<%BANNER%>







PAGE 1

LU *\ll* rr a PodreTEN DEL YS donne un teint de lys Tenais AtbltiqM Club Nous seiii'.ii s hn*** dW pnnn .Vin IIOIIV"!! C'ub Sportit: Tr-NM* ATHLTIQt'E CuCB. Le Convi est ainsi COQ po-: Pr -iei.l : Lous Sjray Vice-frVi lent : hCh*4if Secrtaire : • '. fJi (jif^rvT-ftfltrJacqne* Trs'ier: Astrel Latorest Vils (O.III LI I I K m. 4 li—4 f Ki i. Detlsndp. IJJC lv*ut-rd, 1 II ppolite. P.ttl Romain. SECTION DE FOOT PAIX : t apit..i : Km. B Arn and Vi e-fcspH it f.F. Jrstviac ,ues. SCCTIOB UKTKNNJS Opt.ru : Ai 'oi v S-ii t Cyr Vie. >piun : Julliot B une Nousarlrmon*. nosrpeilh-urs TOB >x de iiio-pm au TENNIS AT.lLfcTI'jL'E I LL'B. Aux Grande Magasins de fourniture Gnrale pour la Cordonnerie Joanny COHiiASCO Sowptee, ^ STV ^ iaH, <"eii Brali %  ttrstaat r<*n librement If nper*lions qui 1 venaient de contracte!. AVM <• H pro'^ v^rhiii* i"r lui-, il ("laii laci'e de POStttlaer un proe* v> rlnl d en-embU ; mirr BUCre SB'lBJ renl a'ors fcb .-e Sairh i n pn>ni< i>t de difl ri" de uri, an reaetetiofi de la nie et rn demiDagea inlprfls Vu 1 I dp relte il)' \' Ile arlirn. qi e fil aton MOIM Baies W|'a i U d ji i'in rii' il Bvee -IrtHr l'on-in* ? —, o> r• r'ama I il un ananpe Be t Ni BI i %  I 1 s dreara wn tre I" prora viibal de vi nie p r Ur in-ni ilinn rn fpux Cal r BC lion i|i i i-11 v par rlevart IP Tri but" I il ppol di P *?l an rit fui IP .lin a nPBUt par un *• Tftt de M i' I" nal rendu IP tt No Te n I P M l't, 'f ni ima if d'un jn ( ri ent du Tnbi'oal de Pnmipie. rtl, nce il re Hifsnrl, a rl '| i •iqi il I lutOlild dp la ho>e jil( •', 4)ni, m f" ip'ii", rejel ni au Son il la d m mb dp faix produite r ti !c ii Vi ife Shii b, ir cinlinl iilbao'liil da piOcM Mibl de telle .un i iM-lire Mibliqufi ex gajli %  |ii l'boiffkr Xanlii-. A 1 1 n ( mini, las STOeah 'le r t on i ell'o leprirenl la prn ddun <•' t mi n on nt li partie ad Stria di i % %  ait m ar^iniPiita eur ii n iiii %  da payai l dif'ren ce da pr x ai quiMIT IP I ulres S 'n i r'aii'e ir les ator l* di U n uis ii> ei f iie, il lui reqi'i d lu.' < m h aai al Isor allant. In pi/tniiit i n dd'aal in'r IL t nb rr i oi J.imnm I M 'e Seh h payer J. r l'i.u-ina Si Cola ton aaadctOI iMol ar oraraerioain coinoe dilf/ii i r de prix C.n ji ge nul ne (• i Mra < %  >• < ni'une op po'iiion ) JBDI PI* falta tl une J a nie in fiux rrinr'pal i-yant 1^ n nd'ie par IP ira datai e de lloi-p Saiih conlre l'huil i*Xaa tu. toM N p idii'ini' 1 l>l P ac eusalii'ii, c lien in lut r'qui", •ux lin* d la If rr* saloirs, prie Cabiurl du Jug d li >lriu lum qui le i'i depo ar la Mabsa d' ni. l'-ctf's atii.l le* dittrte* pha>en de sa proef d> lu Ht d ni non* ou haiiiinroll airiser la in iiiioo, toi pat M lien *nt iMife d'* in WICIH ep JIU, maie i DeoN (our la ajliBti n xi ij.iioni elle da I'IIUIB II i X i lui uni, lui i*e | ripi du Ti i aal d'Afpel, icurreil a emi re i DM un i.l lu IS il I nllf f fin. 11 qui rp( ei deal • ^l 'o jouis pjgrillis iiinuip prsaaaa *irt t uaqa' pretsl l'leiiU au t Heu n.iier Netiobal H. les mots Hitor'qnes 11 CcrJonairr. ticis t- chaussDie la ('.-' paroi** or! de IVih'-i'n ApyM", le n " lHota d pii trp* de 'a tir/re e/ qui VP.-III B la r.pur d'Alixin^ra IP fi * %  MI IS.III *ie>'le avaut JrVu • hri-t lepi.nl cr'i't loin dp.-oltenm r a> arl|lsjaa, Ip' prov. q i it au loritrhiie pt en l.i ail *n pro lit II PI o-nit parlai* d- -in, le mAme ouvrer l'tviM d p|i ndr* e rrilique* aux ai trp-" partie* ^u lab'p'ii pnIle <>riit alr da < e-ih Hp % lui ibi : %  Tor loi uitr, ti--iiR I en la chBUS U'B , ^>*0P5s: A Pton-Yille U aal'p, bit Irop petite prir r munit U foule qui .'tait don n rpnb/ fou* m ^rei-bN'eta po.r U deux ma soire thtrale I n u-iale . ili'i de t rl'ii bi Sin-nnr ont eput l'asialaare dan* le c n die KmmH papa *. Mie Cueb-a ^'.ol surpaye PI cor* unefo. Tune 'e* io etait! bi-'n tenu. Non f"mp'ime'ln f fers "i lui te ce i'Up lii'e* qui ee nnt ni bien dvou-s pour la rufiite de cello fle. la am-oa sera c'olure par un gr.nl *ia lli-ttri' Sa3sjW in' iei. acteurs lu b'oijaire. On 'l.t que celte IP e er< le great event delaai-on. Beaiicmip de gna de fort an PrlaMM *e proi o eut de innnt. r dimarch' ti du coin -ut IVI ou Ville pOi appBudir ULO foi* de plva ce je me* gen. Le* rail'Bsnnl >t-j en ve te.Q ion nnl.nile j le I ruier moine t pour a'an pro urrr Ilorn Uniel.e M. S. M ...uir Ib't. %  • venaut de Cu>atf0, Jaraitl, Kingston SSt > IL. n lu la capUale le Jeudi (7 Seplen lu e. Il lepa-tira le mme p ur pour l'F.O'opp via Saint Mmrr, C p liai lien e* l'neilo i'iala, prenant f.l tt pa*'U h mmes d Hati au !• r Uclobra i I <; A cqu'il reste environ bnO marine. 1 Le iinii d.meure, en force et vient 1 r nv0 ou FBO I p C-PI c 1 de* MI N dan* le pays Cas for rf* s (1 u! 1 n pl"VP 1 our let. b'ir loi 're et comme ce but ait MII le point d iie ut tint IP u bie a ilipluii et le maiii'icn de 1 o'die d valu de pin* eu plfr* la gpi.d m 11 IIP il llnli q'ii p' or %  •ais it ditii p.r le* ol'iirii r* de M 'i'ine. %  • M, aucan rmment eetlt f u ce I'P 1 on I I I 'IH no 1 lompri Ncrolo.lia N IIIS av m r 1; 1 lu Cap II litien IP f.nre part lu %  lec'-s le M. Kmile Knenne HirrCeur du I >ce Mblllpial tiuer rier, der t le 10 ••ptembia _cou laal Le lu rail'e ont eu lieu le lea di in-m la Ci,lh drale. Condolance aux fa nilles prou sets. litre d'emiloi Pour nj^iylng'uph eierc ""t liogr|ibie en Krai.i et c BllBia %  SPSSaVI 1 rg'ai* exige. B'adreeae* L. frffirmannABerbo'ni, Hue du Quai. Funrailles Hier ajra mili ont au lieu i la Caih 4 dr*la le fu erailt. du Dr ait vror Vieux Survenue sa nedi Cnd laaoes aui panais eprou T. elle inHi^oit. I1'.IIIS>I beaux Nus ai lit les Compagnie Gnrale Transatlaotlq-ie Le steamer 'Carabe'' parti de Boule-. ix i1 int aSl ilti-ndil l'on au I'i.m e II. Il IP rtira la lendemain la aon [i IT %  'anliego de Cuba et In puits du Sud t tara dretour 4 1 Prl cle /s las if de I ili i-'rairc iera Bli e U''. 1 '1 n • ni. Poit MI 'n ce. 9 Septembre 15 L" Vgent E H IlKLIN MM 10' H e oftiriir de |fl Ctndaru 11a d Haiii, Voill es n n • ig'ii niei l rxapt ai r le mi u\ewem da daoeeops lion de noiip 1er lie qui -e f. 1a dans ht coi dit. on.> indique plu baut. 1 H ( m demande | acheter d K bac rn tAi da fer, mesu ant IIH) 1' Sxuliml • l" 1 Rur -t FlOt 1..... Varioles MAILDI La Rcne s'ennuie l. 1, -' • I M'H I Entre Q. OfiO. MKRCREDI Quand on aime b: tt Ue pisodtt. Lutre C 0,60 tiiiwe 'Rpfii Solidit U machine cou \re .VESTA-r -ert ' rt M ^SYto!S MKKVEILLE, pr constuem. .le liesiuoup suprieure toute S'jUe Marque dj impo-iejn 0*Bi. Dinartemprit de l Vous tes coi-d alement tovi v.stier notre ^J"* 1 ^' "• VSSi eou h. main p. MM i^" T E UUM et CORU .NNticHS. aendues s deux ti-rs du P"*'^" q (1 on s cru tre la meilleure ju-i.A l !" '*££'\ !" '' qu restera S\NS KlV VLE T-w^^ ^J.^W ft Jtock, y compris ls Plaque Broler PRiX bPLGlAUX fULrt LES COMMERANTS. Lamaisoan.SILVU I ti qui n'onl pas encore vu les jolis article!' le BntfM q *>cnl Je recevoir La Maison Silve:*. doivent, dans leur i itrtt, 8 4 emprt;s s er Je passer i rar nul part ils ne peuvent trouver articles i des prix si raisonnables: sont vraiment de loule beaut et de Ir lichi ur el nos prix dlient toute concurrence. Alpn|n noir auprleur Satin China pour talllaur* Kaki blano auprleur Kaki jaune anglais auprleur l'uck union biano angla'a "uouvaAuta* [)i-i11 union liliino ai.cjlnis ' at| • %  % Tiiaaor japonais pour chemise a hommea et roDg. Hepa de aoia A barrea ooilleur pour oho niaea n boa* raea et rohoa noureautea). Ita|iiiate fine pour chemKee l'ercale Une pour lingerie Calicot percale pour /.cpliyr anglais pour chemisas extra eup Organdi auiaae uni et couleur Mas il (ouradeuil-aoie Chauasettee ooaaalaea pour a niants ir eut 11 !• rlsky, dernire noureauta l'oi lm A Heurs pour robea (iandea brodeea Madera pour chemleea et jupaa Voile b anc A barre el mouohes tat-ne blaucho Nappe oouleiira l.otionH 'i tvert*' 1 ulle .our premire Communion j>uverturas blanche et coule u aupft leur %  nu ihies III.MUS, viu i| i vo m/ U.I|.T, n"it •!•* Irai*, les |tlus II.'.IIM tissus qu'il smi possible de ir .uv.r sur celte plui', n* tnandqes pas, avant d'aller ailleurs, de passer chez nou o le tneilleu. acceuil vous est rterrai. Le, incomparables Bicyclettes JU R.CHELAND.HE stx "l&iZSfc mculleurs Talons en caoutchouc Noa^u "ni doux, dans vos intrts propresUne vi,its s'ira p< se. tous ave/, loujours aim le Whisky Hli| li Hlig 5 t iles, n'est-ce pas. U Whisky .naturel qui vienl aprs le Faifl ni Eiif 5 toile ebt le King viilliD IT. Savez vous pourquoi. Parce que la ijatantie de qualit pour chaque bouteille de lilig il* lll'J •• ,a n,eu,e ** ue P our chaque but tille ce Kioy Will.'B H et qa si u ptm rtfaV pur iicue autre nuque. cKuioWilEiam 0 SCOTS WHISKY* Kug. LE BOSSE & Co AgencesR.pr-alta FORT-AU tMNG Ayeht gnraux de :[ PeoUer Jon*> Je^^rell Millirig A lt NBW-YOHK Fniiure lluiiaiian 11 0 — Boule Ronge etc • t ri,-o. kl m ""ire loauraoefl Company .N'KVV-YiiUi: ;V.-->" nce contre l'incati'le Diamond laleli Co Ulumettes i Sale Home i 0. S. liuhher rxport Gompanj Souliers Re.l-. Chas F. tfatlla(|ell S 1 Poi ssons aa Sa en toua y enre* 4 M ant I.K lures Lile lns'ce Cy Asaurance sur la vie, i jt.illn.u Fttes (.ii ; Vins & Champagne Borde aux ''h. il i MU ai CUrt.NualiLF H tir Oan.iis, liou.aye ei on-ei v :a ilimentalie \V. S. la.liens 0Son Tabtaft" Bias. ers. ; .a KaiMin-dp Sans Rival LipBrcttes f hantoeleio LUTOJS ds danrcsj.



PAGE 1

Lt Ml* Mira r—c #ptv ataxnur JCaia peaaat. fc, JCLatytoa, ett. attendu factuel *' iS &ptem.StO prvsjjta. #£ cixij*u •* toa> fo jwtU dlatita* poarC-^u-ro^ airwu —te P4i|uebt t#rj//i pinifji.de fkiogttoi (Ji.J Le N SeiifuM Mirant, pour lE pifut, h tVauce & i'Aagleierre. r^! r de plm ump.es fn/o m moue o'..d,va*u L Agen<' Gnrale, ^attait-^tioct,, U 7&pUnv&iX' 19*5. J. Daaider J'. AQtnt Gnral New-York (i \ois v.ui./ conaervr ia |>:ui le vos chaussure*. Ni VO-IM)III<7. Co.ist l *t r! MMtpWae |t •mi.ml loii;|(eiU(>i lii'l'loji / Mitra |ui< \1< noyta 11 la uicilU-ure de joute? les marques rabrii|ii ( (> aplcalenMn nom les |enlli'uuu du lihjlil Ida Elle protge \u> onausaurea couva la chaleur ei l'humidit. GeoJeansine&C 0 o ^ r &f te fameux Cja p^gie Ucsu tSe trouve I P.ti-M .luis l.tf lir.Hil* vu* aurauls el cals II mil-, I p.j i-au PiinC", il est devenu le Uvoii de li ,Sociel. Entente,! hei F. FViei, Ht P.Y.-i>Uf "h. V. 'opl^pt. ope rtiwr mi r v d( R.rH.ini B /HT M : J. PIBVIMIII, Cli i\ finu. -SkflWm cams VOBOE8 (F runec> GBAN0E SOURCE Cure complte de l'ARTIIRiTlSM F* ^^•i. 8'oa au 85 MU r.u 25 Ff .tenbre. OOURSt* TCHHIS Ottir POIO : TMtMvr ~i ,,„„ **o SPniL POUR L t s FMFAVT DBir-aii@3g@i su 3 ikii Prr'vn r .'"ni nii.i .; K I ,r. O l: % %  r,' ; f„ ', f 1 rriiMd .r,, „,..< r. %  • ,, f~ M H :< .' flj il. util e! U ut I... I k lu < ... ,.i,f i i lUiJ NuattutaMMtUtUwrt y/' rf Ut '*,wl\> £• r .-I ifcMOTM / 5 |\V ;IJJ I. I >• •! -ii • %  t .X^ 5 * • j imr • <> uiml'i C t ^-. %  SAVDNV* 11.Il J CI Vf R |IDI C fM|IO(,[. MM9 J S A ^ ibaco liii*des fronttmho t* iSS7 Surmenage Epuisement Mlancolie Encrvei.Tent Nvroses Insomnies Dprimas Impuissants Le cl,mat vous t dprim. L HfflMMM '••* excs voui oni pure i ijiiimcil voui fuil l.i mmoire mrqj. I J' •' il doutei de vous-mme, vo_i li \ un l L'ELIXIR ZIDAE. Ous redonn;r une s->rle d'leceric'i el-ilv Per lui, Il (Mllule nerveux seis reconsiiiue, vous redeviendrez puiisini, vous strei rgnr. — Nombreuses l imita 1H U tnalades et de BMlClni — l.e ftjccn 11 |p. SO roetaur N' ; de &4 pev. Rrtiuie sur d:mnd Jrei-e ux Neurologiques du Docieu. Ss.lei, n, Boule tri Je Uresbourg, I EN VEME DANS TOL'TI'S PIIAPMAClES Marcel &0Dili & Achet'Z votre Chirin fo'rqe cher larrel Audaia 9 Ci\ parce qu'il protidfll des meilleur terroirs d'Haili. •' vos Cm, Wi>k> lt liqnir M •* * parce qu'ils >.ont \endus aux (dus lias pris.*• la place \olrellium H,vos al. ools '• '• ." parce UH le, marquer qu'il, vendent MMld'une panl ingalable. parce -que leurs poils sont lgilll el lems prix d s plus avi-ila •• ix. parce qu'il r>i prpan' ITM du cal d choix, dans |a appareili les plai perleclionne parce que oa l. paice qu'ils sont v.iidusauluiii'5 prix qu.i!lurs, malgr l ur parce que l'accueil q-ie vous recevrez sera d;s plttf conlois 4 M "Si votre surf haiii-n ->n AranfM 1 cliet volrn Cal loi relu''moulu chef votre Bitie ( poweuln au Hainliourg) vos fins d$ov<\enu% Acluiez aussi chez iar •-•! ftudain & Qe N" 1903 Hue du magasia de TElal VISI TEZ %  iwf m 205-200 Hue Traversirc ^



PAGE 1

-£ a.iAt. ,.*• %  % %  DE/aANCE r ovilii.n exrepiio? pelle, au entre des littre* i p'orimit' de toutes le Banques, de la le.spaitio8 de I;. Rpublique THaili el d* U rpublique dominicaine.' Iiambres conlorlables et'surioul Iris |ir 11 es. eiiiilateuis dam les chnd;esft 'a demande des 'ri ainnaire. Cuisine franaise trs soigna et rl plus varies. 10 V flfflt y v'$iler lt 8 m "no pi H* fip I H et' • Mnsdev mMii.urs rins('i' Bordeaux, par barriques, damejannes, gallons et par bou teillr*. rsrmtUl Ylnsi'ecnueaux, voua trouverez le plun ora art cWilv. pnir les qualits el pciu l'qeVlNS I ITALIE* DESlMGNE.VlN IE FOURGOG'SE (blancs et n ugca et le Mimi n pommard m n-nix, i;ntt -<* -^ ^ ^&# + GrandiRuo d nne des CatCf de Uord< aux Voulez-\ou VOJ hf.fcillir avec lgance, • ton Ch, Adressez 'ous la Mal; on N A A. A' RA i ont la devitoeet de ventre a petit bnfice pou' tendre beaucoi p Dans son iei.onn-1. le maianr crnipt un n lire faille r ilalian 01 ti d'un tabliaseroent de pi-enfer O-drd'Ilalio &f •1W %  { T mesure de fournir des compl-ton faite et aur mesure, en chevfote, diagonale. ra'm beneh drlll b'anc el couleur, coupoi'a de Casimir peur nar talons— Etoffas pour glleta. Bonneterie Charnues de |our et de nul!, au unut r^et 0|t*v4j — Cola et manchettes der'jlre crations. CaJ i)oni • t Pylamrs. Cette m ironc.cvs* lue tu e tn\ma i u •t la mallleiilacouell est reserve tous ceux qui dalieut par une visite tre dfie SW la valeur de ttavaux fouruia. fMit ccBtiiiue oommund et qui ne rpend pas au prm lu client eatrepris, Un parle franais anglais espagnol et Italien P. P. Palriz. Propritaire fous houvere? chez Ju'e likvcis 190 Pue du V gi -ir, de l'fc'li *, de> naleVauxr\ uduie juin piu>u de i n brrr, %  •[ ii< t la ti i r les fi iab dr \i A i is in|'t Itl 1 1 A ,-()13 -i vope tOM nndi'7 ninpte d' -i |i oril mtnenl a aira ||r iti pKi.thff, rhitrls-ce, ma dm IF, (li qui vous seront vtodis d i* d e> eiiei.ies lotditio s >t air v sj donoer.nl eaiire sali IdltioD. ft vendre l n bi'iciy a \'< trtl pie-qu nem " %  • %  bSIttSU -n pu'fuite conduis i i dent toi.* eft*si de lui. b joie--er .11. llur.nu du joui uni. Garage Annotait l.e Garage s't ni de la Gra> d rfue a la Hue u vP^oin de 1 1 tat rt eisVu't toiit les Iravaar, les plus d.liuil'-s e| le^ p'iiA d'Iicali, pour mil m bls, caraiors. ele. S-rvinde taal prem.er ordre, !$>•! "t I" plus (oraplile garantie nui clieuls. S'a]rsser:Cb'net Mi. AlfreJ tl U Rii %  • F. -ion, en lace d. I I %  11 uni -lie lationale ^1 'V^Ta'ons en faouli houe Good-Year Le8 femmes ainsi que les en lamsaiment a avoir des ta* Icns tncaou c ho u.c. ils sont heureux de le aaotr car avtc eux ils mar* e lient con/or* tublemenl. Pruto jcz votre corps pendant vus pi unieBMfeaiOHlVlIllfffJfM usant les tatous en caouUkoucGood lear avec a,voua observe rez la dillrence des pas qu'ollre leur •onstruc tiuu spciale. tes talons en caoutchouc GoodTear, onl en ralit de- lalcna pneuitaliqsl aui protijent le oT|M el ses ordafltfl eOmnie ,les pneu* proiejent l'aulotnobd). A part de cela ils durent plus qu ; lMH les ailles. Tue Wesl ludies Tradiuy Company Pot t-au-rince, Gouaves Cap-llailieu ^^*s'' sa. i 10 Rue des Csa s u Hue du Tlphone 750 ATTENTION Js viens in/i+iner les propritaires '] d'viln qie fa "* i liier 4f ;>•* a* fj% OllO t'* liininsio u t ,u vntes :* |f t Pain *iHi ci 4; u u JJtt a PdSUi 3Ui Itf cjrd. Quai %  %  rPaaeaass



PAGE 1

DlRECTEtft fooPUBt Alft VMPRIMEVB 1368, Kue Afflt ltaine NUMERO 20 CiNTUUS l^taM ANNEE N. S604 Manœuvre occulte La presse et l'opinion publi3 ue 01.t if pnibleinnl surpris 'appren 1-e qu'une alliance exis te entre M M. Constantin M yrd et Jolibois lils. celui-ci tant un de reint'spniai.is Us i li s casants de I l'i ion Patriotique Ne nous Ui'sot.s pus tromper opiidant par les apparences et dis>ipous ton' de suite, une quivugu %  : Plus d'une fo's, nous H vo s dit ici que l'opposition D! reprieutnt HH aa roint de vue J j h ile!-n*e de in'rl nationalM Joli luis l'a si bien compris, qu il s'est app'i que A enQ:r si voix *>l sa personne pour donner l'illusioia lui et aux autres qu'il ocruje in' place sur l'chiq'iwr de 11 politque acluell Miis>,laeu beau lair^, qu'il Sri r.st luiiii %  H' Par consquent, i' n'y a p'.s lieu d-s'etonn r. outra IU*> • ire, de la f ici'it aie*, hiu-lln il a acceptt moyenmn ian* re. oatronnr U candi Mura de M. ..i y ir I I* prsiden e, candi iaun qin Us prtn lus princiaos qu il a coisiarrrn'nt ft au lai-i-MM m ut alfi h'S lui omrnao Uient de rvp H|tMT, Non, ne nous en HOQDOOJ pas Si, au dbut -Milo-m lion de I L" ion P.t'inti.iii, un p trtisin d* U i'oneninn et it parvenu en drt"-lier un S- sio Vmsent. un G o'|{ SItain, un Lon N il, on DTir ri't. a j a'e> titre, crier victoire. liais dans l'tat actuel de reds association el tant donn les* rit mercantile nui y donne, une dfection de 1 > ibjis lut ^niipi m nt dire: A vaincre sms pril on '.nom\h* sns gloire. Alus un-* q iestion m ooe : PoliriuoiM yard, d'or linnirs Si et) nsit or n l-il UT si gnn I son ca. h r ses STIIV ions? T(ut U mou J ait que j nq-i i ci le Prsi lent 13 >rno n'a e coi s lait au une d-l-ru o i o^rnettant Je dirp qu'il rst o't ,! Umeut ;iiiii lat U rlection. Li vrii est que ce sont Us or gin i de I Opposition qui ont eux mme* soulev U nuM'on en y mettant de l'insiit si impni dminent port Pe-sonne n'ifuo'6 q e des individus qui, %  aaa dont, ont intrN ce que M-C Ma* a ni toit tu pouvoir, a'n vo. t r. pelant qu* M-yarl rai cari lidal a la irfiler.ce. •• n* que Cslui-ci r jppio a taire aucune dclart on Pour tant il .ve.jt supposer qu > ptan s'Min'ii'iede saptrsonna Dou • illusion 1 En dpit du provcbe arabe qui veut que l'on ne soit esclave que de ce qu i l'on a iiit, M-yard t si esclave de la con lui'e de ceux qui oui considrs romin1 tant s s partisans Us plu* atii'rs e> qui. malgr lui, peuteue, n -ont aucun mystre dune caniidature devenue notoire. Oins sa L'Ire de ,|.'i I ration ub'ie, ces j >u r s Urui*rii, M 1. Panlu* Su. ion dia-it q i'il n'iv,o' aucune r i-on d j c ichr au public son intention -i'l nuVII'. Ions eil BJSfeaM [tr<% r.|P •PC I •< j isI • h. vaii ns qu'il i n ta t • t d-I il 1 uun • p'* I n'* %  • &f C'ai'ii il*lS'nnon l'A g* d du Con->il d Eat. M yai I aurait i 1 par li nsr t, de raisoos pour ne na dire lui mme son intention ? Ne pourrait-on pas par: yw l'iaviuteuiJi ^u'i| J HLE COPr Columbus M9m PAN VuoH li> CL^ *pi*uve eti 4*nvriy*# afin, de nous enseijintT q it!q ie cho^e ; e| tmitr les preuves ensemble •Dteiqnent une leon qu'il n'eel au pouvoir d-aucun homme d'ei* cliquer seul. Girdiul %  aaiiaf rELBPHONE If tll PORT^AU-PWNC>n HATI LUNDI t4 SEPTEMBRE 1925 croit inspirer aux autres se trahit plutt chec Mf D'autre part, il rat notoire que la candidature de Mayard repose sur un [eut groupe qui lu> sen, de i-oint d'appui.lie jo ro I t L T. mis qm u't ete cr-, ?n son>me. quVn vue des eleciir us prsi eniie'les de IW-G. fH l'o'gane de ce group>. U', tHiit dciin la position prise par Mayard et a s amis, ils ne peuvent pas prtendre trouver Uur point d'appui dans la conscience du pavs, parce que t ce que I corwei ;nce publique rclam • le plusimpri-Misemenr, ce ne sont pas les min s. des gesi ', des-apparences mild-'j ralits En un mot la qualit qu'elh apprcie le plus, c'est 'a sincrit. Au cort aire, ce qu'* etlecond^mie avec U plus de force, c'en l'hvpicrisU, la fausset, et tous Us d-hnts de cette sorteEn Hmps de carnaval.les gens ne prennent un dmisement et un m s n>e que pour avoi I facilit de lair • impunment beaucoup de arttiaes M .ila ron'qi que celui ri cfri. be o<'enibi. ment p ,ur nue opinion que l'on a 1nu|iii r-* <-on i lre oro ni ein reinte de le pi., hnite •' erat-*. • r t iri-ri eut noue ne r mm DIS d cet x qui pensent q .'il ne duit sxietrr nucun rapport mme l'ordre sofiiil, en'r ceu qn prnfiM a-nt des opinion profondment divergentes. Cependant il est bon de rumaquer que J tliboii s'eel fait une c'O'icepuon fiu-sa J i j-iurnili-me et qu'il a'est r-l un ennemi aebt deven-i clbre que ptr le< siactions q le ui ont Velu les injures gratuite qu'il a j ta, sous ui ftiii prtete •!• uaiiotis me. ans reprsentinla du pouvoir et g' S e autqucUes il esprait s'irn>jo-er h l'aittotion du pub'ic ail i de -u 'lier de l'arg : nt aux simples d'esprit. Les ollloie's du Trait n'ont pas ta non p us paigns Mime la Haut Commissaire am'ricaiu. la repr-'ntnnt ri i t'r >i luit des Ett* Uah en lliiti. a t outrag rt d fum par la feuille de Jolibois Ce! cea outrages e I es diltarnationsque u yrJ va s allier comme pour indiquer soaatb non aux insu tes g a'uites f titet eu Haut H-rami^nn amiicaia Si peoane n'a %  • u f fn1 1 dans sa rputation, dee d>rtaroa'ioiis de Jol bot*, c'ect uni ineroent parce qie c I injure suit la loi des corps phy iques e' n acquiert Je gravi quVn proportion de la hsutur d'o elle tombe •. Ist ce ainsi que Majard peose inspirer de liaquitula Nom croyons, — au contrai' que sa conqute — quel 3 ua prit qu il y attache est lourde e consquences qui oa peuvent q ie lui tre funest s ta-'t p>ur la prsent que pour l' V veoir et q i'e''a lui Uil irrmd abl-ment p-rle le bn'fi'" de I attention dont il aurait | elie l'obj-t 8 n< toute, cotise le rtisii' np| articles suivants reus par les dernier* l.il.-.nn : Gante pour hommes et femmes l'armons de luxe de toutes les marques Eventails Faux owla etr L.p i le lire Casimlre fauuisie i^acs i m;im pour dames eu mtal et en cuir Souliers de Tennis avec et sans tnlon pour hummei, l*a.ui*a ftenfam D'Ul f'I ".h a peaux de paille t dp feu're SUfj pour hommea CliP'iilaes 'ratio !••* extra \appca bl itich a et pour matelas Craoa dv o ,ta \juv*auts]) Darnsse supneur oouleur Crpon de sols Grand assortiment de cravate pr. hommes eto. etc. Une visite Chez Kawas Hermanos s'impose Nouvelles Etrangres PAR CABLE La Situation au Maroc La QiMiidc) UH'u-ive Franaise a obtenu Jusqi'ici Ult pU-m aUCC>< T ules oc je ci U uni i ai inH La rsialanee opinitre qu'ollrir^nl Is R*mie.res beu res de ta mttine l's ont pronon ce une attaqua sur la trjnt rie lOieiaht Le our^lio" se dve lopue ill tvorable nent. L> liane *e nos aoi-iens po>tes u nor I d %  1' tj^'H ii a t tlleintel pi tie| Il sasl d't,ia*6a. Li it-usti >n mi d sur U I ont de l'Ou-jjhi uit en lreiQioi fivonb'e. P Ris rV tout les tr n q 11 to • %  > terni>iit surprit •t ne pr^sen a q i S ra fsib'e rMs t mi.-• ex 'vt • e i certi> a q miques k 1 mtre* u nor t d U te |(ht et le.'biuteur< d'Aaldr 4 quelques 10 Bdllolls pa les vents durant neul purs et re* trouvs pre-que mou ranls NiVYlLIWILI ( Ue Kana ) — Aprs avoir t ballotie par tes Il ils penlant 9 iour 1a PS'J 1 i 1 • t ram*.n au port de Nnwiliw li point isol des tes M wi. La petutaoba avec le* b> b-hir u te al s "oU' mi i* d r iai aprs avoir etpends l • \ ur* 'e j sjrt d- em n'. r h .iiu- ^u • .NQ r lu-re t IqulUi Itiylra vin %  *eal q i e>lii ri a'aii ** ramen au pot aesoSBStlaaaal ain %  i techniquement la raid a '-a las lias Ht kitovitrae au n>rl l*4Ji "iclii pomt de l'aie Hr itf ara ne. Ces 'ifansee linassa pir l'aidlle nie' tes IST n •* I tro,)!ties ce l^rei btei'o*. L s t-oDH 1 1 '• i • d Ril'otls q i< nannli l'aila t-its oit cip'ur 1 les hulii i l't<*v *t SO-M uns .rjiri Mil irtiiUria o il einlii \S l'ait 111 • -i iui i-b-l llrsa o' M U I I • %  si a gsucli il -li la npiifio U e b --i fret h s s et ainn leve reci laot ainsi moins pnib'e la tche des sollats qui or d ub r |us|u'ici les elfeta dune te up mture torri 4a. marrlr al-i Oja'il tait en vue illliiitiili Las #lff#s e trouv tent puisas au bout de 5 jssfa et le* homrn s n'avaient rien mtng^ deouis t joirt tir q I'OI les te IrO'iv i at ils ne d I'HUI ,H< tirent ur d • lu ei arrache* ans ai e. J : I liy Iravio . Conseil lut En prsence d'un public nom bi .MU. le < nseil u'tvn e proce t ce matin I I' u^erlure de la Ses aioo rira< rdinniie — Api le reppoil lu Bureau de l'Assemble, on a piocid S l'lection du bu iiaii ptiur le premier mois del prsente •et'Mon. Ont t lu* : lnrr.es Th unes, K'mi'it Montaet Ur Beauvoir, P.vident ei Secitain. K no er pa lui le pices de la correspondance le Mmoire que le rritumal de Casst IOU, en ter u de l-artic e 31 de sa loi orgu,ique ( a Mdre>s t \>imble el li lettre par laquelle Mr Philippe Blmire. chel de Bureau aua Archives, re m-tua dmis ion au Conseil d'E lat. L i ordie du jour e.t proclam et la sance est leve. Iiariee Etieaae fils il rcliau ilise r Iraiiai.ses Port au l'rlnoe. tL'P!nrors n'a rien ^ nppr.'naft der maiar ce q"e Sltsel les alaf mites, a til dit.Las#nu'vem*nta qui se produisent dms le nord de l'Afrique ne font pas courir de danger 4 U rare bUnche. L'Eure pe n'a pas beom H'avoir peur. En rpnnae s on inter'o'Utrica qui lui demamliit s'il ne so sentait pas quelquefois or*s par la grosse revponsabi it* qui pesa sur la : le dict'teur a rpliqu: iPeut Aire quelque! is, la pat de ,n rep"nabi it %  est d'au'ant plu* gmnde que j' mis moa roeur dans ma tft-he. Le peupla n'et qu'on grand enfant que I on. doit guiler, que l'on doit aider, que l'on doit nunir quand cela est nceseaire. J'irrte, que lie je. j'a dore le peuple Halles, mais la Ha cipline eut essentielle. • — Que vonlii vous dire eiscte ment par SaMipliatt Conaidna von, [ ar • xrmn c. la prohibitioB comme une memre dici|i'inaireT interrrmpu Isdy Drurrmond. — Certes non. Pourquoi eul virais je ai a si 1res Irur plaisir? le n'ai pas bu l'elcoot depuis dis ans. mais ce nh re l'approcniul? La civili aalion est I .nituli %  %  de u lib>rt per*o'iuelle, et eSSS. SSI vie idrai -ut bu Islsf de avmiig • Se la <-i*i lisiiiuu iloivent ne e-sairement paver en r.,i iut abi^ii n l'uae part la leur libert i>ar*o(iue le. Qsstd les IlSfSSS U rdanent, lis fuot preuve .1 u i • i< urine des ru nuaints du m cauiom gou veruruieiiUl. Ces en es termes que Mr Mus •o'i .i f'e*teprimau cours d'une interview qu'il a tonn i laly Dru m -nn llty. envoye spciale du U-ily Lxpr,st, h Home. Lorque la jour iu ite anglaisa a'lait prsente au dictateur, ce lui ci avait demmd : — i i • voulti *OJ*7 (J ti ebor rhd v .u .' — V u*, Muaaalioi.lui avtit alla rpondu Le prs'dent du Conseil italien apri av ur d'dire JM la nasse ne |io..tii giivernei la tnas a son avis. • E le D'. lista que dan l'imagi Dation de\ h lo phe qui ni,lien i eut du cul L r philosophie |s) piaockble. %  a mi' SBe, par auslli, est prn he de u ierr; eilec! i lise c m q .i vlvaot sur sels g obe Sou me < etmaodft si el a resal • %  j as 1 > um.ui ue truite qu el e a port? Eniinaatoi !• Mr v.us'ol.ui a'eit pis de ceua qui < laigoiut le pril jaune os le li il (.ou. ji> lu, Autour d'un procB l'tacideat rtjrttiiblt sarveau (riiriiul etlrt li |i] l'inuir i K> Il iii'-.rucN* et f'iil un avions rel.it 1rs ciMitluca, suit irrtriir, n drhnrs Ju mu ! it lu* mu, li curiosit Je U-aucuiip l il M Mil llfCi"*Vri I'H ASrr lorij ne wne k frwh, ilmil luirai piatn i abouti 1 1 riiiuri*iii.-seul it I lui* arr J. I. \JIQ, l'ernsion i' quoi, li I: Batirairhf, sirtS mlnrMtc ou vmci, (ut rruis et lpewr pir h. "revenus au mijet de telle n htude du dit Saih VI M. Jaar C si M cous Htsersal Me II. Mnltbr>iorhe,Fer ceval l'hoby el 0 lilon Charles qui sommrent M Bit h d'avoir Sa cepier les manhsndises. Sur le refus >U ce dernier d'ac quiescer cette demande, nue ra 3 u e fut alors alresse au Doyea u Tribi. na> de t'rem re Instance pour obtenir l'autorisation de ven are aui enthtes i ni iquei cea iuarcliaodiee qui pouvaient se Je ti riorer. Cette autorisa 1 ion fut cclroya par le Doyen qsl d-sgnaJ. S Xanlus, l'huissier a I t a c h 4 au Tribunal de Premire Iur-lance, pour procder t la dite vi nie aua em hrre pub que Suivant le au de la I c. des p'ararda i..r< oi as poss oi indrnils d-->go ; et un a vie rMif a la mie fut pq HU dan l'di'irn du O >ovtn lu IVjtJ du louriial • Le Nouvel lia* . femme II en stail rgulire œi nt arrt, at i oi.li i n t meut aua pllt i l|> Ui-i igiSel I I • % \ri o, Si, sur la demande de I butlircr ftsatus Uipriiaot celui ci df


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06524
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, September 14, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06524

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DlRECTEtft fooPUBt Alft
VMPRIMEVB
1368, Kue Afflt ltaine
NUMERO 20 CiNTUUS
l^taM ANNEE N. S604
Manuvre occulte
La presse et l'opinion publi-
3ue 01.t if pnibleinnl surpris
'appren 1-e qu'une alliance exis
te entre M M. Constantin M yrd
et Jolibois lils. celui-ci tant un
de reint'spniai.is Us i li s ca-
sants de I l'i ion Patriotique
Ne nous Ui'sot.s pus trom-
per op- iidant par les apparen-
ces et dis>ipous ton' de suite,
une quivugu : Plus d'une
fo's, nous h vo s dit ici que l'op-
position D! reprieutnt hh aa
roint de vue Jj h ile!-n*e de
in'rl national- M Joli luis l'a
si bien compris, qu il s'est app'i
que A enQ:r si voix *>l sa per-
sonne pour donner l'illusioia
lui et aux autres qu'il ocruje
in' place sur l'chiq'iwr de 11
politque acluell Miis>,laeu
beau lair^, qu'il Sri r.st lui-
iii ' H' Par consquent, i' n'y a
p'.s lieu d-- s'etonn r. outra iu*>
ire, de la f ici'it aie*, hiu-lln
il a acceptt moyenmn ian*
re. oatronnr U candi Mura
de M. ..i y ir I I* prsiden e,
candi iaun qin Us prtn lus
princiaos qu il a coisiarrrn'nt
ft au lai-i-MM m ut alfi h'S lui
omrnao Uient de rvp H|tMT,
Non, ne nous en HoqdooJ
pas Si, au dbut -Milo-m
lion de I L" ion P.t'inti.iii, un
ptrtisin d* U i'oneninn et it
parvenu en drt"-lier un S-
sio Vmsent. un G o'|{ SI-
tain, un Lon N il, on DTir
ri't. a j a'e> titre, crier victoire.
liais dans l'tat actuel de reds
association el tant donn les*
rit mercantile nui y donne,
une dfection de 1 > ibjis lut
^niipi m nt dire:
A vaincre sms pril on '.nom-
\h* sns gloire.
Alus un-* q iestion m ooe :
PoliriuoiM yard, d'or linnirs
Si et) nsit or n l-il ut si gnn I
son ca. h r ses stiIv ions?
T(ut U mou J ait que j nq-i i
ci le Prsi lent 13 >rno n'a e coi s
lait au une d-l-ru o i o^rnet-
tant Je dirp qu'il rst o't ",!U-
meut ;iiiii lat U rlection.
Li vrii est que ce sont Us or
gin i de I Opposition qui ont
eux mme* soulev U nuM'on
en y mettant de l'insi C'-st alors que ! s amis de M.
Boruo ont firem nt reUv* le
dti qu'on leur av>it si impni
dminent port Pe-sonne n'i-
fuo'6 q e des individus qui,
aaa dont, ont intrN ce que
M-C Ma* a ni toit tu pouvoir,
a'n vo. t r. pelant qu* M-yarl
rai cari lidal a la irfiler.ce.
n* que Cslui-ci r jppio a
taire aucune dclart on Pour
tant il .ve.jt supposer qu > ptan
s'Min'ii'iede saptrsonna Dou
illusion 1
En dpit du provcbe arabe
qui veut que l'on ne soit esclave
que de ce qu i l'on a iiit, M-yard
t si esclave de la con lui'e de
ceux qui oui considrs rom-
in-1 tant s s partisans Us plu*
atii'rs e> qui. malgr lui, peut-
eue, n -ont aucun mystre
dune caniidature devenue no-
toire.
Oins sa L'Ire de ,|.'i I-ration
ub'ie, ces j >urs Urui*rii, M
1. Panlu* Su.ion dia-it q i'il
n'iv,o' aucune r i-on djcichr
au public son intention porter eau li l*t soi oro b linaa
lections p>-i'l nuVII'. Ions
eil BJSfeaM [tr<% r.|P pc I < j is-
I h. vaii ns qu'il i n ta t t
d-- I il1* u- un p'* I n'* ?,
C'ai'ii il- *l- S'nnon l'A
g* d du Con->il d Eat. M yai I
aurait i1, par li nsr t, de raisoos
pour ne na dire lui mme son
intention ? Ne pourrait-on pas
par: yw l'iaviuteuiJi ^u'i|
J
HLE COPr
Columbus M9m
PAN
VuoH li>
CL^ *pi*uve eti 4*nvriy*# afin,
de nous enseijintT q it!q ie cho^e ;
e| tmitr les preuves ensemble
Dteiqnent une leon qu'il n'eel
au pouvoir d-aucun homme d'ei*
cliquer seul. Girdiul aaiiaf
rELBPHONE If tll
PORT^AU-PWNC>n HATI
LUNDI t4 SEPTEMBRE 1925
croit inspirer aux autres se tra-
hit plutt chec Mf
D'autre part, il rat notoire
que la candidature de Mayard
repose sur un [eut groupe qui
lu> sen, de i-oint d'appui.lie
jo ro I t L T. mis qm u't
ete cr-, ?n son>me. quVn vue
des eleciir us prsi eniie'les de
IW-G. fH l'o'gane de ce group>.
U', tHiit dciin la position pri-
se par Mayard et a s amis, ils
ne peuvent pas prtendre trou-
ver Uur point d'appui dans la
conscience du pavs, parce que
t ce que I. corwei ;nce publique
rclam le plusimpri-Misemenr,
ce ne sont pas les min s. des
gesi ', des-apparences mil- d-'j
ralits En un mot la qualit
qu'elh apprcie le plus, c'est 'a
sincrit. Au cort aire, ce qu'*
etlecond^mie avec U plus de
force, c'en l'hvpicrisU, la faus-
set, et tous Us d-hnts de cette
sorte- En Hmps de carnaval.les
gens ne prennent un dmise-
ment et un m s n>e que pour
avoi I facilit de lair impun-
ment beaucoup de arttiaes
M .i- la ron'q ve d I alliance qui rVt Mm en*
Ir J.iliboi- et V)Hyrd et la me-
p>i que celui ri cfri. be o<'enibi.
ment p ,ur nue opinion que l'on a
1nu|iii r-* <-on i lre oro ni ein-
reinte de le pi., hnite ' erat-*.
r t iri-ri eut noue ne r mm dis
d cet x qui pensent q .'il ne duit
sxietrr nucun rapport mme l'or-
dre sofiiil, en'r ceu qn prnfiM
a-nt des opinion profondment
divergentes. Cependant il est bon
de rumaquer que J tliboii s'eel
fait une c'O'icepuon fiu-sa J i j-iur-
nili-me et qu'il a'est r-l un
ennemi aeb se dist nguent par leur honneur et
leur bonnette I s'extattiiq 16 *ens
mesure, eus rputations le minui
etab ies et les plus rper'ab as
enraru s'il avil p mr IA he de ra-
falar tous le autres & s< meure.
Jol bois n'e>t deven-i clbre que
ptr le< siactions q le ui ont Velu
les injures gratuite qu'il a j ta,
sous ui ftiii prtete ! uaiiotis
me. ans reprsentinla du pouvoir
et g' S e autqucUes il esprait s'irn-
>jo-er h l'aittotion du pub'ic ail i
de -u 'lier de l'arg:nt aux simples
d'esprit.
Les ollloie's du Trait n'ont pas
ta non p us paigns Mime la
Haut Commissaire am'ricaiu. la
repr-'ntnnt ri i t'r >i luit des
Ett* Uah en lliiti. a t outrag
rt d fum par la feuille de Joli-
bois Ce! cea outrages e I es
diltarnationsque uyrJ va s allier
comme pour indiquer soaatb
non aux insu tes g a'uites f titet
eu Haut H-rami^nn amiicaia
Si peoane n'a u f fn11. dans sa
rputation, dee d>rtaroa'ioiis de
Jol bot*, c'ect uni ineroent parce
qie c I injure suit la loi des corps
phy iques e' n acquiert Je gravi
quVn proportion de la hsutur
d'o elle tombe . Ist ce ainsi
que Majard peose inspirer de lia-
quitula Nom croyons, au
contrai' que sa conqute quel
3ua prit qu il y attache est lourde
e consquences qui oa peuvent
q ie lui tre funest s ta-'t p>ur la
prsent que pour l'Vveoir et q i'e''a
lui Uil irrmd abl-ment p-rle
le bn'fi'" de I attention dont il
aurait | elie l'obj-t 8 n< toute,
cotise le rtisii' I1 n'y a qu- Dieu qui pi<-s A're
seul . mats il importe d-sivoir
f np de ro i bit car il y a des allhaeM
et de* amins q li an*-n,i--nt
ce .i q v y rhe cumt un po n'
i' pi UI .
Cha^ajx Pihle Aie
fcl-B CHU
#. Payant (Ui
La Maison Kawas Iflorinunos
#! certainemnnt la mpiir pwvne.
Complt^taot son nobe assorum-m elle nntre. siijnurd'liui dans ses maqusins
!>| articles suivants reus par les dernier* l.il.-.nn :
Gante pour hommes et femmes l'armons de luxe de toutes les marques
Eventails Faux owla etr L.p i le lire
Casimlre fauuisie i^acs i m;im pour dames eu mtal et en cuir
Souliers de Tennis avec et sans tnlon pour hummei, l*a.ui*a ftenfam
D'Ul f'I ".h a peaux de paille t dp feu're SUfj pour hommea
CliP'iilaes 'ratio !* extra \appca bl itich a et pour matelas
Craoa dv o ,ta \juv*auts]) Darnsse supneur oouleur
Crpon de sols Grand assortiment de cravate pr. hommes eto. etc.
Une visite
Chez Kawas Hermanos s'impose
Nouvelles Etrangres
PAR CABLE
La Situation au Maroc
La QiMiidc) UH'u-ive Franaise a obtenu Jusqi'ici
Ult pU-m aUCC><
T u- les oc je ci U uni i ai inH
La rsialanee opinitre qu'ollrir^nl I- s R CeMains points lui lui-e jice i I arl on
t'iici <|ii|!< de l'ar illene el de l(avialion
TPI Les forigtis ont p'is
l'otleo-ove dtua le< pr>*mie.res beu
res de ta mttine l's ont pronon
ce une attaqua sur la trjnt rie
lOieiaht Le our^lio" se dve
lopue ill tvorable nent. L> liane
*e nos aoi-iens po>tes u nor I d
1' tj^'H ii a t tlleint- el pi tie|
Il sasl d't,ia*6a. Li it-usti >n
mi d sur U I ont de l'Ou-jjhi
uit en lreiQioi fivonb'e.
P Ris rV tout les tr a'I'-int leur* objectif* et MScO i|ri
une resHttace sneuse ea q tel
3uss pnn1* eut-irn nt. notsm n tel
ni le misnf le il UI.
ftZ La grio le offensive frin
ii-ii sir le centre s t cou Inl'a
avec uie telle rapilit et un" Inl'a
prexi >n q 11 to > jectifi ont eti a teiots. Les trou
pej dVteque p otlliot de la nuit
pour se porter en aviot t l'ubA
re il au piiil dj jmr sur I enoe
m q li ut coup>terni>iit surprit
t ne pr^sen a q i S ra fsib'e rMs
t mi.- ex 'vt e i certi ptr iru lrem u a 'e rm ' e*t
dli ign q li tvit ete pi^pire
ao vue de i' tts|ie f anute '.es
p tint i en 1 n i laieotputi-.uti'-re
m nt la ce e de B oan>> a q miques
k 1 mtre* u nor t d U te |(ht et
le.'biuteur< d'Aaldr 4 quelques 10
Bdllolls pa les vents du-
rant neul purs et re*
trouvs pre-que mou
ranls
NiVYlLIWILI ( Ue Kana )
Aprs avoir t ballotie par tes
Il ils penlant 9 iour 1a PS'J 1 i 1
t ram*.n au port de Nnwiliw li
point isol des tes M wi. La
petutaoba avec le* b> b-- hir u
te al s "oU' mi i* d riai aprs
avoir et- pends l \ ur* 'e j sjrt
d- em n'. r h .iiu- ^u
.NQ r lu-re t I- qulUi Itiylra
vin *eal q i e>lii ri a'aii **
ramen au pot aesoSBStlaaaal ain
i techniquement la raid a '-a
las lias Ht
kitovitrae au n>rl l*4Ji "iclii
pomt de l'aie Hr it- f ara ne.
Ces 'ifansee linassa pir l'aidlle
nie' tes iStn * I tro,)!ties ce
l^rei btei'o*.
L s t-oDH 11 ' i d Ril'otls
q i< nannli l'aila t-its oit
cip'ur1 les hulii i l't<*v *t
so-m uns .rjiri Mil irtiiUria
o il einlii \S l'ait 111 -i i- ui tr- entet li ri '>i-b-l llrsa o' m u i I si a
gsucli H^o rt P.jini reeSi'itft I* riftstiMi ei aiUri b"in)
Tetiul et Vabit vi<*i, o |tf
Qier oriit et i o t alj il 4 10
k m ri n i l li oii it |,| h
air S Tn'i -h-IOm <'i i i;tt
lita mi .'li s:t n.U d << II : n Zir u il.
L* opration i oit pil las
Irouos fr m iii*< i^'isib'en ml au
latl de l'assis ise laass 4a otste*
frn le l d s des s a y r -* n
de le'e.1*.. lu mu h il ymey
et "il Ui fi in || -o ii re Iflls au
H l> il -li la npiifio U e b --i
fret h s s et ainn leve reci laot
ainsi moins pnib'e la tche des
sollats qui or d ub r |us|u'ici
les elfeta dune te up mture torri
4a.
marrlr al-i Oja'il tait en vue
illliiitiili Las #lff#s e trouv
tent puisas au bout de 5 jssfa et
le* homrn s n'avaient rien mtng^
deouis t joirt tir q i'oi les te
IrO'iv i at ils ne d i'huI m mr r le O'I qu'* l'eau ! tala
q i i's rt>,H< tirent ur d lu ei
arrache* ans ai e. J : I liy Iravio .
Conseil lut
En prsence d'un public nom
bi.mu. le < nseil u'tvn e proce t
ce matin I I' u^erlure de la Ses
aioo rira< rdinniie Api le
reppoil lu Bureau de l'Assemble,
on a piocid S l'lection du bu
iiaii ptiur le premier mois del
prsente et'Mon.
Ont t lu* : lnrr.es Th unes,
K'mi'it Monta- et Ur Beauvoir,
P.vident ei Secitain.
K no er pa lui le pices de la
correspondance le Mmoire que
le rritumal de Casstiou, en ter u
de l-artic e 31 de sa loi orgu,ique(
a Mdre>s t \>imble el li lettre
par laquelle Mr Philippe Blmire.
chel de Bureau aua Archives, re
m-tua dmis ion au Conseil d'E
lat.
L i ordie du jour e.t proclam
et la sance est leve.
Iiariee Etieaae fils
il rcliau iliser Iraiiai.ses
Port au l'rlnoe.
tL'P!nrors n'a rien ^ nppr.'naft
der maiar ce q"e Sltsel les alaf
mites, a til dit.Las#nu'vem*nta
qui se produisent dms le nord de
l'Afrique ne font pas courir de
danger 4 U rare bUnche. L'Eure
pe n'a pas beom H'avoir peur.
En rpnnae s on inter'o'Utrica
qui lui demamliit s'il ne so sentait
pas quelquefois or*s par la
grosse revponsabi it* qui pesa sur
la:, le dict'teur a rpliqu:
iPeut Aire quelque! is, la pat
de ,n rep"nabi it est d'au'ant
plu* gmnde que j' mis moa
roeur dans ma tft-he. Le peupla
n'et qu'on grand enfant que I on.
doit guiler, que l'on doit aider,
que l'on doit nunir quand cela est
nceseaire. J'irrte, que lie je. j'a
dore le peuple Halles, mais la Ha
cipline eut essentielle.
Que vonlii vous dire eiscte
ment par SaMipliatt Conaidna
von, [ ar xrmn c. la prohibitioB
comme une memre dici|i'inaireT
interrrmpu Isdy Drurrmond.
Certes non. Pourquoi eul
virais je ai a si 1res Irur plaisir?
le n'ai pas bu l'elcoot depuis dis
ans. mais ce n d'en priver ceux qm l'aiment.
Qu'slionn BU H'Irt de la de|ie
de l'Italie vis A vis de fnglelerre
le pli s rirconpect :
Pourquoi wp ooer une que
tion ce sujet Nous evons tait
pieuve de b nne voV't* en pre
oant l'im'utivi da n pour le remb nir-ii-m- nt de ce que
nous pouvons payer. e
J mk isSM l li l'rn're i
aesiess 11 H i'l ii Oilciel l t)\
,i.rt*T*n le I \gri :illuire el d i
Tr*rail
T-ms "#ui qui !Tieient S I*
situa Isa si'IeVs ! noire Pay,
peuveol y trouvir d utiles tenatl
|Oe"CBlS J
al. C'a! le ma que da combusli Nous ramarciopj pour cet an
bl jiji a oblig l'aviravian d vot |iaclasix,
C U lil -ri nVxt-.li qu
d ii5 I i'Uiqiiiilion terlile
des philosophas)
tclare Ir Imsjl'ii
. Li libert! Biista I il mme
un >h re l'approcniul? La civili
aalion est I .nituli * de u lib>rt
per*o'iuelle, et eSSS. SSI vie idrai -ut
bu Islsf de avmiig Se la <-i*i
lisiiiuu iloivent ne e-sairement
paver en r.,i iut abi^ii n l'uae
part la leur libert i>ar*o(iue le.
Qsstd les IlSfSSS U rdanent,
lis fuot preuve .1 u i i< urine
des ru nuaints du m cauiom gou
veruruieiiUl.
Ces en es termes que Mr Mus
o'i .i f'e*teprimau cours d'une
interview qu'il a tonn i laly
Dru m-nn llty. envoye spciale
du U-ily Lxpr,st, h Home.
Lorque la jouriu ite anglaisa
a'lait prsente au dictateur, ce
lui ci avait demmd :
i i voulti *oj*7 (J ti ebor
rhd v .u .'
V u*, Muaaalioi.lui avtit alla
rpondu
Le prs'dent du Conseil italien
apri av ur d'dire jm la nasse
ne |io..tii giivernei la tn pas plu que la quniil nu pou
v ut diriger la qu .utile, a rpt
que la lib. r l n'evsUil ,>as a son
avis.
E le d'. lista que dan l'imagi
Dation de- \ h lo phe qui ni,lien
i eut du cul L r philosophie |s)
piaockble. a mi' SBe, par auslli,
est prn he de u ierr; eilec! i-
lise c m q .i vlvaot sur sels
g obe Sou me < etmaodft si el a
resal j as1* > um.ui ue truite
qu el e a port- ? Eniinaatoi !
Mr v.us'ol.ui a'eit pis de ceua
qui < laigoiut le pril jaune os le
li il (.ou.
ji>
lu,
Autour
d'un procB
l'tacideat rtjrttiiblt sarveau (riiriiul
etlrt li |i] l'inuir i K> Il iii'-.rucN*
et f'iil un avions rel.it 1rs ciMitluca,
suit irrtriir, n drhnrs Ju mu ! it lu*
mu, li curiosit Je U-aucuiip MU' II0D1 p'0f i)>l il m Mil llfCi"*Vri i'h
ASrr lorij ne wne k frwh, ilmil luirai
piatn i abouti 11 riiiuri*iii.-seul it I lui*
arr J. I. \jIq, l'ernsion i' quoi, li I:
Batirairhf, sirtS mlnrMtc ou vmci, (ut
rruis et lpewr pir SI
laig sm in aaasaasji qu un
ii-mii pa sb'nr ! u luriiSrr nnuvrUul le (S
larrtju aa Wft Jt lui* liiiyitui :
F.a eicution d'une commanda
h eus adresse par M M .i ameh.
commeroinl \rien lab i Pori
au Prince. MM. Jnr Lou iu'.com
missionnaire, etnb is h P .ris. et
p'dirreni au premier des nurchaa
dises pour une valeur d' > Cenl mille franc.
C< a marrhmdisea. eiodiea aul
vant toutes les condition* des lois
douanires frar i-es e| lialtieu
ne. furent refu ? ieur M'ij.e 8 i> h. "revenus
au mijet de telle n htude du
dit Saih VI M. Jaar C si M cous
Htsersal Me II. Mnltbr>iorhe,Fer
ceval l'hoby el 0 lilon Charles qui
sommrent M Bit h d'avoir Sa
cepier les manhsndises.
Sur le refus >U ce dernier d'ac
quiescer cette demande, nue ra
3u e fut alors alresse au Doyea
u Tribi. na> de t'rem re Instance
pour obtenir l'autorisation de ven
are aui enthtes i ni iquei cea
iuarcliaodiee qui pouvaient se Je
ti riorer.
Cette autorisa1 ion fut cclroya
par le Doyen qsl d-sgnaJ. S
Xanlus, l'huissier a I t a c h 4 au
Tribunal de Premire Iur-lance,
pour procder t la dite vi nie aua
em hrre pub que Suivant le au
de la I c. des p'ararda i..r< oi as
poss oi indrnils d-->go ; et
un a vie rMif a la mie fut pq
HU dan l'di'irn du O >ovtn
lu IVjtJ du louriial Le Nouvel
lia* .
femme II en stail rgulire
i nt arrt, at i oi.li i n t meut aua
pllt i l|> Ui-i igiSel I I ?! m'e et t litu tn | r,iDce dis ad
jidiealsirea. la plupatt >\ri o,
Si, sur la demande de I butlircr
ftsatus Uipriiaot celui ci df

*


LU *\ll*

rr a
PodreTEN DEL YS
donne un teint de lys


Tenais AtbltiqM Club
Nous seiii'.ii s hn*** dW
pnnn
.Vin iioiiv"!! C'ub Sportit:
Tr-NM* ATHLTIQt'E CuCB.
Le Convi est ainsi coq po-:
Pr -iei.l : Lous Sjray
Vice-frVi lent :
hCh*4if
Secrtaire :
'. fJi (jif^rvT-ftfltrJacqne*
Trs'ier: Astrel Latorest Vils
(o.iiILiii Km. 4 li4f
Ki i. Detlsndp. Ijjc lv*u-
t-rd, 1 II ppolite. P.ttl
Romain.
Section de Foot Paix :
t apit..i : Km. B Arn and
Vi e-fcspH it f.F. Jrstviac ,ues.
SCCTIOB ukTknnjs
Opt.ru : Ai 'oi v S-ii t Cyr
Vie. >piun : Julliot B une
Nousarlrmon*. nosrpeilh-urs
tob >x de iiio-pm au Tennis
AT.lLfcTI'jL'E I LL'B.
Aux Grande Magasins de fournitu-
re Gnrale pour la Cordonnerie
Joanny COHiiASCO
Sowptee, ^STV ^iaH,
<"eii Brali ttrstaat r<*n librement
If nper*lions qui1 venaient de
contracte!.
AVm < h pro'^ v^rhiii* i"r
lui-, il ("laii laci'e de POStttlaer
un proe* v> rlnl d en-embU ; des q C i fut Cil. I* |*eea*e
de Ira f*o pr> mirr BUCre SB'lBJ renl a'ors
fcb .-e Sairh i n pn>ni<,i>t de difl
ri" de uri, an reaetetiofi de la
nie et rn demiDagea inlprfls Vu
1 I dp relte il)' \' Ile arlirn. qi e
fil aton Moim Baies W|'a i U
d ji i'in rii' il Bvee -IrtHr l'on-in* ?
, o> r r'ama I il un ananpe
Be t Ni bi i ' I1 s dreara wn
tre I" prora viibal de vi nie p r
Ur in-ni ilinn rn fpux Cal r BC
lion i|i i i-11 v par rlevart Ip Tri
but" I il ppol di P *?l an rit
fui ip .lin a nPBUt par un * Tftt
de M i' I" nal rendu Ip tt No
Te n I p M l't, 'f ni ima if d'un jn
(ri ent du Tnbi'oal de Pnmipie.
rtl, nce il re Hifsnrl, a rl '| i
iqi il I lutOlild dp la ho>e jil(
', 4)ni, m f" ip'ii", rejel ni au
Son il la d m mb dp faix produite
rti !c ii Vi ife Shii b, ir cinlinl
iilbao'liil da piOcM Mibl de
telle .un i iM-lire Mibliqufi ex
gajli |ii l'boiffkr Xanlii-.
A 11 n ( mini, las STOeah 'le
r t on i ell'o leprirenl la prn
ddun <' t mi n on nt li partie ad
Stria di i ait m ar^iniPiita
eur ii n iiii da payai l dif'ren
ce da pr x ai qui- mit Ip i ulres
S'n i r'aii'e ir les ator l* di U n
uis ii> ei f iie, il lui reqi'i d
lu.' < m h aai al Isor allant.
In pi/tniiit i n dd'aal in'r
Ilt nb rr i oi J.imnm I M 'e Seh h
payer J. r l'i.u-ina Si Cola
ton aaadctOI iMol ar oraraerioain
coinoe dilf/ii i r de prix C.n ji ge
nul ne ( i Mra < > < ni'- une op
po'iiion ) JbdI pi* falta tl une
Ja nie in fiux rrinr'pal i-yant
1^ n nd'ie par Ip ira datai e de
lloi-p Saiih conlre l'huil i*- Xaa
tu. toM N p id- ii'ini'1 l>l p ac
eusalii'ii, c lien in lut r'qui",
ux lin* d la If rr* saloirs, prie
Cabiurl du Jug d li >lriu lum qui
le i'i depo ar la Mabsa d' ni.
. l'-ctf's atii.l le* dittrte* pha>en
de sa proef d> lu Ht d ni non* ou
haiiiin- roll airiser la in iiiioo,
toi pat m lien *nt iMife d'* in
WicIh ep jiu, maie i DeoN (our la
ajliBti n xi ij.iioni elle da I'Iiuib
Ii i X i lui uni, lui i*e | ripi du
Ti i aal d'Afpel, icurreil a emi
re i DM un i.l lu IS il I nllf f
fin. 11 qui rp( ei deal ^l 'o jouis
pjgrillis iiinuip prsaaaa *irt
tuaqa' pretsl l'leiiU au t Heu
n.iier Netiobal h.
les mots Hitor'qnes
11 CcrJonairr. ticis t-
chaussDie '
la
('.-' paroi** or! de IVih'-i'n
ApyM", le n " lHota d pii -
trp* de 'a tir/re e/ qui vp.-iiI b la
r.pur d'Alixin^ra Ip fi *! mi
IS.iii *ie>'le avaut JrVu hri-t
lepi.nl cr'i't loin dp.-ol-
tenm r a> arl|lsjaa, Ip' prov. q i it
au loritrhiie pt en l.i ail *n pro
lit II pi o-nit parlai* d- en u b i i i M et bail dertirs
la loita four e.onlpr Ip^ rpfbxi ns
de i'i i un In jour un cordon
ri r crll tj-i* la *ndal d'un ppr-
101 g ge eeinl pir \npelle O'ui
i mi-s;i le IpihIp >-in, le mAme ouvrer
l'tviM d p|i ndr* e rrilique* aux
ai trp-" partie* ^u lab'p'ii pn- Ile
<>riit al-r- da < e-ih Hp ?! lui
ibi : Tor loi uitr, ti--iiR I en la
chBUS U'B ,
^>*0P5s:
A Pton-Yille
U aal'p, bit Irop petite prir
r munit U foule qui .'tait don
n rpnb/ fou* m ^rei-bN'eta po.r
U deux ma soire thtrale I
n u-iale .
il- i'i de t rl'ii bi Sin-nnr
ont eput l'asialaare dan* le c n
die KmmH papa *. Mie Cueb-a
^'.ol surpaye pi cor* unefo.
Tune 'e* io e- tait! bi-'n tenu.
Non f"mp'ime'ln f fers "i lui
te ce i'Up lii'e* qui ee nnt ni
bien dvou-s pour la rufiite de
cello fle.
la am-oa sera c'olure par un
gr.nl *ia lli-ttri' Sa3sjW in'
iei. acteurs lu b'oijaire. On 'l.t
que celte Ip e er< le great event
delaai-on. Beaiicmip de gna
de fort an PrlaMM *e proi o eut de
innnt. r dimarch' ti du coin -ut
IVI ou Ville pOi appBudir ulo
foi* de plva ce je me* gen.
Le* rail'Bsnnl >t-j en ve te.Q ion
nnl.nile j le I ruier moine t
pour a'an pro urrr
Ilorn Unie-
l.e M. S. M ...uir Ib't. venaut
de Cu>atf0, Jaraitl, Kingston SSt
> il. n lu la capUale le Jeudi (7
Seplen lu e.
Il lepa-tira le mme p ur pour
l'F.O'opp via Saint Mmrr, C p liai
lien e* l'neilo i'iala, prenant f.l
tt pa*' US s. vtim IIor.n Tenant
de l'Europe * San Juan de Porto
Kico, Puerm Piata et Cap Hatien
fera ici vers le i Octobre.
Il partira pour K ngt< 0, .Slo.
Dornugo Cily. S n H.dro da Mco
ris et tursao, pien.mt pd*ager:
Ub II sou Lu ru- ClSf
Autour
de la Dsoc upatfoo
Le journal Ay and WatJ
Higisier , du 4 Jui let publie te
qui mil !
* De* nnbes ont * donns de
rallia U>U h mmes d Hati au ! r
Uclobra i I <; A c- qu'il reste
environ bnO marine.
1 Le iinii d.meure, en force et
vient 1 r nv- 0 ou fBO I p C-pi c 1
de* 'mi N dan* le pays Cas for
rf* s (1 u! 1 n pl"V-p 1 our let.
b'ir loi 're et comme ce but ait
mii le point d iie ut tint Ip .....u
bie a il- ipluii et le maiii'icn de
1 o'die d valu de pin* eu plfr* la
gpi.d m 11 iip il llnli q'ii p' or
ais it ditii p.r le* ol'iirii r* de
M 'i'ine.
m, aucan rmment eetlt f u
ce i'p 1..... tenu I'i idra pt il- protger h pro
piiet. de nouveaux mirine* pour
ion! lira IBToy/a dan le paya .
Pat Ip ll.iidr.-on actu'lle
ment dan* notre ipiIp laiaeaiaal
puni ur ut dan nu m, m i-ines
prin a l'ort au l'rinrr, pt 81 pris au
cap Hatien. oH sa 'ota! de 177
niannisqii di iniirnnt d'iiu'ant
le cluffie de* l.icPH d'ocnip.lion.
I m. il il de ce force seia au
Ipr Oilol'ie 1
Bi k de
Av"l>on
I I I 'IH
no 1 lompri
Ncrolo.lia
N iiis av m r 1; 1 lu Cap II litien
Ip f.nre part lu lec'-s le
M. Kmile Knenne
HirrCeur du I >ce Mblllpial tiuer
rier, der t le 10 ptembia _cou
laal
Le lu rail'e ont eu lieu le lea
di in-m la Ci,lh drale.
Condolance aux fa nilles prou
sets.
litre d'emiloi
Pour nj^iylng'uph eierc ""t
liogr|ibie en Krai.i et c BllBia
SPSSaVI1 rg'ai* exige.
B'adreeae* *
L. frffirmannABerbo'ni,
Hue du Quai.
Funrailles
Hier ajra mili ont au lieu i
la Caih4dr*la le fu erailt. du
Dr ait vror Vieux
Survenue sa nedi
Cnd laaoes aui panais eprou
T.
elle inHi^oit.
i1'.iiis>i beaux
Nus ai lit les
Compagnie Gnrale
Transatlaotlq-ie
Le steamer 'Carabe'' parti de
Boule-.ix i- 1 int aSl ilti-ndil
l'on au I'i.m e II.
Il ip rtira la lendemain la aon
[i it ''anliego de Cuba et
In puits du Sud t tara d- retour
4 1 Prl c- le /s
las if de I ili i-'rairc iera Bli e
U''. 1 '1 n ni.
Poit mi 'n ce. 9 Septembre 15
L" Vgent E H IlKLIN
MM
10'
H
e oftiriir de |fl
Ctndaru 11a d Haiii,
Voill es n n ig'ii niei l rxapt
ai r le mi u\ewem da daoeeops
lion de noiip 1er lie qui -e f. 1a
dans ht coi dit.on.> indique plu
baut.
1 H
( m demande | acheter d K bac
rn tAi da fer, mesu ant IIH)
1'
Sxuliml l"1 Rur -t FlOt
1.....
Varioles
MaIlDI
La Rcne s'ennuie
l. 1, -' I M'H I
Entre Q. OfiO.
MKRCREDI
Quand on aime
b: tt Ue pisodtt.
Lutre C 0,60
tiiiwe
'Rpfii
Solidit
U machine cou \re .VESTA-r -ert 'rtM^SYto!S
MKKVEILLE, pr constuem. .le liesiuoup suprieure toute
S'jUe Marque dj impo-iejn 0*Bi. Dinartemprit de
l Vous tes coi-d alement tovi v.stier notre ^J"*1^' "
VSSi eou h. main p. MM i^"TE
UUM et Coru .NNticHS. aendues s deux ti-rs du P"*'^"
q(1 on s cru tre la meilleure ju-i.A l'*'\*''
qu restera S\NS KlV VLE T-w^^ ^J.^Wft
Jtock, y compris ls Plaque Broler PRiX bPLGlAUX fULrt
LES COMMERANTS.
Lamaisoan.SILVU
I ti qui n'onl pas encore vu les jolis article!' le
BntfM q *>cnl Je recevoir La Maison Silve:*.
doivent, dans leur i itrtt, 84emprt;sser Je passer i
rar nul part ils ne peuvent trouver
articles i des prix si raisonnables:
sont vraiment de loule beaut et de
Ir lichi ur el nos prix dlient toute concurrence.
Alpn|n noir auprleur
Satin China pour talllaur*
Kaki blano auprleur
Kaki jaune anglais auprleur
l'uck union biano angla'a "uouvaAuta*
[)i-i11 union liliino ai.cjlnis
' at| %
Tiiaaor japonais pour chemise a hommea et roDg.
Hepa de aoia A barrea ooilleur pour oho niaea n boa*
raea et rohoa noureautea).
Ita|iiiate fine pour chemKee
l'ercale Une pour lingerie
Calicot percale pour "
/.cpliyr anglais pour chemisas extra eup
Organdi auiaae uni et couleur
Mas il (ouradeuil-aoie
Chauasettee ooaaalaea pour a niants
i- r eut 11 ! rlsky, dernire noureauta
l'oi lm A Heurs pour robea
(iandea brodeea Madera pour chemleea et jupaa
Voile b anc A barre el mouohes
tat-ne blaucho
Nappe oouleiira
l.otionH 'i tvert*'
1 ulle .our premire Communion
j>uverturas blanche et coule u aupft leur
nu ihies iIi.mus, viu i| i vo m/ u.i|.t, n"it !*
Irai*, les |tlus Ii.'.iim tissus qu'il smi possible de
ir .uv.r sur celte plui', n* tnandqes pas, avant
d'aller ailleurs, de passer chez nou o le tneilleu.
acceuil vous est rterrai.
Le, incomparables Bicyclettes JU R.cheland.he stx
"l&iZSfc mculleurs Talons en caoutchouc
* Noa^u "ni doux, dans vos intrts propres- Une vi,its
s'ira p< se.
tous ave/, loujours aim le Whisky Hli|
li Hlig 5 t iles, n'est-ce pas.
U Whisky .naturel qui vienl aprs le Faifl
ni Eiif 5 toile ebt le King viilliD IT.
Savez vous pourquoi. Parce que la
ijatantie de qualit pour chaque bouteille
de lilig il* lll'J ,a n,eu,e **ue Pour
chaque but tille ce Kioy Will.'B H et qa si u
ptm rtfaV pur iicue autre nuque.
cKuioWilEiam
0 SCOTS WHISKY*
Kug. LE BOSSE & Co
Agences- R.pr-alta
FORT-AU tMNG
Ayeht gnraux de :[
PeoUer Jon*> Je^^rell Millirig A lt
NBW-YOHK
Fniiure lluiiaiian 11 0 Boule Ronge etc
t
ri,-o. kl m ""ire loauraoefl Company
.N'KVV-YiiUi:
;V.-->" nce contre l'incati'le
Diamond laleli Co
.Ulumettes i Sale Home i
0. S. liuhher rxport Gompanj
Souliers Re.l-.
Chas F. tfatlla(|ell S1
Poissons aa Sa en toua yenre*
4M antI.k lures Lile lns'ce Cy
Asaurance sur la vie,
i
jt.illn.u Fttes (.ii;
Vins & Champagne Borde aux
''h. il i mu ai
CUrt.NualiLF
H tir Oan.iis, liou.aye ei on-ei v :a ilimentalie
\V. S. la.liens 0- Son
Tabtaft" Bias. ers.
;

.a KaiMin-dp
Sans Rival
LipBrcttes f hantoeleio
. LutoJs ds danrcsj.


Lt Ml*
Mira
rc
, #ptv ataxnur JCaia peaaat. fc, JCLatytoa, ett. attendu factuel
*' iS &ptem.StO prvsjjta. # cixij*u * toa> fo jwtU dlatita*
poarC-^u-ro^ airwu -
te P4i|uebt t#rj//i pinifji.de fkiogttoi (Ji.J Le N Seiifu-
M Mirant, pour lE pifut, h tVauce & i'Aagleierre.
r^!r de plm ump.es fn/o m moue o'..d,va*- u L Agen<'
Gnrale,
. '
^attait-^tioct,, U 7&pUnv&iX' 19*5.
J. Daaider J'.
AQtnt Gnral
New-York
(i \ois v.ui./ conaervr ia |>:ui le vos chaussure*.
Ni vo-i- M)iiI<7. Co.ist l *t r! MMtpWae |t mi.ml loii;|(eiU(>i
lii'l'loji / Mitra |ui< \1< noyta 11 la uicilU-ure de joute?
les marques
rabrii|ii((> aplcalenMn nom les |enlli'uuu du lihjlil Ida
Elle protge \u> onausaurea couva la chaleur ei
l'humidit.
GeoJeansine&C0 o ^
r ?
te fameux Cja p^gie Ucsu
tSe trouve I P.ti-M .luis l.tf lir.Hil* vu*
aurauls el cals II mil-, I p.j i-au
PiinC", il est devenu le Uvoii de li ,So-
ciel. _
Entente,! hei
F. FViei, Ht P.Y.-i>Uf "h. V. 'opl^pt. ope rtiwr
mi rv d( R.rH.ini B /ht M Cotke, HV le FiMca elc.
Aux Go alv ; A. F. Mr fi.lfie. Itoii.b .ld Co.
Au <|> : J. Pibvimiii, Cli i\ finu.
-SkflWm
cams
VOBOE8 (F
runec>
GBAN0E SOURCE
Cure complte de l'ARTIIRiTlSM F*
^^i.______ 8'oa au 85 MU r.u 25 Ff .tenbre.
OOURSt* TCHHIS Ottir POIO : TMtMvr ~i ,,
**o SPniL pour Lts fmfavT---------------
DBir-aii@3g@i
su _______
*


3
ikii Prr'vn r .'"ni nii.i .; k i ,r.
Ol- : r- ,' ; f ',
f1 rriiMd .r,, ,..<
r. ,,
f~ m h :< .' flj il.
util e! U ut I... I k lu
< ... ,.i,f i i
lUiJ NuattutaMMtUtUwrt y/'
rf Ut '*,wl- \> .
r .-I ifcMOTM / 5 |\V
;IJJ I. I > !-ii t .X^5*
* j imr <> uiml'i C t ^-.
'Savdnv*
11.Il J

CI Vf R |IDI C fM|IO(,[. MM9 J S A
^ ibaco
liii*- des fronttmho t* iSS7
Surmenage
Epuisement
Mlancolie
Encrvei.Tent
Nvroses
Insomnies
Dprimas
Impuissants
Le cl,mat vous t dprim. L HfflMMM '* excs voui oni
pure i ijiiimcil voui fuil l.i mmoire mrqj. I
J' ' il doutei de vous-mme, vo_i li \ un l
L'ELIXIR ZIDAE.
Ous redonn;r une s->rle d'leceric'i el-ilv Per lui, Il
(Mllule nerveux seis reconsiiiue, vous redeviendrez
puiisini, vous strei rgnr.
Nombreuses limita 1H U tnalades et de BMlClni
l.e ftjccn 11 |p. SO
roetaur N' ; de &4 pev. Rrtiuie sur d:mnd Jrei-e ux
Neurologiques du Docieu. Ss.lei, n, Boule tri Je Uresbourg, I
EN VEME DANS TOL'TI'S PIIAPMAClES
Marcel &0Dili &
Achet'Z votre Chirin fo'rqe cher larrel Audaia 9 Ci\ parce qu'il protidfll des meilleur terroirs d'Haili.
' vos Cm, Wi>k> lt liqnir M * * parce qu'ils >.ont \endus aux (dus lias pris.* la place
" \olrellium H,vos al. ools ' ' ." parce uh le, marquer qu'il, vendent MMld'une panl ingalable.
parce -que leurs poils sont lgilll el lems prix d s plus avi-ila ix.
parce qu'il r>i prpan' itm du cal d choix, dans |a appareili les plai perleclionne
parce que oa l.
paice qu'ils sont v.iidusauluiii'5 prix qu.i!lurs, malgr l ur
parce que l'accueil q-ie vous recevrez sera d;s plttf conlois
4
M
"Si
" votre surf haiii-n ->n AranfM1 cliet
" volrn Cal loi relu''moulu chef
" votre Bitie ( poweuln au Hainliourg)
" vos fins d- $ov<\enu%
Acluiez aussi chez iar -! ftudain & Qe
N" 1903 Hue du magasia de TElal
VISI
TEZ
iwf m
205-200 Hue Traversirc
^


- a.iAt.
,.*
!
DE/aANCE
r ovilii.n exrepiio? pelle, au entre des littre* i p'orimit' de toutes le Banques, de la tl lacilill poor w.\tur eu su m mobile dani I ut> le.spaitio8 de I;. Rpublique THaili el d* U rpublique dominicaine.' Iiambres conlorlables et'surioul
Iris |ir 11 es. eiiiilateuis dam les chnd;esft 'a demande des 'ri ainnaire. Cuisine franaise trs soigna et rl plus varies.
10 V flfflt y v'$iler lt 8 m "no pi h* fip I H et' Mnsdev mMii.urs rins('i' Bordeaux, par barriques, damejannes, gallons et par bou
teillr*. rsrmtUl Ylnsi'ecnueaux, voua trouverez le plun ora art cWilv. pnir les qualits el pciu l'qeVlNS I'ITALIE* DESlMGNE.VlN IE FOURGOG'SE (blancs
et n ugca et le Mimi n pommard m n-nix, i;ntt Amer l'ioon, \ermouh CON'^ERVr'S francaisa* el amAi i...in.s fraPhenenf arrives.' CIGARES de Cuba, Aurora al Hat.niera.
de toutealcafabriques d'il IU Orofe il dtail. PARFUMERI* Carrt*s postalee.
ClGARETriS
Prix 1res modr s
s>-<* -^ ^ ^&- # +
GrandiRuo
d nne des CatCf de Uord< aux
Voulez-\ou voj hf.fcillir avec lgance, ton
Ch,
Adressez 'ous la Mal; on N A A. A' RA
i ont la devitoeet de ventre a petit bnfice pou'
tendre beaucoi p
Dans son iei.onn-1. le maianr crnipt un n lire
faille r ilalian 01 ti d'un tabliaseroent de pi-enfer
O-dr- d'Ilalio
?1W { t mesure de fournir des compl-- ton- faite
et aur mesure, en chevfote, diagonale. ra'm beneh
drlll b'anc el couleur, coupoi'a de Casimir peur nar
talons Etoffas pour glleta.
Bonneterie
Charnues de |our et de nul!, au unut r^et 0|t*v4j
Cola et manchettes der'jlre crations. CaJ i)oni
t Pylamrs.
Cette m ironc.cvs* lue tu e tn\ma i u
t la mallleiil- acouell est reserve tous ceux qui d-
alieut par une visite tre dfie SW la valeur de
ttavaux fouruia.
fMit ccBtiiiue oommund et qui ne rpend pas au
prm lu client eatrepris,
Un parle franais anglais espagnol et Italien
P. P. Palriz. Propritaire
fous houvere? chez
Ju'e likvcis
190 Pue du V gi -ir, de l'fc'li *,
de> naleVauxr\ uduie juin
piu>u de i n brrr, [ ii< t la
ti i r les fi iab dr \i A i is
in| ir eix . i itn.ilif di nor'eiiie .
I ait* s i m M'i'e I" >'t Itl 11' a
,-()13 -i vope tOM nndi'7 ninpte
d- ' -i |i oril mtnenl a aira
||r iti pKi.thff, rhitrls-ce, ma
dm if, (li qui vous seront vtodis
d i* d e> eiiei.ies lotditio s >t
air v sj donoer.nl eaiire sali
IdltioD.
ft vendre
l n bi'iciy a \'< trtl pie-qu nem
" bSIttSU -n pu'fuite conduis i
i dent toi.* eft*si de lui.
b joie--er .11. llur.nu du joui uni.
Garage
Annotait
l.e Garage s't ni de la Gra> d
rfue a la Hue u vP^oin de 11 tat
rt eisVu't toiit les Iravaar, les
plus d.liuil'-s e| le^ p'iiA d'Iicali,
pour mil m bls, caraiors. ele.
S-rvin- de taal prem.er ordre,
!$>! "t I" plus (oraplile garantie
nui clieuls.
S'a]rsser:Cb'net
Mi. AlfreJ tl U
Rii F.-ion, en lace
d. I I 11 uni -lie lationale
^1 'V^-
Ta'ons en faouli houe Good-Year
Le8 femmes
ainsi que les en
lamsaiment a
avoir des ta*
Icns tncaou -
c ho u.c. ils sont
heureux de le
aaotr car avtc
eux ils mar*
e lient con/or*
tublemenl.
Pruto jcz votre corps
pendant vus pi unie-
BMfeaiOHlVlIllfffJfM
usant les tatous en
caouUkoucGood lear
avec a,voua observe
rez la dillrence des
pas qu'ollre leur
onstruc tiuu spciale.
tes talons en caoutchouc GoodTear, onl en ralit de- lalcna pneuitaliqsl aui
protijent le oT|M el ses ordafltfl eOmnie ,les pneu* proiejent l'aulotnobd).
A part de cela ils durent plus qu ; lMH les ailles.
Tue Wesl ludies Tradiuy Company
Pot t-au-rince, Gouaves
Cap-llailieu
^^*s''
sa.
i 10 Rue des Csa s
u
Hue du
Tlphone 750
ATTENTION
Js viens in/i+iner les propritaires
'] d'viln qie fa "* i liier 4f ;>* a*
fj% OllO t'* liininsio u t,u vntes :*
|f t Pain *iHi ci 4; u u JJtt a
PdSUi 3Ui Itf cjrd.
Quai .
rPaaeaass


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM