<%BANNER%>







PAGE 1

Lt MMor JU laxatif ^hysiolotiq le le seul fbiafrat la r4*iuc*V.ott lcnctlunn*!ic do rintesl!\. w Eponje et Dtttel : ;.-i*s.n, Evl: i A,- ni cita e: l'E-v 8up: .\m: • IfcWft'O'JM, Empche lexce d'Obcn• Cbatfila 1.1 * • %  CltbfiM. e*r!i 'I i o". %  %  r. %  t %  PI r"*** ... %  %  tf aatMVn, H^MOHnOIKnS — -VBOijroiru. i %  .UtW*, */ %  .,. j i Um .' < n; BOUT AN i ArMi u 'rierru EXTRAITS I! IAIB:. t avltur M%+Q<1 Htuw IBr If 14 l'i .cturi-.! du %  m-tmmtr-mpourdainceeu l^ltaletenCu^r Soulio^ste |nnievee et saue talon pi.ui bmii. • feue. .10 1 enlaula l„l|l 11 rjiapeaux d pailla t de JI 'Mup pour nomme ( lwn see bauci lses ex ra I ama 9 e s. | nejr pour matelae < 1 pate e~*on-|--.S*.ve.. ns ) >P1** *> no . •< uleur i.itpon ce sole a t G raiHass:rtiiuent te c av-rtee pr. n< mmes ete. etc. Une visite Une lellre de M. C. Vieux A M. Pouget Port au Prince le 3 Septembre 1925 MouRieur Louis Edouard Pouget Diiecteur de "La Pote" En Vile MOD cher Poigel. Cant vingt et nne annes d'une oisttuee nalioi aie tisse do meu sot^c el deepltoleileni oui fait de nous un pu p'e sans \o!o I', an lui, *ans mor-ltl cl ans dis eineinnt, au polut que nous mon pu assister, ce temps der nier, ce fait inoui qu'un public non dnu d'instruction, e<-t plu faire un hr* de l'etcroo Davis parce que ce misrable Hvsii sa s* dfendre en faisant preuve d'audi ce et d'e fi.nteric Malheur la coll.ctivit i laquelle p-ut man que r le guide d'une 1 ptaiOB |ui toit a la foi comme I aiguillon de tant taire voluer en on eiu les sentiments noble et grand et le (rein qui calme Us apptit mal aioet ki ment qui dgra dent ? C'est nous-, j urrMi*, qui [oi.'oit prtendre au lu ui lion 1 m <1i dfnger un jour le aWall i.!. dt lu t aiiie h-qielle nous ie cewfB''e crier noiie dvoue nea* cV t DOU qui non pi t, ndoi le atotrea du Uee pu tilir, (|i incomba la loi rde n ai tobla l.ichr de crer enfin dans mire 11 ilieu, me epi"" n saine, de C'eUbtr et de la lormer, aflfl da rendre dornavant impo*ibl Aluatiou de celte orcuiaiion S'il*t *rai que le bonluur d^ la Patii rteba* que U' us lui < critioo to haims et ma pa< •ions, il ect de plu nceair.i qua noua nou eiluion a s 11 mettre no peoaea t nos aetea au conlile d'un pur fenlimrnt d'quit qui joigne l'ide d'une justice impartiale celle d une mue tioo ans le •rroum de Uquell.-. louta morale et toute >oril de Btureraient inexialaijte. Il faut que toieut • I • %  notre soci' n'aileii dr< jimiis lvolution d^sirabiqui oni .bit gdemnpiil. certain reetifici lioi a au courdeqifi|e j'ai drt r &f eier d n fait au* jr '< %  * 'lt vota. Mai vous a'evlel bin dit qu vous teniez votre tour vos reo seigoementa du Docteur l'aulne que je n'ai paa 1 honneur da con n tire. Voici qu'une n te du Nouvel liste parue lii T met a la rlnruo d'alairea comnnerciilaa'' el la carte de recommandation remie par Jules Faine aa • r Paultre et ii cooverali'>o qui eut lieu entre ces deux personnage-. Le plu* lraxgei en tout reci. e-t que la %  Nouvelliste aemble f iie tat de ( dclaration m.ue 1^ vuiipo r innocenter c lui que. aous la loi de vos propos, j'ai eu po itive m ot a H 111,1-1 Il e-l vu. la d re que le* g ns Beoa* co np %  <•'dr m bien qua 'r Jules Piine, reprsentant d'imnor antea ma son* d'eaportaiion am iicaine>, dont le crdit et les rla tioi commerciaux sont pir • -11 m ne trs tendis, n'aurait <\ le faire d une cai te e'iatro luelion si gnedeJo ib >is lits et re alive J t > tfire cou uer ialesl l'ourUnt auj veu du vu'gnre, je ne • i-* i|iieni* pas moins de passer poui* un inconijuehl nu mne un m cli n I. si je ne mtirtis , clai* ou •• relie nlf'irEntra vou, le Dr Pau Ire et mo \ eo'ell il p'aoe pour une loiex iurr.'l impileqiie le pub ic la saille : mit e d'guil h 1 mles Irpfa veut des cu.ir-issiiueiit* ,.ie cla el nets. Ku vous d % %  iian lin' le b en vou loir pub 1er celte lettre laquelle voua ne poivez pa nuiq o r le rpoodre, j crois devoir voua donner ifii que copie en a M re miae louks ( 1 >tidien de Port au l'rin e fl 1 de publioil *>OY 1. m n ebarPoeget, toui mon lagra' l't-e obligi d'an arri ver \\ ailait qu'a un grande am.ii fOM'ant VIEUX. Chameaux paille fine Borsalioo CHEZ H.Ralloni fil* Les diij'ps de la Rua Un le* mille et un dangers— et p-8 le moin .'<•, — qui a.s nilent ces j nirR i !•• rmlli lirwt piton sur I; foi pub'ir] 1e esl le cocher ief. hier • i-, vfrs 7 h uvt, \ h Graji riln-\ ce'ui q"' c t luit l> buss puiiiui Ni/tli t.vei UDt UO ch v-l tour J lirai, |e> I nt ventre terre sans M: %  oueier >\B^ ps*ent*a .' rriy %  i* 1 • %  in '1 • h nie d'sFo ts T iris, il I • ro'tour m h U U e a 1 u e et un cri-r i e m n t d t"ui '.raUT Riir sun DaMK>*. <* 1 08 peut rais innatil :u t n ) iiTltr %  par-iite ecpi le qu'au compte de l'ivogne'ie il p^nlant il foui T>e \ J i' r.ip-.ieles I ordre ces h v .liera du lo'iet qu lf -ni t np sonveril U terra *t 'j si ob i ni par ce i.ut l j s r^i'fn-'nts de police s ir a circulation puhliJju^ 7e et Ht pisodes Entre: G. 1.00 Prcision Chez Kawas Hermanos s'impose Petite Statistique ^Q \J^ BOSSE & Co AgencesReprsentations Au cours du mois d'aot couU 47 condamnations des amendai variant Ut2 a HO coueiie ont t prnncnre* p, r le Tiibunal de H iii sprii-,n 1ot\ iloni le ii'ulaii"e fst le J ;{ %  • J. II. Arthur iv r pour Supplanties Juges ^.hrbath et Coi ou Le CooIraventi'iDS sont ainsi rip'1 le Bue le vit. • se : Injure. : i'.l Drogation u ralemeol du Se' vice *-i ni'aiie 3 \ile de fait K i hauffeur d'aitln r^n limn pur manq i* de licence 1 • %  •' %  net i ub i ,n" ai-'-oinpi g ies d. v u i r d • Lit. t Til 47 Le produit ''e ces amendes > I? p ml.nl t m Du Ce t Som n • %  Dix H il gourde*. l'an si .-tua Ce Soir fir. U. S. S. H Vies-eur les D gu de !'• ni in ils laucta •'port valit'tienne Mil c lOVoqura Aas rble Gorale IH Dimanche 6 Septembre pr h in dit b ur* du in itin au l'avili i" il i i\.r' Leioute. Ordre du Jnir : In. Leciuie de la '.orraipo \dance to. Rapport du C mil* 3o Kectioi des Mmbr.ilu Cou*. II. in i .tint lion d'intrt fr'nial. Le Pii'deot d IL S. II. ndrer CIIKV \ I.IKR. Avis Nous avonz reu la lettre i funtf iftte min ' lit • utffi*k l '0 '< (if p'ih'n:-f tree 7'< '< %  //( "/ ./' i '' i nr prcision l'i RE lll'DICOUHT. Le bureau ic % %  ut.ee po le la cuni.aisl-in e dei terisee qua le lenoimlle i eut les licei.es pour arme t feu a .! %  j i connue.u- e. ireud li. a i,i .laie du 3 s p tembre u.am Hiter el Iule de ne piint atten dr-i .es iei nier, jours ,.u .. v.lar l'tnc J:*III mnt M ir. riiLVi nriiOHN' Administration W.iiraU des Postes )V '-u ion u taluol L r me. \ c II Ire U 4 OeptiuiUle p:0 %  haie. r*ori au u rin e, 1-31 aot I9i. PORT'AU'PIUNCE Agents gnraux de^i rieoker Jones Jewell Mailing •% t< NSW-YUHIi I iiri.io* Hujariau 0 0 — B >ule Rouge.etCj. Franklin ,; re Insurance Coinna:^ NEW-YOHL: ^• i< tioe oan tfj l'inoeuii* Diamond lalch Co, A Uttraet t ee t Sate I loine 0. S. hulili.i txpoit Compao} Soul iers Ijcil Cbei F. leUlegett'SOQ Pol eeons* lit'* en tous y eojtJt .Mautlacluifts li le lns'c-^Cy Asauranoe sur la vie, Suilliuu Frres ££ Vins & C hampagne bordfaua *'•• He-vmir COPE.NHAGUF ,ie^ it Ifotj l 'ahac jaunes et nc irs. ii& H.l! l'i.i.iic. Sens Hlval CiwMri'ttasrh^feU.rt fc-nvol. deienreC' . > aU\m\ Plut de vieui livra Plu le livre u ch, avec HM ou ti 6 'e* quolire L'activit iaiua iiidiia a, di.igic par l'iutali; .',1e blieuuc ijui a-. Asthme t.^*r iv i ;. < %  •' >mm imaatr,! <.'.-.. . v IMn Hrtttt. | I a Maison F. lm\m\ & Co i •' T lue du la(f*sin le l'Elut ENTRE tjLINTI.N WILLIAMS KT LOLBA Vient de receuotr par le tranaf* le* arides suivante. D nielles Extra Fine, Dentelle de soie, Dentelles Qr .et argent Kuoaia, --alolles C(lp-nu uai' .i,T"""s, Kte'u/, Callio le 'Soie el toua articles pour Moles. Spirterie. — Uea Motifs Haute Fantaisie, eu perte pour lebN et chap-aua des S.ica Perles de toute DeaUt, ieV r *es H n t'iifs. Chapea i Jdan Bart pour Knlants, Hroe tte' Peignes coiffer tous < ores des Bro-es dents, de Ptes 'M a \i Iriies, etc et'. rticles p>vur II im oe :Fu cols, Privtes, Bretelle, Cbemlsea deso'e. Jarirl es. etc roua articles p ur mercerie et Liogerie. G. team suo ieurs. BOUJ'lo.Ns KN T-iL'S GENRES et B ucbonj poupharmacie. Ah ii'i.tation Liquile : Liqueurs, Cognac, Vin, Cbaiapaue nutb.es. ballieo cou'enour et Poupes.— Jouets divers. Accs oirea de Pharmacie et Spcialit Pharmaceutiques.— b*ce* Bassin I nbe en caoutchouc — Vies et Srop Desrbieoa, Via .Noun tail Hi-lognol. yuini.-m Labarraqne leplo 1er etc.elc Sel d'fcpaoor el te (.la beri. Lcenns en Oro, Sevcn auliseptniues dtes quHlil^ Kl'* s.essence ,.our Sir.-ps.ii.,. e r el i oulirie.Colurant naturei Nous avons reu le V. niable 1 li des Alpes. Excellent dpuraui fassez-iious voir, nos pi il sol avanla.jeux. A. de HaiteiS el CJo Aycuis ^W^ *W '"^ ^er ••• r % e/ VL j



PAGE 1

LE vyvi\ Marchand Tailleur Ao t8S9 Rve du M gis' conli %  I se? soins l n*uon resle ouvirle Jusqu' 8 h ures c"u soir. k^iix modr*. ALUMINUM LINE Kew-Drieans & Soi /inrican Sisdmship Co k Prooha xx dpart direct pour port-au l J x 1x10e rJi^i x" Le S/Si filflj ayant laiu New-Or* ietje iV Aciii pour tort-au-Pria ce et Cop^HoHen sera ici vers le ccunni. Lu steamer F dt/bld laittera 2Y w Orlans le 8 S'pinnbre direcUnitn /.or fttrimiu-Princ '. ^ctt au-u la meilleure de toutes les marqut) abrique spcialement pour les ijenflemen du liij|lit li!e Me protye vos chaussures contre la chaleur et hluiiii.-'lit.' GeoJeaDsme&G 0 r ..;^PERiinO \ ji .t U BI.ENNOKRHAG1E rcent ou Cliroiiiqurt M, 2Il A RABE8 GURIS sur 232 ,,.' %  -,-nrt dm, M*Jt,,ni J'Alfr) ,**.' CM' !• naWt 51I a t.Mjltr-i tonn In BilIIear rfsilUts on tm^im i—-i— %  a I— — I— ———J1— B v BOWtF.S PIIAH %  ? || D ALGER. 4fi m-JrCrrudlt.l'ARIS Mer. A de ^^^t^S5ft?T^?aiBK!iSFC>au}Pi\7no~ ^Reirnsv^ tyferl:ftC*&iee" Pr' y fl"* I fi • t ._ tlognr; |/ %  %  %  tft !" !" i.v T.'.' r Cii x le |.lu calm^. _\ V >">1 lan-r* f GrandRuc A ct ds Caves de 80 -•^ lin mdltra tiillnur ilaiiea eai-ti d'un *t ib! a mnant d praaaiOr *r lr il IUlio • \, .emo' 'n i' f.il^ Ptur uionure, en cheviote, diagonale. pH .1 ii'h drlilblano al couleur, ooupoua do caalnair pour oan talons-Etoffas pour gilet Bonneterie l :neimaea de jour et de null, au \|Out de* olients — oie et luauolielles dermerea oraatlons. — Cal ^ porta et i')|amts. t.. m tion constitue une m ova ion et la meilleur aooueil est reaervC tous ceu* qal dalreut par une vielle Ctre dolls aar la valeur de^ %t u.oui lourala. l'oit ooatiliiie ojiniu nd et |ii ne rpood pas m gollw "lU ;1IOII f*l rt'pi le. lin pat le Iranai, auglala, espagnol et Italien '£*&&)£ : Wiisaco Hue des Frontf*o>t* 1S87 Afjenl exclusif P. Labourdell iH>, l ue Montmartre • Pori LC La maison Jeaaro IlllRTADO i l'houm ui d'invii.i.- s noinl re \ clenU *1 aiuts a vu lier sa maii le Cummeroa o ih irouvoi-oni pitr.i. ulireu ni nu m .miili | ••; %  sSOTli 1 Bill J 1 11 %  l'i,.i.\ du *bJ* r £&* w \ rm hit / M us des clmi e, I diMliiifS. lit


PAGE 1

*r *AA** i H • •_•/ ii i „ i 1. ..,,, ilh <1< iane el le Lottlea les Anences de bateaux lenseiqnement troun ne ne touu-s les ijanqu %  % %  — •-—-—' — .1 %  • • '••" —1 •,• .. J 1. ^,,iJL„,. vvui A .1 • h rpubhque dnainicanie bambres conlortableg et surtout ellacilils pour voyager en innrrobile lins l-ub-s les art .s.d la KH,HII,II,,.IP 11 1 1 \ r^p ^ ^ mLm ^^ trs propres, enlilateurs dans les rliamb es i n'e des rerUM Poplla A fleurs |poor robes Tussor blA-10 l.lmHiie l.lanc Voilas 00uem ban es |lsr> sole brodas ta* M brod 1 otion* Ivan* ( 'lUlla iur 1 lemicre Comœiin'on ^yivertures blanche t couleur %  perlent Bahrts v H r B \McJrra peur H.eraiteM ni |v| s Voile banc barres e œouchi-s Mt ne blanche Napper couloirs 1 *unabte -Ments, roth qui voul. / p. rter, Ir fur celle place, ne maujnej iaa, •nul d'ail r aill un, de pasa r < 1 et m*u u 1 • m ill- ( c ml ions est raen< UMBRltf Carrtes postales. P. T. Talrizi. Propritaire Attention la fraude lieaucoup de dbitants profilant de la vogue du #£fi 11171 i0wfl|/ vendent fa lires H mus sois >* i>< ni qu les coiiiiais i u t t-c'am ut On grand uoinb.* • %  l>' rensommateurs M'.si Ir • %  >>! t. vol se mit pUi.ijl lli %  HSOII Geatjen f-*eil pourquoi e 1^ minime le pub 'C int&rttqn* If vrai fltbun JHerl r> < t ••? e dans s-s qu.itrj dpts ei i'le, dans 'a mi flp pvivrfa de vi #• h r* r c i e tjen* au liai* Vet n i e t aussi dm* u maiaoo prive de P/S'f" !*•// Ceux qui aelictcnlailleurs devraient rclamer le Rhum Nectar en bouteille liquelce el rapsul. DEPOTS: \o 1910, Hue du V, gtsin de l'K.a,Nos lit et 560 Rue Bonne tV. No f2S, Rue Courte, ancienne maison Brutus St-Victor. a Litf, jlillCBliItS S'aires&er: Cabinet He Alfred VI.\U lu • F ii n lace il I I il' i n i IitiMlia %  i^sssm^^^aaiMMsar* ^ %  BHSHBBMB^BIS^-WWB^^* ^—^^— Garage Les Bicyclettes Svelle Annotai Le Gsran s'l ni rfp la Griind iuC | >la loU i H w soddtav, les plue !}>lres, les P 1 ^: wfa>>tsa r > pourqusi nS*^?'* l " ,m '*' r# d un ilnliri^pmhOMla. ^ Miola COHUijfiCfl i Expdivion en proviuoe aux r**"*] I ; 110 Rue des Csars Tlphone 756 r ; Hue du Quai ATT\TlOi\ Je viens infirmer les propritaires d* mii q4e fa' rei hizr tes p<8'4 CORO t"* Limintiu ** uivnt%t l Pau* 3iii saris p*t*a JJii oo'd l PAS** 3*1* Ifi CJrd.



PAGE 1

VMPRl*El Clment Maylone B01& VUUU tMi,RMABUU4lii NUMERO 20 CENTIMES Matin Quotidien Cdumou MeL^etM l'est fstt qBSpar T'a ala..! r'eetbeurei't qoepar la pa .Sayer^rinaM, et roo opinit'rvs • ".cruraru x. et pos pa9 turrullurux librtt,tpni rrp indisciplin ; sen-ib'. msi POD p P rptbousias'e. Ne vru arrt' qu'au diffrnlt/ irpportsatea. et eoyi alora enirerr>ept irflexib'es mil* d signet les contentions de l'amour propre, t oa mettu jamais en balapre ur homme et la patrie. MIR\BEAD Ttl sPHOrTl If 941 m %  asai 19M ANNEE N M98 PORT-AU-PRINCE ( HATI ) JEUDI 3 SEPTEMBRE 1926 %  % %  •* %  *• De fi reessit d'une orientation nouvelle de la Femme et de l'Ecole HoU'ennes dus ta Formation du C.T)YE* A t\ FtMME HATIENNE. i ux INSTITUTEURS UE LA JEUNESSE HATIENNE Matnmlles de femme', sont cwtnp miwmrl'es deli Tere. i E /s dmvetu pouvoir n>' rrir tHmmamtf* LUTHER. LI l j rqme aujourd'hui plus qu jnias e?t u • Nette* SVJM'"" de p emier or-lie. On se. bel en core pour elle, il est vrai ; Bvirget a pu crire que .''Bis"' •<* sa '-ouipagne i ornme du X\ %  S :1e seutut M i.'v. ii-.-r m lui tous les instincts, lfoiea le son ancie de* cavrns. Ces re Il -xes brutaux ili-parsi roi t ils qu t dt a la Saint*-Vi i e de n ire piu i d'iequate, le mot particuIHT ne pcuvnijl s'appliquer au deeloip meut uu p-m. tisme qui, ad MU a, .si uh bu t\< u ni qu'il itaLoim 's form ion • -iiovn; qu'el'e rep i-e les "hemips de l'pi n qn'e \i brilh da-'S les riaa<4l>* p'ua mo I >"-n n et porte av.'. li g' prti.-u''r' ; ux hu'iennp* les t>hlnni"nlP8 loilettes d Paris ou de Port au Prince, c'est fort bi'n; mais si l a' rrient ses taipn'p, p|'e nVst qu'un* noup^e li -lulie P! oour ppu qu'elle ng'ig-i le o mitriel fe es devoir d'tat, intrieur tenir convenablement, elc, pour ?e I vrer exf.'usiveme r t aux niaisirs mondains, elle tombe de son pidfstil et confine incon 1 ripmmpni axns doute, la grisptte Hu Caf Rovl IJI femme doit oublier parfois ses plaisirs et Sun aignih -,<>on pas les ahan r*oonir, pour * -tive i' ioV Ile a une me, un mp oui corn msou co ps a besoin d'une i ; %  urp. d'un id/at, 11 nire tous ai'el D'US bel lui prop'sprque celui sV| former des boonnea qui. i lus lard, a meront leur pvs et sauront le prouver dans l'aToroo i*s mrntdeaulushum bl'S comme des plus hautes ta ches. Le jour ou l'esprit de la femme h i i> nne eura t form reclierrher un tel idal, elle aura connu des joies qu'un g r and nombre ignora t ai m ni d'autres titres notre respect. I Aprs lea bouleversements qu'il* viennent de subir, lepeuples qui ne veulent point prir ie recueillent, jetteut un regard iciu'ateur •ur lea ides et lea io-iiluliom av uit prsid aux vnem n s pn*a et lea mod liant dD a qu ils ont rccwouu avoir t 4fc taeeSa Or. a il est vrai que les vnament< mfnfBl'esbomoi' ill'sslauseique ceux ci ont le pouvoir de ragir s' que tel rement d'anorr) mal hareui peut luivrs an cours pro pire parce que S la mioule dci-i ve il a'est reiicooir un bomme, M caractre. Ln ckrscre ne se COQ jii pas comp'et a'il n'a l'amou a U ii'tne Noupensons qu oile mre peuLd'O* -oa lg lime ii f • %  %  p" tHii.iie a J luner a* ance 4 un tel homme, ua te catsetie q > %  • I feioia* e,t m r %  'l'iis m u p ac- p u foim r d-* lis suivant le prcepte aV nolr< hymne oa'ional : libres, le ts st prospres. Plus que son rai' 1 alla lOotrlbue douera l'enfant le* prindoe* directeur* da la vie. COQ tnirrmnt au pr que oi( la haut ur dsou rdl*. La f'rrim < a, o ailleurs. I art de (aies aimer i ses fi's ee qu'a le aime. Mais, l'on est doui'.i r uaameoi surpris r Ce*i qi il eu ••/. fallu DO s d r elle me o • ce-enouieut. Niua al uons croiri qu'allas n'en tuieai p*. tou.ou a danee, que d-i pi--us- rsdition i ta soot eonservea deoi bLn de* familles quand elles devraient 14 trt daai tout-1, .Nsas oaloai bleu croire r>rore Bjee le femme dea lemps hrniqu-a de la nslinn et celle du lendemnin de cas lemps iaml il ^i es dSparte, noua %  %  artes lonute > pa a relie Man neite B nn ir q n s'informent de Peli' n apr* Siberl et non de son lils qui n'en tait paa revenu, r > popiieii 4 un O licier tonn : .Mon tiis (jn'impo'le aon exi-len' e 4 la R'pi I ligue. Mais le Gnral Plion o ••! il '.' • Mais 4 de trs r.r• trillions qui ne font que confir mer la rgie, la jeune fillo i>*ue des (tnrations pnue|'e. n'a pas l'ide de patrie. C'el qur loul au* tour d'elle, <>•• ne a'en est ja-nsia proccupe. O ; n us en enova rions, de temps 4 au're, elle "cou tera ure aieule qui retime le >on auteur ou entendra parler de la situa'io i dit rlci'e mais a o-n vii|>era avant !• ut t-i le f'an eouC'e, dea dan ger que peut fa're courir cette ailustinn 4 la r ortune dea aiens et nullement de la Patrie dont les destines sont peut-tre en ju. Cependant, la temma hatienne t il preuve de tant de gnrosit et de grandeur d 4me, dans la vie que nous dvoi a reconnatre quecs sentinvnt ne lui eat pas suprieur au point quelle ne puisse se l'assimiler. L'Krole aurait d la pr • parer k la l4<-he de tonner des ciloyeu-. Ki|e aii-ei, a ao> vent mm que 4 on dvoir: former les ro>u'S au patrioti-mLea or cd 4 l'usage des m-lT-s sont diver pour faire imores-ion sur dejunes car veam et l'on conn I la force de* im|.r Miin premires Noua ne laurions passer aoua silence c> pendant de louables eflnrla Hana ee sens. C-rixina tsbli-sements s-olatrea ont I il imoiimer sur l-'S cahiers d'Hiins aux l*e>, en grandcarxrlres le mo's : Dieu tl h'ii avee eu *>r*o de U cou verture la biographie d'un hros n. lions 1 k l tcols M.r Guilloux dea croit d mJai e. d'tiunueur sont d>'fihu#ee *uv i< mritants. Le luiim de ces maignrs • l eus c mu m ualio'ialea C'est l une beunuse moi live qua d'apprendre 4 l'lve A associer notre bico lore. en qi a s'incarna l'me le la l'air e aux efforts q ri lait pour '• m r l'honneur de p.irt r es cou • m Il sseatl bon qie ie pro fe-seuis es i* n li a ni conscien a d'ceinil. M is %  a utre par une i l'peclri ', pour avo ; r dem.nd M i -on ehaalil la DhrJvAI I v|KNN i une >oia par joor, imml'ate tu l.i.ir>i.i iTtifil tr ile'le folle. C est ici piunon* ''• csion v l'-sn'T MU d vu s rtligisis'de St Ho edLime, au 4 c' lu Oiapenu franc te place ns air chai'll ,4 uaepacs u'honneur, sdl ausi plac celui de la patrie bailieaoa. (QsttQtioQ Vve Paret MmV, Au<. Paret fut sav ue eux paien's que la rentre de* tlassrs aura lieu le ter Lun li d ui. .litMmMaltei Fou. ne l'eret l ^le ebergae de li di rectiiia <1 • I'IM-H I -.m % %  I I t et rasa vra. co i nupar 'e pa-t, dn ex ternes demi pensi nnaires et pen •ionnaiies. e^aj^ijfg^a^- _.L rjoupd'hui TOUS irez— Demain s-enpnt vajs retouraerei toir Les jolies choses ex,msi'-.'s d.iii-s h ji'aii I viIrin 1*3 Paul I Vu.il i |MM ne croiroi |4af aux prix. "K i i i %  %  I I —.———-• /laurice EUaaoi lils larchaadii traoaiie jPort au Prtooav La Situation au Maroc —— %  % %  — %  —. %  -^ I an, | t 's' t milieux Iran on commente diversement l'entretien qui eut lieu entre I. Painlev et le larchal Lyautey llul-EMrim en vue de la prochaine olfenaivea pris C i.M'i 11 II meoi le commandement des troupes •PARI-" Le journaux c rrtren triil I inuo !> rre de l'entretien de M Painlev il du marchal I yau •V. '.Le P M l'eri-ieri p ci e : Il dchire que nos trouprs au Ma r>c soi t 4 veille d'ans pi"an le oflensive oi pourrait remporter sur Abdel hrim un succs ileci>f. Avant hier le marrhul Plsin et le gnral Naul n a nt ai rivesur pi .i e p t ai rer la d rata on d's opration. Par contre la r ay.ee Pan du maribel Lyao te\ sera pr' ieuse pour le gruver nement. M. Painlev aurait de mand au marchal de ue pas tei Irsr imm dic rta qu \blel Krim eaaaye psrtoua les m iy-os poi-ihon 4repr-c dre laura p'acea dna aon anne r doutant les rau la'a da l'uttaqua franco espsgno'e 4 Meli la. TE\i\IS IULLS Boules de Tennis Viennent d'arriver les fameuaee boules de Tennis Siaasagara peur obamplooaat. Couleurs varies,Bleue Ituugs, vit Nous si tendons aussi ( roolialnemsnt lss Cor les pou' raquaUsa fabriques spi'oiaaasnt pour les troplquea> t ouiourj varies ; Va i, noir; oiaao, roaje etc. Quintin WiUiam f Co Vis-A vis de l'IlUl de l'rauoa IVouvelles Etrangres PAR CABLE La disp'iriiion d'un sousmarin italien ROMti Le aous maria Sebts tiano, ili-piui au courdes m PIB ivres na,vt|eii "ir la cota le Si rile U semtina dernire. n' nt eacore t retrouva ntn'n las rs cherche* p >ur'iivia n-*rgiq is ment par lea aroplane e| le. nf fraote* %  otts de 'a marine. Le aoua mtrn c'oiporla'l un quipa ge de 50 o'Ii iers et matelots D MIS l,t mi in rnarelund.. IIIII|':IISI' I.OMDRRS On prvoit la poa itKIIH d one grsnte disiorO' is da la ma-n m' liante angl Isa dans le m inde entier A la MHS le la greva n as officielle ds gr>J de mer anglais en protestation c mtra la diminu'ion rcente de leur sol de. Celle prdiction e*l faite d' pr 1 - des rapports arriv.nl cons ta-nT)nt annote, ni q ie les g>4 vpistentenl dti 'as p ri n-'O %  rTe4| jti-q iA pr'aanl. \ujjrl h ii cj q oorts aof'si* : Lon lies. S ..nhi npi i i Ho I, \vo i mou'li et SWIK'I • res-entent d la c*ve, lun li' %  ) • no ix "ine port Live'po' est •nnac4 ptr son extension Rn ton neuf gr.nds pa qnahots y compris le Maiealic '' qii doit nadir pinr Nsw York da SetthiTi l'on I '^eia aant b'.n ca laetsa ptr %  it*s da 'a g *^.lnM q'i'ua ir .i I < o ''S e I • h tenu B •* Sa "l'a art oa-* o t dma l'i n iss '<'" d iioivr |ai sqsjl p g a. 0 l' a f' i l'e lu Su i oa an bo 'C q la le* q lip < i >s de 1 tuta navires se sont mis en g vs 4 Dirban. L'Australie galeuient wuifrs aea40on in IroaMsi, a grand nombie de vaisseaux sa trouvant immobiliss. Autour da la dette ^ de (|urre roumaine PaRIS— La Roumanie tout mmn e h >utie Ka's, enverra aie m'ss 1 n sux E aie Unis pou r gler la question dea dette* Oetta o. CIMI allun a t faite au Temps hier jar M. Vmll e Brainn, mi nislre des finance de Houmai le ; ma', a t il ajout pour la Knuoia nie, la cooan.idation da la 'et'' an nu aine comporltle rrg'cmeut ie le* au'rea l'ette gahmen' N. m *elle rrverl-a r'tats Uri d'eni'on nO million* y cm ri les m i tels est b en mn'ra Impur 1er le que SCS Celles CDSr< D0< allis. Nouvelles diverses MEXICO— La nouvells bauqu < il i in,.-ion du Mi i i.jii-qui doit mettre du papier monnaie en cl' rn'sl'on inur la (.remire I >i 'le pu • Vff a tU ouverte o'ii. i. H sjienl re m.l'i' in pr eure du y id n Ta'V d s me-> h • de .on C Linel et di corpa diplmal q a '". lie i Ni.qii' r connue smis I nom d* Rsnco de Mixte s nu aon. ceh i Bank of Ifeslen elV commencera avec un cspl'al de 100 mil'inn* de peao c'est 4 dire 3 80n roo do'la-s. La gouverne ment er,perve St o,o de i i t oflrer l la rete au pu', i l.a Mx q ie n a -as • i i •> monn-ie en nr ulslionda u '*0 et trs peu depui< i'n,i S-u'es les pices d'or st d argent on' t •o uaga el lei gr prcit, corr merc courir pa-t r de la ptblicitioa d'un apps fait pir la Socit la dustriell ses ranciere sus vi ses, conformment aux modles f irs*crits psr le Gouvernement Al emsnd, dans son dcret, publi au R Ichsaotaiger • du 19 Aoftl tots U es donc racammand 4 snipof tours sus mentionns d se confor mer, sans retard, au xœu ,|u ^ H en ee qui concerne la dcla Ion 4 faire par eux. p ort su Pri tee, le I Siptampre I9t8. le. Jli. lurvil Unie? Ce malin noua avons t heu reux de recevoir en no bureau v la vielle de notre ami Me Jh. Mur vil Nouy, Prsir u de la Commit sion Communale du Cap Hatien. En lui souhaitant la lienv^nunous lui renouvelons coi sympathies. la premire de l'artiste Solo Mavor si 11 n'y a pas an malheorsuss ment uue belle salle, trer soir, Cin Varits mais loua ceux qui ont t 4 la premire du barytou mexicain Solo Miyor, en sont aor t's compltement sstisfaits, tous I %  numros du programma aysnt t ex'tits avec une maltrlss in discutable. LVliste mexioiin a uns trs belle vois et son Ju trs classique en fait misan r-ssortir la onont %  pleine et les inflexons pures qui font Ir uvr un charme exquia 4 enten Ire jusqu'au b mi la savants et-u'i'ii Non* snuhaiton* qu' la proclui ne so re un public plus nombre >x ailla applaudir le dlstingi artiste. le quartier de laCro i dus lossalea envahi par tes tux de mer Wniia attirons l'attention dn *> r vice T chn qua dea Travaux l'a blie et de l' administration Corn mtinale sur le quartier rlo la Crol de Bossslss qui chaque aprs mi di entre quatre et cipq heures el tran'nrmen un vriub'emarais, faisant an*i des maison d'habits lion ds vraie c'oqus. Tout ceux qui habitent cat s ion sont dea fermier commu nanx. par conaquant ol droit la sollicitude des pouvoirs. C'aal pourquoi noua estimons qu'en '• e'arnanl au non de cette t >n' I V a *V)79Ht oua-on I iist vin mut. le chsuft'ur U v voulut oW-en im a vint i •

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06515
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, September 03, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06515

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
VMPRl*El *
Clment Maylone
B01& VUUU
tMi,RMABUU4lii
NUMERO 20 CENTIMES
Matin
Quotidien
Cdumou Me-
L^etM l'est fstt qBSpar T'a ala..!
r'eetbeurei't qoepar la pa .Sayer^rinaM,
et roo opinit'rvs ".cruraru x. et pos pa9
turrullurux librtt,tpni rrp indisciplin ;
sen-ib'. msi pod p p rptbousias'e. Ne
vru arrt' qu'au diffrnlt/ irpportsatea.
et eoyi alora enirerr>ept irflexib'es mil*
d signet les contentions de l'amour propre,
t oa mettu jamais en balapre ur homme
et la patrie. MIR\BEAD
Ttl sPHOrTl If 941
m
asai
19M ANNEE N M98
PORT-AU-PRINCE ( HATI )
JEUDI 3 SEPTEMBRE 1926
**
*
De fi reessit d'une orientation nouvelle
de la Femme et de l'Ecole HoU'ennes
dus ta Formation du C.T)YE*
A t\ FtMME Hatienne.
i ux Instituteurs ue la Jeunesse Hatienne
Matnmlles de femme', sont cwtnp miwmrl'es deli Tere.
i E /s dmvetu pouvoir n>' rrir tHmmamtf*
Luther.
Li ljrqme aujourd'hui plus
qu jnias e?t u Nette* svjm'""
de p emier or-lie. On se. bel en
core pour elle, il est vrai ; Bvir-
get a pu crire que .''Bis"' <*
sa '-ouipagne i ornme du X\
S :1e seutut M i.'v. ii-.-r m lui
tous les instincts, lfoiea le son
ancie de* cavrn- s. Ces re
Il -xes brutaux ili-parsi roi t ils
qu vent la polygirnie on il s< rnb e
marcher grands p s. a'ii t iut
en croire Victor Ifargutrits et
Geor^s Anqulil ? 11 Jeonr -s
Aoquetil, Essai sur ta Mariage
polygarnijue de d main* La
maltressa lgitime ).
Toutefois ces luttes ont moins
ii'enverp.ue que celle qui mit
aux pris s, en des temps trs
lointains, grecs et T'0\en,
cause de l'enlv ment de rate
Il''ip remi'quthl mei t b Ita.
si belle nue l'un des Sag'S !<
la Cit Troynme, un vieillard
ne put semrrher de dire
telle Itrrme qu'il conti mp'a't
vmir du haut ds portes S'e,
celte femme cause de la< t <'e
maux : Hlne, plus je le
trois, moins je ne puis me m*
t.^cher de comprendre rour
quoi depuis dix ns les Unes
c et les l'royens souilrei.t des
maux sais nombre .
Mais aujourd'hui, mieux qu'-
autleloif, dans 'ous le de nui-
ne de rscnVit sociale, elle
tend prendre une p'a'-e plus
considrable t loin de dsirer
qu'on saciie sa. b-aul, v- ut
collaborer avec l'homme dans
diVe,s doiua'nes qi'and t Ile n'as
Jure pas avoir une part dans
s ou iuiTe des flaires dp son
Paya? La Mdecine, le Uroi, la
Potique'.sont les domaines
dont elle ose franchir le seuil
usVptt en y apportant tou'es
les esprances. Unj femme a t
choisie Paris pour ire Secr-
taire de l'Ordre des avocat une
autre est. aux Etats Unis du
Nord Amrique, gouverneur
d'un Etai, en dpit de I Empire
invisible du Klan. Les temps
sont bien lcigua o, dans un
Coin il-, il fui discut gr. ve-
inent par de dort, s i ersonna-
ges a savoir si el e av i' une
Ame >t dt a la Saint*-Vi i e
de n ire p choses.
Tout ce pr uni ule est pour
tacher d'expliquer que dans no-
tre Socit qui soutire du mm
que de patriotisme, la lemine
capable de se faire une renom-
inee dans des branches dlica*
t;S, poiiruii bi n t un |fl
teur unport Dtdaas U lortni-
t ou du cuo) eu quu'Hoieuti
t.un devrait in Su lui < e don
ne dans ce at us, ds l'Ecole. A
Une Socit prticu'ire, disons
|>iu i d'iequate, le mot particu-
Iht ne pcuvnijl s'appliquer au
deeloip meut uu p-m. tisme
qui, ad mu a, .si uh bu t\< u
ni qu'il itaLoim PU (luUiaVtvi'e. Le p auui urri adairs Je se liaient
nul plus que la f. mme ne sau-
rait ex.ehcr le piop-g-r.
i inculquer. Cette ide paratra
Kisrit'tre bicirre certains.
sb4S uour notre part et i oette
ngi de noire histoire* il doit
t-e d-'mint un peu ohn'
c'i'C'n. nntmirint a ! f iq.
m qii'nd il s'ogi" d> 's form
ion -iiovn; qu'el'e rep i-e
les "hemips de l'pi n qn'e \i
brilh da-'S les riaa<4l>* p'ua
mo I >"-n n et porte av.'. li g'
prti.-u''r' ; ux hu'iennp* les
t>hlnni"nlP8 loilettes d Paris
ou de Port au Prince, c'est fort
bi'n; mais si l a' rrient ses
taipn'p, p|'e nVst qu'un* noup^e
li -lulie p! oour ppu qu'elle n-
g'ig-i le o mitriel fe es de-
voir d'tat, intrieur tenir
convenablement, elc, pour ?e
I vrer exf.'usivemert aux niai-
sirs mondains, elle tombe de
son pidfstil et confine incon1-
ripmmpni axns doute, la gri-
sptte Hu Caf Rovl Iji femme
doit oublier parfois ses plaisirs
et Sun aignih -,<>on pas les ahan
r*ooni- r, pour * -tive i' ioV Ile
a une me, un mp oui corn
m- sou co ps a besoin d'une
i ; urp. d'un id/at, 11 nire tous
ai'el d'us bel lui prop'sprque
celui sV| former des boonnea
qui. i lus lard, a meront leur
pvs et sauront le prouver dans
l'aToroo i*s mrntdeaulushum
bl'S comme des plus hautes ta
ches. Le jour ou l'esprit de la
femme h i i> nne eura t form
reclierrher un tel idal, elle
aura connu des joies qu'un
grand nombre ignora t ai m
ni d'autres titres notre res-
pect.
I
Aprs lea bouleversements qu'il*
viennent de subir, le- peuples qui
ne veulent point prir ie recueil-
lent, jetteut un regard iciu'ateur
ur lea ides et lea io-iiluliom
av uit prsid aux vnem n s
pn*a et lea mod liant dD a
qu ils ont rccwouu avoir t 4fc
taeeSa
Or. a il est vrai que les vnament<
mfnfBl'esbomoi' ill'sslauseique
ceux ci ont le pouvoir de ragir s'
que tel rement d'anorr) mal
h- areui peut luivrs an cours pro
pire parce que S la mioule dci-i ve
il a'est reiicooir un bomme, M
caractre. Ln ckrscre ne se coq
jii pas comp'et a'il n'a l'amou
a U ii'tne Nou- pensons qu
oile mre peuLd'O* -oa lg lime
iif p" tHii.iie a J luner a* *
ance 4 un tel homme, ua te
catsetie q > I feioia* e,t m r
' 'l'iis m u p ac- p u foim r
d-* lis suivant le prcepte aV nolr<
hymne oa'ional : libres, le ts st
prospres. Plus que son rai'1, alla
lOotrlbue douera l'enfant le*
prindoe* directeur* da la vie. Coq
tnirrmnt au pr que ce du ra*li-r appellent eoustam
m-vi' h rs Ju 'oyer, el e est SOalafl1 P rlue1 avec l'Ane d*
mi nf-ut 1^ ce a pr;hera plu
10 d i mule sup j oser qu il >oi(
la haut ur d- sou rdl*. La f'rrim <
a, o ailleurs. I art de (aies aimer i
ses fi's ee qu'a le aime. Mais, l'on
est doui'.i r uaameoi surpris pss voir, dans le m li-u h ut i.
flgurar I anour de U patie par a
' i-ni'in-nt* qi- ls n i h bi n i iea q f>r Ce*i qi il
eu /. fallu do s d r elle me o
ce-enouieut. Niua al uons croiri
qu'allas n'en tuieai p*. tou.ou a
danee, que d-i pi--us- rsdition i
ta soot eonservea deoi bLn de*
familles quand elles devraient 14
trt daai tout-1, .Nsas oaloai bleu
croire r>rore Bjee le femme dea
lemps hrniqu-a de la nslinn et
celle du lendemnin de cas lemps
iaml il ^i es d- Sparte, noua
artes lonute > pa a relie Man
neite B nn ir q n s'informent de
Peli' n apr* Siberl et non de son
lils qui n'en tait paa revenu, r > -
popiieii 4 un O licier tonn : .Mon
tiis (jn'impo'le aon exi-len' e 4 la
R'pi I ligue. Mais le Gnral Plion
o ! il '.' Mais 4 de trs r.r
trillions qui ne font que confir
mer la rgie, la jeune fillo i>*ue
des (tnrations pnue|'e. n'a pas
l'ide de patrie. C'el qur loul au*
tour d'elle, <> ne a'en est ja-nsia
proccupe. O ; n us en enova
rions, de temps 4 au're, elle "cou
tera ure aieule qui re pss, irouvern un trait de proM'
? drainislrat va qu'elle attrihue a
au palii'>time le >on auteur ou
entendra parler de la situa'io i dit
rlci'e mais a o-n vii|>era avant
! ut t-i le f'an eouC'e, dea dan
ger que peut fa're courir cette
ailustinn 4 la rortune dea aiens
et nullement de la Patrie dont les
destines sont peut-tre en ju.
Cependant, la temma hatienne
t il preuve de tant de gnrosit
et de grandeur d 4me, dans la vie
que nous dvoi a reconnatre quecs
sentinvnt ne lui eat pas suprieur
au point quelle ne puisse se l'as-
similer. L'Krole aurait d la pr
parer k la l4<-he de tonner des ci-
loyeu-. Ki|e aii-ei, a ao> vent mm
que 4 on dvoir: former les ro>u'S
au patrioti-m- Lea or cd 4 l'u-
sage des m-lT-s sont diver pour
faire imores-ion sur dejunes car
veam et l'on conn I la force de*
im|.r Miin premires Noua ne
laurions passer aoua silence c>
pendant de louables eflnrla Hana
ee sens. C-rixina tsbli-sements
s-olatrea ont I il imoiimer sur l-'S
cahiers d'Hiins aux l*e>, en
grand- carxrlres le mo's : Dieu
tl h'ii avee eu *>r*o de U cou
verture la biographie d'un hros
n. lions1.
k l tcols M.r Guilloux dea
croit d mJai e. d'tiunueur sont
d>'fihu#ee *uv i< mritants.
Le luiim de ces maignrs l eus
c mu m ualio'ialea C'est l une
beunuse moi live qua d'appren-
dre 4 l'lve A associer notre bico
lore. en qi a s'incarna l'me le
la l'air e aux efforts q ri lait
pour ' m r l'honneur de p.irt r es
cou m Il sseatl bon qie ie pro
fe-seuis es i* n li a ni conscien a
d'ceinil. M is autre par une
i l'peclri ', pour avo;r dem.nd
M i -on ehaalil la DhrJvAI I v|KN-
N i une >oia par joor, imml'ate
tu l.i.ir>i.i iTtifil tr ile'le
folle. C est ici piu- non* '' c-
sion v l'-sn'T mu d vu s
rtligisis'- de St Ho ed- Lime,
au 4 c' lu Oiapenu franc te place
ns air chai'll ,4 uaepacs
u'honneur, sdl ausi plac celui
de la patrie bailieaoa.
(QsttQtioQ Vve Paret
Mm- V, Au<. Paret fut sav ue
eux paien's que la rentre de*
tlassrs aura lieu le ter Lun li
d ui. .lit- Mm- Maltei Fou.
ne l'eret l^le ebergae de li di
rectiiia <1 i'im-h i -.- m i i t et rasa
vra. co i nu- par 'e pa-t, dn ex
ternes demi pensi nnaires et pen
ionnaiies.
e^aj^ijfg^a^- _.L
rjoupd'hui tous irez
Demain s-enpnt vajs
retouraerei toir
Les jolies choses ex,m-
si'-.'s d.iii-s h ji'aii I vi-
Irin 1*3 Paul I Vu.ili.
|MM ne croiroi |4af aux
prix.
-"K i i i I I .--
/laurice EUaaoi lils
larchaadii traoaiie
jPort au Prtooav
La Situation au Maroc
' .....- . -^
I an, |t's't milieux Iran on commente diverse-
ment l'entretien qui eut lieu entre I. Painlev
et le larchal Lyautey
llul-EMrim en vue de la prochaine olfenaivea pris
C i.M'i 11 II meoi le commandement des troupes
Pari-" Le journaux c rrtren
triil I inuo !> rre de l'entretien de
M Painlev il du marchal I yau
V. '.Le P M l'eri-ieri p ci e :
Il dchire que nos trouprs au Ma
r>c soi t 4 veille d'ans pi"an
le oflensive oi pourrait remporter
sur Abdel hrim un succs ileci>f.
Avant hier le marrhul Plsin
et le gnral Naul n a nt ai rive-
sur pi .i e p t ai rer la d rata on
d's opration. Par contre la r
ay.ee Pan du maribel Lyao
te\ sera pr' ieuse pour le gruver
nement. M. Painlev aurait de
mand au marchal de ue pas tei
Irsr imm dic me i en avait l'iutentioo.ll parut'
dillicile qu'il regaine llsbat Hvant
une quinzaiue et probablement da
van'sge.
tM- Semblant dcid 4 tenir 4
ton prix jusqu'au moia d'oclobie
lorsque les pluie* rendront lea op
r '! - rni'oaine impraticable!
dansl'Mriquedii Nord.bdai Kr m
a pr s personnellement le i mmtn
demenl des troupea contre les
franais : malgr le calme rgnant
es deux o es oi * niotr p une gran le hstad'e Saules dea es
' btia d'avinl pwtes ont eu lieu
dans l" s -teur tit On rapp >rta
qu \blel Krim eaaaye psrtoua les
m iy-os poi-ih b'ia q l'ont abtnd >on 4repr-c
dre laura p'acea dna aon anne
r doutant les rau la'a da l'uttaqua
franco espsgno'e 4 Meli la.
TE\i\IS IULLS
Boules de Tennis
Viennent d'arriver les fameuaee boules de Tennis
Siaasagara peur obamplooaat. Couleurs varies,Bleue
Ituugs, vit
Nous si tendons aussi ( roolialnemsnt lss Cor les pou'
raquaUsa fabriques spi'oiaaasnt pour les troplquea>
t ouiourj varies ; Va i, noir; oiaao, roaje etc.
Quintin WiUiam f Co
Vis-A vis de l'IlUl de l'rauoa
IVouvelles Etrangres
PAR CABLE
La disp'iriiion d'un sous-
marin italien
ROMti Le aous maria Sebts
tiano, ili-piui au cour- des m
pib ivres na,vt|eii "ir la cota le Si
rile U semtina dernire. n' nt
eacore t retrouva ntn'n las rs
cherche* p >ur'iivia n-*rgiq is
ment par lea aroplane e| le. nf
fraote* otts de 'a marine. Le
aoua mtrn c'oiporla'l un quipa
ge de 50 o'Ii iers et matelots
D mis l,t mi in rnarelund..
iiiii|':iisi'
I.OMDRRS On prvoit la poa
itKIIH d one grsnte disiorO' is
da la ma-n m' liante angl Isa
dans le m inde entier A la MHS le
la greva n as officielle ds gr>J de
mer anglais en protestation c mtra
la diminu'ion rcente de leur sol
de. Celle prdiction e*l faite d'
pr1- des rapports arriv.nl cons
ta-nT)nt annote, ni q ie les g>4
vpistentenl dti 'as p ri n-'O
rTe4| jti-q iA pr'aanl.
\ujjrl h ii cj q oorts aof'si* :
Lon lies. S ..nhi npi i i Ho I, \vo i
mou'li et Swik'i res-entent
d la c*ve, lun li' ) no ix "ine
port Live'po' est nnac4 ptr son
extension Rn ton neuf gr.nds pa
qnahots y compris le Maiealic ''
qii doit nadir pinr Nsw York da
SetthiTi l'on I '^eia aant b'.n ca
laetsa ptr it*s da 'a g *^.lnM
q'i'ua ir .i I < o ''S e I h tenu
B * Sa "l'a art oa-* o t dma
l'i n iss '<'" d iioivr |ai sqsjl
p g a. 0 l'a f' i l'e lu Su i oa an
bo 'C q la le* q lip < i >s de 1 tuta
navires se sont mis en g vs 4
Dirban. L'Australie galeuient
wuifrs aea40on in IroaMsi, a
grand nombie de vaisseaux sa
trouvant immobiliss.
Autour da la dette
^ de (|urre roumaine
PaRIS La Roumanie tout
mmn e h >utie Ka's, enverra
aie m'ss1' n sux E aie Unis pou
r gler la question dea dette* Oetta
o.cImiallun a t faite au Temps
hier jar M. Vmll e Brainn, mi
nislre des finance de Houmai le ;
ma', a t il ajout pour la Knuoia
nie, la cooan.idation da la 'et''
an nu aine comporlt- le rrg'cmeut
ie le* au'rea l'ette gahmen'
N. m *elle rrver- l-a r'tats Uri
d'eni'on nO million* y cm ri
les m i tels est b en mn'ra Impur
1er le que SCS Celles CDSr< D0<
allis.
Nouvelles diverses
MEXICO La nouvells bauqu <
il i in,.-ion du Mi ii.jii-- qui doit
mettre du papier monnaie en cl'
rn'sl'on inur la (.remire I >i 'le
pu Vff a tU ouverte o'ii. i. H
sjienl re m.l'i' in pr eure du y
id n Ta'V d s me-> h de .on
C Linel et di corpa dipl- mal q a
'". lie i Ni.qii' r connue smis I
nom d* Rsnco de Mixte s nu
aon. ceh i Bank of Ifeslen elV
commencera avec un cspl'al de
100 mil'inn* de peao c'est 4 dire
3 80n roo do'la-s. La gouverne
ment er,perve St o,o de i i t
oflrer l la rete au pu', i
l.a Mx q ie n a -as i i >
monn-ie en nr ulslionda u'*0
et trs peu depui< i'n,i S-u'es
les pices d'or st d argent on' t
o uaga el lei gr t fort relarJAes i cause des paie
BSQla 4 ftrs laits n espce.
La lgation du leieh
illeman I i Port-au-Prince
nous prie de publier :
L'attention des po'teurs d'obli*
liions, mises par lea Socits la
utrie les Allemandes, et qui en
sont |e propr 'sires depui- avant
le 1er Juillet t9to est attire sa-
les dispositions du 39 du Au
fwpttungsgsse t du 16 Juills'
Ifll.
Le dlai d* oua're semaines,
prvu au J | > prcit, corr merc
courir pa-t r de la ptblicitioa
d'un apps fait pir la Socit la
dustriell ses ranciere sus vi
ses, conformment aux modles
firs*crits psr le Gouvernement Al
emsnd, dans son dcret, publi
au R Ichsaotaiger du 19 Aoftl
tots
U es donc racammand4 snipof
tours sus mentionns d se confor
mer, sans retard, au xu ,|u ^ h
en ee qui concerne la dcla Ion 4
faire par eux.
port su Pri tee, le I Siptampre
I9t8.
le. Jli. lurvil Unie?
Ce malin noua avons t heu
reux de recevoir en no bureau v
la vielle de notre ami Me Jh. Mur
vil Nouy, Prsir u de la Commit
sion Communale du Cap Hatien.
En lui souhaitant la lienv^nu-
nous lui renouvelons coi sympa-
thies.
la premire de l'artiste
Solo Mavor
si
11 n'y a pas an malheorsuss
ment uue belle salle, trer soir,
Cin Varits mais loua ceux qui
ont t 4 la premire du barytou
mexicain Solo Miyor, en sont aor
t's compltement sstisfaits, tous
I numros du programma aysnt
t ex'tits avec une maltrlss in
discutable.
LVliste mexioiin a uns trs
belle vois et son Ju trs classique
en fait misan r-ssortir la onont
pleine et les inflexons pures qui
font Ir uvr un charme exquia 4
enten Ire jusqu'au b mi la savants
et-u'i'ii .
Non* snuhaiton* qu' la proclui
ne so re un public plus nombre >x
ailla applaudir le dlstingi artiste.
le quartier de laCro i dus
lossalea envahi par tes
tux de mer
Wniia attirons l'attention dn *> r
vice T chn qua dea Travaux l'a
blie et de l'administration Corn
mtinale sur le quartier rlo la Crol
de Bossslss qui chaque aprs mi
di entre quatre et cipq heures el
tran'nrmen un vriub'emarais,
faisant an*i des maison d'habits
lion ds vraie c'oqus.
Tout ceux qui habitent cat s
ion sont dea fermier commu
nanx. par conaquant ol droit
la sollicitude des pouvoirs. C'aal
pourquoi noua estimons qu'en '
e'arnanl au non de cette se r*flnn. seifaction lui H i
donne aussi t.M ...
Petit aeeileit
0a mal n vers w hres, i la rue
'I s Cii'rne. Mm Me.ee, qui
if1 'ris n' c Ht"s le ciinun
p> t >n'I-Va *V)79Ht oua-on
I iist vin mut. le chsuft'ur
U v voulut oW-en im a vint
i reipi. K|i t un ch'iteet 'ut
releve ave quelques lo.itu-
siona
K'Ie a t transporte i l'H-
pital o les soins lui fj er*t
jryJiguis,


Lt MMor
JU
laxatif ^hysiolotiq le
le seul fbiafrat la r4*iuc*V.ott lcnctlunn*!ic do rintesl!\.
. w -
Eponje et Dtttel : ;.-i*s.n,
Evl: i A,- ni cita e: l'E-v
8up: .\m: IfcWft'O'JM,
Empche lexce d'Obcn ReuUr'.se rbarn:::.! de forme
CoOttipAtoB
Entrite
Veftfca
Henv roide
Dyat 'D.ie
Migi.iir.ee
Cbatfila 1.1 *
CltbfiM. e*r!i 'I i" o".


r.

!

t

pi r"***
...
tf aatMVn,
. H^MOHnOIKnS
-VBOijroiru. i
.UtW*, */ .,. j
i Um .' <
n; bout an
i ArMiu
' 'rierru

EXTRAITS I! iaib:.
t avltur M%+Q<1 Htuw
IBr If 14 l'i .cturi-.! du
m-tmmtr- -m La Maison Kawas Hermanos
eut certainement la mievx pourvue. *
Compltant sou nche assortiment elle rentre aujourd'hui dans ses magasins
!* articles suivant! reus par les dernier- bateaux :
Gants pour hommu et tomme* l'eilume de luxe de toutes le marques
Eveuuila frauxcleratia eupileore
OU mt. f,|iuUi Sacsa ma.u>pourdainceeu l^ltaletenCu^r
Soulio^ste |nnievee et saue talon pi.ui bmii. feue. .10 1 enlaula
ll|l 11 rjiapeaux d pailla t de ji 'm- up pour nomme
( lwn see bauci lses ex ra I ama9e s. | nejr pour matelae
< 1 pate e~*on-|--.S*.ve.. ns ) >P1** *> no . < uleur
i.itpon ce sole a tGraiHass:rtiiuent te c av-rtee pr. n< mmes ete. etc.
Une visite
Une lellre de M. C. Vieux
A
M. Pouget
Port au Prince le 3 Septembre 1925
MouRieur Louis Edouard Pouget
Diiecteur de "La Pote"
En Vile
Mod cher Poigel.
Cant vingt et nne annes d'une
oisttuee nalioi aie tisse do meu
sot^c el d- eepltoleileni oui fait
de nous un pu p'e sans \o!o I',
an lui, *ans mor-ltl cl ans dis
. eineinnt, au polut que nous
mon pu assister, ce temps der
nier, ce fait inoui qu'un public
non dnu d'instruction, e<-t plu
faire un hr* de l'etcroo Davis
parce que ce misrable Hvsii sa s*
dfendre en faisant preuve d'audi
ce et d'e fi.nteric Malheur
la coll.ctivit i laquelle p-ut man
que r le guide d'une 1 ptaiOB |ui
toit a la foi comme I aiguillon de
tant taire voluer en on eiu les
sentiments noble et grand et le
(rein qui calme Us apptit mal
aio- et ki ment qui dgra
dent ?
C'est nous-, j urrMi*, qui
[oi.'oit prtendre au lu ui lion
1 m <1i dfnger un jour le aWall
i.!. dt lu t aiiie h-qielle nous
ie cewfB''e crier noiie dvoue
nea* cV t dou qui non pi
t, ndoi le atotrea du Uee pu
tilir, (|i'incomba la loi rde n ai
tobla l.ichr de crer enfin dans
mire 11 ilieu, me epi"" n saine,
de C'eUbtr et de la lormer, aflfl
da rendre dornavant impo*ibl le,errement et le faute aans
uoii.l n* <|ui 1 oiHooi vaiu l'oeeu
pation de notre teiitone et qui
m r l le* seuU vraie cu*i de la
per> Aluatiou de celte orcuiaiion
S'il*t *rai que le bonluur d^
la Patii rteba* que U' us lui <
critioo to haims et ma pa<
ions, il ect de plu nceair.i
qua noua nou eiluion a s 11
mettre no peoaea t nos aetea
au conlile d'un pur fenlimrnt
d'quit qui joigne l'ide d'une
justice impartiale celle d une mue
tioo ans le rroum de Uquell.-.
louta morale et toute >oril de
Btureraient inexialaijte.
Il faut que toieut lvolus le umph hllieuv ou, oua
lt masque de ! uilu et te la pi.
t, notie I" te bF^tlallle bumaine
ose gravir le xublima- rom ml-i
deftioa sux miiie rele et aux
qualits ana fard
A celui qui se liompe de borne
loi, il Uut (lit li I inoiice el le
par Ion Mais qu le glaive de l'o
pu i. n i' vr I'1 '' 4 trompa
ii'n lliinl -e n.blnlili s tl ei
ploite le ma betir qui commande
notie ptt: !..
Or, mon cher Pouget. il a plu
au journal "L'Esvor'' de provo
quer c qu'il a lui mme appel-
' On scandale poluiqut ''. Et voua
n'en avij pas joute, c'est le uni
ci de la vri' teruelle, c'est l'im
pression prof iode de la ncessit
de celte vrit, hor d I- <) > I
notre soci' n'aileii dr< jimiis
lvolution d^sirabi- qui oni .bit
gdemnpiil. certain reetifici
lioi a au cour- deqifi|e j'ai drt r
?eier d n fait au* jr '<'* 'lt vota.
Mai vous a'evlel bin dit qu
vous teniez votre tour vos reo
seigoementa du Docteur l'aulne
que je n'ai paa 1 honneur da con
n tire.
Voici qu'une n te du Nouvel
liste parue liit met a la rlnruo
" d'alairea comnnerciilaa'' el la
carte de recommandation remie
par Jules Faine aa r Paultre et
ii cooverali'>o qui eut lieu entre
ces deux personnage-. Le plu*
lraxgei en tout reci. e-t que la
Nouvelliste. aemble f iie tat de(
dclarationm.ue 1^ vuii- po r
innocenter c lui que. aous la loi
de vos propos, j'ai eu po itive
m ot a h 111,1-1
Il e-l vu. la d re que le* g ns
Beoa* co np <'dr m bien qua 'r
Jules Piine, reprsentant d'imnor
antea ma son* d'eaportaiion am
iicaine>, dont le crdit et les rla
tioi commerciaux sont pir -11
m ne trs tendis, n'aurait <\ le
faire d une cai te e'iatro luelion si
gnedeJo ib >is lits et re alive J t
> tfire cou uer ialesl l'ourUnt
auj veu du vu'gnre, je ne i-*
i|iieni* pas moins de passer poui*
un inconijuehl nu mne un m
cli n I. si je ne mtirtis , clai*
ou relie nlf'ir-
Entra vou, le Dr Pau Ire et mo ,
\ eo'ell il p'aoe pour une loiex
iurr.'l impileqiie le pub ic la
saille : mit e d'guil h 1 m- les
Irpfa veut des cu.ir-issiiueiit* ,.ie
cla el nets.
Ku vous d iian lin' le b en vou
loir pub 1er celte lettre laquelle
voua ne poivez pa nuiq o r le
rpoodre, j crois devoir voua
donner ifii que copie en a M re
miae lou- ks ( 1 >tidien de Port
au l'rin e fl 1 de publioil
*>oy 1. m n ebarPoeget, toui
mon lagra' l't-e obligi d'an arri
ver \\ ailait qu'a un grande
am.ii
fOM'ant VIEUX.
Chameaux paille fine
Borsalioo
CHEZ
H.Ralloni fil*
Les diij'ps de la Rua
Un le* mille et un dangers
et p-8 le moin .'<, qui a.s ni-
lent ces j nirR'i ! rmlli lirwt
piton sur I; foi pub'ir] 1e esl
le cocher ief.
hier i-, vfrs 7 h uvt, \ h
Graji riln-\ ce'ui q"' c t luit
l> buss puiiiui Ni/tli t.vei
UDt UO ch v-l tour J lirai,
|e> I nt ventre terre sans m:
oueier >\b^ ps*ent*a
.' rriy i* 1 in '1 h nie
d'sFo ts T iris, il I ro'tour
m h U U e a1 u e et un
cri-r i e m n t d t"ui
'.raUT Riir sun DaMK>*. <* 1 08
peut rais innatil :u t n ) iiTltr
par-iite ecpi le qu'au compte
de l'ivogne'ie
il p^nlant il foui T>e \Ji'
r.ip-.ieles Iordre ces h v .liera
du lo'iet qu lf -ni t np sonveril
U terra *t 'j si ob i ni par ce
i.ut ljs r^i'fn-'nts de police s ir
a circulation puhliJju^
7e et Ht pisodes
Entre: G. 1.00
Prcision
Chez Kawas Hermanos s'impose
Petite Statistique ^q \J^ BOSSE & Co
Agences- Reprsentations
Au cours du mois d'aot couU
47 condamnations des amendai
variant Ut- 2 a HO coueiie ont t
prnncnre* p,r le Tiibunal de
H iii sprii-,n 1ot\ iloni le ii'ulaii"e
fst le J ;{ J. II. Arthur iv r pour
Supplant- ies Juges ^.hrbath et
Coi ou
Le CooIraventi'iDS sont ainsi
rip'1 le
Bue le vit. se : *
Injure. : i'.l
Drogation u ralemeol
du Se' vice *-i ni'aiie 3
\ile de fait K
i hauffeur d'aitln r^n limn
pur manq i* de licence 1
' net i ub i ,n" ai-'-oinpi
g ies d. vui r d Lit. t
Til 47
Le produit ''e ces amendes >
I? p ml.nl t m Du Ce t
Som n Dix H il gourde*.
l'an si .-tua
Ce Soir
' fir.
U. S. S. H
Vies-eur les D gu de !'
ni in ils laucta 'port va- lit'-
tienne Mil c lOVoqura Aas r-
ble Gorale Ih Dimanche 6 Sep-
tembre pr h in dit b ur* du
in itin au l'avili i" il i i\.r' Leioute.
Ordre du Jnir :
In. Leciuie de la '.orraipo \-
dance
to. Rapport du C mil*
3o Kectioi des Mmbr.ilu
Cou*. II.
in i .tint lion d'intrt fr'nial.
Le Pii'deot d IL S. II.
ndrer CIIKV \ I.IKR.
Avis
Nous avonz reu la lettre i -
funtf iftte min ' lit utffi*kl'0 '<
(if p'ih'n:-- f tree 7'<' i nr prcision l'i t Mif-o/i dt I/-' PU it H tl
hu Conu t iCE il.
i'tion Ville. le2Sepb e I 115.
Au Lirecleur du M il in
i oit au Piince
Monsi-ur le D r..'|eur,
Dana un de vos ri eut ar laie
propo: de In ' d- m .-i n ' de VIr
(raudoil, *0U* Vej irmnis une
ioeiacl tod- ! ce qui oie en n- r
lie. Il y est dit q quelques jnurs
avii.t .a date Re po r |e lae
non- i i -id nti"'l s en 1911. J h|
fi rv q C'e.t un a erreur : j'.i
t rvolue iroi* a a* au parafe t.
eu Mai 1919, quelques jour aprs
le vote de C' que l'on a app. l
' la rforrri" moi taire J'avais
t nomm en Juin 1818 Je vou
eiais oblige de publier la prs'n
le en ii.nir.- de rerlitiraiou.
Veui'lei agrer, Vonaieer 'e Di.
ecteur, me* silul lio i empres
e.
P.>RE lll'DICOUHT.
Le bureau ic ut.ee po le
la cuni.aisl-in e de- i terisee qua
le lenoimlle i eut les licei.es
pour arme t feu a .! j i connue.u-
e. ireud li. a i,i .laie du 3 s p
tembre u.am
Hiter el Iule de ne piint atten
dr-i .es iei nier, jours ,.u .. v.lar
l'tnc j:*Iii mnt
M ir. riiLVi nriiOHN'
Administration W.ii-
raU des Postes
)V Le- j pe bo /'' ,v m Vuik
et l r.Ui )|) vu S V .li Jllrcl)
I. ir ie t/t > '-u ion u taluol L r
me. \ c II Ire U 4 OeptiuiUle p:0
haie.
r*ori au urin e, 1-31 aot I9i.
PORT'AU'PIUNCE
Agents gnraux de^i
rieoker Jones Jewell Mailing % t<
NSW-YUHIi
I iiri.io* Hujariau 00 B>ule Rouge.etCj.
Franklin ,;re Insurance Coinna:^
new-yohl:
^ i Diamond lalch Co,
AUttraettee t Sate I loine
0. S. hulili.i txpoit Compao}
Souliers Ijcil
Cbei F. leUlegett'SOQ
Poleeons* lit'* en tous yeojtJt
.Mautlacluifts li le lns'c-^Cy
Asauranoe sur la vie,
Suilliuu Frres
Vins & Champagne bordfaua
*' He-vmir
COPE.NHAGUF
,ie^ \\. 1S Baii.ew> it Ifotj
l'ahac jaunes et ncirs.
ii& H.l! l'i.i.iic.
Sens Hlval
CiwMri'ttasrh^feU.rt
fc-nvol. deienreC'
. > a-
U\m\
Plut de vieui livra
Plu le livre u
ch, avec hm ou
ti6'e* quolire L'activit iaiua
iiidiia a, di.igic par l'iutali; .',1e
blieuuc ijui a-. -
Asthme
t.^*r iv i
;. < ' >mm imaatr,!
<.'.-.. . v IMn Hrtttt. |
I a Maison F. lm\m\ & Co
- i ' T
lue du la(f*sin le l'Elut
ENTRE tjLINTI.N WILLIAMS KT LOLBA
Vient de receuotr par le tranaf*
le* arides suivante.
D nielles Extra Fine, Dentelle de soie, Dentelles Qr .et argent
Kuoaia, --alolles C(lp-nu uai' .i,T"""s, Kte'u/, Callio le 'Soie el
toua articles pour Moles. Spirterie. Uea Motifs Haute Fantaisie, eu
perte pour lebN et chap-aua des S.ica Perles de toute DeaUt, ieV
r*es H n t'iifs. Chapea i Jdan Bart pour Knlants, Hroe tte'
Peignes coiffer tous < ores des Bro-es dents, de Ptes 'Ma\i
Iriies, etc et'.
rticles p>vur II im oe :Fu cols, Privtes, Bretelle, Cbemlsea
deso'e. Jarirl es. etc roua articles p ur mercerie et Liogerie.__G.
team suo ieurs.
BOUJ'lo.Ns KN T-iL'S GENRES et B ucbonj pou- pharmacie.
Ah ii'i.tation Liquile : Liqueurs, Cognac, Vin, Cbaiapaue nutb.es.
balli- eo cou'enour et Poupes. Jouets divers.
Accs oirea de Pharmacie et Spcialit Pharmaceutiques. b*ce*
Bassin I nbe en caoutchouc Vies et Srop Desrbieoa, Via .Noun
ta- il Hi-lognol. yuini.-m Labarraqne leplo 1er etc.elc Sel d'fcpaoor
el te (.la beri. Lcenns en Oro, Sevcn auliseptniues dtes quHlil^
Kl'* s.essence ,.our Sir.-ps.ii.,. e r el i oulirie.Colurant naturei
Nous avons reu le V. niable 1 li des Alpes. Excellent dpuraui
fassez-iious voir, nos pi il sol avanla.jeux.

A. de HaiteiS el CJo Aycuis
^W^ *W '"^ ^er r ? e/
VL j '


le vyvi\


Marchand Tailleur
Ao t8S9 Rve du M gis' Se recoran:nii.l.- .... ,. |,'i. ,i s:, m ml < M' rl'u Ml P'uir I W(\wr uuoe et la j,r ,.rj.v \ . :i ,n mjM dai(S rS ouvi((*> conli I se? soins
l n*uon resle ouvirle Jusqu' 8 h ures c"u soir.
k^iix modr*.

ALUMINUM LINE
Kew-Drieans & Soi
/inrican Sisdmship Co k
Prooha xx dpart direct pour
port-au lJx 1x10e rJi^i x"
Le S/Si filflj ayant laiu New-Or*
ietje iV Aciii pour tort-au-Pria
ce et Cop^HoHen sera ici vers le
ccunni.
Lu steamer F dt/bld laittera 2Y w
Orlans le 8 S'pinnbre direcUnitn
/.or fttrimiu-Princ '.
^ctt au- u alteis & Du.
4y i-
#.
'
lO.MPJlrtc.
New- York
i vous voulf2 conserver la penu de vos chaussures,
vous voulez conse versa souplesse pendant !onqtemp3
| mplUjiz notre pie \f< iiu|rn>u la meilleure de toutes
les marqut)
abrique spcialement pour les ijenflemen du liij|lit li!e
Me protye vos chaussures contre la chaleur et
hluiiii.-'lit.'
GeoJeaDsme&G0 r
..;^PERiinO
\ ji .t U BI.ENNOKRHAG1E
' rcent ou Cliroiiiqurt
M, 2- Il A RABE8 GURIS sur 232
,,.'. -,-nrt dm, M*Jt,,ni J'Alfr)
,**.' Cm' ! naWt 51I a t.Mjltr-i tonn In BilIIear rfsilUts
ontm^im i-i .....a IIJ1
B v BOWtF.S PIIAH ?
|| D ALGER. 4fi m-JrCrrudlt.l'ARIS
Mer.
A de
.......
^^^t^S5ft?T^?aiBK!iSF-
C>au}Pi\7no~
^Reirnsv^
tyferl:ftC*&iee"
. Pr' y fl"* I
' fi t '
._ tlognr; |/
'
tft i.v T.'.'r
Cii x
le |.lu calm^. _\ V
>">1 lan-r*

f
GrandRuc
A ct ds Caves de 80 - Voulei vous voae habiller avec ljunoe, et bon
march.
Ad assez 'OUS la MaUon N. 8c \. A'IRA
Dont im /* i a* ia Ire l ,j..... i.lHloe POU
ven lF* b:i'coi p
Mans son pei .onnel, la maison v m->^ lin mdltra
tiillnur ilaiiea eai-ti d'un *t ib!!a mnant d praaaiOr
*r lr il IUlio
\, .emo' 'n i' f.il^
Ptur uionure, en cheviote, diagonale. pH .1 ii'h
drlilblano al couleur, ooupoua do caalnair pour oan
talons-- Etoffas pour gilet
Bonneterie
l :neimaea de jour et de null, au \|Out de* olients
oie et luauolielles dermerea oraatlons. Cal ^ porta
et i')|amts.
t... m tion constitue une m ova ion
et la meilleur aooueil est reaervC tous ceu* qal d-
alreut par une vielle Ctre dolls aar la valeur de^
%t u.oui lourala.
l'oit ooatiliiie ojiniu nd et |ii ne rpood pas m
gollw "lU ;1ioii f*l rt'pi le.
lin pat le Iranai, auglala, espagnol et Italien
'*&&)

:
Wiisaco
Hue des Frontf*o>t* 1S87
Afjenl exclusif
P. Labourdell
iH>, l ue Montmartre Pori
lC
La maison
Jeaaro IlllRTADO
i l'houm ui d'invii.i- .- s noinl re \ clenU *1 aiuts
a vu lier sa maii.....le Cummeroa o ih irouvoi-oni
pitr.i. ulireu ni nu m .miili | ; sSOTli 1 Bill J 1 11 -
l'i,.i.\ du mjs ainsi ijm | uo.uis attirai articles d: cli ) \
avant d'ail' 1 ailleurs laites une petite viaite cli 1
\
Jenaro Hurtado
Grand' Rue 1728
4fr ^w-*3^ *9> *bJ*r&*w
\ rm hit/-m us des clmi e, I diMliiifS. lit places, fabteftin, lampes lavabos n rpef'es
Chez
ler.en cuivre cl tu broir/*,
el descende FILS

120, Kiie UOIJX, 120

V


aiJ


*r *AA**
i h _/ ii i i 1...,,, il- h <1< iane el le Lottlea les Anences de bateaux lenseiqnement
troun ne ne touu-s les ijanqu --' ......_ .1
'" 1............. , .. j 1. ^,,iJL,. vvui a .1 h rpubhque dnainicanie bambres conlortableg et surtout
ellacilils pour voyager en innrrobile lins l-ub-s les art .s.d la Kh,hiI,Ii,,.ip 11 1 1 \ r^p......, ^ ^ mLm ^^
trs propres, enlilateurs dans les rliamb es i '
n'e des rer l'At* \ lus des meilleurs cruv de Bordeaux, par ba.riques, Uimejaniies, gallonset pr loua
telles PnrmilesYinsdecha.eau*. t.u. trouve/le plu-arnml ^J^$<^S*Z uS^S, Coo- gins. xvMkks, etc Ab.lntli* Pernod,
4,t rouge- H le reDoaiic* Pommard mnm.gaiw, <|ftt Ai rcain L* p'"' ^ CHHRES le Cuba, 'uror.-i el lUbaneru. CIIARETfES
Prix 1res modrs
La maison H.S1LVERA
Cem qui n'ont pas encore fuies jolis ai -lifta
fiesse que vient de recevoir ta Maison Sillet i.
doivent, dans leur intrt, s'empresser de passer i
celle maison, car nul part ils ne peuvent trouve'
d'aussi beat articles des prix si laisom ables:
los aiticles sonl vraiment de loule be; ut el de
fracheur et nos prix dfient toute con< urrt-nre..
Aipaya noir superleur
Satin Uhine pour tailleurs
Kaki blanc suprieur
tva*i lauue fngl-il"* upriaur
iufk union hiano ar <|lam "iiouveuuti *'
Drtll union blanc anglais
fil
"t iiMtir Japonais poui chemise a tomme* t iod.
Itsps ce sole a barres couleur pour oheinisoa a licin
a es et robos noi veautrs
(lapilste Une pour et mises
i #r le Une pour lingerie
fsil o perai poi r
Zphyr anglais pour -hem sis ei'ra up
Organdi suisse uni et couleur^
H-^a Joursd'nil suie
Chaussettes cossaises pour entant'
Fvncb Kri-ky, dernier, nouve >um
Poplla A fleurs |poor robes
Tussor blA-10
l.lmHiie l.lanc
Voilas 00uem ban es
|lsr> sole brodas
ta* M brod
1 otion- Ivan* (
'lUlla iur 1 lemicre Comiin'on
^yivertures blanche t couleur perlent
Bahrt- s v H rB \McJrra peur H.eraiteM ni |v| s
Voile banc barres e ouchi-s
Mt ne blanche
Napper couloirs
1 *unabte -Ments, roth qui voul. / p. rter, i UV1K les | lus beaux tissus i|ta il suit possible de
frou\>r fur celle place, ne maujnej iaa, nul
d'ail r aill un, de pasa r <1 et m*u u 1 m ill-
( c ml ions est raen<
UMBRltf Carrtes postales.
P. T. Talrizi. Propritaire
Attention la fraude
lieaucoup de dbitants profilant de la vogue du #fi 11171 i0wfl|/ vendent fa lires
H mus sois >* i>< ni qu les coiiiiais i u t t-c'am ut On grand uoinb.* l>' rensommateurs M'.si
Ir >>! t. vol se mit pUi.ijl lli hsoii Geatjen f-*eil pourquoi e 1^ minime le pub!'C in-
t&rttqn* If vrai fltbun JHerl r> < t ? e dans s-s qu.itrj dpts ei -i'le, dans 'a mi flp pvivrfa
de vi # h r* r c i e tjen* au liai* Vet n i et aussi dm* u maiaoo
prive de P/S'f" !*// .
Ceux qui aelictcnlailleurs devraient rclamer le Rhum Nectar
en bouteille liquelce el rapsul.
DEPOTS: \o 1910, Hue du V, gtsin de l'K.a,- Nos lit et 560 Rue Bonne tV.
No f2S, Rue Courte, ancienne maison Brutus St-Victor.
a
Litf, jlillCBliItS
S'aires&er: Cabinet
He Alfred VI.\U
lu F ii n lace
il I I il' i n i IitiMlia
i^sssm^^^aaiMMsar*^bhshbbmb^bis^-wwb^^* ^^^
Garage Les Bicyclettes Svelle
Annotai
Le Gsran s'l ni rfp la Griind
i i'\* u' ion Iph Irivmix les
plu itliiilitM | p'us dlichls,
I mu- ii un b U s, rimions. le
Nervk de tout pumier ordre,
niir,iii ,,,,, lvui^wiSfaf u.le
buv ileuls
Sonl
plus d
h i#i aut
em.ihd*a8 a'
im-e jniiia1*
pa.oe qu'elles a >uC|>la loU
i H w- soddtav, les plue !}>-
lres, les P1^: wfa>>tsa r>
pourqusi nS*^?'*l"",m '*'r#
d un ilnliri^pmhOMla. ^
Miola COHUijfiCfl i
Expdivion en proviuoe aux r**"*]
I
;

110 Rue des Csars
Tlphone 756r;
Hue du Quai
ATT\TlOi\
Je viens infirmer les propritaires
d* mii q4e fa' rei hizr tes p<8'4
CORO t"* Limintiu ** uivnt%t l
Pau* 3iii saris p*t*a JJii oo'd
l Pas** 3*1* Ifi CJrd.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM