Henry t.hton, ancien mini-.trfranais, qui avait fait al usion aux Normtods '• dcouvrant l'Amrique ", le cardinal rpondit spirituellement : Les Normands ont dcouvert I Amrique, mais ils n'y sont pas rests; ce font des homm s intelligents qui avaient pie vu les lois de prohibition ". %  ) .: Bulletin de la Onin/ aine). Aux 10 000 C hapeaux •Jl.e public est invit visitar 1* maison .Lnaro llurtado, No 1728, Grand-Rue, afin de voir personnel lement les 10.i (H) chapeaux lgants qui y sont exposes. V. us y trouvre/ sussi, mesdames, mesdemoiselles et messieurs,chemises, cravates, chausi* Met, bas, objets de Iil (les el de voyagea des prix dliant toute concurrence. Ecole Elit Dubois ~ Demain 3 Dcembre a l'occasion de la Pte de St rranoois Xavier, patron de la chapelle de 1 tabl a sment, il y aura messe B h 1|2 pour le public, 6 h. Ifpour les lves. Dimanche, 8 Dcembre procliain, M. Uuracin Vaval, ATOcat, Membre de la Socit d'Histoire, donnera. I dix heures prciser du matin, au local de l'Amicale du Lyce, sa confrence sur le Roi Christophe. 00 est cordi-ilerneot, invit entendre le confrencier. Lettre ouverte "'ort au Prince, le 2 Dcembre !9z'i Mr le Directeur du Joarnal Le Matin. En Ville M insieur le Directeur | r ii eu c-) miti i ' plaisir de visi ter le splaadide augisia de M tes ses et de uouveauts que vien lent d'ouvrir Messieurs Kawai llarma nos la rue du Magasin de l'Etat. Riea n'a t nglig pour [donner prompte et entire sat'i9lactioa aux clients e( tout dans ce magasin moderne rapelle les grandes mai sons de Paris tels que le ; >'.' Mtr ch, Le Printemps, Les Galeries Lafayette, La Samaritaine, etc. Je me suis excus auprs du sympathique Mr Kawas en lui disant que je n'allais rien acheter, mais avec sa bonne gruce habituelle il me rpondit qu'il tait enchant de ma visite et qu'il se faisait on rel plaisir d'invite tout le monde venir visiter son Palais des nouveauts. Et tout da suite il se mit en qute dd me faire vo r de prs les merveilles qui sont exposes chez lui i >i un clin d œil toutes les marchandises, jusqu' celles places sur les r avons supi rieurs tout p r du plafond, taient sous mes yeux, gr.-ce aux chelles coulisses si pratiques innoves par la maison. 1 ne si belle initiative reprsen te, sans conteste, un grand bien pour le pays et les sympathiques frres Kawas dj si estims en Haiti verront en retour une afrluen ce considrable vers leur magasin qui est certainement le plus grand et le mieux install de la Rpubli que. Je prends la voie de voire int ressant qu tlidien pour recommaa der au public et tous mes amis l'aller se rincer les yeux chez Kawas. Allez visiter seulement,— on ne vous oblige pas acheter.— Mais les | -lies maHi m h-ede Ki>vas parlent un lang-tge qui sait con qurir les plus difticiles. — Jeauis heureux d'avoir t conqois et n' tant pas goste, je le fis savoir tous. Veuillez insrer la prsente dans votre prochain numro et agres, Mesieur le Directeur, mes sinc res salutations. UN r-Rejt4jn Nesse de Requin* Il sera chant la Basiliqu 6 Notre Dame, le mercredi 9 Dcem bre courant 6 heures 1 i un service solennel pour le repos de l'ame de : Albert bilix Callard dcd Rordeaux (.France) le 26 Octobre r.2 .. Les amis du dfunt el de sa famille FO"1 pris d'sssi-ter la l>imop-e. f.* i lsent avis Uoot lieu d in utettouj %  w VOTRE INTRf i EXIGES TOUJOURS ^ PASTILLES VALD.V VRITABLES %  Us c Pastilles Valda sontZen venu • Pharmacie Centrale d'Hati; Pharmacie Bourraine, Pori.au Prnce: Pharmacie Brulus, Jrmie; et toutes pharmacies. Chapeaux de piille fmi Dernire moie Par le Caravelle la mu son Albert lv Baohn de recevoir un stock considrable de rhapeaui"l paille fine, trrs fine, de la dernire mods La Maison voulant raliser peu do bnfice plaire ea clientle, veni ces chapeaux ;\ un prlxl liant toute conourrence (lu reste impaesible, puist Albert Hacha seul a (le si magnifiques chapeaux i plaoe. jeunes gens aocitsurs de beaux chapaaux ;ioc en foule ch--/. A ibert | tacha : Anjlw des Rues du Ci et des Fronts Forts. NEURASTHNIC. FAIBLESSE DZSCHIEI ,i rB&mcgUblM • R^(7*Dntmir rtii B'n<| prourrU ^-ir l'->u.... Ir :IMIU> <• KI.I.Lu. aasoMim, 6 Messe de lequiem Le mercredi 23 Dcembre prochain il sera chint 6 lires /|2 du matin, la Cathdrale une m 'H8€ de requs b&gsMMJ minium la Kiological ^rT est en train de recueilli grande qmniit d'informiui portan'es r-Utives nos mig"ateuri el, durant <*j dernires annes, plusieurs l de ces hrons ont t poe celle bague en alumiDivs. paiement, la o on en fait 11 g* a Massachusetts. Comme il est probable qosj 1res retournent dans votn nous vous serions ob'il n?r ft noir1 n-uvre la pi pub'icit pos-ible Kl pour mieux vous rM nous vous envoyons, soesss | r, des traits sur ce nous esp-rons pouvoir uni resser. #. j Sincrement vnlre, ^^i W C IIENDFI^; Acting t:hief of I contre la CONSTIPATKWI prene* Je* J COMPRIH suissjt, d, DELORT. ,h 2* tl'J, Km n(n-^^^ r >%£• C'EST LE MEIL-DES PURCATg U nous a t fait part de la mort survenue ce matin k • heures, de Mlle Samh Lui! v. Jg Lss.funrailles auront heu est aprs midi la Calhediale. Maison mortuaire : chez de Mr A bert Crepsac. rus Hunion. Aui parents prouvs nous en rayons n<" condolance. TRADUCTION Washington Novembre 7 lft25. Monsieur Hower L llowell Port de Paix ( Haiti ) La Riological Survev • est en posses-ion de votre lettre du 14 Oc tobie lui remettant une bigue en alamuium >o 31X26J nm U0lls pcmvonsosrtifiar avoir t attachs PORT* XT-M Al„.P.ll.f,i" !" ** mi to '"'"* Voulez-vouj* rl ffisa&y chex Mr T* Matre Ulto^JS classe la GftfJ Ko 611. ( ^ n0 m ai.on K**> 1 aon •oy^„ \



PAGE 1

t*L. I/H.l • A. H^lfai %  ^ OLIDA JAMBONS CONSERVES CHOUCROUTE FOIES GRAS LGUMES FRUITS CONFITURES CONDIMENTS En Vente dans toutes les Bonnes Maisons Agent Gnital pour Hati : Ch. MAGNANT GROS : 118, Rue B.udin, LEVALL01S.PERRET.F !" ) fc Giiaii SIMI Company lie. steamer € JJotiflai i aeaarvLV fo $tevuJ^ek St'-Silatc eM~ attendu ^oL"il-uui-f^3 ^cem&tc/ piocfrairi,3C tepar Ira k mrnejoui cHiectenuriL pt>ur te> ptnte fc(a CoibmXMs i> tenant, ftL er_ |>.aa*aam. fort'(t%*rinceJe 30 Novemb *1925 Colombian Stoamship Company Inc ekara k to Agents AiUMlNIJJ M Ibw-Qrlans&Sutb AmericanSteamship COIQC "ProdtxBLtxx dpart direct j?o.\o.r Pori-au Prince "I-Iai!' ff $\$ cfiki t aibbera "JUv-Odcui \L> UI Qiumhii' procfain, dltectenienL, pour 0 Jorkau^nce/. JU Steamer Jeif ayant, UUf 9leiV" Weaa^ Ce^ 22 courant tfra aax Ca;jeA Ce2 $cemlne proc&ain aa^c 25c lonne* Demar c6andi5e^ y J-acineC Ce3 aoec i3o tonne*. $ Steamer etftrtenb (ai&aeta 9t/-d\l!an5 U/ &{ ^eem&ie i>ioc6aia pour louA CeA porte ^oit-au-^iince>, te 26 %oombit> f#5 A. de Malleis et Co Aytnt Gnreux HOTEL S" IMISt: SM la Rue de la O iv Serv ce de l*r ord e Chanurinent d'ad^sse Cabinet di M*Emmanuel £vi Vi\ f ru du Centre No 101 B Pour gurir ou Iter # Muwn ••# *J "• % %  • CO %  •ltT %  0 %  l•-lTOU:l. OVERLAND %  P OWER iliot sweeps you up the tt s opc rf lull-Powci ih.i fascintes and thrills you. Power thut gives you iontidence wherever you drive, and COVert the miles swiftly when you want to save time. And there are other good qualifies to endorse your choice of the Overland. Its bturiiiness and reliability are more than adquate for the most severe and trying conditions you may expert to encounter. Yet ail thse dsirable attributes are accomplished with a very satisfying economy of fuel and oil. J ANTON KNhEK433 Rue P^: 483 liu Pave, PORT AU Pi INŒ The Most Car in the World for the Money 3 •** D Bol.-tolombM ^• rt m .. H M The Royal Mail Sieam I acke Company Eug; LE KOSSE i Co Ageuces-Repr&eolalioBs PORT-AU-PRINCE Agentt* o\embre 1925 •T. DttLDBft lr AgentJnril pour lltili ^J 9.ecls.er Jones Jewell Miilj IMI agne Bordeaux. I II Heymai COPBNHAGUK eurre Danois, fromage et innserTee • 'imentai f % \V. S. latbeii il' Boa Tabac s jaunes et oh s. i,.!. Ralionaic Sans Hlval Cigarettes ''hanterlf 10 i'nvols ,iPourquoi vous devez aeheter chez Marcel AUDA1K & \011e nnuiii ci os anuuis votre sucre hailien ou etranjjcr cl ez votre Cal torreli moulu chez votre Bire ( powenbiau Hambourg) u tne(|( ilabl Achetez votre Clairin fierqe chez larcel Audain 8* ie, parce qu'il provient des meilleurs terroirs d*flaiti. '' vos Gin, Wisky it liqueur " '* parce qu'ils sont vendus aux plus bas prix Je la place votre Rhum et vos alcools '' '* " parce que les marque? qu'ils vendent sont dune puret* L ,.I..UM.-, parce que leurs poids sont lejjaux et leurs prix des plus avantaqeux. parce qu'il est prpare avec du cal de choix,dans lu appareils les plus perle*: k parce que sa Iralcheur et son prix dlient toute concurrence. parce qu'ils soqt vendus aul mme prix qu'ailleurs, malgr leur vos fins de Bordeaux ^ % parce qu'ils soql vendus aul mme prix qu'ailleurs, malgr le Achetez aussi' c hez larcel Audain k Cia parce que l'accueil que vous receviez sera des plus courtois N" 1903 Rue du Magasin de l'Etat VISITEZ Le (irand .m m^^^^i.---^ 1 MAISON DACGARETT RUE TRAVERSIERE 206 SEntirement renouvele par de nouveaux et beaux articles.



PAGE 1

., --. MATIN w DlwtcbfJ — i llflE Tailleur 1515, Rue .lu iVuple piesqu en lac; Bazar ltropolilain | Tlphone 683 PORT-AT^INCE ^oici une femlae ge de 79 nu toi t guene de •• douleur r. ,".:, articulaire et DORSALES i .. I 'i : U RESISTANCE OU ElASTICIT lCIUyyyiiii %  liil Donne avis sa clientle t aux mdeei tl <>i %  fftwbM qu I a trtuisoriLe .son Laboratoire dUlogie eu ui Lab.r. L i re e biologie applique sou* la Direction du J BrMettet t. Sjourn LA laborauuo est euVMi tomlet juins dt3 7 lires du u.atin 9 Heures dusoir pour louies les recherches 01 MUf prvues d s a'aLooiji ci loiuii-, siui p i rie Wasseim.uiii ei a eoutia i Ur8er< ri c Sercui rt^ues qu. le mardi d chaqui semaine. S'adrtir a ta Phai n poui le rei seitoi ei is Ht:. CI 'li v% lliiaciicu de Tnl uulei, Eun.en du sau,ut du put V.su PI d< s mal.it [celei ii;ii m ce crachi* illbnon'iio n'ac i .1 Ci i sian'e UroFerr rt / MADAME WILD seul tarit : Dvputt plualturt anne 1* toulirai d terrible, atmtoarl daae te *o. pied du Mat et dea Jenae art.. tremble eu autant aouit au dans Ici outil. t dan In articnlaticft foQt dtaaaaablt la. La bouche ose tentation gnrale d'teitaWaVW un de dprawon morale. Tt cae maux et toute ce doultuii lODt lavert.nain.eiit d la Bavure, roui dUanl que le rein et la vettie an besoin il Itra timide. I.e tuv-ifuage vpoiilant de M ai l aie Wild. lait taatortir •.-laireni' :it le fait que le* P ttutoa De Wift couitttneut le meilleur teme.de foui viter ou gurit ce terrible aifection* M raina et d la veatle. Le Pilule 'fc WKtrti POURRFINS AVfSMF. Le plu grand remde du monde antJe peu l ihumutiame. te iouleur donialea, U font, raideur de articulation, le tombais, la pierre et tou W autre dtordre toroqtta par allai tintement dea J et de a Totale. lx Pilulet De Witt sort en vent dan tout., le. pharmacie dn mon-ie entier. I* ffjM n.con en contient l lof t P!i JM. IfJSjg; •^l vou. prouva ir--!an < fl "'y l r 2r procurer le ptrnl turtenUqu WB .dre-vou ou resdet vtrit i • PI"~ Jbertinl %  wiia, en n iac. Le* rsultats obtenu par lemploi du vpertwit dennertt la rp nse. ^up.rtwUi * te |" e twtr*-tl*stlqu*> extra-dure, ble, libo- yarOoodYear eœpestmeut pour U cons typt iallon. 834V QUALITE PHIX MODRS. j. IiMteiileii i>luouveu type de pneu, 1P ( .'..^j^,.,. par r a solidit. chocs 3 u moyeu -J eM U que P l r. ^ ^ lu.n.1. un.,pn.-u ood lear, ait lva, des \ x 80n tat norB ,ab1e lastique cda au choc, llclut, elai il as: TSTe x^ st: ?.,*£— Les pneus G ood Y er sont les seules fabriqus, avec le Supertwis. Good iear en wwmymc de long sermee The Wesl Indies Tradlnfi Company Pori-au-Prince, Gonaives Cap-Hailien. LaTiniison fl.Slvera AT FIGDS k TOaEi i Soul les meilleuis. &'^u?r-' sssBW u-. doM.ft loujoutH Ptitjrt M uwomtib'I---.,-.it. P rt • '• f<'> %  l'onarii. ux Cayes,o el.e/ I Ap*"t Gnral I Port-au Prince, Hue du Quai feux qui n'ont pas encore vu le (Olies art.c es de ^.J de VecefS.U m*| oa SluVKHA doiveut dans to'^JS 2e MW celle maison, car nul part Ua ne peuvent titW ^ b £^otTv?lt!^ et d. fraacuenrlH, liaient mute concurrence. Voiler ooaleur bane lias drntelies Bas stie orodee^ l'.arj fil brode Tulle pour premire Communion, Couverture blanche et couleur sup Mandes-brodes Madera pour, coemises et lupe^ Voile blanc h barres Ratine blanche j&i Gabardine blanche __ Crpon blano et couleur |our Voile et couleur, uni cihemisilies allemaudes sup. iJr.iDa n noir anglais Imitation toile orue Sarvieltea de toilettes blanches ltcom.a Nappes couleurs Tailla cir blanc s.i|i pmutables Molletons blanc et couleur sup. Peignes franais & amricain* Organdi blanc & couleur Lainage couleur anglais sup.pour |VP** Madras bari es de soie pour ohenuses i hommes Setinett? foulard pour robes nouveaui dessins -j liamasse anglais pr.matelas'.doubls lrfGrepon i carreau* de soie (et . fleuri soi Voile gingaam. Amiables clienls, vous qui voii.cZ porler,f" Iriiles plus lie.ut lissas ju'il soit pM"V trouver sur cette place, ne manquez P a ^H d'aller ailleurs de pisser chu nou o te ""T seceuil vous est rserv. i ?. 110 Hue des ar s, j Port-au-Prince,



PAGE 1

titprCV* PR0PRIBTA4KK paient Magloire BOi: VERNA 1358, Rue Amricaine \pSRO 20 GKNT,MKS Quotidien \ \ Disos-nou JRV AC M INCB HUTI > MERCREDI 2 DCEMBRE 1925 te droii de se taire •ire' |Voil; un droit 1 te "j poste, mais qu %  il peu -le ; %  se et lei condlions noiy 1 es .pie nous ne pouvons m conualire, au toque le te mal ser vu I sullil qu au font le no, s de meure l ide es entielle el haiUliel Pour 1 immense question > aussi par ce qu'il sait accomplir pour le bien publie des actecourageux et parfois ingrats. Nous nous sauvenn en nous montrant gfUI nos destins. Notre libration n'est pas a \\ as liingtou elle est en nous mme*. Vous tous qui calomnie/, qui mconnaisse/, revem/ la ralit de la li-nson qui nous dit. que me nacs du mme meilleur, il n'\ u la de salul pour nous que daus la mme ide,devant laquelle doivent disp^iititre toutes les htenels, c lie de la h'ralernit Hatienne, celle de t'Artibonite. DfSCAETO. lie l'Aritlh'Ht e LA REACTION Christian BOX 322 Rue de* Fronts-Boris TLLEPtONE 693 (I ii voua trouvre/ Cherry Brandy, A Disette, Cacao Pipperminf, Orgaat et toutes les liqueurs superfinea L'alcool pur est seul employ dans la fabrication deLiqueurs Christian BOX i m peut dguster daun rtablissement. Rduction de prix pour plus d'une bouteille Hahnis important i'n gro. S 1 raction salutaire se profia ce moment dans l'esprit J, jeunesse hatienne. Toutes *• politiques, lausses et stu V-'* avaient cours heurem aotwi id, subissent en r l*s so's ••• i a lerie. Voyez. 1 s se*es p**" et prsents. Ils rvlent i p binon la p us eche Cesl pleure sur tant do pitis et de hontes En sommes que fait l'opposition pour le public. Ou nt peut enregistrer de sa £>art aucun acte bien Rassemblement politique Le rassemblement politique que nous annoncioa, dans notre dition de Vendredi dernier, eut lieu, Dimaoche, chez If. le Gnral Anuulvsse Andr, aucien ministie de la Guerre et de la Marine en 1915 ancienCojseiller d'Etit,etc Ls r is'on formait Pense n 1 ) e le p us h roc il • Il y arait k dos ex g axiui avaient m m tr. Hns ebo s de Msribaro >x et de Ouinaminthe, la pus.iarou cbe bravoure contre des hatiens mais dont Us rutilantes pauleltes disparurent • omme par enchante ment lorstjue lej 'JO 1 ^ afioe de Waib-'aftou dburquc-icul & lli/o ton II y avait la des commeti.-ants qui jadi, avaient souvent financ les troubles civilsavec des fon '.-.que l'Etat haiiien leur ren lait en u te au centuple. Il y avait ni un ancien mini-tre i oiprateur, ministre pto> phte, en I90B, de I inl-rvenlien amricaine en lluili II y avait l un pdagngus qui, en 1U5, avait cria de ba plus ble voix : Vive l'amricain II y avait l d anciens m mb.ei de nos tristes Parlements de jadi causes initiales de la grande liiilite. Kl pourtsnt, m-lgr tout, il u'v avait l qui des pitriote .... PendHiit de hognes lie res, les 1 ngues de tous ces h ml-par euis fo i. -u. lirent -• ,ninterrupiion. L'on p ononea de l'oSCS dfoc m-s. L'on protesta avec lu piaion q ie flegme hauituel L'on fjrm un comit En somme Ton n'a risn ngig de toutes les grimaces aiuqueller noua assistons depuis longtemps Maintenant Poa >* bieoit arrivai aux dlparti de d gus ei I i lue, aux ptitioas, aux queMis, aux s inscriptions pu bliques. lit l'on a caupoudr t 11 cela du nom de Socit d'Action Netisaele. Si lltiti n'est p'ui II Stvsdes gnraux, comaas on /a jadis appele, elle est auj >urd liai le pa>s des tiquettes menteuses. Les Prvisioas.du temps 4 Port-au-Prince pour le mois de tijceunre 1IU Tandis que le mois de Novem bre tut un mois laonmiesaei i rhatid, ce moid • IVcembre au a er moyenne un temprature tau liaient trs lg re neol au dessus de la normale o irtanl il y aura des p liodee oetlemeol earaclri •!'.•per un tempi fiais du s un 12, du I; au 'I el du il a.' SI l.a pression barn.neirique mon lij.a deux priodede haute prs sion du I au 7 el du I > au .' et deux priodes .l-; basse pression du 8 au I 1 et du tl ail 31, de sor le que les priodes de r>eau temps se grouperont surtout du I en avec une probabilit de la pluie autour du I, et p!us tard— du 15 au 1 ; et du ii su i~>On doil sali ndre des p u es sur oui autour des dates suivantes :t et i. (• au H. I et 15, 18 > t au lour du i'j. Pour les dtails voir le tilileau.La quanlile ae pluie se ru sensiblement au dessus de la normale qui est du '.',"< mm. Quai) lil prvue euv.ron 00 min. Nous attirons l'ailentioo des lec leur* sur le f.nt que le tableau a part des action, lies de la pluie peut trs bien servir pour toute la Kepubllque en cousuilaut le (ableau de linlev du tsuipe. Isudaii: veiun temps beaa cl pluiol sec ssn toujours amour des d.ites on l'index esi |iositivemenl ieve t-l il v aura tendance ver* un temps uuageux et enclin d la pluie partout o l'index du lem^s atteint it.'.s valeurs rcUttvement basses ngatives I, :I0 Novembre l!_*. Bonne nouvelle L'artiste photographe Charles Ascencin si avantageusement Cn 1 nu dans le pavs K t tant appif 1 des amate.uri s'| dtfloJUvtaaenl lix S Port au Pfioc '. Nous avons eu 'e plaisir de visi ter sou uti lier i la rue du Contre. Sigaer.e de phot m est simpie ment une met veille Tunt par le ii. u du travail que parle soin des poses, ces p rlrails laissent l'im pressi s d'un tri con-omm. Nulle part ailleurs cos mondai ns et nos lgantes ne trouveront plu? de soin ni plus de got pour h repioducliou de leurs gracieusse formes. S't lu Vf u\ taroitr, sur ton l int U lr^iiheui',chez P.nil (v iuxila, sans ht ; siii'f, proenTea i ri, ion pari oui' l">paiix, les pou rjrea, loo lard, ta crdsf, loi, • lavOIl lll Sr-i.l |. 11 belle el ptfli liiv. S BBS '• Vef la lune Va savant amricain, le profes seur ii nblord,se livrera dans quel quoi sem unes a une exprience peu banale il s agit du lancemeul I une torpille gigantesque deaU< ne altemlre 11 lune. Cette torpille sers lanas par un 1 ipeisl 1 11 vitesse d* II kloOtrei par ;ei-00''e. S.>u m %  11 v." lent s 1 .1 .m par use srie de charge •> d'explosifs qui "••t' i mmeronl 1 u 0 Batiqssfnent, Son eoQstroetsar espra que la torpille irnv ri ainsi dans lr ch un 1 de gr 1 itstion de la lune on il parviendra ave. oaa eUaass .1. c lre Au moment .1 • ton. lier le btor lunaire nue charge de poidrs de magnsium iet explosii 1 produi suit une lum en iolenseque lsa vaut espre voir ard ^ > un puis %  sut fletcope Selon les calculs du savant, le vu ge de la lot p. Ile de la tsfia . la lune durera Jti heures t n institut s, ientiflque amri caiO a donn une ->omm>' de cent mille dol as pour 1 stte evltiiordi naire %  > prien< e. Le* Assises Pbilsea Joseph, octiisce|d'avoir assassin ss rivale. Rntise MM. a t juge hier malin parle Juiy. Abandonne par sou mari qui ne voulut plus partager la vi.com Dione. et qui pensiil a une autre, Bnllse Mme, cous.ne de Paesii Be. Klle garda un certain dses poir de cette sparation Kt un matin du mois de Mars \n* pua* uatuux en tous genres des prix de/iani tome concurrence.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06589
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, December 02, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06589

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
titprCV* PR0PRIBTA4KK
paient Magloire
BOi: VERNA
1358, Rue Amricaine
\pSRO 20 GKNT,MKS
Quotidien
\
\
Disos-nou -nous-Hbrftitter 411 le u-avail
seul importe el que le resle n'est
rien. Iicbflet
TET fcPHONE W 242
lANNEl No 5670
X> JRV AC M INCB HUTI >
MERCREDI 2 DCEMBRE 1925
te droii de se taire
ire' |Voil; un droit 1 te
"j poste, mais qu
il peu -le ; an-: douie 1res diltieile
oer son voisin d'un rai-
jeol.'qui. suiv-tit les cir-
oces, est aussi inutile que
ible, et l'expression a
, voix d'une pense ou
Jipprcia'ion est pour des
r%de peTsoniit s eu <|utl-
Endroit qu'elles se trouvait,
[maladie incurable.
|f a un temps de par'er 11
ipg de se taire, dit un
; proverbe ; ainsi donc, Ja
iKrvaul trahir les senti
que l'on prouve, il faut
rparler et se taire h prt-
eeux que j'appei'erai les
rlomanes sont :i diviser
Heux catgorie s : les inoilen-
ltles dangereux. Le nom-
f te dangereux s'accroi, h-
^008 les jours -- tel point
(tri d'alarme parait nces-
vComment discerner ceux-
louz-l, dira t-on V Fort
1: Les n.ollensil's sont
! dont les priphrj; es n'ont
ioconveniom pour l'au-
que Celui d'une contia-
1 supportable.
isi*. Ws discours de mon
nu* ne portant aucun pr
Jt a I* toupe de chevtux
ll'ittecdfcdi lui, ce Uitva-
du ciseau # est un parlo-
uissi incNenaf que le
r qui me fera, sans pro-
de ma part, ses do-
llar Pelai de nos linan-
llMulai dangereux , on
leotontie, dans les cin-
II se un. arque ni sans
1 difficult^ car la lorce
rieuse qui agit sur leur
vocal ne manque pas
l'attention,
itous u'av. z jaunis sont-
lucinma, "louplusi'ur? voisins qui li
les sous-titres haute
'ctalque le Duu des spec-
vous est clment ou que
'teilles contiennent habi-
taient une quantit de co-
Mwhaante pour vous iminu-
"tcolre les bruits d'alen-
Malheureusement, te b-
nfice de ces circonstances ne
s'tend p a tout le monde, et
considrable d' meure le nom
Dre des iiiiveurs d*. l'cran qui
sont vlclir.es des parlomanes
dtOgTSUX < a ne va, cefVs
ps, an cinma pour carder le
silence : mais encore, tout il se
souvenir ejue tous c ux qui ont
pay leur place, ont droit re-
cevoir la contre partie de I- ur
arg nt, et que c'est l u:ie lo-
gique dont le resp.ct ne doit
chapper aucun.
Vous n'avez qu' changer
de place, rpondit pourtant un
jour un de ces parlomanes un
monsieur qui, dans un ciue, le
priait de; mettre une sourdine
101 grelot.
Cette solution est, en filet,
a porte de tout le monde.m is
encore faut-il qu'il y ah d'autltl
places de libre et surtout qu'elles
ne soient pas aussi mal avoisi-
nes que celle que Ion veut
quitter, car on risque alors de
passer la soire ou la matine
en dmnagements succs
sils .
Ces indsirables bipdes se
rencontrent aussi au thtre et
sont surtout redouter peudant
la reprsentation d' .ne piceEn
eil 1, lelocatiire d'un fauteuil
de cin a, pour luir un pano-
niaue, la posaioilit d'aller s'il)s -
taller plus heureusement, tan-
dis que celui quia repisei:tation thairale n'a pas
to qours la mme facult et
c-.ttu circons'.auce rend p!us
dangereuse encore la rencontre
de ces bavards qui se croient
obligs de fredonner, pendant
que les acteurs jouent.
Ces mode? de procder sont
pour le moins incorrects et m-
riteraient d tre srieusement
relevs ; malheureusement on
ne peut rien contre ces iusup-
portables, et c'est .ans douta
pour cela qu'ils ont tant d'au-
dace.
[.a lag'gte 'les Nations a tou-
jours corneille aux humains de
tourner sept lois la langue dans
leur bon :he avant que de p o-
frer une parole, le trouve la
S igesse dei Nations tro) mo-
deste! Pour mi nart, jorecom-
mmd rais voluntersaux pirlo-
maues de tourner leur langue
dans leur bouche pendant tout
le cours des reprsentations
faisant. Seulement uu flot depa<
ro es. des afirmalio s ly tique.*,
des cris q ii se perdent daus les
vints (les messieurs croient avoir
agi aprs avoir prononce 'in dis
CJUTi.
On encliaite les l.itins aM Are
pa-o'*s -lia* lit pir 1 que de moins en moins, le
pubh; conscient se lai-si prenJre
a la g'u des mots I rrUine des
actes ild-mmdede* vrits toni
fi inte-*. Il veut qu on lui cite d fiit9 .-t qi'on eu tire de< lsons.
Li 'o il u- a en q ielque sorte
pu-'li 1 ,e it 10 1 ite 1] est p uir
quoi son UltetlLjsiiee s'ed. riu^ie
dt 'S s-'* y*ux, pour mesurer, ap
pr'ier, constater. Aussi, elle a
clioisi K'.le a dcouvert les mi-
res morales de cette opiOlU on
quig'sticu'esur Us trteaux, et elle
adom m con.iince llut nm.'
de boama volont .|ii, au sommet
du pouvoir au milieu des eoollo
gen:es hostile, oppose l.i eoneep
ion chimrique d'un droit verbii,
une politique raliste bise sur
l'intrt nutional
Le gouvernement appliqua un
programma politique qui chaque
jour l'ait ses preuves. Aucun m;n
songe, aucune tactique ne vien
dront briser sa toloni de poursui
vre la libration nationale, lu
vraie, par le travail, Tquil lire et
la mise en va eur de lou'es nos
forces. Hjhonqie voudra m rdre
sur notre roc du Bien Public, s'y
cassera les dents :
de la politique qui a failli nous
tuer se disent bien que nous d-
fendrons avec nergie,contre piix.
l'ordre et l'Avenir national. Noua
vouons au secours de la Patrie
pille et mise l'encan par cette
gnration mme qui aujourd'hui
prend des airs de dtlen-eur*, celte
gnration qui a tromp le pays
jusqu' l'abrutissement et la
folie.
Sans les har parce qu'ils sont
hatiens, sans les craindre parce
qu'ils ne sont que des mauvais
rhteur*1 nous les empcherons de
continuer la vile besogne de haioe,
Allez chez
de division et .l'amoindrissement
de la faine.
Patiie! Mre brise et douce,
nous travail erons le reslituer ta
splendeur auiora'o. relie qui bril-
lait au -ileil de 180! Nous dftB
drons ton Ame p.ith ij,ue cont e
t ruts impunit et aussi 'auguste
p-n* e hrite des grand Ann-ti .
Al'ii.'iius qui te c- eut '. Nors
eOflaoseaftl par les rA\3 les plus
tiers, p mr us t.i lies les plus pures I
iju ijiporte la cruaut de l'heure
qui pa>se et lei condlions noi-
y 1 es .pie nous ne pouvons m
conualire, au toque le te mal ser
vu I sullil qu au font le no, s de
meure l ide es entielle el hai-
Uliel
Pour 1 immense question l'ordre h lilieu, pour 1 panouisse
ment du gnie national p mr la
couqute de la di^.ipliue salvatrice,
nous mlions ton servie, sans
retour, sur aotre I igWW, tout ce
que nous avons dl li si,
CfOjai vous, amis qui nous li
s/, que dis eiMDeurs, des in nu
cei, ues preuves mmes puissent
nous deiouiuer d'uue pareille m'.,
sion lit vous pauvres gaies qui
loiunoyez dans le vile, ne pensa t
qu t vos pitres par o vous qie n-'Us e.leriiuis une par
celle de notre volont hienl u ..nie
I assaut A: vos haine '
Nous estimons el soutenons
Louis BOTOO parce qu'il aime el
'.lent la Pairie, mai>> aussi par
ce qu'il sait accomplir pour le
bien publie des acte- courageux et
parfois ingrats.
Nous nous sauvenn en nous
montrant gfUI nos destins.
Notre libration n'est pas a \\ as
liingtou elle est en nous mme*.
Vous tous qui calomnie/, qui
mconnaisse/, revem/ la ralit
de la li-nson qui nous dit. que me
nacs du mme meilleur, il n'\ u
la de salul pour nous que daus la
mme ide,devant laquelle doivent
disp^iititre toutes les htenels,
c lie de la h'ralernit Hatienne,
celle de t'Artibonite.
DfSCAETO.
lie l'Aritlh'Ht e
LA REACTION
Christian BOX
322 Rue de* Fronts-Boris
TLLEPtONE 693
(I ii voua trouvre/ Cherry Brandy, A Disette, Cacao
Pipperminf, Orgaat et toutes les liqueurs superfinea
L'alcool pur est seul employ dans la fabrication de-
Liqueurs Christian BOX
i m peut dguster daun rtablissement.
Rduction de prix pour plus d'une bouteille
Hahnis important i'n gro.
S"1
raction salutaire se pro-
fia ce moment dans l'esprit
J, jeunesse hatienne. Toutes
* politiques, lausses et stu
V-'* avaient cours heurem
aotw- i id, subissent en 'une critique lucide et
" des bous cerveaux de notre
depuis l'intervention,
'a la recliTche d'une nou
.{"Phue, elle e^t sur le
2 cueillir les rgles poli.
,"n dehors desquelle-, ii n'y
talion.
'ttres mouvantes de ca-
^'""uilsm'Hrriven- L'un
, jux m'crit : .. Je wUjg |,
'isciphne .1. pi ,,,
"qui as rai on mon i
J, Pur l'voi ,un le ..., re
*Q formation un renfoice-
-*'utorit II Uni librer
lu Profe"ionnels de ls
W,;/" restreignant* pour
V tfmps l'etercice du suf-
Irage universel. Le rableau del
nation est sombre. A mes c.ds,
dans l'opposition, |e vois des ^ens
sans cerveaux qui prennent prtexte
de la situation actuelle pour satis-
faire leurs ambitions personnelles
el se griraer en patriotes.
'Je suis tat'gu du lyrisme el du
mensonge des rhteurs qui s'-
chauffent ridiculement en face du
grave problme national. Ce qu'il
faut dire, c'est qu'une heure vient
o l'harmonie de I erdre, en prsen
ce du chaos, envahit l'istelligenes
et desceo 1 jusqu'au coeur. Les dis
cours hbraux, les grands prin;i
fie?, tout opIi dans la bou h des
eeders est po >r l*s so's i a
lerie. Voyez. 1 s se*es p**" et
prsents. Ils rvlent i p binon
la p us eche Cesl pleure sur
tant do pitis et de hontes
En sommes que fait l'opposition
pour le public. Ou nt peut enre-
gistrer de sa >art aucun acte bien

Rassemblement
politique
Le rassemblement politique que
nous annoncioa, dans notre di-
tion de Vendredi dernier, eut lieu,
Dimaoche, chez If. le Gnral
Anuulvsse Andr, aucien ministie
de la Guerre et de la Marine en
1915 ancienCojseiller d'Etit,etc
Ls r is'on formait Pense n1) e
le p us h roc il Il y arait k
dos ex g axiui avaient m m
tr. Hns e- bo s de Msribaro >x
et de Ouinaminthe, la pus.iarou
cbe bravoure contre des hatiens
mais dont Us rutilantes pauleltes
disparurent omme par enchante
ment lorstjue lej 'JO1^ afioe de
Waib-'aftou dburquc-icul & lli/o
ton II y avait la des commeti.-ants
qui jadi, avaient souvent financ
les troubles civilsavec des fon '.-.que
l'Etat haiiien leur ren lait en u te
au centuple. Il y avait ni un ancien
mini-tre i oiprateur, ministre pto>
phte, en I90B, de I inl-rvenlien
amricaine en lluili II y avait l
un pdagngus qui, en 1U5, avait
cria de ba plus ble voix : Vive
l'amricain II y avait l d anciens
m mb.ei de nos tristes Parlements
de jadi causes initiales de la
grande liiilite.
Kl pourtsnt, m-lgr tout, il u'v
avait l qui des pitriote ....
PendHiit de hognes lie res, les
1 ngues de tous ces h ml-par euis
fo i.-u.lirent - ,n- interrupiion.
L'on p ononea de l'oSCS dfoc m-s.
L'on protesta avec lu piaion q ie
flegme hauituel L'on fjrm un
comit En somme Ton n'a risn
ngig de toutes les grimaces
aiuqueller noua assistons depuis
longtemps Maintenant Poa >*
bieoit arrivai aux dlparti de
d gus ei I i lue, aux ptitioas,
aux queMis, aux s inscriptions pu
bliques. lit l'on a caupoudr t 11
cela du nom de Socit d'Action
Netisaele.
Si lltiti n'est p'ui II Stvsdes
gnraux, comaas on /a jadis
appele, elle est auj >urd liai le
pa>s des tiquettes menteuses.
Les Prvisioas.du temps
4 Port-au-Prince pour
le mois de tijceunre
1IU
Tandis que le mois de Novem
bre tut un mois laonmiesaei i
rhatid, ce moi- d IVcembre au a
er moyenne un temprature tau
liaient trs lg re neol au dessus
de la normale o irtanl il y aura
des p liodee oetlemeol earaclri
!'.- per un tempi fiais du s un
12, du I; au 'I el du il a.' SI
l.a pression barn.neirique mon
lij.a deux priode- de haute prs
sion du I au 7 el du I > au .' et
deux priodes .l-; basse pression
du 8 au I 1 et du tl ail 31, de sor
le que les priodes de r>eau temps
se grouperont surtout du I en
avec une probabilit de la pluie
autour du I, et p!us tard du 15
au 1 ; et du ii su i~>-
On doil sali ndre des p u es
sur oui autour des dates suivantes
:t et i. ( au H. I et 15, 18 > t au
lour du i'j. Pour les dtails voir
le tilileau.La quanlile ae pluie se
ru sensiblement au dessus de la
normale qui est du '.',"< mm. Quai)
lil prvue euv.ron 00 min.
Nous attirons l'ailentioo des lec
leur* sur le f.nt que le tableau a
part des action- lies de la
pluie peut trs bien servir pour
toute la Kepubllque en cousuilaut
le (ableau de linlev du tsuipe.
Isudaii- : vei- un temps beaa cl
pluiol sec ssn toujours amour des
d.ites on l'index esi |iositivemenl
ieve t-l il v aura tendance ver*
un temps uuageux et enclin d la
pluie partout o l'index du lem^s
atteint it.'.s valeurs rcUttvement
basses ngatives I,
:I0 Novembre l!_*.
Bonne nouvelle
L'artiste photographe Charles
Ascencin si avantageusement Cn 1
nu dans le pavs Kt tant appif 1
des amate.uri s'| dtfloJUvtaaenl
lix S Port au Pfioc '.
Nous avons eu 'e plaisir de visi
ter sou uti lier i la rue du Contre.
Sigaer.e de phot m est simpie
ment une met veille Tunt par le
ii.u du travail que parle soin des
poses, ces p rlrails laissent l'im
pressi s d'un tri con-omm.
Nulle part ailleurs cos mondai
ns et nos lgantes ne trouveront
plu? de soin ni plus de got pour
h repioducliou de leurs gracieusse
formes.
S't lu Vf u\ taroitr, sur
ton l int U lr^iiheui',chez
P.nil (v iuxila, sans ht;
siii'f, proenTea i ri, ion
pari oui' l">paiix, les pou
rjrea, loo lard, ta crdsf,
loi, lavOIl lll Sr-i.l |.11*
belle el ptfli liiv.
S BBS '
Vef la lune
Va savant amricain, le profes
seur ii nblord,se livrera dans quel
quoi sem unes a une exprience
peu banale il s agit du lancemeul
I une torpille gigantesque deaU<
ne altemlre 11 lune.
Cette torpille sers lanas par
un 1...... ipeisl 1 11 vitesse d*
II kloOtrei par ;ei-00''e. S.>u
m 11 v." lent s 1 .1 .m par use
srie de charge > d'explosifs qui
"t'immeronl 1 u 0 Batiqssfnent,
Son eoQstroetsar espra que la
torpille irnv ri ainsi dans lr
ch un 1 de gr 1 itstion de la lune
on il parviendra ave. oaa eUaass
.1. c lre
Au moment .1 ton. lier le btor
lunaire nue charge de poidrs de
magnsium iet explosii 1 produi
suit une lum en iolenseque lsa
vaut espre voir ard ^ > un puis
sut fletcope Selon les calculs
du savant, le vu ge de la lot p.Ile
de la tsfia . la lune durera Jti
heures
t n institut s, ientiflque amri
caiO a donn une ->omm>' de cent
mille dol as pour 1 stte evltiiordi
naire .> prien< e.
Le* Assises
Pbilsea Joseph, octiisce|d'avoir
assassin ss rivale.Rntise MM.
a t juge hier malin parle Juiy.
Abandonne par sou mari qui
ne voulut plus partager la vi.com
Dione. et qui pensiil a une autre,
Bnllse Mme, cous.ne de Paesii
Be. Klle garda un certain dses
poir de cette sparation
Kt un matin du mois de Mars
\ ra ser de sa ri aie qui la perscu
tait einoie Les nouvelles amours
de Pleurue avaient rveill en elle
une |alonaJa exas^rante... Klle
consomma -on crime el jeta le es
davre de la viethne daus la Reri
al 1. 1.mi. au lieu du crime ..
' I;.-; de "'.iix, le Juge d'Ins
IrucliOfl obtinrent de PblllBS lo
sept) u le n usj |. iint-l de spu
1 n 'il
1 I ribuDsl 'Mail preid parle
.luge l/on Pierre.
Le lune de m dfsi lsil SS
cup par Mes I unce l'ierie Antoi
ne et Joseph Salomon
Le Inrv que prside MrLemoyne
iil a roiidamn PnJUse Joseph.
^
On dsire
A'hd'-r un txemphin des
lois h nctestl'tJ'i'tt, anne 187 S autrUer nu Journal.
1 A MAISON
Maurice Etienne fils
Speealise dans les marchandise*
Ira ais* a le plaisir d'annoncer
sa ciietktltjq %f et le" vient d'ouvrir un
nouveau rayon" de[ Confine rie.
L'on y trouvera de superbes bote*
de Vontk>n* pua* uatuux en tous
genres des prix de/iani tome con-
currence.


LE MATIN*; i DjPRbrfc 1M5
\

Varits
Ce Soir f 1
_ La Terre
donne un teint de lys ]j 4>P^ie roman <'Emuezoft.
PodreTEINDELYS
O centimes
NOUVELLES ETRANGERE
PAR CARLE
La chambre italienne
eroil tes pouvoirs de
I. Mussolini
* TuMK La chambre des dpu
l* a nporouv.' dms sa sance
dlii, ii le proj I 'I loi qui accrot
le- pouvoir* du Premier ministre
et le dclare responssble unique
men' envers I" roi et non envers
le roi et le parlement comme tout
d'abord ou l'avait propos.Le par
ltmen! a aussi ratifi la loi oui
conlV Jau gouvernement le pou
voira de priver de tours droits de
citoyen les italiens rsidant 1 l
tranger quant a leurs actes ou
leurs opinions poiivaut causer des
fieilurbatious de l'ordre public
'Intrieur ou discrditant 1 Italie
l'extrieur.
lb Angleterre
Llr.'ni'|t', conu idence
lorl du gardien de Westminster
et de l'pouse do lorl maire
LONUKES Deux noin-n'eS
personnalits sont mor -s hier
la lin Iw funrailles ('< ' reine
Aleiaudra. l j) iiiBe de sir William
Pr.ke lord maire d Londres d*u
ne attaque au ewr et aonon
Westlalvl gardien de l'abbaye de
Westminster qui avait dirig les
im puii'il'-. de la funubro cimo
nie qui a succomb lb fatigue.
Es Egjpie
la situation politique
est eiilHjue
MALTE Le croiseur auglai1
Danac est parti prcipitamment
pour Alexandrie o la situation
politique est critique.
Le Pactft de locarnn
M. Brianil Londres
Im,i, M Briand est >aMi
pour Londres ou il d it -ig er le
de Locarno. Le Premier se
a caus de vifs commentaires dans
les cercles diplomatiques et polt i
ques.lie discours du chef royaliste
qui aspire a la restauration du
prince OdoM, lils de l'archiduc
'harles et du l'impratrice Zita de
l'arme, a t prononce d-vanl
l'Association des Ma^varls te
l'extrme droite. L'ar hd c a d
clar qu'uniquement le fascisme
pouvait sauver la llongue d? la
plus lerrihle catastrophe de son
h-toirc 11 a pu se convaincre une
fois de plus que les procds de
Mussolini peuvenl sauver la Mon
grie dsa dangerR dont eUe est me
nacte par le communisme.
Une cloqieuse note
l'adresse de Mussolini
HKUiRAOK-Le 1er Paschicht
a envoy i Home hier une note ex
p'iquunt le incident- de 3palato.
dclarant que son ministre '!
pis so'ilaire au manifestations
anti italiennes de M Haditch e
qu'il consid>e M
me un ch^f d
gne da 'mirai-
La Bienfaisance
C'est Dimanche prochain, *i D
cembre, qu'aura lieu, toujours
la Loe LfcS OWRS UNIS, le
cinquime tirage de la loterie La
Bienfaisance .
Nati ns qui; le gros lut (est de
ISOO gourdes.
Avant le tirage Je la loterie,
il sera lire une rafle dune L.llc
Malle en une.
Publication reue
Nous av.'H-. reu le Numro du
1er Dcembre de la < Nouvelle
Kon le > i i i i. auto revue men
>u -Ile qui se poli ie SOUS la dire
tion de M. Max lludiourt.
Le .Numro comporte de sugges
tives pages dont nous MOMMUO
dons la lecture tous.
Nous remercions pour ce gra-
cieux envoi.
Mussolini com
O' v Tn ,m'1!.' di
o' |p I ti le
la
t'-
es
Il
ptee
r* de retour mardi pour taire au
parlement la dclaration minist
rielle du non v. au cabinet-
VARSOVIELe comte Skralty,
cbet du gouverne.nent est parti
hier pour Londres dan* le but de
prendre part aux ratifications du
pacte de L,-carno.
* LONDRES Lee fonctionnaire*
He la chancel ene ont dcide q ie
la fameux Ulden Itoom de Dow
ning Street serait le lieu de ru
nion des plnipotentiaires venu
Londres pour changer les rat>ii
cations du pacte de Locarno. Kn
raison du rcent deuil royal, Mr
Chamberlain, ministre dtail*!
res trangres, a propos de d- i
rer les plnipotentiaires htes du
{ouverneraent au lieu d'htes do
a cour et que les banquets dero t
avoir lieu sous la for ne d actes
d'ami'i' p rsonnel e et oo i corn
me de crmouies olliciel es.
Apoloq e du 1 isnsme
par un princt autnch en
Pahis On tlgraphie de Bodn
ptst que 1* ducourt. pr.uoucbiV
par l'archiduc \ l*rt de H*p*boarfc
ia part de 11 long (**' i
quelle il a Ion oi"S m"1
meilleures relations L Veivo '
d'Agram el Laibach ont t de
tus et des explications onl t de
mandes M. Radilrh.
Nouvelles diverses
BERLIN MM. Luther et Sire
semann, accompagns du scrtai
re von Schubert et de l'expert Dr
danse, sont partis pour Londres
LISBONNE Une pluie dilu
vienne qui ne cesse ce lomb:r de
puis 24 heures a transform la
partie basse de la ville en une
nouvelle \enise A Seiubi.l prs
de Lisbonne les eaux altignent
plusieurs mlre; de hauteur,
l'vnis Les aviateurs japonais
3ni excutrent le vol Tokio Ion
tes ont commenc aujourd'hui
leur voyage de retour au Japon.
Les cours
Parisiana
Ce Soir
S" Thrse de l'Entant Jsus
Kntre : 2. 3, 4 gourdes.
Jeudi
VIDOCQ
6e, 7 e ot8e pi ode s
Entre : 1 got de:
Pour la soire de Sle. Th
rse de jl Entant Jsus, les cartes
de faveur, et les abonnements ne
sont pas valables.
Socit d'Histoire t dt
Gographie d'Hati
1er Dcembre
PAnla Sterling 122.7'.)
Fiunes 25 H
NEW YORK- Francs H.M
Sterling 4.8U4
~~ Avis * Wvwt
Elirait du iug ment du
Tribunal de re Ios
lance de Porl au rince
enditedu 2i>Jui192*:
o Par ce causes et raotits, ad
met le divorci d. la dame Lonli
ne Augustin lils contre son poux,
le sieur Eu/be Ciruovil Franck,
et autorise la deinan lerease a se
prsenter devant l Officier d'Etat
civil de Port au Prince, section
sud. pour le laire prononcer.
Extrait du procs .verbal di 1*01
licier de l'Etat civil sus d ign
en date tu ifl Oetobre ItM : '
Surqio-'... Avons proomo
que le mariage subsistant enue la
Meur r.i/er.- CeiaovU KiaiicU et
le daae LtooHna li ***!
d S >u ^ar i- i ore
Pour olraiU jafo-.u* :
) M. BRF.%
Nouvelle liuoe
.-.do Chemin de Fer
JJ'.MarJi [prochain 8 Dcembre
aura lieu l'inauguration ofiiie.li--
de la nouvelle ligne de chemin de
fer SI.MarcVerreltes, construite
Ear la Compagnie Nationale des
hemins de l'er d'liait i.
La Direction de la Compagnie
organisera & cette occar.on une
bene rception a laquelle prendront
p*M de nombreux iovils.
Une rponse spirituelle
lux Ftes de Lisieux
Le car Jinal amricain Dougherty
a assist aux t es de Lisieux,
ave.*, beaucoup d'autres prlats
d ailleurs Rpondant au toast de
M. Henry t.hton, ancien mini-.tr-
franais, qui avait fait al usion
aux Normtods ' dcouvrant l'A-
mrique ", le cardinal rpondit
spirituellement : Les Normands
ont dcouvert I Amrique, mais ils
n'y sont pas rests; ce font des
homm s intelligents qui avaient
pie vu les lois de prohibition ".
!).: Bulletin de la Onin/aine).
Aux 10 000Chapeaux
Jl.e public est invit visitar 1*
maison .Lnaro llurtado, No 1728,
Grand-Rue, afin de voir personnel
lement les 10.i (H) chapeaux l-
gants qui y sont exposes. V. us y
trouvre/ sussi, mesdames, mes-
demoiselles et messieurs,chemises,
cravates, chausi* Met, bas, objets
de I- il (les el de voyagea des prix
dliant toute concurrence.
Ecole Elit Dubois ~
Demain 3 Dcembre a l'occasion
de la Pte de St rranoois Xavier,
patron de la chapelle de 1 tabl a
sment, il y aura messe B h 1|2
pour le public, 6 h. If- pour les
lves.
Dimanche, 8 Dcembre pro-
cliain, M. Uuracin Vaval, Ato-
cat, Membre de la Socit d'His-
toire, donnera. I dix heures pr-
ciser du matin, au local de l'A-
micale du Lyce, sa confrence
sur le Roi Christophe.
00 est cordi-ilerneot, invit
entendre le confrencier.
Lettre ouverte
"'ort au Prince, le 2 Dcembre
!9z'i
Mr le Directeur du Joarnal Le
Matin.
En Ville
M insieur le Directeur
| r ii eu c-) miti i ' plaisir de visi
ter le splaadide augisia de M tes
ses et de uouveauts que vien lent
d'ouvrir Messieurs Kawai llarma
nos la rue du Magasin de l'Etat.
Riea n'a t nglig pour [donner
prompte et entire sat'i9lactioa aux
clients e( tout dans ce magasin
moderne rapelle les grandes mai
sons de Paris tels que le ; >'.' Mtr
ch, Le Printemps, Les Galeries
Lafayette, La Samaritaine, etc.
Je me suis excus auprs du
sympathique Mr Kawas en lui di-
sant que je n'allais rien acheter,
mais avec sa bonne gruce habi-
tuelle il me rpondit qu'il tait
enchant de ma visite et qu'il se
faisait on rel plaisir d'invite tout
le monde venir visiter son Palais
des nouveauts. Et tout da suite
il se mit en qute dd me faire vo r
de prs les merveilles qui sont
exposes chez lui i >i un clin d il
toutes les marchandises, jusqu'
celles places sur les r avons supi
rieurs tout p r du plafond,
taient sous mes yeux, gr.-ce aux
chelles coulisses si pratiques
innoves par la maison.
1 ne si belle initiative reprsen
te, sans conteste, un grand bien
pour le pays et les sympathiques
frres Kawas dj si estims en
Haiti verront en retour une afrluen
ce considrable vers leur magasin
qui est certainement le plus grand
et le mieux install de la Rpubli
que.
Je prends la voie de voire int
ressant qu tlidien pour recommaa
der au public et tous mes amis
l'aller se rincer les yeux chez
Kawas.
Allez visiter seulement, on ne
vous oblige pas acheter. Mais
les | -lies maHi m h-e- de Ki>vas
parlent un lang-tge qui sait con
qurir les plus difticiles. Jeauis
heureux d'avoir t conqois et n'
tant pas goste, je le fis savoir
tous.
Veuillez insrer la prsente dans
votre prochain numro et agres,
Mesieur le Directeur, mes sinc
res salutations.
UN r-Rejt4jn
Nesse de Requin*
Il sera chant la Basiliqu6
Notre Dame, le mercredi 9 Dcem
bre courant 6 heures 1 i un
service solennel pour le repos de
l'ame de :
Albert bilix Callard
dcd Rordeaux (.France) le 26
Octobre r.2 ..
Les amis du dfunt el de sa
famille fo"1 pris d'sssi-ter la
l>imop-e.
f.* i lsent avis Uoot lieu d in
utettouj
w
VOTRE INTRf i
EXIGES TOUJOURS ^
Pastilles VALD.V
VRITABLES
t^ILijOITES ponanti^Svt,^
Si on tous p^opo^l^^^^*,,"^
t?.-\.-'.;! OH MEIM.EITR.
UN RKUTOE AC'SSI BON v
UN UEM1.DK iKjBl UKHCB
C: N'EST PAS DANS VOTRE INTRT
Poui' le ttttmem in
MALADIES K3 VOIES RESPIRATIREf
i I ...1.10.,-t eoujours
LB* VKKITABLRn
PASTILLES VALDA
v- >
Us c Pastilles Valda sontZen venu
Pharmacie Centrale d'Hati; '
Pharmacie Bourraine, Pori.au Prnce:
Pharmacie Brulus, Jrmie;
et toutes pharmacies.
Chapeaux de piille fmi
Dernire moie
Par le Caravelle la mu son Albert lv Baohn
de recevoir un stock considrable de rhapeaui"l
paille fine, trrs fine, de la dernire mods
La Maison voulant raliser peu do bnfice
plaire ea clientle, veni ces chapeaux ;\ un prlxl
liant toute conourrence (lu reste impaesible, puist
Albert Hacha seul a (le si magnifiques chapeaux i
plaoe.
jeunes gens aocitsurs de beaux chapaaux ;ioc
en foule ch--/. A ibert | tacha : Anjlw des Rues du Ci
et des Fronts Forts.
NEURASTHNIC. FAIBLESSE
DZSCHIEI
,i rB&mcgUblM
R^(7*Dntmir rtii B'n<| prourrU ^-ir l' u|;lrnur a la rluita onw " nus r.rruviiMni -Aur>->- u.... Ir :imiu> <
ki.i- .Lu. aasoMim,
6
Messe de lequiem
Le mercredi 23 Dcembre
prochain il sera chint 6 lires
/|2 du matin, la Cathdrale
une m 'H8 de requ moire de Pierre F- Kr lric*
Cette messe sera clbre la
demande d'un groupe d'amis
du regrett disparu.
Dcs
4 propos de la migra-
tion des oiseaux
AfolM publions avec plaisir lu
U'ttf s lioante dt Bureau d'rtu
des biologiques du Dtpartemvrit
de l'Aifi-uhure dis E'als Unis
qui nous a t communique par
Mr Ho ner f]owel, le symp t'hi
uc lirp'Awntan', en Hai'i il "la
//uW Frui' Company-
United States Department
cf Agriculture
Bureau of Biological survev
Washington. D. C.
Novmber 7. 1925.
Mr. H *mer L. Ihwel,
Port de Paix, Haiti.
Dear Sir .
The Biol gica< Survey is in re
ceipl of your letter of Uclober 14
tranmitiiog an aluminum hand
No 312268 which we may advise
you was used oo a bUck crnwned
nifcbt hron al Ipswich. Massachu
setls June H, 1921, by A W.
Taylor. By raeans of Ihese num-
bered aluminum, bands the Biolo
gicai Survey isfseruriog a large
quantily of important information
regarding our migralory bit h Jan 1
duriog tne past two years several
Ihousaod of thse oight hrons
bave b-eo bandei, principally at
eeleaies in Massachusetts.
As it would appear that tbere
is a possibilit of other reluras ce
miog from ^our tricinily, we
sbould be glad to hive you give
tliiswo-k an y publ||ity (bat may
be po sible Kor your further in
formation, we are sendmg you un
der separate cover some of th lite
ralure on this subject thtt il is
hop -d will be of interett.
Very truly ynurs,
W. .. HENDLHSON,
Aclirjg Chief of Bureau.
un hron de nuit ipwfea.l
chuselU. par Mr 4. W.
22 Juin 19:i.
4 a moven cte c>s b&gsMMJ
minium la Kiological ^rT
est en train de recueilli
grande qmniit d'informiui
portan'es r-Utives nos
mig"ateuri el, durant <*j
dernires annes, plusieurs l
de ces hrons ont t poe
celle bague en alumiDivs.
paiement, la o on en fait 11
g* a Massachusetts.
Comme il est probable qosj
1res retournent dans votn
nous vous serions ob'il
n?r ft noir-1 n-uvre la pi
pub'icit pos-ible
Kl pour mieux vous rM
nous vous envoyons, soesss |
r, des traits sur ce
nous esp-rons pouvoir uni
resser. #.j
Sincrement vnlre, ^^i
W C IIENDFI^;
Acting t:hief of I
contre
la
CONSTIPATKWI
* prene* Je* J
COMPRIH
suissjt,
d, DELORT. ,h2*,
tl'J, Km n(n-^^^
r >%
C'EST LE MEIL--
DES PURCATg
U nous a t fait part de la mort
survenue ce matin k heures, de
Mlle Samh Lui! v. ,Jg
Lss.funrailles auront heu est
aprs midi la Calhediale.
Maison mortuaire : chez de
Mr A bert Crepsac. rus Hunion.
Aui parents prouvs nous en
rayons n<" condolance.
TRADUCTION
Washington Novembre 7 lft25.
Monsieur Hower L llowell
Port de Paix ( Haiti )
La Riological Survev est en
posses-ion de votre lettre du 14 Oc
tobie lui remettant une bigue en
alamuium >o 31X26J nm U0lls
pcmvonsosrtifiar avoir t attachs
, PORT- XT-M
Al.P.ll.f,i"**
mi to '- "'"- *
Voulez-vouj*
rlffisa&y
chex Mr T*
Matre Ulto^JS
classe la GftfJ
Ko 611. ( ^n0!
mai.on K**>
1 aon oy^
\


t*L. I/H.l
A. H^lfai
^
OLIDA
JAMBONS CONSERVES
CHOUCROUTE FOIES GRAS LGUMES
FRUITS CONFITURES CONDIMENTS
En Vente dans toutes les Bonnes Maisons
Agent Gnital pour Hati : Ch. MAGNANT
GROS : 118, Rue B.udin, LEVALL01S.PERRET.F)
fc
Giiaii simi Company lie.
steamer JJotiflai i aeaarvLV fo $tevu-
J^ek St'-Silatc eM~ attendu ^oL-
"il-uui-- f^3 ^cem&tc/ piocfrairi,3C tepar
Ira k mrne- joui cHiectenuriL pt>ur te> ptnte
fc(a CoibmXMs i> tenant, ftL er_ |>.aa*aam.
fort'(t%*rinceJe 30 Novemb *1925
Colombian Stoamship Company Inc
________ekara k to Agents
AiUMlNIJJ M
Ibw-Qrlans&Sutb AmericanSteamship CoIqc
"ProdtxBLtxx dpart direct j?o.\o.r
Pori-au Prince "I-Iai!'
ff $\$ cfikitaibbera "JUv-Odcui \l> ui
Qiumhii' procfain, dltectenienL, pour 0Jork-
au^nce/.
JU Steamer Jeif ayant, UUf 9leiV"
Weaa^ Ce^ 22 courant tfra aax Ca;jeA Ce- 2
$cemlne proc&ain aa^c 25c lonne* De- mar
c6andi5e^y J-acineC Ce- 3 aoec i3o tonne*.
$ Steamer etftrtenb (ai&aeta 9t/-d\l!an5
U/ &{ ^eem&ie i>ioc6aia pour louA CeA porte
^oit-au-^iince>, te 26 %oombit> f#5
A. de Malleis et Co
Aytnt Gnreux
HOTEL S" IMISt:
SM la Rue de la O iv
Serv ce de l*r ord e
Chanurinent d'ad^sse
Cabinet di
M*Emmanuel vi Vi\
f ru du Centre No 101 B
Pour gurir ou Iter #
Muwn # *J'"
COltT0l-lTOU: IL SUFFIT dprcia
A vu <* v ^*
une Pilule du D'Dehaut
, 447, ru du Ftub* Sl-Den'-. Mfe
TOI fl laul exiger iesTriUules
I wm to t Miaches
*.., MM *tMMl"M IM M.
DEHAUT A PARIS
Bt tfM Wmmm lmfMt .n olr
4ji [itnporifinl
Il a t gar, lundi 2!l N'ovem
bre courant, un album il ; pbos, intitul Lne niijufte h'1er aire
et socialetConftdencts
C'ebl ud petit livre plat, reli
dos toile rouge chagrine, qui a
t confi au nomm Chapusett 'y
huisi-er du Conseil d Etat, p-u
'lie remis Me Lescoul'lair, son
propritaire.
Une bonne rcompense sera
d nne la personne qui l'appor
tera i u bureau du Journt>l.
OVERLAND

POWER iliot sweeps you up the ttsopcrf lull-- Powci ih.i
fascintes and thrills you. Power thut gives you ion-
tidence wherever you drive, and COVert the miles swiftly
when you want to save time.
And there are other good qualifies to endorse your choice of
the Overland. Its bturiiiness and reliability are more than
adquate for the most severe and trying conditions you may
expert to encounter. Yet ail thse dsirable attributes are
accomplished with a very satisfying economy of fuel and oil. J
ANTON KNhEK- 433 Rue P^:
483 liu Pave, PORT AU Pi IN
The Most Car in the World for the Money

3
**D Bol.-tolombM ^rtm..H M
The Royal Mail Sieam
I acke Company
Eug; LE KOSSE i Co
Ageuces-- Repr&eolalioBs
PORT-AU-PRINCE
Agentt* Vous avez toujours aim le Whisky llaig
and llaig toiles, no; t-ce pas.
Le Whisky naturel qui vient aprs llaig
and llaig 5 toiles est le King Willi \\\ IV.
Savez vous pourquoi. Paroe que la
garantie de qualit pour chiqua bouteille
de llaig and llaig est la mi'vne que pour
chaque bouteille ce King William IV et
qu'on ne peut l'avoir pour aucune autre
marque.
cKuio WiflWnv DZ
0 SCOTS WHIS KV *
Le 9teimer |Uraa est attendu
Il mel le 7 Dcembre prochain.
Il chargera tous les poris ha
ten* directement pour l'Europe.
Le steamer -Tabara* est attendu
Ji m*l,ie itjDcembreproch-tin*
li c' argera tous les ports hatiens
ilirectement pour {"Europe.
" Port au Prince, le 3ii >o\embre
1925
T. DttLDBft lr
AgentJnril pour lltili ^J
9.ecls.er Jones Jewell
Miilj imi NEW-YOHK
I armo;iluyarian O 0boule flouge ftC
(
f taiiklin fire Insurance Company
NKW-YUlii:
Aesut-ance contre l'incenaie
Diamond Match ro
Allumettes 1 Safe Home 1
_ .
frjjB.'"S,JRul)lier FinorlSCompanj
Souliers RoUp.
Citas F. Vafllaqe/f ^on
Poissons sals en'tous uenre
Maoulaoturti Lit<; Ins'ce C
Vasurance sur la vie,
juilhou frres Cin
Vins iV3Ch_*m>agne Bordeaux.
I II Heymai
COPBNHAGUK
eurre Danois, fromage et innserTee
'imentai f%
\V. S. latbeii il' Boa
Tabacs jaunes et oh s.
i,.!. Ralionaic
Sans Hlval
Cigarettes ''hanterlf 10
i'nvols ,i-
Pourquoi vous devez aeheter chez Marcel AUDA1K &
\011e nnuiii ci os anuuis
votre sucre hailien ou etranjjcr cl ez
votre Cal torreli moulu chez
votre Bire ( powenbiau Hambourg)
u
tne(|(
ilabl
Achetez votre Clairin fierqe chez larcel Audain 8* ie, parce qu'il provient des meilleurs terroirs d*flaiti.
'' vos Gin, Wisky it liqueur '* parce qu'ils sont vendus aux plus bas prix Je la place
" votre Rhum et vos alcools '' '* parce que les marque? qu'ils vendent sont dune puret* L ,.i..um.-,
parce que leurs poids sont lejjaux et leurs prix des plus avantaqeux.
parce qu'il est prpare avec du cal de choix,dans lu appareils les plus perle*: k
parce que sa Iralcheur et son prix dlient toute concurrence.
parce qu'ils soqt vendus aul mme prix qu'ailleurs, malgr leur
vos fins de Bordeaux ^ *% parce qu'ils soql vendus aul mme prix qu'ailleurs, malgr le
Achetez aussi'chez larcel Audain k Cia parce que l'accueil que vous receviez sera des plus courtois
N" 1903 Rue du Magasin de l'Etat
VISITEZ
Le (irand
.m m^^^^i.---^
1
MAISON DACGARETT
RUE TRAVERSIERE 206 S-
Entirement renouvele par de nouveaux et beaux articles.


., --.
MATIN w DlwtcbfJ

i
llflE
Tailleur
1515, Rue .lu iVuple
piesqu en lac; Bazar
ltropolilain |
Tlphone 683
port-aT^ince
^oici une femlae ge de 79 nu
toi t guene de douleur
r. ,".:, articulaire et DORSALES
i '
.. I 'i : U
RESISTANCE OU ElASTICIT
lCIUyyyiiii

liil -
Donne avis sa clientle t aux mdeei tl <>i fftwbM qu I a
trtuisoriLe .son Laboratoire dUlogie eu ui Lab.r. lire e
biologie applique sou* la Direction du
J BrMettet t. Sjourn
LA laborauuo est euVMi tomlet juins dt3 7 lires du u.atin 9
Heures dusoir pour louies les recherches 01 MUf prvues d s
a'aLooiji ci loiuii-, siui p i rie
Wasseim.uiii ei a eoutia i Ur- 8er< ri
c Sercui rt^ues qu. le mardi d chaqui semaine.
S'adrt- ir a ta Phai n poui le rei seitoi ei is
Ht:. CI 'li v%
lliiaciicu de Tnl uulei,
Eun.en du sau,- ut du put
V.su PI d< s mal.it [celei
ii;ii m ce crachi*
illbnon'iio n'ac i .1
Ci i sian'e UroFerr rt
/ *
MADAME WILD seul tarit :
" Dvputt plualturt anne 1* toulirai d
terrible, atmtoarl daae te *o. corps et d.u* ton. les membre : Je ne pouvai
M dormir ai marcher Or, Jeu 1 occeaian
dadulri un ilatt-ii de Pilmlr, De Witt, a
r premire dote me procura ua aoniagemeat.
Apra un Banal de Mil jount. Je an tenttia
tellement mieux et met terrible douleur
antrieure! m avaient dji quitte i un tai
point que J'tait devenue comme une autre
itnuni. Je aiui e d* 7t an et, laaore
.t*lle )e rr.e trouve tu parfaite tante "
84. W or ple Koad, f. unbledaa at L-adra
Le aymptoact utivant indiquant tau ua
m.uvals tat Met icint douieurt dsrtaja* :
caiinra a*> pied du Mat et dea Jenae art..
tremble eu autant aouit au dans Ici outil.
t dan In articnlaticft foQt dtaaaaablt la.
La bouche ose tentation gnrale d'teitaWaVW
un de dprawon morale. Tt cae maux et
toute ce doultuii lODt lavert.nain.eiit d la
Bavure, roui dUanl que le rein et la vettie an
besoin il Itra timide.
I.e tuv-ifuage vpoiilant de M ail aie Wild.
lait taatortir .-laireni' :it le fait que le* Pttutoa
De Wift couitttneut le meilleur teme.de foui
viter ou gurit ce terrible aifection* M
raina et d la veatle.
Le Pilule 'fc
WKtrti
pourRFINS AVfSMF. -
Le plu grand remde du monde antJe peu
l ihumutiame. te iouleur donialea, U font,
raideur de articulation, le tombais, la
pierre et tou W autre dtordre toroqtta
par allai tintement dea J et de a Totale.
lx Pilulet De Witt sort en vent dan tout.,
le. pharmacie dn mon-ie entier. I* ffjM
n.con en contient l lof tP!i JM.IfJSjg;
^l vou. prouva ir--!an <"fl"'y-*lr2r
procurer le ptrnl turtenUqu "WB
.dre-vou ou resdet vtrit i PI"~
Jbertinl wiia, en n iac.
Le* rsultats obtenu par
lemploi du vpertwit den-
nertt la rp nse.
^up.rtwUi * te|"e
twtr*-tl*stlqu*> extra-dure,
ble, libo- yarOoodYear
epestmeut pour U cons
typt iallon.
834V
QUALITE PHIX MODRS.
j. ----- IiMteiileii i>lu Comme, ce>ouveu type de pneu, 1P "( .'..^j^,.,. parra solidit. .
chocs 3u moyeu -J eMU que P lr. ^ ^
lu.n.1. un.,pn.-u ood lear, ait lva, des \x 80n tat norB ,
,ab1e lastique cda au choc, llclut, elai il
as: TSTe x^ st: ?.,*-
. Les pneus Good Yer sont les seules fabriqus,
avec le Supertwis. ,
Good iear en wwmymc de long sermee
The Wesl Indies Tradlnfi Company
Pori-au-Prince, Gonaives
Cap-Hailien.
" LaTiniison fl.Slvera
aT
FIGDS k TOaEi
i
Soul les meilleuis.
&'^u?r-' sssBW u-.
doM.ft loujoutH Ptitjrt m uwomtib'I---- .,-.it. Prt ' f<'>
l'onarii. ux Cayes,o el.e/ I Ap*"t Gnral I Port-au Prince,
Hue du Quai
feux qui n'ont pas encore vu le (Olies art.c es de ^.J
de VecefS.U m*|oa SluVKHA doiveut dans to'^JS
2e MW celle maison, car nul part Ua ne peuvent titW ^
b^otTv?lt!^ et d. fraacuenrlH,
liaient mute concurrence.
Voiler ooaleur bane
lias drntelies
Bas stie orodee^
l'.arj fil brode ,
Tulle pour premire Communion,
Couverture blanche et couleur sup
Mandes-brodes Madera pour,
coemises et lupe^
Voile blanc h barres
Ratine blanche j&i
Gabardine blanche __
Crpon blano et couleur |our
Voile et couleur, uni
cihemisilies allemaudes sup.
iJr.iDa n noir anglais
Imitation toile orue
Sarvieltea de toilettes blanches ltcom.a
Nappes couleurs
Tailla cir blanc s.i|i pmutables
Molletons blanc et couleur sup.
Peignes franais & amricain*
Organdi blanc & couleur
Lainage couleur anglais sup.pour |VP**
Madras bari es de soie pour ohenuses i
hommes
Setinett? foulard pour robes nouveaui
dessins -j
liamasse anglais pr.matelas'.doubls lrf-
Grepon i carreau* de soie (et . fleuri soi
Voile gingaam.
Amiables clienls, vous qui voii.cZ porler,f"
Irii- les plus lie.ut lissas ju'il soit pM"V
trouver sur cette place, ne manquez Pa^H
d'aller ailleurs de pisser chu nou o te ""T
seceuil vous est rserv.

i ?.
110 Hue des ar
s,
j
Port-au-Prince,


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM