<%BANNER%>







PAGE 1

I E r \ oH(ii:s (France) 'GRANDE SOURCE . compIMs do l'ARTIRI T ISME du U M<1 u 5 lepM TFMMIS COIf OtO THtATRf • CAtlHO PA HO SPOIL POUR LE8 tMFAHTt lpali Fbtf,,. i- bo|urie M Mkitori n'A'ltBtMli'ii. -r'.i %  r/riml. r 01 I ,,.' I flirt'. III D m I 'Mi!, n' H niens • M rie lettre v i -i an p. i fortuit) '"i V I v : I 0 I n %  %  |8T0 ,x IJCI ce" finit une l,i | : i ii! ium'e fran | i ,,,, H Ce mr la •Mi I aecWa tOBlM ,11, ...,., \,, -• las, V, | ilu'H dexHiit %  i nimi. I ,. ii tin mi le la I ilon III |>nrt Bii • i(i i.ntMii 'Mo La • • M-Antoine Sansaricg. i. i I avi ii.liuiment dfl plaisir q U 111 s oiii ifMi nuire ami Anl( in< 'i | : %  -i Ul.u I M ire | %  i t*n i" I oningo n q OI ,t. rli 1 i %  In Pln poli l'a if, r | ,| |,i i .. ii in dl c m le euT > %  \ i Capilal< \, u i, i< :i, Hcneine rrrd le |,i, n uf ftlui un IIM !oM lOIllM no• yo palbil p, MCBenccmo Hier e-l revenu parmi nou-. vi l\n i • %  % % %  ', eitiique t liige d'Alti i de I i 11 un ioae le La M • %  • i in' 0 I'" DOOSOi %  pij une aLttt.ce d <| (lus nos. N'i n pi npi air I saluer Bon rl ni p Nouveaux Mdecins \ la dernire session d'exame i 111 k Nationale de Mdecine, ont (le m.' • Intitula, v ni BVi l n i ,, i I • ll.ijln Bit il II nier %  n m i Mil. \IUI -e Leiov, hotiii i i i, -, Vante Bollttue, \\ alion i ion, Uotaw li Ho %  k Mil ci ai omplinenU, La Sainte-Claire I Limamlie sera clbre, fai m, la leia de Me Claire, patronne de ml i ,i HI lion de U Cornu !•' ii l'e uu-Miie. I.I ||i i i i Hun n mina, sans doiin la ptui giand tclal car, la roule renoue voilaiabla poum-iira mu plarii i di rentre an Fonie, Mortde M.Rea Quintoa C'aal un grand savant, dit /• Matin A< Haiii i,ii homme d action, %  I I,I p i nu ne ii J un o>jiiemai nv 1 1 ri rea qui *i*-i. daditpanilie — llio i gle (motat, il d l 01 d Itli 1 1 au li,h.inili ne de pbjHo %  gl< | Ibolrgiqne tes banlis (li ', i u ' lige de Prani e, il davil I 11 | uli i iiir In en lu n d m < n • li de L, n ri Uliqi |>i i ItaIniectiooa d'eau den.tri-oloI ,1| t l|i I | lit II I < Mi lit I II I de '.'uin'i n. Il p I %  | I l • I jll. il, > i I. MUgIS n iiawqi I ii -. •• l.'iait 'I.i mt i n ii i ; : i t|i l e, tl ii u te ane >< li I p plii plu n i liaiti n 11 I m u ii i< ia lui t n i ii" > In M | liilis, ; I i • /*• mu 11 i. .n ri I | purent de la pie mure enlance. Varioles Mardi Le Se-'ret d'Alfca Rocca 7c, 8e ci t'f t ;iisotle. Entre G0.60. VWOCQ au Cin-Parisiana ?, pisode qui ne tout pas 1rs moins inlr*3s*i'ts du heai fl'm en sirie Vino •, oat t cih Ma hier i.oir. thio to'ile lgante ( t' >m %  '•' M n npulaiiili ..u j MI les net'UN et l''fga c i des di'or*. K 'a iro li iin r*or*>enttion Irois autre pifo.t dfileront aur l'cran, el pui-que l'inte %  <" %  • des p ripMies si mirvi i leu-oment imi ^In's v troiaeant, il est a auo.)o sur que If rrPmes app'nodlaaa meni* v.npithiqu s ai U tilleronl VlOOC'.i La Direction ofYfr -es al >fl ns d'autres li m nus-i inl^r s >anls. • a j si pa'nnn>nt. lo'sque tes 10 p-ndesde ee h au li IU Ml srie aiirobt t entirement -xhi bit. AUnlioii la fraude Beaucoup dt dbilants prolilant de la vogue du IxHlil 'SGClftll* vendent d'autres r limns sous ce nom ijuj fes conaaisieurs reclaiBMUl. On tjrand ftombre de consonttn tteurs ainsi trompe et vol* ne sont plaint* i la Maison Gealjens. C'est pourquoi elle antormi \* public inliMess ijue Ivrai cUliuin Nectar) se fouve dans ses quttre dpoUen Tille,datisla maison prive de Hrfrdnc GeatjenH au BoiaVerna t \ aussi dan *u nMisoo i r i ve ,,e Ptionville Ceux qui aolitent aillcursdevraienl reclamer le Rhum Nectar ea bouteille tiquete el capsule. DEPOTS: Xo 1910, Hue du >• a in d* I b •', Mo, III el :>0i) Rm Biooe foi. No l28 hue U nri> ikwitiMM maison BUII-> St-Yictor. Mariage Dcs Olfre ci-emploi Nom avins nn v o. plaisir r ; nvilati')ii au pro, h un miriag: de VelliEmi'if K-ii| id avfc nolie ami Nerval iuai l.a I! n'ic ,; nn N • li e leur sert donn^e le Sionli tQ \oy e'i. Rudrffsfr ic Hurau 'In Jour nul. Poil BU •' i -e |f 6 A. <\ IWS On demande une iiuao vendeu ne ai iiiunc il i ii %  %  i pnlant lj .Lu* S iid.rs er a MUH'ISQN, L' "'S \ Co Plus de vieux I ne' Plus d livres i > ch*, avec les avan tagw qu'offre L'activit iodui trieile , dirige .par l'infa'i^ible ritienne l'ieai' Prtrfwswr liifUi le l.ouilres l*\ er |0 i i" t • 'e "ii > et "MI la ranJ'RjeNo H',0 u mi ps m p, car: Le yeux drlectueu rendant nerveux; Le yeux aelecluoux donuent de la migraloe; Les ynx ucii i.ni,-^x_viiu ni| ccliem cbien remplir votre tache. flL^ beaucoup de i|ens soullrent-.des yeux sans le savoir. *^ Empiessez-vous de consulter : I Dr J. I. hOlSTEN L'imrorlanee vitale de la dite ch'i les eifanti Apn's bifn des i nnr iif rechaii i %  -, i < irien^e meu c • ;i coi lu A l'adoiiii n %  • la t.. -1 i. / > %  s • nfhnta Chique rouriilure ,• %  le indiee IM.S cr qu'elle cent 1 1 I d• %  iinminr piod i ">. 8m'ilon, 'linox: en ifflin dani t nI. • .' .' % % %  • i Iqui ,IIIII en tle elii |it d II lui e 1 I nllermisfernfDt aux c a les nit-dn-iiiN d-irdniir • oi.si.i.nt a QL'AKBR OATS eoaia>< une uunirluie sm.s paiii; il vllah m' t l.cfKbi'.e la snnlule hfb/s ft des f. fn h" I onsuMi/ vo'ie uni" iu i>ouiraa4i > M l'hav.tilu '* Q.ik r i i sons t rue de Louil le el q and i BU'a ail; nt ses ISjmoii iuuuai !f ui ei mire pnlag •. ^ Rappel i tom que le Q..aker Oata l uue'nocr.i'uia aai e. I.i.. N II lui: M ; .\>v.\ lU ii li ni. Opthalmi.-st Opticien Il a [ip'iesM pendant H ans a Philadelphie, au ^Canada et daaa l'Amrique i-tutiaie. Il vous piestrira le* aeilleurs verrea au Lejoio. ('H 11 : xxu, i.i • • • •— li< un s a i, i.-i iiai.tii, :8§ Il a.m. 81 "ip. o. i hiladilphi iirtultnile. Eutj. LE BOSSE & Co Agences— Reprsentations PORT.AUiPRWCE Agents gnraux de : FeoleexJones Jewell Milling A t .VLW-Viiitii l'an.**. Iluii&rijii 0 0— Doule Rou^e ee IrKiUin ?ic [oturancq Comp.'utv i XKW •YOKI: Assurance contre l'Incendie^ fti. n ond la/rli C<^ Alh-mett es i ^n(e Homo i US, Isul.lx i ,|".fi Compaoj Hculiers ifetls. tbai F. (sUhqelt So'> l'oisrons sa < s en tous gnortM \]ai i l,t hu.'s Lili lns'ce Qj .ssurance sur la vie, juilbou Fitiis ('.n ViaW iV %  hnmp aqrf' liordffrux •Mi. ftijilar COPENll/VGL'F urr Oumis, iro nage et cunnerviti % %  ".htMill • \V S lallieffs /;• Son Taltaca | EU val Cigarette! ha t ...e l.iivoie de ^ enr GniaTro A. de yutteis el o Agents s



PAGE 1

'.ESMTla %  m i Pourouoi vous devez acheter Chez Marcel Attf Cie M achetez votre Clairin Yierge riiez Marcel udnin & Cie, '' vos Gin, Wiskj tt liqueur M % ^ 4 vulie fcliuin il vus Jil.uuls 4 votre lucre hatien ou tranger chez voire C'It' lui reli moulu chez l votre Bi^ie ( poWenbiau Hainboury) 4 vos findBordeaux j^hiui aus.i ehet larcd ludain 1 **h parce qu'il provient des meilleurs terroirs J'flaiti. parce qu'ils sont tendus aux plus bas prix de la place parce que les marines (puis vendent sont d'une puret ingalable. parce que leurs Util*!' boni leipM el letns prix d--s plus avantageux. paire qu'il ,-t prpaie avec du cal da choix,dans lea appareils les plus peftscuonnci paie.-, que .sa !• i h-ur el so %  prij lli ni toute ciiocurienoe. pi:c qu'ils sont vendus aul tn.ue prix qu'Ailleurs, malgr leur stfperwnl parce que l'accueil q le VOUS rCevrei sera I >s plus courtois H-. 1903 mue ou m (j;i M I de, I L i a i *&***'+ % %  ciya "J<>t eonlt pn V immeuble que rprtnte la Q+avur* d'auire pert. Le tirage aura litu (Ifi* que te* l itlet auront tf vendut* Cet difice, de conltuciion modem?, offre tout le conf rt dtsirab'e et *s\ nu* conteste, un des pire beau.' ortament de la tille du Cap.Hatien* Sltil l'angle des IUI 8 du Gouvernement et des Ueligleuses, il est construit entire 11 *nt en roehei el. If <| i '3 ol on.ut an tlCS OldulS I' 0 i > tU i declisl|66 e, or-t une paisseur de 18 pouces, ceux de l'tage 16 I nuces L'une des ( l. :\ Il pied* do lo i l'iajr, l'autre 63 pl*dl Il lis u i > v.ist cur lofti HU< o lu UVf r,l, i il If a de • l.nMd' un li-igs > al. trois clambrfs e rie dApendinres servant da cuisine, nade de bain, c l.i tais d 1*1 M inol \ "1 taj\ il Jf II une terr.ISSI six chambres et des dp ndr-rcr •• l'usage de cirs'ne salle de bnin cabinet, d'ainnro"". L'ekeattir,treB|iaein et romniode esilalt uni m Lois rj.*eea)oo, l s l'Btrps, rh liras de eMn du pays lea parquets on petis bloes deboli do dlH*reot's Morees qiil (orra \ des eses lilajjf* •• ii pli s bel &f Ht-l. Liuiiu.ulilrest actu ihui nte up paris Gosipagnle t snealsedes Cables ll-'-yr phJqueaqs le loue raisonds490dollars pi Iset suivant bailqil pr. adra lia le 10 \l. i090 l'e police d*assuiaace rouvre leaiisq rs contre iaeendie, te mitre 09 b lel* m n en vente es* d 12 OOO, ( foin do>l* s) le Inll t. En u de *'.mmeub e qui r patente le loi p fripai H y n 45>2 lo en v*p M ti'une valeur d'ennemi '. %  / %  • a* 1 7,460 ( sp m II qu tre <•#.< d Uar* ; a n*t rparte', 1 loi de P i,i 00. i lot de 5U0. 10 ts ife /on. 1t> ots d* 5o lo lo n ii 2 t ton il* 9 37 • lots dp 1<\ les bilfets seront vendus sous le conlrllc de la laismi FI lltieri du t'a, Huli. n et le linge de la loterie aura lieu galemenl sous son eonlrle el si i rassislince d'un cou il loi u des peribones dont les noms suivent .MO 1 'J. K> tolcanap, liclor Daubeaf, CharlesZamor, I. M* ilaclas, J Sancbez karliuex. Eii venle chez: E Htibeliu Htel de France -(ieonies Uuoier. J y. FullOn Shoe PoIlS^ Company lnc CERGOElLS pn tous g f tnres <:III / VI ) New-York Si vous voulrz conserver la peau de vos .-Iiaotturep. ai Vous voulez coose iers souples* pendant I' nuti mps L11 | ( < ,. / notre pte J4<-nogrsui I-' meilleure de loulcs les in. Mp.i I, laluiqtiPe spcialeinenl pour Is qentb men du liiq' I lile Elle piolqe vos chaussures contre I Ii.l m • l'humidit, bt o.Jtaithuie. S


PAGE 1

_* MA** 7 fURODONA RhumatlsoMMi vrrlcJcs Goutta le .. J bclcrosc Obslt r II MiTMnl t u ; %  i 1 : %  % %  %  ...!.* %  %  - | c lave le sang • L"lnif ... it o !•• %  I f TH'r.r'j ri r*'t" HIALltU,!. I w • . 'nii*f. • u. lergt Vaillant Cons.nnataii L IM Vf-/M r M v.u:iu Grand Htel de France & -Y PiiHiii.ii exceptionnelle, au centre des iMaire* i protiinil de mute* l* f{ HMJU. >, De laduime e de lojies les Ajences de balea i\. leiist'ijjne.n rit s l lecifits pour rovager en JUIOmohil • dans toutes les parties de I. Hpu'ilique l'Hati et de la rpublique doiuii iraine (ha nli e> conlortnleel sur! ul 1res propret, en tilateura dans les chambres i la dmentie les Pensionaires. Cuisine I ai lise trs soigne et dis plus varie*. Detf.a de* nter la m j/ de VHc : Mus des meilleurs crus de Bordeaux, par qu -, il .iiie.ann ;> gall.ns ot par bouteiln > !.,. Vins lchai >ux, vous trouverez, le pnii choix, pjnr les j MlUla el pour l'ge VINS D'ITALIE* DKSi'AGNE. ViS' DE B' HJIUIO i i£ (.hUncs et ro ioj** -i la iv 10'nic Pommard m u-.seux, ijuii A ncrii-ain J Le plus gra ni assortiment de Liqueurs, COflOftC gins, wlikles, etc. Absinthe Parnod, Amer Pu on, Vermouth* J. CO.N-LUVh..-> franaises et nmerleaines traio m sut arrives. CIUABCS de Cuba, \urora et Il.ibaner;,. C \R ri'KS de toutes las falirtifies il ll'Wtl Gros ai dtail. PArlFUMERIE Corrtes postales. Prix tri m iirs. dfini nu*mt>i r-oru-int l-con'ort koi>rchouc toupM ri "Al ta u %  nu ... Keds ut barriI mini i|. .1 ul rhj*i^t mu de Kcdi pour — %  -il l %  M'. font, w, le, .nom • %  alran. "" %  " l.ri KMj Knt l.b:hn midi . p wfas s lltd S.Mtt Ruttir ftn Ce. U. | *Sfv> L* Kirg Mittfl IT i >i pour qui dejra la meilleuie marque qui ai 1 jamais *.di till 4 e et qui sait V i il doil coter un plus CIIMque IWhisky ordinaire ne.j WmqSmamW 0 SCOTS WHISKV La maison H.S1LVER4 ( riix qui nonl pas oneore vu les jolis article? U liricssi' que vieiil de recevoir La Maison iiKei.. <|.uvi-ni, dans leoT intrt, s'empresser il-passer .• lie maison, Car nul part ils ne, peuvent trouver d'aussi beeus trticles ides prix si rsisooneJbles: Ros trticles Mnl vralmtOl de loule beaut et de Ir.iii hem il nos prix dlient toute concurren e. Alpaip'l noir suprieur Satin Chine pour tailleurs Kaki blanc suprieur Ki-. jaune ..nglals suprieur iluck union blanc ani||am "nouvaau'c ' iM'ili union blanc anglais fil •* Tlissor )aponnlspour ehemise a honimei ot rnD.. Heps de sole ;i barres conloiir pour choioises a lionmes et robos nouveauts. Ilapiiste fine pour chemises Percale fine pour lingerie Olltot percale pour Zphyr anglais .pour ehemises ex'ra sup Organdi suisse uni et couleur lias A joursdt-inl-soie Chaussettes cossaises pour entants FYeneh Prisky, dernier,nouveaut |>oplin Jl fleurs pour robes Tussor blanc I, imbrie lilano Voiles oou'eur A ban ea lias sole brade Bas fil Brod Lotions "I IverV lulle ( our premire C.o nmunion /'ouvertures blanche et couleur suprieur Bande brodoos Madera pour ehemisea et )•!;,• Voilo banc barres el mouches Mat ne blancho Nappe couleurs i'etitea serviettes blanche* damass es Irgandi hlane ft couleur a barres \ a caneau. t ainaga cou eue anglais sup. pour |upe Madras a barrs de sole pour ohemises hommes Brpe le Chine couleurs assorties i " Mtra suprieur • marocain a carreaux 'ioirle A can eaux pour robes et chemises Tricot.ne le soie a barres l.rabant noir anglais Imitation to la %  •-rue Servielten do toilettes blanchen A ooalaoi damasses blanches pour familles <. hemlsettes allemandes suprieur $e riToinui ni le au public et a sa lliiilrhieuse cliAimaldis clients, vous qui voulez porter, peu de ButHa P uir I DMJ| une d • s, •„,,,, ,.| |., proniptH Irai^, les pln beeai lissus qu'il si.it possiblfl de excution mise daui les otivrurj •< c.infis ser'snins trouver sur celle place, ne manquei pas, avant la maison resta ouverte fumii'a s heures du soir* P. P. Patrizi Bar Terminus Julius LopnMJ Propritaire \ I iolersenion du Champ". JB MI rs e 1 du Pelit Four cette p st lion al iiii e. C'a* le irml, / roua naturel d* ksi IUI qui lot.t < n M ulrn t i • l .• % %  < o |orr t'e IH tille, loi fiit n |(idtni >' oigner du li multe d IP |iin r fihis tel IA Cl "or piei i' le nt il* n Ici h II fiaii la sioi que e ftil e n i i 111 xnice. i COLGATE'S KlflBOV DENTAL CRIAH D ir • %  no il dr l.i Gmc Drnlilie COLGATE en RaUa" fl nom lommci ficurcux. ;•• U'.eut dlie;.J- vou' 'rvilc \<.m netloyer Ici Jenls rguliitn:ni, uniI bitude d'hygine. La maison C. L, Verret Marchand Tailleur Ro 1823 Hue du Magasin de l'Etal d'aller ailleurs, de passer cbet teeruil '< s ,,sl rserv. nou nj| le meillru. t jt mode en. N. et Ai Acra Gra tri-Rue A ct de$ Caves du Bordeaux Nouiez vous voas hablll-.r avec eigjinoe, et MB march Adressez *OUS la Maison N. Si A. A HA Dont la devise sel ddvaalre a patil bniice pour vendre b aucci p Uaiis sjn pei .onnel, la maison compta un mailie tailleur italien s rti d'un tab.isse.nent de premier ordre il il t lie Clle est ea msaurc de fournir des romple.j tout faits et sur nijsiure, en cbeviote, diagonale, pnlro beaeh drillbtaao el eoalaur, coupai de easiaiir_pour nan blOOS— Etoffas pJiir gllete Bonneterie112 ^ Caemises de JJU. et de uuu, au ,i<*at de; olieo*.s — '.du et miaolidttss dernires oratioas, — Ca 1 ;ont el i'y'amss. Cite m linon nt8 Mue Une t:. ovation et le meilleur accueil est reserve tous ceux qui dsireut par une visite tre dfies sur la valeur de travaux fournis. l'oit costume command et qui ne rpond passa goi. lu client est repris, On paile franais, anglais espagnol et italien Pharmacie Sjourne Lionne avia h sa clhntle t aux mdecins et au public! qu'Use t norme .tu ii.i .i.i M : u logie en k uu Laboiatoire ud b d g e dp iivjn sut la L)irf.i.Ajli,, , L „ Ur U\cot ai ^ Sjour n L\ il ia*il * s>t ii'ft ti|i lot*iaqra .i j 7 h C4instnte Dr*V *5^rirt rie ST ut reues que 'e mardi Jt chaque semaine: S'adr -.•• r a ia f.r.u ^.e po-.it MU roiiwmuo ..-._. 4a il e* i nriniw M 'i'i'MS riqus Haciinn le Wasseioiaiu i%  enon de Ii.uule-, Liamen du s-n^ e' du pul Ciaueu d • .iidliOrea nx-jile* limer, c rraeli • A Ibunoino ractiol C ir.jur.ie L'r^e Ferr/ral* J10 Une dt;s Csars ncourt Tlepiionc : N 750



PAGE 1

DIRECTEUR .PROPRIETAIRE IfMPUUEVB Clment Mayioire BOISjVKIiMA 19M, Rue.Amricaine) NUMERO gQ CENTIMES l&me ANNEE N 5676 LES INCONSQUENCES DE L OPPOSITION Lorsque nom signalons les inconsquences de l'opposition, nous d-rn ndons sux lecteurs de comparer IPS taits que i ou i dnonons aux explication* fournie* par la pr> scppi su te. Il n'est pas dittici'e 'e s apercevoir, ainsi que i'exprien;e en a t maintes fois fiite, que les opposants balbutiant sans p uvoir trourer une excus- admissible leurs inconsqu nCPS. Gemment admdtre que l"9 JUIMI >IIM oc posai t puissent d tendre util' ment la cause nationale lorsqu'ils n'ont ni "Conviction ui principe ? Las diilr nt< mort A li vrit I s opposants ne s'.a eut p'^s tromps sur l'i U'et de.cettedcision. Mdg h s tllorts auxquels vient de se livrer Moravia, sa voix s'est per due dsns l'indiflrence gnrale ; l'arrt du Trilui si de Cassation a 'on in s disse nati n. Connu.'! i M'ravia p HT it il dlmirI' pinion d'un* s h'ti'e autorit II i si vraim-n' p'ainlire si c' t k unlelie bsogne qu'il rntpnd corsacrer ce qui lui %  "•d da vie. Mis n'est ce pas t L Nou vHlisIe i qui a crit : Nul ritoypn n's 1 au dt s us o>s l i,NUL N'A LE UKOTT DE s'iNSL'hfiER O NT HIC LES DCISIONS l ||s CREDITER LA JUSTICE HATIENNE QUAND ELLE N OPINE PAS EN NOTME F-VETTH. NKTC PAS Ftif.l'xl.EU LE LIT DU $L'PEKIN TEMivNT TKVNCFH i LNnuvi llisti> con'inue k priienlr. qu'il a du crdit d us l'opinion publique11* cr lit existe i ni tir auprs d* c*t'6 cntre c-tte deci-ion l'opposition se reb H' rncore. Poil'laiit i L p No'tvpllist' Hin : l.e ConS'd iCEtn' et le Doyen de nos corps poli iques On peut dre q -d ?... -fi Quotidien I Le Magasin qui s'impose C'est celui o vous trou venz les plut di.slintjus crpes de l'I'ines, crpes satins, ci eues maiocuins, crper li.-ili> I ons, crpp> lenisi s de bonne dure et d'un prix liien doux. Allez chez hnil E. iuxila. TtUtPMORI If 148 il n ; e'8t point juste qu M I li.iinin .I tait poiir la JoctttitfMr 5 dchriji' un mire de ce qu'il doit. Cliirmi se levant tout entier ne peut payer que pour lui %  >! quo nul pre ne peut transmellre i son UN le Iroit d'tre inutile fi ses setnbltibles.JeaD Jscqoes Roassen PORT AU PRINCE ( HATI > LUNDI 10 AOUT 1027. Chaussez TOS enfants ,,,c """ Tous Irouveiez chez Juste Lilavois 1900, Rus du Magasin da l'Etat, des uiaieiittuji dy .i,i ouuoa leurs pituves de reMsance. uprieurs tout leo poioU de vue t eux imports aciueilemeul poi vantut-r vir iii.x .> n truc t ion s mo mn.rs. — i.. tei.ilM-I'I; i li / Jurra II v vois ri v u o.is rend.i / lit bu que l u e reaielacce prolargee • -t iouii'e Le gnral NauliB.com mandant rupeiieur de Houpe Iranaits au Mai %  vit.nl d animer de Habit o il a eu une longue conlrenre a*ec le mare. rnl Lyan tey I oui •xiirni.ila liiuaii u œioUne nu l>u* le i,i < %  • el ont dcide que le temp Uil venu de fmpper uu coup dcisif routre les II'il u -•' etroupt-a fiituauc* lui opereLt dans la rgion u< F*S fcl Bail coulinueD n m, orter dei> MMSH bide* "t>t pris d a saul une lorle u s.u.m eu m -n.il' .uu la r gion aiK u mien. Lennemi •'•! eutui eu 1 surJrt laa.aul i" moi la sut le irriain Dana la lgion d'O.ti/an au aoid-oues*. u"f rl te* hiilnn qui a.aeniiniM* k'iufl trer et me uni;.n m Ue ouper i lOuleOui/ tan Souk e.. laiba out t repous .es >eis le LOI il de Nirn uni et Asguxu el ont irnpparu pu tard ilau la rgiou d'Aigueu. Au cen li'O loi trn i|. • nl'tiii p ont ra;i piru iao If t.Il lit lire des tribu de B.'in Zerou I et leur ont im po> un imi "t de gueire de l->. 000 Iran. Ou dit que lu frre d'Abd Kl hri.-n est arriva k tins* F| Siar 1 est et a e tavi de ri lier 'A eau se de son Ir.-re les tribus des I'S.HI s Ati t Kl Krim ni' paritl pi ilipn futamr dei n'gi.ii i .n-i %  pat. i | i.dfl le re missaire* se uient entretenus %  fflti un gia-id nombre de person Beg S Tanger el aient inCiue coul r ave leg'nt^ral de Kivera f Te t'iiian. ils n'o t pis apprit olii i.'l Nui ni qu Iles l lient les condi I ui i|.. pu framo espagnoles. AV. les missaires I \ -. i Kl Kri n r*p.nilus iltn tout le Maroc relu-eot de disculi-r U piix d' prs bac militions oDertes par les Rraooafa al laaaapagaols el n'ont an un pouvoir, il '• a peu d'espoir que la pnix puisse se luire d ailiu ne autre munii'ra que par une op ration mil t.ire iw'erinme el c'est req<>>l es Frari;tis sont ni train de faire. Nouvelles Etrangres (Par tabla Ordre des Avocat* Messieurs les Avocats du Bar r. r u Je I irl u Ci ince ont con vo quer ii s*itit> fer d uera r. pour le jeudi i:j aot • ouri.t a dit beu it du malio, au Tibuoal dfre iirtan.. un fort nu l'iin.e, l'effet 4' ure le Btonnier, lea %  ea.br lu Conseil d disciplina et le 8 crttane da i Ordre Fort eu l'MDe, le 7 aoCt 1025. La Bltonoler de l'Ordre: la subvenlioo aux urop'-it;iis Je inities MI >,> l1 la h iinbrc IcsC'ini muiKS amjl use par 351 voix contre 16 LuNUHKS M Obur.'tiil.,clan celier de I Kchiquier. pendant .-> discussion sur lcoaom nationa le la ebauibre des Communes, s dit que le temps tait enu de met tre une 1 m le aux dpens* nal.o ruleLes discussioiia sur l'coiio mie o cupenl le p us grande par lie d' U sance a la chsmbre qui est la dernire ju qu'au 10 N'uvem bre dite i laq'ielie la ilumbie a'aiourners cnir. PtaMOa tous les me ubr. 4 i la cbmibie des (..nimuies al l aei/, K l une poig ee ds eun arva leur* qui s< sunl absleous d.: va ter cm approuve la subv-nti .n i 10 0 0 0U0 I li'es que le guu ver..e.i.tni BV.H ff. ruaua pro priai ure* dem n s la s 111 • ne di-rnire pour eraprVIier la grev* gnrale dan l'inclii-tne cliiarbin n're l lle SBOSifra a*sil ele con aj tr.comme neviUb!e !• cue des riicou an.e mah on ne a'.t le-nlait p-s S ce que i>' vol-n fa eur le la hai Min fui de .1 >l voix contre 10. Nouvel la s Diverses PArtlS— M* linaud partira lun di pour toudres o il ne sera aacun moment qcl ou de* iet te Le con e pondant du J uroal a s^tn Sbastien annonce au'* U de (omaientaiiee d-obli • • \\i BrsisifDl i|t la irif SMI A,Recevoir ohnque semaintde noivolle marohaa dises, allant aiasi au ilovaot des dsirs de leur nomtireuse rlientCle. Che/Kawas H or ma nos 2O5-2O0 Rue Traversire meut le t'p mode de lo^omntio". I.a nouvelle est ollicielle d. 1 Millier siir. • La V'orj Molor Cota psny • a arhet s La Soutli Mtal .* irpl.'iiip %  de Dtroit Bill si'rn d so'mais la brandie Stout Mlai irplaaa de la Ci>mpagnii> I ti %  li lire de la lrnactioi n'a p.et* rvl, niais on l'e-lim*> ii|ipiu(imalivement un 1111II1 m de dotlsn Kur.l 1 uuvirt un 1 redit sou (i s Ktsen pour ngocier. Les cours pt NEW VOUK Kialic II 11 Sleiling .delB L'issalnlssement de la ville mit* gants de certains journaux au su jet de la mort du lien enant ito mines tu un afOC, I romle Mo manooes. aoeien 1 %  % %  -1 %  1 ni du con eil aclue'lement Vl II y a pro voq en duel le gnral l'rimo %  le Hivsrn Ce dernier usant 1 • \< in dti publiquement d une jnani.re liuuiurisliqiiP, on s'atlend de a mi as sriruses de l'incident. BxRCILONI Les aviateurs amricains laifant partie de l'es cadrille qui doit piendie pat am oprations roolre les tribu* iebel les au Maioc • lit quitt iin 0I0SM el aprs mi L spr> un coud re p BI'.'ILI.N— Self n une ronimum ration du rol.-ill d MiruiM, ni Potoaa lou les n|.|ant allemands di-v.ini quitter la l'.i'ogne ont rei;u le 5 nout l'mdre de partir dins lel baarae. Les auliuits aile u n 1 d' 1 util pus des meures ans kkJiMl I nrd des op'niits p-ilo liai. • KLLINi.Ti'N (NOfJI l'e Ztai dr )— 'HIIS lonl le l)i mil i. n on manifeile le plus gran I latll 4 I pro! itagn Mile qui constitu it une source dvgran l. eiuuiis pir li u'^nr.i'ion d^s mousiiqiies vhicule! du pah 1 ilis'np. L'on pive h s gou'i le cette, se. 'ion d la ville avec du liet m 1 n vu. l'assurer un prompt coulfiii ut les eaux .( p r suite, l'liminer lea ditfl u l's m nlioonaa ci drasui Lli.e ,iarli.' coiisi lranle il-' ce tiav^il a dj s> dlrciu. II i 'U put te encore de signaler la nouvede installation de rigoles en ciment I ;• tte ii lallation jointe au r. mblai de terrains rmre.ag ux aura pour 1 llet de traiistoiiu r Ci 1 .m n u centre puluilique en une rgiua comparait v-.111 ut livutnique. A la Bibliothque du Lyce Ptfoi 0 1 s ui mf[\ 1 t 1 lit don 1 I A'inr il.; dtl I ,,.!', lion lu b laie du Fondateur de la Ile publique dsiOeci i t .li's travaui entraprii pour l'lection d'un iiioiuiiii'ii' i 11.,;snluif 1 et ;i Pton, 1 'Amicale na pas tard lai*'otage 'lt itTei tua .loni cir depuis | u 1 rien 1 r le but 1 • iini ipi h st.'it'i" 1 ii i'e- :.e qu 1 i.i salue du drap nu tu11011.1i. dominent liremenl l'en* II.V de li K blioih tue de l'A* 1 a 11 -aie • t • 1 L\ce Ption. Jam lis institution n'< tait mi ux appi-le k tre le dpositaire da ea buste .| te I Amicale du '-ycequi poil* le nom de son glorieux fondateur. La lettre M •! lis l!.l|Mi|r.)|l Ce fui Marbeuf qui devina le premier gnie de Napuh'on k l'Rcole Mililauv ; Marengu tut la pre mire grande bataille gngue par llonnp.ru-, el Mlas lui ouvrit le i in'inin da I I' li' • Morlii-i lut un de ses meilleurs gnraux Voreau le trahit et • Marat' nourol en marlvr de sa 1 usa. •\l.11 n I..1111 1 fut issocii 1 mil il. lu 1 Mu u tut l'alnun1 -• mbra ^1 foi t i.ne. Mi t. m | |i "..iiiii -m la 1er raui dipli mUique ; >u maii liant el vmgi 11 gei riiiux da .1 ivaii ni .i.s boiiii comneo ml pir la leiut • M l.e. mardi.iux s ap peltie TI 1 'M. %  u 1 ', Mortier ', M 1 miuil • M.. diiinild Mural', 'Moncy '. ll r.-inniir'u les vidoire de 'Mus cou de Monlnurnil st il M.iu teicau • Mulet' eooaplrs 1 mire lui al. plus lard, • Marinoni MO pre mier cbambsUaa lut 1 Munies qmeu '; on dernier sjour la 'Mal maison '. ' Li femmr diNapolon III oint. .. de 1 Mootuo n mail leui ami P ,i| |'i i.nt 'Morn) Lu prise Uu Malni.dll il du Maiiidori-Sert snul I. pi ,, 1 paux laits d armes de laCampa> k^ue de "lim. ATTENTION .le vien informer le* propritaire* d'auto squv j'aV\ s reu hier t les .pneus L.UHU des dimensions suivantes : tutus 39i4-cord; pneus 33x4 cord tnsusjDs.4 lfi tard. L. Preelzma r n—Aggerholtn Rue d\4. Qvial


Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06495
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, August 10, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06495

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
DIRECTEUR .PROPRIETAIRE
IfMPUUEVB
Clment Mayioire
BOISjVKIiMA
19M, Rue.Amricaine)
NUMERO gQ CENTIMES
l&me ANNEE N 5676
LES INCONSQUENCES DE
L OPPOSITION
Lorsque nom signalons les
inconsquences de l'opposition,
nous d-rn ndons sux lecteurs
de comparer Ips taits que i ou i
dnonons aux explication*
fournie* par la pr> s- cppi su -
te. Il n'est pas dittici'e 'e s aper-
cevoir, ainsi que i'exprien;e
en a t maintes fois fiite, que
les opposants balbutiant sans
p uvoir trourer une excus- ad-
missible leurs inconsqu n-
cps.
Gemment admdtre que l"9
juimi >iim oc posai t puissent d
tendre util' ment la cause natio-
nale lorsqu'ils n'ont ni "Convic-
tion ui principe ? Las diilr n-
t faites sur les m u uvras d
l'oppoM'ion n'ont pas pu t re
combattu s Personne n'a os-
enir. |,t. n 1rs de i ous doi i er le
dmenti. Cepmd m l'opitio i
publ que vpuI tre claire.
L'opposition l'a jamais en-
trepris aucune t?clie srifuse
revtant un caraitre d'intrt
Relierai et poursuivie avec con-
viction. Qu'on relise les jour
naux de l'opposition depu;s
1\)22 et qu'on trouve une d-
monstration logique tablissant
que telle critique formule con
tre la politique du gouverne-
ment est fonde.
L'on s'arrte'.-aux eftets, l'on
ne remonte pas aux causes.
C'est voulu peut tre, maiscVsl
tout de mme ridicule qu& de
prtendre avoir communique
d'*utr. s une roiivution qu'on
n'a pas sot mrn.
L- Tr buual de Cassation de
la Rpublique a rendu un ar-
lt qui s appuyant sur ia fions
titution, consacre dfinitive-
ment le dcret d'l. ction de M.
Borno la prsidence de la R-
publique. L opposition a cor.-
pris que ce verdict l it la con-
damnation d'un de ses plus
chers prett xtes d'sgitaiim ; au
lieu de s'y soumettre, ells se re
belle. Pensez donc: l'mcarn
tioo in.'ui'ilii Pouvoir jud cia)
re piociam le citoyen Louis
Bori.O LE CHBF CONSTITUTION-
NEL DU (iOUVI-HNEMENT \ c't St
la thtse J ingil -'Mi- li. \<\><-
mort A li vrit I s opposants
ne s'.a eut p'^s tromps sur
l'i U'et de.cettedcision. Mdg
h s tllorts auxquels vient de se
livrer Moravia, sa voix s'est per
due dsns l'indiflrence gnra-
le ; l'arrt du Trilui si de Cas-
sation a 'on in s disse nati n.
Connu.'! i M'ravia p ht it il
dlmir- I' pinion d'un* s h'ti'e
autorit II i si vraim-n' p'ain-
lire si c' t k un- lelie bsogne
qu'il rntpnd corsacrer ce qui
lui "d da vie.
Mis n'est ce pas t L Nou
vHlisIe i qui a crit : Nul rito-
ypn n'- s1 au dt s us o>s l i,NUL
N'A LE UKOTT DE s'iNSL'hfiER
O NT HIC LES DCISIONS l||s"
CREDITER LA JUSTICE HATIEN-
NE QUAND ELLE N OPINE PAS EN
NOTME F-VETTH. NKTC PAS
Ftif.l'xl.EU LE LIT DU $L'PEKIN
TEMivNT TKVNCFH !
i L- Nnuvi llisti- > con'inue k
priienlr. qu'il a du crdit d us
l'opinion publique- 11* cr lit
existe i ni tir auprs d* c*t'6
c si ur Vieux ; nuis il faut
biui sp prdrf de croire, que
le*gans honntes et spnss soipnt
cpable d'approuv pareille
inc nqupn".e.
D'Mit'e pat le Tubun I de
Cassation reconnais d'accord
avpc I* rons'Hution.qu- le, Con-
seil d'Etat est Pouvoir lgislatif
etqiH pd*nt. il opiit consti-
tutinriripllem ri dlibrer en As
semble.Nationale et accomplir
tous les acte* dvolus aux
Ch tubes lgislatives C >ntre
c-tte deci-ion l'opposition se re-
b H' rncore.
Poil'laiit i Lp No'tvpllist'
Hin : l.e ConS'd iCEtn' et le
Doyen de nos corps poli iques
On peut dre q -d pro lama'ion de I In Upendance
/Vol onale N'tuent ils pas di-s
Consillen it E';-t, c-sgiir ux
etoltieipis de l'aime qui ont
nomm J .1- Dissalines uourr-
neur vie, In 1er J-nvi-r 1811?..
Vwci les Chefs 'l'Kia' ni mins
par les C iisrtllos 'l'Etal : Des-
s*alines l'ie roi e' Riche.. Ll
C mlntiiioiiH suivant s ont t
jabore-s par 'e t'onst-i d'Etat:
Celles de 1)5 |Hm7.i 18 1
Lopposi ion ne iei.ies.nle
aucune ide, elle ne cun pnneip. et n' si s ut i u
par aucune conviction Une for-
ce av. ugle U dom'iie.- la pas-
sion- Esi-ce incapacit , est .e
infeiioiil > ?...

-fi
Quotidien
I
Le Magasin
qui s'impose
C'est celui o vous trou
venz les plut di.slintjus
crpes de l'I'ines, crpes
satins, ci eues maiocuins,
crper li.-ili>Ions, crpp>
lenisi s de bonne dure
et d'un prix liien doux.
Allez chez hnil E. iuxila.
TtUtPMORI If 148
il n;e'8t point juste qu m i
li.iinin .i tait poiir la JoctttitfMr5
dchriji' un mire de ce qu'il doit.
Cliirmi se levant tout entier ne
peut payer que pour lui >! quo
nul pre ne peut transmellre i
son UN le Iroit d'tre inutile fi
ses setnbltibles.JeaD Jscqoes Roassen
PORT AU PRINCE ( HATI >
LUNDI 10 AOUT 1027.
Chaussez tos enfants ,,,c""" -
Tous Irouveiez chez
Juste Lilavois
1900, Rus du Magasin da l'Etat,
des uiaieiittuji dy .i,i ouuoa leurs
pituves de reMsance. uprieurs
tout leo poioU de vue t eux
imports aciueilemeul poi vantut-r
vir iii.x .> n truc t ion s mo mn.rs.
i.. te- i.il- m-i'i; i li / Jurra II v
vois ri v u o.is rend.i / de ib Mip'iioiii \r;,im' :.l u-tmira
bl<- il'- p.iii'tn'-, aaitricg mi
itneis.ri. qui vous seront vrrnlu<
dan deice leiiiet condil.o.t t
qui vuii, douueruiit eirere a'i
tact ion.
Sn*on Tstit r# baeo
Savon Lait de coco
Savon Lait de coco
Savon L'rit de coco
Savon Lait de coco
Chez Isaac Dishv k G
Rue Courbe J\ 1738
a*- i u ii i a ii i i i !
La Situation au Maroc
On pene que yaas d% upr-ttuu dcism,* conlre
les tribu* rebellei, la paix peut tre considre
comme impossible
les Fmiuu coniiiiitLt rtipotttr des victoires parlielles
LUEl
H, Balloni (ils
Ses Okaunrea sont les
meillt-ureft.
Aiurieo bUcoai .
Marchandises Iranaiies
Port au Pi lu et.
%rv " i. -
FbZ 9 \c Oo dit qu'il
n: pit-pnre Je o p * r a t i o u i
aur une g but de hlM cou.premire aa> lit
bu que l u e reaielacce prolargee
-t iouii'e Le gnral NauliB.com
mandant rupeiieur de Houpe
Iranaits au Mai vit.nl d animer
de Habit o il a eu une longue
conlrenre a*ec le mare. rnl Lyan
tey I oui xiirni.i- la liiuaii u
ioUne nu l>u* le i,i < el
ont dcide que le temp Uil venu
de fmpper uu coup dcisif routre
les II'il u -' e- troupt-a fiituauc*
lui opereLt dans la rgion u< F*S
fcl Bail coulinueD n m, orter dei>
MMSH bide* "t>t pris d a saul une
lorle u s.u.m eu m-n.il' .uu la r
gion ai- K u mien. Lennemi '!
eutui eu 1 surJrt laa.aul i"
moi la sut le irriain
Dana la lgion d'O.ti/an au
aoid-oues*. u"f rl te* hiilnn qui
a.aeniiniM* k'iufl trer et me
uni;.n m Ue ouper i lOuleOui/
tan Souk e.. laiba out t repous
.es >eis le loi il de Nirn uni et
Asguxu el ont irnpparu pu tard
ilau la rgiou d'Aigueu. Au cen
li'O loi trn i|. nl'tiii p ont ra;i
piru iao If t.Il lit lire des tribu
de B.'in Zerou I et leur ont im
po> un imi "t de gueire de l->.
000 Iran. -
Ou dit que lu frre d'Abd Kl
hri.-n est arriva k tins* F| Siar
1 est et a e tavi de ri lier 'A eau
se de son Ir.-re les tribus des
I's.hi s Ati t Kl Krim ni' paritl pi
ilipn futamr dei n'gi.ii
i .n- -i pat. i | i.- dfl le
re missaire* se uient entretenus
fflti un gia-id nombre de person
Beg S Tanger el aient inCiue coul
r ave leg'nt^ral de Kivera f Te
t'iiian. ils n'o t pis apprit olii i.'l
Nui ni qu Iles l lient les condi
I ui i|.. pu framo espagnoles.
AV. les missaires I \ -. i Kl
Kri n r*p.nilus iltn tout le Maroc
relu-eot de disculi-r U piix d'
prs bac militions oDertes par les
Rraooafa al laaaapagaols el n'ont
an un pouvoir, il ' a peu d'espoir
que la pnix puisse se luire d ailiu
ne autre munii'ra que par une op
ration mil t.ire iw'erinme el c'est
req<>>-les Frari;tis sont ni train
de faire.
Nouvelles Etrangres
(Par tabla
Ordre des Avocat*
Messieurs les Avocats du Bar
r. r u Je I irl u Ci ince ont con vo
que-rii s*itit> fer d uera r. pour
le jeudi i:j aot ouri.t a dit beu
it du malio, au Tibuoal d- fre
iirtan.. un fort nu l'iin.e,
l'effet 4' ure le Btonnier, lea
ea.br lu Conseil d disciplina
et le 8 crttane da i Ordre
Fort eu l'MDe, le 7 aoCt 1025.
La Bltonoler de l'Ordre: ,
la subvenlioo aux uro-
p'-it;iis Je inities mI >,>
l-1 la h iinbrc IcsC'ini
muiKS amjl use par 351
voix contre 16
LuNUHKS M Obur.'tiil.,clan
celier de I Kchiquier. pendant .->
discussion sur lcoaom nationa
le la ebauibre des Communes, s
dit que le temps tait enu de met
tre une 1 m le aux dpens* nal.o
rule- Les discussioiia sur l'coiio
mie o cupenl le p us grande par
lie d' U sance a la chsmbre qui
est la dernire ju qu'au 10 N'uvem
bre dite i laq'ielie la ilumbie
a'aiourners c- nir.
PtaMOa tous les me ubr. 4 i la
cbmibie des (..nimuies al l
aei/, Kl une poig ee ds eun arva
leur* qui s< sunl absleous d.: va
ter cm approuve la subv-nti .n i
10 0 0 0U0 I li'es que le guu
ver..e.i.tni bv.h ff. ru- aua pro
priai ure* de- m n s la s 111 ne
di-rnire pour eraprVIier la grev*
gnrale dan l'inclii-tne cliiarbin
n're l lle SBOSifra a*sil ele con
aj tr.- comme neviUb!e ! cue
des riicou an.e mah on ne a'.t
le-nlait p-s S ce que i>' vol- -n fa
eur le la hai Min fui de .1 >l
voix contre 10.
Nouvel la s Diverses
PArtlS M* linaud partira lun
di pour toudres o il ne sera
aacun moment qcl ou de* iet
te Le con e pondant du J uroal
a s^tn Sbastien annonce au'* U
de (omaientaiiee d-obli

\\i BrsisifDl i|t la irif smi
A,Recevoir ohnque semaint- de noivolle marohaa
dises, allant aiasi au ilovaot des dsirs de leur nom-
tireuse rlientCle.
Che/Kawas H or ma nos
2O5-2O0 Rue Traversire
meut le t'p mode de lo^omntio".
I.a nouvelle est ollicielle d. 1 Mi-
llier siir. La V'orj Molor Cota
psny a arhet s La Soutli Mtal
.* irpl.'iiip de Dtroit Bill si'rn d
so'mais la brandie Stout Mlai
irplaaa de la Ci>mpagnii> I
ti li lire de la lrnactioi n'a
p.- et* rvl, niais on l'e-lim*>
ii|ipiu(imalivement un 1111II1 m
de dotlsn Kur.l 1 uuvirt un 1 redit
sou (i s Ktsen pour ngocier.
Les cours
. pt
NEW VOUK Kialic II 11
Sleiling .delB
L'issalnlssement
de la ville
mit*
gants de certains journaux au su
jet de la mort du lien enant ito
mines tu un afOC, I romle Mo
manooes. aoeien 1 -1 1 ni du con
eil aclue'lement Vl II y a pro
voq en duel le gnral l'rimo
le Hivsrn Ce dernier usant 1 \< in
dti publiquement d une jnani.re
liuuiurisliqiiP, on s'atlend de
ami as sriruses de l'incident.
BxRCILONI Les aviateurs
amricains laifant partie de l'es
cadrille qui doit piendie pat am
oprations roolre les tribu* iebel
les au Maioc lit quitt iin 0I0SM
el aprs mi L spr> un coud re
p
BI'.'ILI.N Self n une ronimum
ration du rol.-ill d MiruiM, ni-
Potoaa lou les n|.|ant allemands
di-v.ini quitter la l'.i'ogne ont rei;u
le 5 nout l'mdre de partir dins
le- l baarae. Les auliuits aile
u n 1 d' 1 util pus des meures ans
kkJiMl I nrd des op'niits p-ilo
liai.
KLLINi.Ti'N (NOfJI l'e Ztai
dr ) 'hiis lonl le l)i mil i. n on
manifeile le plus gran I latll 4
I pro im lii-aine. Les g uveri en eut,
lis min i ipa il. il i allojeBJ
c(/ii,riiit dans Its airai geri.eril
pour la pMgiHnm. .e i.i plu.n..
De t*r 1 e. lui' en ei I 11DS ' 1 p
lioo enlbousiatte au mm
Ford donne un*- nniiv. Ile
Mti naioB l I lii'lusltie
,'inl' niiibili'
DbTK ITMlLrUMIIen'yFord
la grand fabricant I aroplant
d*aa U butdaccairerUdvaloDoe
U (aol renilrp liomnnK^ au
rel oui 1 qui dmi la Stnice
d'HyiriAno r mire alubre 111-
tuns iiutriiprs n-roniitis 1 oui
mo di centrai d'inreetroQ
CM ainsi qu il importe .la
m-ntionner le oaviyi letAgOLl
qui M Itouv. nt k proxi'int.i lu
rivug, rflistiil ite la ville, d
einJ'oit tai*, fomni'' le il I avec
raison I deYDtsf Bail* tin men-
suel publi par leOoa iller Ki
nani'i'r I!-.-ev. ur 1. ii'-ral. une
section h s*e t msrcageu*t*j
dms I utiell ilonn ut comuiu
nment une <>! itagn Mile qui
constitu it une source dvgran l.
eiuuiis pir li u'^nr.i'ion d^s
mousiiqiies vhicule! du pah1-
ilis'np. L'on pive h s gou'i le
cette, se. 'ion d la ville avec du
liet m 1 n vu. l'assurer un
prompt coulfiii ut les eaux .(
p r suite, l'liminer lea ditfl
. u l's m nlioonaa ci drasui
Lli.e ,iarli.' coiisi lranle il-' ce
tiav^il a dj s> dlrciu.
II i 'U put te encore de signaler
la nouvede installation de rigo-
les en ciment dans la rgion du Port Si Clair.
Ce travail est poursuivi jusqu'
la mer dans tout, s ! s rues qui
parlent de la rue Ain rien >
I ; tte ii lallation jointe au r. m-
blai de terrains rmre.ag ux
aura pour 1 llet de traiistoiiu r
Ci 1 .m n u centre puluilique en
une rgiua comparait v-.111 ut
livut- nique.
A la Bibliothque
du Lyce Ptfoi
0 1 s ui mf[\ 1 t 1 lit don 1
I A'inr il.; dtl I ,,.!', lion lu
b laie du Fondateur de la Ile
publique dsiOeci i t
.li's travaui entraprii pour l'-
lection d'un iiioiuiiii'ii' i 11.,;-
snluif 1 et ;i Pton,
1 'Amicale na pas tard
lai*'- otage 'lt itTei tua .loni
cir depuis | u 1 rien 1 r le but
1 iini ipi h st.'it'i" 1 ii i'e-
:.e qu1 i.i salue du drap nu tu-
11011.1i. dominent liremenl l'en*
ii.v de li K blioih tue de l'A*
1 a 11 -aie t 1 L\ce Ption.
Jam lis institution n'< tait mi ux
appi-le k tre le dpositaire da
ea buste .| te I Amicale du '-y-
ce- qui poil* le nom de son
glorieux fondateur.
La lettre M !
lis l!.l|Mi|r.)|l
Ce fui Marbeuf qui devina le
premier gnie de Napuh'on k l'R-
cole Mililauv ; Marengu tut la pre
mire grande bataille gngue par
llonnp.ru-, el Mlas lui ouvrit le
i in'inin da I I' li'
Morlii-i lut un de ses meilleurs
gnraux Voreau le trahit et
Marat' nourol en marlvr de sa
1 usa.
\l.11 n I..1111 1 fut issocii 1
mil il.-lu 1 Mu u tut
l'alnun- 1 - mbra ^1 foiti.ne.
Mit. m | |i "..iiiii -m la 1er
raui dipli mUique ; >u maii liant
el vmgi 11 gei riiiux da .1
ivaii ni .i.s boiiii comneo ml pir
la leiut M l.e. mardi.iux s ap
peltieti 1 'M. u 1 ', Mortier ',
' M 1 miuil M.. diiinild Mural',
'Monc- y '.
ll r.-inniir'u les vidoire de 'Mus
cou de Monlnurnil st il M.iu
teicau '
Mulet' eooaplrs 1 mire lui al.
plus lard, Marinoni MO pre
mier cbambsUaa lut 1 Munies
qmeu '; on dernier sjour la 'Mal
maison '.
' '
Li femmr di- Napolon III
. oint. .. de 1 Mootuo n mail
leui ami p ,i| |'i i.nt 'Morn) '
Lu prise Uu Malni.dll il du
' Maiiidori-Sert snul I. pi ,, 1
paux laits d armes de laCampa>
k^ue de "lim.
ATTENTION
.le vien informer le* propritaire*
d'auto squv j'aV\sreu hiert les .pneus
L.UHU des dimensions suivantes :
tutus 39i4-cord; pneus 33x4 cord
tnsusjDs.4 lfi tard.
L. PreelzmarnAggerholtn
Rue d\4. Qvial


IE r
\oH(ii:s (France)
'GRANDE SOURCE
. compIMs do l'ARTIRITISME
du U M<1 u 5 lepM
TFMMIS COIf OtO THtATRf CAtlHO
PAHO SPOIL POUR LE8 tMFAHTt
lpali Fbtf,,. i- bo|urie m Mkitori n'A'ltBtMli'ii.
-r-
'.i r/riml. r 01 I
,,.' I flirt'.
III Dm I 'Mi!, n' H
niens M rie
, lettre v i -i an
p. i fortuit) '"i
, V I v : I 0 I
n .
|8T0 ,x IJCI ce" finit une
l,i | : i ii! ium'e fran
| i ,,,, h Ce mr la
Mi I aecWa tOBlM
,11, ...,., \,, - las,
V, | ilu'H dexHiit i nimi.
I ,. ii tin mi le la
I ilon III |>nrt
Bii i(i i.ntMii 'Mo La
M-Antoine Sansaricg.
i. i I avi ii.liuiment dfl plaisir
qU, 111 s oiii ifMi nuire ami
Anl( in< 'i | : -i Ul.u I
M, ire | i t*n i" I oningo n
qOI ,t. rli 1 i In Pln poli l'a if,
r| ,| |,i i .. ii in dl c m le eu-
T > \ i Capilal<
\, u i, i< :i, Hcneine rrrd le
|,i, n uf ftlui un iim !oM lOIllM
no- yo palbil p,
M- C- Benccmo
Hier e-l revenu parmi nou-. vi
l\n i ', eitiique t liige
d'Alti i de I i 11 un ioae le
La M ' i in' 0 I'" DOOSOi pij
une aLttt.ce d <|.....(lus nos.
N'i n pi.....n- pi air I saluer
Bon rl ni
p Nouveaux Mdecins
\ la dernire session d'exame i
111 k Nationale de Mdecine,
ont (le m.' Intitula, v ni '
BVi l n i ,, i I ll.ijln Bit il II
nier n m i Mil. \iui -e Leiov,
hotiii i i i, -, Vante Bollttue,
\\ alion i ion, Uotaw li Ho
k Mil ci ai omplinenU,
La Sainte-Claire I
Limamlie sera clbre, fai
m, la leia de Me Claire, patronne
de ml......i,i hi lion de U
Cornu !' ii l'e uu-Miie.
i.i ||i i i i Hun n mina, sans
doiin la ptui giand tclal car, la
roule renoue voilaiabla poum-iira
mu plarii i di rentre an Fonie,
Mortde M.Rea Quintoa
C'aal un grand savant, dit /
Matin A< Haiii i,ii homme d action,
I i,i p i nu ne ii j un o>jiie-
mai nv 11 ri rea qui *i*-i. dadit-
panilie llio i gle (motat, il
d l 01 d Itli 11 au li,h.inili ne de
pbjHo gl< | Ibolrgiqne tes ban-
lis (li ', i u ' lige de Prani e, il
davil I 11 | uli i iiir In en lu n
d m < n li de L, n ri Uliqi |>i i
ItaIniectiooa d'eau den.tri-olo-
I ,1| t l|i I | lit II I < Mi lit I II I
de '.'uin'i n.
Il p I | I l I jll. il, > i I.MU-
gIS n iiawqi I ii -. l.'iait 'I.i
mt i n ii i ; : i t|i.....le, tl ii u
te ane >< li I. p -
plii plu n i liaiti n 11 I m u ii i< ia
lui t n i ii" > In m | liilis, ; I i /*
mu 11 i. .n ri I | purent de la pie
mure enlance.
Varioles
Mardi
Le Se-'ret d'Alfca Rocca
7c, 8e ci t'f t ;iisotle.
Entre G- 0.60.
VWOCQ
au Cin-Parisiana
?, pisode qui ne tout pas 1rs
moins inlr*3s*i'ts du heai fl'm
en sirie Vino , oat t cih Ma
hier i.oir.
thio to'ile lgante (t' >m '' m
n npulaiiili ..u j mi les net'UN et
l''fga c i des di'or*.
K 'a iro li iin r*or*>enttion
Irois autre pifo.t dfileront aur
l'cran, el pui-que l'inte<" des p
ripMies si mirvi i leu-oment imi
^In's v troiaeant, il est a auo.)o
sur que If rrPmes app'nodlaaa
meni* v.npithiqu s ai'Utilleronl
VlOOC'.i
La Direction ofYfr -es al >fl
ns d'autres li m nus-i inl^r s
>anls. ajsi pa'nnn>nt. lo'sque
tes 10 p-ndesde ee h au li iu Ml
srie aiirobt t entirement -xhi
bit.
AUnlioii la fraude
Beaucoup dt dbilants prolilant de la vogue du IxHlil 'SGClftll* vendent d'autres
r limns sous ce nom ijuj fes conaaisieurs reclaiBMUl. On tjrand ftombre de consonttn tteurs ainsi
trompe et vol* ne sont plaint* i la Maison Gealjens. C'est pourquoi elle antormi \* public in-
liMess ijue I- vrai cUliuin Nectar) se fouve dans ses quttre dpoUen Tille,datisla maison prive
de Hrfrdnc GeatjenH au BoiaVernat\ aussi dan *u nMisoo
iri ve ,,e Ptionville
Ceux qui aolitent aillcursdevraienl reclamer le Rhum Nectar
ea bouteille tiquete el capsule.
DEPOTS: Xo 1910, Hue du > a in d* I b ', Mo, III el :>0i) Rm Biooe foi.
No l28 hue U nri> ikwitiMM maison buii-> St-Yictor.
Mariage
Dcs Olfre ci-emploi
Nom avins nn v o. plaisir
r;nvilati')ii au pro, h un miriag:
de
Velli- Emi'if K-ii| id
avfc nolie ami
Nerval iuai
l.a I! n'ic,;nn N li e leur
sert donn^e le Sionli tQ \ 10)5A 7 liMires prcise* du mtlin #
en l'Bgtia Mtropo'ttaina
Toae non (m de biulieur aut
fulurspouf. ^^^^
m~-m
Avis
Docteur W. LEVRC, era ab-
a nt de la Capitale du 8 au 17
aot.
v,i s nui s pppiia li mort A-
r i llie Mil h I i,nenue hier m
lin.
I rs (ui ihilles curont Heure!
Bp's irid'. Le convoi partira l
la maison mm nuire No 1021,
Avenue h.n.inne. trois I eures
et demie pour se rendre l'Kglise
Slf. Anne
Nos eondo unces aux familles
proaves.
Avis
On demande un jeune homme
hnnniVf, tel f.cap bi# de >oy e'i.
Rudrffsfr ic Hurau 'In Jour
nul.
Poil BU ' i -e |f 6 A. <\ IWS
On demande une iiuao vendeu
ne ai iiiunc il i ii i pnlant
lj .Lu*
S iid.rs er a
MUH'ISQN, L'- "'S \ Co
Plus de vieux I ne'
Plus d livres i >
ch*, avec les avan
tagw qu'offre L'activit iodui
trieile , dirige .par l'infa'i^ible
ritienne l'ieai'
Prtrfwswr liifUi
le l.ouilres
l*\ er |0 i i" t 'e "ii >
et "mi la
ranJ'RjeNo H',0
u mi ps m p, car:
Le yeux drlectueu rendant nerveux;
Le yeux aelecluoux donuent de la migraloe;
Les ynx ucii i.ni,-^x_viiu ni| ccliem c- bien remplir
votre tache. flL^
beaucoup de i|ens soullrent-.des yeux sans le savoir.
*^ Empiessez-vous de consulter :
I
Dr j. I. hOlSTEN
L'imrorlanee vitale de la dite
ch'i les eifanti
Apn's bifn des i nnr iif rechaii i* -, i < irien^e meu c
;i coi lu a l'adoiiii n ! la t.. -1 i. / > s nfhnta
Chique rouriilure , le indiee im.s cr qu'elle cent 11 I
d iinminr piod i ">. 8m'ilon, 'linox: en ifflin dani
t n- I. .' .' i I- qui ,iiiii en tle elii |it d II lui e 1
I nllermisfernfDt aux c a
les nit-dn-iiiN d-irdniir oi.si.i.- nt a QL'AKBR OATS
eoaia>< une uunirluie sm.s paiii; il vllah m' t l.cfKbi'.e
la snnlule hfb/s ft des f. fn h"
I onsuMi/ vo'ie uni" iu i>ouiraa4i > M l'hav.tilu '* Q.ik r i i
sons t rue de Louil le el q and i BU'a ail; nt ses ISjmoii iuuuai !f ui
ei mire pnlag . ^
Rappel i tom que le Q..aker Oata l uue'nocr.i'uia aai e.
I.i.. n II lui: M ; .\>v.\ lUii li
ni.
Opthalmi.-st Opticien
Il a [ip'iesM pendant H ans a Philadelphie, au ^Canada et daaa
l'Amrique i-tutiaie. Il vous piestrira le* aeilleurs verrea au Lejoio.
('H 11 : xxu, i.i li< un s a i, i.-i iiai.tii, :8 Il a.m. 81 "ip. o.
i hiladilphi iirtultnile.
Eutj. LE BOSSE & Co
Agences Reprsentations
PORT.AUiPRWCE
Agents gnraux de :
Feoleex- Jones Jewell Milling A t
.VLW-Viiitii
l'an.**. Iluii&rijii 0 0 Doule Rou^e ee .
IrKiUin ?ic [oturancq Comp.'utv
i XKW yoki:
Assurance contre l'Incendie^
fti. n ond la/rli C<^
Alh-mettes i ^n(e Homo i
U- S, Isul.lx i ,|".fi Compaoj
Hculiers ifetls.
tbai F. (sUhqelt So'>
l'oisrons sa < s en tous gnortM
\]ai i l,t hu.'s Lili lns'ce Qj
.ssurance sur la vie,
juilbou Fitiis ('.n
ViaW iV hnmpaqrf' liordffrux
Mi. ftijilar
COPENll/VGL'F
urr Oumis, iro nage et cunnerviti ".htMill
\V S lallieffs /; Son
Taltaca | m* latioMa|e
sm> EU val
Cigarette! hat...e
l.iivoie de ^ enr
GniaTro
A. de yutteis el o Agents
s


'.ESMTla
'm i
Pourouoi vous devez acheter Chez Marcel Attf Cie
M
achetez votre Clairin Yierge riiez Marcel udnin & Cie,
'' vos Gin, Wiskj tt liqueur M %^
*4 vulie fcliuin il vus Jil.uuls '4
" votre lucre hatien ou tranger chez
voire C'It' lui reli moulu chez
l* votre Bi^ie ( poWenbiau Hainboury)
4 vos fin- d- Bordeaux
j^hiui aus.i ehet larcd ludain 1 **h
parce qu'il provient des meilleurs terroirs J'flaiti.
parce qu'ils sont tendus aux plus bas prix de la place
parce que les marines (puis vendent sont d'une puret ingalable.
parce que leurs Util*!' boni leipM el letns prix d--s plus avantageux.
paire qu'il ,-t prpaie avec du cal da choix,dans lea appareils les plus peftscuonnci
paie.-, que .sa ! i h-ur el so prij lli ni toute ciiocurienoe.
pi:c qu'ils sont vendus aul tn.ue prix qu'Ailleurs, malgr leur stfperwnl
parce que l'accueil q le VOUS rCevrei sera I >s plus courtois
H-.
1903 mue ou m (j;imi de, ILiai
*&***'+ Costal'idjb important mk cttI422 lots en espces, ks ks auspices te ii Mw
F. M. AHiri Cp-Halien.
Une loterie eut ouverte^ont^le\prir>ciya "J<>t eonlt pn Vimmeuble que rprtnte la Q+avur* d'auire pert.
Le tirage aura litu (Ifi* que te* l itlet auront tf vendut*
Cet difice, de conltuciion modem?, offre tout le conf rt dtsirab'e et *s\ nu* conteste, un des pire beau.'
ortament de la tille du Cap.Hatien*
Sltil l'angle des iui 8 du Gouvernement et des Ueligleuses, il est construit entire 11 *nt en roehei el. If <| i '3 ol on.ut an tlCS OldulS I' 0 i > tU i
declisl|66 e, or-t une paisseur de 18 pouces, ceux de l'tage 16 I nuces L'une des ( l. :\ Il pied* do lo i l'iajr, l'autre 63 pl*dl Il lis u i > v.ist cur lofti HU<
o lu UVf r,l, i il If a de l.nMd' un li-igs > al. trois clambrfs e rie dApendinres servant da cuisine, nade de bain, c l.i tais d 1*1 M inol \ "1 taj\ il Jf II une terr.ISSI
six chambres et des dp ndr-rcr l'usage de cirs'ne salle de bnin cabinet, d'ainnro"".
L'ekeattir,treB|iaein et romniode esilalt uni m Lois rj.*eea)oo, l s l'Btrps, rh liras de eMn du pays lea parquets on petis bloes deboli do dlH*reot's Morees qiil (orra \
des eses lilajjf* ii pli s bel ? Ht-l.
Liuiiu.ulilrest actu ihui nte up paris Gosipagnle t snealsedes Cables ll-'-yr phJqueaqs le loue raisonds490dollars pi .....Iset suivant bailqil pr. adra lia le 10 \l. i090
l'e police d*assuiaace rouvre leaiisq rs contre iaeendie,
te mitre 09 b lel* m n en vente es* d 12 OOO, ( foin do>l* s) le Inll t.
En u de *'.mmeub e qui r patente le loi p fripai H y n 45>2 lo en v*p m ti'une valeur d'ennemi'./
a* 1. 7,460 ( s- p m II qu tre <#.< d Uar* ; a n*t rparte',
1 loi de P i,i 00. i lot de 5U0. 10 ts ife /on. 1t> ots d* 5o lo lo n ii 2 t ton il* 9 37 lots dp 1<\
les bilfets seront vendus sous le conlrllc de la laismi F- I lltieri du t'a, Huli.n et le linge de la loterie aura lieu galemenl sous son eonlrle el si i
rassislince d'un cou il loi u des peribones dont les noms suivent
.MO1'- J. K> tolcanap, liclor Daubeaf, CharlesZamor, I. M* ilaclas,
J Sancbez karliuex.
Eii venle chez: E Htibeliu Htel de France -- (ieonies Uuoier.
J___
y.
FullOn Shoe PoIlS^ Company lnc CERGOElLS pn tous gftnres
, <:iii /
VI
)
New-York
Si vous voulrz conserver la peau de vos .-Iiaotturep.
ai Vous voulez coose iers souples* pendant I' nuti mps
L11 | ( < ,. / notre pte J4<-nogrsui I-' meilleure de loulcs
les in. Mp.i I,
laluiqtiPe spcialeinenl pour I-s qentb men du liiq' I lile
Elle piolqe vos chaussures contre I Ii.l m
l'humidit,
bt o.Jtaithuie. S 5 S
- El
S"
r
jZm-^-A.
:
il
205-299 Rue Trav^i ie;e
QNK-SMEARED
1


_* MA**
7
fURODONA
RhumatlsoMMi
vrrlcJcs
Goutta
le
.. j
bclcrosc
Obslt
r II MiTMnl
t u ; i 1
' :

...!.* - |
c
lave le sang
L"ln tniu i .:. i -.r r -.: >if
, ...
it . .
if-tqui
it n. on a*r. vni t .jir
6 i --. t i
- -tir. 'nrjani.i- eni .uni
I l:.
r fmt -. ., il .. ->
o
! I f TH'r.r'j ri r*'t"
HIALltU,!.
' I w . 'nii*f.
u. .

lergt Vaillant Cons.nnataii
LIM Vf-/M r' M v.u:iu
Grand Htel de France & -Y
PiiHiii.ii exceptionnelle, au centre des iMaire*
i protiinil de mute* l* f{hmju. >, De laduime e
de lojies les Ajences de balea i\.
leiist'ijjne.n rit s l lecifits pour rovager en juio-
mohil dans toutes les parties de I. Hpu'ilique
l'Hati et de la rpublique doiuii iraine
(ha nli e> conlortnle- el sur! ul 1res propret, en
tilateura dans les chambres i la dmentie les Pen-
sionaires. Cuisine I ai lise trs soigne et dis
plus varie*.
Detf.a de* nter la m j/
de VHc :
Mus des meilleurs crus de Bordeaux, par
qu -, il .iiie.ann ;> gall.ns ot par bouteiln >
!.,. Vins lchai >ux, vous trouverez, le pnii
choix, pjnr les j MlUla el pour l'ge
VINS D'ITALIE* DKSi'AGNE.
ViS' DE B' HJIUIO i i (.hUncs et ro ioj** -i la iv 10'nic
' Pommard m u-.seux, ijuii A ncrii-ain J
Le plus gra ni assortiment de Liqueurs, COflOftC
gins, wlikles, etc.
Absinthe Parnod, Amer Pu on, Vermouth* J.
CO.N-LUVh..-> franaises et nmerleaines traio
m sut arrives.
CIuaBCS de Cuba, \urora et Il.ibaner;,.
C \R ri'KS de toutes las falirtifies il ll'Wtl Gros
ai dtail.
PArlFUMERIE Corrtes postales.
Prix tri m iirs.
dfini
nu*mt>i
r-oru-int l-con'ort
koi>rchouc toupM ri "Al
ta
u nu. ...
Keds
ut
barri-
I mini
i|. .1 ul
rhj*i^t mu de Kcdi pour
' -il l M'.
font, w, le, .nom alran. """
l.ri KMj Knt l.b: liioi. 4. cCK.tdk^^J
>hn midi
. pwfass
lltd S.Mtt Ruttir ftn Ce. U. |
*Sfv>
L* Kirg Mittfl IT i >i pour qui dejra la
meilleuie marque qui ai1 jamais *.di til-
l4e et qui sait Vi il doil coter un
plus cIim- que I- Whisky ordinaire
ne.j

WmqSmamW
0 SCOTS WHISKV
La maison H.S1LVER4
( riix qui nonl pas oneore vu les jolis article? U
liricssi' que vieiil de recevoir La Maison iiKei..
<|.uvi-ni, dans leoT intrt, s'empresser il-- passer
. lie maison, Car nul part ils ne, peuvent trouver
d'aussi beeus trticles ides prix si rsisooneJbles:
Ros trticles Mnl vralmtOl de loule beaut et de
Ir.iii hem il nos prix dlient toute concurren e.
Alpaip'l noir suprieur
Satin Chine pour tailleurs
Kaki blanc suprieur
Ki-. jaune ..nglals suprieur
iluck union blanc ani||am "nouvaau'c '
iM'ili union blanc anglais
fil * "
Tlissor )aponnlspour ehemise a honimei ot rnD..
Heps de sole ;i barres conloiir pour choioises a lion-
mes et robos nouveauts.
Ilapiiste fine pour chemises
Percale fine pour lingerie
Olltot percale pour
Zphyr anglais .pour ehemises ex'ra sup
Organdi suisse uni et couleur
lias A joursdt-inl-soie
Chaussettes cossaises pour entants
FYeneh Prisky, dernier,- nouveaut
|>oplin Jl fleurs pour robes
Tussor blanc
I,imbrie lilano
Voiles oou'eur A ban ea
lias sole brade
Bas fil Brod
Lotions "I IverV
lulle ( our premire C.o nmunion
/'ouvertures blanche et couleur suprieur
Bande brodoos Madera pour ehemisea et )!;,
Voilo banc barres el mouches
Mat ne blancho
Nappe couleurs
i'etitea serviettes blanche* damass es
Irgandi hlane ft couleur a barres \ a caneau.
t ainaga cou eue anglais sup. pour |upe
Madras a barrs de sole pour ohemises hommes
Brpe le Chine couleurs assorties
i Mtra suprieur
marocain a carreaux
'ioirle A can eaux pour robes et chemises
Tricot.ne le soie a barres
l.rabant noir anglais
Imitation to la -rue
Servielten do toilettes blanchen A ooalaoi
damasses blanches pour familles
<. hemlsettes allemandes suprieur $e riToinui ni le au public et a sa lliiilrhieuse cli-
Aimaldis clients, vous qui voulez porter, peu de ButHa p uir I dMj| une d s, ,,,, ,.| |., proniptH
Irai^, les pln beeai lissus qu'il si.it possiblfl de excution mise daui les otivrurj < c.infis ser'snins
trouver sur celle place, ne manquei pas, avant la maison resta ouverte fumii'a s heures du soir*
P. P. Patrizi
Bar Terminus
Julius LopnMJ
Propritaire
\ I iolersenion du Champ".jb
Mi rs e1. du Pelit Four cette p st
lion al iiii e.
C'a* le irml, / roua naturel d*
ksi iui qui lot.t < n m ulrn t i
l .- < o |orr t'e Ih tille, loi fiit
n |(idtni >' oigner du li multe
d ip |iin r fihis
' tel IA Cl "or piei i' le nt il* n
Ici h II fiaii la sioi que e ftil
, e n i i 111 xnice.
i
COLGATE'S
KlflBOV DENTAL CRIAH
D ir . no il dr l.i Gmc Drnli-
lie COLGATE en RaUa"
fl nom lommci ficurcux.
; U'.eut dlie;.-j- vou' 'rvilc \<.m net-
loyer Ici Jenls rguliitn:- ni, uni- I bitude d'hygine.
La maison C. L, Verret
Marchand Tailleur
Ro 1823 Hue du Magasin de l'Etal
d'aller ailleurs, de passer cbet
teeruil '< "s ,,sl rserv.
nou nj| le meillru.
t jt mode en.
N. et Ai Acra
Gra tri-Rue
A ct de$ Caves du Bordeaux
Nouiez vous voas hablll-.r avec eigjinoe, et MB
march
Adressez *OUS la Maison N. Si A. A HA
Dont la devise sel ddvaalre a patil bniice pour
vendre b aucci p
Uaiis sjn pei .onnel, la maison compta un mailie
tailleur italien s rti d'un tab.isse.nent de premier
ordre il il t lie
Clle est ea msaurc de fournir des romple.j tout faits
et sur nijsiure, en cbeviote, diagonale, pnlro beaeh
drillbtaao el eoalaur, coupai de easiaiir_pour nan
blOOS Etoffas pJiir gllete
Bonneterie-112^
Caemises de Jju. et de uuu, au ,i<*at de; olieo*.s
'.du et miaolidttss dernires oratioas, Ca1 ;ont
el i'y'amss.
Cite m linon nt- 8 Mue Une t:. ovation
et le meilleur accueil est reserve tous ceux qui d-
sireut par une visite tre dfies sur la valeur de
travaux fournis.
l'oit costume command et qui ne rpond passa
goi. lu client est repris,
On paile franais, anglais espagnol et italien
Pharmacie Sjourne
Lionne avia h sa clhntle t aux mdecins et au public! qu'Use
t norme .tu i- i.i .i.i M : u logie en kuu Laboiatoire ud
b d g e dp iivjn sut la L)irf.i.Ajli,, , L
Ur U\cot ai ^ Sjour n
L\ il ia*il * s>t ii'ft ti|i lot*iaqra .i j 7 h i ur- d si- pour t.in '. \f% r-r.lieriih-'s ji anily s prft ues esj a
ViDo ,c 11 iointa, s Wis tiiMiifi et > C4instnte Dr*V *5^rirt rie
St ut reues que 'e mardi Jt chaque semaine:
S'adr -. r a ia f.r.u ^.e po-.it MU roiiwmuo ..-._. .
4a il e* i nriniw M 'i'i'MS riqus
Haciinn le Wasseioiaiu
i- enon de I- i.uule-,
Liamen du s-n^ e' du pul
Ciaueu d .iidliOrea nx-jile* *
limer, c rraeli
A Ibunoino ractiol
C ir.jur.ie L'r^e Ferr/ral*
J10 Une dt;s Csars
ncourt
Tlepiionc : N 750


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM