<%BANNER%>







PAGE 1

I MA UN M Crme TEINDEL fS clonnn un lcir.1 de lys fr < V .'r Ci**M tUmditf atterj. paifumi*. ,,.t, i: ffttoHtmt et ii |nouM imtirtm. //oc IM '*i Lile tien, ta por.d-e Assure un* i • • • • liM 11 frvi. -*|'U. ..,:, %  >< kUWM WM •pi i -M <. 0 ia.n„u 14 Irr j luire P' irriiki ic %  Juci t ia pouire ARYS 3. Rue de U Paix, 3 PARIS T ul (VOimeriat ei UfMNafaaaM ~j**i*2*rB^^ ^•r Nouvelles Etrangres PAR CABLE Les vieilles traditions turques disparaissent peu iu CO.NTANTIISOPLE-La jeun. lpubiiqu* turque abandonnera plu en plu le* coutumes de l'en lienoe Turquie. Toat rcemim-nl elle supprimait le Ici et le turlan couleurs national** et le con.eil des commissaires vient de drider a ion tour que les fotttionnsire diront dornavant s habiller i l'europenne et por er le chapeau. S.-u s les prtres seront autorit* poilu le tuiban, mais devront l'enlever dane les bureaux du gou varnemeut. La conseil • ord-a n galement la fermeture des cou vents et des institutions timi mie •t la surpieasioo de tous las Or 1res religieux iur 1 territoire de U rpublique. lourel incident de lion* 1 i ^re entr e l'Autricllie et 200 soldats italien command par un officier a travers la f ooti^r et a camp daoa la village autri chien Jr rnotr ranlgr !<• proies tatious de garde* de la froatifS Ceci constitue le second CH de violation de fmnt'^re pur la ila lien en lioin moi • I le gouverne ment a instruit I' mi Ulre de i' > u triche Home de demander dea cip ii niions et des excuse au gou vernement italien. iSous la mer LONDKS — Des oprstions pour recouvrer tous les trsor par dus en mer depuis l'poque de I Armada espagnole sont envisa ga par dti expert.lia soul'eDCOu rages pouaser les travaux non feulement par les bnelices que ces entreprises peuvent rapporter mai aui par les rsultais obte nus au cota du sauvetage tien tr sors sur le a Laurenlec et auliea navires couls peudant guerre tfo* orrt(T8ra"tj* listes.' 1 et (resors sont dietemiu? uu peu partout One loterie hatienne onnmcpne de publier %  Hier eut lieu au local de la loge >v T .' F T! —f^T .T=P des CasuraL'nla • la premier tirr* rtge de la loterie mensuelle, La „ DAH Bienfaisance organise pour la Jjft, Ml LUI* l\\j U A reconttrtetion du Temple d^ celle -, „ C'est une heureuse initit ve qui peut piodune 1rs meilleur r. ultv.lt. Beaucoup d'individus qui pottodentdes billet* de celle loterie et qui n'ont pu pu etsUtsr au tirtge uemai.deol que la liste deNin.e ros gagnants soit publie*. Une mesure d'utile protection L Excutif vient de promulguer dan* la Rpub iqi a Dominicain* Un dcret par lequel il est pu h I l'Mitre dana tous 1, porta i pur tir du 1er Septembie en cours, de toute* qualits de >ace viles ayant contenu des crales ou produii vgtaux ainti que les titsus pio tenant d* tels ascs. Cet e mesure a t Adopt* en vue de prserver le fruit du toi do ninicain de 1 action dea-tatii<* de certains injectes et ce point de vue On ne peut tre qu'unani me i proclamer l'excellence d uue tell* action de prvoyant*. La dernire distribulion dea f rlx de l'anne n'a pas t la moins mressaut* Cdmrne un m ie pr .ieux qui occupe un modeste btiment et d ml on ne ou| t) inn pas la valeur i|u nul on ctoie ses murs gri et rebarbatils, ainsi se c n-he h la ru* de* i ;<• u r-* dan ne m tison d* simple apparence, l'cole de Ma le Mylcie HJUX ou Us enfants d famil s d i q ia i -i vont chaque j mi pu ser iVu.rt %  >! m-ut elles prm ipes de bonne e tue tiou. Ce tut I* j ul 20 aot coul qu'en prtende d une a-si-tance uomor-tuse compose de parent* et d ami* tmoignant leur atteo ton I l'aimable d rectrtc tes r. compenses furent distribues aux lves an hommage leur atteoton et i laur appliciliia durant l'anne ecolaiie Un programme de ch ix fut ex cut celte occasion et l'attention dea spectateurs tut retenue tantt par l propo, la diction das in terpiles qui randireo: leur l • d'un* Isou impeccaPl*. Un* mention tou'a particulier* doi aller i Mm* "• x, trere l/t directrice i ti q •' -t uh )eIn ra e H liV.Te 1 ;Deuxime Pivision Rsjmon I Bsrjon. J c.ia i-ire Heu Alexis M rie Tbi Vui r.. Laurat de la Classe Piparal i e Premire liviion Jean Loi>isaint H ymm 1 Lplance, -gu Saisine, Oiore Fublas, Meianie Bast en, Maiie Salam ( Piix d'bxceilence>. Deuxime I) vison Grard Chiilea l'ierre, Vugu.lin Leblanc, Altagiftce V'olcy, Fernande Vernet ( Prix d'il .ni eui olfert par M. td. Gojrdige . Laurate du Cmira Elmentaire Pau.elle .\ col a, mom u^i Nun* v P iix de-ceUnco oiterl pur .Mr Prdirifl M. v i.e ), ..icienne B ri ey ( Prix d lioum ur oit il par le Hev fer l> clos ). Laurats du tours Moyen Premire In .io Yn* Banley ( prix d Honneur olfeit par Mr. A.uaudie 'etru* ) Deuxime Divinioo Aug'ia'a Augustin ( Pnx d Excel leneaj offert par M F. Uuviella, sou lnpecteur des K< oies ). Daniella Lovelaee ( prix de diligen a, prix d'excellence, pri d hno neur, prix de taiafaclioo gn raie . Celte lve a mrit pour ton travail et son epplicitiun I s pria spciaux olf rtR p.r Mr \letamtre Palm, Dr t-.iou.iid Plru. Melle Francin* l'trus et M* Lon AIlr d. PHARMACHi. PRINGIPiVLB H.CANONNC 40, Rue RUuitMl %  8-90 BouLXvaao Sta* orot PARIS ^ vendant LI itmxxvR viAKcni on uoimt Predalts dex Premlirti sUrqttea tt toujours de premiers fracheur UNE SEULE QUALIT LA MEILLEURE > RAYON SPCIAL rouit Lit COLONIES DHOUIEH1E, IlEHBOiUSTBRia a?*cmErTtt Fraralaea t Etra.Dg**ea SELS DE Qt'IMNE PCM ^Ibttf produite en flacon, ampoules, comprim, cachet. SOLCTIO^S H vronKHxiiorxs BANDAGE9. CEINTURES, BAS A VARICES AiTARlILS HTOltSIOCXI pour tout ottte* APPAR1ILS OrrH0rt0tOtM Seringue* hypodermique PHARMACIE J DE POCHE. DE V0TI6E COFFRES PHARMACEUTIQUES pour Usines. Commun**, *to. Prott de Facture ti tous reneirnement mr drmanJe t Or imkl PHARMACIE PRINCIPALE 4f. RUE RCtUNDII M-9M, lOULEVim IEUIT0PX PARMI MAISON TJN10UB AUCUNB SUCCURSALI ul en Franaj^tl l'Etranger. La Lt|!ition du Reich illetaaod i Port-au-P.in DOUS prie de publier: L'attention d-i porteur d'obi gatiooa mia s par la Socit la dulri-l es \llemaod'', *t qui en sont !•• propri'air** lepui avant la 1er Lii lel 1£0 ejt ati'* aoj Iweriungageseix • du 16 Ja llet 1915. Ce d*lsi m. nt aux mo teles pretrril par la (Jouverneiiiem VI lemand. dans ton dcret, pubi au Heichsauxig r du 29 Aot 1925. Il eat donc racommind aux por }urs su* mentionns de se c uilor mer, san retard, au veau du § 39 en c* qui concerne la d:claruon faire par eox. Port au P.iace,le i Sajlenbre IMS, la lcj*tiFuobitsS. PARET, les dbit*ir^^fl'ont invits s'tditssrr.-poui 1* rfUœent U leurs compte. direleœ*nt an ai S s de I Entreprise, meJ.P Csft ol8!7 flihon.Noe! .* La* client et I* publie pour ront galem nt a'adrwser an si* se de l'Fntrepriaecu i MM. Airiea Pierre Eoul t Luc Hatpil. |i h ur est garanti, comme aupa ravant, toisa, promptitude et meil l,ur p,il s. A u L'bnlrepn* profil* d* loc.-a tioo pouranecarer qu'Ella vient dr rerevoir, par I un d* dernier tttaneri, in nou^aau stock d* Mirea, candl.brea, c Laisse d* Vienm, te Port au Prince, 1* S Seplwnbr J Vellda PABET Kug.LE BOSSE & o Agences— ReprsentatiOas PORT-AU-PRINCE Agents gnraux de : •?ecJkaV Jones Jewoll Mil Un a c&Htc NEW-YOKK l'aiiui iluyariau 0 0— B ouU Rouga'etc f runklin r ire Insurance Company ** NEW-YRi: /\Mia-ance contre l'inceudl ] DiMinond lalch Co Vllumettea Sale I loiua 1 H l'-iltl.i.r fjinri Cncnpaoj Souliara Red t Cha P. (^ttlaqpct Son Pol aaons aaio* en toua t |*nre \Jain la. h rsilie Ins'ce, (Vj \*5ur.n.e sur la Tla,' Suilliou Fi res C.n, Vins & Uia^gagne Borj'au p n. Iltuiim COPEN.iAGLK H .m )anols. homngaa^a^n^tv,, tU aa*U|. \V. S lalliews 0' Son l a bacn iau nns_etnoir. ii latiunale Snns Rival Cigarettes ChanUcIc.o Knvoln dt>dasira£ YITTEL vohOEs (Francs) GRANDE SOURCE Cure complte de l'ARTHRlTlB IMUT Saiioaa au SS-Mai u 25 a**^BBBSM *** %  oounaca runis eoir POLO ratante B *.,. f a4J*Q SPCIAL POUR LCS IHFAHT*' ——* 4 k. de Matteis et Co Agents



PAGE 1

I>< t*' 'V _.LE*U T L N rande Coosistant PD un important immeufah et 422 Lois sa espaces. Sons les puspicES de h Mta Vue oie e put F. M. AHiri Cap-Ualieo. ovvotp t l 0 nt I* pn c pni /.il c n ste en Vi nmeuble que reprtenle la gravur* ('.aire p .rt. Le linge awa tuu (' que feu lUUl nu ont #( ve (h r. g-, -* %  •• J/c; ni f Ht il I t tf 'tC IQS Ifll'IO 'Ml Ull' l" PB' III fi *-f dft.e, de coti*i uelion modem** 'll r •**! te o/ n r* %  // c et 8 sans conteste, un ies pi s baux vrt f nu n d -— -~—.... % % %  uiiK Police d asaurauce ouvre le n>q *t ,outre I iict II1M . %  -• '*"<" '* 61 i t m* ev nt 0fd 12,000. ( trois do*la s) le b II t *w tftftf* Mii.<7i-ti6f 4 uf r p-/uii> / 6 of p ineipal il y a 422 l f en epcf d'une vi/eur d'ensembf* cf /. 7,400 ( 'pimiU* qwitre ce> t dollars J ain%i rpartis: 500. 10 i /8 ' 'o>. f.j 'e > 5 lu /of* rt 3o 2* Jo' d 2k. 37 lot* d* t<\ t d.I laison F Mlieri d.j Cap-H.itien el le tirage de la loterie aura lieu galement sois son contrle et av,c 1 lot de P 1,(00.1 In d>. tes iiill, is feront vendus s<oi.n. s "dol l Mgr. J. i„ oltiiiu p, \iciui Danbeuf, CharlesZakior, J. M M'cias, J. Saacbez Wartioez. Eu veule chez: E, ftobelio. Htel de France Georqes luuer Aux Utatids Magasins de fournitures tinrates pour la Cordom.erie Joaiiii) lOltDASU) XSw olW, Rue ut l'ionu-Kil. V llnau* Madiou ) -Nu olV. PORT Ali PPlXi i.' < L* — mwa .*— — Si vous vouez laire deui lois U toui uu lu. de 8a | panne. A) i dans votre Auto 'les Pneux et nambre air. Souplesse, Elgance hinvsse m *r. %  >* %  i VF.STA. Qualifi.. Bai^dH Sobdilfi Arnstrong La road.ineccudn VbbTA tl ICtf % WpUOKW UJJJ MLRVEILLt, par cont i ubi. o.t dan I" R" Lave tu Dante s U louches. Lu coi tqii'ice te ut ^luculcouiaii la liiai.d Ru oit de i Lki l'Ou % ou c u ut |L t ewt f'aiil. r lei.ui en i M ii>•< uia iln.uat urcu h n < n -irculation le mot ARRTEZ a.ra inscrit aur le betuuuage a 21) pieds de certaines encoignures %  uns la bui de renouveler aux mt %  '• sss ce qui (au l'obj t dea Jeux premiers p^r./raoh'S. M II SILVERTUURN. Oufdilt Police. KCIAACR GrandSRue A ct des Caves d Bordeaux VouUt vous voa habiller avec lganoe, et bon au *i eh4. Adresse -'OllS la Maison N A AACRA Dont la dvia e oat da rendre A patlt bntloa pour Vaudra beauoor p Dans son pat .onnel, la nialaon compta un matre tailleur ilellen aoi tl d'uu iabhasement de premier ordre d'Italie |-'lle eal en mesure y|amas. Ctte maison const tu< une tnnova ion •t le meilleur aoouell est reeerv tous oeux .o -4XbJ* r AS*'d *rornifz-vi.iis des chaises eldotliii^s, lit eo fer,en enivre H en bronze glaces, labbanx, lampp\ lavabo-, f >rpfiPS ol ilescenle a \vs. Cbez W*m ^^ 120, lue ROUX, 120 FV*. i' • *. • •*r*0. — -^-^>* i** -" '<4flp-&'*~f. K& f •-.r



PAGE 1

C A H.> %  Il in,' 'j EL DE FftANCE allais nmti.i.il de -...es les |?anques, He I douane ei le toubs les AtfCJJceade buea tx. Renseignement toutes l.s partie* dis I* Rpublique lan el d la rpublique dominicaine. Chambres conlortables et surtout les chambresi la den.an.le dea 'e. eionairee. CuWn* Iranaise t.es igne et d< plus varie. Mus des meilleurs crus de Bordeaux, par barriques, damejanues, gallons et par bou Fosilion exceptionnelle, au centre des et lacilits pour voyager en aiiinmobile dms 1res propres, entilateurs dans ,.me* •^,rM,>sVns.lecli:d...,x, voue trouve/1PP|,M-^ ^L** ^ rSTOtda u5a*^ Coqnar gtOS.wiv.les, otc. Ab.iuth. Pernod. et rougeeletlererorrm pommard mousseux, <|o|l AjpriCMP M* p *" ""'" arrlve .' CIGARES de Cuba, Tir^ra|et Habanerfc. CIGARETrgS Am .r IMcon, Vermouth CONSERVES J-ffig* JS^SS^JSTBSi -^HmEB Cames p.talee. P. P. Patrizi. Propritaire de toute leefabriques I liait Gros t dtail. Prix trs modrs La maison B.SILYEU Ceux qui n'ont pas encore vu les jolis article? 1. baisse que vient de recevoir La Maison 8ilvet doivent, dans leur intrt, s'empresser de passer i • &f I le Italien, car nul part ils ne ju\eiit innur d'aussi beaoi ^ilirles ides pr ai laisoun blea: Bosaitirlis aoul wajmeul de toute beaut tt de Iraiclieur et nos prix dlient toute concurrence. Alpaga noir euprleur Satin Chine pour tailleurs Kaki blanc suprieur KaKi jaune anglais supu'.-ui uck union blanc anqlait "nouveau t. s' Drill union blano anglais • fil Tuesor japonais pour chemise n hommes et ion.. Hepe de eoie A barres couleur pour chemise a liommes et robos nouveauts Rapilste fine pour chemises | en a le fine pour lingerie 'aihot percale pour Zphyr arg'ais pour dmises extra sup Orj udl auisae uni et couleur Ha A Joursdeini-soie Chaussette cosaaisaa pour entants Freneb Frisky, dernire ne uveaute l'opl'D fleura pour robe Voile oieiu barres fias sole brade Bas lil brod Lotions verV ( 'lulie ,oui premire Communion Couvertures blanche et couleur suprieur iWinde brodOs.Madera pour ebemiaes et lui a. \olle b ano ;• harres el mouche Ratine blainho Nappet. coulurs Aimables cheofl, mot qui voulez porter, peu de Irais, les plus beaux tissu qu'il suit possible de trouver sur cette place, ne manque/ p ;ls .,,.„, dall.r ailleurs, de passer rbez uou oii le meilleu. acceuil vous est rserv. Attention la fraude beaucoup de dbitants profilant'de lajvogue du HUlitTl iSCCtttt • vendent d'autre* rhums sous ce nom que les connaisseurs rclament. • On grand nombre de consommateurs ainsi tromp, el volse sont plaint h luson Geatjen?. f*eet pourquoi elle informa I* public iolr^sqi.le VIMI (i(bu Ftnit* dans se* q itr* npots en ville, dna la nvMn piive deHrrMrc de ttfenu nu BoisVerna e t aussi dans m **** prive de PHonVill* Ceux qui aelitenlailleurs devraient rclamer le'Rhuin Nectar ea bouteille tiquete el capsuls. I.KP1.TS: No .940, Rue du Maaasio de MEnv; No iil et 560 Kuo Bonne M. it\3 \f£&, TLYUO uuurit, ancienne maison Bruina 91-Victor. — Lip iiuicBiieit. S'adresser : Cabinet Ne Alfred VUU Rue Prou, en lace de I Impiiin u iie Nationale Garage Annouai Le Garage s't ni de la Grand Kue a la Hue a Hghein de I Etat el eicuie ionle travaux, les plus l.lli, il, et les plui dlicate, pour aut< mubilea, camions, te. Service de tout premier ordre, a*6or-ut la plus complta garantie au chaut. Les Bicyclettes Svelte Sont plui demandes qu* toiit.u les autres in*r'.|Ue H pa ce q Vllt s s?nt H la Iota le p us 60.ides, les plui 1* gres, les plus levantes et pomqujl ne paa le dire d un liiiiirreproehable..| Ai >i(l CO iU i +^U Expdition en pi ovinoe aux rais de l'Agent llphoue Ul %  '*& "^ MO Hue des Csars LPKEETIANH kE Tlphone 750 '.' ATTENTION Kue du Quai Ji vii§ bifww les propritaire* j'il 'o > >tii>* lu p'ie'ae fl[ GVIIO £< l,'infntiHi uO/ f etw; 'i Patisii SHifi; n # ',4 Jjti > .£ 1 •"



PAGE 1

t 1IM ^mmmm ]5l\ANDH0TEL DE/aANCE Position exceptionnelle, au centre des allaire 4 proiiiuil de l-ules les Banque*, de la douane el le loul. s les A;|cnceB de biteaix. lenseiqnement el Ueililf |iour voyager en automobile ilms toutes lei parti m de la Rpublique l'Ialli et de la rpublique dominicaine. Chambres eonlortables et surtout 1res propre, enlilateurs dans les Chambres! la demande des •<*< sionaire*. Cuisine franaise tia soigne et d s plus vari-s. propr I) nni1p* w*tt*r l I t •••'•a* A* HIP\ lus des meilleurs crus de Bordeaux, par t>arnqu.->, laiiiejanues, gallons et par bou UHUea l'irMii es V nsilecliatil* vous trouviez In pin '•-l -d <*wl. n oir IP* q.ailles et pour l'ftqe V NS D'ITALIE D'ESPAGNE. VIN DE BOURGOGNE (blanc* et rouges et le renorr.tc Pommard mousseux, qnftt Amricain L pi ra ul assortiment de Lique-i-.. Coqnac glus. xvlVUes, teAb.luth. ^• r " d ; CONSERVES franaise s* aiiirlealnra frache neul arrives t CIGARES de Cuba, Aurora|et Habaneri. CIGARETTES de toutes les fabriques d Hati Gros II dtail. PAAFUMERltt Carrtea poatalee. P. P. Patrizi. Propritaire Amer l'ioon, Vermouth Prix 1res modrs La maison B.SI L VER 4 Ceux qui n'ont pas encore vu les jolis article? i.' finesse que vient de recevoir La Maison Sihet.. doivent, dans leur inlrl, s'empresser de passer t ••Ile II ailOO, car nul part ils ne pftittBl Inimr d'aussi beau* Pilicles ides prit si laisonn Mes. Nosaitirlcs sent vraiment de loule bea n ri de Iraicbeur et nos prix dlient toute conut mut Alpaqa noir suprieur Satin Chine pour tailleurs Kaki blanc suprieur Ivaxi jaune anglais supir.-ui • tuck union blanc anglais "nouveauts' Drill union blanc anglais &f 111 • •• Tussor Japonais pour chemise a hommes et rot).. Heps d sole A barres couleur pour chemises a Hommes et robos nouveauts llapliats fine pour chemises 1 ercale fine pour lingerie ''ailrot percale pour Zphyr arg'ais pour ehemlses extra sup Orj i.di suisse uni et couleur, tta A iouradcuii-soie Chaussettes cossaises pour enfants KreneU Filsky, dernire ncuveaute Poplm fleurs .pour robes \olles ooieur barres lias sole brade Bas fil brod Lotions vert* J lulleiour premire Communion £ouv*rtui es blanche et oouleur suprieur Bandes biodces Maders pour chemises et |.„ Se Voile h an. ,i barres 01 a mouche* Itatine blanc ho Nappe oouh urs Aimables ( |,,„.s, vous qui voule/ porter, peu de trais, les plus beaux tissus <|(1 'j| S(/i i||!e rf trouver Mir e, fie place, ne manque/ P ;, s .,,;„• d ail. r ailleurs, de passer chez nou ou le ineilleu •cceuil vous est rserv. Attention la fraude beaucoup de dbitants profilant'de lagvogue du lilllllil NCClttf vendent d'autres rhums sous ce nom que les connaisseurs rclament. • Dn qrand nombre de consommateurs ainsi Iro np. et volse sont plaints I IJ %  tison Geatjen. C'est pourquoi elle inlorme le public inlr.'ss qi>* le vrai i {lui u .\e>tr %  PMUVH dans tmi qtstrrt depuis eu ville, dins la nvtH'n piive deVirtrfiiiric (le itjen au BoisVerna e t aussi dans ta maison prive de PHonvilleCeux qui aelitenlailleurs dcvraienl rclamer le'Rhum Nectar ea bouteille tiquete et capsuls. DPOTS: >u f!|i, ancienne maison H s 111 et 560 Uns Boooe toK drutus t->ictor. —"* Garage S'adresser : Cabinet Me Alfred VIAO Rue Prou, en lace de I Iuipiiui -ii • Ratiouale Annouai Le (inrate n't ni de 1s Grand Kue la Rue m .M ghsiu de I Eut si excute !c le iravaui, les plus difficiles et les plus dlicats, pour nul, mobiles, camiona, .le. Service de tout premier ordre, MMMaal la plus complte garantie aux chaut. Les Bicycle) tes Svelle Sont plui demandes qu toot.-s les autres m.rjUe H pa ce q relh s sont la fols les p us ao.idts, les plas* l gles, les plus levantes e'. pomqujl ne pas le dira d un tiiiiirrepr oehable. | Ai fUaa Cl) i> 4 iuU ; Expdition en pi oviuoe aux rais ds l'Agent Tlphone 781 MO Rue des Csars Tlphone 750 -.LPRE ETZMANM aCCE Rue du Quai ATTENTION Ji vhng i i/•-. i e8 proprltiirei i i PudU 3k4 ifi cari.



PAGE 1

_-,.._ .. lRECTBtR PROPRlffTAlt Ulement Mayloue U01S..VEKNA t3E§, Rue Amer loal&e AiWd£Hu 20 CkNTUA£S Quotidien fEUPHONE H>MI FILB C<* CoUimbua Memor fW- rvolution incomparable dans l' Histoire, si les emploie et les tondions le l'Etat pouvaient ne pas tre s:il;u i.'w.Qud'ambitions, que de Liines. que de crimes, peut-tre, disparat'raient de la terre. Carinl imna ANNE1 N/B699 POR^AU-PIWS'Gt ( HATI > LUNDI 7 SEPTEMBRE 192fi # En marge les vnements & s SIfc % en scr Le Nouvelliste tant de la prtendue rserve 3 u il avait jug prudent de p^r er pendant quelqu -s demain, nrus retrouve camp dans la mme aititu Je de combat 11 et mutin de nous croit e dispos la moindre concession dont pourraient se prvaloir no adversaires. Au contraire. Nous avons trop conscience de 'excellence ds l'oeuvre qu'accompl;t M. BofLO pour p rm itre aux o posants d'm-lire le %  Ues les plusabsuiifs et les *WS.rroie sans qu'elles troi • vent de noue part la lpLque qui conviiDt. Le 'Nouvelliste a essay, avec une rare maladresse, de lier la responsabilit du Gouvt r neratnt ara ricain au principe de la r le ti.tn g*r.iiii par la Coiuuution — M. Vieux et tomb dms la mme m sur, Cette lan de wisonner, riorit des opposants .es ntipchent de bien dgager dt la situation les loi nes proprts A les amener une apprcia n n plus iiiiiiligt-ute de la polit q. e aituelh, issue dts termes au* tant que de l'esprit de la Co i ventiou de 19l5iLtmur du NouvelUt. et des autres oigajta a I o, position est d* or !.. .-. ---• f poursuivi depuis 1vio par I s deux Uouveriiein nts amricain *t li. iuen laise place d*s ccasjdiallons de personne: Ceux qui sont aveugls par h s basses passions ne p -uv. m pas comprendre que les Ans du 'Italie seiont ptursuivits eu dpit dts pmUM u. n inutile?, inspires iar d s seu ienen s inavouables t me-quio.s — L'ut* titude du Gouvern met t amicain rester la mme a l'egai d d*> ton.ctux qui, dans 1prsent et l'avenir essaieront d entraver la ralisation qu'elle a entreprise d'oprer en liait.. Cor Hes la peisonnalit de M Bomo lui vau*. des gards pa.ticulirrs de le pari dts Olficiels du 1 r.it et'"aes reprsentante du Gouvernement de Washington,mais tout"'le pays est intress A ce que les saciiticts unsentis n'a boutissiil pas une amre d tepiiob par le t'ait d'une minorit dntde dsir in.modr du fiuuvoir voudr.il compu natre avenir de tout? ur-e >aon. Quoiqu'un fsse, Wa*lnngu n obeua iu. j u, le Gouvernement amricain, dont la conception ne saur it tre celle da loppo-ition. omp'endra toujours — qu'il s'agisse Je M Bor o ou d'un autre — que I < volont du peuple qui a vot cette Const tuliou doit :r respecte — C'est une oeivred'*Juc-ition qui s'accomplit. Li rgh qui y prside s'excutera, pourvu que le (ijuv3rn-m>nt iabli s-.it comptent. Il f.m quptr Ihihi u le le la stabilit gouver ment Iles esprits se p'ieni t^ti .tiverneii % \\ pria 'p s t'orj e et deres,'ct 1-8 I I"f, -* I Const 'M'OO Voil uo i le lireetre et ea* semielle dont il ne tara jam.is 1 it abstraction. Donc nous somm r a astreints A :n stig politique urA-.e a.iqu-l nous oarvien Irons a nous mana .er de nos tendance* subve sives Les principes doivent tre inscrits dans les es"rit* comme ils la sont dios la Const it m nt s MIS l'angh de ses anoi ts r> rson-iel* A assouvir. S s efl >rt< spui* r nt en i u r e perte aussi lonn pour plus k-v, les divers prob'mes c-TS par le vite de !a Conven lion d/I5 et qui ont totahinnt ravliti nos vieilks pr -ti ques po itiques devenues A jamais dsutes. L'inioui ion du < Nouvel li'ts • co s nt *nt snsg^n au G uvTii-me't de W shtngion d'i'd rve;,ir ostensib.lem i t dans un qu ion qui "•'•"o t ex 'UM' t: ert du Pouvoir lgislatil t'iote un esprit qui n'est pu fait p a re'ev r le pr s'ige mord te l'oop >tiion.— Le pr* t xt-d'inegiti bl qu" ne mrite mme p8 qu'on s'y rrte. set d ormais de tremplin aux opposnnll ps>ur expfinn>-r les ides les plus scandaleus s Quelle doit tre 1 1 uature de cet # acte solenuel • que rclame Le N mve liste i du Gouvernement amricain ? — Qu Ile est cette dcision qu'il e pre voir W-s bington prenlr-Dourerap h^r l s ami d' M. Bjrno de taiie d l.i rection, autoise par h C nstit ili n, une ritit? — C>i von les df nseurs d s pnn i • s ? C'est vou* q H parI i .le r MMiiijtion pi. i lu n ilf noue lu leundance ? — Sey z doiic pluhjpgiques, Messieurs A la c nce tu hiar ru Pan Leconle. noire a-ni \n1rr Cheval lier M AU rlu oreaideot de IT S S 11 ()'**,c'*.m*.tiarH enlhou sistte* salurent r ta oomination, pui l''SMTib' lui vota un* cou p* d honaaur io-i qu ries m* dsilles aux champions Th4ard t Cator. M. Lo lis Siray l'unanimit' fui nom nr mxiT.br d honneur do 1 Union en ra'son des ••rice i gn'lrs qu'il s raodut m sports en II un U'Vwwl de ''U S. S. H. h| •omi.let* pir le ilen', Ha ut Ho i-r, FecrMiire z*nerH', RngAne e^ro, Traori-r, Knni H A m %  .1 .fi rnt n Mitt >n. leiHovir Aufus'i-, L. Dominique, Dover Pila eim. Conseillers. Ce f.it une brlleet rcoofo-tsute nan.f MU rnu'a de h quelle l'As pemh e • Ira ill trie heureuse menl. en formant le Conseil diree leur a*ec des aembrea qui s'iot rees ni eclivemenl l'avancement de S..nri8 l*> t tons eux mimes des Sportsmeas avertis. la Mutualit Scolaire Nous avons dj, en maintes oc catiunr, attir 1 attention du pu blic rur ceita oeuvre qui rend Uni d miles >er>i>aLte mio'ii ion duouail cour de lequel e de m mbreuaes me-urr furent prUes, en vue d aa auier In b .une Saaicbe de c>tte Socit. I u repporl du Secrtaire gn rai, il re r. rt que i colo ut sur un pied li • ui'Ui-iMil. car une m.v, nue de 85 lev-a frquenleot juui'ne limei.ll etabli*ameut dont le bu gel aunue s lve a l.i'JO g Uldl'3 \ p.it lerinpo-l lu Secriaire. il a > t tnteuau eues, celui du ti %  orirr t de la Commis-ion char ee je vriher la cais. de ce aer nUr. r*ui le > oo-eil fut ainsi renou vl : L lu Lo li'-saiut, prsident ; M. U in, secrtaire ;B llvppolitc, traorier; K. Joeph. Vuior Tbo mit. Feroaod Leroy et atome Kimpe'i Consei lrs. N >us renouvelooR oos meilleu's complima.it* eus membres de celte intreesiDte association et lui souhaitons de poursuivre lou jours ton aa vro avec succs. Due pratique regrettable tte pratiqua d.pVaide d s s... r T • dits co i mt-iijintIhq.ielle ne tend a rien de moiu* qu" i>a's!v r I IBMII he iiiinn.ii" "in n !• %  n inluir.nl a"" %  •• t iX (' ' biA pSfMqaa. cr iule i -p I. le le^U.ra evilei l-t. ri d- d-us que li re an qa'lio", c mmeceli ta laii dj nlir. Est eelle dont se rendent couput.'ee lerlaiii boutiquirre da in rue de* Fronts Fuitf, dan h sec tion comprise entre les rues du Outre-t Courbe, leurs ayiiia molaatcot 'es pauvre phya men' -I a •lue -edui-aiit-et malheur a et'a S I .ne e ou le pris ne en-1 pas de leur convenance. On arrive par lois jusqu' les frappar, si on n les traita pas de gueuses en les accablant de milleautre* amnits 5, de taire ut mme I hiaiv-e dleur nouvfaux io ment Ro *od !•*• P f lt.gt.ar* •• J-' Autour de la catastrophe de l'avion gant amricain I. Dioiergue eivoie t'es citoluces n fresideit CoolUge Les circo3slances ayant dtermin la catastrophe CALDWF.LL (OlllO) Le Slie naudoah a'eat nbittu en iroH m.>r ceaux prs de CalJ -Il hier malin tuant la commandant Zaclnry Oausdawue, 13 olliciers e' S hom me* dquipa^i Deux homme* sunl mort* dans un tat nlarin tut el plus de ooxe so (lient de blea sures m .ins grave* 1 • dnigeab'a h est h urle contre uo remous peu apra j heure* du matin uioxi Qiil ,l,i vil ge. i se trouvait alors 300 pie la ni tait ec routa pour Lakburl (New J :ney il e pro d n-,( un* exp'>.son. Le g-ant ayaut rencontr Je* vents nuire lesqu 1* une lutte tait trasoseibla S leva S une a titude de 700 pieds lorsque tout d'un coup u retomba •te brisa en un moiceau lo-g de 450 pied* tomba dan* uo cbt.np environ un mi.le et da m d'avant le compartiment .tans lequel >>e trouvaient le commaodaot et une parue de l'quipage, a'ciasa a une cinquantaine de pied* de U tandis que lo 'J -me inorc-nu long de prs de 130 pie la coutin.ail toi.ai et ne des-endit q ie li mil la* plu* loin prsda barou,dai.s ca romparti nent 6 homme* atier riieui * lie** a celU doulou reuse circonstance vous expn mer mes t iu iras et sincres condoliLCe* PARIS Le ministre des allaites trangres a adress au Dparte ment d'Ktat m ricaiu un t.-l gramme de coudoieanres de la part du gouvernement et du peu pie fnti vus I ocra-ion de la ca Inslrophe du dirigeable SMienan doah in message de nvmpalhie a t adress galement par le miois 1re prsentant e condolances de la marine fraosise aux fa mille*. M. H chardson, photogrephe de la marine, a fait au secrtaire Wii l.n. le ne t .1le cataa'rophe du Mi nanoofh dont il tut tmoin oc ml.. ire. M. M.chardoo, un des tuelles ne permettait de la prvoir. i e secrtaire Wi bur a dclar* que a querlion du runp ac meu ii" .fikfJW. n, tWll fi_enlieremeul ehain au clvelire national d sr lioglon o eeront enterre le lieu teoent cornu ander Z.'haiy DSM downe, le lieutenant commander Le * H*nco< k, le lieutenant Law rence et le lieutenant Shepiard* qui oui treuv la mort dans la es testropbe. FEZ Tandis que des navires de guerre bombardent le quartier gnral d'Abdel hum, une activi t se fait sentir ur la ligne du front en vi e de I offensive qui va tre dclanche. Des rentris ont t envoies eux points qui leur ont t assign* d'aprs le mare chai %  ei iu et du gnral .Naulin. Un aunocce que lea troupes son ti nt l'approche de lu bataille et ont hftle que l'ordre de l'avance gnrale soit lanc. Four le mo ment l'aviation Feule reste active. Elle a redoubl d'iergie et eftec tu des raids de bombardement journaliers. Les deux colonnes qui ont mis en droule un lort groupe ennemi P %  de la c Ate d Orergou prs de Fet El Bali poursuivent leurs suc ce* et ont en train de poursuivre IV: demi ver* le nord au del d lOurrgh* lui inl igesnt de lourde* peites avec l'ai liilerie et les auto* blindes. iHDIU') t.* ministre de la gure annonce que les rebelle* nui o ains ont aiu ju violemment les lignes eapagno *< dans la tone ocileutale; l'ennemi a t r* pouss. Aa Maroc l'ifialitD et l'artillerie tut et pleine activit Des navires Je cjuerre bombanlent le Quartier Gnral d'ibd-EI Iritn Les lillains ont attaqua sans suec* c naines positions occup s par les Espagnols FEZ— L'ensemble du front est aa'me N us continuons netto ver la rgion d'\re^ou Les di*i dents s'enfuient ver* le nord piur suivis par es • mo miiraillene** qui leur infl g*nt de* fierts 'v res Tous le Tao' ts sont an-mi* le* B ail's rous demanleol %  '* l. it*ger de a pre-sion rffa ne. C S'BUNCK — L'sgnce H vas est autorise k dmentir Ci dliassent tous le bruits lendaa cieux ou fan'aiis'es relal'd* aux Op*' i n n du I ""• mroeiin. fiRNKVR -', Q.iinnnea de Lon d*mnl 'orml'rment qu un trans po t e p f nnl ait coul dans Isa ea s It luim . Mr Alfred Nemoara Nous avons t tchante de te cevoir re matin en nos bureaux la visite de noire ami et collabora teur If.ed N-mours,Ancien Char • %  d'^ff tir prs du H .va urne dee l'avs bis. appel loul rcemment %  u Conseil d'Ktat. M. N moiutait accompagn de M Hen T. Auguste, Micutre de l'Inlri-ur. En salusnt son retour) nous lui r • ouveloos toutes nos sympa Ihies. ^ nie des Ikeatiu de fer d'HilU Dernier*ment on a excut certains trtvaus d'embellissement qui donnent cet difice un aspect plu* coquet. Les murs ont t repeints, daa la cour d'entre on a plant quelqu.* arbres, p miers et autrea, qui. lor-qu'ils i oseront dvelopps ollriioul un coup d'u-il asset agr ible Auf'onton de IVdifice une hor loge ne ferait pas mal et swroil trs utile au public pourvu qu'elle ne soit pas c mm celle* du Mar eb Va'lire, de la Qai* du .Nord, de la Viei le Cathdrale; c estdir. pourvu qu elle iudiuue l'heure. ^——^^—.i i -~ Mauriea Etienne fils larchandises Irancaisea Port au l'rlnoej. Funrailles Cet aprs ui'di auront lieu la Ca'h traie le* funrailles de Mme Vv N .rnri'l l'o ne u, d cde hiof. 1/ ndo'ia n:e* aux parentsprou vs. iitMlJaAIL aiye Un seul Uni celle g g ure ha aux piMe fin Bor^illio CHEZ eelle IraHltion t do< n lu> H 'ni le compte rsWi de son Vralsj livre t a b nne I qi ie t de psti-t're .hr 0 asset Comas tet chroniques h bituellea ssast virulentes. paraUient sous le titre de s A a fourchette s il e intitul H^alloni flU T^fZ^iT .K^t'^' £<, HMt JC tai utaaac k. JCirv^toa* e^L attervDa famd „%n in.".: rtrV;-/'k iSiflwAit, r>roc6iia. M Aai^ia CL ton* Ut jwtU MattUrvs pour i &x dpc Direct. U r &|>U:nt>itv i<#5. j Oiaider J r Aycnl Gnral • U*.


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06518
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, September 07, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06518

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
_-,.._ ..

lRECTBtR PROPRlffTAlt
Ulement Mayloue
U01S..VEKNA
t3E, Rue Amer loal&e
AiWdHu 20 CkNTUAS
Quotidien
fEUPHONE H>MI
FILB C<*
CoUimbua Memor
........fW- (!* #tfait un
rvolution incomparable dans
l'Histoire, si les emploie et les
tondions le l'Etat pouvaient ne
pas tre s:il;u i.'w.Qu- d'ambitions,
que de Liines. que de crimes,
peut-tre, disparat'raient de la
terre. Carinl imna
ANNE1 N/B699
POR^AU-PIWS'Gt ( HATI >
LUNDI 7 SEPTEMBRE 192fi
- # *
En marge les vnements & s- S- Ifc
? en scr
Le Nouvelliste
tant de la prtendue rserve
3u il avait jug prudent de p^r
er pendant quelqu -s demain,
nrus retrouve camp dans la
mme aititu Je de combat 11 et
mutin de nous croit e dispos
la moindre concession dont
pourraient se prvaloir no ad-
versaires. Au contraire. Nous
avons trop conscience de 'ex-
cellence ds l'oeuvre qu'accom-
pl;t M. BofLO pour p rm itre
aux o posants d'm-lire le
Ues les plusabsuiifs et les
*WS.rroie sans qu'elles troi
vent de noue part la lpLque
qui conviiDt.
' Le 'Nouvelliste a essay,
avec une rare maladresse, de
lier la responsabilit du Gouvt r
neratnt ara ricain au principe
de la r le ti.tn g*r.iiii par la
Coiuuution M. Vieux et
tomb dms la mme m sur,
Cette lan de wisonner, hors de la passion qu'elle tra-
hit, ne saurait avoir aucune in-
fluence sur les vnem-nis n
cours. La uiblease tt l'ii fc>
riorit des opposants .es nti-
pchent de bien dgager dt la
situation les loi nes proprts A
les amener une apprcia n n
plus iiiiiiligt-ute de la polit q. e
aituelh, issue dts termes au*
tant que de l'esprit de la Co i
ventiou de 19l5-
iLtmur du NouvelUt.
et des autres oigajta a I o, po-
sition est d* or '
!.. .-. --- f
poursuivi depuis 1vio par I s
deux Uouveriiein nts amri-
cain *t li. iuen laise place d*s
ccasjdiallons de personne:
Ceux qui sont aveugls par h s
basses passions ne p -uv. m pas
comprendre que les Ans du
'Italie seiont ptursuivits eu d-
pit dts pmUM u. n inutile?,
inspires iar d s seu ienen s
inavouables t me-quio.s L'ut*
titude du Gouvern met t am- i-
cain rester la mme a l'egai d
d*> ton.ctux qui, dans 1- pr-
sent et l'avenir essaieront d en-
traver la ralisation qu'elle a en-
treprise d'oprer en liait.. Cor
Hes la peisonnalit de M Bomo
lui vau*. des gards pa.ticulirrs
de le pari dts Olficiels du 1 r.i-
t et'"aes reprsentante du Gou-
vernement de Washington,mais
tout"'le pays est intress A ce
que les saciiticts unsentis n'a
boutissiil pas une amre d
tepiiob par le t'ait d'une mino-
rit dntde dsir in.modr du
fiuuvoir voudr.il compu natre
avenir de tout? ur-e >aon.
Quoiqu'un fsse, Wa*lnngu n
obeua iu. j pu visA-vude nous, uo pu.-
cioe.de la rlection .(tant. on -
sacr-, par la-qnstitLti >u, le
Gouvernement amricain, dont
la conception ne saur it tre
celle da loppo-ition. omp'en-
dra toujours qu'il s'agisse Je
M Bor o ou d'un autre que
I < volont du peuple qui a vot
cette Const tuliou doit :r res-
pecte C'est une oeivred'*-
Juc-ition qui s'accomplit. Li
rgh qui y prside s'excutera,
pourvu que le (ijuv3rn-m>nt
iabli s-.it comptent. Il f.m
qu- ptr Ihihi u le le la stabili-
t gouver ment I- les esprits
se p'ieni t^ti .tiverneii % \\
pria 'p s t'orj e et deres,'ct
1-8 I I- "f, -* I Const 'm'oo
Voil uo i le lireetre et ea*
semielle dont il ne tara jam.is
1 it abstraction.
Donc nous sommra astreints
A :n stig politique urA-.e a.i-
qu-l nous oarvien Irons a nous
mana .er de nos tendance*
subve sives Les principes doi-
vent tre inscrits dans les es-
"rit* comme ils la sont dios
la Const it L'opposition s hien ces chin-
es de rester t mjours n marge
Jcsvn ment-tmt qu'elle con
tinuea A s'en! rroer dans la
sphre troi'e des ne-aoni* its
t laol qu'elle persistera a con-
si teeer la situa'ion politique
seul >m nt s mis l'angh de ses
anoi ts r> rson-iel* A assouvir.
S s efl >rt< spui* r nt en i ure
perte aussi lon n'lrrg.ra pas s- horis >n pour
plus k-v, les divers prob'mes
c-TS par le vite de !a Conven
lion d- /I5 et qui ont totah-
innt ravliti nos vieilks pr -ti
ques po itiques devenues A ja-
mais dsutes.
L'inioui ion du < Nouvel
li'ts co s nt *nt snsg^n au
G uvTii-me't de W shtngion
d'i'd rve;,ir ostensib.lem i t
dans un qu ion qui "'"o t
ex 'um' t: ert du Pouvoir lgis-
latil t'iote un esprit qui n'est
pu fait p a re'ev r le pr s'ige
mord te l'oop >tiion. Le pr*
t xt-d'inegiti bl qu" ne mrite
mme p8 qu'on s'y rrte. set
d ormais de tremplin aux op-
posnnll ps>ur expfinn>-r les ides
les plus scandaleus s Quelle
doit tre 11 uature de cet # acte
solenuel que rclame Le
N mve liste i du Gouvernement
amricain ? Qu Ile est cette
dcision qu'il e pre voir W-s
bington prenlr-Dourerap h^r
l s ami d' M. Bjrno de taiie
d l.i rection, autoise par
h C nstit ili n, une ritit?
C>i von les df nseurs d s
pnn i s ? C'est vou* q H par-
I i .le r MMiiijtion pi. i lu n
ilf noue lu leundance ?
Sey z doiic pluhjpgiques, Mes-
sieurs !
A la cnce t- u hiar ru Pan
Leconle. noire a-ni \n1rr Cheval
lier m AU rlu oreaideot de IT
S S 11 ()'**,c'*.m*.tiarH enlhou
sistte* salurent r ta oomination,
pui l''SMTib' lui vota un* cou
p* d honaaur io-i qu ries m*
dsilles aux champions Th4ard t
Cator.
M. Lo lis Siray l'unanimit'
fui nom nr mxiT.br d honneur do
1 Union en ra'son des rice i
gn'lrs qu'il s raodut m sports
en II un
U'Vwwl de ''U S. S. H. h|
omi.let* pir le Kdousrl 'a ..h comme vie pr-
>ilen', Ha ut Ho i-r, FecrMiire
z*nerH', RngAne e^ro, Traori-r,
Knni H A m .1 .fi rnt n Mitt >n.
leiHovir Aufus'i-, L. Dominique,
Dover Pila eim. Conseillers.
Ce f.it une brlleet rcoofo-tsute
nan.f mu rnu'a de h quelle l'As
pemh e Ira ill trie heureuse
menl. en formant le Conseil diree
leur a*ec des aembrea qui s'iot
rees ni eclivemenl l'avancement
de S..nri8 l*> t tons eux mimes
des Sportsmeas avertis.
la Mutualit Scolaire
Nous avons dj, en maintes oc
catiunr, attir 1 attention du pu
blic rur ceita oeuvre qui rend Uni
d miles >er>i beui*use, et loninbue par la pro
pkgatioo Se rii.elrudion a tbais
ter le nu. eu de I iguorance en
i o'-e mi.ien.
H er m tu l'ns-s mb'e gnra
le aiuiit- I- dts m'abree de cttia
inli>>aLte mio'ii ion duouail
cour de lequel e de m mbreuaes
me-urr furent prUes, en vue d aa
auier In b .une Saaicbe de c>tte
Socit.
I u repporl du Secrtaire gn
rai, il re r. rt que i colo ut sur
un pied li ui'Ui-iMil. car une
m.v, nue de 85 lev-a frquenleot
juui'ne limei.ll etabli*ameut dont
le bu gel aunue s lve a l.i'JO
g Uldl'3
\ p.it lerinpo-l lu Secriaire.
il a > t tnteuau eues, celui du ti
orirr t de la Commis-ion char
ee je vriher la cais. de ce aer
nUr.
r*ui le > oo-eil fut ainsi renou
vl : L lu Lo li'-saiut, prsident ;
M. U in, secrtaire ;B llvppolitc,
traorier; K. Joeph. Vuior Tbo
mit. Feroaod Leroy et atome
Kimpe'i Consei lrs.
N >us renouvelooR oos meilleu's
complima.it* eus membres de
celte intreesiDte association et
lui souhaitons de poursuivre lou
jours ton aa vro avec succs.
Due pratique regrettable tte pratiqua d.pVaide d s s...
" r T dits co i mt-iijint- Ihq.ielle ne tend
a rien de moiu* qu" i>a's!v r I
ibmii he iiiinn.i- i" "in n ! n
inluir.nl a"" t iX (' '
biA pSfMqaa. cr iule i -p I. le
le^U.ra evilei l-t. ri d- d-us
que li re an qa'lio", c mmeceli
ta laii dj nlir. -
Est eelle dont se rendent cou-
put.'ee lerlaiii boutiquirre da in
rue de* Fronts Fuitf, dan h sec
tion comprise entre les rues du
Outre-t Courbe, leurs ayiiia
molaatcot 'es pauvre phy qui viennent t'a| provi^ionne^ en
to'lone. indieone, eiam ou r s
bien, et qui ont W ma h nr de ne
pas dot ne la [rl.ence A leur
b....lique. D abOid elles fout p
p leev av. r un empt>a men' -I a
lue -edui-aiit-et malheur a et'a
S I .ne e ou le pris ne en-1 pas
de leur convenance. On arrive par
lois jusqu' les frappar, si on n
les traita pas de gueuses en les
accablant de milleautre* amnits
- 5 A la Liatioa
Domloictiae
l'ar snite du dpart pur la R
put lique Uojiii"cioe de Mr Mi
gel Homano, nrinislra Plnt|M
ti-i.tiaire el Ei-sov Extraordiom
re cet le Dr Rafal Minaya,
Chancelier, qui esi rhar par m
terim de rfaire de la ugaluj.
Le CraioJ^bt
L, T.ra .ouillot viit propos
^ .,. rX b 't- i j q"-'
.i . rn e>, de taire ut mme
I hiaiv-e d- leur nouvfaux io
ment
Ro *od
!* Pf
lt.gt.ar* J-'
Autour de la catastrophe de
l'avion gant amricain
I. Dioiergue eivoie t'es citoluces n fresideit CoolUge
Les circo3slances ayant dtermin la catastrophe
CALDWF.LL (OlllO) Le Slie
naudoah a'eat nbittu en iroH m.>r
ceaux prs de CalJ -Il hier malin
tuant la commandant Zaclnry
Oausdawue, 13 olliciers e' S hom
me* dquipa^i Deux homme*
sunl mort* dans un tat nlarin tut
el plus de ooxe so (lient de blea
sures m .ins grave* 1 dnigeab'a
h est h urle contre uo remous peu
apra j heure* du matin uioxi
Qiil ,l,i vil ge. i se trouvait alors
300 pie la ni tait ec routa pour
Lakburl (New J :ney il e pro
dn-,( un* exp'>.son. Le g-ant
ayaut rencontr Je* vents nuire
lesqu 1* une lutte tait trasoseibla
S leva S une a titude de 700 pieds
lorsque tout d'un coup u retomba
te brisa en un moiceau lo-g de
450 pied* tomba dan* uo cbt.np
environ un mi.le et da m d'avant
le compartiment .tans lequel >>e
trouvaient le commaodaot et une
parue de l'quipage, a'ciasa a
une cinquantaine de pied* de U
tandis que lo 'J -me inorc-nu long
de prs de 130 pie la coutin.ail
toi.ai et ne des-endit q ie li mil
la* plu* loin prsda barou,dai.s
ca romparti nent 6 homme* atier
riieui * bls dans la chuta par lessue le
brd.
l'vlHS- M. Pournargue. a tl4
graphie eu fre.lient i.oiiilge;
il v ans d'appriodre avec u .e
prof.tjda tristesse le terrible a-ci
u surveaj au c Sh^naodjth
quipage J > lie** a celU doulou
reuse circonstance vous expn
mer mes t iu iras et sincres
condoliLCe*
Paris-Le ministre des allaites
trangres a adress au Dparte
ment d'Ktat m ricaiu un t.-l
gramme de coudoieanres de la
part du gouvernement et du peu
pie fnti vus I ocra-ion de la ca
Inslrophe du dirigeable SMienan
doah in message de nvmpalhie a
t adress galement par le miois
1re prsentant e condolances
de la marine fraosise aux fa
mille*.
M. H chardson, photogrephe de
la marine, a fait au secrtaire Wii
l.n. le ne t .1- le cataa'rophe du
Mi nanoofh dont il tut tmoin oc
ml..ire. M. M.chardoo, un des rrsrfpe, t . i on vaincu que le di
rigeable a l bris par la f. imi
dable puissance de torsiou i e la
ton a e Uns laquelle fut prit l'ap
pareil La na. elle da le direction
M dtacha la p-t mu re alors que
la d r.geable a Jetait un ang e de
pi* do 49 degr. s ; i dsapprouve
cump cii ment certeioea dclara
lions daprt lei quelles la catastro
phe * talion de gr-z alors que le dirigea
ble tait une btute altitude. M
Richard on atfirme que le dirigea
h n'a pas t frappe par 1a lou
dit.
Le Bureau mtorologique dcla
re que l'ouragan ai il dune natu
re particulire et exceptionnelle o
qu'aucune des donutes stunti i
ques a> tuelles ne permettait de la
prvoir.
i e secrtaire Wi bur a dclar*
que a querlion du runp ac meu
ii" .fikfJW.n,tWll fi_enlieremeul
ehain au clvelire national d sr
lioglon o eeront enterre le lieu
teoent cornu ander Z.'haiy DSM
downe, le lieutenant commander
Le * H*nco< k, le lieutenant Law
rence et le lieutenant Shepiard*
qui oui treuv la mort dans la es
testropbe.
FEZ Tandis que des navires
de guerre bombardent le quartier
gnral d'Abdel hum, une activi
t se fait sentir ur la ligne du
front en vi e de I offensive qui va
tre dclanche. Des rentris ont
t envoies eux points qui leur
ont t assign* d'aprs le mare
chai ei iu et du gnral .Naulin.
Un aunocce que lea troupes son
ti nt l'approche de lu bataille et
ont hftle que l'ordre de l'avance
gnrale soit lanc. Four le mo
ment l'aviation Feule reste active.
Elle a redoubl d'iergie et eftec
tu des raids de bombardement
journaliers.
Les deux colonnes qui ont mis
en droule un lort groupe ennemi
P de la c Ate d Orergou prs de
Fet El Bali poursuivent leurs suc
ce* et ont en train de poursuivre
IV: demi ver* le nord au del d
lOurrgh* lui inl igesnt de lourde*
peites avec l'ai liilerie et les auto*
blindes.
iHDIU') t.* ministre de la
gure annonce que les rebelle*
nui o ains ont aiu ju violemment
les lignes eapagno *< dans la tone
ocileutale; l'ennemi a t r*
pouss.
Aa Maroc
l'ifialitD et l'artillerie tut et pleine activit
Des navires Je cjuerre bombanlent le Quartier
Gnral d'ibd-EI Iritn
Les lillains ont attaqua sans suec* c naines
positions occup s par les Espagnols
FEZ L'ensemble du front est
aa'me N us continuons netto
ver la rgion d'\re^ou Les di*i
dents s'enfuient ver* le nord piur
suivis par es mo miiraillene**
qui leur infl g*nt de* fierts 'v
res Tous le Tao' ts sont an-mi* ,
le* B ail's rous demanleol '* l.
it*ger de a pre-sion rffa!ne.
C S'BUNCK L'sgnce H
vas est autorise k dmentir Ci
dliassent tous le bruits lendaa
cieux ou fan'aiis'es relal'd* aux
Op*'inn du I "" mroeiin.
fiRNKVR -'-, Q.iinnnea de Lon
d*mnl 'orml'rment qu un trans
po t e p f nnl ait coul dans Isa
ea s It lui- m .
Mr Alfred Nemoara
Nous avons t tchante de te
cevoir re matin en nos bureaux
la visite de noire ami et collabora
teur If.ed N-mours,Ancien Char
' d'^ff tir- prs du H .vaurne dee
l'avs bis. appel loul rcemment
u Conseil d'Ktat.
M. N moiu- tait accompagn
de M Hen T. Auguste, Micutre
de l'Inlri-ur.
En salusnt son retour) nous lui
r ouveloos toutes nos sympa
Ihies. ^
nie des Ikeatiu de fer d'HilU
Dernier*ment on a excut cer-
tains trtvaus d'embellissement qui
donnent cet difice un aspect
plu* coquet.
Les murs ont t repeints, daa
la cour d'entre on a plant quel-
qu.* arbres, p miers et autrea,
qui. lor-qu'ils i oseront dvelopps
ollriioul un coup d'u-il asset agr
ible
Auf'onton de IVdifice une hor
loge ne ferait pas mal et swroil
trs utile au public pourvu qu'elle
ne soit pas c mm celle* du Mar
eb Va'lire, de la Qai* du .Nord,
de la Viei le Cathdrale; c est-
dir. pourvu qu elle iudiuue l'heure.
- ^^^- .i i -~
Mauriea Etienne fils
larchandises Irancaisea
Port au l'rlnoej.
Funrailles
.
Cet aprs ui'di auront lieu la
Ca'h traie le* funrailles de Mme
Vv N .rnri'l l'o ne u, d cde hiof.
1/ ndo'ia n:e* aux parentsprou
vs.
iitMlJaAIL
aiye
Un seul Uni celle g g ure
ha aux piMe fin
Bor^illio
CHEZ
eelle IraHltion t do< n lu> H 'ni
le compte rsWi de son Vralsj
livre t a b nne I q- i ie t
de psti-t're .h-r 0 asset Comas
tet chroniques h bituellea ssast
virulentes. paraUient sous le titre
de s A a fourchette s il e intitul
H^alloni flU T^fZ^iT
.K^t'^' <, HMt JC tai utaaac k. JCirv^toa* e^L attervDa famd
%n in.".: rtrV;-/'- k iSiflwAit, r>roc6iia. M Aai^ia cl ton* Ut jwtU MattUrvs
pour i &x dpc Direct.
U r &|>U:nt>itv i<#5.
j Oiaider Jr.
Aycnl Gnral

U*.


I Ma UN
M
Crme TEINDEL fS

clonnn un lcir.1 de lys
fr <
V
.
.'r Ci**M tUmditf atterj. paifumi*.
,,.t, i: ffttoHtmt et ii |nouM imtirtm. //oc Im '*i
Lile
tien, ta por.d-e
Assure un*
i -
liM 11 frvi. -*|'U.
, ..,:, >< kUWM wm -
pi i -m <. 0 ia.nu 14 Irr j
luire P' fur, Crnt TlilMJP.LYS f
if lyre c pius parlait ilp i :rr M
Ha loilttlt: Ma emploi MtJ l
Ml*, lacfctf "! rouai-u' ei if>
irriikiic Juci t ia pouire
ARYS
3. Rue de U Paix, 3
PARIS
T ul (VOimeriat ei UfM- NafaaaM
~j**i*2*rB^^
^r
Nouvelles Etrangres
PAR CABLE
Les vieilles traditions tur-
ques disparaissent peu
* iu
CO.NTANTIISOPLE-La jeun.
lpubiiqu* turque abandonnera
plu en plu le* coutumes de l'en
lienoe Turquie. Toat rcemim-nl
elle supprimait le Ici et le turlan
couleurs national** et le con.eil
des commissaires vient de drider
a ion tour que les fotttionnsire
diront dornavant s habiller i
l'europenne et por er le chapeau.
S.-u s les prtres seront autorit*
poilu le tuiban, mais devront
l'enlever dane les bureaux du gou
varnemeut. La conseil ord-a n
galement la fermeture des cou
vents et des institutions timi mie
t la surpieasioo de tous las Or
1res religieux iur 1 territoire de
U rpublique.
lourel incident de lion*
1 i^re entre l'Autricllie et
200 soldats italien command par
un officier a travers la f ooti^r
et a camp daoa la village autri
chien Jr rnotr ranlgr !< proies
tatious de garde* de la froatifS
Ceci constitue le second ch de
violation de fmnt'^re pur la ila
lien en lioin moi I le gouverne
ment a instruit I' mi Ulre de i' > u
triche Home de demander dea
cip ii niions et des excuse au gou
vernement italien.
iSous la mer
LONDKS Des oprstions
pour recouvrer tous les trsor par
dus en mer depuis l'poque de
I Armada espagnole sont envisa
ga par dti expert.lia soul'eDCOu
rages pouaser les travaux non
feulement par les bnelices que
ces entreprises peuvent rapporter
mai aui par les rsultais obte
nus au cota du sauvetage tien tr
sors sur le a Laurenlec et auliea
navires couls peudant guerre
tfo* orrt(T8ra"tj* listes.' 1 et (resors
sont dietemiu? uu peu partout
One loterie hatienne onnmcpne de publier .
Hier eut lieu au local de la loge >v T .'FT!f^T .T=P
des CasuraL'nla la premier ti- rr* '
rtge de la loterie mensuelle, La DAH
Bienfaisance organise pour la Jjft, Ml LUI* l\\j U A
reconttrtetion du Temple d^ celle _______-, _
C'est une heureuse initit ve qui
peut piodune 1rs meilleur r. ul-
tv.lt.
Beaucoup d'individus qui potto-
dentdes billet* de celle loterie et
qui n'ont pu pu etsUtsr au tirtge
uemai.deol que la liste de- Nin.e
ros gagnants soit publie*.
Une mesure d'u-
tile protection
L Excutif vient de promulguer
dan* la Rpub iqi a Dominicain*
Un dcret par lequel il est pu h I
l'Mitre dana tous 1, porta i pur
tir du 1er Septembie en cours, de
toute* qualits de >ace viles ayant
contenu des crales ou produii
vgtaux ainti que les titsus pio
tenant d* tels ascs.
Cet e mesure a t Adopt* en
vue de prserver le fruit du toi do
ninicain de 1 action dea-tatii<*
de certains injectes et ce point
de vue On ne peut tre qu'unani
me i proclamer l'excellence d uue
tell* action de prvoyant*.
La dernire distribulion dea
frlx de l'anne n'a pas t la moins
mressaut*
Cdmrne un m ie pr .ieux qui
occupe un modeste btiment et
d ml on ne ou| t) inn pas la valeur
i|u nul on ctoie ses murs gri et
rebarbatils, ainsi se c n-he h la ru*
de* i ;< u r-* dan ne m tison d*
simple apparence, l'cole de Ma le
Mylcie Hjux ou Us enfants d fa-
mil s d i q ia i -i vont chaque
j mi pu ser iVu.rt *>! m-ut elles
prm ipes de bonne e tue tiou.
Ce tut I* j ul 20 aot coul
qu'en prtende d une a-si-tance
uomor-tuse compose de parent*
et d ami* tmoignant leur atteo
ton I l'aimable d rectrtc tes r.
compenses furent distribues aux
lves an hommage leur atteo-
ton et i laur appliciliia durant
l'anne ecolaiie
Un programme de ch ix fut ex
cut celte occasion et l'attention
dea spectateurs tut retenue tantt
par l propo, la diction das in
terpiles qui randireo: leur l
d'un* Isou impeccaPl*.
Un* mention tou'a particulier*
doi aller i Mm* " x, trere
l/t directrice i ti q ' -t u tiHe qui toute atC u *|
voiisment ont MMI ' '
eetie rharmaot* lit '
compliment spcisu d nvent ^a
em m sa nei I im i-y b'-concour
de Mme Michel |*Uofr qui
iMiInolia pour qu c-H mv
f. kliiiori enf.min pu t in* I
rai ju-te de c nK rn*r j ie ai* f
forts ont t co no mes du p'u
grand suce.-''
Ce petit cornet* ce du Mml m
complet I bonne tenue et l
diteipline p-rtaite d s lve* n -
taaut igoale. ainsi que la pr*
tence des gnre. donateur de
Six q'.i avalt lenu montrer
elie Houx tout i'inlert qu'il
portent son tat) iiemcnt *t luc
grande sjmpith.e pour la dvoue
inttilulric*
C'est uu rsuit.t qui fait hoo
neur Melle Houx et qui doit la
rendre hre.
Il arait trop long dnumrer
loue la liste ce* enfant reom
fenss aussi nous ou* bornerons
citer les nom dtp incipaux
laurats :
Laurats de la Clause Knfmline
Premire l'ivition :
e."ifflr1B4sto?!>h)eInraeH liV.Te1;-
Deuxime Pivision
Rsjmon I Bsrjon. J c.ia i-ire
Heu Alexis M rie Tbi Vui
r..
Laurat de la Classe Piparal i e
Premire liviion
Jean Loi>isaint H ymm 1 Lp-
lance, -gu Saisine, Oiore Fu-
blas, Meianie Bast en, Maiie Sa-
lam ( Piix d'bxceilence>.
Deuxime I) vison
Grard Chiilea l'ierre, Vugu.lin
Leblanc, Altagiftce V'olcy, Fernan-
de Vernet ( Prix d'il .ni eui olfert
par M. td. Gojrdige .
. Laurate du Cmira Elmentaire
Pau.elle .\ col a, mom u^i Nu-
n*vPiix de-ceUnco oiterl pur
.Mr Prdirifl M.vi.e ), ..icienne
B ri ey ( Prix d lioum ur oit il par
le Hev fer l> clos ).
Laurats du tours Moyen
Premire In .i- o .
Yn* Banley ( prix d Honneur
olfeit par Mr. A.uaudie 'etru* )
Deuxime Divinioo
Aug'ia'a Augustin ( Pnx d Excel
leneaj offert par M F. Uuviella,
sou lnpecteur des K< oies ).
Daniella Lovelaee ( prix de diligen
. a, prix d'excellence, pri d hno
neur, prix de taiafaclioo gn
raie .
Celte lve a mrit pour ton
travail et son epplicitiun I s pria
spciaux olf rtR p.r Mr \letamtre
Palm, Dr t-.iou.iid Plru. Melle
Francin* l'trus et M* Lon AI-
lr d.
PHARMACHi.
PRINGIPiVLB
H.CANONNC
40, Rue RUuitMl
8-90 BouLXvaao Sta* orot
PARIS ^
vendant
li itmxxvR viAKcni on uoimt
Predalts dex Premlirti sUrqttea
tt toujours de premiers fracheur
UNE SEULE QUALIT
LA MEILLEURE >
RAYON SPCIAL
rouit Lit colonies
DHOUIEH1E, IlEHBOiUSTBRia
__.__a?*cmErTtt
Fraralaea t Etra.Dg**ea
SELS DE Qt'IMNE PCM
^Ibttf produite en flacon,
ampoules, comprim, cachet.
solctio^s hvronKHxiiorxs
BANDAGE9. CEINTURES,
BAS A VARICES
AiTARlILS HTOltSIOCXI
pour tout ottte*
APPAR1ILS OrrH0rt0tOtM
Seringue* hypodermique
PHARMACIE J DE POCHE. DE V0TI6E
COFFRES PHARMACEUTIQUES
pour Usines. Commun**, *to.
Prott de Facture
ti tous reneirnement
mr drmanJe tOrimkl *
PHARMACIE PRINCIPALE
4f. RUE RCtUNDII
M-9M, lOULEVim IEUIT0PX
PARMI
MAISON TJN10UB
AUCUNB SUCCURSALI
ul en Franaj^tl l'Etranger.
La Lt|!ition du Reich
illetaaod i Port-au-P.in
dous prie de publier:
L'attention d-i porteur d'obi
gatiooa mia s par la Socit la
dulri-l es \llemaod'', *t qui en
sont ! propri'air** lepui avant
la 1er Lii lel 10 ejt ati'* aoj
Iweriungageseix du 16 Ja llet
1915.
Ce d*lsi prv s courir a tactir d* la pu'i ic. ttion
I ni s i.nl. I'-iii pirli HiiiMi 11
dutlrirlla a s-s .r nii-raut vi
ils, i-onfo m> m. nt aux mo teles
pretrril par la (Jouverneiiiem VI
lemand. dans ton dcret, pubi
au Heichsauxig r du 29 Aot
1925.
Il eat donc racommind aux por
}urs su* mentionns de se c uilor
mer, san retard, au veau du 39
en c* qui concerne la d:claruon
faire par eox.
Port au P.iace,le i Sajlenbre
IMS,
la lcj*ti (IleiBiol | Port-su Prnc;
nous pri-. d publi tr.Mm
siite i u mifctlift1 h 2 leibre coaraat. ce qii sait :
'. dlai accord aux porteurs
d'ob'iga.tion< mis'pai les So-i
t Indu^rielies- Allemandes qui
en 0-;t les piOprMUlrata d- nie
avant le 1er JjiUet 1920, el q. |
rnitentru ajournent hsbiliulle
m nt hora ,| Kofoiie, ...i prnri(4
d'une fHi;n g itrai ji|aa' (in-
lr- mtia (, pr|,r |ata !,;,.,, ,)f|
d-Upo^l f.i- .ar la Soeli I ,
diiKtnelle ii R ichan* ger-
Port au Piince, le 7 Septembre
1925
Varits
Mardi
Par amour
7e, 8e, 9e pisodes
,0 centimes
Mercredi
Quand ou aime
4e, *e et oe pisode*
0,50ceatimk,
Socit de Ingnieurs
et Architectes laitieos
Il *9t tapce! aux meaibr** d*
la Soc ti t le* lr gnie ur* et Ar-
chitectes Hailiens qo* U runion
de l'-iemble CrTr!* * Ax*
su Vardi 8 Seitimbre courant,
4 binii et demi* d* rnr*.m^t
Port u-P^'uiitas, 1* 7 SBft 15
- four le Comit :
rrSDois GEOBOES
StecUi;-*.
~
Atis
Avis
. Suivsnt tJcjsionl du Jugs
ce n miiMire, les crauciers de
la laillile Abdallah Ackmed
si'iii iutils a se lUDir en as-
si n,Lie au Tribunal de Pre-
11 R-re luatance de l'oii-au-
l'nt ce le jeudi que l'on comp-
lta 10 septembre coursnt a y
lituies et dtmtc du matio pour
iiilendre le rapport uu syndic,
n avoir ses comptes et deltbe
tei sur le dibposiliuu h pren
die en vue de la clo ure de la
laillile.
1 oit au Prince, 4 Sept- I'J25.
L< fettli.tr uu l'ribuual:
L. LABlSSlRE.^i
Montieur Eli* Augustin n'tant
plus mplov t ItntrtDri* d*
Yoa.pt>- FuobitsS. PARET, les
dbit*ir^^fl'ont invits
s'tditssrr.-poui 1* rfUent U
leurs compte. direle*nt an ai
Ss de I Entreprise, meJ.P Csft
ol8!7 flihon.Noe! .*
La* client et I* publie pour
ront galem nt a'adrwser an si*
se de l'Fntrepriaecu i MM. Airiea
. Pierre Eoul t Luc Hatpil.
|i h ur est garanti, comme aupa
ravant, toisa, promptitude et meil
l,ur p,il- s. a u
L'bnlrepn* profil* d* loc.-a
tioo pouranecarer qu'Ella vient
dr rerevoir, par I un d* dernier
tttaneri, in nou^aau stock d*
Mirea, candl.brea, c Laisse d*
Vienm, te
Port au Prince, 1* S Seplwnbr j
Vellda PABET
Kug.LE BOSSE & o
Agences ReprsentatiOas
PORT-AU-PRINCE
Agents gnraux de :
?ecJkaV Jones Jewoll Mil Un a c&Htc
NEW-YOKK
l'aiiui iluyariau 0 0 BouU Rouga'etc .
frunklin rire Insurance Company **
NEW-YRi:
/\Mia-ance contre l'inceudl
] DiMinond lalch Co
Vllumettea Sale I loiua 1
H l'-iltl.i.r fjinri Cncnpaoj
Souliara Red
t
Cha P. (^ttlaqpct Son '
Polaaons aaio* en toua t|*nre .
\Jain la. h rsilie Ins'ce, (Vj
\*5ur.n.e sur la Tla,'
Suilliou Fi res C.n,
Vins & Uia^gagne Borj'au
pn. Iltuiim
COPEN.iAGLK
H .m )anols. homngaa^a^n^tv,, tUaa*U|.
\V. S lalliews 0' Son
labacn iaunns_etnoir.
ii latiunale
Snns Rival
Cigarettes ChanUcIc.o
Knvoln dt>dasira
YITTEL
vohOEs
(Francs)
GRANDE SOURCE
Cure complte de l'ARTHRlTlB imut
Saiioaa au SS-Mai u 25 a**^BBBSM ***
oounaca runis eoir polo ratante B*.,.f
a4J*Q SPCIAL POUR LCS IHFAHT*'---------*
4
k. de Matteis et Co Agents



- I><
t*'
'V
_.LE*UTLN
rande
Coosistant pd un important immeufah et 422 Lois sa espaces. Sons les puspicES de h Mta
Vue
oie e put

F. M. AHiri Cap-Ualieo.
ovvo- tp tl0nt I* pn c pni /.il c n ste en Vi nmeuble que reprtenle la gravur* ('.aire p .rt.
Le linge awa tuu (' que feu lUUl nu ont #( ve (h r.
g-, -* J/c; ni f Ht il I t tf 'tC IQS Ifll'IO 'Ml Ull' l" PB' III fi
*-f dft.e, de coti*i uelion modem** 'llr **! te o/ n r* . // c et 8 sans conteste, un ies pi s baux
vrt f nu n d
. -- -~.... uiiK
Police d asaurauce ouvre le n>q *t ,outre I iict ii1m .
. - '*"<" '* 61 i t m* e- v nt 0fd 12,000. ( trois do*la s) le b II 't
*w tftftf* Mii.<7i-ti6f 4uf r p-/uii> /6 of p ineipal il y a 422 l f en epcf d'une vi/eur d'ensembf*
cf /. 7,400 ( 'pimiU* qwitre ce> t dollars J ain%i rpartis:
500. 10 i /8 ' 'o>. f.j 'e > 5 lu /of* rt 3o 2* Jo' d 2k. 37 lot* d* t<\
t d.- I laison F Mlieri d.j Cap-H.itien el le tirage de la loterie aura lieu galement sois son contrle et av,c
1 lot de P 1,(00.1 In d>.
tes iiill, is feront vendus s< l'assiMai.ce d'un eu il loi a e u r>oi.n. s "dol l
Mgr. J. i .
oltiiiu p, \iciui Danbeuf, CharlesZakior, J. M M'cias,
J. Saacbez Wartioez.
Eu veule chez: E, ftobelio. Htel de France Georqes luuer
Aux Utatids Magasins de fournitu-
res tinrates pour la Cordom.erie
Joaiiii) lOltDASU)
XSw olW, Rue ut l'ionu-Kil. V llnau* Madiou ) -Nu olV.
PORT Ali PPlXi i.' < l* .
mwa
.*

Si vous vouez laire deui lois U toui
uu lu. de 8a | panne.
A) i dans votre Auto 'les Pneux et
nambre air.
Souplesse,
Elgance
hinvsse
m
*r.
>* i vf.STA.
Qualifi..
Bai^dH
Sobdilfi
Arnstrong
La road.ineccudn- VbbTA tl ICtf ?WpUOKW UJJJ
MLRVEILLt, par contiubi. autre Marque dj importe tn Hat'. .
Voua lu coidalfuitiitinvii visiter noire Dparti ni'uu
Machmea coudie main H iird pour : CooTUiutHE*. iail*
lkiik el Cordonniers, wi.du du* Ur du, ^^5T",
qu'on a cru tre U meilleure juqu'a l arrive de la vcoia
qui lestera SANS H1VAL. T-uua lea piwde rwhaj.e en
itokj rmpiit la Pl-que Biodtr t RiX bl'LtlALX rVUM
US COMMHAMS.
THE ARMSTRONG RUBBER
Kf ^'. Smi h ompuny
Incorporated'
Agents Exclusif pour Haifi,
-~
m
Avis
I1X
en
; Lee incoparabl. BicvcUtles *. La Richelanuir* *
titube importta jour la ptfmire toia.
. Soulieia... Soulirra... SoulUra hua Straellea kn cuir,
caoutchouc : Crpe Sole.
I Le plua Grand btoik d.| mwlfcura T.lvna en caoutchouc
* Noa p.i/tou'i'dou, ddi-a voa mtita pioprea- Uue viute
liropcae.
i4
Le Bun?u de la Police porte
laconmnMi.ce des conduc-
t ur* et (Ut propritaire de v-
hirulis que le droit de t nt-
fttA^CE e*t accord toun ls
vehnuits'irciilant daua n'm-
roitf (.m Ile direction toit dma
l, Gr*nd Rue >o.t dan I" R"
Lave tu Dante s U louches.
Lu coi tqii'ice te ut ^lu-
cul- couiaii la liiai.d Ru oit
de i Lki l'Ou ?' ou c u ut
, |L t ewt f'aiil. r lei.ui
en i m ii>- < uia iln.uat
urcu h n < n [tasser, il eu lera de mme pour
a Rue Pave en coupant celle-
ci soit du Nor J au dud ou vice
veraa.
Aux encoignures o il ta
trouve un gendarme rilenvu*
t mi la csrculaUoo celui-<-i ac-
cor lera le droit de Prsance.
C< nlormm-iit l'aincte 19
dea h^lemeuU aur I >-ircula-
tion le mot ARRTEZ a.ra
inscrit aur le betuuuage a 21)
pieds de certaines encoignures
uns la bui de renouveler aux
mt ' sss ce qui (au l'obj t dea
Jeux premiers p^r./raoh'S.
M II SILVERTUURN.
Oufdilt Police.
KCIaACR -
GrandSRue
A ct des Caves d Bordeaux
VouUt vous voa habiller avec lganoe, et bon
au *i eh4.
Adresse -'OllS la Maison N A A- ACRA
Dont la dvia e oat da rendre A patlt bntloa pour
Vaudra beauoor p
Dans son pat .onnel, la nialaon compta un matre
tailleur ilellen aoi tl d'uu iabhasement de premier
ordre d'Italie
|-'lle eal en mesure teiil mesure, en oheviote, diutjoiiHle, palm bencb
dit I blanc et couleur, cou|ioi'n de caalmir pour Dan
valons- Etoffes pour glleta.
Bonneterie
V.neimaaa de |or et de nuit, au qout deif ollenU
G"la et manoliettes dar'ilre oratlons. Cal oona
t |>y|amas.
Ctte maison const tu< une tnnova ion
t le meilleur aoouell est reeerv tous oeux eireut par uue Tlalte tre dlie sur la valeur de-
travaus fournie.
T it ooat lins oomiu-ande et jui lie repond pue ad
ujolU iu ollent eal repria,
On paila traagila, OfUlla eapataal st lta.o
-4XbJ*rAS*'d
*rornifz-vi.iis des chaises eldotliii^s, lit eo fer,en enivre H en bronze
glaces, labbanx, lampp\ lavabo-, f >rpfiPS ol ilescenle a \vs.
Cbez
W*m ^^
120, lue ROUX, 120
FV*. i'
- *.
*r*0. -- ^-^-
>** i-**-"
'<4flp-&'*~f.

'

K& f
-.r


C A H.>
Il in,' 'j
EL DE FftANCE
, allais nmti.i.il de -...es les |?anques, He I douane ei le toubs les AtfCJJceade buea tx. Renseignement
toutes l.s partie* dis I* Rpublique lan el d la rpublique dominicaine. Chambres conlortables et surtout
les chambresi la den.an.le dea 'e. eionairee. CuWn* Iranaise t.es igne et d< plus varie.
Mus
des meilleurs crus de Bordeaux, par barriques, damejanues, gallons et par bou
' Fosilion exceptionnelle, au centre des
et lacilits pour voyager en aiiinmobile dms
1res propres, entilateurs dans '
,.me* ^,rM,>sVns.lecli:d...,x, voue trouve/1PP|,M-^ ^L** ^ rSTOtda u5a*^ Coqnar gtOS.wiv.les, otc. Ab.iuth. Pernod.
et rougeeletlererorrm pommard mousseux, <|o|l AjpriCMP M* p*" ""'" arrlve.' CIGARES de Cuba, Tir^ra|et Habanerfc. CIGARETrgS
Am.r IMcon, Vermouth CONSERVES J-ffig*JS^SS^JSTBSi -^HmEB Cames p.talee. '
P. P. Patrizi. Propritaire
de toute leefabriques I liait Gros t dtail.
Prix trs modrs
La maison B.SILYEU
Ceux qui n'ont pas encore vu les jolis article? 1.
baisse que vient de recevoir La Maison 8ilvet
doivent, dans leur intrt, s'empresser de passer i
?Ile Italien, car nul part ils ne ju\eiit innur
d'aussi beaoi ^ilirles ides pr ai laisoun blea:
Bosaitirlis aoul wajmeul de toute beaut tt de
Iraiclieur et nos prix dlient toute concurrence.
Alpaga noir euprleur
Satin Chine pour tailleurs
Kaki blanc suprieur
KaKi jaune anglais supu'.-ui
uck union blanc anqlait "nouveau t. s'
Drill union blano anglais
fil
Tuesor japonais pour chemise n hommes et ion..
Hepe de eoie A barres couleur pour chemise a liom-
mes et robos nouveauts
Rapilste fine pour chemises
| en a le fine pour lingerie
'aihot percale pour "
Zphyr arg'ais pour dmises extra sup
Orj udl auisae uni et couleur
Ha A Joursdeini-soie
Chaussette cosaaisaa pour entants
Freneb Frisky, dernire ne uveaute
l'opl'D fleura pour robe
Voile oieiu barres
fias sole brade
Bas lil brod
Lotions verV (
'lulie ,oui premire Communion
Couvertures blanche et couleur suprieur
iWinde brodOs.Madera pour ebemiaes et lui a.
\olle b ano ; harres el mouche
Ratine blainho
Nappet. coul- urs
Aimables cheofl, mot qui voulez porter, peu de
Irais, les plus beaux tissu qu'il suit possible de
trouver sur cette place, ne manque/ p;ls, .,,.,
dall.r ailleurs, de passer rbez uou oii le meilleu.
acceuil vous est rserv.
Attention la fraude
beaucoup de dbitants profilant'de lajvogue du HUlitTl iSCCtttt vendent d'autre*
rhums sous ce nom que les connaisseurs rclament. On grand nombre de consommateurs ainsi
tromp, el vol- se sont plaint h luson Geatjen?. f*eet pourquoi elle informa I* public io-
lr^sqi.- le vimi (i(bu Ftnit* dans se* q itr* npots en ville, dna la nvMn piive
deHrrMrc de ttfenu nu Bois- Verna et aussi dans m ****
prive de PHonVill*
Ceux qui aelitenlailleurs devraient rclamer le'Rhuin Nectar
ea bouteille tiquete el capsuls.
I.KP1.TS: No .940, Rue du Maaasio de MEnv; No iil et 560 Kuo Bonne M.
it\3 \f&, TlYuo uuurit, ancienne maison Bruina 91-Victor.
Lip iiuicBiieit.
S'adresser : Cabinet
Ne Alfred VUU
Rue Prou, en lace
de I Impiiinuiie Nationale
Garage
Annouai
Le Garage s't ni de la Grand
Kue a la Hue a Hghein de I Etat
el eicuie ion- le travaux, les
plus l.lli, il, et les plui dlicate,
pour aut< mubilea, camions, te.
Service de tout premier ordre,
a*6or-ut la plus complta garantie
au chaut.
Les Bicyclettes Svelte
Sont plui demandes qu*
toiit.u les autres in*r'.|UeH
pa ce q Vllt s s?nt h la Iota
le p us 60.ides, les plui 1*
gres, les plus levantes et
pomqujl ne paa le dire
d un liiiiirreproehable..|
Ai >i(l CO iU i +^U
Expdition en pi ovinoe aux rais de l'Agent
llphoue Ul
'*& "^

MO Hue des Csars
LPkeetianh kE
Tlphone 750
'.'
ATTENTION

Kue du Quai
Ji vii bifww les propritaire*
j'il 'o > >tii>* lu p'ie'ae
fl[ GVIIO < l,'infntiHi uO/fetw;
'i Patisii SHifi; n # ',4 Jjti *>*.
1
"


t 1IM
^mmmm
]5l\ANDH0TEL DE/aANCE
Position exceptionnelle, au centre des allaire 4 proiiiuil de l-ules les Banque*, de la douane el le loul. s les A;|cnceB de biteaix. lenseiqnement
el Ueililf |iour voyager en automobile ilms toutes lei parti m de la Rpublique l'Ialli et de la rpublique dominicaine. Chambres eonlortables et surtout
1res propre, enlilateurs dans les Chambres! la demande des <*< sionaire*. Cuisine franaise tia soigne et d s plus vari-s.
propr
I) nni1p* w*tt*r l I t 'a* A* HIp-
\ lus des meilleurs crus de Bordeaux, par t>arnqu.->, laiiiejanues, gallons et par bou
UHUea l'irMii es V nsilecliatil* vous trouviez In pin '-l -d <*wl. n oir Ip* q.ailles et pour l'ftqe V NS D'ITALIE D'ESPAGNE. VIN DE BOURGOGNE (blanc*
et rouges et le renorr.tc Pommard mousseux, qnftt Amricain L pi ra ul assortiment de Lique-i-.. Coqnac glus. xvlVUes, teAb.luth. ^r"d;
CONSERVES franaise s* aiiirlealnra frache neul arrives t CIGARES de Cuba, Aurora|et Habaneri. CIGARETTES
de toutes les fabriques d Hati Gros II dtail. PAAFUMERltt Carrtea poatalee.
P. P. Patrizi. Propritaire
Amer l'ioon, Vermouth
Prix 1res modrs
La maison B.SI L VER 4
Ceux qui n'ont pas encore vu les jolis article? i.'
finesse que vient de recevoir La Maison Sihet..
doivent, dans leur inlrl, s'empresser de passer t
Ile II ailOO, car nul part ils ne pftittBl Inimr
d'aussi beau* Pilicles ides prit si laisonn Mes.
Nosaitirlcs sent vraiment de loule bea n ri de
Iraicbeur et nos prix dlient toute conut mut
Alpaqa noir suprieur
Satin Chine pour tailleurs
Kaki blanc suprieur
Ivaxi jaune anglais supir.-ui
tuck union blanc anglais "nouveauts'
Drill union blanc anglais
? 111
Tussor Japonais pour chemise a hommes et rot)..
Heps d sole A barres couleur pour chemises a Hom-
mes et robos nouveauts
llapliats fine pour chemises
1 ercale fine pour lingerie
''ailrot percale pour "
Zphyr arg'ais pour ehemlses extra sup
Orj i.di suisse uni et couleur,
tta A iouradcuii-soie
Chaussettes cossaises pour enfants
KreneU Filsky, dernire ncuveaute
Poplm fleurs .pour robes
\olles ooieur barres
lias sole brade
Bas fil brod
Lotions vert* J
lulleiour premire Communion
ouv*rtui es blanche et oouleur suprieur
Bandes biodces Maders pour chemises et |. Se
Voile h an. ,i barres 01 a mouche*
Itatine blanc ho
Nappe oouh urs
Aimables ( |,,.s, vous qui voule/ porter, peu de
trais, les plus beaux tissus <|(1'j| S(/i, i||!e rf *
trouver Mir e, fie place, ne manque/ P;,s, .,,;
d ail. r ailleurs, de passer chez nou ou le ineilleu
cceuil vous est rserv.
Attention la fraude
beaucoup de dbitants profilant'de lagvogue du lilllllil NCClttf vendent d'autres
rhums sous ce nom que les connaisseurs rclament. Dn qrand nombre de consommateurs ainsi
Iro np. et vol- se sont plaints I Ij tison Geatjen. C'est pourquoi elle inlorme le public in-
lr.'ss qi>* le vrai i {lui u .\e>tr - PmuVh dans tmi qtstrrt depuis eu ville, dins la nvtH'n piive
deVirtrfiiiric (le itjen au Bois- Verna et aussi dans ta maison
prive de PHonville-
Ceux qui aelitenlailleurs dcvraienl rclamer le'Rhum Nectar
ea bouteille tiquete et capsuls.
DPOTS: >u f!|i t XffS, Tmt ouui.it>, ancienne maison H
s 111 et 560 Uns Boooe toK
drutus t->ictor. "*
Garage
S'adresser : Cabinet
Me Alfred VIAO
Rue Prou, en lace
de I Iuipiiui -ii Ratiouale
Annouai
Le (inrate n't ni de 1s Grand
Kue la Rue m .M ghsiu de I Eut
si excute !c le iravaui, les
plus difficiles et les plus dlicats,
pour nul, mobiles, camiona, .le.
Service de tout premier ordre,
MMMaal la plus complte garantie
aux chaut.
Les Bicycle) tes Svelle
Sont plui demandes qu
toot.-s les autres m.rjUeH
pa ce q relh s sont la fols
les p us ao.idts, les plas* l
gles, les plus levantes e'.
pomqujl ne pas le dira
d un tiiiiirrepr oehable. |
Ai fUaa Cl) i> 4 iuU;
Expdition en pi oviuoe aux rais ds l'Agent
Tlphone 781
MO Rue des Csars
Tlphone 750
-.-
LPre etzmanm aCCE
Rue du Quai
ATTENTION
Ji vhng ii/-. ie8 proprltiirei
i i PudU 3k4 ifi cari.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM