<%BANNER%>







PAGE 1

~m INJECTION PEYRAHO 1 Mplo. J. 40 eux. softi U BLENNORRHAGIE et tuai coulements rcents M Chronique 231 ARABES GURI ur 2321 (Etirait d'un Rapt"* dn *Mdci/w dAlfl I Cul li rscalii M J< *-* '** mMHn rwlt ll l £/V WBjfl DAN S TOUTE S BOV7£S PHAXMAOt? SPCIALI TS PEYRARD D'ALCER. 4 je*Crelk, PAMS ] Autour du Rgime CoDvwtioniwl . "ET. . De L'dinlQistcatliLdULiioiiernoaieiit—Sjrao Coup d'ail MU noire pass, IO4M prtenl et vers noire avenir. ^ suite) Le (>o ivememe t sera, sacs m 1 doute ipo %  pas ,r P "**'• f1 e ,... „-,-i c< pas le mme ,\ u *l tl qui. NM !• vo1 loir, d 'Hii dition do jutllBl d-rnier Ml de la bonoa prop M de relie lois pour lui ne voil il pss ,ii ca mo.uenl de balisa pus MCliVM •lu lait de la lo me de noir nouveau Tarit Oouanie ; aptes avoir sins doule rt.chi %  > llcoosl %  %  qui : • nouveau tarif contient le lments d une relle rMSoratioa conomique. Ileoos lui.que lu prtaWHttioO U pu bUe do projet du irii douanier • coin, i \ avec un re. rudesceBCS dM liBVBBl, HU\ nouvelles p'ants liousde tabac le la 'l Billd 0*1 Indu ( oi| IIHHT. Pla >e l,e "* mille hommes x sont MlB< I ment tnplojaa.Voil iion homme!' u.., h.* I migration quelle IL ou intelligent': ''I u n t ciiaiic le rwudri os P on "" aans v.o.eice I il OOOiiBOO. * nous apprend que : le I presen iHntuuue d. plus tmpoilaiiles Btitoni deafOlUl* D d Ubac de New Vota a passe ces |e>ure cl dans le r*|ou dei Goi nwa, ec Cimpagn .l'un i gone.iue dont la niiMou e*i J'tudiai les i ireio* propres la culture •I "••* %  ble piotable que : •! loi |" de temp J des expriin •• > -oient ten lot eur ploMturpoint du pays. DeFeclONlki laTOBt par U mite tal lidan le rgion* qui se ,on Hit l PW %  PP0P"* M | |„ .I, luredu labac — Il pour suit en u-ms appienanl que ,de .i r cfll, lea I -mes SI An drn prtpeie! t loleoeinee leur fal.r c .non de nnirjiuo de n a Bire I pouo.r servir une cliefl tele plus tendue, h ne sereit pas surpii de vor bientt .os til.tu res et des aie Irfre de lisscgs lenler de travailler sui place le colon que ,.!! produieons t fourur en eon „,.' en.e le Siem.lt Drille bleus, Us l lie. Us qui sont d utrge cou mut chez l habitant— Ce! par fait' il poursuil il "e' P 9 niable que ce mouvement puisse dleimiuei une notable amliora lion de u. tre milieu sc.tal par l'introduetiOB ebe. nous de teciu ciens de v I ur et l'urnanisaUoB n EU nd du trnvail agiuo e et in dmtri.l.Cestpluaquepa.fM" il c .tinue il >mble do> c qn,. | de, d'une r. oiRai^alion prof i ie de Lulie commii gi raie ail pthid a, l'liboration dhi.e p'ilie du tarif douanier ar tuel. L'ex|ierce mrite d'.Mre suivie avec attention Mil Monsieur BorDO, palient/ et uvant lon^temos von inleiorti au procs et l'cioulrmeul dlini lit* de l'opposition par l'oppo-ilion le mme. Kl quoi devez vous toutes ces belles persp' lues d'avenir, HM tieuis les ( Nalioii.ilisle' r el ,-etle Cfeoprolion Iraacbe pi h yale lormant la baee du G iuwnemeBl Homo Tour une fait, Meseletire vous feilei de ia pi Bf iBeV aiiB m faveur de la rUi lion -lu Pi idenl Boiaoi al. pai ci qui pr ,,.,!,. oui W.M/ biBii que la pejl n'a paa mal ilioisi in COBBBBI ses destin, s a un lel patrio'e, et ses pirtisai^ on! bien rtJaOB de dei fer qull soit llu Le MATIN a, dote mille fois raisons quand il dit fc Mr Vient : td pal i" < Hit i lr '' don 1 i' • %  l "'" """* a mm dji 'l i M /"'"' 'I'"' " ,s l'a, i/i enfin i • •>• '' /"" s '' ,,IS unritphu aprt • au* nouku.ons lani ' i" 'i '''''"' 7'"' v '" > unie, baanl m iela nutpri' tenimt s "' notre /-'" fon t • 1 /,,, ,,,,.. priconuont MI < %  %  loujours le NOL'VKI.LlSlh qui continue : < el'.s huraient des rliuc.ee plu nomb-eueee de rus sic si dore ttdeja l'iBBUttCUOB tait rpandue a protusinn dans lee masses, de cnaniie i prepa rer la main d'ouve intelligente el babi e donl I emploi sera n cfssaire c le. etc. On a toujours feint d', ubli r qiil'inslrm lion de I ; n..,r-e lait C iii.du progiaii.mc du l'e ideut oino I qu'un vaste piojei en a ce publi ues IOB I.N. ctmenl au Pouvoir. Tuui comme le NKI.USli? : peur avoir ia IOU e ue hecisioff, d. m^nde de MiouNer un BoyeB quelconque dy r.mtdn— tant biuit que len iravaun di shecl e ce aaspen us faute de tond* : je di BUaeii que pour ia i?er l inulructiou de lu msse bour^eo se et pB] MM, il Uut tiomer uu inoseii ,|in II ouque dut-on accepter la .ol laboralion acnticaiue. la lin jusli liant les movei . te kBcnttBB, du rette, ne sera %  M plu norne que lui u'avoir consenti U CotmBlion que ton IM us uvonsieconi.niiidi.|>. n-'l'l' Il n y a pa9 deux Irgiquts. ou bien l'aida el leroBliolennricaineott di reconnus t. aires ou bien il ne I ont pi le Lan l'alliemalive rieu ne icrviiail de niaidi-r la solution de ce prob • me vilal ; il taudie.il y aller eerumeot. Il t1 duac uin'i.i que e HcCsident Bon. tnvissge la lalinlion de son l.t au | L p' II.u."' de i li %  il., u n primaire de la masse, tan se pieociuptr de.lis int resss a'adversair. s qui. pour se faire bien veuir de ctlle m^me masse ne leculerai ni devant au m moyen. Toussez dote toujours de l'avant Monsieur Homo, el la BOeittilfl vous en aaurra gr. Honorables LoafcilUrf d'Etal! lente la pat lie • i ne >lu pas-, autant dire le peuple liaili. n en entier, a les yeux bx rur vous. Depuis la c-reotmii de la II nie Assemble dont vous latUl paitir, von HVI / toujours kfl vous metire la bauleur de la situation. Le Pouvot Exculil vous a lot jour trouvs pi s 6 tludier avec i indpendance, comptence et patriolia me toutes les qutstnins .i iolit snral soumi a votre jigecc.ent. Malice les passi, DH qu une (fr laineprMe adeclit-Iues -ur notre malheureuse l'aine, ira gr lsai taque intress, es dont vo'is uvrz t l'objet, vous i.vc/ toujours su faire voire devoir. L'.mpaitihle bis loiie dira si oui ou non n M avi/ mrit de la l'aine. (Juanri 1rs passions seront epai-II-. quai .1 lu (.rcebaine gnration viendra BVtC in paitialubxer I, a respi c.sabilit de la situation qui nous est faite, elle dira ri M U. navtz tas plus fait pour notte BeVl que toutes les tbau bces l. jji-laii.is qui >e Mint iwaed. Elle dira -iiiloul M ,es l'-hambre • dori I. ValinnKata* rcla aent avec tant d'il gi a lion la rtCbBatitulb'B, n'ont p> s t cane. daBi l an al pics BM'agrttta | tu p i ioiei— ex cepli. n lail•'. ijuilqo s laits l gislateuri-im.il m. inlime mi norit qui a laujt 11 (l ubmer (te par uce aaejoiil cupide et servi e — el'i s n i raie ni pas man que i!c rtfatar ce non rr.er d in capables au Potviir Su, lime lan di quVIl s vii raient pes'i'ie tou joue le iatelreetoeb, sauf quand ils avaient une i.rn .V rvolution naireiiir le appuyer, bile aira il Im.l,lea dtU.oCn.p de'i.'lll-i ta pal '< 11 r g. i \c mec. eut?, furtci." letdiraiHf, p. nrcrrnbat lie le> Liurtattipri laojcun re BBBH*I* 'M rijl qu eli votaient a j t (Oiliru ne t-ODetitiM ni pis une immoral.l^ po litique cl ne sonl pas la cause de noue U. I.taiie pce|..e. l'.'i m dtmandeia p> utquoielles s rniirts IfeMbtae n. n,m, i le tu I re. -u.ii libBBki %  Inompbanl, en exl Uni son taicio ctme. MBI SJ ou i u i -i je lr, iMaal r. n>ei- avait atteini le terme de san trindal %  pou quoi n ont ilt^ jamai fan eui devoir, en refii>ani DCl Tient de t-e roui ber ci vant In volot ie de i e • lu f puisque en ce it m, s I* le Pou..ci !.. t-iMUltl n tait p s coin pris • d. foi rtionnaiies re" %  > t> 11— au gc de 1 hxfci l>fn mais dit, ius du Pe. pie 3ou. liai Elle cote uea donc quell. %  ont tou jour tialii leur mit.il I aueliei ii'or.l |i m.iis .:,fecilu lei ii.lrt* de la naliou. Elle dir.c et lin, llo non.LI '"oD.-eil fie, de v< t'e llau le Aniab e on Ois i Inn prei L gislaiives laquelle de rei Inslitu lions devra ''lie cloue i u pilori. Ans i li i n |i'i.li dis nces %  it a ii,,lliil,une ianl 1 ai t |i n seije et iuleil g nie et c On uni dclassati. ns vuici el sl riles quand snivera Aviil 10x6, Vote a Haute Assenble a laquelle lu ra la n lai ion p. ti i.l q.e d U e le l'isid M de la H, ub iq.', nefraau.ute altenlion aux s,g'ili. ns malsaines de ceux q. i n'ont j n.t ii,s e de vous bunn I er ; ne veu OUllTfi r. et. vos lut rilfjtl le manquer, nt poirt d ai I, r -. Il -i ..i. d .' Mcntifur LfBi Bon , Botta liisiilenl en exeni ce, qui a cooi des piei.ves do ou amour du Peuple, en ebei liant par le ule an yens te le relever de ses ruines S'culaires, par l'-ipp'i. niioij d'un prrgrao me rmi neniment eonilrutliffr? Evisrd LfOEIt ( La lin demain ) k Ueimas A 1 oc asion du deuxime dim.to lie du n i-, il y ora pi ti pi lit de Del mis. contre la CONSTIPATION prenez lea COMPRIMS SUISSES de DELORT, Pharmacien, IIP. fTtl9 Mmint-Ar,toir.m PABIB C'EST LE MEILLEUR DES PUROAIIFS -^**t PORT-AU-PHINCH A1B PETMU. Phrmcl AC.BFRTIN1 Pharmandu OJul-i VIARU mt pt-'V /•• bonn* fharp-Bi-n Vente par Conventions spciah Il s. ra procd le lundi que l'en i mt.lTa dix sept aot mil neuf ec i t vingt cinq, e n l'Elod* *•• pr |i Uiaiilire de Me Cdonard Kuol, Motaiia la r-i fei ce de Port-su1 nnce. Hue Houx, i trois heures de l'spn's mnl ; A la vnl au p'us offrant el .lenier enchrisseur: I —dune qoant'l ilel'xc.r reaux de teire >it,iee sur l'ha talion 'nglade,, quatrime a lion rura'ed- Her.dre. c, ropoi-e de deux iardioa de eiuq carreaux cbl cun. la uiemicre portion el b ri te au Nord Bt r e prand rh min ].• l'e tel IWI Baadroa, an Sud par Phi'istiu et l.or m, sur I li li • laliofl Hisqu, I Bol par Lou.ina li i| e-, lerni-e ic l'Ouest par L/in Vinrent .el la deuxime por lion el borne : au Nord el il Est ( ar le reste de l'Iisbilation, au nid psr le gr nd Ii nrn de l'-lel et I Ouest par Philisaiie Svre iur Manuel (Inlbie-ez, SBiVBBl BfCCl %  -• veib-ux d arpentage dresss par II Ivet'U* Bmeau, arpen eur pli 1,1er de laCoinmine (WaB radres, acrompagns de leur p an en date (iu tr nie el un a. t mil neut cei.t vii at deux enreg sli Il un Obtenez votre sant des sources mmes de la Nature. LA Nature tant la aounx de tou lea bien de l'humanit, il t logique que nou ayon recour A elle quand le crp3 humain a besoin dea trsors qu'elle renferme. Petit accident Ce matin, veis 7 heures, ue*r rur d< rues liai tel D> et u, lies et liiaud'iue, un • ii i .1 csr ineti .n, vi par qu. Iques ouviieis entra tn eollisiuii avr une bit y elallc poitant le \o |8|0 Ce pel.l BC ident n'eut aucune suie l lieuse Parisiana Dimanche Ren N iv.inv dans VIUOCQ linlreo : '2, 3 et 4 gourtlrs Mme Vve Eu ile El : e, Mrel Mme Jean E ie Me et Mme Maurice Elle, Melles M i *uei le cl Marie Kl i. MM. Paul et MgUsteEne. les Mmille Elie, Il letjens, Duchatelier, l'aubrrl et luus les setre par. ut el eilli n menu ni bien imoiement Son Ex.ei BBCI Mr Le Prtj. dent de la K^publqiie, leM.TII br s du t'onseil dvat, les Membrai du Ctoeg les lires du Saint Epril, les Ecoara o'e Soi t Joseph de e.iuiiy e| t, us 1, s ami de l'urtau l'iince, de* itoaaivea, de hainl M ire ri des autres loca it-. qui leur ont donn des tmoignage ,:e -v u ( alh e l'e eeaaiOB del m ri au No '' %  mesurant io\l a pieds de I • de -il toute la picl n I cir abouiisanl k la rivire de 'a ravine du'sud a 1 El par Mme Va Hegnarl Kou seau aux droits d'Anna Sgoret a l'Oueil par Lon Tabiteau, ainsi qu'd rsulte du procs veib I d'ar tent'geel plan ili,--.'s par l'arpen leur Arg*ne ti)(piaf lrrite. en date du dx juillet mil neuf cent on/.' ; III I n proprit sise aux 11,1'adres Grand Hue, en-emble toutes les constructions qui s'ytrouvent, impose au No 23 de la contenante de trente pie Is su ct Est el soixante pieds au et Ouest, borne : Savoir : au Nord par la Grand Hue. au Sud par la Rue SI Augustin, l'I'-l par ll-rml nieaux droits de l'Etal et I Ouest par les hrtt ns Mercilia Suprieo, nilvanl ptocvecbal c'arpeu ge de Jude Laporle ti s, ai-comoagn de son plan, en date du quai tze juin mi oeuf cent on/ IV — nne quantit .1 un MifOBO. un lierde lene de l'habitation Fond Torlu. •, dpendnt de la troisime section rurale d- lia'idres, bore e : au Nord par l'ii neaud Mesardoin, au Sud par A ris iide, l'Est par Petite Saur tt l'Oue'l par div rs sur (iros-Morne, suivant pncs verbel d'arpenlage d Ant" i e i mi e, en d*le du vi. gt ,ii q janvier m. neuf cent quatre, enregistr, V. Six cariesux deux lier de l'habitation • It.uued situe dans la citiqui.m section rcia e des Bi'aiiies. compose de deux portion : la p e m .'te d quatre carreaux deux tiers est borne : au m.rd i i-r 'r et Pis rille, llrnii Loflslai, Duvarod e i Heauvoir, au and soi I n r. s or. p iel, l'Esc! par J'' n |:..pn l M._mi, H lis* t h< y, Dt vol n c l l'lu t lia les Vi.lonii. et • l'Ouest |ai t'.oni pan, Ornus Pi'-teville el Bet oit, d'aprs procs-verbal d'arpentase d'Auge Rimbol, accompagn] de son plan, en date du dix deuf juil let mil neul c. ni six, U deuxime portion, mesurant deux carreaux de terre est borne au Nord par B-auvoir, au Sud par ornuf Pierleville, a l'Est par la premiers lorlion de quatie carreaux deux liers et lnuest par Benoit et Compan. Tels que liBBmeul.'e|". ; i suivent, comportent et s'tend ut >at.s aud.ne excep'ion ni rserve, S la reqle des sieuts Hirsch al LemUe, Ngociam coosigaalairaa, tabli sur la Place de PortaaPcince. demeuruut i Port au Pno ce. et domicilis h liamboui All.magBe ). a,anl pour Mandataire Me Louis Moutas. Licenci en Droit. et pour Avocat. Me Edmond Mon IM, avec lection de domicile et. l.ur Cabinet Hue Bonne roi, No. 325.contre le sieur Auguste Louis, propritaire, lemeurant et domicilie Banderai El en veilu t dune obligaticu ljpothcaire souscrite parle dit sieur Auguste Louis en faveur de c poursuivants le 15 septembre 19*2 au rapport de Me Jean Joseph Mv rie Louis Vilmenay, dment enra gistr i . .. je d un commandement fait au dbiteur bpolbcaire et demeu rmi inl'ruciueui par exploit de l.ami rtme Paul, huissier du Tribu nal de Pau de la Commune dea Baradre en date du * Mars mil neuf cent vingt cinq, enregistre Celle vente aura lieu sous la mise a prix de Deux Mille Soixante Dix Neuf dollars Soixante Trois centimes Or 207961 or amricain,— montant en pria cipal, intrts frais el honoraire, de l'Av, cat poursuivant, sans pr j edice de tous autre fiais de mise a exculioa el de tous autres ds. Pour plus amples renseignements, s'adresser au Notaire Elouard hnol, dpositaire du ca hier des charges ou h l'avocat pour suivant, soussign. Portait l'ii KO e i aot 1**5 fektOMD MONTAS av. Kucj. LE BOSSE & Co Agences— Rfeaias PQRT.AU PMNGB Agit"* y.'raux de : Pocker Jones Jewell Milling A. C NEW-YOttkFanuoo lajariaa OU— Boule Rouge etc fratlktin r; .re Insurance Company .NfW-YuKi: \saurancc; contre l'inceiiclU Diamond lalcli Co Allumettoa OSiile Home e 0. S. Rubber txporl Companj Souliers RetlX '_ Chas F. laU*aa§a S r PolBo ons aals en tou g enres Mantilaclures Liie |ns'c*'Cjf Vasurouoe sur la vi., jiiilhou Frres C'.n Vins e\ thaj a i pogne Bordraax l 'ii, licjuiai, COI'LMtAbt'F <-urre ilitnois, Iromage tti con^ery qo aliaontAlro W. S. lathews ' Son' l'ai tocs Jaunes et noirs „;i Nalioiiiilc Sons Rival i i i tirettes rhanoteleio.e Lu vola do d enr hlimMiB A. de Watteis el ih agents



PAGE 1

'-EIttTlSi aiPourioi vous devez acheter te Marcel AUDA1W tGie %  %  Achetez voir.' Clairin Tierge chez larcel £udain il' ie, parce qu'il provient des meilfeui i-noirs d'Aaili. toi (ii'i, Wi-kj Ht liqueur *' •' •' parce pi ils sont vendus aux plus lus prix de lu pltCfi M vtielliuiu .1 \O> aKools pare ugw Jsuitiques qa'ila tendent sont d'une purci inftjal*ble. parce que II'MIMI()U(',S i|n il> .tiidi'iil sol d'une pi votrtsucre lis'iii-M oo lraiiqer chez " parce que lu'** JM4-I< • i 'PJI el leus prix d s plus aauia |'u\ \nlre Cl t in li> uiuulu chez '• parce •/, Le ti^ge aura /? u de q*ie 'et I fffefl ottfonl ^f 1 tK'i'duft Cet difice, de concf uciton modem*-, o]fr*< tout le conf ?i titi'afc e e' r8', tutti con'ettp, un de ptica fmau.it orntmenl du la tille du Cap Hatie-, if a'seu niauis un |>u s i,ei %  < lit i. ..... Liuni.ulile.sli,etu lieu, lit ne ii|,e par U Miuip||nii> l anaiSedes Cailles llfT phiques qu le bue a miso ni I .'il) il illar pir mils et s iv.uil hall | i |ir. mira Ih le :IJ \|a |MQ lie oUice d'assinaiioeiouue lcsioq ts contre 'iuci'iidii*. Le r.cmtr de b let* m* en vmie es'd 19 000, ( trot do'lar) le friffff En tt* de i'vimtub e qui r p tenle U loi pineipal il y a 422 lia en erp-e* d'une valeur d en* mhl e d /. 7,400 ( %  p'mM* quatre, cuut d liai ) a nni rpart*: i lot de P i,i 00.1 loi de 5 lacias, J, Sanchez Worlinez. Eu vente chez: E, Robelio Hkl de Frace -Georges Muuiei\ fe Fullon Shoe Polish companyinc Varioles New-York n CeSo1 / „ u \ PiM (1 11 H' ( Pi v i vous Youlrz conserver la peau de vos chaussures. ' • I : il ( U ii vous voulez COOttlVcrii souple-se pendant longtemps tcr ;?'! e 3e r-j>odt ri • i ti i %  IfiSlTa : 0,50 ot Lni| ln.t / imiie pale \|i.imipam la meilleure de toutes les maiipies. fabrique spc'cialemenl poui I. si|enlluiu'ii du IIHJI t lile 4 _JT Jl MW." tlle prolue \os ciitussuiis coniic la ihaliur d "i'f Ihun.di.. -HSpJ^owwPLSiii lieo.Jtausiueixli 0 CL 1 DIPBAIIOJI i. L.... M tu K\L IU IklUCtl c MAi.t'Ci


PAGE 1

ui' .M* kl. Mil -" ~t* Po l dreTEINDEL;YS donne un teint de lys routr TtinAiiit INaaeke, (M*, roi Mafvrfl. rot* pvr uruw rtri rrir. mi rm... '• ... Cr*mf TaieMfl T'it pi M • %  tum T' • %  .?r= y Lan WlMH, s.* T*UMul.-s l's parti s le la lpubliqu • 1 Ilaili et de la rpublique, dominicaine. .bambre conlortablet et surtout trs propres, en lilatturs dans les chambres i la demande des Fensionaires. Cui-ine Iranaise trs soigne et dts oins viies%  ,,_ U na.tle* viitvr le* m*tfer ut de tBtel : Unsdosm.u.leurscrusde W*+22*J£ S£l aa.s..|..iiiciani.o>, gallons H par boetU s I • "esUiisdeclialaaiix. vous trouve/, le plu. raaU choix. lJr les qualits et pour 1 ge VI.NS i/ITALIB* DESPAGNE vis DE BOUHGO'NIC(bUiioaerooffeaj # etJd M ua< •oramard m Hideux, g -fit Am/icain La plu flra 1 assortiment de Uqueura, GogHsM 9 U "' Ahlnithe^ariiod, Amer Pioon, YermouUie GONAKVES Iranaisas cl amricaines Iraio "c.is^r Cuba, Aurora et llabaner.'.. C. \r\ T ItS de toutes les fabriques dlloitl Gros I dtait. , pvAFUMBRI a i'.arrtes postales Prix tr modr DIMJT -•• vc-e d> K* rntl;.rfjratstftfat Ul*g*r*t4et i* ronron de i* fra*. • <1 nent rfaencR* rt l'aOurat la kun^sae— voiU lea Keds -Taatrre i forta ; #s Kl ims-s i ksrjr tc:-*epaaa § %  iaw fWwi. s pet tt plut aranda %  'u nonde Demande* LawaisouH.SILVU C'eu.x qui n'ont pas encore v.i les jolis article.'-' h finesse que vient de recevoir La Maiaon SiKeia doivent, dans leur inlci, %  empreMer de passer Cette iii.'ison, car nul pari ils ne peui ni trouve* 1 d'aussi beaux arli. les a des prix si raisonnables: Hos aiti.les' sont vr.iiuient de toute beaut" et de Iraicheor al DOS prix dfient toute concurrence, \lpnmi noir auperleur S.tin l'.hinepour tailleurs Kuki blanc suprieur Kaki |aiine anglais supu t ui iiuck union blanc an.|la s "nouveau., l.i'ili union Diana anglais • lit %  1 nssor Japonais pour chemls? '. hoiinuna al IOD.tl.'f.s de soie a barras ooulfur pour chetnises A liu-i,mes et robos nouveauts ll..|iuite Une pour chemisas peroals Une pour lingerie Callt ot percale pour '/.opliy r anglais pour dmises cx'ra sup Organdi suisse uni et oouleur Kas ;i joui sd'-iui sonChaussettes cossaises pour enfants Frenrli Krlsky, deraioiv nouveaut Poplin ;i fleurs pour robes Tussor blano Limbria blanc Voilai oou'eur A baries lias s klfi l)i )d.:o lias iil brod Lotions • iverf "I ulle i our premire Co umunion Couvertures blanche et couleur suprieur ftaudes brodes Madora pour cbemlsen et |upoi Voile banc barres ol a mouches Mat ne blanoho Nappe couleurs Potit-s serviettes blaiichen damass'es t . %  ( .i .i blaiu* ur clmoiises hommes l'.rep'ib' Chine couleurs assortie^ i " extra supei eur •• marocain carreaux iSoIrie \ iarreaux pour rub'M eij lu ,n : ai i'rico'-ii' de soie a barres BrabAOt noir anglais Imitation lo le fo tr fjarvlaltaa do toilettes blait-.heM Jb couleur .li nasses b'ancbs pour ta nui | ftMnataattai a lemandf supriHui AmableJ clienta, \.us qui roolaZ porter, peu de Irais les 11..> beaux tissus qu'il suit possible de trouver sur celte place, ne manque! pas, avant d'alb r ailleuis, il.' paaacr Chei non ou n meilleu. P. P. Patrizi UMit4 i:nci i:tcr bSMf CS U. < Bar Terminus Julius Lopold Propritaire \ l'iilPiPi lin'i tl ti ( liamp JP Mur e^ du l'lit Tour rette poei lion e?t M 'e. i '• M li t. n I .i n: h rel de ; i: : i.' n M UIM.I ne fkt s lo Kl de i i le, d. 'iieit iepnd*oi •'•In'gntf du 'uault* pT' ( II''i I l QWrn m i.d ' mulieui %  i mifti que t fait (toi lui 11'ic +>£*. jga>> ,u n> tit§^ Le Kioy \\ i ltii-m 1? eal pour qui j'i' n i el pour i ei '• |anca I* si ri MI '. pr-i'tinta pxcuti'tn misa iiaua HM> nnvraq •<. % %  m'i '• i >>• *' N. et \. cra GrandSRuc 4 ct d* Catf il? Bordeaux Nouiez vous vous habiller a ver lgance, et a bon B arche Adressez olta la Maison X. & AACRA Dont la divisa si rfe rea Ira p>iil b..tloe p>ur van Ji'j haaici p Dans |9B pei >>nnel,]ia maison cornets un u)filtre taille ir italien a u'.i d'un tablisssmmt lr pr.niler crire d'Ilille Clle esi un mesura di tuiirair le ompie.s U ut 'ait* ot "Ui* mesur i, en cueviote, diagonale, pu'm beaeb diillb'nns al ooala ir, coajio -9 de easimir p' lir tan valons LIJKJS pair glle'.s. Bonneterie r.aeiiutes d.; |m %  et d.nul., au i|'. at de* cllsms — '. If et uiaaohettos dariiri crsilins.— Ca' >;na et l'yjamis. C •* e m linon ^o i 8 Uae m.e innovation el le meilleiil' accueil est rrsrvr ;i tous ceux qui d* liront par une visite tre dlis sur la valeur de travaux fournis. T'ut costume cotuinaiid et t|ui i|e rpi nd pas ait goilv lu client est repris, On pat le franais anglais espagnol et italien Pharmacie Sjourn Donne avis sa clientle et aux mdecins et au publicj o u 11 '• trtnisorm son Laboratoire dUio^e enfun Liborat>>re us bol ye appliqu sous D o-.it. i UT ti< i B. s •/ urne Li la lira'> •> %  ! i • o i: h. %  > -n de 7 hr s. du matin 9 neurdsdus ir pjur %  e :.-., r cherch 9 et analyses priues dans s'annouca ri iu.it-, s a> i o il Wsasmti un e M eoiultiite. Cre-Serr^l 1 ..rieSan ut re ••? que e eaidi du .naque semaine. S'adre^ a .a Pu tr a le pour l&i ronsfllneinenU-. Inalysd'nrij.sel Su&a •'•! Y BCti -n lu Wassarruann HA c iou de Tnboulel, E^anrjen du s np el du pu biamen d's matires tca'es •xamen n eraehil -4lknroino ractlo'i Cmsaaie L'rn Ser.rfra' \ i-i Ci II m 110 i'ite IUS • csars Tlphone : V' 5 0 INK-5ME^RED



PAGE 1

UHPUMBbR Clment Magloire i38, Rue Amricaine NUMEliO 20 CENTIMES Quotidien TEUUPBONI If Ml C'est un. grand; m \nc •le n'a\oir pai a&stJ d'esprit pour lticii||i;u IIM-, *oi a .-f/ de jugement pour M lure. Voila le principe de loule ioipertinehce, Lu B*uyt*re 19me ANNEE N 6574 FORT AU-IRINCE;X H VENDREDI 7 AOUT 11)2: La Candidature de M r Paulus-Saonoi i la Prsidence fait le Conseil a'Etal Au Maroc Mr H. Paulous Sannon vient de se dclarer candidat la pr sidence aux prochaine bctions. Oit-s. I. ; aspiration? de M. S-nnon sont connues depuis longtemps ainsi qu'en temmpne la reproduction de M lettre drames I A'6-mW* NLonale 1 ; 'i Aot 1 15. L Opinion Naiimi'e or sane de l'opposition du CapH iuen tait elle avertie 'ors qu e le dplorait la chasse la prsidence laquelle ail iei,t ta livrer les meneurs de ce'te Opposition ? A l'occsion de la public lion de la brochure de M Lonv tant Vipux.'nous avons dnona et dmontr la liillile complte de l'opposition nationalise et nous avons dit que h s candidats opposants la prsidniie devaient se prononcer ouverte lt nt afin quils puissent tre loata t PESS et que Ion se mase une opinion bien nette lfur gardNous nous proposons d'examiner tt o'amlyser avec soin d Qu'il h's aura lait connatre LES SOLUTIONS PRA HOUES que M. Sannon, d'accord ver ses amis se propose d'appliquer la situation politique cre pir la Convention du 16 S'nombre 19/5 co due entre U EUpuMoue d'Hai i et les Et ils Unis d'A nnque. M'ni-fe rbs Relation*, Extrieures du prerni j r Cabinet de M Uirtigu-nsve, M. Sannon se retir i du (couvera -m ?nt dans d j s cireonstmes que ton 1 U mon de doit H rapp;ler anco **; P'iiUt v est ce en souvnirde ce | ste que M. Smnon s'empresse de deda^er que la situitnn p-litn| i %  di p?ys n' >t plus n Vi > ce qu'ell ; et ait en 11(15. Le giuvernemeoid^M Bvno a iTi'vu d il*!*..' une point que coni*'ant ps-en'iellemeni da s l'f>x :utj >n loyale et dans t9.1t 1 1 mesure de I i i tnjt national' de la Convention I) 1 it no m A icine. Ctte xititu le lui a \ lu la critique constante A II Maison Centrale • Hier miilm, il y a eu 4 l'Ecole Centrais a Aitet Mtiers uuc pe tite ninutttsUtiou toute p eiue U< promettes qui a permis Ut un-la ter le* amlioration ajpoiles dans ia marche d* cet unie eia blissemeot. Des rcompense de vaient tre distribue? aux plus mritants des lves qui sont au nombre de 280. Assistaient cette petite tel* outre le proletiieur de l' broie et l'actif directeur M.de Weud.MVt, 'Jlfmat Magloire, prelet de l'uit au Prune. Il..r..ce ttiieait. prutts Mur de Mathmatiques reu la Centrale d Agriculture, aide administrateur de I hnseiguemeut pro'essiuumi. Auguste r'oDius, pu iesieur de tramais l'tcole d ugii cul.ure, rdacteur d leur au !vr vice I oclin.q .' m \ 11 ni.. lui du Dparleur ui ue cbnaie au Ser vice lechmqiie qui remplace M. Coivin, directeur goraide l'en aeignemeut professionnel, eu con l^ua a admir le 3 exercices de g; mastique excuts avec intelli gence dans un ensemble parfait, par les jeune leve tous eu pro gre et entendu des morceaux de musique d'une l'an tare qu organne M. Larlss Jeanlv.*j Tout nos compliment Mr de Weudt dout le et orts mnleut dlre apprcie*. de l'opposiinn SMisquernlIe ci ail pu for nubr de taon prcise d'auti s poin'i de vue con ili bips avfc la situation cre par cette t'onv.iition C'est seulfniPi t 1 approche des lections pr-iil ntielles 4 :e l'on swinble sentir U n>essii d'mettre des opinions, o rnme si le suri lu p-iys m" d v ut t lien Ire uni. pi m I qu : d-s hasards d'une CampasjM prsi demiell Tout-l'a't mion de ceux q li ont .'u %  • (m.1. I ir^ h c la politique .1. M Uorno s"e-t couceu'r-sur 1 Ass-rnble Nationale d A vi il f.2B Ap'tM son iiiinis re sous le gouvernement ,ie Dininjuenave M .•Miuion lut enveyauxKlalsUnis comme missionnaire de 1 Union l'alnotique En ce lemus li lludicouii qui d> vait venir dans la suue le missionnaire privilgi dce'te assoiitliou Idisaii de la coopration amrici iu< IJ.pu ? I ancien un nistre de Dirt'guenave a lou Le Magasin qui s'impose C'est celui ou voua trou vertz les plue distingus citpfii de 0tnes,^creues %  miM, opt-a inatucaiu!> f crper bivl ms, crtpei Veuiaes de bonne dure et d'un prix bien dous. Allez chez Paul E uxtla. LesPtss Scolaires l'icole K tiiiiluie luiflil > Hier matin,c'ttit l'cole Guil L.U'uc Mauigtl • dont M. Mura nu LaveLiure est le directeur qui fan-, 1 t la distribution de* prix tu riis par ses lves pendant I an Ira .-,iol.ii-. Les paient" des lu liants et beaucoup d'amis de l'lab MM meut y atnM~ieut La petite fta dbuta par 1> tbaul .National d U.-wald Da raad cbsnt en cbœur par tous iw ecoiieia ei que l'aafisl.u^e coula UeOjUt. tusuile uu p,f au autaol* conii • %  h ses *^in>, leur rappelant, dan* le pi .• Mup e laiigige, que le* p a %  i 1 des vacau.as ua aevaieut pa 1 ur liie oublier cjuipiieuiau lie .iv.e^ et leui devoirs reiuj.e JS Le duevicur doua* lecture du p.mr*. Voici le* nom* %  #• < %  > lier* qui ; oui obleau le.plus a* • icce* ; bdmond Henry, ttamson Leventure, Andr BordM, .Nicolas Divers, Dacius Louis Jacques, Md •lia Uitandre. L'a prix de gentillesse othrt p if Mr Leventure,Directeur d* .'cole, • eiedtcerne a Pierre ttoucueietu. Le prix de bonue coudu.te of terl pr le bous Inspecteur t>avil la a e.e d.iciue a I eieve M.-ilaS Gillauure. i.tmi le I lupecteur lessie. fe l'eieve >icoia u.veis. Lu pru de calcul envi > par Mr iie.iii..iui II mu Aecieta ie d Liai de I luaUuCliou Publiqu .. e iIUI.a M<.>ilas • litandre. Le prix u Histoire Nationale ol fait pr bon bxielieuce le frsi do.n de la nepubiique a t mr ri l par Nicolas uiere. busuiie Vit i-aa l'aa-isiauce de sa preseice, pull cuucitauiit . % %  •lia qui .>.il te|Ouuu Mn luvilat.on. m ,i* ica p'U % %  > * inant de a^a t/v^ta.Ull.uUC. L'EmigrHiinn et la United Fruit Co Nous avons ru hi r la bonne for Iniii" de lemonUer oi Ire ami II • well, rceiumeul leteiiu de 1.11I1.1. Au co^i de notre couveisation avec le -yjipaibque agent de la Lnilei i'iuit, Hun". av..os HjipiH aveu plaisir qu'au couis de celte anne le lapeUUmeat de ••!.' %  m grer dt: a 1.gi.n de l'o.t d: I ;i \ a 111 lieu par es MM0t le la L'ut d KIIIII ni is qu r le i.-eu avait que .'in Kila u ,11.1,1,1 i." 4JM e, plu'lu 1 ti II. A a quai I 0 bligailM's divers agui s d eui gi i n 1* Udlted rn.it it cei aiiieii" i.t co iiqu a mine pe le punu -..il des tiavdiiieur.'. Ko .I.i .ni < s ie.i.-ei|(iii ment l'appi. iaiioii de uo< leciaura, OOU* IcUoU.eluu* IUMIOS LU] -\lll pa.u e* a noue ami il < -i II Chau$^Q2 vus eaUoU CU El [\ w Balloni (ils Ses ( ;'nossures 9ont les meilleure. jour t consi l>'i.' uim • un des.h c-n h lit laisaail n -tl-Mn ml sivmr qu il u ic epter nt le m indu pri ni -I q'ie d^a BSULKS I MWIII'II I U1SLATIVKS Ll I-„' >• p )U I 11J %  d^ IbppOSlllOl! ! I U l-li tiqua pour quel e pr e i i s ait 'odes si divers s !... Comme on le voi' r aous tJM voulu auj u d lui aaqui! r seulement las pn uurts un ifi s sions qu* BOUi a cam-s h ClOdid titre de M. 11 PaU S'iinou A la pn lidenc 11 est iuu'e de dm; qtN nouy re* vien lions Putthathas r. j ws \ us avons i v • ; Le daruier .< li.n e in Je N D du IV |. t.n'l 8 cour* s, p HT r. vue rengieu e S ditant an .'a II i tien. Le numro conlieul de sng.e-live* u.iiralions desgra ulrset utiles le t s qui Ont eu lit u Ko ne. le* nioy derniers k 1 ex aaioo da i' B< n.'e Sdintc et 1'c uo"i es de i an luisadons et beilui stiona. 1^ NJ lu l.T i i*i' d i l.a Pailla II vue • ave,. d-u p M' illustres, l/esl un nu i -i t \>> lit HI.I ; /tue dont l'excaPeta tenue eu in oaim m I • %  la li c u P. — Le dernitr N .mu du," Petit Cu yau un petit j UT .. p raissaut e lliinn be a >' H au l'r uce l'ar la le^iu a *|lrayt**ta dr i UaTWsaBtM laaiiaaa qu il < Il II I il • >l II l tv %  I flll U II pag i.ili pro lanl les II meMMIVeal ui. ose des J niall li'.s de 'lie* lioi. > iii.s eu c nueillons v.v, ment U utclura \ (di, — Le dernier numro de Li Nouvelle Honte org.iie des j uns rvue m usuelle s'dil nt fc fort a l'rioc. Noua remercions pou ci s gracieux env .ii. Pr^'essaup Niwtel de i.i'inli t > l.|eit ,0i iij.inii/j le l'uni Il I II,.M 1 Grand rt.eNo lou ltiriM EUiofli ils larcUaudiies Iranaisea Port u l'rlaoes Snvon Luit de coco Savon Lait (lc][coco Savon Lait de coco Savon Lait de coco auon Lui tie coco Chez isaac Dishy k C Uue Courbe i\ 1738 i. troupe* lianaises eunliniii'iil i htrceler hiM.iiu i|in uni t culbulf de ICI laines positions l<)tilii-e.'j. Insju'eliuu lailtm avion par !• %  i|.in'ial Ranlni li/. J Le groupp mibile qui a occup bier le l ( i> A/ tMiies h-mtia Tanger et Kenilr. On / 2ni envol socl paitailment p alica bls. Le poste de I utiant a t railaiue, La propegnnde enn. me cou'iuue assez, a iivemen', mais aa vaii Bile dimioua*s t activa ment n nos Iri.oprs ont pris t'a.* r tU 11" i N..! li 5 A une runion h A> 1 1• r U* %  anls d %  !• B m anat, d "S l)jeiila> et d s Andjeras miraient .1 %  i n (le reconunltre l'autorit i Abl Ki Kiim et de icpieudre la luit.I I / Le gn ri N ulio, rorn inan i ml en chef des l.ir> o- Iran (.aise* au Maroc, a survol bier en avion une parlia du fru il pou b server lui n^me alle..lipmenl ^a dispo irioi des li „, e | ( ,„ ce neo'i il.iroi ,. a L aviation fran. lit aal Ira* ,. t m -boiibii.iuit la | I* front il ILS I, ii les ootoaa-i m.il,, i ,, continuent I. i H Ifini ont sppri u | ,,, craindra lai ah in >'ilfl lli.'l i H u I ut | moni,1 • r-wiaUm I linii se fOrttfJ ep rdes ir.iv ( || d* l i a ua du oot da Bib M . -ka les rg'on^ I • Lj b il % % %  dtj >a i ca* po-itioiM ,„.( i| li .mliria pir un dlt. li •min'! , us qui a oiip lundi l'j bal et q li avana mmiluini groupe; e* f .r M U U ,,,.. ,| u ce -e inr ont • • %  • I .-nnami une profonde impression. Nouvelles Etrangres Pavr Cailla Une opinion ain|laise con cet nant I s BtaU-luia i l<* comin" c %  %  des ifui %  %  WILLUVt-vT.iW.V Alsronf len e gnra'e sur la limitation des armement* et ur la / >nn de In M lileirane *ir Frederick M ri ri e, de i.ond es, ,a dit que le Et Us Uni* "ni e couru uns r*T**e1 u • %  •. on bilil* pour la oooira bvilda des armes FUI Kitain* ad Maioc A Pari* en tMI'l, lord Ri berl C-r.il av il BjffMr la rdtc li.i i il u le rnnvnloti Snint Oef main pour le cont''e du ro.nmar ce de* arms, a dit c-* proTaeeur i I la n m veut ion eA venue lui I ni^, re pays a Ira • v S car tsines difdcults te baiqu et refus do la rat .Hnr t)'i si pouiquoi Je commerce des armes a eoratwat "et li plu* giaode p.ili. le. armes ai'iii'iiii - |>-ti-1 • i>t lu guerre a disparu. La p'upnrl dl Bai armet (.ni t tendues de* peuple < sait va*.-il aui su Hi f 'aihs Sir Krelerirk a d t que les Rif faim taient des ennemis red iule bla< I ne p niil pai i'ie le gi'i %•• i ,•• i, i :im'iH Isisait u guerre I • i"i|iiAi et que cder Lier tait sui doute di*,in< In re la n.iix dans d s rouil lions In n.ii ili'es pourvu que le Riflains ne se m a-s.iut pis des affsir.' du Maroc tni' li .|ii' -li /U ibd %  %  de U n in1 m l'ohjal il'iuit' r MinltJbitl l II lia t In• d. .s C"Uiiiiiini's I.MSIill .S — La q lestion de fiai i i I i ii/i -len* a t .I -. ut %  e >i i ment a la • h un lue •I.(' i mn ni" • M liiiinii. i r l iln Li l'rs > rpond ni ne '| laetion a lil | |'l t roynl i| i la* ", n .. i liois d'a a'la avla t'iauc- qui a liait A in leiro npue^ pir le re'our des e p^ri i' ,n ail "a*i< >eriint ia pri-es n, i mps Ofpa lia*, '.1 isnd u:i membr.lui a damano 1 I lait vrai comme ou l'ai tll dil | les ngocitions s'taienl lermi i I r-. imin il. .n-, M ti m % %  •%  a rp >ndu oeigqua ment : pss du tout. M .. i n*'i a j*ul que l'a li • ;i Tli •* %  !* I i li .la >Ns v dl • o li • 'i r a a)a*il itiaii.ii |'i 'lna i> iliaoaa H il q i il ai v t qia i |t* le prpardl des pmpvvalliona k ea eJ i lit rtnia e,, d In tant que tonlea gouvernements a xqi-l-l 4 ittinemeul ang'ais vail sd[*. uns JOU u vaitat pas encore rpondu maU il u i vit pas aucune raison di inppo :er qu'aucun J tuii, au rail de* diflicults en i i ,111 ,,, ceiue les pilacip en.,mes dus la n de comme bise d apra 'a. quelle aa f raient le* r/lemeude la dai|• %  l'intrt Iranitis avant tout P.m-4 M P UaarM, x .rni dent de .a Rpub Irjia H lanc lai ut. proi'arn.linii ,1 t, Inis Us Vrai 1 lui de souacrita a l'amp uni or : son appal l caus une iveen"..ti m ,„ ,„, 0IJ ,| e ,„ que \T l'oiricar et ni daa enna mipoiittauM li plu* u barada de M CaKlaai q n a lanc ,I eiu prun\ iulour ilila iravi rse il'* la l.HM lllS || ,,;„.,. M'NDHIS Le lieulenant .-.,•„ nel Hernarl y. I %  ,,,, ,,.„ comballanletlitiil„ii.. ,||.| ;i Viatofll Cross n'a roaoqu qua di pour dalteinlre la |,| aprs avoir travers 1, MIDI l la nage en parlant du M| Illrl SU I • • 1 ll II ,%  i, V i 1 IN saaa' i; 1 des oiiiiot* (••1111 f 1 "' 800 m.'n. du 1 oint llope entre Douvte et Soutli roiakud 101-que 1,. pl ., ,,, n) de la •• n'e Ptotni 1 ,1 %  ner da la cote, il tait presque puis surtout h cause du froid Nouvelles Diverse* PAMIS, CI — L'. imin, ii. Bflaliaa lralign,!, „ „| | ,„, m IIH.II i| 1111 |j iiu 1 p u |.j,. ^, m lanl )( %  pieu : 1 n on nt < 11 de pan ilgn i,.. | \, 1 n ,,,,,,, M lit .ami de uiequ A lid Kl lu v,i|bi m'a ( ."i-i 111 1 1 '!" 1 MgoAi di 1 li. M et da l'Eapagna 1 barg ,1 former d* ce* condition* Les cours 0 it NKW inlth | ,1 -t.rling l'.ii a— S • ., k |u L>o!lar "4 t* A vin On l'ensnde un leo bOI nle, fetli'.cepkble dl S sd.it.tr IL Bal ML 'ort lu Hiinte. le : A a

Le Matin
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/06493
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, August 07, 1925
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:06493

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
UHPUMBbR
Clment Magloire
i38, Rue Amricaine
NUMEliO 20 CENTIMES
Quotidien
TEUUPBONI If Ml
C'est un. grand; m \nc
le n'a\oir pai a&stJ d'esprit
pour lticii||i;u Iim-, *oi a .-f/ de
jugement pour m lure. Voila le
principe de loule ioipertinehce,
Lu B*uyt*re
19me ANNEE N 6574
FORT au-irince;x h
VENDREDI 7 AOUT 11)2:
La Candidature de Mr Paulus-Saonoi
i la Prsidence fait le Conseil a'Etal
Au Maroc
Mr H. Paulous Sannon vient
de se dclarer candidat la pr
sidence aux prochaine bc-
tions. Oit-s. I. ; aspiration? de
M. S-nnon sont connues depuis
longtemps ainsi qu'en temmpne
la reproduction de m lettre
drames I A'6-mW* NLo-
nale 1 ; 'i Aot 1 15.
L Opinion Naiimi'e or
sane de l'opposition du Cap-
H iuen tait elle avertie 'ors
qu e le dplorait la chasse la
prsidence laquelle ail iei,t
ta livrer les meneurs de ce'te
Opposition ?
A l'occsion de la public -
lion de la brochure de M Lonv
tant Vipux.'nous avons dnon-
a et dmontr la liillile com-
plte de l'opposition nationalise
et nous avons dit que h s candi-
dats opposants la prsidniie
devaient se prononcer ouverte
lt nt afin quils puissent tre
loata t pess et que Ion se
mase une opinion bien nette
lfur gard-
Nous nous proposons d'exa-
miner tt o'amlyser avec soin
d Qu'il h's aura lait connatre
LES SOLUTIONS PRA HOUES que
M. Sannon, d'accord ver ses
amis se propose d'appliquer la
situation politique cre pir la
Convention du 16 S'nombre
19/5 co due entre U EUpuM-
oue d'Hai i et les Et ils Unis
d'A nnque.
M'ni-fe rbs Relation*, Ext-
rieures du prernijr Cabinet de
M Uirtigu-nsve, M. Sannon se
retir i du (couvera -m ?nt dans d js
cireonstmes que ton1 U mon
de doit H rapp;ler anco-**;
P'iiUt v est ce en souvnirde
ce | ste que M. Smnon s'em-
presse de deda^er que la si-
tuitnn p-litn| i di p?ys n' >t
plus n Vi > ce qu'ell ; et ait en
11(15.
Le giuvernemeoid^M Bvno
a iTi'vu d il*!*..' une point
que coni*'ant ps-en'iellemeni
da s l'f>x :utj >n loyale et dans
t9.1t 11 mesure de Iiitnjt na-
tional' de la Convention I) 1 it
no mA icine. Ctte xititu le
lui a \ lu la critique constante
A II Maison Centrale

Hier miilm, il y a eu 4 l'Ecole
Centrais a Ait- et Mtiers uuc pe
tite ninutttsUtiou toute p eiue U<
promettes qui a permis Ut un-la
ter le* amlioration ajpoiles
dans ia marche d* cet unie eia
blissemeot. Des rcompense de
vaient tre distribue? aux plus
mritants des lves qui sont au
nombre de 280.
Assistaient cette petite tel*
outre le proletiieur de l'broie et
l'actif directeur M.de Weud.MVt,
'Jlfmat Magloire, prelet de l'uit
au Prune. Il..r..ce ttiieait. prutts
Mur de Mathmatiques reu
la Centrale d Agriculture, aide
administrateur de I hnseiguemeut
pro'essiuumi. Auguste r'oDius, pu
iesieur de tramais l'tcole d ugii
cul.ure, rdacteur d leur au !vr
vice I oclin.q .' m \ 11 ni.. lui
du Dparleur ui ue cbnaie au Ser
vice lechmqiie qui remplace M.
Coivin, directeur goraide l'en
aeignemeut professionnel, eu con
l^ua a admir le3 exercices de
g; mastique excuts avec intelli
gence dans un ensemble parfait,
par les jeune leve tous eu pro
gre et entendu des morceaux de
musique d'une l'an tare qu organne
M. Larlss Jeanlv.*j
Tout nos compliment Mr de
Weudt dout le et orts mnleut
dlre apprcie*.
de l'opposiinn SMisquernlIe ci
ail pu for nubr de taon prci-
se d'auti s poin'i de vue con i-
li bips avfc la situation cre
par cette t'onv.iition
C'est seulfniPi t 1 approche
des lections pr-iil ntielles 4 :e
l'on swinble sentir U n>essii
d'mettre des opinions, o rnme
si le suri lu p-iys m" d v ut t
lien Ire uni.pi m I qu : d-s ha-
sards d'une CampasjM prsi
demiell .
Tout-- l'a't mion de ceux q li
ont .'u (m- .1. I ir^ h c la
politique .1. M Uorno s"e-t cou-
ceu'r-- sur 1 Ass-rnble Natio-
nale d A vi il f.2B
Ap'tM son iiiinis re sous le
gouvernement ,ie Dininjuenave
M .Miuion lut enveyauxKlals-
Unis comme missionnaire de
1 Union l'alnotique En ce
lemus li lludicouii qui d> vait
venir dans la suue le mission-
naire privilgi d- ce'te assoiit-
liou Idisaii de la coopration
amriciiu<. IJ.pu ? I ancien un
nistre de Dirt'guenave a lou
Le Magasin
qui s'impose
C'est celui ou voua trou
vertz les plue distingus
citpfii de 0tnes,^creues
miM, opt-a inatucaiu!>f
crper bivl ms, crtpei
Veuiaes de bonne dure
et d'un prix bien dous.
Allez chez Paul E uxtla.
LesPtss Scolaires
l'icole K tiiiiluie luiflil >
Hier matin,c'ttit l'cole Guil
L.U'uc Mauigtl dont M. Mura
nu LaveLiure est le directeur qui
fan-, 1 t la distribution de* prix tu
riis par ses lves pendant I an
Ira .-,iol.ii-.
Les paient" des lu liants et
beaucoup d'amis de l'lab MM
meut y atnM~ieut
La petite fta dbuta par 1>
tbaul .National d U.-wald Da
raad cbsnt en cbur par tous
iw ecoiieia ei que l'aafisl.u^e
coula UeOjUt. tusuile uu p,f t.ur de 1 cole. M Laiour,iresi
Li p*roK> au autaol* conii . h
ses *^in>, leur rappelant, dan* le
pi . Mup e laiigige, que le* p a
i 1 des vacau.as ua aevaieut pa
1 ur liie oublier cjuipiieuiau
lie .iv.e^ et leui devoirs reiuj.e js
Le duevicur doua* lecture du
p.mr*. Voici le* nom* # < >
lier* qui ; oui obleau le.plus a*
icce* ; bdmond Henry, ttamson
Leventure, Andr BordM, .Nicolas
Divers, Dacius Louis Jacques, Md
lia Uitandre.
L'a prix de gentillesse othrt p if
Mr Leventure,Directeur d* .'cole,
eiedtcerne a Pierre ttoucueietu.
Le prix de bonue coudu.te of
terl pr le bous Inspecteur t>avil
la a e.e d.iciue a I eieve M.-ilaS
Gillauure.
i.tmi le I lupecteur lessie. fe
l'eieve >icoia u.veis.
Lu pru de calcul envi > par
Mr iie.iii..iui II mu Aecieta ie
d Liai de I luaUuCliou Publiqu ..
e i- iui.- a M<.>ilas litandre.
Le prix u Histoire Nationale ol
fait pr bon bxielieuce le frsi
do.n de la nepubiique a t mr ri
l par Nicolas uiere.
busuiie Vit i-aa
l'aa-isiauce de sa preseice, pull
cuucitauiit . lia qui .>.il
te|Ouuu Mn luvilat.on.
m,i* ica p'U '> * inant de
a^a t/v^ta.Ull.uUC.
L'EmigrHiinn et la United
Fruit Co
Nous avons ru hi r la bonne for
Iniii" de lemonUer oi Ire ami II
well, rceiumeul leteiiu de 1.11I1.1.
Au co^i de notre couveisation
avec le -yjipaibque agent de la
Lnilei i'iuit, Hun". av..os HjipiH
aveu plaisir qu'au couis de celte
anne le lapeUUmeat de !.'
m grer dt: a 1.gi.n de l'o.t d:
I ;i \ a 111 lieu par es MM0t le la
L'ut d Kiiiii ni is qu r le i.-eu
avait que .'in Kila u ,11.1,1,1 i."
4JM e, plu- 'lu 1 ti II.a a quai I 0
bligailM's divers I ol lue u e mil e i|.h- .1 T.,..
te Ira i. m >agui s d eui gi i n
1* Udlted rn.it i- t cei aiiieii" i.t
co ii- qu a mine pe le pu- nu -..il
des tiavdiiieur.'.
Ko ..I.i .ni < s ie.i.-ei|(iii ment
l'appi. iaiioii de uo< leciaura,
OOU* IcUoU.eluu* IumIos LU] -\lll
pa.u e* a noue ami il < -i II
Chau$^Q2 vus eaUoU
CU El
[\w Balloni (ils
Ses ( ;'nossures 9ont les
meilleure.
jour t consi l>'i.' uim un
des.h nitionali-le
Dr puisni'' Mr San ion dans
si itouvelli* dclaration, ne p irle
plus de Glnm^r^'gsliliv-,
nois soin n-s MiiHis i on
pr-ndr-* qm i w di h'n-- -!
po-" daWint h Conseil MCI i.
cousit n ni As< mbl Nttio-
u n" en Avr.l h'.'-'.
Personne u p -ut i n;ord oi-
lilt r iu'u i* p c I tite d'.lin
tioo du me n> c-n h lit laisaail
n -tl-Mn ml sivmr qu il u ic ep-
ter nt le m indu pri ni -I
q'ie d^a BSULKS i mwiii'ii I
U1SLATIVKS Ll I-' > p )U I 11J
d^ IbppOSlllOl! ! I U l-li
tiqua pour quel e pr e i i s
ait 'odes si divers s !...
Comme on le voi'raous tJM
voulu auj u d lui aaqui! r
seulement las pn uurts un ifi s
sions qu* BOUi a cam-s h
ClOdid titre de M. 11 PaU
S'iinou A la pn lidenc 11 est
iuu'e de dm; qtN nou- y re*
vien lions
Putthathas r.jws
\ us avons i v ;
Le daruier .< li.n e in Je N D du
IV |. t.n'l 8 cour* s, p ht r. vue
rengieu e S ditant an .'a II i tien.
Le numro conlieul de sng.e-live*
u.iiralions desgra ulrset utiles le
t s qui Ont eu lit u Ko ne. le*
nioy derniers k 1 ex aaioo da i' B<
n.'e Sdintc et 1'- c uo"i es de
i an luisadons et beilui stiona.
1^ Nj lu l.T i i*i' d i l.a
Pailla II'vue ave,. d-u p M' il-
lustres, l/esl un nu i -- i t \>> lit
hi.i; /tue dont l'excaPeta tenue
eu in oaim m I la li c u p.
Le dernitr N .m- u du," Pe-
tit Cu yau un petit j ut .. p
raissaut e lliinn be a >' H au
l'r uce l'ar la le^iu a *|lrayt**ta
dr i UaTWsaBtM laaiiaaa qu il
< Il II I il >l II l t- v I flll U II
pag i.ili pro lanl les II me- MMIVeal
ui. ose des J niall li'.s de 'lie*
lioi.
> iii.s eu c nueillons v.v,ment U
utclura \ (di,
Le dernier numro de Li
Nouvelle Honte org.iie des j u-
ns rvue m usuelle s'dil nt fc
fort a l'rioc.
Noua remercions pou ci s gra-
cieux env .ii.
Pr^'essaup Niwtel
de i.i'inlit>
l.|eit ,0i iij.inii/j le l'uni
Il I II,.M 1
Grand rt.eNo lou
ltiriM EUiofli ils
larcUaudiies Iranaisea
Port u l'rlaoes
Snvon Luit de coco
Savon Lait (lc][coco
Savon Lait de coco
Savon Lait de coco
auon Lui tie coco
Chez isaac Dishy k C
Uue Courbe i\ 1738
i.
troupe* lianaises eunliniii'iil i htrceler
hiM.iiu i|in uni t culbulf de ici laines
positions l<)tilii-e.'j.
Insju'eliuu lailt- m avion par ! i|.in'ial Ranlni
li/. j Le groupp mibile qui
a occup bier le l( i> A/ progress vers Sefroum.l/sviaiii n
a inuiiip i le* bon hsrdementa
Ml tout le front et bai cel I nuit
mi La r'fcion de Sar-ar s| lorie
ment dcongestionne le> tMiies
h-mtia Tanger et Kenilr. On /
2ni envol socl paitail- ment p alica
bls. Le poste de I utiant a t
railaiue, La propegnnde enn. me
cou'iuue assez, a iivemen', mais
aa vaii Bile dimiou- a*s t activa
ment n nos Iri.oprs ont pris t'a.*
rtU 11" .
i n..! li 5 A une runion h
A>11 r U* anls d ! B m anat, d "S
l)jeiila> et d s Andjeras miraient
.1 i n (le reconunltre l'autorit i
Abl Ki Kiim et de icpieudre la
luit.-
I I / Le gn ri N ulio, rorn
inan i ml en chef des l.ir> o- Iran
(.aise* au Maroc, a survol bier en
avion une parlia du fru il pou b
server lui-n^me alle..lipmenl ^a
dispo irioi des li , e, |( , ,
ce neo'i il.- iroi ,.a
L aviation fran. lit aal Ira* ,. t m
-boiibii.iuit la |
I* front il Ils I, ii
les ootoaa-i m.il,, i ,,
continuent I-..... i ,
H Ifini ont sppri u | ,,, ,
craindra lai ah in
>'- ilfl lli.'l i H u I ut | ,
moni- ,1 r-wiaUm I .
linii- se fOrttfJ ep r-
des ir.iv( || d* l ia ua ,
du oot da Bib M -ka
les rg'on^ I Lj b il dtj >a i
ca* po-itioiM ,.( i| li .mliria
pir un dlt. li min'! us qui a
o- iip lundi l'j bal et
q li avana mmiluini ,
groupe; e* f .r m u u ,,,.. ,| ,u,
ce -e inr ont I .-nnami
une profonde impression.
Nouvelles Etrangres
Pavr Cailla
Une opinion ain|laise con
cet nant I s BtaU-luia i
l<* comin" c ' des ifui '
WILLUVt-vT.iW.V Alsronf
len e gnra'e sur la limitation
des armement* et ur la / >nn de
In M lileirane *ir Frederick M ri
ri e, de i.ond es, ,a dit que le
Et Us Uni* "ni e couru uns r*T**e1
u . on bilil* pour la oooira
bvilda des armes fui Kitain* ad
Maioc A Pari* en tMI'l, lord Ri
berl C-r.il av il BjffMr la rdtc
li.i i il u le rnnvnloti Snint Oef
main pour le cont''e du ro.nmar
ce de* arms, a dit c-* proT- aeeur
i......I la n m veut ion eA venue lui
I ni^, re pays a Ira v S car
tsines difdcults te baiqu et
refus do la rat.Hnr t)'i si pouiquoi
Je commerce des armes a eoratwat
"et li plu* giaode p.ili. le. armes
ai'iii'iiii - |>--ti-1 i>t lu guerre a
disparu. La p'upnrl dl Bai armet
(.ni t tendues de* peuple < sait
va*.-- il au- i su Hif'aihs
Sir Krelerirk a d t que les Rif
faim taient des ennemis red iule
bla< I ne p n- iil pai i'ie le gi'i
% i , i, i :im'iH Isisait u *
guerre I i"i|iiAi et que cder
Lier tait sui doute di*,in< In
re la n.iix dans d s rouil lions In
n.ii ili'es pourvu que le Riflains
ne se m a-s.iut pis des affsir.'
du Maroc tni'
li .|ii' -li /U ib- d !" de
U n in-1 m l'ohjal il'iuit'
r MinltJbitl l II lia t
In- d. .s C"Uiiiiiini's
I.MSIill'.S La q lestion de
fiai i i I i ii/i -len* a t
.I -. ut e >i i ment a la h un lue
I.- (' i mn ni" M liiiinii.
i r l iln Li l'rs > rpond ni
ne '| laetion a lil | |'l t roynl
i| i la* ", n .. i liois d- 'a a'la
av- la t'iauc- qui a liait A in
leiro npue^ pir le re'our des e
p^ri i' ,n ail "a*i< >eriint ia
pri-es n, i mps Ofpa lia*, '.1 isnd
u:i membr.- lui a damano1 I
lait vrai comme ou l'ai tll dil |
les ngocitions s'taienl lermi
i I r-. imin il. .n-, M
ti m'- a rp >ndu oeigqua
ment : pss du tout.
M .. i n*'i a j*ul que l'a
li ;i Tli *!* I i li .la
>Ns v dl o li 'i r a
a)a*il itiaii.ii |'i 'lna
i> iliaoaa H il q i il ai v t qia
i |t* le prpardl des pmpvvalliona
k ea eJ i lit rtnia e,, d In
tant que ton- lea gouvernements
a xqi-l-l 4 ittinemeul ang'ais
vail sd[*. uns joU u vaitat
pas encore rpondu maU il u i
vit pas aucune raison di inppo
:er qu'aucun J tuii, au
rail de* diflicults en i i ,111 ,,,
ceiue les pilacip en.,mes dus
la n de comme bise d apra 'a.
quelle aa f raient le* r/lemeu-
de la dai|.
l'intrt Iranitis
avant tout
P.m-4 M P UaarM, x .rni
dent de .a Rpub Irjia h lanc
lai
ut. proi'arn.linii ,1 t,
Inis Us Vrai 1 lui de souacrita a
l'amp uni or : son appal l caus
une iveen"..ti m , ,, 0IJ ,|e ,
que \T l'oiricar et ni daa enna
mi- poiittauM li plu* u barada
de M CaKlaai q n a lanc ,-I eiu
prun\
iulour ili- la iravi rse
il'* la l.HM lll- S || ,,;.,.
M'NDHIS Le lieulenant .-.,
nel Hernarl y. I ,,,, ,,.
comballanletlitiilii.. ,||.|;i Viatofll
Cross n'a roaoqu qua di
pour dalteinlre la |,| .
aprs avoir travers 1, Midi l
la nage en parlant du M|.....
Illrl SU I 1 ll II ,- i,
V i1 in saaa' i; 1
des oiiiiot* (1111
f'1"' .....* 800 m.'n. du 1
oint llope entre Douvte et Soutli
roiakud 101-que 1,. pl ., .,,,, n)
de la n'e Ptotni 1 ,1 ,
ner da la cote, il tait presque
puis surtout h cause du froid
Nouvelles Diverse*
Pamis, Ci L'. imin, ii.
Bflaliaa lralign- ,!, | | ,, .
m iIh.ii i| 1111 |j iiu 1 p u |.j,. ^, ,
m lanl )( pieu : 1 n on nt < 11
de pan ilgn i,.. | \, 1 n ,,,,,,,
M lit .ami de uiequ A lid Kl lu
* v,i- |bi m'a (."i-i 111 1 1
'!"! 1 MgoAi di 1 li.
M et da l'Eapagna 1 barg ,1
former d* ce* condition*
Les cours
0 it
NKW inlth | ,1
-t.rling ,
l'.ii a S ., k |u
L>o!lar "4 t*
A vin
On l'ensnde un leo
bOI nle, fetli'.cepkble dl
S sd.it.tr il Bal
ML
'ort lu Hiinte. le : A a

~m
Injection peyraho1,
Mplo. J. 40 eux. softi U BLENNORRHAGIE
et tuai coulements rcents M Chronique
231 ARABES GURI ur 2321
(Etirait d'un Rapt"* dn *Mdci/w dAlfl I
Cul li rscalii M J< *-* '** mMHn rwltlll
/V WBjfl DANS TOUTES BOV7S PHAXMAOt?
SPCIALITS PEYRARD D'ALCER. 4je*Crelk, PAMS ]
Autour du Rgime CoDvwtioniwl
* . "ET. .
De L'dinlQistcatliLdULiioiiernoaieiitSjrao
Coup d'ail mu noire pass, io4m prtenl
et vers noire avenir. ^ suite)
Le (>o ivememe t sera, sacs m 1
doute ipo pas ,r 'P "**'
f1 e, ,... -,-i c< pas le mme
,\ ,u*l tl qui. NM ! .vo1
loir, d 'H- ii dition do jutllBl
d-rnier Ml de la bonoa prop m
de relie lois pour lui ne voil il
pss ,ii ca mo.uenl de balisa pus
MCliVM lu lait de la lo me de
noir nouveau Tarit Oouanie ;
aptes avoir sins doule rt.chi >
llcoosl " qui : nouveau tarif
contient le lments d une relle
rMSoratioa conomique. Ileoos
lui.- que lu prtaWHttioO U pu
bUe do projet du irii douanier
coin, i \ avec un re. rudesceBCS
dM liBVBBl, hu\ nouvelles p'ants
liousde tabac le la 'l Billd 0*1
Indu ( oi|.....iIhhT. Pla >e l,e"*
mille hommes x sont MlB< I ment
tnplojaa.- Voil iion -.....'
homme!' u.., h.- I migration
quelle IL ou intelligent': ''I "u'n't
ciiaiic le rwudri os P on ""
aans v.o.eice I il OOOiiBOO. *
nous apprend que : le I presen
iHntuuue d. plus tmpoilaiiles
Btitoni deafOlUl* D d Ubac de
New Vota a passe ces |e>ure cl
dans le r*|ou dei Goi nwa, ec
Cimpagn .l'un i gone.iue dont la
niiMou e*i J'tudiai les i ireio*
propres la culture - I "*
ble piotable que : ! loi |- de
tempJ des expriin > -oient ten
lot eur ploMtur- point du pays.
De- FeclONlki laTOBt par U mite
tal li- dan le rgion* qui se
,on.....Hit l PW PP0P"*M
| | .i, luredu labac Il pour
suit en u-ms appienanl que -
,de .i r cfll, lea I -mes SI An
drn prtpeie! t loleoeinee leur
fal.r c .non de nnirjiuo de n a
Bire I pouo.r servir une cliefl
tele plus tendue, h ne sereit pas
surpii de vor bientt .os til.tu
res et des aie Irfre de lisscgs lenler
de travailler sui place le colon que
,.!! produieons t fourur en eon
,.' en.e le Siem.lt Drille bleus,
Us l lie. Us qui sont d utrge cou
mut chez l habitant Ce! par
fait' il poursuil il "e' P9
niable que ce mouvement puisse
dleimiuei une notable amliora
lion de u. tre milieu sc.tal par
l'introduetiOB ebe. nous de teciu
ciens de v I ur et l'urnanisaUoB
n eu nd du trnvail agiuo e et in
dmtri.l.- Cestpluaquepa.fM"
il c. .tinue il >mble do> c
qn,. | de, d'une r. oiRai^alion
prof i ie de Lulie commii gi
raie ail pthid a, l'liboration
dhi.e p'ilie du tarif douanier ar
tuel. L'ex|ierce mrite d'.Mre
suivie avec attention
Mil Monsieur BorDO, palient/
et uvant lon^temos von inleiorti
au procs et l'cioulrmeul dlini
lit* de l'opposition par l'oppo-ilion
le mme.
Kl quoi devez vous toutes ces
belles persp' lues d'avenir, Hm
tieuis les ( Nalioii.ilisle- r el
,-etle Cfeoprolion Iraacbe pi h yale
lormant la baee du G iuwnemeBl
Homo Tour une fait, Meseletire
vous feilei de ia pi Bf iBeV aiiB
m faveur de la rUi lion -lu Pi
idenl Boiaoi al. pai ci qui pr
,,.,!,. oui w.m/ biBii que la pejl
n'a paa mal ilioisi in cobBbbI ses
destin, s a un lel patrio'e, et ses
pirtisai^ on! bien rtJaOB de dei
fer qull soit llu Le MATIN a,
dote mille fois raisons quand il
dit fc Mr Vient :
td pal i" < Hit i lr ''
don1 i' " l "'" """* 'a'
mm dji 'l i M /"'"' 'I'"' ",s
l'a, i/i enfin i > '' /""s '',,IS
unritphu aprt au* nouku.ons
lani ' i" 'i '''''"' 7'"' v'">
, unie, baanl m iela nutpri'
tenimts"' notre /-'" fon t 1
/,,, ,,,,.. priconuont mi <
loujours le NOL'VKI.LlSlh qui
continue : < el'.s huraient des
rliuc.ee plu nomb-eueee de rus
sic si dore ttdeja l'iBBUttCUOB
tait rpandue a protusinn dans
lee masses, de cnaniie i prepa
rer la main d'ouve intelligente
el babi e donl I emploi sera n
cfssaire c le. etc.
On a toujours feint d', ubli r
qii- l'inslrm lion de I; n..,r-e lait
Ciii.- du progiaii.mc du l'e ideut
oino I qu'un vaste piojei en a
ce publi ues IOB i.n. ctmenl au
Pouvoir.
Tuui comme le NKI.USli?:
peur avoir ia iou e ue hecisioff,
d. m^nde de MiouNer un BoyeB
quelconque dy r.mtdn tant
biuit que len iravaun di shecl e ce
aaspen us faute de tond* : je di
BUaeii que pour ia i?er l inulruc-
tiou de lu msse bour^eo se et pB]
MM, il Uut tiomer uu inoseii
,|in II ouque dut-on accepter la .ol
laboralion acnticaiue. la lin jusli
liant les movei .
te kBcnttBB, du rette, ne sera
M plu norne que lui u'avoir
consenti U CotmBlion que ton
im us uvonsieconi.niiidi.|>. n-'l'l'
Il n y a pa9 deux Irgiquts. ou bien
l'aida el leroBliolennricaineott
di reconnus t. aires ou bien
il ne I ont pi le Lan l'allie-
malive rieu ne icrviiail de niai-
di-r la solution de ce prob me vi-
lal ; il taudie.il y aller eerumeot.
Il t1 duac uin'i.i que e HcCsi-
dent Bon. tnvissge la lalinlion
de son l.t au | L p' II.u."' de i li -
il., u n primaire de la masse,
tan se pieociuptr de.- lis int
resss a'adversair. s qui. pour se
faire bien veuir de ctlle m^me
masse ne leculerai ni devant au
m moyen.
Toussez dote toujours de l'avant
Monsieur Homo, el la BOeittilfl
vous en aaurra gr.
Honorables LoafcilUrf d'Etal!
lente la pat lie i ne >lu pas-,
autant dire le peuple liaili. n en
entier, a les yeux bx rur vous.
Depuis la c-reotmii de la II nie As-
semble dont vous latUl paitir,
von hvi / toujours kfl vous metire
la bauleur de la situation. Le
Pouvot Exculil vous a lot jour
trouvs pi s 6 tludier avec i ind-
pendance, comptence et patriolia
me toutes les qutstnins .i iolit
snral soumi a votre jigecc.ent.
Malice les passi, dh qu une (fr
laineprMe adeclit-Iues -ur notre
malheureuse l'aine, ira gr lsai
taque intress, es dont vo'is uvrz
t l'objet, vous i.vc/ toujours su
faire voire devoir. L'.mpaitihle bis
loiie dira si oui ou non n M avi/
mrit de la l'aine.
(Juanri 1rs passions seront epai-
-II-. quai .1 lu (.rcebaine gnra-
tion viendra BVtC in paitialubxer
I, a respi c.sabilit de la situation
qui nous est faite, elle dira ri m u.
navtz tas plus fait pour notte
BeVl que toutes les tbau bces l.
jji-laii.is qui >e Mint iwaed.
Elle dira -iiiloul m ,es l'-hambre
'
dori I. ValinnKata* rcla
aent avec tant d'il gi a
lion la rtCbBatitulb'B, n'ont p> s
t cane. daBi l<- pet/, de 'oo'es
nos aalhuns t II diia que i i m s
fh.mb"s 'j;.-' iv > an al pics
BM'agrttta | tu p i ioiei ex
cepli. n lail- '. ijuilqo s laits l
gislateur- i-im.il m. inlime mi
norit qui a laujt 11 (l ubmer
(te par uce aaejoiil cupide et
servi e el'i s n i raie ni pas man
que i!c rtfatar ce non rr.er d in
capables au Potviir Su, lime lan
di quVIl s vii raient pes'i'ie tou
joue le iatelreetoeb, sauf quand
ils avaient une i.rn .V rvolution
naireiiir le appuyer, bile aira
il Im.l,- lea dtU.oCn.p de'i.'ll-
l-i ta pal '< 11'r- g. i \c mec. eut?,
furtci." letdiraiHf, p. nrcrrnbat
lie le> Liurtattipri laojcun re
BBBH*I* 'M rijl
qu eli votaient a j t (Oiliru ne
t-ODetitiM ni pis une immoral.l^ po
litique cl ne sonl pas la cause de
noue U. I.taiie pce|..e. l'.'i m
dtmandeia p> utquoielles s rniirts
IfeMbtae n. n,m, i le tu I re. -u.ii
libBBki Inompbanl, en exl
Uni son taicio ctme. MBI sj ou
i u i -i je lr, iMaal r. n>ei- avait
atteini le terme de san trindal
pou quoi n ont ilt^ jamai fan
eui devoir, en refii>ani DCl Tient
de t-e roui ber ci vant In volot ie de
i e lu f puisque en ce it m, s I* le
Pou..ci !.. t-iMUltl n tait p s coin
pris d. foi rtionnaiies re" > t> 11
au gc de 1 hxfci l>fn mais dit,
ius du Pe. pie 3ou. liai Elle
cote uea donc quell. ont tou
jour tialii leur mit.il I aueliei
ii'or.l |i m.iis .:,fecilu lei ii.lrt*
de la naliou. Elle dir.c et lin, llo
non.LI '"oD.-eil fie, de v< t'e llau
le Aniab e on Ois i Inn prei L
gislaiives laquelle de rei Inslitu
lions devra ''lie cloue i u pilori.
Ans i li i n |i'i.li dis nces
it a ii,,lli- il,une ianl
1 ai t |i n seije et iuleil g nie et c On
uni dclassati. ns vuici el sl
riles quand snivera Aviil 10x6,
Vote a Haute Assenble a laquelle
lu ra la n lai ion p. ti i.l q.e d
U e le l'isid M de la H, ub iq.',
nefraau.ute altenlion aux s,-
g'ili. ns malsaines de ceux q. i
n'ont j n.t i- i,s e de vous bunn
I er ; ne veu OUllTfi r. et. vos lut
rilfjtl le manquer, nt poirt d ai
I, r -. Il -i ..i. d .' Mcntifur LfBi
Bon , Botta liisiilenl en exeni
ce, qui a cooi des piei.ves do
ou amour du Peuple, en ebei
liant par le u- le an yens te le re-
lever de ses ruines S'culaires, par
l'-ipp'i. niioij d'un prrgrao me rmi
neniment eonilrutliffr?
Evisrd LfOEIt
( La lin demain )
k Ueimas
A 1 oc asion du deuxime dim.to
, lie du n i-, il y ora pi
ti pi lit de Del
mis.
contre
la
Constipation
prenez lea
COMPRIMS
SUISSES
de DELORT, Pharmacien,
IIP. fTtl9 Mmint-Ar,toir.m
PABIB
C'EST LE MEILLEUR
DES PUROAIIFS
-^**t
PORT-AU-PHINCH
A1b PETMU. Phrmcl AC.BFRTIN1
Pharman- du O- Jul-i VIARU
mt pt-'V / bonn* fharp-Bi-n
Vente
par Conventions spciah
Il s. ra procd le lundi que l'en
i mt.lTa dix sept aot mil neuf
ec i t vingt cinq, e n l'Elod* * pr
|i Uiaiilire de Me Cdonard Kuol,
Motaiia la r-i fei ce de Port-su-
1 nnce. Hue Houx, i trois heures
de l'spn's mnl ; A la vnl au p'us
offrant el .lenier enchrisseur:
I dune qoant'l ilel'xc.r-
reaux de teire >it,iee sur l'ha ta-
lion 'nglade,, quatrime a lion
rura'ed- Her.dre. c, ropoi-e de
deux iardioa de eiuq carreaux cbl
cun. la uiemicre portion el b r-
i te au Nord Bt r e prand rh min
]. l'e tel iwi Baadroa, an Sud
par Phi'istiu et l.or m, sur I li li
laliofl Hisqu, I Bol par Lou.ina
li i| e-, lerni-e ic l'Ouest par
L/in Vinrent .el la deuxime por
lion el borne : au Nord el il Est
( ar le reste de l'Iisbilation, au nid
psr le gr nd Ii nrn de l'-lel et
I Ouest par Philisaiie Svre iur
Manuel (Inlbie-ez, SBiVBBl BfCCl-
veib-ux d arpentage dresss par
II Ivet'U* Bmeau, arpen eur pli
1,1er de laCoinmine (WaB radres,
acrompagns de leur p an en date
(iu tr nie el un a. t mil neut cei.t
vii at deux enreg sli
Il un
Obtenez votre
sant des sour-
ces mmes de
la Nature.
. La Nature tant la aounx
de tou lea bien de l'humanit,
il t logique que nou ayon
recour A elle quand le crp3 humain a besoin
dea trsors qu'elle renferme. Pour U protection de la aant, le plu prcieux
bien de la vie. c'est la Nature mme qui nous offre
l'huile de Foie de Morue avec laquelle on fait
L'EMULSION SCOTT
Directement du fond de mers, elle apporte le
noutien de nos forces, combat I anmie, les
affections de la poitrine rt des poumons, la
malnut.ion. etc. Ces en vriC le tonique
L | lal pour tou le ge t, y .">
Petit accident
Ce matin, veis 7 heures, ue*r
rur d< rues liai tel D> et u, lies
et liiaud'iue, un ii i .1 csr
ine- ti .n, vi par qu. Iques ouviieis
entra tn eollisiuii avr une bit y
elallc poitant le \o |8|0
Ce pel.l BC ident n'eut aucune
suie l lieuse
Parisiana
Dimanche
Ren N iv.inv dans
VIUOCQ
linlreo : '2, 3 et 4 gourtlrs
Mme Vve Eu ile El:e, Mrel Mme
Jean E ie Me et Mme Maurice Elle,
Melles M i *uei le cl Marie Kl i. .
MM. Paul et MgUsteEne. les M-
mille Elie, Il letjens, Duchatelier,
l'aubrrl et luus les setre par. ut
el eilli n menu ni bien imoie-
ment Son Ex.ei BBCI Mr Le Prtj.
dent de la K^publqiie, le- M.tii
br s du t'onseil dvat, les Mem-
brai du Ctoeg les lires du Saint
Epril, les Ecoara o'e Soi t Joseph
de e.iuiiy e| t, us 1, s ami de l'urt-
au l'iince, de* itoaaivea, de hainl
M ire ri des autres loca it-. qui leur
ont donn des tmoignage ,:e -v u
(alh e l'e eeaaiOB del m ri eue rrgielt.
Louis Alex n Ire Emile E i,
enleve leur a',< Ion le !8Jall<
let coul et les pient d'.egrer
l'e pression de leur ie g stitude.
Port au Piioce. le 5 aot 19.
I
.. cmp'aemei t -itii n r
la p'ace d'arnes de la \ ,1 e d. s
l^radre I....I sUd. iysBl dov
us une mi on-elle rouverte en
16' s t me aolic ,', I in ('ri. ur en
,| m ip-. ("gaUment couveile
SB tles. :mp'e> au No '' mesu-
rant io\la pieds de I de -il
toute la picl n Icir abouiisanl k
la rivire de 'a ravine du'sud a
1 El par Mme Va Hegnarl Kou
seau aux droits d'Anna Sgoret a
l'Oueil par Lon Tabiteau, ainsi
qu'd rsulte du procs veib I d'ar
tent'geel plan ili,--.'s par l'arpen
leur Arg*ne ti)(piaf lrrite. en
date du dx juillet mil neuf cent
on/.' ;
III I n proprit sise aux
11,1'adres Grand Hue, en-emble
toutes les constructions qui s'y-
trouvent, impose au No 23 de la
contenante de trente pie Is su ct
Est el soixante pieds au et Ouest,
borne : Savoir : au Nord par la
Grand Hue. au Sud par la Rue
SI Augustin, l'I'-l par ll-rml
nieaux droits de l'Etal et I Ouest
par les hrtt ns Mercilia Suprieo,
nilvanl ptoc- vecbal c'arpeu ge
de Jude Laporle ti s, ai-comoagn
de son plan, en date du quai tze
juin mi oeuf cent on/
IV nne quantit .1 un MifOBO.
un lier- de lene de l'habitation
. Fond Torlu. , dpendnt de la
troisime section rurale d- lia'i-
dres, bore e : au Nord par l'ii
neaud Mesardoin, au Sud par A ris
iide, l'Est par Petite Saur tt
l'Oue'l par div rs sur (iros-Morne,
suivant pncs verbel d'arpenlage
d Ant" i e i mi e, en d*le du vi. gt
,ii q janvier m. neuf cent quatre,
enregistr, '
V. Six cariesux deux lier de
l'habitation It.uued situe dans
la citiqui.m section rcia e des
Bi'aiiies. compose de deux por-
tion : la p e m .'te d quatre car-
reaux deux tiers est borne : au
m.rd i i-r 'r et Pis rille, llrnii
Loflslai, Duvarod e i Heauvoir, au
and soi I n r. s or. p iel,
l'Esc! par J'' n |:..pn l M._mi,
H lis* t h< y, Dt vol n c l l'lu t lia
les Vi.lonii. et l'Ouest |ai t'.oni
pan, Ornus Pi'-teville el Bet oit,
d'aprs procs-verbal d'arpentase
d'Auge Rimbol, accompagn] de
son plan, en date du dix deuf juil
let mil neul c. ni six, U deuxime
portion, mesurant deux carreaux
de terre est borne au Nord par
B-auvoir, au Sud par ornuf Pier-
leville, a l'Est par la premiers
lorlion de quatie carreaux deux
liers et lnuest par Benoit et
Compan.
Tels que liBBmeul.'e- |".; i
suivent, comportent et s'tend ut
>at.s aud.ne excep'ion ni rserve,
S la reqle des sieuts Hirsch al
LemUe, Ngociam coosigaalairaa,
tabli sur la Place de Portaa-
Pcince. demeuruut i Port au Pno
ce. et domicilis h liamboui Al-
l.magBe ). a,anl pour Mandataire
Me Louis Moutas. Licenci en Droit.
et pour Avocat. Me Edmond Mon
im, avec lection de domicile et.
l.ur Cabinet Hue Bonne roi, No.
325.contre le sieur Auguste Louis,
propritaire, lemeurant et domi-
cilie Banderai
El en veilu t dune obligaticu
ljpothcaire souscrite parle dit
sieur Auguste Louis en faveur de c
poursuivants le 15 septembre 19*2
au rapport de Me Jean Joseph Mv
rie Louis Vilmenay, dment enra
gistr i . ..
je d un commandement fait au
dbiteur bpolbcaire et demeu
rmi inl'ruciueui par exploit de
l.ami rtme Paul, huissier du Tribu
nal de Pau de la Commune dea
Baradre en date du * Mars mil
neuf cent vingt cinq, enregistre
Celle vente aura lieu sous la
mise a prix de Deux Mille Soixan-
te Dix Neuf dollars Soixante
Trois centimes.......Or 207961
or amricain, montant en pria
cipal, intrts frais el honoraire,
de l'Av, cat poursuivant, sans pr
j edice de tous autre fiais de mise
a exculioa el de tous autres ds.
Pour plus amples renseigne-
ments, s'adresser au Notaire
Elouard hnol, dpositaire du ca
hier des charges ou h l'avocat pour
suivant, soussign.
Portait l'ii ko e i aot 1**5
fektOMD Montas av.
Kucj. LE BOSSE & Co
Agences Rfeaias
pqrt.au pmngb
Agit"* y.'raux de :
Pocker Jones Jewell Milling A. C
NEW-YOttk-
Fanuoo lajariaa OU Boule Rouge etc .
fratlktin r;.re Insurance Company
.NfW-YuKi:
\saurancc; contre l'inceiiclU

Diamond lalcli Co
Allumettoa OSiile Home e
0. S. Rubber txporl Companj
Souliers RetlX___'_
Chas F. laU*aaa Sr'
PolBoons aals en tou genres
Mantilaclures Liie |ns'c*'Cjf
Vasurouoe sur la vi.,
jiiilhou Frres C'.n
Vins e\ thajaipogne Bordraax
l'ii, licjuiai,
COI'LMtAbt'F
<-urre ilitnois, Iromage tti con^eryqo aliaontAlro
W. S. lathews ' Son'
l'ai tocs Jaunes et noirs
;i Nalioiiiilc
Sons Rival
i i i tirettes rhanoteleio.e
Lu vola do d enr

hlimMiB
A. de Watteis el ih agents
.


'-EIttTlSi
ai-
Pourioi vous devez acheter! te Marcel AUDA1W tGie'
.
Achetez voir.' Clairin Tierge chez larcel udain il' ie, parce qu'il provient des meilfeui i-noirs d'Aaili.
* toi (ii'i, Wi-kj Ht liqueur *' ' ' parce pi ils sont vendus aux plus lus prix de lu pltCfi
M vtielliuiu .1 \o> aKools pare ugw Jsuitiques qa'ila tendent sont d'une purci inftjal*ble.
parce que Ii'mimi()U(',s i|n il> .tiidi'iil sol d'une pi
" votrt- sucre lis'iii-M oo lraiiqer chez parce que lu'** jm4-I< i 'pJi el leus prix d s plus aauia |'u\
\nlre Cl t in li> uiuulu chez ' parce " votre Bien- ( puweuhiau Hambourg) M parce q ie sa ir,|?li ur H O pris uVli ul toute < uniir.eocc.
4 vos Tin- d. giudtaux *4 paie.: pi ils sont . 11.1.i aul n .1 pu qu'.lllauri, UMljfr k-ur supriorit,
^clnnz aussi cl iz iaivrl iudaiu & 1*1 : pane tue l'aeeuei! que vois r-e, uv/. sera il s plus courtois
1903 mm \Xu uiayusij do t'ttal

**
^^-

ffkHi^^ ^
rail il e tlerie
Cussiiil fD un ispotiant mti 422 lots eu esp;es. Im les auspices le la M11331
F. M. AUiri Cs p Ihil en.
17 ne loitrie e*t ouverte dont le prit ci p ai ld coHtis'e tnV*mmevbl que reprAtmt li ijtavAr* d'aaxr : />/,
Le ti^ge aura /? u de q*ie 'et I fffefl ottfonl ^f1 tK'i'duft
Cet difice, de concf uciton modem*-, o]fr*< tout le conf ?i titi'afc e e' r8', tutti con'ettp, un de ptica fmau.it
orntmenl du la tille du Cap Hatie-,
if a'seu niauis un |>u s i,ei < lit i. .....
Liuni.ulile.sli,etu lieu, lit ne ii|,e par U Miuip||nii> l-anaiSedes Cailles llfT phiques qu le bue a miso ni I .'il) il illar pir mils et s iv.uil hall | i |ir. mira Ih le :IJ \|a |MQ
lie oUice d'assinaiioeiouue lcsioq ts contre 'iuci'iidii*.
Le r.cmtr de b let* m* en vmie es'd 19 000, ( trot do'lar) le friffff
En tt* de i'vimtub e qui r p tenle U loi pineipal il y a 422 lia en erp-e* d'une valeur d en* mhl e
d /. 7,400 ( * p'mM* quatre, cuut d liai ) a nni rpart*:
i lot de P i,i 00.1 loi de 5 les lull.ts seront vendus 80Us le conlr|le del laism. F. I ltieii d.. Cap.||aitien et le lira.j de la-loterie aura lieu galement sous son contrle l avec
rasMttaiice d'un cou li loi ne de.s pertOUOri dont Its noms suive" I :
Myr. J. b. Lolcaiia|), \icior Uaubeu, ( ha les Ziinior, |. ti> lacias,
J, Sanchez Worlinez.
Eu vente chez: E, Robelio Hkl de Frace -- Georges Muuiei\
fe
Fullon Shoe Polish companyinc Varioles
New-York n CeSo1/
u \ PiM (1 11 H' ( Pi
.vi vous Youlrz conserver la peau de vos chaussures. ' I: il ( U
ii vous voulez COOttlVcrii souple-se pendant longtemps tcr;?'! e' 3e r-j>odt
ri i ti i IfiSlTa : 0,50 ot
Lni| ln.t / imiie pale \|i.imipam la meilleure de toutes
les maiipies.
fabrique spc'cialemenl poui I. si|enlluiu'ii du IihjI t lile '4 _JT Jlmw."
tlle prolue \os ciitussuiis coniic la ihaliur d "i'f
Ihun.di.. -HSpJ^owwPLSiii
lieo.Jtausiueixli0--
CL1 DIPBAIIOJI i. l.... m tu k\l
IU IklUCtl c MAi.t'Ci l'tn ''' iui'M i'i.uii l
Taverne des noctanbuhs
3 Kl R./e Uomi", Foi
UMn iipU'i mi
Bir- pr s-i mt1 lodfichl toutes <\ i dites soupis Iroi-ls
La Tave n*3 reste ouverte toute 'a nuit
Ir.Ll.rHn.NK ; 7?l.
VI

205--20) Rue Traversire
<
/



ui'
.m*
kl.
Mil
-"
~t*
PoldreTEINDEL;YS
donne un teint de lys
routr TtinAiiit INaaeke, (M*,
roi Mafvrfl. rot* pvr uruw
rtri rrir. mi rm...
' ...
Cr*mf TaieMfl
T'it pi M t-
um T' .?r-
= y
Lan WlMH,
s.* t*um .
If r | I- '
I
r |
IQfhtl ffc*r/ ' .
f.JIb-.l .Vf t ,*
/ ) i K i, u C' V.
cm" la "ii-fwrr et I
' '. '/ir ', j
y S
. I
pa: ':
l#igc Taillant Conftigoafaii*
trrand Motel de Itonce
;,.sillon exceptionnelle, au centre de* tlfairw
I proiimil .le foules les Manques, de li douane c'
4g L.ul. s lea A-puces tl.'. bateaux.
leiiseiqncim uts et laulitp pour v. yajer en auio
mobile '.I.us l>ul.-s l's parti s le la lpubliqu
1 Ilaili et de la rpublique, dominicaine.
.bambre conlortablet et surtout trs propres, en
lilatturs dans les chambres i la demande des Fen-
sionaires. Cui-ine Iranaise trs soigne et dts
oins viies- ,,_
U na.tle* viitvr le* m*tfer ut
de tBtel :
Unsdosm.u.leurscrusde W*+22*J Sl
aa.s..|..iiiciani.o>, gallons H par bo- etU s I
"esUiisdeclialaaiix. vous trouve/, le plu. raaU
choix. lJr les qualits et pour 1 ge
' vi.ns i/ITALIB* DESPAGNE
vis DE BOUHGO'NIC(bUiioaerooffeaj#etJd m.....ua<
oramard m Hideux, g -fit Am/icain
La plu flra 1 assortiment de Uqueura, GogHsM
9'U"' Ahlnithe^ariiod, Amer Pioon, YermouUie
GONaKVES Iranaisas cl amricaines Iraio
"c.is^r Cuba, Aurora et llabaner.'..
C. \r\ T ItS de toutes les fabriques dlloitl Gros
. I dtait. ,
pvAFUMBRI a i'.arrtes postales
Prix tr modr .
Dimjt - vc-e d> K*
rntl;.rfjratstftfat Ul*g*r*t4et
i* ronron de i* fra*.
<1 m ooutchooc evjpw qui daa>
nent rfaencR* rt l'aOurat
la kun^sae voiU lea
Keds
-Taatrre i
forta ;
#s Kl
ims-s i
ksrjr ,
tc:-*epaaa
iaw fWwi.
s pet tt plut aranda
'u nonde Demande*
LawaisouH.SILVU
C'eu.x qui n'ont pas encore v.i les jolis article.'-' h
finesse que vient de recevoir La Maiaon SiKeia
doivent, dans leur inlci, empreMer de passer
Cette iii.'ison, car nul pari ils ne peui ni trouve*1
d'aussi beaux arli. les a des prix si raisonnables:
Hos aiti.les' sont vr.iiuient de toute beaut" et de
Iraicheor al dos prix dfient toute concurrence,
\lpnmi noir auperleur
S.tin l'.hinepour tailleurs
Kuki blanc suprieur
Kaki |aiine anglais supu t ui
iiuck union blanc an.|la s "nouveau.,
l.i'ili union Diana anglais
lit ' _____
1 nssor Japonais pour chemls? '. hoiinuna al iod.-
tl.'f.s de soie a barras ooulfur pour chetnises A liu-i,-
mes et robos nouveauts
ll..|iuite Une pour chemisas
peroals Une pour lingerie
Callt ot percale pour "
'/.opliy r anglais pour dmises cx'ra sup
Organdi suisse uni et oouleur
Kas ;i joui sd'-iui son-
Chaussettes cossaises pour enfants
Frenrli Krlsky, deraioiv nouveaut
Poplin ;i fleurs pour robes
Tussor blano
Limbria blanc
Voilai oou'eur A baries
lias s klfi l)i )d.:o
lias iil brod
Lotions iverf
"I ulle i our premire Co umunion
Couvertures blanche et couleur suprieur
ftaudes brodes Madora pour cbemlsen et |upoi
Voile banc barres ol a mouches
Mat ne blanoho
Nappe couleurs
Potit-s serviettes blaiichen damass'es
t . ( .i .i blaiu* I sinage cou our anglais sup, pour jupe*
Madras barr-a de sole p >ur clmoiises hommes
l'.rep'- ib' Chine couleurs assortie^
i extra supei eur
marocain carreaux
iSoIrie \ iarreaux pour rub'M eij lu ,n:,ai
i'rico'-ii' de soie a barres
BrabAOt noir anglais
Imitation lo le fo tr
fjarvlaltaa do toilettes blait-.heM Jb couleur
.li nasses b'ancbs pour ta nui |
ftMnataattai a lemandf supriHui
AmableJ clienta, \.us qui roolaZ porter, peu de
Irais les 11..> beaux tissus qu'il suit possible de
trouver sur celte place, ne manque! pas, avant
d'alb r ailleuis, il.' paaacr Chei non ou n meilleu.
P. P. Patrizi
UMit4 i:nci i:tcr bSMf CS U. <
Bar Terminus
Julius Lopold
Propritaire
\ l'iilPiPi lin'i tl ti ( liamp Jp
Mur e^ du l'lit Tour rette poei
lion e?t M 'e.
i ' M li t. n I .- i n: h rel de
; i: : i.' n m uIm.I ne
fkt s lo Kl de i i le, d. 'iieit
iepnd*oi 'In'gntf du 'uault*
pT' ( II'-
'i I l QWrn m i.d ' mulieui
i mifti que t fait
(toi lui 11'ic
+>*. jga>> ,u n> tit^
Le Kioy \\iltii-m 1? eal pour qui meilleu* e mai que u i ai* janmiv^idt lil*
l6e el qui >j'i' plus char que le Whisky urdiuain
0 SCOTS WHISKY*
&]uiemin& aide
cause toujours un pro;
lond chagrin aux jolies
Itminf*. et jolies, voia
l'tes toutes, Mesdames !
Vous pouvez viter
. tu chance latale. en
employant rgulire-
ment pour votre toilette
l'incomparable
me Sinon
PAMIS
Elle conservera i vot.e pdSTSM
1.......H ' 1W,|^ tt .mpchera
ce pli. la. I,eux prsage d DM KO. |
d'autres, si von, n'y prenez jtide.
CompU'tr/ le. lieu eu* e"ets de I
Crme buuon pai l'emploi de U
Poudre Simon
et du ,
Savon Simon
arceui
eus el It'si'IM1
La maison C. L, Verre!
Marchand Tailleur
In 1823 Rue du laga^n de l'Etat
ir recommande au public el a sa m.mineuse cli-
t> n i el pour i ei ' |anca I* si ri m- i '. pr-i'tinta
pxcuti'tn misa iiaua hm> nnvraq <. m'i ' i >> *' la maiton i-' ' otlvVrla |uqn'i 8heuraae^o soir.
a m* de ( 4.
.*>
N. et \. cra
GrandSRuc
4 ct d* Catf il? Bordeaux
Nouiez vous vous habiller a ver lgance, et a bon
b arche
Adressez olta la Maison X. & A- ACRA
Dont la divisa si rfe rea Ira p>iil b..tloe p>ur
van Ji'j haaici p
Dans |9B pei >>nnel,]ia maison cornets un u)filtre
taille ir italien a u'.i d'un tablisssmmt 'lr' pr.niler
crire d'Ilille *
Clle esi un mesura di tuiirair le ompie.s U ut 'ait*
ot "Ui* mesur i, en cueviote, diagonale, pu'm beaeb
diillb'nns al ooala ir, coajio -9 de easimir p' lir tan
valons LIjKjs pair glle'.s.
Bonneterie
r.aeiiutes d.; |m et d.- nul., au i|'.at de* cllsms
'. If et uiaaohettos dariiri crsilins. Ca' >;na
et l'yjamis.
C * e m linon ^oi 8 Uae m.e innovation
el le meilleiil' accueil est rrsrvr ;i tous ceux qui d*
liront par une visite tre dlis sur la valeur de
travaux fournis.
T'ut costume cotuinaiid et t|ui i|e rpi nd pas ait
goilv lu client est repris,
On pat le franais anglais espagnol et italien
Pharmacie Sjourn
Donne avis sa clientle et aux mdecins et au publicj ou 11 '
trtnisorm son Laboratoire dUio^e enfun Liborat>>re us
bol ye appliqu sous D o-.it. i
Ut ti< i B. s / urne
Li la lira'> > ! i o i: h. > -n de 7 hr s. du matin 9
neurdsdus ir pjur e :.-., r cherch9 et analyses priues dans
s'annouca ri iu.it-, s a> i o il
Wsasmti un e m eoiultiite. Cre-Serr^l1..rie-
San ut re ? que e eaidi du .naque semaine.
S'adre^ a .a Pu tr a le pour l&i ronsfllneinenU-.
Inalysd'nrij.sel Su&a '!
Y BCti -n lu Wassarruann
HA c iou de Tnboulel,
E^anrjen du s np el du pu
biamen d's matires tca'es
xamen n eraehil
-4lknroino ractlo'i
Cmsaaie L'rn Ser.rfra'
\ i-i Ci II
m
110 i'ite iUs csars
Tlphone : V'"50
INK-5ME^RED


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM