<%BANNER%>







PAGE 1

1RBCTKU F&OWUETlRE \BtPiMKiB leujcm May lune BOIS VKRJU 196§, Rue Amrloftla* NUMERO 20 CENTIMES Quotidien TEL *P H OUI *' 24S •** %  PAN Av Tl M •O'Jt •*# II f*nrfel ifl^*" W*4> ansgrandebaiaille d rompter le nomb*e da se snidafs, il doit auaei minutieueent-vit observer ou qui. autoor dp lui, vont Aire appel jon r le* principaux rle',; seul otricier qui n't paa a place et q ii. •a Bornent se l'action, ne s'lve paa a la hauteur de la 'Irha i ars-raplir, peut cou promettre Irrodieblsraeot le succs da a journe. NAPOLEON 1er IMMANNEI N* 5895 PORT-AU-PRINCE ( HAJIi ) MERCREDI 2 SEPTEMBRE 1926 Une"prrogative consacre par la Constitution i Sous forme de circulaire adresse aux journaux de l'opposition, M 1). Jeannot, de Ijlnion P t^iut. u vient le doou r une nouvelle diionK'l ,, <' t de la re-vlir d UIIP sol-n < nit*qui la di-in (me des mv rit st*-ot s snhwqmniM • |ot>rqi:oi n'ai rait-l pas deterIl'in H INF, MXMHK PRCISK ET VOUE 1MPK\1IVK I alillee f l> re i < devr -lent av< es lections lgislatives ? Ce n'est que dans • sul cas que la prrogative reconnue par le 2e alina de lart. C de la 2e alina de l'art. C qui. lui laisse au Prsident de la Rpublique li l 'Culte de dterrain r i'auue. d>s (dictions lgislative? Nous ui v >yoi,s pis en quoi le ni'Oim m nt de M Ht" sieur J'iiitnt serait orl nble au n re qui a le pnvilji? de rpoti'ie au text-i et A l'eo"t de U G institution tf9* nemmt, .i sa'"ir qu il e-t %  • %  • tieil -ineut civil, dnocnlique et reprsmtatif ; mus I" rt D • st ids-si uce p rtie intgrit de ce't • mm Constitution et le comble de la 1er isoa c'-st de vouloir l'M li*nci T ooir l'S li SO'US d'ui^ d^TlT'Str^tio'i imitd • et i n mss'ble C 'M c-ne conceo'ion -l' rat ab-rrant ; pliest d'au *nt plus b'rrm'e que te* niiiooalist'S .;oni l* r^nt r.omin' ut" ng>tion le la ".onsiitii'i m toire intervtition q i ns* trouve pas conforme leu s d: 1 nntiora O*. pour p irvenir un • juv \\ itasin*ioi rprattioa l* la Constituti >n d* / '18 il n s' g t pis dtre dora n^ oir aucune i l- pr :on ie, ni d'u^r de ST phi^tii* -ti'i dconvertir un d sir en rtiit, il luit surtout rom"> p nd'-e l'eaprit du rAtfim i MMia !'• mpire duquel otte (]oos litu'ioti a t vote Votai ce l'ont in na se ren 1 pa* as i compte. devr-lent avoir lieu le 2e alina ae tmn. o u d. fub „ -tnenl un fn f Coi stituiioii aurait le cractre m)|j ; u (Je %  „,, r{ de croirJ limitatif 'd'acte d excution ?) ,pp re n.ire lalaatawl a qu'on prtendlui d. nner. — Ptui-on. en b >ni e loni^ue,souteuti qo'un ordre peut re aprim sous I f. npe d'une tcul'd M-eY Ab. telle logi qt,t natiunliie. f |le "• Ititile en lai-onn. u il qu bamsscnl toni. rsi>oii 1 U'mnre pa't, puisiii' Il i m i, tratiou. p-r OIUIMPU-O • de 'exi^s. iaiitli si tber a M J.ainot pourquoi ne % ut-u pas voir dans t riO qui douue ai Coostil u'Eiat le Pouvoir Le* Wi-lat I jusqu' la comutuuon MAinte|lant e-t il n*reaire le rnnsilrfr le Hli q-ie l'oo aemb'a je'er. a Ravoir qi • avec ou sns dcr-t Ira nau iui-|p iront p or^d^r aux !*c ion l-gi-'ati-K 1 Siirrmfnl nous ne o )on paa uti'e de oiid y airfter. C* qu i) S-t b) i de due c'e I q >a M Botno.comoe cin^-ience burin e n H ri n A envier ni M. J M. nui ni a aucuu membre de a ban'te nMli-ina'i-t -, ni h personne Son indiilutlii .. e^t in lis cumble, dit M. ContDl Vieu*. Te n'est pas un hrgmr.ent digne dr la di*niinn que de dire que lea lection doivent eire dcrite a pour emder le degr de popularit du Gouveroemeot. L< queiica revt uns pue grande importance. D une f- n g^or^le. on estima que ce serait expoa-r gratuitement le py a une aventure que d'v< i!lr l pa*ions et l*s amb lions mil-"'!-d'une loirba d j uia M'iir, q'ii gi-ll'nt l'oecidii da c-*er I agiti'nn eo vue d s'emoi rr du pouv > r. D ailleurs la dent c-M'a en le-m-n. ssn les c^nd' 1 on* ncessaires k on fon". 1 1 > \ m-in' t. n • st usa une pan c e fc loua le* m*ut: la cra i in 'ta ChaTil) e I g -'aiiv-a n'e*t oa la mov n le rendre Ip"pl* hiilien aote la pratiqua d l'art d adr*. Gnvrim-ntl. V est aussi ab*uide, dit un hrnme d'Ktit amricain, un enfant au oire qu'il porentire luimern' a m*in tenir la -urf*ci q ia de lui iuter d.r* d'en'rei avnt d'avoir apprii k nager a M. J-aroot peut-U (aorar qns la fondilioDa normale d i tonc ii>nnm*nt da la dmdcia'ie aa irouvent fua e nuant i ar .lea ci c .na'ance da ftit aii.si qu'on a pu la constater marne en Franc UT atltaia rromr-t o l'ael" n de la pie' tut aonifai at mma !.. garaaltas conatilutiouoe.les eupprnnea? Ont q*ji -lf' ndent avec pi* da ferveur U dmocratie a'iospirant des eoaeigoemeoU da t'blstoira Mr reepR|lrs |i'a etrHta';! r;rron'nres t la coneantratloa d aii'oM' e' des rn p'us rap 'e et rlit d*r : a : e R' a'nr ?i> n' f'i a. la rf'rne du r>-r stret. mais celui du sdut I uhlie.a rouraon'cisrsaliomant le4 dis nos lions du '•ini*ro a'in 1 1 da l'sr*. f\ "te a Constitution, i' m 0"iidpe pss l'asnei*r t>' s I nui 'nn| a llle ou i flin n % %  fe prr-ijaliva r'ni qui re ni>lii les fonction* da P's : dot de U R*pu b'iqne. Hier a'AtaJt a M. Orligua na. anjinrd'liui c'est a V. B >rno. demain -e sera on au're. Wus psr'rz .le drdt de *iif|r>g> po''t ; qne l'.'est prcisment ps r ca ar 1*8 fait* ne snnloae e' ne sauraient •tre Kie. ro

uxi ne a ius de l'art. '^ de l> Confli utiun de 19 8. TE\i\IS B1LLS Eoules de Tennis V isnnent <1 arriver les fameusa* boulaa da Tennla Stazengers pour championnat Coulcura varles.Rlano ttouge, vert. Noua i.ltendons auaai prochainement lea Cordas pour raquetlas fabrique epotaieuient pour la truplqaa. t.oileura varies* ; Vart, noir; o aoo, rouge etc. Quentin WiViam* f Co Via- vis da l'IIotal da Frauoa Au Maroc les lillains nllrenl peu d rsistance k NrfaUM des troupes Iranaises Les travaux dor(|ani< .NO nuaro t |oilsbi le ci if du na.u a ai col.* t i h. M. R'i.MR— Le sous marin italiu • Q rbauano V, niaro a disparu la stmaioe dernire au coure des ma noeuvrianavaler.au tge da c tas de la Sicile et on n ait paa ce qu il eat deveou. Lue note o fi ciile Doontait hier que de dr trovei de dirigeable, des aoua marii s et des canots automobile ont fouil. fiait et Jour loua le* •oius st recoin dea cotes de la Si cile d puis la dispariliob du ub meraibl, mais n'ont pu retrouver ses Irsces. Les cours Si Aot NEW YORK Francs I.S Sterling 4.d6H0 Paris — Sterling 03.49 Dollar Il 31 FFZ !. %  avisteira miicains ava i te'min* Uni •• trlnment ont feelu p'n,ieiir vn'a nr U fron' rdn 'a r*gion d Reni Za roui l'ennemi e>t actif •as l'en e n iTib e du front son c'i vit sa manifesta psr de co'p de m' ; n. u '7. te Ifl^m corn t anc^a r ir'inne Us opration de nello y-ffe cor U frnnl.lln dtarhement rrnrnp*ae d'aenn'" a avanc ,1.. u rgion < peu de riv anc %  Oo as nre qu 'es R-snes Ont en'sm des ng autrea e voir tomber desaua, lea obligi'dot S de pri-Miiiloii brusque qui ne vont pasja p'us souvent aaos daager* LUotelde VOis de Port-id-Princs lasttutlon Yve Paret XuUVi'lltiS EliaUlJCITS d louie-t 1M tracta le Seivic Tecbuiqu Mme Vve \ug. Paret fait aav 4 sus paient qu In rent'e d- claaer aura lieu le ter Lun li d'O tobte. -MmRafal Fiorn, n Par-l raala charge de la di rection da l'Kiap isaement tt ieo vra. comme par le pa-, dr es ternes demi pensi nnairca el p* n aioDOsiies. Parisiaiia Jeudi LaHa-snn du IfYS're. 7e at H piaodaa Entre l G. 1.0 ^5F^?^^HS^aSS!SSaajaSaS""" Aujourd'hui TOUS IreiDemain sremsat TOUS retournerez rolr Les jolies choses exposes tiin Tous PAR CABLE IMPS U grande vi de ne Ful croir, Ui.il . pa aux Iioriee Etienne fils lrcliaodises r lransises Part au R m I station piili'i'|ue en liMin du i^tiHcliiinent de l'ulnclie, I I illeiini|ne VIENNE Trois mille pron aea out pria part uce runion publique hier t l'Hiel de Ville F our favoriser le rattaihemeni d Autriche 1 Al emagne. I e prai dent Loebe du Heivhatag ariiv rcemment avec une commission d'allemande d-ireus d mu les dem nation, a dclar ') <• %  l'Aile magne n allai lia l pas %  projet I iiiiiioi' anca nu ilari < et impri li-ie q i lui p 'ail la France VI. Loebeai-jn l qu-il irai' l'aria if bain m ni pour iti-mer la ncea-it d'une entente Iran o al leraande pour la paix gnral. Deuil fasciste ROMU Toui les fascistes d It le y cnmp'ia M vtu*oini ont port I deui l'ocaiou de a mo-t du gnral Gmdoi'o. chef de la mi >ce na'ioosle faaeiste, d cela la Luit dernier la suile i une opratioo euascutiv S une p r uoite fasl par un priji-cile AMIENS De pro| • lit* non etuloi qui pa neni a i iwd 1 aicien front Ji 'a Grande Guarr dmurnt un danger permneut t iar la pop )U'i"ii dais rgion ', Jeaa H y. fermier h 0>uihi vasu. loeaiii aoumise k u terri Mes amBbaraeatuti uar u aii Uands,tait all mener dea vaches pat e comme d habi ud dais un champ d trfl il euf in; il coups de mail oi huu piquet au quei e-t attache une coru qui r lient le blea lorsque le piquet tpu.bs la fus d uu de c obus Is projec il clats tuaut H >/. On appel 1 %  I. Caillaux en laveur du louvel Emprunt PARIS -M Ciilliut adressera ce ao r par ra lio t.'-l h .m* un appel au pub ic lui demsndu.t de sous crire a 1 e nprunt or t pourceot dioi ii eat le pro g niste. • Le Ta nps i l'cUr q>ia 1 miuielr des laeeees en profit oaur an noicar q i I aousription ara prolong jusqu'au 30 septembre. Njite'Is dirers3s IOHOf'\OXLes ariateura Co lit T.racoj qiii.nl iimnilioa i l ?vsfaaf i Aiii.it in istN plan ont eicut un vol d>eai de Paris S Islre pra de Vta'seill t dal 11 .rdaaui. Les av..|uis ae sont dc'ar aatiafaiU da rt anai at aot couvai eus q %  %  !• pourrom eicuter le vol Paris New Y JIU r ari -ment et fagoar la pns i li.'On dollar otrip,r M. Riy no t u tuj da .Na ht*. 3 AS fit N..1S -'j — Ue a us <,s do n e lea gau 1 .nues aiuai q , le po.n, 1 re accoururent sur es lieux et If frta fut visa •voju.rv.



PAGE 1

LL MA.II>' I URODONAL lave le sang Rhumatismes Nevraigies Goutte Graveile.,, Artcrio -Sclrose • Obsit Cl M) -i*. .'r.-n &f *l|*f lrl.an.•...•• I< .-.< %  ST..^I.'. d>a rf\ co**',l>"itni d>a f.ini.l'i irl' r: I ol'*xt* loi llii'l .< !'-i,u *<.i 1 uilu. <*< Mn : u •• r'.."li*f* •KO. >*L '> .1 i n • <5ri • ir | i ai %  >r. • • i ..•' %  : % %  ir d* %  imn .' %  •: %  f &f%  • - A l &f nr>1 .'Il i; If rrin< U KltMf* r viifv:iata ri"ri DALinOt. 1 •" •. **. i .i i >" r r%  Ml utlodet a i. ramai. lIMM, < im-JOAl riiirne almlt HkuauLr< IV/JL HMa, ooatia. Loaticu. NaLa Maison Rawas Hermanos P*I rer/ttinment la miet/ac pourvue GuiiU pour hommst lemme. / •„""!. ,tr. .upiire K <**•"• Sacs a "^ Jiotir dame .u u.iUl •* a Cuir ^LTIUIIL **** 3£^g^^*^ffi fcwtw > %  ' %  ** % %  tes extra. homme etc. te. Dama... uueriur pour m-Ulae uuent d cravata pr. Une visile Chez Kawas Hermanos s'impose AI: Nicaragua Quel •( doac ce vent de discor Je qui souille sur ce petit i..s \a terf*-sant du l'Amrique Coini aie le retrait de I occupation am i iai,e a peine s'tst il efficlu & J'UD nouveau mouvement rtfOiu opiuire a l* mai que parla f lierai hryea, et par hemeLt avec la /oqe du Canal. || est i souhaiter que les autori l locales arrivent a maintenir la |.rtiy fn !*ur ia\* pour avoir vi u r iibt nouvelle humiliation. Petits faits de la Rus Ce matin, vert 8 heures I '., a la ru de Kronl*K mlaul> molile, po ta .1 le, N • 76 1 %  pp*" teuant un log lieur ile la '.ie lectriq ie, a la suiie d'une vii lion -uiiiie du vulanl, btll'ta vlfl Itrome t la voiture p-iv.*e de Mr Antoine A da n. No Mrt qui re moatait %  % rue. C'tait l'pOOM de I Ir g** ieur qui con luisait l'auto et le huss qui tait sur -a dro.te eut >•d-ux rooes arrire arieusement endomti. ges. f Pi -J.: gurir <-u ' \V IJMAIMt • CONU .111. A jitr oui IIOU.OI ii'. v j ll'l S'IKl'J 1 M coaa IL SUFFIT de prerir aV l'un de vos rapaia %  ••an Avis Le bureau de 1. Police porte i la conuaisaaoce des iDlereass que I '(nouvellement J> lirtuces pour armes .. feu a dj cM)/nenr et prindra fin a la daie du !*'' > p Umhre couraat. Prire est laite de ne piinl allen dre ie ii-rniei*}Our* pujr viter l'.Gconhieraent. M II>luVKTHORN Chapeaux paille flae H Halloni fil* laPrlsQDdeC.vailIon il lieu fat pai vitm que M. ilaoul i.. marre irri et deo m irjfon SOUR une nmple irveiiiun el noyant qui envoie am i u JH^I 'i tnt, aurait t oblige il i aoaser lecosiume de Hffal auquel rg me il aeiait lOUUsiff. A ua vouloi a croire un iaux fthtUgBtmtntl OU IOIII au iu( u s nie exa^rauou car Ira liteuitiit*. cet egaiil sont lor %  fit De l'eau-' de l'eau' Le habnauu dearues M llonoi, r>4volutioa et Ptioo avoisiuant i 'cs da ce Lom "ni au aboi. 1 uns ituik dotaanru auprs du.'-tivice lluliau>ii|iit • (nul tleniuita vaiiat il dit un dernier appel ptor que liur ca .il | ri tn iotMd-ali-0. Echo de Hiuche L Dr Kr.em.io a^compago du Dr Fipniii penli it -m cuiuj uts 'onl en grande d > uiti.de et d ici p u, e et* mioiH v mt c i n ne or e tri'i* port le^ mal 'TI tux de con -ruotioa. A la (iendai'uii'ri* • Le Com uni la'i' de la tin'lr marie le Capitaine t'.ottrel dut nous avons eu dj ptrler de la 5 r.m le correrli a ptr suite de son p-trt a t remplac par leCipitiioe Cr< g qui. des in arrive eu cette ville, a produit U 'n illeure de nn ( .irluua U. S. S. H Metsieurj lea Dlgus de PCni 11 jesocit* .">^orlives lin lie i .i %  r*nl conv. j i*. e i AM .ableli nrtle le Dinni'-n S-otenbre prichaini lu heure- du mttina i l'avillo i .la l'arc Leco le. Ordre lu J lur : la, L*ctur "le u Ca.**taao • ItM. in. i:.i|>'> II-I .li Cjmit* :. Klectout dd< Me nbr i d.i Co ieil *o. (Jueslion l'iiitrt g^nial. Le Prsident l II s. S. H. /ndrF. CHEVALLIER. Admnistpation Gnrale des Postes Avia d Dpart le deprh-a piur New Yo k el IFurjpe va N Vii du Torador ) b itt I bu>i (, i.vui.t ue quiuei cta litut; LlUUIaUU* I aulaaie Lton Carvalbo liovaioie ( Il bahu ; \eiui Ce cLaut ue la Uutila.dtla Mutila La 1 aiurua Ira Lue ce a-.ra une de cet auuee irlia tiquts CUl Vaiieit a tlloicr auu\tii M gibiiLti ta clientle, el il tl .. nain qu a .elle lie la Ouquelle saut uu Champ de Matifcra m pieia. Geo.JAl\$i&Co Haioe, Ojinui/ 1 Agents Excluais pour les maisons suivantes : \V .11. MO uoa-gti ** oi4 llui.e de Cin, bt.u a .0 tu nu^uu., 1^.1.^ Lucque, A.cuul, Ij.ua.uu, biaie, CVeiIaU, tk. .aiiuau .iluliug tjo. lui lue knaa>| luuc UaUiia 1 isciil Suppl/ CO. t /iticle ue ou.t..c, c>wu, b^uviea, etc Drtwtr Company Ioc. Troduil l'harmaceuliqut, urtg, 5,)cialits. Kulion Sboc Polish Co. Cirage pour ubuuabure en tuus genres. Intel national Cork la|-ui a pviUl Ouukcltics, U.O. Wuuch^Dt. 1 Lto Charles 11. BrOffll i'alnt tjo IVibtUlea eu uu> ,cuiw, I uu, M Oui.ua m Co ..ait lavjuaju tir os. Ot Ce. llaid.'ii, vJiua>a*iiMM ai iwu e urrf. Markt de shueloi ce ItrOlM!., Illi'taut, U.uai.-, B...3, IVulCJUXtU. Objtla eu MWaivuugv, 'uuvi. LU htvmvuuai. North Amt'iicau ludu.iriol Iramaailantlo l'eilatbtc a 1 taU| UU.IL! Cm.. H a f Bt IJ.U, woaiavaai i.>. e Ue l'ai i, Kncut ....liia, ...avutuca uuu> luLi.,-n u> Uiuaul t,, le .Uunl |ue, l'uuluiluiu. puul i.l/uu.ig uc buli.uul il .Ho.u. j .g MlUlUUJ, luUl^u, lUUUic uc iiluuac, luuutc VI M, Lewis Robert Inc. j/j^ "^Fncre pour imprimerie, tucie pur Lithographie, clc.^^^2 Nous nous ULULS a ia Uisposiliuo de i.olre gmude elieatdie]^poa, it commande, de Ciuicui, uarre. da Fer, Cluua, iw.aa, r^nai en/er, I OL;S. Mcialliqie, le. Geo Jeansme if Co ^ Hue dei Miraele en lace de la liinque M'ilionaw ail 11. Eug. LE BOSSE & Co Agences— Reprsentabaos P0RT-AU.PMN2E Agents gnraux de : *?els.ex^ Jones Jewell.HillingaA^ .NEW-YOtlK. Fanao* BttaarUO OOB oaie Rouja ate rratiklin *ire Insurance Companj /\*,u.anoeooair l'inceudl Diamond latch Co, A lumett e t Sa I !•• 0. S, Rubber iiport Compao) J Soulir Ked. Cbas F. HattlaueU S on Pol ..ons ania en tou y enre Manulaclures Lile lns'ce Cj \aaurance sur la j?ia, Suilbou Frres C.u Vins] & Champagne bordaux ^ll. lit^inil tlUi'LAiiAOtF urr Jjanols, lruuia a e oc cotai V *m alimentaire >> • &. MatiieWb u don l a baa Jaune et noir. ^ u < Rcitiuiialc &-us ttival] t'aau ttes Chatnteclt i'.iivoi de demr ALUMINUM LINE Hew-Qrleas k h American Stsdtnsip Co k "jrooVi-a.irx Port-Ai dpart •Princ ;direot pour iiv.1 i' | * S/Si Ollv> ayml laitM New-Or* loin* 'r 2.9 4r.rtf pour eart-UmPrin re et Cap Hatien sera ici vers le 4 roulant. *L# nteant* Fis/ield laissera New Orlpann le 8 Septembre directement pou* r orr-iu*Prince. ^ott-aa( iiivct"tc % &pUm,(>ic< %oM, A, deJVlaUeis & Co. Agents gnraux Cfira A. de \lalteis el (jo .yeiu^



PAGE 1

l.P. .V\TPournot vous devez acheter Chez Mirce A UD A 1K & Gie 1 Achetez votre Clairin fierge chez Incel ndaiu & lie. >os |o, Wi^kj it uqi.ur •• •• ** >Otie Rhum it vos akools ** ** vulre >ucre haitien ou tranger chez ** voire C*I tuireli moulu chez M t parce qu'il provi ut d • ,.. i :i i ioir**d'Aaili. parce qu'ils sol ven s >uv |.i .lus prix Je la place* parce que les nm |ii %  q i ils vend ut 3ont d' une puret ingalable. parce que leurs poil* sont l_j i n el leurs prii des plus avintijejx. parce qu'il n}P ; /no 0s s O" rOOt^, f ?/-; gggsniissmfi^! % . i; m EU G ET 133 50 I IL M ) Reims Werla'C*w< 4ux iintnds lagaina de oumitU' res linrate* pour (a Cordom.erte Joauuy MHtuASCO. .No JiU, Uue de r lomvFoiis. ( Thomas Madiou ) .No 3W..2 PoliT-AU PH1NGE ( HATI]). Prevtnir vau! tnicu> qu (>'..' Et prVvrnir cit ti MflM lloijnt W gtrretf •*• :.rt*,n t U plut #j-f .-! ] %  • plu. r.-. If J l< i w! nb*tir Nwn •rultrocr.l ilatU^ut ••t dlifvrdf i. ;.'rtoim.if fVfl undri\jn ,. ,.;„ jj'm.r. 1 '. flui •ir.t jin-i' <•/ WMwl Soupletine, Elgance luse [iVRSTA Ouatit. Iiapidit Solidit La machine coudre YKSTA ei lout inipleinenl uiia Mfc.itVfc.lLL.fc:. pir roosquefit, de kaucouu 'ucneure toute fculre Marque Uej iiiiporle en I l.uti Vwu eit-s co.u dltru'iit ihvil visiter noirt£l>pari' m nit • Macli.nts a couuie main el a pieds p mr : ('min HifKK, TAU.LKUHS UCoROONKIUU). veiwluts OMI tHl <'•" \> ,,x '}*£ rt qu jn a cru tre la meilleure, juflu'i l'arrive le la N fc.ST \ qui lesieia b.\.\S HIVALK. Tout* 1 ••• pWtowi He r#.'hanii* *n ituik. y ••ompu la l'Uime Uiolcr l'RiX SPECIAUX POUR LES L04Ji£H\NTS. y4vi4vv>tvu a tu v/i j/i <1 '//• WYi'"'' SAVON MEBUOYI Ag.nt exc'usif Kl. Il • 9-9 P. Labottrdettfl 30, Hue Montmartre • Parte H! • • ^ • H Wilsaeo l.ft incomparj-blt Ricvclelle* LA RicneLvNDifhP a X vit. s %  iirporl"< 8 i onr la oremiAre loi*. Soulie-a.. •*•! ra Soulier fini Sem-les >n nnr, u raoulihouc : — C • pe Sole. Ldj plu '.'ni St->'k -i" mei'l^iir. Talons en raoutcrjHn CDiiliVEAR. Nos p'ix sout doux, daM Wl i itirfiU propres Une mu ,*i npo3. Rue des Frontt-Fort 1387 'Proca ( z-v us dvs ( baises etdodines, lil en glaces, h bb UI\, lampes lavabos c^rpeJMs fer.en cuivre el en bronze el descente d^ lil s. Chez AJLJLOHI1 FILS f 120, Uue UOIJX, 120,



PAGE 1

-t a j n'a DE/RANCE Position rxrep'i in.llr, ai rentre dn iHhiw p. limit de • %  •n'es Us Banques, de la loin i plie nul. s les gences de bdcaix. t enseignement et Uni lea pour fovaqtr PU aui-.'i.olmV dam t >ut*s l-s paitis dla l^padique l'Haui et de h rpiMique il.i iii'ic*in Cbimbres r-mlt tables et surlout 1res jnmys, roilatiura dans les Chambrai la damante des tWaituairee. Cui ie H ai<* Itt auigi e et H. plus tarifa*. ntvtn-ih>y filif r /'• trt •##• %  #f> IH'" v1 "* d9V meUieur^ orus le Bordeaux, par bumquee, damaiannes. gallons et par +m taille* l> n rml>iVift. p 0 ..„,,d ra^-u*. q r,|T Am Icain L. p'IP g-...d . ortimeut d q,ur*. O,.. % %  • %  %  •. M*, etc. Ah t luths Pernod Prix 1res modres IMUUIK Carrtes postales. P. P. Patrizi. Propritaire La maison II. S I LVKKA Ceux qui n'ont pas encore ru les jolis~arlirJe* in liocsse que vienl de recevoir la Maison Sil v i doivent, dans leur intrt, s'empresser de passer • cetle maison, car nul part ils ne peuvent trouved'aussi beaux articles des prix si raisonnables: Rosaitin 1 s sont waimeiil de toute beaut et de truirli H' '-> nos |-1 x dlien tout'' cou urrt-orc Alpaga no r suprieur stiu iJtina pour taillsurs Kaki bla c suprieur Kaki jaili.e nglal • uprlaui l'a^k ui^' *'^nc an{|l-*ia uouve.tu.. • Drill union blano anglais Itl '' I il*.'" |eponaia pou. cueml<*e hommes ai rOD_. l'.epa s '*'r& sus Organdi suisse uni et couleui. M |n> ridciitl-soie < haussettoa cossaises pour entants French Fri-sky, dernier, nouveaut l'oplin fleurs |pour robos Tn-sor blanc I. Imbrie blano Voiles cou eur A barres fis* sole brede ba-i fil brod j mor* •. Ivart' [ ulle iour premire C.o ntnitn'on COU^^rtureblanc h* et couleur supriieui pan.'a 1 nid' es Mad*>ra pour t'hemUes et |i>, e Yo trouve d tusses q iatr, dpotsen ville, dans la mti$on prive de *r Frdric 11e itf en* au t3oiS'Vernatiau*nd*ntuim*\Qn> prive de PHolVilleCeux qui aelitonlailleurs devraient "clamer le Rhum Nectar en bouteille liquele tl capsul. I P01S: Vu 1910, Rue du M--g Mo de l'K a ; No. lit et 5G0 Ras Bonos Foi SQ 828, Kie Coure, ancienne maison Brutui tuTiOtor. -• %  S*a Iresser : Cabinet Ne Alfred VUU lu • flou, en la^e d • I Tu >in i | 1 .ti i i r • Garage Anno\al Le (inraf t'{\ ni .!> la (irani Kua Illu o M. r, nnio. 'le Service de loul pifin er mdrs, • fauraol U sloa ronplle gar otia au\ clieDU. Les Bicyclettes Svelte Sont plus demandes qa toutes les autres lijatrque* pa oe qu'elles aint a la tais lea p>us ao'ldea, les pbis teyoies, les plut levantes st, potirqual ne pan le dira d un liniirrprochab s. Sicola* COHUAsuO LxpdUion sr province aux Uredaita ?*•" %  Tt'lcph'ine tel MO Rue des Csars Tlphone 756H L TZMANH ACC Rue du Quai ATTENTION J* vi^ti it/* n.*>+ les prtp'italr* d mf i qie f i "*§ i kif 68 pi?t4t iMUDdH dlmin-nio i uinite : PU H 44 32\i C'lrf;


PAGE 1

DlBECTKUa FROPRlffT/URB • VHPMIUMB leajcni May loue BOie VKBKA 1966, Hue AarlolJD* NUIIRO 20 ^INTIMES T Quotidien %  PAN AVtl t* WJ H* na e/nrel u^ P* •ne gnod* natallle de compter le nombre de w toldate, il doit aui minutieu* %  • %  >l obsenef cul qui, autour de lui, ont tre appels k Joi r le* prioeipeui rlet'i: u uul officier qui o'et DM k H pltce et q il, ta moment a 1 notion, ne s'lve pet k le hauteur de U 'krhe k sromplir, peut CO-Q promettre irrmditbltmtnt U succs de a journe. N4P0LS0N 1er rauraoM n> t*i i* %  %  m lfcrnsANNKI il 5095 PORT-AU-PRINCE ( HATI ) MERCREDI 2 SEPTEMBRE 1921 UnVprrogative consacre par la Constitution Sous forme de circulaire adresse aux journaux de l'opposition* M L). Jeanoot, de • lm. .11 P triui. u vient de donur uni* nouvelle diion de son iute-prtitioi des t^xt >s constitutionnels se rippo-tant aux. lt ctions lgislatives N >ua.J n'avons gure IVnvie de repren-' drp ici. une discussioa devenue d'ailleurs inutile depuis l'^rrt du 8 mai de cette ann-> du Tri* bunal de Cassation nV I" H^mbiigue e alinas de l'art. 73 de la Constitution — V e-stil parvenu? H le pouvait autant moins que le texte CV 1 Cdnstitut on devant toujouis .V'Avtloir, !a prrogative r conOu'O V Pr-sfdP-nr de U ft*Bt*> bli K'* '• P* r I* * alina Je lai ticle t,* res? P r s II dise ru tion de -* : Jeannot au* i ei.tii • re et nji.Nug'ble q i' Ile l'tait vaut. L1 '£* P re o M Uc fions Lgisi tive* auront l>u aoit • ftlrs siXiNft bt la Cuittlu ion, FAIl DClVT DU I'KSIr>ENT DE La. IlL'Pi BUQUK .. • Aucune argument ton s plustique ne 'sautait av/ar I %  v c rlu dH donner eetraN un sus autre que c lui indiqu par ses terme*. Si le Constituant de 1V18 avait seul* mont voulu, comme le prtend M. JeanDot, assoenr %  purement el simplement le t Prsident d* la Rpublique i la premier e manifestation de la souv rati>-t national.a < | ft-t de la revtir il une solen < nitqui la di-ii e logique,soutenir q"'un ordre P eul re ,x prim sous la f 1 "pe d'une lCill d M-eV Ab. Celle logl que naiioneliMe, elle et>t feiiile en iai*onm m US qui bantssent toni' rai>oi. I D'autre pat, ptN|U4 11 mU tration, pr rosotaO uo de 'exles, [arali si chef k M J. ainot pourquoi n^ wut-il pas voir dans frt D qui doi.ne ai Conseil o'Eiat le Pouvoir Le2e alina de l'art. C qui. lui laisse au Prsident de la Republique li (culte de dterrain r l'anne d-s (I jetions lgislativts? Nous ui v yoiS p* de rponre au text^ ei Peso"! d* UiConstitution 1^ f9i.Oi': t if n in u" mnvn pi'l* tr>ir e iU l'essuit et souvent de n'y i p s orten Ire • S'ns doute, 'es arts 11, 2% 2 posent le* p in ije* I ie r minsnt notre sy.imi le G iva r nem j nt, a savoir qn il e-t s< j r, tiell j ment civil, dTncrutiqtie et reprsmlalif ; mus I' rt D < st au*si uce p rtie intgrante de ce't • m4m j Constitution ei le combh de U 1er isoa c'-st de vouloir l'-n iJisvwi f oo ir I *s Il SO'tiS d'il "H d^TJonMr^lioi iuut'l • et i d mss'ble C-stcne cnnceo'ion qui rst %  btTIll ; ell %  est d'au *n\ plus b'rr'n'e que les nuiontlist'l cotai l> r-'ni cnmtn* un j ngation d* la ''•onsttu'i m tou'e intervention q i nsIronvj pus conforme leu s d:' mitiors O'i pour pirvenir un* juif t ninint r.irAt'tion I* IJ Contiiutiin nnt e-l il n*>eaire le fonsi'lrftfle fH qne l*oo wrab e jeter, k ^>e*oir qi a*er ou i .r!rcon'enre t la conceotratlov o't' et dt r'Sponsbili l/s "s'fmpnfe rynt un ecti m plue rep 'e et rlii dV ; s : e Rll'rirt fi> n'. • • r'i | t le r^f'rpe dil d r.n circl mais celui du tilut I uhlir.. rouraornciri ioment les dit po iioo du mi*m n'io^-i rt \'r'. •**, * l'qm'ment k rlle nu k tel'ii pr >n ne le r.nnitilul on n'tri ni<" r• al B5S1* &a zti:z =s va-v^rrvVr, oo.vr.-.a.voui.^ ne dcr1 elles nn'i iui-|p iront p oredVi eux ^c ion |eft>rstlvtf Si' rrmr-nt nou ne en jon pus uti'e de *oue y eirter. C qn"i| e-l boi de dire c'e I q i M Borns.comne cinrience Son. m' H n H ri n envier ni k V). J nnnoi ni k aucuu membre de a banle n*tion'iK ni k personne Son tndtvitudit. .. eii in lu cumMe, dit M. Contant Vieux. t'e n'est pas un irginnent digne, d' U dierueaion que de dire que le lectione doiveol tre dcrite • pour smder le degr rie popularil du Gouvernement. L que-tien revt une puegrtnde importance. D une f-a D g^or-.le. on eetiroe que ce serait exjioter gratuitement le peys k une aventure que rl'vf il* 1er l- paiong et i amb lions roiU-ine< d'une loirbe d j uis nur qiii gi-tt-nt luiiii de crAer I agUuen en vue d< t'emoi rer du pou >r. D'ailleurs la lmoc-rdliqiieinenl C-s onsi tentions dictes par ls faits ne sont DB e' ne sauraient •tr* %  i.g.iion de la C.onsli u'ion ni de U d'"no-r:iie p lisqn ellen sont suc'n-Corin il en niant la principe que la d'-mocralie et. Celte rom onslitillon qui, d'spra • Le Nouvelliste contient U ag '-*ani..li'.na i" te. nationaliste conveoiionnisie. co-ip'rateur-sm'nom ne peut s'm rarier sans tomba flans la plus d insreuse erreur al -ans fiire violesee au ltale et k l'esprit d'i d.u.i* ne a in*" de l'art. 0 de h Coiifii uliun de 19 8. Qu'ntin WiViam* t Co Vls- VU de l'Htel de France > Au Maroc les liltains oflrenl peu d* rsistance k l'avance des troupes franaises Les travaux d'organisation 'ies deux cots se poursuivent en vue de. la prochaine oltensive dans la baie de San Frann'sro k 2 b cites de la Sicde et on ne sait pas ce qu il est devenu. Lue note o en I %  nnonni bicrque des d. trojeis. de dirigesble, des sous msrii s et des canots au'.omobdet ont fouil nuit et Jour tous U* eoin et recoins des cotes de U Si cile dpuis la disparition du sub mersible, mais n'out pu retrouver tes traces. Les cours SI oOt HEW YORK Francs .se Sterling 4.dt>:->o Paris — Sterling 103.49 Dollar il 31 FFZ Les aviteu-* amricains va l te-min* leni •• trtnem*nt ont feetn* p'iisieiir* vn'a sur 'e front ran 'a rgion de* Reni T.* rouai l'ennemi *'larlif Sr l'en a"Tb du front son sc'ivit' se manifeate psr des ceps de m ; n. f>-'7. I.e lO^rn* coros I anila r^fl'inne le* npratinna de ntto V-fe 'nr 'r 'rnt'l lin dtachement '•cnaipagr* d'a^rop'a" a avanc ds- la r'e>on le K • •• k • %  -.i o il a rencontra peu de riancOo •* •ire que 'a R-ane* ont en'arn dea n*g cilirto avec le F'ana's •n va d*> * animtli".Le au're secteurs reaient r-ilm*)*. I e trou ,,. r en i# continuent leii-a Ira v m d'T**niation ver v'gieur. I ..n-ie-ni eal encore HC'if A ''n"et et arirlAn* "fan la rgion The chouan o il cnnso'i-te • itfen ea a'alten-lefil nrob^'eTien' k Oie attaque frsncn espagnol^ I,'n p-iovaMe vsg-'e d • ha'iir s'est alitltue dans la rgion, la temp^ rature varient entre 45 50 degra eentlsjrajee. On dit que l'tat de snt dea troupe* et escellent ma'gr U temprature. OIBR-'.TAR — On mante de Melilla que er m**** |eBeirHta| Mme Vve Aug. Paret fait aav .ir aux paient une la rent'e il- tlaaae aura lieu le ter Lun li d'O lobie. Mm Ralael Plorea, n Part-i reste charges de N di reclion du l'Klao issement rt ic^ vra. comme par le pa-se, drs et ternea demi pensi nnairts et p> n •ionnaiies. Parisiaua Jeudi Lafflas'in daMysrp. 7s st Ha pisodes Entrs! G. t.00 *^^H^ !" eaaamj ? -aaBja. a iaiMaa. Aujourd'hui TOUS intDemain sreinst TOUS retoumtpei Tolr Les jolies choses exposes dans la grande vi* Irise de Paul |. AuiiU. Tous ne croirez par aux prix. liariea Etienne (Us larcliandtse r lranaiaa Part su PAR CABLE M m t talion pub'iipie en liveur du iMliacliitneiil de l'iulriclin I illemiIJSJf VIENNE Trois mille persan 3es oui pris part k me runion publiaue hier k l'Htel de Ville F our favoriser le rattachement de Autriche k I Al emgne. I e prsi dent Lorbe du Heichstag arriv rcemment avec une commission d-allemanla d-ireus ile AMIKNS Des prn| cU>a non *it)loi< qui p* - nm %  i nde 1 aaeiao front di < %  Graa-I' OdSff demeurent un danger permneot t iar le pupilt'ioii il* I* rgion [ Jets K y. f*rmir k Dm bi ve*u*. localit aoumite k o* terri Mes thgabtrdajiaeuti per U ail* maods.lait all mener des vacbea pat e comme d habi ud dats un champ d* trfle il euf ndt coups de mail in II • UU pijiiel au quei *>t attache une curu* qui r* lient le bles lorsque le piquet tpu b* I*. fus* duo de c*i obus 1* projcc il* clata tuant H .y. On appel d • |. Caillaux en laveur du louvr-l Emprunt PARU -VI Ciilliut adresses ce so r par ra lio tl h IOI* uo ap|<*l au pub ic lui demxi.lt l de sous crire s I e nprunt or 4 pour cent •l mi it est le pro g nUte. a La Ta nps | |*el*re qi|* le unuiatre de< tlitncss en profite'* mur ta noncer q i* I* aons-rtption sera prolong* jusqu'au 30 septembre. NJ'JTSIISS diTims lin )K\uxLastneaaanC HalT.ras-oi q %  ) uni inneitto* da l**fer*ef l'AIIsnt >{iia ni BsHnl plan* ont eicut un vol d cui de faris k Utre* prs de Maraaill* et del k Uirdeaui. L aViate*V| se sont dc'ar* satisfaits d* cet essai et soot couvai eus q .'il* po'urniit ciculer le vol Parla New Y jrk r *ri amant tt gagnsr le pris le JS.'Ot' l -ilare gl.n pr M. Riy no t o teig de N*v fta. 3\S FH S'M.'j — Us deus by iravi .o< q ii reaatsBt d'Ile tu* I • vol ans esca es San r'mu eis o II iwai sont partis vers TOI beu ebii aprs min.LeU nuu re i a quitt ls ses* de n Pab CornezMessieurs tes chauffeurs Les pitons, et mme les propritaires d'autoa se plaignent d • l 'insoucimee d* certains chauffeurs k ne point corner sur U roule troite de Ptionvitl* et k passer eo trombe aux endroit I%  plu *c'Idales exposant insi le vie des personne qui 'v engagent. Nous rappelons tous conducteur d'auto k la >lrirte ob^isaance des rgemrnts ur la iir ulsii m des vhi ul s. 8 Ils sont pr ses, il doivent corner pour avertir ceux qui las prcleul, ou prv*. tir les pillons, *t n pas espoir le uns et !•• autre* k •• voir tomber dessus, les obligeant k de prcautions brusque* qui ne vont irzizr L'Htel de Ville de Port-aa-PrlacB En dpit d* toutes le* tract* lions eoiro 1* suivie* Technique des r.avaux Public*tt la i.uuiuiia Mon Commuuale, nous eurous eu tin notre Htel de Ville. En Ifat, 4 la suite de l'eut ni satioo du Conseil des Secrtaire d'Etat k 1' dm m (ration (Commit nain, celle ci a consenti k MM. Heinbolla Cie U venta pour CITT aiu.K ooiRbcs du terrain c iiumunal que ce* Messieurs ocea put Plsc* SI Louis, k litr* d* fer miere. Celle autorisation a t donn* sous la condition eiprtsse que le produit de cette vente soit exclust vement app iqu k la Construction de l'Htel de Ville le la Capitale. L* vente en question ayant t ralise le II aot expir et la va leur encaiss*, riao n* pourra plu* arrter la ralisation de cet alile projet. A. Les travaux du Champ de lais Beaucoup d* no ami noui ayant daman ld*i renseigne neuti •u suj*t d* la suspension de tri veut du Chimp de Mars non. nous faisons leur lot-rprle ai prs du Service Technique I %  i %  vaux Pub ic* .... Les u.i. pru .de-ituie le foi II auraient tpui.e. Nmscroyus i fait iinuosti'j e. ctr lftujj i.. tir y ont t affaeta. ' ^—a> Com aencenunt d'incifidie Hier soir il e ait aaviroa 9 bso |Bj 1er. i • i* feu elat* pr > 4 *u laee.eVetiserue, 01 (une i-me du on de Ccile Biusvan'u-e. L'alarme uu* f

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06514
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, September 02, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06514

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DlBECTKUa FROPRlffT/URB
-
VHPMIUMB
leajcni May loue
BOie VKBKA
- 1966, Hue AarlolJD*
NUIIRO 20 ^INTIMES
T
Quotidien

PAN AV-
tl t* WJ H* na e/nrel u^ P*
ne gnod* natallle de compter le nombre
de w toldate, il doit aui minutieu* >l
obsenef cul qui, autour de lui, ont tre
appels k Joi r le* prioeipeui rlet'i: u
uul officier qui o'et dm k H pltce et q il,
ta moment a 1 notion, ne s'lve pet k le
hauteur de U 'krhe k sromplir, peut co-q
promettre irrmditbltmtnt U succs de a
journe.
N4P0LS0N 1er
rauraoM n> t*i
i* m
lfcrnsANNKI il 5095
PORT-AU-PRINCE ( HATI )
MERCREDI 2 SEPTEMBRE 1921
UnVprrogative consa-
cre par la Constitution
, Sous forme de circulaire
adresse aux journaux de l'op-
position* M L). Jeanoot, de
lm..11 P triui. u vient de
donu- r uni* nouvelle diion de
son iute-prtitioi des t^xt >s
constitutionnels se rippo-tant
aux. lt ctions lgislatives N >ua.J
n'avons gure IVnvie de repren-'
drp ici. une discussioa devenue
d'ailleurs inutile depuis l'^rrt
du 8 mai de cette ann-> du Tri*
bunal de Cassation nV I" H^m-
biigue ret.ji.tbl-'. tes attribution cous'.
MutionrHIes du coroin* Pruvoir OgisbtiL
C' qui est am isattt cli z les
mUonilises c'est la ton de suf-
fisance sur leju-I ils m tient
leurs i les. C'est ainsi qu M.
JaaoooS aprs avoir exprim
une opitdo qui n'est que c-lle
de la petite m nuni I iflju Ile
il appariant et qui n'en pas
mme par ge par Ion | s oi
posants, ' si crie : VoU* 11
taule aolulioo de la question
pose. Nul.. ne pjul I ; contre
dire que par la n -.t on i la
Cons'itution.. cPou-tsnl U v-
ritable ingniosit .-i,n re et U
{dus sr moyen pour avoir de
'esprit rat sou veut de n'y pis
pru ndre .
Eu soinm", toute l'^rgum n-
tation de M- Jejuuot n'a cousis
t qu rssayer d d'montrer
due 1rs arlicl-s 0 ei U ne sont
que des appendices des dispo-
sitions des 4e ei i>e alinas de
l'art. 73 de la Constitution V
e-stil parvenu? H le pouvait
autant moins que le texte CV
1 Cdnstitut on devant toujouis
.V'Avtloir, !a prrogative r con-
Ou'O V Pr-sfdP-nr de U ft*Bt*>
bli k'* ' P*r I* * alina Je lai
ticle t,* res? Prs II dise ru
tion de -*: Jeannot au* i ei.tii
re et nji.Nug'ble q i' Ile l'tait
vaut. L-1. '* P-reo M Uc
fions Lgisi tive* auront l>u
aoit ftlrs siXiNft bt la Cuitt-
lu ion, FAIl DClVT DU I'ksi-
r>ENT DE La. IlL'Pi BUQUK ..
Aucune argument ton s plus-
tique ne 'sautait av/ar I vcrlu
dH donner eetraN un sus
autre que c lui indiqu par ses
terme*.
Si le Constituant de 1V18
avait seul* mont voulu, comme
le prtend M. JeanDot, assoenr
purement el simplement le
t Prsident d* la Rpublique i
la premier e manifestation de
la souv rati>-t national.- a
< | ft-t de la revtir il une solen
< nit- qui la di-ii rit sufcoi s sub^fqueniMi
|onrqi:oi n'ft rail-d pas deier-
n.in d'oick mxmhe prcise
ET Ml-ME IMPHXlIVE I ailllee
{. re < devraient avoir lieu
es lections lgislatives?
Ce n'est que dans. e s- ul cas
qu* l* prrogative reconoLS par
le 2e alina de I art. C de la
Coi stituliou aurait le caractre
limitatif fd'acte d'excution
u'on prtend- lui donner.
tut-on. en bjn> e logique,sou-
tenir q"'un ordre Peul re ,x*
prim sous la f1 "pe d'une l-
Cill d M-eV Ab. Celle logl
que naiioneliMe, elle et>t feiiile
en iai*onm m US qui bantssent
toni' rai>oi. I
D'autre pat, ptN|U4 11 -
m- U tration, pr rosotaO uo '
de 'exles, [arali si chef k M
J. ainot pourquoi n^ wut-il
pas voir dans frt D qui doi.ne
ai Conseil o'Eiat le Pouvoir Le-
2e alina de l'art. C qui. lui
laisse au Prsident de la Repu-
blique li (culte de dterrain r
l'anne d-s (I jetions lgislati-
vts? Nous ui v yoiS p quoi le rJt-onn m ni de M m*
sieur J iinnil serait nrf nble
au ndre qui a le privil-,kj>* de
rponre au text^ ei Peso"!
d* UiConstitution 1^ f9i.Oi':
t if n in u" mnvn pi'l* tr>ir
e iU l'essuit et souvent de n'y
i p s orten Ire
S'ns doute, 'es arts 11, 2%
2 posent le* p in ije* I iermi-
nsnt notre sy.imi le G ivar-
nemjnt, a savoir qn il e-t s tielljment civil, dTncrutiqtie
et reprsmlalif ; mus I' rt D
< st au*si uce p rtie intgrante
de ce't m4mj Constitution ei le
combh de U 1er isoa c'-st de
vouloir l'-n iJisvwi f oo ir I *s
Il SO'tiS d'il "H d^TJonMr^lioi
iuut'l et i d mss'ble C-stcne
cnnceo'ion qui rst btTIll ;
ell est d'au *n\ plus b'rr'n'e
que les nuiontlist'l cotai l>
r-'ni cnmtn* unj ngation d* la
''onsttu'i m tou'e interven-
tion q i n- s- Ironvj pus con-
forme leu s d:' mitiors
O'i pour pirvenir un* jui-
f t nin- int r.irAt'tion I* Ij
Contiiutiin pis dtre dom;n oir aucune
i l* pr :on le, ni d'ur de so
phi-uu eflo d convertir un d-
sir en riiit, il fuit surtout
rora """"nd r l'esprit du sisMM
sou* l'.'inpire duquel cette C,ons
titu'ion a l vole Voila ce
l'ont in na se renlp:Ha?3z
compte. ,

Mintej>nnt e-l il n*>eaire le
fonsi'lrftf- le fH qne l*oo wrab e
jeter, k ^>e*oir qi a*er ou i
.r!rcon'enre t la conceotratlov
o't' et dt r'Sponsbili
l/s "s'fmpnfe rynt un ecti m
, plue rep 'e et rlii dV;s: e R-
ll'rirt fi> n'. r'i | t le r^f'rpe dil
d r.n circl mais celui du tilut
I uhlir..
rouraornciri ioment les dit
po iioo du -,,mi*m n'io^-i rt
\'r'. **, piir? de ne p" l'aeaastsv d>- *
l'qm'ment k rlle nu k tel'ii pr >n
ne le r.nnitilul on n'tri ni<" r TE\i\iS B4US
Boules de Tennis
Viennent d arriver les femeuees boules de Tennis
Stssengers pour championne t Couleurs vsrises.Rlsno
tlouge, vert.
Noua i.(tendons nussl prochainement les Cordes pour
raquettes fabriques spcialement pour lse tropique*.
ait al
B5S1* &a zti:z =s va-v^rrvVr, oo.vr.-.a.voui.^
ne
dcr-1 elles nn'i iui-|p iront
p oredVi eux ^c ion |eft>rstlvtf
Si' rrmr-nt nou ne en jon pus
uti'e de *oue y eirter.
C qn"i| e-l boi de dire c'e I q i
M Borns.comne cinrience Son.
m' h n h ri n envier ni k V).
J nnnoi ni k aucuu membre de
a banle n*tion'iK ni k person-
ne Son tndtvitudit. .. eii in lu
cumMe, dit M. Contant Vieux.
t'e n'est pas un irginnent digne,
d' U dierueaion que de dire que
le lectione doiveol tre dcrite
pour smder le degr rie popularil
du Gouvernement. L que-tien
revt une puegrtnde importance.
D une f-a d g^or-.le. on eetiroe
que ce serait exjioter gratuitement
le peys k une aventure que rl'vf il*
1er l- paiong et i amb lions
roiU-ine< d'une loirbe d j uis
nur qiii gi-tt-nt lu- iiii de
crAer I agUuen en vue d< t'emoi
rer du pou >r. D'ailleurs la m taUe en ele-m-n. ssn les
ctnd't'ons n^ceessire k son fon".
h i ui-'in-" t. n -t use une pan c'a
k loua le- m mit: la crn i ChaTil) es I g 'aiiv-e n'e mov n te rendre I- p-'pl- hsiiien
aote k U pratique d Van U. self-
Govfrnm-ntl. Il eet aussi abu d",
dit un himme d'Ktat amricain,
d jeter mbitement un enfant au
milieu de l'eai et de coire qu'il
v i'pprendre lui mme k m-n
tenir s la urf n- qie de lui iuler
dm d'amrei avint d'avoir sppru
k nse*r
M. Jarnot peut-il ifoorar que
la condition normai-a d i ionc
li.nn-m-nt de la demtcia'ia se
trouvent fue e aouvent i ar .les
ci c ins'anres de f tit tesl qu'on a
p i le enostuter m* ne en Franc k
un eertsm rromr-l o l'ecl" n
de I* c- lut ennibi - el mme
I..- earaelies contltlutiounciles
tuppriinee '.'
Oux qui dfendent avec pi- de
ferveur le dmocratie a'ioapirenl
des coseigoemeoU de l'bUtoire
fonction* -le P':d*nt de ls R'pu
b'iqnp. Hier a*atsM k M. D*rtis tsas sni-iurd'lnii c'est k U. Bar
ne. demain <-e sera k on au're.
Vr-u par'7 .le drdt de saffref'
po'il'qne C'est prcisment p^'ca
que le r'e me dmocra'iqu a oonr
ilal I- droit et la rai on qu'il ne
put p- t.t|our< tre ralis d une
potn absolu, m S'il y avait un
peuplod. dioiiT.adit rtousseHU lie
gouvernera t >lmoc-rdliqiieinenl *
C-s onsi tentions dictes par
ls faits ne sont db e' ne sauraient
tr* ' i.g.iion de la C.onsli u'ion
ni de U d'"no-r:iie p lisqn ellen
sont suc l'pri |...|-e 'n-Cori q ii. >n il en niant la principe que
la d'-mocralie e d* doiivernemen, cnnfJ-e. en oe
Ir, pir un 'eii form I et p-'-i-,
BOe pr^rogliv- au Pr-ident d la
Ri ub';qie r| pr ng-tiv est
la coi'qien e d la c ssg et ra-
tionnelle (nvi ion du Lgislateur
Constituant dont par'e VI. Je-n-
n>t. Celte rom onslitillon qui,
d'spra Le Nouvelliste contient
U ag qu C'ilaioe priodes, co nrr e
celle qu nous traversons a tnelle
ment, la conflsnce fut accorde k
ssrle'an hommes, k des hommes
de chair el d'os, de pense et de
vol'nt munis le u'eins pouvoirs.
V.n li m t solution .U 'j qu lio"
posti Nid. opi>'-*ani- ..li'.na i"
te. nationaliste conveoiionnisie.
co-ip'rateur-sm'nom ne peut
s'm rarier sans tomba flans la
plus d insreuse erreur al -ans
fiire violesee au ltale et k l'esprit
d'i d.u.i* ne a in*" de l'art. 0 de
h Coiifii uliun de 19 8.
Qu'ntin WiViam* t Co
Vls- VU de l'Htel de France
> "
Au Maroc
les liltains oflrenl peu d* rsistance k l'avance
des troupes franaises
Les travaux d'organisation 'ies deux cots se pour-
suivent en vue de. la prochaine oltensive
dans la baie de San Frann'sro k
2 b | oitsb* le ci f du rtd.o a c col.
* S h. M.
R'tMS Le tons marin italiin
Srbasnaoo Vtniero a disparu la
st moine dernire au cours des ma
noeuvrts natale- au aige d> ci-
tes de la Sicde et on ne sait pas
ce qu il est devenu. Lue note o
en I nnonni bicrque des d.
trojeis. de dirigesble, des sous
msrii s et des canots au'.omobdet
ont fouil nuit et Jour tous U*
eoin et recoins des cotes de U Si
cile d- puis la disparition du sub
mersible, mais n'out pu retrouver
tes traces.
Les cours
SI oOt
HEW YORK Francs .se
Sterling 4.dt>:->o
Paris Sterling 103.49
Dollar il 31
FFZ Les aviteu-* amricains
va l te-min* leni trtnem*nt
ont feetn* p'iisieiir* vn'a sur 'e
front ran 'a rgion de* Reni T.*
rouai l'ennemi *'larlif Sr l'en
a"Tb du front son sc'ivit' se
manifeate psr des ceps de m;n.
f>-'7. I.e lO^rn* coros I anila
r^fl'inne le* npratinna de ntto
V-fe 'nr 'r 'rnt'l lin dtachement
'cnaipagr* d'a^rop'a" a avanc
ds- la r'e>on le K k -.i o il a
rencontra peu de ri- anc- Oo *
ire que 'a R-ane* ont en'arn
dea n*g cilirto avec le F'ana's
n va d*> * animtli".Le au're
secteurs reaient r-ilm*)*. I e trou
,,. r en i# continuent leii-a Ira
v m d'T**niation ver v'gieur.
I ..n-ie-ni eal encore HC'if A ''n"et
et arirlAn* "fan la rgion The
chouan o il cnnso'i-te itfen
ea a'alten-lefil nrob^'eTien' k
Oie attaque frsncn espagnol^ I,'n
p-iovaMe vsg-'e d ha'iir s'est
alitltue dans la rgion, la temp^
rature varient entre 45 50 degra
eentlsjrajee. On dit que l'tat de
snt dea troupe* et escellent
ma'gr U temprature.
OIBR-'.TAR On mante de
Melilla que lea dsigne* pour prendre part k
I'- flenaive ont d*jV con*tili|ee et
s'entranent de faon Intenaivn
i|.m les envirnn* de Me'ills V'al
gr le silence ohserv par l'tat
major espagnol, on sait d'ores t
d'il que |'ofienive sera dc'en
ch*e le rt a-p|embre
kL0R-IR\S le g vea s est embarqu ur le cred
sur eapagoot Kl Remedura "'
pour feiil Il dir gra lea tronowa
r/gnol dans la procfi ilne nflen
t've *Hn d'lah ir la lialnn en
Ire l tia- a un offl-ier estagiol ea| dta
rhe a lla majtr du mur, hd P
tain e un olfl-ier frsn-i'* rempli
ra le* m-n* 'onction auprs du
gnral de Rivera.
Institution V3 Paret XullVt'IlUS Ell'ailJICITS
Vai-lail jusqu' la cobiUIuuoq ^ -------
La Ua*brsi un app^fjiff 4tt pt>er m**** |eBeirHta|
Mme Vve Aug. Paret fait aav .ir
aux paient une la rent'e il-
tlaaae aura lieu le ter Lun li
d'O lobie. Mm Ralael Plorea,
n Part-i reste charges de N di
reclion du l'Klao issement rt ic^
vra. comme par le pa-se, drs et
ternea demi pensi nnairts et p> n
ionnaiies.
Parisiaua
Jeudi
Lafflas'in daMysrp.
7s st Ha pisodes
Entrs! G. t.00
*^^H^eaaamj?-aaBja.aiaiMaa.
Aujourd'hui tous int-
Demain sreinst tous
retoumtpei Tolr
Les jolies choses expo-
ses dans la grande vi*
Irise de Paul |. AuiiU.
Tous ne croirez par aux
prix.
liariea Etienne (Us
larcliandtse rlranaiaa
Part su
PAR CABLE
M m t talion pub'iipie en
liveur du iMliacliitneiil
de l'iulriclin I illemi-
IJSJf
VIENNE Trois mille persan
3es oui pris part k me runion
publiaue hier k l'Htel de Ville
Four favoriser le rattachement de
Autriche k I Al emgne. I e prsi
dent Lorbe du Heichstag arriv
rcemment avec une commission
d-allemanla d-ireus dem naiio'i. a dclar q -e lAlle
magna n-stlarlieil pa <-u projet
limuor anc* mi tlaris a et impri
In-le q-ie lui p 'il la France VI
Loebn a ejo te qu'il lf*i< k l'aria
if ibam m nt pnur iti mer la
ncea-it d'une entente Iran o al
lemaude pour la paix gnrale.
Deuil fasciste
ROMR Tous les fascistes d lia
le y cnmp'ia M Vluasoini ont
port le deul k l'o c laiou de a
mo-t du gnral Gntoi'o. rhf
de la mi ice na'ionsle fasciste, d
clA la cuit dernier* k la suite
d'un* opration euascutiv* t un*
p r uoile
fill par un pr.j*c>ile
AMIKNS Des prn| cU>a non
*it)loi< qui p* - nm i nde
1 aaeiao front di < Graa-I' OdSff
demeurent un danger permneot
tiar le pupilt'ioii il* I* rgion
[ Jets K y. f*rmir k Dm bi
ve*u*. localit aoumite k o* terri
Mes thgabtrdajiaeuti per U ail*
maods.lait all mener des vacbea
pat e comme d habi ud dats un
champ d* trfle il euf ndt
coups de mail in II UU pijiiel au
quei *>t attache une curu* qui r*
lient le bles lorsque le piquet
tpu b* I*. fus* duo de c*i obus
1* projcc il* clata tuant H .y.
On appel d |. Caillaux
en laveur du louvr-l Em-
prunt
Paru -VI Ciilliut adresses ce
so r par ra lio tl h ioi* uo ap|<*l
au pub ic lui demxi.lt l de sous
crire s I e nprunt or 4 pour cent
l mi it est le pro g nUte. a La
Ta nps | |*el*re qi|* le unuiatre
de< tlitncss en profite'* mur ta
noncer q i* I* aons-rtption sera
prolong* jusqu'au 30 septembre.
Nj'jtsIIss diTims
lin )K\ux- LastneaaanC
HalT.ras-oi q ) uni inneitto*
da l**fer*ef l'AIIsnt >{iia ni BsHnl
plan* ont eicut un vol d cui
de faris k Utre* prs de Maraaill*
et del k Uirdeaui. L aViate*V|
se sont dc'ar* satisfaits d* cet
essai et soot couvai eus q .'il*
po'urniit ciculer le vol Parla
New Y jrk r*ri amant tt gagnsr le
pris le JS.'Ot' l -ilare gl.n pr
M. Riy no t o teig de N*v fta.
3\S FH S'M.'j Us deus
by iravi .o< q ii reaatsBt d'Ile
tu* I vol ans esca es San r'mu
eis o II iwai sont partis vers toi
beu e- bii aprs min.LeU nuu
re i a quitt ls ses* de n Pab
Cornez- Messieurs
tes chauffeurs
Les pitons, et mme les pro-
pritaires d'autoa se plaignent d
l'insoucimee d* certains chauf-
feurs k ne point corner sur U
roule troite de Ptionvitl* et k
passer eo trombe aux endroit I-
plu *c'Idales exposant insi le
vie des personne qui 'v engagent.
Nous rappelons tous conduc-
teur d'auto k la >lrirte ob^isaance
des rgemrnts ur la iir ulsii m
des vhi ul s. 8 Ils sont pr ses,
il doivent corner pour avertir
ceux qui las prcleul, ou prv*.
tir les pillons, *t n pas espoir
le uns et ! autre* k voir
tomber dessus, les obligeant k de
prcautions brusque* qui ne vont
irzizr
L'Htel de Ville
de Port-aa-PrlacB
En dpit d* toutes le* tract*
lions eoiro 1* suivie* Technique
des r.avaux Public*tt la i.uuiuiia
Mon Commuuale, nous eurous eu
tin notre Htel de Ville.
En Ifat, 4 la suite de l'eut ni
satioo du Conseil des Secrtaire
d'Etat k 1' dm m (ration (Commit
nain, celle ci a consenti k MM.
Heinbolla Cie U venta pour
Citt aiu.K ooiRbcs du terrain
c iiumunal que ce* Messieurs ocea
put Plsc* SI Louis, k litr* d* fer
miere.
Celle autorisation a t donn*
sous la condition eiprtsse que le
produit de cette vente soit exclust
vement app iqu k la Construction
de l'Htel de Ville le la Capitale.
L* vente en question ayant t
ralise le II aot expir et la va
leur encaiss*, riao n* pourra
plu* arrter la ralisation de cet
alile projet.
A.
Les travaux du Champ .
de lais
Beaucoup d* no ami noui
ayant daman ld*i renseigne neuti
u suj*t d* la suspension de tri
veut du Chimp de Mars non.
nous faisons leur lot-rprle ai
prs du Service Technique I - i
vaux Pub ic* ....
Les u.i. pru .de-ituie le foi II
auraient tpui.e. Nmscroyus
i fait iinuosti'j e. ctr lftujj i..
tir y ont t affaeta.
- ' ^a>
Com aencenunt
d'incifidie
Hier soir il e ait aaviroa 9 bso
|Bj 1er. i i* feu elat* pr> 4 *u
laee.eVetiserue, 01 (une i-me
du on de Ccile Biusvan'u-e.
L'alarme uu* f gau 1-r-uea aiaaiqi le p..u.i rt
accoururent tur et lieux tt 1|
frt*a fut vite oDJur*.


1RBCTKU F&OWUETlRE
\BtPiMKiB
leujcm May lune
BOIS VKRJU
196, Rue Amrloftla*
NUMERO 20 CENTIMES
Quotidien
TEL *P H OUI *' 24S
**
-
PAN Av
Tl M O'Jt *# II f*nrfel ifl^*" W*4> "
ansgrandebaiaille d rompter le nomb*e
da se snidafs, il doit auaei minutieueent-vit
observer ou qui. autoor dp lui, vont Aire
appel jon r le* principaux rle',;
seul otricier qui n't paa a place et q ii.
a Bornent se l'action, ne s'lve paa a la
hauteur de la 'Irha i ars-raplir, peut cou
promettre Irrodieblsraeot le succs da a
journe.
NAPOLEON 1er
IMmANNEI N* 5895
PORT-AU-PRINCE ( HAJIi )
MERCREDI 2 SEPTEMBRE 1926
Une"prrogative consa-
cre par la Constitution
i Sous forme de circulaire
adresse aux journaux de l'op-
position, M 1). Jeannot, de
Ijlnion P t^iut. u vient le
doou r une nouvelle diion son iiite~prt**iio'i des textes
constitutionnels se rjppo'tant
aux l tions lRislativ*, N )Ut
n'avons gure IVnvie de repren-"
rire jet one di*cussioa devenue
d'ailleurs inutile depuis l'arrt
du 8 mai de ceite anne du Tri-
bunal de assation d* I Kpii
biique 'jui a '-b1', le t m ir
rot ii.ibl . es stlfibulioi*. r.ons-'.
titutionnelles du Omees! l'eliat
commfl Pruvoir L/gislatit.
C' qui est amisant ch z les
nitiooilis'es c'est le ton de sut-
fisance sur le^ud ils m tient
leurs iles. C'est ainsi qu M.
Jeanno', ap'* avoir exprim
une opinio i qui n'est que c Ile
de la petite m nuri' i ju lie
il appartient et qui ii'-si pas
mme par ajjee par ton I soi-
posants, s- st urs : a Voila 11
seule sol'iu m da la question
pose. Nul.. ne p-ut 11 contre
dire que par la n-y-.t on 1 la
Cons'ttution.. Poirlsnl I* v-
ritable ingniosit .-lu re et \i
plus mt moyen pour avoir de
l'esprit al souvent de n'y pis
prt' ndre
En somin". toute l'argua n-
tation de M- Je-iiiuot n'a cousis
t qu fssayer d d'montrer
qua 1rs articles 0 ei U ne sont
que des appendices de dispo-
sitions des 4e et be alinas de
l'art. 75 de ia (Constitution Y
est il petvenu ? il le pouvait
A autant moins que le texte ce
I Gjbstitut on devaui tuujouis
Revaloir, la priogative r con-
1?} fV Pr-ardent de li R-HMI*
blitS'" P**" '< ' alina le l'ar-
ticle ? rfl,! aPre i d.,ss ,rU
tion de -<: Jeannot au* i enti-
re et iti>K'l,,<' avant: L'-1< 'pe p ire o Us lec
lions L^'si live* auront l-u
aoit tre nxi^E. dit la Cmti-tt-
tu ion. FAIt dc.vt ou Pksi-
mh de la HlP'"Buacis
Aucune argument tou s pins-
tique ne 'sautait av.'Jtr I vertu
dn donner ce M kl* un s us
autre que c lui indiqu par ses
terme!-
Si le Constituant de IVlS
avait seoir ment voulu, comme
le prtend M- Jeannot, aasockr
- purement ei simplement le
Prsident d- la K-publiiue
la premire roauilesiatioii de
i la souv raiiwt nationale
< I f>t de la re-vlir d uiip sol-n
< nit*- qui la di-in (me des mv
rit st*-ot s snhwqmniM
|ot>rqi:oi n'ai rait-l pas deter-
Il'in H INF, MXMHK PRCISK
ET VOUE 1MPK\1IVK I alillee
fl> re i < devr-lent av<
es lections lgislatives ?
Ce n'est que dans s- ul cas
que la prrogative reconnue par
le 2e alina de lart. C de la
2e alina de l'art. C qui. lui
laisse au Prsident de la Rpu-
blique li l'Culte de dterrain r
i'auue. d>s (dictions lgislati-
ve? Nous ui v >yoi,s pis en
quoi le ni'Oim m nt de M Ht"
sieur J'iiitnt serait orl nble
au n re qui a le pnvilji? de
rpoti'ie au text-i et A l'eo"t
de U G institution le u us * mnv-n pi'l* avoir
t t pis orVlen Ire
Sms doute, 'es arts 27,2%
2 posent le* p in iaes \ te'-mi-
nsnt noire falOU dj G> tf9*
nemmt, .i sa'"ir qu il e-t
tieil -ineut civil, dnocnlique
et reprsmtatif ; mus I" rt D
st ids-si uce p rtie intgrit
de ce't mm Constitution et le
comble de la 1er isoa c'-st de
vouloir l'M li*nci t ooir l'S
li SO'US d'ui^ d^TlT'Str^tio'i
imitd et i n mss'ble C 'M c-ne
conceo'ion -l' rat ab-rrant ;
pli- est d'au *nt plus b'rrm'e
que te* niiiooalist'S .;oni l*
r^nt r.omin' ut" ng>tion le la
".onsiitii'i m toire intervti-
tion q i n- s* trouve pas con-
forme leu s d:1 nntiora
O*. pour p irvenir un juv
\\ itasin*ioi rprattioa l* la
Constituti >n d* / '18 il n s' g t
pis dtre dora n^ oir aucune
i l- pr :on ie, ni d'u^r de st
phi^tii* -ti'i d- convertir un d
sir en rtiit, il luit surtout
rom">p-,nd'-e l'eaprit du rAtfim i
MMia !' mpire duquel otte (]oos
litu'ioti a t vote Votai ce
l'ont in na se ren 1 pa* as i
compte. .
devr-lent avoir lieu
le 2e alina ae tmn. o u d- fub-tnenl un fnf
Coi stituiioii aurait le cractre m)|j;u (Je ,,, r{ de croirJ
limitatif 'd'acte d excution ?) ,ppren.ire lalaatawl a
qu'on prtend- lui d. nner.
Ptui-on. en b >ni e loni^ue,sou-
teuti qo'un ordre peut re a-
prim sous I f. npe d'une t-
cul'd M-eY Ab. telle logi
qt,t natiunliie. f|le " Ititile
en lai-onn. u il qu bamsscnl
toni. rsi>oii 1
U'mnre pa't, puisiii' Il i -
m i, tratiou. p-r oiuImpu-o
de 'exi^s. iaiitli si tber a M
J.ainot pourquoi ne ?. ut-u
pas voir dans t ri- O qui douue
ai Coostil u'Eiat le Pouvoir Le*
Wi-lat I jusqu' la comutuuon
MAinte|lant e-t il n*reaire le
rnnsilrfr le Hli q-ie l'oo aemb'a
je'er. a Ravoir qi avec ou sns
dcr-t Ira nau iui-|p iront
p or^d^r aux !*c ion l-gi-'ati-K 1
Siirrmfnl nous ne o )on paa
uti'e de oiid y airfter.
C* qu i) S-t b) i de due c'e I q >a
M Botno.comoe cin^-ience buri-
n e n h ri n A envier ni M.
J m.nui ni a aucuu membre de
a ban'te nMli-ina'i-t -, ni h person-
ne Son indiilutlii .. e^t in lis
cumble, dit M. ContDl Vieu*.
Te n'est pas un hrgmr.ent digne
dr la di*niinn que de dire que
lea lection doivent eire dcrite a
pour emder le degr de popularit
du Gouveroemeot. L< queiica
revt uns pue grande importance.
D une f- n g^or^le. on estima
que ce serait expoa-r gratuitement
le py a une aventure que d'v< i!-
lr l pa*ions et l*s amb lions
mil-"'!-- d'une loirba d j uia
M'iir, q'ii gi-ll'nt l'oecidii da
c-*er I agiti'nn eo vue d s'emoi
rr du pouv > r. D ailleurs la de-
nt c-M'a en le-m-n. ssn les
c^nd'1 on* ncessaires k on fon".
11 > \m-in-' t. n st usa une pan c e
fc loua le* m*ut: la cra i in 'ta
ChaTil) e I g -'aiiv-a n'e*t oa la
mov n le rendre I- p"pl* hiilien
aote la pratiqua d l'art d. adr*.
Gnvrim-ntl. V est aussi ab*uide,
dit un hrnme d'Ktit amricain,
un enfant au
oire qu'il
porentire luimern' a m*in
tenir la -urf*ci q ia de lui iuter
d.r* d'en'rei avnt d'avoir apprii
k nager a
M. J-aroot peut-U (aorar qns
la fondilioDa normale d i tonc
ii>nnm*nt da la dmdcia'ie aa
irouvent fua e nuant i ar .lea
ci c .na'ance da ftit aii.si qu'on a
pu la constater marne en Franc-
ut atltaia rromr-t o l'ael" n
de la pie' tut aonifai at mma
!.. garaaltas conatilutiouoe.les
eupprnnea?
Ont q*ji -lf' ndent avec pi* da
ferveur U dmocratie a'iospirant
des eoaeigoemeoU da t'blstoira
Mr reepR|lrs |i'a etrHta';!
r;rron'nres t la coneantratloa
d aii'oM' e' des r U% 'impose p-ut nn acli >n
. p'us rap 'e et rlit d*r:a: e R'
a'nr ?i> n'- f'i a. la rf'rne du
r>-r stret. mais celui du sdut
I uhlie.a
rouraon'cisrsaliomant le4 dis
nos lions du 'ini*ro a'in11 da
l'sr*. f\ "te a Constitution, i' m
0"iidpe pss l'asnei*r t>' s
I nui 'nn| a llle ou i flin n ne I a Cnnatitul on aMrime r>fe
prr-ijaliva r'ni qui re ni>lii les
fonction* da P's:dot de U R*pu
b'iqne. Hier a'AtaJt a M. Orligua
na. anjinrd'liui c'est a V. B >r-
no. demain -e sera on au're.
Wus psr'rz .le drdt de *iif|r>g>
po''t;qne l'.'est prcisment psrca
i Uni I* droit et la rai on qu'il ne
put p- |i' |onr- tre rtlis d une
fHi.Mii ehsnlu*. a S'il y avait un
peuple dt dieux, a rtit Rousseau M se
gouvernera t dmocrdliquemenl
Ca ennsi tentions dictea r>ar
1*8 fait* ne snnloae e' ne sauraient
tre ni de U d^nao^ratie piisquellen
sont sucgr'S oar l'Amnomia et
l'esprn dM'e n^'^lf'.n^^tilutinn
q ti. 'n il et o nael la nrinr.ma qne
la d;moc*atie e d* Gouvernement, caafaaa. en oa
tre, p,r un 'eito form I et p "i,
une pr-'.mguiv- au P' idant d la
Ri ub'qie fat e pr-ogilif eat
la co'i*'qiien-e d la s sage e ra-
(ionnella prvi ion du Lgislateur
Constituant dont par'e M. J.- n
nit. Celte mme constitution q'i,
d'aprs La Nouvelliste contient
la *ag qu certaioea priode, cornira
celle que nous traver-ons ai-tuelle
ment, la cooHanee fui accorde k
cerli'ns homme, de* homme
de chair e( d'o, de pense el de
vol ni munit de u'ein pouvoirs.
Ch lu ejMtf iolution Je 'jq'i lin"
poitt (1*4, opyi'*iii- tiiin i*
te. nationaliste conveoiionn>Kie.
ro

a'rn carier sans unibe dan la
plus d insreuse erreur at an*
faire violr-ni-e au tetle el S l'esprit
di d> uxi ne a ius de l'art. '^ de
l> Confli utiun de 19 8.
TE\i\IS B1LLS
Eoules de Tennis
V isnnent <1 arriver les fameusa* boulaa da Tennla
Stazengers pour championnat Coulcura varles.Rlano
ttouge, vert.
Noua i.ltendons auaai prochainement lea Cordas pour
raquetlas fabrique epotaieuient pour la truplqaa.
t.oileura varies* ; Vart, noir; o aoo, rouge etc.
Quentin WiViam* f Co
Via- vis da l'IIotal da Frauoa
Au Maroc
les lillains nllrenl peu d rsistance k NrfaUM
des troupes Iranaises
Les travaux dor(|ani< itiveol rn vue de la procliaine olleneife
dan la baie de Ssn Francisco 4
2 btures 42. Le > .NO nuaro t
|oilsbi le ci if du na.u a ai col.*
t i h. M.
R'i.MR Le sous marin italiu
Qrbauano V, niaro a disparu la
stmaioe dernire au coure des ma
noeuvrianavaler.au tge da c
tas de la Sicile et on n ait paa
ce qu il eat deveou. Lue note o fi
ciile Doontait hier que de dr
trovei de dirigeable, des aoua
marii s et des canots automobile
ont fouil. fiait et Jour loua le*
oius st recoin dea cotes de la Si
cile d puis la dispariliob du ub
meraibl, mais n'ont pu retrouver
ses Irsces.
Les cours
Si Aot
NEW YORK Francs I.S
Sterling 4.d6H0
Paris Sterling 03.49
Dollar Il 31
FFZ !. avisteira miicains
ava i te'min* Uni trlnment
ont feelu p'n,ieiir vn'a nr U
fron' rdn 'a r*gion d Reni Za
roui l'ennemi e>t actif as l'en
eniTib e du front son c'ivit sa
manifesta psr de co'p de m';n.
u'7. te Ifl^m corn t anc^a
r ir'inne Us opration de nello
y-ffe cor U frnnl.lln dtarhement
rrnrnp*ae d'aenn'" a avanc
,1.. u rgion < rnn. .n'r-> peu de riv anc Oo as
nre qu 'es R-snes Ont en'sm
des ng tn vna de se n'imellie.l.eg au're
secieiir reaient aataaas, t trou
,,. f-ttn^i** ron'innent let|- 'ra
vr il d'^riani^alion avec v'giaur.
|,.n"e'ni est encore ac'if i'o"et
et netnii dan la r'ainn Cha
cliouan oft il ronaVi-le a' dfeti
e< a'atten lent nmb l'leoieV a
no* aMsqne franro t sn-iii'i'il L'ne
p-\.|ve'U vag'e d'oha'eiir '!
abattue dans la rgion, la te-npi
rature variant entre 45 50 degrs
ccniigr U. On dit que l'tat de
anl dea Ironpe* et scellent
malgr la temprature.
GIRRA.1/PAR On mante da
Melilla que lea colonne espagno
U ds'gnea pour prendra nart t
F- fleuive sont djv conliti|a et
'entranent de faon lolenaiva
d*n Us environs de Me'ilU a*al
gr le si|enc oher par l'tat
major epenot, on ait d'ores et
Hj, que |'nfUnive ara dc'en
che U ri septembre.
4.L0R-*IR\S le en'ral de u\
vers a est embirqu sur U erol
saur espagnol Rat Remadnra '*
pour rvasti II diffra Isa Isaaaaa
acsgnolei dan U nroi-h 'Ina oflen
giv afin d'lah ir la liaison en
tre |r| arm'e enginU e Iran
n s un offi'ier e*igool eat del,
rh a I la en.j V d,i mae/rh^l P
tain e un nlfl-ier frani' re-"n'l
r, les m*-^e 'onctions auprs du
gnral de Rivera.
Cornez- Messieurs
les chauffeurs
Les pitons, et mme les pro-
pritaire d'autoa aa plaignent d i
l imouciioc de certain chauf-
feurs ne point corner sur U
route troit de Ptioovill et
paser en trombe aux endroita I"
plu ac idents expnaaot ainsi la
vie de personnes qui s'y engagent.
Nous rappelons tous conduc-
teur d'auto la tlrirte obiHanc
deargemrnts tur la < ir-uati m
des vlii ul s. 811 sont pr ses,
il--* doivent corner pour avertir
ceuiqui lea prcleut, ou piva-
tir le pitons, t ne paa exposer
le un et le> autrea e voir
tomber desaua, lea obligi'dot S de
pri-Miiiloii brusque qui ne vont
pasja p'us souvent aaos daager*
LUotelde VOis
de Port-id-Princs
lasttutlon Yve Paret XuUVi'lltiS EliaUlJCITS
d louie-t 1m tracta
le Seivic Tecbuiqu
Mme Vve \ug. Paret fait aav 4
sus paient qu In rent'e d-
claaer aura lieu le ter Lun li
d'O tobte. -Mm- Rafal Fiorn,
n Par-l raala charge de la di
rection da l'Kiap isaement tt ieo
vra. comme par le pa-, dr es
ternes demi pensi nnairca el p* n
aioDOsiies.
Parisiaiia
Jeudi
LaHa-snn du IfYS're.
7e at H piaodaa
Entre l G. 1.0
^5F^?^^HS^aSS!SSaajaSaS"""
Aujourd'hui tous Irei-
Demain sremsat tous
retournerez rolr
Les jolies choses expo-
ses
tiin
Tous
PAR CABLE
Imps U grande vi
de
ne
Ful
croir,
Ui.il..
pa aux
Iioriee Etienne fils
lrcliaodises rlransises
Part au
R m I station piili'i'|ue en
liMin du i^tiHcliiinent
de l'ulnclie, I I illeiin-
i|ne
VIENNE Trois mille pron
aea out pria part uce runion
publique hier t l'Hiel de Ville
Four favoriser le rattaihemeni d
Autriche 1 Al emagne. I e prai
dent Loebe du Heivhatag ariiv
rcemment avec une commission
d'allemande d-ireus d mu les
dem nation, a dclar ') < l'Aile
magne n allai lia l pas projet
I iiiiiioi' anca nu ilari < et impri
li-ie q i lui p 'ail la France VI.
Loebeai-jn l qu-il irai' l'aria
if bain m ni pour iti-mer la
ncea-it d'une entente Iran o al
leraande pour la paix gnral.
Deuil fasciste
ROMU Toui les fascistes d It
le y cnmp'ia M vtu*oini ont
port I deui l'ocaiou de a
mo-t du gnral Gmdoi'o. chef
de la mi >ce na'ioosle faaeiste, d
cela la Luit dernier la suile
i une opratioo euascutiv S une
p r uoite
fasl par un priji-cile
AMIENS De pro| lit* non
etuloi qui pa neni a i iwd
1 aicien front Ji 'a Grande Guarr
dmurnt un danger permneut
tiar la pop )U'i"ii dais rgion
', Jeaa H y. fermier h 0>uihi
vasu. loeaiii aoumise k u terri
Mes amBbaraeatuti uar u aii
Uands,tait all mener dea vaches
pat e comme d habi ud dais un
champ d trfl il euf in; il
coups de mail oi h- uu piquet au
quei e-t attache une coru qui r
lient le blea lorsque le piquet
tpu.bs la fus d uu de c obus
Is projec il clats tuaut H >/.
On appel 1 I. Caillaux
en laveur du louvel Em-
prunt
Paris -M Ciilliut adressera ce
ao r par ra lio t.'-l h .m* un appel
au pub ic lui demsndu.t de sous
crire a 1 e nprunt or t pourceot
dioi ii eat le pro g niste. Le
Ta nps i l'cUr q>ia 1 miuielr
des laeeees en profit oaur an
noicar q i I aousription ara
prolong jusqu'au 30 septembre.
Njite'Is dirers3s
IOHOf'\OX- Les ariateura Co
lit T.racoj qiii.nl iimnilioa
il?vsfaaf i Aiii.it in istN
plan ont eicut un vol d>eai
de Paris S Islre pra de Vta'seill
t dal 11 .rdaaui. Les av..|uis
ae sont dc'ar aatiafaiU da rt
anai at aot couvai eus q *!
pourrom eicuter le vol Paris
New Y jiU rari -ment et fagoar la
pns i li.'On dollar otrip,r
M. Riy no t u tuj da .Na ht*.
3 AS fit N..1S -'j Ue a us
< tu N vil ans eera es San Fra
cl o 11 iwai ont \ aitn vers moi
beu e- Li-i aprs min.LaU ouu i
rv i a ouitt ta aaae d tan Pab
En dpit
tiou euire
dea r avaus Public.t la i.uiumls
ion i uiiiraiiii.ile. nous aurous eu
tin notr HOtel de Ville.
En elfat, la suite de l'autui
sation du Conseil dea Secrlair
d'Etat 1' dm ni tralion Gommu
nal-, celle ci a consenti kMvt.
Reinboll* Ci la vente pour
CavT MlLLK oocrdcs du terrain
c uurnunal que ces Messieurs occu
p -nt Plac si Louia, k titras da fer
miers.
telle autorisation a t donne
aoua la condition eipreaae que le
produit de cet'e vente aoit exclu!
vemeot app iou la Construction
de riltel de Ville le la Capital.
La vent eo question ayant l
ralise le dl aot eipir el la va
leur encaisse, rien ne pourra
plu* arrter la ralisation de cet
utile projes.
X.
Les travaux du Champ .
de lai
Beaucoup de nos amis nom
ayant demaa 14 le i renseignement i
u sujet da la suspension des tri
vaus du Chimp de Mars, no
nous faisons leur Int-rprte ai
pr du Service Tschniqua des 1 ri
vaux Pub ics ....
Las uu prta .deit aie les loi I-
auraient t epui .ea. S is cru y lai
1 fait imuoasitt . cir 1 0 lira y ont t affects.
i
ComneacemsQt
d'incendie
Uler soir il ait eaviroa 0 bo
raa ior | a i feu Sciata pn 4 u
fc u siiearae, ci tune i du om d Cecil ttiuavenu e.
L'alarme uue f>,s do n e lea
gau 1 .nues aiuai q , le po.n, 1 re
accoururent sur es lieux et If
frta fut visa voju.rv.


LL Ma.II>'
I
URODONAL
lave le sang
Rhumatismes
Nevraigies
Goutte
Graveile.,, ,
Artcrio
-Sclrose
Obsit
Cl M) -i*. .'r.-n ? *l|*f
lrl.an.... I< .-.< st..^i.'.
d>a rf\ co**',l>"itni d>a
f.ini.l'i irl' r: I ol'*xt* loi
llii'l .< !'-i,- u *<.i 1 uilu.
<*< Mn : u r'.."li*f*
KO. >*L
'>
.1 i n <5ri
ir | i ai >r.
i ..':.
ir d* imn .': f ?
- A l ? nr>1 .'Il
i; If devra, avant l^u.- a ir
-, n'-- r
g.*- n r". r-.-i-ri (I ac'.dt
i-infi or rernnlttns if. -fiitlo^in
IXted
< : fil M
frol < I ni i I val>rrin< U KltMf*
r viifv:iata ri"ri
DALinOt.
1 " . **.
i .i i >" r r-
Ml
utlodet a i. ramai.
lIMM,
< im-JOAl riiirne almlt Hkuau-
Lr< IV/JL HMa, ooatia. Loaticu. Na-
La Maison Rawas Hermanos
p*i rer/ttinment la miet/ac pourvue
GuiiU pour hommst lemme. / ""!. ,tr. .upiire
' K <**" Sacs a "^ Jiotir dame .u u.iUl * a Cuir
^lTIuIIL **** 3^g^^*^ffi fcwtw >' **
tes extra.
homme etc. te.
Dama... uueriur pour m-Ulae
uuent d cravata pr.
Une visile.........
Chez Kawas Hermanos s'impose
ai:
Nicaragua
Quel ( doac ce vent de discor
Je qui souille sur ce petit i..s \a
terf*-sant du l'Amrique Coiniaie '
le retrait de I occupation am i
iai,e a peine s'tst il efficlu ,
&j'ud nouveau mouvement rtfOiu
opiuire a l* mai que parla f
lierai hryea, et par belle qui ont ntlu m. U ullde
Matadele, ommidt fitctloai
parmi lesquelles il faut uol i 'a
tai'sle des proprit? d'utie compn
fiii. fruitire amricaioe.
tes rcent* dsunir*: oot tre
le prltite d'une nouvtlle occupa
lioa del i'"1 d<* forces railitaiies
les Liai L'ait Tout le f il pr
voir, car les intrt** amiirama
sont mulliplea en ce pa\, et il im
poite qu. l'ordre y rjjae tant
donn le rappio> hemeLt avec la
/oqe du Canal.
|| est i souhaiter que les autori
l locales arrivent a maintenir la
|.rtiy fn !*ur ia\* pour avoir vi
u r iibt nouvelle humiliation.
Petits faits de la Rus
Ce matin, vert 8 heures I '.,
a la ru de Kronl*K m- laul>
molile, po ta .1 le, N 76 1 "' pp*"-
teuant un log lieur ile la '.ie
lectriq ie, a la suiie d'une vii
lion -uiiiie du vulanl, btll'ta vlfl
Itrome t la voiture p-iv.*e de Mr
Antoine A da n. No Mrt qui re
moatait % rue.
C'tait l'pOOM de I Ir g** ieur
qui con luisait l'auto et le huss
qui tait sur -a dro.te eut >- d-ux
rooes arrire arieusement endom-
ti. ges.
f
Pi-j.: gurir <-u ' \V
IJMAIMt CONU .111. A
jitr oui iiou.oi ii'. v j
ll'l S'IKl'J 1
M
coaa
IL SUFFIT de prerir
aV l'un de vos rapaia
an
Avis
Le bureau de 1. Police porte i
la conuaisaaoce des iDlereass que
I '(nouvellement J> lirtuces
pour armes .. feu a dj cM)/nenr
et prindra fin a la daie du !*'' > p
Umhre couraat.
Prire est laite de ne piinl allen
dre ie ii-rniei*}Our* pujr viter
l'.Gconhieraent.
M II- >luVKTHORN
Chapeaux paille flae
H Halloni fil*
laPrlsQDdeC.vailIon
il lieu fat pai vitm que M.
ilaoul i.. marre irri et de-
o m irjfon sour une nmple
irveiiiun el noyant qui en-
voie am i u jh^i 'i tnt, aurait t
oblige il i aoaser lecosiume de
Hffal auquel rg me il aeiait
lOUUsiff.
A ua vouloi a croire un
iaux fthtUgBtmtntl OU ioiiI au
iu( u s nie exa^rauou car Ira
liteuitiit*. cet egaiil sont lor
fit
De l'eau-' de l'eau'
Le habnauu dearues M llonoi,
r>4volutioa et Ptioo avoisiuant i
'cs da ce Lom "ni au aboi.
1 uns ituik dotaanru auprs
du.'-tivice lluliau>ii|iit (nul tle-
niuita vaiiat il dit un der-
nier appel ptor que liur ca .il
| ri tn iotMd-ali-0.
Echo de Hiuche
L Dr Kr.em.io a^compago du
Dr Fipniii penli it -m cuiuj uts
' foi< a Papaille o le Seivice
Techniq ie lait iablir le imc. d
I-vag Il y me' celle foi la m'in
srieusement, et bienl avec U
con-lruct'on d'un puits q i'*cii'n-
nera une pompe les matois envi
ronoanles aareaJ a i.nenies.
l'n miuve nant l'-iflaires ai i ne
la rgion. Le* roi lies >onl en gran-
de d > uiti.de et d ici p u, e et*
mioiH v mt c i n ne or e tri'i*
port le^ mal 'ti tux de con -ruotioa.
A la (iendai'uii'ri*
Le Com uni la'i' de la tin'lr
marie le Capitaine t'.ottrel dut
nous avons eu dj ptrler de la
5r.m le correrli a ptr suite de son
p-trt a t remplac par leCipi-
tiioe Cr< g qui. de- s in arrive eu
cette ville, a produit U 'n illeure
de nn(.ir- luua
U. S. S. H
Metsieurj lea Dlgus de PC-
ni 11 je- socit* .">^orlives lin
lie i .i r*nl conv. j i*. e i Am .a-
bleli nrtle le Dinni'-n S-o-
tenbre prichaini lu heure- du
mttina i l'avillo i .la l'arc Leco le.
Ordre lu J lur :
la, L*ctur "le u Ca.**taao
ItM.
in. i:.i|>'> ii-i .li Cjmit*
:. Klectout dd< Me nbr i d.i
Co ieil
*o. (Jueslion l'iiitrt g^nial.
Le Prsident l II s. S. H.
/ndrF. CHEVALLIER.
Admnistpation Gn-
rale des Postes
Avia d Dpart
le deprh-a piur New Yo k
el IFurjpe va N V par ie / a Crit. I ""lont fer
m. e- Vendredi 4 Septe obr. pto
aaaia. ,'e.T^
Port en "rin-e. le :il sol \9ib
une Pilule du P Dliant
1 7. rua du raob* It-DeaU. P. ri
Mais 11 laut exiger les vritables
al sali tout tait blaacha
al n animai aeaiim *aa mu
DEHAUT A PARIS
.m irai HiiaMaaat ImarMta* a aalr
Varie ls
C aoir
I era offert Lue lotrla *C#n
lidi.iileau abia 1 si 1 le meivtillttix tiun "u uoLiie
i,ii ua d filtre, il ura in.ore
.:..!.!.*. d'tiittiidit le Laiyton a.txi
CIL Ci le^UlallwL U ULU.a.o
Vjoio Itjor
. biia le u.a^i.iliqi.e iio^raame
-uivatit :
bi lu m'ainihi Tosti
Caiceo ( >ii du Torador ) b itt
I bu>i (, i.vui.t ue quiuei cta litut;
LlUUIaUU*
I aulaaie Lton Carvalbo
liovaioie ( Il bahu ; \eiui
Ce cLaut ue la Uutila.dtla Mutila
La 1 aiurua Ira Lue
ce a-.ra une de cet auuee irlia
tiquts CUl Vaiieit a tlloicr auu-
\tii m gibiiLti ta clientle, el il
tl .. nain qu a .elle lie la Ou-
quelle saut uu Champ de Matifcra
m pieia.
Geo.JAl\$i&Co
Haioe, Ojinui/
1 Agents Excluais pour les maisons suivantes :
\V .11. mo uoa-gti ** oi4
llui.e de Cin, bt.u a .0 tu nu^uu., 1^.1.^
Lucque, A.cuul, Ij.ua.uu, biaie, CVeiIaU, tk.
.aiiuau .iluliug tjo.
lui lue knaa>| luuc UaUiia
1 isciil Suppl/ CO.
t/iticle ue ou.t..c, c>wu, b^uviea, etc
Drtwtr Company Ioc.
Troduil l'harmaceuliqut, urtg,-5,)cialits.
Kulion Sboc Polish Co.
Cirage pour ubuuabure en tuus genres.
Intel national Cork
la|-ui a pviUl Ouukcltics,
U.O.
Wuuch^Dt.
1 Lto Charles 11. BrOffll i'alnt tjo
IVibtUlea eu uu> ,cuiw, I uu,M
Oui.ua m
Co
, ..ait
lavjuaju tir os. Ot Ce.
llaid.'ii, vJiua>a*iiMM ai iwu eurrf.
Markt de shueloi ce
ItrOlM!., Illi'taut, U.uai.-, B...3, IVulCJUXtU.
Objtla eu MWaivuugv, 'uuvi. lu htvmvuuai.
North Amt'iicau ludu.iriol Iramaailantlo
l'eilatbtc a 1 taU| uu.il! Cm.. HafBt Ij.u, woaiavaai i.>. e
Ue l'ai i, Kncut ....liia, ...avutuca uuu> luLi.,-n u> Uiuaul t,,
le .Uunl |ue, l'uuluiluiu. puul i.l/uu.ig uc buli.uul il .Ho.u. j .g ,
MlUlUUJ, luUl^u, lUUUic uc iiluuac, luuutc VI M,
Lewis Robert Inc.
j/j^ "^Fncre pour imprimerie, tucie pur Lithographie, clc.^^^2
. Nous nous ululs a ia Uisposiliuo de i.olre gmude elieatdie]^poa,
it commande, de Ciuicui, uarre. da Fer, Cluua, iw.aa, r^nai en/er,
I ol;s. Mcialliqie, le.
Geo Jeansme if Co ^
Hue dei Miraele en lace de la
liinque M'ilionaw ail 11.
Eug. LE BOSSE & Co
Agences Reprsentabaos
P0RT-AU.PMN2E
Agents gnraux de :
*?els.ex^
Jones Jewell.HillingaA^
.NEW-YOtlK.
Fanao* BttaarUO OO- Boaie Rouja ate
rratiklin *ire Insurance Companj
/\*,u.anoeooair l'inceudl
Diamond latch Co,
A lumette t Sa I !
0. S, Rubber iiport Compao) J
Soulir Ked. .
Cbas F. HattlaueU Son
Pol..ons ania en tou yenre
Manulaclures Lile lns'ce Cj
\aaurance sur la j?ia,
Suilbou Frres C.u
Vins] & Champagne bord- aux
^ll. lit^inil
tlUi'LAiiAOtF
urr Jjanols, lruuiaae oc cotai V*m alimentaire
>> &. MatiieWb u don
labaa Jaune et noir.
^ u< Rcitiuiialc
&-us ttival]
! t'aau ttes Chatnteclt
i'.iivoi de demr
ALUMINUM LINE
Hew-Qrleas k h
American Stsdtnsip Co k
"jrooVi-a.irx
Port-Ai
dpart
Princ
;direot pour
iiv.1 i' |
* S/Si Ollv> ayml laitM New-Or*
loin* 'r 2.9 4r.rtf pour eart-UmPrin
re et Cap Hatien sera ici vers le 4
roulant.
*L# nteant* Fis/ield laissera New
Orlpann le 8 Septembre directement
pou* rorr-iu*Prince.
^ott-aa-(iiivct"tc % &pUm,(>ic< %oM,
A, deJVlaUeis & Co.
Agents gnraux
Cfira

A. de \lalteis el (jo .yeiu^


l.P. .V\T-
Pournot vous devez acheter Chez MirceAUDA1K & Gie 1
Achetez votre Clairin fierge chez Incel ndaiu & lie.
" >os |o, Wi^kj it uqi.ur **
" >Otie Rhum it vos akools ** **
vulre >ucre haitien ou tranger chez **
voire C*I tuireli moulu chez


M
t
parce qu'il provi ut d ,.. i :i i ioir**d'Aaili.
parce qu'ils sol ven s >uv |.i .- lus prix Je la place*
parce que les nm |ii q i ils vend ut 3ont d'une puret ingalable.
parce que leurs poil* sont l_j i n el leurs prii des plus avintijejx.
parce qu'il pfQt parce qu'ils sont vendus aux miii prix qu'ailleurs, malgr lejr
p.irce quj l'accj '.I q ie vojs recevrez sera des plu* courtoix
. ./ i
" v..iiv bire (p..*enbrau Hambourg)
f1 vus fini de Bordeaux ** "
cheiez aussi che* larcel udain k Gie
S* 11)03 Uue du magasin de l'Etui
LTONSHOETOLiSH
liPMfK.
Marchand Tailleur
Ito 1822 Hue du Mag isla d< l'E <',
e recommande au public et sa ncmbieuse clientle pour I lgance de s
Coupe et la prompte excution mise dans les ouvrages coulis I se. soins.
La maison reste ouverte Jusqu' S heures du soir.
Prix modrs.
New-York
fi vous voulff conserver la peau de vo rhau<;si
vous voulez cnuMi v rua souplesse pend ml lohflt mps
iiijloj les marqui' ..
abrique spt'cialemeni poui les gentlemen duhightliie
Elle protge vos chaussure* contre la chaleur et
l'humidnrV
Ueo.Jeansme&C0 <'
NEURASTHENIE. FAlILCtS!
, J^ CHLOROSE, DEBILITE
maprmr u
SIROP tt
DESCHIENS
t'.tuiagloMn* ^
/%
C>n}P;,/no
0s
sO" rOOt^,
f?/-;
gggsniissmfi^!
*
?
.
i;
m
EU
G
ET
133
50
I
IL
M
) Reims
Werla'C*w<
4ux iintnds lagaina de oumitU'
res linrate* pour (a Cordom.erte
Joauuy MHtuASCO.
.No JiU, Uue de r lomvFoiis. ( Thomas Madiou ) .No 3W..2
PoliT-AU PH1NGE ( Hati]).
Prevtnir vau! tnicu> qu (>'..'
Et prVvrnir cit ti MflM
lloijnt W gtrretf jvtc du S.vat L.ftl .sy Cl( 1(
moyen ir j> * :.rt*,ntU plut #j-f
.-! ] plu. r.-. If J l<
iw!nb*tir *
Nwn rultrocr.l ilatU^ut
t dlifvrdf i. ;.'rtoi-
m.if fVfl undri\jn
,. ,.; jj'm.r.1'. flui -
ir.t jin-i' Soupletine,
Elgance
luse
[iVRSTA
Ouatit.
Iiapidit
Solidit
La machine coudre YKSTA ei lout inipleinenl uiia
Mfc.itVfc.lLL.fc:. pir roosquefit, de kaucouu 'ucneure toute
fculre Marque Uej iiiiporle en I l.uti
. Vwu eit-s co.u dltru'iit ihvil visiter noirtl>pari'mnit
Macli.nts a couuie main el a pieds p mr : ('min HifKK, Tau.-
LKUHS UCoROONKIUU). veiwluts OMI tHl <'" \>,,x, '}* "rt
qu jn a cru tre la meilleure, juflu'i l'arrive le la N fc.ST \
qui lesieia b.\.\S HIVALK. Tout*1 pWtowi He r#.'hanii* *n
ituik. y ompu la l'Uime Uiolcr l'RiX SPECIAUX POUR
LES L04JiH\NTS.
y4vi4vv>tvu a tu v/i j/i <1
'//
WYi'"''
SAVON MEBUOYI Ag.nt exc'usif
Kl. Il 9-9
P. Labottrdettfl
30, Hue Montmartre Parte
H!
^ H
Wilsaeo
l.ft incomparj-blt Ricvclelle* La RicneLvNDifhP a X
vit. s iirporl"< 8 i onr la oremiAre loi*.
Soulie-a.. *! ra Soulier fini Sem-les >n nnr, .u
raoulihouc : C pe Sole.
Ldj plu '.'ni St->'k -i"- mei'l^iir. Talons en raoutcrjHn
CDiiliVEAR.
Nos p'ix sout doux, daM Wl i itirfiU propres Une mu
,*i npo3.
Rue des Frontt-Fort 1387
'Proca ( z-v us dvs ( baises etdodines, lil en
glaces, h bb ui\, lampes lavabos c^rpeJMs
fer.en cuivre el en bronze
el descente d^ lil s.
Chez
AJLJLOHI1 FILS

f

120, Uue UOIJX, 120,


-t a j n'a
.
de/RANCE
Position
rxrep'i in.llr, ai rentre dn iHhiw p. limit de n'es Us Banques, de la loin i plie nul. s les gences de bdcaix. t enseignement
et Uni lea pour fovaqtr pu aui-.'i.olmV dam t >ut*s l-s paitis d- la l^padique l'Haui et de h rpiMique il.i iii'ic*in Cbimbres r-mlt tables et surlout
1res jnmys, roilatiura dans les Chambrai la damante des tWaituairee. Cui ie H ai<* Itt auigi e et H. plus tarifa*. '
ntvtn-ih>y filif r /' trt ##. #f> IH'" v1"* d9V meUieur^ orus le Bordeaux, par bumquee, damaiannes. gallons et par +m
taille* l>nrml>iVift iVlroug" "n*.....>. p0...,,d ra^-u*. qr,|T Am Icain L. p'IP g-...d . ortimeut d q,ur*. O,.. . M*, etc. Ahtluths Pernod
Prix 1res modres
IMUUIK Carrtes postales.
P. P. Patrizi. Propritaire
La maison II.SI LVKKA
Ceux qui n'ont pas encore ru les jolis~arlirJe* in
liocsse que vienl de recevoir la Maison Silvi
doivent, dans leur intrt, s'empresser de passer
cetle maison, car nul part ils ne peuvent trouve-
d'aussi beaux articles des prix si raisonnables:
Rosaitin1. s sont waimeiil de toute beaut et de
truirli h' '-> nos |-1 x dlien tout'' cou urrt-orc
Alpaga no r suprieur
stiu iJtina pour taillsurs
Kaki bla c suprieur
Kaki jaili.e nglal uprlaui
l'a^k ui^' *'^nc an{|l-*ia uouve.tu..
Drill union blano anglais
Itl ''
I il*.'" |eponaia pou. cueml<*e hommes ai rOD_.
l'.epa mes et robos no vsttes
llapijate fine pour cl emitei
| er nie fine polir l'rtgerie
ail .ut pTcla poi r "
Zphyr anglais pour eherr ->s '*'r& sus
Organdi suisse uni et couleui.
- m |n> ridciitl-soie
< haussettoa cossaises pour entants
French Fri-sky, dernier, nouveaut
l'oplin fleurs |pour robos
Tn-sor blanc
I.Imbrie blano
Voiles cou eur A barres
fis* sole brede
ba-i fil brod
j mor* . Ivart' [
' ulle iour premire C.o ntnitn'on
COU^^rture- blanc h* et couleur supriieui
pan.'a 1 nid' es Mad*>ra pour t'hemUes et |i>, e
Yo Ratine blaucho
Nappes eouleurs
aimables bnis, von- qui roule*/ port**, peu trais, lea (lus beaux tiasus qu'il *. ii loaaibla de
BPOUver sur celte place, ne maiMl'l / un*, aranl
d'alb r ailleurs, de pas r chef non oft le meilleu.
acceuil vous e.-t rsen.
h*
A Mention a la fraude
Beaucoup de dbitants profilant de la vogue du /afitlfit NGCiUP vendent dYitre*
rliums sous ce nom que les connaisseur*, rclin-nt. Ungr.ind nombre de consnmrH .leurs ainsi
Iromj et vol- se sont plsiula i h laiso'i Geatjene. C'est pourquoi elle inlorme le public in-
tressque le vrai cKhum Ne.tar a> trouve d tusses q iatr, dpotsen ville, dans la mti$on prive
de *r Frdric 11e itf en* au t3oiS'Vernatiau*nd*ntuim*\Qn>
prive de PHolVille-
Ceux qui aelitonlailleurs devraient "clamer le Rhum Nectar
en bouteille liquele tl capsul.
I P01S: Vu 1910, Rue du M--g Mo de l'K a ; No. lit et 5G0 Ras Bonos Foi
Sq 828, Kie Coure, ancienne maison Brutui tuTiOtor.
-*
S*a Iresser : Cabinet
Ne Alfred VUU
lu flou, en la^e
d I Tu >in i | 1 .ti i i r


Garage
Anno\al
Le (inraf t'{\ ni .!> la (irani
Kua I- llu o M ri eiru'a loti- Ify h v.un lea
plut 1.ft lire e| I p'iis dhcl,
pour mil m b l>. r, nnio. 'le
Service de loul pifin er mdrs,
fauraol U sloa ronplle gar otia
au\ clieDU.
Les Bicyclettes Svelte
Sont plus demandes qa
toutes les autres lijatrque*
pa oe qu'elles aint a la tais
lea p>us ao'ldea, les pbis te-
yoies, les plut levantes st,
potirqual ne pan le dira
d un liniirrprochab s.
Sicola* COHUAsuO
LxpdUion sr province aux Uredaita ?*"!
Tt'lcph'ine tel
MO Rue des Csars
Tlphone 756h
L
TZMANH aCC
Rue du Quai
ATTENTION
J* vi^ti it/* n.*>+ les prtp'italr*
d mf i qie f i "* i kif 68 pi?t4t
iMUDdH dlmin-nio i uinite :
PU H 44 32\i C'lrf; Pista :S4ii Ifi eard.
t

' H
? '
r. v


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM