<%BANNER%>







PAGE 1

*>.. I_e Service Technique • rAjiio--ilttxve . — Hinche : volution r ar le l" 1 Irepriaa par le Ser vies Techi iqnt aAsjneeitoia a H ,, in >i m lotestablejientl osa .i-•pluiodwpBublMet despins ardues, bi n q e UoroeltltO obi i m n-10W0I pas IfOB stpparffi lui t mois. Cependant ie ont dpass toute esprance ri tous ceux qui s'int rissent a l'egiiruiture sout unani rr.fs ft proc amer ls heureux suc ces obtenus sous l'habile et a-li >,. ,1,1 i n ds M. Anlr.Bootl ftaresealaOI du Servies. Ieclioi que i H11 >-lie. D'abord des fermes coles sont dont l'aliliu e'esl plus k dinontier el U rratitn de trois autres e?l pioj'le pour l'uerc're 1913 1926.l'ne lulleincessan'e et M I i u-i i >l pour.-ui/ie sans rs'i lie dans les reroins les plus jn ,, (Mifa mitre e ihiilrweiil par Billiais ehtqu '"' %  : "" ,;S I"' 1 ques cas Isols et sans iinporlan ce maintenant. Pies de fiuO pores oui M rac in< peo lant le-* liuitmos el I levage de cet ani mal. I une dis •otrapriaei les pluun i il lani es liutrkl i M nain tenant .1 l> IM-C de Mite mena ce si Inquitante. Prs de t"' ovres de Mm< DON de coton BOOI distribu! graloite ment aux |MSIII:> Unslo r-ious rotonaieraa da rbonaatiqan, rho inonde, vlai-sade Ilinche, et' — Le service rchoique espre pou ofi kiigatautar la produetioe eo lonnire dan* e |diatri t d' i moiuun ml l<>u de livrt chajuj su *, i> s t rrains dleiis tachliqoaa de l'A geot a.r-u'e. Toile* 'es rciHis •ppai tiennent au ornprlaire et dplus le Set sir* r." (inique i de des salaires mensuels d< gi ni d> a cb que p^op itaire < n ltnl iihou de ses pe tes Uan< les recoins les p'u* re"i li** des conseils scientiliq ie sont prod'giis am paysans contre l'ai laq-ie des n-'iivcl es p antalio s de canne a sucre pf"le"vriileMe,rV laq le de ch mps de patate par le ic DCOBJS fer et l patirr 'ni' Dclre, l'iiilaque des c biinn* de b< naniers par l*s reug-uis du bulbe (i r pan dus ici — La p oJucliou cafiers et coloa niere a ronsid-rab eroenl augmen l ;ipro. les conseils tetbuiq i-si pendus profusion par le repr tentant du Service Technque d'A gricultu o sur la Lui e el >'mon .]_ %  • %  lea ai bustes en question. Des milliers i'aaim tus sont soi gus gratuitement par le Dparte ment de Pathologie et des mdir iruenls ont fournis aprn chaque irailement pow la entriaa ion d s p l'li cilalions ta Qoavera m ni de vt Horui et a M J M Prrry, reprJ sentant du Service Te. hr rien p'us que li apuoil nenhardil davanlage ruo qnj font proferslon de ap proprier le bien d'aulrui. irausez-vous. mais-Les hai.ilanls de lintressanl quartier de SI Joseph se plaignent tlu lepegs que tout chaque soir les Bocli moules qol t.quintent le ,1 in u g Mlenanl i C'I M le Mai-son \l H ni l„ n, ndenl que l'ait n ton de la Pi lice -oit allirie sure lait pi igsjfoal 1 1 |uic*li de des l mil 1, < 1 u' | | 1 il r-l lonjnurs { cisiLle de s'smcrir tans olfBtcr la noiale lutliqc, Publications reues Nous avons reu ce matin le Bulletin de la Commune di il au -r me co tuaut les Procs Wrbun. comptes --i autres actes de l'xdininslration Communie perdant la ..erid) d' vril Juin d l'anne en c tara, La livraison de J un du Itille lin du %  .n M I iclion l.alinenous • -I Ml v. nue. Kl e %  O'iti ni eulr'd itres mn'ie res lotrtsejntei uo oferipitrn de l'iotee sml ouvrl que-lion 1 I .ibiliiion d'tDroits d'K>p >i latiop. N'ois remer< ions pour ce (tra cieu • moi. Tous trouverez chez Juste bilans lflOO, Hue du Magasin de l'Klal, des mil riaux eyanl donn leur, pieuve de re-i> ance, suprieurs i tnu* le piinld %  V i. a imporls aclus 'eme il poovaoj sar Petite requte Port au Prince, le 10 ac.Qt 1925 Au Directeur du Journal Le Va-in • En Vi le. Monsieur le Directeur.— In court sjour i Mioche m'a donn l'occasion d'eutendre de ma gnitiques partitions eicutcs ave, o, ilnse par l'Orchestre de la lien daimeric de Ilinche Ce corps a l'ail des progrs remarquables qui lui donnent droit a node admiration. Le Corps de musique de la (en darmeridde l'orl au Prince. deva> I donner des c ncerls l'lionviile et priver ainsi de cet agrmei.!, les citadins qui ne peuvent vilUgiitu ter, nous vous prions de demander par la voie de voire intiessaut journal au Chef de la i j ndar VI r Si Pa le VOIS de la mo 'eme*. — ix con t ru tio i i une visite h /. JUSTE LU l v ois vo •rend n coeuotn supMorit vraiment admira ble des p anches, cart-dagea ma diiers.etc. qui vous seront vendus dans d eice lemes condiiio >s il q 'i von • donneront eni re Btis ta lino. Parisiana Samedi La Maison du Mystre 1er ••! 2a opl-u i u -. Entre : i oo gn il a eu dpdl une biyiie on trouve en la p ssesson d'un i leur \vis est donn pour que le propfi laiie puisse pro luire sa rclamation. saui journal au .nei ae ia uenaer f\t£ i • men d llaili de nous gratifier de Ulir6 (l'GIll DlOI quelq us concerts de la Musique % f PHARMACIE PRINCIPALE H. CANONNP 48, Rut RtsuMUS 88-90 BoukSvsso 8(1* oeot PARIS vendant LE URILLIIR MAHCH DC MOWTnl Produits es Premires Marqnes *t tonjours de premire fracheur L.NE Sl^QtALiTi"r" LA MEILLEURE %  %  RAYON SSPICCIAL POUR LES COLONIIS DHOOt'BIUB, liniBoniSTBHlB SPIC1AL1TK8 FranlM t Etrangeree SEl^S DE Quunn PURS ^Jbu produih en flacon, ampoules, comprim, cachet. SOLt'TIONS IIVI-OliF.HMIQl'BS BANDAGES. CEINTURES, BAS A VARICES IPTABUIS HTG1M0DIS l-oni loua ua*(*t ARRARBILS ORTHOPtOlOOta Seringues hypodermiques PH1RM1CIEI DE POCMI. Dl V0T18I COFFRES PHARMACEUTIQUES pour Usines. Communes, etc. Projet de Facture et tout reneetrnement mrnwntt a t rtm U k PHARMACIE PRINCIPALE 41 RUE RElUMUR SB-9B, BOULEVARD SEBA3T0POL NM MAISON UNIQUE AUCUNE SUCCURSALE ni en France il 4 l'Etranger -rusciiplions inu.illie.s pour l'Ecole des fcœttTf de I\n" nt bien sinc rem n', ttus les mis rjiii, de prs ou :\e |i n leur oui du >t 6 des lm >ig i iges de svin wh'" l'nccas'o i du U imrl le leur reK'eil Madam' Ci ,r\i0l CHAMPAOKI DeThrM M luteim-in i DII vc h ur ;il1 i LtoOi le vendre li ^1 Juil'et ecoti'. et les prient d'rg-er I' xpesion du raur wifa gratin] le. l'oit-m l'rm P. CP II Aot ''.'2. AYIS Docteur W LKMKK, >,era abSeul (te la Capiiaie du 8 au 17 %  OUI. g Astbnie Capitale < ii leur labnt pourra tre m Si i . si • F<\D|f* jpp-ci. el de plus rompre la %  • • si3rl^ non< lonie de nos proilnins manche.. MM M ** '"* a l f -il' —: %  njBsnbsVBsi Piiui. 11 Msdsae I m iBoi no Viniiltt I.i i n I • j-m M ni-ire l>. l'iirie L< u s Vinislre I 11 aiutte foi scillir d'tlhl J. L>/aire • oiiMi'Ier d fclat Lr t .-lixle Ccnseillei d'itat Siiplire Fils < or s uliir d'Elst L. t lis l'ie-re Conseiller d E): I J M. Crandoit i or,(il ci d Elal T Peret C'op>ei'l* r d Etat (lis Koi brun Concilier d Hat tr'm Montas Ccnit dn Bloc Ifs lonal m lo.oo i5,oo 20,oo •0 oo 5 oo 3oo .co 1,00 2,00 t.00 1,00 1,00 8.oo lOO.oo V IfTAj oo En Elh'arl. Prtident du Iribur al de Cassation Or oo F. Anveimr. Vice prsident A Lhamnagne, Juge r n cassation D MaigLnn Eug. I n aln i • Chs. Gentil • A. Thibault G. O'CalliKhan %  O's U& r iii Et/er Vi tire ' Surin ' GrtiTada Irilnnal de istsaLon t.i-u. r -1 V, D ugal Lin MI C L .Niaitin Me Ediiioi d 11 opinasse Me Ait.it I ihrail M>Li -J ii'.i • J une Me I ior.ee Tui iton Me Pierre lludicouit Tr I lene Moiae Pressoii Vite lus C s \ j ni u 1.00 t 00 2,co t,oo 1.00 t .00 1.00 ',00 1,00 t.Oo 1 20 Or i5 20 Or l.oo l.oo 2oo 1,00 1 00 1,00 1 OO l.OC 1.00 0.60 0, te.to fir 11.00 Or 11.6" J. I. Vital N'^ocianl l'elii Cnve P. Cliii./: vu 40 ( 0 • 10 oo "i P r0 *C Franklin r ire IneQrance Comoany NKW-YORi: Assurance contre rincent a> } Diamond %  atrh Co, Allumett ew i ^wii lioilio i P. S. liul lier xport Compa tj Souliers lied CI.as F. l.iHl; (|.-a Son Pois sons sals on tonn ej enres Main lacturfs Lile lnsW'Cy SBuranc 1 ur la vie, jiiiiliou F res ('.n Vlna >v Cham pagne liord aus. l'n. H )vn C0PENUA6UF J I ire i)nols, Irj u-ye ^ c i .iss m alimenUlr W. S lethflfi • Son Tabacs ja unas et ndrs ut R:iiionale SaD<4 nival i In-n-rtt^s '"hS'-toe'tie I nvols de denre Frocnrez-vous des ehaises eldodin^s, lil eu fer,en citivrceten bronze, glaces, lableaui, lampes, lavabos, carpelles et descenle de lils. Ih BALLOlfl FILS M R ROUX ? 1 2 0^ J



PAGE 1

'J£ SLVTUV • ...i-r-. • Puniiioi voas devez acheter Chez Marcel AUDAIN & Ge i Achetez votre Clairin Tierqe riiez laicel udaiu 0" Ci*, parce qu'il provient des uieilh IUS terroirs dflini. •' vos Gi", Wi-ky tt liqueur l M parce qu'ils sont vendus m i s lias prix le la place votre Blium et vos alcools u " parce que les marques qu'ils ven lent sont d'une raret ingalable. M votre lUCI-ft b>ilM] on otranqer chez t4 parce que It-nrSl p iM s>nt l.pui et leurs prix d-s plus ,.v .ni |s pare qnH est ijrfpartvec duenlde choix.dans les appareils I s phis perl pare que sa M lirur tt soi prix dlient, toute concurience, parc qu'ils root vend nul n ni prix qu'ailleurs, melnr leur sup • parce nu* l'accueil q •' vous recevrez: sera des |lii* COuHois. \ntre C 'l torrfi moulu chez • •* votre Bire ( powenhrau Hambourg ) " *' vos Tins de Bordeaux %  clit lez aus.-i chez Vareel udaiu & G i> !903 Rue dn ni flnsi de l'ftal s Machine additionner DALTON La plus perfectionne el la plu < facile manier, la MI le p< iidure n couleur "— s es S-TI-K. Lui • •*• **tWF -.'.ni pfLi que Et pi(Venir iret *. Feu r %  %  d* w'i av.. rTT1 nu rs-rUiQ.lf t.lu lilU 1 wiU I*I.S | H '.I il llltlM -Vf] uffl aVrMVdns In .* .>.-.t P SAVON piuar&i sicislemuil pout le dini|i A-ialii 1 h,Ch.ole il H. r Geo. Jrme et k fEBUOY il. RCS C'iMMlOf,' M*| ^>*^i~ -^^ .*> Ga tilLG AGENT POUR HAlTlWISATGO Rue des BronUmto t i3S7 a*** Us iwM frl lu inrir s A R>cvnir eHnqiM >• m^'n H* no velles marohan (Uses, al'unt ainsi au (lavant des dsirs do laur nombreuse cliantld. ChezKawas Hermanos 205-209 Rue Traversire Taverne des noctambules 310, Rue Bonn a Foi llfPffiSM M Bire Pression, Sandwichs toutes qalitssou pers Iroids La Taverne reste ouverte Joute 'a nuit 'ltLfclHU.Nfc. Vl. Il lieux Ciirpigi Lai M le trouve, Pafis dans 1,'c Un. laurenlt el cal<*i i la mol ,i Poitau fiiuce, il est devi i le la ni I la Socito. Kn .(ni 1 In/ R D tli 1 h Pli 1 ... < %  „,.. .1. n 11 1 -, <>. k Il >' • il el A 1 Cocilv f : j 1 h 1 A, ... | : J I • -*> &f > ^ Fullon Shoe Polish compamjinc CERCUEILS en tous J n e NewYork 1 i n uii 1 conserver la peau de vos chaussures. ,•1 \ 1 n... \1111n / I'I.IIM 1 vi 1 t-a avuulc a y • %  >• %  < i i. i>iii< tuui Lin, li'jiz noirs pale \|' inupaio la uitiil u e m 1 ij'i |, abrique spicialemenl pouries{|enlleiiien du liiq) I lile Ile 111 1 e • j • MIS ctiaussuiis contre h ebaleur t l'hbuiidii jto.Jtausuicu. "* < ) % % % %  %  %  • 0 — %  as •< %  aa r T "-. i 1 VI fi 1 II H2 1 205-299 RueTravei ire 4s^



PAGE 1

LJlAXlft — -* %  m**. me* Agit vit* et radicalement Supprime le douleur de la miction vite toute complication Pagol nergique antiseptique urinaire •h 9 t fll MUlfMlMli • rtltunit laa MU • • • •• -iaaei qu'il 'Mir.it on>r>'.*l a..M Bul . Jujuliot toc taa auctotaa fui la kaiiwil TA MU US, I. < VtKOCrfMIM r,H %  1 > dtv-MjTtrSa Vi PACEO. • '']<> d'une comBUi I '. .iea • N saisis, • v*>u% avons *>i I "*•*. •i #0 d jtLor I* P a In rttJllit* t i u* aot nor•.:..•ta r, UJ p-7. ;t i t'Jri.tt rttAeaciU 1 O Brt Mlt • VAMIANINr. A vii:.-, M iladieade la Peau > RUCOVAL Pcr.'"i non toaiuus oamra lac mMtfMi a la uv S* r|e Taillait Goosignetatie Grand Htel de France Position exceptionnelle, au centre des allairesl I prosimit de toutes le Banques, de la douane c de toutes les Agences de bateaua %  enseigneiui-nls et lacilili poui voyager en .un mobile dans toutes lei pirlfe* l> Pi ftpublique l'fl tili ci de li n' "il.lnjui' il i:ni'i-.n if. Iiii.lms coolortahleel suri iul trs propres, en iMataurs dam les chambras4 la l mande des *en*>ouairc. Cuisine katsise 1res soigne et dis I lus >• %  i ies. U tf.l de* a v *U>r I h m ?;<* **• d > I' %  '<')"< ; Mus dos meilleurs crus de Bouleaux, par barri ques, (lame)anotA, gallons 't par bniileilbs I arini les Vins il< eu n %  %  vous trou^rre/. le plui grand Chois, pjur les i .alila et pour l'ge VINS i* ITALIE a DKssi'AGNE. V N DE B M' <>.' I • E(bl mes et ni igei • %  < ) r^ omrr s r-'uMiiiid m u-s.-iu, goftl amricain ] J e pin 4 p/ra I l assortiment de Liqueur, CO(|Dac guis, wlvkle ., ete. Absinthe Pernod Amer Ploon, Vermouth* \ CON?EilVl£sS (ranoalsas et amricaines Irtio m ml arrives, CltiaRES le Cuba, Aurora et ll;i v atlor... (.1 .\H r i ',.-. de io n H io3 iil.i i(|'iHs ,\ lloih Gros ni dtail PAftFUMERI S Carrtea postales Prix trs modre* m Keds D i eoesr f mm sune vient, de recevoir ta Maison lilveta. doivent, dans leur inl/'ii, B*emnresaer de passer .-. <•. tic maison, car nul part ils ne peuvent Iroavil d'aussi beaux articles ides prix si raisonnables: |0S aiticles sont vraiiiieiil de toute beaut t de Iraieheur et nos prix dlient touli* concurrence. Alpaija BOlr suprieur Satin I .hlne pour tailleurs Kaki blanc superieur lia .i jaune anglais superieui fjuok union blano anijiaii "nouve.'iuics' Jii'ill union blano anglais lit " . TuaaOT japonais pour chemise a homnries M rrto— Heps de soie A barres couleur pour chemises :\ nommes et robos nouveauts. Baptiste fine pour chomisos l er.ale fine pour lingerie Calicot peroale pour ' Zphyr angluis pour chemise*; extra sup Organdi suisse uni et couleur Itas a |oursdeiiil-soie Chaussettes cossaises pour enfants French l-'risky, dernire nouveaut Poplin fleura pour robea Tnssor blanc l.iinui-ie blanc \oiles cou.eui A barres lias soie brode lias lil brod Lotious %  ivert' .ulle jour premire Communion (.ouvertures blanche et couleur sup^rie ir liandes brodes Madera pour chemises t jupes Voile blanc barres et mouches l,atlomandes suprieur Aimables clients, vous qui voulez porter, peu de P. P. Bar Terminus r Julius Lopold Propritaire \ 1 iolerseilion du hbmp !^ BSjl rs e' du Petit Fcur 'elle pos* lion a>l ida'e. L'tl Iici d ? vous naturel de lotis 'm qui tout en voulait te pat i<> fcu*r de la ville, dti rnt i#Bf pdriii k'la*fe*f du ti mult* Il II |>ir r lihis 1 'I>I l uiicn pi eut] li mt-illtu le k il i (-1 ]a IIIMI que c fiil je n 111 r 'ti\ice. *+. If irg (\illjfD IT i-si pour qui dsire la medleuie oaarquu q>&. Patrizi N. et \. Acra GrandSRue ct de$ Caves di Bordeaux VOU1 ir lia ,o.i a. u d'un tablissemsnt de premier ordre il il nie l'iile est au masure d • fournir des compte. tout faite et suc mesure, en clieviote, diagonale, p:ilm beach dritl blano el codeur, coupons de easimir a pour pan hAlona— tollsa p>iir gileis Bonneterie Cneiinses d>> jni.'et d.> uuil, m jjdt de; olients|— !! U et niinoiisttes dernlra crations.— Ca) IOOOS el i'yjamss. (J • f m UQncoi siitue une innovation et le meilleur accueil est reaarv a tous ceux qui dsiceu'. par une visito tre dfies sur la valeur detravaux fournie. l'oit costume command et qui ne rpond pas au goiK lu client est repris. On pai In franais, anglais, espajnolet Italien Pharmacie Sjourn Uonne avis sa clientle et aux mdecins et au public! qu'il rs l • isn-iuf ^ n laboratoire d Ulogie en |UD LsboratovsJld b I g i* ap .Itju sous la Direction du LU li*cot et b. sjour t L II i n' > r i Ml j irart tim le iours Ja7 h 8 du m i'in a 9 n ur n


PAGE 1

DIRECTEUR PROPRIETAIRE \IMPR1\1EIH 01euien( May loue B01i.,VfcHHA 13U, Ku< Amricaine KUMikhU •la) ULMIMJLS 19ftme ANNEE tf 5677 Au Fil de la Plume Lue campagne inconsistante, pa8Monu>, o.tmaant les fin jf'j'tes *e poursuit, contre h rlection de Mr Louis Borno a la Pierotre Md^istrature Je 1 cl Le parti dit nationalit — si Ton pei'i appeler ainsi u" groupe .i'tine douzaine d'imlividus dont l'enthousiasme se maml >ta, il n y a p* longlema, eu I • % eur du rgime .JU'I s rr tiqua t ai acerbtm.nt. ujourd but — ne se tait nul scrupules il employer, en l'occuren.-.e, toutes les arm j s juges bonnes su triomphe li'une cause bien p>r i.i >. Ap's avoir, comme aela |-.jr arrive chaque ann impaire, claironn vainement aux qu -Ira coins de la Rpublique leur espoir d'une consult tion Inatio nale procliaine,aprsavoir,pendant toi annes, jet le ri icule et l'outrage une institution politique coustiluiiounelie ep dnigrant Mai sieurs les Conseillers dE'at pour, ensuita-iai. re des mamours aux membres de no're seule assemble lgiiraute, messieurs 1rs natioullistes, aux abois, ont fini par sortir leur dernire llecli • pour emPcllir l'iNLUCTAbLE • la r lection SL'RE ft CEUTAINt du Prsideui Borno, tn Avril de l'anne prochaine. L^s enn mis UT'Juclibles de l'action nrricaiae eu Hati, en sont, auj turd'hui, au point de dpart de leurs perscutions contre M m Sieur Lom> Boino : la nain.a tue ae I Elu du 10 ivril IVi tout lui!* s it.qu•• o u ft Z\ aux coruea uses tt aux *ous taux ne peut plus charmer. Mais qu'importe des gens pour qui aucun? moraleu'exi-te tll politique'' Il ttut Ir.ipp r lort, il aut du bruit, se sont-ils dit. Et les uaiiouali t s qui n'oi t plus ue respect pour rien, pas mme pour la logique et ,uxmmes, ont iuie de ne r.cul r mme devant IIIIMI iJn la plus norme pour es.^ayer di Lue tnviuji.r ce quils appeileut, avec un >ans gne dcoulant, LKUHS IlEVE.NUICvriO.NS lu eu quoi c i>Mn i.l il. .ces leveuuicalioi.sV PvrsouM n'ignore que I s. ueux ou iro.s %  laineauts, iu>t s reliques d'un pua| DiaWti et bteu rvolu.qui Uiueui lss ut depuis lamt trois ans et contre Mr Borno il contre les olliciels aiueiicains qui -oui i lu .nous eu Vtrtu du Trail de 1\)1o, n'out en vue. dans leurs tristes intu&oiujea MTTM quotidiennement aux gogos qui veulent bien se laiatr laii'e les oreilles, que leur rinLe Service postal Par une*heureuse dcision d) l'Administrateur Gnral des l'ois, un lap de temps de 6 heures •|MH r.i s .1 v ini'i WHVjr et M dpail du rounirr postal. Cela i>er.ut lira a tous de prendre coiinaissance do leur corres poodance et d s l'aire rponse par le^mme couiner. L'on ne peut qu applaudir a cette utile dcision. %  i %  %  %  — %  —^ Les neuf comtes Ou n'atleud p&s moins ds nsu' c*B** en IVij, deux d'u u* eus ont eieuecouns ofilcie les qu'ils ont oe r dues 'O t avre l'arrive 'es am ncain n H-'iti ou avpc le H; t' it le Ua'tigu^n'VP, le 15 Mai 1^22, pour l'A-* a V au. Le Pays If sait, Was'i iml >n pas moins. E> i, m Hat', la chanson n • dure q'i< 'ro ; s mois, Iri-h', sur I s rivs du Potoimr, on possl-, U u merci, li li hindivihie h 'm m*, crants qui rV'Dt lu retour .!•? ces p'qu s de MF.CHTHES et le PILLIGES et o I irgsVJt lu n*n piballiao servait exclusivemrnl I engraissement des mAHiocils, aii|our i (un camoufl s ^n oinoies H c un' lMrs detr.ses dans des gaz ttes incendiaires. Oa com'vtt Mr Borno pa-ce qu'il cepte ii collaboration lo yah de l'^mricam ; on combat Sir Borna parre qu'ii contrarie l'adi m crimi telle d 's agiiateuri on combat Mr B>rno parce qu'il n' point voulu in ', sous son gouvernement s il dtourn de ses activits bi-nlaisant s ce Lon peuple qui bnil c ux — amric-ins et hatiens — lui, par I ur coopraiion Ir nche, g Tant sei t, par l'ordre et la p ix l' llort quotidien du fhmpa^mrl liuln'u; on co'iihal M' Boino pirce qu'il i lait ino t^e l'un, p >liiique trop avanie et qu'il a a poign as ez dur pour empcher h camiMgne d'. pr. S 1 *', tr< p visiblement tendancieus -, entreprise contie son gouvern'meiit d'av ,ir IP conseil %  cet funrttes r u la fifl et l proprit en I liti Et c'est justement pour HV>,ir donn Uni -tu Pjys qu' MI g tovern meut et au p unie amc noaiUt pul'exemple d'une adininisiraiion I rm-j et proba — t qui lui a m.'i,t %  tout dwiti* re. .eut encore les sincres tl >• ges du Fre-idet.t Cooli Ig- — la peuve q 1 !^ son gouv-rnem-int e>t de lorce nrotge^ U vuei U pro^'it eu 11 it qui le l'r'i 1 ni BKIIO pi •• coinjt r dj sur l'aile Hi ac d s Et us Unis pour son unini n U "f>ic du Pi, s -preste 10 Avril l'J2o ijie les n tiondisies s'ait nd -m d m : ia laiihte d-i lOtttM leurs IIIIIM MIS. cir le Prsiieiit Bj'iu OJL'BI.E et, c j .en c ui irmiM ic ia Coostitutioa 1J lyii ei de l'article XlV de la Convention amricaiio hatienne de l'Jl. Nat.oudi>tbs stupi les et in cous-ieuU qui exultez, REMUEZ LE BAMXA,. PAN 1 TSFdans l'Etna On vient d'installer, sur les boidi 'lu cralere de I KUM, US DU rrophone branch 'ur UfiS stallOD metliic de inlphome s*ns li 1 qui p.rmellia SUS hiibit.nl du voisin, ae de se tenir au (out.nt des b'iits du volcan (t. I. < HS -'han', 'le i... MI r leur luii n cas de symptme* sMMfMte, On limite m> /H on ne l'gale pas SojZ bons jutje, tft cV.st rbtrfe Paul E. tuiila, que l'on vend qualit gale, le meilhur marcts. Hatin Quotidien TILkPHORI W 141 FILE CColumbus Marne a! L* Jnrli' %  li "i nn rr,fM;fw <+* ru le Vi qui < ulfj tira m-Mt pourtant, plm ; i 1 '"' obaerve el plus on peane- plus on l'apei i Ol qu'il rep '• Betllfl l'iivlui'' ;n ri-j.l.ili •• i qui vt-iit n'i'iti' i i un !i m', m {jro* keaaae, ni dupe. ledr Oybal PURI-AU-l'RLNWJl HATI MARDI li Ai'! 1 103C Ffi pas HS jeu, ffl: Nouvelles Etrangres I es ye< x dt'fei tueua rendent nerveux; |,e yeux dfectueux donnent de la mtqialnr Leyeux dcf'(tuoux|vnus empOohent d* bien i emplir votre tache. Beaucoup de qens soutirent des yeux sans le savoir. Empressez-vous de consulter : Dr J. F. HOUSTEN Optlialxxiist Optician Il a "prolesae peodanl ^ ans S Philudelphie, au Canada et dans l' 11)1 rutile '.fi.li ir I >". > piSrrrira ..s %  uliui v n.-iui LsswH. Offir :i20. Une Pv*.— ||p.m. Philsdelphia Graduate. Le Mouvement Marocain entre dans uns phase dcisive Dans toutes le? -encontres avec les Riltains, les troupes lranaises demeurent victorieuses li r, les renforts qm luipirvieiaeit Cansliiienlje geiril Naulta dcliDcheia bitoit iirnsive girale Des sijf ifs de siniini>.-iou se inanileslcut parmi cerlaioea tribus en volte Pur CabU C*\BLVM \ On ai|(nalc l'arri ve ionfi.iit,ie tri importants renlbrlde l mte< armes Do noi veaui renlurls sont attendus la te m une pro fniae ; lo transport de troupes 'ilf-rtue aver une trsads rpili el fait liouneu.a U h*s m.lil.ir.il IJH>h>a..ri KAUI Kntre Ma/ oom etOfciex zut uout avons emulri dnom br-ut-s N. -lions i-nnein es qui ont perlu plus de ilOO tu. L;sgrou pes m bilps nettoient la rsfioo l Oaiktin et de Medbat-h O J^ di-* a'deut- ont ru-ti s'inlillrer.L'a viation a bombaid la i| ou au L ri i %  -' 'I: L.ou.! I me.il Le bruit coun que les Rlffaioa ait iq leut hrieini.it le-* polti>n< fspajjuo P< du awilasr ft I e>l de M'IiliH I 1 > klrnn>ires M sit'-t tfVdjSW. Ft/ — Les colonnes m .b les frncas .., .,i oi mao a t r a nous parti s lu fruit %  •••'•[ mit ainsi U soi: ft un" attaque 4 lit ve conlio iea II Ifains q u auri lieu, croit on, Si .eur i llef \l> I SI h.un n fd'l pi* rinuallrn se< c million d-ptix, avant le l> u)iil Ei-iiespir des tro ip^s Iralaha, i-es 0|tratipo tes I p joindre ft lui ont m linte oanl eh iu,( .1 i W. Ces color.ne* mobiits ont Mitig un srieui p. h. ft I-. n n.-un dan a rg rt| U Ou. u m lu ni aux lilf.iins p:u< de 1' U h m'n. Mlle, rs >-~ rifrain moulrent L n.Certaine itivil Ils < c< i pni toujuiirou les villages d n la H'il'iii il" i! lnu.e el lle.lsr Ko mi h a H kiio.nires de T. berrant Al'.slnior 'iii' les l3uis ton me.upui atanlonoer la cause d'Abd El Krim ta tribu de Bra ns lui reslilidle.l'ennemi s'infll Ire entre les poste dat. la rgion de Pxrt Katd Medbeh. ;lt\l\LIES Les svialetir Iran 1 iroohln et l.andrv qui (en tenl de n.onsde dure et de d>*tsira* 4ou*nl l'ait desMiie 'de heure ; sa ronde continue. imHOljrHHo, renseigne ments initoiiss prcisent aussi les rcents incidents du Dj.l.pil UruseoA le rebe les nnt suri ri nue c mpHgnie la o'onne de r i reasioB put rlwigader. Le calme rgne ai luellemeol. De renfortn tont irrivt, 1./, S aot— Les groupes ni bi'ea poniinueiit ft dvelopper leurs %  i ii il'-. La prise d'-mergnu et les oprations d.nelt..yg des r gion de Bsb Moi ton j -t i l'osjest le h sa qui se sont ffs ne .1 •' • le meillciin s 'oiidilion* oui iopravslfaa *ivemal les tri I. ile in'iiiv. mei.lde soumis %  se d. ssine.nl ma'gr les mena ce de reprsailles des riflain. (j %  e i l'activit des renfort dont cerlaio engags dm* les drrni res affaire out montr de quali le impressionnantes d'entralu et de d>8cipline ; la telve des trou p s Utigues par (rois mois de %  iiinliils iiii es'iuiis s'elei-tue uoi mn eraent Elles sont ramenes au rep> ft l'arriers. L\R\CHE n i|'i'~ des nou va,le' rcitas de la tons f ranriis une, o 'onne frantsisa snu le or dr du colonel hiey.leub r g a en vel pp leunemi Marizo Asg^ne lui tuant un gr^n I nombre d liom m s el foiganl Ir autre %  • n fuir (Jn croit que l'olije tif fran i. lis e-| de louer le reb Iles ft se retirt au uor.l vers Sarsar de fa c. o ft enp.lier tous le< rebelles s rplr ft l'arrire des lignes Iran caisse. Ordre des Avocats Maurice Etieoue fils Messieurs les Avocats du Bar |BJM de fort au l'iince nnt eoa* que-m -ne.i.b e'.'nt raie, pour le jeejl I 1 aoi murent ft dis beu rei du malin u lubuDal de fie mi'e Inrtarce ue Hori au Prin.-. l>ff-t d'rlire le B .tonoier. IS •'enibi s IU uSsM *S n-eip ioe et le S. oriaire de lOrdie. Port au enuoe, le 7 soft 1925. Le Btonnier de l'Ordre: Lio.KM Marchandises lranaises Port au l'rlnoe. Uau^saz Tas eat'aals UiEl H. Balloni lils See \ Ohimiirti sont IM awUleures. Accueil enthousiaste lait aux aviateur*' am^i icains au la roc OassaLiai A — Les iviateun m ricsios ont ' accueillie I II riv/e par drs avisteurs fran de l'arodrome de • l : ils ont t conduit* un CSn Is Dll i il r" 1 o ils resteronl |u*qu k v*i> .le l'efCadiille du colonel riciiu Bweeaej qol vient ds I .-e sai lu vo e des airs lai >\ a tinnigii un grand inli i i i rive de volout lin D il L! ilt'.nMj.' fti liluili' DUBLIN — llpon.lant ft une suggesli >n d appel d.fond r. mdier II l'lt de fainiuc qui existerait ft Cloump), lu miirc .le cel'e lo alit a dsclar que la si luatiou est maiuteuml Im-n m.'il leu'e et qu'il f.t it f irn (OUI HI effort* pour a'.lnucr ctiAmige. Au ngri ii l .iinlli-^, lei oriipoinul 1 comme ebilfrei dl chAm m 1)00 dnns II Isler, il.' 10 I I (0 dan l'E'al Lit N Ces i liiffres sont proportionnellpmeut plus qu'en (iraude Brelague. Le • li" .i %  a rsl surtout considrable I r. ; l'asl en raison d la dprc-.i.m de industrie--, d-s co istrai II navale et lelitts Ce ont Isa mon on des ont raiipoi I *' n quatre mois en Puloane iRSOVll Les roveaus pro venant d ssonope'ee eil i l le i pr*miei mol de IP*.. V' vent \ l.'i 000 One d pr/"i i el n p poits recas pula chambra de commerre ..m. M n i poJosMiss. Le profil de rnonopo'ps consll tueroul i elle MI nvifOD I pour tint do levpiius g.ir mentaux. Le m nop'le de l'ai doit lournir ft lui seul et li>ai le pitiner de son exe.ipi.-e in Q ,i l'i '• %  i .s pu 1*1 r— i la ; s des i m i b le i i : I %  %  i %  i ini r 1 m e rouge. I n 1 ,i. i i oent i % %  i i i IM ta %  il 1 11 i %  %  • i iglai .. ,i | il. 'u i.ue is au mandat ft'iio," Safla fait survoler la frontire par de avion. Les cours !nr Lire demain NOTRB ARTICLE Les inconsqaen, ces ^dej'Opposition u AVIS Avis On demande un jeune homme boum•, ... I, | n de > .v .,( %  i. I olre-ser SU Ban n < 1 %  • Jour nal. l'oit au Piince. le f. Aot : I i I i re i i domi ic n yi loa n DRO el l Il m rersat i l'.ii de 11 I; i ii i h c .n t. i • '. le /i. da i 1 u i !; itin mi li, i l't in i, ; n, i • Il %  %  Il )• II.Il ATTENTION Je viens informer 1<>H propritaires d'auto que /Vit rtvv hier les pnvus t i'lit) di'H -Une' "8'nriw ftnh ej • m s :',2x4 cord; pneu* V3\A r ,' l>. un 3M 1(2 cord. L. PrBelzma^-jgfcrbol a Fi vie cita. Quui


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06496
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, August 11, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06496

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text

DIRECTEUR PROPRIETAIRE
\IMPR1\1EIH
01euien( May loue
B01i.,VfcHHA
13U, Ku< Amricaine
KUMikhU la) ULMIMJlS
19ftme ANNEE tf 5677
Au Fil de la Plume
Lue campagne inconsistante,
pa8Monu>, o.tmaant les fin
jf'j'tes *e poursuit, contre h
rlection de Mr Louis Borno a
la Pierotre Md^istrature Je 1 cl
Le parti dit nationalit si
Ton pei'i appeler ainsi u" grou-
pe .i'tine douzaine d'imlividus
dont l'enthousiasme se maml >-
ta, il n y a p* longlema, eu I
?eur du rgime .ju'i s rr tiqua t
ai acerbtm.nt. ujourd but ne
se tait nul scrupules il emplo-
yer, en l'occuren.-.e, toutes les
armjs juges bonnes su triom-
phe li'une cause bien p>r i.i >.
Ap's avoir, comme aela |-.jr
arrive chaque ann impaire,
claironn vainement aux qu -Ira
coins de la Rpublique leur es-
poir d'une consult tion Inatio
nale procliaine,aprsavoir,pen-
dant toi annes, jet le ri i-
cule et l'outrage une institu-
tion politique coustiluiiounelie
ep dnigrant Mai sieurs les Con-
seillers dE'at pour, ensuita-iai- .
re des mamours aux membres
de no're seule assemble lgii-
raute, messieurs 1rs natioullis-
tes, aux abois, ont fini par sor-
tir leur dernire llecli pour em-
Pcllir l'iNLUCTAbLE la r
lection SL'RE ft CEUTAINt du
Prsideui Borno, tn Avril de
l'anne prochaine. L^s enn mis
UT'Juclibles de l'action nrri-
caiae eu Hati, en sont, auj tur-
d'hui, au point de dpart de
leurs perscutions contre M m
Sieur Lom> Boino : la nain.a
tue ae I Elu du 10 ivril IVi
tout lui!* s it.qu o u ft
Z\ aux coruea uses tt aux *ous
taux ne peut plus charmer.
Mais qu'importe des gens
pour qui aucun? moraleu'exi-te
tll politique'' Il ttut Ir.ipp r
lort, il aut du bruit, se sont-ils
dit. Et les uaiiouali t s qui n'oi t
plus ue respect pour rien, pas
mme pour la logique et ,ux-
mmes, ont iuie de ne r.cul r
mme devant Iiiimi iJn la plus
norme pour es.^ayer di Lue
tnviuji.r ce quils appeileut,
avec un >ans gne dcoulant,
LKUHS IlEVE.NUICvriO.NS .
lu eu quoi c i>Mn i.l il. .-
ces leveuuicalioi.sV PvrsouM
n'ignore que I s. ueux ou iro.s
laineauts, iu>t s reliques d'un
pua| DiaWti et bteu rvolu.qui
Uiueui lss ut depuis lamt
trois ans et contre Mr Borno il
contre les olliciels aiueiicains
qui -oui i lu .- nous eu Vtrtu du
Trail de 1\)1o, n'out en vue.
dans leurs tristes intu&oiujea
MTTM quotidiennement aux go-
gos qui veulent bien se laiatr
laii'e les oreilles, que leur rin-
Le Service postal
Par une*heureuse dcision d)
l'Administrateur Gnral des l'o-
is, un lap de temps de 6 heures
|mh r.i s .1 v ini'i WHVjr et M
dpail du rounirr postal.
Cela i>er.ut lira a tous de pren-
dre coiinaissance do leur corres
poodance et d s l'aire rponse par
le^mme couiner.
L'on ne peut qu applaudir a
cette utile dcision.
i . ^
Les neuf comtes
Ou n'atleud p&s moins ds
nsu' c*B** en IVij, deux d'u
u* eus ont eieuecou UOS quaiani.nlue d'an tS et a Ont
ps*repsiu lepui-, alors quell s
a.raicui .Q e cuuDtrer plusieurs
foi, d agios les calcul des ittro
lMiec. On ne eoonalt pas la causa
4< leur ft1sr4.
tVration dans les hautes situa-
li >ns ofilcie les qu'ils ont oer-
dues 'O t avre l'arrive 'es am
ncain n H-'iti ou avpc le H;
t' it le Ua'tigu^n'VP, le 15 Mai
1^22, pour l'A-* a V au.
Le Pays If sait, Was'i iml >n
pas moins. E> i, m Hat', la
chanson n dure q'i< 'ro;s mois,
Iri-h', sur I s rivs du Poto-
imr, on possl-, U u merci,
li li h- indivihie h 'm m*,
crants qui rV'Dt lu retour .!?
ces p'qu s de mf.chthes et le
pilliges et o I irgsVJt lu n*n
pi- balliao servait exclusive-
mrnl I engraissement des mA-
Hiocils, aii|our i (un camou-
fl s ^n oinoies H c un' lMrs
detr.ses dans des gaz ttes in-
cendiaires.
Oa com'vtt Mr Borno pa-ce
qu'il ce- pte ii collaboration lo
yah de l'^mricam ; on combat
Sir Borna parre qu'ii contrarie
l'adi m crimi telle d 's agiia-
teuri on combat Mr B>rno
parce qu'il n' point voulu in ',
sous son gouvernement s il d-
tourn de ses activits bi-nlaisan-
t s ce Lon peuple qui bnil c ux
amric-ins et hatiens lui,
par I ur coopraiion Ir nche,
g Tant sei t, par l'ordre et la
p ix l' llort quotidien du fhm-
pa^mrl liuln'u; on co'iihal
M' Boino pirce qu'il i lait
ino t^e l'un, p >liiique trop
avanie et qu'il a a poign as ez
dur pour empcher h cam-
iMgne d'. pr. S1*', tr< p visible-
ment tendancieus -, entreprise
contie son gouvern'meiit d'a-
v ,ir Ip conseil cet funrttes
ru la fifl et l proprit en
I liti Et c'est justement pour
HV>,ir donn Uni -tu Pjys qu' mi
g tovern meut et au p unie amc
noaiUt pu- l'exemple d'une ad-
ininisiraiion I rm-j et proba
t qui lui a m.'i,t tout dwiti*
re. .eut encore les sincres tl >
ges du Fre-idet.t Cooli Ig-
la peuve q1!^ son gouv-rne-
m-int e>t de lorce nrotge^ U
vuei U pro^'it eu 11 it qui
le l'r'i 1 ni Bkiio pi coinj-
t r dj sur l'aile Hi ac d s
Et us Unis pour son unini n
U "f>ic du Pi,s -preste 10 Avril
l'J2o
ijie les n tiondisies s'ait n-
d -m d m : ia laiihte d-i lOtttM
leurs iiIiim mis. cir le Prsiieiit
Bj'iu OjL'bi.e et, cj, .en c u-
i irmiM ic ia Coostitutioa 1j
lyii ei de l'article XlV de la
Convention amricaiio hatien-
ne de l'Jl.
Nat.oudi>tbs stupi les et in
cous-ieuU qui exultez, remuez
LE BAMXA,.
PAN
1 T- S- F- dans l'Etna
On vient d'installer, sur les
boidi 'lu cralere de I KUM, US DU
rrophone branch 'ur UfiS stallOD
metliic de inlphome s*ns li1
qui p.rmellia SUS hiibit.nl du
voisin, ae de se tenir au (out.nt
des b'iits du volcan (t. I. < hs
-'han', 'le i... mi r leur lui- i n
cas de symptme* sMMfMte,
On limite m> /h
on ne l'gale pas
SojZ bons jutje, tft
cV.st rbtrfe Paul E. tuiila,
que l'on vend qualit
gale, le meilhur marcts.
Hatin
Quotidien
TILkPHORI W 141
FILE C-
Columbus Marne a! L*
Jnrli' . li "i nn rr,fM;fw <+*
ru le Vi qui < ulfj tira m-Mt
pourtant, plm ; i1'"- '
obaerve el plus on peane- plus
on l'apei i Ol qu'il rep '
Betllfl l'iivlui'' ;n ri-j.l.ili i qui
vt-iit n'i'iti' i i un !i m', m {jro*
keaaae, ni dupe.
ledr Oybal
PURI-AU-l'RLNWJl HATI
MARDI li Ai'! 1 103C
Ffi
pas HS jeu, ffl: Nouvelles Etrangres
I es ye< x dt'fei tueua rendent nerveux;
|,e yeux dfectueux donnent de la mtqialnr
Le- yeux dcf'(tuoux|vnus empOohent d* bien i emplir
votre tache.
Beaucoup de qens soutirent des yeux sans le savoir.
Empressez-vous de consulter :
Dr J. F. HOUSTEN
Optlialxxiist Optician
Il a "prolesae peodanl ^ ans S Philudelphie, au Canada et dans
l' 11)1 rutile '.fi.li ir I >". > piSrrrira ..s uliui v n.-iui LsswH.
Offir :i20. Une Pv*. ||p.m.
Philsdelphia Graduate.
Le Mouvement Marocain entre dans
uns phase dcisive
Dans toutes le? -encontres avec les Riltains,
les troupes lranaises demeurent victorieuses
li r, les renforts qm luipirvieiaeit Cansliiienlje geiril Naulta
dcliDcheia bitoit iirnsive girale
Des sijf ifs de siniini>.-iou se inanileslcut parmi
cerlaioea tribus en volte
Pur CabU
C*\BLvm \ On ai|(nalc l'arri
ve ionfi.iit,- ie tri importants
renlbrl- de l mte< armes Do noi
veaui renlurls sont attendus la te
m une pro fniae ; lo transport de
troupes 'ilf-rtue aver une trsads
rpili el fait liouneu.- a U h*s
m.lil.ir.- il IJH>h>a..ri
Kaui Kntre Ma/ oom etOfciex
zut uout avons em- ulri d- nom
br-ut-s n.-lions i-nnein es qui ont
perlu plus de ilOO tu. L;sgrou
pes m bilps nettoient la rsfioo l
Oaiktin et de Medbat-h O J^ di-*
a'deut- ont ru-ti s'inlillrer.L'a
viation a bombaid la i| ou au
l ri i -' 'I: L.ou.! I me.il Le bruit
coun que les Rlffaioa ait iq leut
hrieini.it le-* polti>n< fspajjuo p<
du awilasr ft I e>l de M'IiliH I 1 >
klrnn>ires m sit'-t tfVdjSW.
Ft/ Les colonnes m .b les
frncas .., .,i oi maoatra
nous parti s lu fruit '[ mit
ainsi U soi: ft un" attaque 4 lit
ve conlio iea II Ifains q u auri
lieu, croit on, Si .eur i llef \l> I SI
h.un n fd'l pi* rinuallrn se<
c million d-ptix, avant le l>
u)iil Ei-iiespir des tro ip^s
Iralaha, i-es 0|trati jours -i. i ik-u-- ce qui est de
plus im .u! ml n iu seulement au
point (In vue mi.itaire mai< aussi
au point de vue moral. Fa effet
uu ^raud nombre d tribu qui
avdisul t (r .vaille p.ir la propa
garnie subtile et persistante d'Ah 1
Kl Kriin et se montraient d>po
tes I p joindre ft lui ont m linte
oanl eh iu,( .1 i W. Ces color.ne*
mobiits ont Mitig un srieui
p. h. ft I-. n n.-un dan a rg rt|
U Ou. u m lu ni aux lilf.iins p:u<
de 1' U h m'n. -
Mlle, rs >-~ rifrain moulrent
l n.- Certaine itivil Ils < c< i p- ni
toujuiir- ou les villages d n la
H'il'iii il" i! lnu.e el lle.lsr Ko
mi h a H kiio.nires de T. berrant
Al'.slnior 'iii' les l3uis ton
me.upui atanlonoer la cause
d'Abd El Krim ta tribu de Bra
ns lui resli- lidle.l'ennemi s'infll
Ire entre les poste dat. la rgion
de Pxrt Katd Medbeh.
;lt\l\LIES Les svialetir Iran
1 iroohln et l.andrv qui (en
tenl de n.onsde dure et de
d>*tsira* 4ou*nl l'ait desMiie 'de
heure ; sa ronde continue.
imHOljrH- Ho, renseigne
ments initoiiss prcisent aussi
les rcents incidents du Dj.l.pil
UruseoA le rebe les nnt suri ri
nue c mpHgnie la o'onne de r
i reasioB put rlwigader. Le calme
rgne ai luellemeol. De renfortn
tont irrivt,
1./, S aot Les groupes ni
bi'ea poniinueiit ft dvelopper leurs
i ii il'-. La prise d'-mergnu et
les oprations d.- nelt..yg des r
gion de Bsb Moi ton j -t i l'osjest
le h sa qui se sont ffs ne
.1 ' le meillciin s 'oiidilion*
oui iopravslfaa *ivemal les tri
I. i- le in'iiiv. mei.l- de soumis
..... se d. ssine.nl ma'gr les mena
ce de reprsailles des riflain.
(j e i l'activit des renfort dont
cerlaio engags dm* les drrni
res affaire out montr de quali
le impressionnantes d'entralu
et de d>8cipline ; la telve des trou
p s Utigues par (rois mois de
.iiinliils iiii es'iuiis s'elei-tue uoi
mn eraent Elles sont ramenes au
rep> ft l'arriers.
L\R\CHE n i|'i'~ des nou
va,le' rcitas de la tons franriis
une,o'onne frantsisa snu le or
dr du colonel hiey.leubrg a en
vel pp leunemi Marizo Asg^ne
lui tuant un gr^n I nombre d liom
m s el foiganl Ir autre n
fuir (Jn croit que l'olije tif fran
i. lis e-| de louer le reb Iles ft se
retirt au uor.l vers Sarsar de fa
c. o ft enp.lier tous le< rebelles
s rplr ft l'arrire des lignes Iran
caisse.
Ordre des Avocats Maurice Etieoue fils
Messieurs les Avocats du Bar
|bjm de fort au l'iince nnt eoa*
que-m -ne.i.b e'.'nt raie, pour
le jeejl I 1 aoi murent ft dis beu
rei du malin u lubuDal de fie
mi'e Inrtarce ue Hori au Prin.-.
l>ff-t d'rlire le B .tonoier. IS
'enibi s iu uSsM *S n-eip ioe
et le S. oriaire de lOrdie.
Port au enuoe, le 7 soft 1925.
Le Btonnier de l'Ordre:
Lio.- Km
Marchandises lranaises
Port au l'rlnoe.
Uau^saz Tas eat'aals
UiEl
H. Balloni lils
See \ Ohimiirti sont Im
awUleures.
Accueil enthousiaste lait
aux aviateur*' am^i icains
au la roc
OassaLiaiaLes iviateun m
ricsios ont ' accueillie I II
riv/e par drs avisteurs fran
de l'arodrome de l : ils
ont t conduit* un CSn Is Dll i il
r"1 o ils resteronl |u*qu k
v*i> .le l'efCadiille du colonel
riciiu Bweeaej qol vient ds I
.-e sai lu vo e des airs lai >\
a tinnigii un grand inli i i i
rive de volout lin D il
L! ilt'.nMj.' fti liluili'
DUBLIN llpon.lant ft une
suggesli >n d appel d.- fond
r. mdier II l'lt de fainiuc qui
existerait ft Cloump), lu miirc .le
cel'e lo alit a dsclar que la si
luatiou est maiuteuml Im-n m.'il
leu'e et qu'il f.t it f irn (OUI HI
effort* pour a'.lnucr
ctiAmige. Au ngri
iil.iinlli-^, lei oriipoi- nul 1
comme ebilfrei dl chAm m
1)00 dnns II Isler, il.' 10 I I (0
dan l'E'al Lit N Ces i liiffres sont
proportionnellpmeut plus
qu'en (iraude Brelague. Le li" .i
a rsl surtout considrable I r. ;
l'asl en raison d la dprc-.i.m
de industrie--, d-s co istrai II
navale et lelitts
Ce ont Isa mon on des ont
raiipoiI*' n quatre mois
en Puloane
iRSOVll Les roveaus pro
venant d ssonope'ee eil i l
le i pr*miei mol de IP*.. V'
vent \ l.'i 000 One d pr/"i iel np
poits recas pu- la chambra de
commerre ..m. m n i poJosMiss.
Le profil de rnonopo'ps consll
tueroul i elle mi..... nvifOD I
pour tint do levpiius g.ir
mentaux. Le m nop'le de l'ai
doit lournir ft lui seul et li>- ai
le pitiner de son exe.ipi.-e in
Q ,i l'i '
i .s
pu 1*1 r
i '
la
; 's
des i m
. i
b le i '
!
i
: I '

. i
i ini r
1
. m e
rouge. I '
n
1
,i. i i oent i
i
i
i IM
ta
il
1
11 i



i
iglai
.. ,i | il. 'u
i.ue
is au mandat ft'iio," Safla
fait survoler la frontire par de
avion.
Les cours
. !nr
'
Lire demain
NOTRB ARTICLE
Les inconsqaen,
ces ^dej'Opposi-
tion
u
AVIS
Avis
On demande un jeune homme
boum- , ... I, | n de > .v .,( i.
I olre-ser SU Ban n < 1 Jour
nal.
l'oit au Piince. le f. Aot :
I. i I. i re-
i i domi ic n yi loa
n dro el
l
Il m
rersat i l'.i-
i de 11 I; i ii i h
c .n t.
i '

'. le /i.
da i1 u i !; itin .
mi li, i l't in i, ; n,
i Il '
Il )
II.Il ,

ATTENTION
Je viens informer 1<>h propritaires
d'auto que /Vit rtvv hier les pnvus
t i'lit) di'H -Une' "8'nriw ftnh ej
m s :',2x4 cord; pneu* V3\A r ,'
l>. un 3M 1(2 cord.
L. PrBelzma^-jgfcrbol a
Fi vie cita. Quui


*>..
I_e
Service Technique
rAjiio--ilttxve .

Hinche
: volution rar le l"1
Irepriaa par le Ser
vies Techi iqnt aAsjneeitoia a
h ,, in >i m lotestablejientl osa
.i-- plu- iodwpBublMet despins
ardues, bi n q e UoroeltltO obi
i m n-- 10W0I pas IfOB stpparffi -
. lui t mois. Cependant ie
ont dpass toute
esprance ri tous ceux qui s'int
rissent a l'egiiruiture sout unani
rr.fs ft proc amer ls heureux suc
ces obtenus sous l'habile et a-li
>,. ,1,1, i n ds M. Anlr.- Bootl
ftaresealaOI du Servies. Ieclioi
que i H11 >-lie.
D'abord des fermes coles sont
dont l'aliliu e'esl plus k
dinontier el U rratitn de trois
autres e?l pioj'le pour l'uerc're
1913 1926.- l'ne lulleincessan'e
et m I i u-i i >l pour.-ui/ie sans
rs'i lie dans les reroins les plus
jn ,, (Mifa mitre < h i|i 'l pofi . et ! vi mes qai >e ihiilrweiil par Billiais
ehtqu '"' ' :"",;S I"'1
ques cas Isols et sans iinporlan
ce maintenant. Pies de fiuO
pores oui M rac in< peo lant le-*
liuitmos el I levage de cet ani
mal. I une dis otrapriaei les plu-
un i il..... lani es liutrkl i M nain
tenant .1 l> im-c de Mite mena
ce si Inquitante.
Prs de t"' ovres de Mm< DON
de coton booI distribu! graloite
ment aux |msiii:> Unslo r-ious
rotonaieraa da rbonaatiqan, rho
inonde, vlai-sade Ilinche, et'
Le service rchoique espre pou
ofi kiigatautar la produetioe eo
lonnire dan* e |diatri t d' i
moiu- un ml l<>u de livrt chajuj
su *, i> s t rrains dl Offrant p- plu' rendes possibili
ts pour celle culture.
u contrats mat signes pour la
.rilion jdg fame le umor.s
nation le Lui du Service Terlini
3ne dans M projol sel de crer
es fermai modernes pouvant ser
\n de modale l< la lgion I. pro
pi li : i de eus |ue ferma sen^a
m p" conlral s suivre pendant
une ai ne les instructions scieoli
ii in i. ,.. de la Direction du
Service technique d Agriculture
el les con>eiis tachliqoaa de l'A
geot a.r-u'e. Toile* 'es rciHis
ppai tiennent au ornprlaire et
dplus le Set sir* r." (inique i
de des salaires mensuels d<
gi ni d> a cb que p^op itaire < n
ltnl iihou de ses pe tes
Uan< les recoins les p'u* re"i
li** des conseils scientiliq ie sont
prod'giis am paysans contre l'ai
laq-ie des n-'iivcl es p antalio s de
canne a sucre pf"le"vriileMe,rV
laq le de ch mps de patate par
le ic DCOBJS fer et l patirr 'ni'
Dclre, l'iiilaque des c biinn* de b<
naniers par l*s reug-uis du bulbe
(i r pan dus ici
La p oJucliou cafiers et coloa
niere a ronsid-rab eroenl augmen
l ;ipro. les conseils tetbuiq i-si
pendus profusion par le repr
tentant du Service Technque d'A
gricultu o sur la Lui e el >'mon
.]_ lea ai bustes en question.
Des milliers i'aaim tus sont soi
gus gratuitement par le Dparte
ment de Pathologie et
des mdir iruenls ont fournis
aprn chaque irailement pow la
entriaa ion d s p paysans s'etooneol parf i- d teel e
sollicitude et de-nardenl souvent
combien ils ont a payer pour ious
ces soins ncus
l.a cration d'u gi central d levage pour le iefe pie
menl des savanes esd n voie J t
culinn d'ji des pour, arler< 'inl
en ams au sujet -1e l'achat de
.un oumil de terre a savane
fa^aiLe II ni lie). Des oprations
d'arptula^e sent enirepiises p ur
la dlimitation des droits dechi
que propritaire et c ut de I Kl il,
i. r--i l'occsaion pour uous d a
dre.--er nos p us h tL uivu > l'li
cilalions ta Qoavera m ni de vt
Horui et a M J M Prrry, reprJ
sentant du Service Te. h ceiler.'gion et dont le lad h ibitwl
est re-l.' A la hauteur de cette l
cbe si dillicile et si dlicate ; jus
qu'ici aucun froisseraeul ne s'est
produit guVe sac urloixie el
efa que jour les uomb' cuses amiln s
qu'il a acquises pendant son se
jour de Jan S II in lu- vont crois
sant.
Ilinche 27 Juillet I9J8
tOHhtS'i.NDM
-
Maria ; 2
Jeudi drruiss a eu li i iV.i laa
alonsde | I 2tat Ciit
de la Section Nord le nnri ge ci-
vil de M 'le 1 ,n m 'M I aei Mr
Edou trd Le- leru ou- elaieil 'u ct de
l'pwaa, vM Kmminiu'i Garcia,
Dopre Moot* ; du de l'poux
I) V1 us, Tr P, t'oicou.
Le couple a l cou tu I a '.' ui
tel ce ma'i.i pvr vl ne I) ipr* V|on
Itsavae Mflltroel K.-urem
Nch comp'imen'j ait rouveiut
pom.
Dans les Sports
De grandes ftes se prparent k
Pbila4elphie pour \'JM en comme
rnoiaiiiu ou lu- ,e nnmv r< ire
de* Sp r aux Kl.il Lois.
Le CfHBI sp itil de l'Es position
intern ti mle qui -ur.s lieu -elle
occ 'sion a invit l'quipe lu'tenne
de tii de la G. d II. a pendre par
au c 01 cours q il organis el o
toutes les Ninon-: senuil ie,n '-
se nies.
O sont les voleurs?
Ces temps derniers, les voleurs
avaient dploy, a U Capitale, une
activit pu ordinaire. Sans comp
ter 'es nombreux cambriolages op* .
r^sdans les maisons prives, ils
('Uieal II 1 I une srie de
grands "eoopa" contre des mai
MM (1 1 niiiinerce tablies sur la
11 .. tntit autres, la maison Mal
leiael li m itaon Reinbold d'o ils
1 mtM itrODl no butin H I liiffranl
I plusieurs millii n d* dollar-.
L'on croyait que ces audsricux
apaidies ne tnideraient point h
laire connai-sance avec U |uslice,
Bals II 0 m a t rien jusqu'ici et
la Police semble avoir complte
ment oub i- eai dl nqoaola qol
valant rursi i tromper sa vigilan
ce et qui, pour comble, ont pu
ri happi r toute* tes recherches
|i psi indispensable cependant
de ne lien Bfgligaf slin que ces
vl- 111- -' ii i.t ni- sous bons et so
lides verrons, <>r rien p'us que
li apuoil nenhardil davanlage
ruo qnj font proferslon de ap
proprier le bien d'aulrui.
irausez-vous. mais--
Les hai.ilanls de lintressanl
quartier de SI Joseph se plaignent
tlu lepegs que tout chaque soir les
Bocli moules qol t.quintent le
. ,1 in u g m- lenanl i C'I M
le Mai-son \l h ni
l n, ndenl que l'ait n ton de
la Pi lice -oit allirie sure lait pi
igsjfoal 1 1 |uic*li de des l mil
1, < 1 u' | | 1 il r-l lonjnurs
{cisiLle de s'smcrir tans olfBtcr
la noiale lutliqc,
Publications reues
Nous avons reu ce matin le
Bulletin de la Commune di il
au -r me co t- uaut les Procs
Wrbun. comptes --i autres actes
de l'xdininslration Communie
perdant la ..erid) d' vril Juin
d l'ann- e en c tara,
La livraison de J un du Itille
lin du .n M I iclion l.alinenous
-I Ml v. nue.
Kl e O'iti ni eulr'd itres mn'ie
res lotrtsejntei uo oferipitrn de
l'iotee sml ouvr a ni K Daleu our L- SuiveUgt
N li m*', par le retour 4 11 terr-
ou i e>l que-lion 1 I .ibiliiion
d't- Droits d'K>p >i latiop.
N'ois remer< ions pour ce (tra
cieu moi.
Tous trouverez chez
Juste bilans
lflOO, Hue du Magasin de l'Klal,
des mil riaux eyanl donn leur,
pieuve de re-i> ance, suprieurs
i tnu* le piinl- d V i. a
imporls aclus 'eme il poovaoj sar
Petite requte
Port au Prince, le 10 ac.Qt 1925
Au Directeur du Journal
Le Va-in
En Vi le.
Monsieur le Directeur.
In court sjour i Mioche m'a
donn l'occasion d'eutendre de ma
gnitiques partitions eicutcs ave,
o, ilnse par l'Orchestre de la lien
daimeric de Ilinche Ce corps a
l'ail des progrs remarquables qui
lui donnent droit a node admira-
tion.
Le Corps de musique de la (en
darmeridde l'orl au Prince. deva> I
donner des c ncerls l'lionviile
et priver ainsi de cet agrmei.!, les
citadins qui ne peuvent vilUgiitu
ter, nous vous prions de deman-
der par la voie de voire inties-
saut journal au Chef de la ijndar
VIr Si
Pa le
VOIS
de la
mo 'eme*.
ix con t ru tio i
i une visite h /. Juste Lu
l v ois vo - rend n coeuotn
supMorit vraiment admira
ble des p anches, cart-dagea ma
diiers.etc. qui vous seront vendus
dans d eice lemes condiiio >s il
q 'i von donneront eni re Btis
ta lino.
Parisiana
Samedi
La Maison du Mystre
1er ! 2a opl-u iu-.
Entre : i oo g 4\is il i I 'olic
Le It ireau le lt Po i e inlorm*
qu deouis u i mois envir >n il a
eu dpdl une biyiie on trouve en
la p ssesson d'un i leur \vis est
donn pour que le propfi laiie
puisse pro luire sa rclamation.
saui journal au .nei ae ia uenaer f\t i
men d llaili de nous gratifier de Ulir6 (l'GIll DlOI
quelq us concerts de la Musique % f
PHARMACIE
PRINCIPALE
H. CANONNP
48, Rut RtsuMUS
88-90 BoukSvsso 8(1* oeot
PARIS
vendant
LE URILLIIR MAHCH DC MOWTnl
Produits es Premires Marqnes
*t tonjours de premire fracheur
L.NE Sl^QtALiTi"r"
' LA MEILLEURE '

RAYON SSPICCIAL
POUR LES COLONIIS
DHOOt'BIUB, liniBoniSTBHlB
SPIC1AL1TK8
FranlM t Etrangeree
SEl^S DE Quunn PURS
^Jbu produih en flacon,
ampoules, comprim, cachet.
SOLt'TIONS IIVI-OliF.HMIQl'BS
BANDAGES. CEINTURES,
BAS A VARICES
IPTABUIS HTG1M0DIS
l-oni loua ua*(*t
ARRARBILS ORTHOPtOlOOta
Seringues hypodermiques
PH1RM1CIEI DE POCMI. Dl V0T18I
COFFRES PHARMACEUTIQUES
pour Usines. Communes, etc.
Projet de Facture
et tout reneetrnement
mrnwntt atrtmU k
PHARMACIE PRINCIPALE
41 RUE RElUMUR
SB-9B, BOULEVARD SEBA3T0POL
NM
MAISON UNIQUE
AUCUNE SUCCURSALE
ni en France il 4 l'Etranger
-rusciiplions inu.illie.s pour l'Ecole des fcttTf
de I- \n de Ilinche.
Vous r-n il i /
lation.
ervice a 11
ABONNE
prpu
\o- s nous associons volon
li r- I ide i prime par est
ab-nne lesuVrn* que le <:hrf
de la (ii ndarmerie voudra bien 84
i-onler sou stlenlion i. celle petite
lequote : ce cra sans doute procu
nf m membres de l'Un lieslre de
la (iiTil.irmene de Ilinche l'on a
ien de passer quelques j urs la
On demande une jeune vendeu-
se J lu.une ducation et parlant
l'anglais,
S'.idr s er
OL0FF30.N, LUCM i
Remerciements
Monsieur Gnriui Chimpa-
^ne, Mr et Mm ; Elie (uiteau
et leur tille. Ur le Uuct'ur Jh.
Lysius tl Mme Joscrli Lysius
pi leur* eoft ls. Mr pi Mad^m-
DienJoime Tyhnlle et leur en-
laolBi Mr et M ma Pplers Ht-
v -au et Inirs enfants, Moisieiir
et Mtn-'Ph. GolJinan el Imi'l
i iiIiii's Mr e\ Mm M thiru
Si Vj tur et I. urs nCaoU, Mes-
sieurs Ai fi ur, Vntoloft et M -
de i'ii II- Marie Gtrmin, Les
la ni'l's (lha i panm Ge main,
U.;nir. ilouard, Mendias Al;
pri mis J Hiroelle Lloruella Ca-
mille -t lotis I s au'res parent
tt allis rmer>" nt bien sinc
rem n', ttus les mis rjiii, de
prs ou :\e |i n leur oui du >t 6
des lm >ig i iges de svin wh'"
l'nccas'o i du U imrl le leur
reK'eil
Madam' Ci ,r\i0l Champaoki
DeThrM M lu- teim-in
i dIi vc h ur ;il1 i LtoOi le ven-
dre li ^1 Juil'et ecoti'. et les
prient d'rg-er I' xpesion du
raur wifa gratin] le.
l'oit-m l'rm p. cp II Aot ''.'2.
Ayis
Docteur W LKMKK, >,era ab-
Seul (te la Capiiaie du 8 au 17
OUI.
g Astbnie
Capitale < ii leur labnt pourra tre m Si i . si F<\D|f*
jpp-ci. el de plus rompre la si3rl^
non< lonie de nos proilnins
manche.. .
mm M ** '"* a
lf-il' :
njBsnbsVBsi
Piiui. 11
Msdsae I m i- Boi no
Viniiltt I.i i n I j-m
M ni-ire l>. l'iirie L< u s
Vinislre I 11 aiutte
foi scillir d'tlhl J. L>/aire
oiiMi'Ier d fclat Lr t .-lixle
Ccnseillei d'itat Siiplire Fils
< orsuliir d'Elst L. t lis l'ie-re
Conseiller d E): I J M. Crandoit
i or,(il ci d Elal T Peret
C'op>ei'l* r d Etat (lis Koi brun
Concilier d Hat tr'm Montas
Ccnit dn Bloc Ifs lonal
m
lo.oo
i5,oo
20,oo
0 oo
5 oo
3oo
.co
1,00
2,00
t.00
1,00
1,00
8.oo
lOO.oo V IfTAj
oo
En Elh'arl. Prtident du Iribur al de Cassation Or oo
F. Anveimr. Vice prsident
A Lhamnagne, Juge r n cassation
D MaigLnn
Eug. I n aln i
Chs. Gentil
A. Thibault
G. O'CalliKhan
O's U& r iii
Et/er Vi tire '
Surin '
GrtiTada Irilnnal de istsaLon
t.i-u. r -1 V, D ugal
Lin mi C L .Niaitin
Me Ediiioi d 11 opinasse
Me Ait.it I ihrail
M>- Li -j ii'.i J une
Me I ior.ee Tui iton
Me Pierre lludicouit
Tr I lene Moiae
Pressoii Vite lus
C s \ j ni u
1.00
t 00
2,co
t,oo
1.00
t .00
1.00
',00
1,00
t.Oo
1 20
Or i5 20
Or l.oo
l.oo
2oo
1,00
1 00
1,00
1 OO
l.OC
1.00
0.60
0, te.to
fir 11.00 Or 11.6"
J. I. Vital N'^ocianl l'elii Cnve
P. Cliii./:
vu 40 ( 0
10 oo
"i P r \braham Si h i 10 oo
D Honlare 10 00
J. luceanli 2.(0
B. Matun 2.00
Or 8 ou
Tutsi ra'is Jj.', : Trois c nt un do 'ars et 80 reat^.
r.pri|i^ Pa'-.
Ce yOJuillet 1925. J. M. BREDY
Or 8i oO
Or 30l8o
Eug. LE BOSSE & Co
Agences- Reprsentations
cPOR*.AU*PMNGE
Agents gnraux de :
H.ecker Jones Jewell Millimg A I C
.Nt\\-\0tK
I ;.. n.r.1 Hui.iai iau Q O Boule RoU >0 *C .
Franklin rire IneQrance Comoany
NKW-YORi:
Assurance contre rincent a>
} Diamond atrh Co,
Allumettew i ^wii lioilio i
P. S. liul lier xport Compa tj
Souliers lied .
CI.as F. l.iHl; (|.-a Son
Poissons sals on tonn ejenres
Main lacturfs Lile lnsW'Cy
SBuranc1 ur la vie,
jiiiiliou F res ('.n
Vlna >v Champagne liord aus.
l'n. H )vn
C0PENUA6UF
J I ire i)nols, Irj u-ye ^ ci.iss m alimenUlr
W. S lethflfi Son
Tabacs jaunas et ndrs
ut R:iiionale
SaD<4 nival
i In-n-rtt^s '"hS'-toe'tie
I nvols de denre
Frocnrez-vous des ehaises eldodin^s, lil eu fer,en citivrceten bronze,
glaces, lableaui, lampes, lavabos, carpelles et descenle de lils.
Ih
. BALLOlfl FILS
M R ROUX?120^
J


'J SLVTUV
...i-r-- .
-
Puniiioi voas devez acheter Chez Marcel AUDAIN & Ge i
Achetez votre Clairin Tierqe riiez laicel udaiu 0" Ci*, parce qu'il provient des uieilh ius terroirs dflini.
' vos Gi", Wi-ky tt liqueur.....l M parce qu'ils sont vendus m i s lias prix le la place -
" votre Blium et vos alcools u parce que les marques qu'ils ven lent sont d'une raret ingalable.
M votre lUCI-ft b>ilM] on otranqer chez t4 parce que It-nrSl p iM s>nt l.pui et leurs prix d-s plus ,.v .ni |s
pare qnH est ijrfpartvec duenlde choix.dans les appareils I s phis perl
pare que sa M lirur tt soi prix dlient, toute concurience,
parc qu'ils root vend nul n ni prix qu'ailleurs, melnr leur sup
parce nu* l'accueil q ' vous recevrez: sera des |lii* COuHois.
\ntre C 'l torrfi moulu chez "
* votre Bire ( powenhrau Hambourg ) "
*' vos Tins de Bordeaux *
clit lez aus.-i chez Vareel udaiu & Gi>
!903 Rue dn ni flnsi de l'ftal
s
Machine additionner
- DALTON
La plus perfectionne el la plu <
facile manier,
la mi le p< iidure n
couleur
"-

s
es

S-TI-K.
Lui * **tWF -.'.ni pfLi que
Et pi(Venir iret *. Feu
r d* w'i
av..
rTT1 nu rs-rUiQ.lf t.lu
lilU 1 wiU i*i.s
| h
'.I il llltlM --
-
Vf] uffl aVrMVdns
In .* .>.-.t
p-Savon
piuar&i sicislemuil pout le dini|i
A-ialii
1 h,- Ch.ole il H. r
Geo. Jrme et k
-

fEBUOY
il. RCS C- 'iMMlOf,' M*|
^>*^i~ -^^
.*>
Ga tilLG
AGENT POUR HAlTl-
WISATGO _
Rue des BronUmto t i3S7
a***
Us iwM frl lu inrir s
A R>cvnir eHnqiM > m^'n H* no velles marohan
(Uses, al'unt ainsi au (lavant des dsirs do laur nom-
breuse cliantld.
ChezKawas Hermanos
205-209 Rue Traversire
Taverne des noctambules
310, Rue Bonn a Foi
llfPffiSM
M
Bire Pression, Sandwichs toutes qalitssou pers Iroids
La Taverne reste ouverte Joute 'a nuit
'ltLfclHU.Nfc. Vl.
Il lieux Ciirpigi Lai m
le trouve, Pafis dans 1,'c Un.
laurenlt el cal<*i i la mol ,i Poitau
fiiuce, il est devi i le la ni I la So-
cito.
Kn .(ni 1 In/
R D tli 1 h Pli 1
... <,.. .1. n 11 1 -,
<>. k Il >' il el
A 1 Cocilv f : j 1 h 1
A, ... | : J I
-*>?>
^
Fullon Shoe Polish compamjinc CERCUEILS en tous J n e
New- York
1 i n uii 1 conserver la peau de vos chaussures.
,1 \ 1 n... \1111n / i'i.iim 1 vi 1 t-a avuulc a y >< i i. i>iii< tuui
Lin, li'jiz noirs pale \|' inupaio la uitiil u e li > m 1 ij'i |,
abrique spicialemenl pouries{|enlleiiien du liiq) I lile
Ile 111 1 e j mis ctiaussuiis contre h ebaleur t
l'hbuiidii
jto.Jtausuicu. "*
<
)
-


'

0 as <
aa

r t "-. i

1
VI
fi
1 II
H2
1
205-299 RueTravei ire
4s^


LJlAXlft
-*
m**.
me*
Agit vit* et radicalement
Supprime le douleur
de la miction
vite toute complication
Pagol
nergique antiseptique urinaire
-
h 9
t fll MUlfMlMli
rtltunit laa MU
-iaaei qu'il'Mir.it on>r>'.*l
a..M Bul . Jujuliot toc
taa auctotaa fui la kaiiwil
TA MU US, I. < VtKOCrfMIM r,-
H
1 > dtv-MjTtrSa Vi PACEO.
'']<> d'une comBU-
i I '. . NMMM df Pari du ro
Nntuf ixHiiw, i
prIMpaM de l mtrliw. *v
, ISaStSf ,-.. c,y>iea
N saisis,
v*>u% avons *>i I "**.
i #0 d jtLor I* P
a In rttJllit* t i
u* aot nor- .:..-
ta r, uj p-7. ;t i
t'Jri.tt rttAeaciU
1 OBrtMlt
VAMIANINr.
A vii:.-, M iladieade la Peau >
RUCOVAL
Pcr.'"i non toaiuus oamra lac
mMtfMi a la uv
S* r|e Taillait Goosignetatie
Grand Htel de France
Position exceptionnelle, au centre des allairesl
I prosimit de toutes le Banques, de la douane c
de toutes les Agences de bateaua
enseigneiui-nls et lacilili poui voyager en .un
mobile dans toutes lei pirlfe* l> Pi ftpublique
l'fl tili ci de li n' "il.lnjui' il i:ni'i-.n if.
Iiii.lms coolortahle- el suri iul trs propres, en
iMataurs dam les chambras4 la l'mande des *en-
*>ouairc. Cuisine katsise 1res soigne et dis
I lus > i ies.
! U tf.l de* a v *U>r I h m ?;<* **
d > I'''<')"< ;
Mus dos meilleurs crus de Bouleaux, par barri
ques, (lame)anotA, gallons 't par bniileilbs I arini
les Vins il< eu n...... vous trou^rre/. le plui grand
Chois, pjur les i .alila et pour l'ge
VINS i* ITALIE a DKssi'AGNE.
V N DE B M' <>.' I E(bl mes et ni igei < ) r^ omrrs
' r-'uMiiiid m u-s.-iu, goftl amricain ]
J e pin 4 p/ra I l assortiment de Liqueur, CO(|Dac
guis, wlvkle ., ete.
Absinthe Pernod Amer Ploon, Vermouth* \
CON?EilVlsS (ranoalsas et amricaines Irtio
m ml arrives,
CltiaRES le Cuba, Aurora et ll;iv atlor...
(.1 .\H r i ',.-. de io n h io3 iil.i i(|'iHs ,\ lloih Gros
ni dtail
PAftFUMERI S Carrtea postales
Prix trs modre*
m
Keds
Dieoesrf mm K^Tsa&K^^
'. Krt mm fabriqua p.r la Uji mak\
SUao. v caenctoopc du Bft4t uaaaaaS
i pu !r ooaj fXM
Unttit iitai Ritttr faatfl C*. U*. t
La maison B.S1LVR1
t eui i|ui n'ont pas encore vu les jolis articles 1'
l'un>s- une vient, de recevoir ta Maison lilveta.
doivent, dans leur inl/'ii, B*emnresaer de passer .-.
<. tic maison, car nul part ils ne peuvent Iroavil
d'aussi beaux articles ides prix si raisonnables:
|0S aiticles sont vraiiiieiil de toute beaut t de
Iraieheur et nos prix dlient touli* concurrence.
Alpaija BOlr suprieur
Satin I .hlne pour tailleurs
Kaki blanc superieur
lia .i jaune anglais superieui
fjuok union blano anijiaii "nouve.'iuics'
Jii'ill union blano anglais
lit .
TuaaOT japonais pour chemise a homnries M rrto
Heps de soie A barres couleur pour chemises :\ nom-
mes et robos nouveauts.
Baptiste fine pour chomisos
l er.ale fine pour lingerie
Calicot peroale pour '
Zphyr angluis pour chemise*; extra sup
Organdi suisse uni et couleur
Itas a |oursdeiiil-soie
Chaussettes cossaises pour enfants
French l-'risky, dernire nouveaut
Poplin fleura pour robea
Tnssor blanc
l.iinui-ie blanc
\oiles cou.eui A barres
lias soie brode
lias lil brod
Lotious '. ivert'
.ulle jour premire Communion
(.ouvertures blanche et couleur sup^rie ir
liandes brodes Madera pour chemises t jupes
Voile blanc barres et mouches
l,at \appei couleuiy
Petites serviettes blanches damass'es
Irgandi Itlanc & couleur barres Jt car eau <
I ainage cou eur anglais sup. pour jupes
Madras barres de aoie pour oheinises hommes
Crpi* le Chine couleur assorties
c extra suprieur
" marocain carreaux
Soine m car/ eaux pour l'obe9 et chemlsea
Tricot.ne de aoie barrea
tirauani noir anglais
Iniilation toilo Ccrue
Serviettes de toilettes blanches & couleur
" daiuassco-i blanch pour familles
'. hemisetteb a>lomandes suprieur
Aimables clients, vous qui voulez porter, peu de
P. P.
Bar Terminus r
Julius Lopold ,
Propritaire
\ 1 iolerseilion du hbmp !^
BSjl rs e' du Petit Fcur 'elle pos*
lion a>l ida'e.
L'tl I- ici d ? vous naturel de
lotis 'm qui tout en voulait te
pat i<> fcu*r de la ville, dti rnt
i#Bfpdriii k'la*fe*f du ti mult*
Il II |>ir r lihis
1 'i>i l uiicn pi eut] li mt-illtu
le k il i (-1 ]a iiimI que c fiil
je n 111 r 'ti\ice.
*+.
If irg (\illjfD IT i-si pour qui dsire la
medleuie oaarquu q le et qui ..ii pi il rJmi coler mi peu
plus cher niffl I -. VVbisky crdinairj
0 SCOTS WH1SKV'
' C.OLGAl \ |
i '. KNTAI i
! i r.oij (!. L i Cii m i
i COLGATE -
n noua tomiacs
'M favrur il^li V'iu- .
u u* I abilutJ
La maison C.L.Terrel
Marchand Tailleur
Ro 1823 lue du laqasin de l'Elat
Se recommande au public et i sa nombieuse cli-
eialld n ur I l,;(|.m,c, dd si cO'lpe et la pro upt-
Irais, les plus beaux Usmis qu'il s trouver sur celle pince, ne minnini pas, avant la maison reste ouverte |u*qu'a 8 heures du soir*
d aller ailleurs, de passer chez
acceuil voiu esl rserv. ,
non ou le meillcii.
/ t 3 m< d >>&.
Patrizi
N. et \. Acra
GrandSRue
ct de$ Caves di Bordeaux
Vou1 aaaiOhe.
Adressez ^ons la Maison N. A- A. A 'A\\
Dont la devi.e esl de vail.e a petit bnfice pour
ven ive b aucot p
Unis s m pti .onnel, la maison compte un matre
t ill > ir lia ,o.i a. u d'un tablissemsnt de premier
ordre il il nie
l'iile est au masure d fournir des compte. tout faite
et suc mesure, en clieviote, diagonale, p:ilm beach
dritl blano el codeur, coupons de easimirapour pan
hAlona tollsa p>iir gileis
Bonneterie
Cneiinses d>> jni.'et d.> uuil, m jjdt de; olients|
!! U et niinoiisttes dernlra crations. Ca) iooos
el i'yjamss.
(J f m UQncoi siitue une innovation
et le meilleur accueil est reaarv a tous ceux qui d-
siceu'. par une visito tre dfies sur la valeur de-
travaux fournie.
l'oit costume command et qui ne rpond pas au
goiK lu client est repris.
On pai In franais, anglais, espajnolet Italien
Pharmacie Sjourn
Uonne avis sa clientle et aux mdecins et au public! qu'il rs
l isn-iuf ^ n laboratoire d Ulogie en |ud LsboratovsJld
b I g i* ap .Itju sous la Direction du
LU li*cot et b. sjour t
L II i n' > r i Ml j irart tim le iours Ja7 h 8 du m i'in a 9
n ur n sV.nonc il jointe, siui pour le
\\ ss iii-iMi et im constante Ure Sert rie
San nt reues que 'e mardi dt chaque semaine" ,
Snir r a m eu nn ta pour le* reiiseigiifuiduL ,
4ul ssd'oriossel SuejMtriqas
Haciinn de Waawriaj n
B^cuon rie Tr.bouhv
Eiamen du sang et du pnj *
Essaven d nui(Mi icale|f
t fci men e crarbal
^Ihuroino rafltoT
Consume UroSecr/rat
1
..V--

a^-s^-a^ aST *^a ** ^^-^ssWsaiaBjBBjai
ffli
A. de ihttleis el o Agents
- *\0

..-.-
-j.
INK-5MEARED
T. [
I


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM