<%BANNER%>







PAGE 1

Eal des Rcoltes D" plu-ienrs commure* lu cuei ttedu caf romm" r, et uiv .ni i r pp i • M' i ou *ont pHi — M. dfs fni.Aenrn es, la rc |l< o> li ; Mie. cette anne E' 1 est s^nile c mme tant n "plionn-'<• a Mm eMe On ni. • npoorli q la rero'te de lii est trt.n qui l'a f ute M Chri-tina B inn'dier aurit, en elfet, dmontr q.ie le-* eropr.lataa digitales i un n>uv* u n 'oni identiques A c Iles de on authentiq e papa. '• o • w .., h iche le 'a ternit dev-, l, -i |0D peut dire un j-u d^nfant Mfies vous mesdames Et vo .1 aussi, messieurs I L* MAT1M ( I V Purgatif le**] Piliile^D'Vnaut rassise asMasa, M* nisss e iiaai *T •asmaaaiia •Ne sa MSJKj aaa a) SJSMl r Mtajsaaii as* s esses a la Plu sstm tas tse* Isa aaxuatrss, *B> st. ta *WSi sweanvtteaesMaa EioIeScialede Stno-Dactylo iraphie 316, Rie Fica, Tlplme, 620 Stnographie franco mt aise. Daclyl.grapbie, Langue. Vivantes, Comptabilit, lude de la M*, hine -omptab'e et du Duplicateur Au tomatique (mimeogapb). Enseignement sneui et m tbodique.— to annea de euccAe consaci par un Arrt P.sidea DM la reconnaissant d'. Utilit Publique . Heprie des cours : I Octobre. Demandes prospectus No S Varils GaSoir La Reine s'ennuie lie pisode. Noblesse obliqe 4 parties Entre i G 0.50 Chaussez ?os enfanta LHEl il. Balloni (ils Ses (>iuiire. sont les meilleures. Eug. LE BOSSE & Co AgencesRef rsentahans PORT-AU-PRINCE Agents gnraux de : •?eolc.*nx* Jones Jewolt Millmy S *:%. ISW-lUtkK I ai IUSS lluyar*u OU— ti ouia Kougd.otc • frauklin Tire Insuiauoe Company NKW-Yuiii: Aiiu.ancv ouuUo liaoauale, Uuuiuiid latch Ce Almmittea t sala Ho mi D. .S, Hulilicr c'xport Compan} _Soulirs Red* Citas F. l.illl.i;|.-:{ § H, fotaaons a'a en tous g*are : M .iiitl.ii'tiii .-> Liie Ins'ce Qj \*uranoe !ur la % !#, juilliuu fiies Cin Vins & Champagne UordVaui lF h. lle)iuar COiL.MiA(JLF Beurra Danois, irotnaya et conserv e aliment t.. vV. S. iathews U" Son Tabaca jau nes icirs. %  --—^~ L Mationale bans Hlval Cigarettes CbaattfWs iMIVola (i.rlMui't-S NEURASTHENIE. FAIBLESSE \1 CHLOROSE, DEBILITE SIROP f DESCHIENS Hmoglobln pejjaaasasa* a sut. prmofit par istiu mMk >i A /• rjaad* orum • %  u firru^iMui Aduu dans {•• t(. (.ifaajr eur* L'niS' No 14 u ont lieu au moia d i lobr. prochain Tous les grands dignitaire* et de no breui frres patroeo* la eau didature de Monsieur Hos 'il I>Tque fc qui n •' s lOubailons tout le succs possible. Ville DI Port-au-Priice Bemerc ( eoeDts Monsieur Joseph Morpeai, se* enfants, et ,1e autres memb r ea de la f imille, remercient bien sincrement les nnmbreus ami qui' par les marques de >ympathie qu'is leur ont prod'gu^ea ont eu la bienveillance de partager le ieuil qui virt de > fmpper si cruellement en U personne de leur rpgeil.'e : Mme Jo->ph Mnrpe*e leurpou.e, mie, belle fille, belle four et parente, dede aux Caves Et.lei prient df vou'o'r bien agrer ici l'expression mue de leur profonde gratitude Les Cayes, le 22 Sept. 1915. Administration Commwate De Port au-f rince Aria Les contribuai. >s assajelti* ta paiement de l'mpii locaitf tont avu que le Hle du dit lai t po .r 1 bseicice 1U25/1920, *t conformment S la Loi du 6 A %  il t \9i% H tirh aui portes des Tri buDaui de Paix de leurs jundic lions respectives. I. leur est rsppel t cet'e net fion, ainsi qunux romm rmtt tu dusi'itls & pro'.s ummls iujtt\ la patntt q 'ils doivent at. qui*t r l'un, i qui lee obi ge da U ocobri au 3) lUiftubre, aous peine dea tanctious lgales. Ces sanctions ae roui rigoureusement appliques.le •a* chant. L'Admioitraton Communale at tireparliculirrm nt l'hltenlion .i- %  omm'rirli et (no'i non %  M itrantt\ m \ suit: A'T.I— Tour les citoyens de la CircoD*cwption Crœmonale. d Port au Prince j uisaant de la ca f iacii leclora e ont invits se site inscrire sur les regiitres qui seront ouverts cet >ffet, la Maison Communale, le 1er Octobre prochain, pour le* diffrentes sections de vote de Is Commune. ART t— 1 1 Circonscription Com muoale da Port au Prince cet diviae en quatre sections de vote ayant > hacune pour tendue la juridiction de l'un dea Tribunaux de Paix de la Commune. l.aprem'-e section de vo'e, eorr apondante la jmidiction du Tribunal de Psix Section Nord, comprend a poition Noid Ouest de la Ville et de sa bsnlieue. portion limite au Sud psr la fssade .Nord de la Rue Eo*lu< Robin, ci devant des Casernes, a l'est, par n lasde Ouest de la Rue de l't-gsli' prolonge psr la oouvellt) r .utde eint.Martin. Dana cette zone sont comprises les testions rumlea : 1er Varreus et 2me Varreux. Lu dtoxitme section 4e vote, ayant pour tendue la Jnridl. tion du Tribunal de Pa t Section Sud, comprend la portion Nord Ouest de la Ville et de aa banlieue portion limite au Nord par la faajde Sud da la Ku* Eolu* Robin ci devant de* Case ne*, I t-1. pu la faee.de (lu. il de I. Rua de l'Egalit. Uaoa cette iooe sont eomprisas galement les sections rurales : M-rtistant. B xoton, Thor, Rivire Froide, .M. rne Pteau, Grande Hivire, oupeau, Talter, Procy, Morne t handelle, orail Thor, Berly. Ma'anga, Bonga, Paten, Dufin, Lavai, Bouvier. La troisime section de'wte, correspond I* Juriction da Tri bunal de Paix Section Est. EU* comprend la portion E*t de la Ville et sa banlieue, portion limi t-e A rOu-sl psr la f^Q de E>t de la Rue de l'Fgalit prolonge par la nouvelle route de Saiut Manin. Dans celle ion* sont comprises galement les rections rurales: 3me Bellevue, -me Bellevue, Turgeau, Morne I Ho,.ilal. Saint Martin. La quatrime section de vote, s pour tendue celle du quartier de Gretsier, comprenant les sec tions rurales d. Moi ne il handelle et de Petit Boucan. ART 3 La Commission charge de confectionner a li-le gnrale d'msc iption et de s'goer les carte* A dlivrer aux lecleure est com pose de MM : Cb.rlee de Delva, e\ideut de 1* Commission Communale, pr sideot Edouard Baussan, Membre Ren Max Auguste, Membre. ART 4 • Les registres d'ioscrip tion referont ouverts, a la Maison Communale, la disposition de* lectiuis, tous les jours ouvrables, de 9 heures du matin 1 heure de l'apres midi Ain Les registres d inscris lion, ouverts 1* 1er Octobre pra ebain, seront ferm* le 31 Daan bre 1925, S heures du soir. ART.b— Le Butesu^de vote pour chacune des Sections se tiendra au local du Tribunal de Pais cor repoudaot. Le Set ihent.il sera asign ultrieurement, par avis publie dans les quotidiens, lee locaux affects aux Bureaux d* vole supplmentaires. ART. 7 —Le pr.entarrt,aprs avoir t approuve par U .>eerelaire d'Etat de llutricur, ara excut A la diiig-oce de la Commission Communale de Portau "nuce. Fait A la Maison Communale, A fort su Prince, ce 16 Septembre 1921. Le Prsident de la Commission Communale (S) ths. de DELVA, Les Membres : (S) J. Zichane HI0Mv8, cOubhlir, av. Vu et approuv : Le Secrtaire d'Etat de l'Intrieur, \S) R. T. AUGUSTE Pour copie conforme : Le Secrtaire du CoosailCommunal P. CLVJLLY. ISas ???::??? w? Traversir rp^ %  y \ y i ; %  ,.



PAGE 1

i-E MATIN Horn Unie te t 8, ritu; Horni, Tenant de Curaao, Jacrxel. Ivngeton est •H Ddei Port au Pnnca le 8 Oelobr. Il reiattin. ]a mme jour tour l'Fuiope vi. Si. Marc, f.o '""• •• C*p J'aitian, prenant ici et [K<.^, ,, US. s,. Vu,, How.. venapl f I fci rope B Sh D Juan de Porto FTP ne.io F' a i .1 C*p Hatien •" r andu k %  cfiitnla le 6 Ce tobre. I (artira le n me k prur *''• MSlo Pfœifcco iij. S:n Pedro de Marc ris et Cura o, pre nant p>gert, Mrs dfs Ifits rfa rreiu de Port-auPrince ••eiiieura lea aveeata de ce bar mu tont inform* nue rtrdipi ahe du Secrtaire d'ltl au Djar len_ent de la Justice en date du leSeptenbre eoiaot Trit t MoiiHtui If Baioi i ir, l'Ordre MI il vile i Maffia I mme qo i e raclii-nte In b-1 r pi avorata K l'issue da la crmonie, il aura rception au local du Tribu i al Ai (.(.fmijnn. P" I au rinr. le 30 Sbre 192", Le Secieii.ii e de l'Ordre. Slph.n ALERTE fous trouverez chez Juste Lilavais 1906, Rue du Magasin da l'Etat, dea matriaux avant donn leura £ itu*e< de tendance, H prieurs toua 1er pointe de vu eux in |>< rts uu< ii. nifi t poi rantse vir aux eont-ti clioBt> moi erues. Faites une vinie chez Jiaih LILA VOIS tt VOUB vous rendiez compte da la sup.ioril vraiment admira ble dea p anche, chrteh ges. ma driers,elc. qui voua aerom vendue dana d excellentes condition et qui TOUS donneront entire tetie ( faction. Ciipigne ble. Trmitli&tiqm Le M. Carabe • de retour da 'uba et des port du Sud al mina Ou & Port au l'riLce le 1er Uitob e. 11 repaitira ta jour de ton arri Ne pour Gonaivea, Cap H 'lien, Puerto Flata, San Juan elle I lvre. Port auPiince, 25 Septembre 19il L'Agent. K. HuBEUN LES PRODUITS NESTL L'8 pWti r* /Ve t l font Iwo-abhmi ni eoif t>a p rlou\ ou Vs sont vendus, vu qui U ma srm MsT' E emptoe sevl m ni > tait t e lu rich e carao. le sucre et autres uni l s ae rt niai" pour bur / br *•#" n de to>ue premire qualit. III IriiTrrf! pirteyt dm les loues rpicerpi des i ffereile. Tilles dt h pubiijjs kl articles saiT.Dts de li ni'soa HEi. Cii t a. l 4plUfc4 ''' r : nde s I^ lt Evapora Marque Vesa ou St ilmlea ) r arine Laote pour lea enfanta, I aotogen cour lea bbt) ^•cao rttara an ferblazua da 1/9 lb */*. et 1 lb eu sao: ets. '.iCme de Laitj iout la moud, devrait aaaa>er ovt artlola qui eat a.ervailleuft Choc lai de tout genre. Crie de iktcolat en laioas, eo leblelUs, > roquettes, Boites de fiaiiisie etc. i Our bbionamndeB directs de la /aor.cjue ou pour les achats tn gr -s, veuille* vous dresser Kl-L LHIAIIN abbLl\l ,i|i!ul Gural, itiic du On ij HOLM (olombian Sleaiuship Company Inc. Xc itean.et • c\[ai in que> venant, bc ^Uvvl l)aifi, Cajv-^itUri, fort, 5e c faix CjOnCLioc* a St. 'Maro est. alicadu otLUIL~'3?I irice te^ ^ameDi 3 Oclo&tc^ prac^n. 3t repattira iv me\no [oui pont fc- oe fAUiagono 3*1 cnuev, CayA Jacmet et. fei patb 5e> ta Colombie, pwtaanL fit, & pa^^otL-au-^uncC', fe> 30 U>cptcml>ie> ic?'25. t .olombiau Steamabip Company ]DO. Gbara & c Agents ^KTA jfe> Mearrver iJh*ll#otik* ciL allenDa Jacnvct U \5 dc v obies. SI c\)aiatia toaiv le* J9%\ MaiiicH (HtrctcnuaL pjar t Europe. le ^ieamet lonwy t^L a^riDu iacmei, l'e, % ^la^mSio pracftaia. *^n i Si cfjii^eta ion-* It pjt'A 6aUnA cHreclemervL paat t'£u.rap<. J.^aaldtr J r Agent Gnral Poumiiiii vous devez acheter Chez Marcel AUDAlf & Gie Achetez voire r.lwrin f.erqe chez |arcel"\udtin 8" Cie. parce qu'il prvient de meilleurs lerroirs dHaiti. •' vos Gin Wiskv H liqueur *' ,4 Prce qu'ils sont vendus aux plus lias prix. le la place•• votre Ihum et vos alcools ' ,J " p^rce que les marquep qu'ils vendent sont dune puret ingalable. parce que leurs poids sont lgaux et leurs prix des plu* avantaqeuf. parce qu'il e>t prpar avec du cal de, choix, dans les appareils les plus yrt action l votre sucre liaiiun ou tranger chez voire Cal torrfi moulu chez *• votre Bire ( powenhrau Hambourg) w vos Tins de Rordeaux "** JJ Achetez usei chez larcel a"


PAGE 1

1 iO w* —— -* A. li .illei ritJrlilS /i.r Gravi 1 WrgUto p foiirvtvtes GSrrc.Jt tjotLtlta Cordent trie i Joarnv'COI.OASCO GnnuMluo t ct de$ Cttit' de i onieciux \ouez-\ous vojs.r.abilltr a\ JF vendre brnurot p Dans son pet >onnel, la liiaitnn ccu.pte lin nanti) a Ullleur italien sorti d'un tnbliasernent de pi e.nn i ordre d'Italie Elle est en mesure de fournir dos •omple.s tout Mts et sur mesure, en cheviote, dlaqona'p, palm be:ieh dr.Il blanc el couleur, coupons de easimir pour oar nionsEtoffes pour jgileU. Bonneterie ChenilKP* d* |lir t de nnil. RU mut de ellep — Cola et manchette* dernires crations.— fe) !}oni •t Pv|amfi'. Cet te m *>r on ror** fu< un* nr.ora f •tle meilleur accuei! ft*t reaeive tous ceux <|iii d airent par une visite tre dlies sut la valeur dM travaux fournis. Tout costume command et qui ne rjiood pu su goiH iu client eatripils, |r> parle h accola, anglais, espagnol et italien • • T No 319/l'ne .If s Frrntr*FoH'. ({Tl < n M Md c u ) No oi9. 2.:\ ORT'AU-PRINCE (lUm ). 8ovple$e,\ <;VRSTA \(juaH> H<*" ff^ ET FolldiM lg mfKi"' fcerutr* sV^TA • e?t tou M •' "il un* \U l'.VI'll LE \-< r rone MIIU. H hepii-ou s t>-inr s toi II jii'l p M iront* dt'i • imp'vipppn II t : \"i us P"S en i) al'TnPfl ir vil* visiter rntrp rWrtsl>mi t 'P Ml*ehinfa A roi ilrp ma n fl a pi"ls pmr: noUTURIRan*< 1Vi. irURU al ('(H'iiowii-'iis. MpdltM a <1am t irr,! ftl prit 1P r. Il q 'on i*ni tMrp ls mpi'lfM <' jiKipi'a l'arriv* IP la S KST • "i i >p'pr SANS R1V\|.F T"u'p ' pi*pp 'P rp.'.lisn- > %  I rrk. v rrn pris la P'aq.iP Broler PP.iX SPECIAUX POUR [ES COMaiSrlANTS. Les inoonDaraljlw BievcMtM < U RlCHBuneettt six vinsses importes pour U usinire loisSoulier .. Sviiiera... Srjlian tiis SMilles eo. cuir, en raoutehouo i — Crpe Sole. I.e plus 'iM'il Stojk il ta ni'i'l'urs TIIJIIS en cioutchou: 00 )l)VEVIl. N H pril sjilJmx, Jus J i itirits prjprdJLie niiti l'irnp n -. AUcnliou ta fraude Betocoup de dbitante profilant-dt la roaot du lilllllll t\('Cl1lP remlent d'entre* ilmms loiii •" iioni que les connaisseurs rclament DuipanJ nombre de eonaonmateur* au.si I omi' rt pW* M 1 sont plaints la Raison 6eal eus. C'est pourquoi elle informe. Ipublic in* Itreaaque le vrai iKlnini Nectar) M p'ouvedanssvs quatre, dpota an fille, dans la maison piife (e tr I 4 n'dric Geat/eu* au lioi* Verna et aussi dans ?a mais m priait de PtiOTlVille* Ceux qui achtcnlailleura devraient rclamer le Rhum Neelar PII bouteille tiquete el capsul?. lrOT.v Vu 1940. Rue ifu \^gin de I Km; Vos Ml et 560 Rue BIP m lil \i) G28 R'.p Copp.t 1 ancienne maison Brolus St-Vielor. a maison H.SILVEKrV foi qui r'orl ras ercote vu If s jolis; arlirler 1^ finriie que lil ^ recevoir la latuii.aW* d .-'i!, d:rs luir iiteirt, sM. |MSMI de | m*t I ceie mairoP, car nul fait Htne fiwtl *! €0% d'Miai le aux articles |dei piiv V awonnaMfs: Fo ailicles sont ffalveul de loule Ixaul et de I aicleur el nos prix dlient itute concurrence.^* Alpaua noir suprieur ^ai'n r.b'nepour tailleurs !" Kaki blanc auu^rieur Kaki (aune anglais suprlaui iluck union blanc anglais "nouveautOa'i Dell ui>"-n blav>o analals n uj •' -%  %  TIIBBOT japonala pour chemise a homme et rODa. Hpps de aole A barras couleur pour o •• mises A Uoir mes et roboa nouveauts. TtlftOT blano i m nie t'I-'no v. II< a couleur. arree n file broda Rj* Ml hrod Uptlste fine pour che nitsllsris. t. ou, boucles,"etc. |Ure\ver 4 Company Inc. l'r.nluiis l'Iiarinaoeuliqiies, Urug-, Sjcialits. Falion Slioc Pollsh Co. Cintres pour i h nu-sures en tous genres. International Cork Co. C.rtpKiiles pour Bouteilles. Bourrions: The Charles II. Il owii Pain, o Peilnres eu toui genres, Pfinlure, J Satina • Cavauagti Bros. A Co. lUrilv^are, guincailierie t-n lonsgnri. Markt & Sh.ieter Co Brosses, l'tatssuii Balais ''elle*, Rate ut te lil)|pls en iBOU'cliouc. Jouet* en caoulrhour. Xorth Ametican Industriel TranaallantiofTo Peii.lufe a l'es, *iint Hiacc, Cernent Bloe, Ceroen Hong Pltra d. Paris, Tene de Vaibie, Machines pour fahriquer les Carreau al %  s Mrraqip. Poursllure pour fabiiratioo de i arreau el Mostf^uas, M-nii.m, Indigo, Poudip de Bron/e. Poudre d"')r etc. lewis Uoherta Inc. Encre pour imprimerie, fcnere pour Lithographe, etc. Us Ho r.nii puui ""r • i — i""i'nvu, IIV, Nou* nous leaons a la dip.i*ition de notre grand* clieotAle %  < r commandes d Cimeal, U.trre* de Car, '.lou,, Tle, Portas^njf* i ces Mlalliqi-es, etc. oeo Jeanne me j? Co Rw d Miracle en /ne de la Banque fralUmale dlloUU 110 Hue des Csars Tlphone 756



PAGE 1

DIRECTEUR PR0PR1ETHRE %  IMPRlUblR C'mi Magloire BOIS VKHN 1358, Hue Aoiarloaloa Matin Quotidien TEl EU IGNE V 242 Flctt OOI Onlumbui Mmorial Libr r*AN AM(: OCT 17 Partout o l'homme se rassemble amn H (,l (jue JiOUI M UfCffttTj lour cuir eu [oui* |>iier t aou une isl iidicule tl bon (^Ale eat b.ail*itaiii, n te un u'uccurd jour e UtibtiMi il tuliu e ira. inr. Ferait.!!* lac 19 m. ANNEE N iSlO PORT^AU-PRINCI (roirvm ) IIERCBFD1 30 SEPTEMBRE 10911 La Camparne prsidentielle Mon cher U -acteur, l'ai lu avec un •! -.lrt le tases rtlati >n* d'un Je vos correapoadiau sur 1-3 circhiiiie lection prsi leuti-lle . A cas r> f itr un) prciajon Han* l'ntrt di li vrit et pour \i pi ine intl i/ nca du rsultat qui toit d.o lier de la CanpffiM ouverte enlr* crtaius groupes et le pini national progressiste. Plus dune (ois nos a lvar* aairjsont t solicitas de dis* cuter les i les pt le prog-am ne dont le (i >uvernement ar.iuel poursuit avpc tenari' la rili* aathu. Personn*-, dm* l'oppoait.on, n'a enenr • rpon u d'une IHOU siieuse notre invita* Loa. A son avnement au pouvoi", en %  Mi, le Prsider B>rno a pos, en prin-ip^, que l'exiu* U >n loyale de la Convention et une cooptation tranche et cordial* avec le G uvern-mint de Washi 'glon crrutitmient la bi* ae de si polituj ie comme Ch t de (louverneinent Et alor-, nous pensions qu; les afin ac* complu sous son a Iminiatralion en conformit des i tes di rectri:es et essentielles qui les ont iuspirs seraient discutes avec loy.ut et d' sntress a nant 0 levons-nous constate ? Ua j pr -sse insm.e qui n ' > t nulleineui soucie de re hercher ce que ces actes comp-> taieut de lomble et de pndi a blepour le pays s'est actnrn'6 plut M contre la personnalit du P. vident de li Hpuul q te en dnaturant ses iuttn'ions hs plus pures. On avait espr que l'homme aurait succomb soua le poids des attaques diriges contre lui, mais soi in I IVI tualit; n'a ol Tt le imialre point de faiblesse/ l'ouverture Je la campa/m prsi feritie'lt*, ce sont encore les adversdr.'S qui. persistant d in* leur co ic a otion errone t perverse du r'e de l'opoosition, on', les premi-rs. a Innt citte argum'iit tion ailiomiif n dont parle votre corres* pon tant. Puisqu'ils ont imagin de s'attiquera h personnalit de Mr Bnrno, il a fallu tab'ir pour l' iification des observateur -f.il v rs • que la cri ique de l'imposition uni ii t sur une indivi lualitio tis-uttblei. La firmaiion du parti national progre'siste a po'irtmtof* f-rt aux ai t vers r es l'oeccasion d abandonm r I ur vilaine pratiquePourquoi n'ont-il* pas i nit I exemple en cons'ituant, eux aus-i. des partis ? — L'inur, la cort-adid'on de leurs dires it les incoiifqurncti de leurs actes. Noua ne vou'ons certainecent p;s nous carter dis i objectils suprieurs > que nous poursuivons ; c'est l notre but tssentiel, mais nous pr'tndons aussi paralyser l'action mallai*ante du vice audacieux et lui imposer silence. 0"ant la personnalit le M. bon o. tout le mon %  viit que nous n'aw us nulle crainte qu'on s'y attaque, e le est invu 1 inrli|.' (Je n i s' pas nous qui %  Ouflrirooi de la discussion ni de la co iipir.iison que l'on pourra tenter de fiire entre cmx qui as ir.nl -irtu -lim r t la prs ieice ce la R publique — Si .4 Conatiut Vieuii peu sus pect de partialit l'gard du Gouvernement, a pu liirdiment pos^r la queauoc javoir qui — par m les can li lats t'lar. s ou non — ojpose t-on M. Biruo, il ne nous appari-ut p s d'avoir la induire hsitation pour acce t r la lul'e sur quelque terrain qu il plaira aux adversaires de choisir. L'opposition eu t usant abstra lion < d j s gran ls ttt mples de luit -t lectorale • o suies les Id s des p rus do mm ut, voit se dresser devant elle di tou'e >a liant, ur de son n t i imorale 1 1 1 er sonna li a laquelle elle a tu I imprudence de s'allaquir. Si, retir ions 1 1 tente depuis quelque temps, votre cor* r.spondai.t liouve maigre et pauvr ce qui tait le tond de la campagne prsidentielle, cf si qu'on n'ose pas m ce oppostr M H)' n o lecaulilat cspable de nous f ire .louttr de 'a i* liction qui BTA une vie oire moi aie en m.ne temps q ie le tnom.ln de nos ie.s politiques. Avec mes sentiments bien cordiaux. VEBl T VS. A Prisiana L'ARRIVISTE Par Filio'.sa Cinnuur OUVELLES ETRANGERES Les Mots histor iques Je le rtserre rtspruce.i CVst Aie* ndre le Grand qui r r Donc ces paro!. • res i %  ce !bre. Avant de p.rur pour 1 A%  ie, la conqute du n yiume des P.r ti, il i diatii u.r es am s touliequilp >il ut kii.comma %  on favoii Ephcsliea lui deuia doit C qu'il e rcacivaii a lui mme : •- Je m-rcerve l'esperaDCe. rpondit U Cooquraot. CA rendre i drs coodilioos iTaatigeosri t'uioes L Cal Immeubles Machines a Caf Bslances A Cnf Bihnce a Co'oo Tables t csdreg pour t*ieu-e* L'n Moteur a Ptrole 21 IIP Coffres Forts B.ireaux, etc. 8'adresaer Le '"omptoir Pran ils, S. A. en hquiiation. ACHETER, c-esl bien. . mais bien acli<-ler, c'et nieux... aussi n'ln5*iiler |M. pour roua renlre chfi Paul £. Auxil, o| roui aurez toute satisfaction pour vog emptettei. M! vraiment la concurrence est impossible. Avto !• Stock lormldabla qaa poaaod* aotllment La Maison Kawas Heruianos !.•• p^rea et mre* m laœillo trouveront de quoi habtlUr leurs niant* pu d* Irais pour la raairaa des olaaaes. Pires et mires de I imi'.le allez dune chez KtWas Bermanoa et vous raliserez de notables conomies. One auto sans chaufleur circule dans les rues de le York La nouvelle e* arrive ce* |oura dernier* de *aia de l'inventeur amricain Krarci Il uodia qui c md >ait dana le* rue de New York, o-e auio par T !. F. Mr lluundia a reno'ivl Nw Ta W *e* ftpiie-ir d*o* 'a Ma Av> ne S H^lii.hile • aMt ecite per la po ire et le* • ['* ri n< i.nl d^nn d'eice leo"* ri •ul'ata Mr II uo^lt av.ii -ria place dana uoe * •uieait U rriCar bv '•'• -iee hvk h"'b-r '"r OO UneOver'and in en bon •• Or 371 S adreaaer Hayi*n Moto* aof'e H.g ruea du Mrfaiio de l'E Ut al Paftt, Le cinmi dont le ro'e s< mS'ait devoir ae borner a amuse, tend de ii'ua en n'u faire eorp* avec la lillra'i r>' C'eal l'.-ian qui consacre i< chei' j .1 ntiivre littraires, et I. ur permet par ain-i de |lure deui tt-i-. s.ndoute le ftyle fiit la vie du roman autant, s.non plu* que t'iatlifjoe qui lui *ert d'i-rmalure, mis cVel une *ie art fi.ielle .t convenue, avare de d'ail et de dcoi.et qui se lro.ile dan- l'in imite mblaore d'accord imnos au lemi> no*-nire a l'aciioo el k celui ncessaire a la rendre par des mots Cet inconv me. t ne se co. s' ne p R an du roiibil, le ilperr de l'obi4, ai 1 1 tern-ut >ur lit unie-, le >i'lon des lor^iue. qan-i scrup ils pour qui. la tio j.islitie les moyen-. bu .lent mots voici l'inlrijjue : Cl m I. U .'anest un m .1 -te jiurn liste en *>u-or Ire q >i ne m m (ue ni d sc'ivit ni di la ent, miis sa rod 0 :ril mitrielle lui rae. Il a aaasiue pour parvenir I 1 1 1 lune, tt par je ne sais que' e l unie de ap, iir.-ii'-s, c'est -on a -M Muu I a nani de a victime qui ejtt accus du cri-ne et ^nvit la sel elle criminelle, et c'eat l'ai sa.in lui mme qui dfend l'innocent, avec lo|'ience .l'aide.m et le fait arquitler. La v.e pour ll.raac n'a dorm<'ap ua deb-r-irr, T.ut lai rtata 1 1 e i>u, Us feu m.a, la p 11 q I d pute, i' renverra le ministre el le voici enlia l'rMlei.l du Conseil. L'.mbtioo .le Ui'sac vise enoe d au'rea sommet* el peut 'n y accderait il, si le Destin au cadran de la J.i tic.e ne mirq laiten II 1 I h' .11 du lil lui' ut L'Amvleta al un H m de tout prunier ordre, el qm, travers f.njjt l'i.es dune viol, rc' pol< g uni-, noua ( r .mne du Paiall ue Jii-ln •• a la Cte d'A/ur, et lu l'a as |; luiiioii. au 1.111p..) du li isarJ Monaio. A|outo a 1 0 >r Bai q i" la salle de l'tiriMana eniiremeoi remise a neuf, a t repeinte en blanc avec des llaera du plu* beau roug.'. •'. e-t maiLleiiaut une vii a ble bonbonniie it qui d.s le a-uil. duit lea yeus et .1. nne envie d'applaudir. — Cent bien Madame Tell Maurice Etienne fils larrhandises Irancai^ee Port au l'rlnoe. Chameaux l'allie ht 3W5,liM CHEZ U,BaUonifil$ PAU [CABLE Au Maroc Pierraille par 1rs Inrlra arr •!•-ijolrnlrs attaques Urtliinin t"rppa ffni'ti 'jiluies, IPS Villnin-i onl con're les positions IraoaiSl Les communications entre Fez et Taza menac^ea FrZ Dca pluiea conlinuelrea ont reo.lii les roules impraliciible* aux transporta autoaiobile* tout le long 'lu front et rendent prrrmre* lea rommunicaliontl g'aphiques et llpliwmques litre Fi/ et T. ri. Daos le let ur K-t lea oprations du cM IraBOeia •emblent lre intenompue* de ce fait. Les Min ii s ont contre attaqu dans U lsion de bel Ci Loua et onl lance ega einenl une violente alliique contre la position frani;ai ae d Ci liibane dans le secteui du centre. Les ait iques se uni li-laeea devant le leu des mitrai'ltuaea ft de l'artillerie franaises MIC' I' I. \ i*es pluiea lorraa tielles ont inle.r.mipu toutes le* opor. lions n .va'es le long del cote maro fine Le poil de Melilla est f im I rivita de Cheroorro a gontl 1 avec nre npi<'il* telle que le poeta Dur (J.irbadui ae trouve compltement i o!. Lea ...mu UIIU-HIIOI S t'jtrapkiqaes -.oit in Ici n <-n purs el seuls les mefHg* uraaota sont accepte eu transmission. Du rtpp oohement raitoLei |M)lun.tiH luauiie l{'ilui UKItLlN La vi ile de T.h I clic 1 nie, CJ.IIIU ssniie aovuuq.e us aiiuiies eiiHiigie-, a cnu- de graves apprelieu.-iuiik dans les mil u n.liiiiuil* loor.it.es une orieninlioii proru-se. L (Il que T. lnUUiiiua a tle regu vc e.iili'ju.-i .-.u.. doua la capi aie po lon.isi !ee nue eiiue re. .lio>i 1 u ire lie il n paye Uni plu 61 leu durs, *• n.iili lud.q. %  (..• %  la l'olu gue (Si eugagee par l'.ri a mil cluie une cm. me ru*Mi polonaii-a pre.im Ln>re d une eultule lianco rnaaa qi 1 i-oleiait coiup eieuieut l'Alieiii.gue. De T. kiu i Londres en avion PAall — Lfl avitleuis jipnnai* Abe.i Kaoaacni qui aaaculaal le r.1.1 ue I Itio s i.uii'lrt-s sobl arii v.;1 m spre. tu di I arodrome Ou U-.uig.-l venant de Mraibuu.g. L< H4'nnaoniraraurodt lilnienc au N V> T -.S —Mr C raenceau a ce 1 br 1. on H iene an ni rtiire daoi U lUOlesie ma. -in q H lui H il df retraite sur It i-rtte de U Veuiee. ke lui'cliil lyiulr-y Jt ; nu-> 1 1 m • co.n in |aid ni gnral au M >roc Kl/.Le Mir lui Lyaol y, r aideut gnerai au -aro-, a do .u ai ia Biaaioa.La vi .re-n .1 ..y .,1. y sa tt 1 un dam a* lettre que ai m .u v.ise sinie louigi cira 1 de ne loncli tus. L a aj iule q il a pr-en dens d ni.nin aerubla •Ua ei. l't-i et l :., in.111 q il ikl re-U a >uu p isie en rsisuu de la aiiuatiou iroublee du Mit Le peut est Basai un'! .n. dit e uiaieclial. Il peuse qu il peut pren dre utc t.iniuuce nu repos aut-goeiationi pour le i<|l< -int'iil 'I la dlie de ijtn rre IranraM se pourauivent \\ AsillM.KiNUs membree de la cuti.ni'-si.m amricaine de consolida.ion des d. (les d" guerre o I pass pies de dent. li. me dis cutanl II lie in lis flujtgeMion* qi.e Mr ( ail am rt -es colli'guia leur avaient | ii i.tCes daos la ma line. Lia d-lgia frarcaia re acDl r.'unih n i.vreu csl aprsmidi, lad'im. m. arrepoi ie n a di rr qu une d. u i b u>e. 4 l'unie d* la nul i. me, .e son teritaiie d'I lai NN in.l. n a nni D e quitta d.l de it. qu ilia nuiiiraiei t en ..ii. I n ouveau avtc i.sdlrgui* un .ifs. Ai (LU 11.In dclara 1 n ... 1. il., n sis le lait que la deuiiiu e nai c iltnii'iea du re 1 | u u. I. n |. lu M si.iioaer qi e li rgn ialH II < lit lu quel q es prrgria. Kcuveilcs diverses I AI. i.— On aironce otticielle nui qia la > 01 i nue dis kom nus d I U t .11 r et ni • n aiid aur le l'a. te dfl lcili' 1 Ufa lia U k Lnri.11.0 ( -1.1 -e le 5 ( clob-a. 01.M U. — le |i r. 1 J haa La.di n. r, ancien U moi diut ta I lu 1 de l'a.mie e 1 1 i.i:n-i.i e 1 t non m 1. > 1 par le coinil de la S eiavd dea v hli.. ...nme lepr sentai.t de la Soi i. l t Moisuul II I s. in mu .1 d'ai< m. at p ut la Iriiili.iie en ni ge p. ni 1 nq. ler sur li a 1 ccuaal o a ai g ai ca au tu jet dedi p. rihiu.iiK dea chrtieua pu I a 'l'uns et contre lea accu a ii .us lu uu.e qi e ie Iroupea ta giaihis uni ai talli l.ce pallia du terriiuiie de Mosioul .cci.p pru vi-iiinni.il 1 par lea Turci depuis la confrence de bruiellei. Les cours quel son grand A^e lui d.iune uroil. Le uiaieciul est n^ de 71 ans. i9 S'epteinbre NKW UJKK riatici Si..l,ng ll.il t,tf|f Les Bicyclettes Svelle • Sont plu* demandes ', qa tout. les auirc nui |ue* pa.-ca qu'-'llt a aint A la lola lea p.un aolldea, lea plua l* yeis—, lea plua aleyantea t poiuquoi ne p* le U-a d un UnUriipf <. W..L (. | Aicoius L.ih.ijAnLO rzpdiUoa n provhioa aux irais Ua l'Ageut UlaphoD* m


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06538
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, September 30, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06538

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR PR0PR1ETHRE

IMPRlUblR
C'mi Magloire
BOIS VKHN
1358, Hue Aoiarloaloa
Matin
Quotidien
TEl EU IGNE V 242
Flctt OOI
Onlumbui Mmorial Libr
r*AN AM(:
OCT 17
- Partout o l'homme se rassemble
amn h (,l (jue JiOUI M UfCffttTj
lour cuir eu [oui* |>iiert aou
une isl iidicule tl bon (^Ale eat
b.ail*itaiii, n te un u'uccurd
jour e UtibtiMi il tuliu e ira.
inr. Ferait.!!* lac
19 m. ANNEE N iSlO
port^au-princi (roirvm )
IIERCBFD1 30 SEPTEMBRE 10911
La Camparne prsidentielle
Mon cher U -acteur,
l'ai lu avec un ! -.lrt le
tases rtlati >n* d'un Je vos cor-
reapoadiau sur 1-3 cir la lutte eum/aa autour de U
braliuid .ju-siiou le la pr >-
chiiiie lection prsi leuti-lle .
A cas r lement *<>>fitr un) prciajon
Han* l'ntrt di li vrit et
pour \i pi ine intl i/ nca du
rsultat qui toit d.o lier de la
CanpffiM ouverte enlr* cr-
taius groupes et le pini natio-
nal progressiste.
Plus dune (ois nos a lvar*
aairjsont t solicitas de dis*
cuter les i les pt le prog-am ne
dont le (i >uvernement ar.iuel
poursuit avpc tenari' la rili*
aathu. Personn*-, dm* l'oppo-
ait.on, n'a enenr rpon u d'une
Ihou siieuse notre invita*
Loa.
A son avnement au pouvoi",
en Mi, le Prsider B>rno a
pos, en prin-ip^, que l'exiu*
U >n loyale de la Convention et
une cooptation tranche et cor-
dial* avec le G uvern-mint de
Washi 'glon crrutitmient la bi*
ae de si polituj ie comme Ch t
de (louverneinent Et alor-,
nous pensions qu; les afin ac*
complu sous son a Iminiatra-
lion en conformit des i tes di
rectri:es et essentielles qui les
ont iuspirs seraient discutes
avec loy.ut et d' sntressa-
nant 0 levons-nous constate ?
Uaj pr -sse insm.e qui n ' > t
nulleineui soucie de re her-
cher ce que ces actes comp-> -
taieut de lomble et de pndi a
blepour le pays s'est actnrn'6
plut M contre la personnalit du
P. vident de li Hpuul q te en
dnaturant ses iuttn'ions hs
plus pures. On avait espr que
l'homme aurait succomb soua
le poids des attaques diriges
contre lui, mais soi inIiVi tua-
lit; n'a ol Tt le imialre point
de faiblesse-
/ l'ouverture Je la campa/m
prsi feritie'lt*, ce sont encore
les adversdr.'S qui. persistant
d in* leur co icaotion errone t
perverse du r'e de l'opoosi-
tion, on', les premi-rs. a Innt
citte argum'iit tion ailiomi-
if n dont parle votre corres*
pon tant.
Puisqu'ils ont imagin de s'at-
tiquera h personnalit de Mr
Bnrno, il a fallu tab'ir pour
l' iification des observateur
.-f.ilv rs que la cri ique de
l'imposition uni ii t sur une in-
divi lualitio tis-uttblei.
La firmaiion du parti natio-
nal progre'siste a po'irtmtof*
f-rt aux ai t vers r es l'oeccasion
d abandonm r I ur vilaine prati-
que- Pourquoi n'ont-il* pas i ni-
t I exemple en cons'ituant, eux
aus-i. des partis ? L'in rit do le rs entreprises Irsem*
p b" de si $o im.'ttr.- la
di-rioline d'un pari po'iijue
et de contorrrer leur conduite
une i le bien d finie.
La campagne mene depuis
ites mois jar Wt intfr ss journal a envisage, 1-s pi inta
de vue divpr, la nt-ces'it de la
rl-i tion de M Bornn la pr-
ilrica de la Rpiib'iiue. La
dmoi s ration en a t fait1 de
f m irrfi t ble. L'on doit re
conii it e que vous n'a, i f it
interv. nir certaines p^rs'n-.ai-
ts qu pour an-lyser, au g ai:d
j >ur, la cort-adid'on de leurs
dires it les incoiifqurncti de
leurs actes.
Noua ne vou'ons certaine-
cent p;s nous carter dis i ob-
jectils suprieurs > que nous
poursuivons ; c'est l notre but
tssentiel, mais nous pr'tndons
aussi paralyser l'action mallai-
*ante du vice audacieux et lui
imposer silence.
0"ant la personnalit le
M. bon o. tout le mon !' viit
que nous n'aw us nulle crainte
qu'on s'y attaque, e le est invu1-
inrli|.' (Je n i s' pas nous qui
Ouflrirooi de la discussion ni
de la co iipir.iison que l'on
pourra tenter de fiire entre cmx
qui as ir.nl -irtu -li- m r t la
prs ieice ce la R publique
Si .4 Conatiut Vieuii peu sus
pect de partialit l'gard du
Gouvernement, a pu liirdiment
pos^r la queauoc javoir qui
par m les can li lats t'lar.s
ou non ojpose t-on M.
Biruo, il ne nous appari-ut
p s d'avoir la induire hsita-
tion pour acce t r la lul'e sur
quelque terrain qu il plaira aux
adversaires de choisir.
L'opposition eu t usant abs-
tra lion < d js gran ls ttt mples
de luit-t lectorale o suies
les Id s des p rus do mm ut,
voit se dresser devant elle di
tou'e >a liant, ur de son n t i i-
morale 111 er sonna li a laquelle
elle a tu I imprudence de s'alla-
quir.
Si, retir ions 11 tente de-
puis quelque temps, votre cor*
r.spondai.t liouve maigre et
pauvr- ce qui tait le tond de
la campagne prsidentielle, cf si
qu'on n'ose pas m ce oppostr
M H)'no lecaulilat cspable
de nous f ire .louttr de 'a i*
liction qui bta une vie oire
moi aie en m.ne temps q ie le
tnom.ln de nos ie.s politi-
ques.
Avec mes sentiments bien
cordiaux. VEBl T VS.
A Prisiana
L'ARRIVISTE
Par Filio'.sa Cinnuur
OUVELLES ETRANGERES
Les Mots historiques
Je le rtserre rtspruce.i
CVst Aie* ndre le Grand qui
rr Donc ces paro!. res i ce
!bre. Avant de p.rur pour 1 A-
ie, la conqute du n yiume des
P.r ti, il i diatii u.r es am s
touliequilp >- il ut kii.comma
on favoii Ephcsliea lui deuia doit
C qu'il e rcacivaii a lui mme :
- Je m-rcerve l'esperaDCe.
rpondit U Cooquraot.
CA rendre
i drs coodilioos iTaatigeosri
t'uioes L Cal
Immeubles
Machines a Caf
Bslances A Cnf
Bihnce a Co'oo
Tables t csdreg pour t*ieu-e*
L'n Moteur a Ptrole 21 IIP
Coffres Forts
B.ireaux, etc.
8'adresaer Le '"omptoir Pran
ils, S. A. en hquiiation.
ACHETER, c-esl bien. .
mais bien acli<-ler, c'et
nieux... aussi n'ln5*iiler
|m. pour roua renlre
chfi Paul . Auxil, o|
roui aurez toute satisfac-
tion pour vog emptettei.
M! vraiment la concurrence
est impossible.
Avto ! Stock lormldabla qaa poaaod* aotllment
La Maison
Kawas Heruianos
!. p^rea et mre* m laillo trouveront de quoi
habtlUr leurs niant* pu d* Irais pour la raairaa
des olaaaes.
Pires et mires de I imi'.le allez dune chez KtWas
Bermanoa et vous raliserez de notables conomies.
One auto sans chaufleur
circule dans les rues
de le York
La nouvelle e* arrive ce* |oura
dernier* de *aia de l'inventeur
amricain Krarci Il uodia qui
c md >ait dana le* rue de New
York, o-e auio par T !. F.
Mr lluundia a reno'ivl Nw
Ta W *e* ftpiie-ir d*o* 'a Ma
Av> ne S H^lii.hile aMt e-
cite per la po ire et le* ['*
ri n< i.nl d^nn d'eice leo"* ri
ul'ata Mr II uo^lt av.ii -ria
place dana uoe *
uieait U rr f or. et cnndi lia t cette dern re
par T. 8. F. L'auto z<|ti|uait
d'un tro loir l'au're, mi Il re
ae produ *it aur i.n accident n mir.i
ce t't 1* cas lora dea premirea ex
[i u
La foule * prt**it dan* le rn*e
uiTiei par l'au'o qui excuta dra
viragea audacieui.
vendre
fne Fr.Htr.wir.j- Car Orl'X)
In Ford t"uri->i- Car bv ''
-iee hvk h"'b-r '"r OO
UneOver'and in en bon
Or 371
S adreaaer Hayi*n Moto*
aof'e H.g ruea du Mrfaiio de l'E
Ut al Paftt,
Le cinmi dont le ro'e s< mS'ait
devoir ae borner a amuse, tend
de ii'ua en n'u faire eorp* avec
la lillra'i r>' C'eal l'.-ian qui
consacre i< ritaati le> chei'j .1 ntiivre littraires,
et I. ur permet par ain-i de |lure
deui tt-i-.
s.n- doute le ftyle fiit la vie
du roman autant, s.non plu* que
t'iatlifjoe qui lui *ert d'i-rmalure,
mis cVel une *ie art fi.ielle .t
convenue, avare de d'ail et de
dcoi.et qui se lro.ile dan- l'in
imitemblaore d'accord imnos au
lemi> no*-nire a l'aciioo el k
celui ncessaire a la rendre par
des mots Cet inconv me. t ne se
co. s' ne p r a contre .'.rlnines scnes qui rcla-
ment le p'ein air, l'bspac, n'y
trouvent pis leur cadie approprie.
Au t'i.t'ie l'a. lion ne peut rb n^-r
de ii-ii, q m d'acte co acte, et oar
l l'illusion n'est jamais entire'
ment complte, ni pour les yeux
ni pour l'iotelligaoea. L'a exe-n-
p' : Le combat nsv .1 da-.e la U
tiille ne siunit se rentre aur
la acue dana sa pleine rec n* i-
tulion. roniin -ur I'.' riu l)a*
le prami r c s, le ajectice -ruit
absent et r n,ii i p.r uns sim-
ple re'ali m du fut. accantue uar
des dtoottiins dia* lea tn<
lisie; ilms la se-on I .-as au con-
traire, l'on voit et Ja qiels y mu
allant fs. xn/ois***, les f oti.sen-
Dnnu. l'aborJtat, ls branl-*'>n
du roiibil, le ilperr de l'obi4,
ai 1 1 tern-ut >ur lit unie-,
le >i'lon des lor^iue. q Voilai un bien 'onx pr^-nbole
pour annoncer que V.ir.Mint fat
pii-er su* I cr .n dim n 'h t o -
loo-e prorli.u-, L'VHHIVIitH de
Flicien Cb imp .ur
L Arriviste esc uoe ..tu- poli-
tique de ,'ambilieui >an-i scrup ils
pour qui. la tio j.islitie les moyen-.
bu .lent mots voici l'inlrijjue :
Cl m I. U .'an- est un m .1 -te
jiurn liste en *>u-or Ire q >i ne
m m (ue ni d sc'ivit ni di la ent,
miis sa rod 0 :ril mitrielle lui
rae. Il a aaasiue pour parvenir
I 111 lune, tt par je ne sais que' e
l unie de ap, iir.-ii'-- s, c'est -on
a -m Muu I a nani de a victime
qui ejtt accus du cri-ne et ^nvit
la sel elle criminelle, et c'eat l'ai
sa.in lui mme qui dfend l'inno-
cent, avec lo|'ience .l'aide.m et
le fait arquitler. La v.e pour ll.r-
aac n'a dorm<'ap ua deb-r-irr,
T.ut lai rtata 11 e i>u, Us feu
m.a, la p 11 q I. d
pute, i' renverra le ministre el le
voici enlia l'rMlei.l du Conseil.
L'.mbtioo .le Ui'sac vise enoe
d au'rea sommet* el peut 'n y
accderait il, si le Destin au ca-
dran de la J.i tic.e ne mirq laiten
II 1 I h' .11 du lil lui' ut
L'Amvleta al un H m de tout
prunier ordre, el qm, travers
f.njjt l'i.es dune viol, rc' pol<
g uni-, noua ( r .mne du Paiall
ue Jii-ln a la Cte d'A/ur, et lu
l'a as |; luiiioii. au 1.111p..) du
li isarJ Monaio.
A|outo a 1 0 >r Bai q i" la salle
de l'tiriMana eniiremeoi remise
a neuf, a t repeinte en blanc
avec des llaera du plu* beau rou-
g.'. '. e-t maiLleiiaut une vii a
ble bonbonniie it qui d.s le
a-uil. duit lea yeus et .1. nne
envie d'applaudir. Cent bien
Madame Tell !
Maurice Etienne fils
larrhandises Irancai^ee
Port au l'rlnoe.
Chameaux l'allie ht
3W5,liM CHEZ
U,BaUonifil$
PAU [CABLE
Au Maroc
Pierraille par 1rs Inrlra
arr !-ijolrnlrs attaques
Urtliin- in t"rppa ffni'ti
'jiluies, Ips Villnin-i onl '
con're les positions IraoaiSl
Les communications entre Fez et Taza menac^ea
FrZ Dca pluiea conlinuelrea
ont reo.lii les roules impraliciible*
aux transporta autoaiobile* tout le
long 'lu front et rendent
prrrmre* lea rommunicalion- tl
g'aphiques et llpliwmques litre
Fi/ et T. ri. Daos le let ur K-t
lea oprations du cM IraBOeia
emblent lre intenompue* de ce
fait.
Les Min ii s ont contre attaqu
dans U lsion de bel Ci Loua et
onl lance ega einenl une violente
alliique contre la position frani;ai
ae d Ci liibane dans le secteui du
centre. Les ait iques se uni li-laeea
devant le leu des mitrai'ltuaea ft
de l'artillerie franaises
MIC' I' I. \ i*es pluiea lorraa
tielles ont inle.r.mipu toutes le*
opor. lions n .va'es le long del
cote maro fine Le poil de Melilla
est f im I rivita de Cheroorro
a gontl1 avec nre npi<'il* telle
que le poeta Dur (J.irbadui ae
trouve compltement i o!. Lea
...mu uiiu-hIioi s t'jtrapkiqaes
-.oit in Ici n <-n purs el seuls les me-
fHg* uraaota sont accepte eu
transmission.
Du rtpp oohement raito- Lei
|M)lun.tiH luauiie l{'ilui
UKItLlN La vi ile de T.h I
clic 1 nie, cj.iiiu ssniie aovuuq.e
us aiiuiies eiiHiigie-, a cnu-
de graves apprelieu.-iuiik dans les
mil u n.liiiiuil* loor.it.es
une orieninlioii proru-se. L (Il
que T. lnUUiiiua a tle regu vc
e.iili'ju.-i .-.u.. doua la capi aie po
lon.isi !ee nue eiiue re. .lio>i 1 u
ire lie il n paye Uni plu 61 leu
durs, * n.iili lud.q. (.. la l'olu
gue (Si eugagee par l'.ri a mil
cluie une cm. me ru*Mi polonaii-a
pre.im Ln>re d une eultule lianco
rnaaa qi 1 i-oleiait coiup eieuieut
l'Alieiii.gue.
De T. kiu i Londres
en avion
PAall Lfl avitleuis jipnnai*
Abe.i Kaoaacni qui aaaculaal le
r.1.1 ue I Itio s i.uii'lrt-s sobl arii
v.;- 1 m spre. tu di I arodrome
Ou U-.uig.-l venant de Mraibuu.g.
L< H4'nn- aoniraraurodt
lilnienc au
N V> T -.S Mr C raenceau a ce
1 br 1. on H ie- ne an ni rtiire daoi
U lUOlesie ma.-in q H lui h-il df
retraite sur It i-rtte de U Veuiee.
ke lui'cliil lyiulr-y Jt;-
nu-> 1 1 m co.n in |ai-
d ni gnral au M >roc
Kl/.- Le Mir lui Lyaol y, r
aideut gnerai au -aro-, a do .u
ai ia Biaaioa.La vi .re-n .1 ..y .,1. y
sa tt 1 un dam a* lettre que ai m .u
v.ise sinie louigi cira 1
de ne loncli tus. L a aj iule q il
a pr-en dens d ni.nin aerubla
Ua ei. l't-i et l :., in.111 q il
ikl re-U a >uu p isie en rsisuu de
la aiiuatiou iroublee du Mit Le
peut est Basai un'! .n. dit e
uiaieclial. Il peuse qu il peut pren
dre utc t.iniuuce nu repos au-
t-goeiationi pour le
i<|l<-int'iil 'I la dlie de
ijtn rre IranraM se pour-
auivent
\\ AsillM.KiN- Us membree
de la cuti.ni'-si.m amricaine de
consolida.ion des d. (les d" guerre
o I pass pies de dent. li. me dis
cutanl ii lie in lis flujtgeMion*
qi.e Mr ( ail am rt -es colli'guia
leur avaient | ii i.tCes daos la ma
line. Lia d-lgia frarcaia re
acDl r.'uni- h n i.vreu csl aprs-
midi, lad'im. m. arrepoi
ie n a di rr qu une d. u i b u>e. 4
l'unie d* la nul i. me, .e son
teritaiie d'I lai NN in.l. n a nni d
e quitta d.l riiiliur mu i. m i x|. il l'un
bs'*> de it. qu il- ia nuiiiraiei t en
..ii. Inouveau avtc i.sdlrgui*
un......ifs. Ai (lu 11.In dclara
1 n ... 1. il., n sis le lait que
la deuiiiu e nai c iltnii'iea du
re 1 | u u. I. n |. lu m si.iioaer
qi e li rgn ialH II < lit lu quel
q es prrgria.
Kcuveilcs diverses
I ai.i. On aironce otticielle
nui qia la > 01 i nue dis kom
nus d I U t .11 r et ni n aiid aur
le l'a. te dfl lcili' 1 Ufa lia U k
Lnri.11.0 ( -1.1 -e le 5 ( clob-a.
01.M U. le |i r. 1 J haa
La.di n. r, ancien U moi diut ta
I lu 1 de l'a.mie e 11 i.i:n-i.i e 1 t
non m 1. > 1 par le coinil de la
S eiavd dea vhli.. ...nme lepr
sentai.t de la Soi i. l t Moisuul
II I s. in mu .1 d'ai< m. at p ut la
Iriiili.iie en ni ge p. ni 1 nq. ler
sur li a 1 ccuaal o a ai g ai ca au tu
jet de- di p. rihiu.iiK dea chrtieua
pu I a 'l'uns et contre lea accu a
ii .us lu uu.e qi e ie Iroupea ta
giaihis uni ai talli l.ce pallia du
terriiuiie de Mosioul .cci.p pru
vi-iiinni.il1 par lea Turci depuis
la confrence de bruiellei.
Les cours
quel son grand A^e lui d.iune uroil. Le uiaieciul est n^ de 71 ans. i9 S'epteinbre NKW UjKK riatici Si..l,ng ll.il t,tf|f
Les Bicyclettes Svelle
Sont plu* demandes ', qa
tout. les auirc nui |ue*
pa.-ca qu'-'llt a aint A la lola
lea p.un aolldea, lea plua l*
yeis, lea plua aleyantea t
poiuquoi ne p* le U-a
d un UnUriipf <. W..L (. |
Aicoius L.ih.ijAnLO
rzpdiUoa n provhioa aux irais Ua l'Ageut
UlaphoD* m


Eal des Rcoltes
D" plu-ienrs commure* lu
cuei ttedu caf romm" r, et
uiv .ni i- r pp i m' i ou *ont
pHi m. dfs f- ni.- Aenrn es, la
rc |l< o> li ; Mie. cette anne
E'1 est s^nile c mme tant
n "plionn-'< a Mm eMe On
ni. npoorli q la rero'te de
lii est tr- t.n iUlrirli du Cap lln.iii.-n. de St-
Merr. et d J'rmit. De rapporta
manant de d f renta points du
paya indiquent qui' y a en pers
pectiie de be I. s rrcolie d coton,
de canne i aurre f t de m*\*
( du i Bulletin M< r i. Mu Du
rMU Financier Receveur Gnral*
Mariage
Demain, jeudi 1er Octobre.
d l'Efliae Saint Joaeph. 4 7
euree trs prcises du matin, se
ri bni le mariage de Monsieur et
Madame Najib Mose.

Examens
Stno- Dacty-
lographiques
Session extraordinaire
Dm examens de Stnographie
Franaise, de Stnographie An-
(llaise et de Dactylographie auront
leu l'Ecole Spciale de Slno-
Dactylo, Port-au-Prince, le Ven-
dredi 2 Octobre 1625 A 4 h p m,
t le Samedi 3 Octobre i 3 heu-
re* prcits de l'apra midi com-
me euil : Vendredi, Epreuves de
transcription atnographique ; Sa
medi. Epreuves de Dactylographie
et de Lecture atnographique,
Le pub ic sera airnis *preuves du Samedi
Ce* examena auront heu sous
h\contrle d* l'Inspection Scolaire.
Ecole prifess oooelle Elie Oobo's
La rentre des classes est Tue
au lundi 6 Octobre et le vendredi
t auront lieu les examens d'ad-
mission
Ces examena se feront au nege
de l'R'sblisaement 8 heures A. M.
*H*jm*g3Bgai_a. -X a,
Pansiaua
Jeudi
U Lotte Four la Vie
nu i drame italien
Entre : G, 1.00
Avis Commercial
Le oiib'ic et le commerce en
Snral ont aviss qu' partir
'aujourd'hui Monsieur Joseph
Babonn a seul la signature de la
Raison Sociale Baboun Cou-
ina cV Co.
Port-au-Prince, 2J S^pt. 19^5.
BABOUN cousins A Co.
Si r?lce Technique
. de .'Auricultare
Le Directeur de i Enseigne-
ment Technique et Profession-
nel donne avis aux Etudiant!
de l'Ecole Centrale d'Agricul-
ture ainsi qu'aux candidats
ratte Ecole munis de leur cer-
tificat de Rhtorique ou de Phi-
losophie, que le registre de
inscriptions sera ouvert en ses
bureaux, pirtir du fer Ooto-
bre /925.
Port-su Prince.le 29 Sept 1925
On demande
L'DJeonegaron bonnes murs,
bonnes tudes primaires, bonne
criture, pour emp'oi Traitement
raisonneb'e pour dbuter, avance
ments possibles.
Ecrire la train a E. S. S. D.,
31*. Bue Fr< u. Port au Prince,
e* produisant llrences.
La recherche de la pa-
tcrnit^nest plus qan
Jeu d enfant
V<-ici une dcouverte dont
porte est mmm| lrab *; c est i
P'orVss*ur de l'Universit d0l>
qui l'a f ute
M Chri-tina B inn'dier aurit,
en elfet, dmontr q.ie le-* ero-
pr.lataa digitales i un n>uv* u
n 'oni identiques A c Iles de on
authentiq e papa.
' o w .., h iche le 'a
ternit dev-, l, -i |-0D peut dire
un j-u d^nfant
Mfies vous mesdames Et vo .1
aussi, messieurs I
L* MAT1M
(I V Purgatif le**] ,
Piliile^D'Vnaut
rassise asMasa,
M* nissseiiaai
*T
asmaaaiia
Ne sa MSJKj aaa a) SJSMl
r Mtajsaaii as* s esses a la
Plu sstm tas tse* Isa aaxuatrss,
*B> st. ta
*WSi sweanvtteaesMaa
-
EioIeScialede
Stno-Dactylo iraphie
316, Rie Fica, Tlplme, 620
Stnographie franco mt aise.
Daclyl.grapbie, Langue. Vivantes,
Comptabilit, lude de la M*, hine
-omptab'e et du Duplicateur Au
tomatique (mimeogapb).
Enseignement sneui et m
tbodique. to annea de euccAe
consaci par un Arrt P.sidea
DM la reconnaissant d'. Utilit
Publique .
Heprie des cours : I Octobre.
Demandes prospectus No S
Varils
GaSoir
La Reine s'ennuie
lie pisode.
Noblesse obliqe
4 parties
Entre i G 0.50
Chaussez ?os enfanta
LHEl
il. Balloni (ils
Ses (>iuiire. sont les
meilleures.
Eug. LE BOSSE & Co
Agences- Ref rsentahans
PORT-AU-PRINCE
Agents gnraux de :
?eolc.*nx* Jones Jewolt Millmy S *:%.
ISW-lUtkK
I ai iuss lluyar*u OU tiouia Kougd.otc
frauklin Tire Insuiauoe Company
NKW-Yuiii:
Aiiu.ancv ouuUo liaoauale,
Uuuiuiid latch Ce
Almmittea t sala Homi ,
D. .S, Hulilicr c'xport Compan}
_Soulirs Red*
Citas F. l.illl.i;|.-:{ h,
fotaaons a'a en tous g*are
:
M .iiitl.ii'tiii .-> Liie Ins'ce Qj
\*uranoe !ur la ?!#,
juilliuu fiies Cin
Vins & Champagne UordVaui

lFh. lle)iuar
COiL.MiA(JLF
Beurra Danois, irotnaya et conserve aliment t..
vV. S. iathews U" Son
Tabaca jaunes icirs.
--^~
L Mationale
bans Hlval
Cigarettes CbaattfWs
iMIVola (i.- rlMui't-S
NEURASTHENIE. FAIBLESSE
\1 CHLOROSE, DEBILITE
SIROP f
DESCHIENS
Hmoglobln
pejjaaasasa* a sut. prmofit par istiu mMk>i
A / rjaad* orum u firru^iMui Aduu dans { t(. (.ifaajr mmomu oaaoHisHi, t. aas Snsvs. ia*sa r. .
VISITEZ
Nortj American Indusirial Trans-Athatit Gs
Fabricantsde couleurs pour Cernent
Pltre de Paria Cernent Blanc Poudra da larbra
La Banque Hoyale du Ganida
La plus moderne construction n Hati
Est eotltreoeot recouverte i l'intrieur
Afeo notre Pltre de Paris*
Dis chantillons sont I la disposition de tous m s clients-
lorth Amsrlc&i fnaUstrtal Trans-thntic Co.
Geo. JEANSEME & Co.
Aqanta Eicduatti,
Choses Maonniques
Lee lectioDR pour le Vn alat
de la Reapeelsb e L g* Les C >eur*
L'niS' No 14 u ont lieu au moia
d i lobr. prochain
Tous les grands dignitaire* et de
no breui frres patroeo* la eau
didature de Monsieur Hos 'il
I>Tque fc qui n ' s lOubailons
tout le succs possible.
Ville
DI
Port-au-Priice
Bemerc(eoeDts
Monsieur Joseph Morpeai, se*
enfants, et ,1e autres membrea
de la f imille, remercient bien sin-
crement les nnmbreus ami qui'
par les marques de >ympathie
qu'is leur ont prod'gu^ea ont eu
la bienveillance de partager le
ieuil qui virt de > fmpper si
cruellement en U personne de
leur rpgeil.'e :
Mme Jo->ph Mnrpe*e
leurpou.e, mie, belle fille, belle
four et parente, dede aux Ca-
ves Et.lei prient df vou'o'r bien
agrer ici l'expression mue de
leur profonde gratitude
Les Cayes, le 22 Sept. 1915.
Administration
Commwate
De Port au-f rince
Aria
Les contribuai.>s assajelti* ta
paiement de l'mpii locaitf tont
avu que le Hle du dit lai t
po .r 1 bseicice 1U25/1920, *t -
conformment S la Loi du 6 A il t
\9i% h tirh aui portes des Tri
buDaui de Paix de leurs jundic
lions respectives.
I. leur est rsppel t cet'e net
fion, ainsi qunux romm rmtt tu
dusi'itls & pro'.s ummls iujtt\ la
patntt q 'ils doivent at. qui*t r
l'un, i qui lee obi ge da U ocobri
au 3) lUiftubre, aous peine dea
tanctious lgales. Ces sanctions ae
roui rigoureusement appliques.le
a* chant.
L'Admioitraton Communale at
tireparliculirrm ntl'hltenlion .i-
omm'rirli et (no'i non
M itrantt\ m l'art eti 1er de U Lot du S 0 to
bre 1876 ui la Hige des Im^osi
lions in. ci' elatt coai :
Art 1er l'cius ceux qui exer
ceot une industrie q.ie aooqu su
jette S la pale.le, doivent pour
I obteuir, eu 'aire, par crit, la
dclaration au Conseil ''ommuotl
qui leur dlivrera cert.Hctt et gar
ara la dr araiion ..
ort au Piiuc ,1e 2* S^pbre 1925
La 16 Septembre lOtS.
La Commin vn Communale
Vu les article 104. ter alina,
et 107 de la Constnu ion;
Vo la Loi Elrc'orsl* du 4 aot
1910, en MS article. 8 9. 13 M,
tme alina, et 18;
Vu la Loi du 28 mai 1914 f.i
sant dpendre le qutrtier de Gra*
sier de 1a Commune de Port au-
Prince;
Considrant qu'en raison d la
prochaine tenuo, au 10 Js-vier
1926, da t'Asie-nhl e Prim i e
Electorale appel 'ire les Mem-
bres du (".... seil Communal d
Port au Prince, il y a lieu d con-
fectionner la !iate gnrale des
lecteur* qui doivent faire partie
de cette Assemble;
A arrt ei arrte ce q>\ suit:
a'T.I Tour les citoyens de la
CircoD*cwption Crmonale. d
Port au Prince j uisaant de la ca
fiacii leclora e ont invits se
site inscrire sur les regiitres qui
seront ouverts cet >ffet, la
Maison Communale, le 1er Octo-
bre prochain, pour le* diffrentes
sections de vote de Is Commune.
art t 11 Circonscription Com
muoale da Port au Prince cet di-
viae en quatre sections de vote
ayant > hacune pour tendue la ju-
ridiction de l'un dea Tribunaux de
Paix de la Commune.
l.aprem'-e section de vo'e,
eorr apondante la jmidiction du
Tribunal de Psix Section Nord,
comprend a poition Noid Ouest
de la Ville et de sa bsnlieue. por-
tion limite au Sud psr la fssade
.Nord de la Rue Eo*lu< Robin,
ci devant des Casernes, a l'est,
par n lasde Ouest de la Rue de
l't-gsli' prolonge psr la oouvellt)
r .ut- de eint.Martin.
Dana cette zone sont comprises
les testions rumlea : 1er Varreus
et 2me Varreux.
Lu dtoxitme section 4e vote,
ayant pour tendue la Jnridl. tion
du Tribunal de Pa t Section Sud,
comprend la portion Nord Ouest de
la Ville et de aa banlieue portion
limite au Nord par la faajde Sud
da la Ku* Eolu* Robin ci devant
de* Case ne*, I t-1. pu la faee.de
(lu. il de I. Rua de l'Egalit.
Uaoa cette iooe sont eomprisas
galement les sections rurales :
M-rtistant. B xoton, Thor, Rivire
Froide, .M. rne Pteau, Grande
Hivire, oupeau, Talter, Procy,
Morne t handelle, orail Thor,
Berly. Ma'anga, Bonga, Paten,
Dufin, Lavai, Bouvier.
La troisime section de'wte,
correspond I* Juriction da Tri
bunal de Paix Section Est. EU*
comprend la portion E*t de la
Ville et sa banlieue, portion limi
t-e A rOu-sl psr la f^Q de E>t de
la Rue de l'Fgalit prolonge par
la nouvelle route de Saiut Manin.
Dans celle ion* sont comprises
galement les rections rurales:
3me Bellevue, -me Bellevue,
Turgeau, Morne I Ho,.ilal. Saint
Martin.
La quatrime section de vote,
s pour tendue celle du quartier
de Gretsier, comprenant les sec
tions rurales d. Moi ne il handelle
et de Petit Boucan.
art 3 La Commission charge
de confectionner a li-le gnrale
d'msc iption et de s'goer les carte*
A dlivrer aux lecleure est com
pose de MM :
Cb.rlee de Delva, e\ideut de
1* Commission Communale, pr
sideot
Edouard Baussan, Membre
Ren Max Auguste, Membre.
art 4 Les registres d'ioscrip
tion referont ouverts, a la Maison
Communale, la disposition de*
lectiuis, tous les jours ouvrables,
de 9 heures du matin 1 heure
de l'apres midi
Ain Les registres d inscris
lion, ouverts 1* 1er Octobre pra
ebain, seront ferm* le 31 Daan
bre 1925, S heures du soir.
ART.b Le Butesu^de vote pour
chacune des Sections se tiendra
au local du Tribunal de Pais cor
repoudaot. Le Set ihent.il sera
asign ultrieurement, par avis
publie dans les quotidiens, lee
locaux affects aux Bureaux d*
vole supplmentaires.
art.7 Le pr.entarrt,aprs
avoir t approuve par U .>eerelaire
d'Etat de llutricur, ara excut
A la diiig-oce de la Commission
Communale de Portau "nuce.
Fait A la Maison Communale,
A fort su Prince, ce 16 Septembre
1921.
Le Prsident de la Commission
Communale
(S) ths. de DELVA,
Les Membres :
(S) J. Zichane HI0Mv8,
cOubhlir, av.
Vu et approuv :
Le Secrtaire d'Etat de l'Intrieur,
\S) R. T. AUGUSTE
Pour copie conforme :
Le Secrtaire du CoosailCommunal
P. CLVJLLY.
ISas
???::??? w? Traversir

rp^
y \
y
i
;,.


i-E MATIN
Horn Unie
te t 8, ritu; Horni, Tenant
de Curaao, Jacrxel. Ivngeton est
H Ddei Port au Pnnca le 8 Oe-
lobr. Il reiattin. ]a mme jour
tour l'Fuiope vi. Si. Marc, f.o
'"" C*p J'aitian, prenant
ici et [k<.^, ,,.
US. s,. Vu,, How.. venapl
f I fci rope b ShD Juan de Porto
Ftp ne.io F'ai .1 C*p Hatien
" r andu k ! cfiitnla le 6 Ce
tobre.
I (artira le n me k prur
*'' M- Slo Pfifcco iij. S:n
Pedro de Marc ris et Cura o, pre
nant p> Olnffeor Lutta Ci*,
eneral >gert,
Mrs dfs Ifits rfa
rreiu de Port-au-
Prince
eiiieura lea aveeata de ce bar
mu tont inform* nue rtrdipi
ahe du Secrtaire d'ltl au Djar
len_ent de la Justice en date du
leSeptenbre eoiaot Trit t
MoiiHtui If Baioi i i- r, l'Ordre mi
il vile i Maffia I mme qoi ,e
raclii-nte In b-1 r pi matin, le 5 Octobie pr cl mi, a la
Calhdr I, lo.caaion de a r
on*erture soleuntile dea Tiibu
ftnni.
. suivant la dite d/rnebe, des tie
. je* aeront ratrv* dana le choeur
au> avorata
K l'issue da la crmonie, il
aura rception au local du Tribu
i al Ai (.(.fmijnn.
P" I au rinr. le 30 Sbre 192",
Le Secieii.iie de l'Ordre.
Slph.n ALERTE
fous trouverez chez
Juste Lilavais
1906, Rue du Magasin da l'Etat,
dea matriaux avant donn leura
itu*e< de tendance, h prieurs
toua 1er pointe de vu eux
in |>< rts uu< ii. nifi t poi rantse
vir aux eont-ti. clioBt> moi erues. -
Faites une vinie chez Jiaih Lila
vois tt voub vous rendiez compte
da la sup.ioril vraiment admira
ble dea p anche, chrteh ges. ma
driers,elc. qui voua aerom vendue
dana d excellentes condition et
qui tous donneront entire tetie
, ( faction.
Ciipigne ble. Trmitli&tiqm
Le m. Carabe de retour da
'uba et des port du Sud al mina
, Ou & Port au l'riLce le 1er Uitob e.
11 repaitira ta jour de ton arri
Ne pour Gonaivea, Cap H 'lien,
Puerto Flata, San Juan elle I lvre.
Port auPiince, 25 Septembre 19il
L'Agent. K. HuBEUN
LES PRODUITS NESTL
L'8 pWti r* /Ve t l font Iwo-abhmi ni eoif t>a p rlou\ ou Vs sont vendus, vu qui U
ma srm MsT' E emptoe sevl m ni > tait te lu rich e carao. le sucre et autres uni l s
ae rt niai" pour bur / br *#" n de to>ue premire qualit.
iii IriiTrrf! pirteyt dm les loues rpicerpi des i ffereile. Tilles dt h pubiijjs kl articles saiT.Dts de li ni'soa HEi.
Ciita.,l4plUfc4' '''r:ndes* I^lt Evapora Marque Vesa ou St ilmlea ) r arine Laote pour lea enfanta, I aotogen cour lea bbt)
^cao rttara an ferblazua da 1/9 lb */*. et 1 lb eu sao: ets. '.iCme de Laitj iout la moud, devrait aaaa>er ovt artlola qui eat a.ervailleuft
Choc lai de tout genre.
Crie de iktcolat en laioas, eo leblelUs, > roquettes, Boites de fiaiiisie etc.
i Our bbionamndeB directs de la /aor.cjue ou pour les achats tn gr -s, veuille* vous dresser
Kl-L LHIAIIN abbLl\l
,i|i!ul Gural, itiic du On ij
HOLM
(olombian Sleaiuship
Company Inc.
Xc itean.et c\[ai in que> venant, bc
^Uvv-ll)aifi, Cajv-^itUri, fort, 5e cfaix
CjOnCLioc* a St. 'Maro est. alicadu otL-
uil~'3?i irice te^ ^ameDi 3 Oclo&tc^ prac^n.
3t repattira iv me\no [oui pont fc- oe
fAUiagono 3*1 cnuev, CayA Jacmet et. fei
patb 5e> ta Colombie, pwtaanL fit, & pa^-
^otL-au-^uncC', fe> 30 U>cptcml>ie> ic?'25.
t .olombiau Steamabip Company ]do.
Gbara & c Agents
^KTa
jfe> Mearrver iJh*ll#otik* ciL allenDa Jacnvct U \5 dcvobies.
SI c\)aiatia toaiv le* J9%\ MaiiicH (HtrctcnuaL pjar t Europe.
le ^ieamet lonwy t^L a^riDu iacmei, l'e, % ^la^mSio
pracftaia. *^n------ i
Si cfjii^eta ion-* It pjt'A 6aUnA cHreclemervL paat t'u.rap<.
J.^aaldtr Jr.
Agent Gnral
Poumiiiii vous devez acheter Chez Marcel AUDAlf & Gie
Achetez voire r.lwrin f.erqe chez |arcel"\udtin 8" Cie. parce qu'il prvient de meilleurs lerroirs dHaiti.
' vos Gin Wiskv H liqueur *' ,4 Prce qu'ils sont vendus aux plus lias prix.le la place-
votre Ihum et vos alcools ' ,J p^rce que les marquep qu'ils vendent sont dune puret ingalable.
parce que leurs poids sont lgaux et leurs prix des plu* avantaqeuf.
parce qu'il e>t prpar avec du cal de, choix, dans les appareils les plus yrt action l
" votre sucre liaiiun ou tranger chez
" voire Cal torrfi moulu chez
* votre Bire ( powenhrau Hambourg)
w vos Tins de Rordeaux "** JJ
Achetez usei chez larcel a 4
(
parce que sa Iralchetir et son prix dfient toute co*i'>" parce qu'ils sont vendus aux mme prix qu'ailleurs, DUlfl^e leur
parce que l'accueil que vous recevrez sera des plus co irb
i
\ 1903 Rue du magasin de l'Etal
Dsirez-VLUS uu chic cade u |) ,ui anniversaire iiaiiailles,iiiariai).'s
et Baptmes.
Adressez vous chez
. BALLOII FILS
120, Bue ROUX, 120
\i


1 iO
w* -*
A. li .illei ritJrlilS
/i.r Gravi1* WrgUto p foiirvtv-
tes GSrrc.Jt tjotLtlta Cordent trie
i
Joarnv'COI.OASCO
GnnuMluo
t ct de$ Cttit' de i onieciux
\ouez-\ous vojs.r.abilltr a\ Adressez -'ous A la Mahon \. 4 A- AcRA
Dont la devise tel de vendre a petit bnfice p<> jf
vendre brnurot p
Dans son pet >onnel, la liiaitnn ccu.pte lin nanti) a
Ullleur italien sorti d'un tnbliasernent de pi e.nn i
ordre d'Italie
Elle est en mesure de fournir dos omple.s tout Mts
et sur mesure, en cheviote, dlaqona'p, palm be:ieh
dr.Il blanc el couleur, coupons de easimir pour oar
nions- Etoffes pour jgileU.
Bonneterie
ChenilKP* d* |lir t de nnil. ru mut de ellep,
Cola et manchette* dernires crations. fe) !}oni
t Pv|amfi'.
Cet te m *>r on ror** fu< un* nr.ora f *
tle meilleur accuei! ft*t reaeive tous ceux <|iii d
airent par une visite tre dlies sut la valeur dM
travaux fournis.
Tout costume command et qui ne rjiood pu su
goiH iu client eatripils,
|r> parle h accola, anglais, espagnol et italien

T No 319/l'ne .Ifs Frrntr*FoH'. ({Tl < n m Md c u ) No oi9.
' 2.:\ ORT'AU-PRINCE (lUm ). -
8ovple$e,\ <;vrsta \(juaH>
H<*" ff^ Et FolldiM
lg mfKi"' fcerutr* sV^TA e?t tou m ' "il un*
\U l'.VI'll LE \--inr s toi II
jii'l p M iront* dt'i imp'vipppn II t:.
\"i us p"s en i) al'TnPfl ir vil* visiter rntrp rWrtsl>mi t 'p
Ml*ehinfa A roi ilrp ma n fl a pi"ls pmr: noUTURIRan*< 1Vi.
irURU al ('(H'iiowii-'iis. MpdltM a <1am tirr,! ftl prit-1p r. Il
q 'on i*ni tMrp ls mpi'lfM,<' jiKipi'a l'arriv* Ip la S KST
"i i >p'pr SANS R1V\|.F T"u'p ' pi*pp 'p rp.'.lisn- >
Irrk. v rrn pris la P'aq.iP Broler PP.iX SPECIAUX POUR
[ES COMaiSrlANTS.
Les inoonDaraljlw BievcMtM < U RlCHBuneettt six
vinsses importes pour U usinire lois-
Soulier .. Sviiiera... Srjlian tiis SMilles eo. cuir, en
raoutehouo i Crpe Sole.
I.e plus 'iM'il Stojk il ta ni'i'l'urs TiIjiis en cioutchou:
. 00 )l)VEVIl.
N h pril sjilJmx, Jus j i itirits prjprdJ- Lie niiti
l'irnp n -.
AUcnliou ta fraude
Betocoup de dbitante profilant-dt la roaot du lilllllll t\('Cl1lP remlent d'entre*
ilmms loiii " iioni que les connaisseurs rclament DuipanJ nombre de eonaonmateur* au.si
I omi' rt pW* m1 sont plaints la Raison 6eal eus. C'est pourquoi elle informe. I- public in*
Itreaaque le vrai iKlnini Nectar) m p'ouvedanssvs quatre, dpota an fille, dans la maison piife
(e tr I4 n'dric Geat/eu* au lioi* Verna et aussi dans ?a mais m
priait de PtiOTlVille*
Ceux qui achtcnlailleura devraient rclamer le Rhum Neelar
pii bouteille tiquete el capsul?.
lrOT.v Vu 1940. Rue ifu \^gin de I Km; Vos Ml et 560 Rue Bip m lil
\i) G28 R'.p Copp.t1, ancienne maison Brolus St-Vielor.
a maison H.SILVEKrV
foi qui r'orl ras ercote vu If s jolis; arlirler 1^
finriie que lil ^ recevoir la latuii.aW*
d .-'i!, d:rs luir iiteirt, sM. |msmi de | m*t I
ceie mairoP, car nul fait Htne fiwtl *!0%"
d'Miai le aux articles |dei piiv V awonnaMfs:
' Fo ailicles sont ffalveul de loule Ixaul et de
I aicleur el nos prix dlient itute concurrence.^*
Alpaua noir suprieur
^ai'n r.b'nepour tailleurs
Kaki blanc auu^rieur
Kaki (aune anglais suprlaui
iluck union blanc anglais "nouveautOa'i
Dell ui>"-n blav>o analals
n uj ' --*_
Tiibbot japonala pour chemise a homme et rODa.
Hpps de aole A barras couleur pour o mises A Uoir
mes et roboa nouveauts.
TtlftOT blano
i m nie t'I-'no
v. ii< a couleur. arree
n file broda
Rj* Ml hrod
U- ptlste fine pour che ni Peroale fine pour lingerie
Calicot percale pour "
Zphyr anplala (pour chemises 5 tre eup|
Organdi su-'sae uni et couleur}
lias A |ouradeinl-soie
Chaussettes cossaises cour entants
Freceli Frisky, dernier. nouveauU;
Porlin A Heure pour robe
Mi ndes-brodes Madera pour chemisep et |upee
Voile blano A barres et A mouches
Ratine blanche
2* uverturesblanche pt couleur auprieur
S elle pour premire Communion
A images clients, vmis qui louiez rorter, peu le
Irait, les plus beaux liftt qu'il soit possible d-
iroUrer sur elle place, ne manquez j as, svant
d aller ailleurs, de passer ehez nou oq le meilleur
< euil vous est r/serv.
Geo.JKWSEH&Co
AfJ'nla Evelusils pour les musons suivantes :
V m. Me Donagh A Sons
Huile dp Un, Kn-p de rhWbentin'. El'iip RVS.'Qsum
Lacque, AVnol .ou'"n Breie, Coaltar [etc.
loinnix Milling GO.
Knnnp Dvl'cia. FlB#Oshlli.
Fitchl Supply Co-
/ r t icles d>- tsllsris. t. ou, boucles,"etc.
|Ure\ver 4 Company Inc.
l'r.nluiis l'Iiarinaoeuliqiies, Urug-, Sjcialits.
Falion Slioc Pollsh Co.
Cintres pour i h nu-sures en tous genres.
International Cork Co.
C.rtpKiiles pour Bouteilles. Bourrions:
The Charles II. Il owii Pain, o
Peilnres eu toui genres, Pfinlure, j Satina
Cavauagti Bros. A Co.
lUrilv^are, guincailierie t-n lonsgnri.
Markt & Sh.ieter Co
Brosses, l'tatssuii Balais ''elle*, Rate ut te
lil)|pls en iBOU'cliouc. Jouet* en caoulrhour.
Xorth Ametican Industriel TranaallantiofTo
Peii.lufe a l'es, *iint Hiacc, Cernent Bloe, Ceroen Hong Pltra
d. Paris, Tene de Vaibie, Machines pour fahriquer les Carreau al
"s Mrraqip. Poursllure pour fabiiratioo de i arreau el Mostf^uas,
M-nii.m, Indigo, Poudip de Bron/e. Poudre d"')r etc.
lewis Uoherta Inc.
Encre pour imprimerie, fcnere pour Lithographe, etc.
Us
Ho
r.nii puui ""r.....---- --------i------i""i'nvu, iiv,
Nou* nous leaons a la dip.i*ition de notre grand* clieotAle < r
commandes d Cimeal, U.trre* de Car, '.lou,, Tle, Portas^njf* ,
i ces Mlalliqi-es, etc.
oeo Jeanne me j? Co
Rw d Miracle en /ne de la
Banque fralUmale dlloUU

110 Hue des Csars
Tlphone 756
'


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM